AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

La jeunesse, c'est se révolter contre tout ▬ Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 27 Oct 2014 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
1 novembre 2014

En rejoignant Star High, Adrian avait dû avouer à Sydney Stevens qu'il était l'Archimage. Enfin, il n'avait pas été obligé d'agir ainsi, mais disons que pour postuler pour le poste de professeur de la magie, c'était tout de suite un plus non négligeable ! Cependant, il ne s'était pas attendu à se retrouver face au renvoi d'un élève. Du moins au renvoi de la Team Alpha, ce qui n'était pas franchement mieux, soyons honnêtes. En général, ce groupe était un tremplin pour intégrer la Légion des Étoiles et par conséquent, ses membres étaient souvent exemplaires et pouvaient provoquer l'envie de leurs camarades. C'était donc relativement surprenant de constater que l'un d'entre eux avait pu pousser jusqu'à être renvoyé de ce groupe – même s'il avait appris que l'élève en question avait laissé entendre qu'elle ne souhaitait plus en faire partie. Inutile de dire que lorsque l'Archimage avait entendu le nom de l'élève en question, pas mal de questions étaient nées dans son esprit. Anna lui avait toujours fait l'impression d'une personne appliquée et sérieuse, pas impulsive pour deux sous. Lorsqu'il avait compris qu'elle avait utilisé son pouvoir contre un mutant, alors qu'elle aurait visiblement pu agir différemment, il avait été étonné, mais n'avait pas condamné son geste. Elle était dans sa phase d'apprentissage et pouvait donc faire des erreurs, mais apparemment d'autres choses posaient problème, notamment son état d'esprit.

Eldoth était une personne positive, persuadée qu'une jeune femme comme Anna devait avoir agi ainsi pour une raison bien précise. Il n'ignorait pas que ses pouvoirs la mettait dans une situation désagréable : elle se sentait certainement à l'écart de ses semblables et devait beaucoup en souffrir. Adrian étant lui-même « une exception » parmi les siens en raison de son immortalité, ne pouvait donc qu'être sensible à cette situation. En somme, il avait envie d'intervenir et tenter d'aider la jeune femme avant que les choses ne deviennent trop graves – à comprendre qu'elle puisse être renvoyée de l'école et sombrer dans la délinquance. L'adolescence était une phase difficile à passer et il était donc préférable d'avoir une personne plus âgée pour être soutenu – et Adrian en avait à revendre, de l'âge !

C'est pour cette raison qu'il avait interpellé Anna à la fin d'un cours afin de lui demander s'ils pouvaient se voir en tête-à-tête un jour. De préférence hors de l'enceinte du lycée, justement pour lui éviter d'être la proie des moqueries de ses camarades. Et puis... disons qu'être en terrain neutre permettrait peut-être à la jeune femme de voir les choses sous un autre angle. Elle avait accepté et ils avaient finalement fixé la date du premier novembre, à huit heures du matin, dans un parc de la ville. Apparemment l'ancienne Légionnaire avait des cours de jour-là, mais quelques heures de libre en raison de l'absence d'un professeur qui considérait cette journée comme une date fériée.

Une vingtaine de minutes avant l'heure déterminée, Eldoth avait débarqué dans le parc quasiment désert. Il ne faisait pas très chaud, mais le jour était déjà levé et le ciel dégagé permettait de s'asseoir à l'extérieur sans être frigorifié pour autant. Le temps était sec et un soleil timide pointait le bout de son nez : tous les signes annonciateurs d'une journée agréable étaient donc réunis ! Après s'être installé sur un banc non loin de l'entrée, vêtu comme à l'accoutumée avec une veste en plus, Adrian patienta. Rapidement, un groupe d'enfants accompagné de deux femmes s'installa sur le terrain de jeu d'en face et au bout de quelques minutes un gamin se rapprocha du professeur avec un diabolo à la main. Le fil s'était totalement entortillé sur lui-même et apparemment le petit – qui devait avoir six ou sept ans – ne savait pas comment s'y prendre pour tout démêler. Les femmes étaient occupées avec les autres enfants et semblaient pas mal débordées, aussi lorsque le petit posa les yeux sur Adrian d'un air hésitant, ce dernier décida de lui proposer son aide.

« Tu veux que je t'aide ? »

Un simple hochement de tête et le petit se rapprocha pour lui confier son jouet qu'Adrian commença à démêler avec patience. Au début, l'enfant se contenta de le regarder faire, puis décida finalement que les choses seraient plus amusantes en meublant le silence par des anecdotes dignes d'un enfant de son âge. Eldoth l'écouta patiemment en continuant sa tâche et ce n'est que lorsqu'il eut terminé qu'il releva les yeux vers le petit pour lui tendre son jouet.

« Ça devrait être bon comme ça. »

C'est à ce moment qu'il remarqua une silhouette debout, non loin de là. En posant ses yeux dessus, Adrian constata qu'il s'agissait d'Anna, bien qu'il ignorait depuis combien de temps elle était plantée là à attendre qu'il termine sa bonne action de la journée.

« Oh, bonjour. Désolé, je ne vous avais pas vue arriver. Un comble pour un télépathe.
Installez-vous donc. Il désigna le banc à ses côtés et lorsqu'elle fut installée, reprit la parole.
Ça faisait longtemps que vous attendiez ? Il esquissa un sourire désolé.
Je ne vous ai pas fait changer tout votre emploi du temps j'espère ? »

Commencer en douceur, puis en venir aux choses qui fâchaient un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 28 Oct 2014 - 0:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Le premier novembre, jour de la Toussaint. Aux Etats-Unis, on ne rendait pas réellement férié les fêtes religieuses, mais on tendait à être compréhensif envers les gens demandant des congés exceptionnels à ce titre, pour peu qu'ils soient justifiés. C'était grâce à un tel congé de la part de son professeur d'Art qu'Anna avait pu accepter le rendez-vous qu'Adrian lui avait proposé au matin de ce samedi.
De quoi voulait-il s'entretenir ? Anna ne le savait pas trop, mais elle avait accepté tout de même. C'était par respect pour l'individu autant que pour le professeur, à vrai dire. Une notion qui tendait à tenir de plus en plus souvent de la gageure en ces temps troublés pour la lycéenne. Selon les points de vue, on pouvait considérer qu'elle avait été éjecté de la Team Alpha, ou qu'elle en était elle-même partie, et il fallait dire que la réalité se trouvait dans la fine zone grise qui séparait l'une et l'autre des versions. Une zone grise dans laquelle la jeune fille s'inscrivait fort benoitement, à ce qu'il semblait. Brillante, studieuse, impliquée, prête à aider et prompt au sacrifice, mais bien trop impulsive, et dans un certain sens, trop instable, et trop peu capable de réfléchir en synergie, dans le feu de l'action.

Une fille dont les capacités avaient sûrement finis par atteindre la psyché, puisqu'elle se retrouvait bien souvent parfaitement incapables de contacts sociaux normaux. Une tendance à la diatribe, au grandiloquent, à la tirade supposément engagée, qui couvrait surtout une capacité très faible à relativiser, à établir des plans à l'échelle. On reprochait souvent à des gens de n'avoir aucun sens de l'individu, à ne voir les vies que comme des statistiques, de gigantesques amas de données.
Anna était atteinte de l'exact opposé de ce trait, une parfaite impossibilité d'extrapoler, de dépasser le stade de la personne. Une farouche volonté de n'accorder sa foi qu'à l'instinct.

Une faiblesse terrible, dans le cadre d'une équipe. Une faiblesse qu'elle ne voulait pas avouer, allant jusqu'à s'enfoncer et à insulter son chef plutôt que de se soumettre. Allant jusqu'à "quitter" le groupe, de la pire des manières...

Et la voilà qui venait, insouciante, couverte de son sombre et éternel long manteau à capuche, aux manches en passe de dévorer ses mains gantées et aux extrémités basses atteignant des bottes à talons toutes sobres, d'une couleur anthracite elles aussi. Le manteau fermé et la capuche relevée, bien au chaud dans son espèce de cocon protecteur, on n'aurait pu vraiment la confondre avec qui que ce soit d'autre, plus encore par une matinée aussi fraîche et peu peuplée, et quand elle aperçut finalement le professeur Pennington, engagée dans une affaire de désemberlificotage de diabolo, elle n'eût pas à faire plus de quelques pas qu'il releva la tête.

Non, certainement, pour quelqu'un qui ne voyait pas les gens arriver, Adrian conservait un sacré flair, car le hasard avait fait qu'elle n'était pas présente depuis plus de quelques secondes à l'observer.

" Bonjour ! " pressa-t-elle avec un sourire, de son côté, avant de prendre place sur le banc qu'elle lui avait désigné.

