AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'estime vaut mieux que la célébrité, la considération vaut mieux que la renommée ▬ Ida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Sep 2014 - 15:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4662
ϟ Nombre de Messages RP : 1535
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
22 septembre 2014

La nuit était tombée depuis quelques heures, l'automne arrivait et réduisait les journées, rendant ainsi la discrétion plus aisée. Pour quelqu'un qui portait le titre d'Officier de la Pénombre, il était inutile de préciser que l'obscurité était bien plus désirée que la lumière des projecteurs. Les journées de la vie publique de Renan étaient particulièrement chargées. Avec le beau temps de l'été passé, tout le monde voulait avoir des vitres parfaitement propres et resplendissantes, autant dire que son travail lui prenait tout son temps et que le reste était dédié à la direction de la branche de SHADOW dont il était en charge. Malheureusement pour lui, sa vie publique qui n'était censée être qu'une simple façade prenait de plus en plus le pas sur sa vie secrète. Difficile de dire à votre patron que vous ne pouviez pas assurer une journée de boulot en plus parce que vous deviez vous occuper de l'opération secrète dont vous étiez le chef. Sachant que le Français passait pour un homme ayant raté sa vie, le responsable de l'entreprise de nettoyage aurait surtout ri au nez du Breton en se disant qu'il aurait dû devenir clown et non laveur de vitres. À l'époque où il était encore marié son patron se montrait plus compréhensif, surtout pendant la période où son épouse était gravement « malade », il pouvait s'absenter sans vraiment justifier ces disparitions. Les hommes étaient tellement plus sensibles lorsqu'il y avait des affaires de sentiments. Au fond, elle lui avait un peu plus été utile qu'il ne l'avait pensé à l'époque, mais cette femme lui avait posé tant de soucis qu'il ne la regrettait pas, au contraire. Même pour quelques heures de boulot en plus. En somme, allier les deux vies n'était pas une chose aisée et cela expliquait que le jeune homme n'avait pas eu l'occasion de sortir en mission depuis belle lurette. Il s'occupait généralement des missions d'approche, des échanges où il fallait savoir bien parler pour manipuler son interlocuteur, mais même si Renan aimait se servir de son don d'éloquence, l'action finissait par lui manquer.

C'est pourquoi dès que le Breton avait entendu parler, quelques semaines plus tôt, d'un riche citoyen de la ville qui possédait un artefact de grande valeur, il avait décidé de monter une petite équipe pour s'en emparer. Bien sûr, avant il fallait vérifier si c'était bien la vérité au risque de perdre son temps pour rien. Bien souvent c'était des idioties lancées sans aucune raison, ou alors juste pour épater une jolie fille du coin en lui faisant croire que l'on avait quelque chose de valeur. Malgré tout, même si le risque de ne rien trouver d'intéressant était présent, l'officier de la pénombre demanda à quatre agents d'enquêter là-dessus, des hommes de terrain sans vraiment d'expérience. Ils n'en avaient pas besoin de toute manière, c'était une mission de reconnaissance et si jamais la personne se révélait être en possession d'un tel trésor, Renan s'en chargerait lui-même. Il avait l'habitude de ce type de sorties, combien en avait-il effectuées avec Evey à l'époque où il n'était rien de plus qu'un simple homme de main de SHADOW ? Trop pour les dénombrer.

Ils s'étaient donc chargés de contrôler les informations qui se racontaient et étaient revenus il y a quelques jours avec l'assurance que cet endroit abritait bel et bien un objet de grande valeur. Petit bémol, l'artefact était enfermé dans une chambre forte qui se faisait à reconnaissance de l'ADN. Soit il faudrait l'attraper pour le forcer à donner son ADN, soit il fallait agir avec une de délicatesse. Renan opta pour la seconde possibilité et fit contacter Ida qui serait certainement la plus capable de remplir cette mission. Cette dernière allait être très simple : Le Breton accompagnerait la jeune femme sur les lieux où la réception du riche citoyen se déroulait, puis elle se débrouillerait pour s'infiltrer dans la pièce qui abritait la chambre forte, en le faisant entrer avant bien évidemment. La face publique de l'agent allait lui permettre d'approcher le riche individu sans que cela ne semble louche. Ils n'agiraient que tous les deux pour plus de discrétion et vu leur expérience, ils n'avaient pas beaucoup de risques de se planter.

Le jour J – ou plutôt le soit – arriva enfin. Les deux membres de SHADOW patientaient dans une voiture arrêtée à une petite distance du bâtiment où se déroulait la réception. Renan avait revêtu de simples habits sombre histoire de passer inaperçu sur les toits, quant à Ida elle avait dû se rendre présentable puisque tout le gratin de Star City se réunissait ce soir-là – mais il ne s'inquiétait pas franchement pour ce point-là. Il ne restait qu'à finaliser les derniers détails pour que la jeune femme soit au courant de tout, même s'il lui avait déjà fait un briefing plus tôt dans la journée. Assit à côté de la demoiselle à l'arrière, Renan lui adressa la parole.

« Je vais aller sur les toits comme nous en avions parlé plus tôt. Ton oreillette nous permettra de rester en contact pendant tout ce temps, débrouille-toi simplement pour qu'on ne te prenne pas pour une folle à parler seule. » C'était une boutade pour détendre un peu l'atmosphère. « Tu vas entrer et repérer l’ascenseur qui mène à la chambre forte. Elle se trouve au dernier étage et il te faudra m'ouvrir l'accès à la pièce par l'une des fenêtres. » Ces dernières étaient protégées et une alarme se déclenchait si quelqu'un tentait d'entrer par l'extérieur, il fallait donc la désactiver au préalable. « Je devrai t'aider avant, la porte qui empêche l'accès à la chambre forte est bloquée de l'intérieur, il faut une carte spéciale que nous n'avons pas, mais de l'extérieur je pourrai t'ouvrir l'accès. »

Avec l'aide de son don bien sûr. Le contrôle du magnétisme permettait de faire bouger les petits objets et Renan pourrait sans peine s'en servir. À travers une vitre ce n'était pas un problème et l'huis se trouvait à proximité de la fenêtre comme pour faciliter le boulot des voleurs. Même si, pour le coup, tous les voleurs ne possédaient pas ce don. Il la regarda une dernière fois avant de conclure.

« Il faudra obtenir un peu d'ADN du propriétaire des lieux pour l'ouvrir. À toi de voir ce tu préfères. Je sais que ton côté canin meurt certainement d'envie de lui arracher un bout de chair, mais essaye de jouer la femme civilisée.. » Une provocation volontaire. « Et évite de mettre ta salive dans l'ADN. » Donc les baisers langoureux étaient à exclure. « Je te fais confiance... »

Il n'avait plus qu'à sortir de la voiture pour que le conducteur – un agent de SHADOW – amène Ida devant le bâtiment de manière à ce qu'elle y entre comme une invitée. Et pendant ce temps-là, Renan se débrouillerait pour utiliser les échelles situées à l'extérieur pour se hisser jusqu'au dernier étage où ils se rejoindraient. Si tout se passait bien du moins.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 23 Sep 2014 - 19:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
  • 20 septembre 2014


Je ne me souviens même plus de ma dernière mission. Rien que de l’habituel. De l’ennui. J’ai besoin de plus, bien plus que ça pour m’amuser. Jouer la star, c’est divertissant, mais à la longue, réussir tous ses petits coups sans accrocs, ça devient simplement fatiguant. Je suis chez moi, je paresse avec Sköll, sous forme humaine, pour une fois, quand je reçois un message de notre petite organisation.
Je souris, je dépose un baiser sur la joue de Sköll, et je m’esquive pour voir ce qu’il en est.

  • 22 septembre 2014


Plus tôt, ce cher Tesla m’a expliqué ce qu’il attendait de moi. Ah, créature distrayante, si distrayante qu’il est. Tesla est fort. Il est fort, pour un humain. Mais il est aussi arrogant que je peux l’être. Sauf que lui n’est pas une créature supérieure. C’est un petit homme, comme tous les autres. Il sait ce que je pense, et ça le vexe, je crois. Ou alors, c’est juste qu’il ne m’aime pas. Je le sens, là, au creux de mon être, je goûte ses sentiments. Je crois bien qu’il me méprise, quelque part. Bizarre, mais ça ne me fâche pas. Ça me fait rire. Je suis si adorable avec mon « supérieur ».
Supérieur. Pfff.

J’ai déjà préparé un peu la mission. Pas grand chose, j’ai manipulé une ou deux personnes, de petites choses qui peuvent servir, peut-être. Je suis prête. Même si la lune, mon amie-ennemie la lune, disparaît petit à petit. Pas de chance pour moi, on ne la voit presque plus ce soir. Maintenir ma peau humaine sera plus difficile, ce soir. Ça me convient. A force de trop compter sur ses talents, on s’endort, on oublie comme se débrouiller seul. Je ne suis pas comme ça. Je peux me débrouiller avec un minimum. Toujours.

Je suis assise dans la voiture, à côté de Tesla, sagement. Je contrôle mon caractère, le temps qu’il me dise des choses et d’autres. J’acquiesce aux moments opportuns. Quand il parle de folie, je laisse échapper un petit rire. Pas tant parce que ce qu’il dit est drôle, mais parce que j’ai si bien habitué mon public aux excentricités d’Ida, qu’ils ne seraient probablement pas si surpris que ça de me voir parler toute seule. Je ne partage pas cette pensée avec mon co-équipier, ça ne le regarde de toute façon pas, et il continue de parler.

J’enregistre, calmement. Ascenseur, dernier étage, ouvrir l’accès. Attendre qu’il désactive l’alarme. Mes yeux virent à l’ambre une seconde, quand mon agacement prend le dessus. Je reviens aussitôt à un joli bleu, évidemment. Je me permets des choses que je ne ferais pas en présence d’autres, il sait, de toute façon, qui je suis vraiment.

« Détends toi. » Je retiens une furieuse envie de lui tapoter la tête en parlant. Ça ne lui ferait pas plaisir, non, pas du tout. Je ne veux pas tout gâcher pour mieux taquiner. « Je réserve mon côté canin, comme tu dis, à ceux qui ne reverront pas la lumière du Soleil. Même si jouer la femme civilisée, c’est terriblement ennuyant. Tu devrais essayer de laisser parler ton côté sauvage, petit humain. »

Je souris largement en disant cela. L’idée même que notre patron ait un côté moins sérieux me fait rire. J’aimerais bien le voir. Je fais mine d’épousseter une robe que je sais absolument parfaite pour m’empêcher d’exploser de rire pour de bon, les yeux baissés. Puis j’agite la main, je le congédie clairement, sans même lui jeter un regard. Respecter ses compétences, ça ne veut pas dire le respecter lui, vraiment, à cent pour cent. Je ne peux pas faire ça avec les hommes. C’est ainsi.

« Laisse moi travailler. »

Je tapote l’oreille qui est équipée d’une oreillette, et je lui souffle « à très vite » comme on soufflerait un baiser, avant de le mettre à la porte sans plus de façons. Puis je reprends tout mon sérieux, je reconstruis le masque. Je deviens Ida Mikkelsen, jusqu’au bout des ongles. Au travail, ma jolie blonde. La voiture redémarre, je vérifie mon maquillage une dernière fois, et puis nous sommes arrivés.

Imperturbable, je plaque un sourire factice, mais qui a l’air plus vrai que nature, sur mon visage, et j’attends que l’on vienne m’ouvrir la porte pour sortir du véhicule. J’attrape ma pochette, je pénètre dans le hall d’entrée comme si je régnais sur les lieux. Ida est ainsi, un peu altière, mais chaleureuse malgré ses frasques qui font tant parler d’elle. Je salue les participants, reconnaissant quelques-uns de mes pions – qui connaissent soit Ida, soit une autre de mes identités qui les fait souvent chanter. Mais ils ne m’intéressent pas. Moi, je veux parler au propriétaire des lieux. Priorités aux priorités. Je fais mine de porter de l’intérêt aux autres, je papillonne jusqu’à atteindre ma cible, un verre de champagne à la main – auquel j’ai à peine touché. Je supporte mal l’alcool, pauvre de moi.

« M. Moore, c’est un plaisir de parvenir enfin à vous saluer ! »

Je minaude, je lui offre un sourire lumineux. Dans le même temps, je fais attention à ce que mon pouvoir dit. Même affaiblie par le manque de lune, je peux saisir les émotions. Une pointe de désir. Très très légère, un intérêt poli, en fait. Beaucoup d’ambitions insatisfaites. C’est délectable. Nous conversons poliment, je prends mon temps. Et puis…

« Mlle Mikkelsen ? » Je tourne un regard faussement agacé vers un de mes pantins, mon « assistant », que je traîne partout avec moi. Tout le monde pense à raison que nous couchons ensembles. Pauvre petit, si fou de désir pour moi qu’il irait se jeter du haut d’un pont si je le lui demandais. « Je suis navré de vous déranger mais vous avez un appel de votre agent. »

J’acquiesce, et après m’être excusée, je demande poliment : « Vous avez une pièce où je pourrais passer mon coup de fil tranquillement ? »

Je suis exquise. Le propriétaire accepte, tout sourire, et m’accompagne jusqu’à son bureau. Au rez de chaussée. Je repère l’ascenseur l’air de rien, dans un renfoncement discret au fond du hall d’entrée, caché, mais l’odeur de métal est là, et même avec un tout petit peu de lune, je peux augmenter cette capacité humaine qu’est l’odorat. Bien. Reste à trouver un moyen d’obtenir de l’ADN. Je continue de discuter sans prêter grande attention à Moore, et à mon assistant qui nous a accompagné.

      Lancer de dés
      RÉUSSITE : Moore repart aussitôt s’occuper de ses invités
      ÉCHEC : il attend à la porte qu’Ida ait terminé pour la raccompagner


J’écoute l’autre s’éloigner vers sa réception. Puis je me tourne vers mon assistant et lui fais signe de m’attendre à la porte. Je décroche malgré tout mon téléphone, sait-on jamais. « Ascenseur ok, chef. » Je le dis d’une telle sorte que le respect qui pourrait se dégager de l’expression devient moquerie. On a toujours le temps pour s’amuser, toujours.

« Je joue la femme civilisée et j’arrive. »

Je ressors du bureau et entraîne mon assistant et complice malgré lui plus loin, ouvrant les portes jusqu’à trouver une chambre. Parfait. Je le pousse dedans, je le cajôle un peu, et puis…

« Tu restes là, et si quelqu’un vient, tu lui dis que je suis allée à la salle de bains. S’il y a le moindre problème, tu m’envoies un message. »

Je passe mon index sur sa joue, doucement, et j’en profite pour attiser encore un peu l’envie qu’il a de moi. De ma chair fragile. Ah, c’est délectable, tellement délectable.

« Si tu es sage, je serais à toi ce soir, d’accord ? »

Il acquiesce, je sens ses émotions flamber. Brave petit.
Puis je m’esquive, à la recherche de la chambre de mon hôte. Avec un peu de chance, le ménage n’aura pas été fait parfaitement, et je pourrais me servir directement là bas pour son « ADN ». Plus simple que de devoir retourner à la source, vu les restrictions que Tesla m’a imposée. Cruel manque d'humour. Tss.

« Tout se passe bien, chef ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Sep 2014 - 19:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ida Mikkelsen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Sep 2014 - 22:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4662
ϟ Nombre de Messages RP : 1535
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Après la réponse de la jeune femme, Renan ne put s'empêcher de lâcher un profond soupir. Il ne supportait pas cette manière qu'elle avait de lui parler comme à un gamin – ou un inférieur. Même sous son semblant de respect, cette « femme » arrivait à le mépriser. En tous les cas, Renan ne comptait pas laisser son côté sauvage prendre le dessus : il savait se maîtriser contrairement à d'autres... Tesla se détourna d'elle avant d'ouvrir la portière de la voiture pour se glisser à l'extérieur et la refermer sans bruit. Rester discret, comme toujours. Il observa la voiture qui s'éloignait, roulant doucement puisqu'elle allait stopper quelques dizaines de mètres plus loin. Puis, lorsqu'il constata que tout semblait se passer comme prévu, le Français se détourna de l'immeuble pour partir en sens inverse.

Une ruelle assez éloignée de l'immeuble servirait à rejoindre les toits. Logiquement, ce petit chemin ne lui prendrait pas beaucoup plus d'une dizaine de minutes, le temps pour Ida d'arriver en voiture, d'en descendre et de pénétrer dans le bâtiment pour se faire connaître des personnes présentes là. Lorsqu'il avait gagné le pied d'un immeuble voisin, la voiture de s'arrêta juste devant l'entrée. Le temps qu'il monte l'échelle pour se hisser sur le toit, elle avait eu le temps de descendre de son véhicule pour que le chauffeur vienne lui ouvrir la portière. Une fois en hauteur, le jeune homme s'arrêta quelques instants, regardant autour de lui. Le bâtiment où il se trouvait ne dominait pas la zone, il était plus petit que bien des autres et sa vue était assez bouchée. Mais l'essentiel était visible : l'immeuble de la cible était situé juste en face à une vingtaine de mètres de l'endroit où le Français se trouvait. Celui-ci s'approcha du bord et une fois arrivé devant le muret, il posa ses mains sur le rebord pour se pencher au-dessus et jeter un coup d’œil dans le vide. Il se trouvait au-dessus d'une ruelle déserte où seulement quelques poubelles se trouvaient : cependant une chute serait mortelle, du moins pour quelqu'un qui ne possédait pas les mêmes dons que lui.

Sur son toit, Renan s'éloigna un peu du bord avant d'utiliser son pouvoir pour s'envoler de manière à rejoindre l'autre immeuble. L'avantage ? Très peu de gens – voire personne – le levait les yeux pour regarder le ciel en pleine nuit. Il n'avait donc que très peu de chances d'être vu et quand bien même cela arriverait, il n'était pas rare de croiser des hommes masqués en train de vadrouiller dans les airs. Lorsqu'il se réceptionna de l'autre côté, la voix de son binôme du moment résonna dans son oreille pour l'informer du fait qu'elle avait repéré l'ascenseur. Tant mieux. Il n'avait plus qu'à l'attendre et à déverrouiller l'accès au coffre-fort ! Passant outre la moquerie évidente du titre employé, Tesla attendit qu'elle termine son intervention pour lui répondre.

« Ne me fais pas trop patienter, je ne suis pas comme tes fans, je me lasse de t'attendre indéfiniment. »

Une remarque certainement inutile vu qu'elle se doutait qu'il n'allait pas se rendre au cinéma dès qu'un film sortait avec elle en tête d'affiche. Renan n'était pas cinéphile de toute manière. Le temps qu'elle daigne revenir vers lui, Tesla s'était hissé à la hauteur de l'étage où se situait le coffre. Il était tout étant et repérer la fenêtre exacte ! Lorsqu'il se posa sur le premier rebord, ce fut pour constater qu'il avait une magnifique vue sur le couloir et plus exactement sur la porte par laquelle Ida allait devoir entrer. Parfait.
Comme il repérait les lieux, la voix de son binôme résonna à nouveau et alors qu'il s'apprêtait à répondre....

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : rien ne se présente.
      ÉCHEC : des gardes débarquent.

      Lancer de dés #2 : (Si échec au lancer #1)
      RÉUSSITE : ils ne détectent rien.
      ÉCHEC : ils remarquent un intrus.


      Lancer de dés #3 :
      RÉUSSITE : personne ne croise Ida.
      ÉCHEC : quelqu'un la rencontre.


… rien ne se présenta.

« Tout est calme, je vais finir par m'endormir. J'espère que les autres soirées avec toi sont plus animées.... »

Une petite pique qui la laisserait certainement de marbre, il n'en doutait pas ! Renan ne quitta pas les environs du regard, croisant les doigts pour que la chance soit de leur côté ce soir-là.
Mais ça ne semblait pas être le cas : à peine Ida s'était-elle éloignée en direction de la chambre du propriétaire des liens qu'elle eut l'occasion de découvrir qu'elle n'était pas la seule à trouver que visiter les environs était plus intéressant que d'assister à la réception ! En effet, au détour d'un couloir elle manqua de se faire percuter par un couple de jeunes célébrités – elles aussi dans l'univers du cinéma – qui se dirigeaient apparemment en direction de la chambre de Moore. Inutile d'être un génie pour comprendre ce qu'ils comptaient faire....

« Oh, je ne savais pas que d'autres personnes se promenaient ici. » Le jeune regarda derrière Ida. « Vous attendez quelqu'un ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Sep 2014 - 22:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 24 Sep 2014 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ah. Je me doute bien qu’il n’est pas comme mes fans, le petit Tesla. Je ne réagis pas, et je continue de fureter pendant qu’il fait je ne sais quoi. Je repars, je lui demande de ses nouvelles donc. Un rictus léger. Oh, je me ferais une joie de lui montrer à quel point une soirée avec moi peut être animée, à l’occasion. Je note, je me souviendrais peut-être, ça serait drôle. Je retiens un petit rire. Je suis tellement distraite par mes futurs jeux – vilaine louve que je suis, vilaine chienne – que je manque de rentrer dans deux petits humains qui se dirigent vers le même endroit que moi. Je me retiens de lever les yeux au ciel, ces humains. Ils ne pensent qu’à baiser, encore, encore, encore, ou quoi ? C’est fatiguant. Mais je prétends être du même genre qu’eux, alors je prends un air un peu gêné. Un tout petit peu.

J’ai oublié leurs noms, deux petits nouveaux dans le haut du panier du cinéma, qui ne sont pas encore si connus que ça. Par rapport à moi, en tous cas, mais tout le monde ne peut pas avoir mon talent. Pauvres petits. Enfin. Je les regarde et je prends un ton assuré malgré mon air penaud – Ida ne s’excuse pas, elle prend, et ceux qui en sont mécontents n’ont qu’à se taire et accepter. C’est jouissif.

« J’attends quelqu’un, oui. »

Je fais la moue. Je suis insatisfaite. Ou peut-être pas. Qui le saura ? Pas eux, en tous cas.

« Quelqu’un qui s’est visiblement perdu en chemin. Enfin, ce n’est pas si compliqué, de me rejoindre ici, non ? »

En suivant la trace de Moore, j’ai fini par progresser dans l’immeuble. Son appartement s’étend majoritaire sur le premier et deuxième étage – choix bizarre. D’habitude, les humains préfèrent s’installer plus haut, non ? Petites créatures sans logique. En tous cas, ils n’ont rien à faire là, ces deux idiots. Moi non plus, mais moi, j’ai tous les droits. Et je travaille. Je suis sage, je souris gentiment avant d’ajouter :

« Si je peux vous conseiller, les tourtereaux, il y a une chambre non utilisée juste là. »

L’un des deux rougit – oh, être si prude alors qu’on s’esquive de la fête pour aller jouer. Ridicule. Je pointe le bout du couloir du doigt. Je suis si obligeante. Vraiment. Ma patience est à toute épreuve.

      Lancer de dés #1
      RÉUSSITE : Les deux jeunes se dirigent vers la chambre désignée par Ida
      ÉCHEC : Ils décident d’ignorer Ida et entrent dans la chambre de Moore

      Lancer de dés #2 (si réussite au lancer #1)
      RÉUSSITE : Ida trouve un cheveu appartenant à Moore dans sa chambre et repart aussitôt, sans soucis particuliers
      ÉCHEC : Le propriétaire des lieux arrive alors qu’elle n’a pas fini de fouiller la pièce

      Lancer de dés #3
      RÉUSSITE : Rien à signaler pour Renan, pour le moment
      ÉCHEC : Quelqu'un, apparemment membre de la sécurité, se poste dans le couloir que surveille Tesla et semble décidé à s'y installer


Je suis les deux gamins du regard jusqu’à ce qu’ils soient dans la chambre que je leur ai proposé. Pfff. Trop facile. Je hausse les épaules, et rentre chez Moore sans plus de cérémonie. Un, deux, trois pas, je suis au centre de la pièce. Je me pose, calmement, je laisse un peu de la louve revenir. La brave chienne, le fin limier que voilà, je songe. Ah. Chienne de chasse, toujours. L’odeur de ma proie est partout, partout, partout. J’ai besoin de temps.

« Je suis dans la chambre, chef. Je cherche quelque chose. »

Je furette, à droite, à gauche, sur l’oreiller, je trouve ce qui m’intéresse. Je veux le récupérer pour le glisser dans du plastique, c’est Tesla qui me l’a donné pour ne pas « contaminer » « l’ADN ». ADN, identité, c’est pareil. Les machines sont nulles, elles mélangent tout. En tous cas, je suis heureuse, quand j’entends quelqu’un, dans le couloir. Un pas, deux pas, à la porte, c’est Moore.

« Oups. »

Pour Tesla. Pour Moore, aussi ? Il ouvre, il fronce les sourcils, en me voyant. Je fais un grand sourire, charmeur, charmeur.

« Ida ? Qu’est ce que vous faites ici ? »

Vite, vite, vite, une idée. L’intérêt, l’intérêt est toujours là. Une caresse de mon pouvoir, et il grandit. Je m’approche, vite, vite, avant qu’il n’ait eu le temps de réfléchir, et je l’embrasse. Tant pis pour sa salive, le pauvre petit lapin doit être calmé. Je compte jusqu’à trois, je passe ma main derrière sa tête, je l’enlace.

Sens inverse, maintenant. Je tempère son désir, je le transforme en révulsion… Et bien, bien, il me repousse en arrière, il se dégage, et moi, je ferme la main sur ses cheveux, un court instant. Un air surpris, de la part de la proie.

« Mais qu’est ce qui vous prend ? »


Je compose une expression outrée, la main serrée. Je ne sais pas si ça a marché, je croise les doigts, dans ma tête. J’espère que j’ai réussi à avoir un peu de cheveux, et surtout, surtout, que ma main n’a pas tout touché. On m'a dit : pas de contamination.

« Visiblement, ça ne vous intéresse pas de voir ce qu’il me prend. Vous pourriez être plus clair dans ce que vous voulez. »

Je tourne les talons, je claque la porte derrière moi. Je laisse le pauvre homme interloqué. Quelques marches, je suis de retour dans le hall d’entrée. Je vérifie, il n’y a personne, quelques gens passent au loin et me remarquent – bien, comme ça les gens sauront que je suis revenue, je ne suis pas loin. Alors je lève la main, et je regarde, en espérant que mon petit tour est marché, et que je n’ai pas à retourner fureter plus haut pour trouver de « l’ADN ». Ida doit rester un agent secret, personne ne sait ce qu’elle est, personne.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 24 Sep 2014 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ida Mikkelsen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 24 Sep 2014 - 22:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4662
ϟ Nombre de Messages RP : 1535
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Jouer le pied de grue sur le bord d'une fenêtre n'était pas franchement palpitant, ni très agréable. En ce mois de septembre, la chaleur n'était pas vraiment présente et le vent était assez fort à ne pareille hauteur. Le trentenaire sentait la fraîcheur s'infiltrer à travers ses vêtements et ses doigts commençaient à s'engourdir, aussi se débrouilla-t-il pour les bouger un peu en attendant que son binôme daigne monter son royal popotin jusqu'à chez lui.
Une information lui arriva, elle cherchait quelque chose dans la chambre. Super, restait à espérer que son odorat animal allait l'aider à se montrer plus efficace qu'un autre agent, sans quoi il aurait aussi ben pu amener une autre célébrité montante à la solde de SHADOW, ce n'était pas ce qui manquait après tout. Mais visiblement les choses se compliquaient davantage puisque le Français capta une discussion qui n'était pas prévue, certainement une arrivée inattendue, avant qu'elle ne s'interrompe. Renan avait déjà souvent entendu ce genre de « bruit » lors des missions et imaginait aisément qu'elle avait dû tenter de faire passer la pilule en galochant le type – qui avait refusé, dieu soit loué. Comme le silence retombait et qu'il s'ennuyait ferme sur son rebord de fenêtre, Tesla en profita pour lancer une pique à son binôme.

« Je croyais que j'avais demandé de ne pas parasiter l'ADN avec le tien ? » Même si elle en avait trouvé autrement, c'était pour le principe de râler. « Enfin, je suis ravi de voir qu'il y a encore des types avec un minimum de goût pour te repousser.... »

C'était une critique sans raison, il en était conscient, mais vu que la créature ne se gênait pas pour le rabaisser en raison de son statut d'humain, Renan faisait de même en la critiquant sur son physique d'humaine. C'était plutôt contre-productif, mais c'était dans le caractère de l'Officier de la Pénombre : il avait besoin de titiller les gens et de les railler à sa manière !
Quoi qu'il en soit, Ida avait mis la main sur quelques bribes d'ADN, ou du moins des cheveux et d'autres choses de ce genre, mais encore faudrait-il qu'elles soient suffisantes. Impossible de le vérifier à l’œil nu, ils devraient croiser les doigts une fois devant le dispositif. Tesla s'était renseigné à ce propos et avait appris qu'il n'y avait pas de second système de sécurité et que logiquement, les choses ne devraient pas déraper si les cheveux ne portaient pas leurs fruits. Enfin, manière de parler.

La seule chose espérer désormais, c'était que personne n'allait se pointer et/ou empêcher Ida de monter là-haut.
C'est qu'il commençait à en avoir marre de faire le planton sur son rebord.

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Ida ne croise personne et accède à l'ascenseur.
      ÉCHEC : Ida est bloquée par quelqu'un.

      Lancer de dés #2 : (Si échec au lancer #1)
      RÉUSSITE : c'est juste un fan.
      ÉCHEC : c'est un agent de la sécurité.

      Lancer de dés #3 :
      RÉUSSITE : tout est calme chez Renan.
      ÉCHEC : une équipe de surveillance débarque.


Et il risquait d'être là encore un moment. En effet, alors qu'Ida pouvait – enfin – accéder à l'ascenseur pour rejoindre Renan, un agent de sécurité s'approcha d'elle. Son sourire était affable, mais son attitude montrait clairement qu'il avait besoin de lui parler en privé. Se glissant à la hauteur de la jeune femme, l'homme – un grand gaillard à la peau sombre et aux yeux perçants – l'informa de ce qu'il souhaitait.

« Mademoiselle, je suis désolé de devoir vous importuner, mais il va falloir que vous me suiviez. Monsieur Moore nous a dit que vous vous trouviez dans son appartement avant et nous avons trouvé deux jeunes gens qui nous ont dit que vous aviez apparemment rendez-vous avec quelqu'un là-bas... » Il avait l'air ennuyé de lui parler de cela. « … il va falloir que vous veniez nous expliquer cela en privé. »

De son côté, Renan était encore et toujours coincé sur sa fenêtre. Il ne comptait pas s'éterniser ici et si Ida continuait à prendre tout son temps, il allait finir par perdre des doigts. Bon, c'était exagéré, mais logiquement la jeune femme était censée réussir à accéder rapidement à l'étage et lui devait attendre sur ce rebord pendant quelques minutes seulement. Bougeant une énième fois ses doigts pour éviter qu'ils ne s'engourdissent, le Français joignit alors son binôme par le biais de l'oreillette.

« Loin de moi l'idée de vouloir t'ennuyer, mais je commence à me transformer en glaçon sur mon rebord de fenêtre. Ce serait agréable que tu débarques avant que je ne perde tous mes doigts. » Le mot « agréable » ayant été dit en français. « Tu étais censée arriver rapidement... heureusement que je ne t'ai jamais invitée à dîner vu ton sens des horaires. »

Il était loin de se douter que dans le hall, plusieurs regards se portaient vers Ida et l'agent de sécurité. Il avait apparemment attiré par mal l'attention en approchant une femme aussi influente. Est-ce que la grande Ida avait quelque chose à se reprocher ? S'il n'était pas en train de geler sur sa fenêtre, Renan aurait trouvé la situation divertissante.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 24 Sep 2014 - 22:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 16:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Je regarde les cheveux attentivement. Un, deux, trois avec la racine. Donc avec ceux que les humains appellent des « cellules ». Sinon, ça ne sert à rien les cheveux. Ce ne sont que des choses mortes. J’ai lu, sur le sujet, pour me préparer. Petite élève sérieuse, bien. Je souris toute seule, et c’est encore une fois mon téléphone à l’oreille que je réponds, tout en rangeant les cheveux concernés dans le plastique, et le plastique dans la pochette :

« Tu t’intéresses un peu trop à ce que je fais de ma salive, dis moi, chef. T’en voudrais peut-être un échantillon ? »

Je perds mon sourire en voyant un type habillé en noir qui vient vers moi. Qu’est ce qu’il me veut, lui ? Les curieux s’arrêtent. Je décolle le téléphone, et j’écoute. Je lève les yeux au ciel. Ida ferait ça. Et moi aussi. Moore n’est pas drôle. Et les gamins, ça parle beaucoup trop. Avant, les humains savaient se tenir. Sales bêtes. Je lève un doigt, un signe pour qu’il patiente. Patiente, petit humain, je serais bientôt tout à toi.

« Ce serait agréable d’avoir un peu de calme pendant que je suis occupée. Je fais ce que je peux. »

Le tout dit dans un français parfait. Ah. Je peux jouer à ce petit jeu là, moi aussi. Avant, même les anglais parlaient français. Et moi, j’ai été une lady, bien éduquée. Donc, je parle ce langage là aussi. Les humains ne pouvaient pas s’arrêter à un langage, non, ils en inventent autant que de pays. Idiots. C’est dur de comprendre tout le monde quand on ne parle pas pareil. Je « raccroche ». Et je me tourne vers l’agent.

« Très bien, mais dépêchons-nous. Enfin, je n’ai pas que ça à faire. »

J'ai un ton plaintif. Pauvre petite star contrariée. Je le suis dans le bureau. Je sens que ça le gêne aussi. Et la curiosité, derrière moi, d’invités qui traînaient dans le hall. Il n’y a rien à voir, faibles créatures que vous êtes, je songe. Je m’engouffre dans le bureau, vive. Mon assistant qui ne sert à rien est là. Peut être que je le mangerais, ça apprendra à mes autres pions à bien se tenir, eux. Le grand humain qui protège l’immeuble entre. D’accord, encore un petit effort.

« Ecoutez, c’était M. Moore que j’attendais là haut. J’ai cru… » Je baisse les yeux, je mordille ma lèvre inférieure. Séduction et timidité, tout en même temps. « J’ai cru qu’il s’intéressait à moi. Mais je m’étais trompée, c’est tout. Le problème est réglé de toute façon. »

Dans un mouvement d’humeur, je me détourne de l’homme, je regarde le bureau en acajou d'un air rageur. Cette mission est compliquée, finalement. C'est drôle.

      Lancer de dés #1
      RÉUSSITE : le vigile se contente de cela et laisse repartir Ida
      ÉCHEC : pas dupe, il raccompagne Ida à la porte de l'immeuble, avec son assistant

      Lancer de dés #2 (si réussite au lancer #1)
      RÉUSSITE : Sitôt sorti de la pièce, l’agent de sécurité retourne à son travail
      ÉCHEC : il ramène Ida jusque dans la salle de réception et vérifie qu'elle y reste


      Lancer de dés #3
      RÉUSSITE : rien à signaler pour Renan, mais il se met à pleuvoir
      ÉCHEC : un agent de sécurité à remarquer qu’il y avait quelqu’un sur le rebord de la fenêtre


Il me regarde d'un air dubitatif. Et puis il me ramène jusqu'à l'entrée et me met dehors. Je note, plus tard, il paiera. Moore ou lui, un des deux va finir de sanglante façon. Ma colère a besoin d'un exutoire.

« Je vais vous demander de rentrer chez vous Mademoiselle. Navré. »

Un sourire d’excuse, et je reste seule avec mon assistant. Heureusement que j’ai toujours une solution de rechange. Je m’esquive un temps, je me cache dans l’ombre, après avoir congédié l’assistant qui ne serre à rien. Nouvelles règles, nouveau jouet. J’enlève mes vêtements, pendant que l’autre idiot fait le guet. Et je change. Je deviens plus grande, plus fine, presque squelettique, mes cheveux s’allongent jusqu’à atteindre le bas de mon dos. Mes yeux passent du bleu au vert. Je gémis. Avec si peu de lune, j’ai mal, mal, mal, pendant que je mute. Je suis haletante, un instant, puis je me reprends.

« Chef, un petit souci. Je règle ça, et j’arrive. »

Je prends mon téléphone, je compose un numéro de mon répertoire.

« Nathaniel ? Mon chéri, c’est Solveig. J’ai vu que Moore organisait une réception, et je me demandais si tu voudrais m’y amener. Apparemment, Ida Mikkelsen y sera, je l’adore. »

J’ai un ton exagéré pour tout. Je déteste faire ça, c’est ridicule. Je préfère Ida, ma pauvre Ida mise à la porte. On va encore parler de ses bêtises dans les journaux.

« Oh, merci, Nathy, tu es a-do-ra-ble ! Je te retrouves là bas. »

Nathaniel est toujours invité partout, il sort avec Solveig. Il est pratique quand Ida ne peut pas sortir. Je me rends dans une de mes cachettes proches, un petit appartement mignon – un coup de veine immense, j’en ai conscience – et je met une jolie robe prune, plus sobre que celle d'Ida. Assortie elle aussi à la même pochette - celle où sont les "cellules" de Moore. Et je repars pour la réception.
Je me rends compte que je n’ai pas encore de réponse de Tesla.

« Chef ? Tesla ? »

Bizarre. Mais déjà, mon rendez-vous arrive. Il est bel homme. Non, il est magnifique. Le charme à l’état pur. J'embrasse l'homme, comme je le fais toujours. Je me pends à son bras. Furtivement, j’espère que le petit humain chef va bien. Je m’inquiète.
Et puis je passe la porte. C’est reparti, et cette fois, la chance va être de mon côté. Au travail, au travail, encore. Jusqu’à la réussite.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 16:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ida Mikkelsen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4662
ϟ Nombre de Messages RP : 1535
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Les remarques d'Ida laissèrent Renan de marbre : qu'elle se fasse prier si elle en avait envie, il comptait bien lui remonter les bretelles en bonne et due forme à leur retour à la base. Qu'elle soit effectivement célèbre lui passait largement au-dessus de la tête, il était son supérieur et même si cela ne lui convenait pas, Ida avait tout intérêt à se magner les fesses pour remplir ses objectifs. Le Français commençait à se demander s'il n'allait pas devoir quitter sa cachette pour trouver un endroit plus sécurisé. Problème : le toit était en pointe et sur cet immeuble, il était impossible de se poser de manière suffisamment confortable pour ne pas épuiser toutes ses ressources à essayer de garder son équilibre. Et il ne jouait pas aux oiseaux de toute manière, Renan avait besoin d'entrer là-dedans, point barre. Ida l'informa à ce moment qu'elle allait devoir régler un problème, mauvaise nouvelle. Avec ça ils étaient encore là au lever du soleil.

Comme si ses pensées prenaient corps, un bruit familier se fit entendre : celui d'un ascenseur qui s'ouvre. Malheureusement pour le Breton, rien n'avait signalé la venue de la cage d'ascenseur et le temps qu'il parvienne à se dissimuler, l'autre avait eu le temps de jeter un coup d’œil vers la fenêtre. Il n'y avait qu'à Star City que vous pouviez croiser quelqu'un qui attendait sagement à la fenêtre du dernier étage d'un gratte-ciel ! Quoi qu'il en soit, l'homme qui se révélait être un agent de sécurité avait repéré la personne en planque et même si Renan s'était débrouillé pour se déporter sur le léger renfoncement qui lui permettait de caler ses pieds, il se doutait que la mission était mise à mal – voire annulée – tant que l'inopportun ne serait pas expédié dans un autre monde.
Deux coups furent frappés à la fenêtre et une voix étouffée lui arriva aux oreilles sans qu'il ne comprenne ce qui se disait. Certainement que le type essayait de lui faire comprendre qu'il devait se rendre et toutes les conneries de ce genre. Peine perdue, il allait y passer, point barre.

L'avantage qu'il y avait à patienter longtemps au même endroit, c'était que vous pouviez repérer les lieux et noter tous les détails intéressants. Renan avait avisé plusieurs portes-manteaux et autres objets métalliques situés dans le couloir permettant d'atteindre le coffre-fort. Le tout était de pouvoir les apercevoir de manière à les utiliser comme arme contre ce garde. Qui s'attendrait à se faire attaquer de l'intérieur alors que le danger était censé venir de dehors ? Se redressant légèrement, le Français distingua la forme d'une tige en métal et utilisa son don pour la soulever – en silence – de manière à essayer d'étrangler le garde avec. Pas de sang, c'était plus simple pour faire disparaître un corps et dissimuler un meurtre.
Mais encore fallait-il y arriver.

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : son attaque fonctionne.
      ÉCHEC : elle rate.

      Lancer de dés #2 : (Si échec au lancer #1)
      RÉUSSITE : le garde se contente d'attendre.
      ÉCHEC : le garde appelle des renforts.


      Lancer de dés #3 :
      RÉUSSITE : Ida peut enfin monter.
      ÉCHEC : quelqu'un l'aborde.


La barre de métal se déforma comme si des mains invisibles la modifiaient à leur guise, puis elle s'approcha du garde pour lui enserrer le cou et l'étouffer en silence. Il fallut trois bonnes minutes avant que l'homme ne rende l'âme et peu de temps après, la voir d'Ida résonna dans son oreillette. C'est qu'elle avait l'air de s'inquiéter pour lui ! Qu'elle ne s'en fasse pas, ce n'était pas demain la veille qu'elle allait devoir le remplacer !

« Je suis là.... un imprévu, mais c'est réglé. J'attends toujours au même endroit, si tu n'es pas là dans cinq minutes, j'annule la mission et je reviendrai avec quelqu'un d'autre. »

Une menace voilée, ou pas. Il disait clairement qu'il préférait annuler une mission plutôt que de la continuer avec elle, pourtant ce n'était pas dans les habitudes de Renan d'abandonner quoi que ce soit. Le Breton espérait que cette petite contrariété suffirait à motiver la jeune femme à magner son joli postérieur et à le rejoindre là-haut. À croire qu'il devait prendre rendez-vous pour qu'elle daigne monter jusqu'à chez lui...
Fort heureusement, cette fois-ci semblait être la bonne et peu de monde – voire personne – ne se souciait de la nouvelle apparence d'Ida qui parvint à se glisser jusqu'à l'ascenseur sans trop de mal. Elle allait encore devoir se débarrasser de son accompagnateur – Renan n'était pas partageur – avant de monter jusqu'au sommet de la tour pour déconnecter l'alarme avec le code préalablement fournit par Tesla, puis aider ce dernier à se procurer l'artefact qui leur valait leur présence ici !
Une mission de routine.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 22:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Enfin, il répond. L’inquiétude furtive est passée. Finie. Je regarde mon accompagnateur. Le passage jusqu’à l’ascenseur est libre, je n’ai pas besoin de lui et j’ai cinq minutes. Cinq minutes. En temps normal, je montrerai les dents pour exprimer ma contrariété, mais je ne peux pas, je suis humaine. Frustrant, extrêmement frustrant pour mon vrai moi.

« Nathy, je te laisse passer devant, je vais saluer quelqu’un que je connais, d’accord ? »

J’éteins sa jalousie aussitôt qu’elle flambe. Un peu. J’espère que ça suffira, je ne suis pas au meilleur de ma forme. Il faudra. De toute façon, il file, le petit Nathaniel. Brave homme. Je me dirige vers l’ascenseur comme si j’avais le droit d’être là, personne ne fait attention. Bien. Enfin, les choses marchent. Je demande le dernier étage à l’ascenseur puis je signale à Renan :

« Je suis dans l'ascenseur, chef. La voie a été dégagée. »

Il était temps, je pense. Je n’aime pas donner l’impression de ne pas être efficace. Ma fierté prend un coup, avec ça. Humains stupides. Un petit son de cloche, les portes coulissent. Bien. Je suis dans la place, et la porte que je dois ouvrir est là. Et ensuite, l’alarme, et ensuite, le chef à l’intérieur.

Jusque là, tout va bien. Je crois. Je m’arrête devant la porte bloquée, toute bloquée. Au moins, je n’ai rien à craindre si on me voit, je ne suis plus cachée dans la peau d’Ida, et Solveig peut disparaître au besoin. Merveilleux. Je suis libre. Je récupère mon sac, je pioche la petite pochette plastique avec l’ADN dedans. Je pose le sac, je dépose les cheveux sur un « analyseur ». On m’a montré des photos, avant. J’espère que tout va bien aller.

« Je suis devant la porte, l’ADN a l’air ok. A toi de jouer. »

J’attends, j’attends que Tesla fasse son petit tour de magie. J’admets très volontiers qu’il est doué, pour un humain, l’Officier. Très très doué. Il joue avec des concepts que mon esprit de louve peine à comprendre, et ça m’impressionne. Un peu. Mais je ne lui dis pas. Il prendrait la grosse tête. Chut.

    Lancer de dés #1
    RÉUSSITE : La porte s’ouvre.
    ÉCHEC : l’échantillon d’ADN n’est pas suffisant.

    Lancer de dés #2 (si réussite au lancer #1)

    RÉUSSITE : personne ne remarque rien, Ida et Renan peuvent continuer leur mission.
    ÉCHEC : l’équipe de surveillance est avertie de l’ouverture de la porte.

    Lancer de dés #2 (si échec au lancer #2)
    RÉUSSITE : un seul homme est envoyé vérifier ce qu’il se passe.
    ÉCHEC : deux agents montent contrôler le couloir.


La chance est de retour, la porte s'ouvre. Oh, le joli cadavre. Je suppose que c'était lui, le petit problème. Je hausse les épaules, je rentre dans le couloir, je vais à la fenêtre où est caché Tesla. Il faut que je lui ouvre.

« C'est bon pour l'alarme ? Je peux ouvrir ? »

J'attends la réponse quand le petit bruit de l'ascenseur retentit, deux hommes sortent. S'ils voient la porte ouverte, ils vont avertir le reste de la sécurité, s'ils voient le cadavre, encore pire. Pas le temps de réfléchir, pas d'armes pour tirer, il faut agir. Je tire à moi toute l'énergie de lune que je peux avoir - pas grand chose, je suis à peine plus rapide qu'eux. A peine, ça devra suffire. L'un d'eux a déjà un communicateur en main. Un coup de pied violent, il est hors jeu. Je me tourne vers le numéro 2. D'abord le problème le plus urgent, empêcher les deux de communiquer. Après je m'occupe de Tesla.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Sep 2014 - 22:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Ida Mikkelsen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



L'estime vaut mieux que la célébrité, la considération vaut mieux que la renommée ▬ Ida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» L'estime vaut mieux que la célébrité, la considération vaut mieux que la renommée ▬ Ida
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-