AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_1Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_2_bisTout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_3
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Nov 2015 - 23:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Abigaïl n'avait pas tardé à prendre contact avec lui afin de lui donner la date de leur « rendez-vous ». Renan n'avait eu qu'à prévenir Evey afin qu'elle puisse assurer la gestion de Mannheim et des dossiers en cours, puis il s'était chargé de préparer le reste. Même si la nécromancienne n'aimait pas l'avion, ce moyen de transport restait le plus rapide et étant donné qu'ils n'avaient qu'un week-end pour résoudre ce mystère et trouver le fameux livre, autant aller au plus direct. Le Breton avait donc chargé ses agents de s'occuper de tous les détails secondaires avant de donner la date et l'heure de départ à la blonde. Vu que les contrôles d'identité pouvaient être très réglementés, il valait mieux qu'ils aient tous les justificatifs nécessaires et c'était quelque chose que le français pouvait sans mal se procurer.

Le jour du rendez-vous, le Breton était sur place avant la blonde, question d'habitude. Lorsqu'elle arriva, il lui résuma simplement la situation en lui donnant les papiers nécessaires au bon fonctionnement de leur plan, puis ils eurent à attendre l'heure d'embarquement. Le voyage fut parfaitement banal du point de vue de Renan qui, s'il n'affectionnait pas spécialement les avions, ne se faisait pas de soucis pour sa sécurité. Il était devenu immortel grâce à la nécromancienne et ne s'inquiétait donc pas d'une éventuelle explosion.

Lorsque l'avion se posa sur l'île de Roanoke, ils eurent simplement à récupérer leurs affaires, qui se résumaient à peu de choses étant donné qu'ils n'étaient là que pour un week-end, avant de se rendre dans le village le plus proche de leur lieu de recherche. Ils devaient avoir un endroit où déposer les valises, autant par souci pratique que pour pouvoir justifier leur présence s'ils tombaient sur un policier trop zélé.

La perspective de ce petit séjour n'inquiétait, ni n'enthousiasmait le français. En vérité, il se posait surtout des questions concernant l'issue de cette expédition, se demandant jusqu'à où la nécromancienne serait prête à aller s'ils devaient faire des choix cornéliens. La méfiance resterait perpétuellement présente entre eux, mais il était vrai que cela aurait été un peu reposant de pouvoir se dire qu'il n'avait pas à s'inquiéter des intentions de sa partenaire. Tant pis. Il aurait peut-être dû demander à Evey de l'épouser finalement, les soucis de confiance n'auraient alors pas existé.

Quoi qu'il en soit, après avoir emprunté un taxi qui les mena au village, non sans les gratifier d'une ribambelle de conseils sur « comment occuper son week-end en amoureux dans cet endroit », le duo put enfin se retrouver tranquille afin de préparer la suite. L'établissement choisit pour déposer leurs valises étaient une sorte de très petit motel qui ressemblait davantage à une maison d'hôte. La chambre était propre, mais décorée d'une manière plutôt démodée qui devait certainement coller à ce qu’Abigaïl avait connu dans ses jeunes années.

Après avoir vérifié qu'il n'y avait pas de mouchard, grâce à l'aide de ses pouvoirs, Renan s'approcha de la fenêtre pour jeter un coup d’œil à l'extérieur. Le village était très calme et il n'y avait pas grand monde dans la rue, ce qui pouvait être aussi ennuyant que pratique. Laissant retomber le rideau, il se tourna vers la blonde.

« Tu veux commencer par où précisément ? Est-ce qu'il faudra préparer quelque chose de spécial, du genre gousse d'ail, croix chrétienne ou un truc du genre ? Enfin, tu vois l'idée. C'est toi la professionnelle, alors tu ordonnes et j'obéis. » Un bref sourire passa sur ses lèvres. « Ce qui est valable uniquement pour ta mission. »

C'est qu'il ne fallait pas lui laisser croire qu'il pouvait se montrer trop malléable !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 16 Nov 2015 - 19:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl avait elle aussi dû prendre de nombreuses précautions avant de se lancer dans son voyage. La Moisson était en ébullition depuis qu’elle avait abandonné ses devoirs suite à sa fausse couche. Certaines personnes avaient fait part de leur intention de prendre la place de la nécromancienne, convaincus qu’elle ne sortirait jamais de son mutisme pour précipiterait sa propre destruction. Elle avait dû s’assurer que ces personnes reçoivent juste récompense pour leurs désirs de trahison et qu’ils ne puissent rien tenter contre elle. Seulement, s’absenter durant quelques jours pouvait se révéler risquer, surtout avec l’absence d’Anton et le fait que sa fille grandissait toujours dans son cercueil. Elle avait un point faible maintenant, on pouvait l’attaquer de ce côté là.
 
Autant dire que personne de vivant ou de mort-vivant ne pourrait approcher de la dépouille de ses enfants indemne. Abigaïl comptait bien profiter du Nécronomicon pour assurer définitivement sa suprématie sur la nécromancie et sur ses pratiquants, qu’ils fassent partie de la Moisson ou non. Le voyage en avion n’avait rien eu de paisible pour elle. Au moins était-il court contrairement à celui qu’elle avait dû prendre pour aller en Europe, lorsqu’elle avait traqué Anton. Tout le paradoxe venait du fait qu’elle ne pouvait pas mourir, mais elle n’avait pas vraiment envie de savoir ce qu’il adviendrait si jamais son corps était complètement désintégré. Est-ce que sont esprit survivrait et si elle se régénérait aurait-elle seulement la même apparence ?
 
Comme à l’accoutumée, la nécromancienne était vêtue d’une robe noire et du fait de l’hiver s’approchant, d’un manteau. Roanoke était une île minuscule, protégée des vagues de l’Atlantique toutefois. L’air iodé fit du bien à Abigaïl. Elle n’en profitait pas assez à Star City, probablement à cause de la pollution de la ville. Cela lui rappelait quelques rares moments d’innocence qu’elle avait connue enfant sur les côtes d’Angleterre. Avant son mariage et la descente aux enfers qui l’amèneraient à devenir Lady Death. Pendant qu’ils découvraient leur chambre d’hôtel, la nécromancienne alla ouvrir la fenêtre.
 
Deuil était parti plusieurs jours avant elle de Star City pour être sur place quand elle arriverait. Difficile de faire voyager une faux, un corbeau ou un rat dans un avion. De toute façon, même si quelqu’un avait posé les mains sur l’arme, il aurait été incapable de l’utiliser. La nécromancienne porta son regard sur la petite ville en contrebas. Il n’y avait plus grand chose de sauvage à Roanoke et probablement qu’il ne devait rester de la première colonie qu’une pierre commémorative ou quelque chose du genre.
 
« Tu veux qu’on passe tout de suite aux choses sérieuses ? » Et elle ne parlait pas d’acte à l’horizontal, loin de là. Le corbeau monta sur l’épaule de la nécromancienne, lançant un croassement dans la direction de Renan. La faux était affamée, ne s’ayant repue d’aucune âme depuis l’homme dont Abigaïl avait drainé l’énergie vitale. « Je suppose que nous pourrions commencer par faire les touristes, il y a une reconstruction du fort original des colons au nord de l’île. Nous pourrions y faire un tour et voir si je ressens quelque chose. Après je pourrais aussi interroger les morts du cimetière local. Mais quelque chose me dit qu’ils ne sauront pas grand chose à propos du livre. »
 
Ils devaient aussi éviter d’attirer l’attention. Il y aurait d’autres touristes avec eux, des amateurs de l’époque coloniale probablement. Peut-être qu’ils auraient dû se trouver des déguisements d’époques pendant qu’ils y étaient ? Quoique qu’elle avait du mal à imaginer Renan accoutré d’une telle façon. La nécromancienne repensa à son dernier week end de détente, quelques mois plus tôt. C’était à ce moment qu’elle avait été parasitée par l’esprit de Lily Penderghast, ce dernier sommeillant toujours en elle, qu’elle avait rencontré des champignons extra-terrestres au fond d’une grotte. Est-ce que Roanoke lui réserverait les mêmes surprises ?
 
« Sinon, nous pouvons attendre la nuit. Mes pouvoirs seront plus forts à ce moment là et nous aurons moins de chances d’être vus. » Par contre si on les voyait ils attireraient forcément l’attention. « Nous pouvons profiter de la chambre en attendant je suppose. » Un sourire presque espiègle se dessina sur les lèvres de la nécromancienne. Elle se doutait bien que Renan allait faire comme d’habitude : mettre le travail avant tout type de détente. Elle-même aurait fait de même si elle n’aimait pas provoquer le mutant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Nov 2015 - 22:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Posant un regard indifférent sur le corbeau, Renan acquiesça. Autant se lancer directement dans les choses sérieuses afin d'être certains de pouvoir tout clore avant la fin du week-end. La présence de la faux était vitale, mais il n'empêchait que le Breton n'aimait pas l'attitude que l'oiseau avait à son encontre, un peu comme s'il était un indésirable. Reniflant légèrement, il posa les yeux sur les environs, semblant sonder la chambre dans laquelle ils se trouvaient. Attentif à tout ce qu'elle expliquait, Tesla reporta finalement ses yeux sur elle lorsqu'elle parla de profiter de la chambre. Un léger sourire ourla ses lèvres alors qu'il haussait les épaules.

« La proposition est vraiment très alléchante, mais ce serait dommage qu'on perde trop de temps dans cette chambre et que tu ne puisses pas obtenir ce pour quoi tu nous as fait venir ici. » Un soupir. « Et puis ce serait beaucoup d'heures d'avion pour quelque chose que nous aurions pu faire à Star City. »

Le français se détourna afin de s'approcher de la petite valise qui lui servait pour ce voyage. Il s'était assuré d'emporter quelque chose qui leur permettrait de sécuriser la chambre où ils laisseraient leurs affaires, ne serait-ce que pour éviter qu'une personne mal-intentionnée ne vienne mettre son nez dans leurs projets et ne découvre quelque chose de gênant pour eux. Il s'agissait simplement d'un petit appareil qui émettait des ondes à basse fréquence et qui pouvaient rendre un être humain anxieux s'il restait trop longtemps à proximité. Plus la pièce était petite, plus les effets étaient élevés : personne ne traînerait ici pendant leur absence.

Après avoir fait étalage de son romantisme et de sa vision d'un week-end en amoureux, Tesla reporta son regard sur la blonde qui, il en était convaincu, préférait certainement s'intéresser à la recherche de cet ouvrage plutôt qu'à une petite partie de plaisir entre adultes.

« La nuit est peut-être ton heure de prédilection, mais on sera beaucoup plus repérables et j'aimerais éviter de faire trop de morts si on doit rester là plus d'une soirée. » Sécurité oblige. « Donc on va se rendre dans ce fort, tu verras si tes sens te disent qu'il y a quelque chose d'anormal ou non, puis ensuite on avisera. On pourra aussi voir pour interroger quelques habitants si besoin est. Je présume qu'il y a plus d'un visiteur qui doit poser des questions à ce sujet, même si ce n'est pas forcément ton mode de fonctionnement... » Bizarrement, il la voyait mal demander son chemin. « On pourra toujours s'en débarrasser ensuite. »

Du moment qu'ils n'étaient plus là lorsque les corps seraient découverts, ma foi... il ne rechignait à aucun meurtre.
Quoi qu'il en soit, leur première sortie était donc programmée. Renan la laissa se préparer, se contentant d'enfiler une veste qui pouvait résister au climat actuel, qui lui rappelait vaguement sa Bretagne natale par ailleurs, puis le duo quitta le bâtiment. Ils n'eurent aucune difficulté à trouver le fort en question et après un quart d'heure de route, ils purent contempler la reconstitution en question. C'était un beau travail, mais Renan n'était pas ici pour faire du tourisme et il se dirigea donc vers la partie la moins occupée de la zone, celle où Abigaïl pourrait éventuellement faire usage de ses pouvoirs sans être vue. Après avoir vérifié qu'ils étaient isolés, le français posa les yeux sur elle.

« Au travail, est-ce que tu sens quelque chose de particulier ? » Son regard se détourna pour sonder les environs. « Il te faudrait peut-être un endroit plus tranquille ? »

Ou plus de silence ? Il devint muet, observant tantôt les environs, la regardant quelques secondes plus tard histoire de voir l'avancée des choses.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 17 Nov 2015 - 20:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Beaucoup d’heures d’avion. Il abusait quelque peu, mais Abigaïl ne dit rien. Il y avait quelque chose de plus à l’idée de faire la bête à deux dos dans une chambre d’hôtel, sur une île, loin de leurs identités et vies respectives. Plutôt que de le faire à Star City et de devoir supporter tout le poids de leurs quotidiens. Que ce soit la fille qui grandissait dans son cercueil, la Moisson, l’enfant humain de Renan, son ex-femme, sa propre organisation. Enfin, elle s’était attendue à ce genre de réaction et d’une certaine façon elle était plutôt d’accord. Pas sur le fait qu’ils auraient pu le faire tout simplement à Star City, mais elle ne voulait pas risquer de se trouver avec trop peu de temps pour récupérer le livre parce qu’ils auraient traîné dans leur chambre. Peut-être qu’un jour ils joueraient au couple normal, mais cela ne serait définitivement pas aujourd’hui.

« Allons-y dans ce cas. Même si je doute que les habitants sachent quoique ce soit. Les vivants ont un don pour se voiler la face et être capables de vivre au-dessus de puissances anciennes sans même le savoir. Ceux qui s’en rendent compte deviennent parfois fous. Avec le livre que nous cherchons, cela n’aurait pas raté. »

Peut-être qu’elle aurait d’ailleurs dû se renseigner un peu plus sur l’île en général plutôt que sur la colonie. Peut-être qu’elle aurait trouvé dans d’anciens journaux des références à des épisodes violents, à des pratiques peu orthodoxes, des rites sataniques ou des cultes suicidaires. Ce genre de choses qui aurait révélé la présence d’un artefact maléfique dans le coin. Seulement, Abigaïl n’avait même pas eu un seul écho de ce genre de choses, c’était pour cela qu’elle n’avait pas fouillé. Sur le papier, Roanoke était particulièrement normale, sauf pour cette histoire de colonie perdue.

Le fort ne payait pas de mine en tout cas. Si le but était de visualiser la misère des colons qui avaient mis les pieds sur l’île, c’était réussi. L’endroit paraissait complètement abandonné et par ce gris après-midi d’automne, les touristes se faisaient tard. Ce qui était pour le mieux, cela éviterait probablement à Abigaïl de capter des interférences. Déjà la présence de Renan risquait de lui donner quelques informations dont elle n’avait pas besoin sur ce dernier. Deuil avait pris la forme d’un rat et nichait dans le sac à main, noir bien évidemment, de la nécromancienne. Ils se trouvaient au milieu d’une clairière grossièrement délimitée par des barricades en bois.

« Bon, voyons voir... » Abigaïl ferma un instant les yeux et quand elle les rouvrit ils étaient complètement blancs. Elle ne faisait plus qu’un avec la mort, laissant les informations sur les trépassés, sur la grande faucheuse se déverser dans son esprit. Si elle posait son regard sur Renan, elle savait qu’elle verrait le sang de ceux qu’il avait tué sur ses mains, les silhouettes fantomatiques de ses victimes. Elle saurait qu’il avait un phylactère, combien de personnes il avait tué et les morts qui le hantaient. Sûrement qu’elle verrait par la même occasion son oncle. Mais le passé du mutant ne l’intéressait pas. Enfin, elle ne chercherait pas à y fouiner de cette façon.

Ce qui l’intéressait c’étaient les secrets de la terre, ce que Roanoke pouvait bien cacher. Bien évidemment il y avait des cadavres, oubliés depuis des années sous terre. Principalement des animaux, mais quelques silhouettes humaines dont elle devinait la présence. L’endroit n’était pas empuanti pas la présence de la mort. Ce n’était pas un cimetière, ni un haut lieu de pouvoir nécromantique comme elle aurait pu l’espérer. Roanoke apparaissait particulièrement banal selon ses sens.

« Je ne sens rien de spécial. Attend, je crois qu’il y a quelque chose. » Abigaïl se tourna dans la direction d’un poteau en bois qui se trouvait plus loin. Pas besoin d’être un génie pour savoir que c’était celui sur lequel était gravé Croatoan. C’était la seule chose qu’on avait retrouvé des colons. Seulement quelque chose clochait. Le poteau irradiait de mort, comme s’il avait été entaché de magie noire. Ce qui avait intrigué Abigaïl étaient deux hommes. Des touristes en apparence tout comme eux. Qui empestaient la mort, avec des dizaines d’assassinats liés à chacun d’entre eux. La nécromancienne revient à son état normal et saisit le bras de Renan, comme s’ils étaient un couple banal.

« Je crois que nous ne sommes pas seuls sur les traces du livre. Enfin, nous ne sommes pas les seuls à ne pas être des enfants de choeur en tout cas. Les deux hommes près du poteau, ce sont des meurtriers.  Il faut qu’on se rapproche du poteau aussi, je pense qu’il est lié au livre d’une certaine façon. Approchons nous discrètement, d’accord ? »

Mais à peine purent-ils faire un pas que les deux hommes sortirent de leurs manteaux des pistolets munis de silencieux et les mirent en joue.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Nov 2015 - 23:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Tandis qu'Abigaïl était occupée à activer son pouvoir, Renan observa les environs pour essayer de repérer des touristes qui viendraient fouiner de leur côté. Il remarqua bien les deux individus postés près du poteau, mais leur attitude semblait normale et ils se confondaient aux autres touristes. Le fait que le duo en mission devait avoir l'air normal poussa le Breton à ne pas trop insister en les scrutant, il préféra détourner les yeux comme s'il était en train d'admirer le paysage comme tout bon touriste qui se respecte.

Ce n'est que lorsque sa compagne du moment lui attrapa le bras qu'il reporta son regard sur elle, écoutant ce qu'elle disait sans manifester la moindre surprise. Alors, les deux touristes n'en étaient finalement pas ? Renan aurait bien aimé lui demander si elle savait différencier les assassins des policiers ou des individus qui pouvaient avoir déjà tué dans l'exercice de leur métier, mais ce n'était pas le plus discret qui soit. De toute manière, il eut rapidement sa réponse puisque les deux hommes tirèrent tout à coup des armes de sous leurs manteaux en les voyant approcher du poteau. Renan s'arrêta en prenant soin de se retrouver légèrement devant la nécromancienne. Ce n'était pas de l’héroïsme, mais son pouvoir le rendait invulnérable face aux balles, autant en profiter pour éviter qu'Abigaïl ne doive souffrir inutilement.

Après avoir brièvement scruté les deux hommes, il prit la parole de son habituel ton détendu.

« Des armes, ça faisait longtemps que je n'y avais pas eu le droit.... » Un soupir lui échappa. « Si c'est de l'argent que vous voulez, je crois que vous vous êtes trompés de cible, si on en avait, ce serait au Bahamas qu'on serait, pas ici.... »
« Ta gueule, j'ai pas commandé de clown. » Une remarque qui ôta le sourire du français.
« Très bien, je vois que la politesse ne fait pas partie de la formation. Alors, si tu nous disais ce que tu attends plutôt ? »
« Vous le savez très bien.... »
« On risque de jouer longtemps à ce petit jeu si tu ne dis pas clairement ce que t'as en tête tu sais.... »
« C'est bon, on perd notre temps, on règle ça rapidement. »
« Ok. »

Un bruit familier leur indiqua que les deux hommes venaient de faire feu, sauf que les balles ne les atteignirent pas : Renan les arrêta avec son pouvoir avant de les renvoyer à leurs propriétaires, prenant tout de même soin de ne pas viser les zones trop sensibles. S'ils voulaient pouvoir les interroger, ce serait mieux. Les projectiles pénétrèrent dans la chair avec une facilité qui indiqua qu'ils ne portaient aucun gilet par-balle et les deux hommes se retrouvèrent rapidement au sol. Renan utilisa son pouvoir pour expédier les armes plus loin avant de s'approcher d'eux.

« Vous devriez parler, sinon ça risque de durer encore un petit moment. »
« Elle nous a juste parlé d'une magicienne, elle n'a jamais parlé d'un méta-humain ! »
« C'est qui cette « elle » exactement ? »
« Laisse tomber, ça ne te regarde pas. De toute manière, vous le saurez bien assez tôt. »

Renan fronça les sourcils avant de tourner la tête du côté d'Abigaïl. Peut-être qu'elle comprendrait davantage de choses que lui ? Ou pas. Quoi qu'il en soit, le français s'approcha des deux hommes et s'agenouilla à côté de l'un des deux, utilisant son pouvoir de contrôle du sang pour le faire perdre un peu connaissance le temps de le fouiller. Il trouva un papier dans sa poche intérieure de veste, mais rien d'autre. Après s'être redressé, il y jeta un coup d’œil et ce qu'il vit le renseigna un peu sur la raison de cette agression :

Citation :
Une blonde au teint pâle, elle pue la magie, débarrassez-vous d'elle.

Le papier était entièrement blanc et ne semblait rien leur apporter de plus que ce qui était noté. Se tournant vers la blonde en question, le Breton lui tendit la feuille.

« Apparemment, quelqu'un a dû te remarquer. Peut-être une femme vu le style de l'écriture. On en fait quoi ? »

Il désigna les deux hommes.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 19 Nov 2015 - 14:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voilà que leur week end escaladait déjà dans la violence. Ce qui ne surprenait pas Abigaïl outre-mesure. On ne pouvait pas être un couple de criminels doutés de super-pouvoirs à la recherche d’un livre maléfique sans rencontrer un peu de résistance. Probablement que non. Par contre leurs adversaires semblaient bien peu soucieux de la discrétion qu’eux. Abigaïl porta son regard autour d’eux. Il n’y avait littéralement personne. Avec le temps grisâtre, la présence de la mer et ce genre de choses les gens devaient plutôt être chez eux. La nécromancienne soupira.

Renan se chargea de toute façon d’eux sans problème. Abigaïl n’était pas insensible aux balles en théorie. Surtout pas ses vêtements, aussi elle ne chercha même pas à intervenir, plongeant ses mains dans les poches de son manteau à la recherche d’un peu de chaleur. Ces deux hommes n’avaient eu aucune chance, même contre elle, ce qui soulevait d’ailleurs beaucoup de questions. Qui les aurait ainsi envoyés vers une fin certaine ? Oh c’était un bon moyen de se débarrasser de quelques gêneurs de les envoyer affronter une nécromancienne, ou bien ils possédaient des protections magiques ?

Enfin apparemment son adversaire du moment était une femme. Intéressant, sauf qu’Abigaïl ne pouvait pas penser à aucune damoiselle qui chercherait à s’opposer à elle. Enfin, il n’y en avait tout simplement pas dans sa galerie d’adversaires quotidiens. Les Impérissables n’avaient pas donné signe de vie depuis que Renan et elle avaient tué leur Apôtre, et elle imaginait mal une secte catholique employer des femmes. Il devait leur manquer de l’ouverture d’esprit pour cela. Méphistophélès bien qu’étant un seigneur de l’Abîme était une entité masculine et de toute façon il ne se serait jamais placé derrière une attaque aussi grossière. La secte du chaos avait été démantelée, les champignons aliens étaient à dernières nouvelles toujours prisonniers d’une grotte dans le Vermont. Surtout aucun de ces individus n’avait de rapport avec le livre.

« Une femme donc... Qui me veut du mal et qui annonce que j’empeste la magie. » Ce détail la vexait probablement plus qu’autre chose. Oh elle connaissait quelqu’un qui n’aimait pas l’odeur de la magie de la mort. Beaucoup de mages en fait. Mais est-ce que Siobhan O’Reilly aurait un quelconque intérêt à vouloir assassiner Abigaïl ? La nécromancienne s’accroupit au près d’un des hommes, ouvrit son manteau et arracha sa chemise. Plusieurs runes et sortilèges de protections avaient été tatoués sur sa peau. « Voilà c’était donc avec ça que vous comptiez survivre à mes sortilèges ? » Impossible de les zombifier en effet, ou de drainer leur énergie vitale avec ces protections. Peut-être que les Impérissables étaient derrière tout cela finalement. Deuil se posa sur le torse de l’homme.

« Ils sont protégés contre mes sortilèges. Apparemment mon admiratrice s’y connaît assez en nécromancie pour se permettre ce genre de petit tour de passe-passe, seulement elle n’a pas prévue que je serais accompagnée. Et puis il y a toujours une faille dans ce genre de protections. La majorité du temps ils empêchent les gens d’être victimes de sortilèges, mais pas d’être attaqués par des créatures magiques. Enfin, autant ne pas laisser de cadavres, non ? »

Abigaïl fit appel à sa magie. Elle avait senti la présence de plusieurs cadavres humains sous terre et s’occupa de les réanimer. Son objectif n’était pas de s’amuser à relever une armée, simplement de se débarrasser des cadavres. « Perdre du temps à leur soutirer des informations risquerait de nous coûter le livre et je ne veux pas prendre ce risque. » Les bras squelettiques émergèrent de la terre pour se saisir des deux hommes et les entraînèrent sous terre. Deuil s’envola sur l’épaule de sa maîtresse avec un regard courroucé. Pas d’âmes pour lui. Rapidement il ne resta plus rien des deux hommes si ce n’étaient des flaques de terre retournée.

« Honnêtement je ne sais pas qui est cette femme... Une de tes ex-femmes ? » Lâcha-t-elle avec un sourire. « Enfin, tu sais pourquoi j’avais besoin de toi sur ce coup là. » Elle faisait référence aux tatouages et offrit même à Renan un léger baiser sur la joue. Autant le mettre dans de bonnes conditions lui aussi et ils étaient en sortie de couple aussi. Abigaïl s’approcha finalement du poteau, sur lequel les lettres Croatoan avaient été gravées. La magie de mort empestait mais elle savait surtout à quoi elle avait affaire. « C’est un portail. Une porte des goules je crois. Nous sommes brièvement envoyés dans le monde des morts puis nous nous retrouvons à un autre endroit. Il faut être un psychopompe pour l’activer, tu as de la chance j’en suis une. Au niveau du ressenti, cela sera juste comme se téléporter. Par contre je ne sais pas où nous nous allons nous retrouver. »

Abigaïl commençait à comprendre ce qui avait dû arriver aux colons. Un psychopompe parmi eux les avaient fait se téléporter dans un autre endroit, probablement sur l’île de Croatoan. Mais c’était il y a des siècles, qu’est-ce qui les attendrait de l’autre côté ? Abigaïl prit la main de Renan puis concentra sa magie sur le poteau. Le paysage s’obscurcit autour d’eux jusqu’à disparaître. Un autre le remplaça. La plaine du fort avait laissé place à une forêt touffue. Les feuilles mortes formaient un tapis épais à leurs pieds. Un autre poteau se trouvait dans leur dos, sauf que ce dernier avait été ouvragé, prenant des allures de totem indien, si ce n’était qu’au lieu de visages d’animaux se trouvaient des crânes grimaçants. Cela n’appartenait à aucune tribu locale, Abigaïl en était certaine.

« Bon, nous sommes en pleine forêt maintenant... Nous voilà bien avancer. » Elle utilisa ses dons d’omniscience une nouvelle fois. Des cadavres, nombreux, sous l’humus forestier. Mais aucune piste précise ne se dessinait. Abigaïl pinça les lèvres. « Tu n’es pas capable de détecter la présence de personnes grâce à tes champs magnétiques par hasard ? Au cas où nous serions attendus. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 19 Nov 2015 - 23:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan observa son amante lorsqu'elle s'approcha de l'un des hommes pour lui arracher sa chemise – une chance qu'il ne soit pas d'une nature trop jalouse ! Les runes qui ornaient son torse ne lui étaient pas familières, mais étant donné que l'Archidémon avait insisté pour lui « offrir » quelque chose de semblable, le français imagina qu'il s'agissait certainement d'une marque d'appartenance visant à faire fuir les rivaux. Les explications de la nécromancienne plaidaient en faveur de cette hypothèse, même si Renan aurait préféré ne pas avoir affaire à une autre pratiquante de cette magie. Les femmes étaient souvent plus mesquines entre elles que deux hommes. Face à une représentante du sexe dit faible, Abigaïl pourrait bien se montrer plus incontrôlable et hostile que face à un homme. Bah, du moment qu'ils obtenaient ce qu'ils voulaient, le reste importait peu !

Il hocha la tête lorsqu'elle parla de ne pas perdre de temps et contempla la scène d'un regard indifférent. La mort d'individus qui avaient tenté de les tuer le laissait de marbre, il y prendrait même un peu de plaisir s'ils n'étaient pas en mission. Son regard se posa sur Abigaïl lorsqu'elle le questionna sur l'identité de cette femme, un sourire ourla ses lèvres. Il fut assez surpris de la voir faire preuve « d'affection » à son encontre, mais ne s'en plaignit pas. C'était toujours agréable.

« Mes ex seraient plus parmi tes larbins que face à toi, je te l'ai déjà dit. »

Des cadavres inanimés en somme. Mais c'était sans importance, aux dernières nouvelles, aucune n'était dotée de capacités semblables et la réplique n'était pas sérieuse. Renan s'approcha à son tour du poteau alors que la nécromancienne lui expliquait de quoi il s'agissait, puis il se laissa faire avec docilité. Les paysage changea assez rapidement et lorsqu'il promena son regard aux environs, ce fut pour constater qu'ils se trouvaient dans une forêt. Super. Ils allaient avoir droit à une mission en pleine nature, peut-être même avec de la pluie et de la boue ! Blague à part, Renan reporta rapidement ses prunelles sur sa comparse lorsqu'elle le questionna sur ses capacités.

« Avec le champ magnétique et par sonar, mais ce n'est pas infaillible. Des cadavres pourraient passer au travers. »

Son sonar était comparable à celui des chauves-souris, ce qui signifiait qu'il ne pouvait pas distinguer un objet – comme un arbre – d'un humain, sauf si celui dégageait un champ magnétique. Mais était-ce le cas des cadavres ? Sur le coup, il n'en était pas certain. Quoi qu'il en soit, le Breton déploya ses pouvoirs, se concentrant pour essayer de sonder la zone. Il ne pouvait le faire qu'autour d'eux et pas à très grande distance puisqu'il devait étaler ses sens au lieu de les concentrer sur un endroit précis. Quelques secondes de silence passèrent, puis il capta quelque chose.

« Un mouvement dans cette zone-là. » Il désigna l'est. « Trop gros pour un animal, mais ça bouge rapidement. Relativement rapidement, peut-être un peu trop pour un humain d'ailleurs.... »

Alors qu'il retombait dans le silence, un mouvement assez visible se produisit justement dans la zone où il avait senti une présence. Renan ne distingua rien, mais il semblait clair que cette personne, ou créature, les avait remarqués. Posant les yeux sur la blonde, il reprit.

« On devrait aller voir dans cette zone-là, si on est attendus, je présume qu'ils doivent être là où se trouve notre objectif, non ? »

De toute manière, ils n'avaient pas d'autre piste pour débuter cette inspection des lieux. Le duo se dirigea donc vers l'est pour s'enfoncer dans les bois. L'ambiance était digne d'un film d'horreur : même s'il faisait jour, l'épaisseur des feuillages tamisait la lumière. Le sol était humide, pour ne pas dire trempé par l'eau des précédentes averses qui n'avait pas eu le temps de s'évaporer et produisait un bruit peu ragoûtant à chacun de leurs pas. Après quelques instants à progresser, le Breton reprit.

« Je ne sens plus la présence. Je ne sais pas si notre ami s'est enfui ou s'il s'est trop éloigné. »

Il ne prétendait pas que son pouvoir était infaillible, loin de là ! Alors qu'il terminait de parler, un croassement se fit entendre et un corbeau alla se percher sur une branche non loin d'eux, les dardant d'un regard inquisiteur comme s'il les surveillait. Renan fronça légèrement les sourcils, mais ne dit rien. Abigaïl saurait identifier l'animal et savoir si c'était un simple hasard ou un espion. Toujours est-il qu'après une dizaine de minutes de marche depuis le poteau, le duo arriva finalement en face d'une petite colline. Un chemin se dessina sous leurs pieds et descendit comme pour s'enfoncer sous la colline. Il n'y avait qu'à voir s'ils entraient par l'ouverture principale ou s'ils prenaient leurs potentiels rivaux à contre-pied.

« Une envie particulière ? »

Après tout, c'était elle la chef.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 20 Nov 2015 - 16:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Renan ayant eu une vie amoureuse bien plus développée que celle de la nécromancienne, elle ne se lassait pas de lui lancer des petites piques sur ses ex-femmes. C’était devenu un sujet de plaisanterie pour elle et elle ne pensait pas vraiment à aller les zombifier pour se rassurer. Ce qui ne l’empêchait pas de sourire à l’idée toutefois. Si le pauvre mutant avait cherché à traquer les amants d’Abigaïl, il aurait été quelque peu déçu, car mis à part quelques erreurs avec Anton et son ancien époux qu’elle avait assassiné. Oh il y avait Raphaël, même si c’était arrivé sans son véritable consentement. Mais cela ne la gênerait pas que Renan le tue.

Abigaïl ne se souciait pas trop des cadavres. C’étaient les vivants qui la gênaient, principalement parce que s’ils étaient commandités par la même personne, ils auraient eux aussi été dotés de glyphes de protection. Elle avait d’ailleurs probablement eu affaire à des chasseurs de sorcières modernes. Certaines profession s’étaient faites plus discrètes à la fin du moyen-âge mais n’avaient pas disparues pour autant.

« Les cadavres ne sont pas un problème. S’ils sont animés j’en prendrais le contrôle. Je n’ai pas encore croisé de nécromanciens capables d’empêcher cela. »

Elle n’en avait pas beaucoup eu l’occasion non plus. Sauf lors de ses voyages dans les mondes des morts. Là les choses avaient été différentes. Peut-être que la confiance grandissante d’Abigaïl dans ses compétences venait de là : du fait qu’elle n’avait pas rencontré de nécromanciens plus puissant qu’elle. Même si Renan lui avait bien annoncé qu’il y en avait d’autres qu’elle à Star City. D’ailleurs elle n’en avait jamais eu la liste, ce qui avait pourtant été discuté lors de leur toute première rencontre.

« Donc nous avons un monstre... » Quelque chose de plus rapide et plus gros qu’un humain, cela ne pouvait être que ça. Abigaïl misait plus sur une créature mythique ou magique plutôt que sur une bête échappée d’un laboratoire. Cette forêt était ancienne et sauvage, plus prompt à l’apparition d’esprits que de mutants. Ce qui rendait Renan encore plus essentiel, il était l’élément de surprise que les adversaires de la nécromancienne n’auraient pas pu anticiper. « Oui, c’est notre seule piste de toute façon. Autant voir ce qu’est cette chose et si elle est consciente nous pourrions peut-être la faire parler. »

Elle regrettait presque d’avoir simplement tué les deux hommes. Quoique non, de toute façon ils n’avaient pas l’air décidés à parler et auraient bien pu leur faire perdre un temps considérables. Restait à voir s’ils n’en perdraient pas plus à crapahuter dans les bois. Le Darach aurait été particulièrement utile dans cet environnement, utilisant les plantes pour s’incarner et pour repérer les environs. Abigaïl observa le corbeau d’un oeil soupçonneux, mais ce dernier fut effrayé par la présence de Deuil. La faux sous sa forme aviaire était bien plus imposante et surtout partiellement décomposée. Ce qui ne devait pas plaire au corbeau véritable.

« J’aimais bien ces chaussures. » Lâcha la nécromancienne après quelques minutes de marche. De la terre humide et des feuilles recouvraient ses semelles. Mais elle continua sans se plaindre outre-mesure leur petite marche forestière. L’endroit était lugubre à souhait et elle pouvait sentir les effluves du terreau venir nourrir ses pouvoirs. Les morts aiment la terre et la terre aiment les morts.

Leur adversaire monstrueux se faisait désirer. Elle utilisa une nouvelle fois ses pouvoirs pour tenter d’en déceler la trace, mais il n’y avait rien. Quelque chose de vivant, elle en était presque certaine maintenant. Rapide et massif, capable de disparaître rapidement aussi. Au moins ils étaient sûrs que cela n’avait pas juste été un rocher capté par les pouvoirs de Renan. Abigaïl ressentait une certaine tension. Retrouver le livre ne serait pas simple, mais elle avait l’impression d’être observée et surtout manipulée, comme s’ils marchaient tout droit dans un piège. Et elle n’aimait pas ça. Comme son amant elle était habituée à commander et à avoir toutes les cartes en main.

« On toque et on demande notre chemin ? »

Elle parla avec un sourire, avant de descendre le chemin jusqu’à la colline. Cela devait être un tertre funéraire, quelque chose de ce genre. Une porte en fer se trouvait devant eux, au bout du sentier. C’était récent et protégé magiquement, par des colifichets et des runes encore une fois. Grossières, mais efficaces. Cela empêcherait un fantôme d’entrer, ou même un démon ou une créature purement maléfique. Mais Abigaïl restait humaine, quand à Renan, il n’avait pas à se soucier de ce genre de problèmes.

« Prêt ? »

Abigaïl tira sur la poignée, la porte s’ouvrit avec un son effroyable, le métal raclant contre la pierre. Les feuilles mortes avaient été déplacées, avant leur arrivée. Ce qui signifiait qu’ils avaient été précédés de peu. Une bouffée de magie noire frappa la nécromancienne. Le livre était là, quelque part, ou tout du moins il y avait résidé pendant un certain moment. Elle sentit une légère gêne en passant le seuil, mais rapidement cette sensation s’estompa. « Tu as une lampe torche ? »

Un grognement s’éleva du fond de la colline. Deux yeux luisants apparurent dans l’obscurité. Un ours colossal se dressait devant eux. A voir certains colifichets qui étaient accrochés à ses poils, ou aux peintures qu’il arborait, ce n’était pas un ours normal. Ce qui ne rendait pas ses griffes moins dangereuses.

« Probablement un esprit protecteur chargé de protéger le livre de gens... comme moi. » Deuil avait reprit une forme de faux entre ses mains. La bête les chargea.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Nov 2015 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Sans en être totalement convaincu, Renan pensait que la femme qui avait rédigé le mot ne deviendrait pas la meilleure amie d'Abigaïl, aussi il espérait que la confrontation se passera le plus tard possible, voire jamais. Pour le coup, lorsqu'ils virent les symboles qui semblaient protéger la porte de fer, Renan se demanda s'ils avaient bel et bien affaire à une nécromancienne ou même à une magicienne. Les chasseurs de sorcières n'étaient pas inventés, ils avaient effectivement existé, ce qui signifiait qu'ils pouvaient encore traquer les pratiquantes. Un livre comme celui que la blonde cherchait serait donc un appât idéal pour attirer les cibles et se contenter de les abattre avant qu'ils n'obtiennent l'objet de leurs désirs ! Peut-être que cette femme était donc une chasseuse de sorcières qui comptait ajouter la tête de la Faust à son tableau de chasse. Raison supplémentaire pour se montrer sur ses gardes.

L'espace d'un instant, avant de traverser la porte, le Breton se demanda si l'influence démoniaque de l'Archidémon pourrait lui nuire. Il en portait la trace et normalement, d'autres mystiques devaient le sentir puisqu'il y en avait déjà plusieurs qui avaient réagi à l'empreinte qu'il portait, ce serait donc assez ennuyant qu'il soit lui aussi neutralisé à cause de cette influence. Abigaïl était certainement au courant étant donné qu'elle devait déjà avoir vu le tatouage qu'il portait – à moins qu'elle ne soit pudique et ne ferme les yeux chaque fois qu'ils se voyaient en tête-à-tête très privé – elle devait donc se douter des risques. Si elle l'avait convié ici, c'était sans doute parce qu'il n'y avait pas de soucis à se faire. Du moins, Renan l'espérait.

Lorsqu'elle parla d'une lampe, il glissa sa main jusqu'à l'intérieur de sa veste. C'était une chose qu'il avait apprise à force de faire des missions : ne jamais sortir sans de la lumière et un moyen de défense. Ce dernier étant son pouvoir, il se contentait d'emporter une lampe avec lui lorsqu'il sortait. Il en tira donc une de sa poche intérieure, assez petite pour ne pas encombrer, mais suffisamment puissante pour éclairer les environs sans trop de mal. Bénéficiant lui-même de son sonar pour se repérer, il donna la lampe à Abigaïl, ignorant si elle savait se débrouiller dans l'obscurité. Toutes les nécromanciennes n'étaient pas dotées de la nyctalopie après tout.

C'est à ce moment qu'un grondement peu rassurant attira leur attention. Lorsque le faisceau lumineux se posa sur la créature, le Breton se demanda si elle serait compliquée à tuer ou non. De simple billes de métal ne suffiraient certainement pas, mais ils avaient d'autres cordes à leurs arcs respectifs.

« Du moment qu'il peut mourir, c'est tout ce qui m'importe. »

Les légendes et toutes ces histoires ne l'avaient jamais réellement intéressé. Renan aimait la puissance, mais pas se farcir les mythes et légendes qui allaient souvent de paire. Tuer une créature mythique le laisserait donc de marbre du moment qu'il pouvait en tirer de la puissance. Cet ours pouvait bien être le dernier représentant de son espèce sur Terre, que le Breton n'hésiterait pas une seule seconde. Ils voulaient le livre, cette bestiole bouchait le chemin, il fallait donc s'en débarrasser. Point barre.

Lorsque l'animal se lança à l'assaut, le français changea de forme pour se déplacer plus loin sur le côté et se re-matérialiser. Il ne fuyait pas la zone de combat, mais cherchait simplement un autre angle d'attaque. La créature ne sembla pas réagir devant la disparition de l'une de ses cibles puisqu'elle continua de charger en direction de la blonde, certainement attirée par la magie qui émanait d'elle. Sans perdre de temps, le français utilisa son énergie magnétique pour la modeler en un long fouet et s'en servir pour saisir l'une des pattes de la bête. Cette dernière était lancée comme un tank et Renan sentit que la force de la créature était largement supérieure à la sienne : ses pieds glissèrent sur le sol parsemé de feuilles humides, mais il parvint à ralentir la charge. Comme l'animal semblait persister à vouloir attaquer la blonde, Tesla décida de lui donner une bonne raison de s'intéresser à lui : utilisant son pouvoir pour extraire les billes métalliques de sa poche, il le remodela rapidement pour en faire quelques-unes plus grosses et les envoya en direction de la bête pour qu'elle s'enfonce dans sa chair. Un cri de protestation se fit entendre et la cible daigna enfin porter ses yeux sur l'autre participant de cette petite sortie en amoureux.

« Tu as l'air de beaucoup lui plaire. »

Semblant décidée à piétiner tout ce qui se présenterait à elle, la créature chargea une nouvelle fois en direction du Breton qui ne bougea pas et se dématérialisa à la dernière seconde. Le crâne de l'ours percuta le mur, provoquant une sorte de léger tremblement et le décorant d'un enfoncement qui aurait normalement dû coûter la vie à un animal lambda. Sauf que celui-ci se redresse, légèrement chancelant sur ses pattes. Certains des symboles présents sur son corps se mirent à luire et la créature se retourna pour leur faire face, semblant prête à en découdre comme si rien ne venait de se passer.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 21 Nov 2015 - 15:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La salle dans laquelle ils se trouvaient leur laissait peur de place pour se mouvoir, ou tout du moins pour affronter convenablement un ours. Ce dernier ne semblait en aucun cas gêné et bien décidé à tuer Abigaïl, ou tout du moins à essayer. Les glyphes sur sa fourrure n’auguraient rien de bon et la nécromancienne ne put s’empêcher de se demander si cette créature ne parviendrait pas à y parvenir justement. Ou tout du moins mettrait son corps dans un bien triste état. Voilà qui risquerait de compromettre la suite de ses plans pour le week end avec Renan.
 
Le mutant s’évertua à attirer l’attention de la bête. Abigaïl savait que ce n’était pas un simple animal, loin de là. C’était probablement plus un esprit, un manifestation de la magie, ou bien un ancêtre indien qui avait pris une forme d’animal pour garder le tertre et ce qu’il renfermait. La nécromancienne bondit sur le côté, ce à quoi elle n’était plus habituée, quand l’ours la chargea. Il n’y avait pas de cadavre à proximité, difficile de faire appel à ses serviteurs les plus classiques. La bête était probablement immunisée contre ses sortilèges aussi. On ne l’aurait pas placée là pour garder le livre des morts.
 
« Que veux-tu, je suis irrésistible. » Lâcha-t-elle à l’attention de Renan tout en réfléchissant à la marche à suivre. L’ours avait enfin daigné s’occuper du mutant, pour finir la tête contre le mur. Abigaïl observa un instant l’état de son manteau. Plonger pour éviter des griffes ne lui avait pas fait du bien et son costume de Lady Death lui manquait presque. Elle tendit la main et Deuil reprit la forme d’une faux dans sa main.
 
« Honnêtement, je ne sais pas s’il peut véritablement mourir. Mais on devrait pouvoir lui infliger suffisamment de dégâts pour qu’il se dissipe au moins un temps. » Les runes venaient de soigner l’esprit, ou plutôt son incarnation physique, car Abigaïl était convaincue que ce n’était pas un véritable ours. Plusieurs spectres apparurent devant elle pour fondre sur la bête.
 
Cette dernière balaya les apparitions de quelques coups de griffe, qui étaient apparemment capables de trancher l’ectoplasme, une chose que seul le fer pouvait naturelle. Mais cela confortait Abigaïl dans ses hypothèses. Le barghest fit son apparition derrière l’ours et bondit sur son dos, les fantômes formèrent une sorte de banderole autour de la bête, continuant de l’harceler et d’occuper toute son attention. « Cela devrait l’occuper un petit moment... Est-ce que tu veux tenter de l’achever ou est-ce qu’on continue notre descente ? »
 
Là où l’ours s’était tenu se trouvait une sorte de couloir qui descendait dans les profondeurs. Un couloir étroit, aux parois de terre et d’où émergeaient des racines. Ils allaient devoir se baisser pour y passer et possiblement ramper sur une partie du chemin, ce qui n’enchantait pas Abigaïl. Mais l’ours répondit à sa question en réussissant à se débarrasser du chien noir colossal. Il poussa un rugissement tonitruant. S’il y avait d’autres gens dans les bois, ils l’auraient entendu aussi. Deuil s’échappa des mains de la nécromancienne pour aller faucher l’ours.
 
Mais ce dernier venait de se débarrasser des fantômes envoyés par la nécromancienne et repoussa l’arme hantée. Abigaïl pinça les lèvres, elle n’aimait vraiment pas ce qui était en train de se passer. Cette bête était parfaite pour lutter contre les fantômes et les protections empêchaient les cadavres réanimés de passer la porte. Ce qui signifiait que les pouvoirs d’Abigaïl étaient potentiellement tous inutiles contre un tel adversaire. Chose qu’elle n’appréciait pas le moins du monde. Des flammes bleues apparurent dans ses mains et elle commença à les projeter droit sur la fourrure de la bête. Aucun effet encore une fois, si ce n’est que les glyphes commencèrent à nouveau à luire.
 
L’odeur de la magie semblait de nouveau l’avoir aiguillonné car il chargea Abigaïl, réussissant cette fois-ci à lui donner un coup de patte magistral qui envoya la nécromancienne contre l’un des murs de la pièce. L’ours grogna en direction de Renan et le chargea à son tour.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Nov 2015 - 20:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Tomber sur quelque chose qu'il ne pouvait pas détruire contrariait un peu Renan, mais il pouvait espérer qu'ils parviendraient au moins à le neutraliser. Les fantômes d'Abigaïl se lancèrent à l'attaque et le trentenaire observa le combat de loin, se demandant s'il aurait encore besoin d'intervenir ou non. La proposition de la blonde était tentante, bien qu'il n'avait pas l'habitude d'abandonner un affrontement, mais avant qu'il ne puisse répondre, l'ours parvint à se débarrasser de ses adversaires. Mauvais signe. Visiblement, ils devraient le vaincre s'ils espéraient pouvoir passer pour emprunter le passage suivant !

Le français fronça les sourcils en voyant l'ours se jeter vers Abigaïl pour l'attaquer. Apparemment, il n'avait pas apprécié de la voir utiliser sa magie, à croire qu'il avait réellement été créé pour se débarrasser de tous les mages qu'il rencontrait. À moins que ce ne soit la nécromancie qui posait problème ? Possible, quoi qu'il en soit, la blonde fut rapidement expédiée contre l'un des murs avant que le dernier humain présent ne devienne la nouvelle cible. Tesla n'était pas décidé à se laisser avoir par un simple animal, aussi lorsque la créature le chargea, il se dématérialisa une fois de plus afin de se placer dans son dos et pouvoir frapper le flan exposé.

Utilisant le fer en surplus présent dans son sang, Renan le concentra au niveau de son poing de telle sorte à ce que son coup soit plus puissant que jamais. Le coup atteignit sa cible sans trop de problèmes, mais encore faudrait-il qu'il fasse des dégâts. Renan n'avait pas manqué de remarquer que les blessures précédemment infligées s'étaient finalement soignées d'elles-mêmes. Peut-être qu'il devrait lui asséner un coup mortel – ou quelque chose de semblable – pour le neutraliser définitivement ? Il le verrait bien sous peu, en attendant, Tesla restait sur ses gardes, prêt à reculer si jamais son attaque restait vaine.

Lancer de dés #1 :
RÉUSSITE : la créature peut être vaincue par la force.
ÉCHEC : la créature se régénère toujours.

Lancer de dés #2 :
RÉUSSITE : Renan la neutralise.
ÉCHEC : Renan échoue.

La créature poussa un cri de douleur alors que le Breton reculait d'un pas. Ses pattes arrières s'affaissèrent avant qu'il ne se mette à gronder, puis elle sembla se reprendre, un peu comme si son corps se régénérait doucement. Sans perdre davantage de temps, le trentenaire se lança à nouveau en avant, réitérant son attaque, mais ciblant cette fois-ci le flan. Un nouveau cri de douleur échappa à la bête qui se décala sur le côté pour tenter de se soustraire à la violence de l'assaut. Le français en profita pour attirer à lui les billes de métal resté fichées dans le corps de la créature, puis les modela pour former une sorte de longue lame qu'il saisit en main avant de s'approcher à nouveau de son adversaire.

L'ours blessé était dangereux et contrarié, Renan s'en doutait, mais il devait enchaîner les coups avant que la régénération ne fasse effet. Il se jeta donc en avant, au niveau du flan et y planta la longue lame qui pénétra la chair comme du beurre. Avec un cri de colère et de douleur, la bête leva sa patte et le français sentit une douleur brutale au niveau de son propre flan et de hanche : les griffes venaient de labourer sa chair. Heureusement qu'il pouvait se régénérer lui aussi.

Le français recula, laissa l'arme improvisée plantée dans le corps de l'animal puis baissa les yeux vers les zones douloureuses. Sa veste et son pull étaient déchirés, il voyait du sang couler, mais celui-ci s'arrêta rapidement puisque déjà, les nanorobots s'activaient dans son organisme pour le pousser à la régénération. La douleur était encore présente, mais plus pour bien longtemps. Son regard se posa sur l'ours qui s'affaissa pour de bon, puis disparut tout à coup. Le sort avait-il pris fin ? Possible. Quoi qu'il en soit, Renan se désintéressa de ça pour tourner la tête vers Abigaïl et s'approcher d'elle.

« Tout va bien ? Si tu veux jouer à la belle au bois dormant pour que je t'embrasse, il suffit de le demander tu sais. »

Ce n'était pas parce qu'ils étaient en mission qu'ils ne pouvaient pas s'amuser avec quelques sous-entendus ! Renan baissa les yeux vers ses propres blessures pour constater que tout était rentré dans l'ordre. Son regard se reposa sur la blonde avant de se glisser jusqu'au passage relativement étroit qui se trouvait de l’autre côté de la pièce. Ils allaient devoir se mettre à quatre pattes pour entrer là-dedans, en espérant que ce ne soit pas trop dangereux....

« Tu passes en première ? Les femmes d'abord, puis ça m'offrira une meilleure vue. »

Enfin, si elle jouait le jeu.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Nov 2015 - 20:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl 579852Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl 579852Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 22 Nov 2015 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Durant ses semaines passées en tant que liche, la douleur était probablement ce qui lui avait le moins manqué. Enfin c’est ce qu’elle pensait en ce moment même, contre un mur humide contre lequel sa tête venait de heurter. Les griffes de l’ours avaient tracés de longs sillons ensanglantés le long de son bras. Si cela avait été un animal sauvage elle aurait eu de grandes chances que cela s’infecte. Avec un ours spirituel, elle n’avait aucune idée de ce que signifiaient ces blessures. La nécromancienne observa un instant le combat qui avait toujours lieu sous la colline.
 
La bête s’étant en théorie débarrassée d’elle, elle s’était retournée vers Renan. Mais cela avait été une erreur en soit, car contrairement à la nécromancienne, le mutant avait accès à toutes ses capacités. Sans ces runes Abigaïl aurait pu drainer l’énergie vitale de l’esprit ou le soumettre à sa volonté, mais non, voilà qu’elle se retrouvait à terre, dans le schéma narratif le plus banal du monde : avec un homme en train de la sauver. C’était pour cela qu’elle avait amené Renan, pour qu’il puisse faire face à sa place à de telles menaces. Mais cela lui coûtait toujours de ses sentir impuissante, cela réveillait d’anciennes blessures qu’elle avait pensé enterrée.
 
« Je n’ai rien de cassé, juste un peu de sang, mais rien que l’énergie vitale d’un autre ne pourra changer. Donc pas besoin de bisou magique et je ne suis pas une princesse de toute façon. » Lâcha-t-elle avec un léger sourire.
 
Elle avait été plus près de la prostituée que de la princesse au cours de toute sa vie de toute façon. Même maintenant elle tenait un bar, ce qu’une femme de bonne famille de la Londres qu’elle avait connue se serait abstenue de faire. La nécromancienne accepta toutefois l’aide de Renan pour se relever et observa la carcasse de l’ours. Les protections l’entouraient toujours elle pouvait le sentir et ce corps ne pouvait pas être profané par ses pouvoirs impies. Certains guerriers de l’église catholique faisaient de même.

Le tunnel était étroit, avec de nombreuses racines. Abigaïl regarda quelque peu sa tenue. De toute façon elle était déjà couverte de boue et de feuilles mortes, sans compter son propre sang. Avec un soupir elle ordonna à Deuil de revenir à elle sous la forme d’un rat cette fois-ci. Plus adapté à un milieu souterrain. De toute façon la faux pouvait prendre la forme de n’importe quel charognard.
 
« Tu viens de tuer un ours, je suppose que ce serait trop te demander de ramper dans la boue en premier. Je pourrais détecter d’éventuels pièges magiques... »
 
Quoiqu’elle n’était toujours pas convaincue que c’était une bonne idée. Ses vêtements foutus pour foutus, la lampe torche dans une main, Abigaïl commença sa lente progression dans la fange et les racines. Pourquoi est-ce que les missions en forêt devaient-elles toujours être salissantes ? Quoiqu’elle avait de la chance, étant une nécromancienne elle aurait pu être couverte de fluides bien plus nauséabonds sur une base quotidienne. Deuil avançait en éclaireur. Le tunnel était trop étroit pour faire demi-tour et elle ne pouvait pas voir si Renan la suivait vraiment. Elle espérait qu’il profitait de la vue car cela ne serait pas prêt de se reproduire. Les racines venaient s’accrocher à ses vêtements et à ses cheveux, donnant l’impression parfois d’être des mains doués d’une volonté propre. Les sens d’Abigaïl lui assuraient une chose : elle se rapprochait du livre. Malheureusement l’ours ne serait probablement pas le dernier gardien.
 
Le tunnel laissa soudainement place à une large grotte, permettant à la nécromancienne de se remettre debout. Une sorte de pente douce descendait en spirale dans les profondeurs de la terre, des champignons bioluminescents illuminant la pièce. L’endroit empestait la magie de mort, mais aussi quelque chose de plus ancien. C’était un haut lieu de pouvoir, probablement important pour les chamans indiens. Les racines des arbres étaient grandes et épaisses, descendant du plafond pour former une voute sylvestre. Ils devaient se trouver à plusieurs mètres sous terre désormais.
 
« Et bien, moi qui croyais avoir le monopole des grottes avec celle sous le Necropolitan je suis jalouse. »
 
Elle se retourna pour voir si Renan avait bien suivi. Des grognements peu engageants commencèrent à remonter des profondeurs et la nécromancienne laissa échapper un nouveau soupir. Apparemment voilà que leur seconde épreuve pour atteindre le livre se profilait. Les yeux luisants des loups brillaient dans l’obscurité, comme ceux de l’ours l’avaient fait peu de temps avant. Ils étaient trois, plus gros que la moyenne et dotés de glyphes une fois encore. Derrière eux se tenait un indien, un chaman apparemment. Ou plutôt son esprit, car Abigaïl comprit aussitôt qu’il était mort. Il lança un sortilège dans sa direction et elle fit apparaître une banderole de fantômes autour d’elle pour se protéger. Profitant de ce moment de distraction, les loups bondirent sur Renan et elle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Nov 2015 - 14:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Les pièges magiques... Renan n'avait aucune envie de les tester, très honnêtement ! Il n'y connaissait rien, mais son expérience passée avec la magie ne lui donnait aucune envie de vérifier si la sensation était la même. Le trentenaire l'observa donc se glisser dans le boyau et la suivit quelques secondes plus tard. La boue était très présente et Renan la sentait s'infiltrer entre ses vêtements. Ils allaient être beaux en rentrant à l'hôtel ! Mieux valait qu'il fasse nuit et qu'ils ne croisent personne pour se glisser jusqu'à leur chambre sans attirer l'attention. Mais ils n’en étaient pas encore là ! Pour le moment, le duo devait éliminer la menace et obtenir le bouquin qui avait motivé leur venue ici.
Une formalité.

Ils durent ramper un petit moment avant que le boyau ne s'élargisse. Heureusement qu'il n'était pas claustrophobe, sans quoi l'avancée aurait été grandement compliquée, surtout qu'il ne pouvait pas admirer la vue étant donné que la quasi-obscurité rendait la vue plus difficile. Lorsque l'air se fit plus présent, le français comprit qu'ils débouchaient enfin dans une zone plus grande et aérée, mais l'odeur de terre était très présente. Ils étaient bel et bien sous la colline et l'atmosphère restait lourde et peu agréable. Renan aurait préféré être dans un immeuble en béton du centre-ville, les adversaires étaient généralement moins... féroces !

Renan se redressa, se débarrassant comme il pouvait de la boue qui maculait ses vêtements et sa peau, mais son regard fut rapidement attiré par les billes brillantes qui signalaient la présence d'animaux certainement contrariés de les voir débarquer sur leur territoire. Le Breton lâcha un profond soupir, peu sensible au charme des lieux, puis posa les yeux sur sa comparse.

« On va se ramasser tous les animaux de la forêt ? »

Il pensait franchement tomber sur des adversaires plus... morbides ? Oui, des créatures qui seraient liées à la nécromancie et qu'Abigaïl pourrait neutraliser en un claquement de doigts. Mais non, au moins servait-il à quelque chose contrairement à ce qu'il avait craint en acceptant de l'accompagner.

D'ailleurs, les grondements hostiles se firent bientôt plus proches et les loups décidèrent d'attaquer après qu'Abigaïl ne se soit entourée de fantômes pour se protéger. Le Breton n'avait pas remarqué la présence du fantôme indien étant donné qu'il se servait de son sonar pour essayer de se localiser et que la créature y échappait. Son attention se cristallisa sur l'un des loups qui se jeta sur lui, Renan sentit le poids du corps de l'animal se presser contre lui avant de chuter en arrière. Il était beaucoup plus lourd qu'il ne le pensait ! Son pelage sentait très fort, un mélange de terre et de moisissure qui lui donna presque la nausée.
Fort heureusement, l'Officier de la Pénombre n'était pas une petite nature et après s'être décalé comme il le pouvait, barra l'avancée du loup de son bras, Renan essaya de se positionner de manière à le repousser. La bête eut le temps de planter ses dents dans l'avant-bras du trentenaire, traversant l'épaisseur du tissu de sa veste et de son pull pour lacérer sa peau. Le français parvint finalement à glisser ses pieds contre le torse de l'animal et à le repousser brutalement. Une vive douleur se fit sentir au niveau de son bras, indiquant que les dents avaient fait pas mal de dégâts, mais c'était sans importance puisque les nanorobots s'activaient déjà.

Le français se redressa avant de sonder la zone avec son sonar. Trois loups étaient présents, un proche de lui tandis que les deux autres étaient plus éloignés. Avant de quitter la zone où se trouvait l'ours, Renan avait récupéré le métal resté dans son corps et en profita pour le modeler à nouveau en une sorte de poignard. Le loup se lança à l'attaque et le français le repoussa tant bien que mal avant d'enfoncer son arme improvisée dans son crâne. La lame frôla l'os et Tesla le sentit jusqu'à dans sa main. Un grognement contrarié et hostile se fit entendre, puis la bête recula.

Pendant ce temps, le fantôme de l'indien se manifesta, agitant les mains pour permettre à ses animaux de se régénérer. Contrairement à l'ours, ils ne pourraient pas être tués aussi facilement. Pas sans l'aide d'une magicienne qui s'y connaissait, bien évidemment.

Heureusement qu'ils avaient une spécialiste en la matière !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 22 Nov 2015 - 16:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les animaux étaient des totems pour les amérindiens et en voyant les loups prendre la place de l’ours, Abigaïl avait bien peur que les propos de Renan ne soient emprunts d’une pointe de vérité. Elle bien entendu comprenait tout ce qui était en train de se passer devant ses yeux. Ces créatures spirituelles étaient des forces de la nature et de la vie qui protégeaient quelque chose de fondamentalement mauvais, ou bien tout simplement de trop obscur pour tomber entre les mains des mortels. Probablement que des chamans avaient senti la présence du livre apporté par le sorcier Aleister Black et avaient attaqué la colonie de Roanoke, ou bien l’avaient sauvé de la famine en échange du livre et du sorcier. Puis ils avaient utilisé le passage du psychopompe jusqu’à l’île de Croatoan pour le placer dans ce tertre sacré. Ils perdaient un lieu de culte mais empêchaient la noirceur du livre des morts de corrompre le reste de leurs terres.
 
Sauf qu’il restait beaucoup de zones d’ombre dans cette histoire. D’où venaient les deux chasseurs de sorcières ? Qui les avaient envoyés ? Et qui était le psychopompe qui avait envoyé les colons sur l’île de Croatoan ? Abigaïl n’avait pas le temps de répondre à ces questions pour le moment, car elle se trouvait toujours face au chaman et aux loups qui l’accompagnaient. Les flammes bleues apparurent de nouveau entre les mains de la nécromancienne, ses cheveux commencèrent à s’élever comme agités par un vent spectral et ses yeux devinrent blancs. Ils voulaient l’empêcher d’atteindre son livre, son héritage ? Ils allaient le payer de leur existence.
 
« Vous voulez des ténèbres ? En voilà. » Elle fit quelque chose qu’elle n’avait pas accompli depuis longtemps : elle invoqua le plus terrible et sinistre de ses serviteurs. Anton et le Dévoreur n’avaient fait qu’un pendant un long moment et encore maintenant ils étaient liés. Mais l’essence de la créature monstrueuse appartenant à Deuil, Abigaïl restait capable de l’invoquer. Elle espérait juste que son frère n’était pas en besoin de la partie la plus vorace de son être en ce moment même. La silhouette colossale apparut au milieu des loups. Une de ses mains se referma sur l’un deux et réussit à broyer complètement l’un des animaux. Son rugissement tonitruant fit reculer les deux autres, mais le problème serait le chaman.
 
Ce dernier allait probablement commencer à soigner ses bêtes et elle ne pouvait pas lui en laisser l’occasion. C’était un fantôme et probablement insensible aux sortilèges de la nécromancienne, mais Abigaïl se devait d’essayer. Elle se concentra, rassemblant l’énergie de la mort pour lancer son sortilège d’asservissement.
 
Citation :

Jet de dé n°1 :
Réussite : Abigaïl asservit l’esprit du chaman.
Echec : Abigaïl ne parvient pas à dominer l’esprit du chaman.
 
Jet de dé n°2, si réussite au premier :
Réussite : le Dévoreur arrive à tuer les deux loups restants.
Echec : les loups esquivent les attaques du Dévoreur.

 
Jet de dé n°3, si échec au premier :
Double échec : le chaman parvient à bannir le Dévoreur et soigner le loup agonisant.
Une réussite : le chaman parvient à soigner le loup agonisant.
Double réussite : le chaman est distrait et ne peut pas finir son sortilège.


La volonté de la nécromancienne et celle du chaman s’affrontèrent un instant. Mais la puissance de l’esprit était supérieure à la sienne. Ce dernier se trouvait sur ses propres terres et il était lié aux forces naturelles de cet endroit, même si ces dernières avaient été souillées par la présence du livre. Il restait maître du terrain et des forces mystiques qui y résidaient. Aussi il repoussa sans mal le sortilège de la nécromancienne. La rage monta en Abigaïl et ne fit que s’accentuer alors que le chaman finissait de soigner le chien mis à mal par le Dévoreur.
 
Mais le coup de grâce vint par la suite. Des mots s’élevèrent de la bouche du fantôme et impuissante, Abigaïl vit la silhouette du Dévoreur devenir trouble. Son corps se désintégrait en volutes noirâtres qui elles-mêmes finissaient par disparaître. La bête de l’Abîme tenta de charger le chaman, mais il était déjà trop tard, elle avait été bannie. Jusqu’où ? Abigaïl referma sa prise sur Deuil et sonda l’arme. C’était impossible. L’essence du Dévoreur ne s’y trouvait plus, de même son lien avec la créature des ténèbres semblait avoir été sectionné. Elle avait toujours celui qui l’unissait à Anton, celui-là était indestructible, mais plus avec le monstre que pouvait devenir son frère.
 
Un loup bondit sur elle pour recevoir le tranchant de la faux dans le flanc et être envoyé au fond du trou où descendait la pente en colimaçon. Il serait de retour d’ici quelques instants. Abigaïl rassembla de nouveau ses pouvoirs. Invoquer la Chasse Sauvage serait impossible, il faisait encore jour dehors et l’espace restait étroit, non, elle allait devoir se montrer plus imaginative, à moins que Renan n’ait une solution miracle.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl
 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  SuivantRevenir en haut 
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_6Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_8


Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_1Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_2_bisTout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_6Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ▬ Abigaïl Categorie_8
Sauter vers: