Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_1Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_2_bisMission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Sep 2016 - 17:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Collaborer avec d'autres individus de la Légion n'était pas dans ses habitudes. Adrian avait rejoint ce groupe principalement parce qu'il était déjà présent en tant que consultant sous son identité civile et comme le Commander l'avait souligné, pouvoir agir à visage couvert lui faciliterait la tâche. En effet, se présenter comme consultant en magie sur le lieu d'une affaire concernant la Légion des Étoiles ne lui ouvrait pas toutes les portes et éveillait bien souvent des questions, tandis que son intervention en tant qu'Eldoth ne posait généralement aucun problème. C'était donc pas souci pratique qu'il s'était officiellement allié à ce groupe, mais il continuait de n'intervenir que pour des histoires concernant la magie.

Cependant, celle-ci était bien différente pour la bonne et simple raison qu'il s'agissait d'une prise d'otage et que même si tous les Légionnaires étaient profondément pacifiques, tous n'étaient pas habitués à parlementer. Adrian était sans aucun doute parmi les plus âgés du groupe et il avait eu le temps de développer une certaine diplomatie, c'est pourquoi quelqu'un lui passa un coup de téléphone au manoir afin de lui résumer la situation.

Visiblement, des criminels s'en était pris à un quartier de campagne et détenaient des otages. Il semblait aussi que ces derniers prônaient l'expertise de la Légion et souhaitaient voir le Commander à la tête de Star City ! De quoi donner des boutons à tous les détracteurs du groupe bien évidemment, mais le pire était certainement que le porte-parole de la Légion ne voudrait certainement pas d'une telle place. Il avait sa vie privée et elle n'avait rien à voir avec celle d'une star de cinéma ou de la politique, autant dire que l'Archimage le voyait mal dans le rôle du maire ! Le responsable de la communication l'informa qu'une autre personne se rendait déjà sur place pour prendre les choses en main, mais qu'une aide supplémentaire ne serait pas de refus. Bien évidemment, Adrian répondit positivement en expliquant qu'il arriverait d'ici quelques minutes. Le temps d'enfiler son masque et sa tenue parfaitement neutre, puis de s'envoler pour rejoindre le quartier en question.

Quelques minutes plus tard, Adrian approcha de la zone en question. Le problème ? Il y avait forcément des journalistes près du bâtiment et Eldoth n'avait aucune envie de voir ces individus le remarquer. Son anonymat était son seul avantage, aussi sonda-t-il les environs avant de repérer une silhouette à l'écart : nul doute qu'il s'agissait de son binôme pour cette mission ! Prenant soin de ne pas attirer l'attention, Eldoth alla se poser aux côtés de l'individu en question et constata avec surprise qu'il s'agissait de Nymphea, la jeune mage qui les avait rejoint il y a peu de temps. Le centenaire s'adressa à elle d'un ton calme :

« Je vois que cette affaire a attiré pas mal de monde. Je me serais bien passé des journalistes cela dit, j'espère qu'ils ne vont pas nous compliquer la tâche. »

Son regard, masqué, se porta sur le bâtiment où se trouvaient les individus dangereux. Est-ce qu'ils avaient été mis au courant de l'arrivée de Légionnaires ? Le fait était qu'ils prônaient la supériorité de ce groupe, mais qu'ils pouvaient tout de même décider de faire un carton sur eux ! Or, même si Adrian était une pointure dans son milieu, il restait très humain et pouvait succomber d'une simple balle. Autant dire qu'il n'avait pas franchement envie de vérifier comme ça si ces individus étaient ouverts à leur venue ! Son attention se glissa à nouveau sur la demoiselle.

« Vous savez s'ils sont au courant de notre venue ? Je crois que vous étiez là avant moi, peut-être que vous avez pu glaner des informations ? Sinon, vous avez déjà repéré un moyen d'entrer ou on va inspecter ça ? »

Des questions assez banales, mais dont les réponses détermineraient la suite de leur mission. Autant dire que c'était une marque de confiance que de lui demander et la croire sur parole, mais Adrian savait qu'il ne faisait pas fausse route. Aishlinn avait eu beau lui dire qu'il faisait trop vite confiance aux gens, il savait parfaitement que ses premières impressions se vérifiaient souvent par la suite !
Et concernant Nymphea, il en avait eu une excellente.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 5 Sep 2016 - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Distraitement, Natalia faisait mine d’observer une affiche de campagne délavée, apposée à même un mur de briques nues. Le visage buriné de Gerald Wallace la regardait sereinement, lui promettant de s’engager dans le véritable combat citoyen, celui qui promettait de nettoyer les rues de la ville de la menace super. Quelle ironie… Savait-il se rappeler que c’était à la Légion qu’il devait son salut ? Qu’ils avaient été les seuls à pouvoir l’arracher à sa détention des mains du Gang des Fables ? Le faux sourire du candidat eut tôt fait de laisser son regard se détourner pour observer la foule qui s’était amassée au pied du bâtiment. Tapissée dans l’ombre, un soupir silencieux s’insinua d’entre ses lèvres. Secours, dont les gyrophares illuminaient par intermittence la façade immaculée du bâtiment et dont les sirènes lui vrillaient les tympans. Badauds, qui observaient avec curiosité le déroulé des événements, dans l’espoir d’apercevoir du sensationnel. Equipes de presse, à la recherche du scoop, de ce qui ferait la une de leurs journaux. De ce qui ferait vendre.

Etait-ce là ce qu’ils attendaient ? Un auditoire ? Les revendications des preneurs d’otage étaient on ne peut plus claires : ils estimaient que la Légion était la plus à même de diriger la ville, et que le Commandeur – à sa tête – se devait d’endosser la casquette de Maire en plus de celle de porte-parole. S’ils espéraient que le mot soit passé, il fallait qu’ils soient entendus ; Quoi de mieux alors que d’avoir une assistance pour exposer ses doléances délirantes ? De quoi faire hurler les membres du CODE. De quoi faire hurler Gerald Wallace, alors que la prise d’otage se déroulait dans son propre fief, où la campagne battait encore son plein. Oh, Nat’ ne portait guère le CODE – et les conservatistes – dans son cœur, en ce qu’il lui rappelait par trop la politique de tolérance zéro William Mandon. Celle-là même que l’enfant qui se tapissait au plus profond d’elle tenait pour partie responsable de la mort de sa mère. Mais il était, à ses yeux, intolérable d’user de telles méthodes pour se faire entendre, même si l’on estimait la cause juste.

Sentant un mouvement derrière elle, la jeune femme se tourna brusquement vers l’individu qui venait de la surprendre, son bâton en bois d’if fermement enserré entre ses mains. Si elle reconnut la silhouette en moins d’un battement de cil, il fallut quelques minutes à son cœur pour retrouver un rythme serein. Non qu’Eldoth soit particulièrement effrayant, surtout lorsqu’on connaissait le personnage, mais la jeune femme n’aimait guère être surprise – surtout quand les lieux grouillaient de curieux et de journalistes. Par un mystère qu’elle ne s’expliquait pas vraiment, son anonymat avait été en grande partie préservé et Nymphea semblait bien moins connue que la gestionnaire du Bourgeon Vert dans son propre quartier. Ce qui n’était pour ainsi dire pas pour lui déplaire ; Rien ne l’attirait moins que le feu des projecteurs, et elle se satisfaisait volontiers de la discrétion et de la pénombre rafraîchissante de l’incognito.

« Eldoth. » Le salua-t-elle simplement, tandis qu’un sourire grave ourlait ses lèvres craquelées. Ses prunelles olive se tournèrent vers le visage masqué de l’Archimage. « Les journalistes étaient là avant que j’arrive, ils ne semblent pas avoir tenté quoique ce soit pour le moment. J’espère qu’il en restera ainsi. » Ils n’étaient pas rare que certains se mettent en danger dans l’espoir de pouvoir s’approcher au plus près de l’action, d’avoir les images les plus exclusives. Parfois il y avait des pertes.

Son regard s’attarda quelques instants sur la silhouette d’Eldoth, qui observa – comme elle l’avait fait peu de temps auparavant – la façade du bâtiment. Au fond d’elle, une infime crainte demeurait toujours de ne pas être à la hauteur de ce que la Légion attendait. Parfois elle n’était rien de plus qu’une graine prête de germer, parfois elle croissait de façon exponentielle. Mais savoir que l’Archimage allait se tenir à ses côtés pour cette mission la rassérénait quelque peu. Réajustant le masque de fortune qui visait à dissimuler ses traits, Natalia avança d’un pas, jetant un coup d’œil dans la rue qui bordait le quartier de campagne comme un liseré sombre. Ils se trouvaient à l’intérieur du périmètre de sécurité.

« Je ne crois pas. Ils n’ont pas émis de menaces, leurs revendications restent les mêmes donc j’ai tendance à croire qu’ils ne sont pas au courant que nous venions et attendent patiemment que le Commander prenne les rênes de la ville. Une idée ridicule, par ailleurs. Elle marqua une pause, glissant son regard le long du mur qui jouxtait leur position ; Un escalier de secours en métal courait le long de la paroi. J’ai repéré plusieurs possibilités pour entrer dans le bâtiment, mais on ne sait pas exactement combien ils sont et quelles sont leurs positions donc... Il y a une entrée de service à l’arrière, qui sert surtout pour entreposer les déchets. Puis il y a l’accès de secours bien sûr. »

Il y avait peu de chance que cette entrée soit gardée, mais mieux valait être prudent. D’autant que la hauteur les mettait forcément à la vue de la foule amassée au pied de l’édifice, et c’était précisément ce qu’il fallait éviter.

« Ne faudrait-il pas leur annoncer notre venue ? Ajouta-t-elle en tourna son regard le légionnaire. J’ai peur que les otages en pâtissent si nous les prenons par surprise. On ne sait pas vraiment à qui on a affaire,… » Ils pouvaient bien se revendiquer de la Légion, rien ne disait que c’était effectivement le cas.

Ce qui était certaine, c'est que la Légion n’utilisait pas ce genre de méthodes. En aucun cas.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 15:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Si les journalistes parvenaient à se tenir à carreau, peut-être que la situation serait plus propice à une discussion paisible ? Adrian doutait toujours dès qu'un élément extérieur était ajouté à l'équation, mais ils allaient devoir faire en improvisant étant donné qu'ils ne savaient pas exactement ce à quoi ils allaient avoir affaire.

Après avoir observé le bâtiment, Adrian reporta donc son attention sur Nymphea qui répondit à ses questions. Aucune menace, justes des revendications pour que le Commander devienne le nouveau maire de Star City. Ridicule ! Eldoth avait du mal à croire comment quelqu'un pouvait imaginer que faire pression sur les autres politiciens pour les obliger à nommer un homme qui n'était même pas candidat au poste tant convoité ! C'était à l'opposé du leitmotiv de la Légion des Étoiles qui respectait scrupuleusement la loi.... Mais Eldoth ne comptait pas soliloquer à ce sujet : mieux valait se concentrer sur la mission et les aborder directement, sans chercher à les flouer. Les preneurs d'otages étaient souvent imprévisibles et Adrian n'avait aucune envie d'être responsable des blessures, voire pire, de l'un des innocents qui travaillaient ici !
Il hocha donc la tête d'un air approbateur après la suggestion de sa collègue :

« Si, vous avez raison. Inutile de les effrayer ou de leur faire croire qu'on cherche à les attaquer, en entrant avec leur accord, nous aurons un avantage certain. Et qui sait, peut-être qu'en nous présentant en tant que Légionnaires nous aurons droit au bénéfice du doute ? »

Ils avaient le droit d'espérer ! Toujours est-il qu'Adrian invita Nymphea à le suivre : la personne qui l'avait contacté l'avait informé du fait que des policiers restaient postés légèrement à l'écart de la foule des journalistes pour les assister s'ils en avaient besoin. En s'approchant du duo en uniforme, Eldoth constata qu'il s'agissait de deux jeunes recrues fraîchement sorties de l'école. Une demoiselle d'une trentaine d'années et un jeune homme qui devait avoir quelques années de plus, les deux les regardèrent d'un air méfiant avant d'arborer une expression plus coopérative en voyant qu'il s'agissait de Super-Héros.

« Vous avez besoin d'aide ? »
« Vous êtes en contact avec les preneurs d'otages ? »
« Oui, on a un talkie-walkie qui fonctionne, mais on doit l'utiliser uniquement en cas d'urgence. »
« Est-ce que vous pourriez les contacter pour les informer que deux Légionnaires souhaitent entrer pour pouvoir leur parler ? »
« Bien sûr, je donne quels surnoms ? »
« Nymphea et Eldoth. »

Adrian n'était pas certain que leurs noms éveillent grand-chose pour des personnes qui n'étaient pas forcément familières de la Légion des Étoiles, mais qui ne tente rien, n'a rien ! Le policier saisit alors le talkie-walkie qui était accroché à sa ceinture et appuya sur le bouton avant de communiquer les informations aux preneurs d'otages. Quelques secondes furent nécessaires avant qu'une réponse arrive :

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : l'homme les laisse entrer sans problème.
    ÉCHEC : l'homme rechigne.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils devront rester à distance.
    ÉCHEC : ils doivent entrer par l'entrée principale et rester sous l’œil des journalistes.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : ils n'ont pas d'armes visibles.
    ÉCHEC : ils sont armés.


« Mouais, ça me dit rien. On va pas prendre le risque. »
« Mais c'est des Légionnaires, je vous assure. Laissez-les au moins entrer. » Une longue attente avant qu'il ne réponde.
« Ok. Ils peuvent entrer, mais par la porte principale et ils restent dans le hall comme ça les journalistes pourront les surveiller par la porte vitrée. Ça évitera que ce soit des flics qui tentent de nous arnaquer ! » Le policier interrogea Adrian et regard et celui-ci acquiesça.
« Très bien, ils arrivent. »

Eldoth remercia le jeune homme avant de s'éloigner en compagnie de Nymphea. Se montrer ne lui plaisait guère, il aurait préféré intervenir par l'arrière, mais bon.

« J’aurais préféré une solution plus discrète, cela dit c'est un bon début. Maintenant il ne reste qu'à les persuader une fois dedans. »

Les autres policiers avaient été prévenus, aussi le duo put s'approcher de l'entrée du bâtiment sans être refoulé. Après avoir poussé l'huis de verre en ignorant les journalistes qui s'agitaient, Adrian laissa entrer Nymphea et referma la porte derrière eux. Ils se trouvaient dans un couloir au bout duquel se trouvaient trois portes, une en face d'eux et deux sur les murs perpendiculaires. En s'approchant, ils furent interpellés par des individus se trouvant dans la pièce de droite.

« On s'arrête ! On reste à distance pour le moment. » Personne n'était armé, du moins en apparence. « Vous voulez quoi alors ? »

D'un regard, Adrian invita Nymphea à répondre. C'était connu que les femmes étaient plus douées que les hommes pour apaiser quelqu'un – et cette pensée n'avait rien de misogyne !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 15:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les circonstances allaient requérir du doigté, et une expérience que Nymphea ne possédait guère. Les prises d’otage en requéraient toujours, même si elle n’avait jamais vraiment été l’actrice d’une négociation comme celle-ci, elle tenait pour acquis qu’il s’agissait de cas d’une extrême complexité. Cette dernière l’était tout particulièrement, parce qu’il était tout simplement impossible pour qui que ce soit de répondre aux exigences des forcenés qui, en plus, se prétendaient appartenir à un groupe dont ils souillaient les valeurs. Même si leur appartenance à la Légion restait à prouver, ils ne pouvaient pas récuser la possibilité que cela soit le cas, c’est pourquoi il leur fallait agir avec la plus grande précaution. Le fait qu’il ne veuille en aucune manière négocier et refusait catégoriquement d’entrer en contact avec le négociateur n’aidait en rien les forces de l’ordre qui peinaient à désamorcer la situation. C’est pourquoi on avait fait appel à eux, et pourquoi elle s’était fait fort de répondre – même s’il existait sans doute des personnes plus qualifiées qu’elle. Fort heureusement, elle ne se chargeait pas seule de la mission, et Eldoth avait répondu à l’appel.

Il avait abondé dans son sens, lorsqu’elle avait avancé que prendre les preneurs d’otage par surprise n’était peut-être pas la bonne solution. Ils ne savaient pas à qui ils avaient affaire ! Ce pouvait très bien être des supers aux valeurs limitées, mais sain d’esprit, mais ce pouvait tout aussi bien être de simples déséquilibrés qui se prétendaient de la Légion ou se montraient fanatiques des héros qui agissaient en son sein. Dans la mesure où ils étaient incapables de le savoir, le mieux restait d’être prudents et de ne rien faire qui puisse mettre en danger la vie des otages. C’est pourquoi ils décidèrent de s’annoncer à eux dans l’espoir de pouvoir ouvrir le dialogue.

« Ça vaut le coup que nous essayions. » Répondit-elle simplement.

Ne manquant pas de rabattre la capuche qui, à l’instar du masque, visait à dissimuler ses traits, la jeune femme emboîta le pas d’Eldoth qui avait décidé de s’avancer vers les deux policiers en faction, chargés de maintenir l’ordre en attendant que d’autres autorités, plus compétentes, arrivent. Arrivés à leur hauteur, il apparut clair à la jeune femme qu’ils devaient être à peine plus expérimentés qu’elle en matière de prise d’otage, ce qui ne fut pas pour la rassurer. Pourtant, après un instant de brève négociation, le mage parvint à les convaincre de les laisser entrer en contact avec les preneurs d’otage, pour leur demander l’autorisation de pénétrer dans le bâtiment et d’aller à leur rencontre. S’ils se montrèrent dans un premier temps réticents à l’idée de les laisser s’approcher, ils finirent par accepter à contrecœur et à leurs conditions. Des conditions qui, il fallait l’avouer, ne lui plaisait guère. Mais avait-elle seulement bien le choix ?

Rester à portée des journalistes… Les voulaient-ils au vu et su de tous parce qu’ils désiraient un public ? Parce qu’ils n’avaient pas confiance en eux ? C’était possible, après tout rien ne leur indiquait qu’ils étaient effectivement légionnaires. Tout comme il était possible que tout ça ne fût qu’une odieuse mise en scène visant à dénoncer la menace super en perspective de la campagne à venir ; Natalia n’arrivait pas à s’enlever de la tête que le quartier visé était celui du fer de lance du CODE, et que politique rimait bien souvent avec mensonge et manipulation. Elle n’était pas non plus sans savoir que les élections municipales étaient d’une importance capitale ; Star City n’avait pas seulement un rayonnement économique et politique à l’échelle du pays, elle avait surtout de l’influence à l’échelle mondiale et celui qui tenait les rênes de la ville tenait également une grande partie des instances politiques de la scène internationale.

Certains seraient prêts à tout donner pour en arriver là.

Mais il ne s’agissait de suppositions, et ils ne pouvaient présumer de rien. Toujours en silence, Nymphea suivit docilement l’Archimage jusqu’à la porte du bâtiment, qu’ils poussèrent pour pénétrer dans l’édifice. Un long couloir s’étendait face à eux, vraisemblablement vide, mais bordé de pièces qui, elles, devaient être bien pleines. Et en effet, il ne leur fallut pas plus de quelques mètres pour être interceptés par deux individus, un homme et une femme, qui les hélèrent du bout de la salle. Tournant son regard vers eux, Natalia leva doucement les mains pour montrer qu’elle n’était pas armée.

« Ecoutez, nous sommes simplement venus pour discuter, et pour nous assurer que les otages vont bien. » Elle avait tout énoncé d’une traite, avec un calme olympien. Il était inutile de tergiverser ou d’essayer de les tromper : c’était pour cela qu’ils étaient venus, pour essayer de comprendre et de désamorcer la situation. Si les circonstances l’exigeaient, ils seraient contraints d’agir, mais la question ne se posait pas pour le moment. Et si les forcenés se laissaient séduire par l’opportunité que leur offraient leurs interlocuteurs, leur peine serait très certainement revue à la baisse. S’ils acceptaient.

« Les otages vont bien, ils sont en haut, précise-t-il sèchement. La femme gardait le silence. On n’a rien à vous dire de ce plus que ce qui a déjà été dit. Si c’est tout, vous pouvez partir. » Le ton était on ne peut plus clair : ils ne leur parleraient pas à moins que leurs revendications n’aient été entendues. Natalia coula un regard vers Eldoth avant de reprendre.

« Nous ne partirons pas avant de nous assurer que tous les otages sont sains et saufs. Même si sa voix manquait d’assurance, ses prunelles brûlaient d’une flamme enhardie. S’il y a des blessés, je peux même les soigner… » Ajouta-t-elle d’un ton hasardeux. S’il y avait eu des débordements, elle était probablement leur seul moyen de limiter les retombées judiciaires. Sans doute ne désiraient-ils pas ajouter l’homicide ou les blessures volontaires à la longue liste des faits qui leur étaient reprochés… L’homme sembla réfléchir quelques instants. La femme, pas du tout.

« Il a interdit qu’on fasse monter des gens ! »

    Réussite : L’homme accepte finalement de les conduire jusqu’aux otages, à ses conditions…
    Echec : L’homme refuse catégoriquement qu’ils entrent en contact avec les otages !


« C’est non, vous avez compris ? » Sa voix grondait d’une rage sourde, ses prunelles venaient soudainement de virer au rouge – et pas dans le sens métaphorique du terme. Natalia recula d’un pas, prête d’intervenir si le besoin s’en faisait ressentir, et regretta aussitôt d’avoir laissé son bō dans la ruelle. Enfin, qu’aurait-elle pu faire face à la bête enragée qui menaçait de la mettre en pièces ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Sep 2016 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greenbud' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Sep 2016 - 13:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Avec les individus pareils, le mieux était de rester calme et posé. Nymphea était une personne paisible et agréable à côtoyer ce qui poussait Adrian à se réjouir d'effectuer cette mission à ses côtés ! Bien sûr, il aurait largement préféré que les otages soient en train de travailler au lieu d'être menacés par des politiciens au rabais, mais ils devaient faire avec.

C'était un homme qui parlait et rien dans son attitude ne semblait le présenter comme quelqu'un d'impulsif ou de violent, cependant Eldoth avait compris depuis belle lurette que les apparences étaient plus que trompeuses. Pour le moment, le fait qu'ils cherchent à les faire partir plutôt qu'à aller directement à la confrontation leur prouvait qu'ils ne souhaitaient pas blesser les otages, ni même qui que ce soit d'autre. Des revendications pour le moins originales, mais qui jusqu'à présent respectaient presque les lois de la Légion des Étoiles. Bien sûr, le fait d'obtenir quelque chose par la force allait plutôt à l'encontre de ce leitmotiv, mais disons qu'ils n'étaient pas assimilables à des terroristes ou même des criminels.

Malheureusement, il semblait que les deux Légionnaires n'arriveraient pas à atteindre leurs objectifs aussi facilement qu'ils l'espéraient : les deux individus refusaient de les laisser monter à l'étage où se trouvaient les otages. Le problème étant que ni Nymphea, ni Eldoth ne quitterait cet endroit sans avoir la certitude que ces personnes étaient en bonne santé et surtout, sans avoir persuadé ces personnes que leurs cause était vouée à l'échec. Adrian avait naïvement espéré que la présence de deux membres de la Légion des Étoiles puisse convaincre les preneurs d'otages d'écouter les autorités, mais il semblait clair qu'ils allaient devoir s'y prendre autrement.

En entendant le grondement qui se mêla aux paroles de l'homme, Eldoth comprit aussitôt que si ces personnes n'étaient pas armées, cela ne signifiait pas qu'ils étaient à l'abri d'une bataille pour autant. Ils devaient tous être méta-humains et se sentaient donc directement insultés par les agissements de Gerald Wallace, ce qui justifiait l'assaut de son quartier de campagne et le nom du Commander ainsi porté aux nues. Toutefois, ce n'était pas parce qu'ils avaient un début d'explication qu'ils étaient tirés d'affaire pour autant. Avec un léger soupir, Eldoth répondit à l'homme d'une voix toujours aussi calme, feignant de ne pas avoir compris la menace :

« Nous avons compris, il est inutile de vous mettre sous pression. Nous venons pour discuter. » Il eut un geste très léger de la main pour montrer qu'ils n'étaient pas hostiles. « Comme nous vous l'avons fait savoir, nous sommes membres de la Légion des Étoiles et si vous demandez à ce que le Commander soit nommé à la tête de la ville, j'imagine que vous devez connaître un minimum notre mode de fonctionnement, non ? » Il laissa la question en suspens, essayant de lier une conversation.
« Ouais, tout le monde les connaît. »
« Alors, vous saurez qu'on ne s'attaque pas aux gens comme ça. On est ici parce qu'il est question du Commander et qu'on souhaite que cette histoire se règle sans blessés. » L'homme sembla réfléchir quelques secondes. « Vous savez aussi bien que nous qu'un Légionnaire comme le Commander n'acceptera jamais d'être nommé à la tête de Star City. D'une part, ce n'est pas ainsi que la démocratie fonctionne et d'autre part, il n'a aucune envie d'être en charge d'une telle responsabilité. » Le ton de sa voix était devenu encore plus apaisant. « Il n'est d'ailleurs que le porte-parole de la Légion, pas son chef et ce n'est pas sans raison. »

Restait à voir si toutes ces belles paroles tombaient ou non dans l'oreille d'un sourd !

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : les deux sont convaincus.
    ÉCHEC : ils s'énervent.

    Lancer de dé #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils les prennent en otage.
    ÉCHEC : ils attaquent.

    Lancer de dé #3 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : ils rencontrent le « chef ».
    ÉCHEC : ils voient juste les otages.


Visiblement, toute la positivité du monde n'arrangerait pas la situation ! Adrian sentit rapidement qu'il avait fait erreur en insistant un peu trop puisque l'expression de l'homme changea : il eut l'air vraiment irrité et son visage commença à se déformer en une grimace qui se prolongea jusqu'à ce qu'Eldoth comprenne qu'il se métamorphosait sous leurs yeux. Le fait qu'ils soient encore visibles des journalistes était ennuyant puisqu'ils risquaient de voir que les méta-humains s'énervaient, ce qui était le signe évident de l'échec des négociations. Il était pourtant important, pour ne pas dire primordial, que la police n'intervienne pas encore !

Cependant, avant que l'Archimage n'ait trouvé une autre réplique qui calmerait – enfin – les deux individus, ces derniers se jetèrent sur les deux Légionnaires. Le regard dirigé vers la porte d'entrée, Eldoth ne vit pas lequel des deux le bouscula, mais il sentit le choc au moment où quelqu'un – ou quelque chose – le percuta de plein fouet, l'envoyant au sol avec une brutale douleur qui irradiait dans tout son bras droit, zone où le choc avait eu lieu. Plaçant ses mains devant lui, Adrian bloqua de justesse la morsure qui aurait dû lui arracher une partie du visage et les mâchoires claquèrent dans le vide, toujours sans qu'il ne parvienne à identifier clairement son agresseur.

Il espérait juste que Nymphea aurait plus de chance !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Sep 2016 - 13:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 7 Sep 2016 - 18:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Au moins l’un des deux individus auxquels ils avaient à faire face semblait avoir le sang chaud. Et pas qu’un peu ; Natalia l’avait compris lorsqu’elle avait vu ses prunelles virer du bleu vif au rouge incandescent, et qu’un grondement sourd était sorti de sa gorge. Un grondement bestial. Bien sûr, ils avaient été prévenus que les individus possédaient des dispositions spéciales, rendant la situation particulièrement délicate. C’était d’ailleurs pour cela qu’un large périmètre de sécurité avait été établi, même si ils s’étaient avéré que les forces de l’ordre s’était tout simplement trouvé dans l’incapacité de passer. Tout ceci s’étant passé avant son arrivée, la jeune femme ne connaissait pas la raison pour laquelle les secours s’étaient tenus éloignés du bâtiment. Par ailleurs, s’ils avaient pu passer sans que quoique ce soit n’arrive, c’est qu’on les avait autorisés à accéder au bâtiment. Ce qui signifiait que quelqu’un s’occupait de gérer les entrées et sorties des lieux. Ces simples constats amenaient à la question suivante : qui était ces gens, et combien étaient-ils ?

Face à une situation qui semblait aller de mal en pis, Natalia coula un regard désemparé à Eldoth, qui jugea bon de prendre la suite des négociations. D’une voix posée – trahissant un self-control que Natalia enviait – l’Archimage leur exposa calmement la situation, les invitant à y participer avec une évidente habileté. Les pousser à raisonner par eux-mêmes pouvait leur faire prendre conscience de l’absurdité de leur revendication – Si tant est qu’ils soient ouverts à la discussion, ce qui semblait loin d’être le cas. Pourtant, bien qu’à contrecœur, l’homme sembla tendre l’oreille aux explications d’Eldoth, ce que Natalia prit naïvement comme un signe positif. S’ils étaient à l’écoute, cela signifiait qu’ils étaient prêts à dialoguer, non ? Et bien non. Il n’en fallut pas plus pour que le preneur d’otages puise dans les propos pourtant rassérénant de légionnaire une source nouvelle de fureur. À partir de là, tout alla très vite et les choses dégénérèrent en un clin d’œil.

Le visage de l’homme se déforma de façon atroce, dans une mimique de grimace qui se mua rapidement en masque d’horreur. Sa bouche s’élargit et se déforma pour donner un museau et une gueule bardée de crocs acérés, que l’écume bordait d’un liseré blanchâtre. Elle vit sa taille s’accroître et sa silhouette se déformer, puis ce fut tout. Un choc sourd vrilla sa tempe, alors qu’elle allait s’écraser au mur le plus proche, bousculée par une force intangible et invisible. Si elle fut bien incapable d’analyser ce qui venait de lui arriver, elle eut néanmoins l’esprit assez clair pour esquiver la vague d’énergie psionique qui fonça sur elle à l’allure d’un cheval au galop. La façon dont elle fit voler en éclats la première porte vitrée qui définissait le hall du bâtiment ne laissait aucun doute sur les dégâts qu’elle aurait engendré sur sa propre personne. Et ce simple constat la fit frémir.

Trouvant derrière une large armoire métallisée, Natalia communia avec les forces sauvages de la nature. Si elle n’était que moyennement blessée – c’était tout juste si un hématome commençait à se dessiner au creux de sa tempe – Eldoth était au prise d’un bête incontrôlable qui cherchait à lui dilacérer le visage. En d’autres termes : il devenait sa priorité. Murmurant dans un langage chantant, Nymphea appela à elle les forces naturelles, tirant profit du seul sort véritablement offensif qu’elle connaissait. Si l’on pouvait appeler ça offensif. À son appel, de larges ronces fracassèrent les dalles du bâtiment et allèrent épouser les silhouettes de leurs ennemis ; Bras, jambes, gorge, torses,… Rien n’était laissé au hasard, si bien qu’en moins de quelques secondes, ils étaient parfaitement entravés. Si son sort tenait le coup.

« Ecoutez, nous cherchons juste à établir le dialogue ! S’exclama-t-elle. Vous devez comprendre que votre entreprise est vouée à l’échec, laissez-nous parler à votre chef. »

    Lancer de dé #1
    Deux réussites : Aucun de ses deux ennemis ne peut se défaire de ses sarments.
    Un échec, une réussite : L’un de ses deux ennemis parvient à s’extirper du sort.
    Deux échecs : Le sort n’est assez résistant pour contenir aucun des deux.

    Lancer de dé #2 (Si au moins un échec au #1)
    Réussite : Ils sont convaincus par ses propos.
    Échec : Ils n’ont que faire de ses propos et pire encore : ils enragent d’autant plus et contre-attaquent.

    Lancer de dé #3 (Si échec au lancer de dé #2)
    Réussite : La contre-attaque est réussie et ils sont blessés.
    Échec : La contre-attaque échoue et ils s’en sortent in extremis. Ouf !


Avec horreur, elle vit ses ennemis s’arracher simultanément à l’emprise de ses sarments. L’un les brisa avec une facilité déconcertante, ce qui ne laissa aucun doute sur sa force, l’autre utilisa des lames psioniques pour les fendre comme s’il ne s’agissait guère plus que de vulgaires mauvaises herbes. Pourtant, ce ne fut pas un échec pour elle, loin de là ; Ses paroles avaient touché les individus, qui venait peut-être de prendre conscience de la gravité de leur acte – en particulier en la présence des journalistes. Avec une mauvaise foi évidente, le lycanthrope se rasséréna et émit un grondement sourd en se détournant. Il disparut derrière une porte coupe-feu, menant probablement à l’étage où se trouvaient les otages et leur leader. Ce fut la femme qui prit la parole, les invitant à la suivre, alors que Natalia s’était déjà détournée pour aider Eldoth à se relever.

« Vous êtes blessé ? » Lui murmura-t-elle.

Si elle pouvait se montrer utile, c’était déjà ça de pris.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Sep 2016 - 18:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greenbud' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Sep 2016 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian ne s'inquiétait pas des agissements de Nymphea, il savait qu'elle ne s'en prendrait pas à ces personnes et se contenterait de les repousser ou de les maintenir entravées ! C’était d'ailleurs pour cette raison qu'il était aussi rassuré d'être à ses côtés et non avec quelqu'un qui serait aussi impulsif qu'imprévisible. Cependant, ce n'était pas parce qu'ils prônaient la paix et l'amour qu'ils réussiraient leur mission et la réaction des deux autres suffit à le prouver. Eldoth avait repoussé l'homme-bête du mieux qu'il pouvait, mais un léger élancement au niveau de son bras l'informa qu'il avait dû s'entailler sur ses dents. Fort heureusement, ce n'était rien d'insurmontable et la douleur s'oubliait très facilement !

L'Archimage se redressa avant de se rendre compte que l'entrave de sa collègue n'avait malheureusement pas résisté face à la hargne des deux opposants puisque ces derniers venaient de se libérer. Toutefois, les paroles de la demoiselle semblèrent plus utiles que celle du vieux mage puisque cette fois-ci, les preneurs d'otages s'immobilisèrent avant de se détourner, signe qu'ils étaient mieux disposés. Adrian garda toutefois un regard sur la femme qui les invita à la suivre avant de disparaître à la suite de son compagnon. Il s'était redressé lorsque la jeune Nymphea revint vers lui en s'inquiétant de sa santé. Un sourire ourla ses lèvres, se voulant rassurant bien qu'elle ne pouvait pas le voir et il lui répondit d'un ton apaisant :

« Non, non, tout va bien, je ne pense pas qu'ils nous voulaient du mal. C'était juste pour effrayer un peu. »

Bon, l'homme avait tout de même tenté de lui arracher une partie du visage, ce qui n'avait rien de très pacifique, mais Adrian jugea inutile d'inquiéter sa collègue si elle ne l'avait pas vu.

Ils se dirigèrent donc vers la porte coupe-feu et aperçurent un escalier qui menait effectivement à l'étage. En y arrivant, le duo fut accueilli par la femme du rez-de-chaussée qui leur fit à nouveau signe de la suivre, puis elle pénétra dans la première pièce du palier qui se trouvait être un corridor. Ils le traversèrent en silence, passant devant une porte ouverte qui leur permis d'apercevoir quelques otages assis sur le sol, les bras attachés derrière eux, avant de se retrouver devant un autre huis clos. La femme tourna la tête dans leur direction.

« Soyez polis, il déteste les gens vulgaires. »

La bonne blague, ce n'était pas eux qui avaient tenté de dévorer une partie du visage de leurs visiteurs. Mais Adrian se contenta de hocher la tête avant de suivre la femme lorsqu'elle poussa la porte pour déboucher dans un bureau qui devait certainement servir au responsable du bâtiment en temps normal. Cette fois-ci, un homme relativement haut, il devait avoisiner les deux mètres, se tenait face à la fenêtre, dos tourné à la porte, un peu comme s'il ne craignait pas de servir de cible à d'éventuels tireurs d'élite postés à l'extérieur.

« C'est eux. »
« Très bien, tu peux y aller. Merci. » La femme fit demi-tour avant de quitter la salle et referma derrière elle. « Soyez les bienvenus ! » L'homme pivota pour les regarder. « J'ai cru comprendre que vous étiez des Légionnaires, ça nous fait donc un point commun ! »
« Vous en êtes un ? »
« Je l'ai été, par le passé. »

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : il dit la vérité.
    ÉCHEC : il ment.

    Lancer de dé #2 :
    RÉUSSITE : il accepte de libérer un otage.
    ÉCHEC : il refuse.

    Lancer de dé #3 :
    RÉUSSITE : il veut bien négocier.
    ÉCHEC : il refuse.


« Vraiment ? Quel était votre surnom. » Un bref moment de silence.
« Black Hell. »

Adrian fronça les sourcils. Ce surnom ne lui disait strictement rien et pourtant, il avait côtoyé la Légion depuis bien des décennies ! Après une légère réflexion, il répondit d'un ton calme.

« Allons... nous savons tous les deux que ce n'est pas vrai, n'est-ce pas ? »
« Vous allez me dire que vous connaissez tous les Légionnaires ? »

Peu importait si l'homme ne l'avouait pas, Nymphea aurait toutes les raisons de penser que son binôme ne dirait pas cela sans preuve. Mais ce n'était pas le principale sujet de leur venue ici, ils devaient commencer par négocier pour libérer les otages et pouvoir finalement régler ce problème de manière définitive. Toujours encouragé par l'attitude paisible de l'homme, Eldoth reprit la parole.

« En tant qu'ancien Légionnaire, comme vous vous présentez, relâcher les otages serait une marque de coopération. »
« Tous ? Non. Mais vous avez raison, nous leur prouverions que nous sommes pacifiques. Je vais faire relâcher les deux adolescents qui travaillent ici bénévolement, les autres restent avec nous pour le moment. »
« Mais vous savez que ça ne va pas continuer comme ça, n'est-ce pas ? »
« Bien sûr. Mais vous êtes ici pour négocier, non ? Alors, je vous écoute. »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Sep 2016 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 10 Sep 2016 - 23:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Natalia fut ravie de constater que son compagnon d’infortune n’avait pas été blessé par l’attaque du lycanthrope. Il avança qu’ils avaient riposté pour leur faire peur, et n’avait jamais voulu les blesser, seulement leur faire prendre la fuite. Ou les tester ? Peut-être voulaient-ils simplement vérifier qu’il s’agisse bien de légionnaire, et non des policiers en train d’essayer de s’infiltrer ? C’était tout à fait possible. Et le cas échéant, les individus devaient maintenant être convaincus de leur bonne foi. Néanmoins, l’élancement sur la tempe de la jeune femme en disait long sur les intentions des hommes, et même si elle voulait croire Eldoth, quelque chose lui disait que l’attaque n’avait rien d’une simple menace. S’ils n’avaient pas attaqué pour blesser, ils avaient au moins certainement attaqué pour les neutraliser. Auquel cas quoi ? En faire des otages ? Même si elle refusait de penser qu’on puisse vouloir s’en prendre à des personnes venues simplement dans l’espoir d’améliorer la situation, une partie d’elle continuait commençait à penser qu’ils pouvaient vouloir les utiliser comme des appâts pour avertir le Commander. Ce n’était pas une idée ridicule, elle était même assez vicieuse pour être efficace. Mais cette simple idée révulsait la super-héroïne.

« D’accord. » Répondit-elle alors simplement.

Emboîtant le pas aux preneurs d’otage et à Eldoth, qui la précédait, Natalia s’insinua par la porte coupe-feu abritant un escalier de béton. Ils gravirent les marches jusqu’à parvenir à l’étage supérieur, où la mentaliste leur demanda de la suivre. Après s’être enfoncés un peu plus dans le bâtiment – par un chemin que Natalia s’efforça de mémoriser – ils arrivèrent finalement dans un corridor. L’une des portes, ouverte, laissa entrevoir les nombreux otages retenus dans l’enceinte de l’établissement. Elle n’eut guère le temps d’apercevoir si certains d’entre eux étaient blessés ou non qu’elle était conduite un peu plus loin, devant une double-porte de bois close qu’on leur indiqua d’un signe de tête. Après quelques précautions qui ne manquèrent pas de lui faire hausser un sourcil circonspect, ils furent autorisés à pénétrer dans le bureau, où le chef des forcenés semblait avoir pris ses quartiers.

L’homme ne lui disait absolument rien, pas plus que son pseudonyme. De surcroît, le ton qu’il employait et sa manière s’agir la dérangeait profondément. Elle avait l’impression de voir un conseiller en finance, sauf que la monnaie qu’ils s’apprêtaient à échanger était la vie de nombreuses personnes innocentes. Non, cet homme n’était pas un légionnaire et ne l’avait jamais été. Mais quel était son intérêt de mentir ? Quel était le but de sa revendication ? Le bref échange qu’il eut avec Eldoth finit de convaincre la jeune femme que quelque chose ne coïncidait pas dans son discours. L’homme arguait qu’il voulait voir le Commander à la tête de Star City, mais il semblait évident aux yeux de l’Archimage qu’il n’avait jamais fait partie de la Légion. Il n’opérait pas pour son enrichissement personnel, mais rien ne semblait le rattacher au Porte-Parole de l’organisation super. Non, ça ne collait pas, il leur manquait une pièce du puzzle. La plus importante.

« Relâchez d’abord les enfants, ensuite nous pourrons parler. » Annonça-t-elle calmement. Le sourire dérangeant de l’homme ne fit que s’agrandir, tandis qu’il décrochait paisiblement le combiné du téléphone fixe et composait le numéro du bureau adjacent. Il échangea quelques mots rapides avec l’individu de l’autre côté du fil puis les invita à regarder par la fenêtre. Ainsi ils purent voir deux adolescents courir hors du bâtiment avant d’être réceptionnés par les forces de police et les secours. Au moins avait-il tenu parole.

« Vos revendications ne sont pas négociables, affirma-t-elle. Si vous aviez demandé de l’argent, des biens, exigé à voir quelqu’un, nous aurions pu envisager de négocier mais là… Comprenez bien que personne ne laissera jamais le Commander prendre les rênes de Star City. Ce n’est pas ce qu’il veut, ce n’est pas ce que veulent nos concitoyens et ce n’est pas ainsi que fonctionne notre système politique. » Elle marqua une pause de quelques instants, craignant que d’avoir froissé son interlocuteur – après tout, il pouvait avoir le sang tout aussi chaud que son acolyte. Face au visage tranquille qu’il affichait, elle n’hésita pas à continuer. « Vous n’êtes pas encore allé trop loin, vous n’avez encore blessé personne. Si vous vous rendez aux forces de l’ordre, on intercédera en votre faveur pour que votre peine soit réduite. » C’était on ne peut plus vrai, et c’était quelque chose qu’elle aurait dit à n’importe qui. Ils n’avaient pas encore dépassé les limites, même s’il était certain que leurs actions relevaient de la pure criminalité et ils pouvaient encore faire machine arrière. Pourtant, au contraire de ce qu’elle l’aurait pensé, le visage de l’homme ne s’aggrava guère à l’idée de voir sa sanction réduite. Bien au contraire : son sourire ne s’élargit que plus. Alors quoi ? Il pensait s’en sortir ? Une idée qui n’était pas pour rassurer la jeune femme.

Pourtant, toujours de marbre, elle enchaîna. « Vous devez comprendre que le contexte n’aide en rien, vous attaquez le quartier de campagne d’un homme qui se bat pour la législation des supers. Un homme qui a été enlevé par une organisation criminelle par le passé. Elle marqua une pause. Cela ne lui donne plus de poids pour nous discréditer, est-ce là ce que vous voulez, vous, en tant qu’ancien légionnaire ? Qu’on soit stigmatisés ? »

Lancer de dé #1
Deux réussites : L’homme reconnaît qu’une partie de ses propos est juste, ce qui le fait réfléchir.
Un échec, une réussite : L’homme ne semble pas plus perturbé que ça par ses propos. C’est louche…
Deux échecs : L’homme s’emporte, déclamant qu’ils marchent contre la Légion pour soutenir un système politique qui les oppresse.

Lorsqu’elle eut terminé son laïus, Natalia darda les prunelles dorées de Nymphea sur la haute stature de l’homme qui lui faisait face. Il était parfaitement impassible, pas plus perturbé que si elle lui avait parlé de la pluie ou beau temps, ou de ce qu’elle avait mangé ce midi. Elle ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose mais la referma aussitôt, pas certaine de savoir quoi dire. La réaction de l’individu était des plus étranges : s’il épousait réellement les idéaux de la Légion, il aurait dû réagir à la mention du CODE et de Gerald Wallace, il aurait dû reconnaître qu’il desservait leur cause en agissant ainsi. Il aurait pu considérer qu’ils n’étaient pas fiables et se mettaient du côté des politiques, il aurait pu s’en prendre à eux. Au moins ça aurait été logique. Mais non. Il se contentait de sourire, et tourna son regard vers Eldoth qu’il invita à parler.

« Quoi d’autre ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Sep 2016 - 23:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4777
ϟ Nombre de Messages RP : 4378
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greenbud' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 607338Echec Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 12 Sep 2016 - 12:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5021
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Relâcher des otages était généralement une bonne chose puisque cela permettait de montrer que vous étiez de bonne volonté et que vous n'étiez pas contre la négociation, cependant le comportement de l'homme qui leur faisait face ne correspondait pas du tout à quelqu'un dans cet état d'esprit-là. Adrian ressentait le même malaise que sa compagne du moment, mais il se garda bien de dire quoi que ce soit alors qu'elle menait la discussion en expliquant à leur interlocuteur que leur demande était tout simplement impossible à satisfaire. C'était la vérité et Eldoth ne voyait pas trop comment ils allaient devoir négocier si c'était bien ce que ce type espérait. Cependant, plus les minutes s'égrainaient et plus le vieux mage se disait qu'il y avait anguille sous roche. Le sourire de l'homme n'avait rien de rassurant, il semblait sûr de lui comme si son destin était déjà scellé et non comme s'il dépendait du bon vouloir de parfaits inconnus.

Sous son masque, Eldoth fronça les sourcils alors que Nymphea continuait en lui expliquant qu'il était plutôt en train d'aider Gerald Wallace que lui causer des torts, mais aucune réponse n'arriva en face. Très franchement, Adrian en vint à se demander si ce n'était pas là justement leur objectif. Des anciens membres du CODE, peut-être même de Normality ? Ils n'appréciaient guère la Légion des Étoiles et avaient fini par comprendre que cracher sur le groupe ne les aiderait pas autant que s'ils le soutenaient en commettant une grosse faute en leur nom. Quoi de mieux qu'une prise d'otages ? Peut-être de la mort de certains d'entre eux ?

Eldoth était resté silencieux tout le long de « l'échange » entre les deux autres, mais l'homme, tout sourire, reporta son attention sur lui pour l'inviter à parler. Et bien ? Qu'attendait-il ? Qu'ils exposent tous les deux leur manière de voir et qu'il puisse les écraser en refusant ? Un bref soupir échappa au vieux mage avant qu'il hausse les épaules en signe d'impuissance.

« Que voulez-vous savoir de plus ? Ma collègue vous a tout dit. Vous ne pourrez pas négocier et en vous rendant, vous augmentez vos chances de vous en sortir indemnes. » Il observa l'homme avant de reprendre. « Mais vous vous en moquez bien, n'est-ce pas ? Je commence à me demander si vous n'êtes pas un partisan de Gerald Wallace et que vous avez décidé de nuire à la Légion d'une manière innovante. Après tout, quel meilleur moyen pour l'enfoncer que de prétendre que certains de ses membres sont prêts à imposer une sorte de monarchie ? » Une légère pause. « Nous savons tous que les habitants de cette ville – et d'ailleurs – font rapidement des amalgames. Là où les journalistes parleront de « partisans de la Légion » les citoyens comprendront « membres de la Légion » et en deux temps, trois mouvements, les Légionnaires perdront une bonne part de l'estime des habitants de Star City. Voire plus loin. »

Peut-être qu'il était totalement paranoïaque et que cet homme était effectivement un ami des Légionnaires, mais si c'était le cas, il avait vraiment une drôle de manière de le montrer ! Adrian n'osa pas risquer un coup d’œil du côté de sa camarade, soucieux de conserver toute son attention sur l'homme alors qu'il reprenait :

« Alors, dites-moi, est-ce que j'ai tort ? Membre du CODE ou de Normality ? »

Le silence retomba.

    Lancer de dé #1 :
    RÉUSSITE : Adrian a raison.
    ÉCHEC : Adrian a tort.

    Lancer de dé #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il est du CODE.
    ÉCHEC : il est de Normality.


    Lancer de dé #3 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il croit vraiment à son histoire.
    ÉCHEC : il veut juste semer la zizanie.


Quelques secondes plus tard, l'homme se mit tout à coup à rire, d'un rire presque dément. Il semblait vraiment s'amuser de la situation et lorsqu'il se calma, le regard qu'il posa sur les deux Légionnaires brillait d'une sorte de folie. Adrian sentit un frisson lui parcourir la colonne vertébrale alors qu'il se demandait si cet homme était tout simplement fou. Réponse qui ne tarda guère à arriver :

« Quelle imagination ! Je ne suis pas déçu ! » Il secoua la tête. « Mais non. Je ne suis pas membre du CODE ou d'un organisme de ce genre, à dire vrai, je me fiche même de toutes ces histoires. » Adrian fronça les sourcils sous son masque.
« Alors, qu'attendez-vous ? Pourquoi choisir la Légion ? Nous savons tous les deux que vous n'avez aucun lien avec ce groupe.... »
« Inutile de se mentir... en effet. Je me moque de la Légion comme des autres groupes de ce genre, tout ce que je veux c'est un peu de sport. »
« Du sport ? »
« De l'animation, oui ! Et à ce qu'on raconte, la Légion se débrouille pas mal. J’aurais préféré que ce soir le Commander plutôt que deux inconnus, ça aurait été plus spectaculaire comme bataille, mais on fera aussi avec ça. Essayez juste de nous donner de quoi nous amuser. »
« Attendez, vous ne parlez pas sérieusement ? »

Malheureusement, il semblait que si : le sourire de dément qui ourla les lèvres du meneur de la bande ne laissait pas le moindre doute quant à ses véritables intentions.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_6Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_7_bisMission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_8


Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_1Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_2_bisMission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_3
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [UPTOBOX] True Crimes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_6Mission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_7_bisMission Alamo — En politique toute faute est un crime ▬ Natalia Cadre_8
Sauter vers: