AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sans rancune ? - Renan Categorie_1Sans rancune ? - Renan Categorie_2_bisSans rancune ? - Renan Categorie_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Sans rancune ? - Renan

 
Message posté : Lun 3 Aoû 2015 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les ongles d'Abigaïl venaient taper nerveusement contre le bords de son bureau. Face à elle se trouvait un employé du cimetière, tout penaud. Ce dernier avait croisé de nombreuses fois Abigaïl. Alors qu'elle se faisait appeler Lady Death et qu'elle venait souvent récupérer des corps au cimetière. Il était plus malin que les autres et au lieu de dénoncer la vigilante à l'époque avait préféré se faire d'elle une alliée. Surtout qu'il savait qu'elle avait aidé à débarrasser le cimetière de quelques monstres, dont principalement Tommy aux os ensanglantés. De plus, en échange de ses services, il pouvait manger à l'oeil régulièrement au Necropolitan. Il était l'un des seuls humains autorisés à descendre dans la Crypte tout en étant dénué de pouvoirs magiques. Mais en même temps il avait toujours eu un rapport particulier avec les morts.
 
"Si, je vous assure madame. Y a eu plusieurs sépultures de profanées, des cercueils ouverts et tout ça. Je sais bien que ce sont pas vos gens. Vous vous faites les choses proprement, vous laissez pas les tombes ouvertes. Vous rebouchez derrière vous."
 
Il avait raison. Mais c'était parce que la discrétion était essentielle pour le bon fonctionnement du Necropolitan. Si des gens commençaient a laisser des traces, alors cela allait attirer du monde. Des journalistes déjà. Ce qui n'arrangeait rien pour la nécromancienne. De la pression médiatique au cimetière aux lanternes était la dernière chose qu'elle désirait. Il ne manquerait plus que quelqu'un découvre le passage qui reliait le cimetière au bar et s'en serait fini d'elle et de son organisation. Les gens afflueraient et bientôt ce serait l'Archimage qui viendrait toquer à sa porte. Et quand elle en aurait fini avec lui, ce serait toute la Légion qu'elle aurait sur le dos. Plus un seul instant de tranquillité.
 
"Merci de me rapporter ces nouvelles, Robert. Tu peux me laisser maintenant, je vais m'en charger."
 
Il s'inclina, ne sachant jamais vraiment comment se conduire face à elle. Une fois sortit, Abigaïl se leva et enfila prestement son costume. Elle avait l'impression d'étouffer, d'être une baleine enveloppée dans du cuir. Elle avait l'impression qu'au moindre pas ses seins allaient sauter en dehors de son décolleté. Alors qu'ils étaient loin d'être si gros que ça. Finalement elle prit son linceul et s'en recouvrit largement en le nouant devant sa poitrine. Elle serait moins attrayante sûrement, mais toujours aussi sinistre. Deuil poussa un croassement de joie avant de se poser sur l'épaule de sa maîtresse.
 
Abigaïl allait s'occuper de ce problème tout de suite, aller régler leur compte à ces profanateurs de tombes et au bout de quelques jours, tout reviendrait à la normale. Plus personne ne viendrait envahir SON cimetière et mettre en danger SON bar. Elle ouvrit la porte de son bureau et le Darach se tenait là, habillé de son propre linceul. Est-ce que des yeux faits à partir de lucioles pouvaient donner l'impression de vous juger ? La réponse était oui.
 
"Ce n'est pas une bonne idée, ma dame. Vous le savez très bien."
 
"Ecoutez... Je sais, ce n'est pas prudent. Je pourrais tomber sur un vigilant, un légionnaire ou je ne sais quoi. Mais vous n'avez qu'à m'accompagner si vous avez peur pour ma sécurité."
 
"Je n'ai pas peur pour vous. J'ai peur pour eux. Et de ce qui vous arriverait si jamais vous les perdiez."
 
Elle pinça les lèvres. Il avait raison, bien entendu. Mais elle n'en pouvait plus. Elle était prisonnière de son propre manoir, prisonnière de son propre bar. Comment pouvait-on être prisonnier d'un bar ? Même Anton sortait plus qu'elle depuis qu'elle était enceinte ! En fait, elle ne sortait plus du tout, plus depuis qu'elle avait rendu visite à Renan.
 
"J'ai besoin de sortir. Vous ne comprenez pas ? J'ai besoin de ne pas me retrouver entre quatre murs. Et vous savez très bien que le cimetière est sûrement le lieu le plus sûr pour moi à part ici. Et avec Deuil je ne crains rien !"
 
"Tout de même, ce n'est pas recommandé." Ah, ce sac de brindille ne voulait rien entendre. Mais surtout, lui n'avait pas à supporter les murmures incessants de la faux. Cette dernière ne s'étaient pas nourrie depuis le Cirque des Damnés. Et elle en voulait considérablement à Abigaïl. Ses murmures étaient incessants, à chaque personne qu'elle croisait, la faux lui ordonnait de la tuer. Enfin, le lui suggérait. Mais Abigaïl se surprenait de plus en plus à en avoir envie.
 
"Votre frère a déjà croisé une légionnaire dans le cimetière vous le savez bien. Et il y Jack O'Lantern."
 
"Ce n'était qu'une gamine ! Je paries qu'Anton aurait pu la tuer s'il n'avait pas été trop occupé à la reluquer. Et je peux contrôler Jack, comme n'importe quel esprit." Ce qui sous entendait le Darach lui-même. Mais elle ne voulait pas en arriver là. C'était son plus fidèle conseiller, le seul esprit ici qui ne pensait pas qu'à manger ou qui avait le cerveau bouffé par les vers. Littéralement. Abigaïl allait s'apprêter à capituler lorsqu'une goule arriva.
 
"Ma'am. Y a un type pour vous dans le bar. C'est le même que d'hab. Le grand là. Avec la tête d'ahuri."
 
Renan. Voilà qui était parfait. Elle lança un regard vainqueur au Darach. "Et s'il m'accompagne ? C'est un mutant. Puissant."
 
Le druide mort-vivant soupira, ce qui se résuma à une sorte de bruissement alors que les feuilles mortes coincées entre les branches s'agitaient. "Je suis à vos ordre, mais faites-moi plaisir ma dame. Prenez le barghest avec vous. Même le Dévoreur."
 
"Vous savez bien que l'essence du Dévoreur ne me quitte jamais et je ne comptais pas partir sans le barghest de toute façon." La voilà qui était pleine d'entrain, telle une gamine. Ah les hormones. Elle se tourna vers la goule. "Dit lui de me retrouver dans l'allée, comme lorsqu'il livre les corps."
 
"Moi, directement ? Dans le bar du dessus ?"
 
"Non, espèce d'ahuri. Demande à l'une des serveuses de le lui dire. Je l'y attends. Nous passerons par le tunnel ensuite."
 
La goule hocha la tête avant de partir en sautillant pour monter les escaliers. Le Darach avait déjà abandonné la partie et avait disparu. Aussi Abigaïl se dirigea-t-elle jusqu'à la ruelle, entourée par des fantômes invisibles qui lui contaient les ragots du Necropolitan. Maintenant, elle devrait se résoudre au plus ardu...
 
Convaincre Renan de l'accompagner chasser des profanateurs de tombes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 17:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Prendre contact avec l'agent de SHADOW qui occupait une place de gynécologue dans le civil n'avait pas été très compliqué. Renan avait déjà collaboré avec lui par le passé et il le connaissait donc de vue, cependant lui faire un résumé de la situation avait été plus difficile. L'individu n'ignorait pas qu'un Archidémon travaillait pour eux depuis près d'un an et il était parfaitement au courant des rumeurs qui circulaient sur le lien qui l'unirait à l'Officier de la Pénombre, il n'avait donc pas spécialement été surpris par l'histoire de la graine. Par contre, lui expliquer qu'une nécromancienne prétendument stérile avait réussi à tomber enceinte de ses œuvres avait été un poil plus étrange, surtout lorsqu'il lui avait expliqué qu'il y avait des chances pour que les enfants ne soient pas « normaux ». Le gynécologue avait donc dû prendre certaines mesures, préparer des tests spéciaux et surtout, s'arranger pour recevoir la jeune femme – pas si jeune d’ailleurs – dans un horaire qui lui conviendrait. Renan avait été très ferme sur ce point : il devait faire le maximum pour satisfaire toutes les requêtes de la blonde et si jamais il apprenait que le médecin s'était montré réticent à certaines de ses demandes, il s'occuperait personnellement de son cas. Après tout, il s'agissait plus ou moins de sa progéniture, il était normal qu'il veuille le mieux pour elle.

Le numéro en poche, il avait donc attendu la fin de sa journée de travail en tant que civil pour faire un saut par son appartement, régler quelques détails, puis prendre la direction du Necropolitan. Il ne comptait que lui remettre la carte avant de s'en-aller, non sans s'être assuré qu'il n'y avait eu aucun changement depuis leur dernière discussion, mais apparemment les choses allaient se passer différemment.

Déjà, lorsqu'il pénétra dans le bar, Abigaïl n'était pas là. Il fallut qu'il attende quelques instants avant qu'une serveuse ne vienne vers lui pour l'informer du fait qu'Abigaïl l'attendait dans l'allée où il se rendait pour les affaires, puis s'éclipsa sans rien ajouter de plus. Soit. Même s'il ne comprenait pas trop la raison de ces agissements, Renan quitta le Necropolitan pour se diriger vers la zone en question, ne pouvant s'empêcher de se demander si, finalement, la nécromancienne n'avait pas changé d'avis le concernant. Peut-être qu'elle n'avait trouvé trop intéressé par les enfants et qu'elle comptait le faire supprimer pour pouvoir être tranquille ? Ce serait un piège idéal, même si elle l'avait rendu immortel... En un sens, il n'en savait rien, Renan ne l'avait pas encore vérifié et il aurait aussi bien pu être parfaitement mortel sans même le savoir.

Plein d'idées en tête, il arriva finalement sans place et repéra la jeune femme de loin. Renan s'approcha d'elle et s'arrêta à un peu plus d'un mètre d'elle, la scrutant comme s'il cherchait une indication qui lui confirmerait ce qu'il soupçonnait. Mais non, elle n'avait pas l'air hostile, ni énervée, juste... normale. Un peu instinctivement, son regard se baissa bers le corps de la blonde comme s'il s'attendait à voir une grosse évolution depuis la dernière fois, mais cela ne semblait pas être le cas. Il reporta donc son attention sur son visage avant de lancer la discussion.

« Si c'est ta notion d'un rendez-vous romantique, il faudra que je te donne quelques cours particuliers, je crois. » Sauf qu'elle n'avait pas l'air d'humeur romantique. « J'étais venu pour t'apporter ce dont je t'ai parlé la fois dernière. »

Joignant le geste à la parole, Renan glissa sa main jusqu'à sa poche arrière avant d'en tirer une carte de visite et de s'approcher d'Abigaïl pour lui tendre le papier. Il y avait le nom d'un médecin, apparemment américain du son patronyme, ainsi que deux numéros : un privé et un professionnel.

« Utilise le numéro privé. Il est au courant de tout, enfin de ce que je sais. Il te recevra à l'horaire qui te convient et, comme je te l'ai expliqué la fois dernière, pourra te donner un faux nom ou garder ton dossier secret. À toi de voir ce qui te conviendra le mieux. »

Après avoir terminé ses paroles, Renan glissa ses mains dans ses poches de pantalon, un air apparemment détendu collé au visage. En vérité, il était surtout en train de se demander ce que la jeune femme pouvait vouloir pour lui avoir donné rendez-vous ici. Son regard se détourna brièvement d'elle pour contempler les environs essayant de voir si quelque chose clochait dans le décors, mais non. Tout avait l'air à sa place. Tesla décida donc de lui demander directement ce qu'elle attendait de lui. La regardant, il reprit :

« Et tu m'as fait venir ici pour quelle raison ? »
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 19:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl ressentit une joie imprévue en voyant la silhouette de Renan apparaître au bout de la ruelle et se rapprocher d'elle. Etait-ce à cause des hormones ? Ou bien simplement le fait que ce soit, le mutant incarnait un petit changement bienvenue dans le quotidien de femme enceinte de la nécromancienne ? Un quotidien constitué principalement de nausées matinales, de sautes d'humeur et d'autres petits détails peu agréables. Elle ne savait pas trop non plus à quoi s'attendre. Surtout qu'il était en civil et elle non. Même si elle ne portait pas son masque, elle était toujours vêtue de cuir et de son linceul. Allait-il l'embrasser ? Leur dernier échange avait été des plus étranges comparé à la dernière fois. Pas de cadavre, pas de baise, pas de tentative de domination.

Seulement, il contenta de s'arrêter pour l'observer. A quoi s'attendait-il ? A ce qu'elle ressemble déjà à une sorte de cachalot mort-vivant échoué en plein milieu de la ville ? Ou bien est-ce qu'il cherchait quelque chose d'autre plus appétissant à l'oeil ? Pas de chance pour lui, la cape de la nécromancienne cachait son décolleté un peu plus rempli que d'habitude. "Qu'est-ce qu'il y a ? Je te fais peur maintenant ?" Lâcha-t-elle en levant les yeux au ciel.

"Et non. Je ne t'ai pas fait venir ici pour un rendez-vous romantique. Même si cette ruelle en a plus vu que tu ne voudrais l'imaginer." Un nombre incalculable de cadavres avaient été déchargés ici. Renan en avait apporté beaucoup. Un autre mutant, Jay, lui faisait livrer des filles par cette ruelle. Généralement pour l'observateur inattentif, on pouvait prendre les cadavres pour de la viande qui venait alimenter la cuisine du Necropolitan et les filles pour simplement des serveuses un peu saoul ou dans le pire des cas des prostituées. Bon, cela n'avait pas été le pire. Car c'était aussi ici qu'Anton avait utilisé du chloroforme sur la cousine de Renan pour la traîner jusqu'à sa table d'opération et découper ses vêtements. Bien entendu, cela le mutant n'avait pas besoin de le savoir.

Abigaïl se saisit de la carte. Les affaires d'abord, toujours. Sauf quand elle ne le voulait pas. Mais sans la corruption démoniaque, la nécromancienne n'avait pas spécialement envie de violer le mutant sur place. Elle observa les différents numéros. Ah, qu'est-ce qu'elle détestait les téléphones. Entendre quelqu'un lui parler de loin, ne pas pouvoir avoir leurs réactions sous les yeux. Abigaïl demanderait sûrement à un autre membre de la Moisson, un de ses serviteurs de prendre le rendez-vous pour elle. Comme par exemple Alex, la rougarou. Cette dernière devait s'y connaître en gynécologue ? Même si cela signifiait qu'Abigaïl devrait l'exhumer. L'adolescente avait mordue la mauvaise personne, la nécromancienne n'avait eu d'autre choix que de l'enfermer dans un cercueil et de l'enterrer pour lui apprendre à respecter les règles du Necropolitan.

"Merci. J'appellerais le plus tôt possible. De toute façon, je n'ai que trop attendu, non ?" L'idée de laisser un homme regarder entre ses jambes ne lui plaisait pas trop. Enfin, surtout un homme qu'elle ne connaissait pas. Abigaïl leva le bras et un fantôme se matérialisa au-dessus d'elle, prenant la carte avec déférence pour l'emmener prestement  à l'intérieur de l'établissement. La nécromancienne avait des petites sacoches suspendues à sa ceinture, mais ces dernières étaient remplies d'objets bien particulier. Des ossements pour la plupart en fait.

Finalement, elle brisa la distance qu'il avait instauré entre eux lorsqu'il lui demanda pourquoi elle l'avait fait venir ici. Avec son costume et l'allure normale de Renan, on aurait dit que la faucheuse s'apprêtait à prendre une nouvelle âme. Toutefois, le mutant n'avait pas à s'inquiéter, le regard lubrique qu'Abigaïl avait eu sous l'influence de la graine n'était plus là.

"J'ai une faveur à te demander. Enfin une faveur... Je suppose que je pourrais trouver un moyen de te récompenser, ou tout simplement me demander quelque chose en échange." Elle lui adressa un sourire entendu. Même si le connaissant, il risquait de se dérober. Pas de plaisir pendant le travail. "Des gens se sont mis en tête de profaner des tombes au cimetière. Ce qui ne m'arrange pas. Car ils sont brouillons et attirent l'attention. Les journalistes pullulent dans la journée et ce sera bientôt la même chose la nuit. Ce qui n'est pas bon pour mes affaires. Je comptais aller m'en charger moi-même quand tu es arrivé. Mais mes conseillers pensent que c'est une mauvaise idée, à cause de mon état."

Et le Darach avait toujours raison. Sûrement que c'était toujours une mauvaise idée. "Je me disais que tu pourrais m'accompagner. Je suis certaine que tu ne permettrais pas qu'il m'arrive quelque chose ? Enfin, à eux tout du moins." Elle posa la main sur son ventre. "Mais si je dois rester ici à ne rien faire une nuit de plus, je vais devenir folle. Ce qui ne sera bon pour personne."

Certaines femmes avaient besoin de faire du sport, de lire ou de faire de la couture pour se détendre régulièrement. Abigaïl avait besoin de tuer des choses. Ce qui arriverait forcément une fois qu'elle aurait mis la main sur la concurrence.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle lui demanda si elle lui faisait peur, Renan se demanda si Abigaïl avait senti le doute et les légers soupçons qui occupaient son esprit. À moins que ce ne soit l'accueil assez « normal » qu'il lui offrit ? Peut-être bien. En tous les cas, il ne comptait pas se départir de son sérieux habituel. Aussi agréable soit-elle, la compagnie d'Abigaïl ne devait pas troubler ses plans. Il avait toujours fait passer le travail avant le plaisir et le fait que la nécromancienne abrite leur progéniture en son sein ne changerait rien à ses habitudes. Pas pour le moment du moins. Maintenant que la carte était entre ses mains, Abigaïl se débrouillerait seule pour ce qui était des passages chez le gynécologue, il ne lui suggéra pas de l’accompagner d'ailleurs. Non par peur ou par indifférence, mais simplement parce qu'il voyait mal la nécromancienne avoir besoin de lui pour un tel moment. Ils ne formaient pas un couple et si elle avait fait preuve de prévenance en le tenant au courant de cette évolution inattendue de leur relation, il savait très bien qu'il ne pouvait pas vraiment prétendre occuper la place du père. Pour ça, ils auraient dû former une famille et ce n'était pas le cas, pas d'après la vision que les gens avaient de la famille américaine idéale.

Il resta donc silencieux alors que le fantôme emportait la carte à l'abri, le suivant du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse, puis centra son attention sur la jeune femme qui se rapprochait de lui. Un sourire ourla ses lèvres lorsqu'elle lui adressa un sourire entendu – c'était tentant, en effet – mais se concentra à nouveau pour écouter ce qu'elle attendait de lui. Très franchement, la perspective de la voir partir à l'aventure ne l'enthousiasmait pas spécialement parce qu'ils ignoraient ce qui les attendait et qu'elle pourrait bien être attaquée – et les fœtus tués – mais il pouvait comprendre qu'elle n'apprécie pas d'être enfermée tout le temps. Après avoir pesé le pour et le contre durant quelques secondes, Renan hocha la tête en glissant son regard sur les environs.

« D'accord. Je comprends que tu puisses t'ennuyer en restant enfermée tout le temps, même si je partage un peu l'avis de tes conseillers. Cela dit, tu n'es pas malade comme tu me l'as souligné la dernière fois, du moment que tu connais tes limites, je ne vois pas de problème à t'aider. » Ses yeux mordorés se posèrent sur le visage d'Abigaïl. « Mais oui, je vais assurer tes arrières. Pas seulement les leurs, les tiens aussi. » Une manière de dire qu'il acceptait aussi pour elle et non pas uniquement pour les jumeaux à venir. « Cela dit, la récompense sera toujours bienvenue. Même si celle que j'ai en tête ne conviendrait pas forcément à une femme enceinte, j'ai entendu dire qu'elles avaient tendance à ne pas avoir les mêmes envies que les autres femmes. »

En tous les cas, son ex-femme avait été on ne peut plus frigide durant ses premiers mois de grossesse, pas que Renan en ait été contrarié, bien au contraire. Cela dit, il n'était pas ici pour plaisanter et si la survie des jumeaux dépendait de son efficacité, il n'allait certainement pas prendre le risque d'être perturbé par l'éventuelle récompense que pourrait lui offrir la charmante nécromancienne. Son sourire s'envola donc assez rapidement alors qu'il sortait ses mains de ses poches tout en reprenant la parole.

« Est-ce que tu as des informations sur ces profanateurs ? Je veux dire, est-ce que ce n'est que de simples humains, des gens qui se prennent pour Frankenstein, ou est-ce que c'est des nécromanciens comme toi ? Voire d'autres possibilités vu que j'imagine que ça ne doit pas manquer. » Plus grand-chose ne l'étonnerait désormais. « Si les journalistes viennent en journée, tu es certaine que personne ne débarquera cette nuit. » Il glissa machinalement une main jusqu'à son visage. « Je n'ai pas ma tenue avec moi, je ne peux pas prendre le risque d'être vu par la police ou par un journaliste en étant à visage découvert. J'ai une identité civile à préserver. » Et l'aller-retour jusqu'à Mannheim lui prendrait un peu de temps. « Enfin, je pense que le meilleur est d'aller enquêter directement sur place. Le fait que nous soyons ici signifie que tu as déjà un plan, ou que tu voulais éviter que je traîne trop mes guêtres dans ton bureau ? »

Peut-être qu'elle avait gardé un mauvais souvenir de son dernier passage là-bas, allez savoir ? Même si cela lui valait désormais cette grossesse inespérée. Les femmes, surtout enceintes, étaient parfois difficiles à contenter.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 5 Aoû 2015 - 22:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C'était le moment fatidique. Celui où Renan risquait de la remettre à sa place, de lui annoncer une nouvelle fois ce qu'ils étaient : des partenaires d'affaire et rien d'autre. Seulement, ils étaient plus que cela. Bien entendu, Abigaïl n'était pas naïve au point d'imaginer que le mutant puisse nourrir le moindre sentiment envers sa personne. Du respect ? Oui, elle l'espérait. Mais de l'amour ? De l'affection ? Non, elle laissait ça aux faibles. Abigaïl avait besoin de quelqu'un de fort, mais pas d'un protecteur. Bien entendu, la mission du soir serait une exception car elle était enceinte.

Enfin, ce qui était important, c'est que Renan ne lui annonça pas qu'il refusait de l'aider, parce que cela n'entrait pas dans leur accord initial. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la nécromancienne. Devait-elle le remercier en l'embrassant ? Non, les baisers qu'ils avaient échangé la dernière fois dans son appartement avaient déjà été suffisamment étranges. Presque hors contexte. Il n'y avait pas de sentiments, seulement l'assouvissement de pulsions brutales. N'est-ce pas ? De toute façon, ce n'était pas comme si Abigaïl pouvait se permettre d'être amoureuse de qui que ce soit. Elle avait une vaste famille sur laquelle elle devait veiller déjà.

"Je connais mes limites, ne t'inquiète pas. Je sais par exemple que je ne dois pas laisser mes ennemis me toucher. Surtout pas le ventre d'ailleurs. Mais ce n'est pas comme s'il était si facile de m'atteindre." Bien entendu, Renan n'en savait rien, après tout il ne l'avait jamais affrontée et sûrement n'aurait-il jamais à le faire. Elle en ressentirait presque de la honte d'avoir fait construire à Anton un golem qui ne craignait pas le magnétisme au cas où Renan se retournerait contre elle. Mais elle se devait d'être prudente. "Enfin, étant la seule femme enceinte ici présente, je me garde le droit de ce qui me convient ou non." Lâcha-t-elle avec un clin d'oeil. Elle avait haussé un sourcil juste avant quand il avait annoncé qu'il surveillerait ses arrières à elle aussi et pas seulement pour les jumeaux.

Il défendait ses intérêts, tout simplement, ses investissements même. De la même façon qu'il s'était démené pour que Raphaël et elle-même ne s'affrontent pas et ne se détruisent mutuellement par simple rivalité. Même si elle devait avouer que ce n'était pas passé loin de la catastrophe. Bien entendu, Renan n'en savait rien. Car elle ne voulait pas qu'il sache ce qu'il s'était passé au Necropolitan. Elle ne voulait pas qu'il sache ce que le démon lui avait infligé et ce qu'elle avait faillir faire juste après. La nécromancienne espérait juste que Raphaël avait été assez bon joueur pour ne pas se gausser de son "exploit".

Sans plus attendre elle invita Renan à la suivre jusque dans les profondeurs du Necropolitan. Il pourrait voir quelque chose de nouveau ce soir, car elle ne comptait pas lui faire traverser la ville pour qu'ils puissent se rendre au cimetière. Ils passeraient par le tunnel qui reliait la bâtisse à un caveau. Le chemin qui prenaient les clients morts-vivants du Necropolitan. Chose que peu de vivants avaient vus d'ailleurs. Mais Renan était immortel maintenant, tout comme elle, une exception.


"Je ne sais que ce qu'on m'a rapporté pour le moment et ce que j'ai pu lire dans les journaux. Il semblerait que ces individus n'en soient pas après les cadavres par contre, vu que les dépouilles étaient toujours présents dans les cercueils et ce même si ces derniers étaient ouverts." Mais avant elle devait le mener jusqu'à une pièce particulière. "Et ne t'inquiète pas pour ton visage. Je me suis doutée que tu ne serais pas venu en costume et que tu ne voudrais pas qu'on te reconnaisse. Mais j'ai des affaires à te prêter." Lorsqu'elle fut de nouveau dans les couloirs du bar, Deuil, sous sa forme de corbeau, vint se placer sur l'épaule de sa porteuse, offrant à Renan un croassement provocateur. Bien entendu, la nécromancienne n'y fit pas attention et poussa les portes d'une petite salle.

Une garde-robe.

"Voilà. Il doit y avoir de quoi t'habiller par ici." Sans plus attendre elle se saisit d'un long manteau noir, mais pas en cuir, car elle se disait que Renan n'était pas du genre à porter trop de cette matière et le tendit au mutant. "C'est assez grand ? Ces vêtements sont mis en réserve pour habiller les créations de mon frère." Ou des individus fraîchement réanimés. "Il va falloir te trouver un masque aussi."

Elle commença alors à fouiller dans un coffre, dans un coin de la pièce, où gisaient plusieurs masques. "Apparemment, un journaliste a découvert que des choses ont été volées dans les tombes. Enfin probablement volées. Les journalistes de votre époque ont une fâcheuse tendance à publier des informations peu fiables. Quoiqu'il en soit, ce ou ces individus récoltent des objets religieux. Toutes les tombes profanées contenaient les dépouilles de personnes dévouées à Dieu. Des nonnes, des prêtres, un curé, ce genre d'individus. Des chapelets, bibles moisies ou autres objets manquaient à chaque fois."

Dans ses mains apparurent un masque noir. Simple, qui recouvrirait l'intégralité du visage de Renan et semblait assez rigide. Elle l'observa un instant. "Est-ce que cela ira ? Ou bien tu préfères un demi-masque pour pouvoir parler plus facilement ?" Car il y avait encore de quoi habiller de nombreuses personnes dans le coffre. "Mais ce que cherchent ces gens ne change rien.  Ils attirent l'attention sur le cimetière et donc forcément sur ses habitants, ce que je ne peux pas me permettre. C'est trop risqué."

Elle tendit au mutant ce qu'il voulait pour masquer son identité. Deuil s'envola un instant, revenant une minute plus tard avec dans son bec le masque emblématique de Lady Death. Abigaïl le mit en place et rabattit le capuchon de son linceul sur ses cheveux blonds. "Si tu es prêt, nous allons passer par le souterrain qui relie le bar au cimetière. Personne ne viendra t'embêter dans la Crypte si tu es avec moi."

Car personne ne s'amuserait à provoquer la propriétaire des lieux et la Porte-Mort de la Moisson. Bien entendu, Abigaïl était convaincue que Renan pourrait sans mal tuer n'importe lequel des morts-vivants, mais ce serait mauvais pour la clientèle. Il était encore tôt et la Crypte n'était pas emplie de monstres. Mais les quelques vampires, goules et zombies qui se trouvaient là s'éloignèrent prestement du passage de la nécromancienne une fois que Renan et elle furent dans la partie la plus souterraine du bar. La marche dans le couloir ne prendrait que cinq petite minutes et ils se trouveraient ensuite dans le cimetière aux lanternes. Enfin, plutôt dans un caveau qui donnait sur le cimetière. Une fois qu'ils y seraient, ils devraient vérifier que tous les journalistes avaient quitté les lieux avant de sortir. Mieux valait éviter qu'on ne les voit en costumes. Ou qu'on les voit tout court de toute façon.

"Une fois dehors, je pense que nous devrions enquêter près des tombes autour de l'église. Je devrais être capable de tirer quelques informations des défunts et une fois que nous aurons retrouvé les profanateurs, tu auras ta récompense."
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2015 - 16:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il lui faisait confiance pour savoir ce qui était bon ou non pour elle et se contenta d'un bref sourire suite à ses dernières paroles avant de la suivre à l'intérieur du bâtiment. Le résumé qu'elle lui fit n'en appris pas beaucoup plus au français qui ne s'était pas vraiment intéressé à ces faits divers lorsqu'il avait consulté le journal ces derniers jours, mais c'était suffisant pour avoir une idée de la situation. Après un regard noir adressé au corbeau qui semblait le provoquer, le Breton attrapa le manteau qu'elle lui tendit avant de l'enfiler pour vérifier la taille – qui était la bonne – puis saisit le masque intégral en déclarant que ce serait amplement suffisant. Le fait que les cibles visées soient d'ordre religieux était assez perturbant, peut-être un maniaque qui détestait la religion ? Allez savoir... plus rien ne l'étonnait en ce qui concernait la folie des humains ! Renan comprenait les motivations d'Abigaïl et c'était tout ce qui comptait.

« Je comprends. »

C'était suffisant pour qu'il l'aide. Certes, il y avait une part d'intérêts, car si les journalistes mettaient leur nez dans cette affaire et que la nécromancienne était découverte, leur collaboration serait mise à mal, mais ce n'était pas l'unique raison. Il lui arrivait souvent de faire « des écarts » en offrant gracieusement ses services s'il appréciait la personne et c'était le cas avec Abigaïl. Son caractère piquant et la puissance dont elle disposait étaient d'excellentes raisons pour qu'il veuille la garder à ses côtés par simple plaisir de profiter de sa compagnie. Cependant, ce détail resta dans son esprit et il termina se s'habiller avant qu'Abby n'enfile son propre masque pour l'entraîner à sa suite.

Ils traversèrent la Crypte sans être dérangés avant de déboucher dans un couloir qu'ils parcoururent assez rapidement. Lorsqu'ils arrivèrent au bout, le français remarqua qu'ils se trouvaient dans une sorte ce caveau au milieu du cimetière – ou du moins encerclé par des tombes. L'endroit était calme et silencieux, Renan s'approcha de la porte en tendant l'oreille. Pas un bruit. Son regard s'orienta vers la nécromancienne.

« Pas de bruit, mais ils se sont peut-être endormis. Je serais assez étonné que des journalistes ne se soient pas installés pour camper en attendant de voir leur cible débarquer. » Il soupira doucement. « On verra bien en sortant. »

Ce n'était pas comme s'ils craignaient de devoir tuer quelques journalistes après tout ! Si la porte du caveau avait été en fer forgé et ouverte sur l'extérieur, il aurait pu utiliser son sonar pour repérer des mouvements, mais avec une huis complète, c'était malheureusement impossible. Il repoussa donc la porte – qu'Abigaïl déverrouilla si elle l'était – avant de mettre un pied dehors. Pas de bruit, mais il ne pouvait pas voir une bonne partie des tombes présentes dans le coin. Est-ce que des journalistes assoupis – ou aux aguets – les attendaient quelque part ?

Dés :
 

Des éclats de voix arrivèrent finalement jusqu'à eux : il s'agissait d'une voix féminine qui parlait avec un homme. Impossible de savoir s'il y avait d'autres personnes, mais ils purent repérer la zone où les individus se trouvaient et après avoir avancé dans la pénombre, Renan aperçut deux silhouettes debout non loin de là. Ils avaient installé leur matériel sur une tombe abandonnée, où la mauvaise herbe se donnait à cœur joie, bavardant tranquillement comme s'ils étaient dans un bistrot. Le français adressa un signe de la main à sa compagne du soir pour lui indiquer qu'il s'occupait d'eux et, sans perdre de temps, glissa sa main droite jusqu'à sa poche. Il en tira ses habituelles billes métalliques qui s'envolèrent de sa paume de main avant de filer en direction des deux journalistes. Un bref bruit se fit entendre avant que le silence ne s'impose, rapidement brisé par les corps qui s'écroulaient au sol. Puis à nouveau le silence.

Renan se dirigea alors vers la zone où se trouvaient les cadavres, enjambe celui de la femme – une rousse dans la quarantaine, un peu trop potelée pour être jolie – pour s'approcher de l'homme qui semblait être le cameraman. Il n'avait rien d'intéressant sur lui, mais le français avisa rapidement la caméra de poing posée sur la tombe et l'attrapa avant de revenir auprès d'Abigaïl. L'espace d'une seconde, il douta.

« Tu t'y connais en technologie ? Vu ton âge... je ne m'étais jamais posé la question. »

Peu importait au final ! Renan appuya sur les boutons après avoir ouvert le cache et se plaça aux côtés de la blonde pour qu'ils puissent visionner le mini-film qu'elle contenait. Ils avaient filmé les tombes ouvertes et Tesla douta qu'ils apprennent quelque chose jusqu'au moment où un cri résonna dans la vidéo et que le cameraman ne tourne brutalement sa caméra vers une autre zone – leur donnant presque la nausée – pour intercepter une silhouette dans son champ. Brièvement, juste quelques secondes, mais c'était un humain, un adulte et vu sa tenue, il se prenait pour un Super ou quelque chose dans ce goût-là. Après ça, plus rien. Renan coupa la caméra et le reposa à sa place avant de regarder Abigaïl.

« Tu veux commencer par quelle zone ? »
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2015 - 16:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 8033271204271157071469499775531

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 6 Aoû 2015 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La couloir émergeait dans une tombe. Bon, heureusement pour Abigaïl et Renan, le couvercle avait été ouvert, si bien que cela avait été comme s'ils se contentaient de monter des escaliers sans rien au-dessus de leur tête. Mais dans le pire des cas, Abigaïl aurait pu trouver en elle la force de soulever la pierre. Heureusement, ses clients prenaient bien soin de la laisser ouverte si elle le désirait. Bien entendu, avec la pression médiatique dont profitait en ce moment le cimetière ce n'était pas très prudent, mais si elle ne pouvait pas offrir un refuge aux habitants les moins fréquentables du coin, qui le ferait ?

"Les journalistes de votre époque sont vraiment étrange... Attendre pour voir un pilleur de tombes, pour le prendre en photo ? Vous avez une telle passion pour le macabre. Parfois, vous êtes pires que des goules."

Lâcha-t-elle sur le ton de la conversation. Camper dans un cimetière, vraiment ? Bon, elle l'avait déjà fait. Mais pour elle, un cimetière était quelque chose de bien particulier, c'était comme rentrer à la maison pour elle. L'atmosphère qui s'y trouvait renforçait ses pouvoirs, la rendait plus sûre d'elle, plus puissante. Et puis, les rares fois où elle avait dormi dans le cimetière, elle n'avait pas planté sa tente, elle avait fait comme les locaux, elle avait dormi dans un cercueil ou un caveau. A Rome, vit comme les romains.

La porte n'était pas verrouillée et le couple qui n'en était pas un pu émerger sous la clarté lunaire de cette nuit d'été. Oui, les cimetières donnaient aussi des envolées poétiques aux nécromanciennes, c'était bien connu. Abigaïl pouvait voir les fantômes qui flottaient entre les tombes. Invisibles pour les vivants bien entendu. Si elle posait les yeux sur une sépulture, elle savait qui y résidait, de quelle façon il était mort et même s'il avait pris des vies de son vivant. Tant d'informations, elle se sentait véritablement comme une déesse quand elle se trouvait dans un tel lieux. Puis elle posait les yeux sur Renan. Et elle savait juste qu'il avait pris des vies lui aussi. Plusieurs. Comme si ses mains à elle n'étaient pas couvertes d'au moins autant de sang.

En tout cas, les journalistes ne manquaient pas de culot. Aucun respect pour les défunts. Abigaïl fut tentée de réanimer le pauvre hère qui devait voir son cercueil piétiné par ces énergumènes. Mais Renan lui fit signe comme quoi il allait s'occuper d'eux. Aussi se retint-elle, surtout qu'elle mourrait d'envie de le voir à l'oeuvre. Elle n'avait en fait qu'une très vague idée de la façon dont il allait s'occuper d'eux, mais clairement il n'accordait que peu d'importance à la vie.

Ce fut rapide, propre, sans un bruit. Exactement ce dont ils auraient pu rêver. Abigaïl aurait dû se dépêtre avec des hurlements le temps que sa magie ne mette fin à l'existence de ces pauvres journalistes. Deuil s'envola, ombre invisible dans le ciel nocturne, pour se poser sur le cadavre de la rousse. Renan voyait juste un corbeau sur un corps, Abigaïl voyait l'âme de la journaliste se faire absorber, rejoindre toutes celles qui étaient déjà prisonnières dans la faux. Elle fut tirée de sa rêverie lorsque le mutant l'approcha avec la caméra de l'homme. Elle eut une moue boudeuse lorsqu'il mentionna son âge.

"Je n'aime pas la technologie si c'est ce que tu veux savoir. Mais je sais l'utiliser. Ce n'est pas comme si j'avais eu le choix en vivant à votre époque." Mais les débuts avaient été laborieux. Heureusement, dans l'hôpital psychiatrique où elle avait été internée, certaines personnes avaient pris le temps de l'aider à s'acclimater. Abigaïl observa attentivement les images... Décevantes. Elle avait espéré quelque chose d'un peu plus intéressant, surtout lorsque le cri avait retenti.

"Les tombes étaient celles de religieux. Je pense que se rapprocher de l'église au milieu du cimetière serait le plus logique. Il y a des cryptes dessous, où sont enterrés des prêtres et des nonnes sûrement. Enfin, ce genre de choses. Mais avant, je n'aime pas gâcher."

Elle se tourna vers les cadavres des deux journalistes. Aussitôt la magie déferla en elle et Renan put voir une sorte de fumée bleuâtre autour des mains de la nécromancienne. Elle le faisait exprès, elle n'avait pas besoin de son et lumière pour réanimer des cadavres. Seulement, là, elle voulait plus que des zombies. Les deux corps commencèrent à se tordre violemment, les ongles laissant places à des griffes, les mâchoires s'allongeant et se bardant de crocs. Rapidement, deux goules, des êtres faméliques, aux os distendus et à l'aspect bestial se trouvaient face à eux et bondir auprès d'Abigaïl. La nécromancienne flatta même la tête de celle qui avait été la journaliste rousse avant d'adresser un sourire à Renan. Elle voulait voir sa réaction. Même s'il l'avait déjà vue évoquer les morts, réanimer des goules était autre chose.

"Allons-y. Je vais interroger les locaux en même temps. "

Les locaux étaient les morts bien entendu. Mais ces derniers s'étaient déjà approchés d'elle, invisibles avides de pouvoir parler à une vivante. C'était presque trop facile. On lui annonça quelque chose de très intéressant d'ailleurs. "Les grilles qui mènent aux cryptes sous l'église ont été forcées, il y a quelques heures. Les journalistes n'ont rien vu. Mais les fantômes..."

Elle fit un clin d'oeil à Renan avant de se diriger à ses côtés en direction de la dites crypte. Elle espérait ne pas se retrouver face à Jack O'Lantern. Ses rapports avec l'esprit local étaient tendus depuis qu'elle avait ouvert le Necropolitan. Même si elle pensait que c'était surtout depuis qu'Anton, habitant le corps de sa soeur, avait failli assassiner une jeune Légionnaire ici même. Quelque chose que l'esprit n'aurait pas apprécié. Même si finalement personne n'avait perdu la vie ce soir là. Quelques mètres plus loin, ils se retrouvèrent face à des grilles, ouvertes. Un mur séparait la partie du cimetière qui appartenait à l'église du reste. L'une des goules repoussa les grilles de métal rouillé et fit une révérence pour inviter la nécromancienne et son amant à avancer.

Un peu plus loin, se trouvait un escalier de pierre aux marches érodées par le temps. Au fond se trouvaient l'entrée de la crypte. Ouverte, gueule béante et obscure. Abigaïl aurait presque pu se sentir mal à l'aise. Mais c'était surtout à cause de la proximité de la demeure du seigneur. "Je déteste les églises." Ce qui était un demi mensonge. Car elle avait apprécié de massacrer la congrégation de l'une d'entre elles et d'y crucifier un prêtre guerrier. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rendu visite au père Ezio. Mais cela attendrait la fin de la grossesse, elle se mettait déjà considérablement en danger en venant ici.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Aoû 2015 - 0:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Les cryptes n'effrayaient pas Renan. Il n'avait jamais perçu les cimetières comme un lieu effrayant ou triste, mais simplement comme un endroit normal. Il n'en était pas au point d'Abigaïl, à s'y sentir comme à la maison – il manquait l'aspect aseptisé – mais disons que cette mission lui apparaissait plutôt agréable.
Son regard se posa sur Abigaïl au moment où une sorte de fumée bleuâtre commença à apparaître autour de ses mains, signe qu'elle utilisait sa magie. La transformation des deux journalistes en une sorte de goule fut relativement impressionnante : s'il avait déjà vu la jeune femme utiliser ses pouvoirs pour faire parler les morts, elle ne lui avait jamais montré ce pan-là de ses compétences. Transformer les corps des adversaires en alliés prêts à « mourir » pour vous, impressionnant. Et très utile surtout. Une chance que son masque cache sa surprise.

« Impressionnant. »

Même si son ton était parfaitement maîtrisé. Elle n'avait qu'à prétendre qu'elle n'avait pas de masque si elle avait souhaité en savoir plus !

Il la laissa interroger les morts pour apprendre que les grilles menant aux cryptes inférieures, avaient été forcées. La piste qui leur permettrait certainement de mettre fin à cette provocation stupide. Enfin, il fallait espérer que les choses se déroulent aussi bien, même si le trentenaire ne perdait pas de vue qu'il était possible d'avoir une mauvaise surprise. Machinalement, son regard se porta sur Abigaïl qui le précédait, mais il ne dit rien : si quelqu'un décidait de s'en prendre à elle – à eux – il interviendrait, tout simplement.

Ils arrivèrent finalement devant l'escalier de pierre qui semblait plonger dans les entrailles de la terre. Quelle drôle d'idée de placer ces personnes dévouées au Seigneur, aussi loin de lui. Elles étaient bien plus proches du diable que du créateur, ironie... Son regard glissa jusqu'au visage masqué de la blonde lorsqu'elle lui parla de son aversion pour les églises.

« Quelle déception, dire que j'espérais te faire ma demande dans une belle église.... »

En mariage, bien évidemment !
Blague à part, ils commencèrent à descendre les marches qui se trouvaient devant eux et Renan observa les environs. Aucune trace de violence, de passage forcé ou de quelque chose de ce genre. Le silence était complet et le français resta silencieux jusqu'à ce qu'ils arrivent au bas de l'escalier. Un long couloir bordé de décorations se trouvait devant eux. Il s'agissait de sorte de statuettes en pierre posées sur des plots en pierre eux aussi. Pas mal de toiles d'araignées parsemaient le tout, indiquant que les passages ici n'étaient pas fréquents. Pourtant, lorsqu'ils se retrouvèrent devant la porte qui donnait sur les cryptes, il n'y avait plus la moindre trace de poussière. Même la poignée était vierge de la moindre saleté.

« Apparemment, on est attendus. Ou précédés du moins. »

Il tendit la main pour effleurer la poignée, hésita quelques secondes, puis la saisit afin d'appuyer dessus. La porte s'ouvrit sans résister et leur dévoila un endroit assez peu accueillant et bordé de sorte de cercueils. Ils purent entrer dans la salle et observer les environs.

Dés :
 

Il n'y avait pas la moindre trace de piège, mais il remarqua rapidement des indications qui témoignaient du passage d'une autre personne : la poussière présente sur le sol avait été déplacée, plusieurs empreintes de main étaient visibles sur les couvercles de certains cercueils, un peu comme si quelqu'un avait cherché à les ouvrir en vain.... Son regard se porta sur la nécromancienne.

« Tu crois qu'il cherche quelque chose de précis ? Ou elle d'ailleurs... »

Une autre nécromancienne qui n'avait pas apprécié d'apprendre que le territoire était déjà occupé par quelqu'un de plus fort qu'elle ? Ce n'est pas impossible ! Renan quitta son emplacement pour se diriger vers les cercueils ornés de traces de main et il tenta à son tour de pousser les couvercles. Il dût forcer avant qu'un déclic ne se fasse et qu'il parvienne à le faire bouger, mais Renan s'interrompit après quelques centimètres. Ils n'avaient pas été ouverts, il était donc inutile de fouiller dedans. Remettant tout en place, le trentenaire se retourna pour regarder du côté de sa binôme et son regard accrocha un autre cercueil, plus loin dans la crypte. Une sorte de lueur bleutée semblait flotter autour, un peu comme celle dégagée par Abigaïl au moment de réanimer ses goules.

« Tu as vu ? » Il désigna le cercueil. « Est-ce que c'est de la nécromancie ? »

Il était bien tenté de s'approcher pour regarder à l'intérieur, mais c'était le territoire de la blonde et lui ne servait que d'assistant – et de protecteur. À elle de prendre les devants !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Aoû 2015 - 0:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534 Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 7 Aoû 2015 - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Abigaïl leva les yeux au ciel quand il évoqua le mariage. Est-ce qu'il pensait vraiment le faire ? Bizarrement elle en doutait vraiment. Après tout, elle ne savait pas si elle voudrait épouser un homme juste pour une carte verte américaine. Oh, elle le pouvait, mais est-ce qu'elle le voulait ? après tout, si Renan pouvait lui en fournir une... Il faudrait de meilleures raisons que cela pour une éventuel mariage.

"J'aurais dit non ...  Et si mariage il y a, je préfèrerais que nous le fassions dans une crypte, au cours d'une messe noire, après avoir sacrifié un bébé." Lâcha-t-elle, son ton laissant entendre qu'elle était sérieuse. Alors que c'était loin d'être le cas. Elle lança un regard en direction du mutant pour jauger sa réaction encore une fois. Mais malheureusement, le masque dont elle l'avait doté ne facilitait vraiment pas la tâche. Aussi se concentra-t-elle à nouveau sur leur mission du soi. Enfin, sur sa mission, Renan avait juste été embrigadé dedans.

"Les morts ne mentent pas. Je suis certaine que le profanateur est déjà dedans. Si c'est la seule sortie, il sera fait comme un rat et nous pourrons rentrer au Necropolitan avant le coucher du soleil."

Car jouer à cache cache entre  les tombes pouvait être amusant quelques heures, mais elle ne comptait pas y passer toute la nuit. Surtout qu'elle avait plus besoin de sommeil en ce moment qu'au cours de toute son existence. Se laisser mourir de fatigue pour que la magie prenne le relais n'était plus possible.

Abigaïl posa son regard sur les différents cercueils qui se trouvaient dans la pièce. Contrairement au mutant, elle n'avait pas imaginé que l'homme qu'ils poursuivaient puisse avoir laissé des pièges derrière lui. Probablement qu'il ignorait tout de leur venue. Abigaïl pouvait sentir la présence des différents cadavres, savait comment les gens qui se trouvaient là étaient morts et même qui ils étaient de leur vivant. Mais il y avait autre chose. Une sorte de malaise... Quelque chose la repoussait de l'église, cherchait à l'en éloigner. Elle s'appuya un instant sur le bords d'une des tombes.

"Des artefacts religieux... De la magie divine est à l'oeuvre ici. Mon dieu, cela me donne la nausée. Sûrement un sortilège de répulsion pour éviter que les goules du cimetière ne descendent jusqu'ici pour mâchouiller les prêtres et nonnes qui sont enterrés ici. Mais cela n'a pas arrêté notre adversaire. Et ce n'est pas assez puissant pour me tenir à l'extérieur, moi ou mes goules."

Car sa volonté s'étendait aux morts qu'elle avait réanimé. D'ailleurs les deux morts vivants commencèrent à gambader dans la pièce, reniflant les cadavres, mais cherchant aussi des indices. En tout cas, savoir où ils devaient se rendre n'était pas difficile. Les traces de pas dans la poussière s'avançaient vers une nouvelle porte, en bois, cerclée de fer. Abigaïl se remit debout et Deuil quitta sa forme de corbeau pour se former en une faux. Elle la saisit avec fermeté et s'appuya légèrement dessus, déclinant toute aide que Renan aurait bien pu lui offrir. "Cela va bientôt passer. Je vais m'y habituer. De toute façon, je doute que nous n'en avons pas pour longtemps. Cet enchantement a dû être placé des siècles auparavant, ou lors de l'invasion d'Hadès. Je suis certaine que le profanateur n'y est pour rien."

Les goules lancèrent un regard à leur maîtresse avant de s'approcher lentement du cercueil que Renan avait trouvé. Abigaïl fronça les sourcils. Non, ce n'était pas de la nécromancie. Pourtant... Qu'est-ce que cela pouvait être d'autre dans un tel lieu ? Abigaïl laissa l'une de ses goules pousser le couvercle, tout en laissant une bonne distance entre elle et cette étrange lumière bleutée. Il y eut un éclat de lumière blanche et le corps de la goule fut désintégré complètement. Abigaïl s'était cachée les yeux de son bras pour ne pas être aveuglée, mais la lumière s'était éteinte aussi rapidement qu'elle était apparue. Un homme se trouvait allongé dans le cercueil, avec entre les mains une épée, qui émettait la dite lumière. La nécromancienne s'approcha, n'osant pas la toucher.

"Oh, cela n'a pas l'air d'être de la nécromancie, bien au contraire." Elle lança un regard à la pauvre goule qui n'était plus qu'un tas de cendres. Lorsqu'elle approcha la lame de Deuil de l'arme, la lueur bleue s'intensifia. "Voilà qui est surprenant. Je ne comprends pas comment notre profanateur a pu laisser quelque chose comme cela derrière lui. C'est une épée sainte, faites pour tuer des morts-vivants et des démons." Ou des nécromanciens. Mais après tout, elle entrait déjà dans la première catégorie si ce n'était les deux. "Je ne peux pas la toucher je pense."

Pas si elle ne voulait pas recevoir une décharge de lumière purificatrice. "Ces épées ont été forgées pour l'inquisition. Avec toutes les chasses aux sorcières qu'il y a eu dans le coin, je ne serais pas surprise que quelqu'un en ait amenée une jusqu'à Star City à l'époque. Mais cela reste surprenant." Déjà Abigaïl se demandait si elle ne pourrait pas corrompre la lame, la rendre utilisable par les nécromanciens seulement. Des battements d'ailes retentirent de l'autre côté de la porte. Pas celle par laquelle ils venaient d'entrer, mais l'autre qui s'enfonçait dans les profondeurs de la crypte. Mais avant que quiconque ne puisse réagir, cinq petites créatures ailées firent irruption dans la pièce. Ce n'étaient pas des monstres... Mais des enfants, aux cheveux bouclés et blonds, poupins et dotés de petites ailes blanches. Des chérubins.

"C'est une plaisanterie..." Sauf que ces derniers possédaient des épées enflammées et des lances.

"Je t'avais bien dit que j'avais entendu des voix !"

"Regarde l'épée ! Elle a été activée ! Sûrement par la goule là, ou celle avec la faux, ou l'homme masqué."

"Enfin, nous savons que c'est celle que recherche l'apôtre."

"Vous ne pourrez arrêter l'ascension malfaisants !"

Et sur ce, les cinq enfants passèrent à l'attaque, se précipitant sur Renan et Abigaïl. Bizarrement, cette dernière avait soudainement moins hâte d'avoir des enfants.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Aoû 2015 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
« Si tu comptes t'évanouir, préviens-moi avant, histoire que je te rattrape. »

Il n'avait pas de réflexes surhumains, réussir à la réceptionner avant qu'elle ne tombe par terre était certainement hors de sa portée, à moins qu'il ne voit l'incident arriver. Renan n'était pas homme à imposer son aide, même si elle ne risquait pas seulement sa santé en refusant son aide si elle se sentait en difficulté, il n'insisterait donc pas.

Quelques instants plus tard, les goules s'intéressaient au cercueil désigné par Renan. Apparemment, Abigaïl s'en méfiait puisqu'elle resta à distance et envoya l'un de ses serviteurs s'occuper de vérifier son contenu et elle fut bien inspirée ! À peine la créature toucha-t-elle la couvercle pour le repousser qu'elle fut littéralement désintégrée, ne laissant qu'un petit tas de poussière. Le français avait fermé les yeux pour éviter de se retrouver aveuglé et lorsqu'il ouvrit les paupières, ce fut pour constater que le cercueil contenait un cadavre ainsi qu'une épée qui émettait la fameuse couleur bleutée. Un artefact magique ? N'y connaissant rien, il laissa la nécromancienne lui expliquer ce que c'était et se posa plusieurs questions : est-ce qu'il pourrait la toucher sachant qu'il était marqué par l'essence de Raphaël – qui se trouvait enfermée dans son tatouage ? Il portait la fameuse plume d'archange qui lui avait valu sa première réelle dispute avec l'Archidémon, aussi la question était justifiée.

Cela dit, avant qu'il ne puisse poser la question à son binôme, un bruissement d'ailes attira leur attention : il s'agissait d'enfants blonds et potelés, dotés d'ailes, qui venaient de débarquer dans la pièce. Pour peu, Renan eut l'impression de se retrouver dans une scène religieuse ! Ces créatures étaient célèbres et souvent mises en avant grâce à un petit Cupidon – qui n'avait rien à voir avec les chérubins, certes. Cela dit, le français doutait que les bambins ne soient là pour leur lancer des flèches d'amour et leurs paroles confirmèrent ses doutes – sans compter qu'ils avaient des épées ou des lances et non des arcs.

Avant que le duo ne puisse s'exprimer, les chérubins se lancèrent à l'attaque et Renan réagit instinctivement : il leva la main pour viser l'un des emplumés et essayer de le toucher avec le rayon magnétique qui lui servait souvent. Le premier coup rata sa cible, mais eu pour effet de la faire se déporter sur le côté et l'attaque fut ainsi avortée, lui laissant le temps de se préparer à la suite. Renan songea qu'ils gagneraient gros à en garder un en vie de manière à pouvoir l'interroger sur les paroles qui avaient été échangées, mais pour le moment, seule la victoire comptait. Laissant la nécromancienne se débrouiller seule, après tout, elle était assez grande pour se protéger face à des enfants, le trentenaire passa à la vitesse supérieure. Il transforma son rayon magnétique en fouets magnétique, sorte de lanières brillantes qui pouvaient emprisonner des membres comme des objets, puis visa le chérubin le plus proche de lui, essayant de l'attraper.

Dés :
 

Malheureusement, le fouet magnétique rata sa cible : l'enfant esquiva d'un battement d'ailes qui le plaça hors de portée de l'attaque et riposta aussitôt. Même si les lieux étaient assez restreints, le français parvint à reculer d'un pas, voyant la lance s'arrêter à quelques centimètres de sa peau. Ils frappaient dans le vide et semblaient mimer une scène de combat pour un film à bas budget ! Renan ne détourna pas son regard de l'enfant face à lui pour voir comment s'en sortait Abigaïl, mais il capta rapidement le changement qui s'opéra dans l'expression du chérubin. Il sembla... étonné ? Oui, c'est le terme ! Ses sourcils se froncèrent légèrement alors qu'il dévisageait Renan – autant que c'était possible avec un masque – semblant tenter de comprendre quelque chose, puis sa voix haut perchée se fit entendre.

« Une plume ? »

Inutile d'être un génie pour comprendre que le chérubin avait senti la présence de la plume d'archange que l'Officier de la Pénombre portait autour du cou. Pas étonnant, il s'agissait d'une véritable et, qui plus est, qui avait été prélevée sur l'archange Raphaël en personne. Sans se démonter, le trentenaire répondit d'un ton aussi autoritaire que possible, ce qui n'était pas dur pour lui.

« Oui ! La plume de l'archange Raphaël, tu crois qu'un être malfaisant en aurait une sur lui ? » Le chérubin sembla réfléchir. « Et si tu me disais qui est cet apôtre dont tu parles ? »

« Elle n'a pas de plume, elle ! »

« Je sais, mais elle est avec moi. Nous cherchons le responsable de ces violations de sépultures, ce n'est pas nous, mais vous le cherchez aussi, n'est-ce pas ? Autant qu'on essaye de s'entraider... »

Il jeta alors un coup d’œil à Abigaïl de manière à ce qu'elle lui apporte son soutien. Après tout, c'était elle qui allait bientôt devoir biberonner et babiller avec des jumeaux, autant s'entraîner maintenant !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Aoû 2015 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 8033271204271157071469499775531

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534

--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Sans rancune ? - Renan 1233591204271157401469499775534
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 8 Aoû 2015 - 14:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une des épées enflammées brandie par un chérubin fondit sur Abigaïl. Avant d'être arrêtée par la lame de Deuil. La faux venait d'échapper des mains de la nécromancienne, volant dans les airs, repoussant les deux assaillants qui tentaient de l'atteindre. L'un d'entre eux tenta de la toucher avec sa faux, mais la goule bondit, s'empala volontairement sur l'arme avec un sourire macabre. Le petit être ailé choisit de lâcher le manche et battit en retraite alors que Deuil continuait de repousser inlassablement les autres chérubins qui tentaient de s'approcher de la nécromancienne.

"Franchement... La Légion Chérubine. Je pensais que c'était juste une sorte de mythe. Après on dit que les enfers sont macabres, mais les Cieux emploient des bébés avec des ailes."

Bien entendu, ils n'étaient pas aussi macabres que certains diablotins qu'Abigaïl avait pu apercevoir par le passé. Pendant un instant elle hésita à lancer son sort de Moisson de Vie pour drainer l'énergie vitale de tous ces petits êtres et laisser leurs restes momifiés tomber au sol. Malheureusement, avec Renan aussi prêt, elle n'était pas certaine qu'il apprécierait de finir tout desséché. Bien entendu, il n'en mourrait pas, pas avec un phylactère. Mais cela ne signifiait pas qu'il apprécierait l'expérience. Une épée enflammée passa non loin de sa tête, faisant une encoche à sa capuche. Sans réfléchir, Abigaïl siphonna l'énergie vitale du bambin. Rapidement, ses ailes ne furent pas suffisamment fortes pour le porter et il commença à ramper au sol pour s'éloigner de la nécromancienne. Mais avant qu'Abigaïl ne le tue, les chérubins stoppèrent leur attaque alors qu'ils posaient des questions sur une plume.

La nécromancienne haussa un sourcil interrogateur en entendant parler d'un archange. Qu'est-ce ce que Renan avait fait cette fois-ci ? Le Raphaël qu'elle connaissait était loin d'être un ange. Déchu peut-être ? Mais dans ce cas, elle ne voyait pas vraiment pourquoi les angelots arrêteraient leurs attaques. Elle tendit la main et la faux revint à elle. La goule était en train d'essayer de retirer la lance qui était au-travers de son torse, mais elle tomba en arrière.

"J'ai des plumes..." Lâcha-t-elle dans un murmure... Plus pour elle-même que pour les autres d'ailleurs. Seulement déployer ses ailes ici ne pouvait pas être une bonne idée. Pas alors qu'elle se doutait bien que les chérubins reconnaîtraient en elle une sorte d'ange de la mort et non pas de ceux que Renan avait apparemment déplumé. Elle devrait lui poser des questions sur cela d'ailleurs. En fait, les enfants ailés étaient tous autour du mutant maintenant qui était le centre de l'attention.

"L'Apôtre cherche à réunir les reliques de Saint Stephen !"

"Nous ne sommes que la Légion Chérubine, nous ne faisons que le servir."

"Vous avez profané la tombe de l'inquisiteur Crane !"

"On voulait juste savoir pourquoi elle brillait." Lâcha calmement Abigaïl.

"Catin du diable ! L'épée sacrée réagit à votre présence !"

Apparemment, ce dernier chérubin avait envie de repasser à l'attaque. Sûrement à cause de son camarade qui était encore par terre, adossé à une tombe, en train de reprendre des forces pour pouvoir s'envoler à nouveau. Abigaïl sentit Deuil la démanger. Est-ce qu'elle était capable d'absorber des âmes d'anges ? Est-ce que les anges avaient des âmes ? Décidément, beaucoup de questions sans réponses.

"Enfin... C'est votre Apôtre qui profane les sépultures pour récupérer des artefacts religieux... Pourquoi est-ce qu'il fait ça ?"

"L'Apôtre est au-dessus de tout cela ! Il a été ramené parmi les vivants, infusé de la volonté du Seigneur !"

"C'est le Profanateur qui profane, pas l'Apôtre. Evidemment." Cette phrase avait été lâchée comme si Abigaïl était une sorte de paysanne à l'intelligence crasse.

"Je crois que je vais tous les tuer, jusqu'au dernier."

"Mais le Profanateur n'a pas ramené les dernières reliques à l'Apôtre. Il s'est caché sous l'église."

"Il n'a même pas réussi à retrouver l'épée de l'inquisiteur."

"Donc, vous cherchez le Profanateur pour ramener les artefacts à l'Apôtre ?"

"Evidemment."

Abigaïl commençait à détester ce mot, les enfants, les enfants ailés surtout en fait. Elle se demandait si Deuil ne pourrait pas en trancher un dans le sens de la longueur. Ce serait plutôt amusant à constater. Elle se tourna vers Renan. "Autant je veux me débarrasser du Profanateur, autant je ne tiens pas spécialement à augmenter la puissance d'un fanatique religieux capable d'invoquer des anges, même mineurs. Aussi, si tu as un quelconque problème avec l'idée de tuer des enfants. Ferme les yeux."

Les morts contenus dans Deuil s'en échappèrent en hurlant des imprécations à l'encontre des vivants. Une dizaines de fantômes surgit, se jetant sur les pauvres bambins ailés, venant les plaquer contre les murs. Les griffes spectrales venaient laisser des marques noires sur la peau presque dorée des chérubins qui avaient commencé à essayer de repousser la horde spectrale. Les pauvres petits êtres étaient maintenant cernés.

"Tu as d'autres questions à leur poser ?"
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Aoû 2015 - 16:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans rancune ? - Renan RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Catin du diable ? Quelle charmante insulte, bien que fausse. Ou alors Abigaïl lui cachait des choses, parce qu'aux dernières nouvelles, Renan n'était pas le diable. La tension était encore très présente, les chérubins ne semblaient pas apprécier la présence de la nécromancienne et il était peu probable qu'ils trouvent un terrain d'entente étant donné que les chérubins défendaient l'homme qu'Abigaïl recherchait. Enfin, plus ou moins... ils devaient donc trouver un Profanateur qui devrait les mener à l'Apôtre. Super. Deux pour le prix d'un ! Et dire que cette mission était apparue comme facile de prime abord.... Ou plutôt, disons que Renan avait imaginé qu'il ne s'agirait que d'une promenade de santé pour trouver des gamins fan de gothique et désireux de se faire mousser auprès de leurs amis.

Le regard d'Abigaïl se posa sur lui et Renan fit de même. Lui non plus n'avait pas l'intention de donner plus de puissance à quelqu'un d'assez puissant pour invoquer des chérubins. Qui leur disait qu'il n'était pas capable de demander l'intervention d'archanges, voire du Tout Puissant en personne ? Le français ne comptait pas vérifier en personne, Raphaël – l'Archidémon et non l'archange – risquait de ne pas lui en être très redevable et vu la tournure de leur dernière discussion, qui avait frôlé l'apocalypse, il ne voulait pas tenter le diable. Sans mauvais jeu de mot.

Tuer des enfants ne l'effrayait pas. Il avait été jusqu'à empoisonner son ex-femme pour qu'elle fasse une fausse-couche alors qu'elle portait son enfant, autant dire que tuer des gamins volants qu'il ne connaissait pas, ne lui faisait strictement aucun effet.
Abigaïl prit les devants en utilisant ses fantômes et ses pouvoirs pour emprisonner et blesser les chérubins avant de lui poser une question. Il haussa les épaules.

« Comment ça fait de mourir ?  »

Il laissa la nécromancienne s'occuper des enfants, lui prêtant main forte si elle avait besoin d'aide, bien qu'il en doutait, puis se désintéressa des cadavres lorsqu'ils furent au sol. L'épée pouvait être utile, ils devaient voir s'ils ne pouvaient pas la récupérer. Abigaïl était peut-être une sorte de morte-vivante, mais Renan n'était jamais mort, même depuis que le phylactère existait – il ne savait donc pas si s'en était un ou si elle l'avait arnaqué – il pourrait donc espérer être immunisé aux effets cités par la blonde.

Le français rebroussa chemin pour se placer face à l'épée qui avait désintégrée la goule quelques instants plus tôt et il en approcha sa main. Il n'y avait pas de sensation étrange ou d'alarme interne qui lui signalait qu'il allait se retrouver à former un petit tas de cendres d'ici quelques instants. Levant les yeux vers Abigaïl, il lâcha quelques mots.

« Si jamais je me fais désintégrer, évite de marcher dans mon tas de poussière. »

Il avait l'air de prendre les choses à la légère, mais en vérité, Renan s'inquiétait réellement. Ses récents contacts avec les forces démoniaques pouvaient l'avoir « souillé » et l'empêcher de toucher cette arme. Mais plutôt que de perdre du temps, le Breton se lança en refermant sa main sur la garde de l'épée.

Dés :
 

Les doigts gantés purent toucher l'arme sans le moindre problème et Renan souleva donc l'épée, tirant dessus d'un coup sec pour la dégager des doigts parcheminés qui la maintenait. Des morceaux de cadavre sautèrent du corps pour atterrir par terre, touchant Abigaïl si elle se tenait trop près de lui.

« Désolé. »

Ou pas.
La lame se libéra totalement de l'emprise de son ancien propriétaire et Renan put la sortir du cercueil avant de la contempler. Elle était dans un état absolument parfait, il n'y avait pas la moindre trace de rouille ou de sang. Plusieurs symboles décoraient sa lame et la garde semblaient ornées de phrases rédigées dans une langue qui lui était inconnue. La lueur bleutée s'était légèrement atténuée et le français ne sentait rien d'étrange émaner d'elle, mais peut-être qu'Abigaïl si ? Le regard du trentenaire se détourna finalement de la superbe épée pour s'intéresser à la non moins belle nécromancienne.

« Est-ce que sa présence te gêne ? L'emporter me semble une bonne idée. Si cet Apôtre la veut, c'est certainement pour une bonne raison... et puis il nous retrouvera seul au pire des cas. » Il baissa les yeux vers sa tunique. « J'ai oublié mon fourreau, c’est bête. »

Il était parti pour se battre avec ce foutu truc à la main, mais ce n'était pas bien grave.
Ce détail étant réglé, le trentenaire invita son binôme à ouvrir la marche et ils purent continuer leur avancée en direction de la porte empruntée par les chérubins quelques instants plus tôt. Ils arrivèrent dans un nouveau couloir qui semblait encore descendre d'un étage, mais vu la disposition des lieux, celui-ci semblait mener directement sous l'église. Le duo n'eut à marcher que quatre à cinq minutes avant d'entendre un bruit sourd et répété. Apparemment, quelqu'un était en train de marteler quelque chose dans le coin ! Lorsqu'ils passèrent devant une porte close, les coups semblèrent s'intensifier et Renan la désigna à Abigaïl avant de lui faire signe qu'elle se prépare. Il ouvrirait la porte et elle dégommerait l'éventuel adversaire qui se présentait. C'était la meilleure technique, non ? Frapper avant, interroger après !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
Sans rancune ? - Renan
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Sans rancune ? - Renan Categorie_6Sans rancune ? - Renan Categorie_8


Sans rancune ? - Renan Categorie_1Sans rancune ? - Renan Categorie_2_bisSans rancune ? - Renan Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» cookies aux chocapic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans rancune ? - Renan Categorie_6Sans rancune ? - Renan Categorie_8
Sauter vers: