AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Qui a confiance en soi conduit les autres » ft. Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 23 Juil - 11:49 Message | (#)

23 Juillet 2015

Il arrivait souvent à Raphaël d’observer incognito les gens de son entourage. Lui qui aimait tout contrôler, tout savoir, afin de conserver plusieurs longueurs d’avance sur ses adversaires éventuels, il trouvait un certain avantage à sa forme d’ombre. Seuls certains mystiques parvenaient à le percevoir dans cet état et ce n’était clairement pas le cas de l’homme qu’il suivait actuellement.

Jay Lane. A priori, un homme inintéressant, banal, comme il en existe des centaines à Star City, des dizaines sur les docks et des milliers à travers le monde. Un mutant, certes, mais que cachait-il d’autre ? Raphaël avait été témoin de ses interactions avec la scientifique de SHADOW ou du moins, d’une partie de celles-ci. Selon ce qu’il savait de Shahren, elle ne jetait jamais son dévolu sur des gens normaux alors quid de celui-là ? Il était bien placé pour savoir que les apparences pouvaient être trompeuses, aussi avait-il décidé ce soir de perdre quelques heures à enquêter plus en profondeur afin de satisfaire sa curiosité. Il savait que cet homme était un texan, un combattant et qu’il avait un jour sauvé la vie de Siobhan, selon l’aveu de sa petite chose, ce qui le mettait dans de bonnes dispositions. Après tout, elle morte, il aurait du mal à faire sauter les sceaux restant… Jay partait donc avec certains bons points. Ses secrets seraient-ils satisfaisants ? Ah, il l’espérait !

Il le suivit pendant une bonne heure à travers le prisme de ses activités. Il passa devant le Circus sans s’y arrêter, rencontra deux personnes avec qui il discuta sommairement, puis se dirigea vers le quartier de Lincoln où, selon Shahren, il s’était installé. Non pas que la scientifique lui avait parlé de son nouveau M. X., elle ne savait même pas que Raphaël s’y intéressait, seulement il avait jeté un œil par-dessus son épaule quand elle mettait à jour ses dossiers, sans qu’elle le sache. Il manquait vraiment d’une protection magique sur ce laboratoire, mais il n’allait pas proposer d’en installer une, ce serait se tirer une balle dans le pied. L’endroit était déjà assez secret comme cela.

Donc, en laissant trainer son regard, Raphaël avait obtenus tout un tas d'informations intéressantes comme le fait que Jay possédait un bras dans le métal d’un autre monde que semblait maîtriser la scientifique, ainsi qu’un cœur en acier, des pouvoirs de régénérations, une force surhumaine et une insensibilité à la douleur. Il commençait à mieux cerner l'intérêt de Shahren pour ce garçon... Un cocktail qui donnait presque envie à l’archidémon de lui voler son corps, ce qu’il aurait fait s’il avait eu les traits moins… Rudes. Il n’aurait pas pu l’habiller à son goût sans qu’il ait l’air ridicule et comme le corps de Nagato lui convenait très bien, il ne comptait pas sacrifier l’esthétique au pouvoir, sans nécessité. Il finirait par retrouver tous ses pouvoirs un jour ou l’autre, de toute manière, et il se trouvait raisonnablement terrifiant et destructeur.
Pour le moment.

Ainsi, fort de ces informations, Raphaël attendit de se retrouver seul avec le texan, ce qui n’était pas simple. Dans son quartier général ou quoi que cela puisse être exactement, plusieurs personnes trainaient, principalement des hommes mais aussi une femme qui eut une discussion un peu animée avec Jay sur un sujet qui échappa totalement à l’archidémon, principalement parce qu’il n’en avait rien à foutre. Il y eu même un petit accès de violence où Jay cassa en deux le bras d’un type, aussi net que si ç’avait été une brindille. Puis ils partirent chacun à leur tour, vaquant sans doute à leurs occupations, laissant celui qui avait l’air d’être le leader tout seul.
Pourquoi vouloir lui parler? En apprenant ce qu'il cherchait à savoir, il aurait pu s'en contenter, mais Raphaël était du genre tactile, il aimait confronter les autres, s'amuser lorsqu'il en avait l'occasion et s'il y avait bien une chose qui ne se trouvait pas dans les dossiers de la scientifique, c'était tout ce qui concernait la sociabilité.

C’est allongé sur un empilement de caisses que Raphaël apparut progressivement, sortant des ombres, rassemblant son corps, ses deux billes rouges fixant le plafond.

Tu sais que tu as vraiment un potentiel physique exceptionnel ? Mais tu n’as pas trop la gueule du leader, plus de l’homme de main.

Il savait que Shahen avait implanté des puces dans son cerveau pour le rendre plus intelligent, le mettre dans la moyenne. Elle avait précisé dans ses dossiers qu’il avait refusé plusieurs modules très utiles et avait pincé les lèvres en l’écrivant, ce qui laissait penser à l’archidémon que cela l’avait contrarié.
Il tourna le regard vers lui, faisant mine de s'étirer. Ainsi, sa chemise noire remonta un peu sur son ventre, découvrant un morceau de chair tatouée. Il portait un pantalon près du corps, de la même couleur et une veste du même rouge que ses yeux, si bien assortie que l'on pouvait soupçonner un peu de magie là-dessus et on aurait eu raison.

Enfin, tu me diras, un leader sans force brute ce n’est pas si intéressant non plus. Ça se défend comme point de vue, affirma-t-il en se redressant. N’empêche, cette femme a de l’or dans les mains. Tu me montres ta greffe ? J’adore ce métal, il a une couleur qui va avec tout !

Sauf avec les ombres, il ne pourrait pas le dématérialiser comme ses vêtements et à son premier changement de forme, il perdrait la mécha-greffe. Non pas qu’il l’avait sérieusement envisagé, mais Raphaël avait souvent trop d’idées pour son propre bien.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 23 Juil - 14:52 Message | (#)

Certaines affaires récentes n'étaient pas forcément bien passées auprès de Carmen, la co-fondatrice du groupe. Elle et Jay s'entendaient toujours de la même manière : un accord basé sur l'intérêt du groupe, mais sans que la moindre complicité ne soit née. Il ne la détestait pas, mais ne l'appréciait pas pour autant. Disons qu'elle l'indifférait au mieux et qu'elle lui semblait dotée de capacités et de contacts intéressants ! Le reste lui passait largement au-dessus de la tête et ne lui donnait pas spécialement envie d'apprendre à mieux la connaître.
Le texan s'était donc chargé de recruter quelques nouveaux membres et dans le lot, il avait opté pour un mercenaire qui lui semblait prometteur, mais qui apparemment, n'était pas du goût de la jeune femme. Elle le lui avait clairement fait comprendre avant de se « venger » en prenant sous son aile un abruti du Circus Maximus avec qui le texan ne s'entendait pas du tout. Et encore, c'était un euphémisme. Ils étaient donc en train de se disputer, essayant de savoir qui avait raison et qui avait tort, puis Jay perdit patience et régla la mésentente en cassant le bras de l'abruti assez bravache pour avoir osé venir jusqu'au quartier général des Ymir. Le sujet était réglé, chacun parti de son côté et le trentenaire se retrouva enfin seul. Ou du moins c'était ce qu'il croyait.

Son sens du danger l'avertissait lorsque quelque chose menaçait sa sécurité, aussi fut-il étonné d'entendre une voix inconnue s'élever dans son dos, mais sans que ce sens ne se manifeste. Un raté, ou l'individu ne lui voulait-il aucun mal ? Jay pivota sur lui-même pour se retrouver face à un type allongé sur les caisses entreposées, admirant le plafond avant de le regarder. Il avait des prunelles bizarres, des habits de tafiole et une tronche d'étranger. Tout ce qu'il ne fallait pas avoir pour s'entendre avec l’irascible trentenaire en somme. Il fronça donc les sourcils en regardant ce crétin qui osait lui parler comme lorsqu'il était encore au Circus. Si Jay n'avait jamais été vaniteux et désireux de dominer les autres, maintenant qu'il était à la tête de ce groupe – avec Carmen – son mental avait légèrement évolué : il n'était plus le type qui obéissait sans prendre de décision. Cela dit, lorsque la tafiole parla de « cette femme » avant de lui demander de montrer sa greffe, Jay comprit qu'il avait affaire à un contact de l'autre tarée. Qu'est-ce qu'elle croyait ? Qu'il allait bavarder avec lui par pure politesse ? C'était bien mal le connaître.

« Qu'est-ce qu'tu fous là, face de citron ? »

Oui, Jay était toujours aussi poli et cela malgré la puce que l'autre folle lui avait implantée dans le crâne. Son racisme resterait présent et ce gars-là était ici sans autorisation, c'était donc suffisant pour qu'il soit aussi bien accueilli par l'hôte ! Esquissant un pas pour se rapprocher de lui et lui en coller une bonne si jamais il commençait à se montrer trop hostile, le trentenaire reprit la parole du même ton peu amène qui lui était propre.

« J'sais pas qui t'a dit d'te pointer là, mais t'es pas chez mémé, t'as pas à poser ton cul ici s't'es pas invité. Et c'est pas l'cas. » Carmen ne se serait jamais permis ça. « C'est l'autre tarée ? J'lui ai dit qu'j'en avais rien à branler d'ses potes, alors s't'as envie d'voir c'qu'elle fait, t'vas lui demander directement et t'm'fous la paix. » Et c'était uniquement à cause de cette emmerdeuse qu'il ne se débarrassait pas directement de lui. « J'en ai rien à carrer d'ce qu'tu penses d'moi, alors garde tes remarques à deux balles pour l'autre chieuse, apparemment elle prend son pied avec les compliments. Tire-toi d'là où j'te fais dégager moi-même et c'sera pas agréable. »

Bien sûr, l'autre pourrait toujours prendre son discours à la légère, mais il comprendrait rapidement qu'il n'avait pas affaire à un débutant. Oh, certes, il se trouvait face à un Archidémon qui, même bridé, pourrait se débarrasser de lui en deux temps trois mouvements, mais ça, Jay l'ignorait. Quand bien même le type se présenterait-il ainsi, le texan ne le croirait pas une seule seconde. Après tout, il avait bien accepté un combat en tête-à-tête avec Anubis en pensant avant simplement affaire à un mec avec une gueule de caniche. Même aujourd'hui lorsque des gens lui parlaient de sa victoire, il s'énervait en les entendant citer une pseudo-divinité. Non, assurément, Jay n'avait pas l'esprit fantasme. Il était même très cartésien et ne goûtait absolument pas aux goûts vestimentaires de la tafiole qui se tenait face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 24 Juil - 14:20 Message | (#)

Face de citron ?
Il y eut un moment de battement, durant lequel Raphaël hésita entre rire et se mettre en colère… Il opta finalement pour la première solution. Jamais on ne lui avait sorti une insulte pareille, ç’avait le mérite d’être exotique. Tout à son gloussement amusé, il ne manqua toutefois rien de ce que lui disait le texan. L’homme, désormais menaçant, avait visiblement à cœur non seulement de mal articuler mais surtout de le faire déguerpir. Décidément, serait-il bien reçu quelque part un jour sans devoir jouer de ses pouvoirs ? Il roula des yeux et soupira, quittant sa position nonchalante pour se rassoir.

J’ai vu ce que fait « l’autre tarée ». J’aime bien ce petit nom, ça lui va bien, même si c’est un peu rude tu ne trouves pas ? Bah… Qui aime bien châtie bien.

Et Raphaël débordait d’amour…

Pourquoi tout de suite passer par la case violence ? On ne peut pas discuter tranquillement, juste toi et moi, tout seul dans ce glacial entrepôt… Qu’est-ce que tu fais, ici, d’ailleurs ?

Tout en parlant, Raphaël avait choisi de se lever, les mains sur les hanches, une moue interrogatrice sur les lèvres.

Ca ne ressemble pas à de la drogue, des armes alors ? Ou des humains ? Tu sais, il y a déjà de très bons fournisseurs dans ce domaine sur Star City, enfin des intermédiaires, parce que tout se passe sur place après tout. Ils viennent d’où, les tiens ?

Il ne savait pas dans quoi trempait Jay exactement, il se contentait d’émettre tout un tas d’hypothèses, principalement pour le plaisir d’entendre le son de sa voix, un exercice que Raphaël appréciait particulièrement, en bon égocentrique qu’il était. D‘ailleurs, tout en parlant, il disparaissait sous sa forme d’ombre pour réapparaître plus loin, près d’une caisse ou l’autre, soulevant les bords en bois afin d’en découvrir le contenu. Effectivement, pas de la drogue…Il reprit à nouveau forme, dans le dos de Jay, posant sa tête sur son épaule pour lui souffler à l’oreille :

Détend-toi voyons, on discute simplement…

Il eut le bon goût de disparaître juste avant que le poing de Jay ne le défigure, ce qui l’aurait mis dans de nettement moins bonnes dispositions qu’actuellement. Il avait du potentiel physique, c’était indéniable, mais aussi un exécrable caractère. Pas comme Renan, non… Pire que cela. Pire et différent. Cette fois, ce fut une moue contrariée qui apparut sur ses lèvres.

Ne m’oblige pas à te faire du mal, je n’ai pas envie de me disputer avec la petite scientifique, elle me rend des services appréciables et je sais qu’elle serait dans de nettement moins bonnes dispositions si j’abimais son… Il eut un geste de la main. Œuvre ? Une proposition pleine d’hésitation. Tu sais, j’ai un peu vu les autres M. X., tu es différent. Désobéissant, en fait. C’est assez agaçant qu’on ne dise rien pour toi alors que je me fais disputer sans arrêt.

Et le voilà qui boudait. Pourquoi Renan n’était-il pas venu enrôler Jay comme les autres ? A moins que Shahren n’ait caché des informations à son cousin ? Il allait devoir se renseigner, il tenait peut-être une occasion de semer la zizanie. Une activité qu’il affectionnait énormément, d’autant plus depuis son entrée à SHADOW.

Tu couches avec ? Ceci expliquerait cela.

Et serait décevant, puisque beaucoup, beaucoup trop simple…
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 24 Juil - 16:47 Message | (#)

Jay se fichait bien d'avoir réussi à faire rire l'autre type : ce n'était pas son souci principal, il voulait juste le voir se tirer d'ici ! Mais apparemment le nouveau parasite avait décidé de s'incruster puisqu'il s'assit en roulant des yeux, un geste qu'il ne supportait vraiment pas. Ça lui rappelait son frère aîné qui le faisait toujours lorsque Jay se plantait. En tous les cas, celui-là avait l'air d'en tenir une couche à parler de ne pas user de violence et à prétendre que ses surnoms étaient rudes. Rudes ? Il ne l'avait jamais entendu au mieux de sa forme dans ce cas ! Mais le texan s'en fichait pas mal, il n'avait pas l'intention de discuter avec ce type, il voulait juste le faire partir de sa propriété – pour une fois qu'il en avait une ! Sauf que le parasite était doté de capacités spéciales, certainement un mutant, puisqu'il parvint à disparaître pour commencer à fouiller dans les caisses. Jay esquissa un geste dans sa direction pour l'empêcher de continuer son inspection, sauf que la face de citron se téléporta derrière lui pour se retrouver bien trop près à son goût. En temps normal, il lui en aurait collé une qui l'aurait calmé pour le reste de la journée, sauf que son poing frappa le vide : l'autre s'était déjà téléporté ailleurs. La patience du trentenaire n'avait jamais été très présente, mais là il venait assurément de l'épuiser dans son intégralité. Rien que le fait d'avoir pénétré dans sa sphère privée était un véritable outrage à ses yeux – si le parasite était tactile, c'était tout l'opposé du trentenaire.

C'est alors que les choses se compliquèrent. Lui faire du mal ? Mais pour qui il le prenait ? Jay fronça les sourcils en le dévisageant comme s'il venait de dire la chose la plus stupide qui soit, ce qui n'était pas loin de la vérité. Le trentenaire pensait vraiment qu'ils avaient touché le fond, mais non, le parasite s'autorisa à le taxer « d’œuvre » comme s'il était la créature de cette tarée. Il n'en fallut pas plus pour qu'il s'énerve pour de bon : personne ne pouvait prétendre l'avoir forgé ou être responsable de son éventuel talent : il s'était débrouillé seul pour arriver là où il était aujourd'hui ! Sa contrariété n'éclata que lorsque l'autre osa prétendre qu'il pouvait coucher avec cette tarée. Rien que l'idée le dégoûtait. Son expression devint encore plus agacée – oui, c'était possible – avant qu'il ne réponde d'un ton agacé.

« Certainement pas ! J'en ai rien à carrer d'son cul, alors garde tes idées d'merde pour son petit chien. » Il parlait de l'autre mercenaire. « T'causes trop, tu m'fais chier. » Il s'avança vers lui. « Puis va falloir qu'tu piges qu'j'suis à personne et qu'j'lui dois rien. C'est elle qu'a insisté, j'voulais rien d'sa part et j'm'en sors largement bien tout seul. » Ce qui était l'entière vérité. « Maintenant s'tu veux vérifier, ramène-toi là et j'te montre c'que j'fais sans son truc de merde. »

S'il ne risquait rien s'il agissait ainsi, Jay se serait bien arraché le bras sur-le-champ pour se retrouver à nouveau lui-même ! Enfin, il subsistait le problème du cœur et là, le texan n'était pas vraiment certain de pouvoir survivre s'il enlevait ce morceau-là. Il avait activé son insensibilité pour se préparer à le frapper dès qu'il s'approcherait de lui et se débarrasser d'un emmerdeur qui l'accaparait bien trop à son goût. Cela dit, il savait bien qu'avant de s'approcher de lui, le parasite se serait envolé pour aller s'abriter loin de lui : la preuve qu'il n'avait pas affaire à quelqu'un de courageux, mais juste à un mec avec une grande gueule. Poing fermé, il reprit d'un ton toujours aussi hostile.

« C'que j'fais ici t'regarde pas, alors s'tu t'amuses encore une fois à regarder dans ces caisses, t'auras la tronche encore plus plate dans deux minutes. » Enfin, si c'était possible. « Qu'est c'qu'tu fous là ? Si c'est l'autre tarée qui t'envoie, retourne dans ses jupes et lâche-moi les baskets ! L'fait qu'tu la connaisses va pas m'empêcher d'te casser la gueule s'tu continues à m'emmerder, alors barre-toi ! »

Parce qu'il ne doutait pas une seule seconde qu'il était largement plus capable que ce parasite de faire des dégâts. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'il n'avait que les compétences données par les greffes de l'autre emmerdeuse ? Ce serait le sous-estimer, mais en un sens, Jay ne s'en vexerait pas : il aurait l'avantage de la surprise et pourrait lui faire comprendre qu'on ne mettait pas son nez dans ses affaires sans en subir les conséquences. Du moins l'espérait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 25 Juil - 13:39 Message | (#)

Raphaël cligna des yeux, l’air surpris. Quel étrange spécimen que ce Jay ! Il ne comprenait pas comment Shahren, en bonne maniaque du contrôle qu’elle était, parvenait à s’entendre avec un type comme lui. Visiblement, il ne reconnaissait pas sa supériorité, il n’était pas à sa botte, il n’avait même pas conscience du danger qu’il était en train d’affronter. Pensait-il réellement qu’un type de la carrure de Nagato s’introduirait dans son entrepôt s’il n’avait pas de quoi se défendre ? Ses puces d’intelligence fonctionnaient-elles correctement ou le travail était-il trop important pour qu’elles suffisent ? Raphaël eut une moue contrariée devant ses paroles menaçantes. Décidément, il avait un problème avec cette époque où on ne respectait plus la grandeur des créatures telles que lui.

Quoi, tu veux me frapper ? Tu crois que je te laisserais abîmer mon corps d’emprunt ? Chéri, avec ta force tu serais capable d’exploser le crâne de Nagato, ce qui m’obligerait à utiliser ton corps, ce que ni toi ni moi ne voulons, crois-moi, tu serais un cauchemar à habiller…

L’air horrifié qu’il afficha confirma bien le fond de sa pensée, d’ailleurs. Il en frissonnait d’avance.

Mais je te trouve bien présomptueux, ou bien stupide, va savoir. Tu ignores probablement ce que signifie la couleur de mes yeux, mais tu fais face à l’archidémon des ombres et des cauchemars, je te signale ! Tu as une idée du nombre de manières dont je pourrais te réduire en morceaux ?

En morceaux, en rondelles, en fines lamelles, en plein de choses en fait…Joignant le geste à la parole, il forma une sphère d’énergie noire dans sa main qu’il lui lança. Le FeuInfernal commença à grignoter le tissu mais Jay ne se tordit pas de douleur sur le sol. Raphaël fronça les sourcils, puis se frappa le front.

Imbécile, évidemment, j’avais oublié ce détail…

L’insensibilité. Comment était-il supposé lui infliger milles tourments ? Quel homme frustrant ! Il soupira et se dématérialisa, pour apparaître près de Jay et le toucher du bout de l’index afin de le plonger dans une illusion cauchemardesque, qu’il observa avec un certain amusement. Le texan était en train de vivre son pire cauchemar, la moindre crainte, le moindre complexe, était utilisé et amplifié par son pouvoir. D’une caresse, il pouvait réduire un dur à l’état de loque, comme quoi la force physique ne faisait pas tout.

Lorsqu’il jugea qu’il en avait assez vu, il disparut pour mettre une distance de sécurité entre eux, se rasseyant sur sa caisse. Au passage, il se rendit compte qu’il avait oublié d’éteindre son FeuInfernal, qui avait consumé les vêtements du haut que portait Jay et lui avait laissé une belle marque de brûlure sur le torse, par-dessus la fine cicatrice témoignant de son opération du cœur. Raphaël ferma la main et la flamme s’éteignit immédiatement.

Ah, même pour ça tu es frustrant, tu aurais au moins pu pleurer, crier, supplier, c’est le plus amusant dans ce pouvoir ! Il lui adressa une moue boudeuse. Je ne sais vraiment pas ce qu’elle te trouve. Elle devrait être capable d’en fabriquer un comme toi en plus docile et moins vulgaire. Tu risques d’être un chien difficile à dresser, mais j’aime les défis, même si je préfère susciter la peur que le dégoût.

Il utilisa les ombres de l’entrepôt pour lui caresser les fesses et gloussa.

Quoi que, les deux, c’est amusant. C’était qui la petite blonde, mh ?

Il faisait référence aux visions qu’il lui avait données plus tôt.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 25 Juil - 23:20 Message | (#)

Utiliser son corps ? Jay ne pigeait strictement rien à ce que l'autre taré débitait, à croire que sa tronche écrasée l'empêchait de réfléchir normalement. Tu m'étonnes, il devait avoir le cerveau pressé comme un citron là-dedans, ce qui expliquerait notamment la couleur de sa peau. Peut-être qu'il devrait suggérer à l'autre folle de lui ouvrir la boîte crânienne pour vérifier si ce n'était pas le cas ? Sauf qu'ils avaient l'air de s'entendre comme cul et chemise, ce qui était assez logique vu qu'ils avaient tous les deux un sacré pet au casque. Toujours est-il que Jay ne pigea strictement rien à ce que l'autre lui racontait, ne voyait pas ce que son style vestimentaire venait faire dans cette discussion. Il devait avoir fumé toute une plantation de Marie-Jeanne avant de débarquer ici, ce qui expliquerait aussi pour quelle raison il continuait à le provoquer alors qu'il était clair que le seul capable d'abîmer l'autre ici, c'était le texan.
Du moins dans ses rêves.

Il resta silencieux alors que l'autre lui racontait quelque chose sur la couleur de ses yeux. Ouais, surtout, il avait l'option feu de détresse intégrée à ses yeux et ensuite ? Jay n'avait jamais été quelqu'un d'impressionnable et son manque de culture l'empêcha de comprendre ce qu'était un Archidémon. Un démon, ou quelque chose d'autre ? Peu importait, de toute manière le trentenaire ne croyait pas à ces conneries et ce gars-là était juste un parfait crétin qui se faisait des films sur sa véritable nature. Un peu comme l'autre caniche avec sa tronche de travers qui se prenait pour un dieu. Malheureusement, avant qu'il ne puisse répondre, l'autre s'amusa à lui enflammer les habits comme s'il espérait l'effrayer ainsi. Jay eu un geste pour stopper les flammes, mais il ne sentait bien évidemment aucune douleur en raison de son insensibilité ! Son regard centré sur les flammes qui léchaient son vêtement, il ne vit pas l'autre type se téléporter face à lui et ne comprit pas ce qui se passait lorsqu'une vision s'imposa à lui.

Plusieurs pensées se mélangèrent, mais elles concernaient toutes Charlie. Tantôt elle lui tournait le dos pour aller les dénoncer à la police et se débarrasser enfin d'eux afin d'avoir la vie paisible dont elle rêvait, tantôt elle se faisait battre à mort par les autres membres de la famille Lane, mais dans tous les cas, Jay était incapable d'intervenir. Il ne savait pas vraiment combien de temps dura cette vision, mais elle fut aussi désagréable que s'il venait d'apprendre à nouveau le décès de sa sœur. La vision se brisa finalement, Jay constata que le gars n'était plus devant lui, mais ne remarqua pas les traces de brûlures qui ornaient maintenant sa peau : son insensibilité l'en préservait. Mais sa colère quant à elle, était extrêmement présente. Il ne savait pas comment ce type s'y était pris, certainement grâce à des pouvoirs mentaux, mais le résultat était là et le fait qu'il ait osé toucher à ces pensées le poussait à vouloir lui faire recracher ses organes internes par la bouche.

Il entendit à peine ce que l'autre taré lui racontait – et c'était certainement mieux vu la teneur de son discours – cela dit il sentit clairement l'effleurement qui se fit sentir derrière lui. Le problème avec son pouvoir ? Il ne sentait pas la douleur ou les blessures, mais les gestes déplacés si. Esquissant un geste pour attraper ce qui avait osé le toucher, Jay ne saisit que du vent et lorsque son regard se reporta sur l'autre emmerdeur, ce fut pour l'entendre parler de Charlie. Le texan se décala sur le côté pour glisser sa main sur une caisse.

« Espèce d'taré. »

Le mot fonctionnait même intégré dans une phrase et le bras devint intangible, lui permettant de pénétrer à l'intérieur de la caisse pour saisir une épaisse barre en fer qu'il retira brutalement, faisant sauter le couvercle au passage. Jay passa la barre dans son autre main avant de l'expédier en direction de l'asiatique histoire de lui faire une tronche de citron fendu. Malheureusement, que ce soit parce qu'il visait mal ou parce que l'autre savait se téléporter, la barre se ficha plus loin dans le mur et Jay ne perdit pas de temps pour se précipiter vers l'emmerdeur notoire – avec autant de grâce qu'un pachyderme, il est vrai. Il était aisé de voir que le texan fulminait littéralement, autant à cause de cette... chose baladeuse qu'à cause de l'affront fait à sa sœur.

« Descends m'le demander et j'te l'dirai face d'citron. T'm'étonnes qu'ta tronche t'convienne, t'as l'air d'une gonzesse et t'as autant d'couilles qu'elles ! Arrête d'te planquer et d'utiliser tes trucs à distance et ramène-toi là du con ! » Le ton de sa voix n'avait plus la moindre retenue. « T'es trop naze pour piger les trucs, alors t'amuses pas à jouer avec c'qu'tu maîtrises pas ! » Il essaya de l'attraper pour lui en coller une. « Et t'avises pas d'me toucher encore une fois ou j'te fais bouffer toutes les barres en fer qu'y'a dans les caisses ! »

Un joli hérisson jaune avec une tronche de nana, ce serait une belle décoration pour orner l'entrée du QG, assurément !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 27 Juil - 13:09 Message | (#)

Pourquoi, ça t’ennuie que je te touche ? Oh, je vois, encore un petit hétéro… Tu sais, y’a un truc que j’adore faire, c’est les violer jusqu’à ce qu’ils en redemandent. Parfois ça prend du temps mais ça occupe l’éternité, chacun son hobby non ?

Evidemment il ne se contentait pas des hétérosexuels homophobes, il s’amusait aussi avec les prêtres, même si ça, c’était surtout dans le passé. Il avait l’impression que la vraie foi existait de moins en moins, ce qui était une bonne comme une mauvaise chose puisque par extension, les gens ne craignaient plus les démons ou en tout cas, les craignaient moins. Seuls les mystiques restaient lucides sur leur nature. Mais là n’était pas la question, il gloussa alors que le texan essayait de le frapper, en vain. Raphaël était une ombre impossible à attraper à main nue, sauf s’il l’avait lui-même désiré. Sa seule chance ? Avoir un mystique dans sa petite bande de comiques, capable de tracer un cercle d’emprisonnement assez vite. Avant que Raphaël ne le tue, en fait, ce qui demandait une certaine célérité. Pour des personnes comme Jay et comme une grande partie de la population, l’archidémon était une vraie plaie et cela l’amusait. Il se sentait un peu mieux, même.

Donc coincé du cul et en prime, macho ? Par tous les satans de l’Enfer, comment est-ce qu’elle te supporte ? Il secoua la tête, consterné. Chéri, ne sois pas stupide. Je n’ai aucune force brute dans ce corps, si je descends tu vas m’arracher le corps avec ta jolie greffe capable de traverser n’importe quelle matière et je vais me retrouver bien ennuyé… Je n’ai pas envie de retourner à Dis. Ou peu importe le sort qui l’attendait. Tu ne peux pas traiter quelqu’un de « gonzesse » parce qu’il est intelligent, sauf si tu considères que la bêtise est l’apanage des hommes, mais j’aurais plutôt tendance à dire que c’est celle de l’Humanité… A méditer, non ? Il soupira. Mais je vois qu’on ne peut pas discuter avec toi quand tu es fâché, je reviendrais une autre fois pour que tu m’expliques qui est cette jolie blonde. Ta copine ? Ta petite sœur ? En tous cas tu as l’air d’avoir peur qu’il lui arrive quelque chose. C’est peut-être avec elle qui je devrais discuter…

Hélas pour lui, il ignorait qu’elle était déjà morte.
Suivant sa parole, Raphaël sortit de l’entrepôt, plantant Jay là aussi vite qu’il était venu l’emmerder. Oh, il reviendrait probablement mais Raphaël était connu pour se lasser aussi vite qu’il s’intéressait à quelqu’un et tant que le texan n’aurait pas pris un peu de plomb dans la tête, inutile de s’abaisser à discuter avec lui. Peut-être que Shahren saurait lui expliquer à quel sort funeste la bonne humeur de l’archidémon lui avait permis d’échapper ? Peut-être… Après tout, cette femme était capable de miracles, parfois.
Mais celui-là était-il vraiment à sa portée ?

Dans le district Sud, sur les docks, Shahren était dans son laboratoire, seule. Adam avait encore décidé de partir « faire un tour » supportant visiblement de moins en moins la nouvelle routine installée au laboratoire et les arrivées parfois intempestives d’Anton Faust. Heureusement, pas de sarkomancien en vue, juste une mutante occupée à prendre la tension d’une jeune fille qui n’avait pas l’air d’avoir plus de seize ans et qui faisait office de mère porteuse pour son projet « bébé ». Shahren lui avait implanté l’embryon créé à partir d’une de ses ovules et du sperme de Renan, ramené par l’archidémon Raphaël dans un délais très bref. Son cousin n’était encore au courant de rien, elle lui avait simplement donné son sérum, comme prévu, et avait fait genre de rien. Quant à la jeune fille, elle était fertile, sa jeunesse assurait une grossesse assez sure, et chaque jour Shahren l’examinait pour s’assurer que tout allait bien. Elle la gardait dans l’une de ses cages, qu’Adam avait aménagé correctement pour lui fournir du confort. Un lit, des livres, et plus ou moins tout ce qu’elle demandait et qui ne risquait pas de la tuer.

Pourquoi vous ne le portez pas vous-même, votre bébé ? lui demanda-t-elle à nouveau.

Shahren haussa les épaules.

Que de contraintes pour rien, non ? Tu sers à ça, si tu t’en sors bien je te laisserais en vie.
Vous mentez…
Non, je t’effacerais la mémoire et tu pourras t’en aller si tu veux. Sauf si tu m’ennuies, alors je te donnerais à manger à Jack, expliqua-t-elle tranquillement.

Dans son dos, l’horrible chien découvrit ses babines. A ce moment-là, l’alarme de la sécurité de laboratoire se déclencha. Shahren fronça les sourcils et referma la cellule de la jeune fille, qui s’appelait Anita ou quelque chose comme ça. Elle retourna dans la pièce principale, et aperçu que l’intrus était en réalité Jay, si bien qu’elle lui ouvrit. Il avait l’air remonté, peut-être un problème avec sa mécha-greffe ?
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 27 Juil - 14:41 Message | (#)

Jay songea vraiment qu'il était tombé sur un fou lorsque l'autre s'amusa à lui parler de viol. Parce qu'il s'imaginait vraiment qu'un type comme lui pouvait être abusé contre sa volonté ? Il aurait la tête pressée comme un citron avant d'avoir pu essayer de le toucher. Quant à sa prétendue éternité, il devait avoir sniffé une bonne dizaine de lignes de coke pour planer comme ça ! Oh, bien entendu, le texan avait entendu parler de certains méta-humains immortels, mais il n'y croyait pas vraiment. Après tout, il n'en avait encore jamais rencontré et il ne croyait que ce qu'il voyait – et encore.

La contrariété du trentenaire monta d'un cran lorsque l'autre s'amusa à rigoler en voyant qu'il n'arrivait pas à le toucher : est-ce qu'il se foutait de lui ? Au final, les insultes étaient moins difficiles à supporter que les mots d'amour, il préférait largement se faire traiter de « coincé du cul » que d'entendre cette tête-à-claques l’appeler « Chéri ». Chacun ses points faibles, lui c'était les gens trop polis et trop tactiles. Au moins avait-il compris qu'il risquait gros s'il descendait pour se confronter à lui, même si son blabla ne signifiait pas grand-chose pour le texan. Dis ? C'était où ? En Asie ? Peut-être bien, il n'avait jamais été doué avec la géographie. Il préféra ne pas s'attarder sur le flot de paroles incompréhensibles que l'autre lui servit et constater qu'il ignorait que Charlie était morte. C'était son seul moment d'apaisement, savoir qu'elle ne risquerait rien en se trouvant face à un type pareil puisqu'elle était enterrée au cimetière de la ville – elle n'avait même pas voulu retourner à Houston d'après son testament. Ce fut donc sur une note presque paisible que la discussion se termina, même si le trentenaire avait encore assez d'irritation en lui pour faire quelque chose d'inconsidéré.
Et c'est ce qu'il fit.

Il n'y avait finalement qu'une fautive dans cette histoire, il s'agissait tout simplement de l'autre tarée qui avait certainement dû parler de lui à cet emmerdeur. Elle ne pouvait pas la fermer ? Mais peut-être que c'était justement volontaire ? Une manière pour elle de lui imposer sa présence et cela même lorsqu'il n'en avait pas envie. Après tout, ce parasite avait osé lui dire qu'il n'était que le petit chien de la scientifique et qu'elle devrait mieux le dresser. Comme s'il allait obéir à qui que ce soit, la bonne blague ! Il était temps de lui faire comprendre qui était le maître de qui et qu'elle pourrait faire ce qu'elle voudrait sans qu'il ne lui doive jamais rien – encore moins supporter ses amis complètement tarés.

Jay se dirigea donc vers la sortie du quartier général, ignorant Carmen qui l'interpella pour une raison certainement stupide, puis prit la direction des docks afin de rejoindre le laboratoire de l'autre nana. Elle se douterait qu'il y avait eu quelque chose d'anormal étant donné que sa veste avait été en partie brûlée par le feu bizarre de l'autre emmerdeur, même si sa régénération nouvellement acquise était déjà en train de faire disparaître les brûlures de sa peau. C'était une nouveauté qu'il n'avait pas signalée à Shahren, mais sa régénération mineure semblait avoir évoluée : il avait constaté ça en réussissant à soigner une blessure salement grave qu'il avait récolté lors d'une précédente mission. Désormais, les soins se faisaient presque instantanément et il arrivait même à faire repousser des morceaux de chair, voire des doigts ou des choses de ce genre. Disons que ce dernier point, il ne l'avait pas encore vérifié pour des raisons évidentes. Cela dit, peut-être qu'en arracha la prothèse de l'autre emmerdeuse pour mettre fin à leur collaboration, il s'en rendrait compte ?

La tête pleine de pensées colériques, il arriva finalement sur le territoire du docteur Frankenstein et fut autorisé à entrer. Heureusement, sans quoi il aurait certainement frappé sur les murs jusqu'à pouvoir y pénétrer pour lui dire ce qu'il pensait de tout cela. Le trentenaire se dirigea vers la zone où l'autre folle était normalement et lorsqu'il aperçut sa silhouette, il se dirigea aussitôt vers elle avant de l'admonester avec irritation.

« J'croyais qu'tu devais m'foutre la paix tant qu'je revenais pas ici ? » Il la dévisagea, certain qu'elle voyait où il voulait en venir. « C'type-là, j'sais pas c'que t'attendais d'lui, mais j'peux t'dire qu'il m'a surtout fait chier. S'ton but c'est d'me mettre d'mauvaise humeur pour qu'j'sois compréhensif avec toi, tu t'plantes d'chemin. » Jay s'était arrêté à un peu plus d'un mètre d'elle et sa colère était clairement palpable. « J'aime pas qu'on m'traite de chien à dresser et d'connerie d'ce genre, alors j'crois qu'on va en rester là. T'es vraiment trop tarée comme gonzesse, t'es p't'être intelligente, mais t'es sacrément conne en c'qui concerne les relations avec les autres. »

Et ça venait du cœur. Peu lui importait qu'elle soit agacée par le discours qu'il venait de tenir : ce serait un point qu'ils partageraient et elle ne pourrait pas lui en vouloir vu que toute cette merde se passait à cause d'elle. Ou du moins, c'était ce que Jay imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 27 Juil - 15:38 Message | (#)

Jay avait l’air extrêmement en colère et Shahren ne comprenait absolument pas pour quelle raison. Elle fronça les sourcils en l’entendant parler « d’un type » qui serait venu le faire chier. Deux visages lui vinrent instantanément à l’esprit et tous les deux se valaient bien dans la catégorie casse-couille : D’un côté, son cher cousin, de l’autre, l’un peu moins cher archidémon. Comment Renan avait-il eu vent de Jay ? Shahren n’avait pas encore parlé de lui à l’organisation, le considérant comme une sorte de projet social personnel et certaine que, vu son mauvais caractère, il n’y aurait pas grand-chose de bon à en faire pour SHADOW. Cela dit, il n’était pas impossible que quelqu’un ait cafté à Renan. Mais qui ? Le seul autre au courant, c’était Adam et elle savait que le cyborg ne la trahirait pas, encore moins au profit de son cousin, qu’il détestait profondément. Renan aurait-il croisé Jay dans ses relations avec le Cartel et aurait-il compris en voyant sa mécha-greffe ? Sauf que Jay la cachait… Et qu’a priori les interactions entre eux n’avaient jamais rien donné. Non, il était peu probable que le responsable de sa mauvaise humeur soit Renan, surtout que le qualificatif « chien à dresser » ressemblait davantage à Raphaël. L’Officier de la Pénombre aurait certes été rude mais pas stupide à ce point, il serait plutôt venu s’énerver sur Shahren que sur Jay.

Néanmoins, dans le doute…

Attend, attend…Je ne comprends absolument rien, de quel type tu parles ? Un asiatique ou un autre mec un peu plus euh…Elle chercha le mot. Banal ? Non mieux, lequel des deux ? demanda-t-elle en affichant une photo de Renan en compagnie de Nagato.

Quand Jay lui désigna l’archidémon, elle poussa un soupir.

Ecoutes, calme-toi, je n’ai absolument pas parlé de toi à ce type mais il… Comment dire… Il sait des choses. C’est un archidémon, tu vois ce que c’est ? Les méchants de la Bible. C’est une créature des Enfers qui travaille pour les mêmes personnes que moi, mais sur des projets totalement différents, qui n’ont rien de scientifique. Il a dû te voir sortir d’ici un jour et décider de te suivre. Je n’ai aucun intérêt à lui parler des personnes qui m’intéressent, il est du genre à tout vouloir s’approprier ! Ce serait totalement stupide de ma part. Je me doute qu’il a été pénible, il m’exaspère aussi…

C’était un demi-mensonge. Raphaël avait son utilité et elle était ravie de pouvoir travailler avec lui par moment mais à d’autres, il était véritablement pénible, avec sa manie de s’introduire partout. Il avait probablement fouillé son système, ce que Shahren n’appréciait pas. Elle en aurait bien parlé à Renan, mais ç’aurait été risqué de se trahir dans son projet « bébé » si la créature décidait de la balancer pour se venger. Mieux valait se taire et supporter, mais elle n’aimait pas l’idée qu’il tourne autour de ses M. X., surtout de celui-là, qu’elle n’avait pas fini de dresser.

Mais je te jure je n’ai rien avoir avec ça. J’ai toujours respecté notre accord, tu ne penses pas ? tenta-t-elle en espérant que le sérum faisait toujours effet dans son organisme. Ce qui devait être le cas s’il prenait bien les gélules qu’elle lui avait donné. J’ai prouvé ma bonne foi, Jay. Tu ne peux pas dire le contraire, non ? On se voit de temps en temps pour un petit topo, tu me parles de ce que tu fais, et on en reste là. Elle lui sourit. Tu n’as pas envie qu’on commence à moins bien s’entendre toi et moi, non ? Je t’aime bien, même si tu es un peu brute de décoffrage. Tu devrais oublier Raphaël –c’est l’autre type- et l’ignorer. Il va sûrement revenir mais je ne peux pas faire grand-chose pour l’en empêcher, c’est une créature magique alors il faudrait des protections magiques pour le tenir à l’écart mais ce n’est pas trop mon rayon…

Elle essayait de l’amadouer un peu, principalement parce qu’elle savait que s’il décidait de la frapper, il pouvait la tuer d’un seul coup de poing. Et aussi parce qu’elle tenait à ce que les relations entre eux restent un minimum cordiales. Shahren en avait marre de se faire insulter, elle s’était habituée au « tarée » mais après l’histoire avec Renan, elle était encore vexée. A l’exception d’Anton et de Dante quand cela concernait sa science, elle avait l’impression que tout le monde la prenait de haut et elle en avait assez. Son ego était trop mis à mal.

Je vois que tu as fait connaissance avec le FeuInfernal, releva-t-elle en désignant sa chemise. Et que tu régénères bien mieux qu’avant, je pourrais regarder ?

Prudente, elle attendit son accord avant de l’approcher pour le palper.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 27 Juil - 17:28 Message | (#)

Lorsqu'elle commença par mimer l'incompréhension, Jay songea qu'elle se fichait de lui afin de lui faire croire que ce n'était pas elle qui avait instigué tout cela, pourtant il était persuadé du contraire. Quelle scientifique laisserait d'autres types mettre le nez dans ses affaires sans broncher ? Cet emmerdeur avait les informations concernant sa mécha-greffe et il savait ce que Shahren pensait de lui, ils devaient forcément avoir parlé ensemble. Pourtant, il joua tout de même le jeu en montrant la photo du parasite venu lui causer dans le QG, loin de se douter que l'autre était une connaissance de feu sa sœur, mais visiblement ce fut suffisant pour qu'elle comprenne ce qui s'était passé. Vérité ou non ? Il hésita et préféra rester silencieux en l'écoutant débiter ses explications. Un Archidémon ? L'Enfer ? La Bible ? C'était quoi ces conneries ? Il fronça les sourcils en se demandant si elle le prenait pour un crétin fini. Jay était un athée confirmé et jamais il ne croirait à l'existence de ces conneries magiques. Déjà qu'il avait eu du mal à admettre que Siobhan faisait bel et bien de la magie, il ne fallait pas trop lui en demander.

Malgré tout, le fait qu'elle déclare qu'il l'exaspérait aussi était une bonne chose. Il avait craint que ce ne soit son nouveau chouchou et qu'il soit contraint de le croiser en venant ici pour les contrôles de routine. Heureusement, ce n'était qu'un simple parasite qui avait mis son nez dans des affaires qui ne le concernaient pas et sans trop savoir pourquoi, le texan décida qu'elle avait raison. Pourquoi mentirait-elle alors qu'il était évident qu'elle faisait tout pour pouvoir collaborer pacifiquement avec lui ? En un sens, leur entente s'améliorait, ils n'en étaient plus aux tensions du début et bizarrement, le trentenaire buté finissait par trouver cette situation beaucoup plus agréable que les frictions permanentes et épuisantes.

Il était aisé de constater que le trentenaire s'était calmé, rien que le fait qu'il soit silencieux le prouvait. Cela dit, des protections magiques ne l'intéressaient pas : il ne croyait pas à ces trucs et il n'allait pas s'amuser à se faire poser de nouveaux trucs qu'il ne maîtrisait pas lui-même. Déjà qu'il en avait suffisamment avec ces greffes.... Jay soupira légèrement, prêt à quitter les lieux maintenant que le sujet était réglé, mais elle le questionna sur sa régénération et il fallut qu'il baisse les yeux vers sa veste pour constater les dégâts. Son insensibilité était toujours activée et il n'avait pas eu le temps de ressentir la douleur avant que tout ne se remette en ordre. Il releva les yeux.

« Ouais. »

Il détestait toujours autant l'idée de servir de cobaye, mais bon, puisqu'il était là, cela lui éviterait de devoir repasser plus tard pour savoir si tout roulait correctement. Il se tendit tout de même au contact de la brune, n'appréciant toujours pas les séances de tripotage pour étude et il décida de lui expliquer le léger changement opéré dans sa régénération histoire de lui permettre de comprendre plus rapidement – et de mettre fin à l'auscultation par la même occasion.

« J'sais pas quand pourquoi c'est arrivé. C'était après une mission, y'avait une blessure assez moche... » Qui aurait bien pu lui coûter la vie d'ailleurs. « J'pouvais régénérer des trucs mineurs en sacrifiant un peu d'énergie et j'ai essayé, même si c'était trop ouvert comparé à d'habitude, mais ça a fonctionné. Sans qu'je sois crevé. J'sais pas jusqu'à où ça va, j'ai pas trop testé plus loin... »

C'est qu'il ne tenait pas franchement à se faire blesser au point de ne pas être capable de se soigner. Pourtant, moins de dix minutes auparavant, il aurait été capable de s'arracher le bras avec la mécha-greffe parce qu'il était persuadé que Shahren cherchait à l'arnaquer. Même avec une puce censé améliorer ses capacités, Jay restait quelqu'un de très impulsif et de prompt à réagir, trop parfois. Détournant brièvement les yeux pour observer les alentours – et constater que l'autre type n'était pas là – avant de les reporter sur elle pour reprendre la discussion.

« C'est quoi c'est conneries d'ailleurs ? J'pensais pas qu'tu goberais des trucs pareils. Les démons et ces conneries, ça existe pas, c'est juste les demeurés d'l'église qui croient ça. » Et vu le ton de sa voix, ce n'était pas un compliment. « J'pensais qu't'étais pas comme ça. T'as l'air plus futée. » Parce qu'il fallait être idiot pour croire le contraire. « J'en ai rien à carrer qu'il vienne m'causer, mais y'a des sujets qui m'gonflent. » Sa sœur, les surnoms débiles dont il l'avait gratifié, puis... « Tu m'prends pour ton petit chien ? »

Et vu qu'elle était proche de lui, mieux valait qu'elle ne confirme pas que c'était bel et bien le cas. Son ego était clairement moins présent que celui de la scientifique ou de ses proches, mais il en avait tout de même un et servir de petit chien à une femme entrait en plein dans ce qu'il ne supportait pas. Entre autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 28 Juil - 11:44 Message | (#)

Shahren acquiesça silencieusement tout en s’approchant. Elle invita Jay à s’asseoir et s’accroupit à hauteur pour observer les plaies qui disparaissaient à vue d’œil. Il ne restait plus que la chemise calcinée pour prouver qu’il y avait eu des blessures à cet endroit et elle ne put s’empêcher de sourire. Si lui ignorait ce qui était arrivé, elle le savait très bien puisqu’en installant ses puces cérébrales, elle en avait profité pour activer son don. Il avait suffi d’une impulsion électrique dans la zone adéquate du cerveau et pouf, le voilà capable de se régénérer presque aussi bien qu’Adam.

Normalement tu pourras régénérer des membres tranchés aussi. Sauf pour ton bras, parce que ton cerveau pense qu’il s’agit de ton bras d’origine. Une petite manipulation que j’ai dû mettre au point puisque j’ai eu le même problème avec Adam…

Quand son membre avait commencé à repousser, ç’avait été catastrophique. Heureusement, Shahren n’avait pas mis longtemps à trouver la solution et finalement, l’ethereum était assimilé à leur organisme comme une extension de leur propre corps. Pour leurs cerveaux, tout était à sa place et rien ne devait être régénéré. Pratique, enfin, surtout pour la scientifique. Elle sortit un kit de prélèvement et lui demanda si elle pouvait avoir un échantillon de sang, ce qu’il accepta. Pendant ce temps, elle lui répondit, même si elle doutait de l’intérêt de deviser sur les démons et le mysticisme avec un type aussi borné.

En fait, les démons existent, comme les anges, comme les extra-terrestres et tout un tas d’autres créatures magiques. Je conçois que ce soit assez… Perturbant et compliqué à accepter, surtout si tu n’en as jamais rencontré, mais je les ai vu de mes yeux, et j’ai tendance à croire ce que je vois. Elle sourit. Raphaël est un démon, il vaut mieux que tu l’intègres, parce que le connaissant il va s’acharner à te le prouver et ça risque de ne pas être très agréable. Mais bon, fais comme tu le sens.

Elle haussa les épaules. Shahren ne pouvait pas lui fournir de véritables preuves de l’existence des démons. Il en avait eu un sous les yeux, il avait goûté à son pouvoir même s’il s’en était plutôt bien sorti comparé à d’autres. Si cela ne lui suffisait pas, elle laissait à Raphaël le soin de le sortir de son scepticisme.

La question que Jay posa ensuite lui fit froncer les sourcils.

Mon chien ? Qu’est-ce qui t’a mis cette idée dans la tête ? Je parie que c’est ce qu’il a dit… C’est bien son genre. Tu sais, c’est une personne qui envisage les relations uniquement sous l’angle de la domination. A ses yeux, il faut forcément un dominant et un dominé, donc un chien et un maître, c’est son analogie préférée. Je ne fonctionne pas comme ça.

Elle parlait calmement et mentait avec aplomb. A ses yeux, Jay lui appartenait, il était sa chose, mais on ne pouvait pour autant pas le qualifier de chien puisqu’il ne lui obéissait pas, pas vraiment. C’était un peu frustrant par moment, mais assez frais. Shahren lui enleva sa chemise et elle le sentit se raidir.

Du calme, c’est pour t’en donner une autre. Tu ne vas pas te promener comme ça, surtout que le feu a abîmé le camouflage de ton bras, je vais t’en remettre.

Elle se redressa et alla chercher une chemise qui appartenait à Adam. Heureusement, ils avaient le même genre de carrure même si le cyborg était un peu plus haut que large, du coup la chemise allait relativement bien à Jay même s’il était un peu à l’étroit. Elle revint également avec un pot identique à celui qu’elle lui avait donné et se pencha vers lui, dévoilant l’échancrure de ses seins. Elle n’avait aucune pensée réellement lubrique mais en l’entendant parler de chien, une idée avait germé dans son esprit. Pouvait-elle le faire obéir grâce à cela ? Il avait l’air de ne pas aimer du tout qu’elle le touche, mais était-ce à cause d’elle précisément ? Il avait l’air plutôt misogyne, peut-être n’aimait-il pas les femmes ?

Tu es bien crispé, tu as peur que j’abuse de toi ? Elle rit. C’est toi l’homme fort ici pourtant, et Adam n’est pas là. Tu pourrais me faire ce que tu veux sur cette table que je ne pourrais rien y faire. Détend-toi…

Est-ce que son sérum fonctionnait au point qu’il puisse penser à la culbuter ? Depuis sa rencontre avec Anton, Shahren commençait à remarquer qu’elle pouvait intéresser les hommes, surtout après l’accident du restaurant. Cela la perturbait, elle voulait savoir jusqu’où elle pourrait aller, surtout avec Jay, qui n’avait jamais manifesté la moindre attirance pour elle. Que du contraire, à moins que son habitude de l’insulter de « tarée » ne soit une manière de l’attirer ? Elle était trop quiche en relations sociales pour s’en rendre compte si c’était le cas.
Toute à ses pensées, elle acheva d’étendre la crème de couleur chair pour que sa greffe paraisse être un membre naturel.

Et voilà, comme neuf ! Dommage que tu veuilles tellement la cacher, je trouve que ça te va mieux quand on la voit. Mais bon, je suis une tarée non ?

Elle poussa un petit soupir contrit et alla s’asseoir sur la table d’opération, à deux pas de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 29 Juil - 0:00 Message | (#)

Elle avait l'air drôlement au courant de la manière dont sa régénération se déroulerait, à croire que c'était elle la responsable de ce changement. Pourtant, il lui avait dit qu'il n'avait pas besoin de son aide, non ? Ou peut-être que c'était simplement parce qu'elle avait étudié son pouvoir et qu'elle connaissait son évolution exacte ? Certainement, oui. Sans même s'en rendre compte, sa méfiance s'était endormie et il lui trouvait des excuses sans qu'elle n'ait rien à faire en échange. Il la laissa donc prélever le sang dont elle avait besoin avant de lever les yeux vers elle lorsqu'elle lui parla des démons qui existaient apparemment. Son expression se fit plus sceptique. Il pouvait croire aux extra-terrestres pour la bonne et simple raison qu'il y avait eu l'invasion assez visible à laquelle il avait pu assister comme tous les habitants de cette planète, mais les démons... ça voudrait dire que les anges et que dieu existaient aussi, sauf que Jay avait toujours obstinément refusé que ce soit le cas.

« Ouais, comme j'le sens. Et j'sens qu'si c'crétin revient m'faire chier, démon ou pas, j'm'en occuperai. » Il la dévisagea. « Puis si j'me goure, tant pis. »

Tant pis pour elle aussi, parce qu'il s'il se trompait bel et bien à propos des démons, il risquait d'en crever, mais cette perspective ne l'inquiétait pas vraiment, ou pas du tout en vérité. Après tout, les démons étaient supposés venir de l'Enfer et c'était là-bas que les âmes étaient emprisonnées, donc il gagnerait à le tuer pour remplir sa propriété. De toute manière, le texan n'avait pas l'intention de le croiser à nouveau à l'avenir, donc cette question était secondaire !

Il préféra se concentrer sur ce qu'elle lui raconta à propos du rôle de petit chien que l'Archidémon avait décrit pour lui. Pour être honnête, il la croyait capable de le traiter ainsi lorsqu'elle parlait avec d'autres personnes, mais ce qu'elle décrivit comme situation de son côté instilla une graine de doute dans son esprit. Et si elle disait la vérité ? Oh, Jay savait bien qu'elle ne le voyait pas comme son égal, mais qu'elle le considère comme une personne à part entière et non comme quelqu'un ou quelque chose qui lui appartenait, était suffisant à ses yeux. Il se satisfaisait de peu. Pourtant, même là Shahren réussissait à l'irriter par phase. Lorsqu'elle entreprit de lui enlever sa chemise comme s'il était incapable de le faire tout seul, le trentenaire se tendit d'instinct et apparemment, cela ne manqua pas de l'amuser. Le texan resta silencieux jusqu'à ce qu'elle revienne vers lui pour s'occuper de teinter à nouveau sa prothèse. Son regard se porta sur Shahren et sans trop savoir pourquoi, s'orienta vers le décolleté qu'elle lui présenta. Il détourna rapidement les yeux comme s'il venait de faire une connerie, mais son geste n'avait pas dû passer inaperçu, malheureusement.

Son attention s'était détournée, mais lorsqu'elle reprit pour se moquer de lui en émettant l'idée qu'elle puisse vouloir abuser de lui, Jay se sentit un peu agacé. Il avait tellement l'habitude des femmes qui le raillaient comme s'il était la pire créature que cette terre puisse avoir porté. Que ce soit à cause de ses manières ou de son côté misogyne, aucune femme ne l'avait jamais regardé autrement que comme un parasite, même au sein du Circus, même au sein de son propre groupe avec Carmen – bien qu'elle s'était un peu calmée. Pourtant, ses pensées furent troublées par ce qu'elle déclara. Habituellement, lorsque Jay voyait une femme il se contentait de détourner le regard, mais là, pendant quelques fractions de secondes il visualisa assez bien les paroles de la scientifique. Loin de se détendre, le texan fut d'autant plus crispé et c'est avec un certain soulagement qu'il la vit s'éloigner, même s'il aurait largement préféré qu'elle aille s'installer à l'autre bout de l'atelier. La remarque sur ce qui lui allait mieux rajouta une couche à son amertume et il la dévisagea d'un air agacé.

« Arrête ça. Pas avec moi. » Il lâcha un soupir agacé. « Me prends pas pour un débile et remballe ta marchandise. T'crois quoi ? Qu'j'vais gober l'histoire du « on est seul, j'ferai rien » ? J'suis pas débile, j'sais très bien qu't'appeleras ton petit copain si j'pose la main sur tout. J'les connais les nanas dans ton genre, alors m'fais pas le coup d'la nana intéressée qui complimente. » Il se redressa pour remettre sa chemise en place, prêt à s'en-aller dès qu'il aurait mis les choses au point et qu'elle aurait confirmé avoir compris. « J'sais très bien qu'les filles qui peuvent s'lever n'importe quel mec ont juste besoin qu'on leur baise les pieds pour s'sentir bien, alors va voir ton Adam si ça l'branche, moi j'en ai marre d'être pris pour l'demeuré d'service. »

Il commençait à en avoir ras-le-bol, surtout venant d'elle qui avait tout de même permis qu'il en arrive là où il était aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 29 Juil - 12:10 Message | (#)

Shahren avait remarqué l’œillade de Jay vers son décolleté et cela l’avait fait sourire. A quel point le sérum y était-il pour quelque chose dans son attitude ? A moins que, comme Adam avant lui, il ne développe une sorte de syndrome « de Stockholm » même s’il n’avait pas été enlevé et forcé à subir son opération. Quoi que… Elle ne lui avait, en définitive, pas vraiment laissé le choix puisqu’elle l’avait drogué dès qu’elle en avait eu l’occasion.
Avait-elle envie de lui ? Oui, et la réponse lui semblait sonner étrangement. Avant de rencontrer Anton, Shahren n’avait jamais imaginé que le sexe pourrait être quelque chose d’amusant, qu’elle pratiquerait avec quelqu’un d’autre qu’Adam. La sensation d’un corps chaud l’avait toujours mise mal à l’aise, elle préférait être enlacée par un bras en métal. Mais que ce soit à cause de ses puces ou simplement parce qu’elle s’était toujours trompée, elle savait que c’était différent aujourd’hui. Cela se limitait-il à Anton ? Désirait-elle vraiment uniquement des partenaires à l’intelligence exceptionnelle ou pourrait-elle se contenter de quelqu’un comme Jay ? Qui certes, n’était pas n’importe qui. Il n’avait pas son cerveau (personne ne l’avait !) pourtant il avait certaines qualités qu’elle trouvait irrésistible, comme une série de mutations particulièrement puissantes et réussies, un bras magnifique, et surtout, un cœur qui ne battait pas.
Quant à son physique ? A vrai dire, Shahren n’avait jamais regardé à cela et ne possédait aucuns critères pour dire s’il était beau ou non, tout comme elle ne savait pas dire si elle-même était belle ou pas. Pourtant, Jay avait un trait physique qui lui plaisait indéniablement : Son bras gauche…

Alors oui, elle coucherait bien avec lui. Non seulement pour sortir des sentiers battus mais aussi pour tester les limites de son sérum, puisqu’il avait été clair que le texan n’avait jamais porté aucun intérêt de la sorte sur elle. Et peut-être que cela aussi, lui avait plu.

Cependant, il ne réagit pas comme elle s’y attendait. Au contraire, il se vexa presque, persuadé qu’il s’agissait d’un piège. Mais ce qui l’intrigua le plus fut sa remarque sur « les filles qui pouvaient avoir n’importe quel mec ». La rangeait-il dans cette catégorie ? C’était perturbant. Surtout que ça ressemblait vaguement à un compliment.

Tu te méprends, je crois… dit-elle en restant assise. Adam n’est pas au labo, il est en mission quelque part, je ne sais pas où et ça ne me regarde pas. Il mène ses affaires comme il l’entend. Ce qui était un mensonge mais bon, elle ne pouvait pas parler de SHADOW au texan. Et ce n’est pas mon petit copain. Parfois on le fait mais c’est juste… Comme ça. Elle était sincère. Je n’ai pas de petit ami. Enfin c’était un peu plus compliqué que cela depuis l’histoire d’Anton mais elle n’avait pas l’impression qu’ils formaient un couple au sens strict du terme. D’ailleurs elle n’avait aucune idée de ce que signifiait « former un couple ». Et je ne me lève pas « n’importe quel mec » si tu veux tout savoir je pratique assez peu…Tout ça. Sauf depuis quelques temps. Je disais juste cela pour plaisanter, je te sentais tellement crispé, comme si je pouvais te faire du mal, ça m’a fait sourire, parce qu’il faut bien avouer que c’est plutôt l’inverse. J’aime ça chez toi. Enfin, pas le fait que tu pourrais me tuer. Quoi que, elle avait tendance à fréquenter des types dangereux visiblement. Mais ta mutation. Tu sais, je n’ai pas les mêmes critères de sélection que les « nanas » normales. Je me moque du physique, je ne sais même pas ce que c’est « être beau » et ça n’a aucune importance. Moi je trouve que ta mutation suffit amplement à te classer dans les êtres supérieurs, comme moi.

Enfin, plus ou moins, mais ils n’allaient pas jouer sur les mots. Elle lui sourit et se leva, pour s’approcher de lui. Elle lui caressa la joue.

Puis même avant les puces, tu n’étais pas demeuré. Un peu brut de décoffrage… C’est tout. On n’est pas tous intelligent de la même manière. Ce qui était vrai, elle l’avait finalement appris. Elle laissa passer une seconde. Tu sais, je suis quelqu’un de franc, je mens extrêmement mal, c’est à cause de ma super-intelligence. Du coup je ne suis pas très subtile, alors si je pensais vraiment tout ce que tu as dit, je te l’aurais dit et point final. Et je ne t’aurais certainement pas choisi pour devenir un M. X. Alors, tu me crois ? Je n’ai pas envie que tu partes fâché, tu serais capable de ne jamais revenir.

Ce qui l’ennuyait, cela se voyait sur son visage, mais surtout à cause de l’investissement qu’elle avait fait en lui.
Puis elle avait un peu menti. Depuis les puces, Shahren avait gagné en subtilité, un peu. Et elle avait effectivement tenté de le « piéger » pour voir jusqu’où il pourrait aller sous l’influence du sérum. Une expérience pour tous les deux, sur bien des plans, Shahren n’avait pas encore idée d’à quel point.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3206
ϟ Nombre de Messages RP : 78
ϟ Crédits : moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 29 Juil - 16:18 Message | (#)

Elle le flattait et Jay le sentait clairement, cependant quelque chose le poussait à songer qu'elle disait la vérité. Oh, bien sûr, la vision qu'il avait de lui-même était vraiment très mauvaise, la faute à des années passées à jouer au petit chien pour ses frères aînés qui se servaient de lui comme d'un simple paillasson. L'espace d'un instant, il se demanda ce que les autres Lane pouvaient bien faire maintenant qu'ils étaient privés du seul méta-humain de la famille. Peut-être qu'ils avaient trouvé un nouveau petit chien à dresser pour gagner leur argent ? Ou peut-être qu'ils avaient enfin décidé de se bouger les fesses pour trouver un boulot honnête et gagner leur vie ? Ce serait assez amusant compte tenu du fait qu'il avait toujours été plus plus « sage » de la famille et que c'était désormais lui qui baignait dans le crime.

Ces pensées furent chassées par la discussion qui s'installait entre eux et lorsqu'elle se redressa pour s'approcher de lui, Jay se demanda si elle allait essayer de lui en coller une ou de le dominer en le regardant dans les yeux. Pourtant, elle était plus petite que lui, essayer de le supplanter serait certainement inutile avec les techniques que le trentenaire connaissait de l’arène. Sauf qu'elle se contenta de lui caresser la joue et que ce geste fut presque plus brutal que si elle lui avait filé un coup de poing en pleine tronche. Le léger mouvement de recul qu'il eut, l'indiqua d'ailleurs. Malgré tout, après quelques secondes, Jay considéra que ce n'était pas si désagréable, un comble venant de lui. Les paroles qu'elle prononça agir comme une sorte de baume sur sa fierté blessée et peut-être est-ce par lassitude ou désespoir qu'il décida de gober ce qu'elle lui disait. Pourquoi mentirait-elle sur ce point ? Autant lui dire clairement ce qu'elle pensait de lui pour régler définitivement le problème ! Après tout, elle n'avait jamais cherché à être agréable avec lui, ni même à le valoriser, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il songeait à elle avec des termes aussi négatifs. Enfin, jusqu'à présent, parce qu'à ce moment précis, le terme « tarée » avait laissé place à son prénom, ce qui était un véritable exploit venant de sa part.

Elle serait ennuyée de le voir s'en-aller ? Certainement à cause des investissements qu'elle avait placés sur sa tête, ou peut-être parce qu'elle avait un minimum d'estime pour elle, allez savoir. Le doute s'était mêlé de ses pensées et Jay ne savait vraiment plus quoi penser de toute cette histoire. Sur le coup, il songea à hocher la tête et à s'en-aller en considérant l'affaire comme terminée et oubliée, sauf que quelque chose l'en empêchait. Quoi ? Peut-être tout simplement le fait qu'il la soupçonnait encore un peu de mentir et qu'il avait envie de vérifier qu'elle ne se moquait pas de lui, puis peut-être aussi parce qu'il ressentait quelque chose d'étrange à ce moment précis. Il avait presque envie d'aller plus loin histoire de voir ce que ça donnerait, lui qui n'avait jamais souhaité le moindre contact de ce genre avec qui que ce soit. À croire que l'installation de cette puce avait eu un effet secondaire et réveillé quelque chose qu'il pensait atrophié depuis toujours.

« Vraiment ? »

Il devait véritablement faire pitié, mais disons qu'il s'en fichait pas mal. Ce n'était pas son choix que d'agir comme un butor doublé d'un emmerdeur, il se comportait ainsi parce qu'il en avait ras-le-bol de voir les gens le prendre pour un demeuré et que les repousser en les faisant fuir était bien plus simple que de les confronter. Pourtant, à ce moment précis, un déclic se fit dans son esprit et il effectua un pas dans la direction de Shahren qui se trouvait près de lui. À n'importe quel moment, il s'attendait à ce qu'elle se détourne en ricanant et en se moquant de lui parce qu'elle avait réussi à lui faire croire à toutes ces conneries, pourtant même lorsqu'il glissa son bras autour de sa taille, elle ne le repoussa pas. Elle jouait bien le jeu, très bien même ! La poigne de Jay était ferme, mais pas brutale pour autant. Il n'avait jamais été habitué à des gestes doux, aussi Shahren sentirait-elle forcément la différence avec les autres hommes qu'elle pouvait fréquenter – elle l'avait avoué d'elle-même, après tout. Après avoir opéré un rapprochement en enroulant son bras autour de sa taille, d'un geste un peu possessif il est vrai, puis en glissant son autre main vers son fessier, le trentenaire termina en l'embrassant. Il l'avait déjà fait par le passé à l'époque où il était encore assez stupide et influençable pour vouloir faire « comme tout le monde ». Pourtant, ce n'était pas comparable à cet instant présent, mais il préféra se vider la tête et éviter de songer à ces détails lorsqu'il la repoussa en arrière, puisqu'elle ne semblait pas désireuse de tout stopper, la faisant buter contre un meuble où elle put glisser en position assise. Ce n'est qu'à ce moment qu'il sembla soudain se rendre compte de ce qui se passait et qu'il rompit le baiser avant de reculer comme s'il comptait finalement rentrer chez lui. Le problème des indécis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 30 Juil - 11:45 Message | (#)

Jay la prit fermement par la taille, de son bras en ethereum et Shahren sentit des papillons courir dans son ventre. Sa main libre glissa contre ses fesses alors que Jay déposait ses lèvres sur les siennes. Ce baiser était assez différent de ce qu’elle avait pu connaître et en même temps, il n’était jamais que le troisième homme qu’elle embrassait dans sa vie. Adam prenait toujours soin de lui faire plaisir, se préoccupant à peine de lui. Anton était violent, possessif, envahissant presque et Jay… Il semblait avoir voulu se laisser aller, un instant de faiblesse teinté d’une sorte de désespoir. C’avait bon goût… Il la repoussa, ses fesses butèrent contre la table d’opération. Elle imprima un mouvement pour s’y asseoir mais à ce moment-là, le texan recula, comme s’il se rendait compte de ce qu’il était en train de faire.
Et merde, songea-t-elle.
La trouvait-il si repoussante ? Non, son regard trahissait son envie. Alors quoi ?

Attend…

Revenir en haut Aller en bas



« Qui a confiance en soi conduit les autres » ft. Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» L’argent conduit à la folie !
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-