AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_1Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_2bisAmbre Taxi — Trickster Cadre_cat_3
 

Ambre Taxi — Trickster

 
Message posté : Lun 30 Juin 2014 - 22:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Informations Personnelles

ϟ Nom : Taxi (nom d'emprunt)
ϟ Prénoms : Ambre
ϟ Sexe : Hermaphrodite
ϟ Âge : 5491 ans
ϟ Date de Naissance : Inconnue
ϟ Lieu de Naissance : Première Lune de Kalos, en bas, à gauche.
ϟ Nationalité : Apatride
ϟ Orientation : Pansexuel
ϟ Métier : Ethnographe intergalactique amateur (selon lui) / Empêcheur d'orbiter en rond (selon les autres)

Administration

ϟ Avatar : Adam Prucha
ϟ Crédits : Fey
ϟ Pseudo : Fey
ϟ Âge réel : 25 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Cf. Chase Neutron-Grey / Abban Mac Aoidh / Jace Roberts / Leyland Harper
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? C'était il y a tellement longtemps. Je crois que j'ai toujours vécu ici.
ϟ Que pensez-vous du forum ? Addictif.
ϟ Quelques conseils à donner ? Fuyez, pendant qu'il en est encore temps.

Historique

Ambre (dates inconnues) : Créature mythique du folklore s'ku, Ambre est un esprit trompeur et farceur, qui aurait piégé le Dieu V'n's dans une prison en cristal, à l'intérieur des cieux, avant de disparaître pour toujours. De nombreux contes populaires ont exploité cette figure mystérieuse pour en faire un lutin protecteur des jeux et des enfants. Les meilleurs mythologues se perdent en conjectures sur l'origine de ce personnage.
(Dictionnaire de mythologie comparée d’Aberra)

***

— Ah.

C'était la réponse qu'elle obtenait toujours, quand elle se présentait. Elle avait très fière, le jour où elle avait soutenu sa thèse de mythologie à l'Académie d'Allong-Prime, sur Septima VII, même si tout le monde se moquait toujours du nom de sa planète. Oui, c'était redondant. Et alors ? Les Septimiens étaient très fiers de leur monde et ils en avaient toutes les raisons : Allong-Prime était un centre de savoir intergalactiquement reconnu, qui avaient toujours formé les meilleurs historiens, les meilleurs ethnographes, les meilleurs sociologues de la Galaxie.

Évidemment, l'Académie d'Allong-Prime n'était pas reconnue pour ses sujets de thèse particulièrement audacieux. On pouvait même dire que les Académiciens cultivaient une certaine tradition, tout à fait propre à asseoir leur réputation, mais qui ne prenait pas beaucoup de risques. Elle, elle avait pris des risques. Elle s'était attaqué à un sujet souvent moqué. À un corpus impossible. Et elle avait écrit, à son humble avis, la thèse la plus intéressante depuis près de vingt ans.

Maintenant, on l'appelait Dr. La Folle. Hartasia La Folle, c'était son nom désormais, elle aurait pu faire dessiner des cartes de visite holographiques comme ça. Certes, c'était une forme de reconnaissance. Pas exactement celle qu'elle avait attendue. Hartasia quitta les vastes couloirs du Palais des Congrès pour gagner la baie et observer la courbe de Citadelle, qui se dessinait en bas, loin en-dessous du vaisseau en orbite. Elle ne savait même pas pourquoi on l'invitait encore aux colloques.

— Ça n'a pas l'air d'aller ?

Hartasia manqua de sursauter.

— Je ne vous avais pas entendu arriver.
— J'étais...

Le jeune homme fit un vague geste de la main, en direction des portes coulissantes qui séparaient le couloir de la baie d'observation.

— Vous êtes étudiant sur Citadelle ?
— Quelque chose comme ça.
— Et vous allez au colloque à votre âge ?
— Il n'y a pas d'âge pour la science.
— À votre âge, je jouais à la Mananche.

Devant le regard interrogatif du blondinet, Hartasia précisa :

— C'est un jeu sur Septima VII.
— J'adore ce nom !
— Mananche ?
— Septima VII.
— Ah. Vous n'êtes pas le seul.

Hartasia reporta son regard sur la silhouette de Citadelle.

— Ça n’a pas l’air d’aller, donc.
— Vous avez entendu parler d’Hartasia La Folle ? Eh bien c’est moi.
— Ah, c’est vous qui avez écrit la thèse sur…
— Ambre. Oui.
— Vous pensez vraiment que tous les personnages du folklore sont réels ?
— Allez demander à Labos si c’est du folklore !
— C’est loin.
— Quoi ?
— Labos. C’est loin.
— J’avais une très bonne allocation de recherches.
— Ah. Et vous pensez vraiment qu’il a fait disparaître les Lunes de Kalos ?
— Les gens de Kalos le pensent.

Ambre se renfrogna.

— Les gens pensent des choses idiotes.
— Écoutez, si c’est pour dénigrer mon travail…
— Mais non. Je ne l’ai même pas lu. Enfin si, les premiers chapitres. Ensuite, j’ai été distrait.
— Jusque… ?
— J’ai lu le passager sur sa naissance dans les Mortes-Terres, pendant la Guerre, sur son enfance dans la Septième Cité… Deux siècles, ça fait long, comme enfance.
— Les témoignages épigraphiques sur les stèles des Mortes-Terres ne manquent pas et ils s’étalent de la 234ème année après le Cataclysme à la 52ème année de la Refondation. Et ils décrivent tous un être éternellement enfant, qui se déplace à sa guise dans les Mortes-Terres et guident les voyageurs à travers les zones contaminées. Ce sont des stèles de carrefour et des stèles votives, c’est un genre très bien documenté.
— Bon, d’accord, deux cents ans. N’empêche, en pleine Guerre, ça n’a pas dû être drôle…
— Vous avez l’air très bien informé sur l’histoire de Septima VII.

Ambre haussa les épaules.

— Je suis curieux, c’est dans ma nature. Donc, il survit aux Mortes-Terres, il survit à la Guerre, il survit à la Chute des Pyramides, c’est quand même balèze, pour un môme.
— Parce qu’il voyage entre les dimensions. Vous avez vraiment lu mon livre ou bien ?
— J’ai été distrait.
— Ma théorie, c’est qu’à chaque événement cataclysmique, il est passé pour un temps très bref dans une autre dimension, avant de revenir sur les Mortes-Terres.
— Pourquoi est-ce qu’il reviendrait, s’il peut aller n’importe où ?
— C’est une époque de sa vie, ça doit être son rythme biologique. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’à partir de 52 après la Refondation, il commence à apparaître un peu partout dans les légendes populaires de Septima VII. On a longtemps pensé que les mouvements migratoires avaient été responsables de l’expansion des légendes, mais j’ai prouvé que les premières stèles à le mentionner étaient sur les Mortes-Terres, que c’est un être des Mortes-Terres. Or, les Mortes-Terres ont été détruites pendant la Chute des Pyramides, personne n’a survécu : pas de survivant, pas d’histoire.

À l’évocation de la Chute des Pyramides et de ses conséquences catastrophiques, Ambre s’était une nouvelle fois rembruni.

— Les histoires d’après 52 montrent clairement un être plus complexe et les descriptions le vieillissent un peu. Ses intentions sont plus troubles : il ne se contente pas de guider les gens, il punit les méchants, renverse les puissants et essaye de résoudre les problèmes complexes. C’est une nette évolution.
— Ça ressemble quand même aux schémas de pas mal d’histoires.
— Non. Celles-ci sont beaucoup plus cohérentes. Dans les mythes traditionnels, même quand on les dépouille de leur habillage narratif, on a plusieurs versions structurelles. Ici, si on enlève les enjolivements des histoires particulières, on arrive à reconstituer une chronologie cohérente et stable. Évidemment, personne ne l’a remarqué, parce que personne n’a travaillé sur toutes les sources : elles sont beaucoup trop éloignées, elles demandent beaucoup trop de compétences linguistiques.

Hartasia se redressa avec une évidente fierté : au moins, on ne pouvait pas lui enlever qu’elle était l’une des meilleures linguistes d’Allong Prime.

— Mais c’est simplement qu’il a le pouvoir de voyager où il veut.
— Ah. Très courant.
— Peut-être pas, mais ça explique beaucoup de choses. Si on relit ses exploits, dans les histoires, ou même les stèles sur sa manière de guider les voyageurs, tout se résume finalement à convaincre les gens d’aller d’un endroit à un autre. Il y a des prisons magiques, des pièces sans porte, des tunnels secrets, ce genre de choses. Différentes expressions, toujours le même motif.
— Et du coup, selon vous, il peut voyager à l’autre bout de la galaxie, je suppose ?
— Nécessairement. C’est difficile à dater, mais l’an 252 semble être l’année de la première attestation sur une autre planète et après, les datations sont très difficiles à organiser et j’ai manqué de temps. Mais c’est indubitablement une troisième époque : la vie adulte, une vie beaucoup plus vagabonde. Je n’ai repéré aucun corpus de références, épigraphiques ou textuels, qui s’étendent sur plus de deux ans. Enfin, si, mais ils sont séparés par plusieurs années, parfois un siècle, à chaque fois. J’ai appelé chaque groupe de références des chunks mythologiques, en me fondant sur la théorie linguistique de Jeramould Aldja qui…

Hartasia s’interrompit. Elle cligna plusieurs fois des yeux. Le champ de force irisé de la baie d’observation et la courbe de Citadelle venaient de disparaître pour être remplacé par un très, très gros gouffre.

— Qu’est-ce… comment… où est-ce qu’on est ?
— Vous ne reconnaissez pas ?

Ambre s’approcha de la rambarde et se pencha au-dessus du vide. En fait, on ne voyait pas grand-chose. Hartasia blêmit, tandis que le vent de ce qui avait été les Mortes-Terres laissait ses cheveux fouetter son visage.

— C’est le Critère Impérial.
— Oui. Avant, il y avait des ruines, partout, ici, les ruines de l’ancienne Citadelle. C’était très beau, la Citadelle. Enfin, je n’ai pas vu cette Citadelle-ci, mais dans d’autres Septima VII, ailleurs dans le Multivers, la Citadelle a survécu, et c’est vraiment quelque chose à voir. Mais ici, dans les Mortes-Terres, il n’y avait plus que les Ruines. C’était comme très impressionnant. Les murs ! Immenses !

Ambre fit un geste avec les mains pour tenter d’évoquer la hauteur de ces monstres cyclopéens.

— Et les portes. C’était quelque chose. En fait, j’aime beaucoup les ruines.
— C’est vous…
— Vous êtes en train de me traiter de ruine ?
— Oh mon dieu…
— Vous savez, on ne m’appelle comme ça que sur Svratur.

Bonk.

Hartasia venait de s’évanouir.

Quelques heures plus tard.

— Où suis-je… ?
— Dans votre appartement. Il faudra faire du rangement. Et maigrir, j’ai eu un mal fou à vous trainer.
— Oh mon dieu…
— Ça y est, ça recommence…
— Vous êtes exactement comme je l’avais prédit !
— Vous noterez que je ne suis pas un lutin.
— Vos yeux ! Vos yeux changent de couleur.

Ambre leva ses yeux temporairement mordorés au plafond.

— Je peux vous voir nu ?
— Quoi ? Certainement pas.
— Vous ressemblez tellement à un humain.
— C’est vous qui ressemblez à… euh… moi.
— De quelle espèce êtes-vous ?
— La mienne.
— Est-ce que… est-ce que vous avez vraiment détruit les Lunes de Kalos ?
— NON.

Silence. Hartasia avait commencé à tourner en rond dans son tout petit salon.

— Je vais pouvoir écrire un article, on fera des conférences, on…
— Vous allez arrêter d’écrire.
— Pourquoi ?

La savante s’arrêta de marcher.

— Je n’ai pas envie de devenir une célébrité.
— Vous plaisantez ?
— Si j’avais voulu devenir célèbre, je serais passé à Nouvelle planète pour une nouvelle vie.
— Mais toute la Galaxie vous connait.
— Toute la Galaxie pense que je suis soixante personnes différentes dont aucune n’existe vraiment. Nuance.
— Et je vais prouver le contraire !
— On vous a déjà dit que vous étiez un brin monomaniaque ?
— Je vais enfin me faire recruter.
— Vous devriez songer à vous trouver un passe-temps.
— Diriger un laboratoire.
— La spéléologie, par exemple.
— Organiser des congrès !
— Ou les courses de Blurg.
— On va vous faire ausculter par des médecins !

Ambre haussa un sourcil.

— Pour… ?
— En savoir plus sur votre physiologie.
— Vous la voyez ma physiologie. Je suis plutôt mignon, c’est tout ce qu’il y a à savoir.
— Vous avez des poumons ?
— Laissez mes organes tranquilles.

Ambre se leva et s’approcha d’une porte.

— Suivez-moi.
— On va dans mon placard à chaussures ?
— Exactement.

Hartasia et Ambre traversèrent la porte pour arriver dans une prairie.

— Ce n’est pas mon placard à chaussures.
— On voit que vous avez fait des études.

Hartasia se retourna pour constater que la porte avait disparu et qu’il n’y avait, autour d’eux, qu’une prairie sur une petite colline et, en bas de la prairie, un village à l’aspect rustique.

— Je vais aller sur la Terre Prime, quelque temps. Vous connaissez ? C’est très bien, très isolé, très protégé, très primitif. J’ai un ami qui m’en a reparlé. Ça fat un bout de temps que j’y suis pas allé. Chevalier Stellaire et tout. Un sacré type. Il m’a même appris la langue, enfin, en gros, regardez : My tailor is rich. Pas mal, hein ? Quand votre livre cessera d’être dupliqué, je retournerai peut-être du côté de Septima VII.
— Je ne comprends…
— Vous, vous restez ici. C’est… Un peu rustique, mais vous verrez, très agréable. Les gens sont charmants.
— Quoi ? Mais qu’est-ce que… Attendez !

Ambre s’arrêta.

— Dites-moi au moins si j’avais raison. Si mes thèses sont justes.
— Hmm… Non.
— Comment ça, non ?
— Ben, je sais pas : non. Non comme non. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?
— Là où j’ai faux ?
— Vous n’avez pas faux. C’est juste… Fragmentaire ? Je ne suis pas né dans les Mortes-Terres.
— Mais, les attestations épigraphiques…
— Je suis bien plus vieux que vos attestations épigraphiques.
— Plus vieux comment ?
— Plus vieux.
— Mais sur les Mortes-Terres, vous êtes décrit comme un enfant !
— Ah, ça…

Ambre esquissa un sourire malicieux.

— Ce n’est jamais qu’une question d’habillage.

Et sous les yeux d’Hartasia, la créature se mit à rajeunir, à rajeunir, pour avoir bientôt l’apparence d’un gamin de dix ans.

— Vous êtes métamorphe. Ça veut dire que je suis passé à côté d’un corpus monumental. Vous êtes peut-être dans dix fois, cent fois plus de légendes. Vous êtes… Ambre ?

Ambre s’appuya sur le bastingage du Palais des Congrès, qui continuait à tourner indolemment autour de Citadelle. Est-ce qu’il n’y avait pas des sortes d’armes très étranges, qui envoyaient des projectiles, aussi ? Il essayait de se souvenir de sa dernière visite sur la Terre Prime, sa seule et unique visite à vrai dire, il y avait plusieurs siècles de cela, mais sa mémoire n’était pas aussi parfaite que… En fait, elle n’avait jamais été parfaite. Ni sa mémoire, ni sa raison. Pas selon les critères des autres. Pas selon eux. De la Terre Prime, il n’avait que des bribes de souvenir. Sa dernière visite remontait à la Saint-Barthélémy ! Tout ce qu’il savait, c’était que l’Ordre veillait sur le secteur. Que la République veillait plus ou moins sur le secteur. Que les Grues s’en tenaient pour l’heure éloigné. Un monde coupé de tout.

Ambre se détourna de la planète pour passer les portes-coulissantes. Elles se refermèrent derrière lui et une vive lumière l’éclaira de plein fouet. Un homme avec un fort accent du Sud, tout du moins pour l’oreille d’Ambre, interrogea :

— Prénom, nom, papier d’identité.

Ambre s’humidifia les lèvres, hésita un peu et, tandis qu’il plissa les yeux pour regarder le hangar à taxis autour de lui, il se mit à réfléchir. Bientôt, il répondit :

— Ambre. Taxi. Euh… Perdus ?
— Tu te fous de ma gueule, p’tit con ?
— My tailor is rich.



Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : Indépendants — Super Héros. Même si les avis divergent sur la question, Ambre est essentiellement un être bon. Un peu désorienté (et désorientant), mais fondamentalement bon. Il aurait sans aucun doute toute sa place au sein de la Légion des Étoiles, mais comme il vient d'arriver sur la Terre Prime, il n'est pas encore très au fait de l'ensemble des coutumes terriennes. Il faut aussi dire que son sens de la hiérarchie est lacunaire et que son âge, ainsi que sa nature changeante, lui donne sur de nombreux problèmes moraux une perspective unique qui, si elle se présente parfois comme un beau témoignage de sagesse, peut donner aussi l’impression d’une parfaite indifférence.

ϟ Pouvoirs et capacités : Tous les pouvoirs d'Ambre sont innés, stables et sans développement. Ils constituent les seuls pouvoirs qu'il peut acquérir par sa propre nature, à l'exclusion donc des pouvoirs empruntés (par artefacts ou pouvoirs d'autrui), encore qu’il se soit souvent montré incapable, par le passé, d’utiliser correctement de nombreux objets magiques et/ou technologiques. Les pouvoirs d’Ambre sont les caractéristiques naturelles de son espèce, dont il est (à sa connaissance) le seul représentant dans le Multivers.

Hyperespace : Ambre est capable de plier l'espace pour rendre contigus deux points qui ne l'étaient pas. La pliure est très éphémère, une minute tout au plus, et ne permet pas de rapprocher des points d'une superficie de plus de quelques mètres carrés. En revanche, il ne parait pas y avoir de limites dans la distance qui sépare initialement les deux points et Ambre se sert souvent de ce pouvoir pour passer d'une planète à une autre. Cela dit, le nombre de masses importantes (étoiles, trous noirs, planètes) sur le trajet en ligne droite entre les deux points complexifie l'utilisation du pouvoir et Ambre est souvent contraint d'effectuer une multitude de petits sauts, pour ses voyages galactiques. Le problème ne se pose pas quand il voyage à l'intérieur d'un système solaire et, à plus forte raison, entre différents points d'une même planète. Il est à noter qu'une fois le rapprochement effectué, Ambre ne peut pas empêcher grâce à son pouvoir l'emprunt de cette jonction : n'importe qui peut en profiter.

Voyage dimensionnel : Ambre peut passer aisément d'une dimension à une autre. Les mauvaises langues murmurent que le résultat est le plus souvent aléatoire, mais c'est peut-être qu'il est simplement un peu cinglé. À bien des égards, ses capacités de voyage dimensionnel donnent lieu à des phénomènes en tout point semblables à son don d'hyperespace, si bien que ses infortunées victimes mettent parfois plusieurs jours à se rendre compte qu'elles n'ont pas été transportées dans le bon monde.

Longévité : Le métabolisme d'Ambre est extrêmement particulier. Son vieillissement est si lent que, pour la plupart des espèces, il parait tout simplement immuable. En réalité, Ambre vieillit, même si son espérance de vie se chiffre en dizaines milliers d'années. Le vieillissement d’Ambre ne se traduit pas par une modification ordonnée de son aspect physique, par nature instable (cf. Métamorphose ci-dessous), mais une progressive perte de vitalité de son esprit, qui le conduit à adopter des formes de vie de plus en plus primitive, jusqu’à se minéraliser complètement et se transformer, justement, en ambre. Par ailleurs, cette longévité ne le protège pas des maladies ou des blessures. En revanche, Ambre peut réagir très différemment à de nombreuse substances chimiques : il lui est arrivé très fréquemment de faire de nombreuses et graves réactions allergiques à des aliments courants des planètes qu'il visitait, ainsi que de tomber gravement malades après avoir contracté des virus tout à fait bénins, tout en se montrant très résistant à d'autres substances dangereuses.

Métamorphose : Ambre est capable de se transformer en un individu de n’importe quelle espèce, si bien que sa propre forme est impossible à restituer. Il est cependant strictement incapable de prendre l’apparence de quelqu’un de vivant ou de mort et certaines de ses caractéristiques physiologiques ne sont pas affectées par la métamorphose. Par exemple, ses yeux continuent à changer de couleur, peu importe sa forme, sauf, bien entendu, s’il adopte celle d’une créature dépourvue d’yeux. Ses facultés propres ne sont pas affectées par cette métamorphose : ainsi, s’il prend la forme d’une espèce plus massive, il n’en deviendra pas plus fort et s’il prend la forme d’une espèce munie de plusieurs cerveaux, il n’en deviendra pas plus intelligent. À l’inverse, il conserve ses facultés mentales même sous la forme d’une espèce très inférieure. Toutes ces incohérences le rendent en général très facile à repérer : nombre de textes médiévaux l’évoquent par exemple sous les traits d’un renard parlant. Ambre n’est par ailleurs capable de prendre la forme que d’espèces animales, à l’exclusion de toute autre forme de vie, même des formes de vie végétale très développées : la mobilité semble être une caractéristique inaliénable de sa nature.

ϟ Surnom et costume : — Le Destructeur des Lunes de Kalos*
— L'Incroyable Jackie
— Hniak Hniak Gulong Bouk**
— Le Meilleur Amant du Système de Labos
— Le Second Meilleur Dérasiteur du Système de Labos
— Le Sage de la Montagne Ascendante
— Le Fou de la Montagne Ascendante
— Renart (Le Roman de Renart)
— Tybalt (Romeo and Juliet)
— Zéphyr (Le Roman de Perceforest)
— Coyote
etc.

* Selon lui, il est innocent.
** Personne n'a jamais su ce que ça voulait dire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Juil 2014 - 20:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Une fois de plus, bienvenue à toi sur le forum !

Voilà un personnage des plus originaux et une histoire qui l'est tout autant ! Je ne vois absolument rien à redire sur la fiche et je ne ferais donc pas durer le suspens.

Tu commences avec un niveau 1, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Tu gagnes par ailleurs 15 points de réputation bonus pour avoir posté une fiche 24h chrono.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition !

Bon courage pour t'habituer à ce nouveau monde et ne pas hériter d'un nouveau surnom improbable !
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Ambre Taxi — Trickster
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_6Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_8


Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_1Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_2bisAmbre Taxi — Trickster Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Ambre Taxi — Trickster
» Exploits d'Ambre Taxi
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_6Ambre Taxi — Trickster Cadre_cat_8
Sauter vers: