AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

« Geek power: Un entraînement haut en couleur ! » ft. Jace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Ven 30 Mai 2014 - 14:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Star High, 1er mai 2014 aux alentours de 20h30.

- Monsieur Blake ! Fermez ce portail !
- Euh…Oui…J’essaie mais je euh je…

Un petit cerveau court sur patte armé de tourelles destructrices sortit du portail en question en ricanant, visiblement fier. Ses grosses lunettes posées sur ses yeux improbables, Heimerdinger tenait une clé à molette et avait déjà posé une tourelle qui mitraillait les gens à proximités. Les quelques étudiants avaient sauté sous leur banc et madame Jenson n’avait vraiment pas l’air contente.

- Monsieur Blake ! N’oubliez pas ce que nous avons dit: Concentrez-vous et calmez-vous.

Zachary essayait vraiment mais à chaque tir, il paniquait un peu plus et il finit par céder à la facilité en pensant très fort à Lux. Cela lui valut un coup de langue désapprobateur de madame Jenson.

- Vous ne progresserez jamais de cette façon, monsieur Blake.

Le geek baissa les yeux, tout malheureux. Il essayait vraiment de travailler sa force mentale mais il avait encore des ratés. Il n’avait plus fait d’invocations malencontreuses depuis l’accident de la bibliothèque mais son esprit avait un peu dérivé. Il avait prévu de retrouver Jace après son cours du soir pour pouvoir s’entraîner avec lui et il réfléchissait déjà à la teneur de cet entraînement tout en prenant machinalement des notes. Zack avait un cerveau de filles : Il savait faire deux choses à la fois et même plus encore. Dans certaines circonstances, c’était pratique. Dans d’autres, un peu moins…En l’occurrence, lorsqu’on possède le Miroir de Grimm, mieux vaut avoir un esprit limité, pour sa propre sécurité.
Mais bon, Zachary n’avait jamais de chance de toute façon.

- Salutations, Invocateur !

Zachary sourit un peu pitoyablement à Lux, qui fit un petit coucou à toute la classe et salua un peu plus respectueusement madame Jenson. Il avait conscience que la présence de Lux la mettait toujours mal à l’aise, parce qu’elle ignorait si elle existait vraiment ou non. Bien qu’issue du monde des rêves, elle semblait très réelle, on pouvait la toucher, elle pouvait être blessée et faire des dégâts dans le monde matériel. Elle n’était pas qu’un fantasme de geek, loin de là –en la matière il aurait pu invoquer bien pire ! Pourtant, son apparence ne collait pas à leur monde, elle semblait humaine sans l’être et si les plus jeunes s’en accommodaient très bien, ce n’était pas le cas de tout le monde.

- C’est fini pour ce soir, déclara madame Jenson. Attendez un instant, Blake.

Il déglutit et attendit que tout le monde soit sorti avant de s’avancer vers le bureau.

- Ecoutez, monsieur Blake. Peu m’importe les dégâts que vous causez, certains ont fait bien pire que vous, mais comprenez bien ceci : Vous devez apprendre à contrôler votre mental. Remplacer une invocation par une autre, c’est bien joli mais si votre cerveau dérape à nouveau ? Faites-vous bien vos exercices tous les jours ?
- Ou…Oui madame Jenson. C’est juste que…C’est un peu le chaos dans ma tête et dans ma vie pour le moment, j’essaie vraiment je vous le promets.

Un sourire encourageant plus tard, Zachary put se diriger vers la sortie. Jace l’attendait devant la porte et il avait manifestement tout entendu. Zack leva la main.

- Attend cinq minutes avant la première blague, s’il te plait.
- Bonjour Jace ! fit Lux, enthousiaste.

Le désormais habituel trio se dirigea, sous la direction de Jace, vers une salle d’entraînement dont les murs étaient conçus pour résister à des mutants aussi dangereux que pouvait l’être Thunder. A moins qu’il n’invoque une créature apocalyptique, elle devrait pouvoir encaisser leurs exercices. D’ailleurs, à ce propos, Zachary avait eu l’idée grâce à Alex, même si le mentaliste n’en savait rien. Quand il avait parlé d’entraînement, le geek avait réfléchi à la meilleure manière de s’entraîner pour lui et il en était venu à la conclusion qu’il devrait invoquer plusieurs personnages et discuter avec eux afin de passer des espèces de contrats, comme Lucy le faisait dans Fairy Tail. Il n’aurait pas toujours le temps, en pleine action, d’expliquer à ces personnages le pourquoi du commun de leur invocation et mieux valait ne pas perdre de temps. Lux l’avait pris pour un Invocateur de la League of Legend, elle n’avait jamais posé de difficultés mais les autres ? Seraient-ils tous aussi conciliant ? Le geek devait-il se limiter, par facilité, à ces personnages de jeux ou devait-il tenter l’expérience avec d’autres ? De multiples idées lui avaient traversées l’esprit et il avait besoin d’un ami pour l’aider à arrêter ses éventuelles gaffes. Il avait bien évidemment pensé à Alex mais il se sentait toujours un peu gêné de ce qui était arrivé dans cet univers parallèle. Alors, il avait appelé Jace et l’idée avait semblé emballer le leader de la team Alpha.

Jace referma la porte derrière eux et Zachary sortit une liste de la poche intérieure de sa veste.

- J’ai pensé à quelques personnages, sur la première face tu as les jeux-vidéos, sur la seconde les mangas, j’ai pas vraiment eu le temps de m’y pencher…J’y travaillais mentalement en cours. J’crois qu’on peut rayer Heimerdinger…

La suggestion s’accompagna d’un sourire gêné et un peu triste. Il savait qu’il n’était pas le seul à causer des dégâts mais ça le mettait toujours mal à l’aise. Il tendit la liste à Jace, qui put y découvrir les 119 champions de la League, classé selon leur camp, avec le nom des créatures soigneusement barrés. Il avait essayé d’invoquer une créature un jour mais il semblait incapable. Ca l’avait assez déçu, il avait toujours voulu jouer avec Pikachu.
Dessous, il avait noté le nom de plusieurs héros de jeux bien qu’ils aient souvent un caractère difficile, il n’était pas persuadé que cela fonctionne. Au dos, il avait listé le titre des mangas à envisager, par facilité. On y retrouvait Fairy Tail, One Piece, Naruto, Bleach, Soul Eater, Black Butler, Albator, Gundam –bah quoi il n’avait pas essayé d’invoquer une armure après tout- Sakura –oui SAKURA- et la liste était longue…Longue et incomplète, il avait bossé rapidement ce matin dans le métro.

- Vous désirez changer de champion, Invocateur ? demanda Lux, qui semblait un peu triste.
- Oh, non voyons ! Mais tu sais parfois en fonction du champ de bataille, il faut pouvoir s’adapter et celui de ce monde recèle vraiment des surprises très différentes, alors mieux vaut que je sois prêt et que je me familiarise avec d’autres, au cas où, tu comprends ?

Visiblement oui, elle avait compris et semblait rassurée. Zachary la révoqua ensuite pour pouvoir parler plus librement et proposer d’autres personnages de la League.

- Alors, t’en pense quoi ? demanda-t-il à son ami.

Le geek était désormais assez excité à l’idée d’invoquer tous ces personnages, il en oubliait presque l’accident malencontreux. Presque. Mais bon…
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 31 Mai 2014 - 11:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
— Tu as l’air en forme.
— Sérieux ?

Oui, enfin, ce qu’on avait entendu, c’était plutôt quelque chose comme hmmpf ?, parce que l’adolescent avait plié un pancake en quatre et l’avait fourré dans sa bouche juste avant de parler. Depuis qu’il était mort, les gens n’arrêtaient pas de l’interroger sur sa santé. Enfin, mort : presque. Il s’était évanoui après avoir reçu l’onde d’une grenade électromagnétique de plein fouet, puis on l’avait transporté à l’hôpital, puis il avait fait un arrêt cardiaque, puis on l’avait plongé dans un coma artificiel — autant de malencontreux incidents qui avaient alimenté les suppositions des journaux télévisés. Il n’avait jamais été plus médiatique que le jour où il avait failli y rester.

Heureusement, son père et son petit-ami l’avaient volé à l’hôpital et électrocuté sur la piste de décollage d’un aérodrome isolé et ce geste plein de bon sens l’avait aider à recouvrir la santé et toute son énergie — une énergie un peu débordante et joviale qui laissait son entourage perplexe. Ses parents surtout s’étaient attendus à l’espèce d’inquiétude légitime et existentielle qui devait suivre, selon eux, toute expérience presque fatale, particulièrement chez un jeune homme qu’ils savaient prompt à s’inquiéter de ses maladies. Mais rien. Jace était heureux, rayonnant — plus en forme et plus vif.

Son enthousiasme ne semblait se tempérer que lorsque l’on évoquait son petit ami, alors même qu’il l’avait embrassé pour la première fois en public, dans la salle informatique de la Tour de la Paix, peu de temps avant son accident. Comme il n’en parlait pas volontiers, il était difficile de savoir d’où naissait sa froideur, même si ses parents supposaient que l’incapacité de Megastar à le protéger contre la fameuse grenade avait été à l’origine de ce mécontentement. S’ils n’avaient pas vu d’un œil très favorable la relation en ses débuts, ils s’inquiétaient désormais de la voir mal en point. Jace, lui, paraissait ne s’inquiéter de rien — absolument rien.

Ce fut ainsi nimbé de la même insouciance que Jace avait répondu à l’appel de Zachary, qu’il n’avait pas revu depuis l’incident de la grenade, et qu’il l’attendait désormais au sortir de la salle de cours, vêtu de sa tenue de super-héros. Les élèves commencèrent à sortir de la sale de classe et certaines jeunes filles ralentirent soigneusement le pas pour passer devant Jace et avoir le temps de lui sourire — en le détaillant de haut en bas. La popularité du leader de la Team Alpha était toujours intacte à Star High : pour les garçons, il était un bon camarade, sportif, héroïque et espiègle ; pour les jeunes filles, le fantasme du basketteur-Légionnaire.

Après avoir salué quantité de personnes et démontré une fois de plus sa capacité toute politique à se souvenir des prénoms de tout le monde, Jace vit Zachary émerger et il lui adressa un sourire encourageant, avant que Lux et lui ne pussent échanger un regard complice. Ils ne tardèrent pas à gagner la salle d’entraînement et Jace attrapa la liste. Il releva les yeux pour sourire à Lux qui disparaissait et reprit son examen.

— Eeuh…

Le jeune homme tourna la feuille du côté des mangas.

— T’as conscience qu’en dehors des jeux de voiture et de deux ou trois classiques, j’y connais pas grand-chose ? Et je lis pas de mangas.

Jace n’était pas Chase — même si leurs prénoms se ressemblaient un peu, hein, Charlie ? — et sa culture vidéoludique frôlait le zéro absolu, à la fois parce qu’il ne s’y intéressait guère, préférant et de loin les activités collectives en plein air, et parce qu’il n’était jamais très pratique de jouer à la console quand on avait tendance à en griller les circuits aux défaites un peu amères.

— Ah, si, Sakura, je sais qui c’est ! C’est la fille, avec le sceptre et les cartes. C’est ça ?

Et afin de préserver sa réputation de virilité de toute façon difficilement attaquable, il souligna :

— Loïs, mon ex, elle lisait ça. Ça avait l’air, euh…

Féminin.

Ses références à lui étaient un peu plus filmiques et, en tendant la feuille à Zachary, il suggéra :

— Pourquoi pas Yoda ? On fait difficilement plus intègre et plus badass en même temps, non ?

En plus, il était format pocket.

— Et peut-être que si tu invoques un Maître de la Ligue, mais un sympa, genre, je sais pas, un des dernières versions, je suppose, il viendra avec ses Pokéballs. Sinon… Y a Link.

Avec qui, selon Aishlinn, il entretenait une ressemblance frappante, une fois enfermé dans un livre magique et habillé en tenue médiévale. Souvenirs, souvenirs.

— Enfin, je pense qu’on va commencer par tabler sur des gens super calmes et super réglo. Naruto, si je me souviens bien, c’est un petit excité, alors même s’il est censé être sympa et tout, on va le garder pour plus tard. Ce sera plus simple si on commence par des types comme Gandalf.

Jace s’interrompit.

— Tu peux invoquer Gandalf ?

Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 31 Mai 2014 - 12:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Jace marquait un point important et Zachary avait tendance à oublier que tous les garçons de son âge n’étaient pas des fans de jeux-vidéo ni des accros de la culture japonaise. Thunder était plutôt du genre personnage de comics, en quelque sorte c’était mieux ancré dans sa réalité. Il aurait peut-être dû appeler Alex…Mais non, mauvaise idée. Sans compter qu’il pouvait ainsi juger par lui-même de l’état de son ami. Comme tout le monde, il avait entendu parler de cette histoire de bombe, de presque mort, mais quand il avait débarqué à l’hôpital, il n’y était déjà plus et quand il l’avait eu au téléphone, il semblait…Heureux. Vraiment content, comme s’il n’y avait aucun problème sur terre et ç’avait quelque chose d’étrange. Du coup, il n’avait pas ramené le sujet sur le tapis. Si Jace voulait en parler, ils le feraient mais il devait probablement en avoir marre que tout le monde lui demande comment il se sentait. Zachary pouvait le voir de lui-même : Il allait bien. Il souriait, il était curieux, il était normal.

- Ton ex….Ouais ouais.

Zachary arqua un sourcil d’une manière éloquente, pour dire qu’il n’en croyait pas un mot. Lui assumait totalement sa fanattitude pour la chasseuse de carte. Après tout, il avait plus ou moins grandis avec elle, comme avec d’autres personnages. Genre Nicky Larson.

- Le truc avec Yoda… Zachary marqua un temps d’hésitation. Ya pas longtemps j’ai plus ou moins invoqué Darth Vader par erreur tu vois, dans la bibliothèque. J’ai failli blesser Amber, du coup même si Yoda est gentil…Je te rappelle qu’il pourrait nous prendre pour des ennemis ou quelque chose du genre et qu’on n’aurait pas forcément le temps de s’expliquer. Il est tellement fort, c’est beaucoup trop aléatoire. Sans rire, je suis pas sûr que tu puisses l’arrêter…Faut choisir des gens pour qui le concept de voyage dimensionnel peut-être acceptable. C’est l’avantage avec Naruto par exemple, dans Road To Ninja le sixième film, Madara…Enfin Tobi, utilise le tsuki no me en guise de test sur Naruto et Sakura, ils se retrouvent dans une réalité alternative. Du coup on peut toujours s’arranger et comme c’est le genre de mec qui réfléchit pas trop, suffirait de lui montrer qu’on est sympas.

Zachary évita de préciser qu’il crevait littéralement d’envie de discuter avec Kurama, le démon à neuf queues et de voir la forme bijuu de Naruto en vrai. C’était une pulsion purement égoïste mais il commençait à prendre pleinement conscience des possibilités de son artefact et c’était enivrant.

- Cela dit je pense que t’as raison, il vaut mieux tabler d’abord que quelqu’un de calme et plutôt du genre posé. Et euh… Zachary hésita, à nouveau. Mon dieu j’y avais jamais songé…

Son regard de geek s’illumina d’un millier d’étoiles et il regarda Jace comme s’il était un dieu vivant.

- Gandalf ! Gandalf je pourrais invoquer Gandalf ! Oh mon dieu…

Zachary utilisa le mur derrière lui pour se maintenir. Il avait l’impression d’être une adolescente de quinze ans à un concert de Tokyo Hotel. Invoquer le magicien Gandalf…Le grand et célèbre magicien…Bon d’accord il avait invoqué Merlin l’Enchanteur pour réparer les dégâts de Darth Vader mais c’était celui de Disney, du coup ça comptait moins.

- J’crois que j’ai un peu le trac, faut que je me calme. Tu…Tu lui parleras d’abord okey ?

Prenant une inspiration profonde du mieux qu’il le pouvait, Zachary ferma les yeux et se concentra sur le magicien de Tolkien, sur celui des romans mais aussi sur celui des films. Il se remémora les grands passages du Seigneur des Anneaux mais aussi de Bilbo le Hobbit, qu’il lisait quand il était gamin. Un portail s’ouvrit à ses côtés et une forte odeur de tabac, qui devait être le fameux tabac des hobbits, envahit la pièce. Le cœur de Zachary se mit à battre plus vite et il souriait bêtement en rouvrant les yeux.
Il avait réussi.
Il avait invoqué Gandalf le Gris.
Oui le Gris, question de logique. Le magicien Blanc n’aurait peut-être pas eut une réaction appropriée.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 31 Mai 2014 - 17:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
— J’ai dit que je parlais pas non plus japonais ?

Au cas où Zachary eût l’impression que ses explications avaient été véritablement éclairante. Pour Jace, Naruto avait d’abord été le surexcité sur lequel il zappait parfois, le matin, au petit-déjeuner et ensuite, des années plus tard, très récemment en fait, le personnage qui peuplait les dessins yaoi sur les sites qu’il visitait par, euh… curiosité interculturelle. Voilà. Pure curiosité interculturelle. Il n’était donc pas certain d’avoir exactement la même vision de Naruto et de ses activités avec Sasuke que celle de Zachary et il était sans doute préférable de ne pas s’étendre sur cette légère divergence.

— Puis pour Yoda, je te signale que je suis complètement côté Lumineux de la Force, moi. Toi, OK, tu te traines avec des types louches…

Il parlait d’Alex, le chasseur de démons sarcastique.

— … dans des librairies maléfiques pour agresser des vieilles dames nécromantes, peut-être que t’as un petit Dark Maul, les tatouages en moins…

Il plaisantait, bien sûr : il y avait peu de gens que Jace estimât moins susceptibles de verser dans le crime que Zachary — à tort, peut-être.

— … mais moi, je suis genre… Hmm…

Le jeune homme se chercha un répondant dans le monde de Sar Wars et, en toute modestie, il suggéra :

— Mace Windu.

Accessoirement, Yoda n’était pas le type du nerveux, sauf quand on se mettait à massacrer des Wookies et comme ils n’avaient (hélas) aucun Wookie sous la main, Jace estimait qu’ils étaient relativement tirés d’affaire. Hélas, Zachary opta pour une option sans sabre-laser et beaucoup plus compliquée, du moins aux yeux de Jace, qui n’avait jamais eu le courage de lire Le Seigneur des Anneaux et pour moi, qui viens de me rendre compte que j’ai perdu mon exemplaire. Nous voilà bien. Quoi qu’il en fût, le jeune homme observa son ami qui se concentrait et bientôt du chichon pour Hobbit emplit la salle d’entraînement.

Jace songea un peu tard que Zack aurait pu invoquer Tom Bombadil, c’eût été beaucoup plus drôle, mais déjà Papy à la Pipe était là, qui les observait avec un flegme plus suspicieux encore que s’ils avaient été en train de jouer au bilboquet avec un Palantir.

— Euh… Bonjour ?
— Hmmm…
— C’est interdit de fumer dans les établissements scolaires, vous savez.

Gandalf haussa un sourcil.

— Mais je suppose qu’on peut faire une exception.

Jace se rendit compte que la situation était un peu délicate : quel Gandalf Zachary avait-il bien pu invoquer ? Le Gris, certes, mais son espérance de vie avait été considérable et le jeune homme n’était pas certain de pouvoir naviguer dans sa biographie. À tout hasard, pour avoir quelques repères, il interrogea d’une voix dégagée :

— Comment va Frodo ?
— Et qui demande ?
— Je suis…

Comment tourner ça ?

— Jace fils de Richard et l’on m’appelle Thunder, le Porte-Éclair, le Premier des Alphas et l’héritier de la Tour de la Paix.

Il brodait un peu, mais c’était pour la bonne cause.

— Et voici Zachary, fils de…

Il n’en avait aucune idée.

— Zéckÿr, Gardien du Miroir des Mondes et Invocateur de la Haute Étoile, mon frère d’armes.

Sauf qu’ils ne portaient pas d’armes.

— Merci d’avoir répondu à notre appel à… hm… à travers les voiles des mondes, ô Mithrandir le Gris, Corbeau des Tempêtes.

Finalement, il estimait ne pas s’en sortir trop mal. Quelques anneaux de fumées s’élevèrent dans l’atmosphère de la salle tandis que le regard perçant de Gandalf se posait tour à tour sur Zachary et sur Jace, comme pour les évaluer. Jace comprenait désormais beaucoup plus clairement l’inconfort que les petits Hobbits avaient pu ressentir sous un pareil regard, même s’il était pour sa part plus grand et moins velu.

— Et peut-on savoir, Maître Thunder, pourquoi vous vous croyez fondé à déranger un vieil homme en mal de repos en plein milieu d’une charmante journée de printemps ? J’étais en train de goûter au meilleur tabac de la Comté.
— Nous vivons une époque dangereuse et dans les guerres qui… euh…

Jace chercha un terme approprié.

— … sourdent en notre monde, nous avons parfois besoin de la lumière des Maiar.
— Une guerre, vraiment ? Tel que vous me voyez, mon bras est débile et mon esprit n’est pas très vif. Je ne suis qu’un vieillard et j’ignore en quoi je pourrais vous être utile.
— Ceux qui vous appellent par votre nom elfique, Mithrandir, savent voir au-delà de votre faiblesse.
— Et ceux qui m’appellent ainsi sans me connaître devraient peut-être craindre ma force.

Oups. Jace jeta un regard un peu inquiet à Zachary et hasarda :

— Ceux dont le cœur est pur et les intentions nobles n’ont jamais à craindre les serviteurs de Manwë.

Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 31 Mai 2014 - 18:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Zachary était totalement bluffé par la performance de Jace. Il ignorait que son ami en savait autant sur l’univers de Tolkien. Les dernières lectures de Zack sur le sujet remontaient un peu mais heureusement, le geek baignait dans sa culture et parlait elfique, ne l’oublions pas. Evidemment sur un CV, ça rendait moyennement mais en l’occurrence, dans leur situation, cela pourrait très certainement leur être utile.
Enfin pour que ça soit le cas, il fallait d’abord qu’il arrête de regarder le Magicien Gris comme la huitième merveille du monde. D’ailleurs, il devint complètement rouge quand Jace attira l’attention sur lui un peu par accident. Comprenant que les choses pourraient très vite dégénérer, Zachary hasarda en elfique:

- Le Mal gronde sur le continent au cœur de la mer et mon frère dit vrai, nous avons grand besoin de la lumière des Maiar.

Le geek gratifia Jace d’un petit sourire gêné. Vu la tête que tirait le leader de la Team Alpha, il ne s’était pas attendu à quelque chose comme ça mais le geek avait été baladé de pays en pays pendant toute son enfance, il avait pu visiter pas mal de conventions en corrompant ses baby-sitters avec son petit air triste et il avait largement eut le temps d’étudier le dictionnaire elfique. Ce n’était pas la première fois qu’il se servait de ses compétences, après tout il y avait eu cette fameuse fois aux Geek Faeries en France…Un beau souvenir. Heureusement, son père n’avait jamais rien appris de cette affaire.
Mais là n’était pas la question. Le regard de Gandalf le sondait littéralement, Zachary pouvait presque palper l’air autour d’eux et le magicien fixa sa poitrine, droit sur le Miroir de Grimm. Le geek déglutit.

- Je suis le Gardien du Miroir des Mondes et je requiers votre aide. Ô Mithrandir, ne laissez pas notre monde sombrer.
- Et comment un humain parle-t-il la langue des elfes ?

Il semblait suspicieux et Zachary pouvait le comprendre. Après tout, ce n’était pas courant et le seul qui lui venait à l’esprit était Aragorn qui n’était pas vraiment le même genre d’humain que lui. Zachary se mordilla la lèvre en se demandant si les personnages interagissaient dans le monde des rêves ou s’il pouvait mentir allègrement. Ne voyant aucune échappatoire possible, il préféra tenter un semblant de vérité.

- Le peuple des Elfes compte parmi les plus beaux et les plus grands peuples de tous les mondes. J’ai tenu à apprendre leur langue afin de pouvoir converser avec eux et lire leurs précieux manuscrits.

C’était en partie vrai, Zachary ayant principalement appris cette langue pour frimer un peu. On fait avec ce qu’on a et il avait beaucoup de temps libres. Avec le geek, le sens du mot polyglotte prenait tout son sens : Français, allemand, arabe, anglais, elfique et du babillage de parler noir du Mordor.

Le Magicien le considéra et fit un pas en avant. Il mesurait une tête de plus que Zachary et lui souffla un peu de fumée dans la figure, ce qui fit tousser le geek qui n’avait jamais même fumé une cigarette.

- Je ne vois rien de maléfique en toi, Zachary fils de Zeckÿr, ni en ton étrange compagnon le Porteur de Lumière. Tu détiens un bien étrange pouvoir, étrange et très grand. Je n’ai pas pour habitude de me faire invoquer… Les deux garçons retinrent leur souffle. Mais j’ai encore moins pour habitude de laisser les peuples en proie au mal.

Zachary soupira de soulagement et adressa un grand sourire à Jace, ainsi qu’à son nouveau…Quoi, compagnon ? Il n’était pas vraiment en train de monter une communauté quelconque, mais savoir qu’il pouvait faire appel à Gandalf le Gris en cas de besoin était à la limite entre l’extase et la coolitude à l’état pur.

- Oh génial c’est én…Euh pardon je veux dire : Je vous remercie infiniment.

Cette déclaration suivit un silence, durant lequel Gandalf observait avec un intérêt marqué la pièce autour de lui. Zachary aurait bien tenté de l’emmener dans les couloirs de la Star High, juste pour voir la tête des autres, mais il savait que c’était une mauvaise idée. Ou plutôt, que c’était de la frime gratuite et ce n’était pas son genre.

- Je euh…Je vais vous renvoyer parmi les vôtres. Transmettez notre soutien à Frodo Saquet.

Il risquait d’en avoir grand besoin, même s’il s’en sortait vivant à la fin…
Zachary se concentra et un portail s’ouvrit, qui aspira le magicien.

- Waw ! J’veux dire…Waw ! C’était trop dingue Jace, t’as vu ça? J’ai parlé avec Gandalf !! J’veux dire, on a parlé avec Gandalf ! C’est trop cool, c’est énorme, c’est…

Il en aurait presque sautillé, le petit Zack.

- On essaie qui, maintenant?

Difficile de faire mieux en même temps !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 1 Juin 2014 - 18:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Heureusement que Jace avait vu les films adaptés des romans, sans quoi il eût été incapable de soupçonner la langue parlée par Zachary. Lui avait plutôt fréquenté les terrains de sport, les salles d’entraînement et les archives de la Légion, pendant sa jeunesse, que les conventions de geeks, et si sa mémoire providentielle lui permettait de cacher un peu sa lacune dans le domaine, sa culture était toute différente de celle de son ami. Jamais, d’ailleurs, il n’aurait songé à apprendre l’elfique et il n’était pas sûr d’en voir l’utilité, même maintenant que son intelligence redoutable lui avait rendu l’acquisition des langues étrangères beaucoup, beaucoup plus rapide que pour le commun des mortels.

Il suivit donc la discussion d’un peu loin, beaucoup plus occupé à observer les éventuelles réactions du magicien qu’à tenter de comprendre ce qu’ils étaient en train de se raconter. Après tout, son rôle premier, dans toute cette histoire, était de protéger Zachary en cas de dérapage. Il n’était pas certain de pouvoir rivaliser avec Gandalf, mais il devait avouer que les pouvoirs exacts de ce dernier n’avaient rien d’évidents pour lui : le moins que l’on pût dire était qu’il n’en faisait guère étalage, autant qu’il s’en souvint, dans les livres ou dans les films. Heureusement, il n’y eut pas d’incident et la silhouette du magicien disparut finalement par le portail. Jace put un peu se détendre.

— T’as parlé avec Gandalf…

Jace avait l’air beaucoup plus songeur qu’enthousiaste, à vrai dire. Son regard quitta le vide où le portail s’était refermé pour se poser sur le médaillon de Zachary. Il n’avait jusqu’à lors jamais pensé à l’éventualité qu’un autre artefact semblable existât, ailleurs, quelque part dans le monde, et que des individus aux intentions moins louables que son ami, ou simplement moins bien encadrés, pussent invoquer des menaces sérieuses. Si Gandalf pouvait se matérialiser dans la petite salle d’entraînement d’un lycée de Star City, qu’est-ce qui interdisait à Sauron en armure de débarquer à Beijing, Berlin ou Caracas ?

L’adolescent préféra garder cette inquiétude pour lui, afin de ne pas peupler l’esprit de Zachary d’imaginations trop funestes et il releva les yeux pour lui adresser un sourire d’encouragement — l’une de ses grandes spécialités.

— C’est pas les candidats qui manquent, mais peut-être que ce serait bien de ne pas songer uniquement aux batailles, tu sais. C’est ce que je disais à Qaletaqa, par exemple : tous les dons ne sont pas forcément destinés à se battre et certains sont très utiles, en amont, comme les prémonitions, et en aval, comme les soigneurs. C’est de pistes à creuser. Par exemple, si on cherche quelqu’un de rationnel, qui accepterait calmement les contrats, et qui pourrait nous aider dans les recherches, je crois qu’on peut essayer d’invoquer Sherlock Holmes.

Puisqu’ils étaient dans la littérature de l’époque contemporaine, le choix avait paru logique à Jace : les enquêtes criminelles constituaient somme toute une très grande partie des affections de la Team Alpha et avoir un pareil enquêteur capable de résoudre ponctuellement de petits mystères permettrait sans aucun doute de gagner beaucoup de temps et de sauver de nombreuses vies. Le jeune homme était loin de soupçonner que sa suggestion avait des motivations beaucoup plus personnelles. Ses propres talents de déduction n’avaient cessé de se développer, à la mesure de son intelligence toujours croissante, depuis le début du dernier hiver, et parfois, il trouvait l’image de ses inquiétudes et de ses succès dans les histoires de Sherlock Holmes, à la télévision, au cinéma et dans les livres. Or, la vie du détective privé, en dehors de ses exploits professionnels, n’avait rien d’enviable et Jace en venait à se demander si ses propres pouvoirs l’entraineraient un jour sur une pente semblable.

— Hmmm…

Décidément, c’était une introduction populaire.

— Dimension parallèle ?

Jace haussa un sourcil devant la silhouette de Holmes qui venait à peine de se dessiner.

— C’était du rapide.
— Mon cher, quand vous avez éliminé toutes les hypothèses fausses, celle qui reste, aussi improbable soit-elle, est nécessairement la bonne.
— Certes. Je suis…

Holmes leva un long doigt squelettique en tirant sur sa pipe (ça aussi, c’était populaire).

— Ne me dites rien. Des semaines que je n’ai pas eu un cas intéressant. Voyons…

Plusieurs bouffées de fumée s’élevèrent dans les airs tandis que le regard analytique du détective détaillait Jace. L’adolescent se sentit aussitôt mal à l’aise.

— Dix-huit ans, non, dix-sept ans, Américain, de toute évidence, votre monde est en avance sur le mien, à en juger par la facture de vos vêtements. Vous êtes un guerrier, vous vivez en hauteur, vous faites de la mécanique et manipulez régulièrement de l’électricité. Vous avez l’habitude de dissimuler la vérité, votre chambre est orientée vers le nord et vous avez de fréquentes relations sexuelles avec un autre homme.
— Pardon ?
— Je vous en prie, chacun ses habitudes. Je dois avouer que j’ai moi-même toujours considéré que de semblables intimités étaient une perte de temps et d’énergie, mais je peux concevoir que des esprits plus médiocres aient besoin de la compagnie de leurs semblables. C’est un cas bien documenté chez les singes, vous savez.

C’était mieux à la télévision…
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 2 Juin 2014 - 14:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Ouais mais bon, avoir de l’offensif c’est bien aussi.

Son enthousiasme un peu douché, Zachary se renfrogna. Il s’était laissé emporter par son fanatisme à l’égard de la fantasy mais c’était bien la raison pour laquelle il avait appelé Jace, en plus du fait que son ami était capable de contenir les éventuelles catastrophes de Zachary. Il avait un autre regard, lui permettait d’explorer de nouvelles perspectives et c’était tout bénéfice pour lui.

- Enfin, tu n’as pas tort.

Zachary n’était de toute façon pas un combattant de première ligne. Ainsi, comme sur League of Legend, son poste principal devait être support. Il fallait qu’il manie des instruments ou, dans ce cas-ci, des gens issus du monde des rêves, afin d’aider ses amis à résoudre des crimes ou à survivre à de graves attaques. Il était déjà en train de réfléchir à des personnages possédants de grands talents de soin quand Jace évoqua Sherlock Holmes. A sa grande honte, Zachary s’était contenté de voir les deux derniers films sortis, avec Robert Downey Jr dans le rôle principal et il n’avait jamais pris la peine de lire l’un des romans originaux d’Arthur Conan Doyle. Il s’était toujours dis qu’il devrait le faire, surtout après avoir vu le premier film mais il n’avait jamais pris le temps puis il avait tout simplement oublié. Pourtant, le personnage semblait riche mais c’est tout de même celui représenté par le célèbre acteur qui apparut dans la pièce. Zachary espérait qu’il n’était rien arrivé de mauvais à monsieur Downey mais il ne pensait pas que les personnages réels et ceux du monde des rêves étaient liés de toute manière. Enfin…Il ne pouvait que prier pour que ça ne soit pas le cas.

- A ton service, mec.

Zachary assortit sa remarque d’un petit salut et observa sa nouvelle invocation. Il n’avait aucun mal à ouvrir un portail, il suffisait qu’il pense un peu trop intensément à quelqu’un et il n’avait même pas vraiment besoin de la formule gravée sur l’artefact. C’était comme si son esprit croyait, naturellement à toutes ces choses relevant de l’imaginaire. Il avait vraiment hérité de l’artefact adapté…

A mesure des analyses du détective anglais, le geek ne put s’empêcher de rougir et de songer qu’il avait beaucoup d’amis homosexuels dans son entourage. Il ignorait que Jace en faisait partie, après tout il pensait rarement à demander aux gens leur orientation sexuelle et ça l’intéressait assez peu. Regardant ailleurs et toussotant un peu, il attira l’attention de Sherlock sur lui.

- Voilà que cela vous met mal à l’aise ? Pourtant ce n’est pas avec vous qu’il a eu des relations sexuelles, je peux l’affirmer. Je peux même dire que vous n’en avez pas eu depuis longtemps.

Zachary vira pivoine et prit soin de ne pas croiser le regard et du leader de la team Alpha et de l’homme qu’il venait d’invoquer. Il n’était pas certain d’avoir envie d’approfondir l’expérience s’il devait se faire analyser sans arrêt. Cela étant, un regard comme le sien avait du bon.

- Puis vous savez, l’étiquette est tellement contraignante…Si ce jeune homme préfère ne pas s’approcher des femmes, grand bien lui fasse. Il s’en portera sûrement mieux.
- Si vous le dites…
- Et vous devriez être d’accord avec moi vu le récent chagrin que…
- Ca ira comme ça, merci ! s’emporta soudainement Zachary, son enthousiasme un peu douché.
- Vous êtes malpoli.

Certes.

- Mais vous n’êtes pas le premier, les gens détestent que l’on puisse tout savoir sur eux en les regardant simplement.
- C’est vrai que c’est plutôt désagréable et j’aimerais que vous évitiez de le faire sur moi. Cela dit c’est super impressionnant et ça pourrait être vachement utile dans certains cas.

Il évitait toujours de regarder les gens dans la pièce.

- Tiens t’as pas une affaire en cours super compliquée sur laquelle tu butes par hasard Jace ? On pourrait l’essayer.
- Vous parlez de moi comme si j’étais un pantalon.
- C’est vrai, désolé…C’est juste, vous ne reculeriez pas devant un mystère n’est-ce pas ?
- Si c’est un vrai mystère, assurément pas. Mais vous semblez jeune pour faire partie de la police. Quel genre de monde est-ce ?

Visiblement il tentait de trouver la réponse dans la salle d’entraînement mais il n’irait pas très loin avec ça. Quoi que, c’était Sherlock Holmes après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 10:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
C’était décidé : la prochaine fois, il suggérerait à Zachary d’invoquer Winnie l’Ourson. Les personnages les plus utiles étaient aussi de toute évidence les moins obligeants et Jace ne savait pas ce qui le vexait le plus : qu’on étalât sa vie sexuelle sans lui demander sa permission, qu’on le scrutât comme une équation ou qu’on sous-entendît que son esprit pût être médiocre. Zachary s’en tirait tout de même à meilleur compte que lui. Pas une seule seconde Jace ne songeât, en tout cas, que la révélation de ses préférences diversifiées pût lui causer du tort auprès d’un ami qu’il tenait en assez haute estime pour ne pas concevoir de semblables inquiétudes.

Il précisa tout de même :

— Je m’approche aussi des femmes. Je m’approche de tout le monde.

Sherlock le regarda en haussant un sourcil.

— Non mais j’veux dire, pas tout l’temps. C’t’une façon de parler. Laissez tomber.
— Je vois…

Un instant, Jace hésita à rendre à leur invité la monnaie de sa pièce et à lui faire le menu de sa vie intime, mais c’eût été tricher, évidemment : sa vie, il l’avait lue dans les romans, il l’avait vue dans les films et à la télévision, ce n’était pas pareil. Il ne pouvait s’empêcher toutefois de se demander s’il eût été capable, sans ces informations annexes, grâce à son intelligence, de reproduire les prouesses d’observation de Sherlock. Peut-être pas, sans doute pas, même : il allait falloir s’entraîner plus rigoureusement encore.

Restait à trouver un test pour évaluer les capacités de Sherlock lui-même. Jace secoua la tête.

— Là, comme ça…

Et il était hors de question de faire sortir une quelconque invocation de la salle d’entraînement.

— Je n’ai pas de temps à perdre. Si vous avez fini vos discussions…

Jace reposa les yeux sur la silhouette du célèbre détective.

— Vous êtes sur une affaire de trafic d’opium chinois ?
— Hmm…
— Votre index gauche a une tâche rouge, vous vous êtes un peu brûlé, sans doute parce que vous avez tremblé en allumant une pipe. Personne ne tremble pour allumer une pipe à tabac, pas vous, mais si vous avez beaucoup fumé autre chose… Vous insistez un tout petit plus sur les r que ne le ferait un Londonien, sans doute parce que vous avez l’habitude, ces derniers temps, de prendre un autre accent. Vous vous faites passer pour russe. Et vous sentez… Vous sentez le thé qu’on sent quand on va au Jardin du Thé, en ville, le thé chinois aux feuilles longues, et les guerres de l’opium du dix-neuvième siècle ont opposé le Royaume-Uni à la Chine.
— Au dix-neuvième siècle ?

Jace plissa les yeux en fouillant sa mémoire parfois un peu désordonnée.

— 1839. Et… 1856 ?

Sherlock tira une bouffée de sa pipe, avant de murmurer d’un air songeur :

— Vous avez des qualités…
— Pour un chimpanzé.
— En effet.

Un sourire étira les lèvres du détective.

— Ceci étant dit, si vous n’avez toujours pas de quoi exercer mes talents, j’ai effectivement un trafic à démanteler.

Jace échangea un regard avec Zachary et finit par hausser les épaules. Au moins, le premier contact était établi : ils pourraient toujours le convoquer à nouveau lorsque des problèmes plus concrets se poseraient à eux. Le portail ne tarda pas à se refermer sur le détective et un silence un peu embarrassant revint dans la salle d’entraînement. Jace hésita et finit par déclarer d’un ton un peu rapide :

— J’sors avec Chris’, mais j’aime bien les filles aussi. J’aurais dû te le dire plus tôt. Voilà.

Zachary était de fait, en dehors de ses parents, la première personne à qui il l’avouât sans détour et c’était un peu étrange.

— Et, euh… Si jamais, tu sais, tu as besoin de quelqu’un pour parler de Chloé, ou ce genre de trucs, j’considère qu’on est amis, toi et moi, et que ça s’arrête pas à la Légion, au travail ou à ce genre de trucs. C’était peut-être, je sais pas, peut-être que c’était pas clair, parce qu’on parle pas tellement de trucs personnels, mais voilà. ‘Fin bref, t’es pas obligé ni rien, hein, c’tait une remarque, comme ça.

Arracher des confidences à Jace revenait à peu près à tenter de faire danser une langouste : l’adolescent était donc très bien placé pour comprendre que Zachary n’eût pas toujours envie de s’étendre sur sa vie personnelle. Il n’était pas persuadé que le silence et la fuite en avant fussent des stratégies très payantes dans le domaine, certes, même si c’était celles qu’il appliquait lui-même avec le plus de constance. Cette précision un peu embarrassante apportée, il attrapa la liste dans les mains de Zachary et se mit à la parcourir. Pour se donner une contenance plus qu’autre chose : évidemment, il la savait déjà par cœur.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Jace fit une démonstration de déduction assez impressionnante. Zachary ignorait si ce dont il parlait figurait dans les romans ou s’il avait réellement tout déduis à partir une tache sur son petit doigt. C’était bluffant comme capacité et le geek se dit qu’avec un peu d’entraînement, il n’aurait même pas besoin d’invoquer Sherlock Holmes : Jace suffirait. Cela dit, il était temps de faire repartir le détective anglais dans sa dimension d’origine et de souffler un peu. Il y avait eu un premier contact, cela aiderait pour leurs prochaines rencontres. Une fois le portail refermé, Zack soupira et se laissa glisser contre le mur pour s’asseoir par terre. Il se sentait un peu las, pas vraiment fatigué juste…Las. Pour quelle raison exactement, il l’ignorait.

Jace choisit ce moment pour lui parler un peu de sa vie privée et lui apprendre qu’il sortait avec Christopher. Zachary était assez surpris sans vraiment l’être, vu le temps qu’ils passaient ensemble, c’était une conclusion logique à laquelle il serait probablement arrivé plus tôt si Chris avait été une fille. Entre le membre de la team alpha et le geek, les relations n’étaient pas terribles. Zack avait l’impression que Chris ne l’aimait pas beaucoup et il ignorait pourquoi, mais il ne comptait pas en parler avec Jace.

- Bah j’suis content pour vous, sans déconner. Tu sais c’est pas important que t’aimes les filles, les mecs ou les deux. Comme tu dis…On est amis.

Il lui sourit, un rictus qui se voulait rassurant. Zachary pensait vraiment ce qu’il disait.

- Tant que t’es heureux, c’est ça qui est important tu crois pas ?

Et heureux, il semblait l’être, du moins à ce que Zachary voyait. Evidemment leurs humeurs respectives s’étaient un peu assombries avec l’arrivée du détective Holmes, qui avait cru intelligent d’étaler la vie privée de Thunder mais outre ce détail, Jace ne semblait pas torturé, mal dans sa peau ou quoi que ce soit.
Zack, par contre…Le simple fait d’entendre le nom de Chloé le rendait malheureux, même s’il avait appris à intériorisé. Après tout, leur rupture datait de Novembre et on était le 1er mai, il fallait commencer tout doucement à tourner la page ! Il ne pourrait pas se lamenter pendant des années pour la perte de son premier amour, même si c’était probablement la femme de sa vie et…
Ouais, stop.
Il secoua la tête.

- C’est sympas, merci, se contenta-t-il de répondre.

Jace s’empara ensuite de la feuille et fit mine de se plonger dedans, ce qui fit sourire Zack. Le petit moment gênant, ils étaient en plein dedans mais le geek avait tellement l’habitude d’être mal à l’aise qu’il vivait sans trop de problèmes avec ça.
Appuyant sa tête contre le mur, il ferma les yeux quelques secondes et laissa le silence s’éterniser. Il ne pensait à rien de particulier, laissant le vide s’insinuer dans son esprit pour enlever l’image de la petite brune qui s’y était installée. Par moment, il aurait bien aimé avoir ces gadgets des Men In Black avec lesquels il pouvait effacer la mémoire à court terme et implanter de nouveaux souvenirs. C’était évidemment super balèze comme matos mais bon… Parfois, ça avait du bon.

- Si je fais le compte, j’ai un magicien aux pouvoirs un peu indéfini…Parce que quand on y regarde dans le seigneur des anneaux, c’est pas vraiment expliqué avec précisions les dons de Gandalf. J’ai un détective assez agaçant mais plutôt fort, pour aider à résoudre des enquêtes et j’ai Lux, qui est à la fois un mage de combat grâce à ses attaques de zones lumineuses et de soutien grâce à son bouclier. Il nous manque un tank et un heal…

Il rouvrit soudainement les yeux.

- C’est un peu comme constituer une équipe avant une instance difficile ou un raid…Faut penser aux bonnes combinaisons en fonction de la situation et un certain type d’équipe ne va pas avec tout.

Et ça, c’était un peu le domaine du geek. Des équipes, des stratégies, il en avait mis au point des centaines. Il faisait partie du premier groupe à vaincre Arthas à la sortie de Wrath of the Lich King après tout. Pour ne citer que ça, son CV de geek était assez impressionnant mais hélas, inutile dans la vie réelle.

- Donc un soutien… Dans LoL j’en vois plusieurs, Sona et Nami notamment qui sont mes mains, le truc avec Sona c’est qu’elle est muette et un peu dans son monde, quant à Nami c’est euh…Bah une femme-poisson donc elle risque peut-être de ne pas être à l’aise sur la terre ferme. Ya Lulu….Mais j’aime pas les yordle et il lui manque quelques cases si on en croit ses émotes. Tu sais…Ne regardez jamais une tulipe dans les yeux. What the fuck ? Sinon ya Leona et Braum en soutien, qui sont plutôt fort mais ce sont des tanks et ils n’ont pas de soin. Mais ça peut-être pas mal aussi, qu’est-ce que tu en dis ? Enfin je m’égare. Après j’me demande…Je jouais un prêtre heal sur WoW quand j’étais encore sur l’offi, tu crois que ça fonctionnerait de l’invoquer ?

Il n’avait jamais essayé avec quelque chose qu’il avait lui-même créé, même s’il avait beaucoup réfléchis à sa prêtresse elfe de sang…
Ouais bon d’accord c’était une fille mais elle avait la class.

- Limite on pourra tenter un heal sur toi et des invocations de soutien, pour voir si tu te sens plus fort et plus résistant ? T’auras qu’à foncer dans le mur et si tu te fais mal, c’est que ça marche pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 19:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’instant d’embarras fut très efficacement écarté par la sortie de Zachary. Jace releva les yeux et, à mesure que le geek détaillait une stratégie à laquelle il comprit d’abord un mot sur deux, puis un sur trois, puis… les sourcils du jeune homme se haussaient avec une perplexité évidente. Un tank, ça devait être… Quelque chose de fort et résistant, un heal ça soignait. Soit. Mais comme il ignorait tout ou presque des personnages du jeu, de leur personnalité et de leurs noms, tout cela n’était pas d’une très grande clarté pour lui et la dernière suggestion de Zachary, c’était du haut allemand.

— Euh…

Jace replia la feuille et la glissa dans l’une des poches de sa combinaison.

— Faisons ça.

Il ne savait pas très bien pour quelle partie du plan il avait donné son accord, sauf que ça impliquait de courir contre un mur. Entre ça et entendre Sherlock Holmes détailler ses passions sodomites, après tout, il ne savait pas ce qui était le plus désagréable. Bref, il croisa les bras dans le dos et attendit que le prêtre émergeât du portail. Il put rapidement constaté que le prêtre était une prêtresse. C’était même très évident.

— Hmm.
— Dites donc.

La prêtresse croisa les bras, ce qui n’eut pour effet que de rehausser sa poitrine, et de faire perdre un peu plus à l’adolescent le fil de l’expérimentation.

— Vous pourriez me regarder dans les yeux, palefrenier.
— Palefrenier ?

Répéta Jace en rougissant — et en relevant le regard.

— En quoi est-ce que je ressemble à un palefrenier ?
— Vos déboires vestimentaires m’indiffèrent.

Jace jeta un coup d’œil à Zachary en se demandant à quel point il avait décidé des caractéristiques de la nouvelle venue, puisqu’il l’avait créé. Est-ce que le physique de l’elfe était une aspiration fantasmatique de Zachary ? Et son caractère ? Jace n’avait jamais rencontré Chloé, alors il se perdait en conjectures sur les goûts de son ami. Il n’avait cela dit aucun mal à l’imaginer avec une prêtresse dominatrice.

— Puis-je savoir pourquoi vous m’avez entraînée dans votre cloaque répugnant ?
— Hé, la salle d’entraînement est super propre !
— Vous appelez cela un salle d’entraînement ? C’est…

L’elfe promena le regard autour d’elle et, en retroussant légèrement le nez, conclut :

— Rudimentaire.

Jace ne savait pas trop ce que la prêtresse était censée lui faire, mais ça paraissait tout de même assez mal engagé. En plus, il était un peu vexé.

— On en a de mieux aménagées à la Tour de la Paix.
— Et qui est ce on derrière qui vous vous cachez, tel un pleutre qui ne charge qu’à la queue de l’armée ?

Une nouvelle fois, Jace adressa un regard de légers reproches à Zachary, qui était après tout responsable du tempérament de sa création.

— Alors, déjà, on, c’est la Légion des Étoiles, ensuite…
— Et vous êtes censé être une étoile de cette Légion ?

Le coupa l’elfe avec une moue sceptique. Jace poussa un soupir et des étincelles se mirent à courir sur ses mains, pour remonter le long de ses bras, jusqu’à ses épaules et déployer finalement dans son dos un vaste bouclier électrique. En bombant le torse, le jeune homme déclara :

— Oui.
— Hmmm…

Jace laissa le bouclier se dissiper.

— Je suis navrée.
— Ah ?
— Je vous avais pris pour un humain.

L’adolescent n’était pas sûr que l’on pût appeler cela un progrès.

— Je ne m’étais pas rendue compte que vous étiez… ?

Qu’est-ce qu’il pouvait bien être ? Il n’avait jamais joué à World of Warcraft, alors, à tout hasard, il opta pour la solution la plus consensuelle :

— Un mage élémentaire.
— C’est ça. Très impressionnant.
— Je vous remercie.
— Donc, vous comptez monter une compagnie, pour une quête ?
— Eh bien…
— Qu’est-ce qu’il s’agirait de faire ? Un donjon ? Voler un anneau ? Détruire un anneau ? Faire le siège d’un donjon ? Libérer une princesse ? Personnellement, si nous pouvions éviter les princesses, je m’en porterais aussi bien. Elles sont toujours tellement hautaines.
— C’est l’hôpital qui se fout de la charité.
— Je vous demande pardon ?
— Rien rien.

Jace afficha un sourire aussi innocent que possible.

— En fait, nous cherchons à constituer une compagnie en effet, qui serait susceptible d’accomplir des quêtes que nous confierait la Légion et qui viseraient à préserver le monde des forces du Mal. Nous en sommes pour l’heure à recruter des membres, et vos talents évidents nous ont conduit jusqu’à vous, mais nous craignons que votre grande puissance ne soit pas toujours compatible avec nos propres physiologie.

Il essayait de tourner le on veut vous mettre à l’épreuve de manière aussi flatteuse que possible.

— Et donc ?
— Et donc, nous nous demandions si vous auriez l’infinie bonté de vous livrer pour nous à une petite démonstration…
— Sur votre domestique ?

L’elfe pointa Zachary.

— Qui a l’air très humain, d’ailleurs.

C’était reparti…
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 9:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Zachary trouvait que sa prêtresse Kaenyelle était encore plus…Suggestive, en vrai. Les elfes de sang avaient vraiment une grosse poitrine, surtout avec cette robe et la transmogriffication qu’il avait utilisé. Bon ce personnage datait de ses dix-sept ans, soit trois ans en arrière, quand il n’avait même jamais embrassé une fille. On pouvait le lui pardonner, non ?
Par contre, il n’avait pas pensé au fait que les elfes de sang avaient un caractère épouvantable. A dire vrai, il avait fait ce reroll sur un serveur rôle play pvp, histoire de tenter l’expérience et il s’était assez emballé dans son rôle de femme, comme tout rôliste se lache un jour. Il avait poussé à l’extrême certains traits de caractères et il était dommage qu’il ne s’en soit pas souvenu avant. Il aurait bien aimé intervenir mais pour dire la vérité, elle lui faisait un peu peur et il ne savait pas trop comment présenter les choses. Comme un lâche, il laissait donc Jace gérer ce petit souci technique mais cela lui donnait matière à réfléchir. Il faudrait qu’il se documente sur chaque personnage qu’il serait susceptible d’invoquer, afin de pouvoir lui parler, lui tenir tête et surtout, le convaincre de l’aider. Ça allait lui demander du temps qu’il n’avait pas mais une telle initiative ne pourrait que l’aider à progresser. Et qui sait, peut-être parvenir à devenir l’égal de Jace.

Perdu dans ses pensées, il sursauta en voyant Jace faire une démonstration de ses pouvoirs qui sembla clouer le bec de l’elfe. Une fois que Jace fut catégorisé comme mage élémentaire, ce fut au tour de Zachary d’être qualifié de domestique. C’était toujours mieux que palefrenier, se consola-t-il.

- Je suis un Invocateur.
- Ah oui ? Vous n’en avez pas l’allure.
- Pourtant, vous êtes là !

Vu le regard noir qu’il récolta en retour, il aurait mieux fait de la fermer.

- Sous-entendez-vous que ma venue ici est de votre fait ?
- Euh bin euh… bredouilla-t-il. Oui enfin…Avec ça…

Il voulut sortit le miroir de sous son t-shirt mais il n’y parvint pas. Fronçant les sourcils, il baissa les yeux sur l’encolure de son vêtement et remarqua que le Miroir était collé contre sa peau et commençait à y entrer. Ecarquillant les yeux, il sentit un semblant de panique l’envahir.

- Avec quoi ?
- Euh la…La pierre est enfoncée dans mon torse je… Il regarda Jace d’un air un peu inquiet. Enfin je peux vous la montrer quand même.

Après tout, elle voyait des orcs torses nus se battre donc voir un geek un peu maigrichon ne devrait pas la choquer plus que ça. Montrant le Miroir aux teintes rosées qui était désormais comme enchâssé sur sa poitrine, Zack expliqua :

- Je suis le porteur du Miroir des Mondes, j’ai été désigné par les Aspects pour ouvrir les portes entre les univers et combattre les forces maléfiques.

Les elfes de sang appartenaient à la horde mais aucun n’avait oublié ce qui était arrivé à leur peuple, l’Invasion des Réprouvés en particulier. Zachary comprit l’idée claire que se faisait l’elfette des forces maléfiques car dans la véritable histoire de World of Warcraft, les morts-vivants n’ont jamais intégrés la horde.

- Et bien vous ne ressemblez pas à un magicien du tout. Mais votre…Compagnon, non plus. Et vous portez un équipement vraiment étrange.
- C’est parce qu’on n’en porte pas tout le temps, c’est pour cela que vous l’avez pris pour un palefrenier.

Zachary était assez content d’avoir arrêté de bégayer. Il parvenait à se dire que certes c’était une femme, issue d’un peuple merveilleux, mais qu’il l’avait quand même un peu créé. S’il commençait à être impressionné face à sa propre imagination, il n’irait décidément pas très loin.

- Donc je ne dois pas utiliser mes compétences sur vous ?
- Sur un plan de force pure, mon compagnon en vaut dix comme moi et sera plus apte à donner une appréciation de vos talents. Si vous pouviez lui accorder quelques bénédictions et un bouclier de terre avant qu’il ne se jette contre le mur…
- Se jeter contre le mur ? Quelle drôle d’idée ! Pourquoi ne pas affronter un monstre ?
- Et bien euh…Si ça ne fonctionne pas il risque de mourir.
- Ah, oui.

Elle leva son bâton qui produisit une lumière et incanta. Zachary vit presque les différents buff au-dessus de la tête de Jace tant il était habitué à ce cycle.

- Tu devrais te sentir plus puissant, plus vigoureux, avoir reçu un buff de magie et de résistance physique. Si j'ai bien suivi le cycle... Tu sens quelque chose de changé ou pas trop ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 8 Juin 2014 - 16:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Lui, le caractère épouvantable de leur nouvelle invitée, ça ne le chiffonnait pas trop. En fait, quelque part, Jace espérait que l’elfe fût assez désagréable et trop peu coopérative pour s’en aller comme elle était venue, sans que la suite du plan, qui comprenait son propre ensorcellement et une opération kamikaze pour éprouver l’efficacité de l’opération, ne pût être mise en œuvre. C’était sans compter la maîtrise encyclopégeek de son ami et Jace fut bientôt contraint de relever le regard qu’il avait égaré sur le torse nu de Zachary pour se concentrer sur l’elfe et ses incantations.

Il se sentait déjà très en forme en arrivant, comme tous les jours, et presque toutes les heures depuis sa quasi-résurrection, mais la sensation était encore plus prégnante maintenant que la mage avait fini sa psalmodie. Le jeune homme avait l’impression que chacun de ses muscles avait été échauffé par une séance d’entraînement complète, sans que la fatigue qui la suivait toujours ne fût au rendez-vous. L’enthousiasme un peu guerrier qui l’envahit en même temps lui donnait la farouche envie d’avoir un monstre avec lequel en découdre, pour de vrai et son goût inné pour les situations dangereuses s’en trouvait exacerbé.

— J’me sens… Hm…

Jace afficha un grand sourire — ce qui ne changeait certes pas beaucoup du reste du temps — et fixa le mur du fond.

— Et donc vous comptez courir contre un mur ? Ce n’est pas un peu primaire comme technique ?

Le jeune homme haussa les épaules et prit son élan, mais après quelques pas, il ne courait plus : il volait, et à vive vitesse, accélérant bien plus rapidement qu’il ne l’eût fait d’ordinaire en intérieur, et fonçant vers le mur sans chercher à dévier. Il y eut un grand fracas, un nuage de poussière et Jace en émergea bientôt, en titubant. Il leva la main et lança d’une voix un peu trop forte :

— Ça va, ça va, c’est cool.

OK, c’était un test un peu idiot, mais de toute évidence, ça avait fonctionner : le mur était en partie défoncé, heureusement trop épais pour que la structure du bâtiment en souffrît, et Jace n’avait pas grand-chose, si ce n’était quelques éraflures causées par les débris, une coiffure en bataille et un sens de l’équilibre défaillant à cause du contrecoup. Il ne tarda du reste pas à reprendre une démarche plus maîtrisée. Il revint vers ses deux interlocuteurs en tentant d’ordonner un peu ses cheveux blonds.

— Vous êtes plein de surprises.
— N’est-ce pas ? Ça va durer longtemps ?
— Aucune idée. Probablement pas.
— Dommage, j’aurais presque pu me mettre au football américain.

Il était certes bien entretenu, mais il n’avait pas une carrure de bison, alors jusqu’à présent, il s’en était tenu à des sports d’équipe un peu moins brutaux. En tout cas, il hocha la tête à l’adresse de Zachary, pour lui indiquer que l’expérience avait été, de son point de vue, concluante, et qu’ils pourraient songer à rappeler l’elfe pour des applications moins théoriques. Lorsque la silhouette de l’elfe et de sa poitrine disparut, Jace reporta son attention sur Zachary et, peut-être à tort, le trouva un peu pâle : ce n’eût pas été surprenant, tout pouvoir impliquait des contrecoups.

— On devrait peut-être faire une pause.

Il s’approcha du jeune homme et baissa les yeux sur le pendentif enfoncé dans sa peau.

— Ça fait mal ?

Question un peu rhétorique : si Zachary ne s’en était pas rendu compte plus tôt, c’était probablement qu’il ne sentait rien. En revanche, ce n’était peut-être pas très discret pour aller à la piscine. Le blond releva les yeux et suggéra :

— Peut-être qu’on pourrait aussi envisager, en parallèle, un entraînement plus traditionnel. Tu sais, un peu de muscu, du cardio-training, puis des sports de combat, de l’escalade, de la course, des trucs de souplesse, pour le terrain. Ça peut toujours servir. Bon, j’avoue, si t’as pas trop l’habitude…

Et de toute évidence, Zachary n’écumait pas les gymnases.

— … ça sera un peu rude au début. Mais y a pas de raison. Moi j’dis : tu te rhabilles, on va prendre un truc à grignoter, t’essayes d’organiser ta liste, de réfléchir aux personnages qui ont la bonne personnalité et aux meilleurs moyens de les aborder, et en même temps, on voit ce qu’on peut faire, en termes d’entrainement. Parce qu’il faudrait arriver à avoir une approche diplomatique mieux rodée si on se met à invoquer des gens plus offensifs, et moi, tous ces persos, je les connais pas des masses : c’est à toi surtout de voir avec qui tu te sens le plus à l’aise.

Lui, il ne disait pas non à l’aide d’un Terminator habilement reprogrammé, mais ils avaient intérêt à avoir un sérieux argumentaire de vente avant de l’inviter dans leur lycée.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Juin 2014 - 8:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Voir Jace foncer dans un mur sans la moindre hésitation, le défoncer et se redresser comme si de rien n’était restait une expérience impressionnante. Faisait-il à ce point confiance aux pouvoirs de Zachary ou manquait-il d’instinct de survie ? Quoi qu’il en soit, l’expérience était concluante et la magie des prêtres d’Azeroth fonctionnait très bien dans leur monde, ce qui était une bonne nouvelle.
Surtout pour Jace.
Zachary put donc révoquer sa prêtresse et se sentit soudain très fatigué, comme si un poids énorme venait de s’abattre sur ses frêles épaules. Il avait faim, soif et envie de dormir, tout à la fois, comme si le Miroir enchâssé dans sa poitrine se nourrissait de sa propre énergie. C’était peut-être d’ailleurs ce qu’il faisait. Au fond, le geek n’avait pas eu de contacts avec des magiciens depuis qu’il était entré en possession de l’artefact, du coup il ne savait pas avec exactitude ce qu’il risquait. Il ne faisait que déduire, via la série.

- Super idée.

Zachary appuya son dos contre le mur et se laissa examiner par Jace. Visiblement, ce n’était pas très commun d’avoir un Miroir magique enfoncé dans la poitrine. Super, dire que sa mère avait toujours détesté les piercings et les tatouages…

- Non pas vraiment mais c’est bizarre je…J’pensais que c’était mon cœur qui faisait ça mais j’crois que le Miroir pulse. Je me demande s’il…Fin…Il fusionne pas.

Il avait l’air inquiet et il pouvait bien parce que ça n’était jamais arrivé dans la série d’où il pensait avoir tiré l’artefact.
Pour lui changer les idées, Jace lui proposa un entraînement un peu plus traditionnel. En bref, il voulait que le geek cesse d’être un geek et soit un peu plus sportif. Zachary fit une drôle de tête mais il y réfléchit sérieusement. Durant toute sa vie, il avait été un gamin plutôt faiblard, qui voulait toujours intervenir pour aider les autres mais qui finissait toujours par ramasser à leur place. Il était une victime et s’il voulait concrétiser son rêve de devenir un super-héros, il fallait que cela change. Certes, il pouvait compter sur ses invocations pour l’aider mais que ferait-il le jour où il serait à court d’énergie ? Ou de points de mana –parce que la comparaison lui parlait mieux ? Il serait impuissant, un boulet pour l’équipe à laquelle il appartiendrait et il avait vraiment envie que ce soit celle de Jace, même s’il avait 3 ans de plus que lui. Depuis qu’ils se connaissaient, Zack avait plutôt l’impression d’être le jeune de l’histoire.

- Je pense que t’as raison. J’y avais déjà pensé mais… Un peu gêné, il baissa les yeux. Je savais pas trop comment m’y prendre et ça me faisait flipper. J’ai jamais approché une salle de sport de ma vie. Quand j’étais petit je faisais de la natation mais j’ai vite dû arrêter avec tous les déménagements…Enfin bref du coup, moi je suis juste doué en e-sport. Va falloir tout prendre depuis le début et à mon avis tu vas t’arracher les cheveux.

Mieux valait prévenir. Zachary n’était pas du genre à se plaindre et à abandonner mais son état physique était tellement déplorable qu’il était essoufflé en montant deux étages de son immeuble –du coup, il prenait l’ascenseur.

- Puis il faudrait que je puisse me défendre tout seul. Le jour où j’arriverais à contrôler parfaitement mon pouvoir et que je pourrais partir en mission, je devrais parfois compter que sur moi alors je suis assez pour les sports de combat !

Et oui, évidemment, Zachary s’imaginait déjà en train de pratiquer du ninjutsu ou du taïjutsu, parce qu’on ne se refait pas en tant que grand fan de manga ! Il remet son t-shirt correctement et suivit finalement Jace hors de la salle. Il sentit sa tension chuter un peu mais il avait l’habitude, alors il prit sur lui-même s’il était très blanc.

- J’crois que tout ça d’un coup, c’était un peu beaucoup. J’suis oom ! rigola-t-il, un peu tout seul sur le coup.

Blague de geek.

Heureusement, il y avait des distributeurs dans tous les couloirs, avec des barres énergétiques, des trucs aux céréales et aussi bien évidemment les inévitables barres de chocolat et autres dérivés. Le geek sortit son portefeuille et demanda à Jace ce qu’il voulait. Il lui offrait en guise de remerciement pour son aide. Certes, c’était pas grand-chose mais c’est l’intention qui compte, non ? Zack prit une barre au chocolat et une barre avec des céréales et des fruits secs, parce que c’était pas dégueu comme truc, puis il posa ses fesses dans le couloir désert, parce qu’il ne tenait plus debout.

- Tu sais j’ai l’impression que je peux même invoquer des personnages que j’aurais inventé moi-même et pas seulement ceux que d’autres auraient inventés. Parce que bon finalement c’est un portail sur le monde des rêves, tu me suis ? Si quand t’étais petit, t’avais je sais pas, un ami imaginaire, bah il y est peut-être. Du coup je me dis, je pourrais limite créer un genre d’équipe, avec des caractéristiques optimisées et les défauts en moins. Tu sais, genre un Sherlock Holmes qui déballe pas ta vie privée en pleine enquête…

Entre autre.
Parce que l’elfette, dans son genre, avait vraiment un sale caractère.

- Et avec des faiblesses que tu connaîtrais, ou d’autres aussi, au cas où ça tournerait mal, histoire de pouvoir les arrêter. Avec ça en plus d’un entraînement physique j’arriverais peut-être à devenir un Légionnaire !

Ses yeux brillaient, plein d’étoiles et de rêves. En croquant dans sa barre chocolatée pour faire remonter sa tension, il songeait déjà à tout ce qu’il pourrait accomplir.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 10 Juin 2014 - 11:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Des aspirants super-héros qui se rêvaient Chuck Norris, Jace en avait croisé quelques-uns et il avait appris à tempérer diplomatiquement leurs ardeurs, ce fut donc avec un air dégagé qu’il assura :

— Oui, les sports de combat, on verra. Plus tard.

Il voulait déjà voir Zachary courir un 100m, un 400m, un 10km, nager à l’avenant, escalader des palissades sans prise, soulever un peu de fonte et enchaîner lentement les abdominaux à charge avant de lui apprendre à casser des rotules et à déboiter les épaules. Le jeune homme s’abstint tout de même de préciser que, sans pouvoir particulier, le plus sage était encore de s’entrainer à courir pour pouvoir fuir et que les super-héros plus adaptés à l’affrontement direct se chargeraient du reste : l’enthousiasme du geek était sensible et il préférait surfer sur la vague plutôt que de recadrer trop tôt l’imagination de Zachary et le décourager.

— Et t’inquiète pas pour l’entraînement : c’est moi qui vais te faire passer les tests, moi qui vais concevoir le programme et je te montrerai comment fonctionnent les machines. C’est pas si compliqué que ça en a l’air.

Évidemment, lui, il était pratiquement né sur un tapis de course et, quand il avait rêvé de devenir un super-héros, depuis ses premières pensées, il ne s’était pas tourné vers les jeux vidéos pour combler ses aspirations, mais vers les équipements de la Tour de la Paix : tout cela était son quotidien et il était loin d’imaginer le genre de découragement qui pouvait saisir devant une progression trop lente, pas plus qu’il n’était à même de comprendre la pudeur un peu honteuse qui rendait désagréable la compagnie des autres lorsque l’on s’échinait sur un rameur.

Jace attrapa une barre de chocolat et s’assit dos au mur, à côté de Zachary. La tête appuyée contre le mur, les yeux posés sur le plafond, il poussa un soupir.

— Sherlock Holmes, tu sais, c’était pas plus mal. Des fois, on a tellement envie d’être le super-héros parfait qu’on en oublie un peu qu’être quelqu’un de bien, ça implique aussi d’assumer ses particularités. Sa vie. J’veux dire : j’ai des amis, si je suis pas capable de leur dire avec qui je sors, ça craint un peu, non ?

L’information avait tout de même été tenue secrète pendant quelques mois et, pour un adolescent aussi populaire que Jace, qui paraissait perpétuellement bien dans ses baskets, ce n’était pas un mince exploit — ni un exploit très glorieux. Le jeune homme poussa un soupir et, pour la première fois depuis son accident, il laissa voir un air préoccupé en murmurant :

— C’est pas la seule chose qui craint dans ma vie privée, en même temps.

Il croqua dans la barre de chocolat. Jace parlait de sa vie privée, sincèrement, une fois tous les six mois peut-être et l’instant fut brusquement balayé, comme s’il venait de se rendre compte qu’il avait fait une erreur en abandonnant son personnage de leader charismatique sans peur et sans reproche.

— Oui, bref, j’avais pas d’ami imaginaire, en fait, enfin, je crois pas.

En même temps, il avait déjà énormément d’amis réels : sa popularité ne datait pas d’hier.

— Mais on pourrait inventer des personnages sur mesure. Cela dit, je sais pas, tel que je le comprends, ton truc, ça demande quand même, je sais pas comment dire, mais une sorte de densité imaginative, non ? C’est pas comme inventer un coupe-papier, il faut que le personnage ait vécu dans l’imagination pour qu’il ait acquis une consistance propre et que c’est dans ça que tu puises. Ou alors je me gourre complètement, la magie, c’est pas tellement mon domaine.

Il avait quelques notions, évidemment, qu’il avait acquises au hasard des enquêtes, parce qu’il fallait bien répondre à des menaces de tout type, mais pas vraiment de cadres théoriques bien solides.

— Mais de toute façon, c’est pas les personnages inventés qui manquent. Et bien sûr que tu pourrais devenir un Légionnaire. Être Légionnaire, c’est de toute façon pas une question de puissance, c’est une question de maîtrise. Ça veut pas dire qu’il faut pas s’entraîner et tout, ça veut juste dire, je sais pas, que t’as pas besoin de te comparer au type qui va envoyer des lasers avec ses yeux ou je sais pas quoi.

En d’autres termes : fais ce que je dis, pas ce que je fais. Jace était un artiste quand il s’agissait de se fixer des buts particulièrement exigeants et de ne pas reconnaître ses propres mérites.

— Pourquoi tu déménageais tout le temps ? J’étais persuadé que t’avais toujours vécu à Star City, je sais pas pourquoi. En fait, je sais pas grand-chose de toi, en vrai. À part que je comprends vraiment pas toujours tes références. Enfin, t’es pas obligé d’en parler, hein…

Mais quand même, si on pouvait parler plutôt de la vie de Zachary que de la sienne, ça l’arrangeait.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 10 Juin 2014 - 12:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Zachary sourit à Jace en guise de remerciement. Il avait vraiment eu de la chance de rencontrer le héros et d’être parvenu à s’en faire un ami. Ils n’avaient pas énormément de points communs mais visiblement, ça n’empêchait rien et Zachary était heureux, à cet instant précis. Heureux que quelqu’un l’aide à construire son avenir, le soutienne pour parvenir à réaliser ses idéaux. Même s’il allait sûrement en baver –et en suer- à terme, cet entraînement physique lui ferait du bien. Puis il apprendrait au moins comment fonctionnait une machine de sport ! Toute une expérience.

- Tu sais, tu peux me parler de ce que tu veux. C’est peut-être pas grand-chose, mais je te jugerais jamais. Toi tu l’as jamais fait.

C’était un peu gênant quand même, ces discussions entre mecs où on parlait de ses sentiments et où on ouvrait son cœur. Zachary n’avait jamais eu d’amis avant d’arriver à Star City, du coup il était un peu maladroit et ne se rendait pas compte qu’il parlait comme une fille.
Enfin, il n’était plus à ça près.
Jace coupa court à la conversation. Visiblement, il avait assez parlé de lui à son goût. Zachary trouvait ça dommage, parce qu’il aimait bien écouter les histoires des autres mais il n’insista pas. Il avait assuré à Jace qu’il pouvait venir lui parler quand il en ressentait le besoin, que lui ne le jugerait jamais si c’était ce qu’il craignait. Il ne pouvait actuellement rien faire de plus ou de mieux. Il n’allait pas non plus le plaquer au sol pour l’obliger à parler ! Il n’y survivrait pas très longtemps.

- Je pense aussi que plus un personnage est construit, plus il doit être fort. Je ne connais pas bien le monde des rêves mais ça me semble logique qu’une simple pensée par exemple, soit très faible alors qu’un personnage qui nous a vraiment imprégné, ait plus de consistance. Regarde Lux…Il y a des millions de joueurs sur League of Legend, elle existe dans des millions de cerveaux, du coup elle est forte, elle a sa personnalité propre mais si un gosse de sept ans avait un ami imaginaire et qu’il pensait à lui, ce personnage existerait, il serait juste moins fort. Ou alors le taux de croyance a quelque chose avoir…

Il croqua dans sa barre de chocolat, l’air pensif.

- Le mieux ce serait de faire comme si je créais un personnage pour un roman ou un rpg. T’as déjà entendu parler des forums rp ? C’est tout un concept, plus jeune je jouais mais j’ai jamais été très grand écrivain. Ou je crois que j’avais juste un peu peur de partager autant avec les autres. Bref, c’est comme créer un personnage pour un roman donc si tu préfères. Tu dois réfléchir à son nom mais aussi à son passif, à la manière dont il ou elle se comportera dans telle ou telle situation, c’est tout un gros travail ! Et j’aime bien faire ça. Tu sais quand j’étais plus jeune je dessinais des BD, enfin des bêtes trucs de gamin tu vois mais ça me plaisait bien d’inventer mes histoires.

Il songea à Zeck, puis secoua la tête. Il n’avait pas trop envie de l’utiliser, puisqu’il était une version améliorée et fantasmée de Zachary, c’était un peu…Gênant. Le geek sourit et secoua la tête.

- Me lance pas sur ça.

C’était mieux, autant pour lui que pour Jace, surtout qu’il n’était pas trop branché sur la magie et peut-être pas non plus sur l’imagination, sauf dans certains domaines de la vie qui échappaient à Zack.

- Je vais essayer de construire des personnages vraiment concret, comme Lux mais en mieux. Je te les montrerais avant de les invoquer, comme ça tu me donneras ton avis.

Parce qu’il avait raison, le plus important n’était pas la force brute. Chacun pouvait avoir une valeur, même lui. Bon, évidemment, cette partie-là, il mettrait encore un peu de temps avant de réellement l’assimiler.

Un silence s’installa entre eux, durant lequel Zachary finit sa barre chocolatée puis Jace sembla tilter sur quelque chose.

- Ca me dérange pas. Puis tu m’as dit des trucs perso sur toi donc ce serait un peu abusé que je veuille pas discuter de ça avec toi tu crois pas ? Il lui sourit. Mon père, c’est William Blake. Tu sais…L’ambassadeur, le politicien, qui a des idées un peu rétrogrades sur les super-héros, les mutants, tout ça…Il a beaucoup d’amis qui font parties du CODE.

Ce n’était peut-être pas la chose à dire à un super-héros, mais bon. De toute façon, Zachary ressemblait plus à Jace qu’à son père.

- Imagines quand il apprendra…Fin, tu vois ? Avec un peu de chance, ce sera jamais. Bref, il a longtemps été ambassadeur mais ses affectations changeaient souvent. Du coup même si je suis née à Star City, je n’y suis resté que jusqu’à mes huit ans. Ensuite j’ai été en France, en Allemagne puis au Moyen-Orient, parce que ma mère est journaliste du coup elle suit mon père et moi bah…Elle ne voulait pas me laisser, donc j’ai dû suivre aussi. C’est cool parce que je sais parler plusieurs langues –des vrais je veux dire qui servent vraiment- mais un peu moins parce que bah…J’ai jamais pu aller dans une vraie école, puisqu’on partait souvent, j’ai jamais eu vraiment d’amis non plus…J’étais un peu seul. C’est pour ça que je jouais sans arrêt. Au moins, mes potes du net bah ils s’en foutaient que je sois en Europe, ça nous empêchaient pas de partir en Raid toute la nuit.

Le regard un peu dans le vague, Zack déballa sa barre de céréales.

- Dans un mois, ça fera un an que je suis revenu. J’ai réussi à négocier avec mes parents pour faire des études supérieures dans une vraie fac, du coup j’ai pu m’inscrire au HIT après avoir réussi l’examen d’entrée. Ils n’étaient pas trop chauds pour Star City, ils avaient peur que je retombe dans mes vieux travers comme ils disent. Tu sais qu’ils m’ont tapé chez un psy parce que je lisais tous les comics des NG et que je rêvais de devenir l’un d’eux ? Ouais enfin… Il fit un petit geste de la main l’air de dire : c’est pas important. Oublies la dernière phrase. Le truc c’est qu’avec tout ce qui est arrivé, le Miroir, tout ça bah j’ai foiré mon année. Avant d’avoir ce pouvoir, je voulais être ingénieur en robotique, je voulais construire des armures de combat, mettre au point des gadgets pour les agents de l’UNISON…J’avais fini par me résigner à être le scientifique de l’ombre quoi.

Il mordit un bout de son repas de fortune et il commença à se sentir un peu mieux. Le sucre contenu dans le chocolat lui faisait du bien et les féculents de la barre de céréales diffuseraient des sucres lents dans son système. En rentrant chez lui, il irait quand même se payer un bon chinois. Ou une pizza ? Bah, il avait encore un peu le temps pour se décider.

- Le truc…C’est qu’ils sont revenus. Et ils sont déjà restés beaucoup plus longtemps que d’habitude. Mes parents, j’veux dire. Du coup…J’ai l’impression que je vais me faire choper au tournant pour cette année foirée et qu’ils ne vont pas me lâcher la grappe. J’entends mon père d’ici.

Zachary soupira.

- Désolé, je commence à m’emballer un peu quand je raconte une histoire. Du coup voilà, tu sais un peu tout sur moi ! J’ai pas de grands secrets, j’veux dire…Tu me connais mieux que mes parents, tu me connais peut être même mieux que la fille dont je suis amoureux. En même temps, c’est pas très difficile.

Mais ils n’allaient certainement pas s’appesantir sur le sujet « Chloé » pour le moment. Zachary y avait suffisamment pensé depuis Novembre. Il n’avait pas spécialement raconté les détails à Jace mais c’était surtout parce qu’une partie relevait de la vie privée de Chloé et qu’elle n’avait sûrement pas envie que tout le monde connaisse sa nature de pyromancienne. Non, sûrement pas…Auquel cas, elle lui aurait avoué ses pouvoirs bien plus tôt.

- Enfin, me demande pas pourquoi, mais j’ai l’impression que les mois qui vont venir seront pas de tout repos. Ça l’est jamais, quand mes parents sont dans le coin.

Et pour cause…Mais Zachary ignorait beaucoup de choses sur son père, des révélations qui allaient faire du bruit. Par contre, il était certain que si, une fois devenu héros, sa véritable identité éclatait au grand jour, il allait se faire renier aussi sec.
Au minimum.

- J’aurais bien aimé qu’il soit comme moi…Tu vois ? Un peu comme ton père et toi. J’veux dire, vous êtes dans le même milieu, il te comprend, il t’aide et te soutient. Enfin je me trompe peut-être mais je pense pas. Je sais pas pourquoi, mais j’aurais bien voulu avoir son approbation un minimum et ne pas me sentir comme un genre de déchet quand je suis à côté de lui. Il a le don pour ça t’imagines pas. J’espère que t’expérimenteras jamais.
Revenir en haut Aller en bas



« Geek power: Un entraînement haut en couleur ! » ft. Jace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-