AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

S'en faire tout un film !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Dim 28 Déc - 21:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Décembre 2014



Ce dimanche, pas question de rester enfermée à la maison !
Susan venait de terminer l'interminable liste d'exercices de réalisation, montage, scénarios et autres découpages techniques qu'on lui avait donné à faire. La procrastination, c'était dans son sang. Et la phrase qui allait avec : « Ne jamais remettre au lendemain ce que l'on peut remettre au sur-lendemain. ». Aussi étonnamment que cela puisse paraître, aujourd'hui, la vidéaste était parvenue à finir son travail au moins quelques heures avant que la panique et le rush habituel ne commencent.
Poussée par l'envie de faire autre chose que glander devant son écran, probablement, elle avait travaillé du matin au soir, s'accordant quelques pauses café. Pas de temps à perdre, la pizza arrivait directement chez elle : du temps gagné.
L'étudiante avait fini son travail à temps, oui, mais certainement pas pour prendre du temps de repos ! C'était bien pour avoir sa fin d'après midi et toute la soirée de disponible pour quelque chose de plus... grand.
En ce jour, Susan allait démarrer un des projets qui lui tenait à cœur. Depuis un bout de temps. Le concept ? Filmer. Filmer tout et n'importe quoi. Essayer d'avoir des plans corrects, qu'il y aie le moins de choses à retoucher au montage... Et puis une fois qu'on a plusieurs jours, semaines, mois, voire années de rush... Eh bien la mission de l'apprentie vidéaste serait de tout monter pour en faire quelque chose de cohérent.
De nombreux projets lui trottaient en tête ! Sa mutation lui en avait même inspiré plusieurs, alors qu'elle se filmait en imitant des voix plus opposées les unes des autres possibles. Un court métrage au montage son finement élaboré : Aucun son ne doit correspondre ! Une porte ne doit pas faire un bruit de porte, un oiseau qui chante ne doit en aucun cas faire penser à un oiseau qui chante. Prêter une voix de jeune enfant au vénérable, de frêle jeune fille à l'homme viril... De quoi faire tout un travail sur la perception des choses, et de la correspondance du son à l'image !

Susan préparait ses affaires, constituées d'un sweat à capuche doublé en moumoute, une écharpe en laine grise, un bonnet de la même couleur, un jean noir et une paire de doc's noires à toute épreuve. Alors qu'elle s'exécutait, elle se laissait aller à chantonner a capella la première chanson qui lui venait en tête. Au naturel, elle ne chantait pas spécialement bien, mais maintenant, il était si facile de ressortir telle quelle une chanson qu'elle avait entendu une paire de fois sur youtube...
Méfiante, elle planquait son appareil photo reflex, chargé à bloc, dans une sacoche, enroulé dans un tissu afin de prévenir le moindre choc. Elle ne tolèrerait pas que son appareil photo adoré aie la moindre égratignure ! Surtout pour le prix qu'il lui avait couté.

Direction : Le Parc du front de mer !
La petite balade à pieds lui était bénéfique. De l'air frais ! Peut-être un peu trop frais. Tant pis, elle était dehors, et lorsque l'on commençait une chose, il était de bon ton de le finir.
Le temps était frais, on était un dimanche, la majorité de la population devait être en train de se la couler douce devant sa télévision. Susan n'avait pas de télévision, et c'était une aubaine pour pouvoir filmer et photographier tranquillement ! Pour un peu, on l'aurait crue retournée en enfance, à courir, zig-zaguer de droite à gauche, filmer l'herbe, les arbres, les bancs, comme si tous ceux là présentaient un intérêt presque surnaturel. Derrière la caméra, l'étudiante souriait largement. Elle seule pouvait imaginer ce que tous ces plans pourraient donner une fois montés. Régulièrement, elle vérifiait qu'aucun vigile ou quelque gardien du parc ne soit aux environs, pour essayer de s'accrocher à une branche ou sauter d'un banc, essayant de réaliser quelque image spécifique. De temps à autre, elle s'autorisait quelque mimique, réplique de film, et autres imitations. Elle se faisait bien rire, c'était le moins qu'on puisse dire.

Puis elle s'arrêta. Est-ce que cela faisait une demi-heure ? Dix minutes ? Une heure ? Aucune idée, mais elle était persuadée que quelqu'un était en train de l'observer ! Volte-face, droite, gauche, en haut... Ah, peut-être ce banc, non loin d'un amas de buissons.
D'autres idées allaient arriver. En tout cas, s'arrêter de courir deux minutes lui fit comprendre qu'elle avait besoin d'une pause. Son souffle était court. Il semblait y avoir une tête chevelue au dessus du dossier d'un banc. Quelqu'un y était assis. Elle avait raison ! Susan contourna le banc pour y laisser tomber son popotin, et laisser son précieux appareil sur ses genoux.
Elle jeta un coup d'œil à sa voisine, qu'elle espérait ne pas avoir effrayé avec ses bonds et rebonds.

« 'Jour ! J'dérange pas, j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Déc - 0:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Amy-Linh était heureuse: aujourd'hui elle allait sortir. Sa mère avait gentiment proposé de la déposer en ville avant d'aller faire ses courses, et même si la jeune fille avait hésité avant d'accepter, l'idée de faire un tour et de prendre l'air avait été des plus alléchantes.
Elle avait donc mis ses gants de cuir blanc, son manteau bordeau et ses jolies bottines noires toutes neuves. Et, prenant son courage à deux mains, elle s'était laissée conduire en voiture par sa mère, au parc du front de mer.
Elle n'y était encore jamais allée. Ce coin de la ville lui était relativement étranger, car son école était à l'opposé, mais aussi car elle ne vivait pas du tout ici. Elle s'éloignait rarement du chemin qu'elle pratiquait tous les jours, dont elle connaissait toutes les heures de pointe à éviter. Ici, c'était plus intimidant, inconnu.
Amy-Linh avait emmené avec elle son téléphone portable. Elle aimait s'en servir pour faire des photos, même si la qualité était bien faible. Peut-être y avait-il de petits animaux dans ce parc, comme des écureuils ? La jeune fille aimait les animaux, et elle adorerait prendre en photo pour montrer ça à sa mère. Sa campagne lui manquait parfois.
Elle s'avança, déambula dans les allées en regardant les arbres, ou en baissant les yeux à chaque fois qu'elle croisait quelqu'un. C'était vraiment joli comme endroit. Et peu fréquenté, ce dimanche.
Que faire ? Ce n'était pas un parc très grand, elle aurait vite fait le tour, et elle savait que sa mère mettrait au moins deux heures complètes à faire ses courses.
Amy-Linh s'assit sur un banc. Pendant quelques minutes, elle s'amusa à balancer ses jambes dans le vide, jusqu'à ce que ce jeu se montre relativement ennuyeux. Et ensuite, elle resta immobile. Seuls ses yeux bougeaient.
Il y avait d'autres personnes dans ce parc, et parmi elles, une autre femme. Celle-ci avait l'air bien au chaud derrière son gros gilet et son écharpe, mais ce n'était pas ça qui avait retenu l'attention d'Amy-Linh. C'était son appareil photo.
La gamine n'y connaissait pas grand chose, voire même quasiment rien du tout. Par contre, vu la taille de l'instrument il devait coûter très cher. Si elle, elle avait eu entre ses mains un outil de ce genre, elle n'aurait jamais pris autant de risques que sa détentrice actuelle ! Pas de grimpettes dans les arbres, pas de courses ou d'angles imprévus. Amy-Linh aurait été une piètre photographe, dans le sens où elle n'aimait pas prendre des risques.
Cette fille l'intriguait. Elle avait l'air de bien s'amuser, après tout elle l'entendait rire de temps en temps, contrairement à la jeune " voyante", qui s'ennuyait comme un rat mort sur son banc. Mais surtout, elle osait.
Amy-Linh était peureuse. Bien plus que la peur du risque réel, comme celui de tomber, elle craignait par dessus tout de se ridiculiser en public, comme en échouant à monter dans l'arbre, ou de se faire prendre pour quelque chose d'interdit. Jamais elle ne trouverait la force de faire comme la jeune fille qui retenait son attention. C'était plus que certain.
Celle-ci semblait avoir senti son regard sur elle. Amy-Linh s'empressa de baisser les yeux, comme si ses genoux étaient subitement devenus passionnant. L'inconnue allait certainement venir se plaindre de ses regards appuyés, la trouver malpolie, déplacée... Elle se voyait déjà être la risée de tous les promeneurs...

« 'Jour ! J'dérange pas, j'espère ?

Elle s'était assise à côté, sans grande discrétion certes, mais d'une manière qui semblait tout à fait... naturelle. Comment faisait-elle ça ? Comment réussissait-elle à approcher des inconnus sans avoir peur ? Amy-Linh se demandait déjà ce qui l'avait retenue de partir en courant.

- Non, p-p-pas du tout, m-m-m'dame.

Madame ? Cette fille ne devait pas avoir 5 ans de plus qu'elle ! Amy-Linh se maudissait intérieurement. De tout ce qu'elle aurait pu dire, il fallait que ce soit cette ânerie qui sorte ! Le stress. C'était ça aussi qui la faisait bégayer. Elle n'avait pas prévu d'adresser la parole à qui que ce soit.
Il fallait cependant qu'elle trouve quelque chose à dire, pour faire oublier ce qu'elle venait de dire. L'inconnue allait se moquer, la prendre pour une dingue de l'appeler comme ça...

- V-v-vous faites des... Photos ?

Question idiote, puisqu'elle avait un appareil hors de prix sur les genoux. Amy-Linh baissa à nouveau les yeux sur ses genoux. Sa maladresse aurait pu être légendaire.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Déc - 13:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Oh, le genre timide. Susan tâchait toujours de se montrer attentionnée envers les personnes à qui elle parlait, et elle ne voulait surement pas faire peur à qui que ce soit en se montrant trop envahissante. Lorsqu'elle était collégienne et lycéenne, elle s'était trouvée une vocation pour la protection des plus timides. Parler à la place de ceux qui n'y arrivaient pas, non sans leur accord et renseignements, bien sur ! A de nombreuses reprises, elle avait tâché d'attirer l'attention sur elle pour que l'on ne se rende pas compte de la bourde de son voisin. Ici, y'avait personne pour se moquer de qui que ce soit ! Encore fallait-il transmettre l'info d'une façon ou d'une autre.
Mais la vidéaste avait des priorités ! En plus, la jeune fille à coté de qui elle s'était installée devait avoir quoi, entre quinze ans et son âge ? Une chose indéniable : elle était mignonne ! Rien d'extraordinaire, mais Susan s'était toujours sentie plus touchée par les beautés ordinaires que par les canons des magazines. Son nez rond était tout à fait charmant, dommage qu'elle s'attelait si bien à fixer le sol. Ça serait dommage de la faire fuir !

« Cool ! Eh... Ouais. Enfin, nan, j'filmais. Mais ouais. »

Filmer, c'était un peu comme faire tout plein de photos d'affilée, non ? Bien essayé. En tout cas, la jeune fille avait l'air intéressée par son appareil et ce qu'elle pouvait bien en faire ! Susan songea quelques instants à ce qu'elle pouvait faire, en tripatouillant les boutons de l'appareil. Puis elle adressa un sourire franc à la blonde. Pourquoi pas partager un peu de temps tranquillement dans le parc ? Mieux, pourquoi ne pas le partager dans le cadre d'une activité créative ? On aurait dit le discours d'un prof.

« Tu veux voir ? … Attend, mieux, tu veux essayer ? »

Elle apprêtait déjà son appareil photo, vérifiant la sangle et que tout soit bien fixé. Il restait un bon paquet de mémoire. Si ça se trouve, cette fille avait un super don de folie furieuse et avait toutes les règles de photographie imprimées dans la rétine ! Qui sait, certaines personnes avaient cet esprit de synthèse. Il fallait sans cesse relier ce que l'on voyait aux différents langages que l'on connaissait. Pour transmettre un message, il fallait connaître la culture de la personne à qui l'on veut communiquer, sa langue, son sens de lecture, son histoire, ses lieux communs... Certaines personnes faisaient le lien comme ça, tout seuls. Susan, elle, y parvenait plus ou moins par la vidéo, mais il lui fallait de la réflexion en amont. Beaucoup de temps. Parfois, ça donnait, parfois, pas des masses.
Elle avait mis l'appareil en mode automatique pour l'instant.

« Mmmh tu veux des explications et tout, ou bien tu veux essayer un peu comme ça avant ? S'tu veux faire des trucs plus précis, faut mettre en manuel, c'pour ça. - Elle sourit en songeant à ce que pouvait penser l'autre – Et non, j'garde un oeil, tu casseras rien ! »

Elle fit un signe de la main, style 'i'm watching you!', et rit doucement. Bien sur, l'intention n'était pas de la stresser encore plus, mais bien de l'amuser. Susan avait une aisance particulière avec le fait d'agir comme un clown.
Aussi, elle lui tendait l'appareil, dans un geste de confiance.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Déc - 14:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Amy-Linh faisait rouler un petit cailloux sous sa bottine. Elle avait rangé son téléphone portable, et ramené ses mains gantées sur ses genoux. De temps en temps, elle envoyait un petit regard en coin à son voisine de banc, et à son matériel. Pour une fois, elle avait engagé une conversation avec quelqu'un. Et en plus, puisqu'il faisait froid, elle n'avait même pas l'air bizarre avec ses gants ! Amy-Linh était assez fière d'elle, au fond.

« Cool ! Eh... Ouais. Enfin, nan, j'filmais. Mais ouais. »


Filmer ? Mais c'était génial ! A côté d'elle, sur ce banc, il y avait une personne qui filmait. Amy-Linh l'avait vue un peu plutôt, et vu le nombre de prises et d'angles différents, elle devait s'y connaître en film.
La cadette aimait bien les films, ils faisaient passer d'incroyables émotions, et pour quelqu'un d'aussi peureux, c'était un peu comme si elle pouvait vivre par procuration certaines aventures. Elle ne s'était par contre jamais imaginée en tourner un, ou jouer dedans.

« Tu veux voir ? … Attend, mieux, tu veux essayer ? »


Si l'idée de voir l'avait enthousiasmée directement, celle d'essayer l'avait immédiatement refroidie. Elle n'avait aucun talent pour quoi que ce soit d'artistique, elle en était persuadée, même si elle n'avait jamais rien essayé de tel. En tout cas, l'autre fille avait l'air gentille, et il n'en fallait pas plus à Amy-Linh. Si elle était timide, elle était aussi assez naïve pour être persuadée que la première impression était toujours la bonne.
Pendant ce temps, l'autre était en train de toucher à plusieurs boutons de son appareil, certainement pour le régler.

« Mmmh tu veux des explications et tout, ou bien tu veux essayer un peu comme ça avant ? S'tu veux faire des trucs plus précis, faut mettre en manuel, c'pour ça. Et non, j'garde un oeil, tu casseras rien ! »


Elle était souriante, Amy-Linh le voyait du coin de l'oeil. Alors elle redressa sa tête. Elle vit le petit signe que lui faisait sa camarade de banc, et sourit. Elle avait le sourire facile. C'était un peu stressant, de pouvoir tenir quelque chose d'aussi cher dans ses mains. Pourtant, le geste qui lui confiait l'appareil était plein de confiance.
Amy-Linh prit l'objet délicatement avec ses mains gantées de cuir. Elle avait peur de le faire tomber. Aussi, elle le garda au dessus de ses genoux, le tournant dans plusieurs sens pour observer vraiment ce qu'elle avait dans les mains sans oser s'en servir. C'était le plus gros appareil photo qu'elle ai jamais vu. Bien sûr à la télé, les journalistes en avaient de plus gros, mais dans la réalité de sa petite vie...
Après sa minutieuse inspection, elle le monta un peu plus haut, comme si elle voulait prendre une photo. Elle n'appuya sur aucun bouton. Après ce silencieux intermède, elle se tourna vers la propriétaire de cet objet fascinant. Sans pour autant oser la regarder dans les yeux.

- C'est gentil, m-m-merci, mais je veux bien que v-v-vous m'expliquiez, j'y connais pas grand-chose...


Elle lui rendit ce qui lui appartenait avec toutes les précautions du monde, bien qu'il n'y avait que quelques centimètres de distance à parcourir.

- V-v-vous tournez un film ?

C'était en effet ce qu'elle avait véritablement retenu: sa voisine filmait. Ça devait être tellement excitant, l'idée de tourner ! Diriger des acteurs, écrire un scénario... Le monde de l'audiovisuel lui était totalement étranger, et donc à la fois intimidant et attirant. En fait, comme quasiment tous les domaines, celui-ci intéressait Amy-Linh sans qu'elle pense être assez douée pour s'y plonger complètement.
A la place de l'inconnue, elle doutait qu'elle aurait prêté son matériel à des gens inconnus. Pas qu'elle n'était pas prêteuse, mais plutôt qu'elle avait toujours peur de tout. Peur de casser ses affaires ou celles des autres, de perdre ou d'oublier quoi que ce soit... Être peureux, c'était vraiment compliqué. Il fallait une vie pour s'y habituer....
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Déc - 18:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Pas d'essai ? Qu'à cela ne tienne ! Susan avait de la ressource. Elle adorait essayer plein de trucs, tout le temps, en toutes occasions, et disait rarement non à l'expérimentation. Ceci dit, elle comprenait tout à fait que tout le monde ne soit pas comme elle. Heureusement d'ailleurs, sinon, quel bordel ça serait. Au moins, elle avait réussi à accrocher l'attention de l'auditoire !
Quand à trouver comment détendre son interlocutrice, c'était pas encore tout à fait ça. Ça viendrait plus tard, surement. Ou bien pas du tout ! Qui sait. En tout cas, sa curiosité était encourageante ! Il était bon de voir quelqu'un s'intéresser à autre chose que sa prochaine soirée picole... ou pire, à l'inverse, quelqu'un qui se bassinait et bassinait son entourage avec la politique... Berk.

Lorsqu'elle eut de nouveau son appareil en main, Susan réfléchit alors à ce qu'il convenait de répondre. Réfléchir, mais pas trop non plus, c'était pas le but de la soirée. Faut pas déconner. Est-ce qu'elle tournait un film ? Oui et non. Est-ce que l'on pouvait parler de film, lorsque l'on évoquait une suite de rush que l'on monterait un peu au hasard, surement sous l'influence de quelque musique qui collerait bien, à un ton spécifique ou une ambiance que l'on veut donner ? Pas d'histoire pour le moment. Pas de plans, pas de projet. Juste un vague idée, une grande expérience aléatoire. Un peu comme un chercheur qui s'entête à aller plus loin dans ses recherches, sans savoir ce qu'il va trouver. Sait-il au moins ce qu'il cherche ?
C'est profond tout ça.

« Ben euh... Oui et non ? En fait, j'essaie un truc. T'vois, en fait, je filme plein de trucs, genre n'importe quoi. Et puis quand j'en aurai marre, ben j'prendrai tout, j'regarderai tout, et puis j'essaierai de faire un truc avec. »

Elle ne rechigna pas à montrer quelques unes de ses prises réalisées ici même, dans le parc. Malgré la prise à la main de l'appareil, les plans semblaient stables. Tout ça, c'était de l'entraînement ! Certains étaient plus classiques, des plans d'ensemble, on présentait le lieu, on mettait le contexte en place. Puis on semblait se glisser peu à peu dans la peau d'autre chose, un insecte ? Un oiseau ? La caméra volait, ou flottait, rasant l'herbe, longeant troncs et branches... La scène pourrait faire penser à une course poursuite, où nous étions dans la tête d'un fuyard. Haletant, non ?
L'ambiance du parc, du déclin du jour, donnait une atmosphère toute particulière. Enfin, autant que possible, vu à travers le petit écran de l'appareil photo.
Susan se gratta la tête, songeuse.
Alors qu'elle montrait les images, elle parlait de détails techniques utilisés pour réaliser tel ou tel effet, telle ou telle impression... Des petits trucs et astuces. Ainsi, elle évoquait la règle des tiers régissant la composition des images, les points de force... Puis la profondeur de champ, qui était essentielle pour des ambiances un peu mystérieuses, où un seul détail net ressortait dans un environnement flou. L'ordre des plans eux mêmes, lorsque le montage était terminé, était essentiel à la compréhension. Une chose était sure : Susan était passionnée par ce qu'elle faisait.

« Si ça s'trouve ça s'ra nul mais bon, j'aurais fait l'expérience. T'en penses quoi ? Tu fais de la photo, toi aussi ? »

La curiosité, quel vilain défaut !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 29 Déc - 22:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

« Ben euh... Oui et non ? En fait, j'essaie un truc. T'vois, en fait, je filme plein de trucs, genre n'importe quoi. Et puis quand j'en aurai marre, ben j'prendrai tout, j'regarderai tout, et puis j'essaierai de faire un truc avec. »


Cette méthode ne semblait pas très bonne pour Amy-Linh. Elle avait l'habitude de tout prévoir, de beaucoup réfléchir avant d'agir, afin de ne jamais se retrouver en mauvais position. Si c'était là le projet principal de sa voisine, cela paraissait tout à fait risqué. Elle pouvait mettre en danger sa carrière, si elle en avait une: passer autant de temps sur un projet qui n'aboutirait pas n'était pas forcément une bonne idée.
L'inconnue lui donnait tout un tas d'explications, de détails techniques qu'Amy-Linh ne comprenait pas ou alors pas entièrement. Elle était néanmoins très intéressée par les images qui défilaient sur le petit écran de l'appareil. Sur certaines images, elle avait carrément l'impression que les brins d'herbes étaient des arbres, sur d'autres elle aurait pu croire qu'elle était un oiseau. Les images étaient passionnantes. Le tout se déroulait avec rapidité, comme si c'était une fuite. Une course poursuite du règne animal, comme si les oiseaux avaient désormais le droit à leurs poursuites épiques. Comment avait-elle eu cette idée ?

« Si ça s'trouve ça s'ra nul mais bon, j'aurais fait l'expérience. T'en penses quoi ? Tu fais de la photo, toi aussi ? »


Amy-Linh regarda sa camarade. Ça ne pouvait pas être nul. De ce qu'elle voyait ici, c'était une formidable idée, quelque chose d'original. Elle aimerait bien voir le résultat fini.

- J'aime b-b-beaucoup ! On dirait un film p-p-policier an-animal !


Elle glissa ses doigts gantés dans une de ses poches, et sortit son téléphone. Elle ne faisait pas beaucoup de photo, ne connaissait pas vraiment les réglages. Mais Amy-Linh n'avait jamais eu aucune prétention à ce niveau: elle faisait des photos quand ce qu'elle voyait lui paraissait mériter d'être sauvegardé. Ainsi, il s'agissait surtout de paysages du Texas, vides de présence humaine, à certains instants clefs: couchers de soleil, arc-en-ciel, orages. Ce n'étaient pas des photos originales, ni parfaites techniquement. Mais les instants étaient bien choisis, c'était là le seul intérêt de ces photos. Parfois floues, parfois mal cadrées, mais l'instant était là.

- J'en ai p-p-pas fait depuis longtemps. Mais j'aime b-b-bien, quand j'ai l'occasion.


Pour Amy-Linh, l'occasion était le plus important, l'âme d'une photo. Elle tendit son téléphone portable, l'album photo déjà ouvert, à sa voisine. C'était un échange de bons procédés, après tout. Entre sympathiques jeunes filles, il n'y avait pas de raisons d'avoir peur à ce sujet, elle n'en doutait pas.

- Vous allez aussi filmer des acteurs ?

Cela risquait de gâcher le projet en cours, si c'était mal fait. Mais d'un autre côté ça ouvrait aussi de nouvelles possibilités qui pourraient tout à fait être intéressantes... La conversation était bien engagée maintenant, et Amy-Linh ne bégayait plus. Elle était très heureuse de cette petite discussion: elle avait le sentiment d'apprendre plein de choses nouvelles. Et d'avoir fait une très sympathique rencontre. Au Texas, elle rencontrait rarement de nouvelles personnes: elle connaissait quasiment tout le monde et appréciait une poignée de personne. Ici c'était tout nouveau, il fallait apprendre à connaître les gens, à travers cette ville énorme. Même si cela faisait un moment qu'elle était installée, elle avait l'impression qu'une ville aussi grande était synonyme d'infini.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 30 Déc - 14:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Un policier animal ? En voilà une idée saugrenue ! Et Susan adorait les idées saugrenues. Tout ça s'inscrivait dans un coin de sa tête. Elle imaginait déjà l'ambiance, style fuite caméra à la main, horreur ! Et jamais on ne parvenait à voir le poursuivant. Un peu comme un slender man, que personne ne voit mais que tout le monde craint ! La vidéaste avait l'air toute contente d'avoir un avis sur son travail, tout autant que de pouvoir regarder ce que faisait la jeune fille blonde.
Ainsi, elle se penchait sur le téléphone, de photo en photo, devinant ce dont il s'agissait, admirant certaines prises de vues. Ca donnait l'envie du voyage. Découvrir une autre ambiance. Elle n'avait connu que la ville, et les grands espaces vides, elle les admirait mais n'y avait jamais vraiment posé les pieds.
Mais plus que les paysages vides, couchers de soleil et autres arc-en-ciels, ce qui avait frappé Susan, c'était les photos d'orages. Peut-être étais-ce un amour tout particulier pour la foudre ? Une admiration pour le timing d'une photographie, parvenant à capter la forme irrégulière et lumineuse de l'éclair au moment où il s'échappe des nuages ?

« Celles là... Elles sont trop cool ! J'ai jamais réussi à prendre en photo des éclairs. Pas le timing. Du coup j'les filme... »

Eh ouais, quand Susan ne savait pas comment prendre ses photos, eh bien elle filmait la scène, et il n'y avait plus qu'à choisir la bonne image parmi toute la vidéo ! Tout le monde ne pouvait pas se le permettre, mais son appareil lui laissait l'embarras du choix. Et si elle se trouvait un moment pour sortir de la ville et aller trouver des coins de nature qui valaient le coup ?

« J'ai jamais vraiment été dans des coins comme t'as en photo. J'suis plutôt d'la ville. C'est comment ? »

Songeuse, elle pensait à quelques vues qu'elle avait pu croiser dans le sud de la France. Des vignes, des terrains immenses... Mais elle était surtout restée dans la ville. Pas fan de la plage, elle n'y avait été qu'une paire de fois, et puis, c'était tellement fréquenté que c'était plus vraiment de la nature. En fait, le peu qu'elle connaissait venait de vagues sorties à tel ou tel lac, de quelques sorties pédagogiques... Si certains allaient jogger dans la forêt, Susan était plutôt de ceux qui allaient fouiller dans les bâtiments abandonnés.
Elle revint au sujet de la conversation, tranquillement.

« Pour c'truc là, nan, pas d'acteurs. Par contre demain j'vais aller travailler avec des danseurs pour un clip. Ça t'intéresserait de voir ? »

Pourquoi ne pas l'inviter ? Elle avait l'air sympa et intéressée. Rallier des gens à la grande cause de l'image et du son ! Bien sur ! Elle tendait le téléphone de son interlocutrice pour le lui rendre. Un petit instant, puis une révélation soudaine ! Sa voisine de banc, pourquoi ne pas mettre un nom sur son visage ?

« Au fait, moi c'est Susan, j'suis en première année de cinéma à la SSA. »

Elle lui tendit la main, comme pour lui serrer la pince, tout naturellement.
Le parc commençait à se teinter de rouge, le soleil déclinait peu à peu. L'ambiance était tout à fait propice à une présentation en bonne et due forme, malgré l'air froid et les nez qui coulent.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 30 Déc - 17:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
« Celles là... Elles sont trop cool ! J'ai jamais réussi à prendre en photo des éclairs. Pas le timing. Du coup j'les filme... »

Amy-Linh savait que ce n'était pas facile. En fait, quasiment toutes les photos qu'elle avait prises venaient du même endroit. Du Texas. Amy-Linh était peut-être née à San Francisco, mais elle n'avait aucun souvenir de la Californie. Toute sa famille, tous ses souvenirs étaient dans son coin paumé du Texas. Toutes ses images venaient d'un des champs de son oncle. Elle se souvenait de toutes les heures passées dehors, à attendre l'orage, de tous ses vêtements trempés par la pluie en attendant de pouvoir faire LA photo. Le souvenir le plus marquant restait quand même la punition qui s'en suivait.
En fait, elle se rendait compte qu'elle n'avait jamais pensé à filmer un éclair. Chaque fois qu'elle s'était glissée dans les champs ou les près de son oncle, c'était pour des photos. Jamais elle n'avait eut d'autre idée.

« J'ai jamais vraiment été dans des coins comme t'as en photo. J'suis plutôt d'la ville. C'est comment ? »


Amy-Linh ne savait pas trop ce qu'elle pouvait répondre. Elle avait toujours vécu là bas, près des grandes étendues, près ou champs, dans ces paysages. C'était le Texas quoi: des vieux, des prés, des rodéos. Amy-Linh avait fait pas mal d'équitation avec son oncle, mais jamais rien de très dangereux. Tout ça lui avait semblé naturel, jusqu'à ce qu'elle arrive a Star City.

- Eh bien, c'est le Texas... Les gens des villes pensent souvent que ce genre de paysages sont plus impressionnants, mais, les gens des campagnes pensent ça des villes alors... C'est différent quoi...

Amy-Linh avait baissé les yeux. Elle avait l'impression de dire n'importe quoi, et cherchait donc à éviter le regard de sa voisine. Elle se mit à agiter ses mains, pour évacuer son stress.

« Pour c'truc là, nan, pas d'acteurs. Par contre demain j'vais aller travailler avec des danseurs pour un clip. Ça t'intéresserait de voir ? »

Elle en avait envie. Enfin, elle pensait que ça lui plairait. Jamais elle n'avait imaginé se faire inviter pour voir un clip, surtout pas par une fille qu'elle connaissait à peine et dont elle ignorait jusqu'au prénom. Mais, comme d'habitude, il fallait penser à tout. Y aurait-il beaucoup de monde ? Dans une salle à l'extérieur ? Une petite salle ? Ça ne servait à rien de venir si c'était pour finir avec une nausée au milieu de tout un tas de personnes inconnues. Et puis, après, il faudrait aussi que sa mère puisse l'emmener, et si c'était loin... Amy-Linh était en pleine réflexion. Elle vit du coin de l'oeil que sa camarade lui rendait son téléphone, qu'elle saisit doucement, en faisant attention à ce qu'il ne glisse pas à cause de ses gants.

« Au fait, moi c'est Susan, j'suis en première année de cinéma à la SSA. »


Elle lui tendait la main. Amy-Linh redressa la tête, et glissa doucement ses doigts gantés autour de ceux de l'inconnue, désormais Susan, pour se présenter.

- Moi c'est Amy-Linh, je suis à la Star High.

Elle laissa un silence, repensant à son école. Elle était plutôt bien à la Star High, et même si elle regrettait parfois son Texas, c'était l'école dans laquelle elle se sentait le mieux. Plus besoin de se cacher, ou de redouter les remarques sur ses talents... Particuliers.

- Il y aura beaucoup de monde, pour le clip ? Ce sera en extérieur ?


C'étaient les deux principales questions qu'elle se posait.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 30 Déc - 23:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
La réponse d'Amy amusa Susan. Ben ouais, le Texas, c'est le Texas, à quoi s'attendait-elle ? A bien y réfléchir, si on lui demandait comment c'était la France, Montpellier, là où elle avait vécu... Que pourrait-elle répondre ? Globalement, elle aurait pu répondre ce qu'en disait wikipédia... ou ce que n'importe qui pourrait savoir sans trop de soucis. Elle aurait pu donner son ressenti, la différence par rapport au Royaume Uni ? Peu importe. Amy avait raison, on rêvait toujours d'ailleurs, peu importe où l'on se trouvait. C'était con mais c'était comme ça.
Aussi, Susan hocha la tête. Sa question avait été bête, digne d'une touriste.
Bah, la suite de la discussion saurait faire oublier cette bêtise crasse. Espérons le, du moins. Et puis quoi qu'il en soit, elle n'allait pas se payer un bus ou un avion pour aller voir à quoi ça ressemblait dans la semaine qui allait suivre.

Elle serrait donc la pince d'Amy-Linh, puisqu'elle s'appelait ainsi ! Elle aurait tôt fait de raccourcir en Amy tout court, ceci dit. Ce qui surprit le plus Susan fut la fin de sa phrase. Star High ? Sérieux ? Son étonnement fut perceptible par un haussement de sourcils, suivi d'un sourire quelque peu admiratif. Elle avait entendu dire que c'était une école privée, du genre sélect. Très select. Et puis, elle avait entendu d'autres choses, aussi... Après tout, c'était la ville des Super, non ? Cela lui servait également de précision quand à l'âge de la jeune fille. Elle en apprenait, des choses, petit à petit.

« Wow, Star High, c'est la classe ! Y'a pas beaucoup d'gens qui sont pris là bas, tu dois le mériter ! Perso, j'ai pas de quoi tomber là bas. J'pense que j'en mènerais pas large. -Elle s'amusait à s'imaginer au milieu de surdoués, ou qu'en savait-elle...- En plus, c'est pas la porte d'à coté...  »

Elle sourit. Quand à son clip... Elle avait tout prévu un peu en avance, pour une fois ! Plusieurs artistes seraient au rendez vous, à vrai dire, elle n'était pas tout à fait certaine de qui serait là. Il était chose courante de se pointer à l'improviste lorsqu'elle travaillait. Pour le meilleur et pour le pire. En tout cas, elle avait sélectionné le lieu pour l'espace qu'il fournissait, et le décor quelque peu inhabituel. Elle se doutait bien que la question n'était pas anodine. Amy n'avait pas l'air du genre à adorer les bains de foule.

« Ça sera après les heures de taff', en début de soirée. Et pour répondre à la question... -Elle se fendit à nouveau d'un sourire à la visualisation des lieux- On tourne à coté de l'aéroport Jordan, vers entre l'école et la 130... Tu vois vers où c'est ? Oh, et on devrait être entre euh... six et dix, en comptant toute l'équipe. »

Dans le genre approximatif, on se posait là. Si Susan n'arrivait pas à avoir tout le monde en une soirée, eh bien elle les attraperait pour tourner en plusieurs fois. Il n'était pas toujours facile de poser des rendez-vous qui arrangeaient tout le monde. Tout l'inverse, en fait. Chez les artistes, il semblait de bon ton de jouer les surbookés, mais selon la vidéaste, quand on aime, on ne compte pas !

« C'est pour un groupe français, ils veulent un truc un p'tit peu... ''mystérieux'' ! Du coup je vais leur coller de l'ambiance brumeuse, avec des clair obscurs, ça sonne bien avec les danseurs... »

Elle recomptait intérieurement le temps qu'il lui faudrait pour tout préparer. Ne pas oublier de recharger le téléphone, une ou deux valises devraient être suffisantes pour la lumière.
Si elle avait déjà ce qu'elle voulait en tête, il était toujours préférable de ne pas oublier la version papier. De même qu'un ordinateur portable pour garder le contact avec le groupe si jamais il y avait le moindre souci, questionnement...
Susan espérait avoir une réponse positive ! Après tout, un regard extérieur ne pouvait être que positif, et une sortie de ce genre serait bénéfique pour tout le monde. Maintenant, il était temps de satisfaire les pics de curiosité de l'étudiante, qui ne manquait pas de s'intéresser à tout.

« T'étudies quel genre de trucs, à Star High ? »
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Déc - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

« Wow, Star High, c'est la classe ! Y'a pas beaucoup d'gens qui sont pris là bas, tu dois le mériter ! Perso, j'ai pas de quoi tomber là bas. J'pense que j'en mènerais pas large. En plus, c'est pas la porte d'à coté...  »


Avant de visiter l'école, et d'avoir la vision qui l'avait poussée à demander son admission, elle n'aurait jamais imaginé intégrer une telle école. Une école privée, une école de riche, voilà toute la réputation de l'établissement, pour qui n'y était pas ou n'était pas un " super-héro" . Amy-Linh n'aimait pas ce mot. Avoir un pouvoir ne faisait pas de quelqu'un un " super" , héros ou vilain. Cela pouvait aussi être une saleté dans handicap dans la vie de tous les jours, sans apporter une quelconque force supplémentaire.
Elle repensa à la phrase de Susan. Si la réputation de l'école avait été vraie, elle non plus, elle n'aurait jamais eu de quoi y aller. Pas d'argent, pas d'influence. Maintenant, elle devait certainement passer pour une espèce de gosse de riche surdouée. Elle rougit à cette idée. Elle n'était rien. Elle n'était qu'Amy-Linh.
Susan souriait. C'était à se demander si elle faisait d'autres têtes parfois.

« Ça sera après les heures de taff', en début de soirée. Et pour répondre à la question... On tourne à coté de l'aéroport Jordan, vers entre l'école et la 130... Tu vois vers où c'est ? Oh, et on devrait être entre euh... six et dix, en comptant toute l'équipe. »


D'un point de vue strictement logistique, ça ne posait pas de problème particulier: petit comité, endroit vaste... Amy-Linh essayait simplement d'imaginer la tête de sa mère quand elle allait rentrer ce soir et lui annoncer que non seulement elle s'était faite une amie, mais qu'en plus elle était invitée à voir le tournage d'un clip en début de soirée à côté d'un aéroport. Ça avait un côté très excitant, même si au fond la blondinette se demandait un peu si ce n'était pas une mauvaise idée. C'était assez rare, voire très rare, qu'elle sorte en début de soirée, alors avec des inconnus... Susan lui semblait néanmoins très gentille et digne de confiance ! Et, suivant son instinct de bisounours, Amy-Linh s'apprêtait à dire oui quand sa nouvelle amie prit la parole.

« C'est pour un groupe français, ils veulent un truc un p'tit peu... ''mystérieux'' ! Du coup je vais leur coller de l'ambiance brumeuse, avec des clair obscurs, ça sonne bien avec les danseurs... »


Un groupe français? Susan, en première année de cinéma, avait l'occasion de tourner pour un clip français ? Pour Amy-Linh, la France c'était un peu le comble de l'exotisme. Même si ça ne se voyait pas trop, elle était fan de mode, essayait toujours d'avoir un côté élégant, comme ici en choisissant un manteau bordeau, des gants blancs... La France ça faisait rêver. Ça renforçait considérablement l'enthousiasme de la jeune élève.

- Ce serait super ! Je demanderai à ma mère, mais je pense qu'elle sera d'accord.


Mary n'avait de cesse d'encourager sa fille à se lancer dans n'importe quelle relation amicale avec n'importe qui. Si elle rencontrait un gangster, la première pensée de sa mère serait de se réjouir que sa fille ne soit pas seule. Un peu ridicule, mais quand on avait traversé les mêmes épreuves que Mary, qui avait vu sa fille refuser de sortir pendant des semaines, ou d'adresser la parole à quiconque, cela paraissait... Compréhensible.

« T'étudies quel genre de trucs, à Star High ? »

Amy-Linh eut soudainement l'impression d'avoir dit une grosse bêtise en disant qu'elle était à Star High. Cette école, réputée sélective, était aussi au centre de nombreuses rumeurs, et si Susan lui posait ce genre de question, c'était certainement pour les élucider. Elle s'était encore mis dans de beaux draps !

- Eh bien, comme dans tous les lycées j'imagine: de l'anglais, de l'Histoire... Rien de bien passionnant.


Amy-Linh avait toujours été une bien piètre menteuse. Ce qui lui permettait généralement de s'en tirer, c'est que la rougeur de ses joues pouvait facilement passer pour la timidité, face à tant d'intérêt à propos de son école ou de sa personne. Elle espérait que ce serait encore le cas.

- Il y a une option Arts, mais j'hésite à prendre ça ou Littérature.


Pour une fois elle s'était bien débrouillée ! Elle avait glissé à Susan ce qui pouvait être considéré comme une particularité: ce genre d'options étaient relativement rares, et donc permettraient peut-être de calmer la curiosité de son amie. Amy-Linh n'avait aucune envie de donner des informations confidentielles sur son école, et encore moins de montrer qu'elle même était différente. Parce qu'elle n'en était pas fière.

- Et vous... Euh... Toi, t'as quoi comme cours ? Ça doit être très spécialisé j'imagine...


Et voilà comment tout gâcher, s'emmêler les pinceaux, le stress du mensonge. En même temps, elle avait vouvoyé Susan tout le long de leur entrevue... Maintenant qu'elle connaissait son prénom et avait une idée de son âge, ça lui paraissait un peu absurde, même si c'était un réflexe. Et puis, Susan la tutoyait, non ? C'était que ça devait se faire...
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Déc - 15:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Ah, l'accord parental ! En voilà une chose dont Susan c'était passé, lorsqu'elle avait l'âge d'Amy. Elle ne demandait rien, elle faisait. Si elle n'avait pas le droit, eh bien elle prenait le gauche. Elle s'était un peu calmée, depuis le temps. C'était bien aussi de savoir être tranquille. Et puis en soi, avoir les parents de son coté, ça faisait faire des économies en transports en commun.
Au moins, l'à priori de ses parents n'avait pas l'air négatif. Combien de jeunes de son âge étaient restreints de sorties en ville ? Beaucoup, surtout avec les histoires qui circulent, le quartier fermé... Eh oui, on est pas dans n'importe quelle ville. Mais bon, elle n'était pas seule, pour le coup. Que des gens bien et parfaitement fréquentable, oui oui !
Mais la vidéaste eut bien vite l'impression que sa question sur Star High dérangeait. Oups. Mieux valait laisser le sujet en plan, ça changerait bien tout seul. Elle aurait adoré en savoir plus, mais ça n'était probablement pas encore le moment, ni l'endroit, ni la personne... Pour le moment !

« Une option arts ? C'est cool, ça ! J'trouve que ça permet d'évacuer, t'sais. Comme le sport, mais sans les abdos et les courbatures. J'ai mon père qu'est musicien, ils ont tout essayé, mais j'ai jamais réussi à enchaîner trois notes justes ! -Elle laissa échapper un rire- Par contre, maintenant, je maîtrise à mort l'imitation. No joke. »

Après tout, elle pouvait bien se permettre d'en parler, si ça pouvait détendre l'atmosphère. Elle aimait bien attiser la curiosité d'une façon ou d'une autre, ça permettait de souffler sur les braises d'une conversation pour la relancer de plus belle. Des fois ça marchait, des fois pas. Auquel cas ça retombait bêtement à plat.

« On a des cours sur la musique, plein de cours différents pour la technique, le montage, l'optique, la théorie... Et puis des cours d'histoire aussi. On a quelques cours plus généraux. Le pire c'est la philo...  »

Elle rit en pensant à sa prof, dont elle fit une imitation troublante de réalité. On eut cru que Susan avait déposé sa voix de coté pour en prendre une autre l'espace de quelques secondes... Oh, attendez, en fait, c'était parfaitement ça.

« Oh, et quel est le lien entre l'existence et l'essence ?... -La pause qu'elle marqua n'était clairement pas suffisante pour apporter une réponse.- Enfin, si vous n'apprenez pas votre cours, comment voulez vous comprendre ? »

La voix était celle d'une personne plutôt âgée, sèche, s'étendant sur les mots qui lui semblaient importants. L'intonation était aussi parfaitement retranscrite que la voix elle même. Susan essayait aussi d'y ajouter quelques mouvements de mains nonchalants. Elle riait déjà, à peine sa phrase terminée. Elle même semblait étonnée de sa performance. Sa voix était redevenue habituelle.

« On a jamais le temps de répondre, et elle nous prend pour des ignares. Mais bon, c'est que de la philo, hein ? C'est quoi, toi, ton truc préféré ? »
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Déc - 16:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
« Une option arts ? C'est cool, ça ! J'trouve que ça permet d'évacuer, t'sais. Comme le sport, mais sans les abdos et les courbatures. J'ai mon père qu'est musicien, ils ont tout essayé, mais j'ai jamais réussi à enchaîner trois notes justes ! Par contre, maintenant, je maîtrise à mort l'imitation. No joke. »

L'imitation ? Amy-Linh ne connaissait pas trop ce genre de performances. Elle écoutait beaucoup de musique, faisait quelques photos, regardait un bon film de temps en temps, de quoi assurer une bonne culture générale en somme. Elle ne connaissait pas de dimension artistique dans sa famille; sa mère était nourrice et son seul art créatif était la peinture des enfants de moins de dix ans. Son père lui était profondément inconnu, puisqu'elle ne l'avait jamais vu et ne le verrait jamais. Et de ce qu'on lui avait dit, c'était plutôt un scientifique. Susan avait de la chance d'avoir eu une enfance baignée là dedans. En tout cas, c'est qu'Amy-Linh comprenait de ce qu'elle avait dit.


« On a des cours sur la musique, plein de cours différents pour la technique, le montage, l'optique, la théorie... Et puis des cours d'histoire aussi. On a quelques cours plus généraux. Le pire c'est la philo...  »


Les cours généraux. Ça ne passionnait pas Amy-Linh, généralement. Elle, ce qu'elle préférait, c'étaient les super-cours, comme par exemple l'étude du mentalisme, ou les langues extra-terrestres. Elle se demandait bien si Susan appréciait la philo, elle.

« Oh, et quel est le lien entre l'existence et l'essence ?... Enfin, si vous n'apprenez pas votre cours, comment voulez vous comprendre ? »

Cette voix... Amy-Linh écarquillait les yeux en regardant Susan. Comment c'était possible ? Elle avait vraiment cru que c'était quelqu'un d'autre, si elle avait fermé les yeux elle aurait pu s'imaginer que la prof de Susan avait débarqué... C'était un talent incroyable. Un talent qui pourrait apporter tellement de célébrité à Susan, d'argent aussi... Enfin, elle avait dû travailler pendant des heures et des heures pour ça, pour imiter sa prof de philo. Si elle voulait devenir célèbre, elle devrait certainement travailler encore beaucoup. Et qu'est-ce qui pouvait montrer que Susan avait envie d'être célèbre pour ça ? Rien. Amy-Linh attendit la suite.

« On a jamais le temps de répondre, et elle nous prend pour des ignares. Mais bon, c'est que de la philo, hein ? C'est quoi, toi, ton truc préféré ? »


Son truc préféré. Amy-Linh ne s'était jamais vraiment posé la question. Elle allait en cours parce que c'était ce qu'il fallait pour avoir un métier plus tard. Pendant un temps, elle avait tenté d'arrêter, à cause de la place incroyable que son pouvoir prenait dans ses relations au monde extérieur. Mais elle n'était pas idiote, elle savait qu'elle ne pourrait rien faire sans progresser vis à vis de son pouvoir, et apprendre d'autres choses pour pouvoir vivre. Si elle n'avait pas de diplômes, elle ne serait plus rien sans sa mère. Cette même mère, qui avait tout fait pour elle, jusqu'à quitter le Texas pour une ville aussi dangereuse et excitante que Star City.

- Je sais pas, c'est pas trop mon truc les cours...

Ce n'était pas un mensonge. Elle s'en sortait toujours, parfois plutôt bien, mais tout ce qu'elle souhaitait, c'était de s'enfermer quelque part. Toute seule, avec plein de livres, de films, et ne plus jamais croiser personne. Encore moins de super. Ceux-ci avaient la fâcheuse tendance à lui faire remarquer que ses pouvoirs ne servaient à rien d'autre qu'à lui pourrir la vie. Sans lui permettre de sauver personne. Et puis, cette réponse risquait de décevoir Susan. Après tout, elle était censée être dans une école pour surdoués et gosses de riches, et elle ne donnait pas vraiment l'impression d'être l'une ou l'autre.

- T'es super douée en imitation. Tu sais imiter des gens connus aussi ?


Elle aimerait bien en entendre une autre, si c'était possible. Elle trouvait ça stupéfiant, et assez drôle. En plus, elle avait vu que Susan avait joint les gestes à la parole, ce qui ajoutait au comique de la scène.

- Dans ma famille, on est pas vraiment des artistes... C'est tes parents qui t'ont appris ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Déc - 17:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Si son talent avait su amuser la galerie, il était aussi clair que … eh bien, c'était plus drôle qu'utile. Faire rire les gens, c'était pas mal, mais où était la fierté là dedans ? Elle n'avait fait aucun effort pour sortir ça. Strictement aucun. A l'entendre, ça ne venait même pas à l'idée que cela puisse être un don surnaturel, tant il était … Pas impressionnant ? Pas spectaculaire... C'était un peu toutes ces raisons qui faisaient que Susan ne parlait pas de son pouvoir. Parce que c'était un peu la honte, comparé à tous les bonhommes qui pouvaient faire des trucs de folie furieuse. Mais là, elle s'entendait bien avec Amy. Pourquoi pas tenter le coup, après tout ?
Aussi, après son imitation, elle se comportait en toute modestie, naturellement.

« Bah, tu verras, tu trouveras une vocation d'ici la fin du lycée. Faut expérimenter, plus tu essaies de choses, plus tu as de chances de tomber sur LE truc qui te fera vibrer. Le but c'est pas d'être fort, c'est juste que ça te plaise »

Ça sonnait bien, dit comme ça. Elle devrait faire des slogans publicitaires, ou des brochures pour des instituts troisième âge. Parfait, en voilà une, de vocation, tant qu'on y était. Plus sérieusement, Susan était claire et posée dans ses propos. Elle même n'avait pas d'autre occupation que foutre la merde, à cet âge là. Et elle avait fini par évacuer peu à peu les choses sous d'autres formes.
Le sujet revint à sa ô combien fabuleuse imitation. Susan se gratta la tête, sous son bonnet. Elle remit ses cheveux en place. L'avaient-ils été, à l'origine ? Probablement pas, c'était pour ça qu'elle portait un bonnet.
Elle réfléchit quelques instants. Quelle voix pourrait-elle emprunter pour sa prochaine réponse ? Quelqu'un qu'elle avait déjà entendu suffisamment pour que son don en aie retenu les ficelles. Quelqu'un d'assez connu pour qu'Amy la reconnaisse. Oh, et puis, pourquoi pas mettre le feu aux poudres ?

« Ouais, je peux faire ça aussi...  » Dit-elle, empruntant à la perfection la voix... Du Commander de la Légion des Etoiles. Ouais, une bonne voix de bonhomme qu'à peu près tous avaient déjà entendu à la télévision.
Elle reprit sa voix habituelle l'espace de quelques mots.

« Eh, même j'ai mieux. -La phrase qui suivait était prononcée avec une voix qu'Amy connaissait très bien... Puisque c'était la voix de la jeune fille blonde.- Tu m'en veux pas, j'espère ? -Un nouveau changement de voix, pour revenir à celle qui était la sienne. Elle ajoutait avec un haussement d'épaules- J'ai aucun mérite. C'est … C'est comme ça. Dans le genre inutile, ça se pose là. »

Elle sourit, se grattant l'oreille machinalement, un peu gênée. La révélation qu'elle venait de faire la mettait dans un état de nervosité qu'elle ne connaissait que rarement. Elle espérait ne pas avoir dérangé ou fait peur à Amy, ce faisant.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 31 Déc - 17:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

« Bah, tu verras, tu trouveras une vocation d'ici la fin du lycée. Faut expérimenter, plus tu essaies de choses, plus tu as de chances de tomber sur LE truc qui te fera vibrer. Le but c'est pas d'être fort, c'est juste que ça te plaise »

Pas d'être fort ? Amy-Linh n'était pas du tout convaincue. Après tout, ce qui comptait n'était pas qu'un médecin ai une vraie vocation, mais qu'il sache soigner. Et même si la passion pouvait aider à apprendre, Amy-Linh ne pensait pas que c'était le plus important.
Susan, pendant ce temps, semblait vouloir remettre son bonnet correctement, peut-être qu'elle avait froid ? Il ne semblait pas qu'il faisait très froid, pourtant, juste assez pour qu'elle ne passe pas pour une dingue avec ses gants, contrairement au mois d'Août. Peut-être qu'elle réfléchissait alors: de nombreuses personnes avaient ce genre d'habitudes lorsqu'elles se creusaient la tête- d'ailleurs l'expression devait venir de là.

« Ouais, je peux faire ça aussi...  » 

Le Commander de la Légion des Étoiles. C'était pas possible, elle avait un don cette fille ! Une voix d'homme, si grave, si particulière... Amy-Linh savait qu'on l'entendait beaucoup à la télévision, mais de là à réussir à l'imiter... Si jamais Susan ne perçait pas dans l'audiovisuel ou le cinéma, elle aurait certainement une carrière toute trouvée. Imitatrice.

« Eh, même j'ai mieux.

Ah, ça c'était la voix de Susan. Amy-Linh se demandait ce qu'elle pouvait avoir de plus impressionnant à lui proposer. Après tout, c'était déjà incroyable, l'imitation du Commander... Elle réfléchissait, passait en revue toutes les célébrités qui lui venaient en tête, sans parvenir à une vraie conclusion. Quel suspens !

-Tu m'en veux pas, j'espère ? 

Mais... C'était la voix d'Amy-Linh ! C'était sa voix à elle, la sienne, celle qui lui appartenait. En l'entendant, elle avait sursauté, ramené ses mains devant sa bouche. Pour s'empêcher de crier. Parce que si c'était vraiment incroyable, c'était quand même passablement effrayant. Elle pouvait ainsi se faire passer pour elle, par exemple au téléphone... Elles venaient de se rencontrer, et aucun entraînement ne pouvait lui permettre cette rapidité d'exécution...

J'ai aucun mérite. C'est … C'est comme ça. Dans le genre inutile, ça se pose là. »

C'est comme ça. Amy-Linh avait longtemps utilisé ce genre de phrases au sujet de sa Malédiction, comme elle l'appelait parfois. Oui c'était comme ça, et pour l'instant rien ne paraissait en mesure de faire changer quoi que ce soit. Et ce n'était pas inutile du tout ! Seulement, cela paraissait désormais beaucoup moins drôle...

- Je trouve pas ça inutile du tout. Tu dois pouvoir faire de super canulars au téléphone, ou même pour tes films, ça doit être pratique.

Elle avait beau chercher, rien de plus pertinent ne lui venait. Mais bon, elle savait ce que c'était, d'avoir des dons inutiles. Celui de Susan avait au moins la capacité de ne pas l'empêcher de vivre normalement, c'était déjà un bon début.
Vivre dans la ville des supers avait au moins l'avantage de briser la solitude d'Amy-Linh: jamais elle n'aurait rencontré ce genre de personnes au Texas, elle en était certaine. Et ça lui faisait plaisir, de pas être la seule à être catégorisée comme " super" sans avoir le pouvoir de sauver ou détruire le monde.

- Moi aussi je fais des trucs inutiles. Mais c'est moins cool que toi, je t'assure.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 1 Jan - 10:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
La réaction d'Amy valait le coup d'œil ! Susan s'attendait plus ou moins à un tel résultat. Personne ne s'attendait à entendre sa propre voix dans la bouche d'autrui. Et si certaines personnes arrivaient à s'y attendre, eh bien elles devaient sérieusement consulter, parce que ça n'avait rien de normal. Elle n'arrivait pas vraiment à savoir si ce qu'elle avait fait était une bonne idée ou pas. La vidéaste avait même carrément peur de refroidir l'ambiance d'un coup, comme ça. Qu'est ce qui lui avait pris ?
Une envie soudaine, peut être un besoin de se confier à quelqu'un, pour une fois. Comme ça, au hasard, à la première personne qui nous semble de confiance. C'était soulageant et stressant à la fois. Comment savoir quelle serait la réaction de l'autre ?
La proposition d'Amy provoqua un rire franc chez Susan. Ça n'était pas de la moquerie, évidemment, mais ça résumait beaucoup de ses pensées. Après de longues heures de réflexion, rien ne semblait rendre ce 'pouvoir' utile.

« Ouais, des canulars et des voix offs ! Tu crois que je pourrais me faire engager pour répondre au téléphone à la place des gens ? »

Elle rit de nouveau, évidemment ça n'était absolument pas un plan sérieux, et soulignait l'inutilité de son don. Susan ne sut si elle était surprise ou non, lorsqu'Amy révéla à demi mots qu'elle aussi avait un don. Un don, ou quelque chose de plus pénible, à priori. Elle-même avait plutôt tendance à qualifier sa capacité de façon plus neutre, dans les termes 'mutation', puisque c'était ce dont il s'agissait. Ça n'avait pas de connotation positive, ni négative.

« J'imagine qu'on peut pas tous avoir la chance d'tomber sur un pouvoir comme on voit à la télé, hein ?... »

Elle haussait les épaules. Il fallait de tout pour faire un monde, non ? Avec un peu d'optimisme, on pouvait même imaginer des capacités aussi pénibles que ridicules.

« Normal'ment j'évite d'en parler pasque... Bah y'a des gens qui voient pas trop ça d'un bon œil, t'sais. Et puis comparé aux « supers », c'est un peu ridicule, t'vois. En plus, on dirait pas comme ça, mais... Ben en fait j'le contrôle pas toujours... -Elle marqua une petite pause, cherchant dans sa mémoire.- Une fois, j'me suis mise à répéter tous les dialogues d'un film, au cinéma, sans l'vouloir...  »

Une once de nervosité lui faisait ajouter des mots inutiles à ses phrases. Genre, tu vois, tu sais, quoi, hein ? Elle se sentait un peu bête, dans l'immédiat.

« Tu sais quoi, on devrait monter un club des gens qu'ont une capacité qui sert à rien. Peut être qu'on réussirait à trouver quelqu'un qui sait transformer l'eau en thé ou en jus de fruit, un autre qui fait apparaître des cookies spontanément, et comme ça on s'fait des petits buffets avec des soirées karaoké stand up. Genre « Incroyable talent ». »

Elle pourrait presque en faire un film ! Elle s'imaginait déjà le délire. Susan Suncana, dans un documentaire sur les mutants et les supers nazes ! Un soupir lui échappa. Le soleil était bas et lui balançait de sa lumière orangée dans les yeux.

« C'est pas trop indiscret d'te demander ce qui t'es tombé dessus ? »

Et ça, c'était une semi question. Après tout, peut être allait-elle pouvoir rassurer Amy quand à l'utilité de son éventuel don. Si elle lui disait qu'elle savait transformer l'eau en jus de fruits, elle pouvait déjà aller à la mairie pour déposer les papiers pour monter une association.
Revenir en haut Aller en bas



S'en faire tout un film !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» [Terminé] "Non, chut ! Tu vas tout gâcher..." [ P & D ]
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?
» Quel(s) est (sont) le(s) genre(s) de films que vous préférez ?
» L'interdit, chose excitante || Ft. Caïn
» Tous les Pokémons par Ordre Alphabétique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-