Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_1Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_2_bisIntrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 

Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou

 
Message posté : Sam 15 Nov 2014 - 0:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Andrea savait qu’elle ne pouvait pas savoir à quoi s’attendre en se confrontant aux créatures de la zone 21. Elles étaient de toutes les formes et de toutes les tailles, possédaient toutes les capacités physiques possibles ; Aquatiques, ailées, cuirassées, elles pouvaient voler et ramper, s’enfouir, et bondir, elles pouvaient dilacérer, dissoudre, déchiqueter, digérer. Quand elle posait les yeux sur la petite créature teigneuse auxquels ils avaient à faire face, Andrea peinait à y retrouver les férocités qu’elle avait eu à affronter lors des événements du 24 juin 2013. Elle semblait plus craintive, plus chétive, tenait plus de l’animal sauvage acculé que du monstre de cauchemar engorgé de peur et de mort. Comme si quelque chose, au fond d’elle, s’était atténué. Peut-être était-ce en lien avec leur disparition progressive ? Peut-être qu’elles perdaient aussi en vigueur, et se mouraient petit à petit comme si la source de leur puissance n’était plu ? L’agente n’aurait pu en jurer. Pas quand elle regardait le monstre enragé s’en prendre à ses camarades, pas quand elle redoutait toujours pour leur survie à tous.

La première salve d’attaque avait à peine blessé la créature – tout du moins assez pour qu’elle soit furibonde et ne décide d’en découdre avec ses assaillants – et avait prouvé au moins une chose : elles étaient vulnérable, et les armes qu’on leur avait confié étaient efficaces contre elles. Restait à savoir comment ils allaient arriver à l’achever définitivement, car si le coup avait bel et bien fait mouche, il avait été tout à fait insuffisant pour la neutraliser totalement et il allait falloir redoubler d’efforts pour espérer s’en débarrasser. Face à la fureur croissante du monstre, l’Archimage leur hurla qu’il allait lui lancer un sort d’entrave, de manière à ce qu’ils aient le temps de l’assaillir. S’il se montra d’une efficacité redoutable, les armes énergétiques de l’équipe alpha peinaient toujours à entamer la chair du monstre, pourtant plus tendre sur les parties visées.

Lorsqu’enfin le monstre s’arracha à l’emprise magique d’Eldoth, ils n’étaient toujours pas parvenus à le neutraliser. La bête, devenue folle, chargea l’un de ses agents qui esquiva tant bien que mal en se protégeant à l’ombre des murs magiquement maintenus par l’Archimage. Malheureusement, la bête n’en resta pas là et aussitôt arrêtée par les épaisses murailles, repartit pour faucher un nouvel agent. Agent qui n’eut malheureusement pas le temps de se mettre à couvert. Le corps trapu et massif renversa sans égards la silhouette de Sean qui chuta lourdement sur le sol ; Au bruit sourd de son bras contre le sol et au juron étouffé qu’il cracha sur le canal, il ne fit aucun doute que l’os avait cédé sous son poids. Détail dont ils n’eurent guère le temps de se soucier ; la bête avait vociféré, s’était retournée pour piétiner et finir son adversaire. C’était sans compter sur Dereck, qui avait bondi de sa planque pour saisit à bras le corps son camarade et le tirer à l’abri. Pour détourner son attention des deux hommes, Andrea avait sauté dans le cœur du cercle de pierre. C’était le moment ou jamais.

Canalisant le flux cosmique dans le creux de ses mains, la jeune femme laissa exploser l’énergie sur l’épaisse cuticule du monstre qui la chargea aussitôt, et cracha une salve d’acide qui vint recouvrir le bras droit de sa veste et son gant dont elle se débarrassa in extremis. Mais la métisse Ultime n’avait pas dit son dernier mot ! Une deuxième salve d’énergie cosmique vint exploser aux pieds de la créature, et la projeta contre l’un des murs de pierre. « Eldoth ! » hurla Andrea à l’encontre du mage. S’il parvenait à le figer dans cette exacte position, ils auraient accès à ses points vitaux, à la chair tendre de son ventre, et ça en serait fini d’elle. S’ils pouvaient.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Nov 2014 - 13:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5023
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5023
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que la créature n'en avait pas terminé ! Elle avait l'air drôlement résistante, autant sur le plan physique que sur celui de l'endurance. Pouvoir en étudier une serait certainement très instructif, même si Adrian doutait que les agents parviennent à en capturer une vivante – et morte, les analyses devraient se faire très rapidement. Toujours est-il que cette créature n'avait strictement rien à voir avec celle rencontrée au lac Marshall, si ce n'est qu'elles avaient plus ou moins le même aspect. Dommage, ils avaient appris pas mal de choses au sujet de cet amphibie, mais ce n'était pas d'actualité.

Quoi qu'il en soit, la bête avait donc chargé un agent qui avait esquivé en se dissimulant derrière les murs magiques – heureusement qu'il y avait pensé d'ailleurs ! Malheureusement, elle faisait preuve d'une grande réactivité et avant que les autres agents ne puissent se mettre à l'abri, la créature avait déjà jeté son dévolu sur une autre cible et faucha l'un de leurs collègue qui sembla blessé, mais encore vivant. C'était l'essentiel, même s'il peinait à poursuivre la mission, au moins pourrait-il encore rentrer chez lui ce soir – et non dans un cercueil. Les réflexes de l'un des collègues du blessé lui sauva certainement la vie puisqu'il fut tiré en arrière juste avant que les pattes de la bête ne parviennent à le piétiner. Vu la hargne dont elle faisait preuve, il y avait fort à parier que personne n'aurait pu y survivre et cela même avec un bon équipement.

L'agent Parker – non, pardon : Andrea – décida de détourner l'attention afin d'assurer la sécurité de ses amis et elle utilisa un pouvoir qu'Eldoth ne parvint pas à reconnaître, mais qui fit son petit effet : la bête cracha un jet d'acide que la chef neutralisa en leur offrant un strip-tease abrégé avant de réitérer son attaque. Cette fois-ci, la bête fut projetée en arrière et cogna contre l'un des murs, offrant une position qui permettrait de viser ses points faibles. Avant même que l'appel de la jeune femme ne se fasse entendre, Adrian songeait déjà à immobiliser leur cible et il s'exécuta rapidement.

Il s'agissait cette fois-ci d'un sort plus puissant que celui utilisé avant puisqu'il empêcherait totalement la créature de bouger – même pour respirer, si tant est qu'elle en ait besoin. Formulant son sort dans son esprit, le centenaire le lança ensuite en direction de la cible qui n'avait pas encore eut le temps de réagir. Des espèces d'arabesques se dessinèrent sur le sol juste sous le corps massif, indiquant quelle était la zone d'effet – mieux valait donc éviter d'y pénétrer. La bête devint aussi dure que du bois, un peu comme si elle venait d'être tétanisée. Allongée sur le côté, ses pattes pendaient légèrement sur son ventre, mais cette zone était encore très visible et, logiquement, quiconque savait s'y prendre avec une arme parviendrait à faire feu.

« Allez-y ! »

Il ne pouvait pas relâcher sa concentration pour faire lui-même feu. Après tout, même s'il était l'Archimage, la magie était capricieuse et il y avait toujours des risques que cette chose parvienne à troubler son sortilège. Ce n'était donc pas le moment de jouer au plus fort en délaissant sa concentration au profit d'autre chose.

Les agents – le blessé excepté – firent donc feu en direction du ventre de la créature qui ne put que lâcher une espèce de grognement sourd. La chair dure fut traversée et un liquide qui semblait être du sang s'écoula des petits trous provoqués par les tirs. Visiblement ils avaient réussi à trouver le point faible, ce qui signifiait qu'il était bien possible de tuer ces créatures ! Mais il ne fallait pas crier victoire trop rapidement : après plusieurs salves de tir et alors même que la bête ne produisait plus aucun son, Eldoth ne relâcha pas sa prise. Mieux valait être réellement sûr qu'elle soit morte.

« Est-ce qu'on y est ? »

De là où il était positionné, Adrian ne voyait ps son « visage » et ne pouvait donc pas se renseigner sur son état. Si elle y était bien passée, ils n'auraient qu'à vérifier comment se portait leur collègue blessé pour que ce soit réellement une bonne nouvelle. Enfin, ils n'en étaient qu'au début, il y avait encore beaucoup de travail qui les attendait après cette petite et infime victoire.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 15 Nov 2014 - 16:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Repoussant le pan de la tente assez rapidement pour éviter d’éveiller les soupçons en ayant l’air de fouineurs, elle entra suivie de près par Travis. Quelle surprise ! Il n’y avait non pas un, ni deux, mais une bonne poignée de gradés autour d’une table. En pleine discussion, ceux-ci ne les avaient pas entendus. Ce n’était pas plus mal. Amy avait le souffle coupé sur le coup, et Travis fit mine de ressortir discrètement en faisant quelques pas en arrière. Mais la journaliste ne voyait pas les choses de la même façon. Elle connaissait bien évidemment les risques encourus, et n’était pas totalement folle. Mais elle connaissait aussi et surtout les enjeux qui se jouaient dans cette petite pièce. Son regard se porta sur les photographies et cartes à portée de vues placées ici et là. Elle intima d’une main à Travis d’attendre juste quelques secondes. Encore juste quelques secondes… Elle voulait voir à peu près les photos les plus intéressantes. Histoire de pouvoir un minimum prouver ses dires. La chaine n’accepterait probablement pas de diffuser son reportage si elle ne pouvait pas confirmer ses dires avec une base minimale d’indices ou preuves. Mais alors qu’elle observait en détaille les courbes d’évolutions de la population monstrueuse, Travis la tira du bras d’un air pressé. Et elle aurait dû probablement suivre un peu mieux son conseil, cette fois-ci… « Puis-je savoir qui vous êtes et ce que vous faites ici ? Cette tente n'est pas un lieu public ! ». Une voix l’interpella soudainement, attirant le regard de tout le monde sur le duo de civils. ‘Oups…’. C’est sûr que parmi tous les hommes en uniformes, eux avec leurs vêtements simples faisaient quelques peu tâches. Pourtant il devait bien y avoir une raison à leur présence ? Une excuse toute bête…

Alors qu’elle allait s’apprêter à répliquer pour s’excuser, et essayer de justifier sa présence sur les lieux, Travis la prit de court. Elle était jusqu’ici assez dirigiste, sans vraiment le laisser aller. Amy se trouvait donc assez surprise quand elle vit ainsi prendre les devants, et faire preuve de responsabilité. La jeune femme ne se rendait pas compte à quel point elle pouvait éclipser les autres juste par sa présence, avec son assurance et sa manie à vouloir toujours avancer vite, et droit au but. Tel un énorme bulldozer qui défouraille tout sur son passage. Y compris les personnes un peu plus réservées comme Travis.

« A vrai dire, Major, nous ne sommes pas vraiment du public… Nous sommes désolés de vous déranger de cette manière, mais on nous a renvoyé ici pour vous porter un message. »


Il sortit de derrière le dos une sorte de papier. Amy, interloquée, le regarda faire, se demandant bien où il avait pu trouver ça. Ils étaient venus pourtant quasiment les mains vides, à la touriste. Mais elle ne dit mot, si ce n’est en lançant un regard interrogateur vers son compagnon. Elle ne savait pas si cela marcherait, mais en tout cas, s’il arrivait à les sortir de leurs faux pas, elle ne saurait comment le remercier. Pas suffisamment, ça s’était certain. Ce dernier avait d’ailleurs donné le papier à l’homme qui les avait interpellés, en rajoutant :

« Le sergent semblait quelque peu pressé. Nous ne sommes pas coursiers, et nous chargeons que des tâches d’entretiens habituellement, mais comme nous passions devant la tente… »


Il s’arrêta de parler, laissant l’homme étudier le papier d’un air minutieux. Amy fixait toujours Travis d’un air suspicieux, pouvant bien essayer de savoir ce qu’il avait bien pu faire pour obtenir ce bout de papier. Et d’où il le sortait. Celui-ci lui envoya un discret clin d’œil, et pointa du doigt le panneau où les photographies étaient affichées. Il y avait désormais une punaise de libre sur le panneau. Intérieurement, Amy avait du mal à croire que quelqu’un puisse croire réellement à son histoire, mais c’était toujours mieux que rien. Il fallait juste qu’il ne pose pas trop de questions, et qu’il les congédie vite fait bien fait. Mais au moins souriait-elle mentalement devant l’imagination débordante dont faisait preuve Travis.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 15 Nov 2014 - 16:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
À peine le cri avait-il résonné dans le bâtiment qu’Andrea avait vu se dessiner sur le sol les arabesques d’entrave qu’Eldoth venait de lancer. Qu’il ait été prompt à répondre à son appel, ou qu’il l’ait devancé, le mage était finalement parvenu à immobiliser la créature qui était retombée au sol totalement amorphe. Il n’en avait pas fallu plus à l’agente pour donner l’ordre de tirer. Et il ne leur en avait pas fallu plus pour cribler la créature de balles énergétiques ; Le corps mou secoué par les décharges des rafales qui le transperçaient de part en part ne tarda pas à déverser sa bile et son sang sombre et épais sur le sol poussiéreux du garage. Lorsqu’ils en eurent fini, son abdomen n’était plus qu’une bouille sombre et informe, et il n’était plus animé que de soubresauts silencieux et de borborygmes sourds. Une fois immobilisée totalement, Dereck se rendit près du corps toujours magiquement maintenu – prenant soin de se tenir éloigné de la zone d’influence magique – et rendit son verdict. « C’est fini. »

Et qui aurait pu en douter ? Ses yeux vitreux regardaient le vide, et sa gueule béante, de laquelle se déversaient de minces filets d’acide, ne diffusait plus son souffle fétide. Un poids s’ôta aussitôt des épaules de la métisse Ultime, qui soupira. Darell, qui en plus de ses capacités de tir exceptionnel disposait d’une formation avancée aux techniques de secourisme, s’était tourné vers le blessé et s’occupait de sa fêlure. Bien qu’il ne doive pas trop forcer sur son bras, la blessure ne nécessitait pas qu’il soit immédiatement rapatrié au camp de base, et Sean choisit lui-même de rester près d’eux pour continuer. Quoiqu’Andrea n’en dise rien – car s’il avait voulu rentrer au camp, elle ne l’en aurait certainement pas empêché –, elle était rassurée de savoir que leur camarade ne les quitterait pas. La mission s’annonçait d’ores et déjà assez dure comme ça sans qu’ils aient besoin de se retrouver en sous-effectif, et même si son aide demeurait limitée, il pouvait toujours agir en soutien – et c’était déjà ça de pris.

Andrea ramassa le gant et la veste qu’elle avait laissé tomber au sol. Si la mitaine était désormais inutilisable – car l’acide avait fait son office et l’avait rongée intégralement – la veste doublée étaient encore utilisable si l’on arrachait le bras en partie sulfuré. Après quoi la jeune femme se dirigea vers l’Archimage. « Je ne sais si on va pouvoir trouver plus d’indices ici. Peut-être qu’il va falloir se diriger vers une autre partie du domaine, avança-t-elle. À moins que vous ne pensiez pouvoir approfondir vos recherches sur les résidus magiques ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 18 Nov 2014 - 1:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sa carabine en bandoulière, la crosse repliée et le corps de l'arme pendouillant vers l'arrière de sa hanche, Anna était affairée sur le journal du garde, sur ses dernières entrées, tout particulièrement. A peine arrivée, elle s'était appuyée sur un bureau abandonné encombré par tout un tas d'affaires inutiles, un stylo dans le main qu'elle utilisait pour griffonner noms et schémas primitifs sur un carnet, elle avait baissé à nouveau son cache-nez et relevé le masque qui lui couvrait les yeux, tout en marmonnant des choses inintelligibles avec une bouche encombrée par une petite torche à LED qu'elle avait décroché de son logement sur son arme.

Aspirée comme elle l'était, il ne fut pas vraiment étonnant qu'elle ne prête pas la moindre attention à la conversation qui se prêtait en dehors de son excavation. Tout juste put-elle ouïr la mention d'un bosquet de Diane et d'une statue de la déesse éponyme. Cela ne l'a fit vraiment réagir après coup, quand les rares diodes de son cerveau capables de s'allumer pour interpréter les déblatérations nonsensiques de ce qui ne ressemblait à rien d'autre qu'à un homme soudainement atteint d'un syndrome de stress post-traumatique s'illuminèrent.
A moins que ce ne fut le silence soudain, peut-être, ou le sentiment que le regard de l'Agent Spécial de l'UNISON qui l'accompagnait, qu'elle pouvait vaguement apercevoir à la périphérie de sa vision, s'était posée sur elle.

Instinctivement, elle releva la tête, l'accompagnant d'un " Mmh ? " à valeur toute interrogative, ne percutant qu'à rebours que sa mâchoire braquait mille six cents lumens directement à la face du reste de l'équipe, quand elle vit qu'ils se couvraient les yeux.

" Mmh ! " émit-elle en récupérant la lampe-torche, en l'éteignant et la remontant sur son support, " Navrée. "

Elle se mit toutefois à brandir son carnet et le journal d'une main, les tapotant de l'autre.

" Vous devriez vous pencher là-dessus. Les dernières entrées sont ... intéressantes. Tout le reste est très commun et banal, et d'un coup, sans explications ... On dirait ... On dirait ... "

La moue de Vadóc devint dubitative, ses lèvres se pinçant d'un côté en creusant l'une de ses joues, pour souligner une incompréhension que le vert de ses yeux faisait déjà connaître à tous en les parcourant comme une assemblée à qui elle donnait une conférence.

" On dirait qu'il a perdu la tête. Il est question d'une femme du nom de Diane, d'un Frère Horace et d'un homme connu comme étant un Abbé, à moins que ça ne soit peut-être son nom. Je présume que lui et le Frère Horace sont deux personnes différentes, mais tout est possible... "

La fille à l'accent cajun soupira.

" De ce qui peut se lire, tout peut être possible. Peut-être même qu'il faisait référence à la déesse romaine ... Dans tout les cas, j'imagine que se diriger vers le Bosquet de Diane serait une bonne idée. On pourrait se poser et chercher d'autres informations, mais en l'état, je doute que l'on ne trouve quoique ce soit de plus intéressant : j'ai bien pris le disque dur de son ordinateur, comme pour tout les autres, mais sans ordinateur sous la main, ça ne nous aidera pas beaucoup. Cela, l'atelier est sur le chemin ... Peut-être y'aura-t-il un ordinateur et un groupe électrogène sur le chemin ... Ce serait dangereux, cela dit, ça va faire pas mal de bruit et de lumière si on rallume le bâtiment, du coup. "

Elle s'interrompit, rabaissant ses lunettes et remettant son cache-nez, avant de reprendre sa carabine en main, d'ôter la sécurité et de vérifier d'une manière presque paranoïaque qu'une balle était engagée en tirant le levier d'armement.

" Cela dit, vu tout ce qu'on a qui nous pousse à aller vers le Bosquet, on devrait peut-être demander une équipe d'appui-feu pour nous couvrir et sécuriser les alentours ? Ça ne servira à rien d'entrer en trop grand nombre dans la zone, surtout quand on cherche à être discret, mais il serait toujours judicieux d'avoir une issue de repli sûre, et un supplément de puissance de feu déjà en position et prêt à arroser au cas où ça chaufferait. "

L'héroïne haussa les épaules, ne sachant trop si on allait apprécier son ingérence : c'est vrai qu'elle n'avait pas fait ses classes, et qu'elle se pensait toujours un peu avec la science infuse.

" Je veux dire ... " hésita-t-elle, " On a l'armée sur le coup ... Ils doivent sûrement avoir une équipe d'appui prête à intervenir pour nous aider, non ? "
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 27 Nov 2014 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les découvertes d'Anna font lever un sourcil interrogateur à Eli. Mais c'est Solomon qui se jette sur le journal pour en parcourir les dernières pages, manquant l'arracher des mains de la jeune super, en se contentant d'un simple "merci" une fois le cahier entre les mains. Ses yeux parcourent les lignes à toute vitesse, relevant l'incohérence progressive des propos, le style anarchique pris par la suite, et les mots clés déjà relevés par Vadóc.

"Hum, effectivement, le type a bien pété un plomb sur la fin. Mais il y a des coïncidences qui s'accumulent, quand même, la chasseresse revient déjà dans plusieurs pistes, c'est louche non?

-C'est toi qui louches, quand tu lis comme ça, mon grand!

-Très spirituel, Bambi, vraiment."

Mais le jeune homme ne peut s'empêcher de sourire pour autant, amusé par la boutade. Il faut dire que si la situation inverse est plutôt commune, c'est plutôt rare dans ce sens. La réplique ne va cependant pas plus loin, un simple regard du chef d'équipe suffisant à stopper toute velléité de continuer, pour écouter ce que la super a à dire de au sujet du faisceau de preuves qu'ils ont finalement réunies. L'agent spécial hoche la tête au fur et à mesure des propos, puis entreprend de répondre:

"Je suis d'accord pour aller en direction du Bosquet de Diane. Je pense que c'est une des pistes les plus solides que nous ayons pour le moment, et le flash mnésique que nous avons en plus semble conforter cette hypothèse. L'atelier ne semble pas être une priorité pour l'instant, et surtout risquerait de nous prendre pas mal de temps en plus. Hors nous avons déjà passé pas mal de temps dans le même secteur, mieux vaudrait commencer à avancer un peu plus maintenant. Quitte à revenir sur nos pas par la suite. Mais pour l'instant, tout porte à penser que les bois pourraient nous apporter au moins quelques éléments de réponses sur cette invasion, donc mieux vaut en faire notre cible prioritaire."

La remarque sur l'armée arrache un haussement d'épaules à Eli, qui répond donc brièvement à ce sujet:

"Si le déploiement a été conjoint, les missions de leurs escouades sont d'une nature différente des nôtres. Nous pouvons leur transmettre une demande d'appui, oui, mais sans aucune garantie, tout dépendra de leur déploiement actuel. Mieux vaut compter au départ sur nos propres moyens et prévoir des issues en cas de danger."

L'agent spécial consulte donc la tablette pour évaluer l'avancée des différentes équipes, évalue les distances et les potentiels lieux dangereux, et décide finalement de l'itinéraire qu'ils vont emprunter, avant de donner ses directives.

"Isa, tu préviens le QG de nos découvertes, de notre nouvel objectif, et tu transmets la demande de soutien militaire, on verra bien ce qui en découlera. Tu restes à l'arrière-garde, et une fois fini tu couvres nos arrières. Bambi et moi couvrons les côtés, et je veux que Sol et Vadóc vous preniez les devants. En cas de grabuge devant, je veux pouvoir compter sur deux fois plus d'énergie cinétique pour au moins repousser les ennemis, ou quoi qu'on rencontre. On s'enfonce dans les bois dès que possible, en prenant Nord-Nord-Est, on va traverser le ruisseau, droit en direction de la cible. Marche rapide, mais le moins de bruit possible. On avisera une fois sur les lieux.

-Et en cas de grosse merde qui nous sépare, chef?

-En ca de dispersion, le point de ralliement sera l'hôpital. C'est sans doute dans cette direction que vont converger les autres équipes, donc un soutien supplémentaire le temps de se regrouper ne sera pas de trop.

-Aye aye!"

Et sur ces mots tous opinent du chef puis se mettent en marche.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 28 Nov 2014 - 0:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'avant-garde, à nouveau, joie ! Il était évident qu'avec ses pouvoirs - ou plutôt, son absence de pouvoirs, et l'extrême malléabilité de sa capacité à en acquérir ... - on l'adjoigne à la principale arme lourde de l'escouade, mais, grands dieux, était-ce la meilleure solution ? Dans n'importe quel autre contexte, Anna aurait probablement refusé, argué qu'il fallait mieux mettre un véritable agent entraîné à sa place, mais ce n'était pas "n'importe quel autre contexte", c'était une opération en territoire ennemi : une petite portion du territoire américain envahie par des envahisseurs venues d'on ne savait trop où, un fait que l'on avait sûrement plus vu depuis que l'armée anglaise avait rasée Washington dans la première moitié du dix-neuvième siècle ! A plus forte raison, cette tête-de-pont qu'ils avaient choisis était un domaine ancestrale des LeBlanc, un domaine ancestral de sa famille. C'était, en plus d'une affaire entre elle et sa famille, une affaire des plus personnelles entre elle et les monstres.
On avait envahi chez elle !

Pourtant, faire partie du groupe de tête ne l'enchantait guère, et plus alors parce qu'il était question de toucher son compagnon d'armes immédiat que parce qu'elle aurait pu très bien se retrouver aux prises avec Dieu seul savait quelle abomination sortie de l'entre-dimensions. Une sensation bizarre, au demeurant, car se retrouver dans l'esprit et la peau d'Anna LeBlanc revenait un peu à se retrouver dans la peau de n'importe quelle jeune femme perdue chez un glacier ou un confiseur avec un porte-monnaie bien rempli : on voulait se risquer à essayer tout les parfums, et on tressaillit d'envie devant l'infinité des combinaisons possibles et des potentialités, et pourtant, on savait d'avance que l'on allait le regretter amèrement.
Non pas que, sous la capuche de Vadóc, la lycéenne craignait le trop-plein de glycémie, le cholestérol ou la prise de poids en essayant tout les pouvoirs qu'il lui était possible d'essayer. Non, loin de là, elle craignait l'indigestion psychique, et l'overdose de souvenirs : deux fléaux tout aussi terribles, si ce n'était même plus. Ces pouvoirs qu'elle absorbait, ils s'accompagnaient toujours de voix, d'idées et de connaissances qu'elles ne voulaient pas toujours...

Anna, dans cette situation, se retrouvait comme rarement elle ne l'avait encore été dans cette position que les échecs aimaient à appeler le gambit. Sacrifier pour mieux préparer la suite, et il y avait fort à parier qu'en dépit de toute sa bonne volonté, elle ne ressortirait certainement pas de cette opération avec un idylle texan, car il ne savait certainement pas ce qui l'attendait...

Toujours était-il que pour l'instant, tout semblait se passer pour le mieux, et que le groupe, ses membres avançant en respectant leurs intervalles de sécurité standards de quelques mètres et braquant chacun leurs armes dans un angle différent pour ne pas se laisser avoir, se mirent en route pour le Bosquet de Diane, Solomon et Anna prenant réellement leur avance après le pas, et non sans qu'Anna ne se demande pourquoi on avait pu abandonner les véhicules blindés - et toute leur puissance de feu supplémentaire - à l'entrée.

Question pour le MDJ

Le Groupe avance donc vers le Bosquet de Diane, avec Solomon et Anna en pointe : tombent-ils dans une embuscade/rencontrent-ils quelqu'un/quelque chose ? Le cas échéant, ils rejoindront le Bosquet et y pénétreront.

En sus, est-ce que l'armée peut répondre favorablement à leur demande de renforts pour sécuriser les alentours du Bosquet et prévenir une quelconque embuscade provenant de l'extérieur ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 16 Jan 2015 - 22:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


Esprit de l'Héroïsme
Maître du Jeu

Personnage
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 377
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
L'Héroïsme

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 377
ϟ Nombre de Messages RP : 276
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Intrigue n°3

Vol au-dessus d'un nid de coucou


     Après avoir découvert le nom d'une ancienne Archimage morte depuis longtemps et perçu un résidu magique à bord de la remorque du camion de livraison, l'agent Parker et Eldoth durent partir au secours de leurs coéquipiers, ces derniers devant faire face à une créature de la zone 21. Après un difficile combat dont l'un des leurs ressortit blessé, l'équipe Alpha parvint toutefois à vaincre la créature. Que faisait-elle là à leur arrivée et d'où venait-elle ? Voilà des questions auxquelles ils ne pouvaient malheureusement pas répondre... L'équipe devait maintenant décider ce qu'elle allait faire par la suite. Elle avait la possibilité d'étudier les traces magiques de la remorque mais s'il faisait cela, l'Archimage ne trouverait pas grand chose. Après tout, une année était passée ! Malgré tout, il pourrait ressentir que l'énergie était étrangère à la Terre Prime et qu'elle semblait se manifester beaucoup plus fortement au nord de leur position. Peut-être trouveraient-ils davantage de preuves dans cette zone ?

     Grâce à l'appui aérien de Lightning Girl, l'équipe Bravo put poursuivre son avancée jusqu'à atteindre le belvédère. Là, les agents purent observer à loisir le parc de l'établissement, constatant quels dégâts les créatures avaient pu faire. Par chance pour eux, il ne semblait toutefois pas y avoir dans les environs. Au sud, ils pouvaient voir les deux terrains de tennis ravagés, comme s'ils avaient été labourés par une bête de somme monstrueuse et plus loin encore, le théâtre en plein air bâti sur un modèle antique. A l'est, tout semblait dégagé jusqu'au bosquet de Diane mais il était ensuite impossible de voir ce qui pouvait bien se cacher sous les arbres, les broussailles masquant la vue. Quant au manoir, au nord, il était accessible sans encombre. Il était possible d'y entrer par la porte principale dont l'un des battants semblait en partie arraché ou alors, de faire le tour par le petit chemin qui contournait l'édifice par l'ouest, bien qu'il soit impossible de dire ce qui se trouvait à l'arrière...

     Incapable de saisir le sens du pendentif qu'ils avaient découvert et n'ayant pas accès au réseau satellite, les membres de l'équipe Charlie décidèrent de rebrousser chemin pour obtenir des informations de la part des membres d'une autre équipe. Mais alors qu'ils allaient se mettre en marche, une sourde mélopée attira leur attention et les décida finalement à poursuivre leur exploration, s'enfonçant donc toujours plus loin sous terre. C'était du moins l'impression qu'ils pouvaient en avoir mais rien n'indiquait que c'était réellement le cas. Il ne restait qu'à espérer qu'ils ne débouchent pas en Terre Creuse ! Quoi qu'il en soit et où que puisse mener le chemin qu'ils suivaient, une chose était certaine, la mélodie se faisait de plus en plus forte. Parfois, un embranchement faisait son apparition mais avec de la concentration et du silence, il était possible de repérer la bonne route à suivre. Le problème principal restait que le boyau rocheux ne filait pas droit et qu'il semblait ainsi serpenter sous terre, ne permettant malheureusement pas de voir bien loin. Les agents devaient donc se montrer prudents. Finalement, après environ 200 mètres de marche, les parois de la grotte semblèrent refléter une lueur rougeâtre qui venait de plus loin. Magma ou source lumineuse ? Telle était la question. Trente mètres plus loin, un nouveau virage pouvait finalement leur permettre de jeter un œil vers ce qui semblait devenir une grande salle, comme si on avait taillé la roche. Le plafond était parsemé de stalactites avec lesquels jouait la lumière tandis que le sol semblait être aussi lisse que possible dans un tel lieu. Des blocs de pierre avaient été taillés de manière à former des bancs tournant le dos au tunnel dans lequel se trouvaient les agents. Un immense brasero brûlait au centre de la salle, séparant les bancs de deux grandes statues. L'une reprenait la même iconographie que celle présente sur le médaillon tandis que l'autre semblait être celle d'une femme. Enfin, élément le plus important pour l'équipe d'intervention, quatre silhouettes portant de longues toges bordeaux, des capuches de la même teinte et des masques faciaux blancs encadraient le brasero et étaient à l'origine de la mélopée. De là à savoir qui elles étaient et ce qu'elles faisaient là...

     Après avoir analysé ses nombreuses découvertes, l'équipe Delta prit la décision de partir en direction du Bosquet de Diane, non sans demander d'abord un appui militaire. Elle obtint malheureusement une réponse négative, l'armée ne pouvant envoyer aucune équipe en soutien pour le moment. La situation était effectivement encore trop incertaine pour risquer davantage d'hommes et de toute façon, il n'y avait pas d'équipe disponible dans les environs proches. C'est sur cette nouvelle que l'équipe put se mettre en marche, traversant le cours d'eau sans la moindre encombre, jusqu'à arriver à la lisière du petit bois. En temps normal, les jardiniers de l'hôpital l'entretenait et l'on pouvait voir relativement loin malgré la présence des arbres. Les choses avaient toutefois changé depuis une année et les mauvaises herbes et les buissons avaient repris leurs droits, rendant le tout nettement moins visible. Cela offrait toutefois un surcroît de protection visuelle, ce qui n'était pas un mal pour les agents. Leur avancée se fit sans rencontrer la moindre difficulté, jusqu'à ce que les choses changent du tout au tout... Alors que l'équipe arrivait en vue du petit temple qu'abritait le Bosquet, elle dut aussi faire face à l'une des créatures...


*** *** *** ***


     « Vous vous occupez des tâches d'entretien ? Et où est-ce que vous vous croyez, ici ? Dans une base militaire ? »

Il était évident que l'excuse ne fonctionnerait pas, parce que toutes les personnes présentes dans cet avant-poste de terrain avaient un rôle et une fonction spécifique et aucune d'elle n'avait de lien avec les tâches d'entretien. De plus, jusqu'à preuve du contraire, on n'envoyait pas deux personnes porter un message, c'était du gaspillage de temps et de personnel.

« Je ne sais pas d'où vous sortez mais vous n'avez rien à faire ici. » Le gradé interpella alors un soldat posté à l'extérieur de la tente. « Soldat, raccompagnez ces deux personnes à la porte, nous n'avons pas le temps de jouer. »

Puis, laissant les deux journalistes avec le militaire, l'homme rejoignit ses collègues. Sans tarder, le soldat prit alors les devants.

« Suivez-moi. »

Et comme son ordre ne le laissait pas voir, l'homme attendit qu'ils sortent de la tente, sans tarder, pour leur emboîter le pas et veiller à ce qu'ils ne lui faussent pas compagnie. Le scoop s'éloignait doucement mais sûrement, c'était certain...



Informations complémentaires


     Avant tout, je tenais à m'excuser du retard pris dans la gestion de cette intrigue. Nous allons maintenant repartir sur de bonnes bases et vous aurez au minimum droit à une réponse chaque semaine ! Je le dis et je m'y tiendrais. Vous pourrez en avoir plus, sans doute au travers du sujet de discussion, en fonction de vos demandes. Ce message vous permet donc de vous relancer tout en donnant un peu de travail à certains groupes. S'il vous faut des précisions, vous savez quoi faire ! Les consignes précédentes restent toujours d'actualité !

     Rappel des équipes :
  • Équipe Alpha : agent spécial Andrea Parker, agent Dereck Delaunay (grenadier) - blessé, agent Sean Rivera (spécialiste en armes lourdes), agent Darell Hopkins (tireur) et Eldoth/Adrian Pennington.
  • Équipe Bravo : agent spécial Isaiah Jasper, agent Lenny (grenadier), agent Lydia (spécialiste en armes lourdes), agent Lee (tireur) et Lightning Girl/Prudence Carter.
  • Équipe Charlie : agent spécial Daniel Messam, agent Jamaal (grenadier), agent Rob (spécialiste en armes lourdes), agent Gisèle (tireur) et Yojimbo/Jim Jones.
  • Équipe Delta : agent spécial Randall Wyatt, agent Solomon Metzger, Isa (tireuse), Bambi (postcognition) et Vadóc/Anna LeBlanc.
  • Équipe de télévision : Amy Davis, Travis.


     Équipe Alpha : belle victoire que la vôtre ! Si vous décidez de revenir dans le garage pour mener des recherches sur la magie, vous pouvez intégrer ce que je vous ai révélé à votre message. S'il vous faut des informations complémentaires, n'hésitez pas à poser les questions que vous voulez et j'y répondrais dans le sujet de discussion. Dans tous les cas, n'hésitez pas à poursuivre dans la direction de votre choix. Pour plus de détails sur ce qui se trouve entre vous et le manoir, je vous renvoie au paragraphe de l'équipe Bravo.

     Équipe Bravo : vous vous trouvez donc à l'abri dans le belvédère et tout est dégagé autour de vous. Si telle est votre intention, vous pouvez entrer dans le manoir ! Vous pouvez donc passer par la porte principale, faire le tour ou même tenter de grimper le mur pour passer par une fenêtre ! Vous trouverez un plan du rez-de-chaussée du manoir dans le sujet de discussion donc n'hésitez pas à vous en servir.

     Équipe Charlie : je vous laisse décrire vos déplacements et si vous avez des questions sur ce passage, n'hésitez pas à les poser, j'y répondrais sans faute ! Quoi qu'il en soit, vous venez de faire une découverte sans doute plus importante que la précédente et je vous laisse décider de ce que vous allez faire ! En fonction de vos choix, je vous donnerais des consignes dans le sujet de discussion pour vous permettre d'avancer jusqu'à la prochaine intervention globale.

     Équipe Delta : vous vous en sortiez plutôt bien pour le moment, mais ça ne pouvait pas continuer comme ça... Vous devez donc faire face à une difficulté ! Je vous laisse gérer tout ça comme vous le sentez mais sachez que vous pouvez remporter ce combat. A vous de voir comment vous allez jouer ça !

     Amy : tu as gagné le gros lot en te faisant raccompagner aux portes du camp ! Autant dire que même si tu as pu obtenir des informations, tu es encore loin d'avoir ton scoop... Que vas-tu décider de faire ? Te débarrasser du garde pour pouvoir entrer dans le périmètre ? Chercher une autre entrée ailleurs à bord de ton fourgon, au risque de ne rien trouver ? Je te laisse décider et voir ce que tu vas faire !

     Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Lukaz Le Guen par MP mais de préférence, veuillez poster dans le sujet de discussion ouvert pour votre sujet d'intrigue.

     Bon jeu à tous !

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 19 Jan 2015 - 19:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La jeune fille montant dans le ciel assurait au moins qu'une attaque au sol pouvait être évitée. Isaiah aurait très peu de liberté pour protéger la Super si elle se faisait attaquer dans le ciel, mais au moins semblait-elle assez débrouillarde pour se défendre toute seule. Le belvédère et tout autour semblait calme. Bien évidemment, il était relativement sûr que d'autres aient rencontré des soucis et de la résistance en chemin. L'équipe Bravo avait eu de la chance jusque là. Se redressa, Isaiah fit signe à ses coéquipiers et à Lightning Girl. « On contourne, on va faire le tour, essayer de voir si il y a des mouvements à l’intérieur du bâtiment et après on rentre par la porte de derrière. On va possiblement rencontre d'autres équipes donc faites gaffe où vous visez et où vous tirer. Sécurité enlevée, mais ne laissez pas votre doigt sur la gâchette. » C'était une évidence pour les gens habitués de son équipe mais il était possible que la gamine ne le sache pas. Après tout elle n'avait pas l'air particulièrement enchantée de recevoir un pistolet sur le bateau. Si ils pouvaient éviter de se tuer entre eux, ce serait génial. Ces créatures étaient assez emmerdantes pour ne pas qu'ils finissent par se tirer mutuellement dans les pâtes. Jetant un dernier coup d’œil tout autour, l'équipe au sol se dirigea vers le mur du bâtiment pour n'avoir plus que trois côtés à couvrir... Devant eux, leur gauche et leurs arrières. Lenny se mit en bout de colonne alors qu'Isaiah ouvrait la marche, couvrant les arbres de ses yeux froncés. En même temps, ils s'arrêtaient une seconde à peine, l'oreille tendue et vérifiaient les fenêtres du bâtiment. Il serait bête de se faire surprendre ainsi. Ils cherchaient des signes de vie, des signes qu'une autre équipe était en détresse ou simplement des mouvement suspects pour pouvoir avoir un endroit précis où aller une fois à l'intérieur.

Le coin du bâtiment approchait et bientôt ils devraient jeter un coup d’œil sur l'arrière de l'hôpital et la plage qui couvrait une bonne partie de la côte. « Lightning Girl, tu vois quelque chose par les fenêtres, des mouvements, des lumières ? N'importe quoi pourrait nous être utile. On va essayer de pas courir à l'aveugle à l'intérieur. On va aller là où on entend du bruit quitte à se réunir avec une autre équipe. Pour l'instant on a pas rencontré de résistance, ça veut dire que ça peut se concentrer ailleurs. » Isaiah avait déjà eu à faire aux créatures et ils pouvaient se concentrer d'une manière inquiétante à certains endroits et finir par être un piège mortel. Une situation à éviter en bref. S'approchant dangereusement du coin du bâtiment alors que les murs s'étendaient en une espèce de petite tour, Isaiah se plaqua au mur et, tendant l'oreille tout d'abord, il s'esquissa jusqu'à l'ouverture vers la plage pour jeter un coup d'oeil. Il cherchait des preuves d'affrontement, et surtout de la survie des autres équipes. Ils avaient fait un assez grand détour et pas mal d'équipes avaient du déjà rentré à l'intérieur pour jeter un coup d'oeil. Mais ce n'était pas une raison pour se précipiter et risquer de se faire tuer à cause de l'envie d'en finir au plus vite avec tout ce bordel. « On va bientôt rentrer dans la bâtisse, va falloir redescendre mademoiselle... Et garde ton arme à porté, surtout. » Ensuite il se tourna vers Lydia et lui dit « On va rentrer en deux temps, juste au cas ou. Je passe en premier et tu passes après avec la gamine. » L'agente hocha la tête. En effet, si il y avait un piège quelconque ou une attaque de monstres, ils seraient mieux préparés sur une moitié d'entre eux attendait en retrait, à une position plus sûre pour les couvrir.

Question pour le MDJ

Est-ce qu'on entend/voit des choses à travers les fenêtres ? Y a t-il des choses sur la plage ou près de la porte arrière du bâtiment ? Est-ce qu'il y a des signes (bruit, traces) de bagarres dans le coin ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 25 Jan 2015 - 21:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Eldoth n’avait rien promis si ce n’était d’essayer. Les résidus étaient infimes, épars, presque insignifiants, et il ne pouvait garantir d’y percevoir quoi que ce soit, car une année entière s’était écoulée depuis le début des événements. Cependant fait, le mage tenta de sonder les traces qui recouvraient l’arrière de la remorque, sous le regard attentif de l’équipe Alpha. L’analyse dura quelques minutes, tout au plus, et du fait qu’il n’exprime pas immédiatement ses conclusions, Andrea craint l’espace d’un instant qu’il n’ait rien trouvé de concluant. Il balaya cependant rapidement ses doutes en leur faisant part de ses découvertes ; L'énergie était étrangère à cette Terre, et semblait venir d’un autre plan. Si le concept ne lui était pas tout à fait inconnu, l’agente peinait cependant à comprendre comment de l’énergie résiduelle avait pu se retrouver ici même, au fond d’un parking déserté. La réponse ne se fit guère attendre : la source de toute cette agitation magique se trouvait plus loin, au nord du domaine. Leur travail ici était terminé.

D’un commun accord, ils décidèrent de quitter le parking. Prenant soin de ménager Sean, à qui l’on venait d’administrer un puissant analgésique, l’équipe se dirigea prudemment vers la route principale, prenant en sens inverse le chemin qu’ils avaient emprunté à l’allée. Toujours rien ne se démarquait à l’horizon, si ce n’était la trouble silhouette du manoir et ils ne parvenaient à discerner ni les équipes autres de l’UNISON, ni les créatures mystérieuses dont ils savaient maintenant qu’elles n’avaient pourtant pas quitté les lieux. À peu de choses près, leurs déambulations ressemblaient – à s’y méprendre – à une balade champêtre. Mais ça ne trompait plus personne, pas depuis qu’ils avaient été confrontés à l’une des leurs. Rétrospectivement, Andrea se félicitait d’avoir su réagir aussi promptement face à la menace, chose dont elle n’aurait pas cru être capable quelques heures auparavant. La présence d’Eldoth et de ses hommes à ses côtés devait y être pour beaucoup. Au bout de plusieurs minutes de marche, ils parvinrent jusqu’à un rond-point désert. Des panneaux indiquaient plusieurs directions à prendre ; L’un d’eux pointait à l’est, en direction d’un théâtre, un autre désignait le manoir et ses annexes, un dernier leur ouvrait la voie vers un atelier.

Consciente que le temps leur manquait et qu’ils se devaient de faire un choix, Andrea se tourna vers le mage : « Est-ce que vous privilégieriez une direction particulière ? » Après tout, il était celui qui avait mis le doigt sur l’éminence magique qui se trouvait au nord. Peut-être était-il à même d’en ressentir plus précisément la source ?

Questions pour le MDJ

Est-ce qu'Adrian parvient à ressentir de quelle direction provient la source magique ? Si non, est-ce qu'ils aperçoivent quelque chose qui les pousserait à choisir une direction plutôt qu'une autre ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 19:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5023
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5023
ϟ Nombre de Messages RP : 1737
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Vaincre cette créature n'était pas chose aisée et, l'espace d'un instant, Adrian espéra simplement qu'ils n'allaient pas tomber sur une dizaine de ces choses, sans quoi leur situation risquait d'être grandement compliquée ! Quoi qu'il en soit, ils n'eurent guère le temps de se reposer sur leurs lauriers comme il fallait s'empresser d'avancer pour ne pas laisser les autres équipes dans le besoin si jamais elles atteignaient le manoir. Il étudia les traces présentes dans la remorque, mais sans trouver grand-chose. Même en étant Archimage, il ne pouvait rivaliser avec le temps qui passait – excepté pour son espérance de vie – apparemment les traces s'étaient atténuées au fil du temps. Il pouvait simplement expliquer que l'énergie ne provenait pas de la Terre Prime, ce qui n'avait rien de très encourageant en soit, puis qu'elle semblait être plus présente au nord de la position. Une base qui serait suffisante pour continuer jusqu'à ce qu'il puisse localiser de nouvelles manifestations – sans créature, ce serait apprécié.

« Il faut rester prudent. »

Une précise inutile à n'en pas douter, mais c'était plus fort que lui. Le sort du prénommé Sean était plus rassurant que ce qu'il avait pu penser en commençant cette mission, cependant la prochaine fois ils n'auraient peut-être pas autant de chance et Adrian ne tenait pas à compter des morts parmi ses collègues. Il ne souhaitait pas non plus imposer à Andrea de se retrouver dans le même cas de figure que lors de sa dernière rencontre avec ces créatures.

Ils quittèrent donc le parking en ménageant le blessé, avant de se rendre en direction de la route principale qu'ils avaient quittée quelques instants plus tôt. Il n'y avait aucune trace des autres équipes de l'UNISON et Adrian ne savait pas vraiment s'il devait se sentir inquiet ou rassuré à cet instant. L'absence de nouvel adversaire était déjà une bonne chose en soi, mais ils n'avaient pas vu venir la précédente, alors rien ne disait qu'ils ne tomberaient pas dans un nouveau traquenard – si l'on pouvait appeler ça ainsi. Seuls le bruit de leurs pas et de leurs équipements étaient audibles comme s'ils se trouvaient dans une zone totalement coupée du monde. Difficile de croire qu'ils étaient à Star City et non dans un autre pays, voire un autre monde.

Les pensées du mage furent coupées par la prise de parole de l'agent Parker qui s'adressa directement à lui de manière à se renseigner sur la meilleure direction à prendre. Y avait-il des traces de cette magie ? Maintenant qu'il l'avait repérée et plus ou moins mémorisée, la pister ne serait plus aussi compliqué qu'auparavant. Enfin, il l'espérait, malheureusement la magie détectée n'était pas de la Terre Prime et ne répondait donc peut-être pas aux mêmes règles que celles qu'il connaissait. Fronçant légèrement les sourcils – même si ce n'était pas visible, il la fit patienter quelques secondes.

« Laissez-moi un bref instant, le temps d'essayer de percevoir des traces de magie. »

Récente ou non, tout était bon à prendre. Sans perdre de temps, il se concentra pour tenter de trouver la piste magique ressentie plus tôt, mais cela ne fut pas aussi aisé que prévu ! Étrangement, il ressentit une sorte de résistance, comme si quelque chose voulait l'empêcher de réussir. Autant dire qu'avec son statut, ce n'était pas une chose fréquente. Il fronça légèrement les sourcils, mais continua son analyse pour finalement constater que l'énergie les menait directement vers le manoir. Qu'à cela ne tienne ! Tournant la tête vers la jeune femme, il lui expliqua la situation.

« Quelqu'un, ou quelque chose, cherche à bloquer mes pouvoirs, comme pour m'empêcher de pister la source. » Il précisa un point. « En temps normal, avec un mage lambda je veux dire, cela aurait certainement fonctionné. » Il pouvait avoir l'air de se vanter, mais ce n'était pas le cas. « Quoi qu'il en soit, l'énergie mène directement jusqu'au manoir. Il faudrait y entrer, je pense. »

Cependant, Adrian n'était qu'un civil censé accompagner une équipe de l'UNISON, ce n'était pas lui qui voulait prendre la décision de progresser. Il laissa donc à Andrea le choix de l'entrée en matière et, plus précisément, du chemin qu'ils emprunteraient pour y pénétrer.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 22:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La progression de l’équipe fut assez lente mais méthodique, Daniel ne manquant pas de donner le rythme comme de faire preuve de calme. A mesure que la mélopée se faisait de plus en plus sourde, il sentit la tension se faire plus forte chez ses compagnons. Déjà qu’il n’avaient pas su déchiffrer le médaillon dans cette langue inconnue –merci le système éducatif américain- les voir se plonger plus encore dans la gueule du loup avait un aspect super engageant… "Halte ! " Siffla Messam à l’instant où ils débouchèrent sur le spectacle des deux statues face à face entourées par les quatre zélotes en toge. Super, on leur avait promis des monstres à accabler de plomb et ils se retrouvaient avec deux paires de glands coincés dans les temps Antiques. Les membres de l’équipe et Jimbo se plaquèrent contre les parois en silence, laissant juste dépasser leurs têtes pour mirer le spectacle étrange. Puis, Gisèle d’avancer : " On dirait… Artémis ? " Daniel fit la moue, son petit frère avait abordé l’Antiquité il n’y a pas si longtemps que cela à l’école et il se souvenait encore lui avoir fait réciter ses leçons. " J’aurai dis Diane plutôt… " Rob grogna quelque chose, Jamaal se contenta de souffler : " C’est plus ou moins la même chose… " Pour lui, il n’y avait qu’un Dieu… Et il ne s’entourait pas de biches, de sangliers comme de lions ni ne s’enveloppait dans des étoffes ridicules. Pour ce qui est de Dany, il ne croyait pas en Dieu. Pas depuis que son père semblait l’avoir trouvé après que sa mère l’eut de nombreuses fois appelé à son secours alors qu’il frictionnait ses bleus. Parfois avec de l’eau bénite. " La vrai question c’est plutôt qui sont-ils ? " Jamaal les observait de ce regard de chasseur qu’il avait lorsqu’ils désignaient leurs cibles dans des opérations de tir éloignées. Pour Rob, cela ne faisait aucun doute : " Pas des gentils… " Dany jeta un coup d’œil à son musculeux camarade serrant tout contre lui sa cracheuse de plomb. A ses côtés, Jimbo était silencieux mais Iceman pouvait comprendre que le colosse le parasitait avec quelque chose qu’il lui avait rarement vu : la peur.

" Qu’est ce qui te permet de l’affirmer… ? " Questionna Ggisèle en jetant un regard vers les zélotes déments les abreuvant de leurs litanies incompréhensibles. " Sont restés là… Au milieu de toutes ces saloperies qu’on a pas su arrêter. Soit ils ont fait copain-copain, soit ils savent bien se dissimuler… M’étonnerai que ça soit le cas vu leurs costumes de foire ! " Du point de vue de Daniel, il n’avait pas tort… Qui resterait coincé derrière un mur en compagnie des pires créatures vues depuis des décennies ? Personne… Personne qui ne serait pas assuré de ne guère courir le moindre danger. D’une façon ou d’une autre, ces types-là étaient liés aux créatures. " On fait quoi ? " Rob épaula son arme et lâcha : " On les truffe de plomb ! " Idée séduisante. Jamaal rabaissa le canon de l’arme. Frapper puis poser des questions était typique de leur collègue de l’Arkansas… Jamais Dany n’avait vu leur leader aussi tendu qu’en l’instant. " Dany, tu penses y arriver ? " Il savait très bien de quoi leur chef voulait parler et jeta un coup d’œil vers ce qui ressemblait à du magma. " Pas si je dois les tenir en joue en même temps… " " Je suis là pour ça mon cœur ! " Sourit Gisèle en passant son arme à l’épaule, dégainant deux Beretta. " Jimbo, vous couvrez les arrières. " Le canard endimanché souffla une parodie de son nippon avant de se tourner face au tunnel d’où ils avaient émergé. Dany passa son arme à son épaule. " Rob pour le plus à gauche. " Il enleva un de ses gants. " Gisèle les deux à droite. " Puis le second. " Je prends le restant... " Des doigts nus de Daniel émanait des volutes de vapeur. " Surtout, restez bien derrière moi… " Et le quatuor d’avancer jusqu’à l’un des premiers blocs de pierre taillé tel un banc. Silencieusement. Puis, soudainement, Dany de s’accroupir, apposant ses paumes au sol pour le parcourir d’un froid extrême. En un instant, la surface de ce lieu impie lui faisant face se vit accablée d’une couche de givre, les zélotes chantant s’y trouvant figés jusqu’au genou par une gangue de glace. " Personne ne bouge. " Et Rob de vociférer en tenant, comme ses comparses, les types en joue : " Putain vous êtes qui vous ?!?! "

Question pour le MDJ

L’équipe Charlie surprend elle les quatre mecs étranges ? Sont-ils figés jusqu’aux genoux dans la glace de Daniel ? Sont-ils disposés à expliquer qu’est-ce que c’est que tout ce merdier ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 26 Jan 2015 - 23:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lightning Girl retrouva l’ennuyeuse – et précaire – sécurité de la terre ferme au côté de ses coéquipiers. Il ne servait à rien de se voiler la face. Ce silence anormal faisait encore plus ressembler l’ancien hôpital à un champ de ruines apocalyptiques. C’était devenu le territoire des monstres. Et les Terriens qui y pénétraient risquaient de devenir les proies à tout instant. Elle eut une brève pensée pour les autres équipes d’intervention. Peut-être rencontraient-ils plus de risques qu’eux. Le calme plat avant la tempête n’avait rien de rassurant non plus. Prudence ne saurait choisir entre la peste et le choléra.

Contrairement à la porte principale, celle de la façade ouest paraissait en bien meilleur état. Se glissant dans le sillage de l’agent Jasper et de ses compatriotes, l’adolescente se plaquait contre le mur en jetant des regards frénétiques tout autour d’elle. La plage ne révélait aucun signe de vie immédiat. Son regard fut néanmoins attiré par l’une des fenêtres. A travers la vitre sale, elle crut distinguer un amas sombre et disparate, qui augurait d’une intention. Ces objets n’étaient pas tombés en tas tous seuls. Sa main agrippa instinctivement la main d’Isaiah. Elle lui indiqua la fenêtre d’un mouvement du menton.

- Y’a quelque chose de bizarre … Allons voir là-dedans !

Prudence prit les devants, sûre de son intuition. La demi-alien se glissa par l’ouverture telle une anguille. Ses premiers pas dans la pièce firent crisser quelques débris de verre. Ses yeux s’accoutumèrent peu à peu à la pénombre. Il lui suffit d’un coup d’œil aux murs pour comprendre. De toute évidence, il s’agissait d’une bibliothèque. Et l’énorme amas de livres froissés, complété par des objets incongrus, ressemblait à… Elle n’osa pas s’approcher plus près. Un souvenir cinématographique lui revint subitement en mémoire.

- Oh non…

Cela ressemblait effectivement à un nid de dinosaure. Pour quelqu’un qui avait été drogué depuis son plus jeune à la culture télévisuelle américaine, cette scène rappelait inévitablement des moments clés – et horribles – d’une certaine saga Jurassic Park. Le genre de scène où un raptor surgit de nulle part et massacre les impudents qui en veulent à son nid. Oui, car ceci ressemblait beaucoup à…

- Un nid. On dirait un nid… Ou un futur autodafé, c’est au choix.

Un juron étouffé s’éleva. Prudence ne se retourna pas, tout entière consacrée à sa contemplation de mauvais augure. L’un des agents de l’UNISON venait de se couper avec un tesson de verre. Une minuscule goutte de sang s’écrasa dans la poussière.


Questions au MDJ
  • Y-a-t-il des objets remarquables dans ce nid (documents intéressants, œufs d’aliens etc…) ?
  • Est-il possible que l’odeur du sang attire une créature ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 27 Jan 2015 - 10:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Aïe. Aïe. Aïe, aïe, aïe ! Ca partait en couille, ça partait vraiment en cacahuète avant même d’avoir pu commencer. Elle venait de passer à côté du plus grand évènement de Star City depuis l’an dernier. C’était LE truc à ne pas rater, et elle avait tout fait foirer. Ils auraient mieux fait de foncer dans le tas, comme il était suggéré au départ, plutôt que d’essayer à tout prix de s’infiltrer dans ce campement. On a beau se moquer de l’intelligence des soldats, ceux-ci étaient plus perspicaces que ne laissait présager le stéréotype… Amy rageait en silence, mais on pouvait lire sur son visage la même frustration identique à celle des enfants à qui on aurait dit « Non ». La journaliste n’accepterait sans doute jamais ce qu’elle venait de vivre. Passer à un cheveu du scoop de l’année. On l’aurait regardé tout autrement, si elle avait pu obtenir des informations, voir même des photos ou vidéos ! A la place de cela, elle n’a récolté que quelques cartes topographiques, qu’elle n’arriverait probablement pas à déchiffrer correctement, et que tout le monde pouvait trouver sur le net a priori. Bon, au moins avaient-ils échappé à une arrestation. On ne leur avait même pas demandé leur identité. C’était déjà le côté positif de la chose. Ils pouvaient respirer. Et c’était bel et bien ce que Travis faisait, juste à côté. Il rigolait tout seul, même. Amy lui envoya un regard noir, ne comprenant pas ce qui pouvait le faire jubiler dans un moment pareil, après la déroute qu’ils venaient de se prendre. C’était déjà un miracle qu’ils aient pu être au courant de l’opération, et ils n’ont rien eu au final. Il fit un signe de tête dans une direction, discrètement, le garde étant toujours sur leurs talons.

Ils avaient pris le chemin inverse à leur venue. Ils recroisaient donc à peu près les mêmes tentes, mêmes personnes… Et mêmes véhicules. Les motos étaient toujours là, à attendre. Comme si elles patientaient qu’on vienne les prendre. C’était tentant, il est vrai. La méthode diplomatique ayant échoué, il restait la méthode brute. Foncer tête baissée, sans regarder derrière. Mais c’était dangereux. Tant pour le côté totalement illégal que totalement suicidaire lié aux créatures rôdant dans la zone en toute gaieté. La nervosité reprit Amy, elle savait pertinemment ce que suggérer son collègue, mais il attendait qu’elle se décide au final. On lui laissait encore le choix. Ce même choix qui l’avait mené dans la tente. Et si elle ne faisait qu’empirer les choses ? Se frottant les mains nerveusement, elle réfléchissait. ‘Allez, Amy, allez… Si… Non… Peut-être… Rhaaaaa !’. Elle pesta mentalement plusieurs secondes, alors que ses neurones se battaient entre eux pour prendre la meilleure décision. Une véritable guerre civile qui se déroulait dans sa tête. Sa raison tentait désespérément de lui faire renoncer à cette idée folle, tandis que le reste de sa cervelle la poussait à bondir sur cette occasion toute ouverte. Finalement, elle se décida. Bien que quelque peu douteuse, le côté journaliste avait pris le dessus. Elle fit volte-face, sans crier gare. Même Travis à côté en fut surpris. Le garde, qui ne s’attendait visiblement pas à ce qu’ils montrent un signe de résistance, ne leva pas sa garde. Il se reçut un poignet en pleine figure. Quant à Amy, elle ouvrit grand la bouche de douleur en se massant la main dans tous les sens.

« Mais comment ils font dans les films… »


Le soldat avait visiblement été plus que prit de court par son geste, et ils avaient gagné quelques secondes. Quelques secondes que Travis put prendre à profit, entraînant Amy dans sa course, toujours en train de tordre sa main alors que ses doigts devenaient bleus. Ils couraient, en direction des véhicules aperçus. A peine avaient-ils fais quelques mètres que le garde avait évidemment reprit toute conscience, et qu’il vociférait à en devenir incompréhensible. Et comme l’officier l’avait dit, les soldats n’avaient pas le temps de jouer. Autant dire donc que la surveillance des véhicules était minimale. Ils purent facilement monter sur une moto, alors que le garde, accompagnés d’autres interpellés par les cris, venaient à leur niveau. Le moteur de la moto se fit entendre, puis elle détala, non sans laisser une bonne trainée de fumée et une trace de pneus sur le sol au passage.

« Fonce, fonce, fonce ! »


Ils n’avaient plus vraiment le choix de toute façon.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 27 Jan 2015 - 18:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
D'un coup d'oeil il était assez évident que le bâtiment avait été ravagé à l'intérieur. Les créatures qui peuplaient les rues de ce coin-ci de la ville avaient apparemment longuement parcourus les pièces de cet hôpital... Mais pourquoi ce bâtiment-là ? Alors que leurs yeux parcouraient les vitres sales, Prudence agrippa la main d'Isaiah, ce qui le fit sursauter, peu habitué aux contacts physiques de ce genre. « Quoi ? » Et la gamine lui montra ensuite une pièce qui se trouvait assez près d'eux depuis les fenêtres. Il plissa les yeux pour regarder mieux. Un tas de feuilles... Ce n'était pas incroyablement suspect mais ça indiquait quand même que quelqu'un avait entassé des feuilles et des livres dans un coin pour en faire quelque chose d'assez conséquent. C'était, en effet, bizarre. La gamine s'élança alors droit devant, contournant la tour du bâtiment, traversant la plage, rentrant dans l'ouverture offerte, bordée par une porte défoncée. « Putain de merde ! Reviens tout de suite ! » Cria le militaire alors que la jeune super était déjà loin. Elle avait juste courue sur un terrain incroyablement dangereux, ignoré les consignes de sécurité et était allée se fourrer dans un bâtiment qui avait , de manière assez évidente, était forcé assez récemment, au point de laisser une énorme porte en bois sur le carreau... Mentalement, Isaiah se fit une note de ne plus jamais travailler avec de jeunes supers.

S'esquivant près de la porte en formation avec le reste de son équipe (après tout, si Lightning Girl voulait mourir en courrant partout la tête baissée, elle n'était pas obligée d'emmener toute l'équipe dans son trépas), l'agent de l'UNISON inspecta un instant la porte avant que son attention ne soit attirée par la verrière qui semblait totalement envahie. Notant ce détail dans un coin de sa tête, il entra dans l'hôpital. Les couloirs déserts étaient silencieux et il n'y avait aucun signe des autres équipes. Finalement, la porte la plus proche conduisait dans la pièce qu'ils avaient pu apercevoir de l'extérieur. Isaiah rentra en voyant la gamine, debout au milieu de la bibliothèque. Elle avait certainement oublié de vérifier que rien ne s'y cachait... Ne baissant pas son arme, le militaire s'approche de la gamine et la tourna vers lui en lui agrippant l'épaule. « Tu ne te mets plus jamais à courir comme une dératée comme ça tant que tu fais partie de mon équipe. C'est compris ? On vérifie les zones avant de rentrer quelque part. Surtout quand il y a des signes de luttes et de présences hostiles. » Avait-elle seulement prit le temps de regarder autour d'elle quant elle était rentrée dans l'hôpital ? Avait-elle vérifié que rien ne les observait dans les escaliers ou dans les couloirs ? Laissant son exaspération de côté pour le moment, il entendit un de ses hommes émettre un juron et agiter sa main. La glace était anormalement coupante étant donnée qu'elle venait de pénétrer les gants tactiques. « Touchez à rien. » lança Isaiah à toute son équipe.

La première étape était de regarder. Faisant le tour des étagères et de la pièce, fusil levé, il inspecta la pièce en entier avec un de ses coéquipiers avant de retourner à l'endroit du tas de feuilles. Il le considéra un instant, essayant de voir comment cette chose était arrivée là et qui aurait pu la mettre là. Il chercha des traces, des griffures, n'importe quoi qui pourrait indiquer comment tout ceci s'était retrouvé ainsi. Il observa aussi la pièce en elle même, essayant de savoir si un affrontement quelconque avait pu disperser autant de feuilles... Se penchant finalement sur le nid, il se saisit d'une page et tenta de voir quel genre de pages étaient regroupées là. « Je ne vois pas comment des créatures aussi grosses auraient pu faire ça... Et pourquoi... » Finalement la jeune fille partagea son hypothèse et parla d'un nid. Se relevant, l'agent d'élite hocha la tête « Ouai, peut être bien... Mais c'est une première ça. On nous a jamais parlé de nid. On ne savait même pas que ces créatures en avaient besoin. » Un nid dit surtout, un endroit où se reposer et... Où pondre. Pourtant ces trucs ne semblaient pas se reproduire. Si c'était le cas, ils allaient potentiellement avoir de sacrés problèmes.

Questions pour le MDJ

Concrètement, est-ce que, une fois à l'intérieur, ils y a quelque chose d'autre dans la bibliothèque ? Ou un truc d'étrange dans les rayonnages ou sur le sol ? Éventuellement des traces pouvant expliquer la présence du tas de feuilles ? Aussi, Isaiah se concentre aussi sur les sons qui peuvent venir des étages supérieurs.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou
 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  SuivantRevenir en haut 
Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_6Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_7_bisIntrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_8


Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_1Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_2_bisIntrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_6Intrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_7_bisIntrigue n°3 - Vol au-dessus d'un nid de coucou - Page 4 Cadre_8
Sauter vers: