AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

« Tu veux jouer avec moi ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message posté : Sam 14 Sep - 12:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Dix heures trente, le quartier des théâtres. Le moment où il s'anime après s'être éteint le temps des spectacles. Durant cet interlude de paix, une silhouette avait parcouru les rues, sans véritable but, mais tout en contournant les lieux les plus éclairés. Les quelques rares passants avaient opté pour le repli stratégique : soit ils faisaient demi-tour, soit ils tournaient au premier carrefour, soit ils changeaient de trottoir. Personne n’avait envie de croiser la route de l’individu  qui longeait les murs. Parce qu’un seul regard porté sur lui suffisait. Dans la semi-obscurité, son maquillage ressortait. Il était pâle, si pâle que les détails étaient bien visibles. C’était une tête de mort. Et celui qui se promenait ainsi savait qu’il ne risquait rien. Il connaissait si bien le quartier que les rondes des policiers n’avaient plus de secret pour lui. Et les quelques qui avaient voulu faire un peu de zèle avaient soit plié face à quelques billets verts, soit appris à leur dépens qu’il valait mieux ne pas l’embêter.

Ce soir, Wildcard opta pour une rue plus calme que les autres, où se trouvait un petit théâtre n’accueillant qu’une cinquantaine de personnes. La pièce minable qu’on y jouait, et à laquelle il avait assisté la veille en s’introduisant dans la salle par les coulisses, venait tout juste de s’achever. Les premiers spectateurs sortirent, et s’arrêtèrent en découvrant qui les attendait sur le trottoir. Il y eut une hésitation, un malaise, et finalement, le numéro démarra. Les cartes à jouer, jaillies de nulle part, commencèrent à virevolter d’une main à l’autre, et puis, d’une voix claire, l’homme au masque de mort prit la parole :

Messieurs, dames ! Je vois sur vos visages défaits que vous avez passé une soirée à oublier. Puis-je me permettre de me suppléer au fiasco qu’était la pièce et d’égayer un peu ce qu’il vous reste de temps avant d’aller vous coucher ?

Si la plupart des gens préféra s’esquiver, une dizaine resta, curieuse d’assister à ce qu’allait leur proposer cet étrange personnage. Il fit un pas en avant, ce qui fit reculer le groupe d’un même pas. Puis il présenta, en éventail, le jeu de cartes qu’il avait en mains.

Madame, monsieur, et toi, mon petit. Prenez donc une carte ! Et retenez-les bien ! fit-il, en désignant une femme d’un certain âge, un petit homme à tête de fouine, et un gamin d’une dizaine d’années.

Lorsqu’ils eurent pris leurs cartes, il leur fit signe de les remettre dans le paquet. Après des manipulations compliquées, qui n’étaient là que pour mettre de la poudre aux yeux, il fit voler les cartes, qui se dispersèrent au-dessus des têtes. Et là, tout bondissant, passant entre les gens, les bousculant un peu, il se mit à agiter les bras et à frapper des mains, comme pour éclater des bulles. Au vol, il attrapa deux cartes, une dans chaque main. Il tendit la première à la femme, la seconde à l’homme. Et s’intéressa à la dernière carte qui tombait.

Aha ! Elle tombe, elle tombe ! Elle touche le sol… NON !

La petite assemblée sursauta. Il avait saisi la carte juste avant qu’elle n’achève son atterrissage. Et il la remit au garçon. Chacun put constater que c’était bien les cartes tirées dans un premier temps. Il y eut quelques applaudissements, et tous s’en retournèrent vers leurs pénates. Jake Walker demeura un instant immobile, mains dans les poches, au milieu des cartes étalées autour de lui. Puis il sortit un paquet de cigarettes. A l’intérieur, il restait une dizaine de tubes, mais surtout, il y avait un beau briquet en argent. Après s’en être allumé une, il se mit en marche tout en faisant l’inventaire de ses prises du soir. Trois portefeuilles assez peu fournis, une montre à gousset. C’était une petite soirée.

Au détour de la rue suivante, alors qu’il venait tout juste de sortir un nouveau paquet de cartes, il aperçut une silhouette familière. Un type de son âge, qu’il avait déjà vu plusieurs fois au Circus. Mince, comment s’appelait-il, déjà ? Le nom faisait européen. Un partenaire de jeu potentiel ? Tout en mélangeant machinalement ses cartes, Wildcard alla à la rencontre du jeune homme. Arrivé devant lui, il lui présenta, comme précédemment, le jeu.

Si tu tires la bonne carte, je t’offre une bière chez moi.

Voilà qui avait le mérite d’être direct. Mais c’était le seul moyen, dans l’immédiat, qu’avait trouvé Jake pour animer ce début de nuit. La suite, elle, était encore à définir. Mais si son interlocuteur se prenait au jeu, on n’allait certainement pas s’ennuyer…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Sep - 1:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Il faisait nuit mais il n'était pas encore bien tard. Et pourtant, Lukaz rentrait déjà chez lui après une soirée avortée. Il avait quitté les lieux de cette soi-disant fête parce qu'il n'y avait pas la moindre ambiance et que ça ressemblait plus à une pseudo-soirée d'ados qui aimaient flirter avec l'interdit qu'une véritable fête digne de ce nom. N'ayant pas envie de prendre les transports en commun, le jeune Français avait donc décidé de rentrer chez lui à pied en traversant le quartier des théâtres. En effet, son immeuble était situé à la limite fictive qui séparait ce quartier du centre, ce qui faisait qu'il s'agissait d'une petite trotte. Mais dans le même temps, on ne savait jamais, Lukaz pouvait toujours tomber sur un truc digne d'intérêt, que ce soit une connaissance avec qui partir s'amuser ou une fête où s'incruster !

Au détour d'une ruelle, il aperçut un étrange spectacle et, intrigué, il resta là, immobile, à observer le numéro. Un homme au visage couvert de maquillage effectuait des numéros de cartes et il ne lui fallut guère longtemps pour le reconnaître. Oh, Lukaz ne le connaissait pas personnellement, mais il avait déjà entendu les histoires et les rumeurs qui circulaient sur cet étrange personnage, un certain Wildcard. Un nom bien mystérieux pour un homme qui le semblait tout autant. Présentant ses cartes à jouer, ce dernier entama un tour de magie qui fut bien plus surprenant qu'il n'aurait pu sembler l'être au premier abord, les cartes volant dans les airs alors que le drôle de personnage rattrapait au vol celles qui avaient été tirées par les spectateurs. Visiblement, il était parvenu à retrouver les bonnes cartes puisque tout le monde l'applaudissait. Tournant le dos, Lukaz repartit dans une autre direction, décidant de couper par une petite ruelle pour gagner quelques minutes.

Or, voilà que le Hasard remettait le mystérieux garçon au visage de mort sur sa route puisque quelques ruelles plus loin, Lukaz le retrouva en train de se préparer à réaliser un nouveau numéro. Il avait du se tromper de passage et revenir sur ses pas, ce n'était pas possible autrement ! Décidant de s'approcher pour mieux assister au déroulement de la chose, le Français eut la surprise de voir le magicien des cartes venir à sa rencontre en lui présentant son paquet de cartes. Et pour accompagner cela, il eut droit à une tirade des plus intrigantes. Était-ce réellement un tour de magie ou était-il en train de l'inviter d'une manière des plus particulières ? « Et comment je peux savoir que tu ne tricheras pas en me disant que j'ai perdu ? » Souriant, Lukaz tripota le paquet afin d'en extirper malgré tout une carte qu'il observa. Puis, comme l'autre ne lui avait pas demandé de la mémoriser ou de la garder simplement pour lui, il la fit tourner pour la lui présenter. « On dirait un Joker, non ? Alors, ça veut dire que j'ai gagné ma bière ? » Au final, il avait peut-être bien fait de quitter cette soirée minable. Parce qu'il venait de la faire, sa rencontre de la nuit !
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mar 17 Sep - 12:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

L’impassible Wildcard avait décidé de ne pas réagir, de ne rien dire avant que sa proie du soir n’ait pris la carte. Il se permit tout de même un léger haussement d’épaules à la question… Il n’avait aucun moyen de le savoir. Mais n’était-ce pas ce qui faisait l’intérêt du jeu ? Ne pas savoir ? Savoir permettait de prévoir. Et prévoir, c’était prendre le chemin le plus direct vers l’ennui. Et l’ennui, c’était la mort. Pure et simple. Sur la tête de mort, seul le regard s’anima, pour suivre la main de l’Européen, alors que ce dernier tâchait de se saisir de l’une des cartes. Serait-ce un roi ? Un as ? Un simple deux ? Pique, carreau ? Ou bien tomberait-il sur l’emblématique dame de cœur ? Tant de choix, tant de possibilités… de gagner.

Lorsque le choix fut fait, Jake demeura immobile. Il avait le souvenir de quelqu’un de pas particulièrement timide, qui pouvait prendre des initiatives. Mince, comment est-ce qu’il s’appelait, déjà ? C’était quelque chose… qui sonnait français. Devant lui, le jeune homme, sans directives, décida de simplement montrer sa prise. Oui, c’était bien un joker. Là, Wildcard ne put retenir un sourire. Car le hasard, quand il le voulait, faisait particulièrement bien les choses. D’une main, Jake replia le restant des cartes, et de l’autre, saisit le Joker. Tout en rangeant distraitement le paquet dans sa poche, il détailla le personnage qu’il avait sous les yeux. Joker…

La main qui était dans la poche en ressortit, munie d’un marqueur noir. Jake en ôta le bouchon de la même main, puis écrivit, sur le dos de la carte, en toutes lettres : « JACKPOT ». Ensuite, dans le même mouvement, il rangea le feutre, fit un pas en avant, et glissa le joker dans la poche arrière du Français. Puis il fit un nouveau pas, en arrière cette fois, pour reprendre sa position initiale. Oui, son attitude avait de quoi décontenancer, peut-être faire peur, mais il avait l’intime conviction qu’il était plus intrigant qu’autre chose pour le garçon qui lui faisait face. Du pouce, il montra derrière lui.

Jackpot, mon pote. C’est pas là.

Et il pivota, direction son squat préféré, l’As de Pique. Il y avait quelques minutes de marche, car il fallait aller vers les quais. Dans sa tête, ça tournait. Est-ce qu’il devait engager la conversation ? Rester mystérieux jusqu’au bout et ne rien dire ? Ou au contraire être énigmatique ? Pourquoi se posait-il toutes ces questions ? Parce qu’il était extrêmement rare qu’on se prenne si rapidement à son jeu.

J’espère que tu as l’âge de rentrer dans le quartier, je ne voudrais pas avoir d’ennuis avec la justice.

Cette remarque dite avec autant de neutralité possible fut ponctuée d’un rire étrange et bref. Humour de Wildcard. Car ils entraient bien dans les Marais. Âmes sensibles, jeunes et innocentes : passez votre chemin ! Il restait encore un peu de marche, alors Jake reprit, histoire de montrer que, quand même, il pouvait aussi être un minimum sympathique. Haha.

T’es Français, non ?

C’était dit sans mépris, Jake était plutôt indifférent à tout ce qui se passait dans le monde. Ou même, en dehors de Star City. Il aurait tout aussi bien pu être Libanais ou Zimbabwéen, ça n’aurait rien changé…
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Sep - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
En tirant un Joker, Lukaz ne savait pas du tout s'il avait gagné au jeu de Wildcard ou non, mais quelque chose lui disait que quelle que soit la carte tirée, il aurait de toute façon gagné quelque chose. Dans une autre situation, avec une autre personne, il se serait sans doute imaginé une technique de drague pas forcément très efficace mais dans ce quartier, à une heure pareille, face à un masque de mort, on pouvait se douter que ça n'avait absolument rien à voir. Cela dit, Lukaz ne pouvait s'empêcher de se demander ce que lui voulait le jeune homme. Ils ne se connaissaient pas vraiment et son invitation était donc des plus surprenantes mais en y pensant bien, il avait aussi pu simplement le croiser et vouloir égayer sa propre soirée. Valait-il mieux passer la nuit seul ou boire une bière en bonne compagnie ? La réponse était plutôt évidente même si là, il ne savait pas si la compagnie serait réellement bonne. Seule la suite de la soirée pourrait le lui confirmer !

Le sourire de Wildcard confirma au Français qu'il avait fait bonne pioche et lorsqu'il le vit ranger son jeu de cartes, Lukaz se demanda bien ce qu'il manigançait. Un marqueur jaillit de la poche et quelques lettres furent griffonnées au dos de la carte, bien que Lukaz ne parvint pas à lire ce qu'il écrivait. Une chose semblait sûre, ce ne devait pas être son numéro de téléphone ! Le feutre retourna alors dans sa poche et sans que Lukaz ne voit rien venir, Wildcard s'approcha de lui et glissa la carte dans la poche arrière de son pantalon. Voilà qui était surprenant et déroutant ! Pourquoi avait-il seulement fait ça ? Avait-il une idée derrière la tête où est-ce que ça faisait simplement partie de son personnage ? Peut-être espérait-il qu'ainsi, Lukaz serait suffisamment intrigué pour entrer dans son jeu. Le fait était que cela marchait.

Ainsi, quand le jeune homme au masque désigna une direction derrière lui, Lukaz lui emboîta le pas. « Je te suis ! » Après quelques dizaines de mètres dans un silence tout relatif, Wildcard reprit la parole en prononçant une phrase qui devait être une sorte de blague, même si elle n'avait rien de drôle en soit. Et pourtant, elle le faisait rire. Il était vraiment bizarre ! Mais il n'était pas le seul à avoir le droit de jouer. Se contentant de sourire légèrement, Lukaz ne prononça que quelques mots, d'un ton aussi calme et détaché que possible. « T'inquiète pas, j'ai l'âge de faire des tas de choses. » Poursuivant leur route, le Français comprit alors bien vite le sens de sa remarque. Ils entraient dans les Marais, un quartier qui n'était pas réputé pour son bien-être. C'était donc là qu'il se terrait ? Il fallait dire que ça n'avait rien de surprenant, ça ressemblait assez bien au personnage. Ce dernier lui posa d'ailleurs une question et Lukaz ne put s'empêcher d'afficher sa surprise. Comment savait-il cela ? Il n'avait quand même pas reconnu son accent aussi rapidement, si ? « Oui, je suis Français. Mais... D'où tu sais ça ? » Accélérant le pas pour remonter à la hauteur du jeune homme, Lukaz reprit. « Je sais qu'on s'est déjà croisé au Circus, mais je n'ai pas souvenir qu'on ait déjà discuté. Je m'en souviendrais, quand même, on peut pas oublier un mec comme toi. » Il doutait d'obtenir une réponse à sa question, mais cela le taraudait quand même. Après tout, s'il savait ça, c'est qu'il avait du se renseigner un minimum quand même et s'il s'était renseigné, ce devait être pour une bonne raison. A moins qu'il soit juste du genre à écouter et à enregistrer... Mais quand même !

« J'ai vu ton tour, tout à l'heure, devant le théâtre. C'est ton truc, les cartes ? » Une question inutile, c'était certain, mais dans une telle situation, il était difficile de savoir ce qui faisait une bonne question. « Enfin, je sais pas trop, j'étais éloigné, mais j'ai l'impression que tu ne le faisais pas que pour les cartes, je me trompe. » Machinalement, en souriant, Lukaz porta la main à sa poche arrière, juste pour lui laisser comprendre qu'il se doutait de ce qu'il avait fait en détournant l'attention avec ses cartes volantes. « J'ai toujours été assez habile pour ce genre de choses mais je dois avouer que tu es vachement plus doué de tes mains. Enfin, la magie, ça aide sûrement. Tu sais faire d'autres choses ? » Souriant, Lukaz se demandait bien ce qu'il allait pouvoir lui réserver.
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mer 18 Sep - 0:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Le silence, était-ce bien ? Fallait-il toujours chercher à le combler ? Non. Le silence, c’était une promesse. Une promesse sans mots de ce qui allait venir ensuite. Jake en était bien conscient. Et pourtant, il ne put s’empêcher de rompre, certes à sa manière, ledit silence. Mais au moins, il ne le faisait pas banalement, ou avec gêne. Non, il faisait comme Wildcard le faisait. Avec son style. Ils allaient tous les deux dans la même direction, l’un guidant l’autre, et Jake se demanda si son compagnon du soir avait bien saisi le sens de la remarque… même si la réponse lui plut énormément. Il n’avait aucun doute sur l’âge, mais il avait eu, pour le coup, un petit indice sur les dispositions de l’Européen à animer la nuit. Au moins, si Jake s’ennuyait, ça ne serait pas avant deux ou trois heures du matin.

À cette heure-ci, les environs n’étaient pas encore bien peuplés, même s’il y avait quelques passants, qui étaient, à mesure que le duo avançait, de moins en moins fréquentables. Deux ou trois adressèrent à l’homme maquillé un signe de tête, auquel il répondit par un simple regard. À ses côtés, celui qui était bien Français s’étonna d’avoir été ainsi identifié. Il y avait eu tout un cheminement dans la tête de Jake, pour en arriver à cette conclusion. Au dernier embranchement, il avait gardé trois possibilités. Italien, Espagnol, Français. Et puis, que sais-je, le hasard, peut-être, avait choisi pour lui. Bingo. Un petit ressortissant du pays du vin rouge et du Camembert. Ce dernier (le ressortissant, pas le Camembert) pressa un peu le pas pour se mettre à la hauteur du leader du Gang des Fables.

Non, en effet, ils n’avaient pas discuté. Mais Jake, qui cherchait les défis un peu partout, aimait bien en savoir un peu plus sur certaines personnes. Il avait obtenu le nom du jeune homme, un truc européen, et depuis, sans pour autant s’en rappeler, il gardait en mémoire ce très petit savoir. Qui allait bien, de toute manière, finir par rejaillir à un moment. Un truc français. Un truc composé, même. Constatant qu’il laissait un blanc, la tête de mort daigna tout de même glisser une petite réponse :

Une intuition.

Voilà, il s’en contenterait ! Il ne devait rester qu’une centaine de mètres avant d’atteindre l’As de Pique. Mais le Français avait envie de causer. La première question qu’il posa n’appelait aucune réponse. Même si certains se seraient fait un plaisir de répondre « non, mon truc c’est plutôt la danse classique », ce n’était pas le genre de Jake. Il laissa donc glisser. Son regard en biais capta ensuite le geste de son interlocuteur, qui désignait la poche arrière de son pantalon. Et sur ce, ce dernier lui avoua qu’il avait pratiqué, lui aussi, ce genre d’activités répréhensibles mais si facile à réaliser quand on avait affaire à un public composé de crétins. Jake s’arrêta net.

Me voici pris. Démasqué. Il mima le geste d’ôter un masque qu’il ne portait pas. La vie est si courte… Il plongea la main dans une de ses poches. … si courte… Il sortit la montre à gousset qu’il avait piqué un peu plus tôt et regarda l’heure. … mais la nuit est si longue… Il rangea la montre et fixa son camarade droit dans les yeux. … si longue…

Puis, il sembla sortir d’une espèce de transe et, comme un peu plus tôt, il combla l’espace qui le séparait du Français en un pas rapide. Leurs visages n’étaient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Pour certains, ça aurait pu être vachement flippant.

Tu brûles de savoir ce que je sais faire de mes mains.

C’était une affirmation. Sur ce, il reprit sa marche, comme si de rien n’était, jusqu’à atteindre la porte d’entrée, un battant de bois très abimé, dont le carreau était cassé depuis longtemps. Là, sans attendre, il entra, monta les escaliers, ignorant le bruit qui venait du rez-de-chaussée, et tourna sur le palier pour arriver devant la porte de chez lui. Avec une unique clé, il l’ouvrit et pénétra dans le couloir sombre. Non, il fit un pas, et pivota soudain, un doigt levé. La seule lumière qui l’éclairait venait de l’extérieur, par les fenêtres poussiéreuses du palier.

Lucas ! Ou quelque chose comme ça. Son doigt désigna le Français, avant qu’il se pointe lui-même. Appelle-moi Wildcard, pour l’instant.

« Lucas » corrigerait, s’il le voulait. Jake pivota de nouveau et reprit son avancée. À chaque parole, il montrait les différentes portes.

Là c’est ma chambre. Là aussi. Et là aussi. Là-bas ça doit être le salon.

Et il disparut sur sa droite, pénétrant dans ce qui était véritablement sa chambre. Disons celle dans laquelle il avait le plus dormi. Il y avait là un grand lit qui n’était pas fait, une armoire à laquelle il manquait une porte et dans laquelle il ne devait pas y avoir grand-chose, un frigo d’assez grande taille et un meuble sur lequel trônait un écran plat assez impressionnant.

Là, y a les… comment ils disent ? Les commodités, fit-il, en désignant une porte.

Salle de bain privée, avec une grande baignoire, une douche et des toilettes. Les deux fenêtres de la pièce donnaient sur la rue, mais elles étaient obstruées par d’épais rideaux noirs. La seule lumière, allumée au passage, provenait du plafonnier, et n’était pas bien vivace. Mais elle éclairait suffisamment le grand espace qu’il y avait entre le pied du lit et la télé. Jake ouvrit le frigo, prit deux bières parmi la cinquantaine qui devait s’y trouver, décapsula les deux bouteilles avec les dents, et vint se placer au milieu de l’espace dégagé.

Ton prix.

Il tendit sa bière à « Lucas » et s’installa en tailleur, tout en commençant à siroter la sienne. La suite ? Doucement. Doucement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 18 Sep - 13:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Les doutes de Lukaz furent confirmés, Wildcard n'indiqua rien sur les moyens qu'il avait utilisé pour obtenir sa nationalité et, probablement, son identité. Son intuition, ben voyons. Le Français n'était pas un idiot et même s'il n'avait jamais été à l'école, il savait qu'on ne pouvait pas deviner comme ça une nationalité. Certes, son nom n'avait rien d'Américain mais il n'était pas plus Français, quand on y songeait bien. Breton, oui, mais qui savait ce qu'était un Breton, franchement ? Bref, l'essentiel à retenir était que Wildcard savait, qu'il avait donc des moyens d'information probables et qu'il pouvait lui réserver d'autres surprises dans les heures qui suivraient. Pourtant, il n'avait pas l'air spécialement menaçant, exception faite de son maquillage, bien entendu. Que cachait-il dessous, d'ailleurs ? Lukaz aurait bien aimé le savoir.

La suite fut aussi comique que délirante, Wildcard se lançant dans un échange presque théâtral pour confirmer que le Français avait vu juste sur ses activités criminelles. Puis il s'arrêta net et fixa Lukaz avant de s'approcher soudainement de lui, lâchant une phrase qui montrait qu'il avait pleinement saisi le sous-entendu de son compagnon de promenade. Pour le coup, Lukaz ne savait pas trop quoi en penser et avant même qu'il ait pu trouver comment réagir, Wildcard reprit sa route, comme s'il ne s'était absolument rien passé. Le suivant de près, Lukaz constata qu'ils étaient en réalité arrivé même si les lieux n'avaient rien de très agréables. Un bâtiment à la mesure du quartier, une porte défoncée, aurait-il du s'attendre à autre chose ? Le jeune homme au masque passa la porte et grimpa les escaliers, toujours suivi par le Français. Ce dernier l'observa ouvrir une nouvelle porte et entrer dans un couloir sombre avant d'être une fois de plus surpris. Wildcard venait en effet de faire volte-face, le doigt dressé, prononçant ce qu'il pensait être son nom. Décidément, il était doué. « Lukaz. Zzzz. » Souriant, le Français insista sur le z, sans pour autant s'attendre à ce que l'autre garçon ne se mette à le prononcer correctement. Après tout, ils semblaient tous avoir du mal dans ce pays et rares étaient ceux à pouvoir retranscrire l'accent français.

Vint alors une visite des lieux et il sembla une fois de plus évident que son environnement était assorti au personnage de Wildcard. Trois chambres et ce qui était peut-être le salon... Cela en disait long sur les activités que devait aimer mener le garçon au masque. Il entra d'ailleurs dans ce qu'il avait désigné comme étant une chambre, à la surprise de Lukaz. Il était quand même rare d'inviter des inconnus à venir boire une bière dans sa chambre ! Mais Wildcard était-il un garçon normal ? Certainement pas. Le mobilier laissait penser au logement d'un étudiant ou d'un adolescent, mais la décoration était bien plus spéciale. Il y avait quand même un écran plat de belle taille, le seul élément coûteux de cet appartement. Était-ce réellement là que vivait le jeune homme ou avait-il une véritable maison ailleurs ? Parce que quand on y pensait, ça faisait presque cliché... Mais une fois de plus, c'était peut-être là un jeu de rôle, celui qui consistait à incarner le personnage de Wildcard. Après tout, combien de chance y avait-il que l'homme sous le masque soit réellement comme il se montrait dans la vraie vie ? Elle était infime, même si elle était bien là, on ne pouvait le nier.

Lorsqu'il revient avec deux bières, Lukaz accepta ce qu'il désigna comme son prix, souriant. « Merci ! » Wildcard s'installant à même le sol, le Français décida de l'imiter, prenant position juste en face de lui. Portant la bouteille de bière à ses lèvres, il en but une gorgée, silencieusement, le regard rivé dans les yeux du garçon maquillé. Il l'intriguait, vraiment... Souvent, les gens portaient un masque et ne montraient pas celui qu'ils étaient vraiment. Lui-même le faisait, d'ailleurs. Mais dans le cas de Wildcard, tout cela était parfaitement réel et ça donnait à la chose un aspect tout différent. Jetant un regard autour de lui, Lukaz ne put s'empêcher d'émettre un petit commentaire. « C'est charmant, chez toi. Peut-être un peu sobre mais au moins, tu as prévu de la réserve. » Désignant le frigo de la tête, Lukaz but une nouvelle gorgée de bière. « Tu sais, je me suis demandé ce que tu me voulais tout à l'heure. Mais comme je suis parti d'une soirée pourrie et que j'avais rien de mieux à faire, je me suis dit que ça me coûtait rien de te suivre. J'imagine que t'as pas prévu de fête et qu'on n'attend personne. » Posant la bouteille devant lui, sans quitter Wildcard des yeux, Lukaz se mit à jouer en dessinant d'obscures arabesques sur le sol. « Alors, Wildcard. Qu'est-ce que tu as prévu pour animer cette nuit ? » Comme pour ponctuer sa phrase, le Français laissa alors apparaître un sourire presque énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Jeu 19 Sep - 12:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

N’importe qui, confronté à un garçon aussi étrange que Wildcard, aurait pris peur, aurait passé son chemin, n’aurait jamais osé le suivre. Parce qu’il représentait, en lui-même, un premier test assez trash. Une tête de mort vous lance un défi et propose comme récompense de vous conduire chez lui. Que faîtes-vous ? Le Français avait accepté. L’avait suivi dans les Marais. L’avait suivi dans l’escalier. Puis dans l’appartement. Ce n’était pas l’innocent enfant de cœur qui s’aventurait dans la tanière du loup. Non, c’était un autre loup qui acceptait de passer un moment avec le plus énigmatique et le plus solitaire de la meute. Et voilà que l’invité prenait la parole, parfaitement détendu. Tous les tests étant passés, Jake considérait qu’il avait devant lui quelqu’un avec qui il pourrait sans hésitation aller jusqu’au bout de la nuit.

Et donc, « Lukazzzzz », après avoir remercié son hôte pour la remise du prix, s’installa face à lui, à même le sol. Ils s’observèrent un moment, et le Frenchy engagea la conversation, parlant tout d’abord du lieu où ils se trouvaient. L’unique réaction à laquelle il eut droit fut un léger mouvement de la tête de Wildcard, qui pencha sur le côté et resta un moment comme ça. Charmant mais sobre ? Il devait dire ça par politesse. En vérité, Jake se moquait totalement de l’apparence de l’endroit où il vivait. Il n’y était de toute façon pas si souvent. Juste pour dormir, quelques heures. Et parfaire son maquillage. Le reste du temps, il déambulait dans les rues.

Redressant la tête, Wildcard eut un petit sourire au commentaire concernant les circonstances qui les avaient tous les deux conduits à se retrouver ici. Une soirée pourrie d’un côté, un ennui mortel se profilant pour l’autre, et le hasard les avait faits se croiser. Délicieux hasard. Et en effet, ils ne seraient que deux. Pour le confirmer, l’habitant du squat hocha la tête. On pouvait tout aussi bien s’amuser sans avoir une tripotée de profiteurs bourrés se déhanchant sans rythme sur de la musique électronique. Et la question tomba : qu’est-ce qu’ils allaient donc faire ? Jake sortit un paquet de cartes, celui auquel il manquait le joker, et l’étala devant lui.

Oups, fit-il, en dévoilant qu’il n’y avait là… que des jokers.

Soulevant la première carte, il les fit se retourner, de façon à présenter leurs côtés verso. Puis il fit la manœuvre inverse, et cette fois, c’est un jeu tout à fait normal qui apparut. Il fit une brève pause dans sa préparation en buvant une longue, très longue gorgée de bière, n’en laissant qu’environ un tiers dans la bouteille. Après l’avoir posée à ses côtés, il reprit les cartes et, tout en les mélangeant, lança :

Lukazzzz. Je ne vis que pour les défis. Tu as l’air d’aimer les défis. Que dirais-tu d’un défi ? Un défi dont tu choisirais l’enjeu ? Sur un jeu de hasard, un jeu de bluff, un jeu comme… le poker ? Tu joues au poker ?

Il avait dit tout ça en gardant les yeux rivés sur Lukaz. Puis il cessa de battre les cartes.

J’ai aussi des dés. Un jeu de fléchettes. Une roulette. Et d’autres paquets de cartes. Tant de cartes !

Et sur ce, il se leva, non sans oublier de prendre sa bière au passage, qu’il vida d’un trait tout en se dirigeant vers le frigo. La bouteille fit un vol plané vers un coin sombre de la chambre. La chute amortie par la moquette de manifesta par un « ponk ». Ouvrant la porte de la réserve à bière, il en prit une autre, la décapsula avec les dents, la posa sur le frigo, puis tira du compartiment congélation une bouteille de vodka. Żubrówka. De là, il lança, sans cesser de s’affairer :

J’ai aussi du Coca. Mais franchement, pourquoi boire du Coca ?

Il ferma le frigo, posa la bouteille de vodka près de Lukaz, prit deux verres à shooter sur le frigo, les mit près de la bouteille, et retourna chercher sa seconde bière.

Ah oui, Lukazzzz. Fais comme chez toi. Je t’aime bien.

C’était plutôt rare qu’il soit aussi direct, mais c’était vrai. En plus d’être un jeune beau gosse, du genre mauvais garçon, décontracté, il était arrivé jusqu’ici. Du coup, ça méritait d’être souligné.

Alors, tu choisis quoi ? demanda Wildcard, en débouchant la vodka, et en servant les petits verres.

Sans aller jusqu’à se mettre minables, ils n’allaient quand même pas se priver de boire, hein ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Sep - 1:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Si Lukaz avait posé sa question, c'était principalement parce qu'il n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait bien avoir en tête le dénommé Wildcard. Sans compter qu'il ne voyait pas vraiment de quoi passer une bonne soirée dans cet appartement, à part la réserve de bières et le grand écran. Mais bon, s'il comptait regarder la télé, ça n'allait pas vraiment le faire... De fait, lorsque le garçon au masque tira un paquet de cartes de sa poche, Lukaz l'observa attentivement. Voulait-il jouer ? Wildcard posa alors le paquet devant lui, l'étala et par la même occasion, le Français ne put s'empêcher de remarquer qu'il n'y avait que des jokers. Pas le moins du monde surpris, il se permit un sourire en secouant la tête. Ce Wildcard était vraiment un sacré phénomène. Retournant ensuite le paquet deux fois de suite, il parvint à transformer la totalité du jeu, en véritable magicien des cartes. Ainsi donc, même s'il se servait de tout cela pour faire les poches, il maîtrisait quand même son don de très belle façon. Marquant une pause, il descendit une bonne partie de sa bouteille de bière avant de reprendre la parole, prononçant le nom de Lukaz en mettant un peu trop l'accent sur le z. Vraisemblablement, il n'avait pas saisi ce qu'il avait tenté de lui expliquer mais bon, ce n'était pas un drame non plus.

Wildcard proposa donc un défi à Lukaz, cela semblant être sa seule préoccupation dans la vie. Qu'est-ce qui pouvait l'avoir poussé à cela, c'était une bonne question, mais selon la nature de son défi, la soirée pourrait devenir des plus intéressantes. Cela étant dit, pourquoi lui laisser choisir l'enjeu ? Le Français ne savait absolument pas ce qu'il pouvait mettre en jeu et jusqu'à cet instant, il ne s'en était pas posé la question. Wildcard n'avait-il pas une idée, lui qui était habitué à cela ? Proposant un jeu de bluff, il mentionna ainsi le poker. « Je sais y jouer mais je suis pas un pro. » C'était un fait, il y avait peut-être joué une ou deux fois mais de ce qu'il savait, il existait énormément de règles et lui-même ne les connaissait pas. En plus, son adversaire de jeu était si doué avec des cartes qu'on était en droit d'avoir quelques doutes à son sujet. Ça serait un peu comme jouer à Devine à quoi je pense avec un mentaliste. Du pur suicide.

Poursuivant, il mentionna aussi des dés, des fléchettes, une roulette... Ah ben une chose était sûre, il était paré pour ouvrir un casino à domicile ! Se levant soudainement en vidant sa bière, le jeune homme fonça vers le frigo pour en chercher une nouvelle avant de revenir avec en plus une bouteille de vodka. Bon, ben vu le programme du reste de la nuit, ils allaient peut-être éviter les fléchettes, juste par sécurité. Certes, on n'allait pas pouvoir tuer un homme à coup de fléchettes mais autant éviter les accidents au mieux, surtout qu'au vu du quartier, il était peu probable qu'une ambulance se déplace. De toute façon, Lukaz n'avait pas envie de se retrouver dans un hôpital. Il fut soudainement tiré de ses pensées par ce que lui dit Wildcard, indiquant qu'il l'aimait bien. Comme ça, sans rien d'autre ? Il ne lui fallait vraiment pas beaucoup de temps pour se faire une idée sur une personne. Lui-même ne savait pas encore vraiment quoi penser. Wildcard était un phénomène, c'était évident. Intrigant et curieux, aussi. Amusant, on pouvait le dire. Flippant ? Peut-être un peu mais bizarrement, malgré son masque et tout le reste, Lukaz ne s'était pas réellement senti en danger. Il n'aurait su dire pourquoi mais c'était comme ça. Observant le joueur remplir les petits verres de vodka, le Français attrapa sa bière pour en descendre une bonne partie.

« Tu dis que tu aimes jouer, alors jouons ! Comme tu as des cartes sous la main, on en tire une au hasard et si c'est du rouge, on joue au cartes, sinon, on joue aux dés. Qu'est-ce que tu en penses ? » C'était une idée comme une autre sachant qu'il y avait une chance que les dés soient pipés. Vu que Wildcard semblait déjà s'être un peu joué de lui pour le faire venir ici, ce qui ne le dérangeait pas vraiment, autant jouer le tout sur le hasard et la chance. « Puis pour les enjeux, franchement, j'ai pas d'idées... Je joue pas beaucoup, moi, du coup, à part de l'argent, j'vois pas trop. Sauf que pour le coup, de l'argent, j'en ai pas spécialement sur moi. Donc comme tu me sembles avoir plus l'habitude que moi, pourquoi tu déciderais pas ? Au pire, on fait comme pour le jeu, on met plusieurs enjeux sur la table et on les tire au sort. Tant qu'à partir sur des défis, autant ne rien contrôler du tout, ça n'en sera que plus drôle. » Souriant, Lukaz but une nouvelle gorgée de bière. « Vas-y, mélange le paquet et tire une carte. Mais tu triches pas ! »
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Ven 20 Sep - 2:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Lukaz savait jouer au poker mais n’était pas un pro. Et il s’avérait qu’il avait devant lui quelqu’un qui devait maîtriser à peu près tous les jeux de cartes et leurs variantes et qui, en plus, n’avait pas besoin de se forcer pour bluffer. Il était déjà un personnage et savait garder un visage impassible autant de temps qu’il le fallait. Le jeu était donc tout trouvé : ils allaient jouer au poker ! Les enjeux habituels étaient matérialisés par des jetons, et étaient en général de l’argent. Là, il n’y avait pas de jetons. Et jouer de l’argent, c’était sympa dans les casinos, quand Wildcard savait qu’il allait plumer l’établissement dans lequel il était. Là, il ne prendrait aucun plaisir à ruiner le Français. Même s’il ne devait pas être spécialement pauvre. Comme il venait de le dire, Jake l’aimait bien, le Lukaz. Ça pouvait surprendre, comme ça, sans ambages. Mais c’était comme ça.

Revenu dans sa position initiale, paquet de cartes dans une main, bière dans l’autre, shot de vodka à portée de main, le prestidigitateur attendit que Lukaz fasse un choix parmi les propositions qu’il avait faites. Carte rouge : cartes. Carte noire : dés. Pourquoi pas ? Wildcard considéra un instant la suggestion, puis se contenta d’acquiescer, juste avant que le Français ne remette le flambeau de leader entre les mains de son hôte. Ainsi, c’était au garçon à la tête de mort de décider des enjeux. Très bien. L’information comme quoi Lukaz n’avait pas d’argent –ou très peu– sur lui ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. Après avoir bu une gorgée de bière et reposé la bouteille, il se mit à battre machinalement les cartes. Lorsque le silence fut revenu, il étala le paquet devant lui, retroussa ses manches, saisit le shooter, le leva pour porter un toast, le vida d’un trait, le reposa, puis montra ses paumes à Lukaz.

Je ne triche jamais.

À la manière d’un croupier, il mélangea les cartes, face au sol, en désordre, avant de les rassembler. Il montra à nouveau ses mains, et souleva la première carte. Un as de… carreau. Carte rouge. Les dés resteraient donc où ils étaient, quelque part dans la pièce. Après avoir récupéré le paquet, il reprit son mélange, et reporta toute son attention sur le garçon assis en face de lui.

L’argent, c’est trop… trop. Tu vois, Lukazzz ? Et si en plus, t’en as pas, ça compte pas, c’est nul.

Moins énigmatique, mais pas pour autant plus clair. En quelques secondes, il distribua les cartes. Deux chacun, et trois devant eux, face visible. Puis il laissa le paquet sur le côté, reprit une gorgée de bière, plongea les mains dans ses poches, et en ressortit tout ce qui pouvait s’y trouver. La montre à gousset, les portefeuilles, le marqueur, deux paquets de cartes… Bref, tout. Et il laissa ce tout derrière lui.

Voilà, plus rien. On joue avec ce qu’on a.

Pour sa part, ce qu’il avait, c’était une veste noire à capuche, un t-shirt noir, un pantalon noir, des chaussures noires, des chaussettes noires et boxer qui, lui, ne l’était pas, noir. Le sous-entendu était là par contre assez clair, et Jake avait bien compris que glisser sur cette pente ne dérangerait pas du tout Lukaz. Bien au contraire.

On la fait simple. Premier tour. Deuxième tour. Troisième tour. Pas de mise. Celui qui se couche ou perd à la fin… perd ce qu’il a.

Là, le contrôle des probabilités allait sans doute alterner entre les modes « marche » et « arrêt ». Jusqu’à ce qu’ils n’aient plus rien ? Non, car on pouvait bien trouver d’autres choses après ça. Jake désigna tout de même les shooters.

Ou alors, y a le cul sec de vodka. Si… ça va trop vite.

Ça n’irait, en soi, pas trop vite, mais on pouvait aussi faire durer le plaisir, se languir d’arriver jusqu’à la découverte, et sur tout ce qui pouvait en découler. Il jeta un œil à ses cartes, et afficha un petit sourire. Non seulement il ne se coucherait pas, mais en plus, il était prêt à interdire à Lukaz de le faire. Peut-être le ferait-il d’ailleurs. Chez lui, il faisait les règles. Même si quelque part, il sentait qu’il n’aurait pas besoin d’en arriver à cette extrémité.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Sep - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Après avoir donné son avis ou ses consignes en fonction de comment on voulait voir la situation, Lukaz observa Wildcard battre les cartes, étaler le paquet devant lui et retrousser ses manches. Le jeune homme indiqua alors qu'il ne trichait jamais et le Français se demanda s'il fallait ou non le croire. Après tout, il avait bien triché pour le faire venir ici alors pourquoi ne pas imaginer qu'il pouvait aussi tricher en jouant ? Un criminel honnête en jeu, ça serait une belle première ! Mélangeant à nouveau les cartes, Wildcard montra l'aisance d'un croupier à cette tâche et Lukaz se demanda s'il avait déjà occupé une telle place. Il avait cru comprendre que Wildcard avait fait de la prison et c'était peut-être parce qu'il avait abusé de sa place dans l'un des casinos de Star City, non ? A moins qu'il ne soit qu'un joueur compulsif, ce qui n'était pas impossible... Quoi qu'il en soit, Wildcard décida de tirer la première carte du paquet et la retournant, il dévoila qu'il s'agissait d'un as de carreau. Une carte rouge. Ils allaient donc jouer aux cartes. Aux yeux de Lukaz, cela était un peu plus hasardeux que les dés, mais bon, le hasard avait décidé et il n'avait pas vraiment le choix. Il lui fallait croire sur parole Wildcard.

Recommençant à mélanger son jeu, ce dernier lui expliqua alors qu'ils n'allaient pas jouer pour de l'argent vu que Lukaz n'en avait de toute façon pas mais qu'ils allaient se contenter de ce qu'ils avaient. Vu que dans le même temps, il avait littéralement vidé ses poches pour écarter tout cela, il fallait comprendre qu'ils ne joueraient pas les objets en leur possession mais... leurs vêtements ? Observant son vis-à-vis, Lukaz en déduisit qu'il partait avec un léger désavantage puisque sa tenue était simplement constituée de ses chaussettes, de ses baskets, de son boxer, de son jean et d'un tee-shirt. Pas de veste pour lui, contrairement à Wildcard. Il ne restait qu'à espérer que la chance serait avec lui ou que son adversaire ne portait pas de sous-vêtements. Souriant à l'énoncé des règles, le Français ne put s'empêcher de penser que Wildcard avait peut-être tout manigancé depuis le début. Était-il possible qu'il ait entendu parler de lui au Circus et qu'il se soit arrangé pour le rencontrer dans le seul but de lui proposer ce qui s'avérait être un strip-poker ? Qu'avait-il derrière la tête ? Difficile à dire mais c'était une situation... amusante. Oui, amusante. Jusqu'où serait-il prêt à aller ?

Au vu des règles, se coucher n'avait guère d'intérêt puisque ce serait l'équivalent de perdre donc du coup, Lukaz décida qu'il allait aller jusqu'au bout de la partie à chaque fois, juste pour être sûr qu'il n'avait pas quand même une chance malgré tout. Par contre, le fait que Wildcard désigne ensuite les verres de vodka le rendit perplexe. Est-ce qu'il cherchait juste à noyer le poisson et à faire durer la partie ? Se pouvait-il que la seule chose qui lui importait soit le jeu et rien d'autre ? Possible, en effet. On ne pouvait jamais savoir avec un garçon comme lui. Observant son adversaire sans rien dire, Lukaz réfléchit avant de finalement lâcher quelques mots. « Ça me va. J'espère que tu n'as pas peur de te dévoiler parce qu'il est hors de question que ce soit moi qui perde ! »

Soulevant ses deux cartes, Lukaz les observa, l'air de rien. Deux As. Ça semblait intéressant même si au vu des trois cartes posées entre eux, ça ne lui servirait pas des masses. Souriant, le Français leva à nouveau les yeux pour les poser sur Wildcard. « Alors, tu te couches et tu m'en montres plus ? Ou tu retournes une nouvelle carte ? » Provocateur, il l'était très certainement. Mais en même temps, il se doutait que son adversaire était un as des cartes alors il devait faire avec les armes qu'il avait en sa possession. Et comme il y avait peu de chance que Wildcard se couche... Une nouvelle carte fut donc tirée et elle n'arrangea en rien les affaires du Français. C'était vraiment... Problématique. D'un signe de tête, il indiqua qu'il ne se coucherait pas et qu'il continuait. Ce fut donc à la dernière carte de faire son apparition. Un As. Trois As ! Ce n'était pas spécial mais c'était mieux que rien. Souriant à nouveau, Lukaz dévoila donc sa main. « Alors, tu as mieux ? J'espère que non, parce que j'ai hâte de voir ce que tu caches sous tout ce noir. Vas-y, montre ! »
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Lun 23 Sep - 1:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Wildcard sentait bien que le moindre de ses propos amenait Lukaz à réfléchir un peu. Ce qui était logique : n’importe qui se serait demandé où un garçon ainsi maquillé voulait en venir. Il faisait les règles, en ajoutait, les modifiait, « noyait le poisson »… Et malgré tout ça, le Français ne semblait pas déstabilisé. Ils avaient tous les deux ressenti à un moment le besoin d’animer un peu leur soirée, et voilà qu’ils s’étaient trouvés, et la nuit s’annonçait, pour le coup, animée. Jake pencha légèrement la tête sur le côté en attendant de voir ce qu’allait répondre son partenaire de jeu. Comme attendu, il annonça qu’il était partant. Tout en précisant qu’il n’allait pas perdre. Wildcard demeura impassible à cette remarque.

La partie de poker pouvait commencer. Lukaz décida de se montrer provocateur. Très bien. Jake pencha la tête de l’autre côté, puis la redressa. Il but une gorgée de bière, reposa la bouteille, élimina la première carte de la pile, et révéla la suivante. À la tête qu’afficha le Français, Jake comprit qu’il n’était pas particulièrement bien parti. Du coup, allait-il changer la donne et permettre la victoire de son adversaire ? Ou bien laisser sa chance faire et l’amener à ôter un premier vêtement ? Les deux possibilités avaient leur intérêt. Tous deux iraient jusqu’à la dernière carte, c’était sûr.

Tadam, fit le prestidigitateur, en dévoilant ce qui allait décider de la tournure du début de jeu.

C’était un as. Un sourire apparut sur les lèvres de Lukaz. Bien sûr, puisque Jake avait choisi d’altérer les probabilités en sa défaveur. Trois as. Une très belle main pour un début. Qu’il en profite, sa chance n’allait pas durer. Jake dévoila son propre jeu. Il n’avait qu’une paire de sept, en comptant l’une de celles qui étaient placées au milieu.

Ah… la chance du débutant.

Il afficha une fausse moue défaite, ce qui devait rendre étrange avec son maquillage, et saisit la fermeture éclair de sa veste. Il dévoila le t-shirt qu’il portait en-dessous, et qui arborait une tête de mort… Étonnant, non ? Le premier vêtement de la soirée vola à travers la pièce. Les deux joueurs étaient désormais à égalité dans le nombre de fringues. Il y avait eu un désavantage au début pour Lukaz, mais ça n’aurait de toute façon rien changé, le désavantage étant ailleurs…

Je vais me refaire ! Tu vas voir, Lukazzzz ! lança Jake, soudain joyeux, en mélangeant les cartes.

Puis il refit la donne, deux cartes chacun, trois au milieu. Un roi de cœur, un valet de pique et un neuf de carreau. Dans sa propre main, il avait une dame de trèfle et un dix de cœur. Ce qui, en clair, lui offrait, avant même la révélation des dernières cartes, une suite. Wildcard se sermonna intérieurement d’y avoir été aussi fort tout de suite. Avec un peu de chance, il sortirait ensuite un as et un huit, et là, ça aurait été le jackpot.

Alors, on va jusqu’à la dernière, hein ?

Jake s’autorisa une longue rasade de bière avant de dévoiler la suite. Et lorsque furent sortis un deux de carreau et un cinq de trèfle, il révéla sa suite. Là, a fortiori, Lukaz ne pouvait faire mieux. Faire en sorte que le début soit à peu près chacun son tour était envisageable. Et puis au bout d’un moment, la chance s’installerait dans un seul camp, celui de l’homme qui en avait fait sa plus précieuse alliée.

Alors, alors ?

Le garçon jusque-là plutôt posé s’éveillait soudain, comme si quelqu’un avait trouvé le bouton pour mettre en route la machine.  Sur ses deux « alors », il avait quitté sa position accroupi pour se retrouver à genoux, penché vers Lukaz, les yeux grands ouverts, et un sourire un peu inquiétant sur les lèvres. Pas de quoi faire peur au Français, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 24 Sep - 19:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Grâce à ses trois as, Lukaz venait de remporter la première manche et c'est donc un petit sourire victorieux qui vint orner ses lèvres alors que Wildcard se défaisait de sa veste. Ce dernier changea ensuite d'expression, devenant presque joyeux, ce qui, sur quelqu'un comme lui, donnait quelque chose de vraiment surprenant ! « On verra ça... » Souriant, le Français le laissa donc refaire la donne et il constata que cette fois-ci, il était moins bien parti... Un cinq de cœur et un trois de trèfle. Il ne pouvait absolument rien faire avec les cartes posées. Saisissant sa bouteille de bière pour en boire une grande gorgée dans le but de cacher ses émotions, Lukaz répondit néanmoins à la question. « Jusqu'à la dernière. » Sortirent alors les deux dernières cartes qui lui révélèrent qu'il disposait au moins d'une paire de cinq... Autant dire rien du tout ! L'impatience de Wildcard devint soudainement très louche, comme s'il savait déjà qu'il avait gagné. Trichait-il ? Non, c'était impossible... Il ne pouvait rien cacher dans ses manches vu qu'il n'en avait pas et comme il lui était impossible de sortir des cartes de ses poches, le seul moyen de tricher aurait été de pouvoir donner les cartes qu'il voulait, ce qui était en soi impossible à faire. Révélant ses cartes, Lukaz ne put s'empêcher de rire devant le changement qui s'opérait en Wildcard. « On dirait bien que j'ai perdu ! Je sais pas si c'est jouer qui te rend comme ça, mais ça change. C'est plutôt bien ! »

Un moment, il hésita à retirer simplement ses chaussures mais au vu de tout ce à quoi il avait déjà réfléchi et comme Wildcard semblait devenir plutôt joyeux, il se décida à lu offrir un petit cadeau. D'un geste vif, il retira son tee-shirt et l'envoya voler au loin, se révélant torse nu aux yeux du garçon maquillé qui ne pourrait manquer ses piercings et son début de tatouage. « Alors, tu distribues ? » La partie se poursuivit alors, Wildcard perdant ses chaussures, rapidement suivi par Lukaz et ses baskets. Le hasard se faisant des plus facétieux, ce qui ne manqua pas d'intriguer le Français malgré le fait que deux bouteilles de bière y soient déjà passées, l'alternance des défaites et des victoires poussa Wildcard à perdre ses chaussettes. C'est alors que la dégringolade commença pour Lukaz... En effet, à son tour, il perdit ses chaussettes et dans le même temps, l'avantage du nombre de vêtements. Mais comme si cela ne suffisait pas, une nouvelle défaite suivit et avec elle disparut le jean. Conscient qu'il n'avait plus le droit de perdre, Lukaz ne put strictement rien faire quand il constata que sa dernière main était encore plus mauvaise que toutes les autres.

Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Mer 25 Sep - 2:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Comme tout adepte des jeux de cartes et de bluff, Wildcard observait son « adversaire ». Ce dernier ne s’attendait toujours pas à ce qui allait venir, et pourtant, quand le tour suivant fut lancé, Jake crut percevoir un léger doute chez Lukaz. Comme s’il se disait que la partie n’était équilibrée, pour le moment, qu’en apparence. Le tirage fut plus que favorable à l’hôte de la soirée, il était donc légitime de se poser la question. Mais ce n’était que le début. Aussi, ce fut au tour du Français de se départir d’un de ses vêtements. Allait-il ôter ses chaussures ? C’était le plus logique. Peu commençaient, dans un strip poker, à dévoiler les parties les plus intéressantes de leurs corps tant qu’ils avaient encore chaussures et chaussettes. En tout cas, Lukaz accueillit favorablement le soudain changement dans l’attitude de Jake. Et ce qui saute en premier, ce fut… le t-shirt.

Wildcard ne manqua pas de remarquer les détails de ce qu’il avait désormais sous les yeux. Le Français avait deux piercings, en forme de soleil, à chacun de ses tétons. C’était particulièrement original. Sans aucune gêne, le garçon au maquillage poursuivit sa découverte. Autour du nombril lui aussi percé, il y avait un tatouage, représentant visiblement un scorpion. La queue de l’animal s’enroulait autour de l’ombilic et le reste disparaissait plus bas, hors de vue. Pour le coup, la curiosité de Jake n’en fut que décuplée. En tout cas, il n’était pas mécontent de n’avoir pas attendu longtemps avant de voir Lukaz dévoiler un peu son corps. Il n’était pas particulièrement musclé, simplement finement ciselé. Ce qui, à vrai dire, était bien mieux qu’une armoire à glace.

Ouais, je distribue ! lança Wildcard en réponse, avec un grand sourire.

Par la suite, il se montra plutôt enjoué, même quand la chance ne tournait, la vilaine, pas en sa faveur. Tous deux perdirent leurs chaussures, puis leurs chaussettes, tour à tour, de façon à ce que Lukaz n’ait qu’un vêtement de moins que son adversaire. Et là, Jake cessa de jouer avec la chance. Il la laissa faire ce qu’elle faisait si bien d’ordinaire : lui offrir deux victoires consécutives. La première fut un adieu au jean du Français, qui dévoila de belles longues jambes. Wildcard s’offrit alors un shot de vodka, termina sa seconde bière et alla en chercher une autre. Histoire d’être paré quand le spectacle atteindrait sa meilleure partie.

Le hasard a bien compris… répondit Jake, sans terminer sa phrase, et en montrant qu’il avait un carré de rois, rien que ça.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Sep - 2:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge
Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 32
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6176
ϟ Nombre de Messages RP : 699
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Revenir en haut Aller en bas




Lumos !

Message posté : Ven 27 Sep - 2:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Revenir en haut Aller en bas



« Tu veux jouer avec moi ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu jouer avec moi ?
» Qui veux jouer avec moi?
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-