Parlons du passé ▬ Sarah Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_1Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_2_bisParlons du passé ▬ Sarah Cadre_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Parlons du passé ▬ Sarah

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Mar 2015 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
22 mars 2015

Il n'y avait pas beaucoup de monde qui pouvait se targuer de connaître la véritable identité d'Adrian – et encore, il ne s'agissait pas franchement d'un honneur ou de quelque chose de ce genre. Non, disons simplement qu'il n'y avait pas énormément de personnes qui savaient qu'elles s'adressaient à un centenaire en entamant une discussion avec l'archéologue et ce dernier s'en satisfait généralement. Même s'il devait souvent mentir pour dissimuler le fait qu'il connaissait telle ou telle chose alors qu'il était censé ne pas être né à cette époque, Eldoth parvenait assez bien à se lier avec de nouvelles connaissances, mais sans avoir à aborder ce sujet.

C'est pourquoi, même au sein de la Légion, peu d'individus étaient au courant du fait que l'Archimage et Adrian Pennington n'étaient qu'une personne. Certains savaient qu'Eldoth était le maître de la magie, mais ils ne l'assimilaient pas à un trentenaire – en apparence – qui venait dans les locaux de la Tour de la Paix pour aider les Légionnaires dans leurs affaires concernant la magie. C'était un avantage certain d'ailleurs, il n'avait pas besoin d'excuser sa présence en expliquant qu'il était lui-même Légionnaire, utiliser son rôle de consultant était suffisant. Après tout, il venait ici avant de les rejoindre officiellement.

Il déambulait donc dans les couloirs du bâtiment, visage découvert puisque les locataires de l'endroit l'identifiaient comme l'archéologue consultant, lorsque son regard s'arrêta sur une silhouette qu'il connaissait sans jamais lui avoir parlé. Sarah Stinger. Adrian la connaissait de nom et, en vérité, pour avoir lu quelques articles et autres informations à son sujet, dans la presse ou ailleurs. Comme avec de nombreux descendants de héros des années trente ou quarante, le centenaire les surveillait de loin, histoire de savoir comment les choses se passaient pour eux. Il arrivait plus ou moins fréquemment qu'il décide de les aborder comme cela avait été le cas avec Chase Neutron-Grey par exemple, mais il ne le faisait pas dans tous les cas. Parfois, il n'avait rien d'intéressant à leur apporter – son amitié ou sa présence n'étant pas franchement dignes d'intérêt – mais parfois il sentait que le moment était venu.

Eldoth avait déjà plusieurs fois croisé la scientifique dans les couloirs, mais ils ne s'étaient jamais parlé. Il savait de source sûre qu'elle était la nouvelle Hive en ville pour la bonne et simple raison qu'il avait côtoyé le premier du nom et l'extraterrestre qui était son ami proche. Depuis eux, l'Archimage s'était éloigné des Stinger et n'avait jamais connu les descendants, mais rien ne disait que cette situation n'allait pas évoluer.

Il n'y avait personne dans le coin, juste la demoiselle occupée à faire je-ne-sais-quoi, puis lu. Debout au milieu du couloir, un bouquin sous le bras, la dégaine parfaite de l'archéologue qui n'avait rien d'un Super-héros en somme. Après une ultime hésitation, Adrian se dirigea finalement vers la demoiselle, veillant à bien se faire remarquer histoire qu'elle ne songe pas qu'il voulait la surprendre, puis il s'autorisa à se glisser à ses côtés. En gardant une distance de sécurité bien évidemment, la galanterie lui avait enseigné qu'il devait toujours laisser une femme bénéficier de son espace vital. Les yeux posés sur le visage de Sarah, il se présenta donc.

« Mademoiselle Stinger ? » Il la laissa comprendre ce qui se passait avant d'enchaîner. « Je m'appelle Adrian Pennington, je suis consultant pour la Légion. Je suis désolé de vous déranger, vous êtes peut-être occupée, mais ça fait quelques temps que je songeais à vous parler en vérité. » Adrian marqua une nouvelle pause. « J'ai connu un certain Richard Stinger dans ma jeunesse. Et un extraterrestre du nom d'Abatthur. Je pense que vous voyez de qui je veux parler ? »

Bon, Adrian s'attendait à ce qu'elle se demande de quoi il parlait vu qu'il n'avait pas franchement l'air d'avoir pu connaître l'arrière-grand-père de la demoiselle, mais peut-être qu'en tant que scientifique elle serait moins terre-à-terre à ce sujet ?

« C'est votre arrière-grand-père, n'est-ce pas ? Ils avaient été membre de la Ligue de la Liberté et moi aussi. On a parfois collaboré ensemble. Du coup, lorsque j'ai appris qu'une nouvelle Hive avait rejoint la Légion, je vous avoue que j'ai eu envie de lui parler. » Et d'ajouter d'une dernière précision. « La plupart des Légionnaires l'ignorent, mais je suis Eldoth. J'officiais déjà pendant la seconde guerre mondiale. »

Après cette petite entrée en matière, elle n'aurait plus qu'à lui dire si elle souhaitait bien parler du passé avec lui, ou si elle préférait s'intéresser à ses affaires. Quelle que soit sa décision, le centenaire l'accepterait sans protester !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 22 Mar 2015 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La Tour de la Paix… Elle n’arrivait pas à s’y faire. Après avoir regardé pendant de longues années ce bâtiment de loin, elle avait toujours du mal à croire qu’elle y avait sa place. Pourtant personne ne remettrait en compte sa présence à la légion. Elle ne faisait pas partie des meubles, pas encore, mais était suffisamment là et avait ses preuves pour qu’on l’associe avec l’organisation de super-héros. La seule personne qui devait encore avoir du mal à le faire était uniquement elle. Parfois elle avait besoin de se le rappeler à elle-même. Mais donner des coups de mains à ses camarades signifiait aussi en recevoir. Elle était venue à la tour pour cela aujourd’hui d’ailleurs.

On venait de lui envoyer quelques dossiers sur Zerus, la planète natale d’Abatthur. Si elle ne pouvait pas vraiment profiter de contacts au-travers de la galaxie, certains de ses camarades en avait. Quelques dossiers lui étaient donc parvenus, et vêtue du costume d’Hive, elle était venue les récupérer. Certains héros connaissaient sa double identité, mais il n’y avait aucune raison de la révéler à tout le monde, c’était se mettre en danger pour rien. La voilà donc qui arpentait les couloirs de la tour, le nez déjà plongé dans les informations qu’elle pouvait avoir sur la fameuse planète. De si maigres informations… C’était une vision bien étrange de voir la super-héroïne dans son costume coloré dans un décor plus sobre. On s’attendait presque à la voir se diriger vers une salle d’entraînement, pas à avancer sans regarder où elle allait dans un couloir.

« Oui ? »

Mademoiselle Stinger. Elle venait de lever le nez du dossier, comme une vulgaire débutante, et révélant ainsi sa véritable identité par la même occasion. Enfin, sauf qu’il n’y avait qu’elle et son interlocuteur dans le couloir, ce n’était donc pas une bourde monumentale. Mais une bourde quand même.

« Oh monsieur Peninngton, enchantée de vous rencontrer… Donc vous savez pour… »

Mais déjà il avait enchaîné, ne laissant pas à la super-héroïne le temps de s’inquiéter du pourquoi ou du comment. Bien entendu, pour être consultant de la Légion, il fallait avoir un minimum de ressources et savoir se débrouiller. Mais clairement, Hive aurait moins été surprise que l’homme qui lui faisait face ait découvert son secret par un autre moyen qu’en connaissant son grand-père et Abatthur. Même son père n’avait pas connu Richard Stinger et son ami extra-terrestre.

« Oui, je vois très bien. Mais, vous êtes sacrément très jeune. Enfin, pas très jeune. Mais trop jeune pour… »

La voilà qui s’embrouillait dans les termes. L’image d’Hive en prenait un coup. Elle était tellement plus à l’aise sur le terrain, où les objectifs étaient clairement définis et non pas quand elle devait dialoguer avec un être humain. Son côté social en prenait un coup bien souvent, surtout lorsqu’elle devait faire les raccords entre sa vie masquée et celle civile. Quoiqu’elle ne s’était pas trop mal débrouillée quand elle avait sauvé ce type un peu balourd qui avait sa voiture en panne. Mais c’était le jour des révélations, au moins Adrian avait le mérite d’être direct et de fixer des bases saines et claires pour une conversation.

« Oh. »

Ce fut tout ce qu’elle articula toutefois quand il lui révéla qu’il était Eldoth. Voilà une information qu’il ne fallait mieux pas prendre à la légère. Mais après tout, il connaissait sa véritable identité, n’était-ce pas un juste retour des choses ? Elle se demanda toutefois ce qu’il considérait comme sa véritable identité lui, Eldoth ou Adrian Pennington.

« C’est un honneur de vous rencontrer. Enfin, de savoir. Bref. C’est juste que je n’aie pas eu beaucoup d’occasions de discuter avec des gens qui auraient connu mon arrière grand-père ou Abatthur. »

Elle avait beaucoup de question. Comment avaient-ils été ? Est-ce qu’Eldoth avait été proche d’eux ? Pourquoi avaient-ils décidés d’arrêter leurs carrières de héros pour fonder Gensect ? Abatthur avait-il parlé de sa planète d’origine ? Etait-il mélancolique ? En colère vis-à-vis de sa perte ? Est-ce qu’il savait qu’il avait infecté les Stingers ? Tant de questions, mais elle ne voulait pas noyer son interlocuteur sous un tel flot. Pas tout de suite en tout cas.

« Vous avez donc combattu à leurs côtés ? Enfin, je suppose pas directement. Vous êtes plus hocus pocus abracadabra alors qu’Abatthur… »

Est-ce que ça sonnait insultant ? Oui, probablement. Mais Eldoth était un pilier de la légion, c’était toujours impressionnant de rencontrer véritablement l’un de ces personnages, surtout après s’être inspiré de leurs exploits, après qu’une grande partie de ses prédécesseurs se soient inspirés de leurs exploits. D’un main elle retira les lunettes aux verres immenses qui cachaient la majorité de son visage, elle n’en avait pas besoin face à Adrian.

« Je suis désolée, c’est juste que vous avez opéré dans des domaines très différents, non ? Je dois dire que je n’ai lu que quelques rapports sur cette période. Je sais que mon arrière grand-père était surtout le coordinateur d’Abatthur. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 23 Mar 2015 - 17:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, finalement même en ayant affaire à une scientifique, Adrian passait par la case habituelle du « oh, vous ne faites pas votre âge ! » au moins la jeune femme ne lui demandait-elle pas la marque de sa crème anti-rides. Il la croyait sur parole lorsqu'elle déclarait qu'elle n'avait pas côtoyé beaucoup d'individus qui avaient vécu à l'époque de son arrière-grand-père. Les personnes encore en vie avaient tendance à le dissimuler, sauf si leur identité de Super était connue comme avec Aleksandr, ou n'avaient pas envie d'en parler. C'était un peu compliqué d'expliquer que vous étiez déjà plus vieux que votre interlocuteur à l'époque où vous connaissiez ses ancêtres, les gens avaient toujours du mal à l'assimiler à un centenaire.

Les remarques qu'elle fit sur sa spécialisation ne vexèrent guère le mage : il avait l'habitude de ne pas être pris au sérieux, alors lorsque votre interlocutrice vous disait simplement que vous étiez moins guerrier que des Supers avec des pouvoirs plus offensifs, c'était bien peu à côté ! De toute manière, c'était la vérité : Adrian n'avait jamais vraiment été un véritable combattant. Il pouvait blesser ou tuer sans la moindre difficulté, mais ce n'était pas sa manière de faire. Il était toujours resté en retrait, même pendant ses années « de gloire », alors ça n'allait pas changer avec les années. Eldoth – ou plutôt Adrian – esquissa donc un sourire amusé et rassurant à l'attention de la demoiselle, la regardant dans les yeux puisqu'il en avait désormais l'occasion.

« Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas près de me vexer vous savez. Et puis, vous avez plutôt raison : je n'allais pas vraiment au devant des bagarres, j'avais plutôt tendance à servir d'appui ou de conseiller. Sauf lorsque ça concernait directement des affaires de magie. » Un peu comme il le faisait avec la Légion à l'heure actuelle. « Donc oui, disons que je n'ai pas été forcément très proche d'Abatthur, plus de votre arrière-grand-père. Même si nous n'avons pas forcément été très proches. Disons que le contexte historique ne poussait pas vraiment à passer son temps à se faire des amis. »

C'était une manière de dire que les héros de cette époque avaient tendance à passer l'arme à gauche plutôt rapidement. La seconde guerre mondiale avait été difficile à supporter pour de nombreuses raisons, mais principalement parce qu'Adrian avait vu de nombreux amis à lui mourir lors de combats. Alors en effet, lorsqu'il avait pu côtoyer le professeur Stinger et son ami extraterrestre, Eldoth s'était montré un peu plus distant, ne tenant pas spécialement à subir de nouvelles déceptions. Cela dit, ce n'était pas le sujet de la discussion, il avait tout de même discuté avec les deux individus et pourraient peut-être répondre à quelques questions de la jeune femme – même s'il était loin d'en avoir autant qu'elle le souhaitait (et la joueuse non plus vu qu'elle n'a que lu la fiche).

« Il n'y a plus énormément de Supers qui ont connu cette époque, il est vrai. Mais vous en avez peut-être déjà rencontré certains ? L'Amiral a aussi été membre de la Ligue de la Liberté, peut-être qu'ils se sont côtoyés. »

L'Amiral avait l'avantage d'assumer sa véritable identité, normalement la demoiselle n'aurait aucune difficulté à lui mettre la main dessus, mais peut-être qu'ils l'avaient déjà fait ? Adrian avait beau rester en contact avec Aleksandr, il était loin de connaître tous les détails de sa vie privée.

« J'ai collaboré avec eux à quelques reprises, notamment sur certaines missions qui demandaient l'intervention de plusieurs Super, mais il est vrai que je n'ai pas vraiment vu votre arrière-grand-père à l’œuvre. À l'époque où nous nous sommes rencontrés, il avait déjà cessé d'opérer sous le nom de Hive, mais il s'occupait de tout ce qui concernait Abatthur. »

Il marqua quelques secondes de silence. Le centenaire avait toujours une certaine gêne à se mêler des histoires de famille de certains de ses anciens amis, cependant il avait décidé de le faire en abordant la demoiselle, alors pourquoi pas ? Dévisageant la jeune femme, il reprit finalement la parole.

« Vous n'avez pas beaucoup entendu parler de lui, il semblerait ? Cette époque a été assez... médiatisée vu le contexte historique, mais j'en conviens : on n'en sait jamais sur le passé de sa famille. Même si vous avez déjà un bel héritage. »

Il parlait du côté familial et non de l'argent ou des choses de ce genre.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 24 Mar 2015 - 9:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle lui adressa un sourire penaud. La magie était quelque chose de plutôt abstrait pour Sarah. Elle s’y était intéressée à certains moments, bien entendu, surtout quand ses adversaires du moment la pratiquaient. Mais mis à part ça et quelques mythes sur les insectes (pas toujours des plus flatteurs d’ailleurs) cela formait une sorte de masse hypothétique et idéologique à laquelle elle ne comprenait pas grand-chose. Quand est-ce que le charlatanisme laissait place au véritable pouvoir ? Quand est-ce que la croyance laissait place à quelque chose de concret ? Au moins avec la science, c’était plus simple.

« Je pense que cela ne venait pas que de vous. D’après de ce que j’ai vu sur lui, Abatthur était plutôt distant mis à part vis-à-vis de mon arrière grand-père. Honnêtement je ne sais pas pourquoi, mais j’imagine qu’être un extra-terrestre isolé sur une planète inconnue et être enrôlé dans une guerre qu’il ne comprenait pas a dû être difficile. »


Ou alors c’était seulement car Richard Stinger était son expérimentation, qu’il l’avait déjà infecté avec le virus qui donnerait Hive. C’était une hypothèse, mais que Sarah ne pourrait jamais prouver ou invalider malheureusement. Après tout, elle ne pouvait pas retourner dans le passé pour rencontrer ses ancêtres.

« L’amiral ? Oui c’est vrai, je n’ai pas pensé à en discuter avec lui… »

Elle ne connaissait que peu Aleksandr finalement et était majoritairement plutôt distante avec ses camarades de la Légion. Ils étaient plus des collègues que des amis et elle savait qu’elle pouvait compter sur eux, comme ils savaient qu’ils pouvaient compter sur elle, c’était l’essentiel. L’initiative d’Adrian au sein de la Légion de venir lui parler sur un sujet qui n’avait pas de rapport avec une mission actuelle était plutôt agréable, et suffisamment rare pour être remarquée à sa juste valeur. Bien sûr elle n’accusait en rien ses camarades d’un manque de convivialité, elle savait plutôt que cela venait d’elle, de ses multiples travaux qui dévoraient tout semblant de vie sociale qu’elle pouvait avoir. Après tout, les minutes qu’elle passait là, à discuter avec ce pilier de la Légion, c’étaient des minutes qu’elle n’utilisait pas pour se rapprocher de Zerus, de la clef de son évolution et finalement de son avenir.

« Mais vous êtes beaucoup à faire preuve d’une telle longévité ? J’ignore quel processus magique vous permet de vous maintenir aussi jeune, je dois dire que je suis intriguée. Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas prévu de vous disséquer pour avoir des réponses, que ce soit vous ou l’amiral ! »

Un sourire ponctua sa phrase, histoire de s’assurer que la plaisanterie soit bien comprise. Les interactions humaines demandaient une quantité de signaux gestuels, d’inflexions du ton qu’il n’y avait pas dans ses échanges plus brutaux avec les insectes.

« La carrière de Richard sous le nom de Hive a apparemment été très brève. Beaucoup de gens ignorent même qu’il a un jour porté le costume. » Il avait été le premier des Hives et le premier véritablement sans pouvoir ou substitut. Il avait juste un costume, une pince mécanique et une sorte de lance enduite de venin… Pas de quoi faire trembler les criminels. Elle était tombée sur quelques photos de lui dans son costume, plutôt ancienne, et cela avait fait relativiser Sarah sur sa propre apparence dans le sien d’ailleurs. « Mais je dois dire que je n’en sais pas beaucoup plus… Chaque famille a ses squelettes dans des placards, ou plutôt des insectes pour la mienne. Abatthur n’a pas fait l’unanimité parmi les Stingers vous savez. »

Il n’avait pas déchiré leur famille, pas directement, mais il avait instillé l’héroïsme en Andrew Stinger, qui avait trouvé la mort à cause de cela. Il avait donné des pouvoirs à Abraham et Sarah que le premier ne désirait pas et qui avaient fait d’elle Hive. Autant dire que l’héritage chitineux de l’insecte extra-terrestre n’était que modérément apprécié par le patriarche actuel de la famille Hive.

« Beaucoup d’informations ont été perdues je suppose… Certaines personnes préfèreraient oublier la lignée des Hive et n’étaient pas vraiment d’accord pour que je reprenne le manteau. Ce qui est compréhensible quand on connaît le sort de celui qui a porté le troisième costume, mon grand-père. » Un exosquelette produit par Gensect ne l’avait pas empêché de finir mort dans une benne à ordure. C’était là que venait la hantise d’Abraham vis-à-vis des supers. Il avait vu sa mère, la grand-mère de Sarah, dévastée par la nouvelle.

« D’ailleurs, est-ce que vous savez pourquoi Abatthur a décidé d’abandonner le costume d’Hive après la guerre ? Je sais qu’il a fondé Gensect avec mon arrière grand-père. Je trouve juste ça surprenant, aux vues des capacités qu’il possédait, surtout après les avoir déjà mises au service du bien commun. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 24 Mar 2015 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Oh, l'origine d'Abatthur devait certainement être responsable de la distance que l'extraterrestre imposait aux humains et honnêtement, Adrian le comprenait parfaitement. Déjà que la magie, les pouvoirs mutants et les choses de ce genre n'existaient pas forcément sur sa planète, il devait se demander dans quel monde il avait débarqué ! Ajoutez à cela qu'il était arrivé sur Terre en pleine guerre mondiale et vous compreniez pour quelle raison les étranges – à savoir les extraterrestres – pouvaient se sentir de trop. De plus, la guerre de cette période était tout de même basée sur le désir de suprématie d'une « race », comment un individu au physique totalement différent aurait-il pu se reconnaître dans ces agissements ?

« On ne peut pas dire qu'il soit arrivé à la meilleure époque qui soit. Des terriens ont regretté d'être sur cette planète en comprenant que c'était juste pour la folie d'un homme... on ne peut qu'imaginer ce qu'il a dû ressentir en comprenant que les habitants de cette planète se faisaient la guerre pour une histoire de race. » Il haussa légèrement les épaules. « À sa place, je crois que je me serais méfié de tous les individus de cette planète. »

Cela dit, Adrian n'avait pas été dans l'esprit d'Abatthur et n'y serait jamais, il ne pouvait donc que présumer, sans pour autant dire que c'était la vraie raison de cette attitude. Peut-être que l'extraterrestre était simplement peu liant ? Il y avait de nombreux humains qui agissaient de la même manière sur cette planète. Le caractère était parfois plus important que tout le reste, mais encore une fois, Eldoth ne le connaissait pas suffisamment pour pouvoir dire ce qu'il en était vraiment.

Il fut alors question de son âge. Forcément, une scientifique comme elle devait se poser des questions, mais même si elle avait envisagé de le découper en fines lamelles pour faire des analyses, elle perdrait son temps. C'était son rôle d'Archimage qui lui offrait ce vieillissement ralenti – qui n'était pas une immortalité d'ailleurs – mais normalement, il n'agissait pas directement sur son ADN ou son corps de manière générale. En fait, Eldoth était tout simplement incapable de dire à quoi il devait cette jeunesse quasi éternelle. Pour Aleksandr non plus, les deux hommes n'en avaient jamais vraiment parlé, un peu comme un sujet tabou ? Avec un léger sourire, il répondit à la plaisanterie de la jeune femme.

« Vous perdriez votre temps. J'ignore à quoi je dois ma longévité, si ce n'est à la magie, au rôle que j'ai. Ce n'est pas une immortalité, mais simplement un vieillissement ralenti. Cela dit, j'ignore comment ça se passe. Tout comme pour l'Amiral, nous n'en avons jamais vraiment parlé je vous avoue. » Il marqua une légère pause. « Il y en a un certain nombre, mais quelques-uns sont morts pendant la guerre, d'autres ont disparu des écrans radar. Je ne saurais vous dire combien sont encore en vie à l'heure actuelle. »

Après tout, il avait tout de même disparu une quarantaine d'années en Afrique, ses amis avaient pu disparaître sans qu'il ne le sache. Le centenaire observa donc la jeune femme alors qu'elle reprenait la parole à propos des agissements de son arrière-grand-père et de résumer ce qu'elle savait de lui. Pas grand-chose apparemment et lorsqu'elle parla du fait que certains membres de sa lignée n'avaient pas forcément très envie d'entendre parler d'Abatthur, il se demanda si c'était le cas de son père. Ce dernier n'avait jamais agi en tant que Hive, ou du moins Adrian n'en avait pas entendu parler, ce qui plaider en faveur de cette hypothèse. Mais avant qu'il ne puisse la question à ce propos, la demoiselle le questionna sur les raisons qui pourraient pousser quelqu'un à abandonner son costume. La raison était simple.

« Par lassitude peut-être. Vous savez, nombreux ont été les héros à abandonner leurs costumes après la fin de la guerre. Ça n'a pas été un passage très facile, il y a eu de grosses pertes et après, les gens avaient davantage besoin de leurs pères ou de leurs frères que des héros derrière. Je crois qu'Abatthur a peut-être voulu avoir un peu la paix. Tout le monde n'a pas vocation à être un héros. Pendant la guerre, c'était presque inévitable, mais après.... » C'était ce que lui-même avait fait notamment. « Je vous avoue qu'après la guerre, je ne suis pas resté en Amérique, j'ignore ce qui s'est vraiment passé et je n'ai pas été là lorsqu'ils sont décédés. Mais je crois que c'était davantage des hommes de paix que de guerre. Et puis, l'entreprise qu'ils formaient demandait beaucoup de temps et d'investissement. »

Sans compter que Richard avait une famille et qu'il avait certainement envie de se concentrer sur cette vie civile. Abatthur devait savoir qu'il ne pourrait pas continuer sans son ami – enfin d'un point de vue mental et non physique, ils avaient collaboré ensemble après tout – et avait décidé d'arrêter ça.
Subsistait une dernière question.

« Votre père n'aime pas votre héritage familial ? » Il parlait de leurs dons. « C'est regrettable. Votre histoire de famille est très enviable, tout comme vos capacités. J'espère que vous en êtes fière. »

Même s'il avait du mal à en douter vu la manière dont elle le questionnait.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 24 Mar 2015 - 16:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La guerre avait été un traumatisme pour bien des humains, des terriens. Alors que dire d’un extra-terrestre qui avait voyagé depuis une planète perdue pour trouver devoir s’impliquer dans un tel conflit ? Adrian avait raison et Sarah le savait, la simple vue de membres de l’espèce humaine s’entre déchirant pour la folie de quelques-uns avait dû dégoûter Abatthur de l’héroïsme et des combats. S’il  y avait eu autre chose, Sarah l’ignorait. Probablement seulement son arrière grand-père aurait pu leur expliquer comment l’alien avait perçu toutes ces choses, pourquoi il s’était essentiellement lié aux Stinger et pas au reste de ses camarades.

« Peut-être qu’il se méfiait d’eux, mis à part mon arrière grand-père. Enfin, cela se trouve c’est une folie de vouloir essayer de comprendre ce qu’il a pu penser ou ressentir tant d’années plus tôt. » Elle eut un léger sourire, presque triste. « Rien n’indique que son mode de pensée se rapprochait du nôtre, ou qu’il ressentait comme un être humain. » Pas qu’il soit inférieur en quoique ce soit pour cela, loin de là. Mais c’était un mystère qui resterait probablement complet. Sarah ne rencontrerait jamais cet alien et il y avait peu de chances qu’elle en croise d’autres de cette même espèce, et ce même si elle parvenait à atteindre Zerus, la fameuse planète contrôlée par le Swarm Effect.

Richard Stinger avait été le seul homme à avoir eu les confessions d’Abatthur, mais malheureusement, s’il les avait couchées par écrit quelque part, Sarah avait été incapable de mettre la main dessus. Elle doutait que son père n’ai cherché à les lui cacher, de toute façon elle était déjà Hive et il n’y avait plus rien qu’il puisse faire contre cela. Sauf la forcer à avoir des rendez-vous organisés dans l’espoir que fonder une famille la détournerait de ses penchants héroïques. S’il savait à quel point il faisait fausse route.

« Je suppose qu’il y a plusieurs possibilités. Si les cellules de l’organisme possédaient des cellules totipotentes alors il serait capable de régénérer des organes, tandis que des mécanismes cellulaires palliant au raccourcissement des télomères pourraient quant à eux éviter le vieillissement cellulaire. Quelques mutations pourraient être à l’origine de ces mécanismes, comme un virus probablement s’il avait été élaboré correctement, ou une source d’énergie extérieure je… Oh désolé. Je ne tenais pas à vous ennuyer avec mes suppositions. On va dire que mon esprit à tendance à dérailler tout seul. »

Au moins s’en était-elle rendu compte toute seule cette fois-ci. Il aurait été grandement impoli de sa part d’être partie dans son laboratoire, perdue dans ses pensées, abandonnant l’Archimage ici, pour tenter de réaliser ce que son esprit lui suggérait. Peut-être que finalement la magie n’était qu’une science dont elle n’avait pas encore les outils de compréhension. Quoiqu’il en soit, s’amuser à chercher à atteindre l’immortalité par des processus biologiques n’était pas une bonne idée, pas une bonne idée du tout.

« Ne vous inquiétez pas, ce n’étaient que des suppositions en l’air. Je ne compte pas m’amuser à créer une eau de jouvence. » Les répercussions sociales seraient désastreuses. Sarah ignorait d’ailleurs si Adrian vivait sa quasi-immortalité comme un fardeau ou bien une bénédiction. Après tout, il avait dû voir beaucoup de ses connaissances mourir, comme il le mentionnait d’ailleurs. Richard Stinger et Abatthur étaient tous deux morts de vieillesse, alors que lui, vivait encore aujourd’hui, pour rencontrer l’arrière petite fille d’un de ses anciens camarades. Sûrement que cela devait parfois peser sur ses épaules.

« Gensect oui… Sûrement le véritable rêve de mon arrière grand-père. Il n’était pas taillé pour être un super-héros, enfin c’est que tout le monde disait, mais il a apporté sa pierre à l’édifice je suppose. » Gensect n’était pas une entreprise d’enfants de cœurs non plus. Elle n’allait pas miraculeusement mettre fin à la faim dans le monde ou au cancer et si elle le pouvait, Sarah imaginait difficilement que ce soit gratuit… Mais cette compagnie avait fait avancer la science, le progrès, et c’était quelque chose qui avait toujours été cher à Richard Stinger. « Ce qui m’a surtout étonné, je dois dire, ce fut la participation d’Abatthur, on va dire qu’il n’a jamais été décrit comme un scientifique ou comme un homme d’affaire. Je sais qu’il a eu de nombreux rôles dans la création de l’entreprise, mais je me suis toujours demandé s’il s’y était vraiment épanoui. » Tant de questions qui resteraient sans doute sans réponses. Peut-être que Gensect avait été pour l’alien une sorte de simulacre de vie, de paix, loin des ruines de son foyer.

« Mon père a vu mon grand-père mourir assassiné parce qu’il portait le costume d’Hive… Dès lors, ce dernier n’a pas vraiment la même symbolique pour lui que pour tous les autres. » Elle montra d’un signe de main l’habit noir et jaune emblématique. Bien entendu, le sien avait été adapté pour mieux convenir à une plastique féminine, peut-être même trop aux yeux de certains. Mais l’essentiel était là, les couleurs, et surtout les lunettes qui évoquaient les yeux d’un insecte.  « Je ne peux pas lui en vouloir de désapprouver une telle carrière. Je suis fière de mes capacités, de ce que je suis, même si cela signifie être la première membre d’une nouvelle espèce. » Et surtout l’unique membre de cette nouvelle espèce. Sarah était unique, son patrimoine génétique était même différent de celui de son père, bien moins humain. « Mais ce sont ces dons qui m’ont poussé à devenir Hive, autant que mon ascendance. Je pense qu’il a juste peur et que d’une certaine manière, il blâme Abatthur sans même l’avoir connu. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 25 Mar 2015 - 14:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Comprendre un extraterrestre n'était pas une chose facile en effet, déjà qu'Adrian avait du mal à comprendre ses semblables, il n'allait pas se lancer dans ce genre de réflexions. De toute manière, ils ne pourraient jamais vérifier leurs hypothèses, à moins que la jeune femme ne tombe miraculeusement sur des informations laissées par son ancêtre, mais ce serait certainement déjà le cas s'il avait laissé quelque chose. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du mage alors qu'il acquiesçait d'un hochement de la tête.

« Je ne suis pas doué pour comprendre les autres humains, alors je crois que je vais éviter de me lancer dans ce genre d'analyses. »

Adrian n'avait jamais honte d'avouer qu'il n'était pas doué pour les interactions sociales. Les gens avaient tendance à croire que parce qu'il était âgé, il avait eu le temps de développer cette compétence, mais la vérité était bien différente : Eldoth avait abandonné les relations sociales depuis plus de trente ans. Les jeunes avaient rapidement évolué et lui se retrouvait dans une situation pénible, celle d'avoir l'air d'un jeune adulte alors qu'il avait la mentalité d'un vieillard – voire plus. Donc non, il n'en avait pas honte, il préférait même dire la vérité.

Quoi qu'il en soit, Adrian put constater que la demoiselle avait vraiment un esprit scientifique : elle pouvait émettre des hypothèses sur n'importe quoi ! Chercher à comprendre le vieillissement ralenti de l'Archimage serait certainement vain étant donné qu'il était directement lié à ses pouvoirs. La preuve : s'il fautait et qu'il devait aller à l'encontre des règles de son rôle, il perdrait ses pouvoirs et en même temps, récupérerait les années et la vieillisse qui allaient de paire. En somme, c'était la magie qui le maintenant en vie et vu que lui-même avait du mal à comprendre leur étendue, une novice comme la jeune Stinger y perdrait tous ses cheveux. Malgré tout, il se doutait qu'elle ne voulait pas créer une fontaine de jouvence, il l'espérait du moins ! La pauvre ne se doutait pas des points négatifs qui découlaient de cette vie prolongée : perdre tous ses proches et ses amis et se sentir à côté de son époque. Mais c'était là des pensées qui ne sortaient jamais de son esprit. Un sourire ourla les lèvres du centenaire.

« Je pense que si les humains étaient faits pour vivre plus longtemps, nous le saurions. Nous sommes certainement mortels pour une bonne raison. »

Si tous les humains étaient immortels, ma foi... les choses seraient plus intéressantes, mais du moment que seuls certains humains verraient les autres dépérir, c'était inutile. À moins d'être totalement égocentrique et de se moquer de perdre ses amis, par exemple.

Les explications de la jeune femme s'orientèrent sur la raison qui poussait son père à mépriser les Supers, ou du moins à désapprouver le comportement de sa fille. Cela ne devait pas être facile, la demoiselle n'avait personne pour la soutenir, mais elle ne semblait pas s'en soucier. Ou ne le manifestait pas du moins. Cela dit, Adrian comprenait ce qu'elle voulait dire en parlant d'être la première de quelque chose. Même s'il était loin d'être le seul mage de la planète, Adrian était le seul à posséder ses capacités, ce qui lui donnait parfois un sentiment de solitude. Mais il semblait que Sarah prenait les choses avec plus de légèreté, peut-être sa jeunesse ? Il répondit d'un ton calme.

« Ne pas être taillé pour devenir un héros, c'est assez relatif. Je ne crois pas avoir la carrure d'un héros et pourtant j'ai su me débrouiller. » Il haussa les épaules. « C'était un homme compétent et animé de bonnes intentions, à mes yeux c'est amplement suffisant à faire de lui un héros. Surtout à cette période, chaque bonne volonté était la bienvenue. » Même des enfants agissaient, c'était dire. « Pour Abatthur, je ne saurais dire. Cependant, je crois que le simple fait d'aider votre arrière-grand-père lui convenait. On peut s'adapter à ce que la vie nous offre comme possibilités. » Lui-même ne s'était jamais senti comme un mage avant de le devenir. « Quant à votre père, je peux le comprendre. C'est toujours plus facile de voir des inconnus jouer aux héros que de laisser ses proches le faire. Vous le comprendrez certainement mieux lorsque vous serez aussi mère. » Mais peut-être qu'elle l'était déjà ? « C'est regrettable qu'il blâme le passé. Vous êtes assez grande pour prendre vos propres décisions, le passé peut influencer, mais pas vous forcer la main. » Enfin, il le pensait du moins. « Vos dons sont clairement plus développés que vos ancêtres semble-t-il ? Est-ce que vous croyez réellement qu'Abatthur puisse avoir influencé ça ? »

Il avait un peu de mal à comprendre comment un extraterrestre pouvait avoir modifié le code génétique d'une famille, sauf s'il était lui-même l'arrière-grand-père de Sarah, mais ce n'était pas le cas.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 25 Mar 2015 - 18:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle lui sourit. Si après des décennies d’existence il n’arrivait pas toujours à comprendre les humains, cela ne lui donnait que peu de chances de son côté ! Elle était sûrement condamnée à rester cette même héroïne ou scientifique maladroite sur les bords, comprenant avec difficulté les sous-entendus ou les normes sociales. Après tout, elle n’appartenait même plus à la même espèce que ceux qu’elle côtoyait tous les jours. Sarah Stinger n’était pas humaine, et elle s’en éloignait un peu plus chaque jour d’ailleurs. Pour devenir quelque chose de meilleur, ou de pire ? C’était une question à laquelle elle devrait trouver les réponses elle-même.

« Moi non plus. Mais je peux toujours associer ça à mon esprit de… scientifique. Tout n’est que fait causes et conséquences. »

L’importance des émotions lui était familière, mais pas pour autant compréhensible. Voir quelqu’un succomber à l’amour, la rage ou des choses comme cela lui était étrange, car elle succombait plus à des instincts, à des impulsions qu’à autre chose. Elle réagissait comme un animal qui devait proliférer parfois, plus que comme la petite amie parfaite, ce qui avait tendance à en effrayer plus d’un d’ailleurs. Alors essayer de comprendre les autres quand on ne se comprenait pas soi-même et qu’on arrivait même pas à s’identifier à eux, c’était compliqué, très compliqué. Peut-être qu’Adrian et Sarah avaient finalement dressé des barrières, ou étaient nés avec des barrières sans s’en rendre compte. L’espèce, la longévité… Ou c’était juste un trait de caractère, encore des questions qui viendraient hanter ces moments de solitudes. Mais ce n’était pas l’un de ces instants là, elle pouvait discuter librement, sur des sujets qu’elle avait peu d’occasion d’aborder.

Les seules personnes qui savaient qu’elle était Hive soit ne voulaient pas en parler, soit elle ne pouvait pas en parler. Alors si elle pouvait épancher certains de ses états d’âmes avec Adrian Pennington alias Eldoth, pourquoi s’en priver ? Si jamais elle l’importunait, ce qui risquait d’arriver, il n’aurait qu’à s’éclipser. Cela se trouvait, elle était face à une illusion créée par magie et le vraie archimage était en train de boire un café bien tranquillement à l’autre bout du monde.

« Je ne sais pas pour les humains. J’espère juste avoir plus l’espérance de vie d’une femme normale que d’un insecte. »

Mais bon, vu qu’elle avait vingt-huit ans, qu’elle avait le physique de quelqu’un de vingt-huit ans, elle ne se faisait pas trop d’inquiétudes de ce côté-là. Elle avait de beaux jours devant elle, et comme pouvait le suggérer l’archimage, le temps de fonder une famille. Même si elle doutait de pouvoir avoir des enfants de manière naturelle, pas avec un homme en tout cas. Son code génétique était tellement différent, tellement autre, qu’elle doutait qu’il soit encore compatible avec celui de quelqu’un d’autre… Mais cela ne signifiait pas qu’elle pouvait ne pas être mère, loin de là.

« Je pense que vous vous sous-estimez. Mais vous devez avoir raison. Certains disent que la seule chose qu’il faut pour devenir un héros c’est le désire de faire ce qui est juste. A quelque échelle que ce soit. En tout cas, j’espère qu’Abatthur a réussi à trouver la paix qu’il cherchait aux côtés de mon arrière grand-père. »

Quitter son propre monde après avoir vu son peuple devenir l’esclave d’une conscience collective devait être quelque chose de difficile à vivre. En fait, Sarah ne pouvait pas commencer à l’imaginer. C’était tellement loin des problèmes quotidiens de l’humain lambda, et même elle n’avait pas à se soucier du devenir de l’humanité comme Abatthur avait dû le faire pour son peuple. Que devait-il en rester maintenant après toutes ses années ? Qu’était devenue sa planète natale ?

« Honnêtement, je n’ai aucune idée si mes enfants n’auront pas un corps de larve, alors m’inquiéter de leur potentiel avenir de super-héros devra probablement attendre. » Lâcha-t-elle avec un sourire. Mais au fond d’elle se dressait une peur cette fois-ci bien humaine. Lors d’une dernière mission, Sarah avait été au contact d’une bactérie bien particulière, wolbachia, qui avait tendance à infecter près de soixante pourcent des insectes. Elle ignorait si elle l’était, mais c’était possible et par conséquence, il était possible que cette même bactérie ait commencé son œuvre. A cause de cela, Sarah pouvait tomber enceinte à n’importe quel moment, sans avoir besoin de partenaire, et cette pensée la terrorisait. Elle était en train de chercher une solution dans son laboratoire, mais Adrian n’avait aucune idée de la terreur sourde qu’il avait soulevé en mentionnant le simple fait qu’elle puisse être mère.

« Le passé influence le futur, oui… Mais j’ai toujours mon choix à dire. Je considère mes pouvoirs comme des cadeaux, mais je sais qu’ils ont un prix. Je ne suis plus humaine, ne le serais jamais. Je n’y trouve pas d’amertume, c’est juste un constat. Quand à l’influence d’Abatthur… J’en suis quasiment certaine. Je pense que sa présence a dû déclencher une mutation chez mon grand-père, ou bien qu’il a été infecté par un virus venant de la planète d’Abatthur. C’est ce virus qui s’est intégré dans le génome de ma famille et qui a mis en marche un grand nombre de modifications… Je suis la première femme à en être affecté, c’est peut-être pour cela que je montre des capacités nouvelles. Malheureusement, il y a encore beaucoup de questions que je dois résoudre sur ce sujet. Essayer d’identifier le point d’origine, le virus initial est une chose, mais surtout, j’aimerais savoir si je vais continuer à muter. Jusqu’où je vais m’éloigner de l’humanité, et aussi quel est déjà l’étendue de mes… particularités ? »

Son métabolisme n’était pas le même, elle avait un exosquelette, des ailes… Restait à voir si elle serait enceinte ou bien pondrait des œufs.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 25 Mar 2015 - 23:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Est-ce qu'il sous-estimait ? Aucunement. Hormis les pouvoirs offerts par son rôle d'Archimage, Adrian était un humain tout ce qu'il y a de plus normal. Il n'était pas taillé pour devenir un héros, il aurait dû vivre une vie parfaitement normale et mourir dans le courant des années soixante ou soixante-dix s'il avait de la chance, peut-être après avoir fondé une famille qui l'aurait oublié à ce jour. Alors non, il ne sous-estimait pas, il se basait simplement sur des faits. Adrian Pennington et Eldoth étaient deux personnes bien distinctes, contrairement à Sarah et Hive qui n'étaient qu'une seule et même personne. Même sans son costume, la jeune femme était capable de faire tout ce qu'elle ferait en agissant sous les traits d'Hive. C'était une grosse différence et c'était ce qu'il voulait entendre en parlant d'être né pour devenir un héros. Après, ce n'était pas les seuls critères, bien évidemment.

« En réalité, je pensais surtout aux capacités que la plupart des héros possèdent. Même si aujourd'hui les humains sont plus répandus, à l'époque où j'officiais, les métahumains étaient beaucoup plus nombreux. Rares étaient les simples humains qui se lançaient dans cette aventure. » Il esquissa un léger sourire. « Mais si ça vous rassure, je crois qu'Abatthur n'avait pas vraiment l'air d'être de ceux qui faisaient des choses contre leur volonté. S'il est resté auprès de Richard, c'est certainement qu'il en avait l'envie. Le simple fait d'être aux côtés d'une personne qui nous est chère suffit parfois à rendre une situation passionnante. »

La preuve, la magie ne l'avait jamais passionné avant qu'il ne devienne l'Archimage, pourtant à force d'avoir côtoyé des individus spécialisés dans ce domaine, il avait centré toute sa – nouvelle – vie là-dessus. Bon, Abatthur n'était pas Adrian, mais disons que la comparaison se tenait. Alien ou humain, les gens ne pouvaient pas être si différents, sans quoi il n'aurait jamais été aussi proche d'un simple terrien.

Ce qui concernait la famille que Sarah pourrait avoir plus tard, Eldoth avait lancé cela d'un ton léger, sans vraiment y réfléchir. Depuis toujours, il avait considéré que c'était dans le cycle de la vie de naître, d'avoir des enfants et de mourir ensuite. Du coup, il semblait assez évident que tous les habitants de cette planète finiraient par avoir une descendance – même si lui ne se comptait plus dans cette catégorie – mais apparemment, Sarah avait des soucis un peu plus... particuliers que de se demander comment décorer la chambre de son futur bébé. Il était vrai que les rumeurs qui circulaient sur les compétences d'Hive laissaient penser qu'elle avait davantage hérité de l'insecte que de l'humaine, mais même si c'était le cas, Adrian avait un peu de mal à comprendre en quoi que ce serait un problème. Un enfant restait un enfant, la chair de sa chair, peu importait qu'il soit humain, métahumain ou à moitié insecte.

« Oh, même si ce sera des larves, je ne crois pas que ce sera un problème. Un enfant est un enfant, vous le comprendrez aussi lorsque vous serez mère. Bien sûr, cela vous compliquera un peu la tâche pour trouver de quoi les habiller, mais le fait que ce genre de mutation soit de plus en plus fréquente vous facilitera certainement la tâche. »

Il donnait peut-être l'impression de prendre toutes ces choses à la légère, mais c'était loin d'être le cas. Disons juste qu'il avait aussi été jeune et que contrairement à ce que ses paroles actuelles pouvaient laisser penser, il avait aussi redouté l'idée de devenir père de famille. En y réfléchissant bien, il trouvait que c'était préférable que cela ne lui soit jamais arrivé, mais parfois il le regrettait aussi. En tous les cas, il pensait juste que la jeune femme ne devait pas se retenir à cause de l'éventuelle apparence de des enfants. C'était son héritage génétique après tout.

Quoi qu'il en soit, l'intervention d'Abatthur dans la vie des Stinger semblait avoir eu un impact plus important que la création de leur société. Adrian écouta attentivement les paroles de la jeune femme qui semblait avoir songé à tout cela avec beaucoup de sérieux, cherchant certainement à comprendre ce que l'avenir leur réservait. Eldoth espérait sincèrement qu'elle n'interromprait pas l'héritage des Stinger à son niveau, du moins pas par peur de ce que la suite pouvait cacher. En tous les cas, les craintes de la demoiselle trouvaient écho chez le centenaire qui posa un regard paternel – et sincère – sur elle.

« Est-ce que ce serait un problème pour vous ? » La question était franche. « Ce n'est pas parce que votre code génétique n'est plus vraiment celui d'une humaine que vous ne le serez plus. C'est quelque chose de plus compliqué je crois. C'est surtout vos émotions qui vous guident. Le jour où vous verrez votre père comme votre prochain repas et non comme l'homme qui vous a aidée à devenir ce que vous êtes... vous ne le serez peut-être plus, en effet. » Il esquissa un léger sourire. « Je peux comprendre votre anxiété, ne pas savoir ce que nous réserve l'avenir, c'est relativement pénible. Mais j'aurais tendance à dire que c'est le lot quotidien des humains. Vous restez donc très humaine. Même si j'en conviens : votre situation est plus compliquée. » Se demander si on allait se transformer en bête mutant avait de quoi effrayer. « Que craignez-vous réellement ? » Peut-être qu'elle n'aurait pas envie de se confier à lui cela dit. « Enfin, même si ça n'aura pas grand impact je m'en doute, si un jour je peux vous aider pour quoi que ce soit, n'hésitez pas à me faire signe. Et je parle sérieusement. »

Encore une fois, il ne résistait pas à l'envie d'aider une demoiselle en détresse, le complexe du chevalier servant plus que du légionnaire, c'est un fait !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 26 Mar 2015 - 9:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Adrian avait sûrement raison. Abatthur avait été un survivant, un guerrier dans une guerre qui n’était pas la sienne. Ses pouvoirs auraient pu lui donner la main mise sur de nombreux adversaires. S’il s’était rendu aux forces de l’ordre lors de son arrivée, s’il avait accepté de combattre dans la Ligue de la Liberté, s’il avait tout abandonné pour vivre avec Richard Stinger, sa femme et son fils, c’était sûrement parce qu’il l’avait voulu. Alors Sarah ne devrait pas chercher une trace de mélancolie dans cette histoire. Oui il avait perdu sa planète, mais après tout, avait-il le système d’émotions humaines qui pouvaient lui faire ressentir mélancolie, tristesse et remords ? Peut-être que ce qu’il avait construit ici valait ce qu’il avait laissé là-bas. Abatthur et Richard Stinger étaient morts ensembles, à seulement quelques heures d’intervalles. Sarah était convaincue que leur lien avait été plus profond qu’une simple amitié, plus physiologique.

« Vous avez sûrement raison. On ne devait pas vraiment pouvoir le forcer à faire ce qu’il voulait. Mais cela a dû être un choc pour lui, de voir la place que nous faisions aux insectes dans notre société. J’imagine qu’il a dû se sentir seul, si jamais il pouvait se sentir seul… Mon dieu, je crois que je suis en train de me faire tout un cinéma sur cet extra-terrestre. Mais il est vrai que si quelqu’un avait les informations pour comprendre ce que je suis en train de devenir, sur mes capacités méta-humaines. »

Elle avait toujours du mal à imaginer la fracture qu’Adrian effectuait avec sa double identité, celle de l’archimage. Mais elle ne chercha pas à en savoir plus. Son esprit idéaliste aimait à s’imaginer qu’il pouvait y avoir un héros en chaque personne, qui n’attendait que les bonnes circonstances pour se manifester. C’était avoir une foi inébranlable en l’humanité, foi qui commençait toutefois à s’effriter au fur et à mesure qu’Hive devait combattre des super-criminels divers et variés.

En tout cas, son interlocuteur avait le don pur dédramatiser, et pour la faire se sentir un peu mieux vis-à-vis de sa situation actuelle. Sarah n’avait pas imaginé que quelqu’un puisse réagir de cette façon face à l’évocation d’enfants-larves… Mais ce qu’il ne devait pas saisir c’était que même avec le grand nombre de super-héros et d’extra-terrestre qui se révélaient au grand jour, cela ne signifiait pas toujours que la tolérance suivait. Elle ne pourrait pas envoyer ses petites larves à la crèche avec les autres nourrissons, elle en était certaine. Tout comme elle, sa progéniture serait sûrement cantonnée à la villa Stinger pendant les premières années de leurs vies. Elle ne savait pas si c’était une bonne chose, c’était la seule chose qu’elle avait connue. Mais mieux valait cela que de risquer de les présenter à la haine du monde. Voilà qu’elle commençait déjà à réfléchir à la sécurité d’enfants parfaitement hypothétiques.

« Enfin, je doute que n’importe qui se montre aussi compréhensif face à l’originalité éventuelle de ma progéniture. » Ce qui comptait c’était ce qu’elle pensait elle, non ? Et son père… Après tout il était le véritable dépositaire de la fortune des Stinger et si elle voulait continuer sa carrière en tant qu’Hive, mais aussi de scientifique, elle aurait besoin de son aide. Quant au père, si les peurs de Sarah se réalisaient, il n’y en aurait pas de toute façon. Mieux valait ça qu’un père qui aurait fuis face à sa propre progéniture, un peu comme sa propre mère l’avait fait. « Certaines personnes ne sont pas capable d’accepter les différences, mais je ne vous apprends rien. C’est juste admirable que vous soyez capable de voir l’enfant derrière la larve dirons-nous. » Elle eut un léger éclat de rire.

« Ce ne serait pas un problème pour moi… Même si je suis terrorisée à l’idée d’avoir des enfants, que je ne peux pas imaginer comment je ressentirais face à eux, qu’ils aient des antennes, des mandibules ou des ailes ne changera rien pour moi. » C’est ce qu’elle voulait croire. Après tout, Sarah avait aussi une mère, qui n’avait pas hésité à l’abandonner une fois la découverte de ses pouvoirs. Et si elle avait hérité de cette absence d’instinct maternel ? « Je suis humaine, comme vous l’avez remarqué, dans ma façon de penser. Génétiquement non, mais ce n’est qu’un détail sûrement. Malheureusement, mon génome ne cesse d’évoluer, constamment. Je pourrais un jour me réveiller et ne plus voir dans mon père qu’un repas. J’ai déjà connu des mutations brutales, sans que je ne sache quel était l’élément déclencheur… Cela pourrait avoir lieu à n’importe quel moment. Un matin, je ne serais plus Sarah Stinger, je serais autre chose, et je pourrais causer la perte de personnes à qui je tiens. » Elle soupira. Elle ne pouvait parler de cet angoisse à personne d’autre, et cela faisait du bien de pouvoir se confier à une oreille attentive de cette manière. « Je ne sais pas jusqu’où s’étendent mes caractères d’origines insectes. Je pourrais très bien faire de la parthénogénèse en ce moment même et tomber enceinte du jour au lendemain. De la même manière que je pourrais devenir une créature cherchant à dévorer tout ce qui se trouve à proximité. Je suis humaine, pour le moment. J’ignore ce que l’avenir me réserve, mais j’ai peur de devenir un monstre. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Mar 2015 - 13:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
C'était assez logique que Sarah puisse autant s'interroger sur Abatthur, ou même qu'elle éprouve le désir de le connaître. Malheureusement, les extraterrestres de cette planète semblaient posséder une espérance de vie similaire à celle des humains, à moins qu'il n'ait été beaucoup plus vieux qu'il ne semblait l'être lorsqu'il était arrivé sur Terre ? Difficile à dire ! En tous les cas, il était vrai que l'alien avait dû être choqué, si ce n'est troublé de constater que les insectes étaient relégués à la place de nuisibles sur cette planète. Cependant, il n'avait rien de comparable avec un morpion ou un cafard de la Terre, ces derniers étaient beaucoup moins évolués que ne l'était l'extraterrestre, ce serait donc comme de comparer un singe à un humain sur une autre planète, non ? Autant être franc : Adrian n'avait jamais été vraiment passionné par l'espace et toutes ces choses, l'idée de côtoyer des aliens ne le dérangeait aucunement, cependant il s'emballerait davantage à l'idée de rencontrer une créature magique quelconque qu'à celle de faire la connaissance du Roi d'une planète extraterrestre. Chacun avait ses centres d'intérêts après tout !

« C'est compréhensible. Il aurait certainement été le plus apte à répondre à vos questions. C'est dommage qu'il ne bénéficiait pas d'une espérance de vie plus élevée.... » Ou pas. Survivre après le départ de Richard aurait peut-être été compliqué pour lui. « Mais c'est normal que vous soyez aussi centrée sur lui, après tout, vous nourrissez plus de points communs avec lui qu'avec votre propre ancêtre d'après vos dires. » Génétiquement parlant du moins. « Vous avez certainement dû vous renseigner depuis longtemps, mais vous n'avez trouvé aucun papier ou aucune information à son sujet ? Que ce soit dans les affaires de votre ancêtre, ou même dans les documents qui appartenaient à la Ligue de la Liberté à l'époque ? Ils doivent bien être conservés quelque part j'imagine. » Il y en avait pas mal, peut-être que la Légion des Étoiles les avait récupérés ? « Je suis navré, mais je n'ai pas vraiment d'informations à ce sujet. Mais je pourrais me renseigner si vous le souhaitez. »

Il avait encore des contacts avec certains de ses collègues de l'époque après tout ! Peut-être qu'Aleksandr saurait quelque chose, il était déjà très âgé à cette époque et devait donc avoir accès à des informations qui n'étaient pas à la portée du premier venu. Enfin, c'était ce qu'Adrian pensait, mais il était possible qu'il se fourvoie, après tout, il n'avait jamais été réellement membre de cet organisme, il était davantage consultant comme avec la Légion. Enfin, quoi qu'il en soit, il devrait pouvoir renouer contact avec quelques anciennes connaissances si le besoin s'en faisait sentir : il fallait bien que son passé serve de temps en temps, non ?

Quand la discussion glissa à nouveau vers la progéniture éventuelle de la jeune femme, Adrian fut amusé qu'elle lui annonce qu'elle trouvait admirable qu'il puisse voir au-delà des apparences. Il n'avait pas toujours été comme ça ! À l'époque où il était encore un simple archéologue, il trouvait presque normal que ses semblables décident de faire des zoos où ils parquaient des Africains et des autres personnes de couleur. Il avait grandi à une époque où le racisme était très présent et où seuls les blancs étaient considérés comme des humains à part entière, donc autant dire qu'il avait un certain avantage en ce qui concernait la tolérance.

« Il n'y a rien d'admirable, je vous assure. Disons juste que j'ai grandi à une époque où les hommes blancs considéraient que les personnes de couleur étaient des animaux. Ça aide à devenir plus tolérant. Et j'ai côtoyé pas mal de personnes... originales dirons-nous. »

Et pas uniquement des créatures magiques ! Certains métahumains étaient très spéciaux et Adrian avait donc connu des individus dont le physique sortait vraiment de l'ordinaire. Voire leur comportement. Notamment une femme aux gènes de louve qui se comportait davantage comme l'animal que comme l'humaine qu'elle était. En bref, il ne s'arrêtait pas au physique ou au savoir-vivre des gens et c'était peut-être pour cette raison qu'il s'intéressait autant aux problèmes que la jeune femme pouvait avoir. Elle avait des craintes très normales pour son âge, toutes les femmes n'avaient pas la fibre maternelle, ce n'était pas la perspective d'avoir des enfants « anormaux » qui l'effrayait, mais juste d'en avoir. S'interroger sur l'avenir – le sien comme celui de ses éventuels enfants – était la preuve qu'elle ferait une bonne mère. Les gens qui s'inquiétaient se sentaient concernés. Du moins c'était ainsi qu'Eldoth voyait les choses. Il l'écouta donc avec attention avant de répondre du même ton paternel et rassurant – qu'il empruntait chaque fois qu'il parlait à une personne en difficulté.

« Je crois que je comprends. Je ne suis pas très familier des insectes, alors je vous avoue que je ne peux malheureusement vous êtes d'aucune aide, mais... je crois que si vous vous inquiétez de ce que vous pouvez devenir, ou de ce que vos éventuels enfants pourront avoir comme problème, c'est la preuve que vous êtes quelqu'un de sérieux. » Il haussa les épaules. « Croyez-moi, si vous vous moquiez de ce que vous pourriez faire à vos proches si une telle chose arrivait, ce serait là qu'il faudrait vous inquiéter. » Il la sonda du regard quelques instants. « Avez-vous parlé de vos craintes à votre père ? Même si vos relations sont tendues à cause de vos... activités, il reste votre père et je suis convaincu qu'il sera prêt à tout pour apaiser vos peurs. » Comme n'importe quel père le ferait. « Il pourrait peut-être vous aider à comprendre l'évolution de vos pouvoirs ? » Mais peut-être qu'elle lui en avait déjà parlé ? « Est-ce qu'il y aurait quelque chose que je pourrais faire pour vous aider ? »

Mis à part jouer le baby-sitter pour son éventuelle progéniture ? Ce qui ne risquait pas vraiment d'arriver vu son talent pour être mis mal à l'aise par de simples enfants – ils avaient la mauvaise habitude de poser les questions qui gênaient !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 26 Mar 2015 - 17:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Adrian soulevait un point assez intéressant : est-ce que Sarah était plus proche de l’espèce d’Abatthur que des humains maintenant ? Elle devrait le vérifier. Réaliser un test d’hybridation de son propre ADN avec certaines des souches qu’Abatthur avait laissé derrière lui devrait être possible. Elle avait un peu peur de la réponse, mais la science ne pouvait s’encombrer de telles émotions. Sarah elle-même avait besoin de réponses. Ce qui était certain, c’est que si elle ne savait pas encore si elle était plus la fille d’Abatthur par le corps que la descendante de Richard Stinger, une partie de son héritage génétique lui paraissait bien peu présent chez elle. La pensée qu’elle eut pour sa mère fut comme d’habitude brève et emplie d’amertume. Il y avait peu de Denise Hill dans sa fille assurément.

« J’ai pas mal fouillé, un peu partout. J’ai trouvé beaucoup de dossiers d’avant la guerre, sur les conversations qu’Abatthur et Richard ont eu avant d’aller au front. Ce sont principalement des échanges scientifiques. Après il n’y a pas grand-chose, mis à part les dossiers qui parlent de la façon dont ils ont fondé Gensect. J’ai quelque informations sur l’ADN d’Abatthur, mais elles sont datées et parfois incomplète. Quand à ce qu’il pensait, ce qu’il ressentait, j’ai bien que je ne le saurais jamais. Il ne s’est confié qu’une seule fois à mon père à propos de sa planète d’origine, de ce qu’il s’y était passé et pourquoi il avait dû vivre sur Terre. »

Soudain Sarah marqua une pause… Faire le récapitulatif des informations qu’elle avait venait de mettre en évidence une de celles qu’elle n’avait pas. Et qui pouvait se révéler un élément clef, quelque chose de véritablement important pour la suite des évènements.

« Qu’est-ce que je suis stupide… Sarah tu fais du mal à toutes les blondes de l’univers. Le vaisseau. Je n’y avais jamais pensé avant. Mais Abatthur avait un vaisseau, il devait bien avoir eut un moyen de nous atteindre. J’avais fais quelques demandes à l’armée à propos des dossiers qu’ils avaient sur Abatthur et ils me les avaient envoyés, donc je ne m’étais pas posée de question, gourde que je suis. Il n’y ont jamais fait mention du vaisseau d’Abatthur. Peut-être qu’ils ne l’ont jamais récupéré, peut-être qu’il est quelque part et qu’il y aurait des informations utiles dedans. Merci, Adrian, discuter avec vous m’a peut-être lancé sur une piste prometteuse. Enfin, je peux vous appeler Adrian ? Vous préférez peut-être monsieur Pennington. »

Après tout, il était vieux, tellement plus vieux qu’elle d’après ce qu’elle avait compris. Il n’aimait peut-être pas qu’une femme qui aurait pu être son arrière petite fille, voir son arrière arrière petite fille ou plus encore l’appeler par son prénom. Elle ne pouvait même plus se rappeler si elle ne l’avait pas déjà fait plus tôt dans la conversation.

Mais il avait tort sur son niveau de tolérance : il était admirable. Surtout pour quelqu’un qui justement avait été élevé dans un système de pensées complètement différent. Peut-être que Sarah connaîtrait un jour un monde où sa progéniture serait parfaitement acceptée, où il n’y aurait aucune discrimination entre les méta-humains et le reste de l’humanité. Peut-être, ce serait appréciable.

« Je pense que c’est encore plus à votre honneur. Vous avez dû accepter comme naturelles des choses qui auraient sûrement été de l’ordre de l’hérésie ou de l’abomination à votre époque. Pardonnez-moi les termes forts, mais je pense que ce serait ainsi qu’on aurait qualifié un individu de ma nature à cette époque, non ? Enfin je fais beaucoup de suppositions, j’ignore quel âge vous avez exactement. »

Elle sourit. Il avait connu un moment où la ségrégation était toujours là, il avait parlé de racisme, mais cela pouvait être plus ou moins loin dans le temps. Cela se trouvait il était beaucoup plus vieux encore que ce qu’il ne laissait entendre. Quel monde compliqué et fantastique. Elle n’aurait peut-être jamais pu parler à un individu qui avait été contemporain de son arrière grand-père et avec lequel elle aurait pu avoir un dîner romantique sans que personne ne la considère comme sa descendante ou une femme vénale.

« Merci, vous en avez déjà fait beaucoup. Cela fait un bien fou de parler. Je pense que je devrais discuter à mon père, mais il partage déjà la plupart de mes inquiétudes. Après tout c’est lui qui a du supporter de voir sa fille dans un cocon à l’âge de seize ans, moi je n’ai fais que dormir dedans pendant trois jours et quand je me suis réveillée j’avais des ailes et un exosquelette. Je sais qu’il y pense de temps à autre. Mais il préfère avoir peur pour moi qu’avoir peur de moi, j’en suis certaine… Par contre il est vrai que le prévenir de la possibilité qu’il devienne grand-père à tout instant pourrait se révéler… utile. »

Il lui en voulait encore d’avoir fait foirer son contrat d’affaire la dernière fois… En même temps il n’avait pas qu’à l’envoyer à des rendez-vous arrangés en guise de punition pour ses absences s’il comptait vraiment sur des résultats. Peut-être qu’il prendrait peut-être la nouvelle avec félicité. Après tout, il pouvait nourrir l’idée qu’une fois mère, Hive cesserait d’être une héroïne. C’était une éventualité.

« Vous ne vous attendiez pas à tomber sur un tel sac d’angoisses et de peurs en venant me parler de mon arrière grand-père au départ, non ? J’espère que je nous ennuie pas trop avec toutes ces histoires… Vous étiez venus me parler du passé et je vous matraque de mes inquiétudes sur mon futur.»
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Mar 2015 - 19:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Elle bénéficiait donc de plus d'informations qu'Adrian ne l'avait pensé. C'était une bonne chose : cela devait être particulièrement contrariant de ne pas savoir de quoi était fait son passé ! Pour un archéologue, comme Adrian, c'était plutôt un défi, une manière de le pousser à fouiller de vieux documents ou à étudier des artefacts, en somme, à faire son métier ! Mais Sarah était une scientifique, elle n'avait peut-être pas la même patience que lui à ce sujet – même si elle devait en posséder pour mener à bien ses projets. Il était peu probable que ses recherches se soldent par des réussites en moins de deux ou trois jours. Mais elle aborda alors un sujet auquel Adrian n'avait pas songé lui non plus. Le vaisseau, évidemment qu'il devait en avoir un en étant arrivé sur Terre ! Cela dit, il était fort probable qu'il soit à présent aux mains de l'armée, voire du gouvernement. Ce dernier était généralement assez possessif en ce qui concernait les objets extraterrestres, il n'y avait qu'à voir avec le dernier crash de vaisseau alien : l'UNISON avait récupéré les débris et le reste du véhicule.

Même si Sarah avait eu des informations de la part du gouvernement, il y avait peu de chances pour qu'il ait dit toute la vérité. Les personnes qui travaillaient dans ce domaine aimaient bien conserver des secrets, Adrian savait de quoi il parlait : il avait déjà travaillé sur plusieurs dossiers pour eux. À chaque fois, les informations étaient compartimentées de telle sorte à ce qu'un homme qui travaillait sur une partie du dossier ne pourrait pas savoir ce que d'autres faisaient à côté. Sécurité ou désir de tout diriger, allez savoir. Il hocha la tête pour lui-même avant de sortir de ses pensées lorsqu'elle s'interrogea sur la manière de l'appeler.

« Adrian, c'est très bien. » Il aimait bien appeler les gens par leur nom de famille, mais qu'ils utilisent son prénom lui convenait parfaitement. « Vous avez raison pour le vaisseau, mais essayez de vous montrer convaincante et tenace. J'ai collaboré à plusieurs reprises avec l'UNISON ou le gouvernement de manière générale et je peux vous assurer qu'ils n'aiment pas trop partager leurs secrets. » Il haussa les épaules. « Mais vous me semblez être la personne la plus légitime pour pouvoir analyser ce vaisseau. Après tout, votre famille y est étroitement liée. » Il marqua une légère pause. « Restez prudente sur ce que vous leur direz, ils pourraient vouloir vous imposer des analyses et des choses de ce genre s'ils apprenaient pour vos compétences. »

Il ne cherchait pas à l'effrayer, mais disons qu'ils pouvaient parfois se montrer trop curieux, voire pressant lorsque vous aviez des compétences spéciales. Adrian avait avoué être l'Archimage à certains d'entre eux, mais il s'agissait uniquement de personnes de confiance, comme le Commandant Colt, aucunement de bureaucrates lambdas qui en profiteraient pour se faire mousser en revendant ou exploitant cette confession. Cela dit, Sarah était assez grande pour savoir ce qu'elle devait ou voulait faire.

Le sujet épineux du racisme et de l'intolérance revint sur le tapis et Adrian eut du mal à dissimuler un sourire légèrement gêné en l'entendant se qualifier d'abomination. Certainement. Les Supers existaient bien évidemment depuis un certain temps, mais pas des individus avec des capacités pareilles. Ou pas de manière aussi publique du moins. Quant à son âge... il en venait parfois à l'oublier. Adrian avait cessé de compter les années depuis un bon moment, il en oubliait même son anniversaire, qui arriverait d'ailleurs sous peu.

« Cent quinze ans cette année en vérité. Je parlais donc des années dix neuf cent, dix neuf cent vingt. » Le temps qu'il soit en âge de comprendre ce qui se passait. « Les Supers étaient déjà connus et appréciés, mais j'avoue qu'une personne avec vos capacités aurait certainement eu du mal à s'intégrer. Je n'ai pas côtoyé personnellement de métahumain à l'époque, donc je ne peux pas vous en dire davantage. » Sa famille n'était composée que d'humains. « Mais vous savez, j'étais loin d'être aussi tolérant quand j'avais votre âge. »

En ce qui concernait la discussion qu'elle comptait avoir avec son père, Adrian était heureux de savoir que ce serait bien le cas. Le silence causait souvent de gros ravages au sein des familles et même sans connaître l'histoire actuelle des Stinger, il savait que la mère de la demoiselle ne vivait plus avec eux. Peut-être qu'elle n'avait pas apprécié de devoir élever un enfant aussi... original ? Ce serait stupide et égoïste, mais Adrian ne jugeait pas sans savoir. Il préféra donc se concentrer sur le reste, plus léger. Souriant doucement, il secoua la tête en signe de dénégation.

« Je ne m'attendais à rien de spécial en vérité. Vous savez, si ça vous a aidé au moins un minimum, ça me fait plaisir. Je ne suis pas avide de confessions ou de secrets, mais lorsque je peux prêter une oreille attentive, je le fais avec joie. » Le plaisir de pouvoir aider, c'était certainement sa drogue. « Alors non, vous ne m'ennuyez pas, rassurez-vous. Et puis le passé, c'est un peu ma spécialité, je suis archéologue de formation. » Et de métier, avant d'être Archimage. « J'étais surtout venu pour faire connaissance en vérité, je suivais un peu l'histoire des Stinger depuis Richard, mais sans vraiment m'en mêler. C'est toujours plaisant de voir comment une lignée évolue. Et avec vous, je suis certain que votre arrière-grand-père aurait été content. »

Ce n'était pas un compliment en l'air, mais bien quelque chose de sincère.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 26 Mar 2015 - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sarah n’avait eut que peu de fois affaire au gouvernement. Après tout son père l’avait tenue éloignée de tout ce qui aurait pu trahir son secret lorsqu’elle était enfant. Finalement, mis à part quelques rares personnes, peu de gens avaient été au courant de son secret. De cette manière l’identité d’Hive avait été bien protégée. Toutefois elle se doutait bien que si le gouvernement avait pu mettre la main sur elle lorsqu’elle était enfant… Les choses auraient pu être bien différentes. Sarah serait alors agent de l’UNISON probablement, ou quelque chose d’autre. Quelqu’un toutefois devait être au courant de son secret. Après tout il leur suffisait d’ouvrir quelques dossiers, de faire quelques rapprochements entre Abatthur et Richard Stinger, pour deviner qu’Hive et Sarah Stinger n’étaient qu’une seule et même personne.

Alors le gouvernement avait eut la courtoisie de ne pas trop intervenir de sa vie de tous les jours, ou dans celle de la super-héroïne. En même temps elle devait être suffisamment connue en tant que Légionnaire pour que sa disparition subite soit remarquée, difficile de la parquer dans un laboratoire souterrain pour faire des expérimentations sur elle. Mais si elle venait à leur demander de nouvelles faveurs, les choses pouvaient changer rapidement.

« Je dois dire que je n’ai que peu collaborée avec l’UNISON pour le moment… Mais je suppose qu’en effet, si le gouvernement a récupéré le vaisseau à l’époque, ils l’auront gardé quelque part. Quant à y avoir accès. Il va falloir que je fasse jouer les relations de Sarah Stinger plutôt que celles d’Hive. Gensect a quelques contrats gouvernementaux qui devraient m’ouvrir des portes, j’en suis certaine. »


Mais pas toutes les portes. Heureusement pour elle, l’avantage, c’était qu’un insecte se faufilait souvent avec facilité sous une porte. Imaginez quelque chose d’aussi petit qu’un trichogramme, une micro-guêpe. Certaines faisaient moins d’un demi-millimètre. Si Sarah ne parvenait pas à avoir des yeux et des antennes là où elle le désirait ce serait surprenant.

« Mais je ferais attention en effet… Même si ces informations sont importantes, je ne veux pas compromettre ce que je suis. » Cela lui rappelait le « pacte » qu’elle avait fait avec cette généticienne, Shahren. Sarah prendrait les mesures qu’elle pourrait pour empêcher que cette femme puisse emporter ses secrets, mais elle se doutait bien qu’elle jouait un jeu risqué. Faire la même chose avec l’UNISON pourrait être encore plus compliqué.

Quel prix devrait-elle payer pour toutes ces informations ? C’était une question qu’elle ne se posait pas suffisamment souvent malheureusement. Elle risquait un jour de se réveiller et de constater que les réponses ne valaient pas l’investissement qu’elle avait consacré à les obtenir.

« Mon âge… Je suis désolée, j’ai encore un peu de mal à m’y faire. Vous avez cent quinze ans et pourtant vous n’apparaissez pas beaucoup plus âgé que moi. Vous avez vu des époques que j’aurais du mal à vraiment imaginer et comprendre. Je suppose que c’est une bonne chose que vous ayez gagné en tolérance en grandissant cela-dit. » Elle lui adressa un sourire sincère. Elle n’aurait pas vraiment apprécié de devoir faire face à un homme qui la traiterait d’abomination. C’était déjà arrivé malheureusement et cela arriverait sûrement de nouveau. Hive n’hésitait pas à utiliser ces termes pour se qualifier, mais elle le faisait plus d’une manière dérisoire, pour les dépouiller de leur toxicité. Des hommes et des femmes toutefois, soit par haine des insectes, des aliens ou des deux, ne cesseraient jamais de la considérer comme un monstre. 

« Cela m’a aidé, plus que vous ne le pensez. Pouvoir parler aussi librement de ce que je suis, c’est plutôt rare. Je me retrouve plutôt face à des gens qui ne voient que l’héroïne, qu’une sorte de créature venue les sauver ou bien un sujet de laboratoire qui doit être étudié. Ou alors tout au contraire, certains ne voient que la scientifique maladroite et seraient incapable de comprendre mes capacités, ma différence. Dans le pire des cas, je ne suis qu’un visage de Gensect, suffisamment jolie apparemment pour que mon père essaye de l’exhiber de temps en temps à des galas et des évènements du genre. C’est bien de pouvoir être entière avec quelqu’un pour une fois. »

De plus Adrian lui avait permit de porter un regard nouveau sur sa situation. Elle n’avait que faire que ses enfants soient des larves ou des humains, tout ce qui comptait c’étaient qu’ils seraient les siens, qu’elle se battrait pour eux, tout comme elle se battrait pour ne jamais laisser ses mutations prendre le dessus. Elle finirait par résoudre l’énigme de son existence, elle en était certaine. Le vaisseau spatial serait probablement une première étape clef.

« Je suis heureuse que vous me pensiez digne de leur héritage. Je dois vous avouer que la première fois que je suis venue ici, j’ai presque eut l’impression qu’ils marchaient derrière moi, tous les précédents Hive. D’ailleurs, vous êtes le premier Eldoth ? Ou d’autres ont porté cette identité ? Je dois avouer ne pas m’être beaucoup intéressée à la magie, sauf en de rares cas où cela impliquait les insectes. Ce qui est rarement ragoûtant d’ailleurs quand on mêle les deux, même pour moi. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 27 Mar 2015 - 1:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Oh, Adrian ne s'inquiétait pas pour ce qui était des talents que Sarah pouvait avoir pour se faire ouvrir des portes normalement fermées. Adrian n'agissait pas en tant qu'Eldoth lui non plus, il utilisait simplement le pseudo héritage qu'il s'était inventé. Depuis quelques temps, il se faisait passer pour son propre descendant. Après tout, il fallait justifier comment un homme nommé Adrian Pennington pouvait vivre depuis des années dans son manoir de la Kane Street et ne pas vieillir d'un iota. L'excuse du fils venu de Washington et du décès du père était toujours très bien passé, de plus il pouvait justifier ses nombreuses connaissances en prétendant les avoir obtenues des bouquins de ses ancêtres. En bref, Adrian était convaincu que la demoiselle devait être aussi douée que lui pour trouver un moyen d'obtenir ce qu'elle désirait, mais sans devoir se trahir.

« Je n'en doute pas une seule seconde. Votre société a une certaine réputation, autant en profiter. Surtout si vous trouverez quelque chose d'intéressant qu'il faudra pousser plus loin ensuite. » Ce qui arriverait certainement. « Mais vous avez raison de vous montrer prudente, votre identité secrète est certainement votre plus précieux atout. »

Et il savait de quoi il parlait ! Après tout, il avait toujours eu une vie civile relativement calme, pour ne pas dire carrément paisible, alors que son rôle d'Archimage lui conférait des adversaires peu recommandables. Apparaître sous ses deux identités en même temps aurait été très risqué.

Un sourire ourla les lèvres du vieil homme lorsqu'il entendit Sarah réagir comme bien des personnes en parlant de son âge. Il les comprenait en un sens. Si les rôles avaient été inversés, il aurait eu les mêmes difficultés à envisager qu'elle était née le siècle dernier et qu'elle avait connu les deux guerres mondiales et de nombreuses autres. Assurément, Adrian avait connu beaucoup de choses depuis qu'il était né : les années qui le séparaient de sa naissance avaient été peuplées de nombreux événements, pas forcément joyeux. Cela dit, il espérait que Sarah n'aurait pas à connaître autant de choses, parfois un peu de paix faisait du bien.

« À votre décharge, d'un point de vu physique, je dois être juste un peu plus âgé que vous. J'ai cessé de vieillir le jour où j'ai obtenu mes pouvoirs, soit peu après mes trente ans. » Il haussa les épaules. « Mais ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude que les gens me voient comme cela, alors si ça vous facilite la vie, ce n'est pas bien grave. Je serais bien la première personne à me plaindre de faire plus jeune que mon âge. »

Il n'y avait pas énormément de choses qui pouvaient vexer Adrian. Encore un avantage des années qui passaient : il avait du mal à se contrarier à la première parole malheureuse. Après avoir perdu inutilement du temps en faisait la gueule à d'anciens amis, il avait compris quelle idiotie cela avait été lorsqu'ils étaient finalement morts de vieillesse. La vie était trop courte pour ce genre de choses.

Adrian fut assez amusé de l'entendre parler d'elle comme d'une poupée que son père cherchait à exhiber à des soirées de gala. C'était assez logique, Sarah était une belle femme et il était vrai qu'elle devait attirer l'attention avec la tenue adaptée – ou même sans. Et puis, tous les pères rêvaient de marier leurs enfants, principalement leurs filles. Adrian avait bien essayé avec Sallah, mais s'était retrouvé face à un gros échec. Visiblement, le père de Sarah était parti pour la même issue ! Mais visiblement, le passé intéressait beaucoup la demoiselle puisqu'elle finit par le questionner sur ses éventuels prédécesseurs.

« Non, en fait je suis le premier. Et le dernier je pense. » Vu qu'il n'avait pas d'enfant biologique et que Sallah n'envisageait pas de toucher à la magie. « En fait, mon identité de super n'est pas vraiment liée à mon rôle. Je ne sais pas si vous le savez, mais j'ai un peu le rôle de... policier dans le monde de la magie. C'est pour cette raison que j'ai acquis ces avantages. » Comme l'immortalité. « Il y a eu d'autres Archimages bien évidemment, mais ils avaient leurs propres identités. J'ai choisi la mienne un peu par hasard. Mais je doute que quelqu'un prenne la suite un jour. Le rôle n'est pas associé à l'identité. » Ce n'était peut-être pas très clair pour un profane cela dit. « Mais je comprends ce que vous voulez dire pour l'héritage. En quelques sortes, c'est un peu le cas. Les gens vous associeront forcément à eux, c'est une bonne chose que vous soyez consciente de ce qu'ils vous laissent. » Lui-même regrettait amèrement de ne rien avoir gardé de ses parents. « Et vous devriez prendre cela comme un compliment, que votre père vous exhibe lors de soirées. Il doit certainement chercher à vous faire rencontrer l'homme de votre vie. Voyez cela comme une preuve d'amour paternel, tous les pères rêvent de voir leurs enfants se marier et avoir des enfants. »

Ou des petites larves, pour un peu d'originalité
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Parlons du passé ▬ Sarah
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_6Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_7_bisParlons du passé ▬ Sarah Cadre_8


Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_1Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_2_bisParlons du passé ▬ Sarah Cadre_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Village Hentaï
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_6Parlons du passé ▬ Sarah Cadre_7_bisParlons du passé ▬ Sarah Cadre_8
Sauter vers: