AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

« L'on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein forcé de trahir » ft. Patron chéri ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 12:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le démon bailla et s’étira. Assis sur la chaise de Tesla, dans le bureau de Tesla, il s’amusait à tourner et observait la pièce devenir floue autour de lui.
Oui, il s’ennuyait à mourir.
Youpiiiiiii !
Ça avait l’air amusant, quand on regardait les enfants. Lui ne trouvait pas, pas du tout. Maintenant, il avait le tournis.

Raphaël soupira et observa la pile de dossier qu’il avait glané à gauche, à droite, dans la base. Il savait que Tesla laissait à disposition uniquement ce que le démon pouvait consulter. Toutes les informations et les rapports étaient bien jolis, les dossiers personnels relativement amusant, mais il en manquait trois, trois qu’il voulait absolument lire pour en apprendre le maximum sur les individus concernés. Le premier était bien évidemment celui de Tesla, qu’il ne trouvait nul part et quoi de plus normal ? En tant que petit chef de la petite base, il n’avait sûrement pas envie que tout le monde lise ses petits secrets. Le second était celui de sa blonde, Evey. Il ne connaissait que son prénom et l’avait apperçue, il ne s’était pas gêné pour l’observer sous toutes les coutures puisque Tesla lui-même avait approché sa sorcière. Approché, touché, insulté même, Raphaël savait tout et n’avait pas apprécié. Il était extrêmement possessif avec ses jouets et même s’il aimait bien son patron chéri, même s’il le voyait lui-même comme un amusant jouet, il n’acceptait pas qu’on tente de le doubler. Quant au troisième, il s’agissait du dossier sur ce maudit sorcier, celui qui avait approché Siobhan, celui qui avait pris son sang, celui qui était issu d’une lignée avec certaines tendances fâcheuses dans le domaine du démonisme.
Les autres ?
Aucun intérêt.

Et comme un fait exprès, Tesla avait mis ces trois dossiers précis hors de sa portée, ainsi que tout ce qui concernait les trois seuls individus retenant son attention dans cette maudite structure. Hati exceptée, mais il savait déjà tout d’elle et il ne ferait que lire une histoire où lui-même jouait le premier rôle. Si tant est qu’elle ait tout raconté…Dans les détails ? Le démon sourit. Elle en aurait bien été capable, cette petite trainée.

La porte du bureau s’ouvrit sur Tesla.

- Aaah il était temps patron chéri. Je m’ennuie ! T’es là pour me dis…

Raphaël fronça les sourcils tandis qu’un désagréable picotement courrait sur sa peau. Comme ses perceptions étaient moindres dans le corps de Cornelia, il ne comprit pas immédiatement d’où lui venait cette sensation oppressante ni ce qui dégageait cette odeur de pourriture. Et pour un démon, une odeur de pourriture s’apparente à une délicate odeur de jasmin…
Jasmin ?
Les yeux rouges de Raphaël brillèrent soudainement d’un éclat enflammé, la rage déformant ses traits.

- Tu te fous de moi ?!

Les archanges et les archidémons, deux ennemis jurés et ce depuis le commencement. La thèse et l’antithèse, chacun ressentait l’autre au plus profond de son être et éprouvait le besoin de l’éradiquer le plus rapidement possible. Tesla avait rencontré un archange mais il ne s’était pas contenté de lui serrer la main. Il embaumait littéralement le jasmin, donc il avait quelque chose appartenant à ces emplumés sur lui.
Au mieux, c’était un sort de protection.
Au pire, il s’était procuré l’une des Sept Armes Célestes et comptait l’embrocher. Son cœur se mit à battre plus fort, de rage mêlée à la peur. S’il avait été dans n’importe quel autre hôte, il n’en aurait rien eu à foutre mais il ne pourrait se transférer nul part pour éviter le coup fatal à son essence. Des flammes noires enrobèrent le corps de Cornelia et Raphaël tenta de provoquer le même phénomène sur Tesla. Son FeuInfernal fut inefficace.
C’est alors qu’il la vit.

- Une plume d’archange hein…Et pas de n’importe lequel, putain ! T’as fait exprès de prendre la sienne ou il est venu te la donner pour se venger ? Ce petit connard, il a toujours pas digéré hein ?

Il sentait Raphaël, mais pas l’archidémon, non. L’archange, son plus grand ennemi qui se disputait la première place avec son propre père, Bélial, depuis quinze ans. C’était de la triche, pure et simple ! Lui n’allait pas s’amuser à corrompre ses…
Euh…
Ouais, peu importe.

- C’était pas dans notre contrat ça. Pas du tout du tout. C’est pas une bonne idée, de rompre un contrat avec un archidémon. Ça me met en colère, tu vois ? Vraiment en rogne. Alors que je t’aimais bien…

Il se leva de sa chaise pour lui faire face, le nez froncé pour éviter de respirer l’odeur écœurante du jasmin.
Quelle merde, cette fleur. Même si ça tenait plus de l’odeur métaphysique qu’autre chose. Tesla ne la sentait probablement même pas.
Enrobé par des flammes noires, manifestation de sa colère, Raphaël ressemblait à une ombre cauchemardesque, à une terreur cachée dans la nuit. La pièce sombra dans l’obscurité, mais il ne put rien faire de plus. Pas tant qu’il n’aurait pas trouvé la faille.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 13:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Récupérer la plume d'archange avait été compliqué et éprouvant. Au début, Renan s'était demandé si cela en valait vraiment la peine ou s'il perdait son temps – et celui de Louis – pour du vent. Puis il s'était souvenu de la facilité avec laquelle Raphaël avait réussi à utiliser ses pouvoirs sur lui lors de leur première rencontre et fut tout à coup persuadé de l'utilité de cette protection. Le mage qui l'épaulait depuis le début de cette aventure avait donc confectionné quelque chose pour permettre à l'Officier de ne pas devenir le nouveau jouet de l'archidémon, mais Renan n'avait pas encore testé cela sur l'intéressé. Il ignorait totalement quelle réaction aurait Raphaël, surtout en associant cela à la visite qu'il avait rendue à Siobhan. Lors de leur deuxième rencontre, la jeune femme avait clairement laissé entendre que l'archidémon avait été irrité au possible en apprenant qu'il s'intéressait à elle et pour le pousser dans ses retranchements, le Français ne s'était pas gêné pour asticoter la sorcière. Bref, tous les éléments étaient réunis pour que Renan tombe sur un Raphaël irascible la prochaine fois qu'ils se croiseraient, mais il était loin de se douter à quel point cette colère pouvait monter haut. Très haut.

Lorsqu'il ouvrit la porte de son bureau pour apercevoir le démon installé sur sa chaise, Renan eut l'impression de se lancer dans une arène à l'époque de Romains et ce n'était pas si éloigné de la vérité. Son regard se posa sur l'archidémon tandis qu'il observait le visage de son hôte, remarquant forcément le changement d'expression qui s'opérait chez lui lorsqu'il sentit ou détecta la présence de sa protection. Ce n'était même pas de la colère, mais carrément de la rage. Sur le coup, Tesla oscilla entre la réjouissance et l'inquiétude. Le problème avec Raphaël, c'est qu'il ne savait pas à quoi s'attendre. Était-il en mesure de riposter s'il se faisait attaquer ? La protection en plume d'archange serait-elle suffisante ? Il ne tarda pas à la savoir comme des flammes noires l'enveloppèrent soudain, mais sans le toucher. Visiblement, Louis ne s'était pas trompé et c'était clairement rassurant. Les quelques inquiétudes du Breton s'évaporèrent et il retrouva une expression parfaitement détendue, même face à la colère impressionnante de Raphaël. Lorsque ce dernier se leva pour lui faire face dans un décor pour le moins cauchemardesque, le trentenaire se raccrocha à l'idée qu'il ne risquait rien grâce à sa protection. Malgré tout, il fallait avouer que le nouveau décor de son bureau avait quelque chose d'angoissant qu'il essaya de camoufler dans sa totalité.

C'est d'une voix naturellement provocatrice qu'il répondit à la colère de son interlocuteur, un peu comme s'ils étaient juste en train de parler de la pluie et du beau temps dans un café-bar.

« Calme-toi, tu n'es pas dans un cirque ici. » Le ton de sa voix se voulait assuré. « Je n'ai rompu aucun contrat, ne raconte pas n'importe quoi. Il n'a jamais été stipulé que je n'avais pas le droit de me protéger. Tu me crois stupide au point de rester dénué de protection à tes côtés ? » Il n'était pas suicidaire. « Est-ce que je dois te rappeler que tu ne t'es pas privé d'utiliser tes pouvoirs et de me menacer de faire pire lors de nos dernières discussions ? » Renan n'avait pas oublié les menaces sur son don de suggestion. « Je voulais simplement m'assurer que toi tu allais respecter notre contrat en évitant de t'amuser avec moi. »

Renan était plus ou moins un homme de parole. Lorsqu'il scellait un accord, il le respectait jusqu'au bout à condition qu'il ait quelque chose à y gagner. Dans le cas du démon, il souhaitait toujours conserver son assistance parce qu'elle lui était très utile, toutefois ce n'était pas au point de se mettre en danger et de permettre à son comparse de pouvoir faire ce que bon lui semblait avec lui. Il avait vu la manière dont Siobhan se comportait et ne tenait pas du tout à terminer comme un pantin ou une marionnette entre les mains de Raphaël. Chose qu'il ne dissimula d'ailleurs pas.

« Je ne suis pas l'un de tes jouets Raphaël. Je te l'ai clairement dit lors de ton recrutement. Tu ne me domineras pas. »

Il se doutait que l'archidémon n'allait pas apprécier d'entendre une pareille chose, mais Renan s'en moquait. Il n'était pas un jouet et encore moins son inférieur. Qu'il refuse de le comprendre ne le regardait pas. Le Breton n'avait pas décidé d'embaucher une telle créature pour être relégué au rang de divertissement, il voulait devenir le grand patron et voilà tout. Son regard resta toujours planté sur le visage de l'hôte qui ressemblait davantage à une créature de cauchemar qu'à une humaine. Il subsistait encore une dernière question que Renan n'avait pas éclairée.

« Je n'ai pas rencontré le propriétaire de la plume si cela te rassure. Je me suis simplement dit que tu apprécierais l'attention, un Raphaël pour contrer un Raphaël... » Il avait trouvé cela très amusant lorsque Louis lui en avait parlé. « Tu devrais plutôt me remercier vu tous les efforts que je fais à cause de toi depuis ton arrivée ici. »

Tesla eut le culot d'avoir l'air un peu agacé sur la fin de sa phrase. Il en avait ras-le-bol des colères de tout le monde : lui, Ida, …. C'était lui le chef, les autres n'avaient qu'à fermer leurs grandes gueules et lui obéir. Mais il ne poussa pas la provocation jusqu'à le dire aussi ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 14:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
En réalité, Raphaël était profondément vexé.
Il n’en avait pas à proprement parlé conscience mais il ne s’était pas imaginé qu’un de ses jouets serait assez malin pour se procurer l’un des seuls objets capables de le mettre en échec. Ils n’étaient pourtant pas nombreux dans ce plan…Comment y avait-il pensé ? Qui en avait eu l’idée ? Comment avait-il pu obtenir une plume de l’archange Raphaël ? Ce crétin en avait-il semé un peu partout ? Jusqu’où avait-il poussé pour mettre la main dessus ? Sa presque absence de deux semaines était-elle liée à cela ? Raphaël se souvenait l’avoir vu revenir d’une « mission » au cours de laquelle il avait été « blessé » ce qui avait bien amusé l’archidémon.
S’il avait su…
Mais à ce moment-là, il n’avait pas encore la plume.
Oui, il est vexé. Vexé qu’il ait trouvé une parade, vexé de ne pas pouvoir contrôler un humain, vexé que cet humain en particulier ait le culot de le défier aussi ouvertement. Au fond, il l’aimait bien et c’était rare qu’il s’intéresse à quelqu’un dénué de pouvoirs magiques plus d’une journée. Tesla était une exception comme il lui en arrivait une fois tous les trois siècles.

Il souffrirait d’autant plus.

- Tu m’as demandé une démonstration, je t’en ai donné une ! s’exclama-t-il avec une mauvaise foi évidente.

Parce qu’il n’avait pas fait que ça, lors de leur première rencontre. Tesla s’était montré prudent et intelligent, en cherchant une protection contre Raphaël. L’archidémon avait cru se montrer subtile mais il s’était bien trompé. A moins que quelqu’un n’ait donné des informations à son sujet ? Pas besoin de chercher très loin pour savoir qui était le responsable. Ce fameux sorcier.
Il allait le tuer. L’écorcher vif, lécher les plaies, lui arracher des morceaux de chair, le forcer à manger ses propres intestins jusqu’à ce qu’il s’étouffe avec !

Le démon affichait clairement une moue rageuse. Il aurait pu s’indigner mais au fond, Tesla avait raison et c’était encore plus rageant. Raphaël avait un trop gros ego pour accepter qu’un humain le double en se croyant plus malin que lui. Et puis quoi, encore ? Déjà qu’il était coincé dans ce corps, trop faible pour user de la totalité de ses pouvoirs…Une seule plume n’aurait pas dû le bloquer comme ça. Pas à ce point. Va te faire foutre, Bélial ! ragea-t-il intérieurement. La bénédiction de Raphaël – le vrai- aurait pu le tenir à l’écart, mais Tesla affirmait ne pas l’avoir rencontré. Entouré par une aura archangique, il lui donnait l’envie de vomir et attisait sa profonde colère. Rien ne lui échappait, rien. Encore moins un humain. C’était sa chose, son jouet, sa propriété.

- Je ne vois pas en quoi je devrais te remercier ! C’est moi qui te rends service, je suis un atout dans ta manche et tu ne me donnes même pas la moitié de ce que je veux ! En plus, tu as le culot de te ramener avec une plume de cet imbécile, tu sais quelle odeur ça dégage ? Je vais t’enfoncer la tête dans un seau de merde, ça te donnera une petite idée.

De l’extérieur, ça ressemblait à une dispute de couple.
La terrifiante dispute d’un couple de sociopathe.

Les flammes continuaient d’heurter la protection sans la traverser, le démon cessa donc de les envoyer vers celui qu’il visualisait désormais comme un ennemi. Inutile de s’épuiser pour rien, il avait d’autres tours dans sa manche. Il tendit son bras droit sur le côté, la paume vers le mur et murmura des mots dans une langue qu’aucune gorge humaine n’aurait pu savoir prononcer. Soudain, une seconde paire d’yeux s’illumina dans les ténèbres, un gigantesque chien noir se tenait à côté de Raphaël, les babines retroussées, grognant doucement.

- Défonce moi ça,ordonna le démon.
- Euh…Patron, y’a une protection d’archange autour.
- Sans déconner ? railla Raphaël.
- Ouais okey c’est bon, j’ai compris, râla le familier avec un soupir.

Le tout en langue de Dis, donc incompréhensible pour Tesla. Le chien noir fonça vers lui mais se heurta à la protection. Il fut expulsé en arrière, un peu de fumée s’échappant de sa peau aux allures de cuir. Il couina mais savait très bien qu’il devrait continuer jusqu’à tant que Raphaël lui dise d’arrêter. Parce qu’il était le maître, parce qu’il lui devait obéissance. Alors, il recommença et il recommencerait, jusqu’à ce que ses assauts fragilisent suffisamment la protection pour que l’humain derrière s’effondre sous les coups de son maître.

Raphaël releva les yeux vers Renan, dardant son regard dans le sien, une flamme maléfique, profondément néfaste, brillant dans ses prunelles. Il ne l’avait, jusqu’ici, jamais regardé comme ça.

- Tu veux que je te dise un truc, patron chéri ? Ton petit sorcier, parce que je suppose que l’idée ne vient pas de toi, tu ne t’y connais pas assez…Ton petit sorcier, il va ramasser et toi, toi…Oh toi, susurra-t-il. Tu n’aurais vraiment pas dû faire ça…On était bien, tous les deux. Tu avais même ton libre arbitre, tu sais combien peuvent s’en vanter ? Zéro. Tu étais libre, on était presque égaux toi et moi. Tu jouais le chef, c’était amusant. Moi, je faisais comme si c’était rien, ça faisait monter l’excitation pour le moment où ça allait exploser. C’était vraiment distrayant, personne m’a si bien distrait, à part ma petite chienne. Pourquoi il a fallu que tu casses notre jeu, hein ? Dis-moi pourquoi ? Pour une fois que je traite bien un humain, voilà où ça mène.

Un soupir dramatique, mais ses yeux ne trompent pas. Il n’est que rage, violence et haine. Il est un cauchemar personnifié, coincé dans le corps d’une gamine anorexique. Il ne retient plus son aura comme il le faisait d’habitude. Il monte le bouton, laisse filtrer une part de sa vraie puissance. Pas toute, non. Le plus gros est encore muselé, mais Tesla n’en sait rien. Le pouvoir vibre contre le bouclier, Raphaël gémit, frustré.
Bam.
Kurama fut éjecté contre le mur d’en face.
Bam.
Encore.
Bam.
Encore.
Et le son se répète, régulier. Raphaël guette, il attend, toujours entouré par des flammes noires.

- Non, en fait, ne dis rien. Je m’en fou. Tu sais ce qu’on va faire, maintenant, patron chéri ? On va voir qui domine l’autre. Allez, fait moi vibrer. Si tu me bats, je promets de ne pas te tuer.

Et il rit, sombre, parce que la mort est la fin du chemin pour tous les humains et que son âme, et bien, elle lui appartient.
Il y a des choses pires que la mort…
Naïf, Tesla l’ignore.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 15:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Les excuses de Raphaël tombaient à plat et Renan n'avait pas l'intention de laisser la situation lui échapper. Il s'était douté – et cela dès le premier jour – qu'un tel moment allait arriver. Que le démon allait essayer de s'imposer et que lui allait devoir le supplanter pour lui faire comprendre qui commandait dans ce monde. Pas les démons. Pas Raphaël. Restant droit comme un « I » et inflexible, le trentenaire se contenta de regarder son adversaire du jour tandis que celui-ci l'invectivait en lui lançant des menaces au visage. Il ne sentait rien, mais visiblement pour un démon, la présence d'un archange devait être particulièrement désagréable. Et c'était juste une plume... Tesla se demanda soudain s'il pourrait maîtriser totalement l'archidémon en mettant la main sur une autre relique de ce genre. C'était une possibilité séduisante et il la nota dans un coin de son esprit, bien décidé à en faire usage plus tard, une fois qu'il aurait remis Raphaël à sa place.

Mais apparemment, ce dernier n'avait pas décidé de s'arrêter là. Il stoppa les flammes, mais pour les remplacer par une apparition peu engageante. Renan ne distinguait rien d'autre que des yeux brillants dans l'obscurité de la pièce, ainsi qu'un contour assez flou qui semblait designer un animal. Les démons aussi avaient des animaux domestiques ? Blague à part, même sans comprendre l'échange qui se fit, Renan cerna que les choses tournaient plutôt mal pour lui : apparemment ça allait sentir mauvais sous peu – mais pas au sens propre comme Raphaël l'avait menacé. La bestiole qui se révéla être un semblant de chien, se lança à l'attaque, mais fut repoussé par la protection qui se révéla clairement efficace. Il allait devoir songer à remercier Louis avec tout ce qu'il pouvait vu l'avantage certain que cela lui fournissait. Son assurance se renforça tandis que Renan se demandait quand le démon allait enfin accepter la domination. Son regard croisa le sien et il ne put retenir un frisson : personne ne l'avait jamais regardé comme ça.
Sur le coup, Tesla se demanda s'il n'avait pas poussé le bouchon trop loin.

Les paroles qui furent alors prononcées ne l'aidèrent pas à se sentir sûr de lui. Peut-être qu'il avait fait une connerie avec cette protection. Apparemment, Raphaël semblait lui avoir accordé un statut différent de celui des autres humains, mais ce n'était pas dans la nature de Renan de rester sagement assit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le jour où il se serait lassé de lui, ce qui serait forcément arrivé, l'archidémon n'aurait eu qu'à claquer des doigts pour se débarrasser de l'envahissant Tesla. Non, il avait eu raison d'agir ainsi. Ce n'était pas un jouet, c'était celui qui tirait les ficelles des marionnettes et ce n'était pas un démon à l'ego sur-dimensionné qui allait le faire changer de position ! Le chien percutait toujours la barrière sans le moindre résultat et c'est à ce moment que Raphaël suggéra quelque chose d'osé. Se battre ? Soit ! Tesla n'avait pas peur : il était protégé des attaques démoniaque et ses pouvoirs étaient largement assez développés pour blesser l'enveloppe charnelle qui lui servait d'hôte.

« Il n'y a pas le moindre doute. Si je te bats, ce qui va arriver, tu comprendras enfin où est ta place. Sinon.... » Il prit quelques secondes pour réfléchir. « Je me débrouillerai pour trouver autre chose qui te réjouira autant que la plume. »

Autrement dit, il trouverait un autre objet lié aux archanges pour le maîtriser d'autant plus. Renan savait bien que Raphaël n'apprécierait pas, mais il s'en fichait. Comme les choses allaient forcément virer à l'affrontement, le Breton ne perdit pas de temps : il leva la main pour utiliser son pouvoir et arracher les morceaux de métal qui décoraient les murs afin de les utiliser comme une sorte de corde afin d'entraver l'hôte du démon. S'il la neutralisait, lui ne pourrait plus contrôler ses pouvoirs, non ? L'inconscience devait exister même pour les créatures de ce type. Quoique, il ignorait si elles avaient besoin de dormir ou tout simplement se reposer.... La première tige de métal commença par s'enrouler autour du cou de l'archidémon, ou plutôt de son enveloppe charnelle, puis se resserra juste ce qu'il fallait pour l'empêcher de respirer correctement. À n'en pas douter, cela laisserait d'ailleurs une belle trace sur la peau blanche.

« Tu as une mauvaise tendance à sous-estimer les humains, tu sais. »

Surtout lui en fait. Mais Renan voulait commencer en douceur. Il garda son emprise sur le joli cou de Cornelia avant d'employer une nouveauté qu'il avait développée depuis peu : il s'agissait du contrôle du flux sanguin. En utilisant le magnétisme dégagé par les atomes de fer contenus dans l'hémoglobine des globules rouges, il pouvait le ralentir, le stopper ou l'accélérer. Et bien sûr, cela avait un impact direct sur le corps de sa cible. Déployant ce nouveau pouvoir, le Français se débrouilla donc pour accélérer grandement la vitesse du sang de Raphaël de telle sorte à ce que celui-ci commence à ressentir des effets désagréables comparables à une longue course à pied ou a un exercice très soutenu.
Il ne restait plus qu'à voir si cela avait un effet sur le démon lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 16:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Si Raphaël remportait la victoire…Ou plutôt quand Raphaël la remporterait, Tesla n’aurait plus le choix. Il devra se soumettre, forcé de reconnaître sa supériorité. Il lui enfoncerait sa plume d’archange bien profondément dans le cul pour lui montrer ce qu’il pensait de ses initiatives et avec un peu de chance, ils pourraient reprendre leur amusant petit jeu…En inversant les rôles. A partir d’aujourd’hui, Raphaël l’avait décidé, il prendrait ce que bon lui semblait de Tesla, jusqu’à s’en lasser et le jeter comme le pauvre petit humain qu’il était.
Enfin…Pauvre petit humain…

- Tu trouveras rien du tout ! Si je gagne, tu m’appartiens et tu m’obéis.

Tesla avait raison, le démon avait peut-être un peu trop tendance à sous-estimer les humains. Dans n’importe quel autre corps, il aurait pu se permettre mais la colère lui avait fait oublier un détail essentiel : Il ne pouvait pas se transférer en dehors de Cornelia. Elle était sa prison, des barreaux impossibles à briser, son petit cauchemar personnel. Il était incapable de s’en aller si elle mourrait. Il serait coincé en elle et de là, deux possibilités :
Une mort définitive.
Un retour à Dis.
Ce qui, concrètement, aurait le même effet. Il était certain à 98,7% que son père l’attendait de l’autre côté, avec sa gigantesque épée démoniaque, pour le transpercer dés qu’il l’aurait à portée. Aucun sens de l’humour. Depuis le temps, on aurait naïvement pu croire qu’il connaissait son fils et ses accès de colère, d’égocentrisme…Mais non. Bélial, cet enfoiré !

Mais c’était trop tard pour retirer son défi, trop tard pour tout et de toute manière, même s’il s’était rendu compte de sa bêtise, l’odeur de l’archange rabaissait Raphaël au rang d’animal. Un instinct viscéral, primaire, lui ordonnait d’agir, de détruire cette foutue plume une bonne fois pour toute et surtout, de se venger. Tesla allait payer, l’autre sorcier aussi. C’était pire qu’un affront, cela tenait de la véritable insulte…Et il devrait continuer ses doléances plus tard, car une tige en métal lui serra le cou, entravant la respiration de Cornelia. Concrètement, Raphaël ne respirait pas sous sa forme primordiale mais dans un corps humain ou plutôt, dans le corps de Cornelia, il devait pourvoir à tous ses besoins. Il devait respirer, manger, aller aux toilettes et même dormir. Heureusement, Cornelia avait une certaine résistance mais elle ne valait pas celle que le démon aurait pu lui apporter, si tous les sceaux inférieurs étaient ouverts. Force supérieure, rapidité supérieure, régénération supérieure, un peu comme une vampire mais en mieux. Il aurait pu survivre à une balle en plein cœur, si elle n’était pas bénite.
Hélas…
Le corps de Cornelia s’agita, par réflexe, à la recherche d’oxygène. Au même moment, il commença à avoir chaud, très chaud…Il transpirait même, le cœur de Cornelia battant de plus en plus vite dans sa poitrine, comme à la recherche désespéré de quelque chose…Etait-il en train de vouloir lui provoquer une crise cardiaque ? Heureusement, l’esprit de Raphaël était clair et il se transforma en ombre. Il devint purement immatériel, il était partout et nul part à la fois. Et surtout, pensait-il, il était insaisissable. Une ombre n'a pas de sang, pas de fer, une ombre est l'obscurité absolue, le noir, l'horreur.

Bam.
Bam.
Bam.

Kurama continuait sa danse inlassable.

- Est-ce que ton métal peut saisir l’obscurité ? Tu le sens en moi, sous cette forme? susurra-t-il en riant. Non, évidemment que non. Frustration, n'est-ce pas? Tu ne peux pas m’attraper et je ne peux pas te toucher, que c’est ennuyeux…Et si tu enlevais ça ?

Il mit une intonation spécifique dans sa phrase, une tentative de suggestion. Mieux valait tout essayer pour mettre toutes les chances de son côté, bien qu’il risquait d’échouer lamentablement.
Puis une idée lui vint.
Avant de se rendre à la base, Cornelia avait accompli un contrat, raison pour laquelle il portait exceptionnellement un pantalon et un débardeur. Elle était encore armée de ses couteaux et s’il se rematérialisait, il pourrait les lancer. La plume d’archange ne fonctionnerait pas, puisque les lames n’étaient pas démoniaques. C’était de l’acier comme on en trouvait partout…Bien entendu, Tesla contrôlait le métal mais serait-il assez rapide pour éviter deux lames venues de deux directions différentes ? Raphaël ne perdait rien à essayer.

Alors il se matérialisa en face de Tesla et lança la première lame puis, rapidement, apparut dans son dos pour faire de même avec la première. Il savait que le bras de Cornelia ne passerait pas la protection. Mais le poignard n’était pas un morceau physique de lui-même, n’était pas contaminé par son essence.

Bam.
Bam.
Bam.

Bon sang, ce foutu sorcier n’était pas un amateur.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 17:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Lui appartenir ? L'idée n'était même pas envisageable et encore moins acceptable, mais il avait déjà engagé le combat et donc, implicitement, accepté l'accord. Ce n'était pas si grave, Renan était convaincu de gagner et de soumettre enfin l'archidémon. Ce serait une bonne chose, autant pour sa quiétude que pour monter à sa garce de chienne – j'ai nommé Ida – qu'on ne rigolait pas avec lui. Peut-être qu'elle cesserait elle aussi de se montrer insupportable si elle voyait de quoi il était réellement capable ?

« Je ne suis pas un chien ! »

La remarque claqua, il en avait ras-le-bol d'être considéré comme un potentiel jouet ou animal de compagnie. Sa fierté en prenait un sacré coup à chaque fois et il avait simplement envie d'être enfin considéré à sa juste valeur. Cette fois-ci, il aurait sa vengeance et tant pis si Raphaël devait ramasser pour tous les autres qui avaient osé lui manquer de respect.

Son attaque portait ses fruits : Cornelia, l'hôte, s'agita alors que l'oxygène ne parvenait plus jusqu'à ses poumons. Il relâcha très légèrement la pression, à peine assez pour lui permettre de prendre une goulée d'air, puis raffermit à nouveau sa prise. Une manière d'éveiller la panique sur son joli minois, mais encore faudrait-il qu'il parvienne à enfermer Raphaël dans ce corps. Sauf que ce n'était pas dans ses moyens et que le démon décida bien rapidement de s'éloigner de son hôte inutile – pour le moment. La frustration gagna l'esprit et le visage de Renan qui réfléchissait déjà à comment se débrouiller pour réussir à coupler son pouvoir à la situation actuelle. Mais rien ne lui vint. Raphaël allait jouer à cache-cache avec lui, mais sans pouvoir l'approcher : le combat risquait de s'éterniser !

Il ne portait plus vraiment attention au chien qui s'échinait inutilement, mais la voix du démon ne manqua pas d'attirer son attention. Une sensation désagréable s'éveilla dans son esprit lorsqu'il entendit Raphaël suggérer d'enlever sa protection. Et puis quoi encore ? Il le prenait vraiment pour un idiot ?

« Et si tu te montrais au lieu de ta cacher, plutôt ? » Il regarda autour de lui. « Tu as la frousse ? »

De la provocation gratuite, il le savait bien, mais c'était plus fort que lui. Malheureusement, avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit de plus probant, Raphaël se lança à l’attaque en se matérialisant face à lui et en lançant une arme dans sa direction. Ce ne fut pas très difficile pour Tesla de l'éviter, il utilisa son pouvoir de manière à l’immobiliser en l'air pour le repousser et la faire se planter dans le mur plus loin de là, mais le temps qu'il se retourne pour essayer de repérer le démon, ce dernier avait déjà lancé un autre assaut. La lame pénétra la défense de l'archange, signe qu'elle n'était pas démoniaque, puis atteignit Renan qui sentit la morsure de l'arme sur sa peau. La surprise le perturba un peu il ne s'attendait pas à une telle riposte et quelque chose étrange se fit sentir, comme si le danger devenait soudain plus présent. Il se reprit et la protection sembla regagner en vigueur, il s'en était fallu de peu !
Énervé, le trentenaire arracha la lame avec son pouvoir et le propulsa en direction de Raphaël avant de bloquer le sang avec son pouvoir de manière à éviter d'en perdre de trop.

« Et alors ? Tu crois que tu vas m'avoir avec ça ? C'est minable. L'archidémon, archi-nul plutôt. »

C'était minable, il le savait bien, mais peu lui chalait. Le chien poursuivait ses attaques et Renan en avait ras-le-bol. Impulsif à ses heures, il déploya à nouveau son don pour utiliser les barres de métal afin de repousser brutalement la créature de manière à l'éloigner de lui. La colère montait de plus en plus et il en arriva à presque perdre le contrôle : il y avait trop de choses en jeu pour qu'il puisse risquer de perdre ! Puisqu'il ne pouvait plus voir Raphaël, le Français allait essayer de le repérer autrement. Sa présence était-elle un minimum solide ? Il tenta d'utiliser son sonar magnétique pour situer le démon et l'attaquer, mais ce fut malheureusement vain : tant qu'il n'était pas plus solide, le Breton était inefficace face à lui. Ou peut-être pas. Il pouvait toujours essayer de tirer au hasard. Ce n'était pas ce qu'il préférait faire, mais ma foi... levant la main, il utilisa son pouvoir qui lui permettait de projeter des « rayons » magnétiques qui touchaient ses adversaires de la même manière qu'un flux d'énergie. Ce n'était pas palpable, alors peut-être que Raphaël y serait sensible ? Ou sinon, il ne lui restait qu'une solution : la provocation.

« Tu me fais pitié. Tu te planques pour éviter le danger, tu n'as rien d'un démon puissant, tu es juste bon à fuir. Tu n'oses même pas m’affronter en face ? ! »
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 18:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Je ne suis pas un chien !
Etrange, comme ces mots raisonnaient en lui. Des mots qu’il avait lui-même déjà prononcé, seize ans auparavant.
Je ne suis pas ton chien !
Ah non ? Et qu’est-ce que tu es ? Un prince ? Un démon libre ? Ne me fais pas rire.

Raphaël serra les dents sous le coup du souvenir. C'était la dernière chose qu'il avait entendu de la bouche de son géniteur, en dehors du sombre rire qu'il avait perçu le soir où il avait possédé Cornelia et était tombé dans le piège grossier qui lui avait été réservé. Comme un idiot...Et tout ça pour quoi? Par excès d'orgueil.
La nostalgie ne lui allait décidément pas. Il était hors de lui.

Toujours impalpable, incorporel, il avait réussi à blesser Renan en lançant les deux poignards de Cornelia. Le premier avait raté sa cible mais ce n’était qu’un leurre, destiné à ce que le second arrive à destination. Enfoncée dans son épaule, elle provoquait un saignement dont l’odeur emplissait Raphaël d’une sombre satisfaction.

- Le problème d’un corps humain, c’est qu’il perd du sang, minable petit insecte.

Oui, s’il lui donnait du « archidémon archinul » alors Tesla aurait droit à du minable petit insecte. D’ailleurs, le fait que la lame pénètre la chair du mutant avait brisé sa concentration et perturbé la protection divine qui l’entourant. Raphaël tenta de la forcer mais il manqua de réactivité. Enragé, il esquiva la lame renvoyée en se dématérialisant et fut presque blasé de le voir se soigner aussi facilement. S’il avait été un démon guerrier ou un cavalier de l’apocalypse, il aurait probablement apprécié un adversaire aussi difficile à écraser…En réalité, il était en train d’évaluer l’attrait du corps de Tesla. S’il pouvait seulement récupérer sa capacité de transfert et s’incarner dans un tel corps ! La mutation, en plus de sa magie…Il serait un véritable monstre et pourrait tenir tête aux sbires de son père pendant quelques temps.
Hélas, c’était exclu pour le moment. Le transfert était l’un des dons que Bélial avait le mieux cadenassé.

Tesla décida de changer de cible, visiblement excédé. Il s’en prit au familier infernal, qui percuta l’une des barres métalliques et sembla un peu sonné. Heureusement, il existait principalement sous forme d’essence dans cette dimension et ne pouvait pas véritablement être sonné. Il se rendait solide pour percuter le mur archangique, point. Il se redressa péniblement en montrant des dents, désireux de déchiqueter l’humain pour les trois siècles à venir, s’il le pouvait. Raphaël considéra l’idée et gloussa.
Plusieurs choses se passèrent alors en même temps.

Tesla déclencha une série d’ondes magnétiques que Raphaël ressentit. C’était désagréable et provoquait des espèces d’interférences avec sa substance même. C’était comme s’il perdait le contact avec les autres parties du corps de Cornelia, qui étaient fondues dans les ombres. Comme si le mutant parvenait à toucher les ténèbres, comme si les ténèbres avaient une existence physique sur la terre…Affolé, Raphaël réapparut et le pouvoir commença à faire bouillir le sang dans ses veines. Le corps de Cornelia se sentait mal, terriblement mal. Son essence, quant à elle, était intacte. Il subissait dans cette enveloppe trop faible.
Kurama s’élança une ultime fois vers la protection archangique, transformé en une boule de feu noire qui ressemblait à s’y méprendre au FeuInfernal. Poussé par la rage et la lassitude, le familier donnait un ultime coup en rassemblant tout ce qu’il avait de puissance à l’endroit même où la petite brèche de tout à l’heure s’était formée. Ce fut si violent qu’il y eut un éclat dans la protection.
Tesla sentit l’éclat, il cessa d’envoyer des ondes magnétiques.
Raphaël put alors reprendre sa forme d’ombre et s’introduire dans la brèche. Tesla empestait le jasmin et une mince veloute blanche s’échappait du corps de Raphaël tandis qu’il reprenait forme au cœur de la protection. Ca le brûlait, c’était désagréable mais il s’en moquait. Il toucha Tesla et provoqua son ToucherCauchemar avec une telle intensité, une telle haine, une telle colère, que la bulle protectrice implosa. Des éclats allèrent se planter dans le corps de Kurama, qui commença à fumer et à geindre.

Mais le démon s’en moquait. Il regardait un film, un film d’horreur. Un film où une blonde, Evey, était étendue sur le sol. Ses yeux sans vie fixaient le plafond. Son corps était barbouillé de sang, ses cuisses écartées. Elle était un cadavre amoché et Tesla ne pouvait rien faire contre. Dans la tête de l’agent, la vision était claire et semblait réelle, tangible. Il pouvait toucher Evey, il pouvait sentir l’odeur du sang, de la mort. Dans leurs esprits liés, Raphaël gloussa, sombre, terrifiant.

- Il ne fallait pas me provoquer, patron chéri.

Dans la vision, Raphaël apparut à côté du cadavre.

- Ne t’inquiète pas, je me suis bien occupé d’elle avant de la tuer. Elle a crié, elle avait une si jolie voix. Mais tu le sais, n’est-ce pas ?

Puis il rit, il rit franchement, moqueur. Un rire glacial qui semblait se répercuter dans tous les coins obscurs.

Et il cracha du sang.
Avant de s’écrouler à genoux sur le sol, les yeux écarquillés.

Dans la panique provoquée par la vision, dans le tourbillon de cauchemar, Tesla avait activé un pouvoir étrange, un pouvoir qui était en train de détraquer le corps de Cornelia. Raphaël attrapa sa main, la sienne était couverte de FeuInfernal qui commença à brûler la peau de son ennemi du jour, mais il ne le lâchait pas.
Du sang sortit à nouveau d’entre ses lèvres.

Puis la porte s’ouvrit à la volée et une femme entra. Une femme dont Raphaël reconnut l’aura immédiatement.

- Qu’est-ce que vous foutez ?! Tu vas le tuer !

Mais elle ne parlait pas à Raphaël, non. Elle se mit à genou à côté de lui et poussa Tesla, chez qui le FeuInfernal continuait à dévorer sa chair. Un feu impossible à éteindre, qui remontait le long de son bras sans jamais réellement brûler. Une douleur éternelle…
Raphaël s’accrocha au bras d’Hati, détestant sa propre faiblesse, haïssant de dépendre ainsi de la déesse qu’il avait apprivoisée.

- Tu peux toujours pas te transférer ?

Raphaël secoua la tête pour signifier la négative, incapable de parler. Il toussa, crachant du sang sur la jolie blouse de sa chienne. Heureusement, celle-ci s’ouvrit le poignet et le lui colla contre la bouche. Puis elle observa Tesla, qui criait sous la douleur insoutenable des flammes noires. Elle aurait pu compatir, si elle avait été capable de ce genre de sentiments. Redressant le corps de Cornelia, elle le serra contre elle, comme si elle câlinait Raphaël.
Et le démon buvait…
Mais quelque chose n’allait pas.

- Y’a un truc…De détraqué…
- Si tu arrêtais de le brûler, il pourrait peut-être t’aider ?

Raphaël grogna. Il aurait voulu profiter des cris de Tesla encore un peu mais il était presque certain qu’il allait mourir si on ne faisait rien. Alors il leva sa malédiction et serra la main d’Hati, un peu trop fort. Son cœur battait la chamade, son corps tremblait un peu.

- Je crois que je suis en train de mourir…

Un murmure, tombé comme une fatale sentence.
Et il était terrifié. Il aurait voulu se transférer, même à l’intérieur de Hati, juste temporairement, le temps de trouver n’importe quel autre hôte pour l’accueillir. Sauf qu’il ne pouvait pas. Il avait beau essayer, le sceau restait bloqué et le sang d’Hati était trop occupé à tenter de réparer les dégâts causés à ses organes. Pour le moment, il y parviendrait mais même en étant une déesse, Hati n’avait pas une réserve illimitée. Il pourrait tenir quelques heures, peut-être un jour…

Dire qu’il avait ri, le jour où elle l’avait déchiqueté par jalousie. Il avait ri et lui avait envoyé un baiser ensanglanté, en lui murmurant : A bientôt, petite chienne.
Mais là, c’était différent.
Il n’avait jamais senti la mort de si près et honnêtement ?
C’était effrayant. Assez pour qu’il laisse tomber ses boucliers métaphysiques et qu’il transmette son angoisse à Siobhan, qu’il l’appelle.
Mais que pourrait-elle faire de plus, de toute façon ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 20:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le sang n'était pas un problème et Raphaël s'en rendit rapidement compte. Renan avait cherché à se hisser au-dessus du commun des mortels en évitant que son corps ne lui fasse défaut, mais cela ne l'empêchait pas d'avoir encore des problèmes lors de certaines missions – comme celle de la plume.
L'affrontement se poursuivait donc et visiblement, Renan avait réussi à toucher Raphaël puisque celui-ci réapparu pendant un bref instant, avant que le chien ne donne un coup bien plus puissant et ciblé que tous les précédents. Un petit éclat se fit sentir et le Français essaya de repérer la zone dangereuse pour combler le vide, mais ce fut rapidement trop tard. Le démon s'était infiltré dans sa sphère sécurisée et il aperçut une sorte de volute claire qui s'éleva du « corps » de son assaillant, un peu comme s'il était en train de brûler ou de se désintégrer. Malheureusement, cela ne fut pas suffisant pour le neutraliser et sans que Tesla ne puisse réagir, l'archidémon le toucha, provoquant l'explosion de la bulle qui lui avait sauvé la mise jusqu'à présent.

Un film défila alors dans son esprit, quelque chose qu'il avait déjà expérimenté avec un mentaliste qui implantait des pensées noires dans l'esprit de ses cibles. Pourtant, cette vision fut bien au-delà de tout ce qu'il avait pu ressentir, rien que l'odeur métallique du sang lui venait aux narines et pendant un instant, il y crut franchement. Evey était morte et il se retrouvait face à ce spectacle et à son assassin. Loin de se décomposer – même s'il n'en était pas loin – Renan réagir par impulsion, il laissa ses pouvoirs se débrider et se déclencher d'eux-mêmes, percutant de plein fouet le corps de Cornelia qui ramassa la même attaque que précédemment, mais bien plus puissante. Son rire s'interrompit et Tesla songea soudain à relancer une seconde vague pour se débarrasser de lui, mais le démon attrapa sa main et une violente douleur à la limite du supportable se fit sentir.

Il entendit à peine ce qui se passa ensuite, ne remarqua pratiquement pas l'arrivée d'Ida et de ses gros sabots. La douleur se propageait toujours plus, devenant insupportable au point qu'il ne puisse plus retenir les cris de souffrance qui ne demandaient qu'à sortir. Et pourtant ! Son oncle lui avait appris à supporter la douleur, mais là c'était inimaginable, il n'avait jamais rien ressenti de tel et le pire restait qu'elle se propageait au reste de son corps comme dotée d'une mentalité qui lui était propre. Le reste n'avait plus franchement d'importance, il aperçut bien Hati en train de câliner son démon, mais n'y porta guère attention, sentant ses jambes se dérober sous lui jusqu'à se retrouver à genoux, mais sans que cela n'atténue la douleur.
Foutu démon. Foutue divinité, qu'ils crèvent tous.

Puis tout s'arrêta d'un coup. Renan ne put retenir un soupir de soulagement en baissant les yeux sur sa peau comme s'il s'attendait à la voir brûlée, mais rien. Ce n'est qu'à ce moment qu'il tourna la tête vers le duo pour entendre l'aveu lâcha par Raphaël. Il allait mourir ? Vraiment ?

« Qu'il crève donc. »

Le ton de sa voix était presque essoufflé comme s'il venait de courir un marathon. Il détourna le regard d'un air irrité. Sur le coup, Renan pensait réellement ce qu'il disait et si Ida n'avait pas été là, il aurait volontiers abrégé les souffrances de l'hôte de Raphaël, quitte à perdre le précieux atout qu'il représentait pour lui. Puis, après quelques secondes, alors que son ego se remettait toujours très mal de la raclée qu'il venait de se prendre, le trentenaire reporta son attention sur Raphaël.

« Si tu avais été capable de fermer ta gueule au lieu de me provoquer, rien de tout ça ne serait arrivé ! » Parce que c'était forcément la faute du démon. « Tu m'agaces. Tu m'emmerdes. » Il lâcha un profond soupir chargé de frustration avant de se redresser. « Il faut toujours que tu fasses tout foirer. »

Songeant brièvement à quitter les lieux, Renan hésita pendant quelques secondes, avant de faire demi-tour pour s'approcher du démon. Cette bagarre avait réveillé sa douleur aux côtes qui n'étaient pas encore totalement soignées, ajoutez à cela qu'il avait ramassé un couteau dans l'épaule et une séance de cinéma de l'horreur en plus de ces flammes bizarres, puis vous compreniez qu'il était réticent à l'idée d'aider Raphaël.

« Ça t'avancera beaucoup d'avoir gagné. Tu vas y passer et t'auras paumé tout le reste. » Parce qu'il admettait avoir perdu, oui. Son regard glissa sur Ida. « Qu'est-ce qu'il attend pour changer d'hôte si son corps est abîmé ? »

Cette fois-ci, ce fut au tour de la louve de lever les yeux vers lui avant de répondre, ayant au préalable jeté un coup d’œil au démon comme si elle voulait avoir son autorisation avant de dire quoi que ce soit.

« Il ne peut pas, il est enfermé dans ce corps Tesla ! Bélial a créé plusieurs sceaux en l'enfermant dans ce corps et sa capacité à changer d'hôte n'est plus disponible pour le moment. Dans le meilleur des cas, l'hôte meurt, il retourne à Dis et Bélial le tue. Dans le pire des cas, l'hôte meurt et comme il est scellé en elle, son essence disparaît avec Cornelia. » Renan dévisagea Ida. Il ignora son ton hargneux : ce n'était pas sa faute si un démon le provoquait !
« Et il s'amuse à se battre comme ça ? ! » L'incompréhension habitait sa voix. « Tu n'es qu'un abruti. Tu croyais franchement que j'allais te ménager sans savoir ça ? ! Ou tu te croyais tellement supérieur que tu pensais que je n'y arriverais pas ! »

Il en avait ras-le-bol. Cette défaite avait déjà un goût amer parce qu'il avait l'impression d'avoir trop présumé de ses forces et que c'était difficile à admettre, mais en plus il perdait son plus gros investissement. La colère du Français était palpable et au final, la seule chose qui le consolait c'était qu'il n'allait pas lui servir de jouet ou lui appartenir étant donné qu'il allait y passer. Ou pas. Grimaçant légèrement, encore perturbé par ce qu'il avait vu en rêve – en était-ce un, où avait-il réellement tué Evey ? – Renan ne savait plus trop quoi faire.

« Est-ce que tu m'as montré la vérité avant ? ! » Il sautait du coq à l'âne, mais s'en contrefichait. « Si tu l'as touchée, Ida ou pas, je me débrouille pour t'achever ici. » Parce qu'il s'en croyait capable. Il regard finalement Ida. « Et tu comptes faire quoi ? »

Parce que c'était elle sa grande copine qui devait pour le sauver de tout !
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Ferme la, putain, marmonna Raphaël.

Puis il colla à nouveau ses lèvres sur la plaie du poignet d’Hati. Il arracha sa peau avec ses dents, sans ménagement, parce qu’il ne pouvait pas se permettre d’être doux, sensuel ou quoi que ce soit d’agréable pour elle. D’ailleurs, la divinité s’en moquait. Elle n’avait pas hésité à lui donner son sang en le sachant en danger et cela prouvait qu’elle ne pouvait se passer de lui, donc qu’il la dominait. Il aurait pu la taquiner sur le sujet mais il ne voulait pas prendre le risque de mourir pour quelque chose d’aussi bête.
Bête…
Ce combat n’avait pas vraiment été des plus intelligents.

- C’est toi qui a commencé,lâcha-t-il en délaissant le poignet d’Hati quelques instants. Il a fallu que t’écoute ce minable et que t’aille chercher une plume de Raphaël. Une de ses plumes putain !

Hati secoua la tête en regardant Tesla, l’air légèrement condescendant. Le mot abruti était tellement évident qu’elle n’avait même pas besoin de le prononcer. Mais Raphaël s’en moquait. Il était toujours vexé, il arrivait même à afficher une moue boudeuse, aux portes de la mort. Au moins, il cachait la terreur profonde qu’il ressentait et que Hati pouvait humer dans l’air grâce à son odorat. Il s’en voulait d’être si faible, ainsi tenu dans ses bras, comme un enfant agonisant, mais qu’y pouvait-il ? Il se chargerait de rattraper les dégâts, s’il survivait.
Ce dont il doutait.
Raphaël avait beau être un connard égocentrique, il reconnaissait la mort quand elle approchait. Il la connaissait suffisamment, pour lui avoir envoyé un nombre incalculable de présents. C’est comme ça que tu me remercies, trainée ? songea-t-il, amer. Il pouvait bien l’insulter, elle viendrait l’embrasser de toute façon.

- Et ouais…Ouais, j’ai gagné. Et ça m’avance que maintenant, tu m’appartiens pour de bon et…

Sa jolie réplique fut coupée par une quinte de toux sanguinolente. Le voilà qui crachait des humeurs noires…Et pour ne rien arranger, son téléphone se mit à sonner dans la poche de son pantalon. Comment l’appareil fonctionnait-il encore avec tout ce qui était arrivé ce soir ? C’était la grande question à un million. Le démon sortit l’appareil mais ses mains tremblaient trop. Il vit le nom de « Petite Chose » s’afficher en clignotant sur l’écran. Avait-il envie de lui parler ? Pas vraiment. Mourir était déjà assez humiliant…Elle devait avoir ressenti quelque chose à cause du lien qui les unissait.

- Quoi ? aboya Hati en décrochant l’appareil. Il n’est pas disponible pour le moment, la rouquine. Alors va voir ailleurs si j’y s… Elle s’interrompit, une moue étrange sur le visage. Connaissant sa petite chose, elle avait forcément dit une connerie. Il est mortellement blessé, finit par lâcher Hati. Non, ça ne va pas s’arranger tout seul. Il ne peut pas bouger de là, je te rappelle ! Il serait déjà mort s’il n’était pas en train de sucer mon sang comme un vampire.

Raphaël commençait à avoir froid. Il tremblait et ce n’était pas uniquement l’effet de la peur. Heureusement, Hati était bouillante, un vrai radiateur. Il avait envie de fermer les yeux, pour voir ce qu’il ressentirait…Il avait mal à différent endroit, en fonction des moments. D’abord dans la poitrine puis, lorsque le sang d’Hati avait guérit la blessure, c’était descendu dans son estomac, avant de se déplacer dans le dos de Cornelia…Pour finalement revenir dans le cœur. Quelque chose était vicié, dans son sang. Quelque chose qui faisait pourrir ses organes ou peu s’en fallait.

- Je vois pas ce que tu pourrais faire, sauf si tu es capable de briser le sceau qui garde son transfert et de lui trouver un nouveau corps en moins de six heures ? Parce que d’ici là, j’aurais plus de sang et ce que Tesla lui a fait sera définitif.

Six heures ? C’était tout ce qui lui restait à vivre ?
Et son seul espoir, c’était sa petite chose ?
Il ferma les yeux. Il ne pouvait pas devoir la vie à son jouet, c’était…Contre nature. Profondément contre nature. Il en avait des frissons de dégoût. Quelle humiliation ! Et pourtant…Pourtant, il ne voulait pas mourir. Hati acquiesça encore deux fois au téléphone puis raccrocha.

- Elle dit qu’elle veut essayer. Tu l’as bien rendue accro.

Le reniflement hautain qui accompagnait cette phrase laissait planer l’odeur de la jalousie, mais Raphaël ne pouvait pas se permettre de relever ou de s’y attarder. Il espérait simplement que, si Siobhan venait jusqu’ici, Hati n’en profiterait pas pour lui arracher la tête. Il avait tout fait pour les garder éloignées l’une de l’autre….

- Met ton sang dans une poche…En perfusion ça sera plus efficace…Même si j’adore te blesser.

Son sourire pervers ne monta pas jusqu’à ses yeux.

Une demi-heure plus tard, Hati avait perdu un litre de sang supplémentaire, qui avait été transféré dans un sac en plastique. On avait enfoncé une aiguille dans la veine de Cornelia et allongé Raphaël sur un lit. Sa chienne était partie chercher quelque chose dans la maison des Tarabotti et avait pour mission de récupérer Siobhan, pour rentrer avec elle dans la base puisqu’elle n’avait pas les accès. Raphaël était donc seul…Plus ou moins. Parce que Tesla ne le quittait plus, depuis tout à l’heure. Il ne disait pas grand-chose.

- Quoi, tu t’en veux ?

Raphaël évitait son regard, fixant avec détermination le mur opposé. Il était encore contrarié par cette histoire de plume mais il avait remarqué que Tesla ne la portait plus. Une bonne chose, l’odeur du jasmin avait tendance à le hérisser. Comme si personne ne l’avait remarqué…

- Tu peux. Tout ça parce que t’as voulu jouer à qui a la plus grosse avec un archidémon. C’est toujours moi qui ai la plus grosse. Métaphoriquement parlant…

Parce qu’il n’en avait pas vraiment, dans ce corps-ci. Il rit, un rire dénué de chaleur, aussi cassant que du verre.

- Enfin, ça a plus d’importance maintenant. Je suppose que t’as pas envie de rater mon grand saut. Je te dirais bien qu’on se voit en Enfer mais…Tsk.

Le sang d’Hati s’écoulait lentement le long du tuyau, goutte par goutte. Il se concentrait sur ce bruit, qu’il trouvait angoissant. Mais pas autant que l’idée de mourir…Ça, ça le terrifiait vraiment. Il n’y avait jamais vraiment pensé avant. Normal, quand on est supposé être immortel, on envisage rarement la mort.
Dire qu’à une époque, quand il était en dépression, il avait essayé de se suicider…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 21:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La colère de Raphaël lui passait largement au-dessus de la tête et il écouta à peine les remarques du démon. Son ressentiment était encore trop présent et même le regard chargé de reproches de la chienne – et non louve – le laissa de marbre. Qu'elle le lâche cette garce, il n'était vraiment pas d'humeur à la supporter à cet instant présent. Quant au fait qu'il lui appartenait, Renan sentit un goût amer lui venir en bouche. Il était hors de question qu'il soit la propriété de qui que ce soit et rien que pour cette raison, le trentenaire se consolait de la mort à venir de l'archidémon. Même s'il la regrettait aussi. En partie.
Il fit le choix de rester silencieux tandis qu'Ida s'occupait de décrocher le téléphone de Raphaël pour répondre à celle que Renan identifia comme Siobhan. La jolie Siobhan, pour le coup il se passera aussi de la voir débarquer celle-là : elle allait encore lui reprocher de l'avoir prévenu que Raphaël n'allait pas aimer son petit manège. Il n'était vraiment pas d'humeur et la reprise de ses douleurs ne faisait que le rendre plus irritable. D'une oreille distraite, Tesla écouta l'échange entre les deux femmes qui avaient l'air de ne pas se supporter. Peu étonnant : les femmes avaient la sale habitude de jalouser les autres qui osaient approcher « leur propriété ». Au final, il soupira en jetant un coup d’œil à sa montre : six heures, c'était à la fois très rapide et très lent. Il ne savait pas s'il devait se réjouir ou s'attrister de ce qui risquait d'arriver.

Une demi-heure plus tard, il ne le savait toujours pas. Du personnel s'était chargé de s'occuper du démon en l'installant de telle sorte à ce que le sang continue à lui être donné et pendant ce temps, Renan en avait profité pour laisser quelqu'un s'occuper de sa nouvelle blessure à l'épaule, juste pour éviter de perdre trop de sang ou de s'épuiser inutilement à le retenir. De toute manière, il n'avait pas grand-chose de plus intéressant à faire et même lorsque tout le monde avait quitté la salle, le trentenaire était resté. La protection avait été rangée plus loin, il semblait clair que le démon n'était plus en état de s'en prendre à lui et Tesla n'avait pas forcément envie de rendre son agonie encore plus pénible. Il pouvait se montrer conciliant, voire aux petits soins. Parfois.

Lorsque Raphaël lui demanda s'il s'en voulait, Renan ne répondit pas. Oui. Un peu. Beaucoup même. C'était stupide d'avoir tout gâché juste à cause de cette affaire d'ego. Et pourquoi est-ce que le démon n'avait pas été capable de fermer sa gueule au lieu de jouer sa garce possessive et jalouse ? ! C'était ce qui l'irritait le plus au final. Assit sur une table, dos appuyé contre le mur, Tesla observait l'archidémon avec attention et ne se décida à répondre que lorsque ce dernier retomba dans le silence.

« Détrompe-toi. Bizarrement, je peux aussi regretter ce que j'ai fait. Tu as raison : je m'en veux d'avoir laissé les choses déraper comme ça. J'aurais dû tout arrêter dès le début, mais honnêtement, je doutais que j'allais pouvoir te raisonner autrement qu'en te battant. » C'était la stricte vérité. « Mais ne me rejette pas toute la faute, tu as aussi ta part d'erreur là-dedans ! Qu'est-ce que tu avais besoin de t'en prendre à moi comme ça ? On aurait dit une gonzesse possessive qui accusait son copain de la tromper. En fait, le corps d'une nana te va parfaitement, parce que t'en as le caractère dans certains cas ! »

Il se redressa, ignorant le léger élancement qui venait de son flanc. Sa douleur s'était réveillée, mais c'était bien peu à côté de ce que Raphaël était en train de se ramasser dans les dents. Renan traversa la pièce pour se poster devant Raphaël, se penchant légèrement vers lui de manière à être sûr qu'il allait le regarder et non chercher à admirer le mur en face de lui.

« Je ne suis pas ton jouet. Tu ne peux pas me faire ce genre de... crise de jalousie. Ou appelle ça comme tu veux. Je m'en contrefiche. » Il se redressa, mais resta à côté du démon. « J'ai beaucoup de mal à supporter ce genre de provocation. » Un soupir. « Mais si j'avais su que tu étais enfermé là-dedans... » Il baissa les yeux sur le corps de Cornelia. « Je n'y aurais pas été aussi fort. Si tu m'avais dit la vérité au lieu de me mentir, nous n'en serions pas là. Peut-être que j'aurais été plus compréhensif avec toi. »

Parce qu'il lui arrivait aussi de se montrer attentionné avec certaines recrues. Il n'y avait qu'à voir Aishlinn, la petite Irlandaise intangible qu'il utilisait tout en récompensant. Peut-être que Renan aurait essayé de rassurer un peu le côté « femme jalouse » du démon ? Au final, il ignorait totalement que le démon avait cette vision précise de leur « relation » et aurait été bien incapable de sentir venir les emmerdes avant d'avoir le nez dedans. Comme maintenant. Une certaine forme de pitié naquit alors dans l'esprit du Breton. Son regard se porta jusqu'au visage du démon et il le contempla avec un peu plus de calme qu'à l'accoutumé. Son petit côté provocateur s'envola l'espace de quelques instants.

« Alors, tu vas vraiment y passer ? » Ce n'était pas une moquerie, il y avait même un peu de regret dans sa voix. « J'aurais tendance à dire que tu vas me manquer. Un peu. » Il n'allait pas s'épancher pour autant. Puis : « Est-ce qu'il y a quelque chose que je peux faire pour rendre tout ça moins pénible ? »

Il pouvait bien lui accorder une dernière volonté, non ? Surtout qu'il échappait au rôle du jouet étant donné que le démon allait quitter ce monde sans avoir profité de sa victoire. Au final, c'était lui qui sortait vainqueur, mais il ne s'en réjouissait même pas.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 22:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël boudait ostensiblement et cela lui évitait de trop penser à sa mort prochaine. D’ailleurs, Tesla ne se privait pas pour le titiller, maintenant qu’il avait brisé la glace et d’un côté, c’était tant mieux. Il ne supportait pas le silence. Quand Tesla parlait, il n’entendait plus les gouttes de sang s’écouler, comme autant de secondes vers une mort annoncée. Peu importe les mots qui sortaient de sa bouche, peu importe qu’il se montre insultant et qu’il ait le culot de rejeter une partie de la responsabilité sur l’archidémon (certes il était responsable mais même sur son lit de mort, Raphaël n’était pas près de l’admettre !).

- C’est ce que t’as fait, je te signale !

Puisqu’il cherchait le contact visuel en se plaçant devant lui, Raphaël n’allait pas se gêner pour le regarder droit dans les yeux. Il espérait que la flamme craintive ne brûlait pas trop vivement. Il n’avait pas envie de montrer sa peur, encore moins face à Tesla. Parce que techniquement, Raphaël était le vainqueur de leur petit conflit. Il aurait pu le laisser brûler pour l’éternité dans son FeuInfernal, jusqu’à ce qu’il se suicide ou que quelqu’un abrège ses souffrances. Puis une fois à Dis, il…
Enfin, quelqu’un…
Enfin, peu importe.

- Te dire la vérité ? Amer, il pinça les lèvres. C’est vrai que ça en impose, un Archidémon enfermé par son propre père dans le corps d’une humaine, pour le punir d’avoir eu l’audace de ne pas vouloir être traité comme un chien ! C’est très sérieux, ça donne envie non ? Envie de rire, surtout. Je ne suis qu’à un dixième de ma puissance, dans cette fichue enveloppe et encore, quand tu m’as rencontré, certains sceaux avaient déjà sauté grâce à Siobhan et à son sang que je bois tous les jours…

Il avait honte d’en parler, honte de l’avouer mais après tout, Hati avait déjà tout balancé. Tesla était au courant de son misérable secret et Raphaël fut presque surprit de ne pas l’entendre rire. Au contraire, il semblait…Presque triste. Comme si sa disparition allait véritablement lui causer de la peine, ce que Raphaël ne concevait pas. Il avait beau être un fichu égocentrique, il savait qu’il ne manquerait jamais à personne. Une fois disparu, ses graines se désintègreraient probablement et même Siobhan soupirerait de soulagement.

- C’est nul de mentir à un mourant, râla-t-il en détournant les yeux.

Parce que d’une certaine manière, ça le troublait ce qu’il venait de dire.
Juste un peu. Pas grand-chose au fond…
Même pas vraiment en fait.
Oui, ça ne le troublait pas du tout.

Cherchant à penser à autre chose, Raphaël choisit de se concentrer sur la dernière phrase de Tesla et une idée lui vint bien à l’esprit…Une idée assez stupide et qui allait probablement le tuer, mais bon. C’était une meilleure façon de partir, plutôt que d’attendre et d’agoniser comme un chien. Après, restait à savoir s’il accepterait. En l’état actuel des choses, le démon n’avait pas vraiment la force de le contraindre à quoi que ce soit. Ni l’envie, en réalité. Il se sentait…Vraiment trop étrange.
Un peu comme une femme humaine.

- Y’a bien quelque chose que tu pourrais faire…Même si y’a aucune garantie que ça fonctionne. Mais qui sait…

Glop. Glop. Glop. Un joli bruit dispensé par les gouttes de sang.
Raphaël prit une inspiration tremblante.

- Ma mère…Enfin, celle qui a reçu la semence de Bélial, c’était une succube. Et j’ai déjà remarqué que le sexe, ça me rend de l’énergie. Alors qui sait, peut-être que si… Il regarda Tesla dans les yeux puis finalement, détourna le regard dans un soupir. Ouais, c’est bon, laisse tomber. En vrai, j’ai juste pas envie de crever comme ça.

Bon, il le manipulait un peu mais les mauvaises habitudes ont la vie dure, surtout quand on est pas loin de mourir. Alors ouais, l’idée de baiser à mort, ça le tentait assez. Au moins, c’était original ! Un peu moins minable que de crever à retardement. Il avait l’impression d’être rongé par un putain de cancer…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 11 Oct 2014 - 22:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que Renan avait clairement sous-estimé la manière dont Raphaël le percevait et pour le coup, il comprenait mieux ce que Siobhan avait voulu dire en parlant de ce qu'il ne soupçonnait pas. Mais c'était un peu tard pour changer quelque chose. Puis dans un sens, comment aurait-il pu soupçonner que l'archidémon jouerait à la femme jalouse et possessive juste parce qu'il demandait l'aide d'un mage histoire de se protéger. Tesla ne put s'empêcher de lâcher un sourire à cette déclaration, mais sans ajouter quoi que ce soit. Inutile de le railler à ce sujet, dans quelques heures cela n'aurait plus d'importance étant donné qu'il serait mort. Enfin, si l'on pouvait appeler ça compte tenu de sa nature de démon.

Il n'avait pas tort en ce qui concernait sa situation. Renan aurait certainement profité de ce qu'il avait su si jamais Raphaël lui avait parlé de sa position de « prisonnier ». Mais ils n'en seraient pas là aujourd'hui et ce serait lui le dominateur. Sauf que ce n'était plus le cas. Une lueur de contrariété passa dans son regard à cet instant précis, son ego en avait pris un sacré coup et il allait devoir prendre un peu de temps avant de s'en remettre. Cependant, le Breton ne chercha pas à consoler ou rassurer son interlocuteur : il était encore trop irrité par ce qui venait de se passer et l'épisode d'avec Evey lui était resté en travers de la gorge. Fort heureusement, lorsque les agents s'occupaient de Raphaël, Renan en avait profité pour joindre son binôme et vérifier qu'elle était toujours en vie – ce qui était bien évidemment le cas.

Renan resta silencieux jusqu'à ce que le mourant ne finisse par suggérer quelque chose. Son attention se centra sur lui alors qu'il s'attendait à un éventuel rituel magique extrêmement compliqué et qui, bien sûr, demanderait des ingrédients rares et coûteux. Mais non. Une succube, une explication qui se tenait debout, pour le coup Renan se posa la question : est-ce qu'il était en train de se faire rouler dans la farine, ou est-ce que c'était la vérité ? Une lueur soupçonneuse apparue clairement dans le regard de Tesla tandis qu'il fixait le visage de l'hôte agonisante. Plusieurs questions défilèrent dans son esprit et il décida de les poser clairement.

« Tu es en train de me dire que si je couche avec toi, il y a des chances pour que tu regagnes une partie de ton énergie ? » Il haussa les sourcils d'un air interrogateur. « C'est un peu... inhabituel comme manière de sauver quelqu'un. » Son attention restait portée sur lui. « Sans compter que vu l'état du corps de ton hôte, ça risque de plutôt précipiter ton agonie. Sauf si je te trouve un agent très délicat et attentionné pour s'acquitter de cette tâche. »

Parce que, soyons honnêtes, la délicatesse ce n'était pas franchement son truc, pas pour ce genre de choses du moins. Et il y avait d'autres raisons qui le poussaient à penser de la sorte : Louis l'avait clairement mis en garde contre les relations charnelles avec un démon. Elles risquaient de lui causer de gros ennuis, sans compter qu'il ne tenait pas franchement à ce qu'Ida lui tombe sur le dos si jamais il se retrouvait responsable de l'aggravation de l'état de Cornelia. Cependant, il était vrai que pas mal de choses plaidaient en faveur de la solution de Raphaël : son attrait au sexe était justifié avec une « mère » succube, sans compter qu'il pourrait éventuellement se retrouver assez fort pour survivre à la mort de Cornelia et se faire renvoyer à Dis où il pourrait peut-être échapper à Bélial. Allez savoir. Il n'en savait foutrement rien.
Toujours debout à côté de Raphaël, il hésitait. Clairement.

« Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée... je n'ai rien contre toi, enfin pas tellement, mais... » Il détourna brièvement son regard. « Quelqu'un m'a laissé entendre que c'était très dangereux d'avoir de relations de ce type avec des démons. Je ne tiens pas franchement à me retrouver avec un lot d'emmerdes sur le dos pour t'avoir permis de prendre ton pied une dernière fois. » Le « quelqu'un » étant Louis, bien sûr. « Puis je n'ai pas envie que ta charmante chienne me tombe dessus parce que j'ai précipité ton agonie. Elle serait encore capable de me pourrir la vie plus qu'elle ne le fait déjà. »

Il parlait avec étonnamment de franchise. Au moins Raphaël pouvait se targuer d'avoir droit à une discussion honnête avec lui, même si cette franchise n’était malheureusement qu'à sens unique. Et comme il parlait de la louve, le Français songea à un autre point.

« Je peux faire chercher Ida pour ça si tu veux. Vous avez l'air d'avoir un sacré passif tous les deux, elle le fera certainement avec plaisir.... »

Même si son ton restait hésitant, parce que mine de rien, Renan se sentait en partie responsable de ce qui se passait sous ses yeux. Foutue culpabilité, ce n'était pas du tout son genre et il fallait que la seule fois où il soit compatissant, son interlocuteur en profiter pour le baiser. Dans tous les sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 12 Oct 2014 - 9:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Je suis quelqu’un d’inhabituel, bougonna Raphaël.

Et sur ce point, il ne ferait aucune concession. Unique aurait d’ailleurs été un bien meilleur mot mais il s’en contenterait. Il n’était pas vraiment en état de râler et ce même si Tesla était en train de faire capoter sa magnifique idée e départ en grande pompe. Lui trouver un agent particulièrement délicat sérieusement ? Il avait une tête à s’envoyer en l’air sur un fond de musique d’Adèle ou quoi ? S’il avait eu besoin d’une guimauve, il en aurait demandé un paquet avec un joli feu pour les y faire griller, avec un bâton planté dans le cul.
Il aurait peut-être accepté de faire une croix sur son projet (après tout, il commençait à vraiment fatiguer) si Tesla n’avait pas parlé de l’autre. Un foutu fichu sorcier qui, avouons-le, éveillait la jalousie du démon. Ce n’était jamais une bonne chose, de titiller les éventuels sentiment d’une pareille créature, tout le monde le savait, même de manière inconsciente. Cela tenait de l’instinct de survie mais visiblement, le sorcier prénommé Louis en manquait cruellement. A moins qu’il ne soit un dangereux égocentrique, ce qui n’aurait pas étonné Raphaël.
Ça avait l’air d’être un critère de recrutement, dans le coin.

- Ne dis pas quelqu’un dit plutôt le sorcier, cracha-t-il, sans prendre la peine de masquer ce que ça lui inspirait.

Parce que oui, désormais, il était en colère. Les poings serrés, il aurait aimé que sa rage se manifeste d’une plus superbe façon, comme tout à l’heure, dans une gerbe de flammes noires et des éclats rougeoyants. Hélas…Il avait à peine la lumière de ses yeux. Il se sentait vraiment mal ou plutôt…Le corps de Cornelia était mal en point. Il parvenait à dissocier les deux pour constater les dégâts. Il savait quel organe flanchait à quel moment, vers quel endroit se faufilait le sang d’Ida avant de disparaître. Dire que son sang démoniaque aurait réparé cela rapidement, jadis…
Qu’était-il encore ? Pas plus qu’une ombre de lui-même.
Douce ironie…

- C’est pas d’Ida dont j’ai besoin…Tu comprends vraiment rien hein ? Petit cours accéléré sur les démons, commença-t-il en tournant la tête vers Tesla, même si ses yeux lançaient toujours des éclairs. C’est dangereux d’avoir une relation physique avec, mettons, une succube ou un incube, parce qu’ils se nourrissent d’énergie sexuelle et peuvent tuer des gens s’ils sont trop gourmands, à moins de les rendre totalement accro au point que tout autre type de relation sexuelle leur paraitra d’une fadeur extrême. Petit 1, je ne suis ni un incube, ni une succube. Ma mère était une succube et la seule capacité dont j’ai hérité d’elle c’est un goût prononcé pour le sexe et la capacité de… Il hésita une seconde ou du moins parut hésiter, comme s’il n’était pas certain que de terminer sa phrase soit une bonne idée. De transformer la semence des hommes en énergie. Juste la semence. Tu vois le problème avec Ida ?

Jusqu’aux dernières nouvelles, sa chienne n’avait pas de pénis, donc pas de possibilité de se répandre à l’intérieur.

- C’est comme si le sperme était un médicament, genre une aspirine, mais en efficace.

Et non, il n’avait pas conscience du tout de l’image un peu dégueulasse que cela engendrerait forcément dans l’esprit de tout humain normalement constitué. Il tentait simplement une métaphore.

- Petit 2, je préfère crever en baisant qu’en attendant la mort pendant quoi, cinq heures maintenant ? Tant mieux si tu accélères les choses, dans le meilleur des cas je survivrais peut-être et dans le pire bah…On y est déjà, dans le pire, de toute façon. Je suis un archidémon, mon domaine ce sont les ombres et les cauchemars. Je suis dangereux pour toi la nuit, quand tu dors ou dans la plus complète obscurité mais pas…Là comme ça.

Et ça avait l’air de lui coûter de l’admettre.
La vérité était toute autre. N’importe quel démon pouvait se nourrir de trois types d’énergie : L’âme et par extension, les sentiments, le sang et le sexe. Pratiquer une activité sexuelle dégageait une énergie, à laquelle les enfants de Lilith étaient particulièrement sensibles tout comme Raphaël sentait les âmes et pouvait dire laquelle serait particulièrement appétissante ou pas. Chacun avait sa préférence. De par sa nature particulière, Raphaël n’était pas très difficile. Il n’avait pas menti à Tesla, le sexe pourrait lui rendre de l’énergie mais les lierait plus intensément également. Tout rapport sexuel créé un petit peu de magie, tout le monde le savait. Enfin…Presque tout le monde. Au moment de l’orgasme, il comptait glisser un tentacule d’ombre entre eux et, comme il l’avait fait pour Siobhan, éjecter une graine démoniaque qui deviendrait de plus en plus grosse à mesure de leurs contacts et de leurs divers échanges. Tesla ne sentirait rien mais vu la localisation de la graine, chaque fois qu’il coucherait avec quelqu’un, Raphaël serait au courant et en tirerait une certaine énergie. A force, la graine prendrait de l’ampleur jusqu’à finir par vivre dans tout le corps de l’agent.

S’il survivait, il s’arrangerait plus glisser un peu de son sang dans son café du matin, relativement régulièrement.
S’il survivait…

Raphaël n’était pas du genre à se bercer d’illusions. Certes, il montait un plan particulièrement diabolique à cet instant précis mais il restait persuadé qu’il allait y passer. Son seul espoir était une sorcière encore débutante qu’il devrait guider métapsychiquement dans les méandres d’un sceau complexe pour qu’elle envoie sa puissance combinée à celle d’Ida, dans l’espoir de le briser une bonne fois et de lui rendre sa capacité de transfert. Ensuite ? Il n’aurait plus qu’à changer d’hôte…
Tout cela paraissait tellement simple ! Tellement trop simple.
Mieux valait se monter la tête avec des plans foireux, au moins il n’entendait plus le ploc, ploc, ploc de la perfusion.

- Puis tu sais, Ida…Elle s’en remettra. Elle se trouvera un nouvel amant des ténèbres pour l’accompagner dans son Ragnarok…

Le démon était incapable d’admettre qu’il pouvait éventuellement compter pour quelqu’un, surtout pour Ida. C’était un concept beaucoup trop perturbant. Pourtant, bientôt, dans cette pièce, trois personnes allaient s’acharner à le sauver et au moins deux ne chercheraient rien en retour. Il était un peu jaloux et agacé, à l’idée qu’un autre puisse prendre sa place mais se consolait en se disant qu’il ne s’agirait que d’un pâle substitut. Personne ne l’égalerait jamais, personne.
Mais ils n’y étaient pas encore.
Alors il haussa les épaules.

- Ton sorcier est mal renseigné, même s’il croit le contraire. Si tu voulais en savoir plus sur moi, il suffisait de venir me demander. Je n’allais pas forcément te mentir, je t’ai raconté énormément de choses d’ailleurs. Je ne t’ai pas caché que j’étais un Archidémon ni mon domaine de prédilection. Au fond, moi j’ai été honnête. Tu ne trouves pas ça foutrement ironique ?

Il en riait. Jaune, certes, mais il en riait.

- Surtout qu’il a omis de te dire, je parie, qu’il appartient à une lignée de démoniste, des gens un peu illuminés sur les bords dont le but est de contrôler les démons puissants pour les réduire à l’état de chien ? Ca a tendance à rendre paranoïaque et pour des gens comme eux, il vaut mieux en effet éviter tout contact physique avec un démon. Si ça se trouve, tu as été son sujet d’expérience, pour voir quels effets provoquent les plumes d’archange qui n’ont pas été offerte par l’archange en question. Si ça se trouve, c’est lui qui te manipule, pour mettre au point des protections efficaces contre nous. Me dis pas que t’as confiance en quelqu’un comme ça ? Ou plutôt que tu as confiance en quelqu’un tout court…

Raphaël tendit vers Tesla sa main libre de perfusion.

- Tu m’as presque tué. Viens finir ce que tu as commencé ou répare ton erreur, mais fais quelque chose, reste pas planté là à me regarder. Au moins, ça nous passera le temps.

Il n’était pas totalement couché, son dos était presque droit, redressé par des coussins qui avaient été blanc mais qui désormais étaient rouges. Un médecin de la base avait eu la bonne idée de lui nettoyer la bouche, il n’offrait donc pas de sourire sanglant à Tesla. Il avait l’air presque normal, en dehors de la perfusion, de son rythme cardiaque anormalement élevé et de la sueur qui perlait dans sa nuque. Il avait froid, chaud, froid, chaud et il en avait assez de ne pouvoir penser qu’aux sensations désagréables de son corps.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Oct 2014 - 16:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4559
ϟ Nombre de Messages RP : 1486
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
L'hostilité de Raphaël pour le démon était toujours clairement palpable et cela ennuyait assez Renan. Cette... jalousie ? Parce que s'en était, se révélait perturbante. Il allait avoir vraiment beaucoup de mal à cerner le démon et cela ne le rassurait pas des masses. Quoique, ses chances de survie étaient vraiment minces, ce qui enlevait une partie des inquiétudes du Français. La colère passa finalement et il eut droit à un cours accéléré sur les démons qui lui apprit des choses pour le moins... inattendues ? C'était le terme. Louis n'avait jamais vraiment différencié les succubes et leurs homologues masculins, des démons ou des autres créatures des Enfers. Pourtant, vu sa qualification, Renan était persuadé que le mage n'aurait pas occulté une chose aussi importante. Pourtant, l'archidémon n'avait pas vraiment de raisons de mentir : il allait y passer et tous les pouvoirs qu'il pouvait avoir utilisés sur les humains disparaîtraient en même temps. Du coup, c'était le meilleur moment pour faire preuve de franchise. Sauf que Raphaël restait Raphaël ! Tesla se contenta de garder ses pensées pour lui, écoutant avec une attention non feinte ce rapide cours qui lui offrait des révélations de plus en plus étranges. Oui, il comprenait mieux le problème qui se posait avec Ida si Raphaël avait besoin de ce « médicament ». Il se serait d'ailleurs bien passé de la comparaison qui ne manquait pas de dessiner des images plutôt bizarres dans son esprit – et assez peu adaptées à la situation vu qu'il discutait tout de même avec une agonisante.

Quant au reste de la plaidoirie, il fallait avouer que Renan avait du mal à voir Raphaël comme un véritable danger alors qu'il se trouvait dans un tel état. Cela dit, le démon ne lui avait-il pas dit qu'il préférait habiter une femme parce qu'elle donnait un sentiment de faiblesse, se vantant même que ses semblables optaient toujours pour des enveloppes charnelles dont les gens ne se méfiaient pas ? Mais il lui avait dit beaucoup de choses et pas toujours la vérité, il était difficile de savoir sur quoi se baser. Et puis, soyons honnêtes, la perspective d'être responsable de la « mort » de Cornelia ne le chagrinait pas. Il s'était « attaché » au démon, mais en aucun cas à son apparence physique. La voir quelques heures de plus ou de moins, ça ne changerait pas grand-chose au final.

Le silence de Renan durait toujours tandis que ses méninges fonctionnaient à plein régime, pesant le pour et le contre pour essayer de se décider. Dur de savoir quoi faire. Puis en ce qui concernait Ida, elle avait l'air beaucoup trop jalouse pour pouvoir le remplacer aussi rapidement. Il ne la connaissait pas aussi bien que Raphaël – ni sous les mêmes angles – cependant, les femmes restaient des femmes et la jalousie était beaucoup plus prononcée chez eux que chez les hommes. Il se contenta d'un léger haussement de sourcils.

« Jalouse comme elle est ? »

Question rhétorique : il s'en fichait pas mal de savoir si la chienne allait se consoler dans les bras d'un autre démon, du moment qu'elle ne venait pas l'emmerder elle pouvait bien aller s'envoyer le seigneur des Enfers en personne !

Puis la discussion glissa vers Louis. Encore une fois. Renan lâcha un soupir, songeant à interrompre son interlocuteur pour l'empêcher de continuer ses critiques. Il avait l'impression d'être de retour à son année de mariage avec Kailee et d'avoir la même discussion que lorsqu'elle le soupçonnait de la tromper avec Evey. S'en était à croire qu'il devait attirer les personnes jalouses et possessives ! S'il prenait la défense du mage, Raphaël s'énerverait certainement, mais il ne pouvait pas laisser ce dernier dénigrer son meilleur élément – après son binôme de toujours. Un sourire qui en disait long sur ce qu'il pensait de la prétendue sincérité de Raphaël, se dessina sur ses lèvres. Cette volonté qu'il avait à vouloir lui démontrer que le mage était quelqu'un de mauvais était tout bonnement sidérante ! Et une fois de plus, il avait le sentiment d'entendre le discours de Kailee qui présentait sa meilleure amie comme une succube qui fantasmait sur lui alors qu'il n'y avait rien de tel entre eux. La lassitude et la contrariété se mêlaient à l'envie de racheter sa faute et la dernière phrase du démon arriva à point nommé pour lui permettre de se changer un peu les idées.
Sans attraper la main tendue, Renan observa l'hôte agonisante qui avait presque l'air « normale » à ce moment précis. Enfin, si l'on occultait qu'une nana blessée ne lui faisait pas un effet très utile pour mener à bien leur projet – au contraire – la situation pouvait presque se prêter aux envies du démon.
Mais il restait un point à éclaircir.

Il ne souhaitait pas provoquer l'archidémon, mais au cas où il réussirait à se transférer dans un autre corps, il semblait important, pour ne pas dire vital, d'imposer quelques règles au sujet de Louis. Ce dernier était trop précieux pour que Renan laisse Raphaël s'en prendre à lui et cela même s'il s'énervait en entendant son discours. De toute manière, ce n'était pas comme si la créature avait déjà su faire preuve de maîtrise lorsqu'il était question du mage, à croire que ce dernier avait attiré la colère des Enfers sur lui en se déguisant en nonne pour leur mission.

« Loin de moi l'idée de titiller ta jalousie, mais j'accepte à une seule condition. » Même s'il n'allait pas aimer de se voir imposer des clauses. « En imaginant que le transfert soit une réussite, je ne veux pas que tu ailles t'en prendre au sorcier. Figure-toi que j'étais parfaitement au courant de sa lignée lorsque j'ai été le voir, c'est même pour cette raison que je l'ai fait. Il s’est contenté de m'obéir et de répondre à mes questions, l'initiative venait de moi. » Louis n'avait rien fait de mal pour le coup. « Il n'a rien expérimenté sur moi et si, je lui fais confiance. Sinon je n'aurais pas accepté de porter cette protection. Tu noteras qu'elle s'est révélée drôlement efficace, donc je n'ai pas eu tort. » Il chassa le sujet d'un geste de la main. « Mais peu importe. Tout ce que je veux, c'est que tu le laisses en paix, comme Evey. Les deux me sont utiles et tu ne gagneras rien à t'en prendre à eux. »

Raphaël allait certainement protester, du moins s'il en avait encore la force, mais Renan ne comptait pas lui en laisser le temps. Avant qu'il n'ouvre la bouche pour lâcher un flot de critiques, Tesla lui attrapa la main histoire de le tirer vers lui. Ce n'était pas vraiment délicat, mais il l'avait prévenu : s'il avait besoin de quelqu'un pour veiller à ne pas décoiffer sa jolie Cornelia, mieux valait changer de partenaire – et ce n'était pas les hommes qui manquaient à Mannheim. Tout ce qu'il veillait à préserver, c'était la perfusion qui risquait d'être fatale à Raphaël si elle venait à se décrocher – ou pire, se casser. Se rapprochant du démon, il s'apprêtait à glisser sa main sur le corps de son hôte, puis se ravisa l'espace d'un instant. L'idée de voir débarquer l'infirmière ou même Ida en plein milieu de l'action ne l'enchantait pas vraiment, du coup Renan tourna la tête vers la porte pour faire pivoter le loquet qui bloqua la serrure avant de reporter son regard sur l'archidémon.

« Je t'ai prévenue que ça ne sera pas délicat, si tu as changé d'avis, c'est le moment de le dire. »

Il ignorait quel était son degré de tolérance à la douleur, peut-être qu'un simple élancement risquait de le contrarier et Renan ne tenait pas à se retrouver avec un nouveau coup de couteau parce qu'il aurait appuyé là où ça faisait mal – au sens propre cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 13 Oct 2014 - 8:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le mensonge proféré par Raphaël était gros, peut-être suffisamment pour passer ? C’aurait été trop beau. Tesla était visiblement attaché à son sorcier, ce qui agaçait souverainement le démon. Il aurait aimé arriver et prendre la place de tout qui l’avait précédé, éblouissant le monde par son incroyable talent. Hélas…Tesla n’était pas du genre à fonctionner comme n’importe quel autre humain et c’était probablement pour cette raison que Raphaël l’appréciait autant. Enfin, appréciait…Qu’il lui vouait une attention plus soutenue qu’au commun des mortels et acceptait quelques excentricités de sa part. Pourtant, ses conditions avaient du mal à passer. Dans l’éventualité peu probable où Siobhan réussirait à débloquer sa capacité de transfert, il exigeait qu’à l’instar d’Evey, il ne touche pas à un cheveu de Louis. C’était profondément agaçant et le démon n’avait pas envie de promettre une telle chose, en partie par pur esprit de contradiction mais pas uniquement. Cela étant, une promesse n l’engageait à rien…Et « laisser en paix » était un terme bien vaste. Il pourrait toujours convaincre quelqu’un de l’absolue nécessité de le tuer. Il lui suffisait de trouver un ennemi du sorcier –il devait bien en avoir – puis d’exercer sa néfaste influence sur son esprit afin de l’encourager dans ses actes odieux.

- Je gagnerais de la satisfaction. J’accepte mais tu as intérêt à être à la hauteur…

L’échange semblait être conclu et les réjouissances pouvaient commencer.
Revenir en haut Aller en bas



« L'on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein forcé de trahir » ft. Patron chéri ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» « L'on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein forcé de trahir » ft. Patron chéri ♥
» Le hasard fait fort souvent bien les choses (PV Glenn)
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-