AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_1Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_2bisUne étrangère dans un taxi Cadre_cat_3
 

Une étrangère dans un taxi

 
Message posté : Sam 7 Fév 2015 - 12:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le commandant de bord venait d’annoncer leur prochain atterrissage à Star City, après plus de dix heures de vol. Ce qui avait amplement laissé du temps à Megan pour non seulement écouter son didacticiel de langue, mais pour réfléchir à tout ce qui s’était passé depuis qu’elle avait entendu le nom d’Allister pour la première fois.

***Flashback***

- Hey 2200, on te demande au parloir !

Zorah avait sursauté tandis que le maton venait de cogner contre les barreaux de sa cellule avec sa matraque. Qui pouvait bien la demander ? Vouloir lui parler à elle ? Ses amis ? Elle n’en avait plus. Ceux qu’elle avait connus du temps où ses parents avaient encore grâce à ses yeux, ne l’étaient plus et ce n’était pas elle qui avait envie de reprendre contact, pas après l’humiliation subie, car l’arrestation et le procès de ses parents avaient été largement médiatisés. La famille ? Ce n’était pas cette garce d’Antonia qui allait lui rendre visite, après tout n’avait-elle pas tué son époux ? Cette femme ne valait pas mieux que le cousin de son père. Elle n’était pas prête d’oublier tous les mensonges de la veuve et sa comédie au tribunal. Comment elle l’avait accusée d’allumer sciemment son pauvre mari, de lui faire des avances, en pleurant toutes les larmes de son corps alors qu’elle devait le détester tout autant. Antonia était une femme cupide qui n’était restée auprès de son mari que pour son argent. Du reste, elle allait sans doute toucher une belle fortune et Zorah lui avait sûrement rendu service…Non il valait mieux qu’elle l’oublie et oublier toute idée de vengeance.

- ho alors tu te ramènes ?

Zorah se leva et suivit le gardien jusqu’au parloir, s’asseyant comme on le lui dit, à la place 8, face à la vitre. De l’autre côté, un homme l’attendait, sagement assis, vêtu d’un costume sobre. Il dégageait un calme à toute épreuve, une droiture et un professionnalisme imperturbable. Il s’empara du combiné du téléphone et elle l’imita, intriguée par le personnage.

- bonjour mademoiselle Mitrova. Je m’appelle Anton Zarovski. Je suis votre nouvel avocat. Monsieur Allister m’a chargé de reprendre votre affaire en main. Vous n’avez plus à vous inquiéter, nous allons très vite vous faire sortir d’ici.

Ce nom lui était totalement étranger, et du reste, c’était un étranger. Un Américain ? Qui était-il ? Et pourquoi soudain s’intéressait-il à elle ? La faire sortir d’ici ? Il avait l’air si sûr de lui, elle sut qu’il ne lui mentait pas, elle sut qu’elle pouvait vraiment croire en cette soudaine chance tombée du ciel. (tombée du ciel, pas vraiment, mais elle n’était pas très loin du compte.)

- Monsieur Allister est un homme bon et généreux. C’est un grand amateur d’art. Et il n’a pas manqué de remarquer votre talent.
- mais … quand ? Comment ? Comment me connait-il ?
- Il s’intéresse beaucoup aux nouveaux artistes et il a assisté à l’exposition des beaux-arts de Moscou où quelques unes de vos œuvres étaient exposées.

Zorah fronça les sourcils, tout ça datait de plusieurs années. Et comme s’il avait entendu ses pensées, il précisa :

- A son retour à Moscou, il y a quelques jours, monsieur Allister a souhaité vous retrouver. Et quand il a appris ce qui vous était arrivé, il en a été très peiné. Tout ça n’est qu’un malheureux malentendu que nous allons tirer au clair, n’est-ce pas ?

Elle ne demandait que ça !


* * *

Anton Zarovski avait tenu sa promesse. A sa libération deux mois plus tard, une luxueuse Mercedes noire l’attendait en face de la prison. Un homme, le chauffeur de la voiture apparemment, s’avança pour récupérer ses quelques maigres affaires et l’invita à le suivre, avant de lui ouvrir la porte arrière du véhicule.

- monsieur Allister souhaiterait vous parler.

Zorah n’hésita qu’un instant avant de se glisser sur la banquette arrière du véhicule. De l’autre côté se tenait Andrew Allister. Il était d’une élégance qui se dénotait bien au-delà de son costume d’un gris clair, rehaussé par un gilet brodé bleu ciel et un précieux foulard en soie crème qu’il avait noué autour de son cou à la façon des lavallières d’autrefois. Il tenait entre ses mains une canne au pommeau argenté, délicatement ouvragé. Mais le plus fascinant chez lui, était sans doute son regard, un regard vif et acéré qu’il posa sur elle. Des prunelles d’un brun presque noir qui rendait son regard plus intense encore, des traits sévères adoucis par des cheveux gris qu’il portait mi-long, et démentis par un léger sourire. Sans parler ce charisme qu’il dégageait, lui laissant deviner aussitôt de nombreuses conquêtes.

- Mademoiselle Mitrova, enfin je vous rencontre.

Il lui tendit la main pour saisir la sienne qu’il baisa du bout des lèvres à l’ancienne mode.


- je suis navré que cela se passe dans de telles conditions. Mais je suis content de vous savoir enfin libre, et désormais nous allons faire en sorte que vous puissiez profiter pleinement de votre liberté retrouvée.


* * *
Fin du flashback.

Encore une fois, il tint sa promesse. Après cette unique rencontre, il l’avait appelée à plusieurs reprises dans ce studio où il l’avait installée, le temps de préparer son voyage. Car lui avait-il dit, il la destinait à un avenir meilleur sous d’autres cieux que ceux de Moscou. Dans un pays où ses talents seraient appréciés à leur juste valeur, dans une ville qui se nommait Star City, un nom fort évocateur qui emballa son imagination tout au long de ces deux mois d’une longue et fébrile attente.
Tout avait été soigneusement préparé : Un nouveau passeport, une nouvelle identité, et un anglais qu’elle tachait d’améliorer grâce à ce didacticiel portable dont elle ne se séparait quasiment plus. Sans oublier l’adresse qu’elle tenait à présent en main, d’un « Loft » qu’il avait acquis récemment et où elle pourrait s’installer pour se remettre à peindre ! Car c’était après tout pour ça qu’il s’intéressait à elle ! Elle n’en revenait pas encore ! Le vent soufflait à nouveau en sa faveur !

Perdue dans ses pensées, Megan, puisque tel était son nom désormais, revint brusquement à la réalité tandis que le taxi dans lequel elle était montée en quittant le Jordan’s aéroport, s’était soudain arrêté. Elle tourna alors son attention vers le chauffeur qui s’engueulait avec quelqu’un au téléphone dans une langue qu’elle ne comprenait pas, de l’indi sans doute, vu le type du personnage et son turban. Des coups de klaxon éclatèrent tout aussi soudainement derrière la voiture, protestant contre cet arrêt inopiné. Ce qui ne fit qu’augmenter la colère et la frustration du chauffeur, ainsi que… sa jalousie. Megan fronça les sourcils. Le langage lui était inconnu mais pas ce qu’il dégageait. Il insulta vivement les autres conducteurs, sans pour autant lâcher son téléphone.
Megan se pencha en avant et l’interpella en anglais, sa nouvelle langue d’adoption qu’elle était loin de maîtriser:


- monsieur s’il vous plait. Nous arrivons bientôt ?

Il ne lui répondit pas tout de suite, toujours occupé à s’engueuler au téléphone tout en faisant faire un écart à son véhicule pour ne plus bloquer la circulation. Elle insista, en essayant d’adopter un ton doux afin de ne pas exacerber sa colère. Alors il se retourna soudain vers elle, et l’arrosa d’un dialecte parsemé de mots qu’elle devina ne pas être des compliments. Sa colère grandissait et dans ses yeux, elle vit le reflet de la violence. L’expression de Megan changea, son visage se durcit et son regard plongea dans celui de l’homme.

- je ne suis pas là pour vous créer des problèmes, et vous pourrez régler les vôtres, uniquement en retrouvant votre calme.

L’homme sembla interloqué, puis changea de ton, pour retrouver le sourire. Il lui dit alors dans un anglais dont l’accent devait être aussi prononcé que celui de Megan, mais d’une toute autre couleur.

- vous êtes arrivée madame.

Megan regarda autour d’elle, et aperçut le panneau annonçant le musée des héros. Elle jeta un regard circulaire aux autres bâtiments, puis revint au chauffeur.

- ici ? Vous êtes sûr ?
- musée des héros, très bien ! Vous devoir absolument visiter ! Conseil de moi !

Mais oui bien sûr, elle allait jouer les touristes avec sa valise, son cartable à dessin, et son sac qui attendaient dans le coffre. En Russie, une telle situation, avec un type un peu plus costaud assis à sa place, se serait terminé en démontage de tronche. Mais elle n’avait ni la carrure, ni une batte de base ball planquée dans ses affaires, ni l’envie de se battre. Elle se résigna, et répliqua :

- je doute fort qu’il s’agisse Kane Street ici, tout comme je sais que vous ne regagnerez jamais le cœur votre amie en lui criant dessus. A présent j’aimerai récupérer mes bagages.

Elle sortit du véhicule avec le chauffeur et une fois qu’elle eut récupéré son sac, elle conclut avec un sourire de défi :

- Et puisque vous ne m’avez pas amenée à bonne adresse, je ne vous payerai pas la course ! Ca vous apprendra à ne pas prendre vos clients même étrangers pour des cornichons !

Le gars eut d’abord l’air sidéré avant de réagir, en lui criant dessus. Mais Megan n’en tint aucun compte et s’éloigna, sac sur l’épaule, cartable sous le bras, et trainant sa valise derrière elle. Et comme le téléphone du chauffeur sonnait à nouveau, il renonça à l’argent de la course et reprit sa route.

Quant à Megan, elle fit dix mètres devant le musée, puis s’arrêta en poussant un soupir de désarroi. Son arrivée à Star City ne se passait pas exactement comme prévu, mais elle n’allait pas se laisser abattre à cause d’un abruti de chauffeur de taxi. Bon à présent, soit elle dépliait la carte de la ville achetée à l’aéroport, soit elle prenait le risque de prendre un autre taxi. Cruel dilemme ! Elle opta pour la carte, espérant que la rue en question ne se trouvait pas trop loin du musée pour pouvoir faire le reste du chemin à pied.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 8 Fév 2015 - 2:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Star City, la cité étoile, la ville du Phare, la ville dans laquelle il voulait vivre depuis qu'il est arrivé ici bas. Zeke arpentait les rues, s'amusant à comparer la ville d'aujourd'hui avec celle qu'il connaissait. Celle qu'il avait vu dans les souvenirs de quelques âmes qu'il avait dévoré dans son domaine, bien au chaud aux les Enfers. L'Archidémon aimait voir comment cette endroit avait évolué, le plus drôle étant sans doute la zone de quarantaine. D'après ce qu'il avait comprit quelques créatures cauchemardesques y résidaient depuis peu, sortant de nul part, ce qui l’intéressait un peu.

Cela faisait quelques mois qu'il était arrivé ici. Depuis Defiance, ce patelin puant la crasse et l'ignorance, il avait fait le chemin à pied. Vagabond, allant de ville en ville, fouillant les poubelles pour survivre. Il n'avait aucun problème à vivre ce genre de vie, puis les poubelles américaines étaient toujours bien remplient. Oui, les Etats-unis, il aimait bien ce pays. Ce pensant leader du monde, ce vautrant dans le péché et ce voulant aussi pur qu'un agneau. Oui, les humains d'ici étaient marrant dans le genre. En Enfer leur âmes hurlaient et suppliaient, « Il doit y avoir une erreur », « Pourquoi moi ? » étaient des paroles que le démon avait entendu que trop de fois. Maintenant qu'il pouvait les observer de leur vivant il les trouvait risibles, ils se vouaient tous aux péchés les plus mortels en toute connaissance de cause. Ils savaient qu'ils se damnaient avec leur style de vie et ils s'en moquaient, sauf dans l’au-delà, voilà ce qu'il trouvait hilarant. Mais je divague.

    "Vague !"


Il cria ce mot, s'échappant de sa bouche tordue en un sourire qui se voulait sympathique. Heureusement qu'il n'y avait personne dans cette rue, il ne fallait pas qu'il se fasse trop remarquer. Dans cette ville existaient des êtres puissants, plus puissants que lui et de par sa nature il savait que ces êtres le tueraient à vue. Les gens de ce monde n'aimaient pas trop tout ce qui touchait au plan infernal. C'était triste, cela le forçait à faire attention, beaucoup plus attention que lorsqu'il était à l'asile. Au moins là-bas il pouvait laisser sa folie libre, visible par tous, car il en était entouré. Ici il devait paraître sain, du moins pas trop exubérant. Car des gens singuliers ils y en avaient à Star City et pas qu'un peu. Les « Super-héros » et « Super-méchants » déguisés en étaient qu'une partie.

    "Meh sinon je fais quoi là ?"


Lâcha-t-il en se grattant la tête. Il était vrai que cela faisait un moment qu'il avait quitté le squat qui lui servait d'abris. Ce n'était pas avec ce qu'il gagnait avec ses petits tours de magie dans la rue qu'il pourrait s'offrir une demeure digne de ce nom. Il devait donc vivre dans une ruine délabrée et peuplée d'autre laissé-pour-comptes.
Bref, effectivement Zeke c'était un peu perdu, à force de marcher et d'écouter les voix dans sa tête il avait mit les pieds à un endroit de la ville qui lui était inconnu. Il traînait loin du centre-ville, préférant la quiétude et la misère de Lincoln dans le District Est. Autant dire que ça faisait une trotte d'ici. Il observa ce lieu, c'était la première fois qu'il voyait les grattes-ciels de la ville d'aussi près. Mais il n'avait pas le temps de rêvasser. Il faisait tâche ici, avec son short trop court et cet imperméable sans rien en dessous, ceci lui donnait l’apparence d'un clochard, ce qui comme vous l'avez compris une apparence assez adéquate pour l'Archidémon.

    "Meh faut partir. Discrètement façon ninja. Il faut pas que je tombe sur un héros ou un bon samaritain. Faut pas qu'on se fasse remarquez mon petit Zeke. Allez hop hop on rentre."


Sauf que pour rentrer il fallait déjà connaître le chemin et ici au milieu de la jungle urbaine la pauvre créature diabolique était un peu perdue. Il tenta sa chance un moment, mais au bout d'une heure de vadrouille il se retrouva au même endroit. Il ria en se rendant compte de cela, un peu trop fort car les passants commençaient à le regarder. « Encore un clochard fou », ils devaient sans doute se dire ça vu le dégoût et l'exaspération affiché sur leurs visages. Qu'importe, ce n'était pas le jugement de quelques pitoyables créatures qui allaient le blessé lui. Quoiqu'il en soit Zeke comprit que s'il voulait s'en sortir et rentrer chez lui il devrait interagir avec les autres. Il se retira dans une petite ruelle entre deux immeubles. Histoire de pouvoir réfléchir correctement, loin de la foule et de son bruit.

    "Bon,bon,bon. Que faire que faire ? Genre je peux en choper un et juste lui demander mon chemin ou bien il y a tout un tas d'autres manœuvres à suivre ? Meh je suis à peu près sûr que déjà il risque de me crier dessus si je les accoste. Peut-être que si...Hum non, cela ne servira à rien de leur faire peur si ce n'est faire rappliquer quelques ennuyeux personnages. Comme avec cette mamie pas drôle, elle comprenait pas la blague du chat mort et qui a appelé les gars en bleu. Non, non, non réfléchissons bien. Comment ils font eux ? Le dément se frotta le menton avant de se frapper la tête, une idée géniale lui était parvenue. Oui ! Je sais ! J'ai qu'à faire comme les marmots ! Dans les magasins les gens aident toujours les marmots à trouver leur mères. Surtout les plus chiards. Oui, bonne idée !"


Bonne idée qu'il oublia si tôt sortit de sa ruelle. Enfin en partie, il avait juste retenu qu'il devait pleurer. Alors il pleura, traînant sa carcasse dans une foule qui ne pouvait pas ignorer ce jeune mal habillé et couinant de façon beaucoup trop enfantine pour son âge. Mais à part faire peur aux passants cette tactique ne servit à rien.

    "Meh tant pis, autant rester ici."


Il finit par abandonner l'idée de rentré chez lui. S'imaginant devoir dormir dans quelques bennes pour les nuits à venir. En réalité cela ne le dérangeait pas vraiment de faire ça, c'était le prix à payer pour parcourir ce monde se disait-il. Il marcha, la tête dans les nuages et se retrouva devant un musée. Revenant sur Terre il considéra un moment le bâtiment. Le Musée des supers, là où toute l'histoire de tout ce qui touche aux supers est racontée. Il pouffa, finalement cette journée n'était pas si mal. Cet endroit, il pourrait trouver quelque chose d’intéressant dedans, quelque chose pour son cher but. Tandis qu'il jubilait en s'imaginant monts et merveilles des cris non loin de là attirèrent son attention. C'était un homme en turban, visiblement en colère contre une jeune femme. Les yeux du jeune homme s'éclairèrent un moment, un sourire amusé se dessinant, car parmi les deux un avait déjà tué et ce n'était pas le plus bruyant. L'âme de l'homme était bien entendu teintée par la violence, mais cette jeune femme qui s'en alla avec ses affaires, Zeke pouvait voir ce qu'elle avait fait. Son âme n'était cependant pas aussi noire que les psychopathes que le démon avait déjà croisé en Enfer ou dans son quartier. Non, ce n'était pas une assoiffée de sang, dommage cela aurait pût être divertissant. L'idée de la voir attaquer le vulgaire chauffeur de taxi était intéressante selon l'esprit tordu du démon. Mais elle ne fera pas cela, malheureusement.

    "Meh osef..."


Ce disait-il avait qu'elle ne déploie une carte. Le jeune homme resta un instant bouche bée, mettant un moment avant de se rendre compte qu'il ne rêvait pas. Elle avait bien une carte. Oui ! Il pourrait enfin trouver un moyen de retourner à Lincoln. Le démon essaya de se faire le plus présentable possible, essuyant ses yeux encore rouges et époussetant le long manteau qui lui arrivait jusqu'aux chevilles. Il tenta même, en vain, de se recoiffer, mais sa tignasse frisée resta identique qu'importe le nombre de fois qu'il passait les mains dedans. Il s'approcha, lentement, il ne voulait pas l'effrayer même si sa manière de venir à elle était des plus louche. Marchant sur la pointe des pieds tel un personnage de cartoon.
Elle avait beaucoup de bagages, une touriste ? Peut-être vu qu'elle avait une carte. Dans tout les cas pour sûr il savait qu'elle devait être une artiste. Il avait suffisamment dévoré de leurs âmes pour les reconnaitre. Ô joie, il aimait les artistes, eux et leur grain de folie. Ils avaient toujours une place particulière dans son cœur, s'il en avait un. En tous cas c'étaient ceux que le démon tourmentait le moins dans son domaine, préférant croquer les plus talentueux et leur épargner une éternité de souffrance. Il se racla la gorge une fois près d'elle, un peu trop près d'elle sans doute.

    "Bonjour madame...Vous pouvez me donner votre carte ? Ce serait fort aimable..."

Il resta là, un sourire niait aux lèvres et la main tendue vers elle. Mon dieu quel abruti. Il se mordit la langue pour ne pas me répondre. Il ne devait pas faire peur à son interlocutrice, même si cela devait déjà être chose faîtes.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 8 Fév 2015 - 13:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
A présent qu’elle savait ce qu’elle voulait faire, une fois l’intention acquise, la mise en pratique fut beaucoup plus compliquée. Il lui fallut d’une part, lâcher sa valise qu’elle veilla à garder le plus proche possible d’elle, d’autre part, poser à son tour le cartable à dessin qu’elle colla entre sa valise et sa jambe, puis fouiller dans son sac à la recherche de la carte qu’elle avait achetée pour quelques dollars seulement, les dollars de son bienfaiteur of course ! Car Megan ne possédait plus rien. Ce qui ne semblait pas être un problème pour Monsieur Allister.

Une fois la carte en main, elle l’ouvrit, s’efforçant de la déplier sans la déchirer, assurée qu’elle allait en avoir encore régulièrement besoin. Et si Megan avait été un peu plus au point avec son téléphone et gps inclus, elle aurait su que ce petit appareil très pratique lui aurait été encore plus utile que sa carte. Mais pour l’instant le superbe téléphone portable flambant neuf dormait dans son sac, et ne lui avait servi jusque là que pour rester en contact avec son mystérieux bienfaiteur.

La carte lui révéla enfin toute l’étendue de cette ville qu’elle se réjouissait de visiter, mais cela attendrait un peu. Elle rêvait pour le moment de découvrir le fameux loft évoqué par monsieur Allister qui allait devenir son lieu de résidence. Il ne lui avait pas fourni d’autres détails sur le sujet, ce qui avait grandement ajouté à sa curiosité. Du bout des doigts, Megan parcourut le chemin qu’elle avait du faire dans le taxi depuis l’aéroport, avant de réaliser en relevant le nez sur la façade du Musée qu’elle était encore très loin de son objectif !

Kane Street se trouvait encore à six rues de là ! Il était sans doute possible de faire le trajet en marchant, sauf qu’elle allait y laisser ses pieds un peu engoncés dans ses jolis escarpins à talon tout neuf. Et avec sa valise, ainsi que son cartable, elle ne se voyait pas vraiment faire le reste du chemin à pied.

Elle en était là de ses réflexions quand un type l’aborda, lui parlant si proche qu’elle sursauta et faillit faire tomber sa valise ainsi que son cartable dans le mouvement qu’elle fit pour s’écarter. Ce type n’avais jamais du entendre parler du périmètre de sécurité d’un individu. Et le sien depuis son séjour en prison, s’était largement accru. D’un geste vif, elle empêcha donc le tout de tomber, avant de poser les yeux sur celui qui à présent tendait la main vers elle, tout sourire en lui demandant de lui donner sa carte.
Donner ? Non elle avait mal compris, il avait peut-être dit prêter ?


- pardon ? Vous voulez que je vous prête ma carte ? Lui demanda-t-elle donc en articulant bien chaque mot. Un peu trop sans doute, comme cette façon très « russe » de rouler quelque peu les « R ».

Elle l’envisagea alors dans son entier, le détaillant des pieds à la tête, et ne manquant bien sûr pas de remarquer son accoutrement bizarre. Sauf qu’on était en Amérique et qu’en Amérique, ce devait sans doute être normal de voir des gens ainsi vêtus. C’était bien connu, dans ce pays, il y avait beaucoup d’excentriques qui y vivaient. Mais hormis ses vêtements, ce qui lui fit faire un léger froncement de sourcil, c’était cette lueur qu’elle vit dans son regard, un regard vert profond, et tout ce qu’il dégageait, comme une odeur de souffre. Une odeur qu’elle découvrait pour la première fois, ne parvenant pas à l’assimiler à la palette d’émotions et de sentiments qu’elle connaissait, ne parvenant donc pas à l’identifier. Pourtant il ne semblait pas avoir de mauvaise intention, pas dans l’immédiat.

Elle réalisa soudain qu’elle le dévisageait depuis un moment, et cessa aussitôt pour lui tendre sa carte. Megan restait tout de même méfiante, surtout que vu son accoutrement, elle ne comprenait pas très bien pourquoi il avait besoin d’une carte. Il était loin de ressembler à un touriste en vacances ainsi.


- vous vous êtes perdu ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 8 Fév 2015 - 14:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'Archidément bascula la tête sur le côté, fronçant les sourcils, ne comprenant pas ce qu'elle avait dit. Enfin si il avait parfaitement comprit ce que cette femme lui avait dit, c'est juste la différence entre la notion de donner et de prêter qui lui échappait. Pour lui cela revenait au même, mais allez savoir pourquoi il chercha s'il n'y avait pas un sens caché derrière la réplique de la touriste. Il supposait qu'elle était une touriste étrangère, vu son étrange manière de parler.

    "Meh..."


Zeke ne savait vraiment pas quoi faire et il commençait à avoir mal au bras. Surtout que cette femme commençait sérieusement à lui faire perdre patience. Elle l'observait de bas en haut. Sans doute était-elle éblouie par sa grâce et sa prestance, enfin c'est ce qu'il s'imagina. Il pouffa, légèrement, se reprenant rapidement. Il ne devait surtout pas l'effrayer et il savait que trop bien que rire pour un rien m'était mal à l'aise les gens. Elle fini par lui tendre sa carte qu'il prit, avidement comme s'il craignait qu'elle ne se ravise.

Le démon observa le bout de papier, des lignes et des mots dans tout les sens. Oui, il n'arrivait pas à lire une carte mais cela ne l'empêchera pas d'essayer de si retrouver. Il savait où il était, à peu près, et chercha donc le mot « Musée des Supers » quelque part sur le plan. Mais il y avait tant de noms marqués sur le document qu'il ne savait pas par où commencer sa recherche. Elle fini par parler, lui demandant s'il était perdu. Maintenant qu'il avait la carte il ne voyait pas trop l'utilité de rester courtois, bien qu'il n'ait pas été particulièrement aimable jusque là

    "Non, j'aime juste prendre des cartes et les regarder. C'est mon hobby, mon gagne-pain, ça gagne aussi bien que la peinture."


Il ria légèrement, content de sa stupide boutade. Ah il aimait se moquer des humains. Même s'il se rendit compte qu'il avait sans doute fait une erreur. Oui, il savait qu'elle était une peintre au vu de son âme, mais concrètement un simple humain n'aurait pas pût le deviner. Sauf peut-être un autre peintre qui aurait deviner ce que renferme ce petit cartable qu'elle avait, mais Zeke n'était nullement peintre.
Il grimaça un moment, ce bout de papier lui était au final inutile car il n'arrivait pas à le déchiffrer. Ceci l'énerva un peu, il froissait entre ses doigts la carte avant de la tendre à la jeune femme. Le démon avait presque l'avait presque déchiré, il prit un air désolé, ou du moins essayait.

    "Milles excuses mylady. Oui,oui je suis paumé, vous êtes perspicace !"


Il se racla bruyamment la gorge espérant que cela fasse vite oublier la pointe d’ironie qui glissa malheureusement dans ce dernier mot.

    "Dîtes vous arrivez à comprendre ce que dit ce papelard ? J'aimerais bien rentré dans mon humble chaume mais j'arrive pas à piger comment ça fonctionne cette carte. Trop de mots tout ça. Je suppose que vous savez pas où j'habite. C'est vrai que les gens d'ici on du mal à savoir où j'habite. Avant tout le monde pouvait dire où je vivais, mon domaine était réputé, mais c'était avant. Ouais maintenant je suis un simple et humble monsieur tout le monde. Ça change. Donc oui, oui, ça fait un moment que je marche, à vrai dire il faisait encore nuit quand j'ai commencé. Je viens de Lincoln, je crois, un petit endroit charmant. Donc est-ce que vous pensez pouvoir m'aider à y retourner ?"


Il afficha une nouvelle fois un sourire niait qui se voulait aimable. Comme si voir cela allait attendrir son interlocutrice. Il ne savait évidement pas que Lincoln était très loin d'ici, plusieurs heures de marche l'attendait. Mais son esprit tordu était occupé sur une autre tâche. En effet connaissant la nature intéressée des humains le démon chercha quelque chose à offrir en récompense à sa possible sauveuse. Il n'avait pas d'argent, et pas grand chose d'autre. Sauf peut-être quelque chose que les hommes semblaient appréciés car teinté de mystère, la magie. Ainsi si sourire s'élargit, devenant presque semblable à celui d'un carnassier face à une proie. Je pense qu'il a abandonné l'idée de ne pas lui faire peur.

    "Si vous m'aidez je vous ferais un spectacle de magie. Rien que pour vous ! Oui, oui je suis un grand magicien vous savez. Un prestidigitateur de talent ! En tout cas c'est ce que disent les gens dans la rue quand je fais mon show. Alors, hein ? Vous allez m'aider dîtes ?"


Il prit un moue d'enfant, les mains derrière le dos et se balançant de gauche à droite espérant que cette jolie jeune femme l'aide.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 8 Fév 2015 - 19:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Megan sentit soudain l’impatience du type. Alors quand elle l’entendit rire, elle fut déstabilisée par une manifestation aussi contraire de ses émotions. Il était plutôt rare d’entendre quelqu’un rire quand quelque chose l’agaçait. Ou avait-elle dit ou fait quelque chose d’amusant ? Ou c’est juste qu’il était content qu’elle lui prêtât sa carte ? Non, elle sentait bien qu’avec ce zigoto là, elle n’avait pas à faire à quelqu’un de conventionnel.

Elle l’observa à la dérobée, tandis qu’il examinait la carte. Il semblait avoir du mal à se décider du sens dans lequel il devait la tenir, et n’avait pas l’air plus à l’aise avec le reste non plus. Alors qu’elle commençait à s’inquiéter de la manière dont il maltraitait sa carte, il répondit à sa question par une plaisanterie moqueuse, vexé sans doute qu’elle eut constaté son problème. Elle y répondit donc sans se démonter, avec un léger sourire, lui rendant la politesse.


- Gagner de l’argent en essayant de deviner dans quel sens tenir une carte, ça doit être sans conteste un talent très rémunérateur.

Elle ne releva pas par contre, le fait qu’il avait deviné qu’elle faisait de la peinture. A ses yeux, il était facile de déduire de par la présence de son cartable qu’elle pouvait aimer peindre, la peinture et le dessin étant deux notions étroitement liées avec ce genre d’accessoire. Les gens faisaient souvent l’amalgame. Cependant son sourire s’envola quand il s’excusa. Des excuses manquant totalement de sincérités et déguisées d’ironie. Ok, elle n’allait pas se formaliser pour si peu. Ce gars n’était pas commun, ça elle l’avait déjà compris.

Le long discours qui suivit ces excuses creuses, réussit pourtant à lui faire oublier ce détail et la surprit tout autant que le rire inopiné de tout à l’heure. Elle en retint toutefois les éléments d’informations aussi futiles que surprenants, des explications emmêlées où s’y ajoutait une singulière histoire de domaine, du fait qu’avant il devait être connu mais que visiblement sa réputation en avait pris un coup le reléguant à son rang d’humble monsieur tout le monde. Un monsieur tout le monde ? Le regard de Megan s’arrêta sur l’imper qui laissait deviner le haut du torse du jeune homme, et le fait qu’il ne portait rien en dessous…vraiment rien ? Cette pensée la perturba un instant, l’éloignant de la conversation pour l’emmener sur des chemins tordus de pervers en imper !

Aussi essaya-t-elle de reprendre contenance en regardant à nouveau sa carte pour repérer le quartier Lincoln d’où cet étrange personnage disait venir. Puisqu’il était perdu, elle allait essayer de l’aider à sa façon, son esprit « samaritain » prenant le dessus sur le reste. Il semblait vraiment avoir besoin d’aide.

Bizarrement son regard tomba alors sur un bâtiment au centre du quartier Lincoln. C’était une maison de soin. Elle dévisagea à nouveau le personnage qui à présent lui proposait un spectacle de magie, et se demanda s’ils disposaient aussi d’une aile psychiatrique. Quant au spectacle de magie, elle avait une nette idée de la question, du genre : un serpent magique sortant de dessous son imper ! Cette idée soudaine faillit la faire rire, mais elle se retint juste à temps.


- c’est très aimable, mais vous n’êtes pas obligé de euh faire votre show. Pas que je doute de vos euh… talents de magicien. Non Loin de moi cette idée ! C’est juste que pour l’instant je rêve juste de rentrer chez moi. Je viens de faire un long voyage et euh… tenez j’ai une idée !

Elle venait d’apercevoir un taxi qu’elle héla aussitôt. Megan leva son bras et s’approcha du bord du trottoir, récupérant vite fait ses affaires. Et tandis que le taxi s’arrêtait à leur hauteur, elle se tourna vers le jeune homme, oubliant ses idées de prestidigitation très particulières.

- je vous propose ceci. Comme le taxi que j’ai pris tout à l’heure m’a lâchement abandonnée ici, nous allons prendre celui-ci, et nous lui demanderons de vous ramener à Lincoln, puis il m’emmènera ensuite chez moi. Est-ce que ça vous convient ? Bien sûr, je paie la course.

Surtout qu’elle ne l’avait pas fait pour l’autre abruti. Mais ce dernier n’avait pas mérité son salaire ! Quand à raccompagner cet olibrius dans son quartier, elle prenait certes un risque, mais elle saurait le calmer si d’aventure il avait des idées de lui imposer malgré tout son show. Elle aussi avait quelques tours de magie dans son sac. Dans tous les cas, elle ne pouvait décemment pas l'abandonner à son triste sort. Peut-être que la maison de soin avait égaré un de ses malades?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Fév 2015 - 3:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cette jeune lady avait du répondant, ce serait amusant de jouer un peu avec elle. C'est du moins ce que disait le démon. Cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas fait tourner en bourrique quelqu'un. Oh bien sûr il ne comptait pas vraiment les petites frappes qu'il effrayait avec des illusions de monstres cannibales ou bien les badauds qui lui servait de public durant ses tours de magie. Non, il user de leur pouvoir sur eux dans un but bien précis. Ici, ce sera juste pour s'amuser. Même s'il ne savait pas trop quoi faire.

Elle ne voulait pas voir son show si gentiment proposé, cela ne choqua pas plus Zeke, il allait lui faire un tour qu'elle le veuille ou non. Il put glaner aux travers de ses paroles le fait qu'elle venait de faire un long voyage et qu'elle voulait rentrer chez elle. Ce n'était donc pas une touriste malgré tout son barda. Si elle avait besoin d'un carte c'était forcément la première fois qu'elle venait. Une nouvelle venue grossissant les rang de cette somptueuse cité sans doute. La pauvre, tomber sur pareil énergumène dès son premier jour c'est pas de chance. Il ria légèrement alors qu'elle fit signe à un taxi. Elle allait le ramener chez lui et elle payait, que c'est aimable. Le démon n'aimait pas trop ça, il n'était pas du genre à apprécié un trop plein de gentillesse. Le démon de la folie avait tendance à pensé que ce genre de comportement cachait généralement quelque chose. Mais il monta silencieuse dans la voiture, il était curieux de voir ce que cette artiste comptait lui faire.

    Hop hop mon brave. Menez nous à Lincoln !


Le chauffeur haussa un sourcil, sans doute la tenue plus que les paroles qui l'ont surprit. La tête contre la vitre, dans les nuages alors que la voiture démarrait avec ses nouveaux clients. De temps à autre le chauffeur jetait un coup d’œil à ce simili-SDF assit sur sa banquette arrière. L'Archidémon l’observa en retour, une âme coupable, une âme teintée de violence et rongé par l'envie, une âme intéressante. Peut-être que cette petite virée en taxi serait un peu plus mouvementé que l'espérait cette jeune femme...Zeke se redressa brusquement, il avait manqué à tout ses devoirs, il ne c'était pas présenté dans les formes. Il plongea son regard dans celui de la non-touriste puis dit solennellement.

    Milles excuses m'dame. Je viens de me rendre compte que je ne me suis point présenté à votre gentille personne. Nommez moi Zeke. Simple, ça a que deux consonnes je pense que vous pourrez le retenir. Je vous épargne mes divers titres, ou vous ne pourrez pas en placez une jusqu'à notre destination finale. Si on y arrive bien sûr. Il lâcha un petit rire, observant du coin de l’œil l'homme au volant. Enfin bref, pour m'excusez voici quelques fleurs.


Il fit apparaître de sa manche un petit bouquet de fleurs, fanées, qu'il tendit avec un grand sourire. Bien entendu les fleurs n'existaient pas vraiment. Tout cela n'était qu'une bête illusion, que seule la jeune femme pouvait voir et sentir. Tant qu'il la regardait alors ses sens penseront que ce bouquet est tout ce qu'il y a de plus réel, et il ne comptait pas détourner le regard. Du moins pas tout de suite.

    Sinon, vous c'est quoi votre nom mademoiselle ?


Il n'était pas plus intéressé que ça d'apprendre son nom, mais quitte à jouer avec son esprit autant le savoir. Ce qui lui occupait le plus l'esprit était de savoir s'ils allaient bien à Lincoln. Peut-être allait-il se retrouver dans un coin sombre de la ville et se faire détrousser. Se serait marrant, vu qu'il n'y aurait qu'une seule personne qui se ferait voler entre eux deux et ce ne serait pas lui. Mais bon, le démon savait pertinemment qu'il ne devait pas juger les humains sur leur âmes, parfois ils avaient assez de retenu pour ne pas succombé à leur pulsions.

    Ou pas...


Zeke dit ça en éclatant de rire. Cette voiture n'allait clairement pas à Lincoln, on dirait que les mésaventures de cette femme avec les taxi n'étaient pas terminées. Malheureusement elle avait également ce dément sur les bras maintenant...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Fév 2015 - 13:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Megan le regarda s’installer dans le taxi tandis que le chauffeur en sortait pour lui ouvrir le coffre afin d’y glisser ses bagages. Elle le dévisagea avec un sourire poli, méfiante cette fois, après le coup que lui avait fait le premier taxi. Puis à son tour, alla s’installer de l’autre côté à l’arrière du taxi. Elle n’eut pas le temps de donner la direction à prendre que déjà son passager invité donnait ses consignes. Megan lui jeta un regard surpris, un peu amusé peut-être, puis croisa le regard du chauffeur dans son rétroviseur et fronça les sourcils. Son regard une fois de plus, ne lui disait rien qui vaille. Est-ce que tous les taxis de cette ville avaient des problèmes ? Celui-là, elle le sentit plus dangereux que l’autre encore, car ce qu’elle avait lu dans ses yeux, n’avait rien à voir avec des problèmes de couple. Trop seul, trop frustré, délaissé, avec une conscience de soit désastreuse, dans le genre, marre d’être moche, que personne ne me regarde, marre d’être un laisser pour compte, et en prime un besoin de prouver aux autres qu’ils se sont trompés, tous des sentiments qui engendraient des pulsions plus sombres encore.
Perdant quelque peu patience, elle se pencha en avant :


- oui Lincoln et vous aurez un pourboire supplémentaire si nous y arrivons sans encombre, ce serait bien n’est-ce pas ?


Elle ajouta à ces paroles toute la persuasion dont elle était capable, sachant que parfois ça fonctionnait, parfois un peu moins.
Megan se laissa ensuite à nouveau aller contre le dossier de la banquette et tourna la tête vers celui qui se présenta à elle sous le nom de Zeke, confirmant encore et encore l’impression qu’il n’avait rien en commun avec tous les gens qu’elle avait pu côtoyer jusque là. Son allure atypique contrastait tellement avec son langage, à tel point qu’elle n’en saisit pas toutes les finesses, mais assez pour deviner qu’il devait venir des hautes sphères de la société, avant de se retrouver soudain au banc, pour une mystérieuse raison.

Mais de tout ce qu’elle pouvait voir de sa personne, deviner ou entendre, finalement ce qui la surprit le plus, fut ce simple petit bouquet qu’il fit apparaitre de nulle part. Les fleurs étaient fanées certes, mais ne disait-on pas que c’est l’intention qui compte ? Et comme elle n’avait pas cru un instant dans cette histoire de tour de magie à part à des dérives pernicieuses d’un type en imper, la surprise fut d’autant plus grande. Elle afficha alors un vrai sourire, son regard s’allumant d’une étincelle de plaisir, et saisit délicatement les fleurs, se moquant qu’elles étaient fanées.


- oh, c’est gentil, merci Zeke !

Il lui souriait en retour, et elle regretta d’avoir pensé qu’il n’était qu’un fou égaré à tendances perverses. Ne jamais juger d’après les apparences, n’est-ce pas ? Alors elle se présenta, utilisant pour la première fois son nouveau nom qu’elle s’était entraîné à prononcer seule chez elle devant son miroir, ignorant le « ou pas » qu’elle n’était pas sûre de savoir interpréter:

- moi c’est Megan.

Il n’y eut pas une once d’accent dans cette simple petite phrase, et en travaillant durement, elle parviendrait vite à effacer complètement son accent d’origine en parlant désormais la langue de son pays d’adoption.

Spoiler:
 

Megan croisa à nouveau le regard du chauffeur, fronça les sourcils sans remarquer qu’ils ne prenaient pas la direction souhaitée. Au lieu de quoi elle décida de se concentrer sur Zeke, entamant la conversation pour faire connaissance, et peut-être allait-elle savoir pourquoi ce jeune homme avait un langage aussi distingué, chose très étonnante pour un jeune de son âge, alors que sa tenue était loin d’être l’égal de ses paroles.

- vous êtes né ici ? à Lincoln ? Vous m’avez parlé d’un domaine, du quel s’agit-il ? Je ne connais pas encore la région. Peut-être qu’il y a des choses intéressantes à voir, ou à apprendre, de son histoire, enfin des choses comme ça, ajouta-t-elle, son accent revenant au galop.

Vous paraissez si jeune. Allez racontez-moi s’il vous plait, lança-t-elle avec enthousiasme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Fév 2015 - 13:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4512
ϟ Nombre de Messages RP : 4113
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4512
ϟ Nombre de Messages RP : 4113
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Megan Hope' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Une étrangère dans un taxi 8033271204271157071469499775531
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Fév 2015 - 18:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Son tour semblait lui plaire, le démon en était content, même s'il savait que cela ne faisait que commencer. Oh oui, ce petit bouquet n'était que l'entrée, une collation avant le buffet que serait son spectacle. Même s'il se demandait si il n'allait pas changer de public entre temps. Zeke comptait bien s'amuser un moment avec cette femme, mais le second humain dans cette voiture et ses « ondes négatives » (Doux euphémisme) risquait de gâcher la fête.
D'un autre côté cela pouvait offrir un bon divertissement pour l'Archidémon, il aimait voir les hommes cédé à leur vices. Il était donc curieux de voir si le chauffeur allait tenter de leur faire quelque chose et si oui quoi. Oui, il aimait le mystère englobant leur devenir dans ce taxi, mais tout cela se dénouera lorsque la voiture s'arrêtera. En attendant il n'avait qu'à s'occuper avec cette Megan.

Étrangement le léger accent de l'artiste était effacé dans cette phrase. Elle se serait entraînée à la prononcer ? Cette idée fit pouffé le dément. Il s'imaginait la scène de cette humaine prononcer sans cesse cette phrase de présentation jusqu'à en perdre son accent. Il trouvait fou les choses que les humains étaient prêt à faire pour s'intégrer, lui qui semble ne pas vouloir rentrer dans le moule.
Elle l’assaillit de question, ainsi donc elle voulait faire plus amples connaissances ? Elle voulait connaître son histoire ce qui laissa Zeke pensif. Il aimait bien parler, ça oui, mais il rechignait à dévoiler sa véritable identité. Du moins directement, laisser des indices fuités dans ses paroles ne le dérangeait absolument pas. À vrai dire il aimait bien voir les gens essayer de résoudre le puzzle que constituait l'étrange individu qu'il était. Parfois il s'amusait même à donner des informations erronées, juste pour le plaisir de voir des théories farfelues se créer à son sujet. Et bien entendu il était en extase quand on découvrait enfin son identité. Pour l'instant les gens qui savaient qui il était vraiment ce comptaient sur les doigts d'une main et il était dans le corps de l'un d'entre eux. Il ria un peu, sentant justement l'âme du pauvre Zeke se débattre à la mention de sa personne dans le flot de pensée du monstre.
Il se racla la gorge, se préparant à envoyer une sacré tirade. Elle voulait en savoir plus ? Soit, il allait la noyer sous les informations.


    Meh...Mylady. Il n'avait vraiment pas la mémoire des noms. Je ne suis pas né ici non. Pour tout dire je suis venu dans la cité étoilé il n'y a que quelques mois. Donc la topographie des lieux et tout le touti j'en sais autant que vous. Avant ça j'étais dans un petit patelin de campagne, Defiance de son nom. Endroit charmant, beaucoup de gens rigolos et de gens très croyants. Si vous voulez voir l'Amérique profonde je vous conseille d'y aller. Il y a mon petit papounet là-bas, enfin je crois le canaillou est peut-être à mes trousses allez savoir. On c'est quittés en mauvais terme lui et moi. Enfance abusive et tout ça. Des histoire que vous trouverez sans doute ennuyeuses, en tout cas moi elles m'ennuient. Sinon avant ça j'étais encore ailleurs, d'autres terres, beaucoup plus chaleureuses que celle-ci. C'est là-bas que se trouve mon domaine. Charmant endroit ça aussi je vous conseille d'y aller jeter un coup d’œil. Puis pour finir je veux juste vous dire de ne vous méfier des apparences. Ses yeux se détournèrent alors de Megan, faisant disparaitre le bouquet de fleurs mortes, le démon fixait maintenant l'humain au volant à travers son rétroviseur. Par exemple le gentil gentleman à l'avant. Il à l'air tout mignon et tout gentil avec sa tête de travers et son douce odeur mêlant sueur et tabac. Sans doute que cet alpha mâle en puissance, à l'apparence si graisseuse, gracieuse pardon, souffre de quelques problèmes sous la ceinture par exemple. Oui sans doute que c'est à cause de ça que la solitude le ronge de l'intérieur. Triste triste tout ça n'est-il pas ? Peut-être que c'est pour ça qu'il a basculé dans une spirale infernale.Il pouffa un peu après ce mot. Pas de petite-amie aimante, pas de marmots, vu son âge sans doute plus de papa ou de maman. Oui très triste, j'en pleurerait presque.


Il éclata de rire alors que le chauffeur lui semblait avoir prit les dernières paroles de l'Archidément très mal. Le fou n'avait que déblatérer ce qui lui venait par la tête. Il ne savait pas où ils étaient, les immeubles ne bordaient plus le bord de la route, seulement des hangars et de vieille usines. Oui, cela annonçait rien qui vaille mais amusait Zeke qui reprit, approchant son visage de l'oreille de l'homme au volant. Il voulait bien échauffer l'esprit de cet homme, histoire d’assurer une suite d'évènement des plus amusantes.

    Alors...Boule de suif...Oui c'est un bon nom pour toi. Où nous amène tu ?

Il n'eut pour réponse qu'un coup de tête qui le renvoya contre la banquette arrière. Cela faisait mal évidement, un peu de sang coulant d'une de ses narines. Il lécha ce précieux liquide, riant toujours un peu. Alors qu'allait-il se passer ? Vol, viol, meurtre, un peu de tout ça ? Les possibilités étaient infinies et le démon avait hâte de savoir ce qui l'attendait. Il avait hâte de voir ce que ces deux êtres humains allaient faire. De toute façon ils étaient bientôt arrivé, la voiture ralentissait peu à peu.

    Milady, je pense que nous allons bien nous amusez avec Boule de suif.


Lâcha-t-il avant que la voiture ne s'arrête au beau milieu de cette zone industrielle et déserte.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Fév 2015 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Une fois de plus, il se mit à rire sans aucune raison apparente, et une fois de plus Megan ne s’en formalisa pas, préférant reléguer ce détail dans un coin de son esprit. Qu’il n’était pas comme les autres, elle l’avait bien compris, mais elle se refusait du moins pour le moment à le juger pour ce genre de détail, comme pour sa tenue. Il s’était montré très poli et aimable dès le départ, elle n’allait pas soudain le traiter comme on traite généralement ce genre de….. personnage. Et puis sa curiosité l’aidait grandement à mettre ces détails de côté. Elle aviserait ensuite si cet étrange jeune homme avait réellement quelques cases en moins, mais surtout si elle devait se méfier de lui ou non. Tous les fous n’étaient pas dangereux après tout.

En attendant, elle se montra une auditrice des plus attentives à l’histoire qu’il lui contât. Mais au bout d’un moment, Megan fronça les sourcils, signe de sa perplexité. Elle n’était pas certaine de comprendre le sens de chaque mot, après tout entre la théorie d’une langue qu’on apprend et la pratique, il y avait une sacrée marge. Et quelques mots échappèrent ainsi à sa compréhension, ou elle n’était pas certaine d’avoir réellement compris… enfance abusive ? Elle se promit de consulter son dico plus tard.

Pourtant la conclusion de cette première salve d’informations quelque peu floue, fut quant à elle, parfaitement claire. Que voulait-il dire par « ne pas se fier aux apparences ». Était-ce un avertissement ? Megan fut aussitôt sur la défensive, et ce n’est ni la soudaine disparition des fleurs, ni l’exemple qu’il choisit pour étayer sa théorie qui contribuèrent à la rassurer. Bon cette fois, il y’avait vraiment un problème. Envolées les envies d’aider son prochain, ou les bonnes résolutions de ne pas juger les gens d’après les apparences. La façon dont il parlât du chauffeur de taxi, la colère qu’elle sentait monter en ce dernier au vu des insultes à peine déguisées et provocations de Zeke, modifièrent instantanément la tension de l’air, transformant une apparente charmante discussion en un malaise grandissant. Le pire était que la situation semblait le réjouir au plus haut point, comme en témoigna un nouvel éclat de rire. Et cette fois Megan ne ferma pas les yeux.

Elle allait mettre un terme aux provocations de Zeke quand l’explosion eut lieu. Elle avait trop attendu. L’homme laissa éclater sa violence, et le mouvement brusque arracha un cri de surprise à Megan qui recula aussitôt. Sidérée elle regarda le sang qui à présent coulait du nez de Zeke et le geste qu’il fit pour le goûter, son regard allant de lui au chauffeur.


- mais vous êtes cinglé !!

Etonnement cette remarque s’adressait au chauffeur, même si elle n’en pensait pas moins de cet imbécile heureux à ses côtés. Il l’avait délibérément cherché ! Est-ce que ça lui plaisait de se faire éclater la tête ? Apparemment oui ! La plaisanterie avait assez duré. Tel un animal acculé, Megan réagit instinctivement. Et quand elle se sentait en danger, elle dévoilait une facette de sa personnalité qu’il valait mieux ne pas réveiller. Ainsi, tandis que le taxi s’arrêtait soudain au milieu de nulle part, elle saisit le gars pourtant pas maigrelet par le col de sa chemise, par-dessus son épaule, cherchant son regard.

- ha non, on m’a déjà fait le coup aujourd’hui, alors vous allez redémarrer, tout de suite, ou vous pourriez le regretter. Vous allez vous calmer, oublier votre colère et de mon côté je vais demander à mon …ami…. De descendre, d’accord ?


Et même s’il ne l’était pas, elle s’en foutait royalement. Il avait tout intérêt à l’écouter, et elle se montra cette fois très persuasive ! Elle le lâcha pour se tourner vers Zeke.

- vous êtes arrivé à destination. Descendez je vous prie. Je suppose que vous ne devez plus être très loin de chez vous. Ou pas du reste, ça m’est égal. Quoiqu’il vous soit passé par la tête, sachez que je n’apprécie pas du tout votre sens de l’humour. Vous trouvez peut-être drôle d’insulter les gens, pas moi. Et inutile de me remercier.

Elle le fixa alors droit dans les yeux et insista:

- DESCENDEZ, MAINTENANT !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 11 Fév 2015 - 14:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Son rire éclata, tel le tonnerre, dans la petite voiture lorsque la jeune femme lui demanda de partir. Un rire dément, les larmes lui coulant au yeux alors qu'il ne semblait pas pouvoir reprendre son souffle. C'était un blague n'est-ce pas ? Ce n'était nullement Lincoln ici et elle avait dit qu'elle le ramènerait chez lui. Zeke, bien que se tenant les côtes tant il riait, était déçu. Au début il cru que les deux humains allait lui offrir un spectacle des plus divertissant. Megan ayant attraper le chauffeur le démon pensait pouvoir assister à un show de violence aussi bien physique que verbale. Mais l'artiste désamorça tout ça. Elle n'allait pas se battre, elle n'allait pas insulter le chauffeur, ni même le fou, non elle voulait juste qu'il s'en aille.

Zeke n'appréciait guère que les choses ne se passent pas du tout comme il les imaginait, il n'aimait pas non plus le rejet. C'est pour cela qu'il riait. Oui, quand une situation lui déplaisait il riait, mais en même temps il s’esclaffait pour tout et rien. Quoiqu'il en soit il lui fallu quelques temps avant de se calmer, ne se limitant qu'à de petits gloussements. Il regarda à tour de rôle les deux autres personnes présentent. Un public peu nombreux pour le numéro qu'il allait leur montrer. L'Archidémon de la folie prit une grande inspiration avant de commencer sur un ton des plus léger.

    Très chère Milady, je suis peiné de voir que vous vous en prenez à mon innocente personne. Je n'avais pour but que de vous apprendre quelque chose sur les gens de cette ville, car vous semblez débarquer. Ouais, derrière n'importe qui ou quoi peux se cacher quelque chose de dangereux. Moi et ma nature, ce chauffeur et ses envies et même et le sang sur vos mains. Oui, nous trois assis gentiment dans cette voiture des plus immonde somme un parfait échantillon de la population de la Cité étoile.


Il posa sa main sur la poignet de sa portière, un air boudeur se dessina sur son visage, il regarda dans les yeux la jeune femme. Un dernier regard, plein d'amusement, avant de commencer son cirque fantasmagorique. Le démon s'enfonça alors dans son siège et claqua des doigts. Ils étaient tout deux bien en vue, tant mieux, ils seraient soumis aux mêmes hallucinations. Tout d’abord de la musique, Zeke aimait instaurer une atmosphère via cela. Quelque chose d'enfantin et inquiétant. Quelque chose qui mets mal à l'aise les humains. Quelque chose qu'il faisait tourner en boucle, encore et encore, dans la tête des deux autres.


    Je vous avez promis un show Milady et je suis homme de parole. Tu as de la chance Boule de Suif, toi aussi tu as le droit d’être témoin de mon humble talent d'artiste. Oui, lady et gentleman, rien que pour vos yeux voici venir en premier le tour que j'ai baptisé « Fond saloperie de chauffeur merdique ». Pour dire vrai c'est quelque chose d'inédit !


Et tandis qu'il fini sa phrase il pointa du doigt le fameux chauffeur avant de souffler un grand coup dans sa direction. Pouvoir tromper tout leur sens était exquis, car son souffle bien que pas spécialement désagréable se transformait via l'illusion en un vent putride et immonde, il alla jusqu'à ajouter des insectes de diverses tailles lui sortir de la bouche et se poser sur le pauvre homme. Une fois ceci fait l'Archidément fit croire à l'humain que sa peau se décomposait tout bonnement. S'affaissant et parant en lambeaux tandis que la chair en dessous se noircissait et se faisait arracher par les insectes. Une horrible vision tordue, un avant-goût des talents de tortionnaire de quelqu'un ayant passé des millénaires à tourmenter les autres. Le pauvre homme hurlait, se pensant dévorer par les minuscules charognards qui lui parcouraient le corps.

Jet de dé:
 

Prit par la panique le chauffeur démarra son engin à toute vitesse, surprenant le démon dont la tête frappa la vitre de la voiture.

    Ouch stupide humain.


Il se massait le crâne, oubliant un instant de maintenir son illusion, même si l'homme à l'avant semblait trop effrayé pour s'en rendre compte. Il conduisait de façon très dangereuse. Sortant de la zone industrielle en grillant un feu et en esquivant de justesse un camion passant par là. Il voulait sans doute se trouver un hôpital, le plus vite possible avant que les insectes que le démon fit réapparaître ne le dévorent. Zeke riait, inconscient que le taxi pourrait bien finir sa course dans un mur avec des conséquence plus que grave. Non, au lieu de ça il s'amusait à faire apparaître d'autre personne dans la tête du chauffeur, d'autres hommes, femmes et enfants, ronger par la maladie et les larves. Qu'il croit que le monde sombre dans une brusque pandémie comme on en voit dans les films catastrophe, voilà l'objectif du faiseur de fou. L'Archidémon était tellement prit à torturer l'esprit de ce pauvre homme qu'il en oublia l'humaine à ses côtés.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Fév 2015 - 14:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4512
ϟ Nombre de Messages RP : 4113
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4512
ϟ Nombre de Messages RP : 4113
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Zeke Wolf' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :
Une étrangère dans un taxi 8033271204271157071469499775531

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Une étrangère dans un taxi 8033271204271157071469499775531
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 11 Fév 2015 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle fut dans un premier temps, dépitée, contrariée de constater qu’elle ne parvenait pas à le convaincre de quitter le véhicule, mais ce n’était que le début de ce cauchemar qu’elle vivait depuis qu’elle avait posé le pied à Star City. Et si elle avait eu un doute quand à la santé mentale de ce type, elle n’en avait plus désormais, n’était-ce que cette façon de rire totalement inappropriée.
Sans oublier les paroles qu’il lui dit, des paroles qui cherchaient leur source ailleurs que dans la conversation qu’ils avaient eue, des sous-entendus qu’il ne pouvait avoir inventé, des allusions qu’elle ne pouvait plus ignorer.

De quelle nature était ce jeune garçon qui semblait en savoir un peu trop à son sujet ? Bien sûr, Megan avait entendu parler des supers héros, tout le monde en entendait parler chaque jour, tout comme elle s’était renseignée sur cette ville avant de venir. Elle savait ainsi que Start City était terre d’asile pour de nombreux héros, mutants, extraterrestres, mais aussi, pour des êtres peu recommandables. Et visiblement Zeke faisait partie de la seconde catégorie. Ses provocations et insultes, et puis à présent, il se foutait d’elle, refusant d’obtempérer. Mais qu’est-ce qui lui avait pris de vouloir l’aider ? Elle aurait du se fier à son instinct, et un peu moins à son cœur sur ce coup. A présent, elle était dans la merde, et c’était peu de le dire.
Et avant qu’il ne s’en prenne au chauffeur, elle répliqua acerbe :


- je n’ai aucune leçon à recevoir d’un type de votre genre. J’ignore quelle est votre nature, mais je refuse de poursuivre et cette conversation et ce trajet.

Puis elle entendit la musique et chercha un instant sa source avant de comprendre qu’elle était le fait de Zeke, avant de devenir la spectatrice totalement involontaire de ce numéro tout droit sorti d’un film d’horreur. Cependant cette fois, elle put avoir le recul nécessaire pour se dire que tout ça n’était qu’illusion à l’instar du bouquet de fleur fanée. Las ce n’était pas le cas du chauffeur de taxi qui terrorisé, fit redémarrer le véhicule sans accorder la moindre attention à la voie devant eux. Ils allaient emboutir soit un mur, soit un autre véhicule à ce rythme.

Elle tenta de le convaincre qu’on se jouait de lui, mais les mots étaient bien faibles à côté de ces visions d’horreur qui soudain se troublèrent pour ne plus voir que la stricte vérité. Zeke s’amusait donc bel et bien aux dépends de ce pauvre homme, et Megan échappa enfin à cette vision d’horreur. Le cœur battant, elle réagit d’instinct une fois de plus, son rythme se répercutant sur celui des autres occupants de la voiture, comme si le chauffeur avait besoin qu’on lui insuffle en plus des palpitations.

Et sa peur augmenta quand le véhicule heurta de plein fouet un autre venant en sens inverse. Megan eut tout juste le temps de s’accrocher à la poignée de côté pour ne pas venir se fracasser contre le siège avant. Le chauffeur n’eut pas cette chance et sa tête heurta violemment le pare-brise tandis que Zeke de son côté subissait lui aussi le choc à cause de l’accident.

Puis brusquement le silence revint, un calme presque surnaturel. Megan parvint à retrouver un rythme cardiaque régulier, et de fait les autres par la même occasion. Sauf que pour le chauffeur, il était sans doute trop tard. Elle se redressa, constatant qu’elle n’avait heureusement aucune blessure et dans un sursaut de conscience, s’extirpa du véhicule en donnant un coup de pied dans la porte qui s’était un peu disloquée.

Elle était encore loin de pouvoir se reposer enfin paisiblement chez elle. Des gens s’approchèrent, alertés par le fracas des tôles froissées, et déjà elle entendait les sirènes hurler au milieu de ce qui devait être une magnifique journée. Tout de même secouée par l’accident, elle regarda autour d’elle, plusieurs personnes qui la dévisageaient, inquiets, puis constata qu’elle saignait en se touchant le front. Finalement sa tête avait bel et bien heurté quelque chose.


- appelez les secours, le chauffeur est gravement blessé ! supplia-t-elle, tout en s’efforçant de s’éloigner de l’autre fou.

Au moins le véhicule dans lequel le taxi avait foncé, était un solide camion de marchandise et l’homme au volant était indemne. Ses bagages, il lui fallait récupérer ses bagages !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 12 Fév 2015 - 16:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
C'était des plus délicieux, la panique, la terreur, l'habitacle de cette voiture était plongé dans le chaos le plus parfait grâce à lui. Il s'amusait comme un fou, laissant son corps aller et glisser à chaque tournant brusque du chauffeur sous son emprise. Megan tenta bien de le ramener à la raison, ainsi avait-elle comprit que tout n'était que tromperie. Tant pis, Zeke était trop occupé à rire de la situation pour réfléchir à ce détail.
Ce fut à ce moment que quelque chose clocha, ses rires ralentissant peu à peu, sa gorge se nouait alors que son cœur pulsait anormalement vite. Le visage crispé dans son rictus il posa sa main sur sa poitrine, il avait mal. Ce rythme cardiaque insoutenable s'amplifia alors lorsqu'ils percutèrent un camion.

Ce fut un instant, un moment de flottement où le corps du démon était dans le vide avant de violemment frapper le siège avant. Encore plus de douleur, comme s'il en avait besoin. C'était bien calme, Zeke reprenant son souffle et essayant de comprendre ce qu'il venait de se passer. Pas de l'accident, il savait bien qu'ils finiraient tous dans quelque chose vu la façon de conduire de sa pauvre victime. Non, la chose qu'il ne comprenait pas était cette force étrangère, qui avait douloureusement emballé son cœur dans une cadence frénétique. Nul doute que si l'expérience se serait prolongée son corps aurait fini par lâcher. Monstrueux pouvoir, intéressant don, mais d'où cela venait-il ?

Recroquevillé entre les sièges le démon observa l'autre passagère s'extirper du véhicule, défonçant la porte tordue par le choc. Ce ne serait pas elle tout de même ? Alors ainsi donc celle qu'il prenait pour une banale humaine aurait donc une capacité aussi puissante ? Il ricana, se demandant si c'était avec ça qu'elle avait tuer un autre. Mais pour l'heure il devait lui aussi sortir de là. Il essaya de se dégager de la carcasse de la voiture, mais une vive douleur lui fit lâcher un cri étouffé. Il semblerait qu'il ne soit pas sorti indemne de ce petit carambolage, son bras gauche était plié dans le mauvais sens.

    Je suis pas doc' mais j'pense qu'c'est pas bon...


Il pouffa à ça propre remarque avant de serrer les dents et de mouvoir ce membre cassé. Les humains sont vraiment fragiles, il jurait et vociférait alors qu'il sortait à son tour par la sortie qu'avait créer l'artiste. Des badauds se regroupaient autours de l'accident. Chutant de la carcasse métallique il se traîna sur quelques mètres avant de se relever difficilement. Il prit son bras cassé avec le valide et observa un peu les gens présents, de toute évidence ils étaient inquiets par son état. Megan essayait de les convaincre d’appeler les secours, mais les sirènes au loin laissaient supposé que ceci était déjà fait. L'Archidémon n'aimait pas ça. Il craignais que la jeune femme ne le dénonce, pire qu'elle le tue. Ce pouvoir qu'elle semblait avoir était bien dangereux et il ne voulait pas vérifier son hypothèse quant à sa létalité. Il tourna alors les talons, oui il devait partir, clopinant, alternant entre le rire et les gémissements de douleurs. Quelques personnes tentèrent de l'arrêter, de le faire s’asseoir le temps que les secours l'examinent. De bonnes âmes mais Zeke n'avait pas besoin de charité pour le moment.

    Meh fort aimable vraiment ! Mais j'ai pas l'temps, j'ai de l'eau sur le feu ou du pain sur la planche. Donc faut que j'y aille m'voyez ?


Malheureusement cela ne semblait pas les convaincre et il fallut deux hommes pour le maintenir assis sur le bord du trottoir. C'était pas bon, pas bon du tout. Il devait fuir et rapidement. Il fallait quelque chose pour détourner leur attention, qu'il puisse s'éclipser et se tapir dans un coin le temps de guérir son corps, mais quoi ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 12 Fév 2015 - 18:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Megan voulut s’approcher du coffre, pour récupérer son bien et s’en aller d’ici au plus vite. Et après quoi ? Seigneur, elle allait devoir appeler un autre taxi ! Non, ce n’était pas possible ! Deux trajets en taxi avortés en l’espace d’une demi-journée, et pourtant comment allait-elle pouvoir rejoindre son Loft sans ça ? Le bus ! Le métro, le bus, un vélo ! Oui, s’il le fallait elle irait à vélo quitte à le voler ! Et Megan se promit de ne plus jamais reprendre de taxi de sa vie et aussi, de ne plus jamais vouloir venir en aide à des types en imper.

Cette journée était un cauchemar, elle était sensée être chez elle à présent. Au lieu de quoi elle s’était faite avoir par ce… ce type. Qu’est-ce qu’il était au fond ? Elle n’en avait strictement aucune idée. Une sorte de sorcier sans doute, du fait de ses illusions. Mais un mauvais sorcier en tout cas ! Elle avait senti son désir de nuire à autrui, et la façon dont il s’était délecté du malheur de ce pauvre chauffeur.

Un chauffeur que les secours enfin arrivés, extirpaient de la voiture pour l’étendre sur une civière. De même que des infirmiers s’approchaient à présent de l’autre cinglé. Elle fut tentée de les prévenir mais, les prévenir de quoi ? Ils la prendraient pour une folle ! Non, autant laisser tomber et rentrer une fois pour toute, fuir, le plus vite possible loin de cet homme.


- mademoiselle ? Vous êtes blessée vous aussi.

Megan sur le qui-vive, particulièrement nerveuse après tout ce qui venait de se passer, sursauta violemment et fit volte-face, se dégageant ainsi de la main qui s’était posée sur son épaule.

- pardon, je ne voulais pas vous effrayer. Vous saignez. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais nous devrions regarder ça de plus près.
- non !
- ne vous inquiétez plus, vous vous en êtes bien sortie. Mais il faudrait vraiment examiner ça, sans parler du coup que vous avez reçu. Il nous faut écarter le risque d’un traum crânien.
- quoi ?

Elle n’avait strictement rien compris à ce charabia médical.

- il faudrait que nous vous emmenions à l’hôpital, c’est plus sûr.
- l’hôpital ? Ho non, non je vais très bien, je vous assure !

Puis tandis qu’il insistait, Megan avisa l’ambulance avec ses lumières clignotantes. Ne cherchait-elle pas un moyen de rentrer chez elle ? Et accessoirement, se trouver au milieu d’êtres humains « normaux », c’était aussi une bonne idée. Elle avait besoin de retrouver un tant soit peu un cocon de sécurité.

- d’accord, une petite blessure de rien du tout. Mais je suis sûre que vous allez très bien vous en occuper.

Elle lui sourit, et consentit à le suivre jusqu’à l’intérieure de l’ambulance, non sans avoir exigé de récupérer ses affaires. Un peu plus tard, l’ambulance la transportant, s’éloignait du lieu de l’accident et elle espérait avec un peu de chance ne plus recroiser ce malade.

>> suite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Une étrangère dans un taxi
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_6Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_8


Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_1Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_2bisUne étrangère dans un taxi Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Une étrangère dans un taxi
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Un portail dans Strayana ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_6Une étrangère dans un taxi Cadre_cat_8
Sauter vers: