AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Braque-moi si tu peux ! Categorie_1Braque-moi si tu peux ! Categorie_2_bisBraque-moi si tu peux ! Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Braque-moi si tu peux !

 
Message posté : Lun 7 Sep 2015 - 17:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    9 septembre 2015

    Persona F

    – Je ne suis pas certaine de vouloir acheter un… I-pod.

    Collée devant la vitrine en compagnie de Sydney Marquis, Uma observait d’un air dubitatif l’appareil qui lui faisait face. Sydney faisait partie de l’UNISON et c’était une personne qu’Uma appréciait à un certain point. Notamment parce que sa compagnie – et sa plastique – n’était pas des plus désagréable. Et aussi parce que la blonde était toujours partante pour l’aider à s’intégrer à ce monde. La Terre, si elle n’était pas aussi évoluée que les planètes membres de la République Lor, disposait de mœurs et usages relativement particuliers. La diversité de sa musique était d’ailleurs assez étonnante. Aujourd’hui, c’était le sujet de l’immersion imposée par Sydney. Enfin entre autre. La blonde l’avait emmenée dans un magasin spécialisé dans les gadgets électroniques à la mode. Appareils audios, portables, ordinateurs, tablettes, appareils photos, et autres technologies liées de près ou de loin à des loisirs futiles. Bien entendu, la technologie en question n’avait rien d’extraordinaire pour Uma, mais la K-oratienne pouvait tout de même, dans certains cas, applaudir l’imagination des terriens.

    – Et je te répète que j’ai déjà tout ce dont j’ai besoin chez moi. Sinon, il y a aussi mon vaisseau.

    Une femme la regarda d’un air étrange. Um-A ne s’en soucia pas. Elle était habituée à ce que les terriens la regardent avec des yeux un peu étonnés. Ses cheveux aux couleurs vives ne passaient pas tellement inaperçus et lui valaient de nombreux « regarde maman ! » accompagnés d’index pointés dans sa direction. Aujourd’hui, sa chevelure était violette, bleue et un peu rose au milieu. Autant dire que sa coloration naturelle ne l’aidait pas à passer inaperçue. Elle portait un jean bien coupé qui surmontait des bottines grises. En haut, elle avait un chemisier noir et une cravate mauve. Um-A adorait la mode terrienne qui ne stigmatisait pas forcément les excentricités et qui permettait – dans les limites de la bienséance – une véritable liberté d’expression. Pourquoi refuser de passer pour une extra-terrestre ? Là encore, cela lui attira pas mal de regards, mais elle s’en fichait toujours autant.

    – Je ne comprends pas pourquoi de tels appareils sont mis en vente. Leur puissance est, il me semble, nettement supérieure à celle tolérable pour la physiologie humaine. Ne devraient-ils pas être considérés comme des armes ?

    Et des armes vicieuses d’après elle. Car, selon ses calculs, elles mettraient du temps avant d’affecter l’audition d’un être humain, cependant, el résultat serait bel et bien là, dans tous les cas. A condition de contrôler son volume, mais c’est ce que devraient déjà faire les fabriquants, non ? Um-A ne comprendrait jamais la logique capitaliste qui l’emportait sur celle de la santé et du bien être d’autrui. Dans ce sens là, on pouvait dire que la Terre était véritablement primitive. Ce n’était pas le genre de chose qu’on pouvait retrouver au sein de la République Lor. Celle-ci comportait de nombreux défauts, mais pas celui-là.

    Cependant, Uma ne voulait pas se prendre la tête. Elle n’était pas venue pour ça. Alors si elle était sincèrement curieuse d’entre la réponse à sa question, elle savait que cela ne l’empêcherait pas de dormir. L’ingénieur était en train de se demander si cette promenade n’était pas une perte de temps. Sydney l’avait amenée dans le Quartier des Finances pour la sortir un peu. Malgré la rentrée, ce n’était pas forcément le quartier le plus peuplé de la ville et les deux femmes pouvaient faire un pas devant l’autre sans qu’on leur écrase les pieds. Elles se dirigèrent vers un autre rayon du magasin et passèrent même devant un jeune vendeur qui comprit tout de suite – sûrement grâce à l’expérience commerciale qui commençait à fleurir en lui - qu’elles n’avaient pas besoin de conseil. Des clients-touristes, on appelait ça. Et leur prochaine escale les amena pas très loin des caisses, vers les jeux-vidéos.

    – Ca c’est déjà plus intéressant. Ce sont des simulateurs d’expériences, n’est-ce pas ? Cela doit être très bon pour développer des capacités d’adaptation.

    Oui, elle était assurément une extra-terrestre pour considérer que les jeux-vidéos pouvaient se révéler plus utiles que la réalité.



Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 7 Sep 2015 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Un peu perplexe sur le coup en entendant la révélation soudaine de la K-oration, Sydney resta un moment sans rien dire. Elle était un peu surprise sur le coup en l'entendant, mais en même temps, cela l'amusait un peu. À force de passer du temps avec Uma, Sydney commençait à avoir un peu l'habitude de ses changements d'idées soudain. Même si dans le fond, elle trouvait ça toujours aussi mélangeant et surprenant.

'' Pourtant, avec un Ipod, tu peux écouter de la musique où tu en as envie, quand tu en as envie. C'est très pratique pour cela. ''

Répondit l'agente sur le coup pour tenter de jouer le rôle de la vendeuse qui vantait son produit. Mais c'était très peu convaincant. Elle n'était pas très douée pour cela, mais bon. Elle s'en fichait un peu. Même si Uma disait non. Peut-être qu'en cachette, la blonde allait décider de lui en offrir un. Ainsi, elle n'aurait pas le droit de refuser son présent. Voila une idée géniale et parfaite ! Du moins, de l'avis de Sydney qui observait son 'amie' comme elle avait bien le droit de l’appeler ainsi, selon elle. Cela faisait déja plusieurs fois qu'elles sortaient ensembles pour diverses choses, parfois même juste pour se balader pour faire découvrir des lieux à l'extraterrestre. C'était en grande partie l'âme charitable de l'humaine qui voulait lui faire faire cela. Même si d'un autre coté, la québécoise aimait bien partager ces moments avec la colorée demoiselle. Généralement, elles s'entendaient plutôt bien, même si par moment, Sydney la trouvait terriblement déroutante. La k-oratienne était pas toujours simple à comprendre, mais jusqu'à présent. Ça allait bien. Dans tous les cas, la psionic voyait Uma comme une être humaine comme toutes les autres, égale à tout le monde.

'' Je sais bien. Mmmhh... Mais je suis sure que tu aimerais bien pouvoir écouter ta musique n'importe où. Je vais te le prouver bientôt quand je te ferai écouter plein de groupes. Mais, je te crois que tu as tout ce que tu veux chez toi ou à ton vaisseau qui doit être géniale à explorer. ''

Lâcha-t-elle en souriant toujours en fixant la jeune femme, avant de remarquer parfois des gens qui semblaient observer Uma. Un soupir filtra entre les lèvres de la blonde alors qu'elle observait encore un instant son amie. Certes, même elle trouvait la tenue de l'ambassadrice spéciale et extravagante. Mais en même temps, elle trouvait qu'elle lui allait si bien. Elle lui donnait un coté encore plus spéciale et mystérieux. Comparée à elle, Sydney était très uniforme. Une paire de jean noir d'ébène, un t-shirt un peu trop grand gris foncé, avec une veste en cuir noire. C'était pas très exceptionnel en soi. Pour compléter l'ensemble, elle portait des bottes en cuir noir avec des talons hauts. Au coté de son amie, elle faisait un peu triste. Presque le jour et la nuit.

'' Eum.. Je ne sais vraiment pas en fait. Je n'ai pas de grandes connaissances en technologie. Alors, je ne saurais pas dire, désolé. ''

Répondit simplement la blonde à la question de l'extraterrestre. La Québécoise était très loin d'être douée en informatique. Elle connaissait la base, mais c'était tout. Elle avait fait des études en médecine et un peu en comptabilité, mais rien en informatique ou en technologie. Et encore, sur la base seulement des connaissances, elle connaissait mieux les armes à feu que le reste à cause de sa famille. Alors, la question de la K-oratienne la perturbait beaucoup. Peut-être qu'une autre fois, elle lui demanderait de lui expliquer. Oui voila, elle lui demandera peut-être des cours en informatique. Elle était certaine que la multicolore connaissait déja plus de choses qu'elle sur le sujet.

Ne s'attardant pas plus là, elle se dirigea vers un autre rayon sans attendre. Elle observait un peu les alentours pour trouver un endroit intéressant. Du moins, c'était ce qu'elle faisait avant d'être surprise un peu par l'arrêt choisis par sa partenaire. Cette dernière avait jeté son dévolu sur les jeux vidéos en tout genre. Observant un moment les étalages, Sydney resta un moment comme en pleine réflexion avant d'entendre la remarque de Uma. Sur le coup, la québécoise écarquilla grandement ses yeux pour observer l'émissaire. L'instant d'après, elle eut la plus grande difficulté à se retenir de rire. La déclaration de l'envoyée l'avait des plus surprise et elle ne s'y était pas attendue à cela. Des simulations d'expériences ? Les jeux vidéos. Vraiment ? C'était une façon originale de voir les jeux vidéos. Une main devant sa bouche pour faire taire son rire, la Québécoise prit une longue inspiration puis expiration avant de sourire un peu plus.

'' Pardon Uma, c'était juste... Je m'y attendais pas. En fait, les jeux vidéos sont surtout là pour le divertissement, pour s'amuser et passer du temps. Tu as de tous les genres de jeux pour tous les goûts. '' Scrutant les jeux un moment. '' Même si d'un certain point de vue, tu n'as peut-être pas tord. Certains jeux ont pour vocation d'apprendre des choses ou de vraiment simuler des situations que tu pourrais vivre dans la vie. Bon c'est généralement pas très pratique pour t'y préparer. Mais ça reste amusant. ''

Elle avait fait de son mieux pour choisir les meilleurs mots possibles pour expliquer son point de vue. Mais en même temps, elle était pas très sure que Uma allait comprendre. Alors, elle réfléchissait déja à une autre manière de lui expliquer.

'' Comme ceux-ci... '' Pointant des jeux dans le genre flight simulator et cie. '' Ces jeux-ci servaient à simuler la conduite de véhicule ou d'avion. Ça aide à comprendre un peu ce que ressente les gens qui doivent piloter ou conduire tel ou tel véhicule. Si tu comprends ce que je veux dire.''

Conclue finalement Sydney, alors qu'elle jetait de petits coups d'oeil vers l'excentrique jeune femme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 8 Sep 2015 - 14:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    – Pourquoi faire ? Vous n’écoutez pas la musique uniquement pendant les évènements marquants ?

    La plupart des K-oratiens se limitaient à cet usage de la musique. D’ailleurs, l’art, en général, était plus que limité chez eux. Leur intérêt pour cette activité se limitait généralement à ce que la science leur montrait. Il était connu que certaines mélodies et certains rythmes parviennent à stimuler certaines zones du cerveau. C’est dans cette optique qu’ils utilisent la musique. Parfois dans leurs hôpitaux, afin de favoriser le processus de guérison. A chaque évènement culturel notable et autres fêtes mondiales. Pour leurs rites funéraires aussi. Il était donc rare de voir un K-oratien écouter de la musique dans un autre but. Et Um-A, avec son esprit logique et assez mathématique, n’échappait pas à la règle. Voilà un vaste sujet que pourrait exploiter Sydney et qui pourrait sans doute durer des heures et des heures. Surtout que même si elle avait du mal à comprendre les concepts humains, elle était assez curieuse pour s’y intéresser.

    – Quels genres de groupes ? demanda-t-elle, un peu intéressée.

    Comme je le disais donc, Uma était assez curieuse et ouverte d’esprit. Elle comprenait d’ailleurs très bien que tous ne soient pas capables de comprendre ce qu’elle leur disait. Sur K-orah, elle n’avait généralement aucun mal à être à peu près comprise par n’importe lequel de ses semblables, mais elle avait conscience que les systèmes scolaires terriens étaient plus limités. L’ingénieur ne critiqua donc pas Sydney pour son ignorance.

    – Ce n’est rien. Pardon. Je pose des questions trop précises. fit-elle avec sincérité mais sans non plus se fustiger. Elle commençait à s’habituer à ce genre de choses.

    Par contre, elle fut réellement surprise de voir son accompagnatrice rire aux éclats puis essayer de se contenir. Si Um-A était tout à fait capable d’humour, elle ne maîtrisait pas encore les subtilités de l’humour terrien. Bien souvent, elle les faisait rire malgré elle avec des observations et idées qui leur semblaient trop décalées par rapport aux réalités de leur monde. Ici, cela semblait être le cas. L’extra-terrestre observa Sydney d’un air un peu surpris et attendit tout de même que la blonde reprenne le contrôle. La K-oratienne ne put s’empêcher de sourire à son tour. Sans doute parce qu’elle aimait bien Sydney et que voir quelqu’un de proche hilare était toujours assez plaisant.

    – Il n’y a pas de mal. Je pensais vraiment que ces jeux vidéos seraient davantage utilisés pour l’apprentissage que pour les loisirs.

    Mais encore une fois, les évidences k-oratiennes n’étaient pas toujours vue comme telles par les humains. Um-A s’approcha d’un écran qui proposait de tester un jeu vidéo de la série des « Mario Kart ». L’ingénieur y lança un regard intéressé.

    – Voici donc une simulation de conduite… j’avoue que je n’ai pas encore eu l’occasion de… comment vous dites ici ? « prendre le volant ».

    Disons qu’elle aurait pu se servir de ses nanites pour prendre le contrôle d’un véhicule, mais ce n’était pas très discret alors elle s’était abstenue. Mais n’allez pas croire qu’elle se retiendrait en cas d’extrême urgence. D’ailleurs, elle avait ses nanites sur elle, aujourd’hui. Disposées en tatouage sur son dos, ils ne se voyaient pas. Ainsi, l’expérience de la conduite lui était passée sous le nez. Mais ce n’était que partie remise. Uma s’empara d’une manette et démarra une partie.

    – Je ne savait pas que vos champignons s’utilisaient ainsi…

    Mais pendant que notre « innocente » extra-terrestre découvrait les joies des lancés de carapaces rouges et vertes et des jetés de peaux de bananes, un petit groupe de jeunes hommes (et une femme) vêtus de masques entra dans le magasin. Trois d’entre eux filèrent directement vers les caisses (donc pas très loin de nos deux exploratrices urbaines) et sortirent des armes de poings pour braquer… ben tous ceux qu’ils avaient à leur portée.

    – Allez ! Tout le monde s’allonge sur le sol ! J’veux voir les cartes bleues tapisser la moquette ! Et vous, videz les caisses ! Et que ça saute !

    Naturellement, on ne pouvait pas entrer dans un magasin Etatsunien sans vivre un petit braquage, sinon, on passait à côté d’une activité locale typique. Ce serait dommage.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 9 Sep 2015 - 12:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
'' Oh mais tu sais. La musique est un des nombreux divertissements qu'on peut trouver sur terre. Il est pratique et facile à porter avec toi. C'est vraiment sympa. Surtout quand tu veux être tranquille. Tu écoute ta musique et tu oublie le reste. Mais sinon, il y a aussi des styles de musiques qui sont fait uniquement pour les événements spéciaux et mémorables comme tu dis. Même si en général, la plupart des style peuvent être écoutés un peu n'importe quand. ''

Avait-elle simplement répondue sur le coup au questionnement de son amie à propos de la musique. Elle trouvait cela toujours aussi amusant que son amie avait du mal à comprendre certaine chose. Mais en même temps, c'était ce qui rendait leur sortie encore plus amusante et mémorable. Oui voila, chaque instant passé avec Uma était un instant mémorable et palpitant. La K-oratienne posait tellement souvent des questions et trouvait tellement de choses mélangeantes que ça en était souvent presque mignon, voir adorable par moment. Mais ça, elle le gardait bien pour elle ce genre de commentaire.

'' Les groupes de musique... heum.. Il y en a vraiment beaucoup et pour tous les goûts. Quand on passera devant les étalages de musiques, je t'en montrerai quelque uns que je connais plus particulièrement. Je ne suis pas une grande connaisseuse. Mais bon, j'aime bien en écouter de temps en temps. ''

Conclue-t-elle finalement à propos du chapitre de la musique et ce qui s'y rattachait. C'était sur qu'elle allait devoir revenir la dessus plus tard. Mais bon, pas plus grave que ça. Ça lui ferait un autre sujet à aborder avec Uma. Un sujet qui lui permettrait de passer du temps avec son amie d'une contrée lointaine, donc elle ne connaissait presque rien. Car bon, il fallait le dire, mais jusqu'à présent, Sydney n'avait jamais cherchée à poser des questions à son amie à propos de où elle venait. Généralement, elle répondait à toutes les requêtes de l'extraterrestre, sans rien demander en retour. Elle adorait lui rendre service. Alors, tout allait bien. Peut-être que plus tard, elle lui demanderait de lui parler un peu de chez elle en retour. En vérité, Sydney était terriblement curieuse d'apprendre à connaître un peu plus Uma. Mais bon, elle ne voulait pas brusquer son amie pour si peu.

'' En réalité Uma, il y a vraiment des jeux fait pour apprendre. Mais c'est surtout des jeux pour les jeunes enfants, comme pour apprendre à écrire, lire ou encore compter. Il y en a surement d'autre. Mais en général, c'est beaucoup plus pour se divertir qu'autre chose. ''

Avait-elle simplement répondue en observant la jeune femme en souriant toujours un peu. Mais bien vite, son regard fut attiré par celui de sa comparse qui regardait un jeu. Un peu surprise, elle haussa un sourcil sur le coup, sans rien répondre. Elle l'observa silencieusement faire. Comment Uma avait le tour pour la faire rire à chaque fois sans le vouloir. S'en était presque trop amusant. Mais en même temps, c'était trop adorable. Surtout, la regarder jouer ainsi, c'était un tantinet comique. Et qui plus est, le commentaire qu'elle entendit, obligea Sydney a se mordre légèrement la lèvre inférieure pour pas rire, se détournant un peu. Juste assez pour remarquer un groupe de personnes louches entrer.

Un peu surprise et curieuse, elle les observa un moment faire avant de les entendre. Ne s'attendant pas vraiment à cela, Sydney resta un bref instant sans réagir. Avant de faire la seule chose logique à son sens sur le coup. De l'angle où elle se trouvait avec Uma. Elle était sure et certaine que les bandits ne les avaient pas encore repérés. Du moins, c'était son espoir. Alors, elle se disait que se reculer derrière l'étalage proche d'elles était la meilleure solution sur le coup. En temps normal, elle aurait sûrement utiliser ses pouvoirs pour réduire la menace à néant. Mais là, avec Uma, elle ne voulait pas causer trop de dégâts. L'agence n'allait pas lui permettre trop de trucs de travers. Alors, la blonde devait se tenir à carreau.

Bref, réagissant par réflexe finalement, elle commença à se reculer légèrement vers l'arrière de la rangée. Elle enlaça la taille de la k-oratienne d'un bras pour l'attirer avec elle, derrière la rangée. Par habitude, elle avait légèrement posée son autre main sur la bouche de sa partenaire. C'était une habitude qu'elle avait prise dans ce genre de situation. L'amenant à ''l'abris'' derrière le rayonnage, la psionic fixa en souriant son amie.

'' Pardon pour ma main... Je devrais appeler la police, ou encore des renforts. ''

Murmura-t-elle faiblement en fouillant aussitôt ses poches à la recherche de son portable.

Spoiler:
 

Le trouvant finalement dans sa poche, la blonde le regarda un moment pour voir si tout allait bien. C'était parfait, elle allait pouvoir appeler de l'aide. Du moins, c'était ce qu'elle pensait faire quand elle entendit la voix d'un des hommes à nouveaux.

'' Hey mec, j'ai entendu un truc par là-bas. ''

'' Ouais pareil.

'' Allez jeter un coup d'oeil alors. ''

Répliqua simplement la femme d'une voix autoritaire alors qu'elle continuait de surveiller l'homme a la caisse et les autres clients proche d'elle. Ayant été certaine d'avoir été assez silencieuse, Sydney était surprise et n'était plus trop sure de ce qu'elle devait faire sur le coup. La sécurité des civils étaient prioritaires, avec la protection d'Uma. Elle était dans une impasse vraiment énervante sur le coup là. Tenant toujours son téléphone dans sa main, elle fit la composition automatique pour la police, alors qu'elle se reculait un peu plus derrière l'étalage pour tenter de rester le plus longtemps à couvert. Quand enfin, elle put parler au téléphone avec quelqu'un, les ombres des hommes étaient de plus en plus grandes et menaçante devant elles. Pour une première fois, Sydney était mitigée sur ce qu'elle devait faire vraiment. Tentant de décrire la situation où elle se trouvait au téléphone dans le moins de mots possible, elle se place maladroitement devant son amie pour la protéger. Elle ne voulait que rien ne lui arrive. Si vraiment, elle en venait à devoir utiliser son pouvoir... Elle voulait essayer de causer le moins de dégâts possibles.

Quand finalement, les deux hommes apparurent finalement dans l'entrée de l'allée. Ils pointèrent aussitôt leurs armes dans la direction des jeunes femmes.

'' Eh ben eh ben, toute une trouvaille que voila. Toi là, ton portable. Tu le lance au sol dans ma direction.''

Sydney fit aussitôt glisser son portable au sol, le voleur écrasa violemment l'appareil sous son talon en pointant son arme dans sa direction.

'' Allez mesdemoiselles. On se couche au sol et on sort les cartes bleus et l'argent. Et pas de gestes brusques. Mes doigts me démangent vraiment beaucoup. Alors, au moindre truc... ''

Sur le coup, la blonde tentait de garder son calme... Espérant trouver une solution miraculeuse sans devoir se battre avec son pouvoir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Sep 2015 - 12:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4748
ϟ Nombre de Messages RP : 4349
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Sydney Marquis' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Braque-moi si tu peux ! 579852Russite Braque-moi si tu peux ! 579852Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Braque-moi si tu peux ! 634543Echec Braque-moi si tu peux ! 634543Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 9 Sep 2015 - 22:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Le fait de savoir que la musique, ici, était considérée plus comme un divertissement que comme un outil ne l’aidait pas vraiment à comprendre cette utilisation. En quoi les terriens trouvaient-ils cela divertissant ? Quelles réactions physiques ou mentales cherchaient-ils en l’écoutant ? Etait-ce seulement afin de combattre l’ennui ? Il y avait des alternatives plus productives… Voilà autant de questions que la K-oratienne choisit de ne pas poser tout de suite. La pauvre Sydney avait déjà tant à dire avec elle. Sans doute s’agissait-il de ce genre de questions que seuls des personnes extérieures pouvaient poser. Il y avait des lacunes culturelles assez difficiles à combler et celle des K-oratiens étaient beaucoup trop tournée vers le pragmatisme et le concret pour comprendre ce genre de choses sans une explication un tant soit peu scientifique.

    L’ingénieur fut toutefois assez contente d’apprendre que ce qui s’appelait « jeux vidéos » pouvait être utilisé à des fins pédagogiques. Car telle était l’application qui lui avait semblée évidente au moment où elle les a vus. Mais là encore, l’utilité principale que mentionnait Sydney relevait du divertissement… Pourquoi les loisirs étaient si importants dans ce monde ? S’agissait-il d’un élément culturel local ou mondial ? Uma n’osa pas poser la question de peur de perturber Sydney qui n’était manifestement pas portée vers la philosophie. Chose qu’Um-A comprenait bien car elle-même ne se retrouvait pas souvent à remettre en question les principes fondamentaux de sa vie et de son monde… enfin pas plus que ce que son statut de rescapée lui imposait. Alors au lieu de tergiverser sur des questions techniques pour certaines et philosophiques pour d’autres, Um-A se concentra sur ce qu’elle avait sous les yeux, devant elle, et découvrait les différences cinétiques entre les carapaces vertes et les carapaces rouges. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes des princesses pêches lorsque des clients haussèrent le ton. Du moins Um-A les identifiait comme des clients. Nous autres, terriens, les classeront automatiquement dans la catégorie des braqueurs. Et manifestement, Sydney était de cet avis.

    Tandis qu’Um-A amorça un mouvement pour se décaler et mieux voir de quoi il s’agissait, la blonde s’empara d’elle, posa une main sur sa bouche, et la força à s’isoler. Le contact soudain faillit faire crier la K-oratienne et celle-ci put également percevoir un battement de cœur que la panique n’avait peut-être pas inséré. Elle n’eut cependant pas le loisir de l’analyser car elle comprit rapidement que la situation était grave. En tout cas, Sydney agissait avec gravité. L’ingénieur l’observa sans rien dire. Elle se demandait quelle personnalité elle devrait choisir. Um-A avait aperçu les armes et si ses connaissances sur le monde des terriens comportaient encore bien des lacunes, elle savait bien identifier leurs armes. C’était une situation d’urgence. La persona K n’était pas la plus appropriée pour les réactions immédiates. Cela dit, la persona F ne réfléchissait pas aussi vite. Oh et puis après tout, il n’y avait pas de véritable urgence. La menace était générale mais si tout le monde coopérait, manifestement, tout se passerait bien. En tout cas, c’était ce qu’elle en conclut en voyant les autres clients obéir aux ordres qui venaient de leur être hurlés.

    – Mais pourquoi ? Ils ne vont pas tirer pas vrai ? Les peines ici sont beaucoup plus élevées pour ceux qui ont blessé leurs semblables ?

    Elle n’avait peut-être pas saisi les subtilités qui s’opéraient dans le monde des jeux vidéos ou de la musique, mais Um-A avait bien appris les lois qui régissaient ce pays, et même cette planète. De fait, il lui semblait improbable que ces braqueurs passent au stade du crime aggravé pour si peu. Mais apparemment, Sydney n’était pas très convaincue par ces probabilités. Et sans doute avait-elle raison car bientôt, des armes se braquèrent directement sur elles. A moins qu’elles ne se retrouvent dans cette situation uniquement à cause des actions de Sydney ? Encore une fois, laissons aux grands esprits le soin de décider de l’effet domino.

    – Il n’y a aucune raison d’en venir à la violence ! Nous n’avons rien de ce que vous désirez alors laissez nous !
    – En vl’à une qui vient d’un autre monde !

    Comment avait-il deviné ?

    – Va pas me faire croire que t’as pas de carte de crédit ?
    – Vous voulez parler de cette carte dotée d’une puce que vous utiliser pour effectuer vos transferts financiers ? Non je n’en n’ai pas. Mes moyens de paiement se résument à ce qu’on appelle du « cash ».
    – Putain, elle est tarée, celle là ! lança ce gentleman à ses collègues avant d’amorcer un mouvement pour s’approcher de Uma Allez, donne-moi ce que t’as qu’on en f… Heeeeey !

    Hey, oui, c’est ce qu’on pouvait dire lorsqu’une bulle d’énergie bleutée apparaissait soudainement pour repousser sa main et l’empêcher d’atteindre le sac d’une jeune fille. Car en voyant son agresseur s’approcher d’elle, Um-A avait immédiatement et instinctivement activé son anneau de protection. Celui-ci émit aussitôt une lumière bleue qui forma le noyau du cocon protecteur dans lequel elle se retrouvait enfermée. Bon courage à ces types s’ils voulaient lui prendre quoique ce soit.

    – C’est une putain de Super ! Tirez-lui dessus les gars !

    Et c’est ce qu’ils firent.

    Tout en restant dans sa bulle, Uma estima qu'il était temps de prendre des mesures adéquates. Elle changea de personnalité.


    Persona K


    Avantage numéro 1 : ils se concentraient sur elle et sur rien d’autre, laissant ainsi aux autres clients plus d’ouvertures pour fuir ou pour tenter quelque chose de plus héroïque.
    Avantage numéro 2 : par extension, Sydney bénéficiait maintenant d’une plus grande marge de manœuvre.
    Avantage numéro 4 : petit à petit, ils allaient se vider de leurs munitions, c’est que les armes conventionnelles terriennes étaient tellement primitives.
    Avantage numéro 5 : plus ces braqueurs restaient là à lui tirer dessus, plus ils risquaient de faire rappliquer les forces de l’ordre.

    Um-A choisit donc de rester dans sa bulle bleutée et d’attendre de voir comment les choses allaient se dérouler. Sa protection énergétique pouvait durer une demi-heure (durée terrienne) et elle doutait que ces individus restent là à lui tirer dessus pendant tout ce temps. Elle doutait même qu’ils disposent d’assez de munitions. Affichant un calme plus prononcé qu’en persona F, la K’oratienne ramena ses deux bras le long du corps et attendit en observant la scène d’un œil analytique et froid.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 10 Sep 2015 - 4:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La journée qui s'était amorcée sur une note si merveilleuse et parfaite, avec un climat propice au plaisir et à l'amusement, venait soudainement de prendre une tournure bien différente de ce qu'avait espérée Sydney sur le coup. Elle qui pensait pouvoir passer une journée relax avec son amie. Il semblerait que tout ce qu'elle voulait était trop demandé finalement. Il avait fallu que la journée où elle sortait faire le tour des magasins avec Uma, qu'une bande de voleurs décide à jouer les grosses brutes épaisses. Que c'était énervant et frustrant en fait. Elle pouvait vraiment pas être tranquille pour une fois qu,elle ne travaillait pas pour l'agence. Il fallait qu'on l'emmerde sur son jour de congé. ôtant la situation l'énervai royalement, ôtant elle se faisait du souci pour son amie, donc elle ne connaissait pas grand chose à ses facultés. Elle voulait juste éviter qu'elle soit le moindrement blessée. Elle s'en voudrait tellement si la moindre chose arrivait à l'ingénieure. Et d'un sens, elle était certaine que si cette dernière était blessée alors qu'elle était en sa compagnie. Qu'elle en entendrait forcément parler à l'agence. Elle se trouvait vraiment dans une situation tellement peu enviable. Mais bon, la demoiselle originaire du Québec avait l'habitude de ce genre de dilemme.

Ainsi donc, après avoir entraînée son amie à l'écart, elle avait simplement entendue ses doutes à propos de ce qu'elle venait de faire. Mais silencieuse, Sydney avait tenter de sourire pour la rassurer comme elle faisait régulièrement quand elle devait protéger des civils quand elle jouait à l'héroïne.

'' Je n'ai aucune confiance envers ce genre de gens.... ''

Avait-elle simplement murmurée pour réponse avant que tout ne s’enchaîne à une vitesse folle. Durant un instant, elles avaient été tranquille derrière l'étalage. Sydney avait même pu appeler la police. Mais rapidement la situation avait dégénérée et elle eut le privilège ennuyant de voir apparaître deux hommes armées apparaître. Rageant intérieurement, elle fixait les deux hommes en silence alors qu'ils s'approchaient d'elles. Ne sachant quoi faire, elle eut un moment d'hésitation sur le coup avant d'entendre la voix d'Uma. Surprise, la blonde jeta un coup d'oeil dans sa direction ne comprenant pas vraiment ce qu'elle faisait. Elle les écouta un moment sans même réagir. Elle commençait à croire que son amie était peu être un peu cinglée sur ce coup-là. Mais alors que la situation dégénéra encore plus, les hommes se préparant à tirer. Elle fut surprise par la sphère bleuté que la k-oratienne fit apparaître. Haussant un sourcil, écarquillant même beaucoup ses yeux, elle fut ébahis par ce qu'elle voyait sur le moment là. Elle resta un moment sans parler avant de se cacher derrière par réflexe alors que les hommes se mettaient à tirer.

Trouvant la situation beaucoup trop dangereuse sur le coup, l'agente d'Unison tenta de se replier en douceur pour ne pas être remarquée par les deux hommes. Certes, c'était mal partie pour elle pour le moment, alors que du coté d'Uma tout semblait bien aller. Vraiment trop bien même. Son amie semblait tellement trop calme. Tellement qu'elle en était encore plus déroutante. Voila une autre chose qu'elle allait devoir lui demander éventuellement. Savoir à propos de son calme si déroutant. Mais pour l'heure, elle avait mieux à faire que rester à flemmarder. La belle multicolore occuper toutes leurs pensées pour le moment, tellement qu'elle eut l'impression de voir passé dans une allée deux hommes qui attendaient auparavant à l,extérieur, dans la direction de leur deux compères pour leur porter main forte pour combattre la super qu'ils avaient débusqués.

Profitant de la confusion, Sydney s'était reculée dans une autre allée pour avoir un peu de tranquillité. Elle n'avait pas trop le choix sur le coup. Elle était loin d'être une bonne combattante à main nue et elle se doutait bien que ses hommes étaient bien plus forts et endurants qu'elle. Rageant contre sa propre faiblesse, elle enleva sa veste pour la retourner pour que l'intérieur soit à l'extérieur. De noire, la veste devint vert militaire. Même la capuche qu'elle cachait généralement sous sa veste était de même couleur. Sortant un masque de même couleur pour le poser sur son visage, elle rabattit la capuche sur sa tête. Bon, tout n'était pas très subtile, mais c'était mieux que rien faire. Rattachant sa veste, elle se glissa dans une allée pour observer la scène. À l'entrée, il ne restait plus qu'un seul garde semblait-il de ce qu'elle voyait. Proche du comptoir, un homme et la femme. Pour le moment, elle recensait six hommes et une femme. Une vrai petite armée en fait...

Faisant le grand tour du magasin pour tenter de se rapprocher le plus possible de l'entrée, elle put avoir une meilleure vue sur la garde de la porte. Il était pas plus exceptionnel que les autres. Alors bon, il ne l'inquiétait pas vraiment. C'était plutôt les deux autres où les civils. Tendant ses deux mains dans la direction des deux cibles les plus dangereuses, elle créa une onde psionic grace à son psionic concussive blast qui alla frapper directement la femme et l'homme qui ne s'y attendaient vraisemblablement pas d'être attaqué de cette manière. Sur le coup, les deux furent projeter contre le comptoir et le mur derrière. Un grand bruit de fracas fut entendu sur le coup et aussitôt le dernier en liste qui surveillait l'entrée changea rapidement de plan pour entrer en action, tirant aussitôt dans la direction de la blonde qui fit apparaître un bras de son armor habituel pour se cacher derrière... Son bras allait pouvoir supporter des tirs encore un moment. Mais c'était pas éternel et le risque que les deux autres reviennent encore était grand. Malgré cela, profitant de la confusion, certains civils réussirent à fuir les lieux vers l’extérieur ou encore vers les profondeurs du magasin derrière les rayonnages.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 10 Sep 2015 - 12:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Sydney avait avoué ne pas faire confiance à « ce genre de personne ». Ce n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Um-A avait bien enregistré cette information et l’avait traitée dans son subconscient. Le résultat de cette analyse ressorti lorsque la K-oratienne changea de persona.

    Il était donc prudent de ne pas compter sur les capacités intellectuelles de ces personnes. En même temps, elles semblaient manifester tous les signes distinctifs de la panique… Peut-être pas de la panique, mais leur taux d’adrénaline semblait particulièrement élevé. Et on savait tous que cette molécule, chez les personnes relativement peu habituées, provoquait des effets instables. A moins d’y être entraîné… Depuis son cocon protecteur, Uma observa chacun des visages qui lui faisait face et qui se concentrait à lui tirer dessus. La plupart semblait se laisser emporter par leurs instincts les plus primitifs. C’en était presque fascinant. Ah et malgré leur état émotionnel, ils semblaient conserver un minimum de capacités intellectuelles. Lorsque le premier d’entre eux finit de vider son chargeur sur le bouclier de Um-A, les autres commencèrent à s’arrêter.

    – Ca sert à rien !

    Brillante déduction.

    – En effet, mon champ de force est impénétrable. commenta froidement la K-oratienne.

    Elle allait certainement recevoir une réplique plus ou moins cinglante lorsque quelque chose attira l’attention de tout le monde : deux des braqueurs se retrouvèrent soudainement projetés contre le mobilier du magasin. Les autres braqueurs tournèrent aussitôt la tête et Um-A fit de même, vaguement intriguée. Quelques secondes plus tard, l’apparition d’un bras constitué d’une forme particulièrement mais non identifiée d’énergie attira les regards. Sydney ! L’ingénieur fronça les sourcils, envahie par une soudaine bouffée d’inquiétude. Mais sa persona K restait maîtresse de ses faits et gestes. Elle ne bougea pas. Les autres par contre, l’oublièrent complètement. L’extra-terrestre en profita donc pour mettre en place une stratégie. Elle désactiva temporairement son bouclier et laissa ses nanites s’échapper de son dos pour glisser sur le sol et se faufiler jusqu’à une prise électrique où elles pourraient progressivement s’installer et finir par prendre le contrôle des systèmes du magasin. Lorsque ses nanites quittèrent son corps, elle réactiva immédiatement son cocon d’énergie. Elle n’était pas à l’abri d’un coup d’œil trop rapide associé à un tir immédiat. D’ailleurs, la réapparition de son champ de force sembla attirer l’attention d’un des braqueurs qui lui lança un regard qu’elle imagina fort suspicieux. Um-A répondit en lui adressant la parole d’un air calme et presque indifférent.

    – Vous devriez partir tant que vous le pouvez. Il me semble que votre discrétion est fortement compromise. Vous avez encore une chance de vous enfuir, mais sur vous blesser quelqu’un, vous vous attirerez des ennuis beaucoup plus conséquents.

    C’était un simple avertissement énoncé sous la forme d’un conseil qu’un enseignant aurait pu transmettre à un élève en manque d’attention. Le discours fit un peu mouche car ce braqueur-ci sembla un peu décontenancé. Il se tourna vers ses collègues et leur proposa l’alternative la plus prudente.

    – C’est bon, c’est mort maintenant ! Faut qu’on s’tire !

    Sauf que tous ici n’avaient pas l’air aussi raisonnables et certains semblaient même déterminés à exprimer leur mécontentement. Comme Sydney était encore plus exposée qu’elle, Um-A décida d’agir.

    Au même moment, le système d’alarme à incendie s’activa « mystérieusement », provoquant un vacarme conséquent qui allait finir d’alerter toute la rue, si jamais les multiples coups de feu n’avaient pas suffit. Quelque part, Um-A avait pitié des nerfs de ces pauvres voleurs. Mais pas assez pour leur donner une chance de blesser qui que ce soit. En attendant de voir leur réaction qu’elle espérait logique, cette fois, la K-oratienne se tourna vers Sydney et essaya de lui faire comprendre d’un regard que s’était elle qui avait activé l’alarme. Cependant, avec sa persona K, l’émissaire manquait un peu d’expressivité. Finalement, ces braqueurs n’étaient pas les seuls à avoir encore quelques lacunes…

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 10 Sep 2015 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Après son petit assaut rapide qui lui avait aussitôt valu le mécontentement de l'un des hommes, Sydney tenta du mieux qu'elle put pour se protéger des tirs du voleur. La bras de son armure n'étant pas conçu dans l'optique de servir de bouclier, ne lui offrait qu'une protection loin d'être parfaite. Elle devait même se contorsionner un peu pour bien rester à l'abris. C'était dangereux et risqué de sa part. Mais ça en valait le prix selon elle. Ainsi, elle permettait aux civils de s'éclipser et détournait l'attention des hommes qui tiraient sur son amie. C'était un deux pour un plutôt parfait. Mais dans l'histoire, c'était elle qui se retrouvait maintenant en mauvaise posture. Elle allait probablement être bien vite la cible de tous les agresseurs si elle restait là ainsi. Il fallait qu'elle bouge pour changer de stratégie. Mais même là, elle n'avait pas beaucoup d'option. Tant que l'autre allait lui tirer dessus, elle ne pourrait pas tenter de bouger pour se replier. Elle était un peu coincée en fait.

Et quand elle vit les agresseurs d'Uma bouger. Elle était sure que c'était pour venir vers elle. Mais après un rapide coup d'oeil dans leur direction, elle crue comprendre qu'ils semblaient de plus en plus décontenancés par tout ce qui arrivait. Ils semblaient même prévoir une retraite et une possible fuite. C'était probablement la meilleure idée dans leur cas pour le moment. Ils n'avaient pas prévus combattre des supers. S'ils l'avaient sus, probablement qu'ils seraient venus mieux équipés. Un vol qui aurait du être simple et rapide, venait de tourner au désastre total. Et tout ça était de la faute de deux supers... Encore ces supers à la noix. Alors que la femme se relevait finalement avec l'autre homme qui avait volé avec elle, elle observa les alentours en se prenant la tête dans une main. Elle était encore trop étourdis pour bien comprendre la situation. Ses hommes couraient pour se replier et elle n'en connaissait pas la cause. Comme désorientée par le choc, elle se fit agripper par un des premiers hommes qui avaient décidés que ça n'en valait plus la peine.

Peut-être que certain avait décidé de s'éclipser, mais d'autres ne voulaient rien savoir. C'était le cas de celui qui tirait sur Sydney. Du moins, il voulait en finir avec cette gamine énervante qu'il essayait de descendre. Du moins c'était ce qu'il pensait faire, jusqu'à ce que le système pour les incendies se déclenchent créant un véritable chaos dans le magasin. L'homme cessa finalement de tirer, surpris par ce qui se passait tout d'un coup. Il jeta un coup d'oeil à ses derniers compères à l'intérieur. Du coté de Sydney, elle vit ça comme une bénédiction. Même si elle trouvait cela étrange que cela se déclenche ainsi. Mais bon, pas grave. Par réflexe, elle jeta un coup d'oeil vers Uma pour voir si elle allait bien. Sur le coup, elle fut un peu surprise en la voyant. Elle semblait bien aller. Voir trop bien. Peut-être qu'en fait c'était elle la source de tout cela... Oui voila, peut-être c'était elle qui avait tout fait cela. Comment ? Aucune idée. Mais bon...

Regardant un instant son amie, elle finit par reporter son attention vers l'homme énervé que tout n'aille pas comme prévu. Se relevant, Sydney l'observa un long moment en souriant un peu. L'homme braqua à nouveau son arme vers elle, mais alors qu'il se préparait à tirer. Les sirènes de police se firent entendre petit à petit à l'extérieur par très loin du magasin.

'' Saloperie de supers de merde... ''

Cracha-t-il finalement haineusement avant de se reculer petit à petit à son tour pour courir vers la sortie du magasin avec sur les talons le dernier de ses compères en lice. À l'extérieur, ils tentèrent d'embarquer dans leur camionnette déja prête à partir. Mais ça, la blonde s'en fichait grandement. La police s'occuperait du problème qui reste. C'était parfait ainsi. Elle avait protégée des civils. Protégée son amie, même si c'était plutôt l'inverse en fin de compte. Tout c'était plutôt bien passée... Du moins de son avis. Marchant lentement pour se diriger vers Uma, elle tenta de sourire un peu malgré la situation.

'' J'espère que tu vas bien Uma ? '' Dit-elle simplement sur le coup par simple réflexe. Elle se préoccupait bien plus de son amie que d'elle-même. Elle passa une main sur son visage pour retirer son masque qu'elle utilisait pour cacher son visage. En général, elle préférait que le moins de monde sache pour elle. Mais bon, pas grave si Uma savait tout cela.

'' Désolé pour cette sortie... Elle n'a pas été des plus réussis. Continua-t-elle simplement en souriant un peu alors qu'elles prenaient une bonne douche grâce aux extincteurs automatiques.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Sep 2015 - 0:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Le plan improvisé de Uma commençait à faire effet. La majorité des braqueurs était sur le point de partir. Il ne restait plus que celui qui s’efforçait de perforer Sydney avec son arme à feu, mais la K-oratienne ne pouvait rien faire de plus pour elle. Du moins pas sans s’exposer. Et ça, aussi bien pour des raisons personnelles que politiques, elle ne pouvait pas se le permettre. Pas en public. Pas avec cette persona. Après tout, objectivement, elles ne se connaissaient pas depuis si longtemps que ça. Que savaient-elles l’une de l’autre exactement ?

    De toute évidence, la logique de la persona K était des plus froides.

    En tout cas, elle fonctionna car, au bout du compte. Tous les braqueurs quittèrent le magasin afin de mettre le plus de distance entre eux et les sirènes de police qui se faisaient entendre dans la rue. Pour la première fois, Um-A percevait l’intérêt d’une signalisation aussi sonore. Avant, elle aurait pu remettre en question son efficacité mais surtout sa discrétion. Apparemment, le but principal était de faire fuir les malfaiteurs. Bon. Ce n’était pas si bête que ça… sauf peut-être contre des malfrats qui ne cherchaient que la confrontation directe. Pour eux, cela serait synonyme de la cloche qui marque le débout d’un round – oui, elle avait regardé quelques matchs de catch, curiosité socio-scientifique. Au final, les deux femmes, toutes deux Supers, maintenant c’était bien officiel, se retrouvèrent tranquilles pour un moment. Sydney alla vers Um-A pour s’enquérir de son état. Um-A commença par désactiver son champ de force. La bulle d’énergie se volatilisa. L’éclat de son anneau s’évanouit.

    – Tout va bien. Aucune blessure ni aucun traumatisme n’est à signaler.

    C’était la phrase type qu’un K-oratien branché sur sa personnalité par défaut énonçait dans ce genre de situation. Mais en voyant Sydney, Um-A estima qu’il valait mieux changer d’attitude. Principalement parce que la terrienne devait surtout avoir l’habitude de leurs échanges via sa persona F.


    Persona F


    – Et toi ? Tu vas bien ? Qu’est-ce qui s’est passé tout à l’heure avec ton bras ? Tes vêtements on changés de couleurs ?

    La Uma curieuse était de retour. En tout cas, elle était réellement rassurée de constater que Sydney allait bien, mais surtout, qu’elles s’en étaient aussi bien sorties. A ce sujet, elle s’empressa de rassurer la terrienne qui semblait s’en vouloir de… de quoi exactement ? L’ingénieur serait incapable de le dire.

    – Ne t’inquiète pas. Tous s’est bien passé finalement… bon, je suis un peu trempée et… excuse-moi…

    Elle dut s’interrompre pour retourner près de la prise de courant. L’extra-terrestre s’accroupit devant et tendit une main juste en face de la prise. Là, elle se concentra et ses nanites revinrent progressivement. En file indienne puis en colonnes, elles se posèrent sur le plat de la main de la K-oratienne pour y former de longs traits semblables à des tatouages lumineux. Ces traits couraient le long de sa main, puis de son bras. Lorsqu’elle récupéra toutes ses nanites, elle se releva. Les traits lumineux dansaient toujours sur sa peau. Cela méritait sans doute quelques explications… En tout cas le minimum.

    – C’est comme ça que j’ai activé le système anti-incendie. se contenta-t-elle de préciser pendant que les trait lumineux se changeaient (en apparence) à de simples tatouages formant des lignes aux courbes artistiques.

    Techniquement, l’UNISON était au courant pour cette faculté. Ils savaient que ces nanites pouvaient lui permettre de prendre le contrôle d’une technologie et l’avaient tout de même laissée la garder à condition qu’elle ne s’en serve que dans des cas extrêmes. Vue la politique qui règne sur les Super et l’utilisation de leurs pouvoirs, ils devaient sûrement vouloir dire : « tant qu’elle ne s’en sert pas pour nuire à autrui ». une condition des plus évidentes à leur collaboration et qu’Um-A prenait bien soin de respecter… officiellement. Bien sûr, l’UNISON ignorait que ces mêmes nanites étaient également dotées de capacités autrement plus offensives. Ca, à dire vrai, personne d’autre qu’elle, et peut-être les membres du Majestix, le savait. Par contre, ils étaient au courant pour les propriétés de son anneau. Mais ça, c’était une capacité qui ne semblait pas les déranger.

    – Et maintenant, qu’est-ce qui va se passer ? demanda-t-elle avec un enthousiasme qu’elle avait un peu de mal à cacher.

    Après tout, c’était la première fois qu’elle vivait une situation similaire. Elle était impatiente de voir quels protocoles les humains mettaient en place. Accessoirement, Sydney pouvait certainement commencer à percevoir le changement de comportement plus ou moins radical de la K-oratienne. Et ça, mis à part les hauts placés de l’UNISON, Lorenzo et ses proches, ainsi que les membres de l’équipage d’Uma, personne n’était au courant des spécifiés psychologiques de l’émissaire.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Sep 2015 - 11:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
S'inquiétant bien plus de son amie que de sa propre personne où des dégats causé au magasin, Sydney s'était aussi enquéris de son état, pour savoir si tout allait bien. Son âme bienveillante lui porterait malheur un de ces jours c'était sur et certain. Mais pour l'heure, elle n'avait jamais eut de problème avec sa manière de faire ou d'agir. Alors tout était parfait. Le jour qu'elle devrais changer. Elle ferait de son mieux pour n'avoir aucun problème avec cela et elle évoluera du mieux qu'elle pouvait dans le meilleur des mondes. Mais bref, tout cela pour dire que pour l'heure, elle ne voyait aucun intérêt à penser plus à elle qu'aux autres. Elle manquait un petit soupçon d'égoïsme en fait. C'était ce petit truc simple et ingrat qui ne lui était pas très familier. Mais bon...

Observant l'ambassadrice, elle fut satisfaite en constatant qu'elle ne semblait rien avoir comme dégâts. Soulagée, Sydney fut malgré tout un peu surprise en l'entendant parler. Elle plissa brièvement son front, un sourcil légèrement surélevé. Elle n'avait jamais vraiment portée attention aux changements de ton et de manière d'agir d'Uma. Peut-être qu'auparavant, elle n,avait jamais prise conscience de cela. Du mins, jusqu'à présentement, c'était si différent de l'habituel. Si détaché. Un peu effrayante, mais tellement plein d'assurance et de réflexion. C'était drôle d'entendre parler Uma de cette manière. Mais c'était si désagréable. Peut-être que si cela se répétait. Elle s'habituerait. Peut-être qu'un jour, elle lui demanderait des explications pour mieux la comprendre. Car oui, même si elle n'en laissait rien paraître. Elle voulait beaucoup apprendre de la demoiselle d'une lointaine contrée. Elle voulait mieux la comprendre mieux la connaître. Elle voulait mieux s'entendre avec elle. Ce n'était pas juste la curiosité envers une chose nouvelle. C'était une envie d'être une meilleure amie qui peut vraiment aidée si besoin. le genre d'amie qui réussit à comprendre l'autre si besoin. Bon certes, Sydney espérait beaucoup trop peut-être. Mais bon, elle prendrait tout son temps si besoin.

Observant toujours en silence son amie, elle fut prise un peu par surprise par ses paroles. Sa voix était revenue à la normale ou quelques choses du genre. Ce fut pour cela que Sydney fut surprise sur le coup. Subitement, elle devint un peu rouge et se détourna légèrement. Elle retira sa veste pour la retourner comme avant, cachant sa capuche au passage. Elle la remit aussitôt comme si de rien n'était. Elle tenta un sourire gênée alors qu'elle fixait Uma. Une de ses mains passant dans ses cheveux par réflexe quand elle était un peu nerveuse.

'' Oui oui, je vais bien. Ma veste.. Eum.. Disons que, je ne veux pas qu'on me voit et sache que j'ai des pouvoirs. En réalité, à part l'Unison, il n'y a que toi qui sait cela. '' Dit-elle simplement en détournant son regard. Elle joua un bref instant avec l'une de ses mèches dorés. '' Alors quand, je dois les utiliser. Je tente de cacher mon identité pour ne pas être trop facilement reconnaissable. Alors, c’est pour cela ma veste... Tu peux garder cela secret pour moi alors. S'il vous plait. '' Avait-elle poursuivit un brin nerveuse sur le coup, elle voulait éviter d'avoir plus de problème qu'elle n,en avait déja. Alors, sur le coup, elle ne parla pas plus. Elle écouta simplement son amie. L'observant faire. Elle hocha un peu la tête sur le coup avant de sourire un peu. '' Mon bras.. c'était une fraction de mes capacités. Enfin, c'est un peu spécial. Mais dans le genre de pouvoir étrange, tu es plutôt pas si mal en fait, Uma. Merci de la diversion que tu as créer en fait. Ça a beaucoup aidée. C'est vrai... Maintenant nous sommes trempées... Mais bon, pas plus grave. ''

Sydney souriait toujours un peu alors qu'elle regardait son amie, marchant lentement vers la sortie. Elle finit par soupirer un peu avant de ne pouvoir s'empêcher un léger rire en observant Uma.

'' Tu es si enthousiaste. Là, en fait, les policiers vont venir. Ils vont nous interroger pour savoir ce qui s'est passé pour comprendre la scène. Ils vont sûrement demander si tu peux décrire les hommes armées, sauf s'ils les ont déja attrapés. ''

De ce fait, alors que Sydney finissait son explication, un véhicule de police s'arrêta devant le magasin alors que deux autres passèrent en trombe dans le but de rattraper les fuyards. Deux hommes en sortir et vinrent vers le magasin. Ils observèrent les civils déja à l'extérieur et leur parlèrent un moment. Deux autres voitures vinrent pour prêter main forte pour recueillir les dépositions et autres. Les deux premiers policiers entrèrent finalement dans le magasin pour venir à la rencontre des deux supers.

'' Bonjour Mesdames, nous aurions des questions à vous poser à propos de ce qui est arrivé par ici. '' Fit poliment le premier agent. '' En premier lieu, votre nom s'il vous plait. '' Continua-t-il en se tournant vers Sydney.

'' Sydney Marquis, Agente de l'Unison en congé. '' Commença simplement la blonde en montrant sa carte de service pour le prouver. L'homme hocha la tête, notant les dernières informations qu'il venait de recevoir. '' Nous étions entrain de regarder les jeux vidéos quand les braqueurs sont arrivés. Sur le coup, j'ai été en mesure de me cacher derrière un étalage pour contacter le service de police. Les individus étaient sept, potentiellement huit, s'il y avait un chauffeur seulement pour la camionnette. Dans le groupe, une femme qui semblait la chef. ''

'' Bien. Il semblerait qu'ils avaient un gros arsenal pour un simple vol. Au vue des cartouches qu'il y a sur le sol. C'est du gros calibre. Il semblerait qu'il voulait en finir vite. ''

Hochant la tête, Sydney observa un moment les policiers, puis Uma. Elle resta un moment silencieuse, tandis qu'elle méditait encore sur ce qu'elle allait dire. Le policier écrivant tout ce qu'il venait d'apprendre et bien plus. Il observa un moment son collègue, puis il porta son attention vers l'extraterrestre.

'' Et vous, Mademoiselle. Votre nom ? Et votre version des faits ? ''

Pendant que le policier se préparait pour prendre la déposition de l'ambassadrice. Sydney alla rejoindre l'autre policier qui inspectait légèrement les lieux pour mieux comprendre la situation. Elle regardait un moment les lieux avant de revenir vers son amie.

'' Après cela, nous pourrons y allez ? Je n'aimerais pas prendre froid ici et être malade en fait. ''

'' Bien entendu Mademoiselle. Si besoin, nous vous recontacterons dans les jours suivant pour plus de renseignements. ''
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Sep 2015 - 15:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Entre son pragmatisme K-oratien et son intérêt pour la mode terrienne, Um-A avait du mal à cacher l’intérêt qu’elle portait à la versatilité vestimentaire de son accompagnatrice. Il pourrait d’ailleurs être intéressant de mettre au point des fibres textiles capables de s’adapter selon les situations. Recouvrant ainsi des habits ou une apparence civile pour une autre – éventuellement secrète – plus pratique en fonction des situations rencontrées. On pouvait donc constater que l’inspiration technologique de l’ingénieur était sans limite et qu’elle se servait de ce qu’elle pouvait observer pour avoir de nouvelles idées. Lorenzo serait sans doute intéressé par de telles applications vestimentaires…

    – Pratique pour la discrétion… et ingénieux… fit-elle remarquer, plus pour elle-même que pour Sydney. Parfois, elle se surprenait à constater que les Terriens pouvaient se révéler particulièrement astucieux. Et ne t’inquiète pas, je comprends ta discrétion.

    En fait, elle ne comprenait pas trop le concept d’identité secrète, surtout pour les individus qui étaient perçus comme des héros, des icones que le grand public pouvait se permettre d’aimer et d’idolâtrer. Elle-même se trouvait un peu trop connue, même si, principalement, seules les personnes habilitées pouvaient la connaître. Ainsi, ceux qui avaient une bonne raison d’être informé sur tout ce qui touchait les extra-terrestres la connaissaient tous au moins de réputation. Heureusement qu’elle avait précisé qu’elle préférait bénéficier d’un minimum de discrétion, sans quoi, son visage aurait été affiché dans tous les journaux. Elle, sa discrétion était une question de réussite… et de bon sens aussi, sachant que sa méthode s’éloignait largement des rangs imposés par les lois terriennes. Et aussi, par définition, elle comprenait mieux ses propres raisons que celles des autres. Logique !

    – C’était une forme de projection et de manipulation d’énergie ? ne put-elle s’empêcher de demander avec la curiosité d’une enfant confrontée à son tout premier toutou.

    Manifestement, sa persona F ne refreinait en rien sa curiosité scientifique.

    Mais comme promis, elle n’en toucha pas un mot de plus. D’autant plus que la suite des évènements allait introduire les agents des forces de l’ordre et qu’elles allaient devoir… quoi leur mentir ? Etait-ce bien raisonnable de mentir aux autorités ? Sauf si les policiers ne comptaient pas. Peut-être se montraient-ils discrets avec les Supers… Dans tous les cas, Uma ne s’inquiétait pas trop pour elle. Après tout, elle n’avait rien montré de compromettant.

    – D’accord ! répondit-elle avec entrain aux explications de Sydney.

    Explications qui allaient s’enchaîner par la pratique car les agents leur demandèrent de s’identifier. Um-A laissa Sydney commencer tout en observant et analysant ce que son amie disait. Elle prenait exemple sur elle. Fatalement, son tour vint.

    – K’orah Markaarth, de la République Lor. Mon nom d’emprunt sur Terre est Uma McCarthy. Ma version des faits est la même que celle de mon amie ci-présente. Nous étions en train d’observer une simulation de conduite basée sur des champignons et des carapaces… je suis cependant incapable de vous donner le nom exacte des espèces de champignons et de la race des tortues qui vont avec ces carapaces, mais je peux vous parler d’avantage des suspects…

    Et l’extra-terrestre enchaîna avec un rapport très très détaillé de ce qu’elle avait vu. Les agents n’avaient pas assez de place sur leurs carnets pour tout noter. Um-A leur parla de leurs vêtements, de leurs accents – qu’elle quantifia avec des critères techniques et parfois des termes typiquement K-oratiens – de leur taille qu’elle rapporta avec précision, elle leur fit aussi une estimation de leur poids et leur expliqua qu’elle pensait que quelques uns des suspects appartenaient à la même famille. Les yeux ronds et surpris des policiers laissèrent bien vite place à un peu d’incompréhension mais surtout à de l’exaspération.

    A part ça, ils ne s’arrêtèrent pas trop sur le fait qu’elle était d’origine extra-terrestre ; ils n’en n’eurent pas le temps. Et puis, à Star City, on avait vu plus bizarre.

    … … …

    30 minutes plus tard

    – C’est étrange, ils n’ont pas posé des questions très précises…

    De toute évidence, avec des agents K-oratiens, un tel entretien aurait duré trois fois plus longtemps – au moins. Uma en était un peu surprise, mais pas tellement non plus. Son séjour sur Terre lui avait déjà bien indiqué que les habitants de cette planète faisaient parfois preuve d’un certain laisser aller. Il lui semblait que les choses étaient un peu plus sérieuses avec l’UNISON. Mais ce n’était peut-être qu’une impression. L’ingénieur chassa ces considérations et se tourna vers Sydney.

    – Quelle est la suite ? Y-a-t-il un rituel de célébration de la survie que nous devons entamer ? Je sais qu’il existe une civilisation Tarellienne qui s’adonne à des chants et des danses primitives pour fêter la fin d’un danger. Les K-oratiens ne disposaient pas de ce genre de pratique, trop peu utiles à leur goût. Mais peut-être que ce genre de choses était le propre des races plus primitives. Je dois cependant t’avertir que je n’ai pas encore ce que vous appelez « le rythme dans la peau.

    Elle avait effectivement un style de danse des plus… psychédéliques selon les critères humains. Uma espérait tout de même qu’elle échapperait à ce genre de tradition…

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 11 Sep 2015 - 21:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
'' Quelques choses du genre oui.. Enfin... c'est pas vraiment comme ce que tu entends par énergie. '' Avait simplement murmurée Sydney en réponse à la question de son amie qui cherchait encore à comprendre quelque chose. Elle voulait tellement tout comprendre et savoir que cela en étant des plus amusant à regarder en fait. Sydney aimait bien en général lui répondre à toutes ses questions avec précision. Mais cette fois-ci, c'était une question qu'elle préférait éviter pour le moment. Elle ne connaissait pas encore assez Uma pour se décider à lui confier tout cela ainsi, sans problème. Peut-être que bientôt oui, un jour elle lui en parlerait. Du moins, quand elle connaîtrait mieux l'extraterrestre. Mais pour l'heure. Elle allait éviter le sujet et le reporter à plus tard. Peut-être que ce jour-là, elle poserait aussi des questions pour comprendre les capacités de la multicolore. Elle ne comprenait pas bien ce qu'elle avait fais en réalité. Alors, elle était un peu curieuse de savoir. Et bon, la demoiselle semblait avoir accumulée tant de connaissances, que la blonde avait bien envie d'en profiter un peu.

Les policiers ne tardèrent finalement pas, les discussions s’enchaînèrent. Sydney fut la premier car elle voulait vite se débarrasser de ce genre de choses énervantes. Elle en avait fait si souvent des dépositions en fait que maintenant... Elle en avait trop l'habitude. Et bon, elle avait plus d'intérêt envers sortir du magasin pour aller voir ailleurs. Ce qu'elle put finalement après finis de dire sa version des faits. Elle se doutait bien que son amie allait décrire en long et en large tout ce qui était arrivé. Pauvres policiers, ils allaient souffrir le martyr. Uma ne les laissera sûrement pas oublier le moindre petit détail. Sur cette douce pensée, Sydney ne put s'empêcher de ricaner un peu alors qu'elle attendait silencieuse à l'écart.


Pensive, elle fut un peu surprise en entendant la voix de l'ambassadrice qui l'interpella, signifiant qu'elle avait finit. Pour dire, la blonde s'était presque assoupis par ennui sur le coup. Mais rapidement, elle avait tourner son regard vers elle en souriant, ne pouvant s'empêcher un petit rire.

'' Peut-être toi qui a expliqué tellement bien ce qui est arrivé. Comme tu as si bien expliqué, ils n'avaient pas vraiment de questions ? Je suppose. J'ai pas vraiment entendue, désolé. ''

Conclue simplement l'agente de l'Unison alors qu'elle regardait la visiteuse d'autre part un moment alors qu'elle l'écoutait parler. Encore une question. En prime, une explication. Uma semblait s'attendre à quelque chose de surprenant alors qu'au final. Il n'y avait potentiellement pas grand chose d'exceptionnel.

'' Ah, tu connais vraiment beaucoup de choses toi. En fait, généralement, il n'y pas de rite ou autres choses du genre pour fêter la survie à cela. Parfois, les gens prennent un verre pour oublier la situation quand il y a quelque chose qui a mal tourner. Mais sans plus. ''

Dit-elle simplement en réfléchissant malgré tout un peu à tout cela. Elle resta ainsi une longue seconde à regarder son amie, puis porta son regard vers ses vêtements et soupira un peu. Elle allait vraiment avoir besoin d'aller se changer elle. Elle était encore trempée et ça l'embêtait un peu de continuer sa journée dans cet état.

'' Je sais pas plus dansée que toi en réalité. Je suis pas très douée pour cela. Mais bon, je me débrouille en général. M'enfin, d'abord, nous serions mieux de commencer par aller se sécher, car se promener avec des vêtements trempés ce n'est pas vraiment très pratique. Et ça serait dommage d'être malade à cause de ça. ''

Même si septembre n'était pas le mois le plus froid, il valait mieux faire attention. Se promener trempée dehors à cette période de l'année pouvait facilement amener des ennuis à la santé si tu ne faisais pas vraiment attention.

'' Si cela ne te dérange pas. On pourrait s'arrêter chez moi pour se sécher. Après nous continuerons notre sortie. Du moins, si tu as envie et que tu n'as pas une meilleure idée. Car sinon, nous pourrions plus tranquille chez moi en privée. À toi de voir Uma. ''

Termina finalement simplement la terrienne en observant la multicolore, puis les alentours. Elle jetait des regards vers les policiers et les badauds du coin qui s'étaient ramener pour voir ce qui était arrivé. Un soupir filtra entre les lèvres de l'agente. Elle avait bien hâte de quitter ce lieu pour aller voir ailleurs. Mais bon, pour la peine, elle laissait son amie décider de la marche à suivre. Elle avait souvent des idées incongrues et surprenantes. Alors, elle allait bien voir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 12 Sep 2015 - 0:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
    Sydney demeura vague sur l’origine de ses pouvoirs. Ce n’était pas grave. Uma adorait les énigmes. Par contre, elle dut se maîtriser pour ne pas revenir en persona K afin de creuser le problème et d’envisager des réponses. Heureusement, les agents de police étaient curieux d’entendre son histoire. Enfin malheureusement pour eux…

    Une fois libérés, ils purent voir l’extra-terrestre retourner vers son amie. Tout en discutant, les deux femmes se dirigèrent vers la sortie. L’ingénieur considéra sérieusement l’explication de l’agente de l’UNISON au sujet du manque de curiosité des policiers. Manque de bol pour la blonde, sa réponse entraîna une nouvelle question, recentrée sur ses étonnantes capacités. Uma inspecta « discrètement » les environs pour vérifier si personne ne les écoutait. Lorsqu’elle en fut assurée, elle demanda d’une voix qui se voulait discrète et qui l’était… enfin au moins elle ne hurlait pas :

    – C’est à cause de tes pouvoirs ? ils te vident de ton énergie ? Tu dois aller dormir ? J’ai lu quelque part que certaines capacités surhumaines creusaient l’appétit ? Tu as faim ? Il paraît que l’huile de foie de morue est une très bonne source d’énergie calorique.

    La bonne volonté de l’extra-terrestre était à la fois personnelle et scientifique… la pire association pour la pauvre Sydney qui se retrouvait sous le tir d’une rafale de questions-propositions spontanées et sincèrement inquiètes-curieuses. Le pire… Cela dit, la terrienne devait commençait à connaître le morceau et elle parvint à détourner son attention. Lorsqu’elles arrivèrent dans la rue, Uma se taisait pour réfléchir.

    – Un verre ? Pas littéralement j’imagine. Le verre ne se boit pas. elle était ingénieur un verre de lait ? de jus de pamplemousse ? elle était mignonne.

    En tout cas, cette question la taraudait réellement. On pouvait apprendre beaucoup en analysant les mœurs et habitude d’une espèce. Déjà, Uma ne cessait de s’étonner de constater que les terriens adultes consommaient toujours du lait. Le concept lui semblait… perturbant et contraire aux règles alimentaires qu’elle connaissait. Il fallait dire que les K-oratiens – figurez-vous – se montraient beaucoup plus pragmatiques avec leur alimentation. Seuls les nutriments dont leurs corps avaient besoin étaient absorbés. Les notions comme le goût, la texture ou le plaisir de la table leur était relativement étrangers. Sauf bien sûr lors de traditions sociales qu’ils pratiquaient plus par habitude que par envie. Et de toute façon, une grande partie de la population K-oratienne avait abandonné cette pratique. C’était un peu comme aller à la messe le dimanche (en tout cas, en France ça se perd). En attendant que la blonde accepte de combler sa curiosité, elle lui avoua ses compétences de danseuse. Alors ça c’était rassurant parce qu’à en croire la télévision – invention que Uma avait cru utile, pensant qu’elle relatait fidèlement les subtilités de la culture terrienne – tout le monde savait danser. Que ce soit en moonwalk ou en sept voiles, hommes, femmes enfant et même chiens étaient supposés savoir se trémousser en rythme. Du moins d’après cette publicité pour une boisson stupide et écœurante. Sydney avait raison, mieux valait se concentrer sur autre chose. Leur séchage, notamment.

    C’est alors que Uma eut une idée.

    Aïe.

    – Attends, je crois que je sais comment faire pour nous sécher. J’en ai repéré… oui, là bas. Viens !

    Sans rien ajouter, elle attrapa la main de la jeune femme et l’entraîna avec elles. Au bout de la rue, elles prirent à gauche et se trouvèrent dans une autre rue piétonne mais qui avait l’avantage de surmonter une ligne de métro. Il y avait d’ailleurs un grillage vers lequel Uma entraîna Sydney.

    – Ca prendra un peu de temps, mais c’est tout aussi efficace.

    Elles se tinrent au dessus de la grille et attendirent quelque secondes. Puis le souffle s’éleva du sol. Uma ne put retenir un cri de surprise et d’enthousiasme. La sensation de cet air chaud sur son corps était amusante.

    – Je ne sais pas pourquoi les gens ne font pas ça plus souvent ! hurla-t-elle pour se faire entendre.

    Naturellement, les passants les regardaient d’un drôle d’air mais l’émissaire s’en fichait, elle s’amusait trop. Ce qui n’arrivait pas si souvent que ça, il fallait l’avouer. Et sans doute ne se serait-elle pas autant amusée si elle ne venait pas de vivre une situation dangereuse. Elle ne s’en rendait pas compte, mais sa/ses personnalité(s) venaient encore une fois d’être bouleversé. Mais pour le moment, elle s’amusait.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 12 Sep 2015 - 11:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
S'éloignant de la scène du méfait perpétrer par des braqueurs ennuyeux, la blonde suivit son amie à l'écart comme si de rien n'était. C'était une journée toute à fait ordinaire au final. Une journée comme toutes les autres avec son lot d'ennuis. Mais bon, Sydney commençait à avoir l'habitude depuis le temps. Les problèmes avaient tendance à survenir souvent où elle était. Sûrement qu'elle était extrêmement malchanceuse au final. Pour avoir tant d'ennuis apparaître où elle est. Il est sur et certain qu'elle était sous le signe de la malchance et rien d'autre. Pourtant, malgré tout cela, Sydney trouvait le tour de s'amuser et de prendre du plaisir. Au moins, elle ne pourrait pas dire que sa vie était ennuyeuse et lassante. Sa vie étant vraiment trop mouvementée par moment... Parfois, elle aimerait être tranquille et pourtant, elle n'y a pas souvent droit à ce loisir. Surtout quand elle est en compagnie de la K-Oratienne qui la bombardait de questions. Vraiment, parfois, elle répondait à une demande pour avoir le privilège et bonheur de devoir répondre à trois nouvelles questions qui après réponses devenaient neuf nouvelles questions. C'était souvent exponentiel avec Uma. Elle commençait avec une pour finir à trente. Mais bon, la blonde répondait toujours avec le sourire. Ça l'amusait beaucoup de toute manière dans le fond. Elle avait presque l'impression parfois de jouer le rôle de la mère dans l'histoire.

Jetant un regard vers la loquace multicolore, l'agente se mit à sourire un peu en l'écoutant lui commander de nouvelles réponses à des questions à propos de son pouvoir. Par réflexe, Sydney secoua simplement la tête pour toute réponse sur le coup. Esquivant la question sur le coup, alors qu'elle réfléchissait à une réponse adaptée qui ne lui vaudrait pas trente cinq questions par la suite. Mais le temps qu'elle finisse par réfléchir. Une nouvelle question survint et vraiment cette fois encore, Sydney ne put s'empêcher un petit rire. Pas vraiment moqueur, vraiment plus que les délibérations de son amie étaient plutôt amusantes.

'' Non non, je n'ai pas besoin de dormir ou de manger. Quoique peut-être bientôt vue l'heure. '' Jetant un regard versa montre avant de regarder l'extraterrestre. '' Ce que j'ai fais ne me fatigue pas vraiment. C'est qu'une fraction de mes capacités. Une chose des plus banale de ce que je sais faire. Enfin, je préfère pas vraiment expliquer ici. '' Moment de silence. '' Et puis non, en fait. Prendre un verre est une expression voulant dire que tu vas aller prendre un verre de boisson. Un verre d'alcool. Pour la plupart des gens, l'alcool change les idées. C'est souvent pris quand les gens font la fête. ''

Récita-t-elle avec le même ton qu'une enseignante emploierait pour expliquer un truc important à une élève. Elle avait bien le droit de faire cela quand même. Car dans l'histoire, elle était la professeure et son amie était son élève. Bon d'accord, une élève d'environ son âge, avec des charmes très attirants... Bref, elle n'était pas insensible à la beauté féminine et elle devait avouer qu'elle appréciait la vue que lui avait offert les jets d'eaux de la silhouette de son amie. Mais bon, ça elle essayait de ne rien laisser paraître.

Elle se préparait à entendre une nouvelle question. mais à la place, elle eut le droit à une déclaration de la part de l'extraterrestre qui l'entraina vers un autre endroit. Sur le coup, Sydney ne comprit pas vraiment ce qu'elle prévoyait. Mais bon, dans tous les cas, elle allait la suivre sans rien dire. Pour une fois qu'elle n'était pas bombardée de questions. Sydney allait suivre sans rechigner. Et puis de où elle était placée alors qu'elle se faisait traîner, elle avait droit à une jolie vue d'Uma. Mais bref... La blonde secoua un peu sa tête pour éviter d'avoir trop d'ennuyeuses pensées.

Se laissant donc entraîner par elle vers une nouvelle rue, elle remarqua bien vite qu'elle empruntait un chemin qui passait directement au dessus de la ligne de métro. Observant un instant les gens aux alentours, elle suivit Uma qui se plaça au dessus d'un grillage. Curieuse et perplexe un peu sur le coup, la blonde fut bien vite surprise par la bouffée de chaleur qui s'abattit sur elle. Profitant du moment, Sydney resta un moment sans bouger observant en silence les bâtiments alentours. Jetant même des regards aux passants qui les regardent avec stupéfactions. Mais bon, pas plus grave que ça, elle avait l'habitude maintenant de toute manière.

'' Je sais pas vraiment en fait. Je ne suis pas habituée à passer dans ce genre de chemins en général. Alors, je n'avais pas pensée à cette idée. C'était très bien pensée Uma. vraiment. Bien trouvée. ''

Répondit finalement la blonde lors d'un court moment de tranquillité avant de sentir une nouvelle bouffée de chaleur la submerger. Un long soupir filtra entre les lèvres la demoiselle alors qu'elle souriait légèrement. Vraiment, cette journée allait être bien plus mémorable que toutes les autres. Elle s'amusait vraiment beaucoup plus qu'elle ne voudrait l'avouer en réalité.

'' Piouufff Maintenant, en plus d'être sèche, je commence à avoir chaud à rester ici moi. Et si nous allions continuer notre ronde dans les magasins. À moins que tu préfère faire autres choses ? Si tu veux faire quelque chose, on pourra toujours chercher. ''

Conclue finalement l'agente de l'Unison alors qu'elle se tournait vers son amie, s'appuyant contre la rambarde. Elle avait beau avoir des idées d'endroit où elles pourraient aller. Mais après tout ce qui était arrivé jusqu'à présent, Sydney ne savait pas trop si son amie avec encore envie de continuer ce qu'elles avaient prévues au départ. Peut-être voudrait-elle autre chose ? La blonde ne savait pas trop, dans tous les cas. Elle ferait de son mieux pour faire plaisir à la demoiselle si joyeuse. En réalité, la psionic allait faire tout ce qu'elle pouvait pour garder ce merveilleux sourire sur les lèvres de son amie. Elle adorait la voir ainsi sourire. Alors, elle espérait que cela reste ainsi encore longtemps. Puis soudainement, Sydney eut une idée amusante sur le coup. Pourquoi pas une petite photo pour rendre cet instant amusant mémorable. Oui voila. Sortant son cellulaire, cherchant la fonction appareil-photo. Elle se rapprocha d'Uma se plaçant à coté d'elle. Puis sans lui laisser le choix, elle pencha à coté d'elle son bras tendu devant elle pour prendre une photo. Après cela, la terrienne regarda en silence la photo qu'elle montra à son amie. Bon, elle aurait le droit à de nouvelles questions. Mais bref, pas plus grave.

'' Pas si mal la photo en fait. Elle fera un beau fond d'écran pour mon portable pour le moment. '' Jugea-t-elle finalement en souriant un peu.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Braque-moi si tu peux !
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Braque-moi si tu peux ! Categorie_6Braque-moi si tu peux ! Categorie_8


Braque-moi si tu peux ! Categorie_1Braque-moi si tu peux ! Categorie_2_bisBraque-moi si tu peux ! Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Je ne peux plus faire semblant, désolée
» euh... je peux en placer une...?
» Je suis un peu Perdu..
» Tu peux pas test !
» AVATAR + SIGNAUTRE HUBERDEAU [150 à 200 PTS JE PEUX DONNER ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Braque-moi si tu peux ! Categorie_6Braque-moi si tu peux ! Categorie_8
Sauter vers: