AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_1La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_2_bisLa Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Jan 2015 - 17:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4754
ϟ Nombre de Messages RP : 4355
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
S'il y avait une chose que l'on ne pouvait nier concernant l'organisation SHADOW, c'était qu'elle maîtrisait au mieux l'information. Par des moyens aussi divers que variés, les agents de l'Ombre parvenaient en effet à mettre la main sur de très nombreuses informations, même si parfois, certaines d'entre elles leur demeuraient inaccessibles. Dans le cas présent, malheureusement, les informations entre les mains de l'Officier de la Pénombre n'étaient pas aussi détaillées qu'il l'aurait souhaité. Ce n'était d'ailleurs guère plus que des rumeurs, mais ces rumeurs s'avéraient suffisamment intéressantes pour qu'il y porte un intérêt relatif.

Selon certaines analyses menées par l'Ordre de Thulé et les autres mages de l'organisation ténébreuse, le monde spirituel subissait depuis quelques temps des perturbations. Même s'ils étaient inaccessibles au commun des mortels, les esprits et les fantômes n'en étaient pas moins une réalité véritable. Or voilà que quelqu'un semblait intervenir dans leur non-vie, des émanations de magie nécrotique semblant laisser leurs traces à travers la ville. Qu'est-ce que cela signifiait ? C'était difficile à dire, mais le plus logique restait de penser qu'un mage faisait usage d'une magie de la mort, quelque part à Star City.

En quoi cela pouvait intéresser SHADOW ? La question pouvait se poser, surtout avec les nombreux mystiques qui donnaient corps à l'Ordre de Thulé. Le fait était toutefois que l'Officier de la Pénombre n'avait qu'une confiance limitée dans l'Ordre et qu'il cherchait de ce fait toujours un moyen d'obtenir ce qu'il désirait sans avoir à passer par eux. C'était là que les rumeurs devenaient intéressantes. En effet, s'il était vrai qu'une personne de Star City pouvait communiquer avec les morts et les esprits, elle pouvait devenir une précieuse source d'informations ! Bien que les agents faisaient toujours de leur mieux, il pouvait malheureusement arriver que certains informateurs et que certaines sources aient de malencontreux accidents, emportant avec eux leurs secrets et leurs informations. Mais que se passerait-il s'il existait un moyen de récupérer ces précieux éléments malgré tout ?

L'idée semblait bonne, mais elle restait difficile à mettre en œuvre. En effet, sans savoir qui pouvait être le mage de la mort, la traque pouvait se révéler impossible à mener à terme, même pour le plus talentueux des chasseurs. Suivre la piste de la mort pouvait être une première solution, mais elle n'était pas forcément à la portée de l'Officier de la Pénombre. Alors, peut-être que le plus simple restait d'opter pour la solution de facilité, même si dans la théorie, elle avait peu de chance de fonctionner. Le cimetière de la Colline aux Lanternes était l'un des plus anciens de la ville, datant de plusieurs siècles en arrière. De plus, on le disait hanté par des esprits et qu'est-ce qui aurait été mieux pour attirer un nécromancien ?


*** *** ***


Voilà pour vous, chers Enfants du Hasard !

Nous vous offrons une rencontre du Destin sur le thème de l'Héroïsme où vous allez vous rencontrer, pour le meilleur ou pour le pire. La situation est très basique et vous êtes évidemment libres de l'agrémenter à votre guise tout en justifiant votre présence sur les lieux de la manière qui vous sied le plus. Que va-t-il se passer ? Difficile à dire ! Mais pour le savoir, il n'y a qu'une chose à faire, vous lancer ! Votre avenir, et celui de cette pauvre victime et de son agresseur, sont entre vos mains, à vous de décider.

Ceci n'est qu'une introduction pour vous et à partir de là, vous entrez dans un sujet à mener vous-mêmes, selon vos envies ! N'hésitez pas à communiquer entre vous, si vous le souhaitez et surtout, ne tardez pas trop à répondre à votre partenaire ! Je me réserve toutefois le droit d'intervenir à un moment que je jugerais opportun, si besoin est, pour vous servir une belle surprise...

Prenez garde aux caprices du Destin !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 24 Jan 2015 - 21:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La mort n'avait jamais effrayé Renan. Il voyait simplement cela comme une extension de la vie et, en réalité, n'y songeait guère. À la vérité, le trentenaire se disait qu'il existait de nombreuses possibilités de s'assurer de son immortalité, mais ce n'était pas encore au programme. Une seule mort l'avait réellement touché : celle de son oncle et supérieur, mais elle avait été dépassée depuis longtemps à présent. Pourtant, lorsqu'il avait entendu parler d'une personne apparemment capable d'employer la magie de la mort, son intérêt s'était manifesté. Le Français avait toujours été intrigué par la magie et tout ce qui y était lié, cependant, l'Ordre de Thulé restait un adversaire à ses yeux. La perspective de mettre la main sur de nouveaux talents était donc toujours d'actualité – c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il se déplaçait généralement en personne. S'assurer la fidélité d'un individu n'était pas choses aisée, surtout au sein de SHADOW où tout le monde semblait rêver de grandeur ou songer à son épanouissement personnel. Les recrues de valeur étaient rares, celles qui le restaient encore plus. Combien d'agents intéressants s'étaient mués en des êtres stupides et égocentriques ? Assurément, l'Officier de la Pénombre était une personne exigeante et c'était pour cette raison qu'il aimait rencontrer les cibles intrigantes en personne.

La Colline aux Lanternes avait donc été le choix le plus évident pour Renan, l'endroit était réputé pour être hanté – mais peut-être que ce n'était que des rumeurs ? – et il savait que des mages de SHADOW avaient déjà été dans cette zone pour leurs rituels à base de nécromancie. Après avoir chargé quelques agents sous ses ordres d'essayer de glaner des informations sur le mage en question, il avait malheureusement été contraint de constater que cela semblait être un exercice plus compliqué que prévu. Le mieux était donc propager une rumeur pour essayer d'attirer le mage en question. Était-ce un homme ou une femme par ailleurs ? Renan ne voyait pas vraiment de différence entre les deux, lorsqu'il était question de travail, seules les compétences comptaient !

La rumeur en question avait été celle d'un esprit particulièrement puissant, à la recherche d'un mage nécromant capable de l'aider dans sa quête de vengeance. S'ils avaient affaire à un mage orienté vers le mal – ce qui était crédible vu la nature de la magie – l'idée d'une vengeance devrait être intéressante. Mais s'ils avaient affaire à un mage désireux de faire le bien, celui-ci ne laisserait certainement pas une créature pareille se promener à Star City, non ? Bien sûr, la rumeur avait été complétée par une récompense unique qui attendait le mage qui volerait au secours de l'esprit en détresse. Le décor était donc planté, il n'y avait plus qu'à attendre de voir qui viendrait mordre à l'hameçon.

Le trentenaire avait donc revêtu sa tenue habituelle qui masquait à la fois son visage, mais aussi la totalité de son corps et modulait sa voix de telle sorte à ce que personne ne puisse faire le lien entre Renan le civil insipide et Tesla, l'Officier de la Pénombre de Star City. Il s'était ensuite rendu à la Colline aux Lanternes avant de s'installer dans l'ombre pour patienter. Une heure, puis une autre, au bout d'un moment le temps défilait sans que Renan ne le remarque. Fort heureusement, il était doté d'une grande patience qui le poussait à ne pas vouloir mettre fin à une mission parce que la cible ne se manifestait pas assez rapidement.

Au bout de quelques heures, une silhouette se dessina enfin dans l'obscurité. Le trentenaire ne savait pas s'il avait bel et bien affaire au mage en question, mais vu l'heure avancée de la nuit – ou du matin, selon les points de vue – il n'y avait pas énormément de possibilités. Pourtant, loin de se presser, Tesla attendit calmement que la silhouette progresse dans les environs, certainement à la recherche du fameux esprit désireux d'assouvir sa vengeance. Une minute passe, puis une autre. Entraîné à observer sans se faire remarquer, l'Officier de la Pénombre suivit la silhouette jusqu'à ce qu'elle s'immobilise pour de bon. C'est à ce moment qu'il s'approcha d'elle pour prendre la parole.

« À la recherche de quelque chose ? Il y a beaucoup de rumeurs sur cet endroit.... » Une légère pause se fit. « Et sur certaines personnes qui y traînent. »

Peut-être qu'il s'agissait de lui – ou elle ? La suite le dirait bien. Et si ce n'était pas le cas, Renan aurait simplement à se débarrasser de cette personne – après tout, il ne fallait pas de témoin.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 0:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le cour de la vie d’Abigaïl avait décidément pris un cours des plus intéressants depuis qu’elle avait rencontré une certaine jeune fille au diner. Bien que ce dernier était maintenant parti en fumé, avec son propriétaire, elle avait maintenant un appartement bien plus luxueux que le taudis où elle avait vécu. Ses repas étaient de meilleurs qualités, tout comme les vêtements qu’elle portait, mais plus encore, elle avait de quoi mettre de l’argent de côté pour ses petites activités si particulière. Elle avait fait profil bas ces derniers temps, mais gardait toujours une oreille attentive à la communauté mystique de Star City, et tout particulièrement à ses morts.
 
Anton lui relayait la plupart des informations, ou bien elle allait directement se promener dans les rues de la ville, vêtue de son costume sombre pour glaner quelques nouveautés, histoires et autres rumeurs. Même son costume avait été amélioré d’ailleurs. Maintenant elle avait une sorte de capuche sombre, bien qu’elle ait conservé le cuir noir et le masque de crâne pour le reste. Tenue qu’elle revêtit en cette nuit d’hiver. En effet, une rumeur courrait depuis plusieurs jours déjà comme quoi un esprit cherchait quelqu’un pour devenir l’arme de sa vengeance.
 
En apprenant que la dite entité se trouvait au cimetière aux lanternes elle avait craint un instant que Tommy aux os ensanglantés ne soit de retour. Pourtant son crâne se trouvait toujours chez elle, sous sa veille inlassable, là où il ne pouvait pas nuire et retourner à ses divers carnages. La créature avait été un adversaire redoutable, et quelqu’un avait essayé de la réanimer. Est-ce que ce nouveau spectre pouvait être la création du même nécromancien ? C’était possible, et elle se devait de tirer cela au clair. Mais pas sans préparation cette fois-ci.
 
Bien entendu le Cimetière était l’un de ses endroits favoris de la ville. Là-bas, les âmes égarées étaient nombreuses, et leur présence avait eut tendance à noyer celle d’Anton. Son frère pouvait toujours se manifester, mais il évitait de le faire ne présence d’autres âmes. Ces dernières le craignaient, à juste raison sûrement. Les trois derniers jours, Abigaïl s’était décidé à créer une nouvelle abomination. La dernière avait malheureusement connue un sort tragique. Seulement, il n’y aurait là rien de bien fantastique. C’était un être munit de griffes et de crocs, au corps maigre et aux membres élancés. Une sorte de goule en quelque sorte. Si ce n’est que certains de ses ossements avaient été remplacés par des morceaux de fer et de bois. Il était laid, qu’est-ce qu’il était laid. Mais contrairement à son dernier chef d’œuvre, il pouvait se croupir dans l’obscurité sans être vu.
 
Une telle chose risquait de lui aliéner toutefois les esprits du cimetière aux lanternes. Aussi sa création n’entrerait que lorsqu’elle lui en donnerait l’ordre. Elle l’avait appelé l’infantana, et lui ordonna de rester à l’entrée du lieu de repos des morts. Il la préviendrait aussi si jamais quelqu’un arrivait après elle. Mieux valait ne pas tomber entre les mains des policiers à une telle heure, dans son accoutrement dans un cimetière. Elle s’avança au milieu de la brume, repérant les silhouettes des esprits locaux.
 
Mais elle ne sentait aucune présence particulièrement puissante. Aucune âme ne vint la prévenir d’un quelconque spectre ivre de vengeance. A vraie dire, le cimetière semblait particulièrement calme. Elle aurait presque pu amener sa pelle pour que l’infantana puisse lui déterrer quelques ossements pour ses prochaines expérimentations. Mais c’était sans compter sur la silhouette qui se dressa derrière elle.
 
N’aurait-elle pas eut plus de sans froid qu’elle aurait aussitôt invoqué son frère. Mais l’horreur qu’il était devenu n’aurait fait qu’une bouchée de l’être sûrement. Elle se retourna calmement, vérifiant par la même occasion si l’inconnu était armé. « Il y a beaucoup de monstres dans ce cimetière, je n’en doute pas. » Elle l’étudia un moment. Quelle étrange paire ils faisaient. Mais elle devait bien se douter que cela arriverait un jour, qu’elle attirerait l’attention d’autres types costumés.
 
Après tout, elle avait titillé certaines créatures locales, et pas forcément dans le sens du poil. Restait à savoir si tout cela n’était qu’un hasard douteux, ou bien si l’homme comptait lui offrir une tombe précoce. Ce qui se révèlerait difficile avec le phylactère. « Je suppose que vous cherchez quelqu’un aussi. Serais-je l’objet de votre promenade nocturne ? Je dois admettre que vous n’êtes pas vraiment l’objet de la mienne. » Il n’était pas mort, difficile de le considérer comme le fantôme dont elle avait entendu parler.
 

Elle aurait dû se renseigner auprès des trépassés avant de venir elle-même ici. Tout cela puait le traquenard. Ce qui ne l’empêcha d’adresser un sourire à l’homme.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 12:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il s'agissait d'une femme vu la voix et la silhouette. Même sans distinguer son visage, le trentenaire était capable de comprendre ce genre de choses, son oncle l'avait entraîné assez longuement à ce sujet, ne serait-ce que pour assurer ses filatures. L'inconnue était donc bien venue ici pour essayer de localiser l'esprit, qui n'existait pas d'ailleurs. Il s'agissait donc d'une nécromancienne, mais était-elle du côté « du bien » ou « du mal » ? Peu importait : dans les deux cas Renan était ben décidé à obtenir ce qu'il voulait. Jusqu'à aujourd'hui, rares étaient les recrues qu'il avait ciblées et qui n'avaient pas rejoint leurs rangs – ou le cimetière du coin.

Elle n'était pas stupide, elle se doutait que c'était un piège et qu'il n'y avait pas d'esprit frappeur, à moins qu'elle ne s'imagine que ce soit un hasard ? Le trentenaire resta silencieux pendant quelques secondes, se demandant si elle pouvait invoquer des esprits en un simple claquement de doigts, ou s'il fallait quelque chose de plus travaillé. Tesla ne s'y connaissait pas réellement en magie, même s'il avait pris quelques renseignements sur la nécromancien avant de s'aventurer dans la Colline aux Lanternes. Disons simplement que ce n'était pas aussi poussé que s'il pratiquait lui-même. Bref, sa voix brisa finalement le silence qui venait de s'installer, histoire de répondre aux questions qui venaient de lui être posées.

« Oh, mais si. » Il souriait, même si son masque dissimulait cet amusement. « C'est bien moi que vous cherchiez, vous ne le saviez pas, c'est différent. » Tesla haussa les épaules. « Quel est le meilleur moyen d'attirer une nécromancienne dans un endroit pareil ? Lancer la rumeur d'un esprit frappeur qui a besoin de l'aide d'un charmant mage. » Ou d'une charmante mage dans ce cas de figure. « Désolé, mais il n'y a que moi ce soir. Et les habitués des lieux. »

Après tout, il devait certainement y avoir des esprits qui traînaient réellement dans le coin. L'Officier de la Pénombre avait beau ne pas avoir de grandes connaissances en matière de magie ou de manifestations magiques, il savait que cet endroit ne devait pas sa réputation à une simple légende. Son regard dévia brièvement de la jeune femme pour se promener sur les environs. Il n'était pas armé, enfin, pas de la manière que les humains l'entendaient. Cependant, son pouvoir mutant était largement assez dangereux pour lui permettre de se débarrasser d'à peu près n'importe qui. Bon, ses projectiles métalliques seraient certainement sans effet sur les créatures que cette femme pouvait invoquer, mais il suffirait de cibler la source pour se débarrasser de tout ce qui était indésirable. Il ne cherchait pas midi à quatorze heures lorsqu'il fallait régler un problème : mieux valait aller droit au but ! Son attention se reporta finalement sur la jeune femme alors qu'il reprenait la parole.

« Je vous cherchais, c'est un fait. Les rumeurs circulent rapidement à Star City et ce n'est pas tous les jours que j'entends parler d'un mage nécromant. Ou d'une mage, je ne sais pas si ça se dit au féminin. » Le ton de sa voix était léger, un peu comme s'ils parlaient de la pluie et du beau temps. « Je n'en ai pas croisé souvent et lorsque ça arrive, je songe aux avantages que je pourrais en tirer. Vous voyez, le plus gros problème que j'ai avec certains informateurs, c'est qu'ils sont aussi bavards qu'une tombe. » Il soupira de manière audible. « Il me faudrait un traducteur, ou plutôt quelqu'un capable de les faire parler, vous voyez ce que je veux dire ? »

À ce moment, Renan ne s'intéressait effectivement qu'aux informateurs. Pourtant, l'idée de pouvoir reparler avec son oncle lui avait très brièvement effleuré l'esprit, puis il s'était souvenu que ce dernier détestait la magie et qu'il avait toujours trouvé les attachements sentimentaux comme une preuve de faiblesse. Tesla n'avait aucune envie de montrer son principal point faible à une femme qu'il ne connaissait pas. Et puis, soyons honnêtes, il ignorait comment la nécromancie agissait sur les morts. Quand bien même n'attachait-il aucune importance au physique des gens, il ne souhaitait guère voir l'homme qui l'avait élevé se relever sous la forme d'un cadavre ou d'un squelette. En bref, cette idée s'était envolée à peine quelques secondes après s'être invitées dans son esprit. Désormais, il restait centré sur l'objectif principal : trouver un moyen d'obtenir des informations à propos d'autres informateurs.

« Comment est-ce que les choses se passent ? Vous claquez des doigts et les morts se relèvent ? C'est en version squelette d'Halloween, ou plutôt films de zombies ? »

Il avait l'air de se moquer d'elle, mais c'était simplement sa manière d'interroger les gens : donner l'impression de ne rien prendre au sérieux pour mieux glisser ses questions importantes. À voir si cette technique fonctionnerait ou non sur une femme avec ces inclinaisons.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 14:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ainsi on s’était bel et bien moqué d’elle. Heureusement qu’Anton n’était pas directement à ses côtés. Sinon il aurait pris un malin plaisir à énumérer les nombreuses bourdes et autres stupidités qu’elle avait commise ces derniers temps. A quoi cela servait-il de pouvoir jouer avec la mort si on n’était même pas capable de préparer correctement un affrontement ou bien de ne pas tomber dans un piège aussi évident ? Quoiqu’il en soit, son interlocuteur n’avait pas l’air d’être un agent de police. Ce qui était pour le mieux, quoiqu’elle doutait qu’on puisse vraiment la lier à aucun crime… Si ce n’était si quelqu’un avait enquêté sur le diner. Proyas, malgré son allure simiesque, aurait veillé à ce qu’on ne remonte pas jusqu’à elle.

« Je vous trouve particulièrement charnu pour un fantôme » lâcha-t-elle alors qu’il finissait d’annoncer le pot-au-rose. Il devait être plutôt fier d’avoir réussi à la traîner jusqu’ici avec une simple rumeur. Pas beaucoup de moyens pour un résultat garanti. Elle était là, et n’avait plus vraiment d’autre choix que d’écouter quelle était la requête de cet étrange énergumène. Les habitués des lieux ne prêtaient pas beaucoup attention au couple costumé au milieu des tombes.

Ils étaient trop occupés à errer, comme à l’accoutumée. Et puis de toute façon, elle n’aurait aucune utilité de ces entités désincarnées, si jamais son interlocuteur avait des intentions hostiles, bien qu’il ne porta pas d’arme, c’étaient les ossements qui la sauveraient. Ou l’infantana. Abigaïl ferait mieux de rappeler à elle sa création, mais sa curiosité suicidaire la retenait de le faire. Mieux valait le laisser se présenter et annoncer ce qu’il voulait.

« Vous pouvez simplement dire nécromancienne. » Elle se fichait bien de la sémantique. Sorcière, mage noire, mage nécromant, nécromante, nécromancienne, tout cela était du pareil au même. Ce n’était pas avec de la sémantique qu’on évitait de finir sur bûché ou en prison. En tout cas elle n’avait clairement pas réussie à rester aussi discrète qu’elle l’avait escomptée. Si cet homme avait réussi à la retrouver uniquement grâce à sa réputation, qu’en était-il d’autres pratiquants de la magie ? Peut-être qu’Anton et elle devraient aller rendre visite à certains sorciers locaux. Juste par sûreté.

Ce qu’il voulait avait le mérite d’être clair : avoir accès à la mine d’information à laquelle seuls ceux avec le don d’Abigaïl pouvaient accéder. Les choses étaient un tantinet subtiles toutefois. Contrairement à un nécromancien classique, elle n’avait pas besoin de rituel pour contacter les morts. Elle les voyait constamment, les entendait constamment. Surtout lorsque la présence néfaste de son frère décédé ne les écartait pas. Ah, des cauchemars elle en avait fait enfant ! Jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle était bien plus terrible que tous ces morceaux d’âmes, ces fragments de souvenirs. « En gros vous voulez-juste une ligne directe vers l’au-delà. » Elle aurait dû s’installer en medium, elle aurait sûrement gagné plus d’argent qu’au diner et n’aurait pas finie sous la tutelle des Leblancs. Et ce type aurait discuté avec Abigaïl Faust, et non Lady Death.

« C’est un peu plus compliqué que de simplement claquer des doigts. Mais c’est l’idée. Les morts m’obéissent, je les vois et je les entends. » Bien entendu, elle ne voyait et n’entendait que ceux qui n’avaient pas trouvé le repos dans l’un des mondes des morts d’une quelconque religion. Mais cela il n’avait pas besoin de le savoir, surtout qu’elle commençait à recherche un moyen de discuter avec n’importe quel trépassé. « Après, squelette, zombie c’est du pareil au même. Je pourrais sûrement vous faire apparaître une momie ou un vampire avec suffisamment de motivation. » Elle lui souriait toujours. Il n’était clairement pas stupide, mais ce n’était pas une raison pour lui facilité la chose en lui disant clairement ce qu’elle pouvait faire.

« Donc si j’ai tout bien compris… Vous m’excuserez si ce n’est pas le cas, sûrement la déception que vous ne soyez pas mort. Vous désirez que je parle aux morts pour vous. » C’était faisable, dans certaines mesures. La question restait de savoir si c’était intéressant pour elle ! « J’aimerais savoir ce que vous comptez m’offrir en échange. Comme vous l’avez-vous-même annoncé mes talents sont plutôt rares ces temps-ci. » Et puis pour avoir mis en place toute cette machination pour la venir ici, il devait avoir besoin d’elle. S’il y avait d’autres nécromanciens à Star City, il ne devait pas être dans leurs petits papiers.

L’homme n’avait plus qu’à faire son offre. Ensuite elle aviserait. Car murmurer les paroles des morts aurait des conséquences. Et si c’était pour avoir plus de sang sur les mains qu’elle n’en avait déjà, elle n’était pas certaine de vouloir aller plus loin. La question resterait de savoir si l’individu accepterait une réponse négative.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 21:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Malgré la dangerosité que la jeune femme devait posséder, Tesla ne se sentait pas sous pression ou même en danger. Il en avait vu souvent des mages, surtout avec l'Ordre de Thulé qui avait une loge dans le base de Mannheim, il en faudrait donc plus qu'une rumeur pour le persuader de se montrer au maximum de sa méfiance. Et puis, soyons honnêtes, après avoir passé les derniers mois aux côtés d'un archidémon capricieux et possessif, les autres individus liés à la magie ou aux divinités vous semblaient bien fades et insipides en comparaison. Peut-être que cette nécromancienne serait différente, qui sait ? La magie des morts avait une connotation négative, jusqu'à aujourd'hui Renan n'avait jamais entendu parler de mage nécromant qui faisait ça pour le bien de la population. Mais, c'était peut-être une idée reçue, lorsque vous n'étiez pas spécialement qualifié dans un domaine, il était difficile, voire impossible, de démêler le vrai du faux. C'est donc avec une certaine prudence qu'il comptait abattre ses cartes : peut-être que cette fille jouait dans la catégorie des « gentils » ?

Elle lui expliqua donc grossièrement de quoi elle était capable. Les morts lui obéissaient et elle pouvait parler avec eux. Super. Mais quels morts exactement ? Renan s'intéressait généralement à des individus fraîchement décédés, des agents qui n'avaient pas eu le temps de faire leur rapport avant d'y passer par exemple, mais tant qu'à faire, il ne serait pas contre une ligne directe avec des personnes plus anciennes. Il était donc primordial qu'il sache à quoi s'attendre : il était hors de question qu'elle lui refusât une entrevue avec un mort sous prétexte que celui-ci était enterré dans une terre consacrée ou une connerie de ce genre. S'il pouvait se montrer amical à sa manière, le Breton ne tolérait que très difficilement les contrariétés et les refus. Elle l'apprendrait bien assez tôt si elle s'aventurait sur ce terrain, mais en général, il était préférable de s'arrêter avant d'en dépasser les bornes.

Et bien évidemment, la question de la récompense fut abordée. Là, elle parlait une langue qui lui était familière. Que pouvait-il proposer à une nécromancienne ? Bonne question ! Soyons honnêtes : Renan ignorait ce qui pouvait bien faire battre le cœur de cette charmante demoiselle et il n'avait aucune envie de se plier en quatre pour deviner ses rêves cachés, il comptait donc changer la question qui lui était posée. Cela dit, avant de le faire, il s'offrit un léger rire amusé – et modifié par son modulateur de voix.

« Rares, mais pas inexistants. Il ne m'a pas fallu longtemps pour vous localiser, je pourrai sans problèmes trouver un remplaçant si vous étiez trop gourmande à mon goût. » Il haussa les épaules. « Mais vous y perdriez beaucoup. Et puis, il faut savoir se vendre, vous ne croyez pas ? » Le ton de sa voix restait badin alors qu'il enchaînait. « Soyons honnêtes : je ne connais pas grand-chose aux désirs cachés d'une nécromancienne. Je vous ferai bien miroiter un dîner en tête-à-tête, mais je ne suis pas certain que ce soit très palpitant pour vous. Alors, faisons plus simple : vous me posez vos conditions ou vos attentes et je vous dis ce qui est réalisable ou non. Si vous vous montrez sage et efficace, il se pourrait même qu'il y ait un supplément au moment du paiement. »

Elle le prendrait peut-être pour un rigolo à l'entendre parler de la sorte, mais c'était l'objectif. Renan savait que les gens se méfiaient moins d'un individu qu'ils pensaient être stupide ou excentrique et plus les gens étaient sûrs d'eux, plus ils se montraient imprudents. L'absence de méfiance était un avantage en soi que Tesla comptait bien exploiter, si tant est que cela puisse produire son effet sur la jeune femme. Le regard masqué du Breton ne quittait que rarement la silhouette de son interlocutrice, juste le temps de vérifier qu'ils étaient bel et bien seuls. Oh, il avait activé sur radar magnétique, aussi tout humain qui s'approcherait d'eux serait instantanément repéré, mais dans un lieu comme celui-ci, ce n'était pas les humains qui l'inquiétaient. La discussion reprit, s'orientant sur un sujet plus important que la récompense – à ses yeux du moins.

« Et ces morts... je présume qu'il y a des lois, ou plutôt des conditions. Est-ce que vous pouvez contacter n'importe qui ? Si je vous demandais d'entrer en relation avec un ancien Roi de France par exemple, vous en seriez capable ? » Ce n'était qu'un exemple parmi d'autres. « Mieux vaudrait me dire quelles sont réellement vos limites dès à présent, si nous venions à collaborer et que je découvrais des conditions qui n'étaient pas présentes lors de notre accord... » Il haussa les épaules. « Je n'aime pas les surprises. »

Et il avait très mauvais caractère. Ce n'était pas des menaces, simplement une précision. Les menaces arriveraient plus tard, du moins si elle lui donnait une raison d'agir ainsi.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 22:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il y en avait d’autres comme elle apparemment. Mais soi elle s’était révélée être un choix plus judicieux ou bien les autres avaient-ils déjà refusé l’offre de cet étrange homme. Aucun des deux n’avait d’ailleurs daigné révéler son identité à l’autre. Bien entendu elle ne pensait pas à leur véritable identité. Elle comprenait qu’un tel secret se devait d’être gardé de manière plus précieuse. Mais celle de leurs alter-ego masqués. Elle avait choisit Lady Death pour éviter qu’on lui sorte un nom d’origine douteuse dans les médias.

« Qu’est-ce qui vous fait croire que je suis à vendre justement ? » Elle affichait toujours son éternel sourire, même lorsqu’il lui proposa de payer ses services en l’échange d’un dîner. Une plaisanterie, mais cette conversation avait de toute façon quelque chose de surréaliste. Tous deux se tenaient masqués, au milieu d’un cimetière, de nuit. Et pis encore, il la savait nécromancienne, pourtant aucune once de peur n’était détectable. « En tout cas, un dîner ne saurait se révéler être une rétribution convenable. » Ni de l’argent d’ailleurs. Après tout, elle avait de quoi s’en sortir maintenant qu’elle était sous la tutelle des Leblanc. Même si se débarrasser de Proyas pourrait se révéler intéressant… Mais peu judicieux et pas totalement mérité par ce dernier. « Je suis une mage je m’intéresse donc à la magie. Qu’est-ce que vous avez à me proposer dans ce domaine ? Des artefacts aux propriétés intéressantes, des dépouilles conservées de bêtes mythiques ? »

Sa question servait deux buts. D’une manière elle pourrait sonder un peu mieux à quel point son interlocuteur était versé dans le monde mystique. Et si par la même occasion cet homme avait véritablement accès à des objets de valeurs pour la nécromancienne… Que ce soient des vieux livres de sort ou elle ne savait trop quoi, cela pouvait se révéler des plus intéressants. Les recherches d’Abigaïl avaient eut tendance à stagner un peu depuis qu’elle avait réalisé son phylactère. Un petit coup de fouet pourrait lui faire du bien pour la suite.

« Il y a des principes à respecter quand on discute avec les morts, en effet. » Elle garda un instant le silence, comme pour le sonder. Il était calme. Trop calme pour quelqu’un qui venait converser avec elle au milieu du cimetière aux lanternes. Elle devrait décidemment appeler sa création malingre. Mais s’il s’énervait et possédait des capacités déplaisantes cela risquait de finir mal. « Je peux discuter avec les morts, tant que ceux-ci ne sont pas totalement passés de l’autre-côté. Ou plutôt des autres-côtés. Ceux qui sont morts de manière récentes ne posent pas de problème. Les autres… Cela dépend des cas. Si votre Roi de France a été assassiné et cherche toujours à retrouver son meurtrier, je pourrais sûrement aller lui parler en allant au lieu de son trépas. »

Restait la question qui fâchait. Celle qu’il ne voulait pas qu’elle pose. Car cela ferait d’elle une méchante fouine curieuse, et surtout capable de poser des problèmes. « Pourquoi voulez-vous joindre votre Roi de France ? Ou n’importe qui d’autre d’ailleurs… Est-ce que la vie vous paraît si monotone pour que vous vous intéressiez tant que ça aux morts ? » Surtout elle voulait savoir si elle n’était pas en train de se lier à une ordure de la pire espèce. Pire encore, cela pouvait être un de ces foutus inquisiteurs qui tentait de lui tendre un piège. Elle avait eut son lot d’affrontements sanglants avec l’église chrétienne, et si cette dernière semblait moins puissante à cette époque, cela ne signifiait pas qu’ils l’avaient oublié. Il essayait peut-être de l’attirer dans un endroit particulier pour la capturer, tout cela ne pouvait être qu’un vaste piège.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 12:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Sans en être étonné, Renan constata que la jeune femme n'avait apparemment pas compris qu'elle avait affaire à quelqu'un qui n'acceptait pas les refus – et ne tolérait que difficilement les négociations. Pouvait-il lui en vouloir ? Certainement pas. Elle ne savait rien de lui et ignorait qu'elle se trouvait face à un homme qui appartenait à un organisme normalement éteint depuis longtemps. Quand bien même aurait-elle su qu'il appartenait à SHADOW qu'elle n'aurait pas forcément cerné de quoi il était réellement question : ce groupe n'était pas spécialement connu du commun des mortels lorsqu'on l'Ombre avait décidé de se lancer dans la carrière de Super-Vilain désireux de dominer le monde. Qu'elle le questionne sur ce qu'il pensait d'elle n'était donc pas une surprise, pas plus qu'elle ne cherche à apprendre s'il avait des moyens en matière de magie. Enfin, c'était ainsi que Tesla interpréta sa requête sur les artefacts et les dépouilles de créatures magiques. S'il lui disait qu'il n'en avait pas, elle comprendrait qu'il n'était pas qualifié dans ce domaine, mais s'il disait le contraire, elle pourrait certainement vouloir tirer sur la corde. Bah, ce n'était pas quelque chose qui l'effrayait : Renan savait être ferme lorsqu'il le fallait.

Les précisions sur les morts changèrent un peu la donne : il n'avait pas envie de lui demander de recueillir le « témoignage » d'un agent décédé et d'apprendre que celui-ci était passé de l'autre côté. Encore moins de découvrir plus tard que c'était une arnaqueuse et qu'elle avait menti en prétendant parler à un mort déjà passé de l'autre côté, mais en inventant les informations. Des tests seraient nécessaires, comme en lui demandant d'obtenir des informations dont il avait déjà la confirmation, histoire de savoir si elle était réellement fiable ou non.

Quand il fut question de ses motivations, le français resta silencieux pour commencer. En quoi ça l'intéressait de savoir ce qu'il voulait apprendre en conversant avec les morts ? Il s'agissait certainement d'une personne qui ne voulait pas faire « le mal » et cherchait donc à se donner bonne conscience. Un soupir lui échappa. Pourquoi devait-il toujours tomber sur des individus décidés à lui compliquer la tâche ?

« Mes choix ne regardent que moi. Pourquoi ? Vous allez me faire croire que vous avez une conscience et que vous ne voulez pas aider une personne mal-intentionnée ? Venant de quelqu'un qui manipule les morts et les plie à sa volonté, je trouve ça plutôt... ironique. » Le ton de sa voix restait pourtant posé. « Je trouve ça dommage d'être limité aux conversations avec les vivants, il y a souvent des personnes bien plus intéressantes dans d'autres mondes. »

Pour le coup, Renan ne mentait pas. Il voulait effectivement discuter avec des individus bien plus intéressants que ceux qui existaient dans ce monde. Même si la jeune femme l'ignorait, elle pouvait se sentir privilégiée, car Renan n'avait pas pour habitude de répondre aux questions qui ciblaient ses agissements : c'était lui le chef et il n'avait à se justifier devant personne, encore moins une pièce rapportée – et qu'était cette fille. Mais de nombreuses questions restaient encore en suspens. Elle n'avait pas été très bavarde au sujet de ses liens avec les morts, elle ne lui avait par exemple pas expliqué comment il devait s'y prendre pour savoir qui était mort et encore disponible et qui ne l'était pas. Peut-être que c'était volontaire, justement ? Une manière de pouvoir garder la main sur la situation. Mais c'était mal le connaître, Tesla n'agissait pas sans avoir toutes les cartes en main.

« Vous n'êtes pas très bavarde sur les détails. Généralement, les gens réticents à s'expliquer ont quelque chose à cacher. Peut-être que vous n'êtes pas aussi efficace ou capable que vous voulez le faire croire. » Il la provoquait volontairement. « Comment sait-on ceux qui sont passés de l'autre côté ? Comment est-ce que je serai sûr que vous interrogez bien cette personne et non que vous êtes en train d'inventer les informations au fur et à mesure ? Je présume que vous serez la seule à les voir ? »

Il soupira, comme si le fait de devoir lui-même glaner les informations l'agaçait. C'était un peu le cas, elle n'était pas très coopérative et Tesla se demandait sérieusement si elle serait à la hauteur de la tâche. Il n'avait pas envie de se battre avec cette fille alors qu'elle avait sans aucun doute des rivaux qui seraient ravis de bosser pour SHADOW – même sans le savoir – sans freiner des deux pieds. Après quelques secondes de pause, il reprit sur le sujet de la récompense.

« Pour le reste... qu'est-ce qui vous fait croire que je vous laisse le choix ? » De se vendre, donc. « Il ne sera pas question de vous donner d'artefact ou de dépouilles, j'aime conserver ce que j'ai accumulé voyez-vous. Cela dit, vous pourriez éventuellement y avoir accès et bénéficier de certaines informations sur la magie que nous avons recueillies au cours des dernières décennies. »

Comme ça elle apprendrait qu'il avait des moyens en matière de magie et, qui plus est, qu'il n'était pas seul. Peut-être qu'elle penserait l'avoir piégé en apprenant des informations à son sujet et ce serait aussi avantageux pour Renan que pour elle.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 14:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bizarrement l’idée d’accepter un dîner en tête à tête avec l’homme qui lui faisait face prenait du plomb dans l’aile. Déjà qu’elle n’était pas partante, mais la tournure que prenait la conversation n’était clairement pas pour lui plaire. Loin de là… Il était sûr de lui, trop sûr de lui. Est-ce que le simple fait de l’avoir trouvé lui donnait le droit de considérer la nécromancienne comme sa propriété ? Elle devait se méfier. Une pensée, et elle ordonna à l’infantana de se rapprocher, discrètement, en restant accroupi derrière les tombes.

Elle se doutait bien qu’il ne serait pas du genre à lâcher des informations sur ses intentions aussi facilement. De toute façon il n’avait pas complètement tort. Abigaîl avait beau chercher à se voir comme une justicière et une force, d’essayer de couper avec la tradition morbide de sa fonction, ce n’était qu’un mensonge qu’elle se répétait. Après tout, quelle personne honnête passait ses soirées à coudre des cadavres ensembles dans l’espoir de posséder un serviteur suffisamment puissant pour assassiner d’autres meurtriers ? Elle était une mage de la mort, et se préoccuper des intentions de son interlocuteur, s’intéresser au bien commun et à la vie des innocents était un luxe qu’elle ne pouvait se permettre.

Son sourire avait disparut de ses lèvres. Oui, elle était Abigaïl Faust, née d’une morte, et elle avait laissé dans son sillage un nombre important de cadavres. Croire qu’elle n’avait été qu’une victime toute sa vie, qu’il y avait des circonstances atténuantes ne changeait rien. « Vous avez raison sur ce point. Ce n’est pas à moi de me poser des questions sur le pourquoi de votre demande. » Même si elle aurait quand même préféré que cela attire l’attention sur elle. Elle aurait pu lui dire que la cataloguer avait été une erreur, mais finalement, mieux valait laisser couler.

« Quant aux détails… » Commença-t-elle avant de faire une pause. « Je n’en ai pas donné parce qu’il n’y en a pas vraiment. Comment savoir si un mort est passé de l’autre côté ? On ne le sait que si on ne croise son fantôme nulle part, ou tout du moins on le suppose. Vous ne pourrez pas le savoir. Au pire vous pourrez éventuellement amener un autre de vos prétendus nécromanciens comme témoin. Au mieux il pourra peut-être être capable de sentir la présence de mon interlocuteur. Pour vous, à moins une légère sensation de froid, je doute que vous ne réalisiez quoique ce soit. Vous allez devoir me faire confiance. » Elle ne trouvait qu’un maigre réconfort dans ce fait. Cet homme était sinistre désormais, mais elle pouvait l’être aussi. Le fait qu’il ne puisse pas faire la différence entre les moments où elle dirait la vérité ou non était à double tranchant.

Elle devait se méfier de lui. C’était certain. Plus encore, une idée plus précise de ce dont cet homme était capable serait des plus nécessaires. La nécromancienne savait que foncer tête baissé dans un contrat avec cet individu avait de fortes chances de se terminer dans le sang et les pleurs. Restait encore la question de son indemnisation. La réponse de l’homme ne lui plaisait pas. Ni ses sous-entendus encore une fois, comme si elle lui appartenait désormais.

« Vous m’offrez de bien maigres consolations. En échange de la liste de mes semblables et d’un accès à ce puits de connaissance que vous semblez posséder je pourrais en effet envisager de vous aider. Seulement je dois admettre que le fait que vous ne comptez pas me laisser le choix… » Elle sourit de nouveau. « Que comptez-vous faire ? M’assommer ? Me séquestrer en ne me sortant que pour parler aux morts pour vous ? » Elle avait connue la captivité une fois. Il devrait passer par l’infantana, Anton et tous les morts de ce cimetière s’il comptait vouloir la mettre en cage, c’était certain. L’homme avait des idées intéressantes, mais il semblait trop à Abigaïl que ce marché était déséquilibré. Elle avait réduit la distance entre eux. Se rapprochant pour voir de quelle façon il allait réagir. La fuir ? Un soupçon de peur aurait été délectable. Peut-être qu’il ne verrait pas non plus la silhouette de l’infatana qui se rapprochait discrètement dans les ténèbres de la nuit.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Qu'elle admette que ses raisons ne la regardaient pas était une excellente chose : elle savait rester à sa place et ne le provoquait pas en essayant de se hisser à sa hauteur. Parce qu'en effet, le trentenaire se considérait comme supérieur aux individus qu'il employait, non par vantardise, mais pour la bonne et simple raison que son oncle lui avait toujours dit et répété qu'il était destiné à être parmi les plus grands.

Les précisions apportées au sujet des fantômes n'avança pas grandement le trentenaire. Donc, ils ne pouvaient pas savoir quels esprits restaient de ce côté et quels étaient ceux qui les avaient quittés ? Frustrant. Il aimait avoir des informations précises, des données qui ne fluctuaient pas et la perspective de devoir attendre trois mois avant de pouvoir discuter avec un esprit, ne l'enchantait guère. Surtout si cette recherche devait finalement se solder par un échec s'ils découvraient que l'être qui les intéressait était passé dans le monde des morts – et donc aux abonnés absents. Il soupira pour lui-même en l'écoutant patiemment résumer ce qu'elle pouvait faire ou ne pas faire.

Lorsqu'il fut question de la récompense, Tesla ne fut pas étonné de l'entendre dire qu'elle n'était pas totalement satisfaite de ce qu'il avait à lui offrir. Les gens en voulaient toujours plus, ce n'était donc pas sans raison que le trentenaire commençait très bas. Ses interlocuteurs sur-enchérissaient alors, pour finalement obtenir plus en s'imaginant qu'ils avaient mené une habile négociation, alors qu'ils étaient partis de pratiquement rien. En somme, Renan les abusait sans la moindre honte. Dans ce cas de figure, la jeune femme demandait une liste en supplément, mais quel genre précisément ? De nécromants, ou de mages ? Le français réfléchissait à la question lorsqu'elle aborda l'idée de se faire séquestrer. Alors ? Une amatrice de masochisme éventuellement ? Malheureusement, ce n'était pas particulièrement le domaine qui attirait le plus Renan et il décida de prendre les choses à la légère.

« Vous séquestrer ? Je ne pense pas non. Enfin, sauf si c'est pour les loisirs, mais il faudra attendre de se connaître un peu plus avant d'en arriver là. » Le ton de sa voix était toujours très léger. « Je n'aime pas perdre mon temps avec les gens réticents. C'est épuisant de toujours devoir persuader l'autre de faire ce que vous voulez, je préfère largement avoir des individus consentants et passionnés. Alors, non, je ne compte pas vous enfermer. » Il haussa les épaules. « Vous ne me connaissez pas, vous ne savez pas ce que je compte faire, je pourrai même vous laisser en vie. » Habituellement, il se débarrassait des gens qui le repoussaient. « Au final, c'est une bonne chose que vous ne cherchiez pas à en savoir plus. »

Une manière comme une autre de lui dire qu'elle devait plutôt chercher à en savoir le moins possible, mais est-ce qu'elle était assez éveillée pour comprendre où était son intérêt ? Rien n'est moins sûr. Bien sûr, Renan devait avoir l'air vantard à parler de lui de la sorte, à laisser entendre qu'il pouvait la tuer sans problème, mais c'est parce qu'il avait de gros moyens derrière. Renan n'était pas seul, il avait des dizaines d'agents sous ses ordres qui pourraient travailler sur cette affaire et chercher comment se débarrasser d'elle. Personne n'était immortel, pas même lui.

« Pourtant, vous seriez stupide de passer à côté de ce que j'ai à vous offrir. Parler à des morts en échange de tout ça, ce n'est pas grand-chose, non ? » Il esquissa un sourire – invisible bien évidemment. « Cette liste que vous exigez, elle concerne les nécromants, ou les mages dans leur généralité ? »

Il ne disait pas oui, mais le fait qu'il puisse demander des précisions signifiait qu'il n'était pas fermé à la possibilité d'accepter ! Restait deux points à éclaircir : le premier c'était au sujet de la prise de contact avec les morts – il ne faisait pas facilement confiance et qui plus est, il voulait comprendre pourquoi elle parlait de sentir la présence en étant un autre nécromant. Le deuxième, c'était cette sensation étrange qu'il avait ressentie. Quelqu'un, ou quelque chose, s'était introduit dans la zone qu'il surveillait avec son sonar. Un ami de la nécromante ? Sans aucun doute ! Ne bougeant pas le moins du monde lorsqu'elle se rapprocha de lui, le trentenaire reprit la parole.

« La confiance, ce n'est pas quelque chose qui m'est familier voyez-vous. Mais, qu'entendez-vous en disant qu'un autre nécromant pourrait sentir une présence ? Il pourrait aussi communiquer avec eux. Ou c'est des lignes privées ? » Le ton de sa voix était légèrement moqueur. « Donc, si je vous ai bien compris, je pourrai vous demander de me trouver un esprit et patienter des mois, voire des années avant que vous ne me disiez que ça a échoué ? Ce n'est pas très rassurant comme prévision.... » Il fit une légère pause. « Pourquoi vous ne dites pas à votre ami de nous rejoindre ? »

Si elle l'avait appelé, elle saurait de quoi il parlait.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 23:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ce que l’homme semblait ignorer, c’est que des menaces de mort n’auraient que peu d’effet sur elle. C’est pour cela qu’Abigaïl avait nonchalamment évoqué la possibilité de séquestration finalement. Une mauvaise idée soit dit en passant. Mais au moins était elle assurée que cela ne faisait pas partie des plans de l’homme. Ce qui ne signifiait en aucun cas qu’elle lui faisait confiance. Loin de là. « Consentants et passionnés… Vous ne me faites pas vraiment l’impression de quelqu’un capable de soulever de telles émotions chez ses… employés. » Oh bien sûr il avait un certain charisme. Elle était pourtant convaincue qu’il avait recours à la violence plus de fois qu’elle ne l’imaginait, ou bien qu’il ne se l’imaginait. « Quoiqu’il en soit, si jamais nous arrivons à un accord, vous n’aurez pas à vous soucier de mon enthousiasme, même sans avoir à me séquestrer. »

Elle jouait un jeu dangereux. Ce genre de pratique, comme la chose en général ne possédaient qu’un attrait minimal pour elle. Ce qui ne l’empêchait pas de jouer quelque peu avec les hommes quand elle en avait l’occasion. Et puis avec sa tenue sombre, et son masque de crâne, il n’en fallait pas beaucoup pour la prendre pour une sorte de déviante. Qu’il croit cela, mieux valait brouiller les pistes un peu. Juste pour la plaisir de ne pas faciliter les choses.

« C’est peut-être une offre en or. Mais je ne connais pas la valeur des renseignements que vous cherchez. Les morts me chuchotent à l’oreille des tas de choses, mais je suis certaine que vous n’êtes pas intéressé en une recette de soupe au poireau vieille de deux siècles. Qu’est-ce qui me dit que je ne me fais pas flouer royalement ? » Elle ne pouvait pas le savoir, ou bien ne le saurait que trop tard. Mais de la même façon, il devrait lui faire confiance à un moment ou un autre lui aussi. « Quoiqu’il en soit, je ne suis intéressée que par mon domaine. Les autres magies sont d’un ennui à mes yeux. » Elle possédait surtout un don naturel pour la nécromancie uniquement, et descendait d’une illustre famille de mage de la mort. Cela, il n’avait pas besoin de le savoir. « Je veux une liste des nécromanciens uniquement. » De cette manière elle pourrait leur rendre une petite visite si le besoin s’en faisait sentir.

« Cela ne prendrait pas des mois ou des années comme vous vous l’imaginez. Je n’ai besoin que de me rendre dans le lieu qu’hante celui que vous souhaitez contacter. Généralement s’il n’est pas là, c’est déjà mauvais signe. Après, je peux toujours envoyer l’un de mes propres camarades se renseigner. Ce serait une matière d’heures ou de jours avant de savoir si celui que vous cherchez à contacter a disparu, ou pour le contacter. » Elle pourrait toujours envoyer Anton ramener l’esprit directement à ses côtés. La forme spectrale de son jumeau était beaucoup plus puissante qu’un fantôme lambda. Sûrement parce qu’il était gorgé de magie de la mort lui-même.

Son frère aurait d’ailleurs été un support plus discret que l’infantana. Sans qu’elle sache comment, l’homme avait détecté la présence de son serviteur mort-vivant. Elle fronça les sourcils un instant sous son masque, pinçant les lèvres. « Bien, je vois que la présence de mon camarade ne vous a pas échappée. » Presqu’aussitôt, la créature bondit de derrière une tombe. C’était véritablement l’une des créations les plus pathétiques d’Abigaïl. Sa famille avait utilisé leur science macabre pour créer de véritables colosses, et l’infantana en était bien loin. Son corps était frêle et tordu, mais bien humain, quoique voûté. Des plaques de métal et des sutures venaient fixer des bras trop grands à son tronc. Un des avant-bras avait même été remplacé par un morceau de bois, peut-être une ancienne tringle de rideau. Les ongles avaient laissé place pour certains à des lames aiguisées. Le faciès restait celui d’un homme, mais la décomposition l’avait privé de nez et de lèvres. Ses yeux étaient blancs, habités par la cataracte. L’infantana se traîna avec vivacité aux côtés d’Abigaïl, sans pour autant détourner son regard de Renan.

« Cet aperçu de mes capacités est-il à votre goût ? Peut-être qu’à la vue de ma création vous me prendrez plus au sérieux. » Ou plutôt il allait la prendre pour une folle à lier. Ce qui n’était pas tout à fait faux d’ailleurs. L’infantana était une immondice, mais la nécromancie n’était pas à base de licornes et de papillons. Surtout quand elle impliquait un Faust. « Pour ce qui est des autres nécromants… Parler aux morts est inné chez moi. J’ignore s’il s’agit de la même chose pour d’autres. En théorie, peut-être qu’ils pourraient voir les spectres auxquels je m’adresse et leur communiquer aussi. Spontanément ou uniquement via un rituel, je ne sais pas. Ils seraient de piètres de mages de la mort pour ne pas ressentir au moins la présence d’un fantôme à leurs côtés. » Même des humains sans pouvoir pouvaient parfois les sentir. Ce genre de personnes avait même tendance à fuir Abigaïl comme la peste. Sans se douter que c’était d’Anton dont ils s’éloignaient en vérité.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 27 Jan 2015 - 13:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
« Vous seriez surprise de ce que mes employés sont prêts à faire pour moi. »

Oh, ça, il provoquait des sentiments forts, mais rarement positifs malheureusement. Que ce soit à cause de son caractère arrogant ou parce qu'il était trop rentre-dedans, soit les gens l'appréciaient, soit ils le détestaient, mais il ne laissait pas indifférent. Au final, c'était amplement suffisant aux yeux du trentenaire qui n'aurait pas apprécié de rester un individu lambda aux yeux de qui que ce soit – excepté lorsqu'il était dans son rôle de civil. Pour le moment, il ne savait pas dans quelle catégorie classer cette femme, mais elle finirait forcément par le détester ou l'apprécier, il n'en serait pas autrement. Quant à ses réponses... Renan ne se montait pas la tête à la moindre parole positive ou suggestive. C'était dans sa nature de faire des sous-entendus aux gens qu'il rencontrait, hommes comme femmes, donc autant dire que lorsque ses interlocuteurs faisaient de même, il prenait simplement cela pour une suite naturelle.

Quoi qu'il en soit, elle se méfiait toujours de ce qu'il pourrait vouloir apprendre en parlant à ces morts. Ce n'était pas une manière de répéter sa question précédente ? Il lui avait bien dit que cela ne la regardait pas et rien ne changerait cet état de fait. Renan était un menteur très doué, il pourrait lui jurer qu'il ne demanderait rien de mal à ces morts, le tout en la regardant dans les yeux, puis se servir de ces informations pour faire assassiner quelqu'un. Une promesse n'engageait que la personne qui y croyait – selon lui. Quant aux précisions sur la durée de la traque d'un esprit, Tesla fut assez satisfait d'apprendre que sa patience n'allait pas être mise à rude épreuve et qu'elle pourrait se montrer efficace. Un bon point pour elle !

Lorsque la créature qui devait lui tenir lieu de garde du corps fit son apparition, Renan n'eut pas de mouvement de recul ou de dégoût. Il avait vu des choses bien plus repoussantes dans les laboratoires de Mannheim ou dans les locaux de l'Ordre de Thulé. C'était évident qu'il ne sauterait pas de joie à l'idée de lui faire un gros câlin, mais s'il se révélait utile, peu important son aspect. Le regard du trentenaire se reporta sur la nécromancienne alors qu'elle lui parlait de ses talents. Il était évident que les autres mages de la mort communiquaient avec les fantômes, sinon à quoi bon en devenir un ? Elle était remplaçable et il le savait, mais parfois, embaucher des nouvelles recrues pouvait être intéressant. Son attention se reporta sur la créature alors qu'il répondait.

« Il est charmant dites-moi. Je suis sûr qu'il doit déchaîner les passions à chaque fois qu'il fait une apparition. » Pourtant, le ton de sa voix n'était pas dégoûté, juste moqueur. « Qui a dit que je ne vous prenais pas au sérieux ? Si tel était le cas, je ne serais pas ici en train de vous parler. Les incapables ne m'intéressent pas. » Il haussa les épaules. « De ce que j'ai constaté chez d'autres nécromants, la magie semble varier d'un individu à l'autre. J'ai vu un chaman à l’œuvre et il ne se baladait pas avec des bouts de cadavres assemblés, son délire, c'était plutôt les poupées vous voyez. » Preuve qu'il s'intéressait à divers sujets. « Mais j'en amènerai un lors de notre première... entrevue. Histoire de savoir si ce n'est pas du vent que vous êtes en train de me vendre. » Son regard se posa sur la créature. « Même s'il a l'air assez réaliste dans son genre. »

Bien sûr, Renan était bien placé pour savoir que les pouvoirs d'une personne pouvaient évoluer de manière inattendue. Ce n'était pas parce qu'elle pouvait assembler des bouts de cadavres et les animer qu'elle était capable de tenir une discussion avec un esprit ! Et ce n'était pas en faisant confiance à la première personne croisée qu'il était devenu Officier de la Pénombre. Cependant, dans un coin de son esprit il nota qu'il vaudrait mieux éviter de parler des compétences de cette fille à un certain archidémon, sans quoi ce dernier risquerait encore de vouloir confronter ses pouvoirs aux siens. La rivalité était bonne, mais jusqu'à un certain point. Chassant ce sujet de ses pensées, il reprit la parole, toujours avec assurance.

« Le délai me convient bien mieux. De toute manière, vous ne serez pas la seule sur ces recherches. Ce n'est pas que je manque de confiance... en fait si, c'est bien ça. Ce n'est pas contre vous, je ne fais confiance à personne. » Sauf son binôme, mais Evey était hors contexte. « Je vous dégoterai cette liste de nécromanciens alors, mais je ne peux pas vous promettre qu'elle soit totalement complète. Il y a en qui se lancent dans la magie quasiment tous les jours, peut-être que dans un mois, vous aurez de nouveaux collègues. » Et il ne vendrait pas ceux qui lui servaient beaucoup. « Quant à ce que je cherche... il me semblait que je vous avais déjà répondu. Disons juste que j'ai parfois des informateurs qui se font tuer avant de m'avoir délivré leurs informations et que ça m'ennuie grandement. J'aime avoir ce pour quoi je paye. » Et ce n'était pas la seule raison, mais cela ne la regardait pas. « Dois-je en conclure que vous êtes partante pour vous engager avec moi ? » Un sourire, invisible, se dessina sur ses lèvres. « Professionnellement je veux dire. Pour le reste, on verra plus tard. »

Ou pas, mais c'était une manière comme une autre de rendre la discussion un peu moins coincée.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 27 Jan 2015 - 18:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Des employés fanatiques ou bien aux genoux tremblants sous la menace ? Difficile à dire. Aucune des deux hypothèses n’était meilleure que l’autre. Un mélange des deux encore moins. L’homme ne payait pas de mine avec son costume en tout cas. Mais elle devait reconnaître un certain charisme. Quoique pas des plus efficaces sur elle. La maladie des Faust sûrement, éternels misanthropes plus intéressés par les mondes de la mort que par les vivants, aussi formidables fussent-ils.

L’infantana était une création tout aussi merveilleuse à ses yeux que n’importe quel humain. Bien plus éphémère, monstrueuse en apparence, distordue et grotesque. Mais Abigaïl pouvait presque trouver avec surprise une pointe d’affection quasi-maternelle pour la chose. Ce qui ne l’aurait pas empêché de la sacrifier pour sauver sa peau. Quoiqu’il en était, son interlocuteur n’était pas inquiet, et n’avait pas l’air impressionné. Peut-être que l’abomination qu’elle avait construite avant, le colosse possédant trois têtes de chiens aurait eut plus d’effet.

« Il est charmant en effet. Vous devriez l’inviter à dîner lui, je pense qu’il vous donnerait une réponse plus favorable. Qui se ressemble s’assemble comme certains diraient. » Elle se fendit d’un sourire, peut-être un peu plus chaleureux et honnête que les précédents. La négociation commençait déjà à s’estomper. Ce qui ne signifiait pas qu’elle resterait pour une discussion banale… « Les nécromants ont tous leurs spécialités, et certains ne doivent malheureusement leurs pouvoirs qu’à quelques dieux ou démons. » Des prêtres. Qu’est-ce qu’elle détestait les prêtres, surtout quand ils se croyaient vraiment investis d’une autorité supérieure. Des hypocrites incapables d’accepter la futilité de leur existence. « En tout cas, j’aime votre histoire de poupée. N’oubliez pas de le mettre sur la liste. » Nouveau sourire. Au moins elle serait sûre d’avoir un nom, ou bien cela signifiait qu’il tentait de la flouer complètement.

« En tout cas nous avons un point commun. Nous ne nous faisons pas confiance. » Et quoi de plus normal lorsqu’on se rencontrait ainsi dans un cimetière ? Qui plus est il l’avait leurré ici. Une triste leçon que voilà. Elle serait plus attentive et prudente les prochaines fois. D’ailleurs elle se demandait si l’un des gardes de Proyas ne l’avait pas suivie jusqu’ici et pouvait bien avoir vent de la conversation qui avait lieu. « Je pense que nous pouvons partir sur un engagement… Même si j’ai tendance à préférer les hommes un peu plus mûrs. Mais je pense qu’un élément reste à préciser. » Il y eut un nouveau silence. « Pendant combien de temps comptez-vous requérir mes services ? » Car s’il comptait à ce qu’elle le serve jusqu’à la fin de sa vie, cela pourrait se révéler très très très long. Abigaïl avait déjà dépassé la première fraîcheur en se retrouvant enfermée dans un cercueil pendant plus de deux siècles.

Si elle pouvait éviter de devoir passer le prochain à glaner des informations pour cet homme, ce serait pour le mieux. De toute façon, arriverait un moment où elle aurait glané suffisamment de connaissance pour s’élever au-dessus de telles considérations mortelles. La liste de nécromancien l’aiderait à cela. Et de la même façon, les artefacts qu’elle pourrait étudier durant ce partenariat. L’image d’un certain loup traversa son esprit. Oui, elle n’était pas une déesse de la mort. Pas pour le moment en tout cas.

Mais ce partenariat inespéré pourrait bien changer cela. Un sourire de contentement se dessina sur les lèvres de la nécromancienne. Peut-être pour la première fois depuis cette entrevue elle voyait ce qu’elle pourrait tirer de ce partenariat.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 28 Jan 2015 - 12:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] RangPseudo

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5149
ϟ Nombre de Messages RP : 1753
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Oh, mais c'est qu'elle était en train de le traiter de monstre de Frankenstein ? Peu importait, il en fallait plus pour vexer Renan. Les critiques physiques ne le touchaient pas – déjà parce qu'elle ne le voyait pas – pour la bonne et simple raison qu'il était sûr de lui. L'avantage dans la vanité, c'était que les paroles des autres glissaient sur vous sans vous souiller. Elle aurait aussi bien pu lui dire clairement ce qu'elle sous-entendait qu'il aurait pris cela comme une simple provocation sans le moindre fond de vérité. De toute manière, le français savait faire bonne figure, s'il avait dû dîner en tête-à-tête avec une abomination, il l'aurait fait sans la moindre hésitation. Bon, sa mission actuelle du genre était beaucoup plus agréable que cela – l'abomination étant remplacée par une jolie avocate blonde – mais l'idée restait la même.
Il s'autorisa donc un simple rire qui ne le trahissait pas, signe qu'il goûtait aussi à l'humour de la nécromancienne.

Pour ce qui était des autres nécromants, cette femme avait apparemment une piètre opinion d'eux. Peut-être qu'elle se pensait unique ou qu'elle croyait être au-dessus de la masse, allez savoir. Il ne pourrait pas lui jeter la pierre, en matière de vanité et d'arrogance, il était relativement bien doté. Cependant, qu'il le soit lui aussi ne l'empêchait pas de pouvoir titiller les autres. Ce que Tesla aimait particulièrement ? Malmener la vanité des autres et il comptait bien voir jusqu'à où allait celle de la demoiselle. Les gens arrogants avaient toujours tendance à être plus facilement manipulables que les autres – au sens figuré, entendons-nous. Ce serait donc avantageux pour l'Officier de la Pénombre et il ne comptait pas laisser filer cette possibilité sans l'attraper au vol.

« Pourquoi ? Vous avez envie de jouer aux Barbies avec lui ? »

Il donnait l'impression de railler les compétences des nécromants qui employaient des poupées, mais c'était loin d'être le cas. Disons juste que c'était une manière comme une autre de provoquer les gens pour les pousser à montrer de quoi ils étaient capables.

Mais la discussion ne stagnait pas, même si des notes de provocation restaient présentes. Elle aimait les hommes plus mûrs ? Encore une gérontophile, peut-être qu'elle aurait ses chances avec Hans Veidt ma foi. Combien de fois par jour lui reprochait-on d'être trop jeune ? Il ne les comptait plus, mais peu importait – hey, il venait tout de même d'avoir un trois devant ! Le sérieux fut requis lorsqu'elle s'interrogea sur la durée de leur accord. Pourquoi, elle avait hâte de lui fausser compagnie ?

« Pourquoi ça ? Vous voulez déjà me fausser compagnie ? Je vous assure que c'est très agréable de travailler pour moi. » Et non avec lui. « Et puis, par les temps qui courent, les gens ont tendance à être heureux lorsqu'on leur propose un contrat à durée indéterminée. » Il souriait et cela s'entendait dans le ton de sa voix. « À l'heure actuelle, je dirais que c'est non déterminé. Mais si vous voulez une date, je peux vous en donner une, même si elle pourra peut-être changer. » C'est alors qu'il décida d'opter pour la provocation. « De toute manière, comme je vous l'ai dit, vous n'êtes pas unique. Je vais aller démarcher d'autres nécromants et je ne garderai que le, ou la, plus efficace. Si ce n'est pas vous, vous retrouverez rapidement votre liberté. Sans les avantages que je vous propose bien entendu. » C'était l'évidence même. « C'est pour cette raison que vous aurez votre liste à la deuxième rencontre professionnelle. Cela signifiera que vous êtes la plus compétente du lot et que je n'ai pas perdu mon temps pour rien, après tout, il faut la faire cette liste. »

Renan espérait que la jeune femme allait lui rétorquer qu'elle était la plus compétente de la ville, voire d'ailleurs, ce qui signifiait qu'elle ferait son maximum, ne chercherait pas à l'arnaquer et peut-être, qu'elle lui offrirait quelques avantages. Pas en nature, mais des informations supplémentaires dirons-nous. C'était ainsi que les choses se passaient avec ses agents : il les appâtait avec des récompenses et leur promettait un traitement de faveur s'ils se montraient à la hauteur de ses attentes, ce qui fonctionnait bien mieux que les sanctions. Après quelques secondes, il reprit la parole à propos de cet accord.

« Il faudra simplement que vous me disiez comment vous contacter efficacement et sans devoir répandre une nouvelle rumeur. »

Pas qu'il ne parviendrait pas à la pister une nouvelle fois – enfin son ego lui disait qu'il pouvait le faire – mais ce serait une perte inutile de temps et Renan en manquait déjà.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 28 Jan 2015 - 15:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jouer aux barbies… Abigaïl aurait sûrement sourit si elle avait compris la référence. Hélas elle souffrait encore de son arrivée subite dans le vingt et unième siècle. C’était d’ailleurs un miracle qu’elle ne se fasse pas remarquer plus souvent. S’habituer aux vêtements avait été la première étape, au langage aussi (mais pour cela, l’asile psychiatrique avait aidé). Par contre, certaines notions restaient floues. La Barbie venait se mélanger à l’amas informes d’inventions diverses et variées dont elle était incapable de se souvenir avec précision, n’ayant eut qu’un bref aperçu de ces dernières. Cela ne l’empêcha pas de départir d’un nouveau sourire.

La compagnie de cet homme serait presque agréable.

Autant elle ne pensait pas à la fin de son « contrat » tout de suite, elle mettait un point d’honneur à s’assurer qu’elle ne deviendrait pas la chose de son interlocuteur. Obtenir ses services en un échange de faveur était une chose, mais elle ne s’imaginait pas travailler pour lui durant des années durant. Elle avait ses propres plans et objectifs. Atterrir dans une routine basique entre son échange d’informations avec cet individu la nuit et sa vie de secrétaire le jour n’en faisait pas partie. Déjà souffrir l’omniprésence des Leblancs dans la vie d’Abigaïl Faust était une chose, mais Lady Death ne devrait pas s’enticher de ce même genre d’entité.

« On va dire que j’aime être certaine d’avoir une porte de sortie. Après tout, je ne compte pas vraiment bâtir une carrière à votre service. » Elle avait d’autres gens à assassiner, enfin, des meurtriers qu’elle empêcherait de commettre d’autres exactions. L’image du loup revint à son esprit. Il faisait partie de la liste d’une manière ou d’une autre. D’ailleurs que savait son interlocuteur de ses exactions à elle ? Savait-il pour les abominations et la traînée de cadavre que sa vie de vigilante créait ? Ou bien même pour Tommy aux os-ensanglantés ? « Je ne suis peut-être pas unique, mais je peux vous assurer que vous ne trouverez pas mieux pour autant. » Nouveau sourire, et elle qui se prétendait de glace !

Quant à ses pouvoirs, elle savait pertinemment qu’il devait exister des meilleurs nécromanciens qu’elle. Pour le moment… Même si l’homme trouvait meilleur chausse à son pied, il finirait par se retrouver avec pour seule alternative Abigaïl. Le sang des Faust coulait dans ses veines et elle allait lui faire honneur. « Quand est-ce que cette rencontre aura lieu d’ailleurs ? Car pour ce qui est de me contacter, je suis dans le regret de vous annoncer que je ne m’entiche pas trop de téléphones et d’autres objets électroniques. » Et en voyant la façon dont cela rendait certaines personnes, c’était presque une bénédiction. Bon bien sûr sa patronne s’en arrachait les cheveux. « Vous pouvez simplement venir ici, et écrivez « Lady Death » à la craie sur cette tombe tiens. J’arriverais à la nuit tombée. » Les spectres la préviendraient surtout. L’intérêt de voir et de parler aux morts était d’avoir un réseau totalement en dehors du monde physique. Certains nécromanciens pouvaient tendre l’oreille, mais Anton veillait à ce que ceux qui donnaient des informations pour Lady Death ne soient pas trop bavards.

« Vous avez prévu autre chose ? Un énième rappel de ma banalité et de la façon dont vous pourrez me remplacer si vous le désirez ? Ou bien dois-je m’en tenir là jusqu’à la prochaine fois ? » Elle n’était pas venue dans le cimetière pour rien, mais elle avait du mal à imaginer ce que pourrait lui demander d’autre son interlocuteur. Et puis elle devrait s’assurer que Proyas n’ait pas mis quelqu’un sur ses traces.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_6La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_8


La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_1La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_2_bisLa Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_3
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» Allégorie de la Mort [29/04]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_6La Mort n'attend que ceux qui en ignorent l'existence [Renan Le Guerec & Abigaïl Faust] Categorie_8
Sauter vers: