AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Bienvenue chez toi ▬ Cornelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 15 Sep 2014 - 14:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
15 septembre 2014

Le rendez-vous avait été fixé dans le quartier des finances, non loin des laboratoires qui ne représentaient certainement pas grand intérêt pour une créature comme Raphaël. Renan avait l'intention de lui faire une petite visite de la base de Mannheim et elle devait commencer par la manière de s'y rendre. Le trentenaire doutait légèrement du fait que le démon puisse accepter d'y aller avec les yeux entravés et, de toute manière, s'il devait lui confier des secrets sur l'organisme, mieux valait commencer par les mineurs, non ?
Quoi qu'il en soit, Renan lui avait dit qu'il l'attendrait en début d'après-midi, non loin d'un magasin sans importance qui se situait à une cinquantaine de mètres de l'entreprise « Bernardi Brothers » qui servait de couverture à SHADOW. L'Officier de la Pénombre avait revêtu une tenue parfaitement passe-partout comme dans sa vie de tous les jours, jean et sweat simple histoire de se fondre dans la masse et de ne pas retenir l'attention des autres – il faisait plutôt chaud pour cette époque de l'année qui plus est. Ce n'était pas vraiment dans les habitudes du démon de ce que Renan avait cru remarquer, toutefois il était bien décidé à ne pas changer ses habitudes – même pour l'impressionner. Le Français avait construit sa vie sur l'anonymat et la discrétion, il aimait à croire qu'il pouvait aller où il désirait et passer inaperçu s'il le souhaitait – tout en restant convaincu d'être un individu remarquable, bien évidemment ! Il ne restait plus qu'à voir si le recrutement de cette créature pour le moins... remarquable, dans tous les sens du terme, n'allait pas mettre à mal plus d'une décennie d'habitudes.

Appuyé contre un muret, mains glissées dans le poche, Renan patienta calmement. Il avait toujours été excellent dans ce domaine et ce n'était pas parce qu'il avait été marié – même si sa patience avait été mise à rude épreuve pendant cette brève année ! Lorsque la silhouette de son comparse se dessina, le Français ne fit pas mine de bouger et il attendit que le démon se porte à sa hauteur avant de changer de position, se redressant pour libérer ses mains et lui adresser un pseudo salut. En vérité, il n'en avait que faire de la politesse, mais ils devaient donner l'impression d'être des gens parfaitement normaux. Enfin, si tenté que ce soit dans les cordes de Raphaël.

« Je me suis demandé si tu allais me poser un lapin. »

Pour de vrai, il n'y avait pas songé une seule seconde. Après la nuit passée ensemble – sans que cela n'ait rien de louche, entendons-nous bien ! – il était certain d'avoir réussi à l'intéresser suffisamment pour s'assurer de le voir à ses côtés pendant un paquet d'années. Renan avait eu le temps de se renseigner un peu et d'apprendre que les démons avaient un côté très vaniteux, point qu'ils partageaient visiblement. Le mieux serait donc de s'intéresser à Raphaël et de le pousser à lui pour, d'une : apprendre des informations qu'il pourrait exploiter, de deux : montrer qu'il était apprécié et le valoriser pour lui donner envie de continuer à ses côtés. En bref, Renan serait gagnant dans tous les cas.
Enfin, ça c'était le plan sur le papier, il restait à voir comment les choses se passeraient en vrai.

« C'est par ici. » Il désigna le magasin d'ordinateurs d'un geste de la tête. « J'ai bien songé à te demander de me laisser te bander les yeux, mais je me suis dit que j'allais t'accorder une faveur en pouvant tout voir. »

Une petite caresse pour lui montrer combien il lui laissait beaucoup de libertés. Renan se détourna de son interlocuteur pour se diriger nonchalamment vers l'entreprise dont il avait parlé juste avant. Il ne fallut pas bien longtemps avant de pousser la porte du bâtiment et le duo fut accueilli par un homme, la cinquantaine, qui sembla aussitôt reconnaître Renan.

« Bonjour ! »
« Bonjour Owen, on aurait besoin de voir la réserve. »
« Vous connaissez le chemin. »

Sans un mot de plus, le Breton invita Raphaël à lui emboîter le pas et se dirigea vers une porte située sur le mur du fond. Elle débouchait sur une réserve assez petite et parfaitement normale en apparence, mais qui dissimulait en vérité l'entrée de la base de Mannheim. Celle-ci n'était accessible qu'après avoir entré un code bien précis sur un clavier censé gérer l'alarme du bâtiment, puis avoir fait une reconnaissance vocale et par l'ADN. En bref, ils étaient parés à pas mal d'incursions. Moins de cinq minutes plus tard, ils sortaient de l’ascenseur qui les avait menés dans les entrailles du bâtiment et qui débouchait directement dans la base secrète. L'endroit était comparable aux bases gouvernementales qui fonctionnaient si bien – autant reprendre le concept – et abritait de très nombreux secrets. Le Breton tourna la tête vers son comparse.

« Bienvenue à la maison, si tu permets. » Il reporta son regard sur un couloir où des agents vaquaient à leurs occupations. « Je te fais visiter le plus important. La base est vaste et tu n'auras pas besoin de voir tout dès le début, sauf si tu as du temps à perdre... » Il ne lui interdisait donc pas. « … je t'ai d'ailleurs fait préparer les dossiers de la fois dernière. » Ceux de la mission. Il le regarda à nouveau. « Par contre, ne le prends pas pour toi, mais il faudra les consulter sur place. On veut éviter de voir d'autres fuites se produire et même si j'ai confiance en tes capacités à garder un secret... j'ai plus confiance en la sécurité de cet endroit. » Renan esquissa un sourire mi-provocateur, mi-amusé. « Et puis ça te donnera une excuse pour venir me voir comme tu ne pourras plus te passer de moi sous peu. »

Et il en était intimement convaincu.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 16 Sep 2014 - 13:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël avait cru que ce coup de téléphone ne viendrait jamais. Deux semaines s’étaient écoulées entre le moment où le démon et l’agent de la pénombre s’étaient séparés. Raphaël avait passé la nuit à jouer avec la hackeuse et le lendemain matin, elle avait été retrouvé par une voisine qui serait à jamais traumatisé par ce qu’elle avait vu. Personne n’avait réussi à faire le lien entre l’affaire du journaliste qui était devenu fou et cette femme morte de terreur. Personne sauf quelques illuminés, des adeptes du complot et des apprentis sorciers noirs. Bref, des gens négligeables. Aux yeux du démon, ç’avait été une nuit pleine de rebondissement, il s’était beaucoup amusé et avait apprécié la compagnie de Tesla. Il avait pris goût à l’idée de le taquiner, de l’appeler « patron chéri » à la place de « petit stalker ». Il avait trouvé un nouveau jouet, un jouet très différent de Siobhan et qui le distrairait d’une autre façon.
Quoi que, son but était quand même de le soumettre à sa volonté et, pourquoi pas, de s’en faire un jouet multi-usages.
Il faut des objectifs, dans la vie !

C’est donc avec un certain plaisir (dissimulé) que le démon se rendit au rendez-vous en prenant soin d’avoir un bon quart d’heure de retard. Raphaël adorait se faire attendre. Vêtu d’une petite robe noire et de talons, il ressemblait à une femme riche qui commençait sa soirée de débauche plus tôt que prévu.

- Oserais-je seulement y songer, patron chéri? gloussa le démon.

Après tout, il était curieux de découvrir les installations de l’organisation dont il ne connaissait toujours pas le nom et d’avoir entre les mains les dossiers que lui avait promis l’agent. Il avait pris son temps pour tenir sa promesse, il espérait que certaines informations n’avaient pas été effacées…
Lorsque Tesla lui désigna le magasin d’ordinateur, le démon arqua un sourcil mais ne fit aucun commentaire, se contentant de le suivre jusqu’à ce qui semblait être une réserve. L’impression était pourtant trompeuse car ils se retrouvèrent dans un ascenseur, qui descendait dans les profondeurs de la Terre. Raphaël restait vigilant. Il avait confiance en ses capacités mais il guettait le moindre piège. Ici, il était à découvert et on pourrait le capturer voir l’enfermer dans un piège magique. Tesla lui avait peut-être menti à propos de sa relation avec Thulé. A sa connaissance, aucun mage humain en dehors peut-être du fameux Archimage, ne serait capable de produire un cercle assez puissant et sans failles dont il ne pourrait s’échapper ou même de briser le sceau de Bélial, mais rien n’était moins certain. Après tout, ils parlaient d’une organisation secrète…

Mais tout se passa bien. C’est dans le silence relatif qui accompagnait les interrogations profondes du démon qui déboulèrent dans une base souterraine qui ressemblait à celles que l’on peut voir dans les films sur le gouvernement américain. Il sourit en entendant le terme « maison » car depuis bien longtemps, le démon n’en avait plus et il ne souhaitait d’ailleurs pas en retrouver. C’était plus facile sans avoir d’attaches.

- Oh je peux m’installer dans ton bureau et on consultera les dossiers ensemble.

A nouveau, il lui sourit d’un air provoquant. Il savait que Tesla jouait les vierges effarouchées et pour le moment, il s’en amusait.

- Donc si je comprends bien, il suffit que j’arrive dans ce petit magasin d’informatique, que je salue ce qui ressemble au vendeur et que j’avance jusqu’à la réserve…Je suppose que tu vas me donner les accès pour l’ascenseur ? Et je pourrais venir te faire coucou quand bon me semble…Intéressant.

Le rictus qui déformait ses traits aurait dû faire craindre le sens profond du mot « intéressant » mais le fait que Tesla ne soit pas facilement impressionnable était l’une de ses qualités les plus appréciées. Après tout, même si Raphaël était un dominateur dans l’âme et un maniaque du contrôle, il n’en aimait pas moins s’amuser.

- Donc, montre-moi les lieux intéressants ! En espérant ne pas croiser de vilains petits sorciers. D’ailleurs tu en profiteras pour me dire qui j’ai le droit de terroriser ou non.

Non pas qu’il en tiendrait spécialement compte mais c’était une information qui pouvait être vaguement intéressante pour lui.
Le démon balaya du regard l’immensité de la base en attendant la réponse de Tesla. Il était un peu impressionné, il devait bien l’avouer. Il n’avait pas conscience d’avoir été recruté par une organisation avec autant de moyen et était étonné qu’aucun des siens ne s’y soit intéressé. Un mystère à éclaircir…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Sep 2014 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan ne releva pas la provocation ouverte du démon. Il avait adopté l'attitude du type désintéressé depuis leur première discussion et comptait bien s'y tenir du moment que cela portait ses fruits. Le Français resta silencieux, le regardant en constatant qu'il semblait apparemment plutôt satisfait de ce qu'il voyait. Tant mieux, c'était le but ! Et encore, ce n'était que le début, Tesla avait bien l'intention d'appâter encore davantage Raphaël histoire de le convaincre d'ajouter quelques années à leur contrat. Quant au fait que le démon avait l'air... peu rassurant dans sa manière de trouver les choses inquiétantes, le Français n'était pas effrayé. Il savait qu'en lui causant des ennuis, Raphaël risquait de perdre quelque chose de plaisant, il ne devrait – logiquement – pas s'en prendre à lui. Tout était calculé, mais le gros problème qui subsistait étant qu'il ignorait si le démon allait réagir comme il l'escomptait ou non. Tout serait vu en temps et en heure, pour le moment il avait une visite guidée à faire. Posant les yeux sur l'hôte de Raphaël, Renan répliqua d'un ton calme.

« Oh, tu es privilégié je te l'ai dit... tu auras quelques avantages par rapport aux autres. » Il se détourna pour prendre la direction d’un couloir. « Et soyons honnêtes, je crois que t'interdire quelque chose serait la meilleure idée pour te pousser à le faire. » Son regard glissa vers le démon. « Je doute que tu m'obéisses juste pour me faire plaisir. Je devrais peut-être t'ordonner d'ennuyer les gens que je veux laisser en paix... »

Cette dernière phrase avait été prononcée sur le ton de la réflexion, un peu comme s'il songeait sérieusement à le faire. Renan doutait qu'une pareille créature puisse accepter de lui obéir et il allait perpétuellement devoir ruser pour espérer obtenir ce qu'il voulait de sa part. Cependant, cela n'effrayait pas le trentenaire : il avait l'habitude d'emprunter des chemins détournés pour obtenir ce qu'il voulait.

La visite débuta par la zone la « moins » intéressante dans le sens où elle se trouvait être celle où les agents stockaient leur matériel. Pas franchement palpitant pour un démon, du moins c'était ce que Renan imaginait. Puis ils passèrent ensuite dans la zone d'entraînement où les clones et les agents s’exerçaient pour faire face à diverses situations qu'ils pourraient rencontrer en mission. L'animation était perpétuelle et plusieurs groupes croisèrent le duo, accordant des regards plus ou moins surpris à Cornelia. Ils ne se doutaient certainement pas de ce que dissimulait cette jeune femme en apparence parfaitement normale – ou peut-être que certains l'avaient déjà vue dans ses « films » ? La visite glissa ensuite vers la zone réservée aux recherches et à tout ce qui concernait la partie technique pour se finir devant les quartiers de l'Ordre de Thulé. Renan y fit une légère halte.

« Si jamais il te prendra l'envie de discuter avec quelques mages, ceux à la botte de l'Ordre sont ici. Mais il y en a des plus futés sous mes ordres. » Ce qui résumait le sentiment qu'il éprouvait pour l'Ordre. « Évite seulement de déclencher une guerre, je n'ai pas envie de devoir justifier la mort de tous les sorciers de la base. » Même s'il se moquait de leur sort. « Le mieux serait que tu évites de les croiser. Ils ne vont pas trop apprécier que je garde ta compagnie pour mes propres besoins, il y en a plusieurs qui sont suffisamment stupides pour penser pouvoir te contrôler. »

Parce que c'était de la stupide pure et dure et non de l'espoir. Après avoir laissé à Raphaël le temps de répondre s'il en avait l'envie, Renan invita finalement le démon à le suivre jusqu'à son bureau. Le dossier qui lui était réservé était là-bas, en sécurité, puis ils seraient plus tranquilles pour bavarder. Tesla avait bien l'intention d'en apprendre davantage sur sa nouvelle lubie.
Ils arrivèrent rapidement devant la porte de la pièce en question et le Français y entra directement. C'était un endroit très sobre et parfaitement rangé. Rien ne reflétait la personnalité de celui qui l'occupait, ni son rang d'ailleurs. On aurait dit le bureau d'un employé d'entreprise lambda. Après avoir invité Raphaël à entrer, il referma la porte derrière eux et s'approcha du bureau.

« Sinon, en effet tu auras droit à ton accès pour venir ici. Mais il faudra que tu me fournisses ton ADN et tes empreintes. » Il attrapa le dossier avant de tourner la tête vers le démon. « Ce qui signifie que si tu décides de changer d'hôte, il faudra me prévenir avant. Je ne sais pas trop comment ça marche ces choses-là.... » Ça l'étonnait assez de le voir dans le corps d'une femme en vérité. « Et ça c'est un cadeau pour toi. » Il lui tendit le fameux dossier, mais sans s'approcher de lui, l'obligeant à faire un effort. « Quant aux personnes que tu es prié de laisser en paix... je suis très souple à ce niveau, sauf pour quelques-uns de mes... protégés. » Le mot n'était pas trop approprié, mais il n'avait pas mieux. « Si tu croises une jolie blonde avec un caractère de pitbull, ne la touche pas, c'est une propriété privée. »

Parce qu'il avait beau accepter beaucoup de choses pour plaire au démon, qu'il jette son dévolu sur sa précieuse partenaire était juste impensable. Renan avait un côté très possessif et il considérait Evey comme « sa propriété » en ce qui concernait SHADOW. Appuyé contre le bureau, il attendit une réaction.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 17 Sep 2014 - 12:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Privilégié.
Le démon aimait bien ce mot, il le trouvait adapté. D’ailleurs, Tesla avait raison, lui interdire de faire quelque chose était le meilleur moyen pour qu’il le fasse quand même, gamin qu’il pouvait être parfois. Quant à lui laisser le champ libre, il ferait quand même à sa guise. L’un dans l’autre, Tesla n’avait pas de pouvoir sur lui, aucune emprise et il le savait parfaitement. Pourtant, il continuait de traiter avec lui. Raphaël aimait les hommes capables de prendre des risques.
De très gros risques, en l’occurrence.

Il ne répondit rien à son interrogation, se contentant d’un petit sourire mystérieux et il le suivit dans les locaux de l’organisation. La première partie de la visite comprenait principalement des pièces de stockage pour du matériel dont le démon n’avait rien à faire. Il n’avait pas besoin d’armes, il était une arme à lui tout seul, sûrement bien plus dangereuse que n’importe quel flingue ou même couteau. Aussi ne prêta-t-il aucune attention à l’endroit. La seconde partie était un peu plus intéressante : On voyait des agents s’entraîner et une fois de plus, Raphaël put constater que l’organisation comptait énormément de personnels. Plus qu’il ne l’aurait cru. Ils s’arrêtèrent quelques instants pour observer et rapidement, le démon attira pas mal de regards. Vanité oblige, il traîna plus que nécessaire en distribuant des sourires puis rejoignit Tesla pour la dernière partie de la visite, celle qui concernait l’Ordre de Thulé.

- Pourquoi est-ce que je discuterais avec des bons à rien ? Je te l’ai dit, ils m’agacent et si me voir dans le coin les énervent, crois-moi je vais trainer pas mal par ici.

Il gloussa en imaginant déjà la tête de ces sorciers de pacotille face à la proximité d’un Archidémon qu’ils seraient tous incapables de contrôler, même sous cette forme réduite. Bien entendu, aucun d’eux ne se rendrait compte de son état, Raphaël en était persuadé. Quant à fréquenter des sorciers, il avait un jouet sous son emprise, un jouet lié à une vieille connaissance déitique. Il n’avait pas besoin de plus pour le moment. Il devait garder le contrôle et ne pas risquer d’être découvert.
Tesla le mit en garde, affirmant qu’il valait mieux éviter de les croiser pour ne pas tenter Raphaël dans la voie du carnage. Le démon lui sourit, un sourire de prédateur.

- Promis, je ne les tuerais pas tous. Peut-être un ou deux, pour jouer, mais pas tous et pas le chef…Sauf s’il essaie de m’enfermer. Ça te va comme deal, patron chéri ?

Dans sa grande bonté, Raphaël laissait même à ses vieux ennemis l’opportunité de se défendre. Coupant court à la conversation sur le sujet, les deux compères se rendirent dans ce qui devait être le bureau de Tesla. Une pièce froide aux murs nus, aucune photographie, aucun tableau, de la pure fonctionnalité. Le démon observa l’endroit puis jeta un œil sur le propriétaire.
En fait, la pièce lui allait bien.

La porte se referma dans le dos du démon et Tesla lui expliqua quelques modalités. Il ne comptait pas changer d’hôte, principalement parce qu’il ne pouvait pas en changer mais il n’avait pas l’intention de dire la vérité à l’agent.

- Je ne compte pas changer d’hôte, j’aime bien ce corps. Cornelia est forte, c’est une tueuse douée, même si on ne dirait pas comme ça. L’inconvénient de posséder des corps c’est qu’il faut les choisir correctement vu que physiquement, on en dépend. Cornelia est souple, rapide et elle attire le regard par son physique particulier. Elle manque juste un peu de poitrine à mon goût, mais bon. Le démon haussa les épaules. Puis c’est terriblement amusant…Les humains se méfient toujours des hommes, le moindre geste déplacé et l’alerte est donnée. Tandis qu’une femme, tout le monde baisse sa garde…J’adore voir l’étincelle de compréhension dans leurs yeux quand il est déjà trop tard.

Le démon passa sa langue sur a lèvre inférieure. Il s’en était bien sorti, peut-être assez pour que Tesla ne se doute même pas qu’il était obligé de posséder Cornelia, qu’elle était la prison créée par son père Bélial afin de le punir de sa désobéissance.
Satisfait de parler de lui, le démon n’hésita pas à faire un pas vers Tesla, le gratifiant d’un petit sourire amusé. Il avait bien compris son manège mais il n’avait théoriquement pas le matériel adéquat pour jouer à « qui a la plus grosse ».

- Une jolie blonde, tu dis ?

Il ouvrit le dossier et fit mine de lire les premiers mots tout en réfléchissant. Il connaissait une jolie blonde au caractère de pitbull et il espérait que Tesla ne parlait pas de la même personne, auquel cas il risquait d’être déçu. Celle-là appartenait à Raphaël depuis le 16e siècle.

- Je serais curieux de la rencontrer. Juste de la rencontrer voyons, ne me regarde pas comme ça, tu me vexes. Je peux parler à quelqu’un sans avoir envie de le ou la martyriser… Vu le regard de Tesla, il n’en croyait pas un mot. Sérieusement, insista le démon. On a tous nos petites favorites. J’en ai une moi aussi, c’est ma sorcière domestique. Alors pour le moment, on peut les laisser en dehors de ça et se contenter de les observer.

Il referma le dossier et alla jusqu’au bureau. D’une pression sur ses avants bras, il y posa ses fesses, croisa les jambes, faisant remonter sa robe et posa la pile de papier sur ses genoux nus. Les informations contenues dedans l’intéressaient toujours mais l’histoire de la blonde avait titillé sa curiosité. Le papier ne partirait pas.

- Elle s’appelle comment ? Je suis curieux de voir à quoi ressemble une femme avec qui tu couches, patron chéri. Elle est là-dedans ? demanda-t-il en tapotant de l’index le dossier.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Sep 2014 - 13:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La réponse de Raphaël au sujet de son hôte était logique et Renan n'avait donc aucune raison de la mettre en doute. Il était bien loin de se douter que le démon était en vérité enfermé dans ce corps, sans quoi il aurait éventuellement pu lui proposer de l'aide. Bien sûr, lui-même ne disposait pas du talent nécessaire pour procéder à une pareille chose, mais SHADOW bénéficiait de nombreux atouts qui pourraient être utiles, même à un archidémon. Toutefois, l'Officier de la Pénombre resterait dans son ignorance et penserait que la créature se satisfaisait d'avoir l'air d'une femme frêle – et sans formes, il fallait en convenir. C'était ce point qui surprenait sincèrement Renan : il avait du mal à croire qu'un être aussi... vaniteux que Raphaël puisse se complaire dans un corps qui lui était inférieur. Soyons honnêtes, une femme, même en étant forte et entraînée, ne pouvait pas rivaliser avec un homme hautement entraîné. Le Français ne regardait pas sur le sexe de ses collègues, estimant que ce n'était pas ce facteur qui pouvait influencer les compétences, cependant il restait conscient que physiquement, un humain restait plus puissant qu'une humaine.

Il garda ces questions dans un coin de son esprit comme le démon jugea utile de le provoquer un peu en revenant sur le sujet d'Evey. Renan le dévisagea alors qu'il s'était rapproché – une « victoire » gâchée par cette discussion – visiblement contrarié par l'idée que Raphaël puisse décider d'approcher son binôme. Même ça c'était exclu. Renan ne voulait pas voir de contact entre le démon et sa précieuse blonde ! Le regard peu convaincu du Breton ne quitta pas le visage de l'hôte, notant toutefois l'information qui lui fut donnée : il y avait une sorcière liée à ce démon quelque part à Star City. Très certainement une sotte qui avait pensé pouvoir le contrôler, pas quelqu'un de franchement intéressant pour l'Officier, cependant il n'excluait pas la possibilité de pouvoir se servir d'elle si sa nouvelle lubie décidait d'ennuyer Evey. Il ne changea pas de position même lorsque la créature s'installa dans une position qui aurait certainement valu un rappel à l'ordre à un agent lambda. S'il se faisait plaisir en dévoilant des parties de son hôte...

Le regard du Français avait brièvement dévié vers le dossier – et les jambes juste en dessous – avant de revenir jusqu'au visage de la jeune femme lorsque le démon reparla d'Evey. Quelle conclusion, sous prétexte qu'il voulait la « protéger », ils devaient forcément coucher ensemble ? Ce n'était pas une idée qui aurait franchement dérangé Renan qui voyait les relations charnelles comme une simple partie de plaisir et non quelque chose d'intime ou de sentimental, cependant avec elle c'était différent. Evey il la voyait plutôt comme... le bon pote. Même si elle était bien roulée et que tous les gars devaient se retourner sur son passage, il n'arrivait pas franchement à la voir sous cet angle. Mais Renan n'avait pas l'intention de développer le sujet de sa relation avec la jeune femme, aussi sa réponse fut-elle assez rapide – et sèche.

« Non, elle n'est pas là-dedans. Et je n'ai jamais prétendu que je couchais avec elle. » Même si ça ne changeait rien en soit. « Elle s'appelle « ça ne te regarde pas ». Je ne plaisante pas, je ne veux pas que tu l'approches, même juste pour discuter. Je me méfie de ta manière de parler. » Le ton de sa voix était devenu légèrement moqueur. « Tu devais aussi juste me montrer à quoi ressemblaient tes capacités la dernière fois. »

Il faisait référence au soir où ils s'étaient rencontrés, lorsque le démon lui avait fait une petite démonstration dans cette baignoire en utilisant les ténèbres et les ombres. Renan n'avait pas du tout apprécié le petit cinéma et il était convaincu que si Raphaël commençait à approcher Evey, ça lui échapperait forcément – ce qu'il ne pouvait pas envisager. De plus, la jeune femme possédait un caractère très fort, semblable à celui de Renan et vu que ce dernier avait l'air d'avoir réussi à retenir l'attention de la créature, rien ne disait que ça ne serait pas aussi le cas de son binôme. Oh, il n'avait pas peur que la belle lui « vole » sa nouvelle lubie, c'était plutôt l'idée que Raphaël veuille s'approprier sa partenaire qui l'inquiétait. Son regard dévia finalement du visage de l'hôte pour se poser sur le mur face à eux.

« Tu as l'air d'assimiler toutes les relations à des parties de jambes-en-l'air. Moi je n'ai pas besoin d'aller aussi loin pour obtenir ce que je veux. » Il avait insisté sur le pronom comme pour prétendre que ce n'était pas le cas du démon. « Enfin, ça ne m'étonne pas trop que tu vois les choses sous cet angle. Même si tu te comportes comme un homme, tu es dans un corps de femme et tu as l'air de t'y plaire, alors bon... » Son regard se posa sur l'hôte. « Vu qu'elle manque un peu de certains atouts, j'imagine que c'est que tu dois te sentir un peu des deux. » Autrement dit, elle pouvait faire androgyne. « Je suis quand même étonné que tu te complaises dans une apparence comme ça. Elle a l'air drôlement fragile, c'est un peu... décevant ? – que tu profites de cette impression de faiblesse. » Oui, il mettait son courage en doute. « Ou c'est peut-être simplement que tu aimes jouer la femme. C'est vrai qu'elle n'a pas grand-chose à faire en général. »

Là il parlait sur le plan sexuel, sous-entendant que le démon était plutôt du genre passif, à se laisser faire. Tout ce que Renan voulait faire, c'était de le titiller là où il était sensible – et c'était apparemment le cas à ce niveau – pour le pousser à en dire plus qu'il ne le voudrait en temps normal. Après tout, il l'avait dit : il obtenait ce qu'il voulait autrement qu'en passant par la solution de facilité et il comptait bien le prouver.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 18 Sep 2014 - 16:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Ce que tu peux être coincé et soupçonneux patron chéri…soupira Raphaël.

La réaction de Tesla au sujet de cette mystérieuse « blonde » encourageait bien évidemment le démon à poursuivre sur la voie de la curiosité. Qui était-elle ? Pourquoi intéressait-elle un homme comme Tesla ? Avait-elle des talents particuliers ? Peut-être était-elle l’une des praticiennes plus douées dont il parlait ? C’était une excellente raison pour désirer qu’il reste loin, en dehors du fait qu’il couchait probablement avec elle et ne voulait pas prendre le risque de se la faire voler. Raphaël y voyait un compliment, Tesla se sentait en danger dans son pouvoir et sa virilité lorsqu’il était dans les parages…
Normal. Comment aurait-il pu en être autrement ?
C’est fort de cette conviction basée sur rien d’autre qu’une supposition tirée par les cheveux sortie de son orgueil hors du commun que le démon sourit.

- C’est de la mauvaise foi. Comment suis-je supposé te montrer l’étendue de mes pouvoirs si tu n’en fais pas l’expérience ? Tu n’aurais rien vu d’autre que des ombres s’agiter. Et je t’ai épargné le pire, crois-moi…Tu n’en as vu qu’une toute, toute petite partie.

Après tout, il ne lui avait pas encore montré sa capacité à relever les morts, à parler avec les fantômes, à déclencher le Feu Infernal et il ne lui avait pas non plus fait subir en direct son toucher du cauchemar. Tesla s’en sortait bien, beaucoup mieux que la plupart de ses jouets. Et il osait encore se plaindre ?
Ah, ces humains.
Ils avaient le don pour tout ramener à leurs conceptions aveugles du monde. Tesla lui donnait encore un excellent exemple en évoquant non seulement la manière dont Raphaël percevait les relations entre individus mais également en critiquant visiblement son choix d’enveloppe. A dire vrai, au travers des siècles, il avait majoritairement possédé des hommes. Il s’était introduit dans plusieurs enveloppes féminines mais n’y était pas resté plus d’une année ou deux. C’était de la nécessité plus que du plaisir, même s’il avait toujours porté des noms mixtes et que fondamentalement, il n’avait pas de préférence particulière. Le corps d’un homme était plus pratique pour faire la guerre ou se montrer violent mais celui d’une femme s’accordait parfaitement à des besognes plus subtiles. Chacun avait un avantage.

- Si on doit parler de sexe stricto sensu, que je sois dans le corps d’un homme ou d’une femme ne m’empêche pas de pénétrer mes jouets. Ça a l’air de t’inquiéter…

Les ombres de la pièce commencèrent à s’agiter, comme pour donner un indice à Tesla, au cas où il n’aurait pas compris. Il eut un petit sourire provocateur devant sa réaction.

- L’un vaut l’autre en fonction des situations, reprit-il plus sérieusement. Pendant les croisades par exemple, mieux valait être un homme pour piller la terre sainte mais une habile courtisane pour damner certains papes de la Renaissance italienne…Tu vois ce que je veux dire ?

Et des papes, Raphaël en avait connu. Beaucoup brûlaient dans les cercles, certains avaient été plus difficiles à damner que d’autres mais à l’époque, il avait parié quelques âmes avec une amusante succube qui, depuis, avait été transpercé par une épée archangique. Dommage d’ailleurs, cela avait mis fin à leur petit jeu, Raphaël avait été déclaré vainqueur par défaut et s’était faufilé jusqu’en Angleterre au moment où Henry VIII était excommunié.

- Le problème des mâles humains, c’est qu’ils ont tendance à sous-estimer l’autre sexe. Pourtant, une femme peut-être redoutable. Pas forcément en matière de force brutes, il est probable que tu me battes au bras de fer par exemple mais je te défie d’arriver à me toucher si je n’en ai pas envie…

Une réponse à sa provocation. Le démon détestait être qualifié de « décevant », surtout vu la situation dans laquelle il se trouvait actuellement. Il ne le montrait pas, mais Tesla l’avait vexé et il était décidé à lui prouver qu’il avait tort.
Non pas que l’avis d’un humain lui importe.
Non non.

- Mais pour en revenir au sujet premier…Crois-moi, dans ce monde, être une femme demande bien plus d’effort que d’être un homme, petit patron chéri. Plus que tu n’as l’air de le penser…J’espère que tu parles mieux que ça à ta petite blonde.

Non pas qu’il se souciait tant que ça de leurs véritables relations. Il avait vraiment envie de jauger la fille en question par lui-même et ferait de son mieux pour la croiser « par accident ». A force de trainer dans le coin et surtout dans son bureau, cela finirait bien par arriver et Tesla ne pourrait pas lui en vouloir pour une petite discussion…
Une vraie discussion.
Au début.
Après tout, qui peut prévoir le futur ?

- Heureusement, en Enfer, nous n’avons pas tous ces problèmes de genre. Il n’y a que les incubes et les succubes qui naissent avec un sexe, dommage pour eux d’ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Sep 2014 - 19:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Ce n'était pas tous les jours qu'il se faisait traiter de coincé, mais Renan en était plutôt satisfait. Si le démon le percevait de la sorte, c'est qu'il jouait bien le rôle qu'il s'était donné ! La réplique ne demandait aucune réponse et le Français préféra rester silencieux comme son interlocuteur soulignait avec justesse que sans démonstration directe de ses pouvoirs, il n'aurait rien vu. Cependant, Tesla n'acceptait toujours pas d'avoir été « utilisé » comme ça et Raphaël comprendrait rapidement que l'Officier de la Pénombre avait un ego relativement facile à entamer dans ce genre de situations. Il était parfaitement conscient que l'archidémon était largement plus puissant que lui et avait beaucoup de mal à l'admettre. C'était un peu comme si une fourmi cherchait à se hisser à la hauteur d'un lion, mais Renan ne comptait pas rester ainsi tout le reste de sa vie – ou autre.

Quoi qu'il en soit, le trentenaire commença à glaner quelques informations alors que le démon lui confiait certaines de ses « capacités ». C'était assez surprenant de constater qu'un démon pouvait attacher autant d'importance au sexe physique. Renan n'y connaissait rien, mais il avait toujours imaginé que ces créatures étaient asexuées, qu'elles ne s'intéressaient pas aux plaisirs physiques comme les humains. Après tout, c'était une faiblesse : combien de fois lui-même avait-il employé cette technique pour obtenir ce qu'il voulait ? Trop pour en sous-estimer l'effet.
Mais c'était une excellente chose, si le démon était sensible sur ce point-là, Renan comptait bien en profiter. Encore faudrait-il qu'il s'assure de quelques autres détails avant.

Il l'écouta finalement disserter sur les bienfaits d'un corps féminin, s'accordant de temps en temps un sourire légèrement amusé lorsque des précisions l'amusaient. Renan tourna finalement la tête vers Raphaël lorsque ce dernier parla d'autres habitants des Enfers.

« Dommage ? Pour quelle raison ? Je croyais que ça n'avait pas d'importance d'être homme ou femme, j'ai du mal à comprendre où est le problème. » C'était une véritable question pour le coup. « Mais rassure-toi, je la traite très bien « ma blonde », comme tu dis. Je te l'ai dit, j'ai quelques chouchous ici-bas. Tu n'es pas la seule personne à bénéficier d'un traitement de faveur tu sais... » Histoire de le titiller un peu sur son côté « unique ». « Je ne sous-estime pas les femmes. Je suis d'accord qu'elles peuvent faire bien des choses qui ne sont pas à la portée des hommes. » Il n'avait jamais porté attention au sexe de ses agents en vérité, sauf pour des missions basées là-dessus. « Et ne me fais pas croire que tu n'aurais pas envie que je te touche. »

Le ton de sa voix mêlait la provocation et l'amusement. Il se moquait bien de la réponse, quelle qu'elle soit : Renan était conscient de ses capacités et persuadé de sa valeur, ce n'était pas un démon qui allait le faire douter de lui. Puis, qui plus est, il n'avait aucunement l'intention d'essayer de déclencher un contact physique, quel qu'il soit, avec Raphaël.
Quoi qu'il en soit, ils semblaient partager un avis commun sur l'utilisation des sexes. À plusieurs reprises déjà il avait demandé à des agents féminins d'approcher des hommes influents – par exemple – pour leur soutirer ce dont ils avaient besoin. Ils rechignaient plus à avouer à la police qu'ils s'étaient fait voler telle chose après une partie de jambes-en-l'air, tandis qu'au cours d'une agression ce serait l'opposé. En bref, il fallait savoir exploiter ses atouts et il n'avait pas l'intention de ménager les agents sous ses ordres sous prétexte qu'un ordre n'était pas assez valorisant pour lui – ou elle. Il avait fait pire lorsqu'il était à leur place.

Toujours appuyé contre le bureau, le regard porté devant lui à observer le mur dénué de toute décoration, Renan reprit d'un ton légèrement plus professionnel. Il cherchait à en apprendre davantage sur les démons.

« Il y a quelque chose que j'ai du mal à comprendre... » Il marqua une pause pour être sûr d'avoir l'attention de « son » démon. « Si vous êtes asexués, comment est-ce que tu peux être aussi orienté vers le sexe ? » Son regard se porta vers l'hôte. « Je vois que tu as déjà trouvé comment palier aux problèmes que tu as en tant que femme, alors c'est que ça doit une priorité pour toi. » C'était une simple déduction mise en avant. « J'ai toujours pensé que c'était propre aux humains. C'est pour ça qu'ils sont faciles à manipuler en généralement : trop dépendants de leur libido. » C'était du moins ce qu'il avait cru comprendre. « Est-ce que je dois en déduire que c'est à force de trop avoir frayé avec les humains que tu es devenu comme ça, ou c'est juste ta personnalité de base ? »

Cette fois-ci, l'intonation de sa voix était devenue légèrement moqueuse, comme s'il sous-entendait que Raphaël puisse être plus faible que les autres démons. En vérité, Renan voulait simplement le titiller un peu pour le pousser à sa découvrir – au sens figuré vu qu'il n'avait déjà pas grand-chose sur lui. Il termina finalement sur une question lancée d'un ton amusé.

« Et tu préfères que je t'appelle mademoiselle du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 19 Sep 2014 - 8:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Dommage parce qu’ils sont terriblement limités. Asexué ne veut pas dire que le sexe ne nous intéresse pas, cela signifie simplement que nous n’en avons pas de défini mais puisque nous sommes des essences à l’état pur, rien ne nous empêche de nous modeler à notre guise.

Du moins en Enfer, car il était impossible pour une essence démoniaque de survivre sur la Terre Prime ou plutôt, d’y rester sous forme d’essence. C’était comme si la dimension rejetait cette possibilité d’existence et ouvrait un portail directement vers Dis pour renvoyer le démon. Si l’hôte de Raphaël était mourant, il avait tout intérêt à toucher quelqu’un pour se transférer à l’intérieur et ainsi de suite, jusqu’à retrouver un hôte qui lui convienne. Le transfert de peau à peau était beaucoup plus simple à cette époque que jadis, lorsque les hommes étaient bardés d’armures et les femmes dissimulées sous deux tonnes de tissus.

- Tu as un raisonnement primaire, mon petit patron et tu manques cruellement d’imagination. N’importe qui, à ta place, aurait directement eu de mauvaises pensées en voyant s’agiter les ombres derrière moi, surtout que tu as senti leur pouvoir, leur capacité à se solidifier. Quand on est un démon, on doit pouvoir décliner ses pouvoirs d’une infinité de façon, pour varier les tourments, tu comprends ?

Non, il ne concevait certainement pas très bien. Le cerveau humain avait parfois des problèmes à considérer l’idée d’être face à une entité millénaire et de pouvoir tranquillement discuter avec elle. Sans doute Tesla n’arrivait-il pas à appréhender totalement le concept, malgré ce qu’il avait l’air de penser. Sans doute y avait-il là un peu de vanités.

- Le sexe n’est pas une priorité pour moi, sur le plan biologique je n’ai pas de libido, pas de désirs auquel être accro, c’est plus…Un hobby ! Comme la peinture ou collectionner des morceaux de cadavre, simplement une manière de s’amuser en attendant d’avoir mieux à faire. Puis tu sais, le sexe est une arme terrible, tu as l’air de l’utiliser toi-même si je comprends bien ce que tu me dis. Avec le sexe, on peut soumettre n’importe qui. Ma petite sorcière, par exemple, elle a fini par devenir accro et elle développe un…Comment vous appelez ça, déjà ? Ah oui, syndrome de Stockholm. Je l’ai torturée et je la baisais en même temps, ça a fissuré son esprit…

Avec amusement, il repensa à la semaine qu’il avait passé avec Siobhan mais ce souvenir fut assombri par ce qui avait suivi, l’arrivée d’Azazel, sa menace à peine voilée et le risque que courrait désormais Raphaël. Il se fichait que la sorcière meurt, même si elle avait un grand potentiel et qu’il serait un peucontrarié à cette idée. Par contre, risquer de rencontrer des archidémons ou un morceau de prince…
Il préférait rester loin de son père tant qu’il n’avait pas brisé son sceau.

Cela dit, il avait mieux à penser dans l’immédiat. Il avait relevé toutes les provocations de l’officier ténébreux. Raphaël avait l’air volatile et de manquer de concentration, c’était une erreur de le croire. Il se donnait lui-même cette image légère et beaucoup tombaient dedans, au point de commettre de lourdes erreurs. Il décida donc de remettre les points sur les i.

- Tu essaies de m’agacer, j’ai l’impression, mais tu n’y arriveras pas comme ça. Ma personnalité est une infinité de fois supérieure à celle de n’importe quel humain. Si j’ai envie que tu me touches, tu me toucheras. Si j’ai envie que n’importe qui dans cette base le fasse, il le fera. Et je pourrais te suggérer de le faire, patron chéri. Je pourrais implanter l’idée dans ton esprit, à tel point que ça deviendrait une véritable obsession et que tu ne parviendrais plus à me lâcher. J’en ai déjà tué comme ça.

Il gloussa et se pencha vers lui. Un pas les séparait, c’était beaucoup trop. Pourtant, le démon fit comme si de rien n’était. L’image de Tesla rendant son dernier soupir dans un ultime sursaut d’orgasme était charmante.

- Appelles moi Raphaël et n’oublies jamais ce que je suis. Tu peux me donner du mademoiselle, du monsieur, tu peux même me dire Maître si ça te chante ou tenter quelque chose de plus vulgaire, je ne suis pas réfractaire aux surnoms quand ils sont assumés par celui qui le donne. Ce n’est jamais qu’un mot.

Il se redressa sur ses talons et déposa le dossier sur le bureau. Il ne l’avait pas oublié, il comptait toujours retenir et analyser les informations à l’intérieur mais puisqu’il fallait visiblement jouer à qui a la plus grosse, Raphaël allait montrer la sienne une bonne fois pour toute.
Et ensuite il reprendrait son petit jeu.

- Je t’aime bien, patron chéri, murmura-t-il tandis que les ombres s’agitaient, les enveloppant comme un manteau.

Il faisait nuit, une nuit totale, sans lune pour l’égayer un peu de sa clarté. Tesla ne voyait que Raphaël, Raphaël ne voyait que Tesla. Les notions de temps, d’espace et même de réalité semblaient être déchirées et ne pas savoir où donner de la tête. Certains ressentaient un vertige, d’autres suffoquaient de peur. Tesla, pourtant, restait droit, digne et Raphaël ne put s’empêcher de rire. Un rire franc, qui semblait raisonner dans cette bulle.

- J’ai envie qu’on collabore un moment. Un long moment. Peut-être même que je viendrais voler ton âme et que je la garderais pour jouer pendant une petite éternité. Et tu verras que j’aime d’autres choses que le sexe…

Il avançait tout en parlant et passa ses bras autour de son cou, en approchant son visage si près que ses lèvres effleuraient les siennes tandis qu’il parlait :

- Mais en attendant l’éternité, ayons une collaboration fructueuse et remplis ta part du contrat. Tant que tu le feras, je serais sage…Plus ou moins.

Il gloussa, effleura sa lèvre inférieure du bout de la langue, sans toutefois l’embrasser…Puis la lumière se fit et, tranquillement, le démon retourna s’asseoir sur le bureau en ouvrant le dossier qu’on lui avait confié.
Comme si rien n’était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Sep 2014 - 13:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, les démons n'avaient pas la même définition que les humains du mot « asexués » et Renan ne comprenait évidemment pas tout ce que cela signifiait. Même avec tous les efforts du monde, il ne parviendrait pas à se glisser dans la peau d'un démon et toute compréhension lui échappait donc totalement. Cependant, Tesla se consolait en se disant qu'il restait malgré tout au-dessus du commun des mortels. S'il restait inférieur – même si cela lui coûtait de l'admettre – à Raphaël en raison de ses besoins typiquement humains, il possédait un bien meilleur contrôle de lui-même que la majorité d'entre eux. Enfin, ça c'était dans le principe, après l'avis des autres était peut-être différent.
Quoi qu'il en soit, Renan avait bien compris ce à quoi son interlocuteur songeait avec sa petite démonstration d'ombres. Il se doutait que le démon comblait le manque d'organe masculin par ce genre de procédés et c'était ce qu'il avait souligné en parlant de sa rapidité à trouver des solutions de remplacement. Cependant, le Français n'avait pas besoin de dire les choses de manière aussi crues, il préférait largement la subtilité.

Toujours est-il qu'il put en apprendre un peu plus sur la manière dont fonctionnait la créature et il constata qu'il avait eu raison en supputant que Raphaël exploitait le sexe comme une faille. Ce n'était pas si surprenant en un sens, il était aisé de comprendre comment les humains étaient manipulables, même si certains d'entre eux se révélaient être hermétiques à ce genre d'approche. Lorsque le démon parla à nouveau de « sa sorcière », Renan considéra qu'il s'agissait d'une faible créature. Être manipulée puis devenir dépendante de quelqu'un – ou quelque chose – c'était si... risible. Renan n'avait aucune estime pour les gens comme elle, ce n'était que des moutons stupides juste bons à servir de divertissement à des prédateurs. C'était pour cette raison qu'il avait peu d'amis : rares étaient ceux à trouver grâce à ses yeux.

Le trentenaire conserva le silence, écoutant le monologue de son comparse en emmagasinant le maximum d'informations, mais il eut la désagréable surprise de constater que le démon n'avait pas trop apprécié la tentative de provocation. Il se contenta de rester immobile lorsque l'autre se pencha vers lui et mit un point d'honneur à ne pas faillir lorsque les ombres s'en mêlèrent à nouveau. Tesla n'aimait vraiment pas cette situation et les paroles – pourtant « aimables » – du démon ne faisaient que renforcer cette impression dérangeante. Comprenant bien qu'il avait trop tiré sur le diable par la queue – sans mauvais jeu de mots – le trentenaire préféra rester passif et fermer sa bouche tandis que le démon s'amusait à lui montrer qu'il valait mieux ne pas trop s'amuser avec lui. Renan n'avait aucune envie de se faire enlever son âme et encore moins pour qu'elle serve à amuser la créature qu'il essayait de mettre à sa botte.
Puis le rapprochement cessa et Raphaël retourna s'installer au bureau pour consulter le dossier, laissant à Renan le temps d'ordonner ses pensées.

« Plus ou moins ? » Il tourna la tête pour regarder en direction du démon. « Est-ce que je dois comprendre que tu as l'intention de me causer des ennuis ? » Même s'il doutait obtenir une réponse. « Je ne tiens pas à tester tes autres passions, je préfère amplement garder mon âme que de te laisser te divertir avec. »

Cela dit, Raphaël avait bien parlé de « voler » et non « demander », il y avait donc fort à parier qu'il n'allait pas attendre l'aval du premier concerné. La meilleure chose à faire restait certainement de s'arranger pour être plus utile en tant qu'Officier de la Pénombre qu'en tant que jouet. Un goût amer lui vint en bouche alors qu'il songeait au fait que son comparse du moment pourrait sans peine l'obliger à faire ce que bon lui semblait. Il avait déjà croisé une humaine – enfin mutante – capable de le faire et cela lui était resté en travers de la gorge. Renan avait toujours eu beaucoup de difficultés à admettre que des gens pouvaient le manipuler et il souhaitait mettre les choses au clair à ce sujet. Quoique, c'était le meilleur moyen pour pousser Raphaël dans la mauvaise direction – pour Renan. Après une brève hésitation, il reprit finalement.

« Tu n'as pas besoin d'utiliser tes capacités pour obtenir ce que tu veux ici. Je te l'ai déjà dit, tu bénéficies d'un avantage certain et je préfère largement que tu me le demandes clairement plutôt que de t'amuser à essayer de l'obtenir autrement. » Il avait l'impression de parler à un enfant, mais tant pis. « Je ne t'ai jamais rien refusé jusqu'à présent. À quoi bon vouloir faire les choses brutalement ? » Le ton était un peu amusé étant donné que lui-même n'était pas vraiment un modèle de délicatesse. « Je préfère les enfants sages que ceux qui me causent sans arrêt des ennuis et des contrariétés. »

Autrement dit, il gagnerait bien plus en se montrait docile ou du moins obéissant, mais Renan doutait que cela puisse avoir la moindre importance pour Raphaël. Ce petit discours lui avait permis de comprendre que le démon ne le voyait que comme un vulgaire humain, à la rigueur un moyen de s'amuser pendant quelques années, mais certainement pas comme quelqu'un d'important. Cette prise de conscience le laissait assez irrité, même s'il le camouflait avec son flegme habituelle.

« Et sache que je ne sors pas d'un couvent, j'ai très bien compris à quoi tu faisais référence avant. »

Là, il parlait de ce qu'il avait voulu lui faire comprendre avec ses ombres et ses allusions à peine voilées. Même une vierge effarouchée aurait compris à quoi il faisait référence.... Mais sa prise de conscience précédente l'avait un peu refroidis et le Français préféra revenir provisoirement sur un sujet plus calme. Il verrait toujours pour se renseigner davantage sur Raphaël une fois que son irritation serait passée.
Quittant son appui contre le bureau, il se retourna pour jeter un coup d’œil au dossier entre les mains du démon.

« SHADOW bénéficie de beaucoup de pouvoirs tu sais. Peut-être que si tu me parlais un peu de certains de tes... tracas, je pourrais demander à ce que des moyens soient mis à notre disposition pour t'aider. » Le ton était presque caressant. « J'ai des contacts plus ou moins réguliers avec notre... chef. Je suis certain qu'un individu comme toi l'intéressa beaucoup, il pourrait investir beaucoup, j'en suis certain. Tu pourrais avoir de gros moyens à ta disposition si tu faisais cet effort. »

Un nouveau retournement de situation, Renan le caressait dans le sens du poil pour calmer un peu le sentiment de domination qu'il avait ressenti lorsque le démon avait fait une nouvelle démonstration de ses talents. Parfois, il fallait flatter l'autre pour obtenir ce que l'on souhaitait et pour une fois, il n'avait pas vraiment besoin de beaucoup accentuer l'intérêt qu'il ressentait réellement.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 20 Sep 2014 - 20:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël n’était pas dupe de l’amabilité apparente de Tesla. Paranoïaque jusqu’au bout des ongles, le démon ne se voyait pas avouer à cet homme son terrible secret, sa grande honte, celle d’avoir été emprisonné dans le corps d’une gamine qui, à l’époque, n’avait que onze ans. Il se souvenait encore de la sensation ressentie lorsqu’il s’était glissé en Cornelia pour la posséder. De ce cliquetis métaphysique, de ce verrou à cette cage qu’il ne parvenait pas à ouvrir. La rage, d’abord et puis la peur, en reconnaissant la magie qui avait servi à l’enfermer. Son propre père avait créé une prison pour le punir de ses excentricités. Il n’avait pas accepté que Raphaël claque la porte, n’avait pas eu envie d’attendre pour voir s’il avait agi par caprice (ce qui était le cas) et s’il n’allait pas revenir tout seul (ce qui aurait été le cas). Malgré tous ses beaux discours, Raphaël ne cherchait pas la liberté sur la Terre Prime. Il la voulait, oui, mais à Dis et pour cela, il devait emmagasiner de la puissance, collecter des âmes. Il devait évoluer au-delà du rang d’Archidémon. Il devait devenir un Prince puis un roi. Alors seulement, il pourrait faire ce que bon lui semblait.
Non, il n’était pas dévoré par l’ambition du pouvoir. Il ne cherchait pas à dominer les Enfers pour être le plus puissant, le meilleur et le roi du monde, même si c’était agréable pour l’ego.
Il voulait simplement être le roi pour agir comme bon lui semblait sans se soucier des responsabilités.

Comme tout le monde, le démon avait ses ambitions, ses désirs et surtout, ses craintes. Il savait que le sceau de Bélial se fissurait, il le sentait et ç’avait commencé au moment où il avait bu le sang de Siobhan. S’il avait su qu’il suffirait d’une sorcière de sang lié à Morrigan pour fragiliser ses entraves, il en aurait traqué une beaucoup plus tôt. Le hasard avait bien fait les choses. Sur quelques semaines, il avait retrouvé une partie de ses pouvoirs. Dans un accès de colère, il avait balancé son Feu Infernal sur un humain qui avait eu le malheur de le chercher pendant qu’il était de mauvaise humeur. Pendant sa mission avec Tesla, le plein contrôle sur sa suggestion lui était revenu. Quand il s’était promené dans le cimetière de Star City, il avait relevé un cadavre simplement en laissant trainer ses ondes d’énergie au sol. Certes il était mort depuis seulement trois jours…Mais Raphaël le sentait. Il retrouvait ses pouvoirs et il y arrivait par lui-même. Avait-il besoin de quelqu’un pour lui tenir la main ? Avait-il envie de quitter le corps de Cornelia ?
Oui et non…
Mais comment l’expliquer à l’officier sans lui révéler des détails importants, des détails qu’il tenait à garder secrets ?

Il ne pouvait cependant pas lui dire en face qu’il n’avait aucun problème. C’était un mensonge trop gros, même pour lui et il avait déjà laissé entendre à l’agent qu’il avait quelques problèmes. Il décida alors de donner une demi-vérité, quitte à mentir si jamais le vrai problème venait à être découvert. Il n’avait pas confiance en Tesla, pas véritablement, parce qu’il sentait que l’humain avait quelques points communs avec lui.
Et Raphaël était un traitre de la pire espèce.

- Tu as raison, tu t’es montré très ouvert depuis qu’on se connaît, tu as été patient, même si je t’ai vexé quelques fois…

Il semblait réfléchir tout haut. Il n’avait pas oublié cette histoire de chef, d’ailleurs il était extrêmement curieux à son sujet. Il se demandait quel genre d’homme pouvait diriger une organisation de cette envergure, bin que ses ambitions manquent d’originalité. Il se demandait également si des détails à son sujet figuraient dans le rapport que Raphaël avait ouvert sous les yeux. Pour le moment, ce n’était pas le cas. Il y avait une suite de noms et de photos en noir et blanc, comme des portraits de l’armée.

- Des moyens ?

Raphaël ignorait s’il devait être honoré ou outré qu’un humain imagine pouvoir lui apporter son aide. Il décida qu’il allait se décider plus tard.

- Tu parles de l’Ombre ? Celui qui veut dominer le monde ?Je veux bien te croire, qu’il sera intéressé par quelqu’un comme moi et me donnera des moyens…Des moyens pour quoi, d’ailleurs, dis-moi ? Précises ta pensée, je suppose qu’on ne sortira pas tous les soirs pour aller jouer avec des petites hackeuses, ce serait gâcher nos talents à tous les deux.

Le démon était conscient qu’il n’obtiendrait probablement pas de réponses s’il ne donnait pas lui-même quelques informations sur ses fameux « tracas ». Il lui servit donc sa demi-vérité.

- Les seuls problèmes que je rencontre naissent de jalousie. Être un archidémon en Enfer est une place très enviable, il faut posséder une certaine dose de pouvoir non seulement pour y accéder mais surtout pour y rester et j’ai la mienne depuis un peu trop longtemps au goût de certains. Les seuls à rester plus d’un millénaire avec le même rang sont les princes et eux, ils l’ont depuis la création des Enfers. Il n’est donc pas rare qu’un petit malin essaie de me piéger ou de me détruire, mais généralement ce ne sont que des contretemps. Je dis généralement, parce que j’ai l’inimitié de certains princes…Mais ils ne s’incarnent quasiment jamais sur la Terre Prime.

Raphaël tenta un sourire sincère mais échoua lamentablement. Il finit par baisser les yeux sur les feuilles.

- Bref, rien d’ingérable ni de neuf, je gère ça tout seul depuis longtemps…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Sep 2014 - 22:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan préféra ne pas relever lorsque Raphaël souligna qu'il l'avait parfois vexé. Dit de la sorte, c'était un peu... ridicule. Il se faisait l'impression d'être une vierge effarouchée et n'aimait pas trop l'idée. La suite arriva alors et le démon semblait un peu sceptique à l'idée de pouvoir accepter l'aide d'un simple humain. Bien sûr, Renan se doutait que sa seule personne ne ferait pas le poids face à des démons, même mineurs. Toutefois, Mannheim disposait de gros atouts et de par sa position d'Officier de la Pénombre, le Breton pourrait plaider en faveur de Raphaël directement auprès de l'Ombre. Enfin, ça c'était le début, si les choses se passaient bien et que leur collaboration se déroulait selon ses espérances, Renan pourrait bientôt occuper une place plus enviable. Oui, il avait de grands espoirs et comptait s'appuyer sur son « nouvel ami », mais encore faudrait-il que celui-ci ressente le besoin de lui apporter son soutien...

Quoi qu'il en soit, les « aveux » de la créature étaient intéressants. Il y avait donc de la jalousie même en Enfer ? Un léger sourire se dessina sur les lèvres du Français tandis qu'il imaginait avec aisance comment une personnalité pareille avait réussi à se mettre à dos d'autres démons. Ils étaient très semblables sous bien des angles.
Le trentenaire s'approcha à nouveau du bureau, prenant appui sur ce dernier de ses deux mains pour se pencher légèrement au-dessus du dossier. Il le connaissait bien, l'ayant déjà consulté à de nombreuses reprises avant de contacter Raphaël pour l'inviter à visiter la base.

« Oh, je vois l'idée. Le démon solitaire qui s'en sort bien mieux sans l'aide de quelques pauvres humains. C'est ça l'idée ? » Le ton de sa voix était un peu provocateur. « En acceptant de te joindre à moi l'autre soir, tu as aussi accepté de te mêler à la vie de notre groupe. Tu bénéficies d'avantages certains, ce serait dommage de ne pas t'en servir. » Son regard se leva jusqu'au visage de l'hôte. « Les humains ne sont pas tous aussi ridicules et inutiles que tu sembles le croire. »

Et par là, il pensait notamment à lui. Renan n'aimait pas être vu comme un incapable et aux côtés du démon, il avait vaguement l'impression d'être juste bon à servir de divertissement – et pas de manière agréable pour lui. Le Français avait presque l'impression d'être revenu à ses années de jeunesse alors que les autres agents le voyaient comme un simple gamin, le neveu de l'Officier de la base et qui ne devait sa place qu'à son lien familial avec lui. C'était ridicule puisqu'il était devenu le responsable de Mannheim et de cette zone des États-Unis avant d'avoir trente ans. Ce n'était pas pour se faire prendre de haut par un archidémon.

« Je me demande pourquoi tu as accepté ma proposition si c'est juste pour me dire que tu gères tout seul. » Même s'il ne le montrait pas dans sa voix, Renan était agacé. « Est-ce que c'est simplement pour avoir le plaisir de ma compagnie, ou tu n'avais rien d'autre à faire ce soir-là et tu voulais voir jusqu'à où je pouvais aller ? »

Après tout, il lui avait bien proposé de boire son sang, s'il ne s'était pas vexé et n'avait pas mis fin à leur « soirée », qui sait ce que le démon aurait pu lui proposer d'autre ? L'Officier de la Pénombre recula légèrement, croisant ses bras sur son torse sans quitter l'hôte du regard. Quoi qu'il en soit, Renan n'avait pas compris tout ce qui concernait les Enfers étant donné qu'il n'était pas directement concerné par tout cela, mais il préféra garder ses questions pour lui. Les provocations de Raphaël au sujet des moyens de SHADOW poussaient le trentenaire à reprendre la parole.

« Mon organisme bénéficie de nombreuses informations à travers le monde. Star City est la ville des supers et beaucoup de choses transites par là. » Beaucoup qui concernaient la magie d'ailleurs. « Je sais qu'il existe des personnes capables de te nuire sur cette Terre, nous pourrions les retrouver et nous en débarrasser. De même, je suis certain que tu dois chercher certaines choses, des personnes ou des objets, nous pouvons aussi t'aider à les trouver. » Il soupira doucement. « Je ne peux pas trop t'en dire étant donné que j'ignore ce que tu peux désirer... tu n'es pas très bavard sur tes envies. »

Mis à part sur celle de s'amuser avec sa sorcière ou de nuire aux autres, évidemment ! Mais ce n'était pas franchement ce que Renan voulait connaître. Il se fichait de savoir avec qui Raphaël s'envoyait en l'air, ni même s'il jouait le rôle de l'homme ou de la femme. Le trentenaire détourna le regard pendant quelques secondes. Une question le taraudait et il hésitait à la poser, craignant légèrement la réponse qui arriverait en retour. Puis, après une ultime hésitation, le Breton s'approcha à nouveau du bureau, posant sa main à plat sur le dossier pour empêcher Raphaël de le lire et avoir toute son attention.

« J'ai comme la vague impression que tu me prends pour un incapable. Tu t'imagines que je suis arrivé là où j'en suis sans être capable de me débrouiller ? » Question rhétorique, il enchaîna promptement. « Comment est-ce que tu me vois ? ! »

Une question qui l'ennuyait beaucoup et dont il redoutait en un sens la réponse, même si le ton clairement agacé masquait parfaitement ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 21 Sep 2014 - 10:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Tesla avait raison, Raphaël aurait été stupide de ne pas se servir des avantages offerts par l’organisation dont il n’avait toujours aucune idée du nom. Cela dit, le démon était prudent ou plutôt, la prudence découlait de sa paranoïa aigue. Avant de s’engager de manière plus personnelle, il voulait s’assurer qu’on ne le roulerait pas et que ça en valait bien la peine. Il était encore dans une phase d’observation et d’approche. Certes, les moyens qu’il avait eu le loisir d’observer dans cette base bien cachée étaient un très bon point en faveur de Tesla mais il attendait d’en avoir vu d’avantage, d’avoir rencontré d’autres agents, pour se faire une opinion définitive.
Tesla ne semblait toutefois pas le voir sous cet angle. Il se demandait pour quelle raison Raphaël avait accepté son offre s’il n’avait rien à y gagner et semblait même un tantinet énervé, vu la ferveur qu’il mettait à défendre son point de vue. Le démon ne put retenir un sourire quand Tesla suggéra qu’il avait accepté juste parce qu’il s’ennuyait ce soir-là…C’était en partie vrai mais il avait la nette impression que cet aveu agacerait profondément l’officier de la pénombre et qu’il avait déjà pas mal tiré sur la corde aujourd’hui. Non pas qu’il se soucie de ses sentiments mais pour un jeu efficace et amusant, il fallait parfois mettre son ego démesuré de côté. Un exercice auquel le démon se livrait, pour le sport et pour la fierté de se dire qu’il en était tout à fait capable.

La question de ses envies fut abordée et, tout aussi vite, Tesla sembla cracher une question qui le tourmentait. Raphaël ne put s’empêcher, à nouveau, de sourire, les yeux toujours fixés sur les mots du dossier qu’il avait cessé de lire, depuis tout à l’heure. L’air de rien, il prêtait une grande attention à son nouveau partenaire, à sa gestuelle, à sa manière de s’exprimer, aux mots qu’il choisissait. Cela en révélait beaucoup sur lui.
Lentement, il releva les yeux et figea sur prunelles rouges dans celles de l’officier.

- Et comment crois-tu que je te vois, patron chéri ? Poses-toi la question dans l’autre sens, imagines…Imagines que tu sois face à un enfant. Un enfant qui se targue d’être fort, cet enfant a, mettons, huit ou neuf ans. Toi, tu es un adulte. Et cet enfant essaie de te convaincre qu’il peut t’aider dans tes entreprises.

Il savait très bien que la métaphore le mettrait hors de lui. Il avait fait exprès de commencer par là.

- Je sais que c’est difficile à aborder compte tenu du fait que je possède le corps d’une femme de vingt-six ans mais j’ai plusieurs milliers d’année au compteur. Crois-tu qu’on survit si longtemps en accordant sa confiance au premier venu ? Il était désormais mortellement sérieux, toute trace de sourire avait déserté ses lèvres. Je te considère comme toi tu considèrerais cet enfant. D’abord, tu t’amuserais de sa hardiesse. Ensuite, face à son insistance, tu t’interrogerais. Est-ce possible que cet enfant puisse m’être utile ? Alors, tu le jaugerais et bien entendu, cela prendrait du temps, parce que tu ne peux pas te fier aux apparences. Cet enfant est peut-être juste un enfant présomptueux avec un ego surdimensionné, mais il pourrait également être un puissant mutant, la réincarnation d’une entité mystique ancienne ou l’hôte de quelque chose d’absolument horrible. Tu savais que Lilith adore s’incarner dans des gamines ?

Peu de gens le savaient et les humains auraient trouvé ça terriblement malsain. Pour un démon, qui n’avait aucune notion de ce qui était bien ou mal selon les dictats humains (ou du moins qui n’en tenaient pas compte) c’était un choix esthétique comme un autre. Mais la question n’était pas là.

- Pour le moment, je ne te vois pas à proprement parlé. Tu as gagné des points, j’aime ton comportement, le fait que tu ne manques pas de culot. Tu as des qualités, on s’amuse bien ensemble…Moi je m’amuse en tous cas. Alors je dirais que c’est déjà très bien, puisque tu es vivant et que je ne t’ai encore contraint à rien grâce à mes pouvoirs. C’est arrivé à peu de gens…

Il avait assez de ses dix doigts pour les compter, d’ailleurs. Tesla ne s’imaginait pas à quel point il était privilégié mais Raphaël n’avait pas trop envie de le lui dire clairement, au risque que son ego le pousse à commettre des erreurs fatales.

- Je te dirais ce que je désire, petit à petit. Ne crois pas que je me contente d’avoir envie de baiser avec tous ceux que je croise ou de terroriser les jeunes femmes humaines. Tu as raison, il existe dans ce monde des personnes qui pourraient…M’être désagréable de rencontrer. Et parmi eux, certaines ont déjà une dent contre moi. Soit parce que j’ai trop tiré sur la corde, soit parce que je les ai façonné avant de les abandonner. Personne n’est invincible et véritablement immortel… La grimace du démon prouvait à quel point ça lui coûtait de l’admettre, mais il n’aurait pas survécu aussi longtemps s’il n’en avait pas eu conscience. Et personne ne le reste en accordant sa confiance au premier venu. Ce sera moins facile qu’avec tes autres recrues, patron chéri, j’en ai peur. Moins facile mais pas impossible. Je suis certain que tu n’as plus eu à faire tes preuves depuis longtemps…Ça doit être frustrant ? Son air sérieux s’envola et il gloussa. Je vais t’aider un peu, pour que notre jeu ne finisse pas trop vite. Outre le trésor de kobol dont nous avons parlé, il existe un objet que j’ai perdu il y a plusieurs siècles. Je sais qu’il se trouve aujourd’hui dans les sous-sols du Vatican et j’aimerais beaucoup le récupérer. Le problème c’est que, malgré ce qu’on pourrait penser de la religion chrétienne, ils ont plusieurs praticiens de magie archangique dans leurs rangs, des demi-anges qui protègent les véritables trésors du Vatican. Ils ne sont plus beaucoup en comparaison des siècles passés, l’influence de l’église allant en déclin, ce pourrait être le moment…

Il haussa les épaules, l’air de rien.

- Tu vois où je veux en venir ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Sep 2014 - 12:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le sourire arboré par Raphaël ne présageait rien de bon. Renan était convaincu que le démon devait s'attendre à une pareille question : il le provoquait volontairement ! Toutefois, le trentenaire décida de conserver son calme, ou plutôt d'essayer étant donné que la première phrase de son interlocuteur fut... vexante. Clairement. Tesla accusa le coup, serrant les dents et ne pouvant s'empêcher de lui jeter un regard contrarié qu'il camoufla bien rapidement derrière une façade d'indifférence. Se faire comparer à un enfant.... Combien de fois lui avait-on renvoyé en plein visage qu'il était trop jeune pour occuper une place aussi importante ? Nombreux avaient été ceux qui le traitaient comme un moins que rien sous prétexte qu'il ne correspondait pas à ce qu'ils attendaient pour leur chef. Ces remarques ne faisaient que le contrarier davantage et il avait le vague sentiment que Raphaël n'était pas si différent des autres. Avec lui du moins.

Il resta silencieux, écoutant ce que l'archidémon lui expliquait. Il avait du mal à admettre que quelqu'un puisse lui parler comme ça alors même qu'il disposait quasiment du pouvoir de vie et de mort sur un grand nombre d'individus. C'était toujours difficile de se faire écraser de la sorte, surtout lorsque vous étiez parfaitement conscient du fait que cette personne était effectivement beaucoup plus puissante que vous....
Tesla resta dans son mutisme jusqu'à ce qu'il entende de vagues instructions. Est-ce qu'il était en train de se faire dicter quelque chose par Raphaël ? Ça y ressemblait. Renan avait bien laissé entendre qu'il pourrait l'aider, toutefois il attendait aussi des choses en échange.
Le regard de l'Officier ne quittait pas le visage de l'hôte démoniaque, puis il répondit enfin.

« Tu es en train de me demander de mettre la main sur ce fameux objet je présume. » L'idée ne l'inquiétait pas, il avait fait bien pire. « C'est faisable. Peut-être pas par mes hommes, mais SHADOW a des bases à travers le monde et ils s'occuperont de ce petit détail. »

Parce que s'en était un, de détail. Bien sûr, Renan savait parfaitement quels dangers se présenteraient à eux pour accéder à ce fameux objet, mais il ne craignait rien. SHADOW avait de grosses réserves et ils ne se laisseraient pas avoir aussi facilement. Cela demanderait peut-être un peu de temps, toutefois Raphaël finirait par obtenir ce qu'il voulait. Mais Tesla ? La question était là. Son regard ne quittait pas le visage de la jeune femme qui dissimulait quelque chose de bien plus puissant que ce qu'elle laissait présager.

« Mais commençons par le trésor de Kobol. On verra pour le reste plus tard. » Il soupira. « Et contrairement à ce que tu as l'air de penser, je dois faire mes preuves au quotidien. Tu serais étonné par le nombre de personnes qui s'imaginent que je ne suis pas capable de diriger cette base juste parce que je n'ai pas les cheveux blancs... les humains s'arrêtent tellement à l'enveloppe extérieure des gens... » Un reproche voilé, pour le comparer à un humain. « Tu peux bien penser ce que tu veux de moi Raphaël, mais n'oublie pas que tu as affaire à un responsable de SHADOW. T'amuser à essayer de me contraindre pourrait t'attirer des ennuis. Et tu l'as dit toi-même, tu as déjà assez d'ennemis comme ça. Pas la peine d'en rajouter. »

Il ne le menaçait pas, mais se contentait de l'avertir. Si Raphaël s'en prenait à des agents, ce serait assez peu apprécié par les supérieurs de Tesla, mais ils n'interviendraient pas. Mais si le démon s'amusait à s'en prendre à un Officier de la Pénombre par contre.... Quoi qu'il en soit, le trentenaire n'avait pas envie d'aborder plus longuement ces sujets épineux, mieux valait glisser vers la suite pour atténuer un peu l'effet contrariant de cette conversation.

« Tu serais étonné d'apprendre le nombre d'individus très puissants qui se dissimulent dans des corps d'enfants. Et je ne suis pas un enfant. Je ne suis pas un simple humain non plus. » Mais un mutant entraîné. « Mais je te pardonne la confusion, pour toi, tous les hommes doivent se ressembler. » Il se redressa pour reculer légèrement, signe que son irritation retombait doucement. « Ne t'en fais pas, tu seras en sécurité ici. Et puis je peux t'assurer que beaucoup de mes agents préféreront te voir avec ton hôte humaine, même si elle est faible en apparence. » Pas besoin de demander pourquoi. « Même si je dois avouer que ce n'est pas franchement discret, ta manière de t'habiller. Tu n'es pas vraiment de celles que l'on oublie. »

Pourtant, ça ne sonnait pas comme un compliment dans sa bouche. Il était habitué à la discrétion et aux choses de ce genre. Une femme aussi voyante était forcément « problématique », même s'il y avait aussi quelques figures publiques très connues parmi les membres de l'organisme – Louis d'Ax par exemple.
Croisant ses bras sur son torse, l'Officier de la Pénombre reprit la parole.

« Je me demandais ce que tu accepterais de faire pour moi. » Le ton était redevenu plus sérieux. « Tu te contenteras de missions animées, ou est-ce que tu pourrais être intéressé par des sorties plus... axées sur la manipulation. J'ai tendance à préférer les approches délicates, elles poussent les gens à ne pas porter plainte et à garder leurs ennuis pour eux. » Il haussa les épaules. « Et puis tu as l'air de bien t'y connaître. Même si ça t'obligerait à utiliser tes atouts de manière plus... traditionnelle. Je ne sais pas si tu en serais capable. »

Ça, c'était de la provocation gratuite.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 22 Sep 2014 - 14:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Se fier aux apparences était une erreur fatale, surtout pour un archidémon. Raphaël ne jugeait pas Tesla sur ce à quoi il ressemblait, qu’il ait dix ans ou septante ne changeait rien à l’affaire. Il restait humain et donc forcément inférieur à une entité comme Raphaël. Qui aurait mis en doute son raisonnement ? Le démon lui-même n’avait même pas conscience de son étroitesse d’esprit. Il considérait ce fait comme acquit et ce depuis longtemps. Il était forcément supérieur aux humains, il était un cauchemar incarné, il était les ténèbres du monde. Son ego le perdrait certainement à un moment ou à un autre mais il n’en avait absolument pas conscience. Comme quoi, plusieurs millénaires d’existence n’effacent pas les tares les plus profondes.

Mais d’ici à ce que ce désagréable moment arrive, c’est fort de ses convictions que le démon affrontait Tesla et ses menaces à peine voilée. Heureusement, l’officier de la pénombre se rattrapait déjà, plus ou moins. Une chance pour lui, le démon est de bonne humeur, d’excellente humeur même. Il s’amuse, il aime bien la compagnie de cet homme et il a entre les mains un dossier intéressant, bien qu’il le lise pour l’instant à moitié. Quoi demander de plus ? En dehors d’une petite coupe de sang et d’un scone au chocolat ?

- Ma manière de m’habiller ?

Raphaël redressa la tête, les sourcils légèrement froncés, sincèrement surpris. Il l’écoutait jusqu’ici seulement d’une oreille puisqu’il répétait la même chose que lors de leurs précédentes entrevues. Les menaces et les avertissements avaient tendance à se ressembler pour le démon, ça donnait plus ou moins : Blablabla Bla Blabla Blablablabla. Avec quelques différences de temps en temps…
Mais là ?
Il baissa les yeux sur sa robe noire qu’il avait volée dans une boutique de luxe. S’il avait choisi ce vêtement, c’était parce qu’il mettait le corps de Cornelia en valeur, aussi incroyable que cela puisse paraître. Il ne l’habillait pas toujours en catin gothique, il avait essayé d’être chic un minimum, comme un employé modèle pour son premier jour. Il avait vaguement l’impression que Tesla critiquait ses efforts en la matière…Il avait du mal à voir un compliment derrière son air arrogant. Petit prétentieux ! Il lui aurait bien fait payé tout de suite.
Une moue contrariée sur le visage, il releva les yeux vers Tesla.

- Evidemment qu’on ne m’oublie pas.

Vexé, il écouta néanmoins la suite de ses explications parce qu’il les trouvait intéressantes. Des missions sur le terrain plus subtiles ? Voulait-il parler d’infiltration ? Raphaël avait pas mal pratiqué cet art et s’en sortait bien. Après tout, il adorait tromper les autres…C’était une seconde nature, le mensonge, les faux-semblants, les déguisements. Il imaginait déjà comment il pourrait habiller Cornelia, en fonction des milieux auxquels il devrait se frotter. Il suffisait qu’il laisse son hôte choisir ses fringues pour se fondre dans la masse des SDF mais en fonction de certaines soirées plus privées…L’enverrait-on dans des clubs ? Dans des galas ? Tesla allait peut-être l’aider plus qu’il ne le pensait, dans la réalisation de ses objectifs personnels. Il avait cherché à approcher les puissants de la ville en se fondant dans le Cartel, pour monter un réseau, trouver de bons réceptacles pour ses graines, développer une base de pouvoir suffisamment forte pour se protéger des agressions venues du ciel comme de la terre.
Lentement, il passa sa langue sur ses lèvres.

- Je peux faire à peu près tout ce que tu veux que je fasse et je peux le faire mieux que n’importe qui, affirma-t-il très sérieusement. Non pas qu’il ait quelque chose à prouver… Tout comme je peux utiliser mes atouts d’une multitude de façons. Je te trouve bien injuste patron chéri, de croire que je suis incapable de subtilité…Je te prouve quand tu veux que tu as tort. Donne-moi une cible à approcher, un financier à mettre dans une situation compromettante, une femme à dévergonder, un enfant à traumatiser et je te montrerais comment j’ai damné les rois du monde.

Une promesse murmurée avec un sourire enjôleur, presque câlin. Il aurait très bien pu lui montrer à lui comment il s’y prenait mais il avait bien compris que, s’il voulait continuer son petit jeu, mieux valait qu’il se tienne à carreau ou du moins, en apparence. Puis Tesla avait gagné sa soumission à la loyale après tout…Théoriquement, il pouvait lui demander ce qu’il voulait.
Théoriquement.

- Alors, dis-moi ? Qu’est-ce que je peux faire pour te rendre heureux ?

Comme toujours, le ton de sa voix amenait tout un tas de sous-entendus.
Mais Tesla commençait à connaître Raphaël.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 22 Sep 2014 - 20:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4668
ϟ Nombre de Messages RP : 1539
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, personne n'avait jamais critiqué le style vestimentaire de l'hôte de Raphaël. Ce n'était pas étonnant : il l'habillait avec un goût certain et qui devait plaire à pas mal de monde. Toutefois, pour un agent de SHADOW qui serait certainement amené à devoir se montrer discret, disons que ce n'était pas le genre de tenue très recherchée. D'un point de vue personnel, il aurait largement approuvé, mais là c'était une affaire professionnelle. Quoi qu'il en soit, il semblait que le démon n'allait pas délaisser ses habitudes juste pour les beaux yeux d'un Officier et Renan considérait donc qu'il allait devoir se débrouiller pour lui confier des missions qui entreraient dans ses... compétences. Quoique, ce serait particulièrement amusant de lui demander un jour de s'intégrer dans un groupe composé d'individus lambdas. Lui-même s'était fait remarquer en allant à l’Éclipse le soir de leur rencontre, elle devait donc parfaitement comprendre à quoi il faisait référence. Ou pas. En vérité, Renan ignorait si Raphaël comprenait les choses de la même manière que le commun des mortels. Certainement pas.

L'idée semblait avoir éveillé l'intérêt de la créature qui vanta des capacités ô combien intéressantes. Renan aurait donné cher pour le voir en action – sans en être la « victime » toutefois – mais il allait devoir se contenter d'imaginer étant donné que ce ne serait pas franchement discret de s'investir à deux dans une pareille mission. Ou tout dépendrait de ce qu'elle serait bien évidemment. Mais pour le moment, cette mission n'était pas à l'ordre du jour et il préféra se concentrer sur l'instant présent histoire de ne pas laisser passer l'occasion de mettre Raphaël à l'épreuve. Un sourire faussement charmé et amusé se dessina sur les lèvres du Breton à la dernière phrase de son interlocuteur.

« Oh, plein de choses j'en suis certain, mais commencer par me démontrer tes talents en infiltration me semble un bon début. » Puisqu'il voulait jouer sur ce plan-là, Renan n'allait pas se priver de répondre – après tout, ça n'engageait à rien ! « Tu es vraiment prêt à tout faire ? Je suis assez étonné, j'aurais imaginé que tu avais un peu plus de restrictions. » Il mima une expression faussement déçue. « Je ne sais pas comment je devrai me sentir si un jour tu me fais des avances, avec des goûts aussi larges, ce n'est pas très valorisant... »

Il n'était pas sérieux et le ton de sa voix le montrait bien. D'une part, il doutait que Raphaël soit du genre à faire « des avances », il était plutôt du style à dire clairement les choses – comme Renan au final. Puis ensuite, même si le démon avait l'air d'être du genre à voir partout, il semblait tout de même avoir une certaine exigence. Bref, tout cela était sans importance, le Français cherchait seulement à titiller un peu son interlocuteur étant donné qu'il avait remarqué que celui-ci fonctionnait pas mal à la provocation. Puisqu'il ne comptait pas dépasser l'étape des sous-entendus, autant y aller franchement.
Sans trop laisser traîner, Renan enchaîna sur la suite.

« Quoi qu'il en soit, j'aurais peut-être quelque chose à te proposer, oui. » Il avait prévu de demander à une autre agent, mais puisqu'il l'avait lui sous la main... « J'avais prévu d'envoyer une femme agent à un gala où il y a plusieurs cibles intéressantes pour nous. L'un d'eux est un soutien important pour la Légion des Étoiles, le discréditer un peu ne nous ferait jamais de mal. » Ce n'était pas pour rien qu'ils aimaient le Herald et sa position d'anti-supers. « Si un scandale pouvait éclater ce soir-là, ce serait amusant. » Il inspira légèrement. « J'ai entendu dire que sa femme avait... certaines tendances qu'elle dissimulait. Ça ne fait pas bonne figure une épouse avec une vie sexuelle débridée, tu sais ce que c’est... » Il le regarda quelques secondes. « … ou pas. Bref, un scandale de ce genre à une soirée de gala, ce serait l'idéal. » Renan se redressa. « Je ne t'en dis pas plus, sinon ce sera trop facile pour quelqu'un de ton niveau.... » À lui de deviner quels étaient les travers de la femme en question. « Simple précision : tu ne dois pas être mêlée à ce scandale. Je suis certains que certains hommes vont de reconnaître pour avoir vu tes... films, mais je ne veux pas lire quoi que ce soit à ton sujet dans les journaux. »

Mais est-ce qu'il en serait capable ? Raphaël avait l'air d'être du genre à aimer être au centre de l'attention, peut-être même qu'il se perdrait dans la débauche et oublierait quel était le but de cette sortie ? Renan n'en avait strictement aucune idée, c'était pour cette raison qu'il avait besoin de le voir en action. Après quelques secondes, il termina ses instructions sur un ton presque caressant, le tout agrémenté d'un sourire presque charmeur.

« Mais rassure-toi, moi je saurais ce que tu as fait. Ça devrait te suffire pour te sentir valorisé, non ? »

Son avis valait plus que celui de tous ces crétins réunis, c'était évident !
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein





Bienvenue chez toi ▬ Cornelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Bienvenue chez toi ▬ Cornelia
» Bienvenue chez nous
» Bienvenue chez moi...
» Tadadam ! Joy ! Serpentard
» Bienvenue chez moi ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-