AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_1Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_2_bisSans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Mar 2015 - 21:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Narguer Shahren était un peu une habitude. Renan aimait beaucoup lui rendre des petites visites pour titiller son ego et l'écraser. Un comportement né bien des années plus tôt alors que Jack Talley, son oncle, s'intéressait un peu trop à cette fille qu'il jugeait médiocre et sans intérêt. Sa jalousie était née peu de temps après que l'homme eut parlé de la nouvelle recrue qui avait visiblement fait une excellente impression à l'Officier de la Pénombre, puis elle était restée après la mort de ce dernier. Renan n'hésitait jamais à se moquer de la jeune femme, voire à l'écraser lorsqu'elle faisait une connerie et qu'il avait l'occasion de lui rappeler à quel point il lui était supérieur.

C'était donc avec naturel qu'il avait un jour abordé le sujet des pilules qui étaient censées augmenter le fer présent dans son sang. Renan avait demandé l'aide des autres scientifiques de Mannheim, parfaitement conscient que la demoiselle aurait pu l'aider sans le moindre problème s'il lui avait demandé. Mais sa fierté l'en empêchait et il avait donc préféré lui signaler qu'il n'avait pas besoin d'elle puisque Mannheim bénéficiait des services d'autres scientifiques. La jeune femme n'avait pas vraiment réagi à sa provocation et Renan était parti un peu déçu, persuadé que sa pique n'avait pas eue l'effet escompté. Après tout, il avait toujours eu du mal à la cerner. L'erreur était compréhensible.

Quelques temps après, lors d'une mission Tesla avait commencé à ressentir des sensations étranges. Il avait commencé à utiliser les gélules confectionnées par les scientifiques, mais son corps réagissait d'une manière assez inquiétante. Des nausées s'étaient tout d'abord mêlées de la partie, puis des symptômes comparables à ceux présents lors d'un empoisonnement. Il était insensible au magnétisme, mais rien ne lui disait qu'un excès de fer ne pouvait pas lui porter préjudice. Pourtant, le trentenaire avait sommé aux scientifiques de s'assurer qu'une chose pareille n'arriverait pas et c'est avec beaucoup d'irritation – chose qui n'améliora pas son état – que le français comprit que le problème venait bel et bien de ces pilules et non du reste. Il fut contraint d'abandonner la mission pour regagner la base de Mannheim dans un état assez contrariant et handicapant. Tesla avait toujours eu du mal à accepter que son corps ne suive pas le rythme. Pour lui, son organisme devait être comparable à une machine parfaitement fonctionnelle et ne devait certainement pas lui faire défaut ! Une irritation grandissante qui le poussait en même temps à se demander si ses entraînements étaient assez rigoureux. Si une simple gélule suffisait à le rendre malade, c'était peut-être qu'il n'avait pas assez développé sa résistance ?

Des questions qui naissaient et grandissaient dans son esprit alors qu'il débarqua à l'infirmerie pour que ce problème soit identifié. Renan fit aussitôt appeler l'homme responsable de la création des gélules avant de lui expliquer – de manière un peu musclée – que ces conneries avaient causé plus de dégâts qu'autre chose. Bien entendu, le type tomba de haut en prétendant que tout avait été fait selon les règles et que les pilules devaient fonctionner, que le problème ne venait pas de là, etc.... Après de rapides analyses, l'infirmière identifia finalement le problème : une intoxication légère à l'argent, mais qui pourrait s'aggraver si les pellicules d'argent continuaient à affluer dans son sang. Et bien évidemment, cela n'aiderait absolument pas à améliorer sa force ou sa résistance étant donné que l'argent n'était pas magnétique. En bref, il avait avalé un truc qui n'était absolument pas fait pour l'aider.

Le responsable du projet s'excusa un nombre incalculable de fois avant de prétendre que l'erreur ne venait pas de chez eux et qu'ils avaient encore d'autres gélules en préparation qui pourraient être analysées pour vérifier ses dires. Renan lui ordonna bien évidemment de le faire et l'homme s'éclipsa, le laissant tranquille avec l'infirmière qui s'occupa de lui donner quelque chose destiné à stopper l'intoxication, tout en expliquant que son corps allait devoir éliminer seul ce qui était déjà présent dans son organisme. L'idée d'être coincé à Mannheim pendant quelques temps à cause de ça le contraria beaucoup et lorsque Shahren décida de débarquer à l'infirmerie pour lui rendre une visite de courtoisie, Tesla n'était pas de très bonne humeur. Et encore, c'était un euphémisme. Ses yeux mordorés se posèrent sur la jeune femme alors qu'il lui décrochait un regard noir qui signifiait clairement qu'elle n'était pas la bienvenue.

« Qu'est-ce que tu fous là ? Je ne suis pas d'humeur à t'écouter raconter des conneries. » Un léger sourire moqueur ourla ses lèvres. « Si tu veux te plaindre chez quelqu'un, tu n'as qu'à aller voir ton petit chien, il t'écoutera bien vu qu'il n'a pas le choix, même s'il s'en contrefous. »

Être méchant avec elle le soulageait un peu, mais pas trop. Cependant, il remarqua que la demoiselle n'avait pas l'air docile, aussi adressa-t-il un signe à l'infirmière pour qu'elle s'en-aille et les laisse tranquilles. Pas qu'il avait envie d'être en tête-à-tête avec elle, mais bon, c'était parfois préférable de ne pas discuter en public avec une femme aussi difficile à cerner que Shahren !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 9 Mar 2015 - 22:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
9 mars 2015 - début de soirée

Ô douce naïveté, de croire qu’une provocation peut rester sans réponse de la part d’une femme aussi tordue que Shahren. Lorsque Renan était venu lui faire part de son projet concernant la pilule de fer, la scientifique s’était contrainte au mutisme et l’avait royalement ignoré, lui dispensant à peine un sourire tandis qu’elle était penchée sur des réglages à effectuer dans l’avant-bras d’Adam. Lorsque la porte s’était refermée sur l’agent de la pénombre, les doigts de Shahren s’étaient crispés et l’ethereum avait commencé à s’agiter en une multitude de petites bulles, comme s’il bouillonnait en résonance avec sa colère. Consciente que son état d’esprit brouillait son travail, elle s’était faite violence pour se concentrer mais déjà, elle échafaudait un plan pour se venger.
Il voulait une pilule spéciale ? Elle allait lui en donner une.

La conception ne lui prit pas très longtemps. Après tout, il s’agissait d’une gélule comme pour n’importe quel type de médicament. Sauf qu’à la place d’une poudre, il était supposé y avoir du fer… Et dans ce cas-ci, de l’argent, dont elle disposait en grande quantité puisqu’il s’agissait du matériel de base servant à la fabrication de l’ethereum terminus. L’avantage de ce métal était double : non seulement il s’avérait diamagnétique donc impossible à manipuler pour Renan mais en plus, il causerait un empoisonnement relativement violent, qui le clouerait au lit pendant plusieurs jours le temps que son organisme puisse totalement l’évacuer. Il était même possible qu’il en meurt et l’idée effleura l’esprit de Shahren. Hélas pour l’officier de la pénombre, elle était imperméable à tout concept de remord. Une fois son subterfuge mit au point, elle commanda à Adam d’échanger les deux gélules. Le hasard voulut que son « patron » parte en mission moins de vingt-quatre heures plus tard.

Elle était en train de travailler dans son laboratoire, une sacro-sainte activité à laquelle elle consacrait les trois quart de son temps, lorsqu’Adam l’informa du retour de Renan. Branché sur les caméras de sécurité de la base, il avait vu l’officier être admis à l’infirmerie.

Dans ce cas, sortons.
Bien, Maîtresse.

Shahren gagnait bien sa vie et n’était pas de ces femmes qui dépensent tout leur argent en shopping. Ayant horreur de la foule, elle envoyait le plus souvent Adam lui acheter des vêtements lorsqu’elle en avait besoin et lorsqu’elle ne les commandait pas sur Internet. Ainsi, elle avait pu s’offrir cette porsche carrera GT. Si le modèle était dépassé depuis au moins deux ans, elle lui vouait une affection particulière, sans véritablement se l’expliquer. Elle avait toujours préféré les machines aux êtres humains, de toute façon.

Une vingtaine de minutes plus tard, après avoir échappé aux embouteillages de Star City en ce début de soirée, la brune entra dans un magasin d’informatique. Elle avait ôté sa blouse de scientifique, dévoilant une petite robe bleue qu’elle portait avec des escarpins assortis haut de dix centimètres pour l’unique raison qu’elle ne supportait pas de devoir se dévisser le cou pour parler à Renan, plus grand qu’elle de 15 centimètres. C’était uniquement à cause de lui qu’elle avait cédé à cette désormais habitude vestimentaire qui mettait son dos au supplice, sans parler de ses pieds. Mais la fierté n’a pas de prix et vaut toutes les douleurs.

Elle poussa la porte de l’infirmerie, Adam sur les talons. Son garde du corps / cobaye / autre ne disait jamais grand-chose, surtout en présence de Renan. Entre les deux hommes, il y avait plus que de la mésentente. Renan avait allègrement profité de son pouvoir mutant sur Adam, dans le passé, car ses mécha-greffes d’origine étaient dans un métal magnétique. Lorsqu’elle les avait changées pour l’ethereum, cinq ans auparavant, Renan avait été terriblement frustré et bien obligé de cesser son acharnement. Mais Adam n’avait jamais oublié et tirait parti de la moindre occasion pour se venger. Le voir ainsi allongé sur un lit d’hôpital, empoisonné, était grandement satisfaisant et il ne se privait pas de le laisser voir. Un sourire moqueur aux lèvres, il croisa les bras et s’appuya contre le mur du fond, son œil bleu bionique brillant fixé sur son vieil ennemi.

Comme d’habitude, la scientifique fut accueillie à grand renfort de moqueries et remarques désagréables, mais elle lui offrit un sourire rayonnant en retour. Il avait un teint bleu gris métallique et une respiration légèrement sifflante. Elle savait que ce type d’intoxication pouvait aussi déclencher des œdèmes et elle se demanda à quel point cela serait douloureux pour lui.
Personne n’est meilleur que moi.

J’ai appris que tu avais été intoxiqué par une mauvaise manipulation des composants ? Confondre l’argent et le fer… Elle gloussa. Quelle idée de t’en remettre à des demi cerveaux inférieurs, petit patron. Tu as une mine affreuse.

Elle s’approcha du lit et posa une fesse sur le matelas, empiétant dans l’espace vital de l’officier. Elle lui pinça la joue.

Tes lubies te tueront, un jour.

Elle souriait, mais la lueur dans son regard était mortellement sérieuse.
Ne me contrarie plus jamais. C’est moi, la meilleure.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Mar 2015 - 22:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il avait beau la connaître depuis longtemps, Renan avait toujours du mal à la cerner. L'idée qu'elle puisse être responsable de son malheur ne lui effleura donc pas l'esprit : il songeait qu'elle était trop professionnelle pour agir aussi stupidement. Après tout, elle était légèrement plus âgée que lui et ils occupaient tous les deux des places assez importantes : il serait idiot, pour ne pas dire risqué, de l'empoisonner pour avoir simplement le plaisir de dire qu'il avait eu tort de la contrarier. Alors, oui : il ne la soupçonna pas une seule seconde. Pas avant de l'avoir en face de lui et de l'entendre le plaindre du moins.

Les premières paroles de Shahren invitèrent Renan à poser ses yeux sur le minois de la jeune femme, se moquant pas mal de ses commentaires à propos de sa mine. Même s'il était imbu de lui-même, les remarques qu'elle pourrait faire sur son physique ne l'effleureraient jamais. Pas au-delà de la surface du moins. Il soupira, détournant le regard pour lui faire comprendre qu'il voulait qu'elle s'en-aille, sauf que le parasite était décidé à s'incruster. Lorsqu'elle s'installa sur le matelas en empiétant sur sa place, la jeune femme récolta un regard noir – pour ne pas dire assassin – mais lorsqu'elle s'autorisa un geste familier à son encontre, ce fut l'irritation qui pointa le bout de son nez. Pour qui est-ce qu'elle se prenait ? ! Et puis ce surnom, petit patron, il ne pouvait pas le supporter. Il lui rappelait désagréablement celui qu'un certain Archidémon lui réservait et vu comme il avait été roulé dans la farine de ce côté, disons que ce terme lui laissait un goût amer en bouche. D'un geste de la main – légèrement ralentir par son état – il repoussa celle de Shahren.

Ce n'est qu'au moment où elle lâcha sa dernière phrase qu'il la regarda sous un nouvel angle. Soutenant son regard, Tesla crut y déceler une trace de défi. Ou de la folie ? Les deux n'étaient pas si éloignées, mais subitement, il se demanda si ce malencontreux échange n'avait pas été volontaire. Les scientifiques chargés de confectionner ses gélules ne l'avaient jamais déçu, d'où le fait qu'il les avait prises sans la moindre méfiance, mais si un élément étranger venait s'en mêler – comme une scientifique siphonnée – ce serait une bonne explication. Les prunelles de l'Officier de la Pénombre se teintèrent d'une colère sourde alors qu'il se redressait légèrement – vite interrompu par une nausée plus que désagréable.

« Espèce de sale garce ! » Le ton de sa voix était plus qu'irrité. « C'est toi ! Je savais qu'il y avait quelque chose de pas clair là-dessous. C'est toi qui as modifié ces gélules. »

Ce n'était même plus une question : il en était intimement persuadé. Shahren était dangereuse, rien que le regard qu'elle lui avait adressé lui montrait clairement qu'elle était prête à le tuer pour avoir le dernier mot. S'il avait été effrayé par la mort, Renan aurait certainement senti un frisson d'inquiétude lui monter le long de l'échine, mais ce n'était pas son genre. L'idée de mourir était ancrée dans son esprit depuis belle lurette, mais il était hors de question que cela arrive à cause d'une garce en mal de reconnaissance. La perspective qu'il s'était fait avoir par cette fille lui donnait des envies de meurtre, mais en couplant son agitation aux symptômes de l'intoxication, vous aviez surtout un résultat peu adapté à une vengeance en bonne et due forme.

« C'est quoi l'idée ? Tu fais passer les autres pour des incapables pour que je pense que tu es la seule personne compétente de cette base ? Tu te plantes totalement ma pauvre fille, il te manque vraiment une case. » Le ton de sa voix devenait plus qu'hostile. « Tu viens de faire l'erreur de trop. Laisse-moi te dire qu'une tentative de meurtre sur ton Officier supérieur va te valoir une belle correction. Peut-être qu'ils vont enfin me laisser me débarrasser de toi. » Et l'idée lui était très agréable à cet instant présent. « Ta stupidité te tuera un jour. En fait, c'est le cas pour cette fois-ci. J'espère que tu as préparé tes dernières volontés. »

En fait, il n'était pas certain que l'Ombre le laisserait se débarrasser d'une personne aussi expérimentée que la jeune femme, mais à cet instant présent, il s'en fichait pas mal. Son pouvoir était mis à mal pendant quelques jours et il se sentait nauséeux même en restant allongé, du coup la revanche immédiate n'était pas envisageable. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid, il attendrait le temps qu'il fallait.
Bien décidé à ne pas la laisser s'installer, il bougea sa jambe de manière à repousser le parasite qui s'était incrusté à ses côtés.

« Sors de mon espace vital. Je n'ai aucune envie de t'avoir près de moi, tu me donnes envie de vomir. »

Et pour une fois, c'était l'entière vérité.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 10 Mar 2015 - 10:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Renan n’avait certainement pas un super-cerveau comme le sien mais il savait se servir de ce dont la nature l’avait doté. Il ne mit pas longtemps à comprendre qui était responsable de son malheur et cela sembla particulièrement l’énerver. Shahren comprenait parfaitement, elle avait longtemps détesté qu’il ait du pouvoir sur elle, qu’il puisse la dominer et la rétrograder si elle échouait dans ce qu’elle entreprenait. Depuis cinq ans, les rôles s’étaient inversés et Renan en était le premier responsable. En voulant la punir, il lui avait permis d’évoluer. Pas de chance. Désormais, elle pouvait lui montrer ce qu’elle valait et le forcer à la voir telle qu’elle était : une génie irremplaçable. Hélas pour elle, il était particulièrement borné, ce qui l’obligeait à prendre des mesures drastiques dans ce genre. L’accident de la gélule n’était qu’un déclencheur parmi d’autres, la mesure extrême qu’elle venait de prendre aurait pu venir de n’importe quel événement, même le plus banal. C’était le problème avec Shahren…

Elle le contempla calmement tandis qu’il s’énervait contre elle. Elle avait vaguement conscience qu’attenter à la vie de son officier supérieur pourrait lui valoir des ennuis mais elle se savait indispensable ou du moins se pensait-elle de cette manière. Dans son esprit, personne ne pouvait la remplacer et l’Ombre était assez intelligente pour savoir choisir ses atouts. C’était évident… Shahren avait su démontrer son talent et Renan ne pourrait pas la tuer sur un coup de tête. Quand bien même il choisirait cette solution, il devrait d’abord affronter Adam, sur qui il n’avait aucune prise avec son pouvoir mutant. Ce serait alors le combat de l’homme contre la machine et, avec une tranquille certitude, Shahren sut qui allait forcément l’emporter. Comment aurait-il pu en être autrement ? Elle l’avait créé.

Oui, c’est moi, avoua-t-elle sans remord. Qui d’autre ? précisa-t-elle, légèrement agacée.

Décidément, il ne comprenait rien, comme le prouvait son petit laïus.

Et c’est là qu’est toute la nuance. Je ne fais pas passer les autres pour des incapables, ce sont des incapables. Je me contente de te le montrer, puisque je te le dis depuis dix ans et que visiblement, tu ne l’as toujours pas compris…

Dans son esprit, Renan était l’unique fautif de cette histoire. Depuis bien longtemps, Shahren l’avait prévenue du risque de faire confiance à des scientifiques lambdas. Lorsque Jack était encore officier, il venait toujours passer ses commandes chez Shahren, même lorsque cela sortait de son domaine de prédilection et la jeune fille de l’époque s’exécutait contre le droit de pouvoir étudier le sang et le cerveau de l’oncle de Renan. Cerveau qu’elle conservait dans un bocal depuis sa mort, d’ailleurs, subtilisé sur son cadavre comme un trophée macabre au milieu d’une dizaine d’autres, dissimulé en étant montré. Il était un mutant puissant. Si elle pouvait percer le secret de sa mutation et la transmettre à Adam… Son petit bijou serait presque invincible, immortel.
Cela, bien évidemment, Renan l’ignorait et c’était peut-être mieux ainsi. Le nouvel officier de la pénombre était trop susceptible, il se reposait trop sur ses sentiments et cela le perturberait de savoir que depuis cinq ans, lorsqu’il prenait la peine de venir dans le laboratoire de la Matvieiv, il avait déjà contemplé le cerveau de son oncle sans s’en rendre compte.

Elle claqua la langue en réponse à ses menaces.

N’agis pas comme un enfant, tu veux ? Tu es vivant et si j’avais vraiment voulu te tuer, je pourrais le faire encore maintenant. Je te signale que tu as de l’argent dans ton organisme, il suffit d’une caresse pour qu’il mute en ethereum. Et je ne sais pas exactement comment réagirait ton corps, les derniers échantillons de sang que j’ai de toi remontent à cinq ans…Mais puisqu’il se balade un peu partout, je pourrais le solidifier sur tes organes et voir combien de temps ils mettront à défaillir.

Maintenant qu’elle l’évoquait, l’idée était assez tentante…. Se laissant pousser hors du lit, Shahren s’assit sur une chaise qu’Adam glissa sous ses fesses, comme un ballet bien orchestré. Elle croisa les jambes et posa son menton sur la paume de sa main. La tête légèrement penchée, elle arborait une moue réflexive peu rassurante.

C’est l’empoisonnement à l’argent qui te provoque des nausées, répondit-elle avec un sourire condescendant, en ayant bien compris qu’il cherchait à être désagréable. Ça va peut-être perforer ton estomac, qui sait ? Du coup je serais obligée de t’ouvrir pour te réparer, puisqu’il est clair qu’aucun autre médecin n’entrera ici. Elle gloussa tandis qu’Adam se décalait vers la porte pour la fermer à double tour. Ne sois pas mauvais perdant, tu l’as bien mérité. Si tu m’avais laissé faire quand je te l’avais demandé, ton corps ne se serait pas misérablement écroulé pour si peu. Tu te crois supérieur mais tu devrais savoir que pour l’être, il ne faut avoir aucunes limites. Et tu en as bien trop…
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Mar 2015 - 13:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Bien sûr que c'était elle. Il l'avait compris, mais la voir prendre les choses avec autant de légèreté l'irritait sérieusement. Est-ce qu'elle ne comprenait rien à ce qui se passait ? Ce n'était qu'un larbin, certainement pas la chef ! Qui plus est, sa manière de laisser entendre qu'il était trop stupide pour comprendre l'évidence, commençait sérieusement à lui porter sur les nerfs. Renan avait un seuil de tolérance très élevé en temps normal, mais avec Shahren, disons qu'il se réduisait drastiquement. Serrant les dents pour se retenir de l'envoyer bouler alors qu'elle le sermonnait comme un adolescent, Tesla fut tenté de lui faire remarquer qu'elle ignorait effectivement comment son corps réagirait à son « jouet ». Il avait l'audace de penser que le métal, quel qu'il soit, ne lui ferait jamais le moindre mal. L'idée que la jeune femme puisse avoir une affinité spéciale que lui-même ne connaissait pas, lui était tout bonnement insupportable. Quant aux menaces qu'elle lui lançait, il n'était pas plus effrayé que cela. Si Shahren tentait quoi que ce soit, nauséeux ou non, il n'hésiterait pas à utiliser ses capacités pour lui expédier les scalpels posés plus loin, en plein milieu du front.

Malgré tout, elle fit preuve d'un peu d'obéissance en allant s'installer sur une chaise, apportée par son petit chien, bien évidemment. Renan jeta d'ailleurs un regard clairement hostile à ce dernier, histoire de bien lui faire comprendre qu'il était indésirable, mais son attention se reporta rapidement sur Shahren. Parce qu'elle s'imaginait pouvoir empêcher qui que ce soit de venir ici ? La bonne blague ! Avec son ego sur-dimensionné, le trentenaire était persuadé de pouvoir se débarrasser de la jeune femme si elle devenait trop envahissante, mais lorsqu'elle souligna que son corps était trop faible, sa fierté en prit un coup. Bien sûr qu'il était trop faible pour les ambitions de son propriétaire, mais il n'était pas prêt à se laisser charcuter par cette tarée pour gagner en résistance. Il tenait à conserver son enveloppe charnelle aussi intacte que possible : ses missions d'infiltration en dépendaient.

« D'où viennent ces échantillons ?! Et tu ne sais rien de mes limites. » Son regard la fusilla sur place. « Peut-être que l'argent a réussi à me poser des problèmes, mais tu ignores tout de ma résistance. Ce n'est pas parce que tu as réussi à toucher un point sensible que tu peux jauger mes compétences. » Le ton de sa voix était acerbe. « Contrairement à toi, je ne me repose pas sur mes lauriers et mon pouvoir s'est clairement développé au cours des dernières années. » Et de conclure : « Tu ne sais rien de ma résistance. »

C'était plus fort que lui : il devait la narguer en lui rappelant qu'elle ne savait rien de ses capacités. Il était vrai qu'avec l'aide de son binôme, Renan avait grandement amélioré sa maîtrise du magnétisme au point de pouvoir en devenir lui-même. Se changer en énergie magnétique lui avait pris énormément de temps et surtout, beaucoup d'énergie, mais cela lui apportait un gros avantage et lui avait aussi appris à mieux gérer son endurance. Bien sûr, c'était toujours assez mineur comparé à des métahumains dotés de pouvoirs spécifiquement destinés à booster leurs compétences physiques, ou encore comparé à des humains « améliorés », mais il avait sa fierté : il y était arrivé seul et sans l'aide de cette folle ! Son regard mordoré se posa à nouveau sur le visage de la jeune femme.

« Tu es trop imbue de toi-même. Tu crois être la plus intelligente, mais il existe des tas de génies. Tu n'es pas la première personne avec une intelligence améliorée que SHADOW peut recruter. On se passait très bien de toi avant et ça ne changera pas. » Le ton de sa voix était clairement moqueur. « En imaginant que l'argent perfore mon estomac, je préférerais encore y passer que te laisser me toucher. Mais ça ne sera pas nécessaire, tu n'es qu'un larbin, tu n'es pas la chef. Ce n'est pas toi qui décide qui peut faire quoi dans cette base. »

Une manière comme une autre de lui rappeler que c'était lui qui commandait et elle qui exécutait. Bien sûr, Renan avait perdu espoir de lui faire comprendre qu'elle devait obéir et arrêter de le défier. Longtemps, il s'était demandé comment son oncle avait fait pour réussir à se faire obéir de cette garce sans respect. Peut-être qu'il lui permettait de l'étudier ? Le français refusait d'y croire : il avait beaucoup trop de respect pour son oncle et refusait de croire qu'il puisse avoir joué à la souris de laboratoire pour le compte de cette gamine capricieuse. Il valait beaucoup mieux que ça, il n'avait pas besoin d'elle pour devenir le meilleur. Une bouffée de jalousie et de contrariété l'étreignit à nouveau alors qu'il reprenait la parole d'un ton toujours aussi hostile.

« Et je n'ai rien mérité. Tu n'as pas à décider de modifier les créations des autres scientifiques pour les faire passer pour des incompétents. » Son regard se durcit légèrement. « Je n'ai pas besoin de toi pour dépasser mes limites. »

Il ne lui donnerait jamais cette satisfaction, c'était certain !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 10 Mar 2015 - 22:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En réalité, Shahren en savait plus sur Renan qu’il ne le pensait. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, elle le surveillait toujours du coin de l’œil. Lorsque Jack était encore de ce monde, c’était plutôt simple, surtout parce qu’il lui fournissait des échantillons du sang de son neveu pour la récompenser de ses services. Il se moquait bien de l’intérêt qu’elle nourrissait à son égard et c’était tant mieux. Elle aimait cela, chez Jack Talley. Inutile de se perdre en explications tant que le boulot était fait correctement. A chacun ses lubies, ses phobies, le principal étant l’objectif à atteindre.
Et Shahren n’avait jamais été une source de déception, non. Sauf en 2009… Mais les accidents arrivent, n’est-ce pas ? Elle aurait aimé s’en convaincre, mais le SKY resterait une tache indélébile dans son dossier, dans sa mémoire. Elle ne pourrait jamais passer outre, quoi qu’elle fasse. Pour cette raison, elle l’avait gardé, désactivé. Jusqu’à trouver le moyen de le faire fonctionner.
Mais là n’était pas le sujet.

Depuis la mort de Jack, elle n’avait plus accès à aucun échantillon, ce qui ne l’avait pas empêché de surveiller Renan. Quand il s’entrainait dans la base, elle se branchait sur les caméras de surveillance. Dans la mesure du possible, elle le surveillait également lors de ses missions mais cela s’était toujours révélé plus compliqué puisque comme tout bon agent de SHADOW qui se respecte, il avait appris à ne pas rester dans le champ des caméras. Hélas pour lui, il avait un archidémon collé à ses basques la moitié du temps et il s’avérait très bavard quand on savait s’y prendre. Shahren possédait donc pas mal d’informations sur les pouvoirs de Renan, son emploi du temps, sa condition physique et même ses différentes missions en cours. Cela ne lui plairait certes pas mais qui s’en souciait ? Elle gardait un joli dossier bien épais dans le coffre de son laboratoire, estampillé à son nom. Un jour, il lui servirait.

Tu es trop imbu de toi-même, rétorqua-t-elle. Ou trop stupide, pour me sous-estimer de cette façon.

La scientifique continuait de sourire mais son ton était devenu plus froid. Elle n’appréciait pas d’être rabaissée et cela n’avait jamais été le cas. Si elle avait conscience du fait que son intelligence n’était pas unique, elle n’acceptait pas l’idée qu’on puisse lui être supérieur. Au mieux, elle avait quelques égaux, ce qui était déjà une grande concession faite à son ego surdimensionné. Et Renan n’était pas son égal, il ne le serait jamais. Il était un trophée convoité, un spécimen des plus intéressants et passablement stimulant, mais ça n’allait pas au-delà. Pour le moment, il donnait les ordres parce qu’il était plus haut placé dans la hiérarchie mais Shahren n’avait jamais prétendu en avoir quoi que ce soit à foutre. Les normes ? Elle comprenait le principe sans parvenir à les appliquer. Par moment, elle singeait les comportements adéquats mais actuellement, elle ne comptait pas prendre cette peine. Elle avait le dessus.

Et quand tu seras dans le coma en train de succomber à une hémorragie interne, ce ne sera pas toi qui décidera non plus, fit-elle très justement remarquer.

Après tout, elle n’avait jamais demandé aucune autorisation pour opérer quelqu’un. Adam en était un parfait exemple. Aucun de ses sujets ou presque n’était consentant, pourquoi perdre du temps à convaincre quand il suffisait d’appliquer ? Avec Renan, c’était un peu différent mais maintenant qu’elle était parvenue à le mettre en situation de faiblesse, l’heure était peut-être venue d’en profiter. Pourrait-elle le séquestrer suffisamment longtemps pour se laisser une marge correcte afin de l’étudier ? Elle avait une quantité astronomique de tests à faire, de données à mettre à jour, il lui faudrait ensuite créer ses puces, les implanter, afin de continuer à récolter des informations quand il utiliserait ses pouvoirs, trouver la zone du cerveau responsable de sa mutation, tenter de la reproduire et ensuite, le transformer en un être mi-humain, mi-machine. Le processus était bien plus rapide avec l’ethereum puisqu’elle n’avait qu’à le modeler, aussi les puces cérébrales ne poseraient pas de problème mais pour le reste, elle comptait sur l’edenium, l’alliage qu’elle avait créé. Autant tirer un maximum profit de son don pour le magnétisme… Légèrement rêveuse, plongée en plein dans son fantasme consistant à charcuter et réparer Renan, elle l’écouta d’une voix distraite radoter son éternelle rengaine, comme s’il essayait de se convaincre lui-même.

Tu l’as déjà dit, plusieurs fois. Mais au fond, tu n’es pas assez stupide pour vraiment y croire. Si c’est le cas, je t’ai surestimé et tu n’es pas digne d’intérêt. Ton oncle pensait que si, révéla-t-elle en laissant planer un silence destiné à faire monter la tension. Il avait de grands projets pour toi. Enfin, on en avait. Puis il est mort… Avec toi en guise de chef, difficile de mener à bien le projet E. X. 7…

Elle décroisa ses jambes pour chasser le fourmillement désagréable et les croisa dans l’autre sens, sans quitter Renan des yeux. Elle y voyait une forme d’incompréhension et c’était normal. Pourquoi décider de lui en parler maintenant ? Pourquoi pas, au fond… Après tout, il était le sujet central d’E. X. 7, l’un des meilleurs prototypes d’arme ultime… Sur le papier. Et si l’argent faisait correctement son œuvre, elle aurait peut-être enfin l’occasion de le réaliser concrètement. A l’époque, le fiasco du SKY, immatriculé comme E. X. 6, l’avait rendue frileuse. Mais elle se sentait pousser des ailes, ce soir. Peut-être était-ce dus au fait qu’elle avait manqué de le tuer et que, désormais, il était aussi faible qu’elle physiquement. Dommage qu’il y avait des éléments métalliques dans cette fichue infirmerie. Dans son laboratoire, elle n’aurait pas eu à se soucier des instruments chirurgicaux qui pourraient se planter dans sa gorge…

Dommage, ça aurait résolu ton problème de faiblesse. Et ne me regarde pas comme ça, petit patron. Tu es faible, même si tu joues avec des forces supérieures et même si tu développes ton pouvoir Je peux te trancher la gorge et te tuer. Tant que ça sera possible, peu importe ta résistance… Tu sais que j’ai raison. Alors oui, tu as besoin de moi. Désespérément.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Mar 2015 - 23:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il ne put s'empêcher de ricaner légèrement lorsqu'elle lui parla d'être trop imbu de lui-même. C'était l'hôpital qui se foutait de la charité à ce niveau...

« C'est amusant, parce que tu as aussi l'air pas mal dans ton genre. »

Hors de question qu'il soit le seul à avoir l'air trop sûr de lui. Oh, Renan n'était pas stupide : il savait très bien qu'il était beaucoup trop sûr de lui et qu'il aurait été plus prudent de se montrer moins vantard, mais c'était dans son caractère. Jack n'avait pas réussi à gommer ce trait de sa personnalité et cela même s'il s'y était essayé. C'était certainement l'une des rares choses que son oncle pouvait réellement lui reprocher à l'époque.

Quant à son éventuel coma et à l'opération initiée par Shahren, Renan savait qu'elle avait raison. S'il perdait conscience, les autres scientifiques n'oseraient certainement pas s'interposer pour l'empêcher de le tripatouiller. Evey le ferait si elle était sur place à ce moment, mais rien n'était moins sûr. Quant à un certain Archidémon de sa connaissance, il risquait d'être plutôt du genre à prêter main forte à la garce. Ou pas. En fait, le français ne savait absolument pas comme Raphaël pourrait réagir et en vérité, il ne tenait pas franchement à expérimenter tout cela juste pour l'apprendre ! Disons plutôt qu'il n'avait pas envie de devenir le nouveau jouet de Shahren. Si elle avait été moins incontrôlable, il lui aurait peut-être fait davantage confiance, mais il la soupçonnait d'être imbue d'elle-même au point de dépasser les termes d'un éventuel accord pour laisser libre court à ses lubies. Il ne tenait pas à se réveiller à moitié robot alors qu'il n'aurait signé que pour une amélioration mineure – par exemple.

« Il y a d'autres personnes entre toi et moi. »

Il se doutait bien que sa remarque n'allait pas faire grand effet, mais peu importait : Tesla voulait juste lui rappeler qu'il n'était pas seul au monde. Cela dit, jusqu'à aujourd'hui il croyait que son oncle était l'un de ses alliés, mais les paroles suivantes de la jeune femme le firent soudain douter. Jack pensait qu'il était digne d'intérêt ? Bien sûr ! Sans cela il ne l'aurait pas entraîné pour qu'il devienne son successeur ! Mais l’énoncé du projet E. X. 7 n'éveilla strictement rien en lui, si ce n'est de l'incompréhension. Son regard s'en teinta d'ailleurs, il avait du mal à dissimuler les choses lorsqu'elles concernaient l'ancien Officier de la Pénombre. Le fait d'entendre parler de faiblesses résolues ne manqua pas d'attirer son attention. Soyons honnêtes : il avait accepté de pactiser avec un archidémon parce qu'il était prêt à quasiment tous les sacrifices pour obtenir ce qu'il désirait. Cela dit, avec Shahren les choses changeaient radicalement : il ne pourrait pas maîtriser les choses de A à Z et il avait vu les dégâts que cela pouvait causer. Raphaël s'était bien moqué de lui, et Renan n'avait pas l'intention de recommencer avec Shahren.

« Moi aussi je peux te trancher la gorge. Tu es aussi faible que n'importe qui, ce n'est pas ton immense intelligence qui va t'en protéger.... »

Il souligna bien les deux mots, comme pour se moquer d'elle. Histoire d'accompagner ses paroles d'un geste, le trentenaire s'autorisa le luxe d'envoyer voler l'un des scalpels en direction de la jeune femme, la ratant volontairement pour le laisser se planter dans le mur après lui être passé devant le visage. Oh, elle ne se laisserait certainement pas effrayer, mais ce n'était pas forcément le but. Il voulait juste lui rappeler qu'elle n'était pas différente de lui.

« Je n'ai pas besoin de toi pour savoir qu'il me pensait digne d'intérêt. Je savais parfaitement ce qu'il projetait pour moi. » Enfin presque. « Il ne m'a jamais parlé de ce projet, alors soit il sort de tes rêves, soit il le jugeait trop peu crédible pour prendre la peine de me tenir au courant. » C'était un mensonge éhonté, bien sûr. « Et je te rappelle que je suis l'Officier de la Pénombre de Mannheim, si ce projet avait existé, j'en aurais entendu parler en le remplaçant. »

Ce n'était pas forcément vrai : si le projet avait été clos avant qu'il ne soit nommé, il n'en aurait pas eu connaissance à moins de fouiller dans les dossiers passés, mais disons qu'il avait suffisamment de boulot comme ça pour ne pas s'en rajouter inutilement. Son ego était blessé, le simple fait qu'il détourne le regard le montrait clairement. Secouant la tête, le trentenaire reprit finalement.

« Mis à part en me laissant implanter tes créations, je ne vois pas comment je pourrais empêcher que l'on me blesse comme ça. Sauf en demandant aux autres scientifiques de développer un sérum pour régénérer les cellules, bien sûr. » Mais ce serait l'affaire de plusieurs décennies de recherche. « Et il est hors de question que je me laisse charcuter comme ton petit chien. » Adam, bien sûr. « Je tiens à conserver une apparence un minimum humaine vois-tu. Je me conviens très bien comme je suis. »

Esthétiquement parlant, mais sur le plan de la résistance, il était vrai qu'il aurait aimé quelque chose de plus performant. Renan avait évité de demander clairement quel était ce projet, il espérait simplement que Shahren lui prouverait qu'elle ne mentait pas en le renseignant à ce sujet. Manipulateur un jour, manipulateur toujours !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 11 Mar 2015 - 10:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Shahren était conscience de sa faiblesse physique. Son immense cerveau n’était protégé par rien d’autre qu’Adam, ce qui faisait d’elle une personne particulièrement vulnérable quand ce dernier était envoyé en mission. Pour cette raison, elle ne sortait jamais de son laboratoire durant ces périodes et en concevait une espèce d’angoisse. Ces rares moments lui rappelaient à quel point son existence pouvait être rapidement effacée. Le geste de Renan le lui confirma, bien qu’elle n’en ait aucunement besoin. Le scalpel siffla à son oreille, allant s’enfoncer dans le mur. Il l’avait ratée exprès, elle le savait. Son cœur cessa de battre pendant plusieurs secondes mais elle se refusait à montrer sa faiblesse. C’était douloureux de se dire qu’elle était encore plus vulnérable que lui. Elle n’avait jamais pratiqué aucun sport de combat, n’avait jamais appris à tirer avec une arme à feu. Si on lui donnait un couteau, elle savait qu’il fallait planter le bout pointu dans un organe vital de préférence mais doutait d’avoir véritablement la force de le faire. Elle quia vait tellement de pouvoir lorsqu’elle opérait revenait douloureusement à la réalité une fois plongée dans le monde réel. Il y a cinq ans, son statut avait certes évolué grâce à l’ethereum qui faisait partie intégrante de son être. Elle avait pu se développer, mais ce n’était toujours pas suffisant. Comme lui, elle était faible. Mais elle était confrontée à deux problèmes majeurs l’empêchant de faire évoluer sa condition.

Premièrement, elle refusait de se mettre en danger en pratiquant des protocoles encore expérimentaux sur elle-même. Elle avait Adam pour cela et tant que la technique n’aurait pas été optimisée, elle ne prendrait pas le risque.

Deuxièmement, personne n’était apte à pratiquer cette procédure. Elle pourrait l’apprendre à Adam mais au fond, elle craignait qu’il en profite dans un sursaut d’amour propre soit pour la tuer, soit pour créer des dégâts irréversibles. Un problème était toujours possible et Shahren nourrissait sa paranoïa aigue depuis des années. Il lui était totalement dévoué, mais elle était incapable d’accorder sa pleine confiance à qui que ce soit. Elle partait du principe que n’importe qui pouvait la trahir à n’importe quel moment. Devon le lui avait appris, et il avait même précisé avec un clin d’œil « même moi tu sais, ma beauté ». Elle n’avait pas oublié. Chacun suivait ses propres objectifs et mettait tout en œuvre pour les réaliser, peu importe les dégâts collatéraux.

Pour Jack Talley, le projet E. X. 7 avait été un moyen de transformer son neveu en bras armé de ses ambitions. Pour Shahren, il était une façon d’avancer un peu plus vers son double objectif : Créer une race supérieure ultime et par extension, se transformer elle-même. Tous deux y trouvaient leur compte mais Jack avait exigé de la discrétion. Ils n’étaient que deux à être au courant, trois si l’on comptait Adam qui était conditionné pour ne pas en parler, comme de tout ce qui touchait à SHADOW, à moins qu’un membre haut gradé ne le lui demande. Dans ce cas-ci, l’exception avait été étendue à Renan, peu importe son grade. Aucun risque de fuite, puisqu’il risquait de réagir très mal en découvrant le pot-au-rose. Quand son oncle était mort, Shahren avait été contrainte de mettre le projet de côté, à regret.
Mais maintenant…Elle se mordilla la lèvre inférieure en répondant à sa naïve affirmation.

A moins que ce projet n’ait été connu que de deux agents ? Dans ce cas-là, si l’un d’eux venait à décéder, il ne restait que l’autre pour t’en parler. Et sachant comment tu réagirais…La boucle est bouclée.

Elle avait instillé le doute en lui, c’était flagrant par le simple fait qu’il détournait le regard. Pourquoi lui en parler maintenant ? Parce que l’occasion était trop belle. En temps normal, il ne lui laissait jamais l’occasion d’en placer une et tout ce qu’elle pouvait dire était rejeté. Elle avait fini par mener ses projets comme elle l’entendait et à rendre des rapports réguliers. Les lisait-il seulement ? Pour ce qu’elle en avait à faire. Shahren ne visait pas l’avancement au sein de l’organisation ni même une quelconque attention. Elle voyait bien au-delà. Elle se contentait d’utiliser les subsides qu’on lui accordait depuis des années et à fournir ce qu’on lui demandait. Quant au surplus, ça la regardait. De toute façon, peu importait l’idée qui lui passait par la tête, elle n’avait qu’à demander pour qu’elle soit validée. L’avantage d’avoir un parcours sans fautes.
Presque.

Un sérum de régénération de cellule…Ah, mon pauvre Renan, gloussa-t-elle en secouant la tête. Tu te montres désagréable avec Adam mais il s’avère que lui il peut régénérer ses cellules, ce qui le rend techniquement immortel ou plutôt éternel, à moins d’un gros imprévu. Quant à toi ? Tu as une espérance de vie de soixante-dix-sept ans selon les derniers chiffres du gouvernement américain. Puisque tu es un agent de terrain, tu te feras probablement tuer avant et puisque tu as la bonne idée de faire équipe avec un archidémon, tu finiras sans doute brûlé vif quelque part un jour où tu l’auras trop agacé. Te connaissant, ça ne devrait plus être très long…. Tant de limitation pour un corps humain. Elle cracha ce dernier mot avec un dégoût marqué. Mais bon, si tu es prêt à accepter ça pour garder ton physique avantageux intact, c’est toi que ça regarde. Un physique qui va se flétrir d’ici quelques années, ça a déjà commencé d’ailleurs. Tu as quelques rides qui pointent au coin des yeux. C’est sûrement à force de tirer tout le temps la gueule…

Elle fit mine d’y penser sérieusement puis secoua la tête.

Bref, si c’est là ton unique ambition, je ne te donnerais pas les codes d’accès pour le dossier du projet. De toute façon, tu trouverais encore le moyen de dire que j’ai tout inventé. Tu peux être vraiment décevant quand tu veux.

Elle se pencha pour lui tapoter la joue, le regardant comme un enfant un peu attardé, puis elle se leva en lissant le bas de sa robe. La graine du doute était plantée, elle connaissait son ego et sa propension à toute prendre à cœur quand cela touchait de près ou de loin à Jack. Il finirait par craquer et par lui demander les codes. Au mieux, il chercherait par lui-même mais elle lui souhaitait bon courage pour craquer la protection autour du dossier E. X. 7, malgré ses accréditations d’agent de la pénombre. Après tout, ça le concernait directement et l’idée avait été de le lui cacher jusqu’à ce que le protocole soit mis au point.

Si tu lisais mes rapports, tu saurais qu’outre le projet Pavlov, j’étudie le gêne mutant en profondeur pour tenter de reproduire ses effets en fonction des individus, puisque c’est nécessaire afin de faire fonctionner les puces cérébrales en ethereum sur eux. Enfin je n’entre pas dans les détails techniques, tu ne comprendrais pas, précisa-t-elle, légèrement condescendante. En partie pour éviter de lui expliquer le rôle que les gênes de son oncle avaient déjà joué dans le succès du processus d’adaptation. Il s’avère que le mutant que j’ai le plus à disposition est justement celui qui pourrait régler tes ennuis, dans un premier temps. Oh il faudrait faire quelques ajustements dans ton si joli cerveau c’est certain… De là, à toi de choisir entre mourir jeune ou avoir plus de temps afin de réaliser… Elle fit tourner sa main, dans un geste réducteur. …tes objectifs, aussi futiles soient-ils.

Elle poussa un petit soupir et se tourna vers Adam, faisant comme si Renan n’existait plus du tout.

J’ai l’impression qu’il n’a pas envie de s’évanouir. J’aurais dû mettre une dose plus forte. Elle haussa les épaules. Ce sera pour une prochaine fois !

Elle avait l’air sincèrement déçue.

Avec une bonne droite, je peux l’assommer, proposa Adam.
Je sais mon chéri, mais soyons bons joueurs pour cette fois…

Et oui, elle avait conscience que faire toutes ces révélations à l’officier de la pénombre pour après superbement l’ignorer n’allait pas le mettre dans de meilleures dispositions à son égard.
Mais elle aimait bien l’ennuyer.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Mar 2015 - 12:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Connu de seulement deux agents ? Elle et Jack ? Renan fronça les sourcils : il avait du mal à croire que son oncle puisse lui avoir dissimulé quelque chose d'aussi flagrant ! Pourtant, il n'avait pas hésité à dissimuler son appartenance à SHADOW alors que le trentenaire était trop jeune pour comprendre les enjeux véritables de cette histoire. Bien sûr, Renan n'oubliait pas les paroles de son oncle au sujet des intérêts de l'organisme : ils passaient avant les liens familiaux et s'il avait dû le sacrifier pour le bien de tous, il n'aurait pas hésité une seule seconde. C'était d'ailleurs ce que Renan avait aussi fait : il avait laissé son oncle se battre seul avec son binôme contre un héros beaucoup plus fort que lui. Et il était mort. Alors, oui : si Jack avait eu une idée en tête qui pourrait aider SHADOW, mais que Renan aurait pu tout faire capoter, il lui aurait dissimulé.
Désagréable prise de conscience qui lui laissa un goût amer en bouche.

Les remarques suivantes sur sa faiblesse s'il était comparé à Adam, ne manquèrent pas de l'irriter. Il aurait bien voulu avoir suffisamment de force pour expédier quelque chose capable de décapiter cette tête de nœud histoire de fermer la grande gueule de sa maîtresse, mais ce serait idiot. Malgré tout ce qu'il disait, Adam était un atout indéniable et ce serait stupide de la sacrifier pour remettre Shahren à sa place. Quant aux critiques sur son physique, autant dire qu'il s'en fichait éperdument : elle était plus âgée que lui et il savait qu'il ne serait pas immortel. Mourir jeune était une évidence pour le trentenaire qui savait parfaitement que son mode de vie ne lui permettrait pas de finir en maison de retraite. Et honnêtement, il n'en avait strictement aucune envie !

Un nouveau geste impatient chassa la main de Shahren qui s'obstinait à le traiter comme un gamin. Elle pouvait l'irriter d'une manière qui l'étonnait toujours. Il n'avait jamais pensé pouvoir détester quelqu'un à ce point. Tesla était agacé par la tournure des événements : elle refusait de lui donner ces codes et il allait devoir lui demander, prouver qu'il avait de l'intérêt pour ce qu'elle disait... en bref, tout ce qu'il détestait ! Un soupir lui échappa lorsqu'elle s'amusa à l'ignorer superbement en parlant avec son petit chien qui avait l'audace de croire qu'il pourrait l'assommer d'un simple coup. Pauvre abruti. Lui aussi il le détestait. Mût pas une irritation grandissante, le trentenaire se redressa sur son séant, ignorant les nausées qui montaient, puis plongea son regard dans celui de la jeune femme.

« Tu n'as pas répondu à mon autre question : où est-ce que tu as eu des échantillons de mon sang ? » Le ton de sa voix était agacé. « Tu n'es rien de plus qu'une fouteuse de merde. Je ne vois pas pour quelle raison j'aurais refusé à l'époque. Je ne savais pas encore que tu n'es qu'une garce égocentrique et complètement tarée. J'aurais peut-être accepté. »

Il semblait plus qu'évident que les prises de sang que son oncle lui imposait à l'époque – soit-disant pour des vérifications d'usage – avaient été inventées pour transmettre tout cela à la jeune femme. L'idée d'avoir été introduit dans un projet sans être au courant le rendait particulièrement irritable : il n'avait aucune envie d'être considéré comme un cobaye, surtout pas par son oncle ! Une grande déception lui tomba dessus, mais il refusa de le laisser entrevoir : il ne souhaitait pas donner de plaisir à la demoiselle.

« Je n'ai pas vocation à devenir un petit vieux qui vivra aux crochets de l'état dans une maison de retraite. Je n'ai pas besoin de toi pour savoir ce qui m'attend. Et ne t'avises pas de te mêler de mes affaires avec l'archidémon, elles ne te concernent pas. Et je sais quelles sont ses limites. » Il les avait déjà testées après tout ! « Quant à ton petit chien... ce n'est pas un immortel. Il peut mourir comme n'importe qui. Je doute que sa tête puisse repousser s'il se faisait décapiter et rien de ce que tu feras ne pourra changer ça. » Le ton était provocateur. « Je me moque de mon physique, ce qui m'intéresse c'est de rester humain. J'ai une identité de couverture à assurer et je n'ai pas envie de me trimballer avec des inventions de ton cru dans le corps. Tu es complètement tarée Shahren. Si je signais pour une simple amélioration, tu serais capable de t'emballer et de m'offrir la totale. Je n'ai pas envie de te laisser me tripoter sans pouvoir intervenir pour t'arrêter lorsque tu dépasseras les bornes. Parce que tu le feras. »

Il en était absolument certain ! La jeune femme était facile à cerner sous certains angles et Renan avait compris qu'elle était du genre à ne s'imposer aucune limite. Et puis c'était sans compter qu'elle avait l'air de le considérer comme un vulgaire cobaye, ce qui signifiait qu'elle n’hésiterait pas à dépasser les bornes, même en sachant qu'elle avait de grandes chances de le tuer. Oui, en fait le gros problème dans cette histoire, c'était elle et son foutu caractère.

« C'est de ta faute si on en est là. Si tu étais plus digne de confiance, je te laisserais faire sans problème. Mais tu ne l'es pas et c'est pour cette raison que je privilégierai toujours les autres scientifiques. Eux me voient comme leur supérieur, pas comme un vulgaire cobaye de projet. » Le ton de sa voix était à nouveau agacé. « Mais d'accord, donne-moi ces codes d'accès et je verrais si tu dis la vérité. »

Et il ne comptait pas la supplier pour y arriver.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 11 Mar 2015 - 13:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Comme si ce n’était pas évident, soupira-t-elle. Jack me les donnait.

Elle confirmait ainsi une idée qui avait sans doute germé depuis longtemps dans l’esprit de l’agent alité.

Et tu sais très bien que tu n’aurais pas accepté. Tu m’as détesté à la première seconde où tu m’as vue, je n’ai jamais compris pourquoi d’ailleurs. Elle hausa les épaules. Mais ça n’a aucune importance. Plutôt que de risquer quoi que ce soit, mieux valait procéder dans ton dos en attendant de te mettre devant le fait accompli. L’idée c’était de faire un peu comme avec Adam… Te droguer, t’opérer et une fois que c’était irréversible, te laisser le choix de vivre ainsi et d’accepter ou activer les puces de contrôle cérébrale.

Même si à l’époque, ç’aurait été passablement compliqué et c’était ce qui avait ralenti le projet. L’edenium était magnétique et des puces en argent ou en cuivre auraient provoqué une réaction d’empoisonnement dans son organisme comme le prouvait sa présence dans ce lit d’hôpital. Elle ne pouvait pas risquer d’échouer aussi bêtement. Alors, elle s’était mise à étudier la mutation de Jack afin de mettre au point un sérum stimulant les capacités d’adaptation du corps humain, mais le taux de réussite n’était que d’un sur deux. C’était jouer à la roulette russe. Elle avait fini par comprendre que, pour que ça fonctionne, elle devait à chaque fois adapter le sérum au gène mutant du receveur mais cela demandait nombre d’analyses et d’examens supplémentaires bien plus poussés qu’une simple prise de sang. Que de tours et de détours…

Es-tu idiot ou le fais-tu exprès ? s’agaça-t-elle. Je ne te parle pas de devenir un petit vieux, je te parle de rester sous cette apparence aussi longtemps que durera ta vie ! Une vie qui ne pourra être raccourcie que par un tiers. Fini la crainte d’une maladie ou même de la vieillesse. Ta survie ne dépendra plus que de tes compétences, tu deviendrais ton propre maître. Et qui sait, tu résisteras peut-être à une tête coupée. Il s’avère qu’on n’a jamais essayé…

Et ce serait mentir de dire qu’elle n’y avait pas songé, mais risquer de perdre Adam aussi bêtement la révulsait. Il était trop précieux à ses yeux. Selon ce qu’il lui avait dit, il pouvait survivre à une balle dans la tête si quelqu’un prenait la peine de la lui enlever puisque ça lui était déjà arrivé. Pour le reste… Suspens et mystère. Mais ce n’était pas la question. Renan l’accusait d’être la cause unique du problème et à ce jeu-là, ils pouvaient se renvoyer la balle longtemps. Elle estimait qu’il n’avait aucun cran, lui assurait qu’elle était folle et indigne de confiance… Les deux avaient probablement raison, bien que pour Shahren, la folie était un concept relatif. Elle ne se considérait pas comme folle, pour elle la société avait un problème et la majorité des gens, par extension.

Cela dit, tu as raison. J’en profiterais très certainement mais tu me remercierais ensuite, je peux te l’assurer. Surtout que je peux très bien te faire passer pour humain avec des mécha-greffes. C’est parce qu’Adam aime s’exhiber mais la fausse peau peut-être très réaliste et c’est d’une simplicité enfantine à faire, si tu savais… Quant à l’œil, avec une lentille, il pourrait paraître identique à l’autre tu sais. Bon tu auras moins…D’exotisme que les autres cyborgs mais j’imagine que monsieur tient beaucoup à sa couverture d’homme de ménage. C’est pour matter ce qui se passe dans les immeubles ? Je savais bien que tu devais être un peu pervers sur les bords. Tant mieux, remarque…

A nouveau, elle gloussa, amusée d’imaginer ce frigide congénital en train de se toucher en matant derrière une vitre un patron occupé à trousser sa secrétaire.

Enfin, tu sais quoi ? Pour te prouver que je ne suis pas indigne de confiance, puisque je te raconte la vérité, je vais te donner les codes et te laisser parcourir le projet E. X. 7. Je serais à mon laboratoire si tu as des questions. Oh et…

Elle toucha Renan sur son avant-bras, seul endroit où sa peau était vraiment à nu. Immédiatement, elle sentit l’argent dans son organisme, comme un murmure lointain puisque sa structure atomique était quasi semblable. Elle enfonça ses ongles dans sa chair jusqu’à faire couler son sang et le contact suffit. Les yeux dans le vague, la totalité de son œil devint totalement noir. Elle transforma l’argent dans son sang en ethereum et l’aspira jusqu’à ce qu’il forme une sphère noire dans sa main. C’avait dut être particulièrement désagréable pour lui, comme si quelqu’un trifouillait ses entrailles et aspirait quelque chose hors de son corps mais en faisant cela, elle l’avait purgé du poison. Comme ç’avait été rapide, elle ne ressentit aucune migraine et put se lever sans trébucher. Heureusement qu’il n’avait pas eu l’opportunité de réagir, car elle était totalement incapable de se défendre pendant ce processus. Faisant rouler la sphère entre ses doigts, elle s’empara d’un bloc note posé sur un bureau du fond et écrivit avec un crayon une suite de douze chiffres et lettres. Moins d’une minute plus tard, le temps qu’il se remette de ses émotions, elle était à la porte et lui souffla un baiser.

Tu vois, je ne suis pas une garce. Enfin…

Elle gloussa et, Adam sur les talons, sortit de l’infirmerie.

Elle savait qu’elle reverrait Renan très, très rapidement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Mar 2015 - 15:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La confirmation de ses soupçons contraria beaucoup Renan. Son oncle avait donné ses échantillons de sang, mais sans jamais lui dire ce qu'il en faisait. Un sentiment de trahison naquit dans son esprit, il eut beaucoup de mal à soutenir le regard de la jeune femme... et en réalité n'y parvint pas. Son attention se détourna comme s'il se moquait pas mal de ce qu'elle venait de lui dire, alors que c'était tout le contraire. Quant au fait qu'il la détestait depuis le premier regard : ce n'était pas faux. Il aurait certainement refusé qu'elle le touche, même si Jack lui avait demandé. Sauf s'il avait été à ses côtés au moment où elle s'amuserait à le charcuter. Au fond, c'était peut-être préférable qu'il n'ait jamais entendu parler de cette histoire, parce que son oncle semblait avoir des projets bien peu réjouissants pour lui. Qui sait, peut-être qu'il aurait même invité Shahren à se faire plaisir en rajoutant quelques nouvelles fonctions qui l'intéressaient ? Pour le coup, Renan ne savait plus trop où il en était avec Jack : visiblement son oncle l'avait perçu comme un cobaye et non comme un éventuel successeur. Tout ça par la faute de cette garce. Son hostilité grimpa encore d'un cran – si c'était possible du moins – et il ressentait une immense envie de tout envoyer valdinguer. Mais fort heureusement, Tesla avait appris à se contrôler très tôt, il se contenta donc de ruminer son irritation, mais sans rien laisser paraître.

« Tu divagues totalement.... »

Une réplique bien édulcorée en comparaison de ce qu'il pensait à cet instant présent. Jack ne l'aurait pas mis devant le fait accompli, il ne l'aurait pas obligé à se soumettre, c'était idiot. Il avait sa dévotion totale, la ruiner pour une garce mégalomane ce serait tout bonnement stupide ! C'était juste une tentative de manipulation ratée : elle n'arriverait pas à le faire changer d'avis sur ce point.

Bien sûr, les perspectives que lui offriraient cette « évolution » étaient intéressantes, mais Renan n'avait aucune envie de dépendre de cette fille. S'il se laissait charcuter, elle obtiendrait un contrôle permanent sur lui. Si quelque chose déconnait, il ne pourrait s'en remettre qu'à Shahren et sa haine pour elle était bien trop exacerbée pour qu'il puisse envisager de ramper à ses pieds. Plutôt crever, qu'en arriver là.

Le simple fait qu'elle puisse avouer qu'elle en profiterait, fut suffisant pour que le trentenaire décide de ne jamais la laisser l'approcher. Il était hors de question de se retrouver avec des « mécha-greffes » et cela même si elles étaient dissimulées sous une peau artificielle. Renan avait besoin de rester « lui-même », de pouvoir tout contrôler et en acceptant de laisser Shahren s'occuper de son cas, il perdrait définitivement cette maîtrise. À quoi bon vivre éternellement si c'était pour se soumettre ? Il l'avait déjà fait avec Raphaël et la brûlure de son feu restait encore présente dans son esprit. Non, il ne recommencerait plus. Le trentenaire resta silencieux, même lorsqu'elle s'amusa à le prendre pour un pervers. Ce n'était pas son genre de jouer les voyeurs, bien au contraire, mais effectivement il avait opté pour ce métier parce qu'il pouvait avoir accès à des informations intéressantes. Personne ne se souciait de l'homme qui nettoyait la vitre ! Cela dit, il n'était pas étonné que Shahren pense immédiatement à la partie perverse de l'observation, il l'avait toujours imaginée très portée sur la chose.

Lorsqu'elle posa sa main sur son avant-bras, Renan fut à deux doigts de l'envoyer bouler, mais la douleur sourde qui se fit sentir juste après l'en empêcha. Son regard se reporta sur Shahren au moment où elle se dirigea vers la porte et il lui offrit une grimace clairement dégoûtée lorsqu'elle lui expédia son baiser. Qu'elle le garde. Il la détestait toujours autant, si ce n'est plus. Après qu'elle eut disparu dans le couloir, il lâcha quelques mots.

« Espèce de sale garce. »

Renan patienta quelques instants pour être certain qu'elle s'était bel et bien en-allée, puis quitta à son tour l'infirmerie, non sans emporter les codes d'accès au fameux dossier.

Deux jours plus tard, Tesla avait lu tout le contenu de ce projet, il avait beaucoup réfléchi et il en était venu à la conclusion que son oncle ne le voyait pas comme un cobaye, mais comme une possibilité d'accéder à un autre niveau de maîtrise et d'évolution. Shahren n'aurait certainement pas hésité à profiter de son inconscience pour aller plus loin, mais Jack aurait agi différemment. Il avait une forme de respect et malgré son ambition, ne le voyait pas comme un objet. Shahren si. C'était la différence entre les deux. Il avait malgré tout besoin d'en parler avec la jeune femme et quitta donc son bureau pour la rejoindre dans son laboratoire, un trajet qui lui laissa l'occasion de ressasser tout ça. Lorsqu'il arriva sur place, ce fut pour ignorer superbement le chien de la garce et s'adresser directement à cette dernière.

« J'ai lu le dossier. » Il la regarda droit dans les yeux. « Il ne m'aurait pas utilisé comme un objet. Toi si. C'est pour cette raison que je ne te fais pas confiance. » Il parlait sérieusement. « S'il était encore là, j'aurais accepté. Mais dans le cas présent, il va falloir que les choses changent si tu veux que quelque chose puisse se faire. »

Il ne refusait plus en bloc, mais n'était pas prêt à dire oui pour autant.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 13 Mar 2015 - 10:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Shahren aurait pensé que l’agent de la pénombre viendrait la trouver bien plus tôt et avait dut quelque peu ronger son frein. Quarante-huit heures, ce pouvait être monstrueusement long lorsqu’on attendait quelque chose avec impatience ! Heureusement, la scientifique n’était pas en mal d’occupation. Elle avait toujours plusieurs projets à mener à bien, le principal étant le Pavlov dont elle était responsable. Ce dernier se déclinait en plusieurs étapes, ce qui rendait son panel de recherche extrêmement large : Trouver des mutants, étudier leur mutation, prélever des échantillons, pratiquer des tests jusqu’à trouver le bon ajustement de fréquence, tester la compatibilité à l’ethereum pour éviter qu’un mutant magnétique ou un super-héros un peu trop malin ne parvienne à brouiller les fréquences de contrôle, pratiquer les opérations et si par le plus grand des hasard, la victime se révélait compatible pour le projet M.X., l’y incorporer. Après tout, on ne dispute jamais d’assez de supers agents cyborgs, surtout quand certaines personnes à l’UNISON s’amusaient à les détruire.

Lorsque Renan pénétra dans la pièce, elle n’était heureusement (pour lui) en train d’opérer personne. Penchée sur une mécha-greffe en edenium, ses cheveux relevés en une queue de cheval haute pour ne pas les carboniser avec ses instruments de travail. Elle était actuellement en train d’effectuer une soudure précise au niveau de l’articulation du poignet, qui avait se bloquait parfois sur les vieux modèles, ce qui avait valu au M. X. 23 de se faire arracher sa précieuse amélioration. C’était pour lui qu’elle travaillait actuellement. Elle releva à peine les yeux vers son supérieur hiérarchique, tenant entre ses dents la pince dont elle se servait pour écarter les fils et accéder à la partie incriminée. Adam était dans son dos et observait le moindre de ses gestes. C’avait été une habitude prise avec le temps. Au début, il voulait savoir comment se réparer lui-même en urgence si jamais une mission tournait mal. Ensuite il avait simplement commencé à s’intéresser à « tous ces machins scientifiques » comme il disait si bien.

Quand il mentionna avoir lu le dossier, elle redressa la tête assez longtemps pour croiser son regard et l’encourager à poursuivre. Quand il en revint à l’éternelle critique, elle soupira et baissa à nouveau les yeux sur ce qu’elle était en train de faire. Elle tourna légèrement la tête vers Adam, qui libéra sa bouche de l’instrument pour lui permettre de parler.

Les gens sont tous des objets, toi, moi, lui, eux, le monde…. Désolée que ça te dérange.

Malgré son ego, elle se considérait elle aussi comme un objet. Certes, très précieux, du genre de ceux que l’on trouve dans les musées ou dans les collections privées, mais elle n’était pas naïve. L’Ombre et SHADOW par extension, se servaient d’elle comme une mère au foyer utilise un grille-pain pour préparer le petit-déjeuner de ses enfants. Elle était un outil. Un grand outil, mais un outil tout de même.

Comment veux-tu que les choses changent ? demanda-t-elle en effectuant sa soudure. Je n’ai aucun moyen de te prouver que tu peux me faire confiance et je ne suis même pas certaine que tu ais envie que nos relations s’améliorent.

Elle se pencha davantage, utilisant ses lunettes pour obtenir une meilleure vue du changement microscopique qu’elle avait effectué pour sourit d’un air satisfait. Elle s’étira pour détendre ses muscles endoloris après une heure à tenir cette position puis se tendit la main pour prendre la bouteille d’eau que lui tendait déjà Adam. Alors, elle regarda à nouveau Renan dans les yeux.

La question que tu dois te poser, ce n’est pas de savoir si tu peux me faire confiance ou pas. C’est de savoir si tu veux devenir plus fort et ce que tu serais prêt à sacrifier à cette cause. Contrairement aux autres, tu n’auras pas besoin de puces de contrôle cérébral, puisque tu es dévoué à SHADOW…

Elle évita de préciser qu’elle mettrait quand même une sécurité interne aux mécha-greffes pour l’empêcher de les retourner contre elle. Sécurité élémentaire.

Quel est ton but ? Ton objectif ultime ? Tout le monde en a un, même moi, même Adam. Et le tien doit être à la hauteur de ton ego surdimensionné. Pense-y et vois ce qu’il te manque. Je suis certaine que la réponse passera par ma table d’opération…

Après tout, c’était simple. Inutile de se jeter du sable sur les yeux, l’un comme l’autre savaient qu’ils ne pourraient jamais se faire confiance. Ils avaient de trop fortes personnalités pour cela. Mais est-ce que ça pourrait les empêcher de travailler, à succès, ensemble ?
Bien sûr que non.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 13 Mar 2015 - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Bien sûr que non, il n'était pas un objet. Renan refusait d'admettre cette éventualité et si Shahren le croyait, tant pis pour elle ! Son ego avait été trop malmené par un certain archidémon, il ne pouvait plus s'accorder de désillusion de ce genre sans tomber de haut. L'Ombre n'était pas le chef, il s'agissait simplement d'un remplaçant provisoire qui s'assurait que la place qui lui était destinée, soit conservée au chaud. L'avantage avec un pareil accoutrement, c'était que personne ne remarquerait que la personne qui le revêtait avait changée. Renan avait bien l'intention de prendre un jour la place de l'Ombre et de ne plus être le jouet de personne.
Alors non, il n'était pas un objet.

Son expression resta parfaitement neutre lorsque la jeune femme souligna avec justesse qu'il n'avait peut-être pas envie que leurs relations s'améliorent. C'était la vérité. Il la détestait et la seule chose qui changerait cet état de fait, ce serait qu'elle meurt. Malheureusement, ce n'était pas encore envisageable. Cependant, même si Renan était quelqu'un de très capricieux à ses heures, il savait aussi changer de comportement pour avoir ce qu'il convoitait. S'il devait l'inviter à un rendez-vous romantique et lui conter fleurette dans les rues de Venise pour qu'elle daigne se montrer obéissante, il le ferait sans hésiter. C'était une chose que Jack avait réussi à lui faire entrer dans le crâne – et sans avoir besoin de l'ouvrir au préalable – si la demoiselle ne s'en rendait pas compte, elle ne le connaissait pas autant qu'elle voulait le prétendre.

Il la fixa en silence lorsqu'elle continuait de travailler comme s'il n'était pas là, puis haussa les épaules à la question qu'elle lui posa ensuite. Son objectif ultime ? Elle ne le saurait certainement pas ! Avouer à Shahren qu'il comptait remplacer l'Ombre, ce serait comme de lui donner un couteau pour le menacer. Il ne lui avouerait jamais rien qui puisse lui porter préjudice, elle serait trop prompte à s'en servir contre lui. Un léger sourire ourla les lèvres de Tesla, un peu comme si elle venait de lui raconter une bonne plaisanterie.

« Et toi ? Il passe aussi par ta table d'opération ? Je me demande bien pour quelle raison tu ne t'es pas collée des greffes un peu partout. Ton petit chien a l'air si passionné par tes opérations, il doit certainement pouvoir t'améliorer, non ? » Il adopta une moue de réflexion. « Ou peut-être que tu as juste peur qu'il change d'avis à la dernière seconde. Même s'il t'obéit comme un gentil chiot, je suis certain que même lui doit te détester. »

Son regard croisa celui d'Adam. Il le détestait, mais au final c'était surtout parce qu'il était lié à Shahren. S'il avait pu le prendre de son côté pour faire souffrir cette garce, il l'aurait fait sans hésiter. Renan était quelqu'un de très primaire dans sa manière de haïr les gens : tout ce qui leur était lié, lui devenait tout bonnement insupportable. Dans le cas de la jeune femme, cela s'étendait non seulement à Adam, mais aussi à toutes ses opérations et ce qu'elle pouvait faire. Un peu comme si elle contaminait ce qu'elle touchait – et il n'avait aucune envie d'en venir à se dégoûter lui-même.
Son regard se reporta sur Shahren.

« Tu vois, le problème dans cette histoire, c'est que si tes changements ne me conviennent pas, je n'ai aucune envie de me retrouver coincé à ce stade. J'aime le retour en arrière. La dernière fois que je me suis engagé dans quelque chose d'irrémédiable, je l'ai amèrement regretté. » Et là il parlait de Raphaël et de son petit jeu. « Mais tu marques un point : si cela ne tenait qu'à moi, je n'aurais aucune envie que nos relations s'améliorent. Je te déteste et encore, le mot est faible. Mais je sais mettre mes sentiments en pause lorsque j'ai quelque chose à gagner. » Il la sonda du regard pendant quelques secondes. « Tu serais même surprise de la manière dont je peux me rendre très sympathique. Tu crois peut-être que j'ai réussi à appâter un archidémon simplement en lui parlant de SHADOW ? »

Les paroles précédentes de Shahren laissaient penser qu'elle avait dû parler avec le concerné. Il y avait donc fort à parier qu'elle savait qu'il avait dû payer assez chèrement ce qu'il pouvait se targuer de posséder aujourd'hui. Cela dit, il n'était pas vraiment sûr que ce qu'il payait encore maintenant, valait vraiment la peine. Parfois, il avait le sentiment de se faire rouler par l'archidémon. Soupirant légèrement, Renan croisa ses bras sur son torse avant de reprendre.

« Je peux peut-être t'aider à atteindre tes objectifs moi aussi. Je peux te compliquer la vie si je le souhaitais réellement. Et je ne parle pas des petites piques que je t'accordais jusqu'à présent.... » Après tout, il restait le responsable de Mannheim. « Cela dit... si l'on considère qu'un jour je te laisserai faire quelque chose, il y aura quelques règles de fixées. Comme par exemple Evey qui restera sur place pour s'assurer que tu ne profiteras pas de ta liberté. Et ton petit chien sera à la niche. »

Evey était dévouée corps et âme à SHADOW, mais aussi à son binôme, ce n'était un secret pour personne. Elle n'hésiterait pas à trancher la gorge de Shahren avec son propre scalpel si la jeune femme tentait de dépasser les bornes. Une sorte d’assurance tous risques !
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 14 Mar 2015 - 10:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Evidemment que mon rêve passe par ma table d’opération. Ce serait une sacrée perte de temps sinon, tu ne trouves pas ? demanda-t-elle avec un sourire condescendant.

La question était peut-être toute rhétorique mais elle n’en avait cure. Shahren était devenue une scientifique par une succession d’évènements qu’elle n’avait pas prévu. Plus jeune, elle se contentait de dessiner ce qui lui passait à l’esprit après avoir vu des robots à la télévision, dans des dessins animés devant lesquels elle restait scotchée le temps que sa mère se tapait un client. Puis tout s’était emballé quand son institutrice avait montré ses œuvres au directeur de l’école. Un coup de fil plus tard et la CIA la sortait de la misère pour l’enfermer dans une cage dorée. On lui avait permis d’étudier l’ingénierie, la robotique, l’informatique, la biologie un peu plus tard, afin de tirer parti de son super cerveau. Elle portait des œillères et la force de l’habitude faisait qu’elle n’avait jamais pensé à aller voir ailleurs. Peut-être adorerait-elle la littérature ou la philosophie, hélas elle ne le saurait jamais. Elle s’était modelée autour de son apprentissage et désormais, sa seule ambition était de créer une race hybride parfaite, indestructible. Pas pour conquérir le monde ou accomplir une revanche quelconque, non. Pour le plaisir de l’avoir fait, tout simplement. D’être l’égale de Dieu.
Voir de le dépasser.

Mais pour cela, elle ne pouvait faire confiance à personne, pas même à Adam qui n’avait jamais hésité à se mettre entre elle et le danger, qui l’avait sortie des décombres de son laboratoire après que SKY ait fait s’écrouler la moitié du complexe sur elle, qui partageait sa vie presque 24h/24, Adam avec qui elle couchait même, parfois. Leur proximité aurait dut lui permettre d’avoir confiance… Mais elle n’y arrivait pas. Sa paranoïa était plus forte et elle n’avait pas honte de l’avouer.

Je n’ai et n’aurais jamais totalement confiance en personne, Renan. Si c’est ton cas, tu es au mieux naïf, au pire inconscient. Personne ne pourra jamais m’opérer, mais je me contenterais d’être la créatrice d’une race supérieure. Tu vois ? Moi je n’ai pas honte de le dire, en même temps ce n’est pas un secret. Mais si tu veux me faire des cachoteries, soit.

Ce serait mentir que d’affirmer qu’elle n’était pas curieuse de connaître son plan pour le futur mais il serait toujours temps de le découvrir lorsqu’il le réaliserait. S’il le réalisait. Mais elle aurait bien un indice sur la nature de son objectif s’il mourrait en le réalisant.

Il lui expliqua alors par le menu quel était son problème (décidément ce garçon en avait des tonnes !) vis à vis des opérations. Elle ne put qu’hausser les épaules.

Tu as lu le dossier, tu sais ce qu’on prévoyait. On peut éventuellement incorporer des modifications en fonction de ce que tu préfères, tant que cela ne gâche pas l’optimisation des mécha-greffes. Après, tu sais, c’est un peu comme une femme qui fait de la chirurgie esthétique. Même si elle est persuadée que le résultat lui plaira, elle peut totalement changer d’avis en ne se reconnaissant pas dans le miroir. Si tu attends que je te fasse des grandes promesses, tu vas te dessécher sur place. Je prends rarement la peine de mentir.

En réalité elle ne savait pas à proprement parler mentir. Puisqu’elle n’avait pas conscience des normes sociales, ou plutôt de l’obligation qu’elle avait de les appliquer, Dans le cas contraire, elle aurait rassuré Renan sur ses doutes, lui aurait promis monts et merveilles avant de finalement le trahir, ce qui aurait été bien plus simple. Hélas, Shahren avait tendance à parler avec une honnêteté dérangeante, se montrant franche, ne cachant pas ses objectifs. Peu de gens s’en rendaient compte puisqu’elle ne prenait la peine de parler qu’à quelques-uns d’entre eux mais c’était une autre histoire. Elle ne jouait pas de rôle, elle était elle-même et se moquait de ce qu’on en pensait. C’était bien plus simple ainsi.

Je ne suis pas Raphaël, précisa-t-elle, à nouveau avec un petit sourire aux lèvres mais moqueur cette fois. Il s’était bien fait avoir par la créature démoniaque… Et je ne doute pas une seule seconde que tu puisses être un véritable amour quand tu le veux bien. Un jour, tu devrais me montrer, juste pour voir ce que ça fait.

Et pour savoir si je te laisse avec ton caractère ou si je t’en invente un.
Mentir par omission, par contre, elle savait le faire.

Elle reprit :

Si Evey a envie de perdre son temps à me regarder travailler, je me moque qu’elle soit là. Cela dit je doute qu’elle parvienne à distinguer l’autorisé de l’interdit, elle n’est pas très versée dans les domaines scientifiques, je me trompe ? Une façon polie de dire que Shahren la considérait comme un tas de muscle à gros seins. Tant qu’on y est, invitons Raphaël aussi, je suis sure qu’il sera content. Elle gloussa. Je plaisante. Note, il s’invitera peut-être lui-même.

Après tout, c’était bien son genre. Parfois, il apparaissait au milieu de son labo sans qu’aucune alarme n’ait été déclenchée et il venait lui parler. Elle le trouvait divertissant, même si elle se demandait ce qui pouvait intéresser un être d’une si grande puissance magique dans la technologie. Quand elle lui avait posé la question, il avait répondu que la technologie était une forme de magie.
Peut-être qu’il voulait des améliorations pour avoir un corps plus fort, en attendant que son essence soit libre ?
Elle devrait songer à le lui proposer un jour, il devait avoir trop d’ego pour le faire lui-même.
Elle secoua la tête pour revenir dans la réalité.

J’ai quand même une question, avant de continuer nos négociations… On sait tous les deux que tu me détestes. Seulement, tu ne m’as jamais dit pourquoi. Je dois t’avouer que ça m’a toujours intriguée… Non pas que ça change quelque chose, c’est juste de la curiosité… Scientifique ?

En réalité, elle avait sa petite idée sur le sujet mais elle voulait surtout mener une expérience, pour savoir s’il allait se montrer honnête avec elle ou au contraire, l’envoyer balader pour sauvegarder un soupçon d’orgueil / de fierté.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Mar 2015 - 14:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5144
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il n'était pas très étonné qu'elle considère que son rêve incluait forcément de passer sur sa table d'opération, mais sans se sentir contrariée par ce qu'il avait dit à propos de son manque d'amis. Bien sûr qu'elle s'en fichait, elle se sentait si supérieure qu'elle n'avait besoin de personne autour d'elle ! C'était stupide. Même l'archidémon qui était pourtant largement supérieur à Shahren, avait des proches, à sa manière. Siobhan n'était pas qu'un simple jouet, il agissait avec elle comme un mari avec sa femme – même si la fidélité ne semblait pas être de rigueur cela dit. Mais non, la garce qui lui faisait face n'avait besoin que d'elle-même. Elle lui faisait presque pitié.

« Je n'ai pas honte de mon rêve. Tu n'es juste pas assez importante pour le connaître. » Assez importante pour lui du moins. « Et si tu n'as confiance en personne, tu es bien pitoyable. Avoir au moins une personne sur qui compter, c'est essentiel. »

Dans son cas, il s'agissait d'Evey. Il serait prêt à lui confier sa vie sans la moindre hésitation. Pourtant, ils ne se connaissaient pas depuis leur enfance, en fait il l'avait rencontrée très peu de temps avant Shahren et leurs relations étaient aussi opposées que le jour et la nuit. Et bien sûr, cela n'était absolument pas lié au fait que le trentenaire avait un faible pour les blondes : Evey apparaissait davantage comme un homme que comme une jolie blonde – à ses yeux du moins. Mais Shahren ne connaissait pas ce genre de relation et il tirait une légère satisfaction de songer qu'elle ne saurait jamais ce que c'était que de pouvoir faire totalement confiance à au moins une personne. Seul Jack avait aussi eu droit à ce traitement de faveur, mais il n'était plus de ce monde.

Quoi qu'il en soit, les précisions apportées par Shahren n'étaient pas très surprenantes. Il savait très bien qu'il n’apprécierait pas les changements apportés, enfin pas physiquement du moins. Bien sûr, la perspective de ne pas vieillir et de pouvoir bénéficier de beaucoup plus de temps pour accomplir ses desseins était très tentante, mais... quelques légères complications risquaient de pointer le bout de leur nez. En faisant le pacte avec Raphaël, Renan avait accepté de lui offrir son âme après sa mort, qu'est-ce qui lui prouvait que l'archidémon ne piquerait pas une colère monstre en apprenant que son « protégé » avait pris la liberté de rallonger son espérance de vie ? Bizarrement, il n'était pas certain que la perspective de l'avoir plus longtemps à ses côtés soit suffisante. Cette situation l'ennuyait pas mal, il avait le sentiment d'être une nana qui cherchait une solution pour ne pas vexer son petit ami. C'était dégradant au possible.

Et comme si elle avait deviné à quoi il pensait, Shahren aborda le sujet de l'archidémon. Son sourire moqueur laissait penser qu'elle savait plus de choses qu'il ne l'aurait souhaité. Foutu démon à la langue trop pendue, il allait devoir discuter sérieusement avec lui ! Mais avant qu'il ne puisse remballer la scientifique, cette dernière s'autorisa une critique sur Evey qui ne manqua pas de dessiner une expression contrariée sur le visage de l'Officier de la Pénombre. Il n'aimait guère que cette garce s'amuse à dénigrer son binôme et l'idée de lui faire ravaler ses remarques le titilla quelques instants, mais il se contrôla.

Ce n'est que lorsqu'elle aborda un sujet bien vieux que le Breton décida d'ouvrir à nouveau la bouche. Ce qu'il pouvait lui reprocher pour la détester à ce point ? Elle pouvait se brosser pour qu'il avoue une telle chose ! Son ego était trop mis à mal dans cette histoire, il ne lui ferait jamais le plaisir de tout lui avouer. Pas sans y être obligé.

« Oh, mais c'est certainement le cas de tous les gens que tu côtoies. Tu sais, tu as un don naturel pour te rendre détestable. Et puis je suis superficiel et faible, tu le dis toi-même, détester c'est le propre des gens sans envergure, non ? » Il ne dissimulait pas le fait qu'il ne comptait rien lui dire. « Si Raphaël a l'intention de s'inviter pendant notre affaire, on peut l'annuler dès maintenant. Il est hors de question qu'il intervienne là-dedans et si tu n'es pas capable de sécuriser convenablement ton laboratoire, je n'ai rien à faire avec toi. » Le ton de sa voix était presque acide, signe que c'était un point sensible. « Mais détrompe-toi, Evey a beau être blonde, en plus d'avoir la tête bien faite, elle l'a aussi bien remplie. Elle est seulement plus discrète que toi, tout le monde n'a pas besoin d'étaler ses connaissances pour avoir la reconnaissance méritée, tu vois. »

Oui, il disait clairement que la jolie blonde était plus jolie et plus intelligente qu'elle. Bon, Renan doutait que ces considérations puissent avoir le moindre effet sur Shahren, elle ne semblait pas portée sur l'apparence physique ou sur ce qu'il pouvait bien penser d'elle. Ce n'était pas comme avec Raphaël, lui se vexait dès que Tesla avait l'audace de sous-entendre qu'une autre personne pouvait être meilleure que lui. Shahren aimait lui compliquer la tâche, quelle garce.

« Et ne rêve pas trop, pour avoir droit à mon côté agréable et attentionné, tu auras de gros efforts à produire avant. Et sans vouloir te vexer, je crois que tu es trop coincée dans tes habitudes pour être capable d'évoluer de cette manière. » Elle n'aurait donc droit qu'à son côté détestable et vaniteux. « Je réfléchirai en ce qui concerne ce qui est prévu. Je dois régler quelques détails avant de pouvoir considérer que j'ai réellement quelque chose à gagner dans cette affaire. » Il posa les yeux dans les siens. « Je n'ai pas envie de me lancer là-dedans pour constater après coup, que tu m'as caché quelque chose ou que cela provoquera des problèmes avec quelqu'un d'autre. »

Ce « quelqu'un d'autre » étant bien évidemment Raphaël, mais il ne le dirait pas aussi clairement.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



 
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_6Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_8


Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_1Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_2_bisSans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Ma vie sans postiche.
» Petites nouvelles sans intérêt LNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_6Sans jalousie, pas de rivalité ▬ Shahren Categorie_8
Sauter vers: