Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_1Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_2_bisLe plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 14 Juin 2015 - 21:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Depuis qu'il avait fait la connaissance d'Andrew, Adrian s'était posé pas mal de questions. Est-ce qu'il s'agissait d'une nouvelle arnaque que quelqu'un de particulièrement cruel aurait imaginé ? Ginger avait eu l'air de lâcher l'affaire dès qu'il l'avait confrontée à ses mensonges, mais rien ne lui disait qu'elle ne serait pas rancunière et qu'elle n'enverrait pas l'un de ses amis pour poursuivre ce qu'elle avait débuté ! Bien sûr, Adrian ne voyait pas ce qui pousserait quelqu'un à s'acharner de la sorte, il n'avait rien d'intéressant hormis des artefacts plus ou moins puissants, mais la jeune femme avait rapidement compris qu'elle ne pourrait jamais rien dérober, à quoi bon continuer pour ça ? Et, à côté de cela, les parents du jeune homme avaient l'air relativement respectables et bienveillants, ce serait drôlement surprenant qu'ils fassent partie de ce projet. Sauf si ce n'était pas vraiment ses parents, bien entendu, mais Adrian en doutait. L'honnêteté filtrait dans leurs mots, ou alors ils étaient très bons comédiens. Ou alors il était trop naïf et trop désespéré et voyait la bonté partout. C'était bien son genre en y réfléchissant un peu.

Bien évidemment, le mage avait parlé de cette rencontre avec Sallah et le vieil intendant s'était montré beaucoup plus sceptique et méfiant que son père adoptif. Il n'avait jamais vraiment apprécié Ginger, mais la trahison l'avait touché parce qu'elle avait beaucoup blessée le vieux mage et que leur lien le poussait à un mimétisme sentimental et inconscient. Alors oui, il craignait que ce gamin sorti de nulle part ne puisse recommencer le même cirque et aggraver la situation. Parce que, même s'il le niait, Adrian avait été sincèrement déçu par ces événements et ressentait une profonde culpabilité à ne pas avoir été capable de flairer l'arnaque plus tôt. L'auto-flagellation était devenue pratiquement naturelle pour lui au fil des années, il ne s'en rendait même plus compte.

Ce jour-là était semblable à tous les autres : les deux hommes s'étaient levés aux aurores pour travailler chacun de leur côté : Sallah avait entrepris de ranger toute la cuisine et trier des instruments qu'il décida finalement de tous conserver tandis qu'Adrian travaillait sur un nouvel artefact découvert assez récemment. Il tentait d'en percer les secrets lorsque quelqu'un frappa soudain à la porte d'entrée. Comme à l'accoutumée, le vieux mage continua son travail alors que Sallah quittait son refuge pour se diriger vers l'huis et l'ouvrir d'un geste un peu impatient. Il n'aimait pas avoir de la visite et ça se voyait. Une autre voix arriva aux oreilles d'Adrian qui n'y prêta pas attention, trop concentré sur son travail, mais rapidement ce fut la voix de Sallah qui le tira de son étude.

« Walîy ? Quelqu'un veut vous voir. »

Le vouvoiement indiquait toujours que ce n'était pas un familier, quelqu'un qui ignorait quel lien les unissait réellement. Fronçant légèrement les sourcils, le mage se redressa en repoussant sa chaise, lunettes toujours chaussées sur le nez avant de se diriger vers le hall où Sallah montait la garde comme s'il craignait de voir l'envahisseur investir leur demeure si respectable – ou pas. Son regard se porta vers le palier et il reconnut rapidement Andrew, mais qui semblait quelque peu... perturbé ? C'était le terme. En bon papa-poule/vieillard toujours inquiet, Adrian s'inquiéta aussitôt de ce qui pouvait provoquer une telle réaction et se demanda si l'adolescent n'avait pas eu de problèmes avec quelqu'un.

« Andrew ? ! Vous allez bien ? »

Sallah fronça aussitôt les sourcils, comprenant qu'il s'agissait du dernier descendant Pennington en date et darda des prunelles méfiantes sur le malheureux adolescent qui n'avait rien demandé. Adrian lui décrocha un regard qui signifiait plus ou moins « évite de le faire pleurer dès la première rencontre » avant de reporter son attention sur Andrew en espérant que celui-ci n'avait rien remarqué que l'échange furtif qui venait de se passer.

« Entrez donc, je ne savais pas que vous étiez dans le coin. »

Il le laissa entrer dans le hall avant de refermer la porte derrière lui. Sallah le fixait toujours avec une expression sceptique, mais croisées dans son dos et ventre rebondit qui tendait légèrement sa tenue typiquement égyptienne. Il fallut qu'Adrian invite l'adolescent à entrer dans le salon – surchauffé vu que Sallah avait toujours froid – pour que le silence presque pesant se brise. Le quinquagénaire s'éloigna pour retourner dans la cuisine, laissant les deux hommes en paix, même si Adrian était sûr qu'il écouterait d'une oreille attentive chaque fois qu'il passerait devant la pièce. Après avoir invité Andrew à s'installer, le centenaire reprit.

« Vous avez besoin de quelque chose ? »

Non, non, il n'était pas habitué à ce que les gens lui rendent visite uniquement pour lui demander son aide. Ou peut-être un peu. Juste un peu.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 16 Juin 2015 - 16:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
— Tu devrais aller le voir.
— Ouais, mais si c’est genre, un pervers psychopathe.
— Je croyais qu’il t’avait fait bonne impression.
— On sait jamais.
— Sois pas peureux.
— J’suis pas peureux !

Andrew posa son fusain.

— OK, c’est bon.

Angela se redressa et commença à faire rouler doucement les muscles de ses épaules. Poser nue, c’était fatigant, à la longue. En tout cas, l’adolescent ne regardait plus la sculpturale jeune femme, qu’il avait pourtant scrutée pendant plus de deux heures pour la dessiner, et il s’occupait de ranger son matériel.

— C’est juste, je sais pas…
— Je suis sûre qu’il t’appréciera.
— Non, mais c’pas la question.
— Andrew, avec toi, c’est toujours la question.

Le dessinateur soupira en refermant sa mallette.

— Ça te va ?

Il tourna le dessin. Boum boum. Boum boum. Boum b…

— Andrew ? Andrew !

Il y eut un bruit assourdissant et le Kényan sursauta.

— Ça va ?
— Quoi ?
— T’es tout pâle. Je te demandais combien je te dois.

L’argent empoché, l’au revoir donné, l’adolescent se retrouvait dans une rue du Front de Mer, avec un début de migraine.

— Sept dollars trente.
— Vous voulez déplacer votre rendez-vous ?
— Tu n’as pas vu ma perruque de clown ?
— Les enfants, Mistigri est mort.
— Oui-oui-oui-oui-ouiii !
— Oui, enfin, c’est pas vraiment un cochin d’Inde.
— Cinq minutes d’arrêt.
— Surtout ne touchez pas au variateur.
— Ah non non non non non, hein !

La ville bourdonnait dans ses oreilles. Andrew promena un regard perdu autour de lui. Il n’entendait rien des bruits des voitures mais mille autres conversations montaient tout autour de lui, dans les annexes de l’université, dans les magasins, dans les hôtels, les appartements, chez le dentiste à trois pâtés de maison de là.

L’adolescent allongea la foulée et tourna sans s’en rendre compte dans Kane Street. Il bouscula un vieux monsieur, s’excusa d’une voix inaudible, s’entendit hurler une réponse, et boum, boum, boum. C’était un battement de cœur. Ce bruit chuintant, c’était les poumons du fumeur. Clic-clic-clic-clic-clic. Le moteur d’une voiture avait besoin d’être réparée. Il entendait la musique d’un professeur de piano. Quelqu’un lustrait son argenterie non loin de là. Et oui-oui-oui-oui.

Cette sensation avait quelque chose de familier. Il avait une expérience semblable, quelques années plus tôt, en prenant une pilule de… Il ne savait plus trop quoi. Une des drogues déjà trop nombreuses qu’il avait essayées. Mais il ne se sentait pas… grisé. Pas halluciné. Chaque bruit avait du sens, quelque part, un sens qui lui échappait, parce que le lieu lui échappait. Il les sentait hors de son imagination, bien réel, dans le monde autour de lui.

Les numéros de Kane Street défilaient à côté de lui. Il ne s’en rendait pas compte, mais il marchait deux fois plus vite que les autres passants. Il s’arrêta brusquement devant l’un d’entre eux. C’était un manoir assez vaste qui tranchait avec le bâti du reste de la rue, même si le Front de Mer proposait une architecture hétéroclite. Les riverains passaient devant sans le voir : il avait toujours été là. Les autres étaient trop pressés. Andrew, lui, le regarda fixement.

C’était là que vivait Adrian. Croyait-il. Peut-être parce que sa dernière conversation avait porté sur l’oncle d’Amérique, il ne parvenait plus à penser à autre chose. Son esprit était encombré de bruits innombrables et trop occupé à essayer de les trier pour que lui-même eût plus d’un ou deux neurones à consacrer aux difficiles réflexions de l’existence. Avec des gestes presque automatiques, il s’approcha de la porte et y frappa. Sans la défoncer, c’était déjà ça.

Un homme lui ouvrit. Andrew ne se souvint même pas de ce qu’Adrian lui avait dit, sur son cousin adoptif — en gros. Il marmonna quelques phrases embrouillées sur Adrian et peut-être que Sallah était assez habitué aux visiteurs étranges de son père pour ne pas s’en formaliser. Adrian fit son apparition. Andrew le regarda fixement, sans rien dire. La porte du manoir se referma derrière lui et, sans trop savoir comment, l’adolescent se retrouva assis dans un fauteuil, tandis qu’Adrian lui criait une question.

Le jeune homme poussa un gémissement plaintif. Si Adrian craignait l’arnaque, Andrew se fit fort de donner une manifestation très convaincante de son malaise : son nez se mit à saigner. Pas très abondamment, mais quand même. D’une voix faible, l’adolescent lâcha :

— Vous les entendez ? Faites-les taire… par pitié…

Et sur le joli fauteuil d’Adrian, il s’évanouit aussi sec, abattu par la migraine.

Y a pas à dire, il y en a qui sont chanceux avec leur famille.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Juin 2015 - 20:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Aviez-vous déjà noté qu'Adrian était du genre à s'imaginer le pire dès qu'une personne qui lui semblait gentille – soit nonante-neuf pour cent de la population mondiale – était blessée ou semblait amoindrie ? Et bien c'était effectivement le cas : lorsqu'il posa les yeux sur le visage d'Andrew pour voir du sang s'écouler de son nez, l'Archimage s'imagina aussitôt qu'il devait avoir été victime d'une attaque cérébrale ou qu'un mentaliste mal-intentionné lui avait transformé le cerveau en hachis parmentier. Mais non, le jeune homme parlait encore et lorsqu'il parla de « les faire taire », le vieux mage en vint à se demander s'il n'était tout simplement pas possédé. Parce qu'en effet, dans la vie de l'Archimage, les possessions démoniaques – ou autres – étaient aussi fréquentes que les coups de téléphone destinés à vous vanter les derniers panneaux photovoltaïques à la mode. Malheureusement, avant qu'il ne puisse l'interroger, l'adolescent tomba dans les vapes et le pauvre vieux célibataire n'eut qu'à se débrouiller seul pour essayer de démêler de sac de nœuds qui lui semblait tout bonnement incompréhensible.

Fort heureusement pour lui, Andrew n'était pas bâti comme un colosse et Adrian décida qu'il serait certainement plus à l'aise allongé sur le canapé que mal installé sur ce fauteuil. Glissant son bras autour de la taille de l'adolescent – qui se serait peut-être imaginé des choses s'il s'était réveillé à ce moment précis d'ailleurs – pour le soulever légèrement et le transporter, ou plutôt le traîner à moitié, jusqu'au canapé qui se trouvait à deux petits mètres de là. Une chose était certaine : l'Archimage gagnerait à faire un peu de musculation, mais comme il ne prévoyait pas spécialement de transporter des arrières-petits-neveux tous les jours, c'était presque superflus. Il allongea donc le jeune homme sur le canapé avant de quitter la pièce pour aller chercher Sallah, réfugié dans sa cuisine.

« Il s'est évanoui.... » Sallah lui jeta un regard interrogateur. « … ne me demande pas pourquoi, je n'en sais rien ! Il parlait de faire taire quelque chose, enfin peu importe, va chercher un tissu humide pour essayer de le réanimer, on ne sait jamais. »

Le quinquagénaire lâcha un soupir légèrement contrarié, n'appréciant vraiment pas de devoir jouer les secouristes pour un gamin qui pouvait parfaitement préparer sa technique de manipulation – et qu'Adrian fonçait tête baissée dedans si c'était le cas. Malgré tout, il s'exécuta et posa ses affaires pour se diriger vers l'escalier et monter à l'étage pour chercher de quoi le réanimer. Pendant ce temps, Adrian était revenu aux côtés du jeune homme et s'assit sur le bord du canapé avant de placer sa main au-dessus du visage de l'adolescent. Ce qu'il cherchait ? La trace d'une présence démoniaque pour commencer, mais sa magie ne capta rien de tel, même si un... trouble était présent. Ce n'était pas de la magie à l'état pur, mais il y avait quelque chose d'inédit. Et autant dire qu'après huit décennies passées à étudier les artefacts magiques et à côtoyer des mystiques, vous commenciez à connaître à peu près tout ce qui existait. Mais apparemment pas tant que ça en fait.

Il venait d'essayer de vérifier si un mentaliste avait pu s'infiltrer dans l'esprit du jeune homme lorsque Sallah débarqua dans le salon, un tissu plié plusieurs fois et humidifié à la main. Il le tendit à son père adoptif qui s'en empara avec un remerciement avant de le poser sur le front d'Andrew en espérant simplement que ce n'était qu'un évanouissement passager. Eldoth aurait pu tenter de le soigner avec sa magie, cependant il ignorait quels étaient ses maux et préféra attendre de voir s'il ne se réveillerait pas tout seul. Étrangement, l'égyptien resta dans la pièce jusqu'à ce que les paupières d'Andrew daignent s'ouvrir à nouveau. Adrian était toujours installé à côté de lui et il l'observa quelques secondes histoire d'être certain qu'il était bien réveillé, avant de prendre la parole d'un ton calme.

« Vous vous sentez bien ? » Et au cas où il ne s'en souvenait pas... « Vous vous êtes évanoui. » Sallah émit un grognement certainement destiné à montrer son scepticisme, mais Adrian ne se laissa pas troubler. « Vous avez saigné du nez d'ailleurs. Vous vous êtes battu ? Vous m'avez demandé de les faire taire, mais je n'ai pas compris de quoi vous parliez. »

Certes, le noyer sous les questions n'était pas forcément le meilleur moyen de l'aider à se sentir mieux, mais sans avoir des renseignements supplémentaires, Adrian ne pouvait malheureusement pas faire grand-chose ! Son regard se détourna quelques secondes d'Andrew pour se poser sur Sallah qui pinça des lèvres avant de hausser les épaules. Même lui semblait douter de ses mauvaises intentions pendant quelques instants. Il était vrai que le sang qui coulait sur commande, c'était assez rare. L'Archimage quant à lui ne doutait pas une seule seconde, il reporta donc son attention sur l'adolescent avant de se redresser pour libérer la place au cas où il voudrait se remettre d'aplomb.

« Vous ne m'aviez pas dit que vous touchiez à la magie. »

Même s'il n'était pas convaincu que ce soit le cas. Le trouble avait été à peine perceptible et il suffisait qu'il ait été victime d'un sortilège au cours des dernières heures pour que le vieux mage ressente quelque chose de ce genre. Autant explorer toutes les possibilités !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 16 Juin 2015 - 22:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
— Sean Connery.

Une excellente entrée en matière, quand on reprend connaissance. Les paupières d’Andrew se soulevèrent lentement et il fallut un moment à ses yeux pour faire le point. Autour de lui régnait un silence… d’un nouveau genre. Il entendait encore des battements de cœur, des bruits de respiration, des battements de cil, mais la ville avait disparu, avec sa complexité de sons. Même la voix d’Adrian lui parut supportable.

— J’ai les ch’veux mouillés…

Après cette brillante observation, Andrew se redressa et récupéra la serviette humide. Il essuya son front d’un revers de la main, se massa l’arrête du nez et observa tour à tour Adrian et Sallah. Brusquement, il sursauta, alors qu’à un kilomètre de là, une voiture faisait un dérapage mal contrôlé, et que ses pneus crissaient sur le bitume.

— La vache…

Souffla-t-il d’une voix de migraineux.

— J’ai l’impression que…
C’était indescriptible. Le pire, c’est que ce n’était pas vraiment ses oreilles qui lui faisaient mal, mais plutôt les efforts que son esprit devait fournir pour appréhender les différents bruits. Il secoua la tête à la seconde question d’Adrian. Mauvaise idée. Un nouveau gémissement de douleur accueillit cette initiative désastreuse et il cala sa nuque contre le dossier du canapé où on l’avait — virilement — transporté.

— Me suis pas battu.

Quand il se battait, la plupart du temps, l’immense majorité du temps, il en ressortait comme une fleur.

— J’touche pas à la magie. J’sais que ça existe, en gros, mais à part ça…

La magie avait bien été sur la liste des spéculations du Captain Kenya pour expliquer l’origine mystérieuse des pouvoirs précoces du jeune Pennington mais la liste était tellement longue et tellement fantaisiste qu’Andrew n’y avait jamais prêté attention. En réalité, son indifférence professée à l’égard de sa propre situation de métahumain tenait plutôt de la peur. Ignorer ce qu’il était l’angoissait trop et, paradoxalement, cette angoisse l’empêchait de chercher activement des réponses.

Ses pensées s’ordonnaient petit à petit même si, de temps en temps, un froncement de sourcil ou un grognement de douleur signalaient un revers de migraine, quand un bruit violent, inaudible pour les deux autres, venait de nouveau l’assaillir. En tout cas, il n’avait toujours pas fière allure et il parlait à voix très basse, sans que la fatigue en parût la seule explication.

— J’ai pas été entièrement sincère avec vous…

Adrian l’avait accueilli chez lui, il l’avait aidé et il était aisé de voir — ou bien le mage était un excellent comédien — que sa sollicitude était sincère. Andrew lui devait bien des explications et puis, après la réaction de Vincent, quand celui-ci avait découvert ses pouvoirs, le jeune homme commençait à se dire que la prudence et la discrétion qui avaient été de mise à Nairobi étaient peut-être déplacées à Star City, la ville des supers.

— Je suis… je sais pas comment vous dites. Métahumain.

Il jeta un bref regard à Adrian. Il devait bien y avoir des métaphobes à Star City, alors il se méfiait un peu de la réaction de celui qui demeurait encore un inconnu.

— Là, j’ai l’impression d’entendre… j’sais pas, un peu tout. Vos cœurs. Des conversations euh… Loin. J’sais pas trop. Ça a commencé dans la rue, brusquement, tout en même temps, et… Là, ça s’est calmé. Un peu. Mais j’ai genre, l’impression que mon cerveau déborde…

Il eut un soupir — puis un demi-sourire.

— J’crois qu’y a une voisine, en face, qui est en train de dire que vous accueillez toujours des jeunes gens bizarres chez vous. V’z’avez une sacrée réputation, on dirait…

Il faut dire qu’entre Ginger, les Mac Aoidh et Chase, au moins, le manoir avait eu des visiteurs pour le moins atypiques propres à faire jaser le voisinage. C’était à peine si on avait dû s’étonner, ce jour-là, de voir un gamin aux cheveux longs franchir en titubant le seuil de la mystérieuse bâtisse.

— C’est zarb. D’habitude, mes pouvoirs, c’est des trucs… Physiques, quoi. Simples. Courir vite, frapper fort, ce genre de trucs.

Frapper fort ? Quand on le regardait, on avait du mal à le croire. Mais précisément : il suffisait de considérer sa carrure pour comprendre qu’une force monumentale ne pouvait avoir, chez lui, aucun fondement physique.

— Une seconde…

Les yeux d’Andrew se reposèrent sur Adrian. Son cerveau commençait enfin à fonctionner un peu correctement.

— Pourquoi vous demandez si je touche à la magie ? C’est pas la première question qui vient à l’esprit quand des gens saignent du nez. C’est une déformation professionnelle…

Il se souvenait bien qu’Adrian avait parlé de l’étude du folkore et des croyances magiques en Afrique.

— … ou bien autre chose ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Juin 2015 - 18:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
En le voyant sursauter, Adrian se demanda toujours de quoi il était question. Il avait beau côtoyer des méta-humains au quotidien, il n'avait jamais vu de jeunes personnes découvrir leurs capacités ! Il était donc parfaitement normal qu'il soit au moins aussi largué qu'Andrew. Ce dernier répondit tout de même à ses questions, ce qui élimina la possibilité d'une bagarre qui avait mal tournée et d'un artefact qu'il porterait sur lui. Mais il pouvait encore avoir été victime d'un mage ou d'un mentaliste très discrets. Pour peu, il aurait bien demandé un peu d'aide à Chase – qui était le jeune le plus près de l'adolescence qu'il connaissait – mais celui-ci devait certainement être occupé à sauver le monde encore une fois. Mais fort heureusement, la solution se présenta d'elle-même : il était méta-humain et il commençait à entendre des choses. Forcément, le calcul se fit rapidement dans l'esprit du vieux mage qui comprit qu'à son âge, Andrew découvrait peut-être de nouvelles capacités. Enfin... en général c'était plutôt vers les quinze ou seize ans, mais les choses pouvaient varier d'une personne à l'autre, non ? Parfaitement calme, Adrian l'écouta avec sérieux – guère étonné par l'annonce sur sa commère de voisine d'ailleurs – avant de piquer un fard lorsque son interlocuteur souligna le fait qu'il avait aussitôt songé à la magie. Oui, Adrian, cent quinze ans rougissait encore comme une pucelle lorsqu'il était pris en flagrant délit de bourde monumentale.

« Oh... et bien.... » Il hésita quelques secondes. « J'étudie la magie africaine comme je vous l'ai dit... »

Il était en train d'essayer de trouver une excuse valable pour justifier son interrogation lorsqu'un raclement de gorge aussi peu subtil qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, se fit entendre. Tournant la tête vers Sallah, il échangea un regard avec lui tandis que la quinquagénaire hocha la tête comme pour l'encourager à quelque chose. Dire que deux secondes plus tôt il regardait Andrew comme si c'était les renforts de l'armée Terminus. Soupirant légèrement, il reporta finalement ses yeux sur le jeune homme avant de reprendre.

« Je n'ai pas été entièrement sincère non plus. » Quelle belle famille, ils avaient déjà des points communs ! « J'étudie effectivement la magie africaine, mais disons qu'il est plus simple de comprendre ce que vous pratiquez vous aussi. Donc j'y touche. Enfin, pas seulement à celle d'Afrique, mais c'est la même base. » Il fronça légèrement les sourcils. « Tout ça pour dire que je vous ai posé la question parce que lorsque vous étiez inconscient, j'ai vérifié si vous n'aviez pas été victime d'un mage et j'ai senti quelque chose de magique en vous. Enfin, c'est très léger, un peu comme si vous aviez été touché par un sort il y a quelques temps ou comme si vous aviez un artefact magique en sommeil sur vous. Mais ça n'a pas l'air d'être le cas ? »

En tous les cas, ce n'était pas une sensibilité à la magie comme Aishlinn avait pu avoir : la sensation était différente. Oui, assurément c'était la première fois qu'il ressentait une chose pareille. Eldoth avait parlé doucement tout au long de ses explications, soucieux de ne pas malmener les tympans du malheureux jeune homme, cependant il ne pouvait malheureusement pas lui offrir un silence parfait s'il souhaitait comprendre ce qui se passait précisément. Andrew avait dit qu'il possédait déjà des pouvoirs, c'était donc qu'il devait connaître ce sentiment de capacités en sommeil qui décidait de s'éveiller.

« Vous dites que vous avez déjà des capacités ? Ça avait été aussi brutal et inattendu lorsqu'elles s'étaient déclenchées ? » Il le sonda du regard avant de reprendre. « Que vous soyez méta-humain ne me pose pas de problèmes. J'en côtoie quotidiennement vous savez. » Que ce soit en Adrian ou en Eldoth. « Mais je vous avoue que ce n'est généralement pas des personnes de votre âge, donc elles connaissent leurs capacités depuis longtemps. D'ailleurs, les autres se sont éveillées il y a longtemps ? » Peut-être que celle-ci était à la traîne ? « Les sortilèges ou les pouvoirs qui influencent les sens sont toujours plus brutales que les autres. »

Il savait de quoi il parlait puisqu'il avait lui-même un sortilège qui lui permettait d'influencer les sens de ses interlocuteurs. D'ailleurs, est-ce qu'il ne pourrait pas « atténuer » un peu les effets du nouveau pouvoir d'Andrew ? En ciblant son audition et en lui donnant l'impression qu'il entendait moins bien, peut-être que ce serait suffisant. À dire vrai, il n'avait jamais tenté ça, alors c'était du hasard total.

« Vous voulez bien me laisser tester quelque chose ? Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez rien. »

L'avantage d'être Archimage, c'est que vous n'aviez pas besoin de parler pour prononcer les formules magiques, ni de faire des gestes ou d'agiter une baguette. Non, le sortilège fut lancé avec beaucoup de facilité : il n'eut même pas à ouvrir la bouche. Après quelques secondes de parfaite immobilité, le vieil homme reprit :

« Est-ce que vous sentez un changement ? »

Certainement que non, mais il aurait au moins essayé !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 18 Juin 2015 - 11:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pendant que Noctis jouait à Pokémon et sauvait effectivement le monde des méfaits odieux de la Team Magma, Andrew découvrait que son lointain cousin/arrière-grand-oncle était un magicien vaudou. Il lui lança un regard où le surprise se mêlait à une vague inquiétude. La magie qu’il avait découverte en Afrique, pour sa part, n’avait rien eu de très engageant mais c’était normal : Captain Kenya lui avait parlé surtout des mages qu’il affrontait, et par conséquent de ceux dont les intentions violentes ne pouvaient s’accomplir qu’avec les ressources les plus sombres. Le tableau qu’Andrew s’était fait, à partir de ces histoires, du monde magique était faussé.

Il essaya de se détendre tout de même, parce qu’Adrian n’avait jamais eu aucun geste brusque à son égard, bien au contraire, et surtout parce que, au fond, il savait bien que les histoires de son passé n’épuisaient pas le sujet. Il hocha donc la tête, un tout petit peu, pour éviter à son cerveau de jouer à la balle rebondissante contre les parois de son crâne, et se mit à réfléchir sérieusement aux questions de son hôte. Personne ne l’avait pointé avec une baguette dans la rue. Quant aux artefacts…

— Ben, j’ai acheté ces baskets dans un magasin d’occasion parce qu’elles étaient super chouettes. Vous croyez qu’elles sont ensorcelées ?

C’était peu probable. Andrew, d’ailleurs, considérait ses chaussures avec un air sceptique. Quand on lui parlait d’artefact magique, lui, il pensait à l’Anneau Unique ou au Miroir de Risèd, mais si ça se trouve, il y avait des Swatchs démoniaques et des déos billes maléfiques. Voilà qui avait de quoi insuffler la méfiance dans les âmes les plus insouciantes.

En tout cas, petit à petit, le cerveau d’Andrew assimilait ses nouvelles conditions de fonctionnement et le discours du jeune homme se faisait moins contraint et plus fluide. Sa migraine ne s’était pas apaisée à proprement parler, mais elle était devenue moins violente et elle le laissait réfléchir à peu près.

— Nan, mes pouvoirs, les autres, je les ai toujours eus. Même quand j’étais petit.

Et ça, il le savait bien, c’était tout aussi atypique. Les pouvoirs des mutants se déclaraient à l’adolescence. Andrew hésita un peu mais, quitte à s’expliquer clairement, autant le faire à fond. Justement, il précisa donc :

— J’suis pas un mutant. Quand j’étais enfant, on a testé plein de trucs, des analyses ADNs et tout, vous voyez le tableau, et on a rien trouvé. Fondamentalement, je suis… normal. Je soulève des voitures et je fais ricocher les balles mais à part ça, normal.

Ce qui était à vrai dire très anormal.

— J’suis devenu un peu plus fort en grandissant, puis un peu plus rapide, mais globalement, c’était, stable, ouais, on va dire stable. J’veux dire, j’étais comme ça en naissant, j’suis resté comme ça. J’ai pas eu de puberté surnaturelle, si vous voyez c’que j’veux dire.

De sorte que la soudaine apparition de ce nouveau pouvoir le déstabilisait au plus haut point. Ses autres pouvoirs étaient apparus beaucoup trop tôt pour qu’il se souvînt de la différence entre l’avant et après. À l’inverse des mutants, il n’avait aucune expérience de la phase d’adaptation qu’impliquait de nouvelles capacités et il se sentait ainsi désemparé.

Bref, le problème devenait de plus en plus flou. Quand Adrian se proposa de réaliser une expérience, de toute évidence, Andrew se tendit un peu. Il posa le regard sur le mage.

— Euh…

Instinctivement, ce fut dans les yeux de Sallah qu’il chercha ensuite un conseil silencieux, avant de murmurer, d’un ton résigné :

— Ben. Oui. Si vous voulez. Pourquoi pas.

Il allait le transformer en grenouille.
Il allait le transformer en grenouille et il serait obligé de convaincre Christopher de l’embrasser pour lui rendre sa forme normale.
Ça devait être difficile de draguer, quand on était un batracien.

Soudainement, Andrew devint sourd. Pas exactement sourd. Il entendait Adrian parler mais le reste était… ouaté. Silencieux. La sensation était désagréable. Presque aussitôt, l’angoisse monta chez l’adolescent. Le sortilège avait fonctionné à la perfection, il l’avait restitué à l’état qui avait été le sien quelques dizaines de minutes auparavant à peine et, pourtant, Andrew avait l’impression qu’on venait de l’amputer d’un membre.

Il agita la mâchoire, comme quand on cherche à se déboucher les oreilles après être passé sous un tunnel ou au décollage de l’avion.

— On peut pas, vous pouvez pas…

Les mains tremblantes, Andrew inspira profondément, pour articuler avec tout le calme — il n’y en avait pas beaucoup — dont il était capable :

— Vous pouvez pas arrêter ça ?

Même s’il ne savait pas ce que ça, c’était.

En tout cas, il n’était pas le seul à le sentir. Quelque part en Afrique — mais était-ce bien l’Afrique — une fée frémissait de courroux, parce qu’on venait de toucher aux pouvoirs sacro-saints de son cher Prince Charmant.

Ah, mais ça n’allait pas se passer comme ça, hein !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Juin 2015 - 14:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
« Je ne crois pas, non. »

Un sourire amusé avait ourlé les lèvres du mage lorsqu'il avait entendu l'hypothèse des baskets magiques. Ou ce serait sacrément original comme artefact ! Adrian était habitué à quelque chose de plus... comment dire ? Ésotérique ! Malgré tout, par acquis de conscience il jeta un regard sceptique aux fameuses baskets qui, mis à part le fait qu'elles soient beaucoup trop modernes au goût du centenaire, n'avaient rien de spécial.

Pour la suite des explications, Adrian resta silencieux : des pouvoirs qui existaient depuis toujours, même lorsqu'il était enfant ? Le mage était bien placé pour savoir que la magie pouvait se manifester n'importe quand, elle n'attendait pas la puberté pour se déclencher, contrairement aux gènes mutants qui déclenchaient l'arrivée des capacités spéciales. Il y avait aussi des gens qui les découvraient bien plus tard, comme Heather Cooper qu'il avait eu l'occasion de connaître, mais Adrian n'avait jamais entendu parler d'enfants qui manifestaient ce genre de dons en bas âge. Même sans être un génie de la biologie et de l'anatomie humaine, le vieux mage doutait que ce soit possible.

Quoi qu'il en soit, après son petit tour de magie – et après avoir vu qu'Andrew cherchait étrangement l'approbation de son fils adoptif – Adrian constata que l'adolescent semblait vraiment paniqué. Il fronça les sourcils d'un air étonné jusqu'à ce qu'il lui demande de remettre les choses en ordre. N'avait-il pas demandé à ce qu'on fasse taire les voix ? Un peu perdu, le vieux mage hocha la tête.

« Oh, euh, oui bien sûr. » Dissiper le sort fut aussi facile que d'éteindre une lumière. « Désolé, j'avais cru comprendre que vous vouliez qu'elles s'arrêtent. Ce n'était pas définitif vous savez, j'avais juste atténué le tout. Mais navré, je vous ai mal compris. »

Et, tout comme Andrew, le vieux mage jeta un coup d’œil à Sallah qui haussa les épaules. Il était bien placé pour savoir que les adolescents changeaient souvent de caractère : de un, c'était lui qui l'avait été le plus récemment et de deux, il avait passé beaucoup de temps avec Aishlinn lorsqu'elle venait cuisiner en sa compagnie. Alors, oui c'était normal : les jeunes étaient tous aussi instables. Après cette « réponse rassurante », le centenaire reporta son attention sur le jeune homme et recula un peu pour s'asseoir sur le bord de la table basse, chose qui avait le don d'agacer Sallah qui manifesta sa contrariété par un pincement des lèvres.

« Comme vous l'avez dit, il est logiquement impossible que vos capacités soient de nature génétiques puisqu'elles se déclenchent à l’adolescence, ce qui n'est clairement pas votre cas.. La magie par contre, elle peut s'apprendre dès le plus jeune âge, vous pouvez parfaitement y avoir été exposé sans vous rendre compte et déclencher tout cela ensuite. » Même s'il n'avait encore rencontré personne dans cette situation. « La plupart du temps, les mages doivent utiliser des formules ou des symboles pour déclencher leurs pouvoirs, mais il existe des exceptions. Cela dit, la magie permet d'améliorer sa force ou des choses de ce genre, donc ce serait potentiellement une solution pour expliquer vos compétences. » Il fronça légèrement les sourcils. « Il doit seulement y avoir quelque chose de différent chez vous. Est-ce que vous avez exploré cette possibilité en même temps que les tests génétiques ? »

Après tout, l'Afrique était le berceau de l'humanité et aussi de la magie. Adrian avait appris de nombreuses choses en passant du temps parmi les habitants de ce continent et il savait que parfois, certaines familles de marabouts ou d'autres utilisateurs de magie, développaient des capacités uniques à force de se marier et d'avoir des enfants entre mystiques. Sauf que les parents d'Andrew s'en douteraient s'ils avaient été dans ce cas. Il restait une hypothèse qu'il connaissait assez bien sinon...

« Je me demandais... vous croyez à ces histoires de divinités ? »

Il ne lui demandait pas s'il était athée ou croyant, mais plutôt s'il avait déjà eu conscience que les divinités des différentes religions existaient bel et bien et qu'il était possible qu'elles choisissent parfois des humains comme champions. Ce serait une explication logique à ses capacités. Logique, mais pas forcément véridique, la magie était parfois bien compliquée.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 18 Juin 2015 - 22:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ses pieds n’étaient pas maudits, c’était déjà réconfortant. Alors que les conversations lointaines revenaient et reprenaient une place qui, c’était étrange, il lui semblait, avait toujours été la leur dans son esprit, Andrew se détendait à vue d’œil. La nervosité qui avait agité ses mains se calmait petit et petit, et si, assurément, il n’avait toujours pas l’air très frais, son état en rien n’était comparable avec celui dans lequel il avait débarqué au manoir.

— Non, soyez pas…

Désolé. Andrew chercha un moyen bien compréhensible, disons rationnel, de s’expliquer. Il poussa un soupir.

— J’sais pas. Vous avez bien fait, c’est juste, ça m’a fait tout drôle quand ça a coupé. Mais genre… La panique complète. Comme si c’était déjà complètement ancré.

Et d’un ton résigné, il admit sans peine :

— Ça a pas beaucoup de sens.

Au demeurant, n’était-il pas installé, sous l’œil d’un Égyptien mutique, dans le salon d’un manoir d’un autre temps, chez un parent lointain retrouvé par hasard ou presque, qui pratiquait à ses heures perdues la magie africaine, dans une ville où les gens traversaient les murs, volaient par dessus les grattes-ciels et agitaient les objets par la pensée ? Faire sens, ce n’était pas la spécialité locale.

— Exploré, oui et non. Plutôt non, en fait.

Pourtant, c’était évident, la question d’Adrian sur la nature magique de ses pouvoirs ne le prenait pas de court.

— Disons que quand on vit dans le centre-ville de Nairobi, c’est quand même plus facile de voir des médecins et des faire des tests ADN que de contacter des sorciers pour se faire ausculter ésotériquement, si vous voyez ce que je veux dire. J’sais pas si mes parents y ont pensé, mais j’suis sûr que si ça avait été le cas, ils auraient pas vraiment su où aller.

Il y avait tout un monde entre l’Afrique urbaine et fort occidentalisée où Andrew avait grandi et les tribus qu’Adrian avait laissées derrière lui.

— Mais après… Après, Captain Kenya… OK, le surnom est ridicule, mais c’est un type chouette. C’est un Légionnaire et… ‘Fin, au bout d’un moment, au début d’l’adolescence, mes parents se sont dits que j’avais besoin d’un mentor. À défaut de savoir d’où mes pouvoirs venaient, vous voyez, pour apprendre à vivre avec. Captain Kenya, il a bien voulu s’occuper de moi, sur ce plan-là. Il a parlé de ça, de l’idée que c’était magique, peut-être, mais lui et la magie… Disons qu’il est pas vraiment un grand fan. Mauvaises expériences personnelles. Et bref, c’est un peu resté lettre morte. C’est juste, je sais pas, dans ma famille, y a pas de magiciens.

Un temps.

— Oui, enfin, à part vous, apparemment.

Pour tout dire, il avait un peu de mal à se faire à l’idée, principalement parce qu’il ne savait pas en quoi ça pouvait bien consister, d’un point de vue concret. Il avait croisé des créatures magiques, s’était retrouvé embarqué dans des aventures magiques, mais un magicien, un être humain qui pratiquait la magie — et pour quoi faire, d’ailleurs ? —, c’était autre chose.

— Enfin bon, ça s’trouve, ça marche pas du tout comme dans Harry Potter. Ou alors je suis un Sang-de-Bourbe.

Cette saga romanesque continuait donc à poursuivre l’inculture contemporaine d’Adrian.

La seconde question, en revanche, laissa Andrew sur le cul.
Heureusement, il était assis.

— Euh… Ben je crois que le monde est un peu une divinité, vous voyez, enfin la nature, tout ça, qu’il faut la respecter, parce que c’est une puissance vitale, et on la contemple et, euh…

Il avait comme l’impression que ce discours vaguement New Age ne répondait pas à la question implicite de son hôte. Un peu tard, il se rendit compte qu’Adrian n’avait probablement pas décidé au débotté de l’interroger sur ses convictions spirituelles et religieuses, et que la question devait avoir un rapport plus direct avec la conversation.

D’un air mi-perplexe, mi-sceptique et un quart amusé, Andrew interrogea :

— Vous croyez que je suis un dieu ?

Pour la modestie, on repassera.

— Ouais, nan, j’crois pas, hein. Et puis c’est quoi, exactement, ces histoires de divinités ? Parce que bon, les contes, les légendes, c’est chouette et tout, mais en vrai, ça existe pas, hein. Sauf les harpies. Les harpies, ça, ça existe, j’en ai croisées. Et puis les loups-garous, évidemment. Et les Atlantes. Et…

Andrew s’interrompit, le temps pour lui de contempler cette rude réalité : il croyait déjà à beaucoup d’histoires mythiques, pour la bonne et simple raison qu’il les avait croisées ou qu’on les voyait à la télévision.

— Ouais, bon, OK, je vois le tableau. Mais définitivement, j’me nourris pas que de nectar et d’ambroisie.

Et puis s’il était un dieu, il aurait été au courant, pas vrai ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Juin 2015 - 0:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrew n'avait donc jamais été « ausculté » par un mystique pour vérifier si ses capacités étaient ou non liées à la magie ? Honnêtement, plus ils en parlaient, plus Adrian était convaincu que c'était le fin mot de l'histoire. Que ce soit de la magie pure ou un don offert par une divinité quelconque, ces explications étaient les seuls qui s'offraient à lui. L'hypothèse de l'extraterrestre ne lui effleura même pas l'esprit compte tenu du fait qu'il n'avait jamais été très passionné par ce genre de choses : il les laissait volontiers aux scientifiques purs et durs !

Le bon côté, c'était qu'Andrew avait apparemment été bien entouré pour ce qui était de la maîtrise de ses capacités ! Pouvoir fréquenter un Super n'était pas donné à tout le monde et lorsque le vieux mage voyait parfois ce que des élèves de la Team Alpha faisaient en mission ou en cours, il se disait qu'ils auraient encore beaucoup de travail avant d'être de bons Légionnaires. Enfin certains sortaient du lot bien entendu, comme Jace Roberts qui était lui aussi bien entouré, mais d'autres comme Anna LeBlanc montraient clairement qu'ils n'étaient pas taillés pour jouer les Supers. Vu que l'adolescent ne lui parlait pas de déception de la part de son mentor – mais l'aurait-il fait si cela avait été le cas ? – Adrian en déduisit qu'il avait été à la hauteur de ses attentes.

Quoi qu'il en soit, il leur restait pas mal de choses à éclaircir, notamment le fait que la magie n'était pas génétique et qu'Adrian, ou ses prétendus ancêtres, n'aurait pas été capable d'influencer l'existence d'Andrew. Quant à la divinité... apparemment le jeune homme n'était pas dérangé par la possibilité d'en être une, malheureusement pour lui Adrian était certain que ce n'était pas le cas : il l'aurait senti depuis belle lurette ! Un sourire amusé ourla ses lèvres tandis qu'il secouait la tête en signe de dénégation.

« Non, vous n'êtes pas une divinité. Elles se reconnaissent assez facilement et puis... elles n'ont pas le droit de venir sur Terre. Il existe une sorte de contrat appelé « le Pacte » et qui leur interdit de venir parmi les humains. Donc, non, ne vous inquiétez pas, ce n'était pas ce à quoi je pensais. » Il marqua une brève pause. « En vérité, de part ce Pacte, les divinités s'amusent parfois à contourner l'interdit en nommant des Champions. Des humains qui bénéficient de leur bénédiction si vous voulez et qui héritent de pouvoirs en lien avec la divinité qu'ils servent. C'est assimilable à de la magie et les capacités que cela peut conférer sont très variées. Ce serait une possibilité pour expliquer vos pouvoirs, mais vos parents ou l'un de vos proches aurait dû en faire la demande pour vous si je puis m'exprimer ainsi. »

Ce qui était donc peu probable si ses parents n'étaient pas au courant de l'origine de ses capacités et qu'ils n'avaient pas cherché à lui en offrir avant sa naissance. Vu qu'ils l'avaient confié à un Légionnaire, c'était assez peu probable : ils auraient plutôt tenté de le tenir éloigné de ces personnes pour qu'il ne découvre pas d'où lui venaient ces dons. Non, décidément, la seule solution qui semblait viable, c'était le sortilège d'une personne extérieure ! Mais il devait être extrêmement puissant, même Adrian n'était pas en possession d'un tel pouvoir – mais pourrait certainement l'acquérir s'il s'intéressait à la chose.

« Quant à la possibilité que vous ayez hérité de capacités magiques, je ne pense pas que ce soit ça. Les mages doivent utiliser des sortilèges et apprendre à maîtriser leur énergie magique. Si vous l'étiez, vous le sauriez forcément puisque vous auriez dû apprendre à contrôler tout ça, seulement ça n'a pas l'air d'être le cas, non ? » Sinon il ne se poserait pas la question. « Et je ne suis pas mage de naissance. Je suis... génétiquement humain si je puis dire, je n'ai développé ces capacités que plus tard et suite à un apprentissage. Tout le monde peut devenir mage, ce n'est pas comme pour les méta-humains. Puis de toute manière, à l'époque où nos branches se rejoignent, tous les Pennington étaient dans ce cas-là, donc ça ma condition n'influence pas la vôtre. »

Difficile d'être parfaitement honnête sur ce plan-là, mais Adrian l'avait été autant qu'il le pouvait sans se mouiller. Cela dit, les paroles précédentes du jeune homme avaient éveillé quelque chose dans son esprit et il se demanda soudain s'il n'était pas envisageable de mettre Andrew en contact avec d'autres personnes semblables au fameux Captain Kenya.

« Vous savez, je suis consultant pour la Légion des Étoiles à Star City, je connais plusieurs Légionnaires, donc je pourrais toujours vous mettre en contact avec certains d'entre eux pour que vous puissiez continuer vos entraînements si vous voulez ? » Lui n'était pas le mieux placé pour ça. « Et si vous et vos parents êtes d'accord, je pourrais vous aider à vérifier si vos pouvoirs sont en lien avec la magie. J'ai déjà fait ce genre de choses. »

Il ne lui proposait pas de jouer au médecin, mais juste de pouvoir vérifier s'il avait les moyens de l'aider. Ce serait la moindre des choses au vu de leurs liens familiaux. Enfin, il n'en fallait généralement pas autant pour qu'il souhaite aider quelqu'un, c'est un fait !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 22 Juin 2015 - 10:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Soyons honnête.

Pendant quelques secondes, Andrew se demanda si par hasard Adrian n’avait pas abusé du haschich et de chang’aa durant ses voyages. Alors que le mage commençait à lui raconter ses histoires de dieux, de Pacte, d’interdits ésotériques et de champions divins, Andrew le fixait avec une perplexité trop évidente et même, de temps en temps, il sondait le regard de Sallah, pour voir si dans les yeux de cet homme il n’y avait pas une sorte de compassion bienveillante pour les délires précocement séniles de son infortuné colocataire.

Mais non.
Tout le monde était très sérieux.

Fort heureusement, Andrew avait l’esprit ouvert, par la force des choses et par inclination naturelle. Adrian était sûr de lui, Sallah trouvait, autant qu’on pouvait en juger, les explications plausibles et même certaines, alors, petit à petit, l’adolescent accepta en lui-même la possibilité que toutes ces choses-là existassent. C’était, en somme, se fonder sur un principe solide et ancien : il n’y a pas de fumée sans feu. Pas de mythologies sans dieux. Soit.

— J’crois pas que mes parents aient sacrifié un bœuf blanc à Arès pour faire de moi un musclor, non.

Et pour sa part, il trouvait qu’écarter cette hypothèse était assez rassurant.

— Ou alors ils cachent vachement bien leur jeu.

Mr. et Mrs. Pennigton étaient des humains tout à fait normaux, aux aptitudes et aux préoccupations tout à fait communes. Bien sûr, au fil des années, pour surveiller leur adorable mais turbulente progéniture, ils avaient dû se familiariser avec quelques éléments du monde des supers mais, au-delà de cette connaissance malgré tout assez sommaire, ils eussent été incapables de faire ce qu’Adrian avait tout en même temps suggéré et écarté.

Restait la magie, si Andrew comprenait bien. Alors quoi ? On l’avait ensorcelé ? Une bonne fée s’était penchée sur son berceau pour le transformer en surhomme ? Soyons sérieux. Le jeune homme poussa un soupir. Cet entretien, même s’il précisait bien des choses, lui ouvrait des perspectives plus troubles encore que celles de son incertitude. Il ne se sentait pas magique mais, en même temps, qu’est-ce que ça faisait ? Ce n’était pas comme si on lui avait fait tester des baguettes chez Ollivander.

Tout à ses réflexions, Andrew paraissait absorbé quand Adrian lui suggéra de rencontrer des Légionnaires. Le jeune homme releva soudainement les yeux et il parut embarrassé.

— Ben…

Évidemment, il y avait pensé. À Star City, la Légion était partout. Son collègue Vincent fricotait avec le fils du Commander. Lui avait rencontré Christopher Peck. Il était même rentré dans la Tour de la Paix, pour une visite peu catholique, certes, mais tout de même. Chaque semaine, lui semblait-il, un nouvel événement, une nouvelle rencontre, venait lui rappeler combien, jadis, sa destinée avait été toute travée et avec quelle certitude Kenya avait envisagé pour lui un futur de Légionnaire.

Machinalement, il se mit à jouer avec le bracelet de sa montre.

— Je sais pas, oui, je suppose. C’est juste…

Il haussa les épaules.

— Avant, c’était sûr que je f’rais ça. Légionnaire, je veux dire. Et maintenant, ben… Depuis que je suis arrivé ici, je veux dire, aux États-Unis, y a eu personne vraiment pour me motiver et… J’ai plus trop l’habitude, des entraînements, tout ça. Ça m’arrive de… Donner un coup de main et tout.

Quand un Ogre cherchait une jeune fille aux immenses pouvoirs et qu’il fallait la sauver grâce à un cheval blanc magique.
Des trucs comme ça.

— Mais j’sais pas, j’me dis, j’suis p’têtre pas assez sérieux pour être un Légionnaire. Et trop jeune. V’z’allez m’dire, la Team Alpha, y en a quoi doivent être plus jeunes que moi et tout. Mais bon. J’suis pas vraiment le mec le plus stable, ou, j’sais pas, le plus mature du monde, vous voyez ?

Andrew était certain de ses talents artistiques et, pour eux, il avait de l’ambition mais, sur le reste, la lucidité, et même parfois un peu de pessimisme, l’emportait. Il ignorait s’il avait la rigueur du Légionnaire. Mais, au fond, il ignorait ce qu’était la vie d’un Légionnaire.

— Bon, après, vous m’dites pas de m’enrôler, je sais bien.

Enfin, il supposait. Il n’était pas certain du périmètre qu’Adrian donnait à sa proposition.

— Bref. J’sais pas, ouais, j’pense que ce serait bien de rencontrer d’autres personnes. De me remettre un peu en selle. Je suis pas… Ça peut pas me faire de mal. Puis Kenya s’rait content, alors bon, ça f’ra un truc cool à raconter dans les mails.

Car il lui écrivait encore régulièrement.

— Pour c’qui est de vérifier la magie et tout…

Andrew se massa la nuque.

— Là comme ça, c’est plutôt flou. Je veux dire, ça consiste en quoi, exactement ? C’est pas que j’aie peur et tout, mais bon, si c’est dangereux, j’suis pas sûr de vouloir tenter le diable juste pour avoir des réponses. J’me débrouille plutôt pas trop mal avec mon ignorance.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Juin 2015 - 15:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Andrew avait beaucoup mieux réagi qu'Adrian ne l'avait pensé. Il s'était franchement attendu à ce que l'adolescent prenne ses affaires et quitte illico presto la demeure d'un homme qui avait apparemment avantage sa place dans un asile que dans une école. Mais non. Avec l'aide involontaire de Sallah, Eldoth avait réussi à convaincre le jeune homme qu'il n'était pas totalement sénile et qu'il était possible d'être touché par la grâce divine. Même si ce n'était pas ce qu'ils recherchaient, il est vrai, disons juste que toute culture était bonne à prendre !

Ce n'est que lorsqu'il fut question des Légionnaires que la situation sembla devenir plus floue. L'expression adoptée par l'adolescent ne trompait pas et, honnêtement, Adrian pouvait comprendre ses hésitations. Lui-même avait passé une trentaine d'années à les aider sans jamais vouloir rejoindre leurs rangs et il ne l'aurait certainement pas fait s'il n'avait pas décidé de jouer les professeurs à Star High – et donc côtoyé davantage de Légionnaires. Cela dit, il n'était pas impossible de se faire aider par eux, mais sans pour autant décider de les rejoindre sur le long terme. Peut-être que son avis évoluerait avec le temps ? Ou peut-être qu'un Indépendant lui conviendrait mieux ? Faut qu'Adrian préférait largement voir le jeune homme aux mains d'une personne qui respectait les principes de la Légion plutôt qu'un Indépendant qui pouvait parfois devenir Vigilant.
Ça, c'était son côté paternel qui parlait.

Ce n'est que lorsqu'il fut question de l'ignorance d'Andrew quant à la magie que le centenaire décida de briser son mutisme. Il avait une forte tendance à trop réfléchir et à s'emmêler les pinceaux dans ses réflexions : il lui faudrait définitivement des cours de socialisation !

« Non, il n'y a rien de dangereux, ne vous inquiétez pas. Vous savez, même si nous ne nous connaissons pas franchement, je ne suis pas du genre à faire courir des risques aux autres. » Sallah opina gravement du chef. « S'il y avait le moindre danger, je ne vous le proposerais pas, soyez-en sûr. » Il inspira légèrement. « C'est un peu compliqué à résumer, mais disons qu'il existe de nombreuses possibilités pour expliquer des pouvoirs magiques. Parfois, c'est un sortilège lancé sur une cible, parfois c'est un artefact magique, même bien dissimulé, ou d'autres fois c'est une sorte de... talent caché qui s'est éveillé sans que personne ne sache pourquoi. » Ce qui lui était arrivé avec des artefacts. « J'ai étudié des centaines d'objets magiques pour en comprendre le fonctionnement et j'ai déjà expérimenté ça sur des gens aussi. Ce n'est pas douloureux. En général je stimule simplement la source magique pour voir à quoi elle réagit et je parviens à l'identifier petit-à-petit. Mais vous ne sentirez rien, ou rien de désagréable du moins. »

S'il était sensible à la magie, il n'était pas impossible qu'il puisse sentir une sorte de picotement ou de chaleur lorsque celle d'Adrian le toucherait. Tout dépendait des gens, mais quelle que soit la source de ce pouvoir, normalement l'adolescent n'aurait pas à en souffrir. Il aurait pu préciser qu'en près de 80 ans il n'avait jamais croisé personne dans ce cas-là, mais pour des raisons évidentes, ce n'était malheureusement pas envisageable. Il faudrait qu'Andrew accepta de lui faire confiance.

« Et pour la Légion, comme vous l'avez dit, je ne cherche pas à ce que vous vous enrôliez. Les Légionnaires sont là pour aider les gens, si je vous présente comme un jeune homme désireux de développer ses capacités, ou du moins de les maintenir à un certain niveau, ce sera une raison suffisante pour qu'ils acceptent de vous prêtre main forte. » Il en était intimement convaincu. « Puis si un jour vous en avez assez, vous n'aurez qu'à laisser tomber. Tout ce que je vous demande, c'est de me prévenir avant de le faire. Je n'essayerais pas de vous en dissuader, mais j'aimerais simplement savoir où vous en êtes. » Ce n'était donc pas dans le but de jouer les chaperons. « Parfois, il suffit de tomber sur la bonne personne pour être à nouveau motivé, si ça se trouve, vous finirez par vous sentir à l'aise et chez vous avec eux. Ou peut-être que ce sera le contraire, vous ne pouvez pas le savoir avant de vous lancer et, de toute manière, vous n'avez rien à perdre à tenter le coup, non ? » Sauf quelques heures de libre. « Je poserai la question la prochaine fois que je les croise. Mais, histoire que je sache si vous avez des réticences de ce côté, est-ce qu'il y a certaines choses qui pourraient vous braquer plus que vous motiver ? » Et de préciser avec un sourire légèrement désolé de ne pas y avoir songé avant. « Je sais par exemple que la magie en refroidit plus d'un. »

Il n'y avait qu'à espérer que ce ne soit pas le cas, sinon ils étaient plutôt mal barrés pour la suite de leur relation !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 23 Juin 2015 - 15:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pour tout dire, pour Andrew, les explications d’Adrian avaient quelque chose de bien nébuleux. Il les comprenait, théoriquement, bien sûr, comme on comprend des concepts lointains et désincarnés, mais ce qu’elles impliquaient dans la vraie vie, voilà ce qui lui échappait. Qu’est-ce qu’il y avait à identifier, au juste, dans la magie dont il était, supposément, l’inconscient dépositaire ? Juste la source ? Et dans cette source, quoi ? Le type de magie, si tant est qu’il y en eût ? L’identité même du mage ? Est-ce que seulement on parlait bien d’un mage ?

Si Andrew hochait la tête de temps à autre, c’était en somme plus par politesse, et parce qu’en effet il n’était pas tout à fait perdu, que parce qu’il saisissait le détail de l’affaire. En tout cas, il en arrivait même à se demander si ce n’était pas le destin qui l’avait poussé ce jour-là jusqu’au manoir d’Adrian et, pourquoi pas ?, le destin qui l’avait conduit d’Afrique, où il n’avait jamais rien appris sur ses pouvoirs, aux États-Unis puis à Star City, où vivait précisément un membre de sa famille versé dans les arts occultes.

La coïncidence le laissa songeur.
L’instant suivant, il n’y pensait plus.

— Non, bien sûr.

Il n’avait rien à perdre. D’ailleurs, il s’empressa de préciser :

— Mais je suis pas, vous savez, réticent à cette histoire de Légion et tout. Même, à la base, j’étais plutôt chaud. C’est juste, la vie, ça change, et puis tout ça. Aussi, ici, je suis un peu tout seul de ce côté-là.

Il se corrigea :

— J’étais un peu tout seul.

Maintenant, il y avait Adrian. Le mage n’était pas avare d’explications ni de bonne volonté : c’était quelque chose qui plaisait à Andrew. Si le jeune homme avait été un peu moins éprouvé par l’apparition de son nouveau pouvoir, sans doute aurait-il trouvé Adrian quelque peu directif. En quelques minutes après tout, entre la magie et la Légion, son lointain parent avait presque repris sa vie en main. Mais Andrew, qui avait toujours besoin de direction et de conseils, influençable pour le meilleur aussi bien que pour le pire, n’était pas aussi rétif qu’il voulait bien le croire à l’autorité de ses aînés.

Et puis il y avait Christopher. L’idée que la Légion le rapprocherait de l’Alpha éveillait en lui une douceur romantique.
Ou niaise.
Ça dépend du point de vue.

— Bon, bref, je veux bien voir les gens de la Légion, moi. Peut-être, vous pourriez m’accompagner, aussi.

Comme s’il avait besoin qu’on le prît par la main. Son assurance cependant n’était pas si grande qu’à l’ordinaire, quand il pensait à la prestigieuse organisation, auréolée pour lui et pour toujours de l’autorité, même lointaine, de Kenya.

— Après, je sais pas, j’me braque pas facilement. ‘Fin je crois. J’aime juste pas, disons, les gens qui sont trop sûrs de leur avis, vous voyez. Y a des Légionnaires un peu psychorigides, je crois, quand on les entend parler. On dirait plus des policiers-militaires avec des super-pouvoirs que des gens qui veulent aider les autres. Je sais pas, ça, je crois pas que je supporte facilement. Et puis, euh…

Il haussa les épaules.

— J’suis pas pressé d’m’entrainer avec des araignées, mais bon voilà.

En théorie, Andrew aimait tous les animaux : il y en avait simplement certains qu’il préférait aimer de loin.

Il se décida tout de même à revenir au sujet central.

— Mais la magie, non. C’est pas que ça me refroidit. J’en ai pas une super image, je crois, mais j’sais qu’c’est partial, et c’est juste c’qu’on m’en a dit. Ça m’fait un peu peur, voilà. Les supers et tout, n’empêche, on est habitués, on voit les journaux, à la télé et tout. La magie, ça reste… Caché, ouais. Ou discret, disons. Mais au fond, j’comprends pas comment vole un avion et ça m’empêche pas d’en prendre, j’vois pas pourquoi ce s’rait différent avec d’autres formes de connaissances.

À bien y réfléchir, Andrew jugeait qu’il y avait quelque chose d’hypocrite à prétendre que la magie était plus irrationnelle et dangereuse que la science et ses techniques, quand on était tout aussi incapable de comprendre les machines que les sorts. Il ne connaissait pas beaucoup d’êtres humains qui pouvaient dire avec certitude comment fonctionnaient les appareils qui les entouraient et, en un sens, ceux-là étaient tout aussi occultes, impénétrables et ésotériques que les arcanes.

Il conclut donc :

— C’est une question d’habitude.

Et à en juger par les grands projets d’Adrian, c’était une habitude qu’il allait prendre.

— Bref, et du coup, j’veux bien que vous testiez. Me testiez. Je sais pas comment… Faut que je récite un truc ? Vous avez besoin d’mon sang ? Parce que j’ai saigné du nez, du coup, c’est pratique. Sinon, c’est pas facile à prendre.

Les lames avaient tendance à casser contre sa peau.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Juin 2015 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian comprenait parfaitement qu'Andrew puisse être ancré dans ses habitudes et qu'il ne veuille pas forcément en sortir sans personne pour le soutenir. Il avait aussi été coincé dans ses habitudes et dans sa solitude avant que des gens ne se décident à le sortir de sa torpeur. S'il pouvait aider un jeune homme à reprendre le chemin de l'entraînement pour devenir peut-être un futur Légionnaire, Adrian en était satisfait ! Bien sûr, il ne faisait pas par égoïsme : le sort de l'adolescent passait avant le reste et l'Archimage n'avait rien à gagner, si ce n'est à se dire qu'il avait réussi à guider au moins un jeune qui s'était égaré en chemin. Bon... il y avait un peu d'égoïsme dans sa démarche malgré le fait qu'Adrian refusait de le voir : il voulait se racheter auprès des siens et permettre au descendant de son frère de trouver sa voie le déculpabiliserait un peu de l'abandon qu'il avait fait à l'époque.
Alors, oui : il était aussi égoïste que n'importe qui, mais refusait juste de l'admettre.

Lorsqu'il fut question d'accompagner Andrew pour rencontrer ces personnes, Adrian esquissa un sourire encourageant.

« Si vous avez envie que je vous accompagne, ce sera avec plaisir. Mais si vous voudrez y aller avec quelqu'un d'autre ou seul, vous n'aurez qu'à me le dire. Je ne veux rien vous imposer. »

Même s'il le faisait malgré lui. Adrian était incapable de se rendre compte que ses bonnes intentions pouvaient parfois être très envahissantes, alors même qu'il essayait de faire le contraire.
Suite aux paroles d'Andrew, l'Archimage fut assez rassuré d'apprendre qu'il n'était pas dans la liste noire de l'adolescent pour pratiquer la magie, même s'il n'avait pas avoué qu'à était lui-même Légionnaire. Est-ce qu'il entrait dans la catégorie des individus psychorigides ? C'était possible. Son obstination à essayer de convaincre tout le monde de se recycler dans un élevage de bisounours pouvait être considérée comme telle. Malheureusement, Eldoth n'était pas très doué pour juger de ses capacités, il ne pourrait donc pas rassurer – ou inquiéter – Andrew à ce sujet, même s'il ne comptait pas dévoiler son identité de Super dès maintenant.

Son regard se posa machinalement sur le visage d'Andrew lorsqu'il parla de recueillir du sang pour ses recherches, mais Adrian n'avait rien d'un scientifique et ses recherches étaient beaucoup plus... banales ? Moins impressionnantes ? Difficile à expliquer. Glissant sa main à ses lèvres dans un geste de réflexion, Eldoth laissa finalement retomber son bras avant de secouer la tête en signe de dénégation.

« Non, ce n'est pas de la recherche de ce genre. En fait... voyez un peu ça comme une radio : vous n'avez rien à faire, si ce n'est rester assit et attendre. Les dangers des rayons X en moins d'ailleurs. » Il fronça légèrement les sourcils avant de lever la main vers Andrew. « Donnez-moi votre main, je vais vous faire une démonstration. Ce n'est pas douloureux. »

Lorsque l'adolescent se décida, Adrian attrapa la main tendue en glissant la sienne autour du poignet du Pennington, puis se concentra pour libérer un peu d'énergie magique au travers de sa paume de main et de ses doigts. Techniquement, s'il était un minimum sensible à la magie, Andrew devrait sentir une sensation de chaleur, comme si la main d'Adrian avait été une bouillotte, mais ce n'était pas brûlant au point d'en devenir désagréable. La sensation devait se répandre à l'intérieur de son bras jusqu'à gagner son épaule, après quoi l'Archimage arrêta. S'il était hermétiquement fermé à la magie, Andrew n'aurait strictement rien senti, mais si l’hypothèse du sortilège dont il aurait été victime était bien réelle, ce ne serait pas le cas. Relâchant le poignet de l'adolescent, Adrian leva les yeux vers lui.

« Vous avez senti quelque chose ? Si c'est le cas, vous êtes sensible à la magie, donc la possibilité du sort devient plus plausible. Si ce n'est pas le cas, vous y êtes fermé et il faudra chercher ailleurs. Bien sûr, ce n'est qu'un test rapide et le mieux ce serait que je puisse... hum... je dirais bien vous étudier, mais ça sonne étrangement. Enfin, vous saisissez l'idée ? » Sinon il passerait pour un chercheur totalement fou. « Le mieux ce serait que je puisse vous voir en action. Lorsque vous utilisez vos pouvoirs, si c'est lié à de la magie, vous devez dégager quelque chose de spécial et techniquement, je le sentirais. » Même si ces histoires de « sentir » devait être floues pour Andrew. « Lorsque vous aurez trouvé le Légionnaire qui vous convient, si vous n'y verrez pas d'inconvénient, je pourrai venir assister à l'un de vos entraînements ? Et comme je l'ai dit précédemment : si vous ne trouvez pas chaussure à votre pied, vous pourrez laisser tomber. » Il songea brièvement à lui parler de Sarah, mais garda ça de côté pour le moment. « Peut-être que les spécialités de certains vous conviendront mieux. J'en parlerai au Commander, il devrait pouvoir nous donner quelques conseils. » Ou à Jace s'il en avait le temps et l'envie. « Mais pour en revenir à la magie, est-ce que vous sentez quelque chose de particulier dans ce manoir ? Ou en ma présence ? »

Il faisait référence au fait que le manoir abritait un nexus magique qui amplifiait les pouvoirs mutants et qu'Adrian bénéficiait de plus de pouvoir magique qu'un mystique lambda, mais peut-être que ces détails avaient échappé à Andrew. Ce serait un bon indicateur pour la suite.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 24 Juin 2015 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une nouvelle occasion de faire une crise d'adolescence, une vraie, échappa à Andrew quand il avoua préférer se rendre à la Légion accompagné d'un adulte de sa famille plutôt que tout seul comme un grand. Tant pis. Le jeune homme était éternellement condamné à être au fond de lui beaucoup plus sage qu'il ne l'aurait voulu. Heureusement qu'il se rattrapait par d'autres côtés. Par exemple, quand Adrian évoqua la possibilité qu'un autre saurait mieux, peut-être, le mettre à l'aise dans ces premières approches, le nom et le visage de ce qui avait failli être l'une de ses conquêtes d'un soir s'imposèrent aussitôt à son esprit.

D'un ton quelque peu rêveur — les moins optimistes diront : niais — Andrew admit :

— C'est vrai que j'ai rencontré un Légionnaire, déjà. Un jeune. Très gentil. Mignon aussi. Il porte des foulards mais j'arrangerai ça.

On remarque que grâce à moi, le vieux mage centenaire vit dans une gay pride permanente.

Pendant que son arrière petit-neveu méditait en son for intérieur les nombreuses qualités de Christopher Peck, dont certaines, fort peu catholiques, ne peuvent être rappelées ici, Adrian, qui lui ne perdait pas le nord aussi facilement — l'avantage de la vieillesse, on s'en doute — rappela Andrew à des préoccuptions plus immédiates. L'adolescent, dont l'esprit s'était égaré de toute évidence (affaire d'hormones et de saison), papillonna des paupières et se concentra à nouveau sur les doctes explications de son docte parent.

Il hocha la tête.

— OK. Ben si c'est que ça, alors...

Comme on le devine, Andrew n'avait jamais passé de radio de sa vie, parce que, n'ayant jamais été renversé par un camion, il n'avait jamais non plus été en situation de se blesser. Qu'on eût réussi, dans son enfance, à lui soutirer un peu de sang pour faire les analyses qui s'étaient soldées par l'absence de résultats que l'on a vue, voilà qui d'ailleurs tenait déjà au miracle. Le plus curieux, c'était qu'Andrew était tombé malade comme un autre mais jamais d'une maladie qui exigeât qu'on l'opérât, ce qui eût été impossible. Il avait donc toutes ses dents de sagesse, tous ses appendices et aucune expérience radiologique.

C'est vous dire s'il faisait confiance à Adrian en lui tendant bénévolement sa main frêle et solide. On lui prit le pouls. Il se sentit tout chose. C'était... C'était... C'était comme la caresse légère de la brise, dans les prairies à quelques kilomètres de Nairobi, quand l'air était chaud mais pas trop humide, et qu'on entendait partout le murmure des insectes, en regardant les nuages cotonneux, rares et épars, pousser leurs formes étranges dans le ciel d'azur.

Si Andrew n'avait pas déjà fait confiance à Adrian, il aurait été converti sur l'instant et sans trop savoir pourquoi. La nature de l'Archimage, que sa magie exprimait en quelque façon alors qu'elle tentait de faire résonner la magie d'Andrew, répondait à la nature du Prince Charmant. La fée l'aurait appelé son Élu. L'Élu, confusément, sentait le bien chez les autres quand il s'exprimait par la magie. Le reste du temps, ses erreurs de jugement étaient nombreuses et il n'était pas toujours fin psychologue. Mais c'était différent.

La migraine disparut.
Andrew poussa un soupir d'aise.
Il ne le savait pas mais, aux yeux d'un mage comme Adrian, il commençait à être entouré d'une aura séduisante par sa douceur et sa noblesse.

— J'ai senti quelque chose.

Andrew adressa un sourire bienveillant à Andrew, le genre de sourire qui convainc les troupes de se jeter dans la bataille, avec la conviction du Bien et la force de la Victoire.
— Peut-être que je sentais déjà quelque chose. Peut-être que c'est pour ça que je suis venu ici, si facilement, malgré ma confusion, tout à l'heure.

Andrew ne l'avait jamais dit à personne, de peur de passer pour un fou, mais sa vie était pleine de ces hasards-là. Parfois, il aurait juré qu'il suivait un destin mais il était en général trop rationnel pour croire à ces choses-là. Les destins, comme les contes de fée, étaient des affaires d'un autre temps.

— C'est donc un sortilège.

L'idée lui paraissait curieuse. Lui, ensorcelé ? Mais par qui ? Et comment ? Et pourquoi ? En fait, cette explication-là soulevait plus de questions qu'elle n'apportait de réponses. De toute évidence, il lui fallait accepter la proposition d'Adrian.

— Vous avez pas besoin d'attendre l'entrainement, pour voir. Mais je suis pas sûr de vraiment dégager quelque chose. Enfin, tenez, par exemple.

Andrew avait à peine fini sa phrase qu'il était déjà debout derrière le canapé. Pour un œil non exercé, et sous l'effet de la surprise, il aurait presque paru se téléporter, si le déplacement d'air de son mouvement très rapide n'avait pas trahi la vitesse de celui-ci. D'une main et sans effort, il souleva le meuble qui aurait dû être bien trop lourd pour lui, le fit passer dans l'autre main et le reposa au sol.

— Bon, par contre, désolé mais c'est assez simplistes, comme pouvoirs, hein...

N'empêche que ça devait être bien utile pour les déménagements.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Juin 2015 - 13:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5020
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il avait rencontré un jeune Légionnaire ? Bon, le qualificatif de « mignon » n'allait pas aider Adrian à identifier le concerné étant donné qu'il ne remarquait pas vraiment le physique des autres hommes – ni des femmes en fait – mais visiblement, il devait s'agir d'un jeune de la Team Alpha. Il fallait avouer qu'Adrian fut un peu étonné de cette annonce ! Non parce qu'Andrew s'intéressait plutôt aux hommes qu'aux femmes – il était vacciné depuis quelques temps – mais parce que l'adolescent avait réussi à croiser une charmante personne très peu de temps après son arrivée en ville alors que lui vivait ici depuis près de quarante ans sans croiser qui que ce soit de ce genre. Le problème devait définitivement venir de lui, cependant ce n'était pas la question – et honnêtement c'était le dernier de ses soucis.

« Vous le croiserez certainement là-bas alors. »

Toujours est-il que le jeune homme sentit bel et bien l'aura du mage et il sembla étrangement.... rayonnant ? Difficile à expliquer, en tous les cas il avait très bien réagi à la magie diffusée par le centenaire, ce qui était positif de son point de vue. L'idée que l'adolescent puisse avoir été guidé ici à cause – ou plutôt grâce – à sa magie, était très plausible. Après tout, Aishlinn aussi avait débarqué ici un beau matin en lui demandant pourquoi le manoir l'appelait ainsi. Le nexus magique qui se dissimulait dans la cave avait un certain impact sur les gens mêlés à la magie et Andrew entrait dans le lot, il n'y avait plus le moindre doute là-dessus !

Malheureusement pour eux, les compétences d'Andrew n'allaient pas beaucoup les aider à mettre le doigt sur la vérité. Lorsque l'adolescent se déplaça, Adrian ne ressentit strictement rien, contrairement aux sortilèges lancés par les mages. D'ailleurs sa technique de déplacement ressemblait étrangement à celle d'Abban, mais sans être une téléportation pour autant. Il fallait admettre que pour le coup, l'Archimage ne savait pas trop de quoi il était question, mais il aurait largement le temps de le questionner sur ses compétences. Un sourire ourla finalement les lèvres d'Adrian lorsqu'il entendit le commentaire du jeune homme à propos de ses pouvoirs.

« Je ne trouve pas. Vous êtes dur avec vous-mêmes. » Il haussa les épaules. « L'amélioration des compétences physiques et l’obsession de nombreuses personnes. Certaines armées ont tenté de faire des sérums pour créer des supers soldats et vous, vous avez ça naturellement. Je crois plutôt que vous avez ce que beaucoup de personnes convoitent. » Ce n'était pas de la flatterie, mais des paroles sincères. « Et puis, vous ne ressemblez pas à militaire ou à un bodybuildeur, ça vous donne aussi un certain avantage. »

Sans vouloir le vexer. Adrian savait que la plupart des jeunes hommes étaient très sensibles à l'impression qu'ils dégageaient, mais même avec toute la diplomatie du monde, le vieux mage aurait été incapable de dire à Andrew qu'il aurait pu se lancer dans le concours de Mr. Muscle.

« Vous avez raison, je n'ai rien senti. Peut-être parce que vous ne l'utilisez pas directement, ou simplement parce que ce sortilège viserait seulement à éveiller des capacités endormies, je ne sais pas... » C'était une grande première. « En tous les cas, vous êtes sensible à la magie, donc c'est déjà un bon point de départ. Et c'est d'ailleurs très probable que vous soyez venu ici pour cette raison, oui. Le manoir est construit sur un nexus magique, c'est une sorte de catalyseur qui amplifie les pouvoirs magiques. Il y a déjà plusieurs mages ou personnes sensibles à la magie qui sont venues ici à cause de lui. Ce n'est donc pas exclu que vous ayez été attiré pour cette raison. » Il scruta Andrew. « De la même manière, il serait possible que vous soyez sensible à la présence de certaines personnes. » Et comme ça pouvait porter à confusion : « À cause de leur nature magique je veux dire. Il arrive que certaines soient parfois des créatures magiques vivant parmi les humains. Vous en avez peut-être croisé en Afrique ? »

Après tout, Adrian avait une Aziza à ses côtés et d'après le chaman qui lui avait offert l'artefact auquel elle était liée, elles étaient assez répandues. Le mieux serait peut-être de lui faire vérifier ?

« J'aimerais vous faire vérifier quelque chose. Je vais faire venir quelqu'un et j'aimerais que vous me disiez ce que vous ressentez. » Il marqua un temps d'hésitation. « Elle est un peu... spéciale, alors ne vous inquiétez pas. »

Et encore, c'était un euphémisme. Toujours est-il qu'il préféra laisser Andrew découvrir par lui-même. Sa main se glissa jusqu'au bracelet ethnique qu'il portait au poignet. Encore une chose dont il n'avait pas percé le mystère : l'artefact réagissait à son contact, c'était tout ce qu'il savait. Une vague sensation de chaleur se fit sentir alors qu'une silhouette se dessina derrière Andrew. La fée était légèrement vêtue, comme toutes les créatures magiques d'Afrique, sa peau d'ébène et ses yeux foncés trahissaient ses origines. Son regard se posa sur Andrew et elle le dévisagea avec une intensité presque effrayante avant de s'exclamer :

« Oh ! Quel drôle de mage ! »

Peut-être que ses connaissances mystiques lui permettaient de ressentir quelque chose de spécial ? Allez savoir, avec Nafasi, Adrian s'attendait à tout.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_6Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_7_bisLe plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_8


Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_1Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_2_bisLe plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_6Le plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_7_bisLe plus brave de nous a peur de son moi ▬ Andrew Cadre_8
Sauter vers: