AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Pour un plaisir, mille douleurs ▬ Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Mai 2014 - 22:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Depuis le dernier passage d'Heather au manoir, Adrian avait pas mal réfléchi à ce qui s'était passé ce jour-là. L'aveu à propos de son âge avait été plutôt... déstabilisant sur le coup et même s'il avait réussi à se sentir à l'aise ensuite, le doute était revenu avec le départ de la demoiselle. Était-ce une bonne idée ? N'aurait-il pas mieux valu laisser ce secret entre eux ? Forcément, l'envie de pouvoir obtenir la confiance de la jeune femme avait beaucoup motivé sa décision, mais il se demandait sérieusement s'il n'avait pas fait une connerie. Oh, il n'était pas question de manque de confiance à l'égard d'Heather, elle lui avait confié – même accidentellement – ce qui était certainement son plus grand secret, alors à ce sujet, Adrian pensait qu'elle était mieux placée que quiconque. Non, disons que ce qui l'inquiétait, c'était qu'il commençait sérieusement à apprécier ces rencontres, voire à les souhaiter. Sans nouvelles de sa part pendant quelques temps, l'Archimage ne pouvait pas s'empêcher d'y songer de temps en temps, un peu comme une pensée qui restait présente sans vraiment être totalement accaparante. En somme, cette mauvaise idée était surtout liée au fait que le mage avait le sentiment de s'attacher à la jeune femme et que c'était exactement ce qu'il cherchait à éviter depuis des décennies. Certes, il y avait Dana ou encore Aishlinn, mais c'était totalement différent. Elles apparaissaient comme des enfants, comme des filles de substitution, un peu comme Sallah dans son enfance. Même June qui avait pourtant le même âge que la Cooper, ne lui semblait pas représenter la même chose que cette dernière. Que ce soit en raison de son éducation conservatrice ou d'autre chose, Adrian avait l'impression d'avoir retrouvé ses trente ans et de faire face à une jeune femme de son âge. Si cela n'avait pas l'air d'être grand-chose, pour quelqu'un comme l'Archimage qui n'avait fréquenté que des gens qui lui apparaissaient comme beaucoup trop jeunes, c'était clairement perturbant.

C'est donc avec l'esprit plein de doutes qu'il avait songé à la prochaine visite d'Heather, laquelle ne tarda finalement pas. Quelques temps après son dernier passage, elle avait passé un coup de téléphone pour savoir s'il était possible pour elle de venir au manoir et bien évidemment, avait obtenu une réponse positive. Les journées du mage étaient relativement paisibles ces derniers temps, si l'on occultait la soit-disant cousine éloignée qui rentrait pleine de bleus et l'apprentie qui doutait d'elle. Il passait donc le plus clair de son au manoir à potasser les livres et avancer ses recherches sur divers sujets. Aussi, lorsque la porte sonna, indiquant l'arrivée de la seule personne attendue ici, Eldoth laissa ses livres posés sur la table de travail pour aller accueillir la jeune femme. Forcément, comme à l'accoutumée il arbora un sourire sincère en posant les yeux sur elle.

« Bonjour, ça me fait plaisir de vous voir. Ce qui était totalement vrai.
J'espère que vous allez bien. »

Même s'il était peu probable qu'elle lui annonce qu'elle n'allait pas bien ou qu'elle avait des ennuis : ce n'était pas dans son genre de se plaindre. Du coup, histoire d'essayer de se faire sa propre idée, Adrian sonda son visage pendant un bref instant avant de reculer pour la laisser entrer.

Suite à la discussion qui avait débouché sur sa révélation, Adrian avait été informer Sallah de ce qui c'était passé. Forcément, le quinquagénaire avait tout d'abord été sincèrement inquiet et gêné. Après tout, c'était par sa « faute » que le sujet était venu sur le tapis, mais le mage l'avait rapidement rassuré et au final, l’Égyptien se montrait plutôt heureux de la tournure des événements. Au moins maintenant il allait pouvoir se montrer amical avec la jeune femme étant donné qu'elle ne représentait plus un problème qui l'empêcherait de pouvoir se comporter normalement avec son père adoptif. C'est pourquoi, lorsqu'il déboucha dans l'entrée et que son regard se posa sur la silhouette de la jeune femme, Sallah lui adressa pour la première fois la parole sans y être forcé.

« Bonjour. Je vous apporte de quoi boire. »

Ce n'était pas extrêmement chaleureux, mais c'était tout de même bien plus poussé que ce que tous les autres invités avaient pu entendre de sa part. Quoi qu'il en soit, après cet bref passage, Adrian invita Heather à entrer dans le salon avec l'éternelle cheminée – laquelle n'était pas allumée, évidemment. Il resta debout comme à l'accoutumée, pivotant sur lui-même pour poser les yeux sur le visage de la jeune femme. Elle avait certainement une raison précise de venir au manoir. Jusqu'à présent, Heather n'avait encore jamais demandé à passer juste pour le plaisir de profiter de la bibliothèque – ou de sa compagnie – et il était donc logique d'en déduire que ce serait aussi le cas aujourd'hui.

« Je peux vous aider ? »

Le tout sur un ton avenant bien sûr. Finalement, il y avait énormément de bons côtés à fréquenter quelqu'un que l'on appréciait sincèrement, ce serait certainement de plus en plus difficile de prendre une décision sensée.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 25 Mai 2014 - 23:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Heather avait hésité à prendre son téléphone. Au début, le geste pour prendre l’appareil avait été simple mais, son regard était tombé sur cette toute nouvelle bague à son doigt, dont la signification était assez explicite, et elle avait hésité. Ce geste interrompu l’avait interpellé, se demandant en quoi est-ce que c’était un problème. Elle appréciait Adrian – ça, elle n’en doutait pas – mais la trentenaire ne voyait pas en quoi son nouveau statut changeait quelque chose. A croire qu’il y avait déjà quelque chose qui semblait lui dire que c’était une mauvaise idée d’aller le voir, qu’elle aurait dû en rester éloignée. Mais, Heather n’avait pas cherché à écouter cette hésitation, en se disant que si elle allait voir Adrian c’était uniquement parce qu’elle appréciait leur échange. Rien de plus. La Cooper avait fini par prendre ce téléphone pour demander au trentenaire – en apparence – si elle pouvait passer au manoir. Ce qu’Adrian avait accepté.

Heather n’était pas, non plus, complètement stupide, elle savait très bien qu’elle n’était pas totalement claire avec elle-même concernant le mage. Si ça avait été le cas, elle aurait davantage parlé à Jonas mais, le fait qu’elle lui cache pas mal d’informations, en disant déjà assez long. Les choses étaient seulement un peu compliquées, en majorité parce qu’Adrian était un mage, parce qu’il était centenaire, qu’il pouvait travailler avec l’UNISON, qu’il était un peu tout ce que la famille Cooper pouvait critiquer. Si elle continuait de passer outre tout ce qu’il représentait, ce n’était pas uniquement pour le thé, la cheminée ou les gâteaux trop sucrés de Sallah. Mais Heather, en bonne Cooper, décida de ne pas trop s’interroger sur tout ça et de voir les choses comme elles devaient être : de simples visites, apparemment, appréciées par les deux parties.

Comme à chaque fois qu’elle se rendait au manoir Pennington, la trentenaire préféra un taxi, plutôt qu’au chauffeur qui aurait vite fait de dire l’endroit où il l’avait déposé. Et, comme la dernière fois, elle se fit arrêter dans le quartier pour finir à pied. Le temps restait bien assez clément pour que la balade soit agréable. Devant la porte, elle fut interpellée, pour la première fois, par le manque de sonnette. Elle l’avait bien remarqué la première fois mais n’y avait pas fait attention, aujourd’hui, ça la fit sourire en se disant que, quand on venait du siècle dernier, on devait apprécier de rester sous un ancien modèle. Le fait d’apprendre que l’homme vivant ici avait plus de cent ans, restait quand même une information qui permettait de voir les choses différemment et, aussi étrange que ça puisse paraitre, ça ne la dérangeait pas. Bien au contraire… Ouais, peut-être qu’elle n’était vraiment pas née à la bonne époque.

Heather était déjà souriante au moment de frapper avec le heurtoir mais, son sourire ne fit que s’agrandir quand Adrian ouvrit la porte. Le saluant à son tour, elle hocha la tête pour dire qu’elle allait bien et, en toute franchise, à ce moment très précis, elle allait réellement bien. Ce n’était pas la même chose mais, dans les grandes lignes, on pouvait un peu comparer ça aux moments qu’elle passait avec Jonas dans le sens où, au moins, ici, elle n’avait pas besoin de tenir un rôle à 100%. Du coup, pourquoi est-ce que ça n’irait pas ? Une fois entrée, son sourire dévia sur Sallah, qu’elle salua aussi, avant de suivre Adrian dans le salon. Bien élevée, Heather ne prit pas place sur un fauteuil sans y être invité, ne serait-ce que par un signe de tête ou de main. Elle reste debout, posant son regard sur Adrian, un peu surprise par sa question avant de comprendre que, jusqu’à présent, elle n’était jamais venue sans avoir une demande précise à lui soumettre. Doucement, souriante, elle secoua la tête.

« Non, non. En fait j’étais juste passée pour… » Pour quelle raison elle était venue ? Ben, en fait, elle en avait juste eu envie. « … Juste, comme ça ? » Un peu incertaine, elle se demanda si ça ne risquait pas d’être mal perçu. Après tout, elle empiétait peut-être sur son temps sans aucune raison valable. Du coup, elle s’empressa de reprendre, en désignant la sortie d’un mouvement de main automatique. « Mais, si vous êtes occupé, je peux repasser à un autre moment, si vous voulez ? » S’il y avait bien une chose dont elle n’avait pas envie c’était de le déranger. « En fait, je crois que je voulais surtout passer pour prendre des nouvelles. » C’était ce que les gens faisaient quand ils s’appréciaient, non ? « Et, aussi, peut-être, pour prouver qu’il n’y avait aucun problème suite à notre dernière conversation. »

Faire la « morte » après que quelqu’un ait révélé avoir plus de cent ans, ça risquait de laisser penser qu’elle avait beaucoup de mal avec cette idée et qu’elle préférait ne plus avoir de contact avec lui. Et comme, bien évidemment, ce n’était pas le cas, elle avait préféré repasser sans attendre d’avoir quelque chose à lui demander, justement pour faire comprendre qu’il n’y avait pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 26 Mai 2014 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Passée simplement pour prendre des nouvelles et discuter ? C'était un peu stupide, mais cette déclaration ne fit qu'accentuer son sourire. Oui, ça lui faisait sincèrement plaisir de savoir qu'elle ne venait pas par « obligation », mais simplement parce qu'elle y tenait. Bon, ce n'était pas si exceptionnel que cela étant donné que Dana ou même Aishlinn désormais, faisaient de même, cela dit, ça ne se présentait pas de la même manière dirons-nous. Constatant qu'Heather restait debout, il songea qu'il commençait à oublier ses bonnes manières en présence de la jeune femme puisqu'il ne lui avait même pas proposé de s'installer. Faisant donc passer la question qu'elle avait posée, au second plan, il lui désigna les fauteuils d'un geste de la main.

« Installez-vous, je vous en prie. Du coup, ça répond à votre question : je ne suis pas vraiment occupé et votre visite me fait plaisir. Il la laissait s'installer où elle désirait avant d'enchaîner.
Désolé si je vous ai donné l'impression que je m'attendais forcément à ce que vous demandiez quelque chose, c'est juste que... Que je ne m'attendais pas à ce que vous puissiez avoir envie de passer juste pour le plaisir. Enfin, je veux dire que vous devez être relativement occupée et puis avec tout ce qu'il y a... bref, oubliez. »

C'était peut-être préférable d'éviter de lui rappeler qu'elle était censée être liée à une famille qui n'apprécierait pas qu'elle vienne passer du temps avec un type comme lui, encore moins pour le plaisir. Avant, il pouvait se déculpabiliser en se disant qu'il empêchait Heather d'être dépassée par ses pouvoirs en l'aidant à mieux les comprendre, mais là c'était un peu plus étrange de se montrer satisfait de savoir qu'elle tournait le dos aux valeurs de sa famille. Quoi qu'il en soit, avant de se monter la tête Adrian préféra oublier ce sujet et en venir à une discussion qu'il imaginait plus agréable. En y réfléchissant bien, jusqu'à présent ils n'avaient jamais été capables de se parler sans que des éléments perturbateurs ne viennent troubler leur bonne entente. Sauf la première fois, mais ce n'était pas vraiment la même chose. Ils n'étaient pas au courant de tous les détails qui pouvaient aujourd'hui parasiter leur relation. Eldoth décida donc de se renseigner un peu sur la santé et l'humeur de son invitée ! Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de pouvoir parler de tout et de rien. Ses discussions étaient perpétuellement liées à son rôle d'Archimage, à son immortalité ou à quelque chose de ce type.

« Je suis content qu'il n'y ait pas de problème au sujet de la fois dernière. Je vous avoue que même si ça c'était bien passé sur le coup, j'ai un peu douté après votre départ, lorsque j'ai eu l'occasion d'y repenser. À quoi bon cacher la vérité après tout ?
Puis je me suis dit que finalement, j'aurais peut-être dû le faire un peu plus tôt, ça m'aurait évité de devoir trouver des excuses pour rien.Il eut un nouveau sourire.
Mais ça rassure toujours d'avoir la confirmation que ce n'était pas une erreur. »

Bon, pour le coup il avouait aussi qu'il avait pas mal repensé à leur discussion et donc à elle, mais c'était assez fréquent, non ? Quoi qu'il en soit, Eldoth décida de ne pas se prendre la tête avec des analyses sans intérêt et s'installa à son tour dans un fauteuil non loin de la jeune femme. Il ne souhaitait pas franchement parler de lui, la fois dernière avait été bien trop centrée sur sa personne et Adrian désirait en savoir un peu plus sur Heather. Pas forcément des informations comme ils avaient pu partager jusqu'à présent, mais simplement savoir si elle allait bien et des choses de ce genre. Son regard se reporta donc sur la demoiselle alors qu'il reprenait.

« Et vous, comment allez-vous ? Est-ce que vos projets se passent bien ? J'ai vu qu'il y avait pas mal de mouvement du côté des associations ces derniers temps, mais je ne savais pas vraiment si ça concernait celles dont vous vous occupez. Il n'était pas très au fait de ce genre de choses.
Et avec votre famille, l'entente va bien ? »

La question pouvait être désagréable pour elle, il s'en doutait. Le fait qu'il était au courant que son avis changeait beaucoup des siens pouvait être une raison pour Heather de lui en vouloir de soulever ce sujet, mais Adrian l'avait fait comme un ami et non comme un homme lié aux Supers. Il espérait simplement que la jeune femme comprendrait qu'il ne cherchait pas à mal, mais après avoir testé la manière dont les femmes réussissaient à mal interpréter ce qu'il disait, l'Archimage préféra faire une précision.

« Je ne vais pas redire la même chose qu'à chaque fois, mais vous n'avez pas oublié que les questions gênantes peuvent être éludées. Il sourit légèrement.
Sachez seulement que je la pose comme.... un ami. »

Il ne savait pas si elle le considérait comme tel, mais Adrian ne voyait pas vraiment d'autre moyen d'expliquer la situation.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 2 Juin 2014 - 21:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Craignant d’avoir été déplacée, en se pointant sans « raison », le sourire qu’eut Adrian la rassura rapidement. D’ailleurs, elle était capable de s’habituer bien vite à ce sourire, surtout aux fossettes que ça créait sur son visage – non, non, on n’est pas du tout superficiel chez les Cooper ! Et, maintenant qu’elle y était invitée, Heather s’installa sur un des fauteuils, ravie d’apprendre qu’elle ne dérangeait pas et que, en plus, sa visite semblait être appréciée. Enfin, du moins, ça devait être le cas si elle décidait de croire ce qu’Adrian lui disait, à moins que ce ne soit que des formules de politesse. Le problème avec les gens trop polis, c’est qu’il est difficile de savoir ce qui est sincère et ce qui n’est que de la politesse. La trentenaire se retrouva à hausser légèrement un sourcil, dans un air interrogateur, ne comprenant pas trop pourquoi il était étonnant de la voir venir juste parce qu’elle en avait envie. Elle était capable de sortir une liste de qualités longue comme le bras concernant le mage alors, honnêtement, pour elle, il y avait autant de raison de vouloir venir sans rien attendre en retour. Un air interrogateur qui s’était fini sur un sourire rassurant quand, sans trop savoir comment s’y prendre, il essaya d’expliquer tout ce qui aurait pu empêcher Heather de venir ici.

La Cooper comprenait qu’il ait pu douter après leur dernière discussion, ce qu’elle essaya de faire comprendre dans un hochement de tête, sans se défaire de son sourire. Elle avait été la première à se poser un tas de questions quand Adrian avait compris – en même temps qu’elle – qu’elle n’était pas tout à fait humaine. Même si ça c’était fait de manière involontaire, elle comprenait que ce genre de révélations n’avaient rien d’évidente. Une raison de plus pour apprécier le fait qu’il en ait parlé et non pas continué à trouver des mensonges à lui servir. Elle secoua légèrement la tête dans un sourire amusé et rassurant.

« Oh non, vous avez bien fait d’attendre. Au moins, ça prouve que vous pouvez faire preuve d’imagination pour trouver des excuses. »

Phrase qui était vraiment à prendre au second degré, le ton léger le prouvait. L’idée c’était de prendre le sujet un peu à la légère pour, réellement, prouver qu’elle n’avait pas de problème avec cette révélation. Le fait que la discussion se centre un peu sur elle, avec les questions d’Adrian, n’était pas la chose qu’elle préférait. Rester au second plan, il faut croire que c’était dans sa nature mais, d’un autre côté, Adrian avait beaucoup parlé de lui la dernière fois – ce qu’elle était loin de regretter ou de trouver ennuyant, au contraire ! C’était, peut-être, un juste retour des choses de répondre à aux questions qu’il posait et, de le faire de manière moins clichée et moins stéréotypée que ce qu’elle pouvait le faire avec les autres gens. Ne pas répondre des réponses toutes prêtes demandait, étrangement, un petit temps de réflexion. Et, avant qu’elle ne réponde, Adrian préféra faire une petite précision qui la fit vraiment sourire, surtout la fin.

« Alors, je crois que je vais vous répondre comme à un ami. » Dans un sourire, elle préféra faire une précision. « Et si, vous vous posez la question : non, je ne me sens pas obligé de le faire. » En clair, elle le considérait de cette manière parce qu’elle en avait envie et non pas parce qu’il avait fait cette précision. « Pour mes activités, en réalité, je dois avouer que depuis quelques semaines, je passe beaucoup plus de temps à l’orphelinat que dans d’autres associations. »

Elle haussa les épaules, un peu incertaine, en se demandant s’il serait mal pris qu’elle délaisse d’autres associations au profit de l’orphelinat. Heather hésité un instant, à expliquer ce qu’il s’y était passé, un soir, - vive les rencontres avec Neutron-Grey, sans savoir que c’est lui – mais, finalement, elle préféra ne rien dire. Pas qu’elle n’avait pas envie de lui en parler mais, la trentenaire se disait que si elle en parlait, ça donnerait l’impression qu’elle était venue parce qu’elle avait été témoin d’évènements qu’elle ne comprenait pas. Or, elle n’était pas venue pour demander l’expertise magique d’Adrian. Heather en profita donc pour passer sur une autre question.

« L’emménagement, avec Jonas, c’est très bien passé. On est vraiment content d’avoir cette nouvelle indépendance. » Mais, étrangement, son sourire n’était pas aussi ravi que ce que l’on aurait pu penser. Oh, vivre avec lui était quelque chose qu’elle appréciait réellement. Le seul point d’ombre dans cette histoire c’était que, en réalité, ça ne durerait pas aussi longtemps que ce qu’ils avaient espéré. « Avec le reste de la famille… » Elle posa son regard sur Adrian. Comme à un ami, c’est ça qu’elle avait dit. Heather inspira. « Disons que nous avons quelques divergences d’opinions en ce moment et que c’est un peu compliqué d’essayer de trouver ce qui peut convenir à tout le monde. »

Ça lui paraissait même impossible. D’un côté, il y avait Jonas qui n’était pas enchanté par le mariage en prévision – elle non plus mais, c’était secondaire, n’est-ce pas ? – et ses parents qui voulaient que ça se passe comme ils l’avaient décidé. Là-dedans, Heather essayait de savoir ce qu’elle pouvait faire pour que tout le monde soit un peu près content. Elle laissa passer un sourire, pour ne pas donner l’impression de se plaindre et, plutôt que de répondre à la question qui demandait comment elle allait – au moins, elle n’avait pas à mentir en évitant la question -, Heather préféra revenir sur ce qui l’avait dit au début.

« Et vous savez, pour ce qui est de venir ici. » Elle prit une seconde ou deux pour chercher ses mots. « En fait, c’est sûrement égoïste de ma part mais, j’aime bien cet endroit et puis, j’apprécie nos échanges… Bon, même si on semble avoir du mal à avoir une conversation sans y mettre de grandes révélations. » Elle avait pris le ton de l’humour, pour laisser comprendre que ce n’était pas un réel problème. « Ce serait compliqué à expliquer mais, venir ici, en fait, ça a quelque chose de rassurant pour moi. » Et elle savait très bien pourquoi : c’était quelque chose qui venait d’elle, pas d’imposer par son image ou par sa famille. Décider de venir ici, c’était la preuve qu’elle pouvait avoir ses propres idées, ses propres envies et que tout n’était pas conditionné par son éducation. « Si vous voulez vraiment trouver étonnant que quelqu’un veuille passer, juste pour le plaisir, vous devriez songer à vous montrer plus désagréable. Parce que là, il n’y a rien de surprenant à vouloir venir. » Le ton avait été bien plus léger, avant qu’elle ne reprenne un peu plus de sérieux mais sans se défaire de son sourire. « Et vous, comment vous allez ? Ça s’arrange un peu avec votre cousine ? » Parce qu’elle s’était arrêtée au fait que Ginger était sa cousine.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 14:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Oh, faire preuve d'imagination, il savait effectivement ! Surtout en matière d'excuses destinées à esquiver les mensonges qu'il ne voulait pas dire. Mais ce n'était pas forcément le genre de compétence dont il se réjouissait : il y avait plus flatteur que de pouvoir prétendre que personne ne devinait lorsque vous cachiez quelque chose. Fort heureusement, le ton d'Heather était léger et il savait bien qu'elle ne lui en tenait pas rigueur, enfin il l'espérait plutôt. Si l'avis des autres lui importait peu lorsqu'il ne les connaissait pas, avec la jeune femme c'était différent. Il en eut confirmation en l'entendant dire qu'elle lui répondrait comme à un ami. C'était un bon point et un peu bêtement, Adrian se sentit réjoui à l'idée qu'elle puisse le percevoir comme tel. Lorsque vous appréciez quelqu'un, c'était normal de vous sentir ravi lorsque c'était réciproque, non ? Quoi qu'il en soit, Eldoth ne fut pas vraiment étonné en l'entendant parler de l'orphelinat. Allez savoir pourquoi, il l'imaginait parfaitement en train de s'occuper de jeunes enfants qui n'avaient pas la chance d'avoir de parents. Elle avait vraiment l'éducation qu'il avait l'habitude de voir à son époque, s'en était troublant ! Peut-être était-ce pour cette raison que le centenaire se sentait aussi à l'aise avec elle : Heather lui rappelait une époque où il se sentait encore lui-même et où il comprenait la manière dont les choses se passaient. Ou peut-être tout simplement qu'elle était vraiment agréable à vivre et qu'il l'appréciait pour ce qu'elle était.

Lorsque le sujet de son emménagement avec son jumeau arriva, il fut un peu étonné. Adrian s'était attendu à ce qu'elle déborde de joie, mais la jeune femme avait l'air plus... tempérée ? C'était le terme. Mais peut-être était-ce dans son caractère ? Lui-même n'était pas franchement démonstratif, alors il ne pouvait pas lui jeter la pierre à ce sujet. Difficile de savoir ce qu'il en était vraiment et son côté inquiet de nature imaginait forcément les pires choses. Surtout qu'elle précisa quelques petites choses au sujet de l'entente avec le reste de sa famille et qu'il eut toutes les raisons de penser que ce n'était pas étranger à son manque d’entrain. Son sourire avait à nouveau laissé place à une expression plus neutre et Adrian s'apprêtait à essayer – je dis bien essayer – de la réconforter, mais la jeune femme enchaîna trop rapidement sur la suite pour l'éclairer un peu sur les raisons qui la poussaient à venir ici. Et bien, si elle se sentait bien au manoir, il en était ravi ! Et encore, c'était un euphémisme étant donné que les visites de la demoiselle égayait ses journées. Comme celles d'Aishlinn ou Dana évidemment, mais pas de la même manière. Au final, Eldoth décida de toute d'abord répondre à sa question avant de revenir sur le reste.

« Ma petite-nièce en fait. En rajoutant quelques « petite » au passage. Je crois que ça s'arrange oui, mais disons qu'elle n'a pas une vie facile, alors ses journées sont pas mal agitées. Ce n'est pas de sa faute, on ne choisit pas comment les choses se passent. Donc on peut dire que ça s'arrange. Au moins elle ne l'insultait plus en le regardant dans les yeux.
Alors, je crois pouvoir dire que tout va bien. Il n'y a pas beaucoup de mouvement ici, ça aide à ce que les choses ne se compliquent pas. L'avantage d'avoir un manoir qui faisait fuir les voisins !
Et puis ça me fait sincèrement plaisir de vous voir. Donc ça allait forcément bien si elle était là.
Puis, vous savez, même si ça peut faire bizarre dit comme ça, en général les gens viennent plutôt ici pour que je les aide. Ça doit être la décoration, elle fait fuir pas mal de monde je crois. Le ton était léger, signe qu'il ne fallait pas s'en soucier.
Comme ça vous rassure de venir ici et que moi ça me fait plaisir de vous voir, on peut dire que vous faites aussi une bonne action en me rendant visite. Ça change de l'orphelinat, c'est presque la maison de retraite. Puis, il faut se dire qu'à force de faire de grandes révélations, il ne restera bientôt plus que les sujets banals. »

Même s'il avait malheureusement encore un bon paquet de secrets bien cachés. Cela dit, il préférait les garder pour lui-même. Il était peu probable qu'elle puisse résister à l'aveu de son rôle d'Archimage. Déjà que le fait d'être un mage avait légèrement posé problème au début, Adrian préférait éviter de pousser le bouchon trop loin – il ne s'appelait pas Maurice après tout ! Et forcément, parler de la voir rassurée le poussa à repenser à ce qu'elle avait dit au sujet de sa famille. Décidant qu'elle esquiverait les questions gênantes, il reprit à ce sujet.

« Je suis content d'apprendre que l’emménagement s'est bien passé. C'est regrettable qu'il y ait des problèmes à côté, mais si ça peut vous rassurer, c'est le cas dans toutes les familles. Mon grand-père disait toujours qu'une famille qui crie est une famille unie. Je ne sais pas si c'est la vérité, mais il faut voir les choses du bon côté. Enfin, j'espère que ça va s'arranger pour vous, c'est dommage que ce moment agréable soit gâté à cause de ça... Et la famille, il savait ce que ça pouvait tracasser !
Vous vous occupez des enfants à l'orphelinat ? Vu comment vous vous en étiez tirée au café la première fois que nous nous sommes parlés, j'imagine que vous devez avoir un franc succès là-bas. Il parlait des deux enfants à qui il avait fait le tour de magie.
C'est une bonne chose de s'occuper des jeunes, c'est un peu notre avenir, autant se débrouiller pour qu'il soit aussi bien que possible. On peut dire que vous voyez sur le long terme. »

Le ton était léger, signe qu'il ne voyait pas de mal à ce qu'elle délaisse le reste pour s'occuper de jeunes qui n'avaient plus leurs parents. Au contraire. Il l'avait bien fait avec Sallah après tout.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 15:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Heather marqua, quelques secondes, un air interrogatif quand Adrian parla, en fait, de petite-nièce. Oui, en même temps, quand il avait parlé de cousine, Adrian n’avait pas avoué avoir plus de cent ans alors, cette désignation avait sûrement été plus simple à ce moment-là. A bien y réfléchir, ce n’était pas très grave, le plus important était la relation qu’il pouvait avoir avec elle et, de ce côté-ci, Heather fut contente d’apprendre que les choses s’arrangeaient. Ça n’avait pas l’air, non plus, d’être le top mais ça semblait évoluer dans le bon sens, ce qui créa, chez la Cooper, un léger sourire dans un hochement de tête. Le fait qu’Adrian mette en avant une vie compliquée, pour cette nièce, prouvait qu’il cherchait des circonstances atténuantes pour elle et, la trentenaire trouvait que c’était une bonne chose. Sans qu’elle ne le décide vraiment, son sourire s’était agrandi quand le mage expliqua que ça lui faisait plaisir de la voir – envie de se foutre des baffes en se réprimandant de sourire aussi bêtement devant ce genre de phrase ! Et, finalement, la trentenaire en arriva très vite à laisser passer un léger rire quand il fut question de la décoration du manoir – qu’elle adorait, en fait sauf, peut-être, le bordel à certains endroits – et du fait qu’elle faisait du social en venant ici.

« Je crois que, du moment que vous ne me proposez pas de jouer aux petits chevaux, je ne devrais pas associer cet endroit à une maison de retraite. »

La phrase avait été glissée rapidement, sur le ton de la plaisanterie – parce que c’était trop tentant de parler de ce jeu pour les vieux – car, en réalité, elle était très loin de voir le manoir comme une maison de retraite. Très loin de voir Adrian comme un vieux grabataire incapable de lire correctement les chiffres sur un dé et dont les visites s’associaient à une corvée. De manière plus sérieuse, elle préféra ne rien dire sur les sujets banals parce que, en réalité, il devait rester encore pas mal de révélations, plus ou moins importantes, des deux côtés. Et, naïvement, Heather pensait qu’ils pouvaient avoir une conversation normale, sans évènements hors du commun à annoncer. En même temps, même quand il y avait des révélations « chocs », elle revenait toujours donc, même si ça ne se passait pas comme elle l’espérait, il y avait peu de chance pour qu’elle finisse par le fuir définitivement.

Adrian était quand même très loin d’être stupide quand il s’agissait des gens, parce qu’il semblait avoir compris qu’il y avait un problème avec l’emménagement des Cooper, vu la manière dont il revint sur le sujet. Ça fit, doucement, sourire Heather qui le trouvait particulièrement attentif. Une famille qui crie est une famille unie ? Bien… ça ne criait jamais chez les Cooper, à partir de là, ça voulait tout dire, non ? Heather se laissa aller à un sourire qui se voulait rassurant, même s’il n’était pas aussi probant que ce qu’elle aurait souhaité. Ce qui pouvait se voir au fait que le sourire suivant fut bien plus franc et spontané, quand il fut question de l’orphelinat.

« Disons qu’on essaye vraiment de faire au mieux pour eux. » On, parce qu’il y avait rarement de « je » quand il s’agissait des associations et du travail qu’elle pouvait faire, c’était le boulot de toute une équipe après tout. « Ils sont, quand même, attachants alors ça facilite les choses. » Son sourire ne l’avait pas quitté quand elle haussa les épaules. « Et puis je crois que du moment qu’on s’occupe un peu d’eux, tout le monde peut facilement avoir un franc succès avec eux. »

En bref, elle n’avait rien d’exceptionnel à ce niveau-là. Jonas lui avait bien dit qu’elle avait le feeling avec les gamins mais, son jumeau n’était pas la personne la plus objective : c’était, justement, son jumeau. Tout ce que l’un faisait, l’autre trouvait ça forcément super-bien mené. Le sourire de la Cooper s’atténua un peu, avant qu’elle n’inspire pour reprendre.

« En fait… »

Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure, pas certaine de vraiment vouloir lui expliquer ce qu’elle voulait concernant son emménagement. D’un autre côté, elle avait envie d’en parler puisque, devant Jonas, elle devait laisser entendre que cette idée de mariage était une bonne chose pour ne pas risquer qu’il se brouille avec leur géniteur. Mais, cette envie d’en parler était contrebalancé par le fait qu’elle trouvait très égoïste de parler de ce qui pouvait lui poser problème. Adrian l’avait dit, les gens venaient ici, essentiellement, pour lui demander son aide. Heather n’avait pas envie de rentrer dans cette catégorie et, du coup, de son point de vue, ça passait aussi par le fait de ne pas se servir de lui comme d’une oreille attentive. Elle ferma les yeux et secoua la tête une seconde, pour laisser tomber ce qu’elle prévoyait de dire. Récupérant un sourire, plus de façade qu’autre chose, elle releva les yeux vers Adrian, changeant radicalement de sujet.

« C’est une bonne chose si les choses s’arrangent avec votre cousi… Votre petite-nièce. » Elle allait s’y faire à ce changement de désignation. « Vous avez vraiment l’air de vous soucier des gens, je trouve ça vraiment bien. » Adrian devait être quelqu’un de particulièrement fiable dans la vie, s’il était capable de s’inquiéter et de vouloir faire au mieux pour son entourage. « Finalement, vous avez l’air de savoir vous y prendre un peu avec les jeunes. » Le ton avait été plus léger mais, elle reprit très vite un peu de sérieux. « Sa situation n’a pas l’air d’être évidente, c’est bien, et important, de pouvoir compter sur des gens dans ce genre de moment. » L’avantage, sur du plus ou moins long terme, c’est que c’était surtout l’intention de bien faire que les gens retenaient, plus que la manière – parfois maladroite – de s’y prendre. Elle afficha un sourire. « En fait, bientôt, je vais pouvoir vous demander des conseils quand j’aurai un problème avec un des jeunes de l’orphelinat. » c’est qu’il allait devenir un spécialiste dans les « jeunes à problèmes ».
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Jouer aux petits chevaux ? Ce n'était pas dans ses objectifs non, il n'avait jamais eu de chance aux dés de toute manière alors autant éviter. Si l'adage « malheureux aux jeux, heureux en amour » avait réellement un sens, Adrian devait être l'homme le plus chanceux qui soit en matière de relations amoureuses, mais jusqu'à présent ça ne s'était jamais vérifié. Quoi qu'il en soit, à moins de proposer à Heather de faire une partie de poker – seul jeu de carte qu'il connaissait – ils allaient plutôt en rester à la discussion. L'habituel sourire d'Adrian ne le quittait pas, mais il remarqua bien que la jeune femme n'avait pas l'air aussi bien que ce qu'elle voulait bien laisser croire en lui offrant ce ris rassurant. Visiblement, l'affaire de l'emménagement avait l'air beaucoup plus sérieuse que ce qu'il pensait si elle n'arrivait pas à camoufler son trouble à travers ses sourires. Forcément, cela provoqua une multitude de questions dans son esprit et il en vint à se demander si, finalement, le jumeau de Heather n'avait pas changé de manière de penser à propos de son statut de métahumaine. Dans un sens, cela ne le regardait pas, mais Eldoth avait du mal à se dire qu'il pouvait la laisser avec ses ennuis sans être particulièrement égocentrique.

Il resta tout de même silencieux lorsqu'elle parla à nouveau de l'orphelinat qui avait vraiment l'air de l'intéresser et rien qu'à son sourire, il apparaissait clair qu'elle avait un don avec les enfants. Une énième raison de penser qu'elle allait certainement faire une mère et une épouse parfaite. Une pensée particulièrement machiste en y réfléchissant bien, mais venant de lui ça partait d'une bonne intention.

Cela dit, ce moment positif ne fut pas suffisant pour masquer l'hésitation qu'elle eut soudain en commençant une phrase. Un léger froncement de sourcils apparut sur le visage du centenaire alors qu'elle avait réellement l'air de ne pas savoir quoi faire, puis reprit finalement sur un sujet qui ne devait pas être celui prévu initialement. Et bien ? Il n'en fallait pas plus pour qu'Adrian s'imagine qu'elle avait effectivement des problèmes, mais qu'elle n'en avait pas parlé parce qu'ils étaient trop graves ou personnels. Pour le coup, il entendit à peine la suite de la discussion, trop préoccupé qu'il était par ce qui venait de se passer et il fallut qu'il se concentre vraiment pour répondre à ses paroles à propos d'un prétendu talent qu'il pourrait avoir avec les jeunes.

« Je ne crois pas vraiment que je pourrais vous aider. Croyez-moi, lorsque j'ai dit que ça c'est un peu arrangé, c'est vraiment très peu. Enfin je ne veux pas dire qu'elle est difficile, mais... Voilà, il s'embrouillait. Une pause se fit.
Ce que je veux dire, c'est que j'aurais vraiment besoin d'un mode d'emploi sur les jeunes alors j'ai encore le temps avant de pouvoir conseiller qui que ce soit à ce sujet. Surtout que ma manière de faire n'a pas l'air de faire l'unanimité. Aishlinn n'avait pas trop approuvé sa décision.
Mais il n'y a pas de raisons que les choses s'aggravent de toute manière. Et puis je crois qu'en matière d'inquiétude pour les autres, vous avez l'air de donner plus que moi vu tout ce que vous faites. Moi, c'est plus avec ma famille qu'autre chose, donc ça ne compte pas vraiment. »

Bon, Aishlinn n'était pas de sa famille, mais il ne la comptait pas comme une étrangère non plus. Il n'y avait qu'à espérer qu'Heather aurait oublié ces paroles si un jour son jumeau avait l'idée de lui parler de la conversation qu'il avait eue avec sa prétendue fille. Bref, ce sujet étant réglé, Adrian eut beaucoup de mal à ne pas en revenir au sujet qui le tracassait réellement, à savoir : ce qui l'avait faite hésiter lorsqu'elle avait commencé à parler juste avant. Ne sachant pas trop s'il abusait ou non, Eldoth passa quelques secondes à regarder Heather comme s'il réfléchissait à la manière de l'aborder, puis il se lança.

« Heather, est-ce qu'il y a un problème ? Le ton était sincère, il s'inquiétait.
Ce n'est peut-être rien, mais lorsque vous avez changé de sujet juste avant, j'ai eu l'impression que vous alliez me dire quelque chose, mais que vous avez décidé de ne pas le faire à la dernière seconde. Il haussa les épaules.
Si c'est parce que vous pensez que ça ne me regarde pas, oubliez ce que je viens de dire. Mais si c'est pour une autre raison, parce que j'ai dit quelque chose qui vous a fait hésiter ou que sais-je encore, alors considérez que vous n'avez rien entendu. Elle avait bien dit qu'elle allait lui parler comme à un ami, non ?
Si vous avez un problème ou quelque chose de ce genre, vous pouvez le dire vous savez. Parce qu'au point où ça en est maintenant, je vous avoue que je suis en train d'imaginer le pire. Surtout si ça a un lien avec l'emménagement. »

Il supputait, mais vu que c'était la seule chose où elle avait réellement eu l'air inquiète ou faussement rassurée, c'était logique qu'il pense à cela en premier.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 22:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Mais c’était de la faute d’Adrian aussi, si Heather n’était pas aussi efficace qu’à l’accoutumer pour cacher ce qui lui passait par la tête. C’est lui qui avait parlé de discussion « comme des amis », c’est elle qui avait accepté et qui, hésitante, se demandait ce qu’il fallait dire ou non. Des gens qui l’entouraient, elle en avait. Des amis, c’était une tout autre histoire, Jonas avait toujours été suffisant dans le rôle de jumeau, frère, ami, confident, …Elle avait bien tenté le changement de sujet, revenir sur cette petite nièce – cela dit, le sujet l’intéressait, ce n’était pas que pour esquiver autre chose. Mais, à voir la tête d’Adrian, la trentenaire comprit qu’elle ne l’avait pas trompé. Elle laissa couler en se disant que, avec de la chance, il ne reviendrait pas sur l’hésitation qu’elle avait eue et, du coup, elle se concentra plus sur les paroles du mage.

Clairement, elle saurait se souvenir de ce qu’il venait de dire sur le fait de n’aider que sa famille. Sur le coup, elle n’y croyait pas tellement, en songeant à son apprentie mais, si Jonas venait à lui apprendre ce que lui avait dit l’Irlandaise… Ouais, elle se souviendrait de cette phrase qui ne sera qu’un argument de plus pour confirmer ce que lui dirait son jumeau. Heather aurait eu un tas de choses à lui répondre sur ce qu’il venait de dire et, en fait, elle aurait même eu l’occasion de caler quelques mots pendant les quelques secondes que prenait Adrian. La trentenaire resta, pourtant, silencieuse comprenant que c’était lui qui cherchait comment dire les choses : le couper dans cet élan aurait été injuste de sa part, c’était elle qui avait fait une gaffe en commençant une phrase sans la finir.

Et voilà, à la première question d’Adrian, la Cooper afficha un air coupable en plus d’être désolée. Le but n’avait jamais été de l’inquiéter, elle ne devait pas être si douée que ça pour les conversations entre amis. Heather ne savait pas trop définir ce qui pouvait le regarder ou non, qu’est-ce qui rentrait dans une conversation et qu’est-ce qui était trop ennuyant pour être dit ? Vu la manière dont elle accentua son regard désolé, il était facile de comprendre que, effectivement, elle s’était ravisée à cause de quelque chose qu’il avait pu dire. Elle secoua la tête quand il expliqua imaginer le pire : les choses étaient cool, elle allait se marier… Ok, pour elle, c’était le pire qu’il puisse arriver – une pensée qu’elle trouva bien égoïste en fait.

« Non, c’est euh… » Elle laissa passer un très léger rire, se sentant un peu stupide de ne même pas réussir à trouver de mot, avant de secouer un peu la tête pour se remettre les idées en place et reprendre. « Ce n’est pas directement lié avec l’emménagement. Vraiment, ça se passe très bien avec Jonas. En fait, ça se passe même trop bien. » Oui, c’était peut-être justement ça le problème. « On est content de se retrouver mais, en fait, ça arrive à une période où on sait très bien, tous les deux, que ça ne va pas durer aussi longtemps qu’on le souhaiterait. » Elle haussa les épaules, retrouva un semblant de sourire pour minimiser les choses. « Mais, on le savait donc c’est pour ça que je ne comptais pas vous ennuyer avec ce genre de chose. »

En vrai, ils ne le savaient pas du tout mais, à cette époque, on ne se mariait pas sur un coup de tête de son père alors, elle devait bien laisser entendre qu’elle était au courant depuis un moment. Bien que, en réalité, elle n’avait toujours pas parlé de cette histoire de mariage. Pourtant c’était la première chose à dire quand les gens vous demandaient comment ça allait : « Oui, ça va super bien, je suis trop heureuse, je vais me marier » et, c’est le moment où elle aurait dû se pavaner avec sa bague hors de prix. Sauf que ça ne l’enchantait pas, qu’elle préférait tourner autour du pot et qu’elle n’avait aucune envie de lui annoncer, à lui, qu’elle allait se marier.

« Et puis, vous avez dit que les gens venaient souvent que pour vous demander votre aide, je n’avais pas envie de vous faire jouer le rôle de l’oreille attentive, à écouter des problèmes qui n’en sont pas vraiment. » Il y avait des personnes qui mourraient de faim dans le monde, d’où elle avait le droit de se plaindre de sa condition ? « Bref, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, on a seulement mal choisi notre moment pour s’installer ensemble, dans la mesure où… » Elle haussa les épaules. « Je vais me marier alors, implicitement, je ne vais pas rester longtemps avec Jonas. »

Et vas-y que je te balance ça, comme on annoncerait devoir aller à la boulangerie pour chercher un croissant. Notons qu’elle avait détourné le regard en disant cela comme si, sans trop savoir pourquoi, elle n’avait pas envie d’affronter le regard d’Adrian à ce moment très précis. Elle releva les yeux vers Adrian, avec un air des plus incertains.

« Du coup, il n’y a pas lieu d’imaginer le pire. Tout va bien. » Un tabouret, ça serait bien aussi. « C’est une bonne nouvelle en fait. » Et la corde qui va avec, ça serait encore mieux. « Je trouvais le sujet de votre petite-nièce, bien plus important à aborder que cela. »

Tentative misérable pour ne pas trop centrer la conversation sur elle. Cela dit, elle ne mentait en disant qu’elle trouvait le sujet d’Adrian plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Juin 2014 - 23:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Au moment où Heather commença à parler, il s'attendait à entendre une très mauvaise nouvelle et même lorsqu'elle tenta de le rassurer avec ses explications sur l'emménagement, Adrian ne se sentit pas moins inquiet. Elle avait bien dit « ce n'est pas lié », ce qui signifiait qu'il y avait bel et bien quelque chose qui posait problème et c'était une raison suffisante pour que l'Archimage, ou plutôt Adrian vu que c'était lui qui se faisait du souci, imagine le pire. Garder le silence fut difficile, mais il fallait bien pour qu'elle puisse s'expliquer et visiblement, Heather n'avait pas envie d'en arriver là vu la manière dont elle tournait autour du pot. Sa patience fut mise à rude épreuve et plus la belle détournait la conversation, plus son interlocuteur avait une raison de craindre encore davantage sa révélation. Puis lorsque cette dernière arriva... inutile de dire qu'il se retrouva quelques secondes à ne pas savoir comment réagir. Sur le coup, Adrian n'assimila pas ce qu'elle venait de dire. Elle allait se marier ? Comme épouser quelqu'un ? L'information peina à un peu à atteindre son but et lorsque ce fut le cas, il s'étonna lui-même en ressentant une vive déception. Et encore, c'était un euphémisme. Et alors quoi ? Qu'est-ce qu'il espérait au fond ? Heather était une jeune femme agréable, de bonne famille, particulièrement belle et bien éduquée. Elle devait avoir une foule de prétendants qui se bousculait à son portillon et lui débarquait comme ça, de nulle part avec ses mages, son UNISON et toutes les choses que les Cooper détestaient. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'il allait pouvoir obtenir quoi que ce soit d'Heather ? Au final, Adrian était paumé. Avait-il seulement espéré quelque chose de sa part depuis qu'ils s'étaient rencontrés ? Pas directement. Le mage était trop habitué à son rôle de célibataire endurci pour pouvoir modifier cela, mais pourtant... pourtant il était sincèrement peiné d'apprendre son mariage. Peut-être que pour une fois, son esprit n'avait pas pris le dessus et qu'il se rendait lui-même compte que la jeune femme lui plaisait beaucoup. Un peu trop même. Très sincèrement, il se serait bien passé de cette déception et égoïstement, il regretta d'avoir insisté pour savoir ce qu'elle avait. En vérité, ce simple aveu chamboulait beaucoup de choses. Il se rendait compte qu'il la percevait non pas comme une amie, mais plutôt comme une femme qui lui plaisait. Puis par la même occasion, il se ramassait la première déception sentimentale depuis près de soixante-dix ans. Et bien vous savez quoi ? La douleur était toujours la même.

C'est à ce moment qu'il se rendit compte qu'il était silencieux depuis quelques trop longues secondes. Son sourire s'était totalement envolé et il dut se forcer pour retrouver un air neutre – et non pas fermé, voire déçu en entendant son aveu. Sourire lui fut impossible, son talent pour la joie permanente avait ses limite et il n'avait pas eu l'occasion d'explorer les déceptions sentimentales pour développer davantage ce côté-là. Que répondre ? La féliciter ? C'était hypocrite, lui qui refusait de mentir... l'hésitation était là et au final, le mage hocha la tête pour signifier qu'il avait compris.

« Ce n'est pas si surprenant, je suis plutôt étonné qu'une femme comme vous puisse avoir été célibataire aussi longtemps. Le ton se voulait léger et plaisantin, mais le cœur n'y était pas.
Je trouve que c'est plus important de savoir que vous allez vous marier. C'est généralement une bonne raison pour se réjouir. »

Mais ça n'avait pas l'air d'être son cas. D'ailleurs, en y repensant, Heather avait lancé cette réponse sans véritable joie, un peu comme si elle lui apprenait qu'elle allait changer d'abonnement de train. Est-ce qu'il y avait une possibilité pour que ce mariage ne soit pas sa décision ? Adrian la regarda d'un air un peu étonné. Heather lui avait plus ou moins fait comprendre qu'elle n'appartenait pas à une famille qui faisait les mariages arrangés, c'était donc elle qui devait avoir choisi son fiancé. Mais pourtant.... y avait-il une « chance » pour que ce ne soit pas le cas ? Sur le coup, Adrian se sentit horriblement égoïste à espérer qu'il puisse s'agir d'un mariage arrangé, mais c'était plus fort que lui. Sur un ton qui se voulait indifférent, il reprit donc.

« Une chance que vous m'ayez dit que le mariage arrangé ne se faisait pas chez vous, parce que vu la manière dont vous l'annoncez, on aurait presque l'impression que ça ne vous enthousiasme pas autant que ça. Il inspira pour se redonner un peu de maîtrise.
Mais, j'imagine que ce manque de joie doit venir du fait que vous allez devoir quitter l'appartement d'avec votre jumeau. J'en suis navré pour vous, mais si c'est pour vivre avec une personne que vous aimez, ça va certainement vous faciliter les choses. Même si son ton ne montrait pas vraiment de satisfaction.
C'est une bonne chose. J'imagine. Toutes les filles rêvent du jour où elles se marieront non ? Je pense que ça se passera bientôt ? Ça signifiera certainement que j'aurais moins le plaisir de votre compagnie à l'avenir. Un sourire désolé se peignit sur ses lèvres.
Mais, je suis content pour vous. Et pour votre fiancé. Je vous adresse mes félicitations. »

Et il ponctua le tout d'un sourire faussement encourageant, même s'il ne trompait personne. Son apprentie n'avait pas tellement tort la fois dernière, lorsqu'elle supputait qu'il serait capable de pousser quelqu'un qu'il appréciait beaucoup dans les bras d'une autre personne, parce que c'était exactement ce qu'il faisait là. Après tout, il avait un rôle à tenir et pas de place pour les sentiments. En plus d'être égoïste de priver son fiancé d'une femme comme Heather, ce serait profondément irrespectueux d'imposer à Heather son statut d'Archimage et tout ce qui s'en approchait. Au final, ce mariage était peut-être la meilleure chose pour eux. Pour lui surtout. Son grand-père disait toujours que les bonnes choses faisaient souvent plus mal et que les mauvaises et là, vu ce qu'il ressentait, c'était certainement la meilleure chose qu'il puisse faire.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 0:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
C’est en relevant les yeux sur Adrian qu’elle comprit, qu’elle comprit réellement, pourquoi elle n’avait pas eu envie de lui dire pour ce mariage. Heather ne parlait pas aux gens comme des amis juste parce qu’ils le demandaient. Elle ne venait pas ici juste pour la décoration ou les vieux livres, pas plus qu’elle ne se sentait obligée de venir juste parce qu’il savait qu’elle avait un gène parasite quelque part dans son code génétique. Adrian n’était pas juste Adrian, ce n’était pas qu’un mage qui aidait l’UNISON de temps en temps. Ce n’était pas juste un archéologue qui avait plein de choses à lui apprendre. Ils se comprenaient, ils avaient une éducation similaire à laquelle il croyait plus qu’il ne se sentait obligé de s’y tenir pour faire bonne figure devant les gens. Adrian n’avait rien de comparable avec les hommes de bonnes familles qu’elle côtoyait et qui, selon son père, étaient des bons partis. Adrian, même centenaire, même mage, même lié à l’UNISON, aurait été le genre de personne qu’elle aurait choisie par conviction, par affinité, si elle avait pu avoir ce choix dans sa vie. Lui dire qu’elle allait se marier c’était dire à voix haute, comprendre vraiment, que ce choix de vie elle ne l’avait pas, que quelqu’un d’autre décidait pour elle et qu’elle serait dirigée tout au long de sa vie.

L’absence de réaction d’Adrian, son absence de sourire, était tout aussi horrible. Il aurait dû se réjouir, c’était ce que faisaient les amis, non ? Être heureux d’entendre ce qui devait être une bonne nouvelle. Était-ce qu’il était déçu ? Si c’était le cas, Heather n’était pas certaine de vouloir le comprendre. Faire la politique de l’autruche, imaginer qu’Adrian ne la voit que comme une « gamine » de trente, c’était bien plus simple pour elle, ça lui évitait de se dire qu’elle passait à côté de quelque chose. Oui, voilà, se voiler la face, se dire qu’il manquait de réaction juste parce qu’il ne savait pas quoi faire dans ce genre d’annonce. Et pourtant, elle n’arriva même pas à être crédible dans ce foutu sourire qui aurait dû être ravi quand le mage, enfin, prit la parole pour dire que c’était une bonne raison de se réjouir. Se réjouir de quoi ? Du fait qu’elle passait à côté de ses envies ? Qu’elle allait passer sa vie avec un homme qu’elle ne connaissait même pas, juste pour faire plaisir à son géniteur ?

Faire semblant d’être heureuse, ce n’était pourtant pas si compliqué que ça. Combien de fois elle avait fait croire à une famille unie et heureuse, sans aucun nuage à l’horizon ? Cette fois ne devait pas être différente. Si, ça devait être différent, c’était maintenant qu’elle aurait dû être le plus crédible dans son bonheur fictif. S’il y avait bien une personne à qui elle ne devait pas dire sa non-envie de se marier, c’était bien Adrian ! Sauf que, crédible, elle ne l’était pas et ça n’avait pas échappé à Adrian qui parla de mariages arrangés. Joli mensonge qu’elle avait dit ce jour-là. Sauf que le centenaire – qui avait pourtant eu de longues années pour apprendre à mentir – ne fut pas plus convaincant qu’elle dans ses félicitions et son enthousiasme. Ok. Reprendre les choses en mains. Faire quelque chose. Se frapper la tête contre un mur, plus tard, une fois qu’elle serait seule.

« Oh, pour le moment il n’y a pas encore de date arrêtée, c’est tout récent. » ça restait quand même beaucoup de l’expression de façade mais, désolée, elle n’avait pas mieux en stock. « Et oui, je suppose que quitter Jonas doit jouer dans la balance, c’est qu’on a attendu longtemps pour avoir cette indépendance. Mais, vous avez raison, ça passera vite. » Ou pas mais, elle n’allait pas lui dire, non ? « Il parait que les gens ont souvent peur avant de se marier, je dois être dans cette phrase-là. »

Et elle tenta un sourire qui se voulait plus léger, comme son ton même si les choses n’étaient pas aussi naturelles que ce qu’elle aurait voulu. Parler des statistiques, des choses qui arrivaient à plein de personne, c’était l’argument majeur de Jonas. Merci le jumeau, de lui donner de quoi essayer de relever la tête dans cette histoire.

« Je suis désolée de ne pas y mettre autant d’enthousiasme, j’ai toujours été quelqu’un d’assez réservée. Il faut croire que, même pour ce genre d’annonce, j’ai du mal à exprimer pleinement les choses. » Elle ne s’était jamais autant détestée dans ses mensonges. « Je ne sais pas encore, très bien, comment l’annoncer aux gens. » Elle afficha un air navré – sincère vu comment elle s’en voulait. « Du coup, je suppose que si vous ne semblez pas très heureux à cette annonce, c’est parce que vous devez penser que je ne m’en réjouis pas ? »

Mais oui, voilà, c’était forcément pour cela qu’il ne semblait pas des plus sincères en la félicitant. Ce qu’elle pouvait être stupide d’avoir imaginé – ou oser penser – que ça pouvait être pour autre chose. Il y avait réellement des sentiments, dans la vie, qui rendait les gens stupides. Adrian était simplement inquiet parce qu’il pensait qu’elle se mariait contre sa volonté… Il avait tellement raison !

« Si c’est le cas… » Quoi d’autre de toute façon. Elle afficha un sourire. « Vous ne devriez pas vous inquiéter. Les mariages arrangés ne sont plus vraiment de cette époque. » Elle posa un regard inquiet sur Adrian. « Je n’aurai pas dû vous en parler ? Si c’est le cas je suis réellement désolée, le but n’était pas de créer un problème, ou un malaise. » Elle n’avait plus rien de la trentenaire sûre d’elle-même quand elle reprit la parole. « Je ne compte pas arrêtez de venir ici. Enfin, forcément, ça sera moins fréquent mais, si ma présence ne vous dérange toujours pas, je serais ravie de pouvoir continuer à passer. » La pire idée de toute sa vie, vu la manière dont elle le percevait.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 13:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
C'était récent ? Récent de quand ? Vu qu'un mariage ne se décidait pas en un claquement de doigts, du moins pas dans son monde, il en déduisit qu'elle devait être en couple ou fiancée depuis pas mal de temps. Pourtant, lors de leur première discussion elle avait bien dit ne pas être casée. À moins que ce ne soit qu'elle n'était pas mariée ? Sur le coup, Adrian eut un léger doute et il finit par en déduire qu'il avait dû s'imaginer ça tout seul et que la jeune femme avait simplement expliqué ne pas être mariée. Par encore du moins. Franchement, il craignait sur ce coup-là. Pour une fois qu'il fallait réellement être attentif à chacune des paroles de son interlocutrice, il s'était raté et en beauté. Quoi qu'il en soit, la jeune femme devait bel et bien son manque d'enthousiasme à la seule pensée qu'elle allait devoir quitter son jumeau. Pour quoi d'autre ? Une fois de plus, il se sentit particulièrement stupide d'avoir imaginé que la jeune femme puisse ne pas vouloir se marier pour une tout autre raison. Son silence persista tandis qu'elle continuait à justifier ce manque de joie et au final, il finit par comprendre qu'elle n'avait pas de problèmes avec cette idée de mariage, mais bel et bien avec la perspective de quitter son jumeau. Pour le coup, Adrian parvint à esquisser un sourire qui pouvait faire parfaitement illusion : l'idée de s'être fait des illusions était suffisamment risible pour qu'il puisse y arriver.

Puis Heather lui posa une question tout en lui offrant une porte de sortie non négligeable. Est-ce qu'il avait l'air déçu parce qu'elle ne se réjouissait pas de cette nouvelle ? Assurément non. Cela dit, il se voyait très mal le dire de but-en-blanc sachant qu'il avait réagi avant qu'elle ne dise la suite et il ne pouvait donc pas deviner ce qu'elle pensait à ce moment précis. Après, il était vrai qu'elle avait annoncé la chose sur un ton plutôt... neutre. Une raison suffisante pour qu'il puisse avoir une raison de s'inquiéter pour elle. Adrian entendit à peine ce qu'elle dit ensuite, d'une oreille distraite du moins vu qu'il était pas mal préoccupé par le reste. Au final, il commença par répondre avec sincérité.

« Non, pas vraiment. Disons que.... »

Puis ce fut à son tour de ne pas terminer sa phrase parce qu'il ne pouvait tout simplement pas donner la véritable raison de sa réaction. Elle était bientôt mariée, apparemment amoureuse et heureuse à l'idée de se faire passer la bague au doigt. De quel droit pourrait-il expliquer qu'il était déçu d'apprendre qu'elle était casée ? Il n'avait jamais songé – de manière volontaire du moins – à ce que leur relation devienne plus que de l'amitié et rien que pour cette raison, Adrian n'avait pas le droit de dire ce qu'il pensait réellement. L'idée n'était pas de mettre Heather dans l'embarras et encore moins de la faire fuir vu qu'elle avait l'air de compter lui rendre encore visite de temps en temps, même mariée. Le mieux était donc de faire ce qu'il exécrait le plus : mentir comme un arracheur de dents. Au prix d'un gros effort, Adrian parvint à mettre ses sentiments provisoirement de côté pour arborer un léger sourire qui semblait presque sincère. Le ton quant à lui, était déjà plus convaincant.

« En fait oui, c'était pour ça. Sur le coup, je me suis demandé si c'était vraiment une bonne nouvelle étant donné que vous avez dit ça d'une manière assez... neutre. Puis comme vous souriez toujours, le fait que ça n'ait pas été le cas à cet instant, ça m'a étonné. Ce n'était pas si dur de mentir, à condition de ne pas penser à ce que aboutirait cette fois-ci.
Mais vous avez bien fait de m'en parler. Je suis content d'apprendre ça, c'est une bonne nouvelle, vous allez pouvoir fonder votre famille et vu que vous avez l'air d'aimer les enfants, ce sera l'occasion d'avoir les vôtres. Un nouveau sourire de façade.
Je n'ai jamais été dans ce cas-là, mais je présume que c'est normal de s'inquiéter avant de se marier. C'est tout de même une décision importante et qui demande à être longuement réfléchie, mais je ne me fais pas d'inquiétudes pour vous. Vous êtes une femme sensée, si vous décidez de franchir le pas, c'est que vous devez être sûre de vos sentiments. Alors plus officiellement qu'avant : mes félicitations. »

C'est qu'il allait bientôt réussir à se convaincre lui-même ma foi ! Mentir était une chose qu'il détestait, mais cette fois-ci c'était pour la bonne cause. Maintenant qu'il en était là, Adrian se rendait compte que c'était réellement une mauvaise chose que d'avoir continué de voir Heather tout en sachant très bien qu'il la percevait différemment de June ou même de Dana. Au final, c'était une bonne chose qu'elle vienne de lui annoncer qu'elle allait de marier, sans quoi il aurait peut-être cherché à changer ses habitudes – à comprendre celle de vivre seul, Sallah mis à part. Il hocha finalement la tête comme pour confirmer ce qu'il venait de dire, avant de reprendre d'un ton qui se voulait toujours léger.

« Et pour vos visites ici, il n'y a aucune raison que cela change parce que vous allez vous marier. Je pensais plutôt à vous en vérité, j'imagine que votre mari n'appréciera pas forcément que vous veniez traîner ici.... Il marqua une pause.
Parce que, j'imagine que pour avoir été approuvé par votre famille, il doit plus ou moins avoir la même vision des choses qu'elle. Par là il entendait un anti-Supers.
Et comme je n'ai aucune envie d'être une source de discorde entre vous deux, je comprendrais parfaitement si vous vouliez revoir un peu cette situation. Mais sachez simplement que, venant de moi, les choses peuvent rester telles qu'elles sont actuellement. Même si ce serait étrange de la voir comme « madame X » et non plus Heather.
Du coup, si vous continuerez à passer, j'imagine que vous allez vivre à Star City ? »

Bien sûr, l'idée du « ne parlez pas si la question est indiscrète » était toujours valable et même si en apprendre plus à ce sujet ne l'enchantait pas – au contraire – Adrian voulait donner l'impression de se réjouir pour elle et forcément, il devait poser des questions à ce sujet. Foutue éducation, parfois il apprécierait d'être un peu plus comme Aishlinn.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 15:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Cette éducation dont ils parlaient souvent était, finalement, le plus gros problème de cette situation. Les deux passaient à côté de ce qu’ils pensaient vraiment, ou de ce qu’ils auraient voulu dire, sous prétexte de… Sous prétexte de quoi, en fait ? D’être trop poli pour dissuader l’autre ? D’être trop soumise à sa famille pour refuser un mariage ? La question ne se posait même pas, Adrian avait manqué d’enthousiasme seulement parce qu’il avait été inquiet de la manière dont Heather avait annoncé les choses, rien de plus. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle avait imaginé ? Sauf que le doute était quand même permis – ou peut-être qu’elle avait envie de croire que c’était le cas – parce que, lui aussi avait commencé à dire quelque chose avant de se raviser. La trentenaire aurait pu lui poser la question, lui demander ce qu’il avait voulu dire – ce n’était pas l’envie qui lui manquait – mais c’était ce qu’Adrian avait fait avant et, en voyant où ça venait de les mener, elle jugea plus sage de ne pas l’interroger. C’était forcément le mieux à faire, et puis Adrian était redevenu plus crédible dans ses paroles qui visaient à expliquer sa réaction.

Heather resta sans trop de réactions, ce qui était plus simple que de feindre une joie immense qui n’était pas ressentie. Elle, tout ce qu’elle voulait, c’était de hurler qu’elle avait menti. Qu’elle n’avait rien de sensé, qu’elle n’avait rien décidé et qu’elle n’était pas certaine de ses sentiments. Enfin si, Heather en était certaine : Noah ne représentait rien pour elle, elle ne le connaissait même pas. Mais de quel droit pouvait-elle dire une chose pareille à Adrian ? Il s’inquiéterait, trouverait pas normal que les mariages arrangés puissent encore exister, elle douterait encore plus et… Non, décidément, laisser les choses comme elles étaient était la solution la plus simple. La plus lâche aussi mais Heather n’avait jamais dit qu’elle était une femme courageuse, bien au contraire.

Elle ne savait même pas comment lui répondre : Heather ne savait pas comment était Noah et ce qu’il accepterait ou non. Elle se doutait qu’il était anti-mutant mais sans en avoir la certitude absolue. Et, restée à Star City était son souhait mais, honnêtement, elle ne s’était jamais demandé si le futur mari voudrait vivre ailleurs. Bizarrement, ce qui avait fait le plus mal dans tout ça, c’était quand Adrian avait dire que, venant de lui, les choses pouvaient rester comme elles étaient. Bon, au moins, là, c’était clair : Adrian ne la voyait que comme une trentenaire avec qui il pouvait être un peu agréable de parler, rien de plus. Aider par cette compréhension, Heather arriva un peu plus à reprendre pied.

« Oui, pour Star City. » Elle n’en savait rien mais espérait avoir son mot à dire dans cette histoire. La mettre loin de Jonas c’était juste faire d’elle un automate qui dépérirait jour après jour. On ne pouvait pas lui faire ça, n’est-ce pas ? « Et oui, les positions qu’il adopte sont les mêmes que ma famille mais… » Elle haussa les épaules en secouant légèrement la tête. « Je n’ai parlé à personne de ce que vous pouviez faire. Même pas à Jonas. C’est stupide, pas très honnête et sûrement très égoïste. » Elle se détestait tellement en ce moment qu’elle aurait pu se gratifier de tous les défauts du monde sans souci. « Mais je n’ai pas envie que mon entourage proche puisse vous juger négativement sous prétexte que vous pouvez utiliser la magie, je trouve ça particulièrement injuste. »

En plus de lui interdire de le revoir, elle se sentirait obligée de défendre les qualités d’Adrian un peu trop vivement et ça risquait de créer plus d’ennuis que de bonnes choses. Mince, elle devait vraiment être lâche en réalité, bien plus que ce qu’elle voulait bien admettre. Et oui, elle était vraiment égoïste parce que, au final, elle faisait tout ça parce qu’elle appréciait de venir ici : elle ne le faisait que pour elle. Elle secoua la tête, récupéra un sourire et un ton plus léger.

« Puis ça va, je ne vais pas être en prison non plus. Je pourrais toujours avoir mes activités, faire des choses et continuer à voir des gens. »

A force de le dire, elle finirait bien par y croire et trouver que ce mariage n’était pas une si mauvaise idée. Bon, Sallah n’avait pas dit qu’il allait apporter quelque chose à boire, il offrirait une belle diversion sérieusement. A défaut de voir Sallah arriver en sauveur, elle percuta sur quelque chose qu’il avait dit.

« Vous n’avez jamais été marié ? » Pour le coup, elle fut réellement étonnée. « Enfin, vous avez dit ne pas l’être actuellement mais, euh… » Ben, il avait plus de 100 ans alors ça n’excluait pas le fait qu’il l’ait été un jour. « Enfin, à votre époque, les gens se mariaient assez jeunes, il me semble, du coup, je pensais que ça avait dû être le cas. »

Parce qu’il était lui, et qu’elle ne voyait pas comment des femmes avaient pu passer à côté d’une personnalité comme lui. Avec toutes les années qu’il avait derrière lui, elle ne avait un peu de mal à croire que personne n’avait cherché à le séduire. C’était d’ailleurs un peu étrange comme façon de penser mais elle devait bien se mettre en tête qu’il était vraiment plus âgé qu’elle et qu’il avait eu le temps de vivre pour lui avant aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il fut étonné, agréablement étonné même, d'apprendre qu'elle avait gardé pour elle le fait qu'il n'était pas qu'un simple archéologue. C'était un peu le signe qu'elle ne souhaitait pas qu'ils désapprouvent ses visites et lui somment de les arrêter, non ? Ou peut-être que c'était tout simplement ce qu'il avait envie de croire. D'un autre côté, mis à part cette solution, Adrian ne voyait rien qui puisse expliquer son choix, surtout concernant son jumeau compte tenu du fait qu'elle lui avait bien fait savoir qu'elle ne lui cachait jamais rien – même pas l'âge qu'il pourrait avoir. Et pourtant.... cette simple réflexion lui réchauffa un peu le cœur avant qu'il ne parvienne à voir les choses sous un autre angle. Non, en vérité il y avait bien une autre explication parfaitement logique quant au fait qu'elle ne voulait pas se voir interdire l'accès au manoir : ses pouvoirs. Heather ne pouvait pas avouer à sa famille qu'elle possédait un don et elle avait forcément besoin d'aide pour apprendre à les maîtriser. Puis, comme elle l'avait laissé entendre la fois précédente : elle n'avait pas de mentalistes dans ses relations. Donc oui, peut-être qu'elle trouvait leurs discussions agréables, mais cela n'enlevait rien au fait qu'il n'était qu'un type rencontré dans la rue et qu'elle, elle venait d'une famille importante et aux idées arrêtées. Il n'y avait strictement aucune raison pour qu'elle puisse leur dissimuler ce qu'il était sans véritable raison et cette raison, c'était l'aide qu'il pouvait lui apporter. Oh, la belle n'était pas une profiteuse, mais disons qu'Adrian avait du mal à s'imaginer comme étant suffisamment intéressant pour valoir la peine de se mettre sa famille à dos, alors c'était aussi simple que ça. Une déduction logique.

Il regrettait presque d'avoir demandé à savoir ce qui la faisait hésiter, mais au final, comme il l'avait déjà songé avant, c'était mieux pour tout le monde. Au moins les choses étaient claires et Adrian savait qu'il ne devait pas dépasser du stade de l'amitié – comme il n'aurait jamais dû envisager de le faire par ailleurs. Le silence s'éternisa alors qu'il ne trouvait pas vraiment de manière de répondre sans avoir l'air de se réjouir ou sans devoir lui mentir, chose qu'il ne tenait pas franchement à faire non plus. Ce qu'il avait dit avant avait été suffisamment embêtant pour qu'il ne recommence pas de si tôt. Arriva alors une question plutôt... inattendue. S'il avait été marié par le passé ? La logique voudrait que ce soit le cas en effet, sauf qu'il avait été beaucoup trop centré sur sa petite personne et l'avouer ne l'enchantait pas. Cela dit, il n'avait plus à craindre qu'elle le trouve malpoli vu que, de toute manière, elle venait pour son aide et pas forcément pour la compagnie qu'il lui offrait. Après quelques secondes de silence, il secoua la tête.

« Non, jamais. Je ne vais pas vous contredire, les gens se mariaient tous très jeunes à mon époque. Mes frères l'ont tous fait d'ailleurs, mais disons que j'étais un peu trop occupé.... Il sourit légèrement.
J'étais beaucoup plus concentré sur l'idée de devenir une célébrité dans le milieu de l'archéologie que sur celle de marier de fonder une famille. Je pensais que j'aurais le temps et puis finalement... les choses se sont déroulées autrement on va dire et j'ai préféré laisser ça de côté. Ce n'est pas très facile de faire comprendre à quelqu'un que vous n'allez pas vieillir et des choses de ce genre. Adrian fit un signe de la main comme pour chasser le sujet.
J'aime faire dans l'originalité on va dire. »

Pourtant, il avait tout de même réussi à le faire avec elle. Adrian espérait simplement que la jeune femme n'allait pas relever cette légère incohérence, mais au pire des cas il lui trouverait une excuse si elle la soulignait. Ou peut-être qu'il fallait simplement compter sur un coup de chance puisque c'est à cet instant que Sallah débarqua dans le salon avec un plateau et du thé comme les fois précédentes, à l'exception faite qu'il arborait une expression beaucoup moins fermée qu'à l'accoutumée. Il posa le tout sur la table basse.

« Désolé, je n'avais plus de thé, puis j'ai eu quelques ennuis avec la théière, mais c'est réglé. Il regarda tour-à-tour Heather et Adrian.
Merci, c'est vraiment gentil. Sallah sembla hésiter.
Tout va bien ?
Bien sûr, comme toujours. »

L’Égyptien se détourna finalement pour retourner à la cuisine, suivit du regard par un Adrian un peu perdu. Il ne savait plus vraiment quoi dire à Heather, craignant qu'elle ne soit mal à l'aise suite à ce début de discussion plutôt... bizarre en un sens, mais il décida finalement de changer radicalement de sujet. Plus de mariage, plus de déception ou d'illusions, simplement une conversation normale comme leur première fois.

« D'ailleurs,je ne vous ai jamais expliqué comment faire le tour de magie, j'espère que vous n'avez pas eu d'ennuis avec la petite fille et son frère. Il parlait de ceux rencontrés au café-bibliothèque.
Plus sérieusement, j'espère simplement ne pas vous attirer d'ennuis. Vous savez, je comprends parfaitement que vous ayez besoin, ou même envie, de dire certaines choses, alors ne vous gênez pas. Là, il parlait de sa famille et pas des enfants.
J'ai l'habitude des critiques et des avis négatifs, ça ne changera pas grand-chose pour moi vous savez. »
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 5 Juin 2014 - 23:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ah ben oui, les choses étaient claires. Elles ne pouvaient pas être plus limpides sauf que, aucun des deux, n’avait la bonne interprétation. Et après, on venait dire qu’Heather comprenait bien les gens ! Hallucinant de voir qu’une fois trop impliquée, elle était incapable de voir les choses correctement ou alors, elle avait une fabuleuse faculté à fermer les yeux sur certains détails. Oui, à bien y réfléchir, c’était surtout ça qu’elle était en train de faire : ne relever aucune incohérence, ne pas s’interroger de trop sur les réactions d’Adrian, refuser de comprendre ce qui était en train de se passer. Cela dit, si elle avait été capable de lire dans l’esprit des gens, elle aurait été profondément blessée en comprenant qu’Adrian pensait qu’elle ne venait que pour ses pouvoirs et l’aide qu’il pouvait lui apporter à ce niveau-là. Heureusement qu’elle n’était pas télépathe parce qu’elle aurait trouvé que cette opinion était presque dégradante, Heather n’avait jamais été quelqu’un d’intéressé, pas de cette manière. Le fait qu’il puisse seulement l’imaginer ne serait probablement pas passé.

Elle écouta ses explications sans réussir à trouver les raisons, d’un non-mariage, abusives. Sans arriver à être déçue. Il avait voulu faire passer le plan professionnel en premier : ok, elle ne voyait même pas en quoi c’était préjudiciable. L’ironie c’était de penser qu’il aurait le temps de voir plus tard et, pour le coup, avoir littéralement beaucoup de temps devant soi. Heather allait répondre, de manière un peu légère, que, finalement, ce n’était peut-être pas si compliqué de parler d’immortalité, que ça ne l’avait pas fait fuir pour autant mais, heureusement, Sallah arriva évitant qu’elle ne foute les deux pieds dans le plat. C’est le regard qu’il porta, tour à tour, aux deux personnes, qui fit comprendre à la trentenaire qu’il devait réellement y avoir un malaise entre Adrian et elle. Autant dire que ce n’était pas ce qu’elle souhaitait alors, après avoir remercié Sallah pour les boissons, elle décida de passer sur un autre sujet, mettant aux oubliettes tout ce qui venait de se dire.

Adrian fut plus rapide qu’elle mais, de son côté, Heather arriva à reprendre toute sa contenance, retrouva son sourire pour tenter de faciliter les choses. Elle allait devenir douée pour imiter l’autruche, à planquer la tête dans le sable en pensant que ça règlerait tous les problèmes. Ça partait bien, revenir sur les deux gamins était probablement le sujet le plus léger qu’ils avaient en stock mais, finalement, il fit une référence à ce qu’elle avait pu dire un peu plus tôt. La cooper adopta un sourire rassurant, prit une seconde ou deux et posa son regard sur le mage.

« Ça ne change peut-être pas grand-chose pour vous mais, pour moi ça fait une différence. » Le discours était beaucoup plus fluide et, elle ne mentait pas. « Si j’en parle, vous allez être jugé là-dessus de manière négative et personne ne cherchera à en savoir plus. Sauf que vous n’êtes pas que cela. » Elle se repositionna sur son fauteuil pour bien faire face à Adrian. « Vous avez beaucoup de qualité. Vraiment. Et je ne crois pas être capable de laisser passer un mauvais jugement sous prétexte que vous n’entrez pas dans les critères de ma famille. » Elle haussa les épaules. « Il faut croire que je suis quelqu’un de particulièrement égoïste qui, en plus, n’a pas envie de rentrer en conflit avec sa famille en préférant éviter de parler de certains sujets. »

Se peindre d’une très mauvaise façon : c’était fait ! Elle ne mentait pas, en même temps. Ce qu’elle ne disait peut-être pas très clairement c’était que, si quelqu’un de sa famille venait à critiquer Adrian, en l’attaquant sur le fait que c’est un mage, elle risquait sérieusement de laisser entendre que ça n’avait rien de grave. Jonas pourrait éventuellement l’entendre mais, ses parents, c’était une autre histoire. Puis, elle passa sous silence le fait qu’elle n’avait pas envie de se retrouver face à un choix. Si Jonas lui demandait de ne plus voir Adrian… Franchement, elle ne savait pas comment elle réagirait, ce qui en disait bien long sur la manière dont elle percevait le centenaire. Elle reprit un sourire pour adopter un ton plus léger.

« Et pour les deux enfants, je les ai recroisé et, en fait, vous avez eu raison : elle est passé à autre chose. » Elle laissa passer un sourire amusé face à l’inconstance des enfants et, finalement, de leur insouciance. « La dernière fois que je l’ai vu, elle voulait devenir vétérinaire et son frère voulait être policier. » Elle haussa les épaules dans un air faussement navré où passait un certain amusement. « Je crois qu’elle a trouvé la magie bien trop compliquée sans les bonnes formules. »

Elle ne savait pas trop si le sujet intéressait réellement Adrian ou s’il en avait parlé juste pour détourner la conversation mais, au moins, elle avait répondu. Le tout était de s’éloigner le plus possible de cette histoire de mariage et de tout ce qui en avait découlé et, en fait, elle ne voyait qu’une seule chose à dire – même si elle s’était dit qu’elle n’en parlerait pas.

« Dites, j’ai une question qui, en plus de ne rien avoir à voir, peut paraitre un peu étrange. » Et elle s’en excusa par avance dans un regard avant de reprendre. « Voilà, je me demandais : si la magie existe, est-ce qu’il est possible que les esprits et ce genre de choses existent également ? Un peu comme ces histoires de possessions où quelque chose s’empare du corps et de l’esprit de quelqu’un ? »

Heather cherchait toujours à comprendre ce qui c’était passé à l’orphelinat et, comprendre comment elle avait été particulièrement épargnée contrairement aux autres personnes travaillant ce soir-là. Promis, elle ne demanderait pas l’aide d’Adrian dans cette histoire, elle ne faisait que se renseigner.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juin 2014 - 19:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que le changement de sujet était une bonne idée, en tous les cas, Heather ne sembla pas vraiment contrariée à cette idée. Ils continuèrent donc de jouer le jeu tandis qu'elle expliquait que pour elle, le fait qu'il puisse être mal jugé par les siens pouvait devenir gênant. Vraiment ? Le centenaire la regarda d'un air neutre comme si cette nouvelle ne lui procurait ni satisfaction, ni contrariété. Quoi qu'il en soit, la manière dont elle se dépeignait ne manquait pas d'être illogique : si une personne qui ne voulait pas qu'une autre soit mal jugée était égoïste, alors ils n'avaient pas la même définition du mot ! Pour Adrian, elle était plus proche de la femme trop altruiste qui en allait jusqu'à mettre sa vie ou ses relations entre parenthèses pour que les autres puissent éviter les ennuis ! Cela dit, vu leur incompréhension actuelle, mieux valait éviter de trop s’appesantir sur le sujet et s'il commençait à vanter ses qualités, l'Archimage craignait de se montrer un peu trop enjoué. Au final, la meilleure idée qui soit était de rester aussi neutre que possible et de se contenter de légers sourires lorsqu'il en avait l'occasion. La pire chose qu'il pourrait faire étant de changer de comportement dans l'espoir qu'elle puisse revoir son idée de mariage. Plus il y repensait et plus Eldoth se rendait compte que c'était une bonne chose pour elle : la jeune femme allait pouvoir s'éloigner un peu de ses parents et commencer à mener sa propre vie. Son époux se montrerait forcément plus attentif à ses désirs que des parents puisque, après tout, un divorce entre parents et enfants n'existait pas. Bref, Adrian tentait vainement de se persuader du bien-fondé de son comportement actuel et il se fit donc force pour ne pas la reprendre suite au tableau qu'elle peignait d'elle. Lui savait pertinemment qu'elle n'était pas ainsi et c'était la seule chose qui importait.

Elle enchaîna de toute manière bien rapidement sur la suite pour reparler des enfants qui avaient visiblement oublié qu'ils prévoyaient de devenir les meilleurs magiciens de la décennie, mais ce n'était pas très étonnant. En vérité, même s'il n'avait aucun feeling avec eux, Adrian aimait beaucoup les enfants et principalement en raison de leur manière de penser et de cette légèreté qu'ils arrivaient à avoir. Avec eux tout semblait plus simple qu'avec les adultes. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du mage, sincère cette fois-ci.

« Elle a bien raison d'avoir de l'ambition. »

Vétérinaire, ce n'était pas simple comme métier, cependant à cet âge-là vous ne regardiez pas sur les années d'études qu'il y avait à faire et vous ne vous décidez que sur ce que vous aimiez. Une notion qui échappait malheureusement très souvent aux adultes, lui y comprit.

Mais ce sujet fut finalement balayé par une question bien plus sérieuse. Lorsque la demoiselle débuta, Adrian la regarda d'un air un peu étonné puisque l'entrée en matière était pour le moins... inhabituelle. La suite lui expliqua pourquoi : parler d'esprits et de choses de ce type ne devait pas être forcément très normal pour une femme comme Heather et elle devait certainement penser qu'il trouverait cela étrange. Malheureusement pour Adrian, ce n'était guère le cas et il craignait même qu'en répondant avec une réelle franchise, Heather n'en vienne à le prendre pour un fou. D'un rapide regard, l'Archimage essaya de la sonder pour voir jusqu'à où il pouvait aller. Certes elle avait accepté l'idée de la magie, cependant s'il se mettait à parler d'anges, de démons ou de divinités, qu'allait-elle répondre ? Après un léger soupir, Eldoth en déduisit finalement qu'il valait mieux répondre avec franchise. Que pouvait-il y avoir de pire comme nouvelle aujourd'hui ? Si elle décidait de ne plus lui rendre visite, ce serait peut-être moins dur à supporter que ce qu'elle venait de lui annoncer juste avant et au moins n'aurait-elle plus d'ennuis avec les siens.

« Votre question ne me paraît pas étrange du tout, parce qu'en réalité j'ai déjà été confronté à ce genre de cas. En vérité, il en existe plusieurs types je dirais et peut-être que vous me prendrez pour un fou avec ce que je vais vous dire, mais je parle d'expérience. Il haussa légèrement les épaules, belle entrée en matière, vraiment !
Il existe par exemple des cas de possession par un objet. Certains artefacts de nature magique peuvent être liés à une créature, un démon ou quelque chose de ce type. En l'utilisant, vous laissez la porte ouverte à cette entité et à force d'en faire usage, elle peut finir par prendre totalement possession de la personne. Suivant la nature, il est possible que ce ne soit pas.... réglable ? Par là il voulait dire à part par la mort du possédé.
Mais il existe aussi des possessions plus... difficiles à remarquer. C'est là où la conversation risque de vous sembler vraiment bizarre, mais il faut tenir compte du fait qu'il existe des entités que l'on peut qualifier de supérieures aux humains. Elles n'ont pas le droit d'intervenir directement sur Terre et d'interagir avec les humains, alors pour contrer cette interdiction, il arrive par exemple que certaines d'entre elles prennent possession d'un hôte coopératif, voire d'un corps dont l'esprit s'est récemment éteint. D'un cadavre en somme.
Alors, pour vous répondre : oui il est parfaitement possible qu'une personne ou qu'un corps puisse être possédé par quelqu'un ou quelque chose d'autre. Parce que vous pensez avoir rencontré quelque chose de ce type ? Le ton était redevenu très professionnel.
Il faut que vous sachiez que ce genre de choses peut être dangereux, ce n'est pas à prendre à la légère. »

Inutile de préciser qu'il s'inquiétait à l'idée qu'elle puisse essayer d'aider une personne dont l'esprit était peut-être possédé par une créature peu fréquentable....
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




Pour un plaisir, mille douleurs ▬ Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Pour un plaisir, mille douleurs ▬ Heather
» Pour le plaisir de vos yeux messieurs
» Pour le plaisir des yeux et des idées
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard
» Pour le plaisir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-