AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Le pardon n'est parfois qu'une figure de la vengeance ▬ Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 20 Jan 2014 - 15:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La rencontre avec un certain Gula avait beau remonter à plus d'un an, Renan ne l'avait pas oublié. Pourquoi ? Parce que ce type avait réussi à lui donner des sueurs froides et que ce n'était pas quelque chose de très fréquent. Le français avait toujours été très fier de sa maîtrise de lui-même, c'était en quelque sorte sa force et elle était même plus importante que le pouvoir qu'il avait. Se maîtriser c'était pouvoir empêcher les autres de vous manipuler et par conséquent, de vous dominer. L'oncle de l'Officier de la Pénombre avait toujours beaucoup insisté à ce propos et c'était pour cette raison que le jeune homme avait autant insisté à ce sujet. Il était intimement convaincu que personne ne pouvait le pousser hors de ses retranchements et pourtant.... Et pourtant ce type s'était pointé comme une fleur lors d'une mission et avait chamboulé cette assurance qui ne lui avait pourtant jamais fait défaut. Renan était un homme vaniteux, c’est l'évidence même. Il n'acceptait pas que qui que ce soit puisse mettre ses compétences en doute, mais lorsque c'était lui-même qui commençait à se poser des questions, que fallait-il faire ? La réponse s'était finalement imposée d'elle-même. Retrouver ce type et comprendre comment il s'était démerdé pour l'atteindre avec autant de facilités.

Ça n'avait pas été très difficile de faire le lien entre le vol de l'artefact qui l'avait opposé à Gula et le Cartel Rouge, Renan avait donc demandé à quelques sbires d'aller faire un tour de ce côté. Le but n'était pas d'entrer en contact avec le mutant, mais uniquement de se renseigner sur lui et de pouvoir rapporter les informations à l'Officier de la Pénombre. Ce dernier leur avait donné carte blanche avec seule instruction de ne pas se faire remarquer et surtout, de ne pas aborder Gula. Ils avaient eu le temps, largement même ! Plusieurs mois passèrent avant que les hommes ne reviennent pour informer Renan du fait que le fameux Gula était le « chouchou » de la César et qu'il occupait une place plutôt enviable. Ils avaient aussi entendu parler d'un certain « Maître de la Peur » qui semblait être un surnom qui circulait là-bas. En bref, ils étaient en mesure de lui dire que ce mutant s'amusait avec les peurs des gens et qu'il semblait occuper un rôle assez important pour être connu au sein du Cartel Rouge – ou au moins du Circus d'Atia. C'était cette donnée qui avait retenu l'attention du trentenaire. Atia, le Cartel, la Réunion. Tout un tas de choses qui permettaient de voir la situation sous un nouvel angle. Approcher cet homme pour tenter de lui arracher des informations sur la manière de faire ou les agissements d'Atia serait un atout indéniable pour SHADOW. Renan ne faisait pas confiance aux César et il voulait en savoir plus sur leur milieu. Se lier avec une personne qui était proche de la grande patronne serait donc une occasion en or d’obtenir ce qu'il voulait.

C'est avec ces informations en main que Renan avait préparé l'appât. Il s'agissait d'un simple mentaliste de SHADOW que l'Officier de la Pénombre avait transformé en un prétendu « Cauchemar » qui serait capable d'effrayer n'importe qui. Puis il s'était débrouillé pour que la rumeur arrive jusqu'au Cartel et se glisse parmi les discussions dans le but d'appâter Gula. Cela avait pris pas mal de temps et jusqu'à récemment, le trentenaire s'était arrangé pour que seul le nom et les capacités de ce mentaliste arrivent jusqu'aux oreilles de leurs auditeurs. Puis quelques jours plus tôt, il avait laissé filtrer l'information que Cauchemar allait s'occuper d'un groupe de super-vilain dans un quartier de la ville. Certains prétendaient qu'après ce coup il allait certainement devenir plus célèbre que tous les autres mutants usant des peurs des autres – de quoi piquer l'intérêt de Gula à n'en pas douter ! En vérité ce mentaliste n'était rien de plus qu'un simple mentaliste à peine capable de lire les pensées des autres et de pouvoir manipuler les plus faibles. En bref, il ne faisait absolument pas le poids face à Gula, mais c'était uniquement ce qu'il représentait qui intéressait Renan.

Ils s'étaient donc installés dans une ruelle peu fréquentée de la ville, le mentaliste avait été déguisé pour l'occasion et se tenait face à un groupe de quelques personnes censées jouer le rôle des méchants. Renan était posté en retrait, à l'abri des regards dans un immeuble qui se trouvait juste à côté de la ruelle. Il avait une magnifique vue sur le spectacle et attendait que Gula décide de se pointer jusqu'à chez eux. Viendrait-il ? Est-ce que l'appât était suffisamment intéressant ? Il fallait espérer ! Quoi qu'il en soit plusieurs membres de SHADOW avaient été postés aux entrées des ruelles environnantes, déguisés pour passer inaperçus bien sûr, attendant la venue de leur « cible » pour prévenir Renan de son arrivée. Encore faudrait-il que le jeune homme ne soit douté de rien, mais rien n'était moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 21 Jan 2014 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    * Home, sweet home...*

    Colin se trouvait sur les quais environnant le Circus. On l’avait simplement envoyé faire le tour des environs pour vérifier les dispositifs de sécurité. Ceux qui sont sensés repérer les flics si jamais l’inspiration les poussaient à flairer dans le coin. Un boulot un peu ingrat pour lui, mais Atia voulait bouder le retour de Colin pour lui servir de leçon. Pour lui permettre de replonger dans le bain, également. Qu’importe, les intentions d’une César sont bien souvent hors de portée, même pour un mentaliste comme Gula, mais celui-ci s’en fichait. Il avait encore la tête en Espagne... et le souvenir qu’il avait rapporté l’obsédait constamment. C’était peut-être pour cela qu’on lui assignait des tâches de ce genre pour le moment. Bof tant pis... il ira courir après les Purple Hat plus tard... à l’occasion. Pour le moment, il était en décalage. Revenu de sa patrouille on ne peut plus ordinaire, Colin fit son rapport à l’équipe de sécurité avant de se diriger vers l’arène, là où il devait se trouver les soirs où il travaillait ici. Ca n’avait pas changé évidemment... le monde ne tournait pas différemment à cause d’un seul voyage... aussi mystique était-il. Lui avait changé... peut-être ? Non pas tellement en fait, il avait juste la tête pleine. Il boirait bien un verre d’ailleurs. Après avoir commandé un mojito, il s’adossa au comptoir pour observer l’assemblée. Les choses étaient décidément restées telles quelles. La salle n’était pas plus bruyante que d’ordinaire, pas moins non plus. Il y avait des habitués et d’autres un peu plus inédits... rien à signaler en somme. Sauf peut-être ce mec qui le fixait un peu trop.

    Debout, accoudé sur une table haute, Philip lui lançait des coups d’œil insistants, si bien qu’au final il regardait plus Colin que le combat. Pour l’ancien gladiateur qu’il était, c’était inédit. Le mentaliste remarqua aussi que le verre qu’il tenait dans la main était encore plein et aucune bouteille ne l’environnait. Ca aussi c’était inédit. Le mentaliste pensa à la proposition qu’il lui avait faite avant de partir. Seymour avait dit qu’il passerait le mois à y réfléchir avant de répondre. On était encore en janvier donc il n’allait probablement pas lui donner de réponse tout de suite, mais il lui voulait quelque chose. Des questions à lui poser, peut-être. Colin alla à sa rencontre une fois servi.

    – Je ne vois pas de gui au dessus de ta tête, donc j’imagine que tu ne me lorgne pas pour un baiser... La réplique fit rire l’ancien combattant.
    – Toujours aussi respectueux avec tes aînés à ce que je vois... Tu devrais l’ajouter à ta liste des bonnes résolutions.
    – Tu n’es pas encore ivre ce soir alors tu me la joue Yoda ?

    Nouveaux rires. Seymour leva ensuite son verre et Colin fit de même avant que les deux hommes ne trempent les lèvres dans leur verre. Le jeune homme remarqua que son comparse ne se contentait pas d’avaler son whisky... il le savourait. Ce qui signifiait qu’il ne buvait pas pour les mêmes raisons que d’habitude. Quelque chose à célébrer ? Colin l’interrogea du regard un moment avant de porter son attention sur l’arène. Philip finit par briser la glace.

    – Je ne travaille pas pour les deuxièmes au classement.

    Colin tourna la tête vers lui. Il avait l’air sérieux, limite menaçant. C’était impressionnant, fallait avouer. D’ordinaire, Seymour était un mec désinvolte avec tout, familier au pire et mielleux au mieux. Là, il était carrément à la hauteur de la réputation qu’on lui prêtait. Cela dit il s’adressait à Gula, un être qui faisait trembler les tas de muscles sans avoir même besoin de bailler. Le jeune homme prit la chose avec humour.

    – Ca fait un bail que j’ai pas passé d’exam... C’est qui l’prof qui m’a noté ?

    Philip devait savoir que Colin avait était absent un moment et qu’il revenait d’un voyage personnel, il décida donc de faire comme s’il n’était pas encore à jour.

    – Disons que mes oreilles ont traîné par ci par là... Et elles ont entendu dire qu’un autre que Gula pourrait prétendre au titre de Maître des peurs...

    Encore ce satané titre... Un jour, Colin aura envie de tuer quelqu’un juste pour l’avoir nommé ainsi devant lui. Il n’était pas le Maître des peurs. Le Maître des peurs était mort depuis quelques années, déjà. Personne ne pouvait être le Maître des peurs. Cela dit, il était plus agacé par l’utilisation de ce titre que par l’existence d’un potentiel prétendant.

    – Tes exquises oreilles pourraient être un peu plus précises, s’il te plaît ?

    Philip but une nouvelle gorgée. C’était donc là le problème... il pensait sérieusement rejoindre l’équipe de Gula, mais il avait apparemment entendu des rumeurs qui pouvaient discréditer son potentiel futur patron. Et s’il y avait une chose à laquelle Seymour tenait infiniment plus que le whisky, c’était bien son honneur... sa fierté. Il ne bosserait jamais pour un individu de seconde zone. Il lui fit par de ce que ses oreilles avaient entendu. Un dénommé « Cauchemar » apparemment sorti de nulle part... Le nouveau se disait capable d’utiliser les peurs comme personne. Sacrée provocation... car dans le milieu du Circus, c’était certainement ce dont il s’agissait. Probablement un jeunot qui savait donner la chair de poule à des mamies et qui voulait utiliser son « don » pour se faire un nom. Des attaques de ce genre, Gula en avait reçu des tas du temps où il était gladiateur... Mais ses performances avaient finit par faire fondre ses prétendants comme neige au soleil... Et les flocons étaient de retour, semblait-il. Sans doute sa petite absence avait-elle était remarquée... Peut-être même que c’était ce genre de rumeurs qui refroidissait madame César à son égard. Lui même se fichait de l’honneur et de ce genre de chose... il pouvait bien ne pas avoir de réputation du tout, cela ne le dérangerait pas le moins du monde. Seulement voilà, il était dans un monde où les apparences comptaient un minimum. En tout cas elles comptaient carrément pour quelqu’un comme Philip Seymour, or Colin voulait cet homme. On ne trouvait pas meilleur Varys au Circus... Et surtout il se liait très facilement avec les criminels. Il avait le droit d’être exigeant...

    Et honnêtement, l’idée de rencontrer un autoproclamé érudit des peurs amusait beaucoup Gula. C’était pile le genre de chose qui lui remettrait les idées en place... ainsi que sa réputation.

    – C’est d’accord... je vais le faire ton combat dans la boue... Qu’est-ce qu’il faut pas pour te faire plaisir à toi...

    Philip éclata de rire cette fois. C’était le genre d’image qu’il aimait bien et qui en plus était totalement appropriée. C’était un jeu de p*t*s... Colin devait faire la sienne pour que Philip fasse de même. Un jeu auquel le Gula se prêterait joyeusement. Seymour la voyait dans les yeux du jeune homme... Cette petite étincelle d’amusement et de défi qu’il avait l’habitude d’arborer avant d’entrée dans l’arène...

    Le « fameux » Cauchemar se tenait debout, seul contre l’adversité, dans une ruelle sombre, comme la rumeur l’avait annoncé. Attiré par le spectacle, un jeune homme tout en jogging et en sweatshirt dont la capuche baissée recouvrait un masque d’halloween, s’approcha d’un pas assez sûr. Entre deux répliques que se lançaient les acteurs principaux, le nouvel arrivant glissa sa voix d’adolescent pour poser une question avec une voix forte. Le test pouvait commencer.

    – C’est vous le Cauchemar dont tout le monde parle ?

    Belle intonation se dit Colin alors que les pensées de son appât lui parvenaient. Masque de Gula sur la tête, il se tenait adossé à un mur de briques dans une ruelle adjacente. Attentif, il attendit la suite. Dave qu’il s’appelait l’adolescent... Le gamin passait ses soirées à faire le mur et à traîner au Circus en pariant sur les issues des combats. Il en était arrivé à devenir un fanboy et connaissait presque toutes les « célébrités » de l’arène. Le convaincre de partir en mission avec lui n’avait pas été difficile. Il avait suffit de mettre le masque de Gula, et de lier son esprit au sien pour en faire une marionnette parfaite. Les indications étaient claires : Dave devait se faire passer pour Gula et provoquer celui qui se faisait appeler Cauchemar. Colin avait mis se stratagème en place afin de tester cette étoile montante sortie de nulle-part. Voir son niveau... et surtout voir si la rumeur était avérée parce qu’il ne fallait pas oublier que les ouï-dire restaient des ouï-dire... même s’ils étaient passés dans les deux oreilles de Philip Seymour. Il suffisait d’entendre toutes les rumeurs extrapolant sur les capacités du sabre de madame César pour se montrer un minimum dubitatif.

    Présentement, Colin était persuadé que ce Cauchemar n’était qu’une grande gueule de tête brulée trop lâche pour venir faire ses preuves dans l’arène du Circus. Or Gula aimait bien jouer sur les mots... mais il aimait surtout jouer avec les esprits.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 21 Jan 2014 - 21:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Peu de temps après que la scène ait été mise en place, un type se pointa vers le prétendu Cauchemar. Renan n'avait pas donné énormément d'instructions, uniquement le fait que son mentaliste devait tenir suffisamment longtemps pour s'assurer qu'il s'agissait bien de Gula et ensuite, se débrouiller pour ne pas le laisser filer. Même si la tentation de vouloir remettre ce type à sa place était forte, Renan n'avait pas oublié qu'il tenait aussi une possibilité de se rapprocher d'Atia et de pouvoir en apprendre plus sur son organisme et ce qu'elle comptait bien y faire. Bien évidemment, le trentenaire avait besoin de se présenter comme un individu lambda et non comme le chef d'un organisme top secret. L'avantage là-dedans, c'était que Renan n'avait pas aperçu Gula lors de la réunion qui avait regroupe le Cartel, par le biais du Mandarin et d'Atia, ainsi que SHADOW. Cela lui offrait donc une chance de se présenter comme un simple indépendant, simplement désireux de se rapprocher du Cartel. Ça arrivait tous les jours, c'était devenu presque naturel et peut-être que Gula serait heureux d'apporter une nouvelle recrue à sa patronne ? Tesla pensait avoir fait assez bonne impression lors de leur première rencontre, même s'il ne fallait pas exclure la possibilité que cette tête de linotte ait oublié son existence. Bien sûr, le Breton s'en sentirait insulté, mais c'était des choses qui arrivaient lorsque vous deviez faire profil bas comme en étant Officier de la Pénombre.

Le jeune avait donc fait son apparition. Son masque et sa capuche empêchaient tous deux d'identifier la personne qui se tenait face au mentaliste, mais Renan s'y était attendu. Les hommes qui avaient infiltré le Circus étaient présents sur place au cas où Gula se serait présenté à visage découvert, mais ils n'étaient finalement pas très utiles. La logique voudrait que ce soit leur cible qui se tenait face à Cauchemar, mais l'Officier de la Pénombre savait aussi que son ancien adversaire n'était pas un idiot et qu'il pouvait très bien envoyer un appât à sa place. Prudence est mère de sûreté, ne jamais sous-estimer son adversaire était la clé de la réussite !
Après la question du gamin, Cauchemar se contenta de jeter un coup d’œil du côté du nouvel arrivant, gardant un autre sur les pseudos adversaires qui se tenaient non loin de là. Des hommes de SHADOW bien évidemment !

« Ça dépend qui le demande. » Son regard se glissa jusqu'à ses adversaires. « Mais je suis un peu occupé là.... »

Renan suivait la scène à distance, son regard sonda la silhouette du nouvel arrivant sans parvenir à se faire une idée précise de qui il était. Gula ? Pas Gula ? Il fallait qu'il le voit à l’œuvre pour savoir si c'était réellement lui. Renan n'avait pas l'intention de se montrer avant d'avoir une idée sur la question. Il utilisa donc le communicateur qu'il avait sur lui et qui était relié à tous les agents SHADOW, pour prendre contact avec Cauchemar.

« Il va falloir s'assurer que c'est bien Gula. C'est peut-être un simple appât. Il faut essayer de lui faire utiliser ses pouvoirs. »

Aucune réponse en retard bien évidemment, mais Renan savait que l'homme avait bien compris. Ce dernier bénéficiait d'un avantage pour le cas où cet homme était bien Gula : son esprit était hermétiquement clos. Son don de mentaliste l'immunisait contre toute incursion mentale et si cela n'allait peut-être pas le protéger contre les pouvoirs de leur cible, il ne risquait pas de se faire démasquer d'une simple lecture mentale. Et Renan non plus puisqu'il était derrière tout ça.
Cauchemar bougea, reculant d'un pas pour lever sa main en direction de l'un des membres de SHADOW.

« Tu es venu t'amuser ? Tu peux participer si tu veux, il y en a assez pour tous les deux. »

Le ton était presque amusé. Ce mentaliste était un bon comédien, mais comme dit, ses capacités n'étaient pas à la hauteur de la réputation qu'il s'était forgé, ou plutôt que SHADOW lui avait forgé. L'homme dirigea sa main vers l'un des adversaires puis, usant de sa télépathie, il en profita pour tripatouiller son cerveau afin d'extirper des pensées qui provoqueraient la peur chez sa cible. Bien sûr, ce n'était pas à la portée de tous les mentalistes, mais ces hommes-là avaient été préparés à l'avance et les souvenirs avaient été soigneusement sélectionnés pour que l'effet soit semblable à celui du pouvoir de Gula. Ou presque. Rapidement, le visage du membre de SHADOW se marqua d'une profonde inquiétude qui se mua rapidement en peur panique. En quelques dizaines de secondes et sous les yeux de ses comparses, la cible tomba au sol, les yeux révulsés et en apparence hautement effrayé, bien que tout n'était qu'illusion. N'était-ce pas là le rôle de mentalistes : offrir des illusions à ceux qui les observaient ?
Baissant la main, Cauchemar tourna à nouveau la tête vers le prétendu Gula.

« Et si tu me montrais ce que tu sais faire ? »

Inutile de préciser que les spectateurs, nombreux, étaient tous impatients de voir si ce nouvel arrivant était réellement Gula. Bien que la déception risquait aussi d'être au rendez-vous, c'était là tout l'intérêt du jeu.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 23 Jan 2014 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    Le spectacle avait commencé, Dave s’était « présenté » devant l’ambitieux Cauchemar, il se fichait d’interrompre un affrontement qui promettait apparemment du grand spectacle. Les badauds étaient là pour voir le prétendu Maître de la peur mettre la raclée à cette bande de nigauds. Sérieusement ? Il comptait se faire un nom en bottant les fesses de ces clowns ? Colin ne le reconnut même pas, ils devaient VRAIMENT faire partie d’un gang mineur. Qu’importe, il n’était pas venu pour ça. L’assoiffé de renom répondit à l’appel de Dave, ça suffisait à l’identifier, Dave pour sa part n’avait pas à répondre, même si le bougre mourait d’envie de lancer une de ces réparties légendaires qu’il avait apprises dans une bande dessinée quelconque. Gula l’intima de ne rien en faire et de se contenter d’avoir l’air détendu avec un semblant de provocation. Le fanboy n’allait pas remporter un oscar, mais le masque aidait à rendre la performance relativement crédible. D’un geste qui se voulait désinvolte, il mit les mains dans les poches tandis qu’il recevait une charmante invitation. Celle-ci pouvait signifier tellement de choses... envie de tester ses capacités ? simple courtoisie ? rêve incongru de se battre aux côtés de Gula ? Il était encore trop tôt pour faire un diagnostique.

    Impassible, aussi bien à travers son émissaire que de son côté de la ruelle, Colin observa la démonstration de pouvoir de Cauchemar. A cette distance et en dépit de son pouvoir qui le liait à Dave, le jeune homme était incapable de définir exactement la nature de ce pouvoir. Mystique ? Mentaliste ? Physique ? L’important, c’était son efficacité, elle semblait bien existante. Mais là encore, difficile de l’évaluer correctement car Colin n’était pas en mesure de faire un tour dans l’esprit de la victime. De là où son corps se trouvait, Gula parvenait seulement à sentir les délicieux échos de la peur, mais c’était trop lointain pour qu’il puisse la définir clairement. Dave pour sa part eut un frisson qu’il parvint à camoufler même si le mentaliste lié à lui l’avait senti, et savouré. C’était normal, un tel spectacle choquait ordinairement les âmes sensibles, et même une bonne partie des gros durs du Circus n’étaient pas trop à l’aise lorsque Gula triturait l’esprit de quelqu’un de cette façon.

    Au final la petite démonstration amusa Colin. Il n’était donc pas venu pour rien. L’hôte au titre cauchemardesque l’invita ensuite à faire sa propre démonstration. Une proposition des plus touchantes. Seulement voilà, il n’allait pas lui donner ce qu’il attend. Comme sa deuxième rencontre avec Chase Neutron-Grey lui avait appris, un jeu d’esprit était perdu du moment où l’on acceptait les règles de l’autre. Le vrai pouvoir consiste à imposer ses propres règles. Et il s’était suffisamment imposé en tant que manipulateur de peur au Circus pour pouvoir bénéficier de quelques droits. Gula répondit par un discret ricanement, celui-ci trouva un écho positif chez Dave qui devint également hilare. Pile le genre de réaction qui confortait le mentaliste dans son choix d’appât. Après ce petit intermède, les lèvres de Colin se mirent à remuer sous le masque ; elles chuchotaient la réplique à donner. Dave de son côté, en dépit d’un petit malaise grandissant, retransmit les paroles avec toute la crédibilité dont il était capable, celle-ci était heureusement appuyée par le masque qui déformait un peu sa voix.

    – C’est gentil, mais je ne suis pas là pour donner la fessée à tes copains de récré... Je suis venu pour avoir un cauchemar, Père Noël ne m’en a pas donné, pourrais-tu avoir l’amabilité d’y remédier ?

    C’était là le meilleur moyen pour Colin de tester les capacités de son vis-à-vis. Au mieux, il saurait exactement à quoi s’attendre avant de faire son apparition, au pire ce serait Dave qui se prendrait l’attaque de plein fouet. Déjà il voulait voir si Cauchemar était capable de sentir l’esprit de Colin enroulé autours de celui de son acolyte d’un soir. Pour un mutant supposé qui s’était proclamé expert en manipulation des peurs, ce devrait être un jeu d’enfant. Et alors il y aurait vrai challenge. Dans le cas contraire, Gula se contenterait d’écraser ce cafard d’un coup de talon. Il ne devrait pas lui refuser ce plaisir... en tout cas pas devant tant de spectateurs étant donné la personnalité grande gueule de l’individu. Dans le même temps, Colin se demandait comment le gang dont Cauchemar avait prédit la chute allait réagir. Il commençait à les trouvait un peu trop passifs... Surtout par rapport à quelqu’un qui venait de les provoquer... En tout cas, ils ne semblaient pas paniquer, sinon il l’aurait sentit. Peut-être réserveraient-ils une surprise qui se révèlera encore plus réjouissante que la perspective de remettre cet imbécile de Cauchemar en place...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Sam 25 Jan 2014 - 13:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Les choses ne se passaient pas comme prévu. Renan était un peu agacé parce que ce mentaliste n'était pas vraiment à la hauteur, pourtant il avait semblé être un bon investissement lorsque l'Officier de la Pénombre avait tâté le terrain. La démonstration effectuée sur les cibles avaient tout de même semblé faire un petit effet sur le prétendu Gula, mais peut-être était-ce simplement la joie de voir un autre mutant utiliser sa technique ? N'étant pas doté de la capacité de lire les esprits, le français ne pouvait faire que des hypothèses qu'il était malheureusement impossible de vérifier. Suivant la scène de loin, le Breton ne manqua pas de remarquer le rire qui agita le nouvel admirateur de Cauchemar pendant un instant, est-ce que c'était l'effet de l'attaque sur les autres types ? Peut-être bien. Rien n'était moins sûr cependant. L'oreillette dont Cauchemar disposait était non seulement une manière de communiquer avec lui, mais aussi un moyen d'entendre ce qui se disait en bas. Ainsi donc le prétendu Gula voulait une démonstration des talents de son nouvel adversaire ? Mauvaise idée. Si ce type était bien celui qu'il prétendait être, il se rendrait normalement compte de la supercherie. Mais n'était-ce pas ce que Renan voulait ? Être face à Gula pour avoir le « plaisir » de discuter en tête-à-tête avec lui ? Le mentaliste hésita un instant et l'Officier de la Pénombre prit les choses en main.

« Termine d'abord de t'occuper de tes pseudos adversaires, ils sont un peu trop calmes pour avoir l'air crédibles. »

Le ton de Renan était un peu agacé. Ce foutus clones avaient beau être talentueux, ils étaient nazes pour l'improvisation. Cauchemar avait appris qu'il était bon de ne pas contrarier son supérieur puisqu'il détourna son regard de Gula pour reporter son attention sur les autres membres de SHADOW qui patientaient toujours calmement.

« Deux petites minutes et je suis à toi. Je les ai sous mon emprise, ça me bloque une partie de ma concentration. »

Bonne excuse, mais valable ou non ? Peu importait, l'homme leva à nouveau la main avant de faire un geste comme s'il cherchait à chasser une mouche gênante, ce qui eut pour effet d'envoyer une vague télépathique en direction de ses cibles. Ces dernières ne semblèrent tout d'abord pas réagir à l'attaque, mais après quelques secondes ils finirent par tomber par terre comme s'ils s'endormaient. Difficile de s'insinuer dans leur esprit sans se faire repérer, enfin Renan l'espérait, ils pourraient donc bien laisser croire qu'ils avaient été gravement blessés. Après ce petit épisode, Cauchemar reporta son attention sur son nouveau compagnon. Ainsi donc il voulait une démonstration ? Renan n'était pas très chaud, mais en refusant il risquait de voir le gamin filer et si c'était bien Gula, ils auraient préparé tout ça pour rien.

« Si tu te rates, tu auras affaire à moi. »

Un simple avertissement, mais qui suffisait à rappeler à l'autre qu'il n'était pas seul sur cette affaire. Le mentaliste, dont le visage était bien évidemment masqué, laissa planer quelques instants de silence avant de reprendre la parole d'un ton plus détendu.

« Si tu insistes, je veux bien te faire ce plaisir alors. »

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Cauchemar détecte la présence d'un autre esprit.
      ÉCHEC : Cauchemar ne détecte rien.


Son esprit se tendit en direction de celui du pseudo-Gula et commença à fouiller ce qu'il avait à portée de main, ou plutôt d'esprit. Il ne lui fallut pas très longtemps avant de constater qu'il n'était pas seul. Finalement ce mentaliste était peut-être moins naze que Renan le pensait ! Après quelques secondes à chercher quelque chose à exploiter pour effrayer sa cible, Cauchemar commença à trouver des connexions qui semblaient indiquer que ce gamin était contrôlé par quelqu'un d'autre. Un autre mentaliste qui profitait d'un pantin pour le sonder. Est-ce que c'était une bonne ou une mauvaise chose ?

« Tu n'es rien de plus qu'un pantin. Tu espérais vraiment que je ne remarquerais pas ça ? »

Renan fronça les sourcils du haut de son perchoir, se demandant à qui ils pouvaient bien avoir affaire. Que Gula puisse utiliser un leurre pour vérifier que ce n'était pas un piège était une possibilité à envisager. Après tout, il n'était pas devenu ce qu'il était aujourd'hui sans se faire quelques ennemis au passage, non ? Toujours est-il qu'une seule chose intéressait Tesla.

« Est-ce que Gula est là ? Est-ce que c'est lui qui le manipule ? »

Le mentaliste devait fouiller l'esprit du pantin plus en profondeur avant de pouvoir donner une réponse convenable à son patron, puis mieux valait ne pas se planter en voulant aller trop vite pour se faire bien voir. Sans couper son lien avec l'esprit du gamin qui jouait au fan, Cauchemar reprit.

« Montre-toi, que je puisse discuter avec celui qui s'intéresse réellement à moi. Sauf si tu as... peur ? »

Ce serait décidément le thème de la journée.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Jan 2014 - 13:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 26 Jan 2014 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    La proie de Colin ne répondit pas immédiatement au défi qui venait de lui être lancé. Bon point... il était donc plus futé que prévu ce qui attisa la « gourmandise » du mentaliste de la peur. A travers son envoyé, il vit Cauchemar se débarrasser de ses proies sans aucun effort apparent, celles-ci tombèrent comme des mouches. Un spectacle assez sobre au final qui arracha à Gula une petite moue déçue. Ce Cauchemar était un peu trop expéditif à son goût... il n’y avait eut aucun jeu dans son acte... mais peut-être se préservait-il pour une cible plus « dodue ». C’était un peu bête, mais Colin espérait quelque part qu’il trouverait là un compagnon de jeu qui lui ressemblerait un peu. Certes, pour s’amuser, il avait déjà Johnny ou encore Wildcard... mais c’était pas pareil avec eux... tandis qu’être avec un autre inspirateur de peurs...

    Patiemment, Colin et Dave attendirent que Cauchemar soit disposé à s’occuper d’eux. L’un contenait une vague excitation tandis que l’autre essayait d’ignorer son appréhension. Finalement, le challenger de Gula releva le défi sans trop discuter et entra dans la tête de Dave. Au bout d’un petit moment, Colin eut le plaisir de sentir l’esprit de Cauchemar frôler le sien. Il l’avait repéré. Certes, il n’avait pas l’habitude d’envoyer un lié dans les filets d’un mentaliste alors l’expérience n’était pas dépourvue d’un petit quelque chose d’inédit. Il ne connaissait pas assez de télépathes pour pouvoir tester cet aspect de ses facultés aussi il ignorait si le fait d’être découvert était dû au hasard ou à l’expérience. Toujours était-il que cette constatation était pour lui de bon augure. Cauchemar avait réussi son test... ou plutôt il avait réussi la partie implicite du test, celle qui était supposée être la cerise sur le gâteau. L’autre mentaliste lui avait déjà donné cette cerise, mais maintenant il y avait le reste de la part et Colin comptait bien l’obtenir. Par l’intermédiaire de Dave, il joua les désappointés.

    – Je n’ai pas peur... c’est justement là le problème... J’ai demandé un cauchemar, pas un tête-à-tête. Fais-moi peur et je viendrai. il fit une courte pause et son intermédiaire fit de même avant de reprendre en sentant des sueurs froides ruisseler le long de son dos. Seras-tu à la hauteur de ta réputation, Maître des peurs ? Ou bien te contenteras-tu d’ignorer ma provocation ? Oh bien sûr, tu pourrais te contenter de tuer mon messager, mais alors je saurai ce qui en est de ta réputation et je recevrai le récit de tes prochains « exploits » avec le rire qu’il mérite !

    Cette fois les tremblements de Dave étaient parfaitement visibles et Colin fit de son mieux pour ne pas ricaner lorsqu’il réalisa que la vessie de son envoyé se vida. Il avait enfin comprit que Gula se fichait complètement de lui et le pourcentage de chance pour qu’il ressorte de cette expérience en vie venait de lui apparaître comme une claque en pleine figure. Cette prise de conscience l’empêcha toutefois de contrecarrer les plans du mentaliste. Il avait déjà peur... mais Cauchemar n’y était pas à moitié responsable... Aussi, telle une poupée de chiffon, il se contenta de suivre les instructions envoyées par l’esprit de Gula. Celui-ci repensait maintenant à cette petite blague qu’il venait de faire en désignant Cauchemar comme étant un Maître des peurs... il se demandait comment quelqu’un comme lui allait prendre la chose.

    – J’attends... Cela dit, si tu préfères « discuter » il faudra te contenter de ce moyen de communication. J’avoue que l’idée de discuter avec un Cauchemar qui craint de faire peur m’amuse beaucoup...

    Cauchemar s’était montré un minimum réfléchi en s’occupant en priorité de ses cibles premières. Ajouté à cela la dimension « m’as-tu vu » de sa réputation ainsi que les quelques répliques qu’il avait prononcées et Colin avait commencé l’esquisse d’un profil psychologique. A sa manière, il avait disposait ses pièces sur l’échiquier et il comptait bien rythmer la partie à la manière d’un chef d’orchestre. Les possibilités qui s’offraient maintenant à Cauchemar consistaient à se plier aux règles présentées par l’autre, à essayer d’imposer les siennes, à parlementer, à abandonner la partie... ou encore à tricher. Gula ne savait pas quel mouvement lui procurerait le plus de satisfaction...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Dim 26 Jan 2014 - 21:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
La situation stagnait et Renan se demandait si la personne qui contrôlait l'adolescent était bien Gula. Si tel était le cas, le français se montrait un peu déçu. Leur précédente rencontre l'avait laissé avec l'impression d'un homme plein de confiance, mais le simple fait qu'il se cache derrière une marionnette changeait la donne. Il avait... peur ? La frousse pouvait être donnée à n'importe qui et les mentalistes n'en étaient pas épargnés. Oui, à cet instant précis, l'Officier de la Pénombre était pratiquement certain que Gula devait avoir peur de se montrer en personne. À moins qu'il ne se sente trop bien pour pouvoir approcher quelqu'un sans le sonder auparavant ? Dans tous les cas, la déception était au rendez-vous et le français regrettait presque tout le travail mis en place pour cet individu. Mais il conserva le silence alors que le pantin déclarait qu'il ne viendrait pas avant d'avoir peur, cherchant même à provoquer le prétendu Cauchemar en lui disant qu'il se contenterait peut-être d'ignorer son défi. Est-ce qu'il pensait réellement que son avis avait tant d'importance ? En imaginant que Gula – si c'était lui – ne se présentait pas parce qu'il se sentait trop bien pour arriver en personne, le mieux était de le provoquer à son tour.

Le Breton attendit donc que le jouet du mentaliste ne finisse ses provocations pour prendre une décision. Cauchemar restait parfaitement stoïque et silencieux parce qu'il savait que c'était à Renan de donner les instructions. Lui n'était là que pour les exécuter, il n'était pas très calé dans l'art de la manipulation ou de la provocation. La recherche ne fut pas bien longue et en passant par le biais de son oreillette, le trentenaire transmit des informations à son « pantin » personnel.

« Fais-lui savoir que selon toi, si quelqu'un a peur c'est celui qui se cache derrière une marionnette. » Il marqua une légère pause avant de reprendre. « Dis-lui bien que tu te moques de ce qu'il pense de toi et que s'il a envie de rire seul dans son coin, c'est son problème. Fais-lui comprendre qu'il ne représente rien pour toi, si ce n'est un froussard tout juste bon à se cacher derrière un adolescent. Conseille-lui d'envoyer une gamine la prochaine fois, histoire qu'il puisse avoir l'air encore plus ridicule qu'à l'heure actuelle. »

Le silence de Cauchemar pouvait être assimilé à de la réflexion et très que Renan eut terminé de donner ses ordres à son pantin, celui-ci se lança enfin.

« Selon moi, l'homme qui craint le plus, c'est celui qui se cache derrière un message. Moi j'ai au moins le courage de me montrer, alors ne parle pas de crainte, ou uniquement de la tienne. » Son masque se tourna vers les corps des officiers SHADOW situés non loin de là. « Tu ne représentes rien pour moi, si ce n'est qu'un trouillard juste bon à se planquer derrière un adolescent qui se pisse dessus. Alors dis-moi franchement pour quelle raison est-ce que je devrais me soucier du fait que tu ricaneras seul en entendant mes exploits ? » Son regard se reporta vers le jeune. « Je n'ai pas besoin d'admirateurs moi, je sais ce que je vaux et ça me suffit. Si les autres font mes louanges, ce n'est pas de mon ressort. » Il eut un léger rire. « La prochaine fois, envoie-moi une petite fille sortie de la maternelle, tu auras l'air encore plus ridicule qu'à l'heure actuelle. »

Vu qu'il était encore fort probable que le mentaliste planqué reste caché comme un cafard, Renan décida qu'il était temps de prendre les choses en main. Puisqu'il était incapable de venir à lui, ce serait Tesla qui viendrait à lui dans ce cas ! Et si jamais le mentaliste se révélait ne pas être Gula et bien il faudrait aller voir ailleurs ma foi. Avant de quitter son emplacement, l'Officier de la Pénombre donna encore quelques instructions à son homme.

« Dis-lui de venir en personne ou de faire disparaître son pantin, tu n'as pas de temps à perdre. »

Après quoi, il fit signe aux quelques agents en sa compagnie qu'il allait faire le tour des environs. En usant de son don, le trentenaire se débrouilla pour passer du toit sur lequel il était à un autre juste à côté. Il comptait faire le tour du quartier pour essayer de repérer les badauds et peut-être mettre la main sur celui qui servait de manipulateur pour l'adolescent. Logiquement il ne devait pas être très éloigné de sa cible, ou alors ses pouvoirs étaient bien différents de ceux du mentaliste en bas. Pendant que Cauchemar répétait les paroles de son patron, ce dernier observait les environs, scrutant chaque badaud pour localiser celui qui l'intéressait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mar 28 Jan 2014 - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    La déception se forma sur le visage de Colin, en tandem avec un agacement qui était à deux doigts de le pousser à exploser quelques murs pour se défouler. Le mentaliste au potentiel croustillant refusait de jouer avec lui. C’était du n’importe quoi. Pourquoi s’être donné autant de mal à faire parler de lui dans le milieu ? Et pourquoi l’avoir invité à se joindre à lui si ce n’était pour jouer ? Et le voilà qui déclarait n’avoir rien à prouver... cela n’avait aucun sens pour Colin. A moins que cet homme soit cinglé... ou tout simplement doté d’un orgueil des plus enfantins... Douce ironie : au départ, le mentaliste de la peur était venu ici pour satisfaire les caprices d’un des hommes les plus fiers du Circus. Sauf qu’il ne voyait pas la chose sous un angle humoristique... pas sur le coup en tout cas. Il était temps de passer au plan B.

    – Soit... J’ai la frousse...

    Pour le coup, Dave le pensait vraiment. Sur ces mots, l’adolescent enfonça une main dans la poche de son sweat et en ressortit un pistolet qu’il pointa aussitôt sur Cauchemar. La peur lui donnait des ailes et le contact de la crosse lui donnait une espèce de courage suffisant pour prendre son envol. S’il n’était pas aussi agacé, Colin pourrait admirer la précision du geste qui s’était effectué sans le moindre tremblement.

    – J’ai peur d’avoir gaspillé mon temps en venant ici. Peur d’avoir affaire à un paon tout en paroles et dépourvu de c***lles. Mais par dessus tout, j’ai peur de ne pas avoir de cauchemar ce soir... ALORS FAIS-MOI PEUR SI TU VEUX PAS QUE JE T’EXPLOSE LE CRANE !

    Très convainquant... pas mal du tout même. Dave avait presque l’air menaçant maintenant... mais Colin entendait bien que tout l’honneur en revenait au masque et à sa déformation vocale. En tout cas Dave s’en sortait bien. Après s’être amusé à lui envoyer des vagues de peur plus ou moins intenses, Gula se contentait maintenant de laisser les émotions de son messager d’un soir prendre le relais. Il voulait se tirer maintenant et pour cela il faisait appel à ses instincts de survie, à ses tripes. Et elles étaient plutôt bien forgées. Peut-être qu’il pourrait bien servir le Circus finalement... dans l’éventualité où il survivrait à cette soirée bien sûr. Il était possible qu’il fasse mouche avec son flingue... Colin avait entraperçu quelques expériences de chasse dans la mémoire du jeune homme et il avait déduit de ces quelques indices une petite expérience avec les armes à feu. Avec de la chance, il en terminerait peut-être avec ce prétentieux. Avec beaucoup de chance en fait. L’autre s’était tout de même montré capable de détecter la présence psychique de Gula... qui savait quels autres tours il était capable de jouer avec son esprit. Qu’importe. Il pouvait utiliser ses pouvoirs pour se faire Dave, ça permettrait à Colin de se faire une idée plus exacte sur ses capacités en plein combat.

    Lui-même se fichait de l’honneur ou de l’absence d’honneur qui pourrait ressortir de cette rencontre. Il n’était pas venu pour ça. L’honneur, il le réservait aux personnes qu’il estimait. Elles seules devaient le respecter, les autres pouvaient penser ce qu’elles voulaient. Seymour n’en n’aurait rien à faire de savoir comment Colin allait écraser sa concurrence, il voulait juste être rassuré. Et il avait sa propre conception de l’honneur qui faisait qu’il admirait les coups bas. Mais ce n’était pas l’heure de ressasser toutes les qualités de Philip. L’honneur de Colin étant en mode off, le jeune homme était venu principalement pour accomplir sa tâche le tout, si possible en s’amusant et en satisfaisant sa curiosité perverse. L’autre étant apparemment incapable de le combler à ces niveaux, autant passer à la vitesse supérieure. De sa ruelle, il se redressa et décontracta un peu ses membres afin de se préparer à la suite. C’est alors qu’en levant la tête, il réalisa que quelqu’un l’observait.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 28 Jan 2014 - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Cauchemar avait l'air plutôt satisfait de ce qu'il venait de faire, même si au fond il n'avait fait que répéter les mots de son patron. Il semblait que les choses tournaient en leur faveur, ou c'était du moins ce que le mentaliste imaginait jusqu'à ce que le gamin tire une arme de sa poche pour la pointer sur lui. Renan entendit la respiration de son homme qui s'accéléra légèrement, mais il n'y porta pas particulièrement attention. Son attention était centrée sur les ruelles à quelques mètres sous ses pieds, il sondait les visages des spectateurs pour essayer de repérer celui qui pouvait être Gula. Jusqu'à présent ce n'était pas très probant et Renan se demandait sincèrement s'il ne s'était pas planté en pensant qu'il appâterait son ancienne connaissance par ce biais. Les cris du pantin arrivaient aux oreilles du trentenaire qui les écoutait d'une oreille distraite jusqu'à ce que l'un de ses hommes posté en hauteur lui signale que le mentaliste avait l'air de réellement baliser. Il risquait encore de faire une connerie et de tout faire capoter. Quel crétin. SHADOW lui avait fait enfiler un gilet par-balle et à condition que le gamin tire dans son torse, il s'en sortirait rien. Évidemment pour un homme qui, comme Renan, possédait la capacité de stopper les balles, les armes à feu apparaissaient bien moins dangereuses que pour le commun des mortels. Face aux menaces de l'adolescent, Cauchemar déglutit, son expression d'effroi heureusement dissimulée par son masque.

« Interdiction de faire quoi que ce soit. Dis-lui d'aller voir le vrai Gula s'il a envie d'avoir peur. »

Mais l'autre n'ouvrit pas la bouche. Avec un peu de chance, le mentaliste au bout du pantin prendrait ce silence pour de l'assurance. Soupirant d'un air blasé, Renan s'arrêta finalement au coin du toit d'un immeuble, baissant les yeux vers une silhouette qui se tenait plus bas dans la rue. Celle-ci se redressa, commençant à bouger pour détendre ses membres, puis elle leva les yeux et croisa le regard du français. Enfin, en quelque sorte étant donné que le masque était toujours présent. C'était lui. Renan en était convaincu.

« J'ai ce que je cherche. »

C'était simplement destiné à ses agents, pas particulièrement à Cauchemar qui songea pourtant que les choses allaient peut-être enfin tourner en sa faveur. Malgré les « conseils » de Renan, le mentaliste décida de prendre les choses en main tout seul et de s'en tirer sans ramasser une balle dans le buffet. Pour l'Officier de la Pénombre, il était quantité négligeable qui pourrait être sacrifiée sans problèmes s'il foirait sa mission. Renan partait de l'idée que si un agent mourait, c'était parce qu'il était trop peu doué pour s'y prendre correctement. Sauf son oncle et le père à Evey, c'était deux exceptions.

« Réfléchis deux minutes, je te réduis le cerveau en bouillie avant que tu puisses appuyer sur cette gâchette alors baisse ton arme. Je n'obéis pas à n'importe qui. À personne en vérité. »

Renan ne répliqua rien, si Cauchemar voulait s'en sortir comme ça, qu'il essaye ! Lui de son côté ne voulait pas perdre de vue sa nouvelle cible et c'est donc d'un air décidé qu'il rejoignit celui qu'il pensait être Gula. Après avoir sauté dans le vide, le français atténua sa chute pour la transformer en descente ralentie grâce aux objets métalliques qu'il portait sur lui. Il atterrit dans la rue sans aucun dégât, mais suffisamment éloigné de la silhouette qui l'intéressait pour ne pas se trouver dans son champ d'action. Renan avait beaucoup repensé au combat qui l'avait confronté à ce mentaliste et il lui semblait qu'en restant à une certaine distance, il pourrait s'épargner une nouvelle expérience un peu perturbante. Est-ce que l'autre se souviendrait à qui il avait affaire ? Peut-être pas, il verrait bien d'ici quelques secondes.

« Tu es difficile à localiser. C'est la célébrité qui te pousse à te cacher ainsi ? J'avais espéré que tu ferais l'effort de venir de toi-même, mais voilà que je dois te traquer comme une vulgaire proie. » Le ton était assez calme pour montrer qu'il n'avait pas peur de lui, mais qu'il n'était pas hostile non plus. « Je me demande si les mentalistes ont bonne mémoire. Moi je ne t'ai pas oublié, tu m'avais laissé une impression plutôt.... mitigée. » Le dernier mot était prononcé d'un air amusé. « Mais n'aie pas peur... enfin, ne t'en fais pas, je ne suis pas ici pour te causer des ennuis. Juste pour parler. »

L'expression sur la peur avait été utilisée volontairement, il voulait juste provoquer un peu Gula pour voir si c'était bien à lui qu'il avait affaire ou si ce n'était qu'un vulgaire imposteur, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Jeu 30 Jan 2014 - 12:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    La provocation de Colin et de Dave ne porta pas de fruits vraiment mûrs... Certes, il avait décelé une réaction paniquée assez savoureuse, mais à par cela, l’étoile montante de la peur était restée silencieuse et il lui fallut un temps un peu trop long pour replonger dans la danse de la provocation. Colin commença même à se demander s’il n’était pas un peu arriéré à sa façon, d’autant plus que ça réponse en elle-même lui semblait carrément à côté de la plaque. Cauchemar se reprit même concernant son obéissance ce qui fit tiquer l’étudiant en psychologie. Un lapsus ? A quel point pouvait-il se montrer révélateur ? Telle était la question. Mais il n’eut pas le temps de s’attarder dessus car ce fut à ce moment qu’il vit qu’il n’était pas seul. Le nouvel arrivant avait une combinaison et un masque vaguement familiers selon Gula. Et lorsqu’il constata qu’il possédait des pouvoirs, Colin commençait à se rappeler dans quelles conditions il l’avait déjà rencontré. Il lui suffit alors d’étirer un peu sa télépathie pour reconnaître ces pensées... et leur propriétaire.

    – Toi...

    La surprise était là, naturellement, mais il fit de son mieux pour ne rien montrer. Cet homme... non content de lui avoir mené la vie dure lors d’une précédente mission, il avait fourni à Colin de bonnes raisons de penser qu’il y avait quelque chose de gros derrière cet individu. Ce que ses pouvoirs lui avaient appris était vague, au final il en ressortait surtout des impressions un peu dérangeantes. Alors certes il connaissait certaines de ses peurs, celles-ci commençaient à lui revenir en mémoire, mais au final, il ne savait pas grand chose. Assurément, ces retrouvailles allaient lui permettre d’en apprendre plus. Déjà, le mutant – telle était la conclusion que Gula avait tirée cernant les pouvoirs de cet homme – ouvrit le dialogue ce qui eut pour effet d’accélérer l’assemblage du puzzle que Colin s’efforçait de réaliser lorsqu’il le reconnut. Pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ? Comment ?

    – Désolé de ne pas avoir répondu à l’invitation. Désolé, il ne l’était pas. Mais je suis sûr que le concept de prudence ne t’es pas inconnu, sans quoi tu te serais contenté d’envoyer une carte plus explicite... ou tout simplement tu aurais accompagné ton Cauchemar... Cela faisait trop longtemps qu’il menait cette vie pour croire aux simples coïncidences. En additionnant l’organisation et les moyens utilisés par ce mutant lors de leur première rencontre avec la petite scène de ce soir, il était impossible de ne pas faire le lien. Et ne t’inquiète pas pour moi, la seule chose qui puisse me faire peur ne compte certainement pas dans tes ressources.

    Gula se doutait bien que Phobos restait complètement indépendant. Entre son caractère et ses ambitions personnelles, il ne faisait presque aucun doute que l’esprit de la Peur s’abstienne de s’allier à un simple humain. C’était dommage d’ailleurs, si l’esprit disposait d’hommes de mains ou d’associés, la vie de Colin serait plus simple. Mais ce n’était pas l’heure de penser à la Némésis de Gula. Il avait d’autres priorités, et pour ce qu’il savait – c’était à dire : pas grand chose – ce mystérieux ennemi (?) pouvait se révéler aussi dangereux que la Peur. Colin avisa mentalement Dave de garder Cauchemar et tout son petit monde à l’œil. Maintenant qu’il avait compris qui était derrière cette rencontre, il jugea bon de se méfier de tous ses participants, sachant qu’il y avait peut-être également des renforts qui n’étaient pas encore entrés en jeu. Et puis aussi, tant que Dave était lié à l’esprit de Colin et qu’il se trouvait dans son secteur, il pouvait l’aider à rester chargé. Dans la ruelle, il décida de s’adosser une nouvelle fois contre le mur et de croiser les bras en observant sa vieille connaissance. Tous ses muscles étaient tendus, prêts à réagir en cas de menace et son esprit était focalisé sur deux choses ; grand A : celui de son vis-à-vis, petit b : Dave.

    – Parler... Pourquoi pas... Après tout, nous n’avons pas pu échanger nos numéros la dernière fois. On commence par une présentation en bonne et due forme ?

    Oui parce qu’il y avait encore de gros points d’interrogations concernant l’identité de cet homme mystère, sans parler de son affiliation, car il allait de soit qu’il ne bossait pas en solo...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Ven 31 Jan 2014 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan ne fut pas très étonné de constater que Gula avait deviné le lien qui l'unissait à Cauchemar. Au final, le français n'avait monté tout ceci que pour réussir à approcher de sa cible. Maintenant que c'était chose faite, le mentaliste devenait secondaire, surtout en sachant que les capacités que la rumeur lui prêtait, n'existaient absolument pas. Il resta donc silencieux tandis que l'autre lui faisait savoir qu'il n'avait aucun moyen de le faire frémir. La vanité et l'arrogance de l'Officier de la Pénombre le poussaient à croire qu'il devait bien avoir quelque chose en magasin, mais étant donné que son but n'était pas de se mettre le chouchou d'Atia à dos, il ne releva pas. Tout le monde a peur de quelque chose, il suffit de le trouver. Le fait que Gula laisse entendre que cette chose n'était pas dans les moyens du français ne décourageait pas ce dernier, au contraire ! C'était une sorte de challenge, sans compter que le jeune homme ignorait tout des moyens dont disposait Renan. Il ne pouvait donc qu'émettre des hypothèses sans en être convaincu. Bien sûr, c'était la vanité du SHADOW qui parlait et non la logique : Gula savait certainement mieux que personne quels étaient les moyens de s'en prendre à lui, mais là n'était pas le problème. Pas aujourd'hui.

Alors que le jeune homme reprenait une attitude plus détendue qui ne trompait pourtant pas son interlocuteur, il en profita aussi pour l'informer du fait qu'il n'était pas contre l'idée de bavarder. Mais la « question » qu'il posa alors n'était pas franchement du goût de Renan. Pourquoi tout le monde s'obstinait à vouloir lui demander son nom ou encore de montrer son visage ? À croire que le simple fait d'apparaître masqué éveillait ce type de requêtes ! Il esquissa un sourire que Gula ne vit pas, avant de répondre d'un ton calme.

« Je n'ai jamais été doué pour les présentations, puis à quoi bon perdre du temps là-dessus ? Nous savons tous les deux qu'un homme qui prend la peine de se masquer ne tient pas à se faire connaître des autres. » La logique était évident pourtant. « Tu as parlé de prudence... et bien la mienne sera de ne pas me dévoiler tout de suite. Si notre discussion tourne bien, tu repartiras avec quelques informations. C'est tout ce que j'ai à t'offrir pour le moment. »

Il n'était pas suicidaire. Donner un pseudonyme ou un surnom revenait à offrir un moyen de retrouver sa trace. Tesla était assez peu connu jusqu'à il y a peu : Renan avait beau ne pas avoir vu Gula à la réunion, il n'excluait pas qu'Atia puisse avoir cité son surnom et que son chouchou en aurait donc eu vent. Avant de dire quoi que ce soit et de prendre le risque de braquer son interlocuteur, le français voulait en apprendre plus sur lui. Savoir à quoi une bonne entente pourrait bien leur servir. En bref, jouer au jeu des négociations ! C'est donc, toujours immobile et assez distant de son comparse, que le mutant s'adressa au jeune homme.

« Je suis étonné que tu te souviennes de notre dernière rencontre, ça remonte à quelques temps pourtant. J'en déduis que j'ai dû te faire forte impression ce jour-là. » Ce qui signifiait que c'était aussi réciproque bien évidemment. « J'aurais effectivement pu t'inviter plus officiellement, mais je crois que nous nous sommes quittés en des termes assez peu.... amicaux la fois dernière. Pourtant, je ne suis pas ici pour chercher une vengeance ou quoi que ce soit de ce type. » Il gardait les mains visibles pour que Gula ne pense pas que Renan prévoyait de se débarrasser de lui. « Je me disais qu'il était assez stupide de se mettre des bâtons dans les roues, j'avais envie de débuter une entente plus... cordiale dirons-nous. »

Tout en parlant, Renan prenait garde à ne pas perdre son interlocuteur de vue et surtout, à vérifier que personne ne débarquerait. Gula avait eu des renforts la fois dernière et le trentenaire ne l'avait pas oublié : il ne comptait plus se faire avoir une seconde fois. Ce jour-là, même si l'Officier de la Pénombre avait des hommes postés non loin de là et prêts à intervenir, il ne comptait pas les appeler à moins que le membre du Cartel n'en décide autrement. Maintenant que les bases étaient posés, le français reprit pour cibler plus précisément ce qu'il avait en tête.

« J'ai eu vent de rumeurs qui parleraient de toi comme d'un conseiller proche d'Atia. C'est surprenant. Elle avait plus l'air habituée à s'entourer de traîtres aux dernières nouvelles. » Il faisait référence à l'homme qui avait vendu ses amis avant d'avouer tout dans une lettre de suicide. « Je me demandais donc si tu étais un peu plus ouvert d'esprit que ta patronne. Elle a l'air de commettre pas mal d'erreurs depuis quelques temps, j'en venais à me demander si le Cartel n'avait pas perdu sa superbe. »

Puis le silence retomba alors que Renan attendait une quelconque réaction de son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Ven 31 Jan 2014 - 20:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    Pas de présentation ? Ok ce n’était pas poli... Colin ne doutait pas que si la Geisha avait été à sa place, elle n’aurait pas apprécié. Lui s’en fichait un peu même si un nom ou n’importe quoi aurait pu lui apporter son lot d’informations, seulement voilà, ne pas vouloir s’identifier voulait également dire beaucoup de choses. Alors certes, il y avait cette histoire de masques... Mais ce n’était qu’une excuse et le jeune homme nota bien que son interlocuteur était résolu à ne souffler aucun nom, titre ou sobriquet. Cela confirma, entre autres, que la partie commençait véritablement maintenant et que ce mutant tenait à imposer ses règles...

    – Je suppose que je peux essayer d’être sage si j’ai droit à une sucrerie...

    Des noms, il en avait entendu dans l’esprit du mutant lors de leur première rencontre. Mais entre le chaos qui avait présidé leurs échanges passés et le manque de précision du pouvoir de Gula, il ne pouvait rien affirmer. Il ne doutait pas qu’il allait en apprendre plus aujourd’hui. Comme cet homme lui avait fait remarquer, cette fois, leurs interactions principales allaient passer par le biais de la parole et non des coups. Cela dit, naturellement, Colin resta sur ses gardes, d’où la toute petite note de menace présente dans sa réponse. Il ne fallait pas trop en faire non plus. Si le mutant jugeait Colin complètement incontrôlable, il ferait en sorte que leur discussion se fasse de manière plus... sécurisée. Et alors, Gula n’apprendrait plus grand chose, car bien sûr, il ne se laisserait pas enchaîner sans opposer une « petite » résistance. Conforté dans cette volonté mutuelle d’établir une saine communication, l’étudiant écouta ce que l’autre avait à dire. Et il commença par afficher ses objectifs, même si Colin ne doutait pas que ceux-ci devaient cacher des choses... A froid, comme ça, le mentaliste n’avait pas spécialement envie d’accepter cette « amitié », cependant il n’était pas assez stupide pour dire non d’emblée.

    – Je m’attache très facilement, c’est donc normal que je me souvienne de toi. Petite blague personnelle. Le pouvoir que Colin avait utilisé pour lier son esprit à celui de son adversaire était assez subtil et profond en dépit de son manque de puissance (justifié par un manque de temps et de préparation). Aussi, Colin liait rarement son esprit à une ennemi qu’il ne finisse pas par éliminer, mais peut-être n’était-il pas nécessaire de le préciser. Cordiales, hein ? Joli mot. Pour ma part je n’officialiserai notre cordialité que lorsque j’aurai quelque chose de plus substantiel que de douces paroles. Si Colin avait été une jouvencelle, il ne dirait jamais oui sans avoir vu un beau gros diamant serti sur une bague. En tout cas on devrait arrêter de ressasser le passé, nous ne voulons pas réveiller de vieilles rancunes, n’est-ce pas ?

    Là c’était l’ancien Gladiateur qui parlait. Si Colin avait en quelques sortes réussi sa mission lors de leur première rencontre, il n’avait pas pour autant remporter le combat contre le mutant. Heureusement qu’il n’était pas Jay, sinon il ne pourrait probablement pas résister à l’envie de terminer ce qu’ils avaient commencé dans le passé. La suite des propos de monsieur Je veux qu’on soit amis agaça un peu le jeune homme. Le mutant montrait qu’il en savait beaucoup sur lui et sur son travail au Circus. Au final, il en savait beaucoup plus que Colin n’en savait sur lui. Et d’un, c’était frustrant, et de deux, comment il pouvait savoir tout ça ? Bon, il est vrai que pour certains trucs, le Circus est loin d’être discret mais quand même. C’était précis. Sans parler de cette référence à un traître... Ce genre de crime n’étant pas du tout apprécié par la Patronne, il devait parler de ce Judas qui avait fait honte au Cartel lors de cette fameuse réunion. Colin se souvenait de la réunion qui avait suivi la rencontre... Rien que d’y repenser, il revoyait le sabre d’Atia danser... Oui décidément, ce mec en savait trop. Et il ne posait pas de question au final, il se contentait de se moquer du Cartel... et d’Atia César. Gula resta silencieux un moment, un long moment. Sa concentration était centrée sur son envie de se ruer sur le mutant pour lui dévisser la tête. Sans doute, sa colère devait remplir l’air autours de lui. Au loin, Dave fut parcouru d’un long frisson incontrôlable qui faillit lui faire lâcher son joujou. Au bout d’un moment, Colin décida de répondre, en choisissant soigneusement chacun de ses mots. Sa retenue rendait certaines syllabes plus longues que d’ordinaire.

    – Je suis ouvert d’esprit sur bien des choses... Mais il y a des noms que je te déconseillerai d’utiliser avec légèreté si notre entente te tiens tellement à cœur. S’il voulait le mettre en colère, alors continuer à se railler d’Atia était assurément la meilleure stratégie possible. En règle générale, toucher à madame César suffisait à rendre Colin extrêmement tendu... et dangereux. Et le fait que cet inconnu ait mit le doigt pile où il fallait n’était pas pour le calmer. Si tu veux savoir quelque chose de précis, montre-toi plus plus direct... il faillit ajouter « et respectueux », mais ce ne serait pas sérieux car lui-même n’était pas d’une courtoisie légendaire. Par la suite, il fit de son mieux pour dissiper sa colère... mais autant dire qu’il ne faisait aucun effort pour tenir ses phéromones à distance. Mais je te rappelle qu’une conversation est basée sur un échange... Tu ne peux pas recevoir sans donner. J’aimerais donc savoir pourquoi tu t’intéresses au Cartel, toi qui es capable de brandir un mentaliste en guise d’appât.

    Clairement, du moins si le mutant était doté d’un minimum de bon sens, Colin avait des interrogations à son égard. Tout ce qu’il réclamait, c’était un échange équitable et il était évident que l’homme conspirateur en savait beaucoup plus que le manipulateur des peurs.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Sam 1 Fév 2014 - 12:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4482
ϟ Nombre de Messages RP : 1452
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan avait beau connaître certaines choses sur Gula, il ignorait quels étaient les effets secondaires de son pouvoir. Aussi, lorsque celui-ci lui fit savoir qu'il était aisé pour lui de s'attacher, le trentenaire se contenta d'un léger haussement d'épaules. Nul doute que s'il avait été au courant du lien qui l'unissait à cet homme, Tesla ne se serait pas contenté de parler gentiment avec lui. Cela dit, le don qu'il avait développé pour brouiller son esprit et empêcher la lecture mentale lui permettrait peut-être d'esquiver cette incursion ? Il verrait bien en temps et en heure. Quoi qu'il en soit, le terme employé par l'Officier de la Pénombre sembla faire son petit effet : Gula ne semblait pas aussi partant que lui pour copiner. À croire que Renan était en train de lui demander de l'épouser alors qu'il se contentait de lui tendre la main pour une entente plus agréable. Mais le mentaliste avait raison sur un point : à trop ressasser le passé ils risquaient encore de partir sur de mauvaises bases. Mieux valait passer à la suite et voir comment les choses se passeraient. Cela dit, cette discussion était légèrement plus dangereuse qu'avec un simple collaborateur : il risquait encore de se retrouver avec des emmerdes sur le dos. Tant pis. Il fallait prendre des risques pour avancer.

Quoi qu'il en soit, les critiques lancées sur Atia ne tombèrent pas dans l'oreille d'un sourd ! Sous son masque, Renan ne manqua pas de sourire en constatant l'effet que cela produisait sur Gula. C'était peut-être dangereux de jouer à ce petit jeu-là, mais le trentenaire avait envie de voir jusqu'à où il pouvait aller. Apparemment, le protégé de la dirigeante du Circus Maximus lui était très redevable, pour ne pas dire carrément attaché. C'était assez surprenant, mais plutôt intéressant. Si plus tard Renan aurait besoin d'agir contre Gula, il savait où viser. Mais ce n'était pas encore à l'ordre du jour, aussi Tesla resta-t-il silencieux alors que la pression étrange s'atténuait un peu. Certainement que le mentaliste essayait de se contrôler un peu mieux. À la question qui fut posée, le français prit quelques secondes pour réfléchir.

« Il semblerait que certains sujets soient sensibles en effet. Il faut croire que je ne suis pas totalement au courant de toutes les affaires du Cartel. » Pourtant, le ton amusé prouvait qu'il ne le pensait pas. « Il faut pourtant bien que quelqu'un commence par échanger non ? La politesse voudrait que ce soit toi qui commence comme c'est moi qui suis venu t'aborder. » Il savait bien qu'il faisait preuve d'impolitesse depuis le début et c'était donc volontaire comme précision. « Mais histoire de montrer que je suis prêt à faire des efforts pour que les choses se passent bien, je vais te dire quelques petites choses. »

Le silence retomba alors que le trentenaire ordonnait ses pensées pour réfléchir à tout ceci. À parler de la sorte, Renan avait l'impression qu'il était en pleine négociation avec son ex-femme, après le divorce ça avait été le même manège À croire que Gula avait trop traîné avec Atia : il finissait par avoir le même comportement que les femmes. Ce n'est pas pour autant que l'Officier de la Pénombre prit les choses à la légère et il reprit donc la parole après quelques secondes, de manière à donner du grain à moudre à son interlocuteur.

« Je m'intéresse au Cartel parce qu'il y a eu quelques changements récemment. Des changements dans l'ordre des groupes. Jusqu'à présent le Cartel s'imaginait avoir le monopole du crime, mais ce n'était pas le cas. » Puisque SHADOW était là pour occuper une partie de la zone. « Il a fini par comprendre qu'il y avait d'autres groupes qui pouvaient rivaliser avec lui. Puis ces groupes ont fini par se rendre compte qu'il y avait encore autre chose dans l'ombre. » Plutôt ironique de parler d'ombre lorsque vous occupiez le poste de Renan. « Et ces personnes ont fini par considérer qu'il valait mieux s'arranger pour que les anciennes tensions soient oubliées et laissent la place à une entente, voire une collaboration. » Le résumé était un peu nébuleux pour quiconque n'aurait pas entendu parler de la réunion. « Alors voilà pourquoi je m'intéresse au Cartel mon bon Gula : parce que j'ai envie de savoir que je peux compter sur lui si jamais un autre groupe décidait de se mêler de mes affaires. » Il marqua une légère pause avant de conclure. « En vérité, j'aimerais pouvoir classer le Cartel dans mes ennemis ou dans mes amis. Enfin, pas le Cartel, plutôt le Circus. Atia n'a pas la main mise sur la totalité du Cartel. »

Il fallait comprendre par là que si Gula l'envoyait paître, Renan se contenterait de tourner le dos au Circus pour aller voir les autres groupes formant le Cartel. Inutile de dire que c'était plutôt risqué, puisqu'il apparaissait clair que le trentenaire était en affaires avec un groupe plutôt important.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Sam 1 Fév 2014 - 15:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
    Encore une remarque insolente... ou plutôt, c’était l’intonation qui sonnait comme une moquerie. Colin préférait laisser couler et ne pas y penser, s’il s’imaginait que le mutant cherchait à le provoquer sciemment, il risquerait de ne pas être capable de se calmer. La leçon de politesse qui suivait n’allait pas arranger la situation, mais elle eut le mérite de faire réfléchir le jeune mentaliste. C’était une question de point de vue. Certes l’homme avait fait le premier pas en « l’abordant », mais d’un autre côté, il était venu les mains vides et il n’offrait rien de vraiment concret qui pourrait empêcher Colin de passer son chemin. Cela dit, il avait attiré sa curiosité, c’était déjà ça. L’autre conclut une une note un peu plus positive en se proposant de faire un autre pas. Enfin. Ils allaient peut-être avancer. Et tandis que Colin profita du silence qui suivit pour se calmer, il nota que ce blanc pouvait signifier beaucoup. Son interlocuteur semblait réfléchir consciencieusement à ce qu’il allait dire. Il préparait un véritable compte-goutte oratoire. Et ses paroles suivantes le prouvèrent.

    Il restait vague, à croire qu’il était incapable de la moindre espèce de précision. Mais c’était certainement voulu. Dans ces propos, Gula trouva des échos de ce qu’il avait entendu avant et après la fameuse Réunion. D’une certaine manière, il confirmait quelques informations, mais d’une autre, il apportait un nouveau lot de questions, encore plus conséquent. Et au final, le mutant voulait obtenir les faveurs du Cartel, plus précisément du Circus... Rien que ça... Colin songeait sérieusement à arranger un rendez-vous entre cet homme et Atia César...

    – Il y a toujours quelques groupes pour déranger un empire, quel qu’il soit. Entre l’organisation secrète que le Cartel avait « rencontrée » lors de la Réunion de cet été et l’influence dangereusement croissante du Purple Hat, le Cartel ne manquait pas de perturbateurs, certains plus directs que d’autres. Cela dit, je ne pense pas me tromper en assurant qu’une alliance avec Atia César vous procurerait les bonnes faveurs du Cartel. Il était vrai que les évènements de ces derniers mois avaient peut-être affaibli la position de madame César, mais elle restait toujours, officieusement bien sûr, à la tête de l’ensemble du Cartel. On m’a apprit qu’il fallait choisir ses ennemis avec soin, mais qu’il ne fallait pas moins de précaution pour choisir ses alliés. Je suis certain que le Cartel appliquera cette stratégie. Par conséquence, j’ai du mal à l’imaginer tendre la main vers un homme ou une organisation dont il ignore le nom... et les intentions. Un but commun aiderait beaucoup à la mise en place d’un partenariat. Elémentaire mon cher Watson, mais il ne faut pas oublier autre chose. Un accord entraînera également (notez l’utilisation du futur qui explicite la petite préférence du mentaliste vers une alliance) certaines règles, voire des concessions... Tout est une question de territoire et personne n’apprécie voir un autre marcher sur ses plates bandes. De ce fait, je ne pense pas qu’aucun organisme n’accepte une alliance sans savoir ce qu’elle impliquerait.

    Et ce, aussi bien en positif qu’en négatif. Colin avait mis l’accent sur les concessions, mais il sous-entendait aussi qu’il pourrait y avoir de nombreux avantages à tirer d’une entraide. Aussi il se demandait ce que ce mutant et ses semblables auraient à leur proposer. Dans son discours, le metteur en scène avait parlé d’un groupe caché dans l’ombre, cette référence intriguait Gula. Elle désignait sans doute cette organisation qui avait interrompu la Réunion... Mais le mentaliste ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle insinuait également autre chose. L’instinct peut-être ou les restes d’un lien psychique rompu il y a quelques temps...

Revenir en haut Aller en bas



Le pardon n'est parfois qu'une figure de la vengeance ▬ Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Avez -vous honte parfois ?
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» Soo-Mee ♣ L'homme exploite l'homme et parfois c'est le contraire - UC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-