AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Qu'est-ce qu'un Soleil sans chaleur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Ven 20 Déc 2013 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Chloé regarda d'un oeil absent les vitrines dans lesquelles se tenaient droits des mannequins recouverts de vêtements aux prix exorbitants. Chaque morceau de tissu valait au bas mot plus d'une centaine de dollars, et ne parlons même pas des chaussures qui auraient valu une attaque à n'importe qui ayant un portefeuille ne serait-ce qu'un peu serré. La jeune femme n'avait jamais été dans le besoin de l'argent, sans baigner non plus dedans, si bien qu'elle en connaissait la valeur, tout en ayant un compte en banque dont elle n'avait pas à rougir, grâce à l'argent de poche que lui procurait généreusement son père -l'information, ça paie plutôt bien comme métier- sans compter son job au Hopper's Mansion. Si bien que la voir observer tranquillement cette débauche avait de quoi étonner. Instinctivement, sa main caressa le bracelet de toile usé vert pomme qu'elle portait autour du poignet droit. Ce qui était un signe flagrant que ça n'allait pas fort. Ce bracelet était un souvenir d'un jeune breton qu'elle avait rencontré il y avait de cela des années, qui avait été la première personne à la réconforter depuis longtemps -son père excepté-. Grâce à lui, alors qu'elle se faisait harceler au collège car elle avait eu la faiblesse d'avouer l'existence de ses dons à sa meilleure amie qui en avait eu peur, elle avait retrouvé cette joie de vivre, ce regard pétillant, ce sourire amusé qui faisait d'elle ce qu'elle était. Lukaz. Lukaz Le Guen. Elle se demanda ce qu'il était devenu, depuis tout ce temps. Elle n'avait jamais eu l'occasion de le revoir, mais sa rencontre avec lui avait été tellement marquante pour elle, avait tellement changé la façon dont elle se voyait et dont elle voyait la vie, qu'elle n'avait jamais pu l'oublier. En quelques semaines, il était devenu le grand frère qu'elle n'avait jamais pu avoir. Il avait de suite trouver les mots pour l'apaiser. Il savait comment se comporter avec elle, sur quel pied danser, sur quelle corde jouer. Il avait même voler de la barbe à papa pour elle ! Vous imaginez le truc ?

Ca faisait quelques semaines que Chloé n'avait pas eu de nouvelles de son petit ami. Zachary avait mal encaissé la découverte de ses pouvoirs. Et avec les blessures qu'elle avait récoltées, elle avait été obligé de prendre un cachet de morphine plutôt puissant, ce qui l'avait faite délirer. Aggravant encore la situation. La Française n'avait pas osé reprendre contact avec son geek, honteuse, et visiblement, il semblait bien le vivre. Acquérir ses pouvoirs avait dû le libérer, en quelque sorte, étant donné qu'elle ne l'avait pas vu approcher d'un jeu vidéo -ou alors, il prenait un soin tout particulier à l'éviter... Peut-être même avait-il créer de nouveaux comptes pour ne pas avoir à lui parler ?-.
Tu vas arrêter de broyer du noir ?
Je broie du noir si j'veux. Me fais pas chier.
Vardjnar tentait bien de l'énerver pour qu'elle retrouve un semblant d'énergie, mais force était de constater que c'était peine perdue. Elle semblait inconsolable, elle était bien plus attachée à son petit ami qu'elle ne l'avait imaginé. En venant au Millenium Mall, elle n'avait même pas cherché à contacter une de ses amies, s'étant persuadée qu'elle parviendrait à se vider la tête toute seule. Il était évident qu'elle avait faux sur toute la ligne. Quittant la boutique de vêtements des yeux, elle partit de l'autre côté du premier étage du gigantesque centre commercial pour se poser à la terrasse d'un café. Elle observa les gens défiler dans la galerie principale au parquet reluisant malgré le passage incessant des clients. Un serveur -bien roulé, soit dit en passant- arriva rapidement, avec un sourire ravageur. Chloé tenta bien de lui répondre par la même, sans parvenir à atteindre cet éclat de jeune fille hédoniste qu'elle était avant de se poser avec Zachary.

- Un café et un verre d'alcool de poire, s'il vous plait.
- Française ? demanda le serveur dans un anglais parfait.
- Qu'est-ce qui m'a trahi ?
- Vous avez encore un très léger accent.
- Il semblerait que je vais avoir du mal à le gommer.

Il haussa les épaules, toujours avec ce sourire digne d'une pub Colgate.

- Ca a son charme, vous savez.
- Il parait, répondit-elle d'une manière neutre.
- Vous êtes sûre de ne pas avoir fait une erreur dans votre commande ?
- Certaine.

Il se gratta la nuque, observant le ballet incessant des visiteurs du centre commercial.

- C'est que nous n'avons pas d'alcool de poire. C'est assez... Peu commun, comme type de commande.
- Mettez-moi n'importe quoi de fort, ça conviendra à mon ami.
Hey ! J'ai du goût !
- Bien, bien, je vais voir ce que l'on a en stock, lança le serveur, visiblement déçu de voir qu'elle attendait un "ami" qui, en vérité, était déjà là, mais imperceptible pour la plupart.

Le serveur repartit en direction du bar, se demandant bien ce qu'il allait pouvoir servir. La jeune femme, pour sa part, laissa son regard errer parmi les passants pressés, tranquillement installée sur sa chaise. Elle n'avait pas remarqué qu'un regard, dans son dos, restait étonnamment appuyé sur elle.
Ou, plus précisément, sur son Elémentaire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 27 Déc 2013 - 19:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Le Millenium Mall... C'était un endroit réellement impressionnant. On avait presque l'impression de pouvoir s'y perdre et en fait, c'est ce qui aurait presque pu arriver à Lukaz. Une chose était sûre, s'il devait un jour venir y voler quelque chose, il prendrait grand soin à se préparer pendant au moins un mois ! Il préférait très largement les tours de bureau ou les laboratoires sécurisés pour ses coups, ça semblait quand même beaucoup plus gérable. Mais bon, en ce jour, il n'avait pas vraiment le choix. Noël approchait à grands pas et même s'il avait déjà un très beau cadeau pour Chase, Lukaz s'était dit qu'il pourrait faire un tour au centre commercial pour trouver quelques autres petits trucs. Juste au cas où le robot n'était pas à la hauteur ou qu'il tombait en panne... Aussi doué qu'il en avait l'air, le Docteur Otaku avait aussi l'air un peu... jeune, pour qu'on le prenne vraiment au sérieux.

Le souci, c'est qu'il avait beau faire, il avait encore un peu de mal à intégrer tout ce que lui expliquait Chase et bien qu'il ne confondait plus Star Trek et Star Wars, la science-fiction, les jeux vidéos et tout le reste, ça restait compliqué ! Il déambulait donc dans le grand centre commercial, allant de magasins de bandes dessinées à boutique de films en espérant avoir un flash mais plus il avançait, moins ça allait. Tout avait l'air de se mélanger dans son esprit et il apparaissait évident que c'était le moment ou jamais d'arrêter. Une pause ne lui ferait pas de mal ! Et puis, il avait encore un peu de temps avant Noël. Peut-être qu'il devrait simplement demander à Suzaku ? Ce dernier pourrait éventuellement l'aider un peu. Et même si ce n'était pas le cas, les choses étaient toujours plus simples, à deux.

Reposant la bande dessinée qu'il tenait en main, Lukaz remonta lentement l'allée jusqu'à un petit café où il s'installa et commanda un chocolat chaud, la bière fraîche n'étant plus vraiment de saison. Attendant qu'on vienne le servir, le Français observa l'allée et les passants qui flânaient dans le centre commercial, mais aussi les autres clients attablés. Parmi eux, une jolie brune attira son attention et, s'il n'avait pas été en couple, il était probable qu'il se serait lancé dans une approche parfaitement calculée afin d'obtenir davantage. D'un autre côté, s'il n'avait pas été en couple, il n'aurait pas été là, donc du coup, la question ne se posait pas vraiment... Après que le serveur lui eut apporté sa tasse, Lukaz le suivit du regard et écouta distraitement le court échange qu'il eut avec la jeune femme. Une Française, vraiment ? Voilà une curieuse coïncidence ! Mais à priori, elle attendait quelqu'un et il serait dès lors mal venu qu'il s'approche pour entamer une discussion sur le pays et les souvenirs qu'ils en avaient.

Détournant le regard, Lukaz but alors une gorgée de son chocolat, reportant toutefois bien vite son regard sur la jeune femme. Elle l'intriguait, d'une certaine manière. Et puis, elle était vraiment jolie. Mais ce fut soudain tout autre chose qui attira son attention. En effet, elle portait un bracelet au bras, un bracelet qui semblait plutôt usé mais qui avait une couleur verte. Un bracelet qui lui était étrangement familier. Mais ce n'était pas possible, il devait rêver. Oui, c'était ça. Vidant sa tasse de chocolat, Lukaz déposa la somme exacte sur la table et se leva, passant à proximité de la jeune femme pour observer le bijou d'un peu plus près. S'arrêtant deux mètres derrière elle, il fit finalement volte-face, s'arrêtant juste à côté d'elle. « Excuse-moi, je ne veux pas te déranger mais je me posais une question. » Désignant du doigt le bracelet vert pomme, Lukaz reprit. « J'ai déjà vu un bracelet de ce genre, une fois, alors ça m'intrigue un peu. En fait, j'en avais donné un à une petite fille qui aimait beaucoup la barbe à papa... Mais... Enfin, j'imagine que ça ne te dit rien du tout. J'ai cru comprendre que tu attendais quelqu'un, alors je ne vais pas t'embêter plus longtemps. » Affichant un sourire d'excuse, Lukaz fit dès lors volte-face, conscient de la stupidité de ses propos. Quelles chances y avait-il que la petite Chloé soit devenue cette fille magnifique assise sur une terrasse de café à quelques mètres de lui ? Franchement ?!
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Sam 28 Déc 2013 - 16:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Tu veux pas retourner au Hopper's ? grommela Vardjnar.
Chloé, le menton dans la paume de sa main droite, les doigts de l'autre tapotant sur la table à un rythme régulier, observait d'un air vague une famille avec six gosses qui s'était arrêtée devant un magasin de jouets, avec force cris et sautillements impatients. Sacrément productifs, les parents.

Non.
Tu sais que t'es vraiment d'affreuse compagnie ? Et puis, t'exercer un peu ne te ferait pas...
J'ai dit : non. C'est pourtant simple comme mot.

L'Elémentaire s'allongea sur la table, le désespoir et l'ennui le submergeant.

Ils ont intérêt à me servir de la qualité. Ou je fais péter leur réserve.
Mais bien sûr.

Une demi-minute plus tard, un jeune homme -plutôt bien roulé, soit dit en passant- lui adressa la parole. Grand, blond cendré, regard océan. Elle ne l'avait même pas remarqué quand il était passé à côté d'elle, si bien qu'à l'instant où elle entendit sa voix, elle eut un violent sursaut, ne s'attendant absolument pas à ce qu'un étranger l'aborde à cet instant. Quand il désigna le bracelet vert pomme qui affichait fièrement ses années de vie, Chloé eut un réflexe. Mettre sa main dessus. Comme pour le protéger de toute agression. Elle avait quelques trésors comme cela -son Grimoire, par exemple- et ce vieux bijou en faisait partie. Le beau blond lui expliqua qu'il avait déjà vu un bracelet de ce genre, qu'il l'avait donné à une fille qui aimait beaucoup la barbe à papa. A cet instant-là, le cerveau de la Française eut une espèce de court-circuit, ne parvenant pas à avaler l'énorme coïncidence qu'on était en train de lui envoyer violemment au visage. Combien y avait-il de chances qu'un type ait offert un bracelet vert pomme à une fille qui avalait la barbe à papa comme une sorte de drogue ? Après avoir affiché un sourire d'excuse -qu'elle ne vit pas-, il s'en alla. Comme ça. Sans rien ajouter. Elle cligna des yeux d'une manière complètement idiote durant encore quelques secondes, l'avalanche de souvenirs -pourtant initiée à l'instant où elle avait enfilé le bijou au poignet- bloquant toute réponse sensée dans sa tête de brunette.
Le Destin est une catin.

Il avait déjà plusieurs mètres d'avance, pas loin de se perdre dans la foule, quand elle voulut crier son nom, pour voir s'il allait réagir. Et au moment où elle voulut le hurler, elle se rendit compte que sa voix lui faisait défaut, sous un trop plein d'émotions. Elle avait botté le cul à des créatures dans la zone 21, s'était battue avec son ex dans un combat qui avait fait des dégâts remarquables à Reims, détruit un café populaire en se battant contre une icône surpuissante du jeu vidéo, et, là, maintenant, ses cordes vocales refusaient de fonctionner ?
Rectification : le corps humain est une catin.

Changement de plan. Tant pis, elle lui taperait sur l'épaule pour attirer son attention, en croisant les doigts pour que sa voix arrête de faire des pitreries. Elle se leva précipitamment, manquant de renverser la chaise sur laquelle elle était installée qu'elle rattrapa au dernier instant.

Qu'est-ce que tu fous ?
Bouge pas, j'reviens. J'dois vérifier un truc.

Elle allait commencer sa course-poursuite quand elle manqua de percuter le serveur qui venait d'arriver avec les boissons, lui lançant un regard interrogateur.

- Vous ne restez pas ?
- Posez la commande, je suis de retour dans moins de cinq minutes !

Tiens donc, sa voix recommençait à fonctionner. Parmi les passants, elle pouvait encore apercevoir la chevelure blonde qui l'intéressait. Elle fixa son regard dessus et commença à courir comme une dératée. Tant pis si elle passait pour une débile. Comme si elle allait laisser l'éventualité de revoir Lukaz lui filer entre les doigts. Evidemment, celui-ci prit une intersection, disparaissant du champ de vision de la brunette durant quelques secondes. Elle emprunta le même virage, non sans manquer de faire tomber une petite vieille du même coup, ne remarquant pas que, pour la seconde fois de la journée, on l'observait d'une manière un peu trop avide pour être considérée comme normale, repérant de nouveau le blondinet.

- Hey, le Bretooooooooooooooooooooooooooooooon... lança-t-elle en Français d'une voix forte dans l'allée un peu moins fréquentée, permettant une course bien plus rapide, sa phrase se transformant plus en un cri burlesque de chute devant une évidence qu'elle avait visiblement oubliée de prendre en compte : un sol parfaitement lustré et des semelles lisses, c'est pas vraiment parfait pour l'adhérence.

Elle glissa donc sur quelques mètres, se rattrapant à un pilier massif séparant deux vitrines d'un même magasin.
Passer pour une psychopathe : fait.
Elle détailla le visage de son interlocuteur, un poil essoufflée -le sport et elle, une grande histoire de haine-, espérant qu'elle ne s'était pas trompée, parce qu'elle allait se retrouver avec les flics sur le dos pour harcèlement, autrement. Idée qui ne lui plaisait pas forcément. Un sourire mal assuré se forma sur ses lèvres.

- Euh... Je... Euh... Balbutier en Français dans un centre commercial Américain face à un inconnu. Sur l'échelle des boulets, elle se plaçait à une place dont elle n'avait pas à rougir. Ou si, justement. J'aime la barbe à papa !

Si cette phrase d'introduction lui avait semblé être une bonne idée dans sa tête, elle se rendit compte au moment où elle le dit que c'était...
Très con.
La brunette eut un sourire et un petit rire idiot, tout en se passant la main derrière la tête, comme honteuse de cette entrée en matière.

- Est-ce que la petite fille était une Rémoise éplorée ? Elle marqua une pause d'une fraction de seconde, avant d'ajouter : Lukaz ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Jan 2014 - 14:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Après s'être excusé, doutant que la personne qu'il avait vue puisse être celle à laquelle il pensait, Lukaz commença à s'éloigner, bien décidé à trouver un cadeau supplémentaire à ajouter à la hotte de Noël de Chase. Il repartit donc dans une direction qu'il n'avait pas encore empruntée, regardant à travers les vitrines des boutiques, cherchant des objets qui pourraient l'intéresser. Puis, soudain, un cri attira son attention, non pas qu'il ait compris qu'il lui était adressé, mais plutôt que cela attirait toujours l'attention quand on entendait quelqu'un pousser un cri dans un lieu publique. Se retournant, il constata que la jeune fille en question l'avait vraisemblablement suivi et qu'elle évitait de justesse une mauvaise chute. Retenant un sourire face à ce spectacle, le Français attendit toutefois sur place, des fois qu'il ne s'était pas trompé du tout...

La jeune femme se mit alors à parler, en français, ce qui était déjà plutôt bon signe. Elle précisa ensuite qu'elle aimait la barbe à papa, faisant écho aux propos que Lukaz avait tenu quelques instants plus tôt. Souriant, le jeune homme fut assez surpris de la tournure que prenaient les événements. S'il avait toujours espéré revoir cette petite fille, sans vraiment savoir pourquoi parce que dix longues années étaient quand même passées depuis, il n'avait jamais imaginé que ça puisse avoir lieu ici, à Star City. Cette ville était vraiment très étrange, pour permettre de telles choses. « J'en déduis donc que tu es bien Chloé. Je dois avouer que je m'y attendais pas du tout. » Mais ça ne l'empêchait pas de sourire pour autant. Un moment durant, Lukaz la détailla du regard, constatant que la petite fille d'une douzaine d'années était finalement devenu une jeune femme, disons le vraiment, carrément sexy.

« Dire qu'on est Français tous les deux et qu'on doit se retrouver par le plus grand des hasards ici, à Star City. Franchement, c'est dingue, tout ça ! » C'était un fait. Depuis cet été qu'ils avaient plus ou moins passé ensemble, ils ne s'étaient jamais revus. D'une part, Chloé n'était jamais revenue à la fête foraine dans laquelle Lukaz vivait avec ses parents adoptifs, d'autre part, il en était parti environ trois années après leur rencontre. Et à ce moment, les choses avaient changé pour lui, ce qui fait qu'il avait un peu laissé tout ça en arrière... Mais voilà qu'ils se retrouvaient. « Je pense qu'il faut qu'on fête ça, non ? On a dix ans à rattraper... » Invitant Chloé à revenir sur ses pas, il l'entraîna alors en direction du petit café qu'ils avaient quitté, se positionnant vaillamment entre son amie d'enfance et le sol mouillé. « Je crois que la première grande question, c'est... Qu'est-ce que tu fais là ? Je veux dire, tu t'es installée à Star City ? J'y vis depuis quelques années maintenant, moi, mais c'est drôle qu'on se retrouve ici, je trouve. Faut vraiment que tu me dises tout ce que tu as fait depuis cet été-là ! »

Revenant s'installer à la table que Chloé venait de quitter, Lukaz prit place, inconscient de la présence de l'esprit qui l'accompagnait. Le serveur revenant, il constata que la personne que la jeune femme attendait était enfin arrivé et ce faisant, il se montra légèrement moins sympathique qu'il ne l'avait été jusque là. Lukaz commanda malgré tout un nouveau chocolat chaud, attendant que Chloé ne l'aide à combler ce vide qu'il y avait aujourd'hui entre leurs deux vies.
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Dim 5 Jan 2014 - 20:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Quand le beau blond confirma en prononçant son prénom, sans qu'elle ne l'ait pour autant dit auparavant, signe qu'elle ne s'était pas lamentablement plantée, Chloé poussa un petit cri de joie avant de lui sauter littéralement au cou. Si elle s'était attendue à ça en sortant aujourd'hui ! En se détachant de lui, quelques secondes plus tard, elle le détailla, l'imitant pour le coup. Et bah... Le gamin forain breton en avait fait du chemin, toutes ces années ! (Et était devenu sacrément beau gosse, soit dit en passant). Les Hillman n'étaient jamais retournés là où était installée la foire, mais pour autant, elle n'avait jamais pu oublier Lukaz qui avait permis à la petite fille qu'elle était de commencer à remonter la pente alors qu'elle était au fond du trou.

- Tu m'étonnes ! approuva-t-elle dans sa langue maternelle. T'es bien la dernière personne que je m'attendais à croiser. Pouaaaaaaah, la coincidence ! Elle secoua la main, comme pour appuyer ses propos. Le Destin avait décidément une logique bien à lui. Les faire se rencontrer de nouveau alors que la brunette venait de casser avec son copain, la rendant un poil blasée pour le coup. Sens de l'humour ou compassion ? En vérité, elle n'en avait rien à foutre. Elle avait toujours espéré pouvoir le revoir, lui montrer à quel point elle avait changé, pour voir s'il était fier d'elle. Elle ne le considérait pas comme un grand-frère pour rien, après tout, et ce, malgré les années de silence qu'il y avait eu entre eux. Et surtout, surtout ! Pouvoir le remercier. Seulement si tu me laisses payer la première tournée, lança-t-elle, son sourire se faisant un poil taquin.

Ils revinrent donc en direction du café, où Vardjnar attendait -le sale petit imbécile n'avait même pas attendu le retour de sa pyromancienne pour commencer à se vautrer dans l'alcool-, ce qui la fit penser à quelque chose. Comment allait-elle expliquer le verre -qui avait l'air d'être empli de vodka- qui se vidait tout seul ?
Vardjnar, sors de là. Tout de suite.
Me dis pas que tu te pointes avec un invité.
Devine.
Mon veeeeeeeeeeeeeeeerreuh.
C'est alors que Lukaz lui posa sa question. Merde. Elle pouvait pas lui annoncer qu'elle était venue à cause d'une organisation qui serait après Yassine, qu'elle avait profité d'une proposition faite à son père -et à elle, par extension-, pour se pointer à Star City dans l'espoir de l'aider d'une quelconque façon -même si ce n'était nullement le cas, pour le moment-. Ca faisait longtemps -trop ?- qu'on ne lui avait pas posé la question. Si bien qu'elle fut prise un peu au dépourvu.

- Euuuh... Allez, on réfléchit Chloé. C'est mon père qui a déménagé pour le boulot, en fait. Il travaille un peu au black, maintenant qu'il est retraité. C'est mieux pour tout ce qui est impôts et ce genre de conneries. Elle lui lança un clin d'oeil pour appuyer son propos, comme pour signifier "Secret-défense, tu vois c'que j'veux dire ?". Ils revinrent finalement à la table et le serveur prit une commande après que Lukaz l'ait appelé, observant bizarrement Chloé. Du genre "Mais pourquoi t'as commandé un verre, alors ?". Elle venait probablement de péter son fantasme sur les Françaises. Que voulez-vous, on peut pas être parfaite ! La brunette désigna le verre de l'index droit. Fais pas gaffe à ça, c'était pour... Une amie, mais elle a pas pu venir en fin de compte. Une vraie poivrote, j'te jure.

L'hôpital qui se fout de la charité. Quoique depuis qu'elle était avec Zack... Mais maintenant que ce n'était plus le cas, elle était de nouveau libre d'enchainer les minasses !

- Du coup, où est-ce que j'en étais... La pyromancienne appuya son index sur ses lèvres, étonnée du silence de son Elémentaire. Mais elle n'allait pas s'en plaindre. Ah oui ! Comme j'étais un peu blasée de Reims, j'ai suivi mon père jusqu'ici et on est arrivé cet été, en Juin. Elle marqua une pause, réfléchissant. Qu'est-ce que je pourrais te raconter d'autre... D'intéressant, bien sûr ! plaisanta-t-elle avant de tirer la langue. J'suis en FAC de psycho' et serveuse dans un club un peu upé. Ca me change des étudiants torchés de Reims, j'te jure ! J'me fais draguer qu'une fois par semaine, maintenant ! Un exploit, j'te le dis.

Elle hocha la tête, comme si c'était l'évidence même. Bon, d'accord, lors de son boulot en France, elle n'avait pas refusé toutes les propositions, certains se révélant plus... Intéressants -plus craquants et moins torchés aussi- que d'autres. Mais bon, par rapport au nombre de demandes de "Tu veux que j'te raccompagne" ou de "J'ai un superbe appartement, tu sais" qu'on lui avait soumises, ça représentait une infime, vraiment infime, fraction ! Croisant les jambes, elle tapota de nouveau ses lèvres en réfléchissant, de petites moues venant ponctuer le tout.

- Baaaah... A part ça, rien de bien intéressant. Et toi ? Ca fait combien de temps que t'es à Star City ? Et qu'est-ce tu fais là, dans le Millenium ? La foire est venue s'installer dans le coin ou tu les a quittés ? Allez, dis-moi tout ! Elle lui servit son regard de biche, celui devant lequel on est obligé de fondre. Bien que c'était à volonté humoristique, dans le cas présent. Comme pour dire "Vas-y, je bois chacune de tes paroles comme celles d'un prophète sous extas". Ah, et une autre chose, ajouta-t-elle avant qu'il ne commence. Merci, pour quand j'étais plus petite. T'imagines pas combien ça m'a aidé une fois que je suis rentrée à la maison.

Un sourire sincère vint se former sur ses lèvres tandis qu'elle hochait doucement la tête.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Jan 2014 - 19:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Dix ans. C'était le nombre d'années qui était passé depuis que Lukaz avait vu Chloé pour la dernière fois et autant dire qu'à cette époque, elle n'était qu'une petite fille qui entrait à peine dans l'adolescence. Lui-même était un adolescent, d'ailleurs, un poil turbulent, peut-être, mais encore totalement dénué du moindre pouvoir mutant. Seulement, les choses avaient bien changé et il suffisait de détailler la jeune fille pour s'en rendre compte. Aussi, malgré les souvenirs qu'il gardait à l'esprit, Lukaz n'avait pas esquissé le moindre geste pour tenter un contact physique, de crainte qu'elle ne se mette à crier en hurlant au violeur ou au pervers. Cela n'aurait évidemment pas ressemblé à la petite Chloé, mais si Chloé était bien là, elle n'était plus la petite Chloé. Quoi qu'il en soit, cette dernière le prit de cours en laissant éclater sa joie d'un cri sonore digne d'une fille et en lui sautant au cou. Comme ça, au moins, il n'y avait plus vraiment de risque de voir la police débarquer.

Ce faisant, ils étaient donc revenus sur leurs pas afin de s'installer au petit café qu'ils avaient tous les deux quitté un instant plus tôt. Chloé lui expliqua alors qu'elle avait simplement suivi son père qui avait changé de travail, avec la retraite et que c'était là la raison à sa venue aux USA. Il était amusant de constater qu'ils traversaient tous l'Atlantique plus ou moins pour la même raison ! Elle indiqua ensuite n'être arrivée que six mois plus tôt et avoir rejoint l'université dans le cursus de la psychologie tout en travaillant à côté comme serveuse dans un lieu visiblement branché. Autant dire que même si sa vie ressemblait à la vie de n'importe quelle étudiante, elle en était aussi plutôt éloignée. « Une fois par semaine ? Mais c'est un club pour les vieux ou quoi ? » Parce que bon, il fallait quand même avouer que si une fille comme ça ne se faisait pas draguer plus que ça, c'est que soit elle bossait dans un bar gay, soit pour des vieux. Et même là, ça restait assez étrange.

Chloé lui retourna ensuite la question avant de faire quelque chose d'assez surprenant en le remerciant pour ce qu'il avait fait, quelques années plus tôt. Lukaz n'avait jamais imaginé qu'il ait pu l'aider à ce point, mais cela lui faisait quand même plaisir. « Bah, pas besoin de me dire merci. Je crois que ça marchait dans les deux sens, si tu veux mon avis. Puis si ça t'a aidé, j'suis bien content. Comme quoi, j'ai pas fait que des conneries quand j'étais plus jeune ! » Et si on pouvait en effet lui reprocher bien des choses, Chloé était la preuve vivante que Lukaz restait quelqu'un de bien, même si beaucoup pouvaient en douter. « Sinon, bah non, la foire n'a pas bougé, elle est toujours du côté de Quimper. J'en suis parti quand j'ai eu 18 ans, en fait. » Parti de force, évidemment, sans qu'on ne lui laisse vraiment le choix. Lukaz avait d'ailleurs ressassé ça pendant des années, jusqu'au mois précédent, lorsqu'il était retourné là-bas et que les choses s'étaient un peu apaisées.

« Après ça, j'ai un peu glandouillé à droite et à gauche, jusqu'à ce que je tombe sur quelqu'un qui me propose de travailler pour lui, ici, à Star City. Comme j'avais pas franchement mieux à faire, ben j'ai accepté. » Bien entendu, la nature du travail en question devait rester secrète, parce que ça ne faisait pas vraiment sérieux de dire à une personne qu'on revoyait après dix ans qu'on était un voleur au service de la Triade, organisation criminelle d'importance. « Ça doit faire deux ans que je me suis installé ici. Mais ça me plaît bien ! » Quant à la dernière question, elle trouvait sa réponse de manière très logique. « Et pour ma présence ici, ben je dirais que quelques jours avant Noël, le centre commercial, ça me semble le meilleur endroit pour trouver des cadeaux, non ? Même si maintenant, je me demande s'il n'y avait pas autre chose de plus... Je sais pas. Mystérieux ? » Après tout, c'était l'une des rares fois où il était venu ici et le simple fait qu'il y retrouvait Chloé laissait penser que c'était là une volonté supérieure. Peut-être.

Le serveur revint enfin avec un nouveau chocolat chaud qu'il déposa sans vraiment faire attention, comme s'il semblait déçu de n'avoir pu concrétiser sa technique de drague un peu foireuse avec cette Française très mignonne. Ne lui accordant pas le moindre regard, Lukaz reprit la parole. « J'ai jamais cru au Destin ou à ces trucs-là, mais je sais pas. C'est quand même drôle qu'on se retrouve comme ça, à ce moment-là. Je sais pas, si j'étais parti cinq minutes plus tôt, je t'aurais ratée ! Puis même, sans ton bracelet, je t'aurais sûrement pas reconnue. T'es devenue vachement belle ! » Lui offrant un petit sourire, le Français but une gorgée de son chocolat avant d'enchaîner. « Et sinon, tu en penses quoi de cette ville ? Au début, ça m'avait un peu dérouté, tout ça, mais on s'y fait. » Lukaz parlait là autant de l'architecture de la ville qui détonnait par rapport aux villes françaises que des supers que l'on pouvait croiser à chaque coin de rue. « Tu connais déjà des gens ? » Une manière de savoir si elle s'était fait des amis, si elle avait quelqu'un dans la vie et s'il y avait des chances qu'ils se revoient un peu plus souvent, à l'avenir. Parce qu'attendre à nouveau dix ans, c'était hors de question.
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mar 7 Jan 2014 - 13:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- Bah, en fait... Ouais. Le club de Felice comptait surtout des mages expérimentés et qui avaient, par conséquent un certain âge. Puis bon, il y avait ceux qui repéraient son Elémentaire. Et comparé au défi de trouver toutes les inscriptions, déchiffrer les énigmes que laissait le propriétaire pour occuper ses clients -bien que Chloé n'y comprenait foutrement rien, étant encore au stade "Trace des lignes, jeune Padawan"-, la plastique de la Française faisait pâle figure. Dur, dur, de comprendre les thaumaturges, parfois. D'accord, la magie, c'était cool. Mais le plaisir de la chair, ça l'était pas encore plus ? Ou alors, ils savaient qu'ils n'avaient aucune chance. C'est un truc assez chic, tenu par Mr. Médicis, j'sais pas si tu connais ? Puis bon, je compte pas les regards qui se perdent. Parce que là, autrement...

Elle passa sa main au-dessus de sa tête tout en soufflant, comme pour dire "y en a à la pelle". Elle écouta attentivement les explications de Lukaz qui lui résumait sa vie en quelques mots. Il avait quitté la foire à dix-huit ans ? Ca faisait donc... Sept ans -forte en maths, la gamine- ? Il avait dû en faire, du chemin, pour en arriver là ! La Française ne lui posa pas de questions sur son job. S'il ne précisait pas c'était quoi, c'était probablement qu'il n'avait pas envie d'en parler. Ou que c'était assez secret. Chacun a le droit à son jardin secret -et elle savait de quoi elle parlait, elle qui en avait été privé durant des mois-, et elle n'allait certainement pas forcer l'entrée de celui-ci à cause d'une curiosité mal placée.

Chloé faillit hurler d'horreur quand il lâcha que leur rencontre était bien mystérieuse, fruit du Destin. Ces derniers temps, celui-ci avait fait de la vie de la jeune femme une vaste blague. La faire sortir avec un mec fada de Supers sans qu'il ne le sache -bon, d'accord, c'était sa faute, mais elle refusait de l'admettre-, la confronter à des gens qui vivent sous l'eau -nan, mais sous l'eau quoi ! Z'imaginez les timbrés ?-. Il conclut qu'elle était devenue vachement belle. La chose la fit sourire -non, non, pas du tout instable émotionnellement, la petite-. Il aurait dit ça dix ans plus tôt, elle serait devenue rouge comme une pivoine. Au fil du temps, c'était devenu le grand frère qu'elle n'avait jamais eu, mais à l'époque, elle avait surtout un méga-béguin pour lui. Les amourettes d'enfants...

- Merci. Mais tu sais, tu te défends pas mal non plus, de ce côté-là, répondit-elle en avalant une gorgée de café, avant de pousser un court soupir en secouant la tête. Dommage que tu sois Breton... On ne peut pas être parfait, j'imagine. Agrémentant sa réplique d'un large sourire et d'un regard pétillant. Elle se gratta la joue, réfléchissant à sa question. Bah... Disons que j'ai connu mieux comme accueil. La ville est super, hein, j'dis pas le contraire. Mais bon, j'suis arrivé en plein milieu d'une invasion de créatures bizarroïdes. Y a mieux, comme entrée en matière. Elle descendit une nouvelle lampée du liquide amer et noir. Me demande pas comment j'suis sortie vivante de ce merdier, surtout que j'étais à Aquastar quand ça a commencé ! J'imagine que je file plus vite que Bip-Bip.

Elle avait surtout déchainé un torrent de flammes, fais péter une dizaine de bagnoles et inverser le chute d'une grande roue. Quand on vous dit qu'il faut pas l'énerver, la Chloé !

- A part ça, la ville est cool. Même si j'ai l'impression d'être sur un champ de mines. Nan, mais sérieux, c'est moi qui ait une malchance chronique, ou c'est envahi de mages, de mutants, de trucs comme ça ? Elle haussa les épaules. J'm'étais jamais trop intéressée à l'actualité de Star City, sauf pour les gros trucs dont même les journaux Français parlent. Mais là, sans déconner, j'ai l'impression de vivre dans un réacteur nucléaire tellement ça part dans tous les sens.

Elle faillit parler de l'incident du Star Perk, avant de se ressaisir. Hey, elle pouvait pas tout lui confier maintenant non plus ! D'accord, grand frère, tout ça, tout ça, mais peut-être qu'il avait pas mal changé. Elle se pencha, sa voix baissant d'un ton.

- Parait même que y a une organisation criminelle de malade en ville. Avant de se redresser en hochant la tête d'un air grave. C'est une ville de givrés, j'te jure ! Secouant cette fois la tête, comme blasée. J'ai quand même réussi à me faire des potes rapidement. J'en connaissais déjà un, qui est devenu mon petit ami jusqu'à... Elle se mordilla la lèvre inférieure. Ah non, tu vas pas commencer, Chloé Hillman ! Ses épaules s'agitèrent de nouveau, exprimant son dédain face à sa relation passée. C'est sans importance !

Et sur ces bons mots, elle finit son café, avant de croiser ses mains et de les poser sur la table, appuyant de nouveau son regard pétillant à mi-chemin entre la noisette et la feuille sur le beau blond.

- La pêche aux cadeaux est bonne pour toi ? J'suppose que t'as dû te faire pas mal de relations, vu que ta famille n'est pas là. Une idée la frappa, comme une évidence. J'parie que t'as quelqu'un dans ta vie !

Toute la finesse de Chloé.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 17 Jan 2014 - 14:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Lorsque Chloé évoqua un certain monsieur Midi six, un drôle de nom, franchement, Lukaz fit simplement non de la tête, n'ayant jamais entendu parler de lui ou de son club de riches vieux. En même temps, quand il sortait, avant, ce n'était pas vraiment dans des endroits de ce genre. Les maisons de retraite, très peu pour lui ! Bon, évidemment, s'il y avait partout des filles comme Chloé, il l'aurait peut-être fait, en fait, tellement ça aurait boosté ses chances de réussir à draguer, mais de toute façon, maintenant, la question ne se posait plus. Souriant à la remarque de la jeune femme sur son physique qu'elle jugeait visiblement avantageux, Lukaz se permit malgré tout une précision. « Y en a qui trouvent ça cool, d'être Breton. Les crêpes, ça a tendance à faire son petit effet. »

Chloé poursuivit alors en expliquant les détails de son arrivée en ville, avec les fameux événements de Port-Royal, que Lukaz n'avait que suivi de loin. C'était vrai, cela dit, que cette ville était plutôt folle et même s'il n'avait pas eu à affronter de choses trop terribles, en dehors du Planificateur, le simple fait d'entendre Chase raconter ses aventures avait de quoi faire très peur. Star City était une ville totalement barrée, c'était certain. Bien pour ça qu'il évitait autant que possible le Circus. Il était d'ailleurs ravi que Suzaku lui ait enfin ouvert les portes de sa maison, parce que comme ça, il n'aurait sans doute plus besoin d'y aller. A bien y réfléchir, la Triade valait quand même largement mieux que le Circus... Ou que le bizarre Wildcard. « Bah dans un sens, tu as directement fait connaissance avec la réalité de cette ville, c'est pas plus mal. » Puis visiblement, elle avait décidé d'y rester, donc soit ça ne l'avait pas plus dérangé que ça, soit elle n'avait absolument pas le choix et là, ça voudrait dire qu'elle cachait des choses, parce qu'au vu des raisons avancées plus tôt, elle aurait pu avoir tout loisir de repartir en France.

Autrement dit, soit elle avait trouvé une attache à Star City, soit elle avait apprécié le fait que cette ville soit... spéciale. « Je te comprends, cela dit. Même si j'ai un peu plus de chance, j'ai pu éviter ces trucs-là, en général. Mais quand j'entends certains en parler... » Évidemment, Lukaz se doutait aussi que d'ici peu, il allait devoir affronter ces choses-là lui aussi, parce qu'en rejoignant les Neuf Fils du Dragon, il avait accepté de côtoyer un monde plus... étrange et spécial. Il n'eut aucune réaction à la mention d'une organisation criminelle et et reporta son attention sur des problèmes plus intéressants, comme le fait que malgré tout, Chloé avait eu un petit ami. Pour une fille qui disait ne pas vraiment se faire draguer, fréquenter un club de vieux et n'être là que depuis peu, c'était quand même un sacré exploit ! Même si c'était visiblement fini, ce qui était un poil dommage, mais elle devait avoir ses raisons. Hésitant à demander davantage de détails, Lukaz finit par se dire que ce n'était pas forcément une bonne idée pour des retrouvailles. Puis, ça leur ferait une bonne occasion de se revoir pour discuter !

Le Français se permit de lâcher un rire à la dernière remarque de son amie. « A t'entendre, on dirait que c'est une évidence ! Mais ouais, ça fait pas bien longtemps mais je suis avec quelqu'un. C'est pour lui que je cherchais des trucs, en fait, mais je crois que j'y connais trop rien pour trouver... Ça en a pas l'air, comme ça, mais les bandes dessinées, c'est vachement compliqué comme sujet ! » C'était un fait et en réalité, Lukaz avait même l'impression que plus il en apprenait, moins il en savait. Puis entre les bandes dessinées, les jeux vidéos, les séries télévisées et tout le reste, ça faisait beaucoup à assimiler. « Le plus, ça serait de lui trouver un Pokemon. Genre un vrai. Mais je pense que même dans cette ville, c'est pas trop possible, ça. Enfin, c'est surtout des cadeaux bonus, parce que sinon, j'ai déjà tout ce qu'il faut. » Attrapant sa tasse de chocolat, il la but d'une traite, avant de la reposer sur la soucoupe. « Enfin, à bien y réfléchir, il me manque un cadeau, maintenant. Qu'est-ce que tu dirais qu'on aille faire un tour pour que je te trouve quelque chose ? Ça me fait plaisir de t'avoir retrouvée alors on pourrait faire comme quand on était plus jeune. T'en dis quoi ? De quoi t'aurais envie ? » De la barbe à papa ? Un collier ? Un nouveau bracelet ? « Puis, faut que tu me donnes ton numéro aussi, et ton adresse, et ton mail et tous les autres trucs que je connais pas. Comme ça, on pourra se revoir. Puis, faudra que tu viennes manger à la maison, une fois, aussi. Ça sera cool. » Mais en attendant, il fallait voir ce qu'elle avait envie de faire, parce que rester assis à cette terrasse avec le serveur qui n'arrêtait pas de leur lancer des coups d’œil, ça devenait un peu chiant. Autant l'aider à se faire des films jusqu'au bout, en les voyant partir ensemble.
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mar 21 Jan 2014 - 21:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
J'peux boire ?
Non.
Il regarde pas le verre !
Non.
Je vais m'éteindre... Raaaaaah...
Non.
T'es plutôt cruelle dans ton genre.

Si elle s'était trouvée seule, Chloé aurait roulé des yeux devant le caractère carrément lourdeau de son Elémentaire. Mais bon, en l'occurrence, elle était face à l'ami d'enfance qu'elle avait toujours désiré revoir, elle n'allait certainement pas gaffer à cause de la boule de feu qui lui servait de compagnon perpétuel. Jouant le modeste, Lukaz plaisanta en lançant que ça avait l'air d'être une évidence, selon elle. Elle fit une grimace, haussant les épaules en levant les mains, comme pour dire "Tu te fous de moi ?". C'était soit ça, soit il passait de lit en lit à chaque soirée. Ou alors, il était passé religieux abstinent, et dans ce cas, quel gâchis ! Mais finalement, il avoua être avec quelqu'un. Et vu les pronoms qu'il utilisait, c'était un homme. Bien sûr, pas un seul instant, elle n'aurait pu imaginer qu'il était avec un Mentaliste aussi bourrin que Chase Neutron-Grey. A côté de lui, même son père faisait office de vieillard gâteux -et pas seulement à cause de sa vieillesse prématurée-. Elle tiqua en revanche sur ce qu'il disait chercher comme cadeaux. Bande dessinée ? Pokemon ? Mais il touchait carrément son domaine ! Enfin, ça allait être son tour de l'aider, et pas l'inverse ! Oui, bon, à une échelle toute mesurée, mais tout de même, c'était un début.

- Mais t'as viré stalker, ma parole ! Elle fit la moue avant de se fendre d'un nouveau sourire. Nan, elle avait décidément bien trop de mal à lui mentir, même pour plaisanter, malgré les années passées. Pareil pour moi ! Tu vas voir, avec mon père, on a trouvé un appartement sur la 64th, dans le quartier du Parc, il est TROP-BIEN. Elle pencha la tête, posant tout de même un petit bémol. Bon, pas aussi cool que la résidence qu'on avait à Reims. Mais bon, c'est quand même le pied !

Plaquant ses mains l'une contre l'autre dans un grand claquement, après avoir avalé d'une traite son café, elle se leva, semblant déborder d'énergie -ce qui n'était pas si loin de la vérité, en fait-. Retrouver le Breton, ça, c'était une bonne nouvelle dans le tourbillon de morosité dans lequel elle s'était foutue elle-même !

- Ce que je veux faire ? T'aider à trouver les cadeaux manquants pour ton copain, évidemment ! Elle leva le pouce en lançant un clin d'oeil. T'inquiètes, j'suis une experte dans le domaine. On va te dénicher l'cadeau du siècle, foi de Chloé !

Elle le tira par le bras pour le forcer à se lever. En passant rapidement au comptoir pour payer -et elle insista pour payer-, elle se rendit compte que le serveur tirait un peu la gueule. Ne voulant pas briser le fantasme qu'il semblait se faire sur les Françaises, Chloé lui lança discrètement un clin d'oeil charmeur. Ainsi, quelques minutes plus tard, le Breton et la Rémoise se baladaient dans les allées. Elle avait hésité à lui prendre le bras, mais bon, vu qu'il était déjà en couple, un minimum de pudeur ! La question lui vint d'ailleurs presque naturellement : homo ou bi ? Elle ne pensait pas cela à dessein, évidemment -on brise pas le couple d'un ami, quand même !-, mais sa curiosité de petite soeur lui donnait franchement envie de poser la question. Se disant que c'était tout de même assez personnel, elle s'accorda avec elle-même pour la lancer plus tard.

Tu t'accordes avec toi-même ?
Ouaip.
Et ton égo ?
... Se porte comme un charme !

Sortant son portable, elle commença à rédiger un SMS.

- C'quoi ton numéro ? Comme ça, tu m'enregistres, et je pourrai t'envoyer plus tard tout ce qui est Skype, mail, adresse, et cetera. Mon dossier médical aussi, peut-être ? Son ton s'était fait un poil taquin. Son excitation à se retrouver avec le Breton devait crever les yeux. Limite, elle aurait pu se mettre à sautiller sur place, si elle avait eu quelques années et sa -très petite- pudeur en moins. Bon alors, tu me parles de Pokemon, de bandes dessinées... J'en déduis que ton copain est un poil geek sur les bords donc, c'est bien ça ?

Elle bomba un peu le torse, se donnant plus d'allure qu'elle n'en avait, s'imposant en sauveuse de fortune.

- T'as de la chance : ta petite Chlochlo, c'est une experte dans ce domaine. De nouveau, elle leva le pouce. Dis-moi tout : t'as un nom qui te vient en tête ? Ou rien du tout ? Il aime bien quoi ? Les zombies, à la Walking Dead ? On peut trouver des comics, j'suis sûre... Ou alors, peut-être les Supers plutôt ? Les Légionnaires ? Les NG ? J'crois qu'il y a des séries de bandes dessinées aussi sur eux.... Elle poussa un court soupir en secouant la tête. Evidemment, l'a fallu que je casse avec Zack avant ces achats...

Elle secoua de nouveau la tête, ne se rendant même pas compte qu'elle venait de bombarder son ami de questions à l'assommer. En revanche, elle nota que sa présence l'empêchait décidément de se laisser aller, même en pensant à son ancien petit ami. Faisant les yeux de biche au Français, du genre à vous faire fondre comme une vieille guimauve ramollie, elle ajouta d'une petite voix :

- Dis, ça te gêne si on essaye de trouver un stand de barbe à papa en même temps ?

Autant ne pas perdre les bonnes habitudes. Et profiter d'un peu de bon temps. Parce que le type qui l'avait observée au café -pas le serveur au fantasme français, l'autre, plus discret- semblait les suivre, son regard toujours braqué sur l'Elémentaire perché sur la tête de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Fév 2014 - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Lukaz était conscient que ses demandes étaient peut-être un peu effrayantes mais le plus ironique, c'était sans doute que quelques mois plus tôt, il n'aurait jamais pensé à évoquer tous ces moyens de garder le contact. A part le téléphone portable, le reste, c'était tout simplement le grand inconnu. Depuis, Chase était passé par là et il lui avait appris ce qu'il fallait savoir dans le domaine, l'aidant à créer une boite mail et toutes les choses de ce genre. Bien sûr, le Français avait encore un peu de mal avec tout ça, mais devant Chloé, il n'avait pas hésité. Dix ans étaient passés depuis leur dernière rencontre et vu ce que le Hasard ou le Destin leur offrait, il était hors de question de laisser repasser dix nouvelles années avant de se rencontrer ailleurs. De fait, si la jeune fille voulait bien lui donner ne serait-ce que son adresse, c'était l'essentiel !

Alors qu'elle buvait le reste de son café, en laissant le verre d'alcool de côté, et se relevait, le voleur l'imita tout en s'étonnant du domaine de compétence secret de Chloé. Une geek, elle ? Décidément, c'en était à croire qu'il était le seul à ne pas l'être, entre Suzaku et Chase ! Le pire, c'était sans doute qu'aucun d'eux trois n'avait l'air d'un geek, bien au contraire. Franchement, comment est-ce qu'on pouvait s'en sortir si les gens ne prenaient même pas la peine de ressembler aux stéréotypes et aux clichés ? Devant l'insistance de la jeune femme à payer la note, Lukaz n'insista pas, de peur de se faire désintégrer sur place par l'assurance dont elle faisait preuve. C'en était presque effrayant, tant cela changeait de la petite fille qu'il avait connue. Comme quoi, elle était une preuve de plus qu'il pouvait faire des trucs biens dans la vie, des fois qu'on en ait douté !

Une fois cette étape-là réglée, ils repartirent dans les allées du centre commercial, flânant entre les boutiques en cherchant donc des cadeaux pour Chase. Alors que Chloé mentionnait le numéro de téléphone, Lukaz le lui transmit en souriant avant de hocher la tête positivement en réponse à la question de savoir si son copain était un geek. Puis vint alors LA question essentielle. « Bien sûr que non ! On va te trouver des montagnes de barbe à papa ! Puis comme j'ai pas encore vu ton dossier médical, j'aurais pas mauvaise conscience en te faisant manger tout ce sucre ! » Un nouveau sourire vint orner les lèvres du Français alors qu'il se rapprochait de Chloé pour glisser son bras autour d'elle. Il en avait bien le droit, non ? Après tout, c'était sa Chloé qu'il n'avait plus vu depuis longtemps ! Et comme elle savait qu'il avait un copain, il n'y aurait pas la moindre ambiguïté !

« Du coup, t'es aussi une geek, toi ? Je dois avouer que je t'aurais pas vraiment imaginé là-dedans ! Mais c'est cool, en fait. Je te retrouve par hasard pile le jour où je galère à trouver un truc dans le domaine que tu connais ! Si ça, c'est pas la classe. Donc... En fait, il aime beaucoup les robots, ouais. Je crois que c'est ce qui le branche le plus, ça. » Enfin, pas exactement mais le reste, ce n'était pas le genre de sujet qu'on allait aborder avec une amie d'enfance lorsqu'on la retrouvait pour la première fois. « Les NG, je suis pas sûr que ce soit le cadeau idéal. Ça pourrait le faire rire, cela dit. » Et peut-être que ça pourrait un peu lui redonner confiance en lui, même si le risque était plutôt dans le sens inverse, parce que les aventures fictives qu'il menait avec sa famille, ça n'allait pas forcément rendre son Noël très joyeux. Mieux valait donc éviter ce sujet, pour le moment. « Viens, on va par-là ! »

Bifurquant dans un couloir, Lukaz se souvint qu'un étage au-dessus, il avait croisé un magasin de confiserie devant lequel on trouvait un stand qui vendait des sucettes, des bonbons et autres confiseries, dont les fameuses barbes à papa. Ils empruntèrent donc rapidement les escalators pour arriver à l'étage et le voleur les entraîna dans la direction voulue. « Il aime bien les Pokémons, aussi. Il a tenté de m'apprendre à y jouer, mais bon, il veut m'apprendre tellement de trucs que je me mélange parfois les pinceaux... Et toi, c'est quoi ce que tu aimes, du coup ? Ça se trouve, tu t'entendrais bien avec lui ! Franchement, dès qu'on se trouve du temps, faudra que tu viennes à la maison, que je te le présente. » Glissant sa main dans le dos de la jeune femme, Lukaz se mordilla un peu la lèvre, hésitant de poser une question qui le titillait... Il finit toutefois par céder, parce que cela faisait deux fois qu'elle évoquait la question et que ça voulait donc dire que ce n'était pas aussi anodin que ce qu'elle avait tenté de lui faire croire. « Tu as parlé de... d'un... Zack ? C'était lui, ton copain ? Enfin, je veux pas remuer le couteau dans la plaie, hein, mais bon, ça a l'air de te travailler, on dirait. » Et même s'il n'était pas fin psychologue, Lukaz avait toujours tenté de faire tout son possible pour aider ses amis, même s'il était vrai que parfois, cette aide prenait un tour particulier. Il n'était évidemment pas question de la consoler comme il avait pu le faire avec Suzaku, mais s'il pouvait seulement lui changer les idées en cette période, ça serait toujours ça de pris. « Deux secondes ! »

L'abandonnant un instant, Lukaz se dirigea vers le stand de la boutique de confiseries qu'ils venaient d'atteindre et il demanda une barbe à papa, format giant. Avec ça, pour sûr, ça allait aller beaucoup mieux ! Remerciant le vendeur en payant, le voleur revint auprès de son amie. « Et voilà, pour toi ! La première étape pour rattraper le temps perdu. D'ailleurs, c'est juste hors de question que tu disparaisses à nouveau, maintenant, hein ! Si tu as besoin de moi, t'hésites pas ! Bon, Chase ne boit que du coca, en général, mais ça veut pas dire qu'on peut pas se boire une bière ou que sais-je de temps en temps, d'accord ? » Parce que bon, le coup de l'amie à qui était destiné le verre, c'était bien beau, mais ça sonnait pas très crédible. Non que Lukaz la jugeait ! Bien au contraire. Mais du coup, autant venir boire chez lui, non ?
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mer 12 Fév 2014 - 22:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Des montagnes de barbe à papa ? A cette pensée, Chloé se mit à saliver d'envie. Fallait dire qu'elle avait un régime pour le moins atypique, entre sucreries, friandises, gâteaux apéritifs et fast-food. Bien sûr, il lui arrivait de manger plus sainement, comme tout le monde, de se faire des plats plus sains, de tester des recettes qu'elle avait vu ci et là. Mais le grignotage, c'était presque une seconde nature chez elle. Ses copines la jalousaient d'ailleurs souvent sur ce point-là et même Zachary était parfois déconcerté en voyant qu'elle mangeait plus déséquilibré encore que lui. Elle ne faisait même pas de sport pour compenser, mais avait une activité bien particulière qui pouvait épuiser ses réserves bien plus que trois heures de footing : la pyromancie. Combien de fois Vardjnar avait-il pu lui gueuler dessus, lorsqu'elle s'évanouissait d'épuisement plus jeune, en la mettant en garde contre son manque de précautions ? Ce à quoi elle répliquait que, sans maitre, difficile de connaitre ses limites et quelles choses étaient dangereuses et lesquelles ne l'étaient pas.

- Fais gaffe, je pourrais me montrer encore plus gourmande que ce que tu ne penses.

Elle n'avait même pas réagi quand il avait passé son bras autour d'elle, se laissant faire. Au moins, ça réglait la question de la proximité avec lui. Mais en même temps, cette aisance, ça voulait peut-être dire qu'il était juste homo' ? Elle en aurait presque poussé un cri de désespoir. Non pas qu'elle aurait voulu briser son couple ! Ca va pas la tête ! C'était juste un sacré gâchis. Même avec un petit chagrin d'amour, on ne perd pas le Nord. Surtout quand le Breton qui vous a réconforté alors que vous étiez au fond du trou en pleine adolescence difficile est devenu juste hyper-canon. Mais une nouvelle fois, on touche pas, Chloé ! Le morceau est déjà pris !

- Pourquoi tous les mecs me disent ça ? soupira-t-elle. Un sourire taquin aux lèvres, elle poursuivit. Un jour, je vais mettre des lunettes avec des verres aussi épais que mon poing, je vais plus me laver pendant une semaine, je mettrais des vêtements uuuuuultra-ringard et comme ça, on me dira plus ça ! Elle croisa les bras et secoua la tête, avant de lever un index d'un geste impérieux. Et puis, c'est pas parce que t'es une geek que tu peux pas écumer les bars et être un sex symbol !

Elle se sépara momentanément de l'étreinte de Lukaz pour se mettre d'une manière parodique en valeur, ses traits arborant un air princier et sa démarche se faisant ridiculement calculée. Clairement, elle savait que le terme "repoussant" était bien loin de pouvoir la décrire. De là à s'en vanter ? Pourquoi faire ? Autant juste en profiter ! La Française revint auprès de lui.

- M'enfiiiiiiiiiiiiiiiiiin. Nouveau soupir. Les robots, hein ?

Elle se tapota les lèvres avec son index, les yeux levés voyant Vardjnar toujours perché sur sa tête, réfléchissant. Des robots, des robots... Qu'est-ce qui pourrait lui plaire dans ce cas... Le Breton donna soudain de nouvelles instructions de vol et ils empruntèrent un couloir, puis un escalator, alors qu'il en profitait pour donner de nouvelles précisions. Puis posa une question un peu plus personnelle. Chloé l'observa sans rien dire tout d'abord, hésitante. Elle se trouvait dans un centre commercial avec ce qui devait s'approcher le plus de son meilleur ami d'enfance qu'elle venait de retrouver après dix ans sans contact. Est-ce qu'elle avait vraiment le coeur de le gonfler avec ses pauvres problèmes sentimentaux ? En même temps, c'était lui qui avait posé la question. Donc c'est qu'il était prêt à l'entendre se plaindre, au moins un peu. Bien sûr, rien à voir avec l'état dans laquelle il avait dû la trouver, plus jeune.

- Ouaip. Elle marqua une pause, l'humeur un poil assombrie. Ca se traduisait surtout par un sourire un peu moins jovial. Disons juste qu'on... A eu une séparation aux circonstances atypiques. Pour ça que j'ai un peu de mal. M'enfin bon, j'me connais. Quelques soirées, des liiiiitres d'alcool, deux-trois types à qui je vais foutre des vents et j'y penserai plus. Elle se força à rire de la manière la plus sincère possible. Tout plutôt que de repasser pour cette loque qu'elle avait été en Bretagne. Bref ! Tu veux une liste de ce que j'aime ? Je te la fais par genre ou par ordre alphabétique ?

Son sourire un peu forcé redevint sincère, taquin, alors que ses yeux pétillaient de nouveau. C'est ce moment-là qu'il choisit pour partir chercher la barbe à papa -de toute évidence, vu qu'il se dirigeait vers le stand de confiseries-. L'attendant, elle s'appuya donc sur une barrière empêchant de tomber à l'étage en-dessous, le regard vague. Et voilà ! Maintenant qu'elle avait parlé de Zack, elle avait envie d'une clope. Et bien sûr, ça n'avait rien à voir avec le café qu'elle venait de boire.

Dire que t'as gâché un bon verre...
Tu vas arrêter de chialer ?
Je chiale pas, je constate que tu adores le gaspillage.

Elle roula des yeux, profitant que son ami fût occupé au stand, avant d'observer les gens passer. Tournant la tête sur sa gauche, elle remarqua un type qui la matait allègrement à quelques mètres d'elle, appuyé lui aussi sur la barrière. Elle lui rendit son regard et il tourna aussitôt la tête. Haussant un sourcil, elle l'oublia bien vite en voyant l'énorme masse rose bonbon que lui tendait le Breton. Ses yeux auraient pu se transformer en étoiles en cet instant.

- Oh mon Dieu. J't'ai déjà dit que je t'adorais ? Elle s'empara de la barbe à papa et en avala une première poignée en écoutant Lukaz, ne manquant pas de relever la petite remarque à la fin de sa dernière phrase. Hey ! J'suis pas une poivrote ! Elle fit la moue, avant d'engouffrer une nouvelle bouchée. Je profite juste de ma jeunesse tant que je peux ! Courte pause soulignée par un sourire entendu. Par contre, je te préviens. Si tu me sers de cette espèce de jus de chaussettes que les 'ricains appellent "bière", je t'étrangle.

Fallait avouer que le "Made in America" à côté des brasseurs belges... Un détail fit tilter Chloé et quand elle fit le lien, elle s'arrêta net de marcher.

- Attends, t'as dit Chase ? Et que les BD sur les NG le feraient rire ? Un sourcil haussé, elle plongea son regard dans celui du blondinet. Tu serais pas en train de me dire que ton copain... C'est Chase Neutron-Grey, quand même ? Elle cligna des yeux, hallucinée. Pas possible. Tu t'fous de moi ?

Deux choses : tout d'abord, Lukaz avait fait son petit bout de chemin pour parvenir à se taper un type comme lui. Certes, de ce qu'elle en avait compris, il était assez singulier dans son caractère, mais c'était aussi un sacré bout physiquement, fallait arrêter de se voiler la face. Ensuite, que si son copain était le type le plus bourrin mentalement que la Terre ait connu, il allait se passer quoi quand elle allait le rencontrer ? Colin n'avait pas mis bien longtemps à comprendre qu'elle n'était pas toute seule dans sa tête et qu'elle avait un familier sur la caboche. Cela voulait dire qu'elle allait devoir parler de ses dons à Lukaz ? Son coeur se serra à cette idée. Et s'il réagissait de la même manière que Zack ? Et s'il ne comprenait pas pourquoi elle gardait le silence là-dessus ? Qu'il la rejetait ? Elle secoua la tête. Elle y penserait plus tard. Elle devait profiter du moment présent. Elle improviserait sur le tas. De toute manière, c'était là-dedans qu'elle excellait. Improviser. Les grands plans prenant en compte toutes les possibilités, c'était pas son truc.

- Woaaaaaaaaaaaaaa. C'est lui qui t'a fait venir à Star City ? Après tout, si le quart du huitième de ce qu'on racontait sur lui était vrai, il avait dû aller en France au moins une fois dans sa vie. Non ? Tu t'emmerdes pas dans tes relations, dis donc. T'aurais pas dû me le dire ! J'vais me sentir intimidée, maintenant !

Son sourire taquin fit son grand retour.

- Alors comme ça, le grand Chase Neutron-Grey est un geek ? Donc Zack ne racontait pas n'importe quoi... Elle avala une nouvelle poignée, de nouveau calme. Du Chloé dans toute sa splendeur. Une véritable masse de magma en fusion. Des fois, ça pète, et une seconde plus tard, c'est de nouveau le calme plat. Ouais, mon ex' l'a rencontré, mais je pensais qu'il exagérait un peu, en fait. Un vrai fada de Supers, faut voir l'engin.

Et maintenant qu'il en était un, elle était étonnée de ne pas le voir faire la une des journaux en se mettant dans des situations pas possibles, d'ailleurs. Surtout à la vue de son pouvoir. Peut-être que la Légion l'avait refusé et qu'il avait le coeur brisé à cause de ça, à tel point qu'il n'utilisait même plus ses dons.

- Du coup, c'est carrément pas le geek lambda, là. Parait qu'ils ont un matos de fou dans leur tour. Merci, Zachary et ses rumeurs. Euuuuuh... T'as déjà pensé à lui offrir un jeu Pokemon en collector ? Ou une GameBoy en édition limitée ? Le rétro et les collections, c'est limite une religion. C'est pas le genre de trucs que tu trouveras au Millenium, je pense, mais ça doit être jouable sur Internet. Par contre, sur les robots, j't'avoue que pour le coup, je sèche. Peut-être que...

Elle s'arrêta devant une boutique de fringues, flashant sur un débardeur blanc accompagné d'un jean slim bleu marine éclairci en certains endroits. Là, c'était son coup de coeur. Peu importait le prix, elle ne serait pas regardante. Elle voulait juste que cette tenue rejoigne sa collection, point barre. Pointant du doigt le mannequin portant les habits, elle lança :

- STOP ! Me les faut !

Sans même attendre la réponse de Lukaz, elle lui fila sa barbe à papa, retrouva les fringues parmi les étals, prenant sa taille et partit se changer aussi sec. L'on aurait pu croire qu'un coup de vent venait de filer dans le magasin, tant la chose fut rapide. Elle commença donc à se changer, mais au moment où elle enfilait le débardeur et s'observait dans la glace, elle remarqua un truc assez étrange. Une gamine, installée sur le banc de la cabine, avait le regard fixé sur elle. Bon, déjà, le fait qu'une gamine se soit introduite dans sa cabine était déjà assez chelou. Mais en plus de cela, elle n'était qu'un reflet. Et pour couronner le tout, c'était cette même petite que Chloé avait sauvé d'une attaque du Roi Liche et qui avait également été là lorsqu'elle avait fait sauter les égouts avec Dana. Mais la pyromancienne n'eut pas le temps de faire quoique ce soit. A peine eut-elle le temps de comprendre tout cela qu'elle aussi devint seulement un reflet, laissant Vardjnar seul dans la cabine sur le banc.

L'Elémentaire observa la vitre et sa maitresse qui était enfermée de l'autre côté. Constatant le désintérêt total de la petite pour la Française, mais son regard fixement posé sur lui, son sourire mauvais. Il n'était pas dupe. Ce n'était pas la première fois qu'on lui tendait un tel piège. Bien que celui-ci semblait assez astucieusement tendu. Il quitta la cabine, ses petites jambes lui permettant de rejoindre Lukaz avec son flegme habituel. Se laisser envahir par la panique, ce n'était pas son truc. Du moment qu'on ne le confrontait pas à de l'eau. Se mettant pile dans la direction de son regard pour qu'il ne le manque pas, il se connecta à son esprit pour l'obliger à le voir. N'attendant pas sa réaction, il lui expliqua la situation mentalement.

Ecoute-moi, gamin, Chloé a des soucis. Elle est tombée dans le piège d'une mage, de toute évidence. Je t'expliquerais bien en long et en large mes hypothèses et en quoi je suis lié à Chloé, mais on n'a pas le temps. Tu es Lukaz Le Guen, Breton, tu as rencontré Chloé de cela une dizaine d'années, vous avez fait connaissance. Bref, j'ai pas le temps de te prouver que tu peux me faire confiance, tu dois juste agir.

Il tourna sa petite tête enflammée et fixa le type qui suivait la Rémoise depuis de longues minutes maintenant. Type qui avait, à présent, un faciès avide des plus effrayants. Et qui fonçait de toute évidence sur Vardjnar.

J'te laisse le choix, gamin : soit tu m'aides à maitriser ce type et à sauver Chloé de manière à ce que personne d'autre ne soit concerné, soit je fais péter cet étage et tous ceux qui sont dedans. Sans que personne ne puisse le voir, il avait déjà apposé un sceau Elémentaire à ses pieds. Un sceau qui ferait sans nul doute du dégât s'il l'activait. C'est toi qui voit.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Mar 2014 - 20:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Lukaz n'ajouta rien lorsque Chloé mentionna sa rupture, d'une part, parce qu'il n'était pas forcément très doué pour consoler les gens – enfin si, mais pas comme ça ! - d'autre part, parce que la jeune fille ne semblait pas vraiment avoir envie d'en parler. C'était donc une raison parfaitement suffisante pour ne pas s'éterniser sur le sujet, surtout lorsqu'on se retrouvait après dix longues années ! Lukaz décida donc de passer à l'étape suivante en allant chercher une barbe à papa et vu la réaction que manifesta Chloé à son retour, ça en valait largement la peine ! Il répondit donc à son enthousiasme par un sourire avant de se rendre compte qu'il avait révélé l'identité de son petit ami sans même en avoir l'air. Bien entendu, il n'y avait absolument rien de secret dans leur relation, même s'ils préféraient de loin éviter les paparazzis, mais Lukaz n'avait pas non plus songé qu'on put le percer à jour aussi facilement ! C'était qu'elle était maline, la petite Chloé !

« Oui, c'est lui, même si c'est plus du hasard qu'autre chose, si on est ensemble. » Lukaz se permit un nouveau sourire en repensant qu'il avait effectivement fréquenté Chase plusieurs fois avant d'apprendre qui il était réellement, ce qui était quand même un peu honteux quand on y repensait... Cela dit, il ne lisait pas forcément les journaux ou les magazines people et du coup, il ne connaissait pas vraiment le gratin de la société. « Mais non, c'est pas lui qui m'a fait venir. Je le connais pas depuis longtemps, tu sais. Genre quatre ou cinq mois, seulement. Je suis venu ici avec quelqu'un d'autre. Un mec cool, aussi. Je te le présenterais un jour, si tu veux. » Il ne savait pas vraiment ce que pourrait donner une rencontre entre Suzaku et Chloé, ce qui était d'autant plus vrai qu'il ne connaissait pas encore l'existence du familier de la seconde. Mais il était évident qu'avec ce détail en tête, on pourrait être en droit d'imaginer une rencontre des plus explosives ! « Mais t'as aucune raison d'être intimidée, hein. Je crois même que ça serait plutôt l'inverse, en fait. » Ce qui était bien probable, quand on songeait au fait que Chloé avait connu Lukaz adolescent, qu'elle était aujourd'hui super-canon et que Chase allait donc sûrement faire des complexes.

Ils continuèrent donc à marcher dans les allées en discutant, lorsque la jeune femme lui fit part de quelques idées, comme des jeux ou des consoles en édition limitée. Parce que ça existait tout ça ? « Ben écoute, je vais te faire confiance parce que je dois dire que j'y connais absolument rien... Même internet, c'est pas trop mon truc, en fait, du coup, je dirais pas non à un peu d'aide. » Il n'eut toutefois pas le temps d'en dire plus que déjà Chloé s'était arrêtée devant une boutique de vêtements, craquant visiblement sur la tenue que portait un mannequin. Au moins, elle restait une fille comme les autres, c'était l'évidence même ! Un instant durant, Lukaz eut l'idée de les lui offrir, mais il n'eut pas le temps de le proposer que déjà la Française disparaissait en lui laissant la garde de la barbe à papa. S'adossant contre la vitrine, il se décida donc à l'attendre, en imaginant ce que pourrait dire Chase en rencontrant Chloé. Au moins, il ne pourrait plus lui reprocher de ne pas lui présenter ses amis !

Le regard dans le vague, observant de temps en temps les passants, Lukaz eut soudain un choc. En effet, une étrange bestiole venait d’apparaître devant lui et en plus, elle lui adressait la parole ! Manquant de glisser sur le sol, il se redressa alors que la créature se mit à parler de Chloé tout en utilisant son nom à lui. Bon, c'était carrément space, tout ça, mais visiblement, la brunette avait des ennuis ! Suivant le regard de la bestiole, Lukaz tourna à son tour la tête et remarqua qu'un homme plutôt louche se dirigeait droit vers eux. Le maîtriser ? Bon, il fallait donc agir ! « Tiens, attrape. » Sans trop savoir si ça servait à quelque chose, le voleur lança le bâtonnet de barbe à papa à la créature avant de jeter rapidement un œil vers le plafond. « La meilleure défense c’est encore l’attaque, non ? À moins que ça soit le contraire... » Hochant les épaules, Lukaz finit par sourire avant de fermer brièvement les yeux, déclenchant son pouvoir. En quelques centièmes de seconde, son corps devint intégralement noir, se nourrissant de la lumière du Soleil, rendant ses pouvoirs bien plus efficaces et le dotant de capacités nouvelles. En plus, ça lui permettrait de rester discret dans le sens où on ne pourrait pas le reconnaître.

Lukaz n'eut pas le temps de voir si son adversaire réagit à sa transformation ou pas, agissant directement en lui tirant un rayon solaire en plein dans le torse dans le but de le stopper. Puis, il enchaîna en lui fonçant dessus, le frappant de son poing en plein visage, envoyant l'homme, visiblement plutôt surpris de cette réaction, valser sur le sol. Le choc sembla le sonner puisqu'il ne se releva pas, mais Lukaz préféra le garder à l’œil. « Bon, tu vois, il est K.O., là. Du coup, c'est quoi ces conneries ? Puis t'es quoi, d'ailleurs ?! » La situation était effectivement des plus bizarres et même si Lukaz sortait avec un NG, jusqu'à ce jour, les rencontres de ce type avaient quand même été assez limitées. Oui, il avait des pouvoirs, et oui, son meilleur ami était l'hôte d'une sorte de dieu, mais tout ça, ça ne se voyait pas non plus directement, donc on pouvait avoir tendance à l'oublier. Puis il y avait bien eu le voyage avec Colin et le coup du Planificateur, mais c'était des exceptions, non ? Les trucs avec des mages, des bestioles bizarres et tout le reste, il n'y était pas encore habitué... « Et elle est où, Chloé, d'ailleurs ? » N'attendant même pas la réponse, Lukaz fonça droit dans la boutique, constatant au passage que l'allée s'était doucement vidée de ses promeneurs. Ils risquaient bientôt d'avoir la sécurité sur le dos, au vu de ses exploits... Secouant la tête, il jeta donc un coup d’œil partout où il le pouvait, ne trouvant malheureusement pas son amie. « Alors, tu vas me dire ce qu'il faut qu'on fasse, là ? »
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mar 3 Juin 2014 - 1:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Si Vardjnar avait eu des sourcils, nul doute qu'il les aurait haussés à cet instant. Chloé n'avait jamais su que ce type était spécial alors que, de toute évidence, elle le tenait en très haute estime. Un peu comme l'autre imbécile qui lui servait à... A... Faire ce que font les humains parfois quand ils se trouvent trop près l'un de l'autre et qu'ils ont chaud -faute d'une meilleure définition-. Elle allait avoir un sacré choc, la gamine ! Lukaz n'eut aucun mal à mettre l'agresseur au tapis en lui envoyant un rayon laser en plein torse, l'assommant du même coup.
Ouais, un putain de choc même.
Puis le gamin se mit à paniquer, tentant de trouver la pyromancienne sans même attendre la réponse de l'Elémentaire. Ce dernier essaya de le suivre, mais leurs jambes avaient une différence de taille -littéralement-. Il allait se résoudre à le siffler mentalement quand le Breton daigna enfin l'écouter.

Ces humains, j'te jure... grommela-t-il d'un ton mauvais. Je suis l'Elémentaire de Chloé. Révélation : t'es pas le seul spécial. Vous allez maintenant pouvoir vous dévoiler vos secrets respectifs ! Elle t'expliquera plus tard. En attendant, elle est là.

De son bras minuscule, il désigna la cabine d'essayage, vide.

Un truc lui a fait passer la glace pour la faire tomber dans un autre pan d'existence. Vardjnar se doutait de ce à quoi ils étaient confrontés, mais il n'avait pas spécialement envie d'entrer dans les détails. Trop long, trop chiant. Et puis, est-ce qu'il fallait vraiment justifier la flemme ? Le type que t'as assommé est contrôlé par l'entité qui le dirige. Si je rentre avec toi, c'est foutu. Tu te démerdes tout seul pour la sortir de là et je tâche de pas me faire choper par les autres abrutis dans le coin. Mais j'tiendrai pas éternellement.

Le sous-entendu était clair : c'était lui la cible, et Chloé, l'appât. En ôtant l'appât, l'entité devrait changer de plan -autant dans le sens de la stratégie que dans le sens dimensionnel-.

Magne-toi !

***

Chloé perdit l'équilibre, manquant de se rétamer sur la petite qui n'était plus là. Elle se rattrapa en s'appuyant sur l'une des parois de la cabine d'essayage, arrêtant son visage à quelques centimètres du sol. Sonnée, elle secoua la tête en clignant des yeux, avant de constater l'absence de Vardjnar, de la fillette, et de reflet dans la glace. Ainsi que du changement de lumière. Elle tira le rideau, encore sous le coup de la surprise et de l'incompréhension, devant se couvrir les yeux de sa main pour ne pas devenir aveugle sous l'afflux de lumière. Quelques secondes plus tard, elle y était habituée et s'avança dans la boutique totalement vide d'un pas incertain. Ne sentant plus le contact mental avec son Elémentaire, pourtant habituellement omniprésent, elle comprit que quelque chose clochait définitivement. La Française observa la paume de sa main et tenta de générer une flamme. Sans succès. Elle réessaya, ne sentant pas les flux magiques venir. La panique commença à la submerger.

- Vardjnar ? Lukaz ?

Seul l'écho de sa voix lui répondit. Un écho qui se prolongea longtemps. Très longtemps. Beaucoup trop longtemps, pour être naturel. Ce ne fut plus de la panique qu'elle ressentit alors, mais bel et bien de la terreur. Une terreur sans nom. Elle était seule comme jamais, démunie de ses pouvoirs. Pétrifiée, plus aucun de ses membres ne semblait vouloir répondre, tendus à l'extrême. Ses pouvoirs étaient à l'origine même de son assurance. Son Elémentaire également, depuis qu'il était dans son plan. Sans ça... Et bien, elle était juste une gamine peureuse, sans aucun recours. Un courant d'air balaya ses cheveux, dans lequel flottait une voix aux paroles incompréhensibles. Mais quand même ultra-flippantes. Poussant un cri strident, elle s'effondra à terre, en boule, se collant à un mur. Jamais elle ne s'était sentie ainsi. Pas même dans les pires moments de sa vie.
Pas même durant ces fameuses vacances en Bretagne.
Un sanglot s'échappa de sa gorge alors que la ligne de ses épaules commençait à trembler. Pourquoi fallait toujours que ça lui arrive à elle, ce genre de trucs ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juin 2014 - 19:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6278
ϟ Nombre de Messages RP : 700
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Sur l'injonction d'une drôle de petite créature, Lukaz avait mis hors de combat un homme qui semblait avoir une dent contre eux. Cela étant dit, il n'avait toujours pas la moindre idée de ce que ça pouvait bien signifier et il espérait bien que la bestiole puisse le renseigner sur ce qui se passait. Néanmoins, la boutique de vêtements était vide et il n'y avait pas la moindre trace de Chloé, preuve que des choses bizarres s'y étaient déroulées. La créature expliqua alors être un élémentaire appartenant à la jeune Française, ajoutant qu'elle avait elle-aussi quelque chose de spécial. Ben tiens, ça valait la peine de jouer les innocentes en parlant de tous les mages, mutants et autres supers qu'on pouvait trouver en ville !

Lukaz n'eut toutefois pas le temps de s'en offusquer que la bestiole désigna la cabine en expliquant que Chloé était passée à travers le miroir en direction d'un autre plan d'existence... Hum. Ça, c'était quelque chose qu'il comprenait un peu, sans trop en savoir non plus sur le sujet. Toujours est-il qu'il devait visiblement s'y rendre tout seul, sauver Chloé et revenir. Facile ! « Ouais, ouais, je me dépêche. Question... Je fais comment pour traverser un miroir, moi ? » Non, parce que si en plus, on lui donnait pas tous les détails, ça n'allait pas le faire. Voyant cependant que la bestiole n'était pas forcément d'humeur à discuter, Lukaz tâta le miroir et se rendit compte qu'il n'était pas aussi solide qu'il l'avait pensé au premier abord. Fermant le yeux, il fit alors un pas en avant, prêt à se sentir con en heurtant la paroi... Mais rien ne se produisit.

Ouvrant à nouveau les yeux, le voleur constata qu'il était toujours dans la cabine. Bon, ça n'avait donc pas fonctionné ! « Une idée ? » Pas de réponse. Regardant autour de lui, Lukaz remarqua alors que la bestiole avait disparu. Peut-être était-il parti se cacher ? Tirant le rideau, il constata alors que ça ne devait pas être le cas. Il n'était plus du tout dans le magasin, là. Où du moins si, il y était encore, mais ce n'était plus le même magasin. Et toute cette lumière ! Protégé par son pouvoir, le Français n'était pas aveuglé, mais il se rendait bien compte que les choses avaient changé. Avançant en direction de la sortie, Lukaz surprit alors des sons. Une voix qui semblait flotter dans l'air, très lointaine... Mais pas uniquement. En effet, il lui semblait aussi entendre des sanglots. Se dirigeant dans cette direction d'un pas rapide, il découvrit alors Chloé, prostrée en boule contre un mur.

« Hey ! Chloé ? » Autant s'annoncer en premier, histoire d'éviter les mauvaises surprises, surtout si Chloé était elle-aussi spéciale. « Je peux ? » Sans vraiment attendre de réponse, Lukaz s'approcha d'elle et se laissa glisser le long du mur avant de l'attirer vers lui pour un câlin réconfortant, comme il avait déjà pu le faire par le passé, pour une petite fille un peu perdue. « Là, ça va aller. Je suis là. » Se contentant de la serrer contre lui, le voleur glissait sa main dans la chevelure de la Française, laissant planer un moment de silence. Puis, dans le but de couvrir les étranges propos qui flottaient dans l'air, il se décida à parler. « C'est... ton Pokémon, là, qui m'a envoyé. Il a dit qu'il pouvait pas venir lui-même parce que visiblement, c'est lui qu'on cherche. Du coup... J'suis là ! » Souriant, Lukaz glissa sa main sous le menton de Chloé pour lui faire relever la tête, essuyant dans le même temps ses larmes. « On va trouver un moyen de régler tout ça, je te le promets. Mais... Si on sort juste d'ici, ça risque de rien régler, donc... Je sais pas, tu as une idée de ce qui peut se passer ? Je t'avoue que je ne comprends pas vraiment tout, là. On est où ? »
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mar 10 Juin 2014 - 22:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Une voix. Toujours en boule, la tête entre les bras, tremblant de tout son corps, Chloé sursauta sans pour autant relever la tête. Elle n'était pas sûre de vouloir être confrontée à... A quelque chose. Ou même quelqu'un. Elle était tétanisée par le fait d'être privée de ses pouvoirs, de son Elémentaire. L'impression qu'on lui avait arraché quelque chose, comme un membre, qu'elle continuait à sentir présent sans qu'il ne soit là, la prenait aux tripes, et c'était angoissant au possible. La Française tressaillit quand ce fut son nom qui résonna dans la pièce à l'écho trop prononcé. Et cette voix...

- Lukaz ?

Elle osa enfin relever le visage, observant une silhouette complètement noire se dresser face à elle. L'apparition était tellement incongrue qu'elle resta tout d'abord amorphe, son cerveau ne parvenant tout simplement pas à intégrer l'information qu'on lui présentait. Il demanda s'il pouvait s'installer et elle hocha la tête avec quelques secondes de retard alors que des bras l'enserrait. Humant l'odeur du Français, entendant sa voix, elle fut intimement persuadée que c'était bien Lukaz. Aussi ne chercha-t-elle pas à en savoir plus tout de suite et se contenter d'agripper son maillot et de se blottir contre lui.

La situation lui rappelait pas mal de souvenirs de ces fameuses vacances. A croire que c'était le destin du Breton de devoir la réconforter chaque fois qu'il la voyait. Bon, là, il y a avait plus d'une raison de le faire. Mais tout de même, pour une fille au caractère trempé -euh, non, pas trempé en fait, l'eau, ça faisait peur- comme la pyromancienne, il y avait quelque chose de rageant. Pour autant, elle n'arrivait pas à le lâcher et, au contraire, semblait serrer encore plus le tissu entre ses poings serrés. Ecoutant silencieusement son ami, elle commença à comprendre ce qui se passait. Son cerveau sembla reprendre un semblant de logique petit à petit, et le processus prit une bonne voie alors qu'il essuyait les larmes de la jeune femme. Détournant le regard, un peu honteuse qu'il la voit dans un tel état, elle inspira un bon coup d'une respiration encore tremblotante avant de parvenir à articuler :

- Encore un peu.

Avant qu'elle ne se blottisse de nouveau contre lui. Chloé n'avait aucune idée de l'urgence de la situation, mais même si ça avait été le cas, il n'était pas dit qu'elle aurait agi autrement. Elle était bien trop apeurée pour réussir à penser, à faire comme d'habitude. Il lui fallut bien quelques minutes avant qu'elle ne parvienne à apaiser les secousses qui agitaient ses membres et que son coeur ne retrouve un rythme normal. Elle se racla la gorge avant d'enfin lâcher le Breton.

- Son nom, c'est Vardjnar. Elle marqua une pause, avant de préciser : C'est le nom de mon Elémentaire. Je... Je t'expliquerai plus tard. Tout ça. Elle agita les mains, essayant à nouveau de créer une flamme pour se rassurer. Sans succès. Et pareil pour toi. Rappelle-le moi : j'te dois un coup.

Elle se força à sourire. Une manière comme une autre de dire "Merci d'être venu sauver mon derrière malgré le fait que je t'ai plus ou moins menti, j't'en dois une". Elle inspira de nouveau profondément, se relevant en époussetant ses vêtements.

- Donc elle veut Vardjnar... Donc elle voulait s'attaquer à une source de pouvoir ? J'comprends pas vraiment plus que toi. Maaaais... Elle fronça les sourcils, tentant de se souvenir de quelques conseils de Felice pour ressentir la magie. Un truc théorique compliqué, qu'elle arrivait parfois à faire. Et parfois non. L'inconvénient de tout faire à l'instinct sans entrainement. Se concentrant, elle ne sentit évidemment rien. Ce qui pouvait vouloir dire qu'il n'y avait pas de magie. Ou bien qu'elle avait la sensibilité d'une moule avariée. J'pense qu'on n'a pas d'autre choix que de prendre la porte, là.

Elle désigna l'entrée du magasin qui, au lieu d'être en verre, semblait être faite de portes en métal épais, d'une couleur à mi-chemin entre le vert et le bleu, rappelant la mer. La Française s'avança d'un pas mal assuré vers celle-ci et consulta le Breton du regard avant de pousser. Après quelques secondes, la porte daigna pivoter sur ses gonds et la lumière aveugla une fois de plus la pyromancienne.

Quand la vue lui revint, le spectacle était tellement inattendu qu'il lui fallut quelques secondes pour le digérer. Ils se trouvaient sur un lac gelé, sur lequel semblait se dérouler une grande foire. Des personnes s'activaient autour d'eux, sans pour autant les remarquer, portant de longues vestes aux teintes sombres et des chapeaux plus ou moins hauts. Certains arboraient même un monocle par-dessus une moustache finement entretenue. Des stands en bois branlants s'élevaient ici et là, avec des vendeurs plus ou moins gueulards et agréables à entendre. Du ciel gris descendaient de petits et rares flocons que quelques bambins observaient avec joie, surtout quand la neige tombait sur leur peau couverte par des vêtements épais et fondait. Chloé secoua la tête pour reprendre ses esprits.

- Merde, mais on est où là ?

En dépit de son langage singulier quand on le comparait à celui des passants, personne ne remarqua la réplique de la Française. En même temps, qui utilisait encore de nos jours cet anglais vieillot, un peu compliqué à comprendre pour quelqu'un n'ayant pas baigné depuis ses premières dents dans la langue de Shakespeare ?
Un anglais vieillot...
Lukaz avait peut-être compris plus rapidement qu'elle encore. En observant un pont au loin, elle crut se souvenir d'un épisode de Black Butler -à défaut d'avoir une réelle culture historique- se déroulant dans un endroit similaire.

- Lukaz, j'crois qu'on est sur la Tamise... Mais est-ce que c'était possible de remonter dans le temps comme ça ? Non, dans ce cas-là, les gens les auraient remarqués, de par leur allure, de par leur comportement. Peut-être bien dans un souvenir... Elle se tourna vers lui, hésitante. Ton copain, c'est bien Chase Neutron-Grey ? Il t'a jamais parlé d'un truc comme ça ? C'est possible, à ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas



Qu'est-ce qu'un Soleil sans chaleur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Soleil, Chaleur & Cocotier 8D
» Une journée sans soleil, c'est triste ♪ [Asilys Eirwen ~]
» Huo, tu brilleras si fort que le soleil en pâlira.
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-