AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

i'm such a bullshit X Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Lun 6 Jan - 2:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
"Mais si ce sera très joli ne t'inquiète pas, la vendeuse m'a dit que ce n'était que des produits naturels, allez assieds-toi." "Non mais maman je t'assure j'aime bien mes cheveux bouclés ..." "June, assise !" C'est sans opposé plus de résistance qu'elle avait capitulé en s'asseyant sur le tabouret posé dans la minuscule salle de bain de leur appartement de Chicago. Dans le reflet du miroir, sa mère au carré parfait -dieu seul sait comment cette irlandaise pure souche arrive à maîtriser avec tant d'application ses boucles naturelles- commence à séparer la tignasse rousse de la jeune femme. Défrisage, lissage brésilien ... si sa mère avait choisi de parler chinois, au moins aurait-elle compris quelque chose à son charabia. Et puis qu'est-ce que ça pouvait bien changer d'avoir les cheveux lisses ou non ? La moue boudeuse, les bras croisés sur son pyjama sur lequel un renne de noel au nez rouge vous adressait un sourire enjoué, elle attend patiemment que les "vraies femmes de la maison" comme sa mère et sa grand-mère se nomment, en finissent avec elle. Et après 2 heures de calvaire, du papier aluminium plein la tête puisqu'après le défrisage "un léger balayage" avait semblé nécessaire pour mettre en valeur "ce teint de grenouille de bénitier" dixit Madame O'Connell, la voilà enfin délivrée. Une expression de terreur fige ses traits alors que la première papillote est défaite ... Puis une autre ... Et encore une autre ... "Je ... je ... je ...." La grimace de sa mère la laisse perplexe. "Il faut voir le bon côté des choses ma chérie ! Un changement radical ne peut faire que du bien à ton look ! Et peut-être que ça te poussera à être un peu moins coincée avec ce ... Adrien ?" "Maman ! Ca ne te regarde pas du tout ! Et puis c'est Adrian ! " Et c'est en claquant la porte qu'elle était partie s'exiler dans sa chambre.

Non, les vacances de fin d'année n'avaient pas été de tout repos pour l'Irlandaise, en attestait sa mine un peu fatiguée à son retour dans son appartement. Un passage devant le miroir de sa salle de bain la fait grimacer. Blonde. Blonde avec une frange en plus ! Dire que sa mère la considérait encore suffisamment comme une enfant que pour choisir sa couleur de cheveux et sa coupe ! Au moins ses boucles rousses la cachaient un peu du monde extérieur. Avec ce blond, elle avait l'impression de porter un gyrophare sur le haut du crâne qui poussait tous les passants à la dévisager. Et cette sensation ne la quittait plus, même quand elle arriva enfin à rejoindre son lieu de travail, pour la première fois depuis ce qui lui semblait être une éternité. Un sachet dans une main, sa vieille sacoche en bandouillière et les joues rougies par le froid, elle ne peut s'empêcher de sourire en franchissant la porte du manoir. Il y a des choses qui resteront éternellement les mêmes, ça ne fait aucun doute et la vieille bâtisse semblait en faire partie -même si en réalité elle n'était partie que quelques semaines. Se déchargeant de ses affaires sur la table basse du salon, c'est un peu nerveuse qu'elle retire son manteau. Ses lunettes sur son nez semblent occuper la majeure partie de son visage maintenant qu'une frange obstrue son front même si ce n'était pas si vilain que ça.

De son sachet en plastique, elle extirpe un petit sapin de Noel en plastique déniché dans une boutique de souvenir de Chicago. Certes les fêtes étaient terminées mais à sa connaissance, Adrian n'avait pas vraiment de famille -même si il y a Sallah- avec qui les passer et puis aux yeux de la jeune femme, Noel était une excellente fête pour pardonner aux autres et oublier les erreurs du passé. Peut-être qu'ainsi, il oublierait plus facilement son enchaînement de maladresse qui avait causé un départ pour le moins précipité. Et puis tout le reste. Elle conservait de cette journée une image floue et désordonnée comme celle qu'on garde des mauvais rêves. Avec un peu de chance, il ne relèverait même pas les événements passés et tout continuerait comme avant. Mais il y avait malgré tout peu de chance vu les nombreux impers qu'elle avait réussi à commettre. Patiemment, elle prend place dans un des fauteuils, passant ses doigts sur la chaîne en argent qu'elle n'avait pas quitté depuis qu'elle l'avait enfilé ce fameux jour. Difficile de savoir quoi dire, comment réagir, peut-être n'avait-il même plus envie de l'avoir comme assistante. Les scénarios fusent dans son esprit alors qu'elle contemple silencieuse le petit sapin posé sur la table.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 6 Jan - 13:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
L'absence de June avait été plus remarquée qu'à l'accoutumée pendant les fêtes de fin d'année. Habituellement Adrian retrouvait ses vieilles habitudes – celle qu'il avait avant de prendre une assistante – mais là il n'avait pas réussi à s'empêcher de se poser de temps en temps des questions au sujet de la jeune femme. La journée qui avait précédé son départ en vacances était resté marquée dans l'esprit de l'Archimage qui, même après mûre réflexion, n'avait pas réussi à identifier où il avait gaffé pour provoquer une telle réaction. Autant dire qu'entre ses recherches, quelques rares, mais animées, visites de connaissances et ces réflexions à propos de la jeune femme, Adrian avait eu de quoi faire ! Aussi, lorsqu'un matin Sallah lui annonça que c'était le jour du retour des vacances de June, le mage avait été quelque peu étonné. Il n'avait toujours pas trouvé comment s'excuser sans risquer de la mettre à nouveau en colère et pour être franc, il n'aurait pas été contre quelques jours supplémentaires pour mener une réflexion plus poussée – même s'il était heureux de revoir la jeune femme cela dit. Au final, le centenaire avait abandonné l'idée d'essayer de trouver la réplique idéale parce qu'il n'y parviendrait pas. Autant chercher la pierre philosophale à ce compte-là ! Il avait donc simplement continué ses recherches jusqu'à l'heure où June arrivait habituellement au manoir.

Heure qui arriva plus rapidement qu'il ne l'avait imaginé. Alors qu'il était une fois de plus penché sur un ouvrage faisant état d'un artefact qui l'intéressait depuis quelques temps, Adrian avait entendu le bruit de la porte d'entrée qui signalait l'arrivée de la jeune femme. Il décida toutefois de ne pas aller la voir tout de suite histoire de ne pas trop lui mettre la pression – c'était plutôt l'opposé qu'il cherchait – et au terme d'une poignée de minutes, il délaissa finalement son travail. Après s'être débarrassé de ses lunettes de lecture, Eldoth avait finalement pris la direction du salon où son assistante s'installait la plupart du temps et avant de l'apercevoir, arrivé sur le pas de la porte, il la salue.

« Bonjour June ! Son regard se posa finalement sur la seule silhouette de la pièce et il eut un bref instant d'hésitation.
June ? »

La raison de ce doute soudain, c'était que la silhouette était surmontée d'une masse de cheveux blonds alors que « sa » June avait les cheveux roux et bouclés qui témoignaient de ses origines lointaines. Bien évidemment, il était possible de se teindre les cheveux à cette époque, mais disons qu'Adrian n'avait pas vraiment imaginé que ce soit le genre de la trentenaire. Quittant le pas de la porte, Eldoth s'approcha finalement d'elle afin de pouvoir la voir de plus près – et surtout en face – puis afficha un sourire lorsqu'il croisa son regard. S'il avait été étonné sur le coup, Adrian devait avouer que ça lui allait plutôt bien. Ça faisait un gros changement dirons-nous, mais ça lui donnait aussi un coup de jeune et quelque chose de plus « adulte » à la fois.

« Vous aviez envie de changement pour la nouvelle année ? Il avait encore du mal à se dire qu'elle avait pu faire ça.
Ça vous va bien. Le roux aussi, mais ça vous change. Vous avez bien fait d'essayer. »

C'était un compliment sans vraiment en être un, il ne faisait qu’énoncer un fait. En vérité, Adrian ne s'était jamais posé la question de savoir si son assistante était « jolie ». Depuis son arrivée à Star City en 1977, il avait mis ce type de choses de côté et la seule question qui lui venait à l'esprit lorsqu'il croisait une personne du sexe opposé était désormais de savoir si elle pourrait ou non l'aider dans son rôle d'Archimage. Mais d'un point de vue purement personnel, il fallait avouer que ce petit changement embellissait la jeune femme – même si elle n'avait pas besoin de ça pour être jolie. Après l'avoir détaillée du regard un instant, craignant qu'elle ne le prenne mal s'il persistait, Adrian détourna finalement les yeux vers la cheminée du salon avant de reprendre.

« Vous avez passé de bonnes vacances au moins ? J'espère que vous avez eu l'occasion d'en profiter un peu, vous aurez toute l'année pour vous reposer. Être son assistante n'était pas forcément très difficile, sauf lorsqu'il fallait supporter ses remarques.
Bonne année d'ailleurs ! »

Il en oubliait la politesse. Adrian avait décidé de ne pas entrer directement dans le vif du sujet histoire de lui laisser le temps de souffler un peu, mais il ne comptait pas la laisser s'en-aller ce soir sans l'avoir fait.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Mer 8 Jan - 16:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Quand elle reconnaît la voix de l'archéologue dans l'entrée, elle se lève d'un bond, réarrangeant sa frange d'un geste devenu presque mécanique depuis qu'on l'avait forcé à couper ses cheveux. Jouant nerveusement avec ses doigts, son regard se perd un instant dans le vide, réfléchissant à toute allure à la première phrase qu'elle pourrait dire, à la meilleure entrée en matière possible. Mais pas le temps de se décider entre un "Bonjour" coincé ou un "Salut" peut-être trop enjoué et familier. En entendant son prénom prononcé sur le ton de l'interrogation, elle lève aussitôt son minois de petite souris vers son employeur, ne pouvant s'empêcher de sourire malgré tout. Même si la discussion d'avant son départ en vacances avait été compliqué, elle ne pouvait nier le fait qu'elle appréciait Adrian -et pas seulement à cause de son béguin d'adolescente- et qu'elle était heureuse de revenir travailler avec lui. Le seul réflexe qui lui vient est de toucher une de ses mèches de cheveux, comme si entre temps le fait d'être passé du roux au blond lui avait complètement échappé et qu'elle ne s'en souvenait plus. "Ah. Ca. Oui c'est euh ...plus ... original ?" Elle-même avait du mal à accepter ce gros changement physique et surtout non voulu mais expliquer à son employeur que sa mère l'avait séquestré dans la salle de bain pendant trois heures pour louper une coloration ne lui semblait pas la réponse la plus appropriée et adulte à fournir. A son compliment, elle rougit légèrement. A vrai dire, elle ne s'était pas vraiment posée la question de savoir si cette couleur lui allait mieux ou pas, sûrement dû au fait qu'elle ne se regardait pas dans les miroirs et que son appartement en était dépossédé, lui évitant de trop se poser ce genre de questions. Mais la réflexion lui fait plaisir. "Oh. Merci." Elle tente un sourire plus affirmé bien qu'encore un peu mal à l'aise. Dans son esprit trottait toujours le fait qu'une discussion compliquée allait s'en suivre quand bien même son retour de vacances commençait d'une façon positive.

Si ses vacances s'étaient bien passées, globalement oui si on exclut ses déboires capillaires. "Oui enfin, vous savez les fêtes de fin d'années dans une maison remplie d'irlandais ... ce n'est jamais très ... reposant et serein." Entre les disputes à répétition, les discussions animés et les blagues salaces de ses oncles, les fêtes étaient allées de bon train dans la famille O'Connell et bien qu'elle aime sa famille, les quitter et retrouver le calme de sa vie tranquille avait été un véritable soulagement. Elle rit doucement, effectivement une année pour s'en remettre ne serait pas de trop. "Oh je ... oui à vous aussi ! Et j'espère que vous avez passé de belles fêtes aussi. Et que vous avez pris un peu de temps pour vous reposer." La jeune femme avait parfois l'impression qu'il ne s'accordait aucun moment de répit ce qui était malgré tout assez effrayant. Bien qu'immortel, elle le considérait avant tout comme un homme et comme une personne qui comme tout le monde a besoin de moment de repos pour continuer à avancer. Elle se râcle doucement la gorge en regardant le plafond. De toute façon, ils ne pourraient pas tourner autour du pot éternellement. "Je voulais m'ex..." Mais avant qu'elle ait pu formuler quoi que ce soit, le petit sapin ramené de Chicago se mit à clignoter avant d'entamer une version rock de "Jingle Bells" en se dandinant. Attrapant le gadget entre ses mains, elle met quelques secondes à trouver le bouton off et à rétablir le silence. Il lui faut à nouveau quelques instants de silence et un léger sourire pour lui tendre l'objet. "Je ... je vous ai ramené ça. Ce n'est pas grand chose mais comme je n'ai jamais vu de sapin de Noel ici ... Vous en aurez au moins un petit à sortir l'année prochaine." Autant dire que tout le spitch qu'elle avait préparé sur la magie de Noel et le fait que c'était la fête du pardon, du renouveau et blablabla lui était déjà sorti de l'esprit, lui semblant terriblement ridicule et cliché à présent. Remettant une mèche blonde derrière son oreille, elle se râcle à nouveau la gorge, cherchant un minimum de courage pour lancer ce sujet qui avait été une source de gêne et de conflit intérieur pendant toutes ses vacances. "Je ... je voulais m'excuser pour mon comportement. Avant mon départ. Je ... je ne sais pas ce qui m'a pris .... Sûrement hormonal ou l'angoisse des fêtes ... Enfin ... je suis désolée." Les excuses étaient maladroites et même si une part d'elle considérait toujours très vexant le fait qu'il la connaisse si mal après tant d'années, l'autre s'en voulait d'avoir été impulsive et d'être partie de la sorte. Dans tous les cas, elle était sincère et son regard légèrement fuyant alors qu'elle passait d'Adrian à ses chaussures en témoignait, retrouvant presque les attitudes d'une gamine prise en flagrant délit de bêtises et tentant de se racheter timidement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 8 Jan - 21:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Il semblait que les fêtes de fin d'année avaient été animées pour la malheureuse June. Adrian imaginait sans peine la jeune femme coincée entre deux Irlandaises au caractère bien trempé – du moins c'était ainsi qu'elle avait décrit sa mère et sa grand-mère. Malgré tout, le fait d'avoir pu le passer en famille devait être agréable, c'était une bonne raison pour supporter tous les moments moins agréables qu'il y avait forcément lors de tels rassemblements. Du côté d'Adrian, la fin d'année avait été beaucoup moins sociale, mais assez animée aussi. Entre le débarquement inopiné du frère jumeau d'Aishlinn et quelques événements de ce type, l'Archimage avait surtout eu du temps pour travailler sur les recherches qu'il avait toujours en court. Sallah ayant conservé ses habitudes – et sa religion – de lorsqu'il vivait encore à Alexandrie, fêter Noël n'était pas à l'ordre du jour. Quant à la nouvelle année... Eldoth avait perdu l'intérêt pour ce genre de choses. Lorsque les années n'avaient pas d'effet sur vous, vous finissiez par ne plus les compter. Malgré tout, c'est avec un sourire naturellement enjoué qu'il répondit à son assistante.

« La fin d'année n'a pas été très animée, donc je dirais que oui. C'était beaucoup plus silencieux sans vous au manoir. Et sans Aishlinn. »

Il ne sous-entendait pas qu'elle mettait le bordel dans la maison, mais June apportait une présence que Sallah, même avec tous les efforts du monde, ne parviendrait jamais à imposer. Quant à Aishlinn, son caractère était une explication à lui seul. Donc oui forcément, l'absence des deux Irlandaises avait été remarquée.

June s'apprêtait à embrayait sur autre chose lorsqu'elle fut interrompue par une chanson plutôt inhabituelle qui attira forcément l'attention d'Adrian. Celui-ci n'avait pas remarqué le petit sapin en entrant dans la pièce, mais à sa décharge il avait eu le regard plus attiré par la nouvelle couleur de cheveux de son assistante – dans le bon sens, entendons-nous. Avec un léger haussement de sourcils interrogateur, l'Archimage regarda la rousse, non, la blonde attraper le petit gadget pour le couper avant de lui tendre en expliquant qu'il s'agissait d'un cadeau. Elle aurait aussi bien pu lui offrir une simple barre de céréale qu'il aurait été aussi touché par le geste. C'était plutôt inhabituel et le sourire qu'il lui offrit alors était bien plus sincère que jamais. Attrapant le fameux sapin vers lequel il porta son attention, Adrian l'en remercie.

« Merci beaucoup, c'est vraiment gentil à vous d'y avoir pensé. »

Et lui penserait à le sortir l'année d'après pour le faire trôner sur la cheminée. À côté des artefacts magiques ce serait d'un goût particulier ! C'est suite à cette entrée en matière pour le moins originale que June entra d'elle-même dans le vif du sujet, ce qui ne manqua pas d'étonner le mage. Il avait été presque sûr que la jeune femme éviterait soigneusement d'aborder cette journée-là, surtout qu'elle n'avait rien à se reprocher. Mais puisqu'elle l'avait fait, Adrian ne manqua pas de donner suite. Posant le cadeau qu'elle venait de lui faire à côté de lui, sur la table, Eldoth se centra sur la demoiselle, la regardant avec attention.

« Non. Il hésita un court instant sur la manière dont présenter les choses, puis décida d'y aller au feeling.
Enfin, je veux dire que ce n'est pas à vous d'être désolée. Vous n'avez rien fait mis à part rester polie. Parce qu'apparemment, il semblerait que j'ai gaffé à un moment ou à un autre, mais je vous avoue que je suis un peu perdu à ce sujet. Il inspira légèrement, levant sa main pour la passer machinalement sur ses lèvres avant de reprendre.
vJ'y ai pensé pendant toutes vos vacances, je me suis repassé notre discussion pour essayer de trouver où j'avais gaffé, mais je dois avouer que je ne sais pas ce que j'ai dit ou fait. Je sais, c'est assez... pitoyable de ne pas savoir ce qu'on a fait pour vexer les autres, mais si j'avais été doué en sociabilisation, je n'aurais pas vécu en ermite pendant tout ce temps. Un sourire de façade fit son apparition.
Alors voilà. J'aimerais m'excuser, mais avant de le faire, je voudrais que vous me disiez ce qui vous a autant blessée. Je ne vous avais jamais vue comme en dix ans que vous travaillez pour moi, c'est que j'ai forcément fait une grosse boulette et je ne veux pas que ça se reproduise. Il la regarda avec insistance.
Dites-moi ce qui vous a posé problème June. Ou ce qui vous pose problème en fait, parce que je doute que ça se soit réglé seul comme par magie. »

Douter que ça se règle par magie lorsque vous étiez l'Archimage était assez ironique, mais il était un peu trop anxieux à l'idée que June lui dise qu'elle n'avait plus envie d'en parler et il n'eut pas l'idée de s'intéresser à l'ironie de ce qu'il venait de dire. Pour le moment tout ce qu'il attendait, c'était de savoir ce qui pesait réellement sur la consciente de la jeune femme. Si tant est qu'elle accepte de se confier bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Sam 11 Jan - 0:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Plus silencieux, ça elle voulait bien le croire. Surtout vu le fait qu'elle n'avait pour sa part encore jamais eu droit à un des monologues dont est apparemment capable Sallah et que plus les années avançaient plus elle doutait de voir la chose se réaliser un jour. Et puis on ne remplace pas comme des irlandaises, même quand elles sont discrètes. Heureusement bien calmée par son voyage familial à Chicago, la double interprétation de cette phrase ne lui effleura pas l'esprit, se contentant de prendre les faits tels qu'ils étaient et de ne pas surinterpréter inutilement. De toute façon, sa mère lui avait suffisamment répété que les hommes pensaient rarement avant de dire quelque chose aux femmes alors que celles ci avaient une tendance maladive à analyser chacun des mots sortant de leur bouche.

Interrompue par la musique rock'n'roll du petit sapin qu'elle lui tend, un large sourire étire ses lèvres quand il la remercie. A vrai dire, quand elle l'avait vu dans la vitrine du magasin, elle pensait vraiment pouvoir en faire le messager d'un vrai symbole. Mais à présent, elle se demandait encore ce qui avait bien pu lui traverser la tête quand elle s'était imaginée cela. Et si elle avait réellement pensé que la chose serait réalisable. Mais le présent avait l'air de lui faire plaisir, bien plus qu'elle n'aurait pu le prédire. La réaction est touchante, et elle ne peut s'empêcher de rougir un peu face à son sourire.

Mais comme tout abcès, il fallait rompre celui de cette journée pleine de problèmes qu'avait été son départ en vacances. Et plus vite la chose serait faite, plus vite elle pourrait l'oubier et continuer son travail comme avant, sans faire de vague. Quand il l'interrompt ur la négative, elle reste interdite quelques secondes. Etait-ce un non "non je ne vous pardonne pas", "non je ne veux pas vous écouter" ? Avait-elle été vexante, trop audacieuse dans son approche, choisi des mots outrageants ? Un léger élan de panique la traverse jusqu'à ce qu'il reprenne la parole. Et sur le coup, elle ne s'est pas trop où se mettre, se sentant rougir comme à l'accoutumée. Elle n'avait jamais souhaité le faire culpabiliser ou le pousser à s'excuser de quoique ce soit. Encore une preuve pour elle de sa réaction abusive.

Quant à la cause de sa vexation, tout ça était compliqué à expliquer. Fallait-il inventer quelque chose ou tout avouer en bloc ? Trouver un compromis entre les deux ? Si seulement elle avait eu l'intelligence de préparer la possibilité qu'il s'excuse et lui demande des comptes. Mais ce n'était pas le cas et il faudrait réagir, plus question de fuir en courant ou de prétexter un rhume maintenant qu'elle était là. Sa remarque sur son retrait de la société lui fait lever les yeux. A vrai dire, elle avait toujours présupposé que c'était un choix volontaire, et non pas une conséquence d'une difficulté à se sociabiliser.

Et voilà, c'était maintenant, le moment de passer à la casserole, de donner sa version de cette conversation compliquée. "C'est juste que ..." Elle tire nerveusement sur ses doigts, baissant à nouveau les yeux bien que cela lui donne l'air d'une enfant de 5 ans cherchant à justifier ses bêtises. Finalement, après une grande inspiration intérieure et un peu d'automotivation, elle finit par relever le regard. "C'est simplement que ... je ne voulais pas que vous pensiez que ... je fais des choses dans le but de bien me faire voir." Consciente que ce n'était pas une explication suffisante à donner, elle secoue légèrement la tête avant de remettre une mèche blonde derrière son oreille. Un léger sourire étire ses lèvres. "Quand j'étais petite, vous étiez ... enfin Eldoth ... enfin, vous étiez peut-être quelque chose comme ... mon super-héros préféré." La phrase sonne presque comme une interrogative tant elle a du mal à sortir. Un rire gêné lui échappe. "Je sais c'est un peu stupide d'avoir gardé une vieille image mais ... je suis peut-être un peu nostalgique ... ou quelque chose comme ça." Tout n'était pas dit mais au moins, elle apportait déjà une part de la vérité,ce qui était un bon début vu qu'elle ne s'était pas contentée de se refermer comme une huître. "Je n'ai pas du tout mis cette image pour laisser penser que je suis plus impliquée que je ne le suis en réalité." Et il était difficile d'être plus dévouée et prête à tous les sacrifices pour son métier qu'elle ne l'était actuellement. "J'espère que vous ne prenez pas pour une folle furieuse ...." Elle sourit, toujours un peu gênée, priant intérieurement pour que la réponse ne soit pas positive.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Sam 11 Jan - 14:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Adrian s'était attendu à beaucoup d'explications possibles sur la raison de la vexation de June, mais celle qu'elle lui donna ne manque pas de le surprendre. Vu la manière dont elle commença à s'agiter, il avait bien compris que c'était un sujet gênant pour elle et s'en voulait assez d'aborder ce point, mais s'il ne le faisait pas ce serait encourir le risque que tout recommence dans quelques semaines. Il soutint donc son regard, attendant avec patience qu'elle parvienne à organiser ses pensées pour l'informer de ce qu'il en était réellement et la réponse arriva enfin. Adrian fit bien entendu le lien avec ce qu'il avait dit ce jour-là, sous-entendant qu'elle affichait le fond d'écran juste pour se faire bien voir et non parce qu'elle pouvait l'apprécier. Pour le coup, cet aveu fut une réelle surprise parce qu'Eldoth avait lancé cette plaisanterie pour détendre l'atmosphère et en aucun cas pour rabaisser la rouquine – enfin elle l'était encore à ce moment. Qu'elle puisse l'avoir pris avec autant de sérieux était à la fois étonnant et instructif. Apparemment le sujet de sa dévotion était sensible. C'était plutôt étrange, il ne s'agissait que d'un travail et en mauvais patron qu'il était, Adrian n'avait jamais vraiment cherché à améliorer ses relations avec la trentenaire. Autant dire que c'était à mille lieues de ce qu'il avait pu imaginer comme explication à cette scène.

Quant à la suite, qu'elle déclara qu'il avait été l'un de ses super-héros préféré le fit sourire. Franchement. C'était encore une fois inattendu, mais surtout amusant. Adrian n'avait jamais imaginé que ses actions puissent avoir intéressé qui que ce soit et en toute franchise, il était même très étonné de constater que des jeunes de l'âge de June puissent avoir entendu parler de lui. Mais là n'était pas la question, la demoiselle avait l'air d'aimer les vieilles choses et elle devait certainement être une exception. Restant silencieux tout le long de l'explication de son assistante, Eldoth s'accorda toutefois un rire sincère lorsqu'elle s'inquiéta du fait qu'il puisse la prendre pour une folle. Loin de là !

« Oh, non pas du tout rassurez-vous. C'est inattendu. Je ne pensais vraiment pas que qui que ce soit de votre âge puisse avoir entendu parler de moi et je n'aurais jamais imaginé que vous puissiez avoir ce fond d'écran depuis aussi longtemps. Il haussa les épaules.
Mais je ne pensais pas non plus que vous le mettiez juste pour vous faire bien voir, sinon je pense que vous n'auriez pas attendu qu'Aishlinn en parle et vous me l'auriez fait voir depuis bien longtemps, non ? Question de logique, sauf s'ils n'avaient pas la même.
En fait si j'avais dit ça, ce n'était pas pour mettre en doute votre investissement dans votre travail, c'était uniquement pour détendre un peu l’atmosphère et vous donner une excuse comme vous aviez l'air particulièrement gênée ce jour-là. Mais apparemment il devait prendre des cours pour comprendre les femmes.
Cela dit, je crois que j'ai encore des progrès à faire de ce côté. »

Il laissa un léger sourire se dessiner sur ses lèvres, amusé par ce qu'il venait d'apprendre. D'un autre côté, c'était aussi une raison pour se sentir honteux : voilà dix ans qu'elle travaillait pour lui et qu'il était incapable de savoir quelque chose d'aussi insignifiant sur elle. Adrian était vraiment le pire employeur qui puisse exister, surtout que le fait qu'il ait été l'un de ses héros favoris incluait qu'elle devait bien le connaître. Il avait réellement un fossé à combler pour pouvoir s'excuser de ces années d'indifférence – parce qu'au final, c'était ainsi qu'il le percevait. Après un léger instant de silence pendant lequel il réfléchit à tout ceci, l'Archimage reprit.

« Vous auriez dû le faire figurer dans votre CV lorsque je vous ai engagée, ça m'aurait tout de suite interpellé. Le sourire qu'il affichait et le ton employé montraient que ce n'était pas sérieux.
Je ne suis pas sérieux, vous n'aviez pas besoin de ça pour que je m'intéresse à vos compétences. La précision était préférable vu la manière dont avait tournée sa dernière blague.
Alors comme ça vous vous intéressiez à Eldoth étant plus jeune ? Je trouve ça.... attendrissant. J'espère que je ne vous ai pas trop déçue pendant toutes ces années. Il était réellement amusé, mais pas aux dépends de la jeune femme. Le fait de parler d'Eldoth et non de lui montrait bien qu'il voyait une différence entre les deux.
D'ailleurs à propos de ces années.... Adrian marqua une pause, détournant son regard du visage de June avant d'y revenir.
Je voulais encore une fois m'excuser. Je veux dire, ça fait dix ans que vous travaillez pour moi et je n'ai jamais pris la peine de mieux vous connaître. Je ne veux pas que vous pensiez que c'est à cause de vous, parce que ce n'est pas le cas. C'est juste que jusqu'à il y a peu, je pensais que c'était préférable d'éviter de me faire des amis et qu'il valait mieux me limiter aux relations de travail. Il n'en donna toutefois pas la raison pour ne pas l'embarrasser.
Mais je pensais corriger cette erreur et ça vous concerne aussi bien évidemment. Est-ce que vous le prendriez mal si je vous disais qu'à l'avenir j'aimerais pouvoir vous connaître un peu mieux que comme l'assistante compétente ? »

Dit de la sorte, ça devait avoir l'air étrange, il avait presque l'air de postuler à SOS amitié. Mais en réalité c'était surtout une manière de lui faire comprendre qu'il ne se bornerait plus à lui demander le résultat d'une recherche puis de s'en-aller, mais qu'il comptait bien se renseigner sur son week-end ou ses vacances et savoir comment elle allait. Tout simplement. Sauf que ce n'était pas aussi facile que ça en avait l'air lorsque vous vous appeliez Adrian Pennington.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 13 Jan - 20:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Elle sourit un peu quand il affirme ne pas la prendre pour psychopathe. Voilà qui était déjà une très bonne chose ! Au moins n'allait-il pas la virer en lui expliquant qu'elle était trop effrayante que pour rester à son service. Pourtant elle était sûre de ne pas être la seule personne à avoir apprécié Eldoth en étant petite. Après tout dans les dessins animés, il était le héros sage, le grand magicien qui réglait tout d'un sort. Assez impressionnant dans les yeux du enfant de 10 ans plutôt perdue et avec une imagination sans borne. De là à imaginer pouvoir travailler un jour avec lui, il y avait tout un monde qu'elle n'aurait jamais pensé franchir. Et ses années de collaboration avec la personne se cachant derrière le masque était loin de l'avoir déçue. Dévoué à son travail, empathique, calme et sage, tout du héros de son enfance. Ce qui avait en grande partie contribuer à entretenir son idéalisation et son admiration pour le mage.

La blonde rit doucement. Maintenant qu'il le relevait c'est vrai que a n'avait aucune logique. "Oui vous avez raison." Et encore une chose qui lui rappelait que sa réaction était disproportionnée et complètement infondée. Si elle n'avait pas été tellement occupée à gérer sa propre gêne et si elle ne s'était pas laissée distraire par des préoccupations d'ordre privées et totalement déplacées dans un contexte professionnel, sûrement aurait-elle été capable de voir les choses de ce point de vue là. Et apprendre que ce qui l'avait vexé n'était au départ qu'une bonne attention pour la détendre la fit rougir un peu plus. "Je suis toujours un peu nerveuse quand il s'agit de rencontrer de nouvelles personnes ... Ce ... ce n'est pas votre faute." Et un peu était un grand euphémisme. Même si elle semblait parfois insondable, elle n'avait aucune envie qu'il remette en considération à comprendre les gens sur la simple base du cerveau torturé de son assistante. Elle-même avait bien souvent du mal à se comprendre.

L'assistante sourit sincèrement à sa blague que cette fois-ci elle comprend sans mal, l'esprit bien calmé par ces quelques jours de congés. Un léger rire lui échappe même quand il précise la teneur de ses propos, évitant d'avance tout conflit possible. Il y avait de quoi se mettre des claques intérieurement de s'être montrée aussi susceptible. Certes, il avait bourdé mais cela ne remettait en rien ses très bonnes qualités d'employeur en question, pas du point de vue de la blonde en tout cas. "Oui mon père avait gardé des cassettes d'un dessin animé dans lequel il apparaissait et .. je ne sais pas ... " et j'ai flashé tout de suite. Mais là les choses étaient un peu plus délicates et mieux valait ne pas s'aventurer sur un terrain glissant. "Ca devait être mon esprit grandement anti-conformiste qui m'a poussé à m'intéresser à d'autres héros que les plus populaires à l'école." Elle sourit, légèrement ironique envers elle-même puisqu'elle doutait fortement d'avoir fait un choix consciemment. C'était simplement le genre de choses qu'on ne s'explique pas, alors l'expliquer aux autres, c'était tout un périple. "Et non pas du tout. Je ... j'admire beaucoup votre travail." Rien n'était plus vrai. Même si ce n'était pas tout

LA suite la surprend suffisamment pour qu'elle réussisse à ne pas baisser le regard toutes les 5 secondes. Certes, elle n'avait jamais vu grand monde circuler dans le manoir mais elle s'était toujours figurée que c'était parce qu'ils se trouvaient dans le cadre du travail, que le mage comptait malgré tout quelques amis triés sur le volet. Une vie privée tout simplement. Apprendre qu'il s'était tenu volontairement à l'écart de toutes ces choses pendant des années lui laissa une sensation désagréable et triste. Néanmoins à sa question, elle écarquille légèrement les yeux avant de piquer un fard violent. "Moi ? .. Je ... non bien sûr que non." Si cela pouvait passer pour de l'incompréhension, c'était uniquement de la surprise. Elle qui n'avait jamais eu vraiment d'amis à part Adriel n'était pas habituée à ce genre de proposition. "Enfin .. je veux dire ... ça ne pose aucun problème que notre relation sorte du cadre du travail." Ce n'était pas exactement la reformulation qu'elle avait espéré pouvoir sortir, trop énormément connoté que pour la mettre à l'aise. Secouant légèrement la tête, elle laisse échapper un rire un peu gêné. "Je ... ce n'est pas ... nous pouvons être amis ? Si vous voulez ?" Mieux valait éviter de s'enfoncer encore plus dans des explications alambiquées qui n'auraient qu'achever de l'enfoncer. Avec un sourire, elle lui tend la main, histoire de sceller un genre de pacte implicite.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 14 Jan - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
En demandant à Aishlinn de rencontrer June, Adrian n'avait pas imaginé que cela puisse mettre son assistante mal à l'aise. Encore une preuve qu'il la connaissait vraiment mal. Pour peu il se serait insulté – si ça avait été son genre – mais préféra le noter dans un coin de son esprit pour éviter que cette embrouille ne se reproduise un jour. Lorsqu'elle précisa ensuite avoir découvert l'existence d'Eldoth sur des cassettes d'un dessin animé où il apparaîtrait, Adrian ne put retenir un léger froncement de sourcils. Il avait toujours trouvé... bizarre, l'idée qu'un héros aussi secondaire que lui-même puisse avoir sa place dans ce genre de médias. L'avantage c'était qu'elles étaient suffisamment vieilles pour que June soit la seule personne de sa génération – voire celle au-dessus – à s'en souvenir ! Il ne doutait pas une seule seconde du fait que l'aveu concernant sa véritable identité avait dû pousser la jeune femme à se replonger là-dedans, d'où le fait qu'elle s'en souvenait aussi bien. En tous les cas, ces explications lui faisaient plaisir. Non parce qu'elles le concernaient, mais uniquement parce qu'il pouvait en apprendre sur June. C'est donc avec un sourire qu'il ne manqua pas de lui retourner l'un des compliments.

« Et moi le vôtre, ça nous fera un point commun comme ça. Il ne la flattait pas, c'était sincère. June était une aide précieuse dont il ne pourrait plus se passer à l'heure actuelle.
Et bénie soit votre esprit anti-conformiste dans ce cas, j'aurais été contrarié que l'Archer ou le Commander vienne vous débaucher. »

Si June disait qu'elle s'était intéressée à Eldoth pour cette raison, il n'y avait aucune raison pour qu'Adrian vienne à en douter. Avec le temps, les sourires gênés et les rires hésitants de la demoiselle étaient devenus aussi naturels pour lui que le fait de voir Sallah conserver un silence parfait devant un inconnu. Adrian avait d'ailleurs noté que c'était la première fois que June parlait de son père, il l'avait toujours entendue parler de sa mère ou de sa grand-mère, mais les hommes semblaient désespérément absents de sa vie. Elle devait certainement avoir des amis – voire plus – mais ce pan de la vie de la jeune femme lui était totalement inconnu.

Toutefois, même habitué aux sourires gênés de June, Adrian fut forcé de remarquer le rougissement soudain qu'elle afficha lorsqu'il lui proposa d'apprendre à mieux se connaître. Quelle connerie est-ce qu'il pouvait encore avoir balancée ? C'était définitivement hors de portée pour lui d'avoir une conversation digne de ce nom sans provoquer la gêne ou la contrarié de la malheureuse June. Elle allait encore finir par croire qu'il le faisait exprès à force. L'avantage c'était qu'elle était certainement trop polie pour lui faire remarquer ce qu'il avait dit puisqu'elle se contenta d'approuver avant de lui tendre la main comme pour sceller l'accord qu'ils venaient de prendre. C'est avec un sourire qu'il attrapa la main tendue, tout en répondant.

« Ce sera un bon début. »

Le double-sens de la phrase de June lui avait échappé, à la fois parce qu'il était persuadé qu'elle avait une vie sentimentale à côté de son travail, puis ensuite parce qu'il avait tout simplement du mal à imaginer qu'une jeune femme aussi intelligente que son assistante puisse vouloir autre chose qu'une amitié avec quelqu'un comme lui. En bref, sa réponse ne laissait pas apparaître de double-sens, mais il était vrai que ça pouvait être interprété de la sorte. Après avoir relâché la main de la demoiselle, Adrian décida d'enchaîner sur autre chose histoire de commencer sur de bonnes bases. Ou pas.

« Il y a une chose qui me rassure. Il la regarda, un sourire amusé collé aux lèvres.
C'est que même si vous êtes devenue blonde, vous rougissez aussi vite qu'avant. Je crois que ça m'aurait manqué si ce n'était plus le cas ! C'était tellement habituel de la voir comme ça....
J'ai encore dit une bêtise ou c'est juste parce qu'il fait trop chaud ? D'ailleurs, même si j'espère que ça ne sera pas le cas, la prochaine fois que je dis une boulette June, dites-le-moi directement. Quitte à m'engueuler au passage, peut-être que ça rentrera mieux que si vous me dites être malade. Son attention s'était portée vers la cheminée et revint vers elle.
Parce que j'imagine que vous n'étiez pas vraiment malade ce jour-là. Son sourire montrait bien qu'il prenait ça à la légère.
Vous avez eu de quoi vous occuper avant de partir d'ailleurs ? Si je me souviens bien, vous aviez prévu de vous voir avec Aishlinn ? Il haussa légèrement les sourcils.
Ca s'est bien passé ? Enfin sauf si c'est des affaires de filles et que ça ne concerne pas les vieux comme le dirait Aishlinn. D'ailleurs, vous en pensez quoi ? »

De la jeune fille bien évidemment, même si June n'était pas très liante – de son propre aveu – elle devait avoir un avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Dim 19 Jan - 0:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
La jeune femme baisse les yeux, un sourire timide sur les lèvres. Si elle ne s'estimait pas pour grand chose dans la vie, son travail était sa plus grande source de fierté parce qu'elle s'y donnait corps et âme et qu'elle se savait utile. L'entendre le reconnaître par son employeur ne faisait qu'ajouter à sa joie de travailler puisque selon ses propres propos quand on la questionnait sur le sujet, elle avait un emploi de rêve. Un léger rire lui échappe. Elle n'avait même pas pensé aux super-héros quand elle avait accepté ce travail dans un premier lieu, simplement à la chance de travailler avec un archéologue reconnu, ce qui pour une étude en histoire antique était une véritable opportunité en or. Même si son jugement était quelque peu biaisé par le fait qu'elle n'appréciait pas Adrian sur un plan uniquement professionnel, peu importe qu'il ait été ou non un super-héros qu'elle admirait dans son enfance.

Heureusement, elle semble la seule à avoir compris les multiples interprétations plutôt gênantes de ses propos et un large sourire étire son visage quand il sert sa main. Le deal était conclu, ils seraient amis et elle n'espérait pas mieux. Les relations amicale ne fleurissaient pas autour d'elle et même si dans ses rêves les plus intimes elle aurait adoré exiger plus de lui, cette avancée lui convenait parfaitement dans le monde réel. Et si tout ça pouvait l'aider à s'ouvrir au monde, alors a n'était que du positif. La jeune femme était loin de s'estimer suffisamment pour pouvoir voir dans "un bon début" autre chose que le sens strictement littéral comme l'aurait fait toute femme normalement constitué et capable de cogiter des heures sur une seule phrase sans importance.

Passant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, un tic qui lui était tombé dessus en même temps que ses cheveux lisses et blonds, elle relève la tête, l'air un peu étonné. Sur le coup, elle ne trouve rien à dire, gardant son attitude un peu figé. C'est vrai qu'elle ne s'était jamais vraiment posée la question de si ses rougissements intempestifs pouvaient être interprétés comme une gène continuelle ou autre chose tant elle y était habituée depuis toujours. Néanmoins, après quelques secondes, la remarque lui arrache un nouveau rire discret. C'était peut-être quelque chose de rassurant, au moins ne se moquait-il pas d'elle comme la plupart de ses camarades de classe. La remarque la fait rougir à nouveau, ravivant le rose de ses joues. MAis la suite la fait beaucoup moins sourire. Même si elle l'aurait souhaité, affirmer tout haut ce qu'elle pensait lui était très clairement impossible. Peut-être par politesse, par retenue, ou simplement par lâcheté. "Je ... je ... " J'ai été lâche, j'ai fui parce que je ne savais plus quoi dire et que je ne sais que m'enfoncer encore et encore ? Ce n'était décidément pas une réponse qu'elle pouvait donner. "Vous savez je rougis depuis .... depuis aussi loin que je m'en souvienne. Ca n'est pas forcément de la gêne. Je ... je ne l'explique pas. C'est juste ... comme ça." Ce n'était pas tout à fait vrai mais pas tout à fait faux non plus. Si quelques fards s'expliquaient par des situations compromettantes ou la mettant mal à l'aise, la plupart lui venait sans même qu'elle ne s'en rende compte, simplement lors d'une conversation ordinaire. "Et non je ... je n'étais pas vraiment malade. Simplement un peu ... lâche ... je crois. Je suis désolée." Puisqu'on était dans les confidences, elle pouvait bien se permettre de s'exprimer un peu plus que d'habitude. Et reconnaître ses tords ne pouvaient pas être négatifs, c'était un fait.

LE sujet repasse à quelque chose de plus léger et de moins personnel, heureusement pour elle. Sa sortie entre filles avec Aishlinn. Elle sursaute presque à l'évocation de ce sujet, comme si elle avait présupposé qu'il ne s'en souviendrait pas. "Oui oui oui ça s'est très bien passé." Elle n'allait pas rentrer dans les détails de son essayage et de leur sortie. L'adolescente était explosive mais ce n'était pas un défaut aux yeux de la blonde. "Je trouve que c'est une jeune femme ... étonnante. Et très bien. Je la trouve très bien." Et c'était la vérité. Si June avait eu un peu plus de caractère, elle aurait sûrement aimé avoir la même force et détermination que l'adolescente. La jeune femme sourit à nouveau. Même si les résultats n'étaient pas encore probants, elle était plus à l'aise qu'avant. Peut-être les effets positifs d'Aishlinn ou le repos pris pendant les fêtes. "Et sinon vous .... vous voudriez ... aller voir un film ? Un jour ? Peut-être ? Pour sceller ce pacte d'amitié ?" Un sourire timide étire ses lèvres alors qu'elle se gifle intérieurement. Si dans sa tête la phrase ne semblait pas bizarre à présent la proposition lui apparaissait totalement déplacée. "Enfin .. vous avez sûrement beaucoup de travail ... c'était déplacé de ma part pardon." Il fallait vraiment qu'elle aprenne à arrêter de s'enfoncer à chaque fois qu'elle disait quelque chose mais de toute façon, il était trop tard pour effacer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Dim 19 Jan - 19:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Apparemment le fait de parler du rougissement de June avait le même effet que de parler du loup : il débarquait aussitôt ! Voir la jeune femme avec les joues colorées était tellement naturel pour Adrian qu'il aurait été bien incapable de se la représenter « normale » même s'il lui arrivait, fort heureusement, de ne pas ressembler à une pivoine. La première fois où June était venue travailler au manoir, Sallah lui avait fait la remarque qu'elle devait être croisée un caméléon et qu'elle cherchait à s'adapter à la décoration du manoir. Mais vu que les murs de la demeure n'étaient pas vraiment écarlates, le mage avait simplement mis cela sur ses origines Irlandaises. Enfin c'était ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'il croise une « vraie » Irlandaise en la personne d'Aishlinn. Bref, June le rassura en lui avouant qu'elle était soumise aux caprices de ses rougissements depuis qu'elle était petite et que ce n'était pas sa faute. Tant mieux, Adrian aurait été bien embêté de toujours toucher les points sensibles et il aurait fini par croiser à une poisse monstrueuse pour mettre toujours les pieds dans le plat. Quant à la prétendue lâcheté dont son assistante aurait fait preuve en s'éclipsant la fois dernière, ce n'était pas forcément vrai. C'était lui qui l'avait mise en congé forcé, pas elle. Soucieux de ne pas la faire culpabiliser, Eldoth intervint rapidement.

« Il n'y a rien eu de lâche June, rassurez-vous. Que je sache, c'est moi qui vous avais dit de rentrer chez vous pour vous reposer et d'y rester la semaine. Puis vu la situation, je ne vous en veux pas d'avoir gardé la vraie raison pour vous. Il haussa légèrement les épaules.
Je n'aurais pas voulu qu'Aishlinn soit là pour notre premier désaccord. Vous avez bien fait. »

Avec un hochement de tête pour appuyer le tout. Adrian avait d'ailleurs imaginé que c'était leurs premières « tensions », mais au fond il ignorait si c'était bien le cas. Peut-être que la demoiselle avait déjà désapprouvé certaines de ses décisions, mais vouloir lui signaler par respect – ou peur de perdre son travail ? Chercher dans le passé ne servirait toutefois à rien si ce n'est à perdre son temps. En tant qu'archéologue il avait beau se passionner pour les faits passés, cela ne concernait pas les contrariétés que son assistante avait pu avoir, surtout si elle les cachait. Comme June abordait le sujet de l'apprentie d'Adrian, il semblait que le courant était plutôt bien passé entre elles. Tant mieux. Les deux jeunes femmes avaient certainement beaucoup à s'apporter, l'une comme l'autre. Aishlinn et son côté « rentre-dedans » pourrait aider la trentenaire à s'imposer plus facilement, quant à June son côté tempéré pourrait apprendre à l'Irlandaise de naissance qu'il fallait parfois se montrer plus discret. Il ne restait qu'à espérer qu'elles ne changent pas au point qu'il ne sache plus comment s'y prendre avec elles. Déjà que ce n'était pas fameux à l'heure actuelle.... Ces pensées furent rapidement coupées par la proposition, plutôt inattendue, que lui fit June. Un film ? Au cinéma certainement. Pas mal de monde lui en avait parlé depuis quelques temps, mais Eldoth n'y avait plus mis les pieds depuis qu'il était enfant. Inutile de dire qu'il ne visualisait absolument pas ce que ça pouvait être comme genre de sortie. Toutefois, la manière dont la trentenaire se reprit le poussa à rire légèrement.

« Si vous me faites une proposition pour la retirer juste après, je ne vais plus savoir ce qu'il en est vous savez. Le ton n'était pas moqueur, juste amusé.
C'est vrai que j'ai du travail, mais je peux aussi prendre du temps pour le reste de temps en temps. Puis c'est ce qu'on est censé faire entre amis non ? Donc si votre proposition est toujours d'actualité, ce sera avec plaisir. Après tout, il s'était accordé plusieurs sorties dernièrement, délaissant son travail pendant quelques heures, pourquoi pas avec June ?
Par contre je dois vous prévenir que je n'ai plus vu de film depuis les années soixante-dix et c'était dans un bar de la ville. Si vous parlez cinéma, là il faudra remonter jusqu'aux années dix-neuf-cent quinze et c'était en noir et blanc et muet. Bref, je compterai sur vous pour me mettre à jour. Une chance qu'elle soit habituée à avoir un homme de Neandertal comme patron.
Et quels sont vos goûts d'ailleurs ? En matière de films je veux dire. Ou même de sorties. À la rigueur si vous voulez, je peux vous proposer que vous me fassiez découvrir un de vos loisirs et moi je pourrai vous faire voir l'un des miens. Enfin de ceux qui étaient à la mode dans mes années de jeunesse. Même s'il ne doit plus en rester beaucoup. »

Plus du tout même, à part la danse éventuellement et peut-être quelques jeux de cartes qui existaient déjà à l'époque. Mais bizarrement il avait beaucoup de mal à voir June dans un domaine ou dans l'autre. Quoique, elle avait peut-être aussi une identité cachée et celle de l'assistante rougissante ne servait que pour dissimuler ses autres talents. Mais c'était peu probable, il fallait l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 20 Jan - 19:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Bon il ne la trouvait pas lâche, voilà déjà une bonne nouvelle même si cela ne changeait rien à ce que la jeune femme pouvait penser d'elle-même et de son comportement avec du recul. Quant à leur premier désaccord, elle espérait sincèrement ne plus avoir à en revivre. Cet emploi était la seule chose stable et constante dans sa vie, une sorte de sécurité qu'elle ne se sentait pas prête de voir disparaître. Et puis il y avait aussi le fait qu'elle n'avait pas envie de se brouiller avec une des personnes se trouvant au centre de son existence depuis autant d'années.

La jeune femme rit discrètement. Il fallait vraiment qu'elle applique cette maxime qui consistait à dire qu'il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Cela lui aurait certainement été d'une grande aide pour bon nombre de situations, y compris celles-ci. Mais en grande timide qu'elle était, il était plus que difficile de faire ce genre de propositions sans avoir envie de la retirer tout de suite après de peur de se heurter à un refus ou encore à un oui et de devoir ensuite se confronter à sa gêne habituelle pendant toute une soirée. Elle hoche doucement de la tête, replaçant une mèche blonde derrière son oreille. "Oui. D'accord. Alors on pourra faire ça." Elle replace ses lunettes sur le haut de son nez. C'est vrai, après tout qu'est-ce qu'ils perdaient à passer une soirée entre amis ? Elle pouvait bien aussi calmer un peu sa timidité et prendre sur elle pour quelques heures. Et puis, ce n'était qu'une soirée entre amis. Même si ces trois mots lui étaient totalement étrangers et que la chose la plus approchante à sa connaissance était les soirées codage passées avec Adriel à l'université et encore aujourd'hui.

Elle relève le regard vers lui quand il parle de sa dernière expérience cinématographique. Parfois elle avait tendance à oublier qu'il était passer par temps d'années et d'évolutions en tout genre. Cependant, elle ne pensait pas qu'il n'était pas allé au cinéma depuis si longtemps et effectivement, l'expérience risquait d'être intéressante. Surtout que la jeune femme était définitivement plus branchée film à effets spéciaux de pointe que vieux classiques de l'âge d'or du cinéma hollywoodien. Quoique, sa seule exception restait dans les vieux films d'horreur qu'elle avait toujours préféré à ceux produits actuellement. Elle hausse légèrement des épaules, ne sachant comment résumer ses préférences cinématographiques en quelques mots. "Et bien ... je regarde un peu de tout. Mais il y a actuellement un festival du film fantastique dans un cinéma de mon quartier et ... ce ne sont pas des films très récents mais ça pourrait être amusant. Je crois." A vrai dire, elle n'avait aucune idée de si ce genre de film le ferait rire ou l'amuserait mais maintenant que la proposition était faite, elle n'allait pas reculer comme elle l'avait fait déjà avant. Quant à sa proposition, elle hoche à nouveau de la tête. "Ca me plairait beaucoup." Dans son esprit, elel s'était toujours figurée Adrian comme un acharné du travail ne quittant que rarement son poste, sûrement parce que c'est comme ça qu'elle le connaissait au quotidien. Mais c'est vrai qu'il avait dû avoir des préoccupations moins officielles quelques années en arrière, des occupations dont elle ignorait tout mais la curiosité faisait partie de son caractère. "Vous ... vous n'aurez qu'à me dire quand vous avez un moment de libre et je me chargerais des détails." De toute façon, organiser les choses et planifier des événements faisait aussi partie intégrante de son travail, d'autant plus que pour une fois, le rendez-vous promettait d'être amusant. Du moins, si ils arriveraient à avoir une discussion hors du milieu du travail, chose qui ne s'était jamais produite auparavant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 21 Jan - 18:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
C'était donc décidé, ils feraient cette sortie et Adrian lui en proposerait une de son cru d'ici quelques temps ! Il allait devoir se creuser un peu la tête pour trouver quelque chose qui puisse intéresser la demoiselle, mais une fois de plus son manque total de connaissances au sujet de son assistante lui sauta aux yeux. Il était juste incapable de savoir si elle aimait le même type de musique que lui ou si elle avait une affection pour un sport quelconque. Un léger soupir lui échappa alors qu'Eldoth se demandait comment est-ce qu'il allait réussir à s'en tirer sans passer pour un total incompétent aux yeux de June. Le regard que cette dernière lui accorda lorsqu'il parla du cinéma sembla d'ailleurs indiquer qu'elle ne soupçonnait pas qu'il était aussi peu qualifié dans ce domaine. C'était logique, pour une jeune de son âge les films muets et en noir et blanc ne devaient être que de la science-fiction. Un léger sourire lui échappa comme elle résuma ses goûts après un léger haussement d'épaules. Des films pas très récents, elle parlait à un homme qui n'avait plus regardé un film en entier depuis qu'il était trentenaire – et encore, sans le suivre réellement. L'absence de poste de télévision dans le manoir parlait pour lui. Au final, l'Archimage reprit la parole suite à la dernière remarque de son assistante.

« Et bien, dès que vous le voudrez June. On ne va pas dire que mes journées sont particulièrement occupées et vu que je peux gérer mes horaires comme je le veux.... je vous laisse choisir le moment qui vous arrange le plus. »

C'était plutôt inhabituel pour lui de devoir tout déléguer à la personne avec qui il sortait. Déjà une sortie était un effort pour lui, mais lorsque c'était avec une femme, le centenaire avait pour habitude de tout préparer lui-même. Comme le disait feu son père : les femmes doivent être traitées comme des princesses et c'est à l'homme de tout prévoir. La femme n'a rien à faire si ce n'est de s'asseoir et de profiter ! Puisque son éducation le poussait forcément à agir de la sorte, Adrian tint à préciser quelque chose à son assistante.

« Je suis confus, je vous laisse vous occuper de tout, normalement ce n'est pas comme ça que j'ai appris à sortir avec quelqu'un. Il se détourna légèrement de June pour prendre appui contre la table à côté d'eux, le regard tourné vers le feu.
Mais ne vous inquiétez pas, je me rattraperai pour la fois prochaine. »

Il tourna la tête vers elle, appuyant cette déclaration d'un sourire. Encore fallait-il qu'il trouve une bonne idée qui n'embarrasse pas trop June. Le meilleur moyen restait de lui demander directement au final, Adrian avait vu ce qui se passait lorsqu'il essayait de faire les choses en subtilité : il la vexait et ils ne se parlaient plus pendant près de deux semaines ! Étant donné qu'Eldoth avait dit à la demoiselle de faire preuve de franchise la prochaine fois qu'il faisait une boulette, il pouvait difficilement agir autrement. Et tant pis s'il passait pour un piètre patron qui ne connaissait rien de son assistante, c'est ce qu'il était après tout ! Inspirant profondément, l'Archimage commença donc son enquête.

« Et puisqu'on parle de ça.... Il glissa posa ses mains de part et d'autre de lui, sur la table, toujours appuyé contre cette dernière.
Histoire que je ne vous propose pas une sortie qui soit plus un calvaire qu'autre chose pour vous, vous pourriez un peu m'éclairer sur ce que vous aimez comme loisirs ? Il sonda le regard de la trentenaire pendant quelques secondes avant d'ajouter une précision.
Est-ce que vous aimez bien la danse... la musique, je ne sais pas.... quelque chose qui ne nécessite pas d'être sorti de sa maison au cours des quarante dernières années en somme ? J'imagine que la liste doit être courte, c'est de ma faute. S'il avait eu l'idée de se tenir à jour, ce serait différent. Mais à part inviter June à boire un verre dans un bar, il ne pouvait rien lui proposer qu'il ait fait récemment.
Si vous n'avez pas d'idée, ce n'est pas grave. Dites-moi simplement quelque chose que vous aimeriez découvrir et je vous dirai si je peux vous faire ce plaisir. Au pire des cas, on demandera conseil à Aishlinn. »

La dernière remarque était lancée sur le ton de la plaisanterie. Il n'était absolument pas question de demander conseil à la jeune femme sachant qu'elle avait réussi à se faire des idées lorsque l'Archimage avait simplement parlé de rencontrer la famille de June. Il ne tenait pas à ce qu'elle se méprenne sur les intentions d'Adrian et finisse par mettre June mal à l'aise, une fois de plus. Par sa faute évidemment. Et quand bien même serait-ce le cas, il pensait tout de même pouvoir se débrouiller pour réussir à trouver une idée agréable pour passer une soirée entre amis ! Sinon il faudrait vraiment qu'il se pose des questions sur ses capacités à vivre dans une telle ville.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Mar 28 Jan - 12:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
La jeune femme hoche doucement de la tête. Même si elle affiche un sourire calme, elle se répète encore et encore cette question : qu'est-ce qui lui a pris ? Mais finalement, l'audace de sa proposition avait fini par payer en quelque sorte puisque cette sortie allait se concrétiser très prochainement. Et étrangement, elle ne l'abordait pas avec angoisse comme on aurait pu s'y attendre de sa part. Au contraire, c'est sereinement qu'elle envisageait cette soirée entre amis. Le fait de se voir attribuer toute l'organisation avait quelque chose de rassurant. Pas de mauvaise surprise ni d'éléments imprévus au programme, le lieu lui serait familier, les gens qu'elle y croiserait aussi. Bref, rien de bien impressionnant et surtout, un bon cadre de tranquillité pour l'angoissée presque pathologique qu'elle était.

Quant au fait de se voir reléguer l'organisation entièrement, elle n'y trouve rien à redire même si ce n'est pas le cas de l'architecte. A sa remarque, elle relève légèrement la tête. Les moeurs avaient sûrement dû bien changés depuis les années de jeunesse d'Adrian, surtout vis à vis des femmes mais elle trouvait son côté vieille france touchant. En l'entendant affirmer qu'il se rattraperait lors de leur prochaine sortie, elle sourit. "Vous savez, ça ne me dérange pas beaucoup de planifier ce genre de choses donc bon ..." Elle hausse des épaules avant de coincer une mèche blonde derrière son oreille. A vrai dire, elle y était plutôt familière quand il s'agissait d'organiser des événements familiaux ou de simples sorties de plaisance avec sa cousine -au moins était-elle sûre de ne pas finir dans une boîte de nuit. Et si il s'était trouvé qu'elle soit entourée d'une bande d'amis, nul doute qu'elle aurait été de celles à prendre les initiatives pour planifier les sorties éventuelles. Le fait de savoir où on met les pieds était à la fois apaisant et sympathique, une sorte d'assurance pour s'amuser en toute sérénité.

La jeune femme reste silencieuse, se contentant de sourire dans la direction de l'archéologue, presque qu'amusé. Apparemment elle n'était pas la seule à avoir quelques problèmes pour ce qui était de mettre le nez chez soi et de trouver des idées convaincants d'activités. C'est toujours un peu difficile quand on en a personnellement assez peu. Elle laisse échapper un léger rire. Demander conseil à Aishlinn risquait de lui donner bien des idées fausses, d'autant plus qu'elle doutait que les propositions de sortie d'une adolescente convienne à une geek de trente ans et à un ermite centenaire. Finalement elle hausse à nouveau les épaules en jouant avec ses mains. "Je ... je ne sais pas ...." Elle prend le temps de réfléchir un instant, fixant le feu de la cheminée. "Je .... je préférerais que vous me fassiez découvrir quelque chose qui vous plait à vous. C'est comme ça que les choses fonctionnent entre amis .... enfin je crois." Chuchotant presque la dernière phrase aux flammes, elle repose son regard clair sur lui, un sourire sur les lèvres. Du moins c'est comme cela qu'elle concevait une amitié. Une sorte d'échanges réciproque. Si elle en venait à choisir toutes leurs sorties, la découverte risquait d'être assez unilatérale et elle préférait de loin en apprendre autant sur lui qu'il n'en apprendrait sur elle, sinon à quoi bon se dire amis ? Même si elle n'était pas fan de danse -enfin, du moins le pensait-elle pour n'avoir jamais essayé- faire des efforts ne la dérangeait pas le moins du monde et à moins qu'il ne l'emmène dans un club de strip-tease ou qu'elle enchaîne les catastrophes, il n'y avait pas de raisons qu'elle se referme dans sa coquille. Théoriquement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 29 Jan - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4285
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Lorsque June déclara qu'elle n'avait rien contre l'idée de planifier les choses, Adrian haussa légèrement les épaules. Il était évident que la trentenaire était douée pour ce genre de choses, sans quoi elle n'aurait pas un boulot d'assistante où elle devait justement planifier des tas de sorties, recherches, rendez-vous et que sais-je encore. Pourtant, venant d'Adrian ces mots voulaient simplement dire qu'il aurait apprécié de lui offrir un peu de « repos » et en aucun cas qu'il doutait de ses capacités à tout organiser – sinon il aurait cessé de l'employer depuis belle lurette. Non, disons simplement que le centenaire avait envie que cette sortie ne se transforme pas en corvée ou en sortie professionnelle. Il était bien loin de se douter que, pour June, le fait de tout programme était aussi un moyen de se rassurer. Pour Eldoth, même si c'était un passage obligé, il fallait avouer que tout planifier le barbait parfois. Souvent même. Pourtant, il était relativement ordonné à ce niveau, du moins si l'on exceptait son organisation discutable en manière d'artefacts. Rien qu'à voir la quantité d'objets qui traînaient un peu partout dans la manoir, l'on comprenait rapidement que le rangement n'était pas le fort de l'Archimage. Disons qu'il avait l'esprit accaparé par des tâches plus importantes que le rangement. C'est donc avec un sourire qu'il acquiesça.

« Il ne faut pas que vous ayez l'impression d'être en plein travail cela dit, vous passez déjà votre temps à tout planifier au manoir.... »

Enfin, ils finiraient bien par voir le jour venu ! Inutile de s'attarder sur ce point puisqu'il était préférable que ce soit June qui commence leur échange, ça lui laisserait le temps de trouver une idée qui plus est ! Apparemment la jeune femme ne savait pas vraiment ce qui pourrait l'intéresser et lui laissait donc le champ libre. Mouais. Il allait devoir un peu enquêter lors de leur première sortie histoire de ne pas lui proposer un truc qui transformerait la soirée de la malheureuse en cauchemar. Le but n'était pas de la dégoûter de passer du temps en sa compagnie après tout, voire de la dégoûter des sorties entre amis tout simplement. Il hocha la tête une fois de plus.

« Très bien. Je vais y réfléchir et trouver une idée qui puisse vous plaire aussi alors. Ça ne devrait pas être si difficile tout de même. »

Il disait ça plus de manière à se rassurer que pour poser une question à son assistante. De toute manière, il remarquerait rapidement s'il s'était planté. Quoique, avec son naturel « bonne crème » la demoiselle pouvait bien taire le fait qu'elle n'apprécierait pas son idée. Bah ! Ils verraient en temps et en heure, pour le moment inutile de s'inquiéter d'une chose qui n'était pas encore arrivée. C'était sans compter que le centenaire n'avait pas du tout entendu – ou fait attention – aux derniers mots de son assistante et qu'il persistait dans l'idée qu'elle avait un paquet d'amis pour la sortir dès qu'elle le souhaitait. Quittant finalement la table contre laquelle il était appuyé, Eldoth reprit.

« Maintenant que c'est réglé, je vais retourner un peu à mon travail. Vous me direz l'heure et la date qui vous conviendra dans ce cas. »

Puis il la laissa vaquer à ses occupations histoire de retourner à son travail.

---------------------------------------------------

June avait fini par proposer à son employeur de se retrouver devant un petit cinéma indépendant de little Italy, un soir de semaine. Pour quelqu'un qui travaillait en permanence comme Adrian, la semaine et les week-ends se confondaient, il avait donc accepté sans hésiter. Ils avaient décidé de se retrouver là-bas de manière à ce que la jeune femme puisse passer chez elle après le travail. Une fois de plus, Eldoth constata qu'il ne savait pas énormément de choses de son assistante. Son adresse avait beau figurer sur pas mal de documents, Adrian ne savait absolument pas dans quel type d'appartement elle pouvait vivre. Bah, il allait finir par réussir à se rattraper et à pouvoir être considéré comme un bon employeur ou au moins comme un bon ami.

Il arriva sur place en avance histoire de ne pas faire attendre la demoiselle, son père lui répétait trop souvent qu'une femme ne devait jamais attendre un homme, Adrian aurait été incapable de manquer à son devoir ! C'est donc avec un calme non feint qu'il attendit la venue de son assistante, non, de son amie, sans même consulter sa montre une seule fois. Dès que la silhouette de June se présenta non loin de là, Eldoth quitta le mur contre lequel il était appuyé pour s'approcher d'elle en lui offrant un sourire pour la saluer à nouveau – ils s'étaient à peine quittés quelques heures auparavant.

« Et bien re-bonsoir, j'espère qu'il ne vous est arrivé aucune catastrophe entre-temps. Il ne faisait pas référence à la maladresse presque légendaire de la jeune femme, mais se renseignait simplement sur sa santé.
Vu que c'est vous qui avez tout planifié, je vous laisse vous occuper de tout ! »
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Lun 3 Fév - 2:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Puisqu'il avait été convenu qu'elle gérerait l'organisation de leur première sortie, la jeune femme avait pris soin de choisir un endroit qui lui plaise même si son problème majeur n'avait pas tant résidé dans le fait de choisir un endroit. Vu qu'elle avait proposé le cinéma, s'était rapidement posé la question du film qu'elle aurait envie de l'emmener voir et qui ne l'ennuierait pas. Et la constatation était navrante mais elle ne connaissait que très mal les goûts de l'archéologue. Finalement, l'absence d'informations n'était pas qu'un défaut de son employeur. Elle le connaissait aussi mal que lui à son propos. Mais puisqu'il avait affirmé ne pas être allé au cinéma depuis des dizaines d'années, voire plus, il paraissait peu probable qu'il sache lui-même ce qui pourrait l'intéresser en choix cinématographique. Ne voulant pas trop brusquer les découvertes, son choix s'était porté sur ce petit cinéma indépendant de Little Italy, son quartier depuis 10 ans, spécialisé dans les rétrospectives, petite perle des cinéphiles amateurs. Au moins le décalage culturel ne serait pas si important que si elle l'avait emmené voir Avatar ou un de ces films d'action dopés aux effets spéciaux. D'autant plus qu'elle restait persuader que ces nouveaux genres n'étaient pas forcément les meilleurs en bonne amatrice des vieilles choses qu'elle était.

Rendez-vous avait donc été pris et après un saut rapide chez elle pour déposer ses affaires, elle prit la direction du cinéma à pied, l'esprit serein. Si l'idée de cette sortie l'avait fortement travaillé les jours précédents, c'est plutôt calme qu'elle l'abordait à présent qu'elle avait trouvé quel film aller voir. Sa sempiternelle queue de cheval blonde et son manteau un peu plus contemporain acheté avec Aishlinn sur le dos, elle se dirige d'un pas léger vers le cinéma, apercevant une silhouette à proximité. Un rapide coup d'oeil à sa montre pour vérifier qu'elle n'était pas en retard lui indique pourtant 5 bonnes minutes d'avance. Un sourire sur les lèvres, elle s'avance vers Adrian. "Non rien à signaler pour l'instant ! Vous n'avez pas attendu trop longtemps ?" Qui sait depuis combien de temps il poireautait dans le froid après tout. Elle aurait été embêtée de l'avoir laissé dehors longtemps par ces températures hivernales. A sa remarque, elle se contente de sourire avant de se diriger vers les caisses du cinéma. "Deux places pour Les Temps Modernes s'il vous plaît." Sortant son porte feuille de son sac, elle tend un billet à la guichetière, l'échangeant contre les deux places. La jeune femme en tend une à Adrian avant d'entrer plus en avant du petit cinéma.

"Je me suis permise de choisir le film comme vous m'avez dit ne pas y être allé depuis ... un certain temps. C'est un classique du cinéma sorti en 1936 avec Charlie Chaplin. C'est un film muet en noir, une satire sur le travail à la chaîne mais c'est vraiment drôle et .... je parle peut-être un peu trop." Elle ne voulait pas non plus avoir l'air d'une encyclopédie vivante même si sa mémoire photographique faisait d'elle une éponge à informations bien malgré elle. Mais mieux valait ne pas g^$acher le plaisir du film en révélant tout dès le départ. Toujours le sourire aux lèvres et détendue sur un lieu de confiance qu'était son cinéma de quartier, elle s'arrête devant le stand modeste de snack. "Qu'est-ce que vous voulez boire ?" Quitte à faire une sortie au cinéma, autant faire les choses à fond et pop corn et soda feraient partie du décor, c'était une certitude. D'ailleurs elle demande un grand saut du maïs sucré soufflé et une boisson pétillante pour sa part, attendant sagement le choix d'Adrian pour qu'ils puissent enfin se rendre jusqu'à la salle de cinéma.
Revenir en haut Aller en bas



i'm such a bullshit X Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Adrian Mutu
» ♣ ♦ Don't bullshit the bullshitter ♥ ♠ [Terminée]
» Adrian Aucoin
» Université de Boston - Adrian dans son bureau...
» Adrian Korbel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-