AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_1Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_2_bisHistoire de famille ▬ Lilian Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Histoire de famille ▬ Lilian

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 8 Déc 2015 - 14:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Depuis la mort de son oncle, Renan n'en avait pas souvent parlé, mais cela ne l'empêchait pas d'y songer pratiquement tous les jours. Seules quelques personnes étaient concernées par cette perte d'ailleurs, du moins si l'on exceptait les agents sous ses ordres qui avaient eu à s'adapter à la venue d'un nouvel Officier. Il s'agissait d'Evey, qui avait aussi perdu son père ce jour-là, ainsi que de Zoey, l'ex « compagne » de Jack. Renan n'avait jamais vraiment été au courant de ce qui liait ces deux-là, il savait simplement qu'ils avaient eu une aventure, mais de là à connaître les détails ou savoir si c'était encore d'actualité au moment de sa mort, il y avait un gouffre. Parce qu'en effet, l'Officier de la Pénombre qui n'hésitait pas à faire des sous-entendus à tout va et qui ne s’effarouchait pas lorsqu'un major déluré les faisait passer pour un couple, était tout bonnement incapable d'envisager que son oncle puisse avoir une vie sexuelle. C'était idiot, mais Jack était bien la seule personne avec qui le Breton avait agi normalement – donc en ayant des sentiments.
Et c'était pour cette raison qu'il voulait être le seul à résoudre l'assassinat de l'américain.

Il s'était donc débrouillé pour obtenir des informations, mais sans se servir des réseaux de SHADOW. Son but était d'éviter que les autres membres de l'organisme ne cherchent à mettre leur nez dedans. Enfin, surtout une blonde et une rousse qui étaient directement mêlées à cette histoire. Il savait gérer Evey qui était davantage le bon pote qu'une collègue, mais en ce qui concernait Zoey, c'était une autre histoire. Avant qu'elle ne décide de changer d'identité, Renan comprenait à peu près sa manière de fonctionner, mais lorsqu'elle était devenue Lilian, la tâche s'était compliquée. Désormais, le Breton aurait été bien incapable de dire à qui i avait réellement affaire. Et autant dire que, pour un homme qui basait beaucoup de son comportement sur la manipulation, c'était difficile à assumer. Elle le mettait mal à l'aise en quelques sortes : ne pas être capable de contrôler ou manipuler quelqu'un pouvait s'avérer très frustrant pour lui.

Il s'était donc arrangé pour garder toutes les informations dans son appartement. Endroit d'où il allait bientôt devoir déménager d'ailleurs, mais il n'en était pas encore là et son mode de vie restait donc inchangé. Soucieux d'éviter qu'un pirate mal-intentionné ne vienne piocher les informations en sa possession, le Breton s'était servi de son pouvoir afin de graver les données sur un cd-rom qu'il n'utiliserait sur aucun ordinateur. Ses capacités permettant de lire de pareils supports, il n'avait pas à crainte de fuite, sauf si quelqu'un s'introduisait chez lui pour fouiller ses affaires, mais à ce moment il s'en rendrait compte.

Il aurait sincèrement aimé avoir plus à stocker, mais malheureusement les données en sa possession étaient assez réduites. Il avait obtenu le dossier complet – aussi bien les informations de la police que du médecin légiste et de l'enquête SHADOW qui avait forcément eu lieu – mais cela ne l'avait pas énormément. Quelques minces données s'étaient ajoutées au fil des années, comme quelques noms de Super – tous morts depuis – que Renan avait traqué et interrogé pour savoir s'ils étaient responsables, ou encore des lieux où il pourrait mener des « perquisitions » pour essayer de trouver d'autres pistes. Rien de très probant, mais le tout montrait clairement qu'il n'était pas inactif. C'était juste que la chance semblait le bouder.

Un soir, après une journée de travail particulièrement ennuyante pendant lesquels ses collègues avaient essayé de le persuader de les accompagner boire un verre, le français avait regagné son appartement pour potasser un peu sur cette affaire. Il comptait s'absenter ce week-end, non pas pour une escapade en amoureux cette fois-ci, mais afin de trouver des pistes intéressantes à exploiter. La nuit était déjà tombée à l'extérieur lorsque quelqu'un sonna à sa porte. Il s'agissait de l'appartement et non de l'entrée de l'immeuble, ce qui semblait indiquer qu'il s'agissait d'un voisin.... ou d'un major de l'UNISON, d'un druide bizarre ou encore d'un tas d'autres personnes. Dire qu'il voulait être tranquille ici, les gens lui rendaient plus souvent visite que s'il avait passé une annonce dans le journal. Rangeant le cd-rom dans un tiroir du meuble du salon, il se leva afin de se diriger vers l'entrée pour ouvrir la porte... et fut surpris de tomber sur une « vieille » connaissance. Un léger froncement de sourcils marqua sa surprise, mais il reprit rapidement son expression neutre avant de s'adresser à sa « tante » d'un ton indifférent.

« Je croyais que c'était de notoriété publique que je n'aimais pas les visites surprises... encore moins les familiales. » Petite pique sur son âge réel. « Je ne sais pas ce que tu viens faire ici, mais si tu as besoin de parler affaire, il faudra attendre demain. Tu n'as qu'à te ménager une pause dans ton emploi du temps de ministre pour me rendre visite dans mon bureau. Même si je n'ai pas l'attrayante chevelure du maire, je l'ai bien compris. »

C'était le mieux qu'il pouvait faire. Avec Zoey – ou plutôt Lilian – son naturel bravache et « dragueur » s'envolait totalement pour céder la place à des piques assez banales. Elle le perturbait trop et même avec une quinzaine d'années en moins, Renan ne se voyait pas faire du rentre-dedans à la fille qui avait joué à la bête à deux dos avec son oncle. Fort heureusement, son esprit semblait encore capable de censurer certaines images.
Un léger soupir lui échappa.

« Une dame comme toi devrait faire attention à sa réputation, rendre visite à un laveur de vitres, chez lui qui plus est, ça peut être mauvais pour ton image. »

Bien qu'elle avait fait plus que rendre visite à Jack – qui avait le même métier. Nouvelle censure. Et certainement pas la dernière de la soirée.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 8 Déc 2015 - 18:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jack avait été une part importante de la vie de Lilian. Une part qui avait été morte et enterrée deux fois. La première lorsque l’officier de la pénombre était mort, la seconde lorsque Zoey Miller l’avait été à son tour. Ce qui ne changeait rien pour Lilian, pour les souvenirs qu’elle gardait en elle de cet homme et bien entendu pour la façon dont ils l’influençaient. Elle ne se faisait aucune illusion sur sa place dans SHADOW et la part importante que Jack avait joué dessus. De la même façon, Lilian Holland n’aurait jamais existée sans l’aide des scientifiques de l’organisation. Par bien des aspects, elle existait actuellement grâce à Jack.

Mais elle ignorait toujours qui était responsable de sa mort. Personne n’avait payé pour cela. Lilian pensait toujours clairement quand il en venait aux humains, de manière mécanique, dénuée d’émotion et de principes moraux. Finalement, elle pouvait regarder un citoyen ordinaire de Star City comme un enfant regarderait une fourmi. Elle se fichait bien de sa famille fourmi quand elle laissait ses plantes se resserrer autour de sa gorge pour l’étouffer. Cela n’avait tout simplement pas d’importance. Mais pour Jack c’était une autre histoire. Peut-être parce qu’elle avait été si jeunes lorsqu’elle l’avait rencontrée. Une chose était certaine, elle ne parviendrait pas à enterrer complètement Zoey Miller tant que Jack ne le serait pas à son tour.

« Bonjour, désolée de vous déranger, je suis sortie sans mes clefs et voilà que je suis coincée dehors. » Lâcha-t-elle à l’intention d’un numéro d’appartement choisi au hasard. Même sa voix était délectable, elle le savait. Comme elle s’y attendait, la personne lui ouvrit sa porte. Après tout, le risque de passer pour un connard était plus important que celui de faire entrer une cambrioleuse.

Les bonnes intentions des gens faisaient le pain quotidien des gens mal intentionnés comme Lilian. Même durant la période des fêtes. D’ailleurs la jeune femme, en apparence tout du moins, ne venait pas les mains vides. Dans ses mains se trouvait un sapin miniature, développé par sa pépinière et probablement non autorisé sur le marché. Un petit coup d’ascenseur et la rousse se retrouva face à la porte du seul individu qui devait chercher autant qu’elle à trouver le meurtrier de Jack. Même si elle se demandait s’il n’avait pas perdu de vue ses objectifs, ses progrès ayant été pour le moins... Maigres.

« Voyons mon chou, je sais que tu es ravi de me voir. Comme tout homme normalement monté qu’on trouverait à Star City. » Lâcha-t-elle avec un sourire entendu tout en se glissant à l’intérieur. « Je ne suis pas là pour parler affaire. Je ne peux pas te rendre visite en tout bien tout honneur ? Je t’ai même apporté un cadeau, histoire d’ajouter un petit peu de vie dans ton appartement. » Elle lui tapota la joue et continua sa route, sans aucune gêne, jusqu’au salon.

Lilian fronça les sourcils en observant l’appartement. Elle savait qu’il allait déménager. Car si elle avait des yeux et des oreilles partout dans la mairie de Star City, elle en avait aussi à Mannheim. Elle ne pouvait prendre aucun risque, sur ses deux moitiés de vie. Surtout qu’elle considérait ne pas pouvoir faire son travail correctement sans les informations adéquates. Y compris sur son cher Renan. Elle retira ses gants et son manteau. Elle détestait le froid et l’hiver. C’était mauvais pour les plantes. Même si son petit sapin lui était parfaitement adapté pour ces conditions. Elle le plaça au milieu du salon, l’observant un instant probablement avec une pointe d’affection. Les modifications génétiques nécessaires pour qu’il conserve une petite taille mais la forme d’un arbre normal avaient demandé du temps. Elle espérait qu’il n’y aurait pas de complications. Il y avait peu de risques pour que le sapin pousse miraculeusement de deux mètres en plein milieu de la nuit, mais il existait toujours.

« Tu es sûre que c’est pour ma réputation que tu as peur ? Ou pour la tienne ? Il paraît que tu as une petite amie maintenant. Et ce n’est pas une mission. » Elle s’était renseignée. « Tu as peut-être peur qu’elle découvre que tu as déjà une femme dans ta vie, non ? Enfin, de toute façon, même si un de tes voisins m’avait vu, j’aurais pu faire passer cela pour une visite de courtoisie, pour préparer une future campagne. Les gens adorent quand les politiciens sont chez eux, même s’ils nous crachent dessus le reste du temps. »

Elle se redressa pour observer Renan d’un regard critique.

« Mais tu as raisons, je ne suis pas venue pour t’offrir un sapin ou une promotion canapé avec toi mon chou. Je veux savoir où tu en es à propos de Jack. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 8 Déc 2015 - 20:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Visiblement, ne pas l'inviter à entrer n'était pas suffisant pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas spécialement envie de la voir chez lui. Surtout accompagnée de sa verdure. Encore un truc qui allait foutre des épines partout ! Il fronça légèrement les sourcils devant le surnom qu'elle lui lança, refermant la porte derrière elle avant que ses voisins ne se posent des questions – parce qu'il y avait bien quelqu'un ici qui se souciait de rumeurs, oui ! Il lui emboîta ensuite le pas jusqu'au salon où elle se mettait déjà à son aise comme si elle vivait ici. Il croisa les bras sur son torse en la regardant d'un air sceptique, attendant de connaître la raison de sa venue ici – et en espérant qu'elle ne comptait pas sur une soirée en famille. Au moment où elle parla de Jack, il haussa les sourcils d'un air interrogateur. Est-ce qu'elle savait ce qu'il cherchait ? Certainement, enfin elle pouvait le soupçonner, mais il n'avait jamais dit clairement qu'il cherchait à se venger. C'était juste dans son caractère. Cependant, Renan le comptait pas la mêler à ses histoires. Qu'elle ait écarté les cuisses pour son oncle ne lui donnait pas le droit de se sentir concernée par leurs histoires de famille.

« Aux dernières nouvelles, il était mort et enterré. Je ne vois pas vraiment où tu veux en venir. »

Il se fichait pas mal qu'elle l'accuse de mentir, c'était son choix. Renan avait toujours eu du mal à supporter d'entendre parler de Zoey par ci, Zoey par là. Autant la présence d'Evey était tolérée parce qu'elle ne le remplaçait pas, autant son amante semblait avec une grande place dans sa vie. Oui, c'était une forme de jalousie qui le poussait à la tenir éloignée de cette affaire.

Renan désigna alors le sapin qui trônait fièrement au milieu de son salon si propre et immaculé.

« C'est ton nouveau petit copain que tu es venu me présenter ? C'est bizarre, je t'imaginais plus avec un cactus vu ton caractère. Ou une plante carnivore, j'hésitais. » Il esquissa un léger sourire. « J'espère vraiment que tu ne t'imagines pas que je vais garder ce machin chez moi ? Au cas où tu n'as pas remarqué, il n'y a pas de place pour un animal, une plante ou quoi que ce soit qui puisse venir salir ce salon, alors tu peux le reprendre avec toi en partant. »

Il n'y avait qu'elle pour se pointer avec un sapin à offrir, franchement ! Les gens normaux apportaient une bouteille de vin ou quelque chose de ce genre. Parfois, Renan se demandait vraiment ce que son oncle pouvait lui trouver, si ce n'était sa puissance bien évidemment. D'ailleurs, si le Breton se montrait aussi fermé, ce n'était pas par désir de l'évincer ou de lui manquer de respect, mais uniquement parce qu'il se sentait pris en faute. Elle débarquait chez lui alors qu'il prévoyait de travailler sur une affaire qu'il comptait lui cacher et elle l'interrogeait justement là-dessus. Comment ne pas se sentir acculé ? Alors, oui, les sarcasmes et l'hostilité étaient son meilleur moyen de défense.

Toujours planté sur le passage du couloir au salon, le Breton reprit.

« Mais ne t'inquiètes pas, elle sait déjà qui est Evey, alors elle n'a aucune raison d'être jalouse. » Autrement dit, c'était elle l'autre femme de sa vie et non Lilian. « Mais je te trouve bien moqueuse. Je pensais que tu comprendrais une relation hors mission vu que tu t'envoyais l'ancien Officier. Mais c'était peut-être pour la promotion canapé, justement ? Dire que je croyais que tu l'avais eue avec tes capacités ! » Pas celles à l'horizontale. « Cela dit, garde ton surnom pour toi, je ne suis pas ton chou. »

Mine de rien, il jouait le fier devant sa « tante », mais ignorait totalement comment réagirait la nécromancienne si elle débarquait à l'improviste et trouvait la rouquine au milieu de son salon. C'était idiot, il n'y avait aucune raison que les choses se passent mal, mais il était vrai que l'idée lui effleura l'esprit durant quelques secondes. Cependant, le Breton était bien décidé à savoir ce que Lilian connaissait de son affaire. Il l'avait suffisamment côtoyée pour savoir qu'elle ne se serait pas déplacée sans avoir vérifié ses sources au préalable, ce qui le poussait à penser qu'elle avait peut-être eu vent des rumeurs sur la mort des prétendants au rôle d'assassin.

La fixant droit dans les yeux, il reprit d'un ton neutre.

« Qu'est-ce qui te fait croire que je fais quelque chose par rapport à lui ? Ça commence à remonter, si ça avait le cas, je m'en serais débarrassé depuis longtemps. » Il la scruta. « Pourquoi, tu comptes le venger ? Je ne te le conseille pas. Sans vouloir t'offenser, ce n'est pas parce que tu écartais les cuisses devant lui que ça te donne le droit de te mêler de cette affaire. »

En fait, il voulait quand même la vexer un peu. C'était sournois, mais bon, on se détendait comme on pouvait !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 8 Déc 2015 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Apparemment Renan avait décidé de jouer à l’idiot qui ne savait rien et surtout qui était particulièrement grognon. Voilà qui ne suffirait pas à arrêter Lilian. Si elle s’était contentée de ce genre de réponses lorsqu’elle essayait d’obtenir des informations elle aurait été particulièrement inutile à SHADOW. Mais apparemment Renan semblait avoir oublié ce dont elle était capable, ou plutôt, il la sous-estimait intentionnellement pour la repousser. Qu’est-ce qu’il essayait de faire ? La mettre en colère ? Oh il en faudrait plus que cela pour que la rousse perde son sang froid.

« Jak est mort oui, mais pas celui ou celle qui l’a tué. Ce qui de mon point de vue, est un problème. A se demander si tu cherches vraiment un coupable. »

Elle n’avait jamais vraiment soupçonné Renan d’avoir eu un rôle à jouer dans la mort de Jack. Enfin, elle avait dû le faire pendant une poignée de secondes. Après tout, le crime avait profité au breton qui s’était vu projeté à la place de son oncle. Mais il était trop fidèle à Jack pour cela, elle le savait, il voulait à tout pris l’impressionner. A croire qu’il avait une sorte de complexe d’Œdipe homosexuel envers son oncle. Quelque chose avec laquelle Lilian, même avec un corps maintenant jeune, ne pouvait pas rivaliser. Quel dommage. Mais elle était joueuse et elle savait particulièrement comment mettre son interlocuteur mal à l’aise. Elle savait comment il se conduisait auprès des autres femmes, il fallait être stupide pour ne pas le savoir et il y avait des bruits de couloir même à Mannheim.

« Ah si seulement... » Lâcha-t-elle à propos du petit sapin, laissant ses doigts courir le long de ses minuscules branches et de ses aiguilles plus petites encore. « Les plantes sont bien plus intéressantes que les hommes, il est plus facile d’en prendre soin et elles sont tellement moins ennuyantes. Même si je dois admettre qu’il leur manque quelques particularités physiques. Peut-être que tu devrais diriger les recherches de SHADOW dans cette direction, créer une nouvelle plante capable de contenter une femme. Et cette petite merveille ne salira pas ton salon, si tu en prends soin correctement. Après tout, elle restera timidement dans son pot. » Sauf si Lilian s’amusait avec ou que les manipulations génétiques soient instables. « Et puis cela rend ta pièce un peu plus vivante. J’ai même apporté un spécimen assez petit pour qu’elle ne te gêne pas dans ton déménagement. »

Car oui, elle savait pour cela aussi. Renan restait sur la défensive, vraiment peu enclin à lui parler. Ce qui ne faisait que donner plus envie à Lilian de se montrer agressive avec lui. Seulement elle savait que le breton était beaucoup plus susceptible qu’elle. Il fallait qu’elle fasse attention sinon il pourrait définitivement se braquer et elle ne serait pas capable d’obtenir les informations qu’elle désirait. Mais si elle ne faisait rien, elle ne les aurait pas. Un léger sourire aux lèvres, ave un regard évocateur, elle abandonna son sapin pour s’approcher de l’officier de la pénombre. Il était plus grand qu’elle, aussi elle devait lever les yeux pour maintenir le contact visuel entier. A voir si les siens iraient voir du côté des autres attributs physiques de la rousse.

« Oh, je sais que tu préfères les blondes mon chou, mais je pense que c’est parce que tu n’as jamais eu l’occasion de goûter à une rousse digne de ce nom. » Autant dire que la réplique à propos d’Evey la laissait de marbre. Elle ne cherchait pas à se battre pour l’attention de Renan. Même si ce dernier semblait toujours lui en vouloir pour avoir offert à son oncle quelque chose qu’il aurait difficilement pu lui offrir. « Je te trouve bien sur la défensive. Et puis que mes capacités soient mutantes ou plus intimes qu’est-ce que cela change ? Ce qui compte c’est que je suis arrivée là où je suis. Et si cela n’avait été que pour ma relation ave Jack, je n’y serais plus, non ? »

Elle avait réduit la distance entre eux deux, l’amenant à seulement quelques centimètres. Ses doigts commencèrent à glisser sur le torse de Renan et ses yeux semblaient brûler d’un certain désir. Ce qui n’était qu’un jeu pour elle, rien qu’un rôle qu’elle endossait aussi facilement que celui de la pépiniériste, de la politicienne ou d’Harvest. Lilian lui sourit alors qu’il continuait à chercher à l’insulter. Bien entendu certains mots pouvaient faire mouche, mais elle était au-dessus de cela et ne pouvait laisser son ressenti influencer sur on attitude. Elle aurait pu tenter de l’embrasser, annihiler ses réticences d’un baiser, mais elle n’avait aucune garantie que cela fonctionne et quelque chose lui disait qu’il ne se laisserait pas faire.

« Alors c’est toujours cela ton problème ? Tu m’en veux parce que j’ai ouvert mes cuisses à Jack ? » Cela avait été plus que cela, pour elle finalement. Sa relation avec Jack devait être plus de la nature de celle qu’entretenait Renan avec Evey, le sexe en plus. « Tu es jaloux c’est ça ? Si tu veux que je les ouvre pour toi il suffit de demander monsieur l’officier. Peut-être que tu seras un peu plus détendu après ça. Je peux t’offrir autre chose que mes cuisses même si tu préfères. » Sa main glissa pour se rapprocher de l’entrejambe de Renan, ses lèvres glissèrent jusqu’à son oreille. « Et oui, je veux venger Jack, je vais transformer celui ou celle qui l’a tué en terreau pour mes plantes. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 8 Déc 2015 - 23:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La remarque de Lilian sur son absence de motivation lui valut un regard assassin. Renan était prêt à accepter beaucoup de critiques venant de la rousse parce qu'il connaissait ses capacités et que, malgré son âge apparent, elle était beaucoup plus expérimentée que lui, mais de là à se laisser insulter sur ce point.... il y avait un gouffre ! Sa fidélité à Jack était bien la seule chose que personne ne pourrait jamais remettre en doute, même si le Breton n'avait jamais su d'où lui venait ce sentiment. S'il s'était écouté, il l'aurait certainement attrapée par les cheveux pour la traîner hors de son appartement, mais fort heureusement, le trentenaire garda le contrôle.

À la place, il se mura dans un mutisme obstiné tandis qu'elle lui vantait les qualités des plantes par rapport aux hommes. Demander aux scientifiques de Mannheim de créer des sex-toy végétaux en gros ? La bonne blague. Pour peu, Renan lui aurait suggéré de regarder quelques mangas pour adultes spécialisés dans les lianes et tentacules histoire de trouver des idées pour meubler ses soirées esseulées, mais il ne se sentait pas spécialement d'humeur à plaisanter sur le coup. Elle montra d'ailleurs qu'elle était bien à la hauteur de sa réputation en parlant de son déménagement. Très peu de monde était au courant, encore moins que ceux au courant pour le futur héritier Le Guerec. Est-ce qu'elle mettait son nez dans ses affaires pour le surveiller ? Ce n'était pas impossible, même s'il ne voyait pas la raison qui motiverait ce comportement.

Lorsqu'elle s'approche de lui, il fut contraint de baisser les yeux pour la regarder et – involontairement – son regard fut attiré par une zone située légèrement – très légèrement – sous les yeux de la rousse. Fort heureusement, il se souvint assez rapidement qu'il avait affaire à l'ex de son oncle et il se concentra à nouveau sur l'essentiel. Une fois de plus, elle lança une information à son sujet, comme si c'était une évidence. Est-ce que Jack lui avait raconté ces idioties ? C'était peu probable, mais le simple fait d'ignorer si elle le surveillait avait le don de l'irriter. Il n'en fallait pas beaucoup : ne pas tout contrôler était suffisant. Finalement, ce n'est que lorsqu'elle joua ouvertement les allumeuses et qu'elle commença à avoir les mains baladeuses que Renan se dérida. Les mots passaient encore, mais très franchement, il ne pouvait juste pas la laisser le coller de trop près vu ce qu'il savait d'elle et de Jack. C'était ridicule une fois de plus, mais il se retrouva presque comme un puceau devant sa première fille : se raidissant à son contact pour finalement se dégager et instaurer une distance de sécurité entre eux. Pour le coup, il avait presque occulté sa dernière réplique.
Presque.

« Arrête, je t'ai déjà dit de ne pas jouer à ça avec moi. » Il ne cherchait même pas à dissimuler sa contrariété. « Et ne te fais pas de films, si tu crois que je vais te laisser t'occuper de ça, tu te fourres le doigt dans l’œil et jusqu'au coude. C'est moi qui me chargerai de régler son compte au responsable et je ne te conseille pas de chercher à te mettre en travers de mon chemin. » C'était une menace, oui. « Et ne te trompes pas : je ne suis pas jaloux de lui. Je m'en fiche pas mal de ce que tu as pu faire avec lui et je n'ai certainement pas besoin que tu me proposes la même chose. Tu n'es pas aussi exceptionnelle que tu as l'air de le croire. »

C'était plus fort que lui, dès qu'une femme le blessait dans son ego, il avait besoin de la rabaisser. C'était pour ça qu'il avait eu autant de tensions avec Shahren : si elle avait accepté de le laisser être au-dessus, ils se seraient largement mieux entendus. Mais non, comme Lilian, elle le provoquait en titillant les zones sensibles et en soulevant les sujets qu'il cherchait à éviter. Jack avait un don pour s'attacher à des femmes contrariantes !

« Je te rappelle que je suis au-dessus de toi, alors fais attention. » Une phrase lancée d'un ton agacé. « J'aimerais bien savoir comment tu es au courant de tous ces détails me concernant ? Je sais bien que c'est ton travail, mais que je sache, tu es chargée d'infiltrer les organismes extérieurs au groupe, pas de fouiner dans ma vie. Enfin, sauf si tu envisages de prendre ma place. Qui sait, peut-être que c'est toi la responsable de sa mort ? » Elle l'avait quasiment accusé, ce n'était qu'une juste vengeance. « Tu te sens supérieure, tu n'as pas dû apprécier de savoir qu'il allait voir d'autres filles ? Une vulgaire histoire de jalousie ? »

Après tout, Shahren était bien la preuve que Jack n'avait pas été fidèle et qu'il n'avait pas hésité à s'envoyer d'autres filles. Puisque Lilian le titillait sur sa relation avec son oncle, il comptait bien faire de même, bien qu'il agissait presque comme un gamin. C'était plus fort que lui, dès que ce sujet entrait en ligne de compte, il devenait extrêmement impulsif.
Essayant de retrouver un peu de calme, le Breton reprit finalement.

« En tous les cas, je remarque que tu n'as pas plus avancé que moi, alors je te trouve bien mal placée pour critiquer mes efforts. »

Fierté mal placée.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 9 Déc 2015 - 11:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il était loin le dragueur qui faisait continuellement des sous entendus sexuels à chaque femme qu’il côtoyait. Surtout quand Lilian se montrait aussi offensive sur le thème. Elle savait qu’il voulait ne la voir que comme une sorte de prostituée, un coup d’un soir pour son oncle. Mais il savait que ce n’était pas la vérité, c’était juste pour son propre confort. Comme si en diminuant l’importance qu’elle avait eue dans la vie de Jack cela augmenterait la sienne. Ah, le pauvre officier de la pénombre devait être face à certains troubles intellectuels en cet instant, le fait que Zoey ait laissé place à une femme au visage beaucoup plus jeune ne devait pas aider.

Avec un soupir elle le laissa briser le contact entre eux. Elle avait senti son malaise et s’en était plus amusée qu’autre chose par ailleurs. Lilian retourna dans le salon, s’asseyant sur l’accoudoir du canapé et croisant les bras, observant Renan alors qu’il était en train de lui faire un nouveau discours.

« Moi qui croyais qu’à ton âge on t’aurais appris à traiter une femme correctement. » Lâcha-t-elle avec un léger sourire. Elle surveillait assez la vie de l’officier de la pénombre pour savoir que c’était le cas, mais son incapacité à gérer ses avances était toujours amusante. « Je sais que tu vas le retrouver et le tuer, je ne me fais pas d’illusions là dessus. Ce qui m’intrigue plus c’est le temps que tu prends à le faire. Si tu utilisais toutes les ressources de SHADOW à ta disposition nous aurions rapidement retrouvé le coupable. Tu as peur que ton dragon de compagnie considère que ce n’est pas un bon usage de Mannheim et qu’il en dise deux mots au grand manitou ? Enfin, tu n’as peut-être pas envie que les gens sachent que tu cherches vengeance, cela impliquerait que tu aies des sentiments. » Et elle savait qu’il en avait, ou tout du moins qu’il en avait eus à une époque. Lorsqu’il avait été un sale gosse et qu’elle lui aurait elle-même remonté les bretelles si Jack ne s’en était pas occupé. « Je te propose juste mon aide car j’ai envie de voir le coupable mort et enterré. Après tout, lui avait le bon sens de savoir que j’étais exceptionnelle. Mais tant que tu resteras planté comme un piquet tu ne t’en rendras jamais compte mon chou. »

Autant dire que son insulte n’avait pas l’effet escompté encore une fois. Lilian était vaniteuse et se pensait infiniment supérieure à la majorité des gens. Renan était un cas particulier, peut-être parce qu’il faisait partie des rares humains qu’elle considérait avec une pointe d’affection. Il était efficace dans son rôle d’officier de la pénombre. Avec suffisamment de motivation et les bons contacts il pouvait continuer de progresser, s’il ne continuait pas à s’aliéner les mauvaises personnes avec son caractère déplorable. C’était d’ailleurs sur ce point que Lilian considérait qu’elle devait agir. Rattraper certaines relations mise à mal par Renan par tout les moyens possibles. Sinon le breton ne progresserait jamais.

« Tu peux être au-dessus si tu veux, cela ne me gêne pas. Ton oncle aussi préférait cette position. » Elle sourit, cherchant les réactions à ses paroles sur le visage de Renan. Ce n’était pas parce qu’il était sage qu’elle ne pouvait pas l’être. Même si elle cherchait surtout à le déstabiliser juste suffisamment pour qu’il se déride un peu. « Si j’ai appris quelque chose en politique, c’est qu’il faut être au courant de ce qu’il se passe des deux côtés, chez ses adversaires comme chez ses alliés. SHADOW est un nid de vipère, avec ou sang la grande autorité de l’Ombre. Sinon les agents ténébreux n’existeraient même pas. Disons que je surveille toutes les personnes avec un minimum d’influence, pour éviter que ton caractère de cochon compromette ton ascension entre autre. Si le terrain ne m’était pas favorable à Mannheim je ne pourrais pas faire mon travail correctement de l’autre côté. J’ai déjà des pantins dans la plupart des institutions publiques de la ville, je fais moi-même partie du conseil municipal comme tu le sais. Mais si tout explose de l’autre côté, cela ne vaudra plus rien. Et ne va pas me dire que tout est sous contrôle. Je surveillais aussi ta cousine. » Un sujet délicat, elle en était certaine. Après tout c’était un sujet délicat pour elle. La fille de Jack. En fait, Lilian n’avait jamais sue quoi en penser. Mais maintenant elle était loin. Lilian n’aurait probablement jamais à faire face à ce qu’elle ressentait vraiment vis à vis de cette scientifique là.

« Je n’ai jamais demandé à ton oncle de m’être fidèle. Ce n’était tout simplement pas dans sa nature, ni dans la mienne. Je ne lui ai jamais été fidèle non plus, mais nous étions honnête l’un envers l’autre. C’est ce qui compte. Tu peux me voir seulement comme un trou que baisait ton oncle de temps en temps si cela t’offre un peu de tranquillité d’esprit. Mais cela ne change rien à la situation actuelle. Je t’offre mon aide pour ta petite croisade car Jack avait une certaine importance pour moi. Même si je ne suis pas de la famille. » La dernière phrase avait peut-être était prononcée un peu froidement. Peut-être parce que c’était ce que Renan ne faisait que de lui répéter depuis qu’elle était entrée dans son appartement.

« Je ne critique pas tes efforts. Seulement le fait que tu perds du temps parce que tu penses que cela ne concerne que toi. Si tu avais la décence de demander un coup de main de temps en temps. J’ai de nombreux contacts à l’extérieur, je sais comment persuader même les plus obtus à révéler leurs secrets. Tu sais que je veux t’aider et pourtant tu veux te la jouer héros solitaire... Jack est mort depuis des années maintenant. Et tu devrais apprécier que je vienne en personne te proposer mon aide plutôt que d’essayer de t’espionner et de te doubler, monsieur l’officier. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Déc 2015 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il fut assez soulagé de la voir s'éloigner. C'était bien la première fois qu'il se montrait aussi sous tension face à une femme – et pas de manière positive. Parfois, Renan en venait à regretter que Zoey ne soit pas restée Zoey au lieu de rajeunir. Difficile de garder les yeux centrés sur son visage lorsqu'elle se plantait devant lui, mais à côté, il ne pouvait pas s'empêcher de la voir comme l'ex de son oncle.

Un soupir lui échappa lorsqu'elle souligna son manque évident de galanterie. Pour une femme qui mettait directement la main « sur le sujet », elle était drôlement snob ! Cela dit, il fut assez content de l'entendre dire qu'elle le pensait capable de débusquer et tuer cet homme. Mais elle avait aussi compris qu'il n'avait aucune intention de demander de l'aide à quelqu'un d'autre, même si Dante n'entrait absolument pas en ligne de compte dans sa décision. Il n'y aurait pas de mal à débusquer et tuer le meurtrier d'un ancien agent de l'organisme, mais Renan voulait le faire seul, c'était la seule différence.

Renan était bien décidé à rester neutre, pourtant lorsqu'elle parla des préférences de son oncle, il ne put s'empêcher de lui décrocher un regard noir tout en fronçant les sourcils. Elle le faisait exprès, quelle garce ! Détournant le regard d'un air agacé, Renan s'appuya finalement contre le mur derrière lui, détournant son regard vers les fenêtres obscurcies par la nuit. Ce qu'elle disait – en général, pas sur son oncle – était parfaitement véridique. Avec de l'aide supplémentaire, il pourrait plus facilement atteindre ses objectifs, mais il n'était pas question de se laisser dépasser. D'ailleurs, comme si elle lisait dans ses pensées, la rousse émit l'hypothèse de faire ses propres recherches pour le doubler. Cette remarque lui valut un regard au moins aussi noir que les précédents.

« Je te déconseille de faire ça, sauf si tu veux que je me débrouille pour te faire passer pour une traîtresse et m'assurer que cette fois-ci, tu y passeras pour de bon et que tu ne reviendras pas après une cure de botox. » Même si sa beauté n'était pas artificielle. « Je te rappelle que tu es sous mes ordres, ce n'est pas parce que tu es plus vieille que moi que tu peux m'espionner pou décider de me doubler. » Il avait bien dit « vieille » et non « ancienne » pour la titiller un peu. « Je ne suis pas idiot, je sais très bien de quoi tu es capable et je sais que tu pourrais m'aider. Je n'ai jamais sous-estimé tes capacités et le fait que je ne te vois pas comme mon oncle le faisait est d'autant plus parlant... »

Par là, il cherchait à souligner qu'il ne lui chercherait pas d'excuses parce qu'il espérait avoir droit à ses faveurs. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, entretenir une relation de longue date avec quelqu'un influençait forcément le jugement. Même celui de Jack, aussi strict soit-il. Les paroles de Renan montraient d'ailleurs qu'il n'était pas énervé contre sa « tante », mais bien qu'il avait été agacé par son entrée en matière – et le fait qu'elle oubliait volontairement qu'il la voyait comme l'ex de son oncle.
Toujours appuyé contre son mur, il reprit.

« Je n'ai pas de caractère de cochon qui plus est. Je n'aime pas m'embarrasser d'incapables et d'imbéciles trop centrés sur leur nombril, c'est clairement différent. » Il se doutait qu'elle devait parler de l'Ordre. « Et je n'ai pas besoin de ton aide pour m'assurer que personne ne viendra me mettre de bâton dans les roues. Si quelqu'un avait l'idiotie de le faire, laisse-moi te dire que ce serait sa dernière erreur. Agent de SHADOW ou pas. » Autrement dit, il n'hésiterait pas à tuer si c'était le moyen le plus sûr. « Quant à Shahren, ce n'était qu'une petite imbécile vaniteuse. Elle a cru pouvoir me doubler et nous avons tous les deux vu ce que ça a donné. Je dirais justement que tout est sous contrôle, sinon ce serait elle qui se tiendrait devant toi pendant que je me pèlerais en antarctique. »

Elle ne pourrait pas le nier. En voyant que la situation de sa cousine devenait critique et qu'elle risquait de l'embarquer avec lui, Renan avait réglé le problème en la dénonçant à ses supérieurs pour qu'elle soit expédiée ailleurs, loin de l'influence néfaste de l'idiot qui avait cru pouvoir s'opposer à lui. Enfin, c'était sa version à lui, en vérité elle était un peu moins valorisante pour lui, mais Renan n'avait pas envie d'y songer. Sa cousine était de l'histoire ancienne et il n'y songerait plus.

« Je ne vais pas demander l'assistance de SHADOW. Je me fiche pas mal de ce que les autres pensent, contrairement à ce que tu crois, c'est juste que je n'ai aucune envie de devoir suivre des protocoles et l'organisme est spécialiste là-dedans. » Encore une fois, elle ne pourrait pas le nier. « De toute manière, je n'ai pas de sentiments. Je veux simplement faire comprendre à ces crétins qu'on ne s'en prend pas impunément à nous. » Discours contradictoire vu qu'il ne voulait pas « les » mêler, mais s'en occuper seul. Tant pis. « Que proposerait-il comme aide exactement ? » Il la scruta avant d'ajouter : « Que les choses soient claires : lorsqu'on le retrouvera, ce sera moi qui me chargerai de me débarrasser de lui ou d'elle. N'espère pas me doubler pour donner le coup de grâce, ou je te conseille d'abandonner immédiatement. »

Et si elle le connaissait autant qu'elle voulait le prétendre, Lilian saurait qu'il ne plaisantait pas.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 9 Déc 2015 - 23:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Et bien voilà que le grand garçon devenait enfin raisonnable. Si on ignorait les regards assassins qu’il avait lancé à Lilian quand elle avait évoqué ses ébats avec Jack. Ou le fait qu’elle puisse dérober la mise à mort de ses meurtriers. Difficile de savoir ce qui gênait le plus l’officier de la pénombre. Mais elle imaginait bien qu’il s’agissait de la première situation. Imaginer un Jack plus jeune avec elle en train de faire la bête à deux dos devait lui être particulièrement insupportable le pauvre. Sûrement que s’il n’avait pas eu besoin de ses capacités à Mannheim il aurait pu chercher à se débarrasser d’elle pour cela. Mais Lilian n’aurait pas survécue dans le grand nord, elle préférait les climats plus chauds.

« Des menaces, encore des menaces... Je t’ai justement dit que je venais te proposer mon aide plutôt que d’essayer de te passer devant, ou dessous vu que tu préfères être au-dessus apparemment. Je ne suis pas stupide, je sais très bien que me dresser entre toi et les assassins de Jack serait une mauvaise idée et ce n’est pas mon intention. Mais tu pourrais aussi reconnaître que te priver de mon aide pour cela serait aussi une mauvaise idée, comme m’exclure complètement de cette revanche. »

Bien entendu elle n’avait pas de belles menaces à lui fournir. Oh elle aurait pu essayer. Mais elle avait toujours trouvé que les gens de Star City était en général imperméables à ce genre de choses, surtout ceux qui possédaient des pouvoirs quels qu’ils soient. Ces gens étaient tous convaincus d’être si spéciaux, si puissants qu’ils  se fichaient de ce qu’on pouvait leur annoncer. Bien entendu Lilian aurait pu choisir un autre poulain dans les agents de SHADOW, jouer de ses manigances et de ses liaisons pour tenter de mettre quelqu’un d’autre en avant. Mais cela aurait été perdre l’avantage qu’elle avait sur Renan. C’est à dire son passé avec Jack qui le rendait incapable de faire des sous-entendus sexuels avec. Le pauvre petit devait être tellement frustré.

« Tu connaissais Jack, tu crois vraiment que le fait que nous couchions ensemble ait pu obscurcir son jugement ? J’ai toujours cru que les officiers de la pénombre étaient capables de tirer leur coup sans s’amourache de la fille en face. A moins que je me sois trompée ? » Elle lança un regard entendu à Renan. Elle ne savait pas tout de la vie privée de l’officier. Mais cela faisait un moment qu’il n’avait plus couché avec une femme pour SHADOW. Lilian ne pouvait pas en dire de même de son côté.

Par contre qu’il considère ne pas avoir un caractère de cochon était risible. Bien entendu Lilian se contenta de sourire et d’acquiescer. Renan était susceptible et avait un égo surdimensionné. Une combinaison explosive dans de nombreuses situations. Il fallait apprendre à courber l’échine, surtout dans SHADOW. Mais il devait y avoir une raison pour laquelle elle séduisait les gens et Renan les commandait. Probablement.  Ils savaient tous les deux quel était le problème dans la vie de l’officier de la Pénombre : l’ordre de Thulée. Il les voyait comme des empêcheurs de tourner en rond qui tentaient de lui subtiliser ses pions magiques. Si elle avait été à la place de Renan elle aurait donné ses jouets mystiques à l’ordre, pour les espionner et les mettre dans de bonnes conditions. Mais à défaut de cela, Lilian était plus décidée à faire l’intermédiaire entre les deux branches de SHADOW. L’ordre avait des éléments utilisables, même si Renan refusait de le voir.

« Ah toujours des menaces mon chou. Il y a d’autres moyens de gérer un individu gênant tu sais. On peut le rediriger, le manipuler de manière à ce qu’il se transforme en avantage. La subtilité pourrait t’ouvrir tant de portes, un peu d’hypocrisie ne te ferait pas de mal non plus. Mais tu es comme tu es, comme Jack finalement. J’aime ça, tu t’en doutes. » Elle lui fit un clin d’oeil, cherchant quelle était sa véritable limite. La main sur l’entrejambe avait été de trop mais elle n’avait pas résistée. Pousser quelqu’un à bout permettait d’obtenir de multiples informations. « Mais je suis d’accord, Shahren avait le problème de ne pas savoir courber l’échine. » Comme Renan finalement, sauf que la scientifique n’avait pas été en haut de la pyramide. Parfois Lilian se demandait si Jack n’avait pas été la seule personne à être capable de vraiment contrôler son neveu.

Mais entre deux mégalomanes, Lilian préférait largement le neveu de Jack. Avec lui elle pouvait discuter calmement et elle comprenait ses objectifs. Avec sa cousine les choses auraient été différentes. Surtout qu’elle avait été la fille biologique de Jack. Non, mieux valait ne pas y penser, mieux valait la laisser où elle était et se concentrer sur Renan qui lui était sous ses yeux. Et largement plus appétissant.

« Je ne suis pas venue ici en tant qu’agente de SHADOW, ni en tant que politicienne si cela te rassure. Si tu ne veux pas mêler l’organisation c’est ton choix, je ne compte pas m’amuser à faire de rapports supplémentaires, je déteste la paperasse. » Parfois elle se contentait d’embrasser un gratte-papier à Mannheim pour qu’il s’en occupe à sa place. « De toute façon ils ne savent pas que nous existons je pense... Et puis il faudra leur annoncer pourquoi tu les tues d’ailleurs. Il n’est pas certain qu’ils se rappellent avoir tué ton oncle après toutes ces années. » Cela remontait à tant d’années maintenant. Ils avaient perdu beaucoup de temps, mais apparemment la piste n’était pas si froide que cela, sinon Renan ne serait pas tant remonté à l’idée de retrouver les meurtriers de Jack. « Je ne piquerais pas le coup de grâce, mais je ne promets pas de les secouer un peu quand même avant, pour le principe. » Restait à voir si elle utiliserait leurs cadavres comme terreau pour ses bébés ou non.

« Tu as des pistes ? Il est difficile d’obtenir des informations sur un meurtre aussi vieux dans la rue, même avec mes talents. Mais je suppose que tu n’as pas chômé pendant toutes ces années et que tu as une petite idée derrière la tête. Dit moi ce que c’est et je verrais ce que je peux faire pour t’aider. Surtout si on ne doit pas utiliser les moyens de SHADOW, tu pourrais avoir besoin de moi plus tôt que tu ne le crois. » Elle avait des contacts en ville, des gens qui lui devaient des faveurs, certains riches, certains dotés de certaines capacités. Tous prêts à faire ce qu’elle lui demandait pour un sourire ou un baiser.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 10 Déc 2015 - 15:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan avait bien compris que sa « tante » s'amusait beaucoup à glisser des sous-entendus dès qu'elle en avait l'occasion. Il décida d'essayer de passer outre, ne pas relever ses remarques. Du moment qu'elle ne recommençait pas à devenir tactile, ce serait gérable. Il acquiesça d'un hochement de la tête lorsqu'elle souligna qu'il serait idiot de se priver de ses talents. C'était une évidence, mais c'était valable pour de nombreuses personnes, Evey par exemple qui était aussi concernée par cette vendetta puisque son père avait trouvé la mort en même temps.

« J'en conviens. »

Ce n'était pas grand-chose, mais quiconque le connaîtrait suffisamment, saurait qu'admettre quelque chose était un effort de sa part. Lilian se douterait qu'il ne disait pas cela juste pour lui faire plaisir, mais bel et bien parce qu'il pensait ce qu'il disait. Cependant, il n'avait pas l'intention de lui baiser les pieds pour autant ! Ses capacités ne feraient pas tout, il faudrait qu'ils fassent avec leurs caractères respectifs et ce n'était pas gagné.

Lorsqu'elle le railla une nouvelle fois en laissant croire qu'elle ne le visait pas directement, il ne put s'empêcher de lâcher un profond soupir. Non, il ne s'était pas amouraché de la blonde qui tenait le rôle de compagne et il ne le ferait jamais. Renan n'était pas capable d'éprouver de réels sentiments, pas pour une autre femme du moins. Son oncle était la seule personne à avoir réellement compté pour lui et ce n'était pas du tout le même genre de relation.
Bien décidé à lui montrer qu'elle ne le gênerait pas avec ses questions, il la fixa droit dans les yeux avant de répondre calmement.

« Tu connais tellement d'Officiers de la Pénombre ? » Seulement deux s'il ne se trompait pas. « Tu devrais savoir que les membres de SHADOW sont capables de ne pas éprouver de sentiments. Enfin, pour les autres humains, même si tu vis apparemment une grande histoire d'amour avec tes plantes. » Sous-entendu qu'elle était plus ou moins frigide au niveau des sentiments. « Je crois seulement que tout le monde a des préférences et je ne m'aveugle pas à croire qu'il ne peut pas avoir eu des préférences. »

Cela dit, il prendrait très mal le fait que son oncle ait préféré favoriser la nana avec qui il couchait plutôt que son propre neveu. Mais parfois, les gens n'agissaient pas comme il l'aurait souhaité. Jack était malin et il savait parfaitement que Renan ne l'aurait jamais trahi, inutile de le valoriser davantage du coup ! Mais pour ce qui était de son amante... les choses étaient différentes.

Entendre Lilian lui indiquer qu'il gagnerait à être subtile l'agaça un peu. Non, beaucoup en vérité. Renan déployait toujours des trésors de diplomatie pour amadouer les gens qui l'intéressaient, il savait se montrer caressant et aimable, cependant il était vrai qu'il n'hésitait pas à écraser certaines personnes qui ne méritaient pas ses efforts. De là à avoir droit à des conseils sur « comment s'y prendre avec les autres », c'était abusé. Jack avait insisté pour qu'il soit capable de mentir en ayant l'air de dire la vérité, il n'accepterait donc aucune critique sur sa manière de faire – têtu ? À peine ! Le trentenaire fixa son interlocutrice avant sérieux avant de répondre d'un ton légèrement cassant.

« Je n'ai pas besoin de tes conseils en matière de relations. Je sais très bien comment m'y prendre et je sais me montrer très subtile lorsqu'il le faut. Mais autant nommer les cibles puisque nous savons tous les deux que tu parles de l'Ordre. Ce n'est que des crétins pompeux qui me prennent de haut. Jack les laissait faire ce que bon leur semble et ils lui ont caché des tas de choses. Je me contente de les remettre à leur place et de leur rappeler qu'ils sont simplement invités et non locataires. » Après tout, toutes les bases n'avaient pas de loge de l'Ordre. « Il n'est pas question que je leur baise les pieds. Soit ils se plient à mes ordres, soit ils seront écartés de mes projets, je leur laisse le choix, tu vois. »

Enfin, si l'on pouvait présenter cela de cette manière. Au final, Renan n'appréciait tout simplement pas d'avoir des hommes qu'ils ne pouvaient pas diriger dans sa base. S'imposer par la force n'était pas envisageable sans que les Agents Ténébreux ne le dénoncent, il ne restait donc qu'à les pousser à venir l'implorer. Il n'était pas pressé de toute manière.

« Et bien sûr que je lui ressemble, c'est lui qui m'a élevé. »

Une manière de montrer qu'il ne se laisserait pas avoir par ses petites remarques sournoises.
Quoi qu'il en soit, puisque ces questions étaient plus ou moins réglées, il valait mieux se concentrer sur la raison de la venue de Lilian : la poursuite des responsables de l'assassinat de Jack. Il garda quelques instants de silence avant de répondre.

« J'avais trouvé une liste de héros qui se trouvaient dans cette zone-là ce fameux soir. Je les ai tous retrouvés, certains avaient d'ailleurs pris leur retraite, puis je me suis occupé d'eux. Ce n'était pas les responsables, mais je n'avais pas envie qu'ils enquêtent sur cette histoire. » Logique. « J'ai cherché aussi ce qui concernait les Vigilants, mais c'est difficile de trouver des informations à leur sujet. La plupart des gens ne les connaissent pas. Le plus simple aurait été d'infiltrer les dossiers de la police, mais je n'ai jamais pu le faire. » Il n'avait pas cette compétence. « Cela dit, je suis quasiment convaincu que c'est un Vigilant qu'ils ont dû croiser à plusieurs reprises. Le corps de Jack portait des traces qui semblaient indiquer que sa défense avait été balayée et nous savons tous les deux qu'il savait se défendre. » Après tout, c'était lui qui l'avait entraîné. « Il faudrait potasser les anciens rapports qu'il a pu faire, mais ça prendra beaucoup de temps. » Il la scruta. « Pourquoi, tu as une solution miracle ? »

Une plante capable de lire par exemple ?
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 10 Déc 2015 - 17:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quand on discutait avec Renan il fallait savoir se contenter des petites victoires. Aussi Lilian ne força pas vraiment son avantage. Elle n’allait pas demander au mutant de lui écrire des poèmes sur sa grandeur. De toute façon elle savait déjà ce qu’elle valait et ce qu’en pensaient les autres n’avait que peu d’importance. Enfin, sauf pour sa campagne politique mais c’était une toute autre histoire. Faite admettre à Renan qu’elle lui serait utile dans la quête des coupables était de toute façon déjà un exploit en soi. Tout gâcher en essayant d’en avoir trop d’un seul coup aurait été un mouvement d’amateur. Ce qu’elle était loin d’être. Cela ne l’empêchait pas de continuer à s’amuser avec son « neveu » pour autant.
 
« Je n’en ai connu que deux. Un seul intimement, mais je ne pense que pour le second ce n’est qu’une question de temps. » Elle se redressa, faisant mine de se rapprocher de lui une nouvelle fois. Mais elle respecta son espace vital cette fois-ci. Ce contentant de lui sourire d’un air entendu. « Je sais très bien que les agents arrivent à ignorer leurs sentiments ou même à ne pas en avoir. Après tout j’en suis capable moi-même. C’est de cette façon qu’ils parviennent à être aussi efficaces lors de leurs infiltrations. Mais hors mission ? Oh c’est une toute autre histoire. Si j’étais toi je garderais en tête que n’importe qui peut perdre la tête, même le mieux entraîné de tes agents. Il suffit des bonnes conditions pour que tout déraille. Je le sais, j’ai fais dérailler moi-même plusieurs personnes qui se pensaient parfaitement insensibles. »
 
Autant dire que quand Renan lui affirmait être totalement dénué d’émotions, elle n’y croyait qu’à moitié. Oh il était fort possible que ce soit le cas actuellement, face à elle. Même lorsqu’il était avec cette autre femme qu’il côtoyait. Mais il restait un être humain. Les émotions n’étaient pas juste des choses abstraites dans notre esprit, mais aussi des composés chimiques dans notre cerveau. On avait beau les ignorer, Lilian savait que les molécules et les cellules feraient toujours leur petite danse.
 
« Et oui, j’ai mes préférences... Mais comme je te le faisais savoir plus tôt, mes plantes ne peuvent pas pourvoir à tous mes besoins non plus. » Elle fit glisser ses mains sur ses endroits de son propre corps de manière plutôt explicite. Avant d’éclater de rire. Renan allait encore se braquer si elle continuait. Est-ce qu’il ne pouvait pas l’imaginer sans avoir l’image de Jack qui se superposait à la sienne ? Cela serait incroyablement triste. Mais Jack était le point sensible de Renan et qu’il le veuille ou non, Lilian avait un lien avec ce point là. Ce qui devait expliquer aussi pourquoi il ne l’avait pas foutue dehors depuis le début.
 
Elle se contenta d’hausser les épaules lorsqu’il refusa ses conseils. Qu’il en fasse ce qu’il voulait, il avait la chance d’être l’un des seuls pour qui ils étaient gratuits de toute façon. Lilian retourna s’installer dans le canapé, laissant ses doigts caresser les épines du petit sapin, témoin silencieux de leur conversation. Cet appartement avait vraiment besoin de plus de verdure. Mais vu qu’il allait déménager elle devrait probablement attendre qu’elle découvre l’autre pour le verdir quelque peu.
 
« Cataloguer tous les membres de l’Ordre comme des gens inutiles est ta première erreur. Mais je sais que je ne te ferais pas changer d’avis. Mais tu pourrais au moins être honnête sur la raison de ton désaccord avec eux. Tu détestes le fait qu’ils puissent ne pas répondre de leurs actions, n’est-ce pas ? Qu’ils puissent mettre en danger toute ton opération et que tu ne puisses pas leur taper sur les doigts. Je comprends, mais c’est là que tu dois faire des choix Renan. Tu peux mariner dans ton coin ou bien prendre les devants pour que l’Ordre ne vienne pas gêner tes opérations. Enfin, c’est ce que je fais déjà personnellement, j’essaye d’arrondir les angles... En savoir plus sur ce qu’ils trament de leur côté. Je peux être ton intermédiaire, je suis très efficace entre deux personnes. »
 
Nouveau clin d’oeil qui laissait peu de doute sur ce qu’elle voulait dire avec cette dernière phrase. Enfin de toute façon leur discussion à propos de l’Ordre n’avait que peu d’importance actuellement. Ils n’étaient pas en train de discuter de l’avenir de SHADOW, mais de la façon dont ils s’occuperaient des meurtriers de Jack, si jamais ils le retrouvaient.
 
« Je sais, je sais... Ton oncle était un peu plus beau garçon. Je me demande à quoi devait ressembler ton père tiens. » Lâcha-t-elle songeuse avant de sourire presque innocemment. Elle connaissait l’existence de la famille française de Renan, après tout elle s’était bien renseignée sur lui et elle le connaissait depuis qu’il était jeune.
 
Elle écouta calmement ce qu’il avait à dire sur l’avancée de son enquête. Apparemment il avait assassiné plusieurs super-héros qui avaient participés eux aussi à la dernière mission de Jack. Sans savoir qu’il s’agissait d’une mission de SHADOW probablement. Renan avait dû être particulièrement discret car elle n’en avait pas entendue parler. Quoique si tous ces meurtres avaient été répartis sur les dernières années. Enfin, cela ne changeait pas une chose : le véritable coupable leur échappait toujours. C’était possiblement maintenant un type qui avait mis dans son placard son costume de vigilant ou avait été tué. Les gens ne vivaient pas vieux dans ce genre de métiers.
 
« Je n’ai pas de solution miracle, non. Mais j’ai des contacts qui eux sont capables de miracles. J’en ai notamment au commissariat central. Avoir des gens dans les forces de l’ordre est particulièrement utile et un ou deux détectives doivent encore me devoir une faveur, ou je saurais quoi leur proposer en échange de leurs services. Si tu as une photo des marques sur le corps de Jack je pourrais leur demander de fouiller dans leurs archives, ou de nous ouvrir les portes un soir pour que nous cherchions nous-mêmes. La seconde possibilité serait plus compliquée, mais je comprendrais si tu ne voulais pas que de tierces personnes ne puissent identifier le coupable avant nous. Enfin, s’ils ne l’ont jamais arrêté avec de la chance nous pourrions au moins avoir sa fausse identité. Je pourrais m’occuper des archives de la ville pendant que tu t’occupes de celles de SHADOW... Je suis surprise que tu ne l’aies pas déjà fait, les affaires de Jack attendent depuis des années que tu fouilles dedans, non ? »
 
C’est par là qu’elle aurait commencé. Mais elle était plus patiente que Renan et plus habituée à déléguer. Lui il avait assassiné tous ceux qui auraient pu avoir joué un rôle dans la mort de Jack. Lilian se contentait de mettre ses pions en place.
 
« Qu’est-ce que tu en dis ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 10 Déc 2015 - 20:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il était hors de question que Renan laisse Lilian gagner la manche en reculant lorsqu'il esquissa un geste dans sa direction. Il ne la pensait pas assez sotte pour tenter quoi que ce soit alors même qu'il lui avait clairement fait comprendre qu'il n'était pas intéressé. Le mieux était éventuellement de s'abstenir de répondre ? Peut-être qu'elle finirait par se lasser qu'il ne lui renvoie par la balle ? Il soupira légèrement lorsqu'elle le mit en garde.

« Avec tes pouvoirs, c'est relativement facile. S'il n'était question que de charme naturel, ton tableau de chasse serait très différent. » Il en était convaincu. « Mais je m'en fiche. Du moment qu'ils sont fiables et qu'ils ne trahissent pas l'organisme, je me fiche du reste. Ils peuvent bien être amoureux s'ils se sentent mieux comme ça. Mais ne fais pas de généralités, tout le monde n'est pas comme ça. »

Ni elle, ni lui, ni Evey par exemple. Mais visiblement, si Lilian pouvait se passer de sentiments, il n'en allait pas de même avec les relations plus charnelles. Il la regarda d'un air indifférent, bien décidé à ne pas laisser son regard s'égarer sur les zones où elle passait ses mains – pourtant il aurait pu le faire sans expression intéressée, mais mieux valait s'abstenir de la moindre plaisanterie sur ce sujet. C'est donc en silence et toujours appuyé contre son mur qu'il l'écouta parler de l'Ordre. C'était elle qui était bien stupide si elle croyait que les membres de cet organisme étaient différents les uns des autres. Renan avait rapidement découvert un point commun aux mystiques : ils étaient tous pompeux et vaniteux. L'Ordre plus que les autres, plus que les indépendants qui fréquentait du moins.
Le Breton lui décrocha un regard inquisiteur sur sa dernière phrase. Avec elle, il voyait presque des doubles-sens partout.

« Peut-être que tu devrais t'acheter un artefact et aller leur demander de t'accepter dans leurs rangs ? Tu as l'air de tellement les adorer.... en plus, vous avez le même point commun : vous pensez pouvoir me passer devant sans que ça ne vous retombe dessus. » Il admettait à demi-mot ce qu'elle avait dit. « Peut-être même que l'un d'entre eux acceptera de tester tes compétences de tampon. » Haussement d'épaules. « En fait, j'espère plutôt qu'ils seront assez stupides pour mettre en danger l'une de mes missions. Comme ça j'aurais une bonne raison pour faire un rapport à l'Ombre et lui indiquer que l'Ordre est incontrôlable et qu'il doit passer sous mes ordres. Tu vois, tu me connais vraiment mal. »

Ce serait bien son genre de se réjouir de l'échec d'une mission si cela lui permettait de plomber l'Ordre au passage. Parfois, il fallait sacrifier certains pions pour atteindre ses objectifs ! Mais Renan doutait franchement que les choses puissent évoluer un jour. En tous les cas, le changement ne viendrait pas de son côté et à moins que certains membres de ce groupe ne viennent lui présenter un semblant d'excuses, il n'y avait aucun espoir d'évolution. Cela dit, Lilian semblait avoir d'autres préoccupations en tête. Il se fichait pas mal qu'elle le trouve moins séduisant que son oncle – au moins avait-il une raison pour la repousser s'il n'était pas à son goût – mais la remarque sur son père le fit tiquer.

« Je me demande surtout à quoi tu ressemblerais si tu avais essayé de l'approcher. Ma mère n'est pas du genre partageuse. Et ils sont plutôt adeptes de la monogamie et de la fidélité. »

Rien qui ne puisse convenir au mode de vie de la rousse en somme. De toute manière, son père ne mettrait jamais les pieds en Amérique : il avait refusé de le faire lorsque le grand-père de Renan avait proposé que la famille l'accompagne pour son déménagement à Star City, même pour seulement quelques jours. Cela dit, il était convaincu qu'elle le disait simplement pour l'ennuyer.

Pour ce qui était de l'enquête à mener sur la mort de Jack, leurs avis se rapprochaient déjà davantage, même s'ils ne tomberaient jamais totalement d'accord. Mêler la police à leur histoire ne le motivait pas pour la bonne et simple raison qu'il n'était pas impossible que l'un d'entre eux décide de demander de l'argent pour son silence et qu'ils soient obligés de se débarrasser de lui. Moins de monde était au courant, moins il y avait de risques qu'une trahison se produise. Après quelques instants de réflexion, il reprit finalement la parole.

« Je préfère la deuxième option. La première me semble trop risquée, je n'ai pas envie de mêler des policiers et des personnes de ce genre à notre affaire. Jack est mort abattu par un voleur d'après l'enquête officielle, si on demandait de l'aide à ce sujet, des flics trop zélés pourraient ré-ouvrir le dossier. » Et ils seraient dans une sacrée merde. « Je préfère qu'on reste juste tous les deux. Comme ça si quelqu'un me trahit, je saurai directement qui est le responsable. » Il parlait sérieusement. « Et je n'ai pas dit que je n'ai jamais fouillé les archives de Mannheim, j'ai simplement dit que je n'avais rien trouvé. Ces derniers temps, j'ai été occupé par d'autres d'histoires et certaines personnes me surveillaient d'un peu trop près. »

Entre le nouvel Agent Ténébreux et l'Archidémon qui apparaissait au pire moment dans son dos, Renan n'avait pas voulu risquer de voir ses recherches mises à jour. Ils venaient donc d'avoir une sorte d'accord, mais restait à voir s'ils parviendraient à s'entendre ou non.

« Je croyais que ça te plairait de passer plus de temps en tête-à-tête avec moi. »

Il esquissa un sourire. Lui aussi pouvait jouer à ça.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 10 Déc 2015 - 23:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lilian fit la moue. Non elle n’était pas d’accord avec Renan sur ce point. Oui ses pouvoirs facilitaient les choses. Mais elle avait besoin d’embrasser les gens pour les plier à sa volonté, ce qui indiquait déjà une forme de rapprochement. Bon, elle devait admettre qu’il lui était déjà arrivé de forcer les choses. Ordonner à des lianes ou des racines d’enserrer une pauvre victime dont elle se serait approchée langoureusement pour lui offrir un de ses baisers. Mais ce n’était pas le cas la plupart du temps, Lilian préférait user des ses charmes les plus classiques. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait utilisé le potentiel de ses cellules végétales pour rajeunir.

« Tu sais mon chou, la plupart doivent se laisser embrasser avant que je ne puisse jouer avec leurs neurones. Ce qui indique une certaine attraction à la base. Tous ne sont pas aussi prudes que toi à vouloir fusionner avec un mur plutôt que de me voir approcher. »

Elle sourit, toujours insensible aux piques continues du mutant. Elle y était habituée et de toute façon si elle laissait sa fierté trop prendre le dessus cela en serait fini de leur collaboration. L’égo de Renan prenait déjà suffisamment de place dans leur relation pour qu’elle lui laisse un semblant de monopole sur le sujet. Après tout elle avait un autre jeu avec ses provocations sexuelles incessantes. Et si elle voulait trouver des hommes qui feraient ses éloges elle savait où chercher de toute façon, ou comment provoquer la chose. Il semblait si convaincu de pouvoir échapper à ses principes biologiques de base que cela en était presque amusant aussi. Mais encore une fois, s’il voulait avoir raison, elle pouvait bien le lui laisser. Lilian ne cherchait pas à faire de Renan une bête savante, mais plutôt à s’arranger pour qu’il puisse progresser malgré tout. Malgré son manque d’émotions apparemment aussi.

« Tu t’emportes, encore... Incapable de garder ton calme quand il s’agit de l’Ordre, non ? Je ne vais pas aller m’amuser à jouer la sorcière du marais avec eux. Mais croire qu’ils sont inutiles juste parce qu’ils appartiennent à l’Ordre... Ce serait comme croire que tous les membres de la Légion sont de parfaits petits soldats qui ne feront jamais preuve de violence excessive. Enfin, je vais te laisser à ta rage sourde à l’encontre de l’Ordre et à ta petite vendetta à leur encontre. Essaye juste de t’assurer qu’ils feront la première erreur et non le contraire. Car l’Ordre doit se douter que tu les détestes. Ce qui fait qu’ils doivent autant attendre ton erreur qu’ils attendent la tienne. D’après toi qui l’Ombre choisira ? »

Il était impossible de le savoir. Et à vraie dire, Lilian préférait ne pas avoir la réponse tout simplement. Elle voyait la haine de son « neveu » pour la branche mystique de SHADOW comme une véritable faiblesse. Il ne réfléchissait pas calmement et clairement quand cela les concernait. En fait elle aurait mieux fait de ne tout simplement pas aborder le sujet et continuer de faire ses petites affaires dans son coin. Si elle pouvait s’assurer que personne ne cause de problèmes à l’un ou l’autre, c’était tout à son avantage et à celui de SHADOW. Enfin, c’était un miracle que ni Renan ni l’Ordre n’aient envoyé de missive à l’Ombre... Bouhouhou, il m’a volé ma mission.

« Je me fiche de ta mère mon chou. De ton père aussi par ailleurs. J’aurais juste aimé savoir de qui tu tenais vraiment. L’éducation c’est important, mais de quel bois sont faits des gênes ? C’est une autre question. Après tout, ton oncle et moi auraient passés la soirée d’une manière différente. Tu tiens peut-être plus de ta branche paternelle que maternelle finalement. »

Nouveau sourire. Mais c’était encore un sujet dangereux qu’elle abordait là. Renan ne semblait vraiment pas porter en haute estime sa famille française. Sinon il ne se serait pas autant impliqué dans sa relation avec Jack. Ce dernier était aux yeux de Lilian plus qu’un oncle pour le mutant, mais une figure paternelle par excellence. Ce qui devait encore plus expliquer pourquoi est-ce qu’il se dérobait à ses avances.

Lilian eut un léger rire lorsque Renna évoqua l’idée d’un policier trop zélé. Cela ne la surprenait pas le moins du monde, méfiant comme il était. Déjà que faire équipe avec elle devait lui coûter énormément alors en plus s’il devait dépendre de certaines des connaissances de Lilian. Le concept de faveurs devait lui être parfaitement inconnu. La rousse continua de jouer avec les branches de son sapin, ces dernières bougeant même au rythme de ses doigts.

« Tu sais, si je demande à un policier de chercher dans les archives en tant que faveur, tu crois vraiment qu’il s’agira d’un individu trop zélé ? Si je le faisais en tant que Lilian Holland, les gens pourraient se poser des questions, mais j’aurais toujours un mensonge élaboré à leur fournir crois-moi. Si ce n’était que cela je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui. Et en tant qu’Harvest, crois-moi, les policiers que je connais sous cette identité n’ont pas envie de me doubler et ne sont pas véritablement des premiers de la classe et de bons petits soldats. » Elle s’était évertuée à développer son réseau sur les deux plans. Demander des faveurs sous couvert de son statut de politicienne impliquait généralement de devoir leur rendre plus tard. Avec Harvest, c’était beaucoup plus compliqué. Certains détectives étaient excités rien qu’à l’idée d’avoir une relation sulfureuse avec une super-vilaine. Cela devait leur donner l’impression d’être spéciaux.

« Mais je comprends ton inquiétude et tu es déjà assez mal à l’aise comme ça. Si je continue à te forcer la main dans une direction qui ne te plais pas tu vas finir par me faire un caprice. Je vais contacter l’un de mes contacts. Juste pour s’assurer que les archives resteront ouvertes et qu’il nous facilite le passage. Nous attirerons moins l’attention que si nous devions entrer par effraction. Même si nous dérobons quelques vieux dossiers ils ne s’en rendraient pas compte avant plusieurs mois. D’ici là nous en aurons fini et il sera trop tard pour eux. »

Lilian se releva une nouvelle fois, abandonnant son petit sapin, un éternel sourire aux lèvres.

« Voyons Renan, tu sais bien que je n’aspire qu’à un tête à tête prolongé avec toi. Est-ce que tu veux t’en occuper ce soir ? Il est déjà tard, mais je ne pense pas que cela soit un problème pour mes braves petits soldats. Ensuite nous n’aurons qu’à visiter le commissariat comme si de rien était, même si je pense que nos costumes ne seraient pas de trop. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Déc 2015 - 14:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
C'était assez amusant de s'entendre être taxé de prude alors qu'il semblait clair que ce qualificatif ne lui convenait pas du tout. Cependant, il était vrai que son comportement vis-à-vis de Lilian tranchait clairement avec son comportement habituel et par moment, il avait presque l'impression d'être revenu au début de sa relation avec l'Archidémon lorsque ce dernier le pressait d'avances. Sauf qu'il ne céderait pas cette fois-ci. Il préféra donc s'obstiner dans son silence, même lorsqu'elle laissa entendre qu'il pourrait commettre une faute avant l'Ordre. Ça ne risquait pas d'arriver ! D'ailleurs, lorsqu'elle lui posa une question – certainement rhétorique – il ne résista pas à l'envie de répondre.

« Moi, évidemment. J'ai un comportement exemplaire depuis que je suis Officier, ce n'est pas le cas de tous les sorciers. »

De toute manière, le français avait l'objectif de devenir la nouvelle Ombre, il ne se soucierait plus de ce qu'il risquait lorsque ce serait le cas. Au final, c'était la raison principale de son but ultime : ne plus avoir à craindre qui que ce soit, ne plus recevoir d'ordres comme s'il n'était qu'un vulgaire larbin. Finalement, Lilian avait tort : il ne ressemblait pas énormément à son oncle. Ce dernier avait toujours été satisfait de sa place et ne comptait pas grimper de nouveaux échelons. Aux yeux de son neveu, il avait toujours cruellement manqué d'ambitions et Renan savait que son oncle aurait désapprouvé ses projets s'il avait encore été en vie – et n'aurait pas hésité à le dénoncer d'ailleurs.
Mais il n'y était pas encore.

Pour ce qui était des gènes et de la famille, Renan ne pourrait pas nier qu'il avait davantage hérité de son père. Ironiquement, s'il pouvait ressembler à Jack, sa mère – la sœur de l'ancien Officier – était une blonde aux yeux bleus, comme ses sœurs. Le Breton ressemblait énormément à son géniteur de qui il avait aussi hérité ses capacités de méta-humain, donc autant dire que Lilian avait raison. Cependant, la critique le vexa sérieusement, parce qu'au niveau du caractère, il avait beaucoup de choses de Jack – et aurait aimé en avoir davantage. Il n'était donc pas question de se laisser écarter de la sorte – car c'était ainsi qu'il interprétait ce comportement.

« Et peut-être que tu devrais apprendre à te taire parfois. Tu débites tellement d'idioties, tu m'épuises. »

L'hostilité était clairement palpable et le Breton ne la dissimula guère, ni dans le regard assassin dont il gratifia la rouquine. Hors de question qu'il laisse une garce inventer une distance génétique avec son oncle. C'était des détails stupides, mais disons que Jack était le point faible du trentenaire.

Quant au sujet du policier trop zélé, Renan se doutait que la jeune femme se chargerait de sélectionner un individu qu'elle jugeait digne de confiance ! Mais cela signifierait qu'il devrait lui faire confiance à elle et se baser sur son instinct. Faire doublement confiance n'était pas dans son caractère et plus d'une personne pourrait en témoigner. S'il était d'accord pour la laisser participer à cette opération, Renan n'envisageait pas de transformer ça en relation basée sur la confiance. Il la scruta donc avec attention jusqu'à ce qu'elle parle d'une expédition pour le soir-même. Pourquoi pas ? Il n'avait rien prévu, si ce n'était un éventuel passage à Mannheim s'il n'était pas trop lassé par cette journée.

« Pourquoi pas. Mais il faudra faire un tour par la base, je n'ai pas ce qu'il faut sur moi. » Le costume de Tesla restait éloigné de sa vie civile. « Mais que les choses soient claires : que je te laisse participer à cette expédition ne signifie pas que je te fais confiance. Et je n'ai pas l'habitude de me baser sur la confiance qu'une autre personne accorde à ses contacts. » Ce qui était plutôt clair. « N'oublie pas que ce n'est pas les portes qui me posent des soucis. »

Son pouvoir lui permettait effectivement de démonter les serrures et de les remonter s'il le souhaitait. En général, Renan ne s'embarrassait pas de détails de ce genre, mais s'ils devaient masquer leur intrusion, ce serait envisageable. Il laissa donc Lilian décider de ce qu'elle voulait faire en profitant de ce moment pour aller chercher une veste et ses clés de voiture. Il conservait une vie « normale » la majorité du temps et ce n'était pas parce qu'il comptait jouer aux Super-Vilains ce soir qu'il pouvait oublier la prudence ! Ils se rendirent donc à la base de Mannheim de manière à ce que Renan puisse enfiler sa tenue – seul, bien sûr – avant de rejoindre sa comparse pour la soirée. Si elle était spécialisée dans les infiltrations, Lilian restait compétente sur le terrain et le Breton ne s'inquiétait donc pas de ce côté-là. C'était plus son caractère qui lui causait du tracas.

Cette fois-ci, ils purent partir sans s'embarrasser de voiture. Renan ne proposerait pas à sa « tante » de faire le taxi si elle ne pouvait pas voler ou se déplacer de cette manière, ils se donneraient simplement rendez-vous sur place avant de pénétrer dans le bâtiment. Lorsqu'ils furent sur les lieux, le trentenaire constata que l'endroit semblait paisible. Il y avait forcément une garde puisqu'il s'agissait de documents importants, mais ils pourraient s'infiltrer sans trop de mal. Par ailleurs, Renan pouvant se changer en énergie magnétique, il n'aurait aucun mal à pénétrer dans une salle sans éveiller les soupçons. Son regard se posa donc sur sa collègue.

« Tu veux passer devant, ou je m'en charge ? »

Une question pour savoir si elle avait demandé de l'aide à ses contacts ou si c'était à lui de tout déverrouiller. En quel cas, ils auraient simplement à rejoindre la zone où se situait la porte et il se chargerait du reste. Une formalité !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 11 Déc 2015 - 16:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Oh elle avait touché un point sensible. Décidément c’était à croire qu’elle le faisait exprès. En tout cas, Renan semblait plus être contrarié par le fait qu’elle mette en doute son héritage issu de Jack qu’à cause de son opinion sur l’Ordre de Thulée. Lilian avait une idée plus précise d’où se tenait la limite de son interlocuteur sur ses commentaires. Même morte, l’ombre de son oncle pesait énormément sur les épaules du mutant. La rousse s’y était attendue, après tout il avait été sa seule figure paternelle. Mais à ce point ? C’était presque inquiétant, si elle ne pouvait pas le jouer à son avantage. Peut-être qu’elle pourrait même arriver à ses fins en lui donnant envie de faire tout ce que Jack avait fait de son vivant. Sauf qu’elle ne cherchait pas à recréer son ancien amant à travers son neveu, loin de là.

Même si les deux individus étaient proches, bien qu’elle ait pu sous-entendre le contraire, ils étaient intrinsèquement différents. Tenter de se comporter avec Renan comme elle l’avait fait quinze ans plus tôt avec Jack était totalement voué à l’échec. Les temps avaient changé et elle-même n’était plus la même personne. Elle était Lilian Holland et si elle était venue ici c’était bien pour le rester, pour ne pas voir son passé en tant que Zoey Miller revenir la hanter. Jack était la seule tombe qui était encore entrouverte. Les autres, celles de sa famille, étaient fleuries depuis bien longtemps. Aussi elle ne répliqua pas quand il l’insulté une nouvelle fois, de manière plus virulente cette fois-ci. Elle continua de sourire, se contentant de lever les yeux au ciel. Connaître la corde sensible de Renan était un avantage non négligeable, même si le manipuler était hors de question. C’était trop dangereux pour le moment, surtout avec l’ombre de Jack qui était encore trop prenante dans leur relation. Ah, pourquoi le jeune Renan n’avait-il jamais réussi à la voir comme une sorte de « tante » ? Cela aurait simplifié les choses, surtout ce soir.

Mais croire qu’un jour Renan pourrait lui faire confiance comme Jack avait eu confiance en elle ou comme Renan avait eu confiance en Jack paraissait illusoire.

« Passons par la base. De toute façon je dois moi aussi enfiler quelque chose de plus confortable. Notre ami sympa n’est pas assez verdoyant pour me couvrir j’en ai bien peur. » Il aurait juste eu assez de verdure pour recouvrir certaines parties stratégiques, mais de là à pouvoir cacher l’identité de la rousse, c’était peine perdue. « Tu m’aurais déçue si tu m’avais fait confiance aussi rapidement mon chou. Il faut attendre que nous soyons un peu plus intimes pour cela. » Elle attrapa son manteau. Elle détestait vraiment le froid et il faudrait qu’elle réfléchisse en conséquence pour son costume de la soirée. Peut-être qu’elle n’allait pas se vêtir que de végétaux finalement.

Une fois dans la voiture elle utilisa son téléphone, celui qui était associé à Harvest, fourni par SHADOW et parfaitement impossible à tracer pour communiquer avec ses « contacts ». Autant dire qu’elle n’allait pas expliquer à Renan comment elle avait pu se mettre certains policiers en poche sous son identité d’Harvest. C’était pour certains presque plus simple que sous celle de Lilian Holland d’ailleurs. Une femme politique qui vous faisait des avances avait quelque chose d’intimidant. Mais une femme masquée dans un costume révélateur, on entrait dans le domaine du fantasme et se faire des amis n’en devenait que plus aisé. Il fallait juste savoir bien doser le danger et la séduction.

Une fois à Mannheim elle en profita elle-même pour se changer, utilisant ses talents sur la flore pour se créer un costume. Mais avec le temps qu’il faisait et la nature de leur mission elle ne chercha pas quelque chose de tape à l’oeil, loin de là. Les feuilles qui recouvraient son corps était petites mais nombreuses et surtout sombres, de manière à se fondre dans l’obscurité et à ce qu’elle soit moins discernable. Elle se passerait de fleurs dans ses cheveux mais pas du demi-masque d’écorce qui camouflait le haut de son visage. Si en été elle laissait certaines parties de son corps visible pour faciliter ses tentatives de séduction elle opta plutôt en hiver pour quelque chose qui la recouvrait totalement, mais moulant. Il ne faudrait pas décevoir ses spectateurs.

Ce petit interlude vestimentaire terminé elle se drapa dans un manteau lui aussi végétal et laissa un clone la déposer à quelques rues du commissariat. Bien entendu Renan ne lui avait pas proposé de la prendre dans ses bras pour l’emmener sur place. Quel manque de savoir vivre. Elle qui pensait que Jack l’aurait élevé en gentleman après toutes ces années. Elle abandonna son manteau dans un caniveau qui reprit l’apparence de feuilles mortes et rejoignit Renan à l’une des entrées de service du commissariat.

« Je vais passer devant, tu n’as qu’à profiter de la vue. » Lâcha-t-elle, cette fois-ci sans prendre la peine de lui sourire. Ils étaient en mission et en plein territoire ennemi. Même à une heure maintenant plutôt avancée de la nuit il y aurait toujours beaucoup de policiers sur place.

Mais comme prévu ses contacts lui avaient facilité les choses. Elle ne se préoccupait pas des détails, mais ils avaient su se mobiliser rapidement pour libérer le couloir qui les menait aux archives et pour laisser les portes ouvertes. Bien entendu ils ne les accueilleraient pas pour ne pas être surpris en leur présence. Le risque zéro n’existait pas. Harvest s’avança dans les couloirs du bâtiment veillant bien à ce que partout les caméras soient bien éteintes. Finalement ils arrivèrent jusqu’aux lourdes portes des archives. L’endroit était ancien, mais peu protégé. Ce n’était pas la salle où étaient stockées les preuves, mais uniquement de la paperasse. Elle ouvrit la porte discrètement et ils se retrouvèrent dans une salle telle qu’elle l’avait imaginée.

Des étagères s’élevaient tout autour d’eux, remplies de boîtes elles-mêmes contenant de nombreux dossiers. Lilian fit la moue... L’idée de passer sa nuit à fouiller dans de vieux documents ne l’enchantait guère. « Tu dois être l’un des seuls hommes que je connais à m’emmener dans un endroit pareil en m’ayant pour lui tout seul. » Lâcha-t-elle avant de s’enfoncer dans une allée. « On devrait pouvoir trouver le dossier du meurtre de Jack grâce à la date. Reste à voir si nos fonctionnaires ont bien fait leur travail et que nous trouverons le nom du coupable, ou au moins son pseudonyme. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Déc 2015 - 20:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Histoire de famille ▬ Lilian RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Si elle s'imaginait qu'il allait profiter de sa tenue pour se rincer l’œil, Lilian se mettait le doigt dans l’œil et jusqu'au coude ! S'il appréciait effectivement les vues de ce genre, il lui semblait improbable qu'il laisse son regard s'égarer vers son arrière-train sans voir le visage de son oncle s'y superposer – et pourtant, il n'avait pas ce qu'on appelait vulgairement une tête de cul.

Mais le moment n'était pas venu de plaisanter et si le Breton était du genre à apprécier quelques piques de temps en temps, il restait très professionnel lorsque la situation le demandait. Pour le coup, Tesla ignorait s'il pouvait réellement se fier aux contacts de sa coéquipière du moment et il s'intéressa donc davantage à sa sécurité qu'aux formes plantureuses de la femme-plante. Si les caméras n'avaient pas été éteintes, elles ne fonctionneraient de toute manière pas puisque le trentenaire avait pris soin de déployer son pouvoir lui permettant de brouiller les moyens de communication et de vidéo. Mieux valait vérifier deux fois que pas du tout ! Et rien ne leur disait qu'un policier jaloux de l'attention que la rousse portait à un autre homme, n'allait pas décider de garder des preuves contre elle. Renan n'avait aucune envie d'être une victime collatérale des nombreuses parties de jambe en l'air de sa tante.

Ils arrivèrent finalement sans encombres devant les portes de la salle des archives. Renan jeta un coup d’œil aux alentours, vérifiant une énième fois que rien de suspect n'était visible, puis emboîta le pas à la rouquine qui venait d'entrer dans la pièce. La masse de paperasses était impressionnante ! Il y avait des boîtes pleines de dossiers qui occupaient quasiment toutes les étagères. De quoi donner le tournis à n'importe qui et, l'espace d'un instant, le Breton croisa les doigts pour que les archivistes soient bien organisés. Son regard parcourut les premières étagères face à eux avant de se poser sur le minois de Lilian lorsqu'elle lui lança une petite pique.

« Peut-être parce que je dois être l'un des seuls hommes à m'intéresser à ce que tu as dans la tête et non à ce que tu as sous le menton. »

Et il ne parlait pas de sa gorge, mais plutôt de sa poitrine qu'elle n'hésitait apparemment pas à déballer pour appâter le chaland. Mais trêve de bavardages ! Renan détourna son regard de la jeune femme pour le poser sur les étagères qui les encerclaient. Après quelques instants de recherche en silence – du moins du côté du Breton – ce dernier repéra le dossier de son oncle et s'en saisit avant de l'ouvrir pour le feuilleter. Il n'y avait pas énormément des papiers dedans, ce qui n'était pas très encourageant. En lisant les comptes-rendus des enquêteurs, Renan constata que l'affaire avait purement et simplement été mise de côté au bout de quelques semaines parce qu'ils n'avaient pas trouvé d'informations permettant d'appréhender quelqu'un. Détail qui ne manqua pas de contrarier profondément Tesla qui aurait pourtant dû se réjouir de constater que la police n'avait pas trop fouillé dans leurs vies respectives. Ce qui l'irritait restait malgré tout le fait que des crétins de ce genre n'aient pas accordé davantage d'attention à son oncle. Cela avait déjà été un crève-cœur d'abandonner le corps de Jack dans la rue et d'attendre qu'il soit retrouvé, lire ces conneries était encore plus contrariant.

Fort heureusement, son masque dissimulait ses traits et elle ne devrait pas voir son expression d'agacement appuyée par la crispation de la mâchoire. Il continua de feuilleter jusqu'à atteindre le rapport d'autopsie. Pour quelqu'un qui prétendait ne pas éprouver de sentiments, son estomac se contracta tout de même en lisant ce qui y figurait. Il resta silencieux jusqu'à avoir terminé de lire les grandes lignes, puis tendit le dossier à Lilian.

« Pas de suspect, ils ont abandonné parce qu'ils étaient trop idiots pour trouver des pistes. » La contrariété était clairement audible. « Mais le rapport d'autopsie fait référence à des blessures inhabituelles. Apparemment, le médecin légiste n'a pas su identifier l'arme responsable, mais c'était comparable à des sortes de griffes. » Ou du moins, c'était ce qu'il avait compris au travers des termes scientifiques. « Le mieux ce serait de chercher les Vigilants et les Indépendants qui agissent avec ce genre d'armes. Ou de pouvoir. De toute manière, Jack a été considéré comme une victime de vol, ils n'ont pas dû chercher de ce côté, mais plutôt de celui des criminels. »

Après tout, mêmes si les Vigilants étaient considérés comme des criminels par beaucoup de monde, ils se rangeaient le plus souvent du côté des gentils. Cela dit, le trentenaire ne les avait jamais vraiment côtoyés. Son regard se posa sur la jeune femme à ses côtés.

« Une idée ? Du haut de ta grande et longue expérience.... »

Oui, il venait de la traiter de vieille.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
Histoire de famille ▬ Lilian
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_6Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_8


Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_1Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_2_bisHistoire de famille ▬ Lilian Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Les pires histoires sont des histoires de famille. [ft Tennessee Williams]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» AGATE ♣ L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» Les génies précoces de l'Histoire...
» comment on refait l' histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_6Histoire de famille ▬ Lilian Categorie_8
Sauter vers: