AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un accident, des rencontres #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 1:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
*** Quelque part dans le manoir Pennington ***

Aishlinn, en équilibre sur une chaise qui ne tenait que sur les deux pieds arrière, était en train d’essayer d’atteindre un livre dans l’une des bibliothèques du salon. Elle n’avait rien d’une fouineuse mais, il fallait bien s’occuper, c’est qu’elle était inquiète de l’état de Sallah. Les hôpitaux la rendaient un peu trop nerveuse pour accompagner Adrian là-bas alors, elle s’occupait comme elle le pouvait en attendant le retour du mage. Mais son équilibre fut mis à mal quand une sonnerie très étrange se fit entendre.

Elle traversa tous les murs qu’il était possible de traverser pour trouver l’origine de ce bruit et, quand ce fut le cas, elle eut un mouvement de recul dans un petit cri de surprise.

« Sérieus’ment ? »

La tête penchée sur le côté, elle regardait le téléphone fixe d’Adrian comme le truc le plus dangereux de la terre. Vas-y, ça se décrochait comment ce truc ? Prudente, elle s’avança, regarda l’objet ancien sous tous les angles avant de décrocher.

« Ouep ? » Elle secoua le combiné, n’entendant rien de ce qu’on lui disait, avant de comprendre qu’elle avait le truc à l’envers. « Y a quelqu’un la-d’dans ? » Une voix, ok, elle avait compris le fonctionnement. « Pas là, l’est à l’hôpital central. »



*** Dans l’appartement des Cooper ***

Heather avait manqué de raccrocher, en se disant qu’Adrian devait être de sortie, parce qu’il mettait vraiment du temps à répondre. Il avait aussi une vie, des élèves, donc elle ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il soit continuellement au manoir. Mais, finalement, c’est une voix assez jeune qui prit la parole. A l’hôpital ? Adrian ? Elle n’avait pas raccroché au nez de la demoiselle mais, tout de même, la formule de politesse à la suite avait été assez expéditive.

Deux minutes plus tard, un manteau sur les épaules, Heather avait quitté l’appartement pour aller trouver le premier taxi : direction l’hôpital central de Star City, plus qu’inquiète sur ce qui avait pu se passer. Ce n’était peut-être pas très prudent d’aller dans un lieu public pour le retrouver – il restait certaines choses où il fallait faire attention – mais elle ne prit pas le temps de réfléchir à tout cela. L’inquiétude était plus forte que les risques qu’il pouvait y avoir.

Dix minutes de négociations à l’accueil pour savoir où elle pouvait trouver un certain Pennington, admis à l’hôpital aujourd’hui. Une négociation qui était surtout dû au fait qu’il n’y avait pas de Pennington hospitalisé. Il avait fallu insister, faire des recherches pour finalement en venir au fait qu’il y avait bien une personne de ce nom qui était arrivée mais, seulement, en tant qu’accompagnateur. Une partie d’elle était franchement soulagée mais le prénom de Sallah était tombé – comme patient, cette fois – ce qui laissa une partie d’elle encore inquiète.

Après avoir eu l’étage et le service où les trouver, Heather quitta l’accueil pour s’y rendre. Autant dire que se repérer dans l’hôpital ne fut pas une grande épreuve : l’avantage de nombreuses associations c’est qu’elle avait souvent été amenée à venir ici. Reconnaitre Adrian, au détour d’un couloir, fut encore moins compliqué pour elle. En fait, elle était certaine de pouvoir reconnaitre sa silhouette parmi une foule de personnes… d’accord, la tenue vestimentaire laissait encore moins de doute mais, ce n’était pas elle qui allait s’en plaindre.

Rapidement, toujours un peu inquiète, elle s’approcha d’Adrian. Ce n’est qu’une fois à sa hauteur que sa main frôla le dos de l’homme, dans un geste presque insignifiant – pour le commun des mortels – avant de passer à côté de lui pour lui faire face.

« Adrian. » Elle était désolée pour lui, la situation ne devait pas être évidente et c’était toujours le genre de moment où il était assez difficile de savoir l’attitude à adopter. « J’ai appelé chez toi mais on m’a dit que tu étais ici. » Voilà pour l’explication de sa présence. « Est-ce que tu sais ce qu’il a ? » Elle passa sous silence le quiproquo du téléphone, ce n’était pas important. « Et toi, ça va ? »

La dernière question était un peu bête mais il ne fallait pas la prendre au pied de la lettre. Elle voulait savoir s’il tenait le coup, s’il avait besoin de quelque chose, si elle pouvait faire quoi que ce soit. Heather ignorait si le fait qu’Adrian ne soit pas avec Sallah était une bonne ou une mauvaise nouvelle. Est-ce que l’homme était en soin en ce moment ? Est-ce que c’était assez grave pour que personne ne puisse rentrer ? Mais très vite elle s’inquiéta de sa présence, peut-être qu’Adrian n’avait pas envie de voir du monde. Elle avait pensé que c’était lui qui était hospitalisé, si elle avait su que c’était Sallah, elle ne se serait surement pas imposée de la sorte. Du coup, elle s’embrouilla un peu.

« Euh, si jamais, enfin, tu sais, tu veux rester seul, il n’y a pas de soucis. » Elle ne lui en tiendrait même pas rigueur et pouvait le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 2:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Aishlinn était revenue au manoir après leur dernière discussion et, pendant l'espace d'un instant, il avait songé à lui expliquer tout de suite qu'il avait réfléchi à ce qu'elle avait dit la dernière fois, puis avait finalement décidé que les choses pourraient un peu attendre. Au moins le temps qu'elle s'installe un peu. Mais les choses s'étaient déroulées différemment : alors qu'il passait devant la cuisine pour se rendre dans la bibliothèque, Adrian avait entendu un bruit sourd, suivit d'autres métalliques, un peu comme des instruments de cuisine qui tombaient par terre. Eldoth avait bien évidemment appelé pour savoir si tout se passait bien, mais seul le silence lui avait répondu, le poussant à pénétrer dans la cuisine pour trouver la raison de ce silence. Le quinquagénaire s'était écroula au sol, yeux clos, teint livide. Les instruments de cuisine traînaient autour de lui, maculant le sol carrelé par endroit. Bien sûr, le cœur d'Adrian s'était arrêté de battre pendant un bref instant et il avait aussitôt appelé Aishlinn d'un ton qui témoignait de son inquiétude, puis l'avait sommée d'appeler une ambulance pendant que lui-même se chargeait de voir comment Sallah se portait. Quelques instants plus tard, les secours étaient arrivés, embarquant l'homme inconscient sur une civière avant de leur dire de les rejoindre à l'hôpital central s'ils le souhaitaient.

C'était pour cette raison qu'un taxi l'avait posé devant le bâtiment quelques dizaines de minutes plus tard et qu'il avait demandé à voir Sallah. Une infirmière l'avait envoyé à l'étage où l’Égyptien se trouvait, mais il lui fut interdit de le voir. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce privilège était réservé à la famille et que sur les papiers, Adrian Pennington âgé de trente-trois ans n'était rien de plus qu'un ami de Sallah Ben-Ahmed. Cruelle injustice qu'il ne put pourtant qu'accepter. Son regard resta posé sur la pièce où l'homme qu'il considérait comme son fils adoptif était soigné. Les questions ne cessaient de défiler dans son esprit : et s'il ne s'en remettait pas ? Et s'il le laissait seul ? Pensée égoïste qui poussait aussi Adrian à se demander si ce n'était pas un signe du destin pour lui rappeler qu'il verrait toujours mourir ceux qu'ils aimaient. Pensée qui l'amena irrémédiablement à penser à Heather. Peut-être qu'un jour il serait aussi dans ce cas, mais avec elle à la place.

Après quelques temps, le médecin était finalement venu parler à la seule personne présente ici, l'informant qu'il s'agissait de quelque chose d'assez sérieux qui demanderait beaucoup de repos et surtout, beaucoup de temps. Pour le moment, le quinquagénaire n'était pas encore tiré d'affaire, mais son état semblait se stabiliser : quelques minutes plus tard et tout aurait pu être bien plus dramatique. Pour le reste, il faudrait qu'un membre de la famille adresse une demande à l'hôpital. Nouvelle ironie.

Les yeux posés sur la porte close de la chambre, il fut surpris de sentir une présence à ses côtés et, encore plus du geste réconfortant qui fut rapidement identifié comme émanant d'Heather. Adrian lui offrit un regard chargé de remerciement, non à cause de son attention, mais parce qu'elle était là. Pourtant, pour la première fois depuis qu'ils se fréquentaient, le centenaire n'eut pas le courage d'afficher un sourire de façade. Non, ils étaient en plein dans le pire cas de figure possible, la situation qui hantait souvent ses nuits et l'avait poussé à s'isoler ainsi depuis si longtemps. Craignant que son trouble ne se voit dans son regard, le mage le détourna pour fixer la porte vitrée où se déplaçait une infirmière occupée avec Sallah – que l'on voyait à peine de là où ils se trouvaient. Les questions de la demoiselle restèrent tout d'abord sans réponse, ce n'est que lorsqu'elle s'inquiéta de le déranger qu'il reporta son regard sur elle, frôlant sa main pour l'assurer qu'il était heureux de la voir.

« Non, reste, s'il te plaît. »

Enfin, il n'était pas sûr que l'avoir à ses côtés soit une excellente idée. Penser à la mort en sachant Sallah dans cet état ne serait pas arrangé par la présence de Heather dont le visage risquait fortement de se superposer à celui de son fils adoptif. Cela dit, à l'instant présent, il avait surtout besoin de quelqu'un pour lui éviter de penser.

« Je ne sais pas ce qu'il a. Juste que c'est plutôt grave, que ça sera long à se soigner et que seuls les membres de la famille sont autorisés à le voir ou à en savoir plus. »

La fin de sa phrase avait été prononcée d'un ton aigre qu'elle ne lui connaissait certainement pas. Comment expliquer ce que vous ressentiez lorsqu'on vous refusait le droit de voir la personne que vous aviez élevée et côtoyée pendant quarante longues années ? Une fois de plus, le mage détourna le regard pour éviter qu'elle ne remarque le trouble qui s'y dessina. Fort heureusement – ou pas ? – le médecin qui était déjà venu plus tôt approcha à nouveau d'eux, saluant la demoiselle, qu'il dévisagea pendant quelques secondes, avant de s'adresser à Adrian.

« On ne peut rien faire de plus pour le moment, il va falloir attendre. Vous pouvez rentrer chez vous, comme je l'ai dit, seule... »
« La famille peut le voir, oui, je sais. Merci. » Il n'arrivait pas à être aussi jovial ou poli qu'à l'accoutumée.
« De rien. Laissez votre numéro à l'accueil pour être tenus au courant. » Adrian resta silencieux avant de tourner la tête vers Heather lorsque le médecin s'éloigna.
« Tu rentres avec moi ? »

Elle rentrait. Ils quittèrent donc l'établissement après qu'Adrian eut donné son numéro à l'accueil, prirent un taxi, puis regagnèrent le manoir qui risquait d'être cruellement vide dans les semaines à venir – sauf si Ginger décidait d'y passer tout son temps ? Lorsqu'ils pénétrèrent dans le bâtiment, le duo eut le plaisir – ou pas ? – d'être accueilli par une Aishlinn qui s'inquiétait de l'état de santé de Sallah, ce à quoi Adrian répondit avec autant de neutralité que possible.

« Pas tellement bien. Mais on ne peut rien faire pour le moment, juste attendre. »

Elle n'était pas au courant de leur lien et, vu qu'elle avait tendance à le caser avec tous les hommes, femmes, autres choses non identifiées dont il parlait avec un peu d'émotion, Adrian préféra éviter de trop exprimer ce qu'il ressentait sur le coup. Fort heureusement, son apprentie était assez douée pour s'intéresser à d'autres choses de son propre chef.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 2:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Elle resterait autant de temps qu’il le souhaitait. Tant pis si ce n’était pas prudent, il y avait des priorités dans la vie et, à cet instant, cette priorité était clairement Adrian. Son regard se fit encore plus navré quand il lui apprit que seule la famille pouvait approcher Sallah. Si Heather savait le lien qui unissait les deux hommes, elle savait aussi que ce n’était pas explicable sans susciter un tas d’interrogations. Ce qui devait laisser Adrian dans une situation qui n’était pas enviable. Elle ne s’étonna même pas du ton qu’il avait employé. La Cooper n’avait pas d’enfant et ne pouvait probablement pas comprendre ce genre de lien mais, elle imaginait que cela devait être assez irritant d’entendre qu’on ne pouvait pas entrer alors qu’on était la personne qui c’était chargé de l’éducation du patient. Le médecin ne donna pas plus de précisions mais, au moins, il voulait bien tenir Adrian informé des évolutions. Et, à la question du mage, aucune hésitation, ni de moment de réflexion, se fit entendre dans la réponse d’Heather.

« Bien sûr. »

Elle n’était pas venue pour le planter aussi rapidement, et n’en avait aucune envie. Heather n’avait jamais demandé à être là uniquement dans les bons moments, même si elle ne souhaitait pas de situations de ce genre. Mais, si elle n’était pas capable d’essayer de soutenir, autant rentrer chez elle et ne plus chercher à le revoir. Le trajet fut silencieux, le sujet n’était pas à aborder avec un chauffeur de taxi complètement inconnu et, en réalité, elle préféra respecter le silence d’Adrian plutôt que de lui imposer d’en parler.

L’arrivée au manoir, en revanche, fut moins silencieuse quand une tornade Brune, de la farine dans les cheveux, arriva rapidement pour s’interroger sur le sort de Sallah. Alors la voix au téléphone c’était elle ? La fameuse apprentie de d’Adrian – trop brune pour être Dana, trop d’accent pour être Ginger. Une Aishlinn qui avait envie de mitrailler Adrian de question sur Adrian mais, la maladie, tout ça, ça ne la mettait pas très à l’aise.

« D’accord. » Et euh… Maintenant, elle devait dire quoi ? Son regard se porta sur la femme qui était avec Adrian et, même sans oublier l’état de Sallah, ce fut des plus intriguant pour l’Irlandaise. « Z’êtes qui ? »

Il n’y avait pas une ressemblance si frappante que cela avec Jonas alors, elle n’identifia pas Heather d’un seul coup d’œil. Heather ne s’offusqua pas d’un manque de civilité qui n’était pas courant dans le monde qu’elle côtoyait. Aishlinn était jeune.

« Heather. Je suis la personne qui a appelé, tout à l’heure. »

En temps normal, elle aurait donné son nom de famille mais elle aurait été automatiquement associée à Jonas. Dans l’immédiat elle ne savait pas si Adrian avait parlé à Aishlinn et encore moins s’il avait envie que l’Irlandaise fasse le rapprochement maintenant. Un prénom, ça n’engageait à rien, surtout quand il était aussi commun que le sien.

« Ah ouais, d’ailleurs à c’propos Adrian, sérieux… C’quoi c’téléphone, l’truc j’sais même pas comment ça s’prend quoi. » A défaut de ne pas savoir comment réagir face à la situation, autant rester elle-même. Elle prit Heather pour témoin. « Non, mais vraiment, z’avez d’jà vu son téléphone ? Une catastrophe. »

Heather, laissa passer un sourire discret à l’attention d’Adrian. Ok, elle comprenait un peu mieux tout ce qu’il pouvait dire sur elle. Pas étonnant qu’elle anime le manoir en restant plus de quelques heures ici.

« Non, je ne l’ai pas vu mais… »
« Mais ça craint total. » Aishlinn hocha la tête, sûre d’elle. « Ouais, bref, rentrez tous les deux, faites comme chez vous, ‘fin, t’es chez toi en fait. »

L’irlandaise de détourna pour aller vers le salon et Heather en profita pour passer une main sur le bras d’Adrian, savoir si ça allait, si il avait envie de calme ou si, au contraire, une adolescente irlandaise lui permettait de se changer les idées. En tout cas, elle laissa passer un sourire rassurant pour lui faire comprendre qu’Aishlinn ne la dérangeait pas. C’était étrange parce qu’elle ne voyait jamais des personnes réagir de cette manière dans son cercle fermé. Mais, en même temps, il y avait des similitudes avec certains enfants de l’orphelinat : spontané.

Devant le salon, Aishlinn se tourna vers eux.

« J’ai fait un gâteau mais… » Elle l’avait fait pour Adrian, pour qu’il ne déprime pas trop. Elle plissa légèrement les yeux et reporta son attention sur Heather. « Z’êtes qui, en fait, par rapport à Adrian ? » Non, histoire de savoir si elle pouvait faire partager son gâteau avec la nouvelle venue.
« Euh… »

ce n’était pas de l’hésitation seulement que la manière directe de poser sa question avait de quoi être perturbante mais avant qu’elle ne donne plus de précision, Aishlinn plissa encore plus les yeux.

« Sérieus’ment ?! » Ok, là, Heather était un peu perdue et se demanda si Adrian comprenait mieux qu’elle ce qui était en train de se passer. Mais pour Aishlinn, une hésitation c’était un malaise. Donc.. Elle secoua la tête. « Wahou… Ben si j’avais su… » Qu’ils couchaient ensemble, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 15:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, l'espace de quelques secondes il avait oublié qu'Aishlinn et Heather ne s'étaient jamais rencontrées et ce n'est qu'à ce moment précis qu'il se rendit compte que tout cela risquait de déclencher quelque chose de vraiment bizarre. Peut-être qu'il aurait finalement dû dire à la jeune femme qu'il était préférable qu'ils se voient un autre jour ? Bah, de toute manière ils étaient en plein dedans, alors autant assurer – ou essayer de le faire. Et, bien évidemment, comme à chaque fois qu'elle venait ici, l'Irlandaise trouva quelque chose à critiquer. La technologie présente dans le manoir était largement assez évoluée pour ce que le centenaire en faisait ! Bien sûr, il ne se vexait pas face à ses remarques, les prenant même avec amusement, mais disons qu'il arrivait à s'étonner qu'elle parvienne toujours à trouver quelque chose qui n'était pas assez moderne pour lui – genre, son style vestimentaire.

« C'est un très bon téléphone, il fonctionne encore. »

Parce qu'en effet, dans le monde d'Adrian, on usait les objets jusqu'à ce qu'ils soient sur le point de rendre l'âme. Et vu la manière dont il prenait soin de ses affaires, il était inutile de préciser que tout ce qui se trouvait chez lui risquait d'y être indéfiniment.

Quoi qu'il en soit, ils furent « invités » à pénétrer dans le salon où la cheminée s'était doucement éteinte. Il ne faisait pas vraiment froid dans le manoir, mais c'était Sallah qui avait l'habitude de toujours surchauffer en raison de son côté frileux – Star City changeait pas mal d'Alexandrie au niveau du climat. Le regard d'Adrian se détourna pour se reposer sur le visage d'Heather au moment où elle lui toucha le bras. Il avait beau l'avoir prévenue au sujet d'Aishlinn, l'avoir sous les yeux c'était toujours plus... impressionnant ? Oui, le terme était bien adapté. En tous les cas, il lui adressa un bref sourire pour confirmer que tout allait bien, il avait déjà vu bien pire dans la vie après tout.

Désireux de positiver, l'Archimage avait donc laissé Heather passer devant avant de suivre les deux jeunes femmes dans le salon où l'Irlandaise menait déjà son investigation pour savoir qui était la jolie trentenaire. Ah, il avait espéré qu'ils échapperaient à cette question et Adrian se serait montré aussi hésitant à la place de la Cooper si la question lui avait été adressée. Sauf qu'il commençait à connaître son apprentie et lorsqu'elle pensa avoir compris ce qui se passait entre eux, le mage fut obligé – à son grand dam – de comprendre qu'elle était en train de se faire les mêmes idées qu'avec June. Pourquoi est-ce qu'elle devait toujours s'imaginer qu'il fricotait avec toutes les femmes – hommes ou que sais-je encore – qu'il côtoyait ? La situation était vraiment embarrassante et Eldoth hésita quelques secondes : chasser ces idées de la tête de l'Irlandaise au risque qu'Heather soit gênée, ou survoler la question juste pour lui dire qu'elle se trompait. Finalement, ne sachant pas trop comment s'y prendre, Adrian se contenta d'y aller à l'instinct.

« Non. Non, tu ne sais rien, ce n'est pas du tout ce que tu es en train d'imaginer, alors tu peux te sortir cette idée de la tête. » Logiquement, Heather ne comprendrait pas, non ? « C'est juste... » Juste quoi ? « Une connaissance.... une amie en fait... enfin... » Il jeta un coup d'œil à la concernée comme si elle pourrait l'aider. « Une personne que j'apprécie. » Enfin, avec Aishlinn ça allait devenir « une personne avec qui je couche » donc il rectifia une nouvelle fois. « C'est la jumelle de Jonas Cooper. »

Bon, voilà. De toute manière cramé pour cramé, autant être franc. Finalement, son instinct était totalement pourri, il n'avait plus su quoi dire dès l'instant où il avait fallu expliquer qui était Heather pour lui. Avec une démonstration aussi ratée, la jeune Cooper allait forcément se dire qu'il s'était fait démasquer comme un débutant pour la bonne et simple raison qu'il était incapable de trouver une excuse valable. Cela dit, elle lui avait bien donné la permission d'en parler avec elle, non ? Mais si elle n'avait pas été là, ça aurait été légèrement plus simple. Ou pas. Adrian n'était plus sûr de rien. Quoi qu'il en soit, il préféra changer de sujet avant que son apprentie ne fourre trop son nez dans ses affaires.

« C'est gentil pour le gâteau, mais je n'ai pas franchement faim. Mais ne vous privez pas pour moi. »

Il se détourna des deux jeunes femmes et, histoire de s'occuper un peu l'esprit, rangea quelques bouquins qui traînaient sur les tables depuis des lustres. C'était bizarre de ne pas entendre le bruit familier des instruments dans la cuisine et une légère angoisse monta dans l'esprit du centenaire qui se demandait encore comment il allait faire pour passer tout ce temps sans avoir Sallah dans le coin. L'impression d'être égoïste l'écrasa soudain, le quinquagénaire était mal au point et lui se souciait de savoir comment il allait dormir la nuit sans entendre les ronflements de son fils adoptif. Histoire de chasses ces pensées de son esprit, il jeta un coup d’œil aux deux jeunes femmes.

« Tu as vu Ginger, Aishlinn ? » Elle vivait au manoir après tout. Il regarda Heather. « Tu... » Il marqua un temps d'hésitation. « Vous... » La tutoyer ou la vouvoyer devant Aishlinn ? Son regard se posa à nouveau sur Aishlinn. « Vous avez envie de boire quelque chose ? »

Bon, il était horriblement maladroit, pour ne pas dire carrément à côté de la plaque, mais c'était plus fort que lui, Aishlinn avait un don pour le pousser à buter sur des conneries et à lui donner de bonnes raisons de s'interroger sur ce qu'il avait derrière la tête. S'en était à se demander comment il arrivait à garder ses autres secrets depuis aussi longtemps !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Alors sachez, monsieur le centenaire, qu’un téléphone qui fonctionne n’est pas pourtant autant pratique. Un téléphone aussi vieux n’est, par définition, pas transportable ! Si Heather avait pu téléphoner directement sur un portable, on aurait évité, à son petit cœur, de s’affoler en pensant au pire. Après, hein, moi je dis ça mais je ne dis rien.

Mais pour en revenir à l’essentiel, il semblait y avoir un léger souci. Heather ne comprenait pas ce qui se passait. Aishlinn croyait comprendre ce qui se passait. Et, Adrian lui comprenait ce qu’Aishlinn pensait avoir compris. Si c’était tout le temps comme ça avec l’Irlandaise, ce n’était pas étonnant qu’il y ait des problèmes de communication. C’est seulement en entendant Adrian essayé de se dépatouiller avec des explications que la Cooper compris, un peu près, ce que pouvait penser Aishlinn. Cela dit, elle était loin de songer à quelque chose d’aussi directe. D’ailleurs l’Irlandaise se décrocha un peu la mâchoire en écoutant Adrian et désigna Heather du bout de l’index.

« C’est elle ? »
« C’est moi. »

Réponse un peu rapide, dans un haussement d’épaules sans vraiment savoir ce que ça voulait dire. Elle se souvenait bien des paroles d’Adrian concernant les avis d’Aishlinn sur le fait de s’attacher à une jumelle. Est-ce que ça voulait dire que ça partait mal ? Heather n’avait aucune envie de se mettre l’adolescente à dos en moins de deux minutes mais, pour le moment, elle ne savait pas encore trop quoi dire. C’était surtout à Adrian de voir comment il voulait présenter les choses et, autant dire que ça n’était pas très clair. Là, non plus, elle n’en voulait pas au mage, préférant que ce soit lui qui voit quand dire les choses ou ne pas les dire.

Aishlinn fut un peu vexée pour le gâteau. Elle ne l’avait pas fait pour elle, ni pour le partager avec Heather. C’était surtout Adrian qui avait besoin de se détendre. Peut-être que la Cooper aussi. Ce qui était clair, c’est que l’Irlandaise ne voulait pas faire partie de l’équation. Tant pis, elle reviendrait à la charge plus tard avec son gâteau et se retrouva à soupirer quand Adrian parla de Ginger. Franchement si cette fille avait pu aller se pendre avec son mascara, ça ne serait pas une mauvaise nouvelle.

« J’suis pas décoiffée, donc pas d’bagarre, donc pas d’Ginger. » Logique de base. « Et, euh… »

Elle regard les deux tour à tour, ne comprenant pas trop le « tu » puis le « vous »… Enfin, elle comprenait qu’ils se vouvoyaient mais qu’Adrian avait envie de tutoyer Heather. Wahou, Adrian qui tutoyait par réflexe, ça c’était carrément un signe évident qui arracha un large sourire à Aishlinn. Encore une fois, aucune idée, pour Heather, de ce qui pouvait se passer dans l’esprit d’Aishlinn à ce moment-là. A defaut, elle secoua la tête en direction d’Adrian.

« Non merci, ça va pour ma part. » Et elle posa son regard sur Aishlinn comme pour savoir si elle voulait boire quelque chose mais l’adolescente semblait avoir d’autres idées en tête.
« Ça n’veut rien dire connaissance, amie ou quelqu’un qu’t’apprécies. » Elle haussa les épaules. « Même quand tu n’connais pas, t’apprécies les gens. » Et comme Adrian n’était pas fichu d’être clair, autant interroger la principale concernée. « Vous couchez ensemble, alors ? »

Ok. Le tact irlandais c’était donc ça ? Heather eut besoin de deux secondes où elle se figea devant la question aussi directe d’une fille qu’elle ne connaissait pas. Mais elle reprit assez vite pied pour secouer la tête.

« Non. » Au moins, elle ne mentait pas. « Il y a, je suppose, encore plusieurs stades entre la connaissance et le fait d’en arriver… » Elle secoua la main pour parler de ce qu’Aishlinn avait dit.
« A coucher ensemble ? » Heather hocha la tête, voilà, c’est ça. « Moi, c’que j’crois c’est qu’les étapes sont une perte d’temps. Puis bon, j’crois faut pas attendre après lui, il est quand même vach’ment coincé comme type. »

Ça partait d’une très bonne intention de la part d’Aishlinn qui, en gros, voulait faire comprendre à Heather qu’Adrian était long à la détente mais qu’il semblait vraiment apprécier la Cooper. C’est seulement qu’elle n’avait pas la meilleure façon de dire les choses.

« Je dirais plus que c’est une question d’éducation. »
« Hein ? »
« Aishlinn, c’est ça ? » L’irlandaise hocha la tête. « En fait, je crois qu’il existe encore des gens que vous devez considérer comme de l’ancienne école et qui ne partage pas la même vision que vous. »
« C’t’une critique ? »
« Absolument pas et, d’ailleurs, ce que vous considérez comme « coincé » ne devrait pas non plus être considéré comme une critique. »

Aishlinn ouvrit la bouche pour la refermer ensuite. Est-ce que cette fille était en train de lui dire que si on acceptait qu’elle soit plus libérée, elle devait aussi comprendre qu’on puisse être coincé ?

« Ctrop zarbe. » c’était la meilleure concession que pouvait faire l’Irlandaise qui se tourna vers Adrian. « Et dans l’ancienne école, on n’dit pas qu’il faut pas trainer avec une femme fiancée ? »

Ce n’était pas une critique mais elle essayait de comprendre, si Adrian n’était pas coincé mais carrément à l’ancienne, est-ce qu’il ne devrait pas arrêter de trainer avec une femme qui lui plaisait mais qui allait se marier avec quelqu’un d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Déc 2014 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian était toujours ennuyé de voir que la relation entre Aishlinn et Ginger n'allait pas en s'améliorant. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi les deux jeunes femmes se crêpaient le chignon de la sorte, mais ne pouvait pas faire grand-chose contre, malheureusement. De toute manière, il en était encore à réfléchir à cela, que déjà Aishlinn était en train de se monter un nouveau film toute seule et cela uniquement parce qu'il avait hésité sur la manière dont il voulait appeler Heather devant son apprentie. Au final, il aurait peut-être mieux fait de dire que c'était une personne dont il était entiché, mais craignait trop que la demoiselle se mette en tête de les caser ensemble. Ils avaient besoin de tout, sauf des conseils matrimoniaux de l'Irlandaise qui n'avait assurément pas la même vision d'une relation « amoureuse », qu'eux deux. D'ailleurs, l'Archimage qui espérait avoir esquivé la question – silencieuse – gênante de l'adolescente n'eut pas l'occasion de se réjouir bien longtemps. Sans crier gare et avec la subtilité qui la représentait, Aishlinn posa clairement la question de savoir s'ils avaient atteint le dernier niveau d'une – très – longue série de paliers. Heureusement qu'il ne buvait pas, sans quoi Adrian se serait bien étouffé de surprise – et d'indignation. Qu'est-ce qu'elle allait poser des questions pareilles ? !

« Aishlinn, enfin ! »

Bon, il allait définitivement passer pour un gros coincé, mais il ne pouvait pas la laisser demander les choses aussi franchement, non ? En fait, il ne devait même pas la laisser aborder ce sujet, d'une part parce que ça ne la regardait pas, puis ensuite... parce que ça ne la regardait pas, voilà tout ! Cela dit, heureusement qu'Heather était là, parce qu'elle s'en tira beaucoup mieux que lui en réussissant même à ne pas vexer Aishlinn. Un exploit. Peut-être qu'elle devrait lui donner des cours ? En urgence alors, parce que la dernière question qui lui fut adressée ne manqua pas de le coller dans la mouise. Bon, il y avait toujours la solution de dire que tout cela ne la regardait pas, mais elle l'accuserait encore de ne pas se confier ou de lui mentir alors qu'il prétendait qu'il fallait être honnête... et de toute manière, Adrian ne se sentait pas le courage de se battre contre la curiosité de la jeune femme, il était un peu trop... déprimé, ou inquiet, il ne savait pas.

« Oui, c'est vrai. Je l'ai déjà dit la dernière fois qu'on en a parlé. » Il haussa les épaules. « Mais que je sache, on ne fait rien de mal. »

Il soupira, sentant qu'il s'embarquait dans des excuses foireuses et dans des explications alambiquées, tout lui retomberait encore sur la gueule. Au final, le mieux restait de dire la vérité, après tout, Heather était d'accord. Il revint donc auprès des jeunes femmes pour finalement s'installer sur l'accoudoir de l'un des sièges et regarder Heather pendant quelques secondes, quêtant son approbation, avant de poser les yeux sur son apprentie.

« Heather n'est plus fiancée. Elles ont été annulées il y a peu de temps. » Ce qui avait été public d'ailleurs. « Et pour ton information Aishlinn, sache que nous ne nous étions plus vus depuis plusieurs mois à cause de ça. » Il marqua une pause pour trouver comment présenter les choses. « Ce que je veux te dire, c'est que nous n'avons pas du tout la même manière de fonctionner que toi, alors crois-moi, ça va plus t'ennuyer qu'autre chose de te mêler et cette histoire, tu ferais bien mieux de.... »

D'aller ennuyer Sallah avec des recettes de cuisine. C'était idiot, mais les réflexes avaient la vie dure. Il se tut aussitôt, mais il était aisé de comprendre que ce n'était pas en lien avec ce qu'il venait de dire. Son regard se détourna machinalement vers la cheminée comme s'il allait trouver la solution miraculeuse dans les cendres de la cheminée, avant de reprendre d'un ton un peu plus calme.

« Tu devrais envisager d'ouvrir ton agence matrimoniale si tu as tellement envie de mettre d'arranger des histoires entre des gens. » Il parlait d'un ton qui montrait que ce n'était pas une critique. Son regard se reposa sur elle. « Tu sais, tu poses des questions vraiment trop directes. Je t'ai déjà dit ces centaines de fois que tu ne pouvais pas demander ce genre de choses aux personnes que tu ne connais pas. Ou même à ceux que tu connais en fait. Ce n'est pas des choses qui se demandent. » Il haussa les épaules. « Tout le monde n'est pas aussi... ouvert que toi sur le sujet. » Et, histoire de la convaincre. « À poser des questions gênantes comme ça, tu vas surtout finir par la faire fuir et là, tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même. »

Une manière comme une autre de laisser croire que la jolie Cooper risquait de s'en-aller et de ne plus remettre les pieds au manoir si elle était trop gênée par les questions de l'apprentie du propriétaire des lieux. Son regard se posa à nouveau sur Heather, navré qu'ils se retrouvent dans une telle situation, mais c'était bien malgré lui. En fait, il ne s'était pas du tout attendu à une telle chose. Ses yeux passèrent brièvement sur Aishlinn.

« Et je ne suis pas coincé. » Pas trop. Enfin tout dépendait des points de vue. « Je suis désolé. » Le ton de sa voix était léger et adressé à Heather, il glissa même un sourire en coin. « J'avais légèrement oublié que tu ne l'avais pas encore rencontrée. » Et qu'elle ne savait pas trop à quoi s'attendre. « Aishlinn, je te signale que j'ai fait des éloges à ton sujet, alors ne me fais pas mentir, s'il te plaît. »

Il ne parlait pas sérieusement, mais c'était une manière comme une autre de détendre l'atmosphère, il n'était pas spécialement dans son élément dans ce genre de conversation.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 18 Déc 2014 - 0:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ben quoi ? Aishlinn regarda Adrian l’air de ne pas comprendre avant de hausser les épaules. Ce qu’il pouvait être coincé, quand même. N’empêche qu’elle avait bien fait parce qu’après une approbation discrète – qu’Aishlinn n’avait pas remarqué – de la part d’Heather en direction du mage, ce dernier se décida enfin à parler. Ce n’était pas trop tôt, enfin ! Cela dit, la phrase en suspension n’échappa à personne mais, a priori, il n’y avait qu’Aishlinn qui savait ce qu’il risquait de dire, vu la manière dont elle se referma instantanément. Ça devait être à ce moment précis qu’Heather comprit que les deux passaient assez de temps ensemble pour avoir établi une véritable relation, ce qui la conforta dans la décision qu’elle avait prise : elle ne voulait pas être un mensonge supplémentaire d’Adrian envers Aishlinn qui, apparemment, n’était pas seulement une apprentie. Après tout, elle n’étudiait pas et n’avait aucun livre dans les mains.

Aishlinn laissa passer un sourire face à la morale d’Adrian sur les questions gênantes qu’elle pouvait poser. Si on n’avait même plus le droit de se renseigner, où allait le monde ? Et lui, pas coincé ? Sérieusement ? Elle laissa passer un léger rire en secouant la tête, genre, non, elle n’y croyait pas une seule seconde. De l’éducation qu’avait dit la Cooper. Mouais… Pas sûre qu’il n’y ait que cela. Et navrée mais elle ne lisait, apparemment, pas la même presse qu’Adrian parce qu’elle n’avait pas vu cette histoire de fiançailles interrompues. Il fallait s’en réjouir ou pas, d’ailleurs ? Franchement, elle ne savait plus vraiment ce qu’elle devait dire ou non, puisqu’elle ne devait pas faire mentir Adrian sur des éloges qu’il aurait dit à son propos. Euh, deux secondes… Elle posa un regard interrogateur sur Adrian.

« Ah ouais ? » Elle était un peu sceptique. « J’croyais qu’t’étais plus l’genre à dire qu’j’étais… Euh… » Ben, en fait, elle n’en savait rien. Elle se tourna vers Heather. « ‘L’a dit quoi ? »
« A mon avis, tout ce qu’il a déjà pu vous dire sans le dire vraiment. »
« Z’êtes vraiment zarbes tous les deux. »

Ce qu’Heather décida de prendre comme un compliment ou, du moins, comme une sorte de compatibilité avec Adrian. Mais si Adrian avait parlé d’elle à Heather, il lui avait sûrement dit d’autres choses.

« Il vous a dit c’que j’ai dit sur vous ? » Pour le coup, ça l’inquiéta un peu parce que, en vrai, elle voulait juste qu’Adrian soit bien dans sa vie.
« Sur moi ou sur le manque de place qu’il peut y avoir entre des jumeaux ? » Vu la tête de l’Irlandaise, il s’agissait de la deuxième option et, Aishlinn comprit que la réponse était oui.
« Ouais ben, c’parc’que, euh, j’croyais que… » Heather laissa passer un sourire des plus rassurant préférant l’interrompre avant qu’elle ne s’embrouille.
« Il n’y a pas de problème. Le raisonnement était même assez juste en réalité. »

Ce qui rassura Aishlinn parce qu’elle n’avait pas fait des conneries, comme en disant à Jonas qu’Adrian était marié et père de trois enfants. Cela dit, du coup, elle comprenait de moins en moins : ils étaient ensemble ou pas ? Déjà qu’Adrian était bizarre mais alors la Cooper, elle pouvait carrément rivaliser avec lui sur certains points. Elle préféra secouer la tête, plutôt que de chercher à comprendre. Elle reviendrait à la charge, peut-être plus tard. Heather en profita pour regarder Adrian, toujours dans un semi-sourire.

« Il n’y a pas à être désolée, en fait. » Son sourire glissa jusqu’à Aishlinn avant de revenir sur Adrian. « Je trouve que ça se passe même plutôt bien. »

Parfait donc, elle n’allait pas fuir en courant, Aishlinn n’avait pas fait de bourde et tout allait bien. Sujet clos pour le moment, du coup, non ? Son regard se posa sur Adrian, un air sérieux sur le visage et un peu inquiet..

« Tu as pu le voir ? » Après tout, Adrian avait manqué d’en faire référence.
« Ils ne laissent entrer que la famille. » Pas qu’elle voulait empêcher Adrian de répondre mais, il avait l’air d’en avoir assez marre de cette phrase, autant lui éviter de le dire une nouvelle fois.
« ‘Sont complêt’ment cons. »

Un point pour l’Irlandaise même si Heather n’aurait jamais dit les choses de cette manière. Ça l’était d’autant plus que le père adoptif de Sallah était, justement, Adrian. Juste ce n’était pas officiel mais, c’est le genre d’info qu’elle ne laissa pas passer.

« ‘Fin, Adrian c’pareil qu’la famille, ils passent tout leur temps ensemble. Puis j’sais pas, il a d’la famille au moins Sallah ? J’l’ai jamais entendu en parler. » Tu m’étonnes. « ‘Sont vraiment nuls dans les hôpitaux. » Bon Heather était présente alors elle allait devoir faire attention à la suite mais, aider Adrian lui semblait plus important que de faire attention. « Mais t’sais, Adrian, y a toujours des solutions pour qu’tu puisses l’voir. »

Après tout, elle passait à travers les murs, elle pouvait prendre l’apparence de n’importe qui – personnel hospitalier ou même Sallah pour se faire passer pour un jumeau inventé – bref, des solutions elle pouvait lui en fournir à la pelle.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Déc 2014 - 14:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian s'était attendu à ce qu'Aishlinn soit inquiète à l'idée qu'il puisse avoir parlé d'elle et ce fut bien le cas. Pourtant, il n'avait jamais eu la moindre parole critique à son égard, au contraire. Bon, cela dit il n'était pas forcément très démonstratif pour ce qui était du reste de ses sentiments à son égard, mais ce n'était pas faute d'essayer de lui faire comprendre, parfois. Le mage observa donc l'échange entre les deux jeunes femmes, assez étonné de constater à quel point elles étaient différentes alors, qu'au final, elles étaient beaucoup plus proches au niveau de l'âge et de la génération qu'il ne l'était avec Heather – tu m'étonnes. Au moins les choses étaient mises à plat, Aishlinn savait ce qu'il avait dit à la jolie Cooper et cette dernière comprendrait mieux ce qu'il pouvait dire en parlant de la curiosité et du franc-parlé de son apprentie – qui était bien plus que ça au final. D'ailleurs, Adrian considéra qu'il avait bien fait de lui expliquer ce que l'Irlandaise avait dit à propos des jumeaux, même s'il ne l'avait pas regretté le jour même étant donné que cela lui avait permis d'exprimer à Heather ce qu'il pensait de tout cela. Au moins les deux étaient sur la même longueur d'ondes, ce qui n'avait rien de surprenant vu qu'elles partageaient un point commun non négligeable. Elles savaient ce que c'était que d'avoir un jumeau alors qu'Adrian ne pouvait qu'imaginer, sans savoir s'il était dans le vrai ou non. C'était étrange, il côtoyait deux couples de jumeaux et pourtant, il n'avait pas l'impression d'être mis de côté, comme quoi ça dépendait peut-être de la personnalité de chacun ?

Ce n'est que lorsque la discussion revint sur Sallah qu'Adrian se crispa un peu. Il n'avait pas trop envie d'en parler et l'intervention d'Heather fut donc très appréciée. Il n'avait pas le courage de dire une énième fois qu'il ne faisait pas partie de la famille, du moins de manière officielle. Ses lèvres restèrent scellées face aux protestations d'Aishlinn et à ses questions sur sa famille, ne sachant pas trop quoi répondre sans mentir ouvertement. C'est alors qu'elle suggéra très certainement d'utiliser ses pouvoirs pour s'infiltrer dans la chambre qu'Adrian réagir. Secouant la tête d'un air négatif, il répondit avec fermeté.

« C'est hors de question. Je n'ai pas envie de contourner les règles pour pouvoir faire quelque chose que je devrais avoir le droit de faire. » Dans son esprit, c'était clair. « Je ne veux pas me demander sans arrêt si personne ne va nous tomber dessus pendant qu'on lui rend visite. Non, je préfère... »

Il haussa les épaules, il n'en savait rien. Il aurait préféré débarquer, leur balancer sa carte d'identité – la vraie – sous le nez et leur faire comprendre que c'était son fils et qu'il avait le droit de le voir s'il le souhaitait. Mais ce n'était pas possible. Il n'était déjà pas capable de dire la vérité à son apprentie alors bon.... Cette hésitation fut clairement visible dans son expression. Adrian avait envie de lâcher le morceau, de lui dire qu'il avait menti et que Sallah n'était pas juste l'intendant du manoir, mais bien plus que cela. Il voulait être parfaitement franc pour une fois, parce que ces mensonges pesaient lourdement sur sa conscience et qu'il était dans une période un peu compliquée qui ne pourrait que s'arranger en agissant ainsi. Ou pas. Aishlinn pouvait aussi bien être vexée, mais s'il mentait maintenant, il ne pourrait plus jamais être sincère avec elle. L'hésitation était toujours très présente, puis finalement il se décida. Tant qu'à faire, autant être totalement franc, il ne pourrait rien changer en continuant son mensonge et en espérant qu'elle ne devinerait jamais rien – même dans dix ans lorsqu'il n'aurait pas pris une ride.

« Il y a certaines choses que je ne t'ai pas dites Aishlinn.... » Son regard effleura brièvement le visage d'Heather avant qu'il ne reprenne. « Lorsque je dis que j'ai vraiment droit de le voir, c'est parce qu'il est réellement de ma famille. Sallah était orphelin lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, il vivait dans les rues à Alexandrie et du coup, je lui ai proposé de m'occuper de lui. » Sauf qu'elle devait imaginer un Sallah quadragénaire. « Il n'avait que dix ans à cette époque. » Son regard scrutait le minois de la demoiselle. « Il a accepté et on peut dire que je l'ai en quelques sortes adopté. Je l'ai élevé depuis qu'il a dix ans, je le considère vraiment comme mon fils. Ce n'est pas juste un ami ou un intendant, c'est un membre de ma famille, même si personne ne peut le comprendre. »

Ou presque. Sauf Heather et les rares personnes qui savaient pour son âge. Bon, sachant qu'Adrian n'avait pas précisé qu'il était immortel, cette histoire devait sembler bizarre, voire impossible à l'Irlandaise, toutefois il n'avait pas trop envie d'entrer dans les détails et voulait simplement qu'elle comprenne qu'il était en train de lui avouer quelque chose d'important. Et aussi d'admettre qu'il avait menti à de nombreuses reprises, ou du moins présenté les choses de telle sorte à ce qu'elle comprenne ce qu'il voulait, ce qui revenait à mentir. Après un soupir, il termina.

« Ce que j'essaye de te dire, c'est que je n'ai peut-être pas été totalement franc avec toi depuis qu'on se connaît. Je ne t'ai jamais menti, mais je ne t'ai pas détrompée lorsque tu déduisais des choses erronées. » Son estomac se contractait en prévision de la réaction de la jeune femme. « Mais disons que lorsque tu me traitais de vieux, tu n'étais pas loin du compte. Quand je l'ai rencontré, j'étais déjà plus vieux qu'il ne l'est aujourd'hui. »

Il parlait de Sallah, bien sûr. Autrement dit, il avait déjà plus de cinquante ans le jour où il a croisé le jeune garçon dans les rues d'Alexandrie, ce qui permettrait normalement à Aishlinn de déduire qu'elle avait affaire à un immortel. Ou à un type avec la meilleure crème anti-rides qui soit.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 20 Déc 2014 - 1:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Heather n’avait aucune idée de ce que pouvait suggérer l’Irlandaise à Adrian mais, comme il répondit rapidement, cela n’avait pas l’air de lui convenir. Mais c’est l’hésitation qui suivit ce refus qui décida Heather à aller s’asseoir sur un fauteuil, dans le salon, qui ne soit pas entre Adrian et Aishlinn. Apparemment, il hésitait à lui parler et, d’une certaine manière, ça devait se passer entre eux deux. Pour une fois que c’était elle qui comprenait ce qui se passait et Aishlinn qui ne suivait plus rien à l’histoire.

Oui, l’Irlandaise était en train de réfléchir à toutes les solutions qu’elle pouvait lui proposer sans risque de se faire prendre. Des années de métier, m’sieur ! Mais toutes ses pensées furent brusquement interrompues. Sérieusement, depuis quand on adoptait des gens qui avaient déjà 60 ans – oui, Sallah, en avait au moins 150 selon le point de vue d’Aishlinn. Elle comprit encore moins quand il donna l’âge de Sallah parce que bon, techniquement, Adrian ne pouvait pas avoir adopté un gamin de 10 ans alors que lui-même n’en avait que 3.

Il se passa quelques secondes durant lesquels Aishlinn resta parfaitement muette, sans même bouger d’une mèche de cheveux. Adrian qui prônait si souvent la vérité venait bien de lui dire qu’il n’avait pas été honnête ? Elle lui avait tout dit – ou presque – de ces activités à ses états d’âme et ses craintes – fichue maison qui ne l’aimait pas, qu’elle avait cru ! Et lui, comme une fleur, il était juste en train de lui dire qu’il avait menti sur sa relation avec Sallah, qu’il avait menti sur son âge – parce que, dans une ville comme celle-là, c’était la seule explication. Très honnêtement, elle se sentait trahie.

« J’l’avais pourtant dit qu’c’était louche quelqu’un comm’toi. »

Dans d’autres circonstances ça aurait pu être une boutade mais là, à cet instant, ça sonnait vraiment comme une critique. Elle se sentait trahie alors qu’elle lui avait fait confiance, elle s’en voulait parce qu’elle avait été faible et que, finalement, les gens étaient tous les mêmes. Juste des menteurs qui demandaient qu’on fasse des choses sans les faire eux-mêmes. Stupide Irlandaise. Mais après tout, elle aurait dû s’en douter : elle avait bien réussi à se planter sur son père, pourquoi pas sur Adrian. Là, tout de suite, elle regretta de ne pas avoir le pouvoir d’Abban et de ne pas pouvoir se téléporter au fin fond de la mer. Et, à la vexation, sa seule arme était l’attaque.

« Tu la connais d’puis quand ? » Son doigt désigna la jumelle Cooper qu’elle ne regarda pas. « Pourquoi c’genre d’annonce n’a pas l’air d’l’étonner ? »
« Parce que j’étais au courant. » Vu la réaction de l’Irlandaise, ça ne servait à rien de tourner autour du pot. D’ailleurs Aishlinn se tourna vivement vers Heather.
« Oh, et j’suis supposée trouver ça normal ?! »

La trentenaire sortait de nulle part, elle n’en avait jamais entendu parler avant l’engueulade d’Adrian et, pourtant, elle était déjà au courant. C’était profondément injuste et, sur le coup, tout ce qu’Aishlinn comprenait c’est qu’Adrian se fichait assez d’elle pour ne pas lui dire ce genre de choses.

« Il ne me l’a pas dit, du moins je ne pense pas qu’il avait prévu de le faire. » Devant le regard de non compréhension d’Aishlinn, elle préféra préciser. « J’ai surpris, pas de manière intentionnelle, une conversation entre lui et Sallah. » Elle afficha un air un peu navré envers l’Irlandaise. « C’est comme cela que je l’ai appris. »

Ce n’était pas un mensonge mais ce n’était pas la vérité absolue. Il n’y avait pas vraiment eu de conversation, juste un Sallah entrant et tutoyant Adrian, ce qui avait donné une explication. Mais tout ce qui comptait, dans cette explication, c’était de faire comprendre à Aishlinn que la Cooper était au courant à cause d’une situation qui n’était pas souhaitée.

« Super ! Et ça l’empêche d’me faire confiance et d’me l’dire ? »
« Vous avez un jumeau. »
« L’rapport ? »
« Cacher quelque chose à un jumeau est une situation qui n’a rien d’enviable. » Et Heather ne pouvait pas savoir à quel point elle était dans le vrai en ce moment, surtout quand Aishlinn avait fait sortir un père de prison sans parler de ses plans à Abban. « Si Adrian ne vous en a pas parlé, pour que vous n’ayez pas quelque chose à cacher à votre jumeau… Vous ne pensez pas que c’est surtout une forme de protection ? »

Aishlinn était vexée par le comportement d’Adrian et elle avait envie de tout voir de la mauvaise manière. Peut-être qu’elle réfléchirait mieux à tout cela à un autre moment mais, là, elle avait décidé qu’elle avait raison.

« Non, tout c’qu’ça prouve c’qu’il m’fait pas confiance. »
« Si c’était le cas il n’en aurait pas parlé maintenant alors que vous n’avez même pas demandé clairement son lien avec Sallah. »

Le ton chez Heather n’avait rien d’agressif ou de moralisateur. Il n’y avait rien de plus posé, en réalité. En fait elle essayait vraiment de pousser Aishlinn à voir les choses d’une autre manière que par la déception. Cette dernière, plutôt que de claquer la porte du manoir, se tourna vers Adrian.

« Comment j’peux t’faire confiance maint’nant ? T’peux pas d’mander des trucs aux gens sur l’honnêteté et n’pas l’faire en retour. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Déc 2014 - 14:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, la pilule ne passait pas tellement bien, mais Adrian ne pouvait pas en vouloir à Aishlinn. Tu m'étonnes qu'elle se sentait trahie, car il était sûr que c'était le cas. Pour le coup, le centenaire n'avait pas le courage d'offrir une expression neutre et il la dévisagea donc d'un air sincèrement navré, teinté d'une bonne grosse dose de culpabilité. Pour changer. Et, bien évidemment, ce que l'Irlandaise remarqua en premier fut qu'Heather n'avait pas l'air surprise d'une pareille annonce, ce qui signifiait qu'elle était forcément au courant. En effet, Adrian lui avait avoué il y a un bon moment déjà et n'en était pas spécialement fier, même si l'explication apportée par la Cooper devait pas mal atténuer la « faute ». Pourtant, ce n'était pas totalement la vérité. Adrian hésita brièvement à dire qu'en fait, il avait tout avoué à Heather parce qu'elle prenait beaucoup de risques en venant le voir sans savoir qu'elle avait affaire à un mage, mais il préféra garder le silence pour le moment. Il n'était absolument pas question d'un manque de confiance étant donné que la jeune femme était celle qui comptait parmi ses plus proches amis, voire plus comme il la considérait davantage comme une fille de substitution. Mais quelque chose lui disait que l'Irlandaise ne voulait rien savoir de tout cela, même les paroles censées – et véridiques – d'Heather ne trouvaient pas grâce à ses yeux. Elle était convaincue qu'il ne lui faisait pas confiance alors que c'était à l'opposé de la vérité.

Le silence du centenaire ne prit fin que lorsqu'il fut directement interrogé directement par la jeune femme. Comment lui faire confiance ? Il n'en savait rien. Adrian la regarda avec franchise, ne sachant que lui répondre. Surtout que... surtout qu'il n'avait pas dit toute la vérité sur toute la ligne. Il allait devoir en rajouter une couche pour lui annoncer le plus gros « mensonge » qu'il avait pu entretenir jusqu'à présent. Eldoth inspira profondément avant de prendre la parole d'un ton légèrement hésitant.

« Je ne sais pas Aishlinn, très honnêtement... je peux simplement te dire que je n'ai jamais cherché à te mentir volontairement, je me débrouillais juste pour détourner la vérité parce que ça incluait trop de problèmes. Pas seulement à cause d'Abban en fait.... » Il la regarda avec sérieux. « Si je l'ai dit à Heather, ce n'est pas seulement parce qu'elle a surpris une discussion, mais aussi parce que ça le concernait à cause d'autre chose.... » Il inspira profondément. « C'est une Cooper, elle est liée au Daily Herald et je voulais qu'elle soit au courant du fait qu'elle côtoyait un mage et aussi un ancien Super. » Une légère pause se fit. « Je lui ai aussi avoué que c'était moi l'Archimage, parce que je savais que ça représenterait quelque chose de grave pour sa famille si elle fréquentait quelqu'un comme ça. »

Adrian n'avait pas envie que la jeune femme en vienne à détester Heather parce que cette dernière avait eu droit à des aveux complets, contrairement à elle, mais disons qu'il ne voyait pas comment être totalement franc sans aborder tous les sujets. Son regard passa brièvement sur le visage de l'Irlandaise tandis qu'il se demandait si elle allait croire ce qu'il disait. Le méga-mage, comme Aishlinn l'appelait, n'avait jamais eu son estime ou son appréciation. En fait, le centenaire craignait surtout que cette discussion ne change radicalement la perspective qu'elle avait de lui. Un vieux, un menteur, un type qui faisait la loi dans la magie, bref, le gars pas franchement cool et que personne n'avait envie de côtoyer. Malheureusement, ils étaient dedans jusqu'au cou et si Eldoth voulait espérer avoir droit à une seconde chance avec son apprentie, il devait tout lui expliquer. Son regard passa brièvement sur Heather qui s'était mise à l'écart, avant d'en revenir à son apprentie.

« Je comprends que tu m'en veuilles et que tu ne me fasses plus confiance après ça, mais je te l'avais expliqué, l'Archimage n'a pas un rôle très simple et puis, disons qu'il y a de nombreuses personnes qui seraient ravies de se débarrasser de moi et des gens qui comptent pour moi s'ils savaient qui j'étais. Garder le secret, c'était aussi t'éviter de devoir en parler à Abban et que trop de monde ne finisse par être au courant. » Il la fixa avec intensité. « Mais ce n'est absolument pas une question de confiance Aishlinn. Je te fais plus confiance qu'à bien des gens, j'aurais voulu le dire il y a longtemps, mais chaque fois, autre chose m'en empêchait. » Il détourna les yeux. « D'abord il y avait cette manière dont tu voyais l'Archimage, après il y avait cette confiance que tu avais... j'avais peur qu'en te disant la vérité, tu ne finisses par penser que je ne valais pas la peine que tu reviennes ici et que tu coupes les ponts. » Il haussa les épaules. « Au final, j'aurais dû le faire il y a longtemps, mais ça n'a pas été le cas. Si tu ne peux plus me faire confiance... je le comprendrais comme je t'ai dit, mais au moins j'aurais été franc. Pour une fois. »

Le silence retomba alors. À Aishlinn de décider de ce qu'elle voulait faire à présent, maintenant qu'elle avait toutes les cartes en main. Cela dit, pour une fois, Adrian ne comptait pas la laisser partir sans intervenir, comme quoi il avait tout de même pu apprendre quelque chose d'elle.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 7 Jan 2015 - 13:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ah Ah, très dôle : Adrian qui disait « très honnêtement ». Le mensonge par omission, elle connaissait. Elle connaissait même très bien mais, ce n’était pas la même chose qu’avec lui. Il avait menti ouvertement, aux yeux de l’Irlandaise parce que, à moins, qu’Adrian souffre de schizophrénie et qu’il kiff se regarder dans le miroir pour parler à son reflet, en se disant qu’il parlait à l’Archimage, il lui avait menti. Elle se souvenait bien de l’affaire où Adrian avait dit qu’il devrait en parler à l’Archimage alors qu’en fait, c’était lui… Information qui, à retardement, monta à son cerveau. Adrian était l’abruti d’Archimage qui ne se bougeait jamais et qui ne faisait pas grand-chose ? Non, mais non, ce n’était pas possible.

L’adolescente passa une main sur son visage dans un soupir clairement audible. Pendant deux secondes elle essaya d’admettre que c’était la vérité – mais vu la proportion d’Adrian à mentir, elle était en droit de douter. Donc, il trouvait logique d’en parler à une Cooper parce qu’elle devait être au courant des risques qu’elle prenait mais, Aishlinn, elle, on s’en fichait. Elle avait juste débarqué dans ce manoir en étant en criminelle mais, bien sûr, elle ne risquait absolument rien à côtoyer un type qui était supposé réguler la magie ou elle ne savait trop quoi. Ce n’était pas un peu de foutage de gueule ? Encore heureux qu’il comprenne qu’elle lui en voulait, c’était même bien au-dessus de cela. En gros, il ne lui faisait tellement pas confiance qu’il ne préférait pas lui dire pour éviter que trop de monde ne soit au courant. Mais, prendre le risque de le dire à une personne liée à un journal, toujours pas de problème.

« T’sais quoi Adrian ? »

Qu’il oublie qu’elle existe, elle essayerait de faire la même chose et puis, pendant qu’elle y était, elle arrêterait de croire à la première personne un peu trop gentille avec elle. Les gens comme ça, elle le savait, c’était toujours suspect. Mais ce qu’elle voulut lui dire resta bloqué dans un coin de sa gorge. Honnêtement, elle avait envie de le détester, de lui envoyer tous les objets du salon au travers de la figure mais… Elle n’y arrivait pas. Aishlinn lui en voulait, elle se sentait trahie, ça, c’était une certitude. Le truc c’est qu’Adrian venait de voir Sallah à l’hôpital et qu’une partie de l’Irlandaise se disait que de lui imposer une crise maintenant n’était pas une bonne chose pour lui. Elle se sentait presque bête de vouloir le préserver alors qu’il n’avait fait que lui mentir. Elle soupira.

« Ça va, c’est cool, tout va bien. » ça n’allait pas du tout. « J’comprends. » Et elle ne comprenait absolument pas. « Y a plus urgent pour l’moment. » Au moins, sur ça, elle était d’accord avec ce qu’elle disait. « Mon gâteau va brûler. »

Le gâteau qu’elle avait dit déjà avoir fait et qui était fini depuis un bon moment mais, elle avait besoin d’une raison pour quitter la pièce, à défaut de quitter le manoir. Pour le moment, l’idée c’était de laisser Adrian s’inquiéter uniquement pour Sallah et quand ce dernier irait mieux, elle pourrait claquer la porte – ou elle aurait réfléchi entre temps, solution qui n’était envisagée pour le moment. Dans un sourire des plus fictifs, Aishlinn tourna les talons et alla dans la cuisine où elle passa ses nerfs en réduisant le gâteau qu’elle avait fait en toutes petites miettes. D’accord, ça avait moins de gueule comme ça mais c’était une très bonne activité pour ses petits nerfs mis à rude épreuve.

Heather, dans tout ça, ce qu’elle comprenait c’était que les deux s’appréciaient réellement. On n’avait jamais dit qu’une relation était faite que de choses positives mais, en fait, elle ne s’inquiéta pas trop pour ces deux-là. Si Aishlinn, définie comme quelqu’un de rentre-dedans, était capable de dire que tout allait bien – alors que ce n’était pas le cas – il y avait de fortes chances pour qu’elle finisse par comprendre. Ou, du moins, qu’Adrian soit plus important que la vérité qu’il n’avait pas dite. Une fois l’irlandaise partie dans la cuisine, Heather en profita pour poser son regard sur Adrian dans un sourire qui se voulait rassurant.

« Je crois que tu as bien fait. » Et elle ne pensait pas qu’il s’y était mal pris. Il n’y avait pas de bons moments pour faire ça, ni de bonnes méthodes. « Je suis même assez étonnée de sa réaction. » Il était clairement visible que l’irlandaise était vexée – ce qui pouvait se comprendre – mais, elle était toujours dans le manoir. « Je ne pense pas qu’on puisse douter qu’elle tienne à toi. » Comme ils avaient des problèmes de communication, autant expliquer comment elle voyait les choses de son côté. « Je ne la connais pas mais, je me dis que si elle encore là, c’est qu’elle estime que ce n’est pas le moment de t’en vouloir. En tout cas, c’est l’impression que ça donne et, je trouve que c’est assez parlant. » Elle laissa passer un sourire. « Tu n’avais pas de bonnes manières de l’annoncer. » Au cas où il culpabiliserait déjà de la manière dont il avait dit les choses.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Jan 2015 - 14:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'espace d'un instant, en voyant l'hésitation se dessiner dans le comportement d'Aishlinn, Adrian s'attendit à ce qu'elle lui annonce qu'elle en avait ras-le-bol de tout cela et qu'elle préférait tourner la page pour aller voir ailleurs. Pourrait-il lui en vouloir ? Assurément pas, cela dit il n'était pas sûr d'avoir le courage de la retenir cette fois-ci. Bien sûr, les paroles de la jeune femme restaient gravées dans son esprit, parfois il fallait aller de l'avant pour faire comprendre aux gens qu'ils comptaient à vos yeux. Cependant, c'était très différent cette fois-là : Aishlinn ne lui faisait plus confiance et elle devait même remettre toute leur relation en question. Un pincement douloureux au cœur lui fit constater qu'il ne croyait pas une seule seconde aux paroles soit-disant rassurantes de la demoiselle. Non, en une journée il avait réussi à manquer de perdre deux personnes qu'il considérait comme ses enfants. Sallah n'était pas en très bonne forme et Adrian était assez pessimiste, quant à Aishlinn... peut-être qu'elle attendrait juste le bon moment, allez savoir. En tous les cas, l'excuse lancée pour quitter la pièce ne fit pas illusion, le mage avait bien entendu que le gâteau était prêt à leur arrivée, du coup l'idée qu'il puisse brûler était inenvisageable.

Il la suivit du regard tandis qu'elle quittait la pièce, puis reporta son attention sur Heather qui reprenait la parole. Il avait bien fait ? Pas sûr. Enfin si, il avait eu raison de parler et de lui expliquer qui il était réellement, mais il aurait dû le faire il y a bien longtemps et non après plus d'un an passé à ses côtés. C'était étrange, il se sentait à la fois affreusement coupable, mais aussi profondément déçu. De son comportement et de rien d'autre. Adrian avait imaginé qu'il serait soulagé de tout lui avoir dit, malheureusement c'était loin d'être le cas, il avait juste un poids sur le cœur qui risquait de peser encore un bon moment. Cela dit, la Cooper n'avait pas tort : c'était surprenant qu'elle soit restée dans le manoir, enfin si c'était bien ce qu'Heather voulait dire. Adrian hocha la tête d'un air assez peu convaincu, pour finalement soupirer d'un air fatigué. Même s'il n'avait pas l'apparence d'un centenaire, son état d'esprit était bel et bien en accord avec son âge. Il était fatigué de ces situations et c'était dans ces moments-là qu'il se souvenait pour quelle raison est-ce qu'il avait décidé de s'isoler du monde.

« Peut-être. Ou peut-être que si. » Il la regarda avec sérieux. « Je la connais depuis octobre de l'année dernière, j'aurais pu lui dire dès le début, mais j'ai chaque fois repoussé en me disant que j'allais attendre le bon moment. Mais il n'y a pas de bon moment, ou plutôt je l'ai laissé passer. » Il y a belle lurette d'ailleurs. « Mais ça ne sert à rien de regretter. De toute manière, ça n'y changera rien maintenant. » Il eut un sourire désabusé. « Enfin, oui, j'ai bien fait. Je préfère encore qu'elle m'en veuille à vie et qu'elle décide de ne plus venir, au moins j'aurais été sincère avec elle. Pour une fois. » Eldoth dévia brièvement son regard d'Heather. « Tu sais, je lui serinais sans arrêt qu'elle devait être honnête avec moi, qu'elle ne devait pas me cacher ses secrets dangereux ou les ennuis qu'elle pouvait avoir et elle me croyait honnête de son côté. Je crois que j'ai fait plus de mal que de bien en cherchant à l'aider. » Il aurait dû dire non dès le début, lui dire de s'en-aller du manoir et la laisser mener sa vie. « Mais ça aussi, c'est inutile de le regretter. »

En fait, à ce compte-là, le mage n'était plus certain de mériter qu'elle tienne à lui. Les gens ignoraient beaucoup de choses sur le véritable Adrian Pennington, ils ne voyaient que l'Archimage, l'homme actuel qui voulait être le parangon du bien. En bref, la plupart des gens qui tenaient à lui, ne tenaient qu'à une vision qu'ils avaient de lui, ce qui était plutôt inquiétant pour l'avenir. Rien ne lui disait qu'Heather n'allait pas perdre ses illusions elle aussi, qu'il ne risquait pas de lui causer des ennuis. Adrian ignorait ce qui provoquait ces pensées dans son esprit, peut-être l'inquiétude de voir Sallah dans un tel état, peut-être une prise de conscience. Peu importait. Mais à cet instant présent, il songea qu'il était préférable de ne pas aborder de sujet trop important, sous peine de se monter des films tout seul alors qu'il verrait les choses sous un angle plus positif dès le lendemain. Enfin, il l'espérait.

Se redressant, le centenaire essaya donc de chasser les pensées sombres qui parasitaient son esprit, posa les yeux sur la jeune femme avant de repenser à autre chose.

« Je suis désolé que la rencontre se soit déroulée comme ça. J'aurais préféré que ce soit dans d'autres circonstances et que tu ne donnes pas l'impression d'être privilégiée. » Autrement dit, il ne voulait pas qu'Aishlinn la déteste. « Je ne suis pas certain que ce soit très engageant pour les autres prises de connaissance. » Avec ses autres proches, même si elles n'étaient pas prêtes d'arriver. « Mais, mis à part ça, tu vas bien ? » Il la scruta quelques secondes. « Tu avais appelé pour passer. »

Il voulait simplement savoir si c'était une visite de courtoisie comme ils avaient pu faire dernière, ou si un autre problème s'était présenté. Peut-être rapport à sa sœur, à son jumeau ou encore à son père ? Adrian s'était renseigné à ce sujet et apparemment, Bruce Cooper n'allait toujours pas mieux, mais il n'était pas certain que ce soit la raison de la venue de Heather. Elle avait été claire sur la relation qui l'unissait à son géniteur. Au fond, Adrian ne savait pas s’il préférait avoir sa visite juste pour le plaisir ou parce qu'elle avait besoin de lui. Au moins dans le deuxième cas, il savait agir sans se tromper sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




Un accident, des rencontres #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» Adrian Mutu
» ❝La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ❞ CALLIE&DONOVAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-