AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

La fin des secrets... [PV Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Dim 20 Oct 2013 - 1:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Lundi 11 Novembre 2013

Die n’était pas là, Die avait beaucoup de travail à faire, elle s’était presque sentit honteuse de faire le voyage sans lui, mais Luka était trop pressée, elle ne pouvait attendre une semaine de plus pour présenter son fils à ses parents. L’Atlantide l’avait une nouvelle fois accueilli les bras ouverts, tout ça grâce à Dana la princesse héritière… Sans elle rien n’aurait été possible. Luka savait qu’elle lui serait éternellement reconnaissante pour cela. Ead-Gar dans les bras elle avait vite rejoint le quartier où logeaient ses parents. Sur place elle trouva en réalité quatre membres de sa famille, son père, sa mère, Hel’ioh et Sul’eikah, c’était la première fois qu’elle la revoyait depuis un an. Sol’ukah avait eu les larmes aux yeux, très vite sa famille aussi. Sa mère en premier avait pris Ead-Gar dans ses bras, puis finalement elle l’avait laissé à Hel’ioh pour qu’il l’examine.

En famille ils avaient dîné, puis on avait couché Ead-Gar pour la sieste. Will lui avait à ce moment finalement rappelé sa promesse. Luka avait soupiré et après un baiser tendre avait finalement abandonné son petit à sa mère et son aïeule pour s’éloigner avec Got’a son père. Le pas tranquille ils avaient quitté l’appartement du diplomate pour errer dans les couloirs du palais tout en discutant dans leur langue de l’Atlante très ancien. Tous les atlantes ne le comprenaient pas, seulement les plus érudits, cela leur permettait d’être discret. Luka se laissa distraire de son but par son père et raconta volontiers sa vie à la surface. Un moment ils sortirent dans le parc royal, ce dernier était à moitié sous bulle et à moitié sous océan. Ils finirent par s’asseoir sur un banc. Là son père fouilla dans les poches de son manteau.

Quand son père lui glissa un énième collier en diamant du cou Luka n’émit pas le moindre signe de protestation, pour elle il était tout naturel que son père la protège et pourvoit à ses besoins. Si Die était mal à l’aise face à cette profusion de pierreries, il n’en n’était rien pour l’hyperboréenne pour qui tous ses bijoux n’étaient que des cailloux décoratifs. Bientôt elle tendit son bras pour un dernier bracelet, il était magnifique. Luka garderait peut-être bien le bracelet… Son père lui baisa tendrement le front et Sol’ukah fit de même, avant de s’attaquer à sa joue. Jamais elle n’avait été aussi proche de son père, avant ils se disputaient tous le temps, à présent rien ne pouvait plus les séparer. Finalement elle le prit dans ses bras. Ce fut ce moment-là que Will choisit pour signifier de nouveau sa présence.

- Papa j’ai besoin de ton aide…
- Tout ce que tu veux, se contenta-t-il de répondre.

****************

Bras l’un sous dessus-dessous ils marchaient en direction des appartements de Got’a. Luka qui portait une robe hyperboréenne confortable et apte à cacher le peu de ventre qui lui restait encore devait se changer, la robe était très jolie mais elle n’était pas l’idéale pour une mission d’exploration.  A un angle ils faillirent se cogner à un homme brun… Brun fut la première chose qui lui sauta aux yeux, ici tout le monde était blond et tout le monde avait les yeux bleus. L’hyperboréenne n’était pas lente d’esprit et elle finit par reconnaître l’homme. Ses yeux et sa bouche s'ouvrirent grands sous la surprise. Son père les regardèrent tous les deux avec un froncement de sourcil.

- Adrian… Mais que faites-vous ici ?

C’était une question assez idiote, mais c’était la première qui lui vint à l’esprit. Elle savait qu’il était ami avec la princesse, mais elle ne se doutait pas qu’il l’était au point d’avoir lui aussi ses invitations en Atlantide.

- C’est un extérieur ? demanda sobrement son père qui n’était pas un idiot.
- Oui, oui… Un ami, avoua-t-elle. Aussi celui de la princesse Thétis.
- Enchanté Adrian, je suis Got’a.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 20 Oct 2013 - 14:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Ayant décidé depuis quelques temps de se rendre en Atlantide pour diverses raisons, Adrian avait finalement profité d'un creux dans son nouvel emploi du temps afin de faire cette rapide visite à ce peuple qu'il considérait presque comme le sien. L'esprit qui l'habitait et qui l'avait éveillé au rôle d'Archimage était Atlante et permettait à Eldoth de parler couramment la langue de ce peuple, mais il y avait d'autres raisons encore. À de nombreuses reprises l'Archimage avait été amené à côtoyer les représentants de la royauté et cela ne remontait pas seulement à Dana. Adrian était déjà proche du grand-père de la Princesse et était ce que l'on pouvait appeler un « habitué » du coin : il connaissait l'actuel Roi et entrait assez souvent en contact avec lui.

La raison de sa venue ici était assez légère, il ne prévoyait pas de prendre plus d'une journée pour tout faire. Tout d'abord au cours de l'une de ses recherches Adrian avait mis la main sur un artefact Atlante – le Chant de la Sirène – et en avait fait cadeau à Dana pour son anniversaire. Même si ce n'était qu'une simple amulette sans grande prétention, Eldoth en informait toujours le seigneur de l'Atlantide : après tout, il s'agissait de son peuple ! Quant au reste, disons que l'Archimage était à la recherche d'autres artefacts plus ou moins liés à ce peuple et qu'il avait besoin de poser quelques questions à certaines personnes ou encore consulter des ouvrages que seuls les Atlantes possédaient. En somme, ce n'était pas une visite bien important et Adrian s'attendait à ce que sa venue ici passe pratiquement inaperçu – même si c'était difficile faisable vu la différence flagrante entre son apparence et celle des Atlantes.

Il avait pratiquement fait tout ce dont il avait besoin lorsque sa route croisa celle d'une personne qu'il ne s'attendait pas à voir ici. La femme qui se présenta devant lui au détour d'une ruelle lui rappelait bien quelqu'un, mais il mit quelques secondes à assimiler le visage de Lucrèce à cette femme vêtue d'une manière très différente que celle qu'elle arborait lors de leurs précédentes rencontres. Son visage se marqua alors qu'une réelle expression de surprise comme elle prenait les devants en lui posant la même question qui lui venait en tête. Que faisait-elle ici ? Son amitié avec Dana y était certainement pour quelque chose, mais cela n'expliquait pas la tenue qu'elle portait, ni la présence de cet homme à ses côtés. Le regard du centenaire se posa sur l'individu qui le qualifia « d'extérieur » avant de se présenter lorsque Lucrèce le situa brièvement. Laissant rapidement passer son expression étonnée, Adrian esquissa un sourire poli et assez heureux de croiser un autre visage familier ici. Son attention se posa tout d'abord sur celui qu'il pensait être l'époux de l'agente de l'UNISON.

« Enchanté moi aussi. Je m'excuse de la surprise, mais je ne m'attendais pas à vous voir ici. Son regard se glissa vers la jeune femme.
J'ignorais que vous veniez passer du temps ici de temps en temps. »

Et s'il l'avait su ? Qu'est-ce que cela aurait changé ? Certainement pas grand-chose, Adrian ne connaissait pas réellement Lucrèce, la preuve il s'obstinait à l'appeler « madame Feuerbach », il était donc peu probable qu'il aurait pris son téléphone pour lui dire qu'il allait aussi en Atlantide. Une fois de plus, son attention se posa sur l'homme à ses côtés, ils avaient tous deux l'air d'avoir sensiblement le même âge, cependant Adrian savait que les apparences n'étaient pas souvent proches de la réalité dans leur monde. N'ayant jamais identifié la demoiselle comme autre chose qu'une allemande exilée en Amérique, Eldoth n'avait toutefois aucune raison de douter de ses origines humaines. Après une brève pause, il reprit.

« Je connais un peu le père de Dana.... de la Princesse Thétis. J'ai eu à lui parler d'un artefact Atlante que j'ai trouvé il y a peu et j'ai eu besoin de certains documents en possession de son peuple. Comme l'époux de Lucrèce ne savait certainement pas ce qu'il faisait, Adrian ajoute une précision à son attention.
Je suis mage. »

C'était bien la seule chose qu'il pouvait réellement avouer. Cela dit, il se demandait toujours ce que le couple pouvait bien faire ici. Il avait cru apprendre qu'elle avait accouché, c'était du moins ce qui se disait à l'UNISON, mais Adrian n'avait pas encore eu le temps de lui offrir ses félicitations. Ce n'était pas franchement son rayon le social, mais il appréciait la demoiselle et tenait à faire preuve de politesse à son égard.

« J'ai cru comprendre que vous aviez eu votre enfant il y a peu. Mes félicitations, j'espère que les choses se passent pour le mieux. Une formule de politesse pourtant sincère. Adrian hésita brièvement avant de reprendre, regardant le prénommé Got’a.
Je suis navré si j'ai l'air impoli ou quoi que ce soit... mais je me demandais si vous étiez le mari dont j'ai entendu parler. »

Au pire, s'il se trompait ce ne serait qu'une gaffe de plus à son actif.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 20 Oct 2013 - 19:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’hyperboréenne répondit volontiers au sourire du mage. La jeune femme appréciait beaucoup Adrian car même si dans le fond elle l’avait assez peu croisé il avait un charme, une sorte d’étincelle dans le regard qui éveillait sa curiosité et sa bienveillance. Il avait le regard des siens quand elle y songeait, le même regard qu’Hel’ioh le cousin de son père pouvait avoir, patient et centenaire. Il répondit poli à la présentation de son père qui n’échangea pas de poignée de main, ce n’était pas Hyperboréen de faire ça. Anxieux des microbes, les siens préféraient se saluer front sur front. Son père se doutait probablement que les coutumes extérieures n’était pas les même, alors il préférait ne rien faire plutôt que de faire des erreurs. Comme toujours il était plus réfléchi qu’elle, mais au fond c'était normal il avait quand même mille ans de plus qu’elle.

- Moi aussi je suis surprise, mais c’est une agréable surprise, répondit-elle avec douceur.

Le temps qu’elle hésite sur quoi répondre quant à la raison de sa présence ici Adrian poursuivait déjà la conversation. Ce n’était pas bien grave. Luka s’expliquerait plus tard.  Dans le fond elle avait besoin d’en savoir plus avant d’en dévoiler davantage à Adrian. Au fond de soi elle sentait qu’elle pouvait lui faire confiance, mais ses derniers mois sa confiance en elle avait été mise à rude épreuve.

- Le père de Dana ne vous impressionne pas ? questionna joviale Luka en apprenant que c’était l’une de ses connaissances.

Le roi en tout cas elle l’impressionnait. Elle était plus vieille que lui et pourtant elle se sentait troublée en sa présence. Avant de le rencontrer elle avait été assez sceptique sur le fait de ne confier le pouvoir qu’à une seule famille, qu’à un seul homme, chez elle la démocratie avait de tout temps existé, mais quand elle avait fini par le rencontrer elle avait été bluffé. Cet homme respirait l’autorité et la sagesse. Elle n’était pas encore parfaitement au fait de la politique Atlante, mais il lui semblait qu’il gouvernait de façon juste, en tout cas plus que les soi-disant démocraties extérieures.

- Oui Ead-Gar est enfin arrivé avec un peu d’avance, mais avec les bons soins du Docteur Takahashi et du cousin de mon père il va parfaitement bien à présent. Merci beaucoup Adrian.

Elle n’avait pas pensé à se tourner vers son père en disant cela, à ses yeux ça lui semblait évident sur le coup. Le bras tendrement enlacé à celui de son père, entouré d’architecture atlante, elle se croyait presque chez elle. La décoration atlante était certes un peu moins épurée que ceux de leurs voisins du nord, mais elle était beaucoup plus semblable que celle extérieurs. Quand Adrian demanda si Got’a était son époux, elle se mordilla la lèvre inférieure un peu troublée par la question.

- Non, non, Got’a est… commença-t-elle précipitamment. Qu’était-il? Que pouvait-elle dire à son sujet?
- Je suis le père de Sol’ukah, la coupa-t-il en la couvant du regard. Voyant Luka prête à réagir, il la coupa de nouveau le ton ferme. Si le Roi Atlante lui fait assez confiance pour l’inviter dans son palais ce n’est pas pour rien Luka j’en suis convaincu. Je suis certain qu’il sait garder un secret.
- Oui, finit par admettre Luka, son père avait raison comme toujours, elle se tourna vers Adrian. Je viens ici pour visiter ma famille.
- Je suis l’émissaire Hyperboréen. Nous avons quelques mages chez nous, j’avoue que je suis un peu curieux de savoir à quoi ressemble la magie extérieur, commença-t-il visiblement sincère.

Son père eut un sourire que la plupart des gens aurait qualifié à tomber. C’était un sacré baratineur son père, un vrai politique.

- J’ai trouvé que sa magie ressemblait assez à la nôtre, commenta l’Ultime en se rappelant l’épisode du Lac.
- Vraiment ? fit son père en cachant son étonnement à la perfection. Pouvez-vous nous faire une démonstration s’il vous plait ? Je serais de curieux de voir ça, vous n’êtes bien entendu obligé à rien…

Luka faillait presque lever les yeux aux ciels. Laisser le choix au gens était presque le meilleur moyen de les obliger. Son père lui avait répété au moins mille fois quand elle était encore adolescente. Qu’il s’intéresse à Adrian ne surprit guère l’hyperboréenne, depuis que qu’elle s’était exilée sur les terres extérieurs, tout ce qui avait trait à celles-ci semblait être irrésistible pour son père.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 20 Oct 2013 - 19:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Lorsque Lucrèce demanda à Adrian s'il n'était pas impressionné par le Roi de l'Atlantide, le mage eut un léger sourire. Pas vraiment non. Il avait été ami avec ses parents et avait connu le Roi alors qu'il n'était qu'un bébé, puis un enfant et à présent un adulte et un père. Oh, bien évidemment cela ne l'autorisait pas à manquer de respect à cet homme et Eldoth avait toujours traité le Roi de ce peuple comme s'ils ne se connaissaient pas, sans pour autant se sentir intimidé ou mal à l'aise en sa présence. Mais allez expliquer cela à quelqu'un qui vous prenait pour un trentenaire censé avoir à peine quelques années de plus que la Princesse Thétis, une fois de plus il devait mentir, ou alors se débrouiller pour esquiver la question. La jeune femme lui offrit un bref moment de battement en lui expliquant que son fils – il s'agissait donc d'un garçon – était arrivé avec un peu d'avance, mais l'essentiel était qu'il se porte bien ! Le nom du docteur dont elle parla rappela quelque chose à Adrian : s'il ne se trompait pas c'était l'homme dont elle avait parlé lors de leur mission au lac, celui qui aurait pu les aider en cas de besoin. Visiblement la jeune femme était bien entourée et c'était une bonne chose pour elle.

La jeune femme hésita ensuite lorsque le sujet de son prétendu époux fut abordé et aussitôt Adrian sentit qu'il avait gaffé, peut-être qu'il s'agissait de son frère ? Leur ressemblance était indéniable, mais le mage n'était pas devin, même s'il était télépathe. La réponse arriva finalement de la part du premier concerné qui se présenta comme étant le père de la jeune femme et l'Archimage eut quelques difficultés à cacher sa surprise. Depuis qu'il considérait Lucrèce comme une Terrienne, le centenaire le voyait comme une femme « normale » et la jeunesse apparente de son géniteur mettait à mal toutes ces hypothèses. Il était bien placé pour savoir que l'immortalité n'était pas génétique et qu'il serait particulièrement surprenant que la demoiselle ait réellement l'âge qu'elle semblait avoir. C'était une avalanche de nouvelles qui laissa l'homme muet face aux aveux de ses deux interlocuteurs. La logique voudrait que Lucrèce ne soit pas humaine si elle avait besoin de venir en Atlantide pour voir sa famille et la réponse à cette question arriva rapidement lorsque le père se présenta comme un émissaire Hyperboréen. L'Hyperborée ? Adrian ne connaissait pas, il avait pourtant longuement étudié les autres mondes, mais celui-ci n'éveillait rien dans sa mémoire.

Le temps d'assimiler tout cela, Eldoth constata que Got'a semblait intéressé par la magie dont il avait parlé et Lucrèce en rajouta une couche. Qu'est-ce qui pouvait bien ressembler à leur magie ? Pour le coup, le centenaire se sentait un peu perdu et la requête que lui adressa l'émissaire n'arrangea pas vraiment les choses. Une démonstration ? Ici ? Adrian se voyait mal refuser vu la manière dont c'était demandé, mais il ne savait pas vraiment quoi faire. Hésitant brièvement, il prit la parole d'un air un peu perdu.

« Oh, bien sûr,... Je dois vous avouer que je ne connais pas l'Hyperborée, j'ignore les similitudes que ma magie pourrait avoir avec la vôtre. »

Il se sentait assez gêné de ne pas savoir à quoi il avait affaire, c'était bien la première fois qu'une telle chose lui arrivait depuis des décennies ! Décidant de laisser passer son trouble, il détourna son attention des deux Hyperboréens pour reculer d'un pas et baisser les yeux vers le sol. Il allait utiliser le sort des Murs du Magicien et matérialiser un Mur Physique entre eux, juste le temps qu'ils puissent le voir. Comme à chaque fois, Adrian formula les paroles dans son esprit, plaçant simplement sa main devant lui jusqu'à faire apparaître un disque coloré et à moitié transparent. L'apparition disparut rapidement et le centenaire leva les yeux vers ses interlocuteurs, un léger sourire désolé sur les lèvres.

« Je suis navré, je n'ai pas vraiment l'habitude de faire des démonstrations, en général j'évite d'en parler. La magie n'est pas toujours bienvenue chez nous. Il précisa à l'attention du père au cas où celui-ci l'ignorait. Son regard se glissa jusqu'à Lucrèce.
Je dois avouer que je suis un peu pris de court... Je vous prenais pour une Terrienne jusqu'à présent, Dana ne m'avait jamais laissé entendre que vous veniez d'ailleurs. Enfin j'imagine qu'elle avait ses raisons. Son ton n'était absolument pas contrarié, juste embarrassé de ne pas connaître ce dont on lui parlait.
J'imagine que votre peuple ne doit pas être très connu, sans quoi j'en aurais entendu parler depuis le temps, surtout si vous avez des magiciens parmi vous. Et quelle était cette similitude donc vous parliez ? Son regard oscillait entre les deux Hyperboréens avant de finalement s'arrêter sur la fille.
Je connais les Atlantes, le Roi ne m'impressionne pas vraiment, je dois admettre que ne rien connaître sur votre peuple m'impressionne davantage qu'un titre royal. »

Il pouvait avoir l'air vaniteux à s'étonner de ne pas tout connaître, mais après plus de cent ans passés sur Terre, il était normal que vous en veniez à connaître votre domaine et les choses qui sortaient du lot. Visiblement ce n'était pas le cas et dans un sens Adrian était presque heureux de savoir qu'il avait encore beaucoup de choses à découvrir en ce bas-monde.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 23 Oct 2013 - 23:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Est-il utile de préciser que Luka ne fut pas le moins surprise d’apprendre qu’Adrian ne connaissait pas l’Hyperborée ? Son peuple était si secret. Luka disait tout à Thétis, à Andrea ou à son mari, mais elle n’avait pas imaginé en parler à quelqu’un de complètement extérieur à sa famille et à sa culture. Heureusement Adrian passa à sa démonstration sous l’œil acéré de son père. Il expliqua quel sort il allait effectuer. Luka l’écouta attentivement, puis l’observa, elle ne l’avait jamais vu faire ce sort, mais il avait déjà fait sous ses yeux des démonstrations plus impressionnantes. En échangeant un regard avec son père elle le sentit un peu déçu… Peut-être que le stress le rendait plus puissant et audacieux dans ses sorts, elle-même n’osait point abuser de ses dons à moins que ce soit strictement nécessaire. Adrian expliqua ensuite que la magie n’était pas très bien vu chez les extérieurs, Luka opina du chef résolument d’accord, elle se souvenait de la soirée du nouvel et de l’organisation du code, elle avait été un peu choqué des propos contre les supers qu’elle avait entendu. Son père qui n’en savait rien eut un regard un peu étonné.

- C’est regrettable, si elle existe ce n’est pas pour rien, commenta Got’a. Je n’ai jamais appris à la pratiquer, mais mon épouse sait quelques sortilèges de guérison car elle est soigneuse et je ne peux qu’être admiratif.

Vil flatteur songea Luka, ou peut-être pas tant que ça, il est vrai que son père était un être très curieux. Etre diplomate lui allait bien, il n’était probablement pas malheureux dans son rôle bien qu’il se soit décidé pour elle. Luka serra un peu plus le bras de son père avec un sourire tendre, qu’exceptionnellement il lui rendit. Adrian expliqua ensuite qu’il n’avait jamais entendu parler ce son peuple et qu’il en était étonné. Il demanda en quoi leur magie était semblable et appuya le fait qu’il était plus impressionné de ne rien connaitre sur eux que de connaitre le roi Atlante. Luka ne put s’empêcher d’avoir un petit rire, ce n’était pas de la moquerie et elle le précisa rapidement afin de ne pas installer de malaise.

- Comme quoi tout est question de perspective, j’étais tellement étonnée de découvrir un roi pour ma part. Je le savais à cause de certaine source archéologique d’Hyperborée, j’étais historienne, mais confronter la théorie à la réalité, ça n’a rien à voir.
- Et pourtant les dieux seuls savent combien de temps ma fille à passer à étudier tout ce pouvait se situer en dehors de l’Hyperborée ! Ce n’est pas étonnant que vous ne sachiez rien, nos anciens sont des cachottiers et même si théoriquement ils n’ont pas plus de pouvoir que les autres ils restent très influents, avoir plus de 9000 ans ça forge naturellement le respect des autres. Ils sont extrêmement sévères au sujet de notre discrétion…

Got’a eut soudainement un regard un peu triste. Adrian ne le perçut peut-être pas, mais Luka elle connaissait son père. Elle savait ce qu’il le rendait malheureux, depuis son départ il n’avait cessé de se battre pour qu’elle puisse revenir chez elle, il lui avait dit dès leur première retrouvaille. Malheureusement Sol’ukah semblait définitivement bannie, les siens n’étaient pas prêt à accepter qu’elle revienne chez elle de sitôt. Elle aussi ça la rendait un peu triste, elle aurait tant souhaité faire visiter son chez elle à Dieter. Son père se reprit rapidement.

- Je suis cependant plus ouvert qu’eux… Vous êtes un ami de ma fille et un ami des Atlantes, je ne peux pas vous en dire beaucoup, mais je peux sans doute répondre à certaines questions que vous avez si vous le souhaitez… Je peux déjà vous dire que nous sommes nous les hyperboréens des sortes de cousin des Atlantes, notre groupe s’est scinde d’eux il y’a plusieurs millénaire.
- Papa nous pourrions l’inviter dans nos quartiers, interrompit soudainement Luka, nous serons plus à l’aise pour discuter autour d’un thé. Ma mère fait des pâtisseries délicieuses et légères, elles ne sont pas aussi sucrées qu’en surface, mais je suis sûre que vous les aimerez. Personne ne résiste à la cuisine de ma mère. Je pourrais vous présenter mon fils également…

Le regard de Luka brilla un peu à cette évocation, depuis que son fils était né elle était complètement tombée sous son charme. Luka avait interrompu son père pour une bonne raison, elle sentait très bien que ses réponses ne seraient pas gratuites, il voulait en savoir plus sur la magie extérieure, elle le connaissait trop bien pour le deviner. Luka ne voulait pas que son ami se sente oppressé. Dans leur appartement son père serait probablement moins direct afin de ne pas froisser les règles d’hospitalité devant sa mère qui était la seule à pouvoir l’arrêter.

- Alors qu'en dites vous Adrian? Avez-vous un peu de temps pour m'honorer de votre présence?

La formulation était peut-être bizarre pour les extérieurs, mais chez elle il n'y avait rien de plus classique et convenu.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 24 Oct 2013 - 14:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La magie était un vaste sujet qu'Adrian connaissait pratiquement sur le bout des doigts, du moins concernant celle de leur monde. Le père de Lucrèce avait éveillé son intérêt en parlant d'une magie propre à leur peuple, vu le rôle qu'il avait il était évident que l'Archimage se pose des questions à ce propos. Il ne répondit toutefois rien en ce qui concernait la manière dont les « extérieurs » percevaient la magie. Combien de fois Adrian avait-il été regardé comme un illuminé lorsqu'il abordait ce sujet ? Trop pour se dire que le commun des mortels voyait cela avec autant de naturel que les pouvoirs des mutants. Il leur restait encore un long chemin à parcourir. Luka enchaîna bien rapidement sur les questionnements de l'américain en lui expliquant qu'elle avait entendu parler d'un Roi par des sources archéologiques et Adrian ne put s'empêcher de la regarder d'un nouvel œil. Archéologie ? Une chose de plus qui lui parlait ! Cela dit, il comprenait parfaitement étant donné que lui-même avait souvent entendu parler de magie et de choses comparables alors même qu'il menait ses recherches avant d'être Archimage.

« Je comprends tout à fait. »

Plutôt deux fois qu'une même ! Maintenant qu'Adrian savait que la jeune femme avait passé beaucoup de temps à étudier l'extérieur, il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions à ce sujet. Pourrait-elle avoir connaissance d'informations qu'il n'imaginait même pas ? Sa curiosité était assez peu développée, sauf lorsque cela concernait l'archéologie ou la magie, mais il ne voulait pas embarrasser la demoiselle. Son père aborda de toute manière un sujet qui interloqua un peu le mage. L'âge de leurs anciens !

« 9000 ans ? J'ai du mal à imaginer une telle vie.... »

Dire qu'il se considérait comme relativement âgé alors qu'il n'en avait « que » cent treize ans.... L'idée que Lucrèce était bien plus âgée que lui effleura une nouvelle fois son esprit, décidément beaucoup de questions naissaient dans son esprit ! Adrian observait le père de la jeune femme, depuis peu son don de télépathie s'était amélioré et lui permettait de ressentir grossièrement les émotions dégagées par des personnes proches de lui, aussi sa tristesse passagère ne manqua pas d'être remarquée. Il resta toutefois stoïque, ignorant les raisons de ce trouble et préférant ne pas gaffer. L'Hyperboréen reprit rapidement la parole pour commencer à donner quelques informations à un Adrian particulièrement intéressé qui en avait presque oublié la raison de sa présence ici. Peut-être était-il naïf, mais il pensait que ces explications lui étaient offertes par simple désir de faire connaître son peuple, il ne s'imaginait pas vraiment que l'homme allait lui en demander à propos de la magie en retour. Cela dit, c'était relativement normal et le centenaire le ferait avec joie. Toutefois, Lucrèce intervint rapidement pour une proposition qui fit hésiter l'Archimage. Il ne souhaitait pas s'imposer et encore moins les empêcher de passer des moments en famille. Cela dit, la manière dont elle présentait les choses l'empêchait de refuser. Il esquissa un léger sourire un peu embarrassé.

« Je ne voudrais pas m'imposer, vous avez déjà peu d'occasions de vous voir en famille.... Cela dit, il avait été invité, la formulation était suffisamment surprenante pour qu'il comprenne qu'un refus serait peut-être très vexant pour eux.
Mais si vous y tenez, ce sera avec plaisir. »

Il détourna brièvement son attention du duo Hyperboréen pour regarder les environs, bah, il aurait le temps de régler ce qu'il était venu faire ici avant de repartir. Ce n'était pas tous les jours que vous aviez l'occasion de croiser les représentants d'un peuple dont vous ignoriez l'existence et encore davantage que l'un de ses émissaires vous propose de parler un peu d'eux ! Adrian ignorant où se trouvaient les fameux appartements, il laissa le père et la fille prendre les devants pour les suivre docilement. Sa présence ici était suffisamment inhabituelle pour qu'il ne s'adonne pas au tourisme lorsqu'il y venait. En général ses visites se limitaient à un passage au palais et dans les archives de leur peuple. Après quelques secondes de silence, le centenaire reprit la parole.

« J'ai très souvent été en contact avec les Atlantes, pourtant c'est la première fois que j'ai l'occasion de rencontrer des représentants de votre peuple. Vous m'avez l'air très doués pour conserver l'anonymat. C'était un compliment venant de lui, après tout, ne peinait-il pas à garder son rôle secret ?
Je comprends mieux votre proximité avec Dana, elle doit être heureuse d'avoir quelqu'un qui connaît son peuple comme vous à ses côtés. Cette remarque s'adressait à Lucrèce bien évidemment.
Et vous étiez une sorte d'archéologue si j'ai bien compris ? Vous devez avoir de quoi faire avec tout ce qu'il y a sur Terre et au-delà. »

Son intérêt était très présent, pourtant il essayait de le minimiser en parlant posément. En toute logique Luka ne le connaissait que comme « un mage lambda » et son rôle d'archéologue servait uniquement pour les civils qui ne devaient pas être au courant de son autre statut. Une double identité qu'il trouvait toujours pesante, mais qui, après avoir découvert ce nouveau peuple, lui apparaissait comme bien risible au final. Il était loin d'être le plus mal loti en ce bas-monde !
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 25 Oct 2013 - 19:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- C’est grâce à Sol’ukah que le lien entre nos deux peuples s’est rétabli, fit Got’a les yeux brillant de fierté envers son enfant. Cela fait à peine un mois que nous sommes de nouveau en contact, nous ignorons auparavant réciproquement nos existences…

Luka se sentit rougir sous le discours élogieux de son père, elle n’osa rien ajouter aillant peur de batailler vainement. Son père était au moins aussi têtue qu’elle, si elle tentait de le contredire la conversation n’aurait vraisemblablement jamais de fin. Son père ouvrait la marche, Luka avait fini par lâcher son bras pour se placer à côté du mage qui lui posa des questions.

- J’ai été un peu audacieuse dans mes propos, affirma-t-elle immédiatement. Je n’étais que son assistante. Je ne savais pas bien quoi faire… Ça m’occupait, expliqua-t-elle. Nous n’avions pas beaucoup de terrain de recherche vous savez, personne n’avait le droit de sortir de l’Hyperborée à l’époque… à moins d’être bannis, finit-elle par avouer avec une petite voix.

Heureusement les appartements de son père n’étaient pas trop loin. Got’a ouvrit la porte, l’appartement semblait plus grand qu’on ne l’aurait cru, pour loger toute sa petite famille Got’a avait fait appel à un mage pour agrandir magiquement le lieu. Ce dernier avait été trop heureux d’accepter afin de découvrir la splendide cité Atlante. La première chose que Luka remarqua en pénétrant, c’était que son bébé pleurait. Rapidement elle le vit logé dans les bras de sa mère majestueuse dans sa robe de fête. Tout le monde était sur 31 pour fêter la naissance de son fils. A grand pas elle la rejoignit pour reprendre son bébé.

- Il a faim, expliqua-telle. Bonjour, fit-elle en se tournant vers Adrian un doux sourire aux lèvres.
- Adrian voici Svan’hild ma mère et voici Ead-Gar, je vais le nourrir avant qu’il ne s’étouffe de frustration, plaisanta-telle avant de se diriger vers un fauteuil en cuir blanc pour s’y installer.
-Enchanté, je vais chercher de quoi boire et manger, fit soudainement sa mère en s’éclipsant non sans un petit salut poli de la tête.
- Asseyez-vous quelque part, fit soudainement son oncle. Moi c’est Hel’ioh.

Son oncle paraissait un peu surpris de voir Adrian, il n’avait pas levé le nez de son bouquin atlante avant d’entendre sa belle-cousine se présenter. Il avait l’air un peu fatigué, il passait tant de temps avec les magiciens atlantes qu’il en oubliait probablement de dormir. Luka dégrafa une partie de sa robe pour donner le sein à son fils, ce dernier se calma et le calme revint dans le salon. Ce dernier était très sobre, deux canapés et des fauteuils blanc une table basse en verre lévitant, quelques plantes et un parquet en bois brillant. L’endroit respirait la propreté.

- Adrian est un de mes amis de la surface, un grand mage expliqua-t-elle à son grand cousin.

Son père opina de la tête, mais n'ajouta pas grand chose, pas parce qu'il n'était pas poli, mais plutôt parce qu'il cherchait quoi dire. Hel'ioh était l'être le plus doux et délicat que Luka connaissait. Son père s’approcha de son invité, Luka secoua la tête négativement, son père se reprit, les habitudes avaient eu un moment le dessus, mais Luka lui avait déjà expliqué que laver les pieds de ses invités étaient un peu bizarre dans son nouveau chez elle. Le politique finit par s’installer sur le dernier fauteuil de libre n’osant pas s’asseoir à côté de leur invité par peur d’un faut pas. Il avait parfois du mal à comprendre les extérieurs. Sa mère finalement revint, mais elle n’était pas seule, Sul'eikah l’accompagnait apportant le plateau de thé, tandis que sa mère portait le plateau à pâtisserie. Lu s’attendit au pire déjà que sa robe à fourreau noire avait quelque chose d’indécent pour un extérieur (si mal à l’aise avec leur corps) et puis elle connaissait bien, très bien même. Après avoir posé le plateau, de thé elle s’installa directement auprès d’Adrian, plutôt près même.

- Alors comme ça vous venez des Etats-Unis, fit-elle avec un sourire séducteur. C’est incroyable ! Que faites-vous là-bas ?
- Il est mage, Ayl’ah…

Ayl’ah était une sorte de nom affectueux qu’utilisaient les hyperboréens pour les plus anciens aïeuls de chaque famille. Sa mère posa son plateau, Luka y remarqua sa pâtisserie favorite à base de noix et de feuille d’acha, il y avait également des gâteau de fleur, des bourgeons de noix et un fruit typiquement hyperboréen le Syl'akon. Luka n’eut pas le temps d’apprécier plus longuement sa vision à cause de son aïeule.

- C’est merveilleux ! Je suis Sul’eikah, je suis prêtresse de la tour des ancêtres, j’ai connu plein de mage qui m’ont confié plein de leurs petits secrets… Nos métiers se ressemblent dans le fond, nous dépassons tous deux les limites de ce monde. Vous allez rester encore longtemps en Atlantide ? minauda-t-elle en croisant les bras comme si elle avait froid, alors que ceux qui la connaissait devinait à mille kilomètre à la ronde qu’elle voulait juste amplifier ses atouts féminins.
- Ayl’ah ! s'exclama Luka.
- Luka tu ne vas pas devenir aussi rabat-joie que ton père tout de même, fit Sul’eikah en levant les yeux au ciel, mais décroisant ses bras tout de même. J’étais juste curieuse d’avoir sa vision extérieure de la ville, les guides atlantes ne nous ont fait que visiter les lieux « conventionnels », écoles, bibliothèques, centre de soin… Évidement pour nous en mettre plein les yeux et crier leur respectabilité. J’étais juste curieuse d’avoir l’avis d’un extérieur sur les charmes de cette cité. Un peu de thé Adrian ?

Son aïeule avait beau avoir posé la question elle n’attendit pas vraiment la réponse pour le servir, elle lui laissa quand même la possibilité de doser la quantité de sucre qu’il voulait. Après avoir passé sa main dans ses cheveux elle attrapa un gâteau de fleur.

- Vous devriez y gouter, Svan’hild est excellente cuisinière, précisa-t-elle avant de couper un bout de son propre gâteau pour le tendre à Adrian.

Luka faillit bien mourir de gêne. Malheureusement elle ne pouvait pas vraiment se lever, Ead-Gar tétait encore goulûment son sein. Heureusement sa mère était installé de l’autre côté d’Adrian et répliqua doucement à son arrière-arrière-etc-belle-mère de laisser leur invité manger à son rythme. Sul’eikah porta en soupirant à sa bouche son bout de gâteau. Luka en profita pour reprendre en main la conversation.

- Pour la discrétion de l’Hyperborée, je crois qu’autour de l’île il y’a des brouilleurs magiques et technologiques. Nous n’avons plus beaucoup de mage depuis l’accident, mais il en reste suffisamment pour assurer nos discrétions, afin que divers service de première nécessité. Je crois que les gens qui ne sont pas Ultimes ou Atlante connaissant leur existence ce compte sur les doigts d’une main. Mon mari, Gabriel Coalt et vous à présent. Nous avons parfois eu des découvertes hasardeuses, mais nos soigneurs se sont chargés d’effacer les mémoires…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 25 Oct 2013 - 22:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les aveux du père de Lucrèce et de cette dernière apprenaient pas mal de choses à Adrian. Le fait que seuls les bannis puissent sortir de chez eux poussa le mage à imaginer que ce puisse être le cas de la demoiselle. Elle avait l'air étonnamment gênée à cette annonce, mais le respect d'Adrian le poussa à ne pas poser de question à ce propos. Bien que sa curiosité était de mise, il ne tenait pas à mettre la jeune mère mal à l'aise. Si jamais l'Archimage réussissait un jour à avoir la confiance de l'amie de Dana, elle pourrait lui en parler d'elle-même et cela même s'il devait patienter plusieurs années pour y avoir droit. Eldoth se contenta donc d'un sourire exprimant qu'il était heureux d'avoir eu droit à ces informations, puis ils arrivèrent rapidement aux appartements des parents de Lucrèce. Vus de l'extérieur, ils avaient l'air plutôt modestes, mais dès qu'Adrian fut entré il constata que ce n'était qu'une illusion. S'il n'y avait pas un peu de magie là-dessous, il n'était plus Archimage ! Il n'avait cependant jamais été face à quelqu'un qui usait de pareils sortilèges, peut-être que l'Hyperborée était réellement très différente du monde des humains ?

Toute la famille était visiblement réunie et une fois de plus, Adrian ne se sentit pas vraiment à sa place, il était toutefois trop tard pour s'en soucier. L'enfant de Lucrèce l'appelait déjà et Eldoth eut le plaisir d'être présenté à l'épouse de l'ambassadeur ainsi qu'à son oncle qui partageaient tous deux des particularités physiques plutôt difficiles à ne pas remarquer. Apparemment les Hyperboréens étaient comparables aux Atlantes sur ce point : leur origine déterminait beaucoup de choses de leur physique.

« Enchanté moi aussi. »

Cela concernait aussi bien la mère que l'oncle. Comme Lucrèce était déjà occupée avec son fils, Adrian s'assit donc sur un siège non loin de là puisqu'il y avait été invité, écoutant et observant le rapide échange qu'il y eut entre les membres de la famille ici présents. Ce ne fut que lorsque la génitrice de la membre de l'UNISON revint auprès d'eux qu'Eldoth constata qu'il y avait encore une personne qu'il ne connaissait pas. Celle-ci était plutôt.... particulière dans le sens où la proximité qu'elle instaura en s'installant près d'Adrian était à l'opposé de ce à quoi le mage était habitué. À l'époque où il était né la « sphère intime » était très importante et même s'il n'était pas gêné outre mesure par cette situation, il fallait avouer que cela le déstabilisait un peu. Il n'eut pas franchement l'occasion d'en placer une comme la prêtresse lui posait des questions – auxquelles il répondait par de brefs mots sans se mouiller – avant d'être rappelée à l'ordre par Lucrèce. Bien que les charmes féminins étaient toujours attrayants, Adrian avait tiré un trait sur tout cela depuis bien longtemps, aussi ne prêta-t-il que peu d'intérêt à cette approche plutôt inhabituelle.

Eldoth prit finalement la décision de laisser la prêtresse parler jusqu'à ce qu'un moment de répit lui soit offert, se contentant de la remercier de brefs « merci » ou sourires, mais il dût avouer que cette femme avait le don de faire l'opposé de ce à quoi il était habitué. Heureusement pour lui, les autres membres de la famille semblaient plus au courant du comportement que les humains adoptaient en société, à moins que ce ne soit que la prêtresse qui avait ce côté provocateur ? Toujours est-il qu'Adrian fut plus que soulagé d'éviter les « bons soins » de sa voisine de canapé. Comme Lucrèce lançait une discussion qui lui convenait davantage, l'Archimage ne se priva pas d'y répondre.

« Je comprends mieux. J'adresse mes félicitations aux personnes chargées de votre anonymat, parce que malgré toutes les sources dont je dispose, je n'ai jamais eu la moindre référence au nom de votre peuple. Peut-être qu'il y a eu quelques références, mais je serais bien incapable de le dire. Sans en connaître un minimum sur leur peuple du moins.
Vous avez parlé d'un accident ? En lien avec la magie si j'ai bien compris ce que vous vouliez dire à propos des mages ? »

Il était bien placé pour savoir que la magie pouvait être particulièrement dangereuse. Histoire de faire honneur à la cuisine de la mère de Lucrèce, Adrian goûta aux gâteaux qui leur avaient été apportés et il fut forcé de constater que ce n'était en rien comparable à tout ce qu'il avait pu goûter jusqu'à ce jour. Un délice qui n'en venait pas à dégoûter après la deuxième bouchée, Adrian n'était pourtant pas un amateur de pâtisseries et autres sucreries, même si Sallah s'obstinait à lui en cuisiner. Avec un regard pour l'hôte, le mage exprima ses pensées.

« Vos talents de cuisinière n'étaient pas exagérés, je n'ai jamais eu l'occasion de goûter quelque chose d'aussi bon. Ce n'était pas force, juste sincère. Son attention se reporta sur Lucrèce.
J'imagine que votre technologie doit être très développée pour que vous n'ayez pas été dérangés par d'autres peuples, ne serait-ce que ceux qui ont déjà cherché à envahir la Terre. Cela dit, la technologie ce n'était pas du tout son rayon, autant dire qu'il ne pouvait pas vraiment parler de ce sujet.
N'est-ce pas difficile de conserver autant de mystère ? Oh, je suis certain que vous avez d'excellentes raisons d'agir de la sorte et je serais bien mal placé pour donner mon avis là-dessus, mais j'imagine que ce doit être compliqué de ne pas pouvoir connaître l'extérieur. Il hésita un bref instant, ne sachant pas ce qui pourrait être bien ou mal interprété.
Ou peut-être que c'est juste mon métier qui me pousse à croire ça. »

Être archéologue poussait forcément à vouloir en apprendre plus sur diverses cultures et à ses yeux il était tout bonnement impossible d'imaginer rester coincé dans un seul et même endroit alors qu'il en existait tant d'autres. Enfin... Quoique, lorsqu'il était encore jeune – dans les années vingt – il ignorait tout ce qui existait au-delà de l'espace ou même dans d'autres mondes, cela ne lui manquait donc pas. Peut-être que les Hyperboréens n'étaient pas au courant de ces détails. Ignorant toujours ce qu'il pouvait demander ou non, l'Archimage laissa planer quelques secondes de silence avant de reprendre.

« J'ai cru comprendre que votre espérance de vie était beaucoup plus importante que celle des humains ? Après tout, le père de Lucrèce lui avait parlé de personnes de plus de neuf mille ans. Son attention se glissa vers la prêtresse.
J'imagine que c'est les ancêtres auxquels vous avez fait référence. Simple déduction, rien ne pouvait étayer cette hypothèse vu qu'il n'y connaissait strictement rien. Avec un léger sourire, il ajouta une précision pour sa voisine.
Et... je viens en Atlantide depuis bien trop longtemps pour fournir efficacement un avis extérieur, je le crains. »

Enfin, « bien longtemps » c'était relatif vu l'âge qu'il avait comparé aux ancêtres que les Hyperboréens semblaient avoir dans leurs rangs.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 3 Nov 2013 - 15:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
HRP : Mes bottes n’ont bien sûre pas autant de talon que sur la photo .

- Je crois qu’il y en a quelques unes, je me souviens d’avoir lu  la bibliothèque qu’Apollon séjournait parfois en Hyperborée, ce qui est vrai il vient souvent nous rendre visite.
- Un charmant garçon qui amène un peu d’animation  à Ultima, appuya Sul’eikah… Très beau, ajouta-t-elle le regard brillant.
- Animation, animation, ergota le père… A chaque fois qu’il vient il fout la pagaille plutôt je dirais.

Luka ignora les remarques de ses proches sur Apollon, son père était clairement hostile au dieu olympien, mais c’était parce qu’il était jaloux et que ce dernier avait été un amant de sa mère. Mais c’était bien avant leur mariage et Apollon n’était pas du genre à s’attarder longtemps sur une femme de toute manière. L’Ulitme préféra répondre aux nouvelles questions d’Adrian.

- Oui un accident qui a transformé les survivants en ceux que nous sommes, nous ne vivions pas plus vieux que les atlantes avant cela… Mais tellement de mort  l’époque…
- Et nous sommes presque stériles, poursuivit le père le regard posé sur ses mains croisés. Ead-Gar est un de ses petits miracles qui n’arrive presque plus, comme Sol’ukah, seulement 13 enfants sont nés après elle … C’est peut-être le métissage qui a rendu l’union plus féconde. C’est pour ça que j’espère bien qu’Atlante et Hyperboréen se mêleront à nouveau pleinement…

Luka se mordilla la lèvre mais n’osera rien ajouter, elle ne se sentait pas prête à avouer qu’Ead-Gar avait été conçu dans une éprouvette. Ses mains se crispèrent un instant sur Ead-Gar, elle était un peu pâle, mais seule Sul’eikah croisa son regard. La jeune mère se reprit et pendant qu’elle tentait de faire roter son petit elle donna plus de détail sur l’incident.

- C’était une expérience sur les ondes cosmiques, les ancêtres voulaient les contrôler pour la guerre contre l’Empire Ophidien de Lémurie, ils sont peut-être plus connus par vous sous le nom de Peuple Serpent. Il y’a un parchemin atlante au Musée de Star City qui en parle, je l’ai remarqué durant ma première mission. Les ruines de la Lémurie sont d’ailleurs placées sous la juridiction Unison… J’aimerai tellement les visiter, soupira Luka en reposant Ead dans ses bras car il avait enfin roté, sa mère s’approcha pour lui prendre un moment afin qu’elle puisse se rhabiller. Pas pour prendre quelque chose, juste pour compléter notre histoire… C’est à partir de là qu’Atlante et Hyperboréen se sont cachés, c’est vraiment un tournant important.

Luka se stoppa, elle parlait beaucoup surtout quand ça concernait le passé, l’époque ou son peuple était encore ouvert aux autres… Ils n’avaient pas déclenché la guerre contre le peuple serpent pour des terres, mais pour protéger les humains… Aujourd’hui ils ne faisaient rien, ils se contentaient de rester cacher.  Une fois en tenue correcte elle reprit son bébé pour le bercer espérant qu’il s’endorme vite. Tout en étant attentive au gémissement du nourrisson elle écouta Adrian complimenter sa mère. Cette dernière eut les joues rouges de plaisir. Rien n’était plus satisfaisant pour un Hyperboréen de sentir son invité comblé.

- Je suis heureuse que ça vous plaise…
- Si cela aurait dégénéré avec les Grues nous serions intervenu, lâcha soudainement Got’a quand Adrian parla d’invasion. Simplement nous ne voulons pas faire d’ingérence et nous préférons être discrets, alors tant que la terre ne risque pas d’être conquise nous restons dans notre coin… Tout le monde n’était pas d’accord, mais la majorité l’a emporté. Le père de Got’a fit une pause pour écouter ce qu’Adrian avait à dire sur le fait d’être secret. Notre pas vers l’Atlantide ouvrira peut-être les esprits, moi aussi je serais curieux de découvrir le monde, peut-être pas y habiter, mais au moins le visiter…
- Ce qui est impossible, expliqua Hel’ioh. A moins que le roi Atlante ne le couvre en personne, c’est pour cela qu’il lui faut absolument son amitié, s’esclaffa le cousin pourtant toujours l’air sérieux.

Mais depuis quelques jours il avait bien remarqué le manège de son cousin et s’en gaussait un peu, en Hyperborée il avait rarement à déployer tant d’effort pour séduire quelqu’un. Luka eut un sourire triste pour son père, il faisait tant d’effort pour elle. Sul’eikah parut ravie qu’on s’intéresse à elle. Après un sourire mystérieux elle s’expliqua à Adrian. Pendant ce temps-là Luka se leva pour aller coucher Ead-Gar qui s’était endormit.

- Pas exactement, les ancêtres dont je m’occupe sont morts, parfois certes on leur demande leur avis, mais ils sont morts, ce n’est pas leur rôle d’organiser la société vivante, il ne faut jamais l’oublier… Nous les contactons uniquement pour les urgences ou pour réparer les cœurs. Je sers de corps pour leur voyage terrestre, j’ai un collègue masculin qui m’aide, grâce à un simple sort d’illusion, nous prenons l’apparence du mort et nous nous laissons occuper par son âme afin de consoler ses proches. Parfois certain hyperboréens viennent juste annoncer une naissance, les ancêtres sont toujours curieux de connaitre leur descendance… La mort est moins brutale ainsi, tout le monde sait que cela se passe bien, la séparation est plus facile. Si vous voulez voir une ancêtre, j’en suis une… Got’a, Hel’ioh, Sol’ukah et Ead-Gar sont mes descendants. Ne me demandez pas mon âge précis, je suis beaucoup trop vieille pour le dire.

Une fois dans la chambre elle décida de se changer rapidement , elle enfila un pantalon en cuir hyperboréen, un sous-pull, un manteau long, une écharpe et des bottes noirs hyperboréennes. Elle attrapa sa sacoche en cuir caramel hyperboréenne, vérifia qu’elle avait bien son organiseur et son arme de service à l’intérieur puis retourna dans le salon. Luka c’était changée rapidement mais Sul’eikah était déjà en train  de complimenter la cravate d’Adrian soulignant que c’était une très bonne idée d’accessoire et qu’il n’en n’avait pas en Hyperborée. Will demanda la permission d’apparaitre. Luka ne la lui refusa pas, de une parce qu’elle ne voyait pas pourquoi lui interdire Adrian l’avait déjà vu et deux surtout parce qu’elle ne savait pas ce qu’il allait faire. Will s’approcha d’Adrian et s’agenouilla.

- Will vous vous souvenez ? Adrian j’aimerai vous demander votre aide. Je veux savoir comment l’Atlante que j’ai aimé est morte.

Will ne s’était jamais agenouillé comme ça devant elle.  Luka était trop surprise par la scène pour réagir et son père qui n’avait rien contre l’idée garda le silence. Sul’eikah, Hel’ioh et Svan’hild eux restèrent silencieux n’étant au courant de rien.

- Got’a, Sol’ukah et moi allons nous rendre à son palais secret, y entrer ne sera déjà probablement pas aisé, et de plus tel que je connais Calypso, elle aura probablement laissé plein de piège contre d’éventuels visiteurs indésirables… J’ai essayé de chercher dans les bibliothèques atlantes, mais aucun ouvrage n’est d’accord sur sa fin de vie, alors je suppose que tous ont inventé faute de preuve. Je sais que je suis un parfait inconnu pour vous, mais si vous avez de l’ambition sachez que Calypso a travaillé toute sa vie sur la magie des plans et que son palais qui se trouve lui-même sur un autre plan regorge d’artefact qu’elle a fabriqué toute sa vie afin de supporter au mieux le prix de ses invocations… Je vous dirais tout ce que je sais et si sur place nous nous rendons compte que c’est impossible, je vous promets de renoncer.
- Jeune homme je suis déçue que vous n’ayez pas penser que je puisse l’appeler…
- Non Madame j’ai pensé à vous en premier, j’ai parlé de cela à Luka,  je n’ai juste pas le nécessaire pour aider à l’invoquer…
- Ah dommage, soupira l’ancêtre.
- Adrian, appela Luka sans s’approcher trop. Vous n’êtes pas obligé… Je le fais car Will est mon serviteur et que je comprends de tout mon cœur sa douleur, l’ayant vécu quasi à l’identique. Mais vous vous n’êtes pas obligé. Will ose toujours tout, mais je comprendrais que vous disiez non… Nous ne savons pas trop où nous nous engageons.

Will lui lança un regard un peu sombre, mais Luka eut le courage de le soutenir. Ils ne savaient rien de ce qu’ils faisaient, tout ce qu’elle savait c’est qu’elle devait essayer pour Will.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 3 Nov 2013 - 20:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Apollon séjournait chez les Hyperboréens ? L'annonce fit légèrement froncer les sourcils à l'Archimage qui songea que l'accord que les divinités avaient passé avec les habitants de la Terre n'entrait peut-être pas en compte dans un autre monde. C'était tout de même assez étonnant qu'il n'ait pas eu l'occasion d'en entendre parler avant ce jour puisque son statut lui permettait d'avoir un lien assez étroit avec les Dieux – bien qu'il ne les voyait pas quotidiennement évidemment. Il ne pouvait cependant pas en faire état et se contenta donc de rester silencieux face à cette annonce. Lucrèce changea rapidement de discussion pour en revenir au problème causé par la magie. La stérilité et l'espérance de vie accrue étaient deux facteurs pratiquement liés. Imaginez une planète peuplé d'individus qui vivaient extrêmement vieux et avaient autant d'enfants que les Terriens par exemple ? La surpopulation poserait rapidement des difficultés. Quant à l'explication du métissage qui rendait la grossesse plus aisée, ce n'était pas très étonnant. Au cours de ses recherches archéologiques, Adrian avait souvent constaté que le métisse apportait beaucoup d'avantages à une « race ».

« Le métissage apporte souvent beaucoup aux enfants concernés, je ne doute pas que votre petit-fils en profitera pleinement. »

Peut-être que les gènes humains gommeraient les « défauts » Hyperboréens et inversement ? Seul l'avenir le dirait à ce niveau. La discussion glissa à nouveau vers l'incident abordé plus tôt et Adrian ne parvint pas à dissimuler sa surprise en entendant Lucrèce parler du Peuple Serpent. Bien sûr qu'il le connaissait, un peu trop même. Certains disaient que le premier Archimage avait sa magie étroitement liée à ce peuple et de nombreux documents en parlaient dans le sanctuaire de l'Archimage. Le désir de la demoiselle le laissa un peu sceptique, la simple idée d'imaginer quelqu'un s'en approcher le mettait mal à l'aise. Adrian essaya de dissimuler ce que ces explications éveillaient en lui.

« Je connais le Peuple Serpent oui, j'ai eu l'occasion de lire de nombreux ouvrages à leur sujet. Ces ruines sont très dangereuses, je suis rassuré de savoir que l'UNISON en interdit l'accès et j'espère que personne n'ira jamais réveiller ce qui sommeille là-bas. C'est une magie corrompue qui ne doit pas tomber entre de mauvaises mains. »

Il essayait de parler d'un ton léger et détendu, mais ce n'était pas très réussi. Lucrèce devait d'ailleurs déjà être au courant de tout ceci.
Adrian resta silencieux jusqu'à ce que le père de Lucrèce reprenne la parole pour parler des Grues. L'invasion avait été marquante pour la Terre, mais ils s'en étaient bien tirés. De même en ce qui concernait la magie, Adrian avait eu l'occasion de voir ce que certains individus – comme Sarevok par exemple – étaient capables. Beaucoup d'inquiétudes en perspective, mais Eldoth avait confiance en les capacités de ses semblables. La remarque concernant la découverte du monde semblait être bien connue des personnes ici présentes, aussi le centenaire imagina que ce devait être un sujet fréquemment abordé.

« Peut-être que les choses évolueront d'ici quelques années. Le monde extérieur progresse assez rapidement, mais il reste fondamentalement le même. Ça lui allait bien de dire ça alors qu'il se sentait hors de son époque.
Quant aux invasions, je crois que la Terre est plutôt bien préparée, nous ne sommes pas sans défense et c'est compréhensible que vous avez souhaité conserver votre anonymat. Vous avez bien fait en fin de compte, la Terre a appris à avoir confiance en ses capacités. »

La jeune mère s'éloigna pour aller coucher son fils alors que l'Hyperboréenne aux côtés d'Adrian reprenait la parole, visiblement ravie que l'attention soit centrée sur elle. Le mage avait du mal à la cerner et préféra donc rester silencieux à l'écouter. Les explications qu'elle lui donna furent assez nébuleuses pour un novice comme Eldoth, mais sa curiosité d'archéologue fut ravie d'en apprendre autant sur ce peuple si mystérieux. Notant toutes ces données dans un coin de son esprit, l'Archimage esquissa un léger sourire à la dernière réplique de l'ancêtre.

« Je ne demande jamais son âge à une dame. Je vous remercie de ces informations. »

Pourtant, la tentation était là ! Quelle étrange sensation que de se dire qu'il côtoyait des individus plus âgés que lui alors qu'il avait pris l'habitude d'être perçu comme un vieillard à partir du moment où il avouait l'année de sa naissance. Adrian devait refréner sa curiosité pour rester poli, c'était dur, mais il y parvint. C'est à ce moment que Lucrèce fit son apparition, vêtue d'une autre manière et en compagnie de Will, la « personne » que le mage avait eu l'occasion de côtoyer au lac lors de leur mission. Ce qui suivit fut toutefois relativement surprenant. Que l'on s'agenouille ainsi devant lui était plus qu'inhabituel, tout comme la requête que Will lui présentait. L'Archimage en resta silencieux sous le coup de la surprise et l'ami de Lucrèce continua en lui expliquant ce qu'il en était exactement. Au final, ce fut la demoiselle qui prit la parole pour déclarer à l'Archimage qu'il n'était pas obligé de les aider. Ce fut à ce moment qu'Adrian s'anima. Se redressant, il porta son attention sur Will.

« Je serais ravi de vous aider et vous n'avez pas besoin de m'appâter avec des artefacts, j'ai fait bien plus dangereux sans rien avoir en retour. Je ne peux pas comprendre ce que vous éprouvez pour ne pas l'avoir vécu, mais si ma présence peut changer quelque chose, c'est naturel que j'accepte. Il fut tenté d'ajouter que c'était son devoir puisqu'il était question de magie, mais préféra taire cette information.
Vous n'avez réellement aucune idée de ce qui pourrait nous attendre là-bas ? Je connais pas mal de choses concernant l'Atlantide, mais pas forcément tout de manière très détaillée. Il avait bien eu un esprit Atlante qui l'habitait, mais celui-ci ne s'était éveillé que lors de sa « transformation » en Archimage, ce n'était donc pas très utile à l'heure actuelle. Son regard se porta finalement sur Lucrèce.
Je pourrais y aller uniquement avec Will, je ne voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose là-bas. Même si j'ai déjà eu l'occasion de voir que vous savez largement vous défendre cela dit. »

C'était grâce à elle qu'ils avaient réussi à régler le problème du lac, il savait qu'elle avait des capacités impressionnantes, mais elle était désormais une mère et si elle pouvait s'épargner certains risques, ce serait une bonne chose selon Adrian.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 10 Nov 2013 - 20:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Will pouvait lui faire la tête autant qu’il le voulait, ça ne changeait rien au fait qu’il en demandait beaucoup trop à Adrian. Déjà qu’elle avait demandé à son père de l’aider, c’était déjà beaucoup pour elle et encore ce dernier ne risquait pas grand-chose il avait été guerrier de la nation Hyperboréenne avant de se lancer dans la politique. Il préférait -avait-il expliqué- car les guerriers ne servaient plus à grand-chose en Hyperborée. Depuis longtemps ils ne faisaient plus la guerre et passait juste leur temps à s’entrainer pour améliorer au maximum l’art du combat.  Au moins en politique il avait un certain pouvoir sur certaine chose, il se sentait plus utile. Mais Adrian certes il était un mage sûrement doué, mais il était jeune et bien moins solide qu’eux. Luka détestait que Will lui ait demandé, car elle présentait que gentil comme il était il allait lui dire oui. Elle ne se trompait pas et un moment l’émotion exalté de son sylphe l’envahit. L’Ultime réprima une grimace.

- Si je sais certaine chose, enfin c’est compliqué, mais je vais tout expliquer.
- Je suis ravi que vous vous joignez à nous, approuva le père avec un léger sourire.

Luka ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Ils étaient inconscients… Ils ne savaient pas à quel point les extérieurs pouvaient être fragiles, ils ne savaient pas autant qu’elle.  Luka se sentait trahie, pas par Adrian qui n’était que bonne volonté, mais  par son père et Will. « Tu n’avais pas le droit de faire ça » lâcha télépathiquement l’Ultime à son sylphe. Il l’ignora. Adrian se tourna se proposant d’accompagner Will seulement, parce qu’elle était mère probablement. Il tenta d’adoucir son opinion, mais Luka annonça clairement sans faire patienter sa réponse.

- Je viens, c’est ma responsabilité…
- Vous n’allez pas m’évincer aussi facilement, pour une fois que je peux faire quelque chose, déclara avec enthousiasme le père.
- Adrian s’y rendre ne devrait pas être trop difficile, c’est repartir surtout, commença à expliquer Luka avec douceur tout en s’installant sur son fauteuil.
- Un jour j’étais  tout auprès d’elle, coupa Will, et l’instant d’après je me suis réveillé auprès de Luka en train d’affronter un monstre crachant de l’acide. Une entrée en la matière plutôt revigorante, je l’ai sauvé sans poser de question, mais j’ai tout de suite compris que ma magicienne devait être morte. Je ne sais pas si Luka vous a laissé examiner sa nuque qu’elle cache souvent en détachant ses cheveux, mais elle possède une sorte de talisman fondu dans sa chair, il ne peut se détacher que si elle meurt. Je suis lié à ce talisman, Calypso pouvait m’y renvoyer d’une simple pensée. Il y a deux possibilités, soit elle est morte et j’ai été renvoyé, soit elle m’a renvoyé et avant d’avoir pu me rappeler elle est morte. Ou bien, débuta-t-il un peu pâle et désespéré à cette idée Luka le sentait, elle s’est peut-être séparé de mon talisman, je ne sais pas comment le détacher, mais elle était celle l’ayant créé. Mais je ne pense pas que ce soit ça ! s’exclama-t-il. J’ai toujours fait ce qu’elle me demandait…

« Pas comme avec moi » songea Luka.  Will cilla à peine à la remarque.

- Elle avait beaucoup d’autre talisman fondu dans sa chair. Je ne sais pas comment le mien a pu atterrir dans le musée de Star City. C’est vraiment étonnant. Il y avait des serviteurs dans son palais, des djinns, un ifrit, une fée, une ondine, un doppelganger, des créatures sauvages, un phénix, un dragon… Probablement d’autres, elle aimait les créatures des autres plans, les être rares.  Elle préférait leur compagnie à ceux des autres atlantes je crois. C’était quelqu’un qui préférait largement explorer les autres plans que de côtoyer la bonne société. Les invocations c’étaient vraiment son point fort, elle pratiquait parfois d’autre genre de magie, mais revenait toujours aux invocations.  Si elle a lancé des sorts de protections il est possible qu’il n’ait pas tenu, peut-être que certain serviteur s’en sont allés, le plan est vaste, ils y sont coincés, mais peut-être pas près du palais… Le plus dangereux est que nous déclenchions un piège lié à un des serviteurs en sommeil. Un Ifrit ce n’est pas très commode je vous le dit, certain aiment bien dévorer les humains après les avoir flambé… Le doppelganger s’il est toujours là aime beaucoup faire des blagues, il peut prendre l’apparence de n’importe qui. Peut-être que certain sont morts tout simplement, c’était il y’a quelques millénaires. Enfin voilà ce que je sais en tout cas.

Enfin pas tout à fait il y avait l’ondine aussi, surtout dangereuse pour les hommes. Mais c’était le genre de détail que Will et elle détaillerait plus tard une fois sortie de la pièce ou se trouvait sa mère. Svan’hild n’était pas forcément du genre jalouse, mais parler d’une femme à la beauté extrême et à la voix enchanteresse ce serait peut-être un peu trop pour ses nerfs. Luka profita du fait que Will se soit tut pour en placer une.

- Vous voyez c’est un peu nébuleux. Si vous êtes toujours prêt après avoir entendu cela, vous pouvez venir, je ne tenterais plus de vous dissuader.
- M’avoir avec vous devrez aider cependant, si ça n’a pas trop changé depuis mon départ je devrais pouvoir parler aux autres serviteurs…

C’était surtout ça le hic, si c’était les mêmes serviteurs ça irait, mais si elle avait changé entre temps… Peut-être qu’elle les avait tous aussi renvoyé avant sa mort ? Il y avait foule de possibilité et c’était impossible de trancher.  Durant la conversation Got’a s’était levé pour aller chercher un bracelet paralysant atlante et une épée en fer hyperboréen rétracté en bâton d’une quinzaine de centimètre attaché à sa ceinture. Quand il revint il passa un bras autour des épaules de sa femme d’abord pour l’embrasser sur les lèvres et ensuite sur le front, il faisait une tête de plus qu’elle et Luka était encore plus petite que sa mère.  Il se détacha et glissa quelques mots en hyperboréen une sorte d’atlante très ancien.

- Will a tout dit ?
- Oui.
- Toujours prêt Adrian ?

C’était le moment de vérité. Luka se leva et embrassa sa famille en attendant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Nov 2013 - 13:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4516
ϟ Nombre de Messages RP : 1515
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Apparemment tout le monde avait décidé de se joindre à cette expédition, ou du moins Lucrèce et son père, ce qui faisait déjà pas mal de personnes du point de vue d'Adrian. Ce dernier ne broncha pas lorsque la jeune femme l'informa que le plus difficile allait être de quitter les lieux et non d'y arriver : il avait déjà vu beaucoup de choses au court de sa vie – certes courte comparée à la leur – et pensait pouvoir s'en sortir. De toute manière il était question de magie et Eldoth ne pouvait donc pas décliner cette requête sans avoir l'air de tourner le dos à son rôle. Arrivèrent les explications sur les raisons qui poussaient Will à penser que celle qu'il aimait était morte. Non, l'Archimage n'avait jamais eu l'occasion de voir le talisman que Lucrèce portait, mais si effectivement il n'était pas possible de s'en débarrasser en étant en vie, c'était certainement que l'ancienne propriétaire avait rendu l'âme. Il s'agissait là d'une technique qu'Adrian connaissait pour avoir lu des textes à ce propos, mais il n'avait encore jamais rencontré qui que ce soit qui s'était fait greffer des artefacts sous la peau. Sa conversation avec Chase à propos des objets magiques que l'on pouvait dissimuler à l'intérieur de son corps lui revint en tête : ce n'était pas vraiment sa politique, mais il comprenait la démarche.

Plusieurs questions naissaient dans l'esprit du mage, mais il garda les lèvres scellées alors que Will enchaînait. Les dangers étaient visiblement nombreux, mais il ne s'agissait de rien qu'Adrian n'ait jamais vu ou dont il n'ait jamais entendu parler. Au fond, les Ifrits ou les Dopplelganger n'étaient pas différents des créatures que le mage avait déjà côtoyées, il ne se sentit donc pas particulièrement contrarié ou inquiet. Sauf peut-être pour la sécurité des gens qui l'accompagneraient. C'était étrange, mais Eldoth se faisait toujours plus de soucis pour les gens qui se trouvaient avec lui que pour lui-même. Mais bon, il avait déjà vu que Lucrèce était très capable – tout comme son compagnon – et le père de la jeune femme devait avec une certaine expérience vu son âge. Aux paroles de l'agent de l'UNISON, Adrian se contenta de hocher la tête.

« C'est très clair ne vous inquiétez pas, je mesure les risques encourus en vous accompagnant. »

Tout cela pour dire qu'il venait en connaissance de cause et non en s'imaginant faire une promenade de santé. Pendant les explications de Will, le père de Lucrèce s'était éloigné et Eldoth ne l'avait pas surveillé, mais lorsque celui-ci revint vers eux, le mage se rendit compte qu'il s'était visiblement préparé à partir. Bien, au moins ne seraient-ils pas sans défense physique ! Eldoth avait beau être un maître de la magie, les affrontements au corps-à-corps restaient son talon d'Achille. Le temps des « adieux » arriva et lorsque le chef de famille s'adressa un mage, ce dernier hocha la tête.

« Fin prêt, nous y allons dès que vous le souhaitez ! »

Et c'était immédiatement. Puisque ce n'était pas à lui de diriger leur arrivée sur les lieux, Adrian laissa aux autres cette charge et se contenta de se préparer à ce qu'ils pourraient trouver une fois sur place. S'ils étaient réellement chanceux, ils pourraient arriver en toute quiétude, mais vu la malchance qui semblait pister l'Archimage, ce dernier craignait que ce soit plus animé qu'initialement prévu !

      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE  : L'Ifrit est sur place.
      ÉCHEC : Le dragon est sur place.

      Lancer de dés #2 :
      RÉUSSITE  : Will le raisonne.
      ÉCHEC : Will échoue.


Et ce fut bien le cas ! À Peine posèrent-il les pieds sur le sol du palais de l'ancienne résidence de Will qu'ils furent accueillis d'une manière animée. Un cri puissant et plutôt inquiétant se fit entendre attirant l'attention du groupe sur la source du bruit. Le dragon dont Will parlait précédemment se tenait non loin d'eux et à la manière dont il réagissait en les voyant, la créature n'était pas ravie de les voir débarquer ! Et bien, ils commençaient fort ! En matière d'entrée discrète il y avait mieux, cependant Adrian ne chercha pas à attaquer la créature qui n'avait encore fait aucun geste hostile à leur encontre. Bien qu'un peu tendu, Eldoth s'adressa à Will.

« Pouvez-vous l'apaiser ? »

C'était à lui de voir s'il en était capable ou même si le dragon était réceptif. Après quelques instants, tout le monde fut contraint de constater que ce n'était pas le cas : la créature s'animait de plus en plus et semblait prête à attaquer. Bien décidé à ne pas laisser ses compagnons servir de cible à une bête contrariée, l'Archimage dressa un Mur du Magicien spirituel entre eux et la créature : normalement toute attaque magique – que ce soit une boule de feu ou de glace ou quoi que ce soit d'approchant – ne serait d'aucun effet. Tournant la tête vers les autres, le centenaire reprit.

« Je présume que vous voulez l'épargner ? Il n'y peut rien, mais il va falloir le neutraliser si nous ne voulons pas qu'il nous suive. »

Tuer n'était pas dans ses habitudes, surtout une créature originaire d'un autre plan ! Adrian pouvait toujours le bannir, mais encore fallait-il qu'ils soient certains que la propriétaire des lieux était bien morte.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Nov 2013 - 13:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 11 Nov 2013 - 23:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’Ultime embrassa tous le mode, sa précieuse famille.  Alors qu’il marchait dans les couloirs du palais, elle envoya un message de son organisateur à Die. Un truc bien niais « Tu sais que je t’aime ? » mais elle avait lu des tas de truc sur internet concernant les petites intentions, que c’était vachement bénéfique. Puis c’était vrai de toute façon, alors pourquoi le garder pour elle ? A la télé ils se prenaient bien trop la tête avec leurs fiertés.

- Avant j’avais une bague, expliqua Will au détour d’un couloir, mais elle a disparu. Il y’a cependant une autre entrée, elle ne se remarque pas, le palais est le même mais j’espère qu’ils n’ont pas trop refait la décoration.

Soudainement Will s’arrêta  devant une lampe murale. Il leur ordonna de tous mettre la main dessus et il récita une formule  quatre fois, pour les quatre voyageurs qu’ils étaient probablement. La première chose que Luka remarque et qu’ils étaient dans une sorte de grande terrasse qui avait dû être entretenue dans le passé, mais où la nature avait fini par reprendre ses droits. Une fontaine semblait se cacher sous un gros tas de verdure.

Luka n’eut guère le temps d’admirer plus le paysage. Un dragon fonça sur eux, mais heureusement Adrian eut le bon réflexe d’engager une protection magique entre eux et le dragon. Son père lui dégaina son épée qui gagna des proportions raisonnable en s’allongeant. Réorganisation moléculaire, il n’y avait pas que les armes qui fonctionnait comme ça en Hyperborée, il y avait la table du salon ou les têtes de lit, ou un peu près tout.

- C’est Ulysse, annonça Will. Ulysse calme-toi c’est Williwaw…

La créature leur crache une gerbe de feu qui se brisa contre le bouclier d’Adrian. « T’es pas très efficace » marmonna télépathiquement Luka. « J’ai remarqué » rétorqua Will.  Adrian annonça qu’i préférerait sans doute l’épargner.

- Pas si ça nous met trop clairement, annonça son impitoyable père.
-Papa… Non si il est possible d’éviter de le blesser, ce serait largement préférable…
- Calypso serait pas très contente qu’on le tue, même si il porte le nom d’un salaud.

« Son ex petit ami » expliqua Will. Luka opina et bah dis donc leur histoire avait dû sacrément mal se terminer, on ne peut pas dire que le dragon était des plus gracieux. Il avait même une grosse cicatrice sous l’œil gauche et il semblait très vieux. Il était très maigre aussi, il semblait même affamé.

Spoiler:
 

Il y avait une porte d'entrée pour pénétrer le palais, mais le dragon la bloquait de son corps. Will émit l'hypothèse d'une diversion. Il disparut pour se rematérialiser derrière le dragon, il tenta de le siffler de le taquiner, il attrapa même une tuile du palais pour la lui balancer, mais rien ne marchait. Il semblait désespérément attiré par l'un des trois autres. Peut-être qu'à ses yeux ils étaient plus goûteux.

- Vous avez un sort contre les dragons Adrian? Ou d'invisibilité pour vous et mon père... Je peux me transformer en courant d'air comme Will.
- Je suis très rapide Luka, lança son père faussement vexé. Je suis sûre que je peux lui glisser entre les pattes si le magicien à un moyen d'éviter ses flammèches...

Il y avait un brin de défi à l'égard du mage dans ce qu'il disait.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 11 Nov 2013 - 23:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3823
ϟ Nombre de Messages RP : 3438
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Lucrèce Feuerbach' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



La fin des secrets... [PV Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» Adrian Mutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-