AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_1Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_2bisJamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes

 
Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 17:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Depuis bientôt soixante-ans, le héros Kitsune œuvrait à Star City, malgré une courte interruption dans sa carrière. Et durant cette période, il avait fait la connaissance de bien des individus. Certains avaient perdu la vie depuis, d'autres avaient mis fin à leurs carrières héroïques. Les enfants avaient succédé aux parents mais lui n'avait pas bougé. Reita Ozawa. Kitsune. Il semblait être tel un phare immuable au milieu du paysage, au point que souvent, il avait fini par faire partie du décor. Ainsi, on ne le voyait plus et on ne pensait plus à lui. C'était bien entendu un plus dans sa carrière de justicier et ça lui avait beaucoup servi pendant la période où ses pouvoirs avaient été scellés par l'Archimage. Aujourd'hui, les choses avaient néanmoins fini par changer et avec elles, la discrétion du renard magique. Malheureusement, cela attirait l'attention de psychopathes dont Reita se serait bien passé, comme le super-vilain Wildcard.

Par chance, Reita pouvait aussi rencontrer des personnes particulièrement intéressantes, ce qui équilibrait les choses. Il en était ainsi de Meghan Leroys, une jeune agent de l'UNISON qui avait vécu quelques temps au Japon. Ils avaient fait connaissance alors que Reita revêtait l'apparence de Kitsune et ensemble, ils avaient pu résoudre une enquête compliquée. C'était à l'époque où le renard n'avait pas encore retrouvé ses capacités mais ses connaissances et son expérience avaient suffi à faire la différence. A ce moment, ils n'étaient rien de plus que deux collaborateurs dans le domaine professionnel, mais Meghan avait ensuite fait son apparition dans la boutique où travaillait le Japonais. C'est ainsi qu'ils ont noué une deuxième relation, une relation qui a quelque peu évolué au fur et à mesure des rencontres, jusqu'à ce que Kitsune révèle à la jeune femme sa véritable identité.

Depuis, c'est une forme d'amitié qui les lie, d'autant que Meghan a aussi pu percer à jour le secret entourant le surnom de l'Asiatique, à savoir qu'il ne portait pas qu'un costume de renard magique mais qu'il était un renard magique. Si cela a changé quoi que ce soit pour elle, elle n'en a jamais rien montré et leur amitié s'est faite plus forte. Ils se voyaient ainsi de manière plus ou moins régulière, pour des raisons aussi diverses que variées. Ce jour-là, il s'agissait d'un entraînement martial, le renard samouraï affrontant la lancière Américaine. Ainsi, comme à son habitude, Reita prit le bus avec son matériel d'entraînement jusqu'à arriver non loin de la forêt de Watson. Là, il emprunta un chemin qui n'était plus trop usité pour rejoindre une clairière installée non loin de la lisière du bois. C'était un lieu paisible et ombragé dans lequel il était agréable de se prélasser ou de s'entraîner, d'autant qu'il ne se trouvait qu'à quelques minutes de marche de l'entrée de la forêt.

Posant son matériel contre le tronc d'un arbre, le renard grimpa dans ce dernier afin de rejoindre une solide branche située en hauteur. De là, il arrivait en effet à voir la ville, au travers de la futaie, et il profitait souvent de ce paysage inhabituel qui le replongeait dans de lointain souvenir, à l'époque où petit renardeau, il avait observé les forteresses humaines à la recherche des meurtriers de ses parents. Cela remontait si loin... Les sens aux aguets, Reita surprit soudain le lointain son des pas sur le chemin. Il annonçait l'arrivée toute proche d'une personne. Humant l'air, le renard reconnut un parfum familier. Même à cette distance, son odorat de renard se montrait efficace, bien plus que celui d'un chien, c'était dire. Meghan arrivait.

Le renard attendit qu'elle le rejoigne avant de s'incliner respectueusement devant elle, selon la coutume japonaise. Puis, souriant d'un air ravi, il prit la parole. « Je suis content de te revoir, Meghan. J'espère que tu es en forme. Ta journée a été bonne ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 20:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il y avait de ces journées tranquilles que Meghan appréciait lorsqu’elles arrivaient. Elle avait cette mauvaise manie de penser au travail même lorsqu’elle avait des journées de repos et il n’était pas rare de la voir à son ordinateur à écrire un rapport même lorsqu’elle était supposée ne pas travailler.

Elle adorait son travail et elle se démenait pour atteindre les résultats qu’elle recherchait. Mais il y avait de ces jours où l’agent modèle décidait de laisser tomber son ordinateur et même son téléphone pour s’isoler un peu et oublier pendant quelques instants qu’elle était chef d’une équipe d’investigation à l’UNISON et une agent ayant pris part au projet Hermès.

Comme aujourd’hui, alors qu’elle avait décidé qu’elle souhaitait profiter de sa journée pour s’entraîner, chose qu’elle avait négligé depuis quelques temps, si elle était honnête envers elle-même.

Il fallait admettre que ses mains la démangeaient à l’idée de serrer de nouveau une lance entre ses doigts et qu’il n’y avait rien de mieux pour vider son esprit qu’un bon et sérieux entraînement. C’était donc pour cela qu’elle s’était stationnée non loin de la forêt de Watson, là où elle comptait y retrouver son partenaire pour la journée.

La forêt avait ce petit quelque chose de relaxant et de tranquille, leur permettant ainsi de s’affronter sans n’embêter personne tout en profitant d’un vaste terrain.

Elle passa donc entre les arbres, cherchant la clairière qui leur servait de point de rendez-vous. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour la trouver et elle se retrouva donc bien rapidement devant le renard, lui offrant son plus beau sourire.

- Ravie de te revoir aussi, Reita.

Ses paroles étaient sincères. Elle appréciait l’homme qui se trouvait devant elle alors qu’elle avait sut tissé une réelle amitié entre lui et elle au fil du temps. Ils étaient même assez proche pour qu’il en vienne à lui révéler sa véritable nature.

Si Meghan avait été un peu surprise au tout début, elle avait rapidement passé par-dessus, alors que, concrètement, savoir qu’il était un renard mystique millénaire ne changeait rien à leur relation.

- Comment ne pas être en forme avec une température pareille ? J’espère simplement être à la hauteur. Cela doit bien faire quelques semaines que je ne me suis pas entraînée sérieusement.

Depuis qu’elle avait quitté le Japon, Meghan ne s’entraînait plus aussi souvent qu’avant, que ce soit au Jiu-Jitsu ou encore au maniement de la lance. Elle était, certes, toujours aussi douée, notamment parce que la lance, avec le temps, était devenue une extension de sa personne. Cependant, elle n’en était pas moins rouillée.

- De ton côté, tu te portes bien ? Tu as passé une bonne journée ?

L’agent n’avait pas fait grand chose, en réalité, depuis qu’elle s’était réveillée en cette belle journée de septembre. Elle s’était prélassée quelques temps dans son lit avant de filer à la douche pour finalement revêtir un jogging moulant (elle avait horreur que sa lance se prenne dans un pan de tissu quelconque) et le premier débardeur qui lui est tombé sous la main.

Rien de bien compliqué, en somme, alors qu’il s’agissait-là que d’un entraînement avec un ami qu’elle appréciait tout particulièrement, non pas un défilé de monde ou un gala.

Ses cheveux étaient attacher en une queue de cheval qui lui tombait sur l’épaule droite alors que le vent venait lui frôler le crâne sur le côté gauche. Si certains s’entêtaient à lui dire que son allure n’avait rien de particulièrement féminin, elle n’en avait pas grand chose à faire, en réalité. Sans compter qu’elle appréciait son tatouage et aimait bien être en mesure de le voir.

- Et j’espère que toi aussi tu es en forme. Car ce n’est pas parce que je suis un peu rouillée que je vais y aller de main morte sur toi !

Son regard avait cet éclat amusé bien propre à elle alors qu’un sourire rayonnant éclairait son visage. Il s’agissait d’une bonne journée et toutes les raisons étaient présentes pour qu’elle affiche son plus beau sourire. Une journée en forêt, loin de toutes obligations, alors qu’elle comptait s’entraîner en agréable compagnie.

Quoi demander de mieux ?

- J’espère que tu as pensé à une lance pour moi, dans tous tes trucs. C’est toi, après tout, qui possède tout le matériel pour l’entraînement. Si ce n’est pas le cas, je m’offusque et cri à l’injustice.

Elle haussa les épaules, l’air de dire que peu importe, ce n’était nécessairement pas de sa faute. Alors qu’au final, elle ne faisait qu’embêter le renard.

Il s’agissait-là de l’un de ses passe-temps favoris.

- Et sinon, rien d’intéressant à raconter, avant que l’on passe aux choses sérieuses ?

Autrement dit, avait-il été blessé lors d’une mission ou s’en était-il pris à un gros poisson dernièrement ? Ou encore avait-il réussi à arrêter quelques criminels qui pouvaient lui donner du fil à retordre ? Les histoires du renard avaient toujours intéressé l’agent de l’UNISON, tout particulièrement lorsqu’elles avaient lien à son côté héroïque.

Si elle ne se voyait pas elle-même revêtir une cape pour sauver la veuve et l’enfant, elle avait une certaine fascination pour ces héros masqués en collant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 18 Sep 2016 - 20:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On pouvait trouver étrange l'amitié qui unissait le renard magique et l'agent de l'UNISON. Après tout, la jeune femme était une adulte qui avait déjà une belle carrière derrière elle, entre l'armée, la police et l'organisation internationale tandis que lui donnait l'impression de n'être qu'un adolescent sortant tout juste du lycée ou au mieux, un étudiant commençant son cursus à la faculté. Bon, dans un sens, il était Japonais et il fallait l'avouer, les Asiatiques faisaient rarement leur âge, mais cela n'empêchait pas de le considérer comme un enfant, la plupart du temps. Ce pouvait être un avantage, bien entendu, puisque de ce fait, on se méfiait moins de lui, mais il fallait aussi dire que dans les relations sociales, cela pouvait lui porter préjudice. Peut-être aurait-il simplement dû changer d'apparence pour en adopter une autre, plus mature ? C'était une solution envisageable, sauf que cela l'obligerait à recommencer une nouvelle vie, puisqu'il aurait alors été difficile d'expliquer à ceux qui ne connaissaient pas son secret pourquoi il avait ainsi changé...

Afin d'éviter ces désagréments, Reita avait donc pris l'habitude de s'isoler la plupart du temps, quand il retrouvait ses amis et ses amies. Dans le cas de Victoria, c'était bien entendu logique puisqu'il fallait quelque peu préserver sa vie privée mais le cas de Meghan, c'était plutôt pour éviter des commentaires déplacés, même si la jeune femme ne faisait pas son âge, en dehors de l'assurance naturelle qu'elle dégageait. Et puis, quand ils n'étaient que tous les deux, ils pouvaient parler librement de tous leurs secrets et c'était quand même le plus pratique.

La jeune femme répondit à son salut avec un très agréable sourire, ajoutant ensuite qu'elle espérait être à la hauteur. Cela devait faire un certain temps qu'elle ne s'était pas entraînée et elle devait donc craindre de faire une piètre performance mais heureusement, ils n'étaient pas là pour juger de cela.

« Alors c'est une chance que tu t’entraînes contre moi, ça te permettra de te dérouiller un peu ! » Reita ponctua la remarque d'un petit sourire avant de répondre à sa question. « C'était une journée calme pour moi, ça change. Je ne travaillais pas et je n'ai pas eu à intervenir contre un criminel donc je suis tout à toi ! Il faut en profiter. »

Et pour cause, Reita n'avait rien de plus palpitant à faire que de s'entraîner en toute liberté. Si cela s'était passé dans un dojo, il aurait peut-être revêtu un kimono mais dans le cas présent, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus adapté. Il s'était donc contenté de vêtements de sport plus classiques et plus pratiques.

« J'ai tout le matériel qu'il faut là-bas, contre l'arbre, tu devrais le savoir. » Un signe de tête suffit à Reita pour montrer la direction à laquelle il pensait, même si ce n'était pas très utile vu qu'on pouvait voir le matériel de là où ils se trouvaient. « Mais je note que tu comptes sur moi et que tu n'amènes même pas un petit bâton d’entraînement ! Et c'est toi qui devrait t'offusquer ! »

Meghan laissa toutefois ces histoires de côté pour s'intéresser à un sujet totalement différent, souhaitant savoir si Reita n'avait rien d'intéressant à raconter. Que pouvait-il lui dire ? Sa vie suivait certaines habitudes, entre le travail qu'il avait choisi d'occuper, ses patrouilles nocturnes pour la défense de Chinatown ou ses missions au sein de la Légion des Étoiles. Pour lui, il était difficile de déterminer ce qui était intéressant de ce qui ne l'était pas, même s'il y avait toujours des choses qui sortaient de l'ordinaire, c'était évident. Quelques mois plus tôt, par exemple, il avait rencontré un dragon au milieu des bois et ça, même pour un renard magique millénaire, ce n'était pas quelque chose de courant !

« J'ai entendu des rumeurs à Chinatown, ces derniers temps. Je ne sais pas trop ce qu'elles valent mais il semblerait qu'un nouveau yōkai fasse parler de lui à Star City. Si j'en crois ce qu'on dit, il s'agirait d'un nekomata et si c'est le cas, on a de quoi s'inquiéter. Tu devrais rester sur tes gardes, au cas où tu entendrais des choses à ce sujet. »

Pour le coup, même si ce n'était que des rumeurs, il y avait de quoi se faire du souci. Un nekomata était une espèce particulière de bakeneko, les chats fantômes. Lorsqu'un chat particulièrement imposant vit longtemps, il peut arriver qu'il se change en esprit, acquérant par la même de nombreux pouvoirs et capacités particulières. Malgré tout, les bakeneko ne sont pas forcément mauvais. Ce qui n'est pas le cas de nekomata. Eux sont particulièrement dangereux pour les hommes et en plus des pouvoirs des bakeneko, ils se révèlent aussi capables de contrôler les hommes voire même de pratiquer la nécromancie. Qu'un tel esprit malin ait pu voir le jour à Star City était particulièrement intriguant mais c'était aussi des plus inquiétants.

« Je t'en dirais plus si j'arrive à trouver des preuves concrètes de son existence mais pour le moment, je n'ai pas grand-chose et j'ai bien peur que le reste ne soit que de la routine, même si Wildcard continue de me taper sur les nerfs. Il est temps qu'on puisse le mettre derrière les barreaux. » C'était une évidence, mais c'était bien plus facile à dire qu'à faire. « Et de ton côté, tu es sur des enquêtes particulières, en ce moment ? J'ai parfois l'impression qu'il y a de plus en plus de problèmes magiques à Star City, c'est fou... Ça ne doit pas être évident pour vous de tout gérer... »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 27 Sep 2016 - 7:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’attitude de l’agent, tout comme son sourire rayonnant et sa façon de s’exprimer détonnait avec l’assurance qu’elle dégageait et l’air sévère que beaucoup trop lui donnaient. Certains semblaient convaincus que l’ancienne militaire donc le corps était marqué des affres du temps et de la guerre se devait d’être une femme froide et peut-être même amer, alors que la réalité en était tout autre.

Elle avait appris, au fil des années, alors que de ses amis, collègues et frères d’armes tombaient au combat, que la vie était beaucoup trop courte et qu’elle devait chérir chaque petits moments.

Comme celui-ci alors qu’elle s’apprêtait à s’entraîner avec celui qu’elle avait rencontré dans le quartier où elle vivait lorsqu’elle était rentrée du Japon et qui avait sut devenir, au fil du temps, un très bon ami et une compagnie agréable.

Le sourire taquin sur ses lèvres ne mentaient pas alors qu’elle se moquait bien gentiment du renard.

- Il faut que je te rappelle qui, de nous deux, travaille dans un dojo ?

Et donc, par conséquent, devait nécessairement avoir plusieurs armes d’entraînement pour ainsi leur permettre de s’entraîner sans que la vie de quiconque ne soit en danger.

Certes étais-ce bien différent de s’entraîner avec une arme de bois, ne serais-ce de par la différence de texture, mais surtout de poids, qu’il y avait entre la lance d’entraînement et l’arme divine qui avait actuellement la forme d’une bague, mais elle s’y faisait, malgré le fait que la Lance Céleste se trouvait à être particulièrement lourde.

Elle s’intéressa toutefois plus à ce qu’il pouvait avoir d’intéressant à raconter, sachant pertinemment que la vie du super-héros n’était pas de tout repos.

La sienne non plus, si elle était honnête envers elle-même, or, ils n’avaient pas le même mode de vie, mais alors là, pas du tout. Elle avait préféré les enquêtes pour venir en aide aux autres alors qu’il avait choisi de cacher son visage sous un masque pour sauver la veuve et l’orphelin.

C’était tout à son honneur.

Elle fronça toutefois les sourcils à ce que lui racontait Reita, un air légèrement inquiet sur le visage.

- Je ferai attention, comme toujours, ne t’inquiète pas avec ça. Je devrais plutôt te dire ça à toi, tu sais, car je suis certaine que si tu trouves une piste, même faible, tu vas t’y jeter tête première.

Bon, pas tout à fait, elle savait le jeune homme pourtant vieux d’un millénaire réfléchit, or, elle avait parfois de la difficulté à prendre en compte qu’il était en réalité bien plus vieux et certainement plus sage qu’elle, son apparence juvénile étant particulièrement trompeuse.

- De mon côté, rien de bien gros pour le moment. Ça parle encore et toujours de trafiques d’artefacts magiques et si tu savais combien de fois le nom de Wildcard pouvait ressortir dans mes rapports.

Elle eut un léger soupire alors qu’elle savait que le renard ne portait pas le criminel dans son coeur alors que ce dernier semblait avoir une légère fixation sur le super-héros.

- J’ai la même impression, ne t’en fais pas. J’ignore seulement si c’est parce qu’avant j’ignorais tout du monde magique ou si, vraiment, de plus en plus de personnes s’y intéressent et pas toujours pour les meilleures raisons. Mais ça va, ou enfin, je veux dire, j’ai de plus en plus de contacts dans le milieu donc cela me donne un sacré coup de pouce.

Elle pensait notamment à Dante qui n’était nul autre que l’homme à la tête de la Rose des Vents et qui était un atout non négligeable pour ses enquêtes alors que si elle avait question, il semblait toujours avoir réponse.

- Laisse-moi savoir, si tu as des preuves plus concrètes du nekomata. De mon côté, je vais chercher du côté de l’UNISON, s’il n’y a pas eut des manifestations ou je ne sais quoi.

Parfois, faire partie d’un organisme structuré et mondialement reconnu pouvait avoir ses contraintes d’après certains alors que, de son côté, la blonde y voyait-là une source non négligeable d’information.

Son regard se posa sur les armes d’entraînement posées un peu plus loin.

- Alors, on le commence cet entraînement ?

Comme si elle reprochait à Reita de trop parler alors qu’elle avait été la première à prendre quelques nouvelles de ce dernier.

- Sauf si le papy à peur de l’humiliation ?

Le tout sur un ton moqueur alors que, pourtant, Meghan savait qu’il l’emporterait certainement, alors qu’il avait quelques siècles d’entraînement et que, de son côté, elle avait négligé son entraînement ces dernières semaines.

Or, elle appréciait sûrement un peu trop le taquiner.

Elle contourna donc Reita pour mettre la main sur sa lance d’entraînement, pour finalement prendre place devant le renard alors que ce dernier choisissait ses armes.

- Les règles ?

Après tout, il était le renard vieux d’un millénaire et elle n’était qu’une humble femme qui se devait de respecter ses aînés.

Et se moquer d’eux, accessoirement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 14:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il était évident que s'entraîner avec des armes factices en bois ou en bambou n'avait rien à voir avec le fait de se battre avec des armes réelles, mais c'était quand même beaucoup plus sûr. Oh, cela ne signifiait pas que Reita n'avait pas confiance en Meghan, bien au contraire, justement. Qu'il fasse l'usage de son sabre magique ou qu'elle fasse appel à sa lance divine et ils iraient au devant de sérieux dangers. La moindre passe réussie pouvait devenir mortelle et quand on avait vécu mille ans, il était plutôt dommage de tomber face à un allié, dans un simple exercice d'entraînement. N'importe qui aurait été d'accord avec cela, non ?

Lorsque Meghan fit par de son inquiétude pour le renard, ce dernier ne put s'empêcher de sourire, à la fois amusé et ravi. Ce n'était pas la première fois qu'on lui demandait de faire attention et ça ne serait probablement pas la dernière, la faute à son apparence juvénile. Il l'avait conservée au fil des siècles parce qu'elle seyait parfaitement à ses activités et aux fonctions qu'il avait occupées mais dans le monde moderne où l'on vivait beaucoup plus vieux, ce n'était peut-être plus vraiment d'actualité. Bien sûr, quand on avait passé soixante-dix longues années avec le même physique, on avait tendance à adopter ces traits par habitude et comme tout le monde le connaissait aujourd'hui avec ce visage, il n'avait jamais imaginé adopter une autre apparence. Ses pouvoirs avaient néanmoins été libérés alors pourquoi ne pas l'envisager ? Qu'en dirait Meghan ? Peut-être devrait-il lui poser la question, pour savoir si elle trouverait cela utile pour lui.

Cela étant dit, elle semblait avoir bien assez de choses à penser pour le moment et étrangement, ses problèmes recoupaient souvent ceux du kitsune. Ainsi, elle semblait elle-aussi lire un peu trop souvent le nom de Wildcard, ce qui n'était pas vraiment bon signe. Si le criminel déjà pas très net s'intéressait de plus près à la magie, cela voulait dire qu'ils iraient droit vers une montagne de catastrophes. Il suffisait de voir ce qu'il était déjà capable de faire juste avec des armes conventionnelles alors si on lui donnait en plus accès à la magie... Non, très sérieusement, il allait vraiment falloir s'occuper de son cas, une bonne fois pour toute. Il ne manquerait plus qu'il tombe sur le nekomata et la boucle serait bouclée...

Il n'était cependant plus temps de parler, Meghan souhaitant passer aux choses sérieuses. Se contentant de sourire aux provocations qu'elle lui lançait, Reita la laissa choisir sa lance parmi plusieurs modèles disponibles avant de lui-même prendre ses armes. Il opta ainsi pour un bokutō, à savoir un katana de bois, certes plus léger qu'un modèle véritable mais qui s'utilisait de la même manière, et un shoto, un wakizashi lui-aussi en bois. Cela lui permettait de combattre comme il l'avait fait pendant des siècles alors qu'il avait été un samouraï au service de plusieurs seigneurs de guerre, même si aujourd'hui, il se contentait simplement d'un unique sabre, ce qui était déjà bien plus que suffisant.

« Je te propose de faire simple, pour commencer. Le combat prend fin quand tu parviens à me toucher. » Affichant un nouveau sourire, Reita ne put s'empêcher de retourner quelque la situation contre Meghan. « Je devrais peut-être dire « si tu y parviens » ? En attendant, je me contente de défendre et de parer, comme ça, on pourra voir si tu tiens toujours la forme ou pas. Mais ça serait quand même dommage que tu t'empâtes alors que tu étais au top niveau. Je suis sûr que c'est la faute aux fast-foods, ça. »

La jeune agent n'était pas la seule à savoir se moquer gentiment des autres et Reita en faisait la preuve sur le moment. Le but était aussi de la titiller un peu pour voir si elle allait pouvoir rester concentrée ou si elle voudrait lui faire ravaler ses propos, même si ce serait forcément fait gentiment. Glissant le shoto à la ceinture qui ceignait son pantalon de sport, le kitsune se mit en garde, le pied gauche légèrement fléchi en avant, le pied droit en arrière, le sabre tenu à deux mains, la pointe en arrière, selon la posture connue sous le nom de waki-gamae, au kendo. Un sourire sur les lèvres, il attendit donc qu'elle passe à l'action, prêt à parer la moindre de ses attaques. Elle n'avait pas la moindre chance de le toucher.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 12 Oct 2016 - 18:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La blonde s’attarda peut-être plus longtemps que nécessaire face aux armes de bois, cherchant celle qui ressemblait plus à l’arme divine qu’elle avait la chance d’avoir toujours à ses côtés et qui, parfois, se matérialisait entre ses mains sans qu’elle ne le désir alors que sa vie était en danger. Une arme fidèle, bien que dangereuse, qui lui avait sauvé la vie plus qu’une fois.

Elle opta finalement pour un naginata de bois, plus léger que ce dont elle était habituée, mais elle saurait rapidement s’y faire. Ou, tout du moins, l’espérait-elle, comme il était tout simplement hors de question qu’elle perde la face en affrontant le renard.

Un large sourire amusé vint prendre place sur son fin visage alors qu’il ne se gêna pas pour se moquer ouvertement d’elle.

Bon, peut-être l’avait-elle un peu cherché, alors qu’elle aimait tout particulièrement taquiner les quelques rares personnes qu’elle pouvait considéré comme de proches amis. Et puis, Reita était tout particulièrement facile à embêter, avec sa tête de jeune adulte fraîchement sorti de l’adolescence.

- Ça va oh, ce n’est pas parce que je ne me suis pas entraînée régulièrement au cours de ces derniers mois que tu peux te permettre de te prendre la grosse tête comme ça !

Une moue puérile vint prendre place sur ses traits alors qu’elle s’empêcha de lui adresser une grimace toute aussi enfantine qui n’était pas digne de l’adulte responsable qu’elle était. Certes se permettait-elle, lorsqu’elle était avec des amis, de laisser tomber son très grand sérieux pour se détendre, mais elle n’en restait pas moins une adulte mature.

Son regard se porta sur sa lance pour en revenir sur le renard.

- Tu trouves que j’ai pris du poids ?

Elle lui adressa un regard soucieux alors qu’elle portait une main à son ventre et à sa taille, à la recherche d’une quelconque prise de poids.

Il venait tout de même de l’accuser d’abuser de la restauration rapide, et donc, de ce fait, elle comptait bien le faire se sentir un minimum coupable. Rien de bien méchant alors qu’après quelques instants, elle éclata d’un franc rire pour finalement se mettre en position de combat, bien décidée à lui faire ravaler ses propos.

Oh, elle le savait que ce n’était pas avec l’orgueil qu’elle remporterait son combat contre Reita, cependant, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’être sentie légèrement attaquée dans sa fierté, l’amenant donc à vouloir lui prouver qu’elle avait sut garder la main.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Meghan parvient à toucher Reita.
    ÉCHEC : Reita esquive et bloque toutes ses attaques.

Il ne fallut donc que quelques secondes de plus, alors qu’elle jaugeait la défense de son partenaire, pour qu’elle se décide enfin de passer à l’attaque.

Elle commença par une feinte pourtant bien facile à prévoir, cherchant toutefois à tester le niveau de concentration de Reita. Si elle savait qu’il ne la sous-estimerait pas, elle avait tout de même espérer qu’il puisse se montrer peut-être un peu trop confiant et ainsi se faire avoir comme un débutant.

Il était pourtant évident que s’il l’avait provoqué de la sorte, c’est qu’il ne la laisserait pas faire aussi facilement, au plus grand damne de l’agent qui ne pouvait laisser passer un tel affront envers sa personne.

Ce fut donc au bout de quelques minutes, alors que des gouttes de sueurs glissaient le long de son visage et de sa nuque qu’elle s’arrêta pour reprendre son souffle.

Elle s’était donnée à fond, enchaînant attaques par-dessus feintes pour ensuite attaquer de nouveau. Il était cependant désormais évident que son manque cruel d’entraînement de ces derniers temps se faisait ressentir alors qu’elle peinait à reprendre son souffle alors que le combat n’avait pas été bien long. Bien plus court que ce quoi elle avait été habituée alors qu’elle pouvait passer des heures dans un dojo, du temps où elle était encore au Japon.

- Je te préviens. Si tu ouvres la bouche pour te moquer de moi, et bien, je...

Elle n’eut d’autres choix que de s’arrêter alors qu’elle essayait de menacer son bon ami, alors qu’il était évident qu’elle ne pouvait même pas l’atteindre de sa lance alors qu’elle avait tout de même eut un avantage au cours du combat, à savoir que sa lance avait tout de même une très grande portée.

- C’est la faute de ton arme d’entraînement d’abord ! Elle est trop légère.

Il était pourtant évident qu’elle n’était pas sérieuse alors que sa moue n’apparut que quelques secondes pour finalement laisser place à un large sourire.

L’ancienne militaire savait reconnaître une défaite et elle savait désormais qu’il était hors de question qu’elle ne s’entraîne pas au minimum quelques fois par semaine, ne serais-ce que pour garder la forme, mais aussi son aisance au maniement de la lance. Sans compter son jeu de pied qui lui avait fait défaut à quelques reprises.

- À ce que je vois, de ton côté, tu n’as pas perdu un instant pour t’améliorer.

Il s’agissait-là d’un compliment sincère.

- Tu t’es promis de me faire ravaler toutes mes moqueries, c’est ça ?

Un nouveau rire s’échappa de ses lèvres alors que depuis qu’elle connaissait le jeune homme (pas si jeune que cela), elle n’en avait jamais raté une pour l’embêter et le taquiner, peu importe ce qu’il disait ou pouvait bien faire.

Elle se pencha vers le sac qu’elle avait traîner avec elle jusqu’ici pour en sortir une bouteille d’eau et s’hydrater un peu.

- On inverse ? Ma défense est généralement plus solide que mon attaque.

Et elle ne mentait pas, alors qu’elle laissa tomber sa bouteille d’eau pour se placer de nouveau face à son ami, sa lance devant elle, le défiant du regard alors qu’un léger sourire provocant planait sur ses lèvres, l’air de lui dire qu’elle n’avait pas tant perdu de techniques que ce qu’elle pouvait laisser entendre ou paraître.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Oct 2016 - 18:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4440
ϟ Nombre de Messages RP : 4041
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4440
ϟ Nombre de Messages RP : 4041
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Meghan Leroys' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 20 Oct 2016 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lorsque Meghan demanda à Reita s'il trouvait qu'elle avait pris du poids, ce dernier fit des yeux ronds comme des soucoupes. Pourquoi voulait-elle savoir ça ? Il n'avait aucunement insinué quoi que ce soit dans ce genre... A moins que... Se pouvait-il qu'elle ait mal interprété les propos qu'il avait tenus ? Pour une fois qu'il essayait de faire une blague, voilà comment ça se concluait... C'était bien sa veine ! Passant une main dans ses cheveux, l'air quelque peu mal à l'aise, Reita tenta de formuler des excuses.

« Non, pas du tout ! Tu es vraiment très bien comme tu es, c'est pas du tout ce que je voulais dire ! »

Heureusement, Meghan s'autorisa finalement à rire, montrant au renard qu'elle s'était, une fois de plus, gentiment moquée de lui. Et il avait plongé dedans la tête la première ! Elle avait donc voir de quelle manière il allait se venger de tout ça ! La jeune agent finit donc par prendre position pour le combat, montrant en même temps qu'elle était bien venue pour s'entraîner et qu'elle ne cherchait pas à gagner du temps avant de s'éclipser avec une excuse pour éviter d'avoir à se battre !

Puis ce fut l'attaque. Une feinte, un coup porté haut, un autre bas... Les assauts s'enchaînaient tandis que Reita esquivait, un sourire aux lèvres. Il était en effet ravi de constater que Meghan n'avait pas perdu la main et qu'elle se sentait suffisamment en confiance pour le tester en lui tendant des pièges, cherchant par tous les moyens à le faire tomber. Habituellement, lorsque le renard adoptait le rôle de professeur, ses adversaires gardaient trop à l'esprit qui il était et ce faisant, ils se limitaient d'eux-mêmes, se convainquant que tel coup ou que telle attaque ne fonctionnerait jamais. Meghan savait passer outre tout cela et c'était ce qui rendait leurs entraînements particulièrement agréables. Même s'il n'y avait pas que ça, bien entendu.

Les minutes s'égrenaient alors qu'ils dansaient à travers la clairière, glissant sur la mousse, esquivant les branches mortes en même temps que les coups qui pleuvaient, feintant pour mieux repartir à l'assaut. Puis, finalement, Meghan mit fin à l'échange, le souffle court et le corps en sueur. Elle commença par mettre en garde le Japonais contre d'éventuelles moqueries, ce qui était un comble quand on savait qu'elle n'hésitait jamais, de son côté. Blâmant ensuite l'arme de bois, Meghan finit par laisser apparaître un de ses sourires qui ne pouvaient pas laisser de marbre, que l'on soit un simple citoyen ou un renard millénaire.

« Je sais que je suis le garçon le plus adorable que tu connaisses, mais j'ai ma fierté ! »

Donc oui, Reita s'était promis de lui faire ravaler ses moqueries et il espérait bien y parvenir. Il avait peut-être un âge avancé, mais pour ceux de sa race, ça ne signifiait rien. Du moins, ça n'impliquait pas la perte de facultés que l'on pouvait observer chez les humains. C'était même tout le contraire. De fait, même s'il acceptait les moqueries, le renard voulait aussi prouver ce qu'il valait réellement. Peut-être était-ce aussi dû au fait qu'au fond de lui, il souhaitait que Meghan le voit autrement que comme un jeune Légionnaire ou une créature magique d'un âge certain. Allez savoir ? Et, justement... Comment Meghan l'avait-elle perçu ?

« Mais je te trouve quand même très dure avec toi-même. Tu t'es bien débrouillée et tu as tenté quelques attaques particulièrement vicieuses. Si je n'avais pas eu l'expérience que j'ai, tu m'aurais certainement touché, à plusieurs reprises. »

Il fallait dire que même si Reita n'avait plus affronté d'adversaires réels armés d'épées et de lances, au cours de sa vie, il avait à plusieurs reprises participé à des guerres, affrontant des samouraïs comme de simples soldats. Contrer une lance faisait donc partie de ce qu'il avait pu apprendre au fil des siècles et même si l’entraînement n'était plus trop là, il n'en avait rien oublié. Espérer prendre le renard en défaut était donc peine perdue. Mais, on ne savait jamais ! Une gorgé d'eau plus tard, Meghan proposa au Japonais d'inverser les rôles et ce dernier laissa alors apparaître un grand sourire.

« Voyons ce que tu vaux ! »


Citation :
Lancer de dé #1
Réussite : Reita parvient à toucher Meghan.
Echec : Meghan esquive et pare tous les coups.

Lancer de dé #2 (si réussite au lancer #1)
Réussite : Reita parvient à renverser Meghan au sol.
Echec : Meghan garde ses appuis et c'est Reita qui finit par terre !


Sans attendre une seconde de plus, Reita passa à l'action, cherchant à faire usage de son avantage comme il le pouvait. Oui, Meghan se servait d'une lance qui lui offrait une allonge non négligeable et lui permettait donc de parer ses coups sans prendre trop de risques. Mais de son côté, le kitsune disposait de deux armes et même si son wakizashi était court, il ne fallait pas le sous-estimer. De plus, Reita était loin d'être grand, selon les standards américains et même si Meghan ne le toisait pas forcément, cela lui conférait une agilité et une souplesse qui pouvaient devenir dangereuses, sans qu'il ne se serve de ses capacités mystiques.

Le Japonais commença donc avec quelques attaques parfaitement prévisibles et que l'on pouvait contrer sans la moindre difficulté, le but étant de mettre sa partenaire en confiance. A trop entrer dans un rythme, on finissait souvent par se laisser guider et c'était là qu'il fallait le rompre brutalement en espérant mettre au but. Reita n'était pas sûr que cela fonctionnerait mais plusieurs facteurs lui permettaient d'y croire, notamment l'épuisement relatif de Meghan après leur premier échange. Si la jeune femme bénéficiait d'une condition physique exceptionnelle en comparaison du commun des mortels, de part ses multiples postes au sein de l'armée, de la police ou de l'UNISON, Reita n'était pas en reste et il savait quoi faire pour épuiser ses partenaires, ce qui était d'autant plus vrai qu'il disposait d'une endurance surnaturelle.

Les coups tombaient, tous différents mais tous calculés pour que Meghan puisse les esquiver. Lentement, Reita mit l'accent sur son bokuto, faisant tourner sa deuxième arme dans sa main de manière à ce que la lame longe maintenant son bras, l'utilisant notamment pour parer. Le but était de pousser la jeune femme à l'oublier, en se concentrant davantage sur la menace véritable, à savoir la lame du katana. Aussi, lorsqu'il jugea le moment opportun, le renard tricha à sa manière, frappant du sabre en effectuant un déplacement beaucoup plus long et, faisant à nouveau pivoter son wakizashi, il envoya son bras en avant, dans le but de toucher Meghan au ventre. Qu'elle ait perçu la traîtrise du renard ou que ses réflexes soient réellement très bons, la jeune femme parvint à éviter la frappe, mais c'était déjà trop tard.

En effet, lancé dans son mouvement, Reita descendit sur ses appuis et en lâchant son arme, il tourna sur lui-même, envoyant sa jambe balayer celle de Meghan qui chuta dans un parterre de mousse. Se redressant instantanément, le renard la toisa avec un sourire victorieux sur le visage.

« Alors ? Quel est ton verdict ? » Puis, lui tendant la main en avant, il attendit qu'elle la saisisse pour l'aider à se relever. « Ça va ? Pas trop dur, le choc ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Oct 2016 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4440
ϟ Nombre de Messages RP : 4041
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4440
ϟ Nombre de Messages RP : 4041
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Reita Ozawa' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 21 Oct 2016 - 1:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Si elle était déjà épuisée de leur dernier échange, elle était cependant motivée à lui montrer ce qu’elle valait et que ce n’était pas parce qu’elle fréquentait moins souvent le dojo qu’elle ne valait plus rien. Certes y avait-il eut un relâchement de sa part. Cependant, cela ne l’empêchait pas d’être encore particulièrement compétente en ce qui concernait le maniement de la lance, ce qui lui avait donc valu d’être légèrement piqué dans son ego.

Était-il adorable ? Elle ne l’aurait pas dit comme ça. Il était indéniable qu’il avait encore des traits juvéniles qui contrastaient avec son âge réel, cependant, Meghan qualifiait plus les enfants d’adorable que les jeunes hommes.

Cela ne voulait cependant pas dire qu’il était désagréable à regarder, bien au contraire. Il possédait des traits fins et la tenue qu’il portait, bien différente du kimono, venait souligner une musculature qui ne manquait pas d’intérêt. Elle ne fit que répondre d’un sourire embêté alors qu’il essayait de la rassurer. Elle savait qu’elle était sévère envers elle-même, mais elle s’en était toujours beaucoup demander.

C’était dans sa nature, dans sa façon de faire, d’en exiger beaucoup d’elle-même.

- Si j’avais encore le niveau que je possédais en quittant le Japon, tu aurais mordu la poussière.

Le tout enchaîné d’un sourire franc alors qu’elle y croyait plus ou moins. Elle en avait perdu, c’était un fait, alors qu’elle s’était durement entraînée lorsqu’elle fut au pays du soleil levant, toutefois, elle savait Reita comme étant un excellent combattant.

En un millénaire, il avait tout de même eut la chance d’affronter divers ennemis aux capacités toutes bien différentes. Un entraînement sans pareil.

Elle se plaça finalement face à lui, le défiant du regard, prête à subir son assaut et lui montrer ce qu’elle valait. Elle savait sa défense plus solide que son attaque, alors qu’elle n’était pas quelqu’un de naturellement violent. En règle générale, elle se servait de sa lance pour se protéger plus que pour blesser quelqu’un. Ce n’était jamais son objectif.

Le résultat ne fut cependant pas celui escompté.

Si, pendant quelques minutes, elle esquiva et bloqua toutes les attaquent du renard en glissant sur le mousse au sol et maniant sa lance pour l’empêcher de l’atteindre, elle ne porta pas attention au petit jeu qu’il jouait, sa confiance venant brouiller son jugement. Peut-être aurait-elle réfléchit à deux fois s’il s’était agit d’une situation mettant en péril sa vie, cependant, si tel avait été le cas, elle aurait attaquer depuis un moment déjà.

Non, elle ne faisait que jouer son jeu sans s’en rendre compte, continuant de le suivre dans sa danse, s’assurant seulement qu’elle ne soit pas touché par ses attaques.

Et alors qu’elle s’attendait à le voir abandonner, elle-même commençant à fatiguer, elle ne vit pas la lame venir, sursautant à son contact, pour finalement se retrouver allongée sur le dos sans trop comprendre ce qu’il venait de se passer.

Un léger grognement s’échappa de ses lèvres alors que ses yeux papillonnèrent, comme si elle cherchait à mettre de l’ordre dans ses idées et comprendre ce qu’il venait de se passer. Il avait changé la danse. Un pas avait été différent. Son coup avait porté, la déstabilisant assez pour qu’un simple balayage puisse l’envoyer au sol.

Son ego venait d’en prendre un violent coup.

N’étant cependant pas particulièrement rancunière, elle accepta la main qu’il lui tendait pour se redresser, un léger sourire sur les lèvres.

- Je me sens comme une femme trop fière qui s’est faite écrasée à plate couture.

Elle pouvait vaguement ressentir comment Caitlyn avait pu se sentir, une dizaine d’années plus tôt.

- Un peu violent le choc, si tu veux mon avis. Je crois par contre qu’il s’agit de ma fierté qui a eut le plus mal, dans cette histoire.

Elle ne se défit cependant pas de son large sourire dédié à l’homme avec qui elle s’entraînait alors qu’elle reconnaissait sa défaite face à un excellent combattant. Elle n’avait pas cru l’emporter, sachant qu’il avait bien de l’expérience s’il se comparait à elle, cependant, elle n’avait pas cru perdre aussi facilement.

Elle laissa finalement son arme tomber au sol pour s’assoir elle-même sur le sol froid de la clairière, attrapant de nouveau sa bouteille d’eau alors que son chandail collant à sa peau soulignait l’effort physique qu’elle venait de fournir et l’épuisement qui suivait un entraînement, certes particulièrement court, mais assez intense.

- J’ai définitivement besoin de plus d’entraînement.

Les jambes étendues devant elle, ses genoux légèrement relevés, elle avait appuyé ses bras sur ses derniers, tenant toujours sa bouteille d’eau entre ses fins doigts.

- Il faudrait vraiment qu’on se voit plus régulièrement. J’ai encore du chemin à faire pour te faire manger la poussière !

Elle éclata d’un rire agréable qui signifiait que si elle se moquait bien des autres, elle savait aussi se moquer d’elle-même. Ce n’était pas tant que pour les entraînements qu’elle souhaitait effectivement dédier plus de temps au renard, mais bien aussi parce que la compagnie était agréable.

Il n’y avait bien qu’avec très peu de personne qu’elle pouvait agir aussi naturellement.

- Mais en fait, tu vois, ce de ta faute, si j’ai misérablement perdu. Je suis certaine que tu as opté pour une telle apparence simplement dans l’optique de déconcentrer tes adversaires !

Meghan l’avait souvent taquiné sur son visage délicat de jeune homme fraîchement sorti du lycée.

- J’en viens à oublier contre qui est-ce que je me bas puis boum ! Tu me le rappelles sans aucune considération pour ma personne.

Elle inspira profondément, reprenant un souffle plus régulier. Elle ne pouvait qu’admettre ne plus être dans la même forme qu’elle était lorsqu’elle était encore militaire et qu’elle s’entraînait plusieurs heures par jour. Désormais, elle se contentait d’aller à la salle de sport tous les jours, pour un temps bien moindre que celui dont elle avait été habituée pendant de longues années.

- Mais ça va, cette défaite n’a qu’un léger goût amer. Cela m’apprendra, à trop parler.

C’était ce qui lui avait fait le plus mal, lui déclarer qu’elle saurait lui tenir tête pour finalement s’écraser misérablement au sol.

- En fait, tu as de nouveaux pouvoirs dont tu ne m’as pas fait part !

Et voilà qu’elle l’accusait désormais de tricher. Car embêter Reita était une activité qu’elle trouvait particulièrement amusante, comme il avait tendance à bafouer quelques mots pour se sortir d’un mauvais pas qu’il croyait avoir fait.

Finalement, peut-être qu’il n’avait pas tort et qu’il était effectivement adorable.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Nov 2016 - 16:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'échange qui opposa Reita à Meghan fut relativement bref mais la jeune femme ne manqua pas de faire preuve de son talent. Au final, elle avait peut-être perdu, mais ce n'était pas le plus important. Pouvait-on seulement s'attendre à un autre résultat ? Après tout, Reita était un renard magique millénaire, ce qui impliquait deux choses importantes. D'abord, qu'il avait l'expérience pour lui, parce qu'il avait eu le temps de s'entraîner, de s'exercer et de découvrir de nouvelles techniques. Ensuite, qu'il était roublard, comme l'étaient plus ou moins tous les renards. Si le kitsune restait quelqu'un de respectable qui aidait son prochain sans rien attendre en retour, il ne fallait pas oublier sa nature profonde... Un renard était rusé mais un renard aimait aussi vous jouer des tours.

Un sourire sur les lèvres, ravi de sa performance comme un enfant qui venait de remporter le gros lot, Reita avait néanmoins tendu sa main à la jeune femme pour qu'elle puisse se relever. Le choc avait dû la surprendre mais en dehors de ça, elle n'avait probablement pas dû se faire mal, comme l'attestait son joli sourire. Malgré tout, elle accueillait un peu moins sereinement la défaite, sans doute parce que le renard n'avait pas joué franc jeu. Les choses étaient néanmoins ainsi et on n'avait pas le choix.

« Violent ? Je croyais qu'on s'entraînait... Si tu préfères, la prochaine fois, je te caresserais avec un mouchoir de soie, ça devrait être moins violent. »

Taquin, Reita ponctua sa remarque d'un nouveau sourire amusé tandis que Meghan se laissait tomber au sol, s'installant dans l'herbe pour boire une nouvelle fois. Il l'imita rapidement, s'installant à la manière japonaise, ses jambes sous lui. Un sourire illuminait toujours son visage alors qu'il écoutait Meghan parler et faire part de son manque d'entraînement. La voir plus régulièrement ? Il était évident que l'idée était plaisante et pas uniquement pour les séances qu'ils pourraient mener, bien entendu.

« J'ai beaucoup de temps libre donc on peut se voir quand tu en as envie. »

La suite de la discussion le surprit néanmoins. Qu'est-ce qu'elle avait, son apparence ? Bon, oui, elle lui l'air de quelqu'un de très jeune et de ce fait, on pouvait très certainement oublier qu'il n'était pas qu'un simple débutant. Malgré tout, en temps normal, ce n'était pas vraiment un souci pour ses adversaires puisqu'il portait un masque et qu'il utilisait ses pouvoirs de métamorphose pour se grimer différemment. De fait, en dehors de quelques Légionnaires, Meghan était certainement l'une des rares personnes à affronter Reita en combat singulier plutôt que Kitsune. Autant dire que cela déconcentrait donc davantage ses alliés, si l'on en croyait ses propos.

« Le but, c'est bien de gagner, non ? Alors tous les moyens sont bons... »

C'était fourbe ? Oui, peut-être, mais ce n'était pas bien grave, non ? Après tout, il aurait pu faire appel à d'autres techniques beaucoup moins respectables pour en arriver au même résultat. Heureusement, il était un Légionnaire et détourner l'attention par son physique était bien la technique la moins dérangeante. Surtout qu'elle n'était clairement pas volontaire. Comment aurait-il pu savoir ce que pensait Meghan ?

« Un goût amer ? Il fallait bien qu'un de nous perde ! Et tu t'es vraiment bien défendue, je t'assure. » Un sourire s'afficha à nouveau sur ses lèvres. « Je n'ai pas de nouveaux pouvoirs mais j'ai quand même triché un peu donc... Mea culpa ! Je n'aurais pas du te prendre par surprise comme ça, mais je n'ai pas su résister. Cela dit, dans un vrai combat, je n'aurais pas pu gagner de cette manière. Tu es une grande guerrière. »

Et Reita disait cela sincèrement. Des combattants, il en existait beaucoup, mais rares étaient ceux qui savaient réellement se battre selon les préceptes anciens. Frapper de ses poings, donner des coups de pied, se ruer dans l'affrontement, c'était à la portée du premier venu, même s'il fallait malgré tout avoir un minimum de force ou d'endurance. Se battre, réellement, à la manière d'un guerrier, c'était une autre paire de manche et si par le passé, les guerriers étaient monnaie courante, au jour d'aujourd'hui, Reita n'en avait plus croisé beaucoup. Meghan devait bien être l'une des rares à agir ainsi.

« Si j'ai bien compris, tu es donc trop fatiguée pour qu'on continue ? On devrait peut-être prévoir des pauses, la prochaine fois... » Une fois de plus, la jeune femme n'était pas la seule à savoir taquiner. « Mais si jamais ça te tente, on peut rentrer chez moi. J'ai un peu fait la cuisine et j'ai pas mal de trucs à manger donc on ne sera pas trop de deux pour y arriver. A toi de voir si tu acceptes la mission. »

Et bien entendu, quand Reita cuisinait, il cuisinait comme on le faisait au Japon, même si ses recettes avaient un petit goût d'antan, du genre de ce qu'on ne pouvait normalement manger que chez sa grand-mère et encore. Manger avec lui, c'était donc un bon moyen de se rappeler les souvenirs de sa vie au Japon et Meghan avait déjà pu l'expérimenter à quelques reprises. Toutefois, elle avait peut-être d'autres choses à faire en cette soirée à moins qu'elle ait simplement d'autres envies... A elle d'en faire part, si c'était le cas.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 16 Nov 2016 - 9:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La jolie blonde grimaça alors qu’il suggéra d’y aller plus doucement la prochaine fois et de s’en prendre à elle avec un mouchoir de soie. Elle se doutait bien que si elle se moquait gentiment de lui, il en ferait certainement de même. Cependant, son ego allait certainement prendre quelques jours à se remettre de son échec monumental.

Assise à même le sol, elle se désaltéra. Ils n’avaient fait que deux combats et voilà que ses batteries étaient à plat. Certes, ils n’y étaient pas aller de main morte. Cependant, elle ne pouvait nié que, quelques années plus tôt, elle aurait tenu bien plus longtemps.

L’armée l’avait forgé autant physiquement que mentalement et, quelques années plus tôt, elle aurait sûrement pu tenir la cadence bien plus longtemps.

Était-elle déçue de ses performances ? Certainement. Toutefois, elle n’était pas à s’apitoyer sur ses défaites et elle voyait là une raison supplémentaire d’augmenter la fréquence de ses passages en salle de sport tout comme peut-être bien considérer rencontrer Reita plus souvent. Et pas que pour des entraînements.

- Il n’y a bien qu’un renard pour dire ça ! Tu es fourbes.

Si son ton s’était presque voulu agacé, le sourire qu’elle affichait et l’éclat dans son regard ne bernait personne. Il n’avait pas tort, que tous les moyens étaient bons pour réussir. Son ego n’avait simplement pas apprécier être victime de ce petit jeu.

Elle manqua de l’accuser avec véhémence alors qu’il admettait avoir triché alors qu’elle laissa tomber l’occasion de le faire passer pour le vilain de l’histoire.

Il avait gagné de façon (presque) respectable et elle avait perdu par son manque d’entraînement. Elle ne devait pas oublié qu’il avait un peu plus d’un millénaire de plus d’entraînement, ce qui devait sans aucun doute influencer le résultat de leurs combats.

Il était un être immortel qui parcourait déjà la Terre alors que son arrière-arrière-arrière-....-grand-père n’était même pas encore né !

- Aller, c’est bon, rigole tant que tu le peux ! Mais tu vas voir. Je vais m’entraîner nuit et jour, assez pour réussir à te vaincre un jour ! On verra bien qui rira, à ce moment-là.

Elle n’était qu’à moitié sérieuse, et ça, Reita avait sûrement dut le comprendre, depuis le temps. Elle était rentrée aux États-Unis que quelques années plus tôt, deux ans auparavant pour être exacte, et c’était peu après son installation au Chinatown qu’elle avait fait la rencontre du Kitsune.

Il a fallut quelques collaborations et un peu de temps passé avec le Super-Héros pour que ce dernier en vienne à révéler sa véritable identité à l’agent de l’UNISON. Depuis, Meghan s’est toujours sentie en confiance avec ce dernier. Il devint rapidement une personne chère à son coeur avec qui elle savait qu’elle pouvait se permettre d’elle un peu plus elle-même, un peu plus naturelle. Et rares étaient ces personnes avec qui elle pouvait se sentir aussi bien.

Un sourire amusé étira les lèvres de l’agent alors que le renard lui offrait une mission Ô combien difficile. Elle fit même mine de réfléchir, comme si elle se devait de considérer le pour et le contre de l’offre qu’il lui faisait.

- Ça dépend. Qu’est-ce qu’un renard peu bien manger ? Tant que ce n’est pas du lièvre cru ou encore une énorme meule de fromage, je crois que je peux bien accepter la mission.

Un nouveau rire s’échappa de ses lèvres alors qu’elle lui lançait un regard complice. Il était presque trop facile de se moquer du vieux renard. Ou alors étais-ce tout simplement elle qui prenait un malin plaisir à trouver toutes les occasions pour lui lancer une pique ou deux.

Elle bondit finalement sur ses pieds, rangeant sa bouteille d’eau dans son sac et aidant du même coup Reita à ranger ses quelques armes d’entraînement.

- Tu attends quoi, au fait, pour rencontrer une jolie renarde ? C’est bien ça, non, le féminin de renard ?

La jeune femme avait cru comprendre, dans son invitation, que d’ordinaire, il mangeait seul. Peut-être bien se tromperait-elle et lui annoncerait-il qu’il avait effectivement rencontrer quelqu’un au cours de ces dernières semaines, ce qui n’était pas à exclure.

Certes n’était-il pas comme la majorité des hommes de la vingtaine, se trouvant à être bien plus âgé que cela, cependant, cela n’enlevait à rien que, physiquement, il avait tout pour plaire à la gente féminine. Il était jeune, charismatique et s’entraînait de surcroît. Ce n’était cependant pas ce qui amenait l’agent à passer du temps avec ce dernier, mais bien parce qu’elle appréciait son humour un peu décalé et qu’il était d’agréable compagnie.

- Cela t’éviterait peut-être de devoir inviter la première venue par peur de te sentir obliger d’engloutir beaucoup trop de nourriture. Ne me mens pas ! Je le vois bien que c’est par peur de gaspillage que tu m’invites, et non pas pour le plaisir de ma compagnie.

Ou pas.

Cela ne l’empêchait cependant pas de l’embêter, encore et toujours, armée de son large sourire franc qu’elle n’offrait qu’à quelques rares personnes, Reita en faisant bien évidemment parti. Ils étaient rares, ceux-là, et Meghan chérissait sans cesse leur présence dans sa vie.

Elle tendit finalement le sac d’armes bien emballer à Reita, prête à quitter les lieux et se rendre chez lui.

Aujourd’hui était définitivement une bonne journée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 20 Nov 2016 - 20:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lorsque Meghan annonça à Reita qu'elle allait s'entraîner nuit et jour pour devenir assez forte dans le but de le vaincre, le renard la crut directement. Tel que c'était présenté, on pouvait croire à une blague mais dans la bouche de la jeune agent, ça sonnait étrangement vrai. Après tout, de ce qu'il savait d'elle, Meghan était une jeune femme qui n'avait qu'une parole et qu'on pouvait donc croire, lorsqu'elle affirmait quelque chose. Même dans la situation présente ? Pour Reita, la réponse était oui, puisque comme la jeune femme avait visiblement mal digéré sa défaite, elle risquait de se donner les chances de réussir, la fois prochaine. Il était donc très curieux de voir ça !

La discussion dévia ensuite sur la suite du programme, Reita invitant Meghan à venir manger chez lui. Comme à son habitude, cette dernière ne put s'empêcher de le taquiner en l'interrogeant sur la composition des repas d'un renard. L'intéressé ne put que secouer la tête de dépit, même si un sourire fugace illumina une fois de plus son visage.

« Une meule de fromage ? Tu me prends pour une souris ? Un renard, ça mange des poules. »

De jolies poules, de préférence, mais cette précision ne quitta pas les lèvres de l'Asiatique. A la place, il se releva à son tour et aida Meghan à rassembler leurs affaires. Comme il était venu en autobus, il semblait logique de penser que le trajet du retour se ferait avec le véhicule de la jeune femme, ce qui serait un peu plus simple, cela allait sans dire. Bien entendu, il aurait été trop beau d'imaginer que Meghan parviendrait à arrêter de le taquiner, mais ça semblait être mission impossible... Surtout que la dernière taquinerie touchait une corde un peu plus sensible. Pourquoi l'interrogeait-elle sur une éventuelle renarde ?

« Parce que tu estimes être la première venue ? »

Pour Reita, c'était très loin d'être le cas. Bien au contraire. Si Meghan avait été la première venue, il ne se serait pas retrouvé dans les bois avec elle et surtout, il ne lui aurait pas révélé sa véritable nature. Bon, il était vrai qu'il n'en faisait pas non plus un secret d'état et que certaines personnes proches de lui savait ce qu'il était, principalement au sein de la Légion des Étoiles. Meghan n'en restait pas moins une exception, à tous les niveaux.

« Techniquement, y a pas beaucoup de gaspillage puisque y a pas encore beaucoup de prêt ! Mais je suis sûr que si je devais tout manger et que je devenais énorme, tu serais la première chagrinée ! Remarque, ça te donnerait peut-être une chance de me battre... »

Reita garda un instant son sérieux mais finit par éclater d'un petit rire franc, attrapant le sac qui contenait les différentes armes d'entraînement pour le passer sur ses épaules.

« Nan mais en vrai, c'est encore une technique de fourbe. J'ai acheté un peu de poisson, ce matin, pour préparer des makis, des sushis et des sashimis. Je me disais que ça serait pas mal après l'entraînement. Du coup, si tu me plantes là, je me retrouve un peu obligé de manger tout le saumon... Sauf que je suis un renard, pas un ours, moi. »

Et jusqu'à preuve du contraire, un renard ne péchait pas et ne mangeait pas de poissons. Non, il attrapait plutôt des volailles dans les poulaillers ou il volait des fromages aux oiseaux. Voire des aliments beaucoup plus exotiques, si l'on considérait certaines légendes du folklore américain. Heureusement, en tant que Japonais, Reita mangeait aussi normalement que les autres êtres humains même si au vu de son âge, sa cuisine n'était pas toujours très moderne... Ce qui n'enlevait rien à son intérêt puisqu'il avait gardé des techniques et des méthodes ancestrales qui donnaient un goût unique à ses plats, un goût que l'on ne retrouvait nulle part ailleurs, sauf chez les plus vieux habitants de son pays natal ou dans certains villages isolés.

« On prend ta voiture ? Enfin, si tu retrouves le chemin jusque chez mois et que tu ne nous perds pas en route. »

Par chance, Meghan habitait aussi à Chinatown et même si en voiture ça prenait un certain temps de rallier son appartement à celui de Reita, ils n'étaient pas si éloignés l'un de l'autre. Ce qui ne signifiait pas qu'il se voyait beaucoup dans ces lieux, leurs rencontres se faisant étrangement souvent dans des lieux neutres. Il était peut-être temps que cela change ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 24 Nov 2016 - 7:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les armes désormais rangées, la jolie blonde décida de prendre le chemin de sa voiture, tout en écoutant d’une oreille attentive l’excuse que lui fournissait désormais son renard favori quant à la ruse dont il venait de faire preuve. De ce qu’il disait, du moins.

En était-elle surprise ? Pas le moins du monde. Les deux, aussi vieux pouvaient-ils être (lui beaucoup plus qu’elle) appréciaient tout particulièrement se taquiner et s’envoyer des piques, sans compter qu’il n’en était pas moins un renard, reconnu pour user de ruses et de fourberies pour atteindre leurs objectifs. Et, comme toujours, l’ancienne militaire, se faisait prendre au jeu avec un léger sourire taquin sur les lèvres et le regard pétillant d’amusement.

Il n’y avait qu’avec très peu de personne avec qui elle pouvait agir aussi naturellement et Reita faisait parti de ces personnes. Il s’agissait-là d’une des principales raisons pour laquelle il avait une place bien particulière dans sa vie.

- Tu fais tout le temps ça ! Tu me prends par les émotions et maintenant, je n’ai plus le choix que d’accepter.

Elle agissait presque comme s’il la torturait alors qu’en réalité, cela lui ferait un repas santé où elle n’attraperait pas quelque chose au restaurant du coin, à défaut d’avoir le temps, l’énergie ou encore la patience de se cuisiner quelque chose qui serait autant bon au goût qu’équilibré. Certes c’était-elle habituée aux mets peu goûteux et peu agréables pour les papilles gustatives alors qu’elle avait vécu de longs mois sur les rations militaires.

Cependant, elle s’était faite aussi à la cuisine des Cunningham, chez qui elle avait vécu quelques temps, lors de son retour d’urgence d’Irak, alors qu’elle tentait de se remettre sur pied.

Difficile après cela de se contenter des mets fades de l’armée ou de ceux peu concluant qu’elle essayait de se faire alors qu’elle avait passé de longs mois à manger des petits plats amoureusement préparés par une mère de famille attentionnée.

- On prend ma voiture, si tu me promets de ne passer aucun commentaire sur ma conduite et de me laisser mettre la musique que je veux.

Cela en était presque puérile, elle le savait bien, mais elle ne pouvait tout de même pas tout lui offrir sans rien avoir en contrepartie.

- Et je ne te permet pas de remettre en doute mon sens de l’orientation !

Après tout, l’ancienne militaire avait sut se retrouver dans des endroits qu’elle connaissait bien moins bien, notamment les différentes villes du Moyen-Orient où elle avait séjourné. Elle pouvait considérer avoir un sens de l’orientation particulièrement développé et il lui était presque difficile de se perdre alors qu’elle avait cette manie d’observer avec attention les décors l’entourant, histoire d’être certaine de pouvoir rentrer à bon port si elle venait qu’à prendre le mauvais tournant. À quelques reprises, cela avait été une question de vie ou de mort.

Elle invita donc Reita à ranger les équipements dans la valise de son véhicule avant d’aller elle-même prendre place derrière le volant.

- Cependant, je vais te débarquer chez toi puis faire un petit tour par chez-moi. Si toi, tu sembles encore en pleine forme, moi, j’ai eu chaud. Et j’aurais besoin d’une bonne douche.

Et cela était non négociable. Si elle aurait pu lui imposer qu’elle la prenne chez lui (et elle avait confiance en la pudeur et l’innocence du renard), elle n’avait rien amené pour pouvoir faire une telle chose, ce qui la ramenait à son idée principale.

- Et puis, cela me permettra de passer chercher quelque chose pour le repas. Et je t’interdis de t’y opposer, j’ai horreur d’être invitée et d’arriver les mains vides.

Meghan avait bien été élevée par ses parents, qui lui avaient inculqué des valeurs tel que le respect d’autrui et la bonté. Tout comme ils lui avaient toujours dit qu’elle n’avait pas le droit d’arriver à un dîner les mains vides. C’était impoli et un cruel manque de considération pour l’hôte.

De ce fait, elle ne laissait donc pas le choix à Reita, quand bien même savait-elle qu’il ne l’invitait que pour un repas tranquille avec du saumon en abondance.

- Je te laisse cependant le choix. Du dessert ? Du vin ? Du saké ? Que te manque-t-il pour faire de ce repas un repas parfait ?

Elle lui offrit un sourire radieux alors que son regard clair quitta la route quelques secondes pour se poser sur les traits du jeune homme (plus si jeune que cela) installé à ses côtés.

Elle se concentra à nouveau sur la route, ne cherchant pas non plus à mettre leur vie en danger. Elle était une bonne vivante et ne comptait pas en finir dans un banal accident de voiture. Non. Elle n’avait cherché qu’à offrir l’un de ses plus beaux sourires à un ami très cher à son coeur alors qu’elle était sûrement plus heureuse qu’elle ne l’admettait d’avoir finalement du temps à lui consacrer.

Comme elle se promettait de lui en consacrer plus.

Elle avait, après tout, une revanche à prendre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 29 Nov 2016 - 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Reita aimait beaucoup taquiner Meghan et pas seulement parce qu'elle le lui rendait bien. Non, c'était surtout parce que quand elle avait l'air outré, son visage affichait une expression que l'on pouvait qualifier de mignonne. Oui, ce n'était pas très professionnel comme attitude et alors ? En quoi est-ce que ça vous dérangeait ? Le Japonais avait un millier d'années à son compteur alors il pouvait bien faire ce qu'il voulait, une fois de temps en temps.

Quoi qu'il en soit, ils arrivèrent à la voiture et lorsque Meghan ouvrit le coffre, Reita y plaça ses équipements afin que ça ne l'encombre plus. Ce faisant, la jeune femme lui fit part de ses projets et lui imposa un passage par chez elle afin de pouvoir prendre une douche. Un instant, il eut envie de lui proposer de la prendre chez lui mais il doutait qu'elle ait pris des vêtements de rechange et comme il ne pouvait pas lui prêter les siens... Ce n'était pas vraiment envisageable. Soit, il n'avait donc pas d'autre choix que de l'accepter, ce qui lui permettrait de se doucher dans le même temps. Peut-être avait-il l'air en forme mais ça ne voulait pas dire qu'il n'avait pas transpiré pour autant ! Le duo grimpa à bord de la voiture, Reita réfléchissant à cette idée de ramener quelque chose...

« On n'a qu'à dire que tu t'es imposée de force ? Comme ça, tu n'es plus invitée et tu n'as plus besoin de ramener quelque chose. »

Le renard savait bien que c'était dans les traditions de ramener un présent quand on venait chez quelqu'un et lui-même agissait ainsi, la grande majorité du temps. Néanmoins, il n'avait pas invité Meghan pour cette raison donc il trouvait un peu dommage qu'elle se sente redevable à ce point. Pendant ce temps, la voiture roulait sur le sentier afin de rejoindre la route et, plus loin, la ville.

« Du vin ? Du saké ? Tu essayes de me saouler ou quoi ? » On était en droit de se poser la question ! « Je pense que si tu m'aides à cuisiner alors ça sera suffisant pour que le repas soit parfait. Mais si tu tiens vraiment à ramener quelque chose et que tu as un dessert chez toi, je ne te dirais pas non. »

Parce qu'il fallait bien avouer que le renard ne gardait pas en permanence des desserts dans son réfrigérateur. Ç’aurait été du gâchis sachant qu'il n'invitait pas tant de monde que ça chez lui. En plus, Reita ne mangeait que ce dont il avait besoin, ne faisant jamais preuve de gourmandise, ce qui expliquait aussi qu'il n'avait pas vraiment de sucreries chez lui.

Ce faisant, le véhicule avala les distances même s'il fut quelque peu ralenti en ville, rejoignant néanmoins le quartier de Chinatown. Pendant le trajet, Reita fit la conversation, abordant des sujets beaucoup moins sérieux et beaucoup plus légers. Finalement, ils arrivèrent devant chez lui et le jeune homme quitta le véhicule, récupérant ses affaires dans le coffre. Quand Meghan s'éloigna, il garda le regard fixé sur la voiture jusqu'à ce qu'elle sorte de son champ de vision, pénétrant dans son immeuble pour rejoindre son appartement. Là, il déposa les sacs dans une pièce vide et fila vers sa chambre pour récupérer des vêtements propres avant de passer par la case douche. C'est donc pieds nus, vêtu d'un pantalon de kimono et d'un débardeur, les cheveux encore un peu mouillés, qu'il allait accueillir Meghan quand elle reviendrait. Il ne restait qu'à espérer que cela ne prendrait pas des heures. Bon, en tant qu'ancienne militaire, elle devait sans doute éviter le passage par la case maquillage et compagnie mais on ne savait jamais. En attendant, le renard se dirigea vers la cuisine et sortit les ustensiles et les ingrédients dont ils auraient besoin, lançant la cuisson du riz. Quand enfin on sonna, il se dirigea vers la porte, un sourire aux lèvres.

« C'est que j'ai failli attendre ! Viens, rentre. Fais comme chez toi. Tu veux boire quelque chose ? La cuisine est par là. »

Reita la devança alors pour retourner surveiller son riz, laissant Meghan faire comme bon lui semblait.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_6Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_8


Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_1Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_2bisJamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Coup de gueule
» le plus grand virus jamais connu
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_6Jamais renard fainéant n'eut la gueule pleine de plumes Cadre_cat_8
Sauter vers: