AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Tzin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 4 Nov - 14:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Evey était récemment rentrée d'une mission au musée d'histoire de la ville, elle avait mis là main sur une flèche qui se trouvait être un artefact apparemment en mesure de pouvoir tenir les Dieux en respect. Dans un sens, Renan avait trouvé cela plutôt ironique en considérant qu'il avait été en discussion avec l'un d'entre eux dernièrement, plus précisément lors de la rencontre avec le Cartel Rouge sur le bateau. Si SHADOW avait été en possession d'un pareil artefact à ce moment, nul doute que les choses ne se seraient pas déroulées pareillement.

Quoi qu'il en soit, lorsque l'officier de la pénombre avait eu vent de ce qu'il avait entre les mains, les idées s'étaient mises à germer. La fiasco avec le Cartel Rouge ne lui était pas sorti de l'esprit et même si son organisme s'en sortait très bien tout seul jusqu'à présent, le français savait parfaitement que le fait de pouvoir compter sur des alliés était une bonne chose. La perspective de pouvoir améliorer leurs relations par ce biais s'imposait donc d'elle-même. Il fallait toutefois faire un choix : qui contacter ? La question ne tourna pas bien longtemps dans l'esprit du français : le Mandarin. Un homme d'expérience et surtout, qui saurait apprécier la main tendue. Renan avait été assez déçu du comportement de la dirigeante du Circus Maximus et ne tenait pas vraiment à avoir à nouveau affaire à elle.

Suite à ces réflexions, Renan avait donc usé de ses relations et des moyens mis à sa disposition pour entrer en contact avec l'homme qui l'intéressait et lui faire savoir qu'il avait une idée à lui soumettre qui pourrait se révéler intéressante pour tous les deux. Le français n'ignorait pas qu'il allait devoir se montrer très prudent : le Mandarin n'était pas n'importe qui et essayer de manipuler un homme pareil sans se mouiller un peu pouvait être très dangereux. C'était pour cette raison qu'il avait décidé de s'y rendre en personne et de surcroît, à visage découvert.

Le rendez-vous avait été fixé à Chinatown, plus précisément dans l'arrière-boutique d'un endroit bien connu du Mandarin semblait-il. Bien évidemment, l'officier de la pénombre avait tenu au courant ses proches collaborateurs et la flèche ne serait pas en sa possession lorsqu'il se présenterait pour la discussion. Question de prudence : ce n'était pas en faisant aussi facilement confiance qu'il avait réussi à atteindre le poste qu'il occupait aujourd'hui malgré son jeune âge.

Il arriva sur place à l'heure précise où devait débuter la rencontre. L'endroit avait l'air parfaitement normal, mais Renan était bien placé pour savoir que derrière des apparences de normalité se dissimulaient bien souvent des desseins plus sombres. Il était entré dans la boutique pour simplement aborder le vendeur et lui faire comprendre – par un moyen qui lui avait été expliqué lors de la prise de contact – qu'il s'agissait de lui. Rien ne fut dit jusqu'à ce qu'il soit mené auprès de la personne qu'il était venu voir. Le Mandarin était un homme qui en imposait et le français préférait le savoir de son côté – ou tout du moins, sur la même longueur d'ondes que lui – plutôt que de le compter parmi ses ennemis. Cerner un pareil personnage était une chose ardue, aussi l'officier de la pénombre ne se risquait-il pas en suppositions, préférant attendre de voir comment les choses se dérouleraient.
Arrivé devant l'homme en question, le français ne se démonta pas. Après un salut c'est avec son flegme habituel qu'il s'adressa à lui.

« Je suis heureux de voir que notre entente semble vous importer autant qu'à moi. »

Il n'était jamais certain que les personnes qui lui étaient opposées puissent désirer la même chose que lui. Renan avait trop souvent croisé la route d'individus qui se réjouissaient d'être en rivalité avec d'autres groupes terroristes. Mais lorsque vous deviez garder l'anonymat et que certains organismes gouvernementaux vous surveillaient déjà, mieux valait ne pas se faire d'autres ennemis.

« Autant entrer directement dans le vif du sujet si vous le voulez bien. » Son regard sonda le visage du Chinois avant qu'il ne reprenne. « Lors d'une récente sortie, l'un de mes agents a pu mettre la main sur un artefact qui saurait certainement vous intéresser. Il concerne les Dieux. » Cet aveu pouvait avoir l'air étrange, mais certainement pas pour un homme comme le Mandarin. « Je me disais qu'une bonne entente pourrait apporter un partage. Je suis certain que, tout comme moi, vous préférez ne pas avoir à vous méfier de mon organisme. » Une brève pause. « Je sais d'ailleurs qu'un groupe adverse était sur le même coup, peut-être s'agissait-il du Cartel ? En quel cas, j'imagine que cette proposition doit vous intéresser plus que je ne pouvais l'imaginer. »

Ou peut-être s'agissait-il d'un autre groupe, Renan n'en avait aucune idée. Il retomba finalement dans le silence après cette entrée en matière, laissant la parole au premier concerné.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 10 Nov - 18:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
D’apparence modeste mais bien entretenue, l’arrière-boutique ressemblait plus à une salle de repos où quelque honnête commerçant ferait ses comptes à la fin de la journée qu’au lieu d’entrevue de deux pontes de la criminalité à Star City. Elle ne servait de fait, en temps normal, ni à l’une ni à l’autre de ces fonctions mais cela ne revêtait aucune espèce d’importance dans notre propos. Impeccable dans ses habits de ville, aussi différent des costumes pimpants de la Tête du Dragon de la Triade que le masque de Tesla ne l’était de son visage découvert, le Mandarin leva les yeux mais pas la tête quand l’homme pénétra dans la pièce. Un sourcil s’arquant représenta la seule marque de sa surprise à le voir venir tête nue (ce n’était guère dans les habitudes de la maison), mais il ne moufta pas et rendit son salut tout en tendant la main pour l’inviter à s’agenouiller de l’autre côté de la table basse où fumait une théière bien remplie. Il n’y avait personne d’autre qu’eux deux et ce serait le cas pour tout le temps dont son vis-à-vis désirait disposer. Aussi, quand l’autre eut terminé de parler (et l’étincelle malicieuse dans ses yeux noirs montrait qu’il n’en avait pas perdu une goutte), le vieux sage se pencha pour attraper la bouilloire d’une poigne ferme et les servir tous deux dans un service de porcelaine. C’est seulement après ces gestes rituels, le majeur glissé autour de l’anse de la tasse, l’index sur le rebord humidifié par la vapeur, qu’il consentit à formuler une première réponse.

« Le microcosme des chasseurs de relique est vaste, articula-t-il lentement, dans une parfaite maîtrise de l’art du discours, mais certes pas autant que celui des Dieux eux-mêmes. Je ne peux prétendre connaître les agissements de tout un chacun… et quand bien même ce serait le cas je doute que les personnes en question apprécient que j’évente leur échec – car échec il y a eu, si vous m’en parlez ici et maintenant ? »

Son sourire se fit incisif. Atia lui avait en effet communiqué une information à ce sujet, essentiellement pour veiller à ce qu’ils ne se gênent pas dans l’affaire contre la promesse de s’en partager les bénéfices. Il n’y avait pas eu de suite, visiblement parce qu’elle s’était fait doubler – et elle donnerait probablement beaucoup pour savoir par qui. Cependant rien de ce qui se disait entre quatre yeux ne sortait jamais des lèvres du Mandarin et il n’était pas exclu que cet échec momentané leur apporte plus que ce qu’ils escomptaient de la réussite de l’opération.

« Une bonne entente pourrait apporter un partage, il est vrai, et c’est même sur ce genre d’entente qu’un syndicat comme le Cartel Rouge perdure depuis tant d’années à travers les différences et les différends. Une question demeure toutefois : sur quoi nous entendons-nous, au juste, et qu’a à partager un homme d’affaire comme moi avec votre mystérieux maître ? je ne vous cache pas que vos prédécesseurs m’avaient habitué à un tout autre discours. »

Il avait bien une idée sur la question mais il voulait l’entendre de sa bouche. Autant s’assurer dès maintenant qu’ils étaient sur la même longueur d’onde.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 11 Nov - 11:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Ayant conscience qu'il ne se trouvait pas face à n'importe qui, Renan avait compris qu'il allait devoir « jouer le jeu » des traditions pour faire comprendre à son interlocuteur qu'il était plein de bonnes intentions. Son prédécesseur lui avait toujours appris que le respect des autres était important : vous vous faisiez bien plus remarquer en agissant comme un butor. Le but de SHADOW étant de conserver son anonymat autant que possible, inutile de dire que l'Officier de la Pénombre avait appris à se montrer respectueux. C'est pourquoi il attendit patiemment que son interlocuteur ne dise tout ce qu'il avait en tête avant de commencer à s'animer. Le Mandarin n'avait pas répondu avec exactitude aux propos du français qui concernait l'éventuel échec de membres du Cartel, il considéra donc que ce n'était pas la Triade qui était concernée, mais peut-être bien le Circus Maximus. Au fond cela n'avait pas de réelle importance, même si Renan était vaniteux, c'était plus avec sa personne et non l'organisme de l'Ombre.

La dernière question ne fut pas des moindres et allait certainement déterminer tout ce qui suivrait : pourquoi ? Pourquoi maintenant, pourquoi avec lui, pourquoi tout ceci ? Fidèle à lui-même, le français ne comptait pas dévoiler tout son jeu du premier coup, mais il savait toutefois qu'il devait dire des choses véridiques sous peine d'éveiller la méfiance de son illustre interlocuteur. C'est pourquoi l'Officier de la Pénombre ne tarda pas à répondre d'un ton parfaitement calme et sans provocation aucune.

« Mais je ne suis pas mes prédécesseurs. Mon avis diverge pas mal des leurs. Les choses doivent avancer avec leur temps, mais je ne vous apprends rien. »

Le Mandarin savait-il à qui il avait affaire ? Cette dernière phrase en donnait presque l'impression et Renan se demandait ce que le membre de la Triade pouvait bien avoir comme informations à propos de ces fameux prédécesseurs. Déjà, il savait parfaitement que Renan n'était qu'un « pion » sur l’échiquier d'une personne plus importante que lui et c'était une information importante. Cependant, si questionnements il y avait, le français n'en montra rien et enchaîna de plus bel.

« Ce que vous avez à partager ? Des connaissances je dirais. Vous me l'avez laissé entendre lors de notre dernière rencontre, vous connaissez beaucoup de sujets qui m'apparaissent plutôt obscurs. Vous avez parfaitement su comment répondre à ce Dieu à la Réunion et un tel savoir impose forcément le respect. » Il ne cherchait pas à le flatter, c'était la vérité. « Même si je dispose aussi de personnes expérimentées qui, avec des recherches, pourraient peut-être finir par découvrir ce que vous pourrez nous dire, je préfère employer cette chance pour améliorer les relations entre nos deux groupes. »

Chaque parole était importante, aussi Renan prenait-il garde à ce qu'il disait et à la manière dont il le prononçait. Ce n'était pas vraiment inhabituel pour lui, le français s'était toujours mieux débrouillé avec les mots qu'avec les armes. Mais là il n'avait pas un vulgaire patron qui lui servait involontairement de couverture, c'était une personne bien plus importante.

« Nous avons tous les deux compris que nous avions des ennemis communs, je trouverais dommage et stupide de me demander si je dois me méfier de la Triade avec que j'ai déjà à surveiller bien d'autres organismes. » Et bientôt encore davantage, mais ça, il l'ignorait à ce moment précis. « Je voulais donc vous proposer une... entente. Mon groupe dispose actuellement de l'artefact, mais nous sommes prêts à vous laisser l'occasion de l'étudier de près à la condition que vous partagiez avec nous ce que vous apprendrez dessus. Et bien évidemment, si un jour une divinité venait à vous mettre des bâtons dans les roues, vous pourriez compter dessus.... »

Il retomba dans le silence. Renan avait bien parlé de la Triade et non du Cartel Rouge, pour le moment il y allait petit-à-petit et chaque chose arriverait en temps et en heure.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 20 Nov - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Tout le long ses yeux n’avaient pas cillé, fixés sur le visage de son interlocuteur. De fait il eut pu être une statue, tant même le lent gonflement de sa poitrine restait imperceptible à l’œil nu. Sa main droite, suspendue à quelques centimètres de la table, tenait toujours la tasse dans une parfaite immobilité. Un bref signe de tête constitua la seule marque de compréhension, quand il s’avisa que l’autre homme avait fini son développement, et pesa gravement chacun des mots qui allaient suivre.

« J’en conviens, siffla-t-il, appuyant soigneusement la dernière syllabe pour la laisser vibrer un moment dans l’air. Vous êtes sans aucun doute vous-mêmes, jeune homme, et ce serait une regrettable erreur de ma part de borner mon jugement à des comparaisons. On dit que jamais rivalité prolongée n’a profité à aucun parti, c’est une sagesse trop rare de savoir saisir les opportunités de… rapprochement ? »

Sinon que le on-dit, tiré de la Stratégie militaire de maître Sun (mieux connue en Occident comme l’Art de la guerre), rappelait un peu plus loin que toute guerre était fondée sur la tromperie. Ainsi toute l’aide qu’il serait disposé à donner aujourd’hui, au nom de quelque entente opportuniste, pouvait se retourner contre lui en d’autres circonstances. Cela ne signifiait pas qu’il la leur refuserait d’emblée. Le risque faisait partie du métier et jamais il n’aurait pu espérer devenir plus qu’un baron local à la vie éphémère sans ce frisson qui consistait à accorder sa confiance sans perdre une once de lucidité.

La tasse reprit doucement le chemin de la table, sans même que l’infusion se trouble, et la main ainsi libérée se leva distinctement, sans chercher à se soustraire aux regards, pour plonger sous son veston. En sortit un petit carré de papier au pliage impeccable que le vieil homme posa au centre de la table, à équidistance avec son vis-à-vis. Il pouvait le prendre, il pouvait le laisser là, les deux actions avaient chacune leurs conséquences. Il s’agissait d’une retranscription de la lettre d’adieu de Blackman, le traître de la réunion de juin dernier, où il avouait son forfait et faisait part d’une nouvelle action de grande envergure à venir. Que Tesla l’ouvre, et tout ce qui avait pu se passer sur le bateau serait définitivement effacé de l’ardoise – il n’entendait plus tolérer une seule allusion au fiasco passé. Les mains jointes sur ses genoux il lui laissa le loisir de décider du niveau de confiance qu’il lui accorderait puis, quand il estima le moment venu, reprit la parole sur un tout autre sujet.

« Parlez-moi de cet artefact. (Pause.) Ce que vous en savez déjà, évidemment. »

Qu’aurait-il à leur apprendre s’ils savaient déjà tout ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Ven 22 Nov - 17:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Le côté imperturbable du Mandarin aurait pu avoir quelque chose de troublant si Renan n'avait pas été habitué au même comportement de la part de son oncle. Son interlocuteur était certainement un homme très difficile à décrypter, ce qui ne fait que prouver à Renan qu'il gagnerait à l'avoir de son côté. Il n'était jamais bon de se froisser avec de telles personnes. La voix de l'homme brisa enfin le silence pour répondre d'une manière apparemment légère, mais que le français considéra comme lourde de sens. En temps normal il se serait offusqué d'être taxé de « jeune homme », son jeune âge lui ayant toujours été présenté comme une tare, mais venant d'un tel homme ces paroles prenaient une autre dimension. Lèvres closes, le Breton ne se sentit pas en danger lorsqu'il vit son interlocuteur chercher quelque chose dans sa poche : Le Mandarin ne lui faisait pas l'impression d'être de ceux qui tuaient bêtement, c'était même l'opposé. Le carré de papier qui fut posé entre eux ne manqua pas d'attirer l'attention de Renan qui le fixa quelques secondes, se demandant de quoi il pouvait bien s'agir. Finalement, le français tendit la main pour l'attraper et prendre connaissance de ce qui figurait sur ce papier. Si la surprise fut présente, Renan n'en montra rien. Son visage resta vide d'expression alors qu'il constatait qu'il ne s'était pas trompé en soupçonnant l'un des hommes d'Atia César. Le Circus Maximus était pourri jusqu'à la moelle et cela ne faisait que renforcer le désir de Tesla de maintenir une distance entre son organisme et celui de l'impératrice du crime.

Ce geste était encourageant, Renan n'était pas au courant de ce détail et si le Mandarin n'avait pas daigné lui transmettre cette lettre, il serait reparti sans en avoir connaissance. Il semblait donc que les relations entre le Cartel et SHADOW étaient en bonne voie ! Sans crier victoire, le jeune homme leva les yeux vers son interlocuteur après avoir replié avec soin le papier pour le remettre à sa place initiale. La question qui arriva alors semblait vouloir lui faire savoir qu'il voulait tout d'abord en savoir plus sur ce qu'il avait à gagner dans cet échange et Renan répondit donc favorablement.

« Nous ne savons pas grand-chose. Il s'agit d'une flèche, la Flèche d'Apollon plus exactement. Elle est censée mener au trésor de Kobol. » Il marqua une légère pause, observa le visage du Mandarin avant de reprendre. « Vous le savez peut-être, ce trésor est censé receler une importante quantité de richesse, mais ce qui nous intéresse le plus, c'est qu'il abrite aussi un artefact capable de tuer un Dieu. D'après mes hommes, il s'agirait peut-être d'une arme de Titans... mais ça pourrait aussi bien être n'importe quelle autre chose connue comme étant mortelle pour les Dieux. »

D'après les sorciers de l'Ordre de Thulé, il s'agissait de quelque chose de très important, même s'ils avaient parlé de légende, des preuves trouvées dans des livres – plus ou moins anciens – laissaient penser que certains individus avaient déjà été à deux doigts de mettre la main dessus. SHADOW n'était pas une équipe de bras cassés, lorsqu'ils faisaient quelque chose, ils y arrivaient toujours, aussi Renan était-il convaincu que si ce trésor existait, ils mettraient la main dessus. Après une brève pause, le français reprit.

« Les personnes qui ont analysé cet artefact m'ont fait savoir qu'un rituel spécial était apparemment nécessaire pour réussir à l'activer et à ce qu'il indique le chemin du trésor. Malheureusement pour nous, ils sembleraient que leurs connaissances en matière de divinités soient loin d'être aussi poussées que les vôtres.... »

Il ne répondait pas totalement à la question du Mandarin, mais Renan avait grossièrement fait savoir à son interlocuteur qu'ils n'avaient pas eu l'occasion d'apprendre à connaître davantage cet artefact puisqu'il nécessitait des connaissances que les sorciers de l'Ordre de de Thulé ne possédaient pas....
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Mer 4 Déc - 15:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
L’homme avait fait son choix et le Mandarin en prenait bien note. Il n’aimait guère traîner des dettes et celle-là au moins était réglée – cela valait bien un geste de générosité, d’autant qu’il confortait ce Tesla dans la position qu’il avait présenté d’entrée de jeu. Le traître repenti évoquait dans les dernières lignes de sa lettre d’adieu une prochaine action de grande envergure… il serait bon cette fois de faire front commun pour éviter un second Судьба. Autant s’assurer d’être sur la même longueur d’onde à ce sujet, quitte à reporter les modalités à plus tard quand la tête pensante derrière la main qui frappe aura été consultée (le Chinois évoquait sans détour ce statut d’intermédiaire, dès lors que l’Occidental lui-même avait affirmé au dieu-chacal qu’un autre lui succéderait si seulement il venait à tomber). Au-delà d’un accord plus général, il fallait d’abord se concentrer sur leur affaire en particulier. Cette dernière le laissait à vrai dire plus songeur qu’il ne pouvait le laisser paraître.

« Intéressant, admit-il ainsi, avec une moue cependant qui annonçait une réserve : une arme capable de rivaliser avec les dieux, vous disiez ? Dans l’éventualité où vos hommes auraient raison, cela ferait de celui qui mettrait la main dessus… une sorte de dieu lui-même ? »

Son sourire s’élargit, ironique mais pas moqueur. L’affaire était de fait très sérieuse et il fallait la traiter avec la plus grande des prudences.

« Êtes-vous familier des théories qui circulent sur les mondes divins ? interrogea-t-il en toute sincérité, sans jugement de valeur de quelque sorte. On ne pouvait tout savoir et lui-même avait dû opérer des choix cornéliens dans ses apprentissages (raison pour laquelle il prenait soin de bien s’entourer). L’une d’elle fait état d’un Pacte qui lie les différents panthéons, une sorte de principe de non-ingérence envers ceux qui ne peuvent lutter contre eux. Ce Pacte constituerait selon cette école de pensée notre seule protection contre un asservissement inévitable… ou une lutte d’influence aux conséquences dramatiques, à l’image des plus vieux récits mythologiques. »

Des études ésotériques très sérieuses et de tortueux modèles théologico-historiques appuyaient cette théorie et certains même s’étaient avancé jusqu’à dater la signature de ce Pacte par tel ou tel panthéon, mais cela n’intéressait guère leur propos. Il ne s’encombrerait donc pas pour l’heure de ces précisions.

« Supposons maintenant qu’un mortel, qui ne pouvait auparavant lutter à arme égale avec eux, acquière un tel artefact ? il bénéficiera sans aucun doute d’une incommensurable force de frappe, mais… plus aucun bouclier pour protéger ses arrières. (Son regard se fit féroce.) À sa place je n’en ferais pas usage à moins d’être sûr de mon coup – son arme pourra peut-être abattre un dieu, mais saura-t-elle les tuer tous ? »

À son humble avis un tel artefact était inutile en tant qu’instrument de destruction. Il était des armes qui n’étaient tout simplement pas faites pour être brandies sur le champ de bataille, cela n’empêchait pas pour autant les hommes d’en accumuler jusqu’à plus soif.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mer 4 Déc - 17:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan ne manqua pas de remarquer la réserve de son interlocuteur. C'était bien la seule chose qu'il maîtrisait réellement – ou pensait maîtriser du moins – le fait de pouvoir décrypter le comportement de la personne en face pour savoir comment réagir en conséquence. Toutefois, le Mandarin n'était pas n'importe qui et par conséquent le français se montrait d'autant plus attentif aux détails. L'entendre parler de devenir un dieu dessina un léger sourire sur les lèvres du Breton. Son but n'était pas de devenir l'égal d'un dieu, ces derniers avaient bien trop de règles de ce que les sorciers de l'Ordre de Thulé lui avaient grossièrement dit. Mieux valait rester un simple humain avec beaucoup de pouvoir. À la question concernant les mondes divins, Renan se contenta d'une brève réponse.

« Très peu. »

Il ne s'y était jamais réellement intéressé, soyons honnêtes. Les dieux lui apparaissaient tellement lointains et flous que le trentenaire ne les avait jamais perçus comme très importants, il préférait se pencher sur des choses plus présentes à Star City – comme le Cartel Rouge par exemple.
Les explications du Mandarin exprimèrent à Renan le fait que les dieux pouvaient effectivement représenter une menace, mais qu'ils avaient visiblement très peu de moyens pour le faire. Un Pacte. Quelle idiotie. C'était comme cette loi qui interdisait aux policiers de sonder l'esprit d'un suspect et d'utiliser ce qu'ils trouvaient pour le mettre en prison. Si la loi fonctionnait plus sur le mode des Vigilants, il y aurait bien moins de violence ici-bas. Par conséquent ce Pacte pouvait lui aussi être une bonne chose pour eux.

Ce qui conclut la réplique du Mandarin donnait à réfléchir. Pouvoir faire quelque chose ne signifiait pas qu'il fallait le faire. Cependant, heureusement pour eux, le but de Renan n'était pas de provoquer les dieux. Peut-être que cette arme ne leur servirait jamais, mais mieux valait en avoir une sous la main au cas où, non ? Un bref instant de silence passa avant que le français ne reprenne enfin la parole.

« Je pense que le fait de pouvoir faire quelque chose ne signifie pas que l'on doive le faire. » Il n'avait pas la sagesse de son interlocuteur – loin de là – mais restait prudent. « Je pense que ce serait une erreur de déclarer la guerre aux dieux alors que nous avons déjà suffisamment d'adversaires comme ça. Mais je préfère avoir l'assurance de pouvoir riposter si l'un d'entre eux déciderait soudain de briser ce Pacte. » Un léger sourire se dessina à nouveau sur ses lèvres. « J'ignorais par exemple qu'une divinité, même dans un corps mortel, était membre du Cartel. Atia s'était bien gardée de me le dire. » Il faisait référence à Anubis qui avait pris la parole à la réunion. « Prudence est mère de sûreté. J'aurais l'esprit plus tranquille de savoir que nous ne sommes pas à la merci de tous les ennemis. »

Il avait volontairement dit « nous », même si, au final, le Mandarin n'avait encore rien dit à ce propos. Un nouveau silence s'interposa entre eux alors que Renan réfléchissait à une dernière donnée, puis il reprit une dernière fois. Le tout d'un ton mesuré.

« Être un dieu ne m'intéresse pas, sans quoi je n'accepterais pas de servir plus puissant que moi et je chercherais à fonder mon propre groupe. » Au moins les choses étaient claires. « Avoir de l'ambition ne pousse pas à se montrer imprudent pour autant. Être un dieu signifie aussi d'avoir des adversaires du même niveau et je ne tiens pas à tester leur force de frappe. Si cet accord vous convient, seules quelques personnes seront au courant de l'existence de cette arme. Très peu de mon côté, du vôtre... la décision vous reviendra. »

Encore heureux. Il ne manquerait plus qu'il tente d'imposer sa volonté à une personne comme le Mandarin. Preuve qu'il savait faire la part des choses.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 22 Déc - 18:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Il y avait toujours plus d’une option pour tirer le meilleur de chaque défi, ce Tesla en exposait une mais cela n’invaliderait toutes les autres qu’au moment de poser un acte concret. Une légère contraction dans le bas du visage marqua un moment de doute chez le vieil homme, tout en s’inscrivant dans le balancement prudent de la rhétorique de la négociation. Ce que l’homme de main affirmait aujourd’hui n’engageait pas la parole du maître demain – ni même celle de l’homme de main lui-même si un contrordre lui était donné ou qu’il retournait sa veste. Ce qui est peu probable n’est pas improbable.

« Connaître sa place est une vertu que je ne peux qu’apprécier, confirma le Dr. Ming. Qui se prétend dieu ne l’est pas forcément et il est des prêtres plus redoutables que leurs dieux eux-mêmes. (L’étincelle dans ses yeux sombres soufflait à qui voulait l’entendre qu’il n’était pas question que de puissance de frappe, ni même obligatoirement de dieux et de prêtres.) Votre raisonnement est valide en regard du Pacte, mais la légitime défense reste un plaidoyer à manier avec prudence. En bâtissant notre muraille contre un ennemi qui n’existe pas, nous le créons de toute pièce. L’Histoire a suffisamment montré que plus fort peut s’effondrer devant plus malin que lui – et je crains que les immortels aient une légère longueur d’avance sur vous et moi en matière de ruse. »

Son regard s’était rétréci, grave, mais sa posture ne portait pas de trace de fermeture. Ce n’était que des palabres, des palabres lourds de sens mais sans engagement encore ni dans un sens ni dans l’autre. Si l’arme demeurait cachée depuis si longtemps ce ne pouvait être sans raison. En attendant de connaître cette raison le Mandarin préférait avancer à pas mesuré. Après un long moment de réflexion il finit par hocher la tête.

« J’examinerai l’artefact, si tel est toujours votre souhait. Il restera votre propriété exclusive mais tout ce que je pourrai en tirer comme information appartiendra aussi bien à votre organisme qu’au mien. Quant à ce que nous en ferons de part et d’autre… (Un sourcil se leva, l’œil incisif,) J’imagine que cela dépendra de leur teneur, mais si la légende dit vrai vous et moi aurons entre nos mains une bien grande responsabilité. En user à mauvais escient serait une grave erreur (vous en convenez vous-même), la garder reviendrait à risquer d’avoir un jour à en user, peut-être à mauvais escient. Une erreur de jugement, un rien de panique, il ne faut pas grand-chose pour que tout s’écroule. »

Ses mains se joignirent pour se poser sur la table, dans un claquement mat mais vite étouffé par le bois massif du meuble.

« Heureusement nous n’en sommes pas encore là, conclut le Chinois d’un ton plus léger : il n’y a peut-être derrière tout cela rien d’autre qu’une quête symbolique d’un Mystère oublié. Attendez-vous au pire, mais n’oubliez pas de craindre le meilleur : les dieux sont d’autant plus farceurs qu’il y a des sujets avec lesquels ils ne plaisantent pas… »

La main était à SHADOW.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Mar 24 Déc - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan resta silencieux aux premières paroles du Mandarin. Il avait beau être plein de vanité et d'arrogance, le français ne considérait pas forcément que son interlocuteur songeait à lui. La place d'Officier de la Pénombre était importante, cependant le trentenaire avait des objectifs bien plus grands et espérait pouvoir un jour ne plus avoir personne au-dessus de lui. Cela dit, il aurait été stupide de penser que l'Ombre ne soupçonnerait pas ses hommes de main de vouloir davantage que ce qu'il leur offrait. C'était dans la nature humaine de chercher à atteindre ce qui était hors de portée et à vouloir toujours plus. Les paroles du Mandarin étaient pleines de sens, cependant il y avait des risques quoi qu'ils fassent. Renan n'était pas amateur d'imprudence, au contraire. Son credo c'était la discrétion et tout ce qui s'en suivait, mais il savait aussi prendre les devants parfois et après avoir compris que le Cartel n'hésiterait pas à « employer » des dieux s'ils en avaient l'occasion, l'Officier de la Pénombre tenait à se montrer prudent. Il ne faisait pas confiance à Atia et ne savait pas encore quoi penser de la Triade. L'UNISON et la Légion étaient dangereuses, mais les autres « vilains » aussi, le français ne l'oubliait pas.

Le regard du Breton ne quittait pas son interlocuteur alors que celui-ci déclarait qu'il allait examiner l'artefact et posa ses conditions. Au fil du discours du Mandarin, Renan pensa pouvoir considérer qu'il avait affaire à un homme très prudent et cela lui plaisait assez : il n'avait jamais aimé les têtes brûlées. Cela dit, l'homme semblait rester sur la réserve et Tesla allait donc devoir faire attention à ce qui se passait autour de lui. Au terme des paroles du membre de la Triade, Renan s'autorisa un bref sourire plus destiné à exprimer sa compréhension que son amusement.

« Je n'ai pas votre sagesse et votre patience, mais je ne suis pas homme à paniquer pour un rien. » Et c'était peu de le dire, son sang-froid restait certainement son meilleur atout. « J'ai eu l'occasion de voir à quel point la panique peut compliquer les choses, nous l'avons constaté que le bateau après l'attaque. » Il parlait de l'attaque s'était déroulée au moment de la Réunion. « C'est pour cette raison que je ne donnerai cette information qu'à quelques rares personnes en qui j'ai entièrement confiance. Logiquement, il n'y a aucune raison pour que qui que ce soit, les dieux en premier, n'apprennent ce que nous savons réellement de cet objet. » Son regard s'attarda sur le visage du Mandarin. « Si je ne m'abuse, ils ont souvent tendance à sous-estimer les humains, il n'y a qu'à voir avec Anubis à cette réunion... je doute qu'ils nous soupçonnent d'avoir quoi que ce soit en tête. »

Il n'était toutefois pas un dieu et ignorait totalement comment ces derniers pouvaient penser. Renan retomba dans le silence quelques instants, au final cette discussion s'était plutôt bine déroulée, mieux que le français ne l'avait imaginé ! Cependant, il avait encore quelque chose en tête et même si le Mandarin pourrait peut-être se vexer d'entendre une telle déclaration, c'était un risque que le Breton devait prendre.

« J'ignore quels sont vos liens avec les César et cela ne me regarde en aucun cas...., mais j'appréciais qu'elles ne soient pas mises au courant de notre discussion. Ou même du fait que nous soyons en contact. » Il marqua une brève pause. « Je n'ai pas très confiance en la capacité d'Atia à ne pas paniquer et si vous ne m'aviez pas semblé aussi maître de vous – et du Cartel – à notre précédente discussion, je ne serais même pas ici. » Au moins le ton était donné. « Bien entendu, vous êtes libre de faire ce que vous désirez. Je me contentais de vous préciser ce point. » Il agirait donc en connaissance de cause. « Donnez-moi une date à laquelle vous souhaiteriez voir cet artefact et je vous le ferai parvenir. »

C'était aussi simple que ça. Du moins, en apparence.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Message posté : Dim 12 Jan - 17:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Les yeux étroits mais vifs, le Mandarin consacrait toute son attention à la discussion – le temps était peut-être compté, mais il savait rentabiliser chaque seconde, chaque silence, chaque souffle. Une lueur de méfiance rougeoya à l’évocation de l’attaque du mois de juin, pour s’enfouir aussitôt sous les braises de ses yeux noirs. Sa décision était prise et pour l’heure il s’agissait de se fier, la suite ne dépendrait que des bonnes volontés de chacune des parties.

« Ce qu’il s’est passé sur ce bateau, réagit-il toutefois, était d’une grande complexité. Panique, pusillanimité, orgueil, préjugés – je ne vous apprendrai rien en disant que les relations humaines ont plus d’une corde et que notre ennemi maîtrise visiblement leur orchestration. Les moqueries du chacal avaient leur grain à moudre, mais lui-même en révélait par moment plus qu’il ne l’imaginait sur ce qu’il savait. (Un léger sourire complice piqua ses lèvres, le mépris des dieux – le mystérieux homme l’avait souligné – n’avait pas que du mauvais,) Quant à Atia c’est une femme que je respecte. Je lui fais confiance pour savoir ce qu’elle a besoin de savoir, au moment où elle a besoin de le savoir. Rien de plus ni de moins. Je ne peux que vous promettre de ne pas éveiller son intérêt. »

Pas de lui mentir toutefois, si elle l’interrogeait à ce sujet suite à des fuites extérieures à la Triade. À ce stade ils ne couraient aucun risque, si l’affaire devait prendre de l’ampleur en revanche les termes seraient probablement à rediscuter – mais ils n’en étaient pas encore là. Le chef criminel prit le temps de réfléchir à la meilleure façon de faire pour garantir la confidentialité de leur accord quel que soit le cas de figure. L’idée germa alors que ses yeux se posaient brièvement sur une vieille affiche publicitaire d’un produit du nouvel an chinois, et en quelques instants le plan tout entier se constitua de bribes de ruse dans son esprit tortueux.

« Quand vous sortirez d’ici, poursuivit gravement le vieil homme, du ton lent et sur-articulé des informations qui ne seraient dites qu’une fois et qu’il ne fallait en aucun cas oublier, remontez la rue sur votre gauche. Comptez trois blocs, vous trouverez sur votre droite une vitrine décorée d’un singe rouge. C’est là que vous tournerez. À deux pas de là il y a un petit temple shinto, il possède une pièce réservée aux méditations solitaires. Demandez à l’utiliser pour une prière au nom d’un vieux voisin malade qui portera ce nom. (Cherchant papier et stylet dans sa veste, il lui nota le futur nom de code de leur petite opération : Chen Bai.) Un dragon de pierre vous fera face. Quand la porte se sera refermée derrière vous, déposez l’artefact dans sa gueule, attendez soixante secondes, puis partez. Il glissera dans une cache dont moi seul ai l’accès. Vous le récupérerez en suivant le même rituel quand j’aurai tiré tous ses secrets, de même que les rapports intermédiaires ou finaux qui les jalonneront. »

Il leva le doigt, signe qu’il n’avait pas fini, et compléta ses instructions de quelques considérations pratiques de sécurité élémentaire :

« N’y allez pas tout de suite, cela demande encore une petite préparation. J’aimerais une adresse tierce où vous communiquer les dates, si vous n’avez pas d’idée dans l’immédiat donnez-la dès que possible au propriétaire de cette boutique, sous une enveloppe scellée que je vous donnerai. J’y ferai aussi apporter la clé de cryptage qui vous permettra de lire mes rapports, ne la perdez sous aucun prétexte il n’en existera que deux exemplaires. Vous pouvez vous déplacer vous-même au lieu-dit ou envoyer quelqu’un de confiance, je ne vérifierai pas. Par mesure de sécurité il me semble préférable que seul vous et moi ayez une vue d’ensemble de tout ce que je viens de vous dire, mais je vous laisse seul juge en la matière. »

Pour sa part l’affaire était entendue, si le SHADOW respectait ses instructions aucune fuite potentielle ne pourrait laisser deviner la nature ou même l’existence de leur transaction.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 13 Jan - 15:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Officier de la Pénombre

avatar
Officier de la Pénombre
Afficher le profil
Tesla

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 05/01/2013
ϟ Nombre de Messages : 4385
ϟ Nombre de Messages RP : 1415
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1m85/90, silhouette athlétique, cheveux bruns coupés courts à la mode militaire. Quelques tatouages qu'il ne montre pas.
ϟ Pouvoirs : Contrôle du magnétisme. Liste détaillée des pouvoirs disponible ici
ϟ Liens Rapides :
Renan n'avait jamais été très au fait de ce que les dieux pensaient ou voulaient, il croyait donc le Mandarin sur parole lorsque celui-ci déclarait que le chacal de la Réunion en avait dit plus qu'il ne le pensait. Le français avait beau être à une place particulièrement convoitée au sein de SHADOW, son expérience restait bien moindre à côté de celle d'un homme comme l'asiatique, son âge était toujours une tare. Quant à ce qui concernait Atia.... c'était une réponse que Tesla s'attendait à entendre. Au moins le Mandarin n'avait-il pas déclaré qu'il mêlerait la César à leurs projets dès qu'il en aurait l'occasion, c'était déjà une petite victoire. Les relations entre membres du Cartel étaient plus difficiles à connaître que celles qui unissaient les membres du gouvernement par exemple. Ironiquement, c'était les super-vilains qui se protégeaient le mieux de leurs comparses, les simples hommes politiques restaient des cibles de choix. Cependant, ces déclarations ne demandaient aucune réponse et Renan préféra donc conserver un silence parfait alors que son regard ne quittait pas l'homme qui lui faisait face.

Leur discussion glissait tout doucement vers la fin. Ils ne s'étaient pas rencontrés pour parler de la pluie et du beau temps ou de leur dernier agissement en tant que super-vilain. L'attention du français était donc centrée sur l'asiatique qui commença à lui donner des informations sur la manière dont ils allaient devoir agir à l'avenir pour pouvoir s'échanger les informations et autres. Machinalement, le trentenaire enregistra avec précision tout ce qui lui était dit. Lorsque vous basiez votre manipulation sur les informations, il devenait aisé avec le temps, de mémoriser de simples paroles. La manière de procéder indiquée par le Mandarin ressemblait grandement à un jeu de piste, mais Renan ne s'en formalisa pas. C'était certainement le meilleur moyen pour ne pas attirer l'attention. Même si le Breton n'était pas le type de personnes qui attirait l'attention de la police – ou d'autres autorités – les récents découvertes faites à propos de l'UNISON prouvaient que toute la prudence du monde n'épargnait pas pour autant le risque d'être découvert.

De nouvelles précisions furent apportées avant que l'interlocuteur de l'Officier de la Pénombre ne demandent quelques renseignements à ce dernier. Sur le coup, Renan ne pouvait pas lui donner l'adresse et la date demandée. Vu les récents problèmes posés par l'UNISON, la prudence demandait à ce que les choses soient vérifiées deux fois plus attentivement qu'à l'accoutumée. Il allait donc opter pour la solution de confier ces informations le lendemain ou le jour d'après. Ce ne fut que suite aux derniers conseils apportés par le Mandarin que son interlocuteur répondit enfin.

« Je n'ai pas pour habitude de sous-traiter les affaires aussi importantes. »

L'asiatique n'était pas n'importe qui, les relations entre SHADOW et le Cartel Rouge – enfin surtout la Triade – dépendraient sans aucun doute de cette collaboration, il était donc impensable pour le trentenaire de laisser quelqu'un d'autre s'en charger. Seule Evey aurait été à la hauteur, mais elle avait été présente le jour de la Réunion et Renan ne tenait pas à ce que le lien entre eux puisse être fait – même si le Mandarin avait dit qu'il ne vérifierait pas.

« Concernant l'adresse et la date où vous pourrez me communiquer tout cela, je vous les apporterai dans les jours qui suivent. J'ai aussi besoin de faire quelques préparations avant. » Inutile de s'appesantir sur ce point. « Tous vos conseils ont été notés et pris en compte. »

Signe que, même s'ils n'étaient pas du même groupe, la collaboration était possible. Quoi qu'il en soit, l'affaire touchait effectivement à sa fin. Le Mandarin avait parlé d'une enveloppe scellée qu'il lui confierait et Renan attendit donc qu'elle soit en sa possession avant de remercier son interlocuteur du temps qu'il lui avait accordé ainsi que de l'effort qu'il avait fourni en acceptant cette proposition. Même s'il n'était pas habitué à se montrer particulièrement courtois à l'égard de ses interlocuteurs – en général il jouait plus sur les menaces – ce cas-là était bien différent. C'est donc avec le sentiment d'une affaire rondement menée et surtout très prometteuse que le français quitta finalement Chinatown : la collaboration ne faisait que commencer, il avait semé, maintenant il fallait patienter jusqu'à la première récolte.
Revenir en haut Aller en bas



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein





Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Tzin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Sydney
» Le respect ne vaut pas la soumission ▬ Tzin
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-