AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'Irlande, tu sais ? C'est bien. #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message posté : Ven 21 Fév 2014 - 21:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Au début, en prenant la décision de sortir du Cartel, Aishlinn s’était dit qu’elle s’ennuierait. Moins d’affaires, plus de temps de libre… Une horreur pour elle. Mais, finalement, non. Elle avait toujours son boulot au garage, elle faisait quelques trucs pour Thabo et puis, il y avait cette histoire de restaurant que les jumeaux voulaient ouvrir, pour garder une activité ensemble. Si Thabo gérait tout le côté administratif de la chose, il fallait quand même réfléchir à une orientation, à un lieu, à une façon de gérer. Ça prenait du temps, ça l’occupait entre ses entrainements sur ses sorts, alors la vie n’était pas si nulle que ça. Voilà pour les bonnes nouvelles. Parce qu’il y avait aussi les mauvaises. Enfin, La mauvaise nouvelle, représentée par un type masqué qui lui causait pas mal de soucis. Aishlinn n’en avait pas parlé à Abban, elle n’en avait parlé à personne. Trop dangereux. Mais, depuis quelques jours, l’adolescente nourrissait le besoin de se rendre en Irlande. Dans son idée, elle voulait faire ça rapidement, juste pour aller s’assurer que ses parents allaient bien, que l’un ne s’était pas soudainement fait tué par un codétenu et que l’autre ne s’était pas retrouvée, comme par hasard, avec une surdose de médicaments. Prendre un avion c’était long, demander à Abban d’y aller à coup de téléportation sans lui dire pourquoi aurait été beaucoup trop étrange et, contacter quelqu’un là-bas mettrait la puce à l’oreille. Ça devenait récurrent, à chaque fois qu’elle se retrouvait dans une impasse, ses pensées se tournèrent, à un moment ou à un autre, vers le mage du front de mer.

« Linn ? »
« Hmm ? » Elle releva ses yeux de sa tasse de thé. « Quoi ? »
« Tu ne m’as pas écouté ? »
« On dirait bien. »
« Vous avez réfléchi à un nom pour le restaurant. »
« Ah, euh, non pas encore. On y travaille. »

Comprenant qu’il ne tirerait plus rien d’Aishlinn aujourd’hui, Thabo argumenta un besoin de faire quelque chose pour s’éclipser. Dans le fond, elle l’aimait bien, il comprenait assez vite les choses et c’était plutôt cool. De son côté, elle se débarrassa de sa tasse pour se préparer et quitter le manoir, ayant pris la décision de se rendre chez Adrian. Bien sûr, elle ne lui dirait pas ce qu’elle voulait faire mais, elle pouvait toujours tâter un peu le terrain pour savoir comment fonctionnait son système de téléportation et si, éventuellement, il était possible de l’utiliser. Elle ne perdait rien à essayer après tout. Et comme elle ne prévoyait pas de le trainer dans une activité qui ne l’enchanterait pas, elle quitta son lieu de vie à moto pour se garer, quelque temps plus tard, devant chez Adrian. Casque sous le bras, ça devenait presque naturel de frapper à la porte du manoir – un exploit pour l’adolescente – et de voir le visage, presque familier, de Sallah lui ouvrir.

« ‘Lut Sallah. »
« Bonjour. »

Ok, on en était pas aux grands sourires et accolades amicales mais, n’empêche qu’il y avait un sacré progrès, non ? D’un autre côté, ça aurait été dommage qu’il ne parle pas alors qu’ils avaient passé un moment à discuter en préparant un repas. Ouvrant la porte, il laissa à l’adolescente la possibilité de rentrer. Et c’est dans l’entrée, marchant doucement vers le salon, qu’elle s’adressa à nouveau à lui.

« Hey, t’sais, j’ai essayé d’faire du foul hier mais, j’crois, j’me suis foirée quelqu’part, parc’que rien à voir avec l’tien. Pourtant, j’ai suivis toutes tes indications. »
« Vous avez laissé mijoter combien de temps ? » Ouais, le tutoiement, ce n’était pas encore gagné.
« Toute la nuit, comme t’as dit. »
« Ça vient probablement des fèves. » Les deux s’étaient arrêtés devant l’entrée du salon.
« Mouais, j’ai surtout pas ta pratique, tu m’diras où t’achètes tes ingrédients, s’teu plait ? »

Il hocha la tête pour confirmer avant de désigner le salon pour dire qu’Adrian s’y trouvait, il devait, peut-être, même avoir profité d’une partie de la discussion. Dans un signe de main, elle salua Sallah avant de poser son casque et d’aller rejoindre le mage.

« ‘Lut Adrian, ça va ? J’te dérange pas ? » Elle tira une chaise, pour poser son regard sur tout le bordel qui était sorti. « Tu bosses sur quoi ? »

Et aussi étrange que ça pouvait paraitre la question était des plus sérieuses, elle semblait réellement être intéressée par la réponse. La relation entre les deux évoluait à son rythme mais, il y avait toujours une petite nouveauté. Son intérêt soudain pour les activités d’Adrian était venu après sa rencontre avec la fée, quand elle avait pris conscience que si Adrian voyait en la fée une aide, c’est qu’il devait en avoir besoin. Peut-être qu’elle pouvait faire quelque chose aussi, pour lui. Puis, de toute façon, ça restait des connaissances à apprendre.

« Oh, au fait… » Elle tira un papier de sa poche. « Je te l’avais promis. » Elle lui tendit le bout de papier. « C’est mon numéro de téléphone. Bon, honnêtement, il change super souvent donc, euh… Ben je te donnerai le nouveau à chaque changement. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 22 Fév 2014 - 19:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian était comme toujours attablé à la table de travail installée dans le salon. Il n'avait pas bougé depuis un petit moment, mais sans être capable de dire combien de temps exactement. Les recherches devenaient très prenantes lorsqu'il s'y mettait et bien souvent il en oubliait de faire des pauses. Lorsque vous vous disiez « je termine ça » et que « ça » vous guidait vers autre chose, les heures finissaient pas vous filer entre les doigts ! Adrian était passé maître dans l'art de ne pas réussir à gérer son temps, aussi lorsque quelqu'un frappa à la porte, il y porta à peine attention. Pourtant, dès que la voix d'Aishlinn lui parvint, l'Archimage relâcha un peu sa concentration pour tendre machinalement l'oreille vers la porte du salon. Quelques bribes de conversation lui arrivèrent alors, chose suffisamment surprenante pour qu'il se pose des questions. Depuis quand Sallah discutait avec un visiteur ? Et depuis quand il copinait avec Aishlinn alors qu'il la percevait jadis comme une présence qui l'obligeait à endosser le rôle de l'intendant et non du proche ? Le regard d'Eldoth se déporta vers la porte au moment où son apprentie entrait dans le salon. Elle avait l'air de bonne humeur aujourd'hui. Sa venue n'était donc peut-être pas liée à un ennui qu'elle aurait. Il avait encore beaucoup de mal à se dire que la jeune femme pouvait venir ici « pour le plaisir », mais il semblait que ce soit le cas.

Quoi qu'il en soit, le mage la salua avant de secouer la tête pour lui faisait savoir qu'elle ne le gênait guère. Cela dit, la question qui arriva sur son travail ne manqua pas de le surprendre. Adrian leva les yeux vers Aishlinn, se demandant ce qui pouvait bien tout à coup éveiller son intérêt pour de tels travaux. Forcément, il songea à la proposition qu'elle avait pu lui faire lorsqu'ils étaient en train d'apprendre à patiner : l'aider dans ses recherches. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, amusé qu'il était par cette situation, mais avant qu'il ne puisse répondre, l'Irlandaise lui glissa un papier où figurait son numéro de téléphone. Même s'il ne le montra pas forcément, l'Archimage fut sincèrement ravi de cette attention : c'était le signe qu'elle lui accordait davantage de confiance au fil du temps et pour lui, c'était important. C’est donc avec son éternel sourire ravi qu'il hocha la tête en observant le papier.

« Merci. J'ai cru que tu avais oublié la fois dernière. Ça me fait plaisir. Son ton était sincère. Il posa le papier à côté de lui, à l'écart de ses autres affaires.
Je vais éviter de le perdre. Enfin, ce n'était pas comme si j'avais beaucoup d'autres numéros comme ça à ranger. »

C'était plutôt le contraire en vérité. D'une parce qu'il ne donnait jamais – ou rarement – son numéro personnel et qu'il n'en recevait donc jamais en retour, puis ensuite parce qu'il préférait largement se déplacer pour voir les gens plutôt que de s'amuser à leur passer un coup de fil ! Avec Aishlinn il espérait ne jamais y avoir recours. Vu qu'elle passait de plus en plus souvent au manoir, ce serait le signe que quelque chose tournait mal s'il devait la contacter autrement, du coup la logique voulait qu'il l'utilise le moins possible. Toujours est-il qu'après cette brève réponse, Adrian reporta son attention sur les papiers et ouvrages ouverts devant lui. Qu'est-ce qu'il faisait ?

« Je recherche des traces d'un artefact dont on m'a récemment parlé. J'essaye de vérifier s'il y a des écrits ou des rumeurs qui circulent sur lui, histoire de savoir à quoi m'attendre et de pouvoir le localiser plus facilement. Puis ce sera un bon moyen de me préparer à l'expédition une fois que j'aurai réuni tout ce qu'il me faut. Vu la manière dont elle avait réagi lorsqu'il avait parlé de s'absenter la fois dernière, Adrian prit les devants.
Ce sera simplement l'histoire de quelques jours. Deux ou trois, une semaine grand maximum. D'ailleurs c'est amusant que tu me poses la question justement pour ces recherches, parce que c'est en Irlande qu'il se trouve apparemment. Joignant le geste à la parole, il fit pivoter le livre qu'il lisait avant qu'elle n'arrive et lui désigna une page manuscrite accompagnée d'une illustration représentant un petit lutin en tenue verte.
C'est un artefact censé être lié aux Leprechauns. Il porterait chance. D'autres rumeurs disent qu'il apporterait la fortune, mais je n'y crois pas trop. C'est certainement un artefact qui influence les probabilités pour apporter plus de chances de succès. Son regard se posa sur le minois de la jeune femme.
Ca t'intéresse réellement, ou c'est juste pour me faire plaisir que tu poses la question ? Mieux vaut éviter de questionner les professeurs sur leurs recherches, tu risqueras de te retrouver embarquée dans un exposé particulièrement ennuyeux. »

Même si ce n'était pas du tout son style, mais peu importait, il se posait simplement la question et voulait s'assurer qu'elle ne demandait pas ça uniquement pour lui montrer qu'elle pouvait s'intéresser à son boulot. Elle n'avait pas besoin de ça pour qu'il lui accorde toute son attention.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 23 Fév 2014 - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Aishlinn haussa les épaules au remerciement du mage, comme pour dire que ce n’était rien. Ce qui, bien évidemment, était loin d’être le cas. Les personnes possédant un moyen de la joindre directement se comptaient sur les doigts d’une seule main, sauf qu’elle n’allait pas lui dire. Aishlinn avait cette sorte de fierté qui lui disait de ne pas trop montrer qu’une personne pouvait être importante – même si elle avait des loupés à cause d’un caractère trop entier et spontané –, que c’était une forme de faiblesse et… Enfin, bref, peu importe, elle n’aimait pas trop faire savoir ce qu’elle pensait de quelqu’un. Un léger hochement de tête avait suffi comme réponse au fait qu’il n’avait pas beaucoup de numéro à conserver. Il était bizarre de ce côté-là, de toute façon.

Plutôt que de débattre sur le nombre de numéros de téléphone qu’il pouvait avoir, Aishlinn trouva plus intéressant d’écouter cette histoire d’artefact. Enfin, jusqu’à ce qu’il parle d’expédition où, très rapidement, elle l’imagina partir à l’autre bout de l’Afrique pour les 40 années à venir mais, Adrian sembla avoir acheté un guide d’utilisation pour l’Irlandaise puisqu’il la rassura assez rapidement à ce sujet. Une semaine, tout au plus, ça va. Ce n’était pas la mort, elle arriverait à survivre sans lui. Encore heureux ! Puis le mot magique « Irlande », Aishlinn eut un sourire involontaire. C’est qu’elle l’aimait ce pays. Son pays. Reportant son regard sur le livre qu’il tourna vers elle, elle continua de l’écouter sur cette histoire de Leprechauns. A sa question, l’adolescente releva les yeux vers Adrian.

« Non, ça m’intéresse vraiment. Puis, bon, là, c’est sur un truc cool alors pas moyen qu’tu m’embêtes avec. » Ça avait, quand même, un minimum d’intérêt pour elle puisque c’était en lien direct avec l’Irlande. « En fait, j’trouve juste ça bizarre. » Elle pointa l’illustration du doigt. « T’vois les leprechauns, ils s’arrangent toujours pour t’la faire à l’envers. Genre, euh… Y a une histoire qui dit qu’un jour, un paysan, a réussi à en chopper un. Et si t’arrives à en attraper un alors, t’as l’droit d’lui d’mander où il cache son or. Bref, le leprechaun n’peut pas mentir alors il dit au mec qu’l’or s’trouve sous une plante dans un champ mais, l’paysan n’a rien pour creuser alors, pas con, l’type il noue un ruban autour d’la plante en question pour la reconnaitre quand il r’viendra avec une pelle. Bah, en fait, quand il est r’venu, toutes les plantes du champ avaient un ruban similaire autour d’elles et il n’a jamais r’trouvé l’or. »

Aishlinn était Irlandaise, pure souche, alors des histoires elle en avait beaucoup. Sa famille ne donnait peut-être pas dans le folklore mais, c’était difficile de passer à côté quand on vivait dans un pays comme celui-là. Elle secoua la tête.

« Bref, si ton truc il est vraiment lié à une histoire d’Leprechauns, franch’ment, moi j’dis qu’ça doit être trop d’l’arnaque. Genre, cool, t’as d’la chance mais à côté d’ça tu t’manges un truc pas cool dans la tronche, ou tu n’as pas d’la chance comme tu l’espérais. » Elle sembla percuter un truc tout d’un coup. « Comme c’type qui voulait être l’plus riche d’une île, un lepréchaun lui a accordé c’tte possibilité mais, en fait, il était tout seul sur son ile. Donc, il n’était pas plus riche et il a fini par r’venir en Irlande tell’ment il s’faisait chier. »

Ok, elle connaissait quelques légendes mais ce n’était pas pour ça qu’elle était une bonne conteuse. Cela dit, avant de trouver le manoir, elle mettait tout ça sur le compte des légendes du pays. Elle n’avait jamais cru possible que les petits lutins verts, au caractère à la con, puissent réellement exister. Elle n’en était pas toujours certaine mais, disons, qu’elle avait l’esprit plus ouvert.

« Puis d’toute façon, tu peux pas faire confiance à un truc qui n’est même pas foutu d’réparer une paire d’chaussures. Son très bons pour ça mais, ça fini jamais l’boulot en s’arrêtant à une seule chaussure. » Elle s’arrêta soudainement en se disant qu’elle n’avait probablement jamais autant parlé d’un coup. Une moue incertaine se posa sur son visage. « Euh, j’parle trop là, non ? » Avec l’impression de s’être largement écarté du sujet avec ses histoires – fallait pas la lancer sur l’Irlande – elle reprit en se donnant un air plus sérieux. « Et t’sais où l’trouver, un peu près, ton artefact ? Ou pas du tout ? »

Bon là, surtout, elle se disait qu’elle avait tellement parlé qu’elle allait lui dire de dégager parce qu’il venait de lui filer mal au crâne.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Fév 2014 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Un truc cool, le fait qu'elle soit Irlandaise et qu'il parlait de l'Irlande n'entrait absolument pas en ligne de compte, bien évidemment ! Cela dit, il n'allait pas s'en plaindre étant donné que c'était toujours un plaisir pour lui de partager ses connaissances et pouvoir discuter de ses recherches avec Aishlinn lui faisait plaisir. En vérité les mages qu'il avait pu fréquenter jusqu'à aujourd'hui faisaient toujours participer leurs apprentis à leurs recherches, ce serait donc logique qu'il fasse de même avec la jeune femme, non ? Mais l'Irlandaise n'était pas comme tout le monde cela dit. Quoi qu'il en soit, si Adrian avait pu douter que la demoiselle était amoureuse de son pays d'origine, il en avait la preuve maintenant. Elle connaissait pas mal de choses sur les leprechauns et lorsqu'elle lui conta une histoire dont elle avait entendu parler – et qui était certainement vraie – il hocha la tête. Les leprechauns étaient des êtres farceurs et ce n'était pas sans raison qu'Adrian n'avait jamais voulu en « avoir » un à son service. Il en aurait pourtant eu l'occasion, mais avec eux, comme presque tous les lutins, c'était risqué de leur accorder sa confiance. Cet artefact dissimulait de toute manière un point négatif relativement important, même si pour le moment l'Archimage n'en avait pas la preuve réelle et qu'il n'avait trouvé que des rumeurs à ce propos. Au cours de ses précédentes recherches, il avait souvent remarqué que les rumeurs s'avéraient véridiques la majeure partie du temps.

Il écouta avec attention tout ce qu'elle avait à lui dire jusqu'à ce qu'elle se taise soudain, provoquant un regard interrogateur de la part du mage. Et bien ? Un problème ? Lorsque la demoiselle déclara qu'elle avait beaucoup parlé, il ne put retenir un rire amusé. Lui faisait pareil lorsqu’il discutait de l'archéologie – ou de l'Afrique – il aurait été bien incapable de lui jeter la pierre ! Lorsque le silence retomba, Adrian baissa les yeux vers ses notes, attrapant à nouveau ses lunettes pour y jeter un coup d’œil.

« Dans un petit village à côté de Dublin. Enfin ça c'est ce que les documents disent et j'ai cru sentir quelque chose dans cette zone-là, mais il faudrait que j'aille sur place pour vérifier. Il n'explicita pas davantage le fait de « sentir » les objets.
Et ne t'en fais pas, tu ne parleras jamais trop pour moi. Je suis encore pire lorsqu’on me questionne sur un sujet qui me passionne alors bon. Puis je préfère que tu me parles trop plutôt que tu me fasses la tête vois-tu ! Il n'avait jamais supporté que les gens restent silencieux pour le faire culpabiliser.
Mais tu as raison, ce n'est pas un simple artefact. Je ne te l'ai jamais expliqué, mais ces objets ont souvent un côté positif et un négatif si je puis m'exprimer ainsi. Celui-là apporte de la chance à son porteur, mais ce n'est pas son seul effet. Seulement les gens se soucient rarement de ces détails, c'est pour ça que je dois le trouver et le mettre en sécurité pour éviter des problèmes. Et pour qu'il ne tombe pas entre de mauvaises mains.
Dans ce cas-là, c'est quelque chose de lié au côté.... plaisantin des leprechauns. Il te portera chance comme jamais, mais si tu l'égares ou que quelqu'un te le vole, tu auras de la malchance en retour. Et cette malchance ira en s'accentuant jusqu'à ce que tu meures par accident. »

Un programme apparemment très réjouissant en somme ! Bien sûr, Adrian ne tenait pas à avoir la poisse et à risquer de se retrouver avec une malédiction sur le dos – parce que s'en était une – mais il ne pouvait pas le laisser là-bas. Si quelqu'un tombait dessus et se le faisait voler, toute cette affaire risquait de devenir très grave. Si Adrian avait senti sa présence en le recherchant, cela signifiait que d'autres mages, mal-intentionnés ou non, puissent être dans le même cas. Il ôta une nouvelle fois ses lunettes avant de tourner la tête vers la jeune femme.

« Vu que tu viens d'Irlande, tu voudrais que je t'y amène en même temps ? Tu ne seras pas obligée de me suivre ensuite, si tu voudras simplement passer un peu de temps là-bas, ça ne coûtera rien que tu viennes avec moi. »

Même si l'idée de l'avoir avec lui pour cette recherche lui plaisait assez, il ne comptait pas lui demander directement, préférant qu'elle se propose si l'idée l'intéressait. Elle savait qu'il était d'accord pour l'amener jusqu'en Irlande, le reste était donc à sa convenance ! Elle risquait par contre de refuser puisqu'elle serait obligée de laisser Abban pendant quelques jours, voire une semaine. Cela le poussa à penser à Sallah et à la discussion qu'il venait de surprendre. Redressant la tête, Adrian reprit une dernière fois.

« D'ailleurs, depuis quand tu discutes cuisine avec Sallah ? »

Le ton était à la fois surprit et amusé.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 24 Fév 2014 - 10:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Un peu soucieuse elle s’était attendue au moment où il allait lui dire de se mettre un peu en veilleuse mais, en fait, non. Au lieu de ça, il récupéra ses lunettes pour répondre à sa question. Oki. Cool. A côté de Dublin… Carrément, super, mega-cool. En fait, là, elle était surtout en train de se dire qu’elle n’allait même pas avoir à lui parler de son projet, que les choses se déroulaient parfaitement sans qu’elle n’ait besoin de trouver une excuse pour aller à Dublin. Le tout, maintenant, ça allait d’être de s’incruster dans ses recherches. Ça l’intéressait vraiment, les recherches d’Adrian mais, il serait mentir de dire qu’elle n’y voyait pas un intérêt personnel. Elle hocha la tête après qu’il ait donné le nom de la ville et afficha un sourire, soulagée, quand il affirma ne pas la déranger à trop parler. Cela dit, elle se demanda quand même les sujets qui pouvaient bien le passionner – on pouvait déjà exclure le sujet des femmes en général. L’espace d’un court instant, elle afficha même une moue interrogative en se demandant pourquoi est-ce qu’elle lui ferait la tête mais, ça devait être une phrase dite comme ça, pour l’exemple, donc elle ne releva pas plus que ça.

Ce qui était certain c’est qu’elle avait encore beaucoup de choses à apprendre puisque Adrian lui expliqua que les artefacts n’étaient pas sans conséquence. Ben tient, tu m’étonnes ! Si les choses pouvaient être simples, ça se saurait. En fait, ce truc sur l’artefact lui faisait penser à une histoire avec une patte de lapin qui filait une chance de malade à son possesseur mais qui, une fois perdue ou voler, portait une poisse impossible qui se finissait, aussi, par la mort. Pas très réjouissant, hein. Elle quitta ses pensées pour se montrer un peu suspicieuse. Le fait qu’Adrian lui propose de venir, sans pour autant l’aider dans ses recherches, correspondait tellement au motif de sa venue qu’elle ne put s’empêcher de se demander s’il n’usait pas un peu de télépathie. Mais, très vite, elle chassa cette idée de sa tête en la secouant légèrement. Si elle avait décidé de lui faire confiance, ce n’était pas pour douter de lui à la première occasion. Bref, elle allait lui répondre quand il parla de sa discussion avec Sallah.

« Pourquoi, c’pose problème ? » Vu le ton qu’il avait employé, ça n’avait pas l’air mais elle préférait s’en assurer. « J’suis v’nue la dernière fois, t’étais pas là, et j’lui ai passé un livre d’cuisine, du coup on en a profité pour en parler un peu et pour préparer un truc aussi… » Elle se tourna pour regarder derrière elle si Sallah n’était pas dans le coin et se pencha un peu plus au-dessus de la table de travail. « J’essaye d’faire en sorte qu’il fasse un peu moins épicé, t’vois parc’qu’à ton âge, c’pas très recommandé. »

Dis comme ça ce n’était pas très flatteur mais, ça venait d’Aishlinn alors il ne fallait pas se focaliser sur la manière dont elle disait les choses mais plus sur le fond de ses paroles. Du coup, ça partait d’une très bonne intention. Elle se redressa à nouveau, les coudes toujours sur la table, assise sur la chaise en face d’Adrian. Enfin, assisse… L’adolescente avait surtout mis un genou sur la chaise et était assise sur sa jambe alors que l’autre était sur le sol. Ces adolescents, pfff, même pas foutus de s’installer correctement sur une chaise ! Elle reprit sur un sujet qui, pour le coup, l’intéressait beaucoup plus.

« J’t’ai déjà dit d’où j’venais en Irlande ? » Elle prit le temps de réfléchir parce qu’elle ne savait plus vraiment si elle avait donné cette information. Dans le doute… « J’ai toujours vécu à Dublin, ‘fin, avant d’venir ici. Du coup, j’connais plutôt bien l’coin. » Carrément même. Penchant la tête, et sans avoir besoin de lunettes – vive la jeunesse – elle pointa le nom d’un village sur les notes d’Adrian. « En fait, si l’village en question est Garristown… » Elle y avait passé un peu de temps, dans une de ses familles d’accueil. Chose qu’elle préféra taire. « … Ben, disons que j’connais l’endroit. Alors, t’vois, si tu veux bien qu’j’t’aide, j’trouverai ça cool d’venir avec toi. » Elle releva les yeux vers Adrian. « Bon, vu qu’c’est à moins de 30 bornes de Dublin, j’en profiterai sûr’ment pour faire un tour là-bas, vite fait. Quitte à être à côté, autant en profiter. »

Elle avait essayé d’annoncer ça comme si c’était une simple occasion et non pas comme un besoin presque vital d’aller vérifier que ses parents allaient bien. Si Aishlinn n’aimait pas mentir à Adrian, là, elle se disait qu’elle oubliait simplement de lui donner quelques détails. Ce n’était pas réellement un mensonge.

« C’est une semaine, grand max, c’est ça ? » Oui parce que bon, aller à en Irlande c’était bien beau mais elle avait un jumeau à prévenir. D’ailleurs la facilité avec laquelle elle acceptait de partir pendant plusieurs jours pouvait être étonnante. « T’voudrais partir quand ? Parc’que faut qu’j’le dise à Abban quand même. »

En réalité, son jumeau allait bien trouver comment s’occuper pendant ce temps, peut-être même qu’il poserait ses valises chez Jake pendant une semaine, et que ça lui ferait même plaisir. Ce qu’elle pouvait détester ce type !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 24 Fév 2014 - 16:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il n'y avait, bien évidemment, aucun problème à ce qu'Aishlinn devienne amie avec Sallah, bien au contraire ! Son « fils » avait toujours eu beaucoup de difficultés à accepter les éléments extérieurs. Même avec June qui était pourtant au courant de tout, aussi Adrian était heureux lorsqu'il voyait quelqu'un entrer dans le cercle très privé des connaissances positives de l'intendant. Il se contenta d'un geste de la tête pour signifier qu'il ne voyait aucun problème à cet état de fait et fut assez amusé d'apprendre qu'ils avaient parlé cuisine. Oh, s’il y avait bien une chose que l'égyptien adorait, c'était de cuisiner ! Adrian aimait un peu moins lorsque son fils s'y mettait, mais bon, par politesse et par désir de le ménager, il évitait de le dire. Peut-être qu'Aishlinn allait réussir à lui faire oublier ses recettes les plus éprouvantes – et pimentées ? Le dernier plat qu'il avait confectionné avait dû détruire définitivement les papilles gustatives d'Adrian vu la dose de piment qu'il y avait, mais bien évidemment le centenaire n'avait rien dit à ce propos. C'était des plats typiquement égyptiens et l'Archimage avait mangé bien « pire » en étant en Afrique.
Les précisions de l'Irlandaise sur « son âge » et le fait de ne pas manger épicé firent sourire Adrian. Dit de la sorte, ce n'était pas forcément très valorisant, mais venant de la demoiselle, il le prenait comme une bonne chose. Après tout, si elle s'inquiétait pour sa santé c'est qu'elle devait tenir un minimum à lui, non ? Son sourire persistait alors qu'il répondait d'un ton patient.

« Il n'y a pas de problème pour Sallah. Au contraire, ça me fait plaisir que vous vous entendiez bien, disons simplement qu'il est peu liant, donc ça m'étonnait qu'il puisse discuter avec toi. Aishlinn avait dû remarquer qu'il était peu liant cela dit.
Mais si tu as parlé de cuisine, je comprends mieux. Je crois que c'ets bien la seule chose qui le passionne réellement. Et j'apprécie l'attention pour les épices. Si tu pouvais aussi t'arranger pour qu'il vide un peu moins de sachets de sucre dans ses desserts, ça évitera que les rares invités qui passent au manoir repartent d'ici diabétiques. Le ton était léger, c'était pour plaisanter vu que les desserts étaient ainsi dans le pays d'origine de Sallah.
D'ailleurs je n'avais pas noté que tu étais aussi intéressée par la cuisine. C'est plutôt inhabituel pour les jeunes de ton âge. »

Ils avaient plutôt l'habitude de cuir des pâtes et de les faire cramer non ? Aishlinn ne lui avait jamais vraiment parlé de cette passion – ou il l'avait compris comme ça – mais ce n'était pas si surprenant qu'elle en ait une elle aussi. Il comprenait un peu mieux lorsque la jeune femme lui avait parlé d'avoir d'autres loisirs que les patins à roulettes. Rollers. Il avait du mal avec ces termes trop « jeunes » ! Peut-être que ce serait le fil conducteur de son amitié naissante avec le « fils » de l'archéologue ? Qui vivra verra !

Installée en face de lui, la jeune femme reprit la parole pour le questionner sur ce qu'elle lui avait dit à propos d'elle. Pas grand-chose. Juste qu'elle venait d'Irlande et qu'elle y avait encore de la famille, mais lorsqu'elle parla de Dublin, il comprit mieux son intérêt redoublé. Drôle de hasard, peut-être le pouvoir des leprechauns qui se manifestait déjà ? Le village dont elle parlait était bien celui ciblé par le mage et comme elle avait l'air de le connaître, ce serait une raison supplémentaire pour l'amener là-bas avec lui. Le fait de rester quelques jours de plus sur place ne le dérangeait en aucun cas et, au final, Adrian hocha la tête à la dernière question d'Aishlinn.

« Oui, une semaine maximum. Normalement ce sera l'affaire de deux ou trois jours le temps de trouver l'endroit et localiser l'artefact, mais si en plus tu connais le village, ça sera peut-être plus rapide. Après tout dépendra du temps que tu voudras aussi passer là-bas. Il ne comptait pas la presser et sera capable de s'occuper en attendant.
Je comptais partir dans les jours qui viennent. J'attendais juste de voir si tu passais pour te prévenir. Mais après-demain ou dans la semaine, ce serait bien. Je préfère éviter de laisser trop traîner au cas où quelqu'un s'y intéresserait aussi, mais on pourra partir lorsque ça t'arrange. Il n'était pas bien compliqué lorsqu'il s'agissait de voyager. C'était aussi le signe qu'il acceptait volontiers son aide.
On utilisera la téléportation. J'ai déjà été à Dublin, donc on arrivera là-bas et ensuite on se débrouillera pour se rendre jusqu'à Garristown. Ça ne prendra pas beaucoup de temps pour le voyage, donc on a un peu plus de battement que si on prenait l'avion. Ce qui était une bonne chose selon lui.
Je ne sais pas trop ce qu'on trouvera sur place par contre. Ça parle d'une forêt et d'une grotte où se trouverait l'artefact, mais bon... les leprechauns sont du genre... plaisantins, alors on peut s'attendre à tout. Il leva les yeux vers Aishlinn pour reprendre d'un ton plus sérieux.
Par contre Aishlinn, tu ne le toucheras pas, entendu ? Je ne veux pas que tu te retrouves avec une malédiction sur le dos à cause de moi ! »

Ce serait con et ça le vaccinerait contre l'idée de lui redemander de l'aide, c'est un fait.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 25 Fév 2014 - 13:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Vas-y, d’où ça l’étonnait que Sallah puisse discuter avec elle. Il la prenait pour une adolescente aussi insupportable que ça pour ne pas réussir à « amadouer » un intendant un peu retors ? C’est qu’elle pouvait être adorable quand elle le voulait bien et qu’il existait un sujet en commun. Mais, non, ça étonnait Adrian. Du coup, à la première phrase du mage, Aishlinn avait eu une sorte de petite moue vexée mais, elle haussa très vite les épaules. En fait, Adrian, il était juste jaloux parce qu’elle avait mis moins de temps que lui à discuter avec Sallah. Voilà tout. Pff ! Elle secoua la tête à l’idée de voir avec Sallah pour mettre moins de sucre et repris rapidement la parole quand il annonça ne pas savoir pour sa passion pour la cuisine. Il ne lui avait jamais demandé ce qu’elle aimait dans la vie, en même temps.

« T’en connais beaucoup des jeunes, et tu leur d’mandes c’qu’ils aiment pour savoir c’qui est habituel ou pas pour eux ? » Ce n’était pas une critique, juste une façon de signifier qu’il n’était peut-être pas très à la page sur ce qui était apprécié ou non par les jeunes. Elle haussa les épaules. « On prévoit d’ouvrir un restaurant avec Abban, on est doué là-dedans. Pour ça que je voulais parler avec Sallah, il a une cuisine carrément différente, c’est toujours bon d’apprendre sur ça. »

Aishlinn ne s’estimait pas douée pour la magie alors, si elle en venait à dire qu’elle l’était dans un domaine c’était qu’elle devait réellement l’être. La bonne nouvelle c’est que les jumeaux prévoyaient d’ouvrir une affaire tout ce qu’il y a de plus légale. Enfin, sur le papier c’était ça après elle ne se faisait pas trop d’illusions. Avec leurs activités annexes, ça risquait surtout de servir, de temps à autre, de repère pour des gens pas trop fréquentables. Ils verraient bien, en tout cas, l’idée c’était de partir avec de bonnes intentions et l’envie de continuer à faire un truc tous les deux à défaut de travailler pour la même organisation.

Bref, ne comptant pas s’étaler sur quelque chose qui était qu’au stade de projet, elle reporta son attention sur Adrian qui confirma que ça ne durerait pas plus d’une semaine. En fait, ça pouvait même beaucoup plus rapide que ça si les choses venaient à bien se dérouler. Hochant la tête aux dates qu’il prévoyait, elle laissa entendre que ça ne lui posait pas de problème. Du moment qu’elle avait le temps de prévenir Abban et de prendre ses dispositions. L’idée de la téléportation ne la perturbait pas plus que ça, pas comme si elle n’avait pas l’habitude avec son frère. Elle avait fini par lever sa main droite à la dernière demande d’Adrian.

« Woah, t’inquiète, j’compte pas toucher c’truc. » Elle était Irlandaise, elle ne ferait jamais confiance à un truc en rapport avec les leprechauns, fallait être fou pour faire le contraire. « T’sais j’suis une voleuse mais j’suis pas clepto, j’me sens pas obligé d’prendre tout c’que j’vois. » Elle avait dit ça sur le ton de l’humour. Il n’avait pas à s’inquiéter pour ça, si vraiment elle devait prendre l’objet c’’est qu’elle n’aurait pas le choix et que la vie de quelqu’un en dépendait. Ce qui ne devrait pas être le cas, n’est-ce pas ? « Bref, dans deux jours, s’tu veux, ça peut l’faire. » Elle marqua un air interrogateur. « J’peux prendre des affaires quand même avec ta téléportation ? Parqu’que si faut rester plusieurs jours là-bas, j’vais pas garder les mêmes fringues, hein. » Logique, non ? « Et d’mon côté, j’en ai pas pour longtemps, juste deux trucs à vérifier mais, ça s’ra rapide. Quelques heures. » Le temps de se rendre à l’hôpital psychiatrique et à la prison de la ville. Super programme. Elle afficha un sourire. « Et j’trouve ça cool que tu aies voulu attendre pour me prév’nir. » Oui, oui, elle appréciait l’intention. « Du coup, j'irai regarder dans le livre que tu m’as donné si j’trouve quelqu’chose. »

En fait c’était un truc qui lui plaisait bien. Cela dit, ça n’avait rien d’étonnant puisque, chez les jumeaux, c’était elle qui montait les plans. En gros, elle avait toujours aimé prendre les renseignements nécessaires, faire des recherches pour faire en sorte que les choses se passent au mieux. Là, ce n’était pas si différent que ça, c’était seulement le type de recherche qui n’était pas le même. Cela dit une question allait forcément se poser s’il était question de l’Irlande.

« Par contre, t’sais, euh… » Elle fit une légère moue. « L’Irlande c’notre pays à tous les deux, enfin, à Abban et à moi, j’veux dire. Alors, y a d’grandes chance qu’il veuille v’nir, en fait. T’crois qu’ça pose un problème ? Enfin, ça t’dérangerai s’il venait avec nous ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Fév 2014 - 20:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, elle marquait un point – même un énorme – en laissant entendre qu'Adrian ne connaissait strictement rien aux habitudes des jeunes. Déjà qu'il n'était pas au courant que son assistante portait des vêtements qui n'étaient plus à la mode depuis l'époque de sa grand-mère, autant dire que pour le reste, il était largué. Peut-être bien que les jeunes adoraient tous la cuisine et que le restaurant pullulaient ? Allez savoir, l'Archimage se contenta d'afficher une légère moue qui prouvait que, non, il n'y connaissait rien aux jeunes. D'un côté, il avait l'excuse de ne plus avoir été en contact avec un jeune depuis une quarantaine d'années – June n'entrant pas dans le recensement vu son côté « vieille fille ». Ce n'était donc pas sa faute ! Adrian ne s'attendait pas non plus à ce que la jeune femme lui avoue penser ouvrir un restaurant avec son jumeau, c'était un travail important qui allait les accaparer un bon moment avant que ce ne soit rentable ! Bien évidemment, l'habituelle question de l'argent se posait, mais après avoir vu la jeune femme au volant de plusieurs véhicules, voitures comme motos, Adrian en était venu à penser que ce point ne comptait pas vraiment pour les deux Irlandais. Ils savaient se débrouiller c'était évident ! S'ils se lançaient là-dedans, ils s'en sortiraient certainement très bien.

Quoi qu'il en soit, Adrian ne répondit rien et la discussion glissa sur la prudence qu'il demandait à Aishlinn. Oui, il ne la voyait pas comme une cleptomane, mais disons que le mage se méfiait un peu des réactions de la demoiselle. Déjà qu'il ne s'était pas attendu à ce qu'elle réagisse lorsqu'il avait parlé de l'Afrique et qu'elle avait frôlé la panique, il ne tenait pas à ce qu'elle décide de prendre l'artefact pour éviter que quelqu'un ne soit mis en danger. En gros, Aishlinn était imprévisible et il préférait lui dire trop de choses que pas assez ! Vu qu'elle avait l'air obéissante à sa manière et qu'elle avait déjà utilisé sa carte désobéissance du mois – oui, oui, ça fonctionnait comme ça – en allant récupérer le sang de démon, le mage pensait pouvoir être tranquille ! Ce n'est qu'au terme des questions de la jeune fille qu'Adrian secoua la tête avant de lui réponde.

« Non, ça ne me dérange pas. C'est à vous de voir s'il a envie de venir avec nous. Enfin surtout avec lui, Adrian ne savait toujours pas ce qu'Abban pensait réellement de lui.
La téléportation peut se faire à trois si jamais, puis les affaires sont comprises dans le lot. Tu sais, je l'utilise pour partir plusieurs semaines des fois. Enfin, avant, plus maintenant. Mais tu peux prendre ce dont tu as besoin avec toi ce n'est pas un problème. Il la regarda quelques secondes avant de reprendre.
Et si la présence d'Abban change quelque chose à votre visite là-bas, tu sais que ça ne me dérangera pas d'attendre un peu sur vous. Il y a toujours de quoi faire là-bas, je ne m'ennuierai pas si jamais vous avez besoin de prolonger le séjour. J'imagine que le fait qu'il soit avec toi te permettra certainement de rallonger le délai. »

Elle avait certainement voulu rentrer rapidement à cause de – ou plutôt pour – son jumeau. Quoi de plus normal en un sens ? Sallah resterait au manoir, même s’il n'aimait pas rester seul aussi longtemps, le quinquagénaire n'aimait plus trop voyager et il préférait son confort et ses habitudes au manoir. Adrian avait parlé de la téléportation, mais il se souvint tout à coup d'un point.

« Enfin... si jamais Abban n'a pas envie de se faire téléporter par quelqu'un d'autre, on peut aussi bien prendre l'avion, ça ne pose pas problème. Vous n'aurez qu'à me dire ce qui vous convient le mieux. Avec un sourire il ajoute une précision.
Tu as mon numéro si jamais. »

Comme la jeune femme n'avait apparemment plus rien à ajouter, il la salua en lui souhaitant bon courage pour faire ses bagages. Depuis qu'il avait compris que son apprentie avait un côté « victime de la mode » qui la poussait à apparaître présentable, il imaginait que le choix de ses vêtements n'était pas anodin. Au moins Nafasi aura servi à quelque chose. Peut-être bien qu'il avait besoin d'une fée qui soulignait les points gênants pour réussir à comprendre les gens qui l'entouraient ? Tout ce que l'Archimage espérait, c'était que cette sortie avec les jumeaux n'allait pas se transformer en véritable cauchemar. Passer d'une vie d'ermite à celle du type qui accompagnait deux jumeaux hyperactifs dans leur pays d'origine l'angoissait légèrement. Bon d'accord, ça l’angoissait énormément au moins d'occulter les doutes qu'il avait à propos de l'artefact qu'il recherchait !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




L'Irlande, tu sais ? C'est bien. #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Tu sais , j'ai bien réfléchis depuis . Ne me laisse pas car cette fois , j'en mourais ....
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» Arrête de mentir, je sais que tu m'aime bien au fond. [Abandonné]
» Je ne me sens pas très bien [TERMINÉ]
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ∞ Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-