AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_1Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_2bisToy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_3
 

Toy Story [Hasard - Suzaku Miura]

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Jan 2014 - 23:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Noël était une période de fête au cours de laquelle on s'offrait maints présents, les enfants ayant très souvent droit à des jouets aussi divers que variés. S'ils pensaient souvent que ces derniers étaient apportés par le Père Noël et fabriqués par ses lutins, la réalité était toutefois très différente. Dans les usines à travers les pays, des milliers d'employés et d'ouvriers fabriquaient les objets que certains créateurs concevaient. Malheureusement, pour deux de ces créateurs employés par la grande société Toy Story, les fêtes de fin d'année avaient un goût plutôt amer. Ils devaient en effet chacun concevoir un jouet novateur, sachant que seul l'un d'entre eux pourrait garder son travail. Une nouvelle qui pouvait nous pousser à toutes les extrémités.

Ainsi donc, Gavin Cross avait décidé de créer une nouvelle série de jouets qui pourrait être agrémentées de nombreux accessoires et autres dérivés. Une série qu'il appela les Soldats de Fortune, un groupe paramilitaire dont l'on pouvait rejouer toutes les missions dont on avait envie. Ce groupe était ainsi constitué des personnages du major Chip Hazard, de Kip Killagin, l'expert tactique, de Link Static, l'expert en communication, de Nick Nitro, l'expert en explosif, de Brick Bazooka, l'artilleur et de Butch Meathook, le sniper. Chacun de ses personnages avait droit à sa poupée revêtue d'une tenue militaire et d'accessoires et d'armes personnalisées. Mais Gavin Cross le savait, cela ne lui permettrait pas de gagner la course à la victoire. Malgré tous les projets de véhicules et autres armements bonus, malgré une publicité explosive et pleine d'action, ses jouets restaient des jouets... Or, à l'ère du numérique, cela n'était plus recherché par les enfants.

Mais alors qu'il cherchait une solution à son problème, Gavin tomba sur l'idée du siècle. Une filiale de la société pour laquelle il travaillait avait en effet développé une puce électronique d'intelligence et le concepteur de jeu savait qu'en dotant ses créations de cet objet, ils pourraient manifester une vie artificielle, prononçant des phrases types tout en les rendant interactifs entre eux. De quoi plaire à tous les jeunes garçons du monde ! Sans chercher plus loin, Gavin Cross commanda ces fameuses puces et les intégra à la fabrication de ses jouets.


*** *** ***

Quelques semaines plus tard, à Star City, peu avant les fêtes de Noël.

L'idée de Gavin Cross n'avait malheureusement pas emballé ses patrons et l'on s'était débarrassé de tout ce qu'il avait conçu. Du moins, c'était là ce que l'on pensait, mais par un malencontreux hasard, la caisse contenant les prototypes des Soldats de Fortune avait été envoyée à Star City, chez un petit vendeur de jouets. Celui-ci l'avait entreposée dans son arrière-boutique, reportant le déballage au lendemain matin. Ce qu'il ne savait pas, c'est que les choses allaient doucement déraper...

En effet, alors que la nuit était bien engagée, d'étranges sons électroniques se firent entendre depuis l'intérieur de la caisse. Puis soudain, dans un bruit de bois brisé, le couvercle de la caisse fut arraché et six soldats de plastique s'en extirpèrent, prenant position sur le comptoir. Faisant face à ses hommes, le major Hazard était paré aux combats. « Messieurs, l'ennemi nous attend, là dehors, bien caché à l'abri. C'est à nous qu'il revient de le dénicher et de l'anéantir. J'espère que vous êtes tous prêts ! » Une clameur résonna en retour à ces propos puis les soldats cherchèrent le moyen de quitter la boutique pour partir à la recherche d'un ennemi inconnu...




Comme vous l'aurez compris, il s'agit là du premier sujet du Hasard qui vous sera proposé avec la remise en route de ce système.

Des soldats-jouets sont prêts à semer la panique dans les environs du magasin de jouets où ils ont été livrés ! Vous pouvez avoir entendu le bruit à l'intérieur de l'établissement au moment où vous passiez devant ou vous pouvez tomber sur les soldats alors qu'ils en sortent. Votre présence sur les lieux est aussi laissée à votre libre appréciation !

→ Le sujet sera réservé à la première personne qui y répondra. Il serait apprécié que les joueurs qui ont déjà eu l'occasion de participer à un sujet du Hasard par le passé laissent la place aux autres, que chacun en ait l'occasion. Merci !
→ Le joueur qui choisit de participer à ce sujet est prié de répondre au plus tard tous les 5 jours pour ne pas bloquer le Hasard.
→ Les actions du personnage seront déterminantes sur l'évolution du sujet et la récompense sera à la hauteur de ces dernières. Faites-vous donc plaisir !
→ Le sujet n'est pas voué à s'éterniser, aussi, n'hésitez pas à développer vos réponses. Malgré cela, ne PNJisez pas les personnages du Hasard ! Nous vous encourageons toutefois à écrire des messages courts et « utiles », d'un minimum de 400 mots à un maximum de 800/1000 mots.

 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 6 Jan 2014 - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Noël, pour les gosses, c'est quand même vachement cool. Même à Chinatown, les plus traditionalistes faisaient des efforts, au moins pour les petits. C'était une fête purement commercio-occidentale, certes. Mais est-ce que c'était une raison pour priver les enfants asiatiques de jouets quand tous les autres en recevaient et les narguaient ? Avec l'âge, la plupart comprenait. Mais à ce nombre d'années au compteur, c'était hautement improbable, pour ne pas dire impossible. Le problème, c'est qu'à Chinatown, tout le monde ne roule pas sur l'or. Si bien que certains gamins se voyaient acheter des bricoles sans valeurs. N'ayant jamais connu autre chose, ils ne s'en plaignaient pas, n'imaginant pas autre chose. Mais ça rendait malade Suzaku de voir les petites têtes blondes dans leurs pavillons de banlieue hurler à la mort parce qu'ils avaient l'Iphone 4S au lieu du 5S, tandis que les gosses de son quartier se contentaient de jouets récupérés dans des brocantes, souvent pétés ou défaillants.

En conséquence, il avait pris une décision. Une décision qui pouvait paraitre conne, mais il préférait être le dernier des imbéciles plutôt que de changer d'avis. Cette année, il serait le père Noël de Chinatown. Il repensa à la joie qu'il avait eu en découvrant Raiju, rutilante, offerte par son bon vieux Lukaz. Et il ne pouvait qu'imaginer le bonheur qu'il apporterait dans certains foyers de son quartier. Les gosses en-dehors, il s'en foutait, à la limite. Sauf peut-être les pauvres. Mais son esprit borné refusait d'associer pauvreté et occidental. Pas durablement, en tout cas. Il n'avait pas un mauvais fond, le Suzaku. Tout ce qu'il faisait, c'était plus ou moins dans l'intérêt de Chinatown, toujours. L'un de ses rêves ? Voir son quartier enfin prospère, dirigé d'une main de maitre par le Mandarin qui apporterait richesse et félicité. Ca arriverait, un jour. Et il apporterait sa pierre à l'édifice, c'était certain.

C'est donc sans étonnement qu'on le retrouva dans une boutique de jouets à la sécurité juste misérable -bon, y avait une alarme qu'il avait grillé à grands renforts de gigawatts- dans le quartier du Centre. Une serrure pas franchement difficile à crocheter. Un plan facile. Il avait emporté un grand sac et une remorque sur sa moto. Quitte à faire cela en plusieurs voyages si ça commençait à peser. C'était un peu galère de conduire Raiju tout en trainant un truc aussi encombrant. Mais il se faisait violence en se remémorant les bienfaits qu'apporteraient sa tâche.

Et voilà qu'il commençait à piller les étagères, remplissant son sac avec un soin tout particulier. Si c'était pour amener des jouets cassés aux gosses, ça n'avait aucun intérêt ! C'est alors que résonna une voix étrangement autoritaire. Etrangement faible, aussi. Le Miura se tourna lentement alors qu'une clameur résonnait et que... Des soldats-jouets marchaient au pas ? Sans déconner ? Ca lui rappelait étrangement un jeu de stratégie auquel il jouait, étant gosse -fada de jeux de stratégie un jour, fada toujours-, sans compter le film d'animation dans le même type. Il n'émit d'abord aucun son, avant de contourner une étagère pour les voir se diriger vers la porte. Il se racla la gorge, attirant leur attention.

- Excusez-moi ?

Putain, il était vraiment en train de parler à des jouets ?

- J'voudrais pas vous déranger, ni vous dissuadez, z'avez l'air plutôt déterminés, ma foi. Le jeune homme marqua une pause, se grattant la tempe. Nan, mais sérieux ? Mais... Euuuuh... M'voyez, ça roule plutôt vite dehors. Et j'suis pas convaincu que sortir soit une bonne idée. Nouvelle pause, se grattant le cou cette fois. [b]Et d'ailleurs, pourquoi vous voulez sortir ? Z'êtes en guerre avec quelqu'un ? J'ai cru comprendre ça.

Pitié, qu'ils me tirent pas dessus.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 13 Jan 2014 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Après s'être extirpés de leurs emballages en carton et plastique, puis de la caisse qui les contenait, les Soldats de Fortune s'étaient alignés en rang serré pour écouter le discours de leur chef, le major Chip Hazard. Puis, sûr d'eux, ils s'étaient ensuite dirigés vers la porte de la petite boutique dans le but d'en sortir pour partir à la recherche de leurs ennemis jurés. Sauf qu'ils n'avaient pas prévu qu'on les interrompe dans cette opération. « Qui es-tu, géant ? Parle ! Travailles-tu pour nos ennemis ? » A peine ces propos furent-ils prononcés que déjà, les soldats se montrèrent plus méfiants et hostiles, du moins, autant que pouvaient l'être des jouets en plastique. Sans attendre de réponse, le major se tourna vers ses hommes pour donner des ordres. « Messieurs, explorez moi les environs. Voyez si l'ennemi ne se cache pas quelque part et repérez d'éventuelles armes utilisables. » Il se retourna alors à nouveau face à Suzaku. « Je suis le major Chip Hazard, commandant des Soldats de Fortune. Nous sommes en guerre contre un ennemi cruel et brutal, les monstres Gorgonites. Un civil n'a rien à faire en zone de combat. »

Pendant que le major détaillait le jeune Asiatique, ce dernier eut le plaisir de se prendre plusieurs balles en mousse dans la tête, balles tirées par une sorte de fusil en plastique. « Major, j'ai trouvé une arme puissante ! » Le major Hazard jeta un œil vers la poupée qui avait trouvé le jouet. « Parfait, soldat, voyez ce que vous pouvez dénicher d'autre. » Puis, reportant une fois de plus son attention sur Suzaku. « Tu affirmais que ça roulait vite, dehors. Que voulais-tu dire ? La population est-elle en train de fuir l'invasion ? » Il marqua une pause avant d'afficher une expression quelque peu suspicieuse, sur son visage de poupée. « Serais-tu un pillard ? » En temps de guerre, c'était la chose la plus probable à penser face à un homme solitaire dans une boutique. Du moins, ça l'était pour ces poupées qui pensaient réellement être de vrais soldats en guerre contre un vrai ennemi.

« A moins que tu ne sois un traître. Peut-être cherches-tu à nous induire en erreur afin d'aider les Gorgonites. » Sortant son couteau en plastique, accroché à la ceinture qui lui ceignait la taille, le major se fit un poil plus menaçant. « Tu n'as pas intérêt à mentir, civil. Nous sommes six, ce qui signifie que tu es en infériorité numérique. Je n'ai ni le temps ni l'envie de recourir à la torture, alors je te conseille de parler. Sais-tu où se trouvent les Gorgonites ? Vas-tu nous aider dans notre guerre ? »

A quelques dizaines de mètres de là, une autre caisse, délivrée par erreur dans une petite épicerie de quartier, vit son couvercle de bois se faire arracher alors que d'autres petites poupées de plastique en sortaient, douées de vie. Les Gorgonites du royaume de Gorgonia.


A toi de voir ce que tu vas répondre ! Quoi qu'il en soit, si tu as des idées, n'hésite pas à prendre des initiatives, c'est toujours payant Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] 364988687 Il ne devrait de toute façon pas tarder à y avoir de l'action !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 15 Jan 2014 - 0:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bute-les.
Non.
Transforme-les en flaque de plastique.
Non.
DEGOMME-MOI CES TRUCS.
NON.
Suzaku se massa la tempe, l'envie de se pincer le gagnant au fil des secondes. D'accord, dans le milieu dans lequel il travaillait et au vu de ses propres spécificités, il avait déjà été confronté à quelques trucs bizarres. Un paquet, même. Mais là, ce qui lui arrivait se plaçait pas mal sur l'échelle de la bizarrerie. Des jouets vivants. Des petits soldats tirés de la licence Small Soldiers persuadés d'être en guerre contre les Gorgonites.
Putain, mais c'était quoi, ce délire ?

Et le major Chip Hazard qui continuait à le bombarder de questions. La scène avait beau être tirée d'un rêve pour gosse, elle était également franchement hilarante. Intrigué, Suzaku s'installa en tailleur, histoire que les jouets arrêtent de se déboiter la nuque -enfin, ce qui devait leur servir de nuque- à essayer de fixer son regard. Posant ses paumes sur ses genoux, le jeune homme soupira en secouant la tête.

- Major, vous savez quel jour on est ? Demain, c'est Noël. Vous pensez vraiment que j'm'amuserais à piller un magasin d'manière gratuite ? Nouveau soupir. Voyez-moi comme un Père Noël avec un côté Robin des Bois, mais pas comme un voleur. Pas ce soir, en tout cas. Bref, pouvez m'appeler Raijin. Et ça roule vite dehors parce que dehors, c'est des timbrés à c't'heure-ci. L'invasion n'a pas encore commencé, d'ce que j'ai pu voir.

Caressant son menton du bout de ses doigts, il observa d'un air amusé les jouets l'encercler d'un air menaçant. Autant jouer le jeu à fond et voir où tout cela le mènerait. Au pire, quelques gigawatts et on en parlait plus, et il reprenait sa collecte pour Chinatown.

- Ecoutez, Major, j'vous aime bien. Z'êtes un peu trop à cheval sur la conduite et le protocole, mais z'êtes humains, j'suis humain, donc, pour le moment, j'vois pas d'problèmes à vous aider. Mais vous allez par contre apprendre quelque chose. Des éclairs coururent sur sa silhouette assise, alors qu'un sourire débonnaire restait figé sur ses lèvres. Une nouvelle boulette vint percuter sa tempe. Aieuh. Je n'apprécie ni les menaces, ni la torture. Ne me forcez à rien et laissez-moi juge d'la situation, et le géant que je suis vous supportera dans votre... Il chercha le terme approprié. Lutte. J'suis pas militaire, mais un freelance. On est d'accord ?

Il se tapa dans les mains tout en se relevant.

- Bon ! Pour partir à la guerre, une armée, c'est bien, mais il faut plus qu'ça ! Des armes ! Bougeant tout en prenant soin de ne pas percuter par erreur l'un des petits personnages, Suzaku examina les étagères. Il était lui-même étonné de la vitesse avec laquelle il avait accepté le fait de collaborer avec des jouets. Peut-être parce que c'était un rêve de gosse ? Ah, voilà !

Arrivé devant une boite d'un simili-Action-Man, il constata que ce dernier possédait une arme à projectile. Faisant fi de la pudeur du Major, il l'attrapa -recueillant une nouvelle boulette dans la tempe du même coup, le tireur avait l'air foutrement précis !- et l'éleva à la hauteur du bonhomme taillé comme un roc.

- Bon, ce type ne réagit pas, j'imagine qu'il est... Vite, une excuse ! Inconscient, probablement une ruse des Gorgonites, mais il possède un flingue. Enfin, à votre échelle, ça tient plus du lance-roquettes, en fait. Vous l'voulez ?

Attendant une réponse de Chip Hazard avant d'agir, Suzaku se souvint soudain de quelque chose. Il obtempéra à la réponse du Major, avant de lui lancer.

- J'ai un truc à faire, j'reviens vite, Major. Si y a un problème, z'avez qu'à m'appeler !

Et sur ces bons mots, il se dirigea vers le comptoir, passant par-dessus, cherchant une feuille et un stylo.

Message pour le gérant de la boutique a écrit:
Cher Monsieur,

J'ai, en effet, pillé votre boutique de nombre de vos articles. Toutefois, je ne pouvais me résoudre à vous laisser sans explication face à un acte aussi cruel. La raison est simple : que fait-on des jouets ? On les offre à des enfants. Soyez fier, vous venez de devenir l'un des contributeurs les plus généreux de Star City.

Amicalement,
Le Père Noël Secret de Star City.

Un petit sourire sur les lèvres après avoir rédigé ceci, Suzaku releva la tête, fouillant l'échoppe du regard.

- Major ? Z'allez bien ?

Le Miura repassa par-dessus le comptoir d'un geste adroit, se réceptionnant souplement sans arrêter de chercher les jouets des yeux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 17 Jan 2014 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le Major sembla juger Suzaku de haut en bas, le trouvant un peu trop jeune pour faire un bon soldat. Cela dit, il avait l'avantage de la taille alors au bout d'un petit moment, il en vint à la conclusion la plus logique. « Je n'aime pas les mercenaires. » Il fit mine de cracher par terre, mais cela lui était évidemment impossible. « Malgré tout, je vais accepter la proposition. Tu es incorporé dans nos rangs, soldat, de manière temporaire. N'espère pas que je te donne mon uniforme ! » Les mains posées sur ses hanches, le Major se dirigea ensuite vers ses soldats pour voir ce qu'ils avaient bien pu amasser comme armes pendant que celui qui se donnait le nom de code de Raijin décidait de les aider. Puis, soudain, sans qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, le Major se sentit décoller dans les airs. « Repose-moi sur le champs, soldat ! Un tel comportement est inadmissible dans nos rangs ! »

Pourtant, avant que Suzaku ait obéi, le Major se retrouva face à la boite fermée d'un Action Man, observant l'arme désignée d'un œil sceptique. « Bien vu, soldat, cela compense votre effronterie. Reposez-moi, maintenant. » Lorsqu'il obtint l'arme, le Major l'étudia un moment, sans plus se préoccuper du géant. Lorsque l'un des soldats l'appela, il le suivit, accompagné de ses hommes, si bien que quand Suzaku reparu de derrière le comptoir, il était pour ainsi dire seul. Du moins, pour un très court moment parce qu'en moins de temps qu'il ne fallait pour dire Gorgonite, un véhicule téléguidé arriva de derrière un rayon, percutant le pied de l'Asiatique. Il s'agissait d'une sorte de jeep télécommandée à bord de laquelle étaient montés tous les jouets. « Nous avons trouvé un véhicule, soldat, mais je crains qu'il n'y ait plus de place. Penses-tu pouvoir nous suivre en courant ? »

Sans vraiment attendre de réponse, la jeep fit marche arrière avant de tourner sur elle-même et de traverser la boutique pour une exploration rapide des lieux. Après quelques courtes minutes, elle finit par s'arrêter devant la porte arrière. Celle-ci donnait sur une petite ruelle qui courait entre les échoppes des deux rues parallèles. On y trouvait essentiellement des poubelles et autres conteneurs, sans parler de l'absence de lumière. Parfois, un chat noir traversait l'allée avant de disparaître. « Soldat, voilà ce que nous cherchions. Ouvre-nous la voie. »


*** *** ***

Plus loin dans cette petite ruelle, à une cinquantaine ou soixantaine de mètres, cinq Gorgonites scrutaient le laboratoire de la boulangerie afin de savoir où ils se trouvaient. Ils n'avaient pas encore été fait prisonniers et ils avaient donc encore une chance de rejoindre la paix forestière de leur royaume des bois. Mais avant, ils devaient sortir de cet endroit. Profitant d'une fenêtre entrouverte, ils bondirent à l'extérieur et atterrirent sur le couvercle métallique d'une poubelle, faisant résonner le son partout dans la longue et étroite allée. Celui qui semblait être le chef prit la parole, d'une voix aussi grave que calme. « Gorgonites, nous rentrerons bientôt chez nous. »


Tu as accepté d'aider les Soldats de Fortune, tu vas donc probablement leur ouvrir la porte. A compter de ce moment, vous serez à l'extérieur. Tu disposes déjà de la description des lieux ! A toi de voir comment tu vas réagir et gérer tout ça. Note aussi que les Gorgonites ne sont qu'à une cinquantaine de mètres de vous, dans l'obscurité.

Comme dit précédemment, si tu as des idées, n'hésite pas à prendre des initiatives ! C'est toujours payant Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] 364988687
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 22 Jan 2014 - 10:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Suzaku se gratta la joue, un peu intrigué par le silence soudain qui semblait régner dans l'échoppe plongée dans la pénombre. Le Major semblait pourtant adorer l'ouvrir. Etait-il possible qu'ils soient parvenus à sortir du bâtiment ? Après tout, ils avaient l'air plutôt débrouillards et organisés, en dépit du fait qu'ils n'étaient que des... Jouets. Consultant son portable du regard, il constata avec satisfaction qu'il avait encore largement le temps de s'amuser un peu avec eux avant de reprendre sa chasse aux jouets pour Chinatown. Pour que les habitants soient tranquilles, il devrait faire particulièrement attention aux emballages, pour vérifier qu'ils ne possédaient pas des numéros de série permettant de les pister. Apporter un peu de bonheur aux petits, oui. Leur foutre les flics sur le dos, ça, non. A moins que le propriétaire ne fut un véritable philanthrope qui accepterait ce vol en apprenant qu'un Père Noël mystérieux avait sévi dans la ville. Peut-être même s'en attribuerait-il le mérite. En vérité, Su' s'en foutait pas mal. Qu'il amasse la gloire. Lui, ce qu'il voulait, c'était voir ces gosses sans le sou avec un large sourire aux lèvres.

- Aieuh, grogna-t-il, plus pour la forme qu'à cause d'une réelle douleur, tiré de ses pensées par une jeep miniature qui venait de tenter le carambolage du siècle avec son pied.

Un peu plus, et elle lui serait passée au-dessus en faisant un tonneau qui aurait été des plus dévastateurs pour les Small Soldiers. Le Miura avait beau se creuser la tête, se souvenait des deux factions du jeu -à défaut d'avoir vu le film-, mais plus moyen de se remémorer pourquoi elles étaient en conflit. Fin bon, devait pas falloir grand-chose au Major pour se foutre sur la gueule avec quelqu'un. D'ailleurs, voilà qu'il recommençait à brailler.

- J'pense que j'survivrai à une telle épreuve, murmura-t-il alors que Chip Hazard repartait déjà à toute berzingue.

Elle avait bien plus de puissance qu'on aurait pu l'imaginer de prime abord ! A toute vitesse, le véhicule se faufila entre les allées, le sifflement provenant du moteur électrique se dressant en tant qu'unique contestataire du silence de la nuit, s'arrêtant au bout de quelques minutes devant la porte de l'arrière-boutique.

- Ouais, ouaaais, lâcha Suzaku en obéissant à l'ordre du Major.

Prenant les devants, il passa au-dessus des soldats et s'engagea dans la ruelle qui semblait servir d'accès secret à pas mal de boutiques. Su' nota l'information, au cas où il aurait besoin d'un refuge un jour, après une hypothétique course-poursuite. Ou pour un cambriolage improvisé. Ou pour tout autre chose. Comment aurait-il pu savoir quoi faire de cette info' sans avoir de contexte ? Alors que la voiture s'élançait sur le goudron humide, un chat noir bondit dessus dans un feulement agressif, renversant le véhicule et envoyant voler les soldats. Ses réflexes aiguisés, le Miura réagit au quart de tour. Difficile de croire que le type un poil à l'ouest qu'il semblait être était capable d'une telle rapidité d'action et d'une telle précision dans les mouvements. Malgré son agilité, le chat se fit attraper par la peau du cou et soulever du sol.

Son visage proche de celui de l'hôte de Raijin, il tenta de le griffer, mais c'était sans compter que Suzaku avait prévu le coup. Il l'éloigna donc, le tenant à bout de bras, soupirant en secouant la tête. Le jeune homme jeta l'animal avant que ce dernier ne commence à s'attaquer à son avant-bras, de sorte à ce qu'il retombe sur ses pattes pour ne pas le blesser, avant de projeter un petit éclair devant lui pour le faire fuir. Il espérait juste que c'était une bête isolée et que la rue n'en était pas infestée. Parce qu'il n'allait pas passer son temps à jouer le gardien des Small Soldiers non plus. Si ?

- Z'allez bien, Major ?

Il s'agenouilla pour redresser la jeep, la mettant de nouveau sur ses quatre roues, avant d'aider les soldats à se relever, pour ceux qui auraient eu plus de difficultés. Brutalement, il se redressa en entendant le bruit d'une benne sur laquelle on tombait, son métallique et résonnant reconnaissable entre mille, yeux plissés pour parvenir à voir dans l'obscurité ambiante. D'autres chats ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 17 Mar 2014 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4380
ϟ Nombre de Messages RP : 3981
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
A peine les Soldats de Fortune eurent-ils rejoint la ruelle qu'ils firent un accident avec un chat qui passait par-là. La jeep se renversa en faisant un tonneau tandis que les soldats volaient à travers les airs. Très rapidement, Suzaku s'empara de leur assaillant avant de le relâcher et de le faire fuir d'un éclair, s'approchant ensuite des accidentés pour s'enquérir de leur état. « Nous sommes les Soldats de Fortune, ce n'est certainement pas un chat qui aura raison de nous, soldat ! »

La major Hazard jeta un regard noir à Suzaku avant de se redresser lui-aussi, scrutant l'obscurité. Ne voyant rien, il décida de grimper sur la poubelle en plastique qui se trouvait juste à côté d'eux, saisissant les jumelles qui pendaient à sa taille pour mieux observer. Bien évidemment, ces jumelles n'étaient qu'un jouet de plastique et il ne pouvait donc absolument rien voir. Sans compter qu'il n'y avait pas le moindre dispositif de vision nocturne. Jetant le jouet au sol d'un air rageur, il s'énerva contre sa hiérarchie. « Comment voulez-vous être efficace avec un tel matériel ! Est-ce que l'ennemi fait des économies, lui ? »

Ce qu'il fallait dire, c'était que le raffut du chat qu'ils avaient percuté et que les bruits électriques de la voiture télécommandée avaient permis aux Gorgonites de se mettre sur leurs gardes. Ces derniers se doutaient que leurs ennemis n'étaient pas loin, même s'ils n'avaient pas encore retrouvé leurs traces. L'affrontement, c'était la seule voie qui semblait unir leurs deux peuples, même si eux étaient fondamentalement pacifistes, se cachant dès qu'une situation difficile se présentait, ne se défendant qu'en ultime recours et uniquement lorsqu'ils étaient attaqués. Un concept qui semblait inconnu des Soldats de Fortune, au grand dam d'Archer, l'émissaire des Gorgonites. En effet, le major Hazard semblait prendre un malin plaisir à les chasser.

D'une voix très basse, Archer s'adressa alors à l'un de ses Gorgonites. « Ocula, que vois-tu ? » Émettant d'étranges sons qui n'avaient rien à voir avec des paroles, le monstre tripode doté d'un très long cou surmonté d'un œil unique s'avança vers le bord de la benne, dressant son cou pour scruter la ruelle. Dans la semi-pénombre, il ne vit pas grand-chose mais parvint quand même à discerner les silhouettes des soldats, transmettant l'information à Archer. Celui-ci décida donc de prendre discrètement la fuite, mais dans l'opération, une boite de conserve fut renversée, roulant sur le macadam.

A quelques mètres de là, le major se tendit une fois de plus, scrutant l'obscurité. « Les Gorgonites... » Redescendant de la poubelle, il se dirigea vers ses hommes avant de reprendre la parole. « Soldats, l'ennemi est tout près. Préparez-vous à la bataille ! Nous devons les exterminer jusqu'au dernier pour remplir la mission ! » Puis, levant les yeux vers Suzaku. « Soldat, c'est le moment pour toi de briller ! » Tournant le dos au groupe, le major prépara alors l'arme volée à Action Man. « Soldats, à l'assaut ! » Puis il s'élança à travers la ruelle, sur ses courtes jambes, rapidement suivi par les autres...


Et voilà, les soldats se sont lancés à l'attaque de leurs ennemis ! Tu peux te contenter de les regarder de loin ou tu peux te joindre à eux. De la même manière, tu peux continuer à les aider mais tu peux aussi décider de sauver les Gorgonites. A toi de voir comment tu vas réagir et gérer tout ça !

Comme cela a déjà été dit, si tu as des idées, n'hésite pas à prendre des initiatives ! C'est toujours payant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 2:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Visiblement, les Soldats de Fortune ne se laissaient pas abattre aussi facilement. Su' nota dans un coin de sa tête, en conséquence, de ne plus s'inquiéter de leur état de santé à l'avenir -ça avait une santé, un jouet ?-. Cela dit, la réplique avait de quoi amuser. Proportionnellement, si un chat de quatre ou cinq mètres se mettait à renverser des voitures, il y avait de fortes chances que même l'Asiatique se mette à baliser méchamment. Le calme du Major et de ses larbins devait probablement venir de leur entrainement militaire, strict, pour sûr.
Ca a un entrainement militaire ?
Tu te prends trop la tête.

Suzaku dut se mordiller l'intérieur des joues pour ne pas exploser de rire quand le major jeta ses jumelles en pestant contre la qualité du matos. La réaction qu'il allait avoir au moment où il allait se rendre compte que ses "armes" étaient toutes aussi défectueuses promettait d'être tout simplement magique. Il resta donc planté là, silencieux, plus parce qu'il n'avait rien à dire qu'autre chose. Pas franchement inquiet, il réagit une seconde après Hazard quand une boite de conserve décida de se faire la malle. Ou alors, c'était quelqu'un qui l'avait poussée. Ce qui était peut-être un poil plus probable. L'instant d'après, le Major braillait ses ordres, et c'est un Su' bien indécis qu'il tenta de motiver, en lui intimant d'accomplir de fantastiques exploits militaires qui le feraient "briller". L'Asiatique, qui avait sa dose d'adrénaline journalière avec sa position dans le Cartel, se contenta de se passer la main dans les cheveux en observant les jouets foncer -et c'était un bien grand mot, étant donné la taille de leurs jambes-, jouant avec son piercing.

- Bon, bon, bon... J'étais pas parti pour une effusion d'sang, moi, à la base... soupira-t-il. Ou même une effusion d'plastoc', d'ailleurs.
Très drôle.
Merci.
Tu n'as qu'à tous les liquider.
Dans l'doute, tuer tout l'monde, c'est ça ?
C'est çaaaa.

Nouveau soupir.
Alors que les deux camps allaient se rentrer dans le lard, Suzaku commença à s'avancer et envoya un fin éclair, pas réellement dévastateur, mais qui laissa quand même une trace sur le goudron déjà bien noir, de laquelle s'échappa un nuage de fumée. Suite à quoi, sans aucune gêne -et récoltant quelques tirs et coups au passage-, il chopa le Major Hazard et Archer, avant de sauter jusqu'à une benne pour se mettre hors de portée des autres -au moins dans l'immédiat-. Parce que les piqûres de moustiques, ça va bien cinq minutes !

- Bon, vous voulez pas fumer un calumet d'la paix, là ? Il renifla, les posant tous les deux sur la benne, dans une sorte d'arène matérialisée par ses jambes de batteur. Vous vous battez, et j'vous attrape encore une fois. Et cette fois, j'vous fracasse.
En fait, tu adores juste faire l'inverse de ce que je dis, grogna Raijin, maussade, en comprenant ce qu'allait faire Su'.
Oh, écoute, ça va. Si t'veux d'la baston, on aura du taff d'ici la fin du mois. Alors fais pas iech.

L'Asiatique le perçut marmonner un truc incompréhensible.

- Donc. C'quoi vot' problème ? Nan, parce que j'ai autre chose à foutre, alors vous m'réglez ça rapidos.

Si on lui avait dit qu'en allant cambrioler une boutique de jouets pour Chinatown, il allait se poser en juge d'un conflit entre des animaux anthropomorphes et des soldats plus pète-secs qu'une grand-mère puritaine, et bien... Peut-être y aurait-il cru, en fait.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Toy Story [Hasard - Suzaku Miura]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_6Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_8


Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_1Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_2bisToy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Toy Story [Hasard - Suzaku Miura]
» Maple story
» Maple Story ^^
» Se croiser par hasard [pv]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_6Toy Story [Hasard - Suzaku Miura] Cadre_cat_8
Sauter vers: