Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_1Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_2_bisTout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase]

 
Message posté : Dim 15 Sep - 17:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chase était la fois un excellent acteur (quand il faisait un effort) et parfaitement sincère (ce qui n’était pas non plus très courant). Le reste du temps, il se tenait entre les deux, souvent illisible, effet de sa double carrière de mentaliste de haut vol et de joueur d’échecs émérite. Mais ce matin-là, avec Lukaz, il se laissait aller, au moins un peu. Mais depuis qu’il s’était rassis sur son tabouret, son visage avait repris le calme un peu mystérieux et indéchiffrable qui était souvent le sien — sa main, cependant, restait dans celle de Lukaz, un geste de tendresse qui n’avait rien de calculé.

Le jeune homme laissa échapper un petit rire quand Lukaz se proposa de faire croire à son enlèvement.

— Me kidnapper ?

Si quelqu’un un jour réussissait à le kidnapper et à le retenir, il y a fort à parier que les dirigeants de l’UNISON en auraient des sueurs froides. Avec un sourire sûr de soi, Chase répondit :

— Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

Et il ne plaisantait pas. Donc, il avait déjà été kidnappé, et cela n’avait pas eu l’air de plus le perturber que cela. Manifestement, la petite démonstration à laquelle il s’était livré pour faire fuir les trois intrus qui avaient envahi le vestibule de Kuaz n’était qu’une fraction de ses pouvoirs. Mais Lukaz insistait et Chase était presque surpris de l’entendre ainsi réclamer sa présence : d’ordinaire, par une sorte d’accord tacite jamais discuté entre eux, ils se séparaient au petit matin, après quelques mots et quelques baisers échangés.

Chase, qui avait bu une gorgée de son thé, reposa la tasse et fixa Lukaz d’un air songeur. Cette requête toute nouvelle le touchait droit au cœur et, avec douceur, en serrant un peu plus la main de son ami dans la sienne, il murmura :

— On va dire que j’ai pris froid et que j’ai attrapé un gros rhume. Même les agents de l’UNISON tombent malades, après tout…

Naturellement, sa sœur, qui savait pertinemment qu’il n’était pas rentré dormir la nuit précédente, n’aurait aucun de mal à éventer le subterfuge de sa prétendue maladie, mais Chase couvrait bien Tesla quand elle s’absentait pour mener l’une de ses expériences, alors il était certain qu’elle lui renverrait l’ascenseur s’il décidait pour une fois de faire l’école buissonnière. Entre passer une journée à régler les petits problèmes informatiques d’agents pas toujours très doués avec un ordinateur et passer une journée près de Lukaz, le choix était vite fait.

Le jeune homme secoua la tête quand Lukaz se proposa de se mettre en quête pour un petit-déjeuner digne de son nom.

— Ne t’inquiète pas, ça, ça ira très bien.

Mais non ! Ce n’était pas sain du tout. Mais Chase était comme bien des jeunes : les conseils diététiques sur la nécessité d’un petit déjeuner équilibré étaient entrés par une oreille et sortis par l’autre. Une génération perdue. Mais comme il ne paraissait pas décidé à lâcher la main de Lukaz, il n’allait pas le laisser s’éloigner sous prétexte qu’il fallait manger cinq fruits et légumes par jour : il avait un sens des priorités, tout de même.

Les explications de Lukaz quant à son travail creusèrent un peu plus le fossé qui séparait leurs deux vies, mais, de toute évidence, Chase Neutron-Grey, habitué aux prestiges, n’avait pas l’intention d’écraser l’homme à tout faire de son métier. Quand Lukaz souligna combien ces menus travaux devaient être en-dessous de ses tâches à l’UNISON, Chase haussa les épaules d’un air dégagé et répondit :

— Oh, tu sais, je suis informaticien, c’est tout. Et puis je ne suis jamais vraiment allé à l’école.

Deux informations apparemment tout à fait contradictoires et, de toute façon, très en-deçà de la vérité : il n’était pas « seulement » informaticien et il avait reçu une éducation très pointue, au sein du Bigsby Building. Mais en fin psychologue, Chase avait bien senti l’inconfort germer dans la dernière remarque de son amant et il ne comptait pas faire étalage de ses capacités pour le nourrir un peu plus. Au lieu de cela, il chercha un terrain commun.

— J’aime bien bricoler, aussi, d’ailleurs. C’est… Ludique, d’une certaine façon. Enfin, je suppose qu’à temps plein, ça devient vite fatigant, évidemment. Mais tu sais, il y a toujours des problèmes, et il faut trouver des solutions à chaque fois un peu éprouvées, mais un peu nouvelles, pour les résoudre. Un peu comme aux échecs.

Il sourit et précisa :

— Bon, en fait, dans mon esprit, tout est toujours « un peu comme aux échecs ». C’est une de mes grandes passions.

Cela, au moins, ce n’était pas surprenant : les échecs correspondaient tout à fait au genre de divertissements qu’on pouvait lui prêter spontanément, au premier regard ou après avoir appris qu’il était un Neutron-Grey. Chase acheva sa tasse de thé, pour pivoter sur son tabouret et faire face à Lukaz. Puisqu’ils devaient passer plus de temps ensemble, et apprendre à se connaître, autant saisir tout de suite l’occasion.

— Mais j’en ai d’autres. Hmm… Les jeux vidéos, évidemment. Le sport. Le baseball, le basket surtout. Pour suivre les résultats je veux dire. Mais j’aime bien l’escalade et la natation, à pratiquer.

Il n’avait pas un physique d’armoire à glace, mais cela se voyait tout de même un peu.

— J’aime bien l’opéra aussi, mais ça, c’est beaucoup plus récent. On m’a un peu piégé là-dedans, mais depuis, j’y ai pris goût. Je confonds encore tous les chanteurs et certains compositeurs, mais j’y travaille.

Sa main libre depuis que la tasse de thé était finie se posa sur le genou de Lukaz pour remonter un peu et caresser la cuisse du voleur.

— Et toi ? Qu’est-ce que tu fais de tes journées libres, comme aujourd’hui, d’habitude ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Sep - 12:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Il était vrai que l'idée de kidnapper Chase était des plus stupides mais c'était autant une tentative pour le faire rire que pour lui montrer, sans en avoir l'air, que pour une fois, Lukaz n'avait pas envie de le voir partir aussi rapidement que les autres fois. Il ne doutait pas que si la journée avait suivi son cours normal, ils se seraient réveillés ensemble, en auraient profité un petit peu avant de se lever, de prendre un petit-déjeuner et de se séparer jusqu'à la fois prochaine. Seulement, les trois criminels avaient changé la donne en intervenant de si bon matin et dans un sens, ils étaient les premiers responsables de cette discussion. Du coup, même si ce n'était pas dans ses habitudes, Lukaz trouvait un peu dommage de mettre fin à ce tête à tête pour aller vaquer à des occupations plus terre à terre et c'était ce qui avait motivé sa demande. Aussi, lorsque Chase serra un peu plus sa main en indiquant qu'il avait pris froid et qu'il ne pourrait donc pas aller travailler, le Français ne put retenir son sourire, ravi de la tournure que prenait sa journée.

Notant que le blondinet ne voulait rien de plus pour son petit déjeuner, Lukaz nota mentalement de lui préparer quelque chose de plus consistant plus tard dans la journée. Il aurait bien proposé de lui faire des crêpes, en bon Breton, mais il n'avait malheureusement pas pu prévoir le coup... Comme la journée était encore longue, il avait bien le temps d'y penser mais pour le moment, rester assis sur ce tabouret, sa main prisonnière de celle de son bel amant, c'était déjà bien suffisant. Après avoir donné quelques explications quant à son métier, Lukaz fut surpris d'apprendre que Chase n'était qu'un simple informaticien et qu'il n'était pas non plus allé à l'école. Bon, s'il était devenu informaticien, c'est qu'il devait quand même s'y connaître un minimum alors même sans l'école, il avait du étudier. Mais le Français apprécia l'attention de Chase qui les rapprocha un peu plus l'un de l'autre, de cette manière. Et quant à son propre métier, cela indiquait qu'il n'était pas vraiment un agent de terrain et qu'il était donc peu probable qu'il soit au fait de l'enquête sur Lukaz. Est-ce que ce dernier le trompait en ne lui révélant pas cette information ? Il ne savait pas mais il trouvait que c'était mieux de ne rien dire, ne serait-ce que pour éviter d'obliger Chase à faire un choix qui lui causerait des problèmes. Il avait déjà fait bien assez pour lui, aujourd'hui.

La suite fut beaucoup plus surprenante tant Chase s'éloignait des clichés et des stéréotypes en décrivant tout ce qu'il faisait et aimait faire. Lukaz ne put d'ailleurs s'empêcher de laisser filer un petit rire amusé et étonné. « Eh ben ! On peut dire que tu sors des sentiers battus. Intelligent et joueur d'échecs, je m'en doutais un peu en te voyant, même si tu m'as bien souvent surpris avec tes autres qualités... » Ça oui, Lukaz s'était toujours douté que Chase était un intellectuel, ça se voyait dans sa façon d'être même si une fois au lit ensemble, il parvenait à faire oublier tous ces clichés. Mais pour le reste... « Je te pensais pas aussi sportif que ça même si maintenant que tu le dis, c'est vrai que tu as une sacré endurance. » Les doigts de sa main libre glissèrent alors sur le torse nu du jeune homme qui lui faisait face, tandis qu'il reprenait. « Et puis, tu es juste comme il faut. » Pour les autres passions du blondinet, même s'il n'y avait pas vraiment de lien entre l'Opéra et les jeux vidéos, ça pouvait plus ou moins se comprendre. L'Opéra... Chase connaissait-il Melissande ? Voilà qui aurait été une drôle de surprise mais Lukaz préférait éviter de poser la question histoire de ne pas entrer dans des sujets qui auraient pu fâcher.

Caressant du bout des doigts le dos de la main posée sur sa cuisse, Lukaz se demanda ce qu'il pouvait bien révéler à Chase. Puis il décida que le mieux restait encore d'être sincère. « Oh, souvent, la journée, je dors ou je me repose. Comme je t'ai dit, mon monde, c'est un peu la nuit, ce qui est assez drôle quand on y pense. Mais du coup, pendant les journées, il m'arrive souvent de dormir. » Seul ou non, d'ailleurs, mais révéler cela aurait mis un mauvais coup à l'instant présent. « J'aime bien aussi sortir dans un endroit ensoleillé. C'est... Je sais même pas comment le décrire. Mais tu sais, quand ça tape vraiment et qu'il fait super chaud en été, j'adore monter sur le toit d'un bâtiment élevé pour être seul et m'offrir au Soleil. Ça me fait un effet fou, comme si je rechargeais mes batteries. Bon, c'est pas vraiment une occupation, mais quand même ! D'ailleurs, après ça, je vais souvent faire un peu de sport. Rien de très précis mais juste de quoi maintenir mon endurance et ma souplesse parce que comme tu l'as compris, c'est très important pour moi. » Souriant, Lukaz laissa glisser ses doigts le long du bras de Chase avant de revenir vers sa main et de laisser son esprit y dessiner des arabesques n'ayant pas le moindre sens. « Sinon, quand c'est possible, j'aime bien aller faire un tour à Aquatoria, tu sais, le parc d'attraction de Port-Royal. Même si ça n'a rien à voir, ça me rappelle un peu quand j'étais enfant et que j'étais pas encore un mutant ou un voleur. Ouais, j'ai grandi avec des forains, en France, alors cette atmosphère, ça me plaît bien. Puis ça change de tout le reste. » En particulier tous ces endroits liés au monde criminel qui n'avaient rien d'amusant ou de plaisant et qu'il avait vaguement évoqués un peu plus tôt. « Enfin voilà, c'est assez simple en général mais je dois avouer que je reste un peu dans ce que je connais et que ça m'occupe déjà pas mal. Par contre, j'ai toujours voulu essayer les jeux vidéos mais j'en ai jamais eu l'occasion quand j'étais petit... Tu pourrais peut-être me conseiller à l'occasion ! » Attrapant un gâteau dans le paquet, Lukaz en mordit un bout avant de poser une dernière question. « Un de ces jours, on pourrait peut-être aller se faire un tour à Aquatoria, si ça te dit. »
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 16 Sep - 13:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chase n’avait jamais eu l’impression d’avoir des goûts exceptionnels — sauf l’opéra, évidemment, mais cette passion-là était très récente. Le sport, les jeux vidéos, c’était des goûts de garçon, non ? Et Chase était un garçon. Chase, même, avait besoin de se sentir garçon et de se rassurer, de temps à autre, sur sa virilité. Il avait beau opposer une royale indifférence aux remarques acerbes des hommes peu compréhensifs que son homosexualité froissait parfois, comme ce matin-là la manière dont l’avait traité le chef de la bande, au fond de lui, il ne parvenait pas à se départir d’une anxiété un peu puérile — celle de n’être pas assez masculin, pas assez mâle, pas assez viril. Savoir qu’il avait des goûts un peu typiques le rassurait.

Et, d’une certaine façon, les compliments et le regard guère innocents que Lukaz lui offraient le confortaient eux aussi, à leur manière. Être désirable, c’était une manière pour Chase de n’être plus un enfant enfermé dans le Bigsby Building et perpétuellement soumis à une vie rigoureuse de contrôle de soi — c’était son espace à lui, sa vie à lui, celle dont il ne parlait pas beaucoup à sa famille. La liberté. Il ne put donc cacher un sourire satisfait alors que les doigts de Lukaz s’égaraient sur son corps et, à nouveau, il eut quelques difficultés à se concentrer sur la conversation.

Alors, quand Lukaz commença à évoquer à son tour ses occupations quotidiennes, le regard du mutant ne put s’empêcher de s’égarer sur le corps de son amant. Quand le Français parlait de « s’offrir au Soleil », Chase l’imaginait nu sur son toit, couvert des sueurs, les muscles luisants et… Hm. Il s’égarait. Il cligna des yeux pour chasser ces images un peu trop évocatrices et releva le regard pour le poser sagement dans celui de Lukaz. Ce fut à cet instant que Chase avoua une incroyable, coupable, terrible vérité, un lourd secret qui le hantait depuis sa plus tendre enfance.

— Je ne suis jamais allé dans un parc d’attractions…

Certes, par certains côtés, le Bigsby Building était une attraction à part entière, entre le palais aux merveilles et le labyrinthe de glaces. On aurait pu vendre des tickets pour faire visiter les laboratoires de Tesla ou offrir des voyages à travers la Porte Dimensionnelle : tout cela aurait eu sans doute beaucoup de succès. Mais un vrai parc, comme Disneyland ou l’Aquatoria, cela faisait partie des innombrables expériences familières à la majorité des jeunes de sa génération auxquelles Chase n’avait pas vraiment eu le droit de goûter.

Alors évidemment, la proposition de Lukaz fut accueillie avec un sourire ravi.

— On pourrait y aller aujourd’hui ?

Chase s’imaginait déjà sur le Grand Huit.

— Il paraît que les bûches sont super, et il y a sûrement plein de stands, et…

Il n’y était jamais allé mais, manifestement, il s’était renseigné, comme un enfant qui regardait la vitrine d’un magasin de jouets sans jamais entrer. Le jeune homme tempéra néanmoins son enthousiasme, de crainte d’avoir l’air trop puéril, et répondit d’un ton un peu plus sobre, mais le regard toujours pétillant :

— Bref, ça a l’air intéressant.

N’est-ce pas. Son impatience était définitivement éveillée et, incapable de tenir en place, il glissa de son tabouret, abandonna la main de Lukaz. Il jeta un nouveau coup d’œil à l’heure avant de déclarer :

— Je vais juste appeler le bureau pour leur dire que je suis malade. Je reviens.

Il déposa un chaste baiser sur la joue de Lukaz, puis un baiser un peu moins chaste au coin de ses lèvres, puis pressa ses lèvres contre les siennes, lança sa langue à l’assaut de sa jumelle et, pendant quelques secondes, il ne fut vraiment plus chaste. Avec un effort surhumain de la volonté, il parvint néanmoins à se détacher de son amant, avec un soupir où se mêlaient frustration et contentement.

Le jeune homme s’éclipsa dans la chambre, attrapa son téléphone et composa le numéro de l’UNISON, division et subdivision, et subsubsub[…]division adéquate. Devant la fenêtre, observant la rue en contrebas où commençaient à s’activer les commerçants, il prit sa voix la plus cacochyme pour expliquer son mal-être fictif à un secrétaire compréhensif qui lui recommanda de boire beaucoup d’infusion de valériane. Après avoir remercié l’homme pour ce conseil médical d’un autre temps, Chase raccrocha et reposa le téléphone sur le chevet.

Il se sentait… Un peu bizarre. Cela faisait en fait une éternité qu’il n’avait pas passer une journée avec un autre homme, enfin, avec un amant. Il n’avait guère que des relations nocturnes et charnelles et les quelques tentatives plus poussées auxquelles il s’était livré s’étaient soldées par des échecs cuisants. Il était donc… Stressé. Très stressé à l’idée de ne pas savoir se comporter comme il le fallait dans une fête foraine, à l’idée que Lukaz pût être déçu en le découvrant « de jour » et habillé. En le découvrant lui.

Il revint à la cuisine, se glissa derrière son amant assis sur le tabouret et passa les bras autour de sa taille.

— Je te montrerai des jeux vidéos, aussi. Je t’aurais bien invité chez moi, mais là, je suis à la recherche d’un endroit où vivre. Je suis encore au Bigsby Building sinon.

Le Bigsby Building : la forteresse des Neutron-Grey au cœur de la ville, qui faisait partie du patrimoine de Star City et sur laquelle couraient des rumeurs toutes plus fantasques les unes que les autres.

— Je ne pense pas que ce soit très sûr pour toi de t’y rendre.

L’UNISON et les Neutron-Grey, c’était après tout une longue histoire d’amour : pour Lukaz, se rendre chez Chase, c’eût été un peu se jeter dans la gueule du loup. C’était précisément à cause de ce genre d’inconvénients que le jeune homme s’était mis, depuis quelques jours, à chercher activement une maison qui fût bien à lui.

Les mains de Chase s’étaient à nouveau faufilées sous le tee-shirt de Lukaz et avaient recommencé à caresser le ventre et le torse du jeune homme. D’une voix qui ne laissait guère de doute sur ses intentions, l’informaticien murmura :

— Mais il faudrait peut-être prendre une douche. Tu sais… pour se réveiller…

Se réveiller, oui. Il avait l’air très réveillé en ce moment, le Chase — mais que voulez-vous, il faut bien que jeunesse se passe. D’ailleurs, sa main sur le ventre de Lukaz se faisait un peu plus hardie.

— Et puis, il faut que tu commences à m’entraîner, aussi. La souplesse, l’endurance, tout ça…

Oui, décidément : mieux valait qu’ALEX, l’ordinateur du Bigsby Building, ne fût pas témoin de ce genre d’entraînements.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Sep - 18:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Lukaz ne put se retenir de marquer sa surprise lorsque Chase lui révéla qu'il n'avait jamais été dans un parc d'attractions. « Jamais ? » C'était vraiment surprenant mais il était vrai que même s'il ne savait pas grand-chose de la famille Neutron-Grey, Lukaz se doutait que dans une famille de super-héros, on devait avoir d'autres activités que d'aller s'amuser comme ça dans un parc, même d'attractions. En réalité, cette découverte lui semblait être particulièrement triste, parce qu'elle voulait dire que la vie de Chase avait du être vraiment très compliquée. C'était sans doute ce qui expliquait qu'il cherchait aujourd'hui à être le plus normal possible et au vu de la réaction qui suivit, on pouvait dire qu'il y arrivait bien. Un instant durant, le joueur d'échec et l'agent de l'UNISON laissèrent place à un adolescent parfaitement normal et Lukaz ne put s'empêcher de lui sourire. Comment aurait-il seulement pu lui refuser sa demande ? « On est libre, alors si ça te tente, on y va. »

Comme pour l'approuver, Chase descendit alors de son tabouret et regardant l'heure sur le four, il indiqua qu'il allait appeler à son boulot pour signaler son absence du jour. Suivit un baiser sur la joue, puis un autre au coin des lèvres et un dernier qui devint de plus en plus intense et que Lukaz ne voulait pas voir cesser. Il ne put donc s'empêcher d'être déçu lorsque Chase s'écarta enfin, beaucoup plus conscient que lui de ce qu'il y avait à faire. Le regard rivé sur le blondinet en boxer, Lukaz le regarda s'éloigner avant de s'emparer d'une bouteille d'eau pour en remplir le mug et boire quelque chose. Dans le même temps, il se demandait ce qu'il était en train de faire. Creuser sa relation avec Chase était une idée vraiment très tentante, surtout qu'ils étaient pour le moment sur la même longueur d'ondes. Mais, est-ce que cela n'allait pas finir par leur attirer des ennuis ? Oh, ils n'étaient pas en train d'établir une relation amoureuse, non, mais il fallait bien avouer que leur relation purement charnelle venait de prendre un tour bien nouveau. Et des plus surprenants. Qu'allait-il se passer ensuite ? Impossible de le savoir, même pour les pouvoirs de Chase... C'était un peu une surprise qu'ils auraient !

Interrompant ses pensées, le blondinet revint à la cuisine et s'installa derrière Lukaz, l'enlaçant de ses bras. Il expliqua qu'il lui montrerait des jeux vidéos et que bien qu'il l'aurait volontiers invité chez lui, c'était un peu trop dangereux pour le Français. « Je pense que tu as raison sur ce point. » Cela dit, Lukaz nota aussi que Chase avait indiqué être à la recherche d'un logement et, durant un instant de folie, il avait eu l'envie de lui proposer de s'installer ici. Mais il se ravisa au dernier moment, songeant que ce n'était peut-être pas une bonne idée, pour l'instant. Ils commençaient à peine à se connaître et Chase était un agent de l'UNISON. Lui-même était recherché par cet organisme et prendre le risque qu'ils viennent jusque chez lui... Il ne pouvait réellement pas se le permettre. C'était d'autant plus vrai que voir Chase s'installer chez lui, ça changerait encore leur relation et ça risquait de créer des situations qui pourraient finir par poser des problèmes, même s'il était vrai que l'idée de l'avoir avec lui aussi souvent qu'il en aurait envie, ça avait quelque chose de très attirant. Laissant ces pensées de côté pour le moment, Lukaz se dit qu'il aurait bien l'occasion de lui en reparler si les choses venaient encore à évoluer. Pour le moment, ils avaient d'autres plans en tête.

Et parmi ces plans, Chase avait visiblement l'envie de prendre une douche mais au vu des gestes qu'il esquissait sur le corps de Lukaz, du ton employé et des propos tenus, le Français se doutait bien que ce n'était pas une simple douche qu'il suggérait. Loin de là, même. Et à dire vrai, Lukaz était encore relativement frustré par le réveil qu'ils avaient eu, ce dernier l'ayant empêché de se prélasser auprès de Chase tout en laissant libre cours à leurs envies matinales. Il fallait d'ailleurs ajouter que la présence d'un Chase en boxer à ses côtés depuis tout ce temps n'avait rien arrangé alors que les jeux de mains qu'il pratiquait à cet instant précis éveillaient en lui de drôles de pensées. « Je crois en effet qu'une douche ne nous fera pas de mal après ces aventures matinales. » Lorsque le blondinet évoqua les entraînements, Lukaz ne put que fermer les yeux en goûtant au plaisir de la main qui caressait son ventre. Puis, souriant, il tourna sur son tabouret afin de faire face au hardi jeune homme. « Tu sais, les entraînements, ça peut être long... Par chance, il est encore tôt. » Saisissant le menton de Chase entre ses doigts, il déposa un baiser sur ses lèvres. « Mais... Tu es conscient que si tu veux devenir un vrai monte-en-l'air, il va falloir t'entraîner dans des conditions bien particulières ? On pourrait donc commencer par t'entraîner dans un espace restreint, ce qui peut se faire très facilement dans une cabine de douche. En plus, on gagnera du temps puisqu'on fera tout en une fois. » Laissant apparaître un sourire suggestif sur ses lèvres, conscient que ce devaient être là les idées de Chase, Lukaz déposa un nouveau baiser sur ses lèvres avant de se diriger vers son oreille dans le but d'y murmurer quelques mots sur un ton qui se prêtait à merveille à la situation. « Et du coup, on pourra faire durer ton entraînement, pour être sûr que tu t'exerces au mieux. » Glissant ses mains sur les hanches du jeune Chase, à la limite de son boxer qui était pour le coup des plus énervants, Lukaz l'embrassa, non plus d'un baiser chaste, mais d'un baiser plein de fougue qui faisait écho à celui que lui avait offert son amant quelques instants plus tôt, jouant de sa langue autant que de son piercing. Il le fit durer, les secondes s'égrainant lentement, l'une après l'autre, avant de finalement rompre cet échange, ne prenant toutefois pas la peine de s'écarter du visage de Chase. « Si tu veux, tu peux aller te débarrasser de ce boxer et filer sous la douche. Je vérifie juste qu'on ne nous ennuiera pas cette fois-ci et je te rejoints très vite. Ça te va ? »
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Mar 17 Sep - 5:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les propos de Lukaz épousaient à merveille les intentions de Chase et les deux jeunes gens, qui avaient réussi — c’était un exploit — à tenir une conversation civilisée pendant un long moment malgré leur presque nudité respective, commençaient peu à peu à voguer vers d’autres cieux. Chase pour sa part ne cherchait plus guère à dissimuler le désir que les lèvres, et les mots, et les mains de Lukaz éveillaient en lui. Matinal, sans aucun doute, le Neutron-Grey, qui s’abandonnait sans fausse pudeur dans le baiser suggestif de son amant.

Retrouver un Lukaz entreprenant était un plaisir pour Chase et, quand le baiser s’acheva et que le Français prit en charge la direction des oppositions, un frisson d’impatience parcourut le mutant. Aussi indépendant et farouche que fût Chase dans la plus grande partie de son existence, lorsque l’un de ses amants décidaient commençait à conduire la danse, il était très loin de se plaindre — de toute façon, il ne craignait guère les excès d’autorité.

Il se détacha donc de Lukaz et murmura d’un air faussement docile :

— C’est toi qui décides.

En fait, c’était plutôt lui qui avait décidé, qui avait proposé la douche et qui était venu tripoter sans vergogne son hôte, mais enfin, quelle importance ? Chase tourna le dos à Lukaz, fit quelques pas et, certain que le regard du jeune homme était toujours posé sur lui, laissa son boxer tomber à terre avant de s’éloigner, parfaitement nu — histoire d’être sûr que le Français ne lui résisterait pas, bien entendu.

Sans peine, il s’orienta dans l’appartement de Lukaz, pénétra dans la salle de bain et se glissa dans la cabine de douche. Il n’avait jamais formellement visité les lieux. Ce n’était qu’à présent, alors qu’ils avaient discuté, alors qu’ils projetaient de passer une bonne partie de la journée ensemble, que Chase mesurait combien leurs autres rencontres avaient été silencieuses. Cela ne lui avait pas déplu. Il n’avait jamais trouvé qu’une relation purement charnelle fût particulièrement déshonorante ou immorale. Mais la distance qu’ils avaient franchie ce matin-là à grands pas le laissait un peu songeur.

En vérité, il ne savait pas ce qu’il faisait. Il ne comprenait pas exactement, ne parvenait pas à interpréter leur excursion à l’Aquatoria. Ce que ça voulait dire, dans une relation, il ignorait : s’il y avait bien un domaine dans lequel il n’était pas expert, c’était celui-ci. Il lui manquait l’éducation, l’expérience, le vocabulaire pour tout définir correctement. S’ils s’étaient promis de progresser côte à côte sans se poser de questions inutiles et sans songer aux complications, Chase devait se rendre à l’évidence : leur récente décision de ne pas se séparer de bon matin, si elle était anodine, précisément parce qu’elle était anodine, changeait beaucoup de chose.

Chase tourna le bouton de la douche, faillait se brûler au vingt-huitième degré et perdit ses inquiétudes, le temps de batailler avec l’eau pour la régler à la bonne température. Ses pensées revinrent vers Lukas. Et vers ses autres amants. Comme le Français, enfin du moins le supposait-il, Chase ne s’était jamais limité. Il n’avait jamais cherché non plus à fuir l’affection sentimentale. Il n’était simplement pas sûr que ces couples qu’il n’avait jamais vu que de loin, à la télévision plutôt que dans son entourage, ces couples d’hommes et de femmes exclusifs, avec leurs chiens, leurs enfants et leurs monospaces, étaient la seule possibilité qui s’offrait à lui. Chez tous les garçons qu’il appréciait, il trouvait quelque chose de particulier, de différent, alors pourquoi choisir ?

Le jeune homme laissa échapper un soupir. Il se sentait un peu dépassé par les événements, incapable de savoir s’il anticipait sans raison sur un futur qui n’arriverait jamais, s’il manquait au contraire de prudence dans ses décisions et ses propositions ou… N’importe quelle possibilité complexe et imprévue de la vie d’adulte. Pour la première fois, il regrettait de ne s’être pas assis auprès de l’un de ses aînés pour lui demander des conseils « sur les garçons ». Lukaz était devenu soudain bien compliqué à comprendre.

Plongé dans ces difficiles considérations, Chase manqua de sursauter quand il entendit un bruit derrière lui. Il se retourna et aperçut son ami à travers la buée d’eau chaude qui s’élevait dans la salle de bain. Il ne l’avait même pas entendu rentrer. Un sourire un peu nerveux passa sur le visage du mentaliste. Mais lorsque Lukaz commença à se défaire de ses rares vêtements, tout préoccupé qu’il fût, Chase ne se sentit pas capable de penser à autre chose que ce corps qui le rejoignait dans la chaleur lourdement entêtante de la douche.

Sans se retenir, l’Américain laissa son regard descendre sur le corps de Lukaz, des lèvres jusqu’aux cuisses, avant de remonter, tout aussi lentement, avec parfois de suggestifs temps d’arrêt, jusqu’à ses yeux.

— Tu es magnifique.

Il s’approcha un peu plus de lui pour poser les mains sur son torse.

— Je me souviens, c’est ce que j’ai pensé, quand je t’ai vu la première fois.

L’une de main remonta jusqu’au cou de Lukaz, pour le caresser, et Chase déposa un baiser sur sa mâchoire.

— Tu avais l’air, je ne sais pas… Un peu triste, peut-être. Et puis j’ai senti ton regard sur moi…

Son autre main avait glissé dans le dos de son amant, au creux de ses reins. Le désir était revenu le posséder, mais Chase n’avait pas envie de brusquer les choses : ce désir, c’était la seule chose dont il fût tout à fait sûr, l’endroit où il se sentait en sécurité, et il voulait continuer à l’explorer.

— Je ne suis pas sûr de savoir ce que tu me trouves…

Après tout, il s’était toujours jugé bien commun : pas particulièrement viril, un peu trop jeune d’apparence à son goût et discret. Certes, sa réserve s’effritait rapidement quand il rencontrait un homme qui lui plaisait, mais tout de même.

La main dans le dos de Lukaz plaqua le corps de jeune homme contre le sien.

— …cela dit, je ne vais pas me plaindre, hmm ?

Les deux mains de Chase passèrent de leurs postes respectifs jusqu’aux hanches de Lukaz et, avec une fermeté mesurée, le jeune homme poussa son amant contre le mur carrelé dans le douche, avant de revenir se presser contre lui. Oui, il avait décidé de laisser Lukaz prendre le contrôle, mais en le voyant arriver, quelques instincts légèrement dominateurs avaient repris le dessus — dans leurs ébats, Chase n’avait jamais manqué d’initiatives. Fougueuses. L’énergie de la jeunesse, sans aucun doute.

— Alors, donc, l’entraînement… Je promets d’être très attentif, très studieux.

À son tour, Chase approcha les lèvres de l’oreille de Lukaz et murmura :

— Par contre, je ne comprends pas toujours très vite. Il va falloir m’expliquer longtemps, sans doute…

Et, avec un sourire malicieux, incapable de se souvenir que quelques minutes plus tôt, lorsqu’il avait été seul, il avait été pris dans l’écheveau inextricable de ses incertitudes sentimentales, tout entier captivé désormais par la présence de Lukaz, Chase se recula lentement, détacha son corps déjà brûlant du corps de son amant, pour s’offrir une nouvelle fois à son regard, recula encore et s’adossa en face de lui, contre l’autre mur, les mains sagement croisées dans le dos. Offert.

À une dizaine de kilomètres de là, dans un bar de troisième zone, les trois bandits, devant une bière matinale, ruminaient la cruelle déconvenue qui avait soldé leur première tentative. Cette clé, ils y tenaient, certes, des plans militaires, on ne trouvait pas cela tous les jours, mais est-ce qu’ils y tenaient assez pour affronter une supernova de poche et un croque-mitaine illusoire, telle était la difficile question qu’il se proposait de résoudre.

— Et si on les prend par surprise ? Avec euh… Des fléchettes tranquillisantes ! Et ensuite, on les ligote. Si on les ligote, ils peuvent rien faire.

Un autre secoua la tête.

— Le gamin blond avait pas tellement l’air d’avoir besoin de ses mains pour faire ses trucs.

Dans la douche, les mains du gamin blond, elles, ne demandaient qu’à faire des trucs.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Sep - 11:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Alors que Chase acceptait sa proposition et commençait à s'éloigner de lui, Lukaz ne put s'empêcher de garder le regard rivé sur le jeune homme. Et quelle ne fut pas sa surprise de le voir se débarrasser de son boxer sans la moindre gêne et comme si de rien n'était ! Décidément, aussi fragile et innocent qu'il pouvait en avoir l'air, Chase cachait en réalité parfaitement son jeu. C'était là tout le délice de la découverte parce que le résultat obtenu allait bien plus loin que ce que les apparences promettaient, une surprise qui changeait beaucoup de ce que le Français pouvait malheureusement trop souvent rencontrer. Parce que oui, des amants, il en avait connus, de toutes sortes, mais pourtant il était très rare qu'il revoit un seul d'entre eux. Cela pouvait arriver, parfois, mais même dans ces cas-là, ça ne dépassait jamais la deuxième rencontre. Avec Chase, les choses avaient déjà été très différentes et cela même si leur relation restait purement charnelle. En effet, le simple fait de la réitérer la rendait particulière, aux yeux de Lukaz. Cela était tout aussi valable pour les filles, d'ailleurs, parce que oui, il y avait aussi des filles. Néanmoins, même si cela le détendait et ne lui déplaisait pas, Lukaz ne retrouvait jamais auprès des femmes ce qu'il pouvait ressentir auprès d'un beau jeune homme. De fait, la tournure que prenait doucement la matinée ne pouvait que le combler, surtout aux souvenirs de la nuit qu'ils venaient de passer ensemble.

Quittant enfin son tabouret et par la même occasion la cuisine, Lukaz se dirigea vers la porte d'entrée, l'esprit embrumé par bien des images. Jetant un œil à travers le judas, le Français constata qu'il n'y avait personne à l'extérieur et, ouvrant le battant, il s'avança dans le couloir pour s'assurer que les criminels étaient bel et bien partis. Vu le temps qui s'était écoulé, on pouvait le penser, mais on n'était jamais trop prudent. Écoutant un moment d'éventuels bruits, il ne put percevoir que le silence et, ravi, il referma la porte derrière lui, la verrouillant et mettant en place la petite chaîne de sécurité. Il était que c''était moyennement utile mais c'était toujours mieux que rien ! Passant brièvement par le salon, il jeta un regard dans la rue en contrebas, constatant que personne ne semblait être installé en planque. C'était là une inquiétude qu'il avait eu parce qu'au vu des remarques plus que déplacées auxquelles Chase avait eu droit, Lukaz s'était attendu à ce que les trois criminels ne cherchent à tirer parti de ce dernier pour obliger le Français à leur obéir. Il était maintenant évident que ce serait une erreur de leur part mais Lukaz ne pouvait s'empêcher de vérifier malgré tout, pour éviter au maximum les problèmes. Comme tout semblait aller au mieux, il prit enfin la direction de la salle de bain, au bout du couloir, ouvrant silencieusement la porte avant de la rabattre derrière lui.

Le tee-shirt qui les avait bien assez ennuyés dans la cuisine quitta rapidement son corps et le boxer le suivit peu de temps après. C'est donc nu comme au premier jour que Lukaz s'approcha de son amant. Les propos qui l'accueillirent le surprirent parce que s'il était vrai que le jeune homme ne se trouvait pas si mal que ça, il ne s'était jamais imaginé magnifique. Il avait de nombreux défauts et la drogue, même s'il n'en consommait pas tant que ça, laissait quand même quelques marques. Et puis, défaut qui n'en était pas forcément un, il était loin d'être bâti comme un dieu Grec, ce qui ne lui posait en réalité pas le moindre souci, bien au contraire. Bien sûr, selon les individus, ses divers piercings et son tatouage pouvaient aussi s'avérer une barrière et de ce fait, il était sincèrement ravi de plaire à ce point au blondinet qui l'attendait. Le laissant s'approcher et laisser libre cours à ses caresses, Lukaz écoutait dans le même temps Chase et les révélations qu'il lui faisait, mais aussi ses doutes. Parce que oui, aussi innocente que pouvait sembler être sa phrase, il semblait évident que Chase n'avait pas une grande confiance en lui. Même s'il n'était pas un fin psychologue, ça, Lukaz le connaissait pour l'avoir déjà souvent rencontré. Les possibles échecs qu'avait évoqué Chase dans la cuisine, un peu plus tôt, pouvaient en être à l'origine et Lukaz se mit donc un point d'honneur à le rassurer. Cela dit, il ne voulait pas l'interrompre, de peur de rompre le charme qui semblait opérer, et il laissa donc le Neutron-Grey se coller à lui.

Semblant subitement reprendre le contrôle de la situation, ce dernier le plaqua alors contre le mur de la douche tout en continuant à maintenir le contact entre leurs deux corps, évoquant une nouvelle fois leur entraînement, lui glissant à l'oreille des propos plus que suggestifs. Souriant d'un sourire plus que ravi, inconscient de ce qui pouvait bien se jouer à quelques blocs de là, Lukaz regarda Chase reculer lentement afin de s'adosser à l'autre mur. Quittant sa place, le Français s'approcha de lui, levant la main pour faire glisser ses doigts le long de la mâchoire du jeune homme. « Tu te demandais ce que je te trouve... Et bien, je te l'ai dit, tu es beau. Si je t'avais regardé, ce soir-là, c'est parce que tu m'attirais. Tu dégages quelque chose. » Remontant sa main le long de son visage, la passant dans sa chevelure blonde, Lukaz déposa un baiser sur les lèvres de Chase. « A ta façon, tu as quelque chose de solaire et tu le sais maintenant, le Soleil m'attire. » Sa main redescendit, rapidement rejointe par l'autre, et ensemble, elles explorèrent le torse du jeune homme avant de s'arrêter sur ses hanches. « Et puis, tu me plais. Y a beaucoup de types qui croient qu'il faut être viril pour plaire, mais qu'est-ce que ça veut dire ? Bodybuildé, poilu, barbu, mâchoire carrée ? Si être viril, c'est ressembler à un mannequin sur une affiche, je suis content de ne pas l'être. Moi, ce que j'aime, c'est... toi. Tu t'en rends pas compte, mais tu as tout pour me rendre fou. » C'était un fait, s'il lisait dans son esprit, Chase pourrait se rendre compte qu'il correspondait presque en tout point à ce qui attirait Lukaz. C'en était presque fou, d'ailleurs... « Alors note que si toi tu n'en es pas sûr, moi je suis sûr de le savoir. »

 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Mar 17 Sep - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chase était loin d’en avoir conscience, mais ses désirs n’étaient pas seulement éveillés par l’apparence de ceux qui croisaient, une fois, deux fois ou souvent, le chemin de ses nuits. Beaucoup plus actif qu’il ne le soupçonnait, son pouvoir dessinait pour lui, comme un sixième sens, une autre image que celle des corps et c’était souvent les esprits qu’il rencontrait qui, en se mêlant à ses impressions purement sensorielles, contribuaient à le séduire ou à le dissuader — et son désir, quand il était constant, quand il ne s’épuisait pas dans une union mécanique au détour d’une soirée, était souvent le signe d’une affection plus profonde, mais entièrement informulée.

Les compliments de Lukaz l’avaient fait sourire et, pour ces quelques instants qu’ils s’apprêtaient à échanger, le rassurèrent. Le lendemain, sans aucun doute, en se regardant dans le miroir, comme tous les jeunes gens de son âge probablement, il se trouverait à nouveau pas assez ceci ou trop cela, mais pour l’heure, il lui suffisait de laisser glisser son regard le long du ventre de son amant pour s’assurer de l’effet de ses charmes, et le spectacle du désir du Français, attisant le sien, ne lui laissait guère le temps de réfléchir sur les petites imperfections de son corps.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 19 Sep - 19:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Ven 20 Sep - 4:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 20 Sep - 21:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :


Attrapant les mains de son amant, Lukaz se laissa aller vers lui, se penchant pour échanger un chaste baiser à mille lieux de ce qu'ils venaient de vivre, mais tout aussi plaisant. Lorsque leur court échange prit fin, le Français ne s'écarta pas pour autant et durant un instant, il appuya son front contre celui de son amant, leurs nez se touchant, leurs regards se croisant. Aussi puissant et intense qu'avait été leur échange, il était aussi différent de ceux qu'ils avaient connu jusque là. Ils n'étaient plus deux inconnus qui prenaient du plaisir ensemble et même s'ils étaient loin de se connaître, ce qu'ils venaient de partager concrétisait un peu plus solidement les propos qu'ils avaient tenu plus tôt. Qui que soit Chase, Lukaz savait qu'il éprouvait un attachement particulier pour lui, même s'il ne se l'expliquait pas. Peut-être était-ce une pensée qui lui était induite par la situation, mais il savait que Chase était différent. Aurait-il proposé à quiconque d'autre de sortir avec lui au parc d'attraction, sans la moindre arrière-pensée ? Non, certainement pas. Du moins, il aurait pu le proposer à des gens comme Colin, mais les liens qu'il entretenait avec eux étaient différents. Spéciaux. Chase, lui, était normal. Ou presque. Et c'était dès lors un grand changement pour Lukaz. Que lui arrivait-il seulement ? Il n'aurait su le dire.

Se séparant de Chase, Lukaz lui offrit un de ses plus beaux sourires et, lui passant la main dans les cheveux, il reprit la parole le premier, une nouveauté, entre eux. « Je pense que maintenant, la douche nous fera le plus grand bien. Et je vais être sympa, pour que tu ais pas à faire d'effort, je te savonne ! » Bien sûr, malgré la tension qui devait assaillir ses muscles, il était peu probable que Chase se retrouve incapable de mener à bien une tâche aussi simple, mais cette excuse permettait au moins au Français de profiter encore un peu du corps de son amant. Se dirigeant vers le pommeau de douche et l'eau qui coulait – tant pis pour l'écologie – Lukaz jugea de la température de l'eau avant de faire légèrement pivoter le robinet d'eau chaude. Après tout, il n'y avait rien de mieux qu'une douche bien chaude pour délasser les muscles. Tendant ensuite la main vers Chase, Lukaz l'invita à le rejoindre. « Si c'est trop chaud, tu me le dis. Je voudrais pas te brûler. » Souriant, il attendit que Chase s'approche pour lui faire un peu de place sous l'eau. « Tu te sens toujours d'attaque pour Aquatoria ? »
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Sam 21 Sep - 4:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Sportif ou non, bien entraîné ou non, Chase avait un peu de mal à reprendre son souffle. Il avait fermé les yeux en posant son front contre le front de Lukaz et, alors que ses mains serraient doucement celles de son amant, il tentait de calmer les battements de son corps et de ne pas trop prêter attention à ses muscles endoloris. Il y avait sans doute des façons plus doucement progressives de commencer la journée, mais il n’en connaissait pas de plus agréables — et de toute façon, à son âge, cette petite fatigue de la saine dépense physique ne tarderait pas à se dissiper, il le savait très bien.

Il rouvrit les yeux lorsque Lukaz se sépara de lui et répondit aussitôt au sourire de son amant. Ils avaient sans doute l’air un peu benêt, tous les deux, à se sourire comme ça, mais Chase ne s’en souciait guère. C’était la première fois qu’il avait la certitude de passer encore de nombreuses heures avec le Français après leur étreinte, et des heures consacrées à autre chose qu’à des étreintes, justement (même si la possibilité d’une nouvelle tentative… bref !), et cette certitude avait une saveur très étrange qui le rendait euphorique.

— Oui, il faut s’occuper de moi. Et me ménager. Je ne suis plus tout jeune, tu sais…

Il avait peut-être quelques années de moins que Lukaz, cependant. Ils n’avaient jamais échangé sur leurs âges, à vrai dire, ni sur quoi que ce fût d’autre. Chase se rendit à nouveau compte qu’ils avaient paradoxalement tout à apprendre l’un de l’autre, quoiqu’ils se sentissent si souvent et si étroitement liés — physiquement comme psychiquement. Toujours adossé contre le mur carrelé, les yeux toujours posés sur Lukaz, Chase frémit un peu en sentant l’eau sur sa peau, à ses pieds, puis secoua la tête.

— C’est bien comme ça.

Il quitta son mur et s’approcha de son amant, dont il prit la main dans la sienne pour y déposer un baiser — et de se laisser savonner. Les mains de Lukaz sur son corps réveillaient un plaisir certes sensuel, mais beaucoup plus calme que celui auquel ils venaient de goûter. Tout jeune qu’il fût, Chase ne se sentait pas d’attaque pour un second round si proche du premier et ces caresses simples, sans être peut-être entièrement innocentes, lui suffisaient largement.

— Bien sûr que je veux y aller ! C’est ce qu’on m’a promis.

Lukaz n’avait rien promis du tout, mais ce n’était pas grave : Chase estimait que le Français lui avait fait miroiter des montagnes russes et que maintenant, il avait intérêt à l’y emmener. Après tout, c’était pour cela qu’il avait menti à ses supérieurs, non ? Pour les montagnes russes, le chambouletout et l’entraînement sous la douche. Chase passa les bras autour du cou de Lukaz et se colla à lui — ce n’était peut-être pas très pratique pour être savonné, mais au moins pouvait-il encore sentir son corps contre le sien.

— Je te préviens, moi, je veux essayer toutes les attractions les unes après les autres, même si on doit rester jusqu’à deux heures du matin.

Il plaisantait à moitié, bien sûr. Les attractions pour enfants ne l’attiraient guère et, en bon Neutron-Grey, ce qu’il voulait, c’était des sensations fortes. On pouvait douter que le parc d’attractions le plus radical du monde eût lui offrir beaucoup plus que les aventures qu’il avait vécues avec sa fratrie, mais Chase, dans ce domaine, était généralement bon public. Il se détacha finalement de Lukaz en murmurant :

— À mon tour.

Il s’empara du gel douche et commença à laver le corps de son amant. Consciencieusement. Très consciencieusement. Un peu trop consciencieusement pour être tout à fait honnête, sans doute, mais que voulez-vous ? Chase était un jeune homme courageux et il savait vaincre sa fatigue quand il s’agissait de palper à loisir le corps d’un bel éphèbe. Le mentaliste finit néanmoins par se montrer raisonnable et, une fois rincés, séchés et (plus ou moins) coiffés, les deux mutants sortirent de la salle de bain.

— Tu me prêtes quelques vêtements ?

Ce n’était pas comme s’ils avaient eu des carrures ou des styles très différents. Une fois l’accord de Lukaz obtenu, Chase considéra un instant les armoires de son hôte, finit par choisir un tee-shirt noir, un boxer noir et un jean. Le sommet de l’excentricité. Une fois habillé, il se rapprocha de nouveau de Lukaz, glissa un doigt dans la ceinture du voleur et l’attira vers lui.

— Tu vas me gagner une peluche au tir à la carabine, alors ? Ce genre de choses ?

Parc d’attractions, fête foraine, Chase n’était en fait pas sûr de faire la différence. D’un air vaguement inquiet, il interrogea :

— Parce qu’il y aura du tir à la carabine, hein ?

C’était sans doute un peu niais, mais l’idée d’admirer Lukaz qui essayait de lui gagner un Yoshi géant avec une carabine truquée avait quelque chose de plus attirant encore que celle des bûches dévalant une pente aqueuse à toute vitesse. Ce n’était évidemment pas la carabine, qui l’attirait — les stands de tir de l’UNISON étaient autrement plus palpitants — mais… eh bien, une sorte de romantisme un peu puéril, sans doute.

D’ailleurs, Chase se rendit compte de ce que sa demande avait de stéréotypé, et il rougit légèrement avant de hausser les épaules et de tenter de prendre un air dégagé :

— Enfin, je dis ça, c’est pour rire, bien entendu. Je m’en fiche.

Cette fois-ci, son art légendaire du mensonge lui faisait défaut et il n’était que trop évident que ce petit détail avait une importance pour lui. Mais il ne voulait surtout pas paraître mièvre aux yeux de Lukaz, alors il chercha une attraction bien virile pour laquelle témoigner son intérêt et finit par déclarer :

— Moi, je veux juste un train fantômes qui fasse vraiment peur.

Ce qui, comme chacun sait, n’existe hélas dans aucune fête foraine.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Sep - 19:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
La remarque lâchée par Chase fit rire Lukaz d'un rire franc. « Plus tout jeune ? Alors si tu veux me suivre un de ces soirs, il va vraiment falloir intensifier les entraînements. » En effet, s'il était déjà mort après ça, qu'est-ce que ça donnerait avec une nuit de grimpette dans des immeubles surveillés ? Bien entendu, il était plus que probable que Chase disait cela pour rire, mais quand même ! Après tout, le Français était plus vieux que lui, alors qu'aurait-il du dire ? Enfin... L'était-il vraiment ? Il n'en savait rien, au final. Il l'avait toujours supposé en raison du physique un peu juvénile de son amant mais rien n'indiquait qu'il était réellement plus jeune. Un autre des mystères qui existaient entre eux. Accueillant Chase auprès de lui, Lukaz saisit le gel douche et en versant dans sa main, il commença à frotter et savonner le corps de son amant, peut-être un peu plus consciencieusement qu'il n'en aurait eu besoin. Mais était-ce gênant ? Pour lui, absolument pas. Lorsqu'il lui posa alors la question concernant la sortie à Aquatoria, Chase répondit avec un tel enthousiasme qu'il aurait été criminel de le lui refuser. Bien, alors en remerciement pour les services qu'il lui avait rendus sans que Lukaz n'ait à lui demander, il allait faire son possible pour lui offrir une journée de rêve.

Alors qu'il se collait à lui pour indiquer qu'il voulait tout essayer, quelque soit le temps que cela leur prendrait, Lukaz ne put retenir un sourire. Il n'était généralement pas du genre à s'attendrir pour un rien mais la manière d'être de Chase le rendait particulièrement mignon. Déposant un bref baiser sur les lèvres de son amant, Lukaz lui fit la confirmation de ses attentes. « Promis, on va tout faire. » Le jeune homme s'écarta alors de lui et s'emparant du gel douche, il imita le Français en le savonnant à son tour. C'était là une sensation plutôt plaisante. C'était sans doute la première fois qu'il se douchait avec quelqu'un d'autre, dans de telles circonstances, et Lukaz trouvait ça plutôt à son goût. Un moment, l'idée de proposer à Chase de s'installer ici lui effleura à nouveau l'esprit mais d'une, il ne pouvait pas décider cela tout seul et de deux, il doutait encore du fait que ce soit une bonne idée. Et pour le coup, il se devait de réfléchir avec son cerveau et non avec une autre partie de son anatomie.

Lorsqu'ils furent enfin propres, rincés et séchés, ils quittèrent la salle de bain et Chase demanda au Français s'il avait des vêtements à lui prêter. Cette idée avait quelque chose d'étrange, aux yeux de Lukaz, parce que si l'on regardait de plus près, c'était quelque chose d'assez intime, comme relation. Mettre les vêtements d'un autre... Mais, pourquoi pas ? « Pour moi, tu n'as pas besoin de vêtements... Mais comme on doit sortir, si tu trouves des trucs qui te plaisent, ne te gêne pas. » Dans le même temps, Lukaz suivit son amant jusqu'à la chambre parce qu'il devait lui-même se vêtir et au vu du temps ensoleillé qu'il faisait, il opta pour la tenue qu'il portait le plus : un jean et un tee-shirt. Lorsque Chase eut fait de même, il revint près de Lukaz et l'attira à lui en posant des questions qui étaient aussi innocentes qu'adorables. Et surprenantes, aussi. Il voulait que le Français lui gagne une peluche ? Hum... Généralement, dans les films et autres séries télévisées, on ne faisait pas ça innocemment. La demande de Chase l'était-elle, innocente ? Il ne savait pas mais en même temps, s'il en voulait une, il allait l'avoir. Parce que bon, sans trop savoir pourquoi, Lukaz avait décrété qu'il s'agirait de la journée de Chase, histoire de se faire pardonner. « Si je me souviens bien, dans la zone des attractions western, il y a des stands de tir. » Mais avant qu'il ait pu en dire plus, Chase avait pris quelques couleurs et dans le même temps, il haussa les épaules en déclarant qu'en fait, il disait ça pour rire. Ben tiens, à d'autres. Ce n'était pas comme s'il lui avait déjà fait le coup un peu plus tôt.

« Tu es sûr ? C'est dommage... Comme j'ai grandi avec des forains, j'ai joué à ça toute mon enfance et du coup, je connais un peu leurs trucs. J'aurais pu te gagner la plus grosse peluche du parc, de quoi rendre tout le monde jaloux. Mais si tu n'en veux pas... » Même s'il avait d'abord trouvé la demande incongrue et surprenante au vu de leur relation, Lukaz avait décidé de suivre le courant et de voir comment les choses évolueraient. Il était évident que ce qu'il vivait avec Chase n'avait rien d'habituel et tenter de mettre des mots là-dessus serait nécessairement voué à l'échec. Ce qui comptait, c'était que chacun d'eux se sente bien et en l'occurrence, il n'avait pas la moindre objection à lui gagner une peluche. Si en récompense il avait droit à l'un des magnifiques sourires de Chase, alors c'était tout ce qui comptait. « Mais on verra ça là-bas, ça te laissera le temps de changer d'avis. » Glissant un doigt sous le menton de Chase, Lukaz déposa un bref et tendre baiser sur ses lèvres. « Vérifie que tu ais tout ce qu'il te faut, je prends mes clés et mes papiers. » Lui souriant, il se dirigea vers un petit meuble de l'entrée, prit son porte-feuille qu'il contrôla ainsi que ses clés, vérifia que tout était bien fermé et que la bouilloire était coupée. Revenant alors dans l'entrée, il s'adressa à nouveau à Chase. « C'est bon, on y va ? »

Lorsque son amant eut acquiescé, Lukaz ouvrit la porte et attendit qu'il sorte pour refermer derrière eux à double tour. Gardant à l'esprit que les trois types du matin pouvaient encore être dans les environs, il resta sur ses gardes alors qu'il passait son bras autour de la taille de Chase pour avancer à ses côtés. Ensemble, ils descendirent les escaliers et débouchèrent dans la rue. Désignant un pick-up blanc garé un peu plus loin, Lukaz sortit ses clés. « T'inquiète pas, j'ai mon permis et je ne roule pas comme un fou. » La remarque était peut-être inutile mais en même temps, ils ne se connaissaient pas encore vraiment et monter en voiture avec un inconnu, ça n'avait rien d'anodin. Déverrouillant sa portière, Lukaz monta dans le véhicule et se pencha pour faire de même avec la portière passager. Vieux système même pas centralisé... Mais on faisait avec les moyens du bord. Attendant que Chase ait pris place, Lukaz enclencha la clé et mit le moteur en marche. Prenant ses repères, il quitta la place de stationnement et s'élança enfin dans la circulation. « Si on a de la chance, dans une vingtaine de minutes, on y sera. Je t'aurais bien proposé de mettre de la musique mais bon, je crois que la radio est out et j'ai pas encore réussi à la réparer... » Pour un homme à tout faire, ça craignait quand même un peu. « Mais on peut discuter, si tu veux. » Souriant, Lukaz hésita à placer sa remarque suivante avant de se lancer. « Ça nous changera. Mais... J'aimerais bien. »

C'est dans ces conditions que se déroula le trajet et comme ils avaient de la chance, il ne leur prit que vingt-deux minutes. Arrivés dans le quartier de Port-Royal, aux abords du parc, ils parvinrent à trouver directement une place de parking et de ce fait, ils n'eurent même pas besoin de tourner en rond. A croire que cette journée avait été placée sous le signe de la chance ! Verrouillant le pick-up, Lukaz rejoignit son amant et compagnon et ensemble, ils prirent la direction de l'entrée du parc. « C'est un peu différent de ce que j'ai connu quand j'étais petit mais dans un sens... Ben, considère que je vais partager avec toi une partie de ce que je suis. » Souriant presque timidement, on aurait pu avoir l'impression que le Français rougissait. Mais c'était quand même difficile à affirmer. Détournant néanmoins le regard, Lukaz repéra une file qui avançait plus vite que les autres. Choisissant de s'y glisser, il ne lui fallut que cinq minutes pour obtenir les billets, refusant que Chase dépense quoi que ce soit, choisissant de ce fait de l'inviter. Dès lors, la grille n'était plus très loin d'eux et le blondinet allait enfin pouvoir profiter de sa première visite d'un parc d'attraction. Mais avant cela, Lukaz voulait s'assurer d'une dernière chose. Glissant sa main dans celle de Chase, il mêla leurs doigts avant de se pencher vers lui et de lui murmurer quelques mots. « Si... Si ça te gêne, tu le dis, je comprendrais. » Une remarque qui était importante et qui n'avait rien d'anodine. Après tout, Chase avait lui-même indiqué qu'il n'avait jamais eu de copain et de ce fait, on pouvait en déduire qu'il n'avait jamais expérimenté les sorties en amoureux. Bon, dans le cas actuel, il ne s'agissait pas vraiment d'une sortie en amoureux mais Lukaz espérait quand même pouvoir profiter pleinement de la compagnie de Chase. Et du coup, il lui fallait s'assurer que ce dernier accepte que leur relation soit visible de tous. D'une part, parce qu'il était un Neutron-Grey et qu'il y avait donc toujours un risque que cela attire l'attention, or Lukaz ne voulait pas le mettre mal à l'aise, d'autre part, parce que cette façon de faire changeait énormément de ce qu'ils avaient connu jusque là... Et une sortie en plein soleil, ça changeait d'une soirée dans un lieu enfumé et mal éclairé.
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Dim 22 Sep - 4:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Chase s’était sorti très habilement — à son humble avis — de cette histoire de peluche, en prétextant que si cela faisait plaisir à Lukaz de la gagner, alors il l’accepterait volontiers, et les deux jeunes hommes, dupes ni l’un ni l’autre du prétendu désintéressement du jeune Neutron-Grey, se mirent en route. Ce fut en cette occasion que Chase grimpa dans la voiture la plus antique dans laquelle il s’était jamais trouvé et il eut un instant le doute inavouable qu’elle ne démarrerait jamais.

Inquiet plutôt de l’état du véhicule que du style de conduite de Lukaz, il fit néanmoins un effort pour se détendre et jeta un regard à la radio, avant de sourire à l’hésitation de son ami, qui lui proposait de parler.

— Bien sûr qu’on discute. Mais fais voir ça…

Chase tendit la main vers l’autoradio et, cher lecteur, c’est à partir de ce moment que tu te rends compte que je n’ai pas le permis de conduire et que j’ignore absolument comment une voiture fonctionne. Mais supposons. Supposons donc que l’autoradio fût amovible et que Chase réussît à le détacher. L’électronicien de génie se mit à retourner l’appareil dans tous les sens en murmurant :

— C’est dommage, je n’ai pas mon tournevis.

Il se contorsionna pour regarder sur la banquette arrière : un homme à tout faire comme Lukaz devait sans doute avoir des outils qui trainaient. Quelques secondes plus tard, Chase était en train d’éventrer l’autoradio sur ses genoux, tout en discutant de tout et de rien : des gens dans la rue, de la circulation à Star City, du temps de la journée, de ce qu’ils allaient pouvoir manger à midi. Autant de propos sans importance et qui en avaient une précisément parce qu’ils étaient anodins et sceller entre eux une relation plus étroite, qui pouvait s’offrir le luxe de perdre son temps en bavardage.

Jusqu’à ce que Chase déclarât gravement :

— Ah.

Il faillit montrer le problème à Lukaz, mais se ravisa, préférant que son compagnon gardât les deux yeux sur la route. Déjà que le pick-up n’avait probablement pas de freins…

— Il y a des résistances grillées. Mais on doit pouvoir dessouder ça, et puis j’en ai plein à la maison.

Il entreprit de remonter temporairement l’appareil tout en décrétant :

— Je te ferai ça.

Et ils arrivèrent au parc. Tickets en mains, ils se plongèrent dans la foule, encore éparse à cette heure somme toute matinale. Il y avait surtout les touristes qui étaient venus à Star City pour quelques jours et dont l’emploi du temps bien serré leur imposait une journée entière au parc, qu’ils ne reverraient pas de sitôt. Mais Chase était préoccupé par autre chose : il avait manqué de sursauter quand la main de Lukaz s’était liée à la sienne. Vent de panique.

— Euh… Je…

Le jeune homme avait testé un certain nombre de positions sexuelles, mais tenir la main de quelqu’un d’autre, c’était absolument inédit. Il déglutit péniblement. Le regard des autres ne le gênait pas le moins du monde : il n’avait jamais fait mystère de ses préférences. C’était juste… Il ne savait pas trop. Intimidant ? Il se sentait aussi plus fragile, sorti de sa carapace de discrétion et de flegme un peu froid. Menacé par toutes les déconvenues qui pouvaient suivre cette relation nouée de plus en plus étroitement.

Mais le plaisir était bien trop grand. Timidement, et très bas, il murmura :

— Non non. Ça me va.

Et il serra un peu plus la main de Lukaz dans la sienne. Alors qu’ils faisaient un premier parcours dans le parc pour que Chase pût situer les principales attractions, l’intéressé jetait à son guide des regards incertains, puis il détournait les yeux, sourirait, et son pouce caressait un peu le dos de la main de Lukaz. Puis il s’arrêta brusquement.

— Trop cool !

Avant de reprendre un niveau de langue plus Neutron-Grey :

— Je veux dire, ça a l’air amusant.

Ils étaient aux pieds des montagnes russes du parc, qui inspiraient chez les visiteurs du matin des sensations contrastées : un certain nombre éprouvait apparemment le même enthousiasme que Chase, tandis que les autres essayaient à tout prix d’éviter cette torture. Chase, lui, ne se posa pas de questions et il tira avec lui dans la file d’attente, pour découvrir une réalité beaucoup plus triste des parcs d’attractions : il fallait de la patience. Ils étaient à côté du panneau « Quinze minutes ».

— Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde, si tôt.

Qu’il était naïf ! En voilà un qui n’a pas connu l’heure et demie d’attente devant la rivière indienne du Parc Astérix. Puisqu’il fallait patienter, il se retourna donc vers Lukaz, hésita un peu puis lâcha la main du Français pour placer les siennes sur ses hanches. Tous les couples de garçons et filles faisaient cela, alors pourquoi pas eux ? Il sourit un peu nerveusement.

— Je suis désolé si je ne fais pas les choses comme il faut. Je n’ai pas l’habitude de… Je ne sais pas. Tout ça.

Il ne parlait pas du parc, évidemment.

— C’est gentil d’avoir la patience de me guider. Je ne suis pas sûr de…

Comme plus tôt dans la douche, il allait se dévaloriser et avouer que l’affection dont Lukaz faisait preuve désormais lui paraissait peu compréhensible, mais c’était une chose de ne pas avoir confiance en son physique, c’en était une autre plus douloureuse que de douter de sa personnalité. Il eut un sourire un peu triste et haussa les épaules.

— Enfin, bref. Je suis content d’être resté avec toi ce matin. Très content.

Et après une nouvelle hésitation, il tendit le cou pour déposer un baiser sur sa joue. Dans les allées du parc, il y avait un couple de parents guère progressistes qui, un peu outrés par ce spectacle, détourna son enfant de cette vision sans doute traumatique.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Sep - 21:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

Lukaz Le Guen
Cartel Rouge

Personnage
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Solar

ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 7498
ϟ Nombre de Messages RP : 789
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
ϟ Liens Rapides :
Même si se promener en se tenant la main avait une connotation toute particulière, pour Lukaz, c'était un moyen de savoir s'il pourrait se permettre davantage des fois que l'envie soit présente. Lui-même n'avait aucun souci à l'idée d'embrasser un autre garçon au milieu de la rue ou dans un lieu public, mais il n'en était pas forcément de même pour Chase et de ce fait, mieux valait savoir avant de s'y risquer et de tout faire foirer. Par chance, bien qu'un peu hésitant au premier abord, le jeune homme accepta de lui tenir la main et c'est de cette manière qu'ils entrèrent à l'intérieur du parc d'attractions.

Comme souvent lorsque l'on découvre un nouveau parc, les deux garçons commencèrent par suivre les allées sans tenter une seule attraction, simplement pour repérer les lieux et voir ce qui pourrait le plus intéresser Chase, même s'il avait très clairement indiqué vouloir tout essayer. Et visiblement, il jeta son dévolu sur les montagnes russes, attraction pour laquelle il avait déjà montré son intérêt à Lukaz, quelques heures plus tôt. Manifestant vivement son excitation, Chase se corrigea presque instantanément, ce qui fit que le Français ne put s'empêcher de lâcher un petit rire amusé. On voyait bien là les traces de son éducation et Lukaz imaginait bien les parents de Chase le rappeler à l'ordre à cause de propos inappropriés, lorsqu'il était plus jeune. « Tu sais, quand on est que tous les deux, tu peux te lâcher. C'est pas moi qui vais me prendre la tête pour ça. »

Le blondinet se dirigea alors droit vers la file d'attente, tirant Lukaz derrière lui. Malheureusement, comme c'était souvent le cas avec les grandes attractions, ils devaient attendre avant d'avoir droit à leur tour, même si pour le coup l'attente ne durerait qu'une quinzaine de minutes. Chase en fut toutefois surpris et marquant son étonnement, il se retourna vers Lukaz et posa ses mains sur les hanches du Français. Il commença tout d'abord par s'excuser, mentionnant qu'il n'avait pas l'habitude de tout ce qui se passait et qu'il ne faisait pas volontairement mal les choses. Il remercia ensuite Lukaz et comme il l'avait fait un peu plus tôt, il chercha à indiquer qu'il n'était pas sûr de quelque chose mais il se censura de lui-même. Il termina en précisant être content d'avoir choisi de rester à ses côtés et pour ponctuer cette phrase, il déposa un doux baiser sur la joue du Français.

Souriant, Lukaz fit un pas alors que la file avançait, entraînant Chase avec lui. « Moi aussi je suis content que tu sois resté, vraiment. Et pour le reste, puisqu'on en est aux confidences, ben... Je pense que je n'en ai pas plus l'habitude que toi, en fait. » Oui, c'était un fait. Lukaz avait eu des aventures et des amants mais il n'avait jamais rien connu qui ait pu s'approcher d'une relation amoureuse. De fait, même s'ils ne faisaient qu'une sortie comme ça, c'était une première expérience pour lui aussi et en soit, c'était quelque chose qui n'avait rien d'anodin. « Ça doit être la première fois que je sors, comme ça, avec quelqu'un. Disons qu'en général, je me limite à des sorties plus nocturnes... Du coup, t'as aucune raison d'être désolé parce que je ne ferais pas mieux. Mais de toute façon, je me dis que le plus important, c'est pas que tu fasses les choses comme il faut mais que tu les fasses comme tu veux. Je dirais que c'est valable pour tout, mais ça serait pas forcément un très bon conseil. »

La file avança et Lukaz fit donc à nouveau deux pas avant de reprendre la parole. « Si je te dis ça, c'est parce que je suis pas du genre à me prendre la tête. Si je fais un truc, c'est parce que j'en ai envie, sinon, je le fais juste pas. C'est pareil pour les gens que je fréquente. » Levant la main, il se mit à caresser tendrement la joue de Chase. « Tout à l'heure, tu m'as montré que je pouvais avoir confiance en toi. Et c'est rare, ça. Rare et important. Alors, fais moi confiance, toi aussi. C'est sûrement normal d'avoir des doutes mais bon, il faut essayer de pas en tenir compte. Si je suis avec toi, c'est que je le veux. Que j'en ai envie. Pourquoi ? J'en sais rien, franchement. Mais est-ce qu'il faut vraiment l'expliquer ? Je sais juste que j'en ai envie et pas qu'un peu. C'est ce que je ressens, alors je le fais et j'en suis heureux. » Continuant à sourire, Lukaz chercha un moyen de dissiper l'expression un peu triste qui était passée sur le visage de Chase. Mais pour le moment, il ne voyait rien d'autre que ce qu'il pouvait tenter de dire, ce qui n'était pas forcément une bonne chose... « Peut-être que... Si je me concentrais très fort sur ça, ce que je ressens, est-ce que... Est-ce que tu pourrais le ressentir aussi ? Je veux dire... Avec... Enfin, tu vois ? »

Ce n'était pas au milieu de cette file d'attente qu'il allait évoquer les pouvoirs de Chase, mais il était prêt à le laisser lire dans son esprit si de cette manière, le blondinet pouvait voir ce qu'il ressentait pour lui. Des sentiments que le Français avait du mal à définir et à qualifier mais qu'il ressentait dans tout son être, comme leur nom l'indiquait clairement. Sentiments... Lukaz était attiré par Chase, il se sentait bien en sa présence, il avait envie de lui, il adorait le simple fait d'être avec lui et, nouveauté depuis ce matin-là, il aimait discuter et faire des choses avec lui. Devait-il dire qu'il l'aimait ? C'était une question difficile parce qu'il n'avait jamais vraiment aimé quelqu'un. Ou du moins, il avait aimé à sa façon. Peut-être qu'il aimait Chase, du coup, il ne savait pas trop. Mais il savait qu'il voulait être avec lui, là, maintenant, tout de suite. « Je suis prêt à le faire, si ça peut te faire comprendre. »

La file continua d'avancer et Lukaz pouvait voir qu'il ne restait plus que quelques mètres jusqu'à l'entrée de l'attraction. Dans un ou deux tours, tout au plus, ça allait être à eux. Chase pourrait enfin expérimenter les montagnes russes et c'était avec lui qu'il le ferait. Grâce à lui, même. Oui, décidément, leur relation prenait un tour surprenant. Déroutant, même. Mais pas déplaisant. « Allez, va, mets tout ça de côté. Ça va bientôt être notre tour et il faut que tu puisses en profiter, sinon ça sera pas drôle. Après, on ira se manger une barbe à papa. Enfin... Seulement si tu tiens le coup ! » C'est en tirant la langue d'un air amusé que Lukaz défia ainsi Chase.
 
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 23 Sep - 6:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lukaz avait décidément l’art de prendre l’existence de Chase à contre-pied. Conseiller au mentaliste de vivre le moment présent sans se soucier des conséquences était une attitude pour le moins atypique dans l’univers du Neutron-Grey — la preuve sans doute que Lukaz le connaissait bien mal encore mais, dans le même temps, le témoignage qu’il ne souhaitait pas l’enfermer précisément dans le rôle qui était le sien : le petit génie des échecs qui savait prendre ses responsabilités et planifiait méticuleusement la moindre de ses actions. Un aspect prégnant de sa personnalité, sans aucun doute, mais loin d’être le seul.

Chase secoua un peu la tête et avoua :

— Je crains n’être pas vraiment du genre à me laisser porter. Parfois, j’aimerais bien, c’est certain.

Il avait souvent trouvé que l’UNISON, le Bigsby Building et même, d’une certaine façon, sa famille, étaient des environnements pesants qui l’étouffaient. Mais de là à s’en détacher, c’était une toute autre histoire.

— Simplement, je ne peux pas me permettre, la plupart du temps, d’agir comme j’en ai envie. Je suppose que, du coup, cela a un peu affecté mon comportement dans les situations où les enjeux sont… différents.

Une manière pour le moins abstraite et nébuleuse d’évoquer leur sortie en… couple. Chase progressa dans la file d’attente, toujours un peu perturbé par les gestes d’affection que Lukaz osait esquisser en public, en plein jour. Nouveauté aussi, décidément. La conversation dériva vers le sujet de leurs sentiments et la proposition du Français fit naître un nouveau sourire triste sur le visage de Chase.

— Oh… Hm…

Décidément, Lukaz avait quelque chose du serpent tentateur : vivre comme il en avait envie, se servir de son pouvoir pour se faciliter l’existence, deux conseils que Chase était encore très loin de pouvoir mettre en pratique. Le jeune homme attira Lukaz un peu plus près de lui pour pouvoir murmurer en étant sûr que nul autre que le Français ne pourrait l’entendre :

— J’aimerais bien. Pouvoir faire ce genre de choses. Ce sera plus simple pour moi de ressentir ce que tu ressens. Et puis après ce serait plus simple pour moi de chercher des réponses sans te poser des questions. Et de te conduire à faire des choses sans t’en demander le service. C’est une pente très dangereuse sur laquelle il vaut mieux éviter de s’engager.

Chase venait de révéler incidemment que ses pouvoirs dépassaient un peu la simple illusion effrayante. Et qu’il avait été bien formé. Finalement, le jeune homme fut soulagé que Lukaz proposât de laisser ces sujets difficiles de côté et il détourna son regard pour observer les montagnes russes, toutes proches désormais. De dessous, ils pouvaient en contempler la complexe architecture de poutres métalliques et sentir le tremblement de la structure au passage des wagonnets.

Chase n’avait pas l’air vraiment intimidé et, à la provocation de Lukaz, il répondit flegmatiquement :

— Tu sais, j’ai déjà piloté un Apache AH64, une fois, alors…

Un jeune homme juste devant eux, féru d’armements militaires, s’était brusquement retourné à la mention de l’hélicoptère de combat, pour fixer Chase. Lequel s’empressa d’apporter une précision mensongère :

— …dans le dernier Army Forces sur PC, évidemment…

Un peu déçu — mais rassuré qu’un type blond qui avait l’air de n’avoir que dix-neuf ans ne fût pas pilote de chasse pour de vrai — le jeune homme devant eux reporta son attention sur la file d’attente, tandis que Chase précisait tout bas à l’intention de Lukaz :

— Pour de vrai. Et j’ai failli le crasher, bon…

Mais certains mécaniciens et pilotes de l’UNISON avaient pour lui une tendresse paternelle un peu imprudente qui les poussaient à l’autoriser à jouer avec certains véhicules. Heureusement, il avait un pilote, un vrai, avec lui et l’incident n’avait pas été considérable. Bref, Chase conclut :

— Donc les montagnes russes, c’est de la petite bière.

Sur ces bonnes paroles, ils purent enfin accéder à un wagonnet et, une fois assis, sanglés, le train commença à monter lentement sa pente. De toute évidence, Chase n’avait pas le vertige, il se contorsionnait pour apercevoir le sol qui s’éloignait en bas et l’appréhension ne le saisissait guère. Sous ses airs discrets et réservés, Chase était autant une tête brûlée que le reste de sa fratrie — au grand désespoir de Maxime, d’ailleurs, qui eût préféré un cadet un peu plus calme, parfois.

Et l’attraction se lança. Chase ne cria pas, mais il avait l’air manifestement ravi — pas du tout comme la demoiselle qui accompagnait le jeune homme qui s’était retourné, juste devant eux, et qui hurlait à pleins poumons d’un air véritablement paniqué. Sans doute les montagnes russes n’avaient-elles pas été son choix à elle pour l’attraction du matin. Les wagonnets montaient et descendaient à vive allure, offrant parfois une perspective saisissante sur la ville de Star City à l’horizon. Puis le train ralentit et, avant qu’il ne fût totalement arrêté, Chase se retourna vers Lukaz et commenta :

— C’est assez chouette, en fait.

Un avis peu partagé par la demoiselle qui, une fois le train immobile, descendit en titubant, un peu verte, tandis que son petit ami essayait de savoir si elle allait ou non vomir et si, dans le premier cas, elle pouvait se retenir jusqu’aux toilettes. Chase lui descendit tout revigoré et, enfonçant les mains dans les poches de son blouson sans reprendre celle de Lukaz — il manquait encore un peu d’entraînement dans le domaine — il s’éloigna à grands pas avec son (petit ?) ami à lui pour regagner l’allée. Déjà, derrière eux, la file d’attente pour les montagnes russes s’était allongée.

Chase leva les yeux vers le ciel. Le soleil avait déjà commencé à monter. Se laissant guider par Lukaz, il hésita avant d’interroger :

— Et du coup, je me demandais… Comment se passent tes journées, par rapport à…

D’un geste de tête, il désigna l’étoile brûlante dans le ciel bleu de Star City, au-dessus d’eux.

— Je ne sais pas. À midi, tu es complètement survolté et il va falloir que je te donne des cachets pour enfant hyperactif ou bien ça ira ?

Il avait dit cela en plaisantant, parce qu’il savait d’expérience que les pouvoirs n’étaient pas toujours agréables : aussi préférait-il envelopper une expérience peut-être difficile dans un peu de légèreté. D’ailleurs, il ne tarda pas à préciser :

— Enfin, bien sûr, si tu ne veux pas en parler, je comprendrais. Après tout, nous ne sommes pas…

Ils n’étaient pas quoi, au juste ? Le moins que l’on pût dire, c’était que leur matinée entre deux eaux ne leur laissait pas beaucoup d’étiquettes efficaces pour décrire leur relation. Chase rougit légèrement, détourna le regard et reprit :

— Je veux dire, c’est assez personnel, je suppose, comme question. Ne te sens pas obligé de répondre, c’est tout.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase]
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_6Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_7_bisTout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_8


Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_1Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_2_bisTout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_3
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_6Tout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_7_bisTout amour est à la fois douceur et violence [PV Chase] - Page 2 Cadre_8
Sauter vers: