AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

A petite chose, l'inquiétude donne grande ombre ▬ Lucrèce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 12 Mai - 14:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Il avait beau savoir que Dana n'appréciait pas qu'il puisse jouer les papas-poules avec elle, Adrian ne pouvait pas s'en empêcher. Puis leur retour d'Atlantide et depuis qu'il avait appris que la Princesse avait été la cible des Profondéens, le mage s'était montré relativement inquiet pour la demoiselle. Même s'il avait protégé son appartement à l'aide de sorts comparables à ceux utilisés pour son manoir, Eldoth avait le sentiment de ne pas en faire assez et avait donc tourné et retourné le problème dans son esprit pour essayer de trouver une solution à ce problème. Après quelques jours de réflexion, il n'avait pas trouvé LA solution, mais une possibilité qui lui permettrait de ne pas s'inquiéter sans arrêt – même si ce serait toujours le cas dans un coin de son esprit. Dana avait une amie, Lucrèce Feuerbach. Il y a quelques mois, l'Archimage avait appris que la demoiselle aux cheveux clairs n'étaient pas une allemande arrivée aux États-Unis, mais une habitante de l'Hyperborée exilée sur Terre. Ce qui intéressait surtout le centenaire, c'était que la demoiselle était une personne proche de Thétis et qu'elle avait apparemment un côté protecteur qui rejoignait le sien. De plus, Lucrèce avait récemment eu un enfant ce qui la poussait forcément à comprendre le côté paternel d'Adrian et cela même s'il n'avait pas d'enfant biologique. Après avoir élevé Sallah depuis ses dix ans, l'on pouvait dire que le Pennington avait quelques bases dans ce domaine et il voyait réellement Dana comme sa fille de substitution – même si l'idée de prendre la place du Roi des Atlantes ne lui effleurait pas l'esprit. C'était donc pour toutes ces raisons qu'il pensait que Lucrèce était la personne idéale pour l'aider à surveiller et protéger Dana.

Ne sachant pas comment la contacter personnellement, le mage avait tout simplement décidé de se rendre au Brett building et d'aller la voir directement pour parler de tout cela. C'était une chance que l'Hyperboréenne ne soit plus sous les ordres de Dana, sans quoi cette discussion aurait pu mal tourner si cette dernière avait compris ce qui poussait Eldoth à venir parler à sa meilleure amie !

Arrivé sur place, il ne tourna pas longtemps autour du pot et demanda où il pouvait croiser l'agent Feuerbach parce qu'il avait quelque chose à lui demander. Étant consultant pour l'UNISON depuis quelques temps déjà et ayant ses habitudes au Brett building, il obtint assez rapidement cette information et se dirigea donc vers le bureau en question. Il n'y avait qu'à espérer que Lucrèce soit disponible et qu'elle puisse l'aider dans ce domaine, parce que ce qu'Adrian craignait, c'était que Thétis puisse éviter d'inquiéter son amie comme elle le faisait avec lui. La simple perspective de voir la jeune femme toute seule alors qu'elle était en danger, lui était insupportable. Essayant de garder ses craintes pour lui, Eldoth chercha la chevelure claire de l'Hyperboréenne du regard jusqu'à la localiser. Il s'approcha donc de Lucrèce et attira son attention en se raclant légèrement la gorge avant de s'adresser à elle.

« Agent Feuerbach ? Bonjour, je suis désolé de vous déranger, je pense que vous devez être pas mal occupée, mais je ne voyais pas comment vous parler autrement qu'ici.... Il devait avoir l'air bizarre à hésiter comme s'il allait lui demander la lune.
C'est d'ordre... privé. Disons que ça concerne Dana et que je sais que vous êtes son amie, alors j'espérais que vous pourriez m'éclairer un peu à ce niveau, mais si vous n'avez pas le temps, je comprendrais et je me débrouillerai autrement. »

Même si, soyons honnêtes, il ne savait absolument pas comment s'y prendre autrement. Entrer directement dans l'esprit de Thétis était une possibilité, sauf que c'était un comportement qu'Adrian refusait d'employer et c'était contraire aux lois. Non, le mage n'avait aucune envie de passer par des moyens détournés et il aurait apprécié que la Princesse vienne directement lui parler de ses ennuis lorsqu'elle en avait, sauf que c'était aussi probable que de voir Sallah lui annoncer qu'il avait décidé de se marier avec Ginger. Dana était une femme secrète et renfermée, elle n'aimait pas inquiéter les autres et la perspective qu'elle puisse avoir avoué quelque chose à Lucrèce s’éloignait petit-à-petit. Soudain, Adrian se sentit stupide d'être venu parler à l'Hyperboréenne, elle ne devait pas en savoir plus que lui et en plus, elle avait désormais les tracas d'une vie de famille. Lucrèce avait certainement d'autres choses à penser que d'essayer d'aider un type incapable de s'assurer que la fille de l'un de ses amis ne finisse pas en sushis par sa faute. Inspirant légèrement, il arbora un sourire faussement détendu comme si ce n'était pas l'inquiétude qui l'avait poussé à venir lui adresser la parole. Puis Adrian s'autorisa quelques mots à propos de l'agent Feuerbach.

« J'espère que votre bébé va bien. »

Il n'avait pas oublié qu'elle avait accouché puisqu'il l'avait vue avec lui lors de son dernier voyage en solitaire en Atlantide et il était donc normal qu'il se renseigne à son sujet. Sans compter que cela offrait en plus une issue de secours à Lucrèce si jamais elle n'avait pas envie de parler des problèmes de Dana avec lui. Après tout, elle ne connaissait pratiquement rien de sa personne.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 12 Mai - 22:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Ead-Gar venait de repartir avec Aglaé après que Luka lui ai donné le sein, elle comptait le faire aussi longtemps qu’elle le pourrait, c’était bon pour le développement c’était scientifiquement prouvé. Maintenant elle s’occupait de ranger le burreau, car elle n’avait rien de spéciale, c’était une journée calme et c’était plutôt rare soyons honnête. Certain se serait connecté sur facebook ou aurait joué à candy crush, mais Luka n’était pas du genre à flemmarder au boulot. Bosseuse acharnée aurait certain, elle pensait sens de la rigueur, elle ne se laissait jamais déborder au moins et pouvait profiter tranquillement de son temps libre, jamais de dossier à la maison. Tiens Ead-gar avait oublié sa pelure, le petit ours blanc, Luka eut une moue attendrie. Elle fixa la photo de famille qu’elle avait faire faire récemment. C’était terriblement retro pour elle, mais elle trouvait que ça avait son charme, tous ses collègues avaient des photos. Soudain une voix familière masculine se fit entendre, Luka leva le bout de son petit nez et écarta machinalement quelques mèches qui s’échappaient de son chignon victorien.

- Adrian je vous ordonne de m'appeler Luka, on quand même combattu des dragons, des ondines et des djinns ensemble, fit-elle avec un sourire malicieux. J’adore votre costume, le tissus et les couleurs sont superbes, ajouta-t-elle en le détaillant du regard avant de le laisser parler à sa guise.

Le mage prennait des précautions pour lui parler, comme si il allait lui demandait un service, comme si il avait besoin de faire des chichis, ils l’avaient suivis dans le palais enchanté d’une magicienne ensemble… Comment on disait déjà ? Ah oui c’était comme si ils avaient élevé des cochons ensemble. Nénamoins l’Ultime ne broncha pas et se contenta d’avoir une oreille attentive pour le mystérieux jeune homme. Il voulait parler de Dana. Luka qui cachait mal ses émotions, fronça ses sourcils surprise, quel était le problème. Machinalement elle rangea une feuille qui dépassait d’un dossier.

- Je ne vois pas de soucis de parler de Dana, vraiment aucun ne vous inquiétez pas. Ead-Gar va bien Dosteur Yuki Takahashi s’étonne de sa robustesse, c’était un prématuré. Bref quel est votre soucis avec Dana, je suis toute ouie….

Luka tendit le bras pour piquer la chaise de burreau noir d’un collègue derrière elle et la pouser à côté d’elle, elle fit signe à Adrian de s’installer. Luka croisa les jambes. Soudain elle remarqua son termos et deux tasses qui trainaient, la sienne et celle de Will.

- J’ai du thé vert ça vous tente ? demanda Luka.

Déjà elle s’en servait une tasse pour elle, c’était détoxifiant et hydratant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 13 Mai - 14:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
L'appeler Luka ? Adrian en était encore à vouvoyer son assistante après dix ans de collaboration et il avait mis plusieurs années avant de passer de « mademoiselle O'Connell » à « June » donc autant dire que cette requête était plutôt « gênante » pour l'américain. Cela dit, il n'allait pas lui dire qu'il refusait, il se débrouillerait simplement pour ne pas avoir à employer son prénom. La remarque qu'elle lui adressa à propos de son costume fut aussi surprenante. Que ce soit Dana, Ginger, Aishlinn ou quatre-vingt-dix pour cent des femmes rencontrées, toutes étaient en accord sur un point : il s'habillait comme un vieux ! Peut-être parce qu'il en était un justement ? Quoi qu'il en soit, même sans être très regardant sur ce que les autres pensaient de son physique, cette annonce fit assez plaisir au mage qui lâcha un bref « Merci. » suite à cette déclaration.

Après sa requête pour parler de Dana, Lucrèce accepta de lui accorder un peu de temps. Son fils avait d'ailleurs l'air d'aller bien, ce qui était une raison pour qu'elle ne se sente pas trop débordée si Adrian lui parlait de sa meilleure amie. Pourtant, cela ne l'empêchait pas culpabiliser à l'idée d'apporter de nouveaux ennuis à la jeune femme. Finalement, peut-être bien que c'était lui le père biologique de la Princesse vu leur propension à s'inquiéter de causer des ennuis aux autres ! Blague à part, le centenaire s'installa sur la chaise aimablement proposée par Lucrèce avant de lever les yeux vers elle, cherchant comment présenter les choses. Comme la jeune femme – pas si jeune d'ailleurs – lui proposa un thé, il le refusa aimablement.

« Non, je vous remercie. Quelques instants de silence passèrent.
En ce qui concerne Dana, est-ce que vous êtes au courant des ennuis qu'elle a eus récemment ? Ceux sur les docks, puis en Atlantide.... ? »

Son regard sonda celui de l'Hyperboréenne alors qu'il se demandait s'il n'était pas en train de semer la zizanie entre les deux amies. Lucrèce n'était peut-être pas au courant des attaques des Profondéens pour la bonne et simple raison que Thétis n'aimait pas inquiéter les gens. Cependant, la simple idée d'envisager que la jolie blonde puisse avoir des ennuis plus grave – comme se faire tuer par exemple – le poussait à prendre le risque. Si demain la jeune femme débarquait au manoir en lui disant qu'elle ne lui pardonnerait jamais ça et qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui, il l'accepterait à la condition que Lucrèce puisse veiller sur elle. Il laissa quelques secondes de silence s'installer avant de reprendre la parole pour expliquer la raison de sa présence ici.

« Disons que les Profondéens ont tenté d'attenter à sa vie. Quelqu'un était là pour elle la première fois et j'étais à ses côtés en Atlantide, mais la connaissant, je crains qu'elle ne dissimule d'éventuels nouveaux ennuis. Il haussa légèrement les épaules.
Je tiens beaucoup à elle et j'ai du mal à accepter l'idée qu'elle puisse risquer sa vie parce qu'elle ne veut pas déranger les gens qui s'inquiètent pour sa santé. Le regard du mage ne déviait pas de cela de Lucrèce.
Je me disais que, comme vous êtes son amie, vous en sauriez peut-être plus que moi à ce sujet ? Puis comme vous travaillez dans le même bâtiment, vous avez peut-être davantage de facilités pour voir les signes avant-coureurs ? »

Elle devait le trouver étrange à parler d'elle ainsi. Adrian s'était toujours présenté comme « un ami de la famille de Dana » et elle avait eu toutes les raisons de penser qu'il était plus proche du père de la jeune femme que de cette dernière – vu qu'il était venu voir le Roi lorsqu'ils s'étaient croisés en Atlantide. Cela dit, le mage se voyait toujours très mal expliquer à l'Hyperboréenne qu'il avait vu Dana quelques jours après sa naissance et que c'était aussi le cas pour le père de cette dernière. Même si Lucrèce était aussi relativement « âgé », ce n'était pas la même chose lorsque votre espèce avait une espérance de vie largement plus courte que la vôtre. Il jugea utile de préciser un point.

« Je suis désolé de vous dérange pour ça, mais je ne connais pas vraiment les autres amis qu'elle peut avoir. Je sais bien que vous avez d'autres ennuis avec votre famille... »

Une manière de s'excuser de la déranger.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Mer 14 Mai - 1:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Adrian déclina le thé et un court instant Luka se sentit perplexe, elle n’avait rien d’autre à proposer ses collègues s’étaient rués sur son brownies au chocolat blanc, il n’en restait pas une miette, demain elle en amènerait deux . L’hyperboréenne étaient toujours déçue quand tous le monde n’était pas servi. Un hyperboréen refusait rarement de boire un thé et quand ça arrivait son hôte trouvait toujours quelque chose pour contenter son invité. Enfin bon elle n’était pas chez elle, ce n’était pas si grave et les coutumes n’étaient pas les mêmes il fallait s’y faire. Luka se reprit donc pour écouter le mage, Adrian lui demanda si elle avait était au courant des soucis que pouvait avoir son amie. Oh bien sûre, songea-t-elle trop rapidement en songeant à des choses qu’on ne pouvait guère plus qualifier de petit tracas, mais c’était tout ce qu’elle lui avait dit. Jamais elle ne lui avait parlé d’un accident sur les docks ou avec les profondéens.

Luka en resta bouche bée un court moment, l’air probablement interloquée, puis elle serra les lèvres pour ne pas avoir l’air idiote. Le silence qui suivit la rendit nerveuse et elle attrapa sa tasse de thé pour se donner un peu de contenance. Le thé lui sembla trop infusé, ce qui ne lui arrivait plus depuis au moins trois siècles. Cette amertume qu’elle ressentait était probablement plus psychologique, Luka dédestait les cachoteries et il semblait que tous le monde autour d’elle ne la croit pas assez forte pour supporter les mauvaises nouvelles. Adrian reprit égrennant des détails terribles qui firent un moment grimacer l’Ultime. Deux attentats, deux atteintes à sa vie et elle ne lui avait rien dit.

Soudain elle songea que c’était peut-être à cause du fait que c’était à cause d’elle qu’elle avait du trahir son statut de princesse. Luka se mordilla la lèvre, pâle de honte. Si personnne n’avait confiance en elle (ni Felice, ni Die, ni Dana) c’était probablement pour une bonne raison, elle n’était pas digne de confiance, cela lui pinça le cœur. Comment pouvait-elle réparer ça ? En Hyperborée on ne lui aurait jamais reprocher son honnêteté, c’était trop compliqué. Adrian expliqua qu’il tenait à Dana, ce n’était guère étonnant, tous le monde aimait Dana elle était belle, intelligente, courageuse, douce et forte, elle avait sa foule de prétendant. Luka se demandant un cours instant si Adrian n’en faisait pas au fond partie.

L’Ultime se sentit désolée de n’avoir rien à lui apprendre. Elle se sentit bête aussi, elle avait tendance à être expansive dans ses déclarations, elle avait tendance à croire que c’était réciproque, elle aimait trop facilement les gens. Elle se sentit prétentieuse, triste, idiote, mais d’autres sentiments contradictoires la tiraillaient, elle se sentait aussi trahie par ce monde, par Dana. Elle détestait les secrets, c’était du venin dans les bonnes relations. Soudain Adrian trop précautionneux lui parla de ses ennuis avec sa famille. Quels ennuis ?

- Je n’ai pas d’ennui Adrian, mon bébé va bien, mon mari fait les études dont il rêvait, je peux voir mon père, ma mère, mon aïeule autant que je le désire… Quels sont mes ennuis comparé à ceux de Dana ? Je n’ai pas assez fait de gâteau ce matin, je voudrais agrandir mon potager pour une alimentation plus saine, je préfère m’arrêter là ils sont tellement ridicules… Je n’étais au courant de rien de cela, il semblerait qu’il n’y ait que les hyperboréens qui voient dans les secrets envers leurs proches une possible source de malheur… Un mari ne ment jamais à son épouse, un père à son fils et une amie à son amie. Du moins c’est ce que la morale veut, mais nous n’avons pas autant de violence aussi. Je fais confiance aux gens, je ne les observe pas pour détecter si il me mente en particulier quand il s’agit de mes amis, je suis vraiment désolée je n’ai rien vu.

Luka porta machinalement la tasse à ses lèvres pour boire une gorgée de thé. Sa gorge était toute nouée sous l’émotion, ça aiderait peut-être.

- Je ferais attention désormais, promit-elle. Je vous le dois bien.

Au moins il était franc avec elle, puis même si elle se sentait un vexée de ne pas avoir été mit dans la confidence, Luka ne pouvait vouloir du mal sciemment à une amie, même indirectement.

- Que puis-je faire selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 14 Mai - 14:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Bon, définitivement, il avait eu une très mauvaise idée en venant ici demander des conseils à Lucrèce. Apparemment, la jeune femme n'appréciait pas vraiment d'apprendre que son amie lui avait dissimulé des choses et il pouvait la comprendre. Lui-même n'avait pas été enchanté en apprenant à retardement, les ennuis que la demoiselle avait pu subir. Bien sûr, il savait que ce n'était pas par désir de le traiter comme un inconnu, mais bel et bien parce que c'était dans son caractère. Dana n'aimait pas déranger les gens et il était fort probable que si elle perdait les clés de son appartement, elle préférerait dormir devant sa porte plutôt que de passer un coup de téléphone à l'un de ses amis histoire de dormir là-bas. Peut-être qu'il aurait dû commencer par là en présentant les choses à Lucrèce ? Sauf que le mage croyait vraiment que cette dernière était au courant. Son regard se posa sur le visage de la jeune femme alors qu'elle expliquait qu'elle n'avait pas vraiment d'ennuis comparés à ceux que la Princesse pouvait connaître. C'était un fait, elle avait des tracas plus « communs », mais pas inexistants. Adrian quant à lui, n'avait ni famille – Sallah était assez âgé pour se débrouiller seul – ni devoir particulier vu qu'il bénéficiait de l'éternité pour remplir son rôle d'Archimage. Autant dire que si Thétis devait déranger quelqu'un, ce serait lui et personne d'autre. Ce n'était pas par égoïsme qu'il pensait ainsi, mais uniquement par déduction logique : c'était toujours les plus disponibles à qui l'on pensait en premier, non ?

Instinctivement, le centenaire ne put s'empêcher de se mordre la lèvre inférieure l'espace d'un instant et hocha la tête tout en baissant les yeux comme s'il était navré de devoir lui apprendre tout ceci. Lorsqu'un léger silence s'installa, Adrian songea à la rassurer, mais ne sut pas vraiment comment s'y prendre. Ce n'est que lorsqu'elle l'interrogea sur la manière d'agir qu'il décida de mettre les choses au point avant de continuer cette discussion. Son but n'était pas de mettre les deux amies en froid, au contraire !

« Ne pas en vouloir à Dana, pour commencer. Il haussa les épaules.
Vous savez, elle ne vous a pas menti en vous cachant cette information, je crois qu'elle pensait simplement bien faire. Lorsque je lui avais demandé avec qui elle passait les fêtes à Noël, elle m'avait dit qu'elle ne voulait pas vous déranger comme vous aviez une famille aujourd'hui. Selon moi, Dana a simplement cherché à vous éviter des tracas qu'elle juge inutiles en s'abstenant de vous dire ce qui lui était arrivé là-bas. Pure déduction, mais ça lui semblait plus qu'évident.
Elle est bien trop émotive pour mentir à quelqu'un, je crois. Puis vous êtes sa meilleure amie. Vous savez, si je suis venu vous voir, c'est bien parce qu'elle m'a fait comprendre que vous êtes la personne en qui elle a le plus confiance. Plus qu'en lui peut-être ?
C'est juste que c'est dans son caractère, il ne faut pas le prendre pour vous. Elle me cache toujours des choses si ça vous rassure. »

Il avait un peu l'impression d'essayer de rattraper une grosse boulette qu'il viendrait de faire, mais c'était ainsi ! Adrian avait besoin de savoir que quelqu'un veillait sur Dana lorsqu'il n'était pas là, sauf que la jeune femme était apparemment aussi secrète avec les autres qu'avec lui. Est-ce qu'il devait se sentir rassuré ? Pas vraiment. Qu'elle se renferme ainsi sur elle avait même tendance à beaucoup inquiéter le mage.
Chassant ces pensées de son esprit, le centenaire reprit la parole d'un ton toujours aussi sérieux.

« Je n'ai pas envie de vous rendre malheureuse ou de vous mettre en froid avec Dana, c'est même le contraire. Pour être franc avec vous, j'ai l'impression que Dana se renferme beaucoup sur elle ces derniers temps et ça m'inquiète franchement. Je n'ai pas, avec elle, la même relation que vous pouvez avoir, alors je me disais que vous auriez peut-être plus de facilités que moi à la faire parler, ou même la comprendre ? »

Difficile d'expliquer cela sans dire quelle était cette relation, justement. Mais une fois de plus, Adrian passa sur ce détail et se concentra sur la discussion actuelle. Il était ici pour discuter de Dana et non de sa relation avec elle. L'inquiétude était bien trop importante pour qu'il puisse se permettre de dévier. Cela dit, ce n'était pas pour autant qu'il en oubliait la politesse et le mage reprit donc une dernière fois, histoire de préciser un point à l'Hyperboréenne.

« Et vous ne me devez rien. Ce qui amena une ultime question.
D'ailleurs, votre ami Williwaw se porte mieux ? »

Il n'était pas en excellente forme – mentale – suite à leur expédition dans le palais de son ancien amour, il était donc normal qu'Adrian se pose la question.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Mer 14 Mai - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- Mais je la considère comme ma sœur, et j’ai invité bien des amis… C’est ridicule, le ton était un peu sec comme celui qu’elle avait lorsqu’elle était en hyperborée, plein d’assurance., elle se mit à parler en atlante. Il faut savoir qu’il n’y a pas plus grand plaisir pour un hyperboréen d’inviter des gens chez lui, nous sommes extrêmement sociaux, l’isolement et très rare, vous êtres si différent parfois vous me perdez avec vos coutumes, votre honte de vous-même, je n’avais honte de rien chez moi et ici j’ai honte de tout j’ai l’impression que c’est votre monde qui me contamine… Un tracas s’allège quand il est partagé, l’être humain est un être sociable.

Tout cela la suprennait tellement, l’agaçait même un peu même si elle tentait de ne pas le montrer, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu supérieure, des humains cela faisaient un moment, technologiquement, moralement, magiquement elle n’avait rien à leur envier (oh si leur cinéma était fabuleux, les acteurs hyperboréens n’étaient pas très bon), mais jusqu’à présent elle avait été persuadée que les atlantes ses cousins étaient comme les hyperboréens. Ou peut-être était-ce juste Dana qui s’était renfermée à force de vivre sur terre ? Ce serait compréhensible, même elle commençait à devenir méfiante, à s’enfermer, à ne pas toujours dire ce qu’elle avait sur le cœur, à ne pas raconter ses missions (mais ça c’était Die qui lui avait interdit, car au fond d’elle-même elle rêvait de partager cela pour se soulager, comme tous couples hyperboréen le faisait). Le pire c’était que même le mariage chrétien pronnait au fond les mêmes principes, pour le meilleur et pour le pire. La conversation repris toujours en atlante.

- Sa meilleure amie, répéta-t-elle sans trop y croire, mais sans contredire non plus, elle ne voulait pas chercher la guerre et elle détestait les conflits, surtout qu’elle appréciait Adrian, beaucoup, Elle ne vous a pas caché qu’elle a été deux fois attaqué. Je lui laisserais une chance de s’expliquer, vous êtes bien aimable de jouer les intermédiaires, je préffère une conversation franche, j’espère que vous pouvez comprendre. Je ne veux pas garder ça dans mon cœur, je ne crois pas aux secrets thérapeutiques, fit-elle sarcastique. Je suis attristée, je suis fatiguée qu’on me mente et je suis fatiguée de mentir, alors je le dis je suis triste car j’avais confiance en Dana plus qu’en n’importe qui… Je veillerais sur elle car je l’aime, je ferais attention à ce qu’elle dit, je vous le transmettrais ou peut-être que j’agirais je ne suis pas si faible que ça. Quelques profondéens ne me font pas peur et quand on sait à quels êtres ils sont afiliés c’est limite mon devoir vous savez ?

Son père lui-même devait être prévenu si il ne l’était pas encore par le roi Atlante.

- Je ne le dirais pas à mon père, mais si ce n’est pas fait je ne peux que vous conseiller d’en parler au roi. Ses profondéens ils vouent un culte au peuple serpent, je me rappelle une jeune femme profondéenne nous avait attaqué dans un musée à Star City dans la section atlante, elle avait juré de me détruire car je l’ai empêché de blesser Dana. Le peuple serpent c’est l’ennemi juré de mon peuple.

Adrian lui indique qu’elle ne devait rien. Luka ne put s’empêcher d’avoir un sourire tendre, de poser sa tasse et se lever pour poser une main amicale sur son épaule.

- Vous m’avez aider sans rien me demander en retour, vous êtes francs avec moi, si je vous doit quelque chose… Ne soyez pas si humble.

Rapidement elle retira sa main, mais resta debout se contentant de le fixer sans la moindre attendent une suite dont elle ne doutait pas qu’il viendrait. Luka fut pourtant surprise, il passa du coq à l’âne et parla de Will.

- Will il tombe dans l’excès, il se forge une carapace, courre les jupons, mais je crois qu’il est toujours malheureux… Mais il est fort, plus fort que moi c’est certain et j’ai réussi à passer à autre chose, à oublier l’amour de ma vie ou le premier, ça m’a mis toute une vie humaine. Il est mort, précisa-t-elle pour prouver qu’il ne pouvait plus y avoir ambiguïté, que Die était le seul être qu’elle pouvait être capable d’aimer.

Adrian n’était que la seconde personne à qui elle avait clairement osé dire que Klaus était l’amour de sa vie, mais elle se sentait en confiance avec lui, il était quelqu’un de bien. Et elle était certaine qu’il était du genre à garder les secrets comme une tombe.

- Vous feriez un bon hyperboréen, fit-elle avec un rire nerveux. Parlons de Dana, ordonna-elle pour chasser cette conversation plus que gênante pour elle. Je crois que je vais l’inviter à sortir ce soir, on boira un peu, se sera sans doute plus facile… Je peux demander à Will de la suivre ? Il ne le poura pas en permanence, mais il prendra le relai quand je ne pourrais plus veiller sur elle.

En se remémorant ce qu’elle venait de dire Luka eut l’impression d’être froide, sans cœur, irrationnelle, mais même si elle n’essuyait pas d’attaque terroriste, elle avait un cœur elle aussi. Et le problème ici c’est que son cœur ne fonctionnait pas comme celui des autres, pour les gens comme Die et Luka, garder le secret était fait pour la protéger, pour les gens comme elle, le faire était un manque de confiance. Ils étaient incompatibles. Dana et Die aurait bien fait de s’épouser, sa mauvaise blague lui fit honte immédiatement, elle se sentit rougir.

- Adrian, vous vous souciez tellement de Dana… Etes-vous amoureux d’elle ? Non ne répondez pas la question est si terriblement indiscrète, balbutia-t-elle avant de lui tourner le dos pour faire mine de chercher quelque chose dans un tiroir, même si en réalité elle ne cherchait rien.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 14 Mai - 19:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Apparemment la compréhension que Lucrèce avait des habitudes des Terriens, n'était pas encore assez développée pour qu'elle puisse comprendre que la réaction de Dana n'avait rien de mesquin ou hostile à son encontre. Dur de lui expliquer ça sans connaître le monde dont elle était originaire. Adrian ne connaissait rien à l'Hyperborée et il ne pouvait donc pas lui montrer des comparatifs qui lui permettraient de comprendre que les gens avaient aussi des habitudes déstabilisantes chez elle. Pour un archéologue, c'était pourtant un sujet qui était hautement intéressant, mais aujourd'hui il était ici en tant qu'Adrian, ami de Dana, non pour son métier ou son rôle d'Archimage. Il fit le choix de laisser la jeune femme exprimer ses pensées, remarquant à peine le changement de langue étant donné qu'il les comprenait aussi bien l'une que l'autre. Ce que Lucrèce ne comprenait apparemment pas, c'était que chez les humains – et les Atlantes aussi semblait-il – l'inquiétude de causer des tracas aux autres était souvent bien plus forte que l'envie de se sentir soulagé d'un poids. Et Adrian savait de quoi il parlait ! Ne dissimulait-il pas ses propres soucis aux gens qui comptaient pour lui ? Visiblement, ce qui tracassait beaucoup Lucrèce était que lui puisse avoir été au courant des ennuis de la jeune femme, mais pas elle. Dur de lui expliquer ça sans se dévoiler un peu, mais il avait fait une bêtise en inquiétant l'Hyperboréenne, alors il lui devait bien ça, non ?

Adrian fit le choix de rester silencieux comme elle lui conseillait quelques petites choses avant de lui « reprocher » son humilité. Ce n'en était pas. Il avait aidé Lucrèce parce qu'il était question de magie et que l'Archimage savait qu'il pourrait se rendre utile. Bon, certes, il l'avait aussi fait par envie de l'aider, mais c'était secondaire. Sa prétendue humilité n'était donc qu'une réaction logique. Ses lèvres restèrent scellées comme l'agent de l'UNISON le renseignait à propos du sylphe qui essayait visiblement de se consoler d'un chagrin d'amour qui ne s'apaiserait peut-être jamais. Il aurait été bien mal placé pour critiquer ce comportement sachant que lui-même évitait de se lier par peur de perdre ces personnes. Cela dit, Lucrèce avait bien réussi à faire son deuil, sauf qu'Adrian la percevait comme une femme très forte et pas seulement physiquement. Elle avait l'air capable de résister à tous les ennuis.

Arriva la mise en place d'un « plan » qui mêlait plusieurs personnes et demanderait une surveillance rapprochée. L'idée fit hésiter Adrian qui préférait voir Dana se confier d'elle-même, mais il ne pouvait pas demander à Lucrèce de se concentrer là-dessus si elle n'avait pas réussi à le faire avant, non ? Le centenaire prit quelques secondes pour réfléchir, laissant à l'Hyperboréenne le temps de lui poser une question... inattendue. Amoureux de Dana ? Son visage se marqua d'une expression de surprise avant qu'il ne s'autorise à rire légèrement, un sourire franc collé aux lèvres.

« Ne vous inquiétez pas, il n'y a rien d'indiscret là-dedans. En vérité, c'est plutôt normal que vous vous demandiez ça. Donc pour vous répondre, non je ne suis pas amoureux de Dana. Mais je ne nierais pas avoir des sentiments pour elle. En vérité, j'aime Dana comme un membre de ma famille. Si j'avais une fille, j'aimerais beaucoup qu'elle soit comme elle. Le fait qu'elle était beaucoup plus âgée l'empêcherait peut-être de voir l'étrangeté du discours tenu par un prétendu trentenaire ?
Vous pouvez en parler avec Dana si vous le souhaitez, ce sera même une bonne chose pour vous deux, mais j'aimerais plutôt qu'elle soit amenée à venir d'elle-même vers vous, ou moi, lorsqu'elle a des ennuis. Je veux dire... nous ne pourrons pas toujours être derrière elle et je serais bien plus rassuré si elle décidait seule de nous avertir en cas de besoin. Et puis, je ne veux pas vous imposer cette situation. Parce qu'elle avait une famille et tout le tralala.
Le Roi est au courant. Vous savez, si je suis au courant des attaques, c'est parce que je lui avais proposé de l'amener en Atlantide lorsqu'elle le souhaitait et qu'elle a donc dû me parler de la fois dernière. Et l'autre, j'étais avec elle donc disons qu'il lui aurait été difficile de me le dissimuler. Sinon, je crois que je n'aurais pas été au courant non plus. Quelque chose trottait dans son esprit et il en parla finalement.
J'ai protégé son appartement avec des sorts défensifs, elle est en sécurité chez elle. Personne n'est au courant à part elle, vous et moi. »

Une manière de lui montrer que sa confiance n'était pas mise en doute et qu'il tenait à la mettre dans la confidence. Lucrèce était une femme étrange qu'Adrian avait beaucoup de mal à cerner, mais il restait convaincu qu'elle serait une excellente protectrice – et amie – pour Dana. Après un léger silence, il reprit une dernière fois.

« Je comprends votre fatigue des mensonges. J'ai tendance à en être lassé moi aussi, mais c'est malheureusement inhérent à la personnalité humaine. Les gens ne pensent pas à mal en mentant à leurs amis, souvent c'est juste une manière de les protéger. Je suis conscient que si votre culture est différente, ça doit être déstabilisante, mais les humains ont beau être sociables, ils ont encore beaucoup d'efforts à faire sur ce plan-là. Il avait reprit un air plus sérieux.
Vous me faites l'impression d'être une femme très forte. Je suis rassuré et content que Dana compte une personne comme vous dans son entourage. »

Ce qui était parfaitement sincère, son ton et son sourire parlaient d'eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Mer 14 Mai - 22:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Adrian se mit à rire, non il n’était pas amoureux de Dana, cela ne vexa pas l’Ultime, elle avait qu’elle pouvait se tromper elle en avait parfaitement conscience. L’ultime se retourna donc pour faire de nouveau face, elle n’avait plus honte à présent le malaise était passé. Sol’ukah passa une mèche derrière son oreille. Alors il la voyait comme une fille.

- M’auriez vous menti sur votre âge ? fit-elle en s’exclaffant.

C’était de la pure plaisanterie, rien de plus, mais soudain elle se rendit compte qu’elle ne savait pas son âge et il lui faisait tant de mystère parfois etscon charme désuet c’était cela qui la troublait tant parfois, ce charme lui rapellait celui de Klaus qu’elle aimait et aimerait toujours. Mais c’était une vérité qu’elle ne pourrait jamais avouer à personne, elle était sensée chérir Dieter plus que tout. Peut-être qu’un jour elle lui demanderait son âge, mais pas maintenant, on parlait de Dana, Luka n’était pas à ce point égoiste, elle ne ferait pas dévier la conversation dans son intérêt. La jeune femme (pas si jeune) continua d’écouter son ami (elle consédérait presque tous le monde comme ses amis, malheureusement pour elle).

- Je comprend ce que vous voulez dire, le forcing n’ammène rien de bon et je déteste me fâcher avec quelqu’un, je déteste les conflits, je n’en veux pas avec Dana, je ne veux pas la brusquer. J’aimerai juste lui faire comprendre que je ne suis pas faible, que je n’ai pas d’ennui et que de me rendre compte que je ne savais pas me cause bien plus de tracas que de le savoir.

Elle glissa sa main dans et se mordilla la lèvre. Adrian n’avait pas très bien compris sa remarque, elle s’était peut-être mal expliquée aussi. Son atlante était un peu vieillot.

- Je sais que le roi est au courant, c’est juste que mon père doit savoir il est l’émissaire des hyperboréens, comme moi je suis sensée être l’émissaire des hyperboréens sur terre et tout ce qui s’approche de près ou de loin du peuple serpent nous devons le savoir, même si j’ai du vous donner l’image d’une civilisation très pacifique nous avons nos guerriers, ils n’ont qu’une seul rôle combattre le peuple serpent ou de ceux qui se diraient de leurs idées. Ce sont les seuls créatures qui bougeraient mon peuple de son immobilité, même pendant l’invasion Terminus ils n’ont pas bougé leurs petits doigts, ils sont encore plus bizarre que moi. Le peuple serpent est le cauchemar de nos enfants et notre ennemi de cœur… Si les atlantes ont besoins d’aide au sujet de fanatique qui ont foi en eux les hyperboréens les aideront, vous comprenez ?

Il lui expliqua qu’il avait protégé l’appartement de dana et cette marque de confiance lui réchauffa quelque peu le cœur. Luka croisa les bras car elle savait plus quoi faire d’eux, ils avaient envie de se tendre vers le mage pour le remercier de lui faire confiance. Quand Adrian lui parla de sa lassitude des mensonges, Luka songea que même les anciens apprécierait cette homme. Il avait une sagesse que nulle terrien qu’elle connaissait ne possédait. Luka se rappelait du monstre marin ou même du dragon Adrian ne voulait pas leur faire de mal. Elle attrapa sa tasse de thé pour en boire une gorgée et manqua presque de s’étouffer quand il affirma qu’elle était forte. Luka ne se sentait pas forte, elle se sentait dépassée, faible et lâche. Sa peur de décevoir les autres étaient encore plus grande que celle de s’assumer pleinement. Si elle survivait et ne fuyait pas c’était que Die avait besoin d’elle, pas qu’elle avait surpassé toutes ses douleurs. L’ultime eut un sourire mi-fingue, mi-raisin.

- Je fais ce que je peux afin que les gens soient heureux…

Elle ne s’incluait pas dedans, parfois elle s’offrait quelque chose, une robe, une bêtise, mais elle ne se permettait jamais d’avoir ce qu’elle voulait vraiment. Elle préférait s’enfermer dans des règles, car si elle un jour elle devenait libre, elle craignait de savoir ce qu’elle ferrait. Probablement qu'elle détruirait tout, l'anarchie n'avait rien de bon.

- C’est gentil…

C’était fou comme une petite déception pouvait rouvrir la plaie béante de son cœur qu’elle avait pensé renfermer.

- Je me suis engagée pour que le monde soit meilleur, avoua-t-elle. Au début la gloire m’attirait peut-être un peu, mais j’ai vite remarqué que la gloire attirait le malheur, alors maintenant je veux juste aider. Dana le mérite, elle m’a aidé, j’étais perdue, je ne parlais pas anglais, je ne comprenais rien et je serais encore dans la misère sans elle. Alors ne vous inquiétez pas je veillerais sur elle autant qu’il le faudra… Je vous le promet au nom de mes ancêtres. Si nous sortions, j’ai besoin de prendre l’air...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Jeu 15 Mai - 13:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Non, il ne lui avait pas menti sur son âge puisqu'il ne lui en avait jamais parlé. Adrian aurait pu prétendre qu'il faisait plus jeune que son âge, ce qui était parfaitement vrai, cependant il n'avait pas envie de mentir par omission à la jeune femme. Elle se montrait suffisamment lasse de ce genre de comportement pour qu'il n'en rajoute pas une couche. Il se contenta donc d'arborer un sourire agrémenté d'un haussement d'épaules : elle n'avait pas posé cette question dans l'attente d'une réponse après tout. Ils s'accordaient bien en ce qui concernait le manque d'envie de créer des conflits, ce qui ne faisait que renforcer le centenaire dans l'idée que l'Hyperboréenne était bien placée pour pousser Dana aux confidences. Comme Lucrèce parlait de faiblesse et de la position de son amie, il acquiesça une fois de plus. Ce n'était pas évident de faire comprendre aux gens qu'il valait mieux avouer directement que causer du tracas à côté, surtout lorsque votre vie était en danger ! Adrian agirait pareil que Thétis au final, s'il avait des ennuis, il les garderait pour lui afin que ses rares amis ne risquent pas d'être blessés ou pire en cherchant à lui porter assistance. Cependant, il se voyait mal annoncer à Lucrèce qu'il doutait qu'elle parvienne à faire changer Dana d'avis.

« Je ne crois pas qu'il soit question de faiblesse dans son comportement. »

Mais il ne s'avança pas davantage. Dana savait très bien qu'elle avait des personnes compétentes dans ses relations, mais cela ne l'empêchait pas de vouloir les protéger. Il était l'Archimage, censé être la personne qui maîtrisait le plus la magie sur Terre et pourtant, elle avait longuement hésité avant de lui parler de ses problèmes alors même qu'ils étaient en lien avec son domaine de prédilection. L'aurait-elle fait si elle n'avait pas désiré retourner en Atlantide quelques temps ? Adrian n'en savait rien et préférait ne pas se farcir l'esprit avec ces inquiétudes.

Lucrèce avait d'ailleurs enchaîné sur le reste pour lui préciser qu'ils s'étaient mal compris. Il était vrai que la jeune femme avait présenté son géniteur comme une sorte d'homme politique chez les Hyperboréens et même s'il ne connaissait pas leur mode de fonctionnement, c'était assez logique pour qu'il l'assimile. Le Peuple Serpent, l'Archimage connaissait forcément vu que la magie leur était liée et il savait donc de quoi il s'agissait. Hochant la tête suite aux paroles de la jeune femme, le centenaire répondit brièvement.

« Oui, je comprends. Je connais le Peuple Serpent, j'ai lu des ouvrages qui parlaient de lui, mais mes connaissances sont certainement bien pauvres comparées aux vôtres. »

Surtout qu'un simple mage ne connaissait pas forcément des choses de ce genre. Il préféra laisser le sujet se tarir de lui-même alors que l'agent sirotait son thé avant de lui faire savoir qu'elle s'était engagée pour que les gens soient heureux. Un comportement particulièrement désintéressé et inhabituel sur Terre. Oh, bien sûr, il existait des individus qui pensaient au bien d'autrui, comme Charlie Lane ou la charmante Heather Cooper, mais elles étaient bien plus rares que les égoïstes, malheureusement. Un sourire se dessina sur ses lèvres comme elle parlait de Dana avec une sincère tendresse et au moment où Lucrèce proposa de sortir prendre l'air, il acquiesça.

« Bien sûr, allons faire un tour. »

Son inquiétude pour Dana s'atténuait un peu. Lorsqu'elle était au Brett building, elle serait en sécurité, car aux côtés d'une personne qui tenait apparemment à elle. Adrian attendit que Lucrèce prenne ses affaires si elle avait besoin de quelque chose, puis sil purent quitter les bureaux pour prendre la direction de l'extérieur du bâtiment. Il faisait plutôt beau et chaud, alors autant en profiter ! Cependant, sur le chemin l'Archimage reprit la parole pour aborder quelques sujets qui s'étaient installés dans son esprit depuis qu'il avait songé à lui rendre visite. Elle venait d'un peuple qu'il ne connaissait pas et, forcément, pour un archéologue c'était très perturbant. Mais ce n'était pas la seule chose qui le taraudait actuellement.

« Vous savez Lucrèce, je sais que nous ne nous connaissons pas vraiment, mais je n'ai pas pour habitude de m'arrêter à ça pour proposer mon aide. Alors si un jour vous avez des ennuis, même si ça ne concerne pas Dana ou l'UNISON, vous pouvez me demander mon aide. Enfin... du moment que ce n'est pas pour du baby-sitting, parce que là je ne pourrai pas vous aider. C'était une plaisanterie destinée à alléger la discussion.
Et je me posais une question à propos de votre peuple... vous m'aviez dit l'autre fois qu'il n'était pas dans vos habitudes d'en parler, voire que vous ne pouviez pas le faire. Mais je vous avoue que vous avez attisé ma curiosité avec vos explications tout à l'heure. Est-ce que vous sera possible un jour de me parler un peu plus de vos coutumes ? Il la regarda.
Si la réponse était négative, je comprendrais parfaitement, il y a des choses qui doivent rester secrètes parfois. »

Et il en savait quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Jeu 15 Mai - 15:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- J’ai besoin de prendre un peu autre chose que du thé, peut-être un peu de pastèque c’est peu sucré et gorgée d’eau…

Luka était si maniaque au sujet de son poid, les hyperboréens avaient tendance a être grande et fin, sans once de graisse. Elle était petite chez elle, même pour une femme et elle faisait pourtant 1m70. La seule rondeur que possédait Luka était celle de sa poitrine, mais c’était parce qu’elle donnait le sein. Elle glissait parfaitement dans sa jupe crayon, c’était sa tennue de burreau, quand elle sortait elle enfilait un jean pour plus de confort dans l’action. Aujourd’hui elle ne portait q’un t-shirt à manche courte en coton blanc rentré dans sa jupe, elle n’était pas frileuse, en hyperborée il faisait bien plus froid, à vrai dire elle avait très chaud pourtant elle ne suait pas ses pores étaient si serrés, invisible à l’œil nu, sa peau ressemblait à de la soie. Celui qui était bien attentive le remarquait immédiatement, mais généralement à Star City les gens étaient bien trop affairé pour remarquer ce genre de détail. Par pure coqueterie elle se remit un peu de son parfum à base de vanille et de viollette avant de suivre Adrian, ses sandalettes plates argentées rapellant sa parrure hyperboréenne en saphir et or blanc, ne faisait aucun bruit et laissait apparaitre sa seule fantaisie un croisant de lune tatoué sur la cheville. C’était le symbole de sa famille côté maternelle. Luka attrapa tout de même sa sacoche, si ils se posaient quelques part elle devrait bien payer.

- Mon mari m’a dit que pour être heureux il fallait vivre caché, ce n’est plus mon cas depuis longtemps, mais je cottoie des gens bien trop célèbre pour qu’on fasse attention à moi, je n’ai ni fortune, ni pouvoir, ni intelligence irremplaçable, alors ne vous inquiétez pas pour moi… Mais si j’ai un soucis je vous le dirais. C’est dommage que vous ne souhaitez pas garder Ead-gar, fit-elle avec un sourire coquin, c’est bien mon soucis numéro un, pour l’instant il est contrôlable, mais vu qu’il est métisse je ne sais pas quand sa force dépassera celle d’un humain normal. Une chose est certaine il ne pourra pas suivre des cours dans une école normale pas avant ses 12 ans, peut-être que je cesserais de travailler quand Dieter aura du boulot, je ne sais pas trop, on verra bien… Donc vous voyez je n’ai pas de problème, il y avait bien un serial-killer qui faisait une obsession sur moi mais il a disparu, j’espère qu’il est mort, son ton était étrangement dur alors qu’habituellement sa voix était presque toujours douce, il a fait 30 morts, peut-être plus et il ne réparait pas, peut-être qu’il sera toujours impuni…

Jonnhy Allen méritait de pourrir dans une prison, mais il avait échappé à leur filet et il était toujours libre, il l’avait torture, il avait joué avec elle et maintenant elle se trouvait face à un mur. C’était horrible. Adrian commença à li parler de son peuple, Luka devint songeuse, mais son visage ne trahissait pas les pensées qui la traversait, au contraire il restait complément neutre.

- Vous parler de mon peuple en tant qu’amie d’Atlante ne m’est pas complètement interdit. Je ne peux pas juste vous parler du leu ou ma terre se trove et vous détailler ses technologies. Hors comme je ne suis pas scientifique mais historienne, il me sera bien incapable de vous décrire comment nos générateurs d’énergie propre peuvent fonctionner, ni comment nos eaux sont parfaitement filtrés, c’est a delà de mes compétences. Alors si vous avez des questions sur nos croyances, nos coutumes, à quoi ressemble notre capitale je serais heureuse de vous en parler en atlante pour un minimum de confidentialité… De toute façon je ne peux pas retourner là-bas je suis bannie, alors au fond mon seul d’espérer qu’un jour mon fils voit ma terre c’est de me montrer bonne diplomate afin de montrer aux miens que tous les humains ne sont pas des rustres, excusez-moi du mot, mais pour les anciens de mon monde et même parfois un peu pour moi –pardonnez-moi- vous détruisez votre planète, faite la guerre, laissez vivre des gens dans la pauvreté, ce qui est pour nous scandaleux… Quand je suis arrivée Die et moi logions à peine dans 20m², l'électricité était capricieuse, l’eau était souvent coupée à cause d’impayé et notre alimentation se réduisait bien souvent à des pâtes et des patates. Vous avez des choses bien cependant, votre cinéma, j’adore votre cinéma, vos acteurs sont tellement bons ils me font pleurer, les films hyperboréens sont ennuyant au possible, votre musique aussi est fabuleuse et il y a des gens bien, très bien comme vous…

Luka se stoppa là, si elle se lançait dans la liste des qualités qu’elle li sposait il allait vraiment finir par croire qu’elle avait le béguin pour lui. Nerveusement elle passa ne main dans ses cheveux et porsuivit très rapidement la conversation.

- Pouvons-nous nous asseoir quelque part ? Après vous pourrez me poser vos questions, j’y répondrais aussi sincèrement que j’en ai le droit, promis l’hyperboréenne avec un grand sourire franc.

D’un geste de bras, elle proposa de intéresser à une table en terrasse d’un Café/Glacier.

- Je vous invite… Vous m’avez déjà refusé mon thé, fit-elle ferme avec des yeux de biche pour qu’il n’ose dire non.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Jeu 15 Mai - 21:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Vivre caché pour être heureux ? Il aurait été bien incapable de la contredire sachant que c'était exactement son mode de vie. Mais, une fois de plus, il ne pouvait pas le dire sachant qu'il était tout de même censé être un mage parfaitement normal et non je ne sais quelle célébrité. Lorsque la jeune femme l'informa qu'elle côtoyait des gens plus importants qu'elle et que cela lui évitait donc d'être au centre de l'attention, il voulut bien la croire. Difficile de savoir qu'elle n'était pas Terrienne à moins d'y prêter réellement attention, du coup à côté d'une princesse Atlante, elle ne devait pas représenter grand intérêt puisqu'elle apparaissait sans aucun doute comme un simple agent de l'UNISON. Qu'elle s'en estime chanceuse ! Pour rien au monde l'Archimage ne souhaiterait se retrouver à la place de Thétis. La popularité et la célébrité devaient être particulièrement pesantes. Mais lorsque Lucrèce passa de ce sujet à celui de son fils, il ne put s'empêcher d'arborer un sourire. Adrian en baby-sitter, il serait juste affreux dans ce rôle. Ce n'était pas sans raison qu'il n'avait jamais voulu avoir ses propres enfants après tout ! Il n'y avait qu'à voir avec Sallah : il avait tout de même réussi à en faire un quinquagénaire célibataire et refusant de sortir du manoir pour autre chose que pour faire des courses. Non, assurément, il serait le pire choix qu'elle puisse faire. Mais visiblement, Luka avait bon nombre de secrets surprenants puisqu'elle parla d'un tueur en série qui l'aurait eue dans sa ligne de mire. Forcément, Adrian lui décrocha un regard étonné avant de répondre.

« Et après vous dites ne pas avoir d'ennuis ? Vous m'impressionnez... je ne sais pas comment vous faites pour gérer tout ça ! Même si elle était mariée.
Et pour votre fils, ce n'est pas que je ne voudrais pas, c'est que j'en serais tout bonnement incapable. Je n'ai pas vraiment de compétences avec les jeunes, qu'ils soient encore en couches ou sur le point de devenir majeurs. Voire au-delà encore, genre, jusqu'à la soixantaine ?
J'espère qu'il se calmera et qu'il n'aura pas l'idée de tester la résistance de vos meubles... sinon peut-être que le vendeur finira par vous faire une carte de fidélité ? »

Élever un enfant ne semblait pas être de tout repos et le mage ne put s'empêcher, une fois de plus, de se dire que les mères avaient beaucoup de mérite ! Quoi qu'il en soit, la question des origines de Lucrèce provoqua une réponse détaillée de la part de la jeune femme. Elle avait été bannie, il avait cru comprendre quelque chose de ce style lors de leur rencontre en Atlantide, mais il n'en connaissait pas les raisons. Même si l'envie de poser la question était bien là, le mage ne se voyait pas le faire pour la bonne et simple raison que ça entrait dans la vie privée de la jeune femme et qu'il ne se considérait pas comme suffisamment proche d'elle pour le savoir. Une fois de plus, les compliments qu'elle lui adressa dessinèrent un sourire franc sur ses lèvres, même s'il semblait qu'elle le sur-estimait largement ! Au final, comme Lucrèce parla de s'installer à une terrasse non loin de là. Si elle le souhaitait... mais Adrian n'était pas un grand consommateur de boissons ou même de nourriture, il le faisait par obligation – difficile de survivre sans – et non par plaisir.

« Mon éducation dit que c'est à l'homme d'inviter la femme à boire quelque chose, pas le contraire. Mais si vous voulez vous installer, allons-y. »

Ce qui signifiait donc qu'il acceptait à condition d'avoir le droit de l'inviter et non le contraire. Le mage attendit que la jeune femme passe devant lui avant de lui emboîter le pas pour la suivre jusqu'à la table qu'elle pourrait choisir, puis, lorsqu'ils furent installés, il reprit la parole.

« Vous savez, j'ai l'impression que vous me voyez beaucoup mieux que je ne le suis réellement. Vous n'avez vu que mes bons côtés, mais ne pensez pas que je n'ai que ça, vous risqueriez d'être déçue et je m'en voudrais que ça arrive. Son sourire restait présent.
Je vous avoue que je dois vous croire sur parole en ce qui concerne les films, je n'y ai jamais vraiment prêté attention, ce n'est pas ma tasse de thé dirons-nous. Cela dit, pour la pauvreté, je vous crois volontiers. Et encore, vous avez vu la pauvreté Américaine, mais si vous comparez ce pays à certains autres, c'est encore pire. J'ai travaillé quelques années en Afrique et là-bas, les gens n'ont même pas l'électricité ou l'eau courante. Mais je crois que c'est le cas depuis tellement longtemps que les gens considèrent que c'est normal aujourd'hui. Pas lui, mais il ne faisait rien pour l'empêcher cela dit. Il vivait dans un manoir, seul alors même que des familles dans le besoin s'entassaient dans un deux pièces.
La pauvreté n'existe pas chez vous ? Tous les Hyperboréens vivent au même niveau ? Votre système économique doit être drôlement avancé comparé au nôtre. Vous fonctionnez aussi par monnaie ou c'est plutôt le système du troc qui est de rigueur ? C'est le cas dans certains peuples d'Afrique et les riches n'existent pas. Les pauvres non plus, tout le monde est au même niveau et se contente de l'essentiel. Il s'emballait dès qu'il était question de décortiquer un nouveau peuple.
Et rassurez-vous, je ne veux pas de détails techniques, disons que j'ai une formation d'archéologue et que tout ce qui est « nouveaux peuples » m'intéresse forcément. Le vôtre est étroitement lié à celui des Atlantes de ce que j'ai cru comprendre ? Et votre espérance de vie peut atteindre quel âge exactement ? J'imagine que malgré le vôtre, vous devez encore être considérée comme une jeune femme... Ce qu'elle ne serait plus depuis belle lurette ici.
Navré, j'ai tendance à poser beaucoup de questions. Triez-les et prenez celles que vous voulez. »

C'est à ce moment que le serveur décida de faire son apparition.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 26 Mai - 19:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- Je crois que c’est trop énorme pour moi pour que je me permette de réfléchir à ça, éluda-t-elle.

Si elle commençait à y songer avec tous le sérieux dont les hyperboréens pouvaient savoir faire preuve elle n’aurait pas les épaules, un homme comme son père qui aimait la puissance, l’inconnu, le frisson aurait été mille fois plus efficace qu’elle à l’UNISON. Elle faisait toujours du mieux qu’elle pouvait sans jamais avoir l’impression que c’était assez, mais son sourire avenant et son léger éclat de rire était son bouclier contre tous les bouleversements qu’avait subi sa vie en moins de deux ans. La mélancolie la reprenait toujours quand son cœur était tourmenté… Malgré les explications d’Adrian elle n’avait pas été construite mentalement ainsi pour bien comprendre, il lui faudrait plus d’année.

Une mère s’est fait pour trouver des solutions, je ferais en sorte qu’il soit épanoui et qu’il soit entouré de meuble assez solide pour ne pas que je me ruine en magasin de décoration, Die en serait tout catastrophé, s’esclaffa-t-elle légèrement.

Pourtant depuis qu’elle était en contact avec sa famille, cette dernière lui fournissait assez de métaux précieux et de pierres précieuses pour ne craindre aucun coup dur monétaire. Mais Die était comme ça, il avait vécu dans le manque d’argent, il lui avait expliqué, elle-même l’avait vécu quelques mois avant de retrouver sa famille. Ce n’était pas une situation facile. Luka haussa les épaules pour dire que ce n’était pas si grave et clore le sujet. Il y avait plus grave à parler, il y avait toutes ses cachotteries que leur faisait leur amie commune : la Princesse Thétis. Que pouvaient-ils faire pour la protéger ?

Quand Luka convia le mage à manger un petit quelques choses à l’extérieur du Brett Building, ce dernier accepta, mais il voulait payer. Dans les films américains romantiques c’était toujours comme cela que cela se passait quand un homme conviait à un rendez-vous galant une jeune femme, inverser les rôles auraient permis à Luka de mettre de la distance, mais là elle ne put s’empêcher de piquet un fard et elle du pencher précipitamment sa tête pour qu’il ne remarque rien sa peau était si pâle, un teint de lys. Comme pour enfoncer le clou il lui ouvrit la porte, ça encore Die lui faisait alors elle reprit contenance et s’installa à une table dans un angle. Luka s’installait toujours dans un coin ou près d’une vitre, une façon de surveiller le monde qui l’entourait, une façon de rester sur ses gardes, elle n’était plus aussi confiante qu’auparavant. Instinctivement Luka passa une main dans sa nuque. Elle fixa Adrian qui continuait de lui parler. L’homme lui expliqua qu’il n’était peut-être pas aussi parfait qu’elle le croyait.

- Vous sauvegardez bien les apparences, répliqua-t-elle avec amusement et bienveillance.

Tout homme avait ses faiblesses, mais au moins lui se battait pour rester digne et cela Luka le respectait. Même si il n’était pas parfait, elle n’était pas parfaite, aucun hyperboréen non plus ne l’était même pas les plus vieux. Sul’eikah, son grand cœur, sa patience, mais aussi sa sensualité parfois débridée, son père, son intelligence, sa force, mais aussi parfois son arrogance, sa mère, son altruisme, son sens de l’observation aigu, mais aussi son renfermement… Il n’y avait guère qu’Helioh le cousin de son père dont elle n’avait pas encore percé à jour ses faiblesses, il semblait si bon et parfait. Le cinéma n’était pas la tasse de thé de son ami visiblement cela tira un sourire rassurant à Luka.

- Ne vous inquiétez pas, chacun ses plaisirs, pour ma part le cinéma m’a permis de comprendre un peu ce monde et ses codes, même si je ne suis pas naïve au point de croire tout ce j’y vois, s’empressa-t-elle de préciser pour ne pas passer pour une idiote.

Adrian avait visiblement beaucoup de questions, sa curiosité lui faisait plaisir, il était rare qu’elle puisse parler de son chez elle et Die n’était pas exactement ce qu’on pouvait parler un interlocuteur de choix pour ses choses culturels. Il était brillant en ce qui concernait les pathétiques, d’ici quelques mois elle ne saurait rien de plus que lui, déjà sur certain sujet elle bloquait quand il parlait, mais elle aimait l’écouter, il en avait besoin, il avait si peu confiance en lui-même. Avoir intégré le HIT c’était son petit miracle et ça lui faisait du bien.

- Ne vous embarrassez pas pour toutes vos questions, ça me fait du bien de parler d’un peu de chez moi, commença-t-elle avant que le serveur n’arrive et ne les interrompre.

Elle n’avait même pas eu le temps de regarder la carte toute attentive qu’elle était des propos de son interlocuteur. Elle passa nerveusement une mèche de ses cheveux derrière ses oreilles, eut un sourire maladroit et fini par déclarer le ton un peu distrait.

- Bonjour, un smoothie pasthèque-fraise m’ira très bien…

Luka laissa Adrian commander ce que lui désirait tout en commençant à réfléchir dans quel ordre elle allait prendre ces questions, il avait raison il avait posé beaucoup de question. Le serveur avait disparu de leur vu quand elle commença à répondre les bras croisés sur la table bien que le dos et la tête droite.

- J’ai vu des images de l’Afrique c’est… Je ne sais pas comment décrire, mais si je pouvais je secouerais tous les présidents du monde pour leur faire un peur, il y’a un tel gâchis… Rien que la nourriture, pourquoi jeter des fruits et des légumes non calibrés ou du lait pour éviter que les prix baisse, cela ne se ferait jamais chez moi. Mais pour moi le terrible problème de votre société et l’argent, chez nous nous n’en possédons pas, nous ne faisons pas de troc également, à moins que vous voyez l’échange de service pour la cause générale comme du troc. Nous avons des avantages sur vous, une énergie propre et illimitée, une technologie supérieure, mais également de la magie, nous sommes peu, nous devons être à peine un quart de la population de Star City par exemple… Nous avons de l’ambition, nous sommes des chercheurs, nous sommes curieux, mais rare sont ceux d’entre nous possédant une ambition uniquement personnelle, la plupart des nôtres allient l’ambition pour notre nation et des rêves plus personnels, cela fait je crois que les envies de démesure restent limités, je ne sais pas si vous pouvez comprendre. Nous possédons tous ce qu’il faut pour survivre et tous, pourquoi en vouloir plus ? Notre modération est probablement une conséquence de la grande guerre, celle contre le peuple serpent, avant nous étions comme vous à vouloir toujours être plus puissant, à n’avoir peur de rien, mais nous avons étaient si proche de l’extinction que nous avons compris que nous n’étions pas des dieux… Avant nous le croyons, il me semble qu’il y’a beaucoup de trace de nous dans les mythologies anciennes. Nous intervenions auprès des hommes, après cela nous avons décidé de vivre reclus. Et concernant les Atlantes, nous étions des atlantes, nous sommes juste une sorte de colonie fondé avant la grande guerre, ce qui nous a rendu différent est une expérience qui a mal tourné durant la guerre contre l’Empire ophidien de Lémurie, mon peuple a tenté de faire une arme, mais elle s’est retournée contre nous, en tuant énormément -nous étions des millions- en réduisant peu à peu notre fertilité, mais en allongeant aussi considérablement notre temps de vie. Nous ne vieillissons pas, nous perdons plus vite la tête que ne prenons des rides, vivons plus de 10 000 années généralement, c’est dur à savoir encore, car les derniers morts sont ceux qui ont vu la grande guerre est-ce que les ondes cosmiques de l’arme que nos anciens avaient essayé de construire étaient trop destructrices pour leurs corps ? Est-ce que le traumatisme psychologique les a empêchés de vivre plus longtemps ? En réalité nous n’avons aucune idée de combien de temps nous pouvons vivre exactement… Mon maitre en histoire était né peu après la grande guerre trois-quatre siècles à peine et il est encore en vie. Mon aïeule Sul’eikah est très vieille, elle est parfois un peu perturbante, mais elle reçoit l’âme des anciens dans son corps peut-être est-ce seulement ça qui la rend différente… Et en effet pour les miens je suis encore un peu un bébé, je fais partie des 30 dernières naissances… Mon fils est le tout dernier, mais il est différent.

Son discours avait été si long et Adrian l’avait écouté si patiemment. Le serveur revint et posa leur commande, Luka le remercia vocalement et avec un sourire chaleureux. Elle but une gorgée de sa boisson puis se tourna vers Adrian.

- Je ne vous noie pas ? questionna-t-elle, ses yeux saphirs pétillants de malice.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 27 Mai - 13:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, la mélancolie et le manque du pays était commun à tous les étrangers. Que ce soit elle ou Dana, les deux jeunes femmes semblaient être tristes de ne pas être chez elle et cela même si elles avaient créé leurs propres vies ici. Lorsque le serveur vint prendre leurs commandes, Adrian laissa Lucrèce choisir en premier avant d'opter pour un simple café auquel il ne toucherait certainement pas. Mais visiblement le fait de refuser de boire quelque chose était mal perçu chez les Hyperboréens et il ne souhaitait pas mettre son interlocutrice mal à l'aise. Après le départ du serveur, la jeune femme reprit la parole pour se lancer dans une réponse plus que complète. Dire qu'il n'en espérait pas tant aurait été un mensonge, tout archéologue qui se respecte souhaitait avoir autant d'informations sur les sujets qu'il traitait, mais là... c'était bien au-delà de ses espoirs ! Elle lui parla tout d'abord de la manière dont ils « négociaient » en lui expliquant que l'argent n'existait pas chez eux, ce qui était comparable à beaucoup de peuplades de le Terre, sauf que chez eux il s'agissait souvent des peuples les moins évolués, technologiquement parlant. Puis arrivèrent les explications plus « anthropologiques », celles qui intéressaient certainement le plus Adrian. Ce dernier était resté silencieux tout le long des explications de la jeune femme et après que le serveur ne se soit approché pour leur apporter leurs commandes, il offrit un sourire rassurant à son interlocutrice.

« Pas du tout, au contraire. Depuis le temps que j'espérais avoir des réponses aussi complètes et détaillées à mes interrogations.... Ce qui était parfaitement sincère.
Il existe quelques situations comparables sur Terre. Enfin, je pense notamment au fait que vous n'utilisez pas de monnaie ou de choses de ce genre, certains peuples fonctionnent de la même manière, sauf qu'ici ils sont considérés comme peu évolués. Une légère moue se dessina sur son visage.
C'est dommage. Votre peuple est la preuve qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un système économique développé pour pouvoir vivre au sein d'un peuple civilisé. Ce qui semblait être difficile à comprendre ici.
Peut-être que le nombre réduit d'habitants de votre monde influence votre manière de penser. Les peuplades dont je vous parlais sont dans le même cas : peu de représentants et ils vivent davantage comme une famille que comme un groupe disparate. Le fait d'avoir beaucoup d'argent signifie d'être à l'abri du besoin et donc d'être digne de confiance. Enfin, c'est ainsi que la plupart des gens pensent, donc avoir des moyens est une solution assurée pour avoir beaucoup d'influence. Il haussa légèrement les épaules.
La recherche du pouvoir est une situation commune a beaucoup d'ethnies. »

Dont la sienne, apparemment. Vu qu'ils avaient perdu beaucoup, peut-être qu'ils s'étaient assagis ? Adrian avait été dans le même cas après tout. Avant de perdre tout ce à quoi il tenait, Eldoth était beaucoup plus vaniteux et arrogant, mais le temps avait fini par lui apprendre qu'il fallait se montrer plus humble. La fougue de la jeunesse n'était pas uniquement valable chez les humains. La défaite qui avait apparemment frappée les Hyperboréens avait dû être suffisamment rude pour les convaincre de changer radicalement de rythme de vie.

« Votre peuple était certainement dans le même cas avant qu'il ne subisse cette grande guerre dont vous parlez. J'imagine que vous avez aussi dû subir de lourdes pertes en ce qui concerne les technologies ? C'est à cela que votre père avait fait référence en Atlantide ? »

Il parlait du fait que la magie avait apparemment été affaiblie s'il en croyait les paroles du géniteur de Lucrèce. Mais Adrian ne connaissait pas assez leurs expériences pour savoir de quoi il était véritablement question et il préféra donc se taire plutôt que de supputer inutilement. Restait alors la dernière question qui en soulevait pas mal d'autre. Le fait qu'ils étaient devenus immortels et qu'ils avaient apparemment des problèmes de fertilité. Normal compte tenu du fait qu'ils ne devaient pas sur-peupler leur planète et qu'avec un taux de naissances « normal », ce serait le cas. C'est donc après une légère pause qu'il reprit à ce sujet.

« Concernant le problème de fertilité de votre peuple, est-ce que ça ne concerne que les couples Hyperboréens, ou les mixtes aussi ? Il existe plusieurs peuplades au sein des humains et bien souvent, les enfants métisses sont plus résistants et plus avantagés que ceux nés de parents d'une même origine. Peut-être que si votre peuple se mêlait aux humains ou encore aux Atlantes, la fertilité finirait par disparaître d'elle-même dans les prochaines générations ? C'était quelque chose d'assez familier sur Terre, après tout.
Il existe aussi des individus immortels sur Terre, mais leur fertilité n'a pas été altérée. Peut-être que c'est un effet secondaire de cet avantage, mais il est aussi possible que ce soit lié à vos gènes. Enfin, je ne suis pas spécialiste dans ce domaine donc je pense que votre peuple a déjà dû y penser, mais même si l'on est immortel, je pense que l'on peut avoir envie de fonder sa propre famille. »

Au sein d'un peuple immortel uniquement, pas parmi les humains.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 2 Juin - 15:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- En étant extrême je dirais même qu’un système monétaire est destructeur, insista Luka un court instant avant de laisser poursuivre Adrian.

Luka détestait vraiment l’argent, depuis qu’elle avait vécu dans la pauvreté, elle voyait ces bouts de papier et de ferraille comme l’un des principaux de ce pays, beaucoup des gens qu’elle arrêtait pour l’UNISON agissait souvent par cupidité. L’Ultime se sentit heureuse quand Adrian sembla comprendre l’opinion de son peuple, il ne disait pas clairement qu’il le partageait, mais au moins il essayait de le comprendre. L’argent rendait malade Die, dès qu’elle s’achetait trop de chose, il s’inquiétait, dès que son père lui glissait des bijoux pour leur survivance, il se sentait mal. Mais ce n’était rien, ce n’était que son devoir de père. Luka prendrait soin d’Ead-Gar jusqu’à son dernier souffle, il était son trésor, son fils, elle était éternellement responsable de lui.

- C’est vrai que nous nous connaissons tous et nous avons tous plus au moins des liens de parenté plus ou moins éloigné, deux familles n’ayant aucune union en commun sont rares.

Leur isolement était d’ailleurs pour les scientifiques une des théories de leur infécondité. Luka n’y croyait guère, ils étaient tout de même 500 000, pas de quoi encore coucher avec son frère et sa sœur donc. Même ce genre d’union strictement réprouvé dans son monde comme dans celui d’Adrian pouvait se révéler fertile et sain s’il ne se renouvelait pas à la génération suivante. Puis son monde avait un avantage il n’y avait pas la pression du rang, chacun pouvait épouser celui qu’il souhaitait sans avoir à subir de regard critique de leur proche ou de la société. Adrian lui posa une question troublante et Luka fut surprise de constater qu’en y réfléchissant plus d’une seconde il avait raison.

- Je n’y avais pas réfléchi, mais vous avez raison, nous étions aussi arrogant que vous avant, peut-être même pire, vous ne cherchez pas à vous faire passer pour des dieux, à part certain illuminé. Grace à vous j’aurais un regard plus bienveillant, si nous n’avions pas été aidés par des êtres supérieurs dès le début, modifié génétiquement, peut-être aurions-nous été comme vous aujourd’hui. Il a fallu frôler la catastrophe, pour que nous changions. Je ne souhaite pas que vous vivez danger si grand, mais peut-être que cela sera nécessaire un jour, enfin non… Je ne le souhaite pas, répéta Luka elle se rattrapait comme elle pouvait, mais l’évidence lui frappait au visage que les extérieurs ne changeraient pas par miracle, elle préféra répondre à la question suivant du mage, un peu mal à l’aise à cause de ses paroles. Nous n’avons rien perdu en technologie, je ne me rappelle pas de ce qu’a dit exactement mon père, nous avons juste décidés de fermer certaine recherche notamment dans le domaine de la guerre. Nous sommes un peuple de chercheur, c’est notre vocation, même si à moi elle me semble futile à présent… A quoi bon chercher pour tout garder pour nous, je ne comprends plus pourquoi nous nous enfermons, tellement de fléaux seraient éradiqués si nous vous aidions… Mais je ne suis qu’un bébé pour eux, je suis jeune vous l’avez dit ma parole n’a pas beaucoup de poids, même aucun maintenant que je suis bannie et mon père est l’un des seuls à se battre pour l’ouverture… J’ai accès à ses connaissances grâce à une machine que j’ai emmené dans ma fuite, mais j’ai peur seule de ne pas être assez sage dans ma distribution et de donner ce que je n’aurais pas dû donner. Pour le moment je n’ai fait confiance qu’au docteur Takahashi à qui j’ai donné une traduction d’un livre de premier secours hyperboréen qui était sur le bateau qui m’a emmené sur vos terres. J’ai laissé Tesla étudier mon bateau, mais elle ne peut le faire sans moi, car il ne peut fonctionner qu’avec un hyperboréen à son bord. Je ne veux pas être détestée par les miens alors je joue avec les limites.

Comme elle était bavarde avec Adrian c’était complétement inédit. Il était intéressé par ce qu’elle disait, par son peuple, cela l’enthousiasmait, il n’essayait pas de connaitre son savoir technique, mais il essayait de comprendre la philosophie de son peuple. C’était ce que Luka souhaitait le plus transmettre. Adrian aborda le sujet de la fertilité de son peuple et le mage lui posa une colle. Luka eut une moue perplexe et dut mettre quelques secondes pour y réfléchir. Elle sirota un peu de son smoothie.

- Nous n’avons pas de couple mixte à part les bannies comme moi… Je ne connais qu’un seul métis en dehors de mon fils, une jeune femme travaillant à l’UNISON Andrea Parker. Je pense que l’idée de se mêler aux atlantes peut-être une bonne idée, ma petite-cousine a déjà mis le grappin sur un Atlante, elle eut un petit rire, et je crois qu’elle rêve d’un enfant, on verra bien ce que cela donne. Mon peuple acceptera cette union car les Atlantes comme les Utopiens sont nos cousins… Je n’ai jamais été en Utopie, mais j’aimerai vraiment m’y rendre avec Teri Lynn leur émissaire pour discuter de possible lien entre hyperboréen et utopien. Comme vous le dites tout le monde désire fonder sa propre famille, c’est encore plus vrai pour les Hyperboréens qui ont vraiment la philosophie de l’enfant miracle, nous avons peur de nous éteindre, nous ne savons pas si nous sommes vraiment éternels et puis je sens vraiment mon peuple prêt à renouer avec ses cousins. Le grand conflit nous a séparé, mais une certaine fierté de nos racines communes fera que mon peuple jugera digne les atlantes et les utopiens. Les atlantes fouleront probablement bientôt l’Hyperborée… C’est un petit espoir pour moi. Peut-être qu’un jour grâce à ma contribution à cette réunification je pourrais rentrer chez moi.

Luka eut un sourire, un espoir l’illuminait. Puis mentalement elle éteignit la flamme, elle n’aimait pas trop se faire de faux espoir elle préférait ne pas y songer et se laisser surprendre par la vie. L’Ultime décida d’en savoir plus sur Adrian, elle en avait été envie et était sincèrement curieuse.

- Vous avez beaucoup étudié les peuples en Afrique ? Je n’ai jamais été là-bas. Je serais curieuse de lire vos notes sur les peuplades sans monnaie que vous avez étudiée. Je suis aussi un peu curieuse aussi de savoir comment vous êtes devenu mage, vous aviez un maitre pour vous transmettre son savoir ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 3 Juin - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'avait pas de diplôme en économie et il ne pouvait donc pas prétendre savoir que l'argent était la gangrène des humains, mais il y croyait fortement. Disons plus simplement qu'il savait que les sociétés qui fonctionnaient sur l'échange ou l'entraide étaient bien plus agréables à vivre, mais sur Terre ils étaient aussi malheureusement beaucoup moins prospères. Certains individus avaient besoin d'être riches et fut qu'il était loin d'être dans le besoin, Eldoth pouvait mal critiquer ces personnes sans être hypocrite. Quoi qu'il en soit, il préféra s'abstenir de s'étendre sur le sujet et attendit que Lucrèce en revienne à un sujet plus léger : son peuple. Il ne fut pas contrarié lorsqu'elle parla de la possibilité qu'ils puissent évoluer en subissant le même sort que les siens. Adrian y avait déjà songé par le passé en se demandant si faire le bien servait vraiment à quelque chose, mis cette période de doute était loin derrière lui. Elle se lança ensuite dans une explication plus détaillée sur ce qu'elle pensait et faisait et Adrian n'eut aucune peine à comprendre son dilemme. Lui-même avait souvent envie d'aider les gens en usant de sa position d'Archimage – et il le faisait pour ses proches – mais c'était malheureusement impossible sans outrepasser ses droits. Bien sûr, comme à chaque fois que cela concernait son drôle d'Archimage, le centenaire ne pouvait pas en parler et il la laissa poursuivre sur la suite des questions.

Visiblement le sujet de la fertilité la laissait perplexe. Mais les paroles qui suivirent semblèrent encourageantes. Cela dit, il ne fut pas question des humains, ce qui laissait penser qu'elle n'avait peut-être pas envie de lui faire savoir que son peuple ne souhaitait pas se mêler à son peuple. Si déjà l’espoir était permis, c'était un bon début ! Cela dit, vu qu'ils ne s'étaient apparemment pas penchés sur la question, peut-être que la fertilité ne ferait pas son retour avec de telles alliances. Dans un sens, ils n'étaient pas pressés vu leur immortalité présumée, mais un homme de nature prudente comme Eldoth se mettait forcément à penser à l'avenir dès qu'il en avait l'occasion – ironique pour un archéologue qui fouillait le passe. Et bien sûr, le sujet du bannissement de Lucrèce attira à nouveau son attention. L'envie de lui poser une question plus poussée à ce propos fut très présente, mais il n'osa pas, par politesse.

Malheureusement pour lui, avant qu'Adrian ne puisse relancer la discussion, la jeune femme reprit la parole pour s'intéresser à la vie du centenaire. Forcément, la gêne fit son apparition parce qu'il allait devoir dissimuler la vérité. Ce n'était pas par manque de confiance, mais Eldoth était d'une nature discrète et ne souhaitait pas voir la demoiselle changer de comportement après avoir appris qui il était réellement. Pour ce qui était de ses recherches en Afrique, le problème ne se posait pas, mais pour le maître.... Il ne se souvenait d'ailleurs pas s'il lui avait ou non parlé de son âge avancé.... Le centenaire détourna brièvement son regard de Lucrèce comme pour réfléchir, avant de répondre d'un ton faussement léger, son attention oscillant entre elle et les environs. Une manière de masquer son trouble.

« Non, j'ai appris tout seul ce que je sais aujourd'hui. Enfin disons que je me suis servi d'ouvrages qui traitaient de magie pour développer mes dons. Ce qui était l'absolue vérité.
Pour être franc avec vous, je ne souhaitais pas devenir mage avant que ça ne m'arrive. Il se trouve que j'ai la chance d'être la réincarnation d'un ancien sorcier Atlante et suite à un événement, ma sensibilité à la magie s'était réveillée. C'est pour cette raison que je connais l'Atlante d'ailleurs. Et elle pourrait déduire que c'était ce qui le liait à Dana, même si c'était faux.
Quant à mes notes sur l'Afrique, ce sera avec joie que je vous les prêterai. Je ne vous cache pas qu'elles concernent principalement la magie, mais j'ai aussi beaucoup étudié leur mode de vie. Puis comme je l'ai connu quelques temps, forcément ça transparaît dans ce que j'avais écrit. Et le sourire qui apparut montra qu'il avait passé un bon moment là-bas.
J'y ai passé un long moment dirons-nous, donc je les ai beaucoup étudiés, oui. »

Cela dit, la discussion s'était suffisamment attardée sur lui pour les dix années à venir ! Adrian n'avait pas franchement envie de développer davantage ce sujet, aussi se débrouilla-t-il pour ramener l'intérêt sur le peuple de Lucrèce et tout ce qu'elle avait pu dire à ce propos.

« Et vous savez, par rapport à ce que vous aviez dit au début, concernant le fait qu'il faudrait peut-être que quelque chose arrive pour que les choses avancent.... ça a un peu été le cas avec les guerres mondiales. Elles ont permis une assez grande avancée dans pas mal de domaines, même si j'avoue qu'il y a eu beaucoup de points négatifs aussi. En plus des morts bien sûr.
Mais c'est un peu la même chose pour vous. L'immortalité n'est pas forcément une bénédiction. Et il parlait en connaissance de cause.
Enfin... je ne sais pas. Vous avez vos proches à vos côtés, donc ce n'est peut-être pas si mal. C'était mieux que sa version de l'immortalité en tous les cas.
Et je peux comprendre que votre peuple veuille rester prudent quant à sa technologie. Notre mon n'est malheureusement pas habité que de bonnes personnes, il n'est pas improbable que certains tenteraient de se servir des vôtres pour assouvir leurs envies de grandeur. C'est une bonne chose de s'entraider, mais encore faut-il être sûr de la valeur des autres. Alors, je pense que vos décisions ont été les bonnes. Je ne connais pas le docteur dont vous parlez, mais Tesla Neutron-Grey est une femme très intelligente, elle pourra utiliser ce qu'elle apprendra à bon escient. »

Pour ce qui était de rassurer les gens, Adrian n'était pas vraiment très doué et il n'était pas convaincu que ses paroles puissent être d'une grande aide pour la jeune femme, mais il ne pouvait pas faire mieux. Un jour, il faudrait qu'il songe à faire un stage pour apprendre comment se passaient les relations avec les autres, parce qu'il semblait avoir d'énormes lacunes à ce sujet ! Se posait un dernier sujet.

« L'autre parent de cette jeune femme dont vous avez parlé était humain ? Peut-être que la différence de nos races pourrait bien être un facteur arrangeant pour l'infertilité. Après tout, si vous partagez des points communs avec les autres peuples dont vous avez parlé, il n'est pas impossible que le problème puisse aussi venir de là. Il haussa les épaules.
Je ne suis pas généticien, je ne peux pas vraiment dire. En tous les cas, j'espère que vous pourrez rentrer chez vous un jour. »

Même s'il ignorait pourquoi, elle avait l'air d'y tenir et c'était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza




A petite chose, l'inquiétude donne grande ombre ▬ Lucrèce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» A une petite chose, l'inquiétude donne une grande ombre [Cynoë] TERMINE
» Disparition, inquiétude et retrouvailles...[PV Heïan]
» Panne de leadership:L'eurodéputé Michèle STRIFFLER exprime son inquiétude
» L'inquiétude sursaute au frisson d'une crainte [Pv]
» Au sujet de cet été... inquiétude partagée (pv) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-