AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

[Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 30 Sep - 1:30 Message | (#)

C’était une nuit comme une autre à Star City. Le ciel s’était couvert d’une encre noire mouchetée d’étoiles scintillantes et la ville passait enfin en mode nocturne. L’agitation des rues se calmait doucement, se recentrant largement vers le centre ville et les grandes avenues éclairées par les multitudes de néons colorés tandis que les véhicules des forces de police et de secours parcouraient ces mêmes rues à toute blinde, répondant à des appels aussi inutiles que mystérieux. De la fenêtre de son appartement, Lukaz observait tout cela un sourire aux lèvres. La nuit, c’était son domaine. Oh, bien entendu, il préférait de très loin le jour, ne serait-ce qu’en raison de la présence du Soleil qui était pour lui plus que pour aucun autre, l’Astre de Vie. Mais la nuit, c’était là qu’il vivait réellement.

Si le jour, Lukaz se comportait comme tout un chacun, travaillant, mangeant, discutant, riant et draguant, la nuit, il redevenait celui qu’il avait toujours été : un oiseau de nuit, adepte de certains vices, aimant par-dessus tout prendre du plaisir. Il y avait en ville de nombreux clubs qui pouvaient lui fournir ce dont il voulait, mais étrangement, ce n’était pas à cela qu’il aspirait. Non, ce soir, il avait envie d’en avoir plus. Et pour ça, il n’y avait qu’un seul endroit possible : le Circus Maximus. Quittant la fraicheur de la fenêtre qu’il ferma au passage, Lukaz attrapa son téléphone portable et composa un numéro. « Suzaku, ça va ? T’es libre ce soir ? Ca te dit une sortie au Circus ? … Ca marche, on se retrouve sur place dans ce cas ! » Suzaku était un jeune homme de l’âge de Lukaz, à peu de chose près. C’était grâce à lui que le Français était arrivé aux Etats-Unis et c’était en partie grâce à lui qu’il avait pris connaissance du Cartel et du Circus. Et une chose était certaine, c’était au Circus qu’il avait trouvé ce qu’il voulait le plus pour s’amuser ! De la drogue, de l’alcool, des filles, des garçons… Rien n’y manquait et tout le monde avait aussi peu de moralité que lui. Un vrai Paradis !

Prenant le métro pour se rendre dans le quartier plutôt mal famé qui se situait non loin de chez lui, Lukaz continua ensuite son chemin à pied. Le trajet n’était pas particulièrement long, mais il fallait quand même faire très attention au chemin emprunté. Après tout, on ne savait jamais sur qui on allait tomber dans un tel endroit et même si Lukaz était tout sauf sans défense, à la nuit venue, il préférait économiser ses réserves. Par chance pour lui comme pour les autres, il arriva au lieu dit sans aucun souci et il put entrer à l’intérieur du bâtiment qui accueillait l’arène. Habitué à ces lieux, il grimpa à l’étage d’où il aurait une meilleure vue sur le combat se déroulant à ce moment-là et il contourna la fosse en direction d’un jeune Asiatique. « Ah Suzaku, t’es déjà là ! Alors, ça donne quoi ce soir ? » « Rien de très particulier pour l’instant, mais je crois qu’il devrait y avoir du bon, plus tard. » « Alors j’ai hâte de voir ça ! » Le Français regarda un moment le combat et jugea bien vite que son ami avait raison. « J’ai soif, si on allait boire un truc ? » « Ca marche. Viens, par là. » Ils quittèrent donc leur perchoir et se rendirent dans un endroit où ils pourraient trouver de quoi se désaltérer tout en s’amusant. La soirée ne faisait que commencer et elle pouvait réserver bien des surprises.


Dernière édition par Lukaz Le Guen le Ven 28 Déc - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 30 Sep - 12:56 Message | (#)

Livia avait tendance à passer pas mal de soirée au Circus. Elle aimait l'ambiance, elle aimait aussi ce déchaînement de violence dans lequel elle se reconnaissait. La frêle gamine avait des pulsions parfois mal contenue mais qu'un bon join parvenait à domestiquer. Elle avait perdu le compte de ce qu'elle avait déjà fumé aujourd'hui et, la tête dans le giron de sa meilleure amie Clélia, elle ne s'en souciait pas vraiment. Elle observait le plafond du « QG des Centurions » l'air pensif, alors que rien ne traversait son adorable caboche en dehors des vapeurs de THC. « Tu sais qui combat ce soir? » Livia tire une taffe, secouant négativement la tête en guise de réponse. Elle fronce les sourcils, ferme ses yeux. Le monde est en décalage, elle a sûrement trop forcé. « Je sais juste que j'ai la dalle. » Son amie rit et lui tend le paquet de chips qu'elle est en train d'avaler. Clélia mange comme quatre mais ne prend pas un gramme. Livia, c'est pareil. Les joies de la beuh, long processus techniques dont elle ne se rappelait, en cet instant, que vaguement les termes. Ce n'est pas comme si c'était le sujet. Elle plonge sa main dans le paquet graisseux et prend une bonne poignée, qu'elle enfourne petit à petit dans sa bouche. Elle sait qu'une bouteille d'eau traîne quelque part, mais ignore son emplacement exact. Avec une flemme non dissimulée, elle soupire et se redresse. « J'ai entendu des rumeurs. Apparemment c'est un type avec des pouvoirs psychiques qui donne des sales illusions à sa victime, du coup elle se mutile elle-même. Sauf ceux qui ont assez de force mentale, enfin c'est ce qu'on dit. Mais je me souviens pas l'avoir vu perdre. » Livia acquiesce. Ce mec, elle l'a surnommé Bad Trip et c'est le nom qu'il a désormais. Hyper flippant mais, en guise d'ouverture ou de clôture, il fait toujours son petit effet. « Et Psycho? » demande-t-elle, curieuse et un peu plus réveillée. L'affiche de ce soir promettait d'être intéressant si Psycho, pour psychopathe, entrait dans l'arène. Elle aurait tout aussi bien pu l'appeler le boucher mais la César ne trouvait pas ça des plus original - quoi que Psycho...Mais soit. « Ouais, il est la. Puis ya un ou deux nouveaux aussi, sans parler de la chair fraîche qui va être démembrée ce soir. Tu te souviens quand ils avaient mis une femme face à lui? Le carnage! » Livia s'en souvenait, ça avait été véritablement dégoûtant et si elle avait appris depuis longtemps à ne plus être choquée par la violence ni même la mort -en tout cas celle donnée par les autres- elle s'était sentie mal à l'aise pour cette fille. C'était de sa faute, elle avait tenté de vendre son mac au flic et de causer des soucis au Cartel, mais tout de même...Personne ne méritait ça.

« Ouais...J'crois que ça va commencer. Prend un pax de Meta, on écoulera sûrement quelques pastilles ce soir. Donne en aux autres, enfin ceux qui ont pas encore pris leur stock. » C'était toute une organisation que de dépêcher ses Centurions dans les lieux stratégiques de Star City où la Meta-X s'écoulerait rapidement, ce pour éviter de les mettre en danger. Les flics étaient de plus en plus vigilant mais ils cherchaient des adultes principalement, des noirs sans doute. Raciste et accroché à leurs clichés, Livia n'avait été contrôlée qu'une seule fois durant toute son existence -heureusement après avoir vidé le stock qu'elle avait préalablement sur elle. « Ok, on se rejoint à l'étage! » Clélia se relève, Livia la suit avec un peu plus de difficulté. Elle passe dans la salle de bain et s'asperge le visage d'eau fraîche, se rince aussi la bouche. Elle se remet une touche de maquillage sur les yeux, de rouge à lèvre, et enfile un débardeur noir, une cravate défaite pour la touche de style et une jupe, en plus de ses converses qu'elle traînait depuis deux ans. En même temps, c'est le propre de ces chaussures que d'être usée, nouveau, elles craignent et sonnent faux.
Une fois prête, elle enfile un gilet noir assez ample avec deux poches où elle glisse un pax de Meta puis sort de leur salle pour se rendre l'étage au dessus, où se déroulent les combats. Il y a déjà foule, ça pue la sueur, le sang, ya même un arrière goût de foutre dans tout ça. Elle sait que certains en giclent dans leur pantalon tellement la violence les excite. Ca la fait marrer, ces psychopathes en herbe, ces gens trop riche et blasé qui cherchent les sensations extrêmes pour s'éclater. Sa clientèle habituelle, elle la repère immédiatement. Des amis de sa mère, des financiers, des gens aux secrets honteux qui ne risquent pas de la balancer un jour. A cent dollars la pastille de Meta, mieux vaut être riche pour se l'offrir. Elle fait son tour, discrètement l'échange se fait sans qu'on puisse même s'en douter. Un sourire, une poignée de main, discussion anodine et le billet devient pastille, parfois au pluriel. Glisse dans sa poche, puis s'éloigne avec un dernier sourire. L'expérience d'une vie, elle a été bien formée.

C'est en plein dans ce rituel, qu'elle accomplissait à chaque fois que le Circus se remplissait, qu'elle remarqua de loin son ami Suzaku qui se dirigeait vers le bar du fond, en compagnie d'un petit blond canon qui dénotait un peu dans le décor. Juste assez pour qu'elle le remarque et lui trouve un certain charme. Livia décida ainsi de se faufiler jusqu'à eux. Arrivant par derrière et certaine que le japonais l'avait sentie, elle allait lui déposer un baiser sur la joue quand il bougea légèrement la tête pour qu'elle lui effleure les lèvres. Elle ne releva pas, consciente qu'un baiser ne lui coûtait rien la où lui souffrait sans cesse. Quelle idée de tomber amoureux d'elle, aussi...« Salut beau gosse. Tu nous fais l'honneur de ta présence, ce soir? » Ils s'étaient vu deux jours plus tôt et, comme à chaque fois que cela finissait en partie de jambe en l'air, ils s'évitaient un peu avant de revenir comme si rien n'était arrivé. Un truc bizarre, mais ils fonctionnaient bien comme ça. « Et en bonne compagnie qui plus est. Ton nouveau mec? » Elle espérait à la fois une réponse positive et négative. Il était vraiment pas mal mais le fait qu'il puisse s'amuser avec d'autre prouverait qu'il avait finalement tourné la page, ou au moins une demi page...Un quart de page. « J'espère qu'il est un peu moins sage que toi.. Ca me fais penser j'ai un truc à te faire essayer. »
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 2 Oct - 22:36 Message | (#)

Après avoir passé un certain temps à ne rien faire chez lui, Lukaz avait finalement décidé qu’il était plus que temps d’aller ne rien faire ailleurs. Il avait donc donné rendez-vous à l’un de ses amis par téléphone et il avait fini par le retrouver dans le quartier des docks, au Circus Maximus. Là, après avoir brièvement regardé le pitoyable combat qui se déroulait dans la fosse sous leurs yeux, ils avaient finalement décidé d’aller boire un verre. Plusieurs bars parsemaient les lieux et on pouvait y acheter toutes sortes de boissons : des cocktails alcoolisés, des boissons énergisantes pour les combattants, des trucs de riche pas spécialement fort mais qui coûtaient la peau des fesses et certaines spécialités locales. Préférant laisser le fameux Taureau Rouge de côté, Lukaz se contenta de commencer avec un truc très simple, commandant une simple chope de bière.

Buvant une gorgée du liquide ambré, Lukaz vit soudain une jeune fille débarquer auprès d’eux. Discrète et silencieuse, elle les prit presque par surprise, embrassant Suzaku sur la joue avant qu’ils n’aient pu réagir. Sans doute une amie à lui… Encore que… Le Français ne manqua effectivement pas de constater que son compagnon avait détourné le visage au dernier moment de manière à lui effleurer les lèvres, comprenant par la même occasion que cette fille devait aussi être celle qui lui occupait en permanence l’esprit. Lukaz en avait déjà entendu parler à plusieurs reprises, même s’il n’avait pas encore pu la voir et il comprenait aujourd’hui les réactions de son ami à ce sujet. Elle avait tout pour plaire, cette petite, c’était donc tout à fait normal qu’il ait envie de la culbuter de temps en temps. En plus, à chaque fois que ça avait lieu, Suzaku avait ensuite besoin de se faire consoler et c’était Lukaz qui en tirait profit. Pas que le profit, d’ailleurs… Tout à ces pensées, Lukaz trouva donc la question posée particulièrement amusante. Prenant son ami de vitesse, il se permit d’y répondre lui-même. « Oh non, je ne suis le mec de personne. Certains diraient que je suis le mec de tout le monde, mais ce sont tous des jaloux… Mais je laisse quand même Su’ s’amuser avec moi quand il en a envie. »

Une sacrée entrée en matière, c’était peu de le dire. Le fait était que Lukaz n’avait pas le moindre tabou et qu’il n’avait donc aucun mal à parler de ce sujet ou à le mettre en œuvre. Bon, ça n’était peut-être pas top de dire ça devant la fille qui faisait craquer son ami, mais il n’était pas non plus question de mentir. Détaillant la jeune fille de haut en bas sans réellement s’en cacher, Lukaz but une nouvelle gorgée de son verre, écoutant attentivement la suite de ses propos. Un peu moins sage ? Ah ça, c’était évident ! Un truc à lui faire essayer ? Et quoi donc ? Un nouvel alcool ? Une nouvelle drogue ? Une nouvelle position au lit ? Impossible à le savoir comme ça, mais il allait tout faire pour creuser la question. « Tout dépend ce que tu appelles être sage… » « Ah ça, Su’ est parfois un peu coincé, c’est sûr. J’ai essayé de lui faire faire des trucs pour qu’il apprenne à être plus libre, mais ça semble être mission impossible ! » Un peu gêné, l’Asiatique chercha rapidement à couper court au sujet avant qu’il n’aille trop loin. « Oui, enfin c’est pas la question. Un truc à me faire essayer ? » Souriant, Lukaz n’attendit pas qu’une réponse arrive pour reprendre la parole. « Et la politesse Su’ ? Tu me présentes même pas à la demoiselle ? » « J’espérais l’éviter… » « C’est pas cool ça. Bon, ben j’men charge tout seul. Je m’appelle Lukaz. Tu veux te joindre à nous ? On vient à peine d’arriver, alors on espère bien s’amuser à fond pendant le reste de la soirée. J’te paye un verre ? Je dois avouer que je suis aussi un peu curieux à propos de ce truc à essayer… J’aime bien les nouvelles expériences alors vas-y, raconte ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 8 Oct - 15:36 Message | (#)

« Altruiste avec ça... » répondit-elle, un sourire quelque peu narquois planté sur les lèvres. Le gars qu'elle avait en face d'elle était un sacré vantard qui ne semblait pas vouloir perdre son temps. S'annonçant sans gêne comme un libertin, il se montrait intéressé et elle connaissait suffisamment son ami pour savoir qu'il n'aimerait pas ça. Livia n'était pas vache au point de lui rouler une pelle sous ses yeux ou d'ouvertement lui sauter dessus. Elle attendrait qu'il s'en aille, ce qu'il ferait, à n'en pas douter. Morale à deux ronds, pour être capable de se regarder dans le miroir sans rougir? Elle n'en sait rien, s'en fou. Il y a des choses plus importantes dans la vie, inutile de s'attarder sur ce genre de détails. Elle adore Suzaku, pourtant, parfois, il fallait qu'elle lui mette une bonne tarte, pour lui rendre service. Il devait passer à autre chose, c'était pour son propre bien ou il finirait vraiment par faire un truc stupide, poussé par le désespoir ou la pensée qu'il n'avait de toute façon plus rien à perdre. Livia l'aimait, comme on aime un ami voir son meilleur ami. Elle était incapable de donner d'avantage, du moins en était-elle certaine à cet instant précis.
Le mignon petit blond enchaînait les sous-entendus scabreux, ce qui amusait la dealeuse. Elle aimait ce genre de mec, avec une étiquette collé sur le front marqué : aventure sans lendemain. Des mecs à qui on tape un préservatif, qu'on baise pour se soulager, et qu'on oublie. Une tête parmi d'autre dans une foule, un inconnu. Peut-être de vagues souvenirs, auxquels on ne pense jamais. Livia ne cherche pas l'investissement. L'amour? Un mensonge, une illusion, quelque chose issu de l'imagination humaine, fertile et désespérée. Un artefact en lequel on veut croire pour qu'un peu de lumière jaillisse, encore, des ténèbres du monde. Lumière aussi artificielle que celles crues, des lampes accrochées au dessus de la cage où on emmène un adversaire mort, le traînait avec autant d'égard que s'il s'était agit d'un quartier de porc. « Dis moi, il s'arrête jamais? » demanda-t-elle à son ami, alors que le dénommé et désormais présenté Lukaz enchaînait les propositions, aussi excité d'une puce hyper active. Suzaku secoua la tête en guise de réponse. Visiblement non. Etais-ce l'ambiance générale du Circus ou simplement son sexe tendu qui parlait et cherchait à conclure? Il semblait désireux de faire plus ample connaissance mais l'une de ses remarques provoqua un semblant d'hilarité, marijuana aidant un peu dans l'entreprise. « On ne me paie pas de verre. » Cela lui paraissait ridicule. Elle n'allait pourtant pas lui expliquer que l'établissement appartenait à sa mère et qu'elle pouvait consommer gratuitement. Elle était Livia César, mais par moment il était agréable de n'être tout simplement personne, encore moins l'héritière de la grande patronne du crime à Star City. Du vrai crime, pas comme ces mégalo ridicules qui tentent de conquérir le monde et de s'affubler du titre de maître, empereur, et autres conneries du même style. Du moins était-il agréable de n'être qu'une fille sympas avec quelques petits trucs en réserve pour passer une bonne soirée.

Elle leurs fit signe de la suivre. « Allons dans un endroit plus calme. » déclara-t-elle, haussant un peu le ton pour se faire entendre par dessus une musique underground qui reprenait, le temps que les nouveaux combattants prennent place dans l'arène. On ne pouvait jamais véritablement prévoir la durée d'un combat autrement que de façon approximative, si bien qu'elle pu remarquer qu'ils étaient en retard sur le programme prévu. Peu importait, le Circus était peuplé de passionnés, de gens légèrement psychopathe sur les bords, qui baiseraient sur des cadavres si on leurs en donnait la moindre occasion.
Empruntant le même chemin que tout à l'heure, elle poussa une petite porte discrète sur le côté de la salle et descendit une volée d'escalier pour arriver au second sous-sol où se trouvait la pièce spécialement aménagée pour les Centurions. Suzaku la connaissait puisqu'il était membre du gang, comme en témoignait le tatouage qu'il portait, identique à celui de Livia, de Clélia, et de toute personne s'en étant montré digne. « Tu peux fermer la porte, Su'. Pas besoin de tourner la clé, je crois que Clélia tardera pas à passer. » fit-elle en se laissant tomber dans l'un des pouf moelleux de couleur fluo. Elle enleva sa veste et prit une boîte métallique dans sa poche intérieure, dont elle ne se séparait jamais. Aux couleurs rouge, verte et jaune, elle sortit un paquet de tabac, de feuilles et un pax à moitié plein d'Amnésia. La variété qu'elle fumait depuis qu'elle avait commencé, même si parfois elle en changeait, ça restait sa favorite. « Quoi tu as reçu une nouvelle variété? » demanda-t-il, intéressé. Elle secoua la tête. « C'est de l'amné' , mais c'est un préambule obligatoire! » répondit-elle en roulant tranquillement son join sans lésiner sur la quantité. Une personne lambda, qui ne roule pas sur l'or, est censé faire un tiers tabac et deux tiers beuh. Livia fait l'inverse, non seulement parce qu'elle peut se permettre mais surtout parce qu'elle en a besoin. « Tu sais que je ne suis pas très fan des mélanges... » avertit-il et elle acquiesça. Elle savait aussi que, si elle le lui conseillait, il n'allait pas hésiter longtemps. Il en avait visiblement besoin. « T'inquiète. Et Lukaz, tu peux t'installer, sois pas timide... » Il avait plutôt l'air d'observer la pièce avec grand intérêt. Tout ici était aménagé pour le bonheur d'adolescents voir de jeunes adultes. Les jeux vidéos, les pc, le décor un peu sombre où les poufs fluo dénotait assez -mais Livia adorait ces saletés de siège. Autant pour s'envoyer en l'air que pour faire la sieste, c'était multi fonction et elle en avait ramené un dans sa propre chambre, dormant souvent dessus, boudant son lit.

Lorsqu'elle eut fini de rouler son join, elle l'alluma et tira une longue taffe dessus, laissant la drogue pénétrer dans son système avant de le tendre au blond. « Honneur aux invités, je parie que tu n'en as jamais fumé, de la comme ça. Elle vient d'Amsterdam mon gars, rien de moins... » Qualité supérieure oblige! Elle fit passer le briquet en même temps et étendit ses jambes, faisant remonter sa jupe. N'étant pas pudique pour deux dollars, elle n'y fis même pas attention et, tête penchée en arrière, elle ferma les yeux avec un certain bonheur en sentant la terre tourner en dessous d'elle. Tâtonnant, elle finit par mettre la main sur la télécommande de la chaîne hifi et appuya pour l'allumer, diffusant un tube de DMX. Elle haussa un sourcil. « C'est comme ça qu'on sait qui a utilisé c'truc la en dernier. » soupira-t-elle, laissant tout de même le morceau qui ne la gênait pas outre mesure. « Il est fiable, ton pote, Su? » Question rhétorique, elle savait qu'il n'emmènerait pas n'importe quel péon dans le club de sa mère. Elle entendait surtout par la savoir si elle pouvait passer le niveau au dessus de la "simple" marijuana sans risquer de le choquer. « Ouais c'est bon t'inquiète. » répondit-il, ayant compris le message. « Ok! » fit-elle en se relevant d'un coup. Habituée à la chute de tension résultant de ce genre d'exercice, surtout sous influence, elle ne s'arrêta même pas en allant jusqu'à la petite armoire ressemblant, somme tout, à un mini-bar. Sauf qu'il n'y avait pas d'alcool dedans. Enfin, il n'y avait pas que de l'alcool dedans. Elle revint avec un pax contenant cinq pastilles légèrement rosée. Vu comme ça, elles ressemblaient à des bonbons et c'était comme ça que certains gosses s'étaient retrouvés à faire un bad trip, voir une overdose. Parents négligents power... « T'a déjà essayé de la Meta-X directement sortie de son tube à essai, Lukaz? Elle est toute fraîche. J'ai testé le mélange par hasard, ça dégomme et la beuh atténue les éventuels effets secondaires genre bad trip...T'a moins de risque de te prendre pour Superman et de te jeter du haut d'un immeuble, persuadé que tu es capable de voler. Ou de tuer ta mère pour t'en procurer. » Hélas pour le type, c'était véritablement arrivé. Ouais, au même.
Elle observa Suzaku. Il n'avait jamais voulu essayer la Meta-X, elle se demandait si cet argument en plus du fait que son ami était présent le pousserait à passer outre ses réticences. « Aller simple pour le Paradis...Ou l'Enfer, qui m'aime me suive. » Elle posa une pastille sur son doigt et se pencha vers Lukaz jusqu'à finir à genoux, la lui mettant juste devant ses lèvres. Libre à lui de la prendre, ou pas...
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 9 Oct - 0:48 Message | (#)

Lukaz ne tarda pas à comprendre que la fille avait du caractère. Un sacré caractère, par-dessus le marché ! Elle ne le connaissait pas, mais cela ne l’empêchait pas de se montrer tranchante comme un rasoir dans ses propos à son égard. Voilà qui promettait d’être intéressant ! Enfin, du moment qu’elle se montrait un minimum plus abordable, parce que là, c’était peut-être un peu trop. Pourquoi donc, il ne pourrait pas lui payer de verre ? Il n’était pas assez bien pour elle ? Elle était peut-être la fille d’un riche type taré qui venait assouvir là quelques fantasmes malsains, ce qui expliquerait la situation. D’un autre côté, ça n’expliquerait pas le lien qu’elle entretenait avec Su’. Etait-il possible qu’elle soit la fille d’un membre du Cartel ? Possible, et c’était aussi là une explication à son comportement. Et bien dans ce cas, Lukaz devrait simplement se montrer un peu plus convaincant !

Gardant le silence, il but une nouvelle gorgée de sa bière en attendant de voir comment les choses allaient évoluer. De toute façon, même si elle voulait l’ignorer, la fille qui ne s’était toujours pas présentée devrait bien répondre à son ami. Et ça ne tarda pas à arriver, même si elle les invita simplement à rejoindre un endroit plus calme. Déposant le verre entamé sur le comptoir, Lukaz leur emboita donc le pas, un peu curieux. Ils passèrent une porte marquée de l’autocollant habituel désignant les lieux réservés aux employés ou à un personnel restreint et descendirent plusieurs marches jusqu’à arriver dans un sous-sol sans doute situé sous terre et sous l’arène. Un lieu calme puisqu’une fois les portes fermées, on n’y entendait plus le moindre bruit extérieur. S’avançant là, le Français fut quelque peu étonné. Cette pièce semblait aménagée pour des jeunes, vu ce qu’on pouvait y trouver, et elle devait être régulièrement utilisée par eux. Mais pourtant, il n’en avait jamais entendu parler et on ne l’y avait jamais invité. Même Suzaku ne s’était pas épanché sur le sujet ! Est-ce que c’était là un club restreint pour jeunes psycho ? Possible, ce qui voulait bien dire que cette fille était… spéciale. Surtout que malgré son jeune âge, du moins en avait-elle l’air, elle commandait son ami, et ce n’était pas l’amour qui parlait là.

Quand on l’invita à s’installer plus confortablement, Lukaz laissa tomber la contemplation des lieux pour aller s’affaler dans les fameux poufs colorés qui étaient disposés dans la pièce, non loin de la jolie petite brune. Elle était en train de se rouler un join et elle avait visiblement parlé d’amné’, ce qui ne lui disait pas grand-chose. Une variété spéciale, peut-être. Peut-être qu’elle allait les assommer ou quelque chose dans le genre. Enfin, c’était ce qu’on pouvait penser vu le nom. Finalement, la fille termina de rouler son join et elle l’alluma, tirant un coup dessus avant de le passer à Lukaz. Ce dernier le prit et il y goûta à son tour. « Ca fait un moment que je n’ai plus rien fumé… » En effet, si la marijuana l’avait aidé un temps, ça n’avait très vite plus été le cas et il était passé à autre chose, malgré les risques encourus. Par chance, son pouvoir l’aidait à compenser les effets secondaires et du coup, il n’avait pas encore l’air d’être un gros camé. Tirant une nouvelle fois sur le join, il en apprécia les effets sur son organisme. « Mais c’est vrai que celle-ci est bonne. »

Reportant son attention sur la jeune fille, il constata qu’elle prenait une position intéressante, sans vraiment faire preuve de gêne. De ce fait, il l’imita en ne faisant pas preuve de gêne lorsque ses yeux la détaillèrent, appréciant ce qu’ils voyaient. Si Su’ n’avait pas été dans le coin, il se serait sans doute déjà rapproché un peu. Encore que, s’il n’avait pas été là, Lukaz n’aurait jamais pu pénétrer dans cette pièce, donc c’était kif-kif. Un morceau de rap le tira soudainement de ses pensées alors que la fille demanda à leur ami commun s’il était fiable. Ben tiens, comme s’il allait se mettre à les balancer alors qu’il fréquentait les lieux depuis un moment déjà ! Comme s’il avait raté un épisode, ce qui était visiblement le cas, Lukaz vit alors la jeune fille se lever pour aller vers un minibar, sans doute à la recherche de quelque boisson. Ben voilà, c’était pour ça qu’elle n’avait pas voulu l’invitation ! Rien à voir avec son charme irrésistible.

Elle finit par revenir vers eux avec un objet qui n’était visiblement pas une bouteille, mais qui contenait quelques pastilles colorées. Et là, pas besoin d’être un génie pour savoir que ce n’était pas des bonbons… Les propos tenus ensuite lui expliquèrent rapidement ce dont il s’agissait, la fameuse drogue meta-x. « A dire vrai, je m’y suis jamais essayé tout court. » Ca, c’était bien vrai. Lukaz avait déjà entendu que cette drogue avait des effets secondaires étranges et vu son métabolisme très particulier, il n’avait pas trop voulu tenter le diable. Certes, il était prêt à de nouvelles expériences, il l’avait dit, mais il tenait quand même à sa vie, un minimum. Maintenant, elle disait qu’avec la drogue consommée juste avant, ces fameux effets seraient atténués, mais jusqu’à quel point ? Devait-il prendre le risque, telle était la question. Histoire de gagner un peu de temps pour décider, il se laissa aller à une nouvelle petite blague. « T’inquiète pas pour moi, j’ai pas d’mère et si je me jetais d’un immeuble, j’aurais pas trop d’souci. » Le but était un peu de détendre l’atmosphère, mais en même temps, c’était aussi la stricte vérité. Lukaz était orphelin et il était tout à fait capable de voler.

Finalement, le temps de se jeter à l’eau arriva. Lui présentant la pastille, la fille s’était en effet rapprochée de lui jusqu’à se mettre à genoux. C’était amusant ça, d’habitude, les filles à genoux le faisaient pour une autre raison. Qui sait, peut-être plus tard ! Entrouvrant les lèvres, Lukaz happa donc le doigt présenté, le léchant autant pour attraper la pastille que pour s’amuser un peu, laissant son piercing effleurer la peau de la fille. Il recula ensuite, le sourire aux lèvres et le regard rivé sur elle, attendant ses réactions tout en avalant le comprimé. Il ne sut si c’était les propriétés de la drogue ou les effets du mélange effectué, mais le jeune homme se sentit rapidement tout drôle. Quelque chose se passait en lui et c’était assez… plaisant ! Il comprenait mieux le fait que la drogue s’étendait aussi rapidement en ville puisque ses effets semblaient être vraiment immédiats. Bon, ça, c’était la face visible de l’iceberg et il attendrait la suite pour dire s’il allait ou non en reprendre.

Se laissant aller en arrière, Lukaz ferma les yeux sans trop faire attention à ce qui l’entourait, profitant du moment et des effets ressentis. Il se sentait vraiment bien, un peu comme quand il prenait ses drogues habituelles pour contrer la déprime solaire. Néanmoins, les choses changèrent un peu quand il ressentit quelque chose d’encore plus bizarre. Se redressant, Lukaz ouvrit les yeux et il vit tout de suite ce qui clochait : son corps luisait. En effet, on pouvait presque le prendre pour une luciole, ce qui n’était pas tout à fait normal. Ca, c’était normalement ce qui devait se produire quand il forçait son pouvoir en pleine journée pour absorber le soleil sauf que là, il n’y avait pas de Soleil. Comment est-ce que c’était donc possible ? Peut-être que la meta-x poussait davantage son pouvoir et qu’il était du coup capable d’absorber la lumière même artificielle ? Ca expliquerait peut-être son état d’esprit qui ne serait pas du à la drogue mais à la lumière absorbée. Cela dit, ça restait bizarre et ce n’était pas forcément des explications absolues. Très bizarre… « Ow… Ca fait pas ça, d’habitude. J’aurais peut-être du te prévenir que j’étais un peu… spécial ? Y a pas de risques, au moins, avec ton truc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 12 Oct - 15:47 Message | (#)

note: balise hide pour propos choquants !

Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 12 Oct - 23:34 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 14 Oct - 15:27 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 18 Oct - 3:11 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Oct - 14:25 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5626
ϟ Nombre de Messages RP : 625
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 31 Oct - 3:14 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 9 Nov - 18:57 Message | (#)

Le beau blond est sur de lui. Il risque de déchanter. Liva a de l'expérience dans le domaine de la chasse, elle est une bonne proie. Elle s'échappe, rend le jeu excitant. On ne l'attrape pas facilement, gibier professionnel. Et elle ne se laisse prendre qu'une fois avoir épuisé celui qui la traque, l'avoir découragé, sans qu'il n'ai abandonné. Elle va loin. Trop, parfois. S'il la veut, alors qu'il se batte. S'il abandonne, il n'en valait tout simplement pas la peine et elle passerait à autre chose, oubliant son nom, oubliant le sperme sur son ventre, oubliant tout ce qu'ils avaient partagé ce soir. Ce trip...La totale. Une nuit parmi d'autre? Quantité négligeable. « T'es bien sur de toi... Tu me prends pour une fille facile? » Elle lui fait un clin d'oeil. Ils se comprennent, du moins elle en a l'impression. « J'ouvrirais l'oeil. » La simple perspective l'excite, son dessous est déjà trempé. Sale pute, traînée, elle ne vaut pas mieux. Libertine? Mes fesses, un joli mot pour celles qui ne se font pas payer. Elle se cherche des excuses...Ou pas. Allez savoir.
Son regard se tourne vers Suzaku, qui a arrêté de bouger. Il est fixe, figé comme un cadavre, sauf que sa poitrine se lève, descend. Il respire. Il dort même, probablement, marmonnant des choses incompréhensibles. Léger ronflement. Il lui semble entendre son nom, quelque part entre deux babillages. Un peu de salive lui coule à la commissure des lèvres. S'il n'avait pas été un mutant, elle aurait craint qu'il fasse une overdose. Mais il oserait pas, la laisser toute seule. Triste, de compter à ce point sur lui, stabilité de son univers, au dépend de son propre bonheur. Sadique? Non, égoïste. Tout simplement. Horrible, à sa façon. Elle le sait, elle s'en fou. Se redressant tant bien que mal, elle oublie la substance chaude et visqueuse qui coule jusqu'à sa jupe. Elle se met à genou, auprès de son ami. Elle lui caresse la joue. « Eh mec, ça va? » Elle lui sourit, il cligne des paupières et lui rend un rictus niais à souhait. « Liviaaaaa...aaaaa. » Il se met à rire. Elle en conclu qu'il va bien, simplement, il plane encore. « Ouais fin...Ramène le chez toi plutôt. » répond-elle à Lukaz. « Si un membre de sa famille le voit dans cet état la ça risque d'être...Pas marrant en fait, pour vous deux. Du coup, prend en soin, fais le boire beaucoup. Si ça va pas mon numéro est dans son portable. » Elle décida de ne pas entrer dans les détails, ignorant ce que Suzaku avait pu dire non seulement à son sujet mais également à celui de sa famille. Ainsi, Livia se pose comme personne à appeler en cas d'urgence. Elle n'a pas trop peur, mais Su' est son ami. Il mérite qu'elle veille un minimum sur lui. Au moins ça...

Elle tendait la main à son ami, pour l'aider à se relever, quand la porte s'ouvrit sur Clélia. « Eh bin ça part mieux que des petits pains au tiers monde ce soir. Dingue! Tu devrais bouger, Psycho entre bientôt en scène. » déclara-t-elle, avant de s'arrêter pour observer et analyser la scène. Son visage ne laisse pas transparaître une vraie surprise, simplement une analyse. Sa meilleure amie à moitié à poil, Suzaku déchiré alors que c'est loin de ses habitudes et un parfait inconnu, qui brillait encore comme un mini soleil. Un mec qu'elle connaît pas. Un homme dont il faut se méfier, comme souvent avec les mecs, pour elle. « J'ai du rater un truc...Putain Livia faut vraiment que t'arrête de te désaper quand t'es droguée. Et après tu t'étonne que j'ai pas envie de prendre ta merde? T'imagine, moi je t'empêche de finir nue, mais qui m'en empêchera, moi, hein? » Elle soupira, secouant la tête puis elle s'approcha du petit groupe, prenant l'autre main de Suzaku pour le relever. Elle tira d'un coup sec, et l'asiatique lui tomba dans les bras. « Cléliaaa t'es laaaaa! » Il la serre dans ses bras, ferme à nouveau les yeux. Il semble se rendormir. « T'es qui toi? » demanda-t-elle à Lukaz. Livia répondit immédiatement: « C'est Lukaz, un pote à Su'. » Clélia baissa le regard sur le ventre de Livia et haussa un sourcil, visiblement pas très convaincue. « Ouais...Et un pote à toi maintenant. Sauf si c'est à lui? Mais vu son état...Ca m'étonnerait qu'il réussisse à bander. Putain tu lui as donné quoi? » Question rhétorique. Elle fit un geste de la main, typique des italiennes pure souche, qui voulait tout dire et rien à la fois.

« Allez, j'ai besoin d'une douche et toi aussi ma vieille. » déclara-t-elle en lui prenant la main. Elle essaya de stabiliser Su', et Lukaz le rattrapa. Clélia échangea un regard avec Livia, qui fit un signe de la tête. Oui, il était clean. Oui, il pouvait aider Suzaku, s'en occuper. Ils étaient de bons amis et s'ils couchaient ensemble...Puis pour l'amener ici, on pouvait lui faire une certaine confiance. « Ok, va faire chauffer l'eau, j'arrive. » Son amie hocha la tête et lui lâcha la main, pour se rendre vers la salle de bain du fond. « Lukaz...Tu connais la sortie? Fais gaffe de pas te tromper, tu risques de tomber sur des mecs pas super sympathique dans les sous-sols...Enfin...Je trouverais ça drôle mais toi moins. Ca pourrait être un jeu amusant. » Le sous-entendu était clair. Ses yeux pétilles, son sourire est provocateur. Seuls des psychopathes hantaient les sous-sol du Circus. Des types aux mœurs déviants, qui pourraient bien s'éclater avec lui. Et le mettre en pièce. Elle serait un peu contrariée, mais bon. Un spectacle valait sûrement un autre. Et elle trouverait toujours un nouveau chasseur...Peut-être. Se rapprochant de lui, elle approcha ses lèvres des siennes avant d'attraper sa lèvre inférieure et de la mordre. Un léger goût de sang dans la bouche, elle suçote doucement puis dépose un baiser. « On se voit bientôt. Je t'attends. » Livia lui tourna alors le dos et alla rejoindre son amie déjà nue dans la salle de bain. Elle devait se changer et se rendre un peu plus présentable pour aller regarder le combat de Psycho. Elle n'en ratait pas un et n'allait sûrement pas commencer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas



[Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» "J'aime beaucoup ce que vous faites"
» Et vous, vous faites quoi ?
» la tête dans l'cul, l'cul dans le brouillard ∆ LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-