une soeur qu'on découvre #Jonas Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_1une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_2_bisune soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

une soeur qu'on découvre #Jonas

 
Message posté : Mar 25 Nov 2014 - 19:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Samedi 22 novembre 2014.

Elle n’avait pas envie d’y aller, pas envie de voir cette journée se réaliser. Sa mère tenait à ce qu’elle soit parfaite aujourd’hui parce que, après tout, c’était l’officialisation de ses fiançailles avec un abruti de première. Son père, lui, avait tenu à faire les choses en grand. Réception, des invités que personne n’aimait mais ça faisait bien de la avoir à une soirée. Et Heather, en train de se faire les derniers raccords de sa robe par deux autres femmes, cherchait désespérément Jonas du regard. Est-ce qu’il était toujours trop tard pour s’enfuir avec lui ?

C’est Casey qu’elle avait trouvé du regard et, la petite dernière de la fratrie, lança un sourire rassurant à Heather, comme si tout allait bien se passer. La trentenaire lui rendit son sourire, non par obligation mais parce qu’elle voulait donner l’impression que tout allait bien. Si elle avait su pourquoi Casey avait l’air aussi confiante sur le déroulement de cette journée…

Samedi 22 novembre 2014, le soir.

La seule personne qu’Heather ne trompait pas, avec ses sourires, c’était Jonas. Il savait très bien ce qu’elle pensait de ce mariage, pourquoi elle n’en voulait pas. Rendre les fiançailles officielles c’était le début de la fin, elle le savait mais, est-ce qu’elle avait réellement le choix. Oui, elle l’avait, ça elle l’avait bien compris. Pas la peine de rappeler qui elle faisait passer en priorité.

Sa mère commençait à s’inquiéter parce que Bruce devrait déjà être arrivé depuis une vingtaine de minutes. Heather se disait qu’il pouvait prendre tout le temps qu’il voulait, ce n’était pas elle qui était pressée. Avec le recul, sans que ça ne l’interpelle sur le moment, la seule qui ne semblait pas étonnée de ce retard, c’était Casey. Puis la nouvelle était tombée, après un appel à la mère Cooper : Bruce avait eu un accident de voiture et il était à l’hôpital sans que l’on puisse dire si oui ou non il allait s’en sortir.

La soirée avait été annulé sur le champ et si Heather, qui n’avait jamais eu d’affinité avec Bruce, s’inquiétait pour lui, elle culpabilisait aussi de trouver que c’était une bonne chose. Une pensée qu’elle trouva horrible sans pour autant sans défaire.

Lundi 24 novembre 2014.

Sa mère passait le plus clair de son temps à l’hôpital, il fallait donner l’image d’une épouse aimante qui soutenait son mari dans cet accident. D’ailleurs les enfants Cooper étaient mis à contribution pour donner l’image d’une famille solidaire dans cette épreuve. Sur le coup, Heather pensa que Casey vivait vraiment mal les choses, elle ne semblait pas dans son assiette depuis l’accident et, franchement, ça n’allait pas en s’arrangeant.

Mardi 25 novembre 2014.

Il avait été décidé, avec Jonas, de ne pas aller à l’hôpital avec leur mère. Les jumeaux voulaient prendre des nouvelles de Casey, clouée au lit, sans la présence maternelle. Casey avait toujours été la sœur et non une jumelle, une différence majeure pour Heather. Ce n’était pas voulu, elle n’avait jamais voulu la mettre à l’écart mais le lien qu’elle avait avec Jonas prenait bien trop de place pour être aussi présente qu’elle l’aurait souhaité. La voir allongée dans son lit, enfouie sous sa couette, n’avait rien de rassurant pour Heather qui, réellement, se faisait du souci pour la petite dernière.

« Hey, salut les inséparables. »

La voix basse et saccadée de Casey n’aidait pas à se rassurer mais Heather, en franchissant la porte, trouva le moyen de sourire.

« Tu as une de ses têtes ! »
« ça fera plus vrai quand on me demandera si je suis triste pour lui. »

C’était presque dommage d’être passé à côté d’une personnalité comme celle de Casey. Elle avait ses défauts, un esprit de rébellion un peu plus prononcé que le reste de la famille mais elle avait toujours eu cette sorte d’humour et de dérision et, de toute évidence, elle ne portait pas un amour sans failles à son géniteur.

« On ne va pas te demander tout de suite, on ne doit pas faire de communiqué, ni répondre à des questions tant que notre chère mère n’en n’aura pas fait pour parler de l’état de Bruce. »

Les médecins ne se prononçaient toujours pas, ne comprenant pas trop ce qui se passait. Jane avait donc demandé que personne ne dise rien tant qu’elle n’aurait pas de choses concrètes à dire sur l’état de santé de Bruce.

« Quand vous pourrez dire quelque chose, tu devrais profiter qu’il soit à l’hôpital pour dire que… euh… Je ne sais pas, quelque chose comme : l’accident de mon père, en ce jour, est un signe de Dieu blablabla pour dire que c’est une mauvaise idée d’épouser un crétin comme Noah, blablabla et que, du coup, les fiançailles sont annulées. »

Heather resta interdite l’espace d’un instant et, comme à chaque fois qu’elle ne savait pas quoi dire, elle tourna son regard vers Jonas. Est-ce que quelqu’un avait dit à Casey qu’elle ne voulait pas se marier ? Et, en dehors de cette réflexion, c’était une très bonne idée. Son père la tuerait probablement en sortant de l’hôpital mais il ne pourrait pas revenir sur quelque chose qui avait été dit publiquement, non ? Elle réfléchirait à ça plus tard, pour le moment, elle posa un regard interrogateur sur Casey.

« Ne me regarde pas comme ça. Ce n’est pas parce que je ne fais pas partie de votre petite bande à deux que je ne vous connais pas et que je ne sais pas voir quand quelque chose ne va pas. »

Elle fut prise d’une quinte de toux à la fin de sa phrase et c’est en ramenant sa main près de sa bouche qu’elle laissa voir une marque sur son bras. Pas vraiment le temps de bien voir mais, de toute évidence, cette marque n’avait rien de naturel.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 25 Nov 2014 - 23:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Suite à « l'incident » du dîner d'anniversaire des jumeaux, Bruce avait prétendu que les fiançailles étaient suspendues. Naïvement, Jonas l'avait cru sur parole, tout comme au moment où son géniteur avait déclaré qu'ils en rediscuteraient tous les deux pour trouver un terrain d'entente qui conviendrait à tout le monde. Tu parles. Il avait surtout oublié que Bruce Cooper était un véritable requin et qu'il avait obtenu sa richesse – et sa popularité – actuelle en faisant preuve d'aucune pitié. En apprenant que la cérémonie était aussi proche, Jonas avait éprouvé un mélange de sentiments : de la colère, de la déception, une forme de désillusion aussi. Il n'avait jamais été proche de son géniteur, cependant l'idée qu'ils se respectaient avait toujours été présente dans son esprit. Malheureusement, il semblait que Bruce ne le voyait que comme un vulgaire pion et rien de plus. Alors oui, il était déçu de comprendre que rien ne le liait plus à cet homme, mais surtout en colère qu'il puisse avoir osé manipuler Heather.

Sur le coup, Jonas avait songé à déclencher une véritable rébellion, quitte à enlever sa jumelle pour quitter définitivement la ville. Sauf qu'entre-temps, Heather lui avait parlé de la raison qui la poussait à ne plus vouloir se marier et il avait donc compris qu'il était essentiel de régler le problème de manière pacifique. Si la jeune femme voulait espérer avoir une vie sentimentale épanouie, ils ne devaient pas se transformer en fugueurs et encore moins devenir l'ennemi public numéro un. Bref, Jonas devait s'activer pour trouver une solution pacifique et les regards désespérés – même bien dissimulés – de sa jumelle ne lui échappaient pas. Au final, il avait décidé de coincer Bruce avant la réception et de parler sérieusement avec lui.
Sauf qu'il n'en eut même pas besoin.

La nouvelle arriva : Bruce avait eu un accident et la réception était annulée. Un signe du destin ? Jonas n'avait jamais été croyant, mais là il était prêt à se convertir à n'importe quelle religion si c'était bien le cas ! Toujours est-il qu'ils eurent un délai supplémentaire qui leur donna l'occasion de réfléchir à tout cela, enfin surtout lui. Les visites rendues à Bruce ne furent pas très utiles étant donné que le concerné était dans le coma et qu'il ne pouvait pas profiter des sentiments hostiles que ses enfants nourrissaient à son égard. Dommage. Pour une fois, Jonas aurait apprécié d'avoir une conversation à cœur ouvert avec son géniteur et peut-être bien qu'elle aurait pu l'achever.

En mauvais frère qu'il était, Jonas n'avait pas remarqué le comportement étrange de Casey. C'était plutôt honteux, parce qu'elle l'avait souvent accompagné lors des sorties depuis que Bruce avait monopolisé Heather pour les fiançailles – ou que les orphelins profitaient de sa présence. Mais dès que sa jumelle avait des ennuis, ce qui était le cas, il se focalisait sur elle et en oubliait tout le reste. Pourtant, lorsque leur mère leur proposa de les accompagner ce matin-là, il fut bien obligé de constater que quelque chose n'allait pas. Rien qu'à la voir allongée dans son lit, il apparaissait clair que quelque chose ne tournait pas rond. Un pincement au cœur prouva à Jonas que, finalement, il éprouvait tout de même une certaine affection pour sa cadette. La voir dans cet état l'inquiétait sincèrement.

Il commença par écouter l'échange entre les deux jeunes femmes, silencieux et appuyé contre le cadre de la porte tandis que Casey reprenait la parole, mais la teneur de ses mots surprit aussi bien Heather que son jumeau. Depuis quand Casey était-elle de cette histoire ? Son regard étonné témoigna de l'incompréhension qui l'habitait et celle-ci ne s'atténua pas lorsque leur cadette annonça qu'elle les connaissait mieux qu'ils ne le pensaient. Nouveau sentiment de culpabilité, il se sentait réellement affreux de ne jamais lui avoir accordé plus d'attention. Mais sa culpabilité s'éclipsa lorsqu'il aperçut une trace étrange sur le bras de Casey, laquelle était réellement dans un piètre état. Se décollant du cadre de la porte, Jonas se dirigea vers le lit pour s'installer à côté de sa sœur et lui attraper le bras – avec douceur, mais fermeté.

« Qu'est-ce que tu as au bras ? » Casey le retira brusquement.
« Rien, tout va bien. Je me suis cognée. »
« Ne me prends pas pour un abruti Casey. »
« C'est plutôt vous qui agissez comme ça. Je ne suis pas si naïve vous savez, je me doutais bien qu'il y avait eu quelque chose lorsqu'il vous a simplement invités tous les deux au restaurant pour votre anniversaire. » Ils n'étaient effectivement pas rentrés d'excellente humeur suite à cette prise de bec. « Du coup j'ai un peu laissé traîner mes oreilles et j'ai entendu qu'il parlait des fiançailles qui approchaient. »
« Quand ? »
« On s'en fiche. Après votre repas. Mais vu que vous aviez l'air plus détendus et que vous ne parliez plus du mariage, je me suis dit que c'était réglé. »
« Et ? »
« Et quoi ? C'est tout ce que je sais. »

Profitant du relâchement de sa sœur, Jonas lui tira le bras et les jumeaux purent apercevoir une sorte de trace noire qui occupait une partie de l'avant-bras de Casey. L'apparence n'était pas engageante et il semblait clair que ce n'était pas très naturel – surtout vu son état de santé. Elle retira à nouveau son bras, mais trop tard.

« Qu'est-ce que c'est ? Tu as vu ça ? ! C'est pour cette raison que tu es dans cet état ? » Elle garde obstinément les lèvres scellées. « Très bien. Ne dis rien si ça te convient, mais moi j'appelle une ambulance. »

Puis, joignant le geste à la parole, il se redressa dans l'idée d'appeler des secours.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 27 Nov 2014 - 11:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Heather avait besoin de réfléchir, de rassembler des éléments entre eux pour essayer de comprendre ce qui était en train de se passer. Le fait que Jonas prenne la relève des questions l’arrangeait bien. Casey… La petite dernière qu’ils avaient toujours négligée était loin d’être une sœur imparfaite, elle se tenait au courant des choses, elle comprenait quand les choses clochaient. La trentenaire secoua la tête en se souvenant du sourire rassurant de sa sœur, de son manque de surprise au retard de Bruce, d’un tas d’autres petits détails qui n’annonçaient rien de bon. Mais Casey, face à Jonas, s’obstinait à ne pas vouloir donner de réponse. Tout allait beaucoup trop vite, Heather n’était pas certaine de bien comprendre les choses mais, quand Jonas se redressa avec l’idée d’appeler une ambulance, la trentenaire s’approcha pour poser une main sur son bras.

« Je ne crois pas qu’appeler une ambulance soit une bonne chose. » Évidemment, laisser Casey dans cet état n’était pas une bonne idée non plus. « Enfin, pour être précise, je ne pense pas qu’ils puissent faire quelque chose pour elle. »

Rappelons que l’archéologue qu’elle voyait – et qui, accessoirement, était à l’origine de son refus de se marier – n’était pas simplement un archéologue. La magie ne parlait pas à Heather, elle se sentait bien loin de tout cela mais, passer quelque temps dans un manoir qui aurait pu appartenir à la famille Adams, ça aidait à avoir une petite vision d’ensemble. Casey, de son côté, s’agita un peu et essaya de prendre un air dégagé, autant qu’elle le pouvait.

« Je ne vois pas pourquoi tu dis ça. »
« Casey… » Heather lança un regard à Jonas avant de s’avancer et prendre place sur le lit de sa petite sœur. « Je dis ça parce que la marque que tu as sur le bras n’a rien de naturel. »
« Qu’est-ce que tu en sais ? Tu es devenue experte en truc surnaturel ? »

Longue histoire, autant éviter d’entrer dans ce genre de détail. Heather ignora la remarque pour poursuivre.

« C’est ton comportement ces derniers jours qui me fait dire ça. » Il n’y avait pas que ça mais bon… « Avant la soirée tu semblais déjà savoir que ça se passerait bien pour moi et, à bien y réfléchir, tu n’étais pas si surprise que cela de ne pas voir Bruce arriver à l’heure. »
« Je déteste quand tu fais ça. »

Comprendre qu’elle n’aimait pas quand Heather jouait les comportementalistes avec elle. Une réplique qui laissait penser que la trentenaire était sur la bonne voie.

« Et puis, ça serait une coïncidence étrange que tu tombes malade juste après l’accident de Bruce. »
« Le choc de la nouvelle, je suis bouleversée. »
« Ce que tous les médias voudront bien croire mais, je te rappelle qu’on vit dans la même famille. »

Jouer sur l’amour paternel, franchement, ça ne collait pas quand on vivait chez les Cooper. L’image médiatique de la parfaite petite famille était bien loin de la réalité. Casey soupira en se disant que, décidément, elle était la moins bonne menteuse de toute la petite famille. Peut-être qu’elle aurait mieux dû écouter quand on essayer de lui expliquer comment cacher ce qu’on pensait réellement.

« Qu’est-ce que tu as fait Casey ? »
« Mais rien, vous m’ennuyez avec vos questions, je n’ai rien fait. Moi, tout ce que je voulais c’était vous aider. »
« Hey, Casey, personne ne te juges. On n’a jamais dit que tu avais fait quelque chose de mal. » Juste de profondément stupide, ce n’était pas la même chose. « Mais, si tu voulais nous aider, il faut comprendre que l’on veut seulement faire la même chose pour toi. Je n’ai jamais été la sœur parfaite pour toi mais, en aucun cas, ça veut dire que j’ai envie de te voir te décomposer dans ton lit. »

Autant reconnaitre ses torts de vive-voix, ça aiderait peut-être Casey à comprendre que, même si ce n’était qu’une sœur, ça ne voulait pas dire qu’ils ne tenaient pas à elle. La cadette posa son regard dans le vide.

« Il n’y avait pas tellement de solution face à la situation. On sait tous que quand Bruce a décidé quelque chose, il ne change pas d’avis. Je n’allais pas, juste, te regarder de fiancer avec un crétin pareil. »

Ce qui donnait des indices sur le fait qu’elle avait vraiment fait quelque chose mais elle ne semblait pas vouloir lâcher le morceau. Heather tourna la tête vers Jonas, lui lançant un regard pour lui demander de prendre la relève. Elle imaginait que si les deux expliquaient à Casey qu’ils ne lui en voulaient pas, elle finirait peut-être pas lâcher le morceau.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 27 Nov 2014 - 13:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Jonas fut assez étonné de voir Heather lui déconseiller d'appeler une ambulance : il apparaissait pourtant assez clair que Casey était vraiment dans un mauvais état. La tentation de demander de plus amples explications flotta quelques secondes dans son esprit, mais le Cooper connaissait assez sa jumelle pour savoir qu'elle n'agirait pas ainsi sans excellente raison. Comme Casey s'agitait, Jonas posa ses yeux sur elle, se demandant ce qu'il pouvait rien avoir loupé qu'Heather aurait remarqué. Pourtant, elle n'avait pas vraiment passé plus de temps que lui avec leur cadette ! La différence venait peut-être du fait que lui avait été accaparé par les problèmes de sa jumelle tandis que cette dernière était dedans, mais continuait à observer les gens autour d'elle – foutu altruisme qui la poussait à se sacrifier.

Il décida donc de rester silencieux et de laisser les deux jeunes femmes parler après avoir accordé un signe de la tête encourageant à Heather. Jonas était au courant de la « particularité » de ce type que sa jumelle fréquentait, elle restait donc la mieux placée de la fratrie pour reconnaître les choses qui n'étaient pas naturelles. Mais il s'agissait là d'une précision que la cadette ignorait et il était donc normal qu'elle se montre sur la défensive. Au final, la seule chose qu'Heather parvint à apprendre, c'est que Casey avait réellement quelque chose à voir dans l'histoire de l'accident. Sur le coup, Jonas fut tellement surpris qu'il eut du mal à le croire. La petite sœur, c'était une personne enjouée et toujours souriante qui passait tout son temps à parler et imaginait des histoires d'amour naissantes dès qu'un Cooper s'adressait à une personne du sexe opposé ! Mais ce n'était certainement pas une froide calculatrice qui pouvait envisager de nuire aussi grièvement à leur père alors même qu'elle n'était pas au courant de toutes les données. Pourtant, lorsque le regard de sa jumelle se posa sur lui, Jonas n'hésita pas une seule seconde et prit la parole.

« J'avais l'intention d'intervenir ce soi-là. J'attendais juste qu'il se présente, alors on peut dire que tu m'as simplement pris de vitesse. »
« Même là, il n'aurait pas changé d'avis. »
« Peut-être. Mais ce n'est pas la question Casey, je veux que tu nous dises ce que tu as fait. »
« À quoi bon ? La seule chose qui compte c'est le résultat ! Le mariage va être annulé, le reste on s'en fiche ! »
« Non. Pas lorsque tu te retrouves dans un tel état. » Elle eut un léger rire un peu aigri.
« Il a fallu ça pour que vous vous inquiétiez pour moi. » Il ressentit un désagréable pincement au cœur.
« Ne dis pas ça. Ce n'est pas parce que je n'agis pas avec toi comme avec Heather que tu n'as jamais comptée pour moi. »
« Je sais. »

Elle soupira se retournant légèrement avant de remonter ses couvertures vers elle, un peu comme si elle avait froid. Jonas avait de plus en plus envie d'appeler des secours avant qu'il ne soit trop tard, mais comme Heather lui avait demandé de ne pas le faire, il s'abstint d'agir. Son regard sonda à plusieurs fois celui de sa cadette qui détournait toujours les yeux, comme si elle craignait qu'il ne puisse deviner ce qu'elle avait pu faire pour qu'ils en arrivent là. Le mieux était de vraiment la rassurer.

« Merci de ce que tu as fait Casey. » Elle haussa les épaules. « Mais il me semble clair que les choses t'échappent maintenant, alors laisse-nous faire quelque chose. »
« Et quoi ? »
« On verra bien. Mais tu imagines une seule seconde ce qu'Heather et moi on pourra ressentir s'il t'arrivait quelque chose après ce que tu as fait ? » Elle les dévisagea. « Tu crois peut-être qu'on ne culpabilisera pas ? Et connaissant Heather, tout ce que tu as fait serait inutile. »

Comment pourrait-elle accepter d'aller de l'avant alors qu'elle saurait que sa sœur était dans un état critique – voire pire – sous prétexte de l'aider ? Si elle n'avait pas agi pour annuler le mariage, elle ne serait pas dans cet état et la nature empathe de la jolie Cooper allait forcément en pâtir. Apparemment, la perspective de faire culpabiliser Heather sembla porter ses fruits et provoquer une réelle inquiétude chez Casey qui se redressa, sourcils froncés, cheveux en bataille et teint blafard. Elle laissa planer quelques instants de silence avant de répondre.

« D'accord. » Un soupir. « Pendant une soirée, pas avec la famille, les miennes.... » À comprendre celles qui lui valaient sa réputation de rebelle. « … j'ai parlé d'un ennui que j'avais. Le mariage donc. Un type que je ne connaissais pas m'a alors parlé d'un homme qui pourrait m'aider. Le genre qui peut faire n'importe quoi du moment qu'il est bien payé. » Son regard oscillait entre les deux jumeaux. « Je lui ai demandé de me mettre en contact avec lui et finalement, il a accepté d'utiliser ses compétences pour éviter le mariage. Ça devait être juste quelque chose d'handicapant, pas aussi grave ! Il m'a dit que ce n'était pas des pouvoirs mutants, un truc de magie ou je ne sais pas trop quoi. » Elle haussa les épaules. « Puis je me suis sentie mal juste après. Je ne sais pas de quoi ça vient, il n'avait jamais parlé d'effets secondaires. »

La bouche sèche, Jonas avait du mal à croire que Casey puisse avoir fait quelque chose de pareil sans qu'ils ne s'en rendent compte. Elle était vraiment délaissée. Son regard chercha naturellement celui de sa jumelle qui était devenue la spécialiste des choses surnaturelles et serait donc plus capable que lui de dépêtrer cette histoire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 3 Déc 2014 - 16:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Heather ne se sentait pas très bien dans cette conversation, elle resta égale à elle-même, sans le montrer mais, franchement, elle s’en voulait. Jonas qui disait qu’il avait eu dans l’idée d’intervenir, Casey qui agissait et, tout ça pourquoi ? Pour l’aider elle dans un mariage qu’elle ne voulait pas. Franchement, elle aurait dû se taire, sourire comme à son habitude, se marier à Noah et personne n’aurait d’ennuis. Elle disait une chose, pour une fois, et ça devenait une catastrophe avec tout le monde qui prenait beaucoup trop de risques à son goût. L’état de Casey c’était de sa faute à elle. Une vérité un peu difficile à digérer.

Elle se serait bien interrogée pour savoir comment elle en était devenue aussi égoïste pour que sa propre sœur se retrouve dans cet état par sa faute. Comment son jumeau aurait été capable de s’imposer pour faire annuler ce mariage ? Tout allait bien mieux, même si ce n’était que fictif, quand elle ne disait rien et qu’elle acceptait tout. Mais elle garderait l’introspection pour plus tard, dans l’immédiat, il y avait plus urgent. Un peu comme Casey qui expliquait ce qui s’était passé, ce qu’elle avait fait, après que Jonas se soit servi de la culpabilité d’Heather pour faire parler la cadette.

« Casey, comment tu as pu faire ça ? »
« Je croyais que personne ne me jugeait ? »
« J’ai changé d’avis, c’était stupide. »
« Mais… » Heather préféra l’interrompre tout de suite.
« Comment tu crois que je me sens maintenant ? »
« Je voulais juste… »
« Tu voulais juste aider, je sais mais, ce n’est définitivement pas la bonne solution. » Elle laissa passer un soupir dans une phrase qui lui échappa un peu. « J’aurais dû me taire. »

Critiquer les choix de Casey n’était pas anodin, elle n’avait pas envie de la remercier parce que, si ils trouvaient une solution à toute cette histoire, Heather n’avait aucune envie de voir Casey recommencer quelque chose comme ça. Et il était assez rare que la trentenaire critique un choix aussi ouvertement, avec un peu de chance, ça resterait dans l’esprit de la cadette qui réfléchirait à deux fois avant de prendre une décision comme celle-là.

Heather se releva, fit les cent pas, tout en essayant de chercher une solution. Sauf qu’elle n’en voyait pas cinquante. Le seul spécialiste – plus que qualifier – en matière de magie c’était Adrian. Ajouté à cela qu’ils étaient des Cooper, ça allait demander de la discrétion et, là encore, c’était Adrian qui apparaissait en tête de liste. Elle se stoppa dans sa marche, pour poser son regard sur Jonas.

« Il faut que je l’emmène chez lui, il sera quoi faire. » Le « lui » étant, évidemment, Adrian.
« M’emmener où ? » Question qu’elle ignora, continuant pour Jonas.
« Je sais qu’on n’est pas toujours d’accord sur lui mais, vraiment, j’ai confiance. » Une confiance qui avait un peu vacillé lorsqu’elle avait appris qu’il était marié et père de trois enfants mais, cette histoire avait eu son explication. « Et, dans l’immédiat, c’est la seule personne de confiance que je connaisse qui peut nous aider dans ce domaine. »
« On parle de qui ? Depuis quand tu as des contacts qui peuvent d’aider avec le problème que j’ai ? » Longue histoire.
« Jonas, vraiment, je ne te proposerais pas cette solution si j’en voyais une autre qui a des chances d’être efficaces. »

D’un autre côté, ils n’avaient pas vraiment d’option. Retrouver le type qui avait fait ça ? Seuls, ils risquaient juste de se faire embobiner comme les novices qu’ils pouvaient être en la matière. L’hôpital ? Ils ne sauraient pas quoi faire du cas de Casey, puisque ce n’était pas médical. Adrian lui semblait être la meilleure option, et elle n’estimait pas que son jugement était faussé par ce qu’elle ressentait pour lui.

« Hey ho, je suis là. On peut m’expliquer la situation. Je vous jure vous êtes vraiment flippants des fois. »

Dis la fille qui palissait de plus en plus et qui avait du mal à s’exprimer, en plus de pactiser avec des gens étranges pour provoquer un accident à son père dans l’espoir d’aider sa sœur.

« Casey, il n’y a rien à expliquer, on essaye juste de trouver une solution pour t’aider. »

Il y avait sûrement un tas de choses à expliquer mais, très honnêtement, ce n’était pas le moment et Heather n’était pas certaine que ce soit une bonne idée d’expliquer à sa cadette toute la situation.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 3 Déc 2014 - 20:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Connaissant bien sa jumelle, Jonas ne fut pas très étonné de l'entendre protester après l'aveu de leur sœur. Elle devait certainement culpabiliser et remettre en question toutes ses décisions. Peut-être même qu'elle en était venue à penser qu'elle aurait mieux fait de se marier tout en faisant croire à tout le monde qu'elle était heureuse de cet état de fait. Oui, la connaissance, c'était certainement ce qui se déroulait dans son esprit. C'est principalement pour cette raison que Jonas observa la jeune femme d'un regard plus qu'attentionné. Il ne voulait pas qu'elle se mette à penser que tout était sa faute alors qu'ils avaient tous les deux l'âge de prendre des décisions par eux-mêmes. Jonas ne pourrait pas vivre en sachant sa jumelle malheureuse et il ne la connaissait que trop bien : qu'elle puisse penser le berner en faisant croire qu'elle aimait sa vie serait tout bonnement insultant de sa part. Tout cela pour dire que la demoiselle n'était coupable de rien et qu'il avait bien l'intention de le lui souligner – et faire rentrer dans la tête pour qu'elle cesse enfin de chercher à passer après les autres ! Foutu altruisme. Il en venait presque à détester ce sentiment chez elle – et pourtant, Jonas n'était pas capable de haïr quoi que ce soit qui puisse venir de sa moitié.

La conversation entre les deux jeunes femmes ne fut pas vraiment utile étant donné qu'elles se trouvaient dans une situation qui n'était pas vraiment habituelle. Bien sûr, Casey avait voulu bien faire et bien sûr, Heather culpabilisait. Il était impossible de trouver un terrain d'entente dans un tel cas de figure pour la bonne et simple raison que tout cela était inédit ! De plus, si les médias venaient à apprendre que Casey avait mailles à partir avec un mage, inutile de dire que cela achèverait littéralement Bruce, du moins s'il n'était pas encore décédé à ce moment précis. C'était horrible à dire, mais Jonas n'éprouvait aucune tristesse à l'idée que son père puisse mourir et, en vérité, il se sentait plutôt navré d'en arriver là. Rien ne le liait à cet homme et il serait plus navré par le décès d'un ami que de celui de l'homme à qui il devait la vie. Bruce n'avait jamais été chaleureux avec qui que ce soit, pas même sa propre famille.

Son regard suivait la silhouette de sa jumelle qui faisait les cent pas avant de stopper pour le croiser. Attentif, Jonas haussa les sourcils d'un air interrogateur, s'attendant à une idée ou suggestion de la jeune femme. Et il ne fut pas déçu. Le « lui » fut rapidement identifié. Bien sûr, Jonas n'aimait pas l'idée de demander l'aide d'un mystique qui avait certainement à voir avec un organisme de Supers – ils en étaient tous – et il ne tenait pas vraiment à voir sa jumelle et sa sœur aller là-bas, mais bon... qui d'autre pourrait les aider ? Bien que son expression légèrement réticente était visible, il hocha la tête pour signifier qu'il comprenait. Entendre Heather dire qu'elle avait confiance en ce type qu'il ne connaissait pas, le mettait un peu mal à l'aise, mais il n'avait pas vraiment le choix. Il inspira, détournant le regard dans un geste de réflexion, passant en revue leurs autres solutions. Elles étaient bien maigres... non, en fait elles étaient carrément inexistantes ! Au final, quoi qu'il puisse faire, ce serait ce type qui parviendrait à sauver Casey – et Heather par la même occasion. C'est donc avec une expression qui montrait bien qu'il n'était pas enchanté, que Jonas répondit.

« Si tu penses que c'est une bonne chose... je te fais confiance. Pas à lui, mais à toi oui. » Autrement dit, si elle pensait qu'il pouvait les aider, il la croirait. « Cela dit, tu es certaine qu'il pourra intervenir ? On ne sait jamais, on est quand même des Cooper et même si je veux bien croire qu'il est aimable avec toi, on reste une cible de choix pour les Supers. » Il haussa les épaules. « Rien ne nous dit que ce n'était pas prémédité toute cette histoire. Pas avec ton mage j'entends bien, mais peut-être qu'il ne voudra pas s'en mêler. »

Oui, il restait sur la réserve, difficile de l'ignorer ! Son regard se posa sur Casey qui pâlissait à vue d’œil et ne put retenir un profond soupir lassé. Ils n'avaient pas vraiment le même choix et ça l'ennuyait beaucoup. S'il acceptait l'idée de mêler ce type à leur problème, c'était uniquement parce qu'il avait la confiance – et plus ? – de sa jumelle. Hochant la tête comme pour se convaincre seul, Jonas reprit la parole.

« Bon. On va faire avec ça alors. Après tout, il est aussi concerné par cette histoire. » Heather n'avait pas avoué sa réticence à épouser Noah, sans raison. « Mais je vous dépose là-bas. Le moins de monde possible doit être au courant et encore moins un chauffeur de taxi. » Et Casey n'était pas en état qui plus est. « Tu vas le prévenir avant je présume ? J'aide Casey à se préparer pendant ce temps si tu veux. Et je vous dépose avant de rentrer ici. J'imagine qu'il va en avoir pour un moment et il serait mieux qu'il y ait du monde à l'appartement si l'épouse éplorée de ce cher Bruce devait téléphoner. »

Une manière pour lui de montrer qu'il était prêt à aider, même si la perspective de croiser ce type ne lui était pas encore envisageable. Il préférait apporter son aide comme il le pouvait, mais en restant à distance de toute cette affaire. Son aversion pour les Supers était bien trop présente et il ne tenait pas à les côtoyer de trop près – même s'il était prêt à tout pour rendre sa jumelle heureuse. De son côté, Casey semblait trop fatiguée pour continuer ses interrogations sans réponse et se contenta d'un profond soupir de lassitude. Heather avait les cartes en main.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 7 Déc 2014 - 12:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Que dire à un jumeau qui avait tellement confiance en elle qu’il acceptait la proposition qu’elle avait faite, alors qu’il détestait le monde des Supers ? Elle n’était pas certaine qu’il existe un vocabulaire pour exprimer ce genre de remerciement, même un simple « merci » semblait fade à côté de la gratitude qu’elle avait envie de lui signifier. Finalement, elle préféra rester muette, un langage qu’ils comprenaient très bien tous les deux, le remerciant dans un regard qui voulait tout dire, même ce qui n’avait pas de mots pour être exprimé.

Elle quitta la pièce pour attraper son téléphone portable, trouvant le plan de Jonas parfait – dans la mesure où c’était le mieux à faire pour cette action qui ne laissait que peu de choix. Pianotant le numéro de téléphone d’Adrian, le vieux téléphone à cadran, qu’elle n’avait pas enregistré dans son téléphone par sécurité, elle tomba assez rapidement sur la voix de Sallah qui lui passa Adrian. C’est à lui qu’elle expliqua qu’elle avait un problème avec sa sœur, un problème qu’il pourrait sûrement comprendre. C’était assez explicite pour qu’il comprenne qu’il était question de magie, sans pour autant à avoir à exposer clairement ce souci. Et, évidemment, elle lui avait rapidement demandé si elle pouvait venir, avec Casey.

Le fait qu’il réponde favorablement et sans hésitation n’aurait pas dû être étonnant vu la proportion qu’il avait à aider les gens. N’empêche que ça lui faisait plaisir mais, pour le moment, elle ravala tous sentiments personnels pour se concentrer sur Casey et retourner auprès du reste de la fratrie. Après avoir informé Jonas que c’était bon, elle l’aida à déplacer Casey jusqu’au garage, s’assurant de ne croiser la route de personne. Le trajet fut silencieux. L’état de Casey était inquiétant et Heather commençait à douter de son idée. Elle ne doutait pas d’Adrian mais peut-être que ce genre de problème n’avait pas de solution. Si rien n’était possible, elle devrait abandonner l’idée d’une entente potentielle entre le mage et son jumeau. Et puis, ça se trouve, elle faisait le mauvais choix, elle prenait la mauvaise décision et ne ferait qu’empirer les choses.

La paranoïa de Jonas pouvait être contagieuse quand il y avait beaucoup en jeu. Elle secoua la tête. Non, elle ne pouvait pas se tromper à ce point sur une personne, encore moins sur Adrian. Il n’était pas question de coup monté, de choses déjà prévues juste pour nuire aux Cooper. La bonne nouvelle c’était que, dans ses doutes, Jonas avait exclu qu’un complot puisse avoir été monté par Adrian, c’était déjà un bon signe, non ? Heather posa sa main sur le bras de son jumeau et alla poser son regard sur lui.

« Ça va bien se passer. »

Une affirmation. Une question. Une envie de s’en convaincre. C’était un peu un mélange de tout cela. Un besoin de le dire alors qu’ils arrivaient devant le manoir où Sallah les attendait déjà pour aider à transporter Casey. Elle déposa un baiser sur la joue de Jonas avant de quitter le véhicule, trop inquiète par la suite pour savoir ce qu’elle devait vraiment dire. La chose qui était certaine c’était qu’elle était plus que reconnaissante pour les efforts que son jumeau pouvait faire dans toute cette histoire.

Elle aida Casey à sortir, promis à Jonas de le tenir au courant le plus souvent possible de l’évolution. Puis direction le manoir où une fois la porte fermée, elle tomba rapidement sur Adrian. Instant mitigé, entre l’envie de sourire un peu bêtement et l’inquiétude qui lui vrillait l’estomac. Casey, et son état, primait sur tout le reste dans l’immédiat, et c’est sur ça qu’elle préféra se focaliser.

« Merci de bien vouloir nous recevoir. Je ne savais pas quoi faire et je me suis dit que tu saurais mieux que nous. »
« Tutoiement… Jonas qui dit : « ton mage » …Je comprends mieux pourquoi tu sais quoi faire. »

Franchement, heureusement que Heather savait que sa sœur avait un problème lié à la magie parce que, vu sa façon de parler, on aurait pu se demander si elle n’était pas sous une substance illicite.

« C’est pour ça que tu ne voulais pas te mar… » La couper, ça devenait impératif.
« Je ne sais pas ce qui s’est passé, elle est restée assez vague. Mais apparemment, elle a rencontré une personne pour… »
« Une Cooper avec un mage, non mais, si j’avais imaginé ça. » Ignorer Casey et continuer son explication. Si elle le faisait alors peut-être qu’Adrian ferait de même.
« Disons qu’elle a compris qu’il y avait un problème avec les fiançailles et qu’elle a demandé à quelqu’un de faire quelque chose pour arranger les choses. »
« Fallait bien, vous n’êtes arrivé à rien. »
« Notre père a eu un accident le soir des… » Le soir où les fiançailles devaient être officielles mais, en fait elle se sentait assez honteuse d’évoquer ce point avec Adrian. « Son état, à Casey, a commencé à se détériorer depuis et là, c’est vraiment de pire en pire. »
« Effet secondaire, je peux porter plainte ou faire une réclamation puisque je n’étais pas au courant ? Wahou. » Elle loucha sur le visage d’Adrian. « Vous avez des fossettes ? » Elle essaya de lever une main vers le visage d’Adrian mais, le voyant en triple, elle se loupa. « Vous voulez pas sourire, pour voir ? Ce serait vraiment chouette. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Déc 2014 - 12:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'appel d'Heather aurait pu être une raison de se réjouir, cependant il inquiéta plus Adrian qu'autre chose. La jeune femme avait des, ou plutôt sa sœur en avait et ils semblaient avoir quelque chose à voir avec la magie. Ce n'était pas très encourageant et l'Archimage en venait même à se demander comment une Cooper pouvait être en affaires avec un individu pareil, mais il ne posa évidemment pas la question. Lui fréquentait bien Heather alors qu'ils n'étaient pas censés graviter dans le même monde.

Quoi qu'il en soit, le mage avait demandé à Sallah de les attendre devant le manoir histoire d'aider les jeunes femmes à entrer. Heather n'avait pas fait état de son jumeau et il en déduisait donc que le trentenaire ne devait pas vouloir le voir – ou avoir quelque chose à faire avec leurs histoires. Les deux Cooper ne tardèrent pas à arriver et furent directement introduites dans la demeure où Adrian les attendait, debout dans le hall. La demoiselle aux côté d'Heather n'éveillait rien dans son esprit : ils ne s'étaient jamais croisés ! C'était une belle femme, mais qui ne ressemblait pas énormément à sa sœur. Comme quoi, appartenir à une même fratrie ne signifiait pas grand-chose. Mais les préoccupations de ce type furent rapidement balayées par les explications qu'Heather apporta. Enfin, qu'elle tenta d'apporter. Le regard d'Adrian fut plusieurs fois attiré vers la jeune sœur qui y allait de ses commentaires, s'imaginant apparemment que les liens qui l'unissaient à la jolie Cooper n'étaient pas seulement amicaux. C'était plus ou moins la vérité, même s'il était vrai qu'il n'y avait rien entre eux à l'heure actuelle – après tout, ils avaient décidé de mettre ça en pause tant que l'affaire des fiançailles ne serait pas réglée. Au final, malgré les interruptions de la prénommée Casey, Heather parvint à expliquer grossièrement ce qui c'était passé et Adrian fut sincèrement navré d'apprendre que l'accident de Bruce Cooper – dont il avait forcément entendu parler – était lié à une pareille histoire. De la mauvaise publicité en perspective pour les Supers, à n'en pas douter ! Il n'y avait plus qu'à espérer que l'homme puisse s'en sortir... ou pas. C'était horrible de souhaiter la mort d'une personne, mais Heather aurait beaucoup moins d'ennuis s'il n'était plus là....

Refusant de se laisser aller à de telles pensées, Adrian commença à observer Casey, cherchant des traces de nature magique, mais la jeune femme s'intéressa alors à quelque chose de plutôt inattendu. Ses fossettes ? Une expression d'incrédulité se dessina sur le visage du centenaire alors que la Cooper essayait de lui toucher le visage – en vain. Mieux valait recadrer les choses dès maintenant.

« Je ne crois pas que ce soit réellement important. » Il leva la main pour attraper le poignet de la jeune femme. « Et cela remonte à combien de jours exactement ? »
« Trois, je crois. » Il apparaissait évident qu'elle n'avait plus l'esprit clair. « Le soir des fiançailles de Heather. »

L'annonce l'étonna clairement, mais il n'en montra rien. Juste une fugace expression de surprise qui passa sur ses traits avant de s'envoler. Bien sûr qu'il s'y attendait. Tôt ou tard. Heather lui avait expliqué que son père était un homme buté, avait-il réellement espéré que les fiançailles soient tout simplement annulées ? Oui. Espéré, mais pas imaginé que ce serait possible, c'était deux choses bien distinctes. Cela dit, l'entende aussi clairement lui provoqua un pincement au cœur et il préféra se concentrer sur la tâche actuelle sans décrocher de regard à la première concernée.

« Très bien. » Il fronça légèrement les sourcils. « Que vous a dit cette personne ? Comment vous a-t-elle abordée ? »

Tandis que la jeune femme répétait ce qu'elle avait déjà dit aux jumeaux et que Sallah était allé chercher une chaise dans le salon pour y installer Casey, Adrian tourna légèrement le poignet de la demoiselle pour s'intéresser à son bras. Il sentait clairement une énergie magique négative émaner d'elle et plus précisément de cet endroit. Eldoth ne mit pas bien longtemps à repérer la manifestation évidente d'un lien magique. Casey partageait apparemment son énergie avec un mage qui s'appropriait la vie de la demoiselle sans la moindre once de culpabilité. Elle avait d'ailleurs terminé son résumé et Adrian leva les yeux vers elle, tenant toujours son bras avec fermeté, mais délicatesse.

« Et je présume qu'il ne vous a donné aucun prix, n'est-ce pas ? »
« Il m'a juste dit que c'était à la portée du premier venu de financer tout ça. »
« Pas très étonnant. Ce qu'il a omis de vous dire, c'est qu'en échange de ce service, vous devrez lui offrir votre énergie vitale. C'est de la nécromancie. Vous voyez ça ? » Il désigna la tache sombre qui ornait son bras. « C'est le signe qu'il a commencé à prendre son dû. » Adrian leva les yeux vers Heather. « Vous avez bien fait de venir maintenant, il va falloir agir rapidement. » Et il n'y avait pas trente-six solutions. « Il va falloir la monter dans ma salle de travail. »

La remarque s'adressait à Sallah qui hocha la tête. Adrian informa le trio qu'il les rejoignait immédiatement, mais qu'il devait chercher quelque chose avant, ce fut donc l'intendant qui se chargea de relever Casey pour lui faire grimper les marches menant au premier étage, puis la transporter dans la salle de travail du mage. L'endroit correspondait au stéréotype de « l'atelier magique » : des artefacts un peu partout, des tas de papiers, des symboles dessinés à même le sol ou sur les murs.... Quelques instants plus tard, l'Archimage débarqua dans la pièce avec quelques papiers à la main avant de s'approcher du trio.

« Il faut que vous sachiez ce qui va se passer. Si je ne coupe pas le lien qu'il y a entre votre sœur et cet individu, il va continuer à absorber son énergie jusqu'à ce qu'elle décède. » Son regard se porta sur elle. « À vue de nez, elle a encore trois à quatre heures devant elle. Guère davantage. » Il regarda à nouveau Heather. « Mais si je coupe ce lien, je risque d'avoir du mal à retrouver le responsable... qui sera donc libre de parler de ça à qui il le désire, voire de vous nuire. » Un moment d'hésitation se fit. « Alors, deux choix s'offrent à vous : vous me demandez tout simplement de couper le lien et je me débrouillerai pour le retrouver avec le peu que j'ai senti, ou vous me demandez de suspendre ce lien quelques jours et de remonter à la source pour retrouver son responsable. » Il regarda la demoiselle avec sérieux. « J'en suis capable, toutefois cette décision vous revient à toutes les deux. Je ferai ce que vous me demandez. »

Et il n'avait pas l'intention de jouer les héros pour épater la belle demoiselle.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 7 Déc 2014 - 18:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
On ne pouvait pas en vouloir à Casey de s’intéresser aux fossettes du mage, après tout, les deux femmes n’étaient pas sœur pour rien. Heather ne l’avait-elle pas surnommé Monsieur-sourire la première fois qu’elle l’avait rencontré ? Les deux n’étaient pas jumelles mais peut-être qu’elles avaient plus de points communs que ce que la trentenaire voulait bien croire. Cela dit, comme Adrian le disait, ce n’était pas réellement important, pas dans l’immédiat par contre, Heather se serait bien passé des précisions de Casey. La plus âgée des Cooper avait quand essayé d’éviter de parler de fiançailles mais la cadette, elle, elle mettait carrément les pieds dans le plat. Heather faisait un effort considérable pour ne pas flancher entre l’inquiétude et la culpabilité parce que, forcément, c’était elle et elle ne passa pas vraiment à côté de la très rapide expression de surprise d’Adrian.

Heather aurait aimé n’avoir qu’à s’inquiéter de l’état de Casey mais, intérieurement, c’était plus fort qu’elle, elle releva également le fait qu’Adrian ne s’adressait jamais qu’à elle. Dans d’autres circonstances elle aurait probablement trouvé ça normal, puisqu’il fallait se concentrer sur Casey mais, là, elle s’en voulait tellement vis-à-vis de l’homme qu’un coin de son cerveau lui disait qu’il lui en voulait vraiment. Qu’il n’avait accepté de les aider que parce qu’il était lui et qu’il ne savait pas dire non quand il s’agissait d’aider des gens mais que, si ça ne tenait qu’à lui, il se serait bien gardé de revoir la Cooper. La culpabilité, sérieusement, ça faisait voir les choses de la pire manière.

Casey restait la priorité et Heather écouta ce qu’Adrian expliquait à son sujet, montant dans la pièce comme il l’avait demandé. Entre savoir qui il était et voir, de ses propres yeux, une telle salle il y avait une différence. C’était impressionnant, tout en laissant l’impression qu’elles n’avaient rien à faire ici. Les deux Cooper étaient quand même au centre de ce que leur famille détestait. La cadette méritait bien des entorses aux règlements, surtout après ce qu’elle avait fait et les raisons qui l’avaient poussé à agir de cette manière. Et les choses s’accélérèrent quand Adrian expliqua qu’elles avaient deux choix devant elle : couper le lien ou le suspendre pour permettre de retrouver. Heather n’eut pas besoin de réfléchir, Casey non plus, et les deux Cooper répondirent en même temps.

« On le coupe. »
« On le suspend. »

Bon d’accord, ce n’était clairement pas comme avec Jonas. Quand ils parlaient en même temps c’était pour dire la même chose, ce qui n’était pas le cas avec Casey. Heather posa son regard sur sa sœur en secouant la tête.

« Si il y a possibilité de s’en débarrasser, je ne vois pas l’intérêt de le laisser en suspend et de prendre des risques. » Elle avait confiance en Adrian mais les imprévus ça arrivaient. Là, il s’agissait de la vie de sa sœur et, du coup, il était préférable de se débarrasser de ce lien.
« En général, tu réfléchis un peu mieux que ça Heather. Si ce mec en parle, c’est sur notre famille qu’il va y avoir des répercussions, c’est mieux de suspendre le lien, de le retrouver, et d’éviter d’aggraver la situation. »

Heather marqua un temps d’arrêt, le raisonnement ce tenait mais, en fait, elle en venait à se dire qu’elle s’en fichait d’avoir des problèmes de réputation du moment que sa sœur restait en vie. Elle s’en fichait ? Intérieurement, sans qu’elle en ait conscience sur le moment, c’est là qu’elle comprit que si elle était capable de se foutre de la réputation Cooper pour quelque chose d’important, elle pouvait aussi avoir cet état d’esprit pour quelqu’un qui était important pour elle. Une révélation dont elle prendrait probablement conscience plus tard.

« C’est quand même hallucinant que ce soit cet homme. » Et, là, Casey désigna Adrian. « Qui songe au bien de notre réputation plutôt que toi. »

Nouvel instant de culpabilité parce que Casey avait raison : c’était encore Adrian qui songeait à tout pour le bien de tout le monde. Il ne se contentait pas seulement d’aider Casey, il voyait les implications qu’il pouvait y avoir et essayait de proposer des solutions pour les éviter.

« Je préfère être certaine que tu ailles mieux plutôt que de me préoccuper des retombées qu’il peut y avoir. »
« Quand tu seras capable de faire les mêmes choix pour toi-même, peut-être que je suivrais tes conseils. Pour l’heure, c’est mon problème, ma décision. On suspend le lien. »

Même avec trois ou quatre heures à vivre, Casey se montrait capable de donner des leçons. Adrian ne devait pas être le seul à en recevoir de personne plus jeune. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien dire à cela ? Imposer ses choix ? Elle se souvenait aussi d’une discussion, au détour d’une église, où un prêtre lui avait dit qu’elle devait arrêter de choisir pour tout le monde. Heather hocha la tête avant de reporter son attention sur Adrian.

« Tu es certain qu’en suspendant le lien, elle ira bien ? Après, il y aura toujours moyen de la sortir définitivement de cette situation ? » Oui, il avait dit qu’il en était capable mais on parlait de la vie de sa sœur, sans vouloir remettre en question les capacités d’Adrian, Heather avait seulement besoin d’être rassurée. « Si c’est le cas alors, on va prendre cette option. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Déc 2014 - 21:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, les sœurs n'étaient pas vraiment en accord et Adrian se sentit un peu mal à l'aise d'être au cœur d'une pseudo-dispute entre les deux femmes. Il resta donc silencieux, les laissant se décider seules de ce qu'il allait devoir faire. Si Casey acceptait qu'il suspende le lien, Eldoth s'absenterait quelques heures le temps de retrouver la piste de cet homme, du moins s'il était à Star City. Adrian soupçonnait que ce soit le cas étant donné que l'énergie pompée affluait très lentement, ils devaient donc avoir affaire à un mage relativement basique. L'absorption d'énergie n'était pas très compliquée si vous aviez un minimum de maîtrise. Ces pensées défilaient dans son esprit tandis que les deux Cooper débattaient toujours et qu'il fut pris comme exemple par la cadette – chose qui ne le rassura pas vraiment. Il ne voulait pas devenir une source de discorde entre les deux sœurs.... cela dit, il semblait que cet exemple fut suffisant pour convaincre Heather d'accepter de suspendre le lien. La question qu'elle lui posa lui signala d'ailleurs qu'elle avait besoin d'être rassurée, aussi esquissa-t-il un sourire qui se voulait apaisant.

« Oui, j'en suis certain. La magie utilisée est très basique, ce n'est pas un nécromant très qualifié. Il ne pourra pas briser le blocage que je vais mettre. Et lorsque je l'aurai localisé, j'annulerai le tout et je m'assurerai qu'il ne vous nuise pas. » Il la fixa dans les yeux. « Ne t’inquiètes pas, je ne mettrais pas la vie de ta sœur en danger si je n'étais pas absolument sûr de moi. »

Ce n'était pas du tout dans ses habitudes et elle devait parfaitement le savoir pour avoir vu comment il se comportait les fois où ils étaient ensemble. À moins qu'elle n'ait oublié ? La tentative de le penser était là, surtout depuis les paroles de Casey au sujet des fiançailles, cependant il était là en tant qu'Eldoth et non qu'Adrian, toutes ces histoires devaient donc être mises de côté sous peine de le perturber.

Il se rapprocha donc de Casey avant de poser sa main sur son épaule pour l'inviter à s'installer sur un tabouret apporté par Sallah. Le même que celui utilisé par Aishlinn lors de la petite séance d'exorcisme qui avait été nécessaire après leur retour d'Irlande. Il n'y avait qu'à espérer que tout cela se passerait aussi bien cette fois-là ! Après quoi, le mage posa un genou à terre, positionné devant la jeune femme, puis attrapa le bras où se trouvait la marque pour relever sa manche et positionna sa main libre sur l'endroit où se focalisait toute la magie du nécromant. La marquer ne fut pas difficile et Adrian constata rapidement que l'homme en question se trouvait en ville, dans le quartier voisin. Il ne lui faudrait pas bien longtemps pour lui mettre la main dessus. Une fois cela fait, l'Archimage se redressa, puis regarda alternativement les deux Cooper.

« Ce n'est pas loin. Attendez ici, je reviens d'ici peu. » Il ne leur laissait pas vraiment le choix. « Sallah va s'occuper de vous. » Son regard se posa sur Casey. « Si vous voulez vous allonger, il y a une chambre d'amis juste à côté. »

Sallah hocha la tête et Adrian quitta donc la pièce sans demander son reste. Il descendit les escaliers et quitta l'enceinte du manoir – après avoir enfilé quelque chose qui masquait son visage et sa tenue – de manière à pouvoir s'éclipser en direction du quartier voisin. Ce dernier n'était pas bien loin, Eldoth se débrouilla pour utiliser ses pouvoirs récemment développés de manière à gagner la zone en « volant » et une fois qu'il fut sur place, localiser l'homme fut un jeu d'enfant. Il s'abritait dans une maison de quartier en mauvais état et se trouvait être seul. Pénétrer dans le bâtiment se révéla très aisé et comme l'homme se montra étonné d'une visite impromptues, Eldoth lui expliqua rapidement les choses. Cependant, à aucun moment il ne fit état des Cooper et se présenta tout simplement comme l'Archimage. Inutile de dire que l'homme ne fit pas longtemps le mariole, car s'il tenta tout d’abord de se soustraire à ce « contrôle » en employant sa magie, le fait qu'Eldoth la neutralise sans peine le calma rapidement. Là, l'Archimage l'informa du danger qu'il représentait pour les habitants de cette ville et entreprit donc de « bloquer » provisoirement les pouvoirs du jeune mage, tout en l'informant du fait qu'il était désormais « marqué ». Si la moindre personne était mise au courant des informations qu'il pouvait connaître, il subirait un bien pire châtiment. Le mage en question étant un pleutre qui cherchait juste à se faire de l'argent, il ne chercha pas midi à quatorze heures et accepta la proposition. Cependant, le centenaire décida de ne pas se baser simplement là-dessus et procéda donc à un rituel qui verrouillerait les pensées en lien avec la magie, dans un coin de son esprit. Ainsi, le mage ne pourrait pas y faire appel du moment que le blocage serait actif.

Environ deux heures plus tard, Adrian revenait au manoir, vêtu normalement, puis demanda à Sallah d'amener la jeune Casey dans son laboratoire pour qu'il puisse procéder à la coupure du lien. La magie était neutralisée, mais il préférait faire les choses dans l'ordre. Lorsqu'il gagna l'étage après avoir vérifié quelque chose dans ses bouquins, le mage adressa quelques paroles rassurantes aux jeunes femmes.

« Il ne dira rien à personne et ne cherchera plus à utiliser sa magie sur d'autres innocents. » Approchant de Casey, il reprit. « Il va falloir que je brise ce lien, ça fera disparaître la marque. Mais je vous préviens, ça ne sera pas agréable et ce sera certainement épuisant. »

Il lui laissa le temps de se préparer mentalement avant de procéder aux tracés des symboles autour du siège de la demoiselle. La suite fut comparable à l'exorcisme d'Aishlinn, mais en moins douloureux et en plus rapide. Moins de cinq minutes plus tard, tout était terminé et le bras de Casey était redevenu normal. Pour le moment, elle devait juste se sentir particulièrement épuisée.

« Vous devriez vous reposer un peu avant de rentrer chez vous. »

C'était valable aussi bien pour Casey que pour sa sœur.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 7 Déc 2014 - 23:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Oh, Adrian n’était au centre d’aucun conflit. Au contraire, il avait des propositions qui étaient plus « détachées », Heather aurait été incapable de faire les bons choix pour sa famille dans la mesure où elle était influencée par l’inquiétude qu’elle avait vis-à-vis de Casey. Elle hocha donc la tête, une fois qu’Adrian expliqua pouvoir maitriser facilement la situation. Un véritable gouffre existait entre eux. Heather avait l’impression que le problème était insurmontable alors que lui semblait voir cela comme une simple formalité.

Heather avait fait son possible pour rester immobile pendant qu’Adrian observait la marque sur le bras de sa cadette, elle ne voulait pas paraitre inquiète, ne perturber personne dans ce genre de moment. Une fois la première étape finie, elle remercia Sallah qui l’aida à transporter Casey dans la chambre d’amis et elle continua de garder une certaine contenance, une fois seule avec sa sœur.

« Il a l’air cool ton mage. Tu crois qu’il voulait dire quoi par « s’assurer qu’il ne nuise plus » ? Tu penses il va le tuer, l’enfermer dans une sorte de prison anti-magie ? »
« Casey ! »

Heather secoua la tête, s’apprêtant à lui dire qu’il ne ferait pas une chose pareille mais, en fait, elle ne sut quoi dire à sa petite sœur. En réalité, elle n’avait aucune idée de ce qu’Adrian allait bien pouvoir faire mais, à aucun moment, elle ne pensa qu’il voulait dire « tuer quelqu’un ».

« J’essaye seulement de faire la conversation. »
« Alors que tu devrais te reposer. »
« Oui mais non parce que, vraiment, je m’interroge sur la manière dont tu as pu le rencontrer. »
« C’est une longue histoire. »
« Que Jonas connait je suppose ? »

Il y avait presque une légère déception dans le timbre de sa voix, comme si elle laissait entendre qu’elle n’avait jamais été dans les confidences des jumeaux, qu’elle n’avait jamais eu le droit à leurs secrets… Qu’elle avait toujours été mise de côté. Heather hésita un instant avant de poser son regard sur sa sœur.

« Je ne savais pas qu’il était mage quand je l’ai rencontré. C’était un hasard, il m’a aidé alors qu’un petit groupe de personnes m’ennuyait. »
« Un véritable héros. » Et c’est en le disant qu’elle sembla se rendre compte de ce que signifiait ce mot dans le langage des Cooper. « Enfin, ce n’est pas ce que je voulais dire, c’est juste que, euh… »
« C’est bon, t’inquiète pas, j’ai compris. »
« C’est à cause de lui que tu ne voulais pas te marier ? » A priori, l’absence de réponse voulait tout dire. « Je trouve ça chouette. »
« Casey, sérieusement, avec ce que tu viens de faire, toutes les répercussions que ça aurait pu avoir, je suis loin de trouver ça chouette, comme tu dis. »
« Tu sais Heather ? SI tu pensais un peu plus à toi, peut-être que certaines personnes autour de toi arrêteraient de faire des choses complètement stupides pour essayer de t’aider. »

Leçon numéro deux par Casey. Encaisse ça, réfléchis-y. Et y réfléchir, Heather eut l’occasion de le faire pendant un peu plus d’une heure puisque la petite sœur décida de s’endormir sur ces derniers mots. Est-ce que c’était vraiment elle qui avait provoqué tout cela ? Est-ce que les autres étaient vraiment prêts à prendre autant de risque juste pour qu’elle puisse vivre comme elle le voulait ? Tout ce qu’elle avait essayé de faire c’était de protéger son entourage mais, à trop prendre la décision pour les autres, ça semblait avoir l’effet inverse de celui qui était voulu.

Des pensées qui furent interrompues par l’arrivée d’Adrian et du retour de Casey dans la salle. Le mage les rassura sur le fait qu’il n’y avait plus rien à craindre du côté de l’homme qui s’en était pris à Casey et Adrian s’occupa de la suite des choses. Casey était hors de danger mais nécessitait un peu de repos. Évidemment Heather remercia Adrian mais préféra ne pas s’attarder pour suivre sa sœur dans la chambre d’amis. Cette dernière s’endormit assez rapidement, ce qui permit à Heather d’envoyer un nouveau message à Jonas pour lui dire que la cadette allait bien, qu’elle se reposait et qu’elles rentreraient après.

Quelques heures pour régler cette affaire et, l’inquiétude mise de côté, ce sont les autres émotions qui prirent le dessus. Bien trop pour permettre à Heather de rester dans la même pièce que sa petite sœur, elle n’avait pas envie que Casey puisse la voir flancher, si elle se réveillait. Pensant les deux autres hommes de la maison occupée, Heather sortie de la chambre d’amis pour s’appuyer sur le mur dans le couloir. Elle comprit qu’elle avait bien fait de sortir quand elle sentit une larme passer sur sa joue. Un trop plein d’émotions qui avait besoin de sortir à un moment où à un autre, sans parler des différentes paroles de Casey sur les choix qu’avaient pu faire Heather.

Se penser seule ne dura pas bien longtemps, assez rapidement des bruits de pas attirèrent son attention. En relevant la tête, elle put apercevoir Adrian qui approcha de sa direction. Par réflexe, elle passa le revers de sa main sous ses yeux, même si ça ne tromperait personne. Cela dit, elle se refusa de sortir son sourire « tout va bien dans le meilleur des mondes » à quelqu’un comme Adrian. Aucune envie de lui mentir ou de laisser entendre qu’elle vivait bien les derniers évènements.

« Je suis désolée, je ne voulais pas te déranger. » Pensant qu’il était sorti en l’entendant quitter la chambre. « Casey dort, je voulais juste en profiter pour… Je ne sais pas, prendre un peu l’air en quelque sorte. » Surtout pour éviter d’être vue dans cet état. « Merci encore pour ce que tu as fait, franchement, je ne sais pas ce qu’on aurait fait sans toi. Ce qu’elle a fait c’était… c’était définitivement stupide. » Mais elle en comprenait les raisons. « Je ne pensais pas qu’elle en serait capable. » c’était bien ça le problème : Heather ne mesurait pas ce que Casey et Jonas étaient prêts à faire pour elle. « Enfin bref. Merci, vraiment. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Déc 2014 - 1:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Une fois le lien brisé, Heather le remercia et Sallah aida Casey à retourner dans la chambre d'ami actuellement inoccupée. Il en profita pour ranger sa salle de travail avant de redescendre pour ranger quelques bouquins qui traînaient là-haut depuis longtemps, avant de passer dans le hall et d'entendre la porte de la chambre se refermer. Ginger était absente, Sallah testait une énième nouvelle recette dans la cuisine – en suivant les conseils d'Aishlinn – ce qui signifiait donc que c'était certainement Heather. L'idée de la laisser en paix lui effleura l'esprit, il ne voulait pas s'imposer et l'ennuyer... mais les paroles de son apprentie lui revinrent en tête. Parfois, les gens avaient besoin que vous vous imposiez et, égoïstement, le centenaire avait vraiment envie de passer un peu de temps avec la jeune femme, même si ce n'était que deux minutes le temps qu'elle lui dise qu'elle allait s'en-aller. Il gravit donc les marches menant à l'étage et repéra la demoiselle, debout non loin de la porte de la chambre. Alors qu'il s'approchait d'elle, Heather leva les yeux vers lui et Adrian constata qu'elle avait pleuré. Certainement le trop-plein d'émotions pour la journée ! Un élan compatissant lui étreignit le cœur alors qu'il regrettait de ne pas avoir pu agir plus tôt, mais il n'eut pas l'occasion de vérifier que tout allait bien comme la jeune femme prit la parole alors qu'il arrivait devant elle.

Les remerciements étaient superflus, il avait déjà l'impression de ne pas en avoir fait assez, alors bon... Mais ces paroles dessinèrent un léger sourire sur les lèvres d'un Adrian qui se voulait rassurant. La pauvre Heather n'avait vraiment pas l'air dans son assiette et il culpabilisait comme toujours, de ne pas pouvoir l'aider à aller mieux. Enfin, il ne fallait pas partir défaitiste, peut-être que cette fois-ci de simples paroles suffiraient ?

« Tu n'as pas besoin de me remercier. C'est parfaitement normal. Mais je suis content d'avoir pu vous être d'une quelconque aide. Et de rencontrer ta charmante sœur. Je vois que c'est de famille. » C'était un compliment, oui. « Et tu sais, ce n'était pas si stupide, c'était juste... trop peu sécurisé ? Cela dit, elle s'en est bien sortie au final, c'est tout ce qui importe. » Il la regarda dans les yeux. « Tu n'as pas l'air de te rendre compte de ce que les gens qui tiennent à toi, sont capables de faire pour t'aider. Ta sœur tient beaucoup à toi, c'est un fait. Tu as de la chance d'être aussi bien entourée. »

Cela dit, Adrian n'en doutait pas vraiment, Heather était une femme plus qu'agréable à vivre, il lui semblait donc évident que les gens se bousculeraient pour l'aider. De plus, son lien avec son jumeau semblait vraiment incomparable à ce que le mage avait pu connaître au cours de sa vie, il imaginait donc sans mal que sa famille – enfin sa fratrie surtout – puisse en arriver à utiliser des choses qui étaient contraires à leurs idéaux, juste pour l'aider. Bien sûr, concernant Casey, c'était autre chose puisqu'il ne l'avait jamais rencontrée – Jonas non plus cela dit – et qu'il n'entendait pas Heather parler d'elle si souvent que cela. Mais aujourd'hui il était fixé et c'était tout ce qui importait.
Son regard n'avait pas quitté le visage de la jeune femme face à lui et il reprit la parole.

« Tu dois être fatiguée. Tu as eu des journées pas mal agitées ces derniers temps. »

Paroles malheureuses, mais il ne s'en rendit compte qu'après les avoir prononcées. Son but n'était pas de revenir sur les fiançailles dont il avait été question plus tôt dans la journée, mais bel et bien de s'assurer qu'elle allait bien. Et que les choses s'arrangeraient pour elle. Ils ne s'étaient pas souvent revus depuis leur rencontre à l'appartement des Cooper, une seule fois en vérité. Juste le temps de se dire qu'ils ne se verraient plus avant que cette affaire ne soit réglée et peut-être que la jeune femme avait finalement changé d'avis ? Il avait envie de penser que non, mais Adrian doutait de lui depuis trop longtemps pour changer aussi radicalement. Chassant ces pensées, le centenaire s'empressa de changer de sujet.

« Et tu sais, tu ne m'as pas du tout dérangé. Je suis content que tu sois là. Ça m'avait manqué de ne plus pouvoir te voir, ou te parler. Même si je suis désolé que ce soit dans de telles conditions. » Son regard se posa sur la porte de la chambre. « Mais les choses vont s'arranger tu verras. » Il la regarda à nouveau. « Elle va être fatiguée quelques jours, mais elle a l'air d'avoir assez d'énergie pour se remettre rapidement sur pied. » Adrian esquissa un nouveau sourire rassurant. « Tout ira bien, tu verras. »

Son regard accrocha celui de la jeune femme, comme s'il cherchait à y lire quelque chose de particulier. Il tenait vraiment à ce qu'elle se sente mieux, mais craignait qu'elle ne se ferme et n'accepte pas de lui dire tout ce qui pesait sur sa conscience. Difficile de s'imposer, c'était à l'encontre de sa véritable nature. Mais Aishlinn avait eu l'air d'y porter une grande importance et s'il voulait être à la hauteur, il devait se mettre un coup de pied aux fesses.

« Tu as pleuré parce que tu es épuisée, ou quelque chose ne va pas ? » Le ton de sa voix était bas, juste pour qu'elle l'entende. « Tu sais, tu peux me parler si tu as des problèmes. Ou même si tu veux simplement te confier. »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 8 Déc 2014 - 2:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Heather ne voyait pas en quoi il était parfaitement normal qu’Adrian apporte son aide. Encore moins quand elle était une Cooper dont la famille, à travers un journal, avait déjà fait une mauvaise publicité à des gens proches d’Adrian qui, lui, gravitait dans un monde opposé au sien. Il n’y avait rien de normal ou de naturel à cette aide, il aurait très bien pu lui dire d’aller voir ailleurs, comme une sorte de leçon pour prouver que les gens avec des pouvoirs pouvaient avoir leur utilité quand la famille de la trentenaire ne cessait de pointer du doigt leurs dérapages. Adrian aurait eu un tas de raisons de refuser de l’aider, juste parce qu’elle s’appelait Cooper. Alors, bien sûr que si, elle avait besoin de le remercier et de recommencer autant de fois que c’était nécessaire parce que, grâce à lui, elle avait une petite sœur qui se reposait, hors de dangers, dans la chambre à côté.

Mais, dans l’immédiat, elle garda le silence, laissant même apparaitre un sourire quand il laissa entendre qu’être charmante devait être de facile. Un sourire qui s’effaça un peu alors qu’elle hocha la tête. Bien sûr qu’elle savait que Casey avait fait ça pour l’aider mais Heather n’avait aucune envie d’encourager sa cadette dans cette voie-là. La trentenaire encercla sa taille de ses bras, comprenant bien que les gens faisaient ça pour elle et qu’elle avait de la chance. C’était seulement très perturbant d’être, en quelque sorte, le centre d’attention alors qu’elle avait tout fait pour être invisible aux yeux de tous.

Un temps d’arrêt. Elle leva les yeux vers Adrian quand il parla de ces dernières journées… Ok, là, elle se remettait vraiment à culpabiliser. Lorsqu’elle disait qu’il avait toutes les raisons du monde de ne pas vouloir l’aider, elle pouvait aussi rajouter celle-là sur la liste. Elle qui avait dit qu’elle ferait en sorte d’annuler les fiançailles, s’était pourtant retrouvées à une soirée visant à les fêter publiquement. Elle ouvrit la bouche pour s’excuser, pour dire quelque chose mais, sur le coup, rien ne voulut venir. Adrian reprit la parole avant qu’elle ne sache quoi dire, préférant se murer dans le silence et de continuer de l’écouter, s’attendant presque à l’entendre lui dire qu’elle avait été décevante.

Au lieu de ça, Adrian continua de se montrer prévenant, de dire qu’il était content de la voir. Heather ne comprenait pas, ne comprenait plus. Pourquoi il y avait des gens qui s’attachaient à elle alors que, au final, elle se sentait horrible. Sérieusement c’était horrible ce qu’elle lui avait fait, surtout qu’elle ne lui avait pas dit que les fiançailles étaient maintenues, il l’avait peut-être appris avec les paroles de Casey ou par la presse. Et, malgré tout, il continuait à dire qu’il était content de la voir, de la rassurer sur la suite des choses. Par réflexe, quand il parla de pleurs, elle s’essuya à nouveau les yeux avant d’inspirer. Nier ne servirait à rien et puis elle n’en avait aucune envie. Deux fois qu’il faisait l’effort de venir vers elle alors que ça ne semblait pas être dans ses habitudes – trop altruiste, lui aussi – c’était une raison suffisante pour ne pas le rejeter… Et puis, elle n’en avait pas envie.

« Je crois que c’est un trop plein de plusieurs choses. » Elle jeta un regard en direction de la porte de la chambre. « Je suis consciente des raisons qui l’ont poussé à réagir de cette façon, c’est seulement que ça aurait pu très mal tourner et que je ne crois pas mérité les risques qu’elle a pris. » Difficile de faire plus honnête. « Je croyais, jusqu’à présent, que je prenais les bonnes décisions, celles qui allaient permettre d’aider le plus de gens pour qu’ils continuent à avoir leur vie. » Elle haussa les épaules, un peu perdue. « Mais, ces derniers temps, j’ai l’impression qu’on n’arrête pas de me faire comprendre que j’ai tort, que je dois arrêter de toujours tout faire pour les autres, que je dois un peu plus penser à moi et… »

Elle soupira. Elle ne savait pas comment elle devait s’y prendre pour faire ça. Ce n’était pas dans sa façon d’être, pas dans sa façon de penser, pas dans l’éducation qu’elle avait reçue. Le changement c’était plus facile à dire qu’à faire.

« Tu sais ? J’ai essayé de lui parler. » A son père. « Mais, à partir du moment où il a commencé à dire qu’il y aurait des répercussions sur Jonas, j’ai fait marche arrière. Je n’en avais pas envie et j’aurais vraiment dû t’en parler. Mais sur le coup, j’avais l’impression d’être dans une impasse et que je devais faire une croire sur ce que je voulais. » Elle secoua la tête. « Moralité, c’est Casey qui s’est mise en danger. Jonas qui a dit qu’il avait dans l’idée d’intervenir à cette soirée et, là, je me dis que j’ai fait le mauvais choix. Que vouloir les faire passer avant n’était pas une bonne idée parce qu’ils ne m’auraient pas laissé faire. » Elle cligna plusieurs fois des yeux, comme pour chercher à retenir des larmes. « Je suis juste perdue parce que je ne comprends pas pourquoi ils font ça. Là, j’ai vraiment l’impression d’être égoïste, que tout le monde se met en danger parce que j’ai dit que je n’étais pas d’accord avec les choix de Bruce. Et… Et je culpabilise mais, en même temps… » Elle laissa passer un sourire en posant son regard sur Adrian. « En même temps, je suis contente qu’elle ait fait ce qu’elle a fait. Je suis contente que Jonas n’aurait pas laissé les choses se faire. »

Parce que, de toute évidence, elle n’avait pas envie de passer à côté de quelqu’un comme Adrian. Ce qu’elle comprenait de toute cette histoire, c’est qu’elle aurait dû imposer sa volonté pour éviter tout cela. Ne pas l’avoir fait imposait autre chose à dire au mage.

« Je suis désolée de ne pas avoir fait ce que j’avais dit que je ferais. Encore plus de ne pas t’en avoir parlé mais je ne savais pas comment m’y prendre. » Et encore plus peur de le voir lui tourner le dos sans avoir envie de la revoir. « Ce n’était pas correct envers toi et j’en suis vraiment désolée. Et je t’interdis de dire que ce n’est pas grave ou que tu comprends parce que, c’est comme le fait de te remercier pour ce que tu as fait aujourd’hui, ça me semble nécessaire de le dire. Ce n’est pas parce qu’on pense aux autres d’abord qu’on n’a pas de volonté pour nous, ou de sentiments. »

En gros elle voulait qu’il écoute ses excuses et ses remerciements sans les rejeter par réflexes altruistes. Pour le coup, elle savait ce que c’était de penser aux autres et, du coup, savait qu’elle pouvait aussi être blessée par les autres. Tout cacher derrière des sourires ne voulait pas dire que tout allait bien.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Déc 2014 - 13:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les histoires de mérite et de choses de ce genre, n'étaient vraiment pas adaptées à leur mode de fonctionnement. Adrian était convaincu qu'Heather ne serait jamais capable d'admettre qu'elle méritait largement l'amour que les gens lui portaient, c'était dans son caractère. Elle découvrait doucement ce que c'était que de ne pas se plier aux quatre volontés d'un géniteur dominateur et même si Adrian culpabilisait forcément d'en être en partie responsable, on ne se refaisait pas, il était heureux que la jeune femme commence à penser à elle. On ne vivait pas en se dédiant entièrement aux autres, il fallait aussi penser à soi. C'était un discours un peu hypocrite venant d'un homme comme lui, mais la différence entre les deux situations était palpable : il avait plus de cent ans et s'était montré suffisamment égoïste durant sa jeunesse. Quoi qu'il en soit, là n'était pas le sujet et visiblement, Heather le connaissait bien mieux qu'il ne le pensait. Ou plutôt, elle se connaissait et ils se ressemblaient. Le fait que la demoiselle lui demande de ne pas diminuer l'impact de son comportement en était une preuve : il s'apprêtait à lui dire qu'il comprenait et qu'elle n'avait pas à s'excuser. Bref, c'était relativement compliqué de changer et Adrian le constata lorsqu'il se retrouva face à cette phrase. Il voulait surtout la rassurer, mais peut-être que le mieux serait d'être parfaitement franc pour une fois ? Adrian demandait toujours à Aishlinn d'être sincère et, au final, il ne l'était avec personne. Pas sur tous les points du moins.
Regardant la jeune femme avec sérieux, il répondit donc.

« Je ne vais pas te mentir, ça m'a fait de la peine lorsque ta sœur a parlé de ça. Sur le coup, je me suis demandé si quelque chose avait changé et que tu ne jugeais pas que c'était nécessaire de m'en parler.... » Il soupira légèrement. « Mais je ne veux pas que tu t'imagines que c'est parce que je doute de toi. Au contraire. Je me suis dit que même si c'était le cas, tu aurais agi ainsi pour une bonne raison. Non, en fait c'est juste moi le problème. » Manque de confiance et toutes ces histoires. « Mais je comprends mieux pourquoi tu en es arrivé là. Et tu sais, au cas où tu l'aurais oublié, tu m'as prévenu dès le début que ton jumeau passerait avant le reste. Du coup, si tu avais décidé de laisser tomber tout ça pour qu'il ne subisse pas les remontrances de ton père, j'aurais compris. Pas été heureux, mais j'aurais compris. »

C'était relativement étrange de parler avec autant de franchise. Il en avait perdu l'habitude. À force de craindre d'ennuyer les gens avec ses états d'âme, il en était venu à oublier qu'il fallait aussi parfois dire les choses comme elles étaient. Finalement, avouer que vous étiez triste de ne plus voir une personne, ce n'était pas l'obliger à venir vous voir, mais plutôt lui montrer que vous teniez à elle. C'était dans ces moments qu'il se rendait compte à quel point il avait été stupide et désagréable avec Aishlinn en refusant de l'écouter – parce que c'était ce qu'il avait plus ou moins fait.
Au final, l'Archimage esquissa un sourire.

« Donc, tes excuses sont acceptées. » Une manière de dire qu'il l'avait bien entendue. « Mais tu sais... même sans que cela ne me concerne, tu dois vraiment apprendre de tout ce qui se passe. Ta sœur et ton jumeau préfèrent encore avoir des ennuis que de te laisser faire ce que tu ne souhaites pas, pour moi c'est assez simple à comprendre : tu feras plus de mal en t'obstinant à vouloir les protéger. » Il haussa les épaules. « Parfois, les choses ne se terminent pas aussi bien que tu l'aurais espéré. Peut-être que ton jumeau aurait subi des remontrances en retour, mais à mon avis, il aurait largement préféré ça que de te voir malheureuse le reste de ta vie. Surtout s'il était au courant de ce que tu pensais de ce mariage. » Et il ne disait pas cela parce qu'il était aussi concerné. « Tout cela pour dire que ce n'est pas te montrer égoïste que d'avoir des gens qui veulent se mettre en danger pour toi. C'est juste qu'ils t'aiment et qu'ils ont envie que tu sois aussi heureuse. Tu ne pourras rien fait pour les en empêcher. » Le ton de sa voix se fit plus léger. « La seule chose que tu peux te reprocher, c'est d'être aussi attachante à la rigueur. Mais je ne suis pas certain que ça change grand-chose. »

Adrian comprenait qu'elle culpabilise autant. C'était le temps qu'elle se fasse à ce nouveau mode de vie, qu'elle s'habitue à ce qu'elle ne soit plus la dernière roue du carrosse. Cela dit, même s'il nourrissait des sentiments hostiles à l'égard de cet homme, Eldoth se demandait comment les choses se passeraient pour Bruce Cooper. Il avait du mal à imaginer que ses enfants se réjouissent de sa mort et voulait imaginer que tout le monde avait une part de bonté en soi. Après quelques secondes d'hésitation, il reprit donc.

« Tu vas culpabiliser pendant quelques temps. Jusqu'à ce que ça devienne plus naturel. C'est parfaitement normal, mais je crois que tu es sur la bonne voie. Et rassure-toi, tu es loin d'emprunter la voie de l'égoïsme, que tu te fasses du souci à ce sujet en est déjà la preuve. » Il marqua une légère pause. « Et que vas-tu faire maintenant ? Quel est son état de santé ? J'imagine que Casey risque de culpabiliser à cause de ça ? »

Elle avait tout de même envoyé son père à l'hôpital. Mais comme dit, Adrian ne connaissait pas assez les relations qui unissaient les Cooper – excepté la fratrie – et ne pouvait donc pas trop supputer à ce sujet.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 8 Déc 2014 - 16:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ne pas lui mentir ? Un bon début, qu’elle encouragea avec un sourire. L’idée c’était de ne pas se vexer, ou de ne pas se montrer attrister face à ce qu’il pouvait dire. Agir comme cela risquait de l’empêcher d’être, justement, honnête si une prochaine fois se présente. Dans un sens, ça lui faisait plaisir qu’Adrian avoue que cela ne lui avait pas fait plaisir, qu’il avait été attristé par la situation. Bien sûr, elle culpabilisait à cette annonce mais, au moins, Adrian faisait l’effort de lui dire les choses et c’était le principal. Elle le remercia dans un regard, pour avoir parlé de cette manière et pour comprendre qu’elle avait voulu faire passer son jumeau avant le reste.

Évidemment, Adrian continua dans sa lancée pour lui expliquer ce que beaucoup de personnes semblaient vouloir lui dire en ce moment : arrêter de prendre les décisions pour les autres qui, eux aussi, on envie de l’aider. Elle comprenait, en théorie, il n’y avait pas de souci avec cette idée. C’était seulement plus compliqué de l’intégrer à un mode de vie. En gros elle devait accepter de faire quelque chose pour elle, de laisser les gens l’aider et, puisque cette nouvelle volonté propre concernait Adrian, autant dire qu’elle avait réellement envie de suivre tous ses conseils. Aucune idée de ce que cela pourrait donner, de ceux qu’ils deviendraient mais, elle avait envie d’essayer et de la faire pour elle, pas pour faire plaisir à quelqu’un d’autre.

Heather préféra éviter de répondre au fait qu’elle cesserait de culpabiliser avec le temps. C’était probablement vrai mais le changement était un peu trop radical, pour le moment, pour savoir comment elle réagirait avec le temps. Tout comme le fait qu’elle restait convaincue qu’il y avait une grande part d’égoïsme dans sa décision mais, peut-être qu’elle changerait aussi d’avis avec le temps. Du coup, elle se concentra sur la série de questions d’Adrian, réfléchissant aux répercussions de tout cela.

« Je ne sais pas pour Casey, elle pense avoir bien fait et, en réalité, elle a sûrement raison de le penser. Je suppose que, avec Jonas, on va essayer de ne pas trop l’encourager sans la blâmer pour autant histoire qu’elle ne culpabilise pas trop. » Elle laissa passer une inspiration et reporta son regard sur Adrian. « Très honnêtement, même si c’est horrible à dire, je doute que l’un de nous soit vraiment attristé par le sort de Bruce. » Il y a bien un moment où il fallait être franc. « Je pense qu’aucun de nous ne souhaite sa mort mais, d’une certaine manière, ce qui est arrivé est une bonne chose. » Bon, ok, dit comme ça c’était carrément horrible. « Ce que je veux dire c’est que ça nous donne un peu de temps pour rétablir les choses avec le moins de dégâts. » Bien sûr, dans l’hypothèse où Bruce n’y resterait pas mais, après tout, si le lien magique avait été suspendu, peut-être qu’il allait finir par se remettre. « Casey est loin d’être stupide, elle ne souhaitait pas qu’il lui arrive quelque chose de grave mais, elle voulait que je profite de ce qui s’est passé pour annuler les fiançailles, prétextant que l’accident de Bruce le jour de l’annonce est une sorte de signe divin. »

Ce n’était pas très glorieux d’invoquer la religion pour rompre des fiançailles. Mais étant donné leur image croyante et pratiquante, ça permettait de ne pas voir Bruce contredire cette décision, de le mettre un peu devant le fait accompli sans rien pouvoir y faire. Pourrir la vie de Jonas derrière pourrait se retourner contre lui parce que, officiellement, il n’aurait aucune raison de le faire. Et, maintenant, Jonas était un peu en position de force en ayant, aussi, des menaces à mettre en œuvre – si le besoin s’en faisait sentir – contre son géniteur, sans que celui-ci puisse se servir du mariage comme moyen de pression.

« Donc je vais suivre cette proposition assez rapidement, histoire de régler cette affaire une bonne fois pour toute. Je suppose que, vu ce que tu viens de faire, Bruce va finir par se remettre. S’il a besoin de repos et de temps, ça va laisser l’occasion à Jonas d’avoir plus d’influence sur le journal. » En gros, ça ressemblait à une prise de pouvoir pour renverser un peu la vapeur. L’idée était de profiter de toute cette histoire pour se libérer de la domination du Cooper. « Je ne dis pas que je me réjouis de ce qui est arrivé, je ne souhaite pas qu’il arrive un malheur même à des personnes que je n’apprécie pas mais, c’est le moment de faire les choses pour rééquilibrer les choses sans que les personnes qui me sont chères subissent un retour de bâton. »

Clairement, ce n’était pas l’amour paternel qui prédominait chez les Cooper. Heather ne faisait pas une fierté de son discours mais, de manière parfaitement détachée, c’était le mieux à faire pour la fratrie. En fait, en quelque sorte, elle apprenait des évènements et de ce qu’on lui avait dit. Elle allait profiter d’une situation pour faire entendre ses envies.

« Je voulais te demander quelque chose : ça s’est passé comment avec le mage que tu as retrouvé ? »

Non, elle ne lui demandait pas s’il l’avait tué pour s’assurer de son silence mais, seulement ce qu’il avait pu faire et surtout s’il n’avait pas eu de problème et qu’il allait bien. Quelque chose aurait pu mal tourner pour lui et il aurait été capable de ne rien dire.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
une soeur qu'on découvre #Jonas
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_6une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_7_bisune soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_8


une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_1une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_2_bisune soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_6une soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_7_bisune soeur qu'on découvre #Jonas Cadre_8
Sauter vers: