AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un nouveau départ et un nouveau job ! (Ft Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Lun 2 Juin 2014 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
2 juin 2014,
Brett Building


La vue était assez sympathique, hélas pour lui il n'avait pas le temps d'en profiter, sa prise de fonction avait été effective la semaine dernière et il avait déjà une première mission. Elle était toute simple cette première mission, sans doute pour être sûr de ses capacités, c'était mesquin, mais c'était de bonne guerre. Après une semaine à se manger de la procédure à tous les repas et à toutes les sauces, voila qu'il devait analyser le matériel informatique de terrain. Mais ce n'était pas tout, il devait aussi proposer de nouvelles solutions, voir si c'était réalisable et à quel coût. Certes l'Unison avait des budgets colossaux comparé à la Heer, mais quand même, attribuer un ingénieur uniquement sur des tests... Disons juste que pour une entité de cette taille c'était quand même impressionnant. Mais après tout, pourquoi se plaignait t'il ? Il avait des budgets, il avait du matériel, il avait une table de travaux avec matériel et équipements nécessaire. Et il trouvait encore le moyen de se plaindre, ça n'allait vraiment pas du tout là !

Alors il se mit à tester son matériel, tout d'abord, l'équipement de terrain. On ne pouvait pas se balader entre les balles avec des claviers solides, quoi de mieux qu'un clavier tapis ? La fiabilité d'un clavier associé à la solidité d'un tapis l'encombrement en moins, un bon port usb 3.0 permettant un accès rapide et une prise en main totale. Groupez ça avec le logiciel nécessaire à la création d'entrée dans les défenses informatiques, entrée équivalente à une paroi dynamité, et le tour était joué. Mais l'accès ne se faisait pas seul, pour ça il fallait ajouter le PDA et ses nombreux connecteurs pour s'infiltrer directement dans le réseau visé. Son utilisation avait deux objectifs clairs en temps de guerre, trouver les failles du Système d'information adverse, les exploiter et éliminer la menace. Et la seconde ? Leurs envoyer le plus de virus et de malware à la seconde... Ah les joies de la E-bomb. Le côté software était bouclé, à ce niveau là il n'y avait pas beaucoup de problème, l'Unison était rodé.

Non ce qui posait problème c'était la qualité du hardware et l'alimentation de celui ci. Les batteries classique au lithium ne serait sans doute pas suffisante pour le matériel lorsqu'il y en aura un besoin essentiel. Et en temps de guerre tout devait être rodé. Alors peut être en incorporant une seconde batterie... Non il faudrait faire bien plus que ça. Changer quelques composants énergivore, revoir le schéma de câblage et le shipset des principaux composants... Oui il y avait du travail à abattre, alors autant s'y mettre tout de suite.

[...]

La journée passa très vite, trop vite en fait, et rapidement la soirée tomba sur la ville. Matt prit le temps de s'arrêter de travailler, laissa ses plans et son matériel en plan sur son banc de test pour observer la cité. Elle était magique, pleine de surprise, de héros et de choses encore plus incroyable. Le centre ville était dynamique, les quartiers vivants et plein d'idée, les gens semblaient heureux de leur sort ici. Cela faisait plaisir à voir, et c'est sans mal que cette pensée lui arracha un sourire. Mais pas tout n'était blanc, il fallait le reconnaître. Certains quartiers étaient plus que malfamés, il avait aussi entendu pas mal de rumeur et de bruit de couloir sur ce qu'il se passait dans certaine zone de la ville. Et devait on parlait de cette histoire issue du crash d'un vaisseau spatial ? Non ce n'était pas la peine en effet...

L'avant bras contre la vitre, le buste penché en avant et l'esprit songeur, il resta là un instant à observer tant le vide que la cité à ses pieds. Il n'était pourtant pas très haut dans le bâtiment, mais la vue était juste magique. Elle lui plaisait énormément, cela le changeait des grandes et longues forêts munichoise. Et la vie était si vivace dans cette cité... Quelque chose semblait fluidifier cet ensemble pour le moins étrange. Mais quoi ? Il ne le savait pas... Peut être la magie ? Peut être les pouvoirs des supers ? Peut être était ce uniquement dû à la volonté des mortels... Il n'avait pas la réponse à cette question qui n'avait sans doute aucun intérêt à être poser.

On frappa à la porte vitré.

Se retournant tout en sortant de sa torpeur, Matt pu apercevoir un homme qu'il avait vu à de nombreuse reprise durant la semaine. Ce n'était pas un agent de l'Unison à proprement parler, c'était bien plus que cela. Quel était son nom déjà ? Il en avait parlé avec d'autres au café pas plus tard que ce matin...

Entrez !

Adrian Pennington, c'était ça son nom. Consultant pour l'Unison sur les questions un peu ésotérique, c'était du moins ce qu'il avait comprit. Un sujet un peu délicat parce qu'il n'y comprenait pas grand chose. Mais tout ce qu'il avait à savoir c'était qu'il s'agissait d'une sommité dans le métier, et qu'il lui devait tout son respect. Surtout s'il devait être mener à travailler avec lui, on ne connaissait pas l'avenir après tout.

Pardonnez le désordre Mr Pennington, je prend à peine mes marques dans ce service ainsi que dans cette ville. Matt se dirigea vers son bureau et poursuivi. Vous voulez boire quelque chose de chaud ? J'ai justement une petite infusion de Provence que vous m'en direz des nouvelles si ça vous tente.

Il resta là quelques secondes à sourire à son interlocuteur avant de poursuivre tout en observant la ville. Dans quelques minutes, et avec la nuit qui tombera, elle ne sera que plus belle.

C'est une belle ville, et ça me change beaucoup de l'Europe pour ne pas vous le cacher.... Vous êtes ici depuis longtemps vous ?

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 14:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Cela faisait quelques temps qu'Adrian ne s'était pas rendu au siège de l'UNISON, il avait été pas mal occupé par de nouvelles recherches centrées sur des enquêtes qui se déroulaient actuellement à Star City. C'était étrange, en arrivant ici il y a plusieurs décennies, Eldoth n'avait jamais imaginé pouvoir être aussi accapraé par ce qui se passait dans les environs. Il pensait trouver l'endroit idéal pour faire ses recherches en toute quiétude, mais visiblement le destin en avait décidé autrement. Star City était une ville pleine de vie, agitée et où les actions des super – héros ou vilains – avaient un impact direct sur le quotidien des habitants. Il était difficile de rester dans son coin à fermer les yeux sur tous ces chambardements, mais pourtant Adrian y était arrivé. Jusqu'à récemment. Comment pouvait-il défendre un monde qu'il ne connaissait que peu ou prou ? Pour aider il faut connaître, c'était cette prise de conscience qui l'avait poussé à sortir de son carcan d'ermite et à se mêler un peu à la vie des habitants de la ville.

La première étape avait été l'UNISON, un regroupement d'individus qui ne possédaient pas tous des pouvoirs, mais qui avaient en commun leur désir de garder l'ordre et la loi en ville. Là-bas, le centenaire avait croisé et rencontré de nombreuses personnes qui l'avaient intrigué, mais jusqu'à ce jour, il n'avait jamais vraiment cherché à les connaître davantage. Ce n'était pourtant pas l'envie qui lui manquait, mais plutôt le temps. Ironique lorsque l'on savait qu'il était immortel, mais tout ce temps offert en supplément était entièrement dédié à l'étude de la magie. Ce sujet, Adrian le connaissait sur le bout des doigts et c'était plus que déstabilisant de se retrouver mis en lien avec des choses qui lui échappaient complètement. Il avait vu des spécialistes des armes blanches ou encore des mentalistes, tout un tas de capacités qui n'entraient pas dans ce qu'il connaissait, mais qui ne manquaient pas d'éveiller sa curiosité d'archéologue.
Puis il avait ceux qui ne disposaient de rien et pourtant, parvenaient à se hisser au sommet.

C'était ces personnes qui l'impressionnaient le plus : des individus qui partaient de rien et réussissaient à briller dans un domaine. Oh, lui aussi avait débuté sa vie comme un citoyen lambda, mais l'esprit qui l'habitait l'avait directement propulsé au rôle d'Archimage, il n'avait pas eu quoi que ce soit à faire pour mériter cette reconnaissance que beaucoup avaient à son égard.
C'était pour cette raison qu'il avait pris la peine de se renseigner sur un homme qui avait attiré son attention par hasard, au détour d'un couloir du Brett Building. La bribe de conversation qu'Adrian avait attrapée au vol laissait penser qu'il ne disposait que de ses talents durement acquis et d'aucun autre don, c'était l'occasion ou jamais de pouvoir disséquer et comprendre ce qui poussait une telle personne à choisir cette voie.

En bon archéologue qu'il était, Adrian avait fait quelques recherches sur ce « sujet », identité, date d'arrivée dans l'UNISON, en bref ce que les bruits de couloir pouvaient lui apprendre. Puis, lorsqu'il avait estimé avoir suffisamment d'informations pour procéder à l'analyse, Eldoth s'était arrangé pour que son chemin croise celui de l'homme. Fidèle à lui-même, Adrian s'était approché de l'endroit où il travaillait sans se faire remarquer – ou du moins il le pensait – pour tenter de l'aborder avec toute la décontraction possible. Le centenaire avait beau savoir gérer l'arrivée d'un démon sans même avoir une montée d'adrénaline, la discussion restait son talon d'Achille et lui posait toujours autant de difficultés.... Il avait donc frappé à la porte vitrée du bureau avant d'y entrer sur l'invitation de la personne qui l'intéressait justement. Adrian le salua tout d'abord avant d'être accueilli avec une aisance qui lui manquait cruellement. Maintenant qu'il était là, le mage avait du mal à savoir ce qu'il devait dire ou faire pour aborder ce sujet qui lui semblait pourtant si simple. Il décida donc de laisser son interlocuteur mener le début de la discussion et d'enclencher lui-même sur la suite lorsque le moment idéal se présenterait ! C'est donc avec son habituel sourire à toute épreuve qu'il répondit aux multiples questions de l'agent.

« Pas mal de temps oui, enfin j'ai presque toujours été en Amérique et ça se ressemble assez, quelles que soient les villes. Difficile de déclarer qu'il vivait ici depuis une quarantaine d'années alors qu'il n'avait l'air d'avoir cet âge.
Et pour la boisson, je ne veux pas vous déranger, mais si vous en faites pour vous, je ne dis pas non. Son regard se posa sur la multitude d'appareils qui se trouvaient autour d'eux.
Je ne vous dérange pas au moins ? Je pensais que vous aviez terminé votre journée, mais si vous êtes occupé, je peux repasser un autre jour. Son attention se reporta sur l'agent avant qu'il n'enchaîne.
D'ailleurs, appelez-moi Adrian, monsieur Pennington c'est pour mon père. »

Même s'il avait largement l'âge d'être appelé ainsi, c'était un fait ! Quoi qu'il en soit, l'aisance et l'amabilité avec laquelle il avait été accueilli le poussèrent à se montrer un peu plus confiant. Pourquoi ne pas débuter avec des questions anodines pour finalement en arriver à celle qui l'intéressait le plus ? Après une légère pause, Eldoth reprit donc d'un ton calme et posé.

« Vous venez d'Europe alors ? Je n'y ai jamais vraiment été, mais du peu que j'ai vu, ça avait effectivement l'air très différent d'ici. C'était votre choix d'être muté dans ce coin, ou c'est un simple concours de circonstances ? »
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 16:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’homme essaya de mettre très rapidement son interlocuteur à l’aise même si ce n’était pas encore bien facile du simple fait qu’il ne le connaissait pas encore très bien. Mais il y arriverait, comme toujours. Adrian s’expliqua et répondit à l’ensemble des questions que lui posait déjà Matt, que ce soit de savoir s’il était depuis longtemps sur place, s’il voulait de quoi boire et tout le reste. Il aimait entrer dans le vif du sujet assez rapidement, on lui reprochait souvent d’être trop prompt à la discussion mais il n’en avait cure. Il était comme il était et si cela posait problème, alors tant pis. Il n’était pas du genre à revenir en arrière pour ne pas froisser les gens.

Je vois, Adrian. Votre famille est importante dans le coin ? Je veux dire.. Hum comment dire. Vous avez des relations ou autres ? Un nom pareil, ça sonne forcement important. Il rigola à son ânerie avant de reprendre. Enfin après je ne sais pas, mais comme ça ne fait pas longtemps que je suis aux Etas-unis je ne connais pas encore bien la culture locale. Chez moi on est plus brut de décoffrage.

Pour répondre à la première proposition qu’il avait faite, Matt sorti un sachet banal ainsi que deux boules thé le tout accompagné de deux tasses d’un blanc banal ciglé de son école. La TUM, l’école ou plutôt l’université dans laquelle il avait fait ses études. Oui, elles étaient colector ces deux là. Il sortit un petit récipient en verre contenant des sucres et le posa sur la table centrale. Pendant ce temps là, l’eau chauffait, quelques minutes avant que le nectar ne soit prêt. il avait le temps de discuter un peu.

Non vous ne me dérangez pas, la journée a été longue et je n’arrive pas à finir tout ce que je voudrais. Mais rien ne sert de se tuer à la tache, j’aurais tout le temps demain. Ou après demain. La vie est longue n’est ce pas ? En tout cas bien assez pour s’en inquiéter.

Il ne faisait pas dans la philosophie, c’était bien sa manière de voir le monde. C’était une vision simple, claire et reposante. Beaucoup était pessimiste ou trop confiant par rapport à la vie, lui avait prit le parti de n’être aucun des deux. Ou tout du moins d’essayer de se tenir à une neutralité très suisse. Et ça marchait plus tôt pas mal.

L’eau bouillait toujours.

Alors il écouta avec attention la dernière phrase de son nouvel interlocuteur. Oui les villes du coin étaient sans doute identique, peut être du fait d’une urbanisation encore très jeune, mais pas toutes se ressemblaient à cent pour cent. Du moins il l’espérait sinon ce ne serait pas drôle de visiter ce pays. En tout cas elles n’avaient presque aucun point commun avec les villes Européennes. On ne pouvait pas comparer une Berlin et une New-york. Non, jamais de la vie.

Oui, je suis arrivé il y a peu aux Etat-unis. Et je peux vous dire que ça change beaucoup de chez moi. Voyez-vous, je suis de Muncih et ma ville est plus basse, plus excentrée. La culture est différente, la façon qu’ont les gens de vivre l’est encore plus.

Le chauffe-eau s’arrêta et un nuage de vapeur s’enfuit du contenant, ceci indiquant que le contenu était prêt à être transvasé dans un autre contenant. Oui grossièrement on allait remplir les tasses. Mais pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué ? Alors Matt prit le temps de remplir les deux tasses et ouvrit le conteneur du sucre. Il proposa les deux à son interlocuteur en précisant. Je l’ai fais venir de France, il parait que ça calme pas mal après une bonne journée de travail. Parfois quand j’en parle, les gens croient qu’il s’agit de drogue… Mais je vous rassure tout de suite, ce n’est pas du GHB. Il était à l’aise et disait des choses qu’un être humain normalement constitué ne dirait pas au premier abord. Ni même au second, mais lui était différent. Il ne faisait désormais plus aucun doute quant au fait qu’un gêne avait du péter à la naissance. Sans quoi il ne serait pas ainsi…

Mais dite moi, cela fait longtemps que vous êtes ici ? Je veux dire que vous travaillez pour l’Unison ? J’ai cru comprendre que vous étiez archéologue ou quelque chose du genre ? Vous avez dû en voir de ces choses quand même…

Moi je suis tout frais et mon catapultage ici c’est faite par le coup du sort. En fait j’avais le choix entre le moyen orient et ici… Autant vous dire que j’ai préféré venir ici… Le sable je l’aime, mais avec parcimonie.


Effectivement, il ne l’aimait pas des masses même. Et puis bon, on lui avait proposé quelque chose dans la ville des supers. Comment pouvait il refuser ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Pennington sonnait important ? C'était bien la première fois qu'on lui faisait cette remarque ! Un léger sourire amusé se dessina sur les lèvres du centenaire lorsque son interlocuteur ricana à sa plaisanterie avant d'enchaîner sur une précision. Mais où était ce « chez moi » précisément ? Une question qui lui brûlait les lèvres, mais il garda le silence le temps de laisser le prénommé Matt enchaîner sur la suite. Patient comme à chaque fois, il attendit d'avoir quelques réponses à ses questions pour finalement apprendre que le jeune homme était originaire d'Allemagne. C'était un fait : ce pays n'avait rien à voir avec l'Amérique. Un coup de chance voulait qu'Adrian ait fait un séjour dans ce coin avant de revenir en Amérique, mais vu que c'était juste après la seconde guerre mondiale, il y avait de fortes chances pour que les choses aient beaucoup évoluées depuis. Bien sûr, il s'agissait là d'un détail que le mage ne pouvait pas avancer pour justifier le fait qu'il connaissait ce coin-là, sans quoi le jeune agent risquait de le prendre pour un fou. Au mieux. Et avant qu'il ne puisse avoir l'occasion d'ajouter quelques questions, Adrian se retrouva face à des interrogations de la part de Matt. Bon. Il avait prévu de venir ici pour se renseigner sur cet homme, mais au final les rôles étaient inversés parce que c'était lui qui se retrouvait à répondre à certaines qui l'obligeaient à mentir – chose qu'il détestait faire. Après avoir poliment refusé le sucre proposé, Adrian hésita sur la manière dont il allait répondre, puis se lança finalement.

« Le moyen-orient ? C'est une belle zone pourtant. J'ai passé quelques temps en Égypte pour mes recherches, mais ce n'est peut-être pas comparable à votre métier. J'imagine qu'être sur le terrain c'est légèrement différent. Enfin, à Star City à moins de vous perdre dans le bac à sable des enfants au parc, je pense que vous devriez vous en sortir. Il ne précisa pas de dates pour éviter les mensonges.
Pour l'UNISON et bien, disons que j'aide depuis qu'elle s'est installée en ville. Donc depuis trois ou quatre ans environ. Avant j'aidais plutôt la Légion des Étoiles, enfin ça m'arrive encore, mais moins depuis que l'UNISON est ici. Il avait aussi aidé la Ligue héroïque et d'autres organismes de héros des années cinquante ou soixante.
Après comme vous l'avez souligné, je suis archéologue, disons que mon aide n'est pas forcément très importante. J'aide surtout pour les artefacts que vous pouvez découvrir, des choses de ce genre, donc la durée de mon assistance n'est pas vraiment parlante. »

Bon, il avait aussi plusieurs fois apporté son aide de manière plus probante en intervenant en tant qu'Archimage pour des missions à hauts risques et concernant la magie, mais étant donné que seuls quelques rares agents étaient au courant de ce détail, c'était toujours avec les mêmes personnes. De toute manière, il s'agissait là de sujets qu'il ne comptait pas aborder, après tout, il était venu ici pour en apprendre plus sur son interlocuteur, non ? Adrian n'aimait pas trop parler de lui et encore moins lorsqu'il devait mentir ou modifier la vérité pour ne pas éventer son secret. C'est donc d'un ton léger qu'il reprit sur un sujet plus éloigné de ses activités.

« Et vous vous faites à la vie ici ? Star City n'est pas vraiment une ville calme, il y a toujours de l'action et j'imagine que vous devez déjà avoir pas mal expérimenté tout ça, non ? Son regard se glissa jusqu'aux objets posés autour d'eux.
Enfin, si vous êtes sur le terrain. Vous faites aussi des autres choses à côté ? Je ne fréquente pas énormément d'agents alors je vous avoue que je ne suis pas très au courant de tout ce qui se passe ici. Mis à part Dana et le Commandant, il n'était effectivement pas souvent en contact avec les autres.
C'est une bonne chose que vous sachiez vous ménager des pauses. Les gens dans cet organisme ont la mauvaise tendance de se laisser accaparer par leur métier au point d'en mettre leur vie privée de côté. Ce serait dommage, surtout si vous ne connaissez pas la ville. Il faut en profiter pour découvrir un peu les environs. Ça lui allait bien de dire ça alors qu'il avait passé près de quarante ans enfermé dans son manoir, mais c'était un détail.
Vous faisiez quoi dans votre ville natale d'ailleurs ? J'ai entendu dire que vous étiez plutôt doué dans ce que vous faisiez, mais je n'ai pas vraiment eu de détails à ce propos. »

C'était l'entière vérité. Puis de toute manière, pour intégrer un groupe comme l'UNISON il devait forcément être doué dans sa spécialisation. Que faisait-il ? Ancien soldat peut-être ? Le mage retomba dans le silence, attendant les éventuelles explications de son interlocuteur avec un attention non feinte.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 11:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’homme était quelque peu réticent à parler de lui-même, Matt le voyait bien, mais il aimait en savoir le plus possible sur les gens avec qui il était amené à travailler. Et en tant que consultant de l’Unison cet homme serait peut-être, un jour, un compagnon de combat ou de recherche. Et puis, travailler avec un archéologue ça doit être quelque chose non ? Toujours quelque chose à dire sur un lieu, une comparaison avec un moment historique ou une remarquable citation placée au bon moment. C’est vrai que cela pouvait ennuyer certain homme d’action nettement plus habitué à entendre les balles siffler ou des explosions. Mais cela ne dérangeait pas Matt, bien au contraire. Alors quand son interlocuteur lui parla de l’Égypte il était déjà tout ouïe, prêt à recevoir un cours sur un antique roi de ce peuple ayant inventé des choses fantastiques à l’époque où ses ancêtres vivaient encore dans des grottes. Ca forçait le respect. Mais à la remarque de se perdre dans le bac à sable, Matt ne put que rire et confirmer tout naturellement.

Oh vous savez, avec moi tout est possible. Avec un peu de chance je me perdrais dans une forêt où il n’y aurait qu’un arbre. Alors un bac à sable. Pour moi ce serait un véritable désert.

L’homme sembla dénigrer son travail d’archéologue, considérant que celui-ci n’avait pas forcement beaucoup d’intérêt pour l’Unison et ses soldats. Matt n’était pas d’accord, car il s’agissait bien là d’une fonction support essentiel au bon fonctionnement de l’entité. Je ne pense pas que votre job soit si peu important. Votre connaissance du monde antique et tout ce qui tourne autour des légendes nous permet sans doute d’éviter des âneries monumentales. Surtout si avant d’arriver à l’Unison il était passé par la légion des étoiles. Ces gens-là ne prenaient pas n’importe qui à n’importe quelle condition. Mais comme il ne voulait pas, ou ne semblait pas vouloir en parler tout de suite il laissa tomber. Peut-être plus tard lui ferait il part de ses connaissances et de ses expériences passés. C’était logique. Parfois il fallait apprendre à se faire discret, sans quoi on pouvait passer pour ce que l’on n’était pas et s’attirer les ennuis qu’on essayait d’éviter. Et puis se faire remarquer lors de son premier mois n’était pas forcément la meilleure des façons de faire son trou ici.

Matt porta à ses lèvres la tasse d’où émanait un délicieux fumet sucré et fruité. C’était simple comme boisson, il l’avait récupéré juste avant de partir en passant pas un contact français, mais il se demandait s’il s’agissait de quelque chose d’artisanal ou d’industriel. Après tout quelle importance cela pouvait avoir ? C’était bon non ? Alors pourquoi se plaindre ? Alors qu’il se posait un tas de questions existentielles et foncièrement inutiles, Adrian lui posa des questions sur son activité, ce qu’il faisait de son temps libre et s’il s’était enfin adapté à la vie ici. Comment pouvait on s’adapter à une vie pareille d’ailleurs ? Il ne savait pas bien. Peut-être y arriverait-il, mais il se passait tellement de chose en si peu de temps… C’était comme si tout le monde fonctionnait avec de la caféine à la place du sang.

La ville bouge trop vite parfois, j’ai l’impression d’être à la traine sur tout. Mais c’est quelque chose que vous, américains, faite constamment et dont vous gardez le secret. En Europe on est plus calme. Après c’est la façon dont je vois les choses, il y a aussi des existés par chez nous.

Tout ça pour dire que ça me change énormément de Munich ou de Berlin. Mais ce n’est pas forcement pour me déplaire. Par exemple je me suis installé sur la Kayne street, dans un immeuble remplit d’étudiants et d’artistes, le tout dans un quartier vivant avec restaurant, bar branché et tout ce qui va avec. Et bien je trouve cela très plaisant, très agréable à vivre et surtout, très long à explorer. Dire qu’il me reste encore plus de quatre-vingt pour cent de la ville à explorer me donne le tournis. Heureusement que je prends du temps pour le faire, sinon je n‘en profiterais jamais.


L’homme voulait en savoir plus sur son travail et ce qu’il faisait de son temps libre, bon ce n’était pas la peine de lui raconter toute sa vie mais il pouvait au moins lui entrouvrir une fenêtre à partir de laquelle il pourrait voir un pan de sa vie. Il vit aussi que l’homme s’intéressait à son travail en observant la pile d’objet sur le banc de test, tout son travail était là, visible de tous.

Et bien je fais pas mal de chose en dehors du travail, mais pour ne rien vous cacher beaucoup ont un lien avec mon travail. J’aide d’ancien ami de promotion dans leurs travails tant que ça n’entre pas en contradiction avec mes fonctions, je cuisine pas mal et je participe à rendre vivante la communauté Allemande du coin. J’aime à penser que je me débrouille pas trop mal en snowboard, et quand j’ai le temps j’essaye de sortir dans la campagne avec ma moto.

Disons que ça occupe pas mal.

Et vous ? La tête visée dans les livres ou les anciennes reliques ?


Les activités d’un jeune homme était simple, il n’avait pour le moment aucune attache familiale locale, aucune obligation émotionnelle. Il était libre de faire ce qu’il voulait et il ne se privait pas pour le faire. La suite de son explication allait prendre pour objet son travail avant d’arriver ici. Travail qui était le même que celui qu’il réalisait actuellement.

A la base je suis ingénieur spécialisé dans les systèmes d’informations. J’ai travaillé pour des chantiers navals, principalement sur des projets militaires comme l’implémentation de systèmes de sécurité sur les sous-marins d’attaque Allemand. Du moins jusqu’en 2010. À ce moment j’ai changé de voie et me suis engagé dans le génie militaire, plus particulièrement la guerre électronique. Je suis passé par l’école des officiers de la Heer de Bavière et j’ai fini lieutenant.

J’ai servi deux ans, avec de petites missions au Kosovo et en Afghanistan au cours desquelles je me suis fait remarquer par l’état-major et on m’a sélectionné pour rejoindre l’Unison. Et pouf, me voila ici à m’occuper de la guerre électronique.
L’homme haussa les épaules bêtement avant de finir. Qui l’aurait cru ? Mais je vais vous donner un exemple pour tenter de vous expliquer mon metier.

Regardez ce que je vais sortir du bureau.


L’homme ouvrit un casier et sortit quatre objets divers et sans aucun liens entre eux. Le premier était un peluche représentant une Super avec une cape et un super costume. Le second était les clefs de sa moto. Le troisième était un PDA et le dernier une balle de 5,56,mm munition standard de l’Otan.

Partons du principe que vous soyez un humain lambda sans pouvoir, d’un physique et d’une psyché normale, le tout connecté à internet avec un téléphone ou un ordinateur et une famille à charge. Qu’est ce qui serait le plus dangereux pour vous, une personne avec des supers pouvoirs ? Une arme à feux ? Un véhicule ? Ou un autre outil électronique tel que ce PDA ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 13:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
En soit, Matt n'avait pas tort en ce qui concernait le travail d'Adrian : il n'était pas totalement inutile. Cela dit, ce n'était pas franchement son rôle d'archéologue qui avait été utilisé jusqu'à aujourd'hui et les responsables de la base savaient bien que ce n'était pas négligeable d'avoir l'aide de l'Archimage. Même sans être vaniteux, Eldoth savait parfaitement que son rôle lui octroyait une affinité unique avec la magie et il était forcément plus apte à les aider que n'importe quel mage venu. Aussi doué soit-il. Cependant, lorsqu'il fut question d’ânerie monumentale qu'ils pourraient faire, un léger sourire désolé se peignit sur les lèvres du centenaire.

« Je n'y suis pas à l'abri moi aussi vous savez. »

Après tout, il avait commencé sa carrière en faisant la pire connerie qui soit : en brisant le sceau qui retenait prisonnier un ancien sorcier – maléfique évidemment, sinon ce n'était pas drôle – et il en subissait encore les répercussions à ce jour ! Mais c'était là un épisode qu'il préférait oublier pour le moment, c'était simplement une manière de rappeler à Matt que même les « professionnels » n'étaient pas parfaits. À son grand dam, il aurait apprécié ne plus pouvoir commettre la moindre erreur, mais c'était trop demander semblait-il.

Avec la suite des explications du jeune agent, Adrian put apprendre qu'ils vivaient dans le même coin de Star City puisque lui aussi avait un manoir dans la Kane Street, mais ils ne s'étaient encore jamais croisés. Cela dit, ça n'avait rien d'étonnant, son manoir se trouvait plutôt dans la zone où les familles avantagées vivaient et pas dans un immeuble où se côtoyaient les étudiants. Puis vu le nombre de fois où il sortait de sa maison, c'était plutôt logique qu'il ne connaisse pas la moitié de ses voisins. En tous les cas, une chose était certaine : il ne manquait pas d'occupations ! Adrian en vint à se demander comment est-ce qu'il se débrouillait pour pouvoir faire autant de choses et garder du temps pour son travail, c'était impressionnant.

« Les bouquins et les vieux objets oui, vous avez tout compris. Et puis je suis professeur du soir à Star High alors ça occupe pas mal aussi. J'habite aussi sur la Kane Street d'ailleurs, mais pas vraiment dans le même coin que vous si j'en crois votre description. »

Il se sentait un peu ridicule de n'avoir « que » ça à faire. Bon, certes, son rôle l'obligeait à surveiller les fluctuations de la magie à travers le monde, mais ce n'était pas aussi valorisant que de parler de multiples activités apparemment très intéressantes. Sa dernière sortie « animée » consistait à un apprentissage des rollers avec son apprentie mage et il avait été affreusement mauvais. En bref, si l'on enlevait les traques de magiciens maléfiques ou de démons en fuite, il ne restait pas grand-chose. Et ça évidemment, vous ne pouviez pas en parler au premier venu. C'était définitif : il apparaîtrait comme le gros « relou » qui passait son temps le nez dans ses bouquins. Tant pis !

Matt développa davantage son rôle ici et Adrian put donc apprendre que l'homme excellait dans un domaine que lui ne maîtrisait absolument pas – et encore, c'était un euphémisme. L'électronique, la technologie et tout cela, Adrian s'était arrêté au téléphone à cadran qu'il fallait tourner pour composer les numéros et franchement, pour lui c'était déjà le summum de la technologie. Autant dire qu'il allait être totalement largué si la discussion s'engageait dans cette voie ! L'idée maintenant était de ne pas passer pour un gros inculte ou un Amish qui se serait perdu à Star City. Le petit « exercice » que proposa Matt ne fit d'ailleurs que prouver qu'il devait préciser ce point avant que la discussion ne devienne hors de portée pour lui. Alors que son regard se posa sur les différents objets installés devant lui, il eut un léger haussement d'épaules.

« Je dois vous avouer quelque chose : je n'y connais strictement rien en électronique et dans tous ces domaines. Alors ce qui me semblerait le plus dangereux, ça dépendrait pour qui. Parce que j'ai l'impression qu'utiliser ces objets sans savoir comment s'y prendre, c'est dangereux, mais pour nous. Il l'avait expérimenté avec un téléphone récalcitrant.
Mais en imaginant que je sois un peu moins mauvais, je tablerais plutôt sur la personne aux pouvoirs. Enfin, disons qu'elle peut les maîtriser largement mieux puisqu'ils font partie d'elle-même. C'est un peu compliqué à expliquer. Mais peut-être que pour quelqu'un qui n'en a pas, c'est effectivement plus dangereux qu'une arme à feu. »

Sauf qu'il n'y connaissait strictement rien et qu'il était donc bien incapable de savoir ce qu'il pouvait réellement faire ! Le centenaire hésita un bref instant, se demandant si cet homme ne pouvait pas choisir de devenir lui-même un héros en employant ses technologies comme le faisaient certains. Après une petite pause, il se renseigna à ce propos.

« Vous n'avez jamais songé à vous lancer dans une carrière de héros même sans pouvoirs ? Il y en a beaucoup qui utilisent juste leurs compétences vous savez. »

Après tout, ils étaient à Star City !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 17:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’ingénieur écoutait avec attention tout ce que lui disait l’homme en face de lui, peut être avec trop d’attention. Mais il n’y pouvait rien, tout cela l’intéressait, d’autant plus que cela n’avait aucun rapport avec ce qu’il faisait au jour le jour. Il l’écoutait avec une concentration intense, tellement qu’on pourrait presque croire qu’il faisait exprès mais c’était loin d’être le cas. Rien qu’imaginant la bibliothèque de cet homme, qui devait plier sous le poids des livres, il avait mal à la tête. De quoi pouvait-il être capable ? Combien de langues pouvait-il parler et comprendre ? Il devait connaitre beaucoup de chose, chose que Matt n’osait même pas imaginer. Alors quand Adrian lui dit qu’il enseignait à la Star High il fini en sifflant, surtout pour lui-même car il était impressionné. La passion d’un homme pouvait conduire celui-ci sur des chemins différents mais surtout le mener à faire ce qu’il souhaitait. Et ça, c’était la vie, la vrai.

Alors vous êtes prof… Vos élèves doivent se régaler avec vous, tellement d’histoires à raconter et d’anecdote à mettre en avant. Et vous travaillez sur toute l’Histoire où plus particulièrement sur une partie ?

Le membre de l’Unison rigola à la remarque de l’archéologue ainsi que sur la proposition qu’il faisait. Son argument tenait la route, et lui-même certifia ne pas s’y connaitre en technologie pour pouvoir lui faire part d’une réponse claire. A la vérité il n’y avait pas de réponse facile à donner, ni de réponse unique à dire vrai. C’était une pièce pour savoir ce que l’autre pensait. Enfin un piège, disons juste une façon détourner d’en apprendre un peu plus sur son interlocuteur. Tout en restant dans les limites qu’obligeait la courtoisie.

Je pense comme vous, à mon avis c’est la personne avec les pouvoirs qui est la plus dangereuse. Mais, jugement de valeurs de côté, je pense que tout ce qu’il y a ici sont des objets et que, par définition, ils ne sont ni bon ni mauvais. C’est ce que nous en faisons qui les rend dangereux.

Il attrapa la peluche et commença à jouer bêtement avec. On aurait dit un gamin, mais c’était loin d’être le cas, c’était juste qu’il ne se prenait jamais au sérieux. Pourquoi le ferait il ? Après tout il n’était personne.

Une balle peut être la pièce uniquement d’une œuvre d’art pour lutter contre la guerre. Un véhicule peut sauver des vies, et ne parlons pas du super qui peut littéralement tout faire. Le PDA peut faire la même, il est devenu essentiel à notre civilisation. Mais changeons d’angle de vue, et voyons le côté négatif de la chose.

Cette balle peut être issue du chargeur d’un enfant soldat en Afrique Arraché à sa famille pour combattre au nom d’une cause servant uniquement à ce que certain s’enrichissent. Le véhicule peut servir à réaliser un acte malveillant, de même que le PDA qui pourrait vous déclarer mort au près de l’assurance maladie, vider vos comptes en banques et qui sait quoi d’autre. Le super, lui, peut s’imaginer trop bien pour notre monde et sa population et ainsi nous réduire en cendre.


L’homme eut un regard vide l’espace d’un instant avant de redevenir normal et de sourire à son interlocuteur. Interlocuteur qui devait sans doute se demander à qui il avait affaire car là il était parti loin… Très loin.

Ouai… Avec beaucoup d’imagination on peut faire pas mal de chose. Mais je vous rassure tout de suite, je n’ai pas pour habitude de faire de la philosophie de comptoir. Je laisse ça a d’autre.

Puis, l’homme posa une question que Matt n’attendait pas du tout. Se lancer dans une carrière de héro ? Sérieusement ? Lui, le pauvre étudiant de Munich fraichement débarqué à Star City, pourrait prétendre à une carrière de héro ? Mouai, non. Pas du tout même. L’homme reporta son regard vers la baie vitrée qui permettait d’englober du regard une partie de la ville et resta silencieux un petit moment. Jamais on ne lui avait dit cela, et pour tout dire il n’avait même jamais pensé être capable d’une telle chose. Il y avait trop de contradiction entre être héros et être un être commun. Et ça il ne voulait en aucun cas perdre son humanité et son anonymat. Personne ne le connaissait et c’était très bien ainsi, Matt était plutôt à opérer dans l’ombre, loin des remises de prix ou de médaille.

Non. Jamais de la vie. Moi ? Un héros ? Avec la cape, le costume, la planque, l’assistante sexy toujours prête à tout ? Il s’arrêta un instant à cette pensée, en fait peut être qu’uniquement pour ce point-là il l’aurait fait. En fait il n’y aurait que ce point-là qui m’attirerait parce que le reste…

Etre sur le devant de la scène, que tout le monde connaisse votre nom et vous pourchasse pour savoir tout ce qu’il y a à savoir sur vous ? Non merci. Je n’imagine pas un seul instant quitté cet anonymat qui me permet tellement de chose.

Tiens un exemple, vous pensez vraiment que si j’étais un héros je pourrais cuisiner en caleçon un samedi matin ?
Il réfléchit un instant avant de se reprendre. Non vous savez quoi ? Oubliez ce que je viens de dire, c’était un sacrée connerie. De toute façon rien que pour ma façon d’être ça ne pourrait pas le faire.

Et vous ? Avec votre mine de connaissance je suis sûr que vous cachez vos capacités. On n’imagine pas la puissance d’un archéologue.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 21:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon voilà, il aurait mieux fait de s'abstenir de préciser pour Star High parce qu'il allait devoir mentir pour de bon cette fois-ci. Adrian ne pouvait pas lâcher de but-en-blanc qu'il enseignait la maîtrise de la magie à des futurs Super-héros. D'une part parce qu'il était censé ne connaître ça que de manière théorique, puis ensuite parce que rares étaient ceux à savoir que l'école offrait une telle possibilité d'apprentissage. Il répondit donc aussi vaguement que possible.

« Je maîtrise plusieurs domaines, je m'adapte à la demande je dirais. C'est assez malléable à cet âge-là vous savez. »

Et voilà, il n'avait même pas eu besoin de mentir étant donné que sa réponse survolait le sujet et abordait à peine la question qui lui avait été posée. Adrian n'aimait pas se comporter ainsi, mais bon, il faisait avec ce qu'il avait. La discussion glissa de toute manière sur un sujet bien plus sérieux, à savoir la dangerosité des pouvoirs ou des objets. Les objets étaient forcément plus dangereux que les gens qui maîtrisaient des pouvoirs spéciaux ? Pas vraiment. Adrian avait croisé des mages qui utilisaient les mêmes sorts que lui, mais pour faire le mal. Au final, pouvoirs ou armes, les choses étaient pareilles. L'Archimage conserva le silence en l'écoutant et en le regardant jouer avec sa peluche, ne le jugeant pas pour autant. Chacun avait droit à sa part de gamineries, non ? Puis soyons honnêtes, pour un homme de son âge, si Matt avait trente ans il avait encore l'âge de jouer à la poupée. Cette période-là de la vie d'Adrian remontait à si longtemps qu'il avait oublié ce que ça faisait d'avoir cet âge. Au terme des arguments de son comparse, le centenaire reprit la parole.

« La philosophie n'a jamais fait de mal à personne. Mais je pense comme vous, tout dépend des décisions de chacun, au final ce n'est pas la base qui détermine si une chose est bonne ou mauvaise. C’est valable aussi pour les pouvoirs de chacun. J'ai déjà entendu parler de Supers qui possédaient des pouvoirs jugés comme mauvais, mais qui s'en servaient pour aider les autres. Et puis un même pouvoir peut offrir beaucoup de possibilités. Cela dit, les hommes politiques le montrent bien : une situation peut être présentée sous un angle favorable ou défavorable selon le bout par lequel vous la prenez. Le tout est d'en avoir conscience. »

Il avait souvent entendu des individus mépriser les métahumains alors qu'ils en étaient simplement jaloux, tandis que d'autres faisaient leur apologie. Tout dépendait des arguments mis en avant, il y avait de quoi nourrir tous les points de vue et c'était justement pour cette raison qu'Adrian ne croyait que ce que lui pensait et non ce que les autres lui dictaient de penser. Son attention n'avait pas quitté Matt qui, quant à lui, observait la ville à travers la baie vitrée tout en répondant à l'interrogation d'Adrian. Visiblement jouer les héros ne l'intéressait pas franchement, mais pour une raison qui n'était pas la plus... logique qui soit. Adrian était bien placé pour dire qu'il était possible d'être un héros et de ne pas être connu du public. Pourquoi ? Parce que c'était son cas. Oh, Eldoth avait bien eu droit à son moment de gloire, voire à quelques apparitions dans des bandes dessinées sur des héros plus célèbre, mais il n'avait jamais été au centre de l'attention, preuve qu'il était possible de jouer les héros et de conserver son anonymat. Mais, une fois de plus, ce n'était pas un exemple qu'il pouvait cité. Après quelques secondes de silence, le centenaire répondit finalement.

« Vous savez, il existe beaucoup de héros qui ne sont pas célèbres et cela ne les empêche pas de pouvoir faire le bien autour d'eux. Le tout est de s'arranger pour rester dans l'ombre j'imagine, mais certains individus ne goûtent pas à la célébrité. Star City a l'avantage d'avoir de nombreux héros réputés, du coup pour les rejoindre il faut vraiment le vouloir. J'imagine qu'il ne doit pas être très difficile de conserver son anonymat ici. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres.
Et puis... les Supers restent des hommes comme vous et moi. Ils ont aussi leur vie normale et je ne crois pas que cuisiner en tenue de chef soit une obligation pour pouvoir en devenir un. Mais bien sûr, tout est question de vocation et si vous préférez aider les gens en tenue d'agent de l'UNISON, je serais bien mal placé pour vous jeter la pierre. Signe qu'il approuvait cette décision.
Moi, je suis juste un consultant, pas un agent. La puissance est très relative, si l'on parle de connaître des choses, je peux me débrouiller, mais pour ce qui est d’agir sur le terrain, ce n'est pas avec mon métier d'archéologue que je ferai grand-chose. Il disait la vérité, il le faisait en tant qu'Archimage.
Du coup, je ne vois pas pourquoi vous ne pourriez pas vous lancer là-dedans juste parce que vous êtes... comme vous êtes. On a assez de héros stéréotypés en ville, un peu de nouveauté ne fait jamais de mal. »

Bon, il ne cherchait pas à le pousser à en devenir un, mais c'était une manière de montrer à Matt que même s'il n'avait apparemment pas une grande estime de lui-même, ce n'était pas pour autant qu'il avait raison sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 10:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Adrian était quelqu’un de vraiment intéressant, malgré le fait qu’il ne laissait rien transparaitre de lui, ou tout du moins le minimum légal, il arrivait à intéresser l’ingénieur. Qui était-il ? Comment était-il arrivé à son poste ? Et surtout, quel mal y avait-il à enseigner à la Star High ? Du moins, qu’avait-il à cacher, que ne voulait-il dire ? L’esprit de l’Agent était embrumé de questions diverses et variés, et chaque question posée en entrainait d’autres encore. Car sans réponses il se demandait de quelle manière il ferait pour obtenir plus de détail.

Alors que l’homme lui répondait sur sa manière de voir les choses et l’importance de la philosophie dans la vie, l’ingénieur posa la peluche et rangea le reste de ce qu’il avait sorti. Il revint donc regarder droit dans les yeux son interlocuteur, le tout en finissant sa tasse. Diantre, ce n’était quand même pas mauvais. Il se dit qu’il devrait penser à en récupérer une fois sa réserve personnelle finie.

Quoi qu’il en soit, Matt partageait les idées du consultant, et c’était bon à savoir. Il ne serait pas seul à défendre ce mode de pensée, quand bien même cela ne plaisait pas aux anti-supers. Il faudrait qu’il se renseigne à ce sujet, peut-être l’archéologue en savait plus ?

Je le pense aussi. Le problème est que c’est la peur qui entraine tout cela. Un pouvoir en soit est neutre, ou tout du moins n’est pas foncièrement mauvais ou bon. Mais l’utilisation qu’on en fait le laisse pencher dans un sens ou dans l’autre. Du coup j’ai mal à comprendre le mode de pensé des Anti-supers.

Dans ma région natale, assez tranquille il faut le dire, il y en avait peu. Ou tout du moins ils n’étaient pas très visibles. Mais ici j’ai l’impression que c’est toute une industrie. Je sais qu’avec votre constitution vous pouvez dire à peu de chose près tout ce qu’il vous plait, mais tout de même.
S’appuyant sur son bureau, l’air pensif et intrigué il finit sa phrase. En tant qu’historien, vous devez bien avoir une petite idée de ce qui entraine une présence de ces anti-supers non ?

Pour le coup il ne savait pas bien si l’homme avait une idée claire et précise de la chose, mais tout le monde avait son opinion. Après il fallait faire en sorte que cela ne dérive pas en discussion de bistrot mais tout de même. Avoir un avis extérieur d’un natif des lieux serait sans doute salutaire.

La suite de la discussion fit bien rire l’ingénieur boute en train, c’était tellement vrai ce que disait son interlocuteur qu’il ne savait pas quoi répondre pour le coup. Il haussa les épaules d’un air comique. « Vous pourriez être un héros malgré ce que vous êtes. » S’il avait été à cheval sur le protocole il aurait pu mal le prendre, mais c’était tellement vrai. Et puis, sérieusement, qui voudrait d’un héros tel que lui ? Non décidément il était très bien à sa place d’Agent.

j’avoue que cela aurait quand même un certain charme à être héros. Un côté romantique voyez-vous, le chevalier sauvant la dame en détresse. Mais non, ce n’est vraiment pas pour moi.

Quand je parlais de célébrité je pensais surtout au fait d’être connu en tant qu’héros. Personne, ou alors je ne les connais pas, ne va dire « Tiens merci l’Unison pour ce que vous faite, c’est génial. » Nous on a plutôt droit à « Pantin du gouvernement » c’est du moins ce que j’imagine. Les gens vont plus vers les héros, ils se laissent protéger par la légion, il n’y a qu’à voir leur fan club. Et tout ça, c’est vraiment pas pour moi.

Alors rester un, simple, membre de l’Unison est largement suffisant. Et puis on fait des choses exceptionnelles quand même. Personne ne nous faisait confiance il y a encore quelques années, et aujourd’hui on en est où ? On est enfin respecté. Bon ok, on le doit en grande partie à la visite amicale d’ET et compagnie, à l’aide flagrante de la légion des étoiles et d’autres héros solitaires. Mais tout de même.

En tout cas je suis fier d’appartenir à cette unité.


Oui il l’était, et il y avait vraiment de quoi. Peut être qu’un jour il regrettera de ne pas avoir été un héros, ou de ne pas avoir de super pouvoir, mais pour le moment ce n’était pas le cas. Peut être n’était il pas encore assez vieux et croulant pour ça. Mais il profita de cette petite pause pour réorienter le sujet de discussion.

Du coup vous vivez sur Kayne street ? Je vous imagine bien dans un grand manoir, avec des tas et des tas de bibliothèques remplit à craquer de livres précieux, anciens et antiques.

Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Si Adrian n'approuvait pas les anti-Supers, il pouvait les comprendre. En y regardant de plus près, certains avaient raison et d'autres non. Enfin, ce n'était pas qu'ils avaient tort, mais le fait qu'ils ne soient pas des Supers eux-mêmes les empêchaient de comprendre l'impossibilité de la mise en place de certaines dispositions. En somme, Adrian était prêt à écouter tous les discours du moment qu'ils étaient appuyés sur des faits et non sur une simple haine sans fondement. Que l'agent Andersen ne soit pas d'accord avec eux était donc assez surprenant : en général les gens sans capacités spéciales étaient plus ouverts à ce genre de discours. Mais d'un autre côté, il avait l'air réellement intéressé par Star City en tant que « ville des Supers », donc ce n'était pas si illogique. Et comme son avis était demandé, le centenaire haussa les épaules avant de répondre d'un ton digne d'un professeur.

« Je ne crois pas qu'il faille être historien pour avoir un avis sur la question. À mon humble avis, ce n'est qu'un comportement logique et inhérent à la nature humaine. Je veux dire, c'est le cas pour tous les sujets : certains aiment les femmes blondes, d'autres non. Certains aiment les Supers, d'autres non. Certes, la comparaison est un peu... étrange, mais l'idée y est. Son regard se posa sur le visage de l'agent avant qu'il n'enchaîne.
Vous savez, beaucoup de ces personnes sont effrayées parce qu'ils ne savent pas à quoi ils ont affaire. Peut-être que l'un d'entre eux a vu sa voiture être démolie par un Super qui tentait d'arrêter un malfrat. Il avait économisé des années pour se l'acheter et se retrouvait sans rien : c'est une raison suffisante pour devenir hostile à leur présence. Son ton montrait bien qu'il ne les jugeait pas.
Selon moi, il n'y a pas une seule explication à leur présence, mais simplement une infinité de petits détails qui poussent les gens à agir ainsi. Il y aura toujours des camps pour tous les sujets qui soient, alors pour les Supers aussi. »

Bien sûr, ce n'était que son avis et non une réponse qui était valable pour tout le monde. Adrian avait toujours été très ouvert d'esprit et même s'il était directement concerné par les anti-Supers, il n'allait pas leur jeter la pierre pour autant. Chacun était libre de penser ce que bon lui semblait et qui plus est, l'Archimage était d'accord avec certains de leurs arguments, comme le fait que certains individus profitaient du fait d'être masqués pour assouvir leur envie de puissance en s'en donnant à cœur joie. Mais comme à chaque fois, il y avait de nombreux arguments pour approuver ou contrer cette pensée.

Mais Matt embraya sur le sujet du héros et apparemment, l'idée de la femme en détresse lui plaisait beaucoup. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du mage qui n'avait encore jamais vraiment eu l'occasion de jouer au chevalier servant – pas qu'il s'en plaignait – mais il pouvait comprendre l'idée. Il voyait aussi ce que le jeune homme voulait dire à propos des héros et de leur popularité, mais une fois de plus : tout dépendait du héros lui-même. Adrian n'avait jamais vraiment eu droit à ces remerciements vu qu'il s'arrangeait pour ne pas être aperçu en train d'agir ou alors pour fuir avant que les gens ne cherchent à le remercier, mais ce n'était pas forcément évident lorsque vous n'étiez pas dans le feu de l'action. Il préféra donc laisser ce sujet de côté. Inutile de plaider la cause des Supers avec trop d'insistance ou Matt risquait de finir par se poser des questions. Et comme une nouvelle question lui fut lancée, Eldoth décida d'y répondre franchement. Pour une fois qu'il pouvait, autant en profiter.

« Tout dépend de ce que vous entendez par « précieux ». Si vous parlez d'ouvrages au prix exorbitant, pas forcément, mais si vous parlez de leur valeur culturelle ou sentimentale, on peut dire que vous avez visé juste. Il faut bien remplir les murs et les livres ça prend moins la poussière que les bibelots, sans compter que ça donne l'air plus sérieux. Enfin, ce n'était pas comme s'il avait l'habitude de recevoir beaucoup de monde.
Pourquoi, vous vous intéressez aussi aux livres anciens ? Je doute d'en avoir beaucoup qui parlent d'électronique ou de technologies, c'est plutôt sur des histoires plus ésotériques. C'était peu de le dire.
Vous vous intéressez aux autres peuplades ? Vous l'avez dit, à l'UNISON vous croisez pas mal d'habitants d'autres mondes, alors j'imagine que vous devez avoir une idée sur la question. D'ailleurs, vous avez déjà eu l'occasion de les côtoyer de manière plus poussée, ou c'est uniquement des rencontres au détour d'un couloir ? Ils n'avaient sans doute pas autant de personnes « étrangères » dans son pays.
La plupart ont beaucoup de choses à vous apprendre, si ça vous intéresse, vous aurez certainement énormément à gagner en travaillant ici. »
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 6 Juin 2014 - 16:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Matt ne pouvait qu’être d’accord avec ce que l’archéologue lui disait, n’importe qui de sensé devrait être d’accord de toute façon. Il ne pouvait pas en être autrement tellement ses paroles coulaient de sources. Hélas les humains ne réagissent pas de manière foncièrement sensée. Il restera toujours des personnes pour vous dire que vous vous trompez car vous pensez que tous sont égaux, qu’une femme est égale de l’homme ou quoi que ce soit d’autre. Le cas des supers, dans ces circonstances étaient un cas d’école car pour le cas ils étaient réellement différents. Et beaucoup en avaient peur, étaient jaloux ou les vénéraient. Si si, il l’avait vu. Un véritable autel à la gloire des héros et des légionnaires des étoiles. Y’avait de quoi devenir dingue quand même

Pour le coup l’archéologue restait neutre sur cette histoire, sans doute car les historiens de son niveau se devaient de relayer les faits et uniquement les faits. L’Histoire ne retenait pas les émotions, seulement les conséquences, les faits et les actes des Humains, rien de plus, rien de moins. Matt comprenait, même s’il n’approuvait pas totalement car pour lui les émotions faisaient partie intégrale de l’Homme et devaient donc apparaitre ou tout du moins être pris en compte. Mais Matt savait mieux que quiconque ce que les émotions pouvaient pousser à faire.

Je vais essayer de rester sérieux cinq minutes, mais je voudrais vous expliquer une chose. Mon pays à subit les conséquences d’actes discriminatoires de grandes ampleurs. C’était en effet le moins que l’on puisse dire. Les miens, et moi-même à mon niveau, avons vécu dans notre chair ce que cela fait de laisser les gens avoir peur. Je pense qu’en faisant un travail de pédagogie nous pourrions arriver à ce que les gens craignent moins les super. Mais j’avoue ne pas trop y croire. On ne sera jamais à l’abri d’un fou surpuissant souhaitant détruire le monde. J’espère juste que ce jour là quelqu’un l’arrête.

C’est un combat que nous devrons mener pour les intégrer complètement sans qu’ils ne doivent subir les regards ou les messes basses.


Oui les héros, les supers héros subissaient quotidiennement une hypocrisie abominablement bien montée, sans doute soutenu par des gens haut placé. Les gens craignaient les héros mais étaient les premiers à appeler à l’aide quand ils avaient besoin. S’ils voulaient rester crédibles qu’ils se débrouillent tout seul… Hélas la vie n’était pas faite ainsi. Mais le reste de la discussion prit une tournure moins politiques et conflictuelle qui intéressait Matt tout autant.

Matt écouta avec attention chacune des paroles du jeune archéologue, il avait sans doute des centaines de livre d’importance capitale. Poussons le vice plus loin et imaginons Indiana Jones, le héros archéologue, classe et remplit de savoir et de sagesse. Peut être avait il un fouet… Il devait savoir, mais avant il voulait répondre sur quelques points. Attaquer la personne en lui demandant si elle avait un fouet pouvait passer pour une demande déplacée. Et il comprenait pourquoi.

Je pensais à des livres et des recueils contenant la sagesse des anciens. Qu’ils coutent cher ne veulent pas dire grand-chose, le prix étant la valeur qu’on lui donne à un instant T. Je vous le demande parce que l’ésotérisme est quelque chose qui m’a toujours dérangé. Enfin pas dans le sens où je crierais aux sorcières, mais plutôt dans un raisonnement purement scientifique. Chose qu’on ne peut avoir avec ce genre de matière non ? L’ésotérisme vous botte non ? A ce sujet, vous avez un fouet ou un chapeau ? Peut être un acolyte pour vous la jouer Indiana Jones ?

Je sais bien que ce n’est qu’un film qui est loin de la réalité, mais avouez que pour un archéologue il était foutrement dangereux.


Oui ce n’était qu’un film, mais il est vrai que le petit Indi était quelqu’un de dangereux dont il fallait se méfier. L’archéologue voulu savoir si l’ingénieur était intéressé par les autres cultures, s’il avait rencontré des gens d’autres mondes… Il soupira avant de répondre.

J’adorerais, ne serait ce que pour comparer nos cultures, mais c’est loin d’être facile. Certains sont vraiment difficiles d’accès… Je sais bien qu’ils auraient énormément à nous apprendre, car je sais ou tout du moins j’imagine, que certain ont une sacrée avance sur nous dans le domaine technologique. Mais ces gens là ont plus de contact avec les membres des divers projets de l’Unison. Et, bien malgré moi, je ne suis pas assez compétent pour intégrer ces projets.

Après si vous avez des contacts ça me botterais bien que vous m’en fassiez profiter.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juin 2014 - 20:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'enthousiasme que l'agent Andersen avait pour les Supers était vraiment étonnant. Adrian n'était pas aussi passionné que lui par l'idée de rendre les Supers légitimes à Star City – voire dans le monde. C'était son côté « vieillard » qui parlait : il considérait que chacun avait le droit d'avoir une opinion différente des autres et par conséquent, légitimer quelque chose que vous ne pouviez pas totalement contrôler lui semblait plutôt... dangereux. C'était le terme. Pourtant, Adrian n'était absolument pas un anti-Supers puisqu'il en était lui-même un, mais disons simplement qu'il avait souvent pu constater que le danger était bien plus grand avec une personne qui possédait des pouvoirs qu'avec un individu armé. Vous pouviez enlever ses armes à un policier qui perdait le contrôle, mais pas à un Super qui décidait de dépasser les limites. Évidemment, il restait conscient que c'était aussi le cas pour les policiers ou les militaires et qu'ils n'étaient pas tous irréprochables, mais disons simplement que c'était une manière de voir les choses qui valait les autres. Cependant, Eldoth préféra garder ses pensées pour lui sans quoi il allait être obligé de parler des méfaits qu'il avait pu rencontrer pendant la guerre et que là, ce serait la pire chose à faire pour conserver son rôle de simple consultant.

Le sujet suivant lui donna de toute manière du grain à moudre. Il ne fut pas étonné d'apprendre que la magie dérangeait son interlocuteur, c'était le genre de remarque qu'il recevait quatre-vingt-dix-neuf pour cent du temps dès qu'il expliquait être dans ce domaine. Les gens n'avaient aucun problème à admettre l'existence de pouvoirs liés aux gènes des humains, mais par contre ils peinaient à croire à l'existence de pouvoir magiques. Cette logique laissait Adrian perplexe, cela dit comme à chaque fois qu'il était face à ce genre de comportement, il ne les jugeait pas. Par contre, la question du fouet et du chapeau le laissa perplexe. Quel était le lien avec la magie ? Bien sûr, lorsqu'il fut question d'un « Indiana Jonas », le mage comprit qu'il devait parler du film dont son apprentie et son assistance avait déjà parlé. Mais Adrian n'était pas cinéphile et la dernière fois qu'il en avait vu un, celui-ci était en noir et blanc et muet alors autant dire qu'il ne comprenait absolument pas la référence aux deux objets emblématiques de l'archéologue le plus célèbre qui soit. Pour les cinéphiles. Eldoth laissa donc l'homme terminer ses explications à propos des ALIENs, puis répondit à son tour.

« Je ne suis pas vraiment mêlé aux affaires qui concernent ces personnes, ou pas de manière très directe dirons-nous. Après, tout dépend de si vous visez uniquement les peuples plus avancés technologiquement parlant. Sinon, je pourrai toujours vous présenter une jeune femme issue du peuple Atlante, sauf si vous la connaissez déjà bien sûr. Liante comme elle était, Dana devait certainement avoir déjà parlé avec cet homme.
Je ne vous cacherais pas que certains peuvent être un peu lassés par les discussions de ce type. Je veux dire, depuis qu'ils sont à Star City ils sont considérés comme des personnes uniques et parfois, ils peuvent avoir besoin d'un peu de tranquillité. Mais dans l'ensemble, vous n'avez pas à hésiter lorsque vous avez l'occasion d'en croiser certains. S'ils ont choisi de venir ici, c'est pour partager leur savoir en général. »

Sauf les exilés forcés, les bannis ou des personnes dans ces cas-là, mais jusqu'à aujourd'hui Adrian n'avait jamais croisé d'étranger qui puisse refuser de faire partager sa culture. Pas par pure envie d'ennuyer les autres du moins. Maintenant, restait encore le sujet de la magie qui promettait d'être compliqué. Adrian ne s'attendait pas à ce que son interlocuteur perde sa méfiance à l'égard de cette force qu'il ne connaissait et ne maîtrisait pas, cela dit il espérait pouvoir le convaincre de ne pas tout rejeter en bloc. Mais tout d'abord, il fallait régler le détail d'Indiana Jones.

« Pour ce qui est d'Indiana Jones.... je suis désolé, mais je ne suis pas du tout cinéphile, donc je ne peux pas vraiment vous répondre. Et j'imagine que la question sur le chapeau et le fouet, ça devait le concerner ? Il eut un sourire désolé, navré de faire tomber sa plaisanterie à plat.
Quant à l'ésotérisme, je ne dirais pas que ça me botte, mais simplement que c'est mon domaine. Je ne suis pas étonné que vous soyez dérangé par ce domaine, mais laissez-moi vous dire que la science et la magie ne sont pas si éloignés. La plupart du temps, si les gens pensent comme vous c'est parce qu'ils s'imaginent que c'est un domaine très anarchique et qui ne suit aucune logique. Mais croyez-moi, c'est tout aussi strict que la science, voire davantage dans certains cas. Il faut aussi mémoriser des formules et des réactions, l'une et l'autre ne sont pas si éloignées. Son ton était convaincu, il croyait ce qu'il disait.
Vous voyez, je trouve cela plus simple d'expliquer la nature d'un sortilège que de trouver une explication à l'existence d'une mutation génétique qui donne la capacité de se transformer en torche humaine ou de pouvoir lire dans les pensées des autres. La magie est beaucoup plus simple que la science en y réfléchissant bien. Pour lui c'était le cas du moins.
Qu'est-ce qui vous dérange exactement dans ce domaine ? »

Notons bien que son ton n'était ni contrarié, ni agacé, il se contentait d'expliquer et d'essayer de comprendre, mais toujours dans le souci de ne pas juger l'autre.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 6 Juin 2014 - 22:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L'homme semblait connaitre quand même pas mal de monde puisqu'il ne lui proposa rien de moins qu'un entretien avec une personne du peuple Atlante. Rien de moins, pouvait il refuser ? Clairement, la réponse était non et elle devait être dite, redite encore et encore. Sans s'arrêter. La chance qu'il avait de se trouver dans cette unité non seulement multiculturelle mais complètement internationale. Et bien plus encore. Bon, il avait toujours su qu'il y avait d'autres peuples quelque part en dehors de cette planète. Il avait toujours espéré qu'ils n'étaient pas seuls dans cet univers. Mais bon, le voir en vrai c'était quand même autre chose. En tout cas il était à fond, et il accepta sans attendre la proposition du jeune archéologue. Pour tout dire il le fit avec l'enthousiasme d'un enfant à qui on a promit une sucette.

Prof, si vous me faite se plaisir je vous le revaudrais au centuple. Je vous jure que je vous remercierais car rien ne me ferait plus plaisir que de rencontrer de telle personne. Bon si, en fait y'aurais bien le fait que l'Allemagne gagne la coupe du monde de rugby mais bon. On va déjà voir avec ce qui est réaliste hein?

Il rigola lui même à sa blague qui n'en était pas vraiment une. Parfois il devait passer un crétin fini auprès de beaucoup. Mais comme il était, sans se jeter des fleurs, pas trop mauvais dans ce qu'il faisait et qu'il était foncièrement bon en tant qu'Humain on l'avait gardé. Comme quoi tout était possible n'est ce pas ? Bon il lui restait encore énormément à apprendre, mais il pensait qu'avec de l'aide de gens d'autres cultures, peuples et adepte d'autres technologies il évoluerait très bien et très vite. A vrai dire il avait même hâte de connaitre ses limites et tout ce qu'il pouvait apprendre d'eux. Des étoiles dans les yeux il revint un peu sur terre quand son interlocuteur lui dit ne pas être un grand cinéphile. Mais il n'y avait pas à être un grand cinéphile pour connaitre Indiana Jones, c'était d'autant plus vrai quand on était soit même archéologue. Du moins c'était ce qu'il pensait. C'était dingue la puissance des préjugés quand même.

Vous plaisantez ? Vous ne l'avez jamais vu ? Oui le fouet et le chapeau c'est une référence au film... Mais bon. Il se tapa dans les mains et fini sa tasse d'un trait avant de finir. Il avait là un moyen de résoudre le problème. Vous savez quoi, je vais vous passer l'intégrale de ses films, comme ça vous pourrez les regarder. Vous me direz ce que vous en pensez même, ça me permettra d'avoir un retour de spécialiste archéologue sur ces sujets.

Enfin si ça vous tente hein. Je veux pas vous forcer la main. Remarquez qu'il y a pire comme action forcée hein. J'aurais pu vous forcer à courir pieds nus dans les orties enroulé de jambon.
Il eu l'air stupide l'air d'un instant avant de question l'homme en face lui l'air sidéré. Je viens vraiment de dire ça ? Par mes ancêtres, ça va plus loin que ce que je craignais.

En l'écoutant parler de magie et d'ésotérisme on aurait dit qu'il se tenait prêt à prendre des notes. Il trouvait ça pas assez scientifique à son goût et trop proche du charlatanisme qu'autre chose, mais il sentait qu'entre des mains expertes l'ésotérisme pouvait se révéler comme quelque chose de très puissant. Alors quand l'autre lui demanda ce qui le dérangeait dans la magie il secoua vivement les mains. Il s'était mal exprimé et sa pensée avait été détourné par une interprétation malheureuse. Foutue traduction germano-anglaise.

Non, je me suis mal exprimé. En fait je voulais dire que j'ai dû mal à comprendre son principe. Cela n'est pas une matière généralisée dans les écoles et je peux comprendre pourquoi. Je trouve cela peut scientifique au niveau de la démarche, mais qui suis je pour juger ? D'aucuns disent que mon domaine s'approche aussi de la magie par moment, mais il doit en être très loin quand même.

En parlant de magie, avez vous un exemple à me donner ? Parce que j'imagine que la boule de feu que l'on peu voir régulièrement n'est pas le sort le plus courant ou le plus dangereux ?

L'homme s'assit complètement sur son bureau, laissant ses pieds se balader dans un mouvement de balancier métronomique.

A dire vrai je n'y connais strictement rien, et comme j'adore apprendre je suis prêt à vous écouter prof. Vous devez savoir pas mal de truc quand même, par exemple l'origine de la magie ? Les premiers écrits rapprochant à son utilisation... Ou je ne sais pas moi. Y a t'il, comme la technologie, un ésotérisme différent suivant les différentes facettes de la civilisation humaine ? Si vous répondez à mes quelques questions je m'engage à répondre complètement aux vôtres.

Oui il voulait en savoir plus maintenant qu'on l'avait lancé sur ce sujet, mais ce ne serait pas forcement le cas de l'archéologue. Peut être avait il mieux à faire qui sait.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juin 2014 - 1:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian était quelqu'un d'assez terre-à-terre et après plusieurs décennies passées en solitaire – ou juste avec son fils adoptif – il avait un peu perdu l'habitude des plaisanteries. Du coup, face à quelqu'un comme l'agent Andersen, l'Archimage ne savait pas trop lorsqu'il devait prendre quelque chose au sérieux ou sur le ton de la plaisanterie. Peut-être les deux dans certains cas ? En tous les cas, l'idée de rencontrer Dana semblait plaire à l'agent de l'UNISON et Adrian acquiesça donc d'un hochement de tête. Il fallait encore demander à la première concernée et voir si elle était intéressée, mais il n'y avait normalement pas de raisons du contraire. Quant au reste, mis à part Lucrèce qui lui avait récemment révélé être originaire d'un autre monde, il ne connaissait personne dans ce cas-là. Pas suffisamment bien pour se permettre de jouer les intermédiaire du moins et sachant que Lucrèce gardait son origine secrète, il n'y avait que Dana qui correspondait à tout cela dans ses contacts. Sa réponse fut donc assez brève.

« Je lui en parlerai la prochaine fois que je la verrai, puis je vous tiendrai au courant juste après. Elle est assez occupée, donc ça peut prendre un peu de temps, mais je ne vous oublierai pas. »

Le mage n'avait pas l'habitude d'oublier les promesses et les propositions qu'il faisait, mais c'était quelque chose que son interlocuteur ignorait forcément. Quoi qu'il en soit, Matt avait l'air suffisamment étonné en comprenant qu'il avait affaire à un véritable inculte en matière de cinéma. Et encore, une chance qu'ils ne se soient pas rencontrés quelques moins plus tôt sans quoi Adrian n'aurait tout simplement pas compris de qui il parlait. La première fois où Aishlinn l'avait cité, le mage avait cru qu'elle parlait d'un collègue archéologue. L'agent Andersen lui fit alors une proposition très aimable, mais qui ne risquait pas de pouvoir aboutir vu les habitudes d'Eldoth. Mais avant qu'il ne réponde, son interlocuteur trouva bon d'ajouter quelques mots plutôt... bizarres ? Oui c'était le terme. Pour quelqu'un de réservé comme Adrian, les plaisanteries ou comparaisons loufoques apparaissaient forcément comme perturbantes. C'est pourquoi il le dévisagea quelques instants, l'air de ne pas saisir avant que l'autre ne précise que ce n'était pas à prendre pour argent comptant.

« Vous avez toujours des idées aussi... étranges ? Ce n'était pas une critique, juste une question sincère.
C'est aimable pour les films, mais.... disons que je n'ai pas de téléviseur chez moi. Je préfère occuper mon temps à lire. Mais j'apprécie l'attention. »

En bon vieux qu'il était – du point de vue de l'âge du moins – Adrian avait ses habitudes et ne comptait pas faire entrer de technologie « inutile » dans son manoir. Fort heureusement, la discussion glissa rapidement sur le sujet plus sérieux de la magie. Même si les questions de Matt étaient très larges, Eldoth n'était pas inquiet : il répondait à ce genre d'interrogations très souvent, notamment lorsqu'il enseignait à Star High. C'est donc avec sa patience de professeur qu'il écouta tout ce que son interlocuteur raconta avant de répondre avec calme et précision.

« La magie ne peut effectivement pas être résumée en quelques mots. Il existe de trop nombreuses utilisations pour toutes les citer et comme vous l'avez imaginé, suivant les régions où elle est employée ça ne sera pas comparable à une autre. Il fit une légère pause avant de reprendre.
Elle est bien plus ancienne que les technologies et je pense qu'elle existait avant que l'écriture ne soit inventée. Dire d'où elle vient n'est pas vraiment possible, ce serait comme de prétendre avoir inventé la roue alors qu'elle existait dans une autre partie du monde bien avant. Puis peu importe qui l'a utilisée le premier, l'essentiel c'est la manière dont elle est employée ensuite. Trouver la source n'intéressait pas forcément Adrian, le reste beaucoup plus.
La magie n'est effectivement pas enseignée dans les écoles, mais l'utilisation des armes à feu non plus je crois, n'est-ce pas ? Pourtant, cela ne vous a pas empêché de pouvoir l'apprendre ensuite. C'est comme pour tout : il suffit de s'y intéresser et le reste se fait tout seul. Ce n'était juste pas aussi médiatisé que le reste.
Pour les exemples.... il y en a tellement.... Il existe plusieurs écoles si je puis dire, les sorts offensifs comme votre boule de feu, ceux défensifs ou d'autres plus utilitaires. La possibilité de se rendre intangible, de pouvoir se téléporter.... La magie regroupe toutes les possibilités qu'offrent les pouvoirs mutants en quelques sortes. Ce n'était pas très précis, mais il ne voyait pas comment l'expliquer plus généralement.
Je me demandais.... que voulez-vous dire en parlant d'une démarche peu scientifique ? »

Une fois de plus, son ton restait calme et il apparaissait clair que l'Archimage ne se sentait pas contrarié par la vision que l'homme avait de la magie. Chacun était libre de penser ce qu'il voulait de ce genre de choses, lui-même n'appréciait pas la technologie et n'avait pas de raison réellement valable si ce n'était un manque de qualification dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 7 Juin 2014 - 12:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L'homme était bon, cela allait être agréable de travailler avec lui s'il restait comme ça. Il ne jugeait jamais les gens sur leurs opinions, restait présent pour les écouter et proposait toujours quelque chose. Il devait sans doute s'agir d'un élément important de cette communauté. En tout cas Matt ne pu que le remercier.

Je vous remercie prof. J'imagine bien qu'elle est bien occupé, ça ne doit pas être facile tous les jours de travailler pour l'Unison dans un ville telle que celle là. Mais dites moi, vous semblez connaitre pas mal de monde n'est ce pas ? Vous connaissez un peu le boss local de l'Unison ? Je ne l'ai pas encore croisé moi.

Oui, il avait toujours eu des idées bizarres. C'était du moins ce qu'il savait depuis plus de quatre années maintenant, quatre années à essayer de se reconstruire après un événement dont il ne fit jamais le deuil. Peut être ne le pourrait il tout simplement pas de toute façon. Comment était il possible d'encaisser une chose pareille sans en être radicalement transformé ? Alors oui il aurait sans doute était plus facile de se renfermer sur soit, de ne pas chercher à comprendre les autres ou même de reprendre une vie presque normale. Mais Matt n'avait pas fait le choix de la simplicité, il ne l'avait jamais fais de toute manière. Et quoi qu'il en dise, elle n'aurait pas souhaitait qu'il fasse autrement. Mais merde, comment pouvait il savoir ce qu'elle penserait dans ces situations là ? Personne ne le pouvait, personne ne l'aurait pu car elle n'était comme personne. Il en avait toujours été ainsi.

Alors pour essayer de répondre à l'homme il tenta de rester sérieux, mais c'était loin d'être simple, alors même qu'il pensait à elle. Il ne savait pas bien pourquoi d'ailleurs, elle aurait dût emplir son cœur d'une langueur monotone mais rien ne vint. Il n'avait que ce vide sidéral qu'il essayait tant bien que mal de combler par une maladresse et un humour aussi nul que voulu et désiré. Jusqu’où irait il en se comportant ainsi ? Bha, qu'importe, ce n'était un problème dans l’immédiat?

Hélas oui. Mais je vous rassure, il n'y a que deux moments où j'arrête de dire des âneries. Quand je travaille et quand je dors. Alors si nous sommes mené à travailler ensemble dans le futur je ne vous poserais pas de problème. Quant à savoir si un jour nous dormirons ensemble... Disons que vous êtes pas trop mon type. Il finit en rigolant car c'était bien vrai, il plaisantait encore. Mais est ce qu'Adrian l'avait comprit ? Peut être. Plus sérieusement je pense que se sera un vif plaisir de travailler avec vous à l'avenir. Concernant les films je pourrais vous prêter ma télé, ou vous inviter chez moi pour les regarder. Je sais que je suis lourd avec ça, mais je suis étonné que vous ne les ayez pas vu.

Après tout c'était des classiques. Mais il devait aussi penser au fait que pas tout le monde n'était intéressé par la télévision et les films d'action. Voire même les films tout court. En tout cas il était content de voir que l'homme lui répondait avec précision, calme et explication complète. Il expliqua dans le détail ce qu'il savait de la magie et il fallait là avouer qu'il semblait en savoir beaucoup. Mais après tout, c'était un spécialiste de ces questions non ? Il aurait été incongru qu'il sache moins, à moins qu'il n'ait falsifié ses diplômes... C'était, après tout, possible.

Je vois. Après on apprend à se servir d'arme, dans le domaine particulier qu'est l'armée je vous l'accorde. Mais ne pensez vous pas qu'il soit concevable de créer une école pour enseigner la magie ? Ou tout du moins permettre à ceux qui peuvent l'utiliser de la maîtriser ? Je pense que tous le monde peut apprendre à manier une arme, l'art qu'est la magie est relativement différent. Voire même complètement différent.

Il attrapa un tourne vis qu'il entreprit de faire tourner entre ses mains. Il pensait sincèrement que construire une école pour permettre de maîtriser la magie et autres choses ésotériques était nécessaire. Mais était ce acceptable pour la population ? Les gens n'auraient ils pas peur de pareil endroit ? Endroit où se trouverait des humains au potentiel quasi divin pour le commun des mortels, cela entraînerait sans doute des problèmes.

Je pense que la magie est un art, je suppose qu'ils n'utilisent plus de grand mouvement ample avec tout un tas de formule incompréhensibles ? Tout comme ils ne portent plus de longues robes à l'instar de merlin ? Ou ce n'est que des histoires ?

Concernant ma pensée sur la magie et son caractère non scientifique je le vois ainsi. Mais peut être que je me trompe. J'imagine qu'on ne peut pas créer de toute pièce un sortilège ? Ni qu'on puisse le vérifier par des calculs mathématiques ? Encore moins modéliser son comportement via des programmes spécifiques ?

Peut être que cela me rassure dans mon domaine d'application. Mais j'imagine que le mage d'aujourd'hui vérifie tout ce qu'il fait avec la magie non ? De même qu'il adapte les sorts en les remettant au goût du jour... Après j'y connais vraiment rien, c'est pour ça que je me garde bien de juger. Je ne demande qu'à comprendre à défaut de pouvoir apprendre... Pourtant ça me botterais bien.
Revenir en haut Aller en bas



Un nouveau départ et un nouveau job ! (Ft Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-