AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_1Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_2_bisFaute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_3
 

Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 1:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Même s'il avait assuré à Abigaïl qu'ils étaient quittes et qu'il ne lui en voudrait pas, Renan avait légèrement changé d'avis. Enfin, provisoirement. Après le départ de la nécromancienne qui l'avait laissé dans un état de faiblesse tel qu'il avait cru y passer sans le phylactère, le trentenaire avait eu le temps de réfléchir. L'humiliation subie n'était pas justifiée de son point de vue. Certes, elle lui avait rendu la monnaie de sa pièce en lui faisant subir tout ce qu'il avait pu lui infliger par le passé, cependant la différence était claire : Abigaïl avait toujours semblé apprécier les traitements qu'elle subissait, quant à lui, il n'avait jamais exprimé le moindre désir de tester tout cela.

Alors oui, il lui en avait voulu. Il avait songé à la retrouver chez elle pour la remettre à sa place et réaffirmer sa position de mâle alpha, puis il avait ruminé pendant plusieurs jours. Renan s'était questionné, se demandant ce qu'il pourrait bien faire pour lui rappeler qui était le chef, mais sans trouver l'illumination divine. Le fait était qu'il n'avait pas la puissance nécessaire pour imposer sa volonté. Il l'avait compris en voyant qu'elle avait réussi à le réduire à l'état de frêle adversaire incapable de se défendre. Sans ses pouvoirs, il n'était plus rien. Sans son corps non plus. Abigaïl était capable de lui enlever les deux et il ne pouvait donc plus espérer la dominer avec la même facilité qu'avant.
Oui, on pouvait dire qu'elle lui avait donné à réfléchir.

Il avait dû évacuer sa frustration, réaffirmer sa « virilité » par des moyens qu'il préférait passer sous silence. Abigaïl risquait de ne pas apprécier et il considérait qu'elle n'avait pas besoin de tout savoir. Pourquoi ? Parce qu'elle était responsable de son état, de ses doutes et de son besoin de reprendre les choses en main. Il avait simplement remis les compteurs à zéro pour repartir sur de bonnes bases.
Parce que c'était la raison de sa venue au manoir de la nécromancienne.

Renan avait sérieusement réfléchi à cette histoire. Il avait fini par songer qu'il avait mérité cette remise à sa place. Abigaïl était une femme puissante, elle lui avait rendu de très nombreux services, dont plusieurs sans rien lui demander en échange. C'était une forme... de gratitude ? D'affection ? Les sentiments n'avaient pas franchement de place entre eux, mais Renan lui-même devait admettre qu'il se sentait plus proche de la blonde que de toutes les autres personnes qu'il côtoyait. Peut-être même qu'Evey. Alors oui, elle méritait un traitement légèrement meilleur que tous les autres. Il savait qu'elle appréciait leurs échanges, mais il y avait l'art de la manière de le faire. Renan imposait sa volonté pour l'humilier, mais il pouvait agir différemment sans que la situation ne change.
Cette réflexion lui avait pris pas mal de temps et c'est avec une légère hésitation qu'il se présenta devant le manoir de son amante.

Lorsqu'il frappa à la porte, il faisait nuit noire. Quelqu'un vint ouvrir peu de temps après et Renan se retrouva face à un squelette qui, forcément, resta obstinément silencieux. Bien décidé à accomplir cet objectif, le Breton lui demanda où était sa maîtresse en arguant qu'il avait à lui parler et le maître d'hôtel lui fit signe de le suivre. Docilement, il lui emboîta le pas jusqu'à une porte qu'il connaissait pour l'avoir déjà empruntée lors de la visite guidée qu'Abigaïl lui avait fait de son royaume privé. Ils parcourent un assez long chemin avant d'arriver dans la salle du trône où sa « discussion » avec la nécromancienne avait été particulièrement animée. Un souvenir pas forcément adapté à la raison de sa venue ici d'ailleurs, mais il se força à penser à autre chose. La salle était bondée et Abigaïl semblait en grande discussion avec ses sujets, il patienta donc sans s'énerver – pour une fois – jusqu'à ce qu'elle termine son entrevue et congédie ses fidèles. Après leur départ, il ne restait plus que la reine et son amant. Ce dernier s'avança vers elle, mais s'arrêta à une certaine distance, son expression était étrangement calme.

« Je ne te prendrais pas beaucoup de ton temps, ne t'inquiète pas, mais il me semblait important de te parler de quelque chose. » Elle serait peut-être surprise par le ton patient qui transparaissait dans sa voix. « C'est en rapport avec ce qui s'est passé l'autre soir. J'ai pris le temps de réfléchir à ce que tu as dit, comme quoi je ne devais ma puissance qu'à mes pouvoirs et à mon organisme. Tu as raison, contrairement à toi, je suis dépendant de mes gènes et je ne peux pas prétendre t'être supérieur. » Un aveu qu'elle ne devait jamais avoir entendu de sa part. « Je ne sais pas si c'était ton objectif en agissant de la sorte, mais je tenais simplement à te faire savoir que j'avais compris le message. Il me semblait important de te le dire en face. »

Après tout, c'était assez unique pour valoir le coup d’œil !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 12:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl ne s’était pas attendue à recevoir une visite de son amant si peu de temps après leur dernière… Entrevue. Elle avait passé du temps à recherche plus d’informations sur la vision qu’elle avait eu de lui, mais il n’y avait rien de certain encore et à dire vraie, elle avait été rattrapée par d’autres responsabilités. La Moisson était en guerre, comme devait le laisser supposer l’étrange rassemblement qui avait lieu dans la salle du trône d’Erehwon. Il y avait là nombre de nécromanciens puissants et anciens, des créatures abominables sorties de leur retraite pour leur annoncer la menace à venir… Mais ils venaient aussi simplement pour faire part de leurs doléances à la Porte-Mort en ces temps troublés pour les morts-vivants de la Terre Prime. Les Impérissables avaient attaque certains postes avancés de l’organisation nécromantique, ce qui avait donné lieu à des représailles particulièrement violentes de certaines communautés morts-vivantes. Représailles qui risquaient d’attirer l’attention non pas d’un ordre religieux secret voué à l’éradication des morts-vivants, mais celle de la Légion et de l’UNISON. Ce qu’Abigaïl ne souhaitait pas. Son frère attirait déjà suffisamment l’attention comme cela avec ses petites excursions.

Son majordome squelettique l’avait informée de l’arrivée du méta-humain lorsque celui-ci avait sonné à l’entrée du manoir. Aussi dispersa-t-elle ses suivants peu de temps après son arrivée dans la salle du trône, ce qui allait encore être critiqué. Les vivants avaient une place dans la Moisson, après tout, ils cherchaient à maintenir un équilibre. Mais Renan n’en faisait pas partie, il était un consort aux yeux de certains, une gêne pour d’autres. Autant dire qu’il était loin de faire l’unanimité et le fait que la reine des morts mette de côté leurs doléances pour le recevoir allait en faire jaser plus d’un. Seulement, la nécromancienne savait que le méta-humain était un allié puissant et qu’il détestait devoir attendre. Surtout qu’après le traitement qu’elle lui avait infligé la dernière fois, elle imaginait le pire.

Abigaïl resta assise sur son trône. Elle portait une robe de velours noir, orné de différents ossements qui se plaçaient à des endroits particulièrement stratégiques pour mettre en valeur sa féminité. Cette tenue aurait été inconcevable autre part qu’à Erehwon. Mais la nécropole formait presque un petit royaume maintenant, un petit pays avec sa propre culture. Bien sûr, ils n’avaient pas beaucoup de terres, mais ils étendaient leurs tentacules macabres à travers le monde entier, des pyramides d’Egypte aux catacombes de Paris. Sans oublier Star City bien entendu. La nécromancienne jaugea son amant du regard. Qu’il vienne la voir n’était pas toujours de bon augure. Après tout la dernière fois, il lui avait annoncé l’avoir trompée avec une démonologue incompétente. Autant dire que ce qui suivit la surprit au plus haut point.

Etait-il vraiment en train de reconnaître sa puissance ? Elle lutta pour ne pas afficher un sourire satisfait, quelque chose lui disant qu’il pouvait s’agir d’un piège. Un moyen de l’attirer à lui pour qu’il puisse lui infliger de nouveaux sévices en représailles ? Son ton était patient et il avait l’air sincère… Les doits d’Abigaïl vinrent tapoter l’un des bras de son trône d’ossements, jusqu’à ce qu’elle décide de se lever pour s’approcher de lui. Derrière elle s’étendait une longue traîne noire, aussi diaphane qu’une toile d’araignée. Clairement elle portait des habits royaux dans Erehwon.

« Je suis surprise. Je n’ai pas l’habitude que tu viennes me voir pour me faire part de tes réflexions, à moins que cela n’implique quelque catastrophe imminente. » Comme les ébats d’Anton, ou bien le fait que son âme appartenait toujours à un archidémon. Il avait bien dit qu’ils étaient quittes avant qu’elle ne l’abandonne dans un corps mourant ? « Cela toujours été mon objectif de te faire comprendre ce que j’étais réellement, pas forcément la petite sorcière que tu avais rencontré la première fois dans le cimetière aux lanternes. Cela a pris du temps, mais je suis heureuse d’y être enfin parvenue. » Elle eut un petit rire. « Surtout que la dernière expérience a été loin d’être désagréable pour moi. Je suis juste surprise que tu aies fait tout ce chemin pour venir me l’annoncer. Je sais que tu n’apprécies pas forcément de t’enfoncer dans une autre dimension pour marcher jusqu’à ma salle du trône. D’ailleurs la prochaine fois, tu pourras demander au majordome de te faire passer par le raccourci et t’éviter tous les escaliers. » Elle plongea son regard dans le sien. Il pouvait remarquer qu’elle ne respirait pas vraiment, que sa peau était plus pâle que d’habitude. Elle était morte, une liche, à cet instant.

« Tu es probablement ce qui se fait de plus puissant en terme d’être vivant, je peux sans mal t’accorder cela moi-même. Je te vois d’ailleurs pour ce que tu es vraiment. » Un sourire distrait ourla ses lèvres. Un champion de la mort, une machine à tuer… « Tu es venu juste pour cela ? M’annoncer que tu me reconnaissais enfin comme ton égale ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 14:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le regard mordoré de Renan restait posé sur la silhouette d'Abigaïl. Elle avait l'air vraiment différente dans cette tenue-là, à croire qu'elle changeait réellement de personnalité lorsqu’elle était dans son monde. Dans ces moments-là, le français se disait qu'il aurait pu avoir une autre perception d'elle s'ils s'étaient rencontrés après qu'elle soit devenue aussi puissante. Mais ce n'était pas le cas et c'était principalement pour cette raison qu'il l'avait toujours traitée de la sorte. Au fond, ce n'était pas parce qu'il la malmenait souvent, aussi bien physiquement que moralement, qu'il ne l'estimait pas ! Sa « tante » en était la preuve vivante : il la considérait comme la plus puissante de Mannheim, mais ne se gênait pas pour lui parler comme si elle ne valait pas mieux que ses agents, voire ses clones.
C'était sa manière d'affermir sa domination, voilà tout.

Mais aujourd'hui, c'était différent. Il venait voir Abigaïl sur son territoire pour admettre ses erreurs. C'était bien la première fois qu'il le faisait depuis qu'il était devenu Officier de la Pénombre et ce n'était pas près de se reproduire. Mais Renan devait se rendre à l'évidence, la nécromancienne occupait une place à part. Il n'était pas question de sentiments bien sûr, au mieux il pouvait parler d'affection, mais il s'agissait bien de respect. En vérité, la Faust était bien la seule personne avec qui il pouvait se projeter, se dire qu'il aurait encore besoin de son aide s'il parvenait à atteindre son objectif personnel.

Un silence commença par lui répondre, puis elle se décida à bouger pour s'approcher de lui. Il devait admettre que ses visites étaient rarement de bon augure. Il avait tendance à venir ici juste pour lui demander des services ou lui annoncer une mauvaise nouvelle, mais c'était dans sa nature. Abigaïl n'était pas le genre de femme qui semblait s'intéresser aux visites purement « amicales ». Mais peut-être qu'il se trompait ?

Il resta silencieux tandis qu'elle parlait, la contemplant avec attention. Renan remarqua bien que sa peau était trop pâle pour être « normale » et il en déduisit qu'elle devait avoir opté pour sa forme de liche. Cela ne le dérangeait pas franchement, même s'il devait avouer la préférer en humaine. Il garda toutefois ses pensées pour lui et se contenta de répondre à sa dernière question.

« Oui et non. C'est ce qui a motivé ma visite ici. Je sais bien que cet endroit est... ta propriété. Tu m'as clairement fait comprendre que c'était ton royaume, alors, même si je n'aime pas y venir, je me suis dit que ce serait le meilleur endroit pour te dire ça. Mais la prochaine fois, je peux me contenter de te passer un coup de téléphone si tu préfères ? » Il en doutait, mais bon. « Que les choses soient claires Abigaïl, j'ai toujours su que tu étais puissante, même si je ne le disais pas. Sinon je t'aurais laissée tomber depuis longtemps et tu le sais parfaitement. Ce n'est simplement pas dans mes habitudes de passer de la pommade à tous mes proches. » C'était un euphémisme. « Mais l'autre soir m'a fait comprendre que tu pouvais peut-être te méprendre sur ce que je pensais vraiment. »

Ce n'était pas facile d'être une femme, surtout qu'Abigaïl avait déjà eu droit à ses démonstrations sous sa forme humaine et qu'elle avait dû se sentir aussi faible qu'avec Heather. Il haussa finalement les épaules, comme si ce sujet n'était pas forcément importante. Il reprit la parole pour aborder l'autre raison de sa venue ici, celle qui avait doucement germé dans son esprit suite à ses dernières rencontres.

« Mais je suis aussi venu pour parler d'un autre détail. Je t'ai avoué quel était mon objectif et tu as compris que j'avais besoin d'une importante puissance pour y arriver. Le problème, c'est que tu es la dernière personne puissante que j'ai pu rencontrer. Depuis, c'est le désert. » À part quelques recrues prometteuses. « J'ai refusé plusieurs dossiers intéressants parce que je savais que ces créatures ou personnes pourraient exiger un paiement que je n'étais pas en mesure de leur donner. En raison de notre accord. » Inutile de préciser lequel. « Je sais qu'il vient de moi, après tout, j'ai été le premier à jouer les possessifs. Mais j'ai pris le temps d'y réfléchir et je suis persuadé que même toi, tu pourras encore gagner en puissance avec cette possibilité. » Il marqua une pause. « Mais je n'ai pas envie de tout annuler pour autant. Je ne voudrais pas que tous tes prétendants en profitent pour essayer d'obtenir tes faveurs. »

Et il était sérieux, même s'il avait adopté un ton faussement amusé.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Un sourire mutin apparut sur les lèvres d’Abigaïl alors qu’elle posait distraitement sa main sur le torse de Renan dans une caresse rêveuse. Comme si elle se rappelait les moments qu’elle avait passé avec ce corps nu contre le sien, ou bien au contraire, alors qu’elle l’habitait et que la force physique de son amant avait été sienne. Quoiqu’il en soit, elle prêtait toujours une oreille attentive aux propos du méta-humain. Ce n’était pas souvent qu’il venait lui conter à quel point il la révérait et reconnaissait sa puissance. Elle avait presque envie de le pousser à l’appeler « majesté » mais elle était assez sage pour savoir quand ne pas pousser sa chance. Sûrement l’avantage de l’âge.

« J’ai bien peur que tu ne trouves pas de ligne téléphonique qui aille jusqu’ici. Comme pour les téléphones portables, ils ne passent pas. Tu comprendras qu’il n’y a pas de satellite dans ce monde. » Erehwon échappait à toutes les lois du monde des mortels, car ses habitants étaient intrinsèquement contre-nature. Aussi bien que la nécropole était une accumulation de styles architecturaux différents, défiant totalement l’entendement, le reste de cette dimension ne faisait pas exception. Personne n’avait trouvé la surface ou contemplé le ciel de cet endroit si tant est qu’il y en avait. Abigaïl ne l’appelait pas le monde souterrain, prétendant qu’ils étaient sous terre pour rien. « Je n’ai pas besoin de pommade mon cher Renan. Ma puissance n’a jamais été un doute pour moi, mais tu dois admettre que ton comportement vis-à-vis de ma personne a été loin de juste l’absence de reconnaissance. Je ne t’en veux pas d’avoir remis mes capacités en doute, maintenant que tu les as réévaluées à leur juste valeur. J’espère que tu as bien compris que je ne suis plus celle que tu as rencontrée la première fois dans ce cimetière, que tu pouvais échanger pour n’importe quel médium ou nécromancien de cette ville. »

Elle lui sourit presque tendrement, montant sa main glacée jusqu’à sa joue, sachant qu’il ne se déroberait pas à son contact. Quel humain fascinant, qui ne craignait en rien les choses de la mort, qui était totalement dénué d’empathie. Son parfait petit tueur, son champion en quelque sorte… Même si sa loyauté était autre part, même pas dans sa mystérieuse organisation, mais uniquement dans sa propre personne. La seule chose qu’il lui manquait, c’était un idéal, mais on ne pouvait pas tout avoir et Abigaïl se contentait grandement de son amant tel qu’il était. Surtout maintenant qu’il était venu lui glisser des mots flatteurs à l’oreille et qu’il avait ouvert les yeux sur qui elle était vraiment. Tout ce que cela aurait demandé, c’était finalement de le forcer à changer de point de vue, littéralement.

Bien sûr il ne pouvait y avoir de parfaite entente en eux. Ils étaient avant tout deux alliés, avec un fond d’affection, mais ils n’étaient pas amoureux l’un de l’autre. C’était d’ailleurs ce qui les protégeait de se conduire de manière stupide vis-à-vis d’un autre, peut-être de se trahir aussi. La raison avait le pas sur les émotions et même sur les pulsions dans leur relation. Abigaïl récupéra sa main, refermant ses doigts d’une pâleur cadavérique tout en dévisageant son amant. Son sourire avait disparut alors qu’elle pesait le poids de ses paroles. Un rire sarcastique finit par s’échapper de sa gorge alors qu’elle se mettait à marcher quelque pour réfléchir.

« Qu’est-ce que c’est ironique… Tu te rends compte de ma puissance au moment où tu viens me demander de te laisser en chercher ailleurs. » Abigaïl eut un léger soupir amusé. Comme si toute cette situation était parfaitement hilarante mais qu’en tant que noble, elle contenait ses émotions pour ne s’autoriser que d’afficher que ce qui était raisonnable. « Je ne vais pas dire que je suis surprise. Je suis au fait de tes partenariats passés. De même que tu as eu des suspicions sur les miens. Je connais suffisamment bien les puissances magiques de ce monde pour savoir que beaucoup ne sont que des sangsues à la recherche d’énergie sexuelle. Nous avons eu notre lot de parasites et d’autres doivent toujours fourmiller. C’est assez pathétique non ? Pour un individu d’en venir à une simple pulsion sexuelle, d’en être si dépendant pour laisser reposer un partenariat dessus. Mais je comprends, je comprends… » Ce qui ne signifiait pas qu’elle approuvait. Son affection pour le méta-humain était allée croissante, mais est-ce qu’elle serait jalouse ? Après tout elle avait récupéré l’âme de la démonologue. Plus par question de principe que par réelle colère, probablement. Il était aussi amusant de constater que malgré tout, Renan ne voulait pas qu’elle se fasse entourer de prétendants.

« Qu’est-ce que tu proposes ? Que je te reste loyale et fidèle pendant que tu cours baiser toutes les créatures qui ont besoin de telles revendications pour s’allier à toi ? Je n’ai accepté cet accord que sous le principe de la réciprocité. Il en est toujours ainsi maintenant. Si j’accepte de renoncer à notre accord, que tu puisses coucher avec ces individus comme bon te semble, tu sais qu’il en sera de même pour moi. J’imagine mal comment tu comptes évincer tous mes prétendants le cas échéant. »
Son sourire s’élargit. « A moins que tu n’aies une autre idée en tête ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 17:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il ne doutait pas du fait qu'elle avait toujours été sûre de ses compétences et c'était l'une des choses qui lui plaisait chez elle. À quoi bon la fausse modestie lorsqu'on avait un pouvoir incommensurable à portée de main ? Il ne voulait pas compliquer les choses en persistant dans son entêtement, c'est pourquoi Renan avait décidé de faire table rase du passé. Un choix qui montrait bien l'importance qu'il accordait à leur accord, sans quoi il l'aurait juste rayée de son existence pour avoir osé l'humilier comme elle l'avait fait.

En vérité, c'était même assez étrange comme situation. Il n'était habitué qu'aux rivalités, aux disputes et aux prises de tête. Il n'avait pas eu de conversation calme ou apaisée depuis bien des années et c'était assez reposant, même s'il ne perdrait pas sa verve pour autant. Renan resta donc calme et immobile lorsqu'elle le toucha, pas dégoûté pour un sou par la froideur morbide de cette main. Il avait déjà fait plus que la toucher lorsqu'elle était dans cet état.

Pour la suite, Tesla devait avouer qu'il ignorait comment elle réagirait. C'était un choix audacieux que de lui parler de ça après lui avait fait ses aveux d'admiration, mais il préférait que les choses soient tirées au clair pour qu'ils repartent avec toutes les cartes en main. Contrairement à d'habitude, il resta silencieux et la laissa exprimer toutes ses pensées pour mieux les comprendre et lui répondre au mieux. Grnad bien lui fit étant donné qu'elle ne semblait pas totalement hostile à cette idée, mais qu'il fallait définir des règles préciser. Il hocha donc la tête.

« J'y ai réfléchi avant de t'en parler, tu penses bien que je ne suis pas venu ici sans savoir ce que j'allais te dire. » Il marqua une pause. « Il n'est pas question de remplir mon carnet de chasse, contrairement à ce que tu crois. Peut-être que tu vas en être étonnée, mais tu me suffis largement pour ce domaine. De toute manière, tu sais aussi bien que moi que tu m'offres largement plus de possibilités que toutes les créatures magiques réunies. » Elle ne pourrait pas le nier. « Ce dont je te parle, c'est uniquement d'un accord professionnel. Pouvoir glaner des puissances en leur offrant ce qu'elles demandent. Bien sûr, je vais essayer de négocier pour de l'argent ou d'autres services avant toute chose, mais nous savons tous les deux que ce n'est pas ce qui intéresse tout le monde. »

Elle-même ne lui avait plus demandé d'argent pour leurs derniers accords professionnels, il en serait certainement de même pour bien des créatures magiques ! Mais là n'était pas la question, il enchaîna donc sur la suite de ses explications, optant toujours pour un ton calme.

« Je ne te demande pas d'en rester à notre ancien accord. Je ne suis pas idiot, je sais que nous sommes partis sur la réciprocité, alors si je suis autorisé à sceller des accords de cette manière, il en sera de même pour toi. Si je parlais de tes prétendants, c'est parce que je demande à ce que cette dérogation ne fonctionne que pour les contrats d'importance. Il ne sera pas question de t'envoyer en l'air avec ta charmante démone juste parce qu'elle te propose son aide pour une mission quelconque. » Il esquissa un sourire. « Je sais que tu ne le feras pas, mais elle, je ne lui fais pas confiance, c'est tout. » Il croisa ses bras sur son torse avant de conclure : « Et puis, dis-toi que je me montrerai d'autant plus attentionné avec toi pour être à la hauteur de tes éventuels contrats. »

Même si elle n'avait jamais semblé se plaindre, il pouvait se tromper sur toute la ligne ! Et peut-être que fréquenter de nouvelles personnes lui donnerait encore d'aller voir ailleurs s'il ne se montrait pas suffisamment attentionné à son égard. Une situation assez étrange et qui lui déplaisait un peu, mais il allait devoir faire avec.
Enfin, si elle acceptait.

« Qu'en penses-tu ? Tu peux aussi apporter tes idées tu sais. »
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 4 Aoû 2016 - 22:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl n’avait jamais suffit à aucun homme en matière de sexe, car elle n’avait jamais cherché à ce que cela soit le cas. Son ancien mari avait tenté de l’engrosser en vain, puis il y avait eu le prêtre déviant et finalement ses clients sur les routes d’Europes. Mais avec Renan, c’était différent, elle devait l’admettre. Comme si sa montée en pouvoir, la distance qu’elle avait prise par rapport à sa propre mortalité, lui avait ouvert des océans de perversité qu’elle avait insufflé dans sa relation avec Renan. Après tout, elle était la seule femme à pouvoir lui survivre, à pouvoir endurer tout ce qu’il imaginait de pire sans périr, tout comme lui pouvait devenir son jouet si elle le désirait. Mais est-ce que cela pesait beaucoup dans leur relation ? Difficile à dire… C’était un échange de service au départ, le sexe n’avait été qu’un bonus, maintenant c’était presque un besoin pour eux deux. Tout du moins en avait-elle l’impression.

« Je suppose que je devrais être flattée que je te suffise. » Lâcha-t-elle avec un sourire amer. Même si en effet, en considérant le passif de Renan, cela pouvait être pris pour un compliment. « J’ai toutefois bien peur de ne pas vraiment utiliser la chose de la même façon que toi. Si je pense à quelques entités qui peuvent trouver le sexe essentiel pour de bonnes relations, j’ai plus tendance à les mépriser. Surtout que certaines seraient bien plus intéressées par ma main que par mes cuisses à ta grande surprise. » Elle lui lança un regard, pour jauger sa réaction à cette nouvelle. Après tout, elle était Lady Death, la conquérante d’Azgol, la reine des morts-vivants de la Terre Prime. Pas les titres les plus prestigieux, mais pour certaines entités, ils avaient leur importance. « Même si j’admet que parfois, pouvoir avoir recours à la séduction pourrait se révéler assez intéressant. Je n’ai pas vraiment fait usage de ma féminité à mon avantage depuis que nous avons passé notre accord. »

Elle évitait de passer des pactes avec des entités qui lui demanderaient de coucher avec elle en échange. Principalement parce qu’elle traitait avec des entités liées à la mort, qui n’étaient pas toujours les plus ouvertes à ce genre de choses. Même si elle pouvait penser à certains seigneurs de l’Abysse qui ne reculeraient pas devant la chose. Il y avait une nécromancienne appelée l’Impératrice de la Chair qui avait créé un royaume de vices où les morts se débauchaient dans l’espoir d’atteindre le plaisir qu’ils ressentaient de leur vivant. Abigaïl adressa un nouveau sourire à Renan à la mention d’Agamand. Décidément, il avait un don pour prendre ses alliés en grippe. D’abord Anton, puis la démone. Enfin, pour la seconde ce n’était pas important, elle n’était finalement qu’une esclave, une servante pour la nécromancienne.

« Moi qui pensais déjà organiser une gigantesque orgie avec la totalité de mes serviteurs dès que tu serais partie, je suis profondément déçue. Je vois ce que tu veux dire. Tu ne veux pas que nous couchions avec d’autres personnes pour le plaisir, uniquement pour la puissance. » Elle s’était rapprochée de lui, faisant glisser une nouvelle fois ses mains glacées le long de son torse. « Seulement, je me demande comment tu comptes vérifier que je respecte ma part de cet accord. Comment comptes-tu vérifier à chaque fois si j’ai écarté mes cuisses pour quelqu’un qui m’offrirait autre chose qu’un orgasme, hmm ? » Elle avait glissé ses mains un peu plus bas encore. « Enfin, je suppose que nous repartons sur un accord de confiance. Juste que le dérapage devient beaucoup plus facile avec ce que tu proposes. Qu’est-ce que je dois en conclure ? Tu as déjà une liste d’entités avec lesquelles tu comptes t’envoyer en l’air une fois que je t’aurais autorisé à le faire ? » Elle avait approché ses lèvres de son oreille pour susurrer ces derniers mots, avant de s’autoriser un léger rire.

« Je n’ai pas spécialement de proposition à ajouter. Finalement cela ne change pas grand-chose à notre relation actuelle. Nous nous sommes promis de nous révéler toute infidélité, mais l’autre ne peut pas savoir si c’est la vérité. De la même façon, nous ne saurons pas si l’autre ne s’amuse pas dans le dos de l’autre, même quand aucun accord n’est envisagé. Mais je note que tu es prêt à continuer à me satisfaire pour t’assurer que je ne dévie pas trop de ce que tu proposes. » Elle soupira. « Je n’ai rien contre ce nouvel accord. Je pourrais probablement y trouver mon compte à mon tour. Est-ce que tes belles paroles sur ta façon de me considérer n’étaient là que pour mieux faire passer la chose ? Crois-moi, c’était inutile. Je n’accorde pas autant d’importance que tu le crois à la fidélité de nos corps. Ce n’est que de la chair qui s’emboîte, même si cela reste plaisant. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 5 Aoû 2016 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le regard de Renan se teinta d'un peu de contrariété lorsqu'il l'entendit parler du fait que sa main intéresserait davantage certaines créatures que ses cuisses. Vouloir l'épouser ? Ce n'était pas une idée qui lui plaisait, mais il se refusait à jouer les hommes jaloux. Lui-même n'avait jamais songé à lui proposer une chose pareille pour la bonne et simple raison qu'elle lui avait toujours plus ou moins fait comprendre qu'elle souhaitait être autonome et indépendante. Une légère grimace se dessina sur son visage.

« J'ignorais que tu avais eu des demandes en mariage, mais j'imagine qu'une Reine célibataire ça doit en émoustiller plus d'un. » Enfin célibataire, non mariée plutôt ! « Je crois que ma tolérance ne passera pas le cap du mariage, donc il faudra se contenter du reste. »

Le ton de sa voix était resté posé, cependant il devait admettre que cette perspective ne lui plaisait pas vraiment. Il avait toujours naïvement pensé qu'il était le seul homme à poser un tel regard sur elle, se rendre compte du contraire – même s'il s'en doutait – n'était pas très réjouissant. Mais ce n'était pas le sujet de sa venue ici, il soupira donc avant de se concentrer sur la discussion.

Elle le provoquait, mais c'était de bonne guerre. Dire que le dérapage de la dernière fois était parti d'une question à ce sujet. S'il avait su, il n'aurait peut-être pas franchi la limite en essayant de la remettre à sa place, mais c'était trop tard et il ne pourrait pas changer le passé. Qui plus est, Abigaïl semblait à nouveau aussi « chaleureuse » qu'à l'accoutumée vu la manière dont elle se collait à lui. C'était loin d'être déplaisant et ça avait même une sensation familière plus qu'agréable. Un sourire ourla ses lèvres lorsqu'elle laissa ses mains se balader un peu, même si son discours restait en grande partie sérieux, il n'en doutait pas une seule seconde. La confiance faisait désormais partie intégrante de leur relation, ce qui était assez ironique pour quelqu'un qui, comme lui, était incapable d'agir de la sorte auparavant.

« Je vois que la confiance règne. »

Il n'avait pas répondu au reste de ses déclarations, mais préféra la laisser terminer avant. Sa tête se tourna légèrement pour regarder dans la direction de son amante alors qu'elle résumait la situation. Il était vrai que pour quelqu'un comme elle, la fidélité des corps devait être secondaire, mais pour lui c'était différent. Il esquissa un léger sourire.

« Juste de la chair qui s'emboîte ? Tu sais émoustiller les gens toi, dis-moi. » Renan soupira légèrement. « Je conçois que pour toi ce soit secondaire, mais pour moi c'est différent. Je ne change pas de corps comme je veux et laisse-moi te dire que la dernière fois, j'ai eu confirmation que c'était important. » Après tout, il avait dû jouer un rôle qui ne lui plaisait pas franchement. « Mais j'admets que ça ne change pas grand-chose. Bien que je t'assure que j'ai respecté notre accord, excepté avec cette démonologue que tu as pu rencontrer. » Et elle avait gagné Agamand en échange, de quoi être satisfaite. « Cependant, contrairement à ce que tu as l'air de croire, je n'ai aucun nom ni aucune liste, non. J'ai simplement pris le temps de réfléchir à tout ce qui nous concernait et ça m'a fait penser à notre discussion sur la puissance que nous avions à disposition. »

Il soupira légèrement. Son ton et son expression restaient toutefois plus conciliant qu'à l'accoutumée. Le regard qu'il posa sur elle était plein de sincérité et elle comprendrait forcément qu'il ne cherchait pas à simplement la mettre dans de bonnes dispositions.

« Mais ne te méprends pas, je ne suis pas venu te parler de ma façon de te considérer pour que tu dises oui. J'ai l'impression que tu doutes de ma parole, ou que tu penses que j'essaye de te manipuler. » Il scruta son regard. « laisse-moi te dire que tu es la seule personne avec qui je suis parfaitement honnête et cela depuis bien des années. Alors, si je suis venu pour te parler de ce changement de perception, c'est parce que je le pensais et que j'estimais que c'était important. Ce n'est pas un calcul pour t'amadouer. » Il détourna le regard, esquissa un sourire en coin, puis lâcha quelques mots d'un ton amusé : « D'ailleurs, puisque tu sembles vouloir que je te vois comme une reine et non la nécromancienne que j'ai connu auparavant, j'imagine qu'on va devoir en revenir à quelque chose de plus... traditionnel ? Digne d'une reine. »

Inutile de préciser qu'il parlait de leurs « réconciliations sur l'oreiller » qui avaient toujours tendance à finir en échanges plus qu'animés. Après tout, s'il devait arrêter de la mépriser, leurs expériences passées risquaient de poser problème !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 8 Aoû 2016 - 14:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl avait eu son lot de prétendants. Apparemment ils étaient plus intéressés par son statut actuel que lorsqu’elle n’était qu’une pauvre petite nécromancienne, qui jouait les vigilantes, vaguement à la recherche d’un but dans son existence. Avant qu’elle ne découvre son véritable héritage, qu’elle ne se lie à la faux légendaire Deuil et découvre les sommets de puissance qui sommeillaient en elle. Il y avait des mariages entre les morts, plus qu’on ne l’imaginait, probablement parce qu’ils étaient bien souvent uniquement basés sur les échanges de pouvoir, la complicité entre deux individus et que les émotions n’étaient pas toujours essentielles, ni la compatibilité sexuelle. D’ailleurs, il arrivait qu’en tant que souveraine des morts d’Erehwon, Abigaïl eut à officier quelques unions impies, auxquelles elle-même aurait préféré ne jamais assister à la nuit de noces.

« Tu sais, tous les mariages n’ont pas besoin d’être consommés. »
Commenta-t-elle avec un sourire mutin. « Surtout que ceux des vivants n’ont aucune valeur dans mon royaume, tout comme ceux des morts n’en ont que peu vis-à-vis des lois des humains. Après tout, on dit bien jusqu’à ce que la mort nous sépare ? Chose qui est difficilement possible dans mon cas. Des gens sont intéressés par ma main, mais ils sont prudents. Est-ce que cela t’énerverais ? Que j’ai un époux mort, que je ne toucherais pas comme toi et qui tolère ta présence ? »

Parfois elle oubliait qu’elle avait choisi un monde au profit d’un autre. Renan aussi semblait l’oublier. Bien sûr, il la retenait parmi les vivants, lui servait d’ancre. Comme la lieutenante de Sang, c’était pour cela qu’Abigaïl ne l’autorisait pas à mourir et à rejoindre les rangs des morts. La Moisson avait ses propres lois, ses propres traditions et beaucoup voyaient d’un mauvais œil la relation qu’elle entretenait avec le méta-humain. Elle devait avouer que ce qu’il lui proposait permettrait de calmer certains esprits, que la Porte-Mort ne s’offre pas uniquement aux vivants… Qu’elle ait plusieurs consorts. Bien sûr, ils ne seraient pas au courant de tous les détails que Renan essayait de mettre en place.

« Tu sais très bien qu’il y aura toujours un peu de doute entre nous. C’est inévitable entre des individus de puissance. Mais si cela te rassure, tu es probablement l’homme à qui je fais le plus confiance. » Si elle était une arme dans son ascension au pouvoir, Abigaïl savait aussi qu’elle lui était presque indispensable, selon ses propres standards. Sinon il ne serait pas venu lui parler de sa puissance. « Je suppose que je t’ai prêté des intentions que tu n’avais pas. » Elle le dévisagea un instant. « Mais tu m’excuseras de me méfier, après tout il est dans ta nature de tout contrôler et de tout planifier. C’est d’ailleurs pour ça que nous nous amusons à tisser de tels accords, pour éviter tout imprévu. Pour éviter que je ne décide de te quitter, ou que je me mette en tête d’annihiler l’un de tes petits jouets par vengeance. Par contre, je tiens à apposer quelques règles moi aussi. J’ai toléré que ta cousine fouine jusqu’au Necropolitan et j’ai fait l’erreur de laisser mon frère jouer avec. Cela ne se reproduira plus. Si un de tes contacts, même un de ceux avec qui tu couches pour renforcer vos liens, s’amourache trop de toi au point de s’approcher de moi, d’un de mes lieux de pouvoirs ou de mes agents, je ne ferais pas de quartier. Je me saisirais d’eux, j’arracherais leurs âmes de leurs corps, disperserait leur essence aux quatre coins du Monde Souterrain et donnerait leur dépouille à mon frère pour qu’il puisse les souiller de la manière qu’il entend. J’ai déjà suffisamment donné en essayant de me montrer cordiale avec ton petit archidémon. Cela ne se reproduira plus. »

Au moins les choses étaient claires. Que Renan ait sa petite ménagerie de créatures perverses et obsédées par la chose ne la gênait aucunement. Tant qu’elle n’avait pas à supporter leur présence. Déjà qu’elle avait eu du mal à ne pas simplement réduire à néant l’hôte de Raphaël pour le renvoyer en enfer quand elle en avait eu l’occasion. Elle ne se retiendrait pas deux fois, ni elle, ni la Moisson.

« Non, tu as raison, c’est important. Et il est préférable que tu viennes m’en parler plutôt que tu tentes de le faire en secret dans mon dos. » Son sourire s’élargit un instant alors qu’il parlait de ce qu’ils faisaient dans leurs moments plus intimes. Quoiqu’il n’y avait personne autour d’eux à cet instant. Personne pour voir la main d’Abigaïl qui se posait sur un renflement du pantalon de Renan. « Oh, je vois, tu as peur que je ne te laisse plus me faire tout ce que tu veux ? Ou bien tu parles de ce que je t’ai fait la dernière fois ? Tu sais je peux faire venir Heather ici, ou une autre, si tu veux tester un autre corps. Je ne serais pas surprise que tu y aies pris goût. » Elle eut un léger rire. « Mais ne t’inquiète pas. Comme je te l’ai dit, les rapports sexuels n’ont pas la même valeur pour moi que pour les vivants. Si je te laisse m’infliger tout ça, c’est parce que je suis avide de sensations, que ce soit du plaisir ou de la douleur. Des sensations que je ressens de moins en moins dans mon état actuel. Puis je sais aussi que je suis la seule capable de te survivre, tu auras beau chercher autant que tu veux, tu ne trouveras pas de créatures avec une immortalité aussi parfaite que la mienne, une telle résistance à la douleur… Et qui puisses aussi te faire subir tout ce que tu lui infliges. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Aoû 2016 - 20:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Est-ce que ça l'énerverait ? Renan aurait bien aimé dire que non, ne serait-ce que pour lui prouver qu'il savait faire la part des choses, mais il devait admettre que ce serait mentir. Oui, il serait sérieusement irrité de devoir jouer le rôle de la « pièce rapportée ». Pourrait-il parler d'amant en considérant le fait que ce mariage n'aurait pas vraiment de valeur dans leur monde ? Certainement pas, mais dans les faits il n'aimait pas franchement l'idée d'être « l'illégitime », même s'il comprenait l'atout que cela pouvait représenter pour Abigaïl. C'était juste sa fierté qui en prendrait un coup. Et puis... qui pouvait lui prouver que cette créature n'allait jamais tenter de consommer le mariage ? Entre dire et faire, il y avait une marge ! Rien ne l'empêcherait de changer d'avis et s'il s'agissait d'une entité puissante, de tenter de soumettre la nécromancienne à ses envies. Voire de la persuader que cet humain ne lui servait plus à grand-chose.
Son visage s'était légèrement fermé lorsqu'il rétorqua d'un ton légèrement agacé.

« Pourquoi, tu comptes accepter une demande ? » Il haussa un sourcil. « Si tu veux l'intégrer à notre accord, autant le faire immédiatement, que je sache à quoi m'en tenir. »

Il avait soigneusement évité de répondre à sa question, ne souhaitant pas lui donner une raison de le titiller. Elle savait parfaitement comment il fonctionnait et devait se douter qu'accepter de la laisser fricoter avec d'autres créatures n'avait pas été simple, alors l'imaginer mariée ? Inutile de poser la question, il suffisait de le connaître un peu et de voir son expression.

Son silence ne s'interrompit pas lorsqu'elle parla du doute qui persisterait entre eux. Bien évidemment. Pas forcément sur le plan personnel, pas du côté de Renan du moins. Il ne s'imaginait pas qu'elle violait leur accord, mais cela ne l'empêchait pas de se méfier de ses intentions sur le plus long terme – au niveau « professionnel ». Une absence de confiance totale qui leur permettrait certainement de collaborer encore quelques temps. Il était toutefois prêt à faire de gros efforts pour que les choses se passent bien entre eux et si cela signifiait qu'il devait sacrifier quelques pions sur son échiquier, ma foi... il acquiesça donc à son avertissement.

« Je me suis toujours dit que si tu avais tué Shahren dès le début, les choses se seraient mieux passées. Oh, j'aurais été énervé sur le coup, mais je sais que j'aurais eu beaucoup moins d'ennuis par la suite. Alors, c'est d'accord. Si l'un de mes contacts venait à s'approcher de toi, tu es libre de faire ce que bon te semble. » Il haussa les épaules. « De toute manière, j'avertis toujours mes contacts de ne pas se mêler de mes autres affaires, alors s'ils arrivaient jusqu'à toi, c'est qu'ils ne m'écouteraient pas et donc, qu'ils ne seraient pas dignes de confiance. Au final, tu me rendrais plus service qu'autre chose. » Un bref sourire ourla ses lèvres. « Mais ne t'inquiète pas, aucun d'entre eux ne s’amourachera de moi, ça, je le garde pour toi. »

Il l'embêtait. Bien sûr, Renan n'imaginait pas que sa douce et tendre puisse être amoureuse de lui, mais disons qu'il aimait bien l'ennuyer à ce propos. D'ailleurs, le geste qu'elle eut indiqua un autre sentiment que de l'amour et Tesla soutint son regard alors qu'elle le provoquait. Elle osait penser qu'il puisse avoir pris goût à leur précédent échange ? La bonne blague. Il ne nierait pas que les sensations avaient été agréables, mais de là à vouloir remettre ça, il y avait une marge. Non, un gouffre ! Cela dit, même si son discours sonnait agréablement aux oreilles du méta-humain, il ne put s'empêcher de froncer les sourcils en entendant sa dernière phrase.

« Que dois-je comprendre ? Que tu comptes recommencer ? » Inutile de préciser quoi. « Qu'à chaque fois que je te ferais quelque chose, tu décideras de recommencer pour me rendre la monnaie de ma pièce ? » Il faisait son possible pour garder un ton calme. « Que les choses soient claires, je n'ai aucune envie que tu reproduises la même situation. Contrairement à ce que tu as l'air de croire, je suis très loin d'y avoir pris goût et je ne compte pas remettre le couvert, bien au contraire. » Autant que les choses soient claires. « Toi tu as forcément apprécié, c'était toi qui avais le beau rôle. Et je ne dis pas ça parce que tu avais mon corps. » Il était vaniteux, mais tout de même. « Alors, oui, j'apprécie tes particularités et je comptais bien en profiter encore à l'avenir, mais si c'est pour avoir ça en punition, non merci. » Plutôt faire vœu de chasteté. « Cela dit, si tu apprécies ce traitement pour te sentir vivante, je pense que tu n'as plus besoin de te venger, non ? Si tu veux, on fera un QCM et tu n'auras qu'à cocher ce que tu aimes ou non. »

Cette fois-ci, le ton était volontairement moqueur.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 9 Aoû 2016 - 11:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voir la réaction du méta-humain à la nouvelle que venait de lui annoncer la nécromancienne était plutôt plaisant. Il n’était pas prêt à la voir se marier avec une autre entité apparemment, même s’il n’était pas question de sexe. Peut-être que dans sa conception bien humaine de la chose, il voyait encore le mariage comme un moyen pour un homme d’affirmer sa suprématie sur une femme, de montrer qu’elle lui appartenait à lui et non plus au père de celle-ci. Le mariage avait de nombreuses autres utilités, après tout son père avait tenté de l’éloigner de la nécromancie et de son sinistre héritage de cette manière. En vain, car il n’avait fait que précipiter ainsi sa damnation et sa transformation en celle qu’elle était désormais.

« Oh non, je n’ai personne en tête pour le moment, rassure-toi, je n’ai pas de liste de personnes à épouser. Puis il y a du bon à rester célibataire, beaucoup cherchent mes faveurs dans l’espoir que j’accepterais de devenir leur épouse. »

Enfin beaucoup… Elle était la maîtresse d’Erehwon, ce qui lui offrait un statut particulier dans l’Abysse et dans certains mondes, mais des dizaines de prétendants ne venaient pas se masser à ses portes dans le vain espoir de demander sa main. Cela aurait pu être appréciable, mais ce n’était pas le cas. Surtout qu’Abigaïl était passée maîtresse dans l’art de distiller ses promesses avec soin, de même qu’elle réfléchissait avant de tisser ses alliances. Renan avait été l’une des premières et pourtant elle ne regrettait pas son investissement, même avec les légers ennuis qui s’étaient dressés sur leur route. Finalement, elle avait beaucoup gagné dans cette affaire et sans son appui au moins financier et logistique, elle aurait eu du mal à faire renaître la Moisson.

Maintenant, elle avait une organisation qui fonctionnait sans mal, étendant ses tentacules ténébreux à travers de multiples mondes et même sous Star City. Il y avait des goules dans les égouts, des spectres qui hantaient la ville et des cadavres de super-héros qui venaient à disparaître régulièrement pour rejoindre la Corspe Squad. C’était une boîte de pétri gigantesque et même si Abigaïl pouvait maintenant voyager d’un bout du monde à l’autre en quelques instants, Star City restait le pinacle de son empire, l’endroit où la Moisson avait retrouvé toute sa vivacité.

« Je pense aussi. J’aurais beaucoup apprécié la voir périr de ma main, tu n’en as pas idée. D’ailleurs c’était ce qui était prévu, avant qu’elle ne révèle bêtement à mon frère qu’elle était ta cousine. Si elle n’avait rien dit, elle aurait finie en morceaux, répartis dans les créatures d’Anton sans que nous n’ayons jamais à nous quereller à ce propos. Mais avec ce que tu me dis, cela ne se reproduira plus… Même si j’imagine mal que tu ais annoncé à tes partenaires que tu avais un accord avec Lady Death. J’espère que si c’est le cas que tu as pu voir de la peur dans leurs yeux. Ceux qui n’en avaient pas sont simplement stupides, crois-moi. Enfin, je suppose que tu le sais mieux que personne. »

Après tout, il était celui qui avait expérimenté le plus les pouvoirs de la nécromancienne. Elle avait détaché son âme de son corps, l’avait placée dans un autre. Elle l’avait rendu immortel, l’avait emmené en enfer et sauvé son âme d’un archidémon, non, d’un satan même. Des exploits que d’autres pouvaient connaître, le nom de Lady Death n’était pas sur toutes les lèvres, mais dans le monde des mystiques, il était craint et respecté. Dans certaines autres dimensions il en était de même d’ailleurs. Elle était une célébrité dans les mondes des morts, une bergère macabre à la puissance sépulcrale. Bien sûr, parmi les vivants, bien que moins connue, son pouvoir était respecté.

« Tu es un rabat-joie. Tu ne vas pas me faire croire que tu as détesté la totalité de l’expérience. Mais tu devrais effacer de ton esprit les notions de beau et de mauvais rôle. » Le visage d’Abigaïl s’était légèrement refermé. « Le fait que je sois une femme ne te donne aucune supériorité sur ma personne, que ce soit maintenant ou lors de nos ébats. Le fait que je te laisse mener aussi, car n’oublie pas que c’est simplement ça. Je te laisse faire. » Ces derniers mots avaient été comme de la glace. Elle n’allait pas le laisser la dénigrer à nouveau, même s’il ne le faisait pas exprès. « Je n’ai pas vraiment fait ça pour me venger, mais pour t’offrir une nouvelle expérience, que tu te rendes compte que tu n’es pas tout puissant lors de nos ébats et cela a fonctionné. Je ne compte pas recommencer tant que tu garderas cela à l’esprit. Je ne cherche pas à te punir, mais à élargir ton champ de perspective, à te montrer que le corps peut ne pas signifier grand-chose si je le veux. Que ce soit pour moi, ou pour toi. Mais normalement, nous sommes sur la même longueur d’onde de ce côté. Tu m’offres des sensations inédites, que je suis la seule à pouvoir survivre et en échange je saurais me montrer docile lors de nos ébats. Dans la limite du raisonnable. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Aoû 2016 - 15:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
C'était assez bizarre de se dire qu'Abigaïl avait son lot de prétendants. Oh, ce n'était pas surprenant, Renan n'était pas aveugle et il aurait fallu être stupide, aveugle ou de mauvaise foi pour ne pas admettre que la nécromancienne était séduisante, mais de là à s'imaginer qu'elle avait eu des demandes en mariage... finalement, il se disait qu'il n'avait pas été si ridicule de lui demander si elle avait profité de leur distance pour se divertir avec quelqu'un d'autre ! Heureusement qu'elle était un minimum digne de confiance en ce qui concernait leur accord.
Mais même si elle niait avoir ce projet, Tesla nota qu'elle avait dit « pour le moment », ce qui signifiait qu'elle pourrait lui annoncer ses futures noces dans quelques mois ou années. Une nouvelle qui ne l'enchantait pas franchement, mais bon.

Il préféra passer ce sujet sous silence et se concentrer sur celui de leur accord et du sort réservé aux contacts qui s'aventureraient près d'ici. Honnêtement, Renan doutait sérieusement qu'ils puissent remonter jusqu'à Abigaïl et si c'était le cas, ils n'auraient aucune raison de vouloir se confronter à elle. Il acquiesça d'un hochement de la tête avant de répondre d'un ton sérieux.

« Je ne leur ai pas parlé de toi. Enfin, pas directement. Je leur ai dit que j'avais quelqu'un et que je me tenais à notre accord, mais je n'ai pas précisé qu'il s'agissait d'une nécromancienne capable de les tuer en un claquement de doigts. » Il esquissa un bref sourire. « Je n'ai aucune envie qu'ils me délaissent pour venir grossir les rangs de tes serviteurs. On ne t'a jamais dit qu'il ne fallait pas montrer plus intéressant que ce qu'on avait à offrir ? »

Bon, il la flattait assez grossièrement et se doutait qu'elle le comprendrait, son but n'était pas de lui faire croire qu'il craignait effectivement cette débauche ! Enfin, pas totalement, mais il imaginait assez aisément certains de ses contacts, baignant dans le domaine de la magie, vouloir rejoindre une nécromancienne immortelle et séduisante plutôt qu'un méta-humain parfois désagréable. Pour cette raison, Renan comptait bien cloisonner ses relations et éviter qu'elles ne se rencontrent, surtout si au final, le courant devait ne pas passer. Il perdrait du même coup une partie de la confiance durement acquise de la blonde, mais aussi un contact intéressant.

Pour ce qui était du sujet suivant, Renan ne fut pas spécialement étonné de la voir se renfermer. Elle n'avait certainement pas apprécié cette histoire de dominant et de dominé et c'était le problème récurent depuis le début de leur relation. Il doutait qu'ils soient un jour capables de passer outre, mais il ferait un effort et il débutait dès maintenant. Au lieu de se vexer ou de monter au créneau, Renan lui répondit d'un ton calme.

« Je sais tout ça. Tu crois que si je pensais te dominer, je t'aurais demandé la permission la fois dernière ? » Elle ne pouvait pas nier qu'il l'avait fait au départ. « Pour le reste... j'ai simplement pris tes paroles pour de la provocation, c'est pour ça que j'ai continué dans cette direction. Mais si tu m'avais dit d'arrêter, je l'aurais fait. La preuve, j'ai respecté ta demande à propos de ton hôte. » Il n'avait pas abîmé son corps de manière irrémédiable. « Alors ne deviens pas aussi glaciale, parfois j'ai l'impression que tu aurais dû opter pour un surnom comme « La Reine des Neiges » plutôt que Lady Death. »

Il l'ennuyait un peu, rien de bien méchant ! Renan leva d'ailleurs sa main pour la glisser sur la joue de la nécromancienne, le tout sans être gêné par la froideur de sa peau. Il n'avait jamais été dégoûté par sa forme de liche et ce n'était pas maintenant que ça allait commencer.

« J’ai l'impression que tu as beaucoup de mal à assimiler mes paroles. Ou du moins celles qui m'ont mené ici. » Ses aveux sur sa puissance. « Tu devrais être bien placée pour savoir que dans ce domaine, je préfère avoir l'autorisation de prendre que le faire de force. Ça ne m'intéresse pas, alors dis-toi simplement que quand j'agissais comme ça, c'était parce que tu avais l'air de t'en satisfaire. » Ce qui était parfaitement honnête. « Mais si tu veux, je m'arrangerai pour glisser quelques mots d'amour la prochaine fois, histoire d'édulcorer tout ça. Tu préfères « mon chat » ou « mon amour » ? »

Inutile de se baser sur son sourire pour comprendre qu'il plaisantait, rien que le contenu de son discours la renseignerait ! Même s'il y avait un fond de vérité dans toute cette histoire.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 9 Aoû 2016 - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres d’Abigaïl, la preuve qu’il ne l’avait pas tant vexée que cela avec ses propos. Mais elle se doutait bien que s’il ne leur parlait pas d’elle, ce n’était pas par peur qu’ils ne choisissent de travailler avec la Moisson plutôt qu’avec lui. Elle imaginait plus qu’il e voulait pas qu’il y ait d’interférences dans leur relation et dans celles qu’il entretenait avec eux.

« J’ai comme un doute que j’aurais un réel intérêt à travailler avec tes petits jouets. Après tout, j’ai une quantité de puissance non négligeable autour de moi et j’ai une préférence pour les morts par rapport aux vivants comme tu t’en doutes. »

Elle avait tout ce qu’il lui fallait avec les alliés qu’elle avait actuellement et les membres de la Moisson. Le royaume mort-vivant qu’elle avait bâti fonctionnait à merveille et nécessitait de moins en moins l’intervention de forces extérieures. Ce qui n’empêchait pas Abigaïl de chérir et protéger son partenariat avec Renan qu’elle savait très lucratif, ou encore celui qu’elle avait avec la Rose des Vents et le Mage-dragon qui dirigeait cette organisation. D’ailleurs, si elle avait été plus curieuse elle aurait probablement demandé à son amant quel genre de pions il avait recruté pour son ascension, mis à part elle. Il y avait des individus puissants à Star City, qu’elle connaissait pour ceux qui pourraient accepter de travailler avec un criminel comme lui. Mais aux dernières nouvelles, il ne les avait pas rencontrés.

« Encore heureux, surtout que si tu avais abîmé Heather, je ne me serais pas privé d’enfermer ton esprit dans son corps malgré tout pour que tu partages son agonie. »
Susurra-t-elle à son oreille, comme si elle venait de lui promettre de nouveaux plaisirs charnels. « Je n’aurais pas à devenir aussi glaciale si tu savais manier tes mots un peu plus sagement et que tu arrêtais de parler de bonne ou de mauvaise position. Puis la dernière fois que tu t’es amuse à fréquenter une femme moins glaciale que moi, cela s’est mal terminé. »

La nécromancienne parlait bien entendu de la démonologue. Cette dernière avait été incapable de débarrasser Renan de la marque de Raphaël sans créer de complications. Enfin, c’était un problème qui ne se poserait plus maintenant que cette sorcière là était un nouveau jouet dans la collection d’Abigaïl. D’ailleurs peut-être devrait-elle commencer une collection de gourdes réanimées. Après tout, cela en faisait déjà deux qui tombaient ainsi sous son contrôle.

« J’ai surtout encore beaucoup de mal à te faire pleinement confiance. Sûrement qu’à force de te côtoyer je développe la même paranoïa que toi et j’imagine des coups fourrés partout. Pourtant je me doute bien que si tu dois être honnête avec une seule personne c’est bien moi. Tu aurais trop à perdre en me mentant, surtout que je sais pourquoi tu as besoin de ma puissance maintenant. »
Ce qui n’était qu’un juste retour des choses. Après tout il savait pourquoi elle avait eu besoin de ses services, de son argent, pour développer la Moisson et lui permettre de retrouver sa gloire passée. Ce n’était que maintenant qu’ils étaient sur un pied d’égalité qu’elle pouvait se permettre d’avoir ses petits secrets. « Les surnoms affectueux sonnent bizarrement dans ta bouche. » Elle venait de poser son doigt sur ses lèvres pour le forcer à se taire. « Décidément, j’ai bien peur que le romantisme ne fait pas partie des sensations que les vivants éprouvent qui m’attirent. Tu as peut-être l’air d’un homme naïf qui pourrait tomber fou amoureux d’une femme, mais c’est l’air seulement et je n’ai pas spécialement envie de profiter de fausses marques d’affection. »

Même si cela faisait bien souvent partie de leur jeu. Quoique celles dont elle l’affublait souvent étaient plus là pour se moquer de lui et le provoquer, comme il le faisait à cet instant. Leur relation était véritablement étrange et elle savait que ses proches seraient à la fois ravis et horrifiés par le nouveau statut de leur relation. Qu’elle l’autorise à coucher avec d’autres pourrait être vu comme une faiblesse. Mais qu’elle puisse elle aussi se tourner vers d’autres individus pourrait être bien accueilli. Mieux valait une reine mort-vivante avec plusieurs partenaires qu’avec un seul partenaire vivant.

« Tu devrais peut-être trouver un moyen de prévenir tes petits jouets qu’ils ne doivent pas m’approcher, moi ou mes serviteurs, que je n’en vois pas errer près de mon domaine par hasard. Simple mesure de précaution. Sinon, est-ce qu’il y avait autre chose que tu souhaiterais aborder ? Evilyn se porte bien si tu veux savoir. Elle continue de recevoir des enseignements de la part de plusieurs tuteurs pour rattraper son retard. C’est une fille intelligente, d’ici quelques mois elle sera probablement prête à se faire passer pour une petite fille normale. Même si je me demande de plus en plus si ce sera vraiment utile. J’ai de moins en moins d’utilité pour une vie civile moi-même. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Aoû 2016 - 22:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il ne savait pas comment prendre sa remarque sur le manque d'intérêt certain pour ses contacts. Est-ce qu'elle pensait qu'il ne recrutait que la lie de Star City, ou est-ce qu'elle s'imaginait qu'il tablait plutôt sur des méta-humains ? Au fond, c'était sans importance, Renan ne tenait pas à s'énerver ce soir, il était donc préférable qu'il oublie les détails qui ne l'enchantaient pas. Cela dit, il eut du mal à rester silencieux lorsqu'elle lui parla du fait qu'elle n'aurait pas hésité à le garder enfermé dans le corps d'Heather s'il avait eu l'audace de l'abîmer davantage. Elle le menaçait clairement et son expression légèrement contrariée indiqua clairement qu'il n'appréciait pas franchement la pique – si tant est qu'elle ne soit pas réellement sérieuse ! Toutefois, il ne reprit la parole que lorsqu'elle mit en avant son manque de verve, du moins d'après elle. Soupirant légèrement, il secoua la tête.

« Je sais manier les mots comme personne, sinon, tu crois que j'aurais été capable de jouer aussi longtemps la comédie avec Kailee et les suivantes ? » Il haussa un sourcil d'un air interrogateur. « Dis-toi simplement que je suis franc avec toi, mais si tu préfères, je peux jouer la comédie, ce n'est pas un problème. »

Il avait décidé de ne pas revenir sur « son manquement » avec l'autre magicienne. Ça s'était mal terminé et il ne tenait pas à y revenir. Tout de même, cette brève « liaison » avait à peine eu le temps d'être plaisante qu'elle s'était déjà arrêtée et pourtant, Abigaïl semblait encore le lui reprocher aujourd'hui. Il aurait mieux fait de ne jamais aller la voir, mais bon.

Tesla se tut lorsqu'elle posa le doigt sur ses lèvres. Il ne pouvait pas lui en vouloir de se montrer paranoïaque puisqu'il était exactement dans le même cas et qu'il la soupçonnerait toujours de préparer un futur mariage dans son dos – même s'il n'en disait rien – mais ce n'était jamais agréable de voir ce sentiment se retourner contre vous. C'était tout de même une bonne chose qu'elle ne souhaite pas se lancer dans de faux-semblants en acceptant de jouer les histoires d'amour stupides et sans intérêt. Il était vrai que Renan avait l'air débonnaire d'un parfait gentleman français, cependant Abigaïl en connaissait assez à son sujet pour savoir que tout le reste ne suivait pas ! Assurément, le Breton n'avait rien du prince charmant, bien au contraire.

Il hocha finalement la tête lorsqu'elle parla de prévenir ses contacts, même s’il ne savait toujours pas ce qu'il ferait à ce sujet. Leur interdite de faire quelque chose pouvait justement leur donner envie de braver l'autorité ! Mais il aviserait avec chaque individu en question.

Quand le sujet d'Evilyn arriva sur le tapis, Renan la regarda d'un air légèrement plus intéressé. Il avait du mal à se sentir comme le père de cette fille pour la bonne et simple raison qu'il ne bénéficiait d'aucun pouvoir ou d'aucune responsabilité sur elle, cependant cela ne l'empêchait pas de jouer son rôle comme il l'avait promis. Enfin, si Abigaïl le souhaitait, mais pour le moment elle semblait préférer la confier à des tuteurs, voire à cet emmerdeur d'Anton. Cette pensée l'irrita sérieusement, mais Renan chassa rapidement cette pensée de son esprit pour se concentrer sur la discussion.

« Une vie civile sert toujours, même si elle est secondaire. Bon, dans ton univers, j'admets que ce soit largement moins utile, mais si elle envisagera d'acheter un bâtiment pour y fonder sa petite secte dans quelques années, c'est toujours bon d'avoir une identité à fournir. Et plus elle est utilisée, plus elle sera fiable. » Puisqu'elle laissera des traces et ne sera pas vierge comme une fausse identité. « Enfin, le choix te revient, c'est toi sa mère. » Il avait dit cela aussi calmement que possible. « Mais tu sais que je peux régler ça en deux temps, trois mouvements si tu penches pour cette option. » Il détourna le regard pour observer les environs. « Les tuteurs, tu parles de membres de ton culte, ou de ta famille ? Parce que, sans vouloir te vexer, si tu espérais qu'elle puisse avoir un semblant de normalité, il me semble que cet entourage n'est pas le plus approprié qui soit... » Après tout, son oncle cousait des cadavres ensemble et sa mère était une liche. « Mais c'est toi qui décide bien sûr. » Il haussa les épaules. « Sinon, c'était les seuls sujets que j'avais à l'esprit. »

Ce qui n'était déjà pas mal !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 10 Aoû 2016 - 14:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl ne pouvait pas le nier. Renan savait utiliser les mots quand il le voulait. Mais lors de leurs petites discussions, lorsqu’il était honnête avec elle, il ne faisait preuve que de peu de tact. Est-ce que c’était volontaire pour la faire sortir de ses gonds ? Peut-être… Quoiqu’il en soit, il savait se montrer en ce jour suffisamment calme pour ne pas s’énerver à son tour alors qu’elle répliquait. Aussi se contenta-t-elle de soupirer lorsqu’il parla de ses anciennes conquêtes et de ce que son verve lui avait permis d’accomplir. Ce n’était pas vraiment par ses mots qu’il avait réussi à l’avoir elle, loin de là. Plutôt un concours de circonstance en quelque sorte.

« Mentir, prétendre être quelqu’un d’autre et savoir utiliser les bons mots quand on est franc sont deux choses différentes. Ne t’avise pas d’essayer de me mentir, même pour essayer de me faire plaisir. Je te préfère honnête plutôt qu’en train d’essayer désespérément de me passer de la pommade. »

Au moins les choses étaient claires de cette façon et la conversation pouvait toucher à sa fin. Abigaïl avait abordé le sujet d’Evilyn pour voir la façon dont le méta-humain réagirait. La petite avait grandi en accéléré en dévorant une âme, mais depuis elle restait une jeune fille à peu près normale. Qui ne voyait pas véritablement son père. Avec les tensions qu’il y avait eu entre eux suite à leur dernière petite escapade, Renan n’avait pas vraiment eu envie de venir tisser une véritable relation avec l’enfant. La nécromancienne n’avait pas eu envie de l’avoir dans ses pattes non plus par ailleurs. Surtout qu’elle savait que Renan ne pourrait jamais s’impliquer émotionnellement dans sa relation avec Evilyn, il en était tout simplement impossible et la nécromancienne ne pouvait pas lui en vouloir. Qui plus est, ses paroles révélaient bien qu’il voyait toujours la petite comme la fille d’Abigaïl avant tout, avant d’être la sienne. Ce qui n’était pas totalement faux. Evilyn présentait des pouvoirs nécromantiques particulièrement développés pour son âge mais une absence totale de pouvoirs mutants pour le moment.

« Tu as peut-être raison. C’est juste que la mienne est d’une inutilité croissante. Je suis toujours officiellement la propriétaire du Necropolitan, mais j’ai autre chose à faire que de gérer directement un bar, même qui sert de repaire à de nombreux morts-vivants de la ville. » Par contre, elle ne pouvait pas nier que le commerce d’Anton, dont elle était en partie propriétaire, était bien plus intéressant. Il pouvait récupérer des cadavres et des informations facilement, ainsi que de l’argent. « Enfin, si elle doit monter une secte et acheter un bâtiment, je lui conseillerais de ne pas le faire sous sa véritable identité. La piste serait trop facile à remonter. »

Surtout si Evilyn devait véritablement vivre son identité. Abigaïl n’avait pas envie de voir sa fille sortir de Gallow’s End et du Necropolitan, devoir aller à l’école avec tous ces autres enfants… Que se passerait-il si elle décidait soudainement d’emmener Entrailles avec elle ? Ou bien qu’elle voyait un fantôme durant les cours qu’elle était la seule à voir ? Ou si elle décidait de jouer avec la tumeur qu’elle percevait dans le cerveau de son enseignante… Il y avait beaucoup de possibilités pour que cela tourne mal, mais rester dans le royaume des morts finirait par lasser Evilyn.

« Je sais que ce n’est pas un problème pour toi, ni pour moi d’ailleurs. Mais un accident pourrait être si vite arrivé, elle est si puissante. Puis si tu t’amuses à coucher avec tes contacts ou même moi, est-ce que maintenir une façade de couple avec nos identités civiles est vraiment utile ? Tes voisins ont peut-être vu Heather sortir de chez toi et se sont posés des questions l’autre soir… Quant aux tuteurs, il ne s’agit pas que des morts-vivants. Enfin si, pour la plupart, mais ils ne lui enseignent pas que la nécromancie, je ne suis pas stupide. Je m’assure juste qu’elle ait les mêmes connaissances en anglais, mathématiques que les enfants de son âge, sa croissance accélérée a un peu compliqué les choses. Bien sûr, elle apprend toujours à contrôler ses pouvoirs, mais c’est avec moi. » Et parfois Anton, même si le Dread Maker apprenait surtout à Evilyn comment torturer Kailee avec ses pouvoirs. « Enfin, si jamais je me décide à risquer son existence dans le monde des vivants, je te préviendrais… » Sous-entendu que s’il n’avait rien à répliquer à tout ça, il pouvait tourner les talons et s’en aller. Elle ne le chassait pas, mais avait du mal à savoir finalement quelle implication Renan voulait vraiment dans la vie de l’enfant. Surtout que leur relation à eux deux était trop compliquée pour l’expliquer normalement à la jeune fille.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Aoû 2016 - 17:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il semblait clair qu'ils n'avaient absolument pas la même vision de l'utilité d'une vie civile. Renan aurait du mal à s'en passer pour la bonne et simple raison qu'il obtenait de très nombreuses informations par ce biais, tandis que la nécromancienne ne voyait aucun problème à rester des mois dans la peau de Lady Death sans chercher à mettre le nez dehors. Chacun sa manière d'agir, mais de son côté Tesla ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'elle négligeait un atout évident. Il n'irait toutefois pas lui dire, conscient qu'ils avaient des buts bien différents et qu'il devait certainement s'estimer heureux du fait qu'elle lui accorde un peu d'intérêt alors qu'il avait le mauvais goût d'être vivant.

« Tu es mieux qualifiée que moi pour savoir ce dont une future reine de la Moisson a besoin. »

En vérité, il ignorait totalement si Evilyn était destinée à succéder à sa mère ou si elle s'en tiendrait au rôle d'aide, voire de lieutenant. Toute cette hiérarchie lui semblait trop nébuleuse pour qu'il comprenne comment les choses se déroulaient et il préféra donc se concentrer sur le reste de la discussion.

Au moment où elle lui demanda s'il était nécessaire qu'ils conservent leur statut de couple en public, Renan ne parvint pas à déterminer ce qui serait le plus utile. Elle n'avait pas tort en parlant d'Heather et vu l'heure qu'il était et le temps qu'elle avait passé dans son appartement, il n'y avait pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'ils avaient fait. Cela dit, l'excuse de la petite amie servait assez souvent pour des escapades nocturnes qui lui demandaient de confier son fils à sa voisine. Il y avait des avantages des deux côtés et Renan en venait aussi à se demander si elle n'avançait pas cette question pour avoir l'excuse de ne plus le présenter comme son « cher et tendre » à sa cour. Enfin, à ses larbins plutôt. Au fond, ce n'était pas si important puisque le Breton se fichait bien de leurs avis, mais disons simplement que sa méfiance refaisait surface.
Il haussa finalement les épaules.

« Si tu veux qu'on arrête avec cette couverture, c'est possible. Personnellement, je m'en servais pour justifier mes sorties nocturnes, mais j'imagine que je pourrai toujours le remplacer par des sorties pour combler ce célibat si difficile à vivre. » Il esquissa un bref sourire. « Et je ne doutais pas de tes capacités de mère, je te rassure. Sinon je mettrais mon nez dans tes affaires, que cela te plaise ou non. » Ce qui signifiait qu'il prenait tout de même son rôle de « père » à cœur. « Enfin, j'imagine que ça n'aurait pas changé grand-chose, mais là n'est pas la question. Tu sais simplement que si tu as un problème quelconque ou besoin d'aide, tu peux m'appeler. Tu n'as pas besoin de lui payer des tuteurs pour tout. »

Après tout, elle avait un géniteur, même s’il semblait clair que Renan n'occuperait jamais une place aussi importante que son oncle au grand dam du premier concerné. Mais il ne souhaitait pas que cette discussion se termine sur une mauvaise note, aussi se décida-t-il de laisser tomber le sujet pour le moment.

Comme Abigaïl ne semblait plus avoir grand-chose à ajouter, il la remercia de lui avoir consacré un peu de son précieux temps avant de lui fausser compagnie pour regagner le manoir et rentrer jusqu'à chez lui. Ce n'était pas parce qu'il avait fait l'effort de venir lui dire tout ça sous son toit qu'il allait rester des heures à l'admirer dans son rôle de Reine !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_6Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_8


Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_1Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_2_bisFaute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_6Faute avouée est à moitié pardonnée ▬ Abigaïl Categorie_8
Sauter vers: