AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Midnight in Paris Categorie_1Midnight in Paris Categorie_2_bisMidnight in Paris Categorie_3
 

Midnight in Paris

 
Message posté : Dim 31 Mai 2015 - 17:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur


***

31 mai 2015

— Chauffard !
* Pwet Pwet ! *

Lee poussa un soupir exaspéré et allongea le pas — qu’il n’avait pas très long. Il était sorti de la bouche de métro et, désormais, il recherchait l’immeuble où Lukaz lui avait donné rendez-vous. Grâce au ciel, dans la rame de RER, il avait eu tout le loisir d’aspirer les connaissances urbaines d’un RATPiste trop peu méfiant et, le plan de Paris bien en tête (avec en prime, il faut bien le reconnaître, tout ce qu’il n’avait jamais voulu savoir sur le fonctionnement d’un aiguillage souterrain et qu’il s’empresserait d’oublier aussitôt que possible), l’Asiatique s’orientait dans les rues de la Ville-Lumière.

C’était la fin du voyage. Il était parti plusieurs jours plus tôt, de son propre côté. Lukaz et lui, avec l’aide d’Abban et d’un agent de voyage du Cartel Rouge spécialisé dans les arrivées et les départs discrets en Europe de l’Ouest, le couple avait soigneusement planifié ses trajets pour la France. Lukaz s’était envolé sous un faux nom pour Madrid. Là, il avait remonté en train l’Espagne, passé les Pyrénées en voiture et longé la côte ouest de la France avant de bifurquer vers la capitale.

Lee, de son côté, s’était envolé pour Tokyo où, grâce aux contacts de Suzaku, il avait endossé une identité japonaise et était parti pour Paris, comme d’innombrables touristes japonais, auxquels, justement, il ressemblait en tout point. Ces multiples détours avaient pour objectif de tromper la vigilance du Conclave, une précaution peut-être inutile, puisque Lukaz et lui avaient fait profil bas pendant plusieurs mois, mais une précaution à laquelle ils avaient tous les deux tenu.

Il était temps d’agir. Non seulement Lukaz, qui devait se faire passer pour mort, comme Alex, était las de voler sous les radars, même dans sa propre ville, mais la surveillance qu’ils exerçaient sur l’immeuble du Conclave, dans la capitale française, laissait deviner ces deux dernières semaines bien des mouvements. Des camions de déménagement avaient commencé à s’arrêter, deux ou trois fois, devant la bâtisse et le couple craignait que leurs ennemis disparussent pour rejoindre une destination moins aisée à deviner. Il fallait frapper.

On avait proposé de les accompagner. Suzaku, Abban, Aishlinn même, et quelques autres qui étaient dans leur confidence et leur cercle le plus proche, s’étaient tous portés volontaires pour l’opération et tous avaient reçu la même réponse. La reconnaissance des deux hommes à leurs amis était sincère mais c’était une affaire personnelle et, surtout, après les péripéties malheureuses d’Abban au Canada, ni Lukaz ni Lee ne désiraient exposer aucun d’entre eux aux représailles du Conclave.

Même les contacts de Lukaz en France, qui devaient fournir la base de leurs opérations, le matériel nécessaire à leur plan et quelques coups de main au besoin, ne savaient pas grand-chose de précis sur ce qui les amenait là. D’abord, personne ne connaissait Lee. Ensuite, ce dernier n’était pas certain que Lukaz eût revu ces gens-là depuis longtemps. C’était pour le mieux, justement : ils avaient besoin d’associés inconnus, d’appuis qui ne leur fussent pas trop liés et qu’on n’identifierait, après coup ou avant coup.

La prudence avait été de mise, donc, et jusqu’à lors, le seul imprévu dans l’opération avait été le coursier parisien qui avait manqué d’abréger la vengeance du mentaliste le plus puissant du monde en lui roulant dessus. Sain et sauf, Lee ne tarda pas à repérer l’immeuble cependant. Il composa le digicode qu’il avait appris par cœur, poussa la porte, monta les quatre étages d’architecture hausmanienne et frappa la séquence de coups appropriée à une porte en bois ouvragé, qui annonçait l’entrée d’un appartement bourgeois.

Une jeune femme que Lee aurait jadis trouvé beaucoup trop belle pour avoir le droit de fréquenter Lukaz lui ouvrit la porte et l’Asiatique s’engouffra à l’intérieur. La demoiselle le considéra un instant, avec une moue perplexe, comme si elle s’était attendu à quelque chose de plus impressionnant. Puis elle désigna le couleur d’un geste de la tête et Lee lui emboîta le pas.

L’appartement était grand mais il était vide et, de toute évidence, à en juger par la poussière, les rares meubles, les volets fermés qui lissaient malgré tout filtrer la lumière du jour, il n’était plus habité depuis longtemps. C’était son principal avantage ; le second était de se trouver non loin de l’immeuble du Conclave. Dans le salon immense, Lee découvrit une table en bois, quatre chaises, un vieux sofa défoncé, quelques matelas jetés au sol et, penchés au-dessus de plans architecturaux, Lukaz et un autre garçon, que Lee trouva bien assez laid pour avoir le droit de fréquenter son petit ami.

Dans un français impeccable — qu’il avait vraisemblablement volé à quelqu’un — le mentaliste déclara :

— Bonjour.

Il laissa tomber son sac de voyage, s’approcha de Lukaz et, sans autre forme de procès, l’embrassa avec toute l’obscénité qu’on leur connait.

Y a plus d’jeunesse.

Quand Lee consentit enfin à se déventouser de son cher et tendre, il demanda :

— Mon matériel ?
— Là.

La jeune femme désigna une grosse valise, dans un coin.

— On a trouvé ce qu’on a pu en restant discret.

Lee partit s’agenouiller devant la valise, l’ouvrit et se mit à farfouiller dans le contenu. La jeune femme jeta un regard nerveux à Lukaz et, sur un ton prudent, elle rajouta ;

— C’est c’qu’il y avait de mieux.

On aurait dit qu’elle craignait de se faire exécuter sur le champ. D’ailleurs, elle rajouta :

— M’sieur.
— Noctis.

Lequel se redressa pour se retourner vers elle.

— Quoi ?
— Je m’appelle Noctis. Pas monsieur.
— Oui. Je sais. Désolé. C’est juste… On entend des histoires et tout…

Le nom de Noctis avait atteint Paris — par le Cartel, par la Nova, par un autre chemin où circulait la réputation parfois épique, parfois terrifiant.

— C’est quoi vos noms ?
— Moi c’est Jo’, lui c’est Thomas.
— Alors, Jo’ et Thomas, quelqu’un a envie d’apprendre comment on fabrique une bombe ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 31 Mai 2015 - 22:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Dimanche 31 mai. C’était normalement un jour de repos, mais comme ni Lukaz, ni Lee ne travaillaient, c’était plutôt comme un jour ordinaire, à cela près que les magasins étaient fermés. Bon, dans le cas présent, au vu de leurs situations, ils se moquaient totalement de la date dont il était question. En effet, cela faisait maintenant plusieurs jours que Lukaz était sorti des circuits, parce qu’il était enfin temps de passer à l’action contre le Cénacle. Lee et lui y avaient longuement réfléchi durant les mois précédents et ils avaient même eu l’occasion de faire des simulations pour estimer leurs chances de succès. En théorie, tout était paré, mais il valait malgré tout mieux rester prudent.

Cela faisait donc plusieurs jours que le voleur avait quitté Star City et avec le départ de la ville, il avait aussi dut abandonner Lee. Ça lui faisait vraiment bizarre parce que cela faisait maintenant très longtemps qu’ils n’avaient plus été séparés aussi longtemps. Pourtant, ils n’avaient pas le choix. Sous le nom de William Jones, un Américain pure souche, il avait ainsi pris l’avion à destination de Madrid, soi-disant dans le but d’y passer des vacances. Bien sûr, ce n’était qu’un mensonge et une fois arrivé, il n’avait pas tardé à prendre un train à destination de Barcelone. Là, il avait loué un véhicule, toujours sous la même fausse identité et il était remonté vers la France jusqu’à atteindre Paris, en passant par des petites routes secondaires.

Autant dire que ça avait été long, très long, pénible et surtout, que le voleur s’était beaucoup ennuyé. Dire que pendant ce temps, Lee était passé par Tokyo et qu’il avait eu droit à des vols en avion… C’était presque injuste ! Quoi qu’il en soit, Lukaz était arrivé le premier et il avait donc pour rôle de préparer la suite. Il ne lui avait fallu que quelques heures pour pouvoir retrouver l’un de ses anciens contacts, du temps où il sévissait sur Paris, avant de s’envoler pour Star City. En toute discrétion et dans un véhicule différent, ce dernier l’avait conduit jusqu’à l’immeuble où ils s’étaient installés et là, le Breton retrouva Jo’ et Thomas. S’il ne connaissait pas le deuxième, il avait déjà eu l’occasion de rencontrer la première, mais cela semblait remonter à une autre vie…

Depuis deux jours, le Français s’était donc remis à jour. Il passait son temps à étudier des photographies et des plans, les mêmes que ceux qu’il avait déjà eu l’occasion d’étudier à Fallaenn. Il commençait à connaître le bâtiment par cœur et il serait difficile de l’y surprendre. L’avantage, c’était que maintenant, il pouvait faire ses repérages tout seul. Il avait ainsi profité d’une journée où il avait pu partir avec Thomas, déguisés en agent des voiries, simuler des travaux sur la chaussée pour surveiller le bâtiment qui les intéressait de plus près. Depuis, Lukaz n’était toutefois plus sorti et il attendait avec impatience l’arrivée de son petit ami.

Quand enfin on frappa à la porte selon le code défini, un sourire illumina les lèvres du Breton. Il laissa néanmoins à Jo’ le soin d’aller ouvrir la porte, ayant noté qu’elle semblait éprouver une certaine admiration pour Noctis. Cela avait d’ailleurs été plutôt amusant à constater mais Lukaz regrettait presque que Solar n’ait pas droit aux mêmes égards. Leur couple célèbre n’était pas encore aussi connu qu’ils l’auraient voulu et le Français pensait même que ni Jo’, ni Thomas ne croyait à son histoire de couple avec Noctis… Heureusement, le baiser d’accueil que ce dernier lui offrit dissipa définitivement tous les doutes.

Quoi qu’il en soit, l’attitude du mentaliste était plutôt étonnante et Lukaz se demanda un instant s’il le faisait volontairement ou si ça lui venait naturellement. En effet, on aurait presque pu le croire sorti d’un film, spécialiste que l’on attendait avec impatience afin de pouvoir réaliser un coup monumental. Dans les faits, c’était plutôt ça, mais il était drôle de se dire qu’il s’agissait de son petit ami. Un sourire illumina le visage de Lukaz alors qu’un soupir lui échappait des lèvres. Il était vraiment fier d’être le petit ami de Noctis.

« T’sais, tu peux te détendre, Jo’. C’est Noctis, mais il est comme nous. Plus ou moins. »

Laissant échapper un petit rire, le voleur partit s’installer par terre, près de la valise de Lee. Il y avait un matériel fou là-dedans et s’il connaissait les divers composants, il n’avait vraiment pas la moindre idée de comment il fallait les assembler. Heureusement qu’il avait Lee, quand même…

« Vous inquiétez pas, ça doit pas être très compliqué à faire. » Bon, ce n’était peut-être pas le cas, mais sur le ton de la plaisanterie, Lukaz ajouta : « C’est quand même moi qui vais devoir m’en servir ! »

Son regard glissa ensuite une nouvelle fois sur son petit ami, tellement sûr de lui, tellement professionnel. A peine arrivé, il ne prenait même pas le temps de se reposer ou de boire ou de manger. Non, il se mettait directement au travail, prêt à concevoir une bombe comme on n’en voyait pas souvent. Il était vrai que le Cénacle et Lee, c’était une histoire personnelle, mais quand même…

« Quand tu leur auras montré comment faire, il faudra aussi penser à aller voir nos tenues. »

En effet, comme ils avaient voyagé comme des touristes, ils n’avaient pas pu prendre leurs costumes avec eux et il avait donc fallu se rabattre sur de nouvelles tenues, un peu moins adaptées mais malgré tout nécessaire. Lukaz avait déjà pu tester la sienne et elle convenait à ses besoins. Toutefois, celle de Lee devait sans doute encore recevoir quelques ajustages.

« Ça serait quand même con que tu n’ai rien à te mettre sur le dos au moment de passer à l’action. »

Un sourire s’afficha sur son visage alors qu’il se relevait pour retourner vers la table, laissant Noctis enseigner à deux élèves particulièrement intéressés.

« Avec Thomas, on a étudié le bâtiment. Les camions de déménagement ne viennent que la journée et visiblement, la nuit, les allées et venues sont moins importantes, dans le bâtiment. S’ils se préparent à partir pour un autre lieu, on est en droit de penser qu’ils ont déjà déplacé une partie de leur personnel. Je pense donc que le meilleur moment pour agir, c’est dès ce soir. Enfin, si tu te sens assez en forme. »
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Dim 31 Mai 2015 - 23:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Comme eux ? Jo n’avait pas l’air convaincu. Pour tout dire, elle s’était attendu à une sorte de… prêtre de l’espace. À Paris, dans les cellules de la Nova que la mutante fréquentait depuis quelques mois, il se disait toute sorte de choses sur Noctis : on parlait de pouvoirs exceptionnels — même si on ne savait pas précisément lesquels —, d’un don de prophétie, d’objets magiques, ou d’artefacts technologiques, ou… Les théories ne manquaient pas.

Découvrir que le fameux leader de la Nova avait l’air d’un être humain tout à fait normal et même, pour tout dire, assez peu impressionnant de prime abord, c’était déstabilisant. Et effrayant. Un peu comme quand on rencontre un psychopathe qui a l’air gentil.

Assis en tailleur devant sa mallette, Noctis entreprit de disposer le matériel tout autour de lui. La plupart des composants n’était pas de prime jeunesse mais il ferait avec. Il avait spécifiquement demandé à ce que l’on ne se procurât pas le haut de gamme, pour ne pas attirer l’attention de ceux qui surveillaient toujours le marché. Celui qui avait conçu les réplicateurs de l’Essaim, capables de se reconstruire à partir de tout et n’importe quoi, avait assez le sens du bricolage pour espérer tirer bon parti de matériaux médiocres.

Noctis hocha silencieusement la tête quand Lukaz évoqua les tenus. Son silence trahissait un peu de nervosité. Il n’avait pas peur pour lui, évidemment — la mort n’était pas une perspective qu’il partageait avec le reste de l’humanité. Mais Lukaz ? Et si, malgré tous les entraînements, quelque chose se passait mal ? Et si son petit ami périssait, à cause d’une erreur qu’il aurait commise, lui ? D’un défaut dans la bombe ? D’un impair stratégique ?

— Ce soir…

Noctis releva les yeux vers le Français et força un sourire.

— Ce soir, c’est bien.

Il reporta son attention sur Thomas et Jo.

— Détendez-vous.

Les deux assistants du jour s’étaient attendus à un cour traditionnel. Il n’en fut rien. En quelques secondes, leurs esprits s’embrouillèrent alors que Noctis y déversait un savoir étranger. Le mentaliste n’en était pas à son coup d’essai et, si l’opération, qui aurait pu être violente, de sa part était indolore, elle n’en demeurait pas moins troublante. Quand il eut fini sa leçon d’un genre peu commun, Jo et Thomas restèrent quelques secondes le regard dans le vide. Puis un frisson les parcourut.

— Qu’est-ce… c’était…

Noctis se releva pour se diriger vers Lukaz.

— Attendez ! Vous nous avez pas dit comment on l’achève, la bombe.
— Je le ferai moi-même.

Le sac de voyage de Noctis vola jusqu’à son épaule alors que l’Asiatique fit un geste à Lukaz, l’invitant à le guider vers la chambre où se trouvaient leurs tenues. Là, un autre matelas était jeté par terre, avec un sac de couchage et la valise de son petit ami. À peine la porte refermée, Noctis laissa une nouvelle fois son sac glisser au sol et il vint se fourrer dans les bras de Lukaz.

Il inspira profondément l’odeur de son homme avant d’avouer :

— Tu m’as manqué…

Des jours qu’ils ne s’étaient pas vus. Ils auraient pu se parler, par télépathie, par téléphone, mais ils avaient jugé d’un commun accord que le plus prudent était encore de maintenir le silence radio. Jamais Lee ne s’était rendu compte plus entièrement de combien sa vie était devenue indissociable de celle de Lukaz. Ses mains se glissèrent sous le tee-shirt du Français, pour remonter le long de son dos, à la chaleur de sa peau.

— J’ai un peu peur. Pour toi.

Il ne le dirait pas devant les autres, Jo et Thomas, mais comment l’aurait-il caché à Lukaz ? Lee resta silencieux un moment, la tête contre le torse de son compagnon, avant de se décider à s’en détacher pour se tourner vers les deux tenues suspendues à des cintres, posés eux sur la porte d’une armoire branlante. Des tenues sombres et assez classiques, qui ne valaient pas celles qu’il avait conçues lui-même à Fallaenn mais qui ferait, sans doute, amplement l’affaire.

Il retira chaussures, chaussettes, tee-shirt et pantalon pour s’emparer de l’une d’entre elles et l’enfiler. La fermeture éclair remonta toute seule et Lee esquissa une moue un tout petit peu vexé.

— Trop grande.

Il darda un regard noir sur Lukaz.

— Et on se moque pas…

Il haussa les épaules.

— J’ai apporté une couturière.

Il retira la tenue et l’étendit au sol, avant de revenir vers Lukaz, de se pencher, d’ouvrir son sac et de farfouiller à l’intérieur. Il en tira ce qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à une Nintendo DS mais, quand il posa la console sur le sol, des pattes en sortir — évidemment — et le drôle d’insecte courut vers la tenue. Lee entreprit ensuite de remettre ses vêtements civils mais pas trop vite, pour laisser le temps à Lukaz de mater. On est pas des monstres.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Juin 2015 - 20:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
A force de vivre avec Lee et de le voir comme une personne tout ce qu’il y avait de plus normale – si l’on faisait abstraction de ses pouvoirs et des robots qui peuplaient leur maison – Lukaz avait du mal à concevoir que pour les autres, il était quelqu’un de plus… De plus… De tout simplement plus, quoi. Noctis avait une réputation indéniable, aux quatre coins du Multivers, et sur Terre, des gens le connaissaient et voyaient en lui un individu supérieur, à commencer par les membres de Nova. Le Breton n’était pas vraiment lié aux activités de ce groupe et il lui arrivait donc de ne plus y penser mais il était vrai qu’au sein de Nova, Noctis était une sorte de légende. Peut-être pas un dieu vivant, mais pas loin, en tous les cas. Cela pouvait donc expliquer pourquoi Jo’ n’avait pas l’air très convaincu, ce qui ne l’empêcherait pas de changer d’avis, très rapidement.

Lee commença ensuite par confirmer qu’ils pourraient passer à l’acte le soir-même avant de s’intéresser davantage aux deux jeunes rebelles. En leur donnant les connaissances nécessaires pour construire des bombes, il allait certainement les faire monter d’un cran dans l’extrémisme, mais cela n’était pas bien grave. Après tout, ils servaient une cause juste, non ? Quoi qu’il en soit, les deux jeunes gens devaient s’attendre à recevoir un cours tout ce qu’il y avait de plus classique, avec certes des explications compliquées, mais qui sur la forme ne poserait pas de souci. Ils durent donc être particulièrement surpris. Lukaz se souvenait encore des premières fois où son petit ami avait partagé ses connaissances avec lui de cette manière et il ne pouvait nier que c’était une expérience déroutante. Le cerveau avait généralement du mal à se faire à un tel flot de connaissances et quand cela arrivait, c’était un peu comme si on était pris d’un sérieux vertige. Le bon côté des choses, c’était qu’au moins de cette manière, Jo’ ne douterait plus de Noctis, quel qu’ait pu être son avis sur le physique de ce dernier.

L’affaire de la bombe réglée – voilà qui fut rapide ! – Lukaz conduisit son petit ami jusqu’à la chambre, si l’on pouvait appeler ça une chambre, où se trouvaient les tenues qu’ils allaient devoir porter. Rien qui ne soit transcendant, mais c’était toujours mieux que rien ! Bien entendu, ils auraient pu utiliser leurs vraies tenues, puisqu’il leur aurait suffi de les laisser dans une penderie de la Forteresse Onirique pour que Lee retourne ensuite les y chercher, mais quelque part, ils trouvaient qu’il était plus prudent de s’en passer. Après tout, le Cénacle les connaissait et c’était par cette connaissance qu’ils avaient réussi à prendre Alex par surprise et à le tuer. Lui-même avait failli y passer et quand on voyait ce qu’ils avaient fait à la Scorpio, cela prouvait qu’ils étaient préparés. En revêtant les identités de Noctis et de Solar, ils risquaient ainsi de mettre l’ennemi sur ses gardes, ce dernier s’attendant nécessairement à des capacités spécifiques. En usant d’autres costumes, ils perdaient donc peut-être certaines de leurs possibilités – notamment dans le cas de Lukaz – mais ils gagnaient l’avantage de la surprise.

Quoi qu’il en soit, une fois la porte de la chambre fermée, Noctis agit d’une manière qui aurait sans aucun doute troublé Jo’. Offrant à son petit ami le câlin qu’il demandait et que lui-même désirait, Lukaz déposa un tendre baiser sur son front avant de fourrer son visage dans sa chevelure. Il n’y avait eu que quelques jours de séparation, mais il avait l’impression que cela faisait plutôt des années… Ce sentiment était sans doute accru par le fait qu’ils aient été obligés de maintenir un silence radio, une obligation imposée par une source extérieure qui leur avait déjà causé bien des torts. La mort d’Alex, la destruction de la Scorpio, l’assaut sur Fallaenn… Et maintenant, ça. Le Cénacle commençait réellement à devenir un élément qu’il fallait rayer de la surface de la Terre Prime. Déposant un baiser sur les lèvres de son compagnon, Lukaz tenta alors de le rassurer quant à ses craintes.

« J’ai peur aussi. » C’était un fait, au vu de la menace qui pesait sur eux et sur leurs amis, alors autant l’avouer. « Mais s’ils sont préparés, on l’est aussi. En plus, on a l’avantage de la surprise. Et puis surtout, on est Solar et Noctis. » Un sourire illumina les lèvres de Lukaz avant qu’il ne reprenne, désignant d’un geste l’appartement derrière la porte. « Tu devrais les entendre parler de toi. Avec le Grand Noctis à nos côtés, on ne risque rien. » Un nouveau baiser suivit. « Et je suis plutôt d’accord avec eux. »

Sans compter qu’il n’était lui-même plus un débutant et qu’avec ses capacités, il était capable de faire face à toutes sortes de danger. Bon, peut-être pas toutes non plus, mais ça, il le verrait bien sur le moment ! En attendant, Lee essaya l’une des deux tenues et à l’expression qu’il afficha sur son visage en découvrant qu’elle était trop petite, Lukaz ne put s’empêcher de rire. L’Asiatique faisait vraiment une fixation sur sa taille, même si c’était quand même moins prononcé que du temps de Chase. Laissant de toute façon le soin à l’un de ses insectes d’adapter la tenue, Lee se retrouva à la disposition de Lukaz. Ce dernier n’hésita donc pas à l’interrompre alors que le jeune Asiatique remettait ses vêtements et se collant tout contre son dos, le Breton laissa courir ses mains sur le torse de son petit ami.

« J’aimais bien quand tu étais grand… » Et Lee devait très sans aucun doute savoir pourquoi. « Mais… Je te préfère quand même quand tu es plus petit que moi. » Haussant des épaules, Lukaz laissa un de ses doigts dessiner des cercles autour du nombril de son compagnon. « Je sais pas trop pourquoi, mais moi, ça me plaît bien comme ça. » Fourrant son visage dans le cou de Lee, le voleur lui mordilla gentiment la peau avant d’ajouter : « De toute façon, je te trouve parfait. »

Souriant et ravi, il resta dans cette position encore un petit moment avant de finalement libérer Lee de son emprise. Lançant un regard circulaire dans la pièce, il regretta de ne pas avoir plus de temps pour s’amuser un peu. Se dirigeant donc vers la porte, il s’y adossa.

« On devrait y retourner, sinon, ils vont finir par se poser des questions. » Ce qui ne le dérangeait pas spécialement, en soi. « Et puis, on aura le temps de s’amuser quand tout sera fini. En plus, on est à Paris, alors il faut en profiter. »

Laissant à Lee le temps de se rhabiller, Lukaz finit par passer la porte pour retourner dans le salon. Le jeune couple amoureux laissait de nouveau la place à Noctis et Solar. S’approchant de l’autre duo, un sourire amusé sur les lèvres, le voleur ne put s’empêcher de les taquiner.

« Alors, vous vous en sortez ? » En dix minutes, il y avait peu de chance qu’ils aient réussi à beaucoup avancer, surtout qu’ils devaient d’abord se faire à la présence de nouvelles connaissances dans leur esprit. « Vous inquiétez pas, on s’y fait, à la longue. Et encore, il vous a pas emmené dans un autre monde. »

Souriant de plus belle, Lukaz s’amusa de voir l’expression d’étonnement qui animait leurs visages et sans vraiment leur en dire plus, il retourna étudier le plan qu’il scrutait à l’arrivée de Lee.

« Au début, on pensait que leur déménagement poserait un problème et… Bon, c’est un peu le cas, mais ça nous aide aussi. On dirait qu’ils ont commencé à vider les lieux et ça implique donc qu’il y a beaucoup moins de gens sur place. L’équipe de sécurité, sans aucun doute, mais elle doit être en effectifs réduits. On ne devrait donc pas avoir de souci pour passer, surtout qu’ils ne s’attendent pas à nous voir. » Désignant un point sur le plan, une fenêtre située dans les étages, Lukaz poursuivit. « Je devrais pouvoir entrer par là sans aucun problème. Après, il faudra réussir à passer discrètement. On ne sait pas exactement ce qu’ils peuvent cacher dans les sous-sols mais s’il y a un accès, ça doit forcément se faire par les ascenseurs. Je pourrais donc descendre en volant dans la cage et atteindre le niveau le plus bas. Il ne restera plus qu’à poser la bombe… »

Tout ça semblait plutôt simple, dans la théorie. Dans la pratique, quelques grains de sable risquaient de mettre à mal cette machinerie bien huilée, mais comme Lukaz n’était pas seul sur le coup, il savait qu’il pourrait compter sur le soutien de son compagnon.
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Jeu 11 Juin 2015 - 16:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Oui, Noctis était très méchant et il faisait des câlins à son N’Amoureux. Tout se perd. Un frisson parcourut l’échine de l’Asiatique alors que le Breton se collait à lui. Lee laissa aussitôt son tee-shirt tomber au sol et ses mains se posèrent sur celles de Lukaz.

— Tu sais, ça me va.

Ses mains caressaient les avant-bras de son ami.

— Y a quelques mois, j’aurais été traumatisé par ce à quoi j’ressemble. J’veux dire, je suis mignon, objectivement, je suppose, mais… Voilà. Aujourd’hui, ça va. Avec toi. J’me sens bien. Cool. À l’aise.

Lee inclina un peu la tête pour mieux offrir son cou aux investigations de Lukaz mais, hélas pour eux, ils avaient des affaires plus pressantes. Les bras du Français finirent par se desserrer et le mentaliste acheva de se rhabiller pour rejoindre la pièce voisine, après avoir répondu d’un sourire faussement mystérieux aux projets de Lukaz pour le reste de leur séjour à Paris.

Leurs deux associés commençaient à assimiler les connaissances qu’il leur avait transmises et, peu à peu, ils s’appropriaient le matériel destiné à la fabrication de la bombe. En soi, le dispositif ne serait pas d’une grande complexité. Après tout, ils ne cherchaient pas à faire dans la finesse et le bâtiment qu’il voulait détruire était assez grand pour qu’une explosion incontrôlée n’eût pas de dommages collatéraux.

Les deux responsables de l’opération se penchèrent sur le plan et Lee prêta une oreille attentive aux explications de Lukaz, tandis que Jo lui jetait de fréquents regards, un peu comme une adolescente énamourée l’aurait fait à la célébrité qui se serait trouvé dans la même pièce qu’elle. À intervalles réguliers, Lee hochait la tête et il finit par pointer une large pièce dans les étages supérieurs du bâtiment.

— C’est sans doute la salle de réunion. J’ai fait monter la rumeur depuis deux semaines, par la Nova, en Europe de l’Est. Comme quoi on préparait un gros coup pro-mutant. Ça devrait convaincre le Cénacle de se rassembler et tout indique qu’ils se verront ce soir, avant de finaliser leur déménagement. On aura sans doute pas tout le monde, mais ce sera déjà ça.

Ils n’en avaient pas beaucoup appris, sur le Cénacle, pendant leurs mois d’investigation, mais leurs recherches ne les avaient pas laissés bredouille cependant. Certains noms de l’organisation leur étaient déjà connus et ses objectifs, pour l’essentiel, à peu près clairs. À bien des égards, le Cénacle était l’opposé de la Nova, à la fois parce qu’il s’agissait d’une organisation anti-méta et parce qu’elle fonctionnait sur une structure hiérarchique rigide et précise, tandis que la Nova cultivait une relative anarchie.

— Je rentrerai par la grande porte. Ça fera une diversion. Je me rendrai jusqu’à la salle de réunion pendant que tu poseras la bombe, je récolterai le plus d’informations possibles…

Directement à la source : dans l’esprit des membres.

— … et après, je les immobiliserai.

Pour qu’ils trouvent la mort dans l’explosion. Toute autre méthode, plus évidemment psychique, risquait d’attirer l’attention d’éventuels survivants.

— Thomas préparera la seconde planque, le temps qu’on examine les retombées de l’action, et Jo servira de chauffeur pour la fuite.

C’était le plan de base qu’il se contentait de rappeler.

— Je devrais trouver le nom des absents dans leurs esprits, à défaut dans leurs bases de données. Disons qu’il me faudra un peu plus de cinq minutes pour arriver jusqu’à eux, déployer une partie de l’Essaim pour les hacker et rassembler leurs pensées. Si la bombe explose quand je suis encore dedans, ce n’est pas très grave, je me protègerai.

Il avait dit cela en passant, comme si c’était un détail, mais Lukaz savait très bien, lui, que ce n’était pas une décision anodine : c’était dans une explosion qu’Alex avait trouvé la mort et ce souvenir réveillait encore Lee, la nuit, après d’éprouvants cauchemars. Il avait raison cependant : s’il se tenait sur ses gardes, il était tout à fait capable de s’envelopper dans un bouclier télékinésique.

— Vous avez calculé le temps d’intervention des forces de l’ordre et des secours ?
— Oui !

C’était Jo qui avait poussé cette exclamation. Aussitôt, il avait abandonné son assemblage, pour se relever et revenir à la table, devant le plan de la rue et les photographies qui l’accompagnaient. Postée tout près de Noctis, aussi près que possible, même, elle se mit à désigner les différents points d’accès, à indiquer les délais d’intervention, à préciser l’endroit où elle les attendrait, Solar et lui, et la route qu’ils prendraient pour rejoindre la seconde planque.

Noctis accueillait le zèle palpitant de son admiratrice avec une froideur discrète, ce qui ne faisait évidemment qu’augmenter le zèle palpitant de son admiratrice. Il hocha une nouvelle fois la tête et conclut :

— Plus qu’à attendre minuit, donc.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Aoû 2015 - 20:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Installé devant son plan du bâtiment, Lukaz avait fait un topo de leurs idées à son petit ami. Premièrement, si le déménagement du Cénacle posait un léger problème en les obligeant à agir aussi précipitamment, ça leur offrait aussi une belle opportunité puisqu’une partie des installations pouvaient déjà se trouver ailleurs. Autrement dit, le personnel sur place serait moins nombreux et il en serait de même de la sécurité. Bon, le malheur de cette affaire, c’était qu’une partie du Cénacle pourrait survivre à l’attaque et qu’il faudrait donc trouver un moyen d’arranger tout ça, plus tard.

Deuxièmement, les repérages menés par Lukaz et Thomas leur avaient permis de découvrir un point d’entrée, dans les étages. Il était surprenant de constater que même dans le monde actuel, les gens ne protégeaient pas encore suffisamment les étages, alors que de nombreux supers savaient voler. Dans le cas présent, il fallait cependant garder à l’esprit que le Cénacle était un groupe de vigilants particulièrement bien préparé et qu’il devait donc avoir des systèmes de sécurité perfectionnés. Mais une fois dans les locaux, Lukaz pourrait se frayer un chemin à l’aide de ses pouvoirs et rejoindre le sous-sol. C’était du moins ce qui était prévu, parce qu’il s’agissait de l’endroit le plus propice au placement d’une bombe.

Suite à ces explications, Noctis apporta ses propres précisions, notamment le fait que le groupe Nova avait répandu de fausses rumeurs dans le but d’obliger le Cénacle à agir. Si cela avait fonctionné – et ils n’avaient pas de raisons d’en douter – l’ensemble du Cénacle devrait donc se rassembler le soir-même et leur coup pourrait donc porter ses fruits, en évitant au maximum que l’organisation vigilante puisse renaître de ses cendres ailleurs. Même s’il restait quelques survivants isolés, ça leur prendrait du temps pour tout rebâtir et d’ici là, l’UNISON ou d’autres groupes pourraient finir le ménage.

Mais en attendant, Noctis allait faire comme le phénix en renaissant de ses cendres pour affronter directement le Cénacle. En effet, il était prévu qu’il pénètre dans le bâtiment par la grande porte pendant que Lukaz passerait en douce, dans le but de causer du grabuge, afin d’attirer l’attention sur lui. Le Breton n’aimait pas trop cette idée et il n’avait pas été très chaud pour que Lee prenne de tels risques, même s’il savait que le jeune homme pourrait survivre sans souci. Après tout, il avait des pouvoirs particulièrement puissants et tant qu’on ne le prenait pas par surprise, il pouvait survivre à tout. Ça n’en rendait pas la tâche moins dangereuse, cela dit, mais comme il était le plus à même de remplir sa mission, ils n’avaient pas trop le choix et le voleur avait dû s’incliner.

« On va quand même éviter de tout faire péter tant que tu es encore dedans… »

Même si la mort n’était jamais définitive avec lui, Lukaz savait que la renaissance n’avait rien d’une expérience agréable et il préférait donc éviter que les choses dérapent aussi loin. En plus, il aimait bien Lee et il avait envie de passer encore du temps avec lui. Si possible, tout le temps qu’il leur restait, parce qu’il ne tenait pas vraiment à voir Noctis mourir une fois de plus, même s’il pouvait revenir. Ecoutant distraitement ce que Jo’ expliquait – après tout, il connaissait déjà ces informations – le voleur essayait de mettre ses craintes de côté, de manière à ce que ça ne le perturbe pas trop pendant l’intervention.

« Quand la bombe sera en place, je ferais mon possible pour te rejoindre, comme ça, on sortira ensemble. Et puis, je dois bien protéger tes arrières ! » Lançant un regard amusé vers Jo’, Lukaz ajouta : « En plus, de cette manière, on pourra pas m’oublier sur place. »

Il avait tout à fait remarqué l’intérêt que la jeune femme avait pour son compagnon et il trouvait ça amusant. Il aurait pu se montrer jaloux, d’autant que Jo’ était du genre très canon, mais Lukaz doutait du fait que Lee puisse faire quoi que ce soit avec elle…


*** *** ***


Après avoir revu le plan deux fois, histoire d’être sûrs qu’ils aient tous enregistré tout ce qu’il fallait, il avait fallu se préparer. Le voleur avait notamment dû apprendre à armer la bombe, ce qui n’était pas spécialement sorcier, en vérité. Lukaz et Lee avaient ensuite revêtu leurs tenues – sans même en profiter pour s’amuser un peu – et ils avaient fini par quitter l’appartement en toute discrétion et avec tout le matériel. Là, chacun avait rejoint son poste et c’est dans le silence qu’ils avaient attendu l’instant fatidique.

Minuit, l’heure du crime. Au loin, une église sonnait et Lukaz sortit doucement de sa torpeur. Il savait que quelque part dans la nuit parisienne, son petit ami faisait de même. Bien qu’ils soient connectés par la pensée, ce qui était beaucoup plus sécurisé que de passer par des communicateurs électroniques repérables, le Breton n’avait actuellement aucune idée de ce que son compagnon pouvait bien préparer. Vérifiant que la bombe était toujours à sa place dans une sacoche qu’il portait en bandoulière, le voleur se rendit invisible avant de s’élever dans les airs.

Il ne lui fallut que quelques instants pour approcher du bâtiment et avant d’aller plus loin, Solar fit un rapide tour de contrôle. Il ne voyait personne dans la rue en contrebas et l’absence de lumière à travers les fenêtres ne lui permettait pas de découvrir ce qui se tramait à l’intérieur. Il ne voyait pas non plus de système de sécurité, à cette distance et le voleur des airs se décida donc à approcher de la fenêtre. Là, il observa attentivement le cadre, cherchant la moindre trace d’un système de sécurité mais il ne voyait toujours rien. Par chance, le bâtiment était plutôt ancien et de ce fait, il lui suffisait d’un couteau pour ouvrir la fenêtre en quelques instants. Une fois le battant poussé, le voleur écouta silencieusement avant d’inspirer profondément.

*Je vais entrer, souhaite moi bonne chance !*
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 3 Aoû 2015 - 14:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
* Tu n’as pas besoin de chance, tu es Solar.*

Lee avait évidemment une haute idée des aptitudes de son compagnon. D’ailleurs, Lukaz avait fait des progrès considérables depuis qu’ils s’étaient rencontrés. C’était l’une des nombreuses qualités que le mentaliste lui reconnaissait. Lee eût été incapable de partager son existence avec un être qui se fût contenter de stagner : il aimait l’ambition, les pouvoirs sans cesse développés, les compétences perfectionnées, les projets toujours nouveaux. Solar était à la hauteur de sa tâche, il n’en doutait pas un seul instant.

Mais il espérait quand même que la chance serait avec lui.

Le bâtiment du Cénacle se dressait devant l’Asiatique. Il avait revêtu la combinaison préparée par les Français, au cas où la course devînt nécessaire. Il fallait être à l’aise dans ses mouvements. Il espérait que le plan se déroulerait comme prévu et que ce ne serait pas nécessaire. Après avoir pris une profonde inspiration, moins pour se calmer que pour goûter la saveur de l’adrénaline qu’il aimait tant, Noctis traversa la chaussée et les portes s’ouvrirent devant lui, comme si elles avaient été automatiques.

En réalité, deux gardes en tenaient les battants. À l’intérieur, l’immeuble offrait l’architecture ordinaire des hôtels particuliers parisiens, avec sa pierre, son escalier monumental, sa hauteur de plafonds. Les deux gardes refermèrent les portes derrière Noctis. Celui-ci avait profité de l’attente pour s’emparer de son esprit et les convertir.

— Personne ne sort.

L’ordre avait été donné en français.

— Oui, monsieur.

Les deux gardes firent rempart de leurs corps. Noctis gravit les marches de l’escalier, les sens en alerte. Son esprit le précédait, enveloppait le monde qui l’entourait, pour en deviner les formes grâce à sa télékinésie et les pensées grâce à sa télépathie. Il ne voulait pas être pris par surprise. Il ne voulait pas qu’une erreur de sa part compliquât la tâche de Lukaz et il ne voulait pas mourir. Le regard que son compagnon posait sur lui était trop brûlant de désir pour qu’il voulût d’un autre corps.

Il savait qu’il n’aurait pas le temps de convertir immédiatement les autres gardes qu’il croiserait, qu’il faudrait les neutraliser de manière plus expéditive et qu’il devait agir aussi rapidement que possible, pour que Solar n’eût pas à s’éterniser auprès de la bombe. Arrivé en haut de l’escalier, Noctis effleura du bout des doigts la sorte d’armure légère qu’il portait au-dessus de sa combinaison. Aussitôt, des dizaines de petits cliquetis se firent entendre et l’armure tomba en morceaux — ou plutôt en arachnides. C’était quinze robots de l’Essaim qui avaient formé cette étrange carapace et, désormais, ils allaient se répandre dans l’immeuble, à la recherche de points de connexion, pour aspirer les données du Cénacle.

Noctis poursuivit sa progression. Il sentit dans le couloir à côté de lui un garde. L’homme fut brutalement incapable de bouger. Deux autres employés de sécurité connurent le même sort. C’était des statues avec des armes inutiles. Lee parvint enfin à la double porte qui abritait la salle de réunions du Cénacle. Elle était gardée par deux hommes figés. Seuls leurs yeux bougeaient. Noctis leur adressa un sourire — puis un violent choc mental, qui les terrassa.

* J’entre dans la salle de réunions. *

Les deux portes s’ouvrirent devant lui et, derrière elles, il découvrit un groupe d’une dizaine de personnes, assises à une vaste table oblongue. Au centre de la table, flottant au-dessus d’elle, des hologrammes représentaient des vidéos de surveillance, des cartes, des rapports d’activité. D’un coup d’œil, Noctis reconnut les zones où la Nova avait fait parler d’elle, exprès, ces dernières semaines. Il ne réprima pas le sourire satisfait qui se dessina sur son visage.

— Qui êtes-vous ?

La femme qui présidait apparemment à l’assemblée venait de se lever.

— C’est une réunion privée.
— Je sais.

Les portes se refermèrent derrière Noctis. Un homme se leva, contre sa volonté, à l’autre bout de la table, en face de la femme qui s’était levée, et Noctis s’installa dans son fauteuil.

— Je n’activerais pas les protocoles de sécurité, si j’étais vous.

Le jeune homme appuya la tête contre le large dossier de cuir de son fauteuil.

— Enfin, vous pouvez toujours essayer, cela dit. Je crois que mes robots ont pris le contrôle de vos systèmes et que vos gardes, enfin ceux qui restent, sont, disons… indisponibles.

Il avait à peine fini de parler qu’un poignard fusa dans les airs, dirigé droit entre ses deux yeux. L’arme s’arrêta en plein vol et resta là, immobile, suspendue au milieu de la pièce. Noctis tourna le regard vers l’homme qui venait de le lancer.

— Vous croyez vraiment que vos intentions sont encore secrètes, dans cette pièce ?

Le poignard pivota lentement sur lui-même. La paralysie télékinésique s’étendit à tous les membres de l’assistante. La lame siffla à nouveau et elle se plongea profondément dans le crâne de l’homme, qui bascula en arrière, raide mort. Noctis pivota à nouveau sur son siège.

— D’autres volontaires ? Non ? Excellent. Tout le monde reste assis.

Noctis se pencha en avant pour croiser les mains sur la table.

— C’est plus qu’un ordre. C’est ma Volonté. Je veux tout savoir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Aoû 2015 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Un sourire s’afficha sur les lèvres de Lukaz lorsque les pensées de son compagnon touchèrent son esprit. Le voleur avait toujours su qu’il avait des capacités, dans de nombreux domaines. Même s’il n’était pas forcément le genre de garçon qu’on pouvait qualifier de particulièrement séduisant, contrairement à Abban, Lukaz savait qu’il avait du charme et qu’il pouvait en jouer. Même s’il n’était pas l’être le plus intelligent de cette planète, loin de là, même, il était doué quand il s’agissait de commettre un vol. Et même s’il n’était pas le super le plus puissant qu’il ait pu connaître, il avait toujours fait son possible pour s’améliorer. Bien entendu, il devait beaucoup à Chase, à ce niveau, parce que c’était pour lui qu’il s’était amélioré la plupart du temps, mais cela lui avait aussi donné envie d’en avoir toujours plus. Il ne savait pas jusqu’où ça pourrait aller mais il le saurait en temps et en heure. Et puis, il avait tout l’avenir devant lui !

Quoi qu’il en soit, il était donc Solar et il n’avait pas besoin de chance. Fort de cette information, le Breton passa le rebord de la fenêtre et se laissa tomber silencieusement sur le sol du couloir, refermant la fenêtre derrière lui. Marquant un court instant de pause, il avança ensuite dans le corridor jusqu’à ce qu’une lumière s’allume et qu’il entende des bruits de pas qui approchaient. Ça commençait bien… S’approchant d’une porte, il colla son oreille contre le battant avant de décider qu’il n’avait pas forcément le temps d’attendre. Tournant la poignée ronde, il se glissa à l’intérieur et referma derrière lui, portant toute son attention vers le couloir.

Les pas se rapprochèrent petit à petit avant de passer devant la porte, en direction de la fenêtre. Peut-être y avait-il malgré tout une sécurité sur cette dernière ? Difficile à dire, mais si quelqu’un venait jeter un œil, ce n’était pas pour rien. Après quelques instants, le Breton entendit une voix, sans doute le garde qui faisait son rapport à un potentiel superviseur.

« Fausse alerte, tout est en ordre ici. … Non, je te dis qu’il n’y a rien. Ça doit être le capteur qui déconne. … De toute façon, avec le déménagement, on s’en fout un peu de ce genre de problème. … Oui, bien, je jette un œil et je redescends. »

Lukaz entendit alors les pas remonter le couloir et une porte s’ouvrir avant de se refermer. Hum… Peut-être que le responsable avait des doutes et qu’il avait demandé un contrôle plus poussé du couloir. Si c’était le cas, le garde allait vérifier toutes les pièces. Et en effet, une seconde porte s’ouvrit à son tour. Souriant, Lukaz attendit, comptant les pas. Finalement, une ombre se profila sous la porte et le battant s’ouvrit. Le Breton n’attendit pas et en un instant, il redevint visible. Dans son français maternel, il salua l’homme.

« Bonsoir. »

Avant que le garde ait eu le temps de réagir, le voleur le frappa d’un coup de poing en plein visage et le tira à l’intérieur de la pièce qu’il observa pour la première fois. Il devait s’agir d’un bureau, inutilisé depuis longtemps. Parfait. Tirant les pans de la veste du gardien, le Breton lui fit les poches jusqu’à trouver une carte magnétique et le fameux talkie-walkie. Il ne savait pas s’il en aurait besoin mais ça ne ferait pas de mal d’être trop prévoyant ! Sortant une paire de menottes plastiques de sa poche, Lukaz attacha alors les mains de l’homme dans son dos avant de le bâillonner avec sa cravate, des fois qu’il se réveille. Dernière précaution, le Breton arracha la poignée située à l’intérieur de la pièce avant de redevenir invisible et de la quitter, claquant la porte derrière lui. De cette manière, l’homme ne pourrait pas sortir et serait bien incapable d’appeler du secours. Même si techniquement, les secours ne seraient plus vraiment disponibles d’ici très peu de temps.

Comme en confirmation de ces pensées, Noctis donna de ses nouvelles en indiquant qu’il entrait dans la salle de réunion. Ainsi, il avait donc réussi à avancer dans les locaux sans trop de problème, tant mieux ! Mais il allait au-devant des ennuis et il devait rester sur ses gardes.

*Fais très attention, surtout. On ne sait pas ce qu’ils peuvent cacher.*

C’était un fait. Il était peu probable qu’ils aient des pouvoirs quelconques, mais on n’était jamais trop prudent. Le Cénacle avait déjà fait la preuve de capacités exceptionnelles et ils pouvaient cacher bien des secrets mortels. Faisant preuve de la même méfiance, le Breton s’avança dans le couloir, jusqu’à tourner dans un corridor plus vaste qui menait à ce qui devait servir de hall. Là, un grand escalier permet de rejoindre les autres étages et c’était probablement par là que Lee était monté. Mais ce qui intéressait Lukaz, c’était davantage l’ascenseur.

Appuyant sur le bouton, il regarda les portes s’ouvrir avant d’entrer dans la cabine. S’approchant du panneau d’accès, il repéra le bouton permettant d’accéder au sous-sol, mais quand il l’enfonça, rien ne se produisit. Testant une nouvelle fois, il remarqua seulement la fente disposée juste en dessous. Tirant la carte d’accès de la poche, il la glissa dans l’orifice et les portes se refermèrent avant que la cabine n’entame sa descente. Parfait.

En quelques secondes à peine, le Breton se retrouva au sous-sol et lorsque les portes s’ouvrirent, il eut droit à un décor très différent de celui que l’on voyait dans les étages. Dans un certain sens, on avait presque l’impression de se retrouver dans un vaisseau spatial ! Il n’était pas certains que les plans qu’il avait en tête soient toujours d’actualité, mais il aurait bien l’occasion de le vérifier.

*Je suis arrivé au sous-sol. Je me dépêche d’aller placer la bombe et je te rejoins !*
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 3 Aoû 2015 - 18:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
— Inutile de parler. Je vais faire la conversation tout seul.

La salle était plongée désormais dans un profond silence troublé seulement par la respiration difficile des victimes de Noctis, enfermées dans leur étau invisible. Le mentaliste avait fermé les yeux et son esprit commençait à moissonner les connaissances de ceux qui l’entouraient. En vérité, ce n’était pas une petite tâche, même pour lui : il y avait des millions de pensées et de souvenirs en chaque être et seulement une fraction d’entre eux l’intéressait. Les hommes et les femmes du Cénacle étaient bien entrainés, qui plus est : leurs esprits étaient compartimentés, protégés contre les incursions mentales, autant qu’il était possible à de simples humains.

Noctis ne pouvait se permettre de consacrer toutes ses ressources à cette seule enquête. Même s’il comptait sur la protection des quatre gardes, deux à l’entrée, deux devant les portes de la salle de réunion, qu’il avait laissé derrière lui pour couvrir ses arrières, même s’il se reposait sur l’emprise que l’Essaim exerçait désormais sur les systèmes de sécurité et de surveillance du bâtiment, le mentaliste était trop prudent — trop paranoïaque, auraient dit certains — pour ne pas prendre la précaution de laisser une partie de son esprit surveiller le monde qui l’entourait.

Il n’avait pas tort. S’il était paranoïaque, le Cénacle l’était au moins tout autant que lui. La salle de réunion était protégée par un système coupé du reste du bâtiment, qui fonctionnait en autonomie, et qui s’activait quand la présidente de la réunion arrêtait d’appuyer, à un intervalle régulier, sur une surface tactile de la table. Le compte-à-rebours d’activation avait donc démarré quand Noctis avait figé l’ensemble des représentations du Cénacle et il arrivait bientôt à son terme. La menace était impalpable : elle échappa à la vigilance télékinésique du mentaliste.

Brusquement, un violent courant électrique traversa le sol, les chaises, la table. Tous les corps, et celui de Noctis en premier, furent agités par une vive douleur et des convulsions. Noctis tomba au sol. Il eut le réflexe de libérer sa montre — la petite araignée mécanique bondit sur la table, la parcourut à toute vitesse et planta ses pattes dans les circuits de contrôle, pour dissiper l’électricité. Dans l’intervalle, Noctis avait relâché son emprise mentale sur les membres du Cénacle. Les muscles crispés, le souffle coupé, il réfléchissait déjà à la situation.

Un homme effectua une roulade pour se porter jusqu’à lui et le mettre en joue. De toute évidence, les membres du Cénacle s’entrainaient à recevoir des chocs électriques, pour être capables de reprendre leur esprit plus rapidement que les éventuels intrus. Noctis vit le pistolet et son instinct de survie plutôt que sa réflexion y répondit. Au-lieu de reprendre le contrôle de l’esprit de son adversaire, il propulsa vers lui une onde de choc d’une puissance disproportionnée.

L’homme vola à travers la salle. Ses organes internes étaient déjà réduits en bouillie avant qu’il ne heurte le mur en brisant la plupart des os de son corps. Autour de Noctis, le plancher avait volé en éclat et des fissures déchiraient la pierre en dessous. Une partie de la table avait été défoncée et la chaise dont le mentaliste était tombée s’était encastrée dans le plafond.

Cette démonstration de puissance brute inquiéta à bon droit les membres du Cénacle mais ils avaient de toute façon déjà résolus de prendre des mesures radicales. Ils s’apprêtaient à fondre sur Noctis mais le mentaliste se redressait déjà, enveloppé d’un épais bouclier télékinésique. Une volée de balles rebondit sur ce rempart invisible. La situation était critique. Noctis se sentait plus en sécurité désormais mais il voulait tuer le moins de ses adversaires possible : leurs esprits étaient de précieuses mines d’information et, s’il était capable de récupérer des bribes de souvenirs de cerveaux fraîchement éteints, l’exercice demandait beaucoup plus de temps qu’il n’en avait.

Il devait faire un sacrifice. Une nouvelle onde de choc broya sur le champ trois des vigilants. Du coin de l’œil, Noctis aperçut la présidente et un homme courir vers un mur : là-bas, un panneau s’était ouvert qui dissimulait des armes plus lourdes que celles que les autres portaient. Un bazooka trônait au milieu. Noctis plissa les paupières. Le mur s’effondra brusquement sur eux-mêmes et le bazooka s’engouffra dans une faille dimensionnelle qui commença à absorber lentement, mais implacablement, toute la matière qui l’entourait.

Alors que les balles continuaient à ricocher en vain sur le bouclier de Noctis, deux choses devinrent évidentes pour le Cénacle et le mentaliste les lut dans son esprit. La première, c’était qu’ils avaient affaire à celui qu’ils avaient tenté quelques mois plus tôt. La seconde, c’était qu’un affrontement direct, comme ils l’avaient déterminé déjà à l’époque, était voué à l’échec et qu’ils devaient se replier. C’était beaucoup plus que Noctis ne pouvait permettre.

Il envoya une pensée pressante à Lukaz.

* Reste où tu es, quelques secondes. *

Et une puissante onde mentale s’étendit autour de Noctis. Les gardes à la porte de la salle de réunion, et tous ceux qu’elle abritait, s’effondrèrent en poussant un long cri de douleur. Leurs corps furent agités de violents soubresauts et, quand l’onde se replia, ceux qui avaient survécu — ce n’était pas le cas de tous — étaient prostrés sur le sol. Certains pleuraient, d’autres répétaient en boucle des paroles incompréhensibles. Il y en avait une qui chantait.

Noctis dissipa son bouclier. Le sang coulait des corps que les ondes de choc avaient broyés. Il jeta un coup d’œil au mur et la faille dimensionnelle se résorba, laissant un pan entier de béton et de métal béant. La table avait été comme sciée en trois et le sol était couvert de douilles. Le mentaliste sentait encore la douleur lancinante du choc électrique dans ses muscles et ses nerfs. Il était en sueur.

Plus que temps d’en finir.

* C’est bon, tu peux venir. *

Noctis tendit le bras. L’araignée remonta le long de son corps et se fixa à nouveau à son poignet, pour prendre la forme d’une montre. Le jeune homme se mit à genoux, ferma les yeux et, une nouvelle fois, il entreprit de rassembler les informations qui restaient dans les esprits qu’il avait ruinés.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Aoû 2015 - 16:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Debout dans le couloir, à quelques pas de la porte de l’ascenseur, le voleur invisible se répétait en boucle l’itinéraire qu’il avait appris par cœur un peu plus tôt. Continuer dans le corridor en passant trois portes. Prendre la quatrième porte et traverser la pièce pour sortir de l’autre côté. Remonter le nouveau couloir vers la gauche et s’enfoncer dans une chaufferie. Là, il lui fallait repérer une installation qu’il avait étudiée sous toutes les coutures et il devait y placer la bombe avant de programmer le minuteur. Si tout se passait bien, ils avaient prévu un décompte de dix minutes, ce qui incluait le temps pour Lukaz de remonter chez Noctis et le temps de leur fuite commune. En théorie, ils devraient être loin du bâtiment quand tout exploserait.

Une sourde vibration tira soudain le Breton de ses pensées. De quoi s’agissait-il ? Une explosion ? Lee ?! Les choses ne devaient pas se passer aussi bien qu’ils l’avaient prévu mais même s’il était inquiet, Lukaz ne doutait pas des capacités de son compagnon à gérer la situation. Et puis, il ne pouvait pas vraiment remonter l’aider tant qu’il n’avait pas mis la bombe en place. Lee n’approuverait jamais. Le plus important était de réduire le Cénacle en cendres, maintenant.

Aussi silencieusement que possible, le voleur avança dans le sous-sol de l’édifice, s’arrêtant aux intersections pour jeter un coup d’œil dans les corridors perpendiculaires avant de poursuivre sa route. En théorie, il ne devrait croiser personne. Ils avaient en effet tablé là-dessus en mettant leur plan au point. La journée, du personnel technique devait circuler dans les locaux mais à la nuit tombée, le bâtiment fermait et on n’y trouvait plus personne, sauf dans les cas de situation exceptionnelle, comme ce soir. Mais si les gardes avaient été réquisitionnés afin de protéger les responsables du Cénacle, il n’y avait pas nécessairement besoin d’un technicien.

Ainsi, le Breton put avancer sans la moindre difficulté, ravi que l’attaque surprise l’ait réellement été et qu’il n’ait pas eu à affronter une horde de mercenaires surentraînés. Il en avait largement eu son compte à Fallaenn ! D’un autre côté, c’était justement un problème, dans un certain sens… A Star City, ils avaient eu à affronter de très nombreux individus, d’abord dans l’entrepôt où ils avaient tendu une embuscade à Lukaz, puis chez eux, par la suite. Ils avaient réussi à déterminer que la grande majorité de ces individus avait été engagée pour l’opération, le Cénacle évitant autant que possible de se mettre en première ligne. Ils avaient néanmoins envoyé des hommes, dont celui qu’ils avaient réussi à capturer. Or voilà, s’ils faisaient sauter le bâtiment et qu’ils éliminaient la tête pensante, cela laisserait des partisans en vie et il aurait donc peut-être été mieux qu’il les croise dans ces couloirs…

Au cœur de la chaufferie, Solar mit quelques instants à trouver l’installation qu’il cherchait mais quand ce fut le cas, il se mit rapidement au travail. Redevenant visible – il préférait voir ses mains pour éviter les drames – il installa la bombe en la fixant solidement aux supports métalliques avant de préparer le compte à rebours. Malheureusement, avant qu’il ne puisse aller plus loin, une porte s’ouvrit plus loin dans la pièce, obligeant le Breton à revoir ses plans. Se relevant, il se dissimula derrière une paroi avant de changer d’apparence pour sa forme sombre. Discrètement, il contourna sa position et glissa derrière l’individu qui venait d’entrer, vraisemblablement un pauvre technicien. Ainsi donc, il y avait bien quelqu’un… C’était dommage pour lui. Tapotant sur l’épaule de l’homme, le voleur accueillit sa surprise d’un violent coup de poing, l’envoyant valser sur le sol avant de lui mettre une paire de menottes flexibles. Il retourna ensuite vivement auprès de la bombe, quand un message télépathique inquiétant de Noctis lui parvint. Il fallait terminer au plus vite.

Déclenchant le compte à rebours en même temps qu’il réglait le décompte de sa montre, Solar prit la direction de l’ascenseur en sens inverse, ne prenant plus vraiment garde à se montrer discret. Quand il parvint enfin au monte-charge, il décida qu’il fallait aller au plus pressé et ouvrant une trappe sur le sommet de la cabine, il se hissa sur celle-ci. Là, il mit hors d’usage le système électrique, bloquant la cabine au sous-sol et il s’éleva dans les airs afin de remonter jusqu’au niveau où son petit ami attendait. Arrivé sur le seuil, il obtint l’invitation de ce dernier et se dirigea donc vers la salle de réunion, croisant au passage des gardes figés ou dans un état bien pire. Quand enfin il pénétra dans le saint des saints, ce fut pour assister à une véritable vision de carnage. Il y avait eu la guerre ou quoi ? Des hommes massacrés, littéralement, des pans de murs arrachés, des douilles comme dans un film américain… Le Cénacle n’avait vraiment pas du rigoler !

« Je suis pas certain que la bombe puisse faire plus de dégâts… »

Il n’était pas dit que cette petite blague soit perçue par Lee, ce dernier semblant en effet plutôt concentré. Il cherchait probablement à récupérer toutes les informations qu’il pouvait, avant que ce ne soit trop tard et Lukaz le laissa donc faire, se contentant de faire le tour de la salle, par simple mesure de sécurité.

Comme ils s’y étaient attendus, la salle devait se trouver au cœur du bâtiment, sans aucun accès direct à l’extérieur, pour éviter les risques d’espionnage. Ils avaient réellement affaire à des professionnels ! Heureusement, ils n’étaient pas les premiers venus. Fermant les yeux, Lukaz tenta de rappeler à lui le souvenir des plans qu’il avait tant étudiés et ce faisant, il se dirigea vers un pan de mur. Il n’avait jamais fait ça et il espérait bien que sa force soit suffisante sans qu’il ne s’explose totalement la main… Serrant le poing, Solar le leva et frappa droit dans le mur. Une fois. Deux fois. A la troisième fois, il le traversa et put ménager une ouverture suffisamment large pour y passer. De l’autre côté se trouvait un bureau et dans ce bureau, une fenêtre qui donnait sur la rue. C’était leur porte de sortie, parce qu’ils n’auraient jamais le temps de revenir sur leurs pas.

« Noctis ! Il nous reste à peine trois minutes, c’est le moment ou jamais. »

Plus bas, dans le hall d’entrée, des coups de feu résonnèrent soudain.
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Mer 5 Aoû 2015 - 18:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Des dates, des noms, des cartes, des plans, des chiffres, des effectifs, tout se précipitait dans l’esprit du mentaliste. Il avait l’habitude. Le transfert de connaissances, ce pouvoir dont il s’était servi pour apprendre le français, pour apprendre à conduire, pour assimiler bien d’autres choses encore, reposait en partie sur une capacité exceptionnelle à assimiler l’information. D’ordinaire cependant, il disposait de plus de temps. Dans la précipitation, l’exercice était infiniment plus douloureux qu’il n’avait bien voulu le laisser entendre à Lukaz. Mais la détermination de Noctis lui rendait les souffrances indifférentes.

Il perçut Lukaz mais ne répondit pas. En bas et un peu partout dans le bâtiment, les araignées de l’Essaim commençaient à se détacher des postes informatiques pour battre en retraite dans les égouts. Elles n’avaient aucune liaison sans fil avec le moindre réseau que l’on pût relier à Solar, Noctis ou la Nova : si elles étaient capturées, elles ne livreraient rien sur leur constructeur. La contrepartie, c’était qu’elles devaient s’enfuir, au moins l’une d’entre elles, pour que les mutants eussent accès aux informations qu’elles avaient récolté.

La voix de Lukaz s’éleva de nouveau et Noctis sortit de sa transe. Sa mâchoire contractée et sa pâleur disaient assez que la confrontation avec le Cénacle n’avait pas été une partie de plaisir mais des deux camps en présence, il était clairement celui à s’en être le mieux tiré. Les coups de feu retentirent et le regard du mentaliste se braqua vers le seul.

— Ils tirent sur l’Essaim.

Lee jeta un coup d’œil à sa montre robotique.

— Peu importe. On perdra quelques données. Allons-y.

Les deux jeunes s’élancèrent en courant à travers l’ouverture que Solar avait pratiquée dans le mur. Alors qu’ils se précipitaient vers la fenêtre, celle-ci s’effondra d’elle-même en morceaux, laissant s’engouffrer l’air extérieur. Noctis et Solar se jetèrent dans le vide, pour s’envoler immédiatement en flèche, à la verticale, afin d’éviter toute surveillance depuis les toits. Ils avaient atteint une certaine hauteur quand une violente explosion retentit en dessous d’eux.

Désormais, le timing comptait toujours autant : ils devaient retrouver Jo sans tarder, pour que leur fuite pût se faire sous le couvert de l’agitation que l’explosion avait causée, avant que la police n’eût le temps de boucler le quartier. Voler au-dessus de Paris eût été une option mais ils n’étaient pas à Star City, où les hommes volants étaient plus courants : ils auraient risqué d’attirer l’attention.

Noctis se laissa guider par Lukaz, qui avait eu plus de temps que lui pour étudier les plans et qui, de toute façon, était plus familier de la ville. Ils se posèrent bientôt non loin du centre de l’explosion. Au-dessus des toits s’élevaient une épaisse fumée noire et déjà on commençait à entendre des sirènes. Les deux malfaiteurs coururent vers une camionnette qui portait les mots « Jacky Plomberie — Réparations à toute heure » et un numéro de téléphone. La porte latérale s’ouvrit, ils s’engouffrèrent à l’intérieur, tandis que Jo repassait sur le siège conducteur et démarrait.

Elle roulait aussi calmement que possible, malgré l’excitation.

— Il va bien ?

Noctis s’était appuyé contre une paroi de la camionnette puis s’était laissé glisser au sol.

— T’inquiètes. Conduis.

Deux camions de pompier filèrent à côté d’eux. Puis deux voitures de police. Personne ne semblait leur prêter la moindre attention.

Lee posa les yeux sur Lukaz.

— Ils avaient une sorte de système de défense électrique. Un truc automatique, coupé du circuit général, l’Essaim l’a pas désactivé, j’l’ai pas vu venir. J’ai mal au cœur.

En vérité, il avait bien cru qu’il allait y rester. Ses pouvoirs ne le protégeaient en aucune manière des attaques de ce genre, sauf à lui permettre de ressusciter ce qui, étant donné la violence du processus, n’était qu’une maigre consolation. Il avait frôlé l’arrêt cardiaque pur et simple. De tous ses muscles qui s’étaient tétanisés, certains restaient encore douloureusement contractés.

— Faut un médecin ? Thomas peut trouver un médecin, à la seconde planque.
— Pas d’médecin. Ça va passer. Mets la radio.

Jo s’exécuta.

— … arrondissement. Les secours sont déjà sur place et la cause de l’explosion demeure pour l’heure inconnue. On suspecte cependant une action criminelle : des riverains affirment en effet avoir entendu plusieurs coups de feu peu avant la détonation. Marie-Anne Besson, notre envoyée sur place. Marie-Anne, bonsoir. Que pouvez-vous nous dire de plus ?
— Lukaz.

Lee tendit la main pour attirer son ami près de lui. Quand le Français fut à ses côtés, il murmura pour qu’il soit le seul à l’entendre.

— J’suis désolé, j’ai merdé, j’ai été obligé d’me défendre, j’ai dû bousiller une partie de leurs esprits, j’ai pas toutes les infos possibles. J’en ai récupéré pas mal mais j’aurais pu faire mieux. J’aurais dû être plus prudent. J’suis désolé, mon cœur…
— On arrive dans cinq minutes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 9 Aoû 2015 - 21:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7383
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Les coups de feu retentirent à peine que Noctis indiqua qu’ils ciblaient l’Essaim. Les insectes robots retarderaient donc ces forces armées, même si ce n’était pas forcément pour le mieux. Peut-être que ça permettrait de mettre le Cénacle sur une fausse piste en ce qui concernait leurs assaillants ? Difficile à dire, surtout qu’en raison de la bombe, il ne resterait plus grand-chose à analyser… Les deux amants ne tarderaient d’ailleurs plus à le vérifier par eux-mêmes puisqu’une fois assurés que Chase tenait sur ses jambes, ils s’élancèrent à travers une fenêtre explosée et s’envolèrent droit vers les cieux.

De cette manière, il y avait peu de chance qu’on puisse les voir quitter les lieux, malgré les bruits inévitables dus à la pluie de verre, mais ils pouvaient au moins assister au grand boum. Les yeux rivés sur sa montre, Lukaz compta mentalement les secondes jusqu’à ce que l’explosion éclaire le ciel nocturne, arrosant copieusement les environs de bouts de verre, de blocs de béton et d’éléments de mobiliers. Ce n’était cependant pas le moment de se relâcher et en savourant l’ironie de la situation – après tout, le Cénacle avait tué Alex avec une bombe – le Breton grava l’image dans son esprit avant de prendre la direction du point de rendez-vous où Jo les attendait.

S’assurant que Noctis était toujours paré, Lukaz se dirigea vers la ruelle en question, à quelque distance du bâtiment qu’ils venaient de raser, mais assez loin malgré tout pour que leur fuite n’attire pas l’attention. En quelques instants, ils furent dans la camionnette et cette dernière démarra pour s’éloigner autant que possible des lieux du crime. Lukaz se laissa glisser contre la paroi de manière à retomber juste aux côtés de son compagnon, les deux hommes étant ainsi cachés par les sièges avant. Il n’y avait aucune chance qu’on les voit à moins d’une fouille approfondie et bientôt, il n’y aurait plus la moindre raison de fouiller leur véhicule.

Lorsque Jo s’enquit de l’état de Noctis, Lukaz n’eut pas le temps de répondre que son compagnon prenait les devants. Dans un sens, il était amusant de se dire qu’elle pouvait s’inquiéter comme ça pour celui qu’elle considérait et regardait un peu comme un dieu et dans le même temps, Lukaz aurait pu se sentir un peu dénigré qu’on ne s’intéresse pas plus à lui. Il n’était peut-être pas aussi pâle, mais il aurait pu rencontrer des problèmes, lui-aussi ! Bon, le fait était que Chase avait quand même l’air dans un sale état alors il se devait de regarder un peu sur lui.

Quand Noctis énonça les défenses secrètes du Cénacle, Lukaz se maudit intérieurement de ne pas avoir pensé à ça. Ils auraient dû prévoir que ça ne serait pas aussi simple ! Ils n’étaient pas encore de vrais super-vilains, malheureusement. Ils avaient des contacts, des projets, des ressources mais même s’ils avaient vaincu le Planificateur, ils n’étaient visiblement pas encore prêts pour des opérations plus importantes. Mais surtout, il fallait d’abord que Lee récupère.

S’approchant, Lukaz posa sa main sur l’épaule de son compagnon et se contenta de répondre un simple : « Tais-toi. Allonge-toi. » Le Breton n’avait pas la moindre idée de la méthode à utiliser pour gérer un choc électrique, mais il ne lui semblait pas judicieux de rester dans une position où ses muscles seraient tendus. Mieux valait qu’il tente de se détendre autant que possible. D’une voix aussi basse que celle de Lee, il lui répondit donc. « Tu n’as pas merdé. On aurait dû le prévoir ensemble, mais on n’y a pas pensé. Tu as donc réagi comme il le fallait et tu as géré à merveille. » En effet, même s’ils n’avaient pas eu toutes les informations voulues, Lee avait survécu et le Cénacle était mort, alors, que fallait-il demander de plus ?

« Allez, ne t’en fais pas. Tu vas te reposer et on verra ce que tu as pu récupérer. Mais… » Lukaz hésita un instant avant de se mordre la lèvre. Il ne savait pas trop ce que son ami penserait de ce qu’il avait à dire, mais ça pouvait toujours être une piste exploitable. « Les infos ne sont peut-être pas perdues pour tout le monde. Je sais pas trop ce que ça vaut, mais j’ai déjà entendu des rumeurs… Il parait qu’il existe une femme qui serait capable de faire parler les morts. Lady Death, quelque chose dans ce genre. Je pourrais toujours me renseigner, quand on sera rentré… »

En vérité, ces rumeurs étaient très particulières et parfois, Lukaz se disait qu’elles étaient grandement exagérées. On aurait presque pu se croire dans un film d’horreur ! Mais bon, il savait aussi que tout était possible, à Star City, alors il restait méfiant. Cela dit, si cette Lady savait parler aux morts, c’était une piste à garder en tête, même si tout dépendrait essentiellement des infos que Noctis possédait déjà. Mais ça, ils le sauraient en temps voulu. Pour l’heure, Jo se rangea sur le trottoir avant de venir ouvrir la porte coulissante. Aidant Lee à se redresser, Lukaz le soutint quand il fallut descendre du véhicule et tandis que la jeune femme en profitait pour l’aider à son tour – et pour le palper au passage – ils prirent la direction de la porte de l’immeuble.

Il ne leur fut pas évident de rejoindre le deuxième étage mais ils parvinrent malgré tout et purent finalement entrer dans la deuxième planque. Il s’agissait d’un appartement situé sur l’arrière du bâtiment, avec l’accès à une échelle de secours qui permettait de descendre dans la rue ou de monter sur le toit, un excellent moyen de fuir, en cas de nécessité. Lukaz ne tarda pas à conduire Noctis jusque dans une chambre afin de l’allonger sur un lit pour qu’il puisse reprendre ses esprits.

« Essaye de te détendre. Qu’est-ce qu’on peut faire ? »

Chase était le génie alors il devait savoir comment traiter un choc électrique, non ?
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Dim 9 Aoû 2015 - 21:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pour Noctis, l’échec n’était pas une option. Le perfectionnisme était un mot faible pour décrire l’attitude du jeune homme face à ses propres accomplissements. Les robots n’étaient jamais assez perfectionnés, ses opérations n’étaient jamais assez protégées et ses pouvoirs n’étaient jamais assez puissants. Cette ambition n’était pas sans mérite : elle le poussait à aller toujours plus loin et elle l’avait rendu de plus en plus fort, au fil des mois puis des années. Mais elle le rendait parfois incapable de savourer une victoire comme celle de ce soir-là.

Allongé sur le sol du fourgon, Lee fixait Lukaz comme s’il n’y avait que lui au monde. Le Cénacle était mort, pour l’essentiel. Ils avaient décapité une organisation dont les cellules locales étaient désormais livrées à elles-mêmes, sans coordination centrale. Quelqu’un finirait peut-être pas remettre de l’ordre dans ces affaires mais ils avaient amassé des informations pour pouvoir suivre les luttes de pouvoir à l’intérieur de l’organisme et se tenir prêts à tout. Ceux qui avaient tenté de tuer Lukaz étaient pour un moment hors d’état de nuire. Cette pensée apaisa Lee, au-delà de la saveur d’une vengeance accomplie.

Autour d’eux, les sirènes s’étaient calmées. La proposition de Lukaz ne parut pas surprendre le mentaliste.

— J’l’ai fait une fois.

Il esquissa un geste pour se redresser sur les coudes mais le regard de Lukaz le convainquit de rester allongé.

— À ma première mission de terrain pour l’UNISON, un autre mentaliste m’a convaincu d’essayer de lire dans l’esprit d’une victime récemment enterrée. C’était confus mais j’ai eu des bribes de souvenirs. À l’époque, je pensais que c’était une impression résiduelle sur les neurones, une sorte de… d’empreinte, comme sur les blocs-notes, quand on appuie trop fort avec le stylo.

Une explication scientifique, en somme, conforme à la compréhension maladroite que le Chase de l’époque avait de ses pouvoirs.

— Mais maintenant que je sais que l’esprit peut être désincarnée et subsister…

Comme le sien, qui vagabondait dans le Multivers, pendant quelques jours ou quelques semaines après chacune de ses morts.

— … ça ne m’étonne pas qu’on puisse faire ça. Communiquer avec les morts.

Lui était persuadé d’en être incapable sans lien avec le cadavre d’une victime. Ce qu’il supposait, c’était que les esprits morts, au moins certains d’entre eux, continuaient à exister dans une dimension spécifique, comme les dimensions élémentaires ou le Royaume des Rêves, et que des rituels particuliers permettaient d’accéder à cette dimension. D’ailleurs, c’était par la magie, grâce à la Clef des Songes, qu’il avait remise plus tard à Lukaz, que Chase avait d’abord accédé au Royaume des Rêves et il lui avait fallu s’imprégner pendant de longs mois de cette dimension pour maîtriser ses propres capacités de voyageur dimensionnel.

L’hypothèse ne le choquait pas. Il se prenait même à imaginer pouvoir accomplir avec ce monde supposé où les esprits morts se rassemblaient ce qu’il avait fait avec le Royaume des Rêves. Accéder à une telle source d’informations, ce serait… Lee empêcha ses pensées de vagabonder.

— Faudra le faire avec prudence. J’ai aucune confiance dans les mages noirs. Les rares que j’ai croisés, et les démons, c’était… Inaccessibles à la raison, imprévisibles et souvent futiles.

Noctis savait que pour bien des gens, il était lui-même un agent du Mal mais, de son point de vue, il y avait tout un monde entre des gens comme lui ou Telsa, de SHADOW, et des créatures comme le Raphaël qu’il avait rencontré une fois, au studio de Lorenzo Mancini. Pour lui, le Mal pur était une aberration aussi méprisable que les croyants à la religion pétrie de bons sentiments.

— J’veux pas qu’on s’retrouve embarqués dans un truc qu’on s’ra incapable de contrôler.

Les affrontements directs, c’était une chose, mais comment deviner quelle magie pernicieuse pouvait œuvrer dans les ténèbres ? Si Noctis était d’accord sur le principe, il tenait à ce que Solar procédât avec toute la prudence nécessaire, quitte à ce que le projet n’aboutisse pas.

La camionnette s’était arrêtée. Lee poussa un soupir, hocha la tête et une pénible ascension commença. Il ne fut pas fâché de se laisser tomber sur le lit, de longues minutes plus tard.

— Rien. Rien, c’est résiduel. ‘Fin je crois.

Lee esquissa un sourire navré.

— Un jour, promis, j’me pencherai sérieusement sur la médecine.

C’était un domaine dans lequel sa sœur avait toujours été plus versée que lui. Il savait pertinemment que des connaissances médicales précises lui auraient été de la plus grande utilité mais le domaine l’ennuyait au plus haut point.

— Ça va passer. Juste… Viens, allonge toi avec moi. Désolé, on va p’têt pas fêter ça comme il se doit là tout de suite, mais promis, on se rattrapera.

Quand Lukaz se fut étendu à ses côtés, Lee tourna la tête et sourit de nouveau.

— Hé, Lukaz…



On a réussi. On est libres à nouveau.


 
Revenir en haut Aller en bas

 
Midnight in Paris
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Midnight in Paris Categorie_6Midnight in Paris Categorie_8


Midnight in Paris Categorie_1Midnight in Paris Categorie_2_bisMidnight in Paris Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Arrivée à Paris d'un prisonnier des Limbes ...
» Un Grognard a Paris
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight in Paris Categorie_6Midnight in Paris Categorie_8
Sauter vers: