AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Projet: M. X. 38 » ft. Jay Lane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 25 Mai - 11:20 Message | (#)

16 mai 2015 - Les Docks


Shahren s’était implantée une puce dans le cerveau depuis un peu plus d’une semaine et n’avait pas encore remarqué les effets secondaires pourtant évidents que cela induisait. Sans peur, pas de prudence ni même de courage, juste de la témérité et la soumission aux instincts les plus vils. La scientifique n’avait jamais eu conscience de l’importance de ses phobies et ne regrettait encore rien. Adam avait bien tenté de la mettre en garde mais elle ne l’avait pas écouté, malgré ses relances, malgré le fait qu’elle avait manqué de se faire déchiqueter par un loup-garou alpha pas très content de se réveiller entravé à une table d’opération. Finalement, Raphaël avait décidé qu’il n’appréciait pas les manières de Kastiel et l’avait donné à Shahren pour le punir un peu, à la condition qu’elle ne l’abîme pas de manière irréversible et qu’il revienne en vie. La scientifique soupçonnait que la raison de ce cadeau était double, mais elle préférait ne pas trop se mêler des relations entre Renan et le démon. Certes, Raphaël était un compagnon inestimable lorsqu’il s’agissait de casser les pieds à son cousin mais elle avait décidé de tenir compte des avertissements donnés par Renan.
Alors elle restait sur ses gardes, même si ce n’était pas toujours simple. Jadis, ses phobies alimentaient sa paranoïa et se chargeaient de la sauvegarder. Désormais ? Elle aurait pu faire confiance à n’importe qui. Un énorme problème lorsqu’on appartient à SHADOW.

Mais la scientifique était loin de toutes ces considérations. Actuellement, elle était occupée à prendre des notes sur la larve dérobée à Sarah Stinger, qui évoluait d’une manière étonnante. Shahren consignait tout dans un carnet, photographies à l’appui, parce qu’elle ne notait jamais la totalité de ses découvertes dans les rapports destinés à son cousin. Toujours avoir quelques cartes en main… Cela, Devon le lui avait très tôt appris.
Elle mettait un point final à son observation quotidienne quand l’un des écrans à l’extérieur du laboratoire s’alluma. Shahren avait installé un équipement de sécurité très perfectionné, les caméras détectaient le moindre mouvement et apparaissaient immédiatement pour transmettre l’image, peu importe ce que la scientifique était occupée à faire. Elle avait jumelé cela avec un logiciel de reconnaissance faciale, afin de ne jamais être prise au dépourvu si quelqu’un lui rendait visite. Cela dit, elle ne s’attendait pas à le voir lui bien que stricto sensu, il ne semblait pas avoir fait le chemin pour la voir. Comment aurait-il pu, de toute manière ? Au moins, il savait que son laboratoire était dans le secteur…

Mais le combattant sur lequel elle avait des vues, Jay Lane, n’était pas seul. Cinq types l’encerclaient, il semblait déjà bien amoché. Chacun tenait une arme différente : Barre de fer, batte de base-ball, bouteille en verre, couteau. Tous portaient des blessures mais le nombre risquait de prévaloir dans la confrontation. Elle n’entendait pas ce qu’ils se disaient, ayant coupé le son lorsque la caméra s’était déclenchée la dernière fois, diffusant à fond dans le labo une chanson d’ivrogne.
Shahren aurait pu intervenir pour lui sauver la mise mais à la place, elle posa son carnet sur un tabouret tout proche et observa ce qui était en train de se passer. Elle frissonna à chacun des coups reçus et donnés, peu importait la provenance. Ses yeux ne quittaient pas le combattant, qui régénérait mais pas assez vite. Un couteau se planta dans son ventre, l’homme imprima un mouvement de torsion dans le but avoué de l’éviscérer, Jay lui explosa le crâne, semblant ne ressentir qu’une douleur. Pourtant, son corps faiblissait à cause de la perte de sang et peut être aussi du petit morceau d’intestin dont Shahren apercevait le bout rosé, qui semblait la narguer.
Elle fit la moue, sans cesser son activité de voyeuse.
Plusieurs minutes plus tard, lorsque Shahren jugea qu’il était assez mal en point, elle claqua des doigts pour intimer à Adam de la suivre et ils grimpèrent les escaliers, jusqu’au sas sécurisé menant à l’extérieur. Rapidement, ils furent sur place. Sans un mot, Adam attrapa l’un des types par le col et lui fit embrasser le sol. Un autre se retourna, le coup de poing du cyborg fut tellement violent qu’il explosa sa mâchoire. Son coup de pied l’acheva en brisant plusieurs côtes. Les rescapés laissèrent les corps derrière eux et s’en allèrent.

Descend le au labo puis déparasse toi de ceux-là, je ne veux pas de la police si près du labo.

Adam s’exécuta.

***

Tout en sachant que c’était inutile, Shahren avait quand même attaché le combattant à la table d’opération, ne fus-ce que pour qu’il conserve une certaine immobilité au cas où il se réveillerait. Elle avait passé deux aiguilles, une dans chaque bras. La première diffusait le sérum antirejet synthétisé à partir des cellules d’Adam. L’autre, le sérum de suggestion mentale dont elle avait récemment finit la mise au point. Jay était le premier vrai cobaye humain sur lequel elle l’essayait, ayant résisté à la tentation (pour le moment) de mettre quelques gouttes tous les matins dans le café de Renan.
Le torse du combattant était ouvert, comme si elle entamait une dissection. Elle avait brisé son sternum et les côtes protégeant le cœur, les conservant soigneusement pour les ressouder rapidement ensuite grâce au sérum. Comme pour chaque opération, la scientifique commençait par le cœur. Après tout, il restait la seule véritable faiblesse d’un corps humain, surtout quand, pour Jay, on disposait d’une force surhumaine. Ce n’était bien évidemment pas le seul talent du combattant, Shahren l’avait choisi pour tout un tas de critères et elle comptait bien le façonner à son image. Il porterait au moins l’une de ses mécha-greffes, il allait devenir le M. X. numéro 11 et surtout, elle comptait bien reprogrammer son cerveau pour lui donner de plus grandes capacités intellectuelles. Elle n’avait pas menti en disant qu’elle l’aiderait à grimper les échelons du Cartel… Ce sur quoi SHADOW ne cracherait pas. Dire que Renan se faisait chier avec Atia César depuis des années ! Shahren venait de lui donner une solution de rechange sur un plateau.

Même si oui, elle allait un peu vite en besogne.

La scientifique acheva de prélever le cœur, après avoir soigneusement branché chaque artère sur une machine de son invention. Elle tenait l’organe dans sa main quand l’accident se produisit.
Jay reprit conscience.
Et merde.
Si elle n’avait pas recousu sa blessure au ventre avant toute autre chose, il serait certainement resté dans les vapes encore un bon moment. Ou il serait mort… C’était cette éventualité qui avait poussé la scientifique à d’abord jouer au médecin chirurgien. Shahren resta figée avec l’organe dégoulinant de sang le long de ses gants en latex, à califourchon sur lui pour s’offrir un meilleur angle et une meilleure stabilité, comme elle le faisait toujours. Ses cheveux étaient relevés, elle portait des lunettes avec des verres aussi puissants que ceux, bien plus gros, que l’on trouvait dans des hôpitaux. Une puissante lumière était allumée sur son front, pour qu’elle puisse voir ce qu’elle faisait. Une masque couvrait sa bouche, pour éviter les infections. Des écarteurs maintenaient la poitrine du combattant ouvert. Dans la pièce d’à côté, Adam finissait de noyer les corps de deux des types dans de l’acide, afin qu’il n’en reste plus aucune trace.

Elle vit précisément le moment où le combattant comprit (plus ou moins) ce qui était en train de se passer. Il commença à se débattre avec violence et Shahren posa un doigt plein de sang sur les lèvres de Jay.

La ferme et reste calme, dit-elle d’une voix posée. Réfléchis. C’est ton cœur que je tiens entre mes mains, je viens de te sauver la vie. Tu étais en train de mourir après t’être fait passer à tabac, tu te souviens ? demanda-t-elle en modifiant délibérément la réalité. Tes organes lâchaient les uns après les autres, alors j’ai enlevé ton cœur pour le remplacer par un des miens, un mécanique, qui lui n’a aucune faiblesse. Il permettra à ton corps de se régénérer, mais il faut que tu me laisses finir parce que là, tu as un gros trou au milieu de la poitrine où il n’y a que du vide et c’est une machine qui continue de pomper. Elle ne le fera pas éternellement… Alors, qu’en dis-tu ? Tu restes calme et tu me laisses faire ou je te regarde agoniser ?

L’éclat dans ses yeux laissait présager que l’un comme l’autre lui procurerait beaucoup de plaisir.


Dernière édition par Shahren Matvieiv le Mar 9 Juin - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 25 Mai - 13:27 Message | (#)

Depuis qu'il avait quitté le Cartel pour y retourner suite à la mort de sa sœur, Jay avait eu quelques démêlés avec d'anciens collègues qui n'appréciaient pas de voir ses changements d'orientation. Le texan s'en fichait pas mal et, en général, il ne portait pas vraiment d'attention à ce que les autres pensaient de lui, mais ce soir-là, c'était un peu différent. Sans être certain qu'il s'agissait bien de gars du Cartel – il ne les avait pas reconnus, mais vu son don en la matière, ce n'était pas étonnant – il avait compris que ces types lui en voulaient. Ils n'étaient pas là pour plaisanter et le combattant avait rapidement compris qu'il avait intérêt à s'éclipser avant que les choses ne tournent mal ! Malheureusement pour lui, la situation s'était compliquée lorsqu'un autre type, mieux armé et plus balèze, s'était pointé en le forçant à changer de direction. Au final, il s'était retrouvé aux abords du laboratoire de l'autre tarée, mais sans vraiment s'en rendre compte : il avait légèrement plus important à faire.

Les combats, Jay connaissait ça, mais cette fois-là c'était différent. L'une des armes que ces gars possédaient avait fait plus de dégâts que les couteaux normaux. Même sans le voir directement, le texan avait remarqué que le type qui l'avait planté avait la lame pleine de sang et vu qu'il y avait été joyeusement, les dégâts devaient être importants. Fort heureusement pour lui, son insensibilité avait tenu le choc, lui permettant de lui coller un bon coup dans le crâne, le faisant exploser de telle sorte à ce qu'il soit un peu plus tranquille. Mais c'était sans compter les autres attaques qui, à force d'être répétées, avaient fini par porter leurs fruits. Bientôt, son pouvoir s'était tari pour tomber en veille et brusquement, la douleur lui était tombée sur le coin de la gueule et il s'était misérablement affaissé au sol tandis que ses assaillants exultaient : ils n'auraient plus qu'un coup à donner pour l'achever ! Mais au travers de la brume qui commençait doucement à le gagner, le texan avait aperçu du mouvement sur le côté, des cris puis des bruits de fuite, mais il n'avait pas eu l'occasion d'en savoir davantage avant de perdre connaissance.
Comme une gonzesse.

Son corps avait développé une forme de régénération, mais elle restait très mineure : il avait besoin de beaucoup de repos pour que ses plaies se résorbent et il ne s'agissait que de blessures mineures, un ventre ouvert et des tripes à l'air ne seraient donc pas « réparables ». Il fut donc assez surpris de se réveiller dans un endroit qui lui disait vaguement quelque chose. Il lui fallut quelques secondes avant de comprendre ce qui se passait et de poser les yeux sur l'autre tarée – masquée pour une fois – qui tenait un truc plein de sang à la main. Là, Jay eut encore besoin d'un petit moment de répit avant de comprendre qu'elle tenait un cœur humain en main, puis quelques secondes supplémentaires pour piger que c'était le sien. Cette tarée tenait son cœur dans sa main. Littéralement. Bien sûr, il ne se demanda pas comment il faisait pour rester en vie alors qu'il n'avait plus ce truc-là à l'intérieur, il s'agissait de détails qui lui passaient largement au-dessus de la tête et la seule idée qui l'obsédait, c'était de dégager cette tarée de là.

Lorsqu'il commença à s'agiter, Jay remarqua que ses membres étaient attachés et il aurait sans mal pu les faire sauter, puisqu'il l'avait déjà fait une première fois, mais l'autre emmerdeuse intervint rapidement. Est-ce qu'elle avait l'habitude que ses cobayes se réveillent en plein opération ? Peut-être bien, mais c'était le dernier de ses soucis. Ce qu'elle lui raconta n'avait pas beaucoup de sens à ses yeux, mais il se souvenait effectivement du passage à tabac dont elle parlait. Malgré tout, ce n'était pas la première fois qu'une telle chose lui arrivait et par conséquent, le trentenaire avait du mal à croire que ses organes puissent lâcher aussi facilement. Quoi qu'il en soit, elle avait raison : il ne gagnerait rien à se débattre et à crever ici, mieux valait la laisser terminer son manège et la tuer ensuite. Ce serait bien plus amusant, même s'il avait toujours du mal à accepter la perspective de devenir un machin à moitié robotisé – parce que dans son esprit, c'était exactement ça.
Avec difficulté, il se calma donc, même si son regard courroucé montrait clairement qu'ils n'en avaient pas terminé.

« Bordel ! » Et encore, c'était un poli, il avait des insultes plus fleuries en tête. « Espèce de tarée ! » C'était un euphémisme. « Fais chier ! » Mais il n'avait pas le choix, alors : « J'veux pas crever. »

Ce n'était qu'à moitié vrai. En fait, Jay s'en fichait bien de vivre ou de crever, il avait perdu la seule personne qui comptait réellement pour lui, alors continuer ou non, c'était du pareil au même. Cette pensée lui fit réaliser que c'était toujours son cœur qui se serrait lorsqu'il repensait à Charlie, peut-être qu'en changeant d'organe les choses seraient moins douloureuses ? Allez savoir. De toute manière, il n'avait pas vraiment le choix. La douleur n'était pas présente, il ne sentait rien et en déduisit donc que son corps avait dû activer lui-même son insensibilité – cela lui arrivait lorsqu'il souffrait trop et que son organisme n'était pas trop blessé pour supporter son pouvoir.

Mais tout cela n'était pas important, à la place il préféra détourner la tête de l'autre tarée, ne serait-ce que pour l'empêcher de lui re-tartiner la bouche avec son propre sang, puis croiser les doigts pour que tout cela soit rapidement réglé. C'est qu'il n'avait pas spécialement envie d'assister à sa propre opération dirons-nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 25 Mai - 14:12 Message | (#)

Shahren eut droit à une bordée d’insulte mais c’était sans surprise. Après tout, Jay n’était pas d’un naturel poli et elle avait eu le loisir de s’en rendre compte lors de leurs précédentes rencontres. Heureusement, il se décida à rester tranquille et la scientifique put continuer son opération plus ou moins tranquillement. En temps normal, elle gardait les cobayes sous sédatif mais elle savait que Jay n’y était pas sensible. Dans le meilleur des cas, il aurait été groggy mais peut être en partie conscient. Sa psyché altérée n’aurait peut-être pas compris les mots de la scientifique et il se serait tué tout seul en s’agitant.

Sage décision. C’est un premier pas vers la renaissance…

Car elle comptait bien qu’il y en ait davantage.
Mais pour le moment, elle devait se concentrer. Elle jeta le cœur dans un bocal estampillé « déchet organique » puis retira ses gants pour en enfiler des propres. Les siens commençaient à trop glisser et elle devait avoir les doigts surs pour mener à bien son opération. Elle avait déjà perdu des cobayes de cette manière. Un ridicule accident qui avait tendance à grandement l’énerver. Depuis, elle usait des quantités astronomiques de gants en caoutchouc.

J’ai des tas d’idées tu sais, je suis sure que tu apprécieras. Après tout tu as envie d’évoluer et j’ai les moyens de t’y aider.

Si elle parlait autant, c’était pour activer le sérum de suggestion mentale et faire en sorte d’influencer sur ses projets. Elle se doutait bien qu’il chercherait à l’éliminer lorsqu’elle aurait terminé et elle ne comptait pas se laisser faire. Que du contraire, si son sérum fonctionnait comme prévu (et tout ce qu’elle créait le faisait, évidemment) il finirait par lui obéir tout en pensant qu’il agissait de sa propre volonté.

Tu seras bientôt un homme supérieur sur tous les plans. Tu sais, on commence avec le cœur mais ce n’est que le début. Je peux tout te donner.

Même l’oubli de son ancienne vie, Shahren pouvait littéralement le reprogrammer… Mais d’abord, elle devait lui rendre un organe plus que vital.
Elle se pencha pour ouvrir le couvercle d’un autre récipient d’où sortit un filet de métal liquide, qu’elle guida du bout des doigts jusque dans sa poitrine. Avant d’avoir l’ethereum, Shahren fabriquait ses cœurs à l’avance et devait souvent effectuer plusieurs essais pour les adapter à la cavité abdominale, parfois au millimètre près, ce qui expliquait le taux de mort chez ses cobayes. Depuis qu’elle avait l’ethereum, elle créait sa prothèse durant l’opération, ce qui était limite plus rapide puisqu’elle avait le schéma imprimé dans son cerveau. Sous ses doigts dépourvus d’outil, le métal extra-terrestre commença à prendre la forme d’un cœur et des sections internes permettant de faire circuler le sang.

Les branchements qui lui prenaient d’ordinaire des heures entières se firent assez rapidement. Elle n’avait qu’à faire glisser le métal liquide dans les différentes artères pour qu’il s’y adapte parfaitement. Penchée au-dessus du trou dans sa poitrine, le visage très près de ses côtes, Shahren travaillait et cela prenait forcément du temps. De son côté, Adam avait terminé et était revenu dans la pièce. Il portait lui aussi un masque.

Après avoir vérifié une ultime fois que tout était bon, elle enleva avec précaution chacun des fils reliant Jay à la machine. C’était le moment clé, celui où le sérum antirejet fonctionnait ou non. Elle vit les extrémités artérielles devenir grise bleutée, signe que l’ethereum entrait en symbiose avec l’organisme. Elle attendit un peu. Le cœur n’allait pas battre et c’était sans doute le plus perturbant pour tous les M. X., pourtant il allait pomper le sang et l’envoyer où il devait aller pour le maintenir en vie.
Et pour ne rien gâcher, Shahren pourrait l’écraser à l’envie s’il devenait trop agressif, grâce à son contrôle sur le métal extra-terrestre. Détenir le pouvoir de vie et de mort sur quelqu’un était jouissif. Evidemment, elle ne s’en vantait pas et il l’ignorerait jusqu’à ce qu’il soit trop tard.
Mais ne parlons pas de malheur.

Elle remit en place les côtes brisées et les fixa avec son alliage d’ethereum qui les garderait en place le temps que sa régénération fasse effet. Elle agit de la même manière avec son sternum. Dans l’immédiat, Jay Lane était une sorte de puzzle humain pas très stable. Ensuite, elle commença à le recoudre.

Je te conseille de ne pas bouger tout de suite, même si tes côtes ne risquent pas de perforer ton cœur, elles peuvent encore perforer tes poumons et crois-moi, ce serait très problématique. Parce que je peux remplacer cet organe-là aussi mais c’est extrêmement perturbant pour un humain, le dernier à qui j’ai fait ça est devenu fou. Petite nature…

Ne plus entendre les battements de son cœur et être incapable de respirer comme il l’entendait avaient été de trop pour cet esprit fragile, visiblement…

Et donc, reprit-elle en étant toujours à califourchon sur lui. Elle étendit ses bras au-dessus de sa tête pour s’étirer. Elle avait beau avoir l’habitude, ses muscles étaient toujours endoloris après une opération de ce genre. profitons-en pour discuter un peu de ton avenir. Je pensais à te remplacer l’un de tes bras, celui qui n’est pas ton bras principal peut-être ? On choisira les options à intégrer ensemble. Ensuite on pourrait s’attaquer à ton cerveau. Je sais que ça t’intéresserait d’avoir ton propre gang.

En fait non, mais la formulation était prévue pour aller de concert avec le sérum qui coulait toujours au goutte à goutte dans son bras, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 25 Mai - 15:46 Message | (#)

Un premier cap ? Dans l'esprit buté du texan c'était surtout la seule et unique fois qu'elle aurait l'occasion de mettre ses sales pattes sur lui – et à l'intérieur de lui. Il était hors de question qu'il se fasse encore charcuter et s'il avait eu la décence de se réveiller avant qu'il ne soit trop tard pour se rebeller, Jay l'aurait fait sans hésiter. Et cette fois-ci, il aurait même entreprit de se débarrasser définitivement d'elle et d'étaler son cerveau qui la rendait si fière, sur tous les murs environnant. Mais au lieu de cela, il fut contraint de la fermer et de la regarder jeter son cœur comme si ce n'était qu'un simple déchet. C'était assez ironique qu'un type aussi réfractaire que lui aux technologies se retrouve avec un cœur artificiel pour pouvoir survivre ! Honnêtement, il se demandait vraiment si elle n'avait pas cherché à l'arnaquer en lui disant qu'il était aux portes de la mort. Une excuse comme une autre pour qu'il ne soit pas capable de lui en vouloir, mais c'était bien mal le connaître.

Il se contenta donc d'émettre un grognement qui ne l'engageait à rien lorsqu'elle continua son petit discours pour lui expliquer qu'elle avait plein d'idées le concernant. Pour une fois qu'il attirait l'attention de quelqu'un, il fallait que ce soit celle d'une tarée qui ne rêvait que de le charcuter. Franchement, quelqu'un devait le détester là-haut pour qu'il ait autant la poisse ces dernières années ! Jay garda donc toute son hostilité pour lui, ignorant le petit copain de la tarée qui se ramena vers eux alors qu'elle était en train de tout ré-assembler avant de recommencer son bavardage. Elle le fatiguait, mais quelque chose le perturbait. Il n'avait jamais songé à faire son propre gang pour la bonne et simple raison qu'il n'avait pas envie de diriger : cela l'obligerait à supporter les gens qui l'entouraient et travailleraient pour et avec lui et il ne s'en sentait pas capable. Malgré tout, lorsqu'elle formula cette possibilité, quelque chose d'étrange se produisit : il hésita. Puis le doute s'insinua dans son esprit, Jay secoua doucement la tête, mais sans trop savoir ce qu'il en était. Quelque chose clochait bien sûr, mais il ne s'en rendit pas compte puisque le cheminement de ses pensées lui apparut comme parfaitement logique et normal.

« J'sais pas. P't'être. Ouais. »

C'était encore un peu flou, il décida de mettre ça sur l'opération et les dégâts subis par son corps. Même si sa régénération était assez efficace, il se sentait toujours un peu groggy pendant quelques jours. Ce coup-ci, c'était du gros, du lourd, son organisme allait avoir du mal à se remettre correctement. La perspective d'une future opération ne l'enchantait pas, il n'en avait aucune envie, mais quelque chose en lui semblait s'opposer à cette idée. Ayant toujours été très versatile, Jay ne s'en inquiéta pas outre mesure. Après tout, il avait été à deux doigts de redevenir un civil lambda et maintenant il envisageait de grimper les échelons du Circus. Se retrouver à penser que de nouvelles opérations pourraient être intéressantes n'était donc pas si surprenant.

« Pousse-toi. » Et comme ce n'était peut-être pas très clair, il ajouta : « Dégage, j'déteste qu'on m'colle. »

Il n'avait rien d'un cheval ou d'un fauteuil, si elle voulait se reposer, elle n'avait qu'à aller s'installer ailleurs. Jay avait bien compris qu'il valait mieux éviter de bouger, cependant son caractère de cochon reprenait parfois le dessus. Agacé d'être attaché comme un vulgaire animal de foire, le texan replia son bras droit pour faire sauter la fermeture qui le maintenant en place quelques secondes plus tôt, arrachant en même temps l'intraveineuse qui s'y trouvait.. Une manière de faire piger à l'emmerdeuse qu'elle avait intérêt à libérer son espace vital si elle ne voulait pas être obligée de l'abattre pour éviter d'y passer. Mourir ne l'effrayait plus depuis quelques temps déjà et il était passé près de ce point de non retour si souvent qu'il ne s'en inquiétait plus. Malgré tout cela, Jay n'abusa pas trop et fit preuve d'un minimum d'obéissance en évitant de se redresser pour arracher les autres fermetures.

« T'es une grosse tarée. T'as vraiment un problème. J'vois pas pourquoi t'as b'soin d'charcuter tout l'monde. » Il inspira profondément, sans se soucier des effets secondaires. « J'avais pas envie d'me faire remplacer des bouts. J'l'avais déjà dit. » Le ton était légèrement accusateur. « Va pas m'faire croire qu't'as fait ça pour m'sauver, la bonté d'âme, c'pas ton truc. »

Il était certain qu'elle avait une idée précise derrière la tête, même s'il n'était pas aussi futé qu'elle. Ou alors elle était stupide au point de croire qu'il accepterait juste pour ses beaux yeux, mais très franchement, elle ne lui faisait pas l'impression d'une nana être à investir sans rien avoir en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 26 Mai - 15:28 Message | (#)

Shahren ne put retenir un sourire de satisfaction en entendant Jay acquiescer à sa suggestion d’avoir son propre gang. La scientifique voyait déjà les choses en grand et nul doute que c’était un premier pas vers une forme d’indépendance. Pas vis à vis de l’organisation, non : SHADOW lui fournissait de trop gros avantages pour qu’elle prenne le risque de disparaître. Mais plutôt vis à vis de Renan. Grâce à Jay, elle allait avoir une occasion de prouver sa supériorité non seulement sur la blonde, mais aussi sur son propre cousin. Shahren n’avait jamais supporté qu’on tente de la surpasser ou même qu’on ait le culot de se penser supérieur à elle. C’était, après tout, le pire sujet de discorde entre Renan et elle…

Mais il n’était pas question de l’officier, ici. Elle se remit sur ses jambes endolories par leur position pliée bien trop prolongée et prit un plaisir non dissimulé à les étendre. Ses articulations craquèrent, elle s’étira tandis qu’il recommençait à l’insulter. Cela étant, Shahren sentait bien qu’il était moins piquant qu’au début. Ainsi, elle se contenta d’hausser les épaules.

Il faut couper pour améliorer.

Un peu simpliste comme explication mais cela se tenait après tout. Elle lui avait ouvert le torse et désormais, un cœur indestructible pompait en silence le sang de sa poitrine. Si quelqu’un lui tirait une balle, le projectile ricocherait simplement en laissant l’installation intacte. Idem lorsqu’il aurait son bras, plus question de mettre son corps en péril. Certes, son insensibilité était un atout mais ce pouvoir avait prouvé ses limites quelques heures plus tôt, permettant ainsi à Shahren d’en apprendre plus sur le sujet. Visiblement, ce n’était pas une insensibilité constante et elle requérait une certaine dose d’énergie qu’il avait été incapable de fournir. Elle l’avait noté dans un coin de sa tête et l’ajouterait à son dossier. Elle pourrait peut-être trouver un moyen d’améliorer cela.
Sans rien couper, pour une fois.

Je sais que tu n’en avais pas envie, mais je ne t’ai pas menti. Regarde.

Elle s’approcha de l’ordinateur, tapota sur quelques touches et une vidéo apparut en plein écran. C’était celle de la caméra de surveillance, qui avait filmé l’agression de Jay. Contrairement aux vidéos de surveillance habituelles, celle-ci était d’une très bonne qualité (Shahren ne travaillait qu’avec le meilleur) on pouvait donc clairement voir chaque impact, chaque coup, à main nue ou à l’aide d’une arme.

Là, regarde ce type avec le couteau dentelé. Il te l’a enfoncé dans le ventre et il t’a ouvert. Je vais zoomer…, dit-elle en joignant le geste à la parole. Tu vois le truc rose ? C’est un morceau de ton intestin, qui a été exposé à un environnement plein de bactéries, d’ailleurs quand tu tombes finalement au sol on peut dire que c’est fini pour lui…Tu n’imagines pas tout ce que les gens font par terre.

Sécrétions diverses, bactéries animales, chimiques… Entre autres. La scientifique exagérait un peu sur les conséquences mais elle était certaine que Jay n’avait pas les compétences médicales nécessaires pour s’en rendre compte.

Je ne sais pas si tu te rends bien compte de la gravité de la blessure. Même avec ton pouvoir de régénération, sans soins, tu serais mort. Alors on peut dire que oui, je t’ai sauvé la vie pour de vrai mais ce n’est effectivement pas uniquement par bonté d’âme. Disons que j’ai joins l’utile à l’agréable, mais tu dois avouer que ça t’a rendu plus fort, plus résistant…

Elle insista sur la dernière phrase en espérant que les connexions nécessaires se feraient dans le cerveau de Jay pour activer le sérum et le convaincre qu’en effet, Shahren avait bien fait.

Et ça a permis à ton corps de guérir. J’ai changé ton cœur, j’ai nettoyé ton intestin, je t’ai refermé avec un tel doigté que tu n’auras probablement qu’une fine cicatrice, alors que j’aurai pu te laisser crever. Au lieu de ça, je t’offre une seconde naissance et je ne demande pas grand-chose en échange, juste le plaisir de pouvoir te transformer en ce dont tu as toujours rêvé.

Shahren espérait que le sérum serait assez efficace pour qu’il envisage l’idée que leurs deux désirs étaient liés. Surprise !

Je te l’ai dit, ce que j’aime, c’est créer. Le reste, tu peux bien faire ce que tu veux, je ne chercherais pas à interférer.

Mensonge, évidemment.
Mais il le découvrirait bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 26 Mai - 16:15 Message | (#)

La sensation bizarre l'habitait toujours, mais Jay n'avait jamais été quelqu'un de particulièrement méfiant, aussi mit-il cela sur le compte de l'opération qui, il fallait l'avouer, avait été plutôt importante. Il avait encore du mal à se dire qu'un truc étranger trônait désormais dans son corps, à la place de son cœur qui l'avait fidèle servi pendant des années. C'était un peu con à avouer, mais même sans avoir été vraiment regardant sur sa santé – l'alcool et les surgelés n'aidaient pas vraiment – il avait toujours compté sur son organisme. Que ce soit pour les combats du Circus ou encore dans les rues de Houston à l'époque où les Lane y vivaient encore, Jay n'avait jamais eu besoin de l'aide de qui que ce soit, ses frangins compris. Et maintenant ? Il allait dépendre de cette nana et de ce qu'elle voulait faire de lui. L'impression d'être un outil plus qu'une personne lui revint. Elle s'était envolée lorsqu'il avait quitté le joug de ses frères, mais apparemment quelque chose – ou quelqu'un – voulait l'empêcher de vivre comme quelqu'un de « normal ». Comme un type qui prenait ses propres décisions, en fait.

Lorsqu'elle parla de ce qu'il avait subi, Jay jeta un coup d’œil à la vidéo qui défilait sur l'écran et constata effectivement qu'il avait eu droit à une belle correction – et aussi qu'il passait mal à la caméra, mais ce détail ne le toucha guère. Pour le coup, le texan devait admettre qu'elle avait raison : si elle n'était pas intervenue, il aurait certainement été tué par l'acharnement de ces gars et si, pas miracle, il avait pu survivre, sa régénération mineure n'aurait jamais été suffisante pour lui faire rentrer le morceau d'intestin souillé par la poussière qui traînait sur le sol. Mais franchement... il ne s'en serait pas forcément plaint. Déjà parce qu'il serait mort, mais ensuite parce qu'il se fichait pas mal de savoir ce qu'il adviendrait de lui. Cette pensée s'imposait de plus en plus souvent à lui et devenait presque naturelle. Ce n'était pas une question d'être défaitiste ou non, mais simplement le fait qu'il n'avait plus la même perception de la vie que le commun des mortels. Sans aucune vantardise, plein de gens se fichaient de mourir ou non, c'était devenu assez fréquent dans certains milieux.

Malgré tout, Jay devait admettre qu'elle avait raison. Il était plus résistant avec ce qu'elle venait de lui faire, mais cela ne l'enchantait toujours pas autant qu'elle. Un léger rire amer – le premier depuis des années d'ailleurs – lui échappa lorsqu'il fut question de la taille de la cicatrice. Franchement, est-ce qu'il avait la tête d'une personne qui se souciait de son aspect physique ? Elle aurait pu lui arracher la moitié du visage qu'il s'en ficherait pas mal : il savait très bien qu'il serait toujours considéré comme un redneck à cause de sa dégaine, alors une cicatrice de plus ou de moins.... Son silence persista lorsqu'elle parla de ce qu'il rêvait pour lui. Mais qu'est-ce que c'était exactement ? Jay n'avait jamais eu le moindre rêve, si ce n'est quelques-uns qui concernaient sa frangine, mais quelque chose dans sa voix lui disait qu'elle le savait. Sauf qu'elle était plus avancée que lui pour le coup vu qu'il ignorait tout ce qu'il pouvait bien vouloir.
Son regard se porta finalement sur la brune.

« T'as pas l'air comm'ça pourtant. » Ses yeux glissèrent sur son petit copain. « T'vas m'faire croire qu'tu l'laisses faire c'qu'y veut ? » Il avait comme un gros doute là-dessus. « J'sais qu'c'est pas comparable, mais quand même. » Visiblement, ce type-là était son chouchou et il se passerait bien de trop éveiller son intérêt. « Ça reste un type qu't'as charcuté et qu'obéit à tout c'que tu dis. » Il marqua une brève pause. « Sans t'vexer. »

La dernière remarque s'adressait au type et non à l'autre tarée. Il semblait qu'il y avait une hiérarchie clairement établie entre eux et honnêtement, cette gonzesse était tellement vaniteuse et sûre d'elle que Jay doutait qu'elle puisse accepter de le laisser mener sa vie sans chercher à interférer. Ce n'était pas sa méfiance qui le faisait tenir son discours, mais juste son expérience. Il avait déjà obéit à des gens qui prétendaient qu'ils ne voulaient que l'aider et qui, finalement, s'imposaient dans sa vie pour la régir dans son intégralité. Mais, il ne voulait plus être dirigé.

« Okay. T'es p't'être intelligente, mais tu piges pas plein d'trucs. » Il la scruta à nouveau. « J'en aurais rien eu à faire de pas m'régénérer. J'flippe pas d'crever, ça changera pas grand-chose. » Vu que de toute manière, il ne vivait pas franchement non plus. « Alors, va falloir qu't'arrêtes d'jouer les docteurs Frankenstein la prochaine fois. » Seule référence qu'il connaissait. « Si j'suis dacc, y'a pas d'soucis, mais tu décides pas pour moi. »

C'était bien la seule chose qu'il se voyait imposer. Jay en avait vraiment ras-le-bol d'être sous la domination de quelqu'un et c'était d'autant plus vrai que cette gonzesse l'insupportait réellement. Elle se croyait tellement supérieure qu'il avait juste l'impression d'être un jouet pour elle et même sans avoir une grande vanité, le texan ne tenait pas à tomber aussi bas. Sachant qu'il avait toujours refusé l'aide de sa sœur pour garder sa fierté, il était hors de question qu'il se laisse rouler dans la farine par une autre nana. Question de fierté.

« Et j'en ai rien à carrer des cicatrices. C'est un truc d'gonzesse ça, ça m'étonne pas. » Le ton était teinté de reproches. « Faudra vraiment qu't'apprennes quelqu'trucs avant qu'tu puisses recommencer. » Il s'étonna lui-même, s'étant pourtant décidé à refuser en bloc tout le reste lorsqu'il s'était réveillé. « J'en ai marre d'être allongé. »

Une remarque qui témoignait de son manque de patience, assurément elle allait avoir du boulot avec lui si elle espérait mener ses objectifs à leur terme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 2 Juin - 11:40 Message | (#)

Adam est le tout premier M. X. à avoir survécu, il a décidé de rester auprès de moi mais cela ne l’empêche pas de partir parfois au gré de ses envies et obligations diverses.

Ou plutôt au gré de ses missions car l’appel obligatoire de SHADOW était la seule chose contre laquelle aucun des deux ne pouvait quoi que ce soit. Enfin, évidemment, Adam n’obéissait qu’à Shahren mais la scientifique savait que si le M. X. envoyait promener Renan, son cher cousin risquait de donner dans l’excès de zèle et pouvait, par exemple, ordonner qu’il soit désactivé. Même si leurs relations s’étaient améliorées récemment, Shahren savait que ce n’était et ne serait jamais, à ce point-là.

Il pourrait te le dire lui-même, mais je parie que tu ne le croirais pas ? releva-t-elle avec un sourire légèrement condescendant. Adam, de son côté, se contenta d’un léger signe de tête à l’adresse de son futur compagnon « d’infortune » pour signifier qu’il n’y avait pas de mal. Mais vas-y Adam, raconte lui.
J’étais mercenaire avant d’arriver ici, si on m’avait demandé mon avis au début, j’aurais sûrement pas été très chaud pour cette histoire d’opération mais… Il haussa les épaules. Jay et lui étaient un peu dans la même situation, peu de M. X. avaient été des volontaires. Au final, ça m’a changé de ma routine, ça m’a permis d’évoluer, de gagner un boulot fixe, alors même si la méthode manque un peu de subtilité le résultat vaut la peine j’dirais.

Il était honnête, inutile de préciser qu’il avait fini par développer une sorte de syndrome de Stockholm assez poussé, aidé en partie par la puce qu’elle avait glissé dans son cerveau l’obligeant à ne jamais la blesser. Dans les premières années, ç’avait été utile mais Shahren savait la puce quasiment inactive désormais. Elle l’avait formaté avec succès et elle comptait bien que Jay soit le prochain. Il lui semblait déjà que son M. X. 38 était plus ouvert d’esprit et moins vulgaire. Même s’il continuait d’être aussi critique… Aussi, elle releva la remarque qu’il avait formulée avant qu’Adam ne lui parle :

Oh oui, la prochaine fois je te demanderai ton consentement, railla-t-elle. Excuse-moi d’avoir naïvement pensé que tu tenais à la vie. C’est vrai que tu n’as peut-être pas grand-chose pour te motiver à te lever le matin mais tout ça, on peut le changer. Je suis sure que tu aimerais te construire une raison d’exister, non ? Comme créer ton propre groupe, devenir le chef de quelque chose de concret, cesser d’être un suiveur qu’on exploite ? T’as bien une ambition, j’en suis sure… Le chaos ? La vengeance ? Le pouvoir ?

Elle insistait sur cette idée, en espérant que le sérum induisait bien l’envie en même temps que ses mots. Visiblement, oui puisqu’il semblait déjà moins réfractaire à l’idée qu’elle recommence ses expériences.

Si je peux te donner un conseil, reste encore un peu allongé au risque de rouvrir les points de suture. Tu guéris beaucoup moins vite qu’Adam… Mais une chance pour toi, puisque je connais la structure de sa mutation par cœur, je pourrais stimuler la tienne pour que tes capacités de régénération te servent à autre chose que de refermer une petite coupure ! Ce serait un bon début non ?

Même si elle ne lui demandait pas vraiment son opinion sur le sujet, puisqu’elle avait déjà prévu une liste de ce qu’elle comptait lui faire comme modifications. Et elle allait lui faire accepter sous forme de suggestion.

Je pensais aussi à une nouvelle forme de mécha-greffe, tu sais, comme le bras d’Adam.

Shahren esquissa un geste de la main et le cyborg releva la manche de son sweat pour dévoiler l’œuvre mécanique en ethereum.

Mais avec une caractéristique que j’aimerai bien tester, je voulais voir si je pouvais le rendre intangible pour quelqu’un d’autre que moi. Ça va demander un peu de boulot mais j’y arriverai. Si tu veux en attendant, on peut s’occuper de tes capacités mentales ?

Enfin surtout de les révéler, mais bon, ne jouons pas sur les mots.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 2 Juin - 15:14 Message | (#)

Le premier à avoir survécu ? Ce qui signifiait que ses trucs ne devaient pas forcément bien fonctionner, non ? Enfin, c'était ainsi que l'esprit peu scientifique – et encore, c'était un euphémisme – du texan identifia ce qu'elle déclara. Pour le coup, Jay ne croyait pas trop ce qu'elle lui racontait : le coup la liberté c'était une bonne excuse pour que son petit copain se sente assez bien pour ne pas l'emmerder. Il ne serait pas spécialement étonné d'apprendre qu'elle avait fait un truc pour l'obliger à lui obéir, genre un produit chimique ou une connerie de ce genre ! Lorsque le prénommé Adam déclara qu'il était mercenaire et qu'il n'avait pas eu le choix de ce qui s'était passé, mais qu'il avait fini par accepter, le trentenaire exprima encore quelques doutes. Franchement, comment vouloir laisser une vie de mercenaire pour jouer au petit chien d'une gonzesse aussi vaniteuse ? Au final, c'était ce qui l'ennuyait le plus dans cette histoire : le caractère de la scientifique. S'il avait eu affaire à un type de septante années, il aurait peut-être été plus conciliant, mais le coup de la nana arrogante, c'était vraiment trop pour lui.

Cela dit, pas une seule seconde le naïf texan ne s'imagina qu'elle pouvait avoir entreprit de lui coller un sérum de persuasion dans le corps. Pour lui, son caractère était immuable et ce n'était pas une gonzesse comme elle qui parviendrait à le faire changer ! Bien entendu, c'était sans compter sur son manque d'intelligence et de capacité à comprendre qu'il ne se rendrait pas compte d'une telle situation si elle devait se présenter.

Quoi qu'il en soit, elle touchait un point essentiel du doigt en disant qu'il devait vouloir trouver une nouvelle raison d'exister. Forcément. Jay n'avait jamais été du genre à vouloir prendre les choses en main pour que sa vie prenne une direction bien précise, cependant il était vrai qu'il commençait sérieusement à se lasser de la situation dans laquelle il se trouvait. Avoir un objectif le rendait plus efficace et surtout, lui donnerait vraiment envie de faire quelque chose en ouvrant les yeux le matin. Pour le moment, à part pour fuir les bruits de ses voisins et les cafards qui se promenaient dans les murs, se bouger les fesses n'avait pas grand intérêt. Alors, oui, l'idée de la vengeance l'intéressait beaucoup. Le chaos et le pouvoir beaucoup moins cela dit. Il resta silencieux jusqu'à ce qu'elle suggère de lui changer un bras. Rien que ça ? Il n'avait jamais été matérialiste et son corps ne l'intéressait que pour pouvoir casser la gueule des gens qui l'emmerdaient, se voir être modifié n'était donc pas gênant, mais il était toujours sceptique à l'idée de se faire arracher des bouts par une tarée dans son genre.

« J'en sais rien. » Elle l'emmerdait avec ses idées à foison. « J'ai surtout l'impression qu'tu comptes tester toutes tes merdes sur un nouveau cobaye. » Et c'était certainement le cas. « T'as pas envie d'abîmer ton autr'gars alors tu prends l'premier qu'tu trouves en espérant qu'ça va bien s'passer pour t'occuper d'c'qui t'intéresse vraiment. »

En soit, Jay n'était pas ennuyé par le fait qu'elle l'utilise comme cobaye, il en avait l'habitude, mais il ne tenait pas à crever pour un truc aussi débile. Tant qu'à faire, s'il devait y passer, il préférait largement que ce soit pour un truc qu'il aurait choisi. Comme de se battre contre les emmerdeurs qui avaient eu l'audace et la stupidité de s'en prendre à lui, par exemple. Mais certainement pas pour nourrir les désirs mégalomaniaques d'une gonzesse comme elle.

« Puis j'trouve qu't'as quand même beaucoup d'idées. J'croyais qu'on avait décidé qu'tu m'lâcherais la dernière fois qu'on s'était vus ? » Le ton de sa voix était devenu légèrement soupçonneux. « C'est bizarre qu'ça m'soit arrivé juste d'vant chez toi. »

Pour la première fois depuis la discussion, il la soupçonna d'avoir commandité ce qui lui était arrivé. En y réfléchissant bien, ça n'avait rien d'étonnant : elle était du genre à refuser qu'on lui dise non et il ne serait absolument pas surpris d'apprendre qu'elle avait agi de la même manière avec d'autres de ses cobayes. Selon lui, la seule raison qui la poussait à lui demander son avis, c'était qu'il avait la capacité de briser les maintiens qu'elle avait mis en place et qu'elle devait donc faire avec sa mauvaise humeur et sa tête de cochon. Sinon ? Jay était convaincu qu'elle aurait fait tout ce qu'elle voulait sans lui demander son avis. Un peu bêtement, un vague de contrariété débarqua soudain avant qu'elle ne disparaisse comme par magie. Encore un truc bizarre.

« Pourquoi ? » Sa bêtise avait de limite. « J'veux dire, t'as aucun intérêt à faire ça, sauf si t'espères avoir un truc en retour, donc c'est qu't'as une idée derrière la tête. » Tout le monde fonctionnait comme ça après tout. « Et pour avoir ton truc, j'suis sûr qu'tu cherches juste à c'qu'je dise oui parce qu'tu peux pas faire autrement. » Joignant le geste à la parole, il fit céder l'autre prise au poignet. « Alors, va pas falloir déconner là-dessus. J'dis p't'être ouais, mais t'auras pas intérêt à sortir des trucs qu'on aura dit. » Et il la regarda avec sérieux. « J'suis p't'être débile à tes yeux, mais t'peux être sûre que si j't'en colle une au max de ma force, même ton p'tit copain pourra pas sauver ta cervelle. »

Ce n'était pas des menaces, juste une manière de dire qu'il acceptait de parler de ses idées, mais que s'il refusait quelque chose, elle aurait l'interdiction de lui imposer. Une manière comme une autre de garder sa liberté, tout en lui donnant ce qu'elle voulait – même s'il ne comprenait toujours pas pour quelle raison elle insistait autour pour l'utiliser comme cobaye. Il en existait des tas comme lui, c'était une chose qu'il avait rapidement assimilée : il était loin d'être unique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 3 Juin - 15:21 Message | (#)

Jay se trompait complètement. D’habitude, Adam était justement le premier sur qui Shahren testait ses nouveautés, principalement parce qu’elle savait qu’il pouvait tout encaisser grâce à sa capacité de régénération hors du commun. Elle ne craignait donc pas de lui infliger des dégâts permanents, bien qu’il lui soit déjà arrivé de morfler sévèrement. Si elle s’intéressait à Jay, c’était simplement parce qu’il entrait dans les critères de sélection du programme M. X. de manière quasi parfaite, exception de son mauvais caractère qu’elle allait plus ou moins corriger sur le long terme. Mais bon, il n’avait pas l’air spécialement contrarié à l’idée de servir de testeur alors…

« On » n’avait rien dit. « Tu » voulais que je lâche l’affaire, mais j’y avais déjà beaucoup réfléchis et ce que j’avais imaginé aurait pu convenir à un autre, logique que j’ai continué non ? Ne sois pas si suspicieux, c’est un concours de circonstance que tu te sois fait agresser dans les environs du labo. Même si j’avoue, j’avoue… On pourrait s’interroger. Le truc c’est que c’est quand même un peu tordu, tu ne trouves pas ?

En fait, pas du tout. Shahren aurait été totalement capable d’orchestrer cette agression, sauf qu’elle n’y était pour rien et c’était même assez rageant. Si elle avait cru que cela suffirait, elle l’aurait fait bien avant. Pour une fois, la chance avait joué de son côté…

Le futur M. X. se posait des questions, prouvant à la scientifique qu’il n’était pas si idiot et surtout, que son sérum semblait fonctionner. Il était prêt à accepter les opérations, même s’il y mettait ses conditions. Elle ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il la menaça.

Tu me prends pour une idiote ? J’ai parfaitement conscience de ta supériorité physique. Et tu as raison, je ne t’aurais rien demandé si j’avais pu m’en passer. Seulement je ne peux pas, alors je propose qu’on se trouve un terrain d’entente ?

Autant être honnête.

Il y a un truc que tu ne piges pas toi aussi… Je ne suis pas comme la majorité des êtres humains. Je ne cherche pas le pouvoir, je n’ai pas envie que tu remplisses des missions pour moi ou je ne sais pas trop ce que tu imagines. Je suis une scientifique, moi mon truc, c’est de créer des nouvelles choses toujours plus puissantes, plus développées, relever des défis intellectuels. C’est l’intérêt de mon existence entière. Alors ne t’inquiète pas, je ne vais pas te demander de me rendre des services, je me contenterais de te garder à l’œil pour voir comment fonctionnent mes améliorations, prendre des notes, rectifier des éventuels bugs… C’est plutôt simple, non ? Au fond, tu y gagnes énormément pour un faible prix. Il n’y a aucune arnaque, même si ça te semble bizarre.

C’était un mensonge en demi-teinte, car Shahren ne lui demanderait rien mais lorsqu’elle aurait finalisé l’opération, il deviendrait le onzième M. X. viable et Renan chercherait sûrement à l’utiliser, sans compter que Jay était un membre du Cartel, ce qui pourrait lui permettre d’obtenir des informations sur l’organisation criminelle. Elle savait que son cousin était en contact avec Atia César, mais Shahren n’était pas idiote. Il était clair que la fille d’Auguste ne disait que ce qu’elle voulait bien et elle savait que le dernier agent infiltré par Renan avait fini déchiqueté vivant par sa panthère nébuleuse. Heureusement, ils avaient récupéré la puce d’enregistrement qu’elle lui avait implanté dans le cerveau avant le début de sa mission, histoire qu’ils aient un maximum d’images et d’informations possibles, mais bon. Jay avait l’avantage d’appartenir au Cartel depuis longtemps, personne ne se méfierait de lui ni de son changement d’orientation, encore moins après ce qui était arrivé à sa sœur.
Oui, elle avait pensé à tout.

Bon, pendant que tu restes encore allongé un peu, je vais t’expliquer ce que j’avais en tête et tu me diras si ça te tente, dit-elle en tapotant rapidement sur les touches de son ordinateur. Une suite de schéma apparut à l’écran. Déjà, la base de tous les M. X., l’œil bionique. Il te donne accès à pas mal d’informations en temps réel, notamment une base de données pour reconnaître tes vis à vis, une connexion Internet pour effectuer une recherche, un dispositif d’enregistrement son et image intégré, en plus d’une vision infra-rouge, thermique, un programme d’évaluation des risques dans une situation donnée… Et plein d’autres petites applications qu’on peut rajouter si tu veux. Celui d’Adam est visible parce qu’il aime le style que ça lui donne mais je peux aisément le camoufler, personne ne le remarquera. Ce n’est pas un dispositif gênant ou invasif, toi-même tu ne sentiras pas la différence physiquement parlant.

Tandis qu’elle parlait, le schéma de l’œil en question était apparu sur l’écran et elle l’avait fait tourner à mesure qu’elle expliquait son intérêt.

Ensuite, la mécha-greffe. Disons que ça dépend à chaque fois des M. X. et de leur fonction, leur métier. Pour toi, j’avais pensé à rendre l’ethereum intangible, donc tu pourrais changer l’état du métal simplement en y pensant, avec la bonne fréquence d’onde. J’ai isolé la bonne séquence sur mes ondes gammas, il faudra que je vérifie la compatibilité de ton cerveau et que j’active une zone qui jusqu’ici était inutilisée. Ici par contre on risque les effets secondaires, je pourrais déclencher de nouveaux pouvoirs mutants qui dormaient en toi et ne seraient apparus que plus tard chez ton éventuellement descendance, tu me suis ? Mais je pense que le risque peut être intéressant à prendre, surtout que je devrais de toute façon toucher à ton cerveau pour te donner les capacités requises face à tes ambitions… T’as pas l’air d’être une flèche niveau gestion de risque, anticipation, création d’un plan viable, ni même réflexion globale. Je peux arranger ça, tu ne deviendras pas surdoué, ce serait trop suspect mais tu auras les qualités requises pour monter les échelons du Cartel.

Oui elle l’avait légèrement traité de crétin mais bon, ce n’était pas tellement une insulte à ses yeux, seulement une évidence… Le dessin de la mécha-greffe se rétrécit dans un coin et une modélisation de son cerveau, faite lors de leur précédente rencontre, apparut à l’écran. Il y avait plusieurs points lumineux, marquant les emplacements probables des puces.

Alors ?
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Juin - 18:09 Message | (#)

C'était tordu ? Parce qu'elle ne l'était pas, peut-être ? Jay n'exprima pas ses pensées à voix haute, mais très franchement, il la croyait capable d'agir ainsi. Cela dit, que ce soit la vérité ou non n'y changerait rien : il avait déjà été « amélioré » alors protester ne servirait à rien. Il était bien loin de se douter que c'était le sérum que Shahren lui avait injecté qui le rendait aussi conciliant, il croyait qu'il s'agissait simplement de logique. Après tout, elle faisait preuve d'une certaine honnêteté en lui disant qu'elle aurait agi sans son aval si elle l'avait pu. C'était censé signifier qu'elle ne le forcerait à rien, non ? Ou peut-être qu'il déduisait trop rapidement.

Quoi qu'il en soit, elle avait raison : il ne comprenait pas ce qui la motivait. Jay avait toujours fonctionné sur les ordres qui lui étaient donnés et il n'envisageait pas une seule seconde que quelqu'un puisse s'amuser à fabriquer des choses avec la seule satisfaction de voir qu'il parvenait à les réaliser. Ils n'avaient pas le même mode de fonctionnement et son absence de dons intellectuels ne l'aidait certainement pas à comprendre la satisfaction tirée de la création ou de la réflexion d'une chose aussi compliquée. Mais revenir sur ce point n'y changerait rien et il préféra donc s'abstenir de lui arracher la promesse qu'elle ne lui demanderait rien : elle serait capable de le faire et de changer d'avis plus tard.

Lorsqu'elle reprit pour lui dire qu'elle lui ferait son exposé de vendeuse de tapis, Jay lui décrocha un regard sceptique. Elle croyait franchement qu'il serait branché par les mêmes idées qu'elle ? En fait, le texan ne le savait plus lui-même. C'était un peu compliqué de se dire qu'il n'avait pas envie de se faire remplacer des morceaux par une tarée mégalomane, mais à côté, ce qu'elle expliquait lui semblait parfaitement logique et avait l'air de couler de source. Dur, dur, surtout pour un type avec son degré de réflexion. Il observa et écouta avec attention, une fois n'est pas coutume, ne se vexant pas lorsqu'elle lui déclara clairement qu'elle le trouvait idiot. C'était le cas. Il n'avait pas été à l'école et même si l'un de ses frères avait réussi à devenir un petit génie – moins qu'elle cela dit – ce n'était pas la même chose pour Jay. Lui avait simplement appris à se battre et à réagir rapidement lors d'un combat, voilà tout.

« Les risques, ça m'fait pas peur. » Ce qui était l'entière vérité. « Mais j'sais pas... j'ai jamais touché l'internet alors franchement, l'avoir dans la tête, j'en ai rien à carrer. » Là aussi c'était la vérité. « J'veux pas d'ces trucs-là, ça m'intéresse pas. »

Il n'y avait pas de raison particulière, si ce n'est qu'il n'en voyait pas l'utilité. Jay avait déjà bossé sur des tas de missions pour le compte du Cartel et il avait très vite compris que les criminels aussi se reposaient sur des larbins. Lui avait été employé pour bastonner, mais d'autres gars l'étaient pour faire des recherches sur le net ou encore pour leur fournir des lunettes infra-rouge et autre. Alors très franchement, il n'avait absolument aucune envie de se retrouver avec un œil bionique dans le crâne alors qu'il pourrait demander à d'autres de faire ce que ce truc pourrait réaliser. Ce n'était pas une question de flemmardise, mais juste une réticence naturelle à la technologie et à tout ce qui s'en approchait.
Mais il subsistait quelques questions.

« Mais pour la différence, j'veux pas d'trucs voyants. J'aime pas les trucs technologiques et tout ça, j'ai aucune envie d'voir c'qu'tu poses. » Il marqua une brève pause. « Et j'veux pas qu'les autres m'prennent pour un putain d'robot. » Et il se fichait pas mal de vexer l'autre. « Alors, pas d'ça. » Pas de choses voyantes donc. « Mais pour l'autre truc, t'entends quoi avec l'intangible ? Pouvoir traverser un mur ou une connerie comme ça ? J'peux d'jà l'faire en frappant fort, alors j'vois pas l'utilité.... » Il ne songeait pas à traverser quelqu'un, mais ça l'intéresserait effectivement. « Puis tes mécha-machins, ça fonctionnera avec l'reste d'mes pouvoirs ? J'veux pas t'vexer, mais ton truc est pas super solide, j'veux pas m'retrouver avec un bras aussi faible qu'ton métal. » Qui était moins fort que son pouvoir mutant. « M'enfin, pour la réflexion, ça m'gêne pas. » Au contraire, mais il ne le dirait pas aussi clairement. « Et les pouvoirs qu'tu dis, t'peux savoir ce que ça sera avant de trifouiller ? J'aime pas les mauvaises surprises et j'ai pas spécialement envie d'me retrouver avec un truc qui me fera plus chier qu'autre chose. »

Pas mal de questions, mais au final, il s'était montré plus « enthousiaste » que réfractaire aux idées proposées, elle pouvait donc considérer qu'elle avait plus ou moins gagné la bataille. Une partie du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 4 Juin - 10:41 Message | (#)

Visiblement, l’internet était un sujet sensible pour le texan et Shahren n’en était même pas étonné. Il avait tout du type qui vivait à l’ancienne. Après tout, on ne peut pas frapper un écran. Enfin, si, on peut, mais on en retire moins de satisfaction… Un écran ne saigne pas et ne peut pas vraiment vous insulter. L’Internet était le royaume des mensonges, là où on pouvait trouver à peu près n’importe quoi pourvu qu’on sache s’y prendre. C’était peut-être un peu trop tôt pour lui, un peu trop dense et complexe. Elle verrait plus tard ! Elle aurait au moins aimé le connecter à sa base de données mais bon, ils feraient sans pour l’instant.
En plus de cela, il refusait que les modifications soient trop voyantes. N’avait-il jamais entendu parler de la peau artificielle ? Visiblement non… Mais Shahren avait été obligée de la mettre au point pour les M. X. partant en mission, afin qu’ils ne se dévoilent pas trop facilement. Sous cette fausse peau, leur membre mécanique semblait des plus organiques, il n’émettait même pas un son de grincement.

Mécha-greffe,le corrigea-t-elle. Shahren était un peu tatillonne sur le nom de ses créations, on ne l’écorchait pas. L’idée m’est venue après t’avoir rencontré. Sache déjà que je compte améliorer l’éthereum pour lui offrir une résistance plus importante, j’espère dépasser ton seuil mais en attendant de pouvoir me pencher sur le sujet – parce que je suis très occupée- je me suis demandé ce qu’une greffe pourrait t’apporter de plus. C’est là que j’ai pensé à l’intangibilité. Parce que oui, en frappant fort mon cher petit bourrin, tu peux traverser un mur mais peux-tu traverser un corps humain ? Sans l’exploser en mille morceaux, je veux dire. Imagines le tableau… Tu pourrais passer à travers les côtes de quelqu’un pour serrer directement son cœur dans ta main et l’obliger à faire ce que tu veux. Tu pourrais passer à travers un cerveau et transformer ceux qui te font chier en légumes. Il y a un millier d’applications possibles et cela renforcera ton style de combat ! Pense-y. On coupera le bras que tu utilises le moins, tu frappes plus vite de la droite ou de la gauche ?

Cela semblait logique à la scientifique, autant ne pas lui enlever l’un de ses atouts, même si elle était persuadée que ses mécha-greffes pourraient bientôt surpasser le corps de Jay. Elle devait absolument améliorer le métal extra-terrestre…

Et j’ajouterai qu’on peut le camoufler sous une fausse peau, plusieurs M. X. en ont.

Inutile de faire croire à Jay qu’il serait le seul avec Adam, il finirait bien par croiser les autres membres du groupe.

Elle fit la moue suite à sa question concernant les pouvoirs. La scientifique détestait ne pas savoir quelque chose, aussi enroba-t-elle le tout.

Disons que oui et non. En étudiant ton cerveau, je pourrais éventuellement prévoir une configuration probable en fonction des facteurs de mutation déjà présents mais je ne pourrais l’affirmer avec aucune certitude. Ce pourrait être une super intelligence comme dégénérer sur un pouvoir de télékinésie, de lecture mentale, émotionnelle, peut-être plus de puissance physique, plus de résistance… Ou peut-être carrément autre chose, comme la maîtrise d’un élément, d’un type d’énergie, ça dépend. Si je sais exactement où stimuler pour développer ta régénération, je dois avouer que le reste se fera sur la base de suppositions. J’ai énormément d’échantillons pour comparer mais il suffit que ta configuration soit l’une de celles que je ne possède pas encore. C’est pour ça que j’aurais besoin que tu me laisses prendre des clichés de ton cerveau avec mon équipement et que tu te livres à certaines expériences basiques pour que j’enregistre les zones actives dans tes différents cortex, de là je pourrais lancer une simulation. J’aurai aussi besoin d’un échantillon de matière cervicale. C’est sans danger mais douloureux. Enfin tu n’as pas peur d’avoir mal je crois… releva-t-elle avec un petit sourire condescendant.

Après tout, ne l’avait-il pas dit lui-même ?

Une fois que j’aurai tout cela, je pourrais travailler. Je raye donc l’œil de la liste, je me concentre sur la mécha-greffe, la régénération et l’augmentation de tes capacités cognitives ? Ce sera déjà un bon début, ensuite on te trouvera un objectif… A moins que tu en aies déjà un ? Tu y as réfléchis ?

Une idée lui était peut-être venue entre temps !
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 4 Juin - 17:30 Message | (#)

Mécha-machin, mécha-greffe, c'était du pareil au même. Venant de quelqu'un qui pouvait aussi bien appeler son interlocuteur par son prénom ou pas un autre – voire un surnom – sans que cela ne le dérange, ce n'était pas très important. Toujours est-il qu'elle avait apparemment pas mal d'idées pour améliorer son métal et Jay fut tenté de lui dire qu'il était de toute manière trop naze pour rester au stade actuel. Lui-même avait débuté avec seulement deux tonnes de force et avait tout amélioré petit-à-petit jusqu'à atteindre les soixante tonnes, mais il restait persuadé de pouvoir pousser encore plus loin. Seulement, à quoi bon ? La plupart des gens mouraient à un choc de seulement deux tonnes et les bâtiments ne résistaient pas à soixante, alors pousser encore plus loin ne serait pas spécialement nécessaire. Sauf pour flatter son ego, mais il n'en avait pas.

Toujours est-il que l'idée de l'intangibilité lui semblait déjà plus intéressante. Glisser sa main dans le corps de quelqu'un pour lui chopper la colonne vertébral et la tirer à l'extérieur, ça avait quelque chose de très agréable. Enfin agréable, disons que ça ferait du spectacle pour les arènes du Circus, lors des combats à mort. Même s'il ne prévoyait pas forcément de continuer longtemps les affrontements là-bas, c'était tout de même sympathique pour faire se faire remarquer dirons-nous. Réfléchissant en même temps, il répondit tout de même à la question lancée par la jeune femme, l'esprit occupé par autre chose.

« De la droite. »

Il avait toujours été droitier, comme de nombreux habitants de cette planète : une preuve de plus pour montrer qu'il était parfaitement commun. Quoi qu'il en soit, la perspective de toujours ressembler à un humain après être passé sous la lame du scalpel de la tarée était assez rassurant. Il n'avait aucune envie d'avoir l'air d'un type sorti tout droit d'un film d'horreur de robots à bas budget. Mais bizarrement, Jay avait du mal à la visualiser comme une personne brouillonne : elle était si perfectionniste – d'après ses paroles – qu'il ne l'imaginait pas lui coller une peau artificielle qui semblait totalement fausse. Enfin, mieux valait pour elle.

Malheureusement, pour ce qui était des pouvoirs potentiels, elle n'était pas tout à fait sûr de ce qu'elle pouvait trouver. Jay ne fut pas spécialement étonné de l'entendre dire qu'elle ne pouvait pas lui dire avec précision ce qui l'attendait, en fait il pensait surtout qu'elle ne savait absolument pas où elle allait. C'était un peu les mêmes conneries que les médiums qui prétendaient pouvoir vous dire quel était votre avenir ! Bien entendu, l'idée que la jeune femme s'appuyait sur des données scientifiques – et donc véridiques – tandis que les médiums inventaient des choses qui n'étaient pas vérifiables, ne lui effleura pas l'esprit. Pour lui, tout ce qu'il ne comprenait pas entrait dans le même sac ! Toujours est-il que le côté technique lui passa largement au-dessus de la tête et qu'il préféra se concentrer sur ce dont elle avait besoin. Des clichés, c'est-à-dire ? Avec une radio, ou en lui ouvrant le crâne pour faire des photos ? Avec elle, il s'attendait au pire...

Ce n'est que lorsqu'il fut question de ce qu'il pourrait avoir comme objectif qu'il fut enfin capable de donner une réponse claire. L'idée de fonder son propre groupe devenait de plus en plus intéressante, lui qui n'avait jamais osé imaginer une pareille chose avant ce jour.

« Ouais. » Le ton de sa voix était convaincu. « Un truc rapport à l'UNISON. 'Fin, … pour les r'mettre à leur place j'veux dire. » Vu ce qu'ils avaient fait à Charlie. « J'sais pas précisément, mais l'Cartel cherche pas trop à les emmerder. Y veulent juste faire leurs affaires sans s'soucier du reste. » Peut-être pour une bonne raison. « Mais ouais, l'reste ça l'fait. Enfin, s'tu l'sens comme ça.... » Il soupira légèrement. « La régénération ça presse pas, j'me démerde assez comme ça. J'dois juste prendre un peu d'temps. »

Mais il ne comptait pas se faire trouer le ventre dès demain pour vérifier si sa régénération était suffisante ou non. Restait une dernière question qui avait de quoi « l'inquiéter » un peu : il ne voulait pas accepter un truc sans avoir le fin mot de l'histoire ! La laisser prendre des clichés, oui, mais dans quelles conditions ?

« Pour c'que t'as dit à propos des recherches, t'pensais à quoi pour les clichés ? J'dois m'attendre à c'qu'tu m'ouvres l'crâne pour prendre des photos ? J'suis pas fan des opérations, alors j'tiens pas franchement à m'faire découper en restant réveillé. Enfin, pas plus qu'pour les deux trois trucs qu'on a dit. » Ça, il savait qu'il ne pourrait pas faire autrement. « J'ai pas d'soucis à t'laisser vérifier c'qu'tu veux, mais une seule fois. J'suis pas un putain d'rat d'laboratoire, alors tes expériences, tu les f'ras pas dix fois. » Sa patience avait des limites. « Si t'es si occupée, pourquoi t'cherches des trucs pour moi ? » Et d'ajouter d'un ton légèrement goguenard. « T'as pas d'boulot à côté ? Ou t'as envie d'faire chier quelqu'un ? »

Parce qu'il se débrouillait toujours pour faire autre chose lorsqu'une personne qu'il n'appréciait pas lui demandait de faire quelque chose de précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 5 Juin - 11:17 Message | (#)

Un truc pour remettre l’UNISON à sa place ? Pourquoi pas. Shahren n’était pas très au fait des rapports de pouvoir actuels. Elle savait que son cousin avait des contacts réguliers avec le Cartel Rouge en la personne d’Atia César, elle avait accueilli plusieurs Légionnaires dans son laboratoire, elle avait d’ailleurs encore une larve en train de grandir dans un grand tube – qu’elle avait dérobée à Hive- et tous étaient repartis en vie, quoi que drogués jusqu’à la moelle au point qu’ils n’avaient plus beaucoup de souvenirs de ce qui était arrivé. Quant à l’UNISON, la scientifique savait qu’une enquête avait été ouverte à son sujet, menée par l’agent Parker, une femme qui l’intéressait beaucoup. Si Jay décidait de s’en prendre à l’organisation, Shahren pourrait faire d’une pierre deux coups en lui demandant l’un ou l’autre service, rapport aux spécimens qu’elle aurait préalablement sélectionné. Elle n’allait pas lui en parler tout de suite, mais son idée lui convenait, bien que ce soit un peu vague. Remettre l’UNISON à sa place, certes, mais par quels moyens ? Heureusement, Shahren avait un cerveau suffisamment actif pour deux.

Oui, je vois ce que tu veux dire. C’est une bonne base ! On développera tout ça, on cherchera les centres d’intérêt. Pas trop dans la drogue, je présume ? Quand elle avait fait des recherches sur lui, elle avait appris pour ses frères. Je te vois bien en mercenaire ou trafiquant d’arme, ou les deux ? Tu sais il y a beaucoup de gens qui ont des comptes à régler avec des agents de l’UNISON mais souvent, ils n’osent pas franchir le pas. Comme si le gouvernement avait quelque chose de sacré, ce qui est ridicule.

Et elle savait de quoi elle parlait, après tout la CIA l’avait exploitée pendant des années, elle avait vu le véritable visage de l’Amérique.

Mais si tu veux t’en prendre à eux, crois-moi, il te faudra quelque chose de bien plus musclé qu’une régénération aussi lente que la tienne. Actuellement elle ne te sauvera pas la vie si tu es blessé, elle mettra trop de temps à agir et tu pourrais te retrouver à la merci d’un agent, qui te mettrait en prison et tu ne serais pas plus avancé. Crois-moi, c’est plus que nécessaire.

Et heureusement, cette affirmation couplée au sérum risquait fort de le convaincre. La scientifique était très satisfaite des effets de sa drogue, même s’il valait mieux qu’elle ne le dise pas tout haut à Jay. Quelque chose lui soufflait qu’il risquait de ne pas apprécier d’avoir été drogué.

Elle sourit devant son interrogation au sujet des clichés, amusée qu’il pense qu’elle veuille lui ouvrir le crâne et utiliser un appareil photo. Elle ne risquait pas d’avoir quelque chose d’exploitable de cette façon là !

Tu vois cette porte, devant toi sur la droite ? Elle mène à un équipement IRM, ne t’inquiète pas, l’ethereum est diamagnétique donc tu ne risques rien. Par contre il faudra virer tout ce qui est métallique. Elle alla ouvrir la porte pour dévoiler le dispositif, assez imposant. Tu te couches sur la table, ici, et tu ne bouges plus. Tu vas entrer dans la machine, c’est comme un appareil photo géant mais qui sait voir à l’intérieur de toi. Moi je serais dans la petite pièce à côté et je te poserai une série de questions, puis je te montrerai des images qui apparaitront sur un écran dans la machine, afin de tester tes réactions. Puis je te demanderai d’activer tes pouvoirs mutants, en me disant lesquels tu actives, pour que je vois quelle zone de ton cerveau réagit exactement. Le tout devrait prendre une petite demi-heure et ensuite, tu pourras rentrer chez toi. Je suis sure que ça te semble acceptable, comme délai d’expérience.

Et de toute façon, elle comptait bien recommencer autant qu’elle le voudrait. Mais s’il voulait la menacer et affirmer sa position de mâle, qu’à cela ne tienne ! Shahren s’en amusait, elle savait qu’elle finirait par avoir le dessus.

A sa dernière question, elle haussa les épaules.

Ce que je fais là, c’est mon boulot. Depuis que je suis gamine, je travaille là-dessus, expliqua-t-elle en tapotant sa tempe du bout de l’index. Super-intelligence. J’ai jamais eu l’occasion ou l’envie de jouer aux petits poneys.

Et elle ne savait ce que c’était uniquement parce qu’elle avait vu une publicité dans un arrêt de bus en allant chez Gensect.

Je reçois des financements de gens qui sont intéressés par cette technologie, je vends aux plus offrants pour continuer d’autres projets. Je suis un peu comme une femme d’affaire et toi comme un associé. Mais ne t’inquiète pas, je ne vends que la technologie en elle-même, pas ceux qui la portent. Ils te contacteront peut-être pour t’offrir du travail mais tu seras libre de refuser sans conséquences.

Et j’espère bien que tu l’enverras chier.
Vilain mensonge, mais il aurait le loisir de s’en rendre compte en temps voulu. Surtout quand il rencontrerait Renan, la formulation « sans conséquence » allait prendre tout son sens… Elle avait aussi choisi Jay pour son caractère. Elle escomptait bien que, comme Adam, il refuserait d’obéir à Renan (même s’il remplissait certaines missions pour le compte de SHADOW) et lui causerait quelques désagréments (sans toutefois mettre l’organisation en péril). C’était bien une vengeance de femme…Et tellement tordue !

Alors, ces clichés, on s’y met ? Comme ça tu pourras rentrer chez toi et moi je pourrais bosser. D’ailleurs je vais te donner des médicaments à prendre jusqu’à ce qu’on se revoit, pour éviter que ton corps fasse un rejet et qu’il finisse par accepter l’ethereum comme étant une part entière de ton organisme. Tu réagis bien donc ça ne devrait pas arriver mais mieux vaut éviter les accidents.

En fait de médicaments, ces gélules, une bleue et une rose, contiendraient certes le sérum antirejet mais surtout celui de suggestion mentale, histoire d’être certaine qu’il ne changerait pas d’avis ensuite. Son cœur en ethereum envoyait des informations au serveur central de Shahren et faisait aussi office de balise GPS. S’il avait le moindre problème, le moindre couac, elle le saurait immédiatement et pourrait agir rapidement. Elle ne laisserait rien au hasard, c’était le premier M. X. non achevé qui pourrait se promener tranquillement à l’extérieur. C’était un gros risque à prendre mais elle n’avait pas vraiment le choix avec ce spécimen, hélas.
Il fallait vraiment qu’elle trouve le moyen d’améliorer son métal…
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3139
ϟ Nombre de Messages RP : 58
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 5 Juin - 14:36 Message | (#)

Visiblement, elle ne se moquait pas de lui en apprenant qu'il comptait s'en prendre à l'UNISON. C'était surprenant, il s'était attendu à ce qu'elle lui raconte qu'il était trop con ou trop nul pour pouvoir viser aussi haut, mais ce n'était pas le cas. Un bon point pour elle. Quant aux marchandages qu'il pourrait faire ensuite, la drogue ? Jamais. Elle avait réduit le cerveau de ses frangins en une bouillie informe. Les armes ? Pourquoi pas. Il resta silencieux durant quelques secondes avant de répondre brièvement pour poser les bases.

« Pas d'drogue, nan. »

Même s'il était un peu étonné qu'elle s'en doute, Jay songea qu'elle devait avoir fouillé dans son passé. Il suffisait de traîner au Circus pour savoir qu'il n'aimait pas – ou plutôt détestait tout simplement – la drogue. Pas besoin d'être un génie ou un agent secret pour comprendre quelque chose d'aussi simple. Mais elle avait raison pour ce qui était de sa régénération : il était beaucoup trop « faible » pour résister face à plusieurs agents. Une balle dans la jambe pourrait être neutralisée par sa régénération mineure puisqu'elle lui permettait de soigner des blessures mineures au détriment de son énergie, mais plus... ce serait compliqué. Cela dit, aucune prison n'était assez solide pour le retenir, mais disons qu'il ne tenait pas à se transformer en ennemi public numéro un.

« Okay. »

La décision était devenue très naturelle. Si elle disait que c'était mieux ainsi, il la croyait, après tout, c'était elle la plus intelligente du lot, non ? Bizarrement, leur discussion devenait presque cordiale et lorsqu'il la vit sourire après sa question, Jay ne s'énerva pas. Il fallait croire qu'elle était moins chiante qu'il ne le pensait. Son regard se porta sur la porte dont elle parla, mais il ne comprit pas trop de quoi elle parlait avec son truc diamagnétique : le texan n'avait jamais fait la moindre IRM et il ignorait donc ce qu'il fallait faire dans de telles conditions. Fort heureusement, il ne portait rien de métallique, si ce n'est la ceinture de son pantalon bien évidemment. Lorsqu'elle lui expliqua ce que c'était, Jay eut vaguement l'impression qu'elle lui parlait comme à un demeuré, mais c'était un peu le cas. Au final, c'était plutôt simple ma foi.

Le texan resta silencieux, réfléchissant alors qu'elle lui expliquait qu'elle avait un pouvoir qui faisait d'elle une génie largement au-dessus du lot. Normal qu'elle le prenne pour un demeuré du coup... Même Terry et son Q.I. au-dessus du lot devait avoir l'air d'une vache qui broutait dans un champ à côté d'elle. Quant à la possibilité de bosser pour quelqu'un d'autre, ma foi, Jay n'en avait aucune envie. Même s'il s'émancipait du Circus, il resterait au service du Cartel et n'avait pas l'intention de travailler pour qui que ce soit d'autre, surtout des types qui payaient une gonzesse aussi siphonnée que celle-là – parce qu'il continuait à la voir comme une tarée. Mais Jay ne releva pas ce détail et préféra hocher la tête lorsqu'elle annonça qu'il allait bientôt pouvoir se tirer d'ici : cet endroit commençait à lui peser ! Cela dit, l'idée de devoir prendre des médicaments le contrariait un peu : il n'avait jamais été capable de suivre régulièrement quelque chose, alors prendre des trucs pour éviter des rejets.... Le trentenaire la regarda avec sérieux.

« L'régénération ça aide aussi à s'adapter à ces trucs. »

Il prendrait ce qu'elle lui refilait, du moins lorsqu'il y penserait, mais ce n'était certainement pas aussi souvent qu'elle l'attendait. Toujours est-il qu'elle venait de lui donner l'aval de se redresser, aussi le texan se mit-il sur ses pieds avant de jeter un coup d’œil vers la porte en question. Il retira sa ceinture aux boucles métalliques avant de suivre les instructions données plus tôt. Après quelques instants, des images se mirent à défiler : des gamins affamés en Afrique, qui n'éveillèrent rien de plus que de l'indifférence, la police, qui l'indifférait, une manifestation pour la paix, qui l'ennuya, elle lui posa alors quelques questions mathématiques et d'autres choses apprises à l'école qui ne trouvèrent pas beaucoup de réponses. Les choses se passaient bien, lorsque la tête du président apparut à l'écran et le blasa, il commença à songer qu'il n'y avait pas de grand intérêt à ce test, mais c'est alors que le visage de sa sœur s'imposa devant lui. Un pincement au cœur se fit sentir ainsi qu'une profonde tristesse avant qu'elle ne se transforme en colère sous-jacente : celle de ne pas avoir été là pour l'empêcher de mourir et d'avoir fait confiance à l'UNISON. Puis d'autres images se succédèrent encore. Au final, il n'eut qu'à utiliser divers pouvoirs en lui disant lesquels étaient employés – même si son sens du danger restait inutilisable hors d'un combat – puis il fut tranquille. Enfin.

Il put quitter la boîte désagréable et rejoindre la gonzesse dans l'autre pièce. Jay récupéra sa ceinture – et son haut tant qu'à faire vu qu'il n'allait pas se balader avec des traces récentes d'opération aussi visibles. Elle avait dit qu'il pourrait se barrer après avoir fait les tests, c'est donc ce qu'il fit. Après avoir pris ce qu'elle lui refilait pour éviter – soit-disant – le rejet de sa greffe. Le rendez-vous était pris pour la prochaine opération, même s'il n'était pas convaincu de se pointer le jour J. Caractère de cochon oblige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 8 Juin - 13:33 Message | (#)

Laboratoire de Shahren Matvieiv, deux semaines plus tard (31 mai 2015)

Shahren travaillait depuis deux semaines à l’élaboration de la prothèse destinée à Jay. Elle avait d’abord commencé par les dessins, ce qui avait été rapide. Par contre, altérer la structure de l’ethereum pour la rendre intangible lui avait pris du temps. Enormément de temps. Au point tel qu’elle n’avait pas dormi depuis presque 60h quand, soudain, son corps avait dit stop. Elle s’était évanouie, sa tête heurtant les dalles blanches du sol, provoquant une commotion cérébrale.
La science peut être un danger pour tout le monde, même ceux qui se targuent de la maîtriser…
Elle avait pris une journée pour s’en remettre, puis avait recommencé à bosser. Le temps de son inactivité, elle avait beaucoup réfléchis et c’est dans les rainures du plafond qu’elle avait finalement trouvé la solution. La scientifique avait réétudié la structure des gênes d’une mutante capable de traverser toutes les surfaces et ses ondes gamma avaient fait le reste. Sa simple volonté suffisait à rendre l’ethereum intangible, mais comment transmettre cela à Jay ? Shahren cartographia son propre cerveau en action tandis qu’elle utilisait cette nouvelle capacité et parvint à isoler l’onde adéquate qu’elle devrait reproduire dans le cerveau du combattant, pour que lui aussi parvienne à rendre sa mécha-greffe intangible. Elle n’avait jamais fait cela auparavant, tous les M. X. avaient certes une prothèse dans ce métal reliée à leurs nerfs pour qu’ils puissent l’utiliser comme un vrai bras et à certaines zones du cerveau pour qu’ils activent les gadgets internes, cela dit un changement d’état, c’était tout nouveau et Jay allait être son premier cobaye à le tester. Si cela s’avérait concluant, elle passerait certainement cette technologie sur Adam et sur les autres M. X. qui en feraient la demande.

Mais avant cela, il fallait opérer.
Et encore, avant d’opérer, il fallait surtout terminer l’élaboration des améliorations. Aussi Shahren se pencha-t-elle sur les puces d’intelligence de Jay et sur la stimulation de son don de régénération. Le cerveau était un organe délicat où la moindre manipulation de travers pouvait être fatale. En tant que neurologiste, Shahren avait repoussé les frontières de la science connue depuis bien longtemps, n’empêche que chaque intervention relevait du grand art. Elle pourrait le rendre totalement débile si sa main tremblait ou si la puissance de la stimulation électrique était trop importante (ou au contraire, pas assez).

Le 31 mai dans la soirée, Shahren se sentit prête à opérer. Elle essaya donc d’appeler Jay sur son portable pour le prévenir, mais le combattant n’eut pas la décence de décrocher, ce qui agaça la scientifique. Elle retenta l’expérience, utilisa sa puce GPS et se rendit compte qu’il était non loin, au Circus. Elle roula des yeux, puis envoya Adam lui ramener son futur cobaye.

Et s’il refuse ?
Dis-lui qu’on avait un accord, s’il a bien pris les gélules –et normalement puisque je lui ai suggéré très clairement, ce devrait être le cas- il te suivra si tu lui suggères que c’est la meilleure chose à faire.

Il acquiesça et revint environs une heure plus tard avec le combattant. La scientifique avait, de son côté, minutieusement tourné en rond et du prendre sur elle pour ne pas s’exclamer un peu trop vivement qu’il était temps. Comme toujours quand elle s’apprêtait à opérer, elle était excitée comme une pucelle à son premier rendez-vous.

Ah je suis contente que tu sois là ! Installe-toi ici, dit-elle en désignant la table d’opération. Je te propose d’utiliser ta capacité d’insensibilité pour que tu ne sentes rien quand je te couperai le bras gauche, vu que la drogue ne fonctionne pas très bien sur toi je ne vais pas en user inutilement. Comme je n’ai jamais opéré quelqu’un de conscient, tu risques de t’ennuyer ferme parce que ça va prendre du temps mais il ne faudra pas me déconcentrer. Je devrais relier ce bras à chacun de tes nerfs pour qu’il soit pleinement opérationnel. Comme je peux manipuler l’ethereum à ma guise, ça devrait être assez rapide mais c’est tout ce qui est cérébral qui prendra du temps. Et l’amputation, évidemment, parce qu’inutile de dire qu’il faut que ce soit fait proprement. Je devrais aussi trouer dans l’os du crâne pour atteindre les zones nécessaires à l’élaboration de la suite, ça m’évitera de te briser le crâne à la barbare, tu vois ? J’ai trouvé comment rendre l’ethereum intangible mais il faut que je t’installe une puce qui déclenchera les ondes gamma adéquate quand tu prononceras un mot bien précis. Je me suis dit que ce serait plus facile pour toi…

Que d’y penser.
Non, elle ne le prenait pas vraiment pour un sinistre abruti mais bon, autant lui faciliter la vie.

On le choisira quand je serais dans ton cerveau. Ça te va ? Commençons, parce qu’on est parti jusqu’au petit matin au moins.

Et encore, il avait de la chance. Lorsqu’elle avait opéré Adam la première fois, l’opération avait pris plus de vingt heures et elle n’avait pas pu l’achever directement. Depuis que ses pouvoirs s’étaient déclenchés, heureusement, elle gagnait plusieurs heures sur le processus. Elle effectuait les branchements par la force de son esprit et il était particulièrement bien entrainé à cet exercice.
Revenir en haut Aller en bas



« Projet: M. X. 38 » ft. Jay Lane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-