AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_1« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_2bis« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_3
 

« Touche pas à mon laser » ft. Ivy

 
Message posté : Ven 26 Aoû 2016 - 10:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Nuit du 26 Août 2016 aux environs de trois heures du matin - Institut Technologique Hamelin

Ah, le HIT, que de souvenirs.
Ce foutu institut où Dédale m’avait collé pendant trois ans, espérant que je me sociabilise. Quelle idée de merde… Des cours d’un niveau médiocre, des professeurs attardés, des ambitions quasi inexistantes, je n’avais rien à faire dans un tel endroit et, pour cette raison, j’avais séché au bout de deux jours. Quand le vieux s’en était rendu compte, il avait changé d’approche et je devais avouer que ç’avait fonctionné. Il m’avait gardé occupé pendant un an et demi, j’avais créé mon célèbre alliage et Kyubi dans la foulée, que j’avais finalement lâché sur Tokyo. Quelle déception, de le voir détruit… En même temps, chronologiquement, il était arrivé avant mon alliage, mais voir des semaines, des mois de travail réduits à néant en quelques heures, franchement… C’était frustrant.
Devoir jouer le petit génie éploré qui a soi-disant perdu le contrôle de sa création, tout autant. Mais j’avais besoin de tirer encore un peu sur les financements du HIT, de Dédale et du gouvernement de manière générale. Je ne me savais pas si bon acteur.

Revoir cet endroit me collait le cafard, je regrettais presque d’être venu en personne pour dérober leur nouvelle technologie laser. La presse scientifique en avait fait tout un foin mais difficile de dire, rien qu’en lisant l’article (écrit avec les pieds, soi-disant en passant), si c’était vraiment révolutionnaire ou juste un moyen de brasser du vent. A moins que ça ne soit un piège grossier pour m’attirer, ce qui ne m’étonnerait pas. Venir ici… C’était dangereux, mais j’adorais voler des objets très chers et quand il s’agissait en plus du HIT, j’en faisais une affaire personnelle. Cette école m’agaçait par sa simple existence, je comptais bien en détruire une partie au passage et ça je ne pouvais pas le manquer. Le vivre en live me donnerait des frissons incomparables, puis décoller de mes écrans n’allait pas me tuer.
Quoi que.

J’avais enfilé la combinaison du MechOtaku, qui me collait à la peau. Légère quoi qu’extrêmement résistante, elle me laissait toute ma liberté de mouvement et me protégeait au cas où quelqu’un passerait outre la barrière de mes Angel’s. Midori, nouvellement réparée, se tenait dans mon dos. Momoiro à ma gauche, Mizuiro à ma droite, nous nous posâmes sur le toit du laboratoire où, selon mes informations, se trouvait cette fameuse technologie.

Détruis-moi ce toit, Midori.
Tout de suite, Docteur ! répondit l’androïde, enthousiaste.

Elles avaient chacune une personnalité bien définie, et Midori, c’était la bourrine excitée. Elle arma son poing métallique et explosa le toit. Des gravats tombèrent, l’alarme incendie se déclencha tandis que nous pénétrions dans le complexe. Pile au bon endroit. Sauf que nous n’étions pas seuls… Et ce n’était pas exactement la personne que je m’attendais de voir.

Cette fille, je la croisais sur mon chemin depuis des années. Je ne connaissais pas son vrai prénom, juste le surnom que certains lui donnent : Shade. Pour moi, c’est l’emmerdeuse pénible que je trouve sur mon chemin au moins une fois par an. On s’est battu à plusieurs reprises, enfin elle s’est battue avec mes Angels à plusieurs reprises et a même déjà réussi à me filer sous le nez, emportant mon butin avec elle. Je lui ai déjà rendu la politesse, évidemment… J’aurai dû me douter que cette pétasse contrariante en aurait après cette technologie, elle aussi. Quant à savoir pour qui elle pouvait bien bosser, mystère complet !

Non mais j’hallucine ! m’exclamais-je. Ce sont MES lasers, bakana onna ! Momoiro !

La Angel’s s’activa immédiatement et se jeta sur Shade, pour l’empêcher de s’approcher du coffre qui renfermait ce qu’ils étaient venus chercher tous les deux. Quel dommage qu’un bout du toit ne l’ai pas écrasé, comme ce juge à son procès…
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 26 Aoû 2016 - 12:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ivy enfila ses gants noirs tout en s'observant dans le reflet d'une devanture de boutique, à la lueur d'un unique réverbère. Elle était vêtue ce soir d'un legging noir et d'un tee-shirt à manches longues et à col assortis. Son ensemble fétiche quand il s'agissait d'aller voler quelque chose. Cela lui permettait de se déplacer sans bruit et avec une bonne aisance dans le mouvement. Sa cible ? Un endroit où elle n'était que peu aller pour le moment : l'Institut Technologique Hamelin. Qu'ils peuvent être naïfs, ces journalistes, ces scientifiques, en passant leur temps à inonder internet de leurs dernières inventions d'un air fier. Il fallait s'y attendre, que ça attirerait tous ces frénétiques du vol. Bien évidemment, Ivy était la première à en faire parti. Que ses vols soient pour son propre compte ou pour celui de SHADOW, ce mode de vie lui procurait une adrénaline particulière, et incomparable. C'était comme un fruit défendu, mais une fois qu'on y avait goûté, il était impossible de s'arrêter. Elle s'attacha les cheveux et sorti du sac noir qui traînait à ses pieds le pass qu'elle avait volé quelques heures auparavant dans la poche d'un scientifique un peu trop pressé d'aller prendre son métro. C'était l'heure d'entrer en scène. La patrouille policière venait de passer dans les rues adjacentes, et ayant bien étudié leur circuit de nuit, elle savait qu'elle disposerait maintenant d'assez de temps pour voler ce qu'elle souhaitait sans se faire remarquer. La jeune blonde avait d'ailleurs une idée bien précise : mettre la main sur la nouveauté de l'institut, une première réplique de pistolet laser.

Ivy mit son sac sur ses épaules tout en s'approchant à pas de loup de l'entrée. Il y avait un unique garde à l'intérieur, de ce qu'elle pouvait voir, et qui semblait subjugué par l'écran qu'il regardait. Elle ouvrit la première porte battante avec une infime délicatesse, et longea les murs afin de rapidement sortir de son champ de vision. Premier objectif passé avec succès. Cela ne lui aurait pas été déplaisant de l'éliminer, mais en l’occurrence, cela relevait ici à une perte de temps qu'elle ne pouvait pas se permettre. Ce qu'elle convoitait se situait à l'étage le plus haut du bâtiment, et elle préféra prendre les escaliers de sorte de pouvoir s'assurer qu'il n'y avait pas un autre sentinelle en patrouille dans le bâtiment qui risquait de la signaler aux autorités. Il n'en compta que quatre, et chacun était assis sur une chaise, les yeux un peu absents. Décidément, il était temps pour cet établissement de faire des efforts de sécurité. Peut-être d'ailleurs que dès demain ils commenceraient, mais ce sera déjà trop tard après sa réussite de ce soir. Quoiqu'il en soit, ils ne seraient pas très dérangeants, tant mieux. Elle se tenait maintenant devant la lourde porte du quatrième étage qu'elle passa sans mal grâce au badge magnétique qu'elle possédait, le boîtier d'accès émettant un léger bip et se teintant de vert. A peine utilisé, elle jeta le pass dans un coin de la pièce tout en passant son regard à travers celle-ci. C'était une vraie petite mine d'or technologique ici. Bien que beaucoup d'objets n'étaient encore que sous la forme d'un prototype, le laboratoire disposait de toute une pile de plans à propos de sujets prometteurs. Qui sait si ça n'allait pas être son nouvel endroit fétiche entre ses murs…

Ses yeux bleus se teintèrent d'un éclair de folie et d'excitation lorsqu'Ivy trouva enfin ce qu'elle était venue chercher. Il se situait dans une petite mallette dorée à plusieurs mètres de sa position, au centre de la pièce. Commençant à s'en approcher, elle se stoppa nette quand une détonation étonnante se fit entendre. Plusieurs gravas ainsi qu'un morceau conséquent du toit de l'institut tombèrent avec fracas non loin d'elle, et elle dût d'ailleurs faire quelques pas en arrière pour ne pas que la poussière atteigne ses yeux. De cette nouvelle issue descendirent alors plusieurs personnages, dont les traits étaient tous étrangement familier. Elle avait à faire au Docteur Otaku en personne. Il n'était pas difficile de connaître son prénom, qui ne le connaissait pas encore d'ailleurs, aujourd'hui ? Victime de son succès. D'autant plus que cela faisait plusieurs années qu'ils se côtoyaient, tous les deux. Vivant avec la même hobbie pour le vol sans scrupules, ils passaient leur temps à se voler sous le nez leurs trouvailles. Ivy ne pu s'empêcher de sourire à l'idée que sa soirée allait se présenter un peu plus amusante que prévue. Cela la changeait du vol sans encombres. Il représentait son meilleur ennemi, en quelque sorte.

Le petit homme n'attendit pas une seule seconde avant de vociférer à son encontre et de lancer à ses trousses l'une de ses petites poupées personnelles. Sachant pertinemment qu'elle devait éviter tout contact physique avec l'une d'entre elles du fait de leurs forces, elle allait avoir besoin de trouver une bonne idée pour s'en sortir avec son butin, et rapidement. La blonde fit une roulade sur le côté pour éviter le premier assaut et sortit de son sac la seule chose qui parviendrait à lui laisser assez de temps pour contre-attaquer, une fumigène. La jetant avec fracas aux pieds des visiteurs indésirables, elle courut cette fois-ci rapidement en direction de la mallette qui valait de l'or. Son objectif était encore le même, quitter ce bâtiment AVEC ce pour quoi elle était venue. Désormais entre ses mains, l'ombre de la jeune femme se déplaça vers une pièce adjacente du laboratoire, et appuya sur le bouton d'un rouge vif permettant de fermer les portes automatiques derrière elle. Sachant logiquement qu'elle n'avait que quelques minutes devant elle avant que sa protection de fortune ne se brise sous les assauts du docteur, elle ouvrit rapidement la mallette de ses doigts fins. L'arme semblait beaucoup plus grosse en photo, c'était à se demander si elle possédait vraiment les qualités dont les scientifiques se vantaient tant. Quoiqu'il en soit, Ivy espérait qu'elle était en état de fonctionnement. Maintenant sortie de son socle, l'arme se présentait plutôt légère en main. Dans les teins violacés, on pouvait observer le reflets des rares lumières qui éclairaient la salle danser sur sa carcasse. D'une simple pression sur la gâchette, tout en visant avec précision les néons suspendus en haut de sa tête, ceux-ci explosèrent lorsqu'ils furent frappé de plein fouet par un laser pourtant mince en apparence. Intéressant, peut-être que sa trouvaille l'aiderait à se tirer d'affaire. En tout cas, il était clair que cette arme était bien mieux dans ses mains que dans celles de quelqu'un d'autre.

Ne souhaitant dire un mot afin de garder le secret sur sa position ainsi que l'effet de surprise, celle-ci lui permettant de garder une certaine forme de supériorité, elle tenta maintenant de trouver une issue. Deux fenêtres dans cette salle, mais lui permettant uniquement de… se jeter du 4ème étage. Hum, ce n'était pas un plan convainquant. Elle prit dans son autre main son colt adoré, et dirigea les deux armes maintenant dans la direction de la porte hermétique qu'elle avait fermée derrière elle. En effet, celle-ci commençait à se tordre et des fissures à apparaître. Sachant que la meilleure défense était l'attaque, elle pressa les deux gâchettes simultanément et à plusieurs reprises en direction des portes qui se faisaient doucement défoncer de l'extérieur, bien qu'elle ne savait pas avec exactitude qui se trouvait vraiment de l'autre côté.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 26 Aoû 2016 - 16:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Shade évite l’assaut de Momoiro en roulant souplement sur le côté et décroche une grenade fumigène, qui les aveugle temporairement. Elle en profite pour se sauver par une porte, qu’elle referme sur elle. Évidemment, cette dernière est blindée et ne va pas s’ouvrir aussi facilement. D’autant que son étroitesse ne permet qu’à une seule Angel’s de frapper à la fois. C’est Midori qui s’en charge, tandis que je patiente les bras croisés en tapant du pied, agacé… Non, complètement hors de moi, en fait. Cette maudite Shade vient de me piquer mon laser ! Pire que ça, alors que Midori a presque terminé de défoncer la porte, je remarque la rougeur en son centre et j’ai juste le temps de créer :

MIDORI RECULE !

Avant que le laser en question ne fasse fondre la porte.

Jet de dés #1 :
Réussite : Midori a évité le laser.
Échec : Midori n’a pas évité le laser et a subi des dommages.

Jet de dés #2 :
Réussite : Momoiro rejoint Shade et parvient à l’immobiliser sans subir de dégâts.
Échec : Shade tire avec le laser et blesse Momoiro.

Jet de dés #3 :
Réussite : Momoiro s’empare du laser.
Échec : Momoiro n’y parvient pas, pour x raison.

Hélas, je n'ai pas été assez prompt à réagir ou plutôt, Midori, même si elle a obéis immédiatement, n'a pas été aussi rapide que le laser. Ce dernier la touche, brûle ses vêtements et sa peau artificielle, jusqu'à dévoiler l'alliage. Une chance pour moi qui vient juste de passer 43 heures à la réparer, le laser ne semble pas atteindre le niveau de fusion nécessaire pour mon alliage OTAKU. N'empêche, ça m'exaspère.

Momoiro, attrape moi cette garce.

La Angel's obéit et saute à travers la porte éventrée, pour essayer d'attraper la garce en question, sans grand succès. Shade vise à nouveau avec son laser mais cette fois, elle touche l'une des articulations de Momoiro, ce qui la rend incapable d'utiliser le bras avec lequel elle allait immobiliser sa proie. Cette dernière put donc esquiver à sa guise et s'enfuir le long du couloir. Heureusement, ma combinaison possède la fonction "vol" parce que j'ai une sainte horreur de courir. N'empêche, mon plan était parfait à l'origine: entrer, voler le laser qui était d'ailleurs censé être dans un coffre, et repartir en explosant quelques uns des bâtiments, juste par plaisir et un peu par esprit de vengeance. Sauf que je me retrouve à courir après une vieille ennemie pour récupérer le laser en question, qui, utilisé correctement, peut causer des dégâts à mes précieuses Angel's. Momoiro a un bras hors service, toujours attaché à son corps mais qu'elle ne parvient plus à plier. Je règlerai ça en rentrant, toutefois, par principe, ça ne sera pas sans ce que je suis venu chercher.

Au passage, je profite de cette course poursuit pour foutre le bordel dans les couloirs. Les Angel's utilisent leur force de 10 tonnes pour donner des coups dans les murs, enfoncer les casiers, démolir les tableaux d'affichages et fragiliser la structure du bâtiment. J'analyse les probabilités de me prendre un mauvais coup de laser si je rattrape Shade. Après tout, elle est à pied et j'ai une vitesse de pointe de 400km/h... Mais, dans le doute, je préfère essayer de la coincer à l'ancienne. Il sera toujours temps de changer de stratégie plus tard.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Aoû 2016 - 16:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Aoû 2016 - 12:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La jeune femme gardait son calme bien que la situation semblait agacer de plus en plus le savant Docteur. Ivy n'avait pas véritablement l'intention de faire du mal à ses précieux robots, dont elle admirait d'ailleurs la composition et la structure, mais elle prit cependant le temps de viser la nouvelle qui lui tombait droit dessus. C'était tout simplement de la légitime défense. Contrairement aux trois miss, elle était loin de disposer d'une armure corporelle, et elle ne comptait pas être blessée ce soir. Il lui restait encore beaucoup d'autres missions à accomplir, tant pis pour les poupées cette fois-ci. Le tir du laser avait atteint sa cible, si bien que Momoiro interrompit son geste et Ivy pu entreprendre une sortie précipitée afin de rejoindre le couloir principal par lequel elle était venue, et qui représentait la sortie la plus viable à ce jour.

La blonde ne pensait plus à rien d'autre qu'au fait de courir. Elle sentait le vent sur son visage et l'adrénaline toujours plus présente couler dans ses veines. C'était une situation vraiment amusante pour la jeune femme, bien qu'elle n'en restait pas moins dangereuse. Elle pouvait entendre derrière elle les coups répétés contre les murs, fracassants les meubles et les fenêtres. Si c'était pour lui faire peur ou tout simplement en guise de vengeance personnelle du Docteur envers ces lieux, elle ne le savait pas vraiment. Quoiqu'il en soit, la destruction de ce bâtiment n'avait absolument aucun effet sur elle, qui était loin d'être matérialise ou sentimentale. Tant qu'il ne lui prenait pas l'envie de détruire des merveilles technologiques, elle ne comptait pas l'en empêcher. Heureusement qu'elle avait étudié les plans du bâtiment avant de passer à l'acte, en effet cet endroit ressemblait à un petit labyrinthe et il ne lui fallait perdre aucunes secondes d'avance. Elles étaient précieuses pour la suite. Le docteur avait eu l'amabilité de ne pas -pour l'instant- utiliser ses compétences en vol, et elle l'en remercia mentalement.

C'est en rentrant de plein fouet dans l'un des gardes du bâtiment qu'elle se rappela -douloureusement-, leur existence. Voilà qui allait rajouter un nouveau facteur dans l'équation. En espérant que ce ne serait pas un trop gros problème à gérer. Effectivement, ces humains lambda représentaient bien le cadet de ses soucis en cet instant. Lorsque les deux personnes embrassèrent le sol d'un même bruit sourd, elle eu la chance de se servir du garde pour amortir sa chute. Dans sa surprise, celui-ci ne compris pas tout de suite ce qui venait de lui arriver, cependant, c'est lorsqu'il releva la tête et qu'il vit les quatre autres personnages arriver droit sur eux qu'il se saisit rapidement de son talkie-walkie pour avertir le reste du groupe. Il ne manquait plus que ça…

Jet de dés #1 :
Réussite : Il appelle les renforts et ceux-ci se lancent à la poursuite d'Ivy.
Échec : Il appelle les renforts et ceux-ci se lancent à la poursuite du Docteur et ses poupées.

Jet de dés #2 : (Si Réussite au 1)
Réussite : Ils parviennent à encercler la jeune femme.
Échec : Ils ne parviennent pas à la retrouver dans les couloirs.

Jet de dés #3 : (Si Échec au 1)
Réussite : Ils parviennent à éliminer de la course une des Angel's.
Échec : Ils retardent seulement leur poursuite.

L'homme au sol venait de lancer les cinq gardes du bâtiment à la poursuite des agresseur de la jeune femme. Décidément, elle avait de la chance, ce soir. Elle n'avait désormais plus aucune raison de lui faire du mal, il l'aiderait d'une certaine façon à prendre un peu d'avance, et plus si affinité. Bien qu'elle doutait légèrement de ses compétences pour parvenir à arrêter ce qui arrivait. Sans plus attendre, elle reprit sa course de plus belle. Cet arrêt avait au moins l'avantage de lui avoir permis de reprendre son souffle. Heureusement qu'elle disposait d'un bon cardio et d'une bonne reprise. Ivy avait déjà réussi à atteindre le deuxième étage du bâtiment. Il y avait du progrès dans sa fuite, et elle se rapprochait dangereusement de son but ! Elle rangea le laser dans son sac afin de ne plus s'encombrer les mains avec. Les gardes qu'elle croisa ne semblaient pas la voir, trop concentrés sur les robots dévastateurs. Les bruits de bataille semblaient de plus en plus lointain, si bien que maintenant, elle avait également l'avantage que le Docteur ne savait plus par quel endroit elle avait bien pu passer. Merci à l'architecte d'avoir crée plusieurs escaliers pour descendre d'un niveau.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Aoû 2016 - 12:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ivy Allen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Aoû 2016 - 11:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Tout à ma poursuite, j’ai oublié d’inclure dans l’équation ces maudits gardes. Le HIT renferme des technologies de pointe et ils engagent une entreprise privée de sécurité pour les garder. Je sais que, parmi eux, il y a des mutants autant que des humains normaux, ce qui peut se révéler problématique. Quand Shade fonce dans l’un d’eux puis s’échappe à nouveau en quelques secondes, j’ai à peine le temps d’arriver à sa hauteur qu’il m’a reconnu. Normal, je suis une vraie célébrité ! Si bien qu’il hurle dans son talkie :

LE DOCTEUR OTAKU DÉVASTE LE BÂTIMENT, SECTEUR 12B !

De quoi faire rappliquer la cavalerie, non seulement pour le service de sécurité mais, s’ils ont un peu de jugeote, également la Légion. J’y ai quelques ennemis mortels, notamment le Kitsune, et avec ma chance, il n’est pas occupé ce soir. Je vais devoir agir très rapidement, pour récupérer mon laser et sauver ma peau. Mentalement, j’agonis cette garce d’injures et j’envoie Momoiro à sa poursuite. La Angel’s est déjà blessée, elle ne me sera pas utile en combat si elle n’a pas 100% de ses capacités. Là, je suis encerclé, j’ai l’impression que les gardiens se sont téléportés. A moins que ça ne soit des employés compétents, tout simplement. Une denrée rare.

Jet de dés #1 :
Réussite : Un petit nombre de gardiens encerclent Otaku, aucun n’est un mutant et ils sont neutralisés facilement.
Échec : Au moins l’un d’eux est un mutant, capable d’encaisser les coups des Angel’s.

Jet de dés #2 :
Réussite : Otaku rattrape Shade et la coince.
Échec : D’autres renforts arrivent, ce qui l'empêche de continuer la poursuite.

Jet de dés #3 : (si échec au 2)
Réussite : Les renforts sont neutralisés, ce qui lui permet de reprendre la poursuite.
Échec : Otaku est obligé d’opter pour une retraite stratégique.

Jet de dés #4 (si réussite au 3)
Réussite: Otaku coince Shade.
Échec: Il perd sa trace.

Midori et Mizuiro se mettent en position de combat. Dans leur mémoire, j'ai téléchargé les capacités des plus grands maîtres dans différents arts martiaux. Un programme long et compliqué, mais elles sont capables d'imiter leurs gestes, leurs réflexes, de s'adapter à la situation. Cela suffit largement pour mettre hors d'état de nuire les quatre gardiens, qui leur tirent dessus. L'un d'eux est touché par une balle qui ricoche sur le blindage des Angel's, un autre a la cage thoracique enfoncée dans sa poitrine, ce qui perfore ses poumons. Il meurt en quelques secondes. Un troisième se prend un coup de coude au visage et son crâne explose. Le dernier s'enfuit et je ne cherche pas à le rattraper. J'ai tué énormément de gens par robot interposé mais je n'éprouve pas spécialement du plaisir ou de la satisfaction quand cela arrive, hormis pour mes parents ou mes ennemis, ceux qui m'ont vraiment causé du tort. Je n'en dors pas plus ou moins mal la nuit, j'ai juste mieux à faire.

Je m'apprête à repartir à la poursuite de cette garce de Shade quand d'autres renforts arrivent et cette fois, il y a des mutants parmi eux. L'un d'eux possède une vitesse surhumaine, ce qui cause des difficultés aux réflexes de mes Angel's. Midori tient le coup, mais ça laisse le champ libre aux autres pour me viser. Les balles ricochent sur ma combinaison et je me bénis d'avoir pensé à prendre mon casque quand je sens un impact sur le haut de mon crâne.

Ne vous dressez pas entre moi et les progrès de la science ! je vocifère.

Midori a porté un coup fatal au mutant sonique, lui arrachant la mâchoire. Il pisse le sang tandis que son collègue se jette sur mon Angel's. Ils roulent ensemble, et il la frappe avec violence, au point de déformer son blindage. Mon temps est écoulé, ils ont forcément appelé la Légion à l'aide et si je suis certain que Dédale ne débarquera pas, parce qu'il est à l'étranger (oui, je le stalke toujours!) je ne peux pas en dire autant des autres. Je pousse un cri enragé et j'ordonne, en japonais, le repli aux deux Angel's restantes. Être forcé de fuir me rend malade, Shade me le paiera !

Défoncez moi ce bâtiment !

Elles frappent dans les murs porteurs au passage, parce que je suis décidé à enterrer ces empêcheurs de tourner en rond, histoire de me calmer les nerfs. Avec un peu de chance, j'enterrerai Shade dans la foulée. Momoiro la suit, mais je n'ai plus ma Angel's sur mon localisateur. Je me rends compte que le coup de laser a endommagé certaines de ses puces. Je n'ai plus qu'à survoler rapidement la zone et prier, mais j'ai peu d'espoir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 31 Aoû 2016 - 11:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4479
ϟ Nombre de Messages RP : 4080
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 1 Sep 2016 - 16:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C’était impressionnant à quel point elle pouvait avoir de la chance ces temps-ci, contrairement à d’habitude. Comme quoi, c’était peut-être vrai, le fait que la roue tourne. C’est exactement ce qui était en train de se produire dans les locaux du HIT. Malgré que le Docteur Otaku présente une super-intelligence, cela ne lui permettait pas pour autant de prédire tous les événements potentiels, uniquement peut-être leurs probabilités que cela se produise. Et cela avait profité pour cette fois à la jeune femme, qui était toujours, en ce moment même, entrain de poursuivre sa fuite. Cela semblait presque trop simple, si bien qu’elle fut parcourue d’une légère hésitation quand à poursuivre sur ce chemin, presque à se demander si tout ceci n’était pas un immense piège.

Il avait bien évidemment envoyé une ses poupées à ses trousses. Heureusement pour Ivy, c’était celle qu’elle avait déjà blessée auparavant. Peut-être qu’elle pourrait de ce fait tourner cela à son avantage… A chaque nouvelle porte franchie, la jeune femme s’amusait maintenant à empiler divers meubles derrière. Effectivement, avec un bras, ce serait bien plus long et pénible pour la miss de franchir les obstacles. La blonde se trouvait maintenant au rez-de-chaussée. L’homme de la sécurité tout à l’heure subjugué par son ordinateur était maintenant au milieu du hall, en alerte, parlant au téléphone avec quelqu’un. Le seul mot qu’elle retenue dans sa phrase confuse était ‘Légion’. Décidément, ils comptaient laisser le Docteur en très bonne compagnie, ce soir. Peut-être que cela le calmerait pour ses prochains vols prévus. Après ça, le vigile disparu par la porte principale du bâtiment. Profitant de cette cohue générale, la jeune femme pris place derrière l’ordinateur de travail du hall et pris soin de supprimer toutes les séquences des caméras sur lesquelles elle apparaissait. En effet, elle ne comptait pas que tout son travail pour rester la moins connue possible soit réduit à néant.

Des bruits de pas lourds et précipités se faisaient entendre dans les escaliers adjacents. Sûrement le robot… Lassée de ne pas parvenir à s’en débarrasser, Ivy eu un éclair de génie. Elle obtiendrait enfin la paix nécessaire pour rentrer jusqu’à son repère. Fermant les yeux un instant, quand elle les rouvrit, elle sembla se trouver devant un miroir. Son taux d’énergie baissa légèrement, tandis que le double qu’elle venait de créer à l’instant lui adressait un clin d’œil complice. Bien qu’elle ne maîtrise pas à cent pour-cent celui-ci, il savait très bien ce qu’il avait à accomplir. Pendant qu’effectivement lui se dirigeait vers le bas des escaliers, prêt à cueillir le robot, Ivy prit la porte opposée, qui était la porte de sortie. Essayant de se rendre la plus discrète possible maintenant au-dehors, elle serpentait maintenant dans les rues à moitié éclairée, bien hâtive de rentrer chez elle observer d’un peu plus près sa nouvelle merveille.

Son double quant à lui, restait plutôt calme bien que Momoiro semblait d’une rage dévastatrice. Elle n’avait peut-être pas apprécié les petits cadeaux de la jeune femme pour la retarder. Reculant de quelques pas pour éviter d’être saisie une première fois, le sosie d’Ivy comptait bien faire une sortie théâtrale, histoire de bien rendre fou de colère le Docteur. Pour cette fois, elle allait gagner, mais que savait-elle des prochaines... Donc autant profiter de ce jour-là. Elle se laissa saisir à la gorge désormais par la main encore viable du robot, et se trouva de ce fait amener à quelques centimètre du visage de cette dernière. C’était impression, comme ces traits étaient fins et précis. C’était à s’y méprendre. Très beau travail. En cœur, elles levèrent la tête lorsque le plafond commença à trembler au-dessus d’elles. Probablement un coup du Docteur pour expier sa colère. Dommage pour cet endroit, et encore plus pour les technologies prometteuses qu’il comptait enterrer derrière lui. C’était déjà trop tard pour l’en empêcher, de toute manière. C’était le moment d’arrêter de jouer pour Ivy, de mettre un terme au jeu de ce soir. Sous le regard surpris du robot, elle laissa échapper un rire franc.

- Tu passeras mes salutations distinguées à papa.

Elle avait laissé suffisamment le temps tourner pour permettre à sa vraie forme de s’éloigner d’ici. Amenant sa main à sa bouche, elle envoya un faux baiser en direction du robot, avant de se réduire en poussière à ses pieds, réintégrant par cela le corps principal de la jeune femme. Au même instant, une partie du HIT sombra doucement, ses fondations ayant été sérieusement endommagés. En espérant que le Docteur n’avait pas fait la bêtise d’enterrer tout seul Momoiro…
 
Revenir en haut Aller en bas

 
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_6« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_8


« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_1« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_2bis« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
» "Le sublime touche, le beau charme." (Alistair M. Fitzbern)
» Ne touche pas à ce qui m'appartient ! [fe Nolwenn]
» "A la fin de l'envoi je touche !"
» Fleur Sauvage *Ne me touche pas, je me bat.*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_6« Touche pas à mon laser » ft. Ivy Cadre_cat_8
Sauter vers: