AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Arrête de faire ton clone ! Categorie_1Arrête de faire ton clone ! Categorie_2_bisArrête de faire ton clone ! Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Arrête de faire ton clone !

 
Message posté : Sam 9 Avr 2016 - 16:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Il n’aura pas vécu longtemps dans cet appartement. En même temps, Vincent n’avait jamais vraiment vu cet endroit comme étant le sien. C’était le leur. Leur endroit à Jace et lui. Jace n’était plus là, donc il n’avait plus de raison de rester ici. Selon la plupart de ses proches, Vincent aurait dû partir bien plus tôt, mais le pyromancien avait refusé. Il voulait rester le plus possible dans cet appartement, garder près de lui les dernières traces de sa présence dans ce monde… De l’avis général, c’était du pur sadomasochisme et sans doute était-ce le cas mais Vince ne pouvait pas se résoudre à partir plus tôt. Déjà qu’il n’avait pas pu lui dire au revoir… Mais cette fois, il fallait s’en aller. Car non content d’être un peu sorti de son deuil, Vincent était pauvre. Il ne pouvait plus se permettre un tel logement. En ce moment, il travaillait un peu plus au New Star, certes, donc son compte en banque n’était pas totalement désert, mais même s’il faisait tous les services de la semaine, il n’aurait pas de quoi se payer cet appartement tout seul. Et il n’était pas question de vivre avec quelqu’un d’autre. Heureusement, le jeune Nash n’était pas que étudiant, ni que barman, il était aussi Légionnaire. Et ce statut conférait certains avantages. Quoi de mieux pour faire des économies que de profiter des locaux de la Tour de la Paix ?

    C’est donc dans les cartons que le jeune muté se retrouvait depuis quelques jours. Et cet après midi, il ne restait plus qu’à les scotcher avant le « grand » déménagement. Les bras chargé d’une boîte remplie de livres d’économie, il descendit les marches de la mezzanine pour l’ajouter à la pile. Le poids manifestement imposant ne semblait pas le déranger plus que ça. On avait l’impression qu’il soulevait un carton à peine plus lourd que s’il avait été rempli de peluches. Merci à sa super force. Lorsque la boîte se retrouva empilée sur les autres, Vince chercha le scotch du regard. Pas de bol, ses yeux se posèrent sur la fameuse table que Jace lui avait fabriquée pour leur premier Noël. Une table simple en apparence mais qui était bien plus complexe qu’elle n’en n’avait l’air. Un courant de nostalgie le traversa alors qu’il repensait aux parties de babyfoot qu’ils avaient faites sur cette table… Heureusement, sa plongée dans les souvenirs poignants ne dura pas longtemps car un bruit le rappela à la réalité : son portable vibrait. Laissant tomber ses tristes/joyeuses pensées, il alla voir qui était en train de l’appeler.

    Jason, son collègue au bar et son ancien colocataire. Il avait l’air pour le moins secoué…

    – Vincent ?! Mec, y vient de se passer un truc… J’arrive pas à y croire… Holly est encore sous le choc… je…
    – Ok, calme toi, respire et raconte moi interrompit Vincent en essayant de conserver son calme pour rassurer son ami, même si une pointe d’inquiétude était perceptible dans la voix du Super.
    – Ok, c’est… Je ne sais pas trop, mec… Je crois… Je crois que Jace est en vie… Il était là y a un instant. Dans l’appart. Il était là debout dans votre ancienne chambre et quand on a essayé de lui parler il y a eu un éclair et il a dispar…

    Mais Vincent n’entendait plus rien. Son cerveau s’était bloqué sur les paroles que Jason venait de prononcer. « Jace est en vie ».


    … … …


    Il ne lui fallut que quelques secondes pour décrocher, lâcher son portable, arracher ses vêtements, enfiler sa « tenue de Super », se transformer en cendres et filer par la fenêtre pour voler jusqu’à son ancien appartement. Celui sur deux étages qu’ils avaient partagé, Jace et lui, avec Holly et Jason, un couple d’amis qui avait grandement aidé Vincent lorsque ses pouvoirs étaient apparus. Cela remontait presque à une autre vie…

    Le bâtiment en lui-même n’avait bien sûr pas changé, pas même la rue. En même temps, normalement, les choses ne changeaient pas forcément en si peu de temps. C’était sans compter sur le fait qu’ils se trouvaient à Star City et que l’architecture urbaine ne manquait jamais d’occasion pour se refaire une beauté. Que ce soit à cause d’une attaque de robot géant ou d’arbres tueurs. Enfin, ce n’était pas comme si cette rue n’avait pas déjà pu observer son lot d’évènements atypiques. Après tout, deux Supers élémentaires y avaient vécu un bout de temps… Malgré tout, Ash ne s’arrêta pas pour s’épancher sur ces souvenirs. D’ailleurs son entrée ne fut pas très douce. Une tornade de cendres entra par une des fenêtres ouvertes dans le salon – cuisine de l’appartement et laissa rapidement place à un jeune homme en chair et en os. Sans perdre plus de temps, il s’approcha de Jason qui était assis sur un tabouret devant un verre de whisky.

    – Tu es sûr de ce que tu as vu ? Tu es sûr que c’était lui ? Je…
    – J’ai vécu avec lui, Vince, bien sûr que je l’ai reconnu. Sa façon de se tenir debout, son visage…
    – Ces yeux étaient différents…

    Vincent se retourna. Holly était prostrée sur le canapé, les bras autours des genoux. Elle avait l’air de sortir d’une longue et difficile convalescence.

    – Différents comment ?
    – Je sais pas… ils étaient moins électriques… Tu sais, quand vous étiez revenus de votre weekend à la campagne ? Il avait les yeux super bleus. Là ils étaient plus… normaux. Et son regard… c’était pas le même, il avait l’air… perdu…

    Cette affirmation fut suivie par un lourd silence. Vincent fixait son amie, la respiration lourde et le regard confus. Il ne savait pas trop quoi penser ni quoi ressentir. De toute façon, son cœur ne l’écoutait pas, il était en train de battre à cent à l’heure. C’était impossible. Thunder… presque toutes les têtes pensantes de la Légion s’étaient concentrées sur sa mort. L’avis était général : son corps, ses corps et son esprit avaient été désintégrés lors de l’explosion qui les avait tués Megastar et lui. Mais en même temps… tout était possible, non ? Il en avait assez vu pour le savoir. Il y avait une chance pour que… Non. Pas de faux espoirs. S’ils s’avéraient faux, il ne s’en remettrait pas.

    – Ok… je vais aller à la Tour de la Paix pour voir ce qu’on…

    Sauf qu’à la Légion, il y avait des pros, des curieux, des gens qui étaient attentifs à la moindre des rumeurs. Or, un sosie de Jace Roberts qui réapparaissait, foudroyant, dans la Kane Street, ça ne passait pas inaperçu. Et bien évidemment, c’était à l’école que la nouvelle avait commencé à se répandre. De fait, il ne fut pas étonnant de voir quelqu’un débarquer d’ici 3, 2, 1…

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 9 Avr 2016 - 21:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
11 avril 2016, fin de matinée.

Je te jure que c’était Jace !
Mais c’est pas possible, je te dis qu’il est mort.

Le front plissé par l’inquiétude, deux élèves pénétrèrent dans la bibliothèque. Victoria releva brutalement la tête en entendant leur conversation, le souvenir des deux jeunes hantant toujours son esprit. Elle se sentait responsable de leur sort tragique. Ils n’avaient pas à mourir, son job consistait à protéger les membres de la Team Alpha, principalement d’eux-mêmes. Certes, en se sacrifiant, de nombreuses vies avaient été sauvées mais Victoria ne pouvait s’ôter de la tête qu’il existait forcément un autre moyen. Hélas, il ne restait plus qu’elle et cette culpabilité, qui mettrait longtemps à disparaître. A peine commençait-elle à s’atténuer. D’une voix plus sèche qu’elle ne l’aurait souhaité, elle intervint :

De quoi est-ce que vous parlez, vous deux ?
Bah… J’étais dehors, j’arrivais plus tard aujourd’hui, et je suis sure d’avoir vu Jace sur le toit de l’école.
Comment ça Jace ?
Jace, comme je vous vois vous, le même, enfin il était loin mais j’ai pas été la seule, tous ceux qui étaient dehors l’ont vu.
C’est pas possible, murmura Victoria.
C’est ce que j’arrête pas de leur dire ! intervint l’autre fille. On l’a tous vu mourir avec Megastar, puis même s’il avait survécu, pourquoi il reviendrait seulement maintenant ? Moi, je pense que quelqu’un a fait une mauvaise blague, style un hologramme ou quoi. C’est d’un mauvais goût hein, je suis d’accord, mais…

Victoria n’écoutait déjà plus, ses oreilles bourdonnaient, comme pour occulter toute vie autour d’elle. D’autres étudiants suivirent les deux filles, dont un garçon de la Team Alpha, un ancien ami de Jace et Chris qui ressentait le besoin de venir parler à Victoria. Son visage, d’une pâleur affolante, témoignait d’un véritable choc.

Je l’ai vu aussi… Y’a pas de doutes.
Tu as du te tromper, tenta-t-elle, refusant d’espérer en vain.
Et si…, commença-t-il.
Non ! Pas de faux espoirs. Je vais… Je vais aller me renseigner, décida-t-elle en se levant brutalement.

Elle aussi subissait le choc, refusant de croire à cette possibilité. Évidemment, elle se réjouirait qu’il ait survécu, mais ne parvenait pas à y croire, ni n’osait espérer. Si les morts commençaient à revenir à la vie, quid de Chase ? Plus perturbée qu’elle ne voulait bien le laisser paraître, Victoria sortit de la bibliothèque en courant, passant à côté d’élèves et de professeurs, ignorant les injections à son encontre. Ses talons claquaient sur le sol et bientôt, sur le pavé. Elle étendit ses bras jusqu’à attraper le toit le plus proche et agit à l’instinct. Devait-elle alerter le Commander tout de suite ? Elle n’en avait pas le cœur, pas sans posséder au moins le début d’une explication. Et s’il s’agissait d’une mauvaise blague, elle voulait pouvoir lui livrer le coupable, au lieu de lui donner de faux espoirs. Si bien qu’elle se retrouva dans l’ancien appartement de Vincent, le petit ami de Jace à l’époque, qui avait eu tellement de mal à se remettre. Lui aussi, il fallait le ménager, l’apprivoiser avait déjà été suffisamment difficile. Hélas, la NG se rendit compte qu’elle arrivait beaucoup trop tard, rien qu’aux visages des gens présents dans la pièce. Accessoirement, elle passa par la fenêtre ouverte, dix minutes après son départ de l’école.

Non, interrompit-elle le jeune homme. Il faut gagner du temps.

Dix minutes, c’est à la fois peu et beaucoup. Sur ce laps de temps, Victoria réfléchit à la situation et prit certaines décisions. Son côté optimiste la poussait à croire à une sorte de résurrection, mais Star City subissait des cas de nécromancie. Le corps de Jace était peut-être retombé quelque part… Elle avait beau savoir que c’était normalement impossible, l’enveloppe supposée se désintégrer dans l’atmosphère, comment s’en assurer, avec un mutant ? S’il avait pu monter, pourquoi pas redescendre ? Un magicien mal intentionné animait peut-être un cadavre, pour semer le trouble. Ou pire encore. Les théories les plus folles fleurissaient dans l’esprit de l’héroïne et une chose, plus que tout le reste, lui importait : ne pas donner de faux espoirs à des parents endeuillés.

Il a été vu à la Star High par plusieurs élèves, certains jurent que c’était bien lui. Moi je n’étais pas présente, mais la rumeur va se répandre assez vite. Avant qu’elle n’arrive aux oreilles du Commander, il vaudrait mieux que l’on trouve une bonne explication. Si ce n’est pas vraiment Jace… Elle secoua la tête. Personne ne devrait subir cela. Tu es avec moi ?

Mais par où commencer ? Victoria se laissa tomber sur le rebord de la fenêtre, réfléchissant. Elle se mâchonnait la lèvre inférieure pour trouver un peu de concentration.

Tu connais un autre lieu où il serait susceptible d’aller ? On pourrait le devancer. Quoi que ce soit… Et si c’est bien lui, il est peut-être amnésique, désorienté, en état de choc, il retrouve peut-être certains souvenirs…

Fébrile, sa voix tremblait. Elle ne voulait pas envisager cette possibilité mais elle ne pouvait s’en empêcher.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 10 Avr 2016 - 12:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Victoria Neutron-Grey…

    Pour être honnête, Vincent aurait préféré travailler avec un autre Légionnaire qu’elle. N’importe qui… Sauf peut-être les cas extrêmes… Mais avec Victoria, il y avait toujours un petit malaise. Par rapport à Chase, surtout. Vince n’avait pas spécialement envie de parler de ce type à sa sœur, surtout qu’elle avait l’air gentille et qu’elle était toujours très sympa avec lui. Mais aussi peut-être parce qu’à chaque fois qu’il la voyait, il sentait la culpabilité de la jeune femme. Et on ne pouvait pas dire que cela provoquait chez lui des réactions émotionnelles très positives. Et là, elle avait l’air au moins aussi secouée que lui. Cependant, sa présence aidait Vincent à faire le point sur la situation.

    – Pour… commença-t-il, mais Victoria le devança en lui donnant des explications.

    « Jace » se serait également rendu à Star High. Mince, cette histoire allait finir par faire du bruit. En tout cas, Victoria et lui avaient l’air de penser à la même chose : il fallait découvrir le fin mot de cette histoire avant que d’autre personnes – y compris eux, sans doute – ne finissent émotionnellement dévastées.

    – Bien sûr. répondit-il sur un ton déterminé, même si son regard avait l’air plus hésitant.

    C’était qu’un flot continu de pensées optimistes et d’autres pessimistes animait son esprit. Finalement, c’était une bonne chose qu’il ne soit pas tout seul sur cette affaire. Là il pouvait compter sur sa partenaire pour l’aider à se focaliser sur des idées concrètes. En plus, Victoria avait plus d’expérience que lui dans le domaine de l’héroïsme, elle avait déjà des esquisses de pistes. Accessoirement, ils n’étaient pas seuls sur le coup. Avant que Vincent ne partage ses suppositions, Holly prit la parole. La jeune femme n’avait pas bougé du canapé et son regard était étrangement grave. Ce qui était vraiment surprenant sachant qu’elle se trouvait présentement à moins de 10 mètres d’une NG. Comme quoi, cette histoire touchait vraiment beaucoup de monde.

    – Ce n’était pas vraiment le Jace qu’on avait l’habitude de voir sur la… fin… mais elle ne pouvait se résoudre à terminer sa phrase. Sans transition, elle reprit Je t’ai dit, ses yeux n’étaient pas aussi brillants. Je pense qu’on a affaire à une version de Jace qui n’a pas vécu certains évènements.
    – Genre voyage temporel ? interrogea Jason.
    – Je ne sais pas.

    Jason jeta un œil à Victoria, attendant qu’elle lui donne son avis sur la théorie du voyage temporel. Pour sa part, Vincent n’avait aucune hypothèse à suggérer concernant l’origine de ce phénomène. D’après ce qu’il savait, tout était plus ou moins possible, et ça ne le rassurait pas vraiment, à vrai dire. Par contre, il pouvait réfléchir à ce que Holly venait de dire et mettre cette théorie en relation avec la question pertinente de Victoria. Un autre lieu important pour Jace mis à part Star High et cet appartement, antérieur à leur visite à Providence…

    – Franchement, à part la Tour de la Paix, je ne vois pas… Il y a l’endroit où on s’est rencontré, peut-être… Les toilettes de l’université… pas très discret comme endroit… or cette manifestation de Jace avait l’air bien pudique… Sinon, il y a bien un autre endroit…


    … … …


    Il n’avait pas voulu en parler devant Jason et Holly parce qu’ils ne connaissaient pas les détails les plus importants – et horribles – de l’histoire. Il existait un autre lieu important pour Jace, un lieu plein de mauvais souvenirs en l’occurrence. Il s’agissait d’un bâtiment en chantier dans lequel il s’était retrouvé à plusieurs reprises, seul en compagnie d’une créature monstrueuse qui le torturait mentalement et physiquement tout en effectuant divers prélèvements… A Star City, c’était le lieu le plus susceptible d’attirer un Jace nostalgique car c’était ce qu’il semblait être, d’après les témoins. Il raconta donc l’histoire de ce triste bâtiment à Victoria tout en s’y dirigeant, lui en volant, elle en s’étirant (je suppose). Une fois arrivés devant l’immeuble, il atterrit et reprit forme humaine.

    – C’était à l’étage. la froideur de son ton indiquait clairement qu’il s’agissait d’un mauvais souvenir. Et le fait que sa première et unique visite des lieux se soit faite avec Chase n’arrangeait pas les choses. Est-ce que tu as déjà vécu une situation semblable ? Avec quelqu’un que tu connais qui revient de nulle part paumé et… et quoi ? Justement il ne le savait pas trop.

    Il espérait d’ailleurs que Victoria bénéficiait d’une expérience qui pourrait les aider. En tout cas, son nom ainsi que leurs costumes les aidèrent à passer le filer de « protection » des ouvriers réunis devant l’entrée de l’immeuble lors d’une réunion générale destinée à faire le point sur l’avancement (ou le retard) du chantier. Ils laissèrent volontiers aux Légionnaires mener leur enquête, même si le contremaître les avait arrosés de questions sur la nature exacte de leur présence. Il devait certainement s’inquiéter de voir son travail détruit par un monstre, un robot ou même par un Super criminel… Après l’avoir un peu rassuré, ils entrèrent dans le bâtiment. Celui-ci avait quand même un peu changé. D’ailleurs, il paraissait moins glauque aujourd’hui. Mais peut-être que cet avis était purement subjectif.

    Vincent les amena donc à l’étage, là où il avait découvert l’horreur d’une torture innommable. Chaque pas accentuait les battements de son cœur. Celui-ci hésitait entre la peur, l’espoir et le chagrin mais le résultat restait au bord de l’explosion. Sur les derniers mètres, Vincent resta complètement silencieux, il était incapable de parler et sa gorge était sèche sans que ses pouvoirs ou sa condition particulière en soient responsables. Le reste de son corps se figea complètement lorsqu’ils le trouvèrent au milieu d’une pièce grise, toute de béton composée, agrémentée de quelques rayons de soleil.

    Jace était là, debout, vêtu d’un jogging blanc et d’un sweatshirt assorti, fixant un mur d’un air… vide. Lentement, il se tourna vers les deux Légionnaires. Mais Vincent était incapable de parler… ni même de bouger.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 11:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le voyage temporel était une option envisageable mais Victoria préférait le voyage dimensionnel, ce qu'elle leur expliqua. Peut-être qu’un Jace issu d’un autre plan s’était perdu dans leur Star City, un Jace qui n’avait pas vécu certains évènements. Quant à savoir le pourquoi du comment, un grand mystère aux yeux de Victoria mais leur enquête les amènerait certainement à trouver des réponses à toutes ces questions. Elle suivit donc Vincent en s’étirant de toits en toits tandis qu’il volait, jusqu’à un lieu à l’histoire particulièrement sordide. Lorsqu’il la lui raconta, Victoria garda le silence, ravagée à l’intérieur. Comment avait-elle pu ignorer un fait pareil ? Et pourquoi lui avaient-ils caché cette histoire ? Elle imaginait la honte et la malêtre de Jace mais ce qu’il avait subi là-bas pouvait également expliquer son pseudo retour à la vie. Selon Vincent, la créature monstrueuse, en plus de le torturer de toutes les manières possibles, effectuait des prélèvements. Sans en approfondir la nature, inutile d’être un scientifique pour savoir que, par extension, cette créature possédait l’ADN de Jace. Intelligence extra-terrestre ? Monstre mutant ? Esprit libre ou contrôlé par un tiers ? La piste du clonage apparaissait et n’avait rien d’incroyable dans un univers comme le leur, raison pour laquelle la majorité des héros préfèrent une incinération à un enterrement banal. Victoria l’avait elle-même stipulée dans son testament.
Triste vie, d’en avoir un si jeune.

Quant à savoir si la situation lui semblait familière… L’image de son frère s’imposa à son esprit. Les dernières années de sa vie avaient été régies par une forme de rébellion qui l’éloigna de sa famille, de là à comparer cela à la situation de Jace… Elle-même avait été perdue, au moment de la dissolution de la team NG ou lors de son dernier affrontement avec Syndrome, un vilain qui la hantait toujours malgré son enfermement dans un pénitencier de haute sécurité. Mais on ne l’avait jamais torturée, personne ne l’avait enlevée pour lui faire subir ce genre de sévices. Pas encore, tout du moins. Victoria se savait chanceuse.
Elle allait lui répondre, elle cherchait les mots, quand elle le sentit se figer. Ils se trouvaient à l’étage où tout s’était déroulé, selon Vincent. Mais, plus qu’un monstre, ils trouvèrent Jace, tout simplement Jace. Ce fut autour de Victoria d’avoir la gorge nouée, ses yeux la piquaient, la forçant à battre des paupières très vite, submergée par l’émotion. Elle devait se reprendre, pourtant, car ils ignoraient encore ce qu’ils affrontaient.

Elle le détailla. Il portait une tenue totalement blanche, qu’elle associait aux patients d’un asile ou d’un hôpital psychiatrique. Était-ce vraiment lui ? Non, quel établissement pouvait ignorer le visage de Jace Roberts, alias Thunder, et le garder loin de ses parents sans se manifester ? Mais peut-être que le Commander était au courant, peut-être… Non, ils ne l’auraient pas enterré, même symboliquement, puisqu’il n’y avait pas de corps. Elle ouvrit la bouche pour parler, puis la referma, cherchant à accrocher son regard. Il y manquait quelque chose, elle comprenait désormais ce que Holly voulait dire. Et elle parvenait à nommer cette chose : la vie. L’enveloppe collait, mais l’esprit de Jace n’habitait pas ce corps. Pourtant, il la reconnut, elle le lu clairement dans ses yeux, sans pour autant qu’il soit joyeux ou même triste. Une coquille vide, avec des souvenirs incompréhensibles, peut-être une impression de ne pas être lui-même ? D’où ses visites sur les lieux marquants, importants pour lui. Il tentait de se retrouver.
Non, ce n’était pas Jace.
Il ne venait probablement pas non plus d’une autre dimension ou d’une autre trame temporelle.
Vu l’histoire racontée par Vincent, elle penchait définitivement pour la thèse du clone.

Elle posa sa main sur l’avant-bras du super, pour le ramener à la réalité. Elle-même se faisait violence, s’obligeant à passer en mode héroïne. Elle pleurerait plus tard.

Regarde ses yeux, lui souffla-t-elle. Il a son corps, mais pas son esprit.

Parce qu’on ne peut pas cloner une âme. La science ne possède pas toutes les réponses, et certaines choses resteront toujours en dehors de son domaine de compétence.

Ce n’est pas Jace, continua-t-elle, toujours bas, le temps que Vincent imprime et se remette du choc. Je crois que quelqu’un l’a cloné, sûrement celui qui lui a fait du mal, ici. Il va falloir l’arrêter pour le savoir. Tu te sens prêt à ça ?

Elle agirait, elle espérait simplement qu’il ne se mettrait pas sur son chemin et que les pouvoirs du clone étaient moins puissants que celui de l’original, sinon elle risquait de le sentir passer.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 11 Avr 2016 - 17:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Il était là. Devant lui. Vivant. Respirant. Blond. En blanc. Jace…

    Vincent n’arrivait pas à y croire. En même temps il n’arrivait pas à grand-chose là tout de suite. Respirait était difficile. Son cœur faisait n’importe quoi. Quant à son cerveau, on n’en parlera même pas. La bouche légèrement entrouverte, le jeune homme donnait l’impression de subir un gros bug. En plus de cela, son feu intérieur explosait littéralement. En apparence, on ne pouvait rien déceler, mais le moindre contact physique indiquerait que sa température corporelle avait largement dépassé le seuil de la « normalité ». Le jeune homme ne récupéra ses fonction vitales que grâce à l’intervention de Victoria qui elle était parvenue à réagir. Les mots de la Légionnaire l’aidèrent à penser et il hocha la tête tout en comprenant ce qu’elle venait de dire.

    « Jace » lui n’avait pas bougé, il les observait tour à tour avec une sorte de voile dans le regard, c’était comme s’il ne les reconnaissait pas mais qu’ils lui disaient vaguement quelque chose. Son visage n’exprimait rien et restait complètement neutre. Vide était sans doute le mot qui convenait mieux car ni Vincent ni Victoria n’avaient l’habitude de voir une telle expression chez Jace. Le mutant avait toujours fait de son mieux pour dissimuler ses moments de perdition mentale, et Dieu savait qu’avec ses pouvoirs croissants, il y en avaient des moments comme ça. Là, rien. Pas un sourire. Même pas un air de surprise. Tout passait dans ce regard qui ne semblait être que l’ombre de celui de Jace. Et même l’éclat y était différent. Vince comprenait ce que Holly avait voulu dire. Le bleu électrique qui avait habité ses iris depuis leur mésaventure à Providence n’était pas présent. Pourtant, Vincent s’y était drôlement fait à ce regard…

    Le pyromancien fronça les sourcils. Les propos de Victoria l’inquiétaient. Quelqu’un avait cloné Jace. Non content de l’avoir fait souffrir le martyr avec ces prélèvements, quelqu’un s’amusait encore à torturer son être, son code génétique ! C’était… inacceptable. La colère traversa le visage du jeune Nash mais elle repartit presque aussitôt alors que ce Jace ici présent posa son regard sur lui. Imperceptiblement, et surtout pas très sûr de lui, Vincent hocha la tête pour répondre à Victoria. Puis il enchaina, pour le blond cette fois.

    – Hey… fit-il avec douceur mais aussi avec une voix presque cassée par l’émotion est-ce que tu nous reconnais ?

    « Jace » le regarda un moment sans rien dire, laissant un silence pesant s’installer. Puis, très lentement, il répondit :

    – Tu es Vincent.

    Sa voix était bien celle de Jace, mais il n’y avait presque aucune émotion dedans. Tout au plus, on pouvait y déceler de la confusion. Le sosie de Jace tourna ensuite le visage vers la jeune femme.

    – Et toi Victoria Neutron-Grey.

    Le cœur de Vincent continua son tour de montagnes russes. Il se souvenait… Il possédait des souvenirs appartenant à Jace… L’espace d’un instant, une idée folle lui traversa l’esprit. Celle de prendre ce garçon dans les bras et de le garder à ses côtés pour toujours en faisant semblant d’oublier ces derniers mois.

    Cependant, le jeune homme reprit, toujours pour Victoria :

    – Tu est une des profs de Star High… de la Team… et toi… son regard repassa à Vincent Tu es mon petit ami… On vit ensemble et… Je ne comprends pas…

    Pour la première fois, sa voix se mit à trembler. Vincent amorça un mouvement pour s’approcher et le rassurer mais quelque chose l’incita à se retenir.

    – Je vous connais… mais c’est comme si tout ça n’était qu’un rêve… C’est comme si c’était la première fois que je vous voie. Mais c’est pas possible parce que…

    La confusion se propageait et le regard du jeune homme alternait maintenant entre les deux Légionnaires et les murs, le sol, les fenêtres. Manifestement, son esprit était plongé dans la confusion et il était en train de s’y noyer.

    – C’est ici qu’on m’a torturé… qu’on m’a violé… Il faut que je m’en aille !

    Et aussitôt, des étincelles parcoururent sa peau. Vincent réagit par automatisme. Il s’avança et cria :

    – Attends !

    Mauvaise idée.

    – Non ! Ne t’approche pas de moi !

    Et aussitôt, un éclair partit de sa main pour frapper Vincent et l’envoyer contre un mur. Le pyromancien avait eut le temps d’enclencher sa transformation élémentaire mais il ne parvint pas à encaisser toute l’attaque, si bien qu’il fut momentanément sonné et que les cendres qui tâchaient le mur et/ou qui flottaient devant ne seraient pas très utiles pendant les prochaines secondes.

    Alors que d’autres ne perdaient pas de temps.

    – Tu l’as laissée faire ! Tu l’as laissée me faire ça ! Et toi aussi… ajouta-t-il à l’intention de Victoria, toutes étincelles dehors.

    Pendant ce temps là, un fourgon noir se garait en catastrophe devant l’immeuble en construction.

    Les ouvriers ne pourront pas reprendre leurs travaux tout de suite…


Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 8:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jace confirma qu’il les reconnaissait bien, mais il semblait tellement perdu que la théorie de l’amnésie ou encore des souvenirs implantés dans une autre enveloppe se confirmait. Comment ? Vincent avait parlé, tout à l’heure, de tout un tas de prélèvements, pourquoi se contenter du physique ? Se mordillant la lèvre inférieure, en proie à un malaise grandissant, Victoria écouta Jace lui confirmer tout ce qu’il avait subi ici et compris l’horreur de la situation. Néanmoins, elle ne pouvait le laisser partir, Vincent non plus. Lorsqu’il tenta de l’arrêter, il fut violemment projeté en arrière, s’écrasant contre le mur du fond. Victoria s’assura d’un coup d’œil qu’il n’était que sonné et pas gravement blessé, puis se concentra sur son ancien protégé, bien décidée à ne pas le laisser filer aussi facilement. Hélas, les étincelles dans ses paumes risquaient de gravement électrocuter la super-héroïne qui, aux dernières nouvelles, n’était pas isolante.

Jace, calme-toi. Tu ne dois pas t’en aller, on peut t’aider. Vincent et moi, tes parents, on va te soutenir pour que tu traverses tout cela.
C’est à cause de vous !
Tu sais bien que non. Rappelle-toi, Vincent est venu te sauver.

Du moins elle le supposait. Interdit, l’air perdu, Jace semblait réfléchir, rassembler des morceaux de souvenir. Victoria n’aperçut pas le fourgon, se trouvant loin d’une fenêtre. Trois hommes armés en sortirent, avec la dégaine d’agents spéciaux d’un bon film bien cliché sur le FBI. Costard et compagnie, qu’ils agrémentèrent d’une sorte de casque leur donnant une allure étrange. Ils apprendraient plus tard que leur tenue pouvait encaisser de grandes charges électriques et donc se révéler utile dans un combat contre Jace Roberts ou plutôt, pour l’arrêter. Ils montaient l’escalier tandis que Victoria évitait une gerbe d’étincelles.

Non, tu mens, TU MENS ! On m’a laissé tout seul.

La vérité ou des souvenirs modifiés pour lui faire croire que tous les gens pour qui il avait éprouvé de l’affection l’avait abandonné ?

On n’aurait jamais fait ça, tu nous connais Jace. Réfléchis.

Elle lui sourit, pour paraître plus convaincante, mais l’inquiétude barrait son front. Dans un affrontement sur la durée, Victoria ne pourrait vaincre, il lui faudrait ruser. L’assommer et l’emmener, en priorité. Heureusement, dans un chantier en construction, les objets contendants ne manquent pas. Le tout était de le frapper assez fort pour qu’il tombe dans les vapes, mais pas assez pour qu’il ne se réveille jamais, avec une bonne fracture du crâne. Elle échangea un regard entendu avec Vincent, qui reprenait ses esprits. Ils avaient déjà travaillé ensemble plusieurs fois et comme souvent, Victoria jouerait à la diversion. C’était aussi son rôle au sein du quatuor NG, puisqu’elle semblait être la moins dangereuse de la fratrie. Une grossière erreur, mais disons qu’elle encaissait mieux que ses frères et sa sœur, qui eux brillaient en attaque, surtout mentale. Ah, Chase lui manquait, à cette seconde.

Un bruit sourd écarta ces sombres pensées. La porte derrière eux s’ouvrit à la volée et les trois types débarquèrent, avec d’étranges armes qu’ils pointèrent immédiatement sur elle, la cible la plus proche. Au bruit de l’arme, elle comprit qu’elle n’était pas chargée avec des balles ordinaires et pour cause, elles tirèrent un flux énergétique qu’elle préféra éviter au lieu d’encaisser, sans doute un agent paralysant.

Je n’y retournerais pas ! s’exclama Jace. JAMAIS.

Un éclair s’abattit sur l’un des hommes, qu’il encaissa en chancelant, mais sa combinaison le protégea. Dans une association assez logique, Victoria en déduit que ces personnes devaient être responsables de ce Jace 2.0 et qu’il valait mieux les arrêter en vie. Techniquement, c’était du trois contre trois, mais étrangement, elle n’avait pas trop confiance en ce Jace-là.

Jet de dés #1 :
Réussite : Victoria met hors d’état de nuire l’un des hommes.
Échec : On lui tire dessus.

Jet de dés #2
: (si échec au 1)
Réussite : Victoria n’est pas totalement hors du coup.
Échec : Elle mettra plusieurs minutes à revenir à elle.

Jet de dés #3 :
Réussite : Jace se bat avec eux.
Échec : Un des hommes dit quelque chose qui fait que Jace se range du côté des méchants.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 8:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Victoria Neutron-Grey' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 10:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Il ne s’était fait foudroyé qu’une seule fois depuis sa rencontre avec Jace et cette expérience avait surtout été le fruit d’une imprudence de sa part et d’un accident de celle du mutant électrique. Autrement, Vincent avait été habitué à des utilisations beaucoup plus douces des pouvoirs de Thunder. Ainsi le fourmillement désagréable qui parcourait chaque millimètre de sa peau, de ses os et de son cerveau faisait presque office de première expérience. Ajoutez à cela le fait qu’il conservait sa forme cendreuse et vous obtiendrez un résultat sensationnel des plus décontenançant. Ash n’était même plus capable d’entendre ou de percevoir ce qui se passait autours de lui. Ou plutôt, s’il le percevait, son cerveau était incapable d’enregistrer et d’interpréter les évènements. Cependant, sa physiologie particulière le rendait un peu plus résistant que la moyenne et il commença à reprendre ses esprits à peu près au moment où la famille de Mulder et Scully se pointa. Là, il commença aussi à reprendre une forme humanoïde faite de cendres, le tout en ayant l’impression de subir une super gueule de bois, sans passer par la case euphorie festive.

    Finalement, c’est en entendant Jace crier qu’il se ressaisit vraiment.

    – Attendez, laissez-le ! lança-t-il d’une voix forte quoique encore un peu faible, presque enrouée.

    Mais apparemment, les canons de ces armes futuristes n’étaient pas destinés à tirer sur Jace, mais sur eux. En voyant Victoria se prendre une décharge, Vincent décida de conserver sa forme élémentaire et s’était tant mieux car la salve suivante lui était adressée. Glissant dans les airs à toute vitesse, le jeune homme n’eut aucun mal à éviter les tirs qui lui étaient adressés et à se glisser dans la pièce d’à côté, uniquement accessible via une ouverture trop étroite pour un humain adulte. Un des types casqués en costard se pencha pour essayer de le voir et de luis tirer dessus mais Vincent en avait profité pour se glisser dehors où il aurait plus de marge de manœuvre. Manifestement, ce n’était pas lui l’objectif principal de ces types, mais Jace. Une fois assurés qu’ils ne seraient pas interrompus, ils se tournèrent vers Jace qui crépitait encore d’électricité d’un air menaçant. Cela n’empêcha pas un des hommes de poser son arme, de s’approcher à pas lents, les mains levées en signe de paix et de parler d’une voix légèrement déshumanisée par son casque :

    – Tu es confus. Nous pouvons t’aider, Jace. Tu le sens n’est-ce pas ? Ton corps et ton pouvoir, ils faiblissent. Tu es mourant Jace. Nous pouvons t’aider. Il faut que tu reviennes au laboratoire.
    – Je ne sais pas… la colère avait quitté sa voix mais la confusion était encore plus bien présente Vous leur avez fait quoi ? demanda-t-il d’une voix non dépourvue d’inquiétude malgré tout.
    – Ils sont juste assommés, ne t’inquiète pas pour eux. Viens, Jace. Il n’y a pas de temps à perdre.

    Et il consentit à les suivre. Mais c’était sans compter sur un certain nuage de cendres pas encore assommé qui fila dans les airs pour s’interposer entre ces types et Jace. Ash reprit immédiatement forme humaine et posa une main sur l’épaule de ce Jace perdu.

    – Jace, n’y va pas. Reste. On va s’occuper de toi. On peut t’aider nous aussi. il y avait une pointe de désespoir dans sa voix.

    Mais ce n’était rien comparé à ce vide qui s’engouffra en lui lorsqu’il vit l’expression sur le visage de Jace. De la peur, de la douleur, de la colère, du chagrin et des doutes. Beaucoup de doute. L’espace d’une seconde, Vincent parvint à deviner ce que ce Jace ressentait et cela le figea complètement, offrant ainsi une merveilleuse occasion aux types casqués de lui tirer dessus. Cette fois il ne put l’esquiver et se retrouva assommé aux côtés de Victoria.

    Après avoir jeté un regard hésitant aux deux Légionnaires, Jace bis s’en alla suivre les types en costard isolant.


    … … …


    Encore une fois, sa physiologie facilita sa « convalescence », cela dit Vince n’en n’était pas spécialement reconnaissant parce que son corps lui faisait très mal là tout de suite. C’était comme si tous ses muscles avaient des crampes. Enchaîner deux attaques énergétiques n’était assurément pas une très bonne idée. Mais le jeune homme se fichait complètement de cette douleur physique, elle n’était rien comparée à la peine qu’il ressentait sur le plan émotionnel. A genoux à côté de Victoria, il entreprit de la réveiller avec douceur mais non sans insistance. Cela faisait quelques minutes qu’ils avaient été touchés et les autres en avaient naturellement profité pour se faire la malle dans leur fourgon.

    – Victoria, ça va ? Il faut les retrouver ! T’as entendu ce qu’ils ont dit ? Jace est mourant.

    Manifestement, le jeune homme commençait à faire un « petit » amalgame. Il faudrait peut-être commencer par le calmer avant de courir après Jace bis et ses nouveaux copains.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’arme des ravisseurs paralysait son corps, mais pas son esprit. Aussi, l’héroïne assista, impuissante, à la suite des évènements. Et elle entendit toute la conversation. Ainsi, ce Jace était mourant, pour une obscure raison. Peut-être une instabilité dans le clonage, ou une maladie quelconque contractée par la suite, seule l’enquête le déterminerait. Habitée par le désespoir et sous le coup de l’adrénaline, elle tentait, pour l’instant vainement, d’envoyer des signaux à son corps. Une bonne décharge électrique l’aurait sûrement aidée à se remettre plus rapidement, hélas Jace suivait ces hommes sans trop d’hésitation et Vincent, sous sa forme élémentaire, également. Elle craignait le pire, se rendant bien compte du trouble habitant le héros, mais malgré toute sa bonne volonté, elle ne parvenait pas à bouger.

Quand le légionnaire revint dans son champ de vision, une partie de son appréhension s’envola. Pendant son absence, elle avait craint que les sbires ne s’en prenne à lui aussi, en profitant pour enlever un rare spécimen d’élémentaire. Une chance, ils n’étaient intéressés que par Thunder et Victoria pouvait recommencer à bouger, même si elle avait l’impression que des fourmis lui parcouraient tout le corps.

A-a, répondit-elle, articulant difficilement.

Elle hocha alors la tête, de manière désordonnée mais elle ne se bavait pas encore dessus : victoire ! Par contre, lui perdait pied, il suffisait de l’entendre parler du clone comme du véritable Jace. Elle aurait préféré ne pas être celle qui tuerait ses espoirs dans l’œuf mais mieux valait maintenant que trop tard, quand ils prendraient plus d’ampleur.

Vincent, ce n’est pas Jace qui est mourant. Jace, notre Jace, ton Jace, est mort.

L’effet ne fut pas gâché par une difficulté à articuler et la phrase tombait comme une sentence terrible, elle s’en rendait compte. Pourtant, la thèse de sa survie s’effilochait. Déjà peu probable à la base vu la formidable explosion qu’ils avaient tous pu observer aux premières loges, celle du clone devenait de plus en plus probable, sans pour autant être la seule valable, bien évidemment, mais mieux valait éliminer les faux espoirs, quitte à ce qu’ils se révèlent vrais par la suite, que l’inverse.

Tu l’as vu comme moi, ce n’était pas lui. Je crois que quelqu’un l’a cloné et que la structure n’est pas stable. Ce n’est pas si simple à réaliser, comme expérience, surtout sur un mutant aussi puissant.

Du moins selon ce qu’elle imaginait, mais Victoria ne possédait aucune formation en sciences aussi poussées, elle devrait donc poser la question à Tesla, si du moins elle en avait l’occasion. Au fond d’elle, la NG espérait que tout cela se règle le plus rapidement possible mais elle commençait à en douter. A cause de leur paralysie, les ravisseurs les devançaient de plusieurs minutes et la Légionnaire n’avait pas relevé le numéro de plaque. Peut-être que Vincent, oui ?

Le plus important, c’est de les rattraper. Tu as le numéro de la plaque. Une description pour le véhicule ? Il avait quelque chose de particulier ? On pourrait essayer de quadriller le périmètre, on ne sait jamais.

Même si, honnêtement, elle avait des doutes. Toutefois, motivée par l’idée de ne pas rentrer bredouille auprès du Commander pour lui annoncer ce genre de mauvaises nouvelles, elle se releva un peu trop vite, provoquant une chute de tension. Elle tituba, puis secoua violemment la tête, agitant ses cheveux blonds, pour reprendre ses esprits.

Allons-y, on verra si la chance est de notre côté.

Ils se séparèrent, mais restaient en contact par leurs téléphones respectifs.

Lancer de dés #1
Réussite : Victoria repère la voiture.
Échec : Victoria ne la repère pas.

Lancer de dés #2

Réussite : Vincent repère la voiture.
Échec : Vincent ne la repère pas.

Victoria fit chou blanc de son côté mais Vincent l'appela rapidement pour l'informer qu'il avait repéré le véhicule. Ils choisirent de rester discret et d'entamer une filature. Peut-être les mèneraient-ils jusqu'à une sorte de base secrète ou au moins un avant-poste, pour apercevoir quelques unes des personnes impliquées et mettre un terme à toute cette folie. Victoria espérait simplement que Vincent ne se laisserait pas trop perturber... Elle, déjà, avait beaucoup de mal. Alors lui? Elle n'osait imaginer et ne pouvait que compatir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Avr 2016 - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Victoria Neutron-Grey' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 13 Avr 2016 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Laisser ces types se barrer n’était pas au programme mais Vincent savait qu’il y avait des circonstances où il valait mieux ne pas agir seul. En fait, dans l’idéal, le mieux était de ne jamais se la jouer solo. Une règle qui s’appliquait aussi bien dans les sports d’équipe que dans les activités héroïques. Ainsi, voler après ces mecs sans Victoria n’était pas concevable. Pourtant, lorsque la Légionnaire revint à elle – ou plutôt lorsqu’elle retrouva ses moyens – Vincent aurait voulu se trouver n’importe où sauf devant elle car elle lui rappela quelque chose qu’il savait mais que pendant une fraction de seconde, voire plus, il avait oubliée. Or l’oubli avait été tellement… agréable, libérateur, même.

    – Je sais… c’est juste… commença-t-il avec une voix un peu coupable Comment voulais-tu que je l’appelle ? Faux-Jace ? Je pouvais pas me résoudre à… il lui ressemble tellement…

    Vincent ne put finir sa phrase. En même temps, quelle fin pouvait-il lui accorder ? Le mieux était de passer et de se concentrer sur les éléments à leur disposition. Bien sûr, d’une certaine façon, Vince faisait l’autruche – une de ses techniques fétiches – et le problème de ses émotions-souvenirs n’était absolument pas réglé. Mais comment le seraient-ils ? Il était un Super, oui, mais pas non plus un surhomme.

    – Ouais, la théorie du clone est peut-être la plus probable. Y a eu des types qui étaient venus prélevés son sang une fois lorsqu’il s’est retrouvé… blessé dans un ascenseur qui a explosé. il se garda bien de préciser que celui qui avait blessé – et torturé Jace par la même occasion – était le petit frère de son interlocutrice Puis il y a aussi le monstre qui se terrait ici… C’était une créature envoyée par une sorte d’entreprise de livraison tordue. Elle a été démantelée mais on n’a pas réussi à découvrir qui étaient ses clients. C’est peut-être les mêmes dans les deux affaires, d’ailleurs…

    Non content de remuer un couteau qui était à peine retiré, toute cette histoire faisait remonter chez Vincent des souvenirs particulièrement pénibles, qu’ils soient liés à Chase NG, aux souffrances de Jace ou tout simplement à sa propre impuissance. Cela dit, ça n’allait pas l’empêcher de s’investir à fond, au contraire. Poursuivre un combat malgré la douleur émotionnel qu’il provoquait était presque devenu sa spécialité. Il aurait quand même préféré se retrouver avec quelqu’un d’autre que Victoria. Sa présence rajoutait d’autres problèmes « inutiles ». Après tout, Vincent détestait mentir, mais il avait bien compris, entre Star City et Fuzon, que c’était un passage parfois obligatoire. Et puis il ne pouvait pas lui demander de se retirer de cette affaire, elle était trop impliquée… Et comment arriverait-il à formuler cette demande sans aborder des sujets dont il n’était pas prêt – dont il ne serait probablement jamais prêt – à parler ? Le mieux était de se concentrer sur leurs problèmes.

    – Non, je n’ai pas vu leur plaque avoua-t-il avec un brin de culpabilité J’ai juste eu le temps de remarquer qu’il y avait un fourgon noir garé n’importe comment devant l’entrée de l’immeuble mais j’ai pas cherché à en savoir plus sur le moment…

    Le feu de l’action avait ordonné à son attention de se concentrer sur Jace-bis. Cela ne l’empêcha pas de donner à Victoria tous les détails dont il se rappelait concernant ce fameux fourgon. Puis ils se mirent à sa recherche.

    Sous la forme d’un nuage cendreux qui filait dans les airs, Ash parvint à retrouver le véhicule. En partie grâce à ses perceptions thermiques qu’il avait utilisées de manière à repérer la moindre chaleur s’approchant de celle de Jace. Le mutant disposait lui aussi d’une physiologie unique et l’électricité que son corps générait émettait également de la chaleur. C’était comme un tourbillon de lumières jaunes… Magnifique. Bien sûr, d’en haut et à cause du fourgon, Ash ne pouvait pas détecter cela très clairement mais les résidus qu’il pouvait percevoir étaient largement suffisants. Après tout, il connaissait Jace par cœur aussi bien d’un point de vue thermique que visuel, tactile et autres… Mais ces informations n’étaient pas utiles pour le moment, si ce n’était à le faire souffrir davantage. Le muté profita donc d’un feu rouge pour se poser sur une corniche et reprendre forme humaine afin de contacter Victoria. Celle-ci décida d’entamer une filature. Ce qui était certainement plus prudent sachant comment c’était passé la première confrontation.


    … … …


    Le fourgon quitta le centre ville pour approcher une zone industrielle située dans les environs de Star City. Le lieu était plus dégagé et rendait les déplacements des deux Légionnaires plus délicats mais d’un autre côté, cela voulait dire qu’ils ne risquaient pas de perdre leur cible de vue. Ainsi, lorsqu’elle passa par le portail de service de ce qui se présentait comme étant un laboratoire pharmaceutique dont le nom ne disait absolument rien à Vincent. Il s’agissait naturellement d’une société écran utilisée par Proteus Biotech, mais ça, nos deux héros ne pouvaient pas le savoir tout de suite. De toute façon, ils eurent d’autres problèmes.

    – Je les ai perdus… informa Ash.

    Ses perceptions ne lui permettaient malheureusement pas de repérer quoique ce soit derrière les murs épais du bâtiment. Déjà qu’un véhicule posait des problèmes, le béton rendait la chose impossible.

    – On continue de faire profil bas, je suppose ? demanda-t-il pour la forme.

    On notera qu’il s’abstenait bien de laisser passer la moindre émotion. La seule chose qu’on pouvait constater chez lui était qu’il était un peu sur les nerfs, mais aussi qu’il était très concentré.

    – J’peux passer facilement par les conduits d’aération, les ventilateurs ne me font pas grand-chose quand je suis en cendres. Et toi ?

    Il fallait quand même se mettre un peu au point avant d’entrer dans le bâtiment. Parce qu’après il leur sera sans doute difficile de pouvoir communiquer sans se faire remarquer… Toutefois, ils n’avaient encore aucune idée de ce qui pouvait bien se trouver dans ce laboratoire. Si ça se trouve, il était presque désert… Mais ce serait trop idéal pour être vrai, n’est-ce pas ? En tout cas, Vincent n’avait pas très envie d’attendre des plombes dehors. Jace ou pas Jace, il n’avait pas envie que cette tête blonde reste dans cet endroit plus longtemps que nécessaire. Il avait un très mauvais pressentiment par rapport à ces types casqués… Mais peut-être n’étaient-ils pas les seuls dont il devait s’inquiéter…


    La sécurité est composée de
    Réussite : Monstres mutants faits maison
    Echec : Robots vigiles armés jusqu'aux dents

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 13 Avr 2016 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Vincent Nash' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 14 Avr 2016 - 13:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ils suivirent la piste du fourgon jusqu’à une zone industrielle des environs de Star City, où l’on trouvait de nombreux entrepôts liés à de grandes entreprises du centre mais également le siège social de certaines compagnies, plus petites, comme celle où pénétrait leur cible. Victoria nota le nom de l’enseigne dans son téléphone portable et demanda à ce que des recherches soient effectuées sur le sujet par un analyste de la Légion des Étoiles. L’héroïne se concentrait sur les détails de leur enquête pour éviter de se laisser submerger par ses émotions. Sa relation avec Jace n’avait rien de comparable à celle que Thunder entretenait avec Ash, elle n’osait imaginer la peine et l’état psychologique de Vincent, sur qui elle gardait un œil permanent. Son attitude froide, détachée, ce masque qu’il avait revêtu, elle n’y croyait pas une seconde et ne s’y fiait pas non plus. Ils avaient le même âge, mais Victoria le considérait comme « un jeune » vu la grande différence dans leurs expériences héroïques. Il était moins habitué à prendre sur lui et dans ce genre de cas, on ne pouvait le lui reprocher. C’est comme si on lui avait demandé d’enquêter sur la mort d’un membre de sa famille, le conflit d’intérêt était trop énorme et ils auraient dû tous les deux passer la main. Mais à qui ? Au Commander ? Non, décidément, elle refusait d’infliger cela à un père, pas sans davantage de réponses, de preuves, d’explications.

Je peux me glisser sous la porte avec ma forme en 2D, ils ne me verront pas, mais je serais plus lente que toi.

Heureusement que Tesla lui avait fabriqué un téléphone capable de se montrer aussi élastique et plat qu’elle. Comment, Victoria n’en avait pas la moindre foutue idée mais cela l’arrangeait bien.

Ils se séparèrent, Vincent empruntait les conduits d’aération et Victoria, passant en forme 2D pour être invisible aux caméras et aux agents. Tout l’art de ce pouvoir consistait à ne pas se tromper d’angle, pour que l’illusion fonctionne. Elle se glissa sous le portail de service et découvrit qu’il menait à un garage sous-terrain. Plaquée contre le mur, elle étira ses bras pour s’accrocher au plafond et avança le plus discrètement possible de cette manière, sans trop savoir par où aller. Elle entendit une porte se fermer sur la droite et choisit de prendre cette direction, espérant tomber sur le bon endroit. Se glissant dessous, elle découvrit une volée de marches ou un ascenseur. Elle hésita puis passa entre les deux portes, constatant que l’ascenseur en question descendait sous terre. Accrochée à un cable, elle envoya un rapide texto à Vincent et pensa à mettre le sien en silencieux, pour éviter d’être bêtement repérée.

Jet de dés #1 :
Réussite ; Victoria descend sans encombre et découvre un laboratoire secret sophistiqué.
Échec : Victoria est repérée dans l’ascenseur et un comité d’accueil l’attend à la porte.

Jet de dés #2 : si échec au 1
Réussite : Victoria vient à bout des mutants.
Échec : Victoria est blessée et doit battre en retraite.

Jet de dés #3 : si échec au 2
Réussite : Les mutants maisons l’encerclent.
Échec : Elle les sème.

Elle arriva dans un long couloir garni de multiples vitres, derrière lesquelles se déroulaient des expériences plutôt horribles. Plaquant sa main libre sur ses lèvres pour retenir l'exclamation de dégoût, elle observa pendant bien cinq minutes deux hommes en blouses blanches coudre ensemble des morceaux de corps, dans une sorte de parodie type Frankenstein et Victoria était prête à parier qu'il s'agissait de mutants. Dans la pièce d'à côté, des corps flottaient dans des tubes et parmi eux, elle repéra au moins trois exemplaires de Jace assez ratés, défigurés, déformés, probablement des vieux exemplaires. A l'aide de son téléphone, elle prit plusieurs photographies, comme autant de preuves, et, du regard, toujours sous sa forme invisible, chercha un tas de cendres volatiles en espérant que Vincent n'allait pas voir ça. C'était déjà assez horrible pour elle, alors lui? Elle craignait qu'il ne le supporte pas.

Mais de toute évidence, le Jace le plus réussi ne se trouvait pas ici, aussi continua-t-elle plus loin, jusqu'à passer sous une autre porte et arriver dans un autre couloir tout aussi blanc et totalement désert.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Avr 2016 - 13:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Victoria Neutron-Grey' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Arrête de faire ton clone ! 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 14 Avr 2016 - 18:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Chacun avait des compétences plus que suffisantes pour s’introduire quelques part, même si les méthodes et les conditions différentes. Si les deux Supers l’avaient voulu, ils auraient certainement pu faire une excellente carrière dans le domaine du cambriolage, peut-être même assez pour faire de la concurrence à la Pie. Cependant, ces projets n’apparaissaient pas du tout dans l’avenir de nos deux héros. Non, le leur était un peu moins joyeux, moins dilettante et assurément plus torturé. Il n’y avait qu’à voir le contexte de cette infiltration…

    Heureusement, sous sa forme élémentaire, Vincent se sentait toujours… « mieux », comme si sa transformation lui permettait de prendre de la distance avec… eh bien avec tout. Parfois, cette bulle qui l’entourait lui faisait peur, elle lui donnait l’impression d’avoir perdu en humanité. Mais aujourd’hui, il était particulièrement content d’avoir quelque chose de plus marquant que ses simples émotions. Cependant, même sa forme élémentaire ne le préservait pas entièrement de la pagaille émotionnelle qui s’animait en lui. Autant dire que garder sa concentration dans le réseau d’aération ne fut pas aisé. Surtout qu’il ne connaissait pas les lieux et qu’il se déplaçait plus ou moins à l’aveuglette. Parfois, il devait envoyer une partie de son corps cendreux dans les couloirs et dans les salles pour voir où il se trouvait et pour essayer de trouver son chemin. Des salles de stockages, des couloirs vides, des cagibis, des salles de réunions désertes, une salle qui faisait office de bureau collectif… Tiens, celle-ci était relativement pleine d’employés à la mine sinistre. L’instinct et la raison du jeune homme l’empêcha d’approcher ces individus pour leur demander son chemin. Mais ce qui le marqua surtout, c’était lorsqu’il croisa une créature pour le moins difforme dans un des couloirs. La chose était constituée de chair blanche presque grisâtre, une teinte qui n’était pas sans faire penser à un cadavre. D’humain en l’occurrence parce que Vincent avait perçu des jambes presque normales. Mais le reste du corps était complètement difforme. Un des bras était monstrueusement musclé et sa main ne comptait que trois doigts. Quand à sa tête elle semblait dépourvue de cou et ne comptait aucun cheveu. Enfin, seules quelques fentes pouvaient laisser deviner une (des ?) bouches, un (des ?) yeux et des narines. Cependant, le détail qui faillit lui faire péter un câble, c’était le pantalon de cette chose. Un pantalon pour le moins ordinaire, dirait-on… sauf que c’était exactement le même que celui de Jace-bis. L’instinct de Vincent lui dictait que ce détail n’était pas bon signe. Malgré tout, il décida de passer son chemin et retourna dans son conduit afin de poursuivre l’exploration des lieux.

    Si sa tenue confectionnée par une des expertes de la Légion lui permettait de se transformer sans finir nu ni sans détruire ou perdre certains objets, comme son portable, Vincent n’était cependant pas capable d’utiliser ces derniers tant qu’il avait cette apparence. Ainsi, il n’eut pas le message de Victoria avant d’arriver dans une salle d’expérimentation occupée par cinq « agents » casqués et par un Jace qui s’était allongé sur une table d’examen. Là, Vincent reprit forme humaine, son corps pouvant tenir dans le conduit, et glissa une main pour récupérer son portable et prévenir Victoria. Un processus des plus longs parce qu’évidemment, la plus grosse partie de sa concentration était consacrée à l’observation et à l’écoute de ce qui se passait à l’intérieur.

    – l’ADN est instable et semble résister à son existence-même. Des réflexes mécaniques tentent de contrebalancer ce phénomène mais avec tes pouvoirs complexes, en l’état actuel des choses, ton espérance de vie est…
    – Je suis mort, pas vrai ? Enfin… le vrai Jace… il est mort, n’est-ce pas ?

    Silence

    – Je me suis mentalement connecté à Internet, dehors.
    – Oui, ton enveloppe originelle n’est plus de ce monde. Mais tu ne devrais pas penser à ça pour le moment…
    – Alors toutes ces horreurs ne me sont pas arrivées en fait… pas vraiment en tout cas…
    – Le pouvoir de Thunder est basé sur l’électricité. Tu n’es pas sans savoir que l’électricité joue un très grand rôle dans le cerveau humain. Il n’est pas exclu qu’une partie de la mémoire de Jace ait été placée dans ses pouvoirs. Dans tes pouvoirs, donc. L’inconscient jouait également un rôle majeur. Son esprit était pour le moins unique… Comme le tiens bien sûr. Cela explique ce phénomène de souvenirs. Mais tu as raison, ce ne sont pas les tiens.
    – Non, moi je n’ai que… 7 heures, c’est ça ?
    – Tu les auras très exactement dans… Mais comment le sais-tu ? Tu avais déjà conscience de ton existence au moment de ta création ? Mais tu n’étais que…
    – Non, c’est juste que là je me suis connecté sur votre réseau et… attendez, vous en faisait quoi des autres J…
    – Maintenant !

    Sans crier gare, des câbles sortirent de la table pour s’emparer de Jace-bis. Mais à y regarder de plus près, ces câbles n’étaient pas normaux, ils semblaient composés de caoutchouc. En tout cas, ils étaient efficace car ils saucissonnèrent le jeune homme ce qui semblait l’empêcher de se changer en électricité. Cependant, cette table réservait d’autres surprises, comme un nouveau câble orné d’une sorte de prise qui ressemblait à une seringue. L’instrument peu engageant se mouvait comme un serpent et se planta rapidement dans la nuque du jeune homme, toujours conscient.

    – Qu’est-ce que vous faites ? Arrê… AIIIIE !!!

    Mais personne ne l’écoutait plus. Son interlocuteur qui devait être le supérieur des autres ne lui accorda plus la moindre attention et se contenta de parler à ses collègues.

    – Comme vous le voyez, le numéro 314 est notre premier spécimen pleinement opérationnel. Nous n’avions pas prévu que ses pouvoirs se manifestent aussi rapidement après sa sortie du caisson de croissance artificielle. Heureusement que nous avions déjà le matériel adéquat, nous devront donc l’utiliser au plus tôt à l’avenir. Maintenant, nous pouvons mesurer l’étendu de ses pouvoirs.

    Un signe de tête autorisa un des autres agents à appuyer sur un bouton situé sur une console de commandes à côté de la table. Le résultat ne fut pas visible mais une de ces conséquences directes était particulièrement audible : Jace-bis commença à hurler de douleur.

    A ce stade, Vincent avait déjà averti Victoria de ce qu’il avait trouvé et il lui avait envoyé une partie de son itinéraire pour venir jusqu’ici mais la fin de son message s’interrompit brutalement car Ash avait simplement appuyé sur le bouton envoyé. Ce fut la seule chose à peu près intelligente qu’il parvint à faire à partir du moment où il avait vu cette prise entrer dans la tête du pauvre cobaye. Victoria devra malheureusement improviser sur la fin de son trajet. Mais il y avait des chances pour que le bruit l’attire à bonne destination.

    Lorsque les cris commencèrent, Ash reprit sa forme élémentaire et entra violemment dans la salle de torture, éjectant littéralement la grille d’aération au passage.

 
Revenir en haut Aller en bas

 
Arrête de faire ton clone !
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Arrête de faire ton clone ! Categorie_6Arrête de faire ton clone ! Categorie_8


Arrête de faire ton clone ! Categorie_1Arrête de faire ton clone ! Categorie_2_bisArrête de faire ton clone ! Categorie_3
 Sujets similaires
-
» La democratie ne saurait faire la guerre a la democratie.
» Haïti: Haiti perd 3 places dans les facilités de faire des affaires
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» Créer/rejoindre/faire évoluer une guilde
» Petit test sympa à faire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arrête de faire ton clone ! Categorie_6Arrête de faire ton clone ! Categorie_8
Sauter vers: