AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_1La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_2bisLa vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_3
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey

 
Message posté : Ven 11 Avr 2014 - 13:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Evey prit un air faussement blessé, comme si on venait de lui arracher le cœur à l’idée que Renan puisse avoir d’autres personnes pour l’aider à se maintenir en forme sur ce plan-là. Bon en réalité, il faisait bien ce qu’il voulait, ça ne la regardait pas. Enfin, elle estimait que ça deviendrait son problème si, un jour, il devenait une sorte de guimauve vivante, dégoulinant d’amour, pour une conasse sans intérêt. Là, ça poserait un problème pour SHADOW et, par extension, ça lui poserait un problème à elle. Hormis ce cas de figure, Evey n’avait aucune raison de s’intéresser à la vie intime du français. Et toujours, dans cet air faussement triste, poussé tellement à l’extrême qu’il ne faisait pas de doute que ce n’était pas sérieux.

« Je le savais bien qu’il y en avait d’autres dans ta vie… »

Elle, ça la ferait marrer parce que, dans le fond, elle n’avait jamais réussi à comprendre les comportements jaloux et possessifs de certaines femmes – et, des fois, ça se trouvait aussi chez les hommes – qui se rendaient, à son sens, plus pitoyable qu’autre chose. Non mais sérieusement, en sortant quelques phrases de leur conversation, si des gens les imaginaient sérieux, ils auraient presque l’air d’être un couple. Elle l’accusait, le cœur brisé, d’avoir d’autres personnes et lui, quelques instants plus tard, parlait de demande en mariage et de gamins. On lui dirait ce genre de choses sérieusement qu’elle, au choix, soi vomit tout ce qu’elle pouvait, soi elle aurait fracassé la tête du type. La deuxième option ne serait pas un mal pour l’humanité. Elle ne répondit rien, hochement simplement la tête pour le laisser répondre dans l’ordre qu’il voulait. Et quand il conclut sur le fait qu’il n’avait pas le profil à attirer, elle haussa les épaules.

« Tu te sous-estimes là, ou alors faut que tu songes à arrêter de sourire. Hallucinant le nombre de personnes qui font une fixette sur les fossettes. »

Ce qui n’était pas dit sérieusement, malgré le fond de vérité. Mais, apparemment, il avait calculé son coup et songer aux détails – ce dont elle n’avait pas réellement douté – et, de toute façon, elle préférait le laisser finir avant de répondre avec plus de sérieux. Renan enchaina donc sur une gamine, et le fait de n’être au courant que maintenant, ne posa pas de soucis à la trentenaire. Disons que, dans ce cas de figure, elle ne voyait pas l’intérêt d’être mise au courant si ça ne devait rien donner. Avec la tonne d’informations à gérer au quotidien, toutes celles qui étaient inutiles n’étaient, par définition, pas intéressante à ses yeux. Et comme Renan décida de finir sur une note plus légère, Evey afficha un air faussement hautain.

« Je n’ai pas besoin que tu me le dises, je sais que je suis au-dessus des autres ! » Cela dit, elle reprit rapidement un air plus sérieux. « Elle peut faire quoi ta gamine en question ? » Non parce que, avoir des capacités demandées c’était un peu vague comme description. « Et, si ça se précise dans le bon sens, tu songes à un recrutement ou juste t’en servir quand y a besoin ? » Elle était moins fan de la deuxième solution mais c’était surtout parce qu’elle préférait avoir un œil permanent sur les personnes bossant pour l’organisation. « Déjà, si tu l’as approché plusieurs fois c’est qu’il y a un peu de positif, je suppose. » Sinon, il serait arrêté à une seule rencontre, non ? Dans le doute, elle demanda. « Besoin d’un coup de main pour quelque chose avec elle ? »

Et, pour le coup, elle ne se vexerait pas s’il voulait faire ça tout seul dans son coin. Evey n’avait jamais douté des gens que Renan pouvait choisir – hey, après tout, il avait bien choisi l’américaine, c’était une preuve de bon sens, non ? Elle se fiait complètement à son avis sur ce plan-là. Cela dit, ça l’intriguait un peu qu’il puisse s’intéresser à une gamine parce que, les jeunes, bien que modulables, c’était un peu chiant à gérer. Enfin, de son côté, elle aurait l’impression de tenir une garderie. Notons, cela dit, qu’elle faisait réellement confiance à Renan parce que, là, elle partait du principe qu’il ne lui cachait plus rien. Elle n’avait donc pas de raisons d’insister en se disant que, puisqu’elle lui avait demandé, il l’aurait dit s’il y avait autre chose à noter… Comme enquêter sur la personne responsable de la mort de leurs pères. Elle ne voyait pas non plus ce qu’elle aurait pu ajouter concernant Charlie alors, ça laissait le champ libre pour une petite provocation en rapport avec la fin de ses paroles.

« Et, tu n’es pas sérieux quand tu dis ne pas être humain ? » Un sourire amusé passa sur ses lèvres. « C’est quand même toi qui t’es marié et qui, maintenant, s’occupes d’une gamine. Fais gaffe, bientôt, tu vas te retrouver à adopter un chien. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 11 Avr 2014 - 17:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
« Ne t'en fais pas, tu resteras ma préférée. »

S'il était du genre à avoir ce genre de préférences du moins. Dans le travail – et pas là il fallait comprendre celui d'Officier de la Pénombre – Renan en avait effectivement. Mais c'était là davantage une question de pratique que de préférence pure et dure. Disons simplement que le trentenaire « préférait » collaborer avec Evey lors d'une mission, mais c'était parce qu'ils se comprenaient et qu'il savait qu'il pouvait avoir confiance en elle. C'était donc plus une question de sécurité et d'habitude que le fait que la présence de la jeune femme lui était agréable – même si c'était aussi le cas. En bref, comme à chaque fois l'intérêt de SHADOW passait avant le reste et c'était peut-être par habitude d'avoir l'air « normal » que Renan avait besoin de lancer de genre de piques. Après tout, des personnes qu'ils ne connaîtraient pas ne devaient pas deviner leur véritable personnalité et ils agissaient donc aussi « normalement » que possible. Le mieux pour s'imprégner d'un rôle était de le faire à fond et en permanence, Evey servait donc en quelque sorte d'entraînement aux provocations ! Quant au fait d'attirer l'attention... Renan souriait uniquement lorsqu'il avait besoin de se mettre quelqu'un dans la poche – comme Charlie Lane par exemple – mais c'était loin d'être dans ses habitudes, sauf pour se moquer des autres à la rigueur. L'argument de la blonde n'était de toute manière pas valide, ce n'était pas sur une particularité physique que se faisait la réputation d'une personne – sauf celles dont c'était le métier.

« Ne prends pas ton cas pour une généralité Evey. »

Parce qu'ils savaient tous les deux qu'ils étaient irrésistibles et qu'ils ne pouvaient pas résister l'un à l'autre ! L'auto-dérision permettait assez bien d'atténuer les problèmes d'ego dont Renan pouvait souffrir. Parfois, il était difficile de ne pas être reconnu à sa juste valeur, mais fort heureuse Evey était là pour équilibrer les choses.

Entonnement, lorsque le sujet d'Aishlinn fut abordé, la blonde protesta pas. Bon. Ce n'était pas la première fois que Renan testait quelqu'un sans lui en parler et ne revenait vers elle qu'au moment du recrutement, mais vu les « soupçons » qu'elle venait de manifester, c'était assez inattendu. Mais il n'allait pas s'en plaindre et les questions qu'elle posa alors apparaissaient comme légitimes. Renan n'avait pas encore exploré toutes les options d'Aishlinn – et je n'entends rien de louche – mais elle lui semblait relativement prometteuse. Après, quant à l'idée de faire d'elle un agent de SHADOW à part entière... non. Le fait qu'elle refusait de tuer était déjà un gros problème, ce n'était pas le genre d'état d'âme recherché dans leur organisme. Puis elle réagissait mal aux menaces alors il n'y avait rien à exploiter de ce côté. Le français resta quelques instants silencieux, réfléchissant à ce qui se présentait le mieux, avant d'être coupé dans ses pensées par une remarque de son binôme. Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres.

« Un chien ? Pourquoi ? Je t'ai toi. Étrangement lorsque tu viens chez moi, aucun de mes voisins n'ose sonner. Tu es largement mieux qu'un chien de garde et je n'ai pas besoin de te sortir au parc. » Il ne la traitait pas de chienne, mais c'était une petite provocation. « Et puis... tu ramènes toujours le sujet du mariage, ça t'obsède autant ? Est-ce que tu es en train d'essayer de me faire comprendre que tu es prête pour sauter le pas ? Parce que si c'est le cas, je peux te sélectionner quelques agents aux profils intéressants qui pourraient te plaire. » Il secoua la tête. « Tout ça, ce n'était que des façades et la gamine, c'est pour le boulot. Puis c'est pas vraiment une gamine, vu le répondant qu'elle a et les allusions qu'elle fait, elle te ressemble beaucoup. »

Parce que ce n'était pas sérieux non plus notamment, mais il était vrai que le courant passait plutôt bien avec la jeune femme, si l'on exceptait le côté « je refuse de tuer » qui coinçait un peu. En repensant à ce détail, le trentenaire enchaîna assez rapidement sur la suite.

« La faire intégrer SHADOW serait une mauvaise idée. Elle a des idéaux assez... chiants. Elle refuse de tuer, elle m'a presque fait une crise d'hystérie la première fois où je l'ai fait devant elle. » Il avait l'air de dire qu'elle lui reprochait d'avoir parlé la bouche pleine pendant le repas. « Et elle réagit très mal aux menaces. Mais sinon.... elle a des capacités vraiment intéressantes. Déjà, elle est intangible et ensuite elle a apparemment l'habitude de cambrioler des endroits. On a fait une mission de ce type et elle s'en est très bien tirée. » Il prit quelques secondes. « Elle doit travailler pour le Cartel ou quelque chose de ce genre. » Léger haussement d'épaules. « Pour le moment, tu n'as pas besoin de t'en mêler. J'attends de voir ce que la suite réserve et je t'en reparlerai le moment venu. » Une fois que le sujet avec Nightingale aurait été réglé. « Et de ton côté ? Des missions intéressantes ? Des choses qui pourraient déboucher sur une avancée ou une autre mission ? »

Même s'ils allaient s'échanger les rapports, c'était toujours mieux d'avoir l'avis de l'autre en direct lorsque c'était possible.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 13 Avr 2014 - 16:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Evey se retrouva avec un air faussement touché quand il assura qu’elle était sa préférée. Ce qui n’était toujours pas à prendre au sérieux parce que, dans le fond, elle se fichait pas mal de savoir si elle était dans le top trois de ses préférences. La question ne s’était même jamais réellement posée dans le sens où, l’un comme l’autre, agissaient au mieux pour SHADOW. Ça fonctionnait bien tous les deux, tant mieux, le jour où ça serait plus efficace avec un autre binôme, ils se plieraient probablement à ce changement. Renan, que ce soit sur un plan pro ou perso, était une personne qu’elle appréciait réellement mais elle n’était sûrement pas assez portée sur les sentiments pour en venir à se demander si oui, ou non, elle était sa préférée dans la vie de tous les jours. Et puis, se poser ce genre de question, serait forcément s’amener à se poser trop de questions, à douter pour un oui ou pour un non et, finalement, à foutre en l’air une entente qui fonctionnait bien. Elle reprit la prole quand il lui demanda de ne pas prendre son cas pour une généralité, secouant légèrement la tête, elle soupira.

« Pourquoi tu crois que je préfère quand on part en mission ? Au moins, avec ton masque, je ne me retrouve pas être perturbée par ton sourire permanent. »

Ben voyons ! Comme si elle était du genre à être perturbée par une caractéristique physique – encore plus en mission – et, comme si Renan passait sa vie à sourire. Elle pensa que le sujet allait redevenir sérieux, puisqu’il était question d’une gamine mais, le Français sembla préféré balancer une pique en la comparant à un chien de garde. L’enfoiré… Pensée qu’elle eut sur le moment mais qui était presque affectueuse. Elle afficha un air faussement blessé alors qu’il continua sur la sa façon de tout ramener à la vie familiale. Mais avant qu’elle ne puisse répondre sur le même ton, Renan avança que la gamine lui faisait penser à elle, ce qui, en fait, la bloqua réellement un instant. Evey ne savait pas si ça devait être une bonne chose ou non. En quoi une gamine pouvait lui ressembler ? Et, surtout, est-ce qu’il était sérieux en disant ça ou pas ? Il y a des fois où elle ne savait pas trop.

La trentenaire resta donc silencieuse le temps d’avoir les explications de Renan et savoir ce qu’elle devait penser par la suite. Ok. En fait, elles ne se ressemblaient pas tant que ça, puisque la gamine avait un problème avec le fait de tuer les gens. La morale de certaines personnes, des fois, c’était vraiment désolant. Tuer n’était pas une solution, ni même une chose qu’elle appréciait – en fait, elle s’en foutait – mais, il fallait bien avouer que, parfois, ça évitait bien des soucis. Un témoin, par exemple, était mieux mort que se baladant dans la ville. Ceci étant dit, il avait raison, le côté intangible était une capacité intéressante puisque ça ouvrait la porte à tout – sauf à un manoir en particulier. Evey, hocha la tête.

« Tu sais ce que tu fais, de toute façon. » Ce qui était sincère sur ce plan-là, alors elle le laisserait revenir sur le sujet quand il aura fini de tester ce qu’il voulait sur la gamine. « Et, pas grand-chose de mon côté. Je vois, là, avec ce type ce que ça peut donner. En fait, pour être honnête, je pense qu’il a vraiment une connaissance étendue de la magie. Sans faire la moindre recherche il a été capable d’identifier des symboles que je lui ai montrés. » Ce qu’elle trouvait très prometteur. « Du coup, je prévois de le tester avec des objets, faut que je regarde si on en a en stock, qui collerait avec l’histoire de je lui ai donné, et que personne n’a encore identifié. Ça pourra toujours nous servir. »

La magie n’était clairement pas son domaine et, elle laissa volontiers ça à ceux dont c’était les compétences. Mais, on ne prévoyait pas, un jour, d’être les maitres du monde en négligeant la magie. Les objets pouvaient être d’une aide importante. Adrian, si elle s’en sortait bien, pourrait faire office d’aide sans le savoir, il fallait juste qu’elle amène ça doucement, sans laisser de doute sur qui elle était réellement.

« Puis, je peux bien te l’avouer, j’aime bien passer du temps avec lui. » Là, par contre, ce n’était pas sérieux. « Après tout, tu as tout compris alors… » Elle soupira en secouant la tête. « Il a des fossettes, passe son temps à sourire et, je suis faible face à tout ça. » Elle haussa les épaules l’air faussement navré. « Mais, c’est de ta faute aussi, tu passes ton temps à me rejeter alors que je ne fais que penser au mariage, gamin, et chien dans le jardin. Du coup, je compense avec lui. » Il n’y avait rien à prendre sérieusement, si vraiment elle devenait comme ça, il fallait l’abattre sur le champ, ou c’est qu’on avait foutu le bordel dans son esprit. « Mais, peut-être qu’il faut que je sois intangible pour espérer attirer ton attention. » Ou blonde comme l’avocate… Ah, non, ça c’est bon, elle l’était !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Avr 2014 - 16:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La magie ne les concernait pas directement dans le sens où elle était exploitée dans la branche de l'Ordre de Thulé, cependant il était toujours bon de pouvoir donner des noms – voire directement des agents – au responsable. Puis Renan avait toujours été très intéressé par la magie, même s'il n'y avait jamais touché. Le fait qu'Evey lui parle d'un type assez doué dans ce domaine l'intéressait donc forcément. SHADOW était toujours à la recherche de talents à exploiter et cela même s'il fallait leur forcer un peu la main. En ce qui concernait ce type, s'il était capable de reconnaître des symboles assez complexes c'était forcément bon signe. Après, vu le peu de compétences que Renan avait dans ce domaine, il ignorait si c'était exceptionnel pour un mage ou si ça coulait de source lorsque vous étudiez ce genre de choses. Evey avait certainement dû se renseigner auprès des sorciers de l'Ordre, aussi ne poussa-t-il pas ses questions à ce propos. Ce qui le regardait dans l'immédiat, c'était plutôt combien de temps cela allait prendre à sa comparse et quelle technique elle utilisait. Vu que la blonde avait pu décrire le type comme étant du genre coincé, il y avait fort à parier qu'elle devait employer la méthode douce. Mais vu qu'elle venait de lui reprocher sa lenteur avec Charlie Lane, c'était assez relatif. La douceur n'avait pas la même signification pour les deux collègues.

Avant qu'il ne puisse l'interroger à ce propos, elle s'amusa toutefois à le provoquer une nouvelle fois. La référence aux fossettes lui arracha un léger rire. Il était peu probable que la blonde s'arrête à ce genre de détails. Le physique ne devait pas avoir grande importance pour elle et encore moins des détails aussi mineurs que ce genre de choses. Inspirant profondément, le français s'accorda un sourire amusé tandis qu'elle parlait de rejet, de mariage et d'enfants – au pluriel tant qu'à faire ! Se décollant de son plan de travail, il s'approcha légèrement d'elle comme pour la provoquer – et ce n'était bien sûr que de la provocation.

« Intangible ? Non, je préfère ta souplesse, ça offre plus de possibilités, tu comprends. » Sur le plan professionnel ou sur un autre ? Il ne précisa pas. « Je te rappelle que je t'ai proposé qu'on se marie il y a dix minutes, tu l'as déjà oublié, ça veut bien dire que ce n'est pas ça qui t'intéresse. » Léger haussement d'épaules. « En fait, c'est mon appartement qui te fait rêver c'est ça ? Ou c'est juste le nom de famille français ? Je sais bien qu'ici ça a pas mal de succès, mais tu peux me le dire directement tu sais. » Il tapota le plan de travail à côté de lui. « Si tu veux, tu peux t’installer ici, le canapé est normalement assez large pour que tu puisses y installer tes fesses pour dormir. »

Il ne pouvait pas s'empêcher de la provoquer à propos de son fessier soit-disant trop imposant. Une manière de la railler un peu vu que la proposition de mariage, d'enfants et de tout le reste n'était pas sérieuse. Après, il était vrai qu'il ne verrait strictement aucun problème à ce qu'Evey décide de s'installer ici. Ils faisaient une bonne équipe et se comprenaient, ce n'était pas le fait de vivre ensemble qui changerait quoi que ce soit. Mais il était évident que cela éveillerait des questions dans l'esprit des voisins et qu'il était donc bien plus inspiré de rester seul. Avec une jolie blonde qui partagerait son appartement, le français serait largement moins discret. Un célibataire avec une vie aussi insipide que celle qu'il avait en tant que civil n'intéressait personne : la couverture idéale en somme. Quoi qu'il en soit, après ces quelques remarques lancées à l'attention d'Evey, il reprit sur une note plus sérieuse.

« Si tu aimes autant passer du temps avec ton mage, tu devrais peut-être te débrouiller pour le voir plus souvent. Je ne sais pas quelle approche tu utilises, mais tu peux toujours laisser entendre que tu aimerais plus ? Pas forcément un truc tordu, l'amitié ça existe tu sais. » Nouvelle provocation. Leur relation n'était pas vraiment comparable à de l'amitié après tout. « Et tu penses qu'il y a une possibilité d'en faire un agent de SHADOW ? Pas forcément de son plein gré, j'imagine qu'il doit avoir une famille non ? »

Les menaces fonctionnaient très bien avec la plupart des gens ! Mais est-ce que ce serait le cas de ce type ? Renan n'en savait rien vu qu'il ne le connaissait de toute manière pas. Evey était assez douée pour savoir comment s'y prendre, il lui faisait confiance à ce propos. Cela dit, le français ne résista pas à l'envie de lui lancer une remarque moqueuse sur un autre sujet.

« D'ailleurs si tu tentes la méthode douce, essaye de regarder la définition des préliminaires dans le dictionnaire, ça pourrait te servir. Peut-être même pour te trouver un mari. Je suis sûr que le ventre comme un ballon ça t'irait bien. Ça serait raccord avec tes fesses. »

Encore elles. Décidément, son fessier allait finir par devenir une personne à part entière vu le nombre de fois où il en parlait avec elle.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Lun 14 Avr 2014 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Elle haussa un sourcil, dans un demi-sourire, quand il commença à s’approcher un peu alors que, de son côté, elle ne bougea pas d’un pouce. Juste un jeu de provocation, à aucun moment elle ne songea à le prendre autrement. De toute façon, le jour où elle commencerait à s’interroger sur le fait que ça fait partie, ou non, de leur façon de communiquer, il était clair qu’elle prendrait ses distances à une vitesse hallucinante. Elle fit mine de réfléchir à ce qu’il venait de dire, avant de revenir poser son regard sur le français pour lui faire part de ses interrogations.

« Me marier avec toi, c’est juste le rêve de ma vie Renan, ce n’est pas seulement la décoration exceptionnelle de ton appartement, ou ton nom de famille qui fait rêver mais… » Elle prit un air faussement attristé. « … Tu as cette façon d’insister sur mes fesses qui me fait hésiter, ça me brise le cœur parce que, tu vois, je me dis que ta proposition n’est que pour l’avoir à ta disposition et qu’elle ne fait appel à aucun sentiment. T’es bien comme les autres, le cul et la souplesse, voilà ce qui t’intéresse. » Elle haussa les épaules. « J’ai bien compris que tu en rêvais même la nuit, dommage que tu ne sache pas voir autre chose parce que, j’ai tellement plus à t’offrir. »

Et elle se demandait réellement pourquoi Kailee la voyait comme une rivale à l’époque ? On pouvait les envoyés en mission d’infiltration, en devant se faire passer pour un couple, qu’ils seraient des plus crédibles. Elle était même sûre que dans une engueulade ils n’attireraient toujours pas les soupçons des personnes autour. Et puis, s’ils devaient vraiment vivre ensemble un jour – ce qui n’était absolument pas au programme – il y avait fort à parier qu’ils s’entendraient bien mieux qu’un véritable couple. Ne pas mettre de sentiment, comme l’entendaient la plupart des gens, simplifiait tellement les choses.

Evey n’avait aucun problème de passer à un discours non-sérieux, à un autre qui l’était beaucoup plus. Mais même quand ça touchait les affaires de SHADOW, Renan trouvait le moyen de balancer quelques piques, comme le fait qu’elle ne semblait pas savoir ce qu’était l’amitié. Oh mais elle le savait très bien, en tout cas, sur un plan théorique, elle était parfaitement au courant de comment ça fonctionnait. Elle laissa passer un léger rire en secouant la tête quand il lui parla à nouveau de préliminaires et de la partie de son corps qui lui servait à s’asseoir.

« Je vais finir par croire que tu veux vraiment me voir enceinte. Tu as envie d’être parrain, c’est ça ? » Avec un faux air attendri. « Ou d’être un père parce que, tu te doutes bien que je ne peux pas imaginer finir avec quelqu’un d’autre que toi. » Soupirant comme si cette idée était pourtant impossible, elle en profita pour reprendre un peu de sérieux. « Je ne sais pas encore pour ce qu’on pourrait en faire. Faut que je regarde s’il a vraiment des compétences intéressantes, et faut que je poste quelqu’un du côté de chez lui pour voir un peu les gens qu’il fréquente. » Ou on retrouverait une petite Irlandaise qui intéresse le français en face d’elle. « Pour l’instant, je crois qu’il me voit comme la pauvre paumée qui ne comprend rien à son histoire familiale et qui a besoin d’aide pour démêler tout ça. Les gens bien, je te jure, c’est tellement facile de les interpeller avec quelques pleurnicheries. A croire qu’ils veulent aider le monde entier. »

Un aspect de la personnalité qui n’était pas compatible avec SHADOW, du moins, pas volontairement. Par contre, pour forcer les gens à faire quelque chose c’était plus qu’utile. Il suffisait juste de trouver les personnes importantes pour ce type, menacer de les rayer de la surface de la terre – quitte à faire une démonstration pour prouver son sérieux – et, hop, on obtenait tout ce qu’on voulait. Evey ne comprenait même pas comment il était possible que les « gentils » gagnent tout le temps dans les films, ce n’était pas logique.

« Et Renan… » Son verre à la main, elle fit disparaitre la distance entre eux deux. « Pour cette histoire de préliminaires, tu serais étonnée de savoir ce que je sais faire. » Se penchant légèrement, pour poser le verre à côté de la main de Renan, elle se retrouva à son oreille, pour finir en murmurant. « Mais, en réalité, je préfère les hommes qui font un peu moins de gras au niveau des poignets d’amour. »

Elle se redressa pour afficher un sourire dans un léger hochement d’épaules. Après tout, il n’arrêtait pas de revenir sur la taille de son fessier, elle était donc libre de revenir, autant qu’elle le voulait, sur la bedaine fictive qu’il avait.

« Oh mais attend, c’est pour cette raison que tu tiens à ce que je ponde un mioche ? Pour que tu te sentes moins seul avec tes rondeurs ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 15 Avr 2014 - 1:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Officier de la Pénombre
Officier de la Pénombre

Renan Le Guerec
Officier de la Pénombre

Personnage
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Joueur
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 RangPseudo

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 5038
ϟ Nombre de Messages RP : 1703
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : Moi (kit) ; Noélie (rang)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 34 ans
ϟ Statut : Divorcé, un enfant
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Évidemment, la remarque d'Evey ne tarda pas. Elle se moqua ouvertement de lui en annonçant que l'épouser était le rêve de ses nuits. Bien sûr, puis elle avait une forte envie de materner, de s'habiller à la mode des années soixante et de passer ses journées à préparer des petits plats pour son mari, c'est ça ? Dans un monde parallèle ce serait éventuellement envisageable, mais certainement pas dans le leur ! Cela dit, elle n'avait pas tort en lui balançant qu'il ne s'intéresserait qu'à son physique si c'était bien le cas. Renan n'était pas un sentimental, donc forcément, s'il devait s'acoquiner avec quelqu'un, ce serait pour l'intérêt de SHADOW – comme avec son ex-femme – ou parce qu'il avait simplement envie d'avoir la présence de quelqu'un d'autre dans son appartement, un peu comme s'il adoptait un chat. Mais avant qu'elle ne lui laissa la possibilité de répliquer, la blonde commença à émettre quelques hypothèses concernant sa grossesse. Est-ce qu'il avait envie de la voir enceinte ? Pas franchement non ! Sa dernière discussion avec une femme dans ce cas avait été... bizarre puisque la concernée était dans une phase dite « bisounours » à compatir à la vie malheureuse du français et à ses problèmes personnels. Une Evey impulsive, très peu pour lui, il en avait déjà bien assez avec la version originale !

Après quelques réponses sérieuses à propos du type qu'ils cherchaient, la jeune femme l'interpella. Le regard de Renan s'était promené sur les environs tandis qu'il réfléchissait à ce qu'elle lui disait et la manière dont elle lui parla l'étonna forcément. La regardant d'un air interrogateur, il ne bougea toutefois pas lorsqu'elle se rapprocha. Ce n'était pas comme si elle allait lui sauter dessus tout à coup, il n'y avait pas la moindre ambiguïté entre eux après tout ! Même la manière dont elle se rapprocha de son oreille ne lui fit rien. Un sourire se dessina sur ses lèvres au moment où elle fit référence à ses poignées d'amour et s'accorda même un rire comme elle terminait sur une note plus que provocatrice.

« Tu sais, certaines femmes aiment les rondeurs, elles trouvent ça confortable, plus que les tablettes de chocolat. » Il leva les yeux vers elle. « Tu me reproches de ne regarder que ton magnifique fessier et après tu me rejettes à cause de quelques kilos en trop ? Tu veux me faire complexer en fait, c'est ça ? » Le ton était faussement déçu. « J'ai compris, il ne me reste plus qu'à rêver de toi en me disant que je n'aurais jamais la moindre chance. » Il inspira profondément, prenant appui contre le lavabo. « Tu es vraiment cruelle avec moi. Tu me fais miroiter des choses intéressantes et tu t'enfuis tout de suite après. » Il la regarda. « N'oublie pas que je suis un homme divorcé et qui a perdu son enfant, j'ai besoin d'un peu de douceur tu sais. »

Parce qu'il était évident qu'il était du genre à avoir besoin d'être moralement soutenu pour la perte d'un enfant qui n'était jamais censé voir le jour. Après un léger haussement d'épaules, Renan quitta finalement son appui pour s'éloigner de quelques pas et passer un coup d'éponge dans l'évier, autant pour s'occuper les mains que pas souci de maniaquerie – les traces d'eau c'était frustrant dans un appartement aussi aseptisé. Son regard se redressa vers la demoiselle tandis qu'il repensait à quelque chose, esquissant un nouveau sourire amusé avant de reprendre.

« Il y a des hommes qui fantasment sur les femmes enceintes tu sais ? Peut-être avec un marmot dans le bide, tu réussiras enfin à te trouver un petit copain régulier ? » Une pique provocatrice. « Plus sérieusement, tu imagines seulement ? Un gamin avec mon don, ton fessier et mon intelligence, ce serait certainement l'agent idéal pour SHADOW. On pourrait même dire que c'est pour le bien de l'organisme, ça te donnerait une excuse pour céder à tes envies sans devoir culpabiliser. » Parce qu'il était évident qu'elle en mourait d'envie. « Mais je ne suis pas certain de pouvoir te supporter en mode « femme enceinte ». Tu es déjà tellement chiante au naturel, je préfère éviter de tenter le diable. » Il adopta une moue de réflexion. « Je me dis que Charlie Lane serait peut-être une meilleure candidate que toi finalement. »

Il ne cherchait pas à la rendre jalouse évidemment. Ce n'était pas comme s'il avait nommé sa cousine ou une autre jolie fille à sa place après tout. Evey était au-dessus du lot et elle le savait parfaitement. Leur discussion tournait d'ailleurs davantage à la provocation signe qu'ils avaient presque fait le tour de tous les sujets importants à aborder. Inspirant profondément, il reposa finalement l'éponge avant de s'essuyer les mains pour terminer sur une note sérieuse.

« Tu me tiendras au courant pour ton amoureux aux fossettes. Ça m'intéresse de savoir si on va avoir un expert en artefacts magiques sous la main dans quelques temps. »

Preuve qu'il était aussi capable d'avoir des moments réellement sérieux, surtout lorsque ça concernait quelqu'un ou quelque chose pouvant aider à faire une avancée importante au sein du groupe.
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 16 Avr 2014 - 13:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Non mais il n’allait pas commencer à comparer les envies des autres femmes avec les siennes, ça n’avait rien à voir. Les rondeurs, ça voulait dire que la personne ne se dépensait pas et, si Evey devait avoir quelqu’un dans sa vie, hors de question d’avoir une larve qui passe son temps devant un match de football avec une bière à la main. Pour le confort, il y avait des oreillers, voilà tout ! Elle aurait bien continué à avoir un regard faussement attristé mais, finalement, elle ne put s’empêcher d’avoir un sourire amusé face aux répliques de Renan. Bon aller, pour la forme, elle s’obligea à un regard faussement compatissant quand il évoqua le fait d’être un pauvre homme, au cœur brisé par son divorce et la perte de son enfant. Un psy ferait sûrement des bonds sur son fauteuil en comprenant qu’ils pouvaient parler de ça avec un détachement un peu flippant alors que, pour les autres, c’était vraiment le drame de toute une vie. Mais, ça va quoi, il y avait bien assez de mioches sur cette planète, éduqués par des incapables, sans que Evey et Renan se mettent à en pondre aussi – enfin, surtout elle, parce que lui, il échappait à la phase enceinte.

Allan reprendre appui quelque part, elle le laissa jouer à la parfaite petite ménagère quand elle reposa son regard sur lui pour l’écouter. Ben voyons, pourquoi le gamin aurait plus de chances avec l’intelligence de Renan, plutôt que celle d’Evey, hein ? Tout ça parce qu’elle était blonde, pff. Elle laissa passer un léger rire quand il annonça ne pas être certain de la supporter enceinte étant donné que, à l’écouter, elle était bien assez chiante au naturel. Une moue faussement contrariée passa sur son visage quand il évoqua Charlie Lane comme une candidate potentielle.

« Mouais, en fait, tu n’es pas compliqué. Suffit que la personne soit blonde et tu vois des futures mères partout. » Ah, les hommes ! « De toute façon, je ne peux pas être enceinte, tu serais perdu sans moi en mission. » Au mieux, un ventre avec un gamin de 8 mois dedans pouvait amortir une balle perdue mais, hormis cet avantage, ça n’apportait que des inconvénients. « Mais tu as raison, l’avocate est un bon choix, avec un peu de chance, ça la clouera au lit pendant quelques mois et après, elle aura un instinct de mère qui la fera arrêter son boulot, ou gérer uniquement des divorces sans risque. » Elle prit un air de fausse réflexion avant de hausser les épaules. « Enfin, dans cette optique, faudra juste qu’elle serve de mère porteuse, chez qui on aura implanté un futur mioche avec nos gènes, hein, parce que bon, y a pas de grand intérêt à avoir un gamin avec un sens de la justice. »

Les gens moraux, on vous l’a dit : c’est la plaie. Ils pensaient que le monde était merveilleux, qu’on pouvait bouffer des arcs-en-ciel et que tout le monde était gentil. Tuer une mouche ? Oula, malheureux, surtout pas ! Non définitivement les gens trops « gentils » méritaient de mourir. Quoique, des fois, c’était marrant de se servir d’eux tellement ils étaient capables d’être crédules… Non, non, elle ne pensait pas du tout à un certain mage, voyons ! Notons que, même si ce n’était pas sérieux, faire un gamin pour le compte de Shadow ne lui posait aucun souci moral. Au contraire, les humains étaient quand même bien plus fiables qu’un clone, encore plus quand il était formaté depuis la naissance. Et, pour le coup, elle savait très bien de quoi elle parlait. Elle hocha la tête, reprenant un peu plus de sérieux dans le timbre de sa voix.

« Oui, je te dirai pour ce type mais, ça risque de prendre un peu de temps quand même. » Elle afficha un sourire. « Tu vois, je prends exemple sur toi, je l’ai même pas encore enchainé à une chaise pour le frapper jusqu’à ce qu’il collabore. » Ce qui, pourtant, aurait été bien plus rapide et efficace. « Si je continue comme ça, finalement, tu vas peut-être avoir à me supporter en étant enceinte. » Très drôle, comme si elle allait laisser Monsieur-j’veux-aider-le-monde-entier lui faire un mioche. La loose. Même pas sûre qu’il sache comment s’y prendre. « Bref, je vais peut-être te laisser jouer à la fée du logis tranquillement. Tu sais, si tu veux que je te prête une de mes tenues pour faire le ménage, faut le dire. » Elle haussa les épaules. « Après tout, tu sais très bien que je ne peux rien te refuser, surtout si c’est pour ton confort. »

Parce que, forcément, il était plus à l’aise en faisant le ménage en tenue de soubrette plutôt que dans d’autres vêtements. Après, dans la mesure où elle avait eu les réponses à ses questions – qui ne lui convenait pas forcément, et qu’elle suivrait quand même de loin - elle ne voyait pas de raisons supplémentaires de le déranger plus longtemps. Sauf, évidemment, s’il ne pouvait pas se passer de sa présence… Toujours avoir le sens du sacrifice pour SHADOW
 
Revenir en haut Aller en bas

 
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey
 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Revenir en haut 
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_6La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_8


La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_1La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_2bisLa vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» L'Homme au monocycle
» Stanley Lucas, l'homme des occupants.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_6La vérité d’un homme c’est d’abord ce qu’il cache ▬ Evey - Page 2 Cadre_cat_8
Sauter vers: