AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_1Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_2_bisUn mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_3
 

Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Aoû 2015 - 11:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Sarah Stinger l'avait appelé quelques jours plus tôt. Elle n'avait pas détaillé les raisons de son appel, mais s'était contentée de lui expliquer qu'elle aimerait le voir pour parler de quelque chose. Soucieux de jouer son rôle de bon citoyen jusqu'au bout, le trentenaire avait accepté sans hésité en lui demandant où elle souhaitait le rencontrer et ils finirent par choisir un petit bistrot qui se situait à quelques pâtés de maison des locaux de Gensect. Puis il avait raccroché en prenant un air aussi étonné et curieux que possible, même s'il se doutait parfaitement de la raison qui motivait la jeune femme à l’appeler de la sorte.

Après qu'elle ait été enlevée dans la ruelle par ses hommes, Renan s'était rendu à ses côtés en tant que Tesla – elle ne l'avait donc pas reconnu – et après cette rapide entrevue, il était retourné dans la ruelle en civil. Personne n'était passé ici et il lui avait suffi d'en sortir, sans retenir l'attention de qui que ce soit, avant de se rendre au commissariat. Le temps que ce soit son tour, le clone de la demoiselle s'était déjà installé dans les pénates de Sarah Stinger et au moment où Renan avait signalé l'enlèvement, personne ne savait que la jolie blonde avait été remplacé. Très naturellement, afin de vérifier les dires du français, le commissariat avait envoyé quelques hommes à Gensect pour vérifier ce qu'il en était et ils étaient tombés sur une Sarah Stinger en parfait état et surtout, qui n'avait pas été enlevée.

Les policiers avaient donc résumé le tout à un Renan plein d'incompréhension, prétendant qu'elle avait dû se lasser de lui et qu'elle avait décidé de rentrer chez elle. Bien sûr, le trentenaire avait insisté – juste ce qu'il faut – avant que les flics ne lui fassent comprendre qu'il passerait quelques heures au frais s'il insistait. Il avait donc quitté les lieux pour rentrer à son appartement et contacter la demoiselle – ou plutôt son clone – au numéro qu'elle lui avait donné pour qu'ils organisent la dernière rencontre. Bien sûr, Renan était tombé sur le clone qui ignorait tout de son lien avec Tesla et qui l'avait donc congédié bien comme il faut. Soupirant légèrement, le trentenaire l'avait remercié de son attention avant de raccrocher.

Durant les semaines qui suivirent, il l'appela à une ou deux reprises pour vérifier que tout allait bien, mais elle le remballa à chaque fois – gentiment, mais fermement. Il avait donc eu une excellente raison pour la laisser tranquille, du moins jusqu'à ce qu'elle ne s'échappe en tuant son abominable cousine au passage.
Et maintenant elle le rappelait.

Il se demanda sérieusement ce qu'elle pouvait vouloir de lui. Peut-être que ses appels avaient été notifiés quelque part ? À moins qu'elle ne veuille lui demander pourquoi il n'avait pas appelé la police ? Allez savoir. En tous les cas, Renan avait assuré ses arrières et il était prêt à résister à n'importe quelle menace ou provocation, même s'il doutait un peu qu'une Légionnaire puisse s'amuser à le dénigrer. Cela dit, elle avait visiblement tué une civile en la personne de Shahren, même si ce n'était pas forcément volontaire, ce n'était pas vraiment digne d'une Légionnaire, il devait donc s'attendre à tout.

Le jour du rendez-vous, le français avait simplement passé une veste légère, vu que le temps s'était refroidi en prévision de l'automne qui approchait, ainsi qu'un jean et un t-shirt basique. Il y avait eu quelques averses et le sol était humide, mais cela ne l'empêcha pas de se rendre au bistrot à pied. Une fois arrivé sur place, le trentenaire s'installa à une table et patienta jusqu'à ce que la demoiselle ne débarque. Il espérait juste qu'une autre blonde n'allait pas avoir l'idée de venir prendre un verre ici, ce serait difficile à expliquer si les choses tournaient mal.

Sarah arriva quelques instants après lui et Renan la salua d'un sourire jusqu'à ce qu'elle s'installe à table. Il la scruta pendant quelques secondes, un peu comme s'il allait obtenir les raisons de son invitation, ou encore savoir pour quelle raison elle avait imposé un silence radio pendant tout ce temps. Au final, après une poignée de secondes de silence, le Breton prit la parole.

« Bonjour. » Pour bien commencer. « Je suis un peu étonné de votre appel. Je pensais que nous en avions terminé lors de notre dernière discussion par téléphone... » Celle qu'il avait instiguée. « Si c'est à cause de ça, je suis désolé : je n'avais pas l'intention de vous harceler en vous appelant, c'est juste que je m'étais inquiété. Mais j'ai compris le message, je ne recommencerai plus. »

Une manière d'avouer ses torts pour l'apaiser et lui faire comprendre qu'il n'avait réellement rien à voir avec toute cette histoire. Il devait aussi donner l'impression de ne pas avoir capté quoi que ce soit à propos de son clone : il ne la connaissait pas assez pour remarquer une telle chose.
Finalement, le français retomba dans le silence, l'observant en silence alors qu'une jolie serveuse – blonde, évidemment – vint prendre leurs commandes.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 24 Aoû 2015 - 19:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Revenir à une vie normale n’était pas simple pour Sarah. Surtout quand elle était la seule à savoir ce qu’il s’était entièrement passé, ce qu’il se passait encore même. Ses employés à Gensect, ses collègues à Star High, tous ignoraient tout de ce qu’elle avait subi, de son emprisonnement, du fait qu’elle avait été remplacée par Spawn, sa fille, pendant tout ce temps, cette dernière étant manipulée par des criminels dégénérés. Seulement la Légion savait et encore, uniquement pour la partie sur Hive pour la plupart. Eldoth devait être le seul à savoir tout en détail, que même Sarah avait été remplacée. Il y avait Abe bien sûr, son père. Mais ce dernier avait été en déplacement la plupart du temps comme à son habitude. Il avait tout appris sur les évènements. Il n’avait même pas été capable de se rendre compte qu’on avait remplacé sa fille. Tout simplement, il n’avait pas l’impression d’avoir perdu Sarah.
 
Non, elle était la seule personne à avoir souffert dans cette histoire. Sauf peut-être une autre finalement. Elle avait réagit en voyant l’entreprise qui s’occupait du nettoyage des vitres de son laboratoire arriver. Une personne savait qu’elle avait été enlevée, il y avait une personne qu’elle devait probablement rassurer, à qui elle devait parler, à qui elle pouvait parler… Renan. L’homme avait été là lors de son enlèvement, il l’avait vue se battre dans la rue. La Légionnaire avait demandé des informations à Lucy, le nom civil de sa fille, à propos de sa relation avec le laveur de vitre. Apparemment, elle l’avait juste envoyé boulé. Ce qui était finalement une autre chose. Un instant, Sarah avait imaginé le pire et si elle savait que Lucy n’avait tué personne alors qu’elle avait pris sa place, elle ne pouvait pas savoir ce que Tesla et Shahren avaient fait pour assurer leurs arrières.
 
Aussi elle l’avait appelé et il avait dû être surpris. A ce rythme là, il allait la prendre pour une folle lunatique qui ne le contactait que quand elle avait une lubie. Ou alors il allait croire qu’elle ne le voyait que comme une distraction. Bon à baiser mais pas à marier ? Il était certain qu’ils n’étaient pas du même monde. Mais Sarah avait toujours été impressionnée par les manières et la façon de parler de l’homme. Si bien qu’elle le rejoignit dans le petit bistrot, habillée de manière sage avec un tailleur et un chemisier. Elle sortait du laboratoire de toute façon. S’il était attentif, il pourrait remarquer qu’elle s’était coupé les cheveux. Un détail. Sauf quand vous étiez enfermé dans une cellule pendant des mois sans même pouvoir faire quoique ce soit pour arranger votre apparence ou simplement vous sentir humain à nouveau.
 
« Bonjour… » Lâcha-t-elle presque timidement. Mais déjà il lui racontait sa version de l’histoire et elle ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire triste. Il était gentil, vraiment gentil. Alors même que Lucy l’avait envoyé balader alors qu’il avait toutes les raisons de s’inquiéter, il s’excusait. « C’est à propos de ça, oui, en partie. Mais ce n’est pas ce que vous croyez. Vous vous rappelez de ce qu’il s’est passé dans la rue après le kebab ?  Oui, enfin, j’imagine que vous ne pouvez pas vraiment l’oublier. » Elle non plus. Elle ne cauchemardait pas non plus à propos de cet évènement. Ses mauvais rêves étaient peuplés de flammes et du corps inanimé de Shahren.
 
« Contrairement à ce que vous avez pu voir, à ce qu’on a pu vous dire… J’ai vraiment été enlevée ce soir là. Et je vous remercie de m’avoir aidé. » Elle lui avait pris la main, instinctivement, ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Etait-elle à ce point désespérée pour un contact humain ? Probablement. Elle n’avait pas encore pu se résoudre à avoir rien qu’une étreinte avec Lucy. « La personne que vous avez rencontré après cela… Celle qui vous a accusé de harcèlement, ce n’était pas moi. » Bon, c’était un peu fort, Lucy n’avait pas non plus porté plainte contre lui. Mais elle aurait pu ruiner sa vie alors qu’il avait été la seule personne à s’inquiéter pour Sarah finalement. L’aurait-il fait s’il ne l’avait pas vue disparaître ? Aurait-il pu savoir qu’on l’avait remplacée. « Vous savez qui je suis. » C'est-à-dire Hive. « Cela a impliqué la naissance d’une femme possédant les mêmes pouvoirs que moi ainsi que mon apparence. » Elle n’alla pas jusqu’à lui dire que cette femme était sa fille. « Des personnes malintentionnées l’ont utilisé pour prendre ma place. Je tenais à vous prévenir, que je suis moi, à nouveau. Je voulais aussi vous remercier. Pour ce que vous avez fait. » Elle serrait sa main avec un peu plus de force. Heureusement sans son exosquelette il n’y avait aucune chance qu’elle ne lui fasse mal. S’en rendant compte, elle le lâcha, plaçant ses mains sur son tailleur. « Je suis désolée, cela a été une épreuve difficile. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Aoû 2015 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle lui parla de l'épisode de la ruelle, il adopta une expression assez claire et qui laissait entendre qu'il avait du mal à oublier ce genre de choses. En bon civil parfaitement banal qu'il était censé être, Renan ne côtoyait pas quotidiennement des Supers et les aventures de ce type étaient aussi rares que les poux sur la tête d'un chauve.
Il fut malgré tout étonné lorsqu'elle lui prit la main : Renan n'avait jamais remarqué qu'elle était d'une nature tactile étant donné qu'elle ne l'avait jamais approché plus que de raison lors de leurs précédentes rencontres. Un effet secondaire lié à son emprisonnement ? Possible. Toujours est-il qu'il ne fit pas mine de retirer sa main et se contenta de la fixer dans les yeux alors qu'il l'écoutait d'un air attentif.

Ce n'est que lorsqu'elle termina de parler qu'il lui offrit un sourire qui se voulait à la fois rassurant et compréhensif. Il s'était glissé dans le rôle du type qui ne râlait jamais, qui acceptait d'être traité comme un paillasson et qui disait merci après. Sarah avait l'air d'être dans une période où elle était fragile, il fallait donc en profiter pour renforcer les sentiments positifs qu'elle semblait avoir à son égard.

« Je ne peux même pas imaginer ce que vous avez dû vivre, alors je comprends que vous soyez perturbée. Vous ne devriez pas être en train de vous reposer chez vous plutôt que de sortir d'ailleurs ? J'imagine que ça a dû être épuisant, autant physiquement que mentalement. » Il soupira légèrement. « Mais... vous n'avez pas à me remercier. Je n'ai rien fait, strictement rien. Je me suis juste fait passer pour un fou auprès de la police et je pense que les employés de Gensect doivent croire que je fais une fixation malsaine sur vous, mais à part ça, je n'ai vraiment rien fait un mérite d'être remercié vous savez. »

Il avait pris un ton faussement léger alors qu'il semblait un peu dérangé par ce qu'il venait d'avouer. Au cas où le clone ne pourrait pas témoigner des appels, Renan s'était effectivement arrangé pour essayer de parler avec la fausse Sarah lorsqu'il avait été à Gensect, un jour, pour les travaux de nettoyage des vitres. Quelques secrétaires avaient vu le râteau magistral qu'il s'était mangé – même s'il ne s'agissait de rien de romantique – et il était convaincu qu'il devait y avoir eu des bavardages à ce côté. En somme, Sarah pourrait vérifier si elle doutait de sa version et elle verrait qu'il avait effectivement été inquiet à son sujet.
Même si elle ne semblait pas avoir de soupçons quant à ce sujet.

« Pour être sincère, j'ai cru que j'avais halluciné ou que la police avait raison. Ils ont dit que c'était la seule solution que vous aviez trouvé pour me fausser compagnie parce que cette sortie vous ennuyait. Mais bon, ils ne savaient pour pour le reste. » Son identité secrète. « Après, il est vrai que cette femme s'est montrée très expéditive, j'ai juste cru que vous aviez été irritée par mon inutilité dans la ruelle. Je suis vraiment navré, ça fait deux fois que ça arrive et ça fait deux fois que je suis totalement inutile. Au moins je sais que je ne suis pas taillé pour jouer aux héros. »

Il esquissa un sourire, semblant trouver cette idée totalement idiote. Et elle l'était, en réalité : il n'avait rien d'un héros, plutôt d'un vilain. Cependant, Sarah devait continuer de voir le type peu doué en combat et surtout, le gars qui s'était simplement inquiété pour sa santé. Son but n'était pas de la faire fuir en pensant qu'il voulait lui conter fleurette.

« C'est à cause de ça... » Il désigna sa coupe de cheveux d'un geste de la main. « … les cheveux plus courts ? Ça vous va bien. » Il lui avait fallu de l'entraînement pendant son mariage pour apercevoir les changements physiques sans grande importance. « Et comment est-ce que vous allez ? Quelqu'un est venu vous tirer de ce mauvais pas ? Vous en avez parlé à la police ou à quelqu'un ? Et cette femme, ce n'est pas dangereux d'avoir un double qui se promène dans la rue ? Enfin, à moins que ce n'était une illusion ? Je ne l'ai pas approchée d'assez près pour faire la différence. Enfin, pas que je l'ai déjà fait avec vous. Bref, vous avez compris l'idée. » Il bafouillait volontairement. « Et ces personnes, elles ne risquent pas de vouloir s'en prendre à nouveau à vous ? Enfin, vous les avez peut-être démasquées ? »

L'avalanche de questions aurait pu paraître suspecte, sauf que Renan voulait donner l'impression de s'inquiéter pour elle en orientant les questions sur son avenir. En réalité, le trentenaire voulait juste pouvoir en apprendre davantage sur ce qu'elle savait ou non.
Il esquissa finalement un sourire désolé.

« Navré, je vous noie sous les questions, mais vous n'avez pas forcément envie de parler de ça. »

Ne jamais forcer la main !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 24 Aoû 2015 - 23:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sarah avait eu peur de la réaction de Renan, surtout après le rapport que lui avait fait Lucy de leur relation. Ils n’étaient pas en couple ou quoique ce soit, de la même manière qu’il n’y avait aucune pointe de romance entre eux, même si le geste de Sarah aurait pu être mal interprété. Ma sa fille avait jugé bon d’écarter pour de bon le laveur de vitres. Sûrement parce qu’elle croyait que de trop s’approcher de lui risquait de la compromettre. Maintenant c’était à Sarah de réparer les pots cassés. Même si assez égoïstement elle n’était pas là que pour s’excuser et s’assurer que Renan n’était pas trop vexé parce qu’il s’était passé. Elle avait besoin de parler à quelqu’un. Elle avait besoin de quelqu’un qui avait remarqué les changements, qui avait remarqué que quelque chose avait changé pendant l’absence de la femme-insecte.
 
« Cela a été difficile… Disons que j’ai été retenue contre mon gré pendant tout ce temps. » Elle ne donna pas les détails de son emprisonnement. Cela n’avait pas été une petite cellule avec un lit, des livres et des toilettes, non, loin de là. Ses geôliers avaient pris leurs précautions pour qu’elle ne s’échappe pas avant tout et ce au prix de tout confort. Aucune intimité, rien que la solitude et la haine pour la maintenir en vie. Elle avait régressé à un état d’animal. Lorsque Lucy avait demandé à Shahren de la libérer, elle s’était jetée sur sa propre fille. Heureusement, elle ne l’avait pas tuée. Mais elle avait abandonné Shahren, abandonné aux flammes. Alors qu’elle aurait pu la sauver, ou au moins essayer. « La prudence voudrait que je me repose, mais je suis incapable de rester enfermée trop longtemps maintenant. » Elle avait même élu résidence sur la terrasse, profitant de la chaleur estivale pour dormir dehors. Au plus grand dam de son père. « Je devais vous remercier… Vous ne comprenez pas, vous êtes le seul à vous être rendu compte de quelque chose. C’est plus important que vous ne le pensez. Personne ne sait rien, ou presque, parfois, j’ai l’impression que rien de tout cela n’a été réel, que tout est dans ma tête. Et ce sont les pires moments. Avoir l’impression d’être folle. » Comme lorsque les flammes dansaient dans ses souvenirs et qu’elle revoyait le corps inanimé de la scientifique. Cette vision la hantait.
 
Voilà qu’elle s’affichait plus vulnérable que jamais devant cet homme. Mais finalement, n’était-il pas la seule personne devant laquelle elle pouvait se le permettre ? Renan l’avait vue en tant que Sarah mais aussi en tant que Hive. Lucy ne pouvait pas voir à quel point Sarah était affligée parce qu’il s’était passé car elle ne voulait pas qu’elle se sente responsable. Les autres… Pour eux Sarah avait toujours été un roc. Renan la connaissait assez pour comprendre, mais pas depuis assez longtemps pour être totalement surpris.
 
« Vous pouvez vous rassurer, vous n’êtes pas fou. Vous avez juste été une victime collatérale d’une sinistre machination. J’en suis désolée. Certaines personnes savent qui je suis et mes deux vies ne sont pas aussi séparées que je le souhaiterais. » C’était d’ailleurs un miracle que le français n’ait pas déjà pris ses jambes à son cou. « Et croyez-moi, je ne peux pas vous en vouloir pour ce qui s’est passé dans la ruelle, j’aurais dû être sur mes gardes et vous avez fait tout ce que vous pouviez. Cela fait de vous un héros pour moi. » Elle eut un léger sourire. Loin d’elle l’idée de vouloir le draguer. Elle était juste honnête. Renan était une ancre entre sa vie d’avant son emprisonnement et la nouvelle. Pour accepter de la revoir après tout ça, il était plus un héros que le Commander à ses yeux.
 
Elle toucha distraitement ses yeux du bout des doigts. Sarah n’avait jamais vraiment été la fille parfaite. Elle se maquillait et s’habillait correctement. Mais la plupart du temps elle se cachait sous une blouse et attachait distraitement ses cheveux pour ne pas être dérangée. Essayer quelque chose de nouveau lui faisait du bien. « Oui, merci du compliment. J’avais besoin de changer après tout ça. Je sais que cela fait un peu stéréotype mais bon… » Il y avait du vrai dans les clichés. « Je m’en suis sortie grâce à une aide inespérée. Cette femme est comme moi par bien des égards. Elle m’a libérée, pas volontairement, mais le résultat est le même. Je m’évertue à la remettre dans le droit chemin maintenant. Ne vous inquiétez pas pour elle. Quand à la police… La Légion est au courant de tout ce qui m’est arrivé et je leur ai donné toutes les informations possibles sur ceux qui m’ont enlevé. » Principalement sur Shahren, vu que le sinistre Tesla était pire qu’une ombre. Elle ne l’avait jamais rencontré qu’une seule fois. Il n’avait pas beaucoup parlé mais il était apparu comme celui qui tirait les ficelles, ou tout du moins quelqu’un de plus haut gradé que Shahren. Cette dernière n’était plus une menace. Ce qui signifiait donc que Hive n’avait plus qu’à se méfier de Tesla. Mais ils n’avaient pas été seuls pour installer un tel laboratoire, non. Elle devrait être sur ses gardes, toujours. Elle comme Lucy. « Je ne sais pas ce qu’il est advenu de mes kidnappeurs. Mais je vais les retrouver. Pour le moment je me suis évertuée à retrouver une vie normale. Enfin aussi normale que peut l’être la mienne aux vues des circonstances. »
 
Elle dormait dehors sur la terrasse. Mais que d’un seul œil. Enfin, des deux, mais de nombreux insectes surveillaient constamment les environs pour elle. Si jamais quiconque s’approchait, que ce soit l’alien Dehaka ou Tesla, elle le saurait. « Ne vous inquiétez pas, cela fait du bien de parler… J’espère que je ne vous ennuie pas trop d’ailleurs. Cela doit vous paraître tellement étrange. Je comprendrais si vous vouliez prendre vos distances avec tout ça. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Aoû 2015 - 12:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Tout le long du discours de la jeune femme, Renan adopta un air concentré et concerné. Elle avait réellement été dévastée par cette expérience et si, en temps normal, il se serait montré indifférent, dans cette discussion-là, le français devait jouer le rôle de l'homme touché par ces aveux. En vérité, il était plutôt ravi de voir qu'ils avaient réussi à toucher et perturber Hive à ce point-là, même s'il avait dû sacrifier sa cousine avant d'y arriver – ce n'était pas une si grosse perte que ça, de toute manière.

Il esquissa d'ailleurs un sourire lorsqu'elle le peignit comme un héros : si elle savait ! Renan se demanda comment elle aurait réagi si elle avait su qu'elle se trouvait face à ce fameux Tesla qui hantait ses pensées. Visiblement, le lien ne se faisait même pas, preuve qu'il était vraiment doué dans l'art de la manipulation. Il fut malgré tout ennuyé d'apprendre qu'elle avait tout avoué à la Légion, même si c'était logique. Que savait-elle exactement, au juste ? Des questions risquées, mais qu'il comptait bien poser une fois que le moment idéal se présenterait.

Un nouveau sourire ourla les lèvres du trentenaire lorsqu'il l'entendit s'étonner de ne pas le voir prendre ses distances. Un léger haussement d'épaules ponctua sa réponse.

« J'aurais tendance à dire qu'avec tout ce qui nous est déjà arrivé, j'ai dû voir tous les mauvais côtés de votre vie. » Son sourire s'accentua. « Donc je pense qu'il n'y aura plus que les bonnes choses maintenant, je serais un peu bête de m'en-aller après tout ça. » Après tout, il ne comptait plus tenter de l'enlever. « Donc ne vous inquiétez pas, vous ne m'ennuyez pas et je suis content de pouvoir vous aider un peu. Après tout ce que vous avez fait pour moi, ou pour les gens en général, c'est une bien petite chose en comparaison. »

Une manière de dire qu'elle valait la peine qu'on s'intéresse à elle. Renan n'était pas en train de la draguer, peut-être qu'il l'aurait envisagé quelques semaines plus tôt, mais maintenant c'était différent : il avait fait une promesse à quelqu'un et s'y tiendrait. Il veillait donc à se montrer simplement poli et amical, mais sans donner le sentiment de chercher à avoir plus. C'était plutôt inhabituel et ce n'était pas forcément dans sa manière de fonctionner, mais il s'y ferait, surtout qu'elle devait avoir davantage besoin d'un ami que d'un prétendant.

« Qu'est-ce qui vous fait penser que vous auriez dû être sur vos gardes ? Vous pensez que les hommes qui s'en sont pris à vous lors de notre première rencontre, s'intéressaient déjà à vous ? » Il fronça les sourcils. « Pourtant, ils avaient l'air d'être là par hasard. Mais vous vous y connaissez mieux que moi.... » Une légère pause se fit avant qu'il ne reprenne. « Et qu'est-ce qu'ils vous voulaient d'ailleurs ? Vous remplacer ? Enfin, j'imagine vu que cette femme avait votre apparence.... » Nouveau froncement de sourcils. « Ils visaient votre rôle dans le groupe, ou s'intéressaient à vos recherches à Gensect ? »

Après tout, c'était ce qu'ils devaient normalement viser, non ? Renan n'était pas censé être au courant de ce que ces individus mystérieux cherchaient à se procurer, donc autant l'interroger pour qu'elle dise ce qu'elle savait, histoire qu'il puisse situer ce qu'elle avait raconté à la Légion.
Les personnes autour d'eux bavardaient bruyamment sans les regarder, apparemment personne ne se doutait qu'ils avaient un Super-Vilain et une Super-Héroïne à côté d'eux. Et en vérité, pour le méchant, il était bel et bien le seul à le savoir.

« Est-ce que vous avez une piste pour les retrouver ? Enfin, si vous comptez le faire. Ça ne serait pas plus prudent de simplement demander aux autres Légionnaires de s'en charger et de vous concentrer sur vous ? » Il soupira légèrement. « Et si jamais vous en avez assez de vous enfermer dans votre laboratoire, je peux essayer de vous pistonner un peu pour que vous veniez travailler dans la même boîte que moi. Laver des vitres au grand air, ça fait du bien parfois. »

C'était une simple plaisanterie, il savait bien qu'ils ne gravitaient pas du tout dans le même monde, mais en voyant la vie qu'elle avait, s'il n'avait été qu'un simple civil, Renan aurait certainement été ravi de n'être qu’un simple laveur de carreaux sans le moindre problème.
Sauf qu'il ne l'était pas.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 25 Aoû 2015 - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le pire de sa vie ? Oh il n'en avait vu que le commencent. Déjà, on voyait bien qu'il n'avait jamais eu à dîner avec Abraham Stinger. Même le Commander n'aurait pas pu y survivre. Et pourtant Sarah le subissait chaque jour depuis sa naissance. Enfin, mis à part cela, il pourrait ne pas avoir tort s'il n'y avait pas la menace de Dehaka. Lucy lui avait beaucoup parlé de l'alien ainsi que d'Eldoth, qui l'avait lui aussi rencontré. L'insecte venu de l'espace était d'ailleurs la principale raison de l'échec de l'infiltration. Il avait été capable de dire que Lucy n'était pas la véritable Sarah mais sa descendante. Ce qui en soit n'était pas le plus effrayant. A côté du fait que cet insecte comptait apparemment venir féconder Sarah pour que cette dernière mette au monde des légions d'insectes liés télépathiquement entre eux et qui seraient adaptés à la Terre. Tout ça pour finalement peu à peu remplacer l'humanité et faire que la planète rejoigne l'Essaim de Zerus. Sachant que la Terre faisait partie de la république de Lor, si jamais cela devait arriver, les conséquences pourraient se révéler terribles. Enfin, si jamais cela arrivait. Car Sarah n'avait pas prévu de se reproduire avec un alien insecte aux dernières nouvelles. Elle eut un sourire triste.

"J'aimerais bien vous savez, que cela aient été tous les mauvais côtés de ma vie. Mais il n'y a pas vraiment d'échappatoire à ce que je suis." Apparemment bien plus que simplement une conséquence imprévue de l'arrivée d'Abatthur sur Terre. Dehaka avait confirmé ce qu'elle avait soupçonné. Sarah n'avait pas été une erreur, elle avait été créée intentionnellement. Où commençaient ses choix et où finissait cette sombre manipulation ? Elle l'ignorait. "Vous savez qui je suis. Pas seulement une scientifique ou une enseignante. Il y aura toujours des gens pour venir s'en prendre à moi. J'ai longtemps cru que tant que mon identité restait secrète personne ne viendrait s'en prendre à Sarah Stinger et que je pourrais toujours voir venir. Mais le problème, c'est que parfois, j'ai dû faire le choix entre agir et protéger mon secret." Comme lorsqu'elle avait tenté de sauver Renan d'ailleurs, lors de leur première rencontre. Il y avait eu aussi Bree bien entendu et plusieurs employés de Gensect. La nouvelle avait fait le tour des réseaux sociaux mais sans preuve à l'appui, personne n'avait pu le prouver. Lorsque l'Apiculteur avait voulu annoncer la nouvelle, cela avait fait l'effet d'un pétard mouillé. Exactement ce qu'elle voulait. "C'est très gentil à vous en tout cas." Elle faillit insister. Comme quoi il ne serait pas en sécurité s'il restait auprès d'elle. Mais c'était trop dramatique. Surtout qu'ils n'étaient pas engagés romantiquement parlant, ils étaient juste amis.

Sarah en avait peu d'ailleurs. Renan devait d'ailleurs être le seul à ne pas pouvoir se défendre lui-même. Après tout, Adriel avait largement de quoi assurer ses arrières, de même pour Adrian Pennington. Quant à Abraham Stinger, il dirigeait une multinationale et même s'il refusait de l'avouer, il possédait les mêmes pouvoirs d'entomopathie que sa fille. Oui, le laveur de vitre était sûrement le seul à être en danger. Sauf que contrairement aux autres, personne ne le connaissait, personne ne savait même qu'elle était amie avec lui. Renan était un anonyme et c'était un sérieux avantage.

"J'ai des ennemis... La femme qui m'a enlevée. Shahren. Je l'avais rencontré avant. Plusieurs fois même." Bon deux fois, la seconde elle avait kidnappé son bébé alors que Sarah venait juste d'accoucher dans son laboratoire. "Je l'avais traquée pendant longtemps, en vain. C'est elle qui m'a retrouvée finalement. Elle voulait faire de moi un rat de laboratoire." Ce qui avait failli arriver d'ailleurs. "Mais si ce n'était qu'elle... Il y a aussi l'Apiculteur. Vous devez en avoir entendu parler. Il a attaqué la foire aux insectes de Star City quelques mois plus tôt, ou encore Gensect. Lui aussi sait qui je suis. J'ai des ennemis, nombreux et ils sont de plus en plus nombreux à savoir qui je suis. J'aurais dû être sur mes gardes, bêtement, je pensais qu'ils n'oseraient jamais tenter quelque chose directement contre moi, j'ai eu tort. Enfin, comme les insectes, je sais m'adapter et cela ne se reproduira plus croyez-moi."

Sarah devenait de plus en plus forte au fur et à mesure que ses évolutions se succédaient. Elle apprenait peu à peu à contrôler ses réflexes, ses phéromones. En fait, elle avait de plus en plus l'impression qu'elle pouvait contrôler ses mutations et non pas les subir. Choisir sa propre évolution. C'était ce qu'avait annoncé Dehaka encore une fois. Peut-être qu'elle devrait y réfléchir. Car si c'était le cas, la prendre au dépourvu allait se révéler tendu pour ses adversaires. "Je pense qu'ils voulaient des informations sur Gensect et sur la Légion. La femme qui m'avait remplacée est en train de me faire la liste de toutes les informations qu'ils ont obtenus grâce à elle. Je ne les laisserais pas s'en sortir comme ça." Heureusement, les sujets les plus sensibles avaient été hors de portée du clone. La plupart. Quelques informations importantes avaient forcément fuiter. Les identifier permettrait à Sarah d'éviter que Tesla ne les utilise contre elle. Ah si elle pouvait le recroiser, elle lui ferait regretter ce qu'il avait fait. Tout comme elle l'avait fait regretter à Shahren.

Elle sourit quand il mentionna son travail de laveur de vitres. Elle serait sûrement efficace avec ses ailes et ses super-réflexes. Mais non. "Merci, mais je crois que je serais plus efficace avec mes éprouvettes et mes insectes. Je sais que je ferais mieux de laisser d'autres Légionnaires s'en charger. Mais c'est devenu personnel. Je ne compte pas tuer qui que ce soit, mais je sais que je possède le plus d'informations pour retrouver mes geôliers. Dans le pire des cas, ils risqueraient bien de tenter à nouveau quelque chose contre moi. Dans ce cas là, je serais prête à les recevoir et ils auront droit à une jolie surprise, croyez-moi." Elle sourit. Se demandant à quel point elle avait véritablement envie d'en découvre. Violemment. Rien de pire que d'avoir une telle colère réprimée.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Aoû 2015 - 13:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Au fur et à mesure que Sarah s'exprimait, Renan commença à se demander si elle n'envisageait pas de rendre publique son identité secrète. Ce serait le moyen de se protéger de pas mal de choses, mais elle déclencherait aussi une nouvelle série de difficultés. Les Roberts pouvaient en témoigner : que sa famille soit connue comme étant celle d'un Super amenait forcément de nouveaux dangers.
Cela dit, il ne se faisait pas de soucis pour elle. À l'heure actuelle, nuire à Sarah Stinger n'était plus une urgence.

Il conserva un air parfaitement neutre tandis qu'elle lui expliquait tout ce qu'elle avait en tête et ce n'est que lorsqu'elle parla d'une surprise qu'il fronça légèrement les sourcils. C'était un peu étrange alors qu'elle était en train de sourire, mais c'était volontaire. Renan la regarda d'un air hésitant, semblant se demander ce qu'il allait pouvoir répondre sans la vexer ou sans avoir l'air de se mêler de quelque chose qui ne le concernait pas. Après tout, ils se connaissaient à peine, ils s'étaient rencontrés dans une ruelle et n'avaient mangé qu'un kebab ensemble en parlant brièvement, rien qui puisse réellement être qualifiable d'amitié. Et pourtant... c'était lui qu'elle avait appelé lorsqu'elle était perdue et c'était aussi auprès de lui qu'elle évoquait ses craintes. Autant exploiter ce filon.
Après quelques instants de silence, il prit donc la parole.

« Vous allez peut-être trouver que je ne suis pas à ma place en disant ça... mais vous ne croyez pas que c'est risqué ? Je veux dire, vous n'êtes pas n'importe qui, vous avez de grandes capacités et ils ont tout de même réussi à vous enlever. En plus, ils ont l'air d'agir en équipe, peut-être que c'est en lien avec le Cartel Rouge. Ce n'est un secret pour personne qu'ils n'aiment pas les Légionnaires.... » Et contrairement à SHADOW, le groupe était publiquement connu. « Si vous décidez de vous battre contre eux, ce serait vraiment risqué, non ? Je sais bien que vous avez toutes les raisons d'agir comme ça après ce que vous avez subi, mais tout de même... Je veux dire, vous êtes une Légionnaire.... » Le ton de sa voix avait grandement diminué pour éviter que leurs voisins n'entendent. « … vous ne pouvez pas leur faire de mal ou les tuer et je pense qu'ils n'hésiteraient plus à le faire avec vous cette fois-ci. Ou alors ils seraient stupides de prendre le risque de vous voir vous évader une deuxième fois. » C'était peu de le dire. « Vous vous mettrez vraiment en danger. »

Il avait pris un air concerné et inquiet, même son regard se teinta d'une légère dose de crainte, juste assez pour que ce soit voyant, mais sans en fait trop, au risque d'éveiller les soupçons de la jeune femme. Il soupira légèrement avant de reculer dans sa chaise pour s'appuyer contre le dossier. Son regard se promena sur les autres clients, un peu comme s'il s'attendait à voir quelqu'un en train de les écouter et qui était prêt à sauter sur Hive. Mais non, bien sûr, il n'y avait que son groupe pour vouloir s'en prendre à elle à l'heure actuelle.

Son regard se reposa sur elle et il la scruta quelques secondes comme s'il tentait de lire dans ses pensées. Un haussement d'épaules acheva finalement son analyse avant qu'il ne reprenne la parole d'un ton plus posé et légèrement plus calme.

« Ou alors, peut-être que vous devriez leur couper l'herbe sous le pied ? Ils savent qui vous êtes, donc autant le dévoiler, non ? Bien sûr, cela vous attirera d'autres ennuis, mais au moins vous mettrez tout le monde sur un pied d'égalité et vous pousserez les autres Légionnaires à veiller un peu plus sur vous. » Un sourire ourla ses lèvres. « Je sais que pour quelqu'un comme vous, ce doit être difficile d'accepter de l'aide, mais croyez-moi, parfois ça sort du pétrin. »

Renan avait compris que la jeune femme avait décidé de leur nuire et comme il ne comptait pas la laisser remonter jusqu'à lui, il devait la conseiller de telle sorte à ce qu'elle se contente d'attendre une chose qui ne viendrait jamais. Shahren était une idiote, elle avait ouvert cette foutue cage alors même qu'il lui avait formellement interdit de le faire. Elle n'en faisait qu'à sa tête et méritait bien d'avoir crevé la gueule ouverte, même s'il n'en avait pas la preuve tant que son corps ne serait pas retrouvé. Dieu seul savait ce qu'elle avait pu faire comme autre connerie et s'il n'était pas envisageable que Sarah remonte jusqu'à eux par la faute de cette imbécile.

« Cette Shahren, vous savez quelque chose sur elle ? Ce n'est certainement pas son vrai nom, n'est-ce pas ? Mais peut-être que la police a des informations à son sujet, vous avez vérifié ? » Il marqua une pause avant de reprendre une dernière fois la parole. « Vous comptez faire quelque chose de dangereux, Sarah ? Pour vous ou pour votre sécurité j'entends. Et même si je sais que je ne suis qu'un civil : est-ce qu'il y a quelque chose que je peux faire pour vous aider ? »

Après tout, ce serait le meilleur moyen pour avoir l'air honnête et désireux de l'aider et en même temps, pour pouvoir en apprendre davantage sur ce qu'elle savait.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 26 Aoû 2015 - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Renan n'avait définitivement pas tort. Mais il ne se rendait pas compte d'une chose : elle ne voulait pas se sentir faible. Plus jamais. Accepter de laisser quelqu'un d'autres s'en occuper, tout déléguer à la Légion, c'était trop pour elle. C'était avouer qu'on l'avait vaincue facilement, qu'elle avait été une victime. Ce qu'elle se refusait. Bien entendu c'était le cas, pour une fois, le laveur de vitre avait une vision plus pragmatique des choses alors que d'habitude, Sarah jouait se rôle. Pas forcément quand elle était avec Renan, mais dans sa vie quotidienne. Voilà qu'elle se trouvait à vouloir jouer les gamines pourries et gâtées, à vouloir traquer ses geôliers seule, comme pour une vengeance. Ce qui n'était pas ce qu'elle désirait. Elle essayait de se convaincre qu'elle voulait protéger d'autres personnes, obtenir justice.

"Vous avez sans doute raison. C'est dangereux. Mais maintenant je ne suis plus tout seule." Elle parlait de Spawn ou Lucy bien entendu. De toute façon elle savait très bien qu'il y avait des éléments bien plus urgents à gérer que sa vaine recherche de Tesla. Dehaka était la priorité. Un alien qui n'appartenait pas à la République et qui se trouvait sur Terre était déjà suffisamment gênant. Mais en plus, il avait assassiné un agent de l'UNISON, avait tenu tête à un Légionnaire et au clone de Sarah. Ce qui laissait entendre qu'il était puissant. Ou tout du moins capable. "Je ne compte pas les tuer, ou les blesser." Même si elle l'avait fait avec Shahren. Non, elle l'avait juste abandonnée au milieu des flammes. Car elle avait eu peur. Peur que la scientifique ne s'en sorte, que ce soit par un rouage juridique ou simplement en s'échappant. Et qu'à partir de là, elle soit à nouveau une menace pour Sarah et sa fille.

"Je ne sais pas s'il s'agissait du Cartel de toute façon. Mais c'est fort possible. Ils disposaient de beaucoup de moyens pour créer un laboratoire de ce type." Renan venait de lui donner une piste, sans même le savoir. Peut-être que Sarah irait interroger quelques personnes du Cartel, pour voir s'ils savaient quoique ce soit à propos de Tesla. "Peut-être que justement, je devrais prendre les choses en main contre eux. Nous savons qu'ils existent et pourtant la Légion ne fait rien, laissant ces criminels faire leurs petites magouilles. Ils sont forts, je n'en doute pas, mais pas invincibles." Peut-être que la Légionnaire ferait mieux de s'occuper de rétablir la paix dans son jardin avant de se lancer dans l'espace.

Elle soupira. "Désolée, je m'emporte. C'est juste savoir qu'il est quelque part dehors, à se promener impunément. Je vais vous surprendre, mais j'espère qu'il a peur. Qu'il sait que je peux voir au-travers de chaque insecte et que je finirais par le retrouver." C'était bravache. Surtout que Sarah avait besoin d'être proches des insectes pour pouvoir échanger avec eux.

Un instant elle réfléchit à ses paroles sur sa double identité. "J'y ai déjà pensé vous savez ? Quand l'Apiculteur m'a annoncé qu'il connaissait ma véritable identité. J'ai hésité à tout révéler, à dire au monde qui j'étais. Mais j'ai pris peur. J'ai eu peur que les gens ne viennent s'en prendre à ma famille." Son père avait de quoi se défendre et si elle n'était pas proche de sa mère, cela ne changeait pas le fait que Denise Hill était toujours vivante, quelque part. En Californie d'après les dernières nouvelles. Sarah ne lui avait même pas annoncé sa grossesse. Elle ne comptait même pas lui révéler l'existence de Lucy. "Cela les empêcherait d'utiliser cette informations contre moi. Mais cela compliquerait énormément ma vie je pense." Surtout si elle se mettait à envisager une carrière dans la politique. Déjà qu'une femme à la trentaine non mariée dans son milieu était plutôt mal vu. Si en plus elle faisait des bébés toute seule et était à moitié insecte. 


"Je n'ai pas spécialement envie que d'autres personnes passent leur temps à me protéger. Je ne veux pas de voiture de police devant ma maison à toute heure de la nuit, ou même un Légionnaire. Je devrais être capable de sortir sans craindre qui que ce soit. Révéler mon nom ne changera rien à ça finalement. Je ne serais tranquille que lorsque Tesla sera derrière les barreaux."

Ce qui allait se révéler compliqué. Surtout que des barreaux ne pourraient jamais retenir le mutant, mais cela Sarah ne le savait pas. De même qu'elle ignorait qu'elle se trouvait devant son kidnappeur en ce moment même. L'homme qui avait tout orchestré... Qui avait réduit sa vie à néant sans aucun remords, sans aucune once d'humanité.

"Je sais peu de chose sur elle. Si ce n'est qu'elle était intelligente et qu'elle construisait des cyborgs. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle m'a aperçue pour la première fois. Elle était fascinée, apparemment elle avait été infectée par une espèce extra-terrestre elle aussi. Elle a disparut et je ne sais rien de son acolyte, il avait le visage masqué. Seulement, les premières fois où je l'ai rencontré, elle était accompagnée d'un autre homme. Adam. C'était son nom. J'ai fais son portrait robot. S'il réapparait, j'aurais une piste pour remonter à Tesla, j'en suis certaine. Je sais, c'est une piste plutôt maigre, mais j'ai des moyens et pour le retrouver, je serais prête à accepter de l'aide." Elle comptait notamment contacter l'UNISON. Déjà parce qu'elle leur devait des explications sur Dehaka, sur son clone. Mais de la même façon, ils avaient en leur possession le vaisseaux spatial d'Abatthur et elle voulait le récupérer. Coûte que coûte. "Discuter avec vous m'aide déjà beaucoup. Pour le moment je ne compte rien faire de dangereux. Si ce n'est éventuellement réussir à mettre la main sur quelqu'un du Cartel Rouge pour l'interroger." Elle était une Légionnaire et ne pourrait lui faire de mal. Spawn par contre n'avait pas les mêmes considérations que sa mère. Est-ce que Sarah pourrait fermer les yeux ? Elle n'en aurait pas besoin. Il lui suffirait d'utiliser ses phéromones. "Je vous garantis que je le retrouverais et qu'il ne blessera plus jamais personne."
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Aoû 2015 - 18:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
En entendant la réponse de la jeune femme concernant sa passivité face à ses adversaires, Renan se demanda si elle avait compris qu'ils n'étaient pas du genre à se rendre ? Il pouvait parler en connaissance de cause : Tesla préférait mourir plutôt que de se faire enfermer et étant donné qu'il était devenu immortel, il ne comptait pas se laisser capturer. C'était très simple.

Il fut donc relativement attentif, comprenant bien qu'elle prenait les choses très au sérieux et qu'elle avait bel et bien l'intention de ne pas lâcher l'affaire à leur sujet. Ce n'était pas un souci, le français n'avait pas de craintes quant à sa capacité à lui mettre la main dessus. Il se tenait devant elle et elle lui confiait ses sentiments en toute confiance, pourquoi se ferait-il le moindre souci ?

Un léger sourire ourla ses lèvres lorsqu'elle s'excusa à cause de son emportement, mais il fut plutôt amusé en l'entendant parler de peur. La bonne blague. Celui ou celle qui ferait naître ce sentiment chez lui n'était pas encore né. Et puis, c'était sans compter qu'elle ne l'avait vu qu'une fois et qu'il était loin d'être le seul à utiliser le magnétisme dans cette ville. Il suffirait qu'il change un peu de costume et elle ne pourrait jamais retrouver sa trace. Comment en était-il sûr ? Il se tenait devant elle et elle ne le soupçonnait pas une seule seconde d'être son tortionnaire, signe qu'elle était parfaitement humaine sur ce plan-là.
Il haussa légèrement les épaules.

« Je ne connais pas trop ce monde-là, mais je ne suis pas certain que la peur fasse partie des sentiments que ces individus-là connaissent. Sinon ils craindraient trop le danger au quotidien. On ne choisit pas une carrière de Super-Vilain si on a peur. » Un sourire ourla ses lèvres. « Mais je vous le souhaite aussi. »

Il n'en pensait rien, mais aux dernières nouvelles, elle n'était pas dotée d'empathie et elle ne comprendrait donc pas qu'il était en train de lui mentir effrontément.

Mais c'était sans importance, assez rapidement la jeune femme enchaîna sur le sujet de son identité secrète, expliquant qu'elle avait songé à la dévoiler par le passé et qu'elle n'y tenait pas vraiment. Logique. Pour les Supers, le secret et l'anonymat étaient les deux armes les plus puissantes, du moins de l'avis du trentenaire. Cela dit, il était amusé par l'idée d'être une épine dans le pied de la jolie blonde. Apparemment, elle ne se sentirait bien que lorsqu'il serait emprisonné et comme ça n'arriverait jamais... elle passerait toute sa vie à le craindre et à penser à lui. C'est qu'il faisait beaucoup d'effet aux jolies blondes, ma foi.
Il la fixa en hésitant quelques secondes.

« Et s'il n'est pas arrêté ? Vous passerez votre vie à craindre qu'il ne s'en reprenne à vous ? Et si un jour vous décidez de vous marier et de fonder une famille, vous craindre quotidiennement pour leur sécurité ? Je ne vous conseille pas de laisser tomber ça, loin de là même, mais disons simplement que si vous vous centrez là-dessus, vous risquez d'occulter tout le reste de votre vie. Et là, séparer vos deux identités ne servira plus à grand-chose étant donné que vous n'aurez plus de vie privée.... »

Il voulait donner l'impression de s'inquiéter pour elle et de vouloir son bonheur – le tout sans se montrer intéressé histoire qu'elle s'imagine qu'il agissait comme ça uniquement pour son bien à elle. Cela dit, elle avoua des choses assez inquiétantes. Adam s'était baladé devant elle avec le visage découvert. Stupide Shahren. Mais c'était sans importance, maintenant que la scientifique était morte, il se débarrasserait de son petit chien en le faisait exécuter ou en l'envoyant à Niflheim et le souci serait réglé. Ce n'était pas cet abruti qui causerait sa perte.
Un nouveau sourire chaleureux ourla ses lippes avant de s'avancer légèrement pour prendre appui sur la table.

« Je vais certainement vous sembler horrible, mais les gens que je ne connais pas ne m'importent pas vraiment. Enfin, je ne leur souhaite pas de mal, mais je m'inquiète davantage pour les individus que j'apprécie. Et même si nous ne nous connaissons pas depuis longtemps, je préférerais que vous soyez en sécurité... même si d'autres personnes devaient en pâtir en échange. » Histoire de ne pas jouer le type parfait. « J'espère que vous n'allez pas perdre votre estime pour moi. Enfin, si vous en avez. » Il rigola légèrement, comme pour détendre l'atmosphère. « Enfin, j'espère que vous mettrez la main sur ces individus. » Il pensait le contraire. « Et vous avez parlé de votre famille, vous avez une raison de croire qu'ils voudraient leur nuire ? Vous vivez avec qui, votre père ? »

Il connaissait tout de sa vie, mais il devait donner l'impression de ne pas savoir grand-chose. Hormis ce que la presse disait, bien sûr.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 29 Aoû 2015 - 17:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La peur était un mécanisme biologique et si elle pouvait être contournée par des mutations, voir même par la magie ou d’autres mécanismes, elle s’aimait à penser que ce n’était pas le cas pour le mystérieux Tesla. Peu de gens pouvaient se targuer d’être insensible à l’effroi. Elle ne parlait pas de peurs enfantines, mais de celle de mourir, celle du danger, tout simplement. L’adrénaline et toutes les hormones qui bâtissaient l’empire des réactions instinctives dans l’esprit de chaque être vivant. Sarah elle-même avait connue la peur, donc elle était certaine que d’une façon ou d’une autre, son geôlier aurait pu la sentir. Est-ce que Shahren l’avait ressentie lorsque les flammes avaient dévoré son corps ?

« Peut-être n’a-t-il pas peur au quotidien. Mais se savoir traqué est une chose très différente. J’imagine qu’en apparence cet homme affiche un calme olympien, mais il n’en reste pas mortel comme n’importe qui d’autre. »

Sauf que ce n’était plus le cas pour Tesla, mais comment Sarah aurait-elle pu le savoir ? Si elle savait très bien de quoi la science était capable, la magie la dépassait toujours. Soudainement elle eut envie de se mettre en chasse. Comme si la conversation venait d’éveiller un instinct enfoui, un instinct qui lui rappelait la description qu’on lui avait fait de l’alien Dehaka. Avec sa forme anthropomorphe, ses capacités évolutives et ses griffes, il était un assassin hors pair. Etait-ce ce qu’elle était censée devenir elle aussi ? Ou bien devait-elle simplement pondre des larves pour conquérir le monde ? Elle l’apprendrait probablement lorsqu’elle l’enfermerait à son tour. Ne pas céder aux pensées parasites des insectes avait toujours été l’angoisse de Sarah. Le venir revenir ainsi, lors d’un simple repas était presque réconfortant. C’était une peur à laquelle elle était habituée et non pas de celles, exotiques, qui étaient nées suite à son enlèvement.

« Ne soyez pas ridicule. » Elle eut un léger sourire. « Je n’ai pas non plus sombré dans la psychose la plus totale. Il va me falloir du temps pour m’habituer à ma vie, pour la voir reprendre son cour normal et oui, je compte bien le traquer. Mais je ne serais pas acharnée. Un jour ou l’autre il refera surface probablement, pensant que j’aurais baissé ma garde. Il le fera quand j’aurais reconstruit quelque chose, quand je l’aurais oublié. »

Ce qui l’amenait d’ailleurs à ce qui trottait dans sa tête depuis quelques temps. Si elle continuait de stagner, de n’être que Hive, que Sarah Stinger, telles qu’elles avaient été avant l’enlèvement, il y parviendrait. Sarah devait trouver un moyen de s’élever au-dessus de la menace. « J’évoluerais pour qu’il ne puisse jamais m’atteindre et je pourrais retrouver une vie. C’est ce que font les insectes de toute façon. S’évoluer. » Que ce soit un papillon apprenant à disparaître grâce aux couleurs de ses ailes, ou bien à créer des illusions auditives contre les chauves-souris. Que ce soit une chenille devenue résistante à un insecticide. Que ce soit une mante-religieuse devenue plus rapide que sa proie. « Je trouverais forcément un moyen de m’en sortir et ce sans tomber dans la névrose la plus totale. Je suis juste assurée que Tesla et moi nous recroiserons. Lorsque cela arrivera, je serais prêtre à l’accueillir. »

« Vous n’êtes pas horrible, loin de là. C’est normal de ne pas se sentir concerné par tout le monde. Comme le dit mon père, on ne peut pas porter toute la souffrance du monde sur ses épaules, il faut faire des choix pour sa propre survie. » Sarah avait rapidement accepté que même en étant Hive, elle n’arriverait jamais à sauver tout le monde. Elle pouvait faire de son mieux, lutter contre le crime, surtout contre ceux qui abusaient de la science ou de leur lien privilégier avec les insectes.  Car si Sarah avait un jour abandonné l’héritage des Hive et celui des Stinger, elle aurait pu devenir l’une des créatures les plus redoutables de Star City. « Et oui, je vis toujours avec lui. Enfin la plupart du temps. Je passe beaucoup de temps dans mon laboratoire et mon bureau, certains pensent que je vis carrément à Gensect. » Le fait que le repère de Hive se trouvait sous le bâtiment aidait aussi. « J’ai longtemps hésité à me prendre un appartement en ville je dois dire. Mais pour le moment je n’en ai pas l’intérêt. » Surtout qu’elle ne voulait pas être seule et ne pouvait pas se le permettre. Pas alors qu’elle devait constamment surveiller Lucy. « Je ne sais pas si ces individus tenteraient de s’en prendre à mon père. Je n’espère pas. Mais je dois me préparer à toute éventualité. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 29 Aoû 2015 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5148
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
« Vous devez avoir raison. »

Il n'avait pas réussi à s'empêcher de sourire lorsqu'elle avait parlé de mortalité – et cette expression se fondait parfaitement dans la discussion. Si elle avait su. Elle pourrait faire tout ce qu'elle voudrait, elle ne parviendrait jamais à le tuer ! À moins de trouver son phylactère, mais c'était quasiment impossible, donc autant dire qu'il ne risquait rien. De plus, elle était tout de même censée être une Légionnaire et en tant que telle, ne tuerait jamais. Pour cette simple raison, le français n'avait aucune raison de la redouter : elle ne pourrait pas l'exécuter, sous peine de perdre tout ce qu'elle avait construit.
Mais la question ne se posait plus.

Elle avait l'air relativement sûre d'elle en ce qui concernait cette traque et il se méfiait un peu de ses idées. Pour être aussi certaine de réussir à le débusquer, elle devait avoir des projets vraiment sérieux. Cependant, Tesla n'avait aucune intention de laisser la blonde le traquer. C'était lui le prédateur, pas les autres. Il chassait, mais ne se faisait pas chasser. Quand bien même avait-elle été utile lors de cette capture, si jamais Sarah – ou Hive – commençait à mettre son nez dans les affaires de SHADOW et à le pister de trop près, il se débarrasserait d'elle.
Tout simplement.
Peut-être même qu'il lui avouerait qui il était avant de l'exécuter ? Non, mauvaise idée. Les méchants dans les films agissaient toujours ainsi et ils finissaient par être mis en échec avant la fin.

« Vous avez l'air sûre de vous. Peut-être l'habitude d'analyser les comportements des autres criminels ? » Il haussa légèrement les sourcils. « Et vous allez agir seule sur la durée, ou vous demanderez tout de même de l'aide ? »

Il posa la question sur un ton de conversation banale, semblant voir cette interrogation comme sans grand intérêt. En vérité, la Légion ne saurait pas grand-chose sur lui, mais l'UNISON peut-être que si. Cela dit, les relations entre les deux organismes n'étaient pas au beau fixe, il n'était donc pas exclu que l'un comme l'autre puisse refuser de collaborer. Tant mieux, qu'ils se tirent dans les pieds entre eux ! SHADOW serait tranquille pendant ce temps.

Renan se contenta d'un sourire encourageant lorsqu'elle lui expliqua qu'elle reverrait tôt ou tard son ancien hôte, même s'il en doutait. Tesla allait s'arranger pour que sa route ne croise plus jamais celle de la blonde, à moins qu'il n'envisage de se débarrasser d'elle, bien entendu. L'anonymat était sa meilleure arme et si Hive insistait trop à son sujet, il devrait la réduire au silence. Mais tout viendrait en temps et en heure, pour le moment il préférait la laisser espérer. Elle finirait tôt ou tard par se lasser et aller voir ailleurs...

Pour ce qui était de sa vie privée, il ne fut pas étonné d'apprendre qu'elle n'avait vraiment pas de vie sociale. Enfin, pas spécialement. C'était du moins ainsi qu'il interprétait ses paroles. Même si SHADOW pouvait se renseigner sur les personnes que Renan surveillait, il était aisé de dissimuler une relation à distance. Cependant, qu'elle ne soit pas gênée par le fait de vivre chez son père en était la preuve : elle n'avait personne dans sa vie. Lui-même avait quitté le domicile de son oncle dès sa majorité, histoire de pouvoir mener une vie un peu plus tranquille et garder une certaine intimité. Sarah Stinger était une femme vraiment étrange, dommage qu'elle se soit lancée dans la mauvaise carrière : celle de Super-Vilaine aurait été bien plus intéressante.

« Vous avez raison de profiter de votre famille tant que vous le pouvez. Et puis, être avec vos proches vous permettra au moins de pouvoir vous ressourcer un peu ? C'est toujours plus agréable d'être entouré de personnes qui nous sont chères. » Même s'il n'était pas concerné par ces paroles puisqu'il n'avait jamais eu de proches. « Enfin, si un jour vous avez juste envie de sortir pour vous changer les idées et que vos amis sont tous occupés, n'hésitez pas à me passer un coup de fil. Je serais content de pouvoir vous aider, avec tout ce que vous avez fait pour moi.... »

Lui sauver la vie lorsqu'ils étaient dans cette ruelle, par deux fois d'ailleurs ! Même si c'était bien loin d'être la vérité, bien évidemment.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 30 Aoû 2015 - 15:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sarah comprenait peut-être trop les criminels qu’elle avait rencontré qu’elle n’osait se l’avouer. L’Apiculteur, tout comme Shahren, étaient consumés par leurs passions, par leur soif de connaissance. Ne ressentait-elle pas la même chose lorsqu’elle était dans son laboratoire ? Elle avait créé des choses dangereuses, emprisonnées dans les profondeurs de Gensect, simplement pour voir si elle en était capable. Il y avait un exosquelette capable de fusionner avec le génome de son porteur, un véritable symbiote. Il y avait aussi des guêpes génétiquement modifiées qui n’avaient rien à envier à celle de l’Apiculteur. La seule différence qui devait la séparer irrémédiablement de Shahren était qu’elle n’avait jamais expérimenté sur les humains, uniquement sur des insectes, sur ce qui était éthiquement acceptable. Mais jusqu’à quel point ?

Puis il y avait eu ce vigilante, Trinité. Pendant un moment elle n’avait pas compris comment il pouvait accepter de tuer des criminels, de s’abaisser à eux. Maintenant elle en avait une idée, les frontières du bien et du mal avaient été irrémédiablement brouillées. Après tout, elle avait abandonné Shahren aux flammes. Pourquoi ? Pas par pure vengeance, non. Même au moment où elle tenait Lucy à moitié inconsciente dans ses bras, une chose avait prédominé. Elle ne voulait pas que Shahren puisse blesser quiconque. Pas elle, ni nul autre. C’était pour cela qu’elle l’avait laissée pour morte.

« On va dire que je commence à mieux saisir la psychologie de certains criminels. Pour tout vous avouer, je suis parfois même effrayée par les similarités que je trouve entre leur façon de penser et la mienne. » Que ce serait-il passé si Sarah n’avait pas été la descendante d’une lignée de super-héros ? Les Hive avaient eut leur petit pan d’histoire. Mais quand on regardait dans le détail… Son grand-père avait été un idéaliste incapable d’accomplir quoique ce soit en tant que super. Abatthur s’était lié aux humains, mais il avait altéré le génome de Stinger pour donner Sarah, quels étaient les véritables objectifs de l’Alien ? Puis venait Andrew. Ce dernier n’avait aucun pouvoir alors il avait dépensé une fortune pour se créer un exosquelette, il avait abandonné son fils et ses responsabilités pour vivre une carrière de vigilant, jusqu’à en mourir. Puis, venait le père de Sarah, qui dégouté par ce monde avait tout simplement préféré servir ses propres intérêts. « Je ne suis plus seule. Plus maintenant. » Elle eut un léger sourire. Difficile de savoir à qui elle faisait référence. Aux insectes, à Lucy, ou encore à l’ombre sinistre de Dehaka qui se rapprochait de plus en plus ?

« Mais oui, vous avez raison, je vais profiter de la présence de mon père à mes côtés. » Car beaucoup de questions se bousculaient dans l’esprit de la jeune femme. Les paroles de Renan l’avaient autant apaisée qu’elles avaient ravivé ses troubles. Abraham Stinger avait abandonné toute aspiration de faire un monde meilleur juste à la force de ses bras. De la même façon, elle se souvenait aussi des paroles d’un de ses amis, qui avait clairement statué sur le fait que Gensect avait plus de pouvoir que Hive n’en aurait jamais. Il avait eu raison à l’époque. Peut-être devrait-elle réfléchir à ce qu’elle pouvait offrir à l’humanité sur le long terme et non pas juste en tant que super-héroïne. Si ce qu’elle avait entendu de Dehaka était vrai, une invasion se préparait peut-être. Et puis il y avait le Cartel qui s’étendait dans la ville. La traque de Tesla. Non, Sarah ne pourrait pas se permettre d’être seule, plus maintenant. Elle devait apprendre à voir les choses en grand.

« J’y penserais. En tout cas cela m’a fait du bien de discuter avec vous. Parler avec quelqu’un qui sait qui je suis fait plaisir. » Surtout que Renan en savait plus qu’il ne le montrait. De la même façon que Sarah cachait une grande partie de ses pensées les plus sinistres. « Je vais vous laisser, j’ai beaucoup de travail comme vous vous en doutez. N’hésitez pas à passer à Gensect si vous voulez. Je pourrais vous offrir un café et vous trouver une vitre à nettoyer. » Elle lui fit un clin d’œil avant de se lever avec un sourire aux lèvres.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_6Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_8


Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_1Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_2_bisUn mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_3
 Sujets similaires
-
» JER parle de vide... D'acc. Mais pour qui se prend-il, l'autre clébard bariolé?
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Entraînement Kageru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_6Un mensonge en entraîne un autre ▬ Sarah Categorie_8
Sauter vers: