AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_1L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_2_bisL'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_3
 

L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Juil 2015 - 0:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
31 juillet 2015

Depuis sa récente discussion avec Abigaïl et depuis qu'il avait appris pour les jumeaux, Renan avait longuement songé à Raphaël. Même si cet amalgame avait l'air un peu étrange de prime abord, quiconque le connaissait et avait déjà goûté à son côté possessif, comprendrait ce cheminement de pensées. Même si la nécromancienne avait refusé de lui en parler, le français était persuadé qu'il s'était passé quelque chose entre eux. Avait-elle était consentante ou non ? Bizarrement, il avait du mal à imaginer Abigaïl en train de se faire abuser par quelqu'un alors qu'elle pouvait tuer n'importe qui en un claquement de doigts, mais à côté, il connaissait bien l'Archidémon... Ce qui le titillait ? La blonde avait laissé entendre qu'elle avait choisi de payer quelque chose en échange de l'assurance que ses jumeaux ne seraient pas ennuyés par l'Archidémon. C'était le signe évident de son approbation, la possibilité qu'ils se soient envoyés en l'air volontairement était donc la plus crédible et même si cela lui coûtait de l'admettre, Renan était contrarié par cette nouvelle. Depuis quelques temps, il commençait à développer un sentiment de possessivité à l'égard de la nécromancienne et la perspective de l'imaginer avec d'autres partenaires – surtout lorsqu'il s'agissait de Raphaël l'insatisfait – lui laissait un goût amer en bouche. Alors, oui, il allait en parler à Raphaël pour s'assurer que la nécromancienne et leurs enfants seraient en sécurité, mais aussi – et surtout – parce qu'il en avait ras-le-bol de songer au fait que les deux mystiques pouvaient s'amuser ensemble au plumard. Personne n'avait prétendu qu'il était altruiste après tout !

Il avait donc réfléchi à tout cela pendant un certain temps et en était arrivé à la conclusion suivante : pour obtenir une réponse favorable de l'Archidémon, Renan devait l'approcher sur son territoire, en se débrouillant pour trouver un déguisement qui lui plaise, puis en se montrant aussi agréable que possible. Aller au Cirque des Damnés l'ennuyait toujours, cependant il pouvait faire fi de ses réticences lorsqu'il avait quelque chose à gagner en échange. Quant au déguisement... Renan se faisait vaguement l'impression d'être une prostituée qui essayait d'aguicher le client pour avoir son argent en retour, sauf que lui n'espérait qu'une promesse durable et fiable. Et qu'il ne comptait pas coucher pour l'obtenir, bien évidemment. Le costume en question avait été sélectionné avec soin. Raphaël lui reprochait toujours son manque d'originalité, ce qui l'avait poussé à opter pour quelque chose d'au moins aussi provocateur que l'Archidémon : un costume de prêtre. Oh, pas une simple soutane sans rien de plus original, disons qu'il s'agissait d'un déguisement revisité ! La soutane avait été remplacée par une veste longue qui couvrait plutôt bien le haut de son corps s'il la fermait – chose qu'il ne fit pas – quant à son haut, il s'agissait d'un t-shirt sans manches et près du corps – trop au goût de Renan d'ailleurs – dont le tissu était partiellement transparent sous le bon angle et agrémenté du fameux col romain. Le pantalon quant à lui n'avait rien de spécialement original puisqu'il s'agissait tout simplement d'un vêtement en cuir qui permettait tout de même de se mouvoir un minimum. Une chance que les températures aient diminué au cours des derniers jours... Même si la fois dernière il se souvenait vaguement d'une forte chaleur au Cirque. D'ailleurs, cette fois-ci, Renan refusait l'idée même de boire une seule goutte d'alcool : la cuite récoltée lors de son précédent passage serait la dernière à son actif !

La tenue restait tout de même très sobre comparée à celles des autres clients du Cirque, mais elle détonnait tellement avec ses vêtements habituels qu'il ne se sentait pas à l'aise. Conformément à d'habitude, Renan fut rapidement introduit dans l'enceinte du bâtiment et il se lança donc à la recherche de l'Archidémon. Ce dernier devait certainement être occupé ailleurs, aussi décida-t-il d'interpeller une serveuse qui avait souvent été là lorsqu'il avait discuté avec le propriétaire des lieux. Il lui demanda d'aller signaler à Nagato qu'il aimerait lui parler, histoire de ne pas lui donner d'ordre, puis patienta sagement. Les gens s'agitaient autour de lui et l'atmosphère ne lui plaisait pas spécialement, mais il fallait ce qu'il fallait... Pour tuer le temps, le Breton joua le jeu en bavardant brièvement avec une jeune femme aux yeux étrangement brillants – une créature magique ? – jusqu'à ce que le propriétaire des lieux fasse enfin son apparition. Se désintéressant de la femme, le Breton s'approcha de Raphaël pour s'arrêter à une petite distance de lui – plus près qu'à l'accoutumée, mais sans pour autant tenter le diable, sans mauvais jeu de mot.

« Je suis navré de te déranger, surtout que tu dois être drôlement occupé, mais j'aurais besoin de te parler un peu. » Le ton de sa voix était conciliant et il sélectionnait ses mots avec soin. « En privé. »

Le sujet abordé étant assez « secret ». Que Raphaël décida ou non de lui accorder ce qu'il demandait, Renan n'avait d'autre choix que de parler pour expliquer la raison de sa venue ici ! Ainsi, lorsque l'Archidémon lui signifia qu'il pouvait expliquer ce qu'il avait en tête – que ce soit au milieu de cette salle ou en privé – le français s'exécuta.

« Je suis venu te parler de la nécromancienne. » Il évitait de l'appeler par son prénom pour mettre une distance. « Je pense que tu te doutes qu'elle m'a raconté ce que tu lui avais annoncé... » Sa grossesse. « Et elle m'a expliqué ce que tu as demandé en échange de ta promesse de les laisser tranquille... » Son regard sonda le sien quelques secondes. « Est-ce que tu vas vraiment le respecter dans son intégralité, ou tu comptes jouer sur les mots pour obtenir ce que tu veux ? »

Il ne l'accusait de rien, se contentant de parler d'un ton calme et posé, un peu comme s'il tenait à vérifier des informations qu'il avait en sa possession. Ce qui était à peu près le cas, sauf qu'il allait aussi à la pêche aux informations en prétendant savoir ce qu'elle avait subi alors qu'en vérité, il n'en savait strictement rien.
Et ça l'ennuyait sérieusement.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 31 Juil 2015 - 10:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L’archidémon des ombres et des cauchemars avait passé un mois de juillet relativement contrariant et difficile pour ses nerfs, même s’il y avait eu quelques aventures positives dont cette fameuse histoire de gélule -qui hélas était destinée à ne pas avoir de lendemain, et la réaffirmation de sa position dominante sur Siobhan. Concernant cette dernière, il avait été obligé de céder un peu de terrain histoire de ne pas se retrouver avec une loque en guise de première (et seule pour le moment) compagne / épouse / remplacez par le mot le plus adéquat. Que Renan vienne le trouver deux jours après cela, alors qu’ils ne s’étaient plus parlés depuis le lendemain de sa venue au Cirque, ressemblait foutrement à un signe. Chacun d’eux s’était laissé le temps de la réflexion. Pendant deux semaines, Raphaël avait été d’une humeur exécrable et en voulait au monde entier, surtout en ignorant ce qui était arrivé entre Siobhan et Renan dans l’appartement de ce dernier. Parfois, sa paranoïa le poussait à croire qu’ils s’étaient un peu trop laissés aller, tout en sachant très bien qu’il n’aurait pas pu l’ignorer à cause de sa graine, présente au stade d’arbre bien ancré, dans le corps de la sorcière rousse. Il n’aimait pas l’idée que ses deux victimes favorites se fassent des confidences, peu importe la nature, tout comme il avait détesté le fait que Siobhan se rende chez Abigaïl. Quand toute cette tension avait enfin explosé, la catastrophe avait été frôlée de près, mais heureusement tout s’était arrangé.

Et là, Renan se pointait comme une fleur au Cirque des Damnés.
Comme il ne portait plus sa graine, l’archidémon ne sentit pas sa présence, trop occupé à changer de pantalon puisqu’il avait taché le premier en renversant un verre de sang dessus. La faute à son jeune léopard-garou, qu’il avait sorti de chez Shahren pour le remplumer et l’utiliser comme danseur au Cirque. Dans un élan un peu trop enthousiaste, il avait provoqué l’accident et immédiatement craint de s’en prendre une. Vu l’humeur de son patron depuis quelques temps, il était certain d’y perdre la tête, mais Raphaël l’avait gentiment tancé. Gentiment ! Puis il avait ri, fait un sous-entendu douteux et s’était éclipsé. Comme il changeait de pantalon, il devait aussi changer de chemise, de bijoux, de coiffure, bref de tout, si bien qu’il s’en occupait depuis une bonne demi-heure quand Niamh vint frapper timidement à la porte de sa chambre.

Monsieur, il y a un prêtre pour vous.

Il s’arrêta en plein mouvement et tourna la tête vers elle.

Un quoi ?
Euh, un monsieur déguisé en prêtre, enfin je crois. C’est celui qui tire toujours la tête quand il vient, il parle avec Natacha au bar, j’ai oublié son prénom je suis désolée. C’est l’ami de la Gardienne.
Ah, Renan. Il fronça les sourcils, puis il sourit. Prêtre, vraiment ?

Il opta pour un ensemble tout en cuir, très près du corps. Un pantalon collant, des bottines à talons, un haut en maille, avec une cravache dans la main et deux petites cornes de diable sur la tête. Mignon cliché… Puis il monta dans la salle principale, trouvant effectivement Renan en grande conversation avec Natacha, une démone inférieure à son service. Il la chassa d’un regard.

Oh mais je te pardonne mon père. Viens, descendons dans mon salon privé.

Il gloussa, tout guilleret, et entraina Renan dans le sous-sol, jusqu’à une salle privée pourvue de fauteuils noirs faisant le tour de la pièce, une table basse en forme de cadavre humain tordu par la douleur, qui soutenait une plaque de verre ainsi qu’un mini bar. La peinture du mur était particulière, il avait demandé au même artiste qui avait réalisé sa table de lui peindre la pièce dans son thème, si bien que le mur était blanc, noir et rouge sang (il avait utilisé du vrai sang) dans un mélange chaotique qui reflétait bien la personnalité de l’Archidémon.
Il l’aimait bien, ce garçon…

Raphaël invita Renan à s’asseoir et lui tourna le dos pour leurs servir deux verres de whisky, sans lui demander s’il en voulait. Il l’écouta parler d’Abi et leva les yeux au ciel.

Pas de « comment vas-tu ce soir » ou de « tiens quoi de neuf depuis que tu m’as aimablement ramené jusqu’à chez moi alors que j’étais trop bourré pour le faire et que j’ai vomis sur tes nouvelles chaussures » ? Vraiment, tu es d’une impolitesse patron chéri… Il soupira. Et d’une telle naïveté… La nécromancienne ne t’aurait jamais donné le prix que j’ai exigé pour laisser vos petits jumeaux en paix, elle avait trop honte. Il sourit, sadique. Mais c’est ça qui en valait vraiment la peine.

Parce que si elle avait été consentante, elle aurait dû recommencer plusieurs fois pour qu’il soit satisfait tandis que la, l’humiliation qu’il lui avait infligée avait été magistrale et absolument érotique. Pour lui. Il avait bandé toute la soirée et n’avait réussi à se calmer qu’au petit matin.

Il se retourna en tenant les deux verres et gratifia Renan d’un regard condescendant.

Si je te révèle tous mes petits secrets, que me restera-t-il pour titiller ton intérêt puisque visiblement tu préfères les blondes dotées d’une poitrine et d’un vagin. Même si avec moi, tu ne risquerais pas de te retrouver enceinte mais bon.

Enfin, par sa faute, il allait tout de même être le père d’un super bébé dont Raphaël hériterait peut-être du corps, si Shahren tenait son engagement et s’il lui convenait, évidemment. Mais cela, Renan ne le saurait jamais et heureusement.
Il posa un verre devant Renan à l’aide d’un de ses tentacules d’ombre et s’installa sur le canapé.

Ces enfants n’étaient pas comptés dans mes plans de toute manière. Je reste juste curieux de voir ce qu’ils deviendront, quand on voit ce dont sont capables les jumeaux Faust tu te doutes bien…Mais ça s’arrêtera là.

Sauf si ces enfants s’intéressaient à lui, et il ferait en sorte que ce soit le cas…D’ailleurs, Abigaïl l’ignorait, mais il avait renforcé la part démoniaque de ses embryons. Il ne serait pas étonné que l’un d’eux naisse avec les yeux rouges. Suspens…

Alors c’est pour ça que tu daignes venir me voir ? Pour t’assurer que je n’ai pas été trop vilain avec ta petite chérie ? Il vida d’un trait son verre de whisky. Et c’est pour ça que tu me titilles avec ton costume de prêtre dépravé ? Pour essayer de me mettre dans de bonnes conditions ? Pour ça il faudrait que tu me laisses te donner ma bénédiction, tu sais, à genoux.

Il gloussa, mais l’éclat de ses yeux trahissait son agacement. Certes, l’archidémon était plutôt de bonne humeur ces deux derniers jours, principalement grâce à Siobhan. Il n’avait trouvé aucun plaisir à l’éviter et à se montrer glacial avec elle, tout comme le fait de ne pas boire son sang pendant aussi longtemps avait déclenché des crises de manque qu’il avait mal vécu. Puis l’arrivée de Killian n’avait pas non plus été une sinécure. Le jumeau le haïssait cordialement, ne comprenait absolument rien à sa relation avec sa sœur et même s’il ne disait rien, Raphaël le soupçonnait d’œuvrer en secret pour libérer Siobhan de son emprise.
Mais quand on lui avait annoncé que Renan était venu au Cirque, déguisé de cette manière, il avait espéré. Surtout que les vêtements lui allaient bien, traçant son corps bien entretenu (condition d’agent de terrain oblige), donnant à l’archidémon des idées pas très catholiques, surtout depuis qu’il y avait goûté une fois. Drogué, Renan avait été un amant entreprenant que rien n’avait gêné. Si l’Ardeur ne s’en était pas mêlé… Il se souvenait encore de l’état dans lequel s’était retrouvé l’Officier, ça n’avait pas été joli. Heureusement, il n’en gardait aucunes séquelles ni même aucun souvenir. C’avait un côté rassurant… Et vexant. Mais Raphaël avait espéré que son inconscient le pousserait à revenir, tant il avait aimé l’expérience. Mais non, il était là, à lui parler d’Abigaïl…Encore et toujours elle.
Il aurait dû la violer plus fort.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Juil 2015 - 11:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
En voyant Raphaël glousser, Renan songea qu'il devait être d'assez bonne humeur. Tant mieux. Il aurait été plus qu'ennuyé de tomber sur un Archidémon irritable et qui refuserait certainement ses requêtes pour le simple plaisir de l'emmerder. Parfois, il ressemblait vraiment à une femme aigrie, une épouse jalouse et qui tirait son plaisir du mal qu'elle faisait à son mari. Heureusement qu'ils n'étaient pas engagés dans une quelconque relation – si ce n'est celle de supérieur et d'employé. Ce dernier étant bien évidemment la créature magique. Toujours est-il que le caractère versatile de l'Archidémon pourrait bien chasser cette bonne humeur en un claquement de doigts, Renan décida donc de se montrer prudent. Cela dit, sa décision de ne plus rien consommer n'était pas que du vent : il ne toucherait plus jamais le moindre verre dans cet établissement, quoi qu'en dise Raphaël. De toute manière, rien que l'ambiance de la pièce où ils étaient, suffisait à lui rappeler qu'il ne devait pas se laisser effrayer : il ne voulait pas tapisser les murs de cette salle...

Fidèle à lui-même, l'Archidémon ne fut pas enchanté de l'entendre parler de quelqu'un d'autre que lui et les reproches à peine voilé qu'il lui fit n'améliorèrent pas l'humeur d'un Renan qui commençait à regretter d'être venu ici. Dire qu'il avait fait un effort pour le mettre dans de bonnes conditions... Cela dit, il put au moins apprendre qu'il avait bel et bien fait quelque chose avec Abigaïl et rien que le fait de parler de honte suffisait à titiller son irritation. Évidemment qu'elle devait avoir honte d'avouer qu'elle s'était envoyée en l'air avec lui alors même qu'elle avait prétendu ne jamais céder aux avances de quelqu'un qui ne lui plaisait pas – et elle avait été plutôt claire vis-à-vis de Raphaël. Décidément, le français ne savait pas s'il devait s'énerver ou s'amuser de voir que la créature obtenait toujours ce qu'elle voulait. Sauf de quelques personnes. Il resta silencieux, ignorant superbement le verre posé devant lui, ne détournant pas les yeux d'un Archidémon qui continuait son monologue avant de lui reprocher plus ou moins la raison de sa venue ici.
Adoptant une expression aussi neutre que possible, le français répliqua.

« Je parle sérieusement. » Les sous-entendus étaient donc inutiles. « Je croyais que tu me reprochais sans arrêt de ne pas faire d'effort d'imagination dans mes costumes ? Je devrais peut-être refaire comme avant pour que tu ne deviennes pas paranoïaque ? » Même s'il avait touché juste. Bien que Renan ne cherchait absolument pas à l'aguicher. « Et ce n'est pas ma petite chérie comme tu dis, c'est une alliée que j'ai daigné te présenter parce que je pensais que vous auriez des points communs et que vous pourriez y trouver votre compte. Je ne te l'ai pas présentée pour que tu ailles l'ennuyer, surtout si elle fait des efforts en essayant de venir sympathiser avec toi pour éviter que vous ne vous crêpiez le chignon. » Il soupira légèrement. « Mais tu as raison. Elle ne m'a rien dit, si ce n'est que tu avais exigé quelque chose en échange de tout ça. » Renan le dévisagea. « J'espère au moins qu'elle était consentante pour s'envoyer en l'air avec toi. »

C'était une tentative lancée au hasard, peut-être qu'il se tromperait, mais Raphaël avait l'air de se concentrer essentiellement sur le sexe et Renan ne serait donc pas étonné qu'il ait exigé une pareille chose d'elle. Même si c'était comme de la considérer comme une prostituée, chose qui n'améliorait pas l'humeur du Breton. Lui-même n'avait jamais osé traiter Siobhan de la sorte, pourtant il s'agissait aussi d'uns sorcière et Renan aurait pu se comporter comme Raphaël à son égard. De plus, il avait déjà suffisamment profité des charmes de la jolie blonde pour savoir qu'elle en valait effectivement la peine. Une légère colère pointa le bout de son nez alors qu'il s'efforçait de la dissimuler autant que possible pour ne pas contrarier l'Archidémon.

« Arrête de croire que tu as tes droits sur ces enfants. Tu n'en as pas plus que Siobhan ou que Shahren. Tu n'as rien à voir avec eux, alors j'espère vraiment que tu te tiendras à ton rôle. C'est-à-dire à ne pas te mêler de cette histoire. C'est entre elle et moi, c'est tout. » Et un autre démon, certes, mais Raphaël n'avait pas besoin de le savoir. « Je te connais, à force. Je ne suis pas aussi stupide que tu as l'air de le croire Raphaël. Je te rappelle que tu as révisé les termes de notre accord la dernière fois, je sais que tu essayeras aussi de jouer sur les mots avec elle. » Il faisait référence au « divertissement en missions » qui s'était transformé en quasi prostitution dans sa bouche. « Mais ne te trompe pas. Je ne viens pas ici uniquement pour elle. Tu le sais aussi bien que moi, elle est puissante et elle n'est pas très patiente. Si tu ne respectais pas ta parole, je sais qu'elle pourrait te renvoyer chez toi, mais je n'en ai pas envie. Si j'essaye d'arrondir les angles, c'est certainement plus pour te garder ici que pour la protéger elle. »

C'était un énorme mensonge, Renan se souciait bien évidemment de ce qui pourrait arriver à l'Archidémon, cependant à l'heure actuelle il avait plus d'intérêt à ce que ces enfants naissent. Surtout qu'Abigaïl lui avait offert quelque chose que Raphaël ne pouvait pas : l'immortalité. Même si ce dernier l'ignorait toujours, bien évidemment. Cependant, s'il devait caresser la créature dans le sens du poil pour qu'elle daigne se montrer conciliante, il le ferait. Tant qu'il le pourrait. En attendant, Renan se contenta de rester immobile, fixant son interlocuteur dans les yeux et attendant de voir la réaction qu'il aurait.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 31 Juil 2015 - 23:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Raphaël roula des yeux, agacé :

Tu me l’as présentée pour éviter que je ne me vexe, n’essaie pas de me faire croire que tu avais l’une ou l’autre bonne intention. On en a déjà parlé en plus, dans son bar.

Il avait l’impression de radoter, mais visiblement Renan voulait s’accrocher à son mensonge. Dans quel but ? Raphaël n’était pas dupe de toute façon et il n’aimait pas que l’on se joue de lui. Les dents serrées, il darda un regard noir sur Renan, qui se coupla à un sourire suffisant quand il sous-entendit qu’elle n’était peut-être pas consentante. Evidemment que non mais il allait le laisser avec ses doutes et ses angoisses. Piètre vengeance mais mieux valait cela que rien du tout.

Tu es vraiment naïf si tu crois que je ne suis pour rien dans le processus de fécondation. Tu penses que ta petite semence de mutant aurait suffi ? C’est mon pouvoir qui est passé outre son infertilité. Sans moi, elle aurait passé son éternité à pleurer sur son utérus desséché. Alors tu m’excuseras, j’ai autant de droit que toi, si pas plus, rétorqua-t-il vivement. En oubliant que c'était sa graine qui avait agit, et pas lui de manière consciente, puisqu'il l'avait appris par accident et que cela s'était passé bien avant qu'il rencontre Abigaïl. Mais je m’en moque, et tu sais pourquoi ? Dans la pièce à côté dort le bébé le plus puissant qui soit, un subtil mélange entre ma puissance ancestrale et le sang de Morrigan. Avec ça dans ma poche, crois-tu que j’ai besoin des bâtards d’Abigaïl Faust ?

Il mentait un peu, évidemment. Pas sur la supériorité d’Elyon à laquelle il croyait sincèrement, mais pour son manque d’intérêt par rapport aux jumeaux. Il garderait toujours un œil sur eux et violer Abigaïl lui avait permis de raffermir son influence. Cependant, il ne comptait pas agir avant dix ou quinze ans…

Sa grimace se mua en moue boudeuse.

C’est cela. Comme si me garder t’intéressait tant que cela. Tu crois que je n’ai pas remarqué les changements, depuis qu’elle est arrivée ? Avant, tu étais aux petits soins avec moi, tu t’efforçais de me plaire, tu prenais garde à ne pas me contrarier, tu me proposais souvent de venir jouer… On s’amusait bien, tous les deux. Mais depuis qu’elle est là… Oh, je te comprends, sa magie sent si bon, son pouvoir est si grand, mais elle est si jeune… C’est ça le problème avec les praticiens, patron chéri. Il y a toujours un moment dans leur existence où ils se croient invincibles et où ils tombent sur plus fort qu’eux. L’Archimage rôde dans cette ville, tu sais. Même moi je dois prendre garde, mais il suffirait d’un rien pour qu’il s’intéresse à elle. Elle pourrait goûter à la joie de voir ses capacités scellées…

Amer, il se servit un autre verre de whisky, qu’il vida aussi sec. Le liquide lui brûlait la gorge mais il s’en moquait.

Tu sais quel est ton problème, patron chéri ? Tu joues avec le feu et tu ne te rends pas compte que tu brûles, que tu brûles, que tu brûles…. Il joua avec ses flammes noires, qui couvrirent le bout de ses doigts, puis il releva lentement les yeux pour darder son regard dans le sien. Je suis lassé, vois-tu… Lassé que tu me mettes en compétition avec quelqu’un d’autre. Je suis l’archidémon des ombres et des cauchemars, pas une créature remplaçable. Tu commences à sérieusement m’ennuyer. Je ne suis pas dupe, c’est elle que tu veux protéger plus que moi. Je me demande même si tu n’as pas envie que je disparaisse du tableau, pour rester avec tes jolis bébés et leur blondasse de mère. C’est ça que tu veux, Renan ?

Il avait réduit la distance entre eux, plus rien ne les séparait si ce n’est un souffle. Dangereux, l’archidémon l’était et en cet instant, il envisageait même de commettre un acte irréparable, qui l’obligerait à tout quitter dans cette ville, peut-être même dans cette dimension, sauf s’il arrivait à faire passer cela pour un accident.
Et encore.
Son poing se crispa, les flammes le recouvrèrent.

Je t’avais prévenu, le jour de notre rencontre, souffla-t-il. Tu te souviens ? Je t’avais dit de ne pas essayer de jouer avec moi. Tu mériterais que je te viole dans ton joli costume, jusqu’à te tuer.

Ses yeux rouges se teintèrent, l’espace d’une seconde, d’une lueur dorée.
Il aurait pu utiliser l’Ardeur… Mais il était curieux de voir ce qu’il avait à répondre.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Aoû 2015 - 14:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Étant habitué à manipuler les autres, Renan avait tendance à mentir dès qu'il en avait l'occasion, mais apparemment ce n'était pas le meilleur des choix avec Raphaël. Ce dernier décida d'ailleurs de ne pas répondre à la question concernant le choix ou non qu'Abigaïl avait eu de coucher avec lui, mais le sourire qu'il lui offrit fut suffisant pour qu'il comprenne. Une soudaine colère l'étreignit tandis qu'il se demandait si l'Archidémon ne l'avait pas fait exprès pour l'énerver. Il savait que le français serait contrarié – et encore, c'est un euphémisme – d'apprendre qu'il avait pu abuser de la nécromancienne, pourquoi s'en priverait-il ?

Le discours qu'il fit alors concernant le prétendu droit qu'il avait sur les futurs jumeaux Faust, ne convainquit pas le Breton. À ce compte-là, Renan aussi avait des droits sur Elyon puisqu'elle n'aurait jamais pu naître si Nagato n'avait pas remplacé Cornelia. Et Cornelia serait encore là aujourd'hui si Renan ne l'avait pas blessée au point qu'elle succombe de ses blessures. Pourtant, jamais le trentenaire n'aurait imaginé prétendre qu'il avait quoi que ce soit à voir avec la conception de la bâtarde de Siobhan – si on jouait sur ce vocabulaire. Cela dit, Tesla songea que traiter la fille de Raphaël de bâtarde n'était pas la meilleure chose à faire pour le mettre dans de bonnes conditions. Non, mieux valait le laisser déverser tout ce qu'il avait sur le cœur avant de répondre.

Et apparemment, Renan avait été bien inspiré de faire profil bas étant donné que l'Archidémon s'emporta soudain, lui reprochant de le délaisser depuis que la blonde était apparue dans le tableau. C'était vrai. Il admettait volontiers avoir centré sur attention sur la nécromancienne, mais uniquement grâce à ce qu'elle avait à lui offrir et non parce qu'ils s'envoyaient occasionnellement en l'air ensemble. Les menaces clairement hostiles que Raphaël fit à l'attention d'Abigaïl dessinèrent d'ailleurs une expression contrariée sur le visage du français qui préféra tout de même rester muet face à l'emportement qui ne faisait que gagner en intensité. C'est lorsque les flammes noires apparurent qu'il comprit que les choses déparaient vraiment et qu'il avait peut-être eu tort de venir ici – et de demander à le voir en tête-à-tête. Le voir se lever et se déclarer lassé était certainement plus inquiétant que tout le reste, pourtant ce n'était pas la fin. Tentant de garder contenance, Renan le fixa dans les yeux et s'il remarqua bien que leur couleur changea brièvement, il décida de ne pas en tenir compte. À cet instant précis, l'Officier se demandait vraiment s'il n'avait pas dépassé les limites imposées par son interlocuteur. Il risquait gros, même s'il ne pouvait pas mourir, mais ne baissa pas les bras pour autant.

Son regard se posa sur le visage de Nagato tandis qu'il essayait d'adopter une expression aussi calme que possible. C'était un peu comme avec les prédateurs : il ne fallait pas montrer sa faiblesse.

« Non, ce serait ridicule, tu sais aussi bien que moi que ça signerait la fin de notre accord et que tu te compliquerais inutilement la vie. » En le tuant, il se mettrait SHADOW à dos. « Je n'ai pas oublié ton avertissement, mais je n'ai jamais joué avec toi. Je ne suis pas totalement idiot Raphaël, je sais que tu es irremplaçable, sinon tu crois que je me compliquerais autant la vie à essayer de te garder avec moi plutôt que de laisser l'Ordre de Thulé te faire ce que bon leur semble ? » Un sujet épineux, mais il devait passer par là. « Si je voulais que tu disparaisses du tableau, je leur aurais dit de poser leur contrôle magique, mais à la place, je suis ici à essayer de te parler de tout ça. Ce n'est pas parce que tu ne vois pas ce que je fais que je suis inactif te concernant. » Ce qui était la vérité. « Je ne te mets en compétition avec personne. C'est tout le contraire. Je voulais éviter qu'on en arrive là. »

Encore une fois, il disait la vérité. Raphaël faisait très envie à l'Ordre et Renan savait qu'ils seraient heureux de pouvoir le contrôler, mais le français avait besoin de l'Archidémon au mieux de sa forme et non en train d'obéir à des sorciers qui dépendaient de l'Ombre. Certes, c'était par égoïsme qu'il le gardait à ses côtés, mais c'était la meilleure chose qu'il pouvait offrir à quelqu'un.

« Quant à mon changement de comportement à ton égard, il n'a rien à voir avec Abigaïl. Au début tu te contentais de ce que je donnais, mais maintenant ça ne te suffit plus, c'est là la seule différence. Je n'ai pas changé d'attitude avec toi, c'est juste ton comportement qui a évolué. » Il n'avait jamais été plus loin que les sous-entendus et c'était encore le cas aujourd'hui. « Alors, s'il te plaît, arrête avec tes menaces. Ce n'est pas son arrivée qui a changé quoi que ce soit. Réfléchis bien à ce que j'ai dit et tu le verras. » Enfin, il espérait. « Tu me traites comme ton larbin, c'est normal que je sois lassé de cette situation. Rien que ton discours à propos des jumeaux le prouve. Je pourrais dire la même chose concernant la tienne : si je n'avais pas tué Cornelia, tu n'aurais pas changé de corps comme ça et elle ne serait pas là. Sauf si Cornelia avait des atouts que j'ignore. »

Ce qui était peu probable vu qu'il avait pu vérifier ce qu'elle cachait sous sa ceinture. En attendant, Renan était conscient que son discours pouvait avoir l'air provocateur, aussi, sans laisser à Raphaël le temps de répondre ou de s'énerver, il inspira profondément et posa une question très simple, mais qu'il espérait déterminante.

« Je ne veux pas te contrarier, mais je ne sais plus comment m'y prendre avec toi. Je n'arrive pas à te cerner. Crois-moi, je serais le premier heureux que notre relation s'améliore, alors dis-moi : qu'est-ce que je dois faire pour te prouver ce que je dis ? »

En espérant simplement qu'il n'allait pas lui demander la tête d'Abigaïl.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 2 Aoû 2015 - 13:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Raphaël prenait un certain plaisir à s’entendre dire qu’il était irremplaçable, même si Renan ne faisait qu’énoncer une vérité. Hélas, l’Officier gâcha son bon mot en parlant de contrôle magique et de Thulé, ce qui assombrit l’humeur de l’archidémon. Evidemment, à nouveau, Renan se contentait d’énoncer une vérité mais celle-ci était nettement moins agréable à entendre. Raphaël ne supportait pas qu’on lui rappelle son état de faiblesse actuelle mais surtout que d’autres soient capables de le contraindre. Il était en train de réfléchir à une solution pour l’éviter quand il avait eu son petit accident avec Bélial. Mauvais timing ? Il avait goûté l’ironie.

Evidemment que ça ne me suffit plus ! Tu me repousses pour donner ce que tu me refuses à d’autres, comment est-ce que je suis supposé réagir à ça, mh ? J’ai l’impression d’avoir la peste et ne me sors pas ces conneries comme quoi tu préfères les femmes, l’orientation sexuelle est une vaste blague.

Du moins l’était-ce aux yeux de la créature qui ne pouvait pas concevoir que l’on préfère coucher avec un homme, une femme, une créature, au point de délaisser toutes les autres possibilités. Ce n’était pas une bonne façon de choisir ses partenaires. Evidemment Raphaël ne convenait pas une seule seconde qu’on puisse avoir une perception différente de la sienne…

Si je te traitais vraiment comme mon larbin, tu verrais la différence patron chéri. Tu n’imagines pas le traitement de faveur que je t’accorde, et tu trouves encore le moyen de te plaindre et de jeter ce cadeau aux orties ? C’est vexant. Je ne prends la peine d’être aimable qu’avec peu de gens et pour les moments, ils sont tous en train de me prouver que j’avais tort. C’est triste non ? Il faut être un parfait connard pour avoir droit au respect… susura-t-il, doucereux, laissant les flammes courir le long de son poignet. Arrête de parler de bébés, je vais finir par croire que c’est une obsession.

Il songea à ce qu’il lui avait dit quand, sous l’effet de la drogue, il avait affirmé qu’il ne bandait pas pour lui. Un sourire fugace passa sur ses lèvres mais il n’ajouta rien, de peur de réveiller quelques souvenirs. Il craignait déjà de dévoiler ses yeux jaunes, au cas où cela évoquerait quelque chose. A quel point la drogue de la scientifique était-elle efficace ? Shahren lui avait garanti qu’il ne se rappellerait jamais, mais pouvait-il s’en remettre totalement à la science ? Il allait bien être obligé…C’était ça ou le transformer en esclave sexuel, ce que certains ne manqueraient pas de trouver bizarres à SHADOW. Et à lui les joies d’un asservissement, qu’il vivrait très mal il le savait.

Finalement, Renan inspira et lui posa la question à laquelle ils devaient répondre ce soir, à moins de mettre un terme à leur collaboration (ce qui n’était pas très plausible).

Tu sais très bien comment t’y prendre avec moi mais tu ne veux pas te l’avouer. Et tu sais ce que je veux… La même chose que ce que tu donnes à Abigaïl. Soit tu deviens mon amant et dans ce cas-là, j’accepterais de croire que tu fais vraiment tout ce qu’il faut. D’ailleurs mon humeur s’en ressentira, tu peux en être certain. Soit tu refuses une fois de plus… Mais ce sera la dernière.

Il ne précisa pas ce qu’il ferait puisque lui-même l’ignorait. Sa situation était un peu compliquée vis à vis de l’organisation et l’archidémon, après réflexion, jugea qu’il avait été peut-être imprudent en décidant d’entrer de pleins pieds dans l’organisation. Même si, quand il l’avait fait, c’était avec l’idée de détruire ou d’asservir l’Ombre pour mettre Renan à la place et avoir derrière lui une petite armée d’êtres puissants pour botter les fesses de Bélial d’abord, et qui sait, de Lucifer ensuite ? Et en attendant, de semer le chaos et ayant quelque chose de concret derrière, une structure pour le soutenir le temps qu’il fasse sauter tous les sceaux. Se mettre SHADOW à dos maintenant, c’était risquer de tout compromettre.
Mais son ego surdimensionné l’empêchait, parfois, de réagir avec tout le sang-froid nécessaire. Il avait plus tendance à trouver une pirouette après coup.

Enfin là, il ne devait pas la lune, si ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Aoû 2015 - 19:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
L'orientation sexuelle une vaste blague ? Les démons n'avaient vraiment pas la même manière de penser que les humains, sans quoi Raphaël aurait facilement compris qu'un homme n'était pas forcément attiré par les membres du même sexe que lui. Il s'était déjà montré bien conciliant en acceptant de l'embrasser à plusieurs reprises alors que ce geste n'éveillait rien en lui – pas de dégoût non plus cela dit, juste une simple neutralité. Mais il n'était pas certain que nier ses paroles soit une excellente idée, l'Archidémon n'avait vraiment pas l'air de pouvoir comprendre des choses aussi terre-à-terre que les préférences d'un humain.

Lorsque l'asiatique lui déclara qu'il était considéré comme un privilégié, Renan dût s'empêcher de sourire d'amusement. Très franchement, il n'était pas certain que bénéficier de la « préférence » de la créature soit une excellente chose : sa vie était devenue bien plus compliquée depuis que c'était le cas. Il n'y avait qu'à croiser les doigts pour que la récompense soit à la hauteur de la tâche et que l'Archidémon le soutienne dans sa quête de grandeur, pour remplacer l'Ombre. La remarque sur les bébés lui passa au-dessus de la tête et n'éveilla strictement rien dans son esprit, il releva à peine le sourire qui passa furtivement sur les lèvres de son interlocuteur. Tout ce qui l'intéressait, c'était de connaître la réponse à sa question : que faire pour améliorer la situation ? Lorsqu'elle arriva, il dût admettre qu'il s'attendait à tout, sauf à ça. Ou plutôt si, il s'y attendait, mais il avait simplement espéré que Raphaël se montrerait un peu plus imaginatif que ça. Malheureusement, le sexe semblait obnubiler la créature et Renan sentait bien qu'un refus n'était plus envisageable. Pourtant, il n'avait pas spécialement envie d'accepter et cela pour plusieurs raisons – et pas seulement son hétérosexualité.

« Tu aurais pu me demander n'importe quoi et tu veux ça ? Je me serais attendu à ce que tu exiges de l'aide pour faire sauter les sceaux de Bélial ou quelque chose de ce genre, ce serait plus utile pour ton avenir. Je ne suis pas vaniteux au point de croire que je sois irremplaçable sur ce plan-là. » Autrement dit, que Raphaël ne pourrait pas se trouver d'autre partenaire pour assouvir ses besoins. « Je n'ai pas dit non, mais il y a des détails qui empêchent ça. Ne t'énerves pas et laisse-moi parler avant... s'il te plaît. »

Il avait réellement l'impression de marcher sur des œufs à cet instant présent, sans compter que la proximité et les flammes de l'Archidémon avaient tendance à le rendre un peu nerveux... Toutefois, Renan essaya de conserver tout le calme qu'il avait en réserve pour montrer à Raphaël qu'il voulait simplement que les choses se passent aussi bien que possible. Même s'il l'avait pas mal occulté depuis quelques temps, le français n'oubliait pas qu'il s'était déjà laissé aller une fois avec lui – ou plutôt Cornelia – mais qu'il avait dû le payer cher. La trahison de la graine lui revenait souvent en tête et il pourrait difficilement l'oublier maintenant qu'il avait engrossé une nécromancienne grâce à elle.

« Je n'ai pas oublié ce que tu m'as fait la dernière fois que j'ai accepté une relation comme ça. Tu m'avais assuré qu'il n'y aurait pas d'effets secondaires et quelques mois plus tard, j'apprends que tu m'as collé une graine démoniaque. » Renan tentait d'opter pour un ton calme, même si c'était compliqué. « Si je te repousse et que je refuse le moindre contact avec toi Raphaël, c’est principalement pour cette raison. Je t'ai fait confiance une fois et tu t'es servi de moi. Comment est-ce que tu voudrais que je dise oui sans craindre que ça ne recommence ? Ou que tu fasses autre chose ? » Il soupira légèrement. « Dante a accepté de me couvrir pour la graine, mais si tu recommençais à me manipuler, il devrait faire un rapport à l'Ombre et je me retrouverais destitué de mon rang d'Officier, peut-être même qu'ils se débarrasseraient de moi. » Ou tenteraient du moins. « Et sans vouloir blesser ton ego, je m'aime plus que je ne t'aime. » Ce qui n'était pas compliqué à imaginer pour Raphaël, sans aucun doute le roi de l'égocentrisme. « Alors, je ne sacrifierais pas tout ce que j'ai aujourd'hui pour satisfaire ta libido. Si tu ne m'avais pas trahi une fois, je n'aurais peut-être pas hésité. »

C'était encore une vague tentative pour essayer de raisonner l'Archidémon, même si, honnêtement, Renan doutait que cela puisse avoir un quelconque effet sur sa déclaration. Il subsistait tout de même un dernier détail qui avait pourtant été balayé d'un geste de la main par l'Archidémon.

« Et même si tu balayes cette donnée, l'orientation sexuelle n'est pas une blague pour les humains. Tu pourras dire ce que tu voudras, la situation ne changera pas et même avec tous les efforts du monde, je ne pourrais jamais être aussi attiré par toi que par une femme. »

Il n'allait pas se reprocher de ne pas être émoustillé à cause de leur proximité tout de même ! À son sens, c'était là le plus frappant de ses arguments, mais depuis qu'il côtoyait Raphaël, Renan avait compris que certaines choses n'avaient pas la même importance pour lui que pour le commun des mortels.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 2 Aoû 2015 - 21:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Et qu’est-ce que toi tu pourrais faire contre les sceaux de Bélial ? Ne sois pas ridicule, tu ne connais rien en magie et c’est un vrai casse-tête. Il n’a pas utilisé une seule école mais plus d’une dizaine, qu’il a habilement combinées entre elles. Tu ne comprends sûrement pas la prouesse que cela constitue mais crois-moi, c’est du jamais vu. Ce sont plus que de simples sceaux, c’est un chef-d’œuvre et les faire sauter demander de l’habilité. C’est un gros risque que je prends alors je ne ferais confiance qu’à moi sur ce coup-là. Tu ne peux rien pour m’aider, tu n’as pas le sang adapté…

Enfin qu’à lui, c’était un peu plus compliqué que cela mais il ne comptait pas encore l’expliquer à Renan. Pas tant qu’ils n’auraient pas mis les choses au clair et cela commençait plutôt mal. Son exigence essuya un refus et il eut le culot de l’en rendre responsable en évoquant l’histoire malencontreuse de la graine démoniaque. Comme s’il n’y avait pas déjà eu assez de soucis avec ça... La dernière fois, il s’en était tiré avec un cadeau et un baiser mais ce coup-ci, il allait devoir casquer un peu plus. Les flammes gagnèrent en intensité, remontant le long de son bras jusqu’au-dessus de son coude, tournoyant autour de son membre de plus en plus vite, à mesure que son agacement progressait. A ses yeux, tout cela n’était que fausses excuses et il allait le lui faire savoir.

Quand on a baisé ensemble avec le corps de Cornelia, tu venais de la blesser mortellement. Je ne savais pas ce qui allait advenir de moi. Allais-je être renvoyé à Dis ? Rester coincé dans un cadavre ? La graine, c’était mon salut. Un morceau de moi, pour me permettre de survivre d’une manière ou d’une autre.

Il ne mentait pas totalement. C’avait été une des raisons pour laquelle il avait décidé si précipitamment de poser sa graine à l’intérieur de Renan. Après tout, il s’agissait d’un morceau de son essence donc ce n’était pas une décision à prendre à la légère ! C’était aussi pour cela que le retrait l’avait à ce point vexé. Il n’était pas une maladie…

Je ne risque pas de recommencer, j’ai bien compris que pour le moment, il fallait composer avec les exigences de l’Ombre, jusqu’à ce que l’on trouve le moyen de l’exterminer pour prendre sa place. Et je m’aime trop pour finir comme le chien de Thulé.

Il avait craché le mot « thulé » comme la pire des insultes. Raphaël n’appréciait pas ces sorciers et c’était peu dire. Ils avaient eu mailles à partir durant la seconde guerre mondiale et l’archidémon avait une mémoire infaillible en matière de griefs. Mais mieux valait qu’il ne recommence pas à y penser maintenant.

Dardant son regard rouge dans celui de Renan, Raphaël libéra son ardeur. Son pouvoir effleura le corps de l’Officier, déclenchant des chaleurs et autres bouffées d’excitations. Son sexe se durcit, l’archidémon posa sa main gauche, où aucune flamme ne brûlait, sur sa cuisse.

Ah vraiment, tu n’as pas envie de moi ?

Ses yeux étaient devenus dorés, son regard d’incube. Renan n’avait pas encore fait connaissance avec l’Ardeur ou du moins, pas en étant conscient. Il espérait simplement qu’aucune réminiscence n’allait venir gâcher la fête, ce serait le moment de vérité.

Ose me dire que tu n’es pas en train de bande. Ose me dire que tu n’es pas en train d’envisager de te soulager avec moi. Vas-y patron chéri… Je t’écoute.

Il gloussa, fier de son petit effet. Les flammes sur son bras disparurent, soudainement envolées à mesure que son amusement devenait plus grand.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Aoû 2015 - 22:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Certes, il ne pouvait rien contre les sceaux de Bélial et Renan en était parfaitement conscient, cependant il avait surtout songé à proposer l'aide de ses hommes. Il avait plusieurs mystiques talentueux, dont Dante, quoi qu'en dise Raphaël, ce qui leur permettrait de trouver d'éventuelles solutions ensemble. Oh, bien évidemment Renan pourrait le faire par pure bonté d'âme ou simplement parce que l'Archidémon avait désormais officiellement intégré SHADOW, sauf qu'il savait que la créature ne lui ferait aucun cadeau de son côté et qu'il ne le ferait donc pas du sien. Pour le moment, mais si leurs relations s'amélioraient, ma foi....

Le français se tendit légèrement lorsque les flammes s'accentuèrent et commencèrent à tournoyer autour de son bras comme si elles reflétaient la colère de la créature. Même s'il ne pouvait plus mourir, Renan ne tenait pas à expérimenter à nouveau la morsure du feu dont Raphaël l'avait gratifié lors de leur première dispute. Il le regarda droit dans les yeux tandis que son interlocuteur lui racontait qu'il avait planté cette graine pour éviter de mourir pour de bon s'il était renvoyé à Dis. Le pire ? C'était crédible. Il avait agi par pur instinct de survie et c'était une chose que le français pouvait comprendre. C'était son principal système de défense, aussi lorsque l'Archidémon lui déclara qu'il ne recommencerait pas et qu'il se montrerait sage pour éviter le contrôle de Thulé, Renan ne trouva pas quoi répondre. Il aurait préféré que Raphaël s'énerve en lui disant qu'il implanterait ce qu'il voudrait chez qui il voudrait, il aurait alors eu une excuse pour refuser sa demande, mais là... C'était acceptable et le Breton n'avait aucune raison de refuser sans donner une excuse à Raphaël pour qu'il sorte de ses gongs – légitimement qui plus est.

Toutefois, avant qu'il ne puisse répondre, Renan sentit quelque chose se passer. Des sensations qui n'avaient rien à faire ici s'éveillèrent soudain et la main que Raphaël posa sur sa cuisse n'arrangea pas les choses. Fronçant légèrement les sourcils, il s'aperçut que la couleur des yeux du démon venait de changer. Un pouvoir qu'il aurait pu lui dissimuler jusqu'à présent ? Sans aucun doute, puisque le français savait très bien que cette réaction ne venait pas de lui. En tous les cas, il n'apprécia pas la surprise : se faire contrôler de la sorte était non seulement humiliant, mais aussi frustrant pour un maniaque du contrôle comme lui. Serrant les dents, il inspira profondément avant de saisir le poignet de Nagato pour ôter sa main de sa cuisse.

« Arrête ce que tu fais ! » Ce n'était pas un ton hostile ou critique, mais légèrement contrarié tout de même. « Ne te sers pas de tes pouvoirs sur moi, je te l'avais déjà dit lors de notre première discussion. »

Il n'avait pas oublié que l'Archidémon lui avait fait une démonstration assez contrariante lors du bain de sang qu'il avait dû prendre pour éveiller l'intérêt de la créature. Renan avait été très refroidi par ce passage-là et avait mis les choses au clair avec son interlocuteur – ou du moins, le croyait-il. Malheureusement, cette fois-ci, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait été refroidi, pas physiquement du moins, même si mentalement parlant le Breton n'était pas du tout partant pour conclure leur accord sur ce canapé. Toutefois, Renan était conscient que sa réponse pouvait avoir contrarié Raphaël, aussi décida-t-il de tenter le tout pour le tout :

« C'est d'accord. » Il le regarda dans les yeux. « Tu auras la même chose qu'Abigaïl, comme ça tu ne pourras plus dire que je la favorise par rapport à toi. » Mais peut-être que ce n'était pas ce qu'il voulait entendre ? « Et que tu verras que je suis prêt à aller loin pour que tu restes à mes côtés. » Un peu de lèche ne faisait jamais de mal. « Je veux juste que les choses soient claires entre nous Raphaël : j'accepte, mais je ne veux pas que tu agisses comme ça. » Il baissa les yeux vers le poignet qu'il tenait. « Je ne suis pas ta poupée gonflable, ce n'est pas à toi de décider quand j'ai envie de quelque chose, ni ou. Tu n'as pas à me forcer la main. » Il marqua une pause. « Si je te dis que je suis d'accord, c'est que je m'y tiendrais, je ne vais pas chercher à te mentir ou à t'éviter, sois-en certain, mais en utilisant ce... truc, tu me refroidiras plus qu'autre chose. » Même si c'était peu crédible à cet instant présent. « Qu'est-ce que c'est d'ailleurs ? ! C'est nouveau ? »

S'intéresser à lui histoire de le consoler un peu. Après tout, si l'on enlevait le sexe, Raphaël devait bien être son sujet de discussion préféré. Renan n'avait aucune envie de sceller leur accord en passant à l'acte, il préférait largement que ce soit oralement et le meilleur moyen pour y arriver restait de lui poser des questions sur lui ! L’égocentrisme avait du bon parfois.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 3 Aoû 2015 - 19:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Si le corps de Renan suivait, son esprit restait encore clair car Raphaël avait choisi de ne pas totalement le submerger. Pourtant, il aurait pu s’y essayer mais le jeu aurait été moins amusant et beaucoup trop simple. Surtout qu’en retrouvant son libre arbitre, l’archidémon aurait eu de sacrés problèmes qu’il préférait éviter tant qu’il était sous l’emprise des sceaux de Bélial. Ainsi il se montra sage, ou presque…

Aaah voyons patron chéri si on ne s’amuse pas un peu, personne ne le fera à notre place…

Mais il attendit tout de même d’obtenir l’accord de Renan avant de diminuer l’influence de l’Ardeur sur son excitation. Un sourire triomphant naquit sur ses lèvres tandis qu’il se soumettait au vœu de Raphaël, même si le rictus mourut assez rapidement. Evidemment, toujours des conditions…

Je dois attendre que tu en aies envie ? Tu le dis toi-même, tu ne me désires pas, encore moins comme tu peux la désirer elle. Je suppose qu’il suffit d’un décolleté plongeant et d’un roulement de hanche pour que tu te jettes dessus.

Lui en tout cas n’avait pas besoin de plus, surtout depuis que l’Ardeur était revenue. Raphaël avait toujours conservé ses habitudes luxurieuses parce qu’à force, elles appartenaient intégralement à son caractère. Des millénaires à vivre avec, quinze années n’allaient pas changer cela mais ça s’était mué en besoin depuis qu’il avait violé Renan dans sa chambre et que le sceau avait sauté. D’ailleurs, il n’osait pas l’amener dans la pièce, au cas où…

Pourtant, Renan affirmait que s’il donnait son accord, il le donnait et qu’il ne reviendrait pas dessus. Raphaël lui servit un regard soupçonneux, en attente de preuve.

En quoi est-ce que ça peut bien te refroidir ? Justement, ça stimule ta libido pour te donner envie de coucher avec moi. Si tu tiens vraiment à honorer ta part du marché, tu devrais être content que je te donne l’opportunité de vraiment prendre ton pied. Je pourrais me contenter de le faire à la barbare et de te prendre selon mon envie.

Comme la dernière fois, songea-t-il même si, forcément, il ne le dit pas tout haut. C’aurait été se couler tout seul alors qu’il avait enfin une fenêtre d’ouverture.

Enfin c’est ce que j’aurais fait en temps normal, précisa-t-il, un peu blasé de devoir prendre des gants sans arrêt. Et tu aurais fini par aimer ça, à force de conditionnement. Le souci étant que monsieur a la bonne idée d’être haut gradé dans organisation dont les règles commencent à m’ennuyer…

Il lui sourit, le laissant dans le doute. Etait-ce une taquinerie ou était-il sérieux ? Un peu des deux…

Et ne nie pas, je suis un incube je te signale. Enfin, je l’étais… Je t’ai déjà parlé de ma mère ? C’est une ancienne succube, et par ancienne je veux dire que ça fait longtemps qu’elle corrompt toutes sortes de personne par le sexe. Elle est très proche de Lilith, tu te doutes, mais elle s’est acoquinée avec Bélial et paf, me voilà ! Il mima le « paf » en question. C’est un mélange un peu particulier, normalement ou on est plus succube ou plus démon, tu vois ? Mais les deux natures ont trouvé une sorte d’équilibre en moi. Je ne suis pas homme, pas femme, mais je possède le pouvoir de l’Ardeur, qui fait changer mes yeux de couleur. Le doré de la luxure… Presque poétique non ?

Il gloussa, amusé par la situation.

Enfin tu te doutes que ça ne me fait pas uniquement faire une économie sur les lentilles…Quand deux personnes couchent ensemble, elles produisent de l’énergie. Quand il y a orgasme, c’est encore mieux d’ailleurs mais comme tu es un petit malin, tu t’en doutes non ? Et moi, je me nourris de cela, la mienne ou celle des autres, c’est aussi l’intérêt d’avoir une boîte comme celle-là… Parfois pas besoin de sexe, le désir et l’exaltation suffit. Je peux me servir de cette énergie pour tout un tas de choses, comme me soigner ou influencer la libido de mon vis à vis. Ne le prend pas mal, je voulais juste te faire plaisir.

Et il était sincère.
Enfin, en partie, mais c’était déjà un exploit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 17:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
L'influence de Raphaël sembla s'apaiser et Renan accueillit cette constatation avec un profond et sincère soulagement. Bien sûr, son sourire s'envola lorsqu'il fut question de conditions, mais le français s'y attendait. Il était vrai que les arguments avancés par l'Archidémon étaient logiques, cependant Renan n'avait pas l'intention de se laisser manipuler une nouvelle fois, il voulait être certain de savoir à qui s'attendre pour éviter les mauvaises surprises. Quant à la manière dont Raphaël cherchait à lui prouver sa bonne foi, il n'était pas convaincu que ce soit très valable non plus. Est-ce que le menacer – plus ou moins – de le violer selon son bon vouloir, était une excellente chose pour le mettre dans de bonnes conditions ? Certainement pas ! C'était même plutôt l'opposé. Fort heureusement, il semblait que son poste dans SHADOW se révélait aussi efficace qu'une ceinture de chasteté, ou en partie. Le sourire de Raphaël fit légèrement douter le français, mais il n'en montra rien. Il osait espérer que son interlocuteur était assez maître de lui-même pour comprendre où était son intérêt...

Toujours est-il que le sujet lancé par Renan semblait être une bonne idée puisque l'Archidémon se lança dans une explication assez détaillée de ce nouveau pouvoir qui semblait lui offrir une sorte de génération. L'influence de la libido le laissait assez indifférent, ironiquement, il voulait surtout voir ce qui pouvait être utile en combat ou au cours d'une mission. Toutefois, la dernière phrase prononcée par Raphaël l'étonna un peu. Il avait presque l'air... attentionné ? Très franchement, Renan n'était pas certain d'y croire à cent pour cent, mais le simple fait qu'il puisse penser à son intérêt avait quelque chose de troublant. Disons qu'il avait surtout imaginé que la créature infernale soit du genre à satisfaire ses désirs même si cela devait piétiner les envies de ses partenaires, alors oui, il ne s'y attendait vraiment pas. Son expression légèrement surprise le montrait bien, d'ailleurs.

« Je ne le prends pas mal. Mais même si c'est très gentil de ta part de penser à moi, je préfère prendre moi-même les choses en main. » Et décider de ce qu'il voulait, au moment où il le voulait. « Tu aurais peut-être dû installer ton Cirque à côté d'un hôtel de passe si tu savais que tu avais ce pouvoir en réserve. Tu aurais pu puiser largement plus d'énergie là-bas. Donc, c'est une sorte de régénération ? Je te parle pour ce qui peut servir en mission ou en combat. Sans vouloir te vexer, ce que tu fais dans ton lit ne m'intéresse pas spécialement. » Autant être franc. « Même si j'imagine que cette influence aussi peut être utile en mission. Bien que ce serait original de tuer quelqu'un comme ça... et un peu bruyant. »

Il se rappelait encore que Raphaël lui avait parlé des pouvoirs des succubes un jour, sous-entendant qu'une personne qui se lançait dans une relation sexuelle avec ces créatures pouvait ensuite trouver le sexe « normal » aussi insipide que possible. Cette pensée lui revint tout à coup en tête. Est-ce que ce serait possible que Raphaël influence les choses de la sorte ? Il espérait que non, déjà parce qu'il avait parfois besoin de passer par là pour mener ses missions à bien, puis ensuite parce qu'il voulait garder un contrôle total de cette partie-là de sa vie. Ou de son existence de manière générale. Cela dit, il se voyait mal poser la question directement, il pourrait peut-être vexer involontairement l'Archidémon ? Avec lui, tout était possible...

« Tu parles d'équilibre, mais jusqu'à quel point ta nature d'incube peut aller ? Je n'ai pas oublié nos discussions précédentes, pendant que tu occupais encore le corps de Cornelia. Je me souviens que tu m'avais dit qu'avec une relation avec une créature de ce type pouvait influencer le reste. Est-ce que c'est ton cas aussi ? Parce que, sans vouloir te vexer, j'ai du mal à imaginer que tu puisses abuser de quelqu'un contre sa volonté et qu'il finisse par aimer ça jusqu'à en redemander. » C'était ce qu'il avait dit en parlant de ses habitudes, non ? « Comment ça se fait que ton pouvoir ne se soit réveillé que maintenant ? Tu as fait quelque chose de spécial ? Une nouvelle rencontre avec le démon de l'autre fois ? Tu m'en aurais parlé j'espère ? » Il fronça légèrement les sourcils. « D'ailleurs, Dante m'avait donné le nom du démon dont je t'avais parlé. Apparemment, c'est un démon des Abysses. Un certain... Pazuzolth. Cousin difforme de Pazuzu, ou quelque chose de ce genre. » Au final, ils s'en moquaient. « Rien qui te mette en danger. »

Après tout, Raphaël lui avait dit qu'il aurait dû réagir si jamais le démon qui s'en était pris à lui était de la même origine que lui, mais comme ce n'était pas le cas, il ne devait plus avoir grand-chose à craindre, non ? Plus détendu qu'avant, Renan s'autorisa un léger mouvement comme sa jambe s'ankylosait, il se décala un peu sur le côté avant de reposer les yeux sur son interlocuteur.

« Je te fais confiance en acceptant ta demande, alors tu devras faire de même Raphaël. Si je te dis que je remplirais ma partie du marché, c'est que ce sera le cas. Alors, arrête de me prendre pour un chien en rut, je n'ai pas besoin d'un simple décolleté pour sauter sur quelqu'un. Si tu le crois, tu me connais bien mal. »
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 21:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Renan oubliait certainement que Raphaël n’y était pour rien dans l’emplacement de son club. Il s’était contenté de récupérer celui créé par Nagato quelques années auparavant, en même temps que le corps de l’excentrique japonais. Tous les deux s’étaient trouvés et, en d’autres circonstances, ils se seraient probablement très bien entendus. Le problème c’est que, sur le coup, il avait eu besoin d’un corps.
Puis il avait baisé Siobhan. Ce n’était pas acceptable.

Plus « qu’une sorte ». C’est une régénération. Quand un magicien se sert d’un sort pour guérir ses blessures, il utilise de l’énergie magique. Moi c’est pareil, je convertis l’énergie sexuelle pour m’en servir et me soigner. Simple non ? Je peux même la transmettre pour soigner quelqu’un d’autre. Enfin, je pouvais, mais je pense que ce sceau-là n’a pas encore sauté.

Il n’avait pas essayé puisqu’il n’avait pas réellement été blessé depuis qu’il avait abusé de Renan sous l’emprise de la drogue. Il savait que l’Ardeur se couplait obligatoirement avec la capacité d’utiliser cette énergie et de s’en nourrir, au moins pour lui-même, mais le reste ? Le fait de pouvoir influencer le désir des autres, il l’avait découvert en manquant de tuer Siobhan lors de la dernière crise de la sorcière…

Evidemment que c’est utile ! Imagines, tu dois extorquer des informations à quelqu’un… En un claquement de doigts, je le charme et il crache le morceau. Magique non ? C’est le cas de le dire. Il gloussa, content de son bon mot. Enfin bon… disons qu’il était vite content. Ou si tu te bats contre quelqu’un mais que, mettons, il est plus puissant que toi… Mieux entrainé… tu vois, ce genre de petites coquilles ? L’Ardeur peut le déconcentrer suffisamment pour reprendre l’avantage ou pour t’offrir une fenêtre de fuite. Et c’est ainsi que l’on survit pendant des millénaires tout en rencontrant des créatures absolument délicieuses.

Et non il n’avait pas honte de dire que, par moment, il avait préféré s’éclipser plutôt que de risquer de mourir bêtement. A ses yeux, ce n’était pas de la lâcheté et quand bien même, il n’avait jamais considéré que le suicide était une preuve de courage, ni même qu’être courageux avait une quelconque importance.

Je me plais à croire que oui, je suis inégalable, rétorqua-t-il, blessé dans son orgueil. Et que par extension, oui, je laisse une trace indélébile sur mes amants au point de devenir un seuil de comparaison récurent et indépassable. Il croisa les bras sur sa poitrine. Comme si j’avais besoin de magie pour ça.

Il était vexé, mais pas vexé dangereusement. Aucune menace en perspective, il se contentait de bouder en fixant la table basse mais fut obligé d’arrêter quand Renan lui demanda comment son pouvoir s’était déclenché. Mieux valait être convainquant…

Je me suis disputé avec Siobhan, en partie à cause de toi d’ailleurs. C’est devenu assez violent, elle a failli se suicider. Il expliquait tout cela tranquillement alors même que la teneur de ses propos était plutôt horrible. Elle a plus ou moins fait une crise de nerfs et a utilisé sa magie sans s’en rendre compte. Ca a fait exploser ce sceau, après tout est rentré dans l’ordre. C’était sympas, même si j’ai cassé les lattes du lit. Il lui servit un petit sourire en coin. Enfin, on. Mais tu verras bientôt ce que ça fait, et sans poitrine… Tu sais quoi ? Je me prête au jeu. Tu n’auras qu’à venir quand tu te sentiras d’attaque, mais je veux quelque chose de grandiose mon mignon, sinon je fais la grève…On verra à quoi ressemblera ta vie sans moi.

Probablement à un long fleuve tranquille ou son équivalent SHADOWien.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Aoû 2015 - 23:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Assurément, cette Ardeur pouvait être très utile si les sceaux suivants venaient à sauter. Raphaël deviendrait une sorte de soigneur, ironique de la part d'un démon cela dit, même si Siobhan en aurait davantage besoin que lui. Depuis quelques semaines à présent, Renan avait fait implanter des nanorobots dans son organisme et désormais, il était capable de les stimuler pour qu'ils régénèrent intégralement son corps. Le jour où il serait blessé, Tesla n'aurait qu'à utiliser son pouvoir pour les déclencher et il serait en parfait état, nul besoin de dépendre des pouvoirs de Raphaël. Mais ça, il ne le savait pas encore. Devait-il le dire... ?

« Ce serait très utile. En mission. Même si je n'en ai pas besoin cela dit. » S'il relevait, Renan s'expliquerait, sinon tant mieux. « Mais c'est déjà une bonne chose de savoir que tu vas pouvoir conserver Nagato en état, Siobhan a l'air d'y tenir... »

Et Raphaël aussi.
Quoi qu'il en soit, Renan commençait à voir ce pouvoir sous un angle nouveau. Certes, il stimulait l'appétit sexuel et la libido d'après ce que le démon lui avait expliqué, mais il avait bien d'autres capacités qui, associées à d'autres, pourraient se révéler dévastatrices. Toutefois, la perspective de fuir ne lui plaisait pas franchement, Renan n'était pas homme à s'enfuir trop rapidement, sauf si la situation l'exigeait. Il l'avait fait face à Thunder alors que le Commander menaçait d'arriver et il l'avait aussi fait contre d'autres adversaires en nombre trop élevé, mais ce n'était pas pour autant qu'il comptait fuir en permanence. Un léger sourire ourla ses lèvres.

« Je préfère tuer que fuir, mais je ne suis pas très étonné te concernant, tu dois apprécier de revenir ensuite pour titiller tes adversaires, surtout s'ils finissent par se montrer entreprenants malgré eux. » Il haussa les épaules. « Mais je l'admets : ton pouvoir est très utile, il faudra lui trouver divers usages. Ce serait dommage que tu te bornes à l'utiliser en privé. »

Il prenait un ton léger, même si, en réalité, Renan espérait que Nagato s'entraînerait à le développer encore davantage pour l'utiliser en mission. Mais voulait-il encore jouer aux agents ? Le français se posait réellement la question, peut-être devrait-il tirer les choses au clair pour partir sur de bonnes bases ? L'atmosphère s'était détendue, même s'il n'irait pas jusqu'à se sentir aussi bien qu'à l'accoutumée, comme lors de leurs discussions dans son bureau. Ils étaient sur son territoire, il devait se montrer prudent.

Apparemment, Raphaël n'avait pas été enchanté par la question de Renan à propos du souvenir qu'il laissait. Il semblait... vexé ? C'était le terme, mais pas au point de s'énerver comme avant. L'acceptation du français semblait avoir gommé toute trace de contrariété chez lui. De contrariété mortelle du moins, sinon Raphaël ne serait plus Raphaël s'il ne s'énervait pas au moins une fois par jour.... Il dût dissimuler le sourire amusé qui lui vint alors qu'il songeait à ce que disait son interlocuteur. Un amant sans égal, il ne risquait pas d'étouffer sous sa modestie ! Cependant, Renan jugea préférable de ne pas continuer la discussion sur ce sujet et laissa filer.

Malheureusement, la suite ne lui donna pas envie de sourire. Apprendre que Siobhan avait parlé de se suicider était inquiétant, surtout qu'il semblait prendre ça d'un air détendu. Le seul bon côté, c'était que la jeune femme avait pu faire sauter l'un de ses sceaux en agissant ainsi, même s'il aurait préféré une autre explication – quoique, la véritable aurait été bien pire. D'ailleurs, les détails sur ses ébats avec la sorcière ne l'intéressaient guère et Renan ne se doute pas une seule seconde que ce « on » ne concernait pas Siobhan, mais bien lui. Aucun souvenir ne subsistait de cette soirée qui réjouissait tant Raphaël et il chassa donc cette discussion d'un geste de la main, peu désireux de s'étendre sur les parties de jambe en l'air de l'Archidémon. Cela dit, s'entendre rappeler qu'il saurait bientôt ce que ça faisait ne l'enthousiasma pas spécialement. Certes, Renan avait accepté la demande de Raphaël, mais uniquement pour sauver leur accord et non par réelle envie. Disons qu'il s'y rendrait avec la même motivation que s'il allait chez le dentiste – en espérant qu'il ne doive pas garder la bouche ouverte là aussi – même si la créature avait l'air persuadée que les choses s'amélioreraient avec le temps... Son côté hétérosexuel le refusait. Malgré tout, la surprise de voir Raphaël accepter de lui laisser l'initiative de la première fois le rendit plus clément. Il ne le ferait pas languir longtemps histoire d'être sûr qu'il ne s'énerverait pas soudainement sans raison. Un sourire ourla finalement ses lèvres à la fin.

« Un long fleuve tranquille ? » Il leva la main. « Je plaisante. Je sais ce que c'est, une vie sans toi, tu es le premier Archidémon que je rencontre je te rappelle. » Il remarquait donc rapidement le changement. « Mais j'apprécie que tu me laisses initier la première fois. Tu verras que je tiens parole. Même si je te conseille quand même de ne pas trop te faire de films.... » Son côté dominateur bloquerait de nombreuses possibilités. « Et Siobhan, elle va bien ? Elle a été blessée ? » Il fronça les sourcils. « En quoi j'étais concerné par cette dispute ? » Renan soupira soudain. « Laisse-moi deviner... tu n'as pas aimé qu'elle vienne me voir dans mon appartement. Tu sais Raphaël, contrairement à toi, je sais me tenir. Je n'aurais jamais touché à elle parce que je sais que tu la considères comme ta propriété. Pourtant, j’aurais pu le faire, tu ne t'es pas gêné pour coucher avec Abigaïl alors que tu savais parfaitement que j'étais déjà sur le coup. » Le ton de sa voix était légèrement tendu. « Ne t'énerve pas si je demande ça... mais j'aimerais que tu ne recommences plus. S'il te plaît. J'aimerais, au moins une fois, avoir quelque chose que tu ne chercheras pas à t'approprier. »

Abigaïl l'étranglerait certainement si elle entendait ce qu'il disait, cependant c'était le meilleur moyen pour s'assurer que Raphaël accepte de la laisser.
Enfin, il l'espérait.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 5 Aoû 2015 - 20:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle n’est pas la seule. Ce corps est parfait, précisa-t-il.

Il y tenait et c’était peu dire. Nagato incarnait à la perfection tout ce qu’était Raphaël : Un côté androgyne avec un instrument sexuel indubitablement masculin, des proportions qui semblaient presque calculées, une garde-robe dont il commençait à peine à prendre la mesure… Ce corps était comme celui d’une poupée qu’il pouvait maquiller et vêtir à sa guise, à qui tout allait, même le plus extrême. Oui, il s’aimait et s’admirait chaque jour dans le miroir. Il ne pouvait pas nier que sa petite chose avait bon goût en matière d’amant…

Tu sais, ton obstination à croire que mon goût pour le sexe prévaut sur tout est presque ridicule…On ne survit pas aussi longtemps à pensant avec sa queue.

Il avait dit cela d’un ton absolument condescendant. Oui, Raphaël aimait le sexe, il s’en nourrissait, il était extrêmement tactile puisqu’il n’avait pas de forme physique à Dis et que là-bas, les rapports s’effectuaient d’une autre façon mais il se donnait un genre. Evidemment, le voir affirmer une telle chose pouvait être choquant pour tout qui ne le connaissait pas véritablement, mais Renan saurait certainement apprécier.

Mais j’espère que tu seras à la hauteur de la tâche, je ne me contenterais pas d’une baise ratée, qu’on soit bien clairs… Ce ne seront pas des coups vite faits comme ça pour ménager mon égo. Parce que ma participation aux prochaines missions dépendra de tes performances. Plus tu t’impliques, plus je m’impliquerais. Après tout, ce sont plus ou moins les termes de notre contrat.

Moins que plus, mais très vaguement cela pouvait convenir. De toute façon, c’était lui qui décidait de l’interprétation à faire du contrat. Mieux valait qu’il n’apprenne pas que Renan avait mis son âme hors de sa portée…

Mais cela ne risquait pas d’être le cas pour le moment puisque la remarque de Renan lui était passée au-dessus, trop obnubilé qu’il était à penser à sa petite personne et à son reflet dans le miroir. Au lieu de ce facheux sujet vint donc celui de Siobhan.

Elle est guérie. Je te signalerais d’ailleurs qu’elle s’est blessée toute seule, donc c’est entièrement de sa faute. Et de la tienne, parce que oui en effet cela ne m’a pas plu, mais ce n’était pas l’unique raison. Elle a fait tout un tas de choses qui ont provoqué mon mécontentement et comme elle prend son pied quand je m’énerve j’ai choisi de l’ignorer complètement, ce qui a manqué de la rendre folle. Il haussa les épaules. Que veux-tu, je fais ce genre d’effet aux gens… Il avait presque l’air désolé. Presque. Puis je te trouve culotté patron chéri de me sortir quelque chose comme ça alors que tu n’as pas encore payé ta part du contrat… Et ne compare pas Abigaïl à Siobhan, il y a un monde entre les deux. Votre lien n’est pas du tout le même. Je reconnais qu’elle a un potentiel et un certain style, mais il fallait que je la remette à sa place. J’ai la vidéo si tu veux, même si tu ne verras pas grand-chose. C’est tout l’art des ombres… Ca s’insinue même quand on serre très fort les cuisses.

Il gloussa et cela lui donna le temps de réfléchir à l’étonnante demande formulée par Renan. Devait-il accepter cette requête sans rien en retirer ? Il n’avait pas prévu de retourner titiller la nécromancienne, conscient que ses pouvoirs actuels le rendait trop sensible face à elle, bien que sa chevalière soit pourvu d’un très utile bouclier magique. Il suffisait qu’elle parvienne à passer outre, après tout un accident peut arriver, et le corps de Nagato finirait en serviteur putréfié, Raphaël coincé à l’intérieur. Un sort très peu enviable. Il ne composait pas avec Thulé et l’Archimage pour finir entre les griffes de cette belle blonde frigide. Enfin, frigide… Mieux valait dire que ses orgasmes avaient une dimension glacée.
Comme la Mort.
Mais cela valait-il la peine qu’il fasse ce cadeau à Renan ? N’en avait-il déjà pas assez fait ? Pourtant, leurs désirs allaient dans la même direction et le mutant serait certainement sensible à cette marque de bonne volonté. A moins qu’il n’y voit une faiblesse de la créature.

Si tu me satisfais bien, je te laisserais la nécromancienne pour ton usage personnel. Tu en feras ce que bon te semble, elle sera à toi.

Et à lui par extension, puisque Renan lui appartenait. Suivez la logique.

Tu vois, je peux être capable de beaux gestes. Alors pense y bien quand tu prépareras notre soirée.

Il souriait, mais cela sonnait comme un avertissement mortel. Au-delà du simple sexe avec Renan, auquel l’archidémon avait déjà goûté en profondeur grâce à la drogue de Shahren, il voulait surtout tester la profondeur de sa dévotion à leur petite association et s’assurer qu’il ne s’était pas trompé en choisissant son favori mâle.
Même si évidemment, il ne se trompait jamais.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Aoû 2015 - 11:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Raphaël modifiait les termes de leur accord suivant la manière dont ça l'arrangeait et Renan en était parfaitement conscient, sauf qu'il ne savait pas comment faire cesser cela sans tout ruiner. D'une collaboration et de missions enthousiasmantes ils étaient passés à une quasi prostitution, même si l'Archidémon ne verrait certainement pas les choses de cette manière. Ce qu'il déclara à ce moment fit d'ailleurs douter Renan pendant quelques secondes : et s'il prétendait qu'il n'avait pas été à la hauteur simplement pour refuser de le suivre lors de missions ? Ce serait bien le genre de la maison et très franchement, le français regretta d'avoir accepté sa demande, même s'il savait qu'il n'avait pas eu le choix. Refuser aurait entraîné une véritable apocalypse, il en était convaincu. Le mieux désormais, était d'assumer et d'arrêter de se lamenter sur son sort. Peut-être que, pour une fois, Raphaël avait raison et qu'il finirait par trouver cette nouveauté aussi plaisante que le reste.

Le sujet glissa sur Siobhan comme la créature n'avait pas relevé son aveu sur sa régénération – il ne pourrait pas prétendre qu'il n'était pas au courant – et Raphaël lui expliqua. L'irlandaise était pire qu'une femme amoureuse, Renan fut un peu déçu de le constater, il avait fini par lui trouver quelque chose de réellement attrayant. Mais non, ce côté-là de sa personnalité était très... répulsif. Une chance que Raphaël ne sache pas lire dans les pensées, ou il y aurait vu le mépris que le Breton avait pour les relations dominant/dominé comme celle que nourrissait les deux mystiques. Siobhan ressemblait davantage au petit chien qui n'avait pas eu sa caresse qu'à la petite amie délaissée. Et après elle osait lui dire qu'elle n'était pas jalouse ? La bonne blague ! Mais son irritation céda rapidement le pas à de la pitié : elle ne se maîtrisait certainement pas....

Lorsque la conversation glissa sur Abigaïl, Renan sentit que les choses deviendraient plus compliquées. Conservant son calme, il leva les yeux pour scruter le visage d'un Nagato qui dénigrait la nécromancienne. Certes, leur lien n'avait rien à voir avec celui qui unissait l'Archidémon et sa sorcière ! Renan respectait Abigaïl tandis que Raphaël considérait l'irlandaise comme son petit chien et sa servante. Honnêtement, il n'aurait jamais souhaité avoir le même lien qu'eux.
Le français se crispa légèrement lorsque son interlocuteur lui proposa de regarder la vidéo de ses ébats avec la blonde. Ou plutôt de son viol compte tenu de ce qui avait été « dit » auparavant... Inutile de dire qu'à ce moment précis, le trentenaire fut tenté d'attraper le col de Nagato pour le secouer un peu, mais ce serait comme de se saborder après avoir autant esquivé les rochers pour arriver à bon port. Non, il ravalerait sa fierté et éviterait de tout flanquer par terre.

Le verdict arriva finalement : elle serait tranquille s'il se montrait à la hauteur pour leur prochain rendez-vous. Très bien. Renan savait ce qui lui restait à faire et si tant est qu'il ne soit pas spécialement enthousiaste pour leur première fois – ou celle qu'il voyait ainsi – cette déclaration aiderait à le motiver.
Il hocha la tête.

« Je te rappelle que je t'ai déjà offert quelque chose de spécial, si ce n'est d'unique la dernière fois, je pense que je peux être à la hauteur cette fois-ci. » Il essayait de prendre un air détendu. « Je vais penser à ta mansuétude pendant que je m'en occuperai, oui. »

Le français se décala une nouvelle fois avant de se redresser. Il était inutile de passer plus de temps ici : ils avaient déterminé de la pérennité de leur accord et ils avaient conclu une nouvelle alliance qui devrait, normalement, leur permettre de gravir de nouveaux échelons de confiance dans leur relation. Enfin, il l'espérait. Son regard se posa sur Nagato.

« Et comme ça va me prendre du temps, il est préférable que j'y aille dès maintenant. »

Histoire de faire preuve d'un peu d'investissement – et de le mettre dans de bonnes conditions jusqu'à leur prochaine rencontre – le trentenaire se pencha à nouveau vers Raphaël histoire de l'embrasser, assez rapidement, mais c'était le geste qui comptait. C'était bien la première fois qu'il faisait preuve d'un comportement de ce type sans y être obligé ! Ce qui laissait présager quelque chose de positif pour la suite.
Sans perdre davantage de temps, le trentenaire se détourna pour quitter la salle, puis le bâtiment et rentrer à Mannheim se débarrasser de cette tenue et reprendre son rôle d'Officier.
Enfin.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_6L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_8


L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_1L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_2_bisL'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_3
 Sujets similaires
-
» L'expérimentation archéologique
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [Evenement : Festival de la Fraternité !] Aaron & Gray - contactez rapidement un administrateur pour qu'il change ce titre et l'adapte à votre désir ;)
» COLOMBIA ❧ change your life, take it all.
» Vos démos sur 3DS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_6L'égalité est la condition de l'échange ▬ Nagato Categorie_8
Sauter vers: