AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Mise à jour des informations #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Il parait que, des fois, il suffit de se persuader de certaines choses pour finir par y croire réellement. Heather était plutôt douée à ce jeu-là : ne pas faire de vagues pour préserver l’image de la famille, ok, elle y croyait vraiment. Épouser un illustre inconnu pour préserver la famille et son mode de vie, ok. Ne pas dire tout haut ce qu’elle pensait des Super pour préserver l’idéologie de – encore et toujours – cette même famille, ok. Se dire qu’elle se fichait royalement de lui et que ça n’avait pas la moindre importance pour passer à autre chose… Pas ok. Pas du tout. Lui, d’ailleurs, n’avait même plus le droit d’avoir un prénom, même quand elle y songeait. C’était le processus numéro 1 : ne plus lui attribuer un prénom était une manière de le rendre moins humain ? Moins réel ? Elle ne savait pas trop en réalité. Lui était devenu le type qui lui avait menti, qui avait une vie de famille tout en prétendant le contraire et, Heather devait admettre que, objectivement parlant, il était comme beaucoup : un enfoiré.

La trentenaire n’était pas revenu sur le sujet avec Jonas, après la journée au parc. Il lui avait dit de venir si elle n’allait pas bien mais, comme elle cherchait à se convaincre que tout allait bien, aller parler à son jumeau n’aurait eu aucun sens. Évidemment, elle n’avait pas cherché à le contacter ou même à le revoir et, en réalité, elle arrivait presque à se convaincre que c’était une bonne chose. Heather avait toujours suivi les règles, suivi la ligne directrice qu’on lui avait donnée et, lui, il aurait juste été capable de tout foutre en l’air. La Cooper se demandait encore comment elle avait pu être assez stupide pour ne pas voir qu’il avait menti à ce point, pourtant, il y avait bien quelques signes : comment un type comme lui pouvait ne pas être marié ? Et puis, il n’aidait que sa famille alors cette élève n’était forcément pas qu’une élève. A se demander comment elle avait pu faire pour être aussi3n aveugle alors qu’elle avait tous les éléments sous les yeux.

Bref, elle avait repris sa vie, ses habitudes, écoutait sa mère lui parler du futur mariage avec un semblant d’intérêt. Comme si elle en était venue à croire que, finalement, il n’y avait que ses parents pour prendre les bonnes décisions pour elle. De toute évidence, quand Heather faisait ses propres choix, elle se retrouvait à se tromper royalement sur la personne. Son sourire avait quelque chose de peu sincère mais, pas grave, ça trompait la plupart des gens et c’est tout ce qu’elle demandait. Aujourd’hui était une de ces journées où elle fonctionnait en mode automatique. Du moins, tout le travail consistait à ne pas penser à certaines choses, encore moins à lui. En revanche, penser à Jonas était une valeur sûre et, pour le coup, Heather s’était dit que lui préparer un repas pour quand il rentrerait ce soir, serait une bonne chose. Elle en était encore à étudier une recette quand quelqu’un sonna à la porte. Il n’y avait pas cinquante personnes qui pouvaient sonner à cette porte : ses parents, sa petite sœur et Jonas s’il avait oublié ou perdu ses clés. En dehors de ça, la liste était assez maigre. Une des raisons qui fit qu’elle ne s’interrogea pas vraiment, et qu’elle ne prit pas la peine de vérifier, en ouvrant la porte.

Lui.

Elle avait réellement un problème avec lui parce que, sous le coup de la surprise, tout ce qu’elle trouva à faire ce fut de refermer la porte. Une réaction spontanée, chose à laquelle elle n’était pas habituée, elle chez qui tout était calculé et travaillé. Instant de panique. Qu’est-ce qu’elle était supposée faire ? Si elle avait été moins réservée, elle serait déjà en train de tourner en rond en s’arrachant les cheveux pour trouver une solution mais, au lieu de ça, elle ouvrit à nouveau la porte quelques secondes plus tard. Aucun sourire sur le visage, la trentenaire avait même plutôt l’air assez hostile à cette visite imprévue. Heather était revenu sur sa décision parce que s’il s’était déplacé, il ne repartirait peut-être pas juste à cause d’une porte qui se ferme et, s’il y a une chose qu’elle voulait éviter c’était que quelqu’un de sa famille le croise. Jonas, encore, ce n’était pas un problème mais, une autre personne et elle en entendrait parler pendant des lustres. Elle essayait de ne plus y penser, ce n’était pas pour que sa famille lui demande des explications… Que la trentenaire n’avait pas du tout envie de fournir. Au lieu de fermer la porte, elle l’ouvrit un peu plus.

« Entrez, avant que quelqu’un vous croise. »

Pas de bonjour, elle ne prenait pas de nouvelles non plus et, clairement, elle le faisait rentrer juste pour qu’il ne croise personne, pas parce qu’elle en avait envie. Au moins, ça donnait déjà un peu le ton. D’accord, elle ne l’insultait mais, c’était Heather, elle ne le ferait jamais. Parler de manière aussi distante, sans prendre la peine de sourire, même faussement, c’était sa façon à elle de se montrer hostile sans être vulgaire. Elle referma la porte derrière lui et, après une distance raisonnable de prise, Heather croisa les bras.

« Qu’est-ce que vous faites ici ? En plus sans prévenir… Vous n’avez croisé personne au moins ? » Heather allait se marier, quand même. Voir un homme débarquer chez elle, allait forcément soulever une multitude de questions. « Parce que, honnêtement, je ne me vois pas répondre à un tas de questions à votre sujet. »


Et elle ne parlait pas de son côté mage, ni même du fait qu’il pouvait aider l’UNISON.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
15 juillet 2014

Il avait longuement, très longuement même, hésité avant de franchir le pas et de venir sonner directement à la porte de l'appartement d'Heather – et son jumeau. Pourtant, son très récent voyage avec June lui avait ouvert les yeux et il avait compris que la simple idée de savoir la Cooper mariée à un autre homme allait vraiment lui être pénible. Adrian n'était plus d'une nature égoïste depuis de nombreuses années et il avait compris qu'Heather méritait largement mieux que lui, cependant il voulait tout de même lui avouer ce qu'il avait sur le cœur. Eldoth avait aussi compris qu'il ne souhaitait pas continuer à la voir aussi souvent si c'était pour qu'à chaque fois il se dise qu'il avait laissé passer sa chance. Enfin non, il n'avait même pas eu de chance alors c'était peut-être ce regret en moins. Quoi qu'il en soit, n'étant pas maso, Adrian n'avait pas envie de se sentir mal à l'aise – ou mal tout court – chaque fois qu'il verrait Heather passer au manoir et qu'ils en viendraient forcément à parler de sa nouvelle vie – parce que c'était ce que les amis faisaient non ? La meilleure solution était donc de lui avouer ce qu'il avait sur le cœur et de voir ce qu'elle en dirait. Oui, il était vrai qu'il avait un infime espoir de l'entendre dire que c'était réciproque, même s'il était intimement convaincu qu'elle était heureuse d'épouser son fiancé actuel. C'était donc principalement pour cette raison qu'il se retrouvait au pied de l'immeuble de la famille Cooper à attendre. Attendre quoi d'ailleurs ? Que son courage le quitte ? Peut-être. Adrian avait compris que c'était inutile d'attendre que l'autre en face se rende compte de ce que vous éprouviez réellement et il en était arrivé là grâce à June. La jeune femme lui avait effectivement avoué les sentiments qu'elle éprouvait à son encontre lors de leur retour au manoir et le mage avait été plus que gêné de ne pas être capable de lui répondre positivement. Il savait bien que ce serait certainement la même chose avec Heather, mais au moins aura-t-il été honnête avec tout le monde cette fois-ci.

Il avait finalement eu le courage de monter jusqu'à l'étage des jumeaux et le tout sans rencontrer personne – ayant emprunté les escaliers. Lorsqu'il sonna à la porte de l'appartement, Adrian songea à faire demi-tour une bonne dizaine de fois, mais tint bon. Lorsque l'huis s'ouvrit sur la silhouette d'Heather, le mage essaya de faire bonne figure, mais il n'eut pas l'occasion d'ouvrir la bouche qu'elle se refermait déjà sur lui. Bon. Il venait de se faire claquer la porte au nez comme un indésirable, le message était plutôt clair : Heather n'avait pas envie de le voir ! Eldoth hésita sur la raison de cet agissement : le fait de le voir chez elle alors qu'elle prenait garde à ne pas ce que le lien soit fait entre eux, ou tout simplement qu'elle ne voulait plus le voir du tout. Adrian avait bien remarqué que la jeune femme ne passait plus au manoir et c'était pour cette raison qu'il se retrouvait ici d'ailleurs. L'idée que son mariage puisse changer quelque chose dans leur relation l'avait effleuré : il en avait maintenant la confirmation !

La porte se rouvrit finalement et la manière dont Heather le regarda ne fit qu'accentuer ce sentiment. L'espace d'un instant, Adrian songea à faire demi-tour et à la laisser en paix, mais vu qu'elle « l'invita » à entrer, il s'exécuta en silence. Ce n'est que lorsqu'elle le questionna franchement sur les raisons de sa présence ici qu'il regretta vraiment d'être venu. Qu'est-ce qu'elle avait pu dire avec son fiancé pour se montrer aussi hostile avec lui ? Enfin hostile, c'était relatif parce qu'elle restait très polie, mais la jeune femme l'avait habitué à être souriante et enjouée, du coup la voir agir ainsi était forcément déstabilisant. Après quelques secondes d'hésitation, le mage se lança finalement.

« Je suis désolé, je sais que j'aurais dû prévenir avant, mais.... Elle aurait refusé de le voir, il en était certain. Il ne termina pas sa phrase et enchaîna sur le reste.
Personne ne m'a vu et personne ne sait que je suis venu ici. Ça, il en était sûr puisqu'il avait veillé à ce point.
Je suis là parce que... parce que je me demandais ce qui se passait pour que vous fassiez un tel silence radio. J'avais bien compris que vous alliez avoir beaucoup moins de temps la dernière fois qu'on a parlé de cette histoire, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point. Adrian détourna brièvement les yeux, gêné d'avoir débarqué sans prévenir.
Et vu que c'est arrivé depuis notre dernière discussion, je me suis simplement dit que ça devait être un problème avec cette histoire de mariage. Le vrai, pas celui qu'elle s'imaginait connaître. Relevant les yeux vers elle, le mage continua.
Est-ce qu'il y a quelque chose qui a changé pour que vous décidiez tout à coup de ne plus passer ? Puis pour agir comme ça.... ? Enfin, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, mais je dois avouer que la manière dont vous agissez me donne l'impression qu'il y a un sérieux problème entre nous. »

Et il était loin d'imaginer à quel point il était énorme, c'était un fait ! Au moins comprendrait-il que ce n'était pas toujours bon de laisser son apprentie répondre à la porte du manoir.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Mais quoi ? Il n’avait plus le téléphone ? Ne savait plus comment la joindre ? Ou il devait se douter que quelque chose clochait et il n’avait pas pris le risque de se faire recaler ? Si c’était le cas, il avait bien raison parce qu’elle ne l’aurait jamais autorisé à passer ici, pas avec ce qu’elle avait appris sur lui. En toute franchise, elle trouvait très étonnant qu’il ait pris le risque de venir ici. Heather l’avait toujours vu comme quelqu’un d’assez intelligent pour savoir ce qui risquait de nuire aux gens : venir ici c’était prendre le risque de croiser d’autres membres de la famille Cooper, ce qui était potentiellement nuisible pour la trentenaire. Elle n’aurait pas la réponse à sa question, puisqu’il enchaina sur le fait que personne ne l’avait vu. Au moins, il y avait une bonne nouvelle à cette situation !

Les bras toujours croisés, Heather haussa un sourcil quand il s’interrogea sur le silence qu’elle avait effectué ces derniers temps. Il était sérieux ? Il se demandait vraiment ce qu’il s’était passé ? C’était lui le menteur, il devait quand même bien se douter que si elle changeait de comportement tout d’un coup, c’est qu’elle savait qu’il lui avait menti sur des choses relativement importantes. Mais non, Monsieur pensait que ce soudain changement était dû au mariage de la Cooper. Oh, il était bien question de mariage mais ce n’était pas celui d’Heather qui posait problème – plus maintenant qu’elle savait qu’il était un menteur. Elle eut un sourire, assez ironique, en secouant la tête. Ça pour avoir un problème, ils en avaient un !

« Au moins, ça confirme que vous êtes tout à fait apte à comprendre les gens. » Histoire de confirmer qu’il y avait effectivement un problème et, contrairement à d’habitude, ça ne sonnait pas comme un compliment mais comme une sorte de petite ironie. « Quoique, en y réfléchissant bien, il n’y a plus vraiment de problème. »

Et là, ça voulait dire qu’elle s’en fichait, qu’elle était passée à autre chose et que le mage ne faisait plus partie de ses préoccupations. C’était loin d’être la vérité mais elle devait bien s’en convaincre. Heather était une Cooper et comme la majorité des membres de cette famille, tout était dans les discours. Jouer sur l’ironie ou sur une manière de tourner des phrases, c’était sa manière à elle d’être agressive sans avoir à l’être réellement. Bref, il voulait des explications ? Bien.

« Ça n’a rien à voir avec ce que j’ai pu vous dire la dernière fois. » Pourquoi il y aurait eu un problème puisqu’il ne la considérait que comme une amie ? Ah non, c’est vrai, il était marié et avait juste besoin de compagnie pendant que sa femme travaillait sur un site archéologique ! « C’est plus par rapport à ce que vous n’avez pas dit. » Une femme et trois enfants, ce n’était pas rien. Ce qui n’avait rien à voir avec le fait qu’il avait passé sous silence le fait qu’il la voyait plus que comme une amie, ce qu’elle ignorait. « Vous pensiez réellement qu’il y a des choses, aussi importante, qui resteraient sans se savoir ? »

Le problème c’était qu’Heather était persuadée d’une chose qui n’était pas vrai et que, du coup, son discours pouvait être prit à double sens. Mais, pour la trentenaire, il était évident qu’elle parlait de la vie de famille du mage et qu’il le comprendrait forcément. Il y a bien à moment où il allait se sentir coupable de lui avoir menti de la sorte, non ? La trentenaire s’en voulut de penser qu’il pouvait s’en vouloir d’avoir menti, c’était vouloir croire qu’il avait un semblant de bon fond et, elle ne voulait pas lui accorder ce principe par crainte de lui pardonner quelque chose qu’elle n’aurait pardonné à personne d’autre – Jonas était hors catégorie, à lui, elle passerait toujours tout.

« En fait, je ne sais pas trop si je dois vous en vouloir ou si je dois surtout me sentir vexée parce que, apparemment, vous pensiez que je ne saurais jamais rien. » En gros, il devait la prendre pour la femme la plus débile de la Terre, ce qu’elle devait être puisqu’elle n’aurait rien capté si Jonas n’avait pas joué les messagers. « Je ne sais pas trop ce que vous attendiez en venant ici mais, vous savez, je ne suis pas aussi aveugle que ce que vous avez l’air de croire. »

La trentenaire aurait probablement gagné à dire clairement les choses, à expliquer qu’elle parlait de cette histoire de famille d’archéologues pour éviter tout malentendu. Mais, c’était une telle évidence – sauf s’il cachait d’autres choses importantes, ce qui n’était pas impossible – qu’elle n’avait pas trouvé utile de mettre des mots sur ce qu’elle avait appris. Et puis, honnêtement, elle avait beaucoup de mal à prononcer de vive voix les mots « femme », « enfants » ou même « mariage » quand il s’agissait du centenaire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Bien. Il y avait réellement un gros problème vu la manière dont elle lui répondait. Toute trace de sympathie avait quitté l'intonation de sa voix et elle ne faisait même plus l'effort d'avoir l'air agréable. Est-ce que c'était le cas depuis le début, ou est-ce qu'elle avait simplement changé sans raison ? Non, les gens ne changeaient pas sans raison, par conséquent il y avait forcément eut un problème entre eux, ou alors Heather avait toujours joué avec les faux-semblants et ne se révélait qu'aujourd'hui. Pour le coup, le mage avait du mal à savoir ce qui lui ferait réellement plaisir : s'être trompé sur elle – et pouvoir oublier ce qu'il ressentait pour elle – ou qu'une chose s'était passée et réduisait à néant leur bonne entente. Au final, le résultat était celui qu'il cherchait en venant ici, non ? Certes, Adrian avait espéré que la jeune femme puisse changer d'avis lorsqu'il lui aurait dévoilé ce qu'il avait sur le cœur, mais les chances étaient si infimes qu'il avait presque accepté l'idée qu'elle ne viendrait plus jamais au manoir. Pourtant, cette perspective le dérangeait grandement et il ne pouvait pas s'empêcher de se sentir affreusement mal face au comportement distant de la jeune femme. Définitivement, les sentiments étaient la pire chose qui puisse exister ! Il aurait mieux fait de s'en tenir à sa décision habituelle : ne pas se lier sentimentalement parlant et se contenter d'être juste avenant. Le début d'une amitié c'était aussi la porte ouverte au reste et notamment à la déception. Oui, même centenaire Eldoth avait du mal à accepter les sentiments négatifs. Comment se concentrer avec l'esprit embrouillé par ce genre de pensées ?

L'aveu arriva enfin et, lorsqu'elle parla de ce qu'il n'avait pas dit, forcément Adrian culpabilisa. Pourquoi ? Tout simplement parce que le mage avait encore quelques secrets à son actif : ses sentiments pour elle, son rôle d'Archimage notamment. Après, il ne voyait pas de quoi d'autre elle pouvait parler, mais ces deux possibilités étaient suffisamment « graves » pour correspondre à ce qu'elle avait dit. Si Heather avait appris qu'elle n'avait pas affaire à un simple mage, elle pouvait considérer que c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Quant à la possibilité qu'il puisse s'agir de ses sentiments pour elle... et bien elle penserait simplement que c'était irrespectueux de sa part de ne pas lui avoir dit. Peut-être qu'elle songeait qu'il espérait en profiter pour l'empêcher de se marier ? Si Heather le prenait pour un pareil connard, il était évident qu'elle se comporte ainsi avec lui ! Adrian détourna brièvement son regard, comme pris en faute alors qu'au final, il était justement venu ici pour tout lui avouer. Comme la jeune femme terminait en parlant de ce qu'elle savait, il considéra que c'était le sujet des sentiments qui était en jeu et non celui d'Archimage. Elle n'y connaissait rien dans ce domaine et il était donc peu probable qu'elle en parle ainsi. Le mieux était donc de lui expliquer qu'il était venu là pour tout lui dire et qu'il ne souhaitait pas qu'ils se quittent en mauvais termes, que pour lui rien de changera et voilà. Même si l'idée de la revoir en la sachant mariée l'ennuierait beaucoup, il prendrait sur lui pour lui prouver qu'il pouvait être un homme d'honneur, honnête et en aucun cas un profiteur.

« Je n'ai jamais prétendu que vous étiez aveugle Heather. Je sais très bien que vous voyez les choses et je n'ai jamais eu la prétention ou même l'intention de vous arnaquer. Il marqua une légère pause.
Très sincèrement, je ne pensais pas que ce soit franchement important de parler de ça. Je veux dire, il y a un mariage en jeu, vous en parler ou non n'aurait strictement rien changé à cette affaire. Non ? Question rhétorique puisqu'il enchaîna aussitôt.
Heather, je m'excuse. Si j'avais su que ça avait réellement de l'importance pour vous, je l'aurais dit. Mais voilà, vous veniez de m'annoncer que vous alliez vous marier, je ne sais pas comment j'aurais pu lâcher une pareille annonce sans que ça ne soit gênant, voire insultant pour vous. Après tout, ça remettrait leur relation « amicale » en question.
Surtout que vous m'aviez dit que vous me considériez comme un ami, j'ai beaucoup de mal à envisager que vous auriez accepté un pareil aveu sans que cela ne change quelque chose au niveau de notre entente. »

Il retomba dans le silence, se demandant comment est-ce qu'elle avait fait pour découvrir une chose pareille. Adrian avait veillé à ce qu'elle ne ressente jamais ce qu'il pouvait penser en posant les yeux sur elle, mais il semblait qu'il était nettement moins doué que ce qu'il pensait. Une sensation de culpabilité lui étreignit le cœur tandis qu'il se demandait si ce n'était pas la pire situation qui pouvait se produire. Certainement, si ! Inspirant profondément, l'Archimage reprit une dernière fois la parole.

« J'étais venu ici pour vous en parler. J'ai été absent la semaine qui vient de passer et ça m'a permis de réfléchir à ça, je trouvais que c'était plus honnête de tout vous avouer, mais apparemment vous m'avez devancé. Il hésita quelques secondes.
Comment vous l'avez deviné ? »

Il avait dû faire ou dire quelque chose qui l'avait trahi, mais Adrian avait du mal à situer l'instant en question. Une explication lui permettrait d'améliorer un peu son « insensibilité » apparente et ce serait très utile vu le râteau qu'il venait de ramasser !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Le fait qu’il détourne le regard était bien un aveu de sa culpabilité ? Oui, sur ça, au moins, elle ne se trompait pas. Là où Heather faisait fausse route c’était sur la raison de cette culpabilité, chacun des deux pensant à quelque chose de différent. Elle n’était pas télépathe, lui ne se servait pas de ce pouvoir alors, dans l’immédiat, comment auraient-ils pu savoir qu’ils faisaient fausse route ? En vue de cette ignorance, Heather se sentit profondément blessée par ce geste de culpabilité, comme si elle avait encore voulu garder l’espoir qu’elle s’était trompée, qu’il allait lui dire que ce n’était pas ce qu’elle croyait et que toute cette histoire n’était qu’un énorme quiproquo et qu’il avait une très bonne raison de n’avoir rien dit au sujet de sa femme et de ses enfants. La trentenaire se sentit encore plus stupide d’avoir voulu croire à quelque chose comme ça, elle devait être encore bien plus naïve que ce qu’elle avait imaginé. Heureusement que Jonas était derrière elle pour la protéger.

Levant les yeux au ciel, elle se demanda ce qu’il avait espéré en lui cachant son mariage si ce n’était pour l’arnaquer ? Qui faisait ça ? Évidemment que si c’était important d’en parler parce que, même s’il ne le savait pas, ça changeait tout justement. Il y avait quand même une différence majeure entre savoir que l’homme qui vous plaisait était marié ou non. Non, elle ne devait pas raisonner de cette manière mais plutôt se dire que, maintenant, ça n’avait plus la moindre importance. Facile à dire, beaucoup plus difficile à mettre en œuvre. Franchement, la Cooper ne comprenait pas le raisonnement du mage, ne voyait pas en quoi lui dire qu’il était marié était un aveu qu’elle n’aurait pas pu accepter. Une fois plus son sourire fut ironique : il comptait lui en parler ? Oh, bien sûr, c’était tellement facile de dire ça une fois qu’on avait compris que l’autre était au courant. Elle n’y croyait pas une seule seconde, en plus de se torturer la tête en se disant qu’il devait avoir rejoint sa femme pendant une semaine.

« Je ne suis pas certaine que la manière dont je l’ai apprise soit importante. » Surtout que, d’une certaine manière, elle se sentait un peu coupable d’avouer que c’était son jumeau qui s’était renseigné. « Sérieusement, comment vous pouvez dire que vous ne pensiez pas que c’était important ? Ce n’est quand même pas le genre d’informations futiles. » Elle secoua légèrement la tête. « Ce qui est insultant c’est, justement, de ne pas l’avoir dit. »

Il imaginait quoi ? Qu’elle était le genre de personne heureuse de foutre un ménage en l’air ou d’être la distraction de quelqu’un pendant que sa femme travaillait ? Comment elle avait fait pour se planter à ce point sur lui ? Voilà pourquoi les sentiments étaient une chose complètement débile, ils rendaient aveugles et faisaient faire n’importe quoi. Si Jonas n’avait pas eu accès à ces informations, elle aurait probablement mis des années d’éducation et d’image familiale en l’air, à cause d’un menteur et profiteur. Dans le fond c’était plus à elle qu’à lui qu’elle en voulait, comprendre qu’elle était si facilement manipulable n’avait rien de réjouissant.

« Ça n’aurait rien changé si vous aviez été honnête. » Les choses auraient même été bien plus faciles pour elle. Au moins, en le sachant marié, elle aurait tout de suite mis le mage dans la catégorie des gens inaccessible et elle n’aurait pas eu à se poser un tas de questions. « Vous ne m’avez pas seulement caché une information, vous m’avez menti alors que j’avais confiance en vous. »

Qu’il cache des informations, qu’il mente sur certains points, elle pouvait l’entendre et le comprendre. Ils en avaient déjà parlé : les mensonges, parfois, étaient nécessaires. Mais c’était pour protéger des choses, pas pour espérer profiter de quelqu’un en l’absence de sa femme ! Elle balança légèrement les bras.

« Mais puisque vous voulez savoir, je le sais grâce à Jonas. » Combien de fois elle devrait le remercier d’être là ? Elle n’avait pas assez d’une vie pour le dire autant de fois qu’elle le voulait. « Dans le cadre de son activité, il a dû prospecter dans votre quartier et est tombé chez vous, avec une adolescente qui lui a parlé de son frère jumeau, de son autre frère, de son père archéologue et de sa mère avec le même métier et souvent en déplacement. » Et ça la tuait d’imaginer cette jolie petite vie de famille. Elle passa une main sur son visage dans un soupir. « En fait, je ne veux même pas savoir à quoi vous avez pensé en me disant que vous n’aviez ni femme, ni enfant. » Ce qui serait probablement bien trop dégradant. Heureusement qu’il pensait qu’elle le voyait comme un ami, sinon, elle se sentirait encore plus mal. « Puisque, de toute évidence, c’est le cas. »

C’était une certitude pour Heather qui n’envisageait pas que Jonas puisse lui mentir et qui ne voyait pas comment une adolescente pouvait mentir et imaginer une vie de famille avec son, soi-disant, professeur.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 21:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Pour lui si, c'était important de savoir comment elle avait deviné, mais il songea que c'était plutôt malvenu de lui dire aussi clairement. Adrian resta donc silencieux le temps qu'elle enchaîne pour lui souligner qu'il avait fait une grosse erreur de jugement quant à sa décision de ne rien lui dire. Oui, enfin bon, il était assez civilisé pour rester parfaitement « normal » face à elle et cela même s'il avait des sentiments à son encontre ! Du coup la gravité de cette cachotterie ne lui apparaissait pas aussi évidente. Toutefois, il décida de ne rien en dire, encore une fois. L'insulter n'avait absolument pas été dans ses projets, aussi le mage ne pouvait que se sentir coupable et regrettait sérieusement d'être venu la voir chez elle. Il fallut qu'elle commence à parler de sa prétendue famille pour qu'Eldoth ose à nouveau la regarder en face. Une femme ? Des enfants ? Sur le coup, Adrian ne put que la regarder d'un air plein d'incompréhension comme s'il n'était pas certain d'avoir bien compris ce qu'elle venait de lui dire, mais après quelques secondes, il trouva enfin le moyen d'ouvrir la bouche pour lui répondre.

« Une femme et des enfants ? Attendez, parce que là je crois qu'il y a vraiment un gros problème. Il secoua la tête, levant les bras en signe d'impuissance avant de les laisser retomber le long de son corps.
Je ne parlais absolument pas de ça moi. Je ne suis pas marié, je vous l'ai dit l'autre fois et le seul enfant que je peux considérer avoir, vous l'avez déjà rencontré. Il parlait de Sallah pour le coup.
Mon but n'est pas d'accuser votre jumeau de mentir, mais je peux vous assurer que ce qu'il vous a dit est totalement faux. Je ne suis pas marié et je n'ai jamais menti à ce sujet. »

Le ton était assuré, signe qu'il ne mentait pas. Enfin, il espérait qu'elle le croirait. Son regard ne quittait pas celui d'Heather et il le soutenait sans ciller, ça plaiderait en sa faveur, non ? La surprise dépassée, le centenaire retourna rapidement les paroles de la Cooper dans son esprit. Son jumeau était passé au manoir et avait rencontré une adolescente qui lui avait parlé de sa prétendue famille ? Vu qu'il était question de frère jumeau, Adrian songea aussitôt à Aishlinn, cela dit il la voyait mal lui inventer une vie et la raconter à un inconnu. Est-ce que ce serait Ginger ? Peu probable vu qu'elle n'avait pas été là les rares jours où lui-même s'était absenté. Non, définitivement le « problème » ne pouvait venir que de son apprentie, sauf que le mage ne comprenait pas ce qui avait motivé la jeune femme à inventer une pareille énormité. Il inspira profondément, détourna finalement le regard pour passer l'une de ses mains sur son visage comme si cela l'aiderait à reprendre un peu contenance. Adrian releva ensuite le visage de manière à faire face à la trentenaire et il reprit la discussion sur un ton plus désolé.

« Je ne sais pas exactement ce que votre jumeau a pu entendre, mais croyez-moi, je n'ai aucune femme dans ma vie. La seule qui vie au manoir, c'est ma petite-nièce et je vous en ai déjà parlé. Je pense qu'il a dû tomber sur Aishlinn, mon apprentie dont je vous ai aussi parlé. Je ne sais pas pourquoi elle a inventé tout ça, mais je peux vous assurer que c'est totalement faux. Il comprit alors pour quelle raison elle lui en voulait autant.
Vous pensez réellement que je vous aurais volontairement caché une pareille information si c'était le cas ? Son cœur se serra alors qu'il comprenait qu'elle le prenait pour la pire enflure qui soit. Adrian essaya de garder son indifférence, mais c'était peu probant.
Je ne suis pas comme ça. Si j'avais été marié, je peux vous assurer que vous l'auriez su dès le début. La fidélité n'est pas une notion étrangère pour moi et je ne suis pas de ceux qui s'amusent à aller voir ailleurs lorsque leur femme est absente. Difficile de dissimuler la déception qui habitait sa voix.
Je ne vous ai jamais menti sur ce point. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez toujours demander à mes voisins, ils pourront bien vous dire qu'il n'y a jamais eu aucune femme à part celles dont je vous ai déjà parlé. »

C'était ridicule. Il avait « avoué » une chose qu'il ignorait. Adrian était persuadé qu'elle lui parlait de ses sentiments alors qu'en réalité, Heather s'imaginait qu'il était marié et qu'il la voyait certainement dans l'idée de pouvoir passer un peu de bon temps avec elle en attendant le retour de sa femme. C'était... humiliant oui. Eldoth comprenait tout à fait la colère de la jeune femme : elle le prenait pour un vrai connard et c'était donc normal. Cela dit, lorsque vous aviez des sentiments pour quelqu'un et que cette personne avait la pire opinion de vous qui soit... vous vous sentiez forcément blessé. Voire salit. Pour le coup, Adrian n'osa même plus la regarder en face et il se détourna l'espace d'un instant comme s'il avait l'intention de quitter les lieux. Après avoir esquissé un pas, le centenaire s'interrompit finalement et se retourna pour la regarder. Autant lui dire la véritable raison de sa venue ici, non ?

« Mais vous avez raison, je vous ai menti sur un point et vous me faisiez confiance. C'était pour cette raison que j'ai décidé de venir ici alors que toute mon éducation me disait d'attendre que vous reveniez au manoir. Il inspira profondément.
Je vous ai menti lorsque j'ai dit que je n'avais pas de sentiments pour vous et j'étais simplement venu vous l'avouer, même si je sais qu'après ça, il y a de fortes chances pour que je ne puisse plus vous voir. »

Parce qu'elle était fiancée et qu'en plus elle le prenait pour une ordure sans nom. Bizarrement, cet aveu lui laissa un poids sur le cœur, ce n'était pas ainsi qu'il aurait voulu le faire, mais tant pis !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Pourquoi est-ce qu’il avait l’air de ne pas comprendre ce qu’elle était en train de lui dire ? Une famille, ça ne se zappait de son esprit en une fraction de seconde ou sur demande. Soit il mentait très bien, soit c’était elle qui n’était plus capable d’analyser les réactions des gens. Il y avait, bien sûr, la possibilité que tout cela soit faux mais, cette solution n’était pas envisageable. Heather n’avait pas envie d’y penser parce qu’elle s’y accrocherait. Apprendre qu’il lui avait menti avait été assez douloureux pour qu’elle ne s’inflige pas, à nouveau, cette peine. Sauf qu’elle fut forcée de penser à cette option, il fallait le voir lui dire qu’il n’était pas marié, l’assurance qu’il mettait dans cette déclaration. Heather ouvrit la bouche pour, finalement la refermer. Paumée. Elle était définitivement paumée. Et pourquoi Jonas n’était pas là ? Parce que là, elle ne savait pas ce qu’elle devait faire. Si elle s’écoutait, elle afficherait un soulagement et le croirait sur parole quand il assurait ne pas avoir de famille. Mais, en même temps, elle ne voyait pas pourquoi une adolescente aurait menti de la sorte.

Croire le mage, lui faire confiance, tout ça avait été quelque chose de naturel depuis leur première rencontre. Décider de mettre en doute ce qu’il disait, décider de prendre conscience qu’il avait menti, ça, en revanche, ce n’était pas naturel pour la trentenaire. Alors là, dans l’immédiat, c’était la confiance qu’elle avait pu lui porter qui refaisait surface. Adrian – qui avait retrouvé son prénom – avait l’air tellement sincère dans son incompréhension, dans sa façon de dire les choses et d’exprimer une certaine déception sur ce qu’Heather avait pu imaginer de lui, qu’il était impossible pour la Cooper de continuer à le déclarer comme coupable de mensonge. Et c’était horrible parce qu’elle imaginait Jonas en train de se dire qu’elle était faible et naïve de croire à nouveau ce type, juste parce qu’il lui disait qu’il n’était pas marié. Elle s’en serait arrachée les cheveux tellement elle avait l’impression d’être dans une impasse ou, maintenant, la culpabilité venait s’en mêler.

Si vraiment Adrian avait été sincère alors… Heather prenait conscience qu’elle ne lui avait même pas laissé le bénéfice du doute, qu’elle ne lui avait rien demandé directement et qu’elle s’était contentée de le juger et de le sortir du paysage. Si elle en prenait conscience, elle comprit vraiment son erreur quand Adrian se détourna, s’apprêtant à partir de l’appartement. Comment elle avait fait pour ne pas l’interroger directement, pour dissiper un éventuel malentendu ? Ça ne lui ressemblait pas et, à bien y réfléchir, rien de ce qu’elle faisait quand il était question d’Adrian ne lui ressemblait. Même là, elle avait l’impression d’être un yoyo émotionnel à passer du : c’est un menteur à et si c’était la gamine la menteuse. Ce n’était même pas une hypothèse parce que, qu’elle le veuille non, que ce soit contraire à la vie qu’elle menait, elle avait envie de le croire.

Il avait amorcé un pas en direction de la sortie et elle ouvrit la bouche. Dire quelque chose, n’importe quoi, s’excuser même, tout ce qui comptait c’était de le retenir parce qu’elle avait déconné. Mais avant qu’elle ne trouve quoi dire, c’est lui qui se retourna pour avouer qu’il avait menti et, la déception devait pouvoir se lire sur le visage d’Heather qui ne savait absolument plus ce qu’elle devait croire ou même penser. Sauf qu’il enchaina assez vite pour expliquer qu’il avait menti, non pas sur une hypothétique famille, mais sur la manière dont il la considérait. Heather se figea instantanément. D’accord. Non, pas d’accord. Si. Enfin, non. Euh… Les choses n’étaient pas du tout mais alors, pas du tout, censé se passer de cette manière. Première pensée : Jonas, à l’aide ! Et, en fait, il n’y eut pas d’autres pensées parce que tout venait soudainement de s’embrouiller de manière très bordélique. Réagir, dire quelque chose, bouger, s’animer. Allez Heather, une réaction ! Elle redressa la tête et tout ce qu’elle trouva à dire furent les mots qu’elle n’aurait jamais dû prononcer.

« C’est un mariage arrangé. »

Et là, elle venait d’entendre ce qui était sorti de sa bouche. Pourquoi ? Pourquoi cette phrase ? Qu’est-ce qui venait de se passer dans sa tête ? Elle n’était pas supposée faire ça. Le remercier poliment, lui dire que ce n’était pas réciproque, qu’elle allait se marier et qu’elle tenait à cet évènement. Lui mentir outrageusement pour sauver l’image de sa famille, c’est ça qu’elle aurait dû faire. Pas balancer un truc comme ça. Elle soupira en baissant la tête et prit quelques secondes avant de relever les yeux vers Adrian.

« On peut oublier ce que je viens de dire ? » Bien sûr, rien de plus simple. Non mais sérieusement qu’est-ce qu’elle croyait ? Le mieux était d’essayer de noyer le poisson. « Je suis désolée, je… Euh… j’aurais dû vous demander si c’était vrai pour cette histoire de famille mais… » Elle secoua la tête l’air navré. « Je ne vois pas, je ne comprends pas comment quelqu’un peut inventer toute une histoire pareille et, vous avez raison, Jonas n’a aucune raison de me mentir. » Et même s’il l’avait fait, elle ne l’entendrait pas. Personne ne pouvait lutter contre son jumeau. « Je ne sais pas pourquoi je ne vous ai rien demandé, pourquoi j’ai pris ça comme un acquit plutôt que chercher à savoir. » Elle leva légèrement les mains en signe d’impuissance. « Je crois que, en fait, y croire était bien plus simple pour moi. »

Ça évitait la déception de côtoyer quelqu’un qu’elle n’avait pas envie de voir comme un ami, alors que lui la considérait comme ça – de ce qu’elle pensait avant la dernière phrase d’Adrian. Et ça évitait de remettre en cause toute son éducation. Elle était née et avait été élevée pour épouser quelqu’un qui arrangerait cette famille. Adrian débarquait là-dedans et… Ouais, le voir comme une enflure de première était forcément plus simple. Plus lâche aussi. Heather n’avait jamais prétendu être courageuse.

« Vous débarquez dans une vie parfaitement réglée et prévue de A à Z, avec votre éducation, votre façon d’être, enfin, en étant vous et… » Elle soupira et reposa son regard sur lui. « Et vous mettez un fouillis pas possible là-dedans. » C’était ridicule, parce qu’elle n’arrivait même pas à voir ça comme une critique. En quelque sorte Adrian était la personne la plus mauvaise qu’il puisse exister pour la famille Cooper mais, en même temps, sans compter Jonas, la meilleure qui soit arrivée à Heather. « Et, en fait, me voir comme une amie aurait été seulement compliqué pour moi mais plus simple pour tout le monde. Croire à toute cette histoire, ça réglait tous les problèmes d’un coup. Je n’avais pas à m’interroger sur ce que je devais faire. » Elle haussa les épaules, d’un air navré. « Je suis désolée de ne pas avoir cherché plus loin et parce que je ne sais absolument pas comment vous répondre. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Les secondes qui suivirent son aveu semblèrent durer des heures. Adrian s'attendait à ce qu'elle ne réponde rien ou à la rigueur qu'elle lui sourit poliment en lui montrant la bague qu'elle avait au doigt histoire de lui rappeler qu'elle était fiancée. Mais non. Au contraire, la réplique qui fusa hors de sa bouche laissa le mage un peu étonné. Non, franchement étonné. Un mariage arrangé ? Elle lui avait pourtant assuré que ce n'était pas le cas, à deux reprises même ! Lors de leur première rencontre, puis lorsqu'elle lui avait annoncé ses fiançailles. Apparemment, il n'était pas le seul à avoir menti ces derniers temps. C'était totalement idiot, mais cette annonce lui remontait le moral. Si le mariage était arrangé, peut-être qu'Heather n'avait pas envie de se fiancer avec cet homme ? Peut-être même qu'elle n'était pas amoureuse de lui ? La perspective qu'il puisse avoir sa chance avec elle se faisait de plus en plus présente, mais le centenaire n'osait toujours pas y croire. Non, c'était plutôt une manière de lui dire qu'elle était obligée de se marier et qu'elle n'accepterait donc pas qu'autre chose vienne parasiter les projets de sa famille. Après tout, ses parents aussi s'étaient mariés parce que les choses arrangeaient leurs familles respectives et ils avaient fini par s'aimer sincèrement. Oui, c'était certainement cette possibilité. Adrian commençait à se faire des idées sur une simple parole alors que le véritable sens était plus qu'évident. Les sentiments – amoureux notamment – rendaient réellement stupide et aveugle.

Son excuse qui arriva ensuite ne fut qu'une preuve de plus qui plaidait pour cette hypothèse : elle était trop polie pour lui faire remarquer aussi abruptement et essayait donc d’arrondir les angles. Il secoua légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'il n'y avait pas de mal, la laissant poursuive tandis qu'elle justifiait ses doutes et les raisons qui avaient pu la pousser à croire ce qu'elle avait entendu. Pour lui, le jumeau d'Heather ne devait rien avoir inventé. Il était certainement trop attaché à elle pour inventer un aussi grand mensonge, surtout qu'il possédait des informations assez détaillées. Du coup, une légère contrariété naquit dans son esprit vis-à-vis d'Aishlinn. Mais à quoi elle jouait ? Il avait du mal à lui en vouloir parce qu'il savait que c'était une adolescente paumée, mais l'idée qu'il ait pu être considéré comme la pire enflure qui soit par la première personne pour qui il ressentait quelque chose depuis longtemps, c'était tout simplement insupportable.

Lorsque les « reproches » arrivèrent, il fut convaincu qu'elle était en train de lui expliquer qu'il était devenu « un problème » pour elle et qu'elle allait devoir prendre les choses en main. Elle était certainement en train de sonner le glas de leur relation et Adrian n'avait plus qu'à accepter le râteau qu'il venait d'avoir et rentrer chez lui. Après tout, ce n'était que justice sachant qu'il venait lui aussi de faire la même chose à son assistante – une femme qui méritait largement mieux que lui en y regardant de plus près. Heather aussi. Finalement, c'était peut-être mieux qu'elle lui fasse comprendre les choses ainsi, il savait à quoi s'en tenir. Le regard du mage se détourna de la demoiselle pour dissimuler la déception que lui procurait cette prise de conscience. C'est à ce moment qu'il comprit qu'il était venu ici dans l'espoir d'avoir une réponse positive de sa part et non pour être honnête avec elle. C'était se mentir que de prétendre le contraire. Entrouvrant les lèvres pour lui répondre, Adrian se ravisa une première fois avant de réussir à se lancer pour de bon.

« Je comprends. Ce n'est pas grave, vous n'avez pas besoin de répondre, je voulais simplement être sincère avec vous. Non, là il mentait. Nouvelle hésitation.
En fait non. Je n'étais pas venu juste pour dire la vérité, je vais éviter de vous mentir encore une fois. Si c'était le cas, j'aurais téléphoné pour ne pas vous déranger comme ça. Là, c'est purement égoïste comme démarche et autant être honnête parce que vous le méritez bien après toute cette histoire. Il inspira pour se donner du courage.
Je crois que j'espérais que vous me disiez que ça changerait quelque chose à votre situation d'apprendre ça. Peut-être que je me disais que ça vous ferait revoir vos projets, je ne sais pas... j'ai du mal à savoir ce que je veux réellement, je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre de situation. C'était définitivement humiliant comme situation, mais il le méritait bien.
Si ça vous rassure Heather, je n'avais pas comme projet de ruiner votre vie. Je suis vraiment désolé. Je n'ai pas envie de vous mettre dans l'embarras avec votre famille, je me doute bien que mon aveu doit vous mettre dans une situation délicate, mais je ne vous demande rien en retour. Je comprends que vous ayez vos projets. »

Tout cela pour dire qu'il considérait qu'elle était « contrariée » par l'annonce parce que cela lui faisait courir le risque que ses parents – et son jumeau – se rendent compte qu'elle avait réussi à provoquer des sentiments chez un homme qui représentait tout ce que les Cooper détestait. L'idée qu'elle puisse être gênée par la situation parce que cela lui donnait envie de tout foutre en l'air ne lui effleura pas l'esprit une seule seconde. Manque d'estime oblige. Bien décidé à être sincère jusqu'au bout, il ajouta quelques détails sur la fin.

« Lorsque je vous ai rencontrée, je pensais que ce serait une simple relation basée sur la bonne entente. Vous savez, ça fait près de quatre-vingt ans que je me contente de relations amicales parce que je n'ai pas envie de me compliquer la vie avec toutes ces histoires, puis aussi parce que je sais très bien ce que ça provoquera ensuite. La vieillesse, la mort, la disparition, la tristesse....
Alors je vous rassure : je comprends ce que vous voulez dire. Si ça peut vous faciliter la tâche, on pourra arrêter de se voir. Je n'ai vraiment pas envie de vous compliquer la vie croyez-moi, au contraire même. »

Et pourtant, dieu savait à quel point ça lui coûtait de dire une pareille chose.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Il comprenait, ce n’était pas grave et… Et puis quoi ? C’est tout ? Heather ne savait pas si elle devait être déçue ou si elle devait être contente. Si elle se décidait de ne penser que pour elle, sans prendre en compte sa famille, la trentenaire savait très bien comment réagir. Et finalement, c’était là le plus gros du problème : ses envies et ce qu’elle pensait n’étaient pas en accord avec le nom qu’elle portait. Elle ne pouvait pas, non plus, passer à côté de ce qu’Adrian était en train de faire. Il l’avait déjà dit un plus tôt, il était allé contre son éducation et, honnêtement, elle le croyait rien que dans le fait qu’il soit, en ce moment, chez elle. C’était quand même assez révélateur, en plus de plaider en sa faveur dans une démarche honnête. Et, il continuait dans cette voie, en se reprenant pour parler plus sincèrement et non pas comme son éducation ou ses principes le voudraient.

C’est en l’écoutant que Heather comprit qu’elle ne devait pas avoir été très claire dans ses propos précédents et qu’il avait mal interprété ce qu’elle avait dit. D’un autre côté, elle avait le cerveau tellement embrouillé qu’elle ne pouvait pas lui en vouloir, sans parler du fait qu’ils semblaient avoir du mal à se comprendre en ce moment vu les quiproquos auxquels ils avaient fait face. Le problème des sentiments, ça rendait peu logique et particulièrement aveugle. Ce n’était pas le seul problème de cette mésentente : Heather, sans que ce soit la même chose, n’avait jamais eu de réels sentiments pour quelqu’un hormis Jonas. Et, avec lui, les discutions coulaient de sources. Peut-être que, naïvement, elle avait imaginé que c’était la même chose quand deux personnes avaient des sentiments l’une pour l’autre, qu’elles se comprenaient naturellement et que tout était facile. Là, la trentenaire apprenait que c’était loin d’être aussi simple.

Un peu malgré elle, Heather ne put s’empêcher de marquer un air étonné : 80 ans de célibat ? Waouh. Difficile d’oublier son âge avec ce genre de révélation, difficile de ne pas se sentir privilégiée. Pas qu’elle voulait se la jouer prétentieuse mais, elle trouvait ce délai conséquent et un peu hallucinant. Adrian était quelqu’un de bien et s’il était resté seul aussi longtemps, elle pensait que c’était surtout parce qu’il se l’interdisait à cause de cette histoire d’immortalité. Et là, il était présent, à lui dire tout ça. Sérieusement, le mage avait tellement l’air d’aller contre ses principes, qu’elle s’en voulait de ne pas penser plus à elle et de continuer à faire entrer sa famille en ligne de compte. Elle secoua légèrement la tête quand il annonça qu’il comprenait ce qu’elle voulait dire.

« Non, en fait, je pense que vous avez mal interprété ce que j’ai dit mais, c’est de ma faute. Il y a des discours dans lesquels je ne suis absolument pas douée. » Elle s’excusa dans un regard, regretta de ne pas avoir les facilités de discours que pouvait avoir Jonas et décida de reprendre. « Attendez, on repart à zéro et on remet tout à plat. »

Passer sous silence l’incompréhension du début, reprendre son discours qu’elle avait foiré juste avant. Réfléchir, reprendre les choses correctement et se faire comprendre. Leurs précédentes rencontres avaient prouvé qu’ils étaient parfaitement capables de se comprendre, là, ça pouvait être la même chose pour peu qu’elle ne se laisse pas envahir par toutes ses pensées en sortant un discours complètement décousu. Elle inspira et releva les yeux vers Adrian.

« Ce que j’ai voulu vous dire, de manière décousue et pas très adéquate, c’est que… » Ce n’était pas si simple que ça de dire les choses, elle avait plus de facilité à défendre les articles d’un journal avec lequel elle n’était pas d’accord. Irrécupérable ! « Si je vous voyais comme un ami, Adrian, il n’y aurait aucun problème dans ma vie actuelle. » Elle irait se marier, continuerait sa vie de Cooper et la vie serait sans le moindre souci. « Je me suis mal exprimée parce que, oui, ce que vous venez de dire change tout de mes projets actuels. » Qui n’était même pas de sa propre volonté. « J’ai toujours pensé que je vous voyais comme un ami, ça simplifiait les choses pour moi mais, à notre dernière discussion, c’est là que j’ai pris conscience que ce n’était pas le cas et que je ne voulais pas de ce mariage. Je n’ai rien dit parce que vous avez parlé d’amitié et que je me suis dit que j’arriverai bien à faire semblant que c’est juste le cas pour moi aussi et que comme ça on continuerait à se voir. Mais c’était stupide. »

Et un peu masochiste sur les bords : continuer à voir une personne pour qui vous avez des sentiments en sachant que ce n’était pas partagé, il fallait aimer se faire mal. Heather essaya de faire taire toutes les conséquences que pourrait avoir son discours sur sa vie de famille, pour une fois, elle avait seulement envie de penser à elle et non pas à son nom de famille.

« Les sentiments dont vous parlez, Adrian, sont partagés de mon côté et… » Elle inspira en levant les yeux au ciel avant de relâcher l’air qu’elle avait dans les poumons en reposant son regard sur le mage. « J’en suis désolée parce que, ça ne sert à rien de mentir, les choses sont réellement compliquées. » En gros, des sentiments partagés allaient forcément les entrainer sur un chemin très problématique, rien ne serait aussi simple que pour la plupart des gens et, dans le fond, elle avait assez d’estime pour lui pour le regretter, en se disant qu’il aurait mérité quelqu’un avec qui les choses coulaient de source. « Mais, sérieusement, vous êtes loin de ruiner ma vie. En réalité, vous êtes en train de faire tout le contraire. »

Il ne ruinait rien du tout, il lui ouvrait seulement les yeux sur le fait qu’elle pouvait aussi faire ses propres choix. Il était en train d’éviter qu’elle passe le reste de sa vie à vivre avec une personne qu’elle ne connaissait pas. Il ne ruinait rien du tout – si on oubliait le nom d’Heather – puisque, en réalité, il était en train de lui offrir une vie à elle, sans les directives de géniteurs qui avaient tout prévu pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que leur entente parfaite du début avait laissée place à une sorte de brouillard qui rendait leurs discussions difficiles à comprendre. Adrian comprit rapidement qu'il faisait fausse route lorsque la jeune femme secoua la tête en lui indiquant qu'il avait mal interprété ses paroles. Une lueur interrogative passa dans son regard tandis qu'il l'observait avec attention. Repartir à zéro, c'était une bonne chose. S'assurer qu'ils avaient bien compris au lieu de supputer à partir de quelques informations en serait aussi une. Désormais, le mage était bien décidé à s'assurer qu'il avait compris ce qu'elle voulait dire et non ce qu'il voulait croire. Mais le voulait-il réellement ? Assurément non, s'il était ici c'était dans l'espoir qu'Heather change d'avis et mette fin à un mariage dont elle ne voulait pas. Du coup, l'idée qu'elle puisse vouloir rester dans cette ligne de conduite allait à l'encontre de ses désirs et c'était forcément une bonne nouvelle que de l'entendre dire qu'elle n'avait pas voulu lui faire comprendre qu'il était devenu indésirable dans ses relations.

Pour recommencer ses explications, Heather tourna un peu autour du pot et cela ne fit qu'accentuer l'anxiété du mage qui avait vaguement l'impression d'être revenu à ses années d'adolescence. Puis l'aveu qu'il attendait tant arriva enfin, ses sentiments étaient réciproques. La boule d'anxiété formée dans sa gorge se détendit tout à coup pour laisser place à une sorte de chaleur réconfortante. C'était effrayant de constater à quel point une situation pourtant si banale pour tous les habitants de ce monde, pouvait le chambouler à ce point. Est-ce que ça venait du fait qu'il n'avait plus côtoyé personne pendant très longtemps, ou est-ce que c'était simplement Heather qui provoquait cela ? Il penchait plus pour la seconde option, mais s'abstint de tout commentaire à ce sujet. Ils en étaient donc au stade où ils éprouvaient tous les deux des sentiments pour l'autre, la suite était normalement logique : ils testeraient si ces sentiments pouvaient ou non déboucher sur quelque chose d'exploitable. Mais pas dans le cas présent. Heather était fiancée, elle venait d'une famille qui ne l’accepterait jamais et lui avait aussi de nombreuses barrières qui pourraient décourager la jeune femme. Était-ce réellement une bonne idée ? Est-ce que le jeu en valait la chandelle ? Il en était convaincu de son côté, mais ne souhaitait pas l'imposer à Heather.

Il était donc conscient que s'ils s'engageaient là-dedans, les choses allaient être compliquées. Très compliquées même. Mais il était inutile de se décourager avant même d'avoir parlé des possibilités qui s'offraient à eux, non ? Maintenant qu'ils étaient fixés sur les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre, le mieux était de parler sérieusement de ce qu'il fallait faire, parce que ce n'était pas vraiment envisageable de laisser les choses se porter d'elles-mêmes. Un sourire rassurant et chargé de remerciements se dessina sur les lèvres d'Adrian avant qu'il ne prenne la parole.

« Je suis content – et rassuré – de vous entendre dire ça. Je ne voudrais vraiment pas vous mettre dans une situation délicate dont vous n'auriez pas envie. Mais il semblait que là, elle était prête à l'accepter.
Mais du coup, ça entraîne une série d'autres questions. Je ne suis pas venu ici pour vous bousculer ou pour vous ennuyer, mais je pense que vous serez d'accord avec moi pour dire qu'il faut tirer un peu les choses au clair sur ce que chacun veut réellement... Son regard chercha celui de la jeune femme.
Je sais que si nous décidons de tenter quelque chose, ce sera vraiment compliqué. Autant à cause de votre famille, de ce mariage, mais aussi parce que je sais que de mon côté, certaines personnes risquent de ne pas comprendre ce qui se passe pour que je me lance là-dedans. Notamment Dana qui avait des démêlés avec le Herald.
Et je sais aussi que je n'ai pas envie de ruiner tous vos projets. J'ai envie de dire que le mieux serait de tout plaquer pour que vous soyez libre et honnête avec les personnes chez qui vous êtes engagée, mais à côté, je me dis que ce serait la pire chose à faire si jamais.... Il hésita une fraction de seconde.
Si jamais vous vous rendiez compte que les choses ne vous conviennent pas autant que vous le pensiez. »

Autrement dit, il était en train de lui expliquer que si elle voulait se lancer dans une relation avec lui – chose qu'il espérait, évidemment – il ne prendrait pas mal le fait qu'elle n'en parle à personne et n'annule pas ses projets pour le moment. Après tout, il n'était pas exclu qu'elle découvre finalement qu'il ne lui convenait pas et qu'elle préférait retrouver sa vie « normale ». Adrian ne parlait pas en son nom puisqu'il avait déjà pris cette décision en venant ici et qu'il savait qu'il ne regretterait jamais ce qui pourrait se passer. C'était un peu étrange de parler de ça alors qu'il avait dit que la notion de fidélité était importante chez lui, mais là c'était différent : il s'agissait d'un mariage arrangé. Après un petit silence, il enchaîna.

« Et vous savez, je n'étais pas certain de ce que je ressentais pour vous jusqu'à ce que vous me parliez du mariage. Je savais juste que je vous voyais différemment des autres femmes, mais pas à ce point. Donc, au final, on peut dire que ça a eu un bon côté sous certains angles. En quelques sortes. Puis, une chose lui sauta aux yeux.
Je crois qu'on peut se tutoyer maintenant, non ? »

Ils venaient tout de même de s'avouer leurs sentiments, on pouvait dire qu'ils avaient dépassé le stade de la politesse et de la bonne éducation.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Le sourire d’Adrian avant qu’il ne reprenne la parole… Non mais ce sourire quoi ! Heureusement qu’il n’y avait pas poteau dans les environs. Heather n’était pas assez superficielle pour qu’il n’y ait que cela qui entre en ligne de compte mais, c’était plus fort qu’elle, elle se retrouva à sourire en retour. Bon, au moins, cette fois, ils avaient réussi à se comprendre et elle n’allait pas s’en plaindre. Sauf qu’Adrian avait raison, ça soulevait un tas de questions et d’actions qui allaient devoir découler de tout ça. Elle hocha doucement la tête pour dire qu’elle était d’accord avec lui, avant de baisser légèrement les yeux sur le sol quand il fut question de mariage – forcément, rien ne pouvait être simple – mais aussi des soucis qu’il pouvait avoir de son côté. Logique. Si Adrian pouvait poser des problèmes à la famille Cooper, il était normal que l’inverse soit également vrai dans la mesure où ils venaient de deux mondes complètement différents. Pour la première fois, Heather « regretta » d’avoir un avis public anti-super qui allait compliquer les choses pour Adrian, ce n’était pas ce qu’elle souhaitait mais, ce n’était pas comme si elle avait prévu qu’il débarquerait dans sa vie !

Elle releva un regard interrogateur sur le mage quand il en arriva à une sorte de proposition plutôt étrange. En gros, même si ce n’était pas dit de cette manière, il lui proposait de jouer sur tous les tableaux pour qu’elle puisse voir où les choses étaient le mieux et faire son choix. Sérieusement ? Comme si elle était capable de faire quelque chose comme ça. Enfin disons que si cette situation devait se présenter, ça ne serait pas parce qu’elle voudrait se garder une porte de sortie au cas où ça ne fonctionnerait pas avec lui. Le tout était d’éviter que quelque chose soit mal interprété, du coup, elle prit le temps de réfléchir à la manière dont elle allait tourner sa réponse pendant qu’Adrian précisa autre chose. Dire que le mariage arrangé de la Cooper avait un bon côté, la fit sourire doucement… Mouais, on pouvait voir les choses sous cet angle mais alors avec beaucoup d’ironie. Mais c’est la dernière question d’Adrian qui lui fit avoir un léger rire alors qu’elle hocha la tête.

« Oui, je crois qu’on peut faire ça. » Première phrase dite avec un sourire amusé, tellement ça lui paraissait évident alors qu’elle n’avait même pas été fichue d’y penser elle-même. « Ça semble même être une bonne idée. » Tu m’étonnes ! Même si elle avait été élevée avec une vieille éducation, elle n’en était pas à vouvoyer tous son entourage proche. Après ce qu’elle venait de lui dire, de ce qu’ils venaient de se dire, oui, ça lui semblait plus logique. « D’ailleurs, je crois qu’on peut aussi quitter l’entrée. »

Genre qu’elle le fasse vraiment entrer dans l’appartement, plutôt que le garder près de la porte comme l’indésirable qu’il était quand elle avait ouvert la porte. D’un mouvement de tête, elle l’invita à le suivre pour arriver dans le salon où, du coup, il pouvait prendre place s’il voulait. La courtoisie élémentaire aurait voulu qu’elle lui propose quelque chose à boire – à défaut d’avoir un Sallah qui apporte le thé – mais, en fait, si elle avait bien compris quelque chose c’est qu’Adrian ne buvait et ne mangeait rien dans certaines situations. Bref, autant éviter de couper un peu plus la conversation. Après l’avoir invité à s’asseoir s’il le voulait, Heather reporta son regard sur l’homme pour répondre à ce qu’il avait pu dire.

« Pour les interrogations que ça entraine, pour être honnête. » Ce qui semblait être un peu le thème de cette conversation. « Je ne me vois pas garder un mariage sous le coude, juste au cas où, ou pour voir comment les choses se passent. » Tellement pas son genre de se garder une roue de secours, surtout à ce niveau-là. « A partir du moment où j’ai dit ce qu’il en était pour moi, c’est que ce mariage n’a plus lieu d’être. » Sinon, elle aurait continué à taire ses sentiments, remercier poliment Adrian avant de le renvoyer chez lui… Et, accessoirement se frapper la tête contre un mur par la suite pour être aussi stupide. « Mais les choses ne sont pas aussi simples, il ne me suffit pas de ne plus le vouloir pour le faire annulé rapidement. » Elle n’avait déjà pas eu le choix de le vouloir alors, ça allait être compliqué de le faire annuler. « Je vais avoir besoin d’un peu de temps, pour régler ce problème. »

Elle afficha un air désolé à cette annonce mais, Heather allait devoir entrer dans une phase de négociation qui ne serait pas une partie de plaisir avec ses géniteurs. Bizarrement, l’avis de Jonas ne l’inquiétait pas trop. Sur le coup, il ne serait peut-être pas le plus heureux du monde, il chercherait probablement à se renseigner comme le bon protecteur qu’il était envers sa jumelle mais, dans le fond, ce mariage arrangé ne l’enchantait pas plus qu’elle. Après elle allait avoir du mal à parler directement au futur mati étant donné qu’elle ne l’avait pas revu depuis ses années d’études et qu’elle ne savait même pas où le trouver, ni même s’il était déjà de retour à Star City.

« Bref, je suis incapable de jouer sur les deux tableaux en même temps. » Elle haussa les épaules, même sans parler de sentiment, la fidélité était un principe de vie. « La « bonne nouvelle » c’est que je ne suis pas en contact direct avec… » Son futur-mari ? Son ex-futur-mari ? Trop compliqué. « … Avec lui. » L’idée de cette « bonne nouvelle » c’est qu’elle n’aurait pas à faire semblant devant Noah. Elle secoua légèrement la tête pour ne pas avoir à penser à lui et reposa son regard sur Adrian. « Je ne suis pas inquiète sur la manière dont les choses peuvent se passer pour nous deux, je n’ai pas besoin d’avoir une solution de secours au cas où. » Du moins, s’il n’était question que d’eux deux, elle n’aurait aucune inquiétude. Et puis même si ça ne fonctionnait pas, Heather prenait conscience qu’elle ne voulait pas vivre avec quelqu’un qu’elle n’avait pas choisi. « Mais quoi qu’on décide de faire. » Tenter quelque chose ou attendre de voir comment les choses se déroulent. « Je suis désolée des problèmes que ça peut créer de vot… ton côté. Ce n’est vraiment pas ce que je souhaitais. »

Pour le coup, elle culpabilisait carrément de le mettre dans une situation délicate, surtout si ça impliquait des proches de l’homme. Que ce soit problématique pour elle, Heather en faisait son affaire mais, forcément, elle n’avait pas envie que lui puisse avoir des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Bon, les choses semblaient s'arranger et Adrian avait presque du mal à croire qu'une vingtaine de minutes plus tôt, Heather le considérait comme la pire enflure quoi soit. Comme quoi, le mage n'était vraiment pas rancunier et se montrait bien incapable d'en vouloir à quelqu'un, surtout à une personne à qui il tenait. Du coup, l'histoire d'Aishlinn allait certainement se régler assez rapidement étant donné qu'il était peu probable que l'Archimage parvienne à lui reprocher le quasi-échec de sa tentative avec Heather. Si cette dernière avait refusé de le croire et l'aurait envoyé bouler, il y avait fort à parier que même là, Adrian aurait été incapable de s'énerver contre la jeune femme. Mais la question était réglée et il préférait éviter de repenser à tout cela sous peine de s'attirer le mauvais œil.

Ils quittèrent donc l'entrée pour se diriger vers ce qui semblait être le salon. Assurément, l'appartement des jumeaux était largement plus moderne que le manoir et Adrian ne put s'empêcher de se demander si la jeune femme n'avait pas l'impression de rendre visite à la famille Adams lorsqu'elle venait le voir. Estimant préférable de ne pas approfondir la question, le centenaire porta son regard vers la propriétaire des lieux qui l'invita à s'asseoir – chose qu'il fit – avant de lui répondre.

Adrian ne fut pas réellement étonné lorsqu'elle lui expliqua qu'elle ne pouvait pas annuler tout ce qui se passait en un claquement de doigts. Pour être honnête, il doutait même du fait qu'elle y parvienne un jour. Les mariages arrangés étaient rarement annulés, déjà à son époque, mais aujourd'hui c'était certainement encore pire. Ils étaient si rares qu'ils devaient être définitifs et il y avait fort à parier que si Heather insistait, elle risquait encore de se faire renier, chose qu'il ne pouvait tout simplement pas envisager. En gros, là il en était à penser ce qu'Aishlinn lui avait reproché : il serait capable de la pousser dans les bras de son fiancé pour lui éviter trop de complications. Enfin, c'était plus simple lorsqu'il pensait que ses sentiments n'étaient pas réciproques, là part contre, c'était très différent. Après lui avoir offert un nouveau sourire rassurant lorsqu'elle eut l'air désolée, il hocha la tête pour signifier qu'il comprenait sa position vis-à-vis de l'idée proposée. Heather n'était pas du genre à jouer sur deux tableaux et il s'en doutait, mais Adrian avait préféré lui faire savoir qu'il ne serait pas vexé si elle devait assurer en public en faisant croire que ce mariage allait bien aboutir – ce qui n'était pas encore totalement exclu pour lui. Ce n'est que lorsqu'elle s'inquiéta pour ses problèmes qu'il reprit la parole en employant un ton rassurant.

« Je le sais bien. Mais il ne faut pas s'inquiéter, je crois qu'ils comprendront. Enfin, j'espère. Il haussa les épaules.
Peut-être que j'ai une vision des choses trop naïve, mais j'ai tendance à penser que s'ils sont réellement mes amis, ils pourront comprendre que s'ils se montrent hostile avec toi, ça compliquera plus la situation qu'autre chose. Autrement dit, s'ils ne pouvaient pas aimer la personne qu'il aimait.
De toute manière, je ne compte pas en parler avec qui que ce soit. Enfin, ce n'est pas que j'ai honte de ce que j'éprouve, au contraire, mais je crois qu'il y a déjà suffisamment de problèmes actuellement pour ne pas en ajouter d'autres, non ? Il sera toujours temps d'y réfléchir plus tard. Et au moins, cela ménageait une porte de sortie à la jeune femme.
Je m'en doutais pour le fait de jouer sur deux plans, je ne voulais pas dire que je te pensais comme ça d'ailleurs... c'était simplement pour dire que je comprenais tout à fait que tu aies des obligations à ce sujet. À ce propos, je crois qu'on a le largement le temps, je me doute que les choses ne vont pas se régler en deux temps trois mouvements. Nous ne sommes pas pressés. »

Enfin, dans un sens si. Il n'aimait pas spécialement l'idée de savoir qu'elle allait devoir jouer le rôle de la fiancée encore quelques temps, mais Adrian n'avait jamais vraiment été d'une nature jalouse, au contraire. Il était plutôt confiant et vu ce qu'Heather venait de lui dire, il n'avait aucune raison de douter du fait qu'elle se contenterait de jouer son rôle pour ne pas aggraver la situation avant d'avoir pu régler tout le « problème ». Comme elle avait parlé de « ce qu'ils allaient faire », Adrian songea d'ailleurs qu'elle ignorait encore une donnée très importante à son sujet. Lui dire qui il était réellement serait la meilleure chose à faire : elle saurait dans quoi elle s'aventurait. Espérant que cela ne changerait rien, il inspira pour se donner du courage avant de reprendre.

« D'ailleurs, il faut que je te précise quelque chose. Lorsque je t'ai expliqué que je ne vieillissais plus et que c'était en obtenant mes pouvoirs que c'était arrivé, c'est pour une raison bien précise. Disons que ça n'arrive pas aux mages... « normaux ». Il ordonna ses pensées quelques secondes.
Ce que j'essaye de te dire, c'est que j'ai un rôle spécial dans le milieu de la magie. Je t'avais parlé d'une personne censée « réglementer » son usage et s'assurer que la magie noire n'était pas utilisée ? Et bien disons que cette personne c'est moi. C'est pour ça que j'ai obtenu mon immortalité : je dois surveiller la magie dans notre monde. Encore une information balèze à balancer, mais c'était la dernière !
Très peu de monde le sait, donc dans les faits, ça ne change pas grand-chose pour toi, mais je préférais que tu sois au courant de tout vu la situation. »

Au cas où ça changerait tout de même quelque chose à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Elle pouvait comprendre pour sa vision « naïve » concernant son entourage. Après tout, Heather pensait de la même manière à la différence près qu’il était entouré alors que, de son côté, la seule personne importante était Jonas. La trentenaire n’était pas réellement le genre de personne à avoir des amis, elle devait garder bien trop de choses pour elle pour qu’il soit possible de parler d’amitié. Bref… Elle ne se formalisa pas non plus quand il expliqua ne pas en vouloir en parler pour le moment, c’était même une bonne chose. Si lui faisait confiance à son entourage, ce n’était pas le cas d’Heather qui n’avait pas envie qu’une information de ce genre remonte à ses parents avant qu’elle ait le temps d’aborder le sujet. Dans un sourire, elle le rassura sur le fait qu’elle n’avait pas mal pris sa proposition. C’était Adrian, il n’avait pas toujours les bons mots ou la bonne façon de s’exprimer mais, une fois qu’on le savait, ça évitait de se vexer pour un rien. Surtout quand il n’y avait pas lieu que ce soit le cas.

En revanche, c’était facile pour lui de dire qu’il avait le temps. Tu m’étonnes, une éternité devant lui ! Mais c’était loin d’être le cas de la Cooper qui, face à lui, avait une tendance à mesurer le côté éphémère d’une vie « normale ». Elle hocha la tête, plus par réflexe que par réelle conviction. Ne pas y penser, un seul problème à la fois. Super facile à dire, un peu moins à mettre en œuvre quand il commença à dire qu’il avait quelque chose à préciser. TOUTES leurs conversations devaient, apparemment, avoir un moment comme ça. « Oh, au fait, je suis un mage », « d’ailleurs je suis immortel », « je bosse aussi pour l’UNISON », …Forcément, quand il commençait de cette manière, ça l’inquiétait un peu et, honnêtement, ce n’était pas pour rien. Une main devant la bouche, elle s’appuya contre le dossier qui la supportait en entendant que, en réalité, il n’était pas simplement un mage. Ok. Deux secondes. Ingurgiter l’information, la prendre en compte et réagir.

« L’Archimage, c’est ça ? » Oui c’était ça. Elle passa sa main sur son visage avant de la laisser retomber, un sourire sur les lèvres. « Ça va toujours se passer comme ça ou, à un moment, on arrivera à avoir une conversation sans grandes révélations ? » Le sourire était surtout là pour prouver que ce n’était pas une critique. Elle se réajusta avant de prendre un air plus sérieux. « Dans les faits, ça ne change rien à la situation. Si c’est un secret, personne dans mon entourage ne risque de l’apprendre. » En gros, au niveau de sa situation pas de problèmes. « En fait, c’est pour moi que ça va changer quelque chose. » Ce qui pouvait être mal interprété, c’est quand elle s’en rendit compte qu’elle reprit rapidement. « Enfin, ça ne change rien à ce que je ressens mais, je vais avoir une montagne de questions. »

Une en particulier : est-ce que c’était dangereux ? C’est le premier truc qui lui était venu à l’esprit mais, dans le fond, c’était peut-être un peu stupide. S’il avait plus de 100 ans, c’est que ça ne devait pas être si dangereux que cela, non ? En fait, elle était plus inquiète de ce que ça pouvait impliquer pour lui, que ça ne pouvait changer de choses pour elle. La trentenaire ne trouva même pas le moyen de lui en vouloir : oublier de dire certaines choses pour protéger un secret, elle le comprenait. Elle haussa les épaules dans un sourire pour reprendre sur un ton léger.

« Au moins, je ne fais pas les choses à moitié. Quitte à m’intéresser à quelqu’un qui soit contraire à ce que souhaiterait ma famille, autant ne pas prendre n’importe quel mage. »

Ce n’était pas à prendre au sérieux, il n’y avait même pas de critique cachée. Mais, d’un point de vue extérieur, il fallait avouer que l’ironie de la situation pouvait faire sourire. En réalité, il n’y avait qu’une seule chose qui la dérangeait réellement : elle n’aimait pas les secrets des autres, ça impliquait de les garder pour elle. Sauf que, elle, c’était un tout avec Jonas. Lui cacher des choses, c’était horrible. Mais comme pour l’âge, avec un peu de chance, son jumeau ne lui poserait jamais une question aussi directe et elle n’aurait pas à mentir.

« En fait, je ne sais absolument comment gérer toute cette situation. » Ce qui n’avait rien à voir avec son rôle de contrôleur de la magie dans le monde entier – tu parles d’un CV ! « Je sais ce que je veux. » Il était en face d’elle, en même temps. « Et s’il n’y avait que moi, il n’y aurait même pas l’ombre d’un problème. Mais, je ne suis pas toute seule, il y a Jonas et je ne peux pas composer sans lui. » Bientôt, Adrian pourrait être un spécialiste dans les relations entre jumeaux. « Si je me mets ma famille à dos, il va me suivre et je voudrai éviter ça. » Heather ne semblait franchement pas perturbée à l’idée de se brouiller avec le reste de sa famille, ce qui pouvait en dire long sur leurs relations. « Alors, au final, oui, pendant un temps je continuerai probablement à être pour ce mariage publiquement mais, c’est le temps que je trouve la solution la moins problématique. »

Malgré ce qu’elle pouvait ressentir pour Adrian, son jumeau continuerait de passer en premier. Ce n’était pas contre le mage mais c’était le résultat de plus de trente ans à vivre avec son autre moitié. Son ordre de priorité ne pouvait pas changer à ce niveau-là. Autant qu’il en ait conscience maintenant.

« Tu es certain que ça ne te posera pas de problème comme, euh, sorte de période de transition ? Je sais que tu ne lis pas vraiment la presse mais, il y aura un sérieux décalage entre nos conversations et l’image publique que je vais pouvoir avoir. » Elle afficha un sourire. « Et pour ton entourage, je ne m’inquiète sur le fait qu’ils finiront par comprendre. » Un juste retour des choses parce qu’il avait l’air d’être particulièrement compréhensif avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4333
ϟ Nombre de Messages RP : 1426
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
En voyant la position d'Heather, Adrian se demanda si c'était une manifestation de sa contrariété. Son regard ne la quitta pas tandis qu'il hochait la tête alors qu'elle cita son titre. L'Archimage, elle avait bien retenu ! Eldoth esquissa un sourire désolé à sa phrase concernant les révélations, il s'en abstiendrait bien s'il le pouvait ! Malheureusement en ayant vécu plus de cent ans, il était difficile de tout avouer à quelqu'un que vous ne connaissiez pas, donc forcément les révélations venaient au fur et à mesure. Enfin, elle pouvait se rassurer sur le fait que sa famille n'apprendrait rien à ce propos. Déjà que ceux qui le connaissaient comme un mage étaient rares, ce n'était pas pour leur balancer immédiatement qu'il était aussi le « grand chef » en prime ! Même son apprentie l'ignorait alors qu'il tenait énormément à elle, alors c'était dire. Son cœur rata un battement lorsque la jeune femme annonça finalement que les choses changeraient pour elle et il plongea son regard dans le sien avant qu'elle ne se rattrape. Bon, tant qu'elle ne se mettait pas à vouloir le distancer.... il esquissa un sourire amusé, pas vraiment gêné par le fait qu'elle puisse lui faire passer un interrogatoire – du moment que ça ne se ciblait pas sur sa sécurité et les risques encourus.

Il était vrai que pour une femme originaire d'une famille totalement réfractaire aux Supers, s'enticher de l'Archimage était plus qu'ironique. Nouveau sourire navré. Il aurait apprécié n'être qu'un simple mage, voire un simple humain. Mais si c'était le cas, il ne serait plus de ce monde depuis bien longtemps, ou pas suffisamment « entretenu » pour avoir ses chances avec une demoiselle aussi parfaite qu'Heather l'était ! Bref, ce problème était aussi une bénédiction dans un sens. Les choses se facilitèrent lorsque cette dernière parla de sa relation avec son jumeau. À ce niveau, Adrian ne s'inquiétait pas : il avait une légère expérience des jumeaux et savait ce qui était le mieux pour leur relation. Enfin, il pensait le savoir. Ses réflexions s'interrompirent alors qu'elle lui adressait des paroles rassurantes et Eldoth lui offrit un sourire de remerciement.

« Je l'espère. Sinon.... Il haussa les épaules.
J'aviserai bien. »

Oh, il ne comptait pas renier ses sentiments pour Heather sous prétexte que quelques-uns de ses proches refusaient de le voir approcher une Cooper. Heather n'était pas comme son père, il éprouvait quelque chose pour elle et, pour la première fois depuis des décennies, s'imaginait pouvoir construire quelque chose avec quelqu'un. Les gens le tannaient depuis si longtemps pour qu'il pense à sa vie privée, pour une fois qu'il avait réellement envie de le faire, lui reprocher le choix de sa partenaire serait vraiment... malvenu. Mais il préférait ne pas trop parler de ça sous peine de s'attirer encore la poisse.

« Je ne m'inquiète pas pour le décalage. Je sais très bien que tu as une image à tenir et je ne m'arrête pas à des détails de ce genre tu sais. Pour moi, la seule chose qui compte c'est que je sais comment tu es réellement et je sais ce que j'aime chez toi, le reste... c'est secondaire. Et son sourire prouvait que c'était le cas.
D'ailleurs, la période de transition ne me pose pas plus de problèmes. Je m'y attendais et pour être honnête... j'étais même venu ici en pensant que ce serait notre dernière discussion, alors on prendra le temps qu'il faudra. Elle devait comprendre la piètre opinion qu'il avait de lui.
En ce qui concerne Jonas... je trouve que c'est normal. J'imagine aussi que même si on arrive à construire quelque chose, ce sera toujours moindre à côté de ton lien avec lui, puis aussi vis-à-vis de ce que tu ressens pour lui. Son intonation montrait bien qu'il n'était pas agacé à cette idée.
Je n'ai pas envie que tu te mettes ta famille à dos tu sais... c'est quelque chose d'important, je l'ai fait à ton âge et je le regrette encore aujourd'hui. Puis si ça risque de retomber sur lui, c'est encore plus vrai. Je ne tiens pas à perturber votre vie de famille... je n'ai pas envie de tout mettre par terre. Il inspira longuement.
Moi aussi je sais ce que je veux. Mais à côté, je sais aussi ce que je ne veux pas. Briser votre famille, ruiner vos projets, vous faire perdre votre position... en bref tout ce qui induirait que je me rapproche de toi, je le sais bien. »

Difficile de faire un choix. Son naturel le poussait à l'encourager à se marier avec cet homme et à faire sa vie pour être à l'abri du besoin, mais son côté égoïste lui disait de l'empêcher de le faire et de lui demander de rester avec lui, à ses côtés. Le fait que la jeune femme éprouvait les mêmes sentiments lui donnait d'autant plus envie de la pousser dans la seconde voie, mais il ne pouvait s'y résoudre. Après quatre-vingts à penser aux autres, difficile de le faire pour soi. Il inspira une nouvelle fois avant de reprendre.

« Je pense que le mieux, ce serait que tu en parles avec Jonas, puis que vous décidiez ensemble de ce qui est le mieux pour toi. Je ne peux pas te conseiller parce que je ne serais pas vraiment... objectif. S'il le faut... si tu juges que c'est nécessaire... Il hésita, la regarda, puis termina.
Tu pourras lui dire, pour ce que je viens de t'avouer. »

L'Archimage, l'immortalité et tout le reste. Ce n'était pas pour son jumeau qu'il le faisait, mais bien pour elle, même si ça allait à l'encontre de tous ses agissements depuis des décennies.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 19 Aoû 2014 - 22:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Adrian n’avait pas à être désolé de ce qu’il était, en tout cas, elle ne lui en voulait pas. Il ne l’avait pas choisi et, même si c’était le cas, il était encore libre de faire les choses comme bon lui semble. La trentenaire avait un sérieux problème : elle était capable d’admettre qu’on ne pouvait pas en vouloir à Adrian parce qu’il n’avait pas choisi mais, en même temps, elle se sentait désolée et coupable parce qu’elle venait d’une famille qu’elle n’avait pas choisie non plus. On en revient toujours à la même phrase : fais ce que je dis, pas ce que je fais.

Heather avait surtout guetté la réaction après avoir parlé de son jumeau, histoire de voir si même une petite pointe de contrariété serait passée sur le visage du mage. Mais non. Un point qui la rassura et la soulagea, il fallait bien l’avouer, les gens avaient souvent du mal à comprendre comment il était possible de faire passer quelqu’un en premier lieu à ce point-là. La trentenaire put laisser passer un sourire rassurant quand il reprit la parole. Non, vraiment, elle ne s’inquiétait pas pour l’entourage du mage. Ou, elle n’avait pas envie de s’inquiéter sinon, ça voudrait dire qu’elle serait un réel problème pour lui et, dans l’immédiat, ils en avaient bien assez comme ça.

Elle garda son sourire par la suite, en se demandant réellement comment il avait pu passer 80 ans de célibat. Hormis les petites chosess qui n’entraient pas dans les critères de la famille Cooper, il était juste parfait. En tout cas il avait une faculté à accepter des évènements qui poserait souci à beaucoup d’autres personnes. Euh… Et là, elle venait vraiment de sourire, en sentant ses joues légèrement chauffées, quand il annonça que la seule chose qui comptait c’était de savoir comment elle était réellement… Et qu’en plus, c’est ce qu’il aimait chez elle ? Elle baissa légèrement la tête pour cacher cette réaction qu’elle trouvait limite pré-pubère. Tête qu’elle releva bien vite avec un regard interrogateur face à l’opinion et le peu de confiance qu’il avait envers lui-même, pas la première fois qu’elle se faisait la réflexion. Mais comme il enchaina sur Jonas, elle mit ses interrogations de côté, heureuse d’apprendre que sa relation avec son jumeau ne posait pas de problème et que ce soit lui qui prenne les devants en disant comprendre que Jonas passerait toujours en premier.

En revanche, il lui semblait important de remettre certaines choses au clair concernant sa famille. Pas de sa faute à lui, c’est elle qui avait toujours laissé entendre qu’elle avait une vie de famille parfaite. Mais avant d’y venir, elle secoua légèrement la tête. Elle trouvait vraiment appréciable qu’il propose qu’elle dise la vérité à Jonas, elle se doutait bien que ce n’était pas le genre de décision qu’il devait prendre à la légère mais, elle ne pouvait pas lui faire ça non plus. Il était là, à garder des secrets et sous prétexte qu’elle débarquait, il autorisait à ce qu’elle en parle. Geste adorable mais elle ne pouvait pas s’y résoudre.

« Je verrai pour Jonas mais, dans un premier temps je ne pense pas lui en parler. Ça risque de faire beaucoup d’un coup. » Finalement, avoir les informations au compte-goutte était une bonne méthode. SI Adrian avait tout dit dès la première rencontre, elle n’aurait probablement pas cherché plus loin. « C’est gentil de bien vouloir que je lui dise tout mais, je vais essayer de faire ça de manière progressive. Je n’ai pas envie de lui mentir mais, je doute qu’il ait des questions aussi ciblées, ça va me permettre d’y aller doucement. »

Dans l’immédiat elle ne pouvait pas trop prévoir, une discussion avec Jonas dépendant d’un tas de facteurs, elle avisait toujours sur le moment. Prévoir ne servait pas à grand-chose, ça dépendait surtout des dispositions de son jumeau à ce moment-là. Du coup, elle ne voyait pas trop de raison de s’attarder sur le sujet et enchaina assez rapidement.

« Et tu sais, pour ma famille, ce n’est pas vraiment… Euh, comment dire. Le fait que je ne sois pas d’accord avec eux sur certains sujets n’est pas la seule chose qui ne va pas. » Elle haussa les épaules. « Ça peut paraitre horrible mais, je ne me suis jamais sentie proche d’eux. Mes parents, je les vois plus comme des sortes d’éducateurs que de véritables parents. Si je devais m’éloigner d’eux, je le ferai sans que ça ne me pose le moindre problème. » Un point sur lequel elle était particulièrement sincère, même si elle n’avait jamais évoqué ça à voix haute. « Alors, tu n’auras pas à t’en vouloir si ça devenait compliqué avec ma famille, parce qu’il n’y a pas lieu de culpabiliser pour quelque chose qui n’existe pas. »

Autant faire de la prévention à ce niveau-là, parce qu’elle n’avait pas envie qu’il se sente coupable pour quelque chose qu’elle ne pouvait pas regretter. Peut-être que ça sonnait comme un discours insensible mais, en même temps, elle n’allait pas s’inventer des sentiments pour sa famille. Elle le faisait bien assez devant tout le monde pour ne pas avoir à la faire devant lui. Son seul problème, elle l’avait déjà dit c’était de trouver une solution pour que Jonas soit épargné dans tout cela. Beaucoup plus simple à dire qu’à faire.

« Tu sais, Adrian. » Elle se pencha légèrement en avant, les coudes sur ses genoux. « J’ai été élevée d’une certaine manière et j’ai toujours cru et penser que j’arriverai très bien à vivre le fait, par exemple, de me marier à quelqu’un qui peut avoir un intérêt pour cette famille. C’est comme ça que ça fonctionne, c’est le modèle que j’ai alors, d’une certaine manière je trouvais ça même normal. » Hors de question de parler d’amour entre les deux résidents du dessus. « Tout ça pour dire qu’il faut que tu comprennes que ton arrivée dans cette vie bien millimétrée ne ruine ne rien du tout, tu me permets juste d’ouvrir les yeux sur certaines choses et comprendre que je peux aussi avoir mes envies et que je peux faire des choix pour moi. »

Il ne pouvait pas s’en vouloir, quand même, de permettre à Heather de penser un peu à elle… A eux, du coup. Bien sûr que ça allait poser un tas de problèmes et que rien ne serait simple mais, pour une fois dans sa vie, ça serait sa décision à elle. Ce qui était quand même beaucoup mieux que de la pousser dans un mariage avec un illustre inconnu durant toute une vie.

« Je ne comprends même pas comment tu as pu penser que ça serait notre dernière discussion. » Elle leva les yeux. « [color=sienna] D’accord, je pensais qu’il n’y en aurait plus non plus mais, c’est de ma faute, j’ai pris pour acquit quelque chose sans me renseigner. » Elle reposa son regard sur lui. « Mais ça mit à part, j’ai toujours continué à venir alors que ce que tu es ou les gens pour qui tu peux travailler va à l’encontre des gens que je devrais fréquenter. Si tu n’avais pas autant de qualité, Adrian, j’aurais arrêté de te voir quand tu as dit que tu étais un mage. »
Revenir en haut Aller en bas



Mise à jour des informations #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D
» Mise à jour 1.01 - 27/12/2011
» Mise à jour de votre demande sur Azthia sky
» Mise à Jour de la Banque d'Avatar
» Mise a jour= reset du jeu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-