Attendait-elle depuis longtemps ? Certes non, elle venait tout juste d'arriver, en ayant pris sa voiture qui plus est. Il semblait que récemment, elle avait même pris en horreur les transports en commun, et pas le moindre embouteillage n'aurait semblé être en mesure de la faire changer d'avis ...

" Non ... Je, viens juste d'arriver, en fait, et ne vous inquiétez pas pour mon emploi du temps. Je devrais certes avoir cours en ce moment, mais c'est la Toussaint ... " expliqua-t-elle, " mon professeur est absent, il est retourné auprès de sa famille, il me semble. "

Et, comme si de rien n'était, elle ouvrit son manteau pour en sortir le livre que lui avait prêté le professeur de magie, un peu plus d'un mois plus tôt. Il était encore en parfait état, bien que maintenant orné d'une bonne dose de post-its de couleurs diverses et variées, marquant de nombreuses pages.

" Je vous ai ramené votre livre. Je suis désolée, par contre, j'ai oublié d'enlever tout mes marques-pages. J'en ai pris grand soin, cependant, il à part ces post-its, il n'y a pas une seule marque ou une seule note qui n'y était déjà. "

Elle rabattit sa capuche en arrière, avant de se tourner vers le professeur, tout en se révélant néanmoins incapable de le regarder dans les yeux, de par une certaine notion de respect qu'elle avait pour lui.

" Je tenais à vous remercier. C'est ... vraiment très gentil à vous de m'avoir prêté cet ouvrage. Il était très instructif. "

Evidemment, elle ne pensait guère que la réunion du jour déborderait de la présente question ... Elle l'espérait, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 28 Oct 2014 - 13:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
La Toussaint, il en oubliait parfois les fêtes ! C'était d'ailleurs la même chose avec Noël et les autres moments de partage familiaux. Difficile de faire autrement lorsque vous n'en aviez pas – et que votre fils adoptif était de religion musulmane, donc peu intéressé par les célébrations chrétiennes. Adrian hocha donc la tête pour signifier qu'il avait entendu et resta silencieux comme il voyait la jeune femme tirer un livre de sa veste. C'était l'ouvrage prêté quelques semaines plus tôt et apparemment, s'il en jugeait aux post-it qui ornaient ses pages, elle n'avait pas fait semblant de le lire ! Un léger sourire se dessina sur les lèvres du professeur lorsqu'il attrapa le bouquin pour poser un regard neutre dessus. Si Eldoth lui avait prêté son ouvrage, c'était parce qu'il se doutait qu'elle n'allait pas s'en servir pour caler une porte ou équilibrer sa table de nuit. Anna était une élève sérieuse et par conséquent, le centenaire soupçonnait qu'elle se rendrait compte de la valeur du livre. Valeur monétaire comme sentimentale en fait, parce qu'Adrian avait hérité de cet ouvrage d'une ancienne connaissance qui lui avait beaucoup appris à ses débuts. C'était d'ailleurs pour cette raison qui le prêtait de temps en temps : le savoir ne devait pas rester aux mains d'une seule personne, il fallait le partager et le propager ! Enfin, c'était sa manière de voir les choses.

Il la gratifia d'un « Merci. » Avant de relever les yeux vers elle pour constater qu'elle avait l'air... tendue. Ou méfiante. Il ne savait pas vraiment et même s'il aurait pu profiter de sa télépathie pour essayer de cerner son humeur – sans s'introduire dans ses pensées bien évidemment – Adrian décida de ne pas le faire. Il préférait qu'elle confie d'elle-même ce qu'elle avait sur la conscience, c'était ainsi que les problèmes se réglaient. Du moins, c'était ainsi qu'il avait procédé avec Aishlinn et leur relation s'était grandement améliorée avec le temps. Enfin l'exemple n'était pas forcément le meilleur étant donné qu'elle avait récemment décidé de quitter son apprentissage. Mouais. Préférant oublier ce léger détail pour ne conserver que le côté positif de la chose, l'Archimage reprit donc la parole de son habituel ton calme.

« C'est normal. Vous êtes ici pour apprendre, je serais un bien piètre enseignant si je ne vous donnais pas toutes les possibilités pour y arriver.... Même s'il ne l'avait pas fait avec les autres élèves, certes.
Et pas d'inquiétudes, je vous faisais confiance en vous le prêtant, je suis certain que vous en avez pris soin. »

Eldoth posa finalement le bouquin sur ses jambes, ne souhaitant pas l'abîmer en le laissant traîner à même le banc – et avec des gamins aux alentours, puisque tout le monde savait qu'ils étaient les ennemis numéro un de tout ce qui était précieux.

Ce détail réglé, Adrian décida qu'il était temps d'aborder le sujet qui l'avait poussé à organiser cette rencontre. Le centenaire avait longuement réfléchi à ce qu'il allait pouvoir dire et de quelle manière présenter au mieux le problème, mais il n'avait rien trouvé de probant au final. Le mieux était donc de se laisser porter par l'inspiration du moment, en espérant qu'il allait mieux s'y prendre qu'avec Chase qui avait été jusqu'à le traiter de raciste fasciste vu la maladresse avec laquelle il s’était exprimé. Non, il allait y arriver !

« Je ne vous ai pas demandé de venir ici pour cette raison. Je pense que vous vous doutez que j'ai eu vent de ce qui s'est récemment passé. Pour vous, pour la Team Alpha je veux dire. Bon, c'était assez laborieux comme entrée en matière, mais il fallait faire avec.
Pour commencer Anna, je veux que vous sachiez que je ne vous juge pas. Je n'ai pas pris parti et j'estime que les détails ne me concernent pas. Ce n'est ps pour vous sermonner que je voulais vous parler. Il scruta son profil en silence pendant quelques secondes, avant de reprendre.
Je me posais des questions. Et à dire vrai, je m'inquiète aussi. Vous êtes une élève douée, posée et appliquée. Je vous ai toujours perçue comme quelqu'un qui se maîtrisait, mais je me doute que les choses doivent certainement être bien plus compliquées pour vous, qu'elles n'en ont l'air. Eldoth prenait des pincettes pour éviter de la brusquer et la braquer.
J'ai eu vent de certaines rumeurs ou de certains traitements que les autres élèves peuvent vous faire subir et j'imagine que ça ne doit pas être facile à vivre. Alors, je me demandais si ce soudain départ de la Team Alpha ne pouvait pas découler de cette situation ? Il avait parlé de départ et non de renvoi, signe qu'il ne prenait effectivement pas parti.
Anna, est-ce que vous avez des problèmes ? »

La question franche. Il avait d'ailleurs troqué le « mademoiselle LeBlanc » contre son prénom, signe qu'il se sentait réellement concerné par la situation. Au final, la seule chose qu'Adrian souhaitait, c'était de savoir si elle avait des problèmes dans sa vie personnelle, qui la poussaient à agir de manière impulsive dans d'autres domaines. Bien sûr, il ne comptait pas s'incruster dans sa vie et chercher à connaître ses secrets, mais bel et bien à essayer de comprendre ce qui se passait. Si tant est que cela soit possible, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 28 Oct 2014 - 15:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Tout, ces temps-ci, semblaient vouloir trouver en elle quelque chose. C'était comme si, en ne faisant plus parti de la Team Alpha, Anna s'était ouverte à un tout autre monde, un monde dans lequel elle était quelqu'un avant d'être quelque chose, un monde qui semblait se rendre compte de sa présence. Douce ironie, tant elle avait en tête les heures et les efforts qu'elle avait consacré à s'en cacher, à s'en séparer et à tenter de l'oublier. Ce monde n'avait jamais semblé être le sien : c'était le monde sensible, un monde basé sur ce qu'elle ne pouvait se permettre ... un monde basé sur les contacts.
Cette raison qui poussait le Professeur Pennington à vouloir la voir ? Elle s'en était douté, légèrement. Elle ne croyait simplement pas que l'on puisse chercher à vouloir écouter son avis ... Pour beaucoup, il semblait que la jeune héritière entamait avec un retard évident sa crise d'adolescence. Elle ne voulait plus connaître de règles, de frontières, de lois, car toute sa vie avait été modelée par de tacites directives qu'on lui avait imposé autant qu'elle-même se les étaient fixés.

Des problèmes ? Ca, oui, on ne pouvait se tromper : Anna en a, un bon nombre.

Et elle détourna le regard vers ses pieds dès lors qu'elle entendit les premiers mots sortir de la bouche d'Adrian. Rapidement, sa moue enjouée se fit interdite, bougonne, avant d'être même crispée. Elle serrait les dents, et elle serrait les poings ... Elle n'aimait pas que l'on parle de cela, elle n'aimait pas que l'on l'interroge, mais que pouvait-elle bien faire ? Il était professeur, et elle avait encore du respect pour lui, et plus encore pour ce qu'il avait fait pour elle, aussi simple qu'ait pu l'être le simple prêt d'un livre ... A la vérité, Adrian Pennington était peut-être le seul professeur avec lequel elle accepterait de se livrer, quand elle se serait figé dans un indécrottable mutisme avec n'importe qui d'autre. Un mutisme aussi méprisant pour les autres que protecteur pour elle-même.
Le cadre de la rencontre aidait, aussi : dans ce parc, à quelques mètres de l'eau, protégés par une végétation clairsemée mais suffisante pour atténuer l'insupportable vacarme de l'activité citadine, la statue de la Sentinelle surveillant la baie plus certainement que ses sautes d'humeur et ses vagues à l'âme, elle pouvait se livrer. Une chose qu'elle ne se sentait pas de faire dans les locaux de ce qui s'apparentait trop à un purgatoire pour elle, maintenant.

" J'ai vu des choses, j'ai fait des choses et j'ai appris des choses ... invraisemblables " hoqueta-t-elle, peu sûre d'elle. Les mots lui manquaient, pour définir sa situation, " Là-bas, au milieu des autres ... en Alpha ... Je ne pouvais plus. C'est comme vous me le disiez, l'autre jour, à propos de la magie ... La différence entre la théorie et la pratique ... Le fait que ce soit deux choses bien précisément différentes ... "

Elle releva le regard, vers les enfants et le square, déglutissant, semblait-il, pour contenir quelque chose. La pause qu'elle marqua lui servait à réfléchir, à organiser ses pensées, tout autant qu'à décompresser, semblait-il. Elle ouvrait les vannes et se laissait aller, puisqu'elle était avec une personne avec laquelle elle pouvait parler. Elle ne voyait pas vraiment un professeur en Adrian, à ce moment. Elle ne voyait rien, en fait.

Elle avait juste besoin de parler, de se laisser aller, de libérer ce que l'école lui avait fait jurer de ne jamais dévoiler au monde extérieur.

Une chose qu'elle pouvait faire avec un professeur en pleine connaissance des arcanes de l'établissement, probablement. Une espèce de substitut de psychologue, c'était bien ce qu'Adrian aurait pu penser être, devant une Anna se livrant aussi aisément, elle qui était aussi secrète d'apparence et d'attitude. Un comportement qu'elle ne pouvait garder auprès de tous, mais qu'elle ne pouvait laisser se fissurer auprès des autres étudiants ...

" Toute ma vie, j'ai appris, appris, appris ... " continua-t-elle, replaçant une mèche derrière ses oreilles d'un air innocent, la voix toujours aussi faible, " Depuis que je suis dans ce lycée, j'ai travaillé dur, je me suis entraînée, j'ai tout fait pour en arriver où j'en suis arriver ... Et je me suis rendu compte, au moment fatidique, que je n'étais pas faite pour ça ... Aucun sang-froid, aucun recul, et absolument aucune capacité utile, par-dessus le marché. Le problème, professeur, c'est que je ne suis pas faite pour faire partie de la Légion, en fin de compte. Je suis une éponge : une éponge à souvenirs, une éponge à savoirs, une éponge à pouvoirs ... C'est pour cela que je suis bonne dans ce que je fais ... Que je suis bonne en cours ... mais je ne suis qu'une éponge, et les éponges n'obéissent pas aux ordres ... Elles ne font rien d'autre qu'éponger pour le reste ... "

Son visage sombra à nouveau vers ses chaussures, avec un soupir sonore...

" C'est pour ça que j'ai craqué ... Parce que je n'en pouvais plus. Me suspendre de la Team Alpha alors que j'étais persuadée de lui avoir sauvé la vie, d'avoir fait quelque chose qui puisse mériter que l'on me regarde comme autre chose que comme une extraterrestre ? C'était la goutte de trop ... "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 28 Oct 2014 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Adrian avait bien remarqué le changement de comportement de son interlocutrice et il se doutait que cette discussion n'allait pas être une sinécure. Alors qu'elle se livrait, le centenaire resta silencieux, bien conscient qu'elle risquait de se braquer s'il l'interrompait ou tentait d'argumenter entre deux explications. De toute manière, ce n'était pas dans son caractère. L'Archimage préférait écouter plutôt que parler, mais il comptait bien argumenter pour lui permettre de voir la situation sous un angle extérieur. Ayant détourné les yeux le temps de la confidence d'Anna, Adrian reporta finalement sur regard sur elle alors qu'elle terminait de parler. Tout ce qu'elle venait d'exprimer donnait une idée du « boulot » qui attendait le professeur : elle semblait avoir abandonné l'idée même de pouvoir un jour intégrer la Légion. Ou même de devenir une héroïne, allez savoir....
Il inspira profondément avant de répondre d'un ton toujours aussi calme.

« Anna, est-ce que vous croyez que les gens naissent aussi doués qu'ils le sont aujourd'hui ? Pensez-vous que le Commander, ou même Thunder, sont nés en étant capables de discerner les bons choix des autres ? Il n'avait pas dit les « mauvais » puisqu'ils étaient acceptables pour d'autres groupes.
Laissez-moi vous dire que ce n'est pas le cas. Personne ne vient au monde en sachant tout ce qu'il faut faire ou dire dans telle ou telle occasion. Oui, vous avez été sanctionnée pour le choix que vous avez fait lors de cette mission, mais cela ne signifie pas pour autant que vous étiez sur la mauvaise voie. Adrian marqua une pause avant de reprendre.
Lorsque j'ai commencé à étudier la magie, je ne me sentais pas du tout dans mon milieu. J'avais l'impression que quelqu'un ou quelque chose s'était trompé et que je n'étais pas la bonne personne pour ces pouvoirs. Puisqu'il avait obtenu ses pouvoirs et ne les avait pas développés – chose qu'elle ne savait pas.
Et avec le temps, à force de travailler et d'essayer, j'ai fini par trouver ma voie et mes marques. C'est la même chose pour vous. Vous êtes encore très jeune, vous n'avez jamais réellement affronté d'adversaires dangereux et vous ne pouvez pas savoir d'instinct comment réagir. Il la regarda avec sérieux.
Vous avez appris beaucoup de choses oui, mais vous êtes loin de tout savoir. Les erreurs arrivent à tout le monde, plus ou moins grave j'en conviens, mais vous n'avez rien fait irréversible. »

Et grand dieu, il savait de quoi il parlait ! Adrian avait tout de même débuté sa carrière d'Archimage en libérant Sarevok, un ancien Archimage malfaisant qui avait tenté de le tuer et avait provoqué beaucoup de malheurs – et manqué de tuer des centaines de personnes pour retrouver son enveloppe charnelle. Autant dire qu'il avait commis une énorme faute et pourtant, aujourd'hui il était l'Archimage, respecté la plupart du temps. Tout cela pour dire qu'une carrière qui débutait sur une erreur n'était pas forcément perdue. Malheureusement, Eldoth ne pouvait pas donner cet exemple à la jeune femme puisqu'elle ignorait tout de cette partie de sa vie.
Dommage.

Son regard se détourna d'elle, l'espace d'un instant alors qu'il reprenait la parole pour essayer de lui faire comprendre qu'elle était certainement trop dure avec elle-même.

« Prenez l'exemple de notre dernière discussion. Vous avez avoué avoir touché la nécromancie, c'est quelque chose d'assez grave, mais ce n'est pas pour autant que les portes de cet apprentissage vous sont fermées à présent. Vous devez simplement emprunter un chemin un peu plus long, mais vous atteindrez le même but au final. Il soupira.
Vous n'auriez pas intégré la Team Alpha si vous n'étiez pas utile à la Légion. Vous avez durement travaillé pour atteindre cet objectif, ce serait dommage de tout laisser tomber maintenant, vous ne le pensez pas ? Il l'interrogea du regard avant d'enchaîner.
Dites-moi franchement : est-ce que vous avez envie de tout abandonner ? De tourner le dos à ce vous vouliez avant ? Avant de me répondre, dites-vous simplement que si vous abandonnez parce que vous êtes déçue du résultat de votre première mission, vous risquez de le regretter un plus. On pense rarement au futur à votre âge. »

Et il savait de quoi il parlait, encore une fois. N'avait-il pas laissé son métier envahir sa vie alors qu'il était persuadé que c'était la seule chose qui importait, pour finalement comprendre plus tard – trop tard – qu'il avait laissé passer ce qui lui tenait réellement à cœur ? Si. Et il ne le souhaitait pas à Anna.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 29 Oct 2014 - 2:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
" Tout abandonner ? " répéta-t-elle, comme si l'écho l'aidait à réfléchir, alors que son regard n'avait pas décollé de ses chaussures,

L'idée, dans l'esprit de la jeune fille, provoquait tout un essaim de réactions contradictoires. Qu'est-ce que signifiait réellement tout abandonner ? Est-ce qu'elle pensait à l'avenir ? Son avenir semblait obscur, parfaitement incertain. Elle était à un âge où elle pouvait encore tout déterminer, tout faire, succéder à son père, tenter de rerentrer à la Légion ... Elle pouvait même tout jeter de côté et suivre sa propre voie. Prendre un avion et partir à l'étranger, en Europe par exemple, et tracer sa propre route ...

Avait-elle le courage de faire cela, cependant ? Avait-elle la volonté de changer, les ressources pour le faire ? Elle n'en était pas sûre, et il n'était pas moins sûr que le professeur soulevait un point très important.

" Je ne sais pas, professeur ... " hésita la jeune fille, " Je ne sais pas si je suis prête à abandonner mes rêves, mais j'ai l'impression que je ne suis pas en mesure de pouvoir les concrétiser. J'ai peur de me tromper. Peur de courir après quelque chose d'inaccessible, et peur que ma vie m'échappe ... "

Elle lâcha un souffle du nez amusé, à cette notion, avant de sortir nonchalamment un paquet cartonné dont elle extirpa une cigarette qu'elle porta à sa bouche, sortant dans la foulée un zippo à gaz dans lequel était gravé un corbeau alerte, sur une pile de crânes. Elle utilisa le briquet pour allumer sa cigarette et tirer immédiatement une bouffée, avant seulement de reprendre, la tête maintenant relevée, comme si le petit cylindre de papier lui redonnait force, courage et estime d'elle-même.

" Je me dit que peut-être, tout cela était écrit quelque part ... " tenta-t-elle d'expliquer, " Je veux dire ... J'ai été élevée dans la foi chrétienne, je respecte les croyances, et même si je m'interroge énormément là-dessus, je me dit qu'il existe peut-être quelque chose, ou quelqu'un, qui nous observe. Si nous avons réussi à survivre jusqu'à aujourd'hui, je me dit qu'il n'est sûrement pas innocent à tout cela ... Et peut-être qu'il agit de temps en temps pour nous aider, nous donner des signes ... "

Elle se tourna pour la première fois vers le professeur, et pour la première fois, le regarda dans les yeux :

" C'est peut-être stupide, mais cette exclusion, c'était peut-être un rappel ... J'y ai pensé ... Et peut-être que c'est un signal. Je n'ai pas aimé ma première mission dans la Team Alpha, c'était indéniable, mais au-delà d'elle, c'est toute la Team Alpha qui me semblait dérangeante. Nous avions d'énormes moyens, des locaux fascinants et beaucoup d'aide mais ... J'aime pouvoir penser que je suis parfaitement maître de mes mouvements ... Et au sein de la Team Alpha ? Je ne sais pas, j'avais l'impression de n'être rien d'autre qu'une marionnette : une piètre marionnette. Un pantin tout emmêlé dans ses fils, alors que maintenant ... Maintenant, je suis libre ... Il est peut-être emps de passer à autre chose ... De voir autre chose ... Peut-être même de tenter de devenir une héroïne par moi-même ?.. C'est comme cela que ça a commencé, après tout ... "

Elle tira une autre bouffée de cigarette, et elle ferma les yeux, se plia : elle était prise d'une incontrôlable quinte de toux, qui ne dura toutefois pas plus de quelques secondes, après laquelle elle ne manqua pas de s'excuser :

" Je suis désolée. Je ne vous ai même pas proposé ... Ah, je ne vous ai même pas demandé si la fumée vous incommodait ... Je suis vraiment désolée, c'est une habitude que je n'ai pas encore prise. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 29 Oct 2014 - 20:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
La peur était normale, mais Adrian avait appris que ce n'était pas en hésitant et en attendant que les choses se décident d'elles-mêmes que la situation s'améliorait. Au contraire. Lui avait agi ainsi et aujourd'hui, le regrettait amèrement. Il resta toutefois silencieux, attendant qu'elle continue ses explications, bien qu'un peu étonné de la voir allumer une cigarette : il ignorait qu'elle fumait. Cela dit, ils ne se connaissaient pas en dehors des cours et même s'il se désolait toujours de voir des jeunes ruiner ainsi leur santé et devenir dépendant d'une chose qui pourrait finir par les tuer, il n'était pas son père et elle était libre de choisir seule. Bras posés sur le livre qui attendait sagement sur ses genoux, Adrian détourna le regard vers les enfants, avant de le reporter sur la jeune femme lorsqu'elle reprit la parole pour expliquer ce qui la poussait à penser ainsi. L'éducation influençait forcément les choix de chacun, cependant il ne fallait pas se baser uniquement là-dessus pour décider de sa vie future. Eldoth soutint le regard de la jeune femme lorsqu'elle décida de le fixer dans les yeux – pour la première fois.

Tout ce qu'elle disait était accueilli avec attention, puis décortiqué. Il se demandait réellement si Anna allait finir par emprunter une voie qu'elle aurait choisie de son propre chef, ou si elle allait se contenter de se laisser vivre. À l'heure actuelle, elle était arrivée à une période charnière de sa vie et allait devoir prendre les choses en main... ou subir. Tout simplement. Devenir une « victime » du choix des autres et se contenter de survoler sa propre vie. C'était ainsi que le centenaire voyait les choses, mais bien sûr, ce n'était que son avis personnel.

Lorsqu'elle parla finalement de sa cigarette, Adrian esquissa un sourire qui se voulait rassurant. Il avait toujours mené une vie très « saine » et le tabac en était exclu. En fait, il vivait presque comme un moine depuis qu'il était devenu Archimage, se refusant tous les débordements que le commun des mortels avait. Mais c'était un autre sujet de discussion et il balaya rapidement les craintes de son élève.

« La fumée ne me gêne pas : nous sommes en extérieur. Et je ne fume pas. »

Ce qui réglait donc le problème. Son attention se porta brièvement sur les enfants qui s'agitaient toujours en face d'eux. Il recula légèrement pour appuyer son dos contre le dossier du banc avant de reprendre la parole. Il s'exprimait d'une voix claire et mesurée, comme si chaque mot employé était mûrement pesé avant d'être prononcé – et c'était le cas. Il ne prenait pas cette discussion à la légère, bien au contraire.

« C'est parfaitement normal d'avoir peur de vous tromper, mais vous savez, la peur n'évite pas le danger. Et ne rien faire par peur de se tromper ne vous évitera pas de subir le choix des autres. Si vous n’œuvrez pas pour regagner l'estime des Légionnaires alors que vous en avez envie – imaginons – ils ne viendront pas vous chercher. Si vous ne prenez pas vos propres décisions et votre vie en main, les choses n'évolueront jamais. Que ce soit en bien ou en mal. Il lui jeta un coup d’œil.
C'est aussi valable pour le cas où vous décideriez de quitter définitivement la Légion. Hésiter à franchir ce cap vous empêchera d'emprunter une autre voie, vous serez aussi bloquée que dans la situation actuelle. »

En tous les cas, Adrian n'allait pas lui dire quoi faire ou ne pas faire. Elle était adulte et capable de décider seule de sa vie, il ne lui appartenait pas le droit d'essayer de l'influencer. Il souhaitait simplement la conseiller. D'ailleurs, même si l'Archimage ne croyait décemment pas que leur avenir était tout tracé et noté quelque part, il ne se permettait pas de le dire aussi clairement. À chacun ses croyances, Anna était libre de penser ce qu'elle désirait. Au final, le centenaire inspira avant de reprendre.

« J'en conviens qu'agir en indépendant doit sembler plus... libérateur qu'au sein d'un groupe. Mais vous savez, rester seul en permanence peut devenir très pesant. Il est bon de pouvoir s'appuyer sur des coéquipiers de temps en temps. Il parlait en connaissance de cause.
Je sais que votre pouvoir vous isole beaucoup des autres gens, mais vous savez, il ne faut pas vous dire que c'est irrémédiable. Il y a toujours un moyen de pouvoir se rapprocher des gens. Il y a beaucoup d'autres personnes dans votre cas : des immortels qui voient vieillir et mourir leurs proches sans pouvoir rien faire. Vous, vous ne pouvez peut-être pas approcher les gens que vous aimez autant que vous le voudriez, mais ça ne signifie pas que vous ne puissiez pas vous en donner les moyens. Adrian haussa les épaules.
Dans tous les domaines, les barrières qui vous empêchent d'avancer sont celles que vous vous imposez seule. »

Autrement dit : avait-elle un jour cherché à passer ce qui la bloquait ? Pas sûr. C'était un peu ironique de parler de la sorte alors que lui-même ne dépassait pas ses propres barrières, mais justement, il pouvait parler de cela en connaissance de cause.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 30 Oct 2014 - 0:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Cette dernière phrase, précisément, déclencha un petit rire chez l'élève de Star High. Un rire sympathique, jovial, qui n'avait rien de sarcastique, car cette réflexion ne manqua pas de l'amuser, ce qu'elle expliqua, quand elle retira à nouveau la cigarette de sa bouche pour exhaler la fumée :

" Ah, ça, il faudra que je l'explique à mon père, la prochaine fois qu'il me présentera à ses associés. "

Elle se mit à faire une grossière caricature de sa voix la plus distinguée et délicieuse :

" " Oh, ne vous inquiétez pas, madame Cobblepot : mon père a raison, je suis une fleur si précieuse et délicate que bien des hommes ne résistent même pas à la douceur de ma peau ! Oh, je suis sûre qu'il s'en remettra ! " "

Elle ne put s'empêcher de pouffer à nouveau, trop fière de blague, avant de reprendre une bouffée de fumée sur sa cigarette, en observant le ciel matinal.

" Vous savez, je pense que vous avez raison : c'est une question d'initiative. " commenta-t-elle, " Je vais y aller. Je vais leur montrer que je suis encore capable de faire quelque chose. Je n'ai pas besoin de la Légion ou de la Team Alpha ... Cela prendra le temps qu'il faudra, mais je réussirais, et viendra un temps où je reviendrais, et où je pourrais les regarder dans les yeux ... En égal, et non en apprentie déchue ... Et si je dois trouver des compagnons en cours de route ... et bien ... Je pense déjà avoir mon idée... "

De beaux rêves, assurément, mais en était-elle seulement capable ? Est-ce que l'éponge pouvait devenir héroïne, véritablement ? Elle-même ne semblait pas le savoir, mais Adrian Pennington avait bien raison, pour ce qui était de prendre sa vie en main : le destin ne vous attendait. Il pouvait vous réveiller, vous envoyer des signes, mais certainement pas se remplir à votre propre place. Tout les héros notables avaient commencés comme cela, petits, dans leur coin, avant de prendre place au soleil. Tout ceux que l'on méritait de mentionner, en tout cas ... Cela était curieux, d'ailleurs, car le rêve d'Anna ne semblait plus vraiment d'être de rentrer dans la Légion, simplement, ou d'être une héroïne comme une autre. Elle voulait être reconnue comme une grande héroïne.
La jeune fille était présomptueuse, assurément, pour s'imaginer ainsi, mais on arrêtait difficilement la fougue de la jeunesse, surtout lorsqu'elle est enfouie dans une imagination aussi riche que celle d'Anna LeBlanc. Une imagination occupée à contempler les cieux en souriant, toute heureuse qu'elle était de caresser son ambition.

Et puis elle tourna la tête vers le professeur de magie, soudainement bien curieuse :

" C'est amusant, que ce soit vous, plus que quiconque, qui ait cherché à me parler ... " commença-t-elle, avant de s'immiscer plus avant dans le domaine de l'investigation, " Vous êtes drôlement investi et proche de la question, pour un professeur ... A vous entendre, ce devrait être vous, le héros, entre nous deux !.. Je suis sûre que vous feriez un Légionnaire admirable, avec vos connaissances, vos talents et puis ... votre optimisme ... Vous n'avez jamais pensé à essayer, vous-même ? "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Jeu 30 Oct 2014 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'avait pas eu l'impression de dire quelque chose de particulièrement drôle, aussi le rire soudain de son interlocutrice ne manqua pas de l'étonner. Il la gratifia d'ailleurs d'un regard interrogateur, estimant toutefois que si elle se mettait à rire, c'était certainement qu'elle devait se détendre. Tant mieux ! Il n'agissait pas ainsi pour la mettre mal à l'aise ou lui donner l'impression d'être fliquée, mais bel et bien pour s'assurer qu'elle n'allait pas filer un mauvais coton et décider de se lancer dans une carrière criminelle. Eldoth avait déjà vu Chase Neutron-Grey emprunter cette voie, ce n'était pas pour remarquer des signes avant-coureurs chez un autre jeune et laisser les choses se dérouler d'elles-mêmes. Les « explications » ensuite apportées par Anna soulignaient un peu le ridicule de la phrase prononcée par le professeur. Certes, elle avait d'autres barrières qui l'empêchaient malheureusement d'avoir un contact physique avec les humains qui l'entouraient, cependant l'idée restait la même : baisser les bras ne l'aiderait pas et elle devait trouver une solution pour vivre avec.

Il resta silencieux comme la jeune femme continuait pour annoncer ce qu'elle avait décidé et il lui accorda donc un sourire encourageant. Le tout était d'espérer qu'elle n'allait pas s'amuser à côtoyer des Super-Vilains pour fonder un groupe de criminels. Non, tout de même, ce serait trop étrange venant d'elle. Quoique, il l'avait aussi pensé de Chase et ce dernier avait finalement perdu le contrôle de sa vie pour faire des choses peu recommandables. Oui, quelques conseils avisés ne feraient pas de mal !

Malheureusement, avant qu'il ne puisse en parler, Anna avait déjà embrayé sur un sujet qui ne l'enchantait pas vraiment. Non, pas du tout serait plus approprié. Il n'avait aucune envie de parler de lui et encore moins d'aborder son éventuelle entrée à la Légion. Ce n'était pas contre la jeune femme, mais Adrian ne parlait jamais de sa véritable vie avec les gens qu'il côtoyait – à de rares exceptions – et n'aimait pas mentir, ce qui l'empêchait donc de s'en inventer une autre. Même s'il en avait une, son honnêteté l'empêchait de trop broder autour. Le mieux était donc de répondre sommairement et de recentrer la discussion.

« Lorsque je disais que la pratique et la technique sont deux choses différentes, c'était aussi valable pour moi. Je n'ai pas vocation à devenir un héros connu et reconnu, je préfère largement l'enseignement et la recherche. Tout le monde n'est pas taillé pour la vie de héros. Et lui avait déjà suffisamment joué aux Supers durant sa jeunesse. Ce n'était plus de son âge.
Je préfère mettre mes « talents » au service des gens en apportant des conseils. J'aide parfois la Légion en les conseillant sur des histoires de magie et cela me suffit largement. Ce qui était on ne peut plus vrai.
C'est pour cette raison que j'ai décidé de vous en parler. J'ai côtoyé suffisamment de Légionnaires ou Super-héros pour savoir que ce n'est pas rose tous les jours. Je n'ai pas besoin d'en être un moi-même. »

Il avait survolé la plupart des questions de la jeune femme, mais tant pis. Parler de tout cela ne l'enchantait absolument pas et compte tenu du fait qu'Anna l'avait déjà soupçonné de jouer aux aventuriers pendant ses recherches archéologiques, il ne souhaitait pas lui donner davantage de grain à moudre ! Le mieux était finalement qu'elle le trouve aussi insipide que possible pour s'intéresser à autre chose – ou quelqu'un d'autre plutôt.
Désireux de réorienter la conversation, il reprit la parole.

« Je suis navré si je vous ai donné l'impression de prendre votre... problème à la légère. À propos de votre pouvoir. J'imagine que ça ne doit pas être facile à vivre, surtout à votre âge. Les hormones qui travaillaient et tout ça... mais ce sujet ne le mettait pas franchement à l'aise non plus.
Enfin, c'est une bonne chose que vous décidiez de vous prendre en main. Et puis, peut-être que votre vision des choses changera avec le temps, qui sait ? De plus, la Légion n'est pas le seul groupe du genre et rien ne vous empêche de postuler ailleurs. Il croisa son regard.
Tant que vous continuez à suivre la voie « du bien », tout se passera bien pour vous, j'en suis certain. Et vous savez, être à Star High vous offrira des avantages certains, par conséquent si vous reprenez votre rythme habituel, il n'y a pas de raisons pour que la directrice ne se rende pas compte que votre... faute n'était qu'une interprétation différente. »

Il ne l'accusait aucunement d'avoir fait une bêtise, mais bel et bien d'avoir simplement interprété la situation – et son intervention – d'une manière différente de celle du leader de le Team Alpha.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 30 Oct 2014 - 17:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Il semblait qu'Anna avait touché un point sensible en évoquant une potentielle carrière de héros pour le professeur. La rapidité avec laquelle il répondit, et celle avec laquelle il se mit à changer de sujet. Ce n'était plus vraiment un homme compréhensif, l'espace de quelques secondes, de ce qu'elle pouvait témoigner. C'était quelqu'un d'évasif ... La question aurait été de savoir de quoi on pouvait chercher à se cacher, quand la question de l'héroïsme était posée, et l'esprit d'Anna, une fois de plus, comme à chaque fois qu'il lui en était laissé le loisir, se perdit en conjectures : un conseiller de la Légion ? Et si il avait lui-même aspiré faire parti de la Légion, ou en avait même été membre, pendant un temps ? Cela ne semblait pas une théorie particulièrement farfelue, puisqu'il devait sûrement être l'un des plus grands experts dans son domaine, pour enseigner à Star High et servir de consultant auprès de la Légion des Etoiles ...
A moins qu'il n'ait été blessé, à un moment dans son éventuelle carrière ? Quelque chose de terrible ? Quelque chose d'émotionnel ? Il avait l'air plutôt jeune et bien portant, et "Tout le monde n'est pas taillé pour la vie de héros", avait-il dit ...

Ce fut bien par respect par égard de son passé et de tout ce qu'il pouvait cacher qu'Anna ne chercha pas plus avant : elle ne voulait certainement pas passer pour une fouineuse, elle qui avait déjà fort mauvaise presse à cause de ses capacités. Adrian était probablement l'un des seuls professeurs de l'établissement qui semblait se soucier véritablement d'elle, et elle savait pertinemment avec quelle maestria elle était capable de ruiner ses relations, sur un simple influx un peu trop nerveux. Il n'était absolument pas question de reproduire ses erreurs et de s'isoler un peu plus du monde, et ce fut bien dans cet optique qu'elle n'objecta pas à changer de sujet, tirant timidement sur ce qui restait de son tube de nicotine en feignant la neutralité.

Une autre remarque, relativement pataude, ne manqua toutefois pas de la faire pouffer, de manière sarcastique, cette fois-ci. Ajouter " à votre âge " à une remarque sur la pénibilité du pouvoir qui était le sien ne manquait pas d'ouvrir la porte à des interprétations des plus fantasques, dans un registre que ne put s'empêcher évidemment de commenter une jeune fille qui, sous couvert d'une certaine assurance, était en effet, véritablement complexée sur la question, et le souffle amusé de sa réponse se doublait d'une amertume subtile :

" Oh, ne vous inquiétez pas pour ... ça. Je suis une grande fille, je sais parfaitement comment m'occuper de moi. "

C'était faux, et c'était là l'un des points les plus blessants que l'on pouvait évoquer que l'on pouvait évoquer avec l'Acadienne, mais cela, Adrian n'aurait sûrement pu le savoir avant de mettre le doigt dessus, et probablement ne s'en rendrait-il pas compte, tant Anna avait tendance à se renfermer dans une carapace impassible dès lors que l'on abordait le sujet.
Et elle ne se fit pas prier pour, elle aussi, embrayer :

" Et ne vous inquiétez pas non plus pour ma scolarité ou mon orientation ... J'ai aujourd'hui plus de raisons que jamais de revenir à la charge, et je compte bien mettre toutes les chances de mon côté pour repartir sur les bases les plus solides possibles. "

C'était une Anna résolue et comprenant très bien les enjeux qui répondit au regard d'Adrian, mais ce fut également une Anna incertaine et un peu penaude qui, au bout de quelques secondes, retourna son regard vers ses chaussures et se mit à tapoter ses mains sur ses genoux, comme pour les occuper.

" Dites-moi, professeur ... " murmura-t-elle, toute gênée par ce qu'elle s'apprêtait à dire, " Je ... ça peut sembler ... stupide, mais ... à propos de mon pouvoir ... Y'a-t-il un moyen de le calmer ? De le contrôler ? ... C'est que ... je veux dire ... j'ai rencontré quelqu'un ... Il est formidable mais ... "

Mais elle s'interrompit, pour soupirer lourdement, et s'excuser immédiatement.

" Je suis désolée ... Je ne devrais pas vous embêter avec ma vie personnelle. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Jeu 30 Oct 2014 - 21:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Il ne répliqua rien lorsque la jeune femme se déclara assez grande pour s'occuper d'elle-même. Disons qu'il en doutait légèrement. Elle avait peut-être l'âge de boire de l'alcool ou de décider de s'offrir un cancer en fumant, mais pour comprendre la vie, c'était autre chose. Même à plus de cent ans, Adrian ne savait pas forcément ce qui était bon pour lui. Il y avait toujours besoin d'un avis extérieur pour savoir si l'on filait le bon ou le mauvais coton, parce que, parfois, la vision que l'on avait de soi-même était tronquée. Mais il ne comptait pas insister là-dessus, aussi lorsqu'elle enchaîna sur la suite, le professeur resta silencieux et préféra la laisser garder ses pensées pour elle. Il fit d'ailleurs de même au moment où elle s'annonça comme plus motivée et résolue que jamais. Parfois, à trop être motivé, l'on finissait par dépasser les limites et Adrian espérait que ça ne serait pas son cas. Les vigilants étaient considérés comme des criminels au même titre que ces derniers et pour un homme qui refusait la violence comme Eldoth, voir des jeunes emprunter cette voie le contrariait toujours beaucoup. Cependant, Anna n'avait jamais prétendu aller dans cette direction, mais c'était tout de même une histoire à suivre.

Mais la discussion glissa vers un sujet plus... compliqué. Pour Adrian du moins. Conseiller quelqu'un sur les relations – amicales comme amoureuses – n'était pas du tout dans son champ de capacités, bien au contraire même ! Toutefois, Eldoth se voyait mal tourner le dos à la jeune femme alors même qu'elle semblait gênée par le fait d'aborder ce sujet. Il hésita à peine une seconde avant de la rassurer sur le dernier point soulevé.

« Vous ne m'embêtez absolument pas. Si je vous ai demandé de venir ici, c'est pour parler de ce qui vous tracasse et cela même si ça n'entre pas dans le cadre de l'école, vous savez. »

Certes, elle aurait aussi bien pu parler à un psychologue ou quelque chose de ce type, quelqu'un qui savait s'y prendre avec les jeunes en somme ! Malheureusement pour Anna, il n'y avait que lui ce jour-là et si elle souhaitait avoir son avis, il était bien incapable de lui refuser.

Malgré tout, le centenaire ne savait pas trop quoi lui répondre. Y avait-il un moyen de neutraliser son pouvoir ? Adrian n'en avait jamais entendu parler non. Et pourtant, il avait rencontré plusieurs métahumains dotés de pouvoirs similaires. Leurs vies avaient été très solitaires, cependant c'était il y a plusieurs décennies et rien ne disait que les choses ne s'étaient pas améliorées depuis. Il prit donc le temps de réfléchir sérieusement avant de lui répondre d'un ton mesuré, qui prouvait qu'il ne parlait pas sans savoir.

« Je ne vais pas vous mentir : je n'ai jamais entendu parler de solutions qui permettaient de bloquer ou neutraliser le gène mutant. Cela dit, il doit bien y avoir des solutions. Je suis certain qu'il doit exister des individus qui sont immunisés à votre pouvoir, par conséquent c'est bien le signe qu'il y a moyen de rendre cela possible. Mais encore fallait-il les rencontrer et comprendre ce qui fonctionnait contre le pouvoir d'Anna.
J'ai déjà entendu parler de personnes avec des dons similaires aux vôtres, mais je vous avoue qu'ils ne les ont jamais bloqués. Cela dit, ça remonte à pas mal d'années, alors il n'est pas impossible que les choses aient évoluées depuis. Il marqua une légère pause avant de reprendre.
Si je puis me permettre Anna, êtes-vous sûre de souhaiter cela pour de bonnes raisons ? Son regard croisa celui de la jeune femme.
Ce que je veux dire, c'est que ce pouvoir fait partie intégrante de votre vie et de votre personnalité, ce serait dommage que vous tentiez de le neutraliser juste pour une simple envie qui pourra disparaître dans quelques semaines. Je ne vous sermonne pas vous savez, vous l'avez dit : vous êtes assez grande pour décider seule, mais.... Bon, la discussion devenait vraiment gênante.
Disons que ce serait dommage que vous vous lanciez en vous disant que c'est ce que vous désirez, alors qu'en réalité c'est juste parce que vous en avez l'occasion. Vous pourriez le regretter plus tard. »

Il ne s'étala toutefois pas sur le sujet. Adrian était quelqu'un d'assez coincé et ce genre de discussion le mettait forcément mal à l'aise, même s'il faisait tout son possible pour ne pas le montrer. Il était tout de même censé être un trentenaire dans le coup. Ou pas, pour les trois derniers mots.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 31 Oct 2014 - 1:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Perdre son pouvoir ? Non ! Surtout pas ! Anna ne cherchait rien de proprement définitif, non ... Elle cherchait des solutions temporaires. Son pouvoir, tout dérangeant qu'il était, restait une excuse fascinante à bien des problèmes, en même temps qu'une formidable fenêtre ouverte à des possibilités innombrables.
Certes, il y avait la contrepartie de se voir obligé de partager un esprit avec un nombre important d'autres personnes, et leurs propres souvenirs. La nécessité de tenir un oasis fortifié dans son subconscient, prêt à se défendre face à des hordes d'envergure timourides, sinon mongoles ou hunniques, mais il n'en restait pas moins que pour la fille LeBlanc, cela restait un bien maigre prix à payer en contrepartie du fait d'être unique. Réellement unique. De faire partie d'une frange qui se séparait de la normalité avec panache. Il était sûre qu'elle se plaignait souvent, et elle le pensait, mais au fond d'elle, elle ne regrettait pas plus ses pouvoirs qu'elle ne regrettait d'être une LeBlanc. Elle regrettait son héritage, et elle regrettait de ne pouvoir être en mesure de toucher personne. Ce n'était finalement qu'une lutte contre les symptômes, qu'elle cherchait, pas une lutte contre la racine ... Qu'on ne la méprenne, être une mutante n'était pas quelque chose dont il fallait avoir honte, ne serait-ce que parce qu'Anna avait, gravé au fond d'elle, une jalousie qui datait des premières heures de tourments que son frère lui avait causé. Elle avait jalousé les pouvoirs de son frère. Elle avait jalousé la notion même de pouvoirs, et maintenant qu'elle disposait de pouvoirs, elle jalousait ceux qui avaient des pouvoirs fascinants. Elle jalousait toutes ces capacités dont elle ne disposait pas naturellement, comme celle de voler, et cette curieuse jalousie lui avait servi de fabuleux moteur, pour montrer qu'elle avait une valeur, elle aussi.

Et cette jalousie, doublée d'un orgueil fabuleux, ferait qu'elle ne l'avouera probablement jamais, si elle arrivait seulement à se l'avouer à elle-même, un jour.

" Quoi ? " émit-elle, son visage figé dans une expression de stupeur, " Non ! Je ne veux pas me séparer de mes pouvoirs !.. Je veux dire ... certes, ils ne semblent ne m'apporter que des ennuis, récemment, et devoir vivre en permanence avec l'esprit d'autres personnes dans son cerveau est ... spécial ... mais, je ne sais pas si je pourrais réellement m'en passer. "

Elle exhala sa dernière bouffée de fumée, avant de se pencher pour écraser son mégot sur le rebord de la poubelle et le glisser dans celle-ci.

" C'est ... Ce serait comme perdre une part de moi-même, oui ... et à un moment où je ne suis même pas sûre de la personne que je suis réellement, je ne suis pas sûre que cela soit des plus indiqués ... Non, grands dieux ! "

Elle leva les mains avec un sourire gêné, comme pour se dédouaner.

" Je veux dire que ... j'aimerais pouvoir toucher quelqu'un sans le tuer. Pouvoir sentir le contact d'une peau, autrement que lorsque les muscles sous celle-ci se contractent sous l'effet d'une espèce de douleur étrange et surnaturelle que je leur procure ... Il doit bien exister un moyen. Je ne dois pas être la seule dans ce cas, il y a forcément quelqu'un qui aurait pensé à un moyen de supprimer ... au moins cette douleur ... J'en connais qui ... "

Et elle se tut, levant sa main à sa bouche, choquée. Non, elle ne pouvait pas évoquer le sujet. Secret défense. Evoquer les capacités rampantes dans sa famille était un sacrilège. Quelque chose qui ne devait pas sortir du cadre privée. Une affaire de LeBlanc, comme le milieu - très restreint -, se voulait de les nommer.

" Excusez-moi, " tenta-t-elle, en reprenant un semblant de voix normale, tentant de maintenir un statu quo, " je me suis mordue la lèvre ... Oui, je pensais, il existe forcément des moyens ... Si ce n'est technique, au moins magique ... Non ? "

Evidemment, elle ne connaissait pas trop son sujet, mais tout ce qui pouvait l'éloigner de la mention du fait qu'elle était, en effet, loin d'être la seule à disposer de capacités de son calibre, était bon.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Ven 31 Oct 2014 - 11:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Apparemment il s'était mal exprimé. En voyant Anna s'étonner, le centenaire se demanda s'il avait dit une stupidité, mais comprit rapidement son étonnement. Adrian n'avait pas voulu lui dire de perdre son pouvoir, grand dieu non ! Il avait simplement cherché à savoir si elle était certaine de vouloir le « mettre en pause » pour la bonne personne. Il avait toujours considéré les pouvoirs mutants comme faisant partie intégrante d'une personne, aussi ne se permettrait-il jamais de suggérer une pareille idée. Ce serait comme de demander à un religieux de renier sa foi. Cela dit, les explications de l'Archimage restaient floues, parce qu'il n'osait pas vraiment s'exprimer sur ce point. Il était de la vieille école, il avait été élevé dans l'idée que les discussions sur les relations amoureuses et intimes ne devaient pas exister – surtout lorsqu'elles concernaient une personne du sexe opposé. En bref, il allait à l'encontre de son éducation pour essayer d'aider une jeune femme à qui il ne devait rien, pourtant. Malheureusement, cela n'avait pas l'air si probant....

Il la laissa tout de même dire tout ce qu'elle avait en tête avant de réfléchir avec sérieux. Oh, il devait bien exister des moyens de « bloquer » le pouvoir d'Anna, si. Mais encore fallait-il qu'il fasse des recherches. Il fallait avouer que se lancer sans raisons dans une traque des moyens d'avoir des contacts poussés avec une personne dotée du pouvoir d'Anna, n'était pas vraiment dans sa logique. Mais si elle lui demandait, ma foi....
Cela dit, avant toute chose il voulait éclaircir un point : qu'Anna puisse s'imaginer qu'il avait essayé de la priver de ses pouvoirs risquait de le faire passer pour un fasciste – encore une fois !

« Avant tout Anna, je veux tirer quelque chose au clair : je ne voulais pas vous pousser à vous séparer de vos pouvoirs. C'est totalement contraire à ma vision des choses, j'estime qu'un pouvoir fait partie intégrante d'une personne au même titre que sa manière de penser ou que la couleur de ses yeux. En somme, que c'était dans son ADN.
Ce que je voulais dire... c'est qu'il faut simplement que vous soyez bien sûre de vouloir neutraliser vos pouvoirs pour la bonne personne. Un truc de vieux, la fidélité et tout ça.
Je sais que ça fait cliché ou vieille école, mais c'est quelque chose à ne pas négliger. »

Enfin, Adrian n'était pas convaincu que cet argument trouve écho chez la jeune femme. La mode actuelle semblait être d'enchaîner les amants sans la moindre notion de sentiments. C'était du moins ce qu'il avait cru comprendre en entendant Aishlinn et Ginger parler de « leurs réguliers » ou leurs « plans cul » devant lui. Bref, autant dire qu'il doutait légèrement de l'impact de ses paroles face à une jeune femme qui avait approximativement le même âge que sa nièce et son apprentie.
Mais là n'était pas le sujet, aussi enchaîna-t-il.

« Pour en revenir à votre question... si j'imagine que ça doit être possible. Mais je vous avoue que je n'ai jamais fait de recherches dans ce sens-là. Je n'ai jamais connu de personne dans votre cas, enfin pas suffisamment pour que cela débouche sur ce genre de questionnements. Donc qu'il soit suffisamment ami avec eux pour les aider et rien d'autre.
Je présume qu'avec les sortilèges qui permettent de protéger la peau du lanceur, vous pourriez contenir votre pouvoir. Mais disons que ce serait comme lorsque vous portez vos gants, l'épaisseur en moins, bien que l'effet serait le même. Je ne suis pas certain que ce soit ce que vous cherchez. Il hésita une seconde.
Le mieux, ce serait de réaliser un sort qui ferait les effets désirés. Mais c'est long et laborieux. Le plus simple serait de trouver une personne qui puisse résister à votre pouvoir, de manière à comprendre comment ses défenses fonctionnent et ensuite créer le sort à partir de ça. Son regard se posa sur la jeune femme.
Par contre, ça agirait sur votre... partenaire et non sur vous. Mais vous auriez le résultat recherché, non ?

Il avait du mal à croire qu'il discutait d'une chose pareille, mais, ma foi, Adrian avait l'impression qu'une grande partie du problème d'Anna venait de là, alors autant l'aider à le résoudre. C'était son rôle en tant que professeur après tout !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 31 Oct 2014 - 15:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Tout semblait revenir autour d'une question simple, qu'Anna semblait pourtant avoir grand mal à concevoir ... Est-ce que Vincent était la bonne personne ? Est-ce qu'il méritait tout ces efforts ? Est-ce qu'il méritait qu'elle cherche si désespérément, par tout les moyens, à lui permettre d'entrer en contact avec elle ?

Une partie de son esprit en était persuadée, oui. C'était le bon, le seul, l'unique. Une partie de son subconscient qui n'était pas pourtant connue pour sa rationalité. Une partie qui se concentrait sur ce qu'elle avait fait, jusqu'alors. Une partie qui se concentrait sur sa première soirée avec lui, sur ce qu'elle avait fait pour l'aider, après cela. Une partie qui se focalisait sur un simple fait : il avait appelé Anna, pour de l'aide ! Assurément, il devait tenir à elle !
Et puis il y avait cette autre partie, bien plus rationnelle, bien plus sombre. Cette partie au cheminement bien plus simple à comprendre, dans son raisonnement, bien plus "humaine", en un sens. Cette partie, elle considérait ce qui était des faits avérés, et ce qu'elle savait, c'était que l'esprit de Vincent était un esprit proprement et automatiquement différent de son propre esprit. Quelque chose qui avait connu bien des "coups", et qui, si il considérait comme une personne spéciale, n'en faisait pas la personne spéciale, car il ne semblait pas se l'être avoué à lui-même. Il avait semblé, sur le coup, être pris de doutes, et d'une volonté farouche de ne pas déplaire à Anna en lui répondant négativement. Pourquoi tant d'efforts, alors ? Elle ne savait même pas si lui l'aimait, et elle s'était faite tirer dessus, en prenant part à ses expéditions à vocation forestière !

Ce qu'Adrian réussit donc à faire, par ce dialogue, fut de faire virer Anna au rouge tomate : elle n'avait jamais parlé aussi ouvertement de la chose avec qui que ce soit auparavant, et pour la raison fort simple qu'elle aussi, était une fille élevée dans des traditions séculaires d'une vieille école de pensée relativement puritaine. N'eût été à cause de son esprit et de sa rencontre avec un homme si proche d'elle-même dans des conditions particulièrement favorables - ou défavorables, si l'on considérait cette volonté qui l'avait prise comme un conditionnement autonome. -, elle n'aurait probablement jamais baissé sa garde, et moins encore pensé à une telle chose ... et moins encore aurait-elle songé à en parler !

" Oh, je ... Je ne sais pas. Je suis confuse. " fit-elle, pour balayer les théories d'Adrian, en détournant le regard, comme pour protéger un semblant de dignité qui pouvait éventuellement rester, enfoui quelque part. " Je suis vraiment désolée de vous faire perdre votre temps et votre talent avec des ... problématiques aussi ... triviales et ... dégradantes. "

Elle se passa la main sur le visage, proprement honteuse de ne pas l'avoir interrompu plus tôt, sûrement par un respect jusqu'au-boutiste pour sa parole de professeur, alors qu'elle aurait certainement dû ne pas le laisser estimer même la notion de prostituer son savoir pour une jeune impudente ... C'était du moins ce qu'elle pensait.

" Regardez-moi. Aucune dignité ... Aucun respect ... Je ne sais même pas ce qui m'a prise, de vous parler comme si vous n'étiez qu'un vulgaire vendeur de grigris pour ménagère ! Vous ... Je suis véritablement navrée ... Vous êtes bien trop gentil avec moi, Monsieur Pennington ... Je devrais avoir de véritables questions à vous poser ... Je devrais être en train d'essayer de faire quelque chose par moi-même, au lieu de ... Aaaah ... "

Cette dernière exclamation était rageuse. Une rage calme, contre elle-même et contre son esprit, et contre les larmes qui poignaient à ses yeux, devant l'éternel océan inconnu qui se profilait face à elle : Amour, destinée, héroïsme ... Anna se persuadait qu'elle n'était pas capable de réunir les ingrédient qui puisse permettre à aucun de ces trois mots de tenir ...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Ven 31 Oct 2014 - 19:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Il était assez rassuré de voir qu'il n'était pas le seul à être embarrassé par leur discussion, mais cela n'arrangeait pas leurs affaires pour autant ! Certes, ils pouvaient tout simplement cesser d'en parler, toutefois cela reviendrait à laisser tomber le gros du problème et ne ferait que pousser Anna à se débrouiller seule – ce qu'il refusait d'accepter. Il esquissa un sourire amusé, principalement par la situation – deux personnes gênées à cause de leur éducation – mais aussi par les paroles de la jeune femme. Bon, peut-être que la pilule serait mieux passée pour elle si elle avait eu affaire à une femme professeur ? C'était possible. Il avait conscience de ne pas être la personne la plus adaptée à la situation. Quoi qu'il en soit, face à la rage calme de la demoiselle, le centenaire décida qu'il devait intervenir et la rassurer. C'était son rôle, c'était pour cette raison qu'il avait décidé de devenir professeur : pour aider les jeunes en difficulté.

« Pourquoi un manque de dignité ou de respect ? Je ne trouve pas. Je sais que cette discussion doit être... embarrassante pour vous, pour moi aussi si je veux être honnête, mais je pense qu'elle est nécessaire. Autant ne pas lui mentir, ma foi.
Je suis peut-être votre professeur, mais je suis aussi un adulte qui a décidé de devenir enseignant pour aider les jeunes et cela concerne tous les domaines. Son regard se posa sur Anna.
J'ai l'impression que votre... dérapage ? Je ne trouve pas le mot adapté. Enfin, j'ai l'impression que cet incident aurait pu être atténué, voire évité si vous avez plus confiance en vous. Je me trompe peut-être, mais je crois que votre don peut vous empêcher de faire certaines choses, comme avoir confiance en vous. Dites-le-moi si je fais fausse route. »

Pas la peine d'être devin pour comprendre ce qui posait problème à une adolescente qui ne pouvait pas toucher un humain – voire un animal, il n'en savait rien – sans le faire souffrir ou le blesser. Anna avait été renvoyée de la Team Alpha parce qu'elle était incapable de travailler en équipe, plus qu'en raison de sa « faute » lors de la mission avec Jace. Enfin, c'était ce que la directrice avait expliqué à Adrian lorsqu'il avait demandé des détails sur ce renvoi – histoire de savoir s'il devait se montrer prudent sur ce qu'il enseignerait à la jeune femme. En bref, s'il voulait espérer pouvoir l'aider, il fallait qu'il lui fasse avouer ce qui la bloquait réellement, quitte à la pousser un peu. Mais sans la brusquer ou lui manquer de respect, cela n'entrait pas dans son mode de fonctionnement.

Détournant son regard de la jeune femme installée à ses côtés, l'Archimage observa les enfants qui jouaient en face d'eux, mais sans les voir. Ses pensées étaient accaparées par ce qu'il allait pouvoir dire pour lui faire comprendre qu'elle pouvait lui faire confiance.

« Je ne suis pas là pour vous juger Anna. Vous n'avez pas besoin de venir avec des questions existentielles pour me parler, vous pouvez tout simplement demander ce qui vous inquiète réellement. J'ai simplement vocation à vous aider comme je peux. Il lui jeta un coup d’œil avant de regarder à nouveau les gamins.
On ne peut pas tout résoudre seul. Vous savez, même moi je demande de l'aide, parfois en matière de magie et pourtant, c'est mon domaine. Souvent aux précédents Archimages d'ailleurs.
Il n'y a pas de honte à agir ainsi. Mais vous n'êtes pas obligée de le faire aujourd'hui, vous pouvez prendre le temps de réfléchir. Et puis.... Il hésita quelques instants.
... si cela vous arrangeait plus, je peux aussi vous donner le nom de professeurs, des femmes je veux dire, qui seraient aptes à vous aider. »

C'était connu que les femmes avaient plus de facilités à parler entre elles après tout ! Il se doutait parfaitement qu'il n'était pas l'interlocuteur le plus adapté qui soit pour qu'une adolescente puisse discuter de problèmes propres à son âge et peut-être même à son sexe. Bref, il ne lui en voudrait pas si elle décidait d'en discuter avec quelqu'un d'autre. L'essentiel était qu'elle le fasse avec quelqu'un !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




La jeunesse, c'est se révolter contre tout ▬ Anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
» Tactique gobelins contre nains
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-