AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Le pire diable chasse le moindre ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Jeu 28 Aoû 2014 - 17:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
30 Août 2014 aux alentours de minuit
- Mon démon préféré ! susurra une voix contre son oreille.

Raphaël se retourna, un petit sourire aux lèvres, pour observer le vampire propriétaire du club Eclipse. Il le connaissait depuis l’époque où il n’était encore qu’un humain aux mœurs douteuses dans une France trop austère. Il faisait partie de ces quelques rares chanceux qui avaient pu fréquenter le démon dans ses bons jours. Il ne s’était pas servi de lui pour accomplir un plan quelconque ou même pour se nourrir, il l’avait simplement adopté comme compagnon. Il avait été porteur d’une de ses graines démoniaques et avait failli devenir son hôte. Tomas tenait hélas trop à son libre arbitre, alors il lui avait joué ce mauvais tour en devenant un vampire. Raphaël avait d’abord été extrêmement contrarié…Puis avait ri du culot qu’il lui avait fallu pour oser le doubler. Ils étaient restés bons amis. Enfin…Si tant est qu’un démon puisse avoir un ami. Ils se perdaient de vue, parfois se retrouvait, mais Tomas n’oubliait pas qu’il devait encore quelque chose à Raphaël et que le démon viendrait un jour chercher son dû.
Mais autant ne pas laisser de mauvaises pensées assombrir cette belle soirée.

- Mon vampire préféré, répondit-il en insistant sur le mot. Je vois que tes caméras sont toujours aussi efficaces, je n’ai même pas fait trois pas dans ton club.
- Que veux-tu, il faut être attentif aux bons clients, pour le chouchouter !

Le vampire glissa un verre remplit d’un liquide sombre et rouge devant le démon. Raphaël le prit et huma la fragrance qui s’en échappait.

- Tu as quelque chose à te faire pardonner ?

Il trempa ses lèvres dans le sang que le vampire avait si aimablement mit dans son verre. Son sang, qui fit frissonner d’extase le démon. L’arrière-goût de mort et de puissance était incomparable et c’était peut-être l’une des raisons principales pour laquelle Tomas était encore en vie. Avoir un vampire fournisseur de sang immortel sous la main était une bénédiction.
Sans mauvaise jeu de mots.

- Oui et non. Tu as remarqué qu’on te suivait ?

Le démon crispa légèrement ses doigts sur la surface du verre. Il ne pouvait pas avouer qu’il se sentait particulièrement épié depuis ces deux dernières semaines sans révéler du même coup qu’il était plongé dans une crise de paranoïa sans fin. L’affaire Azazel était revenu aux oreilles de Tomas sans que Raphaël ne sache pourquoi et le démon ne pouvait se permettre de faire confiance à personne. Pas maintenant qu’il avait l’Enfer aux trousses, tous ses anciens ennemis désireux de venir prendre leur revanche en sachant qu’il était diminué. Après coup, il se dit qu’il aurait dû enfermer Azazel dans sa cave l’empêcher de répandre la nouvelle à Dis mais il n’avait pas pu gérer et le démon et la sorcière en panique. Il avait fait un choix…
Un mauvais choix. Il aurait dû la sacrifier.

- Oui, mentit-il.

A force de voir le mal partout, il ne le remarque pas quand on l’a sous le nez.
Le démon observa la foule dans le miroir derrière le bar afin de trouver celui qui le suivait, selon Tomas. Il l’avait probablement repéré sur ses caméras de sécurité.

- Un mutant, j’ai l’impression. Il sent le mutant, il n’a pas l’air à sa place…Tu crois que c’est la déco qui le gêne ou la musique ?

L’ambiance gothique underground n’était pas faite pour tout le monde. Raphaël avait habillé le corps de Cornelia avec un corset bleu nuit aux lacets noirs et un short en cuir avec des chaînes qui pendaient de sa ceinture à la boucle d’argent. Ses cheveux étaient rehaussés en un chignon artistiquement négligés, ses yeux rouges mis en valeurs par du maquillage et sa haute taille relevée par des talons noirs compensés. Raphaël prenait plus soin de ce corps que sa propriétaire, il se montrait toujours très coquet et adorait se déguiser.
Quant à la musique ?
Psychédélique à souhait. Il adorait cet endroit, il puait le sexe, le désespoir et les âmes facilement influençables. Un pur cliché.

- Va savoir, si ça se trouve il est puceau et voir autant de peau, ça le perturbe !

Là. Raphaël le vit enfin, l’homme qu’avait évoqué Tomas. Il se fondait dans la masse, plus ou moins mais moins que plus, hélas pour lui. Il dégageait quelque chose d’anormal pour cet endroit. Il manquait de débridage.

- Éloigne-toi, on va voir s’il m’aborde. Si ça se trouve c’est juste un maniaque qui m’a vu dans un film.
- J’ai adoré le dernier d’ailleurs, merci pour le clin d’œil.
- C’est toi qui me l’a montrée, celle-là, j’avais envie de la placer depuis longtemps.

Les deux immortels se sourirent.
Et oui, ils parlaient de positions sexuelles. De quoi d’autre ? Après tout, Cornelia était une star du X étudiant. Enfin…Raphaël l’était, mais qui pourrait faire la différence ?

Croisant les jambes, perché sur son tabouret au bar, Raphaël but une nouvelle gorgée de sang de vampire et posa son regard rouge sur son mystérieux stalker du jour.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 28 Aoû 2014 - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Un démon n'était pas une mission aisée, même pour quelqu'un d'entraîné et d'expérimenté. Lorsque les rumeurs d'une femme possédée était arrivée aux oreilles de Renan par le biais d'informateurs qui travaillaient avec le Cartel, son intérêt avait aussitôt été éveillé. La magie, les créatures qui y étaient liées, les dieux... toutes ces choses avaient toujours beaucoup passionnées le Français qui se montrait désireux d'en savoir davantage. Malheureusement pour lui, pratiquement tout ce qui était en lien avec la magie était placé sous l'égide du professeur Shiva Sharan et lui en Officier de la Pénombre qu'il était, n'avait le droit qu'à quelques rapports lorsqu'on daignait lui en offrir. En bref, sa curiosité n'était pas satisfaite et une sorte de contrariété naissante se formait dans son esprit pour gagner en importance à chaque refus qu'il essuyait. Mais par contre, si ce charmant démon acceptait de se joindre à SHADOW – et plus précisément à se placer sous ses ordres – les choses seraient bien différentes et Sharan pourrait garder tous ses ridicules sorciers sans intérêt. Oui, Renan était versatile à ses heures et comme un enfant capricieux, il se désintéressait rapidement de ce qu'il ne pouvait pas avoir.

Il avait donc décidé de s'occuper personnellement de toute cette histoire et de se charger de la surveillance et du repérage de la cible. Il fallait s'avérer prudent, car être démasqué reviendrait à ruiner ses espoirs de le rallier à sa cause – pardon, la cause de SHADOW. Mais Renan ne s'inquiétait pas, sa vanité n'avait d'égal que son assurance et il était certain de réussir à approcher la créature sans éveiller ses soupçons.
Le meilleur moment s'était révélé être une soirée. Le thème était un peu... inhabituel et Renan se voyait mal se fondre parfaitement dans la masse étant donné que ce n'était pas son élément, mais ce n'était pas si problématique. Il prévoyait d'aborder l'hôte du démon ce soir-là et se distinguer un peu du lot pourrait lui être bénéfique. Ou pas. Son arrogance le poussait à penser que sa seule personnalité suffirait à combler les doutes de son intérêt du moment et s'il se trompait... il aviserait le moment venu.

L'endroit était peuplé d'individus habillés à la mode gothique, pas le genre de Renan donc. Sa cible avait passé une tenue qui se fondait parfaitement dans la masse, tout en la mettant en valeur pour qu'il soit difficile de la rater. C'était une belle femme selon les critères du Breton, mais ce n'était pas ce qui l'intéressait chez elle. Ce qu'il voulait, c'était ce qu'elle dissimulait en son sein – et je ne vous parle pas de son soutif. Après avoir pénétré dans la salle, le regard mordoré de l'Officier de la Pénombre se posa sur sa cible. Elle parlait avec quelqu'un, mais il ne voyait pas qui. Le temps qu'il se débrouille pour s'approcher d'elle en évitant les individus sur le chemin et l'autre s'était envolé. Définitivement, ou juste éloigné pour mieux observer la scène ? Renan n'avait pas pensé être démasqué, mais lorsque le regard du démon se posa sur lui, il comprit que c'était bien le cas. Cette constatation lui arracha un léger sourire teinté d'une touche infime de contrariété. Comment avait-il été démasqué ? Il le saurait bien assez tôt.
Approchant de l'hôte du démon, Tesla s'arrêta à ses côtés, posant à son tour son regard sur le visage de la femme. Il fallait être aveugle pour ne pas remarquer qu'elle avait quelque chose « d'anormal », mais c'était ce qu'il appréciait. L'originalité.

« Dire que je pensais avoir été un minimum discret. On dirait que je me suis trompé. » Son regard se détourna de la femme, cherchant l'autre silhouette du regard, en vain. « J'espère que je n'ai pas fait fuir votre ami.... » Le ton de sa voix ne laissait pourtant pas croire qu'il était navré de quoi que ce soit. « Mais ça m'arrange, j'attendais le bon moment pour vous aborder. »

Il devait avoir l'air de lui faire un vieux plan drague, mais c'était loin d'être le cas. S'il ne rechignait pas à utiliser ce procédé pour obtenir ce qu'il voulait, dans le cas du démon ce n'était pas vraiment utile. Enfin, il ne le connaissait pas assez pour savoir de quelle manière l'aborder efficacement. Pour le moment, le mieux était de montrer qu'il était intéressé par le côté « démon » de la jeune femme et qu'il souhaitait lui parler à lui et non à elle. Les bruits environnants ne laissaient pas vraiment la place à une discussion en tête-à-tête, mais malgré son manque de synchronisation au niveau vestimentaire, Renan ne semblait pas ennuyé par l'ambiance ici présente.

« Vous savez certainement que votre réputation vous précède. J'ai... entendu parler de votre particularité. Enfin si l'on peut appeler ça ainsi. Je dois dire que ça m'a toujours beaucoup intéressé, mais je n'en avais encore jamais croisé. » Son regard ne se fixait pas sur le démon, il observait les environs avant d'en revenir à lui quelques secondes, puis de repartir. « Mais ce n'est pas tous les jours que des démons se manifestent aussi clairement. » Au moins le ton était donné. « Et pour être honnête... j'ai été un peu étonné par la nature de vos... activités. Je m'attendais à autre chose. »

Il parlait des films qui rendaient la jeune femme célèbre. Son intonation montrait bien qu'il n'avait rien contre ce genre d'occupation – chacun son truc après tout – mais visiblement, ce n'était pas ce qu'il attendait d'un démon. Renan ne le jugeait pas, il ne se le permettrait pas, toutefois ses paroles montraient bien qu'il était positivement intéressé par cette créature. Il ne restait qu'à vérifier si cet intérêt était apprécié ou non.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 29 Aoû 2014 - 18:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- A être trop discret, parfois on n’en est que plus repérable, répondit Raphaël en détaillant le nouvel arrivant des pieds à la tête.

Le démon en savait quelque chose. Il était bien visible au milieu de cette foule, il attirait les regards malgré le corps un peu maigre de Cornelia et son manque cruel de poitrine. Pourtant, personne ne le pensait véritablement démon et c’était pareil dans la rue. On la prenait pour une gothique excentrique, c’était plus facile, moins dérangeant pour la raison. L’être humain avait tendance à occulter ce danger millénaire qu’était Raphaël, le reléguant au rang de superstition. Pourtant, au fond, tous savaient plus ou moins que lui et ses semblables existaient. La religion chrétienne avait fait du bon travail de propagande. Hélas, elle n’avait fait que donner de fausses informations et s’était montrée presque aussi retorse que les démons pour gagner des fidèles. Ah, la belle époque…Où il était encore un démon libre, puissant et respecté.
Une autre vie.

- Vraiment ? releva-t-il avec un petit sourire.

Raphaël était toujours amusé, dans un premier temps, de voir un humain tenter de l’aborder en toute confiance, persuadé d’avoir affaire avec une fille frêle et sans défense. Ils tombaient toujours de haut et le démon adorait jouer sur les apparences. Il poussait parfois le vice très loin mais il devait rester méfiant. Derrière n’importe quel visage pouvait se cacher un ennemi potentiel et il avait beau avoir conservé quelques pouvoirs, il ignorait ce qui arriverait à son essence si le corps de Cornelia était détruit.
Oui, il le prit pour un dragueur à deux cents, jusqu’à ce qu’il évoque sa « particularité ». Arquant délicatement un sourcil, Raphaël se demanda comment cet homme en était venu à croire en son existence presque aussi…Facilement. Etait-il membre d’une secte satanique ? Il risquait d’être déçu, tomber sur le seul démon qui avait justement une partie de l’Enfer à ses trousses…Au moins tous ceux qui étaient sous les ordres de Bélial. Soit un sacré paquet d’individus.

- La lumière reste la meilleure des cachettes. Honnêtement, tous ces gens ont beau vivre à Star City, dans une ville où les mutants et les super-héros sont légion…Il est toujours plus simple d’accepter une évolution génétique que l’existence d’entités supérieures. Demandez à n’importe qui dans ce bar qui je suis, aucun ne vous répondra « un démon ».

Raphaël aimait parler de lui et visiblement, le nouveau venu était intéressé par ce qu’il avait à dire. Un cocktail explosif. Le démon n’avait aucune raison de se dissimuler, il cachait le résultat de ses mauvaises actions au fond du lac de Star City ou se contentait de les entreposer un temps dans la cave, recouverts par des ombres. Il ne se montrait pas particulièrement violent en public et terrorisait suffisamment sa seule victime vivante pour qu’elle n’ose pas parler de lui à qui que ce soit. Il était prudent, à sa manière. Prudent tout en se faisant remarquer. Un concept purement raphaëlien.

- Je ne sais pas si je dois vous classer dans la catégorie des pervers ou si vous êtes un peu plus que ça…

Il releva sa jambe pour effleurer la cuisse de Renan et chercha à le jauger en l’observant droit dans les yeux. Une expérience frustrante car dans n’importe quel autre corps, il aurait été capable de voir directement dans son âme, plutôt que de distinguer vaguement sa couleur. L’enveloppe de Cornelia était une prison supposée brider ses pouvoirs et le fait qu’il ait encore sa maîtrise des ombres tenait du miracle…Ou du fait que Bélial l’avait gravement sous-estimé. Seul son instinct lui disait que ce garçon n’était pas uniquement un fan détraqué qui l’avait suivi jusque dans un bar. Peut-être était-ce dû au ton qu’il employait, à la politesse dont il faisait preuve, à son intérêt qui semblait sincère…
A moins qu’il ne soit un bon acteur. Paranoïaque, le démon envisageait toutes les possibilités mais accepta néanmoins de rentrer dans son jeu. Après tout, quoi qu’il soit, il savait des choses à son sujet et avait choisi de croire qu’il était réellement un démon. Rien que pour cela, il se plaçait au-dessus d’autres êtres hermétiques tels que son ancien employeur. Puis il était curieux de savoir à quel jeu il pourrait jouer avec lui ce soir.

- Alors dites-moi, petit stalker, qu’est-ce que vous êtes ? Visiblement pas un sorcier noir, alors peut-être un adorateur des Enfers ? Un vilain curieux ? Un petit ou un gros obsédé ? Tout à la fois ? Fais-moi rêver, je m’ennuie.

Il souffla la dernière phrase près de son visage, après l’avoir forcé à se rapprocher d’une impulsion de la jambe. Il se demandait quel genre de mutant il était –il avait toute confiance en l’odorat surdéveloppé de Thomas. Il se demandait aussi quel goût il avait, il ne parvenait pas à distinguer l’exacte couleur de son âme mais il était certain d’une chose : ce garçon n’avait rien de pur en lui. Poussé par la curiosité, Raphaël acceptait de jouer…
Pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 29 Aoû 2014 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il ne niait pas ce que lui déclara le démon. Être trop discret pouvait finir par vous retomber dessus et ce soir-là par exemple, il était beaucoup trop « bien » vêtu pour se fondre dans la masse. Pourtant, dans une boîte de nuit quelconque, sa tenue serait passée comme une lettre à la poste. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas un problème très important compte tenu du fait qu'il avait décidé d'aborder sa cible ce soir-là et qu'il ne devait donc pas assurer son anonymat. Si les choses se passaient bien entre eux, il y avait fort à parier que le démon en saurait plus sur lui d'ici quelques heures que la plupart de ses relations actuelles. Le désavantage avec les créatures comme celle qui se tenait à ses côtés, c'était qu'elles se trouvaient être très versatiles et imprévisibles. Pour quelqu'un qui, comme Renan, adorait tout contrôler, c'était plutôt perturbant et ennuyant. Décidant de faire fi de ce détail, le trentenaire laissa la parole à son interlocuteur pour qu'il exprime ses pensées. Passer pour un pervers qui serait certainement ici dans l'espoir de tester ses talents « d'actrice » ne l'étonnait pas vraiment. La plupart des types qui l'abordaient ne devaient être que de simples citoyens qui passaient leur temps libre en admirant la plastique d'actrices de films pour adulte, mais ce n'était pas le cas cette fois-ci. Puis, soyons honnêtes, Renan s'intéressait bien plus au démon qu'à la femme qui l'abritait. Des nanas, il y en avait des milliers à Star City et il ne perdrait pas son temps avec une qui le prendrait de haut.

Bref, ce point effleura à peine son esprit puisqu'il ne comptait pas tourner longtemps autour du pot avant d'annoncer la raison de sa venue ici. Toutefois, avant que l'Officier de la Pénombre ne puisse aiguiller la discussion dans la direction qui l'intéressait, le démon manifesta un comportement plus tactile. Ça aussi il s'y était attendu. Un démon qui utilisait son hôte pour tourner des films de cul ne pouvait passer que par ce genre d'approche avec les gens. Cette perspective n'inquiétait ni n'intéressait le Français : il était ici pour SHADOW et non pour tester ses capacités de séducteur ou que sais-je encore. Il ne détourna donc pas le regard de la créature avant de lui répondre, ignorant presque le rapprochement qu'il lui imposa à la fin. Il avait déjà vu pire.

« Désolé, mais je m'intéresse bien plus à vous qu'aux performances à l'horizontale de votre hôte. » Autrement dit, il n'était pas ici pour Cornelia. « Je ne suis pas non plus sorcier et pour être parfaitement honnête, je n'y connais pas grand-chose. Quant aux Enfers... je ne m'y suis jamais vraiment intéressé non plus. Je préfère regarder vers le haut en général. » Pas vers Dieu, non, mais il visait de plus hautes-sphères dirons-nous. « Alors, ce que je suis ? Je ne sais pas. Quelqu'un qui s'intéresse à vos capacités. » Mais pas seulement. « Et qui a des moyens pour vous permettre de les utiliser au maximum. »

Il scruta les traits de la jeune femme, essayant de voir si quelque chose dans son visage, pourrait le renseigner à propos de ce que pensait le démon. Difficile à dire. Renan n'avait pas souhaité demander l'aide de l'Ordre de Thulé pour la bonne et simple raison que Sharan lui aurait certainement volé l'idée pour s'approprier la charmante créature qui se tenait face à lui. Mais en venant avec un manque évident de connaissances, le trentenaire prenait aussi de gros risques : il n'ignorait pas la réputation que les démons avaient, celle des profiter des gens pour arriver à leurs fins. Maintenant, il restait à voir si le démon avait plus d'ambition que de devenir le fantasme des adolescents boutonneux et des vieux célibataires qui noyaient leur solitude devant un bon film. Toujours sans s'écarter de Cornelia – pour bien montrer qu'il ne se laisserait pas abuser par ce stratagème – l'Officier de la Pénombre reprit la parole. Le volume de sa voix se fit moins fort de manière à obliger le démon à bien l'écouter pour le comprendre.

« Les habitants de cette ville ne croiraient pas à votre existence même si vous possédiez quelqu'un devant eux. Ce n'est que des moutons qui se contentent d'attendre que les autres décident pour eux. » Son ton était légèrement condescendant, puis il enchaîna. « Dois-je en déduire que vous vous intéressez à la lumière ? » Un léger sourire se peignit sur ses lèvres. « C'est dommage. L'organisme dont je fais partie œuvre plutôt dans l'ombre. Peut-être que ce n'est pas assez clinquant pour vous ? J'ai cru comprendre que vous aviez acquis une certaine.... célébrité. » Mais il ne le jugeait pas. « Alors, pour vous répondre : je dirais que je suis quelqu'un qui peut vous permettre de viser un peu plus haut. Vous avez certainement des projets, moi aussi. Je me dis qu'une bonne collaboration peut rapporter beaucoup. Et j'aime choisir mes... collègues, dans des milieux variés. »

Il fallait donc comprendre qu'il ne côtoyait pas sans arrêt des démons, mais c'était un peu logique compte tenu de leur rareté, même dans une ville comme Star City.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 29 Aoû 2014 - 21:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël fit la moue en entendant le discours tenu par l’homme en face de lui. Il ne savait pas sur quel pied danser, les informations qu’il récoltait étant trop partielles. Visiblement, il s’intéressait au démon, à ses capacités, peut-être à ses connaissances mais qui était-il ? Quel organisme l’envoyait ? Raphaël s’interrogea sur la possibilité d’avoir affaire avec un agent du gouvernement mais balaya vite cette hypothèse. Les Etats-Unis n’avaient pas besoin d’un démon supplémentaire dans leurs rangs, il était bien placé pour savoir que certains de ses congénères étaient bien infiltrés dans les hautes sphères. Peut-être un autre pays ? Il ne distinguait pas d’accent significatif. Alors quoi ? Visiblement, une association qui œuvrait dans l’ombre…Mais l’ombre de quoi ? Dans quel but ? Raphaël était curieux de nature, il aimait posséder des informations et les utiliser à bon escient.

Cela dit, il aimait surtout la manière dont le mutant parlait des humains. Un point commun.
Intéressant.

- J’ai mes raisons, de tourner des films pornos. C’est plus qu’un simple passe-temps, les humains sont rarement suffisamment bien montés pour m’être agréables.

En effet, s’il s’était lancé dans cette industrie c’était dans l’optique d’approcher Lorenzo Mancini et de dérober le sceau de Solomon qu’il portait à son doigt, probablement sans même savoir à quoi il servait véritablement. Le plaisir n’était que secondaire et physiquement, il prenait rarement son pied. Cela manquait d’inventivité et surtout, il lui manquait de quoi baiser les femmes. Raphaël avait beau ne pas avoir de sexe, il s’était toujours considéré comme un homme et un dominant : il préférait prendre et avec ce corps, il lui manquait un instrument indispensable.
Les ombres ne suffisaient pas toujours et passaient mal à la caméra.

- Une organisation de l’ombre ?

Au fil des siècles et même des millénaires, beaucoup avaient tenté de négocier avec Raphaël et aucun n’en était ressortit indemne. Au mieux, ils avaient perdu leur âme. Le démon n’avait pas réellement de plans de carrière, il se cherchait une voie depuis qu’il avait claqué la porte des Enfers, agacé par les brimades perpétuelles de Bélial, persuadé qu’il pouvait faire mieux seul. Il l’avait payé cher…Très cher.

- J’ai l’impression, petit stalker, que tu es bien présomptueux.

Définitivement, il avait abandonné le vouvoiement. Après tout, pourquoi se leurrer plus longtemps ? Soit ils finissaient la nuit ensemble dans une ruelle, l’un d’eux avec la gorge ouverte, soit Raphaël décidait de pousser le jeu jusqu’à tenter l’expérience de l’organisation.

- Je veux bien croire que tu choisis tes collègues dans des milieux variés mais vois-tu, avec plusieurs millénaires d’existence, j’ai eu le loisir d’explorer en profondeur le terme « varié ». J’ai exploré des dimensions, j’en ai détruit certaines, j’ai corrompu les âmes de grands dans ton monde, je me suis même fait passer pour l’exact opposé de ce que j’étais et j’ai laissé des hommes m’adorer, des nones écarter les cuisses avec extase devant moi. J’ai parié, triché, menti, volé, violé, tué, massacré, manipulé, joué…Entre autres verbes. J’ai même fait des choses qui n’ont pas de qualificatif dans ta langue.

Ce n’était pas de la vantardise, le démon avait réellement réalisé toutes ces choses, ces présumés exploits, ces maléfices terribles.

- J’ai touché à la magie sous toute ses formes, j’ai même côtoyé des divinités ou du moins ce que vous prenez pour des divinités. Je crois que j’ai une assez bonne notion de ce qu’est la variété, petit stalker. Dis-moi, pourrais-tu m’offrir quelque chose que je ne connais pas encore ? Pourrais-tu trouver de quoi me distraire dans ton organisation ? D’ailleurs je te trouve bien avare de détails sur qui tu es, quels sont tes objectifs…Crois-tu que je m’associerais avec un parfait inconnu parce qu’il en a envie ?

Ça avait l’air de l’amuser beaucoup. Il but une gorgée du verre de sang, écartant un peu son visage de celui de l’homme et attendant des réponses à ses questions.
Si tant est qu’il soit capable de lui en fournir.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 29 Aoû 2014 - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Visiblement, au vu de la moue adoptée par le démon, les informations n'étaient pas à son goût – ou pas asses suffisantes. Renan ne se laissa guère perturber et se contenta d'observer la femme, essayant de distinguer quelque chose qui pourrait venir du démon, en vain. Ils étaient donc d'accord sur les films que Cornelia tournait : inutiles et loin d'être suffisants pour divertir quelqu'un d'un tant soit peu exigeant. Enfin, c'était ainsi que le Breton percevait les paroles de son interlocuteur. Un sourire naquit finalement sur les lèvres du trentenaire lorsqu'il entendit le démon le traiter de présomptueux. C'était un fait. Il était vaniteux, arrogant et tous les qualificatifs de ce genre que vous voudrez bien lui donner, mais il s'assumait parfaitement ! Le discours du démon changea alors, laissant comprendre à Renan qu'il allait devoir jouer finement pour réussir à l'appâter, mais le fait qu'il se montrât plutôt amusé était encourageant. Le regard du Français ne se détourna pas du visage de l'hôte alors qu'il réfléchissait brièvement avant de répondre.

« Et pourquoi pas ? » Le ton n'était pas vraiment sérieux cela dit. « En général, je n'accepte pas les refus, mais vu votre... position, je vais certainement devoir changer mon mode de recrutement. » Cela n'avait pas l'air de beaucoup le perturber pour autant. « Je me doute bien que vos attentes doivent être élevées et comme vous l'avez dit vous-même, il n'y a aucun humain sur Terre qui puisse vous satisfaire. » Sur le plan professionnel cette fois-ci, bien évidemment. « Mais c'est une bonne chose. Mon... supérieur, n'est pas vraiment humain. Il partage pas mal de points communs avec vous, la magie de l'ombre, l'immortalité entre autre... c'est une personne avec de grandes ambitions. » Tout comme Renan. « Mais vous avez raison, je suis présomptueux, puis vaniteux et arrogant d'après pas mal de monde. J'ose espérer pouvoir vous offrir quelque chose qui vous convaincra de travailler à mes côtés plutôt qu'à ceux des autres dirigeants de mon organisme. »

Il était loin d'être un modèle d'humilité, au contraire. Renan pensait avoir de nombreuses qualités et était bien décidé à les faire accepter par ce démon. Personne d'autre que lui ne lui permettrait d'obtenir ce qu'il désirait. Mais que souhaitait-il ? Le Breton ne le connaissait pas assez pour pouvoir parier sur ce point-là, mais il comptait bien lui faire miroiter de jolies choses. Ne prêtant aucune attention à ce qui se déroulait autour d'eux, Renan resta concentré sur son démon.

« Mais comprenez mes hésitations... un démon qui passe son temps en s'amusant à faire tourner son hôte dans des films d'étudiants, c'est un peu surprenant. Est-ce que c'est par... peur de vous faire remarquer ? Ou c'est simplement pour vous divertir, même si apparemment, les talents des humains ne sont pas à la hauteur de vos attentes. » Question rhétorique, il testait un peu son interlocuteur. « Mon organisme n'est pas connu du grand public, ou plutôt il ne l'est plus. Les gentils héros de ce monde sont persuadés de l'avoir anéanti il y a des décennies, mais c'est loin d'être le cas. Ça offre pas mal d'avantages et je peux vous assurer que nos agents bénéficient d'une certaine protection. » Parce qu'il existait des individus capables de dominer un démon. « Certes, nous n'avons pas de divinités à vous proposer, mais je suis certain que vous n'êtes pas contre de nouvelles expériences. Et puis, qu'est-ce que vous avez à y perdre ? Un public passionné par vos... capacités ? »

Il en avait dit beaucoup plus, mais certainement pas assez pour cette étrange créature. Cependant, Renan ne voulait pas abattre toutes ses cartes d'un coup. Peut-être que l'appâter un peu suffirait à le faire parler et à savoir ce qui pouvait le pousser à se ranger à ses côtés ? Quelque chose lui disait que si le démon acceptait son offre, il allait devoir ramer un bon moment pour réussir à se faire accepter comme « chef », mais sa vanité le poussait à croire qu'il y parviendrait. Son attention dévia brièvement de Cornelia avant de revenir sur elle tandis qu'il reprenait la parole.

« Vous avez déjà entendu parler de la flèche d’Apollon ? » C'était un artefact magique réputé, donc logiquement oui. « Elle permet de trouver le trésor de Kobol et si j'en crois les écrits trouvés à ce propos, il abriterait une arme capable de nuire aux dieux comme à leurs opposés. » Donc aux démons. « Il se trouve qu'elle est entre nos mains. » Mais ce n'était pas une menace. « Je suis certain que vous avez des comptes à régler avec des personnes importantes. Je pourrais vous y aider. » Son ton s'était presque fait caressant, mais il en retrouva un plus neutre. « Sinon, vous pouvez toujours me dire ce qu'une personne comme vous peut chercher en ce bas-monde. Je suis pratiquement certain de pouvoir vous le donner. »

Assurément, il était présomptueux, mais jusqu'à ce jour, ça lui avait toujours réussi.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 10:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Une chose était certaine : Cet humain savait lui parler. Il se montrait subtilement arrogant tout en parvenant à le caresser dans le sens du poil. Une prouesse que Raphaël savait apprécier et qui égayait son intérêt pour l’homme dont il ignorait toujours l’identité. Pour une fois, il n’avait pas envie de l’emmener dans sa cave –ce qui était une autre de ses activités- mais bien de s’assurer si, par hasard, il ne pourrait pas faire affaires avec lui.

Le démon réfléchissait en même temps que les informations arrivaient. Les descriptions concernant le véritable maître de l’organisation étaient partielles, il en savait beaucoup sans rien en savoir. Une créature affiliée à la magie noire, immortelle et avec de grandes ambitions, cela aurait très bien pu être Bélial comme n’importe quel genre de sorcier humain ou non. Il était méfiant tout en étant encore plus intéressé. Il n’avait plus croisé de sorciers noirs depuis un bon moment, cette organisation comptait-elle des adeptes ? Jusqu’à quel point étaient-ils puissants ? Pouvaient-ils enfermer un démon ? Etais-ce le but de toute cette manœuvre ? Impossible de voir ce qui était mensonge ou vérité à travers ce filtre floue qu’étaient les yeux de Cornelia. De plus, en matière d’organisme anciennement connu du grand public et désormais disparu, il y avait du choix. Raphaël avait fréquenté de nombreuses sectes au cours de son existence, certaines plus célèbres que d’autres et la plupart n’étaient plus, désormais. Cela allait de même pour les partis politiques, d’ailleurs étais-ce leur but ?

Le démon tiqua intérieurement lorsqu’il parla de protection pour leurs agents. Raphaël devait bien admettre qu’il pouvait certes se défendre contre un voir deux de ses congénères mais il n’était qu’un archidémon, pas un prince. Il ne pourrait pas faire face à Bélial ou à certains autres des siens sans y perdre des plumes voir son essence en elle-même. Il avait énormément d’ennemis, beaucoup trop d’ennemis et s’il pouvait se servir de cette organisation pour couvrir ses arrières, il n’allait pas hésiter très longtemps. Après tout, il pouvait bien essayer, jauger leurs moyens, leurs capacités et décider ensuite si y investir un peu de son temps valait la peine. Il détestait se sentir faible et avoir besoin de protection mais il devait bien avouer que la situation avait radicalement changé depuis Azazel.
Vraiment, quelle idée de le renvoyer à Dis.

- Tu titilles ma curiosité, petit stalker. Dis m’en plus.

Sur lui, sur son organisation, sur ce mystérieux chef qui envoyait un sous-fifre pour l’approcher. Un sous-fifre certes séduisant et compétant visiblement mais tout de même. Avec les quelques informations qu’il glanait de la bouche de son interlocuteur, Raphaël parvenait à dessiner une ébauche d’organigramme mais rien de plus excitant.

Pourtant, au lieu de le renseigner sur la nature exacte de ceux ou celui qu’il représentait, l’homme lui parla d’un artefact dont le démon avait déjà entendu parler. Raphaël aimait les trésors, c’était un collectionneur au sens strict comme au figuré. S’il tentait d’obtenir le sceau de Solomon, c’était en partie pour avoir un moyen de se défendre contre ceux qui lui en voulaient. L’homme lui proposait une alternative moins dangereuse, si tant est qu’ils parviennent à trouver ce trésor.

- Je te trouve étrangement perspicace pour quelqu’un qui n’a aucun pouvoir mental. Ou alors tu es extrêmement discret ? Soit, ne répond pas, je trouverais.

Il décroisa les jambes de Cornelia et but une nouvelle gorgée. Il se rendit compte que son verre était presque vide, ce qui provoqua une moue contrariée. Il darda son regard sur le barman, un vampire lui aussi, mais plus jeune que Thomas. Il baissa respectueusement la tête et planta tous les clients pour aller lui chercher un nouveau verre, plein cette fois.

- Comme tout le monde, j’ai des ennemis, expliqua Raphaël en reportant son attention sur l’homme. Et comme tout le monde, il est vrai que j’aimerais m’en débarrasser. Tu dois comprendre ça…Si tu me laisses me servir en premier dans le trésor de Kobol je pourrais réfléchir à la possibilité de te rendre ce petit service que tu me demandes. Mais tu dois savoir que je n’obéis à personne alors penses à toujours me demander les choses gentiment.

Accent tendancieux mit sur le gentiment, Raphaël sourit et ajouta :

- Au fait dis-moi, quel est ton but ? Celui de ceux pour qui tu travailles, je veux dire. Le chaos et la destruction, c’est amusant cinq minutes mais crois-moi, on s’en lasse vite.

Du coup, mieux valait que le plan de son supérieur soit un peu mieux ficelé que cela. Raphaël avait déjà suffisamment consommé le concept de chaos et destruction pour trois vites immortelles et il prenait plus de plaisir à s’intéresser à des victimes individuelles, afin de mieux ressentir les sensations générées.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 14:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que Renan avait réussi à brosser le démon dans le sens du poil. Tant mieux. Cela dit, l'Officier n'avait jamais douté une seule seconde de ses capacités à rallier les gens – humains ou autres – à sa cause ! Une vanité qui finirait par lui jouer des tours, mais c'était une simple probabilité et par conséquent, le Français ne s'en souciait pas franchement. Quant à la perspicacité, c'était de la simple déduction. Un démon qui passait son temps en faisant tourner son hôte dans des films pour adultes et qui n'était pas plus « célèbre », c'était le signe qu'il ne tenait pas à ébruiter sa présence ici. Là, plusieurs raisons se présentaient : soit il aimait l'anonymat, soit il avait des personnes puissantes et/ou dangereuses à ses trousses. Dans le deuxième cas, Renan avait raison. Puis si c'était simplement que ce démon aimait mener une vie sans grand intérêt... et bien il n'en présenterait aucun pour le Breton. Ce dernier aimait les gens ambitieux, du moment qu'ils n'essayaient pas de le supplanter du moins.

Le silence du mutant persista tandis que son démon commandait une nouvelle tournée de ce qui semblait être une boisson plutôt spéciale. C'est à ce moment qu'il repensa au fait que son futur coéquipier – car il n'en doutait pas une seule seconde – allait certainement avoir des besoins uniques. Il faudrait se renseigner à ce propos, à ses heures l'Officier aimait bien récompenser ses bons éléments. Mais pas trop, il fallait toujours les laisser sur un chemin tendu et peu éclairé pour qu'ils ne soient pas tentés de trop se laisser aller. Quant aux exigences que le démon glissa... elles étaient acceptables, surtout que la flèche était en possession de SHADOW et que ce serait donc à ce dernier d'avoir l'honneur d'ouvrir le trésor. Et en ce qui concernait les gentillesses... malgré l'accent mit sur le mot, le trentenaire fit mine de ne pas comprendre. La gentillesse n'était pas dans ses habitudes, surtout lorsqu'elles ne rapportaient rien.

Ce n'est que lorsque la question des objectifs de son organisme fut soulevée que le trentenaire fut plus loquace.

« Je vous crois sur parole. Mais je vous rassure, le but de notre organisme n'est pas de semer le chaos partout. » Il haussa les épaules. « Le gouvernement nous qualifie de terroristes, mais notre chef se considère plutôt comme un dictateur en mal de domination. Il a un rêve très basique au final, la domination du monde. » Et vu le ton de sa voix, ce n'était pas un rêve partagé. « Mais la plupart des gens qui travaillent pour lui souhaitent des choses un peu différentes. » Mais il ne comptait pas révéler ses intentions personnelles. « Et pour le coup, si vous acceptez ma proposition, vous aurez plus à vous satisfaire de mes objectifs que de ceux de l'Ombre. » Voilà, un nom était lâché. « La domination a un côté intéressant, mais je ne vois pas beaucoup de satisfaction à diriger une planète peuplée par des moutons. Je crois qu'avoir des moyens pour se débarrasser des gens problématiques est un bon début. »

Ce n'était pas très compliqué de comprendre que le trentenaire aimait maîtriser les choses et sans aucun doute, le démon devait en avoir vu un bon paquet depuis qu'il traînait sur Terre. Renan était un maniaque du contrôle et c'était donc plutôt « surprenant » qu'il puisse s'intéresser à une créature qui lui faisait clairement comprendre qu'elle n'allait pas lui obéir juste pour ses beaux yeux. Mais ce n'était pas un problème, s'il fallait appâter le démon avec des choses bien précises, le Français s'y emploierait – sans trop donner pour autant. Il tenait à conserver une certaine distance avec lui de manière à ne pas trop s'investir au risque de perdre beaucoup – comme sa position ?
Après une légère réflexion, le trentenaire reprit à propos des précédents propos du démon.

« Je pense que ça ne posera pas de problème de vous laisser faire votre choix dans le trésor. Cela dit, sous peine de provoquer quelques jalousies, il faudra partager un peu, au moins le temps que nos scientifiques puissent savoir de quoi il s'agit. » Toujours une contrepartie histoire de s'assurer qu'il n'allait pas s'envoler une fois l'objet en sa possession. « Ce n'est pas contre vous, mais j'ai beaucoup de mal à être vraiment gentil, un problème de maîtrise, je suis sûr que vous comprenez. » Il esquissa un léger sourire. « Mais je ferai des efforts pour vous, ne vous inquiétez pas. »

Mais, est-ce que ce serait suffisant ? Les démons étaient habitués à avoir des attentions spéciales et il n'était donc pas exclu que celui-ci trouve les efforts de Renan insuffisants. Malheureusement, le Français n'avait jamais apprécié ce genre de qualificatifs et cela même à l'époque de l'école et des bulletins scolaires.

« Il faut que vous sachiez que notre organisme comporte une section dédiée à la magie. L'Ordre de Thulé, vous en avez peut-être entendu parler ? » Il avait été célèbre pendant la guerre. « Habituellement, c'est eux qui s'intéressent aux personnes avec vos... particularités. Mais je suis lassé de me voir confier des agents sans envergure, c'est pourquoi j'osais espérer qu'avec vous, j'aurais enfin quelqu'un de compétent sur qui compter. » Il le flattait en le hissant au-dessus des autres. « Et vous devez bien avoir une identité ? » Pas celle de son hôte évidemment. « Pas que je m'accroche à des détails de ce genre, mais ce sera plus simple pour vous qualifier. »

Parce qu'il comptait bien le revoir à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Un peu trop basique…

Raphaël soupira, déçu. Dominer le monde, il avait eu cette ambition également quelques milliers d’années auparavant. Il avait réussi dans une dimension parallèle proche de la Terre Prime puis avait détruit ce même monde par caprice. Il comprenait qu’on puisse vouloir tenter cette expérience mais ne voyait aucun intérêt à la répéter. Cela l’avait amusé le temps que ça avait duré, il en gardait un bon souvenir mais il n’aimait pas se répéter. Son attention allait se détourner de son interlocuteur mais celui-ci affirma qu’il avait d’autres ambitions et qu’il n’était pas intéressé par la domination du monde. Ainsi il faisait partie de ces êtres un peu spéciaux qui avaient tendance à attirer sur eux les mauvaises attentions…Un humain assez malin pour ne pas chercher à dominer la planète entière, le démon n’avait pas eu le loisir d’en croiser énormément. Et oui, il avait fréquenté pas mal d’hommes de pouvoir, des maniaques du contrôle aux yeux rivés sur une carte du monde, les pupilles brillant de rêves inaccessibles que le démon avait fait miroiter jusqu’à obtenir leur âme en échange.

- C’est adorable de ta part, petit stalker, sourit-il.

Même si les ambitions de l’Ombre –un surnom trop passe partout pour que Raphaël puisse le lier à quoi que ce soit- étaient d’une désespérante banalité, l’homme lui offrait certains avantages sur lesquels il ne pouvait pas se permettre de cracher. Si l’objet auquel il pensait était bien dans le trésor de Kobol et que l’organisation pour laquelle il travaillait possédait bien la clé de ce trésor, alors Raphaël voulait bien faire quelques efforts, lui aussi. Il n’obéirait pas sagement comme un gentil petit chien mais n’était pas contre rendre des services, si les services en question se révélaient divertissants. Après tout, il commençait à s’ennuyer de n’avoir qu’une sorcière de sang à abuser. Non, il n’était pas lassé de Siobhan mais il gardait trop de temps libre à son goût. Raphaël avait toujours adoré être débordé.

Son stalker évoqua alors l’Ordre de Thulé, que Raphaël connaissait, comme n’importe quelle créature ayant un lien avec la magie noire. Mais outre cela, il avait suivi de près la seconde guerre mondiale et avait adoré posséder cet officier SS, à l’époque. C’avait été distrayant, non pas qu’il partage les idéaux d’Hitler –en fait il se moquait bien des juifs comme des ariens- mais il aimait beaucoup ses méthodes.

- Je vois très bien de quoi tu parles, en effet. Ils ont survécu à la fin de la guerre, alors ? Je suis parti en Afrique du Nord suivre quelques autres conflits à l’époque alors j’ai perdu le fil.

Quand il avait senti la défaite des allemands, il était d’abord retourné à Dis puis était revenu plus tard, dans le courant des années soixante. Près de quinze ans plus tard, certes, mais on perdait vite la notion de temps humain lorsqu’on était aux Enfers.

- Alors tu voudrais que je sois ton partenaire pour atteindre tes objectifs, concrètement ? Je n’accepterais rien en dessous, petit stalker, saches le dès à présent. Je ne suis pas très exigeant, je n’ai pas de gros besoins, je vis au-dessus des moyens de Cornelia depuis quinze ans et personne n’est encore venu m’arrêter. Excites moi, donnes moi des boulots intéressants et je t’aiderais même à doubler Thulé, si tu veux. D’ailleurs, il faudrait que tu me dises ce que tu veux exactement.

Quelle magnanimité, c’en était presque suspect pour tout qui connaissait Raphaël. Hélas, l’homme ne le connaissait pas. Pourtant, le démon n’avait pas (encore) dans l’optique de doubler l’agent ténébreux ni même de le tuer. Ce type ne manquait pas de culot, déjà pour avoir osé l’aborder, ensuite pour se montrer si arrogant. Raphaël avait beau être égocentrique, il était vite lassé des larves qui rampaient à ses pieds. Pour cette raison, il aimait jouer avec Siobhan parce que même s’il commençait à réellement la dominer, elle résisterait toujours un peu et sa victoire n’en serait que plus douce.

- Et pour répondre à ta question, même si tu aurais pu te renseigner un peu…

Le barman revint avec un verre plein d’un liquide sombre. Dans son autre main, il tenait quelque chose de semblable mais ce n’était qu’une innocente vodka redbull sans la moindre goutte de sang de vampire à l’intérieur. Il donnait dans l’excès de zèle, peut-être pour se faire pardonner d’avoir mis cinq bonnes minutes à le servir ? Raphaël tendit le verre à son interlocuteur et termina :

- On m’appelle Raphaël. Enfin, pour le moment. J’ai eu pas mal de noms et le vrai est absolument imprononçable pour une bouche humaine. Et toi, mon mignon ? Sauf si tu veux que je continue à t’appeler petit stalker, j’adore les surnoms tu sais…

Il adorait surtout rajouter l’adjectif « petit ». Un psychiatre y verrait probablement un souci d’ego.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 17:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Adorable, c'était tout lui et son binôme pourrait en témoigner ! Blague à part, c'était une bonne chose que son interlocuteur connaisse l'Ordre de Thulé, mais Renan espérait simplement qu'il n'allait pas se montrer désireux de les rejoindre eux plutôt que ses hommes. Quoi qu'il en soit, les paroles qui suivirent avaient de quoi charmer n'importe qui et l'Officier fut bien évidemment très intéressé par ce qu'il entendit, mais une parcelle de son esprit restait méfiante. Question de logique : les démons étaient davantage connus pour leur capacité à mentir et à abuser des humains que pour leur bonté d'âme ! Même si le trentenaire avait très envie de croire que ce démon pouvait effectivement l'aider à doubler l'Ordre, il restait prudent et considérait que rien n'était gagné. La seule personne digne de confiance en ce bas monde, c'était Evey. Les autres devaient être soumis à une vérification sur la longue durée – démons y compris.

Il s'était bien évidemment renseigné à propos de son interlocuteur, mais ce n'était jamais aussi efficace que de poser directement la question. Attrapant le verre qui lui fut tendu – mais sans y toucher pour le moment – son regard resta posé sur le visage de la femme sans vraiment le voir. Ce n'est que lorsque son comparse lui demanda un nom que le Français ouvrit la bouche.

« Oh, moi aussi. » Il en avait pas mal avec tous ses contacts d'ailleurs. « Mais Tesla, ça conviendra tout aussi bien. » C'était ainsi qu'il était connu à Mannheim. « Et je me suis renseigné sur vous. Malheureusement, on trouve un peu plus de choses à propos de votre hôte que de vous-même. Et puis... j’ai tendance à préférer avoir les informations directement à la source. » Même s'il en avait rarement l'occasion en vérité. « On ne peut pas dire que vous passiez vraiment inaperçu, il y a pas mal de monde qui parle de vous... »

Notamment certains de ses contacts, mais encore fallait-il qu'ils puissent avoir des preuves des rumeurs qui leur arrivaient. Pour le coup, dès que Renan avait entendu parler de ce démon, il avait demandé à ce que cette piste soit explorée plus en profondeur avant de prendre lui-même l'affaire en charge. Ce n'était pas tous les jours que vous aviez cette occasion puis habituellement, il déléguait cela à l'Ordre qui prenait la suite en main. Mais pas aujourd'hui et plus il discutait avec cette entité, plus il s'en réjouissait. Le tout, c'était de ne pas se laisser abuser par les belles paroles de Raphaël. Le trentenaire était très vaniteux et cela lui portait parfois préjudice, il voulait donc éviter de se faire embobiner par quelqu'un qui avait plus d'expérience que lui. Après tout, même si le Français était doué dans son domaine, il ne restait qu'un humain et le démon avait des centaines d'années – voire davantage – d'expérience face aux humains. C'était normal de penser qu'il pouvait abuser n'importe qui.
Ces pensées le menèrent d'ailleurs à poser une question plus axée.

« Alors comme ça, vous pourriez m'aider à doubler l'Ordre ? Juste parce que j'accepte de vous laisser piocher dans un trésor mythologique et que je vous offre des missions pour vous amuser un peu ? » Un sourire passa sur ses lèvres. « Décidément, j'ai entendu de bien vilaines choses sur le compte des démons, pourtant vous avez l'air on ne peut plus serviables. » C'était un sarcasme, bien entendu. « Une chose est certaine, en rejoignant notre organisme vous ne manquerez de rien, je m'en assurerais personnellement. Mais il y a autre chose de certain, c'est que je n'aime pas me faire manipuler. » Le ton de sa voix n'était pas hostile, juste posé. « Je ne m'attends pas à ce qu'un démon me considère comme son égal, mais je préfère vous avertir dès à présent que je ne suis pas un vulgaire mouton que l'on manipule. » C'était plutôt lui qui le faisait en général. « Et jusqu'à présent, ceux qui m'ont été fidèles n'ont jamais eu à se plaindre. »

Ses avertissements pouvaient avoir l'air... déplacés compte tenu du fait que son interlocuteur lui disait bien ne pas accepter d'être utilisé comme un agent lambda. Mais ce n’était pas dans les projets du trentenaire, il tenait simplement à ce que la créature comprenne qu'il n'était pas comme son hôte : prêt à se faire manipuler. Une fois de plus, c'était son arrogance qui parlait, mais il s'en moquait. Après quelques secondes de silence, toujours sans avoir touché au verre comme s'il s'en méfiant, le Français reprit.

« Il faut que vous sachiez que les membres de l'Ordre ont pour l'habitude de soumettre les démons à leurs souhaits. Si vous me rejoignez, ça ne sera pas très apprécié. » Et vu le sourire qu'il arborait, ce chaos en perspective l'amusait beaucoup. « Mais si vous m'en disiez un peu plus sur ce qui vous intéresse et vous... excite, je pourrais déjà préparer le terrain. »

Il parlait du point de vue professionnel bien évidemment, ce n'était qu'une reprise des mots que Raphaël avait eu lorsqu'il avait demandé des missions divertissantes. Une preuve de bonne volonté de l'Officier, ou simplement l'envie d'en savoir plus sur ses travers ? Allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 18:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Tesla, donc.
Cela ressemblait d’avantage à un surnom, mais Raphaël ne pouvait pas lui en vouloir. Lui-même n’avait pas fourni son véritable nom, en partie parce que le Véritable Nom d’un démon donnait beaucoup trop de pouvoir à la personne qui le connaissait. Bélial était le seul à détenir ce secret, avec Raphaël et c’était pour cette raison qu’il avait réussi à mettre Raphaël en cage dans le corps de Cornelia. Et encore, Bélial ne le connaissait que pour l’unique raison qu’il l’avait nommé lui-même…C’était sans doute le secret le mieux gardé de tout démon qui se respecte, encore plus pour un archidémon.

- On raconte tellement de choses au sujet des démons…Tu devrais te faire une opinion par toi-même, petit stalker.

Oui, il avait définitivement adopté ce surnom pour Tesla. Non pas qu’il n’aimait pas celui qu’il s’était choisi tout seul mais il adorait mettre un peu de folklore dans ses conversations. A chacun ses passions.

- Personne n’aime se faire manipuler, tu sais, répondit-il évasivement en buvant une nouvelle gorgée de sang.

Il aurait dû se calmer avant d’être saoul (parce que oui le sang d’immortel saoule un démon) mais il avait, au fil des siècles, développé une addiction difficilement soignable pour ce genre de breuvage. Il avait ses petits plaisirs, comme dévorer des âmes pures et les entendre hurler pendant tout le processus. Beaucoup des siens préféraient s’approprier des âmes noires, par facilité, mais même si c’était difficile à digérer, dérober une âme destinée au Paradis était une satisfaction.
Mais, une chance pour Tesla, avoir du sang de vampire à proximité le rendait moins agaçant et plus apte à passer sur certains détails, comme les menaces. A dire vrai, il le trouvait presque adorable, il avait envie de lui pincer la joue en penchant la tête sur le côté mais il doutait que ce soit une bonne manière d’entamer une relation socio-professionnelle basée sur autre chose que le sexe.

- Les démons encore moins que les autres. Puis j’ai un petit compte à régler avec l’Ordre de Thulé, ils ont des manières plutôt pénibles, même s’ils savent surtout contrôler les démons lambdas. Tu ne m’as pas l’air de connaître grand-chose à la hiérarchie des Enfers mais je vais t’éclairer un peu, disons que c’est un petit cadeau pour bien commencer notre partenariat. En Enfer, il y a les démons primaires c’est à dire des formes d’existence sans grande intelligence qui nous servent surtout de familiers. Tu peux les imaginer comme des chiens à dresser. Il y a les démons lambdas, qui ont quelques pouvoirs et sévissaient pas mal à certaines époques, puis il y a les archidémons, qui eux ont des statuts particuliers, un peu comme les nobles dans ce monde à une époque, sauf qu’ils servent vraiment à quelque chose. Ils sont les agents directs des princes infernaux et sortent un peu de la simple hiérarchie des cercles. Et tout au-dessus, tu trouves les princes infernaux Les sorciers humains les plus puissants parviennent à asservir jusqu’aux démons lambdas, à condition de toujours bien vérifier leurs runes et de ne pas avoir un instant d’inattention, qui pourrait être fatal. De ce que je sais, personne au sein de leur ordre n’a réussi à faire mieux. Souvent, ils invoquent des démons primaires en pensant avoir affaire avec une force supérieure. Ils sont tellement mal informés…En même temps, aucun humain n’est jamais reparti de Dis.

Enfin, presque aucun, mais il y a certaines histoires que l’on aime pas raconter, lorsqu’on est un démon.

- Je te laisse deviner à quelle catégorie j’appartiens.

Raphaël le gratifia d’un clin d’œil et but un peu de sang. Sa langue se déliait en partie à cause du breuvage mais tout de même principalement parce qu’il adorait parler de lui et étaler sa science.

- Rien que le fait de savoir que ça les contrariera, j’ai bien envie de t’aider. Tu m’as l’air amusant, vraiment. Je crois qu’on pourra avoir des affaires ensemble pendant un petit temps. Quant à savoir ce qu’il me plait…On pourrait commencer par une chasse aux trésors, rien que toi et moi ? Comme ça on apprendra à se connaître.

Il lança un regard à la ronde, avisant la piste de danse. Il eut un petit sourire.

- On peut commencer tout de suite, cela dit…

Il aimait s’amuser après tout, mais l’officier de l’ombre était-il du genre à se lâcher ? A voir.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 21:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
N'était-ce pas ce qu'il faisait justement, se forger sa propre opinion sur les démons ? Son petit sourire en coin ne le quittait pas. Il n'avait pas l'intention de vérifier si ces créatures avaient effectivement pour habitude de manipuler les pauvres humains qui gobaient leurs promesses. Le trentenaire écouta la suite avec une attention non feinte. Un petit cours accéléré sur la hiérarchie des Enfers était toujours le bienvenu, même si au final, Renan doutait de croiser un jour d'autres démons. Pas qu'il aurait été contre cela dit. Quant à la catégorie à laquelle ce Raphaël appartenait, il opta pour celle des archidémons. Il n'avait pas l'air d'être suffisamment craintif pour occuper les places les plus basses de l'organigramme, cependant il n'était pas assez... vaniteux pour porter le titre de prince. Bien sûr, vu qu'il n'y connaissait rien, Renan ne pouvait que présumer et se faire des idées, mais quelque chose lui disait que son nouvel ami ne lui répondrait pas tant qu'il n'en aurait pas l'envie. Et le Français n'était pas homme à baiser les pieds de qui que ce soit pour obtenir ce qu'il voulait. Il avait sa fierté – très présente.

Son regard restait posé sur le visage de l'hôte du démon. Il se demandait comment l'arrivée d'une telle créature allait être prise. Peut-être qu'il allait définitivement se mettre Sharan à dos ? Bah, ce n'était pas si grave, il n'avait jamais réussi à sentir les sorciers de l'Ordre de toute manière. Et franchement, à choisir entre un humain qui jouait avec la magie sans savoir ce qu'il faisait réellement, puis un démon qui se maîtrisait apparemment très bien, il n'y avait pas à hésiter longtemps.
Quoi qu'il en soit, la discussion s'enchaîna et le fait d'être taxé « d'amusant » ne l'enchantait pas outre mesure. Renan n'avait pas vraiment envie de servir de jouet ou de passe-temps à qui que ce soit et même si Raphaël ne le disait pas aussi clairement, c'était ainsi que le mutant le ressentait. C'était un fait : sa vanité n'appréciait pas d'être malmenée, surtout par une personne qui pouvait sans peine rivaliser avec lui. Cependant, il avait un côté joueur qui le poussait souvent à accepter des distractions comme une chasse au trésor, mais tout dépendait de sa nature. Suivant le regard de la jeune femme, le Breton constata qu'elle observa la piste de danse. Un sourire apparut à son tour sur ses lèvres : il croyait vraiment qu'il allait se donner en spectacle au milieu d'une bande de gothiques et alors même qu'il n'y connaissait rien ? Il n'était pas coincé ou réticent aux découvertes, mais lors des missions – et s'en était une – le Français aimait tout maîtriser et là, ça ne serait pas le cas. Son regard se reporta sur le démon.

« Tout dépend de la chasse aux trésors en question. Je ne suis jamais contre apprendre à connaître mes futurs collègues, mais... » Mais, il y avait toujours un mais. « Mais je n'ai jamais vraiment été doué pour les choses de ce genre. »

En fait il l'avait été, avant, lorsqu'il était encore en mode « adolescent rebelle qui n'en faisait qu'à sa tête ». C'était difficile à croire aujourd'hui, mais avant d'arriver en Amérique, Renan était un habitué des soirées de ce genre, même s'il n'avait jamais été dans le délire vestimentaire de ses participants. Finalement, s'il fallait passer par là pour obtenir l'approbation d'un démon, c'était bien peu de choses, non ? Le trentenaire avait détourné son regard vers la piste, puis revint finalement vers Raphaël.

« Mais je peux peut-être faire une exception, pour une fois. » Il se pencha légèrement vers le démon pour ajouter une précision. « Notez bien que c'est pour prouver ma bonne volonté, mais n'espérez pas jouer avec moi. Je ne suis pas amusant et je ne suis pas là pour vous divertir. »

Cette fois-ci, le ton était passablement vexé : il n'avait pas du tout apprécié d'avoir été assimilé à un jouet – même si le démon ne l'avait jamais dit – et il n'était pas difficile de comprendre qu'il s'agissait de l'un de ses gros points faibles. Son oncle le lui avait répété : sa vanité finirait par le perdre. Avant de se lancer, l'Officier vida le verre qui lui avait été donné un peu plus tôt et se sentit tout de suite plus en confiance après avoir senti la chaleur familière du liquide. Il n'avait pas besoin d'alcool pour se donner du courage, mais dans les moments de contrariété, ce genre de choses faisait toujours du bien.

Les gens autour d'eux n'avaient pas l'air de se soucier d'eux, bien que quelques regards se tournaient de temps en temps vers l'hôte de Raphaël, mais ça n'avait rien de trop surprenant. C'était pareil lorsqu'il sortait en mission de couverture avec Evey. Renan le laissa passer devant, en profitant pour observer les environs afin de s'assurer que personne de dangereux pour eux ne se trouvait dans le coin – l'avantage d'avoir un visage inconnu, mais de surveiller les autres. Mais il n'y avait pas le moindre danger – à son grand regret – et il décida donc de tenir se « promesse ». Ce serait un bon point pour lui et un avantage vis-à-vis de Raphaël qui ne lui avait encore rien accordé pour le moment. Bien que ne connaissant pas vraiment le style qui se dansait ici – enfin si l'on pouvait appeler ça ainsi – le trentenaire se contenta d'imiter ses voisins, se concentrant surtout sur le démon histoire de s'assurer qu'il ne comptait pas lui fausser compagnie.
Après quelques instants, il finit par se pencher vers son camarade du moment pour lui parler tout en couvrant le bruit de la musique.

« Je trouve ça... ennuyeux. C'est comme ça que vous vous amusez chez vous ? » Le ton était un peu provocateur. « Je pensais que ce serait plus palpitant, venant d'un démon. »
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 21:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël avait visiblement vexé Tesla et le démon s’en amusait. Il avait remarqué que l’agent ténébreux possédait un ego surdimensionné, un peu comme celui du démon mais probablement dans des proportions moindre. Ainsi, voilà où se situait la limite, il ne voulait pas être considéré comme un jouet…Raphaël gloussa sans prendre la peine de relever et le suivit sur la piste de danse. Il appréciait ces divertissements mais il aimait surtout qu’on le regarde, sentir la chaleur des corps pressés les uns contre les autres, la tension sexuelle…Même si ses perceptions étaient moindre dans le corps de Cornelia, tout était amplifié à l’intérieur du club, non seulement par l’accumulation mais aussi grâce au sang du vampire dans ses veines. Un peu enivré, Raphaël n’hésita pas à se coller contre Tesla qui choisit ce moment pour le provoquer.
Et quelle provocation.
Décidément, il n’avait pas froid aux yeux.

Raphaël recula d’un pas et le toisa de bas en haut, les mains sur les hanches, comme pour décider de s’il allait ou non lui en coller une. Puis finalement, il sourit.

- Chéri, je me mets au niveau des humains. Si tu veux un divertissement un peu plus…Démoniaque, je peux t’en fournir sans trop de problèmes. On va jouer à un jeu, tu vas choisir cinq filles dans le club. N’importe lesquelles.

Probablement intrigué, l’agent accepta de se prêter au jeu. Il lui désigna d’abord deux blondes qui dansaient non loin d’eux. Elles ressemblaient à des droguées et Raphaël se dit qu’il n’aurait aucun mal à faire passer leur mort pour une overdose de Meta-X. Il choisit ensuite une fille assise seule au bar et qui semblait l’observer d’un regard qui transpirait l’attente et le désespoir. Les deux dernières avaient des cheveux noirs corbeaux, pas mal de piercing et l’une d’elle était en surpoids. Tant mieux, il y aurait plus de sang.

- Bon choix. Attend moi là et ne joue pas trop en mon absence, je vais au bar, précisa-t-il.

Le démon s’approcha du barman et lui désigna les cinq filles que Tesla lui avait préalablement montré. Il lui demanda de leur servir à chacune un Bloody Mary, à savoir le cocktail spécial dans lequel Thomas mettait quelques gouttes de son sang pour droguer les humains, les baiser et s’en nourrir tout en les rendant amnésique. Le démon lui demanda ensuite qu’on lui trouve un sachet de Meta-X ou de cocaïne, en fonction de ce qu’il y avait sur place. Il n’eut pas besoin de préciser quoi que ce soit concernant la note, c’était automatiquement débité sur le compte de Thomas. Il aperçut le vampire dans l’une des alcôves, qui l’observait d’un air interrogateur. Raphaël lui désigna la porte du fond, marquée comme étant réservé au personnel et le vampire comprit, comme le lui apprit son sourire affamé. Le barman amena le cocktail à toutes les filles désignées par Tesla, tandis que le démon venait vers lui pour le sauver de l’attaque d’une blonde en chaleur. Il l’évacua d’un coup de fesses.

- Maintenant, on attend un petit dix minutes. Tu peux encore danser pendant dix minutes, tu ne mourras pas d’ennui, rassure-moi ? demanda-t-il, sarcastique.



Sans la moindre pudeur, Raphaël s’avança en ôtant le corset en cuir de Cornelia, qu’il laissa tomber sur le sol. Thomas n’était pas présent, pas physiquement du moins mais le démon n’était pas dupe, il les observait de quelque part. Son petit protégé vampire était un voyeur expérimenté.
Dénudant ainsi la peau de Cornelia, Tesla put observer les tatouages démoniaques qui couraient dans le bas de son dos et remontaient jusqu’à ses omoplates ainsi que sur une partie de son bas-ventre. Ces marques étaient apparues au moment où Raphaël l’avait possédée et n’avaient cessé e grandir depuis, comme s’ils fusionnaient de plus en plus. La langue était celle des Enfers, des symboles que l’agent n’avait probablement jamais vu. Raphaël enleva ses talons, les envoyant valser dans un coin de la pièce.

- Ça t’excite un peu plus, ce genre de choses, petit stalker ? demanda-t-il en tournant la tête vers lui.

A moitié à poil, Raphaël défit l’attache de la jupe de Cornelia, se retrouvant en petite culotte de dentelle noire. Pour une fois qu’il avait pensé à en mettre une…

- C’est comme ça qu’on commence la journée, dans mon cercle. Si y’en a une qui meurt, on fera passer ça pour une overdose. Vu les aiguilles qui dépassent de la poubelle là-bas, elles ont déjà une belle dose de coke dans le sang.

Le vampire avait bien travaillé, que ce soit Thomas ou le barman. Raphaël posa le pied sur la première marche, la cheville trempée par l’eau ensanglantée.

- Tu viens ?

Un défi. Le démon était curieux de voir s’il allait ou non le relever. C’était le test final, pour voir s’il avait suffisamment de tripes pour s’allier avec Raphaël…Ou s’il allait finir égorgé pour alimenter l’eau de son bain.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 30 Aoû 2014 - 23:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4676
ϟ Nombre de Messages RP : 1545
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar) ; Noélie ♥ (rang)
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La danse « collet serré » ne le perturbait pas plus que ça, il avait déjà fait pire comme mission que de laisser une femme se rapprocher de lui. De toute manière, cela s'interrompit rapidement puisque la provocation de Renan fit son petit effet. Pendant quelques secondes, ce dernier s'attendit à ce que le démon lui en expédie une bonne dans les dents avant de s'en-aller, mais ce fut le contraire qui se passa. Apparemment, l'avoir provoqué l'avait poussé à montrer qu'avec lui, personne ne s'ennuyait. Était-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Il n'en avait aucune idée, mais accepta de se prêter au petit jeu de Raphaël. Les femmes désignées ne représentaient rien et s'il devait leur arriver quelque chose, Renan ne s'en porterait pas plus mal. Après quoi, il se contenta d'attendre en évitant de croiser trop de regards vu les spécimens qui traînaient dans les environs, il n'avait aucune envie de vexer une greluche qui viendrait l'aborder – et n'en eu pas besoin comme son charmant partenaire s'en chargea.

Au final, après une dizaine de minutes et quelques rapprochements sans conséquent de plus, Renan eut le loisir de découvrir quels étaient les loisirs des démons ! Lorsqu'ils pénétrèrent dans la pièce, le Français commença par vérifier qu'il n'y avait rien de « risqué » pour lui. Il fallait avouer qu'en ayant vu la lueur contrariée dans le regard du démon, il s'était demandé si son vaniteux compagnon n'allait pas passer ses nerfs sur lui. Tesla avait beau avoir confiance en ses capacités, il n'était pas certain d'être à la hauteur face à un démon énervé. Toutefois, lorsque son regard se posa sur le bassin et les filles installées autour, la lumière se fit dans son esprit. Un bain de sang, c'était ça l'idée ? Son attention dévia jusqu'à Raphaël qui entreprenait déjà de défaire les vêtements de son jouet. Cette vision ne troubla pas plus Renan que les gestes qu'elle avait eus à son attention en haut, il avait été assez seriné par son oncle à ce propos. Une personne amenée à occuper un rôle comme le leur devait être capable de se contrôler dans toutes les circonstances. Après avoir observé quelques instants les tatouages qui se dessinaient sur la peau de Cornelia, Renan reporta son attention sur les femmes. Ce n'est que lorsque le démon s'interrogea sur son degré d'intérêt que le Français lâcha quelques mots.

« Pour le sang ou ce que tu montres ? » Ses yeux se posèrent à nouveau sur elle. « Parce que tu n'as rien que je n'ai déjà vu ailleurs. »

Après tout, une femme restait une femme et même si l'hôte de Raphaël était loin d'être désagréable à regarder, il n'allait pas en perdre tous ses moyens pour autant. Le tutoiement lui venait seul. Cela dit, la provocation ne s'arrêterait pas là, il s'en doutait bien. Lorsque le démon lui demanda clairement s'il allait oser venir – ou du moins c'est ainsi que Renan l'interpréta – ce dernier n'eut pas vraiment le choix. Refuser, c'était prendre le risque de passer pour un beau parleur et un provocateur qui ne suivait pas. Il perdrait toute crédibilité. Accepter, c'était entrer dans son petit jeu et prendre le risque de devoir encore poursuivre après pour ne pas perdre la face. Mais dans un sens, ce n'était que du sang et lorsqu'il tuait pendant les missions, c'était la même chose. En moins grosse quantité il est vrai.
Une seule réponse s'imposait donc.

« Bien sûr. »

Et pour ne marquer aucune hésitation, il imita la jeune femme en se débarrassant de son haut. Ce n'était pas non plus la pudeur qui l'étouffait, c'était un détail qu'il n'avait jamais vraiment jugé utile. Peut-être que cela découlait du fait qu'il était si arrogant que l'avis des autres ne le touchait pas. Au fond, ça n'avait pas la moindre importance. Après avoir laissé tomber le vêtement par terre, il fit de même avec le bas tout en gardant l'essentiel – bien sûr. Si Raphaël le provoquait en espérant qu'il allait défaillir et refuser de le suivre, c'était bien mal le connaître. Avec Evey ils se provoquaient souvent, même si leurs délires n'avaient jamais été aussi... bizarres. C'était le terme.

Il emboîta donc le pas au démon, ne pouvant s'empêcher de remarquer que le contact de l'eau mêlée de sang était beaucoup plus poisseux qu'il ne l'avait imaginé. Cela dit, ce point ne le gênait pas franchement, il avait déjà passé plus d'une soirée avec du sang plein les mains. Après avoir réagi au défi, le regard du Français se posa sur l'hôte de Raphaël.

« Tu espérais que j'allais dire non pour me faire comprendre que je ne suis pas assez bien pour toi ? » Après tout, les humains ne semblaient pas avoir beaucoup de valeur à ses yeux. « Du sang reste du sang, ce n'est pas la première fois que j'en vois. » Même si cette « utilisation » était inédite. « Les journées débutent comme ça ? Elle se termine plutôt pour le coup, je dois donc me sentir privilégié d'avoir droit à ce tête-à-tête avec toi ? » Son regard dévia vers les femmes. « Enfin, presque tête-à-tête. » Mais elles faisaient partie du décor. Il la regarda à nouveau. « M'est avis que t'inviter à sortir ne doit pas être une mince affaire. »

Le ton était légèrement amusé. La sortir au bistrot du coin ne devait pas être une sinécure si elle transformait une simple soirée « danse » en un bain « démoniaque ». Finalement, la question qui lui brûlait les lèvres arriva et il la posa tout en la regardant dans les yeux.

« Alors, le test est réussi ? Est-ce que je vais devoir prouver ma... valeur sur tous les loisirs qui te passionnent, ou est-ce que tu m'accorderas un raccourci ? » Le recrutement risquait d'être long et éprouvant si tel était le cas. « Il faudra que je prépare quelque chose à la hauteur pour notre première mission. »

Parce qu'il était certain de réussir à le persuader de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 31 Aoû 2014 - 10:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Raphaël ne pensait pas qu’il serait si facile de convaincre Tesla. C’était à la fois décevant et palpitant. Décevant parce qu’il avait eu envie de l’impressionner et que visiblement, c’était en partie raté. Palpitant parce que ses limites devaient se situer loin, très loin, et donc qu’il pourrait probablement bien s’amuser en sa compagnie. Tout en l’observant se déshabiller, Raphaël descendit les dernières marches du bassin et s’enfonça dans le sang jusqu’à la poitrine. Il n’avait pas eu besoin de mettre un soutien-gorge, Cornelia manquait décidément de poitrine. Il ne lui restait qu’un léger barrage de tissu, une situation qui aurait probablement excité plus d’un homme. Raphaël aurait raisonnablement pu s’attendre à une tentative mais…Rien ne vint. L’agent de la pénombre gardait visiblement son self-control quelle que soit la situation. Impressionnant, même si le démon ne lui était pas encore véritablement rentré dedans.
Ferait-il un bon réceptacle pour l’une de ses graines ?
Il commençait à l’envisager mais n’avait aucune certitude pour l’instant.

- Oh je n’espérais rien, j’attendais de voir ce dont tu étais capable. Beaucoup d’humains défaillent à ce stade.

Non pas qu’il ait pour habitude de prendre ce genre de bain, du moins pas dans ce monde ci. En Enfer, tout était différent, jusqu’aux règles élémentaires d’équilibre. La mort y était déjà impossible, il n’y avait que des tourments éternels, il pouvait donc égorger vingt-cinq ou trente personnes pour remplir un bassin sans que qui que ce soit ne réagisse.

- Oh tu sais, il suffit de faire preuve d’imagination…

Quoi qu’en plusieurs millénaires d’existence, tout semblait lassant et peu de gens parvenaient encore à le surprendre. Au mieux, il avait droit à des divertissements acceptables sur une courte période temporelle. Tesla relèverait-il le défi ?

- Je ne sais pas si tu as vraiment mérité un raccourci, tu es encore un peu trop coincé à mon goût. Il te manque une étincelle de folie et de spontanéité…On travaillera ça.

Tranquillement, le démon laissa courir ses doigts souillés sur le torse de Tesla, dessinant le tracé de ses muscles. Il semblait concentré sur sa tâche, comme perdu dans la contemplation de sa peau. En réalité, il réfléchissait et finit par se décider.

- Je vais te proposer un jeu. Pour notre prochaine rencontre, puisque tu sembles persuadé qu’il y en aura une, tu vas me concocter une mission digne de moi, quelque chose de palpitant, suffisamment pour éveiller mon intérêt. Je n’ai aucune limite alors ne m’en mets pas. prévint-il presque menaçant. Si tu réussis, j’accepte de travailler avec toi pendant une année humaine soit 365 jours à compter de la fin de la mission. Et à chaque mission amusante, je rajouterais une année au compteur.

Ce qui n’était pas grand-chose pour un démon, après tout il avait l’éternité devant lui et il pouvait toujours donner sa chance au petit stalker présomptueux, qui avait tout de même eut les tripes de se déshabiller pour plonger dans un bain de sang avec un démon. Soit il était inconscient, soit il avait des secrets que le démon était curieux de découvrir. L’un dans l’autre, il acceptait de le revoir. Tesla avait éveillé son intérêt, en partie grâce au trésor de Kobol mais pas uniquement.

Raphaël inspira et renversa sa tête pour être totalement recouvert de sang. Lorsqu’il revint à la surface, la peau blafarde de Cornelia était teintée de rose, ses cheveux noirs dégoulinant du liquide vital assortis à ses yeux rouges. Il se lécha les lèvres mais grimaça.

- Coupé avec de l’eau, la saveur est moindre. Il faudrait…Ah oui là.



- Beaucoup mieux. Tu veux essayer, petit stalker ? Je sais que les humains digèrent mal le sang de leurs semblables mais on pourrait faire un échange d’un autre type.

Raphaël posa la lame à la base de son propre cou en se demandant si Tesla oserait relever le défi qui consistait à lécher la plaie. Evidemment il y aurait des conséquences, moindre cela dit que s’ils procédaient à un échange en bonne et due forme. Il ne planterait en lui qu’une graine temporaire, juste histoire d’avoir un œil sur ses intentions lorsqu’il était à proximité. Le pacte de sang avait une certaine force magique mais de loin inférieure à ce qu’un humain pouvait imaginer. Les démons avaient imaginé cela pour rassurer leurs futures victimes et leurs donner l’illusion d’avoir le contrôle sur la situation. En réalité, Raphaël ne serait soumis à aucune obligation mais il tiendrait quand même parole, par esprit de jeu. Si Tesla parvenait à l’impressionner, il travaillerait avec lui comme il l’avait dit. Il fallait, après tout, toujours récompensé le bon travail.

- Pour sceller notre contrat…Promis, je te laisserais ton âme.

Pour l’instant, précisa-t-il néanmoins dans son esprit.
Mais ça, c’était encore une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas



Le pire diable chasse le moindre ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Le pire diable chasse le moindre ft. Renan
» Le pire diable chasse le moindre
» Corne du Diable = Psycopathe
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-