AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_1Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_2_bisLe danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Le danger ne rôde pas que de nuit

 
Message posté : Dim 10 Avr 2016 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
10 avril 2016

Les poings de Persephone frappèrent l’air tandis que la musique emplissait ses oreilles. Elle n’avait pas beaucoup de jours de repos, tout du moins peu dont elle profitait réellement. La majorité du temps elle s’occuperait de la paperasse en retard et surtout elle cherchait un appartement qui convenait à ses besoins. Elle ne pouvait pas rester éternellement chez l’Archimage, même si elle devait admettre qu’il avait plutôt bien pris son arrivée et surtout les plaisanteries incessantes des cauchemars. Il avait fallu un peu de temps pour que ces derniers commencent à se calmer et à arrêter d’être parfaitement insupportables. Le fait de pouvoir se défouler dans la chambre de Persephone dans le manoir, une fois la nuit tombée, évitait qu’ils la harcèlent lorsqu’elle travaillait.

Pas qu’ils soient près de la harceler à ce moment là. Ses enseignants et recruteurs au MI13 avaient toujours mis un point d’honneur à lui apprendre à se défendre sans ses pouvoirs, au moment où elle était le plus faible et c’était ce qu’elle faisait en ce moment. Elle s’entraînait, répétant des gestes qu’elle avait déjà répété des dizaines et des centaines de fois quelques années plus tôt, en pleine journée, avec aucune ombre à proximité si ce n’étaient celles des arbres du jardin un peu plus loin. Il Le soleil brillait haut dans le ciel, annihilant les pouvoirs ténébreux de la jeune femme. Elle pouvait toujours utiliser son sortilège de crépuscule pour créer de la pénombre, mais c’était toujours moins efficace en extérieur et face à la lumière naturelle. Même avec tous les progrès de la technologie, le soleil avait toujours été sa véritable némésis.

Soleil, Solar. Elle repensa à son adversaire alors que ses gestes devenaient plus rapides, plus violents. Un mannequin aurait été utile, mais elle ne voulait pas gêner Adrian Pennington en envahissant en plus son jardin. Déjà que sa présence, bien qu’aussi discrète que possible avait dû gêner quelque peu son quotidien. Une fois que le soleil serait couché elle se créerait un adversaire cauchemardesque et s’entraînerait sur lui. Elle aurait besoin de sentir ses mains, ses genoux, ses pieds, ses coudes frapper quelque chose, pouvoir exorciser la haine qu’elle ressentait, la colère qu’elle ressentait. Mais surtout les souvenirs de l’obscurité totale dans laquelle elle avait été plongée. Lorsqu’elle avait laissé les ténèbres la recouvrir complètement, lorsqu’elle s’était laissée devenir les ténèbres, changeant littéralement de forme. Cela ne lui était jamais arrivé avant. Invoquer des cauchemars, tirer avantage de sa nyctalopie oui. Mais devenir un monstre elle-même, non, jamais. Le premier sceau l’avait brûlé, elle avait eu tellement mal cette nuit-là. Le miroir ne lui avait révélé aucune marque, aucune blessure, aucune trace de brûlure. L’encre avait été un peu plus pâle, peut-être. Mais c’était probablement dans sa tête. Fut un temps elle en aurait parlé aussitôt à son responsable, donc ici à Adrian. Mais elle n’avait pas osé, ou n’avait pas voulu ?

La tranche de sa main fendit l’air devant-elle. Un adversaire invisible aurait eu la pomme d’Adam écrasé. Mais il n’y avait personne. Juste elle, la musique qui sortait de ses écouteurs. Ses réflexions. Elle avait aimé cette sensation de puissance, cette nouvelle forme. Avoir des griffes lui avait paru si naturel, comme si une part de son être n’aspirait qu’à cela. Mais était-ce une part d’elle, ou bien de la créature en elle ? A quel point l’entité était-elle capable de jouer avec ses sensations, de perturber ses pensées ? Est-ce que c’était elle qui la dissuadait de parler du sceau ? Quoiqu’il en soit, elle perdait du temps. Elle devrait être en train de chercher un appartement, de traquer sa mère, pas de s’entraîner face à des ennemis inexistants. Persephone s’arrêta, un peu essoufflée, couverte de sueur. Elle se débarrassa de son sweat pour ne plus être qu’en débardeur, elle commençait à avoir chaud. C’est à ce moment qu’ils firent leur apparition.

Des silhouettes apparurent tout autour d’elle. Un instant elle cru qu’un nuage était passé devant le soleil et que c’étaient ses cauchemars. Mais non. C’étaient des hommes. Tous vêtus de noir, avec des cagoules. Avec des armes. La jeune femme leva ses poings devant elle. Son arme était dans un petit coffre fort portatif, dans sa chambre. Il faisait jour. La fuite était la seule chose logique à faire. Mais ils étaient trop nombreux. Persephone eut tout juste le temps d’appeler à l’aide qu’on lui tirait dessus. Un tazer. Elle se mit à trembler convulsivement tout en s’écroulant au sol. On avait beau être l’héritière d’une malédiction ancestrale, parfois il en fallait peu pour vous mettre au tapis. Juste de l’électricité.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 12:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Depuis que l'agent Blackwood s'était installée au manoir, la vie était relativement normale. Pourtant, il fallait avouer que le centenaire avait craint que la présence d'une nouvelle personne puisse rendre l'ambiance moins... chaleureuse qu'à l'accoutumée. Adrian savait parfaitement que son fils adoptif n'aimait pas se retrouver avec d'autres personnes dans la demeure, mais le fait qu'elle connaissait son âge véritable et son rôle d'Archimage avait grandement facilité la tâche. Tout comme avec le Major, il était inutile de dissimuler leur lien et comme Perséphone avait été informée du fait qu'il vivait avec son fils adoptif, Sallah avait plutôt bien pris la chose. Il gavait même la jeune femme de ses plats beaucoup trop gars ou sucrés et Adrian le connaissait assez pour savoir que c'était une preuve d'acceptation.

Ce jour-là, il s'était levé à l'aube comme à l'accoutumée et avait aussitôt travaillé sur ses affaires en cours. Depuis la sortie avec Gabriel et la jolie blessure récoltée durant cette mission, Adrian n'avait plus beaucoup mis le nez dehors pour jouer le héros. Il s'était rendu compte qu'il allait devoir se remettre en forme pour effectuer des missions plus rythmées que celles auxquelles il était habitué, mais disons que ses bonnes résolutions s'étaient rapidement éclipsées lorsqu'il avait retrouvé ses bouquins. Finalement, étudier un nouveau type de magie était bien plus intéressant que d'aller faire le tour du quartier au pas de course.

Pourtant, il avait un bel exemple avec l'agent Blackwood : elle était sérieuse et lorsqu'elle avait de jours de congé, c'était toujours pour se perfectionner ou s'assurer qu'elle était toujours en forme. C'était donc sans surprise qu'il avait vu la jeune femme quitter le manoir pour se diriger vers l'arrière de la demeure : une assez vaste étendue d'herbe agrémentés de quelques buissons de fleurs et d'arbres au moins aussi anciens que le manoir – si ce n'est plus. Le potager soigneusement entretenu par Sallah était sur le côté du bâtiment et la barrière – assez haute – en bois qui bordait le terrain leur permettait de profiter des environs sans être soumis aux regards de leurs voisins. Ce n'était pas un hasard : Adrian savait que la vieille voisine de la maison d'à côté aimait beaucoup regarder ce qui se passait dans les demeures environnantes pour en parler lors de ses après-midi thé et gâteaux.

Tout semblait parfaitement normal, sauf lorsque Sallah débarqua soudain dans le salon, le regard inquiet et visiblement soucieux. Adrian sentit immédiatement que quelque chose coinçait et il lui jeta un regard interrogateur qui poussa son fils à lâcher le morceau.

« Il y a des personnes dehors, je n'ai pas bien vu à cause des fleurs devant la fenêtre, mais je crois qu'elles en veulent à notre invitée. » Adrian se redressa aussitôt.
« Où est-elle ? »
« À l'arrière. »

Sallah s'écarta lorsque l'Archimage se dirigea vers la cuisine où se trouvait la porte permettant d'accéder à l'arrière du manoir. Dès qu'il mit les pieds dehors, il perçut des bruits de lutte et descendit l'escalier juste à temps pour voir Persephone s'affaisser sur le sol. Elle venait de recevoir une décharge électrique et les individus en tenue noire semblaient désireux de l'enlever. Bien sûr, Adrian n'allait pas laisser les choses de faire sans réagir et par instinct, il employa sa télékinésie pour repousser d'un des hommes qui s'était approché de la jeune femme allongée sur le sol. L'individu fut repoussé en arrière et vola quelques mètres avant de retomber sur l'herbe avec un cri de surprise, laissant à Adrian le temps de s'approcher de son invitée.

Elle était près de l'escalier et il parvint donc rapidement à se glisser à ses côtés. Le taser était arrêté, les fils avaient été arrachés lorsque l'homme avait volé en arrière et Eldoth put donc poser un genou à terre avant de glisser sa main sur l'épaule de la demoiselle sans avoir droit à un coup de foudre – quel qu'il soit.

« Vous allez bien ? »

Le ton et le regard étaient inquiets, mais il dût rapidement se concentrer sur les silhouettes qui se tenaient non loin de là. Elles semblaient hésiter maintenant qu'elles voyaient une autre personne, peut-être croyaient-elles que la jeune femme vivait seule ici ? Possible. Puis dans le pire des cas, il n'était rien de plus qu'un professeur lambda. Adrian se redressa sans quitter les hommes du regard.

« Que voulez-vous ? » Il fronça légèrement les sourcils. « Vous devriez vous en-aller. »

Il aurait préféré les retenir et éviter qu'ils ne s'en reprennent à Persephone, mais disons qu'ils n'étaient que deux et qu'il ne voulait pas la mettre en danger. En parlant de ça, Adrian ne tenait pas à ce que la demoiselle se fasse blesser alors qu'ils étaient en plein jour et au soleil – ses points faibles – il posa donc les yeux sur elle, une fraction de seconde.

« Vous devriez rentrer vous mettre à l'abri. »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 16:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une seule chose résonnait dans l’esprit de Persephone alors qu’elle se trouvait allongée sur le sol : cela ne serait pas arrivé à Londres. Elle ignorait d’où venait cette certitude, mais elle imaginait impensable qu’elle ait pu se faire avoir de cette manière quand elle était encore en Angleterre. Pourtant en théorie, rien ne rendait la capitale britannique plus sûre que Star City, il y avait même plus d’activité héroïque ici et elle se trouvait dans la demeure de l’Archimage. Peut-être que c’était elle... Elle avait baissé sa garde. Tous les visages qui avaient changé avec elle, le déménagement, son obsession pour Solar et le fait qu’elle s’était ouverte, un peu plus. Le temps qu’elle passait avec le fils adoptif d’Adrian Pennington dans la cuisine. Elle était toujours discrète, mais elle était moins renfermée, moins isolée.

Cela avait été une terrible erreur. Ses mains tremblantes plongèrent dans l’herbe alors qu’elle tentait de se concentrer. Mais elle n’y parvint pas. Ses pensées étaient trop instables et elle restait bloquée sur cette certitude qu’elle était redevenue faible. Impuissante. Comme lorsque sa mère l’avait droguée pour la sacrifier quand elle avait treize ans. L’un de ses sceaux commença à lui faire mal, toujours le même, le premier des treize dans son dos. C’est à ce moment là que l’Archimage arriva et repoussa son assaillant alors même que celui-ci s’approchait d’elle. Plus d’électricité. Des points noirs continuèrent de clignoter devant ses yeux alors qu’Adrian la soulevait. Son corps était encore habité de soubresauts incontrôlés.

« J-j-j-j-je... » Elle serra les dents un instant. « Je vais bien. » Finit-elle par répondre plus sèchement qu’elle n’aurait due. Après tout, Adrian venait de la sauver, d’empêcher ces individus de l’emporter. Surtout qu’elle ignorait ce qu’ils lui auraient fait subir, mais elle avait une petite idée. Ils étaient forcément envoyés par sa mère, pour la kidnapper. Pour lui dérober ses pouvoirs. C’était la seul hypothèse possible. Ce n’était pas le style de Solar et même si son père décidait de la tester, elle doutait que le MI13 puisse se permettre une telle mise en scène dans le jardin de l’Archimage.

« Ils sont là pour moi. » Lâcha-t-elle en agrippant un instant son sauveur pour se redresser. Les hommes en noirs ne parlaient pas, se contentant de se déplacer pour tenter de les encercler. Probablement qu’ils avaient d’autres de ces tazers. « Sûrement envoyés par ma mère, je pense qu’ils ne chercheront pas à nous tuer. » Mais plutôt à les neutraliser. Quelque chose lui disait que c’était plus un test qu’autre chose. Sûrement avaient-ils voulu voir s’ils pouvaient la capturer depuis le jardin de l’Archimage avant que celui n’intervienne. S’ils avaient réalisé leur manœuvre alors qu’Adrian n’était pas là, ils auraient réussis. Sauf qu’ils devaient ignorer que son généreux hôte était L’Archimage en fait. Ils devaient penser qu’il ne s’agissait que d’un ami de longue date d’Aleister, ou bien son petit ami. « Sans vouloir vous offenser, ou diminuer votre aide, ils sont venus ici pour moi et je ne compte pas me cacher sans avoir quelques réponses. »

Aussitôt elle utilisa son pouvoir de crépuscule tout en se mettant en garde. Les ténèbres ne s’abattirent pas exactement comme elle l’aurait voulue, mais ce fut comme si un nuage venait de passer devant le soleil, les plongeant dans une ombre bienfaitrice. Pour Persephone tout du moins. Des cauchemars commencèrent à apparaître à ses pieds et les agresseurs reculèrent d’un pas. Ils avaient été prévenus pour ses pouvoirs.

« Ah boss, vous savez très bien que les beaux après-midi ensoleillés c’est pas notre truc ! » Lâcha l’un d’entre eux.

« Ouai, surtout si c’est pour tenir la chandelle. Vous êtes déjà tout en sueur, il vous a fait quoi exactement l’Archimage pour vous mettre dans cet état ? »

« Moi j’ai ma petite idée. » Commenta l’une des créatures. Jusqu’à ce que Percy l’attrape pour le lancer sur son adversaire le plus proche pour le déstabiliser et pour foncer sur lui à son tour.

Citation :


Jet de dé n°1 :
Réussite : Percy arrive à maîtriser son adversaire rapidement.
Echec : Percy est prise dans un combat au corps à corps.

Jet de dé n°2 :
Réussite : les autres assaillants se concentrent sur Adrian.
Echec : certains assaillants font feu sur Percy.

Jet de dé n°3 :
Réussite : Percy bloque les tirs avec ses cauchemars et/ou son adversaire.
Echec : Percy est touchée et ralentie.


L’homme fut complètement pris par surprise. Ce qui n’était pas surprenant quand on recevait une créature constituée de ténèbres tangibles qui s’étalait sur votre visage, vous griffant et enfonçant ses pieds à l’arôme douteux dans votre bouche. Quoiqu’il en soit, Persephone ne passa à côté de l’occasion, retrouvant avec un plaisir non feint les réflexes de ses années au MI13 puis à l’UNISON. Elle avait été impuissante un moment, mais plus maintenant. Une main sur l’arme de son adversaire, elle dévia son tir sur un autre de ses adversaires, passa derrière lui. Son pied frappa l’arrière de son genou qui craqua de manière sinistre.

Deux tireurs se tournèrent vers elle pour tenter de la neutraliser. Mais l’agente utilisa le corps de l’homme dont elle venait de briser le genou comme bouclier. Même avec ses protections, il reçut deux décharges de tazer et se mit à trembler de manière frénétique. Percy le repoussa d’un coup de pied et se remit en garde avant de rouler pour se mettre à couvert derrière un buisson. Maigre couverture. Mais déjà l’un de ses cauchemars lui apportait l’une des armes de l’assaillant à terre, courant les pieds écartés en hurlant. « Yaaaaaaaaa ! » Elle espérait qu’Adrian s’en sortait lui aussi. Mais pouvait-elle seulement en douter ? Il était l’archimage après tout.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 16:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Persephone Blackwood' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Oh, Adrian se doutait que ces visiteurs impromptus n'étaient pas là pour ses beaux yeux – parfaitement banals d'ailleurs – mais bien pour la jeune femme. Il ne connaissait pas grand-chose de son histoire familiale ou des liens qu'elle entretenait avec le reste des Blackwood, par conséquent il était bien loin de se douter du véritable responsable de cette histoire, mais disons que les motivations semblaient évidentes. Persephone bénéficiait d'une énorme puissance qui était simplement bridée par les sceaux qui la maintenaient en sécurité – et humaine – il était donc normal que des personnes mal-intentionnées s'intéressent à elle. Cela dit, lorsqu'elle parla de sa mère, Adrian se posa forcément quelques questions. Vu qu'elle semblait sur ses gardes, il était logique de penser qu'elles ne s'entendaient pas extrêmement bien et qu'ils allaient devoir être prudents, mais avant de présumer des raisons de leur venue, il valait mieux neutraliser ces hommes pour les interroger. Enfin, les confier à l'UNISON qui ne manquerait pas de les interroger plutôt.

« Très bien. »

Il n'allait pas chercher à la convaincre de s'abriter alors qu'elle se sentait concernée, même si son côté paternel le poussait à vouloir le faire avec toutes les personnes qui semblaient en danger. D'ailleurs, la jeune femme semblait savoir comment s'y prendre – et c'était normal au vu de ses compétences d'agent – puisqu'elle fit s'assombrir le jardin avant d'appeler ses cauchemars qui ne manquèrent pas d'y aller de leurs commentaires. Adrian avait fini par s'y habituer, même si son côté coincé et pudique le poussait toujours à se sentir mal à l'aise lorsqu'il entendait leurs remarques parfois... déplacées dirons-nous.

Fort heureusement, l'agent Blackwood s'en servit comme de projectile et l'envoya sur l'un des hommes avant de se jeter sur lui pour le frapper et le blesser assez gravement – ou du moins c'était ce que ce craquement laissait entendre. Elle parvint à esquiver les nouveaux tirs des tasers en se servant du blessé comme bouclier et Adrian détourna le regard pour se concentrer sur les autres individus. Elle n'avait pas besoin d'un chaperon pour surveiller ses arrières après tout !

Deux hommes se tenaient légèrement en retrait, un peu comme s'ils attendaient de voir une ouverture pour attaquer. Mais ils n'avaient pas de taser en main, signe qu'ils étaient peut-être mieux armés que leurs homologues ? En tous les cas, leur passivité était inquiétante du point de vue de l'Archimage qui décida donc de les immobiliser pour de bon de manière à être certain qu'ils n'allaient pas venir les ennuyer pendant qu'ils s'occupaient des autres. Et dans la mesure où les autres pourraient prendre la fuite, ils auraient ces deux-là sous la main. Il formula donc son sortilège dans sa tête avant de le lancer : des sortes de lianes translucides sortir du sol pour s'enrouler autour des chevilles des individus qui devraient être immobilisés. Sauf qu'ils avaient une résistance à la magie ou des capacités similaires bien entendu.

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : les hommes sont entravés.
      ÉCHEC : les hommes peuvent se libérer.

      Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
      RÉUSSITE : ils restent en arrière.
      ÉCHEC : ils ripostent.

      Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
      RÉUSSITE : Adrian est la cible.
      ÉCHEC : Persephone est la cible.


      Lancer de dés #4 : (Si réussite au #1)
      RÉUSSITE : Adrian touche les autres hommes.
      ÉCHEC : Adrian les rate.


Les lianes tinrent bon et s'étendirent bientôt jusqu'à saucissonner complètement les deux hommes qui furent rapidement incapable d'effectuer le moindre mouvement. Adrian se désintéressa aussitôt d'eux pour porter son attention sur les individus qui s'en prenaient à l'agent Blackwood, ce qui confirmait qu'ils étaient bel et bien là pour l'attraper ! Sinon ils auraient sorti l'artillerie lourde dès le début et ne se seraient pas embarrassés en formalités. Comme les assaillants ne se doutaient certainement pas qu'ils avaient affaire à l'Archimage en plus de l'héritière des Blackwood, Adrian décida d'utiliser cet anonymat à son avantage et prépara aussitôt une nouvelle attaque. Il n'était pas violent dans l'âme et allait donc se contenter de les neutraliser de manière à ce que l'UNISON puisse les récupérer, il opta donc pour un sortilège assez basique : une immobilisation.

Malheureusement, au moment où il lança son sort, l'un des hommes se jeta sur le côté – peut-être pour esquiver une attaque de la jeune femme – ce qui l'éloigna en même temps de la zone d'effet sur sortilège qui ne toucha que l'un des deux protagonistes. Celui-ci se pétrifia aussitôt comme s'il jouait à Un, deux, trois, soleil ! ce qui permettrait à la jeune femme de s'éloigner d'eux si elle le souhaitait.

Mais encore fallait-il qu'elle ne soit pas têtue au point de vouloir se mettre en danger pour neutraliser toutes les personnes ici présentes. Même s'il ne l'avait pas dit clairement, Adrian pensait toujours qu'elle serait bien plus à l'abri à l'intérieur du manoir bardé de protections magiques !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 21:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 18:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Persephone lança un coup d’oeil par-dessus son épaule pour voir comment s’en sortait l’Archimage. Autant dire qu’il s’en sortait mieux qu’elle. Ce qui n’avait rien de surprenant quand on considérait qu’il était en quelque sorte l’avatar de la magie sur cette terre. Quelques hommes armés ne devaient pas poser de réelle menace pour lui et surtout ses pouvoirs magiques n’étaient en aucun cas limités par la présence de la lumière. Les cauchemars étaient plus faibles et plus lents d’ailleurs, heureusement que Persephone avait réussi à neutraliser quelques uns de ses adversaires avec une simple diversion.

Un cauchemar qui portait l’une des armes d’un des hommes à terre s’écroula à ses pieds, derrière le buisson où elle se trouvait. Il lui tendit le pistolet, tendant une main en l’air, avant de la crisper en plein air et de laisser un râle d’agonie s’échapper de son petit corps tout noir.

« Arrête de faire ton cinéma. »

« Bon d’accord. » Lâcha-t-il en se relevant et s’asseyant dans l’herbe, observant avec de grands yeux Persephone qui était en train d’observer l’arme. Comme elle s’en doutait, ils n’étaient pas venus qu’avec des tazer, qui bien qu’efficaces, mettaient un temps fou à se recharger et ce que lui avait apporté le cauchemar était une arme de poing classique, un glock probablement. Une membrane d’ombre recouvrit la main de Percy, juste pour éviter que ses propres empreintes ne se mêlent à celles du propriétaire des armes. L’UNISON allait sûrement vouloir faire analyser tout ça. Comment allait-elle pouvoir justifier une telle attaque à l’UNISON de toute façon ? « Oh ma mère est une psychopathe avide de pouvoirs qui désire me sacrifier pour récupérer l’entité ténébreuse qui m’habite. C’est d’ailleurs pour ça que je suis venu à Star City et non pour les beaux yeux du major Colt. »

« Y en a qui s’enfuit boss ! » S’écria un cauchemar qui faisait le cochon pendu à une branche non loin, utilisant une feuille roulée comme longue-vue. Persephone soupira. Pourquoi est-ce que les bestioles en question étaient-elles incapables de se concentrer ? Pourquoi étaient-elles ces gobelins ridicules toujours en train de faire des blagues salaces ou d’une débilité profonde ? Quoiqu’il en soit, la jeune agente sortie de sa cachette en pointant son arme en direction du fuyard, visant pour ses jambes et tira pour tenter de l’arrêter.

De l’autre côté du buisson, un cauchemar donna un coup de coude à la jambe de l’Archimage pour attirer son attention. « Dites monsieur. Je sais que c’est votre maison et tout ça. Mais vu que vous avez rien fait depuis qu’elle a emménagée chez vous. Pas que je critique hein, je me doute bien que dans votre situation, ça doit plus trop marcher très bien. Mais ça vous gêne pas si je tente ma chance avec la boss ? Ce serait dommage de pas en profiter avant qu’elle s’empâte avec ce que votre fils lui fait bouffer. Si vous voyez ce que je veux dire. » Le cauchemar sourit alors à Adrian, révélant toute une série de petites dents pointues.

Citation :

Jet de dé n°1 :
Réussite : Percy arrive à toucher la jambe de l’homme en fuite.
Echec : Percy rate son tir.


La balle fusa dans les airs, venant traverser le genou de l’homme qui s’écroula bien évidemment avant de se retrouver complètement à terre. Percy ne sourit pas, même si elle était plutôt fière de ce tir. Elle n’était pas aussi rouillée qu’elle le pensait finalement. Pas contre ces types en tout cas. La jeune agente activa le cran de sureté de l’arme avant de sortir des buissons pour rejoindre Adrian. Ou plutôt rejoindre l’un des hommes qui se trouvait à terre. Un simple regard sur le jardin lui avait révélé que la situation était sous contrôle.

« Merci pour votre aide. » Lança-t-elle à l’attention d’Adrian. Elle se doutait qu’il avait beaucoup de questions à poser. Mais elle n’avait pas spécialement envie d’y répondre. Après tout, si ces individus étaient effectivement envoyés par sa mère, ils étaient un problème personnel. Cette attaque venait toutefois de rendre ce problème public. Percy se baissa et arracha la cagoule de l’homme. Ou plutôt de ce qu’elle avait cru être un homme. Oui, il avait des yeux, humains, mais le reste de son visage était fait de cuir, il n’avait pas de nez, pas de bouche, pas d’oreille. Ce qui était pratique pour ne pas pouvoir parler.

« Ce sont des homoncules... » Des créatures créées par magie, généralement à partir de cuir, parfois du cuir humain, d’herbes et d’autres ingrédients. Ceux-là étaient de taille humaine, capables d’utiliser des armes et d’agir comme un véritable commando, ce qui révélait donc une grande maîtrise dans leur création. Les yeux par contre... Les yeux étaient humains, ce qui voulait dire que plusieurs personnes étaient mortes, ou avaient été aveuglées pour qu’ils soient créés. Ce qui n’avait rien de surprenant. Après tout sa mère avait accepté de prétendre être la mère de famille parfaite pendant plus de treize ans juste pour lui dérober son pouvoir. « Je ne sais pas si nous pourrons en tirer quelque chose. Ce ne sont que des foutues machines créées par magie pour ressembler à des humains, pour agir comme des humains... » Le craquement du genou, le râle de douleur. Tout cela était factice. C’était un théâtre de marionnette. Percy fit disparaître son crépuscule et tous les cauchemars disparurent aussitôt. Cela avait été autant une tentative de kidnapping qu’un test.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 18:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4716
ϟ Nombre de Messages RP : 4317
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Persephone Blackwood' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Le danger ne rôde pas que de nuit  576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'homme restant décida rapidement de s'enfuir en comprenant que son objectif ne serait pas atteint et Adrian aperçut Persephone qui sortait de son abri tout en le mettant en joue. Il n'aimait pas spécialement l'usage de ces armes, mais n'allait pas voler au secours d'individus qui avaient tenté de s'en prendre à elle ou elle pourrait bien croire qu'il n'était pas de son côté.

De toute manière, même s'il avait souhaité intervenir, le petit coup donné contre sa jambe attira son attention sur le petit cauchemar qui s'autorisa quelques moqueries pas forcément très aimables avant d'exprimer clairement ses intentions. Il – ou elle ? – voulait tenter sa chance avec l'agent Blackwood ? Adrian écarquilla un peu les yeux, se demandant si cette créature comptait réellement tenter de séduire la jeune femme, mais il préféra ne rien imaginer de tel et se contenta de hausser les épaules.

« Faites donc ce que bon vous semble. »

Il avait un peu de mal à se dire qu'il venait de donner sa bénédiction à une créature cauchemardesque pour qu'elle tente de séduire son invitée, mais plus rien ne devrait le surprendre après tant d'années passées aux côtés de créatures magiques.

Un coup de feu attira à nouveau son attention sur l'agent Blackwood et il vit l'homme s'écrouler au sol avant qu'elle ne le rejoigne. Adrian se glissa à ses côtés au moment où elle le remercia et il se contenta d'un haussement d'épaules afin de lui faire comprendre que ce n'était rien. Ses yeux restaient dirigés sur l'individu à qui elle arrache le masque et ils purent constater qu'il ne s'agissait pas d'un humain.
Eldoth avait déjà croisé de pareilles créatures, mais c'était pendant la seconde guerre mondiale, notamment lorsqu'il avait combattu l'Ordre de Thulé. En revoir aujourd'hui était assez inhabituel, mais surtout inquiétant. Il fronça légèrement les sourcils tout en le scrutant d'un regard inquisiteur, puis glissa ses prunelles sur la silhouette de sa coéquipière improvisée. Elle semblait contrariée, à moins que ce ne soit de la lassitude ? Il resta silencieux durant quelques instants avant de finalement briser le silence.

« On peut toujours apprendre quelque chose en les étudiant par exemple, mais si vous savez déjà qui est le responsable de leur venue, ce sera inutile j'en conviens. Enfin, nous pouvons les confier à l'UNISON, ils arriveront peut-être à trouver quelque chose ? »

Ses yeux se tournèrent vers la maison d'à côté. Le bruit de tir n'avait pas attiré sa voisine et il en était le premier surpris, mais c'était préférable vu que son sortilège d'entrave et celui d'immobilisation fonctionnaient toujours. Après une brève réflexion, il observa à nouveau Persephone, se demandant s'il n'allait pas outrepasser son rôle en lui posant la question qui brûlait ses lèvres. Tant pis. Elle avait accepté son hostilité et son aide par la même occasion, si elle ne voulait pas lui en parler, elle le dirait clairement et voilà.

« Est-ce que vous avez des problèmes mademoiselle Blackwood ? » Ou plutôt Persephone. Il en oubliait les manières modernes. « Vous savez, le manoir est protégé contre de nombreuses choses, mais si vous pouvez me renseigner sur ce qui vous guette, je pourrais m'arranger pour améliorer ce qui est déjà en place. Je vous ai proposé de venir ici pour que vous puissiez vous reposer, ce n'est pas normal que vous ayez été attaquée dans le jardin. »

Il culpabilisait un peu. Le manoir était effectivement protégé, mais comme il ne passait que très peu de temps dans le jardin, disons qu'il n'avait jamais songé à améliorer le système de protection. Même lorsque Gabriel avait été ici d'ailleurs. Un léger soupir lui échappa alors qu'une dernière interrogation lui venait en tête – après tout, il l'avait trouvée en assez mauvaise posture en sortant de la cuisine.

« Vous allez bien ? Vous n'avez pas été blessée au moins ? »

Et c'était une question sincère.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 13 Avr 2016 - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Des homoncules... Persephone restait toujours consternée par cette découverte. Elle avait toujours pensé que sa mère n’agissait pas seule. En fait non, son père avait toujours pensé qu’elle n’agissait pas seule, c’était pour cela qu’il l’avait laissée jouer son rôle de mère, qu’il avait laissé croire à cette femme que son plan n’avait pas été découvert. C’était pour cela qu’il avait accepté que sa fille de douze ans, inconsciente de ses pouvoirs à venir, soit mise en danger. Elle comprenait presque sa décision face à la frustration de n’avoir personne à interroger. Presque... Car elle n’avait mis personne en danger mis à part elle-même et ses adversaires. Adrian était l’Archimage et elle se demandait même si quelque chose d’aussi banal que des homoncules puisse le blesser.

« Je suppose oui. » Elle se massa les yeux, réfléchissant. Impliquer l’UNISON ne faisait pas partie de ses plans. Mais elle ne pouvait pas demander à Adrian de simplement la laisser se débarrasser des homoncules et de se taire. Elle savait qu’il avait un lien très particulier avec le major Colt, surtout après avoir entendu un message laissé sur le répondeur, à minuit, quelques jours plus tôt. Après tout elle avait été la seule levée à cette heure là et elle était convaincue que l’Archimage ne cacherait rien au major. Ce qu’elle ne devrait pas faire non plus si elle voulait respecter la chaîne de commandement. « Je suppose qu’ils pourraient au moins tester leurs yeux, qui ont l’air humain, voir si l’ADN correspond à celui de personnes disparues ou ce genre de choses. » Qui sait, cela pourrait apporter un certain réconfort à certaines familles. Quoique non. Car même si les yeux étaient là, à observer Percy sans paupières à refermer, cela ne signifiait pas que leurs propriétaires étaient morts. « Les yeux... Pourquoi mettre des yeux humains ? A moins de pouvoir voir à travers eux... Vous n’avez pas de rituel qui permettrait de savoir si quelqu’un utilise les homoncules comme espion et de le localiser ? »

Il y avait de nombreuses vieilles histoires que Percy connaissait par coeur. Notamment à propos d’oreilles et de sorcières au fond des bois qui utilisaient des oreilles coupées, suspendues aux branches des arbres pour entendre tout ce qu’il se passait dans leur forêt. Utiliser des yeux de la même manière serait logique. De cette manière, même si aucun homoncule ne rentrait de la mission, la mère de Percy, ou un de ses acolytes aurait assisté au spectacle. Un frisson traversa l’échine de l’agente. Peut-être qu’elle avait une piste. La question d’Adrian la pris de court. Elle se tourna vers lui, ne sachant trop quoi répondre.

Enfin si. Il y avait des réponses préprogammées dans son esprit, qu’elle aurait sorti à n’importe qui d’autre. « Je vais bien, je suis un soldat. » « Il s’agit d’une affaire personnelle ne vous inquiétez pas. » « Je n’ai pas besoin de votre aide ». Sauf qu’Adrian l’avait déjà aidée. En l’invitant chez lui pour qu’elle maîtrise mieux ses pouvoirs et en la protégeant alors qu’elle était écroulée sur le sol, incapable de bouger, à la merci des homoncules.

« Ce n’est pas de votre faute. Si cette attaque n’avait pas eu lieu dans le jardin, cela aurait été sur le chemin du travail, ou un jour où je serais sortie pour visiter des appartements. Vous n’avez pas à vous sentir coupable. C’est moi qui ai été négligente et qui ai baissé ma garde. »

Il n’y avait pas d’excuse à son attitude. Bien sûr elle était un peu déboussolée par son changement de vie. Elle n’avait pas vraiment de vie sociale, toujours pas de chez-elle même si elle appréciait la vie au manoir. Percy laissa son regard s’abîmer dans le vide un instant, se demandant ce qu’elle pouvait dire... Non elle n’allait pas bien. Elle avait eu envie de tuer quelqu’un. Pas juste pour une mission, mais parce qu’une voix dans sa tête le lui avait demandé. L’un de ses sceaux l’avait brûlée, l’encre s’effaçait. Et pourtant elle gardait tout cela pour elle. Mais surtout, la raison de sa présence de ce côté du monde, sur le nouveau continent venait de se rappeler avec violence à sa mémoire.

« Je n’ai pas été blessée non. Enfin je ne crois pas. » Elle observa un instant ses bras, ses muscles. Elle avait mal. Ce qui était logique après qu’elle se soit faite électrocutée, sans compter ses petites acrobaties d’agent derrière. « C’est juste ma fierté qui est mise à mal. J’aurais dû m’attendre à une telle attaque et être prête à y faire face. Il y a des gens qui en ont après mes pouvoirs, après la chose en moi. Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient rien tenté. » Presque quinze ans maintenant. « J’ai été prise par surprise, mais cela n’arrivera plus. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 13 Avr 2016 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'avait jamais rencontré d'homoncule qui soit directement lié à un mage, mais il savait que c'était possible. Certaines formes de magie permettaient d'utiliser des morceaux humains de la même manière que les systèmes de surveillance moderne. Au lieu d'un appareil électronique, il suffisait de laisser traîner un œil ou une oreille et vous aviez droit à un espion relativement discret ! Bien évidemment, seuls les individus mal-intentionnés pouvaient agir ainsi puisque les mages respectables ne s'amusaient pas à utiliser des bouts de corps, ou de cadavres, pour leurs affaires. Autant dire que voir des homoncules agrémentés de véritables morceaux de corps humain laissait penser qu'une personne peu fréquentable en voulait à l'agent Blackwood.

Est-ce qu'ils pourraient tester les yeux pour savoir à qui ils pouvaient appartenir – ou plutôt avoir appartenu ? Oui, certainement. Adrian n'était pas franchement au courant des avancées en matière de médecine légale, mais un œil recelait certainement assez d'ADN pour pouvoir identifier son propriétaire légitime. Mais encore faudrait-il qu'ils aient un élément de comparaison, ce qui n'était pas vraiment sûr. Quant à la question de savoir s'ils appartenaient à un mage qui les surveillait... Adrian pouvait effectivement sentir si les créatures étaient simplement chargées de magie – pour effectuer leur mission et revenir – ou si elles avaient un lien avec le mage qui les avait créés, en quel cas, il devrait pouvoir trouver leur piste.

« C'est assez aisé de savoir s'ils sont liés à quelqu'un ou non, mais remonter la piste sera plus compliqué si notre combat a été observé. Le mage responsable de cette affaire aura certainement coupé le lien en comprenant que ses nouveaux amis ne reviendraient pas. »

Tout en parlant, Adrian s'accroupit à côté de la créature et plaça sa main au-dessus de ce qui devait être son visage. Cherchant à trouver le lien dont il venait de parler, l'Archimage déploya sa magie qui enveloppa sa main dans une sorte de brume bleutée, mais il ne trouva rien hormis l'aura qui se dégageait de l'homoncule. S'il y avait eu un lien entre cette chose et son créateur, il n'existait plus. Cependant, Adrian pouvait toujours s'arranger pour garder « l'empreinte » de la magie employée et la reconnaître s'il devait un jour la croiser. Cela lui demanderait juste un peu de concentration et il préféra donc repousser ce projet jusqu'à ce qu'il ait terminé sa discussion avec Persephone.

La lueur bleutée englobant sa main disparut aussitôt et Adrian se redressa avant de poser les yeux sur l'agent à ses côtés. Elle n'était pas blessée et elle avait raison en expliquant qu'elle aurait aussi bien pu être attaquée ailleurs. Les assaillants ignoraient sans aucun doute possible qu'elle vivait dans le manoir de l'Archimage. Cependant, il n'était pas exclu que si elle avait été surveillée et approchée, un bon pratiquant de la magie ait constaté que la demeure était protégée contre tous les types de magie – ou presque. Lorsque votre Némésis était le plus grand mage de ce monde, vous aviez tendance à devenir légèrement paranoïaque. La venue des homoncules laissait donc penser que le responsable de cette attaque n'était pas au courant pour le manoir.

Quoi qu'il en soit, Adrian ne fut pas très étonné d'apprendre que des personnes en voulaient à ses pouvoirs, ou plutôt à la chose qui sommeillait en elle. Une telle puissance devait en faire saliver plus d'un, mais apparemment la jeune femme savait de qui il était question. Sa mère, vu qu'elle y avait ait référence ? En y réfléchissant bien, Eldoth n'avait effectivement aucun souvenir de madame Blackwood et il avait naturellement pensé que les époux avaient divorcé vu que cette pratique semblait s'être répandue. Peut-être pas en fin de compte.
Après quelques secondes de silence, Adrian répondit enfin.

« Vous êtes humaine, c'est normal que vous ayez des moments où vous êtes moins sur vos gardes, vous n'avez rien à vous reprocher. » Sinon, elle finirait par devenir folle en étant toujours sur ses gardes. « Je crois qu'il vaut mieux rentrer, je vais camoufler nos invités à la vue des voisins le temps que l'UNISON arrive. »

Il l'invita à passer devant. Sallah attendait toujours dans la cuisine et faisait mine de préparer un énième gâteau, bien qu'Adrian savait parfaitement que son fils était inquiet pour leur invitée. Les deux hommes échangèrent un bref regard et le vieillard rassura l'égyptien qui se détendit légèrement, puis il suivit la jeune femme jusqu'au salon.

« Est-ce que vous voulez les appeler, ou je m'en charge ? »

Après sa réponse, il lui laisserait le temps de passer un coup de fil ou s'en chargerait, puis reviendrait vers elle comme le sujet n'était pas réglé. Enfin, pour le moment. La suite dépendrait de Persephone et Adrian n'allait pas lui forcer la main : même s'il voulait aider les gens, ce n'était pas pour autant qu'il devenait intrusif et les obligeait à raconter leur vie privée. L'ayant invitée à s'installer dans un fauteuil, Adrian fit de même en face d'elle.

« Qui est cette personne qui vous traque ? Vous dites que ça fait longtemps.... Si vous avez envie d'en parler, vous pouvez le faire. Je pourrais peut-être vous aider. Mais ne vous sentez pas obligée si vous préférez éviter. »

Elle avait peut-être déjà l'assistance de personnes compétentes au Brett Building ?
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 13 Avr 2016 - 23:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Intérieurement, Persephone priait pour que le sortilège d’Adrian fonctionne, qu’il soit capable de lui dire qui était derrière la création de ses homoncules et surtout où il ou elle se trouvait. Malheureusement il n'y eut rien. Bien sûr il y avait la lumière bleue au bout des doigts de l’Archimage, mais Percy se dit que s’il avait découvert quoique ce soit d’intéressant il lui en aurait fait part tout de suite. Ce que craignait le centenaire s’était donc réalisé, le mage responsable de l’attaque avait coupé le lien. Probablement dès que les homoncules avaient été neutralisés par les pouvoirs de l’Archimage. Il y avait fort à parier que sa mère et ses éventuels acolytes savaient maintenant qu’elle n’était pas seule, qu’elle était aidée par un puissant mage. Et c’était de sa faute, elle avait attiré ces créatures jusqu’ici.

Si seulement elle n’avait pas baissé sa garde. Adrian n’aurait pas eu besoin de se révéler aux yeux des homoncules. Son identité n’était probablement pas en danger. Il devait y avoir de très nombreux mages à Star City. Il y en avait beaucoup à Londres, que le MI13 surveillait avec attention. Peut-être que l’UNISON ou la CIA pouvaient se permettre d’être plus laxistes en sachant que l’Archimage était sur leur territoire. Quoiqu’il en soit, Persephone était déçue et frustrée, mais elle n’en montra rien. Cela aurait été trop facile, beaucoup trop facile. Quoiqu’il en soit, son petit secret allait maintenant être mis à mal. Elle ne se voyait pas cacher tout cela à Adrian, pas après ce qu’il venait de faire pour elle. Si une telle attaque avait eu lieu dans le manoir Blackwood, elle savait qu’elle se serait sentie concernée et ce même si elle n’y avait plus mis les pieds depuis des années.

« Je suis humaine à l’extérieur. Mais il y a quelque chose en moi qui ne l’est pas. Quelque chose de terriblement dangereux si cela tombait entre de mauvaises mains. C’est pour cela que je ne peux pas me permettre de baisser ma garde. C’est très gentil à vous d’essayer de me faire me sentir mieux, mais je suis responsable de ce qu’il vient de se passer, j’ai attiré ces créatures dans votre domaine et je n’ai même pas été capable de m’en occuper seule. »

Ce qui avait aussi écorché sa fierté. Bien sûr s’il avait fait nuit les choses auraient été différentes. Mais Percy ne pouvait pas se permettre de se reposer uniquement sur la nuit, sur ses pouvoirs. L’entité était son fardeau et son père le lui avait répété de nombreuses fois : elle devait être toujours prête à faire face à de nouvelles menaces, à l’extérieur comme en elle-même. Elle se souvenait encore des paroles prononcées dans sa tête lorsqu’elle s’était retrouvée dans l’obscurité la plus totale. Oui, le danger ne viendrait pas seulement de sa mère et de ses homoncules.

« Je vais m’en occuper merci. » Lâcha-t-elle avant de s’éclipser un moment pour passer le dit coup de fil. Cela lui permettrait de se plonger dans le protocole, dans des paroles de soldat, de militaire, codifiées et de retrouver ses réflexes par la même occasion. Ainsi elle serait moins déstabilisée pour la suite. Car il y allait y avoir une suite. Elle ne pouvait pas simplement remonter dans sa chambre bouder comme une gamine car elle se sentait coupable. Une fois le coup de téléphone passé, des agents allaient venir récupérer des homoncules, elle retourna dans le salon aux côtés d’Adrian. Le visage de la jeune femme était fermé, aucune expression n’y était visible. C’était le visage d’un soldat plus que d’une jeune femme de vingt six ans. Elle s’assit en face de l’Archimage, se demandant au passage si elle n’allait pas laisser de sa transpiration sur les meubles. Ce qui serait parfaitement malpoli de sa part. Mais quelque chose lui disait que si elle allait prendre une douche, elle n’aurait pas le courage de tout révéler à son hôte. Il fallait qu’elle en profite alors qu’elle était encore dans la continuité de son combat.

« Même si je ne suis pas obligée, je pense que vous avez le droit de savoir. Parce que vous m’avez hébergé et parce que vous êtes l’Archimage. Seulement ce que je vais vous dire est considéré comme particulièrement sensible aux yeux de la couronne britannique et du MI13. » Aleister n’approuverait probablement pas qu’elle parle d’une fugitive de leur petite organisation secrète. Seulement Adrian était l’Archimage, n’était-il pas censé être au-dessus des gouvernements et des petits secrets quand il était question de la sécurité du monde ? C’était ce qu’elle pensait. « Plusieurs personnes sont supposées chercher à acquérir l’entité qui se trouve en moi. Pour la placer en quelqu’un d’autre ou bien pour la libérer, je n’en ai aucune idée. Ce que je sais c’est que l’une de ces personnes est ma mère. Elle a prétendu être une femme tout à fait normale jusqu’à mes treize ans, quand a essayé pour la première fois de me sacrifier au cours d’un rituel. Le MI13 l’a arrêtée et emprisonnée dans un lieu dont moi-même j’ignore l’existence. Mais elle s’est libérée, il y a peu. Et elle est ici, à Star City d’après les informateurs du MI13. C’est pour cela que je suis là, pour la retrouver et la ramener en prison. Cette attaque dehors, je pense que c’était sa manière de me tester et de me montrer qu’elle savait que j’étais ici. J’en suis presque certaine. »

Elle fit une pause, se rendant compte qu’elle n’avait parlé de tout cela à personne. Sa vieille nourrice, son père étaient au courant, quelques agents du MI13 éventuellement, mais c’était tout. Percy soupira et plaça son visage entre ses mains. Elle se sentait perdue.

« Personne n’est au courant, pas même le major Colt. Je ne fais plus partie du MI13, mais quand mon père m’a demandé de faire ça... Je n’ai pas pu refuser. Grâce à l’UNISON, je peux être présente dans la ville et enquêter sans éveiller les soupçons, même si je suis une ressortissante britannique. Enfin, vous savez tout maintenant. Je suppose que vous devez avoir des questions. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Avr 2016 - 21:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle lui expliqua ce qui l'avait menée à Star City, mais aussi quelle était sa vie, Adrian comprit qu'elle n'en fasse pas état à toutes les personnes qu'elle rencontrait. Devoir avouer que sa mère était une femme vénale et qui n'avait pas hésité à tenter de la sacrifier n'était pas très agréable, ni valorisant. En repensant à sa propre famille, l'Archimage ne pouvait que se sentir ennuyé pour elle. Sa relation avec sa mère avait toujours été agréable, ils s'entendaient bien et elle le conseillait même dans ses choix, l'encourageant à se dépasser. Se rendre compte que d'autres personnes devaient supporter une génitrice désireuse de les sacrifier pour obtenir un pouvoir impressionnant avait de quoi le rendre malheureux pour eux. Mais l'agent Blackwood n'avait certainement pas envie de sa pitié – et ce n'était même pas ce sentiment qu'il éprouvait en vérité – Adrian garda donc les lèvres scellées en l'observant en silence.
Oui, il avait de nombreuses questions, mais toutes ne pouvaient pas être posées.

Son regard brun resta posé sur le minois de la jolie blonde tandis qu'il essayait d'ordonner ses pensées. Son objectif était de l'aider et non de l'embarrasser en lui posant des questions gênantes, il devait donc réfléchir avant de parler. Finalement, sa voix s'éleva sur un ton aussi posé que possible.

« Comment est-ce que vous le vivez ? » Bon, ce n'était pas forcément la plus fine qui soit, mais la réponse l'intéressait. « Vous n'avez peut-être pas envie d'en parler et je le comprendrais, donc si c'est le cas, ne vous gênez pas pour le dire clairement.... » Mieux valait prévenir que guérir et ne pas lui donner l'impression qu'il la forçait à parler. « …. mais j'imagine que ça ne doit pas être facile d'avoir à supporter l'idée que votre propre mère a cherché à vous tuer. Ni même qu'elle tente de vous enlever ensuite. » Le ton de sa voix était devenu un peu plus paternel qu'habituellement. « Et même si je ne connais pas vraiment votre père, il ne m'a jamais fait l'impression d'être quelqu'un de très.... sentiment. Mais je me trompe peut-être. »

C'était une manière de lui dire que si elle avait besoin de parler, il pouvait bien être cette oreille attentive. Son âge avancé l'aidait à prendre du recul, qui plus est, il avait toujours été muet comme une tombe et ne répéterait jamais ce que quelqu'un lui disait. Même sous la menace ! Cependant, il n'y avait aucune obligation. Lui-même n'aimait guère partager ses émotions ou ses pensées, il serait donc parfaitement normal que l'agent Blackwood préfère garder ses sentiments pour elle. Il serait bien placé pour la comprendre.

Soucieux de ne pas la mettre mal à l'aise, Adrian détourna finalement le regard pour observer les environs. Il faisait plutôt beau, le soleil brillait même si la température était encore assez fraîche et Sallah continuait à allumer un feu de temps en temps. Le salon était presque surchauffé, mais Eldoth s'y était fait avec les années. Il plongea ses yeux dans les flammes qui crépitaient doucement avant de reprendre la parole, toujours sur le même ton.

« Vous pensez donc que ces homoncules ont été envoyés par votre mère ? Mais si ce n'est pas la seule à vous obtenir ce que vous abritez, comment pouvez-vous en être certaine ? » C'était une question logique après tout. « Cela dit, si vous avez raison elle comprendra qu'elle ne pourra pas vous avoir ici. Même si je n'ai pas utilisé tous mes pouvoirs, elle saura que vous avez un mage dans votre entourage et si elle est futée, elle ne prendra pas de risque. » Mais elle la connaissait mieux que lui. « Ce qui signifie que vous serez une cible ailleurs. Au Brett Building ou lors de vos missions, qu'en sais-je... mais il me semble important que le Major soit mis au courant. » Il haussa légèrement les épaules. « C'est un homme de confiance, vous l'informez de votre situation, il gardera ces informations pour lui, mais il pourrait vous aider. »

Même si Gabriel et lui étaient devenus très proches avec le temps, Adrian le considérait comme son ami le plus proche, ce dernier ne s'amusait pas à le crier sur tous les toits. Ignorant que Persephone avait entendu le message laissé par le Commandant, Eldoth en parlait donc comme d'un simple contact dans le milieu. Joignant ses mains devant lui, coudes posés sur ses genoux, Adrian reporta ses prunelles sur le visage de son interlocutrice.

« Est-ce que je pourrais vous aider d'une manière quelconque ? Autant en tant qu'Archimage que d'une autre manière. J'ai plusieurs contacts en ville et au sein de la Légion des Étoiles, je pourrais demander à ces personnes de surveiller les environs, sans avoir à donner d'informations bien sûr. » Même si ce serait plus compliqué. « Vous n'avez qu'à me dire ce que je peux faire. »

Sauf si elle refusait sa proposition bien sûr. Mais elle devait avoir compris que si elle n'avait pas envie de quelque chose, il suffisait de le dire et il ne s'acharnerait pas. Adrian était de ceux qui acceptaient facilement d'être remballés !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 15 Avr 2016 - 14:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Répondre à cette question aurait été beaucoup plus facile pour Persephone si sa mère avait été comme son père. Aleister avait toujours été loin d’elle et de son frère, toujours à Londres pour gérer le MI13 ou bien en mission. Il ne rentrait que rarement, pour quelques semaines tout au plus. Même dans ces moments là il était comme absent, à peine présent. Peut-être parce qu’il savait ce qui allait lui arriver, qu’il savait pour les ténèbres qu’il avait transmis à sa fille. Ou bien déjà à l’époque il savait pour la duplicité de son épouse. C’était pour cela qu’il ne voulait pas s’attacher à leur vie de famille. Mais la mère de Persephone, elle avait été présente. Peut-être pas autant que l’aurait été une mère normale, mais elle avait été le parent présent, celui qu’elle retrouvait lorsqu’elle avait terminée ses leçons, qui s’occupait d’elle avec sa nourrice. Si cette femme avait été aussi absente de sa vie que l’avait été Aleister, peut-être que la douleur serait moins grande. C’était une vieille plaie. Qui ne s’était jamais refermée et qui commençait à s’ouvrir de nouveau, comme si elle s’était infectée.

« C’est compliqué... Je ne sais pas ce que je ressens. » En fait elle savait ce qu’elle devait ressentir. De la trahison, de la peine, de la colère. Mais cela remontait à si longtemps maintenant. Persephone n’avait jamais revu sa mère. Elle était inconsciente lors du rituel. A chaque fois qu’elle pensait à elle il y avait un gouffre entre ce qu’on lui décrivait et ce dont elle se remémorait. « Je sais juste que j’ai été un pion dans les machinations de mes parents. C’est pour cela que j’ai quitté le MI13, je ne laisserais pas ma mère me manipuler à nouveau pour obtenir ce qu’elle désire. C’est pour cela que je veux la retrouver. » Elle ne savait pas ce qu’elle ressentait mais elle savait ce qu’elle ne devait pas ressentir : de la compassion, du doute. « Cette m’a élevée, mais tout cela, tous mes souvenirs d’enfance ne faisaient partie que d’une machination. Ce n’est qu’une raison de plus pour que je m’assure qu’elle ne fasse mal à personne. »

Percy avait l’impression d’être remplie de cendres. Comme si tout ce qu’elle avait pu ressentir au cours de sa vie, toutes les émotions intenses avaient finie de s’exprimer pour ne plus laisser qu’un intérieur carbonisé et gris. Ce qu’elle avait ressenti à propos de sa mère, la rage, la colère, la peine, tout cela ne laissait place qu’à une sorte de détermination froide. Mais Persephone ne se voyait pas expliquer cela à Adrian Pennigton. Est-ce qu’il n’y verrait pas un énième manque d’humanité de sa part ? Elle avait brisé le genou d’un de ses assaillants avant de savoir qu’il ne s’agissait que d’homoncules, elle avait fait feu avec une arme dans son jardin. Elle savait quel aspect de sa personnalité elle avait montré un peu plus tôt. Il y avait des ténèbres en elle et elle en avait tiré sa détermination lorsqu’elle était au MI13. Persephone avait déjà tué. Plusieurs fois. Et elle le referait si jamais c’était nécessaire.

« Je n’en suis pas certaine. D’autres mages pourraient être responsables de leur création. Mais je pense que tout est lié. Je n’ai pas assez fait parler de moi à Star City pour que beaucoup de gens cherchent à s’en prendre à moi. » Il y avait bien un fameux cambrioleur, mais ce n’était pas son style, il serait venu en personne pour la provoquer, Percy en était presque certaine. « Mais mon père suspectait déjà à l’époque que ma mère ne travaillait pas seule, qu’elle pouvait faire partie d’une organisation, d’un culte ou je ne sais quoi. L’entité est ancienne, certains de ses porteurs n’ont pas fait preuve d’une volonté suffisante pour la contrôler. Cela a forcément fini par attirer attention et convoitise. » Comme toujours quand il était question de pouvoir. Persephone ne savait pas trop quoi penser de la possibilité d’impliquer le major Colt. Mais elle n’était pas certaine d’avoir le choix. Il était un membre de l’UNISON, comme elle, mais elle se demandait comme il réagirait s’il découvrait qu’elle faisait toujours des missions pour le MI13 en parallèle de son affectation à Star City. « Si vous lui faites confiance... Je suppose que je peux le faire aussi. Mais c’est une affaire de discrétions. Ma mère est considérée comme une fugitive du gouvernement britannique. Je ne sais pas si vous avez une idée précise des rouages politiques qui sont mis en place, mais si mon père a tenu à ce que je m’en occupe et non pas ses agents, c’est qu’il doit y avoir une raison. »

Elle ne serait pas surprise que les véritables agents du MI13 ne soient pas autorisés sur le sol américain pour différentes raisons. Même si les Etats-Unis et le Royaume-Uni étaient alliés, il y avait toujours des conflits dans ce genre d’histoires, de la guerre de l’information. Des armes qu’on cherchait à récupérer. Persephone ne devait pas penser à cela. L’aide d’Adrian avait été plus qu’essentielle. Elle lui avait permis de récupérer un endroit où elle était en sécurité, de se décharger d’une partie de l’instabilité de ses pouvoirs.

« Vous avez déjà fait beaucoup en m’invitant ici. Je ne suis pas certaine qu’impliquer d’autres personnes soit une bonne idée. Même si ce n’est pas une attaque de ma mère, la personne en question a une idée de mes pouvoirs, sinon elle n’aurait pas attaqué en plein jour, et des vôtres maintenant. Je ne tiens pas à compromettre plus de monde ou à en révéler plus sur mes capacités. »
Elle n’était déjà pas à ses yeux le membre le plus stable de l’UNISON, même si le major Colt ne devait pas encore tout savoir. « Je vais être honnête avec vous... Je n’ai aucune idée de la marche à suivre. Attendre les résultats de l’analyse des homoncules, voir si cela me mène quelque part. » Elle soupira, tout semblait échapper à son contrôle. Elle n’avait même plus l’effet de surprise, sa mère saurait parfaitement qu’elle se trouvait à Star City.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Avr 2016 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4980
ϟ Nombre de Messages RP : 1725
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Le côté optimiste d'Adrian ne poussait à considérer que personne ne pouvait être profondément mauvais et que tout le monde avait une parcelle de bonté en soi. Pourtant, au fil des années, il avait eu l'occasion de remarquer que c'était loin d'être la vérité !

Parmi les nazis qu'il avait pu combattre pendant la guerre, certains étaient uniquement mauvais et ne nourrissaient qu'une profonde aversion à l'égard de toute la race humaine – et pas seulement celles pointées du doigt par l'idéologie nazie. Il avait encore pu expérimenter cela avec d'autres Supers-Vilains, comme Sarevok par exemple, qui ne « vivaient » que pour faire le mal et devenir encore plus puissants. Même s’ils avaient été bons un jour, cette parcelle avait été noyée sous un océan de négativité et Adrian était obligé d'admettre que certains individus étaient capables de nuire à d'autres simplement pour devenir plus puissants. Ou pas plaisir. Il n'était donc pas improbable que la mère de Persephone soit devenue l'épouse de son géniteur simplement pour donner naissance à un enfant qu'elle pourrait ensuite sacrifier, ce qui impliquerait que toute l'enfance de la jeune femme avait été une vaste mascarade.
Mais bien évidemment, ce n'était pas ce qu'une personne perdue avait envie d'entendre, Adrian s'abstint donc de répondre aux paroles de son interlocutrice.

Pour ce qui était de l'UNISON et de Gabriel, l'Archimage devait admettre qu'elle n'avait pas tort. Si son père l'avait envoyée, c'était certainement parce qu'il n'aurait pas pu agir autrement. Mais peut-être qu'il ne s'agissait que d'histoires de lois ? Rien ne leur prouvait que les agents de Star City ne pourraient pas s'en sortir ! Ou alors, le père de la demoiselle avait été influencé par le fait que l'UNISON était un organisme récent à Star City. Les possibilités étaient nombreuses et Adrian s'imaginait aisément que le géniteur de Persephone préférerait que cette histoire reste secrète, mais il avait du mal à envisager de garder le silence à ce sujet. Non pour une quelconque confiance qui le liait à Gabriel – même si elle existait bien – mais simplement parce que la sécurité de l'agente était mise en danger.

Il était resté silencieux tout le long des explications de son interlocutrice et de retrouva l'usage de la parole que lorsqu'elle se déclara perdue. Adrian n'allait pas l'obliger à faire ou non quelque chose de précis, il lui donnerait simplement son avis et la laisserait choisir ce qu'elle voulait réellement. Certes, il l'avait invitée, mais si la britannique ne souhaitait pas mêler d'autres personnes à ses problèmes, qui était-il pour l'obliger à le faire ? Bien sûr, son aide à lui ne serait pas discutable : il n'allait certainement pas la laisser se débrouiller seule face à sa mère et l'éventuel organisme dont elle faisait partie. Et si Persephone protestait, il pourrait toujours arguer que c'était son rôle d'Archimage – ce qui était parfaitement vrai.

« Je ne vous obligerais à rien mademoiselle Blackwood, mais je ne crois pas que rester seule soit une excellente idée. Je sais que c'est très cliché, mais l'union fait réellement la force et même si je comprends votre position, je pense qu'en vous isolant, vous ne ferez que faciliter la tâche de vos assaillants. » Il marqua une légère pause. « Même si vous considérez désormais votre mère comme votre proie, elle reste votre génitrice et il n'est pas impossible qu'elle tente de raviver vos bons souvenirs si vous êtes un jour confrontées l'une à l'autre. Vous pourriez hésiter, la seconde de trop, puis vous faire avoir. Il me semble vital d'avoir des personnes neutres à vos côtés. » Une brève hésitation se fit avant qu'il n'enchaîne. « En fait, j’aurais même tendance à vous conseiller de rester à distance et de laisser d'autres agents s'en occuper, mais je pense que vous refuseriez ? »

Lui-même le ferait, alors il ne pouvait pas vraiment lui reprocher de vouloir régler son problème elle-même. D'ailleurs, il refuserait aussi de mêler ses amis à cette histoire, la cicatrice assez récente qui ornait son épaule pouvait en témoigner : Gabriel avait dû le filer pour se mêler de la mission, sans quoi Adrian serait resté en solitaire. Eldoth se redressa finalement, glissant une main dans la poche de son pantalon et se grattant le menton d'un air pensif de l'autre. La question n'était pas facile à régler.

« Je vous conseillerais de mettre le Major Colt au courant. Au moins lui. Son équipe est très qualifiée, je suis sûr qu'avec leur aide et la mienne, vous pourriez finir par localiser les endroits où votre mère et son organisme pourraient se cacher. Bien sûr, il faudra du temps, mais je crois que presser les choses ne seraient pas une excellente idée. » Et elle n'allait certainement pas le contredire. « Mais le choix final vous revient. Je ne vais pas vous obliger à quoi que ce soit, c’est votre histoire, votre affaire et si vous décidez de maintenir l'UNISON à distance, je ne dirai rien. » Ce qui était la vérité. « Cela dit, vous avez accepté mon aide en venant vivre ici, alors vous ne vous en passerez pas. Même en déménageant. »

Ce serait un comble qu'il fasse fuir la jeune femme en voulant l'aider. Fort heureusement pour elle, Adrian n'avait pas le complexe du chevalier servant et s'il lui disait qu'il l'assisterait, c'était parce qu'il pensait sincèrement pouvoir l'aider. Restait à voir s'il sera à la hauteur de la tâche.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Le danger ne rôde pas que de nuit
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_6Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_8


Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_1Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_2_bisLe danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_3
 Sujets similaires
-
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» La démocratie est en danger
» a la recherche d amie entre le danger et la liberter . (neutre )
» HAWKEYE ; danger, high voltage.
» Tel court au danger qui n'oserait l'attendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_6Le danger ne rôde pas que de nuit  Categorie_8
Sauter vers: