AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Seuls les désirs scandaleux font les grandes choses » ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 3 Aoû - 9:56 Message | (#)

2 Août 2016 – aux environs de 23h.
Immeuble de standing sur la 64th.


Six jours s’étaient écoulés depuis le meurtre de masse commis par Jaina dans la chapelle désacralisée, en compagnie de Renan. La presse n’en avait même pas parlé, ce dont la jeune femme s’était étonnée, avant de se souvenir que son partenaire de ce soir-là n’était autre que Tesla. Son organisation avait probablement nettoyé entièrement les lieux, si bien que personne n’avait pu se rendre compte qu’une dizaine de sorciers démoniaques avaient trouvé la mort, ni que quelqu’un avait pillé leur précieux butin. Sous l’autel où il s’était passé tant de choses agréables, le mutant et l’aéromancienne avaient découvert toute une série de documents plus ou moins intéressants, qu’ils s’étaient partagés de manière équitable. Leander se moquait bien de ce butin, mais s’en était tout de même emparé pour ne pas paraître suspect. En plus des étuis, sans doute précieux pour des mages de cette branche, le mutant lui avait moulé un cadeau relativement tendancieux. C’avait bien fait rire Jaina et c’était cet objet plus que le reste qui lui plaisait, et dont elle se servait.

Il. Elle. Leander passait quotidiennement du temps sous son identité d’aéromancienne, pour entrainer son pouvoir de métamorphose mais aussi pour remplir l’un ou l’autre contrat, afin d’assoir une nouvelle réputation pour la mortelle Éos. Il adorait embrouiller les esprits et cherchait toujours à optimiser ce nouveau physique, qu’il considérait, pour le moment, un peu comme un hobby. Jaina lui permettait de passer du bon temps en dehors de ses « obligations » ou plutôt de sa réputation, de Big Bad Wolf. L’équivalent de vacances, pour lui, même s’il commençait un peu à s’y perdre et à oublier, par moment, qu’il était un homme à la base. Bah, il aurait tout le temps de s’en préoccuper quand cela lui poserait un vrai problème. N’avait-il pas le droit de se sentir aussi à l’aise en homme qu’en femme ?
Socialement parlant, non, mais qui se souciait des conventions ? Pas lui, jamais lui.

Renan lui avait laissé un message, le jour avant, sur la fameuse messagerie dont Jaina lui avait communiqué le numéro. Elle l’avait rappelé environs une heure plus tard, afin de lui donner une adresse où la rejoindre. L’adresse en question était celle d’un immeuble privé sur la 64th où Leander louait, sous un fond nom, l’équivalent d’une garçonnière, où il emmenait ses conquêtes quand il n’avait pas envie que ça soit lié au Gang des Fables. Personne, même pas Jake, ne connaissait cet endroit, qui cumulait au dernier étage (à savoir le 27e, heureusement qu’il y avait un ascenseur). Renan voulait parler tranquillement des termes précis de leur accord et, pendant leur brève conversation, Jaina laissa entendre à quel point elle appréciait cette idée, répétant une fois de plus que sans règles strictes, on tombe dans le chaos. Ce qui écorchait la bouche du loup, heureusement, il savait faire la part des choses…Le rendez-vous était donc pris.

Le mutant passerait « fin de soirée » un terme assez vague, soi-disant qu’il avait une mission à terminer avant. Pour se venger de devoir bloquer autant d’heures pour un échange qui prendrait peut-être cinq minutes, Leander s’était un peu creusé la tête, jusqu’à se souvenir d’une confession du mutant : il préférait les soubrettes aux lycéennes. Jaina se procura donc un costume pour le recevoir, ainsi qu’un plumeau au manche mécanique. Elle se coiffa, se maquilla, un homme peu sûr de sa virilité aurait commencé à s’inquiéter mais Leander ne se tracassait pas outre mesure de passer autant de temps dans une salle de bain, dans un corps qui n’était pas vraiment le sien.
Une erreur, peut-être ?

Il s’attendait à ce que l’on sonne à la porte, mais le mutant s’introduisit par la terrasse, dont la porte vitrée était restée ouverte. Heureusement, son odorat surdéveloppé le repéra, ce qui lui permis de faire semblant d’être en train de prendre les poussières.
Oui, nettoyer à 23h, c’est crédible.
Elle mima un sursaut quand il la salua et se retourna.

Tu t’introduis par effraction, maintenant ? J’adore, ça devient malsain.

Elle tourna sur elle-même, un sourire mutin aux lèvres.

Désolée, je n’ai pas vu l’heure passer, j’étais en train de nettoyer. Il faut bien s’y mettre, de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Aoû - 13:35 Message | (#)

En rentrant de sa mission avec Jaina, Renan avait confié les nouvelles informations en sa possession à ses agents. Il leur avait demandé de vérifier ce qu'elle lui avait expliqué et de glaner quelques autres données qui pourraient l'intéresser. Bien sûr, il savait qu'ils allaient devoir fouiller un petit moment avant de lui apporter quelque chose à se mettre sous la dent, c'est pourquoi il avait jugé plus utile d'en profiter pour définir les termes de leur accord. Après tout, ils en avaient un petit. Les améliorations viendraient avec le temps, si du moins la belle se montrait à la hauteur et que ce qu'il apprendrait sur elle ne lui donnerait pas de raisons de tout annuler.

C'est pour cette raison qu'il avait contacté la jeune femme sur le numéro qu'elle lui avait confié, lui laissant un message pour lui dire qu'il voulait la revoir afin de définir les termes de leur accord. Cette fois-ci, le ton était purement professionnel et Renan avait abandonné ses sous-entendus pour un discours plus sérieux. Ils avaient pu s'amuser un peu lors de leur dernière collaboration, mais il était peu probable que cela se reproduise à l'avenir. Déjà parce qu'il ne tenait pas à ce qu'elle pense qu'il ne voulait la voir que pour cette raison, puis ensuite parce qu'il aimait imposer sa vision des choses à ses collaborateurs. Et lui faire comprendre qu'il ne se passerait quelque chose que lorsqu'il l'aurait décidé serait un bon début. Ils avaient donc décidé qu'il passerait dans la soirée, terme volontairement vague, même s'il avait une excellente raison d'agir ainsi : il avait une mission qui risquait de s'éterniser à accomplir avant de lui rendre visite.

Le soir en question, Renan quitta la base de Mannheim assez tardivement. La nuit était installée depuis longtemps, la plupart des habitants de la ville étaient assoupis dans leurs lits ou devant le poste de télévision et la mission avait été un succès. Son endurance améliorée lui permettait de se sentir encore en pleine forme malgré le fait qu'il avait dépensé beaucoup d'énergie à se battre et c'est donc sans inquiétude qu'il se rendit au pied de l'immeuble où le rendez-vous devait se dérouler. Arrivé sur place, il dût admettre qu'il avait imaginé quelque chose d'un peu plus « professionnel », mais c'était peut-être un appartement qu'elle louait pour ses rendez-vous. Avec une fausse identité, mieux valait redoubler de prudence ! Tesla était habillé aussi normalement que leurs précédentes rencontres, il avait laissé sa tenue de Super au placard après être rentré à la base, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait emprunter le chemin traditionnel. Soucieux de ne pas être vu par tous les voisins de la jeune femme, même s'ils dormaient certainement, il décida de passer par l'extérieur. Avec le temps qu'il faisait, elle aurait certainement une fenêtre ouverte quelque part ! Après avoir quitté le sol pour se diriger vers l'étage en question, il se posa sur une terrasse possédant une porte vitrée ouverte sur l'appartement. Mieux valait éviter de se tromper puisqu'il n'avait pas de sonnerie pour vérifier le nom du propriétaire, mais il aperçut rapidement la jeune femme de dos. Ses tatouages ne laissaient que peu de place à l'erreur après tout.

« Tu t'es fait belle exprès pour moi ? »

Pas de salutation traditionnelle ! Il ne manqua pas de remarquer qu'elle avait sursauté et pénétra dans l'appartement en passant par la porte ouverte. Ce n'est que lorsqu'elle se retourna qu'il put se rendre compte de la tenue qu'elle portait et cela l'amusa sincèrement. Un sourire se dessina sur ses lèvres avant qu'il ne secoue la tête comme face à une enfant qui faisait une bêtise hilarante.

« Oh, oui, toutes les femmes saines d'esprit enfilent une tenue de soubrette pour faire la poussière chez elle. » Son ex-femme pas, à son grand regret d'ailleurs. « Tu attendais un politicien ou un homme d'affaire pour te faire des avances ? J'ai cru comprendre qu'en Amérique, les gens adoraient les procès. » Il faisait référence au scandale causé par un politicien français quelques années plus tôt. « Blague à part, même si j'apprécie l'attention, j'espère que tu es à l'aise là-dedans, parce que tu perds ton temps. »

Il avait beaucoup de mal à penser qu'elle ait enfilé une tenue pareille par pur hasard, surtout qu'il lui avait clairement fait savoir qu'il était plus sensible aux charmes d'une femme de ménage que d'une lycéenne. Cela dit, ce serait l'occasion idéale de lui montrer que c'était lui qui décidait lorsqu'une discussion restait professionnelle ou non. Il lui tourna donc le dos pour promener son attention sur les environs avant de reprendre :

« Je m'attendais à quelque chose de plus... haut-en-couleur ? Mais peut-être que c'est pour tous les collaborateurs que tu reçois, un peu de neutralité ne fait jamais de mal. » Son regard se reporta sur elle. « Trêve de plaisanteries, je m'en voudrais de monopoliser ta soirée, alors autant entrer dans le vif du sujet dès maintenant. Je suis venu pour déterminer les termes de notre accord et notamment quel sera ton financement. En bonne indépendante que tu es, j'imagine que c'est primordial et je ne pourrai malheureusement pas toujours t'offrir des moules en récompense. Alors, donne-moi une idée du prix que tu demandes habituellement. »

Et ils ajusteraient en fonction de ce qu'elle aurait à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 3 Aoû - 18:27 Message | (#)

Évidemment, qu’on le fait toutes ! Tu ne dois pas fréquenter des femmes très amusantes, répliqua-t-elle au tac-au-tac sur le ton de la plaisanterie. Je note toutefois que tu me trouves belle.

Le sourire qui accompagna cette constatation était sincèrement ravi et ce n’était pas de la comédie. Leander aurait presque pu se vexer qu’un trou entre les jambes suffisent pour changer le regard que lui portait Renan mais il savait qu’on ne choisissait pas son orientation sexuelle et que peu de gens peuvent se vanter d’être de véritables pansexuels. Renan n’appartenait pas à cette catégorie : la belle affaire ! Ca ne l’empêcherait pas de jouer avec lui, un peu à son insu, certes… Mais il n’y avait aucune raison pour qu’il le découvre, surtout si Leander continuait à jouer le mort en tant que Big Bad Wolf. Le mutant devait penser qu’il s’était lassé, sa réputation versatile allait dans ce sens.

Je suis très à l’aise, oui. D’autant que je n’ai pas mis de culotte.

Une information donnée tout en ignorant royalement la fin de sa phrase, comme quoi il ne se passerait rien entre eux ce soir. Jaina s’échinerait à le convaincre du contraire, tout en restant le plus subtil possible. Certes, ne pas mettre de sous-vêtements et porter ce type de tenue indiquait clairement qu’elle se réjouissait d’écarter les cuisses, mais elle ne le supplierait pas ni ne s’humilierait pour arriver à ses fins. Une femme libérée, pas une trainée, voilà toute la subtilité entre les deux termes.

Elle le suivit du regard, tandis qu’il examinait son appartement.

Tu te doutes bien que je n’allais pas t’inviter chez moi, c’est mon appartement professionnel, si je peux dire. J’ai quelques planques de ce genre partout en ville, au cas où. Si tu es gentil, je te les montrerais peut-être, un jour. J’ai des jouets amusants qui y sont cachés.

Elle n’en dit pas plus, laissant son esprit vagabonder sur la nature des jouets en question. Était-ce uniquement sexuel ? Allez savoir. Le temps du badinage laissa place à celui des négociations. Il fut question de son prix et, pendant une seconde, Jaina fut tentée de négocier des paiements en nature. Toutefois, cela ne correspondait pas du tout à son image et manquait totalement de professionnalisme, si bien qu’elle s’en empêcha et répondit plutôt :

Tout dépend de la nature de la mission à effectuer. Un vol, c’est plus cher qu’un meurtre. Je sais, ça peut paraître étrange, mais je n’ai qu’un mot de pouvoir à prononcer pour tuer quelqu’un, tandis que dérober un objet demande souvent beaucoup plus de préparation et d’investissement. En général, je prends 10 000 par mort, je fais un prix de groupe à partir de 5 au même endroit. Compte le double pour un objet, le triple s’il faut dérober l’objet en question à un mystique. Ah, oui, ça me fait penser, si la personne à assassiner est un mystique, c’est 50 000 directement, prime de risque comprise.

Des tarifs standards en vigueur dans le milieu, un connaisseur comme lui s’en rendrait compte. Leander avait passé la semaine à se renseigner et à comparer les prix en fonction des talents de chacun, pour finalement trouver un juste milieu.

L’argent est à verser sur un compte dans les îles Caïmans, dont je te fournirais le numéro. La moitié du paiement doit arriver 24h avant l’exécution de la mission, l’autre partie 24h après. Je demande une pénalité de 5000 par heure de retard et si ça se répète trop souvent, je romps la relation financière.

Son ton mortellement sérieux tranchait avec l’excentricité de sa tenue. Elle s’approcha et agita son plumeau sous son nez.

Enfin, pour toi, on peut envisager des indemnités de retard en nature. Elle lui tourna le dos et le bas de sa robe caressa le bas-ventre de Renan, au passage. Je plaisante, évidemment. L'argent, c'est l'argent, et les affaires sont les affaires. Par contre, tu pourras te faire pardonner cette impolitesse en nature.

Que ce soit pour le vol d'un objet ou le meurtre, je me fiche du qui, du quoi, du pourquoi, tout ce que je demande, c'est d'être prévenue si la cible peut représenter un potentiel danger, afin que je sois préparée. Donnant donnant, non? Je fais aussi dans la revente d’information, mais je suis encore en train de développer mon réseau dans cette branche. Il faut bien commencer quelque part.

Elle fit mine de dépoussiérer le rebord d’un miroir, il se trouvait toujours juste derrière elle.

Et toi, qu’attendras-tu de moi, la plupart du temps ? Hormis connaitre la couleur de mes sous-vêtements, taquina-t-elle avec un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Aoû - 22:00 Message | (#)

Il ne fut pas spécialement étonné de l'entendre parler de son absence de sous-vêtements. Il fallait avouer que la fois dernière, même si ce n'était pas le cas, on aurait pu dire que c'était tout comme ! Cependant, il était venu ici pour discuter d'un sujet plus que sérieux, c'est pourquoi il se contenta d'esquisser un sourire amusé lorsqu'elle lui parla de ses autres planques et de ses jouets. Pour le moment, mieux valait éviter de se montrer trop curieux, ou elle risquait de prendre ça pour des avances et une invitation à recommencer le manège de la fois dernière. Même si ça avait été très agréable, il tenait à son idée de lui imposer son humeur du jour – comme à tous ses partenaires d'ailleurs.

Renan dut toutefois agréablement surpris de constater que la jolie tatouée était capable de parler avec beaucoup de sérieux dès que le sujet devenait professionnel. Un peu comme lui en somme, ce qui était une qualité malheureusement assez rare de nos jours. Les gens avaient tendance à mélanger plaisir et travail et non à compartimenter efficacement chaque domaine. Jaina le faisait. Peut-être pas autant qu'il l'aurait souhaité, mais elle le faisait. Au lieu de réfléchir à ce détail, Renan préféra comparer ses prix à ceux des autres « mercenaires » qu'il pouvait employer. Ils étaient dans les normes. Légèrement plus hauts que ceux des individus basiques, mais il avait pu remarquer qu'elle était largement au-dessus de ces personnes. Alors oui, le prix était correct et il n'essayerait pas de négocier. De toute manière, SHADOW bénéficiait de ressources quasiment inépuisables, donc autant dire que ce salaire ne viderait pas les caisses de Mannheim !

Les pénalités de retard étaient elles aussi parfaitement logiques et il ne put retenir un sourire amusé à sa remarque sur les paiements en nature. Il aurait presque pu se sentir insulté vu qu'un seul métier offrait des avantages en nature en échange d'argent ou d'un service, mais il avait fait bien pire et n'en était plus à jouer les vierges effarouchées. Nagato ne s'était pas gêné pour dépasser le stade de la plaisanterie.
Il resta silencieux le temps qu'elle lui expose toutes ses conditions et n'ouvrit à nouveau la bouche que lorsqu'elle lui demanda ce qu'il attendrait d'elle.

« C'est drôle, j'avais imaginé que tu en portais rarement. Ou tu fais une exception ce soir ? » Le ton de sa voix restait professionnel, même s'il la taquinait. Elle percevrait certainement la différence avec la dernière fois. « Je ne peux pas te dire avec précision ce que j'attendrai de toi. Tout dépendra des urgences du moment. J'emploie les mercenaires extérieurs pour des missions où il est préférable de ne pas mêler mes hommes, principalement pour une question d'anonymat. La plupart du temps, elles concernent des mages, des objets à récupérer ou des individus à neutraliser. Parfois, il peut s'agir de quelque chose de plus simple, comme d'exterminer tous les individus présents dans un bâtiment. Mais je vais plutôt tabler sur mes hommes, je ne voudrais pas me ruiner, même si la perspective de te remplir les poches me réchauffe le cœur. »

Mais ce ne serait pas une première. Il avait bien dépensé plusieurs millions avec la nécromancienne pour qu'elle accède à toutes ses demandes, alors à côté, les prix de Jaina seraient largement acceptables. Après avoir descendu son regard sur ce que Jaina lui mettait sous les yeux, il reporta son attention sur son visage – ou plutôt ses cheveux vu qu'elle lui tournait le dos.

« Mais ne t'inquiète pas pour le paiement, je suis toujours à l'heure. J'aime lorsque les choses sont en ordre, alors tu peux me faire confiance sur ce point, tu n'auras jamais de problèmes avec moi. » Il esquissa un très léger sourire en coin. « Il n'y aura donc pas d'excuses à présenter. » Restait un détail à préciser. « Et comment fonctionnent les imprévus ? Si nous partons pour une mission, mais qu'elle se complique légèrement en cours de route ? Tu procèdes simplement à un ajustement du prix après l'achèvement, ou je dois m'attendre à des pénalités ? »

C'était assez étrange de parler ainsi d'achever les talents de quelqu'un pour tuer d'autres personnes, mais Renan trouvait cela aussi naturel que s'il négociait l'achat d'un nouveau tapis. Tesla se détourna de la jeune femme pour jeter un coup d’œil à un tableau accroché au mur non loin de là.

« Et sinon, tu as des réticences ou des interdits ? Tuer des femmes enceintes ou des bébés te rend malade ? » Ce n'était qu'un exemple parmi d'autres. « Est-ce que tu as des périodes de... repos ? Ou des moments où tu seras indisponible ? » En dehors des « congés inattendus » bien sûr. Certains mercenaires se mettaient en pause à la même date chaque année. « Tu as un domaine de prédilection pour lequel je devrais te privilégier plutôt qu'un autre mercenaire. Pas que je veuille me passer de ta présence, je préfère t'avoir toi sous les yeux plutôt que le redneck du coin, mais je prends toujours les pointures dans chaque domaine. Et je n'ai pas eu le temps d'explorer toutes les options la dernière fois. »

Il était vrai que ça prêtait à confusion et pouvait être interprété comme un sous-entendu, mais pour une fois il parlait sérieusement. Le travail avant le plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 3 Aoû - 23:00 Message | (#)

Juste celle de remplir mes poches ? releva-t-elle, toujours taquine. Quelle déception, même si je devais m’y attendre, un maniaque comme toi…

Sachant qu’il s’agissait de Tesla, Leander imaginait mal des retards dans le règlement des honoraires qu’il devait à ses collaborateurs. Il n’avait aucune idée de l’organisation à laquelle il appartenait, mais il s’imaginait quelque chose de très secret et machiavélique, peut-être une branche corrompue du gouvernement, ou une secte chaotique quelconque… Il pouvait envisager toutes les possibilités, il ne le devinerait jamais et ne lui poserait pas la question, malgré sa curiosité. Cela risquerait de lui coûter trop cher.

Normalement, j’ajuste le prix, mais puisque tu parles de pénalités, je me demande si je ne vais pas créer une règle spéciale rien que pour toi.

Difficile de dire si elle plaisantait ou non, elle-même l’ignorait. Quant à la teneur de ces pénalités, inutile d’être devin pour comprendre ce que cela signifiait. Il ne semblait pas très réceptif ce soir sur un plan physique, même s’il répondait à certaines de ses remarques. Pour quelle raison ? Une dispute avec sa copine ? Un sursaut de conscience ? Une nouvelle facette de leur jeu ?

Des réticences ? Non, pas vraiment. Pourquoi, toi, tu n’aimes pas tuer de petits bébés ? Elle rit. Plus sérieusement, je ne prends pas mon pied en buttant des gosses mais je le ferais si besoin. Un boulot, c’est un boulot.

Elle s’abstint de préciser que la chair des enfants est souvent particulièrement tendre, même si la remarque lui brûlait les lèvres. Elle n’était pas supposée donner dans le cannibalisme, d’autant que Renan ne trouverait certainement pas ça si sexy. Quoi que ! Mais comment le vérifier ? Chassant ces pensées, elle enchaina.

Je ne prends pas de vacances, je m’ennuie quand je ne bosse pas. Donc, a priori, non. D’autant que pour réussir à m’envoyer à l’hôpital… Disons que si je m’y retrouve, c’est à la morgue, pas aux urgences. La seule raison qui me rendrait indisponible, c’est une autre mission, si elle s’éternise pour x ou y raison, mais ça fait partie de ce que l’on ne peut prévoir. En général, je suis assez efficace sur tous les fronts, note hein. Quant à mon domaine de prédilection… Elle fit mine de réfléchir, un sourire pervers étira ses lèvres pendant deux à trois secondes, puis un petit rire s’en échappa. Désolée, c’est plus fort que moi. Non, sérieusement, je suis assez douée pour le meurtre de masse. C’est simple, sans prise de tête, ça rapporte, si tu as des gros coups de ce genre, je suis la mieux placée pour opérer en toute discrétion. Et je t’avoue que ça m’amuse assez, je me sens… Comme une déesse, un peu, dans ces moments-là. Tu claques des doigts et pouf. C’est grisant. Mais tu as déjà pu t’en rendre compte.

Il suffisait de voir comment leur sortie précédente avait dégénéré en peu de temps, après qu’elle ait utilisé sa strangulation de masse. La magie grise toujours ses utilisateurs, le tout est de parvenir à garder le contrôle.

D’ailleurs, tu as raison, on n’a pas exploré toutes les options la dernière fois… En même temps, difficile de s’y atteler sur une seule soirée, tu ne penses pas ? Gros gourmand, va.

Elle rit et se retourna, les mains dans le dos, le buste penché en avant pour rehausser sa poitrine.

Je serais curieuse de tester toutes tes options. Maintenant qu’on a mis au point les détails de notre accord professionnel, on pourrait évoquer les extras, non ? J’y tiens beaucoup, c’est rare de mettre la main sur un esprit dépravé aussi prometteur, sans les prises de tête qui vont avec. Le fait que tu sois casé m’assure que tu ne viendras pas m’emmerder avec des conneries de couple, tes petits interdits nous forcent à trouver des alternatives créatives, et je t’avoue que j’ai tendance à avoir le feu au cul quand tu es dans tes parages. Tu dois dégager des phéromones ou je ne sais quoi… Elle agita la main, comme pour signifier que ça n’avait aucune importance. Bref, tout ça pour dire, est-ce que je peux nettoyer quelque chose pour toi ?

Son sourire en coin et son ton plus chaud ne laissaient pas planer le doute sur ce qu’elle entendait par là.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 4 Aoû - 0:47 Message | (#)

« Remplir les poches, remplir autre chose peut-être, tout dépendra de mon niveau de satisfaction. »

Un sourire entendu ourla ses lèvres, mais s'envola presque aussitôt pour faire place à son expression sérieuse. C'était assez étrange d'ailleurs. Habituellement il se bornait à des discussions et s'y tenait sans le moindre problèmes, mais Jaina se montrait si subtile – et insistante – qu'il avait du mal à laisser passer tous ses sous-entendus sans relever. Le tout était de garder le contrôle pour le reste.

À sa remarque sur les pénalités qu'elle envisageait d'instaurer, Renan lui offrit un regard interrogateur avant de comprendre à quoi elle songeait. Décidément, elle ne perdait pas le nord ! Son sourire réapparut le temps qu'il lâche quelques mots d'un ton professionnel :

« Je me trompe rarement, tu perdrais ton temps pour rien. »

Ce n'était pas l'humilité qui l'étouffait, mais elle n'en serait certainement pas étonnée. Au lieu de continuer là-dessus, il préféra s'intéresser à sa réponse concernant les enfants. Est-ce qu'il rechignait à la perspective de tuer des bébés ? Un sourire clairement amusé ourla ses lippes tandis qu'il la regardait comme si elle venait de lui demander s'il comptait se convertir pour devenir curé. Bien sûr, elle ne connaissait rien de son passé et ignorait donc tout de ce qu'il avait pu faire par le passé, mais il jugea utile de lui préciser un point :

« J'ai empoisonné mon ex-femme pour qu'elle fasse une fausse-couche, alors je pense qu'en matière de meurtre de bébés, je peux aller dans des extrêmes. » Il haussa les épaules. « Mais ce n'est pas mon dada pour autant, comme toi. »

Peut-être qu'elle ne le croirait pas, ou peut-être qu'elle le raillerait parce qu'il avait été marié, mais dans tous les cas, Renan s'en moquait totalement. Il avait agi dans l'intérêt de SHADOW et avait beaucoup gagné. Qui plus est, elle serait certainement plus étonnée par le fait qu'il puisse jouer les parfaits pères de famille avec un enfant qu'il avait voulu génétiquement similaire à lui-même. La dernière participation positive de sa cousine avant que ses bêtises ne lui reviennent en plein poire d'ailleurs.

Peu désireux de penser à la scientifique alors qu'il se trouvait devant une charmante tatouée dans une tenue plus qu'inspirante, Renan concentra toute son attention sur Jaina. C'était plaisant de savoir qu'elle ne se laisserait pas déborder par des imprévus et qu'il pouvait compter sur elle – contrairement à Leander ! Une légère contrariété naquit dans son esprit à la pensée du lycanthrope, ce qui ne fit que renforcer son envie de se lier davantage à l'aéromancienne qu'à son rival. Un soupir faussement lassé lui échappa lorsqu'elle esquissa un sourire tendancieux, mais elle reprit rapidement son sérieux pour préciser quelle était sa spécialité. Pour le coup, il pouvait comprendre qu'elle se sentait comme une déesse en enlevant à tour de bras la vie de pauvres hères. Un sourire amusé apparut sur ses lèvres.

« Oui, j'ai apprécié le spectacle. »

Il ne détailla pas sa pensée, même si elle avait pu comprendre ce qu'il avait en tête ce soir-là. Peu désireux de la laisser mener la danse, il détourna le regard pour contempler le paysage à travers la porte fenêtre alors qu'elle faisait ressortir ses arguments. Jaina avait eu l'occasion de constater qu'il n'était pas insensible à ces atouts, mais le français tenait à ce qu'elle comprenne qu'ils restaient des coéquipiers avant d'être... plus si affinités ? Pourtant, il fut plus difficile d'ignorer les « appels » de la jeune femme lorsqu'elle aborda clairement le sujet. Il devait admettre que ses paroles n'étaient pas déplaisantes, bien au contraire. C'était toujours plaisant de voir que vous déclenchiez de pareilles réactions chez une femme aussi désirable... mais il était arrivé ici avec une idée bien précise en tête. Et il devait s'y tenir. Question de professionnalisme. Cela dit, rien ne l'empêchait de la frustrer pour bien faire passer le message.

Un sourire entendu ourla ses lèvres tandis qu'il se rapprochait de Jaina d'un air intéressé. Il s'arrêta de manière à ce qu'ils soient si près que leurs corps se touchaient presque. Plongeant son regard dans celui de la jeune femme, Renan reprit la parole d'un ton bas, comme une confidence.

« Nettoyer, astiquer, je suis un véritable maniaque de la propreté et du rangement, tu sais ? J'ai beaucoup d'idées qui fourmillent, mais je ne sais pas laquelle te suggérer en premier. » Il leva les yeux vers le plafond, comme pour réfléchir. « Mais je me dis que ça ne serait pas forcément te rendre service que de le faire. Tu vois... » Il baissa ses prunelles sur elle, laissant quelques centimètres seulement séparer leurs visages. « … je me dis que tu risques de prendre l'habitude. Si on s'amuse à chaque fois qu'on se voit, il n'y aura plus le frisson de la surprise, ça risque de revenir routinier et ça deviendra la même chose que si on était en couple. » Un soupir à fendre le cœur lui échappa. « Je m'en voudrais amèrement de te décevoir et que la monotonie s'installe entre nous. »

Sa main s'était glissée sur la jambe nue de la jeune femme avant de remonter lentement en frôlant sa peau pour tenter de lui donner quelques idées sur la suite des événements. Il la laissant finalement se diriger vers l'intérieur de sa cuisse, toujours avec la même constance. Puis, juste avant d'atteindre l'endroit le plus intéressant, il retira brusquement sa main.

« Mais je crois que ce serait largement plus stimulant de se contenter de parler de temps en temps. Histoire de laisser l'effet de surprise, tu vois ? » Il recula d'un pas pour s'éloigner d'elle avant d'enchaîner. « Faire patienter, ça aide à ce que l'intérêt et le plaisir montent plus tard non ? Surtout que je suis venu pour aborder le domaine professionnel. La dernière fois, j'étais plus ouvert, mais cette fois-ci, c'est plus sérieux. Les extras ne font pas partie du marché. » Il eut un sourire amusé, comme si cette nouvelle ne le dérangeait guère. « Mais tu peux toujours utiliser le souvenir que je t'ai offert et penser à moi. »

Il s'amusait beaucoup à l'idée de la frustrer, même si lui aussi se retrouvait un peu dans cette situation. Disons juste que c'était son petit plaisir inavoué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 4 Aoû - 10:56 Message | (#)

Cette discussion devenait vraiment malsaine et commençait à tourner comme l’introduction d’un hentaï, ce qui n’était pas pour déplaire aux deux protagonistes, puisqu’ils en rajoutaient une couche à chaque fois. Surtout Jaina, qui ne se lassait pas des sous-entendus douteux de Renan. Néanmoins, la tournure changea radicalement quand il confessa avoir empoisonné son ex-femme pour l’empêcher d’accoucher. Jaina ignorait ce qui était le plus « perturbant » dans cette confession : le fait qu’il ait été marié ou le fait qu’il soit assez cruel pour laisser vivre la mère sans l’enfant ? Il avait peut-être encore besoin d’elle… Était-ce la mystérieuse « copine » ? Non, il avait dit ex-femme.

T’es un peu extrême, en matière de contraception, répondit-elle sur un ton léger.

Une vraie femme se serait probablement offusquée, mais Leander choisit de ne pas jouer la nana hystérique. Jaina se démarquait sur tellement de plans qu’un de plus devrait aussi bien passer.

Quand il avoua avoir apprécié le spectacle et opéra un rapprochement stratégique, Jaina était persuadée que c’était dans la poche. Hélas, cet homme disposait d’un étonnant self-control –et d’un agaçant sens de la logique.

Mmh je ne suis pas d’accord avec toi, contra Jaina en se pelotonnant contre lui, histoire de se frotter plus facilement. Ne tiens qu’à nous à toujours innover pour contrat la monotonie. Je te prenais pour un homme créatif et plein de ressources, me serais-je trompée ? Quelle déception.

Le fait qu’il retire sa main alors que ses doigts touchaient presque son intimité nue ajoutait à ce constat et Jaina mit de la distance entre eux, avançant d’un pas avant de se retourner pour lui faire face.

Et si je veux ajouter les extras au marché ?

Devoir négocier du sexe avec un homme, c’était bien la première fois qu’elle voyait un tel cas, dans ce sens-là. Quelqu’un d’un peu plus préoccupé par les rapports de force se serait inquiété de voir Renan aussi dominant, cherchant à jouer les petits chefs à qui on doit obéir au doigt et à l’œil : Pas Leander. Un sourire réjouit éclaira son visage, en entendant sa dernière phrase. Il venait de lui donner une idée.

Je me rends compte que je ne t’ai pas proposé de boire quelque chose. Et si tu t’asseyais sur le canapé, le temps qu’on finisse cette discussion professionnelle ?

D’une pression sur l’épaule, elle l’invita à prendre place.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 4 Aoû - 13:52 Message | (#)

La provocation de Jaina ne le vexa guère. Il savait ce qu'il valait – ou pensait valoir – et n'allait donc pas se laisser influencer par ses tentatives. Est-ce qu'il avait de la ressource ? Renan avait tendance à penser que oui. Jusqu'à présent, il n'avait jamais eu à se plaindre d'un manque d'imagination dans ces situations-là, mais il n'allait pas se défendre pour autant. Sa passivité était due à son envie d'imposer sa vision d'une « discussion professionnelle » et non à un manque d'imagination quelconque. Mais ce serait plus amusant de laisser la jeune femme le comprendre, tout lui mâcher ne lui rendrait pas service, surtout qu'elle avait l'air de penser que la partie était gagnée vu la manière dont elle s'était rapprochée.

Il dût retenir un sourire amusé lorsqu'elle s'éloigna, satisfait de la voir comprendre que les choses ne se dérouleraient pas comme la fois dernière. Il fut tout de même étonné par son audace et sa ténacité à propos des extras. Elle lui avait fait l'impression d'être une femme uniquement intéressée par l'argent pour ce qui était du domaine professionnel, il était donc assez surprenant qu'elle puisse s'accorder quelques caprices personnels. Surprenant, mais pas désagréable. L'égocentrisme du Breton appréciait toujours de voir qu'il pouvait provoquer ce genre de réaction.

« On a rarement tout ce que l'on veut tu sais... »

Il s'efforçait de garder un ton neutre et calme, même si l'envie de sourire était très présente. C'était assez amusant de voir le comportement caché des gens, il en découvrait toujours davantage sur elle et ce n'était pas sans lui plaire ! Cela dit, en voyant le sourire qui éclaira son visage après qu'il lui eut dispensé un conseil, Renan se demanda ce qu'elle pouvait bien avoir en tête. Fronçant légèrement les sourcils, il s'assit finalement après qu'elle eut appuyé sur son épaule pour lui faire comprendre qu'elle n'en démordrait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 4 Aoû - 16:22 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 4 Aoû - 17:05 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 4 Aoû - 19:58 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 4 Aoû - 21:38 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 5 Aoû - 11:19 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 5 Aoû - 13:05 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 5 Aoû - 16:48 Message | (#)



Discussion professionnelle, c’est bien ça ?

Sans s’aider de ses mains, elle se redressa et lui vola un baiser léger.

J’avoue, c’est ma faute. Mais on s’amuse bien, non ?

Jaina le libéra de l’emprise de ses jambes et se releva. Le gode s’était comme dissout entre ses cuisses, sans doute grâce aux pouvoirs de Renan. Elle se baissa pour ramasser son soutien-gorge, lui offrant une dernière fois (pour ce soir) une vue sur ses fesses.

Je crois qu’on a un accord concernant les extras également.

Ce n’était pas une question.

Je vais prendre une douche. Je ne te facture pas les honoraires de ce soir, prend ça comme un cadeau de la maison, ajouta-t-elle en le gratifiant d’un clin d’œil. Bonne soirée, beau gosse. Et rêve de moi.

Elle le planta là, accentuant son déhanché jusqu’à pénétrer dans la salle de bain, dont elle ferma la porte dans son dos. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il la suive et elle ne voulait pas se montrer trop collante. Une fois leurs affaires terminées, pour le pro ou le loisir, c’était chacun chez soi, chacun sa vie. De cette manière, elle tenait à lui montrer qu’il n’aurait pas la mauvaise surprise de la voir trop empiéter sur sa vie. Oh, Jaina n’était pas naïve au point de croire que cela suffirait, mais chaque chose en son temps… Surtout les meilleures. Elle attendrait qu’il la recontacte pour lui proposer une mission, ce qui lui permettrait de s’assurer de sa bonne foi en tant qu’employeur.

Parce que, pour le moment, ça manquait de professionnalisme.
Et, franchement, elle adorait ça.

And that’s all ?
Revenir en haut Aller en bas



« Seuls les désirs scandaleux font les grandes choses » ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» « Seuls les désirs scandaleux font les grandes choses » ft. Renan
» [RP]“Les petits ruisseaux font les grandes rivières. ”[PV Kaminari]
» Mes désirs font désordre ? (Morty)
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-