AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Besoin d'aide #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Mar 7 Jan 2014 - 21:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu. Ce type, John, dont elle n’avait qu’un prénom qu’elle présumait être faux, lui avait filé du boulot. Jusque-là tout allait bien, juste un contrat comme beaucoup d’autres. Sa caisse, dans un entrepôt, avait été facile à récupérer. C’est après qu’elle avait merdé : cette caisse elle n’aurait jamais dû l’ouvrir, jamais dû regarder ce qui se trouvait dedans. Pourtant, elle le savait, ce n’était pas son boulot, pas son rôle. Elle ne devait pas se renseigner, ni se poser de questions. Jamais elle n’aurait fait ça quelques mois en arrière – deux et demi, pour être exact – s’il n’y avait pas de genre pour lui faire comprendre qu’il y avait des « bonnes » et des « mauvaises » actions, elle aurait jamais chercher à savoir ce qu’elle avait volé.

Elle n’était pas une spécialiste mais, elle était suffisamment débrouillarde pour comprendre que l’arme qui se trouvait dans la caisse n’était pas un « petit » truc. Avec une arme comme ça, le John il n’allait pas seulement régler le compte d’un type qui lui a fait un sale coup. Et face à cette évidence, perdant probablement son professionnalisme, elle avait refusé de lui donner. C’est à partir de là que tout avait merdé, il savait qu’elle avait réussi son vol et qu’elle possédait l’arme. La discussion qui avait suivi avait été animée et, bien renseigné, le type avait fini par menacer Abban.

Du coup, ça faisait un moment qu’elle tournait en rond dans leur chambre. Abban était absent et ce n’était pas plus mal parce qu’elle n’osait même pas lui avouer qu’elle avait merdé sur ce coup-là, persuadée qu’il ne comprendrait pas et qu’il lui en voudrait. Sauf qu’elle devait bien faire quelque chose, il ne fallait pas que son frère puisse avoir de problème. Si au moins elle avait été capable de tuer John, ne serait-ce que pour protéger son jumeau, l’histoire aurait été vite réglée. Mais, même ça, elle en était incapable. Comme à chaque fois qu’on menaçait Abban, elle se mettait à paniquer sévère, il lui fallait de l’aide. Aishlinn était passé par toutes les positions : assise sur le lit, couché sur le sol, en équilibre entre les deux, à faire le tour de son répertoire pour savoir à qui s’adresser.

Elle n’avait confiance en personne dans son milieu, n’avait pas d’mis à proprement parler. Il y avait bien Suzaku mais, il était préférable de ne pas l’impliquer, Abban ne lui pardonnerait jamais. Le nom d’Adrian s’extirpa de ses pensées. D’abord rejeté parce qu’il ne savait pas ce qu’elle faisait, elle y était finalement revenue. Si elle devait faire confiance à quelqu’un – hormis son jumeau – celui qui s’en rapprochait le plus c’était encore lui. Peut-être qu’elle le regretterait, en attendant c’était vers le manoir qu’elle avait fini par se diriger à une heure impossible de la nuit. Pas de sa faute si son boulot lui imposait souvent des horaires de nuit, on ne commet rarement de vol ou de livraison en plein jour.

Pour la première fois, sa moto était stationnée devant le manoir et elle avait encore son casque sous le bras quand elle frappa à la porte. En attendant qu’on lui ouvre, elle avait manqué de s’enfuir au moins trois fois, persuadée de faire une erreur. Mais… Elle ne savait pas où aller. La porte finit par s’ouvrir sur Adrian – à croire qu’il ne dormait jamais ce type – et, elle lui offrit la même tête qu’elle lui avait faite quand elle lui avait demandé s’il pouvait la « réparer ». Aishlinn avait vraiment l’air d’être paumée, sans savoir ce qu’elle devait faire en plus d’avoir un regard navré.

« J’ai merdé. Mais genre, vraiment, vraiment merdé sur c’coup-là. » Bon forcément, il ne devait pas savoir de quoi elle parlait mais, ce n’était pas grave. « Et euh… » Elle se gratta le haut de la tête, soudainement gênée sans trop savoir comment elle devait s’y prendre. Ce n’était pourtant pas si compliqué de demander de l’aide. « J’crois que j’viens d’nous attirer des ennuis. Enfin, à Abban et à moi. J’ai vraiment déconné. » Elle soupira. « J’peux entrer ? » Elle baissa le regard. « St’eu plait ? »

Les formules de politesse étaient assez rares chez elle. Pas qu’elle était impolie, ce n’était pas un réflexe, personne n’avait jugé bon de lui apprendre ça quand elle était plus jeune. Du coup, le fait qu’elle en emploie une, sans même avoir l’air de se forcer, voulait dire qu’elle avait quelque chose à demander. Et, surtout, qu’elle n’avait pas envie qu’on la recale parce que, là, elle ne saurait vraiment plus ce qu’elle devait faire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Jan 2014 - 13:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La nuit était déjà bien avancée lorsqu'un bruit peu habituel se fit entendre dans la rue. Certainement celui d'un moteur de moto ou quelque chose de ce type, mais Adrian n'y porta pas vraiment attention. Installé dans le salon pour profiter de la chaleur de la cheminée en raison du temps qui se rafraîchissait, le mage travaillait – comme toujours. Sallah était allé se coucher depuis longtemps et Eldoth était donc seul comme tous les soirs. Une routine qui fut brisée par des coups portés contre la porte qui ne manquèrent pas d'étonner Adrian au point qu'il mette quelques secondes avant de réagir. Les visites étaient déjà rares pendant la journée, aussi tard le soir c'était carrément du jamais vu ! Sans jeter de coup d’œil à la montre, l'Archimage se débarrassa de ses lunettes de lecture, laissant en plan ses livres et papiers sur la table du selon, puis quitta la-dite pièce pour se diriger vers le hall d'entrée et déverrouiller la porte pour tomber nez-à-nez avec Aishlinn. Une visite inattendue, c'est le moins que l'on puisse dire ! La surprise s'afficha sur le visage d'Adrian avant de céder le pas à une légère inquiétude. Pour que la jeune femme vienne le voir en dehors des heures habituelles de cours, c'était qu'il devait y avoir quelque chose de vraiment problématique pour elle. Quoique, il avait beaucoup de mal à imaginer qu'elle puisse venir chez lui si elle avait des ennuis. Aishlinn lui avait clairement fait comprendre, lors de leur première rencontre, qu'elle ne faisait pas confiance aux autres.

La jeune femme coupa finalement court à ses pensées en déclarant qu'elle avait « merdé » et qu'elle venait d'attirer des ennuis à Abban et elle-même. Inutile de dire que le mage songea aussitôt au problème qu'il y avait eu avec son jumeau quelques semaines plus tôt. Est-ce que les blessures du jeune homme étaient la source de ces ennuis ? Aishlinn avait eu l'air tellement énervée à ce moment qu'il l'imaginait sans peine avoir voulu faire justice elle-même. Quoi qu'il en soit à sa demande pour entrer, Adrian ne traîna pas longtemps : se reculant pour libérant la place, il répondit.

« Bien sûr, entrez. »

Eldoth attendit que la jeune femme pénètre dans le hall pour refermer l'huis derrière elle, sans la verrouiller bien sûr, puis il lui désigna le salon, comme à chaque fois. Maintenant que la jeune fille venait de lui annoncer ça, le mage voyait les idées fourmiller dans son esprit, mais le plus étrange restait certainement ce sentiment d'inquiétude qui allait en grandissant chez lui. Il n'avait jamais été compliqué à apprécier les gens, mais il était vrai que la demoiselle et son désir d'être indépendante avaient le don d'éveiller son côté « papa poule inquiet pour un rien ». Il était bien évidemment exclu d'en faire état à la première concernée et c'est pourquoi le centenaire reprit la parole dès qu'Aishlinn fut dans le salon. Il ne manqua d'ailleurs pas de remarquer qu'elle tenait un casque de moto à la main, aussi le bruit entendu dans la rue quelques instants plus tôt devait venir d'elle – encore une chose qu'il ignorait la concernant.

« Où est Abban ? Est-ce qu'il était avec vous ? Et de quoi vous parlez en disant « ce coup-là » ? Les questions arrivaient en masse et malgré l'heure tardive, l'arrivée d'Aishlinn avait chassé les traces de fatigue qu'Adrian pouvait avoir.
Bon, on reprend. Qu'est-ce qui vous arrive exactement ? »

Elle pourrait toujours mettre ce manque de clarté sur l'heure qu'il était ! Après tout, il était peu probable qu'elle soit en train de s'imaginer que les ennuis dont elle parlait pouvaient réellement inquiéter quelqu'un d'autre que son frère. Quoique, Adrian avait toujours été plutôt regardant sur ce qu'elle pouvait lui dire et comme Abban l'avait souligné, il n'avait pas vraiment la tête du héros. Plutôt celle du type qui s'inquiétait de tout pour un rien et dans un sens, c'était la vérité. Décrétant qu'il était plus facile de laisser la jeune femme s'expliquer d'elle-même sans la noyer sous les questions, Adrian lui désigna un siège où s'installer si elle en avait envie. Lui de son côté préférait largement rester debout à l'écouter, le regard posé sur elle en attendant une révélation qu'il espérait n'être pas aussi grave qu'il le craignait.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 8 Jan 2014 - 17:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
« Merci. »

Le soupir venant avec ce mot était un mélange de soulagement, de gêne et de remerciement. Aishlinn avait vraiment besoin d’aide ce qui la rendait beaucoup moins sûre d’elle, du coup, elle avait facilement imaginé le mage lui refuser l’endroit du manoir. Après tout, il était tard. Pas pour rien qu’elle s’était rapidement engouffrée à l’intérieur, en plus de faire froid dehors – ce dont elle se foutait sur le moment –, elle n’avait pas envie de le voir changer d’avis. Direction le salon qui confirmait qu’Adrian devait être un insomniaque étant donné qu’il y avait encore des livres et autres sur la table, elle secoua la tête essayant de ne pas penser au fait qu’elle devait probablement le déranger.

Son casque fut posé dans un coin du salon et elle se dirigea vers la cheminée, un besoin inconscient de se réchauffer après un trajet en moto par ce temps. Se tournant vers Adrian, elle dut faire face à toutes ses interrogations. Trop de questions en même temps, Aishlinn sembla lui demander muettement, par un regard, d’y aller doucement. Heureusement, il reprit pour n’en poser qu’une seule. Secouant la tête pour refuser d’aller s’asseoir sur le siège qu’il proposait, elle resta devant la cheminée, ses doigts s’emmêlant entre eux alors qu’elle riva son regard sur le sol.

Aishlinn ne comprenait pas tellement pourquoi le mage semblait inquiet à son sujet, elle était seulement une apprentie qui avait débarqué un jour sans prévenir, un peu chiante et un peu trop visible dans le calme de ce manoir. La seule chose qu’elle avait vraiment acquise avec lui, c’était qu’il ne pensait et ne réagissait pas comme les personnes qu’elle avait l’habitude de côtoyer. Difficile de le comprendre, du coup. Mais, le fait qu’il semblait inquiet jouait dans l’envie de l’adolescente de parler de ce qui s’était passé.

« Abban va bien, il est juste d’sortie. » Peu importe où, avec qui et ce qu’il faisait. Ce n’était pas le problème. Il allait bien, pour le moment, c’était tout ce qui comptait. « J’ai… Euh… » Elle ne cessait de tortiller ses doigts, sans relever le regard parce qu’elle savait que son problème impliquait de dire certaines choses. Elle soupira, se figea complètement et releva les yeux sur Adrian. « Ok, juste il faut que t’me laisses finir avant d’poser la moindre question. »

Parce qu’au moindre jugement de valeur, à la moindre expression déçue, elle risquait de partir en courant sans finir. Elle ne savait pas d’où lui venait cette « crainte » de le décevoir et n’avait aucune envie de s’interroger à ce sujet. L’Irlandaise organisa un peu mieux ses pensées et se mise à faire les cent pas devant la cheminée, incapable de rester en place. Expliquer son problème, sans donner certaines informations ne rimerait à rien alors, après une inspiration elle se lança.

« J’travaille pas uniqu’ment dans un garage. Des gens m’demandent d’leur récupérer des objets et, j’le fais. » Dire qu’elle était une voleuse aurait été plus simple mais, pour elle ça allait bien au-delà de ça. « Et j’ai toujours bien fait mon travail, y a des règles, j’en ai jamais bougé. » Jusqu’à aujourd’hui. « Y a trois jours, un type m’a demandé d’lui ramener un truc, et c’est là qu’j’ai merdé. » Elle passa une main sur son visage en se demandant, encore, comment elle avait fait pour être aussi stupide. « J’ai ouvert la caisse, p’tain, ça craint, j’te jure, j’aurais jamais dû faire ça. Mais t’vois, l’type il était super vague sur l’objet dedans, et puis il était bizarre alors j’ai regardé. Dedans y’avait une arme, genre, grosse arme, qui est clair’ment pour s’en prendre à plusieurs personnes. » C’était Abban le plus spécialiste des armes, pas elle, ça la rendait incapable de donner des spécificités exactes. « J’devais lui rendre c’soir mais, j’l’ai pas fait sauf qu’il sait très bien qu’je l’ai. »

Elle s’arrêta à nouveau, sa lèvre inférieure coincée entre ses dents semblant réfléchir au problème qui n’avait toujours pas de solution. A aucun moment elle n’avait regardé Adrian, c’était plus simple pour elle, plutôt que d’affronter un regard potentiellement déçu. Sans trop savoir pourquoi, elle se laissa glisser au sol pour finir assise en tailleur, dos à la cheminée. Etre assise lui permettait, au moins, d’éviter de tourner en rond.

« Il a des contacts, connait l’existence d’Abban et… » Le plat de sa main venait de frapper légèrement son front. Stupide. Elle avait été stupide. « J’ai jusqu’à demain pour lui rendre l’arme sinon il va s’en prendre à Abban. C’est la merde, genre vraiment parc’qu’il hors d’question que j’ le laisse s’en prendre à lui. »

Le plus simple, elle le savait, c’était de rendre l’arme. Sauf que ça semblait clairement lui donner un cas de conscience sinon elle ne serait pas là, à risquer que le mage la jette de chez elle parce qu’il apprenait la magie à une voleuse. Hors de question d’en parler à son frère, elle ne savait pas quoi faire. Il parait qu’un avis extérieur était bien, que les vieux, eux, ils avaient une vision différente des choses et plus d’expérience. Une connerie dans le genre.

« J’sais pas quoi faire… »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Jan 2014 - 22:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Aishlinn avait vraiment l'air perdue, rien que la manière dont elle se tortillait les doigts suffisait à perturber Adrian qui avait pris l'habitude de voir une jeune femme au caractère bien trempé qui n'hésitait pas à l'enguirlander lorsqu'il avait la bêtise de dire ou faire quelque chose qui ne lui plaisait pas – comme avec Abban. Comme quoi, il ne s'était pas trompé en se disant qu'elle devait avoir ce côté « rentre-dedans » parce qu'elle ne voulait pas se montrer faible. Il n'y avait pourtant aucune faiblesse à se dévoiler de temps en temps, mais allez expliquer ça à un jeune qui se pensait invulnérable et plus intelligent que tout le monde.

Abban n'était donc pas là. Eldoth songea au petit ami dont il avait parlé lors de son passage ici, peut-être qu'il passait la soirée avec lui et laissait sa sœur toute seule ? Il ne les connaissait pas assez pour se faire une idée à ce propos et repoussa donc l'idée que, de toute manière, ne le concernait pas. Comme Aishlinn lui demandait le silence le temps qu'elle s'explique, le mage se contenta de hocher la tête, croisant ses bras sur son torse et prenant appui contre la table jonchée de paperasse. Quelque chose lui disait que ce qu'il allait entendre ne lui plairait pas forcément.

Les aveux commencèrent alors, elle ne faisait pas qu'un petit boulot honnête dans un garage du coin, mais elle jouait aussi aux voleuses à ses heures perdues. Parce qu'en effet, Adrian n'arrivait pas à voir cette description coller à un autre « métier ». Était-il déçu ? Oui, forcément. Il lui avait fait confiance et avait imaginé qu'Aishlinn était une femme honnête, puis à présent elle lui avouait qu'elle avait des activités criminelles. Toutefois habitué à ne pas laisser transparaître ses émotions, l'Archimage resta parfaitement stoïque à cette annonce, attendant la suite en se demandant ce qu'elle pourrait bien lui annoncer de pire après ça. Est-ce qu'elle avait volé quelque chose d'important et qu'elle se retrouvait avec la police aux fesses ? Si tel était le cas, elle risquait d'avoir de gros ennuis puisque le mage accepterait de l'aider, mais à la seule condition qu'elle se livre. Sauf que ce n'était pas ça le problème, c'était bien pire. Il fronça légèrement les sourcils en l'entendant parler d'une arme apparemment dangereuse qu'elle était censée livrer à un client qui n'avait sans doute pas donné sa véritable identité. Il connaissait l'existence d'Abban et il n'aurait certainement pas de problèmes à leur mettre la main dessus. C'était grave en effet, mais elle n'avait pas merdé. Adrian oscillait entre la déception d'apprendre qu'elle était une voleuse et entre la satisfaction de voir qu'elle était honnête et qu'elle refusait de faire quelque chose qui pourrait mettre des innocents en danger. Finalement, ce fut le second sentiment qui prit le dessus. Comme le silence s'était installé depuis quelques secondes et que seul le crépitement du feu se faisait entendre, Adrian répondit enfin.

« Je suis fier de toi. »

Le tutoiement était venu tout seul, il n'y porta même pas attention. Quittant la table contre laquelle il était appuyé, Adrian décroisé les bras pour s'approcher de la jeune femme. À l'instar de leur premier cours, il s'accroupit à une légère distance d'elle, orientant son regard dans sa direction.

« Enfin, pas d'apprendre que tu fais ce genre de choses, mais de savoir que je ne me suis pas trompé sur toi. Tu sais, personne n'est parfait, tout le monde fait des bêtises ou des mauvais choix un jour ou l'autre. Il marqua une légère pause, réfléchissant à la manière dont il allait formuler ses pensées.
Mais tu as fait le bon choix. En donnant cette arme à cet homme, tu aurais pu te rendre responsables des morts qu'il causerait, au même titre que lui. Je vais t'avouer que si j'ai accepté de te prendre comme apprentie, c'est parce que je pensais que tu étais une personne honnête et je viens d'en avoir la confirmation. Alors qu'elle venait de lui dire qu'elle était une voleuse, plutôt étrange comme discours.
Une personne sans conscience ne se serait pas inquiété du fait que cet homme était bizarre. Elle n'aurait pas ouvert la caisse pour vérifier et elle n'aurait pas refusé de faire la livraison. Toi si. Pour moi c'est la preuve que je peux te faire confiance. Il eut un sourire qui se voulait rassurant. Son but était d'atténuer ses inquiétude avant d'en venir au vif du sujet.
Pour ce qui est de cet homme maintenant.... qu'est-ce que tu sais de lui ? Il faudrait que tu me donnes ce que tu as à son sujet et je m'occuperai de ça. J'ai des contacts dans la Légion ou même à l'UNISON, si je leur demande de l'aide, je suis sûr qu'ils accepteront. Son regard ne quittait pas le visage d'Aishlinn.
Ton nom ne sera pas cité. Je serais le seul à être au courant. Avec tout ce qu'il avait fait pour eux, ils pouvaient bien lui accorder ça.
Est-ce que tu veux me faire confiance pour t'aider Aishlinn ? »

Vu qu'elle était venue ici pour chercher de l'aide, logiquement ce serait oui, mais rien n'était moins sûr et Adrian préférait lui demander confirmation avant de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 9 Jan 2014 - 14:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Fier d’elle ? Euh… Il avait écouté ce qu’elle avait dit ou il avait seulement fait semblant ? Il n’y avait pas lieu d’être fier puisqu’elle avait merdé grave. Elle mit trois bonnes secondes à mettre le doigt sur ce qui n’était pas normal dans cette phrase – hormis la teneur des propos –, il venait de la tutoyer. Là, elle releva les yeux vers lui, un peu plus paumée. Il ne l’avait jamais fait et, en y réfléchissant bien, elle n’avait jamais vu Adrian tutoyer qui que ce soit – peut-être Sallah, elle n’avait jamais fait attention. Sur le coup, elle associa ça à quelque chose de mauvais. De très mauvais. Comme il fonctionnait à l’honnêteté et au respect, c’était à cause de cette dernière notion qu’il vouvoyait les gens, non ? Maintenant qu’elle était officielle une voleuse, elle n’avait plus droit à ce respect et, du coup, il la tutoyait. Jolie théorie mais ça ne collait absolument pas avec les paroles du mage.

A défaut de ne pas comprendre, elle préféra se taire et l’écouter. Elle plissa légèrement les yeux parce que, de son point de vue, son choix de carrière n’était pas un mauvais choix. Elle n’était pas voleuse par nécessité, elle l’était parce qu’il y avait un challenge qui lui plaisait, un mode de vie qu’elle aimait. Enfin, ça fonctionnait bien quand ils étaient à Dublin. A Star City, tout c’était accéléré et elle avait un peu perdu le contrôle de la situation. Ce qu’elle considérait comme une grave erreur était, selon Adrian un signe d’honnêteté, un truc dans le genre. Des conneries, oui. Elle venait de mettre son frère en danger.

Ce n’était pas pour rien qu’elle ne s’entourait de personne, encore moins de gens doués d’une certaine morale. En fait, elle devait être particulièrement faible, à se laisser influencer. Si on croyait en elle, Aish avait cette tendance à y croire aussi, à se dire qu’elle n’était pas si mauvaise et du coup, ben voilà, elle se retrouvait à ouvrir des caisses et à ne pas faire ses livraisons. Une faiblesse qui lui retombait dessus et dont Abban risquait de faire les frais. Les yeux de l’adolescente s’agrandissaient de plus en plus quand il avait commencé à parler de la Légion et de l’Unisson. Elle secoua la tête avant de se figer à sa dernière question. Il était vraiment obligé d’employer ce terme : confiance. Ce mot, il craint.

« Tu n’peux pas en parler à la Légion ou à l’Unisson. » Puis d’où il avait des contacts de ce genre, hein ? « Ils vont forcément r’monter jusqu’à moi. Même si tu n’leur dis pas, l’type, lui, il va l’dire au moins pour s’défendre ou un truc dans l’genre. » Et remonter jusqu’à elle, c’était remonter jusqu’à Abban. Pas cool. « Et ça c’n’est pas possible, t’vois parc’que… Parc’que si on r’monte jusqu’à moi, on va r’monter à beaucoup d’choses qu’j’ai pu faire. » Elle afficha un air un peu navré. « Genre, vraiment beaucoup d’choses. » Elle n’avait pas tenu le compte de tous les coups qu’elle avait fait depuis qu’elle était ici mais, une chose était certaine, il était hors de question que l’UNISON ou la Légion puisse avoir son nom ou même sa description. « Et puis comment tu connais des gens là-bas ? »

Si Adrian travaillait avec eux, c’était la mort. Elle venait juste de balancer qu’elle était une voleuse à un type qui avait des contacts avec des organisations qu’elle prenait un soin particulier à éviter. Manquait plus qu’il donne le nom de Gabriel Colt et là, elle paniquerait. Pas étonnant qu’elle n’ait pas répondu à sa dernière question pour le moment, elle avait vraiment besoin de savoir où elle mettait les pieds. Tout comme le fait qu’elle ne donnerait pas les informations qu’elle possède sur ce type sans savoir ce qu’elle risquait.

« Tu t’trompes sur moi Adrian. » Son regard sur le mage, elle ne pouvait pas être plus sincère que dans cette phrase. « J’ai pas fait d’mauvais choix dans ma vie, l’seul qu’j’ai foiré c’est en ouvrant c’tte caisse. J’fais pas ça à cause d’un manque d’moyens ou parc’que j’sais rien faire d’autre. » Depuis le temps, ils avaient assez mis de côté pour se ranger et, elle était capable de faire d’autres choses. La preuve, elle bossait dans un garage. « Si j’avais jamais mis les pieds ici, j’aurais jamais ouvert cette caisse. »

Ce n’était pas un mensonge, pas dans son esprit en tout cas. S’il n’avait pas été là, avec ses règles sur l’honnêteté et le respect des gens vivants ici, elle ne se serait pas posé de questions sur un tas de choses. Aishlinn c’était juste la gamine avec un bon fond mais à qui on n’avait jamais appris aucune valeur et qui, du coup, se retrouvait un peu sans repère. Ce qu’elle ne savait pas, en revanche, c’était si sa phrase était un reproche ou un remerciement. Elle oscillait entre ces deux possibilités. Un remerciement parce que ça lui avait évité de refiler une arme à un type. Un reproche parce qu’on menaçait son frère.

« J’comprends pas Adrian, pourquoi tu m’aiderais sans même m’balancer ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 9 Jan 2014 - 17:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il n'avait pas manqué de remarquer l'expression qui s'était dessinée sur son visage lorsqu'il avait parlé de la Légion et de l'UNISON. Adrian décida de mettre ça sur le compte de leur réputation : ils étaient comparables à la police pour le commun des mortels et elle devait certainement s'inquiéter à l'idée qu'il parle d'elle. Après tout, Aishlinn venait clairement de lui avouer être une voleuse, même si elle avait utilisé un autre terme. Quoi de plus normal que de s'inquiéter ? Il resta silencieux, la regardant avec sérieux et réfléchissant à ce qui était le mieux pour elle. Adrian ne pouvait pas sa permettre de trahir la confiance – même si elle n'en avait peut-être pas – qu'elle lui accordait. Il n'était pas question de lui, mais bien des jumeaux. Son regard quitta momentanément le visage de la jeune femme pour se glisser jusqu'à la cheminée où le feu crépitait toujours, il écoutait toujours l'Irlandaise avec autant d'attention. Il se put retenir un léger soupir en reportant son attention sur elle lorsqu'elle lui avoua qu'il y avait encore beaucoup de choses qui pourraient être découvertes si jamais quelqu'un enquêtait sur son compte. Pour le coup, Eldoth oscillait à nouveau entre la déception et le fait de se dire qu'elle n'avait certainement pas choisi cette vie. Peut-être que son père avait quelque chose à voir là-dedans étant donné qu'elle avait dit, lors de leur première discussion, qu'il était en prison.

Tant de possibilités et si peu de réponses. Du moins pas sans interroger directement la demoiselle, chose qu'Adrian refusait de faire pour le moment, préférant l'écouter. Et grand bien lui fit ! La suite dessina un nouveau, sincère, sourire sur ses lèvres tandis qu'il la fixait. Pourquoi l'aider sans la balancer ? C'était tellement simple et tellement compliqué à la fois. Il haussa finalement les épaules en répondant d'un ton léger.

« Parce que tu n'es pas venue ici pour que je te tourne le dos. À moins que je ne me trompe, tu es venue ici parce que je dois être la seule personne en mesure de t'aider et que si je décide de te balancer, ce sera certainement la dernière fois que nous nous parlerons. Il n'avait pas l'esprit cartésien, mais tout sonnait pourtant comme une évidence.
Et que je n'en ai pas envie. Je t'apprécie Aishlinn, j'aime beaucoup le fait que tu viennes passer du temps au manoir et que je serais heureux de pouvoir t'aider, tout simplement. »

Sa réponse devait avoir l'air trop sensible ou trop mielleuse pour une jeune femme comme Aishlinn, mais peu importait. Elle lui posait une question alors il répondait avec franchise. Tout simplement. Le centenaire détourna à nouveau son regard de la demoiselle, avant-bras posés sur ses cuisses, toujours accroupit devant elle. Que pouvait-il lui dire au sujet de l'UNISON et de la Légion ? Ce qu'il disait à tout le monde. Le reste étant lié à son rôle d'Archimage, il ne pouvait malheureusement pas – encore – lui avouer.

« Quant à l'UNISON et à la Légion, j'ai parfois aidé pour des affaires qui concernaient la magie. Lorsqu'il s'agit d'un artefact ou d'un mage, ils me demandent conseil. J'ai aidé sur quelques dossiers assez importants alors disons qu'il y a des personnes qui pourraient m'aider si je leur demandais de l'aide. Il reporta son attention sur elle.
Je pourrai demander que ce soir officieux et pas officiel, mais si tu préfères que je fasse sans eux, très bien. Mais là ça veut dire que je vais m'en charger moi-même. Seul, comme ça personne ne sera au courant. Le ton se voulait rassurant, il espérait juste qu'elle ne douterait pas trop de ses capacités.
Il faudrait que tu me dises ce que tu sais à propos de lui, que je puisse intervenir rapidement. »

Le fait qu'elle ne connaisse pas sa véritable identité pouvait poser problème, elle douterait du fait qu'il parviendrait à faire ce qu'il promettait et en un sens, Adrian ne pouvait pas lui en vouloir. Cependant, mis à part offrir son aide ou proposer celle des deux organismes avec qui il collaborait le plus souvent, Eldoth ne voyait pas vraiment quoi faire d'autre. Après une brève pause, il décida de répondre au dernier point qu'elle avait soulevé.

« Tu sais Aishlinn, je n'ai rien fait pour te pousser à agir comme tu l'as fait. Enfin, je me suis contenté de te poser des règles et de te laisser les respecter ou non. C'est toi qui a choisi d'ouvrir cette caisse et de refuser de livrer l'arme et pour moi, ça veut dire que tu es une personne avec un bon fond qui a simplement été laissé à l'abandon jusqu'à présent. Il la regarda avec sincérité.
Si tu avais un mauvais fond, tu ne serais pas ici à m'avouer tout ça, tu aurais continué tes affaires et tu m'aurais pris pour un idiot en me faisant croire que tu ne faisais rien de mal. Et tu aurais même utilisé la magie pour tes vols. Signe qu'il était pratiquement sûr que ce n'était pas le cas.
Si ce n'est pas le cas et que je me trompe.... je suis navré d'avoir une mauvaise influence sur toi. »

Pourtant, son sourire semblait prouver le contraire. Il avait l'air fier oui, comme il l'avait dit : fier d'elle et du choix qu'elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 9 Jan 2014 - 19:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ben, au moins, le fait qu’il soupire en entendant qu’elle avait été sur beaucoup d’affaire, avait quelque chose de bien plus normal pour elle. C’était normal et, pourtant, elle ne put s’empêcher d’afficher une moue navrée en se pinçant les lèvres et en baissant la tête. L’impression d’être une enfant qui avait quelque chose pour décevoir une quelconque autorité. Elle n’aurait même pas été capable de dire pourquoi ça la faisait chier de le décevoir. Enfin, si, elle aurait pu le dire mais elle ne voulait pas l’admettre, c’est tout. Et puis c’était frustrant parce que, même elle, elle ne savait pas vraiment pourquoi elle était venue ici. Le fait que ce soit Adrian qui le dise était un peu perturbant, surtout parce que c’était vrai.

Elle hocha doucement la tête pour lui donner raison sur le fait que, s’il la balançait, ils ne risquaient plus de se revoir. C’était un fait. Elle releva les yeux vers lui, un peu sceptique à l’annonce faite sur le fait qu’il l’appréciait. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’en douter et, en même temps, difficile de le contredire. Il n’avait jamais donné l’impression de la détester. Etre sceptique et convaincue en même temps… Pff, c’était un bordel sans nom dans sa tête, pas habituée à ce genre de situation. A défaut de savoir quoi dire, elle garda le silence le laissant poursuivre sur cette histoire de légion et d’UNISSON.

Parfois, des situations tenaient à pas grand-chose. Elle aurait su dès le départ qu’il pouvait bosser avec ces deux groupes, elle aurait laissé tomber l’idée de ses cours ou aurait cherché quelqu’un d’autre. Trop dangereux. Maintenant, bien que ça avait quelque chose de dérangeant, s’il voulait toujours d’elle, Aishlinn n’échangerait ses cours avec lui avec personne d’autre. Elle hocha à nouveau la tête parce que, oui, elle préférait que ce soit sans eux mais ce geste se stoppa de lui-même quand il proposa d’agir seul. Là, une lueur inquiète passa dans le regard de l’adolescente. Elle ne doutait pas de ses compétences mais s’il arrivait un truc à Adrian à cause d’elle… Non, ce n’était vraiment pas cool. Ce type avait le don pour la mettre face à des contradictions et des envies diamétralement opposées. Elle avait besoin de faire le tri de ses pensées.

Elle ne savait même pas d’où il sortait cette confiance en elle pour affirmer qu’elle avait un bon fond. Qu’est-ce qu’elle en savait elle ? La seule fois où elle avait envisagé sa vie différemment sous l’influence de quelqu’un, c’était en Irlande. Peut-être qu’il avait raison parce que, un mode de vie plus légale, elle s’y serait coller si la personne en question n’avait pas disparu du jour au lendemain sans prévenir. Elle haussa les épaules en secouant la tête.

« J’en sais rien, c’est l’bordel là, dans ma tête. » Un vrai champ de bataille. « Mais c’pas important. Pas pour l’instant. » Si elle devait faire le point, elle le ferait. S’ils devaient ravoir cette discussion, ils l’auraient à nouveau. Pour le moment, l’important c’était Abban et ce type qui le menaçait. Mais avant de revenir là-dessus, elle préféra faire une précision. « J’ai jamais utilisé la magie pour c’que j’faisais. ‘Fin, si, une fois. Un bouclier mais c’était pour m’protéger et c’n’était même pas contre quelqu’un mais une protection magique. »

A aucun moment elle n’incluait Abban dans ses « activités », si elle était prête à en parler à Adrian ce n’était pas à elle de lui apprendre qu’Abban se livrait aussi à ce genre de boulot. C’était évident mais, tant que ce n’était pas avoué ouvertement, un doute était toujours permis, non ?

« Puis, t’sais, si j’suis venue c’est parc’que… ‘Fait, j’sais pas trop. » Elle haussa les épaules. « J’ voyais pas à qui d’autre j’aurais pu en parler. » ça sonnait peut-être comme un choix par défaut mais, en réalité, pas du tout. Elle n’était pas douée dans cet exercice, du coup, elle secoua la tête pour mettre le sujet de côté. Peut-être qu’ils auraient l’occasion d’y revenir. « J’ai pas envie qu’t’en parle, parc’que même si tu d’mandes à c’que c’soit officieux, quelqu’un saura. » Et à son prochain coup, cette personne aurait potentiellement la puce à l’oreille. Pas cool. « Mais j’peux pas t’laisser t’en occuper seul non plus. ‘Fin, j’en sais rien. J’doute pas d’tes compétences, t’sais, hein ? Mais… » Elle se tortilla les doigts en détournant le regard. « Juste pas envie qu’il t’arrive quelqu’chose à cause d’moi. » Et comme c’était le genre de trucs qu’elle n’aimait pas dire, elle reprit rapidement en relevant les yeux sur lui. « J’sais pas grand-chose d’ce type, j’ai juste un prénom mais, à mon avis, c’pas son vrai. » Elle se bougea juste un peu pour prendre un papier dans sa poche. « En fait, j’ai juste ça. » Elle tendit le papier vers Adrian. « C’est un numéro d’téléphone pour qu’je puisse l’prévenir quand j’veux lui donner l’arme et qu’on convienne d’un lieu d’rendez-vous. »

Ce qui en soi était vraiment pas mal comme début. Il y avait possibilité de téléphoner au type pour donner un lieu et une heure de rendez-vous – avant le délai imposé. Perdant toute hésitation dans ses expressions, elle posa son regard sur Adrian dans un ton qui ne laissait pas vraiment de place à la négociation.

« Si jamais t’ veux réellement m’aider et t’débrouiller sans les deux autres trucs, là, il est hors d’question que j’vienne pas avec toi. »

C’était son milieu, son domaine, son problème. Elle ne le laisserait pas prendre de risques pendant qu’elle resterait bien au chaud à attendre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 9 Jan 2014 - 22:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Il pouvait comprendre qu'elle ne savait plus quoi penser de toute cela pour la bonne et simple raison qu'elle venait de lui avouer quelque chose qu'elle devait conserver secret depuis bien longtemps. Adrian hocha donc la tête lorsque la jeune femme déclara qu'elle y réfléchirait à tête reposée et fut plutôt satisfait lorsqu'elle confirma ne jamais avoir utilisé la magie pour ses vols. Le bouclier n'entrait pas vraiment en ligne de compte, s'il lui avait appris à se défendre ce n'était pas pour qu'elle ne s'en serve pas et même si cela pourrait la faire être remarquée par un mage quelconque, ça restait préférable au fait qu'elle se fasse blesser parce qu'elle n'avait pas d'autre possibilité pour se défendre. Il tint à la rassurer à ce propos.

« Si je t'ai appris à te protéger, c'est pour que tu le fasses. »

Il hocha la tête comme pour confirmer ce qu'il venait de dire. Après quoi, Aishlinn avoua ce qu'il pensait : elle était venue ici parce qu'elle ne savait pas à qui s'adresser d'autre. Adrian n'en fut pas contrarié ou vexé, il se doutait parfaitement qu'il n'était pas le choix le plus évident qui puisse exister, pas plus que la personne qui comptait le plus dans la vie de l'Irlandaise. Non, bien souvent les gens venaient vers lui simplement parce qu'ils n'avaient pas d'autres personnes disponibles ou parce que ça concernait la magie. C'était devenu naturel d'aider les gens à force d'avoir ce genre de requête, c'était peut-être ce qu'Aishlinn n'arrivait pas à comprendre chez lui d'ailleurs.

Il écouta ce qu'elle lui expliqua ensuite à propos de sa demande d'aide aux deux autres groupes et ce qu'elle disait se tenait debout. Il y aurait toujours le risque que la personne à qui Adrian s'adressait puisse fouiller dans d'autres affaires et finisse par trouver des points communs par exemple. Après il savait qu'en demandant par exemple à Gabriel, il pourrait compter sur sa discrétion, mais au final le centenaire préférait aussi éviter de mêler d'autres personnes à ce dossier. Ou non dossier puisque ce serait officieux. En vérité si Adrian avait proposé ça en premier c'était tout simplement parce qu'il craignait qu'Aishlinn refuse son aide s'il se proposait pour l'aider. Abban lui avait prouvé qu'il n'avait aucune crédibilité auprès des jeunes. Toutefois, ce qu'elle répondit à l'idée qu'il s'en charge seul le fit sourire. Franchement. C'était à la fois inattendu et presque touchant d'apprendre qu'elle avait peur qu'il s'attire des ennuis par sa faute. Elle ne connaissait vraiment pas sa vie « cachée » et encore moins celle qu'il avait eue des décennies auparavant.... Il resta toutefois silencieux jusqu'à ce qu'elle lui tende un morceau de papier qu'il ouvrit machinalement pour jeter un coup d’œil au numéro qui était inscrit dessus. Il ne lui disait rien. Ce ne fut que lorsque la jeune fille reprit la parole pour déclarer qu'elle ne le laisserait pas y aller seul qu'il reporta son attention sur elle, hésitant. Était-ce une bonne idée ? Il se mordilla la lèvre inférieure le temps d'y réfléchir.

« Je ne sais pas.... Dans une mission, il était toujours inquiet pour les personnes à ses côtés, difficile d'imaginer le faire avec Aishlinn.
Si on y va, c'est pour s'assurer qu'il ne fera aucun mal aux autres. Qu'il ne demandera pas à d'autres.... personnes comme toi de lui chercher d'autres armes. Si je passe par toi Aishlinn, ça veut dire qu'il risquera de te dénoncer ensuite. Il regarda la jeune femme avec sérieux.
Je ne tue pas. Je l'arrêterai et je le livrerai à la police parce qu'il représente un danger pour toute personne honnête. Mais si tu es avec moi, il fera forcément le lien. Il leva sa main libre jusqu'à ses lèvres, semblant hésiter.
Ou alors.... ou alors tu l’appelles et tu lui dis que tu as changé d'avis. Tu te rends sur place pour la livraison et moi j'interviendrai à côté, sans que le lien ne soit faire entre nous deux. Tu n'auras qu'à éviter de te montrer le temps que je le neutralise et il ne pourra jamais faire le lien avec toi. Et ta réputation restera intacte. Même s'il se serait bien passé de ce détail cela dit.
Et pour ce qui est de ma sécurité, ne t'inquiète pas. J'ai fait bien pire lorsque j'étais jeune, je n'ai pas toujours été coincé dans ce manoir. Seulement depuis quarante ans !
Si on intervient, c'est ce soir. Tout de suite même vu que tu n'as que jusqu'à demain. »

À peine terminait-il sa phrase qu'il entendit un bruit familier, celui de la marche de l'escalier qui grinçait et son attention se porta vers la porte qui menait du hall au salon. Là, une silhouette plutôt inattendue se dessina : celle de Sallah dans une tenue de nuit à la mode égyptienne. Il ressemblait presque à une femme des années soixante, une espèce d'ample robe qui descendait jusqu'au sol et donnait un air étrange à l'intendant.

« Walîy, tu vas bien ? J'ai entendu du bruit ? Il s'immobilisa brusquement en voyant Aishlinn.
Sallah, Aishlinn avait besoin d'aide, c'est pour ça qu'elle est ici.
Comme vous voulez. Le vouvoiement était revenu dès qu'il avait aperçu l'Irlandaise. Le ton était aussi plus protocolaire.
On va certainement sortir, on doit régler une affaire. Va te recoucher.
Il est tard, est-ce que c'est raisonnable ? Vous comptez y aller seuls ? L'inquiétude était bien audible et Adrian se contenta de hocher la tête.
Oui, mais tout ira bien. L’Égyptien hésita avant de finalement s'éloigner et remonter l'escalier. Eldoth tourna la tête vers Aishlinn.
Alors, tu décides quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 10 Jan 2014 - 13:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Oui mais, quand il avait décidé de lui apprendre à se protéger, il ne devait pas penser qu’elle se retrouvait régulièrement face à la sécurité d’un bâtiment. Alors, du coup, elle ne savait plus trop elle. Ok, elle se défendait mais elle n’aurait pas besoin de le faire si, comme toutes les adolescentes, elle sortait en boite et regardait des émissions de télé réalités complètement connes. Puis du coup, si elle se défendait contre un type de la sécurité, alors qu’elle n’avait pas à être là, est-ce que c’était sans prendre à un « innocent » ? Trop de questions qu’elle se poserait plus tard et qu’elle pourrait peut-être, enfin, pouvoir aborder avec lui.

Et évidemment qu’elle craignait qu’il puisse avoir des problèmes à cause d’elle. Personne n’avait jugé bon de lui dire qui était véritablement Adrian. Ce qui apporterait plus de questions que de réponses. Elle plissa les yeux quand il sembla hésiter à sa proposition avant de dire qu’il ne savait pas. Ah non, non, non. Hors de question qu’elle soit laissée sur la touche à ce niveau-là. Elle ne savait peut-être pas pourquoi elle était venue exactement mais, ce qui était sûr, c’est qu’elle n’était pas là pour lui demander de prendre des risques à sa place… Oui, bon, d’accord, son raisonnement se tenait, elle devait bien l’avouer mais, pour le coup, ça ne restait pas très moral quand même, non ? De manière spontanée, la seule chose qu’elle trouva à faire quand il annonça avoir fait pire, c’est de froncer les sourcils et d’afficher un air clairement interrogatif et sceptique à la fois.

« Parc’que t’as été jeune un jour ? »

Non, elle ne s’interrogea pas sur le fait qu’il avait pu faire pire mais bien sur le fait qu’il a pu être jeune un jour. Il était vieux, c’était un fait, et comme toutes les autres personnes âgées, Aishlinn était incapable de le visualiser en étant jeune un jour. Un vieux ça naissait vieux, voilà tout ! L’intervention de Sallah l’empêcha de répondre au sujet qui était réellement important et, toujours assise sur le sol, elle leva une main dans une moue navrée pour le saluer. Accessoirement pour s’excuser de l’avoir réveillé. Bon, elle avait aussi fait une tête super étrange en le voyant en robe de nuit, il ne lui manquait plus que le bonnet et le cache sur les yeux… Oh et quelques bigoudis.

« Pourquoi il t’appelle Wall-E, j’croyais que t’avais pas la télé ? » Elle secoua la tête, fallait qu’elle arrête avec ses questions hors propos. Son côté un peu trop spontané, on ne lui en voudra pas. « J’sais pas trop pour qui tu m’prends à préciser que tu n’tues pas. » Elle l’avait un peu pris comme une précision, à croire qu’il pensait qu’elle, elle le faisait sans soucis. « Si j’voulais l’tuer, t’sais, hein, j’ne s’rais pas venue t’voir. J’ai un pouvoir très pratique pour ça. » Elle afficha une moue. « Enfin, pas tell’ment, en fait… Bref. » La seule fois où ça avait failli arriver son pouvoir s’était carrément bloqué, comme si son inconscient lui avait interdit de franchir cette limite. « Sur l’papier c’est une solution qui réglerait tous mes problèmes mais, franch’ment, j’serais incapable d’vouloir la mort d’quelqu’un. »

Enfin sauf si on s’en prenait réellement à son jumeau. Mais entre envie et capacité, il y avait une différence. En fait, elle était faible, super faible, incapable de prendre les bonnes décisions pour protéger Abban. Pourtant ce n’était pas faute de le vouloir : protéger toutes les personnes qui étaient importantes. Surtout qu’elles n’étaient pas si nombreuses mais, non, elle merdait aussi dans ce rôle-là. Concernant le plan d’Adrian, Aishlinn ne se faisait pas d’illusion. Si elle appelait le type et qu’il se faisait chopper pendant leur rendez-vous, il l’accuserait forcément de l’avoir balancé. S’il n’y avait qu’elle et le type au courant, il penserait forcément à elle s’il se faisait arrêter le même soir. Elle se garda de dire cette évidence à Adrian parce qu’il trouverait un moyen pour la garder en retrait et, elle préférait encore risquer quelque chose, plutôt que risquer qu’il lui arrive un truc de travers.

« La deuxième solution m’parait la plus réalisable. » Celle où elle pouvait être dans le coin en cas de problème. « J’vais l’appeler et lui dire que j’vais lui rendre l’arme. »

Elle tendit la main pour récupérer le bout de papier. Une fois en main, elle chercha dans son sac pour prendre son téléphone et composer le numéro. L’appel fut assez vite bouclé en réalité. Il ne fallait pas trois plombes pour donner un lieu et une heure de rendez-vous, le but n’était pas de savoir comment allait la petite famille. C’est en raccrochant qu’elle reporta son attention sur Adrian.

« Dans une heure sur les docks. Mais, t’sais, j’ pense pas qu’il sera tout seul. » Elle se releva, en essayant de réfléchir à la manière dont ce type pouvait procéder. « La dernière fois qu’je l’ai vu pour c’qui devait être un échange, ils étaient deux à l’accompagner. » Un air interrogateur passa sur son visage. « Mais, t’as un moyen d’transport ? Faut que j’récupère la caisse aussi dans l’intervalle. » Toute une organisation.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 10 Jan 2014 - 22:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
S'il n'avait pas eu plus de cent ans, Adrian aurait peut-être pu se sentir vexé qu'elle ne parvienne pas à imaginer qu'il avait pu être jeune un jour. Pour une fois que quelqu'un le considérait réellement comme un vieux ! Habituellement les gens avaient plutôt tendance à sous-estimer l'âge qu'il avait véritablement, à croire que malgré ce qu'il lui cachait, Aishlinn avait plus de flair qu'il ne le pensait. Ou il avait juste une tête de vieux parce qu'il avait l'air d'avoir plus de trente ans. Au choix. Il ne s'attarda pas sur ce sujet vu qu'il aurait inutile et embarrassant pour lui d'expliquer qu'il était bel et bien un vieux et après le passage de Sallah, la jeune femme lui posa exactement la même question que son jumeau. Ce surnom, « Walîy » semblait vraiment les perturber. Cependant, Adrian n'avait pas compris de quoi Abban parlait la fois dernière et cette fois-ci ce ne fut pas très différent. Même si la demoiselle n'avait pas enchaîné sur autre chose, l'Archimage aurait été bien incapable de répondre à cette interrogation.

Lorsque l'Irlandaise précisa qu'elle n'était pas une tueuse, Adrian la regarda quelques secondes sans comprendre. Il n'avait pas précisé ce point parce qu'il pensait qu'elle était capable de tuer, mais simplement pour lui faire savoir que l'homme allait être en mesure de parler. À moins qu'il n'utilise sa télépathie pour manipuler les souvenirs de l'homme, Eldoth était malheureusement incapable de faire en sorte qu'il ne se souvienne pas d'Aishlinn et bien évidemment il était exclu pour lui d'agir de la sorte. Quoi qu'il en soit, la jeune fille n'avait aucunement besoin de préciser que même si elle était capable de tuer avec son don – et il imaginait parfaitement comment – elle ne le ferait pas. S'il avait eu le moindre doute à ce sujet, l'américain n'aurait jamais accepté de la prendre comme apprentie.

« Je suis désolé si je me suis mal exprimé, je ne sous-entendait pas que tu avais l'habitude de tuer, je voulais simplement dire qu'il pourra parler une fois arrêté. Si j'avais eu le moindre doute sur tes agissements à ce sujet Aishlinn, tu ne serais pas ici. »

Adrian avait côtoyé assez de personnes peu recommandables pour savoir reconnaître ceux qui avaient l'envie de tuer en eux. Quelque chose dans leur regard l'indiquait clairement. Ou peut-être était-ce sa sensibilité télépathique qui lui permettait de le ressentir avec autant de clarté, il n'en savait rien, mais Eldoth n'avait jamais éprouvé ce malaise étrange en présence de l'Irlandaise. Ni en celle de son frère. Quoi qu'il en soit, cette précision apportée, Aishlinn opta finalement pour la deuxième possibilité, celle où elle allait avoir un rôle à jouer, il la laissa donc appeler son contact après lui avoir rendu le numéro qu'elle lui avait précédemment donné. Inutile de préciser qu'il n'était pas enchanté à l'idée de la laisser venir avec lui. Eldoth aurait été bien plus rassuré en la sachant au manoir à l'attendre pendant qu'il s'occupait seul de cette affaire. Mais bon, quelque chose lui disait qu'elle n'aurait pas accepté et même s'il pouvait l'enfermer ici, il se voyait mal le faire pour l'y obliger.

Après avoir raccroché, elle se retourna vers le mage pour l'informer que la rencontre se déroulerait dans une heure et qu'il n'allait certainement pas être tout seul. Ça, Adrian s'y attendait. Cependant, s'occuper de plus d'une personne ne l'inquiétait pas vraiment, il avait déjà fait pire par le passé. Il s'était redressé le temps que la jeune femme passe le coup de fil et la regarda avec sérieux lorsqu'elle lui donna quelques données sur sa précédente rencontre avec cet individu. Adrian hocha la tête, déportant son regard vers la cheminée en réfléchissant à ce dont il aurait besoin, puis sorti finalement de ses pensées à la question pratique de l'apprentie.

« Je peux m'y rendre sans soucis. Avec un sort de téléportation, il avait déjà souvent été aux docks et connaissait donc les lieux.
Va récupérer cette caisse là où tu l'as laissée et moi je t'attendrai sur les docks. Je vais déjà aller repérer les lieux et vérifier quelques petites choses avant que tu n'arrives. Et ne t'inquiète pas, même si tu ne me verras pas sur place à ce moment, j'y serai. »

Il attendit de voir si la jeune femme avait d'autres questions ou précisions à donner, puis lorsqu'elle s'éclipsa pour aller récupérer la fameuse caisse, l'Archimage s'éloigna en direction de son bureau. Sortir à visage découvert ne l'enchantait guère, mais vu qu'Aishlinn serait là il ne pouvait pas faire autrement. À peine fut-il arrivé dans la pièce que le bracelet abritant l'Aziza qui le servait depuis peu se mit à l'élancer, signe que la fée souhaitait sortir. À contrecœur il la laissa faire et elle ne se priva pas de lui apporter quelques « conseils ».

« C'est une mauvaise idée. Très mauvaise. Tu devrais la laisser se débrouiller seule si elle ne veut pas l'aide des autres.
Parce que tu écoutes mes conversations maintenant ? Elle haussa les épaules.
Il faut bien si je veux te conseiller. »

Eldoth secoua la tête en signe d'incompréhension avant d'attraper une veste et de l'enfiler, puis il se dirigea vers la seule partie du manoir où il était possible de se téléporter. Un endroit particulièrement protégé et que lui seul connaissait bien évidemment. Vu qu'il ne possédait pas de véhicule, il ne pouvait compter que sur ce moyen pour rejoindre les docks à l'heure et Adrian lança le sort après avoir à nouveau « invité » l'Aziza à rejoindre le bracelet auquel elle était attachée. Arrivé sur place, il constata que les lieux étaient déserts ce qui lui laissait largement le temps de repérer les lieux et de se placer de manière à avoir vue sur le lieu de rendez-vous, tout en restant invisible. Au début du moins. Dès qu'il lancerait le premier sort, sa position serait découverte. Il ne restait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 12 Jan 2014 - 15:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
C’était perturbant cette espèce de « confiance » qu’il avait en elle, ça donnait presque l’impression qu’il la connaissait mieux qu’elle ne connaissait elle-même. Ou alors, il idéalisait un peu trop les choses parce que, de son côté, l’épisode de l’hôpital – celui où elle avait réellement été à deux doigts de tuer quelqu’un – lui offrait de sérieux doutes sur sa nature profonde. Mais, le plus étrange, pour elle, restait encore le fait qu’elle se sente soulagée à l’idée d’avoir mal interprété sa phrase, comme si l’avis d’Adrian pouvait avoir une quelconque importance pour elle. Ridicule ! Elle hocha la tête quand il annonça pouvoir se rendre de lui-même sur les docks et récupéra son casque pour aller chercher la caisse, en se disant qu’elle allait aussi devoir changer de véhicule entre temps.

D’un air j’m’en foutiste – plus un réflexe qu’autre chose – elle haussa les épaules quand il lui demanda de ne pas s’inquiéter. Elle, Aishlinn Mac Aoidh, ne s’inquiétait jamais, n’avait pas besoin d’aide et ne comptait jamais sur les autres… Une attitude peu crédible quand on sait pourquoi elle était là. Mais elle était tellement habituée à jouer ce rôle, qu’elle commença à partir sans rien ajouter. Elle avait à peine fait deux pas qu’elle se stoppa et prit deux bonnes secondes avant de se retourner vers le mage.

« Adrian ? » Merci. Fais attention à toi. « Euh… A t’-à-l’heure. »

Elle se retourna rapidement et s’éclipsa du manoir tellement elle n’était même pas foutue de dire ce qu’elle voulait vraiment. On avait vraiment foiré quelque chose lors de sa conception, elle avait toujours été capable de l’ouvrir, de taper des coups de gueule pas possible mais, dès qu’il s’agissait de dire ce qu’elle pensait – quand c’était positif ou que ça la dévoilait un peu trop – elle devenait une handicapée. Heureusement que ça ne s’appliquait pas avec son frère. Du coup, elle était repartie à moto pour se rendre au manoir et prendre la caisse pour la charger dans le coffre de Macha et prendre la direction des docks.

« Linn, tu as l’air tendue. » Foutus capteurs à la noix un peu partout.
« Laisse-tomber Macha. »
« Ça va aller ? » l’intelligence artificielle c’est bien mais, trop, c’est chiant.
« J’suis Irlandaise, t’as oublié ? »

L’excuse et l’explication à tout. Évidemment que ça allait aller, que tout se passerait bien, qu’elle s’en sortirait et Adrian aussi. Elle arriva sur les docks un peu avant l’horaire annoncé. Sortant de sa voiture, elle se fit violence pour ne pas chercher Adrian du regard – cela aurait été trop suspect – et s’acharna à adopter une attitude normale en prenant appui sur le capot de Macha. Une autre voiture arrive rapidement en face d’elle et John en sortit, accompagné de deux potes à lui. Prévisible.

« Je savais que tu changerais d’avis. »
« Tu m’as pas tell’ment laissé l’choix. »

Ce qui semblait lui faire plaisir. Tant mieux. Aishlinn se décolla de la voiture alors que John arrivait à sa hauteur, toujours suivit par ses deux toutous qui ne pipaient pas un mot. Elle se dirigea vers le coffre qu’elle ouvrit pour que John puisse vérifier la caisse. Ce qu’il fit assez rapidement avec un sourire satisfait avant de demander à un des deux types de récupérer la caisse pour la mettre dans leur propre voiture. L’Irlandaise avait parlé de son paiement, parce que ça restait une transaction et qu’elle devait rester crédible dans son rôle.

« C’est dans ma voiture. »

Elle trouvait ça étrange parce qu’une enveloppe n’avait pas besoin d’être laissée dans une voiture, surtout quand on est accompagné de deux hommes de main. Un truc clochait mais, elle n’avait pas trop le choix : elle devait suivre le mouvement. Elle quitta John des yeux pendant moins d’une seconde, juste le temps pour elle de regarder le coffre et de le refermer. Ça ne prenait pas beaucoup de temps mais il faut croire que ça avait été suffisant pour l’homme. Le coffre était à peine rabattu qu’elle sentit une main sur l’arrière de son crâne pour lui plaquer contre le métal de la voiture. Choc pas très agréable et bien trop rapide pour qu’elle ait le réflexe de se dématérialiser. Puis maintenant que c’était fait – avec un petit bobo au crâne – elle n’avait aucun intérêt à utiliser son pouvoir, autant garder cet avantage pour elle. Maintenant la tête de l’adolescente sur la voiture, John approcha son visage.

« Qu’est-ce qui me dit que tu ne vas pas encore changer d’avis dans deux jours et venir me la reprendre ? »
« Rien mais j’peux toujours t’conseiller d’revoir ta sécurité ou d’bien la planquer pour être sûr. »

Pas certaine que jouer sur ce registre était une bonne idée. En même temps, elle aurait pu répondre n’importe quoi que ça n’aurait rien donné, ce n’était pas comme si John allait la croire sur parole. Le plan d’Adrian était bien… Sur le papier. Il y avait juste un détail qu’ils n’avaient pas prévu : John ne comptait pas prendre le risque de voir la voleuse s’enfuir et avoir des remords par la suite. Elle avait merdé en lui refusant sa livraison et il avait pour habitude de s’entourer de personnes de « confiance ».

« J’ai une autre solution, plus simple et plus sûre. »

Comme lui dégommer la tête avec l’arme que son pote avant à la ceinture. Par exemple.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Jan 2014 - 20:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'arrivée d'Aishlinn se produisit quelques dizaines de minutes plus tard. Les mains d'Adrian commençaient déjà à s'endormir à force de rester dans le froid, mais le simple fait de voir son apprentie faire son apparition fut suffisant pour le rendre on ne peut plus attentif. Le centenaire s'était positionné légèrement en hauteur près d'un bâtiment non éclairé. Ce serait difficile de le repérer à moins de chercher quelqu'un pile à cet endroit ! Une seule chose étonnait Adrian : qu'Aishlinn puisse avoir une voiture comme celle contre laquelle elle était appuyée. Il l'avait toujours imaginée prendre le bus pour rentrer chez elle puisque son boulot ne devait pas lui rapporter énormément, mais une moto additionnée à une voiture apparemment très neuve l'obligeait à réviser ce jugement. Les voleurs gagnaient visiblement bien leur vie à Star City.

Quelques instants plus tard, une autre voiture arriva et un homme en descendit, rapidement suivit par deux autres. Trois personnes c'était gérable, il avait vu bien pire. Encore faudrait-il que les hommes en question soient de simples humains. Ils approchèrent d'Aishlinn et l'échange débuta. Le groupe était trop loin d'Adrian pour qu'il perçoive autre chose que des voix incompréhensibles et il les vit se diriger vers l'arrière de la voiture pour y récupérer la caisse livrée par l'Irlandaise. Puis les choses dérapèrent. Adrian ne comprit pas comment, ni pourquoi, mais il suffit que la jeune fille détourne son regard le temps de fermer le coffre que « John » en profita pour lui coller la tête contre le métal. Le cœur d'Eldoth rata un battement : c'était à cause de ça qu'il détestait devoir faire équipe avec quelqu'un ! Il se força toutefois à attendre quelques secondes, se rapprochant tout de même,en silence, de la zone de tous les dangers. Lorsqu'il s'arrêta, Adrian perçut quelques mots qui achevèrent de lui faire comprendre que cet homme n'avait jamais eu l'intention de laisser filer son apprentie. Il allait la descendre et se débarrasser de son corps. Enfin c'était le plan initial, mais c'était sans compter sur l'intervention de l'Archimage qui n'avait pas l'intention de laisser les choses se dérouler de la sorte. Profitant de l'effet de surprise qu'il avait, Adrian utilisa l'artefact qu'il portait et qui lui conférait un choc mental. De quoi assommer les plus faibles – même momentanément – et surtout de laisser à Aishlinn le temps de se mettre à l'abri.

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Les hommes sont touchés.
      ÉCHEC : Ils arrivent à esquiver.

      Lancer de dés #2 : (si échec au lancer #1)
      RÉUSSITE : Ils ne ripostent pas.
      ÉCHEC : Ils ripostent.

      Lancer de dés #3 : (si échec au lancer #2)
      RÉUSSITE : Ils touchent Adrian.
      ÉCHEC : Ils touchent Aishlinn.


L'attaque fut une réussite. Les trois hommes ne s'attendaient pas à voir intervenir une autre personne et le choc les toucha de plein fouet, les faisant reculer de quelques pas, mais surtout, réussissant à les étourdir en grande partie. Comme il l'avait dit, Eldoth ne lançait que rarement des attaques réellement offensives. Son style de « combat » revenait plus à neutraliser ou entraver sa cible de manière à l'empêcher de riposter et il en serait de même cette fois-ci. Cependant, en ayant attaqué il avait aussi révélé sa position. Les deux hommes de main étaient légèrement en retrait et John avait suffisamment reculé pour laisser à Aishlinn la possibilité de s’éloigner de la voiture. Tout ce que l'Archimage espérait, ce serait que la jeune femme s'en tiendrait à ce qu'il avait dit : qu'elle s'éloignerait dès qu'il aurait fait son intervention. Afin de détourner les soupçons de l'Irlandaise, Adrian lança quelques mots à l'attention des trois hommes.

« La police n'avait pas tort en disant qu'il y a toujours de la racaille sur les docks. Dix minutes à chercher et j'ai déjà quatre personnes à leur confier. Il déporta son regard sur Aishlinn, la scrutant avec sérieux pour lui faire comprendre que c'était le moment où elle devait s'éclipser.
Enfin trois plutôt. Pas sûr qu'une gamine les intéresse franchement. Si là elle ne comprenait pas le message... Se concentrant à nouveau sur les trois hommes, Eldoth concentra sa magie tout en restant à distance respectable.
Maintenant on va faire les choses gentiment. Restez sagement allongés et ce sera plus agréable pour tout le monde. La police va de toute manière débarquer, vous débattre ne fera qu'aggraver votre cas parce que je n'ai pas l'intention de vous laisser filer. Comme avec Aishlinn, il énonçait les règles, libre à eux de les enfreindre, mais ils étaient prévenus !
Qu'est-ce que tu comptais faire avec ce qu'elle vient de te donner ? À part la tuer pour l'avoir bien sûr. Je croyais que les ordures dans ton genre avaient un minimum d'honneur. »

Il y avait peu de chances pour que ses questions trouvent des réponses satisfaisantes, mais il ne perdait rien à demander après tout.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Jan 2014 - 20:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3690
ϟ Nombre de Messages RP : 3311
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Jan 2014 - 19:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Aishlinn avait déjà tout prévu – habituée à se débrouiller toute seule –, elle s’apprêtait à demander à Macha de relever le coffre pendant qu’elle se dématérialiserait. Au moins John se prendrait un coup dans les dents et ça donnerait le temps à Irlandaise de partir. Le plan s’était monté de façon logique dans son esprit parce qu’elle n’avait pas pour habitude de compter quelqu’un d’autre, hormis son frère. Alors quand, d’un coup, elle fut relâchée, elle se retourna vers les types qui semblaient un peu sonnés. Adrian. Tient, voilà qu’elle laissa passer un sourire avant de retrouver son sérieux. Elle s’était déjà faite la réflexion avec Suzaku, c’était super-étrange pour elle de comprendre qu’elle pouvait aussi compter sur d’autres personnes. Pas très naturelle comme façon de penser.

Elle savait qu’elle devait bouger, c’était le plan et on ne dérivait pas d’un plan. Sinon c’était là que les ennuis commençaient mais… Wahou, fallait le voir le « vieux » avec son sort qui foutait trois types temporairement dans le pâté. Puis son approche, tout en assurance et tout. Ça doit être à ce moment-là qu’elle nota mentalement de ne pas ennuyer Adrian un jour. Quand il parla de gamine, elle secoua la tête, percutant à nouveau sur ce qui était en train de se passer. Son regard passa des trois types à Adrian et, bordel elle le faisait à contre cœur mais, elle se sauva. Elle n’en avait aucune envie mais, il avait accepté de l’aider alors, si elle changeait les règles maintenant… Enfin, elle se disait que si ça devait se représenter – et ça l’emmerdait de penser comme ça – elle n’avait pas envie qu’il l’envoie bouler.

John voyait Aishlinn partir en courant – même si elle ne comptait pas aller bien loin – ce qui, étrangement, ne semblait pas l’ennuyer plus que ça. Elle lui avait fait à l’envers une fois, il savait qu’elle passait au travers des choses alors, il avait prévu le coup. Se remettant un peu du choc d’Adrian, il se redressa pour regarder le mage, un sourire suffisant sur les lèvres. Hey, hey, on ne la faisait pas lui.

« C’est justement parce que j’ai un code d’honneur que je ne compte pas la laisser partir en vie. » Et oui, il utilisait bien le présent. « Qu’est-ce que tu crois pouvoir faire avec tes petits tours. Tu es tout seul et on est… » L’autre, fier de son effet, il haussa les épaules. « ... Il y en a d'autres. »

La partie d’information qu’Aishlinn n’avait pas mais qui comprit assez rapidement quand elle passa derrière une sorte de petit bâtiment. Elle se stoppa rapidement dans sa course quand un type se trouva au milieu de son chemin. Il faut croire que John avait prévu qu’elle puisse se barrer et avait posté, au moins, un autre type sur les issus possibles. Les ordres pour lui étaient assez simples : une gamine qui court voulait dire tirer dans le tas. Ce qu’il fit, en fait.

La détonation put s’entendre de l’endroit où se trouvait Adrian et les trois autres types, sans pour autant voir ce qui s’était passé. Et John qui trouvait que ce doux bruit exprimait assez bien ce qu’il venait de dire se mit à sourire un peu plus en regardant Adrian. Tentative d’intimidation pour faire comprendre au mage qu’il avait largement les ressources nécessaires pour s’en sortir et qu’il avait prévu tous les scénarios possibles.

« Si tu ne veux pas être le prochain, je te conseille de faire demi-tour et oublier ce que tu as vu. »

    Lancer de dés #1
    RÉUSSITE : il ne ment pas et il y a un autre type qui a Adrian dans son champ de vision.
    ÉCHEC : il n’y a personne d’autre


Le type ne mentait pas. Il faut croire qu’ils étaient cinq au total parce qu’il y avait un type, perché en hauteur, qui avait une vue imprenable sur Adrian. Son arme braquée sur lui – à défaut de pouvoir utiliser des pouvoirs – il n’attendait que l’ordre de John pour agir. Ce dernier, pour laisser entendre qu’il avait le contrôle de la situation, fit un mouvement de tête en direction d’Adrian pour qu’il se regarde et voit ce petit rouge caractéristique pointé sur lui. Aishlinn fréquentait des gens adorables, non ?

D’ailleurs, l’adolescente allait très bien. Elle avait bien vu le tireur lever la main et s’était dématérialisée avant même qu’il ne tire. La balle l’avait traversé mais c’était tout ce qu’elle avait fait alors que l’irlandaise était déjà passée au travers d’un mur en tôle pour se retrouver dans un bâtiment qui, waouh, puait grave en fait – bonjour les considérations dans ce genre de moment. Elle n’y voyait que dalle mais, au moins, elle n’était plus dans le champ de vision du tireur fou. Se dématérialisant le plus souvent possible elle essayait d’évoluer en tentant de ne pas se faire embrocher par un truc à la con. Il y avait toujours des trucs bizarres dans ce genre de bâtiment, en plus d’un risque incroyable de chopper le tétanos.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 13 Jan 2014 - 19:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3690
ϟ Nombre de Messages RP : 3311
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Aishlinn Mac Aoidh' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Besoin d'aide #Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Je n'ai pas besoin d'aide... Ok, peut-être juste un peu... [pv Saros]
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Besoin d'aide pour choisir une base!
» Besoin d'aide pour achat slack polyvalente
» BESOIN D'AIDE POUR LES CHIENS DE ISTRES ( Dépt.13 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-