AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Le trop de confiance attire le danger ▬ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 21 Juin - 13:20 Message | (#)

Le récent départ du Circus avait provoqué pas mal de changements dans le mode de vie du texan. Pour commencer, il avait dû se faire à l'idée qu'il ne pouvait plus se barrer au cours d'une discussion qui ne lui plaisait pas, ou encore qu'il pouvait s'offrir une semaine de vacances improvisée lorsqu'il en avait ras-le-bol de côtoyer les mêmes têtes de nœuds. Non, maintenant il devait tout supporter et la fermer pour éviter de vexer – trop rapidement – ses nouveaux collègues. Ce n'était pas facile, mais nécessaire et petit-à-petit, le trentenaire comprenait qu'il avait beaucoup plus à gagner qu'à perdre à ne plus jouer les sanguins. Mine de rien, changer ses habitudes n'était pas donné à tout le monde et Jay avait sincèrement cru ne pas en être capable après avoir discuté avec la nécromancienne rencontrée quelques mois plus tôt. Elle réussissait à mettre ses nerfs à rude épreuve et très franchement, il avait plus d'une fois été à deux doigts de la planter pour aller voir ailleurs parce qu'elle avait titillé la mauvaise zone. Mais, fort heureusement, elle avait été bien inspirée de ne pas reproduire la même erreur que lors de leur première rencontre en l'insultant sur un point très – trop – sensible. Au final, ils s'étaient séparés avec une promesse de contrat sur la durée qui leur permettrait d'obtenir chacun ce qu'il voulait – elle des filles et lui de l'argent – tout en donnant aux Ymir la possibilité de développer leur réseau de relations.

Quelques jours après le dernier rendez-vous avec la nécromancienne, Jay avait reçu un appel d'un gars du groupe lui signalant qu'un nouveau type voulait faire appel à leurs services. Apparemment, il avait besoin d'une dizaine de filles américaines qu'il souhaitait envoyer à l'un de ses contacts en Europe de l'est. En gros, l'inverse de ce qu'il avait fait pour la nécromancienne ! Même en étant patriote à sa manière, le texan ne vit aucun problème à « prélever » quelques filles en ville pour pouvoir remplir son contrat, même s'il ne put s'empêcher de se demander ce qui poussait tous les habitants de cette ville à vouloir enlever des gonzesses. Il ne faisait pas bon d'être une adolescente ou une trentenaire à Star City ! Pour le coup, il était presque content que sa sœur ne soit plus de ce monde pour éviter ce genre de choses – qui existaient bien avant qu'il ne se lance dans les affaires.

Il fut donc décidé qu'ils allaient s'occuper des enlèvements assez rapidement pour ne pas laisser aux gentils héros, le temps d'intervenir. Le groupe avait donc commencé à prélever deux filles qui rentraient d'une soirée en boîte de nuit, puis le lendemain deux autres dans le quartier de Lincoln – Jay en avait croisé une à plusieurs reprises – et ils prévoyaient de continuer ce soir-là une fois de plus. La nuit débuta bien puisqu'ils réussirent à ramasser une gamine qui se baladait seule, le nez à l'air sans se douter que dans cette ville, c'était presque une invitation au crime, mais il leur manquait encore la moitié des filles. S'ils avaient réussi à être discrets jusqu'à présent, la suite serait peut-être plus compliquée ! Mais il fallait croire qu'ils avaient de la chance – c'était ça d'avoir un irlandais dans le tas – puisque l'un d'entre eux avisa assez rapidement deux jeunes femmes qui se dirigeaient vers les ruelles délaissées de la zone. Plutôt que d'emprunter la rue passante, elles préféraient apparemment couper par les ruelles adjacentes avec l'espoir de grappiller quelques minutes de trajet. Manque de bol pour elle, ce serait les minutes de trop : elles auraient mieux fait de passer ailleurs.

« Deux sur la première et deux sur l'autre, un reste en surveillance ? »
« Ça me va. »
« Une préférence ? »
« Je m'occupe de la brune, Kyle vient avec moi. »
« Ça marche. »

C'était un peu con à dire, mais depuis que Charlie était morte, il avait du mal à s'en prendre à des blondes. Cependant, comme il ne comptait pas s'étaler sur ses hésitations, Jay indiqua au dernier type qu'il devait faire le guet et s'assurer que personne n'approcherait. Ils étaient tous habillés en noir et masqués, bien évidemment.

Il faisait nuit, les lumières étaient bien présentes, mais la ruelle était moins éclairée que la rue principale. Les deux filles parlaient bruyamment en rigolant de temps en temps, elles avaient des sacs à la main et l'une d'elle tenait un gobelet en plastique en main. Elles devaient certainement rentrer d'une journée shopping et regretteraient d'avoir traîné aussi longtemps. Les quatre hommes réussirent à se dissimuler en passant par les bâtiments qui longeaient la ruelle pour déboucher quelques mètres en avance sur le duo. Ils n'eurent qu'à se cacher dans l'ombre en attendant qu'elles passent devant eux et lorsque ce fut le cas, l'autre équipe se jeta sur la blonde alors que le fameux Kyle et Jay s'occupaient de l'autre. Le texan commença par lui balayer les jambes pour la faire tomber par terre tandis que les deux autres se débattaient avec la blonde. Mais celle-ci avait apparemment plus de ressource que son amie puisqu'elle balança son gobelet de café au visage de l'un de ses adversaires qui lâcha un cri de douleur en portant ses mains à son fasciés alors que la blonde enchaîna en portant un coup de pied – avec des chaussures à talons je vous prie – en plein dans l'entre-jambe de l'autre gars. Une fois cette attaque surprise terminée, elle lâcha ses sacs avant de s'éloigner en courant, abandonnant lamentablement son amie. Sans perdre de temps, Jay s'empressa de la suivre avant qu'elle ne puisse appeler à l'aide et, bien évidemment, la gourde se mit à crier pour rameuter tous les héros du quartier.
Pourquoi est-ce que les gens ne commandaient pas des nanas muettes ?

Précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Juin - 16:47 Message | (#)

La première vague d'expérimentation sur les oeufs de Jenny à Mannheim avait véritablement été enrichissante. Quand elle était encore dans la base centrale de SHADOW, les scientifiques avaient testé beaucoup de choses, mais avec l'accouplement avec un humain, de nouvelles portes s'étaient ouvertes. Toutes ces opportunités toutefois demandaient à être explorées, à être testées et c'était la raison pour laquelle Jenny se trouvait dans les rues de Star City en cette soirée.

Elle y prenait d'ailleurs presque goût. Même si l'air était trop sec pour sa peau écailleuse. L'obscurité de la nuit lui rappelait des profondeurs qu'elle n'avait jamais vraiment connue, mais d'où une partie de son cerveau, de son être était issu. L'air frais lui faisait du bien et elle aimait surtout quand elle pouvait s'approcher du rivage, observer l'immensité de l'océan, penser à tous les secrets qu'il renfermait. Dans ces moments, elle touchait du doigt des notions presque humaines, des sensations qui lui étaient étrangères, des considérations nouvelles comme l'art, l'amour... Mais dès qu'elle retournait dans les rues de la ville, il n'y avait plus que sa détermination implacable.

Les premiers oeufs fécondés avaient été mis à incuber dans une cuve d'eau de mer, parfaitement contrôlée. Sur les quelques alevins à naître, la majorité étaient difformes et tous étaient morts au bout de quelques heures. Elle n'avait pas versé une seule larme et n'avait eu aucune pensée pour cette couvée malingre. S'ils n'étaient pas capable de survivre, ils ne méritaient pas d'être sauvés. Ainsi fonctionnaient les règles de la vie. Jenny les aurait dévorés elle-même si elle en avait ressenti le besoin pour survivre. Mais cet échec avait posé de nouvelles questions. Une chose était certaine, même si elle pouvait pondre, elle pouvait aussi garder les oeufs en elle. Après tout, le potentiel de la créature des profondeurs était presque illimité aux vues du patchwork génétique qu'elle était. Seulement, diminuer sa mobilité et son efficacité à cause des oeufs pendant une période rallongée était inacceptable. Heureusement, ni SHADOW, ni Abyss n'avaient de limite morale.

Elle se trouvait donc invisible dans les rues de la ville, dans un quartier bien défini, pour trouver un hôte pour ses oeufs. On lui avait même ordonné d'en profiter pour observer les comportements de toutes les femmes qui passaient sous ses yeux. Elle cherchait à déceler leurs habitudes, à analyser leurs réflexes. Mais surtout, elle traquait celles qui pourraient porter ses oeufs pour elle. Cela serait une forme de parasitisme bien entendu. Abyss comptait droguer une des femmes à son domicile avec de la tetrodoxine puis pondre ses oeufs, préalablement fécondés dans son utérus. Elle installerait aussi un dispositif de surveillance de SHADOW et observerait l'évolution de cette gestation forcée. Les premiers signes ne devraient pas être visibles avant plusieurs semaines. Après, si l'expérience était un succès, il y aurait une extradition de la victime de Jenny et son enfermement à Mannheim. Tel était le projet qui amenait la créature des profondeurs, parfaitement camouflé dans ce paysage urbain, à arpenter les ruelles de Star City.

Elle avait jeté son dévolu sur deux femmes. De couleurs de cheveu différente. Jenny pourrait de cette façon voir si ce paramètre était pertinent pour le bon développement des oeufs, bien qu'elle en douta. Malheureusement, elle avait remarqué une chose en cette soirée, c'est qu'elle n'était pas la seule à chasser. D'autres prédateurs, bien humains comparés à elle, étaient présents. Voilà qui compliquait la chose. Abyss se colla contre le mur tandis que les hommes faisaient leur apparition. Cela ne faisait pas partie des méthodes de reproduction classique des humains. N'étaient-ils pas censés faire une parade en faisant étalage de leur situation financière ou de leurs prouesses sexuelles plutôt que de s'attaquer à ces femmes ainsi ? Quoiqu'il en soit, cela avait plus de sens selon des termes biologiques. Un homme n'était de toute façon qu'un spermatozoïde ambulant. Son seul objectif devrait être de se reproduire avec un maximum de femelles et éventuellement de protéger sa progéniture. Mais si ces hommes étaient agressifs, la copulation immédiate ne semblait pas être leur objectif. Intéressant.

L'une des deux femmes s'échappa, bien ignorante de la présence qui la suivait. Non pas le mutant à l'air négligé, mais bien Abyss qui toujours silencieuse et invisible lui emboîtait le pas. Elle ne devrait pas réapparaître sous sa véritable forme sous aucun prétexte. Cette mission devait se passer sans accro, sans qu'on ne devine qu'elle était présente dans les rues de Star City. Mais cet homme était en train de lui voler ses proies. Une chose que la femme des profondeurs n'appréciait pas beaucoup. Une sorte d'instinct primal de prédateur venait de naître dans son esprit. Est-ce que ses créateurs avaient mêlé du requin à son génome ? Jenny utilisa l'un de ses tentacules pour bâillonner la blonde. Le dard s'enfonça dans sa peau, libérant une dose de tetrodotoxine juste suffisante pour complètement l'assommer, inhibant toutes ses fonctions motrices. Une fois que ce serait terminé, Abyss la ramènerait à son domicile ou attendrait qu'elle se réveille pour faire son office. Mais elle devait déjà s'occuper de l'homme qui arrivait en courant.

"Celle-ci est à moi."

Lâcha-t-elle d'une voix monocorde, comme si elle énonçait un simple fait et non pas une menace. Bien entendu, celui qui lui faisait face ne pouvait la voir. Les deux tentacules dépliés, marchant silencieusement autour de lui, Abyss jaugeait cet adversaire potentiel. Cela faisait quelques missions déjà qu'elle n'avait pas pu se frotter à un adversaire digne de ce nom. Depuis qu'elle avait affronté la bête échappée des laboratoires de SHADOW avec son responsable d'ailleurs. Une nuit mémorable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 28 Juin - 21:13 Message | (#)

Tandis qu'il poursuivait la blonde, Jay réfléchissait déjà à la suite. Ils allaient devoir l'évacuer rapidement au cas où quelqu'un avait entendu ou aperçu la poursuite, mais il devait veiller à ce qu'elle ne soit pas abîmée. Les gens payaient rarement aussi cher pour des filles dont le portrait avait été arrangé par leurs soins, que pour des nanas au mieux de leur forme. Malheureusement, le texan n'eut pas spécialement l'occasion de trop songer à ces détails puisque la blonde s'immobilisa soudain comme si elle venait de se prendre un mur invisible en pleine tronche, puis elle s'étala sur le sol avec autant de grâce qu'un morse sur une plage de galets. Les moustaches en moins.

Le texan se tendit aussitôt : il savait très bien qu'elle ne s'était pas évanouie toute seule, donc quelqu'un ou quelque chose avait dû provoquer ce malaise. Est-ce qu'elle avait été touchée par une balle qu'il n'aurait pas entendue ? Ou est-ce qu'il y avait un méta-humain avec un pouvoir d'attaque à distance qui se cachait dans l'ombre ? Jay était certain que ce n'était pas ses collègues qui venaient de lui prêter main forte : ils étaient trop occupés avec l'autre fille et savaient très bien qu'il n'aimait pas se faire voler sa proie sous le nez ! Son regard se promena sur les environs, mais il ne parvint pas à apercevoir quoi que ce soit – ou qui que ce soit – de suspect. Puis une voix résonna, apparemment féminine, sauf qu'il ne voyait toujours rien. Pour le moment, son sens du danger ne se déclenchait pas, mais il sentait que cela n'allait pas tarder. Un méta-humain invisible ? Peut-être bien ! Tout en regardant autour de lui pour essayer de repérer la personne responsable de tout cela, il répliqua d'un ton peu amène.

« Certainement pas. J'l'ai repérée la première, j'ai déjà l'autre alors celle-là j'l'embarque aussi. » Toujours rien en vue. « C'serait dommage d'la séparer d'sa copine. »

Ce qui était purement ironique. On ne faisait pas du commerce d'êtres humains avec une mentalité pareille : s'il avait eu des réticences à l'idée de séparer deux amies, il n'aurait jamais décidé de les vendre à des types peu fréquentables qui allaient de toute manière les séparer. Non, il pouvait parfois se montrer ironique ou sarcastique, même si c'était relativement rare. À croire que la puce implantée par l'autre tarée avait directement agi sur son sens de l'humour et qu'il prenait maintenant le temps de glisser quelques plaisanteries entre deux provocations ou insultes.

La gonzesse, parce qu'il était certain que s'en était une, ne se montrait pas, mais il garda son pouvoir activé, prêt à réagir si jamais elle décidait de se lancer à l'attaque. Si jamais cela devait se produire, elle aurait une belle surprise ma foi ! Se prendre une mandale de soixante tonnes dans la tronche, en général ça ne pardonnait pas, mais Jay ne frapperait pas immédiatement, il attendait de savoir qui voulait lui mettre des bâtons dans les roues. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais c'était ce que sa nouvelle collègue lui avait suggéré : visiblement c'était préférable pour le business. Ils verraient bien sur le long terme.

Le trentenaire ne resta pas immobile, il se décala sur le côté pour éviter d'offrir une cible trop facile si jamais son interlocutrice décidait de s'approcher. C'était une chose qu'il avait apprise dans les arènes du Circus, pour une fois que cette expérience pouvait servir...

« J'sais pas c'que tu crois ou c'que tu veux faire, mais laisse-moi t'dire qu'tu perds ton temps. Y'a des tas de gonzesses dans cette ville, alors si t'en veux une, tu t'tires d'ici. On prend pas les cibles des autres sous leur nez, ça passe mal après.... » Et avec lui, c'était encore pire ! « Tu bosses pour qui ? C'est pas ta zone, ou alors j'étais pas au courant qu'd'autres nanas traînaient dans l'coin. »

Cela dit, Jay savait parfaitement que les Ymir n'étaient pas aussi importants que les membres du Circus ou de la Triade, ils étaient loin d'être au courant de ce qui se passait au sein des autres groupes ! Cependant, s'il avait affaire à une indépendante ou à une débutante, il finirait par savoir ce qu'il en était précisément, donc sa tentative n'était pas vaine. Son regard se promenait toujours sur les environs, mais que ce soit en raison de l'obscurité omniprésente ou d'un pouvoir qui l'aidait à se camoufler, le trentenaire ne la percevait pas. Il décida donc de régler ce problème, ou du moins de tenter de le faire.

« Et s'tu veux causer, tu t'montres, j'en ai marre d'causer à un truc qu'je vois pas. »

S'il avait su qu'il était proche de la vérité en parlant d'un « truc » plutôt que d'une personne, il aurait certainement bien ris ! Enfin, si c'était son genre, ce qui n'était pas vraiment le cas pour tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Juin - 23:12 Message | (#)

Il l'avait vue le premier ? Quelle était cette argumentation déplorable ? Si l'homme lui avait dit qu'il avait besoin de cette femelle pour assurer sa descendance et pour que son patrimoine génétique ne disparaisse pas à sa mort, cela, elle l'aurait compris. Après tout c'était le propre de chaque espèce, de chaque individu, vouloir se multiplier, faire passer son patrimoine. La base de la sélection naturelle même. Mais non, il basait son argumentation sur la primauté de son repérage de ces femelles. Cela n'avait aucun sens. Bien souvent un prédateur disputait sa proie à un autre, c'était dans l'ordre des choses. Il aurait aussi pu essayer de l'intimider, mais Jenny n'avait jamais trouvé les singes sans poils très effrayants, surtout par rapport à elle-même.

"Même si c'était vrai. C'est une raison déplorable pour que je vous les laisse. Vous feriez mieux de vous reproduire avec l'autre avant que vos semblables ne le fassent avant vous."

Après tout, il ferait mieux de disputer l'autre femelle aux autres mâles, plutôt que de se frotter au prédateur d'une autre espèce. Un prédateur doublé d'un parasite et qui était sacrément dangereux par dessus tout cela. Jenny fit tranquillement le tour de l'individu, tout en continuant de raser les murs pour être certaine de rester le mieux camouflée possible. Ses tentacules ondulaient lentement dans l'air. Avec une attaque assez rapide, elle pourrait le piquer et le laisser pour mort ici. De cette manière elle pourrait partir avec sa propre femelle sans problème. Bien entendu, cela impliquait qu'il n'avait pas de systèmes de défense. Jenny préférait s'en assurer avant de tenter une telle manoeuvre. De plus, elle était curieuse et se demandait quelles étaient les motivations de l'individu.

"Et si vous voulez tant que ça ne pas les séparer, vous pouvez aussi me laisser l'autre. Je peux même vous laisser vous reproduire avec avant si vous voulez."

Cela ferait un facteur intéressant à étudier. Les embryons de requin d'un même père dévoraient souvent ceux de pères différents dans l'utérus de leur mère. Abyss était certaine que ses petits seraient capables du même exploit et elle savait que les embryons humains étaient particulièrement fragiles et vulnérables. De plus, l'apport nutritif pourrait être intéressant pour le développement de ses petits à elle. Oui, cela serait tout à son avantage de laisser ces hommes se reproduire avant qu'elle ne place ses oeufs. Ou même après ? Qui sait, leur sperme pourrait fertiliser certains de ses oeufs qui ne l'avaient pas encore été.

Elle s'immobilisa lorsqu'il se décala sur le côté, ses tentacules se tendant, prêts à venir le piquer ou l'étrangler. Mais elle se retint. Ses yeux invisibles ne le quittaient pas. Quel spécimen primitif. Il devait faire partie d'une sous-espèce assurément, sûrement une communauté isolée à la diversité génétique diminuée.

"Vous vous apprêtiez à prendre cette cible sous mon nez justement. Je la suis depuis un bon moment. C'est une candidate adéquate. Une faible estime de soi, des fréquentations douteuses, peu de contacts avec ses proches." Autrement dit, il faudrait du temps pour qu'elle se rende compte qu'elle était "enceinte" et encore plus pour qu'elle se rende compte qu'elle était enceinte de quelque chose qui n'était pas humain. Ce qui laisserait du temps à Jenny de mener son étude et de préparer la suite des opérations. Si tant est qu'elle pouvait suivre sa mère porteuse, ce qui impliquait que cet homme ne l'emmenait pas trop loin ou ne l'abîmait pas.

Elle éluda volontairement la question sur ses éventuels employeurs. Sur cette mission, Jenny était seule, sans partenaire, justement parce que cela devait être une mission simple sans aucun inconvénient. Pouvait-elle vraiment considérer cet individu comme un véritable inconvénient ? Peut-être pas. Après tout il n'avait fait que vociférer depuis leur rencontre. "Je n'ai pas de zone. Je suis nomade." Lâcha-t-elle calmement. Après tout elle tenait plus du requin que de la murène, quoique... Elle n'était pas territoriale contrairement aux humains, ou alors son territoire se résumait à l'Océan tout entier et à toutes les étendues côtières. Ce qui impliquait Star City. Abyss était universelle.

"Me révéler à vous serait une erreur considérable stratégique considérable." Croyait-il vraiment qu'il allait lui obéir ? Elle commençait à se demander si cet individu avait une simple miette de bon sens. En fait, elle se demandait si les humains avaient la moindre miette de bon sens à eux tous. Mais elle devait reconnaître une chose, si elle perdait trop de temps ici, cela finirait mal. Les camarades de cet homme finiraient pour approcher et elle devrait les neutraliser. Plus le nombre d'adversaire était élevé, plus elle aurait de chance de commettre une erreur ou de tomber sur un individu doté de capacités exceptionnelles.

Peut-être que le plus simple serait de pratiquer l'oviposition maintenant ? Seulement, elle doutait que l'homme reste impassible alors qu'elle déshabillait sa victime pour passer à l'acte. Et puis il y avait encore la question de l'avenir de cette femme. L'objectif de Jenny était de pratiquer une expérience, pas de disséminer sa progéniture aux quatre coins de Star City. "Si vous me laissez quelques minutes avec elle et que vous la ramenez à son domicile quand vous en aurez fini, je peux vous laisser copuler avec elle si c'est ce que vous désirez." Bien entendu, elle ne lui dirait pas que ses propres embryons avaient des chances de dévorer les siens. Ou plutôt le sien. Après tout, les humains n'étaient pas connus pour leur fertilité.

"De cette façon j'aurai accomplie mon objectif et vous pourrez assouvir vos pulsions."

Elle avait continué de se déplacer, de manière à ce que ça voix vienne toujours d'un endroit différent, pour qu'il ne puisse pas la localiser au son. Si les autres individus s'approchaient, elle devrait neutraliser celui-ci. Peut-être pouvait-elle utiliser ses tentacules pour se hisser avec sa femelle sur le toit de l'immeuble. Mais l'homme la poursuivrait sûrement. Non, mieux valait attendre sa première réaction et réagir en conséquence, s'adapter. C'était ça la clef de la survie.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 29 Juin - 11:47 Message | (#)

De se reproduire ? Mais de quoi elle parlait ? Ses semblables ? Il était tombé sur une espèce de tarée qui s'imaginait que les hommes traquaient les femmes dans les rues de la ville dans l'unique but de pouvoir tirer leur coup. Super ! Elle était tombée sur le mauvais numéro à ce propos, ce n'était certainement pas le texan asexuel qu'il était qui allait s'amuser à courtiser la gueuse pour pouvoir prendre un peu de bon temps. Non, il n'aurait certainement jamais accordé un regard à ces nanas s'il n'avait pas dû livrer ces filles et elles n'auraient certainement jamais daigné jeter un coup d’œil à un pauvre type comme lui alors qu'elles avaient toutes les deux l'air beaucoup plus « normales » que lui. Non, définitivement, il avait affaire à une tarée : ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'il n'allait jamais aborder des gonzesse pareilles.

La voix changea d'origine lorsqu'elle reprit la parole pour lui suggérer de lui laisser l'autre fille, avant de lui parler une nouvelle fois de reproduction. Elle avait vraiment un gros problème à ce sujet cette gonzesse ! À croire qu'elle fantasmait sur la perspective de pouvoir se retrouver avec un mioche dans le bide. Comme les chiennes qui faisaient des grossesses nerveuses en gros ? C'était un peu l'idée, oui. Toujours est-il que le trentenaire se fichait pas mal de ce qu'elle pouvait vouloir ou attendre de lui, il ne comptait pas lui donner ! Cette nana était à lui et il ne la lâcherait pas pour les raisons sus-citées : elle n'avait pas de famille et une faible estime d'elle-même, elle accepterait très facilement le sort qui lui était réservé.

La voix ne cessait de se déplacer et Jay considéra donc qu'il avait affaire à une personne capable de se rendre invisible. Plus calmement, il essaya de capter des bruits qui le renseigneraient sur sa position : bruissement d'habits, soupir, souffle trop fort... malheureusement il ne perçut rien de tel. Mauvais signe, le texan allait certainement galérer à trouver comment se débarrasser d'elle ! Mais c'était secondaire, Jay allait lui faire comprendre qu'elle se plantait sur toute la ligne et si elle n'acceptait pas de le laisser ramener la fille au repaire, il l'attaquerait pour se débarrasser d'elle. Et peut-être même envisager de la rajouter à la liste des nanas à livrer si elle n'était pas trop moche ! Même si c'était subjectif, autant l'admettre.

« Mais t'as un grain ou quoi ? J'en ai rien à carrer d'c'que tu dis ! » Le ton de sa voix était légèrement impatient. « J'la veux pas pour ces conneries, j'm'amuse pas à courser les gonzesses pour ça. T'as vraiment un grain pour penser qu'à ça, t'es obsédée par c'truc ou quoi ? »

Elle avait tout de même lourdement insisté à ce sujet, que ce soit pour lui suggérer de s'envoyer l'autre, de lui filer la deuxième nana, mais de pouvoir s'amuser ou alors de la ramener chez elle pour pouvoir le faire. Elle devait vraiment avoir une vie sacrément chiante pour ne penser qu'à ça – ou peut-être que c'était lui qui en avait une chiante pour ne pas y penser, tout dépendait des points de vue. Toujours est-il que le résultat était le même : il n'allait pas s'envoyer en l'air avec cette nana, ni aucune autre, mais simplement la traîner jusqu'au repaire du groupe pour la coller au trou le temps qu'ils complètent le reste de la commande.

« J'les veux pour une mission, j'm'en tamponne pas mal qu'tu veuilles juste rester quelques minutes avec elle : t'es arrivée trop tard. Premier arrivé, premier servi, t'avais qu'à bouger ton cul avant et attaquer plus tôt s'tu voulais les avoir pour toi. C'est pas mon problème si t'es trop naze pour capter quand c'est l'bon moment. » Toujours avec sa finesse. « Y'a pas d'nomade ici, t'es avec quelqu'un ou t'es juste une paumée qu'a rien à foutre ici. Dans ton cas, c'est la deuxième possibilité, au cas où t'es trop givrée pour piger. » Son regard se promena sur les environs, mais il ne vit toujours rien. « T'crois qu'tu vas pouvoir rester planquée pendant des heures ? J'suis pas seul et tu m'fais pas peur, alors perds pas ton temps. » Il lâcha un soupir. « J'en sais rien d'c'que tu veux lui faire, mais j'vais pas t'laisser seule avec elle. Alors, barre-toi. »

Il en avait ras-le-bol qu'elle joue la tarée avec lui : Jay avait du boulot et il ne voulait pas perdre son temps à bavarder avec une gonzesse qui se faisait des films à partir de rien. Tout en restant sur ses gardes pour s'assurer qu'il ne serait pas pris par surprise – son sens du danger veillait – il s'approcha de la blonde allongée au sol avant de s'agenouiller à ses côtés pour commencer à la déplacer histoire de la ramasser pour la ramener auprès des autres. Une position de faiblesse en apparence, mais Jay était prêt à envoyer un bon coup dans la tronche de la personne qui serait assez folle pour s'en prendre à lui. Pas à force maximale, bien entendu, il n'abîmait jamais la marchandise avant de l'avoir vérifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 30 Juin - 11:36 Message | (#)

Aurait-elle commis une erreur en analysant les objectifs de cet homme ? Pourtant, elle imaginait difficilement quels autres objectifs que la reproduction et l’assouvissement de ses pulsions sexuelles pouvaient bien motiver une telle chasse. Après tout, il ne semblait pas vraiment connaître la femme en question, ou il n’avait pas donné l’impression que c’était le cas. Il ne semblait pas connaître le nom de la blonde endormie sur le sol, ou plutôt paralysée. Abyss non plus d’ailleurs, mais cela ne l’empêchait pas de vouloir pondre ses œufs en elle. Un parasite n’avait pas besoin de connaître le nom de son hôte après tout, seulement qu’il pouvait l’accueillir. Par contre, cet individu devenait vraiment gênant.

« La reproduction est le but de tout organisme. Faire passer son matériel génétique avant de mourir. C’était un but acceptable. »

Surtout plus que ceux qu’elle essayait de lui deviner. Est-ce qu’il voulait simplement se venger d’elle, assouvir sa colère ? Cela n’avait aucun sens. Ou alors c’était juste pour le frisson de la chasse, une sorte de désir malsain de traquer une femme sans défense et de la capturer. Ce qui laissait Jenny dans le doute, mais elle savait que ce n’était pas inenvisageable. Certains humains semblaient naître dénués d’empathie et avec des fortes pulsions à assouvir. Finalement, on en revenait au même point : des pulsions. C’était peut-être là qu’elle faisait erreur. Malgré son aspect primitif, cet homme devait être capable de créer des raisonnements élaborés.

Ce qui était en corrélation avec ce qu’il annonçait : il était en mission. Aurait-elle affaire au sbire d’un autre esprit scientifique ? Est-ce qu’il récoltait des femmes pour une expérimentation ? Cela serait intéressant de le suivre pour savoir, mais Jenny n’avait pas de temps à perdre et ses propres objectifs à remplir. Alors s’amuser à questionner cet individu n’avait que peu d’intérêt. Elle nota avec ce qui aurait pu être de l’amusement pour les humains qu’il semblait aussi obsédé par son obsession à elle pour la reproduction qu’elle ne l’était. Une tournure des choses plutôt ironique.

« Votre intervention n’était pas voulue et votre prétendue primauté ne vaut rien. Je vous offre une nouvelle fois de partir et de me laisser ma proie. Je l’ai déjà neutralisée, avant qu’elle ne puisse appeler à l’aide d’ailleurs. Votre travail était médiocre, ma méthode aurai été beaucoup plus efficaces, discrète et silencieuse. »

Ils avaient été brouillons. Mais ils n’étaient pas des prédateurs abyssaux génétiquement créés pour traquer les humains après tout. Jenny était silencieuse, invisible, mortelle. Eux avaient encore du mal à utiliser leurs pouces opposables et avaient attaqué les deux femmes comme une meute de canidés à ses yeux. L’encerclement n’était pas stupide, mais la façon dont la blonde avait failli s’échapper révélait la médiocrité de leur approche.

« Je ne partirais pas et je ne pense pas que vous désireriez que je m’occupe de vos camarades. Cette femelle est juste paralysée, mais j’aurais pu la tuer sur l’instant si je l’avais voulu. » Mais il n’écoutait pas ce qu’elle avait à dire. Peut-être aurait-elle dû glisser quelques informations sur son employeur. Quelle sous-entende juste qu’il n’avait vraiment pas envie de se trouver avec eux contre lui. Cela n’aurait servi à rien et Jenny aurait été une piètre agente dans ce cas. SHADOW devait rester, comme son nom l’indiquait, une ombre et la femme des profondeurs devait en faire tout autant.

Elle continuait de tourner autour de lui, même lorsqu’il se dirigea vers la femme inconsciente. Il allait être temps d’agir. En envoyant son tentacule autour de la taille de sa proie, Jenny aurait pu espérer s’enfuir rapidement. Peut-être rejoindre les égouts ou un quelconque coin sombre pour remplir son ouvrage et ensuite aller tranquillement replacer son précieux incubateur humain dans son domicile. Mais les choses ne seraient pas aussi simples. Il fallait qu’elle neutralise cet homme, mais devait avant tout éviter de laisser des cadavres derrière elle.

Un dard se forma à la pointe de l’un des tentacules de Jenny. Le membre invisible s’étendit en direction de Jay pour venir frapper en direction de sa nuque. La dose de tétrodotoxine n’était pas mortelle, loin de là. Encore faudrait-il de toute façon, que le dard arrive à pénétrer la peau. Quoiqu’il en soit, c’était une frappe chirurgicale et Jenny avait bien veillée à se trouver suffisamment loin pour éviter qu’il ne puisse la frapper, si tant est qu’il découvre où elle se trouvait.

« Vous avez fait une erreur. » Lâcha-t-elle alors que son appendice venimeux se rapprochait rapidement de l’homme. Une remarque assez téméraire car il restait à voir si le dard rencontrerait le sang du mutant. Ce qui n’était garanti en aucun cas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 30 Juin - 22:02 Message | (#)

Jay se fichait pas mal de faire passer son « matériel génétique » avant d'y passer. En fait, il n'avait absolument aucune envie de devoir se coltiner un moutard jusqu'à la fin de sa vie – parce que c'était rarement indépendant ces trucs-là – donc autant dire que ce que la nana jugeait acceptable ne l'était pas à ses yeux. Ce serait sûrement une belle connerie, la pire de sa vie ! Mais il ne comptait pas débattre de ses projets de paternité avec une parfaite inconnue – ni avec qui que ce soit en vérité – aussi préféra-t-il se concentrer sur le reste. Elle lui offrait de se tirer, à croire qu'elle valait mieux que lui ! Mais pour qui elle se prenait cette nana ? Jay aurait apprécié qu'elle se montre pour qu'il puisse lui faire comprendre qui était le patron, mais non, elle préférait se cacher dans l'ombre, ou quel que soit l'endroit. Le texan n'avait jamais supporté les mentalistes ou les personnes dotées de pouvoirs qui les faisaient attaquer de manière sournoise : ce n'était pas un véritable combat, c'était du foutage de gueule !

Par contre, Jay devait admettre qu'ils avaient été minables sur ce coup-là : la blonde avait réussi à s'échapper parce qu'ils ne s'attendaient pas à ce qu'elle soit capable de leur expédier un coup dans les burnes, mais toutes les gonzesses n'étaient pas de faibles donzelles en détresse. Il ne releva donc pas cette remarque puisqu'elle était justifiée, même s'il apprécierait de lui faire remarquer qu'il l'aurait rattrapée avant qu'elle ne se tire pour de bon. La différence entre aujourd'hui et avant, c'était que désormais, c'était lui le patron – avec Carmen – et qu'il devait donc assumer tout ce que les autres gars faisaient comme connerie.

Toujours est-il que même si elle avait eu raison, cette nana se la pétait beaucoup trop. Elle pensait franchement pouvoir écraser ses collègues aussi rapidement ? Certes, Ymir était un groupe débutant, mais Carmen avait fait jouer ses contacts et avait embauché plusieurs gars avec de la bouteille, des mercenaires qui avaient une sacrée expérience derrière eux. Ils s'étaient laissés prendre par surprise avec la blonde qui avait réussi à s'échapper, mais Jay était certain que cela n'arriverait plus à l'avenir.

Jay s'était donc approché de la nana pour s'agenouiller à côte et lui saisir le bras lorsque son sens du danger s'activa. Quelque chose attaquait, mais avant qu'il ne parvienne à esquiver, le dard de la tentacule le toucha pour diffuser son venin dans son organisme. Si son épiderme était difficile à percer ou à entailler avec une arme blanche, les appendices animaux ou végétaux y parvenaient sans trop de mal. Par contre, son système nerveux avait récemment acquis une résistance aux drogues et aux poisons, situation qui énervait assez l'autre tarée de scientifique qui ne pouvait pas le droguer pour mener ses expériences à bien, du coup le poison qu'elle lui expédia dans l'organisme fut rapidement neutralisé. Le texan ne sentit rien, son pouvoir l'empêchait d'éprouver la moindre sensation, mais il se retourna pour essayer de saisir son adversaire, persuadé qu'il était de l'avoir à proximité. Sauf qu'en plus d'être invisible, elle attaquait à distance. Sale garce.

« Ou p't'être qu'c'est toi ? » Sans aucun doute même. « J'sais pas c'que tu tentes, mais t'perds ton temps. Ramène-toi pour t'battre pour d'bon, ou casse-toi, j'en ai marre d'jouer avec une gamine. »

Parce que ça l'énervait sérieusement de ne pas savoir où elle se traînait. La ruelle n'était pas suffisamment étroite pour qu'il parvienne à la localiser en avançant pour sonder la zone et l'empêcher de l'esquiver. Il allait donc devoir y aller à la barbare, la méthode qui offrait généralement le plus de résultat : viser la zone la plus probable où elle pourrait se trouver et expédier des objets lourds et capables de blesser dans ces coins-là.

Il regarda rapidement autour de lui pour localiser une échelle d'escalier de secours qui avait été posée contre l'immeuble. Apparemment, elle avait dû se décrocher et quelqu'un l'avait rangée ici parce qu'elle était pleine de rouille. Utilisant sa super force, il arracha l'une des barres située sur le côté en essayant de la garder aussi droite que possible, puis il se retourna vers le centre de la ruelle avant de la lancer comme s'il s'agissait d'un frisbee. Puis son attention se reporta sur le reste de l'échelle pour refaire la même chose en arrachant l'autre barre, sauf que cette fois-ci certains barreaux restèrent accrochés. Cette fois-ci, il se servit de la barre comme d'une sorte d'épée à rallonge pour se diriger vers l'autre mur et balayer devant lui : si elle se trouvait dans le coin, elle se ramasserait un bon coup en pleine tronche et le sentirait passer !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 2 Juil - 12:06 Message | (#)

Le dard fit mouche, mordant la chair et injectant la toxine dans le corps de l’individu. Jenny attendit calmement que son venin commence à faire effet. La dose n’était pas mortelle, mais devrait paralyser assez rapidement l’individu et lui permettre de récupérer sa proie pour passer aux choses sérieuses.

Rien.

Il n’y avait aucune réaction. Sauf si on prenait en compte les vociférations de ce qui devait être un mutant. Mais cela avait l’air tout naturel chez lui. Cet homme devait râler constamment contre tout ce qui l’entourait, sauf quand son cerveau était intoxiqué par l’alcool probablement. Aucune expression n’apparut sur le visage de Jenny, de toute façon, elle n’aurait pas été visible par l’individu. Toutefois, cela ne l’empêcha pas de ressentir une pointe de frustration. Émotion presque nouvelle pour elle. Elle eut une réaction, un simple tic, l’un de ses tentacules s’enroula sur lui-même, comme un homme aurait serré le poing. Elle ne lui avait pas fait de mal qu’une vulgaire piqûre de moustique. Sa principale arme devenait inefficace. Une seule fois Jenny s’était sentir totalement impuissante. C’était des décennies plus tôt, quand le roi Chrysaor avait attaqué la base sous-marine où elle servait SHADOW.

Non, elle n’était pas impuissante. Il lui restait encore ses tentacules, ses dards, même dénués de venin. Elle n’allait pas laisser cet individu lui voler sa proie même si cela aurait été le plus prudent. Cela serait un échec et Abyss ne connaissait pas l’échec, elle était une arme élaborée par des esprits parfaits et ne pouvais donc pas échouer.

« Votre agressivité et manque de bon sens sont déconcertants. » La piqûre aurait dû le mettre chaos. C’était une attaque précise et efficace. Il la voyait comme une lâche opportuniste, elle se voyait comme un organisme hautement spécialisé. Comme un prédateur venimeux ou un parasite. Il n’y avait aucun intérêt à risquer sa vie dans un combat « honorable », tout n’était qu’une question de survie. C’est pourquoi Jenny n’allait tout simplement pas se révéler à son adversaire.

« Je n’ai que faire de vos imprécations, cette femme vient avec moi. »

Peut-être qu’en révélant son apparence elle pourrait l’intimider. Mais cela devrait attendre. Car pour le moment, il passait à l’attaque. Jenny se trouvait plutôt loin, suffisamment pour anticiper sa première attaque. Toutefois, elle ne put cacher sa surprise. Cet individu n’était pas un humain classique. Il était loin d’être normal en aucun point de toute façon. Peut-être que son aspect primitif était lié à sa force apparemment très supérieure à la moyenne. Jenny bondit sur le côté pour éviter la barre tournoyante. Ses tentacules étaient repliés contre son corps, enroulés au niveau de ses omoplates pour éviter qu’elles ne soient touchées en traînant derrière elle.

Si elle avait espéré qu’en ratant sa première attaque il ne persévère pas, elle avait fait une terrible erreur. La femme des profondeurs réagit trop lentement et même sans la voir il parvint à la toucher. La force du coup était redoutable et sûrement que cela aurait pu la tuer sur le coup. Seulement, peut-être à cause de l’angle, elle se contenta d’être envoyée au sol, le corps endolori, taisant un râle de douleur dans sa gorge. Son camouflage était son principal atout dans ce combat. Si elle se révélait il essaierait de la tuer assurément. Ou bien il lui ferait subir ce qu’il voulait faire subir à leur proie commune.

En silence, Jenny roula sur le côté, au cas où il ait deviné où elle était tombée et se redressa. Quelques gouttes de sang étaient visibles sur le sol. Bien entendu la régénération prit assez rapidement le dessus, mais pendant un instant l’homme serait capable de la suivre en suivant les gouttelettes. Ce qui signifiait qu’elle devait contre-attaquer dès maintenant.

Les deux tentacules de Jenny se précipitèrent avec vivacité sur l’homme. Elles cherchaient à s’enrouler autour de sa gorge, à le soulever de terre et à l’étrangler. C’était la seconde méthode la plus efficace de Jenny pour assassiner ses proies assurément. Seulement, si dans l’obscurité elles étaient difficiles à discerner, le camouflage n’était pas une invisibilité parfaite. Les limites des tentacules étaient légèrement visibles du fait de leur vitesse. Restait à voir si le mutant serait assez rapide pour les éviter.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 2 Juil - 17:13 Message | (#)

Jay rencontra une résistance, ce qui laissait penser qu'il avait réussi à la toucher, pourtant aucun bruit ne lui indiqua qu'elle avait souffert de l'impact. Étrange, il était certain d'avoir frappé suffisamment fort ! Mais peut-être qu'elle bénéficiait d'une régénération quelconque ou d'une peau plus résistante que la moyenne ? Plus rien ne l'étonnait. Au Circus, il n'avait encore jamais rencontré qui que ce soit qui se révèle capable de résister à sa force, mais il n'avait pas frappé à pleine puissance et il l'avait fait avec une barre et non son propre corps. Son attention se porta sur la zone où la résistance s'était faite sentir et il vit quelques petites taches carmines sur le sol, signe qu'il avait bien réussi à la blesser. Peut-être qu'elle ne sentait pas la douleur, tout comme lui ? Il le verrait bien avec le temps. Pour le moment, Jay avait surtout la désagréable surprise de voir les taches de sang disparaître après quelques gouttelettes. Elle s'était soignée d'elle-même, ou elle avait réussi à passer un tissu autour de sa blessure pour éviter d'être remarquée ?

Une sensation familière se manifesta alors, un danger qui approchait ! Mais l'inconvénient avec ce pouvoir, c'était qu'il avait beau savoir qu'il risquait quelque chose, il n'était malheureusement pas possible de savoir d'où venait le risque, ni qui la personne qui s'en prenait à lui. Son regard balaya la zone où les taches de sang menaient quelques instants plus tôt, même s'il n'était absolument pas certain qu'elle puisse toujours se trouver dans cette zone-là. Ce n'était pas son premier combat, mais c'était sa première fois en tant que co-fondateur des Ymir, il allait donc devoir se montrer sérieux et fiable !

Spoiler:
 

Une sorte de « flottement » dans l'air retint son attention. Il distingua grossièrement le déplacement d'un objet, à moins qu'il ne s'agissait d'un blast qui dessinait des mouvements dans l'air ? Toujours est-il que Jay comprit qu'il s'agissait d'une attaqua à distance, mais il n'eut malheureusement pas l'occasion de se protéger. Un lien invisible s'enroula autour de son cou et il sentit l'air lui manquer. Instinctivement, ses mains se portèrent à la zone en question et il sentit quelque chose d'étrange et de non identifiable sous ses doigts. Qu'est-ce que c'était ce putain de truc ? Naturellement, dans un pur instinct de survie, le texan tenta de glisser ses doigts entre la chose qui l'étranglait et entre son cou histoire de pouvoir l'arracher, mais ce fut plus facile à dire qu'à faire. S'il avait un jour pris le temps de toucher un poulpe ou un poisson qui n'apparaissait pas sous la forme d'un rectangle pané, peut-être qu'il aurait compris à quoi il avait affaire, mais à l'heure actuelle, c'était surtout le désir de survie qui primait.

Après quelques secondes à tâtonner sans savoir comment s'y prendre, il parvint finalement à glisser ses doigts entre le lien et sa peau, puis il referma la main avant de serrer avec sa force améliorée. Pas le maximum, il aurait pris le risque de réduire ce truc en bouillie et il avait une idée derrière la tête. Pour une raison ou pour une autre, le trentenaire parvint à se débarrasser du lien et à aspirer une goulée d'air qui lui sembla plus délectable qu'à l'accoutumée. En temps normal, il aurait pris quelques instants pour pouvoir se remettre d'aplomb, mais cette fois-ci c'était différent.

Il avait toujours la main refermée autour de l'espèce de grosse liane et il la baissa avant de tirer d'un coup sec dessus. Son objectif ? Tirer la nana vers lui, du moins si elle ne lâchait pas sa liane, ou ce que c'était, pour éviter qu'il ne puisse l'attirer vers lui. Si elle résistait, il accentuerait la pression ou s'avancerait en suivant ce cordon ombilical improvisé qui les liait et si elle cédait, Jay en profiterait pour la chopper et la boxer jusqu'à ce qu'elle apparaisse sous ses yeux ! En évitant soigneusement le visage : le corps pouvait être un peu abîmé lors d'une vente, mais le visage ça ne pardonnait pas et s'il voulait rentabiliser le temps perdu, il devait ramener quelque chose en supplément.
Enfin, si tout se passait bien.


Dernière édition par Jay Lane le Jeu 2 Juil - 17:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3235
ϟ Nombre de Messages RP : 2895
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 2 Juil - 17:13 Message | (#)

Le membre 'Jay Lane' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 3 Juil - 22:29 Message | (#)

Elle l'avait. Il n'était plus qu'un petit poisson entre ses tentacules, une vulgaire proie qui allait succomber à l'étreinte mortelle des profondeurs. Jenny s'autorisa même un sourire alors que l'un de ses tentacules raffermissait son étreinte sur la gorge de l'individu, serrant chaque instant avec plus de force. Elle pouvait même le deviner en train de suffoquer, de chercher à récupérer de l'air. Qu'est-ce qu'elle aimait cette sensation, sentir la vie d'un être de la surface s'échapper, surtout un être qui l'avait frappée.

La douleur était encore présente dans son corps. Elle n'en montrait rien, ayant appris à se contrôler quoiqu'il lui en coûta, surtout si elle finissait disséquée dans un laboratoire ou torturée. De cette manière elle ne révélait jamais d'information sur SHADOW, sur ses origines, sur ses capacités. Mais cela ne l'empêchait pas d'avoir mal. Car si le saignement avait cessé ses chairs étaient encore endolories et elle espérait n'avoir aucun os de cassé. Quoiqu'il en soit cela importerait peu car cet individu ne pouvait plus rien contre elle. L'air se raréfiait dans ses poumons et il allait succomber. Qu'est-ce qu'elle aurait préféré le noyer, voir l'eau envahir sa trachée et ses bronches. Mais l'étrangler était une bonne alternative.

Sauf que les réjouissances furent de courte durée. Jenny fronça les sourcils lorsque les doigts de l'homme se glissèrent entre sa gorge et l'appendice de mollusque. Apparemment la femme des profondeurs commençait à prendre les tics des humains, ce qui n'était pas une bonne chose. C'est ce qu'elle récoltait pour passer trop de temps avec eux. Elle raffermit sa prise, chercha à augmenter la pression, mobilisant ses muscles. Mais rien n'y faisait, cet homme était trop fort. Des dards apparurent, cherchant à injecter de la tetrodotoxine dans la main de l'homme, dans sa gorge. Mais c'était inefficace. Serrant les dents, la femme des profondeurs, mobilisait toutes les forces présent dans son appendice, mais cela ne suffit pas.

Il s'était libéré de son étreinte mortelle mais pire encore, il la tenait. Le tentacule était toujours dans sa main. Le membre tenta de se rétracter, piquant encore grâce à des dards, cherchant même à s'enrouler autour des doigts pour en briser les phalanges. Mais Jenny ne parvenait à rien, elle se trouvait prisonnière de cette poigne de fer comme elle avait cru l'étrangler quelques instants plus tôt. Il n'y eut pas une once de panique en elle et elle chercha une solution, un moyen de se dégager. Impossible de rétracter son tentacule, elle ne ferait que l'attirer à lui. Elle ne pouvait pas non plus le couper, pas alors qu'il n'y avait aucun objet tranchant à proximité. Même avec toute la bonne volonté du monde elle ne pouvait pas abandonner cette partie de son anatomie juste par la seule force de son esprit. Elle était prise au piège. Le tentacule continuait de se débattre rageusement, mais Abyss en possédait toujours un autre.

Il lui fallait un plan et vite, avant qu'elle ne se retrouve à la portée de ses mains. Il tira et malgré elle, elle dû faire quelques pas en avant. Encore une fois, elle trébucha presque. Vite. Son tentacule était tendu et douloureux, tous les muscles et les nerfs à vif à l'intérieur. Pourtant elle pouvait soulever un homme sans problème mais voilà qu'elle se trouvait attrapée par cet individu grotesque. Jenny envoya alors son second appendice s'enrouler autour de la gorge de l'homme, serrant de toutes ses forces. Peut-être qu'avec les mains prises il ne pourrait pas se débarrasser de celui-ci et qu'elle parviendrait à l'étouffer. Jenny lança un regard en direction de la femme qui était toujours à terre. Tant de douleur pour une si petite chose. Peut-être aurait-elle dû laisser sa fierté de prédateur de côté et abandonner sa proie. Ou alors elle aurait dû attraper cette femme avec son tentacule libre et menacer de la fracasser contre le sol s'il ne la lâchait pas.

Seulement, son adversaire semblait suffisamment énervé pour ne rien en avoir à faire et vouloir simplement se calmer en passant la femme des profondeurs à tabac.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 4 Juil - 12:06 Message | (#)

Le lien essayait de se débattre et Jay sentait clairement qu'il tirait comme pour s'échapper. Une liane ? C'était peu probable : même sans pouvoir ressentir les sensations habituelles lorsqu'il touchait quelque chose, le texan percevait tout de même ses mouvements et ils étaient trop lestes et aléatoires pour qu'il puisse s'agir d'un lien normal. Peut-être que c'était une femme caméléon, ou un truc du genre ? La perspective d'avoir sa langue enroulée autour de son cou – et maintenant de sa main – ne l'enthousiasmait pas spécialement, mais il avait déjà vu bien pire ! Sa main se referma davantage sur l'organe encore non identifié et il le sentit se défendre davantage. S'il continuait sur cette voie-là, il risquait définitivement de le réduire en bouillie, mais tant pis pour elle !

Jay tira d'un coup sec, se demandant si le lien allait céder, mais non ! Après un très léger relâchement, l'organe se tendit à nouveau et il sentit son sens du danger se manifester, mais une fois de plus, fut incapable de résister à l'attaque. L'invisibilité lui offrait vraiment un avantage certain contre lequel il ne pouvait malheureusement pas lutter ! Le trentenaire sentit donc un nouveau truc s'enrouler – encore une fois – autour de son coup pour l'empêcher de respirer. Sensation hautement désagréable, mais cette fois-ci, son organisme avait instinctivement aspiré une goulée d'air avant que sa trachée ne soit bloquée. Il pourrait éventuellement résister quelques secondes de plus, mais pas davantage. Comment réagir ? Il allait devoir faire rapidement !

Son organisme résistait à soixante tonnes de pression, ce qui signifiait que ce lien ne risquait pas de lui briser la nuque, mais cette résistance n'empêchait pas de pouvoir se faire couper la respiration, malheureusement pour lui ! Le texan songea tout d'abord à relâcher son emprise sur l'autre liane, ou ce que c'était, mais il était convaincu que même en agissant ainsi, elle n'allait pas libérer son cou et qu'il se retrouverait dans une belle merde. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'avait réussi à glisser ses doigts entre elle et sa peau, que par le plus grand des hasards ! Vu qu'elle avait déjà vu ce qu'il était capable de faire, il ne doutait pas une seule seconde qu'elle allait encore davantage raffermir sa prise et que lui se retrouverait comme un idiot à mourir étranglé au milieu de cette ruelle. Ça craignait.

C'est pour cette raison qu'il décida de ne pas relâcher l'autre lien et au contraire, de raffermir sa prise dessus avec son autre main pour la faire souffrir, si tant est que cette liane lui appartenait bien ! Une chose était certaine : ce n'était pas sa langue, à moins qu'elle en abritait plusieurs à la fois dans sa bouche – ou ailleurs, allez savoir ? Le risque ? Qu'elle soit entraînée à résister à la douleur et qu'elle tienne bon jusqu'à ce qu'il ne soit plus capable d'alimenter son cerveau en oxygène. Son cœur ne risquait rien étant donné qu'il en avait un tout neuf en etherium grâce à l'autre tarée – et qu'il n'était donc pas près de céder – mais pour le reste.... Sa main se décala sur le côté pour refermer à nouveau sa poigne sur un autre endroit et lui faire comprendre qu'elle allait devoir abandonner une bonne partie de son truc si jamais elle persistait à vouloir l'étrangler. Les étoiles se mirent à danser devant lui et il ne s'agissait pas de celles du ciel, d'ici peu il allait se retrouver allongé par terre, encore battu par une gonzesse !

Enfin, c'est ce qui serait arrivé si un coup de feu n'avait pas tout à coup résonné. Jay l'entendit de manière étouffée puisqu'il commençait à avoir du mal à rester conscient et au mieux de sa forme en étant privé d'oxygène, mais il comprit que ses collègues devaient avoir décidé de se bouger les fesses ! Il s'agissait de l'un des gars chargé de s'occuper de la première nana, l'autre s'étant ramassé un coup de pied entre les jambes qui l'incapacitait malheureusement, mais quelqu'un se décidait au moins à intervenir ! L'homme était bien évidemment masqué et il avait fait feu en direction de l'autre côté de la ruelle, Jay ignorait depuis combien de temps il était là, mais il n'avait pas eu l'occasion de voir d'où provenaient les attaques. Il savait simplement que son collègue était en danger et se décidait donc à intervenir ! Il ne restait plus qu'à voir s'il allait réussir à prendre les choses en main, ou non !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 5 Juil - 19:14 Message | (#)

Jenny avait refermé son tentacule autour de la gorge de l'homme avec plus de force que précédemment. Elle avait même fait jouer la texture de son appendice pour qu'il ait encore plus de mal à glisser ses mains entre la chair de mollusque et sa gorge. Il n'y avait plus de place pour l'échec désormais. Si elle tardait trop elle finirait entre ses mains et à voir la poigne de fer qu'il démontrait, elle ne parviendrait à rien contre lui.

D'ailleurs elle étouffa un gémissement de douleur lorsqu'il serra de plus en plus fort son autre membre. Ses tentacules pouvaient être arrachés, coupés et se régénérer entièrement sans trop de problèmes. Mais cela ne signifiait pas que la femme des profondeurs ne ressentait rien, bien au contraire. Si elle ne ressentait rien, l'avantage de ses tentacules en tant que membres préhensiles et capable de remplacer ses mains aurait été négligeable. Mais maintenant cela jouait contre elle. On lui avait appris à supporter la douleur aussi se concentra-t-elle uniquement sur son autre tentacule, celui qui enserrait la gorge de l'homme qui refermait son emprise mortelle. Ce n'était plus qu'une question de minutes, voir de secondes. Les ventouses laisseraient peut-être des marques sur la peau de cet individu, mais elle priait pour qu'il s'évanouisse, pour que l'air lui manque. Une fois qu'il aurait sombré dans l'inconscience, elle serait libre de s'occuper de sa proie.

Mais une fois encore, rien ne se passait comme prévu. Un coup de tonnerre déchira la nuit et une douleur terrible traversa Jenny. Les nouveaux arrivants ne pouvaient pas la voir, mais ils pouvaient presque deviner où elle se trouvait en voyant la position de leur chef. Abyss avait été négligente et elle en payait le prix. Il y avait une estafilade ensanglantée le long de l'une de ses cuisses, là où la balle l'avait frôlée. Un peu plus prés, un peu plus de chance et elle aurait été complètement incapable de se mouvoir. Il ne leur aurait alors suffit qu'à suivre les traces de sang pour la capturer.

Il fallut quelques secondes seulement à Jenny pour comprendre ce qui allait se passer. Elle était blessée, avait émit un gémissement de douleur et l'homme allait faire feu à nouveau dans sa direction. Son avantage c'étaient les quelques secondes qu'il perdrait à essayer de la voir plutôt que de simplement vider son chargeur vers elle. Le tentacule qui était enroulé autour de la gorge du mutant se détacha soudainement pour saisir l'une des barres de fer qui avait été utilisée contre elle. Le projectile improvisé fut lancé en direction des assaillants de Jenny qui chercha alors à utiliser l'état de faiblesse de son premier adversaire pour se dégager de son étreinte.

Apparemment, la strangulation n'avait pas porté tous ses fruits. Il devait avoir la gorge et les poumons en feu et il lui faudrait quelques minutes, mais il n'était pas inconscient. Ce qui laissait Jenny avec plus d'adversaires qu'elle n'en avait désiré pour cette histoire. Elle était d'ailleurs blessée à une jambe et l'un de ses appendices était totalement endolori. Il fallait qu'elle fasse vite. Mais déjà, l'un de ses tentacules avait profité de la diversion pour attraper une échelle en hauteur et pour la hisser au-dessus de ses adversaires. Les jambes contre le mur, son estafilade se refermant peu à peu, Jenny observait ses cibles à venir.

Elle bondit sur le tireur, ses dards dégainés et utilisa ses tentacules pour amortir sa chute. Le poison se déversa dans le sang de cet homme, mais la femme des profondeurs avait négligée la douleur dans ses appendices. L'un d'entre eux se déroba contre elle et avec ses jambes elle ne put se rattraper convenablement. Ce qui eut lieu fut une sorte de roulé-boulé certes invisible mais pas du tout silencieux. A quatre pattes, ses deux appendices dressés et prêts à bondir sur ses adversaires, Jenny fit volte-face au cas où on l'attaquerait. De multiples dards émergèrent de sa peau, tous ne contenant qu'une quantité infime de térotodotoxine. Mais quiconque essayait de la toucher risquait de passer un sale quart d'heure.

Sauf le gros balourd qu'elle avait essayé d'étouffer. Celui-là était clairement un trop gros morceau pour elle. Au mieux elle devrait l'éviter suffisamment longtemps pour récupérer la fille et filer. Mais c'était bien plus aisé à penser qu'à faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 6 Juil - 13:56 Message | (#)

Un gémissement de douleur étouffé était arrivé aux oreilles du trentenaire et cela permit à son comparse de deviner où se trouvait la cible. Il leva son arme dans cette direction, mais n'eut pas le temps de réitérer son magnifique coup puisque leur adversaire relâcha sa pression autour du cou de Jay pour se saisir de l'une des barrer en fer qu'il avait employée quelques secondes plus tôt. L'autre gars ne vit pas l'attaque venir et se ramassa donc le projectile de plein fouet, lâchant un cri de douleur avant de reculer. Il avait été entraîné à résister aux attaques surprises, aussi l'arme resta-t-elle dans sa main, mais son bras – qui avait absorbé la majorité du choc – l'élançait douloureusement. Brisé ? Peut-être pas, mais il avait été abîmé, c'est certain ! Il serait donc clairement amoindri et vu que leur adversaire semblait posséder une bonne résistance et une bonne endurance, ils n'allaient pas s'en sortir si facilement.

Le trentenaire eut besoin de quelques instants de repos le temps de reprendre son souffle. Cet étranglement l'avait sérieusement handicapé pendant un bref laps de temps et il entendait son sang battre à ses oreilles, signe qu'il n'avait pas été loin de perdre conscience. Ça craignait, tomber dans les pommes dans la rue à cause d'une gonzesse, ce n'était pas franchement valorisant. Ses hommes auraient été témoins de cet échec qui plus est. Sa gorge l'élancerait certainement désagréablement sans son pouvoir et il se demandait si cette garce n'avait pas réussi à lui enfoncer quelque chose, mais Jay n'avait pas vraiment le temps de vérifier et il décida donc de se concentrer sur la suite. La douleur était neutralisée par son insensibilité, ce qui lui permettait de réagir plus efficacement qu'un humain normal. Après quelques instants, il retrouva un rythme respiratoire à peu près normal et regarda autour de lui pour essayer de retrouver la piste de la nana.

Lorsque son regard se posa sur son binôme, il s'aperçut que celui-ci tanguait étrangement, un peu comme s'il venait d'être assommé ou quelque chose de ce genre, puis un bruit de chute attira son attention. Elle devait lui avoir fait un truc qui le rendait peu réactif, mais peut-être que ce qu'il avait fait à sa liane – ou à son appendice plutôt – la rendait moins performante qu'à l'accoutumée ? Vu qu'il n'avait pas senti le poison dans son organisme, Jay ne devinait pas que si son collègue s’effondrait sur le sol, c'était parce qu'il avait été touché de plein fouet par les dards de la nana – il ne soupçonnait pas vraiment qu'il avait affaire à un monstre aquatique ayant forme humaine cela dit. Il ne s'intéressa donc pas à lui, plus préoccupé par l'idée de neutraliser son adversaire que de s'amuser à jouer les infirmiers pour l'autre mercenaire.

Le texan recula de quelques pas pour se rapprocher du mur. Il avait vu une sorte de vieux seau rouillé qui traînait là depuis belle lurette. Le fond était plein de saloperies, mais surtout il contentait une bonne dose de poussière – naturelle ou de brique qui tombait du mur de l'immeuble – ce qui lui permettrait de rendre l'autre emmerdeuse un peu plus visible. Mais encore fallait-il qu'il parvienne à la viser correctement ! Saisissant le seau, il se rapprocha de la zone où le bruit s'était fait entendre quelques instants plus tôt et au lieu de lui jeter le seau en pleine tronche, Jay lui envoya le contenu dessus. La poussière flotta dans les airs quelques instants avant de saupoudrer tout ce qui l'entourait. Si elle était encore dans la zone, il parviendrait peut-être à la rendre plus voyante, sinon il aurait simplement perdu du temps pour rien !

Après cette tentative, le trentenaire n'attendit pas de voir le résultat, il se servit de son seau comme d'une arme improvisée et l'expédia en avant, le tenant toujours par la anse pour s'en servir comme d'une arme contondante et non de jet. Il y avait plus douloureux qu'un seau rouillé – et vide de surcroît – mais il ne voulait pas la tuer ou l'abîmer réellement. Histoire de tenter le tout pour le tout, Jay reprit la parole, pour la première fois depuis un petit moment à présent.

« Ça sert à rien ! T'perds ton temps, t'aurais mieux fait d'aller t'chercher une autre gonzesse ! » Ce serait bien la première fois qu'il se battait pour une nana, autre que sa sœur. « S'tu t'montre et qu'tu dis pour qui t'bosses et pourquoi tu veux cette nana, j'te laisserai t'barrer. »

C'était peut-être un piège, mais en vérité il parlait sincèrement. Jay avait de moins en moins de crises de colère incontrôlées depuis qu'il avait cette nouvelle puce dans le cerveau et il pouvait comprendre où était son intérêt. Histoire de montrer sa bonne volonté, il laissa d'ailleurs son seau retomber le long de son bras, mais resta sur ses gardes au cas où elle en profiterait pour essayer de l'attaquer. À nouveau.
C'était peut-être sa technique de drague ? Étrangement, il en doutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 6 Juil - 19:09 Message | (#)

Sa toxine fonctionnait ! Jenny pouvait voir l'homme qu'elle avait touché chanceler. Celui-là au moins ne viendrait pas lui tirer à nouveau dessus. D'ici peu il finirait par s'écrouler et être aussi inconscient que la blonde, comme mort. Bien entendu cela ne serait qu'un état passager, Jenny ne lui avait pas délivré de dose létale. Sa mission devait se faire discrètement et c'était déjà passablement un échec, si en plus elle devait appeler un service de nettoyage de l'organisation, sa réputation serait finie et l'officier Tesla ne se servirait probablement plus d'elle qu'en tant que pondeuse.

Et puis elle n'était toujours pas sortie d'affaire, comme le lui indiqua son premier adversaire qui revint à la charge. Sa plaie le long de sa jambe ne s'était toujours pas refermée. De la même façon l'un de ses tentacules était moins vif que l'autre, c'était déjà un miracle qu'il ne soit pas en train de traîner par terre, lamentablement, comme un serpent terrassé par la canicule. Jenny avait mal, était beaucoup moins vive qu'à l'accoutumée, déjà qu'elle devait beaucoup de ses esquives à la chance et elle ne put rien contre ce qui lui tomba dessus.

La poussière envahit ses branchies et ses narines et elle toussa aussitôt. Elle ferma les yeux, sûrement pour la première fois depuis le début de ce combat. Mais l'homme n'avait pas voulu l'aveugler ou même la faire tousser, ce qu'il voulait c'était la voir. Il avait d'ailleurs visé un peu trop à sa gauche pour réussir à parfaitement couvrir recourir Abyss. Seulement son visage était maintenant presque discernable, ainsi que la partie haute de son corps et la base de l'un de ses tentacules. Bien entendu, l'homme n'avait pas besoin de la voir dans son entièreté pour la discerner. La seule chose qu'il avait à faire, c'était de noter l'emplacement des petits grains de poussière et frapper dans leur direction générale. Ce qu'il fit.

Le choc fut douloureux, presque autant que l'estafilade laissée par la balle. Jenny en tomba complètement au sol, étalée contre le bitume, une douleur fulgurante dans son crâne. Est-ce qu'il venait de le lui briser ? Elle n'avait jamais eu de fracture de sa mémoire. Quelques lumières vinrent danser devant ses yeux. Qu'est-ce qu'elle avait mal... Le plus simple aurait été de s'évanouir, de laisser l'inconscience la protéger. Mais elle ne pouvait pas faire ça. Tout comme elle ne pouvait pas se relever sans risquer de recevoir un autre coup, mortel ce coup-ci. Elle était de toute façon trop sonnée. Si elle avait essayé de se lever elle se serait probablement écroulée à nouveau.

Le seau tomba à terre et Abyss redevint visible. Les écailles bleues firent leur apparition au fur et à mesure, comme une vague de couleur issue du néant. Elle était sur le ventre, respirant à grande goulées, toussant toujours à cause de la poussière. Même si elle se refermait, il y avait toujours du sang qui coulait de la blessure sur sa cuisse. Elle saignait aussi du front. Ses tentacules gisaient au sol, apparemment immobiles. Elle rampa légèrement, juste pour pouvoir poser son regard sur l'homme. Ses yeux ne trahissaient aucune peur, ni même de la colère, seulement une forme d'indifférence et de dégoût. Un vulgaire humain venait de la forcer à redevenir visible. Elle pouvait tenter une attaque rapide contre ses jambes. Mais le piquer ne servirait à rien, il était immunisé contre la toxine.

"Je ne travaille pour personne." Même si elle était en apparence vaincue, il en fallait plus pour qu'elle parle de ses employeurs. Oh elle savait qu'il y avait une trêve entre SHADOW et le Cartel Rouge, mais elle n'identifiait pas vraiment cet individu comme une tête pensante qui aurait pu savoir pour qui elle travaillait vraiment. "J'ai besoin de cette femme..." Là, elle opta pour la vérité. "Pour me reproduire. Je suis enceinte, mais je ne peux pas garder mon bébé. Si je ne le transfère pas il va mourir." C'était une histoire trop étrange pour avoir été inventée. Et puis en apparence elle était une femme aux écailles bleues et avec des tentacules. Si cet homme n'avait aucune affection pour elle, clairement, peut-être se refuserait-il à laisser mourir un bébé ? C'était un coup bas, mais Jenny avait cru comprendre que les humains ressentaient des remords à l'idées de tuer des jeunes. C'était sa chance.
Revenir en haut Aller en bas



Le trop de confiance attire le danger ▬ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» La lumière fait place aux ténèbres, le danger nous guette. [PV Lee - Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-