AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_1Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_2bisLes appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_3
 

Les appels du ciel [Soren & Isaiah]

 
Message posté : Dim 6 Avr 2014 - 1:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les appels du ciel

Il y avait quelques jours à peine, Isaiah venait de se rendre compte à quel point sa vie avait radicalement changée ces dernières années. Il lui semblait avoir été trois personnes totalement différentes ces derniers temps. Un catholique patriote engagé dans l'armée, plein de convictions, une vie bien rangée avec une fiancée prêt à se marier et à avoir une famille et tout ce qu'il fallait pour qu'il soit heureux. Soudainement, l'ex-soldat avait tout détruit par cas de conscience et il s'était retrouvé en rebut de la société, celui qui effraie et dégoûte tout le monde. Il avait passé d’innombrables nuits à dormir par terre, dehors, à manger ce qu'il y avait dans les poubelles, à dépenser le peu d'argent qu'il obtenait ou trouvait pour acheter de l'alcool ou des cigarettes, dans l'indifférence totale, se pointant aux soupes populaires quand son amour propre était anéanti. Et là, aujourd'hui, Le vieux soldat était un agent de l'UNISON, chargé de garder sain et sauf les fesses des membres de son équipe. Il avait gardé les cheveux longs, la barbe mal rasée et certaines habitudes de la rue comme la cigarette et l'alcool, mais il se sentait incroyablement différent. Le fait d'avoir un toit sur la tête et des repas régulièrement avaient largement contribué à ce changement. Au début, il avait été difficile de soudainement redormir dans un lit sans se demander si ce n'était pas un rêve qui allait se terminer douloureusement quand il se retrouverait nez à nez avec un rat... Ou alors il avait été difficile de manger correctement tout de suite sans que ses intestins de supportent mal la transition. Mais au terme de ces mois difficiles, Isaiah semblait avoir trouvé comme une routine, un équilibre entre sa vie d'avant et celle qu'il avait là. L'homme s'en était rendu compte le matin en se réveillant, se douchant et en avalant un petit déjeuner sur la route. Ça l'avait frappé comme un coup mal placé et il s'était sentit un peu coupable ce matin. Arrivé tôt pour s'entraîner, il avait prit une douche pour se débarrasser des vapeurs de transpiration et à présent, dans son éternel tenue classique mais efficace chemise et pantalon, il se dirigeait vers une salle de réunion pour un briefing avec son équipe. Rien de bien spécial en bref. Il suivait ce genre de meeting d'un œil distant. Tout ce à quoi il servait, c'était généralement attendre, et quand on le lui disait, tirer dans le tas et sortit tout le monde indemne de n'importe quelle situation merdique dans lesquelles ils se trouvaient. Simple et clair. Après, le pourquoi du comment, ce n'était pas particulièrement pour lui. Tout ce qu'il avait besoin de savoir, c'était qu'il faisait quelque chose de bien qui aidait les gens. Tout ce dont il avait besoin d'être sûr c'était que personne, ici, ne lui demanderait de tuer des personnes ligotées et sans défense. Et ça, pour sa conscience et sa tranquillité d'esprit c'était quand même de supers vacances même si il savait que les péchés ne marchaient pas à l'échange : une bonne action contre une mauvaise... Il se savait devoir payer un jour ou un autre, tout en espérant secrètement que ça arriverait bien tard et avec un peu de compassion étant donné son revirement de comportement.

Il ne le vit tout d'abord pas clairement. Ses yeux remarquèrent que quelque chose de bizarre se tramait avec ce type qu'il allait croiser dans quelques secondes dans ce couloir. Oui, quelque chose était bizarre mais Isaiah ne réussit pas tout de suite à voir ce que c'était. Puis, il remarqua ce qui lui sembla d'abord une cape blanche dans le dos du jeune homme. Il semblait avoir la moitié de son âge et avait un air calme et concentré. S'arrêtant un instant pour mieux voir, l'ex soldat se figea et ouvrit grand les yeux. Là, devant lui, c'était bien une personne avec des ailes ? Dans son éducation, dans sa culture, il était évident que ce n'était que les anges qui en avaient. Tout d'abord subjugué et presque étouffé de surprise, il sentit une joie immense mêlée à de l'incompréhension avant de voir son euphorie redescendre nettement. Même si le jeune homme ne semblait pas se diriger vers lui et le regarder, Isaiah ne put s'empêcher de penser que ce type était là pour lui. Pour l'emmener au jugement dernier, ou le mettre dans les limbes, dans les enfers, avant tout le monde, histoire qu'il puisse réfléchir à ce qu'il avait fait, pour l'éternité. Mais pourtant, ce n'était pas encore finit, il ne s'était pas encore sentit appelé et la fin du monde... Devait-elle vraiment arriver aujourd'hui ? Pourtant rien n'avait changé. La bible indiquait plusieurs signes jusque là pas encore réunis et puis, il aurait imaginé le jugement dernier légèrement différent d'un jour de boulot habituel. C'était décevant... Puis sa raison sembla réapparaître juste au moment où le gamin passait à côté de lui. Par réflexe il le stoppa en lui saisissant le bras « Attend. » Il le disait tout autant pour lui que pour le jeune homme à présent devant lui. Il tenait toujours son bras, son esprit allant à cent à l'heure. Mais pourquoi avait-il saisit son bras ? Si cet ange était là pour lui, il ne faisait peut être qu'empirer son cas... Il retira ensuite vivement sa main en articulant « Désolé... », confus.

Ça, c'était bien quelque chose qu'il n'avait pas envisagé. Parler avec un ange... Il y aurait potentiellement pensé dans quelques années, sur son lit de mort, tranquillement en vieux grand-père ou alors dans quelques semaines, un couteau bien enfoncé dans la plèvre, il trouverait bien quelques mots à dire quand on lui demanderait son avis inutile aux portes du paradis ou de l'enfer. Il aurait fait un petit speech, rien de bien pompeux, juste une ou deux phrase pour demander pardon et demander la compassion à Saint Pierre. Mais il ne s'attendait pas à trouver un Hérault de Dieu comme ça, dans les couloirs de l'UNISON. Finalement, au bout de maigres secondes pendant lesquelles son esprit pensa en urgence à quelque chose, il finit par dire « Qu'est ce que vous faites ici ? C'est... C'est à cause de moi ? » Dans son esprit il n'y avait aucun doute possible. Ces cheveux blonds, ce visage innocent, ces ailes, tout était logique et lié, tout semblait s’emboîter parfaitement. Lui, ici, sa culpabilité, ses péchés, et cet ange, soudainement là quand il avait réussi à mettre un peu de sa vie en ordre, comment ne pourrait-il pas être là pour lui et pour le punir ? Isaiah en aurait presque été soulagé d'enfin savoir ce qui était réservé pour lui là haut, ce qu'il allait obtenir de tout ce bazar qu'il avait fait. Ses yeux étaient remplis d'incompréhension et en même temps de soulagement longtemps attendu. Ses épaules semblaient doucement se libérer d'un poids qui avait commencé à faire dépérir son corps.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 11 Mai 2014 - 19:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Novembre 2013. Cela ne faisait que quelques temps maintenant que Søren était arrivé à Star City, depuis l'Europe où il avait passé plusieurs mois. Après son départ de l'Aerie, il avait du se faire à la vie dans ce monde terrestre et cela n'avait pas été très évident. Les bâtiments fermés, les véhicules se déplaçant sur les routes, tout cela était tellement trop proche du sol qu'il avait souvent dû s'évader en rejoignant les cieux, volant loin au-dessus de ces villes écrasés. Mais à mesure que le temps passait, il parvenait à s'y faire, découvrant les ficelles de son nouveau métier, pas si éloigné du précédent, même si quand même différent, et liant des connaissances qui étaient loin d'être poussées. Même s'il évoluait parmi eux, Søren avait encore en effet bien du mal à s'intéresser aux humains et à leur faire confiance. Tout cela était encore trop récent et il ne pouvait oublier le fait qu'ils avaient tenter de les empoisonner et de les exterminer, même si l'UNISON expliquait que tout cela n'était qu'un malencontreux hasard. Il ne pouvait pas y avoir de hasard !

Malgré tout, cela ne voulait pas non plus dire qu'il ressentait de la rancœur à l'égard des Terrestres, parce que c'était aussi ces derniers qui les avaient soignés et qui leur avaient offert une place dans ce monde nouveau. Il en était ainsi plus ou moins l'ambassadeur, même si la raison de son départ de l'Aerie avait eu lieu pour des raisons toutes autres. A la recherche de l'un des siens devenu trop dangereux, pour les Humains comme les Avariels, Søren s'était donc mêlé aux premiers. S'il apprenait ainsi à les connaître, il avait encore bien du mal à se lier à eux.

Mais voilà que les choses avaient encore changé. Sa proie s'étant déplacée, Søren avait obtenu la possibilité d'en faire de même et c'était comme cela qu'il était arrivé à Star City, une ville autrement plus incroyable que celles d'Europe, mais tout aussi déconcertante pour lui. Il allait très certainement lui falloir un moment pour se faire à la vie ici et en attendant, il profitait donc des installations de l'UNISON, cherchant à s'adapter au mieux à son nouvel environnement. C'est donc dans le but de rejoindre le bureau qu'on lui avait donné que Søren traversait des couloirs dans lesquels il avait encore du mal à se repérer, jusqu'à ce qu'un homme ne lui empoigne brutalement le bras. Instinctivement, le guerrier qu'il était voulu réagir, mais il n'en eut pas le temps que déjà l'autre s'excusait en le relâchant.

Qui était cet humain ? Un fou ? Un raciste ? L'un de ceux qui ne pouvaient accepter que d'autres peuples existent ? Difficile à dire. Une réponse ne tarda toutefois pas à tomber, même si elle était aussi énigmatique que le comportement général de celui qui semblait être un agent. « Je ne crois pas vous connaître, vieil homme, alors pourquoi serais-je ici à cause de vous ? » Le regard perçant de l'Avariel se posa sur l'homme, le scrutant, sans trop savoir ce que ce dernier pouvait bien imaginer. « Je ne suis pas ici depuis longtemps mais... Ça n'a rien à voir avec vous. » Même s'il restait vrai que Søren était bien ici pour quelqu'un, mais ça n'était absolument pas un humain. « Je suis désolé si ma présence vous dérange, vieil homme, mais il vous faudra faire avec. Je ne compte pas repartir de si tôt. » Et tant pis si les humains de la vieille école n'arrivaient pas à se faire à l'idée que des Atlantes, des Utopiens ou des Avariels existaient et vivaient parmi eux. Ce monde était à eux autant qu'aux Humains et ils en avaient été exilés bien assez longtemps pour que les choses changent enfin. En tous les cas, ce n'était pas cela qui allait l'aider à apprécier davantage les Hommes...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 23 Mai 2014 - 16:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le jeune homme avait un regard incroyablement froid et méfiant. Pas du tout ce à quoi se serait attendu Isaiah. Il aurait imaginé des yeux compatissants et doux, baignant d'amour et de pardon n'importe quel mortel qui oserait croiser ce regard. Mais non, il ne semblait pas si différent qu'une personne que l'ex soldat aurait importuné n'importe où et pour aucune raison. Quelque part dans son esprit, une pensée un peu plus logique apparue et lui souffla que, peut être, cette personne n'avait rien à voir avec les anges, la bible et rien de ce qu'Isaiah connaissait de ce monde. Mais pour le moment, l'agent était subjugué par ce qu'il voyait. Les paroles de l'homme le refit par contre retourner un peu plus sur terre. Le type lui parlait comme si de rien n'était, comme si il n'avait pas d'ailes dans le dos et surtout, comme si ce que le Floridien n'avait aucune sens et, à vrai dire, sans aucun contexte, il était assez aisé de ne rien comprendre à son charabia. Ca lui arrivait quelques fois quand son esprit était embrouillé, les pensées circulaient à trois cente à l'heure dans sa tête et il se mettait à parler comme si son interlocuteur partageait ses pensées et n'avait besoin d'aucune autre information pour arriver à communiquer. Se passant une main sur le visage, il se donna juste quelques petites secondes alors qu'il secouait la tête quand le jeune homme insinua que peut être Isaiah n'avait pas envie de voir quelqu'un « comme lui » dans les couloirs de l'UNISON.

« Non non votre présence ne me dérange pas... » Il ne manquerait plus que ça. D'ailleurs, cette dernière remarque attira de l'incompréhension sur le visage pourtant si sûr et inquiet du vieil agent. Il ne tiqua même pas sur la remarque de son âge. Les cheveux longs et la pilosité faciale avait le don de le rendre incroyablement plus vieux qu'il ne l'était, c'était vrai. Mais il n'était pas encore décidé à abandonner son attirail. Confus et un peu indécis sur la marche à suivre, son esprit de plus en plus embrouillé dans un doute soudain. « Vous êtes qui ? Vous êtes là pour quoi ? Je suis désolé... Je... Vous avez des ailes. » Pour Isaiah, ça semblait évident, mais là encore sa dernière affirmation pouvait sembler étrange. Si le garçon angélique ne connaissait pas les mythes bibliques des peuples terriens il y avait à parier que la tentative d'explication de l'agent ne le plonge dans une perplexité encore plus dense. Isaiah rajouta finalement « Je suis désolé, les ailes, j'ai pensé que... » Il ne savait pas comment introduire ça. Ou bien c'était un ange et là, c'était incroyablement débile, ou alors ce n'était pas un ange, et là, c'était tout aussi embarrassant en fait. Isaiah, d'habitude relativement certain et assuré, était tout perdu et emmêlé dans ses pensées contradictoires. Il allait lui falloir un petit peu d'aide pour se dépatouiller de tout ça et ne pas finir avec une crise cardiaque. En effet, son cœur s'était soudainement agité à la pensée d'avoir rencontrer un ange, mais de seconde en seconde, cette constatation s'était effritée tout en restant tout de même là comme une évidence. Au fil des années, le Floridien avait de plus en plus considéré la Bible comme une allégorie et un guide de conduite métaphorique que comme une histoire arrivée comme pas mal de gens de la paroisse de son enfance pensaient. Ainsi, il était conscient des influences historiques du temps de son écriture et savait aussi que plusieurs règles totalement obsolètes n'étaient plus à prendre en considération. En bref, il s'inspirait plus des actes de Jésus que de l'ancien testament et des frasques des anciens prophètes qui auraient pu s'appliquer il y a très longtemps, mais qui n'avaient plus aucun sens à présent. Il savait aussi que certains mythes s'étaient inspiré de faits réels. Avait-il devait lui un « fait réel » qui avait inspiré les serviteurs de Dieu ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 9 Juin 2014 - 19:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Toujours debout dans le couloir, face à ce vieux fou qui tenait des propos sans queue ni tête, Søren le scrutait de son regard bleu, comme si cela allait lui permettre d'en apprendre plus. Bien entendu, n'étant pas télépathe, c'était tout simplement inutile, mais au vu de la situation, il ne se voyait pas réagir autrement. L'homme affirma néanmoins que la présence de l'Avariel ne le dérangeait pas, même si cette phrase n'avait pas été prononcée avec une grande assurance. Comme il ne montrait pas de signe d'une quelconque colère ou même de vouloir être violent, Søren abandonna son masque un peu dur pour laisser apparaître un sourire sur ses lèvres. « Oui, effectivement, j'ai des ailes. » Et alors ? Il avait bien une grosse moustache, lui ! Ne voyant pas vraiment ce à quoi l'homme avait pu penser, Søren se décida à répondre à ses questions aussi précisément que possible.

Ce n'était pas forcément nécessaire, d'autant que l'agent aurait pu découvrir tout cela par lui-même dans des dossiers, mais enfin, il n'allait pas non plus se mettre à dos tous les agents de l'UNISON ! « Je pense être ici pour les mêmes raisons que vous. Faire mon travail. » C'était un fait. En temps qu'agent de l'UNISON, Søren allait se voir confier des missions et donc, son travail revenait au même que celui de vieil homme. Oh, bien entendu, il y avait une autre raison à sa présence loin de l'Aerie mais ça, l'agent n'avait pas besoin de le savoir, ça ne le concernait en rien. « Je suis Soh-Ren, de la nation d'Aerie. J'ai rejoint l'UNISON en gage de paix entre nos deux peuples et je compte bien faire mon travail aussi bien que possible. Cela vous suffit-il ? » Peut-être que tout cela ne lui dirait rien et qu'il ignorerait ce qu'est la nation d'Aerie, mais au moins, il avait quelques débuts d'informations.

Déployant ses ailes autant que le lui permettait le couloir, Søren poursuivit. « Les Avariels possèdent tous des ailes, cela, depuis que les dieux des étoiles ont choisi les premiers d'entre nous parmi votre peuple afin de les gratifier de ce présent. » C'était ce qu'expliquait leurs croyances et dans les faits, ce n'était pas très loin de la vérité. Mais bien entendu, cela, personne n'en savait rien. « Qu'avez-vous donc pensé ? » Parce que oui, s'il ne finissait pas ses phrases, le vieil agent n'allait pas permettre à l'Avariel de le comprendre et s'il ne le comprenait pas, il allait continuer à le prendre pour un fou. Peut-être avait-il déjà vu un autre Avariel, d'où son trouble... Était-ce seulement possible ? Difficile à dire.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 13 Juin 2014 - 15:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le jeune homme aux allures plus qu'angélique sembla se détendre quelque peu, apaisant par la même Isaiah qui avait eu peur de s'attirer les foudres de la seule entité qu'il aurait voulu bien avoir de son côté. Bien entendu, il était très difficile d'essayer d'avoir des pensées claires quand on pensait avoir devant soi l'incarnation même des rêves plus fous qu'on puisse avoir. Isaiah n'avait jamais été au contact avec les Avariels. Il avait potentiellement déjà entendu des discussions autour de ce sujet mais il ne se rappelait pas vraiment avoir entendu parler d'ailes et de personnes ressemblant à s'y méprendre à des anges, il s'en serait certainement souvenu d'une telle histoire. Le jeune homme se présentant en lui donnant son nom et sa provenance il expliqua aussi que son peuple avait reçu des ailes après avoir été choisi parmi les humains. Écoutant et enregistrant l'information du mieux qu'il pouvait, Isaiah commençait à se sentir un peu bête d'en avoir fait toute une histoire comme ça, sans réfléchir. Après tout, ça ne le ressemblait pas particulièrement d'agir sur un coup de tête comme ça. Il était, d'habitude plus stratégique.

« Je m'appelle Isaiah Jasper... Désolé de vous avoir interrompu comme ça... Je ne sais pas trop comment l'expliquer. » Il ne savait pas par où commencer. Si cet homme n'était pas familier avec la religion chrétienne, ça pouvait prendre énormément de temps et l'ex soldat ne voulait pas encore plus abuser du temps de l'Avariel comme ça. Déjà qu'il avait dû lui foutre la frousse avec tout ça... « Dans la religion chrétienne. Les seuls êtres dotés d'ailes sont les envoyés de Dieu... J'ai pensé que vous étiez l'un d'eux. » Sa voix se fit de plus en plus petit au fur et à mesure qu'Isaiah se sentait honteux et ridicule. Il savait qu'assez peu de personnes étaient religieuses au sein de l'UNISON et même au sein de son entourage. Il n'en parlait pas souvent et sa foi, bien qu'éprouvée, recommençait à peine à se reconstruire. Mais là, cet espèce d’électrochoc l'avait légèrement secoué. Il lui faudrait peut être un petit verre quelque part pour passer ça et une bonne nuit de sommeil. « On ne m'a jamais dit que ça pouvait être autre chose que... Ça... » Et lui qui pensait, chaque jour, avoir vu l'étendu des originalités de l'UNISON, il n'arrêtait pas de se faire surprendre. Heureusement qu'il avait toujours eu un esprit relativement ouvert sinon il aurait finit par avoir une crise cardiaque, et là, il en aurait vu des vrais, des anges, ou alors plutôt des démons l'amenant au purgatoire. Il venait d'y avoir bien trop de choses dans sa tête pour qu'il puisse reprendre une conversation normale. « Il y a donc beaucoup d'autres personnes comme vous ? Je veux dire... Avec des ailes ? Désolé si je suis trop curieux... Encore désolé. Vous voulez que je vous offre un café pour la peine ? » Offrir un café à un ange, ça aurait certainement fait sourciller Isaiah par le passé...
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 6 Juil 2014 - 17:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'homme étrange se présenta à Søren, mais cela ne changea rien à l'impression qu'il pouvait lui laisser, bien au contraire. Il semblait effectivement avoir agi sur une impulsion, sans qu'il ne puisse en expliquer les raisons, et si cela n'avait l'air de rien, pour un agent de l'UNISON, ça pouvait s'avérer très problématique. L'organisation engageait-elle réellement n'importe qui ou est-ce que c'était simplement un malencontreux hasard dû à un concours de circonstances ? Par chance, les explications qui suivirent sauvèrent quelque peu la réputation du dénommé Jasper. Si Søren avait entendu parler de la religion chrétienne, il n'en connaissait toutefois pas grand chose mais entendre parler des envoyés de Dieu comme d'êtres ailés expliquait un peu mieux ce qui avait pu troubler son interlocuteur.

« Je comprends que ma vue ait pu vous troubler, agent Jasper. Je ne connais malheureusement rien de votre religion, mais votre réaction me semble tout à fait logique. » Le peuple des Avariels, même s'il était très ancien, avait depuis longtemps été oublié par les Hommes et de ce fait, mais aussi parce que sa redécouverte n'était que toute récente, rares étaient ceux à en avoir entendu parler. Et même quand cela était le cas, ils avaient pu finir par l'oublier, les informations de ce genre finissant toujours par se diluer dans le flot des nouveautés, surtout quand ça ne nous concernait pas personnellement. « Je ne souhaite toutefois pas abuser de votre temps, agent, mais si mes explications peuvent vous aider à comprendre, j'accepte votre proposition. » Le café, ce n'était pas vraiment son truc, mais il pouvait éventuellement faire un effort, vu qu'il était à l'origine de tant de troubles.

Jetant un regard en arrière, puis en avant, Søren finit alors par hausser les épaules. « J'ai encore un peu de mal à me repérer dans ce bâtiment. Tout est si étroit... Si fermé... » Effectivement, cela le changeait grandement des tours de verre de l'Aerie et même s'il avait passé plusieurs mois dans une base de l'UNISON en Europe, le Brett Building lui semblait un peu moins ouvert encore. « Je vais donc vous laisser me guider à travers les couloirs. » Principalement parce qu'il ne savait pas où se trouvait la cafétéria, si seulement il y en avait une. Mais peut-être que l'agent Jasper pensait simplement à un café devant un distributeur ? Cela valait donc mieux de le laisser conduire la marche. Et en attendant qu'il les mène vers le lieu de son choix, Søren répondrait à ses questions.

« Je ne sais si vos anges existent, mais il semblerait que ce ne soit pas quelque chose d'impossible. Quoi qu'il en soit, mon peuple est ancien. Par le passé... Hum... C'est délicat. Mais, par le passé, les Humains nous ont chassé et nous ont obligé à fuir et à nous cacher. C'est pour cela que vous nous avez oubliés, jusqu'à maintenant. » De là à dire que les anges avaient été imaginés en raison de l'existence des Avariels, il n'y avait qu'un pas, mais ce pas, Søren ne le franchirait pas, parce qu'il restait possible que de vrais anges existent. Et si cela était le cas, quel lien y aurait-il entre eux ? Difficile à dire, mais ce serait probablement une rencontre des plus intéressantes. « Nous sommes nombreux, oui, mais je ne saurais vous dire combien. Je ne connais pas bien vos chiffres, encore. Notre cité est vaste et les clans y sont nombreux. Chacun de nous porte des ailes, depuis les origines de notre peuple, même si leur couleur varie. C'est parce que je suis un guerrier, que mes ailes sont blanches. » A moins que ce ne soit plutôt l'inverse, mais dans les croyances des Avariels, on naissait prêt à remplir une fonction spécifique et cela était marqué par la couleur des ailes. L'apprentissage n'avait pas un rôle très important et il semblait hautement improbable que quelqu'un naissant comme un artisan puisse un jour devenir un combattant. « Je suis venu ici, à l'UNISON, pour offrir l'aide de mon peuple, mais aussi pour apprendre, pour mieux connaître les Humains. Alors, je ne vous en veux pas de vos questions, je peux les comprendre. Moi-même il m'en vient tous les jours, tant votre culture est étrange. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 16 Aoû 2014 - 18:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le jeune home aux ailes sembla un peu moins méfiant et outré lorsqu'Isaiah lui expliqua l'origine de la méprise. Tout s'était passé tellement vite dans la tête d'Isaiah et la sensation de honte qui l'avait envahis s'estomper légèrement alors qu'il parlait. Il était vrai que sans connaître les tenants et aboutissants de la religion chrétienne il était difficile de se rendre compte à quel point ce genre de vision pouvait perturber quelqu'un. Après tant d'années à graviter dans Star City et à l'UNISON et l'ancien militaire était encore étonné, estomaqué et littéralement impressionné par les choses qui se baladaient autour de lui. On avait beau revoir ses définitions de la vie, de l'existence et des limites de son monde, à chaque invasion, perturbation inconnue, le cerveau d'Isaiah n'arrivait pas à imaginer aussi loin et aussi farfelu. Il avait depuis longtemps abandonné de toute façon : essayer de prévoir la nouvelle menace était presque impossible. L'agent fut d'ailleurs soulagé de savoir que l'homme acceptait de boire un café avec lui. Ca le ferait se sentir moins coupable, lui, et ça donnerait peut être à Soren l'impression que le barbu n'était pas aussi étrange et taré qu'il en avait l'air. Il guida, alors, la marche jusqu'au bout du couloir avant de bifurquer sur la droite et de rejoindre une grande caféteriat. Un choix de boissons fraîches comme chaudes était disposé d'une manière ordonnée dans les vitrines. Isaiah se prit un café fort et laissa son nouveau compagnon choisir ce qui lui plaisait alors qu'il écoutait attentivement ce qu'il lui disait.

Hochant la tête à sa dernière déclaration il admit. « Moi aussi j'ai pas mal de question sur ma propre culture, vous inquiétez pas... » La culture et les gens la peuplant avaient le don de des fois le faire douter qu'il venait bien de cette planète. « Du coup, votre cité est en alliance avec l'UNISON c'est ça ? Je perds le compte des peuples avec qui on bosse à force. Votre cité est très loin ? » Il n'avait pas particulièrement envie de le noyer sous des questions mais Isaiah avait du mal à se faire une image claire et nette dans sa tête. Il voulait aussi un peu mieux connaître celui qu'il avait embêté pour éviter de refaire ce genre de bourdes par la suite. Si en plus il devait, un jour, bosser avec lui sur une affaire, mieux valait qu'il se renseigne un minimum.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Les appels du ciel [Soren & Isaiah]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_6Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_8


Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_1Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_2bisLes appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Les appels du ciel [Soren & Isaiah]
» Les 4 sacrés du ciel
» Ho Oh, l'arc en ciel eternel
» L'arc en ciel de mes nuits...
» Photographies du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_6Les appels du ciel [Soren & Isaiah] Cadre_cat_8
Sauter vers